<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN mm te M ta M\ Ptf-a-lnnt )) Syndicat Je la wm Umntn " membre du Syndicat de la Presse quotidienne iont pris de se Vendredi iz janvier courant ce en Ce fat vraiment une belle fte qui Mr Frmy Sjourn, Prsident nu J^Sf^JSnLT^ irtea marquera pendant loagterapa Utrcleen rponae,entd abord on mot 4 btures de lares-mult aux bureaux core daoa nos matai mondains. aimable l'adresse desooLicellence J-* MATIN. Ce aucci, c'tait la grand'bal Mr lt PrMMtool de la Koabjqua ^Port m Pruui h 10 itawnv tf>). qu'offrait samedi soir te i Carde qui bouorail cette runion de se Le Prsident du Syndicat, l'ort-aa-Priocieo l'occasion de prsence Il complimenta chaleurec I inaugn:aiioo de son nouveau local. Bernent le Syndicat de construction de Clment MAC LOIRE encore, elle bande. — n6n, relatant Les issises Criminelles P ettl-Go v e Affaire Ption Mercure Suite et Fin Corbeilles et guirlandes de fleurs pour la belle œuvre entreprise de |T~" ju^ J a D4AI.. ,, . .. s, et l rpartiei. dcores et tentupuis tantt cinq ans et si admirable ^J| SllUa'UO QO raSVlUr ^i-e 10 au mois de |utu, comme il Grande Colline, untt la tte rea d0Qt l'hab le arrangement rv ment ralise C'est devint un poUk nombreui choi a t convenu, la vo ture de D.houx d'une bande de voleurs il entrait I j* %  !" * ,•••<.• l ta j ^ Mr ,e Pr8i1 l e 5 l ]£***& B fcolSSoidc 'ettSSfLS simula un voyage pour le transport Petit Gove pour faire de la contre l m e d 0Qe f8mine profas on de lever son verre en lhonneur du J-'SVVEubiwKmeni. i. srie ta S ae l argent, cette fois ci encore, elle bande Pnfin I.I.. ( ... .— luQMora dan? ces grandes salles Carde et de ses fondateurs en lai tence$ orglll jjes en i honneur du gnie faafsti aant ressortir que Cet difice tait Louis payeur, le bienfaiteur de l'Humanua. l'clatant tmoignage de la persv ; JComme bien l'on devait y attendre, le suc P.IPA rlana l'offnrt da MUul > nl rene,er complet. ra ICe dans l ettort. Aujourd'hui, } heures de l aprs-raid., tuiLe Bal reput, eniratnnt, toile vinl | e piograrurae j 6 j a arrt,le Docteur ment gai. Paul Satoraon, Directeur de l Hospice Suai Fran AU moment O l'OO semble a^CU ois de Sales et Professeur l'Ecole de Motle rsultit obtenu par Pasteur mdicale — On connat dj l loquence du confrencier succs qui 1 attend. tait p. es de iaut. — Voyant un n avait cas atteint'son'hnV r 7n\ e et clatante hommigi ces quelques bommes Vendredi, clture de usemaine quelqu'un lan lu par .erre? Ption uni[ to£bh Safuin ta crime e „ ** aeut luire, le bai,attrait qui, par leur inittative. l.ur J D atan ittJLttTSggUgr Mercure qui hle ce soir tait venu t et du crime maaou d'erreur en r aC8 m Pccablea et toilettes rju< ce et leur volont, ont pu doter Nou4 n oubUron$ pa de igIuler avtc oour assassiner D boux et lu. InU Z,n S „„ 1 ?-4 gmlnuea 'jommeuaien gracieux, et notre Socit d'un cercle a la fois n01e d'loge le portrait de Pamir safari h ver 1 unt u il d vat frUaW !!I SL! o*?* d u mind au ,ur y roupie., leur* one-itapa et foi-trots prestigieux et slect, parer notre es ta de l lcoa.fi Mdecine d .u ayo. 4a Ik^^KmJv^^SSSwt i^ amt ******** P arce( l ut qu'euflammaieutuu.iaz/ainp.tueux pitai d un de ces raves et grandioses Doews. ta-aai*.r.nrv / r 1 A P Mo Dchoux n'a pas t assassin et que Les couples afflua?ent et onze heu monumnnts qui fout honneur A l iency / ci saris perdre de temps, il ?e le vol n'a pas tt .0 'ssm n. .93 ao an lient qu'il arrivaii encore nergie hatienne, dirigea vers la prit re de i'auto pour Aprs Mes Emile Dorsainville et du moaiaMr te Prsidant d 3 la Ont t remirqu* parjci lej' B invi piendre l argett, m?is par mi'heur Vilfrard Tiussaint Nol reprsentant Hpubliqae et Moue Louis Uorni, 1 e: au lieu d'empoig.er le sac, il saisit U partie civile qui avec de ludicieu Mr la Haut Commissaire et Mme John Mrs Les Secrtaires d'fctat de le lieutenant liiunot par lpauli. ses observations ont encore relat les ll Huaadl.aur ces ntr c f utea se prl'Intrieur et da L nairucf.on^'Pu Oui tes vous ? cria alors le 1 eu ta ts de la cause il revenait i M. -ntaient preaquen mme temps biique; Mr Le Ministre Douoieaiu se dessiner une forme humaine.—A rait corami perdu, il commena par l'ort-au-Prince lgant, rien n'a t ser notre lite dinar ie. o tout uu J^T^SjS, grands pas elle s'a"an^a le poignard faire emarquer qu il n'y avait pas de omis ni nglig, rien n'a manqu cha:ua parait eaciin l iudifrenca, M u \ aleur e a la main al en qutlques minutes elle crime, vu que la tentative de M*rcuie tour fndrfe cette soire somutueuil f ut rendre un sincre e< mrit pour augurer du s c" Ncrologie Louis Boisette tenant qui aussitt se redressa. — Mercure prit la fuite. — Arrtez vousV Mercure se jeta dans les brouis sailes, seule une balle \ La cuisse a pu l arrter dans sa '.ourse veitigimuse. a Cluse U revenii* i M> %  *""* yioaquaii meiua rampi uiniiawj1 ans M immio a/w % % %  %  %  % % %  ... . _.:J: ... _„. T __„ „)nS&£t Kniii LOfCliaitrJ alors, entonna notre et Mma MOSJOSO. Mr Le Charge dAf Hier ^ra-midi. est mort Loan Il r Z'rnmr. A 2 ! ****• aatl0nal Vcoolt, debout, faires Amricain, et tforia Uam, Mr Bo.sette du gouvernement de rpondre aux aoa ua re n gieux aileac^. tor.e la le Charg d Affaires d'Allemagne et Avec lui disparat une belle at boa arguments de Me |eau lacqnes. Cest Ba ii e Mme lieimteka, M le Ch. ;g d*At c.e personnalit avec un aplomb et une relle comp T eu t de suie aprs. Me Edmond t ires d Aogeterre, Mr le charg Q tait la fois un homme de tence _qu'on ne lui reconnaissait pas de Lespinasue, au nom du Syndicat d'Affaires d Limita Mme et Mile de bieu, un bon pre de famille, un ami eneore qu'il dmonta les arguments de construction du G rola, syndicat Ma.iais. Le corp Consulaire en u r e ^ sur tout un caractre tat et biess, menotti, dispos dans la de Me Jean JacquesIl fit remarquer doul-.l est h prsiJen, lit la remise gianda majorit Mr la MagistratCom Dourqao i a ,,-mpte disnarrou s voiture il fut transpoi'v Grandla consince des tins eprochs Pa officielle da local Mr Fr.uy S3. muual ei Mme Moogon, Mr le v f • nrotonde et douloureuse Gcve c il reut les total du Dr lion Mercure.C'est point par priat ••• ^ec son lgance lun.tuel e praident duCeicie Bsllevue et Mme "" \ .."-.TI tenus, tu cour^ de roule on fit rea qu'il ttb.it la prmditation, le guet do N* ll PP lorgne du Paul Cejraai, Mr Mme Hannibai •J* 0 ^ 00 cQ ceox H lwwnt if contre avec le Capitaine Peikins d oens la t-ntanve de vol n La nia cwfCltt l e cons'auta effort:, deployn Pnce. Malle 15 d ^ lt ****** Mf le "^ *W> '**' ^ ^ ^ '*** diiboalts de toutes oaturec, u'ont lieux une bc le proraison il rappela leges jdlal9 ceas d ambl ioaQJr Cest ce que vous me rtames, Mer te de Madame Ptinn Mercure, eux aussi se itocaiem sur les Mme ei Malle T. Mattun, Mma Au ie bonheur de vivre dans son intimi q ie 1 it guste iiinanu, Mr et Mme tau.* t, unanimement se sont rendu qui baeociation devienne le reflet de la uuel ttthart Melle lana E'.har;, compte de la dignit de sa vie. de ses cure, lui cit alors Dthoux I Mon cher apprenant le crime de son mari, et socit Porw-u Prtucienna Dins l es Mr et Mme DEanery Djoie, Mme qualits de cœur celles ci surtout ont Dchoux, rpondu Mercure, je suis s-iant peisuade de la vracit des prit de I ora.eur le monument qoe Maria t m -ckal Mr f t Malles Geor J u engendier tn sa laveur beaucoup a so.me ges 5y val -, Me Stnio tomb dans ua pge, je vous causerai arriv a G.and Go;e ~Ap.es le couit ex t o. du Subsutut poison pour administrer Ptio lraC9 8Q quelqaes mots rapides les iules Ph ppa, Malles Pb' Prancuau', les tmoins furent appel* Mercue et c;ci pour empch:r i sa O-igiues Le rrj da cts j uinaa hom. Mr Mollas i'nomas Pnce, dposer — Ce sont viag. et d:S lam.lle de vivre dans la honte et lt p'.us honorables personnalits de mpris — S'adressant au Jury, il flicita MrSjour Maim LaXoreat, pu engendrer tn sa laveur beaucoup a„ a r fi.iw. ..„>* Tu-5 to fi^£lw *rii .:. cience boante eu faits, avait eu le courage d: deman l'oainajgire, symbolise der au D. Ferrus. de lui donner do Ha.tieooe toute aut.re, ippsi Mr el MrPolas mea, fondateur du Carde ; btir, iinou; Mr le Ur Maurice Bihart, i'conserva |nsqui la dernire mi lever une 0.1,11 .e di^e de leora M et Mme Emile frezaau. Melle uut: de sa vie, les consolantes tradi aspirt ons, propre le ir vo u'ion Ceorgetta Przaau, Mr Geo Wtioer, non da famille, tout en inspiiaat oiaud 1 viennent (.0 hrmer leur demanda de faire ce que cette est entln raLli flicita MrSiour Malie LaXoreat, Mr Sierra Eugue aux amis, les plus vite ientimen!| n pour son activit, Me Abe'l N de Lea^ioasse, Mr Unmanuel b^au d estime. Lger pour son dvouamant incesvoir. Mr et M n 3 Paul bjriio, Mr et A peme ^ t ^ x jours, la mort ravis sait i soa cœur de pre, sa petit* ces faitsPas une contradiction n'a t femme n'a pas pu, de rentrer dans ieleve au cours des dposions, au leur chambre de dlibration et de contraue les unes compilant le au revenir avec un verdict qui retirera saut et Mr Ripb el Bouard qui aida Mme Lon Moaos M; et Mme Frd ires. — Tous avaient mis au cou de la SocicH ce poison ro :ial, qu. est la tormatiou du Syodicit de cons net; Caa;ieoa, Mrs Pierre et Andr %  t 1 -i" t r 'i*, 11 tant, tous avaieut t l'objet de de Ptwn Mer eut e qui est ainsi toxique truction dont il lutte premier Tr Moot, Mtmi e M le D eyLa*. MI , T u a j, ,M mandts litres de la pan de Mer que le produit dont il borlt le nom soner Ma de Lespinassa lot aussi to ges Ureytusa m et M na La ;;^ meQl "'.,. *** Si.,,*" cure sur les voyags de Dehoui. p ies Les dbats gnraux sont clos — *J£Pl^J!!**J*J* 1 *^^*!* %  **?, M .*.V u? .* l J i^. l O** 1 . Ml 8 t t a T ZlLulL Lft^LpSsa5 ouver dans la tombe sa fille me Paix i son me / son, tantt et si un autie qui atteste le guet a pens. i; vol main arme que sur la place de Uui.d Gcve Mer avec les :i c .instances de nuit. cure a eu ad.larer que cette anne Le Ministle public requiert la pei rera cjmuve a dure la socit liaiil devait par tous les moyens, mme ne des travaux forcs peipiun ei tienne si souvent eu bat aui bouledans le sang avoir de l'argent.—Sous le Doyen du TuUnal Criminel prverserxente de teutessortes le poids de ces dpositions accablan sid alors pa Le Juge Chariot reni Nolie bpllaal caa ur, en terrai aister .ojtea lea ntemprias et Lr.utaud M: et Mme Cynlk'.iautaud, rame aax assauts des flots; il duMr et Mme Ueorges Lger, Mr Abtl Lger Mr et Mme Max Mossanto, Un remde souverain tes, Me Philmoa Jean laques, a qui son jugement il 1eveu.1t la du e m :s:u.i al deun L aurole de toute cette aftairt, car dre i'icciai n bsitau pas 1 dclare! tout ,1 bat nne tuiioU mme .m Uquo a avoir bien voulu lpondi. :, les faits martyrs, Ption Mercuie, coupable l'iuvita-ion qui leur avaii t faite, nau .remercia Mrla Prsident Louis Borno Mr le Haut Commissaire J H. Husacl et tout le corpa diplme e; et que sa cause Cuit peidue parlaient d'eux mmes. de tentative d'assassinat, avec guet leur demanda de vider Uu'r"vrre iMme vremooVcarria,%ta7.fcU. pens et prmditation cumuutie %  ) uaqu'a la derniore goutte en l'hon 11 tait 4 heures quand s'ouvrirent ueur de notre aooite. PETITES NOUVELLES LAL'SANNb* — Le bruit avait couru que \:i les dbats gnraux^ Me Antoine Ka ment avec tentative de vol & main a: muu, Commissaire du Gouveine me, sur la voie puo que la nuit a meut a la parole, mordant, incisif, il t condamn un an de prison, et dvoila aui |urs Patate scus son bnficiant la loi Lcspinas.e il sera vrai jour. Ancien commandant mili mis m iibeit dans Lois mois. taue, gice certaines compromis Une dameut s'leva p .1 toute u sions, giice surtout une bande da salle. Des protestations, des commen imipiNmanitataa ds tw'] h naSTal voyous, Ption Mercuie a pu escala taires allaient leur train quand le Mi Turcs -% % %  forme d un " Im a h i m, les Turcs der le pouvoir, devenu Commandant n st e public dans un sent.ment d m KS-tST fZ*£££$: SSSgZ d: Commune et 11 abusant de ce dignatiou ]Uclbe ht la dclara'ion qu ils ne veu.tu l'tre eu rtalfel Les allis disent pouvoir u commettait des crimes de pouivoi tn Cassation contre ce q>* permettront la iiore_diacussion des projets inous. Tantt .c'tait Mercure se jugement qui acquitte de si droit ^JoTA^SSt^tt mant liDcendie dans tout unhameau, lafon un cumiuei aaduui. sous commUMoaiet qu'aiutmaintenant aboutir Mr Uancie reviundra de i'aiidemain et la siK -— mmm mtmmm mmmmm ^mmmmmtm ^ mmmm M isn^ %  n^^M ^m •<* %  • %  ^ %  % % % %  a ance ^ e '* 'O'umtssion des miaonts sera tenue •^^^^^^^^^^ "r^^F^^^^^^^ !" ^^^^^^^^^^ !" f^^^^^^^T^^^^^^^r^a J.ius I pre -midi L accord s est lait sur tous les projet-, exepte en ce qui confine l'amnisiie lexle8tatioilB indescriptibles. Et lea mpt-on ae service mii.taire pour les chrtiens et Chambre l'lurent Pitident de la lc ,'>: cr oa..oi.ai armeoitn. itoubliaua ULULIN — Cinq soldats de 1 arme nationale ^ ^ . reconnas coupables Je dsertion ont excuts ce Mal piepai poor la plus hau.e nullta etheace .ontie les vers solitaires oa Koiit^r. Mr Paiiippe Keittei, Mtlaa tania, remde dont lai seul a le se? a;. Ma Roi nue SejourL.6. M C ret la suite de recherches diveittt 11 nous icvient ^ue v.es jours-ci des essais o-t t faits e les lsultati ot tenus satisfaisants, fk ceux l que Ici veis solitaires fatiguent liexisttnct, i s ont mnn'.enani devant eux uu s rrfinUtt, contribua l'clat de la Fte, n le de lt gUriSQU lit u'OOl \i LTh L Dans 1 aprs-midi, il y eut courses u pieds courses ciSSVer d'.n.s et de chevaux suivie de diveii>ssemen:s athKtiques. Le soir bal populaire I Htel de Ville. 11 y a lieu de iliciur sincrement le Magi>.ral Communal pour ce qu il dp:nse d activit et d'intelligence pour marquer son RHMM i la lits de 1 dilit. cdort d*Antoine Simon ai Ancien Pi vident de la Rpukliqu Noua avons teeu ce matin un tlgramme m.nui .uut la mort du cl ncra! Antoine Siruou qui tut Prsident df> la Ppubliqun de Dcem bre lOM 1011, L'arjcien Prsident est moi faux Cavea l'ge de 80 ana ** 80D ^0 p tramant et qu II .ait enviro J anim dee meillenrea mtenuona. 1 '. ^ai/ .,A _IIU.S.. >i..a Nous praentona r.oa rtepeciueu .tssmrsr^LaTSaSs 2i-" ,5SS "*-*Simon a'tait attir laitection ptbli ^"^"j que par une conduit tou'e de moi aration et de aiœpiicit, pro'geant lea une, eucoursgeant Ua autrea et jrcconuuiant ls ruverta ree. Aussi uanu lePraidertNord Alexis 1re* l&va.de aea hauttb loue ioia 'e D partemeut Su Sud te mit vu armes et *e Gnral Simon entra dans la L'api Nouvdleo da rArcaliuio Sctaes des rues Hier -ers les $ heures 20 de 1 aprs-midi le bas de la Rue Frou a t le thtre de scnes plus au moin! grotesques. Un gioupe de blan.msieuses gagnaient le Warl au* herbes quand dcua parmi lies oubliant tout sentiment de respect uocifirent sur leur parcour, des a ots les p.us obscues au milieu des ncanemenis des autres commres. Gijcei l intervention d-un gendarme lapais des rue lut vue rtablie. C est pour no,.s l'occasion de demand.r que :liat de choses coutraires a la morale puMique cesse en punissant d une ta^on rigoureuse les dvoys des rues. Le Magistrat Communal, Mr Pierre Pwrlius A. '....n. (ait de la bonne besogne et t'attira chaque )Our davam.ge la ly upa'lne publique Fianailles Hpital Gnral Le S9rvice National d'Hygine ptbhque procd a rioaogoratioo • lojai des lnti:mirea de l Hpiw ioral Hatien le aamedi 13 JantU' couraut, La crmonie commencera i heorea piciaea de i'api.-midi • durera juaqu 7 heu res du soir. ^Varits CE SOIR Lorsqu'une femwM| veut Les Tangos o 30 Le Budget communal qui t levait autrcio s INous avons rtu la caite de tianailles de Ma RfciwcieraeDts 1 j.ooo ou des a .. 1 ..1. le clurlte de 11,000 gourdes, lia trois mois grce au concours de la Ue .1 dar men 1 ; ooo gourdes ont t encaisses. L'administration communale espre ral.ser en une seule anne ce qui n'a pu se iairt au cours d plusieurs lille activa .a construction de 1 .oie des Flirta, de Iticole de Montrouis, 1 achevment de l'hcoie du Cabaiet. la consliuciion d un Mme Vve Jii Gottiaca il sei torartu, la (a n.illc Mtvf, Mail-anciie l-.me, Maignan renier cirnt bien siDce.eu.ent lous ceux qui, a leccas.on aluuoit, le fout Jacu ihe • chemin Ngre Lore • uc la tuutt de leur regrrt. Joseph Gutiuria surLes travaus. de la coi struction de la Fontain venue le jo Ucembie coul, leur ont donn e poursuivent. Ce Kra uu vnUb.e peiit monudts preuves de relle n mpatlue. meut dont le baptme auia heu bientt. Ils leur en aardeiut ut e prolonde iecon >a balustrade du squaie s achuve galement. janvier, les musiciens en uaitorme. dc.no.selle Christine Carlsiroera av'ec Monsieur rteire Hogivue. Nos compliments au charmant couple. Mr Frdric Beradin leieeo triomphateur, au milieu dOnaissance. *f lr l" v,tr l "'"ens en uaitorrue, quelques ,ours Port-au-t'ri iaA.008 extraordinaire < m9!: o"-u-Ftmct, k I Janvr i,*,. ouent un beau concert i U compagnie des Pom rendre au Cap, H vUi pela. II Noos avons eu plaisir ue recevoir ce natm la visue de noue ami Mr Frdric Bernadm cita (.onsul d'rlai.i au Havre dia ans, Il nous est revenu en parfaite saut et pasaera Sueltues ,ours Port-.u-Princt avant de 4 pendant pies de !*• Avis M. Ted Meta il not conntJM with the t Luna Park. or any "*i Deaa in Haiti ao la not respoosaj for any uebta contracted in hii "* | Ted METZ M. Ted Meta n'eiant Da avec Luna Park ni aucune auun faire de ce gmre en Hati ne " pas responsable dee deitea coa^ tea en aou nom, .„,, TEL} M|TS



PAGE 1

n.MAlN UJVE PASTILLE VALDA BCIV BOUCHE C'est 11 PaSEBYATJOM des Maux Je Gorge. Enrouements, Rhumes de Cerve nu, Hnumes, Bronchites, etc. TMt II MPliCEMBIT BSTilTAl de l'Oppression, des Aœes d AsthL-e, etc., etc. fat 11 Mil REMDE pour oombattre tontes le* Maladies de la Poitrine. The Royal Bank of CanadaGeneral Statemcnt 30 th N OVEMBER, 1822 LIABIllTlES TO THE PUBLIC : 0 poaita oot bearing inlerett P. Or 94 408.07J.82 Odpcsits baariog intoreet, includiog iu-ereai accrued to date of talement 277.5'r>,02 %  >" IKOlllUILUTIinijel.,.. IMPORTANCE DEMANDEZ, EXIGEZ dans toutes les Pharmacies Les Vritables PASTILLES IVALDA vendues seulement en BOITES portant le nom fJn nouveau n mal conform peut-il tre sacrifi ? on, disait les mdecins gmiricins, nus la Soctttt doit Us prendre sa charge I ON DR ES, S Dcembre. Uo m 4. ec'O de Chicago vieot de ae troaer en face d'un de ces prblmea, Nj'ea of tbe Banck io Circulation Balance duejo Dominion ftovernme'it Bi lance due lo oihrr Daiks \a Canada Bilence due to Backa end Baokiog Coilespondect ,in (lie United Kingdom acd foreiga coaatries Ri'la Fayeble Acceptancea under.Leiters of Crdit TO THE SHARMIOI DEAS Capital Stock Paid up Rserve Fuod Balance of Profita carried forward D vidends Unclaimed D.vidend No 141 ( at 13 per cent. oer aooura) payable December lst r922 BJDOS of 2 oio. payt le Dectmber 1er, 1982 ".\87i ,73 11,505.855.84 j** ..003 901,11 U i,4> MU2 51 17 461 759(51 11,513 726,63 3 574 630.49 "1 % %  5 326,258,99 AL'DITORS CERTIFICTE. We Repcrl Io tbe Shar.bolders of The Royal Bank of Canada : Ibatio ocr opinioQ IIIH transactions of tbe Bar,k whicb hve corne utder oor i once liave Leen within the towers of Ibe Bai k Tut we hve checked tbe cath and venlied >he stcuniiea cf iha Bsok •t tbe Chief Dltlce at £0 m Ncvember 1922, as well a* at anoiber time aa required by Section 56' of the Bank AU and that we looi d ttiev tereeei with tbe entries in the booka in regard theretoWe alto dortng tbe year checked tbe cash and venlied the secnriiiea at ibe prio IPBI branches That tbe above Balance Sheet has been compared by us with tbe books at the Chief Office and wilh the certitied retort a frora ihe Brar eh.a, ar.d ta our opinion is properly drawn uo eo as to cxhibit a troe ar.d coirect vitw of the state ot the Back's affaira accoidirg to tbe b -et of our icformation and thd explaLationa gi^en to os as ihowo bv itia books of the Bark 3 That.we hve obtaioed ail ibe information and explacations required 20,400,000.00 1,0J7,514,19 1,407,614,19 8,644,75 P. 436.526.207,37 20 4OO,0C0,0U S. ROGER M1TCHELL. f> A. W. CAfiTH THOMSON, 1, A of Maiwick, Mitcbell vnd Co JAMES G ROSS, C. A of P S. Rose & Sona A.iditou- Montral, Canada. 19th December, 1922 FROF1T AND LOSS ACCOUNT 612.C00.00 408,00d,00 22.436,158,94 P. 479 362 366.31 k SSETS Balance of Profit and Los Acceant, 30 tb Kajrwbtr, lim P. 905 04198 Profit for the year,after dedacting chargea of management accrasd intereet on depoaite, fall provision for ail bad and doub fui dente and rebate of iotereat on an matnred billa 3 958 109 21 4*63514 19 Carrent Coi a; Dominion Note United Stetea Corrency and oiber foreign Carrenciea Depotit in the Central Gold Reaervea s „ u ,. vu, u „ . F .. u .uw.., N j'ea ot other Banka ae les magazinee H maient jadia a Ct.aq ea on other Banka Dumettre l'imaginatlan de leura Balancer due by Banka and Canada %  cteors. Mais cette fois, I enjeu Biiancea due by Batka and Barjkiag tait vritablement une vie bornai* Correspondants eUewbere tban io i, Canada Voici lea faite ; Dominion and Provincial Government La aemaine dernire, ou M. Jamia Srcarilies.oot eiceeding market value ebruaka faiaait appeler le docteur Catiadian Municipal Securitiea and readstone, de Chicago, et lui deBritiah.Fo'eign and Colonial Public laodait de ? pemettre que aa pe ..Securitiea other thaa Canadian, oot te fille, ne l'avant-treil'e ne vct eieediug maiket value is plus longtercpe Le bb tait Rai way and oter Booda, Dtbeutorea no aa monde avec ane tte et un end stocks,not eiceeding market value onc normaux, mai a n'avait ni bras, Call Lo. na io Canada, on Bonds Dejambea. : benturea and Stocka Le meuecin refusa d abord. Puia Call and Sbort ( not ezceeediog ihirtv r liuBiaianco du pre, qui argua daya ) Loana elaewbere tban m i il y a aept aaa en avait, dana un Canada a semblable, mia fin icientifique eot .'existence d un nouveau L, n r t.ot cooacil avec deux de tea eon L DrteD > Loane and Discounts in irea. les docteurs Mar.de! et .. \--nda / leti rsbate of uterest ; owni ein Lea trois ci cipita dEa u r Gorren Loana and Diacounta lape conclurent 1 unanimit, •letwbere han in Canaca ( leaa aL-il, que la demande du pre n r 306,74 P, 63.985 920.11 8.000,C00 00 2 718 277 65 20 573 642 84 2 43* 37 27 893 715 57 2* 950 224 85 7 901 9 27 97 13 95 0f8 5G 14 735 290 3$ '33 874 830 €9 151 260 687 95 9123204158 444 747 44 A^ROrniATED A FOLLOwa : Dividende. Noa 138, U9, lio and 141 at l2olo per annum Bonas of 2 per cent, to Sharebolders Tranaferr-d to Oitictra' Penaion Fund Appropriation for Bank Premiaea Rserve for Dominion Government Taxes iocluding War Ta* on Bank Note circulation Balance of Profit and Lo cerried forward 2 448ooo oo 418 ooo oo loo 000 00 ioo 000 00 3oe ooo oo 1 6W514 19 1869514 19 H. S. HOLT. PrsidfDl EDSON L. PEASE, Hanajiujj Direclor r HNFIL. •ifueral lilMtt Motlr al, 19 ;h D cembar, 1922 P. 216 048 331 93 Avis important H. S HOLT, fcdeon Prsident L PEASE lauafliijj Pinctor C E NttlLL dfiifraJ luafer hm Vingt Mille DLUHS Dernireinvenlioiipoiir protger votre sau( B LE VAGU-FILTER dans l'eau et la rend claire et pure im Pres 24293M7697 15/1923 84 12 142 342 17 5 328 2280.49 1 C20 0 o oo 366 062 41 •a Receveur Commcoal rapi elle contr.buableB en et id pour le iement da leuia imputa r l'atenlet droite locatifs de ;l Exercice 22 i9 2 J, les di.p. si ions ae la Loi *8 Mai 19JO tar la Rgie des ira niions Birtctes deji pib ida. n ccnequencei • par ir du 16 ee mois, lea contiain ea seront lernea conlre toua tetardatairea. %  esbrœiers des lenaus commu ii eoiit galement invits acquit leurs redevances. Faute par eux ae mettre en tgle, au plus tt. c la Litisse >nt r, allie. ron au i rince. Bmmi La maison Lope Rivera A le plaisir depoHer la connaissance de ses nombreux clients n ,*•• iiTOa ctainei pure. .SSJ2'" pnve doit e. avoir un ittfWUI p U r 6 Irer |u ' eu une minuie Le Vacu-Fiitei^^'b-& J r 0 r ns aux BtiLs-Uu.*, en Angle erre ele ise communal*, leura lan A p 'f ,w r ? e ***"* ,a connaissance de ses nombreux clienls n " %  ,. oompagijiej. Dmonstration actuelle de la Yacu-biltre premire fraicheur, El^^?ff^^^tt MelropoLtan Aerated Water Factoru ^vJ^rs^asss^r ^ *" e fcn aee ilM *> ** %  ry Saal?S? "" V f rou e blanc 9*** el • %  '• %  for Bordeaux steamer ide Cuba raut partira la aamedt 13 -' u F 00t "' !U |M s ,i " Rivera el vous sortirez salis Macoria. Maygoez> San a-Terre et Fort de France. •Prince, io janvier iyn .L'Aaeot t. ROBBUH faite 9 SIROP 58 DESCHIENS rHmoglobl^* **7*n*rttur dnt %  rorlt par VHta mditai*. WiyrUar m l rikoda ri-u •> >i r;-rupiai. <. Admu U. -• !•• Hpitaux d Jr< b-i> aaaaaa, -ESC.!. SMS, • K • P.^i s.. .trj. PAKIS I Phtrau'a*.



PAGE 1

-Le MATH -. ODON %  • i B>humatlsies Nvralgies Goutte Gravelle Artrto Sclrose Obsit Qui veut r-sir Jaune et viter rrhumati'>rrrr,*,TeaJurc4aemnt de artre l'ensablement de* rjna, lea varleee t l'oBeite doit liminer l'excoa d'acide uriqvie. ca poison <' > notre or(anisme, •t faire o> cure rgullree 4 L'ROUONAL. i-tUSaffaTg', lave le sang l.ladleaiiAo principtle. dan 1t nno saHrose. consista eanaecflei I nais-mnee il M fie Waten artrielJ prsel-ro**. l'aclda seul (aciPUT d'hyper Yra. avirt :oute aotr ,.. *UHrr e>TtrBtQiiecB/nt et M. mant t<*P* a rtention dtcwt uH(ti dans Porganlsine en cmplbya.ni TUrodona Profenaur Faivai •rot -1, cl>n lat t IUnlrili t Poitier et.-.' Chaitlan I f ValrncKnr.M Par'*' et t* wf iz Mfn niai IBAI Rit rarbu • rairui. te.nlI 1*1 A l_ I r\\J L. -(-.inMf Ariane Scicroir. tajeartM lcrnri'.of. Walxlifi 8e la femme. I 'tlrjfcme aariliop.lnles I ll\iYtOI ,l *'' m 'aimant ShuauCHARLES PICOULET 228 Ru. 1 Roux Porl au Frioce A tiendu par le Panama : Beurre trais Fromage Camembert j et Roquefort Lgumes^el Fruitsj j Charcuterie fraiche Vaillant # Houet Agents gnra u*,1 7 9C R ,e da Mi^.sin de l'E at Hadeira Erabroideries Bor saie now et considerably redue+d pries, JSuitable for nie and welcome Chrisi mas Gifts Corneani make your choies yourself, L, Freelzmann-AGGiailOLM Hue du Quai Socit Commerciale Hollandaise L Transatlantique. Rue Dunts DeAouchss Cigares hollandais Beurre table hollandais Biscuits dojx bollaudair, pour cuamj a^oe Veimotitn. Lait couder.s danois Noix et Noiset'es Veina fka bouilloire etc. J DAAL FR Jr Le Purgatif Idal c'est la Pilule au D r D ehaut 147, Ru du Faubourg Saint-Denis Pans | Facile prendre, Ne ncessitant aucun prparant, elle ne provoque jamais de dgettSupprlmant la dite, elle ne dbilite pas le malade. N'exigeant pas de repos ta chambre, •Ile ne cause aucune perte de temps. Plus active que tous les similaire, •Ile est, par consquent, moini chre. DOSE : PURGATIVE, S a 3 pllula LAXATIVC. I pilule. Lunchs Spciaux Grand Htel de France Qui par sa situation unique au centre des affaires se recommande plus que iamais au publia et ses nombreux et distingus CJiW pjursa CUISINE soignent tout le confortable ncessaire aux\\oyv geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage a Vorl-aU'Prince. L' htel dbite par Gallon fr parT Barriqui s des Vins de Bordeaux • Rouge et Blanc. Ces Vins viennent directement de BARSAC et sont garantis pur jus de raisins, nous pouvons le prouver par des CERTIFICATS fut nous tenons toujours la disposition des Clients. Champagne et Vins Mousseux prix modr*. Conserves moutardes fraw cuites, premier cluix. ? -••-%  < %  % %  .' %  il rj-'\ y-V % % %  i *5g^: j p Avis auxpirsonnes qui n'habillent bie i On trouve des prix plus bas que dane les occasions et rabais excep tionoels, les articles euivans, de toute traicheur. Hi'iU 7)1 nti Chantilly de soi toute nuance Ltl G traitnfl que voue rvez qu'elles soi vit de soie cotonguipure ponge primes, frangea ou autres. Soie lame dite tnValhq.ie genre grand chic" Jersey da soie chif 'ODI de Boie ei^.. Fleuis ur'ni "fil %  pour corsage et taille. Jolis chapeaux ronds tj.u plumes pour dan.es lgantes. Formes de chapoaux trs jolis. Cbez Paul E AUXILA Rues Vi aversire et Mayasin de l'Etat L'Aiiiii'LiLa Notre sang eit compost de globule r;:n^cs et blanca— les rou,;ri r.ervent nouriir le corps, le blanoa a oomMttn la maladie. t IJ.I .-. 1 il y a Anmtie—M maii(|ue de sang —les globules rongea manquent plu* ou mo:us. De celte faon le sang ne peut procurer assea de nouniturc au corpa. C'est pourquoi la figure devient ple et "piteuse''—les y ui deviennent terne et iourds —et une sensation de fatigue inteo envahit tout le systme. Pour vaincre l'Aumie il faut rapprovisionner le sang de globules ...t-s C'eat ici que Pharmacie VV, Buch n Le seul prservatifjilu bois et le Carbo)mum Avenarius^ Recounu depuis plus de 40 ans comme le plus efficaco. %  Le CarboUnum Ayenarius Sert prserver le bois hors el SJUS terre contre U pourriture dans toutes ses .ormes, les mdueuces du cl"nat et la destrur.tic n ^A empocher'el supprime; Je champignon des nnions'et d' pcher le murs humideA impriruer le v.tle>. coiux*e* ioim n iiloU t.e pchf. c Le produit t un dsm'eJUnl de premier ordre sjpnme.et erns* i % vermine des curies de chevaui ainsi que des poulaillers II m V* ussi un destructeur sans pareil des punaises el des autres ver lt ^inet ^ Ttu Win at LU. possde un p uvoirmerveilleua. Parce qu'il.int uu glnlrateur Ue sang" Wi: cami" crie una abondance de sang .onge. neuf et riche, qui r men les rose* aux joues—d nue ce ptillement aux yeux—et uich.irge tout le corps d'une vitalit et d'une vie nouvelles. C'est pour cela que plu de 10,000 mdecin recommandent 11 VViocatnia." Achelez ne boulcillc J* Wincarnii e.iinunl'lmi — >n peut l'obtenir daai Wlr IOJIC le Pi uina.iri. etc. OLIMfN '. CO. LTD. '* C h fa "I Cl t! I( U l'I II e M fec i( e >i ai o Oaaaniaaa SIROP DI in Prtacrit par pins da plu mintnU du Meada TOT£.OI^AaiaBl. •uuert-ur a li viande cru? et au lermglnfni 4aa la ptapirt ibtmeei lat roia flatitlve*. la • adula daoa IH Hpliaux da Parlat*. pr^mint W. la* maUdea MBlent?naJtr ih MMM i l D II • la Works, NORWICH %  ntrniaaaain"' %  i£.T_) En Vente cbez FRNCK J. MARTIN J.\u prix de 2 dollara graadel boa telll) e. I ioll.r \\l bitaillea. ; | *Ri3 ia M min la l'tfiut an Uzi Uelae Grlace, Fort sa l'riijcs Les petits enfants ixmt la joie du foyer Tous les jeunes maris rver '. aux moments de bonhe ir avec des enfants sains et heureux. Malheureusement combien de jeunes femmes voient leur rve passer et ne pouvent connatre ces joies .\ cause de drangements organiques qui peuvent eHre corrigs par un traitement tr* simple. La Composition Vgtale de L>dia E. Pinkhtm est exactement le mdicament ncessaire commo cette Icttie l'indique: Pnebla,ruebla,Mexico.-"J'ai pris la Composition Vgtale de Lydia R. l'inkhain pour des douleurs dans IfVV&trC et le dos et a.issi p.irceque mes rgles venaient sous f. une d'hmorragie et duraient plus de cinq jours. J'avais auparavant pris un nombre infini de mdicament-; sans me Rucrir. Une de mes amies m'a pu l d<: votre composition vgtale at je la recommande. Ma santal est revenue e*. mon mari et moi vous er. son,:. i mnaJsaant, J'ai .donn naissance a une fille et nous sommes en bonne sant."— MARIA MMHORRODB ROSAS, Joaquiu Ruiz 27, "Tiond.VPuebla Puebla, Mexico. Un grand nombre de lettre timilaire prouvent l'efficacit de U Composition \4getaU de Lydia E. RnkKam c



PAGE 1

lma anne No 5O0g Pot o Prit sfJtl Mai c edi 10 Janvier i£23 DIRJBCTIUB PBOPRIETAIRI Clment M*glofre NOMUO 20 CENTIMES te premier et le dernier mot de f politique, c'est l'art de savoir mnager l'intrt et l'Amour propre de ses amis. A. THIERS Quotidien %  ID ACTION JtjftatinMctii No 1308 rELRPHONI No 948 L'Arrir hatien Strong Liquid Position • liquider of Royal Baiikof Canada 11 a t vo rcemment par le Con oc as, I Union Internationale Amri • leil d iat dsox lois de trs g*an le ci ne; La loi sur les brevets invoque, utilit, dont Inn est relttive aux d'; illeurs, dans son deuxime coasi marques de fabrique, et l'au'ro aux dian, la Convention pour la pio breveta d'nvention. la presse s en tretion des brevets d'invention, pa %  et peu occupe, naturellement pas ter tes de desseins et irodles indus qu'il ne s'ag t la d'aucone campag-e triels, conclue le 20 Aot 1910 par lolitique dclancher, et que ce qrr les plnipotentiaires des puissances est en qufs'ion est tout simplement r praen es i la 4me confrence in la rglementation d'un d oit de pro trationa'e arrricaine tenue i Bue Total Assets Stard at <5 479,362,366— Of This Amount Liquid Assets Are S. 216,048 331 Fqual to 49 : 37 o|0 of LiabiJities to Public — Savings Deposits Show Canadian People Practi.se Thrift mission des dettes dt guerre et chef de la dlgation des expeis, a ritr l'argument allemand contre la picpo S't'on de dfaut volontaire d'estant que les alltmands avaient tait de leur mieux. La rouverture des chambres qui aura lieu aujourd'hui sera de pure formalit et comportera le discours du doyen, l'lection du psidenttl vice prsiden'. Mr Raoul Peret sera r.lu prs dent, MM Lefvre, P. uch Arago vice prsidents. Au snat jrit universellement reconnu Le doit de proprit littraire et artistique, celui des marques de fab i 3 ue et celui des brevets dinventioj, ant font pays, marchent de pair Nous avons rglement, il n'y a p %  longtemps, le prcmiei de ces droit. il nous restait i lglementer les deux autres. Cest ce qui vient d re fait Mais il ne suint pas que nous l gifriocs sur dt tels sujets : il impo: te, de plus, de relier pour ainsi dire, le mouvement de notre lgislation heAonual Statementof theRoyal iocluded in tue liquid assets are Cal SLAS?rW, BiLk of Canada toi tba QsOSl yuar Uuu ou boado, debeotorta ttLd !" -*orii5oa. b eo>s, men que nei.n e cied November 30tb discloseaiha s teks of oppioxiiuaUly W4S,U0,0UU; P iS cana,at sera reeiu preMoeo-, 11 Bt ong end eound position oftbe chques wu Lihtia Lai,ks 9 lU.oT.f, acceptera ces fonctions mus il ittit taaok, With itd large and complte Vu; balances due by baLks aud entendu quil se retirera tjuard il la o ganisabon throughout tbe DoraiB r kiocj corraupoudtots 27.893,715; jugera ncessaire, n.tn, the report of tbe Royal Bank Cnadiau .'.i ..ci; ai Secumieh . 1 : l'ouver, qui 'i r a plasfcprs coups rrs-Ayreset sanctionne le jo Odo 0 Canada reflecta in,a spocial raau. BnUth Foreigo aud Colonial t-ublic de lvolvei sur M. Naudin, prlat d bre 1918 ti n. par le gouvernement haiL Ucion Internationale amricaine ds son premier Con g < es tenu Wa •liingtou en 1889 et dont est sortie sa constitution dfinitive, avait mis c tie question l'ordre du jour de s s trav;ux et recommand aux Eta's r prsents l'adoption des traits rela 'ifs aux droits d'auteuis en lit ratu reet en oeuvres d'art, ainsi qu'aux i celui des aut.es pays, afin de con marques de fabrique et aux brevets s:ts indicates tbat a very great prc tribuer. pour notre part, la cou ti d invention, tels pu'ils avaient t portiou ot tbe people bave Deen lotion du droit public intemationrl ptcdemment, en 1888, adopts par ddiug materially to ibeir Baviuga. sur s questions et en tirer les bn le Congrs de l'Amrique du Sud de fices correspondants. dioit international priv tenu a Mon L article 9 de la loi sur la pro'ec ivido, tion des marques de fabrique et de les dispositions essentielles de ces commerce p.voi qu il sera tenu u traits sont le suivantes : registre spcial des n arques enregis ties l'on des bureaux de I Unioi — Touie nersonu* i laquelle il Inte nationale prvue i l'article 16 sera accord dans 1 uo de Etats con del Convention de Bueno-Ayres tractants le droit exclusif u.r tpe gnerai conditions ot tba S cuntieu, citer titan Uaoadiao S police, croyant que c tait Millerend, c.uotry. lOu tb;a accouat tbere wdl /W1W7. Kai.way aud otbor bons t* t condamn 4 5 ans de travaux U,4u2,0b8, ublics, le pro.es n'a du'qu'un jour. Fronts Well Maintained O n a annonc hic, de rource su Ina Moiic aud Lods AJeount tonne qu'un petit noyau d loupes Ibowa tel prolits havebeea well frrcaises accotr n SpDan dPS SffSL^J^VfLZ --".el douanier, est dsign pL p ttir leudi m? 10. Des ingnieurs b" ges et italies c desexpers te h doubtfuil deoiB, baviug au.ouu niques accompag r m les franc i i*. to S d,958.46U winch tquals m i s les be'ges croit on, coutnbue be capital. This amouut, IO.H i l'arme d'occnpaion o: aaiiefaction to liod tbat rollowing tbe readjuslment ptnod for ieduatra aod trade, the geaeral treud 01 S.UJJ9 i8 evideatiy oa the upgra< di J.'jtba great^st importance leoii tau public etandpoint is perhabd the tuo uiaujer in wiob the savinga unp-eitd liirve buen mautained in tbe face of Iee8utitid induanial activi y. Tne subsiantial total of thase depeerdodjCiiLg ebargaa 101 ma uo g ; meut, acciueu uttireet eu dtipo*>Ud, makm^ fuil piovidiou toi ail bad and I d 11) 4L) 0)0 00 tUded 10 lue balance oi Proih aai Loas carued froin ths previous ycar, maJo ibe total amouu? availa ibis la^a bealiiiy aigu, particu/aily ui t ior diatnbutiOL b 4U3.:>14 fioua in niw of tba large amoant tbat ibis wia paid 10 dividuda' and amall oveatora bave placed in Vie. bouus S 2,a(j,OC0; thsre waa trans tory Bjndadurijg 1119 paatftwyeirs. f t rred 10 OfUceia Pension Fond i?. ta L?Tl l ^ 7-^.-L u ; , J7A Ja;J 1W.0UO; appropriation w.a made W)l, ol wlncb M m&to&i, bear m )or u M k ROOMM of b iUJ.tAJJ, ljie *'' llcaeivelor DomJoioa Qovoromsui Banks Cash Fosition Mr Poincar mettra .e parle?e^t j udi au courant de sa po r qie l*i % rd de la rgion de la Ruhr cela a dcid au conseil des ministre hier. On disait ce matin, dars les milieux otlkiels, que la France ira sutlisimment loin dans la Ruhr pour mont;er i l'Allenagne qu'el'c parle trJtJa ment C'es' le plus grand r taats, including War Tax on B.i k su de 1>;F an:e, ajoutait on. d'v.t-r lue Baokbaa lolijr u.uii.taiued Us Nota rculaUou $ bJU.WJJ; leaviog toute dmonstrat on de t oupes inu u ne mar osual sirojg bquid position, tbe per tu amouut 10 be carried forward tu tilei t de liii srieuse que celle erta et du Magasin da l'Etat larchandises Franais WASHIMOrON 9 M BiJwin chancelier d. 1*8 hqi laii a dcla dans sou discours A K prem re runion de la commispays, malgr les rclusa de voir le rn.gnat aleinand gnauou u p:a.-..i ou 'te Fuher, di lioa aoglo-im.icaine poji la coi (t rpondit lambas^adeur Mayet slQt ^ uc l'aititodl franaise rendait s.l ditioa de la det s Mous m so.n que 1 Allemagne avait eu de nomdilfkile joui l'A lema^ne secoi mes pas ici pour dtm •.• l^ des r\bieuses occauon. c pour agir, cdent former aux conditions du traii. va ou faire appel 4 'a gnrosit elle ua pas profit et qu'il n y au La commission allie des rpa.a Kttf^ "" '^'* Bl **#*' rait rien a gagner de son entretien lions eatCQdu cet f Jj lS le Cl afRafl U r V ,,a, l l ^ as avec M Miunes A ps ^oir claire peits ailemand au Lier de dfaut s ^rai l'Amrique le paiement jus ment dcla. qu .1 .ait trop taidpoui Se 1 Allemagne de faire les livrans ? U a -erBIer $OU J de c Ces crd,U l ue accorder l'tntrevue demande Mr de cha;bon b SZSSUkmTSi le ^ uv nemen ^es Etats Uni, a ou Poincar a catgot.quement donn ajourDe ce matin e J !" veris pour noos leurs associs dans i entendre que I* France consentirait vers Wldi 3ur Ja demaLde #£ ncais / ' uerre. Le secrtaire Mellonn a u a causti avec Mr unnes et autres 1 Allem-gae tre dciaic en del u f Ur aBX L re P rs "tants anglais que industriels quand elle au.a.t d'abord voionta.fe. A la sance du ma?n k '" membrMde '* commission am Le gardun SaUVage • %  '• **. argument, des mineurs 2 and. """ 'en Jts nom. pntr, 2 parUea Qaant i U sance d'hier de U .om seront entendusA la sance d'hier qoc l AD g lele e d '*. ncessit qu'il fotrtt ttralf 5o Cf^limea m'?! 1 ?? des lpaiations, Mr Fisber a le Bt F.scher, piiideut de la tom y.^ait d'effectuer le lglement dfi ^ u ( n r -iv • -k-;.-.. ni'il . des conditions accu Xsurica Btisj ffc p arisiaaa lEUDi Domino Rouge [ Suite 13eme et 14dm piaodeg 'P^'^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05830
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, January 10, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05830

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lma anne No 5O0g
Pot o Prit sfJtl
Mai c edi 10 Janvier i23
DIRJBCTIUB PBOPRIETAIRI
Clment M*glofre
NOMUO 20 CENTIMES
te premier et le dernier
mot de f politique, c'est
l'art de savoir mnager
l'intrt et l'Amour pro-
pre de ses amis.
A. THIERS
Quotidien
IDACTION JtjftatinMctii No 1308 rELRPHONI No 948
L'Arrir hatien Strong Liquid Position
liquider of Royal Baiikof Canada
11 a t vo rcemment par le Con oc as, I Union Internationale Amri
leil d iat dsox lois de trs g*an le ci ne; La loi sur les brevets invoque,
utilit, dont Inn est relttive aux d'; illeurs, dans son deuxime coasi
marques de fabrique, et l'au'ro aux dian, la Convention pour la pio
breveta d'nvention. la presse s en tretion des brevets d'invention, pa
et peu occupe, naturellement pas ter tes de desseins et irodles indus
qu'il ne s'ag t la d'aucone campag-e triels, conclue le 20 Aot 1910 par
lolitique dclancher, et que ce qrr les plnipotentiaires des puissances
est en qufs'ion est tout simplement r praen es i la 4me confrence in
la rglementation d'un d oit de pro t- rationa'e arrricaine tenue i Bue
Total Assets Stard at <5 479,362,366 Of This Amount
Liquid Assets Are S. 216,048 331 Fqual to 49:37 o|0
of LiabiJities to Public Savings Deposits Show
Canadian People Practi.se Thrift
mission des dettes dt guerre et chef
de la dlgation des expeis, a ritr
l'argument allemand contre la picpo
S't'on de dfaut volontaire d'estant
que les alltmands avaient tait de leur
mieux.
La rouverture des chambres qui
aura lieu aujourd'hui sera de pure
formalit et comportera le discours
du doyen, l'lection du psidenttl
vice prsiden'. Mr Raoul Peret sera
r.lu prs dent, MM Lefvre, P. uch
Arago vice prsidents. Au snat
jrit universellement reconnu
Le doit de proprit littraire et
artistique, celui des marques de fab i
3ue et celui des brevets dinventioj,
ant font pays, marchent de pair
Nous avons rglement, il n'y a p
longtemps, le prcmiei de ces droit.
il nous restait i lglementer les deux
autres. Cest ce qui vient d re fait
Mais il ne suint pas que nous l
gifriocs sur dt tels sujets : il impo:
te, de plus, de relier pour ainsi dire,
le mouvement de notre lgislation
heAonual Statementof theRoyal iocluded in tue liquid assets are Cal SLAS?rW,
BiLk of Canada toi tba QsOSl yuar Uuu ou boado, debeotorta ttLd -*orii5oa.beo>s, men que nei.n
e cied November 30tb discloseaiha s teks of oppioxiiuaUly W4S,U0,0UU; PiS cana,at- sera reeiu preMoeo-, 11
Bt ong end eound position oftbe chques wu Lihtia Lai,ks 9 lU.oT.f, acceptera ces fonctions mus il ittit
taaok, With itd large and complte Vu; balances due by baLks aud entendu quil se retirera tjuard il la
o ganisabon throughout tbe Dorai- B r kiocj corraupoudtots 27.893,715; jugera ncessaire,
n.tn, the report of tbe Royal Bank Cnadiau .'.i ..- ci; ai Secumieh . 1 : l'ouver, qui 'ira plasfcprs coups
rrs-Ayreset sanctionne le jo Odo 0. Canada reflecta in,a spocial raau. BnUth Foreigo aud Colonial t-ublic de lvolvei sur M. Naudin, prlat d
bre 1918
ti n.
par le gouvernement hai-
L Ucion Internationale amricaine
ds son premier Con g < es tenu Wa
liingtou en 1889 et dont est sortie
sa constitution dfinitive, avait mis
c tie question l'ordre du jour de
s s trav;ux et recommand aux Eta's
r prsents l'adoption des traits rela
'ifs aux droits d'auteuis en lit ratu
reet en oeuvres d'art, ainsi qu'aux
i celui des aut.es pays, afin de con marques de fabrique et aux brevets s:ts indicates tbat a very great prc
tribuer. pour notre part, la cou ti d invention, tels pu'ils avaient t portiou ot tbe people bave Deen
lotion du droit public intemationrl ptcdemment, en 1888, adopts par ddiug materially to ibeir Baviuga.
sur s questions et en tirer les bn le Congrs de l'Amrique du Sud de
fices correspondants. dioit international priv tenu a Mon
L article 9 de la loi sur la pro'ec ivido,
tion des marques de fabrique et de les dispositions essentielles de ces
commerce p.voi qu il sera tenu u traits sont le suivantes :
registre spcial des n arques enregis
ties l'on des bureaux de I Unioi Touie nersonu* i laquelle il
Inte nationale prvue i l'article 16 sera accord dans 1 uo de Etats con
del Convention de Bueno-Ayres tractants le droit exclusif
u.r tpe gnerai conditions ot tba S cuntieu, citer titan Uaoadiao S police, croyant que c tait Millerend,
c.uotry. lOu tb;a accouat tbere wdl /W1W7. Kai.way aud otbor bons t* t condamn 4 5 ans de travaux
U,4u2,0b8, ublics, le pro.es n'a du'qu'un jour.
Fronts Well Maintained On a annonc hic, de rource su
Ina Moiic aud Lods AJeount tonne qu'un petit noyau d loupes
Ibowa tel prolits havebeea well frrcaises accotrnSpDan, dPS '.
SffSL^J^VfLZ --".el douanier, est dsign pL
p ttir leudi m? 10. Des ingnieurs
b" ges et italie- s c desexpers te h
doubtfuil deoiB, baviug au.ouu niques accompag r m les francii*.
to S d,958.46U winch tquals m i s les be'ges croit on, coutnbue
be capital. This amouut, io.h i l'arme d'occnpaion
o: aaiiefaction to liod tbat rollowing
tbe readjuslment ptnod for iedua-
tra aod trade, the geaeral treud 01
" S.UJJ9 i8 evideatiy oa the upgra<
di
J.'jtba great^st importance leoii
tau public etandpoint is perhabd the
tuo uiaujer in wiob the savinga un-
p-eitd liirve buen mautained in tbe
face of Iee8utitid induanial activi y.
Tne subsiantial total of thase depe-
erdodjCiiLg ebargaa 101 ma uo g ;
meut, acciueu uttireet eu dtipo*>Ud,
makm^ fuil piovidiou toi ail bad
and
I d
11) 4L) 0)0 00
tUded 10 lue balance oi Proih aai
Loas carued froin ths previous
ycar, maJo ibe total amouu? availa
ibis la^a bealiiiy aigu, particu/aily uit ior diatnbutiOL b 4U3.:>14 fioua
in niw of tba large amoant tbat ibis wia paid 10 dividuda' and
amall oveatora bave placed in Vie. bouus S 2,a(j,OC0; thsre waa trans
tory Bjndadurijg 1119 paatftwyeirs. ftrred 10 OfUceia Pension Fond
i?.taL?Tll^7-^.-Lu,;,,J7A'Ja;J' 1W.0UO; appropriation w.a made
W)l, ol wlncb M m&to&i, bear m )or uM k Roomm of b iUJ.tAJJ,
ljie*'' llcaeivelor DomJoioa Qovoromsui
Banks Cash Fosition
Mr Poincar mettra .e parle?e^t
j udi au courant de sa po r qie l*i
% rd de la rgion de la Ruhr cela a
dcid au conseil des ministre
hier. On disait ce matin, dars les
milieux otlkiels, que la France ira
sutlisimment loin dans la Ruhr pour
mont;er i l'Allenagne qu'el'c parle
trJtJa ment C'es' le plus grand r
taats, including War Tax on B.i k su de 1>;F an:e, ajoutait on. d'v.t-r
lue Baokbaa lolijr u.uii.taiued Us Nota rculaUou $ bJU.WJJ; leaviog toute dmonstrat on de t oupes inu
.------------------une mar osual sirojg bquid position, tbe per tu amouut 10 be carried forward tu tilei t de lii L'article j de la loi r. lat.ve aux que de fabrique, jouira du mme pri ceniage ot actual cash taaod aud in PiOflt and Loaa ot S 1 007 li
brevets d invention, patentes Je des- vilge dans les autres Etats, mais en bank 10 uataaJiiiea totbe public taeing Ttaal tbe Koyal Baok ot (Jacada
ieiL8 et modles industrielles donne se conformant aux conditions et for MWWOiO. Ot total aaaets of :i47u, bas oona through ibe ptriod of bj
au gouvernement le droit de refuser maliies exiges pat les lois de ces E- ^^'^^^i bquid assets are i, 21b,048, siness Mpuasioa in ipcIi aplendid
ls dliviance des bievets lorsque les uts ; en ce qui concerne le bre "*** btUlt' 4!1,"'''u,u ol habilities 10 thape is au vidence oi tha autih
total S
itema
"......- .wcu, v o mvenuon, a u condition que be public. Of ihia amount cash ou
t rendues publique, dans un payr d. le dlai d'une anne au moins. Jj-lfi? ^Z^ln^Z
ouslconqne antrieurement la date ,1 ara rclam l'enregistrement d 0J-JJ5'yju otLer Pricipal
de l'invention faite par le sollicitant;; on brevet dans la forme prescrite ,^_-___
ou lorsqu'elles au.aient t enregis par la loi eu pays auquel il demande
tres, publies ou rtcrifes dats un celte reconnaissance. -_______________________
pays quelconque une anne avant la a La contre faon ou l'altra-------------------------------------
date de la demande d inscription en ,,oa dea marques de fabrique est
Hait. ; ou encore lor.que Its se trou poursuivie devant les tribunaux con
veut en usage p-.blie on mises en formrmett aux lois de 1 E at sut le
vente vos anne avant la date de la .tnitoire duquel la traude a t corn
lemande d mcnption en Hati. mise.
Enfin, les articles i) et 14 de celte Ls ratification simultane de
lime loi disposent que les questions toutes les nations contractantes ne se
le pnoti. des brevtts ar:ont r.o ra pas ncessaire la valid
lues su tenant compta de la date dis sent trait. Celles qui adopteront
smandea dea b evets respectifs dans iont conna! re leur achs
les pays o ils ont i concds, et gouvernemens de ls Rpublio
|ue les copies des brevets dinvettio t gentine et de la R publique Onen
ntifies dens le pays d ongine son taie de 1 Uruguay, qui en informe
ty oi our Canadian bai..., uni ot
ha businneaa aegacity oi tbose m
c harge of thein.
j_ i~
Far Cable
Nouvelles ft

ngres
tes dc u n, | r ,
SS Dispositions pour mm la Hkr
ltqueAr Alt
PARIS 8 Dans le dernier effoit signal que Mr Poincar s'tait refu d
supposer que
gcuvernement franais tait di po
i ne om, te. que sur la force pour
arriver un accord satisfaisant avec
1 Allem goe. Mr Poincar n'avait pas
{intention dmobiliser un dit en plus de ceux l'arme rgulire
actuellement sous les drapeaux pas
plus d'utiliser les services d'emrlo*
ysde chemins de fersupplmentaires
pour eflecluer les oprt ocs.
Le silence du gouvernement rela
tif au projet de garanrics ne dissimu
le aucun dessein de faire une impor
tar e dmonstration de troupes mais
seulemtnt une prcau'io 1 u.tare le
d la par. des autorits rtsponsables
pour le succs d'une enbepese aus>i
srieuse que celle e BKUXbiLLEb- Dsi a rangeraenu
ont ' faits avec le gouvernement
trar is pour que les b Igei soient
prta marcher ?ur la Rhur quand
c la f.era requis. Ua certain 00mon
d'ingnieuis partiront aussitt pour
ooprer avec les ingnieurs frai
ormment aux lois de la nation, re rout les autres nations contractantes Poor aauver la valle de la Rhur se de s'entretenir avec M. Stinnes. le
evront en 1re loi et crance en tant Cette formalit tiendra lieu dacfaaa d'ne aaisie franaise une tentative prsident Louis Bartbou interrompit a!Se lU.liens d.ans Ipplicaiioa des
lue preu-e de d o.t de priorit, mi ge de rai ficelions. t faite vendredi dernier pour m en disant que si le chinceiier Cuno mcsures conomiques dcides par le
rendue Jts dtspostttons Je larttclt . nager une entrevue i i'ans entre avait ce moment
es r.oui enons de citer. Nous avons ainsi, on peu dans MM- Poincar et Hugo Suants, i d.re. il y a u
ir u1*! qUe leI/0UT0,rf pu- tontea les matires, un stock d'an L'ambassadeur a lemand i Paris France a Berlin tt un ambassadu
lues naititns vunneLtde rglemen r liquder pour nous mettre aval vu ou tlphoj i Mr Poincai d'Aliem gne i Parti dont le r.'e est
m est ainsi d une mporance inter jour avec les nations qui nous int ejourapisla mpture de la confi de trsnsmet 1e es que le gouverne
istiomle, et cemme la souverainet resaent. Cels qui font l'ob et de cet rence et avait transrais la demande ment a-'emaud a a due au gojve ne
Tua bat ne permet pas que la lgt* article ne sont p; s lis seules; nous du chancelier Cuno pour que Mr mm* t itntit, ce n'est pas la pein;
mon dun autre bat puisse tie exe p.ssero. s les autres eu revue au fur Poindre icoive immdialem:nt M de pailer de choses sernbables ici
tteesur aon teirto.ie, il reste re- et i mesure. Mais nous pensons Slinnes i Paris de faon 1 ce quils Mr Banhou est r.t.rveou ,eaduutle
tr, par des traits convenabits, no qu'rl y a lieu de fliciter le gouver puissent s'entendre et couvenir que. d:*cours a. Mi Fisbu en rfuta
^action a celle dts httsbargers. nemen: des initiatives de ce genre que arrangement qui arrterait le lou'e;, ses attaques sur la bonne tji
Eiatst ceui qui jous m qui piouvent qu'il en'ecd marcher mouvement de la Rhur M Poincar de la France et upojssacl avec ind
resstet le pins pauculiitlient, et taire marcher le pavs. malgr les refusa de
gouvernement franais. Un
eip oi
la co.n
mission des affaires et. an gres et h
chambre des dputs en demain.
Dclaratif) n ri*
M, Stmley Budutin
Scaulev
H les Etats qui censtituent, avec brjitsdoaton l'arsoutdit.
101e dea Rues .'dea Fronts
>rta et du Magasin da l'Etat
larchandises
Franais
WASHIMOrON 9 M
BiJwin chancelier d. 1*8 hqi
laii a dcla dans sou discours A
K prem re runion de la commis-
pays, malgr les rclusa de voir le rn.gnat aleinand gnauou u p:a.-..i ou 'te Fuher, di lioa aoglo-im.icaine poji la coi '
(t rpondit lambas^adeur Mayet slQt ^uc l'aititodl franaise rendait s.l ditioa de la det s Mous m so.n
que 1 Allemagne avait eu de nom- dilfkile joui l'A lema^ne secoi mes pas ici pour dtm . l^ des r\-
bieuses occauon.c pour agir, cdent former aux conditions du traii. va ou faire appel 4 'a gnrosit
elle ua pas profit et qu'il n y au La commission allie des rpa.a Kttf^ "" '^'* Bl **#*'
rait rien a gagner de son entretien lions eatCQdu cet f Jj lS le Cl afRafl "U rV,,a,l" l ^ as
avec M Miunes Aps ^oir claire peits ailemand, au Lier de dfaut s^rai l'Amrique le paiement jus
ment dcla. qu .1 .ait trop taidpoui Se 1 Allemagne de faire les livrans ?U a -erBIer $OUJde cCes crd,U lue
accorder l'tntrevue demande Mr de cha;bonb SZSSUkmTSi le ^uv"nemen^es Etats Uni, a ou
Poincar a catgot.quement donn ajourDe ce matin e, J veris pour noos leurs associs dans
i entendre que I* France consentirait vers Wldi 3ur Ja demaLde #ncais/ ' uerre. Le secrtaire Mellonn a u
a causti avec Mr unnes et autres 1 Allem-gae tre dciaic en del u fUr aBX L rePrs"tants anglais que
industriels quand elle au.a.t d'abord voionta.fe. A la sance du ma?n k '" membrMde '* commission am
Le gardun SaUVage * ' **. argument, des mineurs 2and. """ 'en Jts nom. pntr,
2 parUea Qaant i U sance d'hier de U .om seront entendus- A la sance d'hier qoc l ADglele"e d* '*. ncessit qu'il
fotrtt ttralf 5o Cf^limea m'?!1?? des lpaiations, Mr Fisber a le Bt F.scher, piiideut de la tom y.^ait d'effectuer le lglement dfi
" ^ u (n r -iv -k-;.- -.. ni'il . des conditions accu
Xsurica Btisj ffc parisiaaa
lEUDi
Domino Rouge
[ Suite 13eme et 14dm piaodeg

'P^'^


LE MATIN
mm
te M ta M\ Ptf-a-lnnt
))
Syndicat Je la
wmUmntn " membre du Syndicat de
la Presse quotidienne iont pris de se
Vendredi iz janvier courant
ce
en
Ce fat vraiment une belle fte qui Mr Frmy Sjourn, Prsident nu J^Sf^JSnLT^
irtea marquera pendant loagterapa Utrcleen rponae,entd abord on mot 4 btures de lares-mult aux bureaux
core daoa nos matai mondains. aimable l'adresse desooLicellence J-* Matin.
Ce aucci, c'tait la grand'bal Mr lt PrMMtool de la Koabjqua ^Port m Pruui h 10 itawnv tf>).
qu'offrait samedi soir te i Carde qui bouorail cette runion de se Le Prsident du Syndicat,
l'ort-aa-Priocieo l'occasion de prsence Il complimenta chaleurec
I inaugn:aiioo de son nouveau local. Bernent le Syndicat de construction
de
Clment MAC LOIRE
encore, elle bande. n6n, relatant
Les issises Criminelles
Pettl-Gove
Affaire Ption Mercure
Suite et Fin Corbeilles et guirlandes de fleurs pour la belle uvre entreprise de |T~" ju^ Ja D4ai..
,, .. s, et l rpartiei. dcores et tentu- puis tantt cinq ans et si admirable ^J| SllUa'UO QO raSVlUr
^i-e 10 au mois de |utu, comme il Grande Colline, untt la tte rea d0Qt l'hab le arrangement rv ment ralise C'est devint un poUk nombreui choi
a t convenu, la vo ture de D.houx d'une bande de voleurs il entrait I j* * ,<. l taj ^ Mr ,e Pr8i1le5l ]***& B fcolSSoidc 'ettSSfLS
simula un voyage pour le transport Petit Gove pour faire de la contre l'*me d 0Qe f8mine profas on de lever son verre en lhonneur du J-'SVVEubiwKmeni. i. srie ta S
ae l argent, cette fois ci encore, elle bande Pnfin i.i..( ... . luQMora dan? ces grandes salles Carde et de ses fondateurs en lai tence$ orgllljjes en i honneur du gnie faafsti
aant ressortir que Cet difice tait Louis payeur, le bienfaiteur de l'Humanua.
l'clatant tmoignage de la persv ; JComme bien l'on devait y attendre, le suc
p.ipa rlana l'offnrt da MUul >nl*rene,er complet.
ra ICe dans l ettort. Aujourd'hui, } heures de l aprs-raid., tui-
Le Bal reput, eniratnnt, toile vinl|e piograrurae j6ja arrt,- le Docteur
ment gai. Paul Satoraon, Directeur de l Hospice Suai Fran
AU moment O l'OO semble a^CU ois de Sales et Professeur l'Ecole de Mot-
le rsultit obtenu par Pasteur
mdicale On connat dj
l loquence du confrencier
succs qui 1 attend.
tait p. es de iaut. Voyant un n avait cas atteint'son'hnV r 7n\ e et clatante hommigi ces quelques bommes Vendredi, clture de usemaine
quelqu'un lan lu par .erre? Ption uni[ tobh Safuin ta crime e ** aeut luire, le bai,attrait qui, par leur inittative. l.urJDatan ittJLttTSggUgr
Mercure qui hle ce soir tait venu t et du crime maaou d'erreur en *raC8 mPccablea et toilettes rju< ce et leur volont, ont pu doter Nou4 n,oubUron$ pa, de ,igIuler avtc
oour assassiner D boux et lu. InU Z,n S 1 ?-4 gmlnuea 'jommeuaien gracieux, et notre Socit d'un cercle a la fois n01e d'loge le portrait de Pamir safari h
ver 1 unt u il d vat frUaW !!I SL! o*?* dumind" au ,ury roupie., leur* one-itapa et foi-trots prestigieux et slect, parer notre es ta de llcoa.fi Mdecine d .u ayo. 4a
Ik^^KmJv^^SSSwt i^amt. ******** Parce(lut qu'euflammaieutuu.iaz/ainp.tueux pitai d un de ces raves et grandioses Doews. ta-aai*.-
r.nrv / r 1 a P Mo Dchoux n'a pas t assassin et que Les couples afflua?ent et onze heu monumnnts qui fout honneur A l
iency / ci saris perdre de temps, il ?e le vol n'a pas tt .0 'ssm n. .93 ao an lient qu'il arrivaii encore nergie hatienne,
dirigea vers la prit re de i'auto pour Aprs Mes Emile Dorsainville et du moaia- Mr te Prsidant d3 la Ont t remirqu* parjci lej'Binvi
piendre l argett, m?is par mi'heur Vilfrard Tiussaint Nol reprsentant Hpubliqae et Moue Louis Uorni, 1 e:
au lieu d'empoig.er le sac, il saisit U partie civile qui avec de ludicieu Mr la Haut Commissaire et Mme John Mrs Les Secrtaires d'fctat de
le lieutenant liiunot par lpauli. ses observations ont encore relat les ll Huaadl.aur ces ntrcf utea se pr- l'Intrieur et da L nairucf.on^'Pu
Oui tes vous ? cria alors le 1 eu ta ts de la cause il revenait i M. -ntaient preaquen mme temps biique; Mr Le Ministre Douoieaiu
se dessiner une forme humaine.A rait corami perdu, il commena par l'ort-au-Prince lgant, rien n'a t ser notre lite dinar ie. o tout uu J^T^SjS,
grands pas elle s'a"an^a le poignard faire emarquer qu il n'y avait pas de omis ni nglig, rien n'a manqu cha:ua parait eaciin l iudifrenca, M u \aleur e,
a la main al en qutlques minutes elle crime, vu que la tentative de M*rcuie tour fndrfe cette soire somutueu- il f ut rendre un sincre e< mrit pour augurer du s
c"
Ncrologie
Louis Boisette
tenant qui aussitt se redressa.
Mercure prit la fuite. Arrtez
vousV Mercure se jeta dans les brouis
sailes, seule une balle \ La cuisse a
pu l arrter dans sa '.ourse veitigi-
muse.
a Cluse U revenii* i M> *""* yioaquaii meiua rampi uiniiawj1 ans m immio a/w ... . _.:j: ... _. t __
,.......)nS&t Kniii LOfCliaitrJ alors, entonna notre et Mma Mosjoso. Mr Le Charge dAf Hier ^ra-midi. est mort Loan
IlrZ'rnmr..a. 2 ! **** aatl0nal Vcoolt, debout, faires Amricain, et tforia Uam, Mr Bo.sette
du gouvernement de rpondre aux aoa ua rengieux aileac^. tor.e la le Charg d Affaires d'Allemagne et Avec lui disparat une belle at boa
arguments de Me |eau lacqnes. Cest Baiie Mme lieimteka, M le Ch. ;g d*At c.e personnalit
avec un aplomb et une relle comp Teut de suie aprs. Me Edmond t ires d Aogeterre, Mr le charg Q tait la fois un homme de
tence _qu'on ne lui reconnaissait pas de Lespinasue, au nom du Syndicat d'Affaires d Limita Mme et Mile de bieu, un bon pre de famille, un ami
eneore qu'il dmonta les arguments de construction du G rola, syndicat Ma.iais. Le corp Consulaire en ,ur e^ surtout un caractre tat et
biess, menotti, dispos dans la de Me Jean Jacques- Il fit remarquer doul-.l est h prsiJen, lit la remise gianda majorit Mr la MagistratCom 'Dourqaoi ,a ,,-mpte disnarrou s
voiture il fut transpoi'v Grand- la consince des tins eprochs Pa officielle da local Mr Fr.uy S3. muual ei Mme Moogon, Mr le v 'f nrotonde et douloureuse
Gcve c il reut les total du Dr lion Mercure.- C'est point par priat ^ec son lgance lun.tuel e praident duCeicie Bsllevue et Mme "" '\ .."-.TI
tenus, tu cour^ de roule on fit rea qu'il ttb.it la prmditation, le guet do N* ll PP lorgne du Paul Cejraai, Mr Mme Hannibai J*0^00 cQ ceox H lwwnt if
contre avec le Capitaine Peikins d oens la t-ntanve de vol n La nia cwfCltt.le cons'auta effort:, deployn Pnce. Malle 15 guis et accompagn de S iioux qu, publique, duran! la nu?t gf dans ^ ^^ *> d^lt *- ***** Mf le "^ *W> '**' ^ ^ ^ '*** "
diiboalts de toutes oaturec, u'ont
lieux une bc le proraison il rappela leges jdlal9 ceas d ambl ioaQJr
Cest ce que vous me rtames, Mer te de Madame Ptinn Mercure,
eux aussi se itocaiem sur les
Mme ei Malle T. Mattun, Mma Au ie bonheur de vivre dans son intimi
q ie 1 it guste iiinanu, Mr et Mme tau.* t, unanimement se sont rendu
qui baeociation devienne le reflet de la uuel ttthart Melle lana E'.har;, compte de la dignit de sa vie. de ses
cure, lui cit alors Dthoux I Mon cher apprenant le crime de son mari, et socit Porw-u Prtucienna Dins l es Mr et Mme DEanery Djoie, Mme qualits de cur celles ci surtout ont
Dchoux, rpondu Mercure, je suis s-iant peisuade de la vracit des prit de I ora.eur le monument qoe Maria t m -ckal Mr f t Malles Geor Ju engendier tn sa laveur beaucoup
a so.me ges 5y val -, Me Stnio

tomb dans ua pge, je vous
causerai arriv a G.and Go;e
~Ap.es le couit exto. du Subsutut poison pour administrer Ptio lraC9 8Q quelqaes mots rapides les iules Ph ppa, Malles Pb'
Prancuau', les tmoins furent appel* Mercue et c;ci pour empch:r i sa O-igiues Le rrj da cts j uinaa hom. Mr Mollas i'nomas Pnce,
dposer Ce sont viag. et d:S lam.lle de vivre dans la honte et lt
p'.us honorables personnalits de mpris S'adressant au Jury, il
flicita MrSjour Maim LaXoreat,
pu engendrer tn sa laveur beaucoup
a a r, fi.iw. ..>* Tu-5 tofi^l-w*rii .:.
cience boante
eu faits, avait eu le courage d: deman l'oainajgire, symbolise
der au D. Ferrus. de lui donner do Ha.tieooe toute aut.re,
ippsi Mr el
MrPolas
mea, fondateur du Carde ; btir, iinou; Mr le Ur Maurice Bihart, i'conserva |nsqui la dernire mi
lever une 0.1,11 .e di^e de leora M et Mme Emile frezaau. Melle uut: de sa vie, les consolantes tradi
. aspirt ons, propre le ir vo u'ion Ceorgetta Przaau, Mr Geo Wtioer, non da famille, tout en inspiiaat
oiaud 1 viennent (.0 hrmer leur demanda de faire ce que cette est entln raLli flicita MrSiour Malie LaXoreat, Mr Sierra Eugue aux amis, les plus vite ientimen!|
n pour son activit, Me Abe'l N de Lea^ioasse, Mr Unmanuel b^au d estime.
Lger pour son dvouamant inces- voir. Mr et M n3 Paul bjriio, Mr et A peme ^t^x jours, la mort ravis
sait i soa cur de pre, sa petit*
ces faits- Pas une contradiction n'a t femme n'a pas pu, de rentrer dans
ieleve au cours des dposions, au leur chambre de dlibration et de
contraue les unes compilant le au revenir avec un verdict qui retirera saut et Mr Ripb el Bouard qui aida Mme Lon Moaos m; et Mme Frd
ires. Tous avaient mis au cou de la SocicH ce poison ro :ial, qu. est la tormatiou du Syodicit de cons net; Caa;ieoa, Mrs Pierre et Andr t- 1 -i" t ,r'i*,11
tant, tous avaieut t l'objet de de Ptwn Mer eut e qui est ainsi toxique truction dont il lutte premier Tr Moot, Mtmi e m le D eyLa*. mi T u a j, ,m
mandts litres de la pan de Mer que le produit dont il borlt le nom soner Ma de Lespinassa lot aussi to ges Ureytusa m et M na La ;;^meQl "'.,. *** Si.,,*"
cure sur les voyags de Dehoui.pies Les dbats gnraux sont clos *JPl^J!!**J*J*1*^^*!* **?,M.*.V,u?,.*lJ,i^.lO**1. .Ml.8t taT ZlLulL Lft^LpSsa5
ouver dans la tombe sa fille
me
Paix i son me

/
son, tantt et si un autie qui atteste le guet a pens. i; vol main arme
que sur la place de Uui.d Gcve Mer avec les :i c .instances de nuit.
cure a eu ad.larer que cette anne Le Ministle public requiert la pei rera cjmuve a dure la socit liai-
il devait par tous les moyens, mme ne des travaux forcs peipiun ei tienne si souvent eu bat aui boule-
dans le sang avoir de l'argent.Sous le Doyen du TuUnal Criminel pr- verserxente de teutessortes
le poids de ces dpositions accablan sid alors pa Le Juge Chariot reni Nolie bpllaal caa ur, en terrai
aister .ojtea lea ntemprias et Lr.utaud m: et Mme Cynlk'.iautaud,
rame aax assauts des flots; il du- Mr et Mme Ueorges Lger, Mr Abtl
Lger Mr et Mme Max Mossanto,
Un remde
souverain
tes, Me Philmoa Jean laques, a qui son jugement
il 1eveu.1t la du e m :s:u.i al deun L aurole de toute cette aftairt, car
dre i'icciai n bsitau pas
1 dclare! tout ,1 bat nne tuiioU mme .m Uquo a avoir bien voulu lpondi.
:, les faits martyrs, Ption Mercuie, coupable l'iuvita-ion qui leur avaii t faite,
nau .remercia Mrla Prsident Louis
Borno Mr le Haut Commissaire J
H. Husacl et tout le corpa diplme
e;
et
que sa cause Cuit peidue
parlaient d'eux mmes. de tentative d'assassinat, avec guet leur demanda de vider Uu'r"vrre iMme vremooVcarria,%ta7.fcU.
pens et prmditation cumuutie ) uaqu'a la derniore goutte en l'hon
11 tait 4 heures quand s'ouvrirent
ueur de notre aooite.
PETITES NOUVELLES
LAL'SANNb* Le bruit avait couru que \:i
les dbats gnraux^ Me Antoine Ka ment avec tentative de vol & main a:
muu, Commissaire du Gouveine me, sur la voie puo que la nuit a
meut a la parole, mordant, incisif, il t condamn un an de prison, et
dvoila aui |urs Patate scus son bnficiant la loi Lcspinas.e il sera
vrai jour. Ancien commandant mili mis m iibeit dans Lois mois.
taue, gice certaines compromis Une dameut s'leva p .1 toute u
sions, giice surtout une bande da salle. Des protestations, des commen imipiNmanitataa ds tw'] h naSTal
voyous, Ption Mercuie a pu escala taires allaient leur train quand le Mi Turcs -- forme d'un "Imahim, les Turcs
der le pouvoir, devenu Commandant n st e public dans un sent.ment d m KS-tSTfZ*$: SSSgZ
d: Commune et 11 abusant de ce dignatiou ]Uclbe ht la dclara'ion qu ils ne veu.tu l'tre eu rtalfel Les allis disent
pouvoir u commettait des crimes de pouivoi tn Cassation contre ce q>* permettront la iiore_diacussion des projets
inous. Tantt .c'tait Mercure se jugement qui acquitte de si droit ^JoTA^SSt^tt
mant liDcendie dans tout unhameau, lafon un cumiuei aaduui. sous commUMoaiet qu'aiutmaintenant aboutir
Mr Uancie reviundra de i'aii- demain et la si-
K-mmm_mtmmmmmmmm^mmmmmtm ^mmmmmisn^n^^M^m <*^a ance ^e '* 'O'umtssion des miaonts sera tenue
^^^^^^^^^^ "r^^F^^^^^^^^^^^^^^^^^f^^^^^^^T^^^^^^^r^a J.ius I pre -midi L accord s est lait sur tous les
projet-, exepte en ce qui confine l'amnisiie lex-
le8tatioilB indescriptibles. Et lea mpt-on ae service mii.taire pour les chrtiens et
Chambre l'lurent Pitident de la lc ,'>:cr oa..oi.ai armeoitn.
itoubliaua ULULIn Cinq soldats de 1 arme nationale
^ ^ reconnas coupables Je dsertion ont excuts ce
Mal piepai poor la plus hau.e nul Magibia uie de l t'at, le Cuial irr^uiiers.
S mon ne sut usa y montrer les
qualits ncessaires. L'ancien Del .....
gu du Sun valait mieux que le Pi
aident du la K publique On s accor
dera reconnatre, cependant, que
la bont tait la mai que esbe. utile
Mi et M.neJunts Ewald, Mme et
Melle Mrov Pierre, Mme tt Ha laa .__
Aurieu lioicatd, HMl Nsibbl bou- rlDeroiremeat un avis pan to U
caro, m ei u allai Eugne Wilitamt, noniu r.ux famiUes que Mr V. Tfcl
Mal.es Varatud Kivire Mr Maurrua maque tait dtenteur duo lemdi
Krv.re, Malle Pauls Riv.e e. Me>lta etheace .ontie les vers solitaires oa
Koiit^r. Mr Paiiippe Keittei, Mtlaa tania, remde dont lai seul a le se?
a;. Ma Roi nue SejourL.6. M Cret la suite de recherches diveittt
11 nous icvient ^ue v.es jours-ci des
essais o-t t faits e les lsultati ot
tenus satisfaisants, fk ceux l que Ici
' ____________________ veis solitaires fatiguent liexisttnct,
' i s ont mnn'.enani devant eux uu
s rrfinUtt, contribua l'clat de la Fte, n le de lt gUriSQU lit u'OOl \i
L- Th L
Dans 1 aprs-midi, il y eut courses u pieds courses ciSSVer
d'.n.s et de chevaux suivie de diveii>ssemen:s '
athKtiques. Le soir bal populaire I Htel de
Ville.
11 y a lieu de iliciur sincrement le Magi>.ral
Communal pour ce qu il dp:nse d activit et
d'intelligence pour marquer son RHMM i la lits
de 1 dilit.
cdort
d*Antoine Simon
ai
Ancien
Pi vident de la Rpukliqu

Noua avons teeu ce matin un t-
lgramme m.nui .uut la mort du cl
ncra! Antoine Siruou qui tut Prsi-
dent df> la Ppubliqun de Dcem
bre lOM 1011, L'arjcien Prsident
est moi faux Cavea l'ge de 80 ana ** 80D ^0 p tramant et qu II .ait
enviro J anim dee meillenrea mtenuona.
1 '. ^ai/ .,a _iiu.s.. >i..a Nous praentona r.oa rtepeciueu
.tssmrsr^LaTSaSs 2i-",5SS "*-*-
Simon a'tait attir laitection ptbli ^"^"j__________________________
que par une conduit tou'e de moi
aration et de aipiicit, pro'geant
lea une, eucoursgeant Ua autrea et
jrcconuuiant ls ruverta ree. Aussi
uanu lePraidertNord Alexis 1re*
l&va.de aea hauttb loue ioia 'e D
partemeut Su Sud te mit vu armes et
*e Gnral Simon entra dans la L'api
Nouvdleo da rArcaliuio
Sctaes des rues
Hier -ers les $ heures 20 de 1 aprs-midi le
bas de la Rue Frou a t le thtre de scnes
plus au moin! grotesques.
Un gioupe de blan.msieuses gagnaient le Warl
au* herbes quand dcua parmi lies oubliant tout
sentiment de respect uocifirent sur leur par-
cour, des a ots les p.us obscues au milieu des
ncanemenis des autres commres.
Gijcei l intervention d-un gendarme lapais
des rue lut vue rtablie.
C est pour no,.s l'occasion de demand.r que
:liat de choses coutraires a la morale puMique
cesse en punissant d une ta^on rigoureuse les d-
voys des rues.
Le Magistrat Communal, Mr Pierre Pwrlius
A. '....n. (ait de la bonne besogne et t'attira cha-
que )Our davam.ge la ly upa'lne publique
Fianailles
Hpital Gnral
Le S9rvice National d'Hygine pt-
bhque procd a rioaogoratioo
lojai des lnti:mirea de l Hpiw
ioral Hatien le aamedi 13 JantU'
couraut,
La crmonie commencera i
heorea piciaea de i'api.-midi
durera juaqu 7 heures du soir.
^Varits
CE SOIR
Lorsqu'une femwM|
veut
Les Tangos
o 30
Le Budget communal qui t levait autrcio s INous avons rtu la caite de tianailles de Ma
RfciwcieraeDts
1 j.ooo ou des a .. 1 ..1. le clurlte de 11,000
gourdes, lia trois mois grce au concours de la
Ue .1 dar men 1 ; ooo gourdes ont t encaisses.
L'administration communale espre ral.ser en
une seule anne ce qui n'a pu se iairt au cours
d plusieurs lille activa .a construction de 1 .oie
des Flirta, de Iticole de Montrouis, 1 achev-
ment de l'hcoie du Cabaiet. la consliuciion d un
Mme Vve Jii Gottiaca il sei torartu, la (a
n.illc Mtvf, Mail-anciie l-.me, Maignan renier
cirnt bien siDce.eu.ent lous ceux qui, a leccas.on aluuoit, le fout Jacu ihe chemin Ngre Lore
uc la tuutt de leur regrrt. Joseph Gutiuria sur- Les travaus. de la coi struction de la Fontain
venue le jo Ucembie coul, leur ont donn e poursuivent. Ce Kra uu vnUb.e peiit monu-
dts preuves de relle n mpatlue. meut dont le baptme auia heu bientt.
Ils leur en aardeiut ut e prolonde iecon- >a balustrade du squaie s achuve galement.
janvier, les musiciens en uaitorme.
dc.no.selle Christine Carlsiroera av'ec Monsieur
rteire Hogivue.
Nos compliments au charmant couple.
Mr Frdric Beradin
leieeo triomphateur, au milieu dO- naissance. *f lr l"v,tr. l "'"ens en uaitorrue, quelques ,ours Port-au-t'ri
iaA.008 extraordinaire < m9!: ,o"-u-Ftmct, k I Janvr i,*,. ouent un beau concert i U compagnie des Pom rendre au Cap, H vUi pela.
II
Noos avons eu plaisir ue recevoir ce natm la
visue de noue ami Mr Frdric Bernadm
cita (.onsul d'rlai.i au Havre
dia ans,
Il nous est revenu en parfaite saut et pasaera
Sueltues ,ours Port-.u-Princt avant de 4
pendant pies de
!*
Avis
M. Ted Meta il not conntJM
with the t Luna Park. or any "*i
Deaa in Haiti ao la not respoosaj
for any uebta contracted in hii "* |
Ted METZ
M. Ted Meta n'eiant Da
avec Luna Park ni aucune auun
faire de ce gmre en Hati ne "
pas responsable dee deitea coa^
tea en aou nom, .,,
TEL} M|TS


n.MAlN
UJVE
PASTILLE
VALDA
BCIV BOUCHE
C'est 11 PaSEBYATJOM
des Maux Je Gorge. Enrouements,
Rhumes de Cerve nu, Hnumes,
Bronchites, etc.
TMt II MPliCEMBIT BSTilTAl
de l'Oppression,
des Aes d AsthL-e, etc., etc.
fat 11 Mil REMDE
pour oombattre tontes le*
Maladies de la Poitrine.
The Royal Bank of Canada-
General Statemcnt
30 th N OVEMBER, 1822
LIABIllTlES
TO THE PUBLIC :
0 poaita oot bearing inlerett P. Or 94 408.07J.82
Odpcsits baariog intoreet, includiog
iu-ereai accrued to date of talement 277.5'r>,02 >"
IKOlllUILUTIinijel.,..IMPORTANCE
DEMANDEZ, EXIGEZ
dans toutes les Pharmacies
Les Vritables
PASTILLES
IVALDA
vendues seulement
en BOITES
portant le nom
fJn nouveau n mal
conform peut-il
tre sacrifi ?
on, disait les mdecins gmiricins,
nus la Soctttt doit Us prendre
sa charge
I ON DR ES, S Dcembre. Uo m 4.
ec'O de Chicago vieot de ae troa-
er en face d'un de ces prblmea,
Nj'ea of tbe Banck io Circulation
Balance duejo Dominion ftovernme'it
Bi lance due lo oihrr Daiks \a Canada
Bilence due to Backa end Baokiog Coi-
lespondect ,in (lie United Kingdom
_ acd foreiga coaatries
Ri'la Fayeble
Acceptancea under.Leiters of Crdit
TO THE SHARMIOI DEAS
Capital Stock Paid up
Rserve Fuod
Balance of Profita carried forward
D vidends Unclaimed
D.vidend No 141 ( at 13 per cent.
oer aooura) payable December
lst r922
Bjdos of 2 oio. payt le Dectmber
1er, 1982
".\87i ,73
11,505.855.84
j** ..003 901,11
. U i,4> MU2 51
17 461 759(51
11,513 726,63 ,
3 574 630.49 "1
5 326,258,99
AL'DITORS CERTIFICTE.
We Repcrl Io tbe Shar.bolders of The Royal Bank of Canada :
Ibatio ocr opinioQ iIih transactions of tbe Bar,k whicb hve corne
utder oor i once liave Leen within the towers of Ibe Bai k
Tut we hve checked tbe cath and venlied >he stcuniiea cf iha Bsok
t tbe Chief Dltlce at 0 m Ncvember 1922, as well a* at anoiber time
aa required by Section 56' of the Bank au and that we looi d ttiev tereeei
with tbe entries in the booka in regard thereto- We alto dortng tbe year
checked tbe cash and venlied the secnriiiea at ibe prio ipbI branches
That tbe above Balance Sheet has been compared by us with tbe
books at the Chief Office and wilh the certitied retort a frora ihe Brar -
eh.a, ar.d ta our opinion is properly drawn uo eo as to cxhibit a troe
ar.d coirect vitw of the state ot the Back's affaira accoidirg to tbe b -et
of our icformation and thd explaLationa gi^en to os as ihowo bv itia
books of the Bark 3
That.we hve obtaioed ail ibe information and explacations required
20,400,000.00
1,0J7,514,19
1,407,614,19
8,644,75
P. 436.526.207,37
20 4OO,0C0,0U
S. ROGER M1TCHELL. f> A.
W. CAfiTH THOMSON, 1, A ,
of Maiwick, Mitcbell vnd Co
JAMES G ROSS, C. A of P S. Rose & Sona
A.iditou-
Montral, Canada. 19th December, 1922
FROF1T AND LOSS ACCOUNT
612.C00.00
408,00d,00
22.436,158,94
P. 479 362 366.31
kSSETS
Balance of Profit and Los Acceant, 30 tb
Kajrwbtr, lim P. 905 04198
Profit for the year,after dedacting chargea
of management accrasd intereet on
depoaite, fall provision for ail bad
and doub fui dente and rebate of
iotereat on an matnred billa 3 958 109 21
4*63514 19
Carrent Coi a;
Dominion Note
United Stetea Corrency and oiber
foreign Carrenciea
Depotit in the Central Gold Reaervea
s. u ,. vu, u . F..u.uw.., N j'ea ot other Banka
ae les magazinee h maient jadia a Ct.aq ea on other Banka
Dumettre l'imaginatlan de leura Balancer due by Banka and Canada
cteors. Mais cette fois, I enjeu Biiancea due by Batka and Barjkiag
tait vritablement une vie bornai* Correspondants eUewbere tban io
i, Canada
Voici lea faite ; Dominion and Provincial Government
La aemaine dernire, ou M. Jamia Srcarilies.oot eiceeding market value
ebruaka faiaait appeler le docteur Catiadian Municipal Securitiea and
readstone, de Chicago, et lui de- Britiah.Fo'eign and Colonial Public
laodait de ? pemettre que aa pe ..Securitiea other thaa Canadian, oot
te fille, ne l'avant-treil'e ne vct eieediug maiket value
is plus longtercpe Le bb tait Rai way and oter Booda, Dtbeutorea
no aa monde avec ane tte et un end stocks,not eiceeding market value
onc normaux, mai a n'avait ni bras, Call Lo. na io Canada, on Bonds De-
jambea. : benturea and Stocka
Le meuecin refusa d abord. Puia Call and Sbort ( not ezceeediog ihirtv
r liuBiaianco du pre, qui argua daya ) Loana elaewbere tban m
i il y a aept aaa en avait, dana un Canada
a semblable, mia fin icientifique
eot .'existence d un nouveau l, n r .
t.ot cooacil avec deux de tea eon L-DrteD> Loane and Discounts in
irea. les docteurs Mar.de! et .. \--nda / leti rsbate of uterest ;
owni ein Lea trois ci cipita dEa u r Gorren Loana and Diacounta
lape conclurent 1 unanimit, letwbere han in Canaca ( leaa
aL-il, que la demande du pre nr vait tre repocaae Overdue Dette ( eetimated loaa
< Le ctrvtan do bb, disent .'ea P,ov"-< for )
deci: a, aen ble noimal Ce p. tit
e peut devmi un gnie. Noua Real Estate other tban Bank Premiaea
.yoe je le droi de caustr ea Baik Premiaea, at not moie tbao coat
Dit Demie pait,aeiait-il, ail vit, leta amounte writteo off
fa.deaupo-ir la communaut ? Lu bilitiea of Cuatomera onder Le itra
tout C8B, ce devrait tre un de et Crdita, aa per contra
ir pour la aoci de piendie la Dcpoait with the Miniater for the our.
ipo. aatiht duu tel eLf at et de n poaea ot the Cieulatioo tond
i.lre lever. 0 her Aaaeta oot iocladed in the foregoiog
Ja'auneavoua dcid, voua, la * w^seaj
tee du mdecin amricain V
16.052 573 lf
26,932,040/. 5
g0,951>306,74
P, 63.985 920.11
8.000,C00 00
2 718 277 65
20 573 642 84
2 43* 37
27 893 715 57
2* 950 224 85
7 901 927 97
13 95 0f8 5G
14 735 290 3$
'33 874 830 9
151 260 687 95
9123204158
444 747 44
A^ROrniATED A FOLLOwa :
Dividende. Noa 138, U9, lio and 141 at
l2olo per annum
Bonas of 2 per cent, to Sharebolders
Tranaferr-d to Oitictra' Penaion Fund
Appropriation for Bank Premiaea
Rserve for Dominion Government
Taxes iocluding War Ta* on Bank
Note circulation
Balance of Profit and Lo cerried
forward
2 448ooo oo
418 ooo oo
loo 000 00
ioo 000 00
3oe ooo oo
1 6W514 19
1869514 19
H. S. HOLT.
PrsidfDl
EDSON L. PEASE,
Hanajiujj Direclor
r H- NFIL.
ifueral lilMtt
Motlr al, 19 ;h D cembar, 1922
P. 216 048 331 93
Avis important
H. S HOLT, fcdeon
Prsident
L PEASE
lauafliijj Pinctor
C E NttlLL
dfiifraJ luafer
hm Vingt Mille DLUHS
Dernireinvenlioiipoiir
protger votre sau(
B___ LE VAGU-FILTER
dans l'eau et la rend claire et pure imPres
24293M7697
15/1923 84
12 142 342 17
5 328 2280.49
1 C20 0 o oo
366 062 41
a Receveur Commcoal rapi elle
contr.buableB en et id pour le
iement da leuia imputa r l'aten-
let droite locatifs de ;l Exercice
22 i92J, les di.p. si ions ae la Loi
*8 Mai 19jo tar la Rgie des ira
niions Birtctes deji pib ida.
n ccnequencei par ir du 16
ee mois, lea contiain ea seront
lernea conlre toua tetardatairea.
esbriers des lenaus commu
ii eoiit galement invits acquit
leurs redevances. Faute par eux
ae mettre en tgle, au plus tt.
c la Litisse
>nt r, allie.
ron au i rince.
Bmmi
La maison
Lope Rivera
A le plaisir depoHer la connaissance de ses nombreux clients
-n ------,* iiTOa ctainei pure.
.SSJ2'" pnve doit e. avoir un ittfWUI p ,Ur 6 Irer |-u.
' eu une minuie
Le Vacu-Fiitei^^'b-&Jr0r
ns aux BtiLs-Uu.*, en
Angle erre ele
ise communal*, leura lan, A p'f,w.r ?e ***"* ,a connaissance de ses nombreux clienls n "
.-------------,. oompagijiej.
Dmonstration actuelle de la Yacu-biltre
premire fraicheur,
El^^?ff^^^tt MelropoLtan Aerated Water Factoru
^vJ^rs^asss^r ^ *"e fcn 'aee ilM *> ** ry
Saal?S? "" Vf roue blanc 9*** el 'for Bordeaux -
steamer
ide Cuba
raut
partira la aamedt 13
-'uF00t "'!U|M's,i" Rivera el vous sortirez salis
Macoria. Maygoez> San
a-Terre et Fort de France.
Prince, io janvier iyn
.L'Aaeot t. ROBBUH
faite 9
SIROP 58
DESCHIENS
rHmoglobl^*
**7*n*rttur d- nt rorlt par VHta mditai*.
WiyrUar m l rikoda ri-u > >i r;-rupiai. <. Admu U. - ! Hpitaux d J- r<
b-i> aaaaaa, -ESC.!.SMS, K P.^i s...trj. PAKIS I Phtrau'a*.


-Le MATH
-.


ODON

i
B>humatlsies
Nvralgies
Goutte
Gravelle
Artrto
Sclrose
Obsit
Qui veut r-sir Jaune et viter
rrhumati'>rrrr,*,TeaJurc4aemnt
de artre l'ensablement de*
rjna, lea varleee t l'oBeite doit
liminer l'excoa d'acide uriqvie.
ca poison <' > notre or(anisme,
t faire o> cure rgullree
4 L'ROUONAL.
i-tUSaffaTg',
lave le sang
l.ladleaiiAo principtle. dan 1t
nno saHrose. consista
eanaecflei I nais-mnee il
m fie Waten artriel-
j prsel-ro**. l'aclda
seul (aciPUT d'hyper
Yra. avirt :oute aotr
,.. *UHrr e>TtrBtQiiecB/nt et M-
. mant t<*P* a rtention dtcwt
uH(ti dans Porganlsine en cmplbya.ni
TUrodona .
Profenaur Faivai
rot -1, cl>n lat t IUnlrili t Poitier
et.-.' Chaitlan I f ValrncKnr.M Par'*'
et t* wf
iz
Mfn
niai ibai Rit rarbu rairui. te.nl- I
1*1 A l_ I r\\J L. -(-.inMf Ariane Scicroir.
tajeartM lcrnri'.of. Walxlifi 8e la femme.
I 'tlrjfcme aariliop.lnles
I ll\iYtOI ,l*''m' 'aimant Shuau-
CHARLES PICOULET
228 Ru.1. Roux Porl au Frioce
A tiendu par le Panama :
Beurre trais
Fromage Camembert j
et Roquefort
Lgumes^el Fruitsj j
Charcuterie fraiche
Vaillant # Houet Agents gnra u*,17 9C R ,e da Mi^.sin de l'E at
Hadeira Erabroideries
Bor saie now et considerably redue+d
pries,
JSuitable for nie and welcome Chrisi
mas Gifts Corneani make your choies
yourself,
L, Freelzmann-AGGiailOLM
Hue du Quai
Socit Commerciale Hollandaise L
Transatlantique.
Rue Dunts DeAouchss
Cigares hollandais
Beurre table hollandais
Biscuits dojx bollaudair, pour cuamj a^oe
Veimotitn.
Lait couder.s danois
Noix et Noiset'es
Veina fka
bouilloire etc.
J DAAL FR Jr
Le Purgatif Idal
c'est la
Pilule au DrDehaut
147, Ru du Faubourg Saint-Denis Pans |
Facile prendre,
Ne ncessitant aucun prparant,
elle ne provoque jamais de dgett-
Supprlmant la dite,
elle ne dbilite pas le malade.
N'exigeant pas de repos ta chambre,
Ile ne cause aucune perte de temps.
Plus active que tous les similaire,
Ile est, par consquent, moini chre.
DOSE : PURGATIVE, S a 3 pllula
LAXATIVC. I pilule.
' Lunchs Spciaux
Grand Htel de France
Qui par sa situation unique au centre des affaires se recommande
plus que iamais au publia et ses nombreux et distingus CJiW
pjursa CUISINE soignent tout le confortable ncessaire aux\\oyv
geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage
a Vorl-aU'Prince.
L' htel dbite par Gallon fr parT
Barriqui s des Vins de Bordeaux
Rouge et Blanc.
Ces Vins viennent directement de BARSAC et sont garantis pur
jus de raisins, nous pouvons le prouver par des CERTIFICATS fut
nous tenons toujours la disposition des Clients.
Champagne et Vins Mousseux prix
modr*. Conserves moutardes fraw
cuites, premier cluix.
'

? ---< '.'
il
rj-'\ y-V ' i

*5g^:
j p____
Avis auxpirsonnes qui n'habillent bie i
On trouve des prix plus bas que dane les occasions et rabais excep
tionoels, les articles euivans, de toute traicheur.
Hi'iU 7)1 nti Chantilly de soi toute nuance
Ltl G traitnfl que voue rvez qu'elles soi vit de soie cotonguipure
ponge primes, frangea ou autres.
Soie lame dite tnValhq.ie genre grand chic" Jersey da soie chif
'odi de Boie ei^..
Fleuis ur'ni "fil pour corsage et taille.
Jolis chapeaux ronds tj.u plumes pour dan.es'lgantes.
Formes de chapoaux trs jolis.
Cbez Paul E AUXILA
Rues Vi aversire et Mayasin de l'Etat
L'Aiiiii'LiLa
Notre sang eit compost de
globule r;:n^cs et blanca
les rou,;ri r.ervent nouriir le
corps, le blanoa a oomMttn
la maladie. t ij.i .-. 1 il y a
AnmtieM maii(|ue de sang
les globules rongea manquent
plu* ou mo:us. De celte faon
le sang ne peut procurer assea
de nouniturc au corpa. C'est
pourquoi la figure devient
ple et "piteuse''les y ui
deviennent terne et iourds "
et une sensation de fatigue
inteo envahit tout le systme.
Pour vaincre l'Aumie il faut
rapprovisionner le sang de
globules ...t-s C'eat ici que
Pharmacie VV, Buch
n
Le seul prservatifjilu bois et le
Carbo)mum Avenarius^
Recounu depuis plus de 40 ans comme le plus efficaco.
' Le CarboUnum Ayenarius
Sert prserver le bois hors el sjus terre contre U pourriture
dans toutes ses .ormes, les mdueuces du cl"nat et la destrur.tic n
^A empocher'el supprime; Je champignon des nnions'et d'
pcher le murs humide-
A impriruer le v.tle>. coiux*e* ioim n iiloU t.e pchf.
c Le produit t un dsm'eJUnl de premier ordre sjpnme.et erns*
i % vermine des curies de chevaui ainsi que des poulaillers II m
V* ussi un destructeur sans pareil des punaises el des autres ver
lt^inet ^
Ttu Win at LU.
possde un p uvoirmerveilleua.
Parce qu'il.int uu glnlrateur
Ue sang" Wi: cami" crie una
abondance de sang .onge. neuf
et riche, qui r men les rose*
aux jouesd nue ce ptille-
ment aux yeuxet uich.irge
tout le corps d'une vitalit et
d'une vie nouvelles. C'est
pour cela que plu de 10,000
mdecin recommandent
11 VViocatnia."
Achelez ne boulcillc J* Wincarnii
e.iinunl'lmi >n peut l'obtenir daai
Wlr
iojic le Pi uina.iri. etc.
OLIMfN '. CO. LTD.
'*
C
h
fa
"I
Cl
t!
I(
U
l'I
II
e
M
fec

i(
e
>i
ai
o
Oaaaniaaa
SIROP di
in
Prtacrit par pins da _
plu mintnU du Meada
_ TOT.OI^AaiaBl.
uuert-ur a li viande cru? et au lermglnfni 4aa la ptapirt ibtmeei lat roia flatitlve*. la
adula daoa ih Hpliaux da Parla- t*. pr^mint W. la* maUdea MBlent?naJtr ih mmm
i
l
D
II
la Works, NORWICH
ntrniaaaain"' i.T_)
En Vente cbez
frnck j. Martin
J.\u prix de 2 dollara graadel boa
telll) e. I ioll.r \\l bitaillea. ; |
*Ri3 ia M min la l'tfiut an Uzi
Uelae Grlace, Fort sa l'riijcs
Les petits enfants
ixmt la joie du foyer
Tous les jeunes maris rver '. aux moments de bonhe ir
avec des enfants sains et heureux. Malheureusement
combien de jeunes femmes voient leur rve passer et ne
pouvent connatre ces joies .\ cause de drangements organ-
iques qui peuvent eHre corrigs par un traitement tr*
simple.
La Composition Vgtale de L>dia E. Pinkhtm est ex-
actement le mdicament ncessaire commo cette Icttie
l'indique:
Pnebla,ruebla,Mexico.-"J'ai pris la Composition Vg-
tale de Lydia R. l'inkhain pour des douleurs dans IfVV&trC
et le dos et a.issi p.irceque mes rgles venaient sous f. une
d'hmorragie et duraient plus de cinq jours. J'avais aupar-
avant pris un nombre infini de mdicament-; sans me Rucrir.
Une de mes amies m'a pu l d<: votre composition vgtale
at je la recommande. Ma santal est revenue e*. mon mari
et moi vous er. son,:. i mnaJsaant, J'ai .donn nais-
sance a une fille et nous sommes en bonne sant."Maria
Mmhorrodb Rosas, Joaquiu Ruiz 27, "Tiond.VPuebla
Puebla, Mexico.
Un grand nombre de lettre timilaire prouvent
l'efficacit de U
Composition \4getaU
de Lydia E. RnkKam
c


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM