<%BANNER%>







PAGE 1

L£ MATIN Pat Gable Nouvelles trangres Sa ne lions contre Auant bier matin dts perquisitions domiciliaires ont itt fattfs chez Mr hli bois fils. Voici a a sujet ce que dit no tre cnfrire Le Temps : La police chez NrJoiibris Fils MThamas Lerebours est arrt Nous tvons reu ce m tin la visite if Mr [o'ibois Fils qui nous a in form des faits suivans : Hier, vers ooz* h ures et demie do 1 S! i* 0 !" "" 1 f !"!" 0 "' *' mitn WJH Beauvoir, .ssist da Ml i M m 1 Le coloni P oossoa de fi • ^ e c^, saire da 1 •" |r "f'" Vi,io e f l Gouvernement, et un ofcier tmri a arrive Memel pour y prendre le r.T_ i" .. Al a .;,„. *,* mel nne m'ssion extraordinaire pour y 'ablir nu gouvernement provisti k 4llem9(in6 re ineralie sous l'autorit dis Iran ais, ang'ais et italiens Le conseil fe PARIb 16 Les gouvernements ra galement des reprsentations la franais• italien! n comme sanction contre le man tre le eoaverrement provisoire 'a curr<;ntde 1 Allemagne peur la i v aiscn ces bo s suivant la dcil o de la cm m ssiofl des purations du arriv i Memel pour y prejurej .e de |a G eodarmelie cnt 0Der 36 Dcembre. Le gouvt.nement fran commandement des forces allies qui UQe desc D e de police danf „ mti a.s a commenc M poli ique de r |r| vetont Memel sur les navires son de ^ rae T m re Mr j 0 ii qciutioa dans la Rhur, cinq mille de guerre. b . |M M bord de mer ea huit cent lonnes de ctke et 6oo ton apprenant cela, reg^go^sa maison, ns de charbon ailemandsqui avaient |)8aCCl>rd ftinricau II loi fut fait part qu'il avait t t charges sur wagons ont t mi4 „„.. dnonc la police, comme partiel b esen route pour tre distribues g et ailJjlaiS nt an complot contre la vie da p, mi Us allis les ingniants Iran WASHINGTON—La commission Cbet de l'Etat, qu'il avait d.os iis de la Rhur o. t sim h l mert don sion amef j cilne de :0 nsolidation des la Panama Une une lettre adresse n dessus pour le chaibon rtqui oc tt s d e guerre et la mission finan au Dr Bobo Kiogston lui deman sitionn, irais les r.usneco tien c j re anglaise es-tinn-nt que les Lgo daot de presser lexp/dt-on dune ntu pas la p.omesse de payer ration! concernant la dette brrtanni bombe, et qu'il avait vov R ; d nai que ne peuvent plus progresser et n che dernier a biint Mire, i 'a bo a 100 00 L. SOltfilS frn Cssiteat le re our Loadres de la be doit tre dbarque II mssioi b.it-anqic qui conlteu Mr Jchbois ma avoir aucune cou ttlS lltins ll leUll* avec le gouvetnem:nt< naissance de ce comp o si ce n'est DUbbELDORF — Oaaannoic La comm s o.i et la miss oi se qu'une d zune de p:isonnes sojt ve ctbc.ttitmeLt que ic puu des opra ruuuoat eoore demain et les a a nus chez lui ces jours derniets lui tious militants peur l'occupation de Riais quitteront N;w Yoik samedi, parler de l'existuce d'une conspira li fj lee de la Rhur tel qu'il a t La reprise de ngociations dpendra ion dans le Nord, mais qa il les a AUTOMOBILISTES \ Plus le kilomtre sont pareju us dans les les B'itanuiqoes en se servant de La Gazoline Shell Que de nVniuofte quelle marque d'Essence. C'est aimi que les mcaniciens ont insisl pour avoir de la SHELL piur les avions pour : 1 LA TRAVERSE DE L'ATLAMTIQ'F A TRAVERSE DANGLERRB FN UST'Al F. i LA TRAVERSES DE I.'AFRIQUB la Prpaie oar e Maichal Eo.h et ex CU p-r le gnral Dgoutte, avait lie con pl cm nt lempu Les tioupes hariisea dans la Khur se monten. ebV'.on too.ouo hommes et le. au tor tts miliiai.es sooi p es oc.u dits puits de r.ha%1U mine dan. protger M tpsris l fais pii LAUS.\NNc-M Boa ptrd, le d lgue (ruei, est parti pour Paris u u'ie dtmain. pour proicger la ac .ompag£, d'un expsrt fianai et miss on ccuomique frai aiie qui a anglais *fia de d scuier avec les mem tntieins d exploiter les mits avec b r;S uu gouveroemect les p oblm s Jti ctviieis allemands. noanciers qui coofrontem les alors du gouvernement b unnique chasses de chez lui, croyaut plutl on pige de la police ; il dclara n'avoir jamais dpo ae lettre l'adosse du D Bobj la Panama Li ne, et qu'il a voy g i Saint M*r dacs le but d acheter I imp-imene de Mr Louis Laurat, ci dvant 1re Exubrance, de t'ias ructioo Chie.ttn ne. A'ois, on touilla sa maison, o i I ,. j parcourut ses let.res et papiers, et la "'Les .miits ce la zone d'eccupa gus e ceYi ocrneTa paix avec P' ice ne 31 ?'" que de; lettres d; TILQ paitani ue Wsstl coLtl-enl \ A Turque 11 n sera pas d* jetour Mr Muc ^uvm. de S: Marc, relatiH.n, L ppe, point le plus Mp'teuirio a Lausanne ivant samedi, ce qui fan ve !. l acn4t de lia'P." !" e TU oc.up par les troupe:, tuaco be ^u,. i es prmcipa es questions 6o*n Eot c teups. M Ineotcas Le • R es la fcoe suu la Li^kc vers le> c , res lesteront en suspens La dle D00rs tut %  ** %  et lte; |g a juso" i Uortsen partie occupe par ga ,i on turq.e I a pas cach son au c ra avoir cnl ea e,,e '' U ltt ,ie a u les belges qui tout jou.nou av.c les Xl4l pro ^s de rense gutrneats Dr Bobo cl l av0,r reume a M f |o Inaaii dansceue Til.e Lesf arais pe;> simi tes donnes par les anglais bols P our etre dpose cornu aitnt la Lippe jusqu' Lusur j c progrs de la confrence. I's nen, externe limite nord e t.la ligae oat eipiim le dsir d tre m s au flchit veis le sud en demi cercle au ccuractues r.isons qui sont la cause tour dt Uor mund, Herdecke ei Wit d u pessimisme dacs les milieux b i ters emoi e vers SiamueM iusqu. tar niques* HsitiugM, ei passant pies de Uaimcr Un angla s a iclsri que la d et Eibt.Uld itjomt ia lte de pojt ga ion anglaise BSfait reu sucu .e de Du stldoif i Wulfra.h. information permettant d: cioire aux Le gnrai Dgote a publi un Turcs d'ainver i uu arrangement s* oidre du jour pour remeicier les ar tisfaisaU concernant les privilges mes frar-aises et belges poui la ma judiciaires ou garanties pour l?s >ran niie dmuable de iexcut.on les opiatioD'* L a averti les allema de ne pas rpter lesdraonslrauous t ion dis dtails du plan rela'if i 4e Boch paict que les reprsa.iles s lichance des m norits entre la Tur quie et la Gice. To is toi mcaniciens qui ont essay SMUoir r onnu es qaa'i* : 1 Plus de h'omtres ptr qallw Enwa*sem nt des c y Hndei rduit v* inimum bureaux de la Panama Line. Mr lolibois nia le (ait et Mr Tho mas Lerebours fut conduit eu pnsou tandis qu un p o.s vetbal tait dres se, dclarent qu il n a t t-ou/ au cune pleuve q je M r loi bo s soit im pi que dans un comjiot oatie la vie du Chef de l'Eut— ou dans au :un autre complot. 2* au 3 • B ? tu onp pfus de force et de vU i v sse en monte Si vous ne connaissez pas encore la SHELL, essayez la, vous en scez salisfails: — l n vente au dtail D ins (oui In G-iraqe* et principalement chez '• Station ie G zoliaa de Peu'-Fo ir; Johm H WODLLEY, Ri* Oli es DastoachesA. C DSETJdN, GrranlBae e a face Station Centrale des Pompiers En gros che* \ Roberts, Dutlon & Co Agents Gnraux pou Hit 1 ] I.I n lvres" Rcme a t-it une nuveiluie ?up es du BDiDietrc des stlirej targes pour dcmaodei que lediguiii li u L c^miuissioo uneial.ee ea Ku nauie soit iev au i o te de hau* ommis:aiie italua sur le rlbin. Contre rEoiiyralioD La Secrtairerie d'itatde Vlntneuff rappelle au public et aux intress i" geis rsidant ea Turquie. La runion r /ln/ia/i/u. W^, rr • r -^ „ < *t\c\ nds du matin a t consacre a llabor* " liUeSUOIl ae SQUaVlS i H date du 18 OCtOW lv* l'Emigration paru i • %  inuns dans Nous reviendrons sur la question. (.rants. tf'ROMF— Des nouvelle*, venues i'e Londres disant que 1 Italie avait c-f; tert une mdiation eu re la France tt I Allemsgne ont ' d-lare"es sans fotdunt.nl dans les milieux auton ses. IIP A RIS— La commi's on de alfai lib tisi f,ties de la chaxbr; a idopi or rsrporl lavm.-be i la ratilration di l'pco'd la P*ci6que soumis hier psi M Rayna'di.' l i a sous commission spciale La corrrii s.ion a d i Je de recomrrwrder es mmerserves que cellrs tait •• u lee smricaiu au sujtt dt 1 intervint on militari l!SR i I&ll IAR1SLe ronseil d s amb.ssa deuis allis a dcid d'envoyer i Me Conseil l'Eut La Commission du budgt du Contcil d'tut jt lornie de MM. lilie, Pierre Loui, Lh ris-on, ValL-rune, Prie, Danache, Franois dj Stles lit sont so.tis ench-nts d.I ornanisation de cet eta10 | dpo tolique drgie pir le d\ou ptre S 0Q rDJOrt 8QQU9I HU CoOgri biusement. Tout le peisonnei tiii pie>eni; Le Mahot et aj-pc.ce I tor ner J.'s prires hatiens. Lbcoiea, actuellement, treirs ek'-ves Deu d entre eux ont commapec det tudes de th ologies Nous souraetiooi l'ide J oui de droit. 1. crac jour, Mr le ministre de Hunce et M ue Afcd ont aussi visite cet intressant tablissement : s. Ile des nulades lal-oraioires, cic soi.t b.en tenus. L).s comp immts ont t adresss au L)r Silo.non et au txv. l're Jean. • • — LA li nce A dcide d'tablir des liens de > benne amiti a^ec touiee les œuvres humanitaires qu sont ilei sœurs, b l visitera incessamment les Mltci uiuvres sirui'anis. Ce sont d'heuieuse innovation! • — Une Kte est en p eparation pour le dbut de Fviiei 1 un Cil Japonais cl au'rts aiiraclions le lout orfyaiM V*' 1 cornue liiiticn de l'aVllian ce liar.jiscau protii de ses oeuvres humanitaires. La lte aura heu au milieu d une grande cour citiourc cl arbre. Ce se. a BUininqut.| Conme coro'lai e de ce fondamental, le Conseil prop ilf flPtlhlf galement .1 %  faire des* CeplUl y*'* w V ratios le base sur lequetle porter l'effort de la conatru 100 toutes les classes de nevire* combat, de raair le flotte au moins une foie par au pour priode d au rnjin* trois mois maiots.ilr un personael oevig activit dios des liraites confor eue c ratios tablies par le U des h n'ta 10 n uiVihs. Le rapport d** Une politique navale giorale.com portant une flo te qui ne le cde en rien celle d'aucune eu're nation et qui doi/a reatar dans les clausas ti trait dis li nita ioas navale-, a t expose Ie3d:emb'e par M. Deaby mi listre da U marine, dans et ut AU SEMIN VIRE Nous apprenons avec p'aisir que les lves de St Martial se proposent de nous oftrir une iotressaute scire rcrative, le 10 Fvrier. Raisnancts. Mr & Mme Richard Constant to^t pirt i leurs amis de la n i s.itee de l.ur lil. RoBi.nr. — Mr 4 Mme Franois A DefS >on nous aonon'ent la naissance de leur 6l| ROLAND. — Mr & Mme Emm. Trouillot loa part de U naiiuacc de leur fili BNOCH. L9 m outra a dc'ar qae. qui que les eus encea navales acUiellee soient delLidn'e tn croisaurii rapi des, sooe marins da haute mer eng'09 arooautiques, il ue fere pas de proposttiou immdiate de crdita additionnels en raiBon de l'tat des fi jsocee nationales II e ddoi comme euit la politique du conseil go rai et de U rnr ne ; < La marine des Btats-Uuis doit tre maintenue uaetat d. puissaoca suffisant pour soutenir leur pjiit que, leur COJImercu et garder leurs possessi ns cou inealaii et d outre-mer. Dpart da Gnral J. H. Hu$sel\ Hier, vers heures de l'eprsi di, U Gnral Buesell, Haut Co niissa-re des CtetaUnis ei Madi Rusaell se sont embarqus d ua remoqueur amenciiu, natioa des Ktats Unis Dans I tproi-midu, le Gsotel Jj sell avait rend a visite tic \f r^m dent de 1 Rpublique visite <\*\



PAGE 1

LE MlN lai fat rendue rme demi heure sors i Les bonnenrs ont t rerdus MI Reprsentant du Piiident Herdirg 3 ci fut itlo par une Mlve psrtln a Fort Nstto:• *'. et accomnivi^ josqu su wbsif, d'un corps de ma riDtB isorqoe en tte et d'ao data cneœent de la Gendarmerie. f Le Purgatif idas c'est 'a Pilule du D r D ehaut i If7, Rue du FautcurgSa'iit-De.ilt Paru La Banque Koyale du Canada Rsultat des Oprations (te la Banque pour l'Exercice coul le 30 Novembre mt Facile prendre, Ne nci'Silanl aui-iin prparait!, •Ile ne provoque jamais de lfot Supprimant la dlfcte, •Ile ne dbilite pas le malade. NVxlHPBiit P as de f'* 1 1 1 ( nambre, •Ile ne cause aucune perte II temps. Fins Mtlvtmu \ nles similaire*. elle e*t, par consc|u.-n(, moins chre DOSE : PMWATiVE, i a s pi'uie LAXATIVE, I pilul*. Dalaoee aa compte de profi t cl fer es. le 3o Noveu bre 192l Profit' da Penne, deu..juoi. taite des fiais d'admiDidiiatiuii t pi aavoir pourvu pour lia iLlita M ci us sur le* d t ta et poui Ida de te* mai vaiaea et douteuse.et IBOUIB d'iotii sur les effets non chus, P.Or 9)5044 98 % sj • | BOCI ty trjt •'• .u psi Bi.lt. t du 1K mmi. i. ;ot •'!< a %  Cour ues En-. (JDI „I a ..a cours trangers ACTIF la 3 £3K 'I I' U635 419 APPHGPRIK COMMF SUIT Dividendes Nos 1.8. uu. ij, tt 141, soi 14ux de 12 o,o par anne R. 2 4*J 60) 00 Boni ai x sctioLoairea de 2 ojo payable le 1er Dcemb.e 19^2 Vers au Fonds de Pension Appropriation pour les immeublas de la Barque Rserve peur les tpx s fdn les y corxpns la taxe de gurie sur U circulation des billets de Banque. Balauce repor.e de p.oiits et pertes 1U0 000 co 4COOOO00 500 000 00 I 0 75)4 IV Un don 1 Universit de Bruxelles La Commiss-on amricaine de eeH S HOLT, Won L P T.ASE G E Nb.LL Prsident Direrleur-firaal lierait (iierai imnucuii •juin inni ii P .• %  L'Assemble Gnrale Annuelle dea actlonnsirea aura lieu an Stfe coursa la Belgique va employer le So'ial de la Banque Mo ural, le jeadli.l/ Janvi r pro.hain ouza bref reliquat des fonda dont elle diapo dl ustin. aait poor ses œuvres de guerre la construction de quatre immeubles, devant couler 14 millions de francs. qaelle oftre* l'Univeisit de Bruxelles. Les repsentaott de 1 Universit se eon* rendus I NewiYok et ont signe avec la Go m mission un accord comportant screptatiou du don. Un immeuble seiaa'fec l'admit latratton et A la bibliotbque, Montral, le 19 Dcembre /922 BILAN GENERAL 30 Novembre 192*2 PASSIF EtNVERSLK PUBLICDat qui ne portent pas intrt Dpota qui porent intrt.y compris iMit 'i accumul joequ la date du bilan D p aux ri'ivea :entiales d or bille'a d autres banques ChAqucn pnr d'au'res banques BJ*ci s u a par d autres bloque au C.uada Balances dues par des banques et d:a co-respondar's de b nqoes d ailbuis qu au Canada. Garai t'es du gouvernement fYd ^ral et du gouvernera*! t p.cvincifcl.ne dppssBi t pas la vslrur mercb'nde Gatao les muuicipbUs c-inriiennes eV t garanties ptbi ques bri arniques, trangres et colooialeB.sut-ea qua des gstau dienrei, ne d> M/M au t"aaiit par la vgitur ra.rchacde tciv .JI4 1 obligat'ona d->s chemins de fe-obliga'iori et adiore.os dpassant psa lu valeur m.rch i de P.ir a d mai.de au Canado>iur obi gcton, dtbimt-.iei et scions P ia J. u: n le et pi'.s i courte cUeanee (LU dpassant |>m tuute iuuia ) auicuie qu'au Canada 16 05-2 57312 20 3* o4o 25 3o y:>\ j 8 7i P.~Ty7yI7ii 8 ooo o >o oo 2 718 277 05 90578 049 11 2 13J 37 7 893 715 57 22 060 221 85 7 901 927 97 13 tN 061 C(i 14 1 5 200 32 :>3 874 BU fil r. 91 408 t78 H2 27 595 882 2.9 --%  ,--, TOTAL DES DEPOTS un autre une salit de OclamailOU, Billets de la Banque en ciiculation at ieadeoz dernnrs dea doitoira B-ances dues au gouvernemenfdral d tudiants, l'un pour les hommes, Balances diea aux autrea b nquea au lau'ie poor les femmes. Canada Detiec de Guerre Balances dues aux banqoea *t aux Noua empruntoua t nn de nos correspondant* de banques dana le coLfirts de Cb ci go ceto formule Hoyaune-Uoia et dana les pays pleine de argeeae.'c Une cette de raoKera. gaarie est videmment une olu.se ennuyeuse, mua eu cta troibls, il ea tout de mme agibble de poasdtr, au moins ui e ebose permanei te et qui ne (barge paB Un Chantre bien pay Uautu rtcbtau *Jb*A) uollars par Capital vers repiceetitatioo au>ltt(opoiitan OpeFonda de iiserve ra A i Opra de Chicago, Lucien Ba'ance de piofii Muia'.o.e recevait uu cacbfct da "i t.ou dollar a. n .. .... En conce .. GalliGarci, Caruso, f? ,v, PD ^ e \? on rc!6 ^s. Ms-uo mai koLt reu paiioa dc I 0lv,decde No •umu.es beaucoup plus loites, gc^S ce ces pour^eoUgt sur ia lecette „ 8 Jz a CnH, i. <.„>„ n „.i u.,„. _• uum de o|0, payable le ier dt'cem7 870 79 11 505 855 84 Billeta payer Acceptation de Uttres de crdif ENVLKS LES ACTIONNAIRES reporte 141 ( au taux de 12 o|0 payable le 1er d^cem2O.40O.o00 00 1 ne 7 514 47 Autres pi s courants et escomptes au canada (moins la .dduction de l'intrt > Alun s pi scouranU et escompte ailleurs qu'au Canada ( moins 1a d-dictiou de l'iniettj Crances en houffrance (estimation pour la perte prvue; 372 003 961 U 2004t*J85a i^mer.bUs aultea qui les buteaux 17 461 750 61 de la Banque Immeubles de la Barque au plus haut prix de revient mo us les sommes dduire. Engagements des clients sur lettres de crdit, psr con re Dpt entre les mains du Ministre 11 64979603 pour les objet* du foLds de cucu3 574 637 4 ) lsion. 5 326 gg 99 Autre actif non compris daus ce 436 520 2t7 o7 ^ ce & %  **•* %  20 400 LO 00 1. 216 048 331 M P 151200 687 95 9*232 04158 444 747 44 VISA DiS VIR1FICAIEURS 24-937 47697 1 521 923 84 i m 84817 t 3a6 228 99 1 OSC ooo oo 306 (.62 41 P. 47wa6i vfje.ti En tu Maiico m~a L lla^ui,., La lUeU o fie paye \UX„l lU.IXUUollalS psr u j lesti.ut O Mais I on u avait jamais appria ap> pus qj'un ebantre u'egltae reut dts eachvis comparables a ceux-ui. Voici que i ou noua annonce que le chautie sialne Joseph Hoseubiau vient de toucher 15.000 do lara pour chanter daus une ayragogue de lbiiadeip,lne durant le bre 1922 y.'21 407 514 17* 8 644 75 612 000 oo 401ooo oo Dernire Heure , rl our de t Atoiitmsui e. its dc.ni IOUIB de la c r %  < i i te.a |uiv du Nouvel Au Sans Fil du 17 Janvier Ltci uat tous tea i corda du mon. Londres — Le daily Prtts dit que ^vjoat e lit de et l oo (6ut dite qua Voi.adelels gouvernement de tierlm a dcid .^^________^ o.ucatioi. bit u paye. aezpuiter tous lee fianau h b.iant ** saB ^^^sae^im^mma Une originale lAUtmugne et d.tublir un tat de Une veina u*uae, qui dcda il y guerre uvec la trame AV8 a quelques mos a N w-Yo.k, avait Le T.mea afdrme que la situalaiaesa ortuu., ae meutaut a tioia tion uonumique de la Rbur eat Lc ^-"^ Je a Police de cette ville uinlious de dollars, diverses oaumauvaise et que la dtermination po te la connaissance ts intresTrs de chen et d euBtigotmeot. de l'Allanssgue est inbranlable, et ses qu'i partir de ce jour 18 janvier tes i.tveux e. Oicas dashent* que le peuplade plus eu plus mar> couract: aTSSf ! ^?? 1 1 • n i lue ****2 A *2? Œ ra "s Dipait-rceLt commence hL.. ? Q| de ttm l8 PWBftqoa PARIS. bsrali Batnhardt a eu U livraison des caites d'enrtetstreleur Un.e ot jouia.au paa de toutes une t b • rtchute, mais elle eat cul IStSJT^A^^SS^ ats tacultes mentaltb. aaa aa d.m a u r. lh >..u mcn •. P*'" ^e circuler, puquts NOUS. FAISONS KAPPOTT ;.U\ ACTIONNAIKES DK LA BAN'UUB ROYALE DU CANADA ; Q le dans notre opin on i. tifatrea transigeai p9r la Barque et que rous avons ex. mires, ne dplissant pas les p avoirs de la Banque Uue r.cus evons contrl 1 enc-ifs^ et que nous avm„ v 184 les valeurs de la Banque, le 3> Novembre 192 i A son sige Social, ainsi noi diverses d&'.s corf,) m m ma la section 51de la i oi d s Binqueg et quell a co reapoiidalao' aux ao'r4ea portes aux livrai de comptabilit. Pendait anne i tus avons ausBi contre lencaiste et viifl les valeurs dana les pilncipsll succursales del Banque Que l Bil o o-deaaua a t compar psr nous avec les livres du S se Social et avec les retours jer ifts dea succureales et que dsrg notre oui mon le Bilan dmontre un expos fidle et exact de l'at des affaira XI la banque, conformment aux miormatioas les meilleurs et aux explica WiiilaoLfV^ M ***** P" le. livre, r-e deu^HardlDg n'est SPtre o"of M tin ^l"S 8Vjn8 ob:eoa toutes lei Information! et tou ei les exil.es IroidiBsemeut, Le prsident garda l 0DH e P" 0 0 -'"g£41rH58 9t P 479 &£ 306 31 les oprations rxilttsires pour eupation de laRbor ont prie fis l'oc Moutrtai, Canada le 9 Dcembre 19i^ S ROGEB MITCHEI.L. 'i A. W. GHTH THOMSuN .A De alaiwkk Mncosll JAMES G RUSS, C.A Di PS. & Co Pcas & Sons vnflc. uurs A ieppui do ce te alflrmttioD, ils invoqutLt ath gou t aictnuiquaa. ie K no.e, le. auiomoOiiaa, ie mai. aoue BOurrca uu to.toii uj u dcrue mcn-, pour b tores permis ie circuler, pi. bfdclse et toutes auues voi kr.ct en sotmaaa tant pubii me eu de pi u sa f ..Oie. se. WASliilNtilONLbane K ocistions anua u cuuiiuiasious ue lpaisuoi.a aogla asa et auieutainea aot ues 'i ue pnves ; Buspenuuea lu.qu'a ce que les del a "~ ^ ue e ilc1 1 6 x pour se met .....,, guua augiau itoiveut de. oidrea "e en lgle pienlia lia ie IJ fevuer i, eu guioi, pour toutes tus inven da lejr gouveiu ment. i92j Passe ce d ai les contrevi tioa. n uvcii. -, .u disaii-ulr, ne t Artlb — Le touaail dea arxbstsa seront expdis i qui de d o t ; i JDl "."£ cou-piiqutr lex.scuce. ta deui aines a oecide d envoyer au j—ELe fait savoir de plus que ittSV Ut ? t ms *?* a nt SWS! uue "$£*. lr ora,Q ' le. heuies d'office sont de 8 h. am. aue a.oiait ltaoliosea vieilles et u re s Memai tlu dy 61BD.II un gou i t h i a cm nuaee., a habiMait a la mode de verueuieut mierallio proviaore^oue N R ,; ,„ ,... . i80e^ mei.au uue via us leuree. lautoii e de ta b rauca. Au^ietsira et "y ? • n ae car La Jtge a eie t a eiuui.e d ap liaiio. La consul tei da. iepie.au ,e aeQre g' r eoicnt, ni de perms de tatiuu au guuvaintment Liihuauien 'caler aux piopii aires ou>ux con de da l'iuvs.iun du docteurs des voitures en mauvaise (Oudit.on de circulation W. H. RUPIRTUS des Eniieprists Fu br.s don L. sont les p opi 'aues. ut ,. ., K j ;c ( en ..a u ..ci, ICVUKI Kn l'onsqueu c? l'so p?ut s'adres i92j Passe ce d ai les contrevenants "L* ,a; % %  No U8j '--lae 1 ct peu: lojt ce qui Mes s ieurs • ^ de Stoamsbfp ) mpan i Auduin frres FOREION SERVICE Vapeur $ dirigs par la ClyJe iu1orTrntl'p'Micquilsonlro'fl sbip Company Fontgn Ssrvum pou %  i V CJor Toussaint directeur compte dt. United S ans Sbtppma Board d'IIntc Dois.cviiie s liait a ce s^ivice. '/ %  ptend * tnuuie queiquts mois uue reb^on.aOte peisuLLa ausai .iiu.,ntui luvuu Uiuioiie tioua u-odeins. 1rs cependant relu DU^SELDORELe gnral D4 e qu il existai, eu Amrique, encuie queiquta moi uue Le et am r -Ha i* vtnaoi dea pot ta .1. hud eat at ei du a Port au Pr.nce vers la 6a janvier courant. I leparbaie mme j ur pour New To'k Vi, iea pOlladu^ord prenant f't et P'.sgers> Port auPiiiicc.le I6jsnvir 1013 IJEIIAK K/Hh Agent %  s d invalider le testament. goutte a annonc officiellement a,ua Eu veuie la L.brairie du matin Lne! de Police Prix : Tante eau tu ea aaricaioa ASTHME PAPIER traMfrtt*....*.... rsuaSMi. si. si-a^nai. p.n. PRUNEAU % %  M il •Smaa t—tm Htrmt0f. •



PAGE 1

LE MATIN Fr S \in 'ipfl "i' %  %  '!, %  -.r 'i |l ..r...-ri 1 *fum Jr.' < 1 4'' r • il ARYS *—*i# -'.W ***-U^f '+** — ***** Vaillant ftUtrod IntN f*n4rt#O7S0 Rjerhi Magasin de l'Etat 3, rue de IA Paix PARIS 11. SYLVEBA Dans le bot p'ira Ml nombn-rx cl">rts. Irur offre \s article lu mrti dp o t^ fmichfinr et le lOQ b >s iti des prix exceptionnels H igi lt gitrd* IIBQSM tor le> prix d*'lsVCI PI niot roit Ci pouces or 1 .">0 Chappa-i* vplours iuprpnr pour V Ye a b.suc 1 h.mmes Or4&5 O p r.die couleur b'Odi 46 CbftMtai de laine d Italie Br. ban' jance et noir ang aup 9 50 dp tontes qoa'i'H ' ictle blanc aup 1 Crepp rr.iore b'od la tD8 Tcle voile pour pe'it voi'iers t 4") chine d*> touie bleut IMN H dpmi raouplinrt angl-is lrq Haa o e suprieur domaine 4 P X 1 liS Yda de lorg 10 Crfpon fleura couleur 1 une Mouvaeline sjis c ac?l double larg B* iQ suer g b double lergeur Tufsor d soie pour cheiniae nom n* et robe G bardine blac barres O gaudi couleur Eolienn w I, Cipe anglais g I Cpe anglais p I 7 9 060 4& 450 5 50 3 50 Caflmir anglais aup 0 40 Dipgonal nnir extra 0 55 Palm Be(h ar.,1 gris force 2 50 Seige bien anglais 4 70 & 5 I) il! ti! anglaiB blanc 1 40 0 70 Drill blanc nnon anglais 0 75 0 40 Drill coton blanc anglaia 0 50 030 Drill Tuaaor aup0 40 0 35 D'Ck iil blanc nglaia 0 75 1 Alpaga noir suprieur ' o60 Kaki jaune anglais aup 0 50 Colon a draps ngl 80 o or l'an 0 90 k-ki bl ne sop 0 35 & 0 M) T ile diap (Il anglais 2 50 Zsptalr barres soie pour T'-ile mafias g and larg sop 0 40 chemisas et robes 0 00 Bjudes brodfea euinsa par Bas demi oie donzain.6 5 00 boi e et dtail Hua Ijora puperiecr 4 00 Boderi£8 pour robe 2 Pas rrerc ric pup. 280 IV g'es de toutec l^s quali a C haii, ett 3 pnfnrt ItO&l v >,;'>u ii i i %  t-'r *'c durais t>rf menthes ronr n w Oig-ndi aciPsbrod 1 au^e 1 50 Toll \ voilo nr g-euds voiliers 0 70 Li listd enit trop long ie s il noua fallait A o0B*>*r toj* le? iltiOlta S ue nous iivons en raaga-nn, cesr pourquoi DOQI VJ-IS lOVltOtl, avant aller ailleura pour \oiemplettes de fli d'anaai paatal la Maison H SILVERA, car nulle part vons ne trouverff dea articiea d'aussi b.nne qua.'i des pix si rduits Ciitseul O. K. en barils de 400 Ibs VIENT D'ARRIVER En vente chez L. Frutzmarr AGGELIHOLM Hue du Quai Sacs vides : Sais vides •• PILULES ORIENTALES le* Muie qui dveloppent, rtffrrmnwnt, m-onalitiMat Wt ieiiA • f'. • %  11 !• 1 %  .il MtHHt dM p*uln i-i ilonorat M bmU ai Kr*ci< m rmbonpoiat. Meafauntii pear la tuti. i;--*/r'-i otr'etnMDri(4iMfC4 u. i, HTXtftr , R ferlMjgPrfIrt A Port-i-Prlnc* Phnitii.iri* AlbrtlMl •l tele. bwnaw phi Pharmacie VV. Bucb Le seul prservatif du bois est le Carbolmum Avenariu* Reconnu depuis plus d 40 as comme le plus efficace. Le Carbolinum Avenariu* Sart t prserver le bois hors el sou terre contre h pourrilun dans toutes ses formes, les inilueaces du cl'mat et la destnicticn F A empchei et supprimer le champignon Je! maisons et i det %  cher les murs humide A imprgner les Voiles, cordages, toiles et filets de pcne. Le oroduit est un ds n'ectanfde premier ordre supnme.et chtstt la vermine des curies de chevaux ainsi que de poulailler. U QF | aussi un destructeur sans pareil de punaise el de autre ter minet La maison Laps Rivera A le plaisir de porter la connaissance de ses nombreux client tant la Capitale qu'en Province, qu'elle vienl de recevoir pour ta fles de fin d'anne un pssoiiumnt -omplet de Bonbons franais, 4 de Boissons ei de. Provis ons altrneu a.re de toutes sortes et de p.vtni-e fracheur, BU.\B0\S ; Jolies Boites de 5, de 2 et l Livres, D. ges en petif sachets t es lgants. Nouga's en boites et par morceaux de /|! et je 1[4 Livre, Crncolai2 par biions Ptes da fiui's et ChxoUto en boites da |1 li>r=s. Ptes Anani->s moules en b)ite d'une livre ei A. /|2 livre, Bonbo-i glacs, Fondante, e c. BOISIONS — V us roug' A: blart (Birton et Uuestier Bordeaui qualit suprieure. Whifk ( Hair. et Hig (Ujbom t,\lalag%Pipper mintChaueuxdaTarr goue, Hndictine, e'c. PdOUSIONS ALlMfc:>ir4lrAES— Conserver de foutes sortes Saucissons Lyo:',Janibons,.\i^itdelles, Fiomaga gruyre,ple grasse lte de Maure pai liv e, 112 tt U4 li rselc Venez visiter la Maison Lapa Rivera et vous sortirez satis faite. hti£~*rx neufs aut.lt s pour Cafi trs bon prii& main pour grain de "^crvos^i; No* nerfWMetnbloiil i uo treillis oompliqui le lil <*'*• irapniqiMB. Coninwnd et ucuin par une partta du cerveau—que l'on appelle centre* nerveux — les Jelioatt filament uervet rtyonO' ut dans toute les dirw i'l>i traveis le corp. Aussi I^IIKtemps que les centre rn-rv -u •ont capables -ie fournit continuelle i ent de U nourriiureaux ne:fs.ceux ri i 1 -iLtu-e ront forts *t iiot. Mail i que le centrM nerveqx s BttalblU&ent a cause l'un •urcroH de ir.va de tr^CM ou d'inquitude il leur ejt mpQtil-le d'euvoyer la nourriture ncessaire el le aerfl devumnent fatiR'irtet .'liniisent. (;'et alors qnSun bi uf toudaifi von fait t-.ir-au'.r. voM devenec irritable. oti nuflre^ de nvralgie, vous ies agu et abattu. l'ai" cet tftl de choeg il n'v a rien %  ••y *tale l* Wlm o/ Lu* Farce qu'tant uil a.imenl puisant pour l*> nnn, Wincarni attaque la reine du mal. cr: une proviaion M fom nerveuse uouve'.le. -.tnnuie et revivifie le •yttnia narvriu tout enier. Ktmye< "Wincarni" pour la Norv >sii. C'est meiveillsui. flu de 10,000 mdecin le recommandent. Achct'i ne bouteille . Wlnoaenla orka. NuNWIOM. En.Vso'* cht FrUNCftiMARTIN Au P'ix do 2 dol'ars cranae boa* tailla e* 1 dollar 1(2 booteiilsa. Rue do Migaio de l'Kiat-n fso U-ioaC^Oiaca, forl •o|t J riaee Couervez Vos Forcei en Surveillant Votre Si-nie Cette lettre vous dira comment Chicago, Illinois, V. S. A."J'ai pris Lytlia F. Pinkhrtm Composition Vegtek pour des drangement! de l'ovaire. Tous les docteurs consulta m'ont dit la mme chose-faitos vous oprer. J'ai conimenr par avoir des douleurs dans le cot gauche, ensuite il m'a semble les avoir dana k deux cts. Je travaille chez un tailleur et ayant r.e petite fille soutenir je ne dt'sirai pame risquer. | :\ demand mes amis et unem'a dit: prenez la Compc Vgtale de Lydia E. l'inkham. J'ai suivi ce conseil et je me suis sentie mieux tout de lutte ; je puis maint, i.i.t travaillermasanttantievenuc. Je recommande tous va i.e Composition \ gtale et votre Lavage Sanitaire."—.Mrs. MARV ENUH 0,459 "• Carpentar St., Chicago, 1U..U. 8, A. Cette lettre n'en est qu'uno rarrr.l un Bjmid nomr>r>' irru chaque anne et provenant femmes, jeun* et vieilli toute occupation. Ces lettres t-moignent des vertu je de',% Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. Cette composition vgtale n> contient pas de narcotiouea OU de drogues nuisible et peut ("r prise par tout.) femme, sans aucune crainte. Votre gagne pain dpend an doutv sur votre sant. Essayez donc U Composition gtale de Lydia L. Rnkhara A •.H nasieiNt co. cvt.N.pMas — ^u



PAGE 1

161m* anne N 0O17 Port an Prince Fltl Vendrai! 19 JanvIeP 13 ODUBCTIUB FROPRIETA1RI Clment M gloire NOfUiO] 20 C ENT1 IIK Quotidien Le dernier des simples, I ourvu qu'il pratique le culte ou cœur, est plus clair sur la leauie des chose que le matrialiste qui croit tout expliquer par le', hasard el le f mi. •RENAN HSDVmW i Rai amricaine No 1£>? fKLRHHOMI No M8 DUSSELDORF 17 Janvier-On a annonc officiellement que le plan des oprations militai'es poar l'occupation de la valle de la Rhur, tel a t prpar par le Marchal Foch efexcul parle Gnral Dgonfle avait l compltement rempli. Les troupes franaises dans la Rhui se chiffrent I00,ooo hommes. •* %  m f Sur l'esprit et les nr œnrs des affranchis ds Saint-Domingue qu'a t il frit? demanda le pre Cest Le* condition d-une pareille exis un petit impertinent ait Pensylvanie: tence taient propres a prparer le c! II toyen, taire de lui le gardien de la chose publique. La mo r phre du fo yer domestique deva.t re ourlante ceux qui avaient c grandi sans pi >i sir . Ausilejuxe leur tait tranger. l icaines ont fleuri L'Africain non plus n'tait pas'ten lie pour l'enfant et Toussaint Loa rettare loi mme n'a paj chapp ini prjugs de sen temps : n'a t il its mouti nue svrit excessive i 'gard de l'eniencc dans sa proclam i ion du 5 trimaue aux habitant de Domingue ? en prescrivant que A peine un enfant peut-il maicher. doit tre employA sur les habitaion* quelque travail utile, suivant s forces, etc • La plus grande sollicitude de 1 A ricain roui l'enfant dont I voulait cempenser les seivices tait de lui poser pieusement, solennellemect os .e creox de la main, en gui e nne p'ce de monmie, nn gics rachat que le bntciane se gaid.it essayer pour ne pai ptrd e t la b dictioo . Je vois Ici gamins de nos jours su JMAOI pareil traitement. S il y a pio "tes ch z LOOJ, c'est bien de ce .t.et de ce ct-l surtout I.., Les torrectious emp'oyes pour fautes graves consistaient souvent mettre le coupable genoux sur ; parquet o l'on avait soin de teindre du sel en grains. Le patient •?*U les bras ouvert* en croix et on mettait une pierre dans chaque tin. n Si vous tes amateur de sport, je ous recommande celai i. Ny.z MOU ; vous n en mourrez pas puis sll est tath que la longvit tait partage de nos aieux. On b.en .ncore on plaait l'enfant etrite une chaise, le corps mon, deux graoux sur le bureau inf* &f Apis un quait dh.-ure de ce "Ppl'cesi vous pouviz fane un pas ooe sera facile dans la vie, et 1 ne vous arrtera plus dans la course au booheur. La jeune fille i l'apprentissage de la couture l'tait pas libre de tejar der aufocr d'elle OJ lui plaait sous le menton une c range sure qu'elle re tenait, prejse. dans uue aunude qui l'cb g a ta avo.j toujours les yeux fixs sur ion o.: nageLe plus lger mouvement de a lte te.ait tomber 1 orange Et je vous p ie de croue que cette coavelle Eve respectait bien ce finit dtende I A ce rgime comment ne pas former des femmes, viaies gaidiennes du foyer, dcvouis et hambes, et fort soumises i .'antoru au m ri et du pre Au; i rd nui < n n revote tait on se (fait butte pluttAutre fois aussi oa lavait se

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05838
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, January 19, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05838

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
161m* anne N 0O17
Port an Prince Fltl
Vendrai! 19 JanvIeP 13
ODUBCTIUB FROPRIETA1RI
Clment M gloire
NOfUiO] 20cent1iik
Quotidien
Le dernier des simples,
I ourvu qu'il pratique le
culte ou cur, est plus
clair sur la leauie des
chose que le matrialiste
qui croit tout expliquer
par le', hasard el le f mi.
RENAN
HSDVmW i Rai amricaine No 1>?
fKLRHHOMI No M8
DUSSELDORF 17 Janvier-- On a annonc officiellement
que le plan des oprations militai'es poar l'occupation de la
valle de la Rhur, tel a t prpar par le Marchal Foch
efexcul parle Gnral Dgonfle avait l compltement
rempli.
Les troupes franaises dans la Rhui se chiffrent I00,ooo
hommes.
**
m f
Sur l'esprit et les nr nrs des affranchis
ds Saint-Domingue
qu'a t il frit? demanda le pre Cest Le* condition d-une pareille exis
un petit impertinent ait Pensylvanie: tence taient propres a prparer le c!
II
toyen, taire de lui le gardien de la
chose publique. La morphre du fo
yer domestique deva.t re ourlante
ceux qui avaient c grandi sans pi >i
sir .
Ausilejuxe leur tait tranger.
l'icaines ont fleuri
L'Africain non plus n'tait pas'ten
lie pour l'enfant et Toussaint Loa
rettare loi mme n'a paj chapp
ini prjugs de sen temps : n'a t il
its mouti nue svrit excessive i
'gard de l'eniencc dans sa proclam i
ion du 5 trimaue aux habitant de
' Domingue ? en prescrivant que
A peine un enfant peut-il maicher.
doit tre employA sur les habita-
ion* quelque travail utile, suivant
s forces, etc
La plus grande sollicitude de 1 A
ricain roui l'enfant dont I voulait
cempenser les seivices tait de lui
poser pieusement, solennellemect
os .e creox de la main, en gui e
nne p'ce de monmie, nn gics
rachat que le bntciane se gaid.it
essayer pour ne pai ptrd e t la b
dictioo .
Je vois Ici gamins de nos jours su
JMAOI pareil traitement. S il y a pio
"tes ch z looj, c'est bien de ce .t-
.et de ce ct-l surtout I..,
Les torrectious emp'oyes pour
fautes graves consistaient souvent
mettre le coupable genoux sur
; parquet o l'on avait soin de te-
indre du sel en grains. Le patient
?*U les bras ouvert* en croix et on
mettait une pierre dans chaque
tin. n
Si vous tes amateur de sport, je
ous recommande celai i. Ny.z
MOU ; vous n en mourrez pas puis
sll est tath que la longvit tait
partage de nos aieux.
On b.en .ncore on plaait l'enfant
etrite une chaise, le corps mon,
deux graoux sur le bureau inf-
*? Apis un quait dh.-ure de ce
"Ppl'cesi vous pouviz fane un pas
, ooe sera facile dans la vie, et
1 ne vous arrtera plus dans la
course au booheur.
La jeune fille i l'apprentissage de
la couture l'tait pas libre de tejar
der aufocr d'elle Oj lui plaait sous
le menton une c range sure qu'elle re
tenait, prejse. dans uue aunude qui
l'cb g a ta avo.j toujours les yeux
fixs sur ion o.: nage- Le plus lger
mouvement de a lte te.ait tomber
1 orange Et je vous p ie de croue
que cette coavelle Eve respectait
bien ce finit dtende I .
A ce rgime comment ne pas for-
mer des femmes, viaies gaidiennes
du foyer, dcvouis et hambes, et
fort soumises i .'antoru au m ri
et du pre Au; i rd nui < n n revote
tait on se (fait butte plutt- Autre
fois aussi oa lavait se c tait contre d'autres ty.ans
Le type de I iii auch' se.t perp
tu api 18-4, et leurs mu'rs coq
servecs in actes pendant assez long
temps.
Il y a quelque vngt jioa, ans une
personne de la gnration dc'inante
d'alors, pour mrntrer quel respect
on exigeait des jeunes autrefois ; ra
contaitIhistoiie de Pensylvanie, iii
oui 1 de Pensylvanie. Pour vous em
lcher de com.netire une erreur de
eog'aphie, laissez moi vous dire
tout de suite que Peoy.vauie tait
le j. a'une fcuiov, dune ma roa
ne comme il y en avait l'poque.
On la vit de fo.t boa matin entrer
en coup de ven. dans une manoa
amie E.e salue- peine, et tout agi
te et sufrocame ae co .e demaoas
voir un gaionaei, qui t lappei de
son papa, vole' au devant de Pensyi
vanic et s'incline respectueusement.
Po'ision I rugu-elle, en appuquan;
l'enfant an soulet qu'aucun Lid
au monde ne pour.ait venger. Oh 1
cette r.u,t j ai rv qu il m a souri e
fe, et je suis venue lui remettre le
coup.
Le pre ne dit rien, se garda bien
de rien dire ; pressa la main coapa
b e de Pensylvanie. qui, abordant
son chle sen retourna vent en pou Les vertus'rpubl
?e comme elle tait venue. de bonae h'eur dtQS Hm des affraQ
Cette ducation ton e Spaitiate de chis La sobrit, la modration daUs
vatt prparer nos pres la carrire les plaisirs, le travail par l'exercie
des armts, et i la m te sans tire continuel d'un mtier peu lu.ratif
3ui muqaa pnn: paiement la pno 1 eocomie,voil ce qui forma la base
e de 1791 i I804 de l'ducation morale de toute une
La vie du camp ceii;s. n'est pas classe d hommes. Ace compte elle
agrab'e et l'on s'y fait dilc lement *t*;t b'tn arme pou la lune d.ns
quand 0 1 a lev douil et em nt ie domaine industriel et commercial,
entre les bnsers d une mre et les ca Milg toutes les interdictions doo
resses d un p e. ils eu.eut frapps dans l.exercice des
Piioa commena sa carrire mh professions librales et de certains
tsire 21 ans; mais les in|ustices de mtiers parmi les plus honorables,
son pre i son g rd lava eut dj be ils valent fait preuve de supnon
vr des douceurs de la vie de fam lie. en montrant toutes les iejsour.es
Grin. cause de soi endurance
tait su no r.m cote de fer,
G ri ati tait un ch.sseur de co
chaos m.Mo is : c'est dire assez que
la lutt; et le dmg:r a: ieir.ayaitot
poiat ^ojs ne vjyoni pi noj plus
en lui un entant g .
qu exige le ngoce. L'intei: g-nce des
arlaiie, le sens pratique n tait pas.
tants'O laot, le privilge exclusif
des biancs.
Aussi voyons nous -les Adminis
trateurs de St Do.nmg e, dans ui
mmoire an ministre co 1755. a.l
A 1; ans Bo/ei recevait son bap- gUer ce qUj luit .
' Ne vivant que de racines, com
Bouoet n'avait pas 18 ans quand, me leurs auteurs, accoutums i
abandonnant sa mre, il se sauva
pour ejoindre l'arme de Beauvais,
an fort dn co nba', aprs la rupture
du concordat de Damier.
Sans parler du mtier manuel au
quel ils tiient employa de bonne'
heure, la discipline dans la famille
les renda t prop'ts i Urme.
il est vident que le soldat som
meiUe dans t ju eoiant ; on le r
veille el le dveloppe par des liabitu
des et des exer.ices qu exige cet tat.
L ducation toute militaire quils
avaient reue n'a pas peu contribu
pus exacte sob t, ne consommant
point de vin et ne connaissant que
l'eau de vie de :aone pour tou:e li
queur rortet ils ne contribuent en
rien i la cooaammaiioj qui est es
sentielle pour entretenir le commer
c-, et, leur troite conomie eur fii
sant m tre en cai se chaque anne
le produit de leur rev-nj, i's amon
cel ent des cap ttoi .m neuff, ls de
viennent anogantt parce qu'ils sont
liches et dans l pioportion qu'ils le
.ont Ils mettent l'enchre anx biens
qui sont vendre dans jous les quar
racines ei qu'ils ne prenaient point
de vin S'ls a maient l'eau de vie de
cann,les b ans d-- tcu. les ra-gs en
b.v.ient assi L a gcuraveclaquelle
oi s'exprime dans le rapport picu
tmoigne quel po nt la concuirence
inquitante des arlranchis battait en
b che le moLOpole commeicial du
blanc.
Ce mme mmoire parle de l'opu
lence des affranchis Nous ne voyons
pas comment en se privant de noar
rituie et de vin on puisse montier
une vie opulente.
En rtl.t I opulence leur tait d
fendee puisqu'ils n'avaier.t pas le
croit de a h.b lier la mode gan
te des colons, tt que leurs femmes,
qui luttaient la nene toilette que
is blanches, taient arites et liu-
miiies aux por ta mme des Eglisess
La mo.les.se n,avait pas de prise
sur ces hommes la rude tede;
c'est pourquoi il portaient /pe avec
tant d'honneur.
L'pee I ils ne pouvaient l'avoir: ils
l'ont conquis. Les p'jugs de classe
et de tcuieui etoguaibni les athan
Chis de l'arme i/ge Ctt!e intcric
tion si hum lian t ob gtaii be moup
de Umi te a fca.h / u ur ci g Le atn
came pour se lciamtr de fij.'ienoe
A cet ega d il y eut des pro.i au si
retentissants que b zares.
flan fceiN V1LA1KF.
( suivre")
I adop iun du r*gime de gouveine tiers, ils les font porler i une valeur
mat que nous avons eu apis 18:4 chimrique, laquelle les blancs qui
Unes pas *eulement une o uqncn n'ont pas tant d'or ne peuvent aitein
ce logique de uos oiigmes hi,to i dre. ou qui Ira ruine lorsqu'ils s y en
quesi mail de I cvpnt m des murs ttent De < vient que dans Dicn d s
bieni ont
des FoLdateurs de uotie paui* quaiters, les plus beaux ____
Que voulez vous ? on fait ce que en la possession des sang mis
l'on a pp'is. o n.est pt, mi qtt.ll8 vivaient d
Maurice Etienne fils
Angle des Ruas des Frcata
Forts et du Magasin da J'Eta
Marchandises
Franaises
(.farta Foaiei
228 Rue Roux Por; au Prince
Cigares Upmann
par baltes et au dtail


L MATIN
Pat Gable
Nouvelles trangres
Sa ne lions contre
Auant bier matin dts perquisitions
domiciliaires ont itt fattfs chez Mr hli
bois fils. Voici a a sujet ce que dit no
tre cnfrire Le Temps :
La police chez
NrJoiibris Fils
M- Thamas Lerebours
est arrt
Nous tvons reu ce m tin la visi-
te if Mr [o'ibois Fils qui nous a in
form des faits suivans :
Hier, vers ooz* h ures et demie do
1 S! i*0""1 f0"' *' mitn, WJh Beauvoir, .ssist da
. Ml i M m 1 Le colon- i P oossoa de ,fi ^ ,e c^, saire da
1 " |r"f'" Vi,io efl Gouvernement, et un ofcier tmri
a arrive Memel pour y prendre le r.T_ i" .. Ala____.;- ,. *,*
mel nne m'ssion extraordinaire pour
y 'ablir nu gouvernement provisti
k 4llem9(in6 re ineralie sous l'autorit dis Iran
ais, ang'ais et italiens Le conseil fe
PARIb 16 Les gouvernements ra galement des reprsentations la
franais italien! i ctd:e decorarnencer immdiatement responsable de 1 invasion du tetritoi
le travail dans les foits des tilata si re internationalis de Memel. On de
tus situs sur la rive gauche da mandera la L'huanie de reconnsi
Kh>n comme sanction contre le man tre le eoaverrement provisoire 'a
curr<;ntde 1 Allemagne peur la i
v aiscn ces bo s suivant la dcil o
de la cm m ssiofl des purations du arriv i Memel pour y prejurej .e de |a Geodarmelie cnt 0Der
. 36 Dcembre. Le gouvt.nement fran commandement des forces allies qui UQe desc.D,e de police danf mti.
a.s a commenc m poli ique de r |r| vetont Memel sur les navires son de ^ rae T*m re Mr j0ii
qciutioa dans la Rhur, cinq mille de guerre. b |M M bord de mer ea
huit cent lonnes de ctke et 6oo ton apprenant cela, reg^go^sa maison,
ns de charbon ailemandsqui avaient |)8aCCl>rd ftinricau II loi fut fait part qu'il avait t
t charges sur wagons ont t mi- 4.. dnonc la police, comme partiel
besen route pour tre distribues g et ailJjlaiS nt an complot contre la vie da
p, mi Us allis les ingniants Iran WASHINGTONLa commission Cbet de l'Etat, qu'il avait d.os
iis de la Rhur o. t simhl mert don sion amefjcilne de :0nsolidation des la Panama Une une lettre adresse
n dessus pour le chaibon rtqui oc.tt.s de guerre et la mission finan au Dr Bobo Kiogston lui deman
sitionn, irais les r.usneco tien cjre anglaise es-tinn-nt que les Lgo daot de presser lexp/dt-on dune
ntu pas la p.omesse de payer ration! concernant la dette brrtanni bombe, et qu'il avait vov R; d nai
que ne peuvent plus progresser et n che dernier a biint Mire, i 'a bo a
100 00 l. SOltfilS frn Cssiteat le re our Loadres de la be doit tre dbarque
- II mssioi b.it-anqic qui conlteu Mr Jchbois ma avoir aucune cou
ttlS lltins ll leUll* avec le gouvetnem:nt< naissance de ce comp o si ce n'est
DUbbELDORF Oaaannoic La comm s o.i et la miss oi se qu'une d zune de p:isonnes sojt ve
ctbc.ttitmeLt que ic puu des opra ruuuoat eoore demain et les a a nus chez lui ces jours derniets lui
tious militants peur l'occupation de Riais quitteront N;w Yoik samedi, parler de l'existuce d'une conspira
li fj lee de la Rhur tel qu'il a t La reprise de ngociations dpendra ion dans le Nord, mais qa il les a
AUTOMOBILISTES \
Plus le kilomtre sont pareju us dans les
les B'itanuiqoes en se servant de
La Gazoline
Shell
Que de nVniuofte quelle marque d'Essence.
C'est aimi que les mcaniciens ont
insisl pour avoir de la SHELL
piur les avions pour :
1
La Traverse
de
L'ATLAMTIQ'F
a Traverse
DANGLERRB
FN UST'Al F.
i
La Traverses
de
I.'Afriqub
la
Prpaie oar e Maichal Eo.h et ex
CU p-r le gnral Dgoutte, avait
lie con pl cm nt lempu Les tioupes
hariisea dans la Khur se monten.
ebV'.on too.ouo hommes et le. au
tor tts miliiai.es sooi p es oc.u
dits puits de r.ha%1U mine dan.
protger
M tpsris l fais
p-
ii
LAUS.\NNc-M Boa ptrd, le d
lgue (ruei, est parti pour Paris
u u'ie dtmain. pour proicger la ac.ompag, d'un expsrt fianai et
miss on ccuomique frai aiie qui a anglais *fia de d scuier avec les mem
tntieins d exploiter les mits avec br;S uu gouveroemect les p oblm s
Jti ctviieis allemands. noanciers qui coofrontem les
alors du gouvernement b unnique chasses de chez lui, croyaut plutl
on pige de la police ; il dclara
n'avoir jamais dpo ae lettre l'a-
dosse du D Bobj la Panama Li
ne, et qu'il a voy g i Saint M*r
dacs le but d acheter I imp-imene de
Mr Louis Laurat, ci dvant 1re
Exubrance, de t'ias ructioo Chie.ttn
ne.
A'ois, on touilla sa maison, o i
......I,. j parcourut ses let.res et papiers, et la
"'Les .miits ce la zone d'eccupa gus e ceYi ocrneTa paix avec P'ice ne31?'" que de; lettres d;
TiLq paitani ue Wsstl coLtl-enl \A Turque 11 n sera pas d* jetour Mr Muc ^uvm. de S: Marc, relati-
H.n, L ppe, point le plus Mp'teuirio a Lausanne ivant samedi, ce qui fan ve!. l'acn4t de lia'P."-e-
tu oc.up par les troupe:, tuaco be ^u,. ies prmcipa es questions 6o*n Eot c teups. M Ineotcas Le
Res la fcoe suu la Li^kc vers le> c,res lesteront en suspens La dle D00rs tut *** et lte;|g a
juso" i Uortsen partie occupe par ga,ion turq.e I a pas cach son au c *ra avoir cnl ea e,,e'' U ltt.,ie.au
les belges qui tout jou.nou av.c les Xl4l pro^s de rense gutrneats Dr Bobo' cl l'av0,r reume a.Mf |o
Inaaii dansceue Til.e Lesf arais pe;>simi tes donnes par les anglais bols Pour etre dpose
cornu aitnt la Lippe jusqu' Lu- sur jc, progrs de la confrence. I's
nen, externe limite nord e t.la ligae oat eipiim le dsir d tre m s au
flchit veis le sud en demi cercle au ccuractues r.isons qui sont la cause
tour dt Uor mund, Herdecke ei Wit du pessimisme dacs les milieux b i
ters emoi e vers SiamueM iusqu. tar niques*
HsitiugM, ei passant pies de Uaimcr Un angla s a iclsri que la d
et Eibt.Uld itjomt ia lte de pojt ga ion anglaise BSfait reu sucu .e
de Du stldoif i Wulfra.h. information permettant d: cioire aux
Le gnrai Dgote a publi un Turcs d'ainver i uu arrangement s*
oidre du jour pour remeicier les ar tisfaisaU concernant les privilges
mes frar-aises et belges poui la ma judiciaires ou garanties pour l?s >ran
niie dmuable de iexcut.on les
opiatioD'* L a averti les allema
de ne pas rpter lesdraonslrauous tion dis dtails du plan rela'if i
4e Boch paict que les reprsa.iles s lichance des m norits entre la Tur
quie et la Gice.
To is toi mcaniciens qui ont essay
SMUoir r onnu es qaa'i* :
1 Plus de h'omtres ptr qallw
Enwa*sem nt des c y Hndei rduit
v* inimum
bureaux
de la Panama Line.
Mr lolibois nia le (ait et Mr Tho
mas Lerebours fut conduit eu pnsou
tandis qu un p o.s vetbal tait dres
se, dclarent qu il n a t t-ou/ au
cune pleuve q je Mr loi bo s soit im
pi que dans un comjiot oatie la
vie du Chef de l'Eut ou dans au
:un autre complot.
2*
au
3 B ? tu onp pfus de force et de vU
ivsse en monte
Si vous ne connaissez pas encore
la SHELL, essayez la, vous en
scez salisfails:
l n vente au dtail
D ins (oui In G-iraqe* et principalement chez '
Station ie G zoliaa de Peu'-Fo ir; -
Johm H WODLLEY, Ri* Oli es Dastoaches-
A. C DSETJdN, GrranlBae e a face Station Centrale
des Pompiers
En gros che* \
Roberts, Dutlon & Co
Agents Gnraux pou Hit1]
i.i n lvres"
Rcme a t-it une nuveiluie ?up es
du BDiDietrc des stlirej targes
pour dcmaodei que lediguiii
li u L c^miuissioo uneial.ee ea
Ku nauie soit iev au i o te de hau*
ommis:aiie italua sur le rlbin.
Contre rEoiiyralioD
La Secrtairerie d'itatde Vlntneuff
rappelle au public et aux intress
i" geis rsidant ea Turquie. La runion r /ln/ia/i/u. W^, rr r -^ < *t\c\
nds du matin a t consacre a llabor* " liUeSUOIl ae SQUaVlS i H date du 18 OCtOW lv*
l'Emigration paru i*es Cours
Faris i8 Sterlicg
Dollar
70 86^
i) 29/
JSirS& lSWWfill VSOclobi.e 192% notifiant qu'il ni
as a dlivr aucun pmeport pouf
lie voisine et denooee les taies de uLJB i UUJC ituHu-dUS ICOMIU
l'm gration hatienne
sident de la Rpublique ,oj; expli
qjer la situation >i inuns dans
Nous reviendrons sur la question.
(.rants.
tf'ROMF Des nouvelle*, venues i'e
Londres disant que 1 Italie avait c-f;
tert une mdiation eu re la France
tt I Allemsgne ont ' d-lare"es sans
fotdunt.nl dans les milieux auton
ses.
IIP A RIS La commi's on de alfai
lib tisi f,ties de la chaxbr; a idopi
or rsrporl lavm.-be i la ratilration
di l'pco'd la P*ci6que soumis hier
psi M Rayna'di.'lia sous commission
spciale La corrrii s.ion a d i Je de
recomrrwrder es mme- rserves que
cellrs tait u lee smricaiu au
sujtt dt 1 intervint on militari
l!SR i I&ll
IAR1S- Le ronseil d s amb.ssa
deuis allis a dcid d'envoyer i Me
Conseil l'Eut
La Commission du budgt du Contcil d'tut
jt lornie de MM. lilie, Pierre Loui, Lh
ris-on, ValL-rune, Prie, Danache, Franois Rouzier.
bile va commencer l'uamen du budget dei
aujourd'hui.
Les pluies
Des nouvelles reuea de la province annoncent
qu'il beaucoup plu cet jours derniers dans le
Nord et Nord Ouest. C'est un bienlait pour
ces populations.
Alliance franaise
; Pour FEcola ipwtoliqtn
tj 11 subvention raisoanal-le est nieesstire i l'E-
Le Prsident et la vice Prsidente du cornu
lumen de l'AUUnct InscaiM ont trMti ivani
hier I Hospice de Saint Frani, ji> dj Stles lit
sont so.tis ench-nts d.-I ornanisation de cet eta- 10| dpo tolique drgie pir le d\ou ptre S0Q rDJOrt 8QQU9I HU CoOgri
biusement. Tout le peisonnei tiii pie>eni; Le Mahot et aj-pc.ce I tor ner J.'s prires hatiens.
Lbcoiea, actuellement, treirs ek'-ves Deu
d entre eux ont commapec det tudes de th o-
logies
Nous souraetiooi l'ide J oui de droit.
1. crac jour, Mr le ministre de Hunce et M ue
Afcd ont aussi visite cet intressant tablisse-
ment : s. Ile des nulades lal-oraioires, cic soi.t
b.en tenus. L).s comp immts ont t adresss au
L)r Silo.non et au txv. l're Jean.

LA li nce a dcide d'tablir des liens de
> benne amiti a^ec touiee les uvres humanitaires
qu sont ilei surs, b l visitera incessamment
les Mltci uiuvres sirui'anis.
Ce sont d'heuieuse innovation!

Une Kte est en p eparation pour le dbut
de Fviiei 1 un Cil Japonais cl au'rts aiiraclions .
le lout orfyaiM V*' 1 cornue liiiticn de l'aVllian
ce liar.jiscau protii de ses oeuvres humanitaires.
La lte aura heu au milieu d une grande cour
citiourc cl arbre. Ce se. a BUininqut.|
Conme coro'lai e de ce
fondamental, le Conseil prop
ilf flPtlhlf galement .1 faire des* CeplUl
. y*'*wV ratios le base sur lequetle
porter l'effort de la conatru 100
toutes les classes de nevire*
combat, de raair le flotte
au moins une foie par au pour
priode d au rnjin* trois mois
maiots.ilr un personael oevig
activit dios des liraites confor
eue c ratios tablies par le U
des h n'ta 10 n uiVihs.
Le rapport d**
Une politique navale giorale.com
portant une flo te qui ne le cde en
rien celle d'aucune eu're nation
et qui doi/a reatar dans les clausas
ti trait dis li nita ioas navale-, a
t expose Ie3d:emb'e par M.
Deaby mi listre da U marine, dans
et
ut
AU SEMIN VIRE
Nous apprenons avec p'aisir que les lves de
St Martial se proposent de nous oftrir une io-
tressaute scire rcrative, le 10 Fvrier.
Raisnancts.
Mr & Mme Richard Constant to^t pirt i leurs
amis de la n i s.itee de l.ur lil. RoBi.nr.
Mr 4 Mme Franois A DefS >on nous ao-
non'ent la naissance de leur 6l| Roland.
Mr & Mme Emm. Trouillot loa part de
U naiiuacc de leur fili Bnoch.
L9 m outra a dc'ar qae. qui
que les eus encea navales acUiellee
soient delLidn'e tn croisaurii rapi
des, sooe marins da haute mer en-
g'09 arooautiques, il ue fere pas de
proposttiou immdiate de crdita
additionnels en raiBon de l'tat des
fi jsocee nationales II e ddoi com-
me euit la politique du conseil go
rai et de U rnr ne ; < La marine
des Btats-Uuis doit tre maintenue
uaetat d. puissaoca suffisant pour
soutenir leur pjiit que, leur coji-
mercu et garder leurs possessi ns
cou inealaii et d outre-mer.
Dpart da Gnral
J. H. Hu$sel\
Hier, vers heures de l'eprsi
di, U Gnral Buesell, Haut Co
niissa-re des CtetaUnis ei Madi
Rusaell se sont embarqus
d ua remoqueur amenciiu,
natioa des Ktats Unis .
Dans I tproi-midu, le Gsotel Jj
sell avait rend a visite tic \f r^m
dent de 1 Rpublique visite <\*\


LE MlN
lai fat rendue rme demi heure sors i
Les bonnenrs ont t rerdus mi
Reprsentant du Piiident Herdirg
3ci fut itlo par une Mlve psrtln
a Fort Nstto: *'. et accomnivi^
josqu su wbsif, d'un corps de ma
riDtB isorqoe en tte et d'ao data
cneent de la Gendarmerie.
f Le Purgatif idas
c'est 'a
Pilule du DrDehaut
i If7, Rue du FautcurgSa'iit-De.ilt Paru '
La Banque Koyale du Canada
Rsultat des Oprations (te la Banque pour l'Exercice coul le 30 Novembre
mt
Facile prendre,
Ne nci'S- ilanl aui-iin prparait!,
Ile ne provoque jamais de lfot
Supprimant la dlfcte,
Ile ne dbilite pas le malade.
NVxlHPBiit Pas de f'*1- 11 ( nambre,
Ile ne cause aucune perte II temps.
Fins Mtlvt- mu \ n- les similaire*.
elle e*t, par consc|u.-n(, moins chre
DOSE : PMWATiVE, i a s pi'uie
LAXATIVE, I pilul*.
Dalaoee aa compte de profi t cl fer es.
le 3o Noveu bre 192l
Profit' da Penne, deu..juoi. taite des
fiais d'admiDidiiatiuii t piaavoir
pourvu pour lia iLlita m ci us sur
le* dtta et poui Ida de te* mai
vaiaea et douteuse.et ibouib d'iotii
sur les effets non chus,
P.Or 9)5044 98
? sj | BOCI ty trjt ' .u psi
Bi.lt.t du 1K mmi. i. ;ot '!< a
Cour ues En-. (JdI i a ..a
cours trangers
ACTIF
la
3 3K
'I
I' U635 419

Apphgprik commf SUIT
Dividendes Nos 1.8. uu. ij, tt 141,
soi 14ux de 12 o,o par anne R. 2 4*J 60) 00
Boni ai x sctioLoairea de 2 ojo
payable le 1er Dcemb.e 19^2
Vers au Fonds de Pension
Appropriation pour les immeublas
de la Barque
Rserve peur les tpx s fdn les
y corxpns la taxe de gurie sur
U circulation des billets de
Banque.
Balauce repor.e de p.oiits et pertes
1U0 000 co
4COOOO00
500 000 00
I 0 75)4 IV
Un don 1 Universit de
Bruxelles
La Commiss-on amricaine de ee-
H S
HOLT, Won L P T.ASE G E Nb.LL
Prsident Direrleur-firaal lierait (iierai
imnucuii juin inni iiP .- L'Assemble Gnrale Annuelle dea actlonnsirea aura lieu an Stfe
coursa la Belgique va employer le So'ial de la Banque Mo ural, le jeadli.l/ Janvi r pro.hain ouza bref
reliquat des fonda dont elle diapo dl ustin.
aait poor ses uvres de guerre la
construction de quatre immeubles,
devant couler 14 millions de francs.
qaelle oftre* l'Univeisit de Brux-
elles.
Les repsentaott de 1 Universit
se eon* rendus I NewiYok et ont
signe avec la Go m mission un accord
comportant screptatiou du don.
Un immeuble seiaa'fec l'ad-
mit latratton et A la bibliotbque,
Montral, le 19 Dcembre /922
BILAN GENERAL
30 Novembre 192*2
PASSIF
EtNVERSLK PUBLIC-
Dat qui ne portent pas intrt
Dpota qui porent intrt.y com-
pris iMit 'i accumul joequ
la date du bilan
D p aux ri'ivea :entiales d or
bille'a d autres banques
ChAqucn pnr d'au'res banques
BJ*ci s u a par d autres bloque
au C.uada
Balances dues par des banques et
d:a co-respondar's de b nqoes
d ailbuis qu au Canada.
Garai t'es du gouvernement fYd ^ral
et du gouvernera*! t p.cvincifcl.ne
dppssBi t pas la vslrur mercb'nde
Gatao les muuicipbUs c-inriiennes eVt
garanties ptbi ques bri arniques,
trangres et colooialeB.sut-ea qua
des gstau dienrei, ne d-
> m/m au t"aaiit par la vgitur ra.rchacde
tciv .JI4 1 obligat'ona d->s chemins de fe-obli-
ga'iori et adiore.os dpassant psa
lu valeur m.rch i de
P.ir a d mai.de au Canado>iur obi
gcton, dtbimt-.iei et scions
P ia J. u: n le et pi'.s i courte
cUeanee (lu dpassant |>m tuute
iuuia ) auicuie qu'au Canada
16 05-2 57312
20 3* o4o 25
3o y:>\ j 8 7i
P.~Ty7yI7ii
8 ooo o >o oo
2 718 277 05
90578 049 11
2 13J 37
7 893 715 57
22 060 221 85
7 901 927 97
13 tN 061 C(i
14 1,5 200 32
:>3 874 BU fil
r. 91 408 t78 H2
27 595 882 2.9
, ---,--, TOTAL DES DEPOTS
un autre une salit de OclamailOU, Billets de la Banque en ciiculation
at ieadeoz dernnrs dea doitoira B-ances dues au gouvernemen- fdral
d tudiants, l'un pour les hommes, Balances diea aux autrea b nquea au
lau'ie poor les femmes. Canada
Detiec de Guerre Balances dues aux banqoea *t aux
Noua empruntoua t nn de nos correspondant* de banques dana le
coLfirts de Cb ci go ceto formule Hoyaune-Uoia et dana les pays
pleine de argeeae.'c Une cette de raoKera.
gaarie est videmment une olu.se
ennuyeuse, mua eu cta troibls, il
ea tout de mme agibble de poa-
sdtr, au moins ui e ebose perma-
nei te et qui ne (barge paB
Un Chantre bien pay
Uautu rtcbtau *Jb*A) uollars par Capital vers
repiceetitatioo au>ltt(opoiitan Ope- Fonda de iiserve
ra A i Opra de Chicago, Lucien Ba'ance de piofii
Muia'.o.e recevait uu cacbfct da
"i t.ou dollar a. n. .. ....
En conce .. GalliGarci, Caruso, f?,v,PD^e\?on rc!6^s.
Ms-uo mai koLt reu paiioa dcI 0lv,decde.No
umu.es beaucoup plus loites, gc- ^S '
ce ces pour^eoUgt sur ia lecette 8Jza
CnH, i. <.>n .- i u.,. _ uum de o|0, payable le ier dt'cem-
7 870 79
11 505 855 84
Billeta payer
Acceptation de Uttres de crdif
ENVLKS LES ACTIONNAIRES
reporte
141 ( au taux de 12 o|0
payable le 1er d^cem-
2O.40O.o00 00
1 ne 7 514 47
Autres pi s courants et escomptes
au canada (moins la .dduction
de l'intrt >
Alun s pi scouranU et escompte
ailleurs qu'au Canada ( moins 1a
d-dictiou de l'iniettj
Crances en houffrance (estimation
pour la perte prvue;
372 003 961 U
2004t*J85a i^mer.bUs aultea qui les buteaux
17 461 750 61 de la Banque
Immeubles de la Barque au plus
haut prix de revient mo us les
sommes dduire.
Engagements des clients sur lettres
de crdit, psr con re
Dpt entre les mains du Ministre
11 64979603 pour les objet* du foLds de cucu-
3 574 637 4 ) lsion.
5 326 gg 99 Autre actif non compris daus ce
436 520 2t7 o7 ^ ce & ***
20 400 LO 00
1. 216 048 331 M
P 151200 687 95
9*232 04158
444 747 44
VISA DiS VIR1FICAIEURS
24-937 47697
1 521 923 84
i m 84817
t 3a6 228 99
1 OSC ooo oo
306 (.62 41
P. 47wa6i vfje.ti
En tu Maiico m~a L lla^ui,., La
lUeU o fie paye \UX- l lU.IXUUollalS
psr u j lesti.ut o-
Mais I on u avait jamais appria ap>
pus qj'un ebantre u'egltae reut dts
eachvis comparables a ceux-ui.
Voici que i ou noua annonce que
le chautie sialne Joseph Hoseu-
biau vient de toucher 15.000 do lara
pour chanter daus une ayragogue
de lbiiadeip,lne durant le
bre 1922
y.'21 407 514 17*
8 644 75
612 000 oo
401ooo oo
Dernire Heure
, r-.....-.....lour de
t Atoiitmsui e. its dc.ni iouib de la c r< i i
te.a |uiv du Nouvel Au Sans Fil du 17 Janvier
Ltci uat tous tea i corda du mon. Londres Le daily Prtts dit que ^vjoat e lit
de et l oo (6ut dite qua Voi.adelels gouvernement de tierlm a dcid .^^________^
o.ucatioi. bit u paye. aezpuiter tous lee fianau h b.iant **saB^^^sae^im^mma
Une originale lAUtmugne et d.tublir un tat de .
Une veina u*uae, qui dcda il y guerre uvec la trame AV8
a quelques mos a N w-Yo.k, avait Le T.mea afdrme que la situa-
laiaesa ortuu., ae meutaut a tioia tion uonumique de la Rbur eat Lc ^-"^ Je 'a Police de cette ville
uinlious de dollars, diverses oau- mauvaise et que la dtermination po te la connaissance ts intres-
Trs de chen et d euBtigotmeot. de l'Allanssgue est inbranlable, et ses qu'i partir de ce jour 18 janvier
tes i.tveux e. Oicas dashent* que le peuplade plus eu plus mar> couract:
aTSSf ! ^??1-1 nilue. ****2A*2?*ra "- s Dipait-rceLt commence
hL.. ?Q| de ttm l8 PWBftqoa PARIS. bsrali Batnhardt a eu U livraison des caites d'enrtetstre-
leur Un.e ot jouia.au paa de toutes une tb rtchute, mais elle eat cul IStSJT^A^^SS^
ats tacultes mentaltb. aaa aa d.m a u r.lh>..u mcn . P*'" ^e circuler, puquts
NOUS. FAISONS KAPPOTT ;.U\ ACTIONNAIKES DK LA BaN'UUB
Royale du Canada ;
Q le dans notre opin on i. tifatrea transigeai p9r la Barque et que
rous avons ex. mires, ne dplissant pas les p avoirs de la Banque Uue
r.cus evons contrl 1 enc-ifs^ et que nous avm v 184 les valeurs de
la Banque, le 3> Novembre 192 i A son sige Social, ainsi noi diverses
d&'.s corf,) m m ma la section 51de la i oi d s Binqueg et quell a
co reapoiidalao' aux ao'r4ea portes aux livrai de comptabilit. Pendait
anne i tus avons ausBi contre lencaiste et viifl les valeurs dana
les pilncipsll succursales del Banque '
Que l Bil o o-deaaua a t compar psr nous avec les livres du S se
Social et avec les retours jer ifts dea succureales et que dsrg notre oui
mon le Bilan dmontre un expos fidle et exact de l'at des affaira XI
la banque, conformment aux miormatioas les meilleurs et aux explica
WiiilaoLfV^ M ***** P" le. livre, r-e
deu^HardlDg n'est SPtre o"of M tin^l"S 8Vjn8 ob:eoa toutes lei Information! et tou ei les exil.es
IroidiBsemeut, Le prsident garda l 0DH *e" P"00-'"-
g41rH58 9t
P 479 & 306 31
les oprations rxilttsires pour
eupation de laRbor ont prie fis
l'oc
Moutrtai, Canada le 9 Dcembre 19i^
S ROGEB MITCHEI.L. 'i A.
W. GHTH THOMSuN .A
De alaiwkk Mncosll
JAMES G RUSS, C.A Di PS.
& Co
Pcas & Sons
vnflc. uurs
A ieppui do ce te alflrmttioD, ils
invoqutLt ath gou t aictnuiquaa.
ieKno.e, le. auiomoOiiaa, ie mai.
aoue BOurrca uu to.toii ujudcrue
mcn-,
pour b
tores
permis ie circuler, pi.
bfdclse et toutes auues voi
kr.ct en sotmaaa tant pubii
me eu de pi u sa f ..Oie. se.
WASliilNtilON- LbaneKocistions
anua u cuuiiuiasious ue lpais-
uoi.a aogla asa et auieutainea aot ues 'iue pnves ;
Buspenuuea lu.qu'a ce que les del a"~ ^ue 'e ilc1*1 6x pour se met
.....,, guua augiau itoiveut de. oidrea "e en lgle pienlia lia ie ij fevuer
i, eu guioi, pour toutes tus inven da lejr gouveiu ment. i92j Passe ce d ai les contrevi
tioa. n uvcii..-, .u disaii-ulr, ne t Artlb Le touaail dea arxbstsa seront expdis i qui de d o t ;
iJDl. "." cou-piiqutr lex.scuce. ta deui aines a oecide d envoyer au jELe fait savoir de plus que
ittSVUt?t*ms*?*a*nt SWS! uue "$*.' "lr*ora,Q' le. heuies d'office sont de 8 h. am.
aue a.oiait ltaoliosea vieilles et u re s Memai tlu dy 61bD.ii un gou i t h i a cm
nuaee., a habiMait a la mode de verueuieut mierallio proviaore^oue N R ,; , ,... .
i80e^ mei.au uue via us leuree. lautoii e de ta brauca. Au^ietsira et "y ? n ae car
La Jtge a eie t a eiuui.e d ap liaiio. La consul tei da. iepie.au ,e* aeQreg'reoicnt, ni de perms de
tatiuu au guuvaintment Liihuauien 'caler aux piopii aires ou>ux con
de da l'iuvs.iun du docteurs des voitures en mauvaise
(Oudit.on de circulation
W. H. RUPIRTUS
des Eniieprists Fu br.s don L.
sont les p opi 'aues.
ut ,. .,Kj;c ( en ..a u ..ci, icvuki Kn l'onsqueu c? l'so p?ut s'adres
i92j Passe ce d ai les contrevenants "L* ,a; No U8j '--lae 1 ct
' peu: lojt ce qui
Mes s ieurs ^de Stoamsbfp )mpani
Auduin frres foreion service
Vapeur $ dirigs par la ClyJe iu-
1- orTrntl'p'Micquilsonlro'fl sbip Company Fontgn Ssrvum pou
' i V CJor Toussaint directeur compte dt. United S ans Sbtppma Board
d'IIntc Dois.cviiie
s liait a ce s^ivice.
'/
ptend
* tnuuie queiquts mois uue reb^on.aOte
peisuLLa ausai .iiu.,ntui luvuu Uiuioiie .
tioua u-odeins. 1rs cependant relu DU^SELDORE- Le gnral D4
e qu il existai, eu Amrique,
encuie queiquta moi uue
Le et am r -Ha i* vtnaoi dea
pot ta .1. hud eat at ei du a Port au
Pr.nce vers la 6a janvier courant.
I leparbaie mme j ur pour New
To'k Vi, iea pOlladu^ord prenant
f't et P'.sgers>
Port auPiiiicc.le I6jsnvir 1013
IjEIIAK K/Hh
Agent
s d invalider le testament.
goutte a annonc officiellement a,ua
.
Eu veuie la L.brairie du matin
Lne! de Police Prix : Tante eau tu ea aaricaioa
ASTHME
PAPIER
traMfrtt*....*...._______
rsuaSMi. si. si-a^nai. p.n.
PRUNEAU
"Mil
Smaa
ttm Htrmt0f.


-




LE MATIN

Fr S \in
'ipfl
"i'


. *
'!,
-.-
r 'i |l ..r...-ri-

1


*fum
Jr-
.' <



1
' 4- ''
r

il
ARYS
**i# -'.W-----***-U^f '+*******
Vaillant ftUtrod IntN f*n4rt#O7S0 Rjerhi Magasin de l'Etat
3, rue de Ia Paix
PARIS
11. SYLVEBA
Dans le bot p'ira Ml nombn-rx cl">rts. Irur offre \s article
lu mrti dp o t^ fmichfinr et le lOQ b >s iti des prix exceptionnels
h igi lt gitrd* Iibqsm tor le> prix d*'lsVCI
PI niot roit Ci pouces or 1 .">0 Chappa-i* vplours iuprpnr pour
V Ye a b.suc 1 h.mmes Or4&5
O p r.die couleur b'Odi 46 CbftMtai de laine d Italie
Br. ban' jance et noir ang aup 9 50 dp tontes qoa'i'H
' ictle blanc aup 1 Crepp rr.iore b'od la tD8
Tcle voile pour pe'it voi'iers t 4") chine d*> touie bleut IMN
H dpmi raouplinrt angl-is lrq Haa o e suprieur domaine
4 P X 1 liS Yda de lorg 10 Crfpon fleura couleur 1 une
Mouvaeline sjis Patin bla> c ac?l double larg
B* iQ suer g b double lergeur
Tufsor d soie pour cheiniae
nom n* et robe
G bardine blac barres
O gaudi couleur
Eolienn w I,
Cipe anglais g I
Cpe anglais p I
7
9
060
4& 450
5 50
3 50 Caflmir anglais aup
0 40 Dipgonal nnir extra
0 55 Palm Be(h ar.,1 gris force 2 50
Seige bien anglais 4 70 & 5
I) il! ti! anglaiB blanc 1 40
0 70 Drill blanc nnon anglais 0 75
0 40 Drill coton blanc anglaia 0 50
030 Drill Tuaaor aup- 0 40
0 35 D'Ck iil blanc nglaia 0 75
1 Alpaga noir suprieur '
o60 Kaki jaune anglais aup
0 50
Colon a draps ngl 80 o or l'an 0 90 k-ki bl ne sop 0 35 & 0 M)
T ile diap (Il anglais 2 50 Zsptalr barres soie pour
T'-ile mafias g and larg sop 0 40 chemisas et robes 0 00
Bjudes brodfea euinsa par Bas demi oie donzain.6 5 00
boi e et dtail Hua Ijora puperiecr 4 00
Boderi8 pour robe 2 Pas rrerc ric pup. 280
IV g'es de toutec l^s quali a C haii-,ett3* pnfnrt ItO&l
v >,;'>u ii i i t-'r *'c durais t- >rf menthes ronr n w
Oig-ndi aciPs- brod 1 au^e 1 50 Toll \ voilo nr g-euds voiliers 0 70
Li listd enit trop long ie s il noua fallait A o0B*>*r toj* le? iltiOlta
Sue nous iivons en raaga-nn, cesr pourquoi DOQI Vj-is lOVltOtl, avant
aller ailleura pour \oiemplettes de fli d'anaai paatal la Maison
H SILVERA, car nulle part vons ne trouverff dea articiea d'aussi
b.nne qua.'i des pix si rduits
Ciitseul O. K. en barils
de 400 Ibs
VIENT D'ARRIVER
En vente chez
L. Frutzmarr AGGELIHOLM
Hue du Quai
Sacs vides :
Sais vides
deui mH
coloa ei
201512 ceDis par sac,
Spcialit -
aj7ttt;5 wiitC'j vs uiQj uiurqu pour
C&ao 25 eemiimt p r s^c.
iiu vtnie tiez :
L. Pl.lEhTZ.taAM* AUULhHOLM
BELLE POITRINE
m loi mou P' >
PILULES ORIENTALES
le* Muie qui dveloppent, rtffrr-
mnwnt, m-onalitiMat Wt ieiiA
f'. 11 ! 1 .il MtHHt dM
p*uln i-i ilonorat M bmU ai
Kr*ci Meafauntii pear la tuti.
i;--*/r'-i otr'etnMDri(4iMfC4 u.
i, HTXtftr , R ferlMjgPrfIrt
A Port-i-Prlnc*
Phnitii.iri* AlbrtlMl
l tele. bwnaw phi

Pharmacie VV. Bucb
Le seul prservatif du bois est le
Carbolmum Avenariu*
Reconnu depuis plus d 40 as comme le plus efficace.
Le Carbolinum Avenariu*
Sart t prserver le bois hors el sou terre contre h pourrilun
dans toutes ses formes, les inilueaces du cl'mat et la destnicticn
FA empchei et supprimer le champignon Je! maisons et i det
cher les murs humide ,
A imprgner les Voiles, cordages, toiles et filets de pcne.
Le oroduit est un ds n'ectanfde premier ordre supnme.et chtstt
la vermine des curies de chevaux ainsi que de poulailler. U qf
| aussi un destructeur sans pareil de punaise el de autre ter
minet
La maison
Laps Rivera
A le plaisir de porter la connaissance de ses nombreux client
tant la Capitale qu'en Province, qu'elle vienl de recevoir pour ta
fles de fin d'anne un pssoiiumnt -omplet de Bonbons franais, 4
de Boissons ei de. Provis ons altrneu a.re de toutes sortes et de
p.vtni-e fracheur, '
BU.\B0\S ; Jolies Boites de 5, de 2 et l Livres, D. ges en petif
sachets t es lgants. Nouga's en boites et par morceaux de /|! et
je 1[4 Livre, Crncolai2 par biions Ptes da fiui's et ChxoUto
en boites da |1 li>r=s. Ptes Anani->s moules en b)ite d'une
livre ei A. /|2 livre, Bonbo-i glacs, Fondante, e c.
BOISIONS V us roug' A: blart (Birton et Uuestier Bordeaui
qualit suprieure. Whifk ( Hair. et Hig (Ujbom t,\lalag%Pipper
mintChaueuxdaTarr goue, Hndictine, e'c.
PdOUSIONS ALlMfc:>ir4lrAES Conserver de foutes sortes
Saucissons Lyo:',Janibons,.\i^itdelles, Fiomaga gruyre,ple grasse
lte de Maure pai liv e, 112 tt U4 li rselc
Venez visiter la Maison Lapa
Rivera et vous sortirez satis
faite.

hti~*rx
neufs aut.lt s pour
Cafi trs bon prii&
main pour
grain de
"^crvos^i;
No* nerf- WMetnbloiil i uo
treillis oompliqui le lil <*'*
irapniqiMB. Coninwnd et
ucuin par une partta du
cerveauque l'on appelle cen-
tre* nerveux les Jelioatt
filament uervet rtyonO' ut
dans toute les dirw i'l>i
traveis le corp. Aussi I^iik-
temps que les centre rn-rv -u
ont capables -ie fournit
continuelle i ent de U nourri-
iureaux ne:fs.ceux ri i1 -iLtu-e
ront forts *t iiot. Mail i
que le centrM nerveqx s Bttal-
blU&ent a cause l'un urcroH
de ir.va de tr^CM ou
d'inquitude il leur ejt mpQt-
il-le d'euvoyer la nourriture
ncessaire el le aerfl devum-
nent fatiR'irtet .'liniisent.
(;'et alors qnSun bi uf toudaifi
von fait t-.ir-au'.r. voM
devenec irritable. oti nuflre^
de nvralgie, vous ies agu et
abattu. l'ai" cet tftl de
choeg il n'v a rien y *tale
l* Wlm o/ Lu*
Farce qu'tant uil a.imenl
puisant pour l*> nnn,
Wincarni attaque la reine du
mal. cr: une proviaion M fom
nerveuse uouve'.le. -.tnnuie et
revivifie le yttnia narvriu
tout enier. Ktmye< "Win-
carni" pour la Norv >sii. "
C'est meiveillsui. flu de
10,000 mdecin le recomman-
dent.
Achct'i ne bouteille aa|""''Kuoa ptai lofateaif daa
iiiuii-i le, PSarniaiiet. r.
OnLtvAN OO. ut->.
Wlnoaenla orka. NuNWIOM.
En.Vso'* cht
FrUNCfti- Martin
Au P'ix do 2 dol'ars cranae boa*
tailla e* 1 dollar 1(2 booteiilsa.
Rue do Migaio de l'Kiat-n fso
U-ioaC^Oiaca, forl o|tJriaee

Couervez Vos Forcei en Surveillant Votre Si-nie
Cette lettre vous dira comment
Chicago, Illinois, V. S. A.- "J'ai pris Lytlia F. Pinkhrtm
Composition Vegtek pour des drangement! de l'ovaire.
Tous les docteurs consulta m'ont dit la mme chose-faitos
vous oprer. J'ai conimenr par avoir des douleurs dans
le cot gauche, ensuite il m'a semble les avoir dana k -
deux cts. Je travaille chez un tailleur et ayant r.e
petite fille soutenir je ne dt'sirai pa- me risquer. | :\
demand mes amis et unem'a dit: prenez la Compc
Vgtale de Lydia E. l'inkham. J'ai suivi ce conseil et je
me suis sentie mieux tout de lutte ; je puis maint, i.i.t
travaillermasanttantievenuc. Je recommande tous va i.e
Composition \ gtale et votre Lavage Sanitaire.".Mrs.
Marv Enuh 0,459 " Carpentar St., Chicago, 1U..U. 8, A.
Cette lettre n'en est qu'uno rarrr.l un Bjmid nomr>r>' irru
chaque anne et provenant - femmes, jeun* et vieilli
toute occupation. Ces lettres t-moignent des vertu je de',%
Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham.
Cette composition vgtale n> contient pas de narcotiouea
OU de drogues nuisible et peut ("r prise par tout.) femme,
sans aucune crainte. Votre gagne pain dpend an doutv sur
votre sant. Essayez donc U
Composition gtale
de Lydia L. Rnkhara a
.h nasieiNt co. cvt.N.pMas
^u


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM