<%BANNER%>







PAGE 1

L£ MATIN Cable Nouvelles trangres Envoi le r BMBMM t 5WWWeTOf Un vote coLtre PARIS 16— Lt commission d s r DORTMUND— Le Quartier gn pmuonta dJar ie manquement rai tranais es' inform que 25 cos voonuire de I Allemagne dans les hommes de la R?ichcwhr sont COQ livraisons pour 19a}. La France-, la centrs au sud de Munster mo ni BelRiqut et 1 Italie ont vct pour le de 25 kms an no"l d: Lumen et a 1 manquemen • Mt Kemell Cook. re nord de Dortmund Les avant postes prsentant de la Grand Brta,neen franais et Usiroupes allemandes ne iempacemnt d.S r |oh Brtdbu y s allemaLd tait un d sortir d^ la Rhur tans tre assujtttie li aus a lis auquel il lailsit rpon j U taxe. dre pat une meure immdiate. Les d.gns b ge et italien ont dclri j) eman j e fo ratifia partage l'opinion de Mr Bar.hou et %  %  %  k% le vou eut lieu auss tt en pisence tlOD de l'aCCOrd (16 du lepistotsDt des Bats O isjp. VVa8hiuglon P RIS 16 Mt Rynaldi dput veaux moteurs g-zoline devact ser rapporteur de la sous commission tir la construction de dfux Motors desafV.resestiieuresa la chambre Cars qui doivent, eu on, tre mis des dputs, vient de teirniner 100 en circulation sur la l'gue Bizoton rapport recommanlaot la ratification Galette. de l'accord de W sh ogton *u le Pa Ces moeurs sont beaucoup plus c liace Oa considre comme certain pu sssots qne ceux des tramways de que la co 1 mission approuvera le rap h % il'.e et pourront ti-t-irr sp i tu* ol lui sera transm s la chambre des Cars pasfag-rs 11 pata* l ue a la ptetB re o:cas on. " de de la Direcuoa de u PCS e,t d'atriver a supprimer autant que po> tn ... t <__ %  __ tlble la t-aver&e de la ville par u ua Dsaccord e:tre les PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Von cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. n'avait pas de voia aux diicus.ions Autour de la P. C, S. t\an dfl l 9 aiTOrd de Nous jvons eu l'occ.sion d? voir PCS des caisses contenant deux non AUTOMQlISTE* Plus de kitomlreg son! parc in u% dan* le* I es B lUnniques en se serv nt de La Gazoline WI i\ hiw PARIS i6- Le commua. q. d ciel cot-fi mi l'avance dis tr^ptS lrataises d ns la Rhur, la ligne a t porte lu.quaux ib .:. occi.en talts de Do.tir.uod et. Hoeide slb'e la t aver-.ee de la ville par les grosses mach u s a vapeur. L' d: commiss 0Q8 amrie sl %  %  *• %  *• %  •?"gg" %  ooas 4Vons dji nrs l'optuiot C0IIQ8 6t brilaUU qiie de faire circuler Us g os Mini d-. WASdlNGTON — Les comm s '^t tout le long du littoral aux fins ious amricain et b ,tano:qu u'oit de rendre plus tacite la circulation 1 ..., . H.. H — pu se meUie a acC o d auioaid hut .u d" vo 'ure par la Grand'Kor. ?i t les jeunes commuais l Q { de u :ons0 |,dat,oo de la date Siuhutoasque ce prop son mis uni lundi lorsque lts sol de rre de la G andc B.ttagne, les ta excution puisque le tra de ce;ie re.t la ville. couver?* IJDS ont dt remu.s 1 jeu nouvelle I goe e*t d|i tudi 1* rti nnltr H L. 1 t.... ... t^Ha^,^ tB^iMnBVsHauBWHWlvrvMV annonce olticteilement que l'ordre t rtabli Bo.hura ou une colfi sion est survenue, hier soir, eutre les manifestants allemands et les troupes fianaises. L'incident s esl produ t i la suite de manifestations oiganises par les jeunes ica de both dats occup L-oi'die de uquuit.oa pour les mites de la valle de U Rhur a i suspendu pendant 24 hevirts, oa en conclut que les p op..et i s des mi ncs sont pits i adoptei une at tud; plus raisonnable en ce qui concerne les livraiions de charbon inteidite pat le gouvememeiit de Berlin, pensait que 1 chancelier Cuno Quad9n%mjo'te quelle marqa d'Essence. ae%t ainn que les m*ancien* ont insist pwr avoir de ld SH&LL p?ur les avions pour : 1 • A TRAVFRSE DE L'ATLANTIQ-'P 2 I A TRAVERSE U ANGLERRI EN AUSTtAUE LA TIAVEISIS DE L'AFRIQUB di, les a. g a s aya.t cbl leur gou verjtmcnt poat demander de nou vtllcs iLSiructons. A travers les frontires •m-rt A* Hprli.i On %  ^ oni eic uiir eu ummetc a.mde ng v'e du ..VARSOVIE lU marchal PU de lravaiUe urs se p , 0 po r.S R bien ame •* le ^neral SomkowAi oat e ^ u , rijiM pour „ de'son cabinet parce ' ^"^JL K ^AAXLifJS, net la chute de D /f' D l J*'" non sur L froa're orienta e que l'application dune picssion pro Tf0lsk gI essive t contra.ie aux besoins M { de y ^ ^ ^ UQ mdiats des manufattuiitts. S il est 5 front re rus oblig de rqu.s.t,onner le ehibatt J polonliei dclarent Uaouv.rnem.Dt poitriait ***** ttt Mm £ oinc,den:e es. puiement piecdcnt iabli par les allemands t pendaut l'occupation du nord de la ^'rau.e, il m.lua.t des ce.nhcats d requisi ions payables pat U Reich bauk, mais il tst p.obable que des mtsuies seraient prises pour payer le satan des ouvneis eu ciant un monnaie spcaie gaianue par les tes touicei e ia Rhur mm La HiSCO L nouvelle cacnp;gne J j cannfs a commenc depuis lundi matin Plus de 20> wagons a de cannas sort d'j nalfl U3ine L^s grands m ulins ont t mi? en marche ce mitiu Pius eiteat chi mandrr du que b;ai c up de bras on' t emp'cyis. tou e f J\% il circu e le bruit que pu le der nier bateau est ai rive une escouade d't a-geri qui dot prendre servies l'usine. Nous oous demandons si cela est OltU.t. et que la Tologne poursuit yri tX p 3ttI q ao j oa dplacerait ces •oujours une politqu pacifique. trangers pui-que l usine a toujours 'imu*~' (onclionne depuis des annes avec LU hu>Ullu*ll8 dO un persooisel haitier., Nauidche ons do prendre des ren rt ^ecOIliicilSSanCe s >.gnements et d informer nos lec. CONSTANT iNUc'LE 16 — Ea ie tturi. dj conoaissance UJ courageux sauveta ge des 40 personnes bord du b% te. u h, IJI fraeus c Wmh'.ong dn s la mer tic Mai mm le 16 dcem bre deinier, le .ciiiui. nda.it BiWafil du ae.loyal aixieiicain13auabridgi; a rtu la ciow de la Lg on dbon neur. DUSSELDORF 16-Les directeurs | W |H|V ^I AAm*M M*'m des mines de We.tphili. ont l.fQ | OUlreLe UOCOUVI. des ordres diiititi du g^nr^l Dk .P-Mb /r,Une commumcition ecutte d'avj.r leprendrc les livrai du piotesseui belge bhoet sur le'Par ionsie chai bon a la France, Beigi somte) nouveau minerai conienan Luedemaiu matin sa pius tard. En du tadium et dcouvet au Congo us ce rtfu le gtnia. a ancon beige a ete lue a l Acadmie des quouapLl. 4 utuiideuouveiles sanc s^eo.e-. Le document constate 11 nous us i?.Lcais eontiitnt maime vueca obtenu pal le l*boraioire sp naot tous le* dcbOBche de la hhur Otl d Aovus qui exua.t du tauium veis lAUeui-goc par vo.t leire ou ae et .ouveau minerai lu coiii.uissicu am ricauieeii frqua Ui u ou[>c de qi aire personaaius %  VOPENHAGUh' 16 l.s conire' m'iwames compreiart. M W pipi lors fianai., a.giteu et senekc.na ; n ancien attoraey gnral choi 1,la sont parus pour Memel aptes s. par la eoci hau.e-Amr.que va le ici. P Ml,r P our Atn 1 ue du Noii tfio Mr tv.iU Marolia Le matiu es ani. veuaut de N'Y Mr Emil* Marcelin, eonsal u'Hc m Criicagc, eu coug. Nous lui soutenons uue co diale biaavdoue. Tous les mcaniciens qui oit essay la SMlont reconnu ^s qaa'ii ; f s Plus de kilomtres p*r gallon 2 • Encra


PAGE 1

LE'MTW FHARMAC). fe PRINCIPALE H. CA1GNKE 49, Rl RtfcOWUK 8S-80 BOULEVARD SBASTOPOL PARIS vendant LE UKILLE;"I .M Aitrri 2 O" HUM Produite des Premires Marques et toujours de premire raicbeur UNE SZ'JLE QUALIT : LA MEILLEURE > RiVON tSI'KC 1,\L, POUR LES COLONIES DROOUBRIR, Hl.MltOHISTKHIL SPCIALITS fYaaoalse et tranger* SELS DE QUININE PURS 7bo produits en flacons, ampoules, comprims, cachet* SOLUTIONS UTrODI-HMKjl K BANDAGES, CEINTURES. BAS A VARIGK8 AfPAMILS HYGINUDIS pour tons usages AP^MPEILS ORTHOPDIQUES 9m ingucs hypodermiques PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGr COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines, Communes, etc. Projets de Factures et tous renseignements sur dcmanttr adresse PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUMbK 88-90, BOULEVARD 5EAS10P0L PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni m KIT.ICC ni l'Etranger. e^^^* La Banque Royale du Canada Rsultat des Oprations de la Banque pour l'Exertfce c ;ul [J 30 Rmftta it)?2 Balmee n compte d* profits et perce, le 3o Novearbre 1921 Prcfu du t'snoe, dedujtiot. l&i'e des frais d'administration et aprs avoir pourvu pour les iotrts ercros sur les dpts et peur ha, detea DJ" vaises et douteux,tu lauaia d'ioieiei iar les effets non chus, P.OrO J C044" ACTIF rs. ces rrjonncyes pos.'des par la Banque 16 052 57312 Bnlets du Dommiou pofsda 2b \)3'2 o4o 15 Co >rs des Et t.-Unis et a trs coon tU:o|fri 3 958 W 21 P 4KP35'4'9 APPROPRIE COMME SUIT. Nos 1.8, 131). l4o, et 141, Dividendes aux taux de \i o,o pur ani.ee Bot i six sctioLoauea de 3 0|0 payabia le 1er D£cemb:e 19i.*2 Ver-e au Foau* au Pension Appropriation pour les immeubles de la Banque P.butse piur les taxes fdrales m f cou uns la luxe de gurie aur U circulation des billets de BanquaBftiaucti :epor.e de p-c f itet pertes P. 2 4i3 600.00 4J8 0C0 0 • 1UU OOU '.U 4.0 00000 500 000 00 lu / r>i4 iy 4 8ttf 514 1 9 H S HOLT, fcdson L PEJLSE Prsidant Dirrrltur-seraol C E lUSlXsL lirul (irurai Dpt aux rserves :enttales d'or Billets d oulies ba que Chques aur d'au re U vaieui marchande Garaniiee muniiipaba canadiennes et garapt'f-a i ibl ques bruai nique, etrarg'a. et colonialea.autrea que des Kerau'iet canadienne*, ne dpassant par la valeur marchande Obligations d^a chemins de h r ,ob!igadona et actions,ne dpensant pas U valeur umciii de Prts dumande au Canada,9ur ob!i getUMs rtebanture et ac IOQS P.fs 4 Ji m n le et prts courte cneance (Le dpaaaant pas trene louis / ailleurs qu'au Canada 2oiA-jt3 t> 74 P. ttJ iJj v*u 11 8 ooi o.)o oo 2 7!8 277t 5 20 57J04 8i 2 433 37 %  J 893 715 57 28 0(022485 7 yui y*7 un 13 402 018 50 14 HB 200 32 9987483063 L'Assemble Gnrale Annuelle des actionnaires aura lieu au Sge Aut •..., pi:a courants et escomptes S -.ial de la Banque Mo ural, le jeadi.l / Janviar pro.hiin A onze brea au csnada ( moins la .dduction P. 216 048 33J 91 eu main Montral, le 9 Dcembre i922 BILAN QE.iE.tAL 30 Novembre 1922 PASSIF :r$ ter! Parisiana CE SOIR GALA Suzanne Delve le "plus beau film que en cote vu : L'Holocauste de Maurice de MARSAN Entie gnrale ; 2 gourdes Attention Vous trouverez 1358, Rue Amrtcatni Poudre de viande diastase, de Trouette et l'enet.— Qouttes livo n eones. Coton du Docteur Mbu, Compiims t la papaine, de Trouet tp'tPenet, Se) Fros E.WERSLF. PUBLIC • D"t qui ne portent pas intrt Dpts qui por eut intrt, y compris i'intit accumul jusquA la daie du bilan TOTAL DHS DEPOTS Billets de la Banque en circulation Balance duce au gouvernement fdral Belarcsdiet aux autres b nques au Canada Balan. es dues aux banqoea et aux correspondent* de banques dans le Hoyaun e-Unis et daus les paya rangers. P. 94 408 o78 82 277 595 882 W P. de l'intrt ) Aunes pr acouranti et escomptes ailleurs qu'au Canada ( moins la dduction de l'intrt ) Crances en eouurance (eslimation iour la peite ptvuey Immeubles autres que les bureaux de la Banque Immeubles de la Barque au plus haut prix de revient mo'iia les eummes dduire. Engagement* des clients sur lettres de crdit, par con re Dpt entre les maina du iliristre pour les objets du fuLda de cnci 372C03 98111 latiou. 26 0459J2 5* Autre actif non compris dans 17 461750 01 qui ce qui pi . ode P 151260 087 95 9i 232 041 58 444 747 U ce 7 870 79 11 505 855 84 VISA DiS VERIFICATEURS 24*937 476 01 1 5S1 923 H il 142 34! 17 %  •' 3a6 228 99 1 21 000 00 aw 102 41 P. 47936T?66~3( Bille s psycr Acceptation de lettres de crdif N0Ub PAPOUS RAPPOTT AUX ACTIONNAIRES UE LA BANQUE HOYAI.K DU CANADA ; yue dans notre opimo 1 U 8 affaires tran?:ges par la B mua tt a a 3 574637 43 nous ayons sil mines, ne dpesseo. pas | M pouvoirs de la Banane Ll K lofiail on nrni avnnu ,.„..,..•..> i — K w "." % %  %  DanqUe l^ue 11513 726 63 ENVLKS LES ACTIONNAIRES : D0C Capital veis Fonds de rserve 20.4OO.oOO 00 Ba ance de p.oil s reporte 1 rx>7 514 47 P. 436 Dividende? non rclams Dividende No 141 ( au taui de 12 0|0 par anne payatle le fer dteembie 1922 Boni de % 0|0 payable le fer dcerabre 1922 P. 21407 514 17 8 644 75 012 000 00 408 000 00 U 436 158 94 P. 479 .'Wf 366.(1 comrjts bilii ; ?.,\T.*pTn'„.' iC ltt,eS C,i f 0rm t i0 ,,rt to "• lU, Montral Canada le 19 Dcertbre \9.> tion lit mer clment r^or remplacer le Sel dsos les mes ffret Mme Vve Louis Boisttte tt m cafinti, Mme Yve C Bun.by ci K eoiaa , Me L'.i.mo B01ittic tt tes euun. le iaanlics Roiitiir Bi.mby OiettCf /pii.r, liy.cnuic Jacob, Liiou.im rgi Antor c Calme, higiud, Rimpel, Vcrna OJajurt. Ha>pu, Camcau, Mnfori Ricot. .v.oise, XtJ.%. n j Viard et lou lea autre SamM et ail>, remtr l roue te ( l'eptonate de eien i tl aiBI t m n ti Capitale quCCUOD du Dpt. du Commcr "* — ce) qui leur ont donn de tcmoigiugu de yra L* SOUSSign. dClate avoir Sdir pailiic lo-caiion de .a double pjrte uuuourcuM •a Rcpu k ? del Commission F * • : ***?^.^^STJ^S^ C'est la vrit Il nya rien faire I Csst prouv \ La Espana S ROGER MITCHELL oui. Boietx eti lev a lour attciiion les ; fc 9 Janvier courant. H le piicnt de croire leur proionde latitude. Fort-au-Priace, le 1 j Janvier 191], tapeurs dirigs par la ClyJe i lf •„ sbtp Company b'Jrugn Smem uni., ta tousqueoc l n peut ladrescompte de* Umtd i\aw San ... ......*<, u. yj '*• %  N iiaa ilue a ct Colliers montres pour bo.crree et a uenec Uo s.nvilie peu: lojt ce qui Le steamer c BslMcos femmei, Ceintures dernier genre, ^ a Cc %  •vic e New Yo k Vejdiedi S J U CI ?' H?? 111 ," d V l o Q 8enfea, lT Secrtaire aa l'Assoc4aUon des dirsOsasa U autres articles, mais venez vite les v,e, que U coofrenos a.mue.le deC, S P ? voir, vous lugerex par la suite et vra avoir hou le dimanche 21 du r ;l au rrlnsf,ls Idisofi r Iyl3 vooi pourrez comparer lea prix et courant 4 b L, UstBAsiA d c u la qualit av.uta.eu... jf^ Jd4Q ^^ A5 • a l.'iss 1^ 12 CJUlaUt pour ta ou ic> tejdu



PAGE 1

it MATIN Phurnatistnes Nvralgies Goutte G tavelle Artrio Sclrose Obsit Qui veul "-it'er Jeune et viter lesrSum..ti*mi-v Itdjrcitiemenl de artiic* l'emaM-mMil de rr* cure rgulier .-a d'VROOONAL. lave le sang Ir.-!:;nr,n principal*, de*!: le Mltrntrm de I rntVio MltroM. eoiwii • IVJI.I : .ut empti !iri lu i8i- io --' %  > o>ve.opc,*-(iierii les lsion art* :*•' le A IA prira ? a. prsrlros*. l'aVM Wtq;* lan; le feul facrur VrV[>*' lensr.m. on devra, avant tout* Btftr". chosr. lutter *neri{iQiiem.'ni M fr*que '-.cil con'ic a ratenfon d e r i nriqi %  dani l'organisme M Mtplaya •' l'Urodonal Prnfaaeeur Fatvtt, rrgi i, cIM IU t I INMaWfM • Power* tut.' •' %  '. *' J > v ,.'M„>I Tir"* t* pn ;• DIAl : ~.ly. ' %  • % % %  %  -%  MM i •'..*!><•> n< >• irimnr srtl.rifiMi • If kl %  • LIFM > %  -/-'iU0 • IVtHir. Ut<4* ••* .ra.iVaillant tt Houel agents guracix, 1720 Rue du Magasin de l'Etal Madeira Embroideries For 8'ile now et considrable reduct-ii pHceB, ^Suitable /or nice and we corne Chrisi mas (ir/f corne and make your choies yourteij. 1* rree zmannrAGGURHOLM 1 ue du Quai Lisez <& Mditez! Q ,'fsi (6 qui soi' plus dagrrable po'.r Ici parants dan d c. dqi.e n '! ttalhjureusement ces 1 ce qui iii v e as ez s u>ent Afin d'viiei a-e vous ne soyez dans un 'el cti.il .st trs prudent de commander ce qu'il vous faut ireeimV chic le sousign qui est le plus ancien fabr Cinl d) jercuail s.r celL pi ce cl dout la bonne rputation eit connue. Paix la por e de toutes les bourse HEWR STA.RK hue au Quui, en face de la (*u e N B — La nuit et les jours de (t, s'adresser au cbef d atelier, [Monsieur tlthier llusson Rue d? Fronts torts No 6§ en face de l'ancienne Cathdrale, N. B. — 4 part de mon Ghel di il e • personne u' au oris de recevoii de commundei eu mon non • ASTHME PAPIER PRUNEAU % %  • -. !— •• %  !'.ir,... jr r n —. Op m ilw, ••* IRI.'NE*U i. s* :i-ai'iu,'. ru v tmt— e'-**. Fireslcne Pneus & Ckite air Le sou s'^n pi B i pltUif de publier les rouveaux p tas de rcunir votre autorrtbile avec des Pneu et chambre i air a Firet toce et vot-e itteDtifl est attiit sur lesFirtsto e Co d$ aen putku'ter. PNEUS Faiblesse Chaque mouvemeut du corpa censomme une quantit dtermine d'nergie. C'est pour ca motif que vous vou* senle fatigu a la fin de la journe. Quand vous vous surmener, quand votre vitalit est mine par la maladie, votre systme tout entier de\ ienl trop puis pour rcuprer sa vitalit tant aide. Votre syatme ressemble une plante qui se meurt faute d'eau. De mme <,ur l'eau revivifie une plante laugulasante ainsi "W'incaini" ddOM une vie et une vigueur nouvelles a la constitution a!fail>lie. "Wincarnis" p.jssde une piiiss.u M quadruple; c'e*t un Tonqoe, un Reconstituant, un Gnrateur de sang et un AHiMfit pour lea nerfs.—le tout runi. i NELS: FDri. JOJl Itlj l/l 3o> 1/2 extra 321} r { 2 2314 DM I4M 34*4 Ii2 ^2X4 112 II :o 50 24 M 2|50 33 CcrJs. 16 18 <7 5 4 40 CHAMBRliSA \IK Grises Kcuges 2 2 )0 2 20 2 65 25 4 V 4 4 90 3 60 4 >o ; 5 4 ao Pharmacie VV. Buch Le seul prserva'if du bois tel le Carbohnum Avenariu* Reconnu depuis plus de 40 ans comme le pMs efficace. Le Carbolinum Avenanm S rt orSse.ver le bois ho-s el sous terra canre h P^urrilar* dailoueVis toraies, les .nHuences du d'utl el la deatructiol N AemoS'et supprime: le champignon dei maiwi et d • Le produit est un dsinfectant de premier ordre supnme.et chasP la wmtoe des curie* de chevaux ainsi que des poulaillers. Il w2% c I. structeur sans pareU des punaises et des autres n* miner la maison Lope Rivera A lf Plaisir de no 1er la connaissance de ses nombreux clients tant i la Opitale qu'en P. ovince. qu'elle fient de recevoir pour lj. fies de fin d'aunee un assortiment .-omplet de B)nbons franais, le de Boissons ei de Provisous ali ae.i arai de -outss sortes et de'. premire fraicheur. ... v .jJ BU.\BO\S ; Jolies Boites de 5, de 2 el I Livres. D.agees aopetiff sschen t es lftuants. Nougats tn boites et par rnoreeaux da^i! et Je 1[4 Livre, Cl. >coli2 par btons Ptes de f.ufs et .ficplata en boites * 1(1 livres. Ptes Ananies mou es en b nfet d une livre et d 1 1 \2 livre. Bojbois glacs, Fondinte, e c. BOIS K)ri — Vm* mug & blan • (B rton et buetier Bo-deaul qualit suprieure, Whi'k (Hii*elllng (Ifjbjnnfl.Malsga.Pipper moitChiueiixdeTarr gone, ndictin^, e'c PROVISIONS ALlMKiSrtlUES— Cowevesle foutes sxtci. Saucissons Lyon,Jambons,.vl ittdelles, Fromag g •uy'e.pale gras, l e de Maure par liv e, l|1 et 1(4 li r t s etc. Venez visite la Maison Lope Rivera et vous sortirez satis 1 1 Ls petits enfants if 11 venlft chez : JL. PliEETZMANH AGGERHOLM Tb Wlae ot L110 cre une force oureUe.du sang nouveau, une evita rfiouf. •' Au premu r .verre v D OU >^II ressent l'action biejiftiMnla. Vous sentex U cela vmW fait du bien. Voua etnea que chaque verre vin vins iktlianB plus de force .|iiHti' <* sa. • A •_ I • -.'



PAGE 1

lfttm* anne No 6016 Portail PrJrc* ^iti Jendi 18 Janvier !f 23 DIRXCTEUB PHOPRIETA1HI Clment Magloire (IOMEBO 20 CENTIMES Quotidien st*j*\1CJM | an 4aricels Hi]tm driLfHHf jN^ft 11 faut que le monde s'lve peu peu une con ce pi on suprieure du bien et du mal. Ue la, il verra clair* uieis. quM y a de peints tlcJe^yraiides no raie, mais qui. n'y pa ae morale sans justi ce,ni de justice sans piti, Henry BATAILLE DUSSELDORF 16 Janvier—Les directeurs des mines de Westphalie ont reu des ordres dfinilifs du Gnral l)egoutle d'avoir reprendre les livraisons de charbon la IFrance, Belgique, demain matin au plus lard. Sur l'esprit et lesmœars des affranchis de Saiot-Dop DIDS i'huQibic .causerie sur notre tole > nous avons indiqu quel oint !a situation sociale des afiraa bis de btDcmingue tait pnible; omment ils se tenaient sut un.pertuel qui v.vc et luttaient aans ti : contre les deux lments dont se [imposait la colonie : les af icains Us blancs Ou coBoit sans peine ce qu'il a lin dtflort de tact et de vo on t Ml viter l'absorption qui les men ut en bas et la rpulsion qui leur enait dea haut. Lie caste qui s'est constitue dans De telle conjonctuie mrite qu'on tudie non seulement dans sa toi atioo, ce qui a t dejl ta*t, mm is dans son esprit tt ses moeurs. Ce qui la caractrisait c'tait un al mora', le seul qui booore Stlomiague.cc pandmonium o tous 1 vices, tous les crimes toutes les •rreurs se sont donn rendez VOLS 'ur ieaf,ei ie plus gigantesque nos dont aucun pays et a aucune oqoe n>a t le tmoin S'il est vrai quil est plus ais de m une maison dani l'air que de der une socit sans relig oa. n m pis mo.ns vident qu'une caste ur vivre et se dvelopper eu tm' le cercle de hune et de pijug enserre, a b.-s.-in d; plus de qua J et de venus qu on ne saurai. I 'ire. i U qui devait tre la marques[nuelie des arhanchis, ce.t l'aust t2 mceur . n v:i sentiment de onn eur pousg un amoQr XF tX 4Slf et armant le pom' %  boaneur, et par dessus tout l'or "'•J* 1 0I 8eil dont Rigaud a t 'carnation, et qui a tait de lai • ce r PP0rt le type de l'aflran iPbinl n M t besoin Je cheich;r f P pour 0UVer cornaient il (!. lation de l'lite I cte classe les qualits et les d JrJ£* n cuaveuons dnumrer ^„ pirt,ons P 00r *" guodes.ne "* %  P* moins dea ta. blesses ,2* consquences de la sph %  ** t sociale o elle a ro In.'Oo tient toujours de son mi l;eu|pir quelque chose. C'est pour quoi aussi l'on reste tonn de iea contrer les grandes qualits qui ont trouv lejrclosiou .dans un ehasnp si peu ptopie les faire naltie Aux yeux de .eux qui tudient l'histoire, I homme doit tre consid r comme le pioduit d'un tat sp calC'est donc dans un ensemble sou vent complexe qu'on dcouvre les lments qui constituent up; classe ; les contradictions qu'on y ielve ne sont qu apparentes et tiennent a des causes diverses mais qui toutes ont lenr source dans un centre ommun. Nous voyons les .lira G. h s dans une attitude de perptuelle piotesta non contre l'arrogance du colon aus si bien que contie leur assimilation aux esclaves. Oe l leur est venue cette ardeur i embrasser la cautre des armei que leur assaierait la fr quentation de l'lite blanche Dans lecaaie dts officiers on conip:an les reprsentants les p>us maquants de la noblesse. •• Cette nobles* de P.as) ce unie, di rir.1 ne, trad lion a:, le ne pouvait manquer de dtveair un <1 men-Ll o Jie ci Je civim.tio i (i) Car le courage militant devait tre leur pius brillant apanage ainsi que la puret des moejrs, Quand nous pai oas de la puret des moeurs il nous faut, cnes, nous expliquer. Ces n-oeurs ne doivent pas nous paratre ai exemptes de re proche quaud nons les cons dions ; distance 1) ne us faut nous p. a; r au lein mme de la tocit* de 1 poque afin de faire la pa>t dea coutumes ad mises ou tolies. Ainsi le concubinage. Il n'tait pas tant s en faut, du temps de la coloni sation, ce qu'il est de nos JOUIS. Les hommes les plus austres ne iougis •aient point et ne se sentaient pas en reste avec la morale, quand au grand jour ils cohabitaient avtc une tcinir.e ous l'empire du seul contrat tacite, ma toi I celui qui impoite le plus, de nourrir, d'entretenu et d'le ver les enfants qui naissaient de leur libre union A la vri, le t laage n'assurait pas aux couples une situation bien en place, comme !e mot semble lin diquer. Gnralement les hommes donnaient l'exemple lu libertinage et lea femmes aussi n et ieut point assujetties i l'imprieux ievoir de faire le bonheur d un seul min. Mais vcyet donc le colon qui dans sa plan tation se fait nn vrai harem en cher chant les embiassements, | allais dire 1 embrassement de ees plus belles es claves I Cepend nt si le marig n tiit pas fort en honneur, la famille ne s est pas mot a s :ojsti'ue dans U Casse des sfiranchis par la rVce du d.oit du sang. Le pre exe.ait une autorit patriarcale sur ses enfants et Us levait dans les lg'es de la plus svre discipline Et la femme, dont tcot le mrite tait de savoir prpa rer les petits plats si appici* des blancs, aulne I intimit de la coha bita'ion.apptlait ioa mari Monsieur. Le rle de la mre, i eeite poque, n'tait gure difficile : -Ile se renfermait -'ans les to.OJ du mnage ; il ne pouvait tre que ;tion pour elle de l'ducation civique de ses enfants. Nanmoins on tenait a faire d eux des hommes d'une honntet parfaite* Aussi taient-:! levs la dure cole de lebissauce presque passive. Les pius svres corrections taient infl ges po ir dis fautes qui nous paratraient aujoj dhui des pec cadilles F Ce aient pour les enfants le rgne d: la terreur domaat que Ce effideri <. pen.u., de I Ueuipat.00, le .„.!, d.DO, -fa*-, %  au Mtvicei pub.,cs. ta dwiofuaJio: p.,;,, Maurice Etienne fils .ngle des Huas des Fronts Forte et du Ma3asin de l'Et Marchandises Franaises ]o ici toiuties de tem.ties levante do .i le, ., ces ravonnaunt dans un dicor bloaissaot Au dehors I; ry-ed ordre ta.t „ Wrt pari. Ch I de la PUke et ses aide,. Malg e l'duSum dwwmittl, (arrive et le dpariT de, n fit serfcctua sam encomba des vhicules voluant If c avance et rapidit. m La musique des armei se fit entende .„ daot toute .a rception et coat,„ua tamnnTl en. .tenir la K a.: dans ras,, 5 .ance M, & >.. Kviscll alUieni de g oupe en groupe iuuiZJt de. mots nmables e. de. complm.en., 1 | eu husqui m retirrent ver, minuit trente rmpor. tant la meilleure impression de la po i.esse dlK ne fallait point drogtr, far le rire Us plaisanterie*, la blague n'taient admis qu'en compsgnie de ses pairs Lentant, vo. iennem./ s eruba.U on due de outtr parts. JLAN JCSEPH V1LA1RF. ( sutvrt^ Ml Mi 228 Rue ROLX Port au Prince Cigare Vpmann par boites et au dtail


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05837
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, January 18, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05837

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lfttm* anne No 6016
Portail PrJrc* ^iti
Jendi 18 Janvier !f 23
DIRXCTEUB PHOPRIETA1HI
Clment Magloire
(IOMEBO 20 CENTIMES
Quotidien
st*j*\1CJM | an 4aricels Hi]tm driLfHHf jN^ft
11 faut que le monde s'l-
ve peu peu une con
ce pi on suprieure du bien
et du mal. Ue la, il verra
clair* uieis. quM y a de
peints tlcJe^yraiides no
raie, mais qui. n'y *
pa ae morale sans justi
ce,ni de justice sans piti,
Henry BATAILLE
DUSSELDORF 16 JanvierLes directeurs des mines de
Westphalie ont reu des ordres dfinilifs du Gnral l)e-
goutle d'avoir reprendre les livraisons de charbon la
IFrance, Belgique, demain matin au plus lard.
Sur l'esprit et lesmars des affranchis
de Saiot-Dop
Dids i'huQibic .causerie sur notre
tole > nous avons indiqu quel
oint !a situation sociale des afiraa
bis de btDcmingue tait pnible;
omment ils se tenaient sut un.per-
tuel qui v.vc et luttaient aans ti
: contre les deux lments dont se
[imposait la colonie : les af icains
Us blancs
Ou coBoit sans peine ce qu'il a
lin dtflort de tact et de vo on t
Ml viter l'absorption qui les men
ut en bas et la rpulsion qui leur
enait dea haut.
Lie caste qui s'est constitue dans
De telle conjonctuie mrite qu'on
tudie non seulement dans sa toi
atioo, ce qui a t dejl ta*t, mm
is dans son esprit tt ses moeurs.
Ce qui la caractrisait c'tait un
al mora', le seul qui booore St-
lomiague.cc pandmonium o tous
1 vices, tous les crimes toutes les
rreurs se sont donn rendez vols
'ur ieaf,ei ie plus gigantesque
nos dont aucun pays et a aucune
oqoe n>a t le tmoin
S'il est vrai quil est plus ais de
m une maison dani l'air que de
der une socit sans relig oa. n
m pis mo.ns vident qu'une caste
ur vivre et se dvelopper eu tm-
' le cercle de hune et de pijug
enserre, a b.-s.-in d; plus de qua
J et de venus qu on ne saurai. I
'ire. i
U qui devait tre la marques-
[nuelie des arhanchis, ce.t l'aust
t2 mceur. n v:i sentiment de
onneur pousg un amoQr
XF tX"4Slf et armant le pom'
boaneur, et par dessus tout l'or
"'J*1 0I8eil dont Rigaud a t
'carnation, et qui a tait de lai
ce rPP0rt le type de l'aflran
iPbinl n Mt besoin Je cheich;r
f P! pour 0UVer cornaient il
(!. lation de l'lite
I cte classe les qualits et les d
JrJ* ncuaveuons dnumrer
^pirt,ons P00r *" guodes.ne
"* P* moins dea ta. blesses
,2* consquences de la sph
** t sociale o elle a ro
In.'Oo tient toujours de son mi
l;eu|pir quelque chose. C'est pour
quoi aussi l'on reste tonn de iea
contrer les grandes qualits qui ont
trouv lejrclosiou .dans un ehasnp
si peu ptopie les faire naltie
Aux yeux de .eux qui tudient
l'histoire, I homme doit tre consid
r comme le pioduit d'un tat sp
cal-
C'est donc dans un ensemble sou
vent complexe qu'on dcouvre les
lments qui constituent up; classe ;
les contradictions qu'on y ielve ne
sont qu apparentes et tiennent a des
causes diverses mais qui toutes ont
lenr source dans un centre ommun.
Nous voyons les .lirag.h s dans
une attitude de perptuelle piotesta
non contre l'arrogance du colon aus
si bien que contie leur assimilation
aux esclaves. Oe l leur est venue
cette ardeur i embrasser la cautre
des armei que leur assaierait la fr
quentation de l'lite blanche Dans
lecaaie dts officiers on conip:an les
reprsentants les p>us maquants de
la noblesse. Cette nobles* de P.as)
ce unie, di rir.1 ne, trad lion a:, le ne
pouvait manquer de dtveair un <1
men-Ll o Jie ci Je civim.tio i (i)
Car le courage militant devait tre
leur pius brillant apanage ainsi que
la puret des moejrs,
Quand nous pai oas de la puret
des moeurs il nous faut, cnes, nous
expliquer. Ces n-oeurs ne doivent
pas nous paratre ai exemptes de re
proche quaud nons les cons dions ;
distance 1) ne us faut nous p. a; r au
lein mme de la tocit* de 1 poque
afin de faire la pa>t dea coutumes ad
mises ou tolies.
Ainsi le concubinage. Il n'tait pas
tant s en faut, du temps de la coloni
sation, ce qu'il est de nos jouis. Les
hommes les plus austres ne iougis
aient point et ne se sentaient pas
en reste avec la morale, quand au
grand jour ils cohabitaient avtc une
tcinir.e ous l'empire du seul contrat
tacite, ma toi I celui qui impoite le
plus, de nourrir, d'entretenu et d'le
ver les enfants qui naissaient de leur
libre union
A la vri, le t laage n'assurait
pas aux couples une situation bien
en place, comme !e mot semble lin
diquer. Gnralement les hommes
donnaient l'exemple lu libertinage
et lea femmes aussi n et ieut point
assujetties i l'imprieux ievoir de
faire le bonheur d un seul min.Mais
vcyet donc le colon qui dans sa plan
tation se fait nn vrai harem en cher
chant les embiassements, | allais dire
1 embrassement de ees plus belles es
claves I Cepend nt si le marig n
tiit pas fort en honneur, la famille
ne s est pas mot a s :ojsti'ue dans U
Casse des sfiranchis par la rVce du
d.oit du sang. Le pre exe.ait une
autorit patriarcale sur ses enfants et
Us levait dans les lg'es de la plus
svre discipline Et la femme, dont
tcot le mrite tait de savoir prpa
rer les petits plats si appici* des
blancs, aulne I intimit de la coha
bita'ion.apptlait ioa mari Monsieur.
Le rle de la mre, i eeite poque,
n'tait gure difficile : -Ile se renfer-
mait -'ans les to.OJ du mnage ; il
ne pouvait tre que ;tion pour elle de
l'ducation civique de ses enfants.
Nanmoins on tenait a faire d eux
des hommes d'une honntet par-
faite* Aussi taient-:! levs la
dure cole de lebissauce presque
passive. Les pius svres corrections
taient infl ges po ir dis fautes qui
nous paratraient aujoj dhui des pec
cadilles F
Ce aient pour les enfants le rgne
d: la terreur domaat que Ce les rigueur* de les; avag- avaient p
ntr dans lefcye, familial.
Apis l'Indp ndan^e on a connu
dans toutes nos villes des chani.l
ions de ces hommes qni exer lent
The Chas H. Brown Paint Ca,
Brooklyn H. Y.
Si vous voulez avoir votre [maison coquettement peinte
i vous dsirez une slection de couleurs artistiques
Prpares par des chimistes de longue expntnce
Achetez notre marque liuq d'Or, pi pate pour les tropiques
Letle peinture adhre aux sur/aces les plus rugueuse*
iule censene ton brillant elte tche lres nie,
Elle est spcialement use pour tes moultes,
Les (ornichts tt lespicts de scutplurts.
Chacun de nos ferblauc est contrl par nos laboratoires
(Sotre prix pour cette peinture d- fie loule wuccurmnce
The Chas |. Browo Paint Co Brooklyn- N- Y
Geo.
Jeansme
Ac rt Exclusive pour Haiti
No 118 Rue Frou en face de la lanq e
I. P. 4c Vuiuirc,
une au oiit sociale despotique et se
proaoLaient sur les d liiends dont
l'alc/e mae avait ; tmoia
Lt vue sente duo pays faisait fuir
les enfants Aux bruyants bats du
jeu et aux c is d ; joie succdait e
tiemblement de la f'syeur.
Cest que notre peisonnrge ava't
la mine grave, le egaid svre sous
l'arc des sourcils foncs. Sur la lvite
de miinos s'ouvraient les laiges
bords d nn panama rigide comme le
Monsieur qui portait par ta on blanc
pont. Le cou, eugon dans un col
haut et va, gndait laitiHeiie des
bourrades prtes pleuvoir .ur la
tte des jeunes, qui, chose b zarre, se
cioyaient toujours en i u e.
C'tait I attitude de la rue, pure
n;ent de commande, et i laquelle il
Pour nos instiluteuri
Au moment o le bodgft de la
Rpublique va tre vot pour les
neuf derniers mois de I exercic lOfl-
24 il est de notre deoir de rappe
le 1 attention des Pouvoir l'ublica
aur l Rort qui est fait aux membre
dj Corps Ennt-i^nant-
Jujj cette beu-e 'es Drecteurs
d Ecole rurale ne toocbeot mensuel
leODent que 5 dollars tfi eoclimes:
Port-au Prince, il y t encore des I).
r-cteura .1 fcco e qui pargoivent tiu
joerilo modique nalire de 11 dol
lara 88 cta gue penser des ioetitu
teurs qui ne tou lien- q i M y;,
gourdes par moia alora que par ai
leursi de almpUa boqaetona gagnent
de 15 a '20 dollars t
e
A la L|j*non
Amr.cai
Grandiose rcept.on liier, i pi tir | v li-ure
demie du soir 1 U Lgation Atacncaiot ot
Mr le Haui (.ommissaire et Midi m.- Hu dl
laiMteni a leurs inv.i de dis:inc!ijn les hor-
?eu i de la maison,
La cour ortrj i un aspect splendili avec ara
toori brables prii.es lampes aux coul. u ; nstioi alci
ttc si au mn.ud'un courant de -v.i-Piw- rt,
p.et eu se que Mr le l're ultnt d, b Krubl^M
ei alodiiu 11 rno f.rcot leur eni.ee ve. io
h J es du soir
L.s WOt4liei d'Etat, des membres au (Jon-
MU d h at, le Corps diploaial que ei consul-ir
les prlidentl de no* clubs n.o.id.in-. d s reo' *
leoucii de nom so lt, its membre Impc -
ti.ts de la coome air.i'r.c in.- Ie> effideri <.
pen.u., de I Ueuipat.00, le ..!, d.- DO, -fa*-,
au Mtvicei pub.,cs. ta dwiofuaJio: p.,;,, .
Maurice Etienne fils
.ngle des Huas des Fronts
Forte et du Ma3asin de l'Et
Marchandises
Franaises
]o ici toiuties de tem.ties levante do .i le, .,
ces ravonnaunt dans un dicor bloaissaot
Au dehors I; ry-ed ordre ta.t Wrt pari.
Ch I de la PUke et ses aide,. Malg e l'duSum
dwwmittl, (arrive et le dpariT de, ,nfit
serfcctua sam encomba des vhicules voluant
If c avance et rapidit. m
La musique des armei se fit entende .
daot toute .a rception et coat,ua tamnnTl
en. .tenir la Ka.: dans ras,,5.ance M, & >.. .
Kviscll alUieni de g oupe en groupe iuuiZJt
de. mots nmables e. de. complm.en., 1 |eu .
husqui m retirrent ver, minuit trente rmpor.
tant la meilleure impression de la po i.esse dlK
ne fallait point drogtr, far le rire
Us plaisanterie*, la blague n'taient
admis qu'en compsgnie de ses pairs
Lentant, vo. iennem./seruba.U
on due de outtr parts.
Jlan Jcseph V1LA1RF.
( sutvrt^
Ml Mi
228 Rue Rolx Port au Prince
Cigare Vpmann
par boites et au dtail



L MATIN
Cable

Nouvelles trangres
Envoi le r
BMBMM
t5WWWeTOf
Un vote coLtre
PARIS 16 Lt commission d s r DORTMUND Le Quartier gn
pmuonta dJar ie manquement rai tranais es' inform que 25 cos
voonuire de I Allemagne dans les hommes de la R?ichcwhr sont coq
livraisons pour 19a}. La France-, la centrs au sud de Munster mo ni
BelRiqut et 1 Italie ont vct pour le de 25 kms an no"l d: Lumen et a 1
manquemen Mt Kemell Cook. re nord de Dortmund Les avant postes
prsentant de la Grand Brta,neen franais et Usiroupes allemandes ne
iempacemnt d.- S r |oh Brtdbu y s indispos, s'est abstenu. Mr riaithou u di tance de 8 10 mi II*. L*.
cspiimi que le manquement rsulte iraoaia continuent envoyer des tudier la m* hode daimiaistra-
du relus du gouvernement allemand renlotia qui p-nnent position der tirn colonia'e franaise Le groupe
d'elfeciuer Us liv lisooi des marchan r re la nv. e L dises tant que les l;a-ais occuperont U val e es la Rhur est 11 prsent ,e, du geaverBemeot franais et rei
la Rhr. Le v te a t p cd di complte et Us fiarai. dclarent tera en Afrique deui mois.
bivesdiicuisioas. M Bar.hou dcla que pas une livre de fut bon ne peut
ra que le reu> allemaLd tait un d sortir d^ la Rhur tans tre assujtttie
li aus a lis auquel il lailsit rpon j U taxe.
dre pat une meure immdiate. Les
d.gns b ge et italien ont dclri j)emanje fo ratifia
partage l'opinion de Mr Bar.hou et ' k% -
le vou eut lieu auss tt en pisence tlOD de l'aCCOrd (16
du lepistotsDt des Bats O isjp. VVa8hiuglon
P RIS 16 Mt Rynaldi dput veaux moteurs g-zoline devact ser
rapporteur de la sous commission tir la construction de dfux Motors
desafV.resestiieuresa la chambre Cars qui doivent, eu on, tre mis
des dputs, vient de teirniner 100 en circulation sur la l'gue Bizoton
rapport recommanlaot la ratification Galette. .
de l'accord de W sh ogton *u le Pa Ces moeurs sont beaucoup plus
c liace Oa considre comme certain pu sssots qne ceux des tramways de
que la co 1 mission approuvera le rap h ?il'.e et pourront ti-t-irr sp i tu*
ol lui sera transm s la chambre des Cars pasfag-rs 11 pata*-lue
a la ptetB re o:cas on. "de de la Direcuoa de u PCS e,t
d'atriver a supprimer autant que po>
tn ... t <__ __ tlble la t-aver&e de la ville par u
ua Dsaccord e:tre les
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Von cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
n'avait pas de voia aux diicus.ions
Autour de la
P. C, S.
t\an dfl l9aiTOrd de Nous jvons eu l'occ.sion d? voir
PCS des caisses contenant deux non
AUTOMQlISTE* !
Plus de kitomlreg son! parc in u% dan* le*
I es B lUnniques en se serv nt de
La Gazoline
wi i\ hiw
PARIS i6- Le commua.q. d
ciel cot-fi mi l'avance dis tr^ptS
lrataises d ns la Rhur, la ligne a
t porte lu.quaux ib .:. occi.en
talts de Do.tir.uod et. Hoeide
slb'e la t aver-.ee de la ville par les
grosses mach u s a vapeur. L' d:
commiss 0Q8 amri-esl***?"gg"
ooas 4Vons dji nrs l'optuiot
C0IIQ8 6t brilaUU qiie de faire circuler Us g os Mini d-.
WASdlNGTON Les comm s '^t tout le long du littoral aux fins
ious amricain et b ,tano:qu u'oit de rendre plus tacite la circulation
1 ..., . H..H........ pu se meUie a-acCo d auioaid hut .u d" vo 'ure par la Grand'Kor.
?it les jeunes commuais lQ { de u :ons0|,dat,oo de la date Siuhutoasque ce prop son mis
uni lundi lorsque lts sol de rre de la G andc B.ttagne, les ta excution puisque le tra de ce;ie
re.t la ville. couver?* Ijds ont dt remu.s 1 jeu nouvelle I goe e*t d|i tudi._____
1* rti nnltr h l. 1 t.... ... t^Ha^,^ tB^iMnBVsHauBWHWlvrvMV
annonce olticteilement que l'ordre
t rtabli Bo.hura ou une colfi
sion est survenue, hier soir, eutre
les manifestants allemands et les
troupes fianaises. L'incident s esl
produ t i la suite de manifestations
oiganises par les jeunes
ica de both
dats occup
L-oi'die de uquuit.oa pour les
mites de la valle de U Rhur a i
suspendu pendant 24 hevirts, oa en
conclut que les p op..et i s des mi
ncs sont pits i adoptei une at tud;
plus raisonnable en ce qui concerne
les livraiions de charbon inteidite
pat le gouvememeiit de Berlin,
pensait que 1
chancelier Cuno
Quad9n%mjo'te quelle marqa d'Essence.
ae%t ainn que les m*ancien* ont
insist pwr avoir de ld SH&LL
p?ur les avions pour :
1
a Travfrse
DE
L'Atlantiq-'p
2
I a Traverse
U ANGLERRI
EN AUSTtAUE
La Tiaveisis
DE
L'Afriqub

di, les a. g a s aya.t cbl leur gou
verjtmcnt poat demander de nou
vtllcs iLSiructons.
A travers
les frontires
m-rt A* Hprli.i On ^ oni eic uiir eu ummetc
a.mde ng v'e du ..VARSOVIE l- U marchal PU de lravaiUeurs se p ,
0 po r.S Rbien ame * le ^neral SomkowAi oat e^u, rijiM pour
de'son cabinet parce ' ^"^JLK ^AAXLifJS,
net la chute de "D/f'D lJ*'" non sur L froa're orienta e
que l'application dune picssion pro Tf0lsk
gIessive t contra.ie aux besoins M { de y ^ ^ ^ UQ
mdiats des manufattuiitts. S il est 5 front re rus
oblig de rqu.s.t,onner le ehibatt J polonliei dclarent
Uaouv.rnem.Dt poitriait ***** .ttt Mm oinc,den:e es. puiement
piecdcnt iabli par les allemands t ,
pendaut l'occupation du nord de la
^'rau.e, il m.lua.t des ce.nhcats d
requisi ions payables pat U Reich
bauk, mais il tst p.obable que des
mtsuies seraient prises pour payer
le satan des ouvneis eu ciant un
monnaie spcaie gaianue par les tes
touicei e ia Rhur
mm
La HiSCO
L nouvelle cacnp;gne Jj. cannfs a
commenc depuis lundi matin Plus
de 20> wagons ade cannas sort d'j
nalfl U3ine L^s grands m ulins
ont t mi? en marche ce mitiu Pius
eiteat chi
mandrr du
que b;ai
c up de bras on' t emp'cyis. tou e
f j\% il circu e le bruit que pu le der
nier bateau est ai rive une escouade
d't a-geri qui dot prendre servies
l'usine.
Nous oous demandons si cela est
OltU.t. et que la Tologne poursuit yri tX p3ttIqaoj oa dplacerait ces
oujours une politqu pacifique. trangers pui-que l usine a toujours
'imu*~' (onclionne depuis des annes avec
LU hu>Ullu*ll8 dO un persooisel haitier.,
Nau- idche ons do prendre des ren
rt ^ecOIliicilSSanCe s>.gnements et d informer nos lec.
CONSTANT iNUc'LE 16 Ea ie tturi.
dj
conoaissance Uj courageux sauveta
ge des 40 personnes bord du b%
te. u h, IjI fraeus c Wmh'.ong
dn s la mer tic Mai mm le 16 dcem
bre deinier, le .ciiiui.nda.it BiWafil
du ae.loyal aixieiicain13auabridgi;
a rtu la ciow de la Lg on dbon
neur.
DUSSELDORF 16-Les directeurs | W|H|V^I AAm*MM*'m
des mines de We.tphili. ont l.fQ | OUlreLe UOCOUVI.
des ordres diiititi du g^nr^l D- k .P-- Mb /r,- Une commumcition
ecutte d'avj.r leprendrc les livrai du piotesseui belge bhoet sur le'Par
ionsie chai bon a la France, Beigi somte) nouveau minerai conienan
Luedemaiu matin sa pius tard. En du tadium et dcouvet au Congo
us ce rtfu le gtnia. a ancon beige a ete lue a l Acadmie des
quouapLl.4utuiideuouveiles sanc s^eo.e-. Le document constate 11
nous us i?.Lcais eontiitnt maime vueca obtenu pal le l*boraioire sp
naot tous le* dcbOBche de la hhur Otl d Aovus qui exua.t du tauium
veis lAUeui-goc par vo.t leire ou ae et .ouveau minerai
lu coiii.uissicu am
ricauieeii frqua
Ui u ou[>c de qi aire personaaius
VOPENHAGUh' 16 l.s conire' m'iwames compreiart. M W -
pipi lors fianai., a.giteu et sene- kc.na;n ancien attoraey gnral choi
1,la sont parus pour Memel aptes s. par la eoci hau.e-Amr.que va
le ici. PMl,r Pour Atn1ue du Noii tfio
Mr tv.iU Marolia
Le matiu es ani. veuaut de
N'Y Mr Emil* Marcelin, eonsal
u'Hcm Criicagc, eu coug.
Nous lui soutenons uue co diale
biaavdoue.
Tous les mcaniciens qui oit essay la
SMlont reconnu ^s qaa'ii ;
f s Plus de kilomtres p*r gallon
2 Encra nu minimum
30 Beaucoup plus de fore etdevi
tesse en mv
Si vot^iic connaissez pas encore
la SHELL, essayez la, vous en
serez satisfaite:
En vente au dtail
Dans tous Ut Garaqe.i et vrinnnalement ehiz '
Station de Qazolint de Petit-Four;
John H WODLLEY, Hue Dan es DeitOOCy.
.. C DEETJEN, 3randBue. en face Station uenirmn
En qros chez \
Uoberls, 1)utto & Co
Agents Gnraux po ir fltSilj
Fte Del ma s
D.marche ai cour nt, locasion
A vit. important
Ofticleps de
Milita
Pour U Grande Rivire _
taire Ctar qui a t nomm orticier de I Etat Ci
vil au lieu de fcdwin y.-.ynen, comme nous I a-
voiii aanonc hier.
U III i' bUC 41 WWUI'UI| 1 VkUlUH M
------------------* de la fte de Notr^ D me d Al'igt:e % Lm, personnes qui ont d. sfl
l'Etat M C^^ftftJiitS W9PSa]
Le et fin ae" f ***** l une s,x neort, U de Pau, ont avise qu'encan
du Nord c est Mr Vol trt S hUlU .Q-Qt DM Deu. a... #,u BiDI 1|
par voie iluvu.c.
Tn w
PcjR LioertA
Ouauaaiin.he
ffmmm -
Valures
Ceica la Source
Mont Oiginis
Uarice
Ste iur.iuic
Trou
Saltrou _
tirani Goscr
Marigot
Arse a Pitrct
Cotes de Fer
t-etii Trou Je Nippes
Peu.e Hiviere de Nipp;s
l.i :*
Terre Meuve
Oios Morne
Marmelade
Bissoc Larivir*
cte.u! SS Cercle
hSSS SE Port au Princien
VrdcuC iacoJoi.-
"VmmTtStm No *ommes heureux d'annojeer
Sylvestre t'imotiii que le Bil Traves'i aura lieu cette
Jtt&ftbM aDDe ,B CefCle Pft aU Pri0cien [i
o. Jarnewi m.rdi-gra. 11 Pvritr prochain
Prosper iubba: ]| va SSU. dite que Om tl" 'OU
JSSmfom] I0urs,g..nd. et petits leeoufoodr n
josepj Lom. daoi le. plaisir, de la d nse et qu
uio^cne Bru (0U |e monde sera satisf.it.
wuv sm L^ iofitatioas seroit incessam
U. 0aipr4 ment lance..
ment ne peut tre f isuoD de Moiisieui Kmmaoasl
lee, sonasigo, m-itra, en qoaaitj
t onz des droit* et actions ae
me Emicauuel Charles, ne
iaraqjtf s-uis hritire du dsejl
port au prince, le 17 Janvier W
Sign jQOieoael CHARi*
Avis
Monsieur b'ouard Biuuan,
cier de l'Eut Civil de la Section
de Port au Pai&ce, informe le es
que ses bareeaa se trouvent pro
rendent i ls Rue No 7. Boifc-ds*^
ns*


LE'MTW
FHARMAC). fe
PRINCIPALE
H. CA1GNKE
49, Rl RtfcOWUK
8S-80 Boulevard Sbastopol
PARIS
vendant
le Ukille;"i .mAitrri 2 O" HUM
Produite des Premires Marques
et toujours de premire raicbeur
UNE SZ'JLE QUALIT :
LA MEILLEURE
>
RiVON tSI'KC 1,\L,
POUR LES COLONIES
DROOUBRIR, Hl.MltOHISTKHIL
SPCIALITS
fYaaoalse et tranger*
SELS DE QUININE PURS
7bo produits en flacons,
ampoules, comprims, cachet*
SOLUTIONS UTrODI-HMKjl K -
BANDAGES, CEINTURES.
BAS A VARIGK8
AfPAMILS HYGINUDIS
pour tons usages
AP^mPEILS orthopdiques
9m ingucs hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGr
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.
Projets de Factures
et tous renseignements
sur dcmanttr adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RAUMbK
88-90, BOULEVARD 5EAS10P0L
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni m Kit.icc ni l'Etranger.
e^^^*
La Banque Royale du Canada
Rsultat des Oprations de la Banque pour l'Exertfce c ;ul [j 30 Rmftta it)?2
Balmee n compte d* profits et perce,
le 3o Novearbre 1921
Prcfu du t'snoe, dedujtiot. l&i'e des
frais d'administration et aprs avoir
pourvu pour les iotrts ercros sur
les dpts et peur ha, detea dJ" -
vaises et douteux,tu lauaia d'ioieiei
iar les effets non chus,
P.OrOJC044"
ACTIF
rs. ces rrjonncyes pos.'des par la
Banque 16 052 57312
Bnlets du Dommiou pofsda 2b \)3'2 o4o 15
Co >rs des Et t.-Unis et a trs
coon tU:o|fri
3 958 W 21
P 4KP35'4'9
Approprie comme suit.
Nos 1.8, 131). l4o, et 141,
Dividendes
aux taux de \i o,o pur ani.ee
Bot i six sctioLoauea de 3 0|0
payabia le 1er Dcemb:e 19i.*2
Ver-e au Foau* au Pension
Appropriation pour les immeubles
de la Banque
P.butse piur les taxes fdrales
mf cou uns la luxe de gurie aur
U circulation des billets de
Banqua-
Bftiaucti :epor.e de p-cfit- et pertes
P. 2 4i3 600.00
4J8 0C0 0
1UU OOU '.U
4.0 00000
500 000 00
lu / r>i4 iy
4 8ttf 514 1
9
H S HOLT, fcdson L PEJLSE
Prsidant Dirrrltur-seraol
C E lUSlXsL
lirul (irurai
Dpt aux rserves :enttales d'or
Billets d oulies ba que
Chques aur d'au re Balances dues par d'autre banques
au C mih
Balances dufs par un banques Pt
das co reaooodaota de btnques
d'ai'l.uin qu'au CanaJa.
Ga ai eiee du gouvernement ff*dAral
et du ',.( i.v.'i i mu i't p.nvuci l.ne
d,psbhi t | at> U vaieui marchande
Garaniiee muniiipaba canadiennes et
garapt'f-a i ibl ques bruai nique,
etrarg'a. et colonialea.autrea que
des Kerau'iet canadienne*, ne d-
passant par la valeur marchande
Obligations d^a chemins de hr,ob!i-
gadona et actions,ne dpensant pas
U valeur umciii de
Prts dumande au Canada,9ur ob!i
getUMs rtebanture et ac ioqs
P.fs 4 Ji m n le et prts courte
cneance (Le dpaaaant pas trene
louis / ailleurs qu'au Canada
2oiA-jt3 t> 74
P. ttJ iJj v*u 11
8 ooi o.)o oo
2 7!8 277t!5
20 57J04 8i
2 433 37
J 893 715 57
28 0(022485
7 yui y*7 un
13 402 018 50
14 HB 200 32
9987483063
L'Assemble Gnrale Annuelle des actionnaires aura lieu au Sge Aut ..., pi:a courants et escomptes
S -.ial de la Banque Mo ural, le jeadi.l / Janviar pro.hiin A onze brea au csnada ( moins la .dduction
P. 216 048 33J 91
eu main
Montral, le 9 Dcembre i922
BILAN QE.iE.tAL
30 Novembre 1922
PASSIF
:r$
ter!
Parisiana

CE SOIR
GALA
Suzanne Delve
le "plus beau film que
en cote vu :
L'Holocauste
de Maurice de MARSAN
Entie gnrale ; 2 gourdes
Attention !
Vous trouverez
1358, Rue Amrtcatni
Poudre de viande diastase, de
Trouette et l'enet. Qouttes livo
n eones. Coton du Docteur Mbu,
Compiims t la papaine, de Trouet
tp'tPenet,
Se) Fros
E.WERSLF. PUBLIC
D"t qui ne portent pas intrt
Dpts qui por eut intrt,y com-
pris i'intit accumul jusquA
la daie du bilan
TOTAL DHS DEPOTS
Billets de la Banque en circulation
Balance duce au gouvernement fdral
Belarcsdiet aux autres b nques au
Canada
Balan. es dues aux banqoea et aux
correspondent* de banques dans le
Hoyaun e-Unis et daus les paya
rangers.
P. 94 408 o78 82
277 595 882 W
P.
de l'intrt )
Aunes pr acouranti et escomptes
ailleurs qu'au Canada ( moins la
dduction de l'intrt )
Crances en eouurance (eslimation
iour la peite ptvuey
Immeubles autres que les bureaux
de la Banque
Immeubles de la Barque au plus
haut prix de revient mo'iia les
eummes dduire.
Engagement* des clients sur lettres
de crdit, par con re
Dpt entre les maina du iliristre
pour les objets du fuLda de cnci -
372C03 98111 latiou.
26 0459J2 5* Autre actif non compris dans
17 461750 01 qui ce qui pi . ode
P 151260 087 95
9i 232 041 58
444 747 U
ce
7 870 79
11 505 855 84
VISA DiS VERIFICATEURS
24*937 476 01
1 5S1 923 H
il 142 34! 17
' 3a6 228 99
1 21 000 00
aw 102 41
P. 47936T?66~3(
Bille s psycr
Acceptation de
lettres de crdif
N0Ub PAPOUS RAPPOTT AUX ACTIONNAIRES UE LA BANQUE
_ Hoyai.k du Canada ;
yue dans notre opimo 1 U8 affaires tran?:ges par la B mua tt a a
3 574637 43 nous ayons sil mines, ne dpesseo. pas |M pouvoirs de la Banane Ll
K lofiail on nrni avnnu ,...,....> i_____-.___' K w"." DanqUe l^ue
11513 726 63
ENVLKS LES ACTIONNAIRES :
D0C Capital veis
Fonds de rserve 20.4OO.oOO 00
Ba ance de p.oil s reporte 1 rx>7 514 47
P. 436
Dividende? non rclams
Dividende No 141 ( au taui de 12 0|0
par anne payatle le fer dteem-
bie 1922
Boni de % 0|0 payable le fer dcera-
bre 1922
P. 21407 514 17
8 644 75
012 000 00
408 000 00
U 436 158 94
P. 479 .'Wf 366.(1
comrjtsbilii ;
?.,\T.*pTn'.'iC'ltt,eS'C,i'f0rm'ti0',,rt to " lU,
Montral Canada le 19 Dcertbre \9.>
tion
lit mer clment
r^or remplacer le Sel dsos les
mes
ffret
Mme Vve Louis Boisttte tt m cafinti, Mme
Yve C Bun.by ci k eoiaa , Me L'.i.mo B01-
ittic tt tes euun. le iaanlics Roiitiir Bi.mby
OiettCf /pii.r, liy.cnuic Jacob, Liiou.im
rgi Antor c Calme, higiud, Rimpel, Vcrna Oj-
ajurt. Ha>pu, Camcau, Mnfori Ricot. .v.oise,
XtJ.%. n j Viard et lou lea autre SamM et ail>, remtr
l roue te ( l'eptonate de eien, itl aiBI. t.m n ti Capitale qu<- de u Pro-
NOIX de kOla), VlO dU Dm vioce, l'tcole Normale de deuui*liei 1 lie al -
teurCabsna, CaclieiS de Glyc O annexe de rKesh Normale. I teole Ucimour L
ft ?e chMX-SifJp Tf00eue ^e^e:e,^^,;^t,1e,n:,ur^RSae
l fSnet fc la rapane. ElilS Cercle mina et le Bureau du Qoo-
PriX modrs ticlc de Douanes 2>ccuod du Dpt. du Commcr
"* ce) qui leur ont donn de tcmoigiugu de yra
L* SOUSSign. dClate avoir Sdir pailiic lo-caiion de .a double pjrte uuuourcuM
a Rcpuk? del Commission F *: ***?^.^^STJ^S^
C'est la vrit !
Il nya rien faire I Csst prouv \
La Espana
S ROGER MITCHELL W. G RTH THOMSON A,
. ..c De Mrwick Mitchell & Co
JAMES G. RUSS, C.A Ue P S. Ros & Sons
)
\. lie ; ers
lin face d$ la Pot te
eboix et vetid le
arrivage de
A le plus grand
meilleur march.
Vouez- voir le nouvel
Hte$*ieur$
Audain Frres
li forment le publ c qu lis ont corn
me Mi V.ctof Tous ami diiecttur
des UsiiepllMl Fuobics dont ils
so t les piopritaiiM,
Clyde Stuininhi;)
Co tiii.au y
FOHEIJN 5LKVI.E
'ipp-nil tiuari
la
^ *te, sl vaat 2t}6 portant le
Ko B 3 31 II ie dclare nul duplicata
tuai lai et. e remis
H BORDAY
Une Mtit rioiette it de Jean > oui. Boietx eti
lev a lour attciiion les ; fc 9 Janvier courant.
H le piicnt de croire leur proionde lati-
tude.
Fort-au-Priace, le 1 j Janvier 191],
tapeurs dirigs par la ClyJe ilf
sbtp Company b'Jrugn Smem uni.,
ta tousqueoc l n peut ladres- compte de* Umtd i\aw San
... ......*<, u. yj '* N ,iiaa -ilue a ct
Colliers montres pour bo.crree et a uenec Uos.nvilie peu: lojt ce qui Le steamer c BslMcos
femmei, Ceintures dernier genre, ^ a Cc vice _______ New Yo k Vejdiedi
SJ.U,CI?' h??111," dVloQ8enfea, lT Secrtaire aa l'Assoc4aUon des dirsOsasa
U autres articles, mais venez vite les v,e, que U coofrenos a.mue.le de- C, S P. ? *
voir, vous lugerex par la suite et vra avoir hou le dimanche 21 du r;l au rrlnsf,ls Idisofi r Iyl3
vooi pourrez comparer lea prix et courant 4 b L, UstBAsiA d cu
la qualit av.uta.eu... jf^ Jd4Q ^^ A5
a l.'iss
1^ 12 CJUlaUt
pour ta ou ic> tejdu


it MATIN
Phurnatistnes
Nvralgies
Goutte
G tavelle
Artrio
Sclrose
Obsit
Qui veul "-it'er Jeune et viter
lesrSum..ti*mi-v Itdjrcitiemenl
de artiic* l'emaM-mMil de
rr tfliminer l'e-.? d'a-ido trique,
c* f. l'on * notre nrjinin.' .
t fi-; <>* cure rgulier .-a
d'VROOONAL.
lave le sang
- Ir.-!:;nr,n principal*, de*!: le
Mltrntrm de I rntVio MltroM. eoiwii
ivji.i : .ut empti-!iri lu i8i-,io --'
> o>ve.opc,*-(iierii les lsion art* :*'
le A Ia prira ? a. prsrlros*. l'aVM
Wtq;* lan; le feul facrur VrV[>*'
lensr.m. on devra, avant tout* Btftr".
chosr. lutter *neri{iQiiem.'ni M fr*-
que '-.cil con'ic a ratenfon d er i
nriqi - dani l'organisme M Mtplaya '
l'Urodonal
Prnfaaeeur Fatvtt,
rrgi i, cIM IU t I INMaWfM Power*
tut.' ' '. *' J > v ,.'m>i Tir"*
t* pn ;
DIAl : ~.ly. ......' - ---
mm i '..*!><> n< > irimnr
srtl.rifiMi If kl
LIFM > -/-'i- U0 IVtHir. Ut<4* *
.ra.i-
Vaillant tt Houel agents guracix, 1720 Rue du Magasin de l'Etal
Madeira Embroideries
For 8'ile now et considrable reduct-ii
pHceB,
^Suitable /or nice and we corne Chrisi
mas (ir/f corne and make your choies
yourteij.
1* rree zmannrAGGURHOLM
1 ue du Quai
Lisez <& Mditez!
Q ,'fsi (6 qui soi' plus dagrrable po'.r Ici parants dan d c. d-
qi.e piuiable, qu nd on a con^circe devoir p-\ un prix convenu le
puur ib'enir quelq je clio3d<; b>n '! ttalhjureusement ces1 ce qui
iiive as ez s u>ent !
Afin d'viiei a-e vous ne soyez dans un 'el cti.il .st trs prudent
de commander ce qu'il vous faut ireeimV chic le sousign qui
est le plus ancien fabr Cinl d) jercuail s.r celL pi ce cl dout la
bonne rputation eit connue.
Paix la por e de toutes les bourse
HEWR STA.RK
hue au Quui, en face de la (*u e
N B La nuit et les jours de (t, s'adresser au cbef d atelier,
[Monsieur tlthier llusson
Rue d? Fronts torts No 6 en face
de l'ancienne Cathdrale,
N. B. 4 part de mon Ghel di il e personne u' au oris de
recevoii de commundei eu mon non
ASTHME
PAPIER PRUNEAU
-. ! !'.ir,... jrrn. Opmilw, *
iri.'ne*u i. s* :i-ai'iu,'. ru v tmt e'-**.
Fireslcne Pneus & Ckite air
Le sou s'^n pibi pltUif de publier les rouveaux p littaudt les ttB parer avec laqn;lit Firesione S.rtout oUk>
tas de rcunir votre autorrtbile avec des Pneu et chambre i air a Firet
toce et vot-e itteDtifl est attiit sur lesFirtsto e Co d$ aen putku'ter.
PNEUS
Faiblesse
Chaque mouvemeut du corpa
censomme une quantit dter-
mine d'nergie. C'est pour ca
motif que vous vou* senle
fatigu a la fin de la journe.
Quand vous vous surmener,
quand votre vitalit est mine
par la maladie, votre systme
tout entier de\ ienl trop puis
pour rcuprer sa vitalit tant
aide. Votre syatme ressemble
une plante qui se meurt faute
d'eau. De mme <,ur l'eau
revivifie une plante laugulasante
ainsi "W'incaini" ddOM une
vie et une vigueur nouvelles a la
constitution a!fail>lie. "Win-
carnis" p.jssde une piiiss.u M
quadruple; c'e*t un Tonqoe,
un Reconstituant, un Gnra-
teur de sang et un AHiMfit
pour lea nerfs.le tout runi.
i NELS:
FDri.
JOJl
Itlj l/l
3o> 1/2 extra
321} r{2
2314
DM
I4M
34*4 Ii2
^2X4 112
II
:o 50
24
M
2|50
33
CcrJs.
16
18
<7 5
4
40
CHAMBRliSA \IK
Grises Kcuges
2 2 )0
2 20 2 65
25
4
V
4
4 90
3 60
4 >o
; 5
4 ao
Pharmacie VV. Buch
Le seul prserva'if du bois tel le
Carbohnum Avenariu*
Reconnu depuis plus de 40 ans comme le pMs efficace.
Le Carbolinum Avenanm
S rt orSse.ver le bois ho-s el sous terra canre h P^urrilar*
dailoueVis toraies, les .nHuences du d'utl el la deatructiol
N AemoS'et supprime: le champignon dei maiwi et d
Le produit est un dsinfectant de premier ordre supnme.et chasP
la wmtoe des curie* de chevaux ainsi que des poulaillers. Il
w2% cI. structeur sans pareU des punaises et des autres n*
miner
la maison
Lope Rivera
A lf Plaisir de no 1er la connaissance de ses nombreux clients
tant i la Opitale qu'en P. ovince. qu'elle fient de recevoir pour lj.
fies de fin d'aunee un assortiment .-omplet de B)nbons franais, le ,
de Boissons ei de Provisous ali ae.i arai de -outss sortes et de'.
premire fraicheur. ... v.jJ
BU.\BO\S ; Jolies Boites de 5, de 2 el I Livres. D.agees aopetiff
sschen t es lftuants. Nougats tn boites et par rnoreeaux da^i! et
Je 1[4 Livre, Cl. >coli2 par btons Ptes de f.ufs et .ficplata
en boites * 1(1 livres. Ptes Ananies mou es en b nfet d une
livre et d 11\2 livre. Bojbois glacs, Fondinte, e c.
BOIS K)ri Vm* mug & blan (B rton et buetier Bo-deaul
qualit suprieure, Whi'k (Hii*elllng (Ifjbjnnfl.Malsga.Pipper
moitChiueiixdeTarr gone, ndictin^, e'c
PROVISIONS ALlMKiSrtlUES Cowevesle foutes sxtci.
Saucissons Lyon,Jambons,.vl ittdelles, Fromag g uy'e.pale gras,
l e de Maure par liv e, l|1 et 1(4 li rts etc.
Venez visite la Maison Lope
Rivera et vous sortirez satis
1
1
Ls petits enfants
if 11 venlft chez :
JL. PliEETZMANH AGGERHOLM
Tb Wlae ot L110
cre une force oureUe.du sang
nouveau, une noMV//rrtut>evita rfiouf. '
Au premu r .verre v D OU >^ii
ressent l'action biejiftiMnla.
Vous sentex U cela vmW fait
du bien. Voua etnea que
chaque verre vin vins iktlianB
plus de force .|ii<- VOU* n'iWI
avant, et un liai _-i- v tre
systme tout tntirr de ut.''n
nouvelle. Cet pour .* molli
que plus de 10.000 me.le:ii
recommandent Wmc.irni. "
Achet 1 an bouttillc dt V.\vfm
tujour l'^'ii on P*u' l"t>Hti' io.,c. I* Pnrnaci. tc
OOLVMAN OO.. 1 T0
Wlnoarnl. Works. NaRWlOH
En ?i nte chn
FRXNCKI. MRTIN
Au prix d" 2 doli rs prurof b^a
trille e 1 dollar \\l bnutalllN
Rue di M'iT mi ifitat^n f.ce
Usire Ghre. t'or an Prtes
i petits entants
font la joie du foyer
Tous le jeunes marids rvent aux moments de bonhe tr
avec des enfants sains et heureux. Malheureusement
combien de jeunes femmes voient leur rve passer et n!
pouvent connatre ces joies c.iusc de drangements organ-
iques qui peuvent {ire corrigs par un traitemant tre
simple.
La Composition Vgtale de Lydia E. Pinkhara est ex-
actement le mdicament ncessaire comme cette lettre
l'indique:
Puebla,Puebla,Mexico.-"J'ii pris la Composition Vg-
tale de Lydia R Pinkham pour des douleurs dans le venue
et le dos et aussi parce que mes rgies venaient sous forme
d'hmorragie et duraient plus de cinq j'itrs. J'avais aupar-
avant pris un nombre infini de mdicaments sans me gurir.
Une de mes amies m'a parl de votrfc composition vgtale
et je la recommande. Ma sant est revenue et mon m art
et moi vous en sommes reconnaissants. J'ai .donn nais-
sance une fille et nous sommes en bonne sant."HaMA
Machorro de Rosas, Joaqub Ruii a?, "Tianda Pusbla
Puebla, Mexico.
Un grand nombre d* lettre similaires proareat
l'efficacit de la
(imposition Vegotele
de lydia E. Pinkkarn
Maa.wwkiiAW NeoieioB 00. tMnm.nam. %.-..
S
^ ,,>
. -
-
<* sa.
A _
I -.-
'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM