<%BANNER%>







PAGE 1

LE: MATIN TGa 1) Conseil d'Etat Nouvelles Etrangres News C'en la sance de ce matin que le Cabintt an complet a pris contact avec le conteil d Etat, Api es lecture du message Prsidentielle ministre des Finance dposa le douzimes budgtaires pour les trou triratrstre de l'Kxtrc.ce qtna accompagne de la loi de intimes relative au baoget. Acte de ce dpt est donn par le t rsident du Conseil d'ttat Ensuite le ministre de 1 Intrieur remercia le Conseil d'ttat au r.o.n du >' ioaid'hui .ai l'Egw ,g'1 JJ^ 0 .£ citll buaaitM initient Les Cours s sswbsfi £ Sfr-aStea swstf de S'iones seloa ao velle ol& HONG KONG — L situation Cm suite d: U rvolte du PABIS 13Steiliog Dollar PARIS ib— S terling Dollar Dollar M 4' 46 74 14 74 68 78 14 74 • T.. „rTrl .r-Tei-* en confrence qu aucune 1 %  o si.aw": . s „ ile d> U rvolte du n "i? !" !1.etrl * l ra 4e la kt u PP Sura Ch Cri ng Wiog a cess 3 hier peada sea pour proic ^.—•• r. lion franaise ; il y a qaelqoes min. *£"£_ Par an v0 e festatioos ac.oupagaes de chants et %  %  de discours, mais i ordre na pas t troubl. t ;rl i e [on croit que ville pourra* re %  .il H nousser tout: atuque par les toicei l*m g *P"* ^ uttin KXeoi Soa-Yt S:n goav;:nernent env:ii 1 oc.upiu BERLIN -9 1 anooace de g:an11 fane ise et bilge di U Rhu. baUilus -tau les luesde MVn.l. V. UOMM La dlgavun br.tan MU£* .^ confreace h. rcemment le rayon de h baltique s'en soat nadas m.l.'es, dit au mes iijiia dans les rues. il u'y a pus lieu de arrti cea Crmonie* pi.io.eaquaa qui o-out snauiiesteinout pour Oui que de Irf ROME— Vit Massohni a dclar, que les mmbres da cib nrt m .a poi.ee, parai le. klau^e-, revtu de leurs robja ment allemand signifiant son H et de leuii ca^ -ules at prcd a uoo de suspend.e les paiements 0 ar do la croix de teu, tout des ptOCM nt ei di matriaux cause de 'oc fapition de la Rhur considre co n me une violation au tait de Vif lailie U paraissait ceitaio que le n'avaient jamais propos d^ccid. touveau m-nqut ment de l'Allemagne 0 as cent neo aies contre la bracjt. pei i-.uiagiuaiiou des gens crdule., t ics^hviaisons de march;n Brt.gae, mais ils avaient conseill Ce qui Ml luieresaaal, C'sst l'act.ou JJJJJJJ dcVaieQt etie effectues eu la F.ance de limiter ls mesu-es politique du k au JJJJ J d in j, lt|i| „ i Tallt d l, Rhur. L^ veSppe"^ le":^."u loto" SUSUte rparations. Le man ptesideat du COiI -|M*i < cil, ^uisonf ii-cuntesUbienioot u.quemeur entralne.a de noavellei me fouli. J"* Jj* ^ JK^ boHUiie, COioais Use dit plus ; utes coeici ives contre 1 Allemagne. ipv oi 9^S!^SSffSmmi bsat. ne porte sur les etiets de ces u aec isiation ue manquemeut per n e pouvait 1 ester iso.er sans cooin. tuudancea et eu premier lieu sur le ua a u France d'oprer aes r \ n une faute t'es srieuse et |ip uombredisadtieients l.eNcwior JliU oas daDS la Rhur de btail, de vait i'ab tenir de contr baer • > 0 1 ; t dac.er d, bji et de chatb.n. ration de co-t e des leg-ow hou l Le haut loacuonaare a dclar liel de la Rhur question d un-, tm aue le eouvetnement tait satistait portance tooJamentale coar la s tu 1 3l. nlocr-ssiou des vnenitns toa.onomque de IFurope et a 1 s_.es ecaiis sout ueun s, mais ce ialI riediati Loccupation de la rf. ou Ij|l|aaQ (JeS lSUf B i n'est pas eux qui cOQ.tltuSDt la port dc iJorUnu-d st ind.spens.ble, uon *• • JnsjaAGng O rtooo te de la piusgusuu de I indeteraiincttoa. seuleaica t en iaison de la pioduc '-'bNHAtjUC Oficbrs de l'Etat civil Q^suon u mau J son Armour aaduo Miisjn Armcat iieiald," aoids uue lOquAta e' une luieiview piue limprial Wi*rrt lu 10 janvier l'.^l, evaluaii ce nom bre a 100 000. l.e '•Uters] Digaai" du ltr Uoiobre 1021, acceptant. Tesbulto rtSf-" •LSWS DMSttOM H P omre Litimi i;"' .. s Une ?*" N 'oU ute'n.v.cre de l'Arti.oni.e ariMSIWt^ Louis Astre lils SfU-B JSS £- devait tre clos le 0'ess.cr AnKi !" ^ R> ^ publies par no as Depuis, coa ^Lou" du" Sud -Ch istian Oa:no-le [ sœar ^ aae .es intress! BM **£ -<^*?i-!S on, n! U enteniu parler S> le ^ MiragoAne — Jean Mo Bo S. Justin Alcinlor J sait qae U aai Company a ouveit un concoii pour tablir une marque diai ie, pour soasavoa t CANARI . L-s coaditious de ce con ours, qui 31 Di: 1922. o ot [^RabtrNenou. Plejre-Loah giaQl 0 ' pas pu mingtr li jambM tS-ff fltSSSi-TB Etre l'aurai S sa ub.e le jour d la tjiusgeusuu ubiiuuciiuiu.u... sculeai ent en uison ue la piouuu — -• %  -. i a4a '-y a r e 0.1 eomereod da premier coup que f Q k mals sarl0Ut pirce quc Mme: que ^ chM M M i J ioo 000 hoflMM resoms peuvsot JJ^ f jUIQ ,t Es^en la lomi.e m s u haut comm HUN M u %  taire plus de btao^ut qie UJO.JUO '' r, " "J Judiiooel %  ••• ***** at l c l0adM n oiBCiants qu.se bjr.w a chaaier et son neigie lectriques. j^ ^^ ^^ exclu IV me at jj tt uiuiisi a o 100 des nymufd. ce qu.' doit pnncipileinent aUiror l'attention de l'obivrvaleur politiq I ', Ce u'est pas u vjleui absoue du uouiuio des adnrenta un groj pe. c'eat la puisiiice relative d'ac tiou de co groupe, ; .Lu piesse aumicaioe rapporte q ie daua iel ou tel district d- >ud tes Alsuoiueu ont tueuac, injuri, roule surgs tait imge cjnire le gou/etnemiot allea ulqui tait intolibe. Le ch l dima de ^,. „,— aux ttoapss frar ei d s ab ten.r BRUXELLES— Les nojveaui v d e | 0 at acie dhiiiit Bue J.: tienne — Denuerv — Hij-he —I Mai;>aide — Sunt Michel — Ltuiode — riaisan.e — t-ilate l'on sia'fM — Bo gne plaine au Nord Acul Milot Dondon -Grande Rivire Qairiier Mono haaaa Ismael COirapigao Nelsoa Ainuul Charles Jean Simou Je.in.ton Rob:rt Cabeh Cimaro^t riotiiard Phil ppe St LOJIS E.nut. Ciia.lf Trtsia Bel nue l'iurcl T P.ere-^oais Uav.lm-t |o epn Djolma JnPierre bpamiooadas nyppohte r B. rnl^uaque idwiQ b.pea \Ctii biaii* Do vu Tnodore (sunre ) P14US ., moins qu.' ce la Trinit Allons messieurs, dcidez-vous Publie* les tsuiUts du concoan, iitie fit tiaili 1 etisie, depuis t?i). un oj ej sTrhoroBt'iSlibie J a i TginlMfu s* cil t dsh.bi jK^^SJpBW^M dHi.u. Ui dune iMgae discussion au conseil t an set ton:tioanaires. lu 'tr.n:nt spcial est du cab net L'accord avec le gouverne BRLIM-UtoJtf * %  hier WJW" ^ aQ ^ ^ tait daa cette is de 12 8JO ma ki. La Seeriaire de l'Aaso-utiou dtt Aacieunas Elves de Sain e m rappeLe aux membres actits, m membres d tiou lecf et aux amies rŒivre, que la confrence ms imeile davia avoir lieu le dunan 21 du ourant 4 hrss f iui Epouine JEAN -LOUia. Uamsiote, ut quelle camelot Notre eacelleatcoaf..eLA'sJor* gnalait deiairem.'at la maovi qutu de certains articles vendus j caodes tnaisoas qui, lieueibled *ot deeimptol lualfaiteurs indilinetit revotai des iiibinnes dn kiau ou Lien d > alaoemen sg'ssaot individuellement et contrairemea-. •ux btatuls du K au Cependant, u a tejttfb i que uana un certain nom bre de caa, le BMBO et responsable, au moioa inorme^ient. La conclusion de cette courte tu de s'imposeElle u-est pa duue d'importance. Certee.le nauoosllemi est loin de jouer aux Etats Unis un rle aussi nup JI t ant qa'e ALemg e nu eu Italie, tuaia il eau e et da s ces derui:es au.ie.s s est CJ uidua biemett dveUpplady isab th B w s Lyon Coiitfie franais ^JSTtti** * cndre PARIS L zone d occupation ten 1QilrttCtl0ns de Londres due hier comprend tout le baesin miniar s l'exc ption de la ville in dastiieile de Doitmood. La France coLti e msi la production et l'exp dition du ch.itou de la Rhur. Oa ainoLce otricieilimeat qce la 20 e ne Mrs par tendue au de i d s h mius bxe s. moin d. ci.coniancis jmpvues, le g*ue ai H u ys c •< Dernire Heure P4 a SA.N3 FIL DUBLIN Dublin se reprenait 1 peine de la lutte intense dans U cit que des troupes volontaires Ulcrent soudain une atuque sur des points straigiques et quoiquWes lussent repouses par les troupes de Itttt liure elles .omiuucnt i i.utter l.JuLENr/. %  Lpidinie de .flueiut ,„ -.r ie.t dciaoche parmi les troupe: nriciioei et %  nandatt UlOpil t.ons LS vi-le de u iejWe cupe a:tueilement d oae tude lui U COQ tiuct.oo des maisons d Ecole. L'ide quoique tardive vient 1 temp, et permeura i lE.at de rau ser apii cette initiative de no ables "£SZ manquerons pas de dite ^Jf^jifl notre moi ds que roa. coan-ltro .s pubcat Uiam? de M I M n-tde igi" d: ce o uveau Henrea de b-reaudeoa mai I et de a i 4 P Œ Bureau de Mtai-U Secliom Sud Le public tstay.s que !e Bofl de lOlfi.ier de 1 hta>:ivil, *. 12



PAGE 1

f LE MATIN FuDraiLes do Gnral Antoine Simon Aucun Prsident de la Rpublique % Le gouvernement a fait des fan raille Dation les ao gnra Antoine .Simon ancien 1 -rsident dla H pu tlique.Elle* onttdrs plus gran dioses. L'est au Mapou-Simon. habitation de famille que la Prsident mourut. Et comme l'enterrement devait tre Ri.naa Pnrnn A ebant aux C yes, il y eut deux veil .."ff 5SLf22?£ IET 0 1 + P er! ". les Ea ee.te cVurence les gen. de Prfl,^SfA 9 S la campagne ne manqurent point tri lSS&JS&*'* Iaite d8i d'assister, l'homme qui eut a l?a S~ adaa,D18tr "> prs avoir coodoyer de ai prs, ils ne purent C-2AE? , ,nterta %  *•*• %  •" a'erx pcher mme de. crr P ?"S gJ**fo*P Bf ,e de ** •" Anitine Siaco, J 1 " 'dta qui por eut intrt, y cou Claude, djien du tribunal c.vil, Me P !" ''ntifir accumul iuaqaJ & Dacle vil, Louia Joaeph Simon '• i du bilan 4 La mofikjii joua le chant national, a il... Aa Ia T0T AL DES DEPOTS et sp es une aalve d'aiti leria lieir . de J a BaDa ue Q circulation eueil fat r mia a la Emilie enan.'i 5 i ce8 dues au gouvernement fdral ' iuole s, rendit SRMSS2 § Sl d e8 a tQtre> b V* WapooS.m.n o en des termn o V V, < " % %  Balan.es duee aux banqoea et aux correipoodints de banqoea dana le %  jyaact-Uoil et dana lea paya .rungari. O00 0U0O0 IU 754 19 4 otfif 54419 serait UrieraJ Chques tur d'autres banquea Bslancea dues par d'autre* banque BU Ctnada Balance due par des banqoea et dus correspondante de banques d'aillrura qu'au Canada. Ga ai tiee du gouvernement fdral et du gouvernemsot piovincisl.oe dpar sait paa la valeur marchende Gareoiies mbm.ir.alt8 canudiennes et g ra.-tifs pobl ques briiaDDiqne. etraDg s et coloniales.autrea que dea g&taa e.-. canadiennes, ne d< passant par la va ear marchande Obi gat ons da chemins de fer i0D |iga'ions et actiocs.ne dpassant pa la valeur nurcbundj Prts demande au Canada.sur ob'i at.oiis, aebdnturei et ac ioos B 's dem n le et prta courte cednee (ne dp&seaot paa trente louis ; auteurs qu'au Canada au uanada ( moins la .dduction de l'intrt > Auirea pracouranta et escompte ailleurs qu'au Canada ( moine It dduction de l'intrt) Crancea en souffrance (estimation I our la perte prvue; 16 052 573 12 U 93* o4a 25 2o 061 tefi 74 P. o3 yjj xU U 8 ooo ooo oo 2 718 277 b5 20 573 04;' 81 > 2 433 37 27 89J 713 57 2-J 060 224 85 7 0OJ 9a7 97 13 402 0'.8 50 14 ;35 290 32 33 874 880 6} .P. 210 L48 331 y P. 151 200 087 I 5 91 232 04158 PASSIF 414 747 44 ENVERS LE PUBLIC qal ne portent pas intrt 3111 P..94 408 o78 82 les bureaux plus les $77 595 882 29 m Me Antoine Tlilmaque et Mr l,Tf ?"! Lub ^e* ctracrent la vie de I Ancien Chef d Etat Oter, q e le jour dea funrailUa n .gueot deuil, ton les magasins | arches avaient ferme En tioi" tige de rapihie les vdles avo^i 7,870 79 11505 855 81 Immeuble utres que de la Banque Immeib.es de la Barque au haut prix de revient mo us sorrmea dduire. Engagements des clients sur lettres de crdit, par con re Dpt entre les maina du Miniatr pour le objeta du fonds de circu_ -,_ lation. 17 461 750 01 Autre actif non compris dans ce qui ce qui prcde P372 003 96111 26 045 9J2 54 24*937 4769* 1 5*1 923 HA U 142 3*2 17 3a6 228 99 1 02C ooo oo 366C02 41 479 30a ;tJ6 3l Bille I payer Accettatioo de lettre de crdif ENVLRS LES ACTIONNAIRE! Capital vera Fonda de rserve Ba'ioce de profits reporte 11513 7;0 6 3 3 574 637 43 5 3*26 2V< 89 P 436 520 207 .)7 VISA DtfS VlUFICATEURS NOUA FAISONS KAPPOTT AUX ACTIONNAJRI-S ROYALE ou CANADA ; DE LA BAN..L C 20.400,eOO 00 lf1U7 5l4 47 CE SOIR Wre d'adieu de Di idende9 non rclams Lhv.dende No 141 ( au taux de 12 oio b?e"S2 PSyafc e e ierd h *bn d wk l ' Piyab,e ,e er dcem P. 21 407 5T4T7* 8 644 75 612 000 00 403 ooo oo la population Entre gnrale i Gourde. W* du Dparte ment de la Police leVh!" 0 ? a J a 'eceP'^" W anneu c bu J Haat Comraiaaaire ce ffli" courant H du aoir, %  urnes, piopritairea de vhicu Un r n r V,Qt4la Lgation Amer. vrnr P H Ub,,c,ine et Bonne Foi re ES la p,rt delOfl:ierdi • JU carte dont le oumr > 0D Ta celui qu aura et A C0Dd, Jcteur de lenrav.i lcor dp rt, qui devra e • '^t s ivement par i'rgle d 18 ^"ei,il, nauron i e vcVy 1 S ,,,,J Officier e cen ' le uC88 ,re tB ^•*H. RUPtRiUS Cbf dd o .ce Que dans notre opinion les affairea tranaiff*a n>r i> . !" 479;i6g3i3 9 '" hOD Q ,1xX a pa J r r no b CrU t0Utflfl le ****** Hifl Uf Xpllc R mer clments Mme Vv Lo U i s Bj^y e m af M Vve C B.iraby et e, enhn.i. Mr U.t.mo B !" o-. ei "S c u 0,an: s ,es ,,B,ilte5 %  * S5r prte, ZpUr, Hyacnthe Jacob, Liloaum mer H. tpi Cmcau, Milfort Ricot. Moi. Vr4 tous les sutras p, r ts et allis, mm! 25 "8J } m,i unt =" e la Cspiule que de la E. mce, IEcle Normale de demoiselles, IBoSt %  MM de I Ko e Nori.de. l'Ecole Belmour L4 B—> I* Clerg, le frres de l'instruction Chrtienne, les Surs de I Eitetnat de Sur R ose de USMtfcCsrsts Fmina et le Bureau du Coe trle des Douanes Section du Dpt du Gommer ) qui eur ont donn des te moigruges de sym auhie lo.ca ,.on de la double perle douloureuse ils oui pouves dan. la pronne de Chri,line Riiu Bo>sette a de Jean roui, Boisette enlves leur aftection le 7 & Janvier courant II* les prient de croire leur profonde ar.titude. %  Fon-au-Piie: le ij jibvcr /j}. C'est la vrit i il ny a rten faire I C$tt preuve \ La Espana En lace'JU la l'oite A le plus grand choii et veud le meilleur march. Vdnez-voir le nouvel arrivage de collier montre pour homme et rerame. Ceintures dernier gaore, Boudes d oreilles de tous genres, Brceli de tcutsqualit'. Cbtloe diverses or, a gant doubles ete B S ue, Epingles Jiverae et beaucoup autres articles maia venez vite les % oir, vou i grez p.r la auieet vous pjuiez coio.iMir lea piix •• la quali'avange-re Mootrfal. Canada le 19 Dcembre 192' S ROGER MITCHELL fJ A W. GARTH THOMSON *. J A M i S Din 5rt. k ^'chellA Co JAMISG. mm C.A De PS. Roa & Son. 1 An litorr \vis Vr>m '-nation* Le sou j^,. dIre luVi P \l eU Commission F" y re, fil. nt i 26 , portant le N'B 3 2 I e dclare nul duplicata devant 1 i et e leui. F H BORDAY n. M ?h G r!i l,vi i , An B i e nom VJir adir •• c b de Bureeu au Dpartamaut .;..:_ n a Finances Ni re em Frank Faobe.t rempli M i De P 8rtea ^ de.CaTie. %  e.e no-ora P year J iin.ru aot de -intrcction PobVquiJT • V "V. IfeL. %  *v..



PAGE 1

LE MATIN • V I t. • do^rie un teint de lys <3& .s • %  %  %  \ ': / %  %  s %  ; >.\* 7. dcu:: parfnn.i: f ... ,, %  M, gmfllW. *//< %  toi r,rf fi'cn /a poudre Assure une carnation exquise U Ci.'nc TE1NDEI.YS. fine C iciu.-J.-r. neutre, est incapable Met en rien U peau, qu'elle .. lit ei blanchit sans la lu ,nfier l'excs ou |aawit la (tue ; Parfume au* extrait de, la Crme TE1NDELYS est Il type le plus parfait Ce la crme rjr toilette : son emplir vite le haie, le taches de roueur et le u citationdue la pouture ARYS 3, Rue de la Paix, S PARIS T'r'i es farfuraerie et (irand Vlag-mm Pharmacie W. Buch Le seul prservatif du bois est le Carbolmum i w na !" m efficacc Re;on. depuis t^^^T^m.t^Su he Carbolinum Avenanm .J? ; pm T i-ta^js tiaz u ssssx dans louiez ses tornees, ks uitluences uu r0 A ? mptCa supprimer le champignon dei maisons et d M .echer.es murs humides. fi ^ ^| A imprguer les Voiles, cufdtfces tome 8uprime ,et chasw la vermine des curies de chevauains> .* j*g ^ {m faussi un destructeur sans pareil aes puu tL\uei VAlLLrVNl A: MOb^^igen'ls grratuc 1720, %  lag.. dil'Elai _*. •. />*V K m *-**h o%A r— %  ***^ Hadeira mbroideries For s-le now et considerably redu^l pries> .. ^, . Su'tabl' {or nie* andjmlcain* Ch f mas CHftfi toiitsuiid ii*ate l/our ehotei i.,. i r ee. a m ann v uufi *i ui>iu ..: ; .' %  Il" %  La 'I s faatanJ es i„...: — — a '* %  .air Ir "' .J 't r%*l J ** f" j aeten J =s "'.c m OMBII c gar'' I V .LITl • ••;.< '£\ v %  %  X i3 v.-1> S! 8IROP u DESCHIENS i rHmofllob?-* Lisez 6c Mditez IJues. ee qui soi. plus d 5 sagreabl, ; pour les£"£* C p ^ est le plus ancien hbreint d serjuml s r eut put bonne imitationesl connue. r,ix Ala rorl^d^fO'i'fs les bonisei mm**W> HENRY STA.RK RM riu Quai, en face de la e M B-ti nuit c: les joa.s de fic, s adresser u chef dlier, Moniear Flchir U\i*8on Rue de% Fronts tort* Ko 602 en face de Varcienn Cathdrale, N. B. 4 part de .non Chet dtllier personne n'esi autoris de recevoir des commandes eu mon nom. Ari* auxn VAonnesquiH'fiabiU^i bien on 1" lc rr.1 Plus bque W •-" l ^ • lioot'lB lia aic'en euivauia, de toute Ua.ctnur. S ^wa w,awar* : ruy(!re p,,e 8ra8s i:edeHi U r i p a.lme,littliUi.r.s t i^ T nrt3 Venez visita la Maison Lopa Hiver a et vous sortirez salis OOLlMtN A OO LTO. Wlncsrnli WorM En Verts cB „_,.. HUNCia WARTIN Au r-rxf e2 rtnlIrrB j-renop toaMile j 1 dollar W bootelii*?. i Ra.. di VL>J -ii * '^• r 1 \ n (ce U^io" ce*. Jo-tan t'cee Dfies von des :i-: ; C\-t un f.. : 'rcconf.u %  ;• ; LonVt Util* !.. In K. ri:.khamet ; %  '"' '•' die:, dos lu -.. DM '' "t* 1 ce bit Malgr U ii en Cltqi i '' tut d'autres roniCvles, soi: tO'v.ii-.i • %  .... • ,: n'est-il i aa prc!.'i raconnu comme et .. ceci %  •. ••— %  t %  '-• [uant % % %  iIJJCZ ce que CCttfl fer S.m Joaa,Coata Rica, C J / ' p V4% %  le de L; .'. ; i i i I ' I s -'' % %  : soufr.ti.s depuis dcUX I Utte, le dos et le \vn; . ,„ queuta m'empochaient de tr.-%  '^ % %  %  turibre. J'ai hl un fascicule coi" rnant Vectale de I.ydia E. Pit.kham | 111" eSt maintenant rtablie. Je n manque toutes mes r.tnics qui mo qt3 TAI.IA MARIN C. 8va Ave., Caflc PusWa, 8 Joat, Costa Rica, C. A. 8 >je-7. Prudentes-V\ pteaqa •• CompositioaW >; U lirtU E.Pr4cW"i mu a. PIMMMAH HOICIK co ^n" •" %  -> %  "•*_ '*!z ~~f '•" % %  %  --— • .,



PAGE 1

10m* anne No SOI3 Fortin Priroe Fait! <-/ I-J • Merci.^cU 16 Janvier 1923 DIRECTEUR PROMUETAIRI Clment Magloire ncira: 20 >"n*ts L'essence de tonte rel£ (lion, la base de toute mo ralir, le couronnement de toute vertu consistent donueret pardonner. Abb de SAINT HERRE RIO varia* • Ras Amricaine NT 1T5? rriE-HOME N?2tt PARIS 15 Janvier-Le Gouvernemenl allemand a envoy des insiruclions anx industriels allemands de la Rhur leur ordonnant de,ne pas cooprer avec la France dans les livraisons^ charbon. - l 1 L'Omelette sans casser les oeufs En entendant tant parler de noa jours de notre dfinitif budgtaire et du non quilibre de notre budget,on serait tent de croire que c'est l un tat nouveau des choses haitiennes. Mais, en feuilletant quelque peu nos documents officiels, il est facile de se iendie compte que l'quilibre du bud gei ha tien a t de tout temps un prcb:tne pour nous, ttqu'il,est in ait dans tous nos pregrarrmes de gouvernement, et mme dans quel %  t le plus fidlement la vie de la nation, chacune de ces proccupations se rsume en une rpercussioa dans le budgtt ; c'est pourquoi le problme budgtaire est devenu tel lement diftrent pour nous du pass, qu'il apparat tomme unenouveaut.' Maurice Etienne fils Angle des Huas des Fronts Forts et du Magasin da l'Ut* Marchandises "L'Empire Invisible" ,, ( e M Kl x K

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05836
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, January 17, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05836

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
10m* anne No SOI3
Fortin Priroe Fait!
<-/
i-j
Merci.^cU 16 Janvier 1923
DIRECTEUR PROMUETAIRI
Clment Magloire
ncira: 20 >"n*ts
L'essence de tonte rel
(lion, la base de toute mo
ralir, le couronnement
de toute vertu consistent
donueret pardonner.
Abb de SAINT HERRE
RIO varia* Ras Amricaine Nt 1T5?
rriE-HOME N?2tt
PARIS 15 Janvier-Le Gouvernemenl allemand a envoy
des insiruclions anx industriels allemands de la Rhur leur
ordonnant de,ne pas cooprer avec la France dans les li-
vraisons^ charbon.
- l1 .
L'Omelette sans casser les oeufs
En entendant tant parler de noa
jours de notre dfinitif budgtaire et
du non quilibre de notre budget,on
serait tent de croire que c'est l un
tat nouveau des choses haitiennes.
Mais, en feuilletant quelque peu nos
documents officiels, il est facile de se
iendie compte que l'quilibre du bud
gei ha tien a t de tout temps un
prcb:tne pour nous, ttqu'il,est in
ait dans tous nos pregrarrmes de
gouvernement, et mme dans quel
t le plus fidlement la vie de la
nation, chacune de ces proccupa-
tions se rsume en une rpercussioa
dans le budgtt ; c'est pourquoi le
problme budgtaire est devenu tel
lement diftrent pour nous du pass,
qu'il apparat tomme unenouveaut.'
Maurice Etienne fils
Angle des Huas des Fronts
Forts et du Magasin da l'Ut*
Marchandises
"L'Empire Invisible"
,, ( e *M Kl*x K r '^aaises du naiiotialisme aux EtatibnU
rr.
it
ues manifestes rvolutionnmes, au
crr.e t tre qne 1 rto.me de lar
me, par exemple, ou il diffusion je
' lumire.
Ce n tait pas seulement un deside
'um polit queformul pool dcnn.'i
l'etflure aux dclamations : nos
coLomistes les plus spciaux ec les
:lus ennemis du bruit et de la rcla
fce ont toujours recommand l'ordre
dminiitratil et l'oidre po'itiquecom
M e seuls moyens de pouvoir qui
bier no;:e budget.
Il et b;en vrai que ce qui est fail
cur cous consoler un peu, c'est l-
't. pour ainsi dire universel,
u! lis peu rlexcepticus, des bad
ets modern';s. Oo peut dire que .e
ntre de gr,-,v.t budgai.e fa.t lob
t des te .huches de tous les gouver
'mentsdujour. et il existe mima
cos jours de! pays civiliss et trs
pectablei eu cette rechucha est
u simplement abacdonue etaiour
a de tmpsmeilleur.
ja ce: qui nous concerne, la ques
on budgtaire nest don; pas uou-
iie: tout ce qu',1 est permis de
.cest quelle se prsente sous
*.formes nouvelles,- et nouvelles
'*" que normales Ce nest pal
os le chaud des actions rvolution
*LAU'i''ulS0,ull00Q Im P.o
* budgtises, mais en pleine
o anjourdhui uue paix suffisau
Pour nous pertmt.r, de penser...
chose qu' de! rvolutions.
, !S|iJue- d le pas!, la pen
Pner, le fond de notre mentalit
sont" eSD"n. ~ aujourd'hui
s..L" Diob *" de te Dits que
U !ni,lil.laito*-!fi"nciiricono
. nieUctuel, administratif, mo
;au (nil.||c eic.
^o.eiebvog-1 est ce qui re-
11 n existe qa'uo certain nombre
de moyens peur paer au d6cit bud
gtaire, c'est -dirc au mal finandiei
jui consiste dans lex.i des dpen
ses sur les recettes de 1 Etat, tt ces
mcyen3 sont des moyens gr a x
et non ces rroyens particuliers t 1 u
tige du peuple liai ien. absolu
ment coume le traitement et la pro
pbyl xie des maladies.
Un premier moyen tion de la product on utioni co;o
mercialr, c'est a dire des produits qji
s'chargenteiscxpo.tent Pour cela
les resscurces exclusivement h .t en
ns iart nooirement insuffisantes
Il importe de faire appel l'initiative
trange e et aux capitaux t-ang.is
L'targer n'ayant pas le droit dw
pioprite immobilire, on im g De
de lui awcorder au moins celui de
contracta des bnx asafz long ter
me pour lui permettre de tirer le b
nbee de? capitaui qu'il serait dispo
se placer dans Dotre agrieuhore.
Mais on crie il faut bien laite 1 o
m lette, mais aans tcuch;r cet
uf.
Un second moyen l'augmenter la
recette de 1 fci ni alors l'aogmia
tation des ;mpts. Mais cet uf est
encore rserv : le Taxes internes
constiluent un coovaotiil diess i
grands fracas dev.nt l'esprit populal
re que l'on sait ignorant, et il n y a
peu de journal d'opposition qui ai
respecte qui ce fjit de cet e q et oa
sis lubriques les pins tiambovantes.
N'ouvre pas
N'ouvre pas. lu ietais se rveiller soudain*
L'Ame lthargique du vieux jardin ..,
Tu ferais en-re nous se trcsw
Soudain toute 1 amertume du Pass
Laisse le portail ferm ...
Ne lve pas sur moi tes cliers yeux dsols
Vois tu le soir tombe; il te fat t en aller
Si tu re tais e: si j "allais t aimer .'
Si j'allais, fou comme aundois,
Rem;ttre entre les mains mon cceur.saignam
L'Amour des temmei dure a peine une SUS :
oes MBWI p i, sont si \i e aux abois.
Nous avons tant soutien d avoir jadis os
Ache ..mer nos p-s dan, I iidtn inieiDi]
Et cueillir pour y mordre a l'arbre du Baiser
Le Iruu si divinement latal.
Les bourrasques d'Et on, coul les g.lioas
Chargs de I or des Revu ...
C-en uni ... li n est p.us le long des rercs
Que lesdb.is des Mie, cargaisons.
N'ouvie pas ... Tu lerais soudain se rveiller.
U malheur I tout mon cur qui n a pu l'oublier.
Louis OUPLELSiS
ClIACIIIKS
228 Rue Roux Por; au Prince
Cigares Upmann
par botes et au dtail
t!*+$2 menLane,a.vePceune SS fX?2 de ra^ ^ naiiona-
frquence oro.ssaate d, Tcle^l leau, dan"SftV ?'8-aieJt fc,,*
violeoce, allant jusqu' l'aasoS e oir ? A i et 8Utre blaocs
commis pai une vaste aaaociatmn m^? i H8 C0-nPrd a.e<
eorll tm^t^a^SS^!SiS;^ U populanou ait encore
.ioil que le li ociobri de mer M vS^^^!**?*
b3bla imao fnair3 d i L'ii*r A rouvient a 0 raati aaua gjur
leK.oaa., a ea|.,v J ,0f d Sitn?*' T *U co,l!rtt,rti cuaean
r.cile, conduit dauV la eannSL f ? ^6 a*Me l9 W" " va-
fouett par deTmomlirM SPiLl laur et '= .noogolo. lea aient m
zrsrSSS: S?w srtr-asS
orgioisi ,oi et 393 acte*, la m es, es ngres se toit rpandu
1 P*rlOOt et les jjuaea sont diivann.
ciDteaSe^iSw-**ioaa?4i ,n,n n P*"1 conomique. Etalorsle,"
DM dSnnfh^rT8.06 ,eur *VdH ,0;ii,,8a,e "n ou l'eat dvelopp.
a?8.. .hsJitude de U libert. Msiutonant. de t.ojibieux A.mar
v.o ESTES '!" dnobr.o.e. g" .-ont boiUtea noa seulemen
oveoatd' el, n de leur- "-.uiHJ.,qae- Zi^SSi
um L uut- T(^ ''con-tua *-* nus, aux Jspo-ia. et aux tran.
rt'nn- daQ3 le 'OMIMt, P" en ioiral, inru=. oaturiuaea
KS Kln. iK,.nllnH 8e:'et9 appe,e Faf^^P^^^'HwS
ni laS r dBS'-,neh a mait- i9% leM saJ,a var.tabed cttoyen,
ot WSSS! * 'anci ,ar lei d-- V "u ,9 80 u Proteirioii !
bnni .T"!?0 ft,crut' d "-o ,8,Ui dmtrs venu* Ir SIW!
sf,n m d8ples da',a ,da Ktaa rtu ne,oao * llorjpa i|2ottioo-te
bud mai8 pa8daD9 ,ei Bfctid; occ dentale L, k"I"i".
par |. rauj;i!tiWN,B h*** jctucl es v.s.blemant orgaola* pour
nor P Qde ,a P^P'J'itijn ?ouer
Qoire. Iieme
KiloM!,.traa d" Premi'rKa Khi
--r"" ''uiBo puut
satisfaction C9 ootiona-
00
ilOOill ou
u ie s ),'[.
S il n a pas moyen d'augmenter la
rece te. il faut penser a os d m.
nuer la dpense gnrale ds l'admi
nistiation. Mais cet oeuf-!i fait vivre
tant de monde hatien qu'il est aussi
facile d'ameuter sur cette queatioa
les familles qui gagnent leur existea
ce dans 1 Etat que sur celle des Taxai
internea,
Actuellement, 1s f ouvoir hatien,
essoulfi. en est rechercher quels
moyeu, en dehors de ^clx i d-q. e.
peuvent loi permette d'q lihb tr 1-
budget sacs au mente lap-oduaoi
natiouale ni l;s im s, et aaus di
minner les dpenses udmmistrativei
En d'autres termes, a tl.he gou
vernernentale actULlle cons'ste i re
courir i quelque; moyen! inconnus
des autres pays ayant badget qui
Iibrer, et pouv-nt lui peim;.tre ae
concilier l'intrt gnral le piog i
flnaneier, Fioliontioa administra-
tive, la bonne toi tt le preatige du
gouvernement, et enfin les vues de
l'OppositiofU
La qnadrsr? re du cercle ett en v
rite b.en peu d choc en face d'un
tel problme consistant i faite uue
omeleui -^Pi ca'!er le, ceufi.
foida
o dinaire. sa
le de la Gor
am S in.uo.ia.
fiac ea ae vio.an
d
q
Tonfiill!la eai?" lee d K,*Da
meut CBlleJi e,8t9 C8rlai
n,,L8a.kan act,,el C0Q i,iue donc avec
trSdidon ri"er,'uPlijQ o'tineil., la
uaui.ioa d_- Uuenn Kiiu. mais
vec deux dffrencei
des noiMqu'e" mlTc^Ll. ?0'."1113 U Ja a0Jete
donna sa d/ssolution CU*ftii 0r' ltf,< a l,uU' C"P li
W par. I biKD qui cet^ ^ a .-, f g'e' pirM lJoaaP|1 ^ '-
effac.ivj. car iaau i'i? "uc,an Pa8leJr de I Kjl
on ne liPIWt W^taS USSi^S "4" p 0,aaaaur
c ea ae fio.onoi n "mmi. Pn,P!J ,S oro,taqool on donne par cour
rj&sk*&S ^'. ses tes1
l|JU Pas 0 quivalent 10 fran-
, Olliftfi lapubl.ct etdmar.
nomm lmpena "ou kiS'^i.
^illSSLf q.'valeu? ea Iran-
ral
clieur inebif a comme coltabo


le: matin
TGa 1)
Conseil d'Etat Nouvelles Etrangres
News
* C'en la sance de ce matin que le Cabintt
an complet a pris contact avec le conteil d Etat,
Api es lecture du message Prsidentielle minis-
tre des Finance dposa le douzimes budgtaires
pour les trou triratrstre de l'Kxtrc.ce qtna
accompagne de la loi de intimes relative au
baoget. Acte de ce dpt est donn par le t rsi-
dent du Conseil d'ttat Ensuite le ministre de
1 Intrieur remercia le Conseil d'ttat au r.o.n du
ront a 1 aitcntc du Pouvoir Exc tlit.
|f Des commissions ont t formes. Rien n tant
a l ordre uu jour la sance a # leve.
t a- rquisitionna btail charbon et bois
Con.UtiDdeGrceoate hru .... "X i' g"" *" ">>'
ioaid'hui .ai l'Egw ,g'1 JJ^ 0.citll buaaitM initient
Les Cours s sswbsfi Sfr-aStea swstf
de S'iones
seloa ao velle ol&
Hong Kong L situation Cm
suite d: U rvolte du
Pabis 13- Steiliog
Dollar
PARIS ibSterling
Dollar
Dollar m 4'
46 74
14 74
68 78
14 74
T.. rTrl .r-Tei-* en confrence qu aucune 1 osi.aw- ": sile d> U rvolte du
n"i? !1.etrl * l"ra 4e la kt- u *PP Sura Ch Cri ng Wiog a cess 3
hier peada
sea pour proic ^.-------r- .
lion franaise ; il y a qaelqoes min. *"_ Par an v0 e
festatioos ac.oupagaes de chants et '' '
de discours, mais i ordre na pas t
troubl.
, t, ;rl ie [on croit que ville pourra* re
.il H nousser tout: atuque par les toicei
l*m g *P"* ^ uttin KXeoi Soa-Yt S:n
goav;:nernent env:ii 1 oc.upiu BERLIN -9 1 anooace de g:an11
fane ise et bilge di U Rhu. baUilus -tau les luesde MVn.l. V.
UOMM La dlgavun br.tan MU* .^
confreace h. rcemment le rayon de h baltique
s'en soat nadas m.l.'es, dit au mes
iijiia dans les rues.
il u'y a pus lieu de !arrti cea
Crmonie* pi.io.eaquaa qui o-out
snauiiesteinout pour Oui que de Irf
ROME Vit Massohni a dclar,
que les mmbres da cib nrt m
.a poi.ee, parai-----
le. klau^e-, revtu de leurs robja ment allemand signifiant son H
et de leuii ca^ -ules at prcd.a uoo de suspend.e les paiements 0 ar
do la croix de teu, tout des ptOCM nt ei di matriaux cause de 'oc
fapition de la Rhur considre co n
me une violation au tait de Vif
lailie U paraissait ceitaio que le n'avaient jamais propos d^ccid.
touveau m-nqut ment de l'Allemagne 0as cent neo aies contre la bracjt.
pei i-.uiagiuaiiou des gens crdule., t ics^hviaisons de march;n Brt.gae, mais ils avaient conseill
Ce qui Ml luieresaaal, C'sst l'act.ou JJJJJJJ dcVaieQt etie effectues eu la F.ance de limiter ls mesu-es
politique du k au JJJJ J d in j, lt|i| i Tallt d l, Rhur. L^
veSppe"^ le":^."u loto" SUSUte rparations. Le man ptesideat du COiI -|M*i <
cil, ^uisonf ii-cuntesUbienioot u.- quemeur entralne.a de noavellei me fouli. J"* Jj* ^ JK^
boHUiie, COioais Use dit plus ;utes coeici ives contre 1 Allemagne. ipvoi 9^S!^SSffSmmi
bsat. ne porte sur les etiets de ces u aecisiation ue manquemeut per ne pouvait 1 ester iso.er sans cooin.
tuudancea et eu premier lieu sur le ,ua a u France d'oprer aes r \n une faute t'es srieuse et |ip
uombredisadtieients l.eNcwior JliU oas daDS la Rhur de btail, de vait i'ab tenir de contr baer >01;
t dac.er d, bji et de chatb.n. ration de co-t e des leg-ow hou l
Le haut loacuonaare a dclar liel de la Rhur question d un-, tm
aue le eouvetnement tait satistait portance tooJamentale coar la s tu 1
3- l. nlocr-ssiou des vnenitns toa.onomque de IFurope et a 1
s_.es ecaiis sout ueun s, mais ce ialIriediati Loccupation de la rf. ou Ij|l|aaQ (JeS lSUfBi
n'est pas eux qui cOQ.tltuSDt la port dc iJorUnu-d st ind.spens.ble, uon * JnsjaAGng O rtooo te de
la piusgusuu de I indeteraiincttoa. seuleaicat en iaison de la pioduc '-'bNHAtjUC
Oficbrs de l'Etat civil Q^suon u mau
J son Armour aaduo
Miisjn Armcat
iieiald," aoids uue lOquAta e' une
luieiview piue limprial Wi*rrt
lu 10 janvier l'.^l, evaluaii ce nom
bre a 100 000. l.e 'Uters] Digaai"
du ltr Uoiobre 1021, acceptant. Tes-
bulto
rtSf-" LSWS
DMSttOM HPomre Litimi
i;"' .. s Une ?*" N'-oU'
ute'n.v.cre de l'Arti.oni.e ariMSIWt^
. Louis Astre lils
SfU-B JSS - devait tre clos le .
0'ess.cr AnKi^ r> ^ publies par no as Depuis, coa
^Lou" du" Sud -- Ch istian Oa:no-le [ sar ^aae, .es intress! BM
** -<^*?i-!S on, n!U enteniu parler S> le ^
MiragoAne
Jean
Mo
Bo
S.
Justin Alcinlor
J sait qae U
aai Company a ouveit un concoii
pour tablir une marque diai ie,
pour soasavoa t CANARI .
L-s coaditious de ce con ours, qui
31 Di: 1922.oot
[^Rabtr- Nenou. Plejre-Loah giaQl 0' pas pu mingtr li jambM
tS-ff fltSSSi-TB Etre l'aurai S sa ub.e le jour d
la tjiusgeusuu ubiiuuciiuiu.u... sculeaient en uison ue la piouuu - -- -- ia4a'-yare
0.1 eomereod da premier coup que f Q k mals sarl0Ut pirce quc Mme: que ^ chM M M i J
ioo 000 hoflMM resoms peuvsot JJ^ fjUIQ,t Es^en la lomi.e m s u haut comm HUN M u
taire plus de btao^ut qie ujo.juo ''r," "J Judiiooel ***** *at lcl0adM n
oiBCiants qu.se bjr.w a chaaier et son neigie lectriques. j^ ^^ ^^ exclu IV meat
* jj tt uiuiisi..........................ao100'
des nymufd.
ce qu.' doit pnncipileinent aUiror
l'attention de l'obivrvaleur politiq I ',
Ce u'est pas u vjleui absoue
du uouiuio des adnrenta un groj
pe. c'eat la puisiiice relative d'ac
tiou de co groupe,
; .Lu piesse aumicaioe rapporte q ie
daua iel ou tel district d- >ud tes
Alsuoiueu ont tueuac, injuri, roule
surgs tait imge
cjnire le gou/etnemiot allea ulqui
tait intolibe. Le ch l dima de
^,. , aux ttoapss frar ei d s ab ten.r
BRUXELLES Les nojveaui v de |0at acie dhiiiit
Bue J.: tienne
Denuerv
Hij-he I
Mai;>aide
Sunt Michel
Ltuiode
riaisan.e
t-ilate -
l'on sia'fM
Bo gne -
plaine au Nord
Acul
Milot -
Dondon --
Grande Rivire
Qairiier Mono
haaaa -
Ismael COirapigao
Nelsoa Ainuul
Charles Jean
Simou Je.in.ton
Rob:rt Cabeh
Cimaro^t riotiiard
Phil ppe St Lojis
E.nut. Ciia.lf Trtsia
Bel nue l'iurcl
T P.ere-^oais
Uav.lm-t |o epn
Djolma Jn-Pierre
bpamiooadas nyppohte
r B. rnl^uaque
idwiQ b.pea
\Ctii biaii*
Do vu Tnodore
(sunre )___
P14Us ., moins qu.' ce
la Trinit
Allons messieurs, dcidez-vous
Publie* les tsuiUts du concoan,
iitie fit tiaili
1 etisie, depuis t?i). un
oj ej
sTrhoroBt'iSlibie JaiTginlMfu s*cilt dsh.bi jK^^SJpBW^M dHi.u. Ui
dune iMgae discussion au conseil tan set ton:tioanaires. lu'tr.n:nt spcial est '
du cab net L'accord avec le gouverne BRLIM-- UtoJtf * hier WJW" ^ aQ^ ^
tait daa cette
is de 12 8jO ma ki.
La Seeriaire de l'Aaso-utiou dtt
Aacieunas Elves de Sain e m
rappeLe aux membres actits, m
membres d tiou lecf et aux amies
rivre, que la confrence ms
imeile davia avoir lieu le dunan
21 du ourant 4 hrss f iui
Epouine JEAN-LOUia.
Uamsiote, ut
quelle camelot
Notre eacelleatcoaf..eLA'sJor*
gnalait deiairem.'at la maovi
qutu de certains articles vendus j
caodes tnaisoas qui,
lieueibled *ot deeimptol lualfaiteurs
indilinetit revotai des iiibinnes dn
kiau ou Lien d > alaoemen sg'ssaot
individuellement et contrairemea-.
ux btatuls du K au Cependant, u a
tejttfb i que uana un certain nom
bre de caa, le bMbo et responsable,
au moioa inorme^ient.
La conclusion de cette courte tu
de s'impose- Elle u-est pa duue
d'importance. Certee.le nauoosllemi
est loin de jouer aux Etats Unis un
rle aussi nupjitant qa'e ALemg e
nu eu Italie, tuaia il eau e et da s
ces derui:es au.ie.s s est cj uidua
biemett dveUpp-
lady isab th B w s Lyon
Coiitfie franais ^JSTtti** *cndre
PARIS L zone d occupation ten 1QilrttCtl0ns de Londres
due hier comprend tout le baesin
miniar s l'exc ption de la ville in
dastiieile de Doitmood. La France
coLti e msi la production et l'exp
dition du ch.itou de la Rhur. Oa
ainoLce otricieilimeat qce la 20 e
ne Mrs par tendue au de i d s h
mius bxe s. moin d. ci.coniancis
jmpvues, le g*ue ai H u ys c <
Dernire Heure
P4 a SA.N3 FIL
DUBLIN Dublin se reprenait 1 peine de la
lutte intense dans U cit que des troupes volon-
taires Ulcrent soudain une atuque sur des points
straigiques et quoiquWes lussent repouses par
les troupes de Itttt liure elles .omiuucnt ii.utter
l.JuLENr/. - Lpidinie de .flueiut
, -.- r ie.t dciaoche parmi les troupe: nriciioei et
nandatt UlOpil t.ons Ls vi-le de u iejWe
cupe a:tueilement d oae tude lui U
coq tiuct.oo des maisons d Ecole.
L'ide quoique tardive vient 1
temp, et permeura i lE.at de rau
ser apii cette initiative de no ables
"SZ manquerons pas de dite ^Jf^jifl
notre moi ds que roa. coan-ltro .s pubcat Uiam? de MI
M n-tde igi" d: ce o uveau Henrea de b-reaudeoa
mai I et de a i 4 P -
Bureau de Mtai-U
Secliom Sud
Le public tstay.s que !e Bofl
de lOlfi.ier de 1 hta>:ivil, *.
12


f
LE MATIN
FuDraiLes do Gnral
Antoine Simon
Aucun Prsident de la Rpublique
% Le gouvernement a fait des fan
raille Dation les ao gnra Antoine
.Simon ancien 1 -rsident d- la H pu
tlique.- Elle* onttdrs plus gran
dioses.
L'est au Mapou-Simon. habitation
de famille que la Prsident mourut.
Et comme l'enterrement devait tre Ri.naa Pnrnn* a
ebant aux C yes, il y eut deux veil .."ff 5SLf22? IET01 + Per!".
les Ea ee.te cVurence les gen. de Prfl,^SfA9S
la campagne ne manqurent point tri.lSS&JS&*'* Iaite d8i
d'assister, l'homme qui eut a l?a S~adaa,D18tr "> prs avoir
coodoyer de ai prs, ils ne purent C-2aE? ," ,nterta ** "
a'erx pcher mme de. crrP?"S gJ**fo*PBf ,e de ** "
Anitine Siaco, J1" 'd 2u Cy 'r ,M eff*t8 00a ecB".
Le lendem in, nue foule compacte
La Banqae Royale du Canada
Rsultat des Oprations de la B^ua pour l'Exerelce enN h 30 Novembre 1922
P Or 000 04 i 96
ACTIF
I 858 169 21
ApPRGPRIkK COMME BUITt
prsentant d geos de Joutes condi
non accomp goa le corps ai x Ca-
yea Le apeci: cie fut des plus impre
non tant s U s restes mortels furent ii j j
dposs chez ton fils An'ot r- Ui"dd Nos 158, 139. l4o, et 141,
mon, *ux tau* de lj o,o par aame P. 2 413 610
Le Gouvernement n.v.hf V*S'9Sm 2e 8 '
A peine ai riv, le prfet Clicour w BSSTi! ler DceuiD e
Lon et le dtatnt Mmmander t I*SL2 fona- de P8"8l0n
prsenta.t le gouverneSeSt se r ^eTi?SSaP* '" ,m"Qeub1-8
dirent la Maison Mortuairn t Bl aanqu*
flreni part la famille que I* Sou F,B",Ve P0W. toIM deralee
vernementav.it dcid que eVf VTBSZi' ""S d\guene 8ur
raille devaient tre officielles a Circulai! i de b.i.ets de
LiLe district commander lui-mmn d faDque'
ppoita le grand d.ap.au de taIttS B"8QC repo" e de Pro,it P*rte.
i'epcea monnaya possd. psi la
Banque
Ri"ets o Dominion porads
tujrs ujk Lcat Uuis et aUres
cours trangers
P 4 883 5:4 19 r., ,,
I -? Uipat aux rserve* :enttales d or
tiille's d'autres Laques
408 000 0
1UO O'JO .0
4.0 0CO03
a envelopper le
H 3
HOLT,
fiNidiul
tldson
L. PEASE
sWeir-fcerael
u m tn
tfoatral, le 19 Dcembre i*922
BILAN GE^IBAL
30 iNovembre 1922
darmerie qui servit
cercueil.
U dfil
Selon le p:ogarame arrt n avec
I ordre le pi panait le convoi osa
Illftl pr les principales mes del
vile, se rendit l'Egliae, l'absoute
donne par Mgr Piclion l'on se reo
dit au cira tire Lea cordons du -
tole taien. tenu parie doyen do
Inbunal, M Neptune, le M agis'rat
Communal tt Neliua Nelson.
JL la Scropoh
i fmwA p(3,deo* evait manl
faite le db^r d err enterr Ma-
ou-Simoa dan le caveau de famil-
e, le eerceuil entour de cierges fut
dpos su on catafalque prpar
pour la circonstance et des il dura
turent prononcs tour-Moar, parle
trtet au n m du gouvernement le
Magiatut Communal au nom de la *00t m ' e portent paa intri
vSJPa9**! M miDi8tre Murt DF<>ta qui por eut intrt, y cou
Claude, djien du tribunal c.vil, Me P ''ntifir accumul iuaqa-
J & Dacle vil, Louia Joaeph Simon ' i du bilan 4
La mofikjii joua le chant national, a il... Aa Ia T0TAL DES DEPOTS
et sp es une aalve d'aiti leria lieir . de Ja BaDa.ue Q circulation
eueil fat r mia a la Emilie enan.'i 5 i ce8 dues au gouvernement fdral
' iuole s, rendit SRMSS2 Sld e8 a" tQtre> b V*
WapooS.m.n o en des termn o V V,
<'"" Balan.es duee aux banqoea et aux
correipoodints de banqoea dana le
jyaact-Uoil et dana lea paya
.rungari.
O00 0U0O0
IU 754 19
4 otfif 54419
serait UrieraJ
Chques tur d'autres banquea
Bslancea dues par d'autre* banque
bu Ctnada
Balance due par des banqoea et
dus correspondante de banques
d'aillrura qu'au Canada.
Ga ai tiee du gouvernement fdral
et du gouvernemsot piovincisl.oe
dparsait paa la valeur marchende
Gareoiies mbm.ir.alt8 canudiennes et
g ra.-tifs pobl ques briiaDDiqne.
etraDg s et coloniales.autrea que
dea g&taa e.-. canadiennes, ne d<
passant par la va ear marchande
Obi gat ons da chemins de feri0D|i-
ga'ions et actiocs.ne dpassant pa
la valeur nurcbundj
Prts demande au Canada.sur ob'i
at.oiis, aebdnturei et ac ioos
B 's dem n le et prta courte
cednee (ne dp&seaot paa trente
louis ; auteurs qu'au Canada
au uanada ( moins la .dduction
de l'intrt >
Auirea pracouranta et escompte
ailleurs qu'au Canada ( moine It
dduction de l'intrt)
Crancea en souffrance (estimation
I our la perte prvue;
16 052 573 12
U 93* o4a 25
2o 061 tefi 74
P. o3 yjj xU U
8 ooo ooo oo
2 718 277 b5
20 573 04;' 81
> 2 433 37
27 89J 713 57
2-J 060 224 85
7 0OJ 9a7 97
13 402 0'.8 50
14 ;35 290 32
33 874 880 6}
.P. 210 L48 331 y
P. 151 200 087 I5
91 232 04158
PASSIF
414 747 44
Envers le public
qal ne portent pas intrt
3111-

P..94 408 o78 82
les bureaux
plus
les
$77 595 882 29
m Me Antoine Tlilmaque et Mr
l,Tf ?"! Lub^e* ctracrent la
vie de I Ancien Chef d Etat
Oter, q e le jour dea funrailUa
n .gueot deuil, ton les magasins
| arches avaient ferme En tioi"
tige de rapihie les vdles avo^i
7,870 79
11505 855 81
Immeuble utres que
de la Banque
Immeib.es de la Barque au
haut prix de revient mo us
sorrmea dduire.
Engagements des clients sur lettres
de crdit, par con re
Dpt entre les maina du Miniatr
pour le objeta du fonds de circu-
_ -,_ .------ lation.
17 461 750 01 Autre actif non compris dans ce
qui ce qui prcde
P- 372 003 96111
26 045 9J2 54
24*937 4769*
1 5*1 923 HA
U 142 3*2 17
' 3a6 228 99
1 02C ooo oo
366C02 41
479 30a ;tJ6 3l
Bille I payer
Accettatioo de lettre de crdif
ENVLRS LES ACTIONNAIRE!
Capital vera
Fonda de rserve
Ba'ioce de profits reporte
11513 7;0 63
3 574 637 43
5 3*26 2V< 89
P 436 520 207 .)7
VISA DtfS VlUFICATEURS
Noua faisons kappott aux actionnajri-s
Royale ou Canada ;
DE LA Ban..l c
20.400,eOO 00
lf1U7 5l4 47
, CE SOIR
Wre d'adieu de
Di idende9 non rclams
Lhv.dende No 141 ( au taux de 12 oio
b?e"S2 PSyafc'e 'e ierd-
h*bndwkl' Piyab,e ,e 'er dcem"
P. 21 407 5T4T7*
8 644 75
612 000 00
403 ooo oo
la population
Entre gnrale
i Gourde.
W* du Dparte
_ ment de la Police
leVh!"0? aJa 'eceP'^" W an-
neu c bu J Haat Comraiaaaire ce
ffli" courant H du aoir,
urnes, piopritairea de vhicu
Un 'rnr'V,Qt4la Lgation Amer.
vrnr PHUb,,c,ine et Bonne Foi re
ES la p,rt delOfl:ierdi
JU carte dont le oumr >
0D Ta celui qu aura
et a C0Dd,Jcteur de lenrav.i
* lcor dp rt, qui devra e
'^-tsivement par i'rgle d
18 ^"ei,il, nauron i e
vcVy1 S,,,,J Officier e
cen ' le uC88 *,re tB
^*H. RUPtRiUS
Cbf dd o .ce
Que dans notre opinion les affairea tranaiff*a n>r i> .
479;i6g3i3
9 '" hODQ,1xXapaJrrnob CrU t0Utflfl le' ****** Hifl Uf Xpllc
R mer clments
Mme Vv LoUis Bj^y e, m af M
Vve C B.iraby et e, enhn.i. Mr U.t.mo B
o-.ei "S cu0,an:.s' ,es ,,B,ilte5 * S5r
prte, ZpUr, Hyacnthe Jacob, Liloaum
mer H.tpi, Cmcau, Milfort Ricot. Moi.
Vr4 tous les sutras p,rts et allis, mm!
25 "8J}m,i unt ="e la Cspiule que de la E.
mce, IEcle Normale de demoiselles, IBoSt
MM de I Ko e Nori.de. l'Ecole Belmour L4
B> I* Clerg, le frres de l'instruction Chr-
tienne, les Surs de I Eitetnat de Sur Rose de
USMtfcCsrsts Fmina et le Bureau du Coe
trle des Douanes Section du Dpt du Gommer
) qui eur ont donn des te moigruges de sym
auhie lo.ca,.on de la double perle douloureuse
ils oui pouves dan. la pronne de Chri,-
line Riiu Bo>sette a de Jean roui, Boisette en-
lves leur aftection le 7 & Janvier courant
II* les prient de croire leur profonde ar.ti-
tude. .
Fon-au-Piie: le ij jibvcr /j}.
. C'est la vrit i
il ny a rten faire I C$tt preuve \
La Espana
En lace'JU la l'oite
A le plus grand choii et veud le
meilleur march.
Vdnez-voir le nouvel arrivage de
collier montre pour homme et
rerame. Ceintures dernier gaore,
Boudes d oreilles de tous genres,
Brceli de tcutsqualit'. Cbtloe
diverses or, a gant doubles ete B
Sue, Epingles Jiverae et beaucoup
autres articles maia venez vite les
?oir, vou i grez p.r la auieet
vous pjuiez coio.iMir lea piix
la quali'avan- ge-re
Mootrfal. Canada le 19 Dcembre 192'
S ROGER MITCHELL fJ A
W. GARTH THOMSON *.
J A M i S Din 5rt.k. ^'chellA Co
JAMISG. mm C.A De PS. Roa & Son.
1
An litorr
\vis
Vr>m '-nation*
Le sou j^,. dIre
luVi P\l eU Commission F"
y re, fil. nt i 26, portant le
N'B32. I e dclare nul duplicata
devant 1 i et e leui. F
H BORDAY
n.M?hGr!il,vii, AnB i e nom
VJir adir c_b de Bureeu au Dpartamaut
.;..:_ n a Finances
Ni re em Frank Faobe.t rempli
M i DeP8rtea^ de.CaTie.
e.e no-ora P year j iin.ru
aot de -intrcction PobVquiJT *

V "V. IfeL.
*v..


LE MATIN

V
I t.

do^rie un teint de lys
*
<3&
.s


\
':
/
s ;
>.\* 7- dcu:: parfnn.i:
f ... ,, M, gmfllW. *//<" toi r,rf
fi'cn /a poudre
Assure une
carnation exquise
U Ci.'nc TE1NDEI.YS. fine
C iciu.-J.-r. neutre, est incapable
Met en rien U peau, qu'elle
.. lit ei blanchit sans la
lu ,nfier l'excs ou |aawit la (tue
; Parfume au* extrait de,
, la Crme TE1NDELYS est
Il type le plus parfait Ce la crme
rjr toilette : son emplir vite le
haie, le taches de roueur et le
u citation- due la pouture
ARYS
3, Rue de la Paix, S
PARIS
T'r'i es farfuraerie et (irand Vlag-mm
Pharmacie W. Buch '
Le seul prservatif du bois est le
Carbolmum i wna*m efficacc
Re;on. depuis t^^^T^m.t^Su
he Carbolinum Avenanm
.J? ; pm T i-ta^js tiaz u ssssx
dans louiez ses tornees, ks uitluences uu
r0A?mptCa supprimer le champignon dei maisons et dM
.echer.es murs humides. fi ^ ^|
A imprguer les Voiles, cufdtfces tome 8uprime,et chasw
la vermine des curies de chevauains>.* j*g ^{m f-
aussi un destructeur sans pareil aes puu
tL\uei
VAlLLrVNl A: MOb^^igen'ls grratuc 1720, lag.. dil'Elai
_*. . />*V k m *-**h o%A r ***^_____
Hadeira mbroideries
For s-le now et considerably redu^l
pries> .. ^, .
Su'tabl' {or nie* andjmlcain* Ch f
mas CHftfi toiitsuiid ii*ate l/our ehotei
i.,. i r ee. a m ann v uufi *i ui>iu

..: ; .' Il- " La 'I "
. s faatanJ es '
i...: a '*
.air Ir "' .J 't r%*l J ** f"
j aeten J =s "'.c m oMbii c gar''
I
V
.LITl


;.< '\ v

X
i3
v.-1>
S!
8IROP u
DESCHIENS
i rHmofllob?-*
Lisez 6c Mditez
IJues. ee qui soi. plus d5sagreabl,; pour les"* Cp^
est le plus ancien hbreint d serjuml s r eut put
bonne imitationesl connue.
r,ix Ala rorl^d^fO'i'fs les bonisei mm**W>
HENRY STA.RK
Rm riu Quai, en face de la e
M B-ti nuit c: les joa.s de fic, s adresser u chef dlier,
Moniear Flchir U\i*8on
Rue de% Fronts tort* Ko 602 en face
de Varcienn Cathdrale,
N. B. 4 part de .non Chet dtllier personne n'esi autoris de
recevoir des commandes eu mon nom.
Ari* auxn VAonnesquiH'fiabiU^i bien
on 1" lc rr.1 Plus b- que W -" l ^
lioot'lB lia a- ic'en euivauia, de toute Ua.ctnur.
S ^wa w,awar* : FIpu' artirtciellp-fi four corege et ,ail'e- ... -
joli- chape-uK rooda toitf plomei l'onr dattes lgante-,
toi a di ch pasui tieajo'-f. rT-r n .
tlKz i'aui iv AUX1LV
fitll VOTHe et Mtu Faiblesse
Chaque mouvement du corpa
eoatoniM unr quantit dter-
mine d'nergie. C'est pour ce
motif que voua vous sentei
fatigu a U fin de la journe.
Quand vous vous aurmetie*.
quand votre vitalit est mine
par la maladie, votre systme
tout entier devient trop puis
pour rcuprer sa vitalit sans
aide. Votre systme ressemble
a une plante qui se meurt faute
d'eau. De mme c.ue l'eau
revivifie uneplantc luuguissatite
ainsi "Wincamia" dc.nne une
vie et nue vigueur nouvelles M
conatitutian affaiblie. "Wm-
carnis" p.sde une puis-.ince
quadruple ; c est un Ton <\w.
un Reconstituant, un Gnra-
teur de sang et un Aliment
pour le netfs le tout rual.
na wio o/ un
cr%e une fora nouvell.du sang
nouw. une vigueur iiervetisa
nouvetU et unevltali: nouvelle
Au premier verre a vin on eu
ressent faction bienfaisante.
Vous aentea-qtie cela vous fait
du bien. Voua atntM q"
chaque verre vin vous dorne
plus de forc que vous n'avi.-i
avant, et surcharge votre
systme tout entier de vitalit
nouvelle. C'est pour ie motit
que plu de 10.000 mdecine
recommandent Wincarui.
AcS.tei .n. bouteille d. Wincwni
rn..l' -on P.' oU..r .m
T- Ici PKarmanea. rte.
ibiwN
La maison
Lope Rivera
Atap^d.*.ta^W^SS^^
de Boissons ei de Provisions shtaM aires de touie aorins
'tt&SSm Boi.es de 5,.de, J U**?^
Uvieeld, Mtliiie. Bonbonsgla*#*& Bodeau.
BUum VSfflfii fa r.ro.me..Halaga.Pipper
jualite sjpneure, W rmk-j [ tt/l tl l* .
^^^$*' &> ruy(!re'p,,e 8ra8s"
i:edeHiUripa.lme,littliUi.r.sti^___T nrt3
Venez visita la Maison Lopa
Hiver a et vous sortirez salis
!
OOLlMtN A OO LTO.
Wlncsrnli WorM
En Verts cB _,..
HUNCia WaRTIN
Au r-rxf,e2 rtnlIrrB j-renop toa-
Mile j 1 dollar W bootelii*?. i
Ra.. di VL>j -ii * '^r1\n (ce
U^io" ce*. Jo-tan t'cee
Dfies von
des :i-:;
C\-t un f..:'- rcconf.u ; ; LonVt Util*
!.. In K. ri:.khamet ; '"' ''
die:, dos lu -.. Dm '' "t*1
ce bit Malgr U ii en Cltqi i ''
tut d'autres roniCvles, soi: tO'v.ii-.i -
....
,: n'est-il i aa prc!.'-
i raconnu comme et.. ceci ' . " t'-
[uant -i-
IJjcz ce que CCttfl fer
S.m Joaa,Coata Rica, C J / '
p V4% le de L; .'.;i i i I I's-''
: soufr.ti.s depuis dcUX I !
Utte, le dos et le \vn; . , .
queuta m'empochaient de tr.-- '^ ''
turibre. J'ai hl un fascicule coi" rnant '
Vectale de I.ydia E. Pit.kham |
111"
eSt maintenant rtablie. Je n manque
toutes mes r.tnics qui mo qt3
Tai.ia Marin C. 8va Ave., Caflc PusWa, 8 Joat,
Costa Rica, C. A.
8 >je-7. Prudentes-V\ pteaqa
CompositioaW >; '
U lirtU E.Pr4cW"i
mu a.pimmmah hoicik co- ^n" "-> "*_*.
'*-!z~~-f '"' ----------------------
.,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM