<%BANNER%>







PAGE 1

".T\ % %  '• %  ; L£ MATIN JPaw Cakle Nouvelles Etrangres Dportation du comte Von Rœ> dern l u IIIIUH'UU (ilau 'If I. Poiucirr ses ^COBLENCELe comte Von Roe cm., gcuveri leur du district de Wies laden, a t drpot en Allemagne non occupe pou avoir refus dobir aux nouvelles ordonnances de F^eSes, Anmiques, €&nv&§escenis vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement ar-niable, proprit qui la recommande aux estomacs d< iicats. ,lll3 v icnwj'.r5 "' %  r ^>WB$P&'ySW?5?r w '^ S PARIS 21 — Mr Poiactn et collgues du cabinet duectement in titsfspar le p:obiae des rpara • CO^miwIon interallie en Rhoa ,,.. %  -i MI Hanhnu ont mis la der me Les F accus considrent depuis 3S S "que Mr f2 VHo.de comme'.. St^l^SSlfl! *te trhtral, UU Bonbon •O.metUO U con mi siou ubMiuctiouste. .1 y a deux ans -V il a uts lpaunons Le plan sera modifi par l'iocorpoution des piopositiocs laites pai Mr Musso mi au lie. do ruoiaUme absolu. Le plan comports 1 mission d'un emprunt intrieur de l'Allemagne garanti par les magnais de l'industrie aiitmande s'levant i tiois miliiaids ne maiks or doLt $co millions suaient employs a la si bi lisation du maik et le resle vers aux aills au compte des rparatiot-S \M propositions antiitures allies et commission des rparations COJ iussi i taiie emprisonner M Doer* ta lien et d'autres suivront prohibe t > le fonctionnaires et le; em Petit •Similaire ten qui, avec Smeeth i Cologne.cai P'oyeors persistent dans leur pohtt La soire thtrale.offerte l'occe a la tte du mouvement sparatiste ^ ne i& fs'n:e ouverte. Notre gou %\ ori le le fte dn R. Pra tnpri de la Rbosn evernement a adopt un plan pour epr, par loi lve* du Feti Srainsi obtenir le paiement de nos justes dre, eet flte en Jeudi 8 Fvrier. t ou mnDiiKa A a In mtodM M ,er > excuter ce plan en Comme noue l'avoni anno ic, on y e-.t,o fHiruni i U/fS eumettant i la disposition de la co n reprsentera un cirame hai ian, en RllUV dclarent ld mm 9 *conom : que toute l'arme uatre ac es Caju bo ll-unt-ln grve gnrale dont elle a sa mission # Installation • du Grand Matre de l'Ordre Maonnique Dimanche 38 Janvier, sert cel qoatreace. Caon^boa Caonel. £* %  -In Fti-de lOrdte Mmokm. %  Fana des olu-t bailaa finiras de notre C eit eo effal le l ar aQQ, Wlr pour accomplir E£g* J %  !£££ S "1, %Jffi de l'Indpendance Maonnique niatcire, se reciama *ie ss ueris et it i -_ l .ii-, irtfl J. „„,.,„ ESSEN— La give gnrale des mi D neurs de la Rhur a t ordonne, l'ul de la """"> ••r."----^'liautum de Berlin annonait que les cernant la lorgsn uauon des finance, poursuiv et em allemandes sciont .alfirmes Le nQs ^ lrans F porUient du l ch „ pian entier sera subordonn eoga J Qa tQ f P 23JJJ !" g gemtnt qui sera exig de ceseitou ic itsisunce tontre 1 occupation de la Knui ou de tout autre tcrutoire occup en veitu du tiait de Ver •ailles. uoia i. sa f /i Procite Orient LOUISIANE— Le trois me mo s de u couttunce du Fioche Onent commence, font le monde mme les Tnitt st renoeat compte que la con litn;e doit se Urmiuer piochaine ment d'une faon ou d une au're. Le liane lenig par les allis sera proba blexent uniis aux luics le 29 |aa Tier nskiiisout tiouv une nnu Velu rormtle pou. le gl meut d s sion et la haute commission en Rh n.nie commusiears nouveaux membrej MM Braniing,de la Sade et Blsnco, de l'Uruguay nouvellement lus Si t"0UV l'aCQUISlllOYi 'Nous signalons i LOS lecteurs h* laodra de rlialie, ancien .rsida, .i eau htmtt t§ 9 l ; fZes.% Catologut du U.vrt Franais, dont loi du conseil, succdera au marquis lm ** **'* u ****** us l ^"*^ deux premiers tiacicules viennent 4 pstiali et liaUhi au v.comte Ishi ac pereUT IJCfiSlllirieS f ViUlc Cest l ua tiava'lconsid* tueliement au lapon Mr Ren V.v.a IJ 1 somx de caoyana a est forble dont l'ini.iative es. due u [U. srsfarifaaflnao J*. n P'i >* pl*ce de M Uoa Bout m) e la Qrsade Rivire (ia Nord groupe d diteur franais, coaiaei f->ft; 1 VKO'UilOn aU geois. La Grands Bretagne, la Aelgipour levsr un buste ea bronze k ce eQ W4 %  e;e ie P ns P"' i'JomilP *itt Imui / que.lEpagae le Brsil, la Chine au F'Enpereur Jean.JicqueaDdaealinea. guerre et se trouve actuellement soi UUIHII Kuuuuai roatles mnes reprsentants au la En vue de remellir les foide la direction de MJian VIC,bsU LiG (raid executif amricain d="'re runion i di e MM B f qu coiseil, cest ncessaires 3 I a cquisition de ce thicaire 1 la B bao hque iNationalu biste, œuvre du sculpteur National WAbHISGTON tional excutit amricain a adopt f iani Je, an dp, & cette ti 1. Le bil Bl se vend 'i g idrdea; le billet est e Mal a 1 u Hyaans. IJ corn e .. Le Comit oa Uuinone de Lon, de Gama et Tang Norm.Ua, ,,:,, „,, M, „r T>ai Foa.uTuiQUic senuagei-it une lso.uuon qui constate les man U premire question soumise ae 1.000 gourdes, i tmoiover" des coLseillers lgaux quem^ts divers de l'Allemagne i a conseil ses d: dcider s il y Cest nne exseilen^e initiative qui Lames et un de ces conseiller Sl ses engage ne nts elle souligoe les f Je convoquer linternaiiona ne saurait tre trop encourage. serai? avec les tuges turcs dans les "les allemands pour viter les paie ' P" Rendre laccord dtaill de Jt KairM o allaient impliqus dei ments dcs pmations.elle dclareque Washington aux puissances navales %  %  %  %  rsngew ""^V" action de la France pour occupei la < u '. n n: pas reprsenies ils Lt premier fascicuie est con i la Littrature franiise de iSef 1820 ; le deaxi ne. i la L tien franaises des Ongiats i 1808 qu'aux Littratures anciennes, ta'es et trangres, et contient, nn apptndi.e, Is liste dts pnnci Collections nttrairei lraniites bon march. Ces deux premiers volumes m suivis d'autres, consacrs 1s C que, i l'rt stoire et la Gogtapi aux Beaux Arts, aux S:teoces, iiuu uc c pioviuk.es ihcu.Des a ete ou vertement discute a une runion du pain sepaaas.e pisidee oar Lco Ucc Lis, bias diost du Di Doiteu les au torils beiges tt a.u oumes ne sent pas mleivenues Rnui.est absolument inatiie et con confrence de Washwgton L con tt JUMMlie UU O^^alAM A.,m l,luc lc seul oioyen elcace d obtenir el disentera galement 'opportun.t i'nn lltttl** CeS&lOn UeS ]e paiement d; la dette que ia majo *•*• u ' Etats adhier au L*p liailien ..^w,,,,,-, s tnlianeS lxxt ats W* a mo *<** !" reconnu tuit ds Wuhmgion concernant la Notre confrre ospole 1 Varit M • province 1 nmamnmm uc ^ a u FuQce u rsomllOQ guerre sous manne et 1 emploi des 0"'Qce que le mardi lb Janvier en Dioit.aux Ouvrages pour la |enn< SL'saratfivs &S.W.S: "SSSSrBSC ^rr- l'ambassadeur de France. ce des armes. te etcaptiOQoeiie. aiouta notre conC4,s a u 1 ,e irou?e f e oue lM 9 Les relations entre les nations al* frre, mrite dos renseignement ae top les aDais da Livrc UB J I irumrtu tttdJ /lA/,1/, liees el 1 Allemagne viendront dr exact ais qu'tranger, qui, dsireux de xises/vf unit ueciU* nonvean devant lecou*eil.Le goover Naua avons crit i un da no cor constituer une biblio hque d l'Ill'HJtt dU Gnral ncmcul a ^tess une protestation reupoadante du Gap pour lui deman ne et saine littrature franais. contre la prsence de troupes Iran der de dtail ur cette regrettable trouverojl de indications prcif Arrive du Dr Dor> ten Dus3eldo*t Dgoutte DUSSELDORF— Le Gnral prsence de troupes ..„. aises dans la vsllede 1 Saue et la ,, ,! juridiction ie gurie des franais. D i ._ k DUSSELDORF-On antoc. qte gote, commajdaut .es troupes doc Kuf M nfiiBfl on l'ia>.n Ufl ol m IIH.tr IVIIV Ur Dosten cbe du pamiipntaM capatioo.aecii .auxcor.spoadiut cCBpiIJaa 6U 1 Uoll. VI* UUl Higsilsi leUX en Mr Emile Mut qui ae reodsu auio det\m-u-f nuce Saint Marc, br ir p v. c une valeur de Treuie mil o gouriee verse p*r une maison de In ses. p ace pour acnat de deurds,d:lare svoir Ole assailli sur la route, par des bandit qui ont enlev la valeur Nous n'avons uaa d'autre* dtails sur la production intellec uele di France. Le CATALOGUA DU LlV FRANAIS est en vcnie a la M du Livre tia.i.s. 4 UaeFiibm Par. (6:_) et ch z ies pnnap* s de France et de l'tranger. Nous l'iauailles ,, avoni reu la carie Je FunaiBl t.-, esiarnve Dusstloo et a e ne 11 Aatociattd"Fiess qu'il ta.t fieifr (1 l'atili O ralile une entrevue avec le parti sparais.e dan la Kaur aans l'int.t de 1 pan. A I 1U dans le but de pioc.amer U lpub i s | ai t-.it assez longtemps la guetie, %  • .w.aUUlUS ^ue rhtuane. Les a.tonUs triBaites pour aspner main enant i faits tnom cdaient ne pas avoir connaissance pher la paix. Ma mission ici est paci bous lisons dans 'jun iournal de la dts dclaiations de Doiten n'inter nque.i'ai rtu de mon gouvernement Leutstannt : viendiont pas dans les actes de ce des instiuctio. s poui piotger les 13 Jeudi soir, leur sssemble au dernier au ntm uu pnncipe du droit gnieurs franais d? la mission co vaste Club du Spam:h Lake, un ur ce vol audacieux qu'entou'e le Mademoiselle Ida jiaiimot av Monsieur dts peuples de st gouverner eux-m tonique et j.ccomplirai mon devoir jrand nombre de nos concitoyens mystre des trange bandit A m mes sans sevtte ei:essive mais sans lai ont prpar un djeuner en lhon blesse. Nous avons respect .outes neur de leur ancien fondateur l'Ho—. El' (lOUVerneintnt les ubeil cla popuiauon.de lanorableA. |. Maumus, Receveur G ItintatlOe **, Pie^eet du tuvaii. Nous sssuierons nrsl de la RpubliquedHsiu. J, '._ . trunulS et te VU n'uue lon ib.olue Is libell du Ira Mr Emile Wuiiiemo .dlgu pour ** eSCTOqUerie vai1 c 0 "! ue i-ouvcos pas fait \u prendre Is parole, rit que ques coosi Notre coutire Le Nouvelliste • tlOiMl vailiei ceux qui ne veulent pas, mais draitons sur ia prsence de M Mau annonce que le Docteur leanuot a PARic. ai— Le gouvernement a ceux qui veuicU gagner leui vie peu mus spis une absence ds cinq ant mis en tat d attestation parle mau.ttsie oe nouveau son espm de veut compter sui Lotre piotection. nes et ch.igea M. lu es D iyfi 1 dn luge d'instrucion sous 1 inculpation conciliation envcis le Vatican eu de D.ns us con il u entre tes ouviiers discours de o.envenue. de tentative d'escroqneiie et menacer usant un pic)ei de .01 auionsant et employeurs loi^^ue notre aibura Mr Maumus rpoadit rsos obst-s Pr lettres anoaymes. ies FlieJ ots e;oits chiuenat a ge ie r dtmai.de comme a Beckungtattoa dxn. les ttrmei qui le caract LeDoaeur lea^not qui avait rino re( l aes,ea l0 P re eQl ln 8 aa, %'y tablir en France seiae UMiltttietl h*ustn, les UavaiLeuis uouveiout lisent. dans le procs Tab avait organis ? %  ""? Ilr,to0l |h hi t f'SsS detlioaaa a to.mei d.s pi.ss.ouua. es en nous ues amis. Plusieurs .!ts UliltaVa chantrent Q srie de chantages la suite de 2 u hTnZ Lur uve\opper l'influence tianaise Nous n'auions recours i la for' r ~ %  ^ %  •—J ~ y g *• %  aux colonie> et l'uangr. ce que pour briser la rsistance du Meilleurs compliments. Au Petit Club Le • Petit Club s dota chaque fte est ces donne une s ut eue dans ses salons s* '" vier a 7 heures di soir. AU Notice British aubjec s ar 1.0. — tiss as s connus ce procs.— Il s expliquera devint l paVssportS'orotne'piper of ( S t m liste Ji = iw.'i.'i ) |ust cei u ty. Janoary 2U tb, 1933 _.. i



PAGE 1

ie uvrr* L'Officiel La 'Moniteur, No du 22 Jan Tier 1923 a paru a Tac la om maire suivant; — Avis minsiriel. S Arrt oaferam U uua'ii d Haitksu aux wursJoipli Fraads, fianait, Chutes Ma utka, syrien et Victor Todrnan danois — Arrts compltant 1rs Commissions communales de Grand Gosier et de I Anse a-Veau. Circulaires du Sccruie d Etat d. la Justice ras Commissaires du Gouvernement prs le* Tri kunaux de lie instance. — Erratum. — Cours de bourse a!la date du 19 Janvier 19*)' Arrt autorisant la Socit anonyme dnom met Roberts, Dutton et Co Inc. et approuvant son acte constitutif et ses statuts — Acte consurutil et status y annexs. Lon B. Ihbaud Agent exclusif pour rhili de Lelm & Finis, 111 1 6 % .Il Fonde en'18' fc'TjPuRloRlTi'; BAS PRIX PII; unn;i>:.: Tous produits cluttiiqi.es. pharmaceutiques et 11res ariic JS dables dans u; e plinrinad fcPHES • Poivre, Caouelle, Girolle. Anis oill.Mu c le "tr. e:c. SUGrtE RAFF1N SHCIALITES ; /Marque prive/ Lyaol daiufdCiauv isica.i eiie.Arude oar bir bire, Bay Hurn, Chocolat en poudre, Huile n foie de .Vfome Ko mulsioo, Cold cream, Exnite prrir f-i" esse 1 • %  e: %  au de tr k**a,t>a — Certificat'de dpt de ,maru*s de Ubnqut de (Junnne, Poudre cou.te lea uiteeUe boiuiiuu pour couaaivot les ailla et de -ommerce. frais. Lait de Magtaie, Poudre auprieure pour la toilette dea eofaota. T a Nrt'^ii-'exa sserce de tleu. s. Eau de Flonda, Miel pour la tabl*-. Mou'arde, Huile iutosrSliSSS f 0 ,ive £ 2S" i 9h *Bl0Me \ f^lPBB"'' fi* pour ^"^ Dr j L. Dominique, Direcitur de 1 Ecole Natio !• %  moustiques et autres .uaectes, Regulol : Huile contre COUBtipaliooi e. %  aie de Mdecine et de Pharmacie. • An • roubles dea intestins chroniques Tu, Cire pour les parqueta, ComeitiPolies 1 M u : coriolan Ardouin.Le queH, Eluira, Epica, Sirops divers, Teintures diverses, Vins. etc. etc. etc Demandez ie catalogue des spcialits. Confiant voa commandes a LEHN & FINK, lac; vous s rtz absolument satisfait a Toutes le bonnes ••h-vinacies da pays s'approvisionnent chez LEHN & FINE, IntV Pont Rouge.Ption. — Avis divers. Joshua L. Baily & Co Zhurch <$• Thomfi8 Streets) New Fori. L'une des meilleure* et de* plus for* de Hssus Revue des Deux Mondes 1S Rue de lUniversit Parts SOMMAIRE DE LA LIVRAISON DU i" JANVIER 193; wmmttJSSnSSSi "" fCfcurcfc Thomas Streets) New York L'I.alie libie— Leurs au Prince Ntoon— I ( 18; 7 i8yo ) Victor* -, Emmanuel II Cavour. (#* HUBMOfli (le t ISSUS UUX Lit* Uni* JmnfittJ&M Siam >Denims. Checks, Gingham. ToiU u pf**. drap etc, etc. JtSS7 Pacifique Gn La meilleure source d achats: Prix KteMlfafiL toujours avantageux. bolchvMlei ( Fin ), Princesse Kou rakioe. Dans la Chine d auiourd'hui— III Le Ymg*Tse, Ab;l Boni. ai*. Comme ni l'Allcm.gne a sn se fii ie payer II MLtwandow. ki. Les acadmies de Province au Ira vail, C. M Savarit. Revoe Littraire— La Fantaisie dans le Roman, Andr Beaunier Revue D.amatie,ue— T.rre inhu maior, Rtat Doumic de l Acadmie franaise Chronique de la Quinzaine-Ren Pichon. .PRIX DE L,AEONNEAiENT Un an Six mois Trois mois Paris Seine Seine et Oise 8olr 41 tr 21 a 50 Dpartements et Colonies franaises 86 44 j tr Etranger 98 tr ;o 26 1 • Les abonnements partent du ter et du 1$ de iliaque mois. f ria du No 4 lr 50 Tk Qui H. Brows Paint Ci. Brooklyn N. Y. Si vous voulez avoir votre [maison coquettement peiUe Si vous dsirez une slection de couleurs artistiques Prpares par des chimistes de longue exprience AchfUz notre marque LQq d'Or pri are peur les truptqu du Nord Ii repartira le Œmejoui p.ur les pa.ts da Sud P-'enani f et et passagers Son niLraue au utour sera fiz uiimurtmeLt. '0 *u Prfnt-,1e 2J janvier 19U GfibAKA a Ce Agent Dild Corporation Lubricaliug Oild Grease Huiles el Graisses Prix et qualits dlianf toute cooeurrence Lunchs Spciaux Grand Htel de France Qm par sa situation unique au centre des affaires se recom monde plus que (ornait au public et ses nombreux et distingus Gtihi pour si CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aur Voyageurs de Commerce et particulirement aux commerants de [assagi i Port-au-Prince. L Htel dbite par Gallon <$• par Barriqu s de8 Vii* de Bordeaux Rouge et Blanc. Ces \ins viennent directement de BARS A C et son* garantis pi r fus de raisins, nom pouvons le prouver par des CEKTIFIC1TS ?<.* nous tenons toujours la disposition des Clients. Champagne et Fins Mousseux prix modrs. Conserves moutardes franaise s, prem 1er c h Dix. a— — LehaetFink..nc. (Maison fonde en 1876) New-York, .U.A. Laboratoires i Bloomfield, N. J., . U. A. Bvue Cubaine !•". Art me centimes amricains NOUVEAUX ALAMBICS i"i.r DISTILLER a Ecrira I LI EAUX-01-Vit, RHL'MS, ALCOOLS, t UEROY FILS AIM] coatrnenra 71, rai tu Theal'i. f Kf"* f* MA.NUEL ta r.snc.l ta saiii RIF "'""" '"• '... Extraits liquides Sirops Teint ui es 1 _^ • Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Le laliu % BOLSNEMENT Un sVi : Pari au Prinrr du 11 ni- DU irparlfini'Ul i M Etranger 3 011 Instrtioib el aVNsHli uaUi I'ITUCI C'est la vrit J U mja rien faire I C eut prouv f Lit spana En lu ce de la Poste A l> plus grand choiz e*. vat>d le n %  ulr-ur inareb. Vouas-voir N nouval arri/ || de AU American eu ze!i s 9 0Ul T m ;> n{c ** pojr nu ou. s fomruei. Cniutuies dernier Rara, Houclei d ottiiliea de tous ^ >orQ^ brbc.clj s de toutes qualit?, On \ < H A d'vurrt M sia gMnt doubles!: Ui gaes, E^iinfltia diverses et bit iinp d autrei artictp-i, oatti va lez v. e U* voir, von ligirei par la ialtaat vous p juriez uotoijarer hi j u ui la |'j. i ii/a it L; • ne Lon R. Thbtud Agent exclusif peur Haiti AU A a. encan cil z i.s wfio arj not mtn nera of ihe mi nui y forces of tbe Unittd ftitifi are u/ged tu register ut tbe Ameircau Cooeolata hert Tins appliea to native and natural zed eitisaaa, r n i aigo 10 ciiizens cf 1 or>o-Ruu aud ou.et uicular r iossessious of th < United Sutea. Qrteotifyicg docunicnu mui ne •nbmuted nnd eiscn appiicant for rtgittiation uiLat ce acc;i< H pamed for porputea uf tdeiiiitic ment ne peut tie f-ir g^na l'aotori aat.on de Mooeieui BaAoaoael Cbar les, sou.sig-i. m .tre, ea qu*iit, ,j., pou d's d'o:H et activ de VI rli me Emnssooel Coarlea ne Lucie Uraqua soolt bfriiia.a du de coH. ^igo EamenaiCliArtoES r ,-,''



PAGE 1

EL MAI IN MUflUEl S Um mu i imi'a. Amiit irrmeil. PtrLt-hm it nwi l'rrmter oui n.*r Mm An. L mm mu imrttMmi. L /4foif M Tusaor de soie pour.cbeinise bom ne et iube Gtbaruiue blanc barri a Urganui couleur Kl lltL.'U11'I. l.i' e anglais g1 Ciepe auglaie p I Colou a draps angl BU o or l*M 0 90 k kt bl ne sup 0 35 & 0 40 Toile diap til augiais 2 50 Z.'pbir barres soie pour Toile tui't las grand larg sup 0 40 theornes et robes 0 00 Dandes brodes tsimse par Bas demi soie dou/.aii.e 5 00 boite et dtail bas jjuts tupueur 4 00 broderies pout robe 2 Bas rrercius sup. 2 80 >'eigues de toute is qualits (.h.us^ettea eofaU 1 80&2 ei giaudrura etc etc Cbtmis tr et monebes courts Ot|(aLdi mue biod 1 aune 1 50 Toile \ voile pr grands voiliers 070 L* natd trait tri p loi gue s il no H t 'Un e. uni ur toj* les articles que noua kVOiiS e" magasin c e^t p niquoi noua VJUS invitons, avait a ui>er IIUUIB pocr vos emplettes a tl %  o• ottM i pxasbr U Maison 11 •.-ILVfc.KA, car nulle part voaa ne rouvert des articles d'aussi pouue ^& <—* %  ^ 5=81 *-,! g? %  f les petits enfants font la joie du foyer Tous le jeunes maris rvent aux moments de bonheur avec des enfants sains et heureux. Malheureusement combien da jeunes femmes voient leur rve pnv.tr et ne peuvent connatre ces joies cause de drangements organiques qui peuvent tre corrig par un traitement trs simple. La Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham est exactement lt mdicament ncssairt comme cette lettre l'indiqua: Puebla,Puebla,Mexico.-"J'ai pris la Composition Vg. taie de Lydia E. Pinkham pour des douleurs dans le ventre '. et le dos et atissi parce que mes rgies venaient sous forme d'hmorragie et duraient plus de cinq jours. J'avais auparavant pris un nombre infini de mdicament:: sans me gurir. Une de mes amies m'a parl de votre composition vgtale et je la recommande. Ma sant est revenue et mon mari et moi vous en sommes reconnaissants. J'ai .donn naissance une fille et nous sommes en bonne sant."— MARIA MACHORRO DS ROSAS, Joaquin Ruiz 27, "Tienda" Puebla Puebla, Mexico. Us grand nombre I* lettres similaire* prouvent l'efficacit d* U Composition \fegetak de lydia E. Rnkhcm uri* a rinnart rseic.xs eo. I.VNN. "•.**. %  r



PAGE 1

Pot'anFiJnoS Blti rardi S8 Janvier 192 3 UMCTIDB PROPRIETAIM Clment Mtgtoire NOMBHO 20 C ENT1,||ES Quotidien ttD4CII0!f i BM amricaine No 135e ITLRPHONB No MS Il L'es! pire sot que le sot qui a (la mrite, parc* qu'il emploie ce met ne, soie se cacher lui-mme sa soitise, soit s'y obslilier comme au meilleur de SOD mrite. %  r- L'Examen de Conscience Le moment est particulirement les noire, qui ne nous manqaent propice nn examen de conscience paa De frit, ce aoot des noire qu rhe7 tnna PAni nn nnt nnn nn'inn nnl trop sdmirible. On les voit aspirer monter aux revues de la milice avec nous. Ils na craignent pas de se juger digees d remplir des emplois dans cette milice (i). _„,„__ _„ r __ .,.,,,„. 3 ^ e aa '? recherchaient surtout chez tooa ceux qni ont une notion ont commence travailler dans ce aos '* milice tait le contact avec exacte de choses extrieures et qoi, jardin; a ils voulaient s'y mettre, ils l'eluent civilisateur, le plus digne .>.,„„,.,,.,.„. u , s>D8i en me donneraient pleinement aatiefaction: de la colonie, les gentilshommes mi D f. 8 B J "?. fcl 6 -ele. Serviteur, 525? La rcolte de Cannes par camparsisoc, sont ,.„„,, aore de se fane une ide prcise de mais, comme ils abandonnent le gr de Fra l'tat de choses hatien tons les trsvail ds qu'ils aont feula, on ast de la loi du Roi qui faisaient un cou pointa de vue. oblig de lea doublet d'un aurveii fcfAnjoord bui, ce n est plus son Isnt et cela revient plus cher qu'aordre de chosea, c'eat l' H ai tien luivec les ludiena. mme qui est en discuaaion, sa per sonne, sa mentalit, sa capacit de A Cuba, on les rapousse; et ai, travail, sa moralit Vu, mme dis malgr de rcents incidents, tance, le pay' J -— oralt Vo, mme dis malgr de rcente incidente, il ae 5aji?" qu a P' ra,eQ l a a conatamraent t trouve uea Hai:iena pour accepter a Ur "habilitation sociale, ils pen* un fond, paifois lger d'y aller travailler, ils savent* la SileDt * service qu ils pourraient a toujours greff dea vaoce que ce ara peut-tre dans rendre une patrie, hlas! mari re. traste ai frappant avec la tombe des aventuriers que les naviies jetaient chaque jour sur les ctes de S:Do mingoe. En mme temps qu'ils aspiraient i leur rhabilitation sociale, ils penDronoJ 2.. 5*2 C,rCuleDl aui ****** d'affairer I anne Bta£?£ r C J 8 d caDDMen dernier* a 2 dollars | ( Q en tenant Nn.r. Pnnf.V e u c V Cette ano6e cororte da P r de ba '*" pratiqu n\r.,Z 9 " %  Ceromerciale. Nrw-York sont d'accord po... b! PP >f. • a e 8O0 !'. ce qu n *** € veDdr Uaaco, cette anantonae, que la Uaaco ne ne. ?nni\!" Mer A ** t ** raoolinaque i e Ur calcul ne semble paa .no tonS. .T.nni a H l,e0 -A dM i!80O ia t0 ^'OK'^e. Ceux qui pcweut K". L J £ H e K mr ?' fendre, garderont leur oroJu. JEFSSZ bae 'V a,t a la poar lea moi8 de i a nne o d p miJSS^SlS. n?? 1 * Vl fof vientrar e, vu que lea coctrats de S&aJSS d J ffrec,e veDue d e la vante avec Haaco depuia deaanufee, %  donna une autre caofont qu* lea cannes sont en matun ae ce dficit de la matire premire qui va affecter la production B'icnere de Hasco durant la piseate saison. On dit qoe la goaralit presque w IUII.U, va. m iv|vin „. eus won IIUW1 4UO kS DtlS [)HUl BH'B UtlUS •<• %  %  • *"i*s pt exagration bumiliantea. Maintenant, des coooitiooB humiliantes Servir dana la milice est en erlet vu de prs, c est le type eocial hiile moyen le plus hibituel qu'em Uen qu'on diaaqoe. Voil maintenant qoe noa voisins ploient nombre d'iventuners oour ac H^, %  — —r— Hleaom.n oaina ae plaignent de notre qurir neu neu la ,Z| A „ P fl t *l J aB petl 8 moyens planteura, auii)ea conducteurs d'hommea. des conduit 3 c b^ eux. de notre absence ablaSc et^Jn-K A ** v^nt une indication rournie il y a de d'entreprise qui ont fait dea crademoraliie.uenootreaaova8erie.de ,f„,l?fx b.-au.oup y russiscela quelques loura par >L E sor, nous importantes on peu partout 1 avilissement de leur msin doeuvr*; , *V\ reiuaent de vendre leuia canne a dan les Antilles, tmoignent des ils nous dclarent indsirables et v nt aal P as 'tonner de les voir *co pour le pni de 2 dollars ta a mme poqne et que hors de ce'te poque c'est la DOTte-oaisoo. D autre pari, 'ea autrea planteurs livreront leurs produite aux Kuild.vea qii pioduiaent de l'alcool de sirop vierge rclam par lea fabrique da rhum ou bien ils feront du Birop de peti moulin que consomme la gran de masse populaire et dont le prix actuellement est trs lev, ( 120 1 •••-• %  •"—, •M.W. B _VU. UD ii uuua uoLiaiBui luuiBUkij.o ei , ,. -" %  ~~ "• *•"• j~. r \:~ "" ~ * %  %  %  it| gourdes les 100 calions ). qualita infrieurea de l'Hatien,corn rclament dea meaoras dexpuiaion. cb erchr cette distinction suprme pne quand la livre de sucre a atQuoiqu'il en soi' no.is troamma par aux au:res types de iravailleurs. v "* l'on droit se dfendre de sourire **\ PrwqueU centimes or N-wregrettable un tel dsaccord oove. lout cela ninci e t-il pas dea ^ UDd on *** Og au momentd'exi l !" ? et 7*ZT 8 cond itioD8 suenque par 1 cart trop con&ia\Wble Au grand jardin botanique de cendte au fond de noue-mmea, g er P 1 armes l'excution d'un d r, au8 8I Dle ^ ue > &f a conditions Kingaton, en voit de jeunes Indiennoua lecueillir faire la part de ce *:ret rendu en faveur de ses frres se pollllq,ies en Europe ont provoqu usa et et de jeunea indiena faire le dont il faudiait noua dbarraaser et revtir d'un brillant un forme vpt# ML m UV6a 1 e I ut de hausse qui aeœi •srelage et I arrosage mthodiques, de ce qu .1 faudiait, au contrat, b'anche i revers bleus col^Touee" ^ n f Sn '/A acC8Qt ? anl et comme noua inteirogions noire s-equnr, poor travailler k notre proerne de dm nanSi.. r-i g . iSSS? 8 W Htidka rendes S ida sur les rsultat* recueillie pre amlioration ? ZSSES X II ? Z l *V P ,aDtat,OQ3 Q' Pour dea raisona leurtravait.il noua ipoodit : queue tait attache la Croix de qui leur sont propres ont ac Ce jeunes Indiena, qui vivent Mais voua alls voir : il y a des ux n de L nibourg qu il pt les condit ooa de la Hasco. dana ce iardinen frmille,ne donnen changea pour que noua fasBious ijste c K IS les producteura des plamea du Culen ralit, paa graoueboae coinruo le comra.re. Noqa tssi orons les JaSi pus tira les hommes de cou du-bsc, de Logae et da l'Arcahiie travail, mais lia donnent conac.en malcaina d inconscients, lea Cubains u r >T>nt obtenu l exercice de leurs cieuaemect ce qu'ils peuvent, et. O'ingrata, lea Uomioicaina d-auda d,011s P iques ont montr dans entre le prix oflart poor la canne et le* prix du Hui'retela , bien que la connussion anal us.soit p.rue pour bat die. L'approbation des condj. lions de paginent d.s Etats-Unis est espr e b.eo NfcW YORK ON rapporte que la chute de %  eigedacs l tt .t de X.-w-Vork et de NJW lin g:and obstrue considrablement le trias de chrains de 1er. wASHINGrON L'mtldOl d ordre lermant un certain nombre de eafai et de restaurant bien connus de New York par (;$ agems de la prclibit.on a .i prd.x ici par le cuel de li prohib.tion de New-Yo k WASrllNOlcJN Un rapport orhciel montre une augm nta ion de (. o,o d ns le nj nbre angle des Huds des FrcaU AVJZ Z T IC V pour vioU on de u ,01 sur • torts et du Magasin ctorSSpS SV^^-Z* w "NBW -YOKv —'.'n eitronderr.ent brel d.'lai de la boe t civiliie en turopi a moins que des ehana:meuUiDindia:s ne sniviennem aee pr dit pu I x chancelier de I b.b-quier anal, s de%  Ju.!^ d; %  JC ""K'^JesFut, Uola. LONJHbiHius de 4>o troupiers amricains sur le Khin se sont maris depuis Janvier lyaa au moment o il y en avait toooo .talionns a cet endroit. wa\ian i e d-aine moril que sest peur et 'ans r | •ooee lecr volution pour arriver d:s quali es phy,iq a la conqute des dioits politiques beil-queux qu us tenaient ur tnomphe a t une œuvie Ici •* celui des esclaves, an tootiaire, ^_ une œuvre brusque, un coup d orag pl i a IU. I1ICI IC BOlUll SaU* r -""'l w mcilic uc repro h; ? Sans parler 8" UDe 8 0U,le da 8 qu a hy,iques. du caracl e Vcnu o"*"" 1 '" noe place pi BOT HHueu qui.s tenaient des sfn ni0 n n oable dans ta .ocice u , len cains. l'e prit mi.itaire bu. lait eu eux ^' u <* %  L n s-ace ils se rappro n *est que troo na'ure! lire, au deimer degr, et pour tout corn ** %  blaac, moins is ou< u spectacle aue* leur ,iT^r it D 0<,ue u ncoapdof, 8 Pi*ei ils entreunatent ja.ousement -raient de son contact, et plus au0|ustes des blancs. U 'ouleur. Ce qui a fait dira Hil !" f Drilleuae nV 1.5 a. Sl %  ? PPe"e le rle nrpoi 'l!s feulaient du ulus vit dair d. SSJS^SSLSfl *W" P at avait la se permettent de hsr q-ie ceux qui us ou leur ont fait b au.oup d: mil. U qui peut paratre une faib.esse Piniil donc donnait la mb yon d'hu Radient do 1 j Presse Lei Jirecteurs des journaux quotidiens synd.. qus sont pris de se runir an bureaux du Mann dem.m mercredi 2\ Janvier a 4 heure prcises de l'aprsuidi. Porta u .Fnn:e, le aj Janvier 1923. d 0a,era PP eUe 'e rle prpoi lia blutaient du plus vif dsir de ait? '?* dauS '* c>lonie P r *•• •• ,a,,e v,lc,r dans lM ra gs de l'arnciera de la milice qui ont exerc me. Celte fasdna'ion quelle axerJoita Dl V l0agSlcmps lous ^ a P ao P* 1 ul eox P ai lt"tt purile, si |j I '• et UULI, sat i ear tt M tomes tut qu'ils se proposaient u'ui qu: t 1; ACraoire des Administrateurs de Saint-Do mngue. a. P, de Vaujire J Rapport de Fol vte! et de Somhoaas la gnorance, l'abjection et la haine qc> pesaient sut elle du poids de plu Murs 1 les d'asservisscm nt I JEAN IOSEPM V1LAIFE. t'a mt**) Hospice .lustfiieii Dapr, ce qui nous revient ns travaux d'am liora.ion vont commencer sous peu a I Hospice Just.nien du Up Le commerce dV cette uZc \ pu runir quelques tonds d ms ce but. On ptra ans le Nord, ^ue le uouv t reraent et le S rvue drlygtenc ne manqueront p. Je entendre pour donner le gros appoint de laon que e vaste Uparieinent du Nota pmsse tre utucm ri BMMfVijai cet tablissement hospiulter' 9,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05841
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, January 23, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05841

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Pot'anFiJnoS Blti
rardi S8 Janvier 192 3
UMCTIDB PROPRIETAIM
Clment Mtgtoire
NOMBHO 20CENT1,||ES
Quotidien
ttD4CII0!f i BM amricaine No 135e ITLRPHONB No MS
Il L'es! pire sot que le sot
qui a (la mrite, parc*
qu'il emploie ce met ne,
soie se cacher lui-mme
sa soitise, soit s'y obsli-
lier comme au meilleur
de sod mrite.
r-
L'Examen de Conscience
Le moment est particulirement les noire, qui ne nous manqaent
propice nn examen de conscience paa De frit, ce aoot des noire qu
rhe7 tnna PAni nn nnt nnn nn'inn nnl
trop sdmirible.
On les voit aspirer monter aux
revues de la milice avec nous. Ils na
craignent pas de se juger digees d
remplir des emplois dans cette mi-
lice (i).
____....... _,__......._ r__ .,.,,,. 3. ^e aa!'? recherchaient surtout
chez tooa ceux qni ont une notion ont commence travailler dans ce aos '* milice tait le contact avec
exacte de choses extrieures et qoi, jardin; a ils voulaient s'y mettre, ils l'eluent civilisateur, le plus digne
.>.,,.,,.,.. u,,, s>D8i en me donneraient pleinement aatiefaction: de la colonie, les gentilshommes mi Df.8 BJ
........"?. fcl 6 -ele. Serviteur, 525?
La rcolte de Cannes
par camparsisoc, sont........... ,.,,_____,......... .........
aore de se fane une ide prcise de mais, comme ils abandonnent le gr de Fra
l'tat de choses hatien tons les trsvail ds qu'ils aont feula, on ast de la loi du Roi qui faisaient un cou
pointa de vue. oblig de lea doublet d'un aurveii
fcfAnjoord bui, ce n est plus son Isnt et cela revient plus cher qu'a-
ordre de chosea, c'eat l'H ai tien lui- vec les ludiena.
mme qui est en discuaaion, sa per
sonne, sa mentalit, sa capacit de A Cuba, on les rapousse; et ai,
travail, sa moralit Vu, mme dis malgr de rcents incidents,
tance, le pay- J -
oralt Vo, mme dis malgr de rcente incidente, il ae 5aji?" qu aP'ra,eQl
a a conatamraent t trouve uea Hai:iena pour accepter a Ur "habilitation sociale, ils pen*
un fond, paifois lger d'y aller travailler, ils savent* la SileDt * service qu ils pourraient
a toujours greff dea vaoce que ce ara peut-tre dans rendre une patrie, hlas! mari re.
traste ai frappant avec la tombe des
aventuriers que les naviies jetaient
chaque jour sur les ctes de S:- Do
mingoe.
En mme temps qu'ils aspiraient
i leur rhabilitation sociale, ils pen-
DronoJ 2.. 5*2 C,rCuleDl aui ****** d'affairer I anne
Bta? r CJ8 d* caDDMen dernier* a 2 dollars |(Q en tenant
Nn.r. Pnnf.V eu cVCette ano6e- cororte da Pr* de ba'*" pratiqu *
n\r.,Z 9 " Ceromerciale. Nrw-York sont d'accord po... b!
PP>f. a e 8O0!'.ce qu'n *** veDdr Uaaco, cette an-
antonae, que la Uaaco ne ne.
?nni\!"Mer A**t** raoolinaque i eUr calcul ne semble paa .no
tonS. .T.nnia Hl,e0-AdM i!80O ia t0^'OK'^e. Ceux qui pcweut
K".LJ HeKmr?' fendre, garderont leur oroJu.
JEFSSZ bae 'Va,t a la poar lea moi8 de ianne o dp'
miJSS^SlS. n??1 *Vl' fof vientrare, vu que lea coctrats de
S&aJSS dJffrec,e veDue de la vante avec Haaco depuia deaanufee,
" donna une autre cao- font qu* lea cannes sont en matun
ae ce dficit de la matire pre-
mire qui va affecter la production
B'icnere de Hasco durant la pisea-
te saison.
On dit qoe la goaralit presque
w iuii.u, va. m iv|vin . eus won IIUW1 4UO kS DtlS [)HUl BH'B UtlUS <" *"i*s pt
exagration bumiliantea. Maintenant, des coooitiooB humiliantes Servir dana la milice est en erlet
vu de prs, c est le type eocial hii- le moyen le plus hibituel qu'em
Uen qu'on diaaqoe. Voil maintenant qoe noa voisins ploient nombre d'iventuners oour ac h^, -rh-
leaom.n oaina ae plaignent de notre qurir neu neu la ,Z|AP flt*l JaB,petl 8 moyens planteura, aui-
i)ea conducteurs d'hommea. des conduit3cb^ eux. de notre absence ablaSc et^Jn-K A *- v^nt une indication rournie il y a de
d'entreprise qui ont fait dea cra- demoraliie.uenootreaaova8erie.de ,f,l?fx b.-au.oup y russis- cela quelques loura par >L E sor,
nous importantes on peu partout 1 avilissement de leur msin doeuvr*; , *V\ reiuaent de vendre leuia canne a
dan les Antilles, tmoignent des ils nous dclarent indsirables et v nt,!aal Pas 'tonner de les voir *co pour le pni de 2 dollars ta
a mme poqne et que hors de
ce'te poque c'est la DOTte-oaisoo.
D autre pari, 'ea autrea planteurs
livreront leurs produite aux Kuild.vea
qii pioduiaent de l'alcool de sirop
vierge rclam par lea fabrique da
rhum ou bien ils feront du Birop de
peti moulin que consomme la gran
de masse populaire et dont le prix
actuellement est trs lev, ( 120
1 - -", m.w.b_vu. ud ii uuua uoLiaiBui luuiBUkij.o ei ,.--------" ~~ " *" j~. r\:~ "" ~ *! it| gourdes les 100 calions ).
qualita infrieurea de l'Hatien,corn rclament dea meaoras dexpuiaion. "cberchr cette distinction suprme pne quand la livre de sucre a at- Quoiqu'il en soi' no.is troamma
par aux au:res types de iravailleurs. v "* l'on droit se dfendre de sourire **\ PrwqueU centimes or N-w- regrettable un tel dsaccord oove.
lout cela ninci e t-il pas dea ^UDd on *** Og au momentd'exi l? et 7*ZT 8 conditioD8 suen- que par 1 cart trop con&ia\Wble
Au grand jardin botanique de cendte au fond de noue-mmea, ger P 1 armes l'excution d'un d r, au88I Dle" ^ue >? a conditions
Kingaton, en voit de jeunes Indien- noua lecueillir faire la part de ce *:ret rendu en faveur de ses frres se pollllq,ies en Europe ont provoqu
usa et et de jeunea indiena faire le dont il faudiait noua dbarraaser et revtir d'un brillant un forme vpt# mL mUV6a1eIut de hausse qui aei
srelage et I arrosage mthodiques, de ce qu .1 faudiait, au contrat, b'anche i revers bleus col^Touee" ^nf Sn '/a acC8Qt?anl
et comme noua inteirogions noire s-equnr, poor travailler k notre pro- erne de dm nanSi.. r-i g. iSSS? 8 WHtidka rendes
Sida sur les rsultat* recueillie pre amlioration ? ZSSES X II ? Z l *V P,aDtat,OQ3 Q' Pour dea raisona
leurtravait.il noua ipoodit : queue tait attache la Croix de qui leur sont propres ont ac-
Ce jeunes Indiena, qui vivent Mais voua alls voir : il y a des ux n de Lnibourg qu il pt les condit ooa de la Hasco.
dana ce iardinen frmille,ne donnen changea pour que noua fasBious ijste c K IS' les producteura des plamea du Cul-
en ralit, paa graoueboae coinruo le comra.re. Noqa tssi orons les Ja- Si pus tira les hommes de cou du-bsc, de Logae et da l'Arcahiie
travail, mais lia donnent conac.en malcaina d inconscients, lea Cubains ur >T>nt obtenu l exercice de leurs
cieuaemect ce qu'ils peuvent, et. O'ingrata, lea Uomioicaina d-auda d,011s P iques ont montr dans
entre le prix oflart poor la canne et
le* prix du Hui'retela tiiu? New-York Dsaccord d'au
tant plus regrettable que la Q tasse
du sucre en Europe et en amri
q^e serait pu rapporter tant aux
f bncauta de sucre q l'aux plaateqrs
de c-inns des btadces qui ne se-
raient pas loin d'.ra aussi b aux
que eaux des annes 1918 et 1919.
- -- --.....-......... ^ -^v ,- ont
aaenani cequa noua pouvons atten ciaax, et nous retomberons dans une circonstance mmoiable n ne
dredeux.noDB noua en coiiteniona uoire mditation contemplative dont, bravoure p.ni qu bumaine fa\ i
Voua penser peut-tre.taof d Hait., rep.is 141 noua-mmea, nous som nos pres, pendant les auer.es de
que nous aurions intere. employer me. l'objet, de notre propre part 1 ndpendine ont donn "exemple
d un hroume qui fait de notre his
toire lesaanales de ls gloire militai
re, c'est qu'ils ont voulu ablir d'une
fion ditante qu i s n taient pas
inaptes au mtier des armes, et q i'a
yant suivi longtemps le sentier de
l honneur, ils taient dignes de la
distinction suprme de l'pe.
Pour s'approcher des sph es sa
ciales les plus leves, tre admis
dans la milice et dans les fonctions
de la judicature, ils faisaient valoir
la supnoiilt du sang blanc chez les
111 descendants de drux races, daas la
proportios qui stablit du gne au
mtis, en passant par le ma Itte et
Un prjug, comme on le sait, re lee pirof tives, on comprendra quel ,e .Mieion, sans padei des che
***_toojouis sur quelque fansse ap attrait et quel ptestige environnaient lun.s ^'oidiaiies ou subliviaioos
' .......'""----- ..... de
* --------------------------------------------------------------------------------------------------------- te
Sur l'esprittlesmnrs des affranchis p
de Saint-Domingue
Voir Us Sot (Us iS et iy hr.vier
Parisina
JEUIJI
'Suite et /in du
Domino Rouge
i5me et IfJme pisodes
Entre : 50 centimes
Naurice Etieaao fils
Marchandises
Fraacaises
.--------".. .UIVKI1S VU 119 UCV4ICUI alUUSlI-- r.__ ^_
tlLTi11'! leS p:,Dgfs dOQt l0Uv? les ta,res homm'r- ".11"' }Sum PoWiqueT l'avenir trd d Aub.rteu.l 3 i mu r ,
illi nranL01' 1 ?T "*? l"" N"J,ent "* P" ? ttts' COame *8 S? ^ *" t******* quarterons ou mens ? r2
tatat.?n. irC.paiti lo,1,fS 'S ""S1 it particulier de leur classe, les s "*eBS" Pour ne pas permel meux et soumis Tnve's les bl.nTe
^^f.s de la v,e sociale. C'est d vertus ?rop es fo. mer le soldat Mai de mpriser, ou mme de ngli le, aiment tous eu gn if, ne
Pur sua fil
21 Janviei
VASSWGrOa Le* anorksi bien io.or-
mcesdio sont opumisies 1 l'^irj dj rai-
ment pro:hi.n de la U.tte d; jer/e anx 'iajao*
fctais Um>, bien que la connussion anal us.- soit
p.rue pour bat die. L'approbation des condj.
lions de paginent d.s Etats-Unis est espr e b.eo
NfcW YORK ON rapporte que la chute de
eigedacs l tt .t de X.-w-Vork et de Njw lin
g:and obstrue considrablement le trias de ch-
rains de 1er.
wASHINGrON L'mtldOl d ordre lermant
un certain nombre de eafai et de restaurant bien
connus de New York par (;$ agems de la prcli-
bit.on a .i prd.x ici par le cuel de li prohib.-
tion de New-Yo k
WASrllNOlcJN Un rapport orhciel mon-
tre une augm nta ion de (. o,o d ns le nj nbre
angle des Huds des FrcaU aVJZzTicV pour. vioU"on de u ,01 sur
torts et du Magasin ctorSSpS SV^^-Z* *w "-
NBW -YOKv '.'n eitronderr.ent brel d.'lai
de la boe t civiliie en turopi a moins que des
ehana:meuUiDindia:s ne sniviennem aee pr
dit pu I x chancelier de I b.b-quier anal, s de-
Ju.!^ d; '",JC ""K'^JesFut, Uola.
LONJHbi- Hius de 4>o troupiers amri-
cains sur le Khin se sont maris depuis Janvier
lyaa au moment o il y en avait toooo .talion-
ns a cet endroit.
wa\ian ie d-aine moril que sest peur et 'ans r |
ooee lecr volution pour arriver d:s quali es phy,iq
a la conqute des dioits politiques beil-queux qu us tenaient
ur tnomphe a t une uvie Ici
* celui des esclaves, an tootiaire, ^_
une uvre brusque, un coup d orag pl
i a IU. I1ICI IC BOlUll SaU* --------r-""'l w mcilic uc
repro h; ? Sans parler 8" UDe 80U,le da 8 qu a
hy,iques. du caracl e Vcnu o"*""1'" noe place pi
bot HHueu qui.s tenaient des sfn ni0 n* noable dans ta .ocice u ,
len cains. l'e prit mi.itaire bu.lait eu eux ^'u* <* Ln* s-ace ils se rappro n*est que troo na'ure!
lire, au deimer degr, et pour tout corn ** blaac, moins is ou< u spectacle aue* leur
,iT^rit.D'0<,ue'uncoapdof,8 Pi*ei ils entreunatent ja.ousement -raient de son contact, et plus au TfXSlS** Ch"ge di0" l "" le sentiment de l'hon "cherchaient avec ce dernier cde mu.t, ava, a^'pcne am la !
..i.1^0^ tis IsiMe neur ariu de contondre les prioas """o'ut ub.ie sa les liens de m.-,- tse i-Un/-.*.! /
Pii lui la dsolation et l ruine. >0|ustes des blancs. U 'ouleur. Ce qui a fait dira Hil f Drilleuae nV 1.5
a.Sl ? PPe"e le rle nrpoi 'l!s feulaient du ulus vit dair d. SSJS^SSLSfl *W" Pat "
avait la se permettent de hsr q-ie ceux qui
us ou leur ont fait b au.oup d: mil.
U qui peut paratre une faib.esse
Piniil donc
donnait la
mb yon d'hu
Radient do 1 j Presse
Lei Jirecteurs des journaux quotidiens synd..
qus sont pris de se runir an bureaux du
Mann dem.m mercredi 2\ Janvier a 4 heure
prcises de l'aprs-uidi. ------
Portau.Fnn:e, le aj Janvier 1923.
d 0a,eraPPeUe 'e rle prpoi lia blutaient du plus vif dsir de
ait? '?* dauS '* c>lonie Pr * ,a,,e v,lc,r dans lM rags de l'ar-
nciera de la milice qui ont exerc me. Celte fasdna'ion quelle axer-
Joita Dl V l0agSlcmps lous ^a" Pao P*1 ul eox Pailt"tt purile, si |j
I ' et uuli, sat iear, ttM tomes tut qu'ils se proposaient u'ui qu:
t 1; ACraoire des Administrateurs de Saint-Do
mngue.
a. P, de Vaujire
J Rapport de Fol vte! et de Somhoaas la
gnorance, l'abjection et la haine qc>
pesaient sut elle du poids de plu
Murs 1 les d'asservisscm nt I
. Jean Iosepm V1LAIFE.
t'a mt**)
Hospice .lustfiieii
Dapr, ce qui nous revient ns travaux d'am
liora.ion vont commencer sous peu a I Hospice
Just.nien du Up Le commerce dV cette uZc \
pu runir quelques tonds d ms ce but. On ptra
ans le Nord, ^ue le uouvtreraent et le S r-
vue drlygtenc ne manqueront p. Je entendre
pour donner le gros appoint de laon que e
vaste Uparieinent du Nota pmsse tre utucm ri
BMMfVijai cet tablissement hospiulter'
9,


".T\ ' -;
L MATIN
JPaw Cakle
Nouvelles Etrangres
Dportation du
comte Von R>
dern
l u iiiiuh'uu (ilau 'If I. Poiucirr
ses
^COBLENCE- Le comte Von Roe
cm., gcuveri leur du district de Wies
laden, a t drpot en Allemagne
non occupe pou avoir refus do-
bir aux nouvelles ordonnances de
F^eSes, Anmiques,
&nv&escenis
-
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
ar-niable, proprit qui la recommande aux estomacs
d< iicats.

,lll3
*vicnwj'.r5
"'r',^>WB$P&'ySW?5?rw'^ S
PARIS 21 Mr Poiactn et
collgues du cabinet duectement in
titsfspar le p:obiae des rpara CO^miwIon interallie en Rhoa
,,.. -i mi Hanhnu ont mis la der me Les F accus considrent depuis
3S S "que Mr f2 V- Ho.de comme'.. St^l^SSlfl! *te trhtral, UU
Bonbon O.metUO U con mi siou ubMiuctiouste. .1 y a deux ans
-V
il a
uts lpaunons Le plan sera modifi
par l'iocorpoution des piopositiocs
laites pai Mr Musso mi au lie. do
ruoiaUme absolu. Le plan comports
1 mission d'un emprunt intrieur de
l'Allemagne garanti par les magnais
de l'industrie aiitmande s'levant i
tiois miliiaids ne maiks or doLt $co
millions suaient employs a la si bi
lisation du maik et le resle vers
aux aills au compte des rparatiot-S
\M propositions antiitures allies et
commission des rparations coj
iussi i taiie emprisonner M Doer*
ta lien et d'autres suivront prohibe
_______ ..........- t > le fonctionnaires et le; em Petit Similaire
ten qui, avec Smeeth i Cologne.cai P'oyeors persistent dans leur pohtt La soire thtrale.offerte l'occe
a la tte du mouvement sparatiste ^ne i& fs'n:e ouverte. Notre gou %\ori le le fte dn R. Pra tnpri
de la Rbosn e- vernement a adopt un plan pour epr, par loi lve* du Feti Srainsi
obtenir le paiement de nos justes d- re, eet flte en Jeudi 8 Fvrier.
t ou mnDiiKa A a In mtodM M ,er> excuter ce plan en Comme noue l'avoni anno ic, on y
e-.t,o fHiruni i U/fS eu- mettant i la disposition de la co n reprsentera un cirame hai ian, en
RllUV dclarent ld mm9 *conom:que toute l'arme uatre ac es Caju bo ll-unt-ln
grve gnrale
dont elle a
sa mission #
Installation
du Grand Matre
de l'Ordre
Maonnique
Dimanche 38 Janvier, sert cel
qoatreace. Caon^boa Caonel. *-In Fti-de lOrdte Mmokm.
. Fana des olu-t bailaa finiras de notre C eit eo effal le lar aQQ,Wlr
pour accomplir Eg*J!S "1,%Jffi de l'Indpendance Maonnique
niatcire, se reciama *ie ss ueris et iti-_l.ii-,irtfl j. ,.,
ESSEN La give gnrale des mi D
neurs de la Rhur a t ordonne,l'ul
de la """"> r."----^'- liautum de Berlin annonait que les
cernant la lorgsn uauon des finance, poursuiv et em
allemandes sciont .alfirmes Le nQs ^ lransFporUient dulch
pian entier sera subordonn eoga JQa tQ f P 23JJJg
gemtnt qui sera exig de ceseitou
ic itsisunce tontre 1 occupation de
la Knui ou de tout autre tcrutoire
occup en veitu du tiait de Ver
ailles. uoia
'i.'"sa f
/i Procite Orient
LOUISIANE Le trois me mo s
de u couttunce du Fioche Onent
commence, font le monde mme les
Tnitt st renoeat compte que la con
litn;e doit se Urmiuer piochaine
ment d'une faon ou d une au're. Le
liane lenig par les allis sera proba
blexent uniis aux luics le 29 |aa
Tier nskiiisout tiouv une nnu
Velu rormtle pou. le gl meut d s
sion et la haute commission en Rh
n.nie comm main de nouvelles mesures pour se
piocurer une grande quantit de
maiks papier nccssaiies uans le cas
o les fianais paieiaient les mineurs
rllem*nds et autres ouvriers de la
Rhur.
et chez Uonaieur Simon
Lever dn rideau 7
Vieux,
h 3J.
brson
niatcire, se reciame ie es nene et iVZJZKZ^T"*m. r.^ n
OreS aU C Onueil (le du rend G*ciq ie de la Maguana. ________
la Socit des Na 0a ,r, ,,r.e'cXQ.r, w
ItOnS naire, chea Monsieur Charlea Dapay
PARIS at Le conseil de la soci
t des nations se runira Paris ; on
y vsrra p>usiears nouveaux membrej
MM Braniing,de la Sade et Blsnco,
de l'Uruguay nouvellement lus Si t"0UV l'aCQUISlllOYi 'Nous signalons i los lecteurs h*
laodra de rlialie, ancien .rsida, .i eau htmtt t 9 l; fZes.% Catologut du U.vrt Franais, dont loi
du conseil, succdera au marquis lm ** **'* u****** us l ^"*^ deux premiers tiacicules viennent 4
pstiali et liaUhi au v.comte Ishi ac pereUT IJCfiSlllirieS fViUlc' Cest l ua tiava'lconsid*
tueliement au lapon Mr Ren V.v.a ij 1 somx de caoyana a est for- ble' dont l'ini.iative es. due u
[U. srsfarifaaflnao J*. n P'i >* pl*ce de M Uoa Bout m) e la Qrsade Rivire (ia Nord groupe d diteur franais, coaiaei
f->ft; 1 VKO'UilOn aU geois. La Grands Bretagne, la Aelgi- pour levsr un buste ea bronze k ce eQ W4 e;e iePns P"'
i'JomilP *itt Imui / que.lEpagae le Brsil, la Chine au F'Enpereur Jean.JicqueaDdaealinea. guerre et se trouve actuellement soi
uuihii Kuuuuai roatles mnes reprsentants au la En vue de remellir les foide la direction de M- Jian VIC,bsU
LiG (raid
executif amricain d="'re runion i
' di e MM B f
qu
coiseil, cest - ncessaires 3 Iacquisition de ce thicaire 1 la B bao hque iNationalu
biste, uvre du sculpteur National
WAbHISGTON
tional excutit amricain a adopt
fiani Je, an dp, & cette ti 1. Le bil
Bl se vend 'i g idrdea; le billet est
e Mal a 1 u Hyaans. Ij corn e .. .
Le Comit oa Uuinone de Lon, de Gama et Tang Norm.Ua, ,,:,, ,, m, r
T>ai Foa-
.uTuiQUic senuagei-it une lso.uuon qui constate les man U premire question soumise ae 1.000 gourdes,
i tmoiover" des coLseillers lgaux quem^ts divers de l'Allemagne i a conseil ses d: dcider s il y Cest nne exseilen^e initiative qui
Lames et un de ces conseiller Sl ses engage ne nts elle souligoe les f Je convoquer linternaiiona ne saurait tre trop encourage.
serai? avec les tuges turcs dans les "les allemands pour viter les paie ' P" Rendre laccord dtaill de _______________Jt__________________
KairM o allaient impliqus dei ments dcs pmations.elle dclareque Washington aux puissances navales ' ........ "
rsngew ""^V" action de la France pour occupei la Lt premier fascicuie est con
i la Littrature franiise de iSef
1820 ; le deaxi ne. i la L tien
franaises des Ongiats i 1808
qu'aux Littratures anciennes,
ta'es et trangres, et contient,
nn apptndi.e, Is liste dts pnnci
Collections nttrairei lraniites
bon march.
Ces deux premiers volumes m
suivis d'autres, consacrs 1s C
que, i l'rt stoire et la Gogtapi
aux Beaux Arts, aux S:teoces,
iiuu ucc pioviuk.es ihcu.Des a ete ou
vertement discute a une runion du
pain sepaaas.e pisidee oar Lco Ucc
Lis, bias diost du Di Doiteu les au
torils beiges tt a.u oumes ne sent
pas mleivenues
Rnui.est absolument inatiie et con confrence de Washwgton L con tt JUMMlie UU
O^^alAM A.,m l,luc lc seul oioyen elcace d obtenir el disentera galement 'opportun.t i'nn lltttl**
CeS&lOn UeS ]e paiement d; la dette que ia majo ** u ' Etats adhier au L*p liailien
..^w,,,,,-, s tnlianeS lxxt ats W* a* mo*<** reconnu tuit ds Wuhmgion concernant la Notre confrre ospole 1 Varit M
province 1 nmamnmm uc ^ a u FuQce u rsomllOQ guerre sous manne et 1 emploi des 0"'Qce que le mardi lb Janvier en Dioit.aux Ouvrages pour la |enn<
SL'saratfivs &S.W.S: "SSSSrBSC ^rr-
l'ambassadeur de France. ce des armes. te etcaptiOQoeiie. aiouta notre con- C4,s au1,e irou?ef e,oue lM 9
Les relations entre les nations al* frre, mrite dos renseignement ae top* les aDais da Livrc' UB J
I irumrtu tttdJ /lA/,1/, liees el 1 Allemagne viendront dr exact ais qu'tranger, qui, dsireux de
xises/vf unit ueciU* nonvean devant lecou*eil.Le goover Naua avons crit i un da no cor constituer une biblio hque d
l'Ill'HJtt dU Gnral ncmcul a ^tess une protestation reupoadante du Gap pour lui deman ne et saine littrature franais.
contre la prsence de troupes Iran der de dtail ur cette regrettable trouverojl de indications prcif
Arrive du Dr Dor>
ten Dus3eldo*t
Dgoutte
DUSSELDORF Le Gnral
prsence de troupes ...
aises dans la vsllede 1 Saue et la ,,',!
juridiction ie gurie des franais.
D i----------------.-------------------------------------- ......_._
k
DUSSELDORF-On antoc. qte gote, commajdaut .es troupes doc KufMnfiiBfl on l'ia>.n Ufl ol m IIH.tr iViiv
Ur Dosten cbe du pamiipntaM capatioo.aecii .auxcor.spoadiut cCBpiIJaa 6U 1 Uoll. VI* UUl Higsilsi leUX
en
Mr Emile Mut qui ae reodsu
auio det\m-u-f nuce Saint Marc, br ir
p v. c une valeur de Treuie mil o
gouriee verse p*r une maison de In ses.
p ace pour acnat de deurds,d:lare
svoir Ole assailli sur la route, par
des bandit qui ont enlev la valeur
Nous n'avons uaa d'autre* dtails
sur la production intellec uele di
France.
Le CATALOGUA DU LlV
FRANAIS est en vcnie a la M
du Livre tia.i.s. 4 UaeFiibm
Par. (6:_) et ch z ies pnnap*
s de France et de l'tranger.
Nous
l'iauailles ,,
avoni reu la carie Je FunaiBl
t.-, esiarnve Dusstloo et a e ne 11 Aatociattd"Fiess qu'il ta.t fieifr (1 l'atiliOralile
une entrevue avec le parti sparais.e dan la Kaur aans l'int.t de 1 pan. A I 1U
dans le but de pioc.amer U lpub i s | ai t-.it assez longtemps la guetie, * .w.aUUlUS
^ue rhtuane. Les a.tonUs triBaites pour aspner main enant i faits tnom
cdaient ne pas avoir connaissance pher la paix. Ma mission ici est paci bous lisons dans 'jun iournal de la
dts dclaiations de Doiten n'inter nque.i'ai rtu de mon gouvernement Leutstannt :
viendiont pas dans les actes de ce des instiuctio. s poui piotger les 13 Jeudi soir, leur sssemble au
dernier au ntm uu pnncipe du droit gnieurs franais d? la mission co vaste Club du Spam:h Lake, un ur ce vol audacieux qu'entou'e le Mademoiselle Ida jiaiimot av Monsieur
dts peuples de st gouverner eux-m tonique et j.ccomplirai mon devoir jrand nombre de nos concitoyens mystre des trange bandit A"m*
mes sans sevtte ei:essive mais sans lai ont prpar un djeuner en lhon ,..........________
blesse. Nous avons respect .outes neur de leur ancien fondateur l'Ho- . '
El' (lOUVerneintnt les ubeil' cla popuiauon.de lanorableA. |. Maumus, Receveur G ItintatlOe
**, Pie^eet du tuvaii. Nous sssuierons nrsl de la RpubliquedHsiu. j,__________'._ .
trunulS et te VU n'uue lon ib.olue Is libell du Ira Mr Emile Wuiiiemo .dlgu pour ** eSCTOqUerie
vai1 c0"! ue i-ouvcos pas fait \u prendre Is parole, rit que ques coosi Notre coutire Le Nouvelliste
tlOiMl vailiei ceux qui ne veulent pas, mais draitons sur ia prsence de M Mau annonce que le Docteur leanuot a
PARic. ai Le gouvernement a ceux qui veuicU gagner leui vie peu mus spis une absence ds cinq an- t mis en tat d attestation parle
mau.ttsie oe nouveau son espm de veut compter sui Lotre piotection. nes et ch.igea M. lu es D iyfi 1 dn luge d'instrucion sous 1 inculpation
conciliation envcis le Vatican eu de D.ns us con il u entre tes ouviiers discours de o.envenue. de tentative d'escroqneiie et menacer
usant un pic)ei de .01 auionsant et employeurs loi^^ue notre aibura Mr Maumus rpoadit rsos obst-s Pr lettres anoaymes.
ies FlieJ ots e;oits chiuenat a ge ier dtmai.de comme a Beckung- tattoa dxn. les ttrmei qui le caract LeDoaeur lea^not qui avait rino re(laes,ea l0 PreeQl ln,8.aa,%'y
tablir en France seiae UMiltttietl h*ustn, les UavaiLeuis uouveiout lisent. dans le procs Tab avait organis ?""? Ilr,to0l|h hi t f'SsS
detlioaaa a to.mei d.s pi.ss.ouua. es en nous ues amis. Plusieurs .!ts UliltaVa chantrent Q srie de chantages la suite de 2 u hTnZ
Lur uve\opper l'influence tianaise Nous n'auions recours i la for' r~ ^ ' - J ~ y g * '
aux colonie> et l'uangr. ce que pour briser la rsistance du
Meilleurs compliments.
Au Petit Club
Le Petit Club s dota chaque fte est '
ces donne une s ut eue dans ses salons s* '"
vier a 7 heures di soir.
AU
Notice
British aubjec s ar
1.0.
tissas
s connus ce procs. Il s expliquera devint l paVssportS'orotne'piper of
( S t m liste Ji = iw.'i.'i ) |ust cei uty. Janoary 2U tb,
1933
_.. i


ie uvrr*
L'Officiel
La 'Moniteur, No du 22 Jan
Tier 1923 a paru a Tac la om
maire suivant;
Avis minsiriel.
S Arrt oaferam U uua'ii d Haitksu aux
wursJoipli Fraads, fianait, Chutes Ma utka,
syrien et Victor Todrnan danois
Arrts compltant 1rs Commissions com-
munales de Grand Gosier et de I Anse a-Veau.
Circulaires du Sccruie d Etat d. la Justice
ras Commissaires du Gouvernement prs le* Tri
kunaux de lie instance.
Erratum.
Cours de bourse a!la date du 19 Janvier
19*)'
Arrt autorisant la Socit anonyme dnom
met Roberts, Dutton et Co Inc. et approuvant
son acte constitutif et ses statuts Acte consu-
rutil et status y annexs.
Lon B. Ihbaud
Agent exclusif pour rhili de
Lelm & Finis,
1111
6
?.Il
Fonde en'18'
fc'TjPuRloRlTi'; BAS PRIX pii; unn;i>:.:
Tous produits cluttiiqi.es. pharmaceutiques et 11res ariic js
dables dans u; e plinrinad .
fcPHES Poivre, Caouelle, Girolle. Anis oill.Mu c le "tr. e:c.
SUGrtE RAFF1N
SHCIALITES ; /Marque prive/ Lyaol daiufdCiauv isica.i eiie.Arude
oar bir bire, Bay Hurn, Chocolat en poudre, Huile n foie de .Vfome
Ko
mulsioo, Cold cream, Exnite prrir f-i" esse 1 * e: au de tr k**a,t>a
Certificat'de dpt de ,maru*s de Ubnqut de (Junnne, Poudre cou.te lea uiteeUe boiuiiuu pour couaaivot les ailla
et de -ommerce. frais. Lait de Magtaie, Poudre auprieure pour la toilette dea eofaota.
t a Nrt'^ii-'ex- a sserce de tleu. s. Eau de Flonda, Miel pour la tabl*-. Mou'arde, Huile
iutosrSliSSS f0,ive2S"i9h*- Bl0Me\ f^lPBB"'' fi* pour ^"^
Dr j l. Dominique, Direcitur de 1 Ecole Natio ! moustiques et autres .uaectes, Regulol : Huile contre COUBtipaliooi e.
aie de Mdecine et de Pharmacie. An roubles dea intestins chroniques Tu, Cire pour les parqueta, Comeiti-
Polies 1 m u : coriolan Ardouin.- Le queH, Eluira, Epica, Sirops divers, Teintures diverses, Vins. etc. etc. etc
Demandez ie catalogue des spcialits.
Confiant voa commandes a LEHN & FINK, lac; vous s rtz absolument
satisfait a
Toutes le bonnes h-vinacies da pays s'approvisionnent chez LEHN
& FINE, IntV
Pont Rouge.- Ption.
Avis divers.
Joshua L. Baily & Co
Zhurch <$ Thomfi8 Streets) New Fori.
L'une des meilleure* et de* plus for*
de Hssus
Revue des
Deux Mondes
1S Rue de lUniversit Parts
SOMMAIRE DE LA LIVRAISON
DU i" JANVIER 193;
wmmttJSSnSSSi'"" fCfcurcfc Thomas Streets) New York
L'I.alie libie Leurs au Prince
Ntoon I ( 18; 7 i8yo ) Victor* -,
Emmanuel II Cavour. (#* HUBMOfli (le t ISSUS UUX Lit* Uni*
JmnfittJ&M Siam>Denims. Checks, Gingham. ToiU
upf**. drap etc, etc.
JtSS7 Pacifique' Gn La meilleure source d achats: Prix
KteMlfafiL toujours avantageux.
bolchvMlei ( Fin ), Princesse Kou
rakioe.
Dans la Chine d auiourd'hui III
Le Ymg*Tse, Ab;l Boni. ai*.
Comme ni l'Allcm.gne a sn se fii
ie payer II M- Ltwandow. ki.
Les acadmies de Province au Ira
vail, C. M Savarit.
Revoe Littraire La Fantaisie
dans le Roman, Andr Beaunier
Revue D.amatie,ue T.rre inhu
maior, Rtat Doumic de l Acadmie
franaise
Chronique de la Quinzaine-Ren
Pichon.
.PRIX DE L,AEONNEAiENT
Un an Six mois Trois mois
Paris
Seine Seine et Oise 8olr 41 tr 21 a 50
Dpartements et
Colonies franaises 86 44 j tr
Etranger 98 tr ;o 26 1
Les abonnements partent du ter et du 1$ de
iliaque mois.
f ria du No 4 lr 50
Tk Qui H. Brows Paint Ci.
Brooklyn N. Y.
Si vous voulez avoir votre [maison coquettement peiUe
Si vous dsirez une slection de couleurs artistiques
Prpares par des chimistes de longue exprience
AchfUz notre marque LQq d'Or pri are peur les truptqu t^ette fieinture a-ihrt au* surfaces les plus rugueuses
Elle consene ton brillant elle sche trs rue,
Elle tii ipci'ilemenl US* pour les moulures,
Les corniches et la pices de sclpturis.
l'hatun de nos fetblaucest contrl par nos laboratoire
[\otre prix peur ci lie peinture dlie toute ronecurtence
The Chas H- Brown Paint Co Brooklyn- N- Y
Geo.
Jean sme
Aennt Ezclueif pour Huiti
No 118 Rue Frou en face de la Bsnque
Les principaux commissionnaires en
tissus aux Etats* lJni8,s'apravisionnent
chez Joshua L. Bailly 4 Co
Paillard
Ctyde S teamship Company
FOREION SERVICE
*aptun dirigs par la Uydt Lteam
sbtp Lompany bouign Services pour
compte de, United Siaus Sbtppmg board
Co.
Lem.W. M. TUPHER ayant
laiss New-Yok le 19 en, est sites
du Port an Prince le Dimanche 29
m Us pc t> du Nord Ii repartira le
mejoui p.ur les pa.ts da Sud
P-'enani f et et passagers
Son niLraue au utour sera fiz
uiimurtmeLt.
'0 *u Prfnt-,1e 2j janvier 19U
GfibAKA a Ce
Agent
Dild Corporation
Lubricaliug Oild
Grease
Huiles el Graisses
Prix et qualits dlianf
toute cooeurrence
Lunchs Spciaux
Grand Htel de France
Qm par sa situation unique au centre des affaires se recom monde
plus que (ornait au public et ses nombreux et distingus Gtihi
pour si CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aur Voya-
geurs de Commerce et particulirement aux commerants de [assagi
i Port-au-Prince.
L Htel dbite par Gallon <$ par
Barriqu s de8 Vii* de Bordeaux
Rouge et Blanc.
Ces \ins viennent directement de BARS A C et son* garantis pi r
fus de raisins, nom pouvons le prouver par des CEKTIFIC1TS ?<.*
nous tenons toujours la disposition des Clients.
Champagne et Fins Mousseux prix
modrs. Conserves moutardes fran-
aise s, prem 1er c h Dix.
a
LehaetFink..nc.
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires i Bloomfield, N. J., . U. A.
Bvue Cubaine
!". Art me centimes amricains
NOUVEAUX ALAMBICS
i"i.r distiller a Ecrira I
LI EAUX-01-Vit,
RHL'MS, ALCOOLS, t
UEROY FILS AIM]
coatrnenra
_ 71, rai tu Theal'i. f
Kf"* f* MA.NUEL ta r.snc.l ta
saiii "RIF "'""" '" '...
'
Extraits liquides
Sirops Teint ui es
1 _^
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Le laliu
?BOlSNEMENT
Un sVi :
Pari au Prinrr du 11 ni-- DU
irparlfini'Ul i M
Etranger 3 011
Instrtioib el aVNsHli uaUi i'ituci
C'est la vrit J
U mja rien faire I C eut prouv f
Lit spana
En lu ce de la Poste
A l> plus grand choiz e*. vat>d le
n ulr-ur inareb.
Vouas-voir N nouval arri/ || de
AU American eu ze!is 90Ul"T" m;>n{c** pojr nu ou. s
fomruei. Cniutuies dernier Rara,
Houclei d ottiiliea de tous ^ >orQ^
brbc.clj s de toutes qualit?, On \ d'vurrt m si- a gMnt doubles!: Ui
gaes, E^iinfltia diverses et bit iinp
d autrei artictp-i, oatti va lez v. e U*
voir, von ligirei par la ialtaat
vous pjuriez uotoijarer hi j u ui
la |'j. i ii/a it l; ne
Lon R. Thbtud
Agent exclusif peur Haiti
AU A a. encan cil z i.s wfio arj
not mtn nera of ihe mi nui y forces
of tbe Unittd ftitifi are u/ged tu
register ut tbe Ameircau Cooeolata
hert Tins appliea to native and na-
tural zed eitisaaa, r n i aigo 10 ciii-
zens cf 1 or>o-Ruu aud ou.et uicular
riossessious of th < United Sutea.
Qrteotifyicg docunicnu mui ne
nbmuted nnd eiscn appiicant for
rtgittiation uiLat ce acc;i for porputea uf tdeiiiitic Ameiicau cit.zen wbo bas kuowa
tbe applic tjzans already registrred bere are
leminded ibai they must rc-regiater
every iwo yeara. It is i.j .tvu-.i
bat pettoj applyiog fur regutra
Uon ca.l al Uns UiGhUk-tt* duriug
tbe afarncoj hours ho u -' ;u l .
al, wetkdayri ncp' ,i i.ur I v -,
iaouary 'j. 1HJJ
ROBERI UUULEYLONJYEAR
American Vict-Lousul
Avis imporlmn
Lps personnes regjTEvoc la sa^cesion de fea
Pau Emile Liraqoa, dcd a Po t
de Paf, o:t aviss q-j'aucu 1 r>,
ment ne peut tie f-ir g^na l'aotori
aat.on de Mooeieui BaAoaoael Cbar
les, sou.sig-i. m .tre, ea qu*iit, ,j.,
pou d's d'o:H et activ de VI rli
me Emnssooel Coarlea ne Lucie
Uraqua soolt bfriiia.a du de coH.
^igo EamenaiCliArtoES
r '
,-,''


EL MAI IN
MUflUEl S
Um mu i imi'a. Amiit irrmeil.
PtrLt-hm it nwi l'rrmter oui
n.*r Mm An.
L'mmmu imrttMmi.
L /4foif Dt*Nite;s CkUtions :
Fmiunt im Kvt.
rox- Irvi.
Vman e ni tcivtii
IVSif jrn poa; tioimi r).
Faisons un Rve
^.fr* .-- / \ r"s
p
'"' for
EXTRAITS :
rllti, /tfif.
Uimna, Viiliilt,
Cfflamem, Jaimm,
LlUi. M-turt,
l'u, Hilitiitpr,
Chypt,.

'. i

.
ARYS
3. rue de U Paix
PARIS
Vaillant li Houet agents gnraux, 1721 Rue du Malsain de l'Etal
H. S1LVERA
Dans le but de plaira eee nombreux chenta, leur offre les article!
puivaiJtB de io te fracheur et de toute, beaut des prix exctptiorjoels
tnalgi la \.\ bi Ciieviot Dur Li pouces tr 1 O Cbaptaux velours tuprenr pour
Voile blauc i h.roraes 0r4&b
Oi v-'-i die couleur inui 45 Chapeaux de la!ne d Italie
Brabaut jaune et uoir ang Bip 9 50 de toutes qualits
l'tichie biaiiC sup 1 Cipe ijre biod la m
Toile voile pour petit voiliers 0 40 ctuae.de too e beaut i ai.u
Kideau mousseline angUis Urq tas eo.e suprieur douzaine
4L P X 1 i r- Yds de loi ; 10 Crpon flears co"ltar l aine
Mousseliotj saisie de 50 350 Casimir anglais aup
iiusiu blai c au jl doub Astbme
i'.- iu aiioi g
7
9
0 00
4& 450
5 50
b double largeur 0 55palm Beatb aogl gris forc 2 50
Seige bleu anglais 4 70 & 5
D'ill fit anglais blanc 140
0 71 Drill blanc union aoglair 0/5
0 40 Drill coton blanc anglais 0 50
03 Dnii Tusaor sup. 0 40
080 Duck til blanc argiaia 0 75
1 Alpaga i oir suprieur 2 41
o tV K-ki jaune anglais sup. 0 50
>M
Tusaor de soie pour.cbeinise
bom ne et iube
Gtbaruiue blanc barri a
Urganui couleur
Kl lltL.'U- 11'- I.
l.i' e anglais g- 1
Ciepe auglaie p I
Colou a draps angl BU o or l*M 0 90 k kt bl ne sup 0 35 & 0 40
Toile diap til augiais 2 50 Z.'pbir barres soie pour
Toile tui't las grand larg sup 0 40 theornes et robes 0 00
Dandes brodes tsimse par Bas demi soie dou/.aii.e 5 00
boite et dtail bas jjuts tupueur 4 00
broderies pout robe 2 Bas rrercius sup. 2 80
>'eigues de toute is qualits (.h.us^ettea eofaU 1 80&2
ei giaudrura etc etc Cbtmis tr et monebes courts *
Ot|(aLdi mue biod 1 aune 1 50 Toile \ voile pr grands voiliers 070
L* natd trait tri p loi gue s il no h t 'Un e. uni ur toj* les articles
que noua kVOiiS e" magasin c e^t p niquoi noua Vjus invitons, avait
a ui>er iiUuib pocr vos emplettes a tl o- ottM i pxasbr U Maison
11 .-ILVfc.KA, car nulle part voaa ne rouvert des articles d'aussi
pouue nV
W^l
Mv
Cikiieul O. 1t. eu barils
de 400 Ibs
[VIEKO'AHBIVn
En tente chez
in Preetsmann-AtiGEtitiOLM
hue du Quai
GQAfl % liliiL: n*w* anfllas pour
OclLd tlUCS. Cnf rs bOT\ prix&
ftai*& %'iilitc dcnxmft miin P,,r
OUL3 IIUC9 coton et grain de
ton a 20/22 cents pr tac.
Spcialit -
^^I^Q irlif AA ^e ^AUX'^;,1P main la
Cad o 25 eentiuies par i c.
En ni le t liez
' L. tHBLTZMAmi AGVERHOLU
i. ri -
Pharmacie VV. Bucb
Le seul prservatif du boi e*l le
Carbolmum Avermriu*
Reconnu depuis p'us de 40 aus comme le pins efficace.
Le Carbolinam Avenanw
S^rt prserver le bois hors el sous terre contre h potirritari
dans toutes ses iormes, les influences du cPuat et la deatracuoi
^A^mpcheTet supprimer le champignon dea maisons et i des
oeher les murs humides.
A imDrBuer les Voiles, cordafces toiles e. filets de poche.
Le produit est un dstntectant de premier ordre supnroe, et chun
la vermine des curies de chevaux ainsi que des poulaUara. Il
aussi un destructeur sans pareil des punaises et des autres ver
minet
La maison
Lope Rivera
A le plaisir de porter la connaissance de ses nombreux clients
taut la Capitale qu'en P ovince. qu'elle vient de recevoir pour 1
ftes de fin d'aune* uu lasorUmam complet de Binbous franais,
de Boissons et de Provisions alimen aires de oulas sortes et de
premire fracheur, n .
BU^bONS ; Jolies Boites de 5, de l et 1 Livres, Drages en petits
sachets t es lgants. Nougats en boites et par morceaux de Ma
Je 1[4 Livre, Clncoiai2 pa. btons Ptis de liui s et LhocoUtt
en Loite de 1 t2 livres. Ptes AmanJes mou es en toile* d'uM
livre et d* !j2 livre, Boubous glacs, Fondante, eic,
B01SS0N6 Vins rotge A: blanc (Barton et buestier Bordeaui
quaii suprieure, Whiske ( Haig et ttaig (Dubonn- t,Ualaga,Pippef
mintthaueuxdeTarr goue, tndictintf, e'c.
PROtlSlUNs ALlJklti.NiAlKES Conserves de fontes sorUi
Saucisson Lyou.Janibous,^' itaddles,Fromage gruyre.pate gras
lte de Maure pai liv. e, \\i et l4 U res etc
Venez visiter la Maison Lopi
Rivera et vous sortirez satii
faits.
Faiblesse
Chaque mouvement du corf*
cosaomme une quantit dter-
mine d'nergie. C'est pour ce
motif que vou vous sentes
fatigu la fin de la journe.
Quand vous vous surmene,
quand votre vitalit est mine
par la maladie, votre systme
tout entier devient trop puis
pour rcuprer sa vitalit sans
aida. Votre systme ressemble
k une plante qui se meurt faute
d'eau. De mme que l'eau
revivifie une plante languissante
ainsi "Wincarnia" donne une
vie et une vigueur nouvelles la
| constitution affaiblie. "Win-
cirais" possde une puissance
quadruple ; c'est us Tonique,
un Reconstituant, un Gnra-
teur de sang et un Aliment
pour le* nerfs,la teut runi.
VJlNOAWIS
r*. Wlm e/ LU
cre une force Notttwlie.du sang
momixom, une vigueur nerveuse
nouviltri unevitalitMOMtxIl*
Au premier verre vin on en
ressent l'action bienfaisante.
Vous sentez que cela vous fait
du bien Voua aentes qoe
chaque verre vin vous donne
plus de force que vous n'avle
avant, et surcharge votre
systme tout entier de vitalit
nouvelle. C'est pour ce motif
que plus de 10,000 mdecin*
recommandent Wlncarnlt. "
AcImui en* buiilU de Wincanis
jourd'huion peut l'ebteelir des*
to'i I Phanaeciea. ttc

C1LIMAN A OO UT.
Wlnu.rn.. Work.. MOftWIOH
" En Tente ches -"""
\ iSMCKI. MARTIN ri?
' An prix de S dollars grande boa*
Mlle el 1 dollar 11* bouteilles..; ; I
Rue Ja Msgsia de/ttat ea (SOS
Usine I Qlsee, fort u Prince.
-.>
^- &
<*-
^
5=81
*-,!

g?

f
les petits enfants
font la joie du foyer
Tous le jeunes maris rvent aux moments de bonheur
avec des enfants sains et heureux. Malheureusement
combien da jeunes femmes voient leur rve pnv.tr et ne
peuvent connatre ces joies cause de drangements organ-
iques qui peuvent tre corrig par un traitement trs
simple.
La Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham est ex-
actement lt mdicament ncssairt comme cette lettre
l'indiqua:
Puebla,Puebla,Mexico.-"J'ai pris la Composition Vg- .
taie de Lydia E. Pinkham pour des douleurs dans le ventre
'. et le dos et atissi parce que mes rgies venaient sous forme
d'hmorragie et duraient plus de cinq jours. J'avais aupar-
avant pris un nombre infini de mdicament:: sans me gurir.
Une de mes amies m'a parl de votre composition vgtale
et je la recommande. Ma sant est revenue et mon mari
et moi vous en sommes reconnaissants. J'ai .donn nais-
sance une fille et nous sommes en bonne sant."Maria
Machorro ds Rosas, Joaquin Ruiz 27, "Tienda" Puebla
Puebla, Mexico.
Us grand nombre I* lettres similaire* prouvent
l'efficacit d* U
Composition \fegetak
de lydia E. Rnkhcm
uri* a rinnart rseic.xs eo. i.vnn.".**. "

r


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM