<%BANNER%>







PAGE 1

LQ. MATIN MUI LAIfcU Fuyons i'gosme tFai$ autrui ce qvetu voudrait qu il fit pour toi 9 Ce prceple humanitaire, reposant sur le dvouement collectif, est 1 1 base de la condition stable de la via humaine li est la boussole des coin ciences hnDiee, de celles qui s'a cartent du vil ma'riahsme et pra i quent la loi du devoir. L'art de bien vivre est on senti' ment naturel, mais tout on obissant cette tJi Mu. New Yo k. — Les membres du fa mer.x Baltimore O ioles lieudro it 1rs mme C'est une pure folie et ooe folie hautement prjudiciable au progra de l'humanit. L instruction intellectuelle et scieu tiflaue proprement dite, l'arilbmti que, la pbysiqa • la cbimie n'o t aucune puissance pour c former le cœur L'esthtique, l'art, la littra tu ?, oit une certaine action moral i proclamation de bon Excellence le Prsiaatrice.mais I homme tant fait poor MtuSSSSS, locc V ionJe taK,eN vivre parmi les hommes, 2'eit la le de 1 Indpendance 1er Janvier 1923 F"" #.„_-u an vie sociale qu il faut faonner l'eu ^— Liste des contribuables tiaagers qui par l'intermdiaire du Dpartement du Commerce onl obtenu de Son Ex le Prsident d'Hati leur iceoce pour I exercice tyaa-a; suite dent toiaale — Cours de bourse i l'a nliorat.on dts sot ffrances dej cordons du pole aui funrailles de Oshrtia du sott,celui qui travaille Wu iam K eeles, un des pins grands | carter 1* calamits sociale* %  % du base bU d moQ( £ ceal-vdira cbeiche le bien commun ,„ %  „ , • „„„.. \ T :,,„.-,. de eea Semblables, remplit honnta Londres. La pnncesse Victoria ment et notlerujut l'en Ces buts de 8 / Bur u du ro 1 Gc0r es esl aU J e ,ale aon existence. dun -* b o'chi?e acompigte d'une Tout aune est la valeur de I ro congestion pulmonaire, humain, dont la conduite de la vu VtwYo-k — Le Majestie de la est de ravir le bien d'autrui Gel oi-l Wbile stai line, conduisant i son — Avis Administratifs. a date du aa Dec 1923 Hcn bod, les membre de devient un maltai eu f, un aclra COex qui u Du.o se dlasse avec tons ses iDStincts rails, Soulager le prochain, c et>t le secs de la viu. Tout le reste est vain. Aussi soiu-tl grapds les peuples o des cohortes de bonnes vo out.s l'atft dj progrs a accomplir, y en ploient ieur vie. liera par consquent, uant pendant d'amliorer force de dvouement notes. lajcouition humaine. Le liait saillant do notre tat a u tuel, c'est l'guisme. Son action ont devenue ai ou jaanie daus notre so cie.e, qu uno lotte majorit jouriiel lement a sur les lvtes, lu < donec eria feiix • de I exil abandonne de %  es amis. k — Le Majestie ine, conduisant a commissioa de la rit e ang'aise est arrive ce mat n avec an retard de deux j us occasionn par une tempte. rLscrap ( A'grie ). — Le lieute nant Tbora aviateur militaire fran ais a b.t u tous les records en pi a s p( heures et trois mi fant. 0 1 ne saurait trop contrebalancer en lai les insincts goistes, premi lement clos, par le dveloppement Les •Amricain ; prconisent des instincts a truistea et sociaux qui la jupe cou 1 te doivent prendre un jour une si large La ldrrcion des clubs fminins des Ftats -Unis D rt man dais SS Vie ndividuelld qui, comptent joo.ooo membres, a dans une rcr w —.— i_r hAnrisi mfralna m A un.0.1 1 l Htel Astor, New-Yak. protest con iOUteS 168 aaMOTMl morales, 018 tre la jupe longue, au nom de 1 hygine et del me les plUS BCep iquei OU les plUi cume. g listes leur point de dpart, ont E'It demande que la up t soit disante du sol a b )U tl COUStater C6 fait que l'iodi vidu ne peut pas vivre uniquement SOUS LA MAIN #yez tuajourm UNE BOITE DE VRITABLE TALISMAN f Pour PARER aux consquent*! d'un refroidissement PRSERVER, TONIFIER vos bronches et vos Poumons PARACHEVER le traitement d'un Rhume, d'une Laryngite ou d'une Bronchite Invtre. Prncarea-voiii eo de suite, m>ii refusez Implloykulement la IMUlilles qui vous seraient pro|u fe au dtail pour quelques sous : ce sont toujours des Imitations, Vous ne serei certains d'avoir LES VRITABLES PASTILLES VALDA quo si vous las achetas EN BOITES ,M OT VALDA SAVS-FIL 7 Janvier N.-w Yo k — L ancien Snateui PETITES NOUVELLES PARIS — Le prince Andr de Grce exil rcemment, a visit Mr Herrick, ambassadeur des Etats-Unis, et lui a annonc qu ils s'embarquerait mercredi pour New-Yok. ROMl — Le cabinet italien a approuv le pro jet tuant la dure du service militaire a 18 mois LA VALLEri'rs — Mehmed.es sulin de Tur quie, a quitt Malte pour se rendre la Me.que o Hussein roi de liedjaz, lui a oicu l'hospitalit Il voyage 1 bord du navire anglais. Ajax qui le conduira ju qu Ujedd^li port de la Mecque sur la ai. t Rougj. L'JNOrtlii —Il Truman rf New br v vovge sur le M ,1 bi 77 y a i?' Jt ,u •H le D "' y l u "*&*' %  f ' ue goiste *'""•" i,u ",* / WV J O s " %  %  New aiuom. ut les prochunes fianailles du pnn „ ,^ Mn A it *,. stea.ner Miftitu II entr pteni une ca dtGalles avec une princesse italienne. Aumoistie La feinine doit ti tourne i Marseil' pru tr'ivetS le minde jourdhui le mmo journal prtend apprendre de U .,.,:__ j. n isource autorise, l'annonce tonnelle des liiniille Station de KtJ'O de son altesse royale avec la tille d'un pair cosd'ici annonce que le biteau jipoaa i "is lady Einatetn Poweti Lyon, ce te nouvelle Le pauifr-J dans son logis de paile Q J^, vi^ ra a envoy ua messig.* esl aiau ede ,out 'ondenem ., 1 , R non^ant les lunai les de son demandant de 1 assistance i la suih une pria cesse italienne, d eu ptit, l no toi te et non enclin aux uassda-ifd deiieut viciinjda aea tboiie) inseuies, de aorte qaj le Moi dtruit complte ment ci grand commandam.nt eu Cb.ist : tAiiuc/. .'ous tes uns lus autres. • l'ourlant l'goiste oublie que : t'i'oue la tdire uest que fuys'.ie odoute parsionu .. que Bail on ? Bien, ou presque rien Quelles eu sont les consquences? rlions 1 Pari.?. LCM laideuis t'a toutes surtout la haine et une dllance morale dds plus coudsmi-ables. cotn ne Altess celle anRoyale une co hsion N^w Yoik —Le sna eur lu Fes de 1 Oh 0 s'adressaat au Na'ional H pub ican Club, dclare que k p : i J • %  %  Q t Hirdicg est proloudiment inquiet de la touraurgrave que pren nenlles aiiies eurrpiennes i propos de lche de la confrence des rpalovrimat des naviros B ltimore — [oha R BUnd, financier de Billiino e, esl mnt. u 1 Lorsque l'on envisage lea souf* franees qui de uoa |j>trs abattent les volonts les plus tortes, la pauvret qui mine les familles, le vuea de plus d uu de quiUm la tetre ou dormect leurs ancet.ea ,.our citer cher ailleurs une exuiuuce facile par le travail, saui lgoisme eu est le facteur responsable. Ls'-:e ^our quoi, un penseur le dliuit, le aigu • d'une un utu leve et rebella a ;*;PLYMOUTH( Angleterre)— Mm' stor a fea ordie de son do: leur de pierdie un repos complet. Sa familii et ses a-nis font ioquie's de soi tat e sa sant LONDRES ~ Le Daily N^WJ certihe avec au.oiit que le prince d • Gilles pcu-c.a une cossaise d' haut*; noblesse LONDRES -Uu -raii cou ne rci 1' Le s|s Deucahon, d : Ha-nbuv, est attendu L 1 le 9 en route pour Cuba, etc. Le s|s Posidon de Kingston et du sud e>t attendu vers le 8, ch rgera directement pour l'Eu rope. Le S|s Astrea venant du sud, est attendu vers le 8 et 9, chargera directe nent pour New-Yotk l^ paquebot Prins der pJeierhtiden a laiss Se %  y ; u 4 du courant en ru....poir tout les ports luitiens, continuera pour Curaao et l'Eu rope II est attendu a la Capitale le I a Ju courant Le s|< Colon est attendu Ici de N-w-Vork entre les /0|ia du courant, Le s|s l'acama venant de Cristokal eu attenlu ici le ta du courant en route le mme jour pour la liiiet e et New-York. Le s|$ Yaque venant du sud e;t attendu ici 7 en route directe uent pour Seiv Yo k. de soi et pour soi : que l'goisme ei' un ret'cissement de la spbra de notre activ t, qu'il liait par appauvrir et attirer cette activit mimas Il imporle donc de dvelopper le >-> (fi e t de U gnroaif Et c'est sur out chez la fi u tte, que la dve 'u 1,;. m-tiit de ce seotimaut est ncea %  ai e R en ne P aurait prvaloir con t r e f t vrit: bie 1 p'os que est un tre la ton dresse vivante ; les sentiments de piti, d'affection, d altiuisme, de d'voueini.u doivent tre tout puis atuti en ellelis sjnt l essence m m) de sa natire. La f-)mme peut avoir. A c' dd 1 ho nm un rts remarquable, pro dig M; m-)t.t intressant ef fcond e.i remitats bureux et bienfassits mais a m rle, pour irs vra maut efflcaca, doit re diffrend de celui da 1 limon il doit .re speiale* mai'. 0 MU v-rn le soalagainmt de la doulaur et da la m -.e humotines, de i'iernellaet oitoyabla souffrance Cechtmp d'action es. asaez vaste pou qo/ella y coamutre toutes 89i fijults. Four elle le reste do;t ioa j J in re laccesioire. tiombittous donc .oas prit ehez chez la jeuue Qlle que rs Le aura la civilitutioi;; on peu. bon droit laWI le Canada et 1 Italie a t sign le mpiiaet tt te mtier de lui. VICTORIA— On croit que le ste Four couclut'd, peusous aui tenmer A'iskan a fait naufugj sur le dietriea huinauee, ^u'eilta batici.tcoiesdesl.es de Vancouver et aie aussi biet. so.is la redingote, lea i'quip;ge compo; de septhomm^ paulettes tt i,< blouse, lit a. seul esl compltdHient perdu. Un cadavre de cuite nuuVt.iio auueu utaoua; Cjjd chacuu ivuuuve un cœur UeuUi.t et Ucd |Jlda pj.tb-. .JJj U gal.e S d (ni.HMr ufai oa jdJUes et us vieur comme une tleur a, sjleil (Juaussi u.i pnn Ou ujuie paituiut la vie et la 1 %  %  %  i< %  i .1.010 Ljue les visages ne couuaisseit point du fronts crispas, plus dd bouclus ma disaulea, q te le OOtOt ignore lt 10 1 guea rancunes > L'altruistud, ii-t IT.' le sent.' ment d autrui est la grande loi s rsumant ou ce prcepte ; i Fais a autrui ce qud tu vouUrais qu'l li pour toi. • Ftatiquons 1 altruisme Lcnstajiin DUM£ttVb a e't ttouv et tto s ceintures de sa 1 veta^e :ecueillus portant li marqu Ala.k.n. NbW(jRLEA\S Le confcreimi rai l*iederick Singer dg de 76 ans et en rtHalta est mort 1 1: suite de bl %  < suies reatj dans une collision d'au to L defnira charge qu'il occupa 1 tait le commanlemeut de II station navale d |J NEW YORKEmile Cove es', anv sur le Muitstu pour pcher l'au tosujgfstion p.r cette formule jout pojr |jur, eo mus seni, je devien mieux en mieux. nous avons misu m dlaver, lgjia me, et dveloppons en alla la dojci et chirmiae ont, uu al'futsne i telli^ tt et couoia ,t Ui iMafH4 poiut inpjrUnt es d exigjida 1 enfant la sine) it, la o/aut oute preuve. Bien plu* souvent qu'on ne le cot, c'aet irn idictio] dfa:tueusa {ii' rend l'an tir menteur et dissimul l'resqu) tjjjoird la dissimulation nait cher. Lt'dlblltl.e (16 re nai ne de P fit or l'Ecole de Mdet e Les couf ecces arroncts seront p;oco-ces successivement : Aupurdhui, 8 lauvier, par le Dr ..._„.,.,,..,,,..,, .. | Dominique qui fe.a ds biillantes CiraiVs fMnTleTlaloya-ls su ,o.is:uiaiions sur Past.nr e: ses bj : n?ar, ella se nbla si nature le travaux relatifs i U cristallographie Q ] a l'o i ne a ingru m pas traus et la fermentaiioi t ; gri air les Ijis Il devrait tu tre M:rcredi, 10 Janvier par le DJ:P- r •• "la" leur F Salcmon qui signalera daus 9 i el< a9 b en d0i ( l ae BOit UB o au tibleau plein d'int.t, c Fia Hue ici des rechei.be> de Pasteur sur la chirurge moderne VendieUi, I2 Janvier, par le Dr A. 1 Parisiaua La rijfrseiitatioa d hier soir tpaesc lea espiaucert, en aavai vraltuti.l que L HOLOFAUOIE tuai; uu tuin iiiagailique et mais CM e\bibiuou a l'HeloOeoata t un chef d œuvre d'art, il est de raies bims quou ait donn et qui apient aussi Un, L'HOLOLiAUSTE du commence ment a la li'i lait vibrer les senti meute les plus levs d'un homme. Et celle qui incarnai! le roic d..•Holocauate.Mlle Suzati. e Odlveat ingalable deu^ ce genre Nous ue pouvons que comoiiuieu le. u Uirec .ou dd F&tiiisaa amu tel tUCCOa u lui allant UOBUUUeA i N'oublions pan non plus la Masi que qui eut sa gtande part de la foir6e.9mtbuJ ut8 i /Amrique veut uoa fiotlt yale la plu i furie qui oif LONDRES } Dcembre.—L? Mini e de la tnatiue amneaine, M Den 8ei.ti.ueni.' by, expose dans son rapport annuel piouve qjce qu u cons:die a comme la politique fondamentale des E'als-Unis en matire de tiotte. La tlo te des Euts-Ujis, dit-il. dvia re maintenue ta force suffi saute t'our appuyer sa politique c son commerce et pour garder ses Les.ourlair qui moatrera, dans un .sng'ge d nue (oime lit raire qui plaira, c Fasieut travers son ceu vre *. TOJS les amis de la France tien dront i a isister i ces sances en lho 1 oeui d un grand Fianas Les conf .ren.es seroui d; es de 4 | j hs. p m faut au point ds vue moral, il ta. mpossibu qu'il parvienne seul et par lui mme tous les aentiiiuata le/s. Il faut donc et par la parole et par l'exemple lu' montrer claireLe Conseil d*Etat vu tie convoqu l extraordinaire Nous croyous savoir que le Con seil dEtat va tre convoque de nou possessions continentales et d'ou.reveau eQ Stssion Exiiaoidina>re le 15 rrer Nous estiniocs que cette poli i 0 mil que Ion a Uavanie rctiv; que est juste et inditcutable Nou. naent i leibo..tiou fc duu budg:t .v:on ut lou! temps e. dans toutes P our IsteKica lyaa 1923 piobaoc lci venluahis possibles, c.er, eu m n% ,c VOlC d u Uadgci cu iuu des tictenr et maintenir en activit une points du Message nsidenuel ion flotte qui ne serait pas infrieure i yc^uaut le Corps i l'extraordinaire ancuae autre .t, humai j Jaaviei courant. meut lidal a poursuivre Un rsultat qu'il faut a toi: prix sis iyer d ob eoir quand 00 v,-ut bieu lever un eufant^est de le pntier da l'ide qne I ducation, loin d'avoir un obiectif parfaitement arrt, uu terme, doit se continuer au on Faire pendant toute la vie, sans m tenupiion II n y a pas de toute qu'en se surveillant, en contrlant tous les jours aa conscience on peut, jusqu sa mort, faire de* progra au point de vue moral. Et Pintelu geuce est ici intimement 1 6 e au cœur et 4 lame. Sa croissante doit tre absolument indfinie jusqu' la mort Ooonsz donc a 1 entant, pour qu'il le conserve toujours comme uu trsor le got de la lecture des choses l'an, de l'tude, des nobles dlassements, tout cela vaut lutim ment mi?ux que le savoir propre ment ult aouvent trop bativeunoui introduit Jaus les tetea .pour qu il puisse y itsaior. Faites impitoyable metu la guerre S la trit* uabitude d'tre aupeitictel .. .*uai)ne CAttON est sur-nontM d'une .neriule grosse co a nsi asuf, entoures, d a7 e nerul:s d: mj/rt grindeur.de ei{ neraudes plus petites Je) ruas, et 79 gros dit nanti d: 1.000 diamants %  tetits t .te /50 |>erl;s orientales, — La MHin Ji iift fte soa Directeur Au mili-.u du,i atmotpnii* oA gn% la plu, franche cardtaltti, lu l dacteirt du Main, joyeu$tM>nt taie.-il samedt toir, Isur directeur 1 Clment Mayloire par a.nei. I mngxer dt ieur sympathie en rt* de }$ marque d*ucourag*nunt. Qianl les rafraiehiutinente J** servie, Me Constantin Du met (//,* ter m s appropris, d montra co>nM Mr Hayloire a toujours tu apprt* convenablement te divoatm.nl de auxiliaires et forma due votax *?*** pour le maintitn du von renom de %  > journal. r temani Leriy porta un IMH Directeur qui, dtt-U, a soudure gn pi autour de lai les intellectuel < bonne volont. Clment Pothel laisia parler tueur en rappelant la bont protgea* du Directeur, Enfin, tir Clment Stagloire lt %  tour ae toutes ca manifestations < sympathie, avec celte .naitrue qm^ esi particulire, eut des mole annabl pour tous et ejue ltmprtseu/% ai" mente agrables viout ensemble ton spara. — Navire alten ^Le s,s U>lon*> l ^f. Port au Prince de .Ntw Yo.a ar ic Metcredi, 10 jaoviei e^j. •" 42 Pa^sageis et io}J>*>-* a< JjT Et paiura au a'a/* ' mme jour .pour UaiJ** j rone, aitstijtteBi SBBBBBBBBBWJ



PAGE 1

LEMA11N Visites officielles The Chas H. Frouru h I fa, Lon B. Ihlaud Afffil exclusif pour Hati de Hier. Monsieu le Prsident de I t'poblique a renda vsif s Mr I M. ardoH Prs dent dn Conei! dE e* Mi E^rnapo^' Bhart Pr lidtot du T >boo*l de Cas sation ercle Port au*Princien U faade du bel difice qu'es* le !erclePon*tn Priocten illumine de aille et mille clart aoz couleurs m ionales attirait l'attention, de quel e poinl du Champ de Mars o Ion timvtit.Aa far e' mesure qu'oi rapprocht de ce palais de feu, l'eu ntement augmentai'. l'intrieur Cercle, les dcorations de bon et et de hiute distinction trr.o nent une nouvelle foi du tact des lembres* Vert fi heures et demie le Pr i ent de la R publique et Mme Bor o, le Ht ut Commissaire et Mme ussell arrivent et sont reus p.r i Comit Dans un brillant discours, Me Le? nasse, prsident du Syndicat de bnstruction retraa 1 h sioriqoe du ercle, ;ouhaita la b enveaue se > tes de marque et remit l'difice Prsident Sjourn. Ce'ui ci son ur, remit la constuction an Comi et eut des mots heureux pour dire satisfaction du Cercle recevant le but Por-au Prince lgant accouru ur fter le tiiomphe de es etforts %  Le Prsident de la Rpublique pu i parole pour dire toute la satisfac on qu'il prouvait de se trouver milieu de cette auistance distiu lie. El le bai continua jusqu' l'aube C'est un tis grand succs pour le ercle Port au Pnncien et pour le omi' de Consliuction. Nous leu fions nos vives flicitations A'dfmain compte rendu dtaill Le. n & h m St vous voulez avoir votre waison coawlUint t reile S vou rfrtz une utoitan de cw'eurs a^t'ifum l'remrt* pur des ehiniii'ex de longue expert nre, Achtfttz notre marque tii/q d'Or t rwe, pw Ut tropiques Ce.ite peinture ai hre nu, xurtac-x les p'us rygutUM Elle consens ron brillant elte tche trs vite. Elle fit spcialement use pour les mouhves, Les smv.hc< et le: moti de s.ulpwts. tlha un Je no< fe'bliucest ron rot par nos laboratoires ftotrs prix vour cette peinture dfit toute ronecurrence The Chas i-Browa Paint Co BrooklynNY Geo. Juan sme Ag*rt Ezcluaive pour Hati No 118 Rue Ferou en fsce de la Banque 11 iLeg g art d'une partie du gro. (t de U Lotene de Midndes 1 un de i fidl s abonns iAe Constan Benoit, avocat, ancien Secrtaire Ut. La chance a to effet favoris )t>e -mi qui se trouve ainsi U te dune for une de plus de cent gi ml e dol.ars par le tais d'an Liidc b:. et de la grande Loteiie |p*groIe. INous nors en rjouissons avec Beuci qiia eu un met tojt i bonne ur. le ferai quelques |uietx, a l i dit an moment o paiv o la bonne ncovelle. Rayai Mail Sleain Faoksl coipy (e steamer tCarpio* laisse Ji'a blauc 1 h jmmsa Or 4 & 5 '' 45 Gha >aaus de laine d Italie 9 lu de toutes q -aiiia ... r 7 Crpe mio r e b'Od la mairtoaiie eiae ao ioia Verne, pour Toi, e voile pour pe it voi iera l 41 chue d* IJU f haute I aooe 7 rendre I I E gliae du Sacr-Cur wi.i mj-ilin i a >gl ta trq L'i fonds en 18"6 >XPi'JUOIiiT<; AS PRIX PROMPTITUDE TjUa produite chittyq es. pha.'inace .tiques et a.trs siliC.oa' vir d.ibi • da su e i i: inii i feV.^S • Poivre, (-liijciie, Girolle, AIIS dl Musc.de etc. etc. su iitt: IUKKIN SPECIALITES ; /M-rque prive/ LytOl dcalufHCtanUParfcdH.iC.Ar'lcUn oar b.ubierp, tJy Kum, Chocolat en poudre, Huile de foie 'le .Vforoe, Rmolafon, Cold croam, Etiraita pour fai r e eaae.-.cea *\ eau de tr-ilette,E*o d Qnininp, Poudre cou'ra les inaectsa Solution pour eonaarver les aMrtl iruii Lu ae Magaaia, Fondre upf*rifare pour la toilette des Mfanta, essence de ileiirn, E^n de Fionda, Miel pour la %  *!;!.. Mouiar .a, Huil; d Olive pOQf la tabli, Binases dants; Peppermint, Huile po r chasaef les mou:Mqae3 et au'.res njaectea, Hfgubl : Halls contre constipation! e? roubles des lotesUoi chroniques. Th, Cire pour les parquets, Comeati quea, Entra, Spioes, Sirupe divers, feinturea diverses, Vins. etc. etc, etc Demaude-z la catalogue des spcialits. Confiant vos comunudes LEUN & FINE, In;; vous apiez sbolundn: latiafait.s Toutes le bonnes pharmacies do paya s'approvisionnent chez LE11 N & UNE Inc< Joshua L, Baily & Co (Ghwch sf Tkom r is Street*) New FoH L'une des meilleure* et des plus far* tes maisons de tissus aux Etats ni* t Siam % Denims % Checks, Gingham, ToiU drap etc, etc. IAI meilleure source d'achats: Prix toujours avantageux. Les principaux commissionnaires en tissus aux E f ats*Unix,s y aprGvisionnent chez Joshua L. Btiillg V Co Paillard Dild Corporation Luliri aliiH) Oild (irease Huiles t)l Graisses Prix ei qualits dfianl loule concurrence rumens aura lieu est aprs-midi r R rjdie rouleor brod trois heure. Brrbn? jaune et noir erg sup Le convoi paifha de la maison L'* rc le D a "c sup Eali lorgesa. a'j p X U i,a Y n d long V ions les parents prouvs, nos Mou.aehne a^i-p dt5C< kret condolances. •* %  *" b ' c "* i < 1 dm.bip larg Cast avec douleur que uou a-in a-nr g b double Ifgani )ua aasiik la non de Relia liaette, a l'Age de "20 ans u 80r dFO-P pour (bsolf '.tait nne jeunt fille des plus '"" a •' 'obe Ureafanles Professeur I Ecolo u baraiDe blauc b.iroa j.msle elle s'tait acquise les U'g"di couler le de tous ceux qai la frqaen IOBOS m.I, int. Cipasrg'aisg I Les funrailles aurcut lieu est 9 f6pe ".s"'"" P I ts-midi i 4 henres. La co. Toi isrt.re ds la raaieo" kiosire Ho 43'J Hue du Centre ir sa rendre Is C^hi.irsle. JOB plua vivss coudolauoss 4 la mit Coto a draps dr.gl 8J D or I au 0 90 k ki bl ne e T ua dip li acigiai^ foiie 8 ma %  K g ,od larg ip tiAi.d %  biudesolaas p r boue et dtail K od -i: pour robe feig es de toutes lea quali ei g atide-ureetc etc SuiiUical ues weaecins Ll IUfa ierajt lro l0 'aa 'Oe suprieur dovSitoa a '" 3repor> a fi"..ra couleur lauoe util S50 cj 063 P...u Ben h d gra fored 2IU S g<* bi u ai -.i i.t 4 7J & I 40 o;s CLO 0 4J U'/j l 2i) 0 50 idp OSSft 0 JJ 2o' z phir barrai ao"f pour 0 4 • cheiui a *• IOO a H i il i oie di Z i.'.P Bi S JJJIJ -up rie.r 2 Baa werceilaa >up. Ch us tltm en a. l O 111 su.ji le b > %  i. 0 7; U.i: o 'ic no 00 aug'ais 1 40 D.ill CotOI. blai.c m^ia.a 0.1 Dnil fusacr tup Cbti OuCk fil blacc arglaii 1 Alpaga rotr arpnejr o60 E ki jMune aDglaia eup 0 00 5L0 4 bU 2 80 1U0&2 Cbemia ir.tct m me h a coui ta f* 1 DO TJIIS 1 vo le pr g-*Ld* voilure 0 70 , ,, t rop lorgie ail noua Mlaii g orn<*rpr OJJ 1er articles 1* .* %  ***! £*** - m 9*. *~* QM raagaam c Mt ponrq loi noua VJII invi.o's .va t nu a consacr hier a tanna une u aiier 4Hi us pour \o* emplntiea d II i a^na i peater H M U diseur* remarquables qm it laits pour t installation des Awii lu* us mdians /urent agrable tus dans ta mLson des demoisel yard sy.duat iti.d de fiu ,n plus OC >• 4ri.mi1 yiui.t dai.s la vu m LehnetFink,i„c. (Maison fonde CM 1876) New-York, .U.A. Uborstoiraa i Woomfield, N. J., . U. A. Extraits liquides t H Prolgez voire Sant Uouvartura de laiue pour la froid qii ara ngioraoi celte anne loilea drap colon ou fli eu qualit auprieure Uartaes fiaiiis. double 'aigeur pour matelas, flannelle pour GileU et giltta de flanelle Cali :na lorgs toile et coton Chspeoj de l Uo ne, plu pour ho.um'i Vj nfl'-o. J ariiver t 4) vuusut a pei mn^r^ cri PAUL E AUX1LA Hues i iuvci e a eijHuj|*t#aCiV c&kul UJ LOuvedua njbub.dee. a ui,4 bu ou cuijrra, tjr e. cuwre aol.cuaat VOUtt Ms.il*. 104 ( l 11 40UI ylL* tfaS HU 1 L.iiUjffST. Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon R. Thbaud Agent exclusif Hati pcor Avis M. i'jd alelz ia no. tuante ea wi h h< l.uut Park or auy Ouai •>etia \a ll*iu so 1* no: reaponaable for any dcb'a o .tract • ; hia oame. Il d WKI/. M Tel Metz u e aui i>ae batoc avec luutti'a.k iii Mucuue a^Uu al fane de ce gain* • u II iii ue bt reud paa IB(iii-ab'e dea de.tes contrac ttee en aoo nom, A venir e Auto FORD eu boa eut i 001 march. S adresser Garage KNEER. Ecole spc.ale de Sieno Dactylographie Les levs sonl ptveou.. (jui* \t% cours intenompu* depuis .4 Nol, re I prtuJiont le Lundi 8 Janvia pro $b*m. La DiRi; v ||^^ % % % % %  B



PAGE 1

LA MATIN cGESSB O'BOL fortifie Un mets e maladie abrge Votre Vie d'une anne. Le CLOBQL permet d'viter les maladies en augmen tant la force de rsistance p^l de V organismevgjj puisement r.erveux Ccnval.-'ccnce Neurasthnie Ple* couleurs Surmenage te cure de CLBOL augmente la fofce nerUM et rem) aux otrfe rajeunis toute leur nergie, leur souplesse et leur Vigueur. Ce n-tm pm moi %  tait h tintatu veleeeeer ftt ce pttlt /lacen rfe OLOfttOL t'OPINION MEDICALE Je puis affirmer nue le C!o beol ahrei sotsWeroent la conve' M c*-'.* s'expllq,i. | ., iliice faon gniale, on psut dire qu'il fepi-er-to ie spcifique pr vivre, donl tout le secret rside, noua l'avons vu, dans le soutUn des conditions essentielles de rsistance. C'est pourquoi nous pt*serlvons les cures de OlobW le plupart e nos malades, cette mAdicaJfcn ne rencontrant aucune cofttre-lndicaWiin et permetlant une lutte efficace contre la dehAHiee hftiatognique. D'Etienne CRUCIANU, Ancien interne a Paru. Eubr Oiatelalo, t, rue 4e Valencicm-.M, Paris., ej •toute pbyrnuC.t* Pharmacie F. Sjourn Donne avis M C'IPI l!e, aux rr.ufci'S et au pubic quelle i a itorn Kl) Uburatrlr* dUiokge eu un Lab.roue fc (1 yc bpi l-qu sans lu Direcn nui Vrhco\ et f. Sjour*** l e la o io rt weil icw les jon s de 7 h fs du matin ft , B i ,,„.. i, ,,if •-s r-chercLtse. analyse? pr u.fu ?r j j i leaiaufpjuf le ;, m i.u ei U cows :•!? lr^e ScrtH fo ni recuti que e mardi d chaque semain t>'*dr.- r nVti rurale pour le* re.ia-igatisiur i utl.es J'U.IIW i&id R&S Tiqu*, IV. a ction de Wassermam Ba cnon Je Ti boulet, Eiame du s'iig e du pus Examen d s matires fcales, Examen ue crachat tlbUrrino raction Tons an'e Urn Secrloir Ui 'ttete d S rochto tl ie Conocoques, etc, etc. *m taillant & ttouet gtati ge.ie.aux.l/^J RJ la ut,asii le l'iiul Hadeira Embroideries /or 8Qie navet considrably nduc**i pricete JSuitable [o -i ice and ivecom? i h in mas Giftb i cn^an I #/ /e y mr choies yourte'j. 1,. Preetamarn-AGGERHOLM rua du Quai --i **--** • HERNENI DAHRIVEB .Firestone Pneus Chambres air Coirpianie 85 r^le g Transitant^ Q Le paqcebot • Bik. farat! d< la i.uiniqu vii K* poni du fe*.d ut at i o.. aa td* f c Lrfot et ie far: ira Iir. etjour p BI Saolii go de CubP. I p m te il H -'ii ire e ta l:x> l'arrl#ie il iiqaccot lu t-aui'riiit; 3 Jaow-r IMi L D.-E l.OBIS IN Lunchs Spciaux rtiud ilol^l de France Qui par sa fitua'i !" unifie iru entre de* affaire* se noommmS pus que jamais OH rublic et ses nomb>eut et distingus Gketf p ursCUISINE soigne e' tout l*contortable n'cmiwe ^StjT' TMBm-POSTEpw coUErm J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre chantillons avec prix par 100 et pari 000 de chaque sorte. J'envoie gruiis et franco un numro spcimen de mon Buiietinmensuelavecprix courants d'albumsetcollection!. THODORE CHAMPION, 13. RueDrauot. Ptri Avis OM3 P rw. ,rt ***l i^h bilent lien • On ttotv. dfi ix Plaa b-s q-e S*"* le* occa.iora e' rab >cfj oi.ne's lias irlei suiva.i B, d> lou'e Irsich'ur rJao'l vDlnnia ( hantiuy rie SOI toj e nus ta l.efiti-fri'.uieaq'i. VOJB r'.zqiiUes *o -utdi .0 t c/o '. i • I ircraea p*i*ei hangei o autiesIOLI de foie ptfl ... Fiat % %  ar liciIle ioir erron et laillr. lolfc cktpa^ai loadptji olamai pou dtt es it.aia. K 0 findelip--auittBioiia. jClwz Paul AU il LA Pharmacie VV Burh Le f eul prservatif hi lois tl le Corbolwum *t< iutr r < n I> 01 nu denow pus d40 an. < e I 1 1 ' tu Larbolinuii* Avenariue c r t nrtarav • beia ko'i el SDUS t. rri iiuie dam tou^ >cs 1er,'es l,s ,n<^ ,• ^*1 "i^mp D chfti supprime ? e c'. • M al d l echerles murs huBcid'aA imprguer [CS \V es 0 rd*kfs I 5 p nroduit est un daiuiacUbl de pi e,et Casse a termine des cVu, ies de cU. aux a m H II JJ aussui dfitrucieu. sans pareil es punai-es et des au.res vu fblUQt Nervosit" Nos nerfs ressemblent un treillis compliqu de fils tlgrap.-uiues Commands et nourris par une partie du cerveau—que l'on appelle centres nerveux — les dlicats filaments nerveux rayonnent dans toutes les directions traveis le corps. Aussi lonftemps que les centres nerv sus sont capables de fournir continuellement de la nourriture aux nerfs,ceux-ci demeureront fort9 et sains. Mais *is que les centres nerveux s'affaiblissent a cause d'un surcrot 4e travail, rie tracas ou d'inquitude il leur est impossible d'envoyer la nourriture ncessaire rt les nerfs deviennent fati|;iiB.et s'aiguisent. C'est alors rjffun bruit soudain vous fait sursauter, vous devenez irritable, vous souffres de nvralgie, vous tes agit et abattu. Dans cet tat de choses 11 n'y a rien qui gale Tbt WUU 0/ LU Parce qu'tant un aliment puissant pour les nerfs, v, i :., ..mis attaque la racine du mal, cre une provision de force nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le systme nerveux tout entier. Essaye Wincaruis pour la Nervosit. C'est merveilleux. Plus de 10,000 mdecins le recommandent. Achtir u.. bouleil t V. I lli.Z r ;-,.% K • I UT1 / u prix de '1 Uulia i ^ AIUII -OUt ill e 1 djll.r l\i buuceille* H;e du MsgeiQ de 'tiitatuu t'jCd U-iae i Giat* 1 eor u P.iccw FemmeB l'ge Cfltiwe fi L'an cririqoe dans U vie d'utta femme >: st gnrallciiieiit cnire4s et 55 anaXa retour d'ge est soueiit ai. (iinp.i^nd de syiiiptonies inquitants tels que; irritabilit, tat nerveux, mlancolie, poiites, de chaleur donnant des maux de ttes et iaffocat ion. Prenez soin de votre sant; si ce*.;e priode ciitique peut tre termine sans ennuis, elle serr. juivie d'annes de parfaite sant. La Composition Vgtale de I.ydia E. Pinkhamest particulirement adapte pour aider les femmes pendant le retour d'g. Son influence se fait sentir sur tout le systme qui ist reuforci et elle aide la nature pendant les longl mois de cette priode critique. Ce mdicament est prpar avec des herbes et racine.) mdicinales et ne conlient pas de narcotiques et drogges nuisibles. Son mrite est prouve par des lettres similaires a colle ci : Valparaiso, Chili, S. A-—" Pendant des annes j'ai souffert de retards et de douleurs lors rie mes rgles accompagnas de maux d'estomac. J'ai pria votre Conjposition Vgtale et les Pillules pour le loic de I.ydia K. Plnliham pt.ndant trois mois. Je recommande votre mdicament mes amies en raison des rsultats obtenus. Vous pouvez publier ce tmoignage."I'AVUNA FIX>REZ, calle Cajllla 124, Valparaiso, Chili, H, A. Des lettres comme relie rt I nflueucant les lemntSS essayer la Composition \k getale x de Lydia E. Rnkham 1 I ta u a i* 11 I' h r i 1 j i t



PAGE 1

ltm** OB tf 5007 P'l il a c Poar la premire lois depuis deux exercices, I admin stratioa vien d'e .trei dais ie rgime bj^gttaire.e lit que la rav9 es' entr da a le r gimenodg aire, c e s'-*-Jire Jorn un lgtuie qui fa t contribaer an tri ^ a du budget tous les corp* consltut comptents, et non plus seulemen une brandie des pon voira de 1 tut C'a pices pices budgtaires ont Slroug Liquid Posilion of Royal Bank of Canada Total Assets Stand at 473 362,866 Of This Amount Liquid Assets Are S. 216,048,331 Equal to 49.37 oio of Liabilities to Pub'ic — Savinqs Deposits Show Canadian People Practiae Thrift I on a le d.o t d'esprer que. qnand, I £ TBttSXt ftoToSS tSP&ff* S at ? œeQ h of iheBoyal iocluded in tbe liquid sseis are Cail lit suite drs liqodsiioasftiancie: 1U22 pour l"s Voes B t Movea, 9 t ISL S SB* fK A "f **? C L8Urt 3 boGdi "fcrtorii eu d I qui sont ictnel-em-nt en cours, les cUii des 1) et 23 Octotmi& !" ded Novembre dOtbdiscloses.be stocks of pp.01 rua. ly S4S,CC0,000: I voies et moyens ainsi que les chir pour dputesla mSSKlmmm S* w * 2 po,, !i oa f ,hy f! yi ta G,hc 8 u k ^ ***' iKMpernaacues'dupaylseron-co, S* l'exercice osWe lTJ %  ••"" P" J* •? venab'tmeni tablis, l'adrainim.tion ?• Ut que le Moii.eV paut les 0 STS uii o B in Hovii H*?k S^s2 a as B W 1 ,l l il B 7l8 '" "' '•! %  " IU oyat ijick CurjdJian Municipal Secuitita ana publique entrera dan; un; voie rgu J..e et drtitive • Iles '?La J ii"," f of U>PO well ma.n.'-Qed, tue total for t ha yttf n i re confiera la v.it de cut.f,et q ie le cMooi eur. a bien tr.^ n,,i^A 8 .i„rtn,„?? K '. . n eUl d ^uctng chargea for mtoaga propoaltion Le fait est qne le raison de d:laror ai .si q "il y a S SU ^• nd P 1 nl s P""* e œen., acorued luterist on de Joli r* ernement aprs avoir tout quelque -cheas de chirgi Noi con ^XSafO ^^!iJ!^f!t?& m } la t ,1 l l ? ro9W01i ,or *'l baJ [ HO dnP fj/J flllfllWft sdececb tauxcootnbaables, t. res du Twnps doivent bien gg Q f U I^-S? .SUS lt v l HUd l,JUb fu dHb 8 bav,r '8 8,f0 "" II* S IhlIISS Vh P. il fi i re.ap: es avo.r tout essaya s ivo.rq rleurs lecte ira ne eur par gj JSSSTr.i S .!L !' y 2* '* a, wn.cb H |Ua u U '' %  J^^O ^ (jUUJiiJ in obtenu l.o HuHopf ,.. rtinaomii n,a i.,.,;^..-., *.._ i-.._„.. lue SUDStactial total Of Iba.-e ddM.' IQini..AA .......... ,ii : tes er cette Gouvernement. pr^urs de re cb Isuxcontribaables, fi res du Tosaps doivent bien f) .„ ,, , •t peu re. ap: . avoir tout essaya s .voir q >. leurs Idcto ira ne eur par SS ibSSfJSfffSL TS V u's rien obtenu Le Budgpt n* point donneront pu toujours des lucuies tX fubstactial total of iba.-e d dp c H vot, et n aurait pas t possible d. ce genre, MM prt x e u ae le L fVi lhal a ?"' tw i>lu faato dqu liore entre les d^pensa Tem i>n ex staii pas enco e ot !a i JE L? 6 .* pe ? P '?K n,Ve et les voies et moyens de I Eta>. Cette ce q u s eut Un avant lai et iu x ,tti .5 ?SS ,y ,hflf Bavluk{, pienve ae dduit da.lK rs de la se tant t ! .Vr a f lby i M 8Q P art,Cu B,| y &J* toi distnbuJon 6 48o^.,li r,om %  -B ewieuia ie terme ae v/i( -n-isr t^reet,,,.„ anoJoy par IsiBjiIsUao li aer-it t-. ^. bl0< facile de d'r, que le jS iJJ Wl cl1 monta 19.4JO,OO.J becap (al lins amount. added to tie balance ot Prou a 1 Lo68 carried from tin previoua year, mate i lie ictal smonni avaria bliU.uOU; appropiiation \vs rtade tor Bnk Promises of H400J; itdieivt) tor Dommion Grjvarnmem J*I, iriciudirg Wur Tax ot li.Lk iNate Circulation s 5JU.U0J; leavlog H.Hii eur* clie: h ejtinplaire du I qne sur la foi de Tout le mon rooraot du mois I Conseiller financier, ii.H*w sur marbre,— %  vtn..(o i .uni COBU iidoa aiiu m .,; ba, l t 0 J>*ili_ietothd public bein^ Xbat tbe Royal BaJk ot Carada isatis of a 470, bas corne tbrougb the ptriod ol bu aie s 210,04. sioeas dpuasiou in EUCII splendid litl ibtiea io bhape ia an vidence ot tha sUtilb amount caah on y of ouiCanadian backs and of ftva-o oii 1 nCtM t0,al S ' bus, oe8s aegacity Of those iu us > bdo l U4i. tber principal items charge of tbem. WASHINGTON O i a dclar c'ficiei!err.ent a la Vaison Rianchr que le^ gouvernerrent de Washing en n'avait aucune inlrntion de convoquer un confrence cono rr ; queinterna"iona'e W^hirg'on pou^s'occuper du prtblre ds r Dsratioos aMrmanies.le dpartement da Tr?or f |i cojntlre que les dis cesions entre les missions franaise, britannique et la commission amri caille, poui la consolidation des det tes de guerre, commenceront le*fi, i Mira HSHBMSHH! S Pat Gable Ilbency, interrompit brusquement „_J la discussion du Budget gnral de ? em P' 01 j nologismes et de lEtat qoil avait en'repriae avec le SuSS pro P rek a f rpper par plus Conseil des 3ecruires d Etat de Mr ae Iorc 0Q de cl r ' DsrOgncna/e et qce, depuis, sncun bndge. n'a plus s.te vot par le Corps Nr U8 c pensons d'ailleurs pis que lgirlatif cotre confrre, sons prtexte d'tre U gouvernement prcdent dot, p'oi classique que le < Moniteur ou %, . t a-*^ chaque exercice couveau p oro e % •MO exagre la bonne forlone \ \ I fi 1 gA | il L} L in taWi.-, t --r ger le budget 1U1U.1WU taren de prendre on crivain en ei lgre lUU 1 C1HS> HII A fl (l ftj! faK da Comeil des Secrtaires d'Etat. Il t"fraoilon. Le Temps, qui aime 'w* Alltl^A VO a en plaignait srxn ment et 1 en peut P eurire na'eax re .du qnt ^. trouver on dernier sbo de ces plsin Rceptionn >, consid'e certaaetea der.a l'inieivUw lensetior/nHIe ment Q 1 "". > r une relie question il ariang e da. a le temps entra Tarn l •tsnftdroni que l'on so it mu cien Ptsiaent de la Rpublique oa Q e I on seit ^mol.oon; •t aot.e cor.frre le Nouvelliste •'ora olti ieux, %  — Nous avons ainsi pass I. s e dans ts les C>IStS BOlUiqUfl a su>pen s onge-i et se ou '^ tomioe se p ep ie a a^ir pomptn eut U o'y a tpeai*ol 8UCUM pcrjijcwiivsde oiuU "•nent immdiat dans aucun nuar lier. Le daco.d ..o cal de Mr P 3 n:a quem.ent voloata.te de l'AHemcgt tsvecK Bnar Isw ttUrtnpw ilaiivemcai i laivuisonda bois ive que les El?ts Unis pounai-m ara coiitiin e ai ,o jtd hi.i iar une bien s intresser 4 la question amne ddiios sembabede la rrme com n-,i . .i; ,., ,. ,0D| J C P ,sld: '' 1 du consdi.cioitsmsiun loosu.ant ta m.uaoemco [*fi *. .1 o.a-,7.-depVr.s7.'dVpre *T*w&f!imi^3& me IXISISSSV? ''^ U " w <"' bon.^n mier Uimeatre de l'exercice budg public ,, V„ Q U ue d,n ni nri! i. ifnt.nu qut augmea rs que M. Poincai e.t.me que 1er taire, i ievant o* a l.&ctmb dS Un „' s X \llr^A \nn tnt u V al ema P ds ae t detaions dt la cooi l ssioa In et Or Lb2,0l9,t8 "ni n'a t Ci/hE, e! 7" m P"'Onos, ttsi lejfica uoaneioal l'ucoiM leg.lt de sev.r Cn budget d*s Voies et Moyens ^ ^^^ l: m Llit %  t d '' I:iniiv '" ni "" •— et ce budget des dpenses, tels que Dooa vtons de les exposer, consti tneni U premier acte budyelairt aoeom lp

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05828
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, January 08, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05828

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ltm** OB tf 5007
P Lnid< 8 Jarviv *<23
DIBECTWJ PROPRIETAIRF
Clment M gloire
NOMIfiO 20 CENTIMES
Qwtiditm
iID%CT10!f ( Ait Amricaine No 1999 fKLRPHOMI No M9
L'une des rgles les plut
importante? de !a srimce
des manires, c'est an
silence absolu bur "soi
mme.
Honor de BAUAC
A propos de Budget
Le s B htiu da c Moniteur C'est ce fuit
dn JS d- iiib r, mtiul Bilan et enregistr et
souhaits , roofient le passage
vsnt concernait le budget:
sui
qne le l oll-i,- . a
pro.. s d'il i>'l il a
c Poar la premire lois depuis
deux exercices, I admin stratioa vien
d'e .trei dais ie rgime bj^gttaire.e
lit que la rav9 es' entr da a le r
gimenodg aire,ces'-*--Jire Jorn un
lgtuie qui fa t contribaer an tri^a '
du budget tous les corp* consltut
comptents, et non plus seulemen
une brandie des pon voira de 1 tut
C'a pices pices budgtaires ont
Slroug Liquid Posilion
of Royal Bank of Canada
Total Assets Stand at 473 362,866 Of This Amount
Liquid Assets Are S. 216,048,331 Equal to 49.37 oio
of Liabilities to Pub'ic Savinqs Deposits Show
Canadian People Practiae Thrift
I on a le d.o t d'esprer que. qnand, I TBttSXt ftoToSS tSP&ff* S at?eQh! of iheBoyal iocluded in tbe liquid sseis are Cail
lit suite drs liqodsiioasftiancie: 1U22 pour l"s Voes Bt Movea, 9t ISL S SB* fK A "f **?C L8Urt 3 boGdi' "fcrtorii eu d
I qui sont ictnel-em-nt en cours, les cUii des 1) et 23 Octotmi& ded Novembre dOtbdiscloses.be stocks of pp.01 rua. ly S4S,CC0,000:
I voies et moyens ainsi que les chir pour dputesla mSSKlmmm S* w * 2 po,,!ioa f ,hy f!yi ta G,hc'8 u k^ ***'
iKMpernaacues'dupaylseron-co, S* l'exercice osWe lTJ "" P" J* ?
venab'tmeni tablis, l'adrainim.tion ? Ut que le Moii.eV paut les 0STS uii oBin Hovii H*?k S^s2aas,*BW1,ll,*il "B*7l8
* '" "' '!' " IU oyat ijick CurjdJian Municipal Secuitita ana
publique entrera dan; un; voie rgu
J..e et drtitive
Iles '?La J ii"," f of U li tAe^Min '.^** " *Pe eDeral coiduion oftHa
aAisepAita sua SSS SSBn^VT8
sommas obligs de con ment proroge pjr arrt d, l'Ex
br util Fcr.ign and Colonial oublie
Seourilios, o.lier tuan Canadiat. S
7901 927 Reiiway and other bons ^
Profits Well Maintainod
lllj rrotit hii LOSJ AJCOOQt
IDOWj il: t profits bave >>po well
ma.n.'-Qed, tue total for t ha yttf
n i re confiera la v.it de cut.f,- et q ie le cMooi eur. a bien tr.^ n,,i^A8.irtn,?? k '. .n eUl d^uctng chargea for mtoaga
propoaltion Le fait est qne le raison de d:laror ai .si q "il y a S SU ^ndP,1nl 's P""* e en., acorued luterist on de Joli r* *
ernement aprs avoir tout quelque-cheas de chirgi Noi con ^XSafO ^^!iJ!^f!t?&m}la*t,1ll?ro9W01i ,or *'l baJ [ HO dnP fj/J flllfllWft
sdececb tauxcootnbaables, t. res du Twnps doivent bien gg QfU I^-S? .SUS lt v l HUd l,JUb fu dHb'8' bav,r'8 8,f0"" II* S IhlIISS Vh P. il fi
i re.ap: es avo.r tout essaya s ivo.rq rleurs lecte ira ne eur par gj JSSSTr.i S .!L !'y 2* '* a, wn.cb H|Uau U '' J^^O ^ (jUUJiiJ
in obtenu l.o HuHopf ,.. rtinaomii n,a i.,.,;^..-., *.._ i-.._.. lue SUDStactial total Of Iba.-e ddM.' IQini..AA .......... ,ii______: .
tes er
cette .
Gouvernement.
pr^urs de re cb Isuxcontribaables, fi res du Tosaps doivent bien f) . ,, ,
t peu re. ap: . avoir tout essaya s .voir q >. leurs Idcto ira ne eur par SS ibSSfJSfffSL TS V
u's rien obtenu Le Budgpt n* point donneront pu toujours des lucuies tX fubstactial total of iba.-e ddpc
H vot, et n aurait pas t possible d. ce genre, mm prt x e u ae le L fVi lhal a ?"' *tw i>lu-
faato dqu liore entre les d^pensa Tem !i>n ex staii pas enco e ot !a i JE L?6.* pe?P'?K n,Ve
et les voies et moyens de I Eta>. Cette ce q u s eut Un avant lai et iu x ,- tti .5 ?SS,y ,hflf Bavluk{, .........
pienve ae dduit da.lK rs de la se tant t !,.Vraf lbyiM8Q' Part,Cu'B,|y &J* toi distnbuJon 6 48o^.,li r,om
-b ewieuia ie terme ae v/i( -n-isr t^reet-
,,,. anoJoy par IsiBjiIsUao li aer-it t-. ^.
bl0< facile de d'r, que le lu. augii peot'lre lec de uuiHe 7~ u 1* y l,''t,' la,Lt'd ll*---------.....-
que ie ypo.rsphe iea a "fJJ!^SslSlS rS^Wt! f?' 1 r^00.1 ! ba C8rried torWjrd
ceniage o< actuai csbIi tiaud aud m Probt aed Losa ol S 1 LONDRES- Mi Bonsi Iiw est ar
riv & Lotdrrs venant de Paris et
s'est immdiatement rendu i sa rsi
deoce officielle* Rien re peut tre
utilement dit pour le mon.ent iu su
j. t de II confrence de Paris ou de
fis rsultats, a ( il rpondu aux jour
nalistts 11 ne lui a pas donc i en
ttndre que la siiuation r (cessitait la
lunioo du cabinet peur demain,
comme on aviit prtendu dans cer
i*ios mil eux.Une attitude semblable
a t adopte par les autres membres
du gouvernement britannique dont
un ctitain nc.r.bie a dc!a; que la
Grandi Brtt,ig"e ai endran que la
France p;ennne l'initiattv< dr sa poli
que d indpendante loi les tpara
tious.
Lp TemoF ontinue: s Ces
pour i llis o;ie qne cous rel voua
I celte erreui; car si persoone n'ea
di,ai; rien, celui q n ne lit qne le '
oj b J '>jS iJJ' Wl"cl1 monta
19.4Jo,oo.j becap (al lins amount.
added to tie balance ot Prou a 1
Lo68 carried from tin previoua
year, mate i lie ictal smonni avaria
bliU.uOU; appropiiation \vs rtade
tor Bnk Promises of H400J;
itdieivt) tor Dommion Grjvarnmem
J*I, iriciudirg Wur Tax ot li.Lk
iNate Circulation s 5JU.U0J; leavlog
H.Hii eur* clie:. h
ejtinplaire du _
I qne sur la foi de
Tout le mon
rooraot du mois
I Conseiller financier,
ii.H*w sur
marbre,
vtn..(o i .uni cobu iidoa aiiu m
.,; ba,lt0 J>*ili_ietothd public bein^ Xbat tbe Royal BaJk ot Carada
isatis of a 470, bas corne tbrougb the ptriod ol bu
aie s 210,04. sioeas dpuasiou in eucIi splendid
litl ibtiea io bhape ia an vidence ot tha sUtilb
amount caah on y of oui- Canadian backs and of
ftva-o oii1" nCtM. t0,al S ' bus,oe8s aegacity Of those iu
us>bdolU4i. tber principal items charge of tbem.
WASHINGTON-Oi a dclar
c'ficiei!err.ent a la Vaison Rianchr
que le^ gouvernerrent de Washing
en n'avait aucune inlrntion de
convoquer un confrence cono
rr;queinterna"iona'e W^hirg'on
pou^- s'occuper du prtblre ds r
Dsratioos aMrmanies.le dpartement
da Tr?or f |i cojntlre que les dis
cesions entre les missions franaise,
britannique et la commission amri
caille, poui la consolidation des det
tes de guerre, commenceront le*fi,
i Mira
HSHBMSHH!
S Pat Gable
Ilbency, interrompit brusquement _J ,
la discussion du Budget gnral de ? emP'01 j nologismes et de
lEtat qoil avait en'repriae avec le SuSS proPrek a frpper par plus
Conseil des 3ecruires d Etat de Mr ae Iorc* 0Q de clr'
DsrOgncna/e et qce, depuis, sncun
bndge. n'a plus s.te vot par le Corps Nr U8 c pensons d'ailleurs pis que
lgirlatif cotre confrre, sons prtexte d'tre
U gouvernement prcdent dot, p'oi classique que le < Moniteur ou %, . t a-*^
chaque exercice couveau p oro 'e ?MO exagre la bonne forlone \ \ I fi 1 gA | il L} L in taWi.-,t--r
ger le budget 1U1U.1WU taren de prendre on crivain en ei lgre lUU 1 C1HS> HII A fl (l'ftj! faK
da Comeil des Secrtaires d'Etat. Il t"fraoilon. Le Temps, qui aime 'w* Alltl^A VO
a en plaignait srxn ment et 1 en peut Peurire na'eax re .du qnt ^.___________
trouver on dernier sbo de ces plsin Rceptionn >, consid'e certaae-
tea der.a l'inieivUw lensetior/nHIe ment Q1"". > r une relie question il
ariang e da. a le temps entra Tarn "l tsnftdroni que l'on soit mu
cien Ptsiaent de la Rpublique oa Qe I on seit ^mol.oon;
t aot.e cor.frre le Nouvelliste
'ora olti ieux, -------------------------
Nous avons ainsi pass I. s cicea iVxO-littl et iVttUlfiu sans / Di^,, j g
budget vo.. La question du budget *-'' triAlUlS (M LU
fol ainsi ene des pi cm rea soule-
ves avec le nouveau rgime instslij
depois Mai de I anne dem.re. Msl
ncareusiment, l'absence d un Con
setllei finsecier ce permit pas l'la
boration d'en budget peur les douze
mois de l'excicice, et celui qui exer
ait par
Conseiller
I tombai
[meidc
Jgtaire
Irift d_ ..._...., ___ _
j LeCoipa legialitif fut convoqu & Ma'gian
irextiaotiLaire. autant pour e bud
lB!l^oe poUr .tQ,ree Pri* do Les p ssant. peuvent voir la b:"e
K19;cMtt3 valus G les 4,737
547 45 e. 0 3.7-21.544,24 Le 13 0:td Oa ne
Prtjri fc lilitt
Chambre dt Lie.
prsentants
PARIS 5- U France et les allis
qui lu irsteot, Ilta'ie ftBelgque,
O t ab-nlonc lide d'une entre
p-:ipit*e dans la lg on de la Rhur
et on: dcid de p Ipuer so'gaeuse
ment une coercitive contre l'Al'ema
.oient pits depuis longtemps en cas
c"e trouvera e-i; pcinulei dans la
Khur U quanier geniul franais de
Ni.yen e comme cela se pas>e dans
ts les C>IStS BOlUiqUfl a su>pen
s onge-i et se ou '^ tomioe se
p ep ie a a^ir pomptn eut U o'y a
tpeai*ol 8UCUM pcrjijcwiivsde oiuU
"nent immdiat dans aucun nuar
lier.
Le daco.d ..o cal de Mr P3 n:a quem.ent voloata.te de l'AHemcgt
tsvecK Bnar Isw ttUrtnpw ilaiivemcai i laivuisonda bois
ive que les El?ts Unis pounai-m ara coiitiin e ai ,o jtd hi.i iar une
bien s intresser 4 la question amne ddiios sembabede la rrme com
n-,i . .i; ,., ,. ,0D|JC P,sld:''1 du consdi.cioit- smsiun loosu.ant ta m.uaoemco
[*fi *. .1 o.a-,7.-depVr.s7.'dVpre *T*w&f!imi^3& me IXISISSSV? ''^ U' "w<"' bon.^n
mier Uimeatre de l'exercice budg public ,, V QUue d,nni. nri! i. ifnt.nu qut augmea rs que M. Poincai e.t.me que 1er
taire, i ievant o*a l.&ctmb dS Un ' s" X \llr^A \nntnt u V al'emaPds,ae t" detaions dt la cooilssioa In
et Or Lb2,0l9,t8 "ni n'a t Ci/hE, e! 7" mP"'Onos, ttsi lejfica uoaneioal l'ucoiM leg.lt de sev.r
Cn budget d*s Voies et Moyens ^ ^^^ l:'mLlit t d'' I:iniiv'"ni"" ......... -
et ce budget des dpenses, tels que
Dooa vtons de les exposer, consti
tneni U premier acte budyelairt aoeom
lp U-OUiei i c ii Cou.e.liel biiSUtitr
tuici.omt.., eu |iuiittlV'u.l oiacus
tgu buujuiMiiM luwmee avsc le
ROME --Le Giornale d Itilia
.oggie ure confrence entre la Fran
ce, l'Italie et la Belgique et ajoute
que tout espoir d'acrord avait dispa
iu ds i'.rstanl o Bonar Law x an
ron.- que l'or dpos en Grande
Bretsgns p*r la France e l'Italie.com
n-.e garanties ts empiunts, avait t
envoy aux Etats Unis.
Le t Ccrrieie; l'alita dc'aia qu;
le pic jet Bocar'Law ngligeait eoti
lement les Ltits des allis*
LaT'ibunaal me que l'Ialie n'a
aucune rai on d'amei Bonar Law
qui par ses p oro nions x tent de
tout nous enlever or, crdits et g*.
laniies, except les dettes. La Grande
Bittagoe. co.nnue le journal, s'est
d bord seive des al is poui anan
tir 1 Al'emagne dont el'e ciaignait la
f ot e et doot el.'e convoitai, les co
looias et maintenaut elle vecl servir
de I Allemagne peur anantir lsa*,
ls.
L Idei N z onale considre la si
tui'ion corrm grave c il qUe |c
ret sit t iaGrarde B lagne peul
enl.aiter aux plus sr euses comoli
ciiioni. *
mm h
p
i
~*
KMMAtHUHiwkfiiMM (M i. mocm.o. l rtcooou I. m. oa ,HH U tmi / .,
j *
imml
PRAQUEr Mr Alos ;R.iai a,,
2g hd" .fi""*. M srieuse
ment b,ess par un employ d une
compagaie d assurances qui a s:r
deux coups de revolver au moment
ministre montait en autome
manquement supime avaut d'agir.
B**l .-- -.r* ..wn 9--m; m .O.,



LQ. MATIN
MUI LAIfcU
Fuyons
i'gosme
tFai$ autrui ce qvetu voudrait qu il
fit pour toi 9
Ce prceple humanitaire, reposant
sur le dvouement collectif, est 11
base de la condition stable de la via
humaine li est la boussole des coin
ciences hnDiee, de celles qui s'a
cartent du vil ma'riahsme et pra i
quent la loi du devoir.
L'art de bien vivre est on senti'
ment naturel, mais tout on obissant
cette tJi Dernire Heure
U. S. Navy
L'Officiel
Le Moniteur des 1er & 4 Jan
vier a paru avec le sommaire
suivant :
Loi relatif aux brevets d'invention, patentes
de dessein et modles industriels,
Arrt de liquidation de pensions civiles en
faveur de divers.
CAUSERIE FEMININE
%Lel dveloppement
moral.
Le dveloppement moral tant la
fia suprme de 1 individa, la condi*
A
News s
pihus Uuerner et Franois Milhomme. S j-;t ^.,......hl.m.nr nrimnr
Dpartement de 1 ipstrucjion Pu
que l'goiame avec ses ioatioc s ra- du ,r'or des Etats Uois certifie qu'il
4 Janvier.
Londres. Lord S'.anfordham se .,
ctaire priv du roi, a dmenti cfri- "^S&^
cielement les ircailles du prince bfiqot
de Galles avec Une Drincesse i*a ~ Proses -verbal de brulement des billeu pro
i:-nn. r visoires de la B N. R H.
tir ~~ Nomenclature des obligations de la dette
WashlDg'On_ Le Dpartement Intrieure rachete par le gouvernement.
^sySsTmtZSTSSSSfmfm Je, doit incontestablement primer
jusqu'aux prochaines lections les mtris de la le dveloppement physique et le
Commune de Dessalines. intellectuel* Or, tra souvent on st
Ai r confrant la qualit d'Haitien au sieur DorDe instruire et 00 86 fit i la
^$$22r'justice, Dations de vertu morale de l'instructionJJMj
nationalit :|oseph Frsncis, frayais et Charles 83 proccuper de la m, BliBUli ) i
paces, fie soit point le
de cet art de bien vivre.
La valeur sociale o'un hoir ma 3
mesure selon ses actes. Celui qui
par exemple, emploie soo activit a
fondement pourra racheta tous les bons de la
victoire encoie en circulation avaut
fur chance le a-> Mu.
New Yo k. Les membres du fa
mer.x Baltimore O ioles lieudro it 1rs
mme C'est une pure folie et ooe
folie hautement prjudiciable au
progra de l'humanit.
L instruction intellectuelle et scieu
tiflaue proprement dite, l'arilbmti
que, la pbysiqa la cbimie n'o t
aucune puissance pour c former le
cur L'esthtique, l'art, la littra
tu ?, oit une certaine action moral i
proclamation de bon Excellence le Prsi- aatrice.mais I homme tant fait poor
MtuSSSSS, loccVionJe taK,eN- vivre parmi les hommes, 2'eit la
le de 1 Indpendance 1er Janvier 1923 F"" #._-- uan
vie sociale qu il faut faonner l'eu
^ Liste des contribuables tiaagers qui par
l'intermdiaire du Dpartement du Commerce
onl obtenu de Son Ex le Prsident d'Hati leur
iceoce pour I exercice tyaa-a; suite
dent
toiaale
Cours de bourse i
l'a nliorat.on dts sot ffrances dej cordons du pole aui funrailles de
Oshrtia du sott,celui qui travaille Wu iam Keeles, un des pins grands
| carter 1* calamits sociale* % du base bU d moQ(
ceal-vdira cbeiche le bien commun , , .. \T:,,.-,.
de eea Semblables, remplit honnta Londres. La pnncesse Victoria
ment et notlerujut l'en Ces buts de 8/Bur udu ro.1 Gc0r*es esl, aUJe,,ale
aon existence. dun-* b o'chi?e acompigte d'une
Tout aune est la valeur de I ro congestion pulmonaire,
humain, dont la conduite de la vu VtwYo-k Le Majestie de la
est de ravir le bien d'autrui Geloi-l Wbile stai line, conduisant i son
Avis Administratifs.
a date du aa Dec 1923
Hcn
bod, les membre de
devient un maltai eu f, un aclra
COex qui u Du.o se dlasse avec
tons ses iDStincts rails,
Soulager le prochain, c et>t le secs
de la viu. Tout le reste est vain.
Aussi soiu-tl grapds les peuples o
des cohortes de bonnes vo out.s
l'atft dj progrs a accomplir, y en
ploient ieur vie. liera par consquent, uant pendant
d'amliorer force de dvouement notes.
lajcouition humaine.
Le liait saillant do notre tat a u
tuel, c'est l'guisme. Son action ont
devenue ai ou jaanie daus notre so
cie.e, qu uno lotte majorit jouriiel
lement a sur les lvtes, lu < donec
eria feiix de I exil abandonne de
es amis.
k Le Majestie
ine, conduisant
a commissioa
de la rit e ang'aise est arrive ce
mat n avec an retard de deux j us
occasionn par une tempte.
rLscrap ( A'grie ). Le lieute
nant Tbora aviateur militaire fran
ais a b.t u tous les records en pi a
s p( heures et trois mi
fant.
0 1 ne saurait trop contrebalancer
en lai les insincts goistes, premi
lement clos, par le dveloppement
Les Amricain ; prconisent des instincts a truistea et sociaux qui
la jupe cou 1 te doivent prendre un jour une si large
La ldrrcion des clubs fminins des Ftats -Unis D ,rt man dais SS Vie ndividuelld
qui, comptent joo.ooo membres, a dans une rc- r w. i_- rhAnrisi mfralna m A
un.0.1 1 l Htel Astor, New-Yak. protest con iOUteS 168 aaMOTMl morales, 018
tre la jupe longue, au nom de 1 hygine et del me les plUS BCep iquei OU les plUi
cume. g listes leur point de dpart, ont
E'It demande que la ,upt soit disante du sol ab)Utl COUStater C6 fait que l'iodi
vidu ne peut pas vivre uniquement
SOUS LA MAIN
#yez tuajourm
UNE BOITE DE
VRITABLE TALISMAN
f Pour PARER aux consquent*!
d'un refroidissement
PRSERVER, TONIFIER
vos bronches et vos Poumons
PARACHEVER le traitement
d'un Rhume, d'une Laryngite
ou d'une Bronchite Invtre.
Prncarea-voiii eo de suite, m>ii
refusez Implloykulement la
IMUlilles qui vous seraient pro-
|u fe au dtail pour quelques
sous : ce sont toujours des
Imitations, Vous ne serei
certains d'avoir
LES VRITABLES
Pastilles VALDA
quo si vous las achetas
EN BOITES
,MOT VALDA
SAVS-FIL 7 Janvier
N.-w Yo k L ancien Snateui
PETITES NOUVELLES
PARIS Le prince Andr de Grce exil
rcemment, a visit Mr Herrick, ambassadeur des
Etats-Unis, et lui a annonc qu ils s'embarque-
rait mercredi pour New-Yok.
ROMl Le cabinet italien a approuv le pro
jet tuant la dure du service militaire a 18 mois
LA VALLEri'rs Mehmed.es sulin de Tur
quie, a quitt Malte pour se rendre la Me.que
o Hussein roi de liedjaz, lui a oicu l'hospitalit
Il voyage 1 bord du navire anglais. Ajax qui le
conduira ju qu Ujedd^li port de la Mecque sur
la ai. t Rougj.
L'JNOrtlii Il
Truman rf New br v vovge sur le m ,1bi 77 y a i?'Jt',u- H le, D"'y l u "*&*' ' f 'ue goiste
*'""" .i,u" ",* / WVJ Os " ' New aiuom. ut les prochunes fianailles du pnn______, ,^Mn A"it *,.
stea.ner Miftitu II entr pteni une ca dtGalles avec une princesse italienne. Au- moistie La feinine doit ti
tourne i
Marseil'
pru
tr'ivetS le minde jourdhui le mmo journal prtend apprendre de
U .,.,:__ j. n i- source autorise, l'annonce tonnelle des liiniille
Station de KtJ'O de son altesse royale avec la tille d'un pair cos-
d'ici annonce que le biteau jipoaa i "is lady Einatetn Poweti Lyon, ce te nouvelle
Le pauifr-J dans son logis de paile q j^, vi^ra a envoy ua messig.* esl aiau*ede ,out 'ondenem
., 1 R non^ant les lunai les de son
demandant de 1 assistance i la suih une pria cesse italienne,
d
eu ptit, l no toi te et non enclin
aux uassda-ifd deiieut viciinjda
aea tboiie) inseuies, de aorte qaj
le Moi dtruit complte ment ci
grand commandam.nt eu Cb.ist :
tAiiuc/. .'ous tes uns lus autres.
l'ourlant l'goiste oublie que :
t'i'oue la tdire uest que fuys'.ie o-
doute parsionu .. que Bail on ?
Bien, ou presque rien
Quelles eu sont les consquences? rlions 1 Pari.?.
Lcm laideuis t'a toutes surtout la
haine et une dllance morale dds
plus coudsmi-ables.
cotn ne
Altess
celle an-
Royale
une co hsion
N^w Yoik Le sna eur lu Fes
de 1 Oh 0 s'adressaat au Na'ional
H pub ican Club, dclare que k p
: i J - q t Hirdicg est proloudiment in-
quiet de la touraur- grave que pren
nenlles aiiies eurrpiennes i propos
de lche de la confrence des rpa-
lovrimat des naviros
B ltimore [oha R BUnd,
financier de Billiino e, esl mnt.
u 1
Lorsque l'on envisage lea souf*
franees qui de uoa |j>trs abattent
les volonts les plus tortes, la pau-
vret qui mine les familles, le vuea
de plus d uu de quiUm la tetre ou
dormect leurs ancet.ea ,.our citer
cher ailleurs une exuiuuce facile
par le travail, saui lgoisme eu est
le facteur responsable. Ls'-:e ^our
quoi, un penseur le dliuit, le aigu
d'une un utu leve et rebella a
;*;PLYMOUTH( Angleterre) Mm'
stor a fea ordie de son do:
leur de pierdie un repos complet.
Sa familii et ses a-nis font ioquie's
de soi tat e sa sant
LONDRES ~ Le Daily N^wj
certihe avec au.oiit que le prince d
Gilles pcu-c.a une cossaise d'
haut*; noblesse
LONDRES -Uu -raii cou ne rci 1'
Le s|s Deucahon, d : Ha-nbuv, est attendu L1
le 9 en route pour Cuba, etc.
Le s|s Posidon de Kingston et du sud e>t
attendu vers le 8, ch rgera directement pour l'Eu
rope.
Le S|s Astrea venant du sud, est attendu vers
le 8 et 9, chargera directe nent pour New-Yotk
l^ paquebot Prins der pJeierhtiden a laiss
Se y ; u 4 du courant en ru....- poir tout
les ports luitiens, continuera pour Curaao et l'Eu
rope II est attendu a la Capitale le I a Ju courant
Le s|< Colon est attendu Ici de N-w-Vork en-
tre les /0|ia du courant,
Le s|s l'acama venant de Cristokal eu attenlu
ici le ta du courant en route le mme jour pour la liiiet e et
New-York.
Le s|$ Yaque venant du sud e;t attendu ici
7 en route directe uent pour Seiv Yo k.
de soi et pour soi : que l'goisme
ei' un ret'cissement de la spbra
de notre activ t, qu'il liait par
appauvrir et attirer cette activit
mimas
Il imporle donc de dvelopper le
>-> (fi e t de U gnroaif Et c'est
sur out chez la fi u tte, que la dve
'u 1,;. m-tiit de ce seotimaut est ncea
ai e R en ne p aurait prvaloir con
tre f t vrit: bie 1 p'os que
est un
tre la ton
dresse vivante ; les sentiments de
piti, d'affection, d altiuisme, de
d'voueini.u doivent tre tout puis
atuti en elle- lis sjnt l essence m
m) de sa natire.
La f-)mme peut avoir. A c' dd
1 ho nm un rts remarquable, pro
dig m; m-)t.t intressant ef fcond
e.i remitats bureux et bienfassits
mais a m rle, pour irs vra maut
efflcaca, doit re diffrend de celui
da 1 limon il doit .re speiale*
mai'. 0 mu v-rn le soalagainmt de
la doulaur et da la m -.e humotines,
de i'iernellaet oitoyabla souffrance
Cechtmp d'action es. asaez vaste
pou qo/ella y coamutre toutes 89i
fijults. Four elle le reste do;t ioa
j j in re laccesioire.
tiombittous donc .oas prit ehez
chez la jeuue Qlle que
rs
Le
aura
la civilitutioi;; on peu. bon droit laWI le Canada et 1 Italie a t sign
le mpiiaet tt te mtier de lui. VICTORIA On croit que le ste
Four couclut'd, peusous aui ten- mer A'iskan a fait naufugj sur le
dietriea huinauee, ^u'eilta batici.tcoiesdesl.es de Vancouver et aie
aussi biet. so.is la redingote, lea i'quip;ge compo; de septhomm^
paulettes tt i,< blouse, lit a. seul esl compltdHient perdu. Un cadavre
de cuite nuuVt.iio auueu utaoua; Cjjd
chacuu ivuuuve un cur UeuUi.t
et Ucd |Jlda pj.tb-. .JJj U gal.e S d
(ni.HMr ufai oa jdJUes et us
vieur comme une tleur a, sjleil
(Juaussi u.i pnn Ou ujuie paituiut
la vie et la 1 i< i .1.010 Ljue les
visages ne couuaisseit point du
fronts crispas, plus dd bouclus ma
disaulea, q te le OOtOt ignore lt 10 1
guea rancunes >
L'altruistud, ii-t It.' le sent.'
ment d autrui est la grande loi s
rsumant ou ce prcepte ; i Fais a
autrui ce qud tu vouUrais qu'l li
pour toi. Ftatiquons 1 altruisme
Lcnstajiin DUMttVb
a e't ttouv et tto s ceintures de sa 1
veta^e :ecueillus portant li marqu
Ala.k.n.
NbW(jRLEA\S Le confcreimi
rai l*iederick Singer dg de 76 ans et
en rtHalta est mort 1 1: suite de bl <
suies reatj dans une collision d'au
to L defnira charge qu'il occupa 1
tait le commanlemeut de II station
navale d |J
NEW YORK- Emile Cove es', a-
nv sur le Muitstu pour pcher l'au
tosujgfstion p.r cette formule jout
pojr |jur, eo mus seni, je devien
mieux en mieux.
nous avons misu m dlaver, lgjia
me, et dveloppons en alla la dojci
et chirmiae ont, uu al'futsne
i telli^ tt et couoia ,t
Ui iMafH4 poiut inpjrUnt es
d exigji- da 1 enfant la sine) it, la
o/aut oute preuve. Bien plu*
souvent qu'on ne le cot, c'aet irn
idictio] dfa:tueusa {ii' rend l'an
tir menteur et dissimul l'resqu)
tjjjoird la dissimulation nait cher.
Lt'dlblltl.e (16 r ralsoi diracta de la s/i mal
p ce 1 des parents et de : ducateurs
Si.m aucun doute un enfant omit
ave des dispos tio is plus os moins
g aedds 10 Ijya en ..lie la de 10 .te ana vr. imaut
ba le. maia l duealioo peut dve o,.
pr ou touff r la loyiut- Dac cer
tains pays on toave be.ucoup plus
d 1 ioy u q ie da s d utraa U1,
17 Janvier cou'ant a 7 heures uu main
iu en I balise Mtropolitaine le mariage
religieus de Mademoiselle Elviks DOOVilXB
unie a Monsieur Louis Ba^in.
Tous nos co.np'iments au charmant couple
leur a ('.taule d Mk
de ci Le
arrt
Considrant qu il y a tien de coo
voquer l'extraordinaire le Coaseil
d Etat :
Vu 1 article )i de la Constitution;
et de l'avis du Conseil des Sscrtaires
d'Etat
A t. iei Le Conseil d E at exer
ant la puissance lgislative eit coa
voque i l'ex'iaordinaite le luadi I)
Janvier prochain.
Art. a Le psent an a I
bli, excu' li diligence da S:c
taire d'Etat de MnUneur.
Donn au Palaii National d:
ai Prince le 8 fiuvier 192) an taj
d: 1 Indpendance'
LOUIS BORNO
Par le Prsident,
( Suiveat les ai<^natares de touil
Secrtaires d'Elar)______________
Arriver) de
Mr Farnhai
Par e $|S COu JA ie la Panai
Line seront ici apr* de nain N44
Farnhm, directear de la Nation
City tiiok et lejug Mey.-ts.
Njus :foyan atnt qa; est vi
leurs 1; marqu* viennjai s'o:cr
da diveopsenen' 4; la Ni iaa#
Un raid Company qui vient d -a
caiss*r le montint de sa r:linrjtios
MILA.N Vi OFFRIR UN
TIARE AU PAPE
La tiare que .Vli an va oflrir au ptpr est pria
Toute la coiffure est en or sculpt et iseli.S
Si
Aujour hui .ommeace la >e nai
ne de P fit or l'Ecole de Mdet e
Les couf ecces arroncts seront
p;oco-ces successivement :
Aupurdhui, 8 lauvier, par le Dr ..._.,.,,..,,,..,,...
| Dominique qui fe.a ds biillantes CiraiVs fMnTleTlaloya-ls su
,o.is:uiaiions sur Past.nr e: ses bj:n?ar, ella se nbla si nature le
travaux relatifs i U cristallographie Q]a l'o i ne a ing- ru m pas traus
et la fermentaiioi t ; gri air les Ijis Il devrait tu tre
M:rcredi, 10 Janvier par le Dj:- P-r "la"
leur F Salcmon qui signalera daus 9iel<-a9.b.en. d0i (lae BOit UB o
au tibleau plein d'int.t, c Fia
Hue ici des rechei.be> de Pasteur sur
la chirurge moderne ,
VendieUi, I2 Janvier, par le Dr A.
1
Parisiaua
La rijfrseiitatioa d hier soir
tpaesc lea espiaucert, en aavai
vraltuti.l que L HOLOFaUoIE tuai;
uu tuin iiiagailique et
mais cm e\bibiuou a
l'HeloOeoata t un chef d uvre
d'art, il est de raies bims quou ait
donn et qui apient aussi Un,
L'HOLOLiAUSTE du commence
ment a la li'i lait vibrer les senti
meute les plus levs d'un homme.
Et celle qui incarnai! le roic d.-
.Holocauate.Mlle Suzati. e Odlveat
ingalable deu^ ce genre
Nous ue pouvons que comoiiuieu
le. u Uirec .ou dd F&tiiisaa amu tel
tUCCOa u lui allant UOBUUUeA i
N'oublions pan non plus la Masi
que qui eut sa gtande part de la
foir6e.9mtbuJut8i
* /Amrique veut uoa
fiotlt yale la plu i
furie qui oif
Londres } Dcembre.L? Mini
e de la tnatiue amneaine, M Den
8ei.ti.ueni.' by, expose dans son rapport annuel
piouve qj- ce qu u cons:die acomme la politi-
que fondamentale des E'als-Unis en
matire de tiotte.
La tlo te des Euts-Ujis, dit-il.
dvia re maintenue ta force suffi
saute t'our appuyer sa politique c
son commerce et pour garder ses
Les.ourlair qui moatrera, dans un
.sng'ge d nue (oime lit raire qui
plaira, c Fasieut travers son ceu
vre *.
Tojs les amis de la France tien
dront iaisister i ces sances en lho 1
oeui d un grand Fianas Les conf .-
ren.es seroui d; es de 4 | j hs. p m
faut au point ds vue moral, il ta.
mpossibu qu'il parvienne seul et
par lui mme tous les aentiiiuata
le/s. Il faut donc et par la parole
et par l'exemple lu' montrer claire-
Le Conseil d*Etat
vu tie convoqu
l extraordinaire
Nous croyous savoir que le Con
seil dEtat va tre convoque de nou
possessions continentales et d'ou.re- veau eQ Stssion Exiiaoidina>re le 15
rrer Nous estiniocs que cette poli i 0 mil que Ion a Uavanie rctiv;
que est juste et inditcutable Nou. naent i leibo..tiou fcduu budg:t
.v:on ut lou! temps e. dans toutes Pour IsteKica lyaa 1923 piobaoc
lci venluahis possibles, c.er, eu m*n% ,c VOlC du Uadgci cu iuu des
tictenr et maintenir en activit une points du Message nsidenuel ion
flotte qui ne serait pas infrieure i yc^uaut le Corps i l'extraordinaire
ancuae autre .- t, humai j Jaaviei courant.
meut lidal a poursuivre
Un rsultat qu'il faut a toi: prix
sis iyer d ob eoir quand 00 v,-ut bieu
lever un eufant^est de le pntier
da l'ide qne I ducation, loin d'a-
voir un obiectif parfaitement arrt,
uu terme, doit se continuer au on
Faire pendant toute la vie, sans m
tenupiion II n y a pas de toute qu'en
se surveillant, en contrlant tous
les jours aa conscience on peut,
jusqu sa mort, faire de* progra
au point de vue moral. Et Pintelu
geuce est ici intimement 16e au
cur et 4 lame. Sa croissante doit
tre absolument indfinie jusqu' la
mort Ooonsz donc a 1 entant, pour
qu'il le conserve toujours comme
uu trsor le got de la lecture des
choses l'an, de l'tude, des nobles
dlassements, tout cela vaut lutim
ment mi?ux que le savoir propre
ment ult aouvent trop bativeunoui
introduit Jaus les tetea .pour qu il
puisse y itsaior. Faites impitoyable
metu la guerre S la trit* uabitude
d'tre aupeitictel ..
' .*uai)ne CAttON
est sur-nontM d'une .neriule grosse co a nsi
asuf, entoures, d a7 e nerul:s d: mj/rt
grindeur.de ei{ neraudes plus petites Je)
ruas, et 79 gros dit nanti d: 1.000 diamants
tetits t .te /50 |>erl;s orientales,
La MHin Ji iift
fte soa Directeur
Au mili-.u du,i atmotpnii* oA
gn% la plu, franche cardtaltti, lu l
dacteirt du Main, joyeu$tM>nt
taie.-il samedt toir, Isur directeur 1
Clment Mayloire par a.nei. I
mngxer dt ieur sympathie en rt*
de }$ marque d*ucourag*nunt. '
Qianl les rafraiehiutinente J**
servie, Me Constantin Du met (//,* '
ter m s appropris, d montra co>nM
Mr Hayloire a toujours tu apprt*
convenablement te divoatm.nl de
auxiliaires et forma due votax *?***
pour le maintitn du von renom de >
journal. r
temani Leriy porta un Imh
Directeur qui, dtt-U, a soudure gn
pi autour de lai les intellectuel <
bonne volont.
Clment Pothel laisia parler
tueur en rappelant la bont protgea*
du Directeur, .
Enfin, tir Clment Stagloire lt
tour ae toutes ca manifestations <
sympathie, avec celte .naitrue qm^
esi particulire, eut des mole annabl
pour tous et ejue ltmprtseu/% ai"
mente agrables viout ensemble ton
spara. ______
Navire alten
^Le s,s U>lon*> l ^f.
Port au Prince de .Ntw Yo.a ar
ic Metcredi, 10 jaoviei e^j. "
42 Pa^sageis et io}J>*>-* a< JjT
Et paiura au a'a/* '
mme jour .pour UaiJ** j
rone, aitstijtteBi
sbbbbbbbbbWJ


LEMA11N
Visites officielles The Chas H. Frouru h I fa,
Lon B. Ihlaud
Afffil exclusif pour Hati de
Hier. Monsieu le Prsident de I
t'poblique a renda vsif s Mr I M.
ardoH Prs dent dn Conei! dE
e- Mi E^rnapo^' Bhart Pr
lidtot du T >boo*l de Cassation
ercle
Port au*Princien
U faade du bel difice qu'es* le
!erclePon*tn Priocten illumine de
aille et mille clart aoz couleurs m
ionales attirait l'attention, de quel
e poinl du Champ de Mars o Ion
timvtit.Aa far e' mesure qu'oi
rapprocht de ce palais de feu, l'eu
ntement augmentai'. l'intrieur
Cercle, les dcorations de bon
et et de hiute distinction trr.o
nent une nouvelle foi du tact des
lembres*
Vert fi heures et demie le Pr i
ent de la R publique et Mme Bor
o, le Ht ut Commissaire et Mme
ussell arrivent et sont reus p.r
i Comit
Dans un brillant discours, Me Le?
nasse, prsident du Syndicat de
bnstruction retraa 1 h sioriqoe du
ercle, ;ouhaita la b enveaue se >
tes de marque et remit l'difice
Prsident Sjourn. Ce'ui ci son
ur, remit la constuction an Comi
et eut des mots heureux pour dire
satisfaction du Cercle recevant le
but Por-au Prince lgant accouru
ur fter le tiiomphe de es etforts
Le Prsident de la Rpublique pu i
parole pour dire toute la satisfac
on qu'il prouvait de se trouver
milieu de cette auistance distiu
lie.
El le bai continua jusqu' l'aube
C'est un tis grand succs pour le
ercle Port au Pnncien et pour le
omi' de Consliuction. Nous leu
fions nos vives flicitations
A'dfmain compte rendu dtaill
Le.
n
&
h
m
St vous voulez avoir votre waison coawlUint t rei- le
S vou rfrtz une utoitan de cw'eurs a^t'ifum
l'remrt* pur des ehiniii'ex de longue expert nre,
Achtfttz notre marque tii/q d'Or t rwe, pw Ut tropiques
Ce.ite peinture ai hre nu, xurtac-x les p'us rygutUM
Elle consens ron brillant elte tche trs vite.
Elle fit spcialement use pour les mouhves,
Les smv.hc< et le: moti de s.ulpwts.
tlha un Je no< fe'bliucest ron rot par nos laboratoires
ftotrs prix vour cette peinture dfit toute ronecurrence
The Chas i-Browa Paint Co Brooklyn- N- Y
Geo.
Juan sme
Ag*rt Ezcluaive pour Hati
No 118 Rue Ferou en fsce de la Banque
11

iLeg g art d'une partie du gro.
(t de U Lotene de Midndes1 un de
i fidl s abonns iAe Constan
Benoit, avocat, ancien Secrtaire
Ut. La chance a to effet favoris
)t>e -mi qui se trouve ainsi U
te dune for une de plus de cent
gi ml e dol.ars par le tais d'an
Liidc b:. et de la grande Loteiie
|p*groIe.
INous nors en rjouissons avec
Beuci qiia eu un met tojt i
bonne ur. le ferai quelques
|uietx, a l i dit an moment o
paiv o la bonne ncovelle.
Rayai Mail Sleain Faoksl coipy
(e steamer tCarpio* laisse J ce soir, vow Je mie $ Port au Prin
ce.
Il est attendu ici le mercredi matin
10 du courant. It partir* dans la soi
re directement p'jur te Havre, via
b s po~ts du I\ord,
Port.auPrnce, le 8 Janvier 1923
Roberls Du ton & Co
Agents Cnraux
La Maison
H. S LVER
DuriB le b'it de piairj ss no.rbr.-i x clients, leur offre les articles
pu'vsrude o te fracheur et do oo'e bijtdea prix exceptiocnela
tVC O WQte malg' la giat de liaOMC mr Ip rrix de liages
bat d cde hierMarie LouieGae'- Gbeviot ncir C4 pouces or I 50 Cbapeaox velours tuprur pour
a. Veuve Pierre Rgnier L'en Jj>i'a blauc 1 h jmmsa Or 4 & 5
'' 45 Gha >aaus de laine d Italie
9 lu de toutes q -aiiia
... _____ r. 7 Crpe miore b'Od la ma-
irtoaiie eiae ao ioia Verne, pour Toi,e voile pour pe it voi iera l 41 chue d* Iju f haute I aooe 7
rendre I IEgliae du Sacr-Cur wi.i mj-ilin i a >gl ta trq L'i
fonds en 18"6
>XPi'JUOIiiT<; AS PRIX PROMPTITUDE
TjUa produite chittyq es. pha.'inace .tiques et a.trs siliC.oa' vir
d.ibi da su e i i: inii i .
feV.^S Poivre, (-liijciie, Girolle, aiis dl Musc.de etc. etc.
su iitt: iukkin
SPECIALITES ; /M-rque prive/ LytOl dcalufHCtanUParfcdH.iC.Ar'lcUn
oar b.ubierp, tJy Kum, Chocolat en poudre, Huile de foie 'le .Vforoe,
Rmolafon, Cold croam, Etiraita pour faire eaae.-.cea *\ eau de tr-ilette,E*o
d Qnininp, Poudre cou'ra les inaectsa Solution pour eonaarver les aMrtl
iruii Lu ae Magaaia, Fondre upf*rifare pour la toilette des Mfanta,
essence de ileiirn, E^n de Fionda, Miel pour la *!;!.. Mouiar .a, Huil;
d Olive pOQf la tabli, Binases dants; Peppermint, Huile po r chasaef
les mou:Mqae3 et au'.res njaectea, Hfgubl : Halls contre constipation! e?
roubles des lotesUoi chroniques. Th, Cire pour les parquets, Comeati
quea, Entra, Spioes, Sirupe divers, feinturea diverses, Vins. etc. etc, etc
Demaude-z la catalogue des spcialits.
Confiant vos comunudes LEUN & FINE, In;; vous apiez sbolundn:
latiafait.s
Toutes le bonnes pharmacies do paya s'approvisionnent chez LE11 N
& UNE Inc<
Joshua L, Baily & Co
(Ghwch sf Tkomris Street*) New FoH
L'une des meilleure* et des plus far*
tes maisons de tissus aux Etats ni*t
Siam% Denims% Checks, Gingham, ToiU
drap etc, etc.
Iai meilleure source d'achats: Prix
toujours avantageux.
Les principaux commissionnaires en
tissus aux Efats*Unix,syaprGvisionnent
chez Joshua L. Btiillg V Co
Paillard Dild Corporation
Luliri aliiH) Oild
(irease
Huiles t)l Graisses
Prix ei qualits dfianl
loule concurrence
rumens aura lieu est aprs-midi rR rjdie rouleor brod
trois heure. Brrbn? jaune et noir erg sup
Le convoi paifha de la maison L'*rc le D'a"c sup
Eali________________
lorgesa. a'j p X U i,a Y n d long
V ions les parents prouvs, nos Mou.aehne a^i-p dt- 5C<
kret condolances. **" b' c "*i<1 dm.bip larg
Cast avec douleur que uou a-in a-nr g b double Ifgani
)ua aasiik la non de Relia _
liaette, a l'Age de "20 ans 'u 80r d- fo-p pour (bsolf
'.tait nne jeunt fille des plus '"" "a ' 'obe
Ureafanles Professeur I Ecolo u baraiDe blauc b.iroa
j.msle elle s'tait acquise les U'g"di couler
le de tous ceux qai la frqaen IobOs m.- I,
int. Cipasrg'aisg I
Les funrailles aurcut lieu est 9f6pe ".s"'"" P I
ts-midi i 4 henres.
La co. Toi isrt.re ds la raaieo"
kiosire Ho 43'J Hue du Centre
ir sa rendre Is C^hi.irsle.
Job plua vivss coudolauoss 4 la
mit
Coto a draps dr.gl 8J d or I au 0 90 k ki bl ne
e
T u- a dip li acigiai^
foiie 8 ma K g ,od larg ip
tiAi.d biude- solaas p r
boue et dtail
K od -i: pour robe
feig es de toutes lea quali
ei g atide-ureetc etc
SuiiUical
ues weaecins Ll IUfa ierajt lro l0
'aa 'Oe suprieur dovSitoa a
'" 3repor> a fi"..ra couleur lauoe util
S50 c (' 4b Deg) ,| i nir extra o :">j
063 P...u Ben h d gra fored 2IU
S g<* bi u ai -.i i.t 4 7J &
I 40
o;s
CLO
0 4J
U'/j
l2i)
0 50
idp OSSft 0 JJ
2o' z phir barrai ao"f pour
0 4 cheiui a * ioo a
H i il i oie di Z i.'.P
Bi S Jjjij -up rie.r
2 Baa werceilaa >up.
Ch us tltm en a. l
O 111 su.ji le b > i.
0 7; U.i: o 'ic no 00 aug'ais
1 40 D.ill CotOI. blai.c m^ia.a
0.1 Dnil fusacr tup
Cbti OuCk fil blacc arglaii
1 Alpaga rotr arpnejr
o60 E ki jMune aDglaia eup
0 00
5L0
4 bU
2 80
1U0&2
Cbemia ir.tct m me h a coui ta f*
1 DO TjiIs 1 vo le pr g-*Ld* voilure 0 70
,, --------trop lorgie ail noua Mlaii g orn<*rpr ojj 1er articles
1* .****! *** - m- 9*. *~* "QM raagaam c Mt ponrq loi noua vjii invi.o's .va t
nu a consacr hier a tanna une u aiier 4Hi us pour \o* emplntiea d II i a^na i peater H M i itre sance au vote de ses nouveaux blLVEKA, car mile part vooa oe Irouver z de artic es a'aoad
te, b-ou q.' a dts p iz ei ldaita
1/ passa ensuite l lection d'un au
lonsetl de direction compos comme-------------____________________________________
Dr b Cctcou prsident
Dr A Dibrosse secrtaire
Dr M Ktbart, ticttaire adjoint
Dr A V Carr trisorur
Dr Atmand 1er conseiller
Dr Don,ond 2inu
< Dr Piigord )mc *
j Wr Roy 4ime
Dr boyer $ime
> U diseur* remarquables qm
it laits pour t installation des Awii
lu* us mdians /urent agrable
tus dans ta mLson des demoisel
yard
sy.duat iti.d de fiu ,n plus OC
> 4ri.mi1 yiui.t dai.s la vu m
LehnetFink,ic.
(Maison fonde cm 1876)
New-York, .U.A.
Uborstoiraa i Woomfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
t
H
Prolgez voire Sant
Uouvartura de laiue pour la froid qii ara ngioraoi celte anne
loilea drap colon ou fli eu qualit auprieure
Uartaes fiaiiis. double 'aigeur pour matelas,
flannelle pour GileU et giltta de flanelle
Cali :na lorgs toile et coton
Chspeoj de l Uo ne, plu pour ho.um'i
Vj nfl'-o. J ariiver t 4) vuusut a pei mn^r^ cri
PAUL E AUX1LA
Hues i iuvci e a eijHuj|*t#aCiV c&kul
Uj LOuvedua njbub.dee. a ui,4 bu ou cuijrra, tjr e. cuwre aol.cuaat
VOUtt Ms.il*. 104 ( l 11 40UI ylL* tfaS HU 1 L.iiUjffST.
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales .
Lon R. Thbaud
Agent exclusif Hati pcor
Avis
M. i'jd alelz ia no. tuante ea
wi h h< l.uut Park or auy Ouai
>etia \a ll*iu so 1* no: reaponaable
for any dcb'a o .tract ;" hia oame.
Il d WKI/.
M Tel Metz u e aui i>ae batoc
avec luutti'a.k iii Mucuue a^Uu al
fane de ce gain* u II iii ue bt reud
paa ib- (iii-ab'e dea de.tes contrac
ttee en aoo nom,
A venir e
Auto FORD eu boa eut i 001
march. S adresser Garage KNEER.
Ecole spc.ale de
Sieno Dactylo-
graphie
Les levs sonl ptveou.. (jui* \t%
cours intenompu* depuis .4 Nol, re I
prtuJiont le Lundi 8 Janvia pro
$b*m. La DiRi;v||^^

B


LA MATIN
cGESSB
O'BOL
fortifie
Un mets e maladie abrge
Votre Vie d'une anne. Le
CLOBQL permet d'viter
les maladies en augmen
tant la force de rsistancep^l
de V organisme- vgjj
puisement r.erveux
Ccnval.-'ccnce
Neurasthnie
Ple* couleurs
Surmenage
te cure de CLBOL
augmente la fofce ner-
um et rem) aux otrfe
rajeunis toute leur ner-
gie, leur souplesse et leur
Vigueur.
Ce n-tm pm moi ! tait h tintatu veleeeeer
ftt ce pttlt /lacen rfe OLOfttOL
t'OPINION MEDICALE
Je puis affirmer nue le C!o
beol ahrei sotsWeroent la
conve' M c*-'.* s'expll-
q,i. | ., iliice fa-
on gniale, on psut dire qu'il
fepi-er-to ie spcifique pr
. .m (onique de
: rdre qiu, ooairatjB"
!. iil aux exelianta habituels,
n H i une K Uon rille-
ment utile et pc.-fotsiite. Il
abrge la onvaJeMMi et
augmente, pour ainsi lire, la
for** vivre, donl tout le
secret rside, noua l'avons
vu, dans le soutUn des con-
ditions essentielles de rsis-
tance.
C'est pourquoi nous pt*s-
erlvons les cures de OlobW
le plupart e nos malades,
cette mAdicaJfcn ne rencon-
trant aucune cofttre-lndica-
Wiin et permetlant une lutte
efficace contre la dehAHiee
hftiatognique.
D'Etienne Crucianu,
Ancien interne a Paru.
Eubr Oiatelalo, t, rue 4e
Valencicm-.M, Paris., ej toute
pbyrnuC.t* .
Pharmacie F. Sjourn
Donne avis m c'Ipi l!e, aux rr.ufci'S et au pubic quelle i
a itorn Kl) Uburatrlr* dUiokge eu un Lab.roue fc
(1 yc bpi l-qu sans lu Direcn nui
Vrhco\ et f. Sjour***
l e la o io r- t weil icw les jon s de 7 h fs du matin ft
, B i ,,.. i, ,,if -s r-chercLtse. analyse? pr u.fu?rj
j i leaiaufpjuf le
;, m i.u ei U cows :!? lr^e ScrtH fo
ni recuti que e mardi d chaque semain .
t>'*dr.- r nVti rurale pour le* re.ia-igatisiur
i utl.es j'u.iiw i&id r&s Tiqu*,
IV.action de Wassermam
Ba cnon Je Ti boulet,
Eiame du s'iig e du pus
Examen d s matires fcales,
Examen ue crachat
tlbUrrino raction
Tons an'e Urn Secrloir
Ui 'ttete d S rochto tl ie Conocoques, etc, etc.
*m
taillant & ttouet gtati ge.ie.aux.l/^J Rj la ut,asii le l'iiul
Hadeira Embroideries
/or 8Qie navet considrably nduc**i
pricete
JSuitable [o -i ice and ivecom? i h in
mas Giftb i cn^an I #/ /e y mr choies
yourte'j.
1,. Preetamarn-AGGERHOLM
rua du Quai
-- -i **-- -**
HERNENI DAHRIVEB
.Firestone Pneus
Chambres air
Coirpianie 85 r^le
g Transitant^ Q
Le paqcebot Bik. farat! d<
la i.uiniqu vii K* poni du fe*.d
ut at i o.. aa td* f c Lrfot et ie
far:ira I- ir. et- jour p bi Saolii go
de CubP.
I p m te il H -'ii ire e ta l:x>
l'arrl#ie il iiqaccot
lu t-aui'riiit; 3 Jaow-r IMi
L- D.-E l.OBIS IN
Lunchs Spciaux
rtiud ilol^l de France
Qui par sa fitua'i unifie iru entre de* affaire* se noommmS
pus que jamais oh rublic et ses nomb>eut et distingus Gketf
p urs- CUISINE soigne e' tout l*contortable n'cmiwe geun de Commerce et lattUulirement aux remmeranls ai r-omp
u Por-j-Prn.
L OUI dbit mr Gallon Sr ptr
Bariiqu 8 de* Vins de Kordtaut
Rouge et Blanc.
Vu \ms viennent directement d* BiR&AC t\ *"?' Qnranlit tw
fui d*. ratnw nom pouvons It prouver pw des CEHrIHGlTS a*
*i m tenons toujours la Champagne et Vin Mcwwx pria
mo'Mr*. t otte-ve* moulurde l'on
ait , premier cluix.
$
Toutes dimensions,
surtout
30x3 l|2& 30a 3
En vente chet
L. TREETZUim AGGEIUIOLI
2 j'^
>
. ^StjT'
TMBm-POSTEpw coUErm
J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre
chantillons avec prix par 100 et pari 000 de chaque sorte.
J'envoie gruiis et franco un numro spcimen de mon
Buiietinmensuelavecprix courants d'albumsetcollection!.
Thodore CHAMPION, 13. RueDrauot. Ptri
Avis OM3 P rw.,rt ***l i^h bilent lien
On ttotv. dfi ix Plaa b-s q-e S*"* le* occa.iora e' rab >cfj
oi.ne's lias irlei suiva.i B, d> lou'e Irsich'ur
rJao'l vDlnnia ( hantiuy rie SOI toj e nus ta
l.efiti-fri'.uieaq'i. vojb r'.zqiiUes *o -utdi .0 t c/o '. i I
ircraea p*i*ei hangei o auties-
Ioli de foie ptfl ...
Fiat ar liciIle ioir erron et laillr.
lolfc cktpa^ai loadptji olamai pou dtt es it.aia.
K0findelip--auittBioiia.
jClwz Paul AU il LA
Pharmacie VV Burh
Le f eul prservatif hi lois tl le
Corbolwum *t< iutrr I> 01 nu denow pus d- 40 an. < e I 11 '
tu Larbolinuii* Avenariue
crt nrtarav beia ko'i el sdus t. rr- i iiuie
dam tou^ >cs 1er,'es l,s ,n<^ , ^*1
"i^mpDchfti supprime ?e c'. m al d l
echerles murs huBcid'a-
A imprguer [CS \V es 0rd*kfs I
5 p nroduit est un daiuiacUbl de pi e,et Casse
a termine des cVu, ies de cU. aux a m H II JJ
aussui dfitrucieu. sans pareil es punai-es et des au.res vu
fblUQt
" Nervosit"
Nos nerfs ressemblent un
treillis compliqu de fils tl-
grap.-uiues Commands et
nourris par une partie du
cerveauque l'on appelle cen-
tres nerveux les dlicats
filaments nerveux rayonnent
dans toutes les directions
traveis le corps. Aussi lonf-
temps que les centres nerv sus
sont capables de fournir
continuellement de la nourri-
ture aux nerfs,ceux-ci demeure-
ront fort9 et sains. Mais *is
que les centres nerveux s'affai-
blissent a cause d'un surcrot
4e travail, rie tracas ou
d'inquitude il leur est impos-
sible d'envoyer la nourriture
ncessaire rt les nerfs devien-
nent fati|;iiB.et s'aiguisent.
C'est alors rjffun bruit soudain
vous fait sursauter, vous
devenez irritable, vous souffres
de nvralgie, vous tes agit et
abattu. Dans cet tat de
choses 11 n'y a rien qui gale
Tbt WUU 0/ LU
Parce qu'tant un aliment
puissant pour les nerfs,
v, i :., ..mis attaque la racine du
mal, cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nerveux
tout entier. Essaye Win-
caruis pour la Nervosit. "
C'est merveilleux. Plus de
10,000 mdecins le recomman-
dent.
Achtir u.. bouleil
t V. I lli.Z
r.;-,.% K I UT1
/ u prix de '1 Uulia i ^ aiuii -ou-
t ill e 1 djll.r l\i buuceille*
H;e du MsgeiQ de 'tiitatuu t'jCd
U-iae i Giat*1 eor u P.iccw
FemmeB
l'ge
Cfltiwefi
L'an cririqoe dans
U vie d'utta femme
>: st gnrallciiieiit
cnire4s et 55 anaXa
retour d'ge est sou-
eiit ai. (iinp.i^nd de
syiiiptonies inquit-
ants tels que; irri-
tabilit, tat nerveux,
mlancolie, poiites,
de chaleur don-
nant des maux
de ttes et iaf-
focat ion.
Prenez soin
de votre
sant; si
ce*.;e pri-
ode ciitique peut tre termine sans ennuis, elle serr. juivie
d'annes de parfaite sant.
La Composition Vgtale de I.ydia E. Pinkhamest par-
ticulirement adapte pour aider les femmes pendant le
retour d'g. Son influence se fait sentir sur tout le sys-
tme qui ist reuforci et elle aide la nature pendant les
longl mois de cette priode critique. Ce mdicament est
prpar avec des herbes et racine.) mdicinales et ne con-
lient pas de narcotiques et drogges nuisibles.
Son mrite est prouve par des lettres similaires
a colle ci :
Valparaiso, Chili, S. A-" Pendant des annes j'ai souf-
fert de retards et de douleurs lors rie mes rgles accom-
pagnas de maux d'estomac. J'ai pria votre Conjposition
Vgtale et les Pillules pour le loic de I.ydia K. Plnliham
pt.ndant trois mois. Je recommande votre mdicament
mes amies en raison des rsultats obtenus. Vous pouvez
publier ce tmoignage."- I'avuna Fix>Rez, calle Cajllla
124, Valparaiso, Chili, H, A.
Des lettres comme relie rt Influeucant les lemntSS
essayer la
Composition \k getale
x de Lydia E. Rnkham
1
I
ta
u
a
i*
11
I'
h
r
i
1
j
i
t


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM