<%BANNER%>







PAGE 1

LJMAtlN 1 • %  Pat Gable Nouvelles Etrangres a ugmeniation du pi \x au puin frARlS i—LeSiuata vol 56 millions ^ 3,36i tunes pour p.ycr au Brsil [i gne no'ammtnt les nains de Lolo l-htiieiajje de bateaux auemand. ai gDe Berlin, Varsovie. Riga ralisant ils dsns tes port brsiliens el emplo rnl une tcoaomie de 20 c/o sur la nemcnt de Berlin deux mois de si bue n'avance On jense doue que g've duteu entoie que.quts te M aiues ; lts allemands auianut sup pum de nombreux express sur leuis irtMSSSOi^i&£&i^amS£S&SSi£SmsmS^i Rhume, Toux, Bronchites, Laryngites, et autres affections des organes respiratoires, indiquent un affaiblissement de l'organisme. : L'EMULSION prise avec persvrance aprs les repas. . augmente la force de rsistence contre les maladies SCOTT fortifie le corps et ya par la Punte auiiieuumerai au 1er MAIS 1919. L conatii de la ligue des nalions a p.ocede a la ittlectioL dtf me m biea de la commusicn de la filles de la Sarre. Mr Kautt, lrat s, a tj reelu prsident, si Vaugh, membre, repitscnuni te Canada. 1 far oi.e du Pietet, ie p x du pio a et. augmente de j ccat.na.-s ei to.eia pat d; tunji nu Iran: le k..ugi, Bota*M uac S fiib abie a ele dec: consommation ben, h.btudle du char Mustapha Pacha et tes Allis P RIS — l explication officielle 1 Q£tt au su| l d.s LO'.S rcente La Question dt charbon [)| jjft, $jjfi mis ta Concoure Can< quinze augmenta.10a tec ainsi que d*a a aunes villes t JLJ uouLiuciiCu. %  auio:ise la ie prise u*. •pSlStlOOS a uccouvcU bouise de fan pai UU1S ques vaitaltons du cHSg A la chauibic de uepute.. Ml Noos app'enons qoe deux experts sont arrivs dernirement dans le bot de faire COLOGNE.. Mr Franzeu, ingnieur franais. bras droit de l'insp-cteur Cosie. dit que la d: Mjstspha Fa.h. aux allis, relati m j 8 ,j oa attendra que les mesures pn v.s 1 la qu -.fou dO lent est que la el ptt les RO uveroemeats allis am F sacs veui manteau la porte ou nenl | es ma g ni ts de la Rhursf ftlta en vue d trrsagetatatl pour ie soumettre et cooprer avec nous 1 *ir: ,:JJ paix *ux Turcs II a Les mi t dit clairement qu .1 ta t ittdl 1 n DUlt mi tit de la Tuiquic ue igne> l.-s con sur lesq d lion, de paix propo s a Liusanae nes res t et dont Mr Potucai lait r.s.orur^a q„ e deux millions de tonnes de co modration ri i maie tempi le piesi ke L qaaQ ,i l ae combus ible li l0 inciie a demande la itna.se uesia d Q d aC0Jbe .i| u tl pens qa i Wf| 1U J l|ji t fixj UQ ,eipsi.st.oassui *^;;'""J! sil oppo.iua de taire savoir aux al lion de tonnes par tnois plus 550 000 Att ROYaiUlB M MOlllDO M, la remue a eie lUOidcl pa: je, Us que u FraQ=e nc pop $[{ ^ de coke ^ fi*^ J* JSMM l I wagon su r 5 (t Oi se rappelle qu'au mots cemb de 1 anne dernire la son Armour avait ouvert as gf concours rclame pour sou aai Oman. Les heureux gig*** vaieot pasier de bonnes 1 ta *sl lacquisitondeTline danne, des jambons leur syau^ a t taiU d> brus u Paris. *m £ rendre que par sotte des Ir Hublet et de Mr Cons-sri n'a pas t poss ble de donner I saltais de ce concouts. La maison \rmour espre UI Le GBttSStl Oc .. .., au cuu s d un. voix coure di. gue de nanoc sance sewi e iuAa um l o..u.m.a ^ ou newie le mauiieo u UOUpM t kD0 ^ llUU a un et .hec. abanaoaaei le diott de"ngocier" dt "m St'boo'T wago'suTT T\ A q* e 1 d " |j djconnasdt U semaine prochsios, rt N JUS COSSE1L UETi) Ssooe ouvert an pen tari fait des Comits qui plot i-ou ;s ssiu.r M, Dfcuuet d t que le ^oicyloi av*it ete UStUt pai U'JC oig*uwtioa elian gie. Un record B1SKR.\— L aviateur franiis Rai bot a, avew uu avioa aos mo.eUi, teuu l'au pendant !4 hcuies }h mius Us 3} tcondes, Lat'.aat le iccuid eu bli p*r la ntuicuyui HaatyiOt M 2} J^uviei a Lbeibouig qui te^a eu l'air 8 beuies 4 minutes, Ensevelis et de notre vg^t.tion rendre ]a 4,... t r AI 1 t* loax le< tardii dt la vie'le Cistille. OllUUl OU aiUl'inULn i la Ch lVi A'IljPiCll.lA LverJarecojleuxfcdeUmUgM s . /uiuiv u.Ukii ivmwi Comme une our:e vive au einde Ucampiiae mesures de coercition adoptea par p.odu.ts aiim.nta.res.i aUgoentabOO it Frta ce dans la Rb r. M L.neW ua uombie ne cbmeui. ont toice, „ d|J ^4,^.,^ piy6 a hier, une uegaon (fouvners sut EuiilVpoei les rc.rat ona aiora ^ui t une appel aux .otoiiti qoe la Frsoce s ips ie 8s milliards fi*oaise 4 LSS.1S ptemitte lois, de J 0Uf lM jt J ^ Suis lO^upsOM qu Ua appel de ce ^^y^JLj, dlt j, ne paox SU *eoie est auise aux erana.s. 6aoo • J J J ftQ£e % rcp(1( u 7 : f lks cuvue.s de la pape sus DuaSsiOOif, bieo n0UJ irO0J vou i J er et tUe que -e m.naue de chaiooo va toicer e|l eotr e daQ U Rhur pou.s. ont euvoye une Oi trouvera des cartes au Sm nai re, ch z M Chi, e; jpuy et chez Mr S mon Vieux. Au Son jrs dt Chili action da procs-verbal A semble. Rien disirsttut I correepoodancs. Lecture dua rsppirt dela( misai on spcula sur h projet du ioaveroeaatiat trsitaatds| que str Lh Pruideat a kir If commission, long st inti Oo a prvu uns pension anciens Chefe ds i'Ktat aveei bilit leurs veuves Oa do ie pi as beao a ds toi ep La pcoaioD sers dsorma de 1'<9 de OU sua su usa 1 pi'-i 25 ans de service. .es mines t eg.uou -u genial Usgoutli pour n^Al'rt.tVlHrtn du de tou.uir lechaibon ncea UeQiaraiXOh UU BERLIN — Envnou 280 mineure Ici ma us sot> cuioit cacv(h dans de Bcuibea (bllSate), d aprs les der i e p., ci niies uepeenc 60 co>p ont t ra ja>re a l (.ouiuuatioa du tuvaii Le mens la uitaccgnerai L)j b o.tu a lpoadu que les e.uu oyes C chemin d: ter aile m.!d .aiCLt respoasabies de la si kelltr 6dar tt S *" ? V e U cooa Messe 0ts( Dmain p.emiei D.mi Attitude de la Le cho x dea membr s qui do vent iepren er le Gouverne ou ai haitien sa Congs de Chili est dni.tive me t ta t avec Mr Arthur Rameau commi Dlgu et M Pierre Eihart, ? •* Y •• ••• '• snateur Ockellar i^rituis. •, NJUS Ds.ne do noir WSfllhGT04. Le snateur Oc L. Coeg.s aura lieu dam 1a pre ^^ffSi^SS^ om mre quioxaioe da moi. de Mu, et Jgf ZJX* ^ft a m.,d. .aieLt respoasabies de la si %  — "~" cu *' l" 1 4 tw !" ~ J 7". ""T m 7'7 "T, ZV.1 ~ 0a 00i P fle aj "T W tmsusa Une *ux tuesuisnai pai sui œu 0Q • m ,t ,a u '* 11 P* *• BOc *"•> *• 4 -o dol a s a t pr eQ ett 0P fec i contiaaw LtUSSie u Ma de tun.po.ui ie Cumbs n^a de taue une pioposiuoo sem fus dsos le budget en vue da d P U trV4Ut da cectschapslle qae tio a u e!do t Como ** biabie celle accepte par Londres, cem:nt des mmbres hamens. Lsroax svaii isitss sur si l LAUSANNELa dlgatioo russe la.twQicieuce auucucc o.bcieiie l)ftrnarr[ du sSCUrS ment que la Fus.e ne ugaaaJl p* %  ""• • J !" 8 1. couvcuiiu.. qui pievtii te toPiiie a 1 iVlil^riŒla des Uaidanetic et 15 j4j.no. e. La coa^ ven.ioo, a decla.e li ih:noe. me BERLIN-Dcs ifOUtU U a euV„ > "1 de te Ku M u, Ukui **•• oui envoy au Umgii amricain un mci*i^c sign par l:s il a a)OUt que 1 unique pioposition t au autorise taire par le gouver nem.nbritannique tait celle niopo sec ,,dao8 ie Debt Fuadug ci aa voir luti 4 1/2 0/0 et le paiement Lisez & Mditez! Q l'est ce qui soit plus dsagraable poir les pirents duo 4 Un aCCOPd Conclu ^ UB de recev o ,r au diroiar unonent, ut crcunl mal lait iLONCRES Uae dt. hc d, Ua f^u'oble, qu. nd 01 a coa^cteoie d ivotr pay an pris couj o-viie. pour dcauuatr sccouis i $e4jm au limes dll aT0lt tppns de Amciiquc. La aem*rche et la coa DoQOK 40UICe q Ue i a CC o.d a t cen *" ,v % %  sti 8^U"eut couvtntiou suit ^ig-ec p*i le. aune ".•n daisOs ne. crinie* oule ClU enlie iti aUl0l ie 8 tui.*i.es et . A n d'viier QM voui na aoy u dais U1 el Ct5.il 3st trs^ • ou poui aa K-i t U que.tion v ^ e PJ* vCCupalaOO de la KOut Le. lts a iecleU | S de chemins de ter alleUde ComruSder cequ'.l vousfaul directement che^ le SOuii esiait ent.eie. KfJSJE ^IlSfStJSS .£$£1 maDa <1 0 i l aervice||e8t H plus aactea fsDr cant de osTOUsi sur ceilt) place li normal ne trana vendredi matin bonne rputation est connue. le 1 Russie et Lord toujours Luuou a dclar quil avait %  dmarche a t enirepnse indpea s maintenu que la participa dammeni de toute influence olhcietle non de la Rus.e stsit ncessaire a la ai le gonveinement belge.ni la piesse solution peim.nen.e ci satttt 3 ante D a '* lt "N communication de ce du p.ob.eme de* detioils ei qu u es mes g e piaitquc u Kuie igacrau plus . tard, Loinpiet isolent ni 6 heures. Prix la por.e de toutes les bourses Les Cours HENRY STARK Suppression >DUbSELOJKFLa ieimetme du passage de DJ.UI.UUJ, seul uoui de U eJCpreSO c.mmuuualiou en re u Ram tt 1 Al NEW-YOHK 1— PARIS 2— Sterlirg Dollar Sl-rlu g 466 a) Dollar 16 70 *6 34S nu* au c/aat, en lace ae la f at N. B,— La nuit et les jours de tte, s'adresser an chef d'i Monsieur hlchier Uusson um gue non occuptea e ettectuce Qome ow, comv ail Rue des Fronts lQU des ctBaluandet si mon nomde Cane, e une Cathdrale, ttr •* Y" t***!* qfwM %  OMT



PAGE 1

LE MAIN le Bal Travet ti de f |ka Renaissance le Grnd Bal travesti que le Ceicle qo offre anr_ueile lieu e di U Renaissance fceni I ses habite aura loche H F* !" coartot. Nous %  qu'uce be'.ie et cc 4 uelte lille era mi$e la dis P ,ltl0a d roaiit d'organieatian j en irain commentra ds 3 "eu ait 1 aprs midi peur le petfl ni feront pltce aux grandes p:ron rs prtf de 8 heures du scir Joe musique de choit et des comp loirs asiortjs coœpteiont le charme de ce g sud Bt). Qu'on se prpaie en consquence. UNE PASTILLE VALDA JEIN BOUCHE rtsi u fJSES des Maux do Gorge, Enrouements, Rhumes de Cerveau, Rhumes, Bronotutes, etc. CMtU 80DLAGEMBT BSTAITil 1 de l'Oppression, dos Aooes d'Asthire, etc., etc. Cwt le BW BEMDE pour eombattre toutes les Maladies dO U PoitrfM. Parisiana DM w MIE L.^ Srie la flua drs le 6 irni Clan dp ru Et7mc piacd t • a^pitarve f rvsode OTOMOMIISTESl v i> a t! lift Eeidir Jcurndi (Actualits luuiN.tf.hs k *! t >p* M ni lt, Il il i. e< zouue t'ii.. e Balcon 2 go.iU. 3 you.aes IPasteur au Collge LoMverfu e lirr. Mr Chrisses, directeur du Collge Loutitre • li, MOI crmonir, le centenaire de uteur. Il s lui, lui-mme, rappel bnevement l tes lves lt beUt vie. de ce grand ch mute. U s'est wrtout atit lur son origine : Pateur ; fil* de TANMBCH. C'est ce fil de tanneur qui ; devenu uo ds pluj grands savant du X X* Mi Lhriison a dit ICI .ves ju'il n'y a rai de i mtier, il a rappel l'histoire de h rnbl i liai eu* occup une Bell* place daj' rhtt ire 1)1 a aie Cinclnnatus, qui, uagr la hauie i.tu Juoa occupe cord-isau lui u.eiuc ta ih.irie If serre Legraad, londte-r dr la Russie, ex i^i Ikmiki de .h rpeotier II a encore eue Po k ei Ijttraham Lintol i. ••nomme au gr od cceur, ditI. i.e prunier .ait sel ir, le ccund thaipenuer l picier Tous deua ont devesu pr cdenis des lats-Unis su.ouidhm le pays le ilusposp.e .. le plus nche dj n.onde Johnson, successeur %  e Lan.oin, ti.it tanleur. il a iite Franck in dont sa persv§sAlll)ATIOId...^IMPOHTalCE DEMANDEZ, EXIGEZ dans toutes les Pharmacies Les Vritables PASTILLES IVALDA Tendues seulement en BOITES portant le nom "gLe sia Pri s Frederick He d % euant de Cuiao, es attendu ron au Prince le i du coetan, ASTHME EMrHT3fc.1T |0PP?IBS10NS[ y £oulaam< nt immodi-t • Quart aon n.ir lc| rlobules Rebaud Itats m'-rrrlIlcuT. irpraiinnta BSaaa >/i %  .-!. rnc>n:eir.if'.rc( 8'60 uiMiiMtPJ1N31FR. 83. Ruade Martyr*. Ia/i 0 n r m : jo Ql8 d-! (Jesi a in ni te qa t'H m sa; 43? 4 < KsiftMi. mn WEST IN k DIf\ L< b, laissera Mobile le 4 F trier prochaine t la Nouvrl> Orlans en le iodu rmeflsoH nour BsW — Lt Steamer Geort-es Maken zie %  lai-t-'a Mobile le 4 M^ et la insist pour avoir de la SHELL pour les avions potr : 1 A IKAVI K£E] ut LATLAMIU 1 A i K V. I k I. I) Al Ui K;-h I .S LSI' Al IILA 1RATIKSB> DI I ast, QUI Ihud qui avssu'dc devenir pisident des htats Unis. C M Prince lf il Ju hetumcd'biat consomm, un o ateur de mICDH, Sera S roi an rrioce u 11 ^ courant et partira pour New York Tout cela et d, comme chez Pasteur 1 amour ^ rec t f men t; l'lude, A la volont, la patience, la p;t pour Haili Port au Prince, le 37 Janvier I92J A, d MATTEIS & Co. — Le s ( s c Colon p est attendu deNY ayant Mr Lhriiaon s'est anet sur T. Louverture, j ci le ro dn courant. Venant I ancien gai on d'curie, ancien coJier, ancien esr , fm. thae cl.. •;. es. devenu le icr personnage de *unt— * M ^ eo ^OUbalS I Dosniaguc U plus telle figme de la race noire UlBf N W York le 10 |an\ icr, le a A'anei toujours l'orare, aimer ltuae, dit Mr j e ports du Nord et ^U Sud loujours, vos •., voue J ^ ^ § w ^ ^^ ; ^^ l'jsitur tut un fils soumis et -f connaissant, uc dt lacittfl vtd les prii uu SuJ est atttn du curant, m Yotk fanant tuait aux po-ts du Sord — Les permis dem Lhrisson. Aimez toujours, vos parents, voue l'asteur tut un fils soumis et -f connaissant, ur. at mcinr -ru its pan grand patriote et un grand chrtien. Mal 8 ie son fu ^ la fiiJtjigfr \ t t origine, malgr le isaTiU de on pre, il est ne • r •CM, surceTte scke uiro de France, un des pu rouit pOUT Vw Ya gtanes bieiilaittuis ds l'humani e. Se dcouverte .ont wnMIsojas, ***** barqutmtnt pour lt fret UesttnaUon dt prenant fret. sila CIBNCB. pasteur la aime )uqu a ton 1. ae mon. Lst elle qui trm. tonne le monde... |Ccs sage* conseil et le lsumc de I vie du grand savant ou iu icss 1rs ievct du Collge Louvert re ^__^_^_ aafM Hom Line L* atssroer lrropard Horn" ve part de Hsmbcnrg, ItrisWl. Petit Oove est e"endu Fort eu Prince, mercredi le 7 fvrier, Il reparire rrebebleiTfDt c*ana I soire pour ? Mnrc, Puerto Plats Je L'Europe I Tous 'es aieiiei4os .f-i• <* t tj 1^ Hh */ o • r emna ••*• q.)ai : 1^ Peut ?e k'fomtre* ptr gallon 2 En** assem: v t dt* c y i' d e y rduit an in i mu m 3 lie u oup plus de force et de vi* tfsse en m ttfa Si vousne connaissez pas encore la SHELL; essayez la, vous en se ez StUisIVils: — jf'n vente au dtail Dans tous les G fttQ* d v >nn aleunnl tht: %  ta llb de deiuaiii / Europe vid Htm York ti Stw York direct strot.t dlivrs sur demande laitt i lOlfiu dt la C yde Siearmhip Um /an. toitign Servtes Port u Prusci % %  L" sis V uc M xtnam de bo r deaux est attendu d Port au t r.nct pr$ Oa doit e rapptler que c est demain mstin t U aiH ,„ lt „i m .oc, de (..re-Va.ut. que le Comit Hatien f'fmethtM. de l Alliance Ira SM lie le ernte .aire de l i Lt SJS Dl?kf attendu le 0 du COUT Ont lustra Faste' r. Comme nous l avons du hier uo reparitra II mlmt tour pour SatiatlIO f r rjBBBSBM d.choix a t prfpt poui la lir , ontiaocc : Kra excut a la sausiacuoc. Kn^raie de in mes l.Ui merabies d. Comit Haititn de l'AlUaocc sol pi ls d tte au grt.d complet 1 cette matine. "BBBBSBBBBBBBBBEraH=ss^BBBjsaB9BB>3aan rtitatnts de sacs t tanai lleS Province h march reste tri* Mou avons reu la carte dw funailles de %  P'** ont batSi Itgrtmtnt La chute du franc qui, bt t r fort au l'rinct faisait 17 }% pour un dollar, rtnd tout U mot.de circonspect et ks ackettuts dt viennent raresUna encore pay le tel quel blanchtre 1 oui0,20, le tel quel vert Il -lis tries ont obtenu n 50 •( H. (;Co o — Mur, ht trs ferme st pait j[ gonrdes tn sout — AKMOUK Poutous solr'a rfrrseigneuvr.ts, prire de n'adresser i ; OLCFr"bON. I UT AS de Co Agdnii Qur. ux Port an Piince, te 31 j nvier 1UJI Station ifl G roline de Peu Pour; John H WOOLLLY hue Dan es D cartouche* V C D6£TJtaM, QjaasBue ea face S.a'-:-.n Cen'.ralf de> t*omyie>Ti g as eh&m %  i le Fn Boberls, Aatnls Diiiloi bi raux po gr & Co Util Mademoiselle Christine Scharoun svu Monsieur (Veorget aidait. Un Bal l Htel de la Maatteine D.maa.rit: 4 fcvnei • 1 Htel de la Madeleine a, oHma un bai tiavesti eu habituel. ijUui muaique des plusentutnaaies ttr le chaime des invits. Stuotcit pivu |.oui que sa s|s c bejcai.on , venant de pion tt du Sud. Cat attendu ici ce Malin, tt chargera ^our ica poits eoropeniducctcmcat via Us por s duNoidi .~Le i|i c Astres revenant du Mlles B. ARMAND 4mier.ne% Elves de ELIfi DUBOIS Informent le public qu'elle* ne font plue de Pa isserie fite chez Mr E-De or, mais qu'elles trav. i lent ch r elles, 87* Avenue Mgloire Anibioise o cl.es recevront toulea sortes de commandes qu'on voudra bien leur confier Bon su Piiuce.le 1er Fviier I923 Eioutioo prompte ot Boigoe de foui s ordonnane s. Servie* de >u l Pcoi "U chimiq ?e^ el ph rmi^eu iquei de tou'r I<-aich8lir Sp'.UI'ts, Eaux rr in aiM un voie 1 48/ cou're Si, a pp. o u ve u po it.quw au pua er Poincai da le Ui.iM tic la Knui ._ . M.I.CJ — Ou nze \i r onacs ?o -t et chargera pour les pons Europens rooilia ti a feu p ti quaiaute b.-.s "" Le g ( i Cerna parti ie N-Y S £s dans une bataille entre grvistes M 8 dn couiant, lenticia dneetemeut tt soldats Poil au rnnee Moscou — Se'on une dpche de • Ls ||i ( Au ora a paiti d Aruster Chiuw> une st -que a t prepaie * a lr tH du couiant, seia ici le 14 coude Vladivos o.k par les Sibnuus. Amila quence impivue du Dsarmement R W J uverstTt'<$'tllt Vi*i fUUSUt d* l'Etat av.-: au apoc, — LIctect.on carbon.u fl . ,,„„ ^. r Afan ^e laire de la p ac nui nouveaux arrivt — Socil des Nations. — Bureau Une cons E e:t_a tendu |ti le 8 du courant en route pour. %  eUiGiv.. Cayes, lacmel, Curaao, ge tiens comoieii e>tz prend)e, car oui ne La lcformacion. — Saot.ago, *'e drmair>, ce te vene u rablli; Reptb iqoe Dominuaice. regardons pas aux prix. La Charrette. — Ce tumio B'Oftoi b anebr-s po :r rob'S et calejus Urili keltsl jaune et olive, c h n e cmaa 4 u r crochet G Mite de liibup;ur, Recueil BuutonsjLelal pour col el poi?, e H, UuueiU ea.damea lacet! t eu de coui.1.1 faUba i CQ route ,-our Santiago du dsi.i.t a.' Dama L arme di.01, est compose de j> m. .le hommea rxeLLUt! de |un p:toencc au ne et de Lgislation Doct. — Le Crapouillot Tous LOS lemeiciemeai* tonnes, cbemiees I eirp e c. • : 1 1.1 peur iioiiiiues, jVlousfaline de soie ^ Cest intrt*mt %  .*• t ..



PAGE 1

Il MATIN ritM %  "* %  dans le BOU %  rs : Un jour ttntdi A •".' '. %  Ptr l t t m •;• %  ••/!, Prtmi I M ^ "'• 't'i / '. ;„; i.'„;.. .'i ... I • • r \ i, i r s i. '. %  • fie \ Mt /). i'i tritt, I '.. '( l| 71 •••I)l 4 &f/| -*, /' I ',^', %  • *-• Vii-ll,,:! IHUKI, \ ib ffatntl pool Hait: l72ll HOP lio Mayas n ta La mais n Le Malio ABONNEMENT Uo Moi* Fnii'iiii-Piiiiff aatra i on ItprtMMi i il faajtn 3 M Invrliou 'I abnar dents pa..ihk< il'ataiifr A l plaisir ientn\, recevoir DOUX l u liff de lin d'a i.< .-i un ; iWilim "• • 0 ;> e' de B >nbo is I aoCfii, le u BO-SSCH s ••• rie Piov.Sions aliuteu arai ne toutjs iori6i ei de pr< inire fr* i bi r, l.U.\l'.OXS ; rfuliei Boita ia 5, de 2 el 1 Livres, I) a^es en petits s ; lifs i a* aie* HUIS. Nougat ui boites ai par morceaux di /1 et je 1[4 Lire, t h cou ? p*. Laiooi, Pi s d* I u> s H CrncjlUs er: t otlea d %  12 libresPtes A va ij j s u,ou .'s en bn e< dvne |,\ii' ai d i /|2 i vu*, Boi bo s iilac Fondant*, e c. BOISSON: — V nrut;iV biaix (B Mon et li e.tirr Bo .iea i juali' s.'i^ueure, Wbi k lin.'M II u (Il jbonu •.MaUga,Pii)iir iiiint IJH'M ux I)I TaiiEgoue, udic'io*-| e c. PKO.ISiUi\8 ulMii.i'lKE— Couawtas-Vtoot! s>n s batebaota Lvois^ambon*', >•< itadeiica, Fromage grujtf.pats giasr, lte de Maure pa< livie. l|!el l|ih\i s Mo. \em% viriter la Mai non L*pz Riiera el vou lirez salis faits. Citt* ni 0. K. en barils de 400 ibs HEM DM ni IVKI En tente chef 1 Preetmmarn-AQQtiRHOLM' Lue du Quai ILS IIIICS. cl r> bon p'il& GarnavC l'iila^ adl ua IUI,IJ P l f OcICS WIUCS C 0tua ^i y-hiu dd colon I 2| ce is par riUS, Spcialit • S UPC iriilp cl i *' M ,liu i,f Cacao 25 eeollujei p r se. En tei*te eh** JL. tliEETZtoiMSi AQtiERUOLH *Nervosit w Noi nerf* rraiemblent un trcillu compliqu de fils tlg:^;> %  |'i'-v Commande et nourris par uns partie do cerveau—que l'on appelle centres nerveui — les dlicats filaments nerveui rayonnent dans toutes les directions travns le corps. Aussi lunetemps que le centres nervsm sont capables de fournir continuellen ent de la nourrittire an nerfs.ceu-ci demeureront forts et sains. Mais nb>enx et distingus Cl p-iur • tUIMN soignte e> tout le confortable n'assiure aux \{ geun d" t.omn erct et pvttruhirefr.ent aux fommer'wts de u i Port-aU'H'inre L L tel dbite par Gallon tf par Barriqu s des Vin* cl* Bordeaux liouge et blanc. Ces Vm* vannent directement de BRSAC et sont tfaraattik tus dn ramns, nous vou vous te prouver par des CER riKlClTSi m.'us h non 6 toujours la dm option des L Uents. LhamitotjHf et Vins Mousswx p modraioir d Urologe ai un LabjUiuMJ l);oljyie appliqu soda la UirACiuii il t Dr tiico\ et t Sjourn Le laboratoire e. ouvert tout les jours de 7 hrea du matin O uns .du s ir puur IOU e< les rechercues ei analyseprvuni l'aiiuo .c i ci joint J, s tut pur la; Wa&8 riniai et ii constante Ure-Scrtc Si'.ot re i>'s que le .-nirdi d. chaque seunh-. S'air ^r a u r*n iro .ai pjjrlii re H^MU; r.* 4 ni an d'u.inesei'jcijiastriqu*, Il -acnoM le Wassiruiam tH*c ion de Tri boulet, Lidinen du saQg e* du pus Etamea d s matires tcales, Ixatxen ae eraf>at i I bu. ri no rarti r-ons'sn'eUr^Sacrj Recherche de Spirohtm etCo ie n>ccoques, etc, etc. Avis auxp rso mes qui s'habillent U Oi. trouve des rr : x p'bti qae dant Iea occaaioot •' rabiill liOBoe't Iea article* uiva a. d>. toute i* pool d*ae teintes.] Funes de cbipaaax wi joliai liiez Paul . ADXIL R es Traversire et Mugaain de H • % %  • % % %  ADOPTK Ak MATrRNIT Je PARIS %  • % %  •a 4 Gyncologie Dermatologie %  PRVENU' de la '' r.ore PUERPRAIC HYGINE • la Mr, %  surru • v —* •K-T T



PAGE 1

lf Ate lane No SOr mpAaMna i mn PAMEDI 3 FEVRIER 1823 DIRECTEUR PPOPHIKTAIRE Clment flagloire WUMRO^QCENTIMES Quotidien ftlDACTlON : KM AmdCiiot N ia TILIPHONI MO 248 On tt f*?s roorait les im* poissants qui posent Je. r temps tout critiquer et qoi seraient LiYn imb ra8fcs u€ux•mmes si on lecr douuait ctiifj minutes tenir, eux ou leurs ^ mis, la queue'de I pole. bu.uve HERVE POLITIQUE ^TRNOPRE Le Bilan de l'Anne coule Demain soir Parisiana sro->i c voir an ltB**fl' officiel : j'r ordre exhib l'* 6 et le pit,od*s de xnt de vou* (aire savoir mi. I. justice gne jusqu' la porta de In princesse. I oe dclare A Claude ao elle a restant film € . 7 rte T'fle Ce* rffux pisodes four "iront l'orra ssinn dappr/i'iet davnatiqe la val'tir de ce grind cin-roman qui eut tant de succs. I Le 7 de Me ^ %  %  — — — —%  %  i— Anne de confrences internatiocrainte en 19.4, la nrne dorant I mlei ei interallies : Confrence de guerre et la dfiance Jepuis sa dfai Gnes — m yeU en vue de la conso te. Aueune de ees psyehologies ae Jidation do ministre Lloyd George, parvient comprendre celle de l'ai is-prouao, pour la reconstruction de verssire eu du rival et combien s'ei la Russie, en pleine racclimstation donnent la peine ?. des institutions juridiques occidenta ooo Jei, mais dont l'intransigeance sur le Crise morale : la confiance excessi principe de la proprit prive tait %-e dans la force, le mpris ou la m chouer la premire confrence o sestirre.des facteurs moraux Le mi elle ae voit admise Confrence des outre Rstbensu, en Allemagne, le experts i La Haye qui choue gale Prsident de la Rpublique en Polo Claade attend au dr>cV de l'H-dement. Confrence interalli, de Lon g ne. tombent sou. le,, coups d*ssa, %  Mjh.pnjM. Hggwmg* ^Z?ZZ 5 VJtSK Eu Cage (Sixime pisode) a dcid, permit, dp la d'coiver'e roni'go PB ror^e J-ron* qui •n d'un fai' non* pan, I '•'•''Ston do voire prics e 1 qu' par.ir de ce mo mon', voue tes libre l..s Le mariaga de Lot tic (Septime pisode/ Le fait rn-vpRu ijiii avait dcid d la rpv : sion du proc de Claude Michel vait t la dconver'e dune roupe enrichie de bioux qui .3 tronvait, le anir mma du dra me dars le rabice* da'mate o la prince Karl vm t BBaafsin, et qui avait t retrouve par 'e Jet "C 1 v Casimir gnr la iheroine de la nue e' Qoan fond, file r'i |ra'H aim qne ui, Clande. H le esseio ererre de le sj'doira e cent P'ard ppine rjoe Claude pVcliTpe e va retrouver 1 o'fie qui l'attentait avec une aogoit>se iren-rim^b'e. tFovons, lui crif-'-*', < f'ivona loin, loin, que je ne revoie plus jamais cette femme. des fort pour le (in van re bourrel de remords, vi^nt lo'fire une dernier* visite la prince** l'ne dre eu Slavonia an'on annonce dj 'eure flaraille. Ma'aCaidp a dvjn<* co qui s'* et drei. Ceile du mois d'Act_aboutii sins. C est par la violence que a un accord germano-belge louchant maintient le rgime commuuis'e. en mes chances du 1/ Aot et du 15 Kosaie et uue les adhrents de la Septembre. Celle de Novembre, tout 111 Internationale esprent instaurer m rvlant une dtente f anco anla dictature du proltariat Cest aux glaise, par suite de la dispsntioo de n oyees violents que le f. cism; itspira'ion sublijqcede crises nationales nui aggr. de chacun des Alli.. m?, elle se or^d-nie elle la coupe, L'n'Of*ppc de (JaiHe II' Le Travail national et te Caiital Le NouveH-'ate a poblM bief une note vraiment at'>>ndr'Bsante DOIT rnontri8 ("'es' .11 loi spurend que cnp Ratait anx yox d^ ton; jo I voua arrueb-r te s venus I M Moderan partageait I all^g r ese gnrale YtUfi le rua'hen reux 'ombp-t il de baut t lortque M Casimir, le dcouvrant toit 4 cnuD, le fait arrter. En vin proeP'e-t-on de'oute 1 ait M Moderan est con du orix d revien' si I on en < oit I frouveliiil il fand -".a la n'emr* mauvaise anne q ie |.uvr r no c fait nouveau Les joanaux annoncent qje le tranaoort da< fo its va pa'tr emuenant I duit en pr-gon. il ne manquai: plus grent leur obji piur aider \ ai. qua ce courontiemeu gei aveotu *r leur chre aima parens Nm de te telles dt'lmjied sont maladroit) Un Htrttma eat folla de rage : Alors T' 8 f re * u /1 pril rtlev dn vous con e desMia ? pluiLe sucre jou t d un raltemeot protec ion nis'e icil'aa de tX"8 dou n'dres, pa 1 de tirea d'octroi L'a>ti re eat prohiba l'im nhae M " Molemn eat folla de rage : fl, "4 a !" "V A| SnaS Ce 1 en core .me gaffe ds cet ImM £** 8,,r P' 8 ? Lro ^ z A e non cile de Casimir 11 ..'crie t Ile M f^re, que HtaOO perde f, poor lfk mmmm A Mara „„ .„ „„„„ ,„, „ Mhia il Y a pluj. Le sucre Moderan dclare Mm ta < oup lui a r apport par W, B 1 *. M. BIsJ est ai ' comme complice En van prtend il que net, ronpe es un don g r cpux de la p-ii Ce te pe'it' bis oire co heur naat su • %  >-n % % %  %  1 q I ne P or, & ,, J n Sav-z-vous qua dnn< t nt te pe'it* his o.re es et peut e>re l m *** '^ ,8, i,ejr ce ra 'f ">' nduits Pcbaffaud il par bon ••• ;•*>" tooonapoor tavoria-rie ur, la princpbae. marie mainte plntpur mdigte r or, qoaol HascJ nt au com'e S.raa quelles la>i<4 a,r 8 ^P or r f P'anteur tous les crises nationales ijui aggr< de chacuo des Allis... m?, elle ae prsente, eue aussi, veni une crise gnrale, u'oidre fioan 000 pour partir, et les Hoderrn, qat oat Zl^ZZ^T"^'^. ^T7 '.]:^ fra.s du tant amricain la pens a de cer. Fsycholcgtque et mu.'. L. eu tn ftuc.lt. mmii're Poincai a f' !" A !" t^'£\ n'iva leoT^S le. dires le M li Wg*, ^ Ul f e8t \ MM ft ,9 ^ le moyeu ae .erauarquer pariDiiei ha tienne en faveur du cullivtteur fooe lonnnire. qui vont rwoiodrt ag-icole se tro ive annule cir ce leurs potes dan. la colonie. 1 1 ., ,. ... ,., m 1 le finaucre, dont tout le monde 1. cocha a :e de la rBiaJorit £a Aagle rheiche les causes vritable, sans les terre, le ministre Bonar Law en tiouva, ctit la fluctua ion des char, (repris ls lu i te cootre le chm geet R", la circulation fiduciaire sans pic entreprend la convocation dune coa e.dent, l'.nstabilit dt. prix le ma frenee conomique avec les Domi |ne de eoLfianct Crise pcyeLolog nions— au rang desquels 1E al libre jue, diaons nous. On \ot*uxpilse d'Iran Je p.end puce La Koumaaie (s terxptun.tDis les plus divers la s'apprte i imiter 1 exemple de la B:< psvoholtgie moscovie tt 1> psych gtque et de la Hollande, en rvi.ict faire vader >.iaud %  1. cgieottomsne %t heurte t aux co sa constitution L'Autrich; commea escale de Madd.e.tption enioprnnes ; U psyeholj ce i se relever dsa duesse E rii Claude, lui. ne ppnae q i au suici e fiSDaiae est en confl t av e celle I E pagne, qui chappa 1 ,ig ande de II a toach* le fond de a boute [u popie anglais, sans psiler de la tourmente, s-artc toujours d'uae Dins sa caga, il a reroi M Moderan montre, en cetta occa. 00, pa hrosme 4 tiuta prei ve, c.r il n a gure ie pied marin, le pauvre I et il eat bien ma ado I Mme Mode'ao, •!!*• ne soug^qu urocbaae Quelle sort e de prisnn Modeipn t pour M. bl trognon de rhou pour M. de tous les frai. Ce fait nouveau .c-ool*. mai., de culture et .1 est menac encore I instruction en a d'e uv it un au re qui atteste IlooOCttOC. de Clsude Michel Le prince, lors .le fon arres ... tatat'on. sv.i' Bur lui des papiers NoD confrre, il nona revieot que que l'on n'a pas retrouvs eurClaude devant l'oDgtenlion drs plaureura Michel, arrt gur les lieux mme. 'J ui } ""cita votre caop.gis. de do criaie; de toute vidence, I assas v nt IWCord form par ui,e grande soit a commis par cluiqji q noiita de petits et moy.n. p"opii mentalit allemande, qui inspi ait la guerre marocaine .ans fia... •i.o commensal de. Moderan, le bon pote Thoio e doac la my-> avait ia'rt A n':n < w 1. Js • %  n pa taireg de ne vendre le .1canms REALIS4T10JV per. et qui .'tai^ enfui avant I arn Q" un n i proportionn soprfa dj ve de Clau-e licb.l Celui-ci. mi* 'Jcre, le distingi Mr KHlO 1 et ecj riea.eper oaoah^c.cbait le f m ux dtinitivmm h m il > c voit "" %  l jor H r d 8unt l,H "" ,ert diapnsi grec Bardi.oo, lequel, pour .e drsft par ton- se coui re* et amis, "" 8 d'offrir d'autres cooditijiir a traire lui apprend la faon dont il d ang QQd g 0 j,4 e „ u a r uni gaie ,eur8 fjuni-spurs de matire prn .'y prend pour toujour. gagner au ra9Ql | ei nom3 Ie8 )u3 in U4lraraire. Ne vous mat ez paa I tr jeu. Voil au fond de quel abme l'a j 8Q8 | eB artl ( a princesse Irne a verse d' ces diapositioas .'.' J:M fait ron er sa funeste passion I. Au eu | anriuce de vanir cette tel J au actl ' '" '*• *">* Joute nan Chapeaux Panamas Peur hommes, femmes et enfants, a >n presque donn, pour 4 semaines, \ommi nant le 1er fvrier. moment o, dan. la promenade quo 5 rft j'un personnage oiJijiel. lidi.one .ur la pont, entre la. g.rdes-chiourmes, il v. as jeter l'eau, La petite I ottie est bien perdue il apeicoit soudain I. figure ineffa* dan. .jn petit coin au milieu de blede Lottie I lierait d abord qail toute, ce. grandeur., mais Claude rve, mafg il a bientt la preuve Michel vi la che dur et dc are qu'il net point victime d'une llu devant roua qu i lerait mort de dlion Grce i la compile r paye sespoirgang le pur amour de Cette a'jn garde, il peut parler cet an* enfant et il annonce avec une dodee J [6 qui la aaivi juaque dans son eumotion leur prochain mariBge er II auprai.d. ne plus douter clu tous lea deux tvoici c • o nem la MQpettUXde P 3%00 VindUS F Or 1,UU vrii.ble amour et .ou cœur e.tr par te Lo.tie devient M ne Claude • gnr I Michel Le bonheur ds Ciaude eat t Arriv, en r.de de Madre, tout complet .1 son frre ne se f t tenu e.t pr pour I vasion quand un loigne ds lui. locquas tait repris reiuut r ren.-ga insolite BS produit par la princesse La femme de Jac %  ur le poct LesModer.n nedojtent ques, Marie-Anne, ne quiit.it pic. plu. que out BOU dcouvrit. Lottie le l.t, agomsaut da cette douleur. est aj dde.pot. j L et. -major vient Cl.ude. pour lu -,.uv -I .e decn'e k ae renier devant le. fjr. %  Lu Com .lier chercher .on frre jusque chez mandant du tr.uaport s'adre.ee Irne. l.udt, Je visas, lu dit-il, Je reTerreur de Lottie qui iaccompa .ux planteurs, mais elle ne proli.era p. non plu. la llasco que vo a, croyez servi.. N.u. y reviendro is if .OO 5,0O our enfants P. 2 9 oo BIGiOfr-es 1.50 2.VO 0.80 228 Rua Rjax.Port-au-Pr race et Ca.nem6drt Beurre Frais Sjucir.hOii tn Ptisserie


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05851
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 03, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05851

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lf Ate lane No SOr
mpAaMna i mn
PAMEDI 3 FEVRIER 1823
DIRECTEUR PPOPHIKTAIRE
Clment flagloire
WUMRO^QCENTIMES
Quotidien
ftlDACTlON : Km AmdCiiot N ia
TILIPHONI MO 248
Onttf*?s roorait les im*
poissants qui posent Je. r
temps tout critiquer et
qoi seraient LiYn imb
ra8fcsu-uxmmes si on
lecr douuait ctiifj minu-
tes tenir, eux ou
leurs ^ mis, la queue'de
I pole.
bu.uve HERVE
POLITIQUE ^TRNOPRE
Le Bilan de l'Anne coule
Demain soir Parisiana sro->i c voir an ltB**fl' officiel : j'r ordre
exhib l'* 6 et le pit,od*s de xnt de vou* (aire savoir mi. I. justice
gne jusqu' la porta de In princesse.
I oe dclare A Claude ao elle a
restant film . 7 rte T'fle
Ce* rffux pisodes four "iront l'orra
ssinn dappr/i'iet davnatiqe la val'tir
de ce grind cin-roman qui eut tant
de succs.
I Le 7 de Me
^ - - i........-
Anne de confrences internatio- crainte en 19.4, la nrne dorant I
mlei ei interallies : Confrence de guerre et la dfiance Jepuis sa dfai
Gnes m yeU en vue de la conso te. Aueune de ees psyehologies ae
Jidation do ministre Lloyd George, parvient comprendre celle de l'ai
is-prouao, pour la reconstruction de verssire eu du rival et combien s'ei
la Russie, en pleine racclimstation donnent la peine ?. .
des institutions juridiques occidenta ooo
Jei, mais dont l'intransigeance sur le Crise morale : la confiance excessi
principe de la proprit prive tait %-e dans la force, le mpris ou la m
chouer la premire confrence o sestirre.des facteurs moraux Le mi
elle ae voit admise Confrence des outre Rstbensu, en Allemagne, le
experts i La Haye qui choue gale Prsident de la Rpublique en Polo Claade attend au dr>cV de l'H-de-
ment. Confrence interalli, de Lon gne. tombent sou. le,, coups d*ssa, Mjh.pnjM. Hggwmg* ^Z?ZZ 5 VJtSK
Eu Cage
(Sixime pisode)
a dcid, permit, dp la d'coiver'e roni'go pb ror^e J-ron* qui n
d'un fai' non* pan, I ''''Ston do vo-
ire prics e1 qu' par.ir de ce mo
mon', voue tes libre l..s
Le mariaga de Lot tic
(Septime pisode/
Le fait rn-vpRu ijiii avait dcid
d la rpv:sion du proc de Claude
Michel vait t la dconver'e dune
roupe enrichie de bioux qui .3
tronvait, le anir mma du dra
me dars le rabice* da'mate o
la prince Karl vm t BBaafsin, et
qui avait t retrouve par 'e Jet "C
1 v Casimir gnr la iheroine de la
nue e' Qoan fond, file r'i |ra'H
aim qne ui, Clande. H le esseio
ererre de le sj'doira e cent
P'ard ppine rjoe Claude pVcliTpe
e va retrouver 1 o'fie qui l'attentait
avec une aogoit>se iren-rim^b'e.
tFovons, lui crif-'-*', < f'ivona
loin, loin, que je ne revoie plus ja-
mais cette femme.
des fort pour le (in van
re bourrel de remords, vi^nt lo'fire
une dernier* visite
la prince** l'ne
dre eu Slavonia
an'on annonce dj 'eure flaraille.
Ma'aCaidp a dvjn<* co qui s'* et
drei. Ceile du mois d'Act_aboutii sins. C est par la violence que a
un accord germano-belge louchant maintient le rgime commuuis'e. en
mes chances du 1/ Aot et du 15 Kosaie et uue les adhrents de la
Septembre. Celle de Novembre, tout 111 Internationale esprent instaurer
m rvlant une dtente f anco an- la dictature du proltariat Cest aux
glaise, par suite de la dispsntioo de n oyees violents que le f. cism; it<-
M Lloyd George, se te-mine par une lien devenu gouvernement ave: ptl, entre Jrcqaes et la rrince-se;
remise. Mussolinia eu recours pour dl il lai faut avouer la passion qu'elle
vrer le pays de la teireur bokhvise i.ii a inspire et la trabiaon dont lui.
L'anne a fini par la Confrence in La fo ce de* armes a dchir ce qui Claude, a ' vicun H le rhasse
ternational de Lausanne, pour le r refait du trait de Svres, et l'on se de sa prsence en lui dant qu'il
gltrceni des questions du Proch-- tfeoundr ce que ca.he peut re 1 al D'fare tre sa place qu la sien
Oiient, o les Sovitts sont gale liane germant-russe ligne ci mirga ne '
ment invits et qui n arrive qu' des de la Co trence de Goes ? fit sur A Paris,
rsultats partiels. Puis, pour empi le terrain des rparations, en prien ran et
ter sur 1 anne 192.7' la Confrence ce du mauvais vouloir sinon du Rei rhea pour
| <*e Pans, avec 100 coup de tbitic ch et de son nouveau chanrelirr en de Claude,
|du plan anglais de rpaiationa.-. tous cas des capitalistes al Industriels repousse;
OOO allemands, c'et qui trouvera uae '
llyj n'y a pas encore de paix, a dit formule de contrainte ..ceotib'e d'
avec iii;on le Pipe Pie XI dans son mener le dbiteur d'autres sent
tecyclique. Ce n est plus la guerre, ments, sans provoquer uae nouvelle fe (ferg'faOt M lot db fil e8 publ
ce n'est pas enecre la paix et l'elabj lensicn interallie, qui d vient quasi qrj.^ ()(11 voitee marier l-bas ans
Irstion pnible de celle ci se compl invitable avec les mets persoanelles reiFgjs Pat une 1 >spira'ion subli-
jqcede crises nationales nui aggr. de chacun des Alli... m?, elle se or^d-nie elle
la coupe, L'n'Of*ppc de (JaiHe II'
Le Travail national
et te Caiital
Le NouveH-'ate a poblM bief
une note vraiment at'>>ndr'Bsante
doit rnontr tax-< et frais aux Kat Ur>i8 ("'es'
.11 loi spurend que cnp* Ratait anx yox d^ ton; jo I voua arrueb-r te ' est alle rjoin- trioo-he pour M. Casimir 1 Ineii rj la grandi U- le comte ti fter'e retour du acnln'e r an- Npw York i-our que 'a Conoinie
deva t duquel tous bps noMetalant vendre ea marchardiae hu 1 h > s
venus I M Moderan partageait I al-
l^grese gnrale YtUfi le rua'hen
reux 'ombp-t il de bautt lortque M
Casimir, le dcouvrant toit 4 cnuD,
le fait arrter. En vin proeP'e-t-on
de'oute 1 ait M Moderan est con
du orix d revien' si I on en < oit
I frouveliiil il fand -".a la n'emr*
mauvaise anne q ie |. * coisent pJOf M uver l'uoino q i
l*=cr a ci u le comme la-sona ioa
dea fcieui E've< ni Sminaireve1*
LoMa aid^e des Mode-
livre msm'H.a dmir-
faire clater t'iono;eace
mais partout e
il y a chose juge
ait rev soin il faudrait d
c >uvr r no c fait nouveau Les
joanaux annoncent qje le tranaoort
da< fo its va pa'tr emuenant I
duit en pr-gon. il ne manquai: plus grent leur obji piur aider \ ai.
qua ce courontiemeu gei aveotu *r leur chre aima parens Nm de
te telles dt'lmjied sont maladroit) .
Un Htrttma eat folla de rage : Alors- T'8 fre *u/1pril rtlev dn
" vous con
e desMia ?
plui- Le sucre jou t d un
raltemeot protec ion nis'e ici- l'aa
de tX"8 dou n'dres, pa1* de tirea
d'octroi L'a>ti re eat prohiba l'im
nhae M" Molemn eat folla de rage : fl,"- 4a "V A|
SnaS Ce1 encore .me gaffe ds cet ImM ** 8,,r P'8 ? Lro^zA
e non cile de Casimir 11..'criet Ile M f^re, que HtaOO perde
f, poor lfk,mmmm A,Mara . ,, Mhia il Y a pluj. Le sucre
Moderan dclare Mm ta < oup lui a
r apport par W, B1*. M. BIsJ est
ai ' comme complice En van
prtend il que net, ronpe es un
don grcpux de la p-ii
Ce te pe'it' bis oire
co
heur
naat su >-n 1 q
I ne Por,&,,Jn Sav-z-vous qua dnn<
t
nt

. te pe'it* his o.re es et peut e>re l'm *** '^,8,'i,ejr ce 'ra 'f ">'
nduits Pcbaffaud il par bon ;*>" tooonapoor tavoria-rie
ur, la princpbae. marie mainte plntpur mdigte r or, qoaol HascJ
nt au com'e S.raa quelles la>i<4 a,r 8^Por r f P'anteur tous les
crises nationales ijui aggr< de chacuo des Allis... m?, elle ae prsente, eue aussi,
veni une crise gnrale, u'oidre fioan 000 pour partir, et les Hoderrn, qat oat Zl^ZZ^T"^'^. ^T7 '.]:^ fra.s du tant amricain la pens a de
cer. Fsycholcgtque et mu.'. L. eu tn ftuc.lt. mmii're Poincai a f'At^'\ n'iva leoT^S le. dires le M li Wg*, ^Ulf e8t \MM ft ,9 ^
le moyeu ae .erauarquer pariDiiei ha tienne en faveur du cullivtteur
fooe lonnnire. qui vont rwoiodrt ag-icole se tro ive annule cir ce
leurs potes dan. la colonie. 1 1 ., ,. ... ,., m 1
le finaucre, dont tout le monde 1. cocha a :e de la rBiaJorit a Aagle
rheiche les causes vritable, sans les terre, le ministre Bonar Law en
tiouva, ctit la fluctua ion des char, (repris ls lu i te cootre le chm geet
R", la circulation fiduciaire sans pic entreprend la convocation dune coa
e.dent, l'.nstabilit dt. prix le ma frenee conomique avec les Domi
|ne de eoLfianct Crise pcyeLolog nions au rang desquels 1E al libre
jue, diaons nous. On \ot*uxpilse d'Iran Je p.end puce La Koumaaie
(s terxptun.tDis les plus divers la s'apprte i imiter 1 exemple de la B:<
psvoholtgie moscovie tt 1> psych gtque et de la Hollande, en rvi.ict faire vader >.iaud 1.
cgieottomsne %t heurte t aux co sa constitution L'Autrich; commea escale de Madd.e.-
tption enioprnnes ; U psyeholj ce i se relever d- sa duesse E rii Claude, lui. ne ppnae q i au suici
e fiSDaiae est en confl t av e celle IE pagne, qui chappa 1 ,ig ande de II a toach* le fond de a boute
[u popie anglais, sans psiler de la tourmente, s-artc toujours d'uae Dins sa caga, il a reroi
M Moderan montre, en cetta oc-
ca. 00, pa hrosme 4 tiuta prei
ve, c.r il n a gure ie pied marin,
le pauvre I et il eat bien ma ado I
Mme Mode'ao, !!* ne soug^qu
urocbaae
Quelle sort e de prisnn
Modeipn t pour M. bl
trognon de rhou pour M.
de ation
I K quel cultivateur a, par ailleura, piyer
Casim'r I u"e l xa irrW*i,on> tous les frai.
Ce fait nouveau .c-ool*. mai., de culture et .1 est menac encore
I instruction en a d'e uv it un au re
qui atteste IlooOCttOC. de Clsude
Michel Le prince, lors .le fon arres ...
tatat'on. sv.i' Bur lui des papiers NoD confrre, il nona revieot que
que l'on n'a pas retrouvs eurClaude devant l'oDgtenlion drs plaureura
Michel, arrt gur les lieux mme. 'Jui } ""cita votre caop.gis. de
do criaie; de toute vidence, I assas v'nt IWCord form par ui,e grande
soit a commis par cluiqji q noiita de petits et moy.n. p"opii
mentalit allemande, qui inspi ait la guerre marocaine .ans fia...
i.o commensal de. Moderan, le
bon pote Thoio e doac la my->
avait ia'rt A n':n < w 1. Js n pa
taireg de ne vendre le .1- canms
REALIS4T10JV
per. et qui .'tai^ enfui avant I arn Q" un ni proportionn soprfa dj
ve de Clau-e licb.l Celui-ci. mi* 'Jcre, le distingi Mr KHlO 1 et ecj
riea.eper oaoah^c.cbait le f m ux dtinitivmm h m il > c voit ""ljor' H"rd 8unt l,H"", ,ert diapnsi
grec Bardi.oo, lequel, pour .e drs- ft par ton- se coui re* et amis, ""8 d'offrir d'autres cooditijiir a
traire lui apprend la faon dont il dang QQd g0j,4e u, a runi gaie ,eur8 fjuni-spurs de matire prn
.'y prend pour toujour. gagner au ra9Ql |ei nom3 Ie8 )u3 inU4lra- raire. Ne vous mat ez paa I tr
jeu. Voil au fond de quel abme l'a j8Q8 |eB artl (a princesse Irne a verse d' ces diapositioas .'.' j:m
fait ron er sa funeste passion I.. Au eu | anriuce de vanir cette tel j au actl ' '" '* '! *">* Joute nan
Chapeaux Panamas
Peur hommes, femmes et enfants, a
>n presque donn, pour 4 semaines,
\ommi nant le 1er fvrier.
moment o, dan. la promenade quo 5rft j'un personnage oiJijiel.
lidi.one .ur la pont, entre la. g.r-
des-chiourmes, il v. as jeter l'eau, La petite I ottie est bien perdue
il apeicoit soudain I. figure ineffa* dan. .jn petit coin au milieu de
blede Lottie I lierait d abord qail toute, ce. grandeur., mais Claude
rve, mafg il a bientt la preuve Michel vi la che dur et dc are
qu'il net point victime d'une llu devant roua qu i lerait mort de d-
lion Grce i la compile r paye sespoirgang le pur amour de Cette
a'jn garde, il peut parler cet an* enfant et il annonce avec une dodee
J[6 qui la aaivi juaque dans son eu- motion leur prochain mariBge
er II auprai.d. ne plus douter clu tous lea deux t- voici c o nem la
MQpettUXde P 3%00 VindUS F Or 1,UU vrii.ble amour et .ou cur e.tr par te Lo.tie devient M ne Claude
gnr I Michel
Le bonheur ds Ciaude eat t
Arriv, en r.de de Madre, tout complet .1 son frre ne se f t tenu
e.t pr pour I vasion quand un loigne ds lui. locquas tait repris
reiuut-rren.-ga insolite bs produit par la princesse La femme de Jac
ur le poct LesModer.n nedojtent ques, Marie-Anne, ne quiit.it pic.
plu. que out bou dcouvrit. Lottie le l.t, agomsaut da cette douleur.
est aj dde.pot. j L et. -major vient Cl.ude. pour lu -,.uv -i .e decn'e k
ae renier devant le. fjr. . Lu Com .lier chercher .on frre jusque chez
mandant du tr.uaport s'adre.ee Irne.
l.udt, Je visas, lu dit-il, Je re- Terreur de Lottie qui iaccompa
.ux planteurs, mais elle ne proli.era
p. non plu. la llasco que vo a,
croyez servi.. N.u. y reviendro is
if
.OO
5,0O
our enfants P. 29oo
BIGiOfr-es
1.50
2.VO
0.80
228 Rua Rjax.Port-au-Pr race
et Ca.nem6drt
Beurre Frais
Sjucir.hOii tn
Ptisserie


LJMAtlN
1

Pat Gable
Nouvelles Etrangres
a ugmeniation du
pi \x au puin
frARlS iLeSiuata vol 56 millions ^_________________
3,36i tunes pour p.ycr au Brsil [igne, no'ammtnt les nains de Lolo
l-htiieiajje de bateaux auemand. ai gDe. Berlin, Varsovie. Riga ralisant
ils dsns tes port brsiliens el emplo rnl, une tcoaomie de 20 c/o sur la
nemcnt de Berlin deux mois de si
bue n'avance On jense doue que
. g've duteu entoie que.quts te
m aiues ; lts allemands auianut sup
pum de nombreux express sur leuis
irtMSSSOi^i&&i^amSS&SSiSmsmS^i
Rhume, Toux,
Bronchites, Laryngites,
et autres affections des organes respiratoires, indiquent
un affaiblissement de l'organisme.
:
L'EMULSION
prise avec persvrance aprs les repas.
. augmente la force de rsistence contre les maladies
SCOTT
fortifie le corps et
ya par la Punte auiiieuumerai au
1er Mais 1919.
L conatii de la ligue des nalions
a p.ocede a la ittlectioL dtf me m
biea de la commusicn de la filles
de la Sarre. Mr Kautt, lrat s, a tj
reelu prsident, si Vaugh, membre,
repitscnuni te Canada.
1 far oi.e du Pietet, ie p x du
pio a et. augmente de j ccat.na.-s
ei to.eia pat d; tunji nu Iran:
le k..ugi, Bota*M uac
Sfiib abie a ele dec:
consommation
ben,
h.btudle du char
Mustapha Pacha
et tes Allis
P RIS l explication officielle
1 Qtt au su| l d.s lo'.s rcente
La Question dt charbon [)| jjft, $jjfi
mis ta
Concoure Can<
quinze
augmenta.10a
tec ainsi que d*a a aunes villes
t jLj uouLiuciiCu. auio:ise la ie
prise u*. pSlStlOOS a uccouvcU
bouise de fan pai UU1S
ques vaitaltons du cHSg
A la chauibic de uepute.. Ml
' Noos app'enons qoe deux experts
sont arrivs dernirement dans le
bot de faire
COLOGNE..
Mr Franzeu,ingnieur franais.bras
. droit de l'insp-cteur Cosie. dit que la
d: Mjstspha Fa.h. aux allis, relati mj8,joa attendra que les mesures pn
v.s 1 la qu -.fou dO lent est que la ,el ptt les ROuveroemeats allis am
F sacs veui manteau la porte ou nenl |es magnits de la Rhursf
ftlta en vue d trrsagetatatl pour ie soumettre et cooprer avec nous
1 *ir: ,:JJ paix *ux Turcs II a Les mi
t dit clairement qu .1 ta t ittdl 1 n DUlt mi
tit de la Tuiquic ue igne> l.-s con sur lesq
d lion, de paix propo s a Liusanae nes rest
et dont Mr Potucai lait r.s.orur^a qe deux millions de tonnes de co
modration ri i maie tempi le piesi ke, L qaaQ,il ae combus ible li
l0inciie a demande la itna.se uesia d Q, daC0Jbe.i|u tl, pens qa,i Wf| 1UJ l|ji t fixj UQ .
,eipsi.st.oassui *^;;'""J! sil oppo.iua de taire savoir aux al lion de tonnes par tnois plus 550 000 Att ROYaiUlB M MOlllDO
M, la remue a eie lUOidcl pa: je, Us que u FraQ=e nc pop $[{ ^ de coke ^ fi*^ J* JSMM l
I wagon sur 5 (t
Oi se rappelle qu'au mots
cemb de 1 anne dernire la
son Armour avait ouvert as gf
concours rclame pour sou aai
Oman. Les heureux gig***
vaieot pasier de bonnes 1 ta *sl
lacquisitondeTline danne, des jambons leur syau^
------a t taiU
d> brus
u Paris.
*m
rendre que par sotte des
Ir Hublet et de Mr Cons-sri
n'a pas t poss ble de donner I
saltais de ce concouts.
La maison \rmour espre UI
Le GBttSStl Oc .. .-
., au cuu s d un.
voix coure di.
gue de nanoc
sance sewi e iuAa umlo..u.m.a ^ ou
newie le mauiieo u UOUpM t kD0^llUU a un et.hec.
abanaoaaei le diott de"ngocier" dt "m St'boo'T wago'suTTT\ A" q*e1d"|j djconnasdt U semaine prochsios,
r rectemeni avec u urqme uans te comme cok r wiaou sur } dispom . AU.M A ciM la coaieu.e de Lausanne ble pour lexporUnoi LiUletaUgUt SJrJiir.i,
pouvait donc ex:uter soa piogram
ire le 8 F nous pouvons tputer un m >t N jus
COSSE1L UETi)
Ssooe ouvert an pen tari
fait des Comits qui
plot i-ou ;s ssiu.r
M, Dfcuuet d t que le ^oicyloi av*it
ete UStUt pai U'JC oig*uwtioa elian
gie.
Un record
B1SKR.\ L aviateur franiis Rai
bot a, avew uu avioa aos mo.eUi,
teuu l'au pendant !4 hcuies }h mius
Us 3} tcondes, Lat'.aat le iccuid eu
bli p*r la ntuicuyui HaatyiOt M 2}
J^uviei a Lbeibouig qui te^a eu
l'air 8 beuies 4 minutes,
Ensevelis
et de notre vg^t.tion rendre ]a
4,... t r ai 1 t* loax le< tardii dt la vie'le Cistille.
OllUUl OU aiUl'inULn i la Ch lVi A'IljPiCll.lA LverJarecojleuxfcdeUmUgM
s . /uiuiv u.Ukii ivmwi Comme une our:e vive au einde Ucampiiae
mesures de coercition adoptea par
p.odu.ts aiim.nta.res.i aUgoentabOO it Frtace dans la Rb r. M L.neW
ua uombie ne cbmeui. ont toice, d|J ^4,^.,^ piy6 a
hier, une uegaon (fouvners sut EuiilVpoei les rc.rat ona aiora
^ui t une appel aux .otoiiti qoe la Frsoce s ips ie 8s milliards
fi*oaise4 LSS.1S ptemitte lois, de J0Uf lM jt J ^
Suis lO^upsOM qu Ua appel de ce ^^y^JLj, dlt j, ne paox SU
*eoie est auise aux erana.s. 6aoo J J JftQe % rcp(1(,u7: flks
cuvue.s de la pape sus DuaSsiOOif, bieo n0UJ irO0J vou, iJer et tUe
que -e m.naue de chaiooo va toicer e|l eotr*e daQ, U Rhur.
pou.s. ont euvoye une
Oi trouvera des cartes au Sm nai
re, ch z M Chi, e; jpuy et chez
Mr S mon Vieux.
Au Son jrs dt Chili
action da procs-verbal
A semble. Rien disirsttut I
correepoodancs.
Lecture dua rsppirt dela(
misai on spcula sur h projet
du ioaveroeaatiat trsitaatds|
que str Lh
Pruideat a kir If
commission,
long st inti
Oo a prvu uns pension
anciens Chefe ds i'Ktat aveei
bilit leurs veuves Oa
do ie pi as beao a ds toi ep
La pcoaioD sers dsorma
de 1'<9 de OU sua su usa 1
pi'-i 25 ans de service.
.es mines t eg.uou -u genial Usgoutli pour n^Al'rt.tVlHrtn du
de tou.uir lechaibon ncea UeQiaraiXOh UU
BERLIN Envnou 280 mineure Ici ma us
sot> cuioit cacv(h dans
de Bcuibea (bllSate), d aprs les der ie p.,ci
niies uepeenc 60 co>p ont t ra ja>re a l (.ouiuuatioa du tuvaii Le
mens la uitacc- gnerai L)jbo.tu a lpoadu que les
e.uu oyes c chemin d: ter aile .
m.!d .aiCLt respoasabies de la si kelltr 6dar tt S*"? Ve U cooa
Messe 0ts(
Dmain p.emiei D.mi
Attitude de la
Le cho x dea membr s qui do vent
iepren er le Gouverne ou ai haitien
sa Congs de Chili est dni.tive
me t ta t avec Mr Arthur Rameau
commi Dlgu et M Pierre Eihart, ? * Y '
snateur Ockellar i^rituis. , njus Ds.ne do noir
WSfllhGT04. Le snateur Oc L. Coeg.s aura lieu dam 1a pre ^^ffSi^SS^
om mre quioxaioe da moi. de Mu, et Jgf ZJX*^ft
a m.,d. .aieLt respoasabies de la si "~- "cu*' l"1 4 tw ~ J 7".""Tm7'7 "T, ZV.1 ~ 0a 00i Pfle aj "T
W tmsusa Une *ux tuesuisnai pai sui u* 0Q m",t*,a u'*11 P* * BOc *"> * 4 -o dol a s a t pr eQ ett.0P fec i contiaaw
LtUSSie u Ma de tun.po.ui ie Cumbs n^a de taue une pioposiuoo sem fus dsos le budget en vue da dPU trV4Ut da cectschapslle qae
tio a u e!do t Como** biabie celle accepte par Londres, cem:nt des mmbres hamens. Lsroax svaii isitss sur si
l LAUSANNE- La dlgatioo russe
la.twQicieuce auucucc o.bcieiie l)ftrnarr[ du sSCUrS
ment que la Fus.e ne ugaaaJl p* "" J8 .
1. couvcuiiu.. qui pievtii te toPiiie a 1 iVlil^rila
des Uaidanetic et 15j4j.no.e. La coa^ ,
ven.ioo, a decla.e li ih:noe. me BERLIN-Dcs ifOUtUU a euV > "1
de te KuMu, Ukui ** oui envoy au Umgii
amricain un mci*i^c sign par l:s
il a a)OUt que 1 unique pioposition
t au autorise taire par le gouver
nem.n- britannique tait celle niopo
sec ,,dao8 ie Debt Fuadug ci aa
voir luti 4 1/2 0/0 et le paiement
Lisez & Mditez!
Q l'est ce qui soit plus dsagraable poir les pirents duo 4
Un aCCOPd Conclu ^UB de recevo,r- au diroiar unonent, ut crcunl mal lait
iLONCRES Uae dt. hc d, Ua f^u'oble, qu. nd 01 a coa^cteoie d ivotr pay an pris couj
o-viie. pour dcauuatr sccouis i $e4jm, au limes dll aT0lt tppns de ------------------
. Amciiquc. La aem*rche et la coa DoQOK 40UICe qUe iaCCo.d a t cen *",v sti 8^U"eut !
couvtntiou suit ^ig-ec p*i le. aune ".n daisOs ne. crinie* oule ClU enlie iti aUl0l,ie8 tui.*i.es et .An d'viier QM voui na aoy u dais U1 el Ct5.il 3st trs^
ou poui aa K-it, U que.tion v^e* PJ* vCCupalaOO de la KOut Le. lts a,iecleU|S de chemins de ter alleUde ComruSder cequ'.l vousfaul directement che^ le SOuii
esiait ent.eie. KfJSJE ^IlSfStJSS .$1 maDa <10' il aervice||e8t H plus aactea fsDr cant de osTOUsi sur ceilt) place li
normal ne trana vendredi matin bonne rputation est connue.
le 1
Russie et
Lord
toujours
Luuou a dclar quil avait dmarche a t enirepnse indpea
s maintenu que la participa dammeni de toute influence olhcietle
non de la Rus.e stsit ncessaire a la ai le gonveinement belge.ni la piesse
solution peim.nen.e ci satttt3ante D a'*lt "N communication de ce
du p.ob.eme de* detioils ei qu u es mesge
piaitquc u Kuie igacrau plus .
tard, Loinpiet isolent ni
6 heures.
Prix la por.e de toutes les bourses
Les Cours HENRY STARK
Suppression
>-
DUbSELOJKF- La ieimetme du
passage de Dj.ui.uuJ, seul uoui de
U eJCpreSO c.mmuuualiou en re u Ram tt 1 Al
NEW-YOHK 1
Paris 2 Sterlirg
Dollar
Sl-rlu g 466 a)
Dollar 16 70
*6 34S
nu* au c/aat, en lace ae la fat
N. B, La nuit et les jours de tte, s'adresser an chef d'i
Monsieur hlchier Uusson
um gue non occuptea e ettectuce Qome ow, comv ail Rue des Fronts l PARIS Le gouveruemeLt tran par Isa troupes raLatses. Su. les n s 7o m nfw preilig .ster; and get
ais a et lufoiine que le empioya tiu.uou venue de fati pre.c iV_i.t y0Ur gar,Mtilt cleaied atui pr***ea (0
Mi chemiu de I.i a.ieuuuu. aw.ucl li oiemtot complet de la Rhur, * a/,t/.
lemeLt en gievc flaus ia Rnui tt Ruu e nouve ainsi la complte LLWlS.-proprialer * pari de mon Ciiel rUalier ptTtOntU n'es* M
l'ouest ds Rlun out reu du gouver discrtion de l'occupation' 3SURu*t*Amrican mt>QU des ctBaluandet si mon nom-
de Cane, e une Cathdrale,
tt-
r *

Y" t***!* '
qfwM
OMT


LE MAIN
le Bal Travet ti de
f|ka Renaissance
le Grnd Bal travesti que le Ceicle
qo
offre
anr_ueile
lieu e di
U Renaissance
fceni I ses habite aura
loche H F* coartot. Nous
qu'uce be'.ie et cc4uelte
lille era mi$e la disP,ltl0a d*
roaiit d'organieatian
j enirain commentra ds 3 "eu
ait 1 aprs midi peur le petfl
ni feront pltce aux grandes p:r-on
rs prtf de 8 heures du scir
Joe musique de choit et des comp
loirs asiortjs copteiont le charme
de ce g sud Bt).
Qu'on se prpaie en consquence.
UNE
PASTILLE
VALDA
JEIN BOUCHE
rtsi u fJSES
des Maux do Gorge, Enrouements,
Rhumes de Cerveau, Rhumes,
Bronotutes, etc.
CMtU 80DLAGEMBT BSTAITil1
de l'Oppression,
dos Aooes d'Asthire, etc., etc.
Cwt le BW BEMDE
pour eombattre toutes les
Maladies dO U PoitrfM.
Parisiana
dm w mie
L.^ Srie la flua
drs le 6 irni
Clan dp ru
Et7mc piacd
t
a^pitarve
f rvsode
OTOMOMIISTESl
v i>
a
t! lift
Eeidir Jcurndi
(Actualits luuiN.tf.hs '
k *! t >- p* m ni
lt, Il il i. 1 il V r
e t* 11
b m f *
I (I
>e<
zouue
t'ii..
e
Balcon
2 go.iU.
3 you.aes
IPasteur au Collge
LoMverfu e
lirr. Mr Chrisses, directeur du Collge Lou-
titre li, moi crmonir, le centenaire de
uteur. Il s lui, lui-mme, rappel bnevement
l tes lves lt beUt vie. de ce grand ch mute.
U s'est wrtout atit lur son origine : Pateur
; fil* de tanmbch. C'est ce fil de tanneur qui
; devenu uo ds pluj grands savant du X X*
Mi Lhriison a dit ici .ves ju'il n'y a rai de
i mtier, il a rappel l'histoire de h rnbl i
liai eu* occup une Bell* place daj' rhtt ire
1)1 a aie Cinclnnatus, qui, uagr la hauie i.tu -
Juoa occupe cord-isau lui u.eiuc ta ih.irie
If serre Legraad, londte-r dr la Russie, ex i^i
Ikmiki de .h rpeotier II a encore eue Po k ei
Ijttraham Lintol i. nomme au gr od cceur, dit-
I. i.e prunier .ait sel ir, le ccund thaipenuer
l picier Tous deua ont devesu pr cdenis des
lats-Unis su.ouidhm le pays le ilusposp.e
.. le plus nche dj n.onde Johnson, successeur
e Lan.oin, ti.it tanleur. il a iite Franck in dont
sa persv-
sAlll)ATIOId...^IMPOHTalCE
DEMANDEZ, EXIGEZ
dans toutes les Pharmacies
Les Vritables
. PASTILLES
IVALDA
Tendues seulement
en BOITES
portant le nom
"gLe sia Pri s Frederick He d
?euant de Cuiao, es attendu
ron au Prince le i du coetan,
ASTHME
EMrHT3fc.1T !
|0PP?IBS10NS[
youlaam< nt immodi-t Quart aon n.ir lc|
rlobules Rebaud
Itats m'-rrrlIlcuT. irpraiinnta BSaaa
>/i ".-!. rnc>n:eir.if'.rc( 8'60 uiMiiMt-
PJ1N31FR. 83. Ruade Martyr*. Ia/i 0
nrm:jo
Ql8 d-!
(Jesi a in ni
te qa
t'H
m
sa; 43? 4 m ^!^J^,!i^ route pou, N Y d.re:teruent. prenait
;iioyet d s Esi.-Unii II anon.mencoreOar- BJalle et paf5gers.
tait cultivateur et plus tard bateier j^. ,.., Banama . venant de Cris Nouvelle Orlans le 10 Mars 192?
WPS! Mi. *
Se on tpche reue le Ste.mer
s Vitis'rwr IbOng^bODI d*- l nrn
ve^le l'gne de r\ov^t\'c>n WEST IN
k DIf\ L< b, laissera Mobile le 4 F
trier prochaine t la Nouvrl> Orlans
en le iodu rmeflsoH nour BsW
Lt Steamer Geort-es Maken
zie lai-t-'a Mobile le 4 M^ et la
insist pour avoir de la SHELL
pour les avions potr :
1
a Ikavi ke]
ut
LAtlamiu 1
A i K V. I k I.
I) Al Ui K;-h
I .S LSI' Al II-
La 1ratiksb>
DI
I ast, qui
Ihud qui
avssu'dc devenir pisident des htats Unis. C M Prince lf il Ju
hetumcd'biat consomm, un o ateur de m- ICDH, Sera S roi an rrioce u 11 ^
courant et partira pour New York
Tout cela et d, comme chez Pasteur 1 amour ^ rectf ment;
l'lude, A la volont, la patience, la p;t
pour Haili
Port au Prince, le 37 Janvier I92J
A, d MATTEIS & Co.
Le s(s c Colon p est
attendu
deNY
ayant
Mr Lhriiaon s'est anet sur T. Louverture, jci le ro dn courant. Venant
I ancien gai on d'curie, ancien coJier, ancien es- r , fm. thae
cl.. ;. es. devenu le icr personnage de *unt- ** M ^eo ^OUbalS
I Dosniaguc U plus telle figme de la race noire UlBf N W York le 10 |an\ icr, le a
A'anei toujours l'orare, aimer ltuae, dit Mr je. ports du Nord et ^U Sud
loujours, vos ., voue J ^ ^ w ^ ^^ ; ^^
l'jsitur tut un fils soumis et -f connaissant, uc dt lacittfl vtd les prii uu SuJ est atttn
du curant, m
Yotk fanant tuait
aux po-ts du Sord Les permis dem
Lhrisson. Aimez toujours, vos parents, voue
l'asteur tut un fils soumis et -f connaissant, ur. at mcinr -ru its pan
grand patriote et un grand chrtien. Mal8ie son fu ^ la fiiJtjigfr \t t
origine, malgr le isaTiU de on pre, il est ne r '
CM, surceTte scke uiro de France, un des pu rouit pOUT Vw Ya
gtanes bieiilaittuis ds l'humani e.
Se dcouverte .ont wnMIsojas, ***** barqutmtnt pour lt fret UesttnaUon dt prenant fret.
sila cibncb. pasteur la aime )uqu a ton 1. ae '
mon. Lst elle qui trm. tonne le monde...
|Ccs sage* conseil et le lsumc de I vie du
grand savant ou iu icss 1rs ievct du Collge
Louvert re ^__^_^_
aafM
Hom Line
L* atssroer lrropard Horn" ve
part de Hsmbcnrg, ItrisWl. Petit
Oove est e"endu Fort eu Prince,
mercredi le 7 fvrier, Il reparire
rrebebleiTfDt c*ana I soire pour
? Mnrc, Puerto Plats Je L'Europe
I
Tous 'es aieiiei4os .f-i <* t tj 1^
Hh */ o r emna * q.)ai :
1^ Peut ?e k'fomtre* ptr gallon
2 En** assem: v t dt* c y i' d e y rduit
an in i mu m
3 lie u oup plus de force et de vi*
tfsse en m ttfa
Si vousne connaissez pas encore
la SHELL; essayez la, vous en
se ez StUisIVils:
jf'n vente au dtail
Dans tous les G fttQ* d v >nn aleunnl tht: '
ta llb de deiuaiii
/ Europe vid Htm York ti Stw York
direct strot.t dlivrs sur demande laitt
i lOlfiu dt la C yde Siearmhip Um
/an. toitign Servtes Port u Prusci
L" sis V uc m xtnam de bor
deaux est attendu d Port au t r.nct pr$
Oa doit e rapptler que c est demain mstin tUaiH,lti
m .oc, de (..re-Va.ut. que le Comit Hatien f'fmethtM.
de l Alliance Ira SM lie le ernte .aire de l i Lt SJS Dl?kf attendu le 0 du COUT Ont
lustra Faste' r. Comme nous l avons du hier uo reparitra II mlmt tour pour SatiatlIO
f r rjBBBSBM d.- choix a t prfpt poui la lir ,
ontiaocc : Kra excut a la sausiacuoc. Kn^raie
de in mes
l.Ui merabies d. Comit Haititn de l'AlUaocc
sol pi ls d tte au grt.d complet 1 cette matine.
"BBBBSBBBBBBBBBEraH=ss^BBBjsaB9BB>3aan rtitatnts de sacs
t tanai lleS Province h march reste tri*
Mou avons reu la carte dw funailles de * P'** ont batSi Itgrtmtnt La chute
du franc qui, bttr fort au l'rinct
faisait 17 }% pour un dollar, rtnd tout
U mot.de circonspect et ks ackettuts dt
viennent raresUna encore pay le tel quel
blanchtre 1 oui0,20, le tel quel vert
Il -- lis tries ont obtenu n 50 ( H.
(;Co o Mur, ht trs ferme st pait
j[ gonrdes tn sout AKMOUK
Pou- tous solr'a rfrrseigneuvr.ts,
prire de n'adresser i ;
OLCFr"bON. I UT AS de Co
Agdnii Qur. ux
Port an Piince, te 31 j nvier 1UJI
Station ifl G roline de Peu Pour;
John H WOOLLLY hue Dan es D cartouche*
V C D6TJtaM, QjaasBue ea face S.a'-:-.n Cen'.ralf
de> t*omyie>Ti
g as eh&m ,

i
le
Fn
Boberls,
Aatnls
Diiiloi
bi raux po gr
& Co
Util
Mademoiselle Christine Scharoun svu Monsieur
(Veorget aidait.
Un Bal l Htel
de la Maatteine
D.maa.rit: 4 fcvnei 1 Htel de la
Madeleine a, oHma un bai tiavesti
eu habituel.
ijUui muaique des plusentutnaaies
ttr le chaime des invits.
Stuotcit pivu |.oui que sa tua sot donne tout le noude.
Nos Denres ,ta, nanl ,e M,r
I Quoique peint quelques tini(,ne e,t t le, Ja le courant II
s scient arrivs de h Jg?vtin ,e meme jour poui Santia
"ble et gode Cube et sera de retour Prrt-
at-Prince le 1a La suite de l'itin-
raire sera fixe i l'arrive du vapeur,
Port au P.ince, 1er Fvrier 19aj.
L Agen', E ROBE IN
Pharmacie
Buch
AVIS
Ueroire Heure
SaVNS-FlLjS fvrier
Waab rg on Lcp'ape dans une
emyiique concernant Ja situation
mOnUtule reuininundi que des prirts sp
claies soitt,t dues poui pargner Ihuma
nue des irtbutattun qui p.ent $ur elle
W* h u^ioo Lt snateur Me Au/
lar a attaqu la proposition britannique
concernant sa de.te
- ...... ---------- -- berli-. In appel a U fait Wnr
d, ta: attendu ici le 8 du coarani, binglon bar lt p.an dt trairtl dtman
A ng>
s|s c bejcai.on , venant de
pion tt du Sud. Cat attendu ici
ce Malin, tt chargera ^our ica poits
eoropeniducctcmcat via Us por s
duNoidi
.~Le i|i c Astres revenant du
Mlles B. ARMAND
4mier.ne% Elves de ELIfi DUBOIS
Informent le public qu'elle* ne
font plue de Pa isserie fite chez Mr
E-De or, mais qu'elles trav. i lent
ch r elles, 87* Avenue Mgloire
Anibioise o cl.es recevront toulea
sortes de commandes qu'on voudra
bien leur confier
Bon su Piiuce.le 1er Fviier I923
Eioutioo prompte ot Boigoe de foui s ordonnane s.
Servie* de >u l
Pcoi "U chimiq ?e^ el ph rmi^eu iquei de tou'r I<-aich8lir
Sp'.UI'ts, Eaux rr in E 101 Eruii S I, Sh rbet
t!ssnees pour liqueur : A. ii*ftiie. Cr ne d3 Cac.o, Cjr ao. Char
tr.'. se. Gei v.e
Car boliniim Avenariu*,
L- Se. I P H rv.lif d : bois
i Li idn
d un
O de mnrchnn
dis s diverse*
u
4?
z
PuUiiCataULS mu s
Revue Internationale oe Dun.
EJition Fianeaiae, numo de ]anvier
cha
fera pour I
New-Yok
5H4
New Y k
Ce, H i ,n.
Conm.wynt parti de
e 1er du couiant | ou
Gonaive,
en
ur New Yo k et 1 Ruiope. daiit aux tta 1 Ltisde sauv:r l Europe International du tiavail
tt le monde d i.n dsastre i-i. t able
rails La Lii.a,i..c lfLt>aiM
un voie 1 48/ cou're Si, a pp.ou
ve u po it.quw au pua er Poincai
da le Ui.iM tic la Knui
, ._ M.i.cj Ou nze \i r onacs ?o -t
et chargera pour les pons Europens rooilia ti a feu p ti quaiaute b.-.s
! "" Le g(i Cerna parti ie N-Y Ss dans une bataille entre grvistes
M 8 dn couiant, lenticia dneetemeut tt soldats
* Poil au rnnee Moscou Se'on une dpche de
Ls ||i ( Au ora a paiti d Aruster Chiuw> une st -que a t prepaie
*a lr tH du couiant, seia ici le 14 coude Vladivos o.k par les Sibnuus.
Amila
quence impivue du Dsarmement RW J uverstTt'<$'tllt Vi*i fUUSUt d* l'Etat
av.-: au apoc, LIctect.on carbon.u fl '
,, ^. r Afan ^e laire de la p ac nui nouveaux arrivt
Socil des Nations. Bureau
Une cons
E
, e:t_a tendu
|ti le 8 du courant en route pour.
eUiGiv.. Cayes, lacmel, Curaao,
ge tiens comoieii
e>tz prend)e, car oui ne
- La lcformacion. Saot.ago, *'e drmair>, ce te vene u rablli;
Reptb iqoe Dominuaice. regardons pas aux prix.
- La Charrette. Ce tumio B'Oftoi b anebr-s po :r rob'S et calejus Urili keltsl jaune et olive,
c h n e cmaa 4 - L* Revue tes Corsulats, uc |e lHJU| hcti.mf-, Po idrM de r z, Parfums, !Uvoul le loil -le Col*a
Rue Beattrur, Pans. te el La Violette Paris enauss lies 01 Ba- crdinaires, kTil p >ur crochet
- G Mite de liibup;ur, Recueil BuutonsjLelal pour col el poi?, e h, UuueiU ea.damea lacet! t eu
de coui.1.1
faUba
i
CQ
route ,-our Santiago du dsi.i.t a.' Dama L arme di.01,
est compose de j> m..le hommea
rxeLLUt! de |un p:toencc au
ne et de Lgislation
Doct.
Le Crapouillot
Tous los lemeiciemeai*
tonnes, cbemiees
I eirp e c.

-
: 1 1.1 peur iioiiiiues, jVlousfaline de soie ^
Cest intrt*mt


.*
t- .. -


Il MATIN
ritM
-"*' "
dans le
bou rs :
Un jour ttntdi A ".' '.
Ptrlttm ; /!, Prtmi
I M ^ "' 't'i
/ '. ;; i.';.. .'i ...
I
r \ i, i r s
i. '. fie \
M- t /). i'i tritt,
I '.. '( l| 71 I)l4
&f/| -*,
/' I ',^',
.
*-
Vii-ll,,:! IHukI, \ ib ffatntl pool Hait: l72ll Hop lio Mayas n ta
*
La mais n
Le Malio
ABONNEMENT
Uo Moi*
Fnii'iiii-Piiiiff aatra i on
ItprtMMi i il
faajtn 3 M
Invrliou 'I abnar dents pa..ihk< il'ataiifr
A l plaisir tint < li Cpiu'equ'eu P.winee.f] lie >ientn\, recevoir doux lu
liff de lin d'a i.< .-i un ; iWilim " 0 ;> e' de B >nbo is I aoCfii, le
u Bo-ssch s rie Piov.Sions aliuteu arai ne toutjs iori6i ei de
pr< inire fr* i bi r,
l.U.\l'.OXS ; rfuliei Boita ia 5, de2 el 1 Livres, I) a^es en petits
s ; lifs i a* aie* huis. Nougat ui boites ai par morceaux di /1 et
je 1[4 Lire, t h cou ? p*. Laiooi, Pi s d* I u> s h CrncjlUs
er: t otlea d 12 libres- Ptes A va ijjs u,ou .'s en bn e< dvne
|,\ii' ai d i /|2 i vu*, Boi bo s iilac Fondant*, e c.
BOISSON: V n- rut;- iV biaix (B Mon et li e.tirr Bo .iea i
juali' s.'i^ueure, Wbi k lin.'M II u (Il jbonu .MaUga,Pii)iir
iiiint iJh'm ux i)i TaiiEgoue, udic'io*-| e c.
PKO.ISiUi\8 ulMii.i'lKE Couawtas-Vtoot! s>n s
batebaota Lvois^ambon*', >< itadeiica, Fromage grujtf.pats giasr,
lte de Maure pa< livie. l|!el l|ih\i s Mo.
\em% viriter la Mai non L*pz
Riiera el vou lirez salis
faits.
Citt* ni 0. K. en barils
de 400 ibs
HEM dm ni IVKI
En tente chef
1. Preetmmarn-AQQtiRHOLM'
Lue du Quai
ILS IIIICS. cl r> bon p'il&
GarnavC l'iila^ *adl ua' IUI,IJ Plf
OcICS WIUCS C0tua ^i y-hiu dd
colon I 2| ce is par riUS,
Spcialit
Supc iriilp cl i*'M,liu i,f
Cacao 25 eeollujei p r se.
En tei*te eh**
JL. tliEETZtoiMSi AQtiERUOLH
*Nervositw
Noi nerf* rraiemblent un
trcillu compliqu de fils tl-
g:^;> |'i'-v Commande et
nourris par uns partie do
cerveauque l'on appelle cen-
tres nerveui les dlicats
filaments nerveui rayonnent
dans toutes les directions
travns le corps. Aussi lune-
temps que le centres nervsm
sont capables de fournir
continuellen ent de la nourri-
ttire an nerfs.ceu-ci demeure-
ront forts et sains. Mais que les centies nerveux s'affal-
blisst-nt causa d'un surcrot
de trivail, de tracas on
diiK|uitude il leur est impos-
sible d'envoyer la nourriture
ucessaire et les nerfs devien-
nent fatigu* et s'aiguisent.
C'est alors q l'un bruit soudain
vous fait sur-aiiter, vous
devenei irritable, vous sotiffrei
de uvralgie, vous tes agit et
abattu. Dans oat tat de
canses il n'y a rien qui gale
im
-n
/ * WlM9 9 LU)
l'arce qu'tant un aliment
puissant p< ur les nerfs,
Wiucaruis attaque la racine dn
mal, cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimula et
revivifie le systiua nerveui
tout enier. F.ssayei Win-
carnis pour la Nerv C'est merveillsu Plus de
10,000 radwtai i i*-noian-
dent.
AcImI'i "* h"sj,!l| '- T''-.
__
0,i.v--*W *
IWIOH,
AU
Lunchs Spciaux
(iraud Hlel de Traic
Q-m par sa situation unique au entre des affaires se recum\
ptus que inmais au public et sei no>nb>enx et distingus Cl
p-iur tUIMN soignte e> tout le confortable n'assiure aux \{
geun d" t.omn erct et pvttruhirefr.ent aux fommer'wts de u
i Port-aU'H'inre
L L tel dbite par Gallon tf par
Barriqu s des Vin* cl* Bordeaux
liouge et blanc.
Ces Vm* vannent directement de BRSAC et sont tfaraattik
tus dn ramns, nous vou vous te prouver par des CER riKlClTSi
m.'us h non 6 toujours la dm option des L Uents.
LhamitotjHf et Vins Mousswx p
mod iitts, premier chjix
Pharmacie F. Sjour^
Donne avis a M clientle, aux mJeciaa et au public qu'ai
Ira tsorru son Lib>raioir d Urologe ai un LabjUiuMJ
l);oljyie appliqu soda la UirACiuii il t
Dr tiico\ et t Sjourn
Le laboratoire e. ouvert tout les jours de 7 hrea du matin
O uns .du s ir puur iou e< les rechercues ei analyse- prvuni
l'aiiuo .c i ci joint j, s tut pur la;
Wa&8 riniai et ii constante Ure-Scrtc
Si'.ot re i>'s que le .-nirdi d. chaque seunh-.
S'air ^r a u r*n iro .ai pjjrlii re h^mu; r.*
4 ni an d'u.inesei'jcijiastriqu*,
Il -acnoM le Wassiruiam
tH*c ion de Tri boulet,
Lidinen du saQg e* du pus
Etamea d s matires tcales,
Ixatxen ae eraf>at
i I bu. ri no rarti
r-ons'sn'eUr^Sacrj
Recherche de Spirohtm etCo ie n>ccoques, etc, etc.
Avis auxp rso mes qui s'habillent U
Oi. trouve des rr:x p'- bti qae dant Iea occaaioot ' rabiill
liOBoe't Iea article* uiva a. d>. toute i Uu'a volaiiiH Ghaou iv d* iv toa e unitictt
Laa Gurni'urea q u voaa rfl z {i Hea II u de toie. eotoift
'CDgea prrl^B* fran^^a ni aut-ea
Se | 'odde aoie te.
hi.'i.i w iell a roir c^ra^ge et laille-
lola cb p-x nni*tjr >* pool d*ae teintes.]
Funes de cbipaaax wi joliai
liiez Paul . ADXIL
R es Traversire et Mugaain de H
ADOPTK a- k MATrRNIT Je PARIS a 4
Gyncologie Dermatologie
' PRVENU' de la -
'' r.ore PUERPRAIC
, HYGINE la Mr,
surru Obsttrique
remania ni t on
ECNTYMA- IMPTIGO
'- Omtm 4m Hb-"*-
Toirrti lu AfTcnon
- suppustAima -
:
METACUPROL

I
NI CAUSTIQUE NI TOXIQUE
a
Au:un M NMoatMnli du Sublim t de '"Eau d'AJIbou
^*---'- < ':Tibat tous le* iricrobe-, de t lupp-raiion c=*r--u
Pcutsemi'! ift |AN( CAU 0UILLII r.umple^mtni -. t, :,,(
t
cbsntillous st
.ndi tient s tir
demande su Corps t5i.r.deiapomp
mdical. PARIS-te'-
L.iboratofrt du
McTAcUPHOL
a
a
i
La Vectc chsi
PK\NCKI- MaRTIN'
Au pnx de i tlollara giauae bou
cailla : l 'ty.ur 1|^ biataiiias.
aVia 4*1 44ii Ji Cjttal au (oe
Usiaa Otaca, fart au.t'unce,
iiiayuaiil oc Dupont
Ut Hue Diuioud*. Paris
Agents pair 1? Autilies
. .., i ,
V u> *v* -
k-t
T


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM