<%BANNER%>







PAGE 1

f JJ MATIN m %  Mb %  ~. m A propos de ''La Garonne* Jff Wtor ilnrguerutc et la lgion d'honneur Le prsident de la Rpublique a fipr, .a la date du 1er Janvier, le dcrut sanctionnant la radiation de Mr Victor Ma* gurit te de lOrdce National de la Lg-on d honneur. Le docnment, cor.tr*sign par le garda d- • ci iiux, eeta insr au Bulletin des loin., Aux termes du dcret, la dcision piue est motive par la faute con re l honneur co omise par I crivain en publiant BOQ dtrne r ouvtage. M. Victor Margueir.te a dcid de ie paB au pouivoir n lOt.seil d Elat; il a adresse MUX membres du Conseil de lu Lgion d'bonuear nue I. tue daua laquelle il refuse de re(oniibltre leur comptence et pro tesie viuletiitnent con re leur dcision. Voici an extrait de cetie le ire: PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. Dernire Heure ms&y.s-z U. S, Navy News 30 Janvier PARIS — Les Etat Uni et l'Allemagne stront invite participer en Octobre prochain uoe comreuce pour la unoade certains irait de dou me, WASHINGTON U Prsident Hardiag a je D'il oliic'tc aucun de honneurs qui, jus"g* £2&2£. P "" ChiB S le P r0U qu'en 1914, M son. chus fct. p; vous le du, WSSffJSJP^T C S55?2Sf **" je ne Ici .; ac*pt> Que parce 4 u |al pens J"£ HINoTON Le Snateur Bor.h ara!juM pouvaiei 1 a.ors m'a.der a sc.v.r, plu cfti22" '"j 011 ," 1 hu Scnjl Fopot.non. nLei.ant, tx*l Ita, *" te !"*>•* Hard.n K a provoquer une con1 :MLV t:onomique internationale. Uij'L.., dix Lp. cent 1, ille hommes sont torches, qui cioymn., en mourant, tuer la guerre et, p..i leur tatnCC, 1, ici une tir nouvel e ht daM i. monde nui de mange Si plularge des hcios qui Une lettre de Mr Emile Miot Si-Mar<% l "29 Janv er Wl Mon cher Magloire, Contralto uo it a ri.,1 :JI mition qui r iuiarge ne ncios qui 001 uini de leur sang insigne qu il, portent, voire lgion s est enlle ^^" u5 de J 1 Kjht GfsNEVH Le Ministre grec Berne, d'aprs VOU* a t loi'ie propre de I 0 u QMSK de 192/ de M cident de Cabaret je tiens faire ressortir %  i" lee gens de "endroit s taient mo-itrs des plas corrsc'a cAt# di11 ,ei S P til P Jr uo PI* 1 sous le drapeaux. BiinLIS Fia ihyiuena d.la. que les de luiuti dont le nions qu on puisse dire est que leur voisinage >canddi'se. J adresse aux piemieis IL.CH respectueux salut, je rue scpaie des aune avec un -.oulagemei t ptotunJ, e: |e me raoge a tout jamais uaas letiioir ai,, souvenir, cette cravate qui a tait couler tant le licl, et Un: d encre, Ella reposera & co de MtM qui uoi en aliei un )Our BUpti) des autres reliques panen.el.e, eutieliir le muse de 1 Aime. pour rsister t l'agres>ion t anaise. KL'hBfcC — Un couvent a de nouveau disparu sous le, tummet. c'est la trentime institution ca'hoiqueau Canada victime de I incendie dans U sria. Varits VENDREDI Le comte de Monte* Lrtblo ( iule ) Par Amour (%U*U) Entre gnrale o 5o cts envers nois pendant la panne qui avait dure pr* d'ane demi heurt. Il parai, que la valise, au dire da ceux qui l ont trjave, et ut tombe en coers de i oute et la v leur qu alla contenait avn:t M spare en ire deux ou tro's pardonnes. Grce lac ivit de la Gendarmerie et surtout au dvou ment da Mr D Delva, uu A .a .• chef de anre l'Arcahaie ceux qui Hier mercredi courte sance : Sanction du pro* j.7 .mmiskion spciale J et enaie ,t la PAR SANS FIL 31 Janvier BRUXELLES La Belgique et U France prsenteront ce aoir aa Gou vernemeni allemand i Ber'io no Q|. tiraatum lui demandant pour aoa dernire foie de remplir le progrira me des roaratioos at d'excuter IN trsita d* Versailles. LONDRESL'Angleterre a dd d d accepter la propos Uoo dai Etats-Unis pour le reuibouremeot de le dette de guerre de la Grindt. Bretegne. Lee teimea sont de trois ,pcor cent pour les du preixirai "annes et de 'rois et demi pour cent pour le reste — Aucune rgirve e t faite concernent la posiibt. lit pour la Grande Bretagne di payer la to alit de le valeur spt les dix anaWASHINGTON-U dcision di la Qrande Bre agoe d'accepter la aoggestiou l'gard de la dat.t ami ncaioe e t noti& enjoard bai pir le .vlacr aire Miilor d ouvrir la cbe roia iram s diat de paiement. DUSSt-LDORFU prodacUsal de ebarbon les alle de 1s Root Nous avons ob'^nu une importas dcrot et la raret de cars v dei te Ineiv ew sur la Question Cubaifait sa ,tir et lech..bon s accu sur les usines suenres Cuba et les de travail des ouvtiers 9 L a Question de l'Emigration conditions ht.tiens. Conseil d'Etat Hospice St.fran ois de Sals Le Directeur des osjvies de Saint deux matelote du bteia alleu Glu k-iburg ont t mis en tat di restation. A Luna Park Champs de Mare Grande Kermesse au Profit t L'Asile l-'raair • Dimanche 4 cs-vetbalet iormatiou d'une commission spciale --, -pour rapporter sur le pioiet de loi de l'hxi.utit dtUX ^.:. %  la remettre. Ce H il *j, f^DCOlS d Sl.CS dpos la semaine dernire sur 1 unir.cat.on de est perdu est lUSIg nfi iUt. toute lai lois oviiese militaires touchant la penj e r61Ut rcla paraouliram^nt le non. unt t choisis par le bureau Pieire Loou, L C Lhiisson mas ti Frice Ils sont piis de se mettre tout de suite au vslsur, sont venus Franois de SaUt. la Supiieuie de vrier ds 3 heures de ''apis midi, la Pisil ute de 1 Associai 101 de D m s de S'iat , lieutenant Gato qui s'est montr ac 5?ff! *' S c' l SfPsM^! otsTlC M • nergique dans cette circons de H M p,ct Si Frseais de S les in tana. vilsnt les membres actifs honoraires Ma valiae sa t remise en parfit t les amis de I Association et de S^Z^^Z^ !" tet 1 *ac m des o.jats qu'elle conte j'rlcsp.c* U m^se qui sera due i nat n'a disparu la Chap-ile de l'Hjspic de Strrsn JJIIIBIWI ISI in % %  I.JW-^W— %  —^ Je vous ae.re la main, mon cher v is de Sales l'occasoo de la (Ile La Carte d'entie est de G I. Attractions DW( Œ==a======= ^^ Comiieacemat dmceoidii Hier soir ftn les huit heures une partie de la Se nationale La COnlltr.C a dUl S Grand Hue tait en moi par le tait d'un incendie henita ; Us dittus se soin mis corn dul veMlt d **'*'" l a Boulan s" d e Mr Ludovic ,. ,. rlonan. situe a deui Las Je la Pharmacie St p.ltmtui d a..o d :ui les mesuies a a. Bn piCLdie Le gOUVCineunnl S esl dCtla ^Lalarme ayant t donne a temps, les potel en latent ue:> mesuies i a^pncjuei sut la p.us vas e e.Utile Aus>.t6t apis U coi.{,eiice, Mr Le 1 roceuf St le geueial Wcy^and sont lepai'.is pour fans. LONLFfiS — Lts unions des mintUlS Ue la KOui, dll Une dpche A l'oc:>sion de la Foire de Lyon un Congre* de Dutseldo.t. eut rtiet a l'unammi de *$**** de r,y l ll,n -' 1 u ^ nd '* Ly0B pendant la prcn.cre ouiir.me de Mars ig>>. t la proposition ac g.evc grerai.. Le jy0 d,c.t de la fmm a digu* la Di Aug. Elles OUI auopie une le o t. lion p.u Cassus de le reprsetter ace Congrs. testant conlte l iDUigM nationaliste. Magloue, bleu aiccrdmeot. Emile MIOT patronale de l'ubliss.men', la di manche 4 Fvrier A 7 hics et demie du matin. M pters .coururent sur les lieux et avec leur eitmctenr le feu lut vue teint. Uo Congrs de la Presse Parisiana CE soia A 1 Gourie tii uit dmenti Lie Paafism-j L PAKlb— M, Le r.oequer et ie g Bote aux Lettres sous recevons du Llub t La Cama dtrte > de lacmel la lettre suivante ; Monsieut le Duecteur, Le Club • La Camaraderie a pr Sente au joutnal LM.t:n , avec ses civilits empresses, l'assurance [jQ PtOteSeUf de sx vive syn.pathie et de sa parfai - -,. te considiation ei a le plaisir ds ilOlClftt lui snnon.ei qje le ao janvier, il s En collabo -ation aveo a< fem lommmo le premier anniversaire msd*ns ses mervetl.eax tour de sa toud ion CINEMA : Procuiei de saiaes distractionila |] I lft ||m r i An hiana .o:.t, rveiller le go. de l'art qui, UUe &lre de CDldOt matheu,eusemeQt s.ciot i licmel ; Eotl * l"o6rele : .lgourde. LeS.S Bak-a venant J elil tinique est enenda le e cotant J repartira le mme jour poui go de Cuba et sera de retour sj su-Prince le la La suit? de raiie sera fixe i 1 arrive du Port au P.iuce, 1er Fvrier If L'Agent, — E. ROBELl Avis x.Ci.i Vveygaua OL.1 teiuve* i fans ti LLI ICLUU compie de leur m.ssioa U couieitrjce icuLe au Ouai dOI\Y cier ua: peut: spnre dacuoa o le talent de> artistes que possde allemand ootie ville soie rocc.sion de si aun.lssier, satisfaire le got si vit et si A?ec lej c, > *e l Cjmedie Fian J^La malheureuse Allemagne est ouveot exprim de no..e ite pour *• piofondement pacitique, chacun aett les choses ue lesp.lt en lui piocu. %  %  %  %  %  %  fa, mais ou eu trouve une nouvelle tant locttatoo daldcmer son amojr conliima ion dsue uu discours r* du Beau taue oublier tous les lai eemment prononc au coura d un deurs e t le pitnaisme de la vie, les o-uquot a Uo.unnoourg et dont us dcoacerunte* lsines de l'existence Mlles 8. A RM Ai incuntn-i Elves d c E ..lt DU1 lutoment le public qui font plus de Pa isserie une E' Dceix. mais qu'elles trav.l ch 1 elles, 87^ Avenue Ma Ambioise o ei.es recevront 1 aortes de commanles qu'on bien leur confier. Bort sa Pnoce.le 1er Fviiet MM d'une compagnie d'aa ffS P ar,0lS lM COi 1, apia a*oir alfir' la vilovale "4 Ul8 de u su *' e Isi.at prussieu, qui a est femmes, la not ha'mo quotidienne en leur peimettant d'eu noses a travers suaves visages de moaieuse dune £Ouv<.itj\.ia.cui be>gc avait uonue ion joui uni de Siocktioin puulic de 1er aubcaiou aux iuciu.es pioposees et ge* exiraiia. que lea ctaiiuuj Ue 1er ou icinioire Le Uiiec t.aitui sots ie lonliie complet d.s aurauoes autoiues. Les itatAI en non.bie |ulh !" £ y • de — r u ti ( musi ^ t savaul ct utaee luvei$ sant a>su,eni le uviu.iiemen et ^J J JJ ,"dsiffi |^^ t, ^feiaetrtW lgres, alles et quelques nains de voyageurs ont t M p ot r 7 e( ,, par-ll _i,, ripoelt le gomiantes o la bonne g.A.e s'allie lu.s eu circulation, le iimftC sera aug WOi ne B.gjieik: Noua, Allemande, lesprit te. est l idal du Club a La riicuie giauuclicuavnt selon les ordies craignoua Dieu et rien d'autre en Camaraderie ounespar le gnral Fayot. Le.ser monde, et teirtioa aimablement 4 lt lorrnalc loales sortes de voeux i Une dpche de Dusseliio f dment llrji^^t Remerciements 1, ahOialaftal le mcmeut pou, pien Mtdame Feroind pietre Loui m enfam$ w ilic Uc n.CiUrti Ct II tSs plOD.D.e t0H | Ca IUIIC| p tlC nt>et allis remercient tous OU US d.CjitlOU. aupaiaVut uue LOJ etua qji leur 01 douna ues IL uo.,11 ,e. de feua ucmauae au g-uveruemeut aile ^Jfl^-^^Tta*|3e* w and. nue a icui pistw4s |taniu4c RE\LIStiTIOiN Chapeaux Panamas Pour hommes, femmes et enfani prix presque dimn, pour 4 H semaii commenant le 1er fvrier. I Chapeaux de P,3aOt> vendus P. or l\ w O 4.oo M • l* g 5,0O 2e( Pour enfants P. 2flo \1 yi§ B1G10 irri J w .-*•.,



PAGE 1

UNAKP ^ mm AUTOMOBILISTES Plus ce kilomtre* iout prcon us dans f#j; l'es Bi i taiJLjij -es eu se strv.-i i <1 La Gazo!iue Shell Que den'imco te qu.lle marque d'Essence. G"*** ainsi que hs mcanicien* ont insist pour avoir de la SHELL pour les avions pour : Le Pu ; t Jal Pilule drL/Datant Ii7, Rue du Faute\>rjSa. Denis Farts I Facile prrr. Ne ncessita rit DQcan i /aralff, [ elle ne provoque %  iai: L'C dgot Supprimant l;> oi-He. | elle ae dbilite pas le mslade. (fcaJoeanl ; | barsbfe, I elle ne CMM ucM ,.. ., ,. ttmf. Plus active que IODJ les sitiilltilrea, [-Me est, ;)ar consq.ent, noirs chre. DOSE : PUROATIKE, 3 a a piiut LAXATIVC. I pilule 1 LA TRAVFRSE DE L'ITLAMTIQDI I A TBAVLIMB )) AMOUIMI EN rCSTFAUE 3 LA TRAVIRSEE DE L'/PKIQUE C'est la vrit •' Il n'y a rien faire I Ctst prouv 1 La Espana Lon B, Ihbaud Arr-nt exclusif pour liait; de Joshua L, Baily & Co fChurch et Thomas Street) New York Lune des meilleures et des plus for* tes maisons de i issu s aux Etats Vnn Siam,Uenims t Check, Ginyham, ToiU a drap etc, etc. La meilleure ^source d'achats : Prix toujours avantageux* Les principaux commissionnaires en tissus aux Jiiats* Unts,s'api ovisionnent chez Joshua L. Baitlg *y Co Tons les mCBDicieDS qui ont essay Is Shfllont WConirU *es quali es : 1 I lus de kilomtres par aall m 2 e Encra*sem ittdtscylindresrdui tu t in i nu* m 3 Beaucoup pttt de force et de vU esse en monte Si vousne connaissez pas encore la S1JELL, essayez la, vous en serez salisfails:— In rente au dtail Dans tous les Gaaqes et principalement thez •' Station oe Gt-zohne ne Petu-Four; John H WOOLLhY nue Dan es Deatouchee 4a C DEL/TJ^M, aianaflue o.i face Station Cantrale do. Fom^ieri En gros chez : R< beils, "hilloii & Co Agents hnraux pow Hniti\ En face de la Poste A le plap grand choix et vet.d le meilleur march. Veciz-voir le nouvel arrivage de Collier montres pour bomrres et femmes, Ceintures dernier genrea Boucle d'oreilles de tous genres, Brsceld'B de toutes qualits, Chtlne, diverses or. a'geDt, doubhaetc Ua gus, Epingles diverses et teoucoup d'autre articles, vu a a venez vite lai voir, voua logerei per la suie et von* pourrez comparer les prix et ja qualit avantageuse M Wid toc Se on cpcrie true le Stearrer Vit sec wr (boogibb^DS dp la ron ve le ligne de navigation WEST IN 1)1 \U h, laissera Mobile le 4 F trier prochaine 1 la Nouvd'e Qnans le 10 du a me mois pour Hati — Le Stesmer c Georges M.keni ; e laissera Mobile le 4 Mrs et la Nouv'lr Orlan le 10 Mars 1923 pour Hati Port au Prince, le 27 Janvier I925 A d AlATlEiS&Co. Paojard Oiid Corporation Lubricating Oiid I Grease Huiles et Graisses Prix et qualits dliant loule concurrence Lelm & Finis Inc Fonde en.l8"6 SUPaRIORlTn; VAS tkilX PIIOMPTirUDE Tous produits chimiques, pharmaceutiques et aulres ariicies fal dables dans une pharmacie. fcPitJLS ; Poivre, Cmuelle, Girolle, Anis ioiI,Muscade*etc etc. bl, .iii-. K iFKIN SPECIALITES ; /Marque prive/ Lyeol dsinfectant,Parfuraeno.Arilclei our oaruiers, tfay Kura, Chocolat eu poudre, Huile ae foie dd l/oroe muision, Cold cream, Extraits pour tai-e e Mi /%* W f . „ .moiaion, 001a cream, Hxtraits pour fai-e esHeLces et eau de toilette haa Le stearaar lrmgard Horn" va de Qoioioe, Poudre coone les lusectes. Solution pour conserver les auU r^ntde Hambourg, Jecmdl Petit frais, Lait ae Maguie, Poudre suprieure pour la toilette des enfanta Oove est at-eodu Por an Prince, itaaence de tleuis E.n de Floride, Miel pour la table. Moara.de. Huila mercredi le 7 fvrier. Il repar ira a Olive pour la labla, Bioaaaa daota, Pepparmio H a.le pour chasier P£ !" m iL?£jf*ttm E2H ,ei !" o*iqe et autres .osectea, Regnlol Huile contre constipa ione a> St Marc Puerto Piata* LEurope roublw des intestins chroniques Tue, Cire pour les parquais, o-omet* prenant fret. quea, Elixira, Epices, Sirops divers, Teintures diverses, Vins. etc. etc. etc Pour tous autres renseignement!, Demander le catalogue des sp*c.Hlits vmm (SsjfsSoS^ia d co tjgiSr: 1 vua comœ8,,de LKHS F JNK I v as 8rrez %  ^ %  %  Port an Pance^! *£}£%* & META*"" 1ftn aaei9t dU payi 9 '-PP r vi.ionnent chez Lt'HN -, Tb Clss H. Crown Paint Co, Mn fi. I Si vous voulez avoir votre [maison coQuetUment peinte Si vow dsirez une slection de couleurs artistiques Prpares par des chimistes de longue expn>nw Achetez notre marque ict-q d'Ur pri-at e pour les tropique* Cette peinture a-ihrt aux surfaces les plus rugueuses Elle conserie son brillant elle tche lis vite. Elle aVl ipci'ilemenl use pour les moulures. Les corniches et tes pices do sculptures. likacun de nos ferblxuc ist contrl par nos laboratoire holie prix pour at e peinture dt/ie toute (oncurtvice 1k Chas U-truw Paint Co Brookl^aNY GiO, Jttime Act 11 Kxcltlif pour ilfljti No Mb" ttac tercu eo face de 'a Kac.e — n ^ — t LehnetFink Inc. F0REI3N SERVI ES Vapeurs dviges par la ClyJe tttam sbip Lompnuy t'vutgn Set vu es four compte de. Umted States Sbippmq Bo rd Co Le S/S BOGOTA a a la ss N-w Yotk le 2£ Imvier'courml directe ment pour Port-au-Prince c il est attendu le 3 Fvrier prochain. Il re p>r ira le mme jour pour Kirgs'on et les po 13 de la Co'orxbie prenant f et et passtge-s. Port au r rince le 31 Janvier 1921 GfiBAKt <3 Co *g*nt BELLE POITRINE en Aras mol par laa PILULES ORIENTALES lu araiM qui dtraloppMt, ratfarmn-i.i, raroBiittoral l.-i nin, prui -ut IM saiJUi oflsfatM aas 4pDln al donnant an buta aa graci ai on>l>onpoint. B l aa hU a n Ua ponr la iaaia, '*l —rlu UHkMUi mjiei 'm. J.lATt,rt&f •M.JlItdiJ^Bjf.Pini HgSalll*AlSSfnl H \Hm avane (aiamulat (Maison fonde en 1876) New-York, .U.A. Laboratoirea Bloomfield, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures l Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon . T^ baud Accent exclusif pour Haut.



PAGE 1

11 JgAIUI if Crme TE1NDELYS donne n teint de lys m. TIMBRES POSTE POU* COLLECTIONS J l LU. lee Tiaihraa i'Hil fat .mutit*. Ma • %  *acnOie Bettre ethaatille-a mti pris par 100 et par l.SSO THODORE CHAMPION, 13, rue Droaot, cite tient la poudre Assure une •orntion exquise 3 La Crra* TE1NDELYS. fine, iciuiii. neutre, cet incapable d'offeiuer an rien la seau. qu'eUe adoucit, i n en l it ei blanchit sans lu lubrifie 1 l'excs au iwm la (ait* toire. Ptr fume aux cxtraiii de lieu r s, la Crme TEINDELYS e le type le plus parfait e la crante de toilette ; son emploi vite le haie, te* tacha* 4e rou*seu> et le* irritai*** dae* i la pouttiere Pharmacie ?V. Bueh Le seul prservatifdu bois est le Carbolinum AvenariUf Reconnu depuis plus d 40>ns comme le pins efficace. Carbolinum Avenant!* %  \ ARYS 3, Rue de la Paix, 3 PARIS Toute Parfumerie et Grand* Magaain S -rt prserver le bois ho* el sous terre conte* li pourriture 4anstoa.es ses formes, las influences du cl'mat et la uestrucui ros les inseces. A empocher et supprimer le champignon cas maisons et jdei •cher les murs humide imprgner les Vuiles, curdafces, toiles et filais de pchfv Le produit t-st un dsintacUnt de premier ordre supnme.et chasse U vermine des curies de chevaux ainsi que das poulaillers. Il er aussi un destructeur sans pareil des punaises et des autres ver saine* Vaillant Houet Igfnts gnra**, 172l! Ruedei Mswsin de 1'Esl •a La maison Lope Rivera A le plaisir dportera la connaissance de ses'nombreux client faut y la Capitale qu'en P. oviuce. qu'elle vient de recivoir pour le* teiei de un u'auLe* ui, bisoibmuui eon ,let oe t B •nbout. fianais, de dt boibboi s nue Provisions alunen a.ies de toutes sones et de prtmiie Irai Leur. LOi\bO\S ; Jolies Bo.les de 5, de 2 et 1 Livres, Drages en petits s ihets tes el^auis. Nouga'sui boites et par morceaux de /[et je 1[ Livre, lh ;coiai2 pat bsloos Ptes de l.uiise Chocolats en Loite dt 1 1 ,1 Il fies. Pales AtnanJes mou es en boue* d'une livie e> de 1(2 litie, Uo. bo.-s places, roudantd, etc. BOISSONS — Vins roige & blanc (Barton et Guestier Bo deaui •jvat supeneuie, Whiike ( Udin tt Haig (l)ubonnet,Malag=i,PipDr iniLt thajeux deTamguie, Lndictint-, ec. PKOV1S10NS ALIMENTAIRES— Coi serves de fou*"s sortfs. Saucissons Lyon,J


PAGE 1

.T-*.< 16 m* anne ifo 5028 toartota-Pritioe Altl Jeadl le Fvl 1923 DIRCC1B0B PROPRIETAIRE dment Magloire cIOMUO 20 CENTIME Oiotidfe MC4QW0N t ftt* A am rt Ofano No 13 fKLHPHONI No tt %  Le dsir de mriter l'estime publique, et il eu est uoe four caque \\< fessioo, eol un item ne* censaire jt ,u passiuu ues richesses. SILYES L'intrt du planteur de cannes et celui de Hasco sont solidaires qui atoUl IQI > reM teB^BL' Onble ? Nouvelles Etrangres Aoua rtettons suivante : la communication nt rabui Nom disions avant-hier dam notre co'e en rponse au NouvelliiU que, partisan pour noue pays de grandes intreprisea industrielles comme fias IO. nons dfendions en ralit Tint rt de la Compagnie quand nous pa laissions ne dtendre pins immdis tement que l'intrt dn planteur de cannos. Cela se dmosirr de soi mme l'ont d'abord il y a ls question de mais d'esuvre. Quand le Gouverne menu par )e moyen d'un accord n cesssire avec le Gouvernement Cu nain aura rgl le sort de 1 migrant Haitien et que Immigration salutaire et (inctueuse Cuba pourra bientt reprendre, si Hasco persiste 1 vouloir { nyer vil prix la main d'oeuvre et I matire premire elle peut bien se trouver en face d une crise ai mai? d œuvre pareille celle qui se produi ait vsrs 1918 A celte poque la Fiai ne s'tait vide de ses h* b, tant au profit de la lerre hospitalire de Cuba. Il y eut des semaines o l'on dut recourir su bris sculier qui, jouant le tle de rabatteur, obligea des ha bitaols de ls Grande Pleine venir travailler pour le compte de I Usine un pen ma toi comme au beau temps de la :oi ve ou comme a l'poque de nos Commandants militsnes qui O* 'geatent de m srablc citoyens paltivateurs venir cultiver leur pro >>e habitation gratis, pro Pains et ont tre exonrs du set vice de la ;arde nationale ou de prestations obliques. Mais touchent ce point, il ne s'a it et ne peut a agit que des gagoetits pai mi les paysans, des cultiva nrs qj, b.en qu'ayant leurs jard'ns rop'c voat s'employer comme on 1,ei1 gtcoles ou ouvriers d us mea lu dehors de l'poque des semailles, i urcisge oa de la rco.te. &oruageonj maintenant le cas do iyD eo possession d une certaine "nce. Ce.ui.la quand le prix d'nn roduit persiste tre trop bas pen •nt des annes, savez vous ce qo'.l • t II anache ce produit et en cul1 un au tu Vous vous rappels. Quand le tacubain conquit sa gu. de vogue par le monde, on arracha les es l'IV ,nd t oliei8 et 1 00 planta ttoac. Quand au cours de la grsn lrre. le sucre prit sa prosprit inoue on arracha le tabsc et Ion plants de ls csnne, malgr ImUrven tton du gouvtrntmtnt. En 1913 14, les pvx dn caf n'a vaient pu encore tellement flchi, mais les Porto Rtcsins s'avisrent qu'ont entre denre pouvaient leur rapporter davantage, ils arrach ent des cafiers et plantrent des citrus. Quand ici, chtz nou, se rpercuta le cri des setv.ces d aviation mili tare des puis'an ces en gure A court d huile fine pour la lubfi fication du matriel de l'aime a tienne, ne v,t on pas rore a.ni Joseph Gcff ard, a'l.h lu aussi par es fortunes rapides que pouvait faire le producteur de ricin m* t.e le feu sa magoirique plsntat-.on sa crire de Momance pour planter du icia i la place des cannes En 1918 1919, quand les cultiva leurs d r plaints du Cl de Sac. d* Logane et de 1 Arc.ha e se rendirent compte du profit g'gaer si l'on plantait de la cano pour Hasco, ne les vit on pas arrter leurs pro? es moulios, dtruire une grande quanti t de champs vivres poar augmen ter la superficie en cannes. Eh b.en, sans que nous y soyons pour rien, par le simple jeu de t gles conomiques mises tn branle par Hasco cite mm: si un planteur vo.t qu'en vendant sa toane ne can ne 2 dollars ou 2dol:ars 50, il ne peut acheter de la mm ; H*>co un sac de sucre de 100 livres tir de cette mne canne si et n'est au prix eve de 10 doilar tandis que le si rop de petit moulin > fait G Isa le millier, tandis que les vivres ob tiennent de beaux prix cause de leur raret, — vous ne comprenez donc pat qu'il fera du sirop de co 1 sommation oa, chose plus grave qu'il sacufieie ses canues et se rcm.-t ua en vivres alimentaires ? Et ne cioyts vous pas aue Hasco y perdra quelque chose ? Sans aucun douts, Le sNouvetltsu ad me ha donc ave: nous que lorsque nous dfendons l'intrt du plan eur de cannes pour lui permettre de salutaire largement toutes ses ncessiis vitales et m me de payer son .boanement sua journaux, nous dtendons par ain.i galement l'tut et d: Ha>co, o g tu s meigu'ateur inuisp.nssble pour la piosprit de nos plaines. Port aa-Princ, le 27 Janvitr 1923. Au Directeur do Jounnl L Matin En Ville M le Directeur, Connis**nt vos profonds nantimpn e patno'iqne* oonr In titan pablic, nous von* Runron infiniment gr de bien voitmr p^ser !a qnte> tion h qui de Jroi* afin d'*re 11x4 entirement nr nitna'ion de Cad* minis'ra'ion communale d* e -tra vile Nouedsironsav.ird j e claircissements aets et nos'tifs. noua voulons en nn mot qu'on nous dise Si le Conseil Co mnjunal exista on ai c'est u"t Commission qri gre les intr't de la collectivit. Dna Ion on l'autre cas, au vent les oreaciotiona de la Loi gar lg Cnriir sliemande-i que ce! e dcision avait *•* mrWrWBT f* Dnse pareeque les modalits pr LONDRES 30— Dans les militoi cf, denlM concernant les livraisons, rolitiques bien ioforms.on dit qu'il t,laieat aTnver a P' r tton. est probible que Mr Boaar Law, Pre „ , rr,ier ministre, fasse droit i a deraan t/plrllO>l f%U Ur9Hl*aeI 'le du parti parlementaire du travail --v tui voulrait que le parlement fut *-JV(JDHlte convoqu avant le 1? fvrier pour ruivcci nr\oa nui d scut.r la q.estion de la Rhur. P Les J^SfS ,", ^*M M ti 1 minis'.rei se sont ra.'i pour eiam T-ESS i 7 u A t nen ner le rap P o:t d, Mr BaldVin sur KiTlaS^fE \ V t ? "" m Mien aux Etats Unis il v an d ?l nous p cnd 0:,s toales '" 'ne encoTdeux autre, 8 sances iif S ^^ Cl [ ^ U fiud "' *blu ealre le? ministre^ leurs vu?) ur ta question de la dette de 1 Ara ique. IA% Question de Mos sol .siuuM au Par ces paroles, le gnral Dgoutte s rsum la situation dans la Rhnr et exprime le point de vue franns et be'ge. Nous sommes venus -ci avec des intentions pacri rues Le g-vi v n m;nt allemand lpoai en fai* ant tous ses efforts poi'r profoq f f une rvolta de la population Cette -• .-w. '• i"'puiaioi ^eue ttOnSeil de la SoCl rodralloa ne l P" unsg.edefai #/S i ,j -• blesse de notre part, la pa icnce est le aeS .V u/O i,S arrive* ses limites et la renoosabi P RIS o -t., dispute e itre I An !' t deS m?ux l ui P ourraic n l '^pp-r gltterrcetla iurqu e, au sujet de la le P 3r, „ W om /* sur le gMftfM rni,Ar H. ll? ..I; _" ..! nient allemand. En sntraat dans la Rhin, !e? salo t ootire de 1 Irak qui comprend les ifiraijj ptrolilres de Mostool, a '. soumise aujourd'hui au conseil ue la soci' des na'ioni par Lod Baiiour, il a t dema d au couse;! il prendre bonoe no'e de la situa ritl franjises et bi'ges oit prom Ipopulation de troubler le moins possib'e la vie normal a des hab tants et ils ont dmand im travai leurs de continuer leur 11 he dans le cal non et aussi de donner son opinion de fj" 7 , he daas ie caN au sujet de l'aricleXv'U' du Pacte de mP lordre Not-e appel i la popu la so.it qui poa! a t fa r craindre It,oa '" sp r J*" I e bon sens et ls aux Tuics de ne pis pouvoir ire ad ra 0 a U,t ptt re '"du lorsmis sur un pied d'g l.t par le coi que le 8 ouverQPn i de B.-rl n a re fceil.Mi Viviani.au nom del France, coa \ a ,ou s Ies m V en s pour seule approuv l'opinion d Lord BalV f la populal ? a co a,re nous tour. La dclaration de loti R.ifm,, La "^ esse des .d*f ou^ *&m tour. La dclaration de Loi 1 Balfour a t 11 s;rite sur les raiuutes du coi s=il qui n s pris 4ucune dcision, il a atendu la dmar.h: dis lui. s -fin d^ savon si. -cceptciaiei la jurid;ctio 1 de la s^cie . Le c ns lad: ouvrires syant fait chouer le plan de Berlin les dirigeants ont ordonai ux fonc tionoairesde se rrle'ler ouvertement contre nous L-s grves et sabotages ont suivi mais les troupes d o cupa id que les Etats Unis et T'Autoi ? " 1 pas perdu ll ,le ct ***#• Autour dC* \aoualm W* ***** bwim mn*n parti \'J A 'SL 1 T V" l al c Ttct *r* iUlUUr UV^UOnUUU, ia COJ (eQCC sur es ^ .^^ d les ds:.p!esde B.smark. L-s alli* douane qui aura lieu eu U.tocre p o ? C P eu veal commencer de la faon chansoisladr.c.on de la commis ^ •'* o" {om.nenc, ils Mot d j teimiis i briser h rsistance de :ootolHriet Etienne fils d •*" '1 228 Rue Roux. Fort-au Prince ou don HUN dot Frcnu Eroniaje Roquefort • otdu Magatin dt I'KU, |( tameinlwrt f.lan^k JBeurre trais iuarcbandises Saucibbua a c *^ua le l*% v Mort^aeUt r 1 ana ises PatUserie LA Un mystrd piano Es ce tort ou rai 00 f Les Amis du S)m n ire porteront luur jug-uneot Ce lram? qui sera interprta par cinquante personnages, i e y Fvrier, veille dj notre ttteot 00. N jtre vieux mase'du Sminaire d* long empt %  empli de nos prouesses et u'i nue jours da rbtioriciens, ajoutera un nouveau f euron a sa courount. Lt mitt tn ce ie, tea dcora, l'a rayto de I Eocban enuse d.Yagua* na le feront v.ti r dunemoioo f ia'riotiqu*. Il e.-t regrettable que 'bia'oire ne noua ait paa traoamia quelques une dts areytos de ls po teaft de lt efugusna. Ce n'aat qu'a* tec des bribds et arec le secours de l'immsginattou que isreyto a t reconetnu. Ces qut riics FAKIS jo— Le m n s re des affai par i cs lois internationrlsr a trangres a dclar quM oy hautes personn i res etrangi tvait rien dans la nouvi par ceitains joumiux qi mands avaient t tus au cours dune ;ixe par les so;dt, fianais i Bop . pard pr> de Bingen, il ne s est pro HtS duit aucun trouble iioppard. Le mi BRUXELf FS -^ 1 ---n^tre des affaires r.n^re, a f„t sera poufsum? Tornav! 'Tn? la observer qne de nulles fausses Rhur fait l ob,et de couf cn ce e t continuaient i circuler eu grand noua lC1 : hia f% pers^nnalUs "n C n h ii bie et que les in'o mations copier o.| Les diaaaTi T a ^? ! .tnllctVv, av-.cui tgraudt KiSrl ^^VT^S en, exagies. mi 8 ll3tre "^ ^ o Ucr i.*cou.u.ui.s.on des lpautiousa H-.b tt I. 11 „,,.,. 1 Baasrftersts: sKSSr ?* fL


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05849
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 01, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05849

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
.T-*.<
16 m* anne ifo 5028
toartota-Pritioe Altl
Jeadl le Fvl 1923
DIRCC1B0B PROPRIETAIRE
dment Magloire
cIOMUO 20 CENTIME
Oiotidfe
MC4QW0N t ftt* AamrtOfano No 13 fKLHPHONI No tt

Le dsir de mriter l'es-
time publique, et il eu
est uoe four caque \\<
fessioo, eol un item ne*
censaire jt ,u passiuu ues
richesses.
SIlYES
L'intrt du planteur de cannes et
celui de Hasco sont solidaires
qui
atoUl
IQI
> reM
te-
B^bl' Onble
? Nouvelles Etrangres
Aoua rtettons
suivante :
la communication
nt
rabui
Nom disions avant-hier dam notre
co'e en rponse au NouvelliiU que,
partisan pour noue pays de grandes
intreprisea industrielles comme fias
io. nons dfendions en ralit Tint
rt de la Compagnie quand nous pa
laissions ne dtendre pins immdis
tement que l'intrt dn planteur de
cannos.
Cela se dmosirr de soi mme
l'ont d'abord il y a ls question de
mais d'esuvre. Quand le Gouverne
menu par )e moyen d'un accord n
cesssire avec le Gouvernement Cu
nain aura rgl le sort de 1 migrant
Haitien et que Immigration salutaire
et (inctueuse Cuba pourra bientt
reprendre, si Hasco persiste 1 vouloir
{nyer vil prix la main d'oeuvre et
I matire premire elle peut bien se
trouver en face d une crise ai mai?
d uvre pareille celle qui se produi
ait vsrs 1918 A celte poque la Fiai
ne s'tait vide de ses h* b, tant au
profit de la lerre hospitalire de
Cuba.
Il y eut des semaines o l'on dut
recourir su bris sculier qui, jouant
le tle de rabatteur, obligea des ha
bitaols de ls Grande Pleine venir
travailler pour le compte de I Usine
un pen ma toi comme au beau temps
de la :oi ve ou comme a l'poque
de nos Commandants militsnes qui
O* 'geatent de m srablc citoyens
paltivateurs venir cultiver leur pro
>>e habitation gratis, pro Pains et
ont tre exonrs du set vice de la
;arde nationale ou de prestations
obliques.
Mais touchent ce point, il ne s'a
it et ne peut a agit que des gagoe-
tits pai mi les paysans, des cultiva
nrs qj, b.en qu'ayant leurs jard'ns
rop'c voat s'employer comme on
1,ei1 gtcoles ou ouvriers d us mea
lu dehors de l'poque des semailles,
i urcisge oa de la rco.te.
&oruageonj maintenant le cas do
iyD eo possession d une certaine
"nce. Ce.ui.la quand le prix d'nn
roduit persiste tre trop bas pen
nt des annes, savez vous ce qo'.l
t II anache ce produit et en cul-
1 un au tu
Vous vous rappels. Quand le ta-
cubain conquit sa gu. de vogue
par le monde, on arracha les es
l'IV ,nd toliei8 et 100 planta
ttoac. Quand au cours de la grsn
lrre. le sucre prit sa prosprit
inoue on arracha le tabsc et Ion
plants de ls csnne, malgr ImUrven
tton du gouvtrntmtnt.
En 1913 14, les pvx dn caf n'a
vaient pu encore tellement flchi,
mais les Porto Rtcsins s'avisrent
qu'ont entre denre pouvaient leur
rapporter davantage, ils arrach ent
des cafiers et plantrent des citrus.
Quand ici, chtz nou, se rpercuta
le cri des setv.ces d aviation mili
tare des puis'an ces en gure A
court d huile fine pour la lubfi
fication du matriel de l'aime a
tienne, ne v,t on pas rore a.ni
Joseph Gcff ard, a'l.h lu aussi
par es fortunes rapides que pouvait
faire le producteur de ricin m* t.e
le feu sa magoirique plsntat-.on sa
crire de Momance pour planter du
icia i la place des cannes
En 1918 1919, quand les cultiva
leurs d r plaints du Cl de Sac. d*
Logane et de 1 Arc.ha e se rendirent
compte du profit g'gaer si l'on
plantait de la cano pour Hasco, ne
les vit on pas arrter leurs pro? es
moulios, dtruire une grande quanti
t de champs vivres poar augmen
ter la superficie en cannes.
Eh b.en, sans que nous y soyons
pour rien, par le simple jeu de t
gles conomiques mises tn branle
par Hasco cite mm: si un planteur
vo.t qu'en vendant sa toane ne can
ne 2 dollars ou 2dol:ars 50, il ne
peut acheter de la mm ; H*>co un
sac de sucre de 100 livres tir de
cette mne canne si et n'est au prix
eve de 10 doilar tandis que le si
rop de petit moulin > fait G Isa
le millier, tandis que les vivres ob
tiennent de beaux prix cause de
leur raret, vous ne comprenez
donc pat qu'il fera du sirop de co 1
sommation oa, chose plus grave
qu'il sacufieie ses canues et se rcm.-t
ua en vivres alimentaires ? Et ne
cioyts vous pas aue Hasco y perdra
quelque chose ? Sans aucun douts,
Le sNouvetltsu ad me ha donc ave:
nous que lorsque nous dfendons
l'intrt du plan eur de cannes pour
lui permettre de salutaire largement
toutes ses ncessiis vitales et m
me de payer son .boanement sua
journaux, nous dtendons par ain.i
galement l'tut et d: Ha>co, o g tu s
meigu'ateur inuisp.nssble pour la
piosprit de nos plaines.
Port aa-Princ, le 27 Janvitr 1923.
Au
Directeur do Jounnl L Matin
En Ville
M le Directeur,
Connis**nt vos profonds nanti-
mpn e patno'iqne* oonr In titan pa-
blic, nous von* Runron infiniment
gr de bien voitmr p^ser !a qnte>
tion h qui de Jroi* afin d'*re 11x4
entirement nr nitna'ion de Cad*
minis'ra'ion communale d* e -tra
vile Nouedsironsav.irdje clair-
cissements aets et nos'tifs. noua
voulons en nn mot qu'on nous dise
Si le Conseil Co mnjunal exista on ai
c'est u"t Commission qri gre les
intr't de la collectivit.
Dna Ion on l'autre cas, au vent
les oreaciotiona de la Loi gar lg
C n moins dtax a^anc^e nar mu a
Deoui* nirjg d* qu tre mois le Con
seil Communal dici ne tient o'us
avances ni eo b'aoc ni en nni ; rien
n'est io'idH'8 dlibrations, rien,
absolument rien que de rclamer
de l'armait avec des exigences ou-
tres Aussi demi 1 nn an 17
Janvier \9t2, da e di t installation de
ce Cojseil. au 2U j nvier 1923
Monsieur Edmond Maogoo n'a
(irais tait narsl're le Bulletin tri-
mestriel rarjporran' le a tes de son
administration -o n-n faisaient ses
prdcesseurs. Serait ^e par btajtH
ans d'e atore administraMve absolue
taas ex%men,aant contrle Qa'eit-
et dire ?
Dne I intrt de la pooalation
ivile ds raoseignarcHoti veuillez,
cher Directeur, rclamer ls l.nrn)
q.ie noue demandons a grand cri,
tant I organe de Co limon publique
Ea voua remerciant d avance,
noua voue prions de rro re la
bitnveillea e reconaaidsanci de vos
affectueux. Lejteurt.
Le Parlement sera tft **&* l'lanie de?!-reLe
bureau de la commission Essen a
COnVOqU aVUni (G reu I ordre d'informer les eu to ri ts
i^i lnriir sliemande-i que ce! e dcision avait
** mrWrWBT f* Dnse pareeque les modalits pr
LONDRES 30 Dans les militoi cf,denlM concernant les livraisons,
rolitiques bien ioforms.on dit qu'il t,laieat aTnver a P'rtton.
est probible que Mr Boaar Law, Pre ,
rr,ier ministre, fasse droit i !a deraan t/plrllO>l f%U Ur9Hl*aeI
'le du parti parlementaire du travail --v ,
tui voulrait que le parlement fut *-JV(JDHlte
convoqu avant le 1? fvrier pour ruivcci nr\oa nui
d scut.r la q.estion de la Rhur.PLes J^SfS ,", ^*MM ti"1
minis'.rei se sont ra.'i pour eiam T-ESS i 7uA!t nen
ner le rapPo:t d, Mr BaldVin sur KiTlaS^fE \ V t? ""
m Mien aux Etats Unis il v an d ?l nous p cnd'0:,s toales '" 'ne
encoTdeux autre,8 sances iif S ^^ Cl [^ "U fiud"'
*blu ealre le? ministre^ leurs vu?)
ur ta question de la dette de 1 Ara
ique.
Ia% Question de Mos
sol .siuuM au
Par ces paroles, le gnral Dgoutte
s rsum la situation dans la Rhnr
et exprime le point de vue franns
et be'ge. Nous sommes venus -ci
avec des intentions pacri rues Le g-vi
v n m;nt allemand lpoai en fai*
ant tous ses efforts poi'r profoq ff
une rvolta de la population Cette
- .-w. - ' i"'puiaioi ^eue
ttOnSeil de la SoCl rodralloa ne l P" unsg.edefai
#/S i ,j - blesse de notre part, la pa icnce est
le aeS .V u/O i,S arrive* ses limites et la renoosabi
P RIS o -t., dispute e itre I An !'t deS m?ux lui Pourraicnl '^pp-r
gltterrcetla iurqu e, au sujet de la le P3r,Wom/* sur le gMftfM
rni,Ar h. ll? ..I;---------_" ..! nient allemand.
En sntraat dans la Rhin, !e? salo
t ootire de 1 Irak qui comprend les
ifiraijj ptrolilres de Mostool, a
'. soumise aujourd'hui au conseil
ue la soci' des na'ioni par Lod
Baiiour, il a t dema d au couse;!
il prendre bonoe no'e de la situa
ritl franjises et bi'ges oit prom
I- population de troubler le moins
possib'e la vie normal a des hab tants
et ils ont dmand im travai leurs
de continuer leur 11 he dans le cal
non et aussi de donner son opinion de ",fj" 7 , he daas ie caN
au sujet de l'aricleXv'U' du Pacte de ,mP lordre' Not-e appel i la popu
la so.it qui poa! a t fa r craindre It,oa' '"sp'r J*" Ie bon sens et ls
aux Tuics de ne pis pouvoir ire ad ra'0,a' U,t ptt re '"du lors-
mis sur un pied d'g l.t par le coi que le 8ouverQPni de B.-rl n a re
fceil.Mi Viviani.au nom del France, coa\a ,ou,s Ies mVens pour seule
* approuv l'opinion d Lord Bal- V"f la populal ?a co,a,re nous
tour. La dclaration de loti R.ifm,, La "^esse des .d*f ou^
*&m
tour. La dclaration de Loi 1 Balfour
a t 11 s;rite sur les raiuutes du coi
s=il qui n s pris 4ucune dcision, il a
atendu la dmar.h: dis lui.s -fin
d^ savon si. -cceptciaiei la juri-
d;ctio 1 de la s^cie . Le c ns lad:
ouvrires
syant fait chouer le plan de Berlin
les dirigeants ont ordonai ux fonc
tionoairesde se rrle'ler ouvertement
contre nous L-s grves et sabotages
ont suivi mais les troupes d o cupa
id que les Etats Unis et T'Autoi ? "1 pas perdu ll ,le ct ***#
Autour dC*\aoualm W* ***** bwim mn*n parti \'JA 'SL1 T V" lal c*Ttct*r*
iUlUUr UV^UOnUUU, ia COJ,(eQCC sur ,es ^ .^^ d, les ds:.p!esde B.smark. L-s alli*
douane qui aura lieu eu U.tocre p o ?C Peu,veal commencer de la faon
chansoisladr.c.on de la commis ^ '* o" {om.nenc, ils Mot d j
teimiis i briser h rsistance de
:ootolHriet Etienne fils
d *"
'1
228 Rue Roux. Fort-au Prince
ou don Hun dot Frcnu Eroniaje Roquefort
otdu Magatin dt i'ku, |( tameinlwrt
f.lan^k j- Beurre trais
iuarcbandises Saucibbua ac *^ua
le l*% v Mort^aeUt
r 1 ana ises PatUserie
LA
Un mystrd piano Es ce tort ou
rai 00 f Les Amis du S)m n ire
porteront luur jug-uneot Ce lram?
qui sera interprta par cinquante
personnages, ie y Fvrier, veille
dj notre ttteot 00. N jtre vieux
mase'du Sminaire d* long empt
empli de nos prouesses et u'i nue
jours da rbtioriciens, ajoutera un
nouveau f euron a sa courount.
Lt mitt tn ce ie, tea dcora, l'a
rayto de I Eocban enuse d.- Yagua*
na le feront v.ti r dunemoioo
fia'riotiqu*. Il e.-t regrettable que
'bia'oire ne noua ait paa traoamia
quelques une dts areytos de ls po
teaft de lt efugusna. Ce n'aat qu'a*
tec des bribds et arec le secours
de l'immsginattou que isreyto a t
reconetnu. Ces qut nous rvleront la taieui de la Heine
de it Maison dor.
entre : -',<) Gourdes
Ou trouvera de^ caries au Smi
naire, Mr. UUf Dupay et chex Mr
Sinon Vieux.
atfsn
sion conomique de la socit des
n.tioos
Nouvelles
eurs adversaires et les fonctionnaire:
qui mettront de obstruction seron.
arrts et expulss comme le seron
galement tous les individus qui n.-
tlVhtmiiott r-connaltrojt pas le droit qui ncM<
tlLIULUltC t C0Qff pir ks tra(ts t
UAOIC , r j "* P1 *c> riics
FAKIS jo Le m n s re des affai par ics lois internationrlsr
a trangres a dclar quM oy
hautes personn i
res etrangi
tvait rien dans la nouvi
par ceitains joumiux qi
mands avaient t tus au cours du-
ne ;ixe par les so;dt, fianais i Bop ...
pard pr> de Bingen, il ne s est pro HtS
duit aucun trouble iioppard. Le mi BRUXELf FS -^ 1 ----
n^tre des affaires r.n^re, a ft sera poufsum? Tornav! 'Tn? la
observer qne de nulles fausses Rhur fait l ob,et de couf cnce e t !
continuaient i circuler eu grand noua lC1:hia,f% pers^nnalUs "nCn hii
bie et que les in'o mations copier o.| Les diaaaTiTa ^? !
.tnllctVv, av-.cui tgraudt KiSrl^^Vt^S
en, exagies. mi8ll3tre "^ ^ oUcr
i.*cou.u.ui.s.on des lpautiousa H-.b tt I. 11 ,,.,. 1 *
Baasrftersts: sKSSr ?*

fL


f
JJ matin
m
Mb
~. m
A propos de
''La Garonne*
Jff Wtor ilnrguerutc et la lgion
d'honneur
Le prsident de la Rpublique a
fipr, .a la date du 1er Janvier, le
dcrut sanctionnant la radiation de
Mr Victor Ma* gurit te de lOrdce
National de la Lg-on d honneur. Le
docnment, cor.tr*sign par le garda
d- ci iiux, eeta insr au Bulletin
des loin.,
Aux termes du dcret, la dcision
piue est motive par la faute con re
l honneur co omise par I crivain
en publiant boq dtrner ouvtage.
M. Victor Margueir.te a dcid de
ie paB au pouivoir n lOt.seil d E-
lat; il a adresse mux membres du
Conseil de lu Lgion d'bonuear nue
I. tue daua laquelle il refuse de re-
(oniibltre leur comptence et pro
tesie viuletiitnent con re leur dci-
sion. Voici an extrait de cetie le ire:
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
Dernire Heure
ms&y.s-z
U. S, Navy News
30 Janvier
PARIS Les Etat Uni et l'Allemagne st-
ront invite participer en Octobre prochain
uoe comreuce pour la unoade certains irait
de dou me,
WASHINGTON U Prsident Hardiag a
je D'il oliic'tc aucun de honneurs qui, jus- "g*2&2. P" "" ChiB S le P.r0U
qu'en 1914, M son. chus fct. p; vous le du, WSSffJSJP^T CS55?2Sf **"
je ne Ici .; ac*pt> Que parce 4u |al pens J"HINoTON Le Snateur Bor.h ara-
!juM pouvaiei 1 a.ors m'a.der a sc.v.r, plu cfti- 22" '"j011,"1 hu' Scnjl Fopot.non. n-
Lei.ant, tx*l Ita, *" te !"*>* Hard.nK a provoquer une con-
1 :mlv t:onomique internationale.
Uij'L.., dix Lp. cent 1, ille hommes sont torc-
hes, qui cioymn., en mourant, tuer la guerre et,
p..i leur tatnCC, 1,'ici une tir nouvel e ht daM
i. monde nui de mange Si
plularge des hcios qui
Une lettre de Mr Emile Miot
Si-Mar<% l "29 Janv er Wl *
Mon cher Magloire,
Contralto uo it a ri.,1:ji mition qui
riuiarge ne ncios qui 001 uini de leur sang
insigne qu il, portent, voire lgion s est enlle ^^"u5.deJ1 .Kjht '
GfsNEVH Le Ministre grec Berne, d'aprs VOU* a t loi'ie propre de I 0
u qmsk de 192/ de m cident de Cabaret je tiens faire
ressortir i" lee gens de "endroit
s taient mo-itrs des plas corrsc'a
cAt# di- 11 ,ei S Ptil PJr uo PI*1 sous le* drapeaux.
BiinLIS Fia ihyiuena d.la. que les
de luiuti dont le nions qu on puisse dire est
que leur voisinage >canddi'se.
J adresse aux piemieis il.ch respectueux salut,
je rue scpaie des aune avec un -.oulagemei t pto-
tunJ, e: |e me raoge a tout jamais uaas letiioir
ai,, souvenir, cette cravate qui a tait couler tant
le licl, et Un: d encre, Ella reposera & co de
MtM qui uoi en aliei un )Our BUpti) des autres
reliques panen.el.e, eutieliir le muse de 1 Aime.
pour rsister t
l'agres>ion t anaise.
KL'hBfcC Un couvent a de nouveau disparu
sous le, tummet. c'est la trentime institution
ca'hoiqueau Canada victime de I incendie dans
U sria.
Varits
VENDREDI
Le comte de Monte*
Lrtblo ( iule )
Par Amour (%U*U)
Entre gnrale o 5o cts
envers nois pendant la panne qui
avait dure pr* d'ane demi heurt.
Il parai, que la valise, au dire da
ceux qui l ont trjave, et ut tombe
en coers de i oute et la v leur qu alla
contenait avn:t M spare en ire
deux ou tro's pardonnes. Grce
lac ivit de la Gendarmerie et sur-
tout au dvou ment da Mr D Delva,
uu a .a . chef de anre l'Arcahaie ceux qui
Hier mercredi courte sance : Sanction du pro* j.7 ,
.mmiskion spciale Jetenaie ,t la
PAR SANS FIL
31 Janvier
BRUXELLES La Belgique et U
France prsenteront ce aoir aa Gou
vernemeni allemand i Ber'io no q|.
tiraatum lui demandant pour aoa
dernire foie de remplir le progrira
me des roaratioos at d'excuter In
trsita d* Versailles.
LONDRES- L'Angleterre a dd
d d accepter la propos Uoo dai
Etats-Unis pour le reuibouremeot
de le dette de guerre de la Grindt.
Bretegne. Lee teimea sont de trois
,pcor cent pour les du preixirai
"annes et de 'rois et demi pour
cent pour le reste Aucune rgir-
ve e t faite concernent la posiibt.
lit pour la Grande Bretagne di
payer la to alit de le valeur spt
les dix ana-
WASHINGTON-U dcision di
la Qrande Bre agoe d'accepter la
aoggestiou l'gard de la dat.t ami
ncaioe e t noti& enjoard bai pir
le .vlacr aire Miilor d ouvrir la cbe
roia iramsdiat de paiement.
DUSSt-LDORF- U prodacUsal
de ebarbon les alle de 1s Root
Nous avons ob'^nu une importas dcrot et la raret de cars v dei
te Ineiv ew sur la Question Cubai- fait sa ,tir et lech..bon s accu
sur les usines suenres Cuba et les
de travail des ouvtiers
9La Question de
l'Emigration
conditions
ht.tiens.
Conseil d'Etat
Hospice St.fran
ois de Sals
Le Directeur des osjvies de Saint
deux matelote du bteia alleu
Glu k-iburg ont t mis en tat di
restation.
A Luna Park
Champs de Mare
Grande Kermesse au Profit
t L'Asile l-'raair Dimanche 4
cs-vetbalet iormatiou d'une commission spciale --- ,__-- ___-, --
pour rapporter sur le pioiet de loi de l'hxi.utit dtUX ^.:. * la remettre. Ce H il *j, f^DCOlS d Sl.CS
dpos la semaine dernire sur 1 unir.cat.on de est perdu est lUSIg nfi iUt.
toute lai lois oviiese militaires touchant la pen- je r61Ut,rcla paraouliram^nt le
non.
unt t choisis par le bureau
Pieire Loou, L C Lhiisson
mas ti Frice
Ils sont piis de se mettre tout de suite au
vslsur, sont venus Franois de SaUt. la Supiieuie de vrier ds 3 heures de ''apis midi,
la Pisil ute
de 1 Associai 101 de D m s de S'iat
, lieutenant Gato qui s'est montr ac 5?ff! *' Sc' l' SfPsM^!
otsTlC M nergique dans cette circons de HMp,ct Si Frseais de S les in
tana. vilsnt les membres actifs honoraires
Ma valiae sa t remise en parfit t les amis de I Association et de
S^Z^^Z^ tet 1 *ac m des o.jats qu'elle conte j'rlcsp.c* U m^se qui sera due i
nat n'a disparu la Chap-ile de l'Hjspic de Strrsn
jjiiibiwi isi in i.jw-^w^ Je vous ae.re la main, mon cher vis de Sales l'occasoo de la (Ile
La Carte d'entie est de G I.
Attractions DW(
==a=======^^ Comiieacemat dmceoidii
Hier soir ftn les huit heures une partie de la
Se nationale La COnlltr.C a dUl S Grand Hue tait en moi par le tait d'un incendie
henita ; Us dittus se soin mis corn dul veMlt d**'*'" *la Boulans"de Mr Ludovic
,. ,. rlonan. situe a deui Las Je la Pharmacie St
p.ltmtui d a..o d :ui les mesuies a a.Bn
piCLdie Le gOUVCineunnl S esl dCtla ^Lalarme ayant t donne a temps, les pote-
l en latent ue:> mesuies i a^pncjuei
sut la p.us vas e e.Utile Aus>.t6t
apis U coi.{,eiice, Mr Le 1 roceuf
St le geueial Wcy^and sont lepai'.is
pour fans.
LONLFfiS Lts unions des mi-
ntUlS Ue la KOui, dll Une dpche A l'oc:>sion de la Foire de Lyon un Congre*
de Dutseldo.t. eut rtiet a l'unammi de *$**** de* r,y*lll,n-' 1 u^nd'* Ly0B
pendant la prcn.cre ouiir.me de Mars ig>>.
t la proposition ac g.evc grerai.. Le jy0d,c.t de la fmm a digu* la Di Aug.
Elles OUI auopie une le o t. lion p.u Cassus de le reprsetter ace Congrs.
testant conlte l iDUigM nationaliste.
Magloue, bleu aiccrdmeot.
Emile MIOT
patronale de l'ubliss.men', la di
manche 4 Fvrier A 7 hics et demie
du matin.
M
pters .coururent sur les lieux et avec leur eitmc-
tenr le feu lut vue teint.
Uo Congrs de la Presse
Parisiana
ce soia
A 1 Gourie
tii uit dmenti Lie Paafism-j
l PAKlb M, Le r.oequer et ie g
Bote aux Lettres
sous recevons du Llub t La Cama
dtrte > de lacmel la lettre suivante ;
Monsieut le Duecteur,
Le Club La Camaraderie a pr
Sente au joutnal L- M.t:n , avec
ses civilits empresses, l'assurance [jQ PtOteSeUf
de sx vive syn.pathie et de sa parfai - -,. .
te considiation ei a le plaisir ds ilOlClftt
lui snnon.ei qje le ao janvier, il s En collabo -ation aveo a< fem
lommmo le premier anniversaire msd*ns ses mervetl.eax tour
de sa toud ion CINEMA :
Procuiei de saiaes distractionila |]Ilft ||mri. An hiana
.o:.t, rveiller le go. de l'art qui, UUe &lre de CDldOt
matheu,eusemeQt s.ciot i licmel ; Eotl* l"o6rele : .lgourde.
LeS.S Bak-a venant Jelil
tinique est enenda le e cotant J
repartira le mme jour poui
go de Cuba et sera de retour sj
su-Prince le la La suit? de '
raiie sera fixe i 1 arrive du
Port au P.iuce, 1er Fvrier If
L'Agent, E. ROBELl
Avis
x.Ci.i Vveygaua OL.1 teiuve* i fans
ti lli icluu compie de leur m.ssioa
U couieitrjce icuLe au Ouai dO<-
say. M. toiLca., le nuuiu tu h,
MM. MagiLOt, Lasttyue et Keibei y
sssistaiani. Mi Le iio.quei et ie ge
nrat WeygaL.a oui| deuar que te
Bientt : Un Gala
Paume de .vlauuce DON>I\Y
cier ua: peut: spnre dacuoa o
le talent de> artistes que possde
allemand ootie ville soie rocc.sion de si au-
n.lssier, satisfaire le got si vit et si A?ec lej *c,> *e l Cjmedie Fian
J^La malheureuse Allemagne est ouveot exprim de no..e ite pour *
piofondement pacitique, chacun aett les choses ue lesp.lt en lui piocu. * " .....
fa, mais ou eu trouve une nouvelle tant locttatoo daldcmer son amojr
conliima ion dsue uu discours r* du Beau taue oublier tous les lai
eemment prononc au coura d un deurs et le pitnaisme de la vie, les
o-uquot a Uo.unnoourg et dont us dcoacerunte* lsines de l'existence
Mlles 8. A RM Ai
incuntn-i Elves d c E ..lt DU1
lutoment le public qui
font plus de Pa isserie une
E' Dceix. mais qu'elles trav.l
ch 1 elles, 87^ Avenue Ma
Ambioise o ei.es recevront 1
aortes de commanles qu'on
bien leur confier.
Bort sa Pnoce.le 1er Fviiet
MM d'une compagnie d'aa ffS Par,0lS ,lM COi
1, apia a*oir alfir' la vi- lovale "4Ul8 deu su*'
e Isi.at prussieu, qui a est femmes, la not ha'mo
quotidienne en leur peimettant d'eu
noses a travers
suaves visages de
moaieuse dune
Ouv<.itj\.ia.cui be>gc avait uonue ion joui uni de Siocktioin puulic de 1er
aubcaiou aux iuciu.es pioposees et ge* exiraiia.
que lea ctaiiuuj Ue 1er ou icinioire Le Uiiec
t.aitui sots ie lonliie complet d.s aurauoes
autoiues. Les itatAI en non.bie |ulh " -y de r'u ti ( musi^t savaul ct utaee luvei$
sant a>su,eni le uviu.iiemen et ^J J JJ ,"dsiffi |^^ t, ^feiaetrtW lgres, alles et
quelques nains de voyageurs ont t M pot r7e(. ,, par-ll_i,, ripoelt le gomiantes o la bonne g.A.e s'allie
lu.s eu circulation, le iimftC sera aug WOi ne B.gjieik: Noua, Allemande, lesprit te. est l idal du Club a La
riicuie giauuclicuavnt selon les ordies craignoua Dieu et rien d'autre en Camaraderie
ounespar le gnral Fayot. Le.ser monde, et teirtioa aimablement 4 lt lorrnalc loales sortes de voeux
i Une dpche de Dusseliio f dment
llrji^^t Remerciements
1, ahOialaftal le mcmeut pou, pien Mtdame Feroind pietre Loui, m enfam$ w
ilic Uc n.CiUrti Ct II tSs plOD.D.e t0H, |Ca IUIIC| ptlCnt>et allis remercient tous
OU US d.CjitlOU. aupaiaVut uue lOj etua qji leur 01 douna ues il uo.,11 ,e. de
feua ucmauae au g-uveruemeut aile ^Jfl^-^^Tta*|3e*
w
and.
nue a icui pistw4s |taniu4c
RE\LIStiTIOiN
Chapeaux Panamas
Pour hommes, femmes et enfani
prix presque dimn, pour 4 Hsemaii
commenant le 1er fvrier. I
Chapeaux de P,3aOt> vendus P. or l\
wO 4.oo M l*
g 5,0O 2e(
Pour enfants P. 2flo \1 yi
B1G10 irri
J w
.-*.,


UNAKP
^
mm
AUTOMOBILISTES !
Plus ce kilomtre* iout prcon us dans f#j;
l'es BiitaiJLjij -es eu se strv.-i i <1
La Gazo!iue
Shell
Que den'imco te qu.lle marque d'Essence.
G"*** ainsi que hs mcanicien* ont
insist pour avoir de la SHELL
pour les avions pour :
Le Pu ; t Jal
Pilule drL/Datant
Ii7, Rue du Faute\>rjSa. Denis Farts I
Facile prrr.
Ne ncessita rit DQcan i /aralff,
[ elle ne provoque iai: l'c dgot
Supprimant l;> oi-He.
| elle ae dbilite pas le mslade.
(fcaJoeanl ; | barsbfe,
I elle ne cmm ucM ,.. ., ,. ttmf.
Plus active que Iodj les sitiilltilrea,
[-Me est, ;)ar consq.ent, noirs chre.
DOSE : puroatike, 3 a a piiut
LAXATIVC. I pilule
1
La Travfrse
de
L'Itlamtiqdi
I A Tbavlimb
)) AMOUIMI
EN rCSTFAUE
3
La Travirsee
DE
L'/PKIQUE
, C'est la vrit '
Il n'y a rien faire I Ctst prouv 1
_ La Espana
Lon B, Ihbaud
Arr-nt exclusif pour liait; de
Joshua L, Baily & Co
fChurch et Thomas Street) New York
Lune des meilleures et des plus for*
tes maisons de i issu s aux Etats Vnn
Siam,Uenimst Check, Ginyham, ToiU
a drap etc, etc.
La meilleure ^source d'achats : Prix
toujours avantageux*
Les principaux commissionnaires en
tissus aux Jiiats* Unts,s'api ovisionnent
chez Joshua L. Baitlg *y Co
Tons les mCBDicieDS qui ont essay Is
Shfllont WConirU *es quali es :
1 I lus de kilomtres par aall m
2 e Encra*sem ittdtscylindresrdui
tu t in i nu* m
3 Beaucoup pttt de force et de vU
esse en monte
Si vousne connaissez pas encore
la S1JELL, essayez la, vous en
serez salisfails:
In rente au dtail
Dans tous les Gaaqes et principalement thez '
Station oe Gt-zohne ne Petu-Four; -
John H WOOLLhY nue Dan es Deatouchee -
4a C DEL/TJ^M, aianaflue o.i face Station Cantrale
do. Fom^ieri
En gros chez :
R< beils, "hilloii & Co
Agents hnraux pow Hniti\
En face de la Poste
A le plap grand choix et vet.d le
meilleur march.
Veciz-voir le nouvel arrivage de
Collier montres pour bomrres et
femmes, Ceintures dernier genrea
Boucle d'oreilles de tous genres,
Brsceld'B de toutes qualits, Chtlne,
diverses or. a'geDt, doubhaetc Ua
gus, Epingles diverses et teoucoup
d'autre articles, vu a a venez vite lai
voir, voua logerei per la suie et
von* pourrez comparer les prix et
ja qualit avantageuse
M Wid toc
Se on cpcrie true le Stearrer
Vit sec wr (boogibb^DS dp la ron
ve le ligne de navigation WEST IN
1)1 \U h, laissera Mobile le 4 F
trier prochaine 1 la Nouvd'e Qnans
le 10 du a me mois pour Hati
Le Stesmer c Georges M.ken-
i;e laissera Mobile le 4 Mrs et la
Nouv'lr Orlan le 10 Mars 1923
pour Hati
Port au Prince, le 27 Janvier I925
A d AlATlEiS&Co.
Paojard Oiid Corporation
Lubricating Oiid
I Grease
Huiles et Graisses
Prix et qualits dliant
loule concurrence
Lelm & Finis Inc
Fonde en.l8"6
SUPaRIORlTn; VAS tkilX PIIOMPTirUDE
Tous produits chimiques, pharmaceutiques et aulres ariicies fal
dables dans une pharmacie.
fcPitJLS ; Poivre, Cmuelle, Girolle, Anis ioiI,Muscade*etc etc.
bl, .iii-. K iFKIN
SPECIALITES ; /Marque prive/ Lyeol dsinfectant,Parfuraeno.Arilclei
our oaruiers, tfay Kura, Chocolat eu poudre, Huile ae foie dd l/oroe
muision, Cold cream, Extraits pour tai-e e
Mi /%* W *
f . .moiaion, 001a cream, Hxtraits pour fai-e esHeLces et eau de toilette haa
Le stearaar lrmgard Horn" va de Qoioioe, Poudre coone les lusectes. Solution pour conserver les auU
r^ntde Hambourg, Jecmdl Petit frais, Lait ae Maguie, Poudre suprieure pour la toilette des enfanta
Oove est at-eodu Por an Prince, itaaence de tleuis E.n de Floride, Miel pour la table. Moara.de. Huila
mercredi le 7 fvrier. Il repar ira a Olive pour la labla, Bioaaaa daota, Pepparmio H a.le pour chasier
PmiL?jf*ttm E2H ,ei o*iqe et autres .osectea, Regnlol Huile contre constipa ione a>
St Marc Puerto Piata* LEurope roublw des intestins chroniques Tue, Cire pour les parquais, o-omet*
prenant fret. quea, Elixira, Epices, Sirops divers, Teintures diverses, Vins. etc. etc. etc
Pour tous autres renseignement!, Demander le catalogue des sp*c.Hlits
vmm(SsjfsSoS^ia d co tjgiSr:1 vua com8,,de' lkhs fjnk i vas 8rrez ^
Port an Pance^! *}%* & mETA*"" 1ftn"aaei9t dU payi 9'-PPrvi.ionnent
chez Lt'HN
-, -
Tb Clss H. Crown Paint Co,
Mn fi. I
Si vous voulez avoir votre [maison coQuetUment peinte
Si vow dsirez une slection de couleurs artistiques
Prpares par des chimistes de longue expn>nw
Achetez notre marque ict-q d'Ur pri-at e pour les tropique*
Cette peinture a-ihrt aux surfaces les plus rugueuses
Elle conserie son brillant elle tche lis vite.
Elle aVl ipci'ilemenl use pour les moulures.
Les corniches et tes pices do sculptures.
likacun de nos ferblxuc ist contrl par nos laboratoire
holie prix pour at e peinture dt/ie toute (oncurtvice
1k Chas U-truw Paint Co Brookl^a- N- Y
GiO, Jttime
Act 11 Kxcltlif pour ilfljti
No Mb" ttac tercu eo face de 'a Kac.e
n ^ t
LehnetFink
Inc.
F0REI3N SERVI ES
Vapeurs dviges par la ClyJe tttam
sbip Lompnuy t'vutgn Set vu es four
compte de. Umted States Sbippmq Bo rd
Co
Le S/S BOGOTA a a la ss N-w
Yotk le 2 Imvier'courml directe
ment pour Port-au-Prince c il est
attendu le 3 Fvrier prochain. Il re
p>r ira le mme jour pour Kirgs'on
et les po 13 de la Co'orxbie prenant
f et et passtge-s.
Port au r rince le 31 Janvier 1921
GfiBAKt <3 Co
_________________*g*nt
BELLE POITRINE
en Aras mol par laa
PILULES ORIENTALES
lu araiM qui dtraloppMt, ratfar-
mn-i.i, raroBiittoral l.-i nin,
prui -ut Im saiJUi oflsfatM aas
4pDln al donnant an buta aa
graci ai on>l>onpoint.
BlaahUanUa ponr la iaaia,
'*l rlu UHkMUi mjiei 'm.
J.lATt,rt- ?M.JlItdiJ^Bjf.Pini
HgSalll*AlSSfnl
H \Hm avane (aiamulat
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoirea Bloomfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
l
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales .
Lon . T^ baud
Accent exclusif pour Haut.


11 JgAIUI
if
Crme
TE1NDELYS
donne n teint de lys
m.
TIMBRES POSTE POU* COLLECTIONS
Jl lu. lee Tiaihraa i'Hil fat .mutit*. Ma *-
acnOie Bettre ethaatille-a mti pris par 100 et par l.SSO
THODORE CHAMPION, 13, rue Droaot,
cite
tient la poudre
Assure une
orntion exquise
3
La Crra* TE1NDELYS. fine,
iciuiii. neutre, cet incapable
d'offeiuer an rien la seau. qu'eUe
adoucit, inenlit ei blanchit sans lu
lubrifie 1 l'excs au iwm la (ait*
toire. Ptr fume aux cxtraiii de
lieu r s, la Crme TEINDELYS e
le type le plus parfait e la crante
de toilette ; son emploi vite le
haie, te* tacha* 4e rou*seu> et le*
irritai*** dae* i la pouttiere
Pharmacie ?V. Bueh
Le seul prservatifdu bois est le
Carbolinum AvenariUf
Reconnu depuis plus d 40>ns comme le pins efficace.
Carbolinum Avenant!*

\
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PARIS
Toute Parfumerie et Grand* Magaain
S -rt prserver le bois ho* el sous terre conte* li pourriture
4anstoa.es ses formes, las influences du cl'mat et la uestrucui
ros les inseces.
A empocher et supprimer le champignon cas maisons et jdei
cher les murs humide
imprgner les Vuiles, curdafces, toiles et filais de pchfv
Le produit t-st un dsintacUnt de premier ordre supnme.et chasse
U vermine des curies de chevaux ainsi que das poulaillers. Il er
aussi un destructeur sans pareil des punaises et des autres ver
saine*
Vaillant Houet Igfnts gnra**, 172l! Ruedei Mswsin de 1'Esl
a
La maison
Lope Rivera
A le plaisir dportera la connaissance de ses'nombreux client
faut y la Capitale qu'en P. oviuce. qu'elle vient de recivoir pour le* .
teiei de un u'auLe* ui, bisoibmuui eon ,let oetB nbout. fianais, de
dt boibboi s nue Provisions alunen a.ies de toutes sones et de
prtmiie Irai Leur.
LOi\bO\S ; Jolies Bo.les de 5, de 2 et 1 Livres, Drages en petits
s ihets tes el^auis. Nouga'sui boites et par morceaux de /[et
je 1[ Livre, lh ;coiai2 pat bsloos Ptes de l.uiise Chocolats
en Loite dt 11,1 Il fies. Pales AtnanJes mou es en boue* d'une
livie e> de 1(2 litie, Uo. bo.-s places, roudantd, etc.
BOISSONS Vins roige & blanc (Barton et Guestier Bo deaui
jvat supeneuie, Whiike ( Udin tt Haig (l)ubonnet,Malag=i,PipDr
iniLt thajeux deTamguie, Lndictint-, ec.
PKOV1S10NS ALIMENTAIRES Coi serves de fou*"s sortfs.
Saucissons Lyon,J jHe de Maire pai livt, l| tt 11-4 lm.stlc.
Venez visitei la Mai non Lape
Rivera el vous sorlirez salis
tuile.
Le Malin
?BONNE
Un Hci
Toi l -au Pi n-**
leiarUsul
Etranjfr
lib-Tliiiih 1 alwUnf nienh
MBNT
hoiir** 1)0
2 OU
1 Ut
paiablta d'avaure
Ciment 0. K. en barils
de 400 Ibs
gVIENT U'AltHlVER
En icnlechez
h. Preetzmarn.AGGERHOLM
I % Bue du Quai
^iic iiiloc* neuU anqlais pour
tOdLa WIUCS. Cak rs bor\ prix &
awc viil.uc deuvme main poar
1*3 cl Ci V1UCS coton el grain de
colon a 201SI certs par sac,
Spcialit ;
S^P^ lull*^ ^e dei .vme main la*
dLo fltlCa V& sans msrque pour
Cacao 25 centimes p r 8*c.
En tente chez
L. tREUTZMANK AGGERUOLU
Nervosit
Noa nerf* resaetnbleat un
treilli* compliqu de fils tl-
graphique*. Command* at
nourri* par une partie do
cerveau-que l'on appelle cen-
tra* nerveux le dlicat*
filament* nerveux rayonnent
dans toute* les directions
travers le corps. Ausii long-
temps que le* centres nerv sut
ont capable* de fournir
continuellement de la nourri-
ture aux nerf s. ceux ci demeure-
ront forts et sain*. Mai* de*
que le* centre* nerveux l'affai-
blissent a cause d'un surcrot
de travail, de traa* on
d'inquitude il leur est impt-
tible d'envoyer la nourriture
ncessaire et le* nerfs devien-
nent fatigus et s'aiguisent.
C'est alors qu'un bruit soudain
vous fait sursauter, von*
devenez irritable, vou* *ouffrei
de nvralgie, vous tes agit et
abattu. Dans cet tat de
choses il n'y a rien qui gale
WNCAUfflS
T Wf r LU
Parce qu'tant un aliment
puitsant pour les nerfs,
Wincarnis attaque la racine du
mal, cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nerveui
tout entier. Essayes Win-
car ni* pour la Nervosit. "
C'est merveilleux. Plu* de
10,000 mdecins le recomman-
dent.
Acheter, -me boalcilU d Wieearaii
iBJoqrd'Imi-on pent l'obtenir dae*
ton'et le. Pharmacie,, etc.
OOLBMAN OO. ITO,
Wlnotrnls Works, KO*ICM.
En Vente chez
ptwNGfCi. Martin
Au prix de 2 dollars graaae boa*
dile et t d9llar,t(2 boataittes.
Aaa du tfiziia Je ''Aet ea taos
Vnae Glace, Port eu.Friooi.
Lunchs Spciaux
Grand Htel de France
Qui par sa situation unique au cmlre des affaire u recommande
plus que jamais au public et ses nombreux et distingus illient
four si CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aux. r#y-
\gmrs de Commerce et particulirement aux commerants de ptmgt
Port-au-Prince^
L htel dbite par Gallon $ par
Barriqu s des Vinn^de Bordeaux
Rouge et titane.
Ces \ins viennent directement d BAfiSiC et Sent garantis pur
lus de raisins, nous pouvons le prouver par des CEKClPLClTS qut
nous tenons toujours la disuouiwn des Llients.
^hamiiutjne et Vins flous3UX prix
modr** Conserves moutardes fran-
uiat 8, premier choix. 1
Pharmacie F. Sjourn
Donne avis a sa clientle* aux mdecins et au public qu'elle A
ira isoriu son Laboraioiie d Urologie en un Laboratoire de
biologie applique sous la Direction du
iir titol et t- Sjourn
Le laboratoire es ouvert tous les joui s de 7 h es d matin tt
fleures du soir pour tomes les recherctus et anaiy* s pitfies eanl
l'annonce ci lomte, saut pour le)
Wassaruiana et la constante Ure Scrt lie
8ront reues que le mardi dd chaque semaine.
Sadre-^r ia Ph*rm-\cie pourles renseig lemeots
tinal; es d'urines etSue gastrique,
Raction de Wassermann
Bs-iction de Tn boulet,
Eiamen du saag e du pus
Examen d s matires fcales,
bamen de crachat
A Ibumino raction
Constante Urn Scrt 1rs
Hecierche de Spirehtee ]etCo ie noccoquet, te, etc.
Avis auxpersonnes qui s'habillent bien
Od trouve des prix plus bis qae dans lee occaiiona et rabais e*-eP
oaoe'e, les articles soiveais, de toute traiclrur.
Haute valants Chanti'ly de soi tou e naeocat
Les Garnitures que voae rvaz j 'allai ao lit de !eol:?'30tottg!ilpar#
peogee parl4e. (ranges ou entre.
Soie hrn4a dite oBitallique geore gai i chic Jrew ds eole cWl
toc a de soie etc
Fieuta ariiticiell*! pour cormg^ et taille.
Jo'ta ehaawan rondatujt ntnroes poar daaee lxantes.
Formes de chipaaox trs jolis.
Chez Paul E ACX1LA
Rves Iiaversire e\ Magasin de l'Etat


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM