<%BANNER%>







PAGE 1

LE VVTIN A m Par Gable Nouvelles Etrangres Parisiana Voici le Programme au complet de Dimanche M Janvier Dernire Heure i Par sans hl Les Cours r Tous les films sont nouveaux H ECLAIRE-JOURNAL ( trs rcent NEW-YORK FARIS ilil— Steilirg 46 788 Dollar 1 ; /o ra Sterling Dollar 67.745 I4405 M MILAN — Le Corriere Dlia Ser croit savoir que la proposition du m nistre des affaires trange' es de Rome, a t tlgraphie Paris, d' pts laquelle le gouvernement Italie en raison de 1 isolement volontaire de l'Angleterre, te ddar? parisin de l'accord entre la F.ancel Italie et PARIi 10Les franais oat occu > a Be, 8^ ue * inviter l'AUemagie p Essen ce malin 5 heures cooprer aa .gle-ntnt dnecl de U for Poincar fera connatre tan qwstion des rparahoos. tt-U parlement ton pas ce qu'il a l'iateot.on de (aire, mais cequila tait. La dcision prise hier par le pr sident Harding de retirer les troupes amricaines un Rhin, a produit s m LAUSANNE— Un million de M 1 plemcnt une piofonde impression de su'rrar.s et dechttiens vont tre at rtgit du peuple franais qui reste lectsparla drision prise par la con gioup derrire le gouvernement f.'ience de Proche 9 ient. Les M ho dans l'instant consid le plus critirrians qui h.bitent dans la pmnque dpuis la tin des hrshlits st le h Unique devront alltr en Tur h Le gnral D. goutte, commandant quie et les Grecs chrtiens qui rsi de forces d occup.ton, e3t a Dusse! dent en Turquie devront rr.igrer en dorf* L'Allemagne a reu la notifica Grce. C pendant, la co'onie grecque tion du projet de la saisie de la Rhur de Turquie, est autorise rester en mme temps que les ordres adres dans celte ville. La signature de la ses au gnral Dgoutte d'tnvoyer paix semble maintenant plus proba Essen des forces suffi anus pour ble.On dit qu? la question des ptro Ce maliQ io beoreb et demie assurer la protec ioj des ingnieurs les de Moussoul sera rgle en de §_ Ex> i a p r *fdaot de la Rpubliet des agiota allis chargs d'appli* hors de la confrence et qu'une for qi]e a rea Mr A F. Saosaricq E E quer les rr es ut es dcides par le gou mule sera trouve pour les garanties et Miuietra plnipotentiaire i Ssnto Domingo qui se rend son pente demain par le • Riskra > de la Com uagnie Gnrale Transatlantique. du monde entier ; Politique, Sports, Mondanit*. GLASGOWLes chefs russes di darent que la politique do Premitt Poincar poussera 1 Allemigae i DM rvoluugn et doutent que la Roatii restera neutre dans une noavella les dernires nouvelle guerre. Frnoa B:nmi lus la Me Drame angoissant en 3 parles de la CINE3 de Rome Se Le 7 de Trfle Grand Cinroman en 12 pisodes du Matre GASTON LEROUX adapt par Rn NAVARE 1er pisode : La Carte Fatale En ; parties Entr : Orchestre Balcon et Logea : 2 gourdes 3 gourdes LONDRES—Les troupes transitt! sont entres aujourd'hui a &MD, reeur du bassin de la Rhur, exc tant le mouvement d occupation at rt par la Franc, U Belgique et 1 Italie, presque tous les soldats sont franais. L'occupation continu vers Dusseldoif et Dsbourg. Dr William Merger ambitsadear allemand en France a quitt Paris pour Berlio. Le chancelier Cnno a d clar au Reichitag que les oblig lions allemandes suiveront un arrt et l'Allemagne n'entretiendra pins 4s relations avec des puisssncss qui violent le trait, II est entendu que Washiagtoi bien que l'ordre ait t donn au tioupes de rentrer la participatioi officieuse des Etat? Unis dans la coa mission des rparations n'en exista ra pas moins. Mt A. Sansaricq \ernemer.t frarais.Ces mesuies corn judicia r^s. nrennent en plus de la perception de la taxe du chanon allemand, pour .il,. CAnaf amricain le compte d.s al.is la perception w'* 11 ataai dsaaOTlClUD des forts de l'Etat qui se.ont exploi ^WASHINGTON Le snateur ts au pront du compte dts lpara Smoo', de la commission amricaine tions et aursi la peteept on en devises des dettes de guerre, a dclar a la trangres des dioits de douane sur <" %  %  %  .. u, an lis exploitations; Mariage Nous avons reu le taire-part du mariage de Mademoistllt Hoslia Dessous avec Monsieur Marcel Antoine. La bndiction nuptiale leur sera donne mardi jo Janvier prochain i 7 heures du matin, en 1 Eglise Saint Joseph. j 7r Nos compliments. r Asthme loaa c Sri Vil •> U j l .kar i-m tu 2M* a t .1 c '.C sur c'..ijie efartra. J Le ministre des aftaires trangre* et les droits de douane sur les expoil a tiens qu une demande serait adresse au Congis pour largir les pouvoirs de la commission des dettes Le snateur Rd. dmocrate du Missouri, a de Les officie s ds VB tat Civil de Port au*Prince Avec la nouvelle loi qui vient sVI tre votte et d'schajt des Commune? mand le rappel de Mi Boydn, re 1 Office de l'E at Civil, les uominaprsentant amricain officieux i la rions suivantes ont i faites pour la commission des rparations. Un re Ville de Port au Pr'nce : prsentant non officiel, di le sai MM Charles Alph'e Alphonse teur Reed, est impoitun non officiel an ien prsident de Commissions ,, qui peut faire autant de mal qu'un communales pour la |partie Sud ; PARIS-* Le mintsl e des affaire; re p TesenUn t officiel. Edouard Baussan, ancien ae suptrangies a de nouveau allum que p a %  t du Magistrat Communal, par le mot • occupation ne pouvait pas DUSbELDORF — La dcision de * %  E l William Savain, partie appliquer aux oprations dAn f s ^ traastrer le syndicat des charbons Nord^Ue del Rhur. Les troupes Iran Hambourg a te prise a la runion c 0Qt d'excellents choix dont sises nexercerontpas.es prerogati dhiersoir a lncsnallsi assistaient MM nous ne pouvoni que nous rjouir >es des tioupes d occupation, elle ne ^ Thissen et Kirdort Par suite Ces nouveaux ol iers de 1 Etat Civil feront que donner aux agents allis de ^ ddsion j e c h a: bon sera veu entreront en fonction la semaine la piokect.on ncessaire et leur assu du dltectemeal car lel mines A ppa prochaine. site mesure tait Nous leur prsentons nos meilleurs ifcuts aux frariis omplimenis en Lis obligeant de ngocier spar mem avec chaque mint.Les journaux O^^tm^imm^m^ socialistes sont oppos, toute ide OtfCreraer VTIV dgrve et insinueutque l'avance tran d'Ktdt dCS lUfttlff' aise a t piovo jnc par l'attitude des grands manufacturiers dans U dernire ciiie du ma-k Le dollar est i 11,000 mark), ce que 1 o.< co s are comme commencement de la fin Va important envoi d'or NEW YORK L steamer Home ne a apport quioz: caisses d or. con tenant 244 ooo.oro de dollars l'adresse de (. P. Moigan & Co pour compte du gouvernement anglais ncessaire et leur assu leiont les moyens de renipl mission, elles ce se subsiitueron Las aux autorits allemandes dam aucune autre direction que celle de 1 applicat.ou des sanctions notifies 1 Allemagne La Belg que a envoy i lA'.lema gne des no. Hcations identiques celles de la France, et 1 Italie tout ea participant aux m.sures conomiques qui seiont appliques, n'enverra pas ne notification t i Allemagne paice qu'elle n'enverra p.s de troupes a fc&stn ni dans la rgion avoisinante uc teiic UCLIIUU ic ur V su du directement par 1 5 u [ remet l'objet de Cft tu " 6 dec.erdes d.fficult Revue des Deux Monde* 1 \ Rue di l Universit Pms SOMMAIRE DE LA LIVRAIS DU 15 DECIMktRE i" Aprs l'Arrt de la Cour Ren BOUM di l'cdimit If Avis iinportaot Lt Gelitr Prtm fJfZwG Le Receveur Communal rappelle de l Acadmie tr. au contribuable* en re'ard pour le Guillaume 11 et la Russie — Ses i paiement ds leurs impts ( Patendes et dpches! Nicolas ll l* tes et droits locatifs de l'Eterciee 1922 l'-'i'i, les dispositions de la L JI du >S Mai lUao Bur la Rgie des un positions Diructes dj publies. Bfi C0Q8quences> partir du 16 de ee mois, les contrmes seront dcernes contre tous retardatairea Les fermier? des terrain* commu naux sont galement invits acquit (18)0-1850) ter leurs redevances. Faute par eux de se Tiottre eu rgle, au plus tt, avec la Caia*e communale, leurs seront rsilis Posies ces $du Commerce k$ Secrtaire d Etat dis Finance* et du Commerce donne avis au publie en gnial qu'il refait au Dipaite m nt ds Finance ie mardi de chaque eemaine de 9 heure du matin d midi. Port-au-Prince, le iO /anvier 193 pott au prince, le to janvier 19a; Emmanue' MUISK Varits AVEC La Comtesse Dpart des troupes tLe Damier belyes pour la Kbur Porl*au da ment du gnial Borremans, com leur fournir les moyet.s de se ren mandant la iame division d'.rf.nte ton.rer, de se consulter et de cher 2 bata.llons d'.ufan cli?r cnsembl. tout ce qui pourra 1,,, favonatr, n\ Hati, lexteosioo du P* jeudedame ,3 de dvtlopper che? %  fljgj! "AVSTA I"'*!?^ nT '.bat — w Z A linauguration du local des infirmires de 1 ho', st merub.es par des runions aus pita | "iai et dixaioplauis Le<^ spah:s fianais gi frquentes que possible, l'esprit La crmonie durera jusqu. 7 heures du soir o.cupent Ici portes de douane sur la d'usociffiiou m de franche cor La musique du Faiaisse teraateadre lront:re allemande du Luxembcuig d. alit Le buiesu on exercice lu le la Tlfic&R Ponanl Aa ramSoC<.lHftlJP Novembre derruei est ainei compo a-rctvco AdUUvl UO lalll 'aOOUUOttl tl ; Seymour Pradel, prsident; Ol Nous avons appris le dcs survenu 'es jours min ^h m, VlCb-prtBideD'; AlCirOUB <> Jrraie de Madame Veuve Geflrard Rey, allemand de France et fc l ^fe TSMSS" laSSi "s££*z£ vain, u Buiii. u f. '' couit Lon, pouse du prlet des arrondi! rlu minf io QHPmann Q Sain Arnaud fatsy, Neihtahe Auracata Cayes et Coteau, et ta tante de m -i par les Quand on (SUITE) Eatre ; 1 Gde; Loges Daritce Alexandre SA VINS. Fenri de REGNIf de l'Acadmie franc Un amiti de Balzac Marcel B0UT-1R0> Correspondance indits H. de BAUr Z CARRAI L'Œavre'Scisntifiqne ds Pssti Docteur ROUX J de I Acadmie franc Le Plerinage i Ssiot Jacques Andr CORTI La Dam* de la Rue Blanche Fortune Hatnelin Os GUY de MOtfIBI Revue Scientifique —Tremblerais de terre Charles NOROM Revue ^Dramatique — L'Ivresse Sage — Les Grands Garons • Chronique de la Qainxrne. — toire Po'iiique Ren PINOn PRIX DE LABONNEMENT Un an Sis. mois T' 0 1 %  aime s files pans Seine Seine et Oise 8alr Dpartements et Coltnies franaises ti 41 If il k l Eiran|er 8 lt /o 3 • Le7 akonnemtats aartent du ir,et da II haauc mais. Hita dti'No 4 h 5 lie, comprenait tene, a tscadions de cavaleiie, j bit 'eiies dartiller e, ic chars de com rpondu a I appel de Mgr l'Archevcque. La messe J -• communion de ce matin a t des plus mouvantes. Hpital Gnral C'est demain partir de $ heures de l'ap esFirestone Pneus & Chaires a Le soussign prend plaisir de publier les nouveaux p ix et prie tel liesss de les comparer avec la quai t t Firestone . Surtout n'oo^ pas de munir voire automobile avec des Pneus et chsmbre sir W tonc et votre attention est attire sur les*Firestone Corde tn psrticsln PNEUS PNEUS du ministre aUemand eu Belgique. gu8liu, metxb.es Nota remercions le Comit Ce son gracieux envoi et souhaitons au non veau Cercle une existenee longue et brillante. [" EERL1N— L'Allemagne a rappel lien ambassadeur en France, le micis — d'/llenwgne en Belgique a t gale j£p UtOrJCS (jfentll ment rappel. Ia nouveau Charg d affaires U correspondant du Beilinti L:. d n a(l i p,^ g fj u R e ich Allemand, Mr iLCg > dit que tous les grands manu Gtor^cs Gentil qoi pat demain n us faduiiers de la lsion de la Rhu< a bouois hier de se visite, ainsi que leurs directeurs et ing Noos lui renouvelons noa Hueil* ieurs quitteront la rg'on i lentre leurs sochaits de succs dans sa de franais tjsseBa to93. Clissenotre ami Albert Mcleseki qui, nous envoyons nos sincres condolances, ainsi qu'aut autres parents prouvs. Mort du Roi Cons tantin de Grce Fr sans hl ^PA'-ERME — u Janvier Le Roi Constantin de Gi:e est moit subite men' d'une hmorragie crbrale Le Roi avait abdiqu et tait venu ici aprs la dlaite de l'armer g-e:que par les Turcs J01J }Olj 12 JOM i/a extra ;ix 4 3*3 fi2 23x4 33x4 34 T 4 1(2 ;2x 4 i (a Fsbrir'i II U 20 30 %  4 3J a 3|50 33 Corii 16 II CHAMBRES AJAIR Grises a 2 so 3^5 7 5 40 40 *• 4 3 [4 Ks *5 Ronges a 30 26$ 3 J 49 ,60 4> fin vente'chez : L. PREETZUAflN AQGERltQL£



PAGE 1

IF MATIN The Royal Bank of Canad. Clyde Steamshp Comiany FOREION SERVICE ;;.ClRCLRAIRK .vb 5 fort au Prinefjc i0 janvier W3 La S(S Hati ayant laine Mew York la 8 courant est attendu le if via les porta du Nord. Il repar tira la mme jour pour 1 a parti du Sud preoani f't et passagers Son i inraire au retour tara fix alliieuremenf. GEBARA Co i*gent Compagnie Gnrale Transatlantique l Le steamer Bitkra venant de fan liago de Cuba est attendu ver.dredi 12 courant | ; .11 rr partira le samerti 13 i 9 h en rss do matin peur lea Laves,' Santo Domingo, Macoria. Mayigoes, San Juan, Basse-Terre et Fort de France. Port auf'riDce, 10 janvier 102) |L'Agent E. ROBE. IN G et et l Statem t n t 3. th NOVEMB1R, lfc2 LlABIllIIES TOTHB PLBL Ci Pi Deposits not baaring intereit P. Or 9' 108/7 Depcsits bearing interest, ioclndirg in erest acerncd to date of stati ment 277 5^5.808 29 No'ea of Ihe Benrk in Circulation Balance dup,to Domnnn Governrae .t Balance due lo oihr bank in Canada Balance due to Barks and BarlringCorteapc lient |in ihe Uni'ed K rgdom acd fuie m coantries Bille Payable Acceptmcee ender Letters of Ciedit 7.870,79 gH.iM6JM.8e jrV r n* i 20 045 iM 5i 17 401 759 Of 11,513 726 63 3 57 4 30 49 i MO 21 8,99 P. 430.520.207.37 TO THE MUR) HOLDERS ; Capital Sic k Paid up Reserve Fana! Balaice of Ptcflls carried foiw.rd Dividecds Ut claimed Diviuer.d No '41 ( at 12 per cent. per anoum) payable Dectraber lst 1922 Bonca of 2 oio, tayctle Decimber lst, 1922 20,400,010.00 1 Qj7,514 t 19 21,407.614,19 8.644.75 20 400,C£0,00 AUJITORS JERTIFICATE. W reporta bsSflsl ho!d rs rf Tue Royal B.i k cf Ci d'n;: i' tla our opir ou th fc er-sacione of MM Bat SI wh ch hve coeae urd-r our r otict h've um w th.n 'ht fcwera cl 0 EN k. Tfcat we bat* ebickfd lu* Ca berdvfl d h Mdita* oftba B 'k t tbe Chief Olfice al £0 n N.vu.btr 19^2 a w.-.i o: t ercth r nui, as required by Section e M> of tne Baik Act tnd ib i w louno tin y &§; rtd with ihe entriea in ihe book3 in regard ih.reto We al o dur ng hy^-r checktd tbe cash and venli d tbe s-curi ies at ihe prin uui Lrsndve Tha thc atove BaJeaee Shett h*a been lorotaied by uo w th .In book et the Chief Office and w h tbecemh>d retarus fjom loe B cli'S, c' a our ofiuion ia pioperly drsWfl un to sa to czb bit • •• u sid coutct Vliw of Ihe ttate cl the Bar k'e affaira accordirg io h b .-t of our information and 'lu explanaiions gwen to u* as ahowu Ly ifaa bock; of ihe B i k Tha w h .ve -jbUino.i ail ihe information and explat-atioua req ..rcd Y "' S ROGER MITCHEI.L. f* A. ) W. G RTH THOMRON '. A l. oi MM wjck Mitcbeil rnd Co i M Mi S G ROSS, C. A of P S. Rosa & Sons Mon'n al, Ctnada. IPth D ctu ber. 1H22 I ROF1T AND LOSS ACCOUNT AnJitorei 612.(00.00 418.00 ,00 Balnnce oi Profir and Los Ac ount, 30 th Kovsmber, 19 1 P. 90604196 Profit for th a year,after deductiog charges of management accrued interest en depoaita, fil proviaion for ail !> %  • i and doub fui dtb^s and rebatu of interest on un matnred bills 3 958 itiyil 22.430,158,94 p. 479-362 366 31 4 8t).'15t-i 19 LES DOULEURS ONT DISPARU ASSETS Carrent Coin / l)o roi ri K n Notes United Siaiea Currency and oibar Foieign Cnrrecciss JOUR Co Monsieur, plein de gratiimlo, nous t crit Ion hiltoiro, afin de faire profiter de son expert•DCO 1M autres personnes <|iii souffrent Avant l'omploi dot Pilules De Win, il prouvait J< forriblti douleurs et, parfois, ne pouvait pas se fondro ft ion travail. Maintenant, il est guiTri ai [ouit d'un* parfaite sant, et, aprs avoir com' mc< d prendre des Pilules De Witt, il n'a lais manqu un seul jour a son travail, preuve lifeste du soulagement ressenti par ce malade. Mr. V. Tomkina, 525, Wigan Road, Oeare, 'Ion, Angleterre, nous crit :— On m'avait envoy a l'hpital mon urlno fcontenaii du sang et me causait en passant D'atroces brlures, sans parler des terriblci d miaurs que je ressentais dans le dos, autours des •Ini. J'en tait sorti me sentant un peu mieux I je repris mon travail Nanmoins, jecontinuais perdre du *IIK. et ressentais de la faibles r t M t'tourdissements. Constamme.it je me tn.n' ail dans la ncessit de quitter mon travail. 'eus ensuite recours a un fameux herboriste, mais M douleurs atroces ne me quittaient pas i i lors nue je me mis a essayer les Pilules De Witt, t de* 1 premier jour les brlures cessrent, et 'vacuai une quantit de pierres. Je n'ai pal M lesoin d'interrompre mon travail un seul jour (Ispuis que j'ai pris des Pilules De Witt." 9i vous dsires des rsultats i.n.-ii !.•), procurez-vous PILULES [DE WITT •OUR LES REINS ET LA VESSIE le plus grand remde du monde pour N RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES, et tout dsordres des REINS ET DE LA VESSIE. Us Pilules De Witt sont en vente dans toutes les Miarmar.iM du monde entier. Le grand flacon eo outieiit -' fois 4 plus que le petit. Si vou.prouves uelque difficult i vous procurer les pilule* auiheaiciues )' De Witt" tfressez-vcssj ou rem les ..visite la puaraiacie AlberUni Ewald, Port-au-1'rince. Depocit in Ihe Cenhal Oold Reseives No'es ot oiher Bar ks Cbrques on oiher BaLka Baletjces due by Banka and Canada Balances due by Bai ka end Bui ki: g Correapoodei ts eltwbere ibau in Canada Domirion and Ptovirc'ai Goverrment S cuntiea.not ezctediig txaikei value Canrdian Municipal Securitits and bi j iifh.ro e £D and Colonial Public Stnoiiiiea dber iban CaOkdfao, no: eietdn g a a.kei Velue Rdi way eid o'dei Bonda, D benturrs acd 8lcck,io eaceedu g m. ku value Call Lo n iu Canada, an Booa> D^betituif u and S toi k* Culi and sitt rt ( notezeeeedirg biry o.ya ) loai.it eiatwberc ibao in Cti.a a Oh r (trrent Loans acd DiacouLt ia tnnadp i Ua| r *baie of il tereat j uner Carreal Loacs acd D.coouta eiat wbare ihaa in Cacacs ( less Mata cf inteies' ) Ovudue DeLts ( estim.ud loes fTOVUtd fu ) 10 052 573,1 S? i,32.C40,-. 5 S0.95 IJCJ6 74 P. 03.935 920,11 8.U00COOCO 2 7l8i77bo 8J 573 642 84 2 433 SI AVPKOPRtATIil AS fi I.L0W8 Dividei ds Nos 138, 13?, 14o and 141 at !2olo per annum Bonus cf 2 per cent, to Sharcholdcra Tranaferr-d to Offictra' Pecsion Fund Appropriation for Bark Premisea R j se;ve for Domioion Government Taies mcluding Wir Tax on Bark Note bircalation Balance if Profit ani LofJ c rriej f.nw^rd J i.S ooo oo 4 8 ooo oo loo ooo oo 4oo ooo oo 3co coo oo 1 007 6H iy as HOLT rVetiieiH IDSONL. PHASE V.iiiflijiiiij Knctof lieucral ,'(!? 5'4 19 NEIl, lua|er 27 89.171557 2x 950 22410 7 901 9 27 97 13 49S? 198:6 14 735 SIX) Bf 33 8 74830( 9 151 i0 (is7 95 9.^3204158 444 747 44 %  kl tr iL 19(0 Dccea bsr, l!>2?. r*" i I P 216048 33198 R-aj Eblate other iban Bai k Prerrises Ha* Primues, st Lot moie lhan cost lets i m unis wntien eff l labihties cf Cmtomei* uaJer Litters oi Ci dita, aa per coctia Dc-poeit with lie Mioi.ter for the pur. poaea cf ibe tit.aalaUon rord O hr Aseta uot ineluded io ib, fjregoir.g 242 93; tStlfl i a/i.Oft: &f 12 142 342 17 5 328 k: 800J ] &wi Vingt M D Di riiirejiiveiifjn-fipoiii* protger v Are saut LE Y A GU-FILTER Ksi le meilleur et i; plus moderne filtre lans le mondentier 11 ntire dans qulgies m\rUt$* tris les fermes et matire* impu es dans l'eau e' la rend claire et pure. Chaque ma'sin prive doit en avoir un sur ont p-ur fi-lier l'ead 1 1200 ooo 308 062 41 H S HOLT, i^dion PrrimVnl L PEASE laii.igin) Pinclar C £ NtLL tiiriJ luafer Pharmacie F. Sjourn pojr niaolg Vaol mieux filtrer votre ca\ qu'avoir le m Iddietd^a reiui, du loi.', dya n'erie efo Chique car da*l 3n avoir un pour filtrer l'eau pour ton clients, 478 88236 8 Dana les coVspour les lves U peal ftlttr gala p_t : a/000/, ~ vins, ertraits, chimijUfis, liour.urs, matires phetefjraphiques etc. Noi p al filtrer Iji gallon en une in.njne M) J < '. c en une minuld Est employ daug tels les laboratoires nuder* ns aux Kln.l'n r, en Anjfle'erre e'c Hao'ement recommand psr Eastman Kodak co-The Edison et—The Palm-Olive C1 Fri-s & Fries B rrou^hs. We coiu • s • pa^k* Davia & co Lehn & Fu.k Lakinc &ci-Federal logir R folng aa —Ut ivers.it y of Benn et millfs auires compagnies. Dmonstration ac'uellede la Vacu-Filtre ivoi < i eu Le Vacu-FiMer Gr;n.Je Baisse du K0I4 ChimpBQnj A pailir de ce jour.Jvoui trou '*e* i_ Fabrique de Boissons •zeaseg, Rue Thomas Madiou, l-devant Front Forts tfo 3u0,du Jola Champagne ^raison de %  puidtbla uwu„in#. rchtex de ce grand rabaa. a rat-rique accepte des bou mmm FILIRES Donne avis ja cliente e, aux mdecins et au public quelle a Metropolitan Aerated Water BflCiarU tranisorm son Laboraioire d'Urologie eo un Laboratoire de „ mm f7A# ._ t !" W9 U bioloaieappliqu sous la Direction du in f aee iiOtm de tratlCb DrRicot et B. Sjourn Le laboratoire est ouverl tous les jours de 7 hres du matin 6 usures du soir pour toutes les recherches et analyses prvues dai s I annona ci jointe, s tut pour le] Wass^rmana et h consfaiite Ute Scrior'e Seront reues que le mardi de chaque semaine, badr^b-^r ia Fharmaoia pourles renseigneuenb? tilves d'urines ei6'uc gaatriqu, Heaciion de Wasserrtanu JMidiondeTr.boulei, lia m MI du s.ug e du pi s iamen d s maiire fcales, faamen oe craehst A Ibumino raction Cona'ante Uro Secrtloir fi HJtfrche >k 9 o^\ruhtee etCo de nOccOques x aie. etc. est l'aliment le plus agrable el le plus recomminde pour les enfants des l'ge de 8 A 9 mois, surtout au moment du sevrage et pendant la priode de croissance. // facilit la dentition. Assure la bonne formation des os. Excellent aliment pour les Convalescents et les Vieillards. •* TROUVB PARTOUT / a Pbvmm-.ic. .., Rua Un-or agaa* I d. I, 4L I 1 Titoharl^, PAua,



PAGE 1

LB H ru ^3& Lunchs Spciaux donne un teint Ce lys f Grand Hlel de France La Crm§ Telndelgs. douce, parfum*, conserve la fracheur de la Jeunesse, embellit, efface les rtdtl Elle tient la poudre Assure une car n a tien exquise La Crrre TBINDBLYS, fine tviciueuse. neutre, esi incapable d'oi:cn;er m riin la peau, qu'elle adoucit, ESSeajpth et blanchit sans la lubrifier l'excs ou jamais la (aire kiire Parfume aux extrais de Heurs, la Crime TSINDBLY8 M le type h plus parfait W la crme de follette ; ton emploi vite le haie, les tacha* de roesseur et les irritatiem dues la poussire ARYS J, Rue de la Paix, 3 PARIS Toutes Parfumeries ci UruMa Mogu.ir,. Qui par sa situation unique au centre des affaires se recorn mandf h plus que iamais au public, et ses nombreux et distingus CM \f pour sa CUISINE soigne\ei tout le confortable ncessaire aux t \oy+ geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passas Port-au-Prince. L htel dbite par Gallon # par Barriques dp Vint* d<* Pordeaux ; Rouge et Blanc. S Ces Xins viennent directement de BiBSAC t* MH! garanxis pur jus de raisins, nous pouvons te prouver par des CUUKlClTS qu t n< us tenons toujours la disrosition des Clients. 1 hmi*agne et Vins Mousseux prix modrs* Conserves moutardes fran* aist 8 t premier choix, VAILLANT * .HOUET, Agents gnrauxl\T20, tfjk JhpMde l'Eia %  — Madeira Etnbroideries for sile noxv r t considerably r duc *£ pricen, jSttitablt fo rave and wolcome Chr's' mat Gijt&ftComeand maki ynur choiw your, u>/. le. Preetsmarn-AQQKRHOLM Bue du Quai Socit CommerdaSe Hokfe z Tmafape, Rue Dants Desiouches Cigares liollandaiB lleurre tablo hollandais Biscuits doux hollaulpr-, pour ebamp^goe Vtinoatb Lait coudeca dai.oia Noix et Ntiset il Veires fini liouil'.oiie ce. J. DAALLER Jf i Pour gurir ou viter MIQRAINE8 • CONSTIPATION CONOEaTIONS-ETOURDISSEMENTS IMBBHII OAtTRIOUE IL SUFFIT de prendre . l'un de voi -epas tout las dM Jeurs saulament une Pilule du ff Denaut 1 ', 47, rue du FaubSt-Denis, Paris I Mais il aut exiger les vritables y qui sont tout fait blanches •t sur chacun desquelles les mots DEHAUT A PARIS •ont trt lisiblement Imprimes en noir m La maison Lope Rivera A 1< plaisir e ro 1er la connaissance de ses nombreux clients laiil $ b Capitale qu'en Province.qu'elle vient de recevoir pour le fiics de fin d'aune* un ssoiliment complet de.B nboni frauait,de( de Ho sons ei de Provis ons alimen aire3 de *out>g sor'es et de pr n i e lr. icheur, lU.sliOXS ; Jolies Lk tes de 5,.de2 et i L'vre 9 Drafes'eQ petits I, s i ljants. Nooga'i i n boites el par moi seaux, de /|!et 'e 1\4 Livre, Lh >cola2 p*i btons Ptes di f ui's et ChicoUtS n Lottes de t|1 li rrs. Ptes Amanies moules en baited\ne livie ei da /,2 livie, Bonbo-js glacs Fondante, e'c, BOISSU.NS — Vin? rougi V biati (Urton et Hue lier BJ deaul ,ia!i s ipeiieure, Wbitk ( H iz \ \ Avis aux personnes qui *'habillent bien On trouve des rrix ; lu-; bas que dans lea occattioni el rab i;n excef. tiOBnela, lia articlea auivaog, de toute Iraichnur. H ir' f>ltOtl ''.n un iv de aoi tou e nuance LesGirmuru qaa vous rvz qu'elles aoie.it de aoie coonguipure ponges pe^rl^ea franges ou autres. Soie limAfl dite mMall-que genre grtad cbic' J-rney de aoie cblf (ODS de soie etc. Fleoia ariiliciellea \ our corsBge et taille. Jolis ( l;ii" l'.nx ronda toat plumes pour djn es lgcn'ei. Formes de chapaaox tra jolis. CbezPauiE AUXILV Rues Ttaversire et Magasin de l'Etat Pharmacie VV, Bue h Le seul prservatif du bois rai le Carbohnum venariut Reconnu depuis plus d 40 ausco nme le pl> efficace Le Carbolinum Avenariu* Sert prserver le bois bol el SJUS terre con'^e la pourriture dans toutes ses iorrres, lei inLences du flf nat et la des-rucio-i ros les insec es. A empcher t :i supp un-, e chtt>pignon ce. matons e' d ? cher les muis humi'i-s. .. A imprgne, les vjles, s-fdagaa. loues • filets t.e p'he,e produit vsl -ii dssinlectiut de premier ordre supnrne.et chasse la vermine des curie* do chevaux ainsi que d ,J, ,j p ,_. M ,isauor. l'ai ( } n,n n* •'•• et ne i 'adittpi bexlaCciapotJuoii Xt '" : 1 E. : : .1 hani i.,; ^ ce conseil c)-. %  m •:< I at de %  • j; i 0 pris n sbtt ; %  t teavailWrmas.ii • •> •... .. lon : • : ._. olie 1 '"' ; ' ' •• %  I r... s miuiie."— Mrs. 'EKa*co, 1S9 %  > %  %  8t. < ego,lu.,U.i.A, r %  -. V .i I;,'":.! dxc/i .... K linVUra. 1 '•li'. j rrl pen.bfi % %  • • i. n vluiles, c.a 1s ( '-, i % %  % %  i • contint psi Ir.:rc "L* ; %  %  • • a•• pri pr tuotefema U. Lswayi ions la eauns SUIS 3CU QIC Ccmpc vnVsgetk HnkkQtn



PAGE 1

lemc anne Ko 5011 Pot tan Trlnoe Hati Vendredi 12 Janvier 1923 DilEGTfiUB FRQPRJETAIRI Clment Magloire WOMERO 20 CENTIMES Quotidien ]\eti n coup de gens dont on dit ; t-'IU sont inne/fen sifs le sont la manire des revolvers, qu'on n f y touche pas Erneit RENAN BI04CTIOIf t Rue Amricaine No 1358 fELKPHONB No 349 PARIS, 10 JanvierLes Franais on! occup Bssen ce matin. BERLIN, 10 Janvier— L'Allemagne a rappel son Ambassadeur eu France.— le Ministre d'Allemagne en Belgique a t galement rappel. Gouvernement et Opposition luctib'e, ili oit lai pires qualifies %  ions pour las d^eieions gouverne 'mentales les plussagei et lus mieux ordonnes, C'est ainsi qae passant en revue les diverses mesura d'organisation Le progrs doit s'accomplir par une oppoeition que des opposants, ei s .n !" aux dlibrations du Coa srie non ,nurrorn F ue de reformes j d By8 me. pAehant pal la base, I ". d E al et . U oat rfca dans ,a ,r;,e,le ., r. ^ rt in. Ha Honar #<... „,.i Vsuite la conscration lgi lative, les I i Ccureelle-SENL-UIL. ea an point de dpart faux, qui l'a su,,e la c< conduit des consquences de plus opposants n'o 't pis tari de rcrimina ,, , i fi" idusses, eu point qu'il ne tior-s contre ellej tou';s M ont fligl De quelque faon qne s tablisse reprsente plus, tant doanea ses l d'pithtes malhea eu< s les loi; les. Citoyens ou sujets, dont l'uniB0B P ermaDeate d na.re du Co P Lgi.lat.f. Et ce erialit tortue I Etat soient travailA 'la suite de la longue sria de n e P JS t0llt L) figeant en mme il dides diffrentes de celles malheureux vnements politiques t mp* leurs att'.qu s contre les per s'appliquent les Gouvernants euxqui s accomplirent en Hai i et dont sonnes, ils accusent les M -mb es d J lœas Cette diffrence entie les I Etranger prit texte pou. traverser Gouvernement i; tou.e. sortes d: ) lsa politiques peut tre profonde lesmeri et venir chez nous assurer fautes sans aucun g ri pour la vri i point de traduire un antagonis la paix des rues , le pays devait t <• • i|j xp'oiteat U crJu it du D i is qui unit par revtir lt caractre invitablement receroir un* o gsni blic in de3t d d .J, 'une vritable opposition au a., sation nouvelle do dccuLraii une .', tn i „ n / KJSSStH marnent. Il so rsulte gnrale, aria d. rformes partielles sub. S^/, P T ? isnt la formation de deux partis au queutes, qui l'engagerait a d wa ' %  re P eter av?c conviction le lin deaquela la majorit rM>rn uitiva dans la vola dnnroarAi. Talla mensonge qui : u:it cil ndu et i ci U poques convenables les ui aat confie la gestion des a is pabliqoea, et le parti qui ... — .—,—.. - •* %  , .,.....=. uu #/• %  • e de la minorit devien aurtout programmera suivie dsormais. No saut prom.s. ans les E^ats reprseUatlfs, ce tre eooduite en la cirsonstance fui n. MMUHU a Mu.hu. 100 est convenu de dnommer le autre que celle de nos voisins de i.„ri, J, i .,•, cou P^ !e • artide .'OPPOSITION; l'Es; qm, soit exci de patriotisme leur i V01x | e st sl ,eu s s • car e !c d Ainsi comprise et entendue, une oit dfaut de profondeur de vues, a 8 r 8 e Je corps politique au li-u pposiTioN, pour tre utile A la colai i rent mieux abandonner 1 Ara d en sou dsr toutes les partiel e a etivit et remplir on vrai i Ole %  ^A ique. poursuii un but dterra, ..= r—,— • — -. <._ tlui de se substituer au parti au 0aoa ia Hpabiique d'Hati, su on ration du Gouvernemint. lis ttom ouvernement et de prendre soi traire, un Gouvernement National peut l'opiaioo et garent le psup'e • or la direction des Affairea en rue coati pua d'ex fier dont l'action de> qu ils coidu sent i si ruine ei le % r\\nm oranrl hian HAJO Kh An la Vit! l fttv vrai a a rosa^ntin A*+ A*II. ft CkH H. Brun Paint Co, Brlya, N. Y. Si vous voulez avoir votre [maison coquettement peinte g VOUS dsirez une Slection de couleurs artistiques Prpare par de< chimistes de longue exprience Achetez noire marque ifJuq i'Or* prpare pour les tropiqu Lett peinture adhre aux sur/aces les plus rugueuses telle conserve son brillant elle sche trs vite, Llle est ipciilemcnl usepow les moulures, Les corniches et les pices de sculpturts. Lka-.un de nos /erblauc est contrl par nos laboratoires Diotre prix pour celte peinture de/ie toute concurrence The Chas ff.Browo Paint Co [Brooklyn. N. y. Geo. Jeansme Agent Exclusive pour Hiti No 118 Rue Frou en face de la Banque met mme pas de co .soiVioo, puis e presque foui urs silencimsee ha qu Us disent quelle s'est annonce b tuellerrent dltC' e i que des M P, M U D t m auva,s P' "B" • li icens de mauvais aloi essaient de i K cbel c eure t ses e;f,nts, ni pe:venir depuis sept ans aprs la e a la coleu i ej'.eui mieux auinaooner a 1 Ama --•-•-' *• %  %  ic p^iu-;. c= y i lle po ricain 1 entire gestion des affaires nuci en parfaite cohi-iou Leur but ie sort e •trusalem n ont |imals t s.rses vr tabs intrt exploit n: si attendrissants, ni si pathti on ig ora-ce, en l'aimant frre coa ^ r ne t e r'e contre fils, pour s ou i-a a rguant .'es Membres du 0 bi vf d'mavouabes passionet se pro net, fes mmes f utiles ont marqu eu er d faJI;s jouissances^ d une no e d'impo (unit 'a prsence Nul .. -TL.^:uJ ..." L.Z!_: p us etenaut r -..., .,._.„.„ ,,.,.„,,, ..^..-atioo EioerappiiUre d e "'"tioo soat liofi per 1 incombe d'abord de professer uu l*o< tex.rme aoaichis p jhtiqia et SO;inel lls ne rvent le renvesemmt %  a ..A .,.,.; ......... - se d butait llii, de l'ordre tab'i qae dm* lunqu: t rmal, de le rpandre dans la Na diro o poor tre tudi, analys, cornd'tre regrettable, tant s'en faut LM a pas de Constitution m de loi sus honntes et paisibles n'en L 1s et enfla compar prtoj des WMU** A <•*?•.*po*ait aa Gaaceptibles de satiifa re leurs arab, k o> fltrir la conduite 5 mvernants qui dtiannent le pouverremsLt (aient ncessits et com tios ou de aVcordT ver l?.ir r;.l I .ir at pour le ienvers3ment desmands par Is gravic de, circons ,d rlr^^i. i Disons poor conclure qi lele lutte I OPPOSITION D'o l'on 'oces, tt II faillit s'y rsigner ou I n !" i. g i ?**&* l ? itali hli ? ,M fc 8 itent d )it que la principale arme l'usags sexposer aux pirea calainitca Ueux ?„7 u i p,r ! OU V!d ,aa,e divoruae saine i toute ooooaiiion est la criticue Q" parurent a*y oppoaer et qui ae on l i ca omaie contre tout ce de leur id'a et di possder li et montrent opposants depuis lors sont qa y de plus sacr, et leurs aspira des ralits, lls •>. triant P nitritliama rlnr il. I t ... ...... ... sautaient P*ul MAURICE. Petites Noivellas toute oppoaiiion est la critique l i ul parurent s'y opposer et qui se Sis la criiique franche, sincre *"" ine, exempte de parti-pris ou ^ •jugs, exclusive de linirt priv, psrsono i us ne pos.eaent pas ... ,,, c ,,, rux ,, n sent le mieux et ne convergeant ment ce patriotisme dout ils font i • • ( u *t h %  ,r,t r i- ,.i -, %  hlcr soir dJn! l' la rtaJiMiinn citent demander I impossible son aom criant haut it exagrant les ,,.,,.„,.,," . w ri u .uu. ,„, B1U18 novumm, J"^ 0 mthodique ai raliooool. u Goyarncmeot dans le but de le 1^*** 1 ** d f at !" .• PiigMOt. JS£ w ^^ h ^^ t ££!X l iree que marque au coin ds l d PPlication possible ivec l'emploi discrditer la hn, et ils feignent ma "s esprits cr In fs et simples se lais le > Mm dans la provlace*rJU" h££ mue foij elle remplit dans lErat dei %  • al > lamente nationaux. licicusement de croire i 1 impossible •*fO:u MOU surprealre. Je acmlpatlepi sera le 2^ ftavi, Mr PHipai_rloi rationnel et; normal conLeur attitude est malhonnle et dont ,eor9 frui 1Ies annoncent de L attitude du Gouverr— n w,jtait,nt gouverneur^e OiU., a di,soo nIMI PARIS ,~ M rae s,ral BafBhirJiat tegavsh i l" cr $ ?] r n5 Ia lo e du lM *t T d< -' l l'o^e elle a assiste eoame ipettatrisa sentatiju de h pi< | de .'.laurice I Mil . ivernement reste i '$*me l^istaiura de u Province nrt .,..i i ,i""""— • %  ""•V* mui4 WBI uiauunuete et "~7 ••%  •>• ---r -r -—' •'•ni iic ort ainei lune beureuee direcne leur donne que le Caractre de le m P' n l m P s laccomplusemeor a ra inchange, austte ei attentive I.ONDRIS r*. m do Louvernemeot En Hat, et vu'gaires conspratecrs il est vrai el mois, telfe dat-. Pour avoir une œuvre dorg m ist oi dont "Sa ^^Hf^^^^SeVZ : a %  "" 1D """ '" "' ' 1e la uUe n issement ralabi* *ci „4 M .i,. e cn J e$ "otootairei* u luiic'deaime ute.asi.au ni J %  **" "*'V e i vu gaim youepiraiecrs u est vrai ei moi, a lei.e aai?. rour avoir ooe œuvre a o:gmist oi dont laccom d,sent 7* H'ndous. accusas -de ment r dF;oHT^ s y a "" as rya ^r^TUej:^ ^^er^^i V : 1De ^rt ^---^^ £aA*.SS% "d 6 / cn-oseHSnr^mas 3 u ^^i^^ d,i ^S** S 4 oyens se constituer en groupea emploieut tout de mraeVa daa E !" op T • e de se rend ^ e .. U s L u,vr 8oa bal av conscience et recteurs d'un ceraio coorint domoyens coupable!, COnsstat M masse sympaluique, on n a qui lire bonne toi, sans cure ni souci des Recteurs d'un certain courant domoyens coupablw, consistent en roassc s y m ^ aiuu | 1 ue 0Q Q a qulire bonne toi, sans cure ni souci des Tjioo manifestement hostile au noudes dclarations vaguea des as" urs J ou *: naux de .el,e ""•-• anne} vaines clameurs et des fausses ren WL2& d cn08e qn raults de seitions impicises ou obscures U e de ] c n,ni OM, que de plam minations. Ces da neurs continue •^!X 9 e ll ^ 6Qi amricain 0ee aitirmations mejsongiea Toute ,es sourd e. que de lourds gmisse tont d'tre inoprantes jusqu' ntrr A ngLe des SaSr RefSSS MKW et adtDi leur ctivit pour s'emparer du pou ae?ts,que dt sombres lamentations? plus entendues, apr, que par une Forts et du !^a% g D^ia^^nJK VOir 8e dpeQ8e a ltl( i Ur M A les ll ". l'anoe / 9 aa n'est pas seu Ipplicatma svre et quitable des %  naoa tes premiers jours 1 OFPO un cvnuiue nani nn> norfnia or A lement ANNEK TMIIBLF. mai* < f>n ,. i. r:.. .... uc -. Jlaurica -Eiittooe fils Angle des Hues des Fronts Magasin da l'Btef Frana ise /


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05832
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, January 12, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05832

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lemc anne Ko 5011
Pot tan Trlnoe Hati
Vendredi 12 Janvier 1923
DilEGTfiUB FRQPRJETAIRI
Clment Magloire
WOMERO 20 CENTIMES
Quotidien
]\etincoup de gens dont on
dit ; t-'IU sont inne/fen
sifs le sont la manire
des revolvers, qu'on nfy
touche pas
Erneit RENAN
BI04CTIOIf t Rue Amricaine No 1358 fELKPHONB No 349
PARIS, 10 Janvier- Les Franais on! occup Bssen ce
matin.
BERLIN, 10 Janvier L'Allemagne a rappel son Am-
bassadeur eu France. le Ministre d'Allemagne en Belgi-
que a t galement rappel.
Gouvernement et Opposition
luctib'e, ili oit lai pires qualifies
ions pour las d^eieions gouverne
'mentales les plussagei et lus mieux
ordonnes,
C'est ainsi qae passant en revue
les diverses mesura d'organisation
. Le progrs doit s'accomplir par une oppoeition que des opposants, ei s .n" aux dlibrations du Coa
srie non ,nurrornFue de reformes jd By8 me. pAehant pal la base, I ". d,E'al et .U' oat rfca dans ,a
,r;,e,le' ., r. ^rtin. Ha Honar #<... ,.i V- suite la conscration lgi lative, les
I
i
Ccureelle-SENL-UIL. .
ea an point de dpart faux, qui l'a su,,e la c<
conduit des consquences de plus opposants
n'o 't pis tari de rcrimina
,, i fi" idusses, eu point qu'il ne tior-s contre ellej tou';s M ont fligl
De quelque faon qne s tablisse reprsente plus, tant doanea ses l d'pithtes malhea eu< s les loi;
les. Citoyens ou sujets, dont l'uni- B0B PermaDeate- d na.re du Co p Lgi.lat.f. Et ce
erialit tortue I Etat soient travail- A 'la suite de la longue sria de n e" PJS t0llt L) figeant en mme
il dides diffrentes de celles malheureux vnements politiques t mp* leurs att'.qu s contre les per
s'appliquent les Gouvernants eux- qui s accomplirent en Hai i et dont sonnes, ils accusent les M -mb es d j
las Cette diffrence entie les I Etranger prit texte pou. traverser Gouvernement i; tou.e. sortes d:
) lsa politiques peut tre profonde lesmeri et venir chez nous assurer fautes sans aucun g ri pour la vri
i point de traduire un antagonis la paix des rues , le pays devait t < i|j xp'oiteat U crJu it du d i
is qui unit par revtir lt caractre invitablement receroir un* o gsni blic in de3t d d .J,
* 'une vritable opposition au a., sation nouvelle do dccuLraii une .', tni n / KJSSStH
marnent. Il so rsulte gnrale, aria d. rformes partielles sub. S^/, P T ?
isnt la formation de deux partis au queutes, qui l'engagerait a d wa' rePeter av?c conviction le
lin deaquela la majorit rM>rn uitiva dans la vola dnnroarAi. Talla mensonge qui : u:it cil ndu et i ci
U poques convenables les .
ui aat confie la gestion des
a is pabliqoea, et le parti qui ... .,.. - *, .,.....=. uu #/-
e de la minorit devien aurtout programmera suivie dsormais. No saut prom.s.
ans les E^ats reprseUatlfs, ce tre eooduite en la cirsonstance fui n. mmuhu a Mu.hu. .
100 est convenu de dnommer le autre que celle de nos voisins de i.ri, J, i .,, couP^!e
artide .'Opposition; l'Es; qm, soit exci de patriotisme leuriV01x|est sl ,eu,s.s car e !c d '
Ainsi comprise et entendue, une oit dfaut de profondeur de vues, "a8r8e Je corps politique au li-u
pposiTioN, pour tre utile A la col- ai i rent mieux abandonner 1 Ara d en soudsr toutes les partiel e a
etivit et remplir on vrai i Ole ^a
ique. poursuii un but dterra,..= r, -----, -. <._.....
t- lui de se substituer au parti au 0aoa ia Hpabiique d'Hati, su on ration du Gouvernemint. lis ttom
ouvernement et de prendre soi traire, un Gouvernement National peut l'opiaioo et garent le psup'e
or la direction des Affairea en rue coati pua d'ex fier dont l'action de> qu ils coidu sent i si ruine ei le
% r\\nm oranrl hian hajo Kh An la Vit! l fttv vrai a a rosa^ntin A*+ a*ii. .
ft CkH H. Brun Paint Co,
Brlya, N. Y.
Si vous voulez avoir votre [maison coquettement peinte
g VOUS dsirez une Slection de couleurs artistiques
Prpare par de< chimistes de longue exprience
Achetez noire marque ifJuq i'Or* prpare pour les tropiqu
Lett peinture adhre aux sur/aces les plus rugueuses
telle conserve son brillant elle sche trs vite,
Llle est ipciilemcnl usepow les moulures,
Les corniches et les pices de sculpturts.
Lka-.un de nos /erblauc est contrl par nos laboratoires
Diotre prix pour celte peinture de/ie toute concurrence
The Chas ff.Browo Paint Co [Brooklyn. N. y.
Geo. Jeansme
Agent Exclusive pour Hiti
No 118 Rue Frou en face de la Banque
met mme pas de co .soiVioo, puis e presque foui urs silencimsee ha
qu Us disent quelle s'est annonce b tuellerrent dltC' e i que des M
P,MUD t,m,auva,s P'"B" li icens de mauvais aloi essaient de
i K cbel c eure t ses e;f,nts, ni pe:venir depuis sept ans aprs la
e a la col- eu i ej'.eui mieux auinaooner a 1 Ama ------' * ic p^iu-;. c= y
i lle po ricain 1 entire gestion des affaires nuci en parfaite cohi-iou Leur but
ie sort e trusalem n ont |imals t s.rses vr tabs intrt exploit
n: si attendrissants, ni si pathti on ig ora-ce, en l'aimant frre coa
^ "r* ne t e r'e contre fils, pour s ou
i-a a rguant .'es Membres du 0 bi vf d'mavouabes passion- et se pro
net, fes mmes f utiles ont marqu eu er d faJI;s jouissances^
d une no e d'impo (unit 'a prsence Nul dltchaqie Min.st.e, et tout le Cou- r.ement ne se lalisent et que ; ou
, ,u.v^uauu UOpu,0cl un ..- ..."v .,.,,,, |Miiui|Hei lell tlatl jug indsirable, elles en b?au programme dorgansation ne
stme de gouvernement, devoir ad*iniatiative ou sa d bittait lli ^a iordretib.i qae dins lnnqu; o .t proc'ara la cliu e inluctab'e. sa:compl-sse par la m-tee rendue
1 Bl ? a.Q Programme nettsmiui MJ^ M "doit pas hsiter JseiQ de se substituei aux Gomr Un pareil clan doit tre surveill plus grande et la libert chaque .our
M la LONVKNriON est loin oaots actuelr. C'est pourquoi il d y d* prs, cependant que les citoyens d'us tendut
egrettabie, tant s'en fiut Lm a mi de Conshtiit.nn ni m lai hAnni>.. -TL.^:uJ ..." L.Z!_: p us etenaut-
.r-..., .,._.. ,,.,.,,, ---------- ..^..-atioo Eioerappi- iUre d,e "'"tioo soat liofi per
1 incombe d'abord de professer uu l*o< tex.rme aoaichis p jhtiqia et SO;inel- lls ne rvent le renvesemmt
-'- a ..a .,.,.;.......... - se d butait llii, de l'ordre tab'i qae dm* lunqu:
t rmal, de le rpandre dans la Na diro * mime, u i lopuuure uiuh isixs " *i nwmimiw^ mi loin ua aciueir. v^est pourquoi i d y ae prs, cependant que le
F >o poor tre tudi, analys, corn- d'tre regrettable, tant s'en faut Lm a pas de Constitution m de loi sus honntes et paisibles n'en
L 1s et enfla compar prtoj des WMU**A<*?.*po*ait aa Gaa- ceptibles de satiifa re leurs arab, k o> fltrir la conduite
5 mvernants qui dtiannent le pou- verremsLt (aient ncessits et com tios ou de aVcordT ver l?.ir r;.l
I .ir at pour le ienvers3ment des- mands par Is gravic de, circons ,d rlr^^i. i Disons poor conclure qi
lele lutte I Opposition D'o l'on 'oces, tt II faillit s'y rsigner ou In".i. g i ?**&* l?itali hli?,M fc8itent d
)it que la principale arme l'usags sexposer aux pirea calainitca Ueux ?7 u i p,r ! OU V!d- ,aa,e divoruae saine
i toute ooooaiiion est la criticue Q" parurent a*y oppoaer et qui ae on.li ca omaie contre tout ce de leur id'a et di possder li
et montrent opposants depuis lors sont qa', y de plus sacr, et leurs aspira des ralits, lls d incincres ou aveugls par I Int.et ,oas ,oat coatraires au fooetiouae pir l'iot: et priv et abandon
r, psrsono I lia ne pos-dent pas vrai mel ootm?l ie tout Gouvernement, trop grande distance detrire e
>>. triant P nitritliama rlnr il. I__t ... ...... ...
sautaient
P*ul MAURICE.
Petites Noivellas
toute oppoaiiion est la critique liul parurent s'y opposer et qui se
Sis la criiique franche, sincre -----*""
ine, exempte de parti-pris ou ^
jugs, exclusive de linirt priv, psrsono i us ne pos.eaent pas ... ,,, c ,,, rux ,,n
sent le mieux et ne convergeant ment ce patriotisme dout ils font i___. (, u *t h ,- r,tr i- ,.i -, hlcr soir dJn! '
l' la rtaJiMiinn nayantpaa produit un plan dor les ">citent demander I impossible son aom criant haut it exagrant les ,,.,,.,.,," .
. wri u-.uu. ,, B1U18 novumm, J"^0 mthodique ai raliooool. *u Goyarncmeot dans le but de le 1^***1** dfat . PiigMOt. JS w ^^h^^t!Xl
iree que marque au coin ds l dPPlication possible ivec l'emploi discrditer la hn, et ils feignent ma "s esprits cr In fs et simples se lais le > Mm dans la provlace*rJU" h
mue foij elle remplit dans lErat dei al> lamente nationaux. licicusement de croire i 1 impossible *fO:u MOU surprealre. Je acmlpatlepi sera le 2^ ftavi, Mr PHipa-
i_rloi rationnel et; normal con- Leur attitude est malhonnle et dont ,eor9 frui.1Ies annoncent de L attitude du Gouverr........nw,jtait,nt gouverneur^e OiU., a di,soo
n- Imi PARIS ,~ M,rae. s,ral' BafBhirJiat tegavsh
i l"cr.$?]r n5 Ia lo'e du lM*tT d<-' l l'o^e
elle a assiste eoame ipettatrisa
sentatiju de h pi< | de .'.laurice
I Mil .
ivernement reste i '$*me l^istaiura de u Province
nrt .,..i i ,i"""" ""- V* mui4 wbi uiauunuete et ,----- "~7 -> ---r -r -'----------------'ni iic
ort ainei lune beureuee direc- ne leur donne que le Caractre de le,mP' *n l"mPs laccomplusemeor a ra inchange, austte ei attentive i.ondris r*.
m do Louvernemeot En Hat, et vu'gaires conspratecrs il est vrai el mois, telfe dat-. Pour avoir une uvre dorgmist oi dont "Sa ^^Hf^^^^SeVZ
: "a "" 1D """ '" "' ----------- 1e la uUe n issement ralabi* *ci 4M.i,. e.cn.J!e$ "otootairei* u luiic'deaimeute.asi.au
ni- j **" "*'Vei vu gaim youepiraiecrs u est vrai ei moi, a lei.e aai?. rour avoir ooe uvre a o:gmist oi dont laccom d,sent 7* H'ndous. accusas -de ment
r dF;oHT^s y a"" as rya ^r^TUej:^ ^^er^^iV:1De^rt ^---^^
aA*.SS% "d6/ cn-oseHSnr^mas3 u ^^i^^ d,i ^S** S 4
oyens se constituer en groupea emploieut tout de mraeVa daa E opT e, de se. rend^e..U sLu,vr 8oa bal av" conscience et
recteurs d'un ceraio coorint do- moyens coupable!, COnsstat m masse sympaluique, on n a qui lire bonne toi, sans cure ni souci des
Recteurs d'un certain courant do- moyens coupablw, consistent en ,roassc sym^aiuu|1ue. 0Q Q a qulire bonne toi, sans cure ni souci des
Tjioo manifestement hostile au nou- des dclarations vaguea des as" "ursJou*:naux de.-el,e ""- anne} vaines clameurs et des fausses ren
WL2& d cn08e qn raults de seitions impicises ou obscures ,Ue de ]c"n,niOM, que de plam minations. Ces da neurs continue
^!X9 e ll^6Qi amricain 0ee aitirmations mejsongiea Toute ,es sourde. que de lourds gmisse tont d'tre inoprantes jusqu' ntrr A'ngLe des
SaSr RefSSS MKW et adtDi leur ctivit pour s'emparer du pou ae?ts,que dt sombres lamentations? plus entendues, apr, que par une Forts et du
!^a%gD^ia^^nJK VOir 8e dpeQ8e a "ltl(iUr M A les ll". l'anoe /9aa n'est pas seu Ipplicatma svre et quitable des
naoa tes premiers jours 1 Ofpo un cvnuiue nani nn> norfnia .orA lement annek tmiiblf. mai* < f>n ,. i. r:..__-___. .... uc* -. -
Jlaurica -Eiittooe fils
Angle des Hues des Fronts
Magasin da l'Btef
Frana ise

/


LE VVTIN
a m
Par Gable
Nouvelles Etrangres
Parisiana
Voici le Programme au complet
de Dimanche M Janvier
Dernire Heure
i
Par sans hl
Les Cours
r
Tous les films sont nouveaux
H ECLAIRE-JOURNAL ( trs rcent
NEW-YORK
Faris il-
il Steilirg 46 788
Dollar 1 ; /o
ra
Sterling
Dollar
67.745
I4405
M
MILAN Le Corriere Dlia Ser
croit savoir que la proposition
du m nistre des affaires trange' es de
Rome, a t tlgraphie Paris, d'
pts laquelle le gouvernement Italie
en raison de 1 isolement volontaire
de l'Angleterre, te ddar? parisin
de l'accord entre la F.ancel Italie et
PARIi 10- Les franais oat occu >a Be,8^ue * inviter l'AUemagie
p Essen ce malin 5 heures cooprer aa .gle-ntnt dnecl de U
for Poincar fera connatre tan qwstion des rparahoos.
tt-U parlement ton pas ce qu'il a
l'iateot.on de (aire, mais cequila
tait. La dcision prise hier par le pr
sident Harding de retirer les troupes
amricaines un Rhin, a produit s m LAUSANNE Un million de M 1
plemcnt une piofonde impression de su'rrar.s et dechttiens vont tre at
rtgit du peuple franais qui reste lectsparla drision prise par la con
gioup derrire le gouvernement f.'ience de Proche 9 ient. Les M ho
dans l'instant consid le plus criti- rrians qui h.bitent dans la pmn-
que dpuis la tin des hrshlits st le h Unique devront alltr en Tur
h Le gnral D. goutte, commandant quie et les Grecs chrtiens qui rsi
de forces d occup.ton, e3t a Dusse! dent en Turquie devront rr.igrer en
dorf* L'Allemagne a reu la notifica Grce. C pendant, la co'onie grecque
tion du projet de la saisie de la Rhur de Turquie, est autorise rester
en mme temps que les ordres adres dans celte ville. La signature de la
ses au gnral Dgoutte d'tnvoyer paix semble maintenant plus proba
Essen des forces suffi anus pour ble.On dit qu? la question des ptro Ce maliQ io beoreb et demie
assurer la protec ioj des ingnieurs les de Moussoul sera rgle en de _ Ex> ia pr*fdaot de la Rpubli-
et des agiota allis chargs d'appli* hors de la confrence et qu'une for qi]e a rea Mr A F. Saosaricq E E
quer les rr es ut es dcides par le gou mule sera trouve pour les garanties et Miuietra plnipotentiaire i Ssnto
Domingo qui se rend son pente
demain par le Riskra > de la Com
uagnie Gnrale Transatlantique.
du monde entier ; Politique, Sports, Mondanit*.
GLASGOW- Les chefs russes di
darent que la politique do Premitt
Poincar poussera 1 Allemigae i dm
rvoluugn et doutent que la Roatii
restera neutre dans une noavella
les dernires nouvelle guerre.
Frnoa B:nmi lus la Me
Drame angoissant en 3 parles de la CINE3 de Rome Se
Le 7 de Trfle
Grand Cinroman en 12 pisodes du Matre
GASTON LEROUX adapt par Rn NAVARE
1er pisode : La Carte Fatale
En ; parties
Entr : Orchestre
Balcon et Logea :
2 gourdes
3 gourdes
LONDRESLes troupes transitt!
sont entres aujourd'hui a &md,
reeur du bassin de la Rhur, exc
tant le mouvement d occupation at
rt par la Franc, U Belgique et
1 Italie, presque tous les soldats
sont franais. L'occupation continu
vers Dusseldoif et Dsbourg.
Dr William Merger ambitsadear
allemand en France a quitt Paris
pour Berlio. Le chancelier Cnno a d
clar au Reichitag que les oblig
lions allemandes suiveront un arrt
et l'Allemagne n'entretiendra pins 4s
relations avec des puisssncss qui
violent le trait,
II est entendu que Washiagtoi
bien que l'ordre ait t donn au
tioupes de rentrer la participatioi
officieuse des Etat? Unis dans la coa
mission des rparations n'en exista
ra pas moins.
Mt A. Sansaricq
\ernemer.t frarais.Ces mesuies corn judicia r^s.
nrennent en plus de la perception de
la taxe du chanon allemand, pour .il,. CAnaf amricain
le compte d.s al.is la perception w'*11 ataai dsaaOTlClUD
des forts de l'Etat qui se.ont exploi ^WASHINGTON Le snateur
ts au pront du compte dts lpara Smoo', de la commission amricaine
tions et aursi la peteept on en devises des dettes de guerre, a dclar a la
trangres des dioits de douane sur <" .. u, an
lis exploitations;
Mariage
Nous avons reu le taire-part du mariage
de Mademoistllt Hoslia Dessous avec Mon-
sieur Marcel Antoine.
La bndiction nuptiale leur sera donne
mardi jo Janvier prochain i 7 heures du matin,
en 1 Eglise Saint Joseph. j 7r
Nos compliments.
r
Asthme
loaa c Sri Vil
, > U j l .kar i-m tu 2m* a
t .1 c '.C sur c'..ijie efartra. J
Le ministre des aftaires
trangre* et les droits
de douane sur les ex-
poil a tiens
qu une demande serait adresse au
Congis pour largir les pouvoirs de
la commission des dettes Le snateur
Rd. dmocrate du Missouri, a de
Les officie s ds VB
tat Civil de Port
au*Prince
Avec la nouvelle loi qui vient sVI
tre votte et d'schajt des Commune?
mand le rappel de Mi Boydn, re 1 Office de l'E at Civil, les uomina-
prsentant amricain officieux i la rions suivantes ont i faites pour la
commission des rparations. Un re Ville de Port au Pr'nce :
prsentant non officiel, di le sai MM Charles Alph'e Alphonse
teur Reed, est impoitun non officiel an ien prsident de Commissions
,, qui peut faire autant de mal qu'un communales pour la |partie Sud ;
PARIS-* Le mintsl e des affaire; repTesenUnt officiel. Edouard Baussan, ancien ae sup-
trangies a de nouveau allum que p a - t du Magistrat Communal, par
le mot occupation ne pouvait pas DUSbELDORF La dcision de * E* l William Savain, partie
appliquer aux oprations dAnfs ^ traastrer le syndicat des charbons Nord-
^Ue del Rhur. Les troupes Iran Hambourg a 'te prise a la runion c *0Qt d'excellents choix dont
sises nexercerontpas.es prerogati dhiersoir a lncsnallsi assistaient MM nous ne pouvoni que nous rjouir
>es des tioupes d occupation, elle ne ^ Thissen et Kirdort Par suite Ces nouveaux ol iers de 1 Etat Civil
feront que donner aux agents allis de ^ ddsion je cha:bon sera veu entreront en fonction la semaine
la piokect.on ncessaire et leur assu du dltectemeal car lel mines Appa prochaine.
site mesure tait Nous leur prsentons nos meilleurs
ifcuts aux frariis omplimenis
en Lis obligeant de ngocier spar
mem avec chaque mint.Les journaux O^^tm^imm^m^
socialistes sont oppos, toute ide OtfCreraerVTIV
dgrve et insinueutque l'avance tran d'Ktdt dCS lUfttlff'
aise a t piovo jnc par l'attitude
des grands manufacturiers dans U
dernire ciiie du ma-k Le dollar
est i 11,000 mark), ce que 1 o.<
co s are comme commencement de
la fin
Va important "
envoi d'or
NEW YORK L steamer Home
ne a apport quioz: caisses d or. con
tenant 244 ooo.oro de dollars l'a-
dresse de (. P. Moigan & Co pour
compte du gouvernement anglais
ncessaire et leur assu
leiont les moyens de renipl
mission, elles ce se subsiitueron
Las aux autorits allemandes dam
aucune autre direction que celle de
1 applicat.ou des sanctions notifies
1 Allemagne
La Belg que a envoy i lA'.lema
gne des no. Hcations identiques
celles de la France, et 1 Italie tout ea
participant aux m.sures conomiques
qui seiont appliques, n'enverra pas
ne notification t i Allemagne paice
qu'elle n'enverra p.s de troupes a
fc&stn ni dans la rgion avoisinante
uc teiic ucliiuu ic
ur Vsu du directement par 1
5 u[ remet l'objet de Cft
tu"6 dec.erdes d.fficult
Revue des
Deux Monde*
1 \ Rue di l Universit Pms
SOMMAIRE DE LA LIVRAIS
DU 15 DECIMktRE i"
Aprs l'Arrt de la Cour
Ren BOUM
di l'cdimit If
Avis iinportaot Lt Gelitr PrtmfJfZwG
Le Receveur Communal rappelle de l Acadmie tr.
au contribuable* en re'ard pour le Guillaume 11 et la Russie Ses i
paiement ds leurs impts ( Paten- des et dpches! Nicolas ll l*
tes et droits locatifs de l'Eterciee
1922 l'-'i'i, les dispositions de la Lji
du >S Mai lUao Bur la Rgie des un
positions Diructes dj publies.
Bfi C0Q8quences> partir du 16
de ee mois, les contrmes seront
dcernes contre tous retardatairea
Les fermier? des terrain* commu
naux sont galement invits acquit (18)0-1850)
ter leurs redevances. Faute par eux
de se Tiottre eu rgle, au plus tt,
avec la Caia*e communale, leurs
seront rsilis
Posies
ces $du Commerce
k$ Secrtaire d Etat dis Finance*
et du Commerce donne avis au publie
en gnial qu'il refait au Dipaite
m nt ds Finance ie mardi de chaque
eemaine de 9 heure du matin d midi.
Port-au-Prince, le iO /anvier 193
pott au prince, le to janvier 19a;
Emmanue' MUISK
Varits
Avec
La Comtesse
Dpart des troupes tLe Damier
belyes pour la Kbur Porl*au quatre |Ours
de presque toutes les paroisses voisines
prtres
avaient
([Retraite coisiastiqua
{(C'est ce maiia i huit heuics en la chapelle de
J3RUXELLLS Les premires trou Nous BVons reu les S'atuta et les rwae pes belges destines cooprer avec KglemeDU u QMjt Forl.an ^J^f&ftSSfcn .es prtres
le franais dans la Rhur. se sont em t,,ncien socit de dsmUt'S qu
bnques hier matin dans 4 trains g pour but:l L) unir par des
testination d'Aix-la-Chapelle. Les *iens permanents les joueurs de
treupes serout scus le commande* dames de Port-au-Prince; 2 > da
ment du gnial Borremans, com leur fournir les moyet.s de se ren
mandant la iame division d'.rf.nte ton.rer, de se consulter et de cher
2 bata.llons d'.ufan cli?r cnsembl. tout ce qui pourra
1,,, favonatr, n\ Hati, lexteosioo du
P* jeudedame ,3 de dvtlopper che? 'fljgj! "AvSTa I"'*!?^ nT
'.bat w __Z a linauguration du local des infirmires de 1 ho-
', st merub.es par des runions aus pita| "iai
et dixaioplauis Le<^ spah:s fianais gi frquentes que possible, l'esprit La crmonie durera jusqu. 7 heures du soir
o.cupent Ici portes de douane sur la d'usociffiiou m de franche cor La musique du Faiaisse teraateadre
lront:re allemande du Luxembcuig d.alit
Le buiesu on exercice lu le la Tlfic&R
Ponanl Aa ramSoC<.lHftlJP Novembre derruei est ainei compo a-rctvco
AdUUvl UO lalll 'aOOUUOttl tl. ; Seymour Pradel, prsident; Ol Nous avons appris le dcs survenu 'es jours
min ^h m, VlCb-prtBideD'; AlCirOUB <> Jrraie de Madame Veuve Geflrard Rey,
allemand de France et fcl^fe,TSMSS" laSSi "s*z
vain, u Buiii. uf. '' couit Lon, pouse du prlet des arrondi!
rlu minf io QHPmann q Sain Arnaud fatsy, Neihtahe Au- racata Cayes et Coteau, et ta tante de m
-i par les
Quand on
(SUITE)
Eatre ; 1 Gde; Loges
Daritce
Alexandre SA VINS.
Fenri de REGNIf
de l'Acadmie franc
Un amiti de Balzac
Marcel B0UT-1R0>
Correspondance indits
H. de BAUr
Z CARRAI
L'avre'Scisntifiqne ds Pssti
Docteur ROUX J
de I Acadmie franc
Le Plerinage i Ssiot Jacques
Andr CORTI
La Dam* de la Rue Blanche
Fortune Hatnelin
Os GUY de MOtfIBI
Revue Scientifique Tremblerais
de terre Charles NOROM
Revue ^Dramatique L'Ivresse
Sage Les Grands Garons
Chronique de la Qainxrne.
toire Po'iiique Ren PINOn
PRIX DE LABONNEMENT
Un an Sis. mois T'0*1 *
aime
s files
pans
Seine Seine et Oise 8alr
Dpartements et
Coltnies franaises ti
41 If
il k l
Eiran|er 8 lt /o
3
,......
Le7 akonnemtats aartent du ir,et da II
haauc mais.
Hita dti'No 4 h 5
lie, comprenait
tene, a tscadions de cavaleiie, j bit
'eiies dartiller e, ic chars de com
rpondu a I appel de Mgr l'Archevcque.
La messe J - communion de ce matin a t des
plus mouvantes.
Hpital Gnral
C'est demain partir de $ heures de l'ap es-
Firestone Pneus & Chaires a
Le soussign prend plaisir de publier les nouveaux p ix et prie tel
liesss de les comparer avec la quai t t Firestone . Surtout n'oo^
pas de munir voire automobile avec des Pneus et chsmbre sir W
tonc et votre attention est attire sur les*Firestone Corde tn psrticsln
PNEUS
PNEUS
du ministre aUemand eu
Belgique.
gu8liu, metxb.es
Nota remercions le Comit Ce son
gracieux envoi et souhaitons au non
veau Cercle une existenee longue et
brillante.
[" EERL1N L'Allemagne a rappel
lien ambassadeur en France, le micis ------------------------------ -
d'/llenwgne en Belgique a t gale jp UtOrJCS (jfentll
ment rappel. Ia nouveau Charg d affaires
U correspondant du Beilinti L:. dna(li p,^g fju Reich Allemand, Mr
iLCg > dit que tous les grands manu Gtor^cs Gentil qoi pat demain n us
faduiiers de la lsion de la Rhu< a bouois hier de se visite,
ainsi que leurs directeurs et ing Noos lui renouvelons noa Hueil*
ieurs quitteront la rg'on i lentre leurs sochaits de succs dans sa
de franais tjsseBa to93.
Cli-
sse-
notre
ami Albert Mcleseki qui, nous envoyons nos
sincres condolances, ainsi qu'aut autres parents
prouvs.
Mort du Roi Cons
tantin de Grce
Fr sans hl
^PA'-ERME u Janvier Le Roi
Constantin de Gi:e est moit subite
men' d'une hmorragie crbrale
Le Roi avait abdiqu et tait venu
ici aprs la dlaite de l'armer g-e:-
que par les Turcs
J01J
}Olj 12
jom i/a extra
;ix4
3*3 fi2
23x4
33x4
34T4 1(2
;2x4 i(a
Fsbrir'i
II
U
20 30
4
3J
a3|50
33
Corii
16
II
CHAMBRES AJAIR
Grises
a
2 so
3^5
7
5
40
40
*
4
3
[4
Ks
*5
Ronges
a 30
26$
3 J
49
,60
4>
fin vente'chez :
L. PREETZUAflN AQGERltQL


IF MATIN
The Royal Bank of Canad.
Clyde Steamshp
Comiany
FOREION SERVICE
;;.ClRCLRAIRK .vb 5
fort au Prinefjc i0 janvier W3
La S(S Hati ayant laine Mew
York la 8 courant est attendu le
if via les porta du Nord. Il repar
tira la mme jour pour 1 a parti
du Sud preoani f't et passagers
Son i inraire au retour tara
fix alliieuremenf.
GEBARA Co
i*gent
*
Compagnie Gnrale
Transatlantique
l Le steamer Bitkra venant de fan
liago de Cuba est attendu ver.dredi
12 courant |
; .11 rr partira le samerti 13 i 9 h en
rss do matin peur lea Laves,' Santo
Domingo, Macoria. Mayigoes, San
Juan, Basse-Terre et Fort de France.
Port auf'riDce, 10 janvier 102)
|L'Agent E. ROBE. IN
G et et l Statem t n t
3. th NOVEMB1R, lfc2
LlABIllIIES
TOTHB PLBL Ci
Pi
Deposits not baaring intereit P. Or 9' 108/7
Depcsits bearing interest, ioclndirg
in erest acerncd to date of stati ment 277 5^5.808 29
No'ea of Ihe Benrk in Circulation
Balance dup,to Domnnn Governrae .t
Balance due lo oihr bank in Canada
Balance due to Barks and BarlringCor-
teapc lient |in ihe Uni'ed K rgdom
acd fuie m coantries
Bille Payable
Acceptmcee ender Letters of Ciedit
7.870,79
gH.iM6JM.8e
jrV "rn* i
20 045 iM 5i
17 401 759 Of
11,513 726 63
3 57 4 30 49
i MO 218,99
P. 430.520.207.37
TO THE MUR) HOLDERS ;
Capital Sic k Paid up
Reserve Fana!
Balaice of Ptcflls carried foiw.rd
Dividecds Ut claimed
Diviuer.d No '41 ( at 12 per cent.
per anoum) payable Dectraber
lst 1922
Bonca of 2 oio, tayctle Decimber
lst, 1922
20,400,010.00
1 Qj7,514t19
21,407.614,19
8.644.75
20 400,C0,00
AUJITORS JERTIFICATE.
W reporta bsSflsl ho!d rs rf Tue Royal B.i k cf Ci d'n;:
i' tla our opir ou th fc er-sacione of Mm Bat si wh ch hve coeae
urd-r our r otict h've um w th.n 'ht fcwera cl 0 EN k.
Tfcat we bat* ebickfd lu* Ca berdvfl-d h Mdita* oftba B 'k
t tbe Chief Olfice al 0 n N.v- u.btr 19^2 a w.-.i o- : t ercth r nui,
as required by Section eM> of tne Baik Act tnd ib i w louno tin y &; rtd
with ihe entriea in ihe book3 in regard ih.reto We al o dur ng h- y^-r
checktd tbe cash and venli d tbe s-curi ies at ihe prin uui Lrsndve
Tha thc atove BaJeaee Shett h*a been lorotaied by uo w th .In
book et the Chief Office and w h tbecemh>d retarus fjom loe B
cli'S, c' a our ofiuion ia pioperly drsWfl un to sa to czb bit u
sid coutct Vliw of Ihe ttate cl the Bar k'e affaira accordirg io h b .-t
of our information and 'lu explanaiions gwen to u* as ahowu Ly ifaa
bock; of ihe B i k
Tha w h .ve -jbUino.i ail ihe information and explat-atioua req ..rcd
Y "' S ROGER MITCHEI.L. f* A. )
W. G RTH THOMRON '. A l.
oi Mm wjck Mitcbeil rnd Co i
M Mi S G ROSS, C. A of P S. Rosa & Sons
Mon'n al, Ctnada. IPth D ctu ber. 1H22
I ROF1T AND LOSS ACCOUNT
AnJitorei
612.(00.00
418.00 ,00
Balnnce oi Profir and Los Ac ount, 30 th
Kovsmber, 19 1 P. 90604196
Profit for th a year,after deductiog charges
of management accrued interest en
depoaita, fil proviaion for ail !> i
and doub fui dtb^s and rebatu of
interest on un matnred bills 3 958 itiyil
22.430,158,94
p. 479-362 366 31
4 8t).'15t-i 19
LES DOULEURS
ONT DISPARU
ASSETS

Carrent Coin /
l)o roi ri k n Notes
United Siaiea Currency and oibar
Foieign Cnrrecciss '
JOUR
' Co Monsieur, plein de gratiimlo, nous t crit
Ion hiltoiro, afin de faire profiter de son expert-
DCO 1m autres personnes <|iii souffrent Avant
l'omploi dot Pilules De Win, il prouvait J<
forriblti douleurs et, parfois, ne pouvait pas se
fondro ft ion travail. Maintenant, il est guiTri ai
[ouit d'un* parfaite sant, et, aprs avoir com-
' mc< d prendre des Pilules De Witt, il n'a
lais manqu un seul jour a son travail, preuve
lifeste du soulagement ressenti par ce malade.
Mr. V. Tomkina, 525, Wigan Road, Oeare,
'Ion, Angleterre, nous crit :
On m'avait envoy a l'hpital mon urlno
fcontenaii du sang et me causait en passant
D'atroces brlures, sans parler des terriblci d m-
iaurs que je ressentais dans le dos, autours des
Ini. J'en tait sorti me sentant un peu mieux
I je repris mon travail Nanmoins, jecontinuais
perdre du *iik. et ressentais de la faibles r t
M t'tourdissements. Constamme.it je me tn.n- '
ail dans la ncessit de quitter mon travail.
'eus ensuite recours a un fameux herboriste, mais
M douleurs atroces ne me quittaient pas i i
lors nue je me mis a essayer les Pilules De Witt,
t de* 1 premier jour les brlures cessrent, et
'vacuai une quantit de pierres. Je n'ai pal M
lesoin d'interrompre mon travail un seul jour
(Ispuis que j'ai pris des Pilules De Witt."
9i vous dsires des rsultats i.n.-ii !.),
procurez-vous
PILULES
[DE WITT
OUR LES REINS ET LA VESSIE
le plus grand remde du monde pour
N RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES,
et tout dsordres des
REINS ET DE LA VESSIE.
Us Pilules De Witt sont en vente dans toutes les
Miarmar.iM du monde entier. Le grand flacon eo
outieiit -' fois 4 plus que le petit. Si vou.- prouves
uelque difficult i vous procurer les pilule* auihea-
iciues )' De Witt" tfressez-vcssj ou rem les ..visite
la puaraiacie AlberUni Ewald, Port-au-1'rince.
Depocit in Ihe Cenhal Oold Reseives
No'es ot oiher Bar ks
Cbrques on oiher BaLka
Baletjces due by Banka and Canada
Balances due by Bai ka end Bui ki: g
Correapoodei ts eltwbere ibau in
Canada
Domirion and Ptovirc'ai Goverrment
S cuntiea.not ezctediig txaikei value
Canrdian Municipal Securitits and
bijiifh.ro e D and Colonial Public
Stnoiiiiea dber iban CaOkdfao, no:
eietdn g a a.kei Velue
Rdi way eid o'dei Bonda, D benturrs
acd 8lcck,io eaceedu g m. ku value
Call Lo n iu Canada, an Booa> D^-
betituif u and S toi k*
Culi and sitt rt ( notezeeeedirg biry
o.ya ) loai.it eiatwberc ibao in
Cti.a a
Oh r (trrent Loans acd DiacouLt ia
tnnadp i Ua| r*baie of il tereat j
uner Carreal Loacs acd D.coouta
eiat wbare ihaa in Cacacs ( less
Mata cf inteies' )
Ovudue DeLts ( estim.ud loes
fTOVUtd fu )
10 052 573,1 S?
i,32.C40,-. 5
S0.95 IJCJ6 74
P. 03.935 920,11
8.U00COOCO
2 7l8i77bo
8J 573 642 84
2 433 SI
AVPKOPRtATIil AS fi I.L0W8
Dividei ds Nos 138, 13?, 14o and 141 at
!2olo per annum
Bonus cf 2 per cent, to Sharcholdcra
Tranaferr-d to Offictra' Pecsion Fund
Appropriation for Bark Premisea
Rjse;ve for Domioion Government
Taies mcluding Wir Tax on Bark
Note bircalation
Balance if Profit ani LofJ c rriej
f.nw^rd
J i.S ooo oo
4 8 ooo oo
loo ooo oo
4oo ooo oo
3co coo oo
1 007 6H iy
as
HOLT
rVetiieiH
IDSONL. PHASE
V.iiiflijiiiij Knctof
lieucral
,'(!? 5'4 19
NEIl,
lua|er
27 89.171557
2x 950 22410
7 901 927 97
13 49S? 198:6
14 735 SIX) Bf
33 874830(9
151 i0 (is7 95
9.^3204158
444 747 44
kl tr iL 19(0 Dccea bsr, l!>2?.
' r*" i I
P 216048 33198
R-aj Eblate other iban Bai k Prerrises
Ha* Primues, st Lot moie lhan cost
lets i m unis wntien eff
l labihties cf Cmtomei* uaJer Litters
oi Ci dita, aa per coctia
Dc-poeit with lie Mioi.ter for the pur.
poaea cf ibe tit.aalaUon rord
O hr As- eta uot ineluded io ib, fjregoir.g
242 93; tStlfl
i a/i.Oft: ?
12 142 342 17
5 328 k: 800J
]&wi Vingt M D
Di riiirejiiveiifjn-fipoiii*
protger v Are saut
LE Y A GU-FILTER
Ksi le meilleur et i; plus moderne filtre lans le mond- entier 11
ntire dans qulgies m\rUt$* tris les fermes et matire* impu es
dans l'eau e' la rend claire et pure.
Chaque ma'sin prive doit en avoir un sur ont p-ur fi-lier l'ead
1
1200 ooo
308 062 41
H S HOLT, i^dion
PrrimVnl
L PEASE
laii.igin) Pinclar
C NtLL
tiiriJ luafer
Pharmacie F. Sjourn
pojr niaolg Vaol mieux filtrer votre ca\ qu'avoir le m Iddietd^a
reiui, du loi.', dya n'erie efo
____________ Chique car da*l 3n avoir un pour filtrer l'eau pour ton clients,
478 88236 8 Dana les coVspour les lves U peal ftlttr gala p_t : a/000/,
~ vins, ertraits, chimijUfis, liour.urs, matires phetefjraphiques etc.
Noi p al filtrer Iji gallon en une in.njne
M) J < '. c en une minuld
Est employ daug tels
les laboratoires nuder*
ns aux Kln.- l'n r, en
Anjfle'erre e'c
Hao'ement recommand psr Eastman Kodak co-The Edison etThe
Palm-Olive C1 Fri-s & Fries B rrou^hs. We coiu s pa^k*
Davia & co Lehn & Fu.k Lakinc &ci-Federal logir R folng aa
Utivers.ity of Benn et millfs auires compagnies.
Dmonstration ac'uellede la Vacu-Filtre
ivoi < i eu
Le Vacu-FiMer
Gr;n.Je Baisse du
K0I4 ChimpBQnj
A pailir de ce jour.Jvoui trou
'*e* i_ Fabrique de Boissons
zeaseg, Rue Thomas Madiou,
l-devant Front Forts tfo 3u0,du
Jola Champagne ^raison de
puidtbla uwuin#.
rchtex de ce grand rabaa.
a rat-rique accepte des bou
mmm filires
Donne avis ja cliente e, aux mdecins et au public quelle a Metropolitan Aerated Water BflCiarU
tranisorm son Laboraioire d'Urologie eo un Laboratoire de mm f7A# ._ t_ W9 U
bioloaieappliqu sous la Direction du in faee iiOtm de tratlCb
DrRicot et B. Sjourn _______________________________
Le laboratoire est ouverl tous les jours de 7 hres du matin 6
usures du soir pour toutes les recherches et analyses prvues dai s
I annona ci jointe, s tut pour le]
Wass^rmana et h consfaiite Ute Scrior'e
Seront reues que le mardi de chaque semaine,
badr^b-^r ia Fharmaoia pourles renseigneuenb?
tilves d'urines ei6'uc gaatriqu,
Heaciion de Wasserrtanu
JMidiondeTr.boulei,
lia m mi du s.ug e du pi s
iamen d s maiire fcales,
faamen oe craehst
A Ibumino raction
Cona'ante Uro Secrtloir
fiHJtfrche >k9o^\ruhtee etCo de nOccOquesx aie. etc.
est l'aliment le plus agrable el le
plus recomminde pour les enfants
des l'ge de 8 A 9 mois, surtout au
moment du sevrage et pendant la
priode de croissance.
// facilit la dentition.
Assure la bonne formation des os.
Excellent aliment pour les
Convalescents et les Vieillards.
* TROUVB PARTOUT
/
'
a Pbvmm-.ic. .., Rua
Un-or agaa*
I d. I,
4L I
1 Titoharl^,
PAua,


LB h ru
^3&
Lunchs Spciaux
donne un teint Ce lys f Grand Hlel de France
La Crm Telndelgs. douce, parfum*,
conserve la fracheur de la Jeunesse, embellit, efface les rtdtl
Elle
tient la poudre
Assure une
car n a tien exquise
La Crrre TBINDBLYS, fine
tviciueuse. neutre, esi incapable
d'oi:cn;er m riin la peau, qu'elle
adoucit, ESSeajpth et blanchit sans la
lubrifier l'excs ou jamais la (aire
kiire Parfume aux extrais de
Heurs, la Crime TSINDBLY8 M
le type h plus parfait W la crme
de follette ; ton emploi vite le
haie, les tacha* de roesseur et les
irritatiem dues la poussire
ARYS
J, Rue de la Paix, 3
PARIS
Toutes Parfumeries ci UruMa Mogu.ir,.
Qui par sa situation unique au centre des affaires se recorn mandf
h plus que iamais au public, et ses nombreux et distingus CM
\f pour sa CUISINE soigne\ei tout le confortable ncessaire auxt\oy+
geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passas
Port-au-Prince.
L htel dbite par Gallon # par
Barriques dp Vint* d<* Pordeaux ;
Rouge et Blanc. S
Ces Xins viennent directement de BiBSAC t* mh! garanxis pur
jus de raisins, nous pouvons te prouver par des CUUKlClTS qut
n< us tenons toujours la disrosition des Clients.
1 hmi*agne et Vins Mousseux prix
modrs* Conserves moutardes fran*
aist8t premier choix,

VAILLANT * .HOUET, Agents gnrauxl\T20, tfjk JhpMde l'Eia
-
Madeira Etnbroideries
for sile noxv rt considerably r duc *
pricen,
jSttitablt fo rave and wolcome Chr's'
mat Gijt&ftComeand maki ynur choiw
your, u>/.
le. Preetsmarn-AQQKRHOLM
Bue du Quai
Socit CommerdaSe Hokfe z
Tmafape,
Rue Dants Desiouches
Cigares liollandaiB
lleurre tablo hollandais
Biscuits doux hollaulpr-, pour ebamp^goe
Vtinoatb
Lait coudeca dai.oia
Noix et Ntiset il
Veires fini
liouil'.oiie ce.
J. DAALLER Jf
i Pour gurir ou viter
* MIQRAINE8 CONSTIPATION '
CONOEaTIONS-ETOURDISSEMENTS
IMBBHII OAtTRIOUE
IL SUFFIT de prendre
. l'un de voi -epas
tout las dM Jeurs saulament
une Pilule du ff Denaut
1 ', 47, rue du Faub- St-Denis, Paris
I Mais il aut exiger les vritables
y
qui sont tout fait blanches
t sur chacun desquelles les mots
DEHAUT A PARIS
ont trt lisiblement Imprimes en noir
m
La maison
Lope Rivera
A 1< plaisir e ro 1er la connaissance de ses nombreux clients
laiil $ b Capitale qu'en Province.qu'elle vient de recevoir pour le
fiics de fin d'aune* un ssoiliment complet de.B nboni frauait,de(
de Ho sons ei de Provis ons alimen aire3 de *out>g sor'es et de
pr n i e lr. icheur,
lU.sliOXS ; Jolies Lk tes de 5,.de2 et i L'vre9, Drafes'eQ petits
- I, s i ljants. Nooga'i i n boites el par moi seaux, de /|!et
'e 1\4 Livre, Lh >cola2 p*i btons Ptes di f ui's et ChicoUtS
n Lottes de t|1 li rrs. Ptes Amanies moules en baite- d\ne
livie ei da /,2 livie, Bonbo-js glacs Fondante, e'c,
BOISSU.NS Vin? rougi V biati (Urton et Hue lier Bj deaul
,ia!i s ipeiieure, Wbitk ( H iz mi tChaifuxdeTarrrgone, I ndiciine, e'c 2aSS
PROUSIONI ALlMEsl'^lRES- Conserves de toutes sortei,
Sauci sons Lyon.Jambo **.\i- ihdeiles,Fromagegruy6'e,pate graa
.6ie de HauN par liv.e, 1|2 tt \[\ utrtitte-
Venez visiter la Maison Lops
R ver a el vous sortirez satU
?:

>\

\
*
Avis aux personnes qui *'habillent bien
On trouve des rrix ; lu-; bas que dans lea occattioni el rab i;n excef.
tiOBnela, lia articlea auivaog, de toute Iraichnur.
H ir' f>ltOtl ''.n un iv de aoi tou e nuance
LesGirmuru qaa vous rvz qu'elles aoie.it de aoie coonguipure
ponges pe^rl^ea franges ou autres.
Soie limAfl dite mMall-que genre grtad cbic' J-rney de aoie cblf
(Ods de soie etc.
Fleoia ariiliciellea \ our corsBge et taille.
Jolis ( l;ii" l'.nx ronda toat plumes pour djn es lgcn'ei.
Formes de chapaaox tra jolis.
CbezPauiE AUXILV
Rues Ttaversire et Magasin de l'Etat
Pharmacie VV, Bue h
Le seul prservatif du bois rai le
Carbohnum venariut
Reconnu depuis plus d 40 ausco nme le pl> efficace
Le Carbolinum Avenariu*
Sert prserver le bois bol el sjus terre con'^e la pourriture
dans toutes ses iorrres, lei inLences du flf nat et la des-rucio-i
ros les insec es. ,
A empcher t :i supp un-, e chtt>pignon ce. matons e' d ?
cher les muis humi'i-s. ..
A imprgne, les vjles, s-fdagaa. loues filets t.e p'he-
,e produit vsl -ii dssinlectiut de premier ordre supnrne.et chasse
la vermine des curie* do chevaux ainsi que d aussi un destructeur sans pareil des punaises e des autre* vei
m*
L'Anmie
Notre sang est compos de
(lobule* r.-.agcs et blanc
les rouges servent nourrir le
corps, les blancs a combattre
la maladie. yu.inJ il y a
Anmieoq manque de san(
les globules routes manquent
plua ou moins. De cette fa,on
le sang ne peut procurer asset
de nourriture au corps. C'est
pourquoi la figure devient
pale et "piUeuae"les ycua
deviennent ternes et lourds "
et une sensation de fatigue
Intep ? envahit tout le systme.
Pour vaincre l'Anmie il faut
tapprevUtonnef le sang de
globules rouges. C'est ici que
^^T^Zi^^I
Un iMKint eis i
MSttUDS
vio hftumiM
'.
si
lh, Wiae 0/ Ui*
MSStds un pouvoir merveilleua.
Parce qu'tant un gnrateur
de sans Wi icarnis" cre une
al ondauce de sanR roogei neuf
et riche, qui r..mcnc les roses
aux jouesdotine ce ptille-
ment aux yeuxet surcharge
tout le corps d'une vitalit et
d'une vie nouvelles. C'est
ponr cela que plus de 10 000
mdecins recommandent
w Wincrnis."
Achetez une bouteille A% Wincarni
SejggrjTwsj n peut I obtenir daa.
lou.c. le. l'ii iiminci, etc.
I
COLIM.N & CO. LTO. *
Wlnoarnle Work*. NORWICH.
En Vente chez
FfWNCKj. Martin
Au prix de2 dollara!ran'i9,fcoai
tille el 1 dollar \\2 bouteilles.
rtn du j.lwui-1 da l'Biat on fa:e
Ubiue Glace, fort au Trie ce

I,-- i.
IVB S1 'ATFV-5- .- V.<
\ ''Pft
'l
i
'1
8
Conserver Vm Forets en Sweffiaat Votre Bttki
Cetto lettra vosi difu coaaaeml
Chicago, l'!,..; ;s, '. s A.- J'..i ', I.yJJ il PinMvm.
Composition Vvtek ; m ,' dtrangci tenu tic Povaire.
lou3 les doLtfc titcoai ul .. ot dit la mme etvoee-faites
vous oprer. J'aicommon ; r avoir des donloon I ia
Ij cotd gauche, ot st ita 1 .... ; ; ... jlT _u \ .
d,:UX f* i t!.v,.\. i :,., mxm t ayant v..e
poti; fille ,\ s , ..,r j (> ,J, ,j p,_. M ,isauor. l'ai
( }n,n" n* ' et ne i 'adittpi bexlaCciapotJuoii
Xt'":-!- 1 E. : : .1 hani i.,; ^ ce conseil c- )-.
m :< I at de j; i0 pris n sbtt ; t
teavailWrmas.ii > ... .. lon ,:. : ._. .olie
1 '"' ;' ' I r... s miuiie." Mrs.
'EKa*co,1S9 > 8t. <.....ego,lu.,U.i.A,
r
-.
V .i I;,'":.! dxc/i
.... K linVUra.
' 1
'li'. j rrl pen.bfi
i. n vluiles, c.a
1s
(. '-, i -' i contint psi I- r.:rc
"L* ; a pri pr tuotefema
U.
Lswayi ions la
eauns
" SUIS 3CU QIC

Ccmpc vnVsgetk
HnkkQtn


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM