<%BANNER%>







PAGE 1

LE; MATIN 4 France et Bebjiqu I BRUXELLES OD MOM qui h crise ministr'.ella ct '.ta, ai muina tmcpiraiTMa-r i,% ta dni* l'on de M Tbeooii de srder le pouvoirOa suppi^o que la crUe ectuelle dans les relations entre U Belgique et 1 Allemagne exige q m l€ gouvernement rttte au pouvoir peur faire eicuter les obl.gt loue f timrs par la Belgique la conf rene de Paris c M VI. Tbeunia et JsBuar ont promis le concours de la Belgique la France propos des lparalionaLa g va gifl aie des ont Itre du port d Anvers a t dcid, el'e commence a jeudi. La grv > a pour but de forcer les ar rcBteurs accorder une augmenta lion de salaire d mande [, %  r le ; OflVrkn pour compenser la avalausa ion au liane. Importantes ma au niiestions des ans travail" i — Cette cap'tale a vu utoa ludLitcata i ui Ce cl OUBLIS qu? 83 SOIU pruduii'o i ptuiieu.1 sanes. I^.ICJ ont eu Uaa sous les ausptce du Labor Ferty ei de l'union des oa vriers; dans iveises partua du pays CO d.inoua.ruuGn* on: eu hea Lundi. H six processions se .>n diriges vers t i'iafalgar ignare Toux, Nr Haroilta Porivrin Rhumes, Bronchites, Laryngites, Mr Hainilton Poitevien prfet du Mord-Ouest Mo ~ (publique. Cordiale bienvenue a Mt Poiietien fui a tii reu ce mai Lu de la Rpublique par s ne MO poste incessamment. loruieur le Prtsideni rega et autres affections des organes respiratoires, indiquent un affaiblissement de I organisme. NOUVEL *..ES L'EMULSION prise avec persvrance aprs les repas, fortifie augmente la force de rsistence contre les maladies. SCOTT le corps si nsBBnBBBBSMBBSWenSBWSaBasnSMn^^ SM Les \ssises Criminelles P etil-Go v e Affaire Ption Mercure De notre Ce rr:c pondant spcial PETITES ROME — Pour la premire lois depuis la chute du pouvoir temporel du Pipe en 1070 le l'jpt tt le toi d Italie ont tout dcui pat ,ip< ditccicment la mme entrep ise lit ont envoy de! dons pour la loterie dcs'i c lour. ir des tonds pour la campagne contre le blasphme. Le Souverain Pontilc a covoye aoc mdaille aiti,. ti s ue et le roi un superbe Krvi:e de table en argent. Mme Mussolini lemnie du ter ministre, est 4e venue marraine des fascistes de la province dt Ve one. HARIS — Mr Clemenceau a oHert au coosttl mut topai de Paris le drapeau qui lui avait t donn par la ville de Boston lort d: sa rcente .te aux Etats-Unis Mr ue.li, pttsideat du . ., n , vi .te aux buts Unis Mr ireth. pi aident du Durapi I nuit, Moreccy KOJney. Il conseil municipal a crit Mr Clemenceau pour lit Menant Bruno', et quelques ami le ri mercier chaleureusement de ce don. de Dehouz se rendirent donc i la de b fflff2liS tSLlSt cr eute de Mercure. Celvi Cl reconnat Musouri, dclarant qued'ap.s l'opinion du snat £Ot la VOix de Rodnev son pi tendu le P'**>Je<" tevraa ordonner le retour des troucomplice se .veilla au< sitt. A haute g ffilT^lipS? l&iS voix il exposa Itodney les laiSOOS de "New Kepublican Indiana" niant quily eut pour lesquelles il n'tait pas venu ce •* % %  •;**• MveuuMe* M d'aucune nav M r\ 1 ^ on europenne qui serait aftectt par le reuait ou au Catrefoar-Dutaii, parce que, destroupes. "t" "" dit il l'employ de Mr Dehoux. Mr Emmanuel Thz-n. qui tait chez g, Q^ffa ^j^ Le mardi, 17 Dcembre coul, le -usint, vous regag-erez Loaan; irbunal Cruriuel de avait a juger le nomm uie, ancien commandant de la Co n ver !a panne et au retour, in lei tris tard dans drn- voyageait pas la nuit, lui autait t *. I U U A .J J I* il W 1 i • *•' m*mm— — w M la certitude que Dehoux ne ^l ; 00 % eu hier l'agrable >;itt de notre ^•JRSK SST*>Sa*SSKi KCJWMUBB ftSaSaBBtetr* es. la. NasMM. top5 a, S 9^ ta, TWS ^^M. Utt'fe'l1^" ( L '" d J '"""" > pilttdtee de Laurain D.-houx, co n Devant une telle pro, Olitioa, MJ%  !" £?5? raDi G?vf "* n y 0 e ttit que rpoad'e, lot M Usdx heures du matin, la sal'e feignit il d'ace?ter iofte par trop d audience du Tribunal de lri ins criminelld de Pctiorj Me cure, tance de Pat Gove regorgeait dDes lOQtl M pat.irOt le hiuHur M monde. Des perionnaliti de Lo de Uuiaifl Dehoux mandant que le gouvernement coi. voque 10 parlement pour prendre le-s mesures ncesbairea exiges pi lu nuaiiou. Un ie ai/uald aucun de* soi die. Tout le monde sait les consciencieux erlor-i unis par le prfet pour raliser le plus de bien po.uble dans les rgions places sous son iatelhgnt comr'.e. Nous lui renouvelons DOS tlitations et nos meilleurs souhaits. Le Rparations t/AUlS 7/1/-23— Les me la CommUsiou ded rpa Bradbaiy dlgu angla.s itn'6, su sont mis u'accord na niinil Bi.r l iuierpitet.oa ue laiti Ole 3 dt l'.iiaiigj nju. linancier ai gi. par Its mifl ultes des allis le 11 Mars dernier, ri ami D l d L i iuplemoiiiL VMa monde Des per.onaaliti de Lo de Laurain Dehoux ne voalut rie.. .. ,. T luns gine, de Grand GoAffi taient accou eonfi r i son pat on, psastat tas Ul\\\ flll A 8r TanlJn "" %  i" de IUS pour ass'st-r i te lugemeat s loflre qui lui tait tsitaT n'tait nto | i J U. J 1111 Jdufll rations, bir plus sensationnel de la session tant autre qunn p-ge i lui tendu, !" UUtlIlWl i etau pr au point de vue du caraet e de lia mais harce' pu d-s qu^stois d Ll,t: ath'tiaue o g mise par pir d-s q^. Mercure qui 3renseignait ous les es mt n ^ "• de l'USSn eit son le dplacement de Mr De P^* ia JC rai'g lh;are tardive secret Ue rla-, le teste a q lelcomue, a" cn m P>^ lutt:ioal pendant ce ait une faon pour Morency Roi %  • %  •• performance lemarquible f.i,./''*" 1 noe J I a •V 1 ^ Att bn un langage imag il fil remar ney de rentrer Jaus sa banne grce %  8 !" ler. i' mierroianJ !ei deux lutteuis sera 1er tout d'abjtd la g av.t du crime Eo moins de quelques ion s de avis Les saler. m-mbres de VU S b des dputs piobablemeat vendredi %  • % %  stes en piience ; d un co piochain, c mmor nt le pus sympathique Mr 1 is, Prem.er minLtre. et rgioi, Mr Laurain D -houx ; de ge internai anlallait luitr t n fn" (TA qu 1 c'est alors qu k la date du 34 Avril il P rf uve a t avec H dbu b ^! I e i? r *>•. •• le" %  > %  "• %  > %  • %  1. parla couse de MOI nilres q 1. a 1S dadrt L se de force et de < souplesse couche les deux paules %  e. comme de ?'giepar A fch.rt(o) 2me T' !" !" ** le8 / e *P M1M e I avaient mis S c l{ >' (TAC). P J oa dvereaiM P* a tour de rminni A l. 73 mttrti ( haies ^x,r r,i^, n a: e en Ce >a %  ' A la deux en ceux de Port au Prince .., mmor nt le pus sympathique di une noivelle fois au courant du p' 7^ 4tm ( haies )ter S Cator ,, r Premier minutie, et a re £ l ", Mr Laurain D.-houx ; de ge internai qui allait lui tre tenta; (T A c ^ 2 ** Chien (T A C) Olie ? 1 peu a Ma Iesut, d Jaspar min.stre des allaires tung a ntIe 3 vulgaire a-sassin. aa> e'ett alors un*! It .lai A a a.i.i nreate a t kvac immm— -. -la.: 80a "eux pend.n ao minutes et ui vulgaire assassin, qi les de Belg que qui taient veni's as sous le IwJtJ d'an gsotlhjmme crivit att'fugl dlastra: %  u sister U confrence de Pans sot ^upait uns certaine place dais U Chef de la G;ndarnvr e dPetit lepartis pour Biuxelles. M; Poiucar •*•* de Grand Gai/e — Latiiire Gove pour leur mettre au courant les a accompjgns et a eu une loi. l au,s > mpo.tante coitinua M: des faitt qui lui nl t rvls gue conversation avec eux avat le ^rancœur, par son caractre propre, Les choses allaient leur tram Medpart du trair. iaa co.fr-ncede Mr rctsl l e tme le plus abject, e cuie harcelant tous les jours Rcidney Po ncci avec le marcha Foch et le t lus omonde, cest ie ciime de l'ar de questions sur ses p o nains vo/a uppel de Lau aane du gnial W.y 6 eQt e p.u'.at — en quelques mots ges et d gacd ont tait de nouveau croire que eofia l lil l'expos de Cafti re que veillant sa pe sooae et' dio , ,. tes oprations militait,s .aieni nr. nous 'sumoas en ce, termes : ainsi les prcj-tsds M rcut mois sion. .5 ; .i BV "i %  K aa PeQd.n ao minutes ptCI eniciesu un br rouit dt son Il o^rI erEiArmiQd(0 /^rde. a A MoaJs.rfo). S ml en b.iuteur 1 a. CatorTA^ t mtr 60, 2 E. Atmaci (0/ Le synen, dclar VSitt ua uouvesu dfi toat lut e hbie ^— 1 1 1 1 p rrf inentes et qi> ei es compreiidraiea' l'occupation de la va ls d* la Rh t par des troapjs tn nomb e au moins si ni ani nom protge. ls recsv u ; %  .fit 11 tpvo. p "iJ lit .10 %  la -11 u ..,c.c ace atUttis --g* es, il re au.ic que tien ne peut eue dit pour le moment quaut a la nature et i U date de lac ion (tsasies pour obi cil de l'A'Uma^ce des garanties pio ductives l'opinion dans les milieux politiques est toutefois que (occupa non uailiUue de la Rhur est invita ble et qu'elle 1rs ac^umphe peu a prs janvier sinon plus lot rno • qu'une raction nr se p oduise en \. It-magut il qu'il soit donn Ml Poincar l'espoir raisonnable q 11 qmlque chose p ut .ie obbenu daus la voie d s rparations sans iSCOttf.f U force. %  "" r v ,,ul w/* ---.-—. miumu \n mie ses intentons, Dehoux su L,t r b ess ne peut tenir Imdj h*u veillant sa Btt'lOSse et djouant par %  ur I 1 ' 1 aiaii passie i l'entrane ainsi les prcj-tsds M rcute meut Au comm nc;ment du mois de $ au t tn longueur — il Cal TAC s Le dernier dman:he du moisd; Juin. Pet OT M icure, fvigu d' tea 6n Mus, Pton M renie, voyint p sse. dte voyant peu -tre le mom.-ot ar Suu le chaufl.mi de Mr Laurain Dehoux, riv de mi Ire i excution son iofer BV J doieocy Kodiey l'app;\a pour ui nal dessein appe a M >ren:y et lui Dj P y paler. — Ipr. its clioerici de 01 proposa de pnitsi le coup e8 -_ r l: de u viti Sl aprs s'lre api'oy sur le Aussitt le chaufteur accepta et mu tort de Moieocy, Ption M-rcure lui soi pat.o 1 au cou;aur ifij joat Jaastoates lu familles. 2 £• Armand 6m C'est peut tre le moment de faire i la perche 1 F.its Dapuy 1 i e 'i'*s o'asrr/atio 1* au sujet di i m 2 E. Armini am^o u 'au de ladivisi.M du tenps. t.*a % %  -. de b titre te recori cl S.chaas doic qu'aucun sicle ns oint co Bmener, un mercredi, ua veniiei. ou ui di naach:, que le mois dO.ob.e corn na;e toui-iursle m ne [oui de (a semaine que le mo.sd: lanvier avl l: mme jour que Scjtemn.e, — que f/rier,mari Lue grave erreur Judiciaire oeu jni Uiccmnt du l>jih r ^Cnaps TAL la mres, a S Ca or 9 a 91 M.'e^d.MUHiR^ub q,, p if tait, les deux pieuvei qui restsi-n turent renvoye, su lendemain Mr ''Mwnb.t camne'iceat !e mme B Armand au non d U Comnisl Jar de 11 se mine ; que nai,jaia Mon Par de L igaae. 10 s ort;aaen P s xtiles Us n.'na l i C !!Ln?n!! n,ll | t "' V" v Carre,our u de Dufnrt. A 1 .uni, di ta remise de, pr x. qui K I9J. nous aurons deux ** oita fc ; .rat fc 8 e i P ,1,ie "P'f 8 " avei se "b'.e ce soir, " %  h z Mj Andr Cheva l?e dredi 13 en sr.il et en mil t Na BfluC na! nn SS. .... mjlgr a* '' "^ c avea U Dinne ^ m "* de ,a Commission dS -• Pourrons faire, au Jur. de Use -TS u ? A A tU Pl 0 S, T' e personue a < v,nt ~ D * s 8*Q's-tion C. Binrinnis A" F. Ghe r e • %  **• %  • %  eul poat ; ! ni Dy ^"^^""^fP'* ' %  *'. Dhnnse pilier er E Armand ont s-gn le pVo *net. le jaur de lau tait ua laaii* iflXSH S5TL V9* Ie '-dmes tarent oblig, de reg* ces verbal de la Runion dVuiJ ^ompt.oo sera un mercredi. U tu son pouvoir pour la russite d un gotr Grau i G >ve C'est le qu'il I vier. tr tn TODSCI on iJS iSSHJ Le gouvernement Iteiijj vient d) tel pmj t Bien v.te Metcure lui coc ie ha d: voyager 1s nuit avec son paiion, qu'arriv Bodney qn'd au vj-urefour roule da corapreadre I Moren:y Koc n tait qa'ua my,ftetten; et q ie de toute cette comb.ne a t non es per mettre en libert un certain Butero, Uul0 1 t sur >• roule Logaoe il lui, pour perire Mercure de son esii qui s pass trente triit ans de cella •. -mulera une panne, il sonnera et i me et lui pour rentrer dans sa baa A l'ge de dix sept ans, il fut 0.1 c. signal connu, Mercure sortirs des ne g.ce — Morency pour se ditcttl damn la rclusion Derptielle bois, conjointement ils assasineioo; per a!o s, p-.op sa I D h >ux tt .paur esesssiaatEn 1017 DO de ses Dehors et pre diont l'srge-.t gendarmes d* le soiv,e iu,q a a a d' icofCCuubd, sur ton iudj ma i; Oucile scia a ors mi situation, lui meure de P tioi M ure -t A**m Lies rvlations qai amenrent -s objecta Mnrency. 0^ Ktqnejvoya Isa b oa sieilles ,1s pou ront iln S^nuLa" 9 *rt n''.!? r"'? non K'^c moa patron, il est aseassm dte u.e .oaversattoa'qu Tva vo r iaontre le coniuls je isit| vivant ? Eh I bi n mai* lel.eut.maot B.uaot s*-epu et lEitrsit du .Matin fy Paris^ %  <. '* *mi &H^I P 1 ** !'*• pwr P ir W "5* > ^^on. Parsiaua lEUDa Domino llouge [ Saie 13me et lm pisodeg ) t^e aurdL n sauvage 2 parue* EotrengDrste, 5c csctl tl %  i.t ndre la Nol qui est nu raxrdi pour avoir trois jonrs de cong plein. Terminons la liste de ces petite! particularits en rappelant que le mme calendrier peut servir tous lu % mgt huit ans, \ut& important Le soussign Habib J. Aidick, aB nonce au publie et su corn merci quil n'est nuilsmeot respaasab e in actes de sou neveu loseph Afflack>



PAGE 1

LE MATIN M fin Tii tk fl. ftni fiCt, Jeudi, Cir Varifs le Bassigoa r donnrn ur e reprienfa>D ropu Jaire, et ce sers aussi telle d'iiev t't h tlOUpr Fntre gfe o 50 cent Loge 1 00 go arde Varits CE SOIR BrlyB If. 7. Lon JR. Ihbaud Agent exclusif Fourtfct de LeJtu & Fink, JIM /* i HN Par Amour 1er Erirode t 50 DfMAIN SOIR Lorsqu'une femme veut Les Tangos Entre o 50 centimes Les Cours PAU8Sterling 68.235 Dollar 14 78) Si vous voulez avoir voire [maison eoQuciti nu ni cet Si VOUS dsirez une slection decou'eurs ti* h'ligues Prpares par des chimistes de longue ex>*u-nM Achetez notre marque ilioq d'Or prpare pour le* tropiques Cette veinture adhre auc surfaces les p'vs rugueuses Elle conserve son brillant eue tidu U es vi'e. Elle est tpcialement use pour les moulures. Les corniches et lei pices d* sculpture*. Chacun Je nos fe-blmc est con'rol par nos laboratoires ftotre prix vour ctt'e peinture dfie toute concurrence tk Citas HBrowo Paint Co Brooklyn* NYGeo. Jeansme Agnt Exclusive poor Hati No 118 Hue Frou en face de >a Banque Fonde en IS' UPi'JUlurc: tiAU PKIX PnOMPTkTUDE fptu produit* chimiq es. pharniace iliques et autres ariic:<38 v>n dablds iJa> s tu.e pharmacie. hPt.S • Poivre, Jiijdile, Girolle, .\nis ioil.MuiCi'le etc elc. SUJrtt; uvFKlN SPECIALITES ; /Marque prive/ Lyaol dainfHCtaof.P&ia.Bc ..Ar-Llei vour b.iuifi", B*y Hum, Cbocolat ea poudre, Huile da foie le Morae, k nulsiu 1, Coid cream, x-raita pour faire esse, ces et eau de t nl-ie.K-io de Quinine, Poudre couve les insectes Solutijn pour conserva les oeoti frais, Lait Ja Mag..*ie, Poudre suprieure pour U toiletta d 1 enfiuM, tisaence de fieui s, Eau dd Flonda, Miel pour la Uble. Mourai te. Unie d Olive pour la iaL-!-\ Btosses dents, Peppnrrain', Huile por rhassdi les moustiques et autres nsec'cs, Rugutal : H^ila contra const.piiioja . rouble** des intestins ebrociques, Th *, Cire pour les parquets, Comesti ques, Eiixirs, Epices, Sirops divers, feiotures diverses, Vins, e! -, ce etc Demandez le catalogue des spcialits. Confiant vos cooiaundes LEHN & FINK, Inc; voua a?iez abaoluman: latiafait.s Toutes le bonnes obarmscies du paya s'approvisionna^ chez LE IN & FINK, Inc/ Royal Mail ASTHME Oppnss/on, Catarrhe, Suffocations, Toux n iront us. • o utrlion ortoJnp pur !•• CIGARETTES CLRYl .... POUDRE CLERYl | Or CLftY, 58, Boul St-Martin, 1 •t toute Phannaolea)^ Irrigations nceisaire* Il est broit qae bien't s'oavrirt h coupe de cannes dans les plaints do Cul de-Sac et de Logne On prtend gue prochainement anivera k Por-an-Prince le %  ytnpatbique rraider t de la Corporation, Mr hd •rd Elliott qui vient assister et Jiiger les oprations de ce'te nouvelle fcampsKn/?. Une direction autre va tre donne i l'entreprise car on isrle fortement d'une entente fn aie de toac les grards plantcnrs de plaine qui acceptent de livrer urs cannes & I usine II faot eap fer que les priii accords cette aae sort rj>ifO"nD'As e* qu'il en Sleam Packef compaD? Joshua L. Baiij Co wiwum tKv.iv M r j (Church $ Thomas Streets) Xew Ttv* Le steamer tCarpio* laisse Jacmcl §J une des meilleures et des plus for* ce soir, pour Je mie $ Fort au Pria te8 maisons de iissus aux Etats Unit ce. Siam, Denims % Ghccks, CHngham, Toils Il est attendu ici le mercredi matin ^ap etc, etc. 10 du courant. Il partira dans la soi ^ meilleure source d'achats: Prix re directement pour le Havre, via i ou j 0U rs avantageux. les po v ts du JSord* t tes principaux commissionnaires en Pjri.au-Piioce, le 8 Janvier 1922 $issus aux tf ats>Cnis,s'ap ouisiomeit RoJ)Cr(S DllltOD & ijO c hez Jo8hua t BaUly 4 Co agents Cnraux —• Raison rsrd bJ'n. CBeviot noir 54 poucea or IOU Non pr'fltoffds l'oovprtore d* Voile i blanc I a tmvaox pocr a i re I iftrotioo Org Ddfe toulcor b cd> H. si mu Paoiiard LiiliriraliMj suivants de o Dans le but depiir PS nombreux clients, leur offre les "Jcl* t^frskbeuretde toue beaut des pris exctpiiocaela de tisses. Cbapeaix VilooTS tuprr'ir pour bumoiBs Of4&5 Cria i^sus la li'o* d l'abe p Pouvoirs rubl es sur le .yM B.ib. jaure a. r.o.r H g sup PM de touteipaiMs d irrigation d' nos plaioea De Hercale blanc anp 7 Cipe rptjre brod utes parts, on ae pistt de la rsn Toile voile pojr pe H vo.liera 0 41 etnne d Iw'f b-aut I aoot s'cben-sM qni pH et roslg HiJ 11 ra.nPlinj a igl la Ura; t>.*> co e sapin• eur doutaJoe t II ettse a%rrttbl* afsri''g 40 f> X t | Ydsae lo; g tO Orepon a fieora ouieur taoo au provenant de la dtrCtuofclt MOM-eltoa suiane dr .? 800 Cnomir aoglais sop s canaux d'irrigation. Baeiu Wa c aral donbie lsg 040 D %  gonal ooir extra l'occasion lors BalB a-nr g b double Itigeor 0 5 J P. m Btecn angl gris fort rporatin OilfJ (irease Huiles t)t Graisses : P rix et qualits dfi a ni loule concurrence too avons eu ne-promenade dsns les environs l'liabitalion,Bocbe Blanchedaos Tu.aord soie pour ch*Qiae plaine du Cul de Sac de conatt nom oe et tohe l.tat dplorable des canaux d'tr bardine blarc barrea tga. ne pourra;-'-oo pas arriver Organdi couleur Borter lea propritaires A mieux Boilano ml, retocir lea esnaux de foon Cipe sng'ais g I nomiaer l'eau qui leur eot ai n .-pe anglais p I Sft'g* bleu angl i D ill fil anglais b. <• c 0 70 Drill b arc unon atig'pia 0 40 Drill cotou blanc >•<> a;s 030 Drnl Tin-' r top (' '& D-ck tr blanc anglais 1 Alpaga i oir suprieur o6C KIJKI j mn %  anglais eup. h ma7 J* 061 4&4O 0 tVJ 'J5J & 5 140 0/5 010 OU 0 73 24> 0 5^ 4 7 LehnetFinkmc. (Maison fonde en 1876) New-York,.U.A. Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A. CotOJ I draps si gl H'J D or 1 M 0 W k ki bl DC sjp 0 35* OiO rstiendfnirexcutiondesgrsnds T ilft dr*p fli ai t?t*i 950 Z pbir b rna eo\: pour { sux dirrigai'cn que le Dparte T 1 # mi I-" g od larg sop 0 4a itamiMa robei 0 (X) )t Travaux Publias se di8po 3 fl Bacdti b >de *ui-s ptr B8 J I i ^'ip duz ir.e 5 00 lcoier, il est juste qn on cono oJe *t d#Ud Bas A Jjurs rup-iieir 40i Bd e toutes les faons celte petite Bodir.es poui %  rjbe 2 Bas airceiiss tup. 2 80 ntit d'eau tant nct aiaire i 1 Ap eig es d tou't ls qoab's Ch ua/ettes enfant I 8J&2 clture. *' grscd -urs e:c e /*, rai du TMtit, /$ M PRATIQUE du DUUIIiWar d'Eini DESEITCIS (te. MA NU Kl, it fiiri.int d,\ S M TARIF ILLUSTR tirn'i fnn fl jetexpas vos vieux livres.: xqu'ila peuvent tre misa ar le plus fin des relieurs et moins de trois faur* Chez e Camille, Rue Donne foi CHARLES PR.0U..E 228.Rue Houx Poil su iflfts Attendu par le Panama •: Beurre frais Teintures Liniments Dsinfectants Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales # Lon R. Thbaud Agent exclucif Hati peur Av8 terdsrt >i reVrptiro e films s Unis des vrrs /rsnsites s ibes soi canines cju Mii Fromage Camembert Lyurnes el Fruits Charcuterie frache A vendre AUl Auto FORD en bon tat i bo \t is co. counec eu march. S adresser Garage KMBPK. et Hoquefort -";; ^TJ^^OA ^ote ^ c aie de B for anydfbfsroitrer:t dm hisnsme. SeHO UllCtul )' Ted mie.le, !" M Tel Mfz nant uas sssocO (Jf(il)fne svec LunaPaik n aocune autr af faire de ce grtnrt en H-Mi re s* rtod Ls lves iOn! p'v-r,ii 0 ' le pas rearoniable dea de les cont ac fours interrorusoj dfpoit I Noe re tea en soa nona, prend.ont le Lundi 8 is< .



PAGE 1

te s.tw C?ne M-n p I V C *% Pharmacie F. Sjourn 4^ 4^ Ia4 ii A 4J •Il Donne avis sa clientle, aux mdecins et au public qu'elle & donne un teint de lys La Cr!m* TtlnJttgs. donc, par fam. c-'ifrtr le (ra'.cheur dt .a ltinesse. tmhelUt. t/fac Ici ntt VAILLANT k HOUET, Agent gnraux 1720, Elle tient la poudre Assure une earnation exquis La Crme TF.INDELYS. Ame. onctueuse neutre, en incapable d'orienter en rien la seau, qn'aUt fMrri, att)plit tl Manche m In lunnrtei i l'exact ou jmiii U faire luire Parfume aux axt-ahs 4e Heurt, la Crme TE1NDELYS le type le plu* parfait la crtmt de toilette; ion emploi vite le haU, Ut IMCM. 4t rMcaut et In irriMttwn M* I l a m mitai ARYS 3. Ru* de U Pis, 9 PARIS Tnuut rarfumariei et (irand. M.„.,..t.. h lMjamdtriu SBSJ \SL" Donne avis sa clientle, aux mdecin9 et au public qu'elle t ronisorm son Laboratoire d'Urologie en un Laboratoire de loloflie appliqu sous la Direction du Dr Hicot et t. Sjourn Le laVorato re est ou eit tous les jouis de 7 h es du matin S ure du fl i pourtour If s r* cherches ei analyses prvues cant wTioiiC c |. iat saut pour le \ass fiiitim ei lt toustante Ure Scritrie 8ercnt reues que le mardi de chaque semaine. S'adre^r ia Pharmacie pourles renseignements* \ naf es d'urines etSuc gastrique, Raction de Wassermann B&action de Tn boulet, liiamen du sang et du pus Examen d -s matires fcales, Examen de crackat Albumino raction Constante Urn Secrtor Recherche de Spirochles et de ConOcOque*, efc, aie "S"-" M adeira Erabroider les f e *"£? l dal Lunchs Spciaux Grand Htel de France Rn „ Qui par sa situation unique au centre des aU aires te recommanda tQl 8'HC IOW t't COtlSiderably rpduOifll* llUleduD r D enaUt|/ ,i s, 7 Me iamuu au public et ses nombreux et distingus CM PY I CC&m m 147, B M du Faubourg Saint-Dinii irte ^Suitablv /o >ice and wecomv Chris* i •• %  %  ,^ „ # t • # a. i M ncessitant aueun preMrttU, mas fft; (s i orne and maki y >ur choice \M* m m*** i.~h <• a^ Supprimant la dite, | elle M dbilita pan U malade. N'exigeant pat de repot a la eue m se, ( tUe OC caute aucune perte A* taaaee. Plus activa que tout les ttmlialrM, | MU tt, par consquent, moin chars. DOSE yourte* /. Lu PreelzmatnAGGEMlQLM Hue du Quai Socit Commerciale Wdm Rue Dzni Dejiouchvs '"i"l'-H llUl'.tt tli-1 tituiro tiibi': bulaid ia BIHCUIB duux bullaudau, poar t hit; rg e V'iDjj>b I.MI cjoder.a dar.ois N -n t -No lui va Viria U: a Boun'cire etc. J DAAJJ ER Jr •imoaTivc. l) piiuiet Lmi, i piiHia. pour sa CUISINE soijne ei tout le confortable ncessmre auxjroyer geurt de Commerce et particulirement aux commerants de passage & Vort-au-Prince. V htel dbite par Gallon $'par J '^Barrique% des Vins^de Bordeaux Rouge et Blanc. Ces Vins viennem directement de BABSAC et sent garantis pur lus de raisins, nous pouvons le prouver par des CERTIFICATS qut •ions tenons toujours la disposition des Clients. Chamiiayne et Vins Mousseux prix modifia. Conserves moutardes fran* aiti s, premier choix. 8mOPo7oMMIKIIf Hretcrlt par plot de 090 DMIMCV pi-ii minenU du Maadt •• (g t't. wwun*^J£umBiuai CE-rs-wi-aSsSaUs^-r^^ Alun aiu j) r,so. : u c sqni* liubiibni.i bien On trouve k dea rrix plus baB q'ie du lca occaa oua et rabaia encep ticnne'e, Ua a ucleB tuivaa B, d toute Iraicbtur. tiia'4 vjlin Cbanti'ly do H M lou'e Duance* Leuii \ i >m > v.) i iti/t/. .j i oilea 1.1 ii de aoie cutuuguipure pcDgea perlAui. fraugea ou auttea Soie lama dite ml 1U141) g^ard grand cuis Jaraey de soie cbll 'OBB dt soie elc. FIPUIB l'.r-ii u ira pour cors*g9 et laill, 1 Jolie i.in,"' uix rooda toit plu:ue< pour dii e& lgance 1 *. u Forme de !>* BBIIMMIIIM un .1 ....mite J %  %  1 | 1 ,, mont i|vn v n 1 vit %  ••.f n • 1* i !. Au . yuau.l v,i.j. vno* aortu-'iM',, •Viatid votre vitalit e.-\ m'ic* tr !a m .1 il ••. vtitrc y 6nM j timi enii 1 net .i-iii ii. %  '.) m..* piur rciirmrri sa vit ili'4 -^ .*\tSr. V otra ivs'iu.i [ %  -•;!..•> une planta qui M I rt ( • %  r l'eau. !)>• mme c,ti< l'o I revivfiennfpliotttlau ainti iVine i ni." .1 \. %  > ir vie et nue vigiHltlf Brin .*• ••• .'• la tautltntlon *flrbHr s\ %  • i caniii' p s >.!• ii i< p n iM c i quadrupla ; i ^~t itti 1' • in. un Kec mat tu nt, iru .. %  i teur de aarm cl uiVi .1 il pour le uei [a,—le IO'JI le.mi. f Ttt Wlne vt lut crie une for -efii'ii" '(l4n Antj nouveau, une v mm % %  > imr .1 %  <• nouvtllert ut.< \ ici %  fttHd Au |irtmir: mit ktgu %  n restent l'acti r '.ii 1 I ii>itit VotM MOtM i .e 111< t. .1 ,4,1 du b;tu. Veut 5 1. | — thaqtM v. tri ii < HM JU p'.u de (iirco t\w vm. u'iv{--i avant, et surcli %  t n ty u.e tcut ca'.i 1 i'a nouvelle. Ce I ,w • • i.t 1 que plu de lO.O'O in-->. an rwomiti'"-' : l Vv • %  ; • Aiii'l 1 in. IIIMIIII '• ^ f if ^ > |^"•"^ I l M .* % %  +: i.ilu.i, i .i,, •.. ... • c P %  "!! e-, -i. % OLtMlN t on, to WliutrnU W -rks r. ., v _, 'M * 3 —~ ?S??SL: En Vente chez FRANCK.. MARTIN Au prix da 3 dollcre graoae tou teille e' 1 dolUr \\l b)utuiea. Rue da Migtti it 'iu;^ (aCi Uirtoe Qt,ece, V*on ta knaoe %  i Les soucis desmnavjres Quand voua sentez les effets du surmenage et par dessus tout vous tes courbature et souffrez de douleurs (jui vous font flchir, ou de toute autre maladie des femmes, n'oubliez pas que des centaines de femmes, une fois souffrantes comme vous, ont retrouv leur sant en prenan 'a. Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. CtU f rame a ratrouve a* sainte Monterrey, Nuavo Lon, Mexico.—" ] voua krit pom TOUS exprimer ma reconnaissance. Ma sant est revenue compltement aprs avoir pria six bouteilles de U Composition Vgtsle de Lydia E. Pinkham. J'ai toujours soutien terriblement lors de mes rgles et ces douleurs m'ont souvent empch de faire mon mnage. Elles ont maintenant disparues compltement et j'attribue ce rsultat votre excellent mdicament. Je puis maintenant travailler pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que pur le pass j tais trs faible et mes rgles semblaient une hmorragie. De plus j'avais des douleurs dans le dos et le ventre. ] at recommand et je continuerai de recommander votre Composition Vgtale a mes amis comme tant un mdicament efficace devant tre prise rgulirement pendant la journe par dose d'une cuillre soupe toutes les quatre heures. Les raina ier*t t*uflrantt t turmanas osTrtijat dpendre tur la Composition \fegetale de Lydia E.Pinkkam OTHI.HNKIIAH laWlS— 09. k<*NM.MMa. U.H.A.



PAGE 1

iSm*. aunes No 6008 ^ot *aPrJ.Go Fsttl Bffrdi 9 JaVifiW3 ^F w DlfiKTKJB FMPUETAIRI Clment Magloire ffOMBIO 20 CKNT1HI8 Oiwffcttiii Bieo ne pse fant dam !a vie que TindcisioD, dan* le cœur que le doute. £. MARBEAU aifiAuriM t Hat Amricaine No 135 fJCLKPHONE No **J LA LOI Slroug Liquid Position of Royal Bank of Canada grande discrtion devant la confre! ce des premiers ministres qui a d ment et du succs duquel dpendent X'^mpAV"t "' t u u ,oi **"" ta*--. v *•"*" %  u utw ligota nne org.niaation rationnelle JjPar auiU de quelle aberration col du service teeboique du Dpar tective avons-nous pu vivre un aie niant de l'Agriculture. Ce service a ., t r tpe ftiL |, f. iani A P,l f tr Mre Pr attribution l'tude etlaprpacouotry. Ou Util accouui uieiaw. /UUIW7 ui.way auj Huer bons* j CO rdi en*i leliaauoo cooerede cet eoaeigne 'on dea projeta, meeureaetc n b aatiefactioto Uud .bit louow.ug M 4U*-uud, eot rpondu, ment-qui revt en notre milieu uoe ceesairee au dveloppement agrico e ibe rajustaient petiod loi iudu 0 t>/ olu .s Wall Mai marnai porte preaqu auaei grande que lqidu pays, le contrle de leur eicu try and irade tbe gnerai titnd ot in. t.. m* . „ tiucuon classique a doontr i noa on, leiaboratiou de tousprojeta l* ueMa^fiS^^ t?2 A - oun enfanta ? Hati est un paya essentiel, relatifs aux tabiisaimen • ruraa. de. viaeouy upgia **nj*t profita bave Deen we.l sas fis sssaii^ is "" b ou m nim •—* 5JS5? Ss ::;=' s ' tuodiqueruent, que le payaan aoil L'arme franc lise prte marcher tMRIS 7— L'arme friov isa sur le Rhin se rassemble prte i maichcr quand Mr Poincar donnera l'ordre po.it, bave been maiutain^d m tbe ^"^ulK^.r'deb^'ba'vT./a'ri Zl £?!h TFSF KCnX S? Cette lai, P oar .notre encore.qu't, §5 of ^les.eoed induatria. tctlvtty. , „ 8 3V^ WhcS 8 equala gS'ctii cofr i'v^MrT'TtS ioUi.ux proceue. de emmr^ M^BES P7SEBS = M=fflS5WBJS ioVof^&^^S? **—•" ffif^i one avre * ui commence, moaeate, "* %  iudicatea tbat a very great prc added io ibe balana of i'roiit au quer .' m ,?'t re des travaua publics jet ae cunoe t aoi. demain, rayonnera oar tout tortion of tbe oeoole uave oeen i ..„„ p>.rri rt tr .,„ ... L. sur les disnosi positions finales pour le cnaaua^coma un'oK'dVVnn "" >: ,| '' "-'• ait, 4 dieuo&ucr la bonne terra n Moi, demain, rayonnera par tout fr'on ui ma peupio u.vo rao LOSB curned fru o tlu previou, —• — -;*'*'" %  '^-'" Pr ie la aovaa? I COBMU la ver?! to i ffl k Iilv,eDl ,ou h ure el •n d, 8 m f w \ ^ to lhe,r aav, u d ri made tbe iota! a.uaum avaiia nsport des employ, civils et de la ^TES^^S&&. SSSfaVi 1 1 K r e0C M J I f au iFt£S3*$* f S i £' P~--colely Dh for distribution 6 48t>3,.,14 From oupe il y a p usieurs fo.s le nom UtSSin^S agaVSnSS ggyyA y > ?> WlliiaaM, Sj^gA * J^J*-.!? 0 ^ E* jfcii *aa pa.d in dividende and bre de tioup;t franaise, iofiienl eu yjggSSB SS2S S'SSSSœ BaV^-jass i^aar tf tfwtt tU.uos : le Docteur Wiuiaaa eat va Banks Cash Foeition Taaea, inciudiug War fax on Bank „ .,.. o--- ** *. nu faire une tude aur renseigne Tbe tfank bas foliy .Lan tained ita Note Circulation S bOO.OOJ: ieavinu ^ ,en qje rien ne j.tsiie jusqu' i ,1.1 8 cei d iule ''/ ioomal 8"cole et industriel national, uiual atrong liquid position, the per an amount to be carried fonrard to P lseQt l'excution dune action ioi octaniae maintenant, dont on fait et a t aotonae prsenter toutea centage of actaal caab baod and in Profit and Losa of S 1 007 514 mdiate les dtails du piojet franais aura consuma soucie lea promoauggeauona u ala eu vue de l'orge tank to iiabilitiea to tbe public beiug Tbat tbe Koyal Bank et Canada es,e ot un mystre mais Mr Poinca i*. VaZS!! ** yW M 2 ut "'"' niS U0 rat,0QU i, de t eoaeigne iaOo.o. Of total aaaeta of ai 47, baa corne tbrougb tbe penod of bu ** <*'* cess de dire que l'entre nro !?^^>OavaraeiBeBt a beureeae, . Otber principal items charge oMb?u, y wdeMndri ncessairement du degr auliaeeaeepuiatoojoura par les paya %  * %  %  %  * l UBU1 de rsistince que 1 Allemagne pour pins avancd que noue U clef du (Noua loabaitona an. u. .*.. a %  i % % % %  % % %  %  c o'^FW Les troupes fiao Froblma baien n'eat nulle part ona qu'aura taita VDcteuTvVl v tiittmia' "i 1 -!!...^ 1OD ,-O P BOi d * iQa aoient baoreuaea et que la Qou dre le e*pe allemands avant d. qu elle croit tre efficace que la que* f* ises de J zoae amricaine JJUS les ^ue i av-aioni. entendu amai, au verneioent nniaae en tirr nn nrrfl crtndre aucune action sur la mono i.on daa i^jrji,n. ^;, At .2.,Aordres du major gnral Allen, ont 1 9 ES5&&S fisAkS^atMaaE ^^fw'.^ixr^: ast aw *-^ —• et otaerabiea, noua ne eeriona paa agncole at muuau.ei Gable nue devant la cou.ra ja.o:', la d man Dap,*s l tEtbo Je r'atifa l une per de dea allemand:, uue cntenue a som-e paiticuli rems ut place dais t approuve. E.lc a t notibe A la sph e goover-em ut.ic cioil qua Berlin et on lui a dimand d'envoyer la neutralit de U Giandc Bietagne des expeila de faon i ce qu ils pus se changea en coopration si le pian aem comparatre devant la commisfranais russit la mme personne l consignes dans leurs quartiers pour viter tout conrhi entre elles et les allemands. Les fioaoes %  mricai ns ici au nauib.c de 107 ofliiers ei 1080 hommes, continuent i ex;rcer toutes lis charges Je lo.cupatioj. Aujourdhui ;il y a eu un senti, ment gnral d: tension ei de d %  -. T eni comparatre devant la commisfracais russit la mme personne P rcSa,0a parmi les amricains, la ri l\afaill7atll 1/14? V# W a ara ,v A M/ ^ n ion lundi. Mr B.adbury et le, dl caresse i'cspo:i .Je convntir l'opinion solutio} du snateur RaJ, adopt: iiUllinitiJ Ci II il II 41 (i TS K al,0D britanniques assistaient i ia amruaioe. Ilcyapasde raisons Sime ^ a VVa hi f;!u ayant l consi ^ - M. v-*k-j lMKaj U quest.on ai pas e. discu pour que tes amricains, suiait di dcrs comme marqua-il :e comm.'u te. Ltsallemanu uaps le trait ce ceiie m>.me peisojce, quand nous cealeDt de la fin de l'occupation ami Versailles sont autoriss preseuter leui donne.ons 11nom u i* Bbia 1 ,0 h leurs arguments Mr Louis Barthou et dde gie et qi qui avait piopos la mesure de dcla nous leur monti frrifaii Ahilamani fation de dfaut n'a fait aucune ob sommes pas engagi. ItjrrAlUIie alieiilttll J jection La prtention de 1 Allemagne noeuvre.miiitairs mais d*ns une en b,ence 2S( > officiers e. 1425" soldats PARIS h— Au ministre des alla ,era base sur soa impuissance de u treprise raisonual RL'XEUES 4-. Le journal c Le iei 0a discutait ce soir que l'on ne **•! p us de 80 0,0 de charbon re ne caangent pas leur 0 1 air dit que deux divisions belges pouvait fane aucun commentaire au quis par la dcision de la ce m misisisiercn: sept divisions franaises ie ippoit venu de Bruxelles disant sion de lysa car ebemme a impor iJinlvrt 'tjnn iises de rester dans leu.s .quartiers aaa l'occupation d Essen et du dis e <*" armions b:Jges se joiu w de grosses ijeundls ue ce cou bu, ****^ v-/feexsv#e emauaat du gnral Dgoutte cornici de la fitaur ni ii-ini • %  ot* *• u (iraient ant sert diinn fcmi

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05829
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, January 09, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05829

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
iSm*. aunes No 6008
^ot *aPrJ.Go Fsttl
Bffrdi 9 JaVifiW3
^F
w
DlfiKTKJB FMPUETAIRI
Clment Magloire
ffOMBIO 20 CKNT1HI8
Oiwffcttiii
Bieo ne pse fant dam !a
vie que TindcisioD, dan*
le cur que le doute.
. MARBEAU
aifiAuriM t Hat Amricaine No 135 fJCLKPHONE No **j
LA LOI
Slroug Liquid Position
of Royal Bank of Canada
grande discrtion devant la confre!
ce des premiers ministres qui a d li les mains de la France, qu'il hi
'itrait encore plus, maintenant qui
l'action franaise, pour obtenir des
g ranties est au pomt de vue diplo
mrt que un fait virtuellement accota

The Annual State ment of theRoyal iocluded in tha liquid saeta aie Cal
Uank of Canada for ibe fiscal y ur l.uh.i on boude, dcb.ntdree etd
t i.ded November 30th discloses ibe etecks of eppioximat iy ::)4S,CLU,UoO,
khong sou aound position of ibe cutuuee eu ctbeib t.,i k s U0,7J,
taDk. Witb ita large aud complte Ui.;
Total Aseets Stard at i\ 479.362.366- Of This Amount
Liquid aassets Are S. 216.048 331 Equal to 49 37 pjo
of Liabilities to Public Savings Deposits Show
Voici ont loi. vot* il y a quelque comme non sommes aojoordhui, Canadian People Practiae Thrift
jour, at qui rpond on besoin as- un peuple sans ressources, livre -----------------------------------
seutiei. il a'agit de l'organisation de aa faibieaae incapable pour l'heure
de 1 enseignement agricole et ind'is- de satfraochir des tutelles econo-
triel, de cet enaeignement qui n'exia- riiiquaa peaant si lourdement ses
te pa ebez noua, et do dveloppe pauler, >
ment et du succs duquel dpendent
X'^mpAV"-t"'t'"u', u ,oi **"" ta*--.
v *"*"uutw- ligota nne org.niaation rationnelle
JjPar auiU de quelle aberration col du service teeboique du Dpar
tective avons-nous pu vivre un aie niant de l'Agriculture. Ce service a .,tr tpe
ftiL|,f.ianiAP,lftr Mre Pr attribution l'tude etlaprpa- couotry. Ou Util accouui uieiaw. /UUIW7 ui.way auj Huer bons* j COrdi en*i
leliaauoo cooerede cet eoaeigne 'on dea projeta, meeureaetc n b aatiefactio- to Uud .bit louow.ug M 4U*-uud, eot rpondu,
ment-qui revt en notre milieu uoe ceesairee au dveloppement agrico e ibe rajustaient petiod loi iudu0- t>/olu.s Wall Mai marnai
porte preaqu auaei grande que lqi- du pays, le contrle de leur eicu try and irade tbe gnerai titnd ot in. t.. m*
tiucuon classique a doontr i noa on, leiaboratiou de tousprojeta l* ueMa^fiS^^ t?2 A-oun
enfanta ? Hati est un paya essentiel, relatifs aux tabiisaimen ruraa. de. viaeouy upgia **nj*t profita bave Deen we.l
sas fis sssaii^ is ""bou'mnim * 5JS5? Ss ::;=' s '
tuodiqueruent, que le payaan aoil
L'arme franc lise
prte marcher
tMRIS 7 L'arme friov isa sur
le Rhin se rassemble prte i maichcr
quand Mr Poincar donnera l'ordre
po.it, bave been maiutain^d m tbe ^"^ulK^.r'deb^'ba'vT./a'riZl ?!h TFSF KCnX S?
Cette lai, Poar .notre encore.qu't, 5 of ^les.eoed induatria. tctlvtty. 8 3V^ WhcS8 equala gS'ctii cofr i'v^MrT'TtS
ioUi.ux proceue. de emmr^ m^BES P7SEBS = M=fflS5WBJS ioVof^&^^S? **" ,
ffif^i one "avre *ui commence, moaeate, "* iudicatea tbat a very great prc added io ibe balana of i'roiit au quer.' m,?'-tre des travaua publics
jet ae cuno- et aoi. demain, rayonnera oar tout tortion of tbe oeoole uave oeen i .. p>.rrirt tr., ... L.......... sur les disnosi
positions finales pour le
' cnaaua^coma un'oK'dVVnn "" >: ,|" ''------- "-'-
ait, 4 dieuo&ucr la bonne terran Moi, demain, rayonnera par tout fr'on ui ma peupio u.vo rao losb curned fru o tlu previou, -;*'*'" '^-'" Pr ie
la aovaa? I cobmu la ver?! to.ifflk' Iil- v,eDl ,ou h*ure' el nd,8 mfw\^ to lhe,r aav,,ud- ri made tbe iota! a.uaum avaiia nsport des employ, civils et de la
^TES^^S&&. SSSfaVi 11Kr'e0CMJIf au iFtS3*$*fSi' P~--colely Dh for distribution 6 48t>3,.,14 From oupe il y a p usieurs fo.s le nom
UtSSin^S agaVSnSS ggyyAy > ?> WlliiaaM, Sj^gA * J^J*-.!?0^ E* jfcii *aa pa.d in dividende and bre de tioup;t franaise, iofiienl eu
yjggSSB SS2S S'SSSS BaV^-jas- s i^aar tf tfwtt
' tU.uos : le Docteur Wiuiaaa eat va Banks Cash Foeition Taaea, inciudiug War fax on Bank .,..
o--- ** *. nu faire une tude aur renseigne Tbe tfank bas foliy .Lan tained ita Note Circulation S bOO.OOJ: ieavinu ^,en qje rien ne j.tsiie jusqu'
i ,1.1 8 cei d*iule''/ ioo- mal 8"cole et industriel national, uiual atrong liquid position, the per an amount to be carried fonrard to PlseQt l'excution dune action ioi
octaniae maintenant, dont on fait et a t aotonae prsenter toutea centage of actaal caab baod and in Profit and Losa of S 1 007 514 mdiate les dtails du piojet franais
aura consuma soucie lea promo- auggeauona u ala eu vue de l'orge tank to iiabilitiea to tbe public beiug Tbat tbe Koyal Bank et Canada es,eot un mystre mais Mr Poinca
i*. VaZS!! ** yW. M2ut "'"' niS*U0 rat,0QUi, det eoaeigne iaOo.o. Of total aaaeta of ai 47, baa corne tbrougb tbe penod of bu ** <*'* cess de dire que l'entre nro
!?^^>OavaraeiBeBt a beureeae, fi.S??rli' 6t "0- ,n p6etro- C'L,,," ce out JO '. ec 331. being 4".a7 o,o of babiliuea to sbape is an vidence ol Si 'Viati i p-lement I envoi de i irf/eniSara1!!
toni avec lui, que la salut eat daoa i'agrueut uu Mimatre de lAgncol tbe public. Of tins amount caab on ,y oi oui- Canadien banke and fac.m i hZ!! ,nen,e.a .de
notre terre nourricire, traite par nr.,la lerae-ecoie de Tbor t l'kco hand and Dominion notes total S lia buainuee i ewacitv oIttSH i. SnnS. ?i ppU'J mJ,,,,a,
Ha fltbodea aie aciance et d'art, ie deaArta.* Mit.ra,. b3,93o,y*>. Otber principal items charge oMb?u,y wdeMndri ncessairement du degr
auliaeeaeepuiatoojoura par les paya ** * lUBU1' de rsistince que 1 Allemagne pour
pins avancd que noue U clef du (Noua loabaitona an. u. .*.. a . i ! ...... ________________"co'^FW
Les troupes fiao
Froblma baien n'eat nulle part ona qu'aura taita VDcteuTvVl v .
tiittmia' "i1-!!...^ 1od,-oP BOi d* iQa aoient baoreuaea et que la Qou dre le e*pe allemands avant d. qu elle croit tre efficace que la que* f*ises de J zoae amricaine jjus les
^ue i av-aioni. entendu amai, au verneioent nniaae en tirr nn nrrfl crtndre aucune action sur la mono i.on daa i^jrji,n. ^;, At .2.,a- ordres du major gnral Allen, ont
19ES5&&S fisAkS^atMaaE ^^fw'.^ixr^: as-taw*-^
et otaerabiea, noua ne eeriona paa agncole at muuau.ei
Gable
nue devant la cou.ra ja.o:', la d man Dap,*s l tEtbo Je r'atifal une per
de dea allemand:, uue cntenue a som-e paiticuli rems ut place dais
t approuve. E.lc a t notibe A la sph e goover-em ut.ic cioil qua
Berlin et on lui a dimand d'envoyer la neutralit de U Giandc Bietagne
des expeila de faon i ce qu ils pus se changea en coopration si le pian
aem comparatre devant la commis- franais russit la mme personne
l consignes dans leurs quartiers
pour viter tout conrhi entre elles et
les allemands. Les fioaoes mricai
ns ici au nauib.c de 107 ofliiers ei
1080 hommes, continuent i ex;rcer
toutes lis charges Je lo.cupatioj.
Aujourdhui ;il y a eu un senti,
ment gnral d: tension ei de d
-. T eni comparatre devant la commis- fracais russit la mme personne PrcSa,0a parmi les amricains, la ri
l\afaill7atll 1/14? V# W a ara ,v A M/^n ion lundi. Mr B.adbury et le, dl caresse i'cspo:i .Je convntir l'opinion solutio} du snateur RaJ, adopt:
iiUllinitiJ Ci II il II 41 (i TS Kal,0D* britanniques assistaient i ia amruaioe. Ilcyapasde raisons Sime^ a VVa hi f;!u ayant l consi
^ - m. v-*k-j lMKaj U quest.on ai pas e. discu pour que tes amricains, suiait di dcrs comme marqua-il :e comm.'u
___________________________ te. Ltsallemanu uaps le trait ce ceiie m>.me peisojce, quand nous cealeDt de la fin de l'occupation ami
---- Versailles sont autoriss preseuter leui donne.ons 11- nom u i* Bbia 1 ,0 h----------
leurs arguments Mr Louis Barthou et dde gie et qi
qui avait piopos la mesure de dcla nous leur monti
frrifaii Ahilamani fation de dfaut n'a fait aucune ob sommes pas engagi.
ItjrrAlUIie alieiilttll J jection La prtention de 1 Allemagne noeuvre.miiitairs mais d*ns une en b,ence 2S(> officiers e. 1425" soldats
PARIS h Au ministre des alla ,era base sur soa impuissance de u treprise raisonual
RL'XEUES 4-. Le journal c Le iei 0a discutait ce soir que l'on ne **! p us de 80 0,0 de charbon re ne caangent pas leur 0 1
air dit que deux divisions belges pouvait fane aucun commentaire au quis par la dcision de la ce m mis-
isisiercn: sept divisions franaises ie ippoit venu de Bruxelles disant sion de lysa car ebemme a impor iJinlvrt 'tjnn iises de rester dans leu.s .quartiers
aaa l'occupation d Essen et du dis e <*" armions b:Jges se joiu w de grosses ijeundls ue ce cou bu, ****^ v-/feexsv#e emauaat du gnral Dgoutte corn-
ici de la fitaur ni ii-ini ot* * u (iraient ant sert diinn fcmi Aeeord entre fran Occupation du
ais et beiges
airs mais dns une en bleDce 2So officier* M2J soldats
inab.e et b en organise commmds parle gnra; Maitn qui
?u leur op.uion. ont^rappon au in-pr gnral Allen
Isa o'd-es doans aux Itoapei fr*n
Ktde U Rbur H 1 joute avoir eu la ^'a'cnt aux sept divisions franaise
utiiude absolue que l'accord i cet dans 1 occupation du 1er n ton e aile
ard, avait t tait entre les dl mand. Kien en quoi ce scu, a-t-cn
ls /tanais et belges. L accord do t plqu, ne pem .ie ms.ute des ac
re soumis au pr.'emett et su roi, coids intervenus enne les digu.s
clare le journal, mais dans tous fonais, italiens et be.'ges, apiea 1
1 cas la participation be'ge dans dpait de ia dlgation bntanujqu.
cupation de la Khnr a t admise de i confrence ne Paris. L'opinion
oins,
amricaine n,od*Q a ^ fl U es i Mayence.
Dans les milieux cluc^t.'son ^-.a.c (J,i
que rA.ieru gue aitoJra d'.Dc d
4UC14UCS JLLIS -e3 i^u'iu.c.v.-u
.ou amciicai^e ti qucusuncai cc-
datuiei eipoir est perdu, elle se moi
m9/M8 ae la,
aeiyatwti ru*e
LiUbiiNAt;- Ap.a ua ui.euce
d, (jiosieura jou.s, la dieg.i,,n
tera plus ira tab.e de telle so.ie ou ro*3a .'" 80n Pparitioi eu meoe
patiie des mesures crc.dives f,ani, '''."-t la confrence de
' rU.ient de n accepter
~ -~.*g.tvu uc/jc a ia coure a mwi ^ucuapias ie pre, nation d'Eiaaa o ai*hi......,,, * il. ,1 -----o a" "" mmu m 1 gara ae a dfi
ce de Paria pts les dclarations ) "tuel pas plus de trois divi.iris TZ^ eUfe C,U,ile' Ser4lt uae *tioa dM a0/i9ta- Bay, repr
( lui ont t taues par le Precn.ei - saioat employes coaauf 1 i h t i m C ?'*ad' S?P"" par ,e ttWaet at*ut d ' Turquie Pana, a, de-
ntaire Theuiu et ler mimst.e des ',. lln rrtr, < et ublisse- ffsis. On a appris de source auto clar qua ai la confrence est imter
urea trarglek l.jpar U sance LtS eilX'.ls il lia-m A11 rie ? ., crdo-de douane au 0.11 rus qUe le nomeut favoraole pour rompue noua regagoeroua notre
tnceeu *u, Mette n J .. et 01Pei KU-0 ttiilki en <-u,iempsqueJiiai t'inteiranima ameiunnc est constd ?** * -oua attendrona que lea J
7 a diacuu ion?*" les m.suies UeVaxIil id Comill.ftaiOi it 1* ^.1^ D8 COQd"'OQ. Kn
tta a an. J~!!.iJ n'tBH'" L,rt,c_ ,. "..bwiwu ti compagnies ie u-nsport. comme tant pass Oj j de bonnet ?8'ftt Qi nous rduirons oro
* i*"* Pw 1 eiwut.oo du _**aJU3 La ce m miss, on des repa La France iraveiiie tLflU;,i..... r.,.o i. *ltM^r. -/"_. '.?l bablement la orobabi.m.n |, JJJJ,
}
S5ISS
Reg;j
dtcfrf
au|rurd_^
ffeiamsai
7n rt.- ,. *' coay,*-a,M Jti "-o.pjrt. comme tant pass Oj a de bonnes Kgl?,8aut 'iQ"i no_ua reduirooe'pro
Si Xii U f"c* lravujie "M** raisons de croire, d moment que le Sf"' ^Probablement la dette
A


le; matin
4
France et Bebjiqu I
BRUXELLES Od MOM qui h
crise ministr'.ella ct '.ta, ai
muina tmcpiraiTMa-r i,% ta dni*
l'on de M Tbeooii de srder le
pouvoir- Oa suppi^o que la crUe
ectuelle dans les relations entre U
Belgique et 1 Allemagne exige q m
l gouvernement rttte au pouvoir
peur faire eicuter les obl.gt loue
f timrs par la Belgique la conf
rene de Paris c M VI. Tbeunia et
JsBuar ont promis le concours de la
Belgique la France propos des
lparaliona-
La g va gifl aie des ont Itre
du port d Anvers a t dcid,
el'e commence a jeudi. La grv >
a pour but de forcer les ar
rcBteurs accorder une augmenta
lion de salaire d mande [, r le ;
OflVrkn pour compenser la avala-
usa ion au liane.
Importantes ma au
niiestions des
ans travail"
i Cette cap'tale a vu
utoa ludLitcata
i ui Ce cl OUBLIS qu? 83 SOIU
pruduii'o i ptuiieu.1 sanes. i^.Icj
ont eu Uaa sous les ausptce du
Labor Ferty ei de l'union des oa
vriers; dans iveises partua du
pays CO d.inoua.ruuGn* on: eu hea
Lundi.h six processions se .>n
diriges vers t i'iafalgar ignare
Toux,
Nr Haroilta Porivrin
Rhumes,________
Bronchites, Laryngites,
Mr Hainilton Poitevien prfet du Mord-Ouest
Mo ~
(publique.
Cordiale bienvenue a Mt Poiietien fui
a tii reu ce mai Lu
de la Rpublique
par
sne MO poste incessamment.
loruieur le Prtsideni
rega
et autres affections des organes respiratoires, indiquent
un affaiblissement de I organisme.
NOUVEL *..ES
L'EMULSION
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie
augmente la force de rsistence contre les maladies.
SCOTT
le corps si
nsBBnBBBBSMBBSWenSBWSaBasnSMn^^
sm
Les \ssises Criminelles
Petil-Gove
Affaire Ption Mercure
De notre Ce rr:c pondant spcial
PETITES
ROME Pour la premire lois depuis la
chute du pouvoir temporel du Pipe en 1070 le
l'jpt tt le toi d Italie ont tout dcui pat ,ip< di-
tccicment la mme entrep ise lit ont envoy
de! dons pour la loterie dcs'i c lour. ir des
tonds pour la campagne contre le blasphme. Le
Souverain Pontilc a covoye aoc mdaille aiti,.
tisue et le roi un superbe Krvi:e de table en
argent.
Mme Mussolini lemnie du ter ministre, est 4e
venue marraine des fascistes de la province dt
Ve one.
HARIS Mr Clemenceau a oHert au coosttl
. mut topai de Paris le drapeau qui lui avait t
donn par la ville de Boston lort d: sa rcente
.te aux Etats-Unis Mr ue.li, pttsideat du
_ ., n vi .te aux buts Unis Mr ireth. pi aident du
Durapi I nuit, Moreccy KOJney. Il conseil municipal a crit Mr Clemenceau pour
lit Menant Bruno', et quelques ami le ri mercier chaleureusement de ce don.
de Dehouz se rendirent donc i la de bfflff2liS tSLlSt
cr eute de Mercure. Celvi Cl reconnat Musouri, dclarant qued'ap.s l'opinion du snat
Ot la VOix de Rodnev son pi tendu le P'**>Je<" tevraa ordonner le retour des trou-
complice se .veilla au< sitt. A haute g ffilT^lipS? l&iS
voix il exposa Itodney les laiSOOS de "New Kepublican Indiana" niant quily eut
pour lesquelles il n'tait pas venu ce *;** MveuuMe* M d'aucune na-
v ,M r\ 1 ___^__on europenne qui serait aftectt par le reuait
ou au Catrefoar-Dutaii, parce que, destroupes. "t" ""
dit il l'employ de Mr Dehoux. Mr ----------------------- _
Emmanuel Thz-n. qui tait chez g, Q^ffa ^j^
Le mardi, 17 Dcembre coul, le -usint, vous regag-erez Loaan;
irbunal Cruriuel de
avait a juger le nomm
uie, ancien commandant de la Co n ver !a panne et au retour, in
lei tris tard dans
drn-
voyageait pas
la nuit, lui autait
t *. I U U A .J J I* il W 1 i *' m*mm----------- ----- w m
la certitude que Dehoux ne ^l;00%eu hier l'agrable >;itt de notre
^JRSK SST*>Sa*SSKi KCJWMUBB ftSaSaBBtetr*
es. la. NasMM. top5 a, S 9^ ta, TWS ^^M. Utt'fe'l1^" ( L" '" d J'"""" >
pilttdtee de Laurain D.-houx, co n Devant une telle pro, Olitioa, Mj-
?5- ?raDi G?vf"* n y 0e ttit que rpoad'e, lot M
Usdx heures du matin, la sal'e feignit il d'ace?ter iofte par trop
d audience du Tribunal de lri ins criminelld de Pctiorj Me cure,
tance de Pat Gove regorgeait d- Des lOQtl M pat.irOt le hiuHur M
monde. Des perionnaliti de Lo de Uuiaifl Dehoux
mandant que le gouvernement coi.
voque 10 parlement pour prendre le-s
mesures ncesbairea exiges pi lu
nuaiiou. Un ie ai/uald aucun de*
soi die.
Tout le monde sait les consciencieux erlor-i
unis par le prfet pour raliser le plus de bien
po.uble dans les rgions places sous son iatelh-
g- nt comr'.e.
Nous lui renouvelons dos tlitations et nos
meilleurs souhaits.
Le Rparations
t/AUlS 7/1/-23 Les me
la CommUsiou ded rpa
Bradbaiy dlgu angla.s
itn'6, su sont mis u'accord na
niinil Bi.r l iuierpitet.oa ue laiti
Ole 3 dt l'.iiaiigj nju. linancier ai
gi. par Its mifl ultes des
allis le 11 Mars dernier, ri
ami D l.dL......_...........iiuplemoiiiL
VMa monde Des per.onaaliti de Lo de Laurain Dehoux ne voalut rie.. .. ,. T
luns gine, de Grand GoAffi taient accou eonfi r i son pat on, psastat tas Ul\\\ flll A 8r TanlJn
""i" de ius pour ass'st-r i te lugemeat s loflre qui lui tait tsitaT n'tait nto | i J U. J 1111 Jdufll
rations, bir plus sensationnel de la session tant autre qunn p-ge i lui tendu, UUtlIlWl
i etau pr au point de vue du caraet e de lia mais harce' pu d-s qu^stois d Ll,t: ath'tiaue o g mise par
pir d-s q^.
Mercure qui 3- renseignait ous les *es mt n^ " de l'USSn eit son
le dplacement de Mr De P^*ia JC rai'g lh;are tardive
secret viircu D; *oo c', U Gmlir nrie
it
racuon que par les personnages qui
se trouvaient en prseuce. jours sut
U tait p es df o.x heutea, quand hoix lse rgia -e ev
, -ixeut le* *Vi, PIlshQ 'atJimatoa du Juiy, qui lui a t coofi\ loti e Je
paiationB euno les allis et les te- tluel(iues minutes apis on donna lec re U al a trouver ua
paretions allemandes en nture li lure ^- l'acle d'accusation et de l'or houx, qui bien vite m t
vrteb en LQ'i U'ants I accerd ac- donnance de renvoi, puis c'est M; courant put
tuel la France reoit O 0/0 de* p. es cmmaouel Frauccear, rcemment Sceptique* l'excs, f.iurain De- lu
ri^r:s",iu- atsaa il "ir""""* """'" *- = "
ParisAucun: d si^n dfi utivt ne de l^re.
sera pi.se sans l'.ppiobmon du parie
nenk qui agira en p e ne conuaissan 1uer
cde cause Mr Fo nc*r ttrs l'eiposi *ur lequel 'e iuiy allait itetotl ce rpts venus de toutes par'
complet des ptojets la chambra lour- Ci'm: giave d'abotd par le pr amis de Petit Go/
avilir
ami it Di orgiou aussi d:s jeux pour lei gen
celui ci au * Remerciements
Mme Vve Jh Gutiierez tt ses enfan;s, la fa.
mille Mev, Malbranche. Paine^ Maignan remer
ci.nt bien iincicra.nt ious ceux qui, a 1 occasion
de la monde leur regret Joseph Guttierctsur-
venue le jo Dcembre coul, lot ont donn
dt prouves de relle sympathie.
Us leur en garderont ure profonde recqq.
naissance.
l'ort-au-l'rince, le 9 Janvier 19J}.
Le tatich Sik
et Dan
Devait ua public lort restreint eut
teu, i Cin Galant, le match de
lutte libre entre le syrien N ck et la
mnciin Dm. La sance dbuta par
-n assaut de boxe entre deux junei
hameas de 14 ans. Ce (ut le nu n 0
a-nnsaot ji u $3,re. pu,j pia
pressar:o Giepsa: annoace que les
utes avait celles des socit 1 di
loton.
mt ujui uc vuu ui n*a cm iii i pan la'utte la cor le et le i/j a,,.. 1 '-------" t
Capot certain trnent il leisah mme qu- n>Ue rla-, le teste a q lelcomue, a" cn'mP>^ lutt:ioal pendant
ce ait une faon pour Morency Roi performance lemarquible f.i,./''*"1! ,noeJIa V1^ Att
bn un langage imag il fil remar ney de rentrer Jaus sa banne grce 8ler. i' mierroianJ !ei deux lutteuis sera
1er tout d'abjtd la g av.t du crime Eo moins de quelques ion s de avis Les
saler.
m-mbres de VU S b
des dputs piobablemeat vendredi stes en piience ; d un co
piochain, c mmor nt le pus sympathique
Mr 1 is, Prem.er minLtre. et rgioi, Mr Laurain D -houx ; de ge internai anlallait luitrtn fn" (TA
, qu1, c'est alors qu k la date du 34 Avril il Prfuve a t avec
H dbu b^! Ie i?r" *>. le">"
> 1. parla couse de moi nilres q 1. a 1S dadrtLse' de force et de
< souplesse couche les deux paules
e. comme de ?'giepar A fch.rt(o) 2me T'*** le8/e" *Pm1m
e I avaient mis S cl{>' (TAC). P Joa dvereaiM P* a tour de
rminni a l. 73 mttrti ( haies ^- x,r r,i^, n'a:e en_ Ce>a ' A la deux en
. ceux de Port au Prince .., ,
mmor nt le pus sympathique di une noivelle fois au courant du p' 7^ 4tm ( haies )- ter S Cator ,, .......----------r
Premier minutie, et a rel", Mr Laurain D.-houx ; de ge internai qui allait lui tre tenta; (T A c^ 2 ** Chien (T A C) Olie ? 1 peu *a Ma Iesut, d*
Jaspar min.stre des allaires tung 'antIe 3 vulgaire a-sassin. aa> e'ett alors un*! It .lai a a a.i.i nreate a t kvac immm -. -la.: 80a. "eux pend.n ao minutes et
ui vulgaire assassin, qi
les de Belg que qui taient veni's as sous le IwJtJ d'an gsotlhjmme crivit att'fugl dlastra: u
sister U confrence de Pans sot ^upait uns certaine place dais U Chef de la G;ndarnvr e d- Petit
lepartis pour Biuxelles. M; Poiucar ** de Grand Gai/e Latiiire Gove pour leur mettre au courant
les a accompjgns et a eu une loi. "l au,s> mpo.tante coitinua M: des faitt qui lui nl t rvls
gue conversation avec eux avat le ^rancur, par son caractre propre, Les choses allaient leur tram Me-
dpart du trair. iaa co.fr-ncede Mr "rctsl le tme le plus abject, e cuie harcelant tous les jours Rcidney
Po ncci avec le marcha Foch et le tlus omonde, cest ie ciime de l'ar de questions sur ses p o-nains vo/a
uppel de Lau aane du gnial W.y 6eQt e p.u'.at en quelques mots ges et d
gacd ont tait de nouveau croire que eofia- l lil l'expos de Cafti re que veillant sa pe sooae et' dio , ,.
tes oprations militait,s .aieni nr. nous 'sumoas en ce, termes : ainsi les prcj-tsds M rcut
mois
sion.
.5 ; .i BV"i Kaa PeQd.n ao minutes
' ptCI eniciesu un br rouit dt son
Il o^r-IerEiArmiQd(0/^rde.
a A MoaJs.rfo).
S ml en b.iuteur 1 a. CatorTA^
t mtr 60, 2 E. Atmaci (0/
Le synen, dclar VSitt
ua uouvesu dfi toat
lut e hbie
^- 1 1 1 1 prrf
inentes et qi> ei es compreiidraiea'
l'occupation de la va ls d* la Rh t
par des troapjs tn nomb e au moins
si ni ani nom protge. ls recsv u ;
.fit 11 tpvo.
p "iJ lit .10
la -11
u..,c.c ace atUttis --g* es, il re
au.ic que tien ne peut eue dit pour
le moment quaut a la nature et i U
date de lac ion (tsasies pour obi
cil de l'A'Uma^ce des garanties pio
ductives l'opinion dans les milieux
politiques est toutefois que (occupa
non uailiUue de la Rhur est invita
ble et qu'elle 1rs ac^umphe peu a
prs janvier sinon plus lot rno .
qu'une raction nr se p oduise en \.
It-magut il qu'il soit donn Ml
Poincar l'espoir raisonnable q 11
qmlque chose p ut .ie obbenu daus
la voie d s rparations sans iSCOttf.f
U force.
""..... rv",,ul w/* ---------.-. miumu \n mie
ses intentons, Dehoux su L,t r b ess ne peut tenir Imdj h*u
veillant sa Btt'lOSse et djouant par ur I1'1 aiaii passie i l'entrane
ainsi les prcj-tsds M rcute meut
Au comm nc;ment du mois de $aut tn longueur il Cal TAC
s Le dernier dman:he du moisd; Juin. Pet ot M icure, fvigu d' tea 6n*
Mus, Pton M renie, voyint p sse. dte voyant peu -tre le mom.-ot ar Suu
le chaufl.mi de Mr Laurain Dehoux, riv de mi Ire i excution son iofer BV*J
doieocy Kodiey l'app;\a pour ui nal dessein appe a M >ren:y et lui DjP y
paler. Ipr. its clioerici de 01 proposa de pnitsi le coup e8 -_r*l: de
u vitiSl aprs s'lre api'oy sur le Aussitt le chaufteur accepta et mu
tort de Moieocy, Ption M-rcure lui soi pat.o 1 au cou;a ht savon que. s'il tait ua jruoe choisie. Liftfsia Dihoux informa la
bomme siievs, capable Jt mmm m Oeniarmetie et conjointement ils at
$aiet,il lui urait fatrt un urgtnt Mo -lrent un plan poai s'emparer de
leocy accepta vol ati-is, n -orti..ai Mercnre en tlngraat d t.
dans ia promeus de celui ci, Pt-oa a la date fixe le voyage projet
wnmre confessa son des-ein crimi setsetns donc et le sa.r duoar ri
nel Votre patron, lui dit il, a pou x pour I; retour au lieu de isfgsat
Petites
Sinuularit
Les alrmiachi et lei Calendriers
oojrsans p>ur ifij joat Jaastoa-
tes lu familles.
2 Armand 6m C'est peut tre le moment de faire
i la perche 1 F.its Dapuy 1ie'i'*s o'asrr/atio 1* au sujet di
i m 2 E. Armini am^o u'au de ladivisi.M du tenps.
t.*a-. de b titre te recori cl
S.chaas doic qu'aucun sicle ns
oint co Bmener, un mercredi, ua
veniiei. ou ui di naach:, que le
mois dO.ob.e corn na;e toui-iurs-
le m ne [oui de (a semaine que le
mo.sd: lanvier avl l: mme jour
que Scjtemn.e, que f/rier,mari
Lue grave erreur
Judiciaire
oeu jni ,
Uiccmnt du l>jih r ^Cnaps
TAL la mres, a S Ca or 9 a 91
M.'e^d.MUHiR^ub q,,pif
tait, les deux pieuvei qui restsi-n
turent renvoye, su lendemain Mr ''Mwnb.t camne'iceat !e mme
B Armand au non d U Comnis- lJar de 11 se mine ; que nai,jaia
Mon ,- ......- "T" ":-,-" 11 "'t ei rdama du goaveene- i0U:s diEirejats les uns des sutrei et
tnniiriSZSKS!?? Juon4;V4'ttr";PJ^.lu'ocesoir, appnt, afin sfscUitsrle 4 l'anaie co.uaieuce et se teimU
Jour 1,'hirJ. plut lr*n,P?rU M HS* les ge^arme deslnppiment des sparts dans le Il mme jour,
non ,n., L Sn commeife sousul commind-ment du Lute P*t-M Bo no pronei soi coracaurs ^iou. loutetoii, que cesrgn,
movia troVfZV,' P" nn Bsnt Bmunt, chef du Sous D.su.ct D- ho .ruhi furent pousss n **Ppliqueat pas aut annes if '
moyen delui prend e at aigem> Par de L igaae. 10 s ort;aaen P s xtiles
" Us n.'na liC!!Ln?n!!n,ll|t "' V"v Carre,ourude Dufnrt. A 1 .uni, di ta remise de, pr x. qui K I9J. nous aurons deux **
oitafc;.rat fc8 "e iP ,1,ie "P'f8"" avei,se "b'.e ce soir, " h z Mj Andr Cheva l?e dredi 13 en sr.il et en mil t Na
BfluC na! nn SS. .... mjlgra* '' "^ cavea- U Dinne ^ m "* de ,a Commission dS - Pourrons faire, au Jur. de Use
-TS u ? a AtU Pl,0 S,T'e personue a< v,nt- ~ D* s 8*Q's-tion C. Binrinnis A" F. Ghe r*e ** eul poat ;
! ni !Dy ^"^^""^fP'* '' *'. Dhnnse pilier er E Armand ont s-gn le pVo *net. le jaur de lau tait ua laaii*
iflXSH S5TL V9* Ie'-dmes tarent oblig, de reg* ces verbal de la Runion dVuiJ ^ompt.oo sera un mercredi. U
tu son pouvoir pour la russite d un gotr Grau i G >ve C'est le qu'il I vier. tr tn TodSCi on iJS iSSHJ
Le gouvernement Iteiijj vient d)
tel pmj t Bien v.te Metcure lui coc
ie ha d: voyager 1s nuit avec son
paiion, qu'arriv
Bodney qn'd
au vj-urefour
roule da
corapreadre I Moren:y Koc
n tait qa'ua my,- ftetten; et q ie
de toute cette comb.ne a t non es per
mettre en libert un certain Butero, Uul01t sur > roule Logaoe il lui, pour perire Mercure de son esii
qui s pass trente triit ans de cella! . -mulera une panne, il sonnera et i me et lui pour rentrer dans sa baa
A l'ge de dix sept ans, il fut 0.1 c. signal connu, Mercure sortirs des ne g.ce Morency pour se ditcttl
damn la rclusion Derptielle bois, conjointement ils assasineioo; per a!o s, p-.op sa I D h >ux tt
.paur esesssiaat- En 1017 DO de ses Dehors et pre diont l'srge-.t gendarmes d* le soiv,e iu,qa a a d'
icofCCuubd, sur ton iudj ma i; Oucile scia a ors mi situation, lui meure de P tioi M ure -t A**m
Lies rvlations qai amenrent -s objecta Mnrency. 0^ Ktqnejvoya Isa b oa sieilles ,1s pou ront iln
S^nuLa" 9*rt n''.!? r"'? non K'^c moa patron, il est aseassm dte u.e .oaversattoa'qu Tva vo r
iaontre le coniuls je isit| vivant ? Eh I bi n mai* lel.eut.maot B.uaot s*-epu et
lEitrsit du .Matin fy Paris^ <. '* *mi &H^I P1** !'* pwr Pir W "5* > ^^on.
Parsiaua
lEUDa
Domino llouge
[ Saie 13me et lm pisodeg )
t^e aurdL n sauvage
2 parue*
EotrengDrste, 5c csctltl
- *
i.t ndre la Nol qui est nu raxrdi
pour avoir trois jonrs de cong
plein.
Terminons la liste de ces petite!
particularits en rappelant que le
mme calendrier peut servir tous lu
?mgt huit ans,___
\ut& important
Le soussign Habib J. Aidick, aB
nonce au publie et su corn merci
quil n'est nuilsmeot respaasab e in
actes de sou neveu loseph Afflack>


LE MATIN
M fin Tii tk fl. ftni fiCt,
Jeudi, Cir Varifs le Bassigoa
r donnrn ur e reprienfa>D ropu
Jaire, et ce sers aussi telle d'iiev t't
h tlOUpr
Fntre gfe o 50 cent
Loge 1 00 go arde
Varits
CE SOIR
BrlyB If. 7.
Lon JR. Ihbaud
Agent exclusif Fourtfct de
LeJtu & Fink, Jim
/*
i
HN
Par Amour
1er Erirode t 50
DfMAIN SOIR
Lorsqu'une femme
veut
Les Tangos
Entre o 50 centimes
Les Cours
Pau8- Sterling 68.235
Dollar 14 78)
Si vous voulez avoir voire [maison eoQuciti nu ni cet
Si vous dsirez une slection decou'eurs ti* h'ligues
Prpares par des chimistes de longue ex>*u-nM
Achetez notre marque ilioq d'Or prpare pour le* tropiques
Cette veinture adhre auc surfaces les p'vs rugueuses
Elle conserve son brillant eue tidu U es vi'e.
Elle est tpcialement use pour les moulures.
Les corniches et lei pices d* sculpture*.
Chacun Je nos fe-blmc est con'rol par nos laboratoires
ftotre prix vour ctt'e peinture dfie toute concurrence
tk Citas H- Browo Paint Co Brooklyn* N- Y-
Geo. Jeansme
Agnt Exclusive poor Hati
No 118 Hue Frou en face de >a Banque
Fonde en IS'
UPi'JUlurc: tiAU PKIX PnOMPTkTUDE
fptu produit* chimiq es. pharniace iliques et autres ariic:<38 v>n
dablds iJa> s tu.e pharmacie.
hPt.S Poivre, Jiijdile, Girolle, .\nis ioil.MuiCi'le etc elc.
SUJrtt; uvFKlN
SPECIALITES ; /Marque prive/ Lyaol dainfHCtaof.P&ia.Bc ..Ar-Llei
vour b.iuifi", B*y Hum, Cbocolat ea poudre, Huile da foie le Morae,
k nulsiu 1, Coid cream, x-raita pour faire esse, ces et eau de t nl-ie.K-io
de Quinine, Poudre couve les insectes Solutijn pour conserva les oeoti
frais, Lait Ja Mag..*ie, Poudre suprieure pour U toiletta d 1 enfiuM,
tisaence de fieui s, Eau dd Flonda, Miel pour la Uble. Mourai te. Unie
d Olive pour la iaL-!-\ Btosses dents, Peppnrrain', Huile por rhassdi
les moustiques et autres nsec'cs, Rugutal : H^ila contra const.piiioja .
rouble** des intestins ebrociques, Th *, Cire pour les parquets, Comesti
ques, Eiixirs, Epices, Sirops divers, feiotures diverses, Vins, e! -, ce etc
Demandez le catalogue des spcialits.
Confiant vos cooiaundes LEHN & FINK, Inc; voua a?iez abaoluman:
latiafait.s
Toutes le bonnes obarmscies du paya s'approvisionna^ chez LE IN
& FINK, Inc/
Royal Mail
ASTHME
Oppnss/on, Catarrhe,
Suffocations,
Toux n iront us.
o utrlion ortoJnp pur !
CIGARETTES CLRYl
.... POUDRE CLERYl
| Or CLftY, 58, Boul St-Martin, 1
t toute* Phannaolea)^
Irrigations nceisaire*
Il est broit qae bien't s'oavrirt
h coupe de cannes dans les plaints
do Cul de-Sac et de Logne On
prtend gue prochainement anivera
k Por-an-Prince le ytnpatbique
rraider t de la Corporation, Mr hd
rd Elliott qui vient assister et Ji-
iger les oprations de ce'te nouvelle
fcampsKn/?. Une direction autre va
tre donne i l'entreprise car on
isrle fortement d'une entente fn
aie de toac les grards plantcnrs de
plaine qui acceptent de livrer
urs cannes & I usine II faot eap
fer que les priii accords cette aa-
e sort rj>ifO"nD'As e* qu'il en
Sleam Packef compaD? Joshua l. Baiij Co
wiwum tKv.iv m r j (Church $ Thomas Streets) Xew Ttv*
Le steamer tCarpio* laisse Jacmcl June des meilleures et des plus for*
ce soir, pour Je mie $ Fort au Pria te8 maisons de iissus aux Etats Unit
ce. Siam, Denims% Ghccks, CHngham, Toils
Il est attendu ici le mercredi matin ^ap etc, etc.
10 du courant. Il partira dans la soi ^ meilleure source d'achats: Prix
re directement pour le Havre, via iouj0Urs avantageux. "
les povts du JSord* t tes principaux commissionnaires en
Pjri.au-Piioce, le 8 Janvier 1922 $issus aux tf ats>Cnis,s'ap ouisiomeit
RoJ)Cr(S DllltOD & ijOchez Jo8hua t BaUly 4 Co
agents Cnraux

Raison
rsrd bJ'n. CBeviot noir 54 poucea or IOU
Non pr'fltoffds l'oovprtore d* Voile i blanc I
a tmvaox pocr a i re I iftrotioo Org Ddfe toulcor b cd>
h. si mu
Paoiiard
LiiliriraliMj
suivants de o
Dans le but depiir ps nombreux clients, leur offre les "Jcl*
t^frskbeuretde toue beaut des pris exctpiiocaela
de tisses.
Cbapeaix VilooTS tuprr'ir pour
bumoiBs Of4&5
Cria i^sus la li'o* d l'abe
p Pouvoirs rubl es sur le .yM B.ib. jaure a. r.o.r h g sup PM de toute- ipaiMs
d irrigation d' nos plaioea De Hercale blanc anp 7 Cipe rptjre brod
utes parts, on ae pistt de la rsn Toile voile pojr pe H vo.liera 0 41 etnne d Iw'f b-aut I aoot
s'cben-sM qni pH et roslg HiJ 11 ra.nPlinj a igl la Ura; t>.*> co e sapin eur doutaJoe
t II ettse a%rrttbl* afsri''g 40 f> X t | Ydsae lo; g tO Orepon a fieora ouieur taoo
au provenant de la dtrCtuofclt MOM-eltoa suiane dr.? 800 Cnomir aoglais sop
s canaux d'irrigation. Baeiu Wa c aral donbie lsg 040 D gonal ooir extra
l'occasion lors BalB a-nr g b double Itigeor 05j P. m Btecn angl gris fort
rporatin
OilfJ
(irease
Huiles t)t Graisses
:Prix et qualits dfi a ni
loule concurrence
too avons eu
ne-promenade dsns les environs
l'liabitalion,Bocbe Blanchedaos Tu.aord soie pour ch*Qiae
plaine du Cul de Sac de conatt nom oe et tohe
l.tat dplorable des canaux d'tr bardine blarc barrea
tga. ne pourra;-'-oo pas arriver Organdi couleur
Borter lea propritaires A mieux Boilano m- l,
retocir lea esnaux de foon Cipe sng'ais g I
nomiaer l'eau qui leur eot ai n .-pe anglais p I
Sft'g* bleu angl i
D ill fil anglais b. < c
0 70 Drill b arc unon atig'pia
0 40 Drill cotou blanc ><> a;s
030 Drnl Tin-' r top
(' '& D-ck tr blanc anglais
1 Alpaga i oir suprieur
o6C Kijki j mn anglais eup.
h ma-
7
J*
061
4&4O
0 tVJ
'J5J
& 5
140
0/5
010
OU
0 73
24>
0 5^
4 7
LehnetFinkmc.
(Maison fonde en 1876)
New-York,.U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
CotOJ I draps si gl H'J d or 1 M 0 W k ki bl DC sjp
0 35* OiO
rstiendfnirexcutiondesgrsnds T il- ft dr*p fli ai t?t*i 950 Z pbir b rna eo\: pour
{sux dirrigai'cn que le Dparte T 1 # mi I-" g od larg sop 0 4a itamiMa robei 0 (X)
)t Travaux Publias se di8po3fl Bacdti b >de *ui-s ptr B8 j i i ^'ip du- z ir.e 5 00
lcoier, il est juste qn on cono oJe *t d#Ud Bas A Jjurs rup-iieir 40i
b-de toutes les faons celte petite Bodir.es poui rjbe 2 Bas airceiiss tup. 2 80
ntit d'eau tant nct aiaire i 1 A- peig es d tou't ls qoab's Ch ua/ettes enfant I 8J&2
clture. *' grscd -urs e:c e autre part nous avons aussi ap Organdi si- ,aaa brjd I aare 1 50 Tailj ' vole pr g-H. u vcil tert 0 70
or sir Elliott arrive Svec de L liste eer^it tiop lo,-gus il nous fallait .-crarer foj< lei articles
"projets d'amliora ion de que noua *vocs en rasgaam ce.^ pourquoi nou? vj s iivitocs, ava: t
reprise et qu'il s pu trouve; daller 'illeora poor < o "tpI.-i hh ti li d'a^oeVa p as*r I* Maison
Etnts-Unis des canitaua pour H SILVERA est nii'e part woa M roi ver z dis artic es d'aussi
icerja nouvelle corporation b;;.Le q *+. d.e p 11 pi UioAa
Extraits liquides
Sirops
r
Onguents
Esprits
Pastilles
ODVEAUX ALAMBICS
fur DISTILLER RCCTiriU J
Ll CAUX TE-VIC,
RMUM8, ALCOOLS, ele
OEROY FILS AfJIj
CUMH.M m >
/*, rai du TMtit, /$
M PRATIQUE du DUUIIiWar d'Eini DE-
SEITCIS (te. MA NU Kl, it fiiri.int d,\
S M TARIF ILLUSTR tirn'i fnn
fl
jetexpas vos
vieux livres.:
xqu'ila peuvent tre misa
ar le plus fin des relieurs et
moins de trois faur* Chez
e Camille, Rue Donne foi
CHARLES PR.0U..E
228.Rue Houx Poil su iflfts
Attendu par le Panama :
Beurre frais
Teintures
Liniments
Dsinfectants
Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales #
Lon R. Thbaud
Agent exclucif Hati peur
Av8
terdsrt >i reVrptiro e films
s Unis des vrrs /rsnsites s
ibes soi canines cju Mii
Fromage Camembert
Lyurnes el Fruits
Charcuterie frache
A vendre
AUl Auto FORD en bon tat i bo r r i 11. Ted U> \t is co. counec eu march. S adresser Garage KMBPK.
et Hoquefort -";; ^tj^^oa ^ote ^c aie de
B for anydfbfsroitrer:t dm hisnsme. SeHO UllCtul )'
Ted mie.le,
M Tel Mfz nant uas sssocO (Jf(il)fne
svec LunaPaik n aocune autr af
faire de ce grtnrt en H-Mi re s* rtod Ls lves iOn! p'v-r,ii 0' le
pas rearoniable dea de les cont ac fours interrorusoj dfpoit I Noe re
tea en soa nona, prend.ont le Lundi 8 is< r
>
- .


te s.tw
C?ne
M-n p I V C *% Pharmacie F. Sjourn
4^ 4^ Ia4 ii A 4J Il Donne avis sa clientle, aux mdecins et au public qu'elle &
donne un teint de lys
La Cr!m* TtlnJttgs. donc, par fam.
c-'ifrtr le (ra'.cheur dt
.a ltinesse. tmhelUt. t/fac Ici ntt
VAILLANT k HOUET, Agent gnraux 1720,
Elle
tient la poudre
Assure une
earnation exquis
La Crme TF.INDELYS. Ame.
onctueuse neutre, en incapable
d'orienter en rien la seau, qn'aUt
fMrri, att)plit tl Manche m In
lunnrtei i l'exact ou jmiii U faire
luire Parfume aux axt-ahs 4e
Heurt, la Crme TE1NDELYS
le type le plu* parfait la crtmt
de toilette; ion emploi vite le
haU, Ut imcm. 4t rMcaut et In
irriMttwn m* Ila m mitai
ARYS
3. Ru* de U Pis, 9
PARIS
Tnuut rarfumariei et (irand. M..,..t..
h lMjamdtriu
SBSJ \sl"
Donne avis sa clientle, aux mdecin9 et au public qu'elle t
ronisorm son Laboratoire d'Urologie en un Laboratoire de
loloflie appliqu sous la Direction du
Dr Hicot et t. Sjourn
Le laVorato re est ou eit tous les jouis de 7 h es du matin S
ure du fl i pourtour If s r* cherches ei analyses prvues cant
wTioiiC c |. iat saut pour le
\ass fiiitim ei lt toustante Ure Scritrie
8ercnt reues que le mardi de chaque semaine.
S'adre^r ia Pharmacie pourles renseignements*
\ naf es d'urines etSuc gastrique,
Raction de Wassermann
B&action de Tn boulet,
liiamen du sang et du pus
Examen d -s matires fcales,
Examen de crackat
Albumino raction
Constante Urn Secrtor
Recherche de Spirochles et de ConOcOque*, efc, aie
"S"-"
M adeira Erabroider les f! e *"?ldal
Lunchs Spciaux
Grand Htel de France
Rn, Qui par sa situation unique au centre des aU aires te recommanda
tQl 8'HC IOW t't COtlSiderably rpduOifll* llUleduDrDenaUt|/,is,7Me iamuu au public et ses nombreux et distingus CM
PYICC&m m 147,bm du FaubourgSaint-Dinii irte
^Suitablv /o >ice and wecomv Chris* i *
-----,^ # t # a. i M ncessitant aueun preMrttU,
mas fft; (s i orne and maki y >ur choice \m* m m*** i.~h < a^
Supprimant la dite,
| elle M dbilita pan U malade.
N'exigeant pat de repot a la eue m se,
(tUe OC caute aucune perte A* taaaee.
Plus activa que tout les ttmlialrM,
| mU tt, par consquent, moin chars.
DOSE
yourte* /.
Lu PreelzmatnAGGEMlQLM
Hue du Quai
Socit Commerciale Wdm
Rue Dzni Dejiouchvs
'"i"- l'-H llUl'.tt tli-1
tituiro tiibi': bulaid ia
Bihcuib duux bullaudau, poar t hit; rg e
V'iDjj>b
I.mi cjoder.a dar.ois
N -n t -No lui va
Viria U: a
Boun'cire etc.
J DAAJJ ER Jr
imoaTivc. l) piiuiet
Lmi, i piiHia.
pour sa CUISINE soijne ei tout le confortable ncessmre auxjroyer
geurt de Commerce et particulirement aux commerants de passage
& Vort-au-Prince.
V htel dbite par Gallon $'par
J '^Barrique% des Vins^de Bordeaux
Rouge et Blanc. "
Ces Vins viennem directement de BABSAC et sent garantis pur
lus de raisins, nous pouvons le prouver par des CERTIFICATS qut
ions tenons toujours la disposition des Clients.
Chamiiayne et Vins Mousseux prix
modifia. Conserves moutardes fran*
aiti s, premier choix.


8mOPo7oMMIKIIf
Hretcrlt par plot de 090 DmImCv
pi-ii minenU du Maadt (g
__________________ t't. wwun*^JumBiuai
CE-rs-wi-aSsSaUs^-r^^
Alun aiu j) r,so.:ucsqni*'liubiibni.i bien
On trouve k dea rrix plus baB q'ie du lca occaa oua et rabaia encep
ticnne'e, Ua a ucleB tuivaa b, d toute Iraicbtur.
tiia'4 vjlin Cbanti'ly do h m lou'e Duance*
Leuii \ i >m > v.) i iti/t/. .j i oilea 1.1 ii de aoie cutuuguipure
pcDgea perlAui. fraugea ou auttea
Soie lama dite ml 1U141) g^ard grand cuis Jaraey de soie cbll
'obb dt soie elc.
FIpuib l'.r-ii u ira pour cors*g9 et laill,1.
Jolie i.in,"' uix rooda toit plu:ue< pour dii e& lgance1*.
u Forme de Chez Paul E \UXILV
Rte8 Travertire et Wntj:min de l'Etat
\
Pharmacie VV, Buch
Le seul prservatif du bois tek le
Carbolmum Avenariuh
Heconnu depuis plus do 40 ai.scomu.e ie pls eliicaco
Le Carbolinum venariu*
Sert I prserver le bois bot et 3jus terre con'.re il pouirilure
dans toutes Ml ioru es, les iuMue:ices du cl'-nat et la desirtictio 1
ros les insecte?.
A empcher tt supprime: !e chvnpignon 'Je* niai*on et d*,s
cber les muis huiuu t-
i imprguer '-es v..iles, : ,r l^es '-i!os e. fiLts i'.e pche.
Le produi st un ttsiutecitui de p euner ordre supruue.et chiss*
la termine des ecune do chevaux aiusi que d s pjuaiHns U er
aussi un dtstro-teu sjus pareil des puuai.ts et des autres vci
flBinc*
Faliles y
CI'.:. !" nKi'ivemeiDi du <">!>*
BbiimMIIIM un .1 ....mite J
1 | 1 ,, -
mont i|vn v n 1 vit - .-
f n 1* i !. Au .
yuau.l v,i.j. vno* aortu-'iM',,
Viatid votre vitalit e.-\ m'ic* !
tr !a m .1 il . vtitrc y 6nM j
timi enii 1 net .i-iii ii.'.) m..*
piur rciirmrri sa vit ili'4 -^ .-
*\tSr. Votra ivs'iu.i [-- ;!..> .
une planta qui m i rt ( r *
l'eau. !)> mme c,ti< l'o I
revivfiennfpliotttlau
ainti iVine i ni." .1 \. > ir
vie et nue vigiHltlf Brin .* .' la !
tautltntlon *flrbHr s\ , i
caniii' p s >.! ii i< p n i- m c i
quadrupla ; i ^~t itti 1' in.
un Kec mat tu nt, iru .. i
teur de aarm cl ui- Vi .1 il
pour le uei [a,le io'ji le.mi. f
Ttt Wlne vt lut
crie une for-efii'ii" '(l4n Antj '
nouveau, une v mm > imr .1 <
nouvtllert ut.< \ ici fttHd
Au |irtmir: mit ktgu n
restent l'acti r '.ii 1 I ii>itit
VotM MOtM i .e 111< t. .1 ,4,1
du b;tu. Veut 5 1. |
thaqtM v. tri- ii < hm Ju
p'.u de (iirco t\w vm. u'iv{--i
avant, et surcli . t n
ty u.e tcut ca'.i 1 i'a
nouvelle. Ce I ,- w i.t 1
que plu de lO.O'O in-->. an
rwomiti'"-':l Vv ;
Aiii'l 1 in. IiimiiIi ' ^ f if
^>|^""^I l M .*+: i.ilu.i, i .i,,
. .. ... c P ."!! e-, -i.
%
OLtMlN t on, to
WliutrnU W -rks r. ., v _, ,
'M
*
3
~
?s??sl:
En Vente chez
FRANCK.. MaRTIN
Au prix da 3 dollcre graoae tou
teille e' 1 dolUr \\l b)utuiea.
Rue da Migtti it 'iu;^ (aCi
Uirtoe Qt,ece, V*on ta knaoe
i
Les soucis
desmnavjres
Quand voua sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
souffrez de douleurs (jui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des femmes, n'oubliez
pas que des centaines de femmes, une fois souf-
frantes comme vous, ont retrouv leur sant en
prenan 'a. Composition Vgtale de Lydia E.
Pinkham.
CtU f rame a ratrouve a* sainte
Monterrey, Nuavo Lon, Mexico." ] voua krit pom
tous exprimer ma reconnaissance. Ma sant est revenue
compltement aprs avoir pria six bouteilles de U Com-
position Vgtsle de Lydia E. Pinkham. J'ai toujours sout-
ien terriblement lors de mes rgles et ces douleurs m'ont
souvent empch de faire mon mnage. Elles ont main-
tenant disparues compltement et j'attribue ce rsultat
votre excellent mdicament. Je puis maintenant travailler
pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que pur le
pass j tais trs faible et mes rgles semblaient une
hmorragie. De plus j'avais des douleurs dans le dos et
le ventre. ] at recommand et je continuerai de recom-
mander votre Composition Vgtale a mes amis comme
tant un mdicament efficace devant tre prise rgulire-
ment pendant la journe par dose d'une cuillre soupe
toutes les quatre heures.
Les rainaier*t t*uflrantt t turmanas
osTrtijat dpendre tur la
Composition \fegetale
de Lydia E.Pinkkam
OTHI.HNKIIAH laWlS 09. k<*NM.MMa. U.H.A.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM