<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Gable Nouvelles Etrangres —— %  L'Angleterre suit cite Propagande en faveur [comme mdiatrice e la paix LONDRES 18 U,e dpche d'Es -WASHMliTON--Un C M i t de sen au Times dit que le gouverne 100 membres de lelations trangres rx.ent allemand a envoy une mis de 1. fdration^civique %  *"** non confident elle Londres pour termin sa confrence de iJIMJ piier le gouv yiU comme pi.endent les aile maLds. En rejonse la acte aile mande aux aiius piotes'ant con ,11 l'occup.tiou de la Rhur, on a ex Liiqu qtc le mouvement est essen ftliemeui conomique et laciion du allies ne peut tre considre comme une mtsuie de guerre. La x-unu a o.cupe la Khur parce que COBLENCE-La tommissioo m l'Aliemague na pas lait lac Ht teu ii iet a dcid, en cor.iormit d s ob ieattoos, Le gouvernement bc'g; orJie s leus des gouvernement fnn tit en ccmplei ccotd avec le gouvei tiS| ia j ien et belge, de prendre pos nertenttiaeais ti est ptrsuadqu se;S0Q des douanes et toits de la tue seule politique terme doit tre RbenaQ e Odie a t dona de lU imnlova en pisence de l'attitude „, W u es les ta ts en possesbion d a dT P lAlUm-gn.. Les italien! aussi buicau dc doU sne. D s oli.cier, |fraa MgJ^^BSXS 3 t ci'icco a av c les frai is et e ei00l plac s la tie des bureaux. •£,**" t, iut c. oui ppiuuvLdlia.uvmtnt t, a eIe galement dcide que les dis bi>i EN Oa wppo-te que Us ""Mafia* mandes de la nvt gauche du Rhin j es i, v raisons des ch* boas en KU:ua rj Jc tontl CjUO „ tonnai de u R .. .„ M .,n. i-nn.r i coa nie< i a mme dcision sera t plique l valle de la Rhu La co : mission s est ruLie une heure de l'ap •nxi, aussrt aprs le retour fans de fu. Tuard pisident de la iom mission le dlgu britannique n'a cas pris part au votement des q;e tioa, importantes Ui pense qu une pareille so u ion m h rait quaggraver la situation si diffi cile en Proche Orient et amener de nouvelles iva'.its par la ngoriatioi de traits spais qui tavonseraient nne nation aux dpens d'ULe autre. Par tans lit 18 Janvier %  STEFLE. Prusse Rhnane — On annonce qu'une jeune fille allemande a eu comme pumtion li* cheveux COiipii poi-r stre montre en public avec deux souais Iranais. RlliA — Le LoiiJou Tloei annonce que b u t. rl'tecord ea roondnt leur demanda, Le 7 de Trle Le film cnsliflS de : Finem nt Franais e donnera : Le 1er pisode _*^„„ 1 La Carte total* ( 3 parties ; mdmaTioltl* { 2 partie.) Et le 3me pisode : ^„**ii \ La Princesse Irne (2 parti s) On a dj parl de la valeur du film il •£%*>** m* de vous dire •'Dimancbe et de bonne beore .. N'oublions paala Maaique de genre de Farieiana. Entre gnrale ; 2 gourdes • Loge ; 3 gourdes A 5 heure?, p. Wk Grande matine CMutOf pp A 50 Centimes *BSS?SS*~~ Le 7 de Trlle tnur et on: A la .uite d uue mpcrtinte coa venatiou LoDdres enue Mr Bouar LiWet le comte bnnt Aulaue, an. bai adiur d*. Erance. on dclare que la buLde Bretagne reste hdleiUt mut piise par tlie lois de la ruptu ic de la coLietencc de Pana et qu'elle n'a nu-lement l'initntiou de protes lll couire les meiUies uiineuie uue la Erance seia oblige de prea die Ou attache la plus grande im poitance cette dcuianon. La rc qute ail mande demandant le mo.a boQ unie qui devait tre dis;ute demaia :. nar & !" _, par latcmmssion des r pa atious, ne sera disei.te que dans quelque* n Samidi dernier nous avion* donnt adop.e pour le moue m le plan de requis uonner r ^ kUm( } du premier pixod de l Ut Kutemeot le charwn d|a ram. /pressant film Le 7 de Trfle t qui — ,. % %  passitnne tant Aujourd'hui nous pu **' %  %  bliont les deuxime ettroisimepisode. PBTITtiS NOUVELLES Q n n a q u'd lire le* lujnes cidesson NAHLES Le pr.oce hritier Uroi d; Roa( M convaincre de la valeur de Ci man.c e>t •"fSSaS "u.rt'ren s film Nul doute que tout Port-auPnn ^JZ:£Z'u^\riZ^li ce soit d Parisiana demain soir. Claude Michel, en rantraut a t pe Ml Heivon Hoesch, cha gd-a(fai les d'Allemagne i i ans, dai,s la pro testaiion aditste au go-vernemeni Lanai, a declai que L.vauce Lan beige a pasi la limite de la zone utuire tablie par le uai de Ver Milles et est arrive prcximr. de | lrgion ou les tio.pt;. allemandes iienue-t garnison LE gcuvemtm.t OoeceluiqaU'afal^'arslMeM Kent -on a-eller, tJaodifJcM vait la visiw d'une parente du Cow Sima, la pri icesse I.ae, eni UqiA il rteoanaieeai nne belle vendit— qa il avait aime, jadis... Cette femme, d'une b'aut tatt* av.it di exerc un eraptrt luo! sur son cœur, Avec quelle an* J se la petite Lottie assiste, der DM porte, ce te converrM x avec la bille inconnue. Celle-n partie, Lot'ie tnterni Claude., musceloi-i lentead ep n . E il farme les yeux pool '* voir, daaa la nuit de ses piopwri closes, la merveilleuse aveatnre oj sa jeuntaae. La Priacesse l e )im pisode Lpiincesse I ae, pouse la pi ce Karl de Slavonie, est une fera il n'avait f.it qu'en redoutable, clbre P"*!"^ >H .er le Con,-. d Aa actionn le pro,, KmWmSk ***** H p.,t. I ^ ^i;-^ \^JS^ d .,s de la Wespbaiie eut B^Z Z I T ^ S fW 5^^=^ au Rh,n;et ont tft diriges iai|Stras J^JeST'^lSS d ux h ur V d c lM laara doux panci.emsuts bourg i-apre midi avec L p.sence de ministre. Ira ^ ;§ unfl epre uve SUS mtsars BRUXELLESun bataillon £~££ "-" miUe do.ia mises ue consiituaieL-l par d.sopta ien | 0 iis est parti pour la Rnur paru IIM ,, %  %  %  ett ai .iiusicieu uej uuuuu u weii laeraus '"'•""i^*-" i.-.'itdc ,.r.ns m.U aues mais ctaunt eu sepeI la neuve le disposition des trou . ..auevia da travail assidu entre a' f J0 ds parisiens ci y *" ne T j!jU rn.a avec la DVlt adresse i l'Aami p s rcc d ue ncessaire par lextens oa D nar Igg SUllSirei jeune femme Maiie-Aioe et son en r a?queRomoetlasinistteUifrai on. lio Jauvur. La note frat.ise dc j, 20ne doccupaiiou. La xooe va fOUr / co .. f 40 t. La vicn de ce te vie ealaie lui l iesS nt des traquenardi. RJ R n le ueUrislauce des olbcie.s lre laigie par .loxup.tion de cer Je LorUll heureuae, de ce oy.r dhci iji, p U1 d'eux, ap.i une tau ajoute que la NWia^ f"l/.M..;,,',.M..n. ront sfii L iccoumer d.u,ourdhuiu d0 Joe beaucoup penser a Ulaod^ A aa vie a l ea dtnK er. il o pan moi que cette nomme .0^^:07 !" de lu, cfaude a o Jf'^ au II se trompe e consoler au tupct ou oae .."Jy" exposs jq L eg y odeM n ont voulu qaelei t. de police lui rade saderoiersi jeunes gens viennent la cimpagia se. .^ a son cbez eax et ils assisteat avec jaie Pdodar.t ce temps Lottie, aoai venir en aijc | cette fihi mante idylle. Q e dan l'att lier o Claude a Gande demande Lo tie Je devel s i aiatt k . s ^ avec dsespo't En l'ibseoc Claude, les hommes de loi *o* bonrqu.si ienn sera ptri au co p te des aviations, non eicu e con employe.au b.soin dci teiiioiieioe cupsde la Rhur et r ve gaiche du Rhm et que le suipis pou:r l^nvoy en Alleu.g i Dput suspendu P.^R'S — La premiie neige de ssisou est tombe i Pans. La chut: JOSmVwS.m ***** aeste et aura piti de nous. 8 .Nous mm., sans abri, M P* cnu i toux, so.tes d. sout aoce c Un iiaisire abonn M-U, ttansm; tOOf ce en J alarme rc lgre tst venue apis une vague de ad w N £\ ounuunl qi0 pu! K froid qui lgne depuis 2 puri en auI i at0[tua . de Co>i. "-MUMLH— b ituer. cbtt des rocia France, %  i WmWm .Si e lonali tel QUI foi me U DO Aois une sance des plus oragen "^^^ luiiV aauuoaci QU il p^>tisit n par un voc oe J71 v 01 x coolie 4*TOeptW 'L htioco fa-cf a ba UJ de suspendre limmuo.t par .e Ul Loi.s BO..0 recevra Sli!S^ M &^^ mectaireJ Marcel C.chin. commu pro^lj ^ COtfttt* fin Irannsi^ "• ,tf ne dan• • — %  — %  :a statue, nir ea femme et tout le MOuds allait %  du sculpteu:tre heureux, quand la nouvelle di ,,,_„.,_ u^.. hoccs que le comte Si ma obtenait aus pour toat saiir Ils vont e 0 -.!* %  a son detuier ch.-fd œuvre. slThM Pins lesculp leur luneux. Il brisa;t affaire estcoidu.te par Kin* pbUqaemeot laUtoe en a'oc tant : sur les indications du coo'l Jeudi ai salo. avec la statue de Glauae quil lui av*it gagne, rameaait a C



PAGE 1

LE Vf UN lest rendu acqureur de toutes les crances sur Claude. Romo, cepea dant fait enterdrr LO'Jr*. jt* *< elle vftt fkVM.it >e II dans quelques munies tous les (fermes rt matires impu j .,, dan s l'eau et la rend claire et pure. le( i ,, ,, d u, 1 T" 1 Tia,s n q '! e ? i? n pr vft dl,il en avoir aunout p->ur mirer l'eu Avis A la date du I7 Janvier courant l'avis ci aprs a t cbl la Laa tion d Haili i Pans, pour tre rendu public : Aux porteurs: de titres de l'emprunt 1910 m reins, du to'e, dys-nieiie etc Chaque caf do : l an avoir t:n pour filtrer Iva : pour leurs c'i*nL Dans les coles pour les lves. Il pau i filtrer >ala lient : ,hoot vins, extraits, chumues, liaururs, matires pli graphiques etc. A" peu filtrer [Wallon en une milita 4 une minute Est employ dans tons le liboratoiies mo'"" i" ^ heure" y d Sien*!' 01 SCt m tenu U dii P si on %  J Notice riqutsied to posent Ihemaiivta for i iu r h ' aU0u 8t ,ba Br,t,B L e i£L* 1 to l l0 B wah tueiu ui B ir de l'Un on Parisieane, 7, Rue Chauchat, Paris, pour toucher en mme temps que h mon ant du coupon qui cherra cette d*te. le montant du Capital des obi gtions de cet Emprunt. Ch que obi gnion de 500 francs dtvant re rachete pour 500 Francs, le porteur recevra cont.e remise de ob igation dment acquitte et du coupon, la somme Frjs J12 JQ. Dmonstration acuelled la \acu-hiUre Mettopol tan Xerattd Wa'vr tacoru fa*e lltol de France • trait ce service. Lieelis La Espana Grand Hlel En lace m 1.1 Pn/ „ . C'est la vrit 1 llnya f4n d faire I C'eut prouv I rar;ce En /ace de la Poste J^zrz a c 011 e,ve di X r £ VSS^SPre'TJz n ""' rs : s. szrzst VeLez-voir le nouvfll rriv 0r a H Pmr\i r.ITlvrv' / f 9 nombreux et distingua Citent .Hier. 2&TSSKB 1 iZ^SS^tie^^ k '^^^ n'cestaireaur Uy+ 1 oue Ob.ig.tion prsente u rem Colliers mont're.^pur hoiaV. rt aZrl aleSS ^ T i" ^ fa ro "^^^" %  'OMWir" M r >*•/ Por? ;, P • ? -, ^ -*3 ?" Ctla 8 de toB q"lit*. Cheirrei ron au fnnee, le 20 laavier lyij diverses or, urgent, doubles etz U. 8 ues pingles diverse, et beaucoup ^5 a u tre articles, mai. venez vite les 411 i^ A voir vo -8 itgerez p fc r la suite et AU AHieriean Clt-ZeO> y U8 Pouvez comparer les prix et AU Amne. cil.zao. who are la qUa '" 6 avant8 eu " no' membera of the mi itary forces of ibe United sta.es are urged tu register at tha American Consulats LHoul dbite par Gallon et p-ir Barriques des Vins di Hordeau ? Rouge et Blanc. •w! m Vimnfnl dir(,rU,mo BARSC et sont parant mr tus de raisins nom murons k prouver mr des CElinKI MTS , nous tenons toujours li duvo^xon des CUenl '** ** ; u, 9 Am encan uonsuiata AVIS important ^nampayne et Vin Mouvspur nmim htrt This .ppliea to ative and na. Le8 Per.ounes qui ont de. affaire. mnriJwi*. i ^ MUUXSeu*, priX turalized citizen,, .nd .l.o to citi* "8^r avec I .ucce..:on de feu "* U4 *Vres. (.OUSeroeS mOUta^d* i fin mm T:J}1 [0 !" !" A ,?* • J?.r!L^^A^M P OS ais s. premier chiix. uuHses.ious uieir ten "'* J.^uary 2U h, 1923. Mariage **k*?% dU S,erf -9 ^ TurgeaT^ P'CGHOS N ,v,e MoQS cur Luuo. **^leuis compUmenti. S of the United States. de PttU H0Q t avisos qu'aucun roule Meutjfying documenta mu.i b. meDt Dt! P eat tre Lit .ans l'.uton %  ub.nited and eacn applicnt for ""onde Moneieut Emmanuel Cbir t. gutratioo (nnat be accompanied le8 aoussign, matre, en qualit d uiusi v,accupa..,,.] e „ luiiiit, d fl £ l j) il 1* || ) J (I i I ^ jj ; !^|* I j b 1 I '" 1 1 d'o for parpose. of.dentihjsiiou by an o ux d e8 df o8 factions de Mad. ^I^al^ A # V. Jl; I O Cl 3. IfO Aroorican Ctireo wbj h. kuowa P 16 ^^"ianuei Charleet. ne Lucie Donne avis sa cenhMp an. mirl^.. ^ t •• the applic-nt for r Uaet a ycr. Ci*-qJ* aeui 9 hritire dudecuu raulsomi anii I \wH "ismdeciDi et au publie c.u'elle ti/.en. already rtfitbr.d bare a.e „ *•• tlBMOMlCBARuatS bioloa.fi iu.i^WS* d Urologie en un Ubcr.OUfi rtmioded ibaithey mu a t re-regiater lit ItLPrriftnvut* U R* 1 "!"* s0us * Directicn du SK'pioJ^A^i!? vi?^^?K M-nc ,*' *'~! el f. Sjourn oa ci. .1 iffdB"Sa ^i^a^lS n^M u D ^^ tSl QUNer, ,CUS "?*• %  de 7 h*, du malin 6 tntive. Ha.pu, Unu.au, Mulort Kicot Moi-e "'* V.aid et IOU les autre parmi et ail.es,' ,e,ucr BELLE POITRINE tbe at jiuoon hour. frum 2 to 4 F" M, Ws< kday. excep Sa urdaya. UJanuary^j lvJi3 yau-HObcHT DUULEY LONGYLAU i .—^. American Vict.-Lor.sui le <• %  Ses mois par lai PILULES ORIENTALES 1" OTtas qnl dreloppmit, r.thrmliMnt, ncoaitltoent l.- ad •aot la* MUUM UMSOIM dM epanln I aenneot o but* a rclrox • %  bonpolnl. ceit les BBH tant at la Capitale que de la Pro vinie, I hcole Normale de demoiselle. I Bcola annexe de l'Kcole iNormale, Ihcole Beiiour L* MM, '* Uitg, le lieres de linsiructioa U.ilitnne, le .Situn de Itxieinat Je iu Kose de mu, ic Unis i-trtina et le Bureau du "01 t 6:e de L-ouanes becuon du Upi du Com.uir c^qui kui ont donne de terao gnage Jatvm ja.hu a 1 oweasion de la uoutle p^ric dou.ou f tu iU po.r U uiU, I. H*Tlt St!4.'. I 11 l'letl|llaT,*llUj tl ta raMlVrh*rtfl ikaaihanBMlaa L Sc-cr/ aire de I Absocialion des Aociei.oet! E'ves de S.e Kjse rappel d aux meibbrs acnii an cnm KM P ne.o.nr s „: iStf, sa ts75rfla^fts vie que la cout6rer.ee anouellfl det* ,4 u uo'etieit de Jean i.oui IMOM T vra avoir lieu le dimanche J21 du '^.l* leur a,,ea 0D '7*9 janvier couraoi COUiaut i h 1| 1 JJ les P" ent de f,0,a a ' ur frotonde g at.tfOCiOS Je.L LOUIS, ion-u-P.ince, le 15 Janvier /OJ. %  s uf pour Wass-rmaiiti ei i, cousu te Oie SrrHora J_nt reues que le uijirdi d, chaque seinainr. lu Kes d'urioes ei6'jc Has.nq-, Hacuoa de Wasoarminn HHCMJH ^ l'i ioulei, UiUIAi Ju £ Dge du pus t.aaun J es M.ftree fclet, faamen ce crachat ^Iburrino ractior Lons:an'e Us Scrto'lr. ..



PAGE 1

Ei_ MATIN rduque l'Intestin Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Pour rester en benne sant prenez chaque soir un comprfm de JVBOL • c < ne mll'H ruent PB, "i • lint chaque soir quelqutt .ompnm-. o Jubcl. rrr.drt k leur ln-stin |>ar#l par I itiut des drofuiM el .;< i iivrmruii. ci usuelle ri M v.up'*'f. s'il avaient fil k r service !• ptftsoufce * la ro.^iioi'ion li.u simal il •l'.inirabicmrnl r*aii-r par le Jubol. P*' ''ire l'histoire du riysifre lunipicran 'Ile ion aciir moins n Miir-M iliiisirc* KM revaurhe. rhumanllf oi dnombre moins le souffririr--* rln'it le^ notmrairrs. ami.: que les malade, ir n n a tnutt les fpoqjo. les inronarlenta arli tans D' BlttUONO. de 11 Farulte de Mdecine de Montpellier. lEMORROlDESJUBOLITOIRES : Sl/ppoaifotrei nntihmorragiques, calmant, drongettlonnant JUfiOLlTAM Pommade contre le A^morrolde. externe -„ r1 Pharmacie VV. Buch Le seul prservatif du bois e a '. le Garbolmum Avenana Re:onu du>uis p>n d.40 ans connue le plus e.Bcacj. L CarbiMnum Avenanm S rt priver !e bois luve el sius terre con e h /oarrilure d^natouEs ses iormes, \* lUueoces du cl-mat et la dcitmcuoi T ASJSuTtf supprimer le champignon Jes maisons et da cber les murs humides* _a._..< 4 imprgner les Voiles, codages, toiles •> Blnts (.e pchiv Le produit est un dsinfectant de premier ordre suprirae.et chassU eraSoe des curie, de chevaux ainsi que d poulaillers. Il aussi un destracteur sans pareil des panai es et des autres ver miner Jubol, rgulateur de l'Intestin, fixe une heure constante aux Juboliss EXTRAITS BILI.MH'LS du docteur Monyet Hegitlantent le fonction du fov. :_2rz £*s . : j^ixi : 'tut rcnw Viillan A H j J il 1 ra ? g3 i6fiUT, 172-J rt i3 li Muasin Je l'E at H. SYLVER bans le bat de plaira m nombreux clients, leur offre lea article lu M. nts de'o JIP fracheur et de toute beaut des prix exceptiooaels m, r la gi ii .t..MiisHifcur les i r x rie ISPI: Cli.viot non Ct pouces or 1 l>0 Chapeaux velours tuprfor pnnr Voi e blanc 1 hommes Or 4 & & O '.'.ndie couleur brod 45 Chanpani de laine d Italie Bu Lan', jaune et noir ang aup 9 50 de toutes quali'a Peicale blanc aup 7 Crpe mtore brod la roaToile voile pour pe'it voiliers (J 10 Rt-leau mousseline angl.is Urg *VJ PX2 1,2 Ydsde long 10 MoueBeline Baisse de 90 3 50 Cnfirnir anglais aup Baam blai c ar l double larg 0 !•'< Diagonal noir extra Bdinanrg b double largeur Opalra Beach angl gris forc S^rge bleu anglais 4 70 & D ll fi' anglais blanc 0 70 Dnll banc union anglais 0 40 Drill coton blanc anglais 031 D iil Toisor sup080 Duck ti : blanc anglais 1 Alpaga noir suprieur o60 K -~or do soie po r chemise hum ne et robe O bardine blanc barres Oftandi couleur Eohenne m.I. Ci-', e 8Rglai& g l L'. c anglais p I 4& 450 550 2 50 5 140 0/5 050 0 41 0 75 241 uit|/c angiaio \) l \i 'M rv -• ivi |uuf au^ii Cotou S draps nngl 8'J o or l'aa 0 i€ k ki bl ne sop Toile drap (Il ar^lms 2 50 Z->phir barres 0 53 0 35 & 0 40 • Z-mhir barres soie pour Toile matelas grand larg np 0 40 chemises et robes 0 60 lieu.des brodes suisse par Bas demi soie do ./.aine 5 00 boite et dtail Bs jjurs suprieur 4 00 Broderies pour robe 2 Bas txercnes PU p. 2 80 Pe gnes de toutes les qualits Chaussettes enfant 1 80&2 et grandeurs etc e'c Chemis tr'cct manches courtes 8 igandi sirisse brod 1 aune 1 50 Toile '< voile pr g-ards voiliers 0 70 La liste serait trop long le s'il nous fallait i umrer tojs lei articles que nous hvons en magasin, c est pourquoi nous vois invitons, avsnt daller ailleurs pour rot emplettes de fi i d'annes passer la Mnisoo H SILVEBA, rai nulle part vin ne trouverez des articles d'aussi benne qua.M a des p.ix il u'du.ta Cikieii O. 1i. eu barils de 400 ibs VIENT D'AHBIVER En vente chez 1 Prcetemann-AGGERUOLSi hue du Quai %  QwC l'illo^* %  §nh a, lais pour OtlL^ tlUC. CaCtr^ bon prix & ij l |lli: u |il| t c deux mft uiau poar DUCS IU^?> C oton el graio de coton a 20|2H ce ts p;ir ?ac. Spcialit ; S & 4 fi l/illp^ de d ix' a^ main la aCS Wlll\^3 v ^ 8 s.iij in irju' pour Cacao .25 ceniiuies p r se. En vente ffcti L,. PHEETZiHNN AGQERHOLM f %  a La maison Lope Rivera A le plaisir de portera la connaissait da ses nombreux clients tant Ma Capitale qu'en Province, qu'el'e vie al de recevoir pourlj. ttes de fin d'a.jiie.un assortiment complet de BDubons Iran3i8,de de Boissons i de Provisions alimena.rss de oulis sortes et de premire fraichejr, n • BOMBONS ; Jolie* B > tes de 5, de 2. et 1 Lwres D.ges eo pa iti suhets ts ienauU. x\ugaen boites et pa-morceaux de Met lltS par btons Ptts id t ui s et Uncolitt b)iie; d'une Je /l4 Livre, Ch .oolat2 pa. eu boites de i|1 11 /resPtes Aaasui* mou ejs en hvie et dj ta livre. Boaba is glacs, rondant^ e c BOISSONS V ns rou?' A: blan • (Birton et buejlier Bydeaui juaiit sjpneure, Whi k I Haig et 11 n (Djbjnu t.Ualaga.Pippex mmtCh*ieuxdeTarr goue, eiid.ciine;, ec PKOVlSlO-XS Attti NT AIRESConserve, de mutes urtes. Saucissons Lyoo.Jambons.At tladelles.Fiomaga gruyre.pila grasse, Jede Maure par liv.e, l|2tl H4 lires etc. ^ Venai, visiter la Maison Lops liivera et vous sortirez satis m, "NrVofiite" No Mrfa reHemtileiii %  nu treillis COIIIp :i|ue >ie ils tlgr.i;> ilquCt C'iiniii l.iles el KOlatril par II..C :inlie du c-rveau—que l'on pprlla i fB Irrs ceivcu — h> JI-ICKI filament IITVUJI I ivoiin ul dans tout** l#i 'i i B %  -• traveu le corps. AuM lui'* tn..| s 'i'i %  • %  MDlra nr' "> •ont p >'a .r fuui lih coutlniielte ml 'irla notinv Iule aill ni '•'••'e ront fuit i -Mirv \'.i e^ on*I -s act*l ••-* u* i l'ut i b,;. %  .-. lit i CIIIM d'ilV -.i:i.niil de II M di :i % %  i--u i %  .r ii leur 1 IliprW d .le il'eini'M'i la nom ri.lun nctbs.'iie cl e ucrfn d ni %  •lit ut %  .: .i.m C'est .'! i'P" ,r %  •' v >ns fait s"' ." %  r. VOIM devenez irru Wi vis wuffrrf de ncvi.it;>' t r %  |p<4 ri abattu. IVin iei ilat dr choses il u'v i n"' •'"• *-''lf Ta* M '.- o/ c. l'ai ci* l|u e iii m. •• I nllMlH p 'l|I '"' 'A |i i-.iriiis a::.'.,'.I •." lii* J'> mal, cimu i '• u-, WIN uvfllf I revivifie le iy>tui* ir tout en 1er. I ->" n A '" e.irnis pool 'a N.. ~i i Ces inervei'.iem. Pl'i* Jf 10.000 in.lciinle r*K*Mi dsut. AihHtM li.iil-illH *Vrar iUi..ii'(1*li H— -**i. |


PAGE 1

16m anne N6 5018 Port an oeFaiti : ircedl 20 Janvier 1923 DIRECTIUB PROPRIETAIRE Clment Maglofre NOMERO 20 CENTIMES Quotidien 81013113*Jt Rai iricaiut No 135S KLEPHONI ]No M8 / ufour d'une tombe, il ne se prorcnce qne des pa rles ftttcctai uses et coct venabies traitons donc nos &mis comme des tom beaux. Carmen SYLVA La Question Budgtaire Nous sommes obliges de revenu II nous coterait de penser que le la question bndgtaiie, puisque les ministre actnel des finances se laisse circonstances la mettent ncessaire* i.it, sur cette question, suppler par menti l'ordre du joui par la runion le conseiller financier; car, vraiment, i l'cxtrsoidinaire du Conieil d'Etat, ce dplacement des responsabi'.'ts ez root l'objet principal est la discuscliquerait l'quivoque que 1 on veut :on et le voie du budget. entretenir sur la position respective Des confires, irascibles contre l'or sctuelle des parties. Le ministre des dinaire, ont -ussi un peu parl tort finances est le contrleur de ses coli travers des conditions dans les lgues ; c'est lui qui doit mettre un quelles le budget des trois deniers "cin tonte tendance de leur part trimestre* d: lexerc.ee s'est labo susceptible de rendre difficile l'eicu • ni'e le goovernement et le conseil non du budget 1er financier, et la moyenne de leurs Lors donc qu il demanderait des notes p.sentail, naturellement, la rduciioa* a J budget dan le bat de t luation sous des aspects tre dfa lequilibrer.il serait resi exclusive\orables. Une mise au point parait ment, nous le rptons, dans son i cessaire galement a ce peint de rle. Nous ignorons quelle a t, vue. dans le cours des dernires discus sious, l'attitude de M Me Guffie : La vrit sur les difficults essen niais nous avons de bonnes raisons telles du budget en discussion, tout de croire qu'il a t le dfenseur des le monde les connat: il s'agit de principes budgtaires que nousve* conjurer un dsquilibre entre les re nous de rappelei. Quelle qu'ait t tettes et les dpenses. Les crivains la voix qui s'est leve pour parler i paiti-pris ont pi tendu que c'esf le ce langage de la raiion, les esprits service de (.emprunt qui a cr cette senss ne peuvent que l'approuver ; citficult, et ces. une faon de vie mais on ne peui obliger tous les es loue facile pour ceux qui avaient F n,s tre senss, combattu cette opration financire. les embarras naissent bien de la Oa convient que, si le conseiller dette publique dtfbord ; mais moins financier a rclam des rductions, il pour des raisons tenant paiticuliere n'a pas trop insi ment i 1 empiunt que par le fait de pas subordonn la reprise mme du service de la tente ei l'accord dette pub que, extrieuie et iotrieu sont tablis entre ie gouvernement et re. On doit se uppeler que ce servi lui sur la lim te des crdits ncessai ce a t intirompu quelque temps res pour faire aller le rervice courant et quune mspositioo mme de Ji de l'Etat. L'atmosphre, aucun mo loi de finances autorisait cette inter ment, n'a t ce que certains contre QrantS ruption, dans ie cours de laquelle les res ont voulu la montrer, c'est-aVdire tonds qui auraient du y tre afiects, charge de dsaccords de nature •et contribu faire maicher le Ser compromettre l'adoption d'un bud vice courant, get. 1) est tout naturel que ce service Telle est la vrit sur ce qui s'est de la dette tant repris, le cours des pass dans la prparation du budget choses se ressente de ce que les entre conseiller financier et scrtai fonds y afiirents ne soient plus dis rei d Etat, Tout le reste n'e>l que poniblc. Mais ce qu il y a d'.range, fables, telle cette ni, foire de rduire c'est que la :onfusion, qu'on essaie le nombre des ministres a deux ou ainsi de crer sur les causes ie cette Je d m ne er de mo t les indeinai bienec de disponibilit, est le fat ts des membres du gouvernement, e ceux mmes qui rclamaient a en dpit des pieicript.'on) constituais et cris la reprise du serv.ee de tionnelles a dette publique.C'est presqu a n'y en comeiei.dre, moins de trop 11 omprendie. The Ci H. Mm Paint k Brwilya S. 1 Si vous voulez avoir votre maison coQuettement peinte Si vous dsirez une slection de couleurs artistiques Prpare* par des chimistes de longue exprience Achetez notre marque Goq d'Or prpare pour les tropiques d'amend! Cette peinture adhre aux surfaces les plus rugueuses Le ieune Elle conserve son brillant elle sche trs vite. Elle est fpcialement use pour Us moulures, Les corniches et les pices de sculpture*. Chacun de nos ferblauc est contrl par nos laboratoires Holre prix pour celte peinture de fie toute concurrence The Citas Hfirowo Paint Go Brooklyn. NY Un Milliardaire en Prison M. Franck H. Gould,* de vingt 'rois ans et membre de la riche famille Gould, a t arrt pour excs de vitesse dans Park Avenue, a New York, pendant qu'il conduisait son automobile, et condamn aussi '. un jour de pison et l'J doilirs homme prit philosopbi queintnteon parti de la cordamna tion et encadr de deux polie-mer, se rendu la prison de New York en fumant sa pipe 11 passa la journe dans cne cellale. Soixante personnes avaient tl pbon an juge, durant la journe, pour demander la mi86 en libert d,i j'une GouMMais le juge fut inflexible. La Banqueroute Allemande Les Allemands nous disent tout le ,Geo. Jeansme Ai'nt Exclusive pour Haiti No 118 Rue Frou en face de la Banque aj^ST^^^TTwi!; — — • — < Mais, remarque le Dtroit FYet Press, ces messieurs au-alent-ils par hasard oubli que dans une faillite, tout lac if du failli doil tre remis aux ma'os du tribunal de cornai, r La Secrtairerie d 4 E tat de V Intrieur ce? Contre l'Emigration rappelle au public et aux intresss son avis m date du 18 Octobre 1922 t, et surtout ii na paru dans le Sdonittur Officiel, du jeu cette demande l'en *-. rt/ ,* m^c, ./. qui, au re.te. se di 26 Odobie d922, UOlfUlHl qu II HC '" sera dlivr une un passeport pour UUBi aux individu* reconnus mi Hevue Cubaine t'n v^ine U i/h-airie du matin. Pr.x : l'a oie cemirues amricains. Insertion demande Emigration Haifans Beaucoup d encra a coul et coulera aur la question de I Emigration hai.ie.'ine Cuba. L exaltation des uns et dts au res n'a ftogiodrj jus3 u prsent aucune solution c slicat prob.ms national II ne s'ase trouvent inoccips l'ade Bingt pas dcrire. Il fau: proposar. va cependant de soi que ce qu'il Anlayser la quebtion cesc dj convient d'appeler la question bidg beaucoup; mus U oiu iooner serait taire n'est pas en ore i olu ,pui que encore miejx< On ne doit pas irai Ose le conseiller fiaanciei aitdsi c'est l'exp.ience de l'eferct actuel If u^e question eu imaginant %  voir op.er d;s lducno.s daus qui ro.i servir, a.tant au gouverne Q 0 1 Y •' „ a el l'oincn. I II D: -""* -i ........ ... p.blqjes; las pch ir doit donc trai ailleurs qjeatioi nationale, eo l eit n voir op.er d.s lducno.s daus qui to.i servir, a.tant au gouverne g__I r.*" 1 „ m P" budget aini cxpoa au d.squil ment qu'au conseiller flaaac.er pou; rT£fS*X?oJ K quoi, eu ir.it, de plus logique? dte.miner les COd.tiaai dans lsj gTgiiEiEiim que A^ncola pour aiJer la paysan E li ; 1 1 .' i. Les payant, mur sut • venir au o-)< oin de leurs f m II •/, sont obligs,d'aller aiiieu s. Ne pu vaut pa taire eux moues les frais qu'occasionne 'eir dplacement, Iliade d sont obligs de s'adressa aux agauts de an Coo^u s et Agent* — pourrai de Lompagtttal Sacrera qai les en agir en connaissa-ice de cusegaget sur contrats. Un gouvernaNOJS na pe isonj pas que ce sya ment, sans porter uno grava acteinta t.ne puiosa attendra du jjar au ; i lib;it mdividae fj p*u .1 e.n laiid^miin la perfaction; le) transmaltraient aux Consuls telles lins utilts. Les abus jue l'on a signals dis.araitraient cartiinem ntSi les courtiers d'Usines sa* valent qu'un Agent du Gouverne* ment tait leur trousse il y a bien ds raanœjvres qui serahnt paralyses. Le gouvern* ment hatien pour rait prvoir dea amandes pour les agents ojoi, subissant I influence du un i MI se reraient laiss aller dea Compromissions. Les CJ isu s auraien' po ir devoir de H i u i ) mer toutes contestations — avec l'appji du Gouvernement Hatien qui m eux fMtalgad SJT l'et* Usines, par les rapports J us. qui foi servir, a.tant au gouverne I CJg j jQi daller cliarchir noui croyons qjj les hatiens qui leur pua que leur Patrie voyagent — malgreui — pour aller o laln. ce i e est ceu mme du quelle, nous pouvons avoir un bud ^nM^rZ^Toa^rt!; SrVSSi £!&' a PSfiH E 8 .". T ? %  """ " d,0,t .nur J5 e nCOie de WMei "5 ,! qu1o"nie; ne troublons pas pl.aut a-n mo dans une qu.at.ou meut d accord sur ei plot fut!' tioi S trei MESSMUI dau a %  ntui c'tait noitv miui-.tr,, 1rs h son sommeil j il sera assez temps — chacun paut ie taire — oa nec mal est U, Voici d. s gens qui vont ce sens de pas plaant c'tait notre miuutre des h son sommeil an ce qui se constituait gaidien de pour elle, et ausii pour nour. de se v.sagarait que les inei s suprieurs tra exp.oita sans tuaroi, parce ucm i i ibior ces ' [quilibre budgtaire, ainsi que le lveiller fit, en attendant, passons de laFat.le.combian de iroiaiemjo.a quilicrus; lus Usinai aacnraa vont C'est allure dj Gouver-ieineaf Nous Mut d ailleurs la constitution? autre chose. inutiles a aurait-on pas vits ? les traiter Qae.nl dans chique orga-e de puoli Maurice Etienne fils ^Qffle dea Bues dea Frcr.ts %  >rU et du Magasin de l'Kta^ larchandises Franaises Le ialio ABONNEMENT un Moia Port au Priuce _GuHe J 1(1 Departemeit S <•

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05839
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 20, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05839

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
16m anne N6 5018
Port an oeFaiti
: ircedl 20 Janvier 1923
DIRECTIUB PROPRIETAIRE
Clment Maglofre
NOMERO 20 CENTIMES
Quotidien
81013113*Jt Rai iricaiut No 135S KLEPHONI ]No M8
/ ufour d'une tombe, il
ne se prorcnce qne des pa
rles ftttcctai uses et coct
venabies traitons donc
nos &mis comme des tom
beaux.
Carmen SYLVA
La Question Budgtaire
Nous sommes obliges de revenu II nous coterait de penser que le
la question bndgtaiie, puisque les ministre actnel des finances se laisse
circonstances la mettent ncessaire* i.it, sur cette question, suppler par
menti l'ordre du joui par la runion le conseiller financier; car, vraiment,
i l'cxtrsoidinaire du Conieil d'Etat, ce dplacement des responsabi'.'ts ez
root l'objet principal est la discus- cliquerait l'quivoque que 1 on veut
:on et le voie du budget. entretenir sur la position respective
Des confires, irascibles contre l'or sctuelle des parties. Le ministre des
dinaire, ont -ussi un peu parl tort finances est le contrleur de ses col-
i travers des conditions dans les lgues ; c'est lui qui doit mettre un
quelles le budget des trois deniers "cin tonte tendance de leur part
trimestre* d: lexerc.ee s'est labo susceptible de rendre difficile l'eicu
ni'e le goovernement et le conseil non du budget
1er financier, et la moyenne de leurs Lors donc qu il demanderait des
notes p.sentail, naturellement, la rduciioa* a j budget dan le bat de
t luation sous des aspects tre dfa lequilibrer.il serait resi exclusive-
\orables. Une mise au point parait ment, nous le rptons, dans son
i cessaire galement a ce peint de rle. Nous ignorons quelle a t,
vue. dans le cours des dernires discus
sious, l'attitude de M Me Guffie :
La vrit sur les difficults essen niais nous avons de bonnes raisons
telles du budget en discussion, tout de croire qu'il a t le dfenseur des
le monde les connat: il s'agit de principes budgtaires que nousve*
conjurer un dsquilibre entre les re nous de rappelei. Quelle qu'ait t
tettes et les dpenses. Les crivains la voix qui s'est leve pour parler
i paiti-pris ont pi tendu que c'esf le ce langage de la raiion, les esprits
service de (.emprunt qui a cr cette senss ne peuvent que l'approuver ;
citficult, et ces. une faon de vie mais on ne peui obliger tous les es
loue facile pour ceux qui avaient Fn,s tre senss,
combattu cette opration financire.
les embarras naissent bien de la Oa convient que, si le conseiller
dette publique dtfbord ; mais moins financier a rclam des rductions, il
pour des raisons tenant paiticuliere n'a pas trop insi
ment i 1 empiunt que par le fait de pas subordonn
la reprise mme du service de la tente ei l'accord
dette pub que, extrieuie et iotrieu sont tablis entre ie gouvernement et
re. On doit se uppeler que ce servi lui sur la lim te des crdits ncessai
ce a t intirompu quelque temps res pour faire aller le rervice courant
et quune mspositioo mme de Ji de l'Etat. L'atmosphre, aucun mo
loi de finances autorisait cette inter ment, n'a t ce que certains contre QrantS
ruption, dans ie cours de laquelle les res ont voulu la montrer, c'est-aVdire___________
tonds qui auraient du y tre afiects, charge de dsaccords de nature
et contribu faire maicher le Ser compromettre l'adoption d'un bud
vice courant, get.
1) est tout naturel que ce service Telle est la vrit sur ce qui s'est
de la dette tant repris, le cours des pass dans la prparation du budget
choses se ressente de ce que les entre conseiller financier et scrtai
fonds y afiirents ne soient plus dis rei d Etat, Tout le reste n'e>l que
poniblc. Mais ce qu il y a d'.range, fables, telle cette ni,foire de rduire
c'est que la :onfusion, qu'on essaie le nombre des ministres a deux ou
ainsi de crer sur les causes ie cette Je d m ne er de mo t les indeinai
bienec de disponibilit, est le fat ts des membres du gouvernement,
e ceux mmes qui rclamaient a en dpit des pieicript.'on) constitu-
ais et cris la reprise du serv.ee de tionnelles
a dette publique- .C'est presqu a n'y
en comeiei.dre, moins de trop 11
omprendie.
The Ci H. Mm Paint k
Brwilya S. 1
Si vous voulez avoir votre maison coQuettement peinte
Si vous dsirez une slection de couleurs artistiques
- Prpare* par des chimistes de longue exprience
Achetez notre marque Goq d'Or prpare pour les tropiques d'amend!
Cette peinture adhre aux surfaces les plus rugueuses Le ieune
Elle conserve son brillant elle sche trs vite.
Elle est fpcialement use pour Us moulures,
Les corniches et les pices de sculpture*.
Chacun de nos ferblauc est contrl par nos laboratoires
Holre prix pour celte peinture de fie toute concurrence
The Citas H- firowo Paint Go Brooklyn. N- Y
Un Milliardaire en Prison
M. Franck H. Gould,* de vingt
'rois ans et membre de la riche
famille Gould, a t arrt pour ex-
cs de vitesse dans Park Avenue, a
New York, pendant qu'il conduisait
son automobile, et condamn aussi
'. un jour de pison et l'J doilirs
homme prit philosopbi
queintnteon parti de la cordamna
tion et encadr de deux polie-mer,
se rendu la prison de New York
en fumant sa pipe 11 passa la jour-
ne dans cne cellale.
Soixante personnes avaient tl
pbon an juge, durant la journe,
pour demander la mi86 en libert
d,i j'une GouM- Mais le juge fut
inflexible.
La Banqueroute Allemande
Les Allemands nous disent tout le
,Geo. Jeansme
Ai'nt Exclusive pour Haiti
No 118 Rue Frou en face de la Banque aj^ST^^^TTwi!;
-------- ----------------------------* < Mais, remarque le Dtroit FYet
Press, ces messieurs au-alent-ils par
hasard oubli que dans une faillite,
tout lac if du failli doil tre remis
aux ma'os du tribunal de cornai, r
La Secrtairerie d4Etat de VIntrieur ce?'
Contre l'Emigration
rappelle au public et aux intresss
son avis m date du 18 Octobre 1922
t, et surtout ii na paru dans le Sdonittur Officiel, du jeu
cette demande l'en *-. rt/, ,* m^c, ./. .
qui, au re.te. se di 26 Odobie d922, UOlfUlHl qu II HC
'" sera dlivr une un passeport pour
UUBi aux individu* reconnus mi
Hevue Cubaine
t'n v^ine U i/h-airie du matin.
Pr.x : l'a oie cemirues amricains.
Insertion demande
Emigration Haifans
Beaucoup d encra a coul et cou-
lera aur la question de I Emigration
hai.ie.'ine Cuba. L exaltation des
uns et dts au res n'a ftogiodrj jus-
3u prsent aucune solution c
slicat prob.ms national II ne s'a-
se trouvent inoccips l'a- de Bin-
gt pas dcrire. Il fau: proposar.
va cependant de soi que ce qu'il Anlayser la quebtion cesc dj
convient d'appeler la question bidg beaucoup; mus U oiu iooner serait
taire n'est pas en ore i olu ,pui que encore miejx< On ne doit pas irai
Ose le conseiller fiaanciei aitdsi c'est l'exp.ience de l'eferct actuel If u^e question eu imaginant
voir op.er d;s lducno.s daus qui ro.i servir, a.tant au gouverne Q0'1 Y ' a 'el l'oincn. I II D:
-""*.....-i......... ... p.blqjes; las pch ir
doit donc trai ailleurs
qjeatioi nationale, eo l eit
n voir op.er d.s lducno.s daus qui to.i servir, a.tant au gouverne g__I r.*"1 m
P" budget aini cxpoa au d.squil ment qu'au conseiller flaaac.er pou; rTfS*X?oJ
K quoi, eu ir.it, de plus logique? dte.miner les COd.tiaai dans lsj gTgiiEiEiim
que A^ncola pour aiJer la paysan
E li ; 11.' i. Les payant, mur sut
venir au o-)< oin de leurs f m II /,
sont obligs,d'aller aiiieu s. Ne pu
vaut pa taire eux moues les frais
qu'occasionne 'eir dplacement, Iliade d
sont obligs de s'adressa aux agauts de an Coo^u s et Agent* pourrai
de Lompagtttal Sacrera qai les en agir en connaissa-ice de cuse-
gaget sur contrats. Un gouverna- Nojs na pe isonj pas que ce sya
ment, sans porter uno grava acteinta t.ne puiosa attendra du jjar au
; i lib;it mdividae fj p*u .1 e.n laiid^miin la perfaction;
le) transmaltraient aux Consuls
telles lins utilts. Les abus jue l'on
a signals dis.araitraient cartiine-
m nt- Si les courtiers d'Usines sa*
valent qu'un Agent du Gouverne*
ment tait leur trousse il y a bien
ds raanjvres qui serahnt paraly-
ses. Le gouvern* ment hatien pour
rait prvoir dea amandes pour les
agents ojoi, subissant I influence du
un i mi se reraient laiss aller dea
Compromissions. .
Les cj isu s auraien' po ir devoir
de h i u i ) mer toutes contestations
avec l'appji du Gouvernement
Hatien qui m eux fMtalgad sjt l'et*
Usines, par les rapports
j us.
qui foi servir, a.tant au gouverne
I CJg jjQi daller cliarchir noui croyons qjj les hatiens qui
leur pua que leur Patrie voyagent malgreui pour aller
o laln. ce i e est ceu mme du quelle, nous pouvons avoir un bud ^nM^rZ^Toa^rt!; SrVSSi !&' a PSfiH E8.". T ?""" " d,0,t *
.nur J5 e.nCOie de WMei"5 ,! qu1o"nie; ne troublons pas pl.aut a-n mo dans une qu.at.ou meut d accord sur ei plot fut!' tioi S trei mESSmUi dau a
ntui c'tait noitv miui-.tr,- 1rs h son sommeil j il sera assez temps chacun paut ie taire oa nec mal est U, Voici d. s gens qui vont ce sens
de
pas plaant
c'tait notre miuutre des h son sommeil
ance qui se constituait gaidien de pour elle, et ausii pour nour. de se v.sagarait que les inei s suprieurs tra exp.oita sans tuaroi, parce ucm i i ibior ces '
[quilibre budgtaire, ainsi que le lveiller fit, en attendant, passons de laFat.le.combian de iroiaiemjo.a quilicrus; lus Usinai aacnraa vont C'est allure dj Gouver-ieineaf Nous
Mut d ailleurs la constitution? autre chose. inutiles a aurait-on pas vits ? les traiter
Qae.nl dans chique orga-e de puoli
Maurice Etienne fils
^Qffle dea Bues dea Frcr.ts
>rU et du Magasin de l'Kta^
larchandises
Franaises
Le ialio
ABONNEMENT
un Moia
Port au Priuce _GuHe J 1(1
Departemeit S < Elraijtr 3 OU
Jnsertioos el abouueuienU payable d a*auc
ciste on aura compris quil faut agir
aiuai, un grand pas ae:a fait vars
une lEteute cordiale* sans laquelle
du reste aucune solution oa pauc
tre apporte a notre s.tuatiou de
t Peuple,
Vlaiarevenona notre sujet LEm-
gra'ion hatienne est uee de cacous
tances apciaiea Lu t.ava.l o ataut
pas organisa eue/, nous; riuJustne
tant a l'tat embryonnaire, pour ua
pas dire nulle, des militera de bras piamtea des travauloura nai.ieos, et
co uij du b ail Oi a ue faifOna que goumet'ie une idae
0U4m< pirl de la rai.a d.-s ng es Nous serjns bjureux si, la Qouver
Cest ici penaoos-ooua qua .'actioa oemaiit qui est d.rig par des bo a
gouvernementale doit trouver son rnej da bien pouvait tirer parti de
charnu- Le Consul hatien habrant d noire ide. Nous ne nous con
les Villai et les Usiuea sucurea en tentoua pas de ciier aa scandale,
tant loignaa, n y aura t lieu pour Nous proposons une solution Elle
le Gouvernement di no orner des pflut "t pas plaira ojs, (Jue eba
Agejta do itmigration don: le cun fiss9- comme nous son Devoir
rle arait de venter a rjxecution et ie Pays que l'on oub u trop
des cjnir*t< Gas agjote hitjitTaient louvent pour s'attaclnr aur
dana le voi.n-aga iiumdiai des Usi tions de personne y g^gnara
ns sacri es Us recev.aitnt lei i,, Janvier Itfia
trop
loi*
r.H,



LE MATIN
Gable
Nouvelles Etrangres
_____
_
L'Angleterre suit cite Propagande en faveur
[comme mdiatrice e la paix
LONDRES 18 U,e dpche d'Es -WASHMliTON--UnCMi t de
sen au Times dit que le gouverne 100 membres de lelations trangres
rx.ent allemand a envoy une mis de 1. fdration^civique *"**
non confident elle Londres pour termin sa confrence de iJIMJ
piier le gouv Lame mdiateur entre la Pal et excutif *&**?&*!%
l'Allemaene Pour ses eHo tS ,r,DQener P"x eB
l Allemagne. g f| dtmand une eDqute m
L'EMULSION de S
\ est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
! pour donner la sant et la force
! Prennez-la pour vous convaincre
hnrope ei atmanuci uuc cui-*.. .. __.
md.ate au sujet de h propagande SugqeStlOJl i*e|eta Pr
des gouv.roements ou des organisa y Tnrf a
tiens trangres dans le pays. I16S IttrL
L'ex ambassadeur d'Italie, expri- ^LAUSANNE-Lord Child a eu une
mant .-a sympathie pour laJFrance contrence avec Ismet Pacha et a for
dans l'invasion de la Rhur, a dclar fcment propos aux Turcs de prepo
que ron seulement la France est jus ,er un contre projet sur la question
tine mais encore a droit la sym du privilge judiciaire pour les tran
PARIS II Au cours du conse J de ,. Airrique et du monde rs en Turquie V s Tu es ont rejet
Ce cabiLet d hier matin lllM J ses tf(o ^ pour obtenir juttice. ft suggestion allie que les jug I
Itoation de la Rhur a disuie trangers sigent la cour aecd:*
magistrats tu-esdans les ptois coa
tie les tranger. O.i a reconnu quil
fallait trouver une nouvelle formule
Il semble que les puissances utres
sesfcnt d;s efforts pour empcher
boiteuse et le
Parisiana
li-n n'a tian pu de ce qui Met! d t
C a lait um^iquer qu'une raction a
e ob.eivte eu H ute Silsie o les
wcietes secites iOLt de snecx ef-
luis peur faire c!ter ues grve?.
De souice auioii M on Lit ob erver
I
M WENCE La sucui3ile de
. banaue nationale a feime ses portes la signature dune paix
^VS^SAiZA md de Berlin ; les em^oys renvoi une date u.trieure du rgle
uSdSfilS p.u.i que de la para on quitt la ville.
>yiU comme pi.endent les aile
maLds. En rejonse la acte aile
mande aux aiius piotes'ant con
,11 l'occup.tiou de la Rhur, on a ex
Liiqu qtc le mouvement est essen
ftliemeui conomique et laciion
du allies ne peut tre considre
comme une mtsuie de guerre. La
x-unu a o.cupe la Khur parce que COBLENCE-La tommissioo m
l'Aliemague na pas lait lac- Ht teuiiiet a dcid, en cor.iormit d s
ob ieattoos, Le gouvernement bc'g; orJies leus des gouvernement fnn
tit en ccmplei ccotd avec le gouvei tiS| iajien et belge, de prendre pos
nertenttiaeais ti est ptrsuadqu se;S0Q des douanes et toits de la
tue seule politique terme doit tre RbenaQ.e Odie a t dona de lU
imnlova en pisence de l'attitude , Wu es les ta ts en possesbion d a
dTPlAlUm-gn.. Les italien! aussi buicau dc doUsne. D s oli.cier, |fraa MgJ^^BSXS
3t ci'icco a av c les frai is et e ,ei00l plac.s la tie des bureaux. ,**"
t, iut c. oui ppiuuvLdlia.uvmtnt t, a eIe galement dcide que les dis bi>iEN Oa wppo-te que Us ""Mafia*
mandes de la nvt gauche du Rhin jes i,vraisons des ch* boas en KU:ua rj Jc tontl,CjUO tonnai de u R
.. . m .,n. i-nn.r i coa nie< ia mme dcision sera t plique
l valle de la Rhu La co : mission
s est ruLie une heure de l'ap
nxi, aussrt aprs le retour fans
de fu. Tuard pisident de la iom
mission le dlgu britannique n'a
cas pris part au vote-
ment des q;e tioa, importantes Ui
pense qu une pareille so u ion m h
rait quaggraver la situation si diffi
cile en Proche Orient et amener de
nouvelles iva'.its par la ngoriatioi
de traits spais qui tavonseraient
nne nation aux dpens d'ULe autre.
Par tans lit
18 Janvier
STEFLE. Prusse Rhnane On annonce
qu'une jeune fille allemande a eu comme pum-
tion li* cheveux COiipii poi-r stre montre en
public avec deux souais Iranais.
RlliA Le LoiiJou Tloei annonce que b
. u t. rl'tecord ea roondnt leur demanda,
Le 7 de Trle
Le film cnsliflS de : Finem nt Franais e donnera :
Le 1er pisode _*^ 1
La Carte total* ( 3 parties ;
mdmaTioltl* { 2 partie.)
Et le 3me pisode : ^**ii \
La Princesse Irne (2 parti s)
On a dj parl de la valeur du film il %*>** m*
de vous dire 'Dimancbe et de bonne beore ..
N'oublions paala Maaique de genre de Farieiana.
Entre gnrale ; 2 gourdes
Loge ; 3 gourdes
A 5 heure?, p. Wk
Grande matine CMutOf pp
A 50 Centimes
*BSS?SS*~~
Le 7 de Trlle
tnur et on:
A la .uite d uue mpcrtinte coa
venatiou LoDdres enue Mr Bouar
LiWet le comte bnnt Aulaue, an.
bai adiur d*. Erance. on dclare que
la buLde Bretagne reste hdleiUt
mut piise par tlie lois de la ruptu
ic de la coLietencc de Pana et qu'elle
n'a nu-lement l'initntiou de protes
lll couire les meiUies uiineuie
uue la Erance seia oblige de prea
die Ou attache la plus grande im
poitance cette dcuianon. La rc
qute ail mande demandant le mo.a - boQ
unie qui devait tre dis;ute demaia :.nar& _, ,
par latcmmssion des r pa atious,
ne sera disei.te que dans quelque*
n
Samidi dernier nous avion* donnt
adop.e pour le moue m le plan de requis uonner r^kUm(} du premier pixod de l Ut
Kutemeot le charwn d|a ram. /pressant film Le 7 de Trfle t qui
,. passitnne tant Aujourd'hui nous pu
**' bliont les deuxime ettroisimepisode.
PBTITtiS NOUVELLES Qn n-aqu'd lire le* lujnes cidesson
NAHLES Le pr.oce hritier Uroi d; Roa- (. M convaincre de la valeur de Ci
man.c e>t "fSSaS "u.rt'ren s film Nul doute que tout Port-auPnn
^JZ:Z'u^\riZ^li ce soit d Parisiana demain soir.
Claude Michel, en rantraut a t pe
Ml Heivon Hoesch, cha gd-a(fai
les d'Allemagne i i ans, dai,s la pro
testaiion aditste au go-vernemeni
Lanai,a declai que L.vauce Lan
beige a pasi la limite de la zone
utuire tablie par le uai de Ver
Milles et est arrive prcximr. de
| lrgion ou les tio.pt;. allemandes
iienue-t garnison Le gcuvemtm.t
OoeceluiqaU'afal^'arslMeM
Kent -on a-eller, tJaodifJcM
vait la visiw d'une parente du Cow
Sima, la pri icesse I.ae, eni UqiA
il rteoanaieeai nne belle vendit
qa il avait aime, jadis...
Cette femme, d'une b'aut tatt*
av.it di exerc un eraptrt luo!
sur son cur, Avec quelle an* J
se la petite Lottie assiste, der
DM porte, ce te converrM x
avec la bille inconnue.
Celle-n partie, Lot'ie tnterni
Claude., musceloi-i lentead ep
n . E il farme les yeux pool'*
voir, daaa la nuit de ses piopwri
closes, la merveilleuse aveatnre oj
sa jeuntaae.
La Priacesse l e
)im pisode
L- piincesse I ae, pouse la pi
ce Karl de Slavonie, est une fera
il n'avait f.it qu'en redoutable, clbre P"*!"^
>H.er le Con,-. d A- a actionn le pro,, KmWmSk ***** H p.,t. I ^ ^i;-^\^JS^
d .,s de la Wespbaiie eut B^Z ZIT ^ S fW 5^^=^
au Rh,n;et ont tft diriges iai|Stras J^JeST'^lSS d'ux h urVdc lM laara doux panci.emsuts
bourg i-apre midi avec L p.sence de ministre. Ira ^; unfl epreuve SUS budget, ont t vot Cltodl a rsolu deoo nenar Lotti-a
',,. imnlii.lt S'tend ^0U$c,0VTz^vVa de uns.rucuou la campagne, maie II lui faut d
L OCt UpailOI h NWU de ierc,ce .9 w, *g* un railll0n f t fi va erJ demander soa
BR1XELLIS- Un bataillon de r.ubSf "o m.iie doiia tct% Jacques, le frre de Gland .
eat ua musicien dj coaou 11 ma-4
une via
DORTMUNU le
acwueiUil P'r le ducd-AOse.
.LOUObOK i-e dcouvertes remarquables
"es dans le tombeau d- ro. Tutenkham^ om * m lr0aVaU plUS 01
k'AllmagLt ont ! arrts la li-
mite de i zone d'occupation et diti
ces veis MetzJ
GELStNKiKGHEN 7 pnichs
transporunt du charbon dtsiia
_a nir les ameilCa.O et aune arcn-ouB-it llliuni u. "' ' ---------r, T ~
.. waacrs Se^u" hoc. ut de. trsors sur le m. d: qilU aimait cet e en fsnt, qu il o avait
120 wagor-s ypLV^. CoDi:dte jusqu'alors que comme
*l" ||^B1^^SBBHB aQ modle et sou dsesDoir tait im.
---------- menae, lieareusemfcnt Zipara n'tait
pas un ogre. Ayant reu une bonne
Conseil d Lit gified* !**, i ""* i
dant. lescupteurna.mequeLott
mais les sductions de la graoM
me 11 tteni son orgue.l etmonenii
ment l'emio ient .
H cde tJUtee ses fantaujes. u
cooduit. sur sa demande, daos
ea
iroits interlopes dans Iti P"
franais a rtpoudu que lc> mtsars BRUXELLES- un bataillon ~ "-" miUe do.ia
mises ue consiituaieL-l par d.sopta ien|0iis est parti pour la Rnur paru IIM,, ------- ett ai .iiusicieu uej uuuuu u weii laeraus '"'""i^*-" i.-.'itdc
,.r.ns m.U aues mais ctaunt eu se- peI la neuve le disposition des trou ..auevia da travail assidu entre a' f J0ds parisiens ci y *" neTj!jU
rn.a avec la DVlt adresse i l'Aami p s rccdue ncessaire par lextens oa Dnar Igg SUllSirei jeune femme Maiie-Aioe et son en ra?queRomoetlasinistteUifrai
on. lio Jauvur. La note frat.ise dc j, 20ne doccupaiiou. La xooe va fOUr /co .. f 40t. La vicn de ce te vie ealaie lui liesSnt des traquenardi. RJ
Rn, le ueUrislauce des olbcie.s lre laigie par .loxup.tion de cer Je LorUll heureuae, de ce oy.r dhci iji, p U1 d'eux, ap.i une tau
ajoute que la NWia^ f"l/.M..;,,',.M..n. ront sfii ________. L iccoumer d.u,ourdhuiu d0Joe beaucoup penser a Ulaod^ *A aa vie a l ea dtnKer. il o
pan
moi
que cette nomme .0^^:07 de lu, cfaude ao Jf'^
au II se trompe e consoler au tupct ou oae.."Jy"
exposs jqLeg yodeMn ont voulu qaelei t. de police lui rade saderoiersi
jeunes gens viennent la cimpagia se. .^
a son cbez eax et ils assisteat avec jaie Pdodar.t ce temps Lottie, aoai
venir en aijc | cette fihimante idylle. Qe dan l'att lier o Claude a
Gande demande Lo tie Je deve- l siaiatt k.s^ avec dsespo't
En l'ibseoc
Claude, les hommes de loi *o*
bonrqu.si ienn sera ptri au co p
te des aviations, non eicu e con
employe.au b.soin dci teiiioiieioe
cupsde la Rhur et r ve gaiche du
Rhm et que le suipis pou:r
l^nvoy en Alleu.g i
Dput suspendu
P.^R'S La premiie neige de
ssisou est tombe i Pans. La chut:
JOSmVwS.m *****
aeste et aura piti de nous.
8 .Nous mm., sans abri, M P*
cnu i toux, so.tes d. sout aoce
c Un iiaisire abonn
_ m-u, ttansm; tOOf ce en J alarme
rc lgre tst venue apis une vague de ad-wN\ounuunl qi0 pu!K
froid qui lgne depuis 2 puri en auI iat0[tua. de Co>i.
"-MUMlHbituer. cbtt des rocia France- i------------WmWm
.Si e lonali tel qui foi me U do Aois une sance des plus oragen "^^^
luiiV aauuoaci qu il p^>tisit n par un voc oe J71 v01x coolie 4*TOeptW
'L htioco fa-cf a ba UJ de suspendre limmuo.t par .e Ul Loi.s BO..0 recevra
Sli!S^M&^^ mectaireJ Marcel C.chin. commu pro^lj ^ COtfttt*
fin Irannsi^ " ,tf '
ne dan-
.....- :a statue,
nir ea femme et tout le MOuds allait - du sculpteu:-
tre heureux, quand la nouvelle di ,,,_.,_ u- ^..
hoccs que le comte Si ma obtenait
aus pour toat saiir Ils vont e0
-.!* a son detuier ch.-fd uvre.
slThM Pins lesculp leur luneux. Il brisa;t affaire estcoidu.te par Kin*
pbUqaemeot laUtoe en a'oc tant : sur les indications du coo'l -
Jeudi
ai salo. avec la statue de Glauae
quil lui av*it gagne, rameaait a
C


LE Vf UN
lest rendu acqureur de toutes les
crances sur Claude. Romo, cepea
dant fait enterdrr LO'Jr*. jt* *<
elle vftt fkVM.it trogoh il ari era U saisi-. Persua
de que Claude ne l'aime plus et
pour le sauver de celte derci e d
cnance pour sauver amsi la statue
que convoite le corne Sima, Lottie
reprend eu p'eur.nt le chem:n du
Bar des Artistes.
C est U qu'au matin, en entrant
chez lui, Clause la trouve entre Zapa
ra et des alls qui lui versent du
Champagne. I I insulte Elle le sup
plie de I entendre,mais il la repousse
brutalement La malheureuse roule
ses pieds. Et lui s'enfuit. Il ne croit
plus i rien.
Notre:Caf
Lts nouvelles arrives d Europe et
la baisse du franc ont jet un ceitain
froid dans le march, et maJg. que
les arrivages rtstent toujours insigoi
iants, Us piix ont flchi un peu
Kous comptons de H or ro
10,40 pour le kl quel.et de P.or u,
;o 12,25 pour Je tri. Il semble
qu il n'existe plus de besoin pressant,
et, du Havre, les ctfres sont Uij raies
et toujours au dessous des prix prati
ques sur place,
liKiii k JiaYires
Le s(s Luna laissera New York
le 3 courant pour tous lts ports ha
tiens.
Mie iVFeur Astl paitiradt
New-York je 25 du courant directe-
ment pour Port au-Prince.
Le s [s a Deucalion venant de
Kingiton est attendu ici le 29 du cou
tant et chargera pour tous les ports
Europens.
Le s|S c Arro est paiti d Ams
terd-m le s8 D.tnib.e 1922
Le sis t Go.gas est attenciu i
Port au Prince demain ai venant di
rtetement de New Yoik avec 5? sacs
dans 1 aprs midi pour Cnstobal di
rectea.tnt.
CUIRASSEZ VOUS!
CUIRASSEZ
votreGorge, vos Bronches,
1 vos Poumons en les dfendant,]
en les prset-rant
par l'antisepsie Volatile des
|PSTILLEt VALDA]
contre les danger* du Froid,
de 1 Humidit, des Poussires.
des Microbes.
rau SQIMER EFFI^CEKEIT
Rhumes, Maux de Gorge,
Bronchites, Grippe, etc.
EMPLOYEZ LES
Pastilles VALDA
remde re$pirble antiseptique
Mais il faut avoir soht
de bien employer les
Pastilles VALD1
VRITABLES
SEULES RELLEMENT EFFICACES
rendues uniquement en BOITES
portant K' nom
Derrire Heure
Sans Fi! du 19 ]i< ver
IONDRES- Le c T.M oVcV
en susbstacce que la pilitiqi t Garde Bretagne tst de s i-airj
l'cart dans le co-Hi entre 1. Fan
et I Allemagne
MUNICH- Adolphe Hitterjeader
du parti national soralst?, annonce
que acooo JJScii ti Ba et pi es rsister cnfveur de
1 Allemagne!
' ARb Le cfa rg d':.';i:; al
rrand. protest prs du gouverne
ment frana.s que 1 occupation frao
cc-re ge de 1 Allemagne a d,i dpa*
se les limites de la zone uon prvue
par le t-ait d* Versa-I es
WASHINGTON, Ou rapporte
que le m eux dn p sident Hardm
coctir ne, mais sur les con e U de
ses m decins il rester i ia Maioi
franche jusqu i ce qu'il 80it comr
terr enf remis de sa g inn
NEW YORK- L*.mba,deur Geor
g j Hirvy qui est retourn 1 Wa-
slmgtoa o il a t 1 b e du p;si
. l.-P'i LUENS-AIRES-Des journ.lis.
tes ont rapport qu un mouvement
rvolutionnaire s'tait mamfestd.-ns
\ a\ Gr,nJe ( Br2il ) Mai
s r XMmmmmwm
est l'aliment le plus agrable et le
plus recommande pour les enfants
des l'ge de 8 y mois, surtout au
moment du sevrage et pendant la
peiiode de croissance
// facilite la dentition.
Assure la bonne formation des os.
lcellent aliment pour
Cor.valeFCTiis et k Vieillards
SK VROVVR PA.HTOUT

I"'mt GtitlSUi *
O PRUiviEK* (<; i .,Bd. I.Tnch.rlo.P*RI8 _
- w*K**^.-35agli:'ca3Egga^^
Sma Vingt Ncb DOLLARS
Deinii'oinvenlionpour
pr.jtflci y: Ire sant
LE VAGU-FILTEn
Est le
retire
Dpartement des
Finances
meilleur et le. plus moderne, filtre tans l, monda e-> >e II
dans quelques munies tous les (fermes rt matires impu j
.,, dans l'eau et la rend claire et pure.
le- (i ,, ,, d, u, 1 T" '1Tia,s n q'!e ? i?n pr'vft dl,il en avoir aunout p->ur mirer l'eu
Avis
A la date du I7 Janvier courant
l'avis ci aprs a t cbl la Laa
tion d Haili i Pans, pour tre rendu
public :
Aux porteurs: de titres de
l'emprunt 1910
m
reins, du to'e, dys-nieiie etc
Chaque caf do:l an avoir t:n pour filtrer Iva : pour leurs c'i*nL
Dans les coles pour les lves. Il paui filtrer >ala lient : ,hoot
vins, extraits, chumues, liaururs, matires pli graphiques etc.
A" peu filtrer [Wallon en une milita
4 une minute
Est employ dans tons
le liboratoiies mo nes nui Ktjis-Uu.c, n
Audain trr.s fX^Tla?ZV^.^^;^?^^
Funrailles
Hier ont eu lieu a la Cathdrale lee
tturaillea de Mr Mondre Desrou
leauz-
JUKEL**?* con8in Rermain
de Mr Homn et Alcius Alph-
ivoz < t en
Le Vaeu-Filtei
Messieu s les porteur, de Titres c! de, Eu^S.*fiSffi SSfi
l'hrnpruu: Extrieur i^io de la Rt sont les piopr.iaires.
publ que d'Hati sont informs qu'ils En tonsquence l'en F, ,,4,..
au.ont i se prsenter, ds le U Mu ser i lu a2 No " JSL A i
192,. aux guichets de la Banque c Hnec Dorsinv.lle pouMo.ue^
Rua A trait 4 .... *
Messieurs
Audai
i. torment le pnbhc qu^U om r^m b-^'co buT^k '-Z^?^ If J^T V", ^ '
s l^niresiiscs FunAkr* a~~* u. n^^___#..-. ., .* r'"** ..
Sa Grandeur Mgr. Coaao
pum e Ue Conrmanon pour h Mp! emt "
U"M"e ^Grandeur Mgr l'Archcv^ue
Il vuum tout d abord les ville, de St Mm,
^ Gmwm e. sera de retour ve Jgt
A. iielmas
t.n^T f*^ dC N,re- D,rae J'Altagrce P-
li0nDe d la chapelle de Uclmas, des mes y
T"""4 >'"" i" ^ heure" y
d Sien*!'01" SCtm tenu' U diiPsi"on
J
Notice
riqutsied to posent Ihemaiivta for
i iur h 'aU0u 8t ,ba Br,t,B Le
iL* 1 toll0B wah tueiu uiBir
de l'Un on Parisieane, 7, Rue
Chauchat, Paris, pour toucher
en mme temps que h mon ant du
coupon qui cherra cette d*te. le
montant du Capital des obi gtions
de cet Emprunt. Ch que obi gnion
de 500 francs dtvant re rachete
pour 500 Francs, le porteur recevra
cont.e remise de ob igation dment
acquitte et du coupon, la somme
Frjs J12 jq.
Dmonstration acuelled la \acu-hiUre
Mettopol tan Xerattd Wa'vr tacoru
,______ fa*e lltol de France
trait ce service.
Lieelis
La Espana Grand Hlel
En lace m 1.1 Pn/ .
. C'est la vrit 1
llnya f4n d faire I C'eut prouv I
rar;ce
En /ace de la Poste ,
J^zrza c"011 e,ve-di Xr VSS^SPre'TJz n""'rs: s. szrzst
VeLez-voir le nouvfll rriv0r,a h Pmr\i r.ITlvrv' / f9 nombreux et distingua Citent
.Hier. 2&TSSKB 1 iZ^SS^tie^^k'^^^ n'cestaireaur Uy+
1 oue Ob.ig.tion prsente u rem Colliers mont're.^pur hoiaV. rt aZrlaleSS ^ T i" ^ fa ro"^^^" 'OMWir"Mr >*/
Por? ;,P ? -, ^ -*3 ?"Ctla 8 de toBq"lit*. Cheirrei
ron au fnnee, le 20 laavier lyij diverses or, urgent, doubles etz U.
. _____________ 8ues. pingles diverse, et beaucoup
----------------^5 a utre articles, mai. venez vite les
411 i^ ,A, voir vo-8 itgerez pfcr la suite et
AU AHieriean Clt-ZeO> yU8 Pouvez comparer les prix et
AU Amne. cil.zao. who are la qUa'"6 avant8eu"
no' membera of the mi itary forces
of ibe United sta.es are urged tu
register at tha American Consulats
LHoul dbite par Gallon et p-ir
Barriques des Vins di Hordeau ?
Rouge et Blanc.
w! .m* Vimnfnl dir(,rU,mo BARSC et sont parant mr
tus de raisins nom murons k prouver mr des CElinKI MTS ,
, nous tenons toujours li duvo^xon des CUenl '** **
; u,9 Amencan uonsuiata avis important ^nampayne et Vin Mouvspur nmim
htrt This .ppliea to ative and na- Le8, Per.ounes qui ont de. affaire. mnriJwi*. i ^ MUUXSeu*, priX
turalized citizen,, .nd .l.o to citi- "8^r avec I .ucce..:on de feu "*U4*Vres. (.OUSeroeS mOUta^d* i fin mm
T:J}1[0*a,?* J?.r!L^^A^M pos ais s. premier chiix.
uuHses.ious
uieir
ten
,"'* J.^uary 2U h, 1923.
Mariage
**k*?% dU ,S,erf-9 ^ TurgeaT^
P'cGhos N ,v,e MoQS'cur Luuo.
**^leuis compUmenti. S
of the United States. de PttU H0Qt avisos qu'aucun roule
Meutjfying documenta mu.i b. meDt Dt! Peat tre Lit .ans l'.uton
ub.nited and eacn applicnt for ""onde Moneieut Emmanuel Cbir
t. gutratioo (nnat be accompanied le8 aoussign, matre, en qualit d
uiusi v,- accupa..,,.] e luiiiit, d fl l j) il 1* || ) J (I i I ^ jj ; !^|* I j b 1 I '" 11 d'o
for parpose. of.dentihjsiiou by an 'oux-de8 dfo8 factions de Mad. ^I^al^ A # V. Jl; I O Cl 3. IfO
Aroorican Ctireo wbj h. kuowa P16 ^^"ianuei Charleet. ne Lucie Donne avis sa cenhMp an. mirl^.. ^ t
the applic-nt for r Uaet a ycr. Ci- *-qJ* aeui9 hritire dudecuu raulsomi anii I\wH "ismdeciDi et au publie c.u'elle

ti/.en. already rtfitbr.d bare a.e * tlBMOMlCBARuatS bioloa.fiiu.i^WS* d Urologie en un Ubcr.OUfi
rtmioded ibaithey muat re-regiater lit ItLPrriftnvut* U R*1"!"* s0us * Directicn du
SK'pioJ^A^i!? vi?^^?K M-nc ,*' *'~! el f. Sjourn
oa ci. .1 iffdB"Sa ^i^a^lS n^M uD^^tSl,QUNer,,,CUS "?* de 7 h*, du malin 6
tntive. Ha.pu, Unu.au, Mulort Kicot Moi-e "'*
V.aid et iou les autre parmi et ail.es,' ,e,ucr '
BELLE POITRINE -
tbe atjiuoon hour. frum 2 to 4 F"
M, Ws< kday. excep Sa urdaya.
UJanuary^j lvJi3
yau-HObcHT DUULEY LONGYLAU
i__.^. American Vict.-Lor.sui
le
< Ses mois par lai
PILULES ORIENTALES
1" OTtas qnl dreloppmit, r.thr-
mliMnt, ncoaitltoent l.- ad
aot la* mUUm umsoim dM
epanln I aenneot o but* a
rclrox bonpolnl.
ceit les BBH tant at la Capitale que de la Pro
vinie, I hcole Normale de demoiselle. I Bcola
annexe de l'Kcole iNormale, Ihcole Beiiour L*
MM, '* Uitg, le lieres de linsiructioa U.i-
litnne, le .Situn de Itxieinat Je iu Kose de
mu, ic Unis i-trtina et le Bureau du "01
t 6:e de L-ouanes becuon du Upi du Com.uir
c^qui kui ont donne de terao gnage Jatvm
ja.hu a 1 oweasion de la uoutle p^ric dou.ouftu
----iU po.r U uiU,
I. H*Tlt St!- 4.'. I 11 l'letl|llaT,*llUj
tl ta
raMlVrh*rtfl
ikaaihanBMlaa
L Sc-cr/ aire de I Absocialion des
Aociei.oet! E'ves de S.e Kjse rap-
pel d aux meibbrs acnii an cnm
Km p ne.o.nr s : iStf, sa ts75rfla^fts
vie que la cout6rer.ee anouellfl de- t* ,4"u uo'etieit de Jean i.oui Imom T
vra avoir lieu le dimanche J21 du '^.l* leur a,,ea'0D '7*9 janvier couraoi
COUiaut i h 1| 1 JJ les P"ent de f,0,a a 'ur frotonde g at.-
tfOCiOS Je.L LOUIS, ion-u-P.ince, le 15 Janvier /oj.
------ s uf pour
Wass-rmaiiti ei i, cousu te Oie SrrHora
J_nt reues que le uijirdi d, chaque seinainr.
lu Kes d'urioes ei6'jc Has.nq-,
Hacuoa de Wasoarminn
HHcmjh ^ l'i ioulei,
UiUIAi Ju Dge du pus
t.aaun Jes M.ftree fclet,
faamen ce crachat
^Iburrino ractior
Lons:an'e Us Scrto'lr.

.. *


Ei_ MATIN
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Pour rester en benne
sant prenez chaque
soir un comprfm de
JVBOL
c< ne mll'H ruent PB, "i
lint chaque soir quelqutt .ompnm-. o
Jubcl. rrr.drt k leur ln-stin |>ar#l par
I itiut des drofuiM el .;< i iivrmruii. ci
usuelle ri M v.up'*'f. s'il avaient fil
k r service ! ptftsoufce * la ro.^iioi'ion
li.u simal il l'.inirabicmrnl r*aii-r par
le Jubol. P*' ''ire l'histoire du riysifre
lunipicran 'Ile ion aciir moins n Miir-M
iliiisirc* Km revaurhe. rhumanllf oi d-
nombre moins le souffririr--* rln'it le^ no-
tmrairrs. ami.: que les malade, ir n n
a tnutt les fpoqjo. les inronarlenta arli
tans
D' BlttUONO.
de 11 Farulte de Mdecine
de Montpellier.
lEMORROlDES-
JUBOLITOIRES : Sl/ppoaifotrei nnti-
hmorragiques, calmant, dronget-
tlonnant
JUfiOLlTAM Pommade contre le
A^morrolde. externe
-
r---------1-----------------------------
Pharmacie VV. Buch
Le seul prservatif du bois ea'. le
Garbolmum Avenana
Re:onu du>uis p>n d.40 ans connue le plus e.Bcacj.
L CarbiMnum Avenanm
S rt priver !e bois luve el sius terre con e h /oarrilure
d^natouEs ses iormes, \* lUueoces du cl-mat et la dcitmcuoi
TASJSuTtf supprimer le champignon Jes maisons et da
cber les murs humides* _a._..<
4 imprgner les Voiles, codages, toiles > Blnts (.e pchiv
Le produit est un dsinfectant de premier ordre suprirae.et chass-
U eraSoe des curie, de chevaux ainsi que d poulaillers. Il
aussi un destracteur sans pareil des panai es et des autres ver
miner
Jubol, rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Juboliss
EXTRAITS BILI.MH'lS du docteur
Monyet Hegitlantent le fonction
du fov.
:_2rz *s . : j^ixi : 'tut
rcnw
Viillan A H j j il 1 ra ? g3 i6fiUT, 172-J rt i3 li Muasin Je l'E at
H. SYLVER
bans le bat de plaira m nombreux clients, leur offre lea article
lu m.nts de'o jIp fracheur et de toute beaut des prix exceptiooaels
m, r la gi ii .t.- .MiisHi- fcur les i r x rie ispi:
Cli.viot non Ct pouces or 1 l>0 Chapeaux velours tuprfor pnnr
Voi e blanc 1 hommes Or 4 & &
O '.'.ndie couleur brod 45 Chanpani de laine d Italie
Bu Lan', jaune et noir ang aup 9 50 de toutes quali'a
Peicale blanc aup 7 Crpe mtore brod la roa-
Toile voile pour pe'it voiliers (J 10
Rt-leau mousseline angl.is Urg
*Vj PX2 1,2 Ydsde long 10
MoueBeline Baisse de 90 3 50 Cnfirnir anglais aup
Baam blai c ar l double larg 0 !'< Diagonal noir extra
Bdinanrg b double largeur Opalra Beach angl gris forc
S^rge bleu anglais 4 70 &
D ll fi' anglais blanc
0 70 Dnll banc union anglais
0 40 Drill coton blanc anglais
031 D iil Toisor sup-
080 Duck ti: blanc anglais
1 Alpaga noir suprieur
o60 K-

Globules Rebaud l
.'.aultsts mcrvBlloux. lurprwant rotoe
Jr, i.. tv'.-lihnw ,air..r.#.58'BO. niMirbU-
|A.. Ji-Pt^SiEU. tj. Tua Ja kUrlyr. Pli. 0
chine de toute beaut lacoe
Has o;e suprieur douzaine
repon fleurs couleur 1 aune
7
0 01
Tu. >~or do soie po r chemise
hum ne et robe
O bardine blanc barres
Oftandi couleur
Eohenne m.- I.
Ci-', e 8Rglai& g l
L'. c anglais p I
4& 450
550
2 50
5
140
0/5
050
0 41
0 75
241
uit|/c angiaio \) l \i 'M rv - ivi |uuf au^ii
Cotou S draps nngl 8'J o or l'aa 0 i k ki bl ne sop
Toile drap (Il ar^lms 2 50 Z->phir barres
0 53
0 35 & 0 40
Z-mhir barres soie pour
Toile matelas grand larg np 0 40 chemises et robes 0 60
lieu.des brodes suisse par Bas demi soie do ./.aine 5 00
boite et dtail Bs jjurs suprieur 4 00
Broderies pour robe 2 Bas txercnes pu p. 2 80
Pe gnes de toutes les qualits Chaussettes enfant 1 80&2
et grandeurs etc e'c Chemis tr'cct manches courtes 8
igandi sirisse brod 1 aune 1 50 Toile '< voile pr g-ards voiliers 0 70
La liste serait trop long le s'il nous fallait i umrer tojs lei articles
que nous hvons en magasin, c est pourquoi nous vois invitons, avsnt
daller ailleurs pour rot emplettes de fi i d'annes passer la Mnisoo
H SILVEBA, rai nulle part vin ne trouverez des articles d'aussi
benne qua.M a des p.ix il u'du.ta
Cikieii O. 1i. eu barils
de 400 ibs
VIENT D'AHBIVER
En vente chez
1. Prcetemann-AGGERUOLSi
hue du Quai
,------------------------------------------------------------------
QwC l'illo^* nh a,lais pour
OtlL^ tlUC. CaCtr^ bon prix &
ijl|lli: u |il|tc deux mft uiau poar
DUCS IU^?> Coton el graio de
coton a 20|2H ce ts p;ir ?ac.
Spcialit ;
S & 4 fi l/illp^ de d ix' a^ main la
aCS Wlll\^3 v^8 s.iij in irju' pour
Cacao .25 ceniiuies p r se.
En vente ffcti
L,. PHEETZiHNN AGQERHOLM
f
a
La maison
Lope Rivera
A le plaisir de portera la connaissait da ses nombreux clients
tant Ma Capitale qu'en Province, qu'el'e vie al de recevoir pourlj.
ttes de fin d'a.jiie.un assortiment complet de BDubons Iran3i8,de
de Boissons i de Provisions alimena.rss de oulis sortes et de
premire fraichejr, n ,
BOMBONS ; Jolie* B > tes de 5, de 2. et 1 Lwres D.ges eo pa iti
suhets ts ienauU. x\ugaen boites et pa-morceaux de Met
lltS par btons Ptts id t ui s et Uncolitt
b)iie; d'une
Je /l4 Livre, Ch .oolat2 pa.
eu boites de i|1 11 /res- Ptes Aaasui* mou ejs en
hvie et dj ta livre. Boaba is glacs, rondant^ e c
BOISSONS V ns rou?' A: blan (Birton et buejlier Bydeaui
juaiit sjpneure, Whi k I Haig et 11 n (Djbjnu t.Ualaga.Pippex
mmtCh*ieuxdeTarr goue, eiid.ciine;, ec
PKOVlSlO-XS Attti NT AIRES- Conserve, de mutes urtes.
Saucissons Lyoo.Jambons.At tladelles.Fiomaga gruyre.pila grasse,
Jede Maure par liv.e, l|2tl H4 lires etc. ^
Venai, visiter la Maison Lops
liivera et vous sortirez satis
m,
"NrVofiite"
No Mrfa reHemtileiii nu
treillis COIIIp :i|ue >ie ils tl-
gr.i;> ilquCt C'iiniii l.iles el
KOlatril par II..C :inlie du
c-rveauque l'on pprlla i fB
Irrs ceivcu h> Ji-IckI
filament Iitvuji i ivoiin ul
dans tout** l#i 'i i B "-
traveu le corps. AuM lui'*
tn..| s 'i'i MDlra nr' ">
ont p >'a .r fuui lih
coutlniielte ml 'ir- la notinv
Iule aill ni '''e
ront fuit i -Mirv \'.i e^
on*- I -s act*l -* u* i l'ut i
b,;..-. lit i ciiim d'ilV -.i:i.niil
de II M d- i :i i- --u
i .r ii leur 1 IliprW
d .le il'eini'M'i la nom ri.lun
nctbs.'iie cl e ucrfn d ni
lit ut .: .i.- m
C'est .'! i'- P" ,r '
v >ns fait s"' ." r. VOIM
devenez irru Wi vis wuffrrf
de ncvi.it;>' t r |p<4 ri
abattu. IVin iei ilat dr
choses il u'v i n"' '" *-''lf
Ta* M '.- o/ c.
l'ai ci* l|u e iii m.
I nllMlH p 'l|I '"- '
'A |i i-.iriiis a::.'.,'.- I ." lii* J'>
mal, ci- mu i -...... ' *
u-, WIN uvfllf I ......'
revivifie le iy>tui* ir
tout en 1er. I ->" n 'A '"
e.irnis pool 'a N.- ~i i
Ces inervei'.iem. Pl'i* Jf
10.000 in.lciin- le r*K*Mi
dsut.
AihHtM li.iil-ill- H *Vrar
iUi..ii'(1*li H -**i. | nui*., ! Plidrin*' -. *!'
OUI"H A <
Wlni.ii . ". N.JH.VI..M.
Kn;Vente chez
FR\Ncia Martin
Au^prix de 2 dollars gracas boa*
taille et 1 dollar 1(2 bouteilles.
Rue da Magsia de vttateo doc
Uaioa, ^Qtace, fort au l'nnc*
Conservez Vos Forces en Surveillant Voire Sant-
Ceils lettre vous dira comment
Chicago, Illinois, U. S. A."J'ai pris Lyd'u E. PbiUai r
Composition Vgtale pour des drangements de Pbvah
Tous les docteurs consultes m'ont dit la mme chosc-t.iites
vous oprer. J'ai commi :. ptf avoir des douleurs dans
le cot gauche, ensuite il m'a sembl les avoir dans les
deux cots. Je travaille chez un tailleur et ayant une
petite fille soutenir je ne dsirai pas me risquer. J'ai
demand S nies amis et une m'a dit: prenez la Compns;tirn
Vgtale de I.ydia E Pinkham. J'ai suivi ce conseil et je
me suis sentie mieux tout de suite; je puis maintenant
travailler ma snnttant revenue. Je recommande tous votre
Composition Vgtale et votre Lavage Sanitaire."Mrs.
Mary Enrico, 459 N. Carpenter St., Chicago, 111..U. S. A.
Cette ltttre n'en eit qu'une parmi un gran.l-nombre rr-a
chaque annes et provenant da femmea, jeunes et vieilles, de
toute occupation. Cea lettres tmoignent des vertuea de la
CompoaiUon Vgtale de Lydia E. Pinkham.
Cette composition vgtale m- conUent pas de narcotique,
ou de drogues nuisibles et peut tre prise par toute femme
ans aucune crainte. Votre gagne pain dpend ans douta HV
Totre sant. Essayes donc la
Composition^getaa
de Lyda E. Rnkkam
- -o. in~-------- *
CCI
H
ly-MA I. WMKHAH msuiCin CO. tVK.SAH. U..A.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM