<%BANNER%>







PAGE 1

UarJdTW 1 Fair Cable Nouvelles trangres El cli JDS ma uniques **-HB U r.Jiirii't PniipnrA est en irain de renseigner aussicom Arcnlus Oorc Pre umioei romcare p lcmenl 1ue po$s bl ? dlM liutn t e ad oia ( cha d obtieoiuu nouveau vota de confiance tioa de dterminer s el'e pourrait offrir ses ser~ices pour essayer d'ar ranger les choses L'ambassadeur allemand exposa PARIS i;— Mi Poincar a rxpos hier matin i Mr Hughes les difficul brivement et avec optimi mt, la es conomiques M son pays. On marche de la que-cion des rpara perse que la questijn de lemprunt tions et des ngociations d< la paix international pour permettre l Aile turque. Il a dit la chambre qu il magie de stabiliser ses finances a t tait prt se retirer de bonne g ce examin, ai on penjait qu'un caOnet m>euz qualifi que le sien travaillerait avec C..| nr JL. plus d'avantages pour la f aoce Fa. l jHier matin le Grand Orient d Hai ti a procd l'lection du Grand Matre maonnique en len-i.acemtnt de Me Rigal, dmissionnaire. ,, La tenue a t prside par le frre mier Grand Mai de l d'rection de 'OrdidDeux candidats e tiouvaient L'Ara 9 et ses Figies jf— I I-A M MM I i^-J 1 Je luis sr que von* ne .^uouaii ^ aez pas celle-ci : Un Arabe reutre cbz loi. CDCMI faiui, il achte de* ligue qu'il metdana le capuchon de aoo bur> noua; il le* maDiie une tne.en mar chaut, et il le* houve li* bonne*. A un moment ooune, comme il f 4 ii vraiment trop noir, il me une V nadieu ssnt allusion aux dettes icteialies, il dit que les ioam.tions enne alli-. pour l'argent dpens pendant h guerre dont le but Mt la victoire i jmmune ne peuvent t-e comsaies PARIS — Le huit me salon de aux rclamt oca de la France contre lavudon s ouvrit hier jamais le nom l'Allemagne pour le paiement dts r bre des appareils evpossa-a t aussi S arations 11 ne donna aucun dtail giaud-Lts ingnieurs franais et am es Dionositiona fanes Loadre*. rieaws timnent la tte dans ta prstoec MM Pricls Tessier et bougie de sa poe* et l'allume Puia, C. L Verret B Les opeutiocs lertora teuaut ja bougie aliumoe.il veut cou lu se sont passes dans l'ordre le tiuuer a tnauger dea ligues H pieod plus complet Au i r tour de se utin ou truit. t'ouvre, voit des vers qoi e us-l.at a <\ U suivant : 8 ouiiuni ded-ioa et jette l, en preud uu aatrd, constate qu il egaieiOdJt piaia le ver* et le tomber ai troisime a le sort. Alor* I Arabe teint sa bougie ; et da'i* i obiujnte, il cou.tnoe a inau V AvidliOtaV* %'D*os ' crmoaia'l d'us.g ie frre ger ses ligues. Tessier a ;* proclam G.and M.l re Cctie u.atoire m'a t offarte hier *JU Iftll iailCO-Ca* Commandeur de l'O.dre pour rexei aoir car uu utgojiam eu parabJlea. Tessier Vcnet Blanc 30 I lais ta mme cice trieunai i^iyifi. 11 y a eu a cette occasion de vives manifestations de sympathie et de joie Par m les d.iarations otficiellej enreg sti.s en la ciicoaslance, nous avons t ii:u.eux de savoir que bien tt il sera lOns'ruu sur le terrai j de Ji vaut mieux aoutfter la bougio que de jeter ie* fl4uee.ll vaut eucore uiiduz ui pa* nuiji' au tout la 1. bougn L/noinooe sage fa t effort our odj-ju 1} t-evrier UOUUtZ lOJlC* le* OOjUe* rai*OLri AitsaNaa — LkspiH Unem auendu a A qui vous eacuseu. do vivre. K pui*. Mr Poiucsi exprime sa confiance avantages pour plusieurs centaines Nos co nolimems au nouveau buVez dans le succs de la pro.haine coaf d -aitic.es. La France est mise sur la Gr nd .VLire qui saura pu sou tem y,,e c0 ue uuo i' a " JU ''••* %  *""? rence des Premitrs, il d>t son opti b.ss de la nation misme que la paix signe i Lausan avec le Canada, ne dissipeiait les nu-ges existant dans le Pioche Onent et il ne c.chi p que l'inlit montr par les Etats Unis dans les dis.uss ons de Lausa ne permet de laisser entrevoir un ii ti plus grand de la pavt du g?u vernement d: Wa h ngton dans les questions interal ies et cdes des r parattons! Mr Tardieu termina son discours en disant Mr l'oincat ; Vous ave.: tiouv ici la msjoiit dans des circonstances dlicaits,mai< le chaceement de mthode est main tenant necosaiie Mr l'on cai rpon dit au sii : .S 1 y a cha. gtmen. de m.hode il do t avoir changemende gouv. nem m Mr Briai d iut:i vint et dcaia tre ccmpement d accord avec M Poincai et qui! I aiderait de tout ;on pouvoir pour 1*. scution de son pitgramm A u .e hure de la nuit u chmb e ac coida I la coebance au gouve n; mnt p.rji \oix con re 76. L* chamb e .outu ura la discusvoo du boJget jusqu' vendredi ; elle discu tera encoie ce )our la poli ique tian gre. LAUSANNE—La sous commission .'es minorits de dlgus turc on. encore dclar l'impossibilit pour l ,h n '" ua e t "N-' *=pui* a* KU.-M pa< j 0 *.tr 1 jur dagaaie, vou* euvoyez Tu.quiedacceperafoimationd'uneNUeS 6116 Dt '" ^ *" T**+ I r J MM vocr„ .oedd.iu. vous eout patrie pour le Armniens. LfS dl NUjllt Alaska — Aramuds en chel del'ex allies ont rpondu aux Turcs p "' ,,ou HFI. %  "' •• un *• M gus f rj uo.ld L la ujugte et vou* lecj.iunencez aiuagi vos li^-ci.! Mali voua ne venani ae V.iuw. > t tire.de Foiuioauowou il (IOUVCZ OU* 1* Vld lain.O *VdUC d attendre que les piopositioos fusKM CHIM pou. .-.ver ^ ueropuoe .v KS le. ,„ '„ 1H v .. a a .. t T sent enti ea.eui oites Du art'c'a S, u i' i e u P"" 01 '" v ' ) u ^'" foi ' sent enne emeui pieies un ari c t ^^ f i i meut, fi-iront par avoir vo re MM d.veia on> t txamiui et ont ac ..^S.UNOTON u r*idcn Har*.Dgexa AMQCZ I ven-e. mai* laioaiz ia au c> ptes pour ia plupart avec des rser ruine iopponuu.t ; *• convoyer u temamt. ^>io f Ju o do *o i pui Ai a luiu re du 49. rit \>H B^-i'. 'PO! P a n I • iua at ;..; %  ; | i i %  • % %  SE • % %  : . • IT : LA ClaLLCCSC —< &f >HVYON B9PC tAIi POUR LtS COLONIES DBOaUBRIK, Iii:tti:omsTERIL SF0"ALlTJi3 frcsoaJsM et uesigAtvi iiLii DE QUININE ?URS Tir faeoiu. mu, r/w*j : .\, cachelr % %  ( %  ro? I:VI ODERMIQl i • l..\: S, CEINTURK8, RAS A VAHIC1.S A1PAB1ILS OTAISDUES .ijiir tous onagea APr^/OE!LS ORTHOPIUQUES Si. inguet hj'podermtqiu PHARMrKS DE POCHE, 0£ VOYAGf COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines, 'Y.uniiun France 'ii i> CEtrattgnr. 1 ves La q,cat on de M.sol f. t lob HS^XSSSl *""" ^^ dlKU,er '* n quetiioo Uc prombitioa. jet de nomo eux commei.tures. JI MOSCOL — Kenentff a t rlu chci du a t que les a...s conjU.erai nt MJ •*"*• J Mo.cou. sol comme f.isaot p.r ie du :oy u mt arabe d I ad Oa dit aussi que i Aog'e trie tt la Turquie-uraient cenc u un accoid spai par lequel ia Tuiquie ooi.ti lirai. 1a souuverai nti et 1 Aog tt--re des concess ens de teiikins petiolures. Le Prsident U^rding et la UaeM.oii de& Hepdiatous WASHINGTON i$La question drs lpauiious a e e discu e par ptsideut Les Cours Tout e Haidicg et son cabinet. ind que que l'administration PARIS 16— Sterling 6l 78, Dollar 13 20 NEW YORK 16 -S iliog 4 bj yi Fiauc 1} 1 ; Notse. C'if Les mivss*| ont coutume • eue nul cette Kswinc, ou a peu pie>, tuM ic> cour ie >ouiii mcorc x^iti: inui i.lltimi. Un MH KO ce moiucut Jet piii dpassant la paiii *j Hlvic II a. e.e paye poui Je tels quels t>..nc nues jusdu a joice.de trie 0i t uoitiiu 11 50. Uii i.t .eu bu. pics soucie Une guudc altcniiu.i a u quiliu, it utsou. JJ iman tout, il ne lauurail poui'.ant que q.iu ) Kl .1,1.lui. d MO d ui a 11 1 Lics.il 1 re p.ur uo.i le.i.eum u dupasoa M cour d burupe. lour, e-le u'e t pas bol e. t'aie*, tz votiH ni.-ul a IU.OIJU, naiio cuctcQor le coiiau-utale. r tt 01 voua avez au fjod de I .n-j ui. c iy rie, ciL.)tz uv. 1 ^:eiucL.;. aiaicut-tiauiLueu uu > %  ic. e.tb tu .u-u.ca 1 10 iiut. qji MgiUu.e.te ra Veiio vjyage N a..uma ^aa la bj..g.e• • A CIQS Varits i DF.CFS Nous apprenons avec peine le dcs survenu aut Gsyti hier rnitin dune char.ntnt: et disu' sue jeune tille. Madeuoivelle Antoine ie Duri' ville Jean, tecur de noire ympaihique ami, le Docteur Borel Jean. NOUS envoyons nos sincres condolanc* la Un il le si cruellemen' prouve, tout par i.ulft ment a la mre plore. Madame Vve Duriaviilc Jean et a notre ami, le Docteur Boni Jean — les lunraiiles de Marie Josphine Marthe Douville ont eu eu mer apri raidi en 1 tu iv h ira ie ous rtnojvelins nos conoUancei aui ianilles ouves -— Mouyemeufe des Navires Amicale du Lyce r*.ion o .. w, CONVOCATION blindai SOI.', nO pUO 10 CH)I*1 et Les memores du e.omit ton: pris de se ru tr* eiegant 9*'.ait f*IC Id devoir de nir au lyct Ktion le mercredi 10 courant i cinq se rundie a U coq idtte sa'le de Cihcu,w P r es de Caprs midi. Le s,s rl.iil'i CM auendu I;I le 1 %  > JI ^nuran. laiiKsa ie ni ue jour pour Jacmcl dire^tj.uent, tera de reioar le ai.cn rou.c pour N ;*' Voia I.mme jour. Lt ,s i-KiNi DB8 NBDtHLANOES de Cu tac40 ei •lieu JU ICI le ao uu eouraut uurgeaot via N. Jle *w | m im • % %  >* %  %  *. 11 uu w^wiillt .N 1 naves qui a nomme se.rctaire dirceUMcnt po^r fot au ras*, sera M rAncuie'i'ant'atte par iuite'de la d^ d E at des tmanceset du Commerc*. le w. l_OPSlUCiu Sfr _„„, Ju, l„ic Le sis OORa\i pam de New York le 1$ di* mission do S'criaire d EUt des F en remp aesment de Mr. LMU mtmm a oor ai,iV* aaaai ta ai du eUu. Etbatt. Le *l* Coion sera ICI le 11 veuaai de 1 jis.obil Mr Me Gufrie el avantag'usement rr ,PUi e f M ti 'w Y< " usaaaai le arne AUttET [ous Qorno Prdmi Je la Rpublique Notre u Hiv ai Vlmi/ tr*3 116 Kiuauce^ Ainsi quon l'a su par l'Arrt pu bli plus fatut, c est notre >mi ei col i n e ti — s ni pour New York a i furope Uboiatear Jsmes Me Gulfie des GJV -P'C-^ "S**"!*" ct '"-"• P,J lawHiaiwwi au *"* L.e | Lb.\.\a UUMt ie ij uu .MU n Va i.Ht\s pour uteudre, l'Ojlie* ne djinpLouique 11 i.lieu1.6 piogia.u:ue tu> do .hou, et aveu titoiiete il tat eLleveLa tte deouta par, l Hymne la Liii-r e, maaique de ayivain Cetera Le SccrUue gnral Di.no.ie. VIEUX lie. la Co oances et du Corrnvrre. il y i de comp'ter le Cabinet. Vu la aiticles 7S 8 de litution ; ARRETE ARTICLE 1er — Le citoyen Um-s MacGetnie Ml nomm' S crtaire ttemdrcieiiieQts Mr & M ne dyivaiu f i lm rc aercient vivement le public distingue qui a bien voulu leur tmoi oetto p'ice p?ei..d de fi, U. lYcn'aY KVccrt'e'tdi'* **"" "^ "" m-) des d.lisante. A tous leur •aofaMn et ami., ils envoient l.- m tuta Uellt raonti ? de taltnt leurs remeKicmeni-, mus c. eipriraeat leurs re dan l'exju i m de* y ea aavan es K ":: J ctre otlll K > d c quu.er forau Prince Bi de ^ioe. ; ly, Hubiaaeoiu .. uriout g^?. y .?tf! I^jy.***P****" < %  —wat H..... 1. ...*. „ u simple ueni "au revoir leur no.nbreua ami. dan* la eeieaaJe espagnole de B z -1—, -—j—. et, celte dernire ex n a ave; beaucoup do biu e de got C OUI" tVAllSS Lea Su'ura H sa gt,ana co.nme jAniourd hui est antasadiiai tdMt* eoanu drns les nrti nnan:.e s ou Uit mtma de u PaMimi dtyra Uisser Ntw OUJOlir8 8 da irerc t lo* t ifturs du Ouvii tr Loiaeau aceuaa dVdSSnr il a pu faite apprcier ses connaissan Vok vu te i du couram. faisant l0 u ie pon puu ic dais le* oiveraea daii*ea ou not de fond'i ces et son esprit averti. i.amen. elles dej.1-yrent IUIB loices. l'£tii. N aux Gontives en 185e. Mr Me %  n san SP'UH m — Jkia -mw %  Luudun eo nna diction puro dit drns les cteits finn:ie s o la au prjudice de Gutne adopta la natonalnt btitiru te cmi.ic avec air Flix He/tiger. Meilleurs compliments M le WHu l sMaRUGil d'Etat des Fmanceset do Commet.e il y a plus de trente ns, H fu. jug-: ^-VErnii* s.e Anne sera aeni i umed. ,0 ARlPiaE 2 — Le prsent arrt au Tribunal civil des Goraives, di Dcemba le narug* de Mile Bnfeei baubrun ,er. pubu dans le looro.l Oili iel ,,1 du bare.u de lEateg ,t e ^ £ f^S !" ^ Rrl Moi „ ^ Donn aa Paliia National, Poti ment, Prsident du li.buna de t-om u Prince le 18 D:tmbre t9a An mfree et dans ces diflrentes toac iieme d 1 Indpendance. lions se ftt lemarquer par sa oy uti 7 sa dre tu e et son sens da devo.r. Aux Gonaives, Mr Aac Qufbs qui ipputient uae des anciennes ta %  ri"es les plus nono;abUs, est estim II 'P j 1 j FI ; ai n cause des b es quali es U JU JallJil qu. 10.ment ri iemarquab.e per^oa %  alit Nous prsentons nos viv.s rliciia tions au nouveau secit4ire d Etat Pour les fta, piocnaine.-, nous a 1 . —-g— vocs l avantage dannoacer no ie nomb.euse ciiei tie, que nous veP03S de tecevoi: par .e St.amer Co Ion du du coule uu stock de eha.o ats, de beubous g eeoncid et un as .• auaniaaia i somment de watt so.te Je provi. .ourir au g od 'ions i UN pi X .aant touU cou ur dp'.de la Rue an ot.c Ho tS.y lc Vflei voir e k vou au. a piei PRIX UK LIQUIDATION ne SA1,S "" nt.e gn.ale : Igourde ^^^^^ mMa ^ A ^^Ceaais en Uceue Sada. fjpjajit i >OCnUOMi par a^uaaiaa b* rb jual est praid par le Juge une L.oeate, c. o.o applaudissements Leacoofiair, le Jury par air QreorgB* nourri a.tueiliirea, lea beaux vers Baubrun et la Parquet reprsent aortis ideata leviea. par lel Subatituta slaaaac et Ra/ L lin, uu U'iu n* ccmmumcatif: mondc La V.iigeauce du Priucd dd Sdti Uemain ara entendu l'affaire f:.i^^ e T^A. m ." u J^,' 1 '^ u ': M "• 01 Dl uau . cltura cette a niable ao.ree. du D; jo Uiptia € Trib. accua ds Noua taiaona nui meilleur* corn crime d'avortmit et d'homicile plim.nt* I U.cbertre bymphooique lovolnire sur la personne de Paulin. Hai.icU dotal le dbut laisBe eiitre Francis voir beaucoup de auc.* futur* Laccas ara dfendu par Mas Une giaode (H de Bienfisioce i'organile au profit Ju l'Eglise dn Si dCœuide Tuigeao par on g OJ ce de dames paronuesses Ele aurai eu le )i dcemb au local da Pcii C ub Ea vue de d t *irc g-anl et petits un progiamme de choix a *i prpaie. H'" 'r diacquera : K-r ntc — lojiOola— reir.ne aux tt m betci attrapions diverse Di P i J Qa veut ai la b. trs boa co n^tc pept A. E. B .CHA p res u. m. K.puO.icauc Cete f.e d'.dieu de M. & aime Cb e.ain. Dlatour, Flix Sor*y.Hyp Sylvain teeia ne ara point oubmie po i ie Tnbi et Gervais et l ou le seront iu ue cesaeiont Le tribunal ara praid parle pas da peuaer a cette belle le ou Doyen Htiirau-* par leurs maui.r-a affable^ ils surnt gaguer ue vive* lympaibiea1 Le.Dpaitement de la Police porte .. • '* C0Qn isance des intresss qus ii une / Beurre j* u >f**— Q 4— plainsp*jMtos, Meesieui* lea paliaa.er aot avi busi el bu 88es dts licences de clnuf se* qu'ils trouveront i Ange de* u,s et de COk -beis ne commeoccia rut* du Centre e des Fi ont* f Jris, < l u t P*ifir du 7 lanvier 19s) du ve uaoe beuire (.oui ;.4 isseri AO'l'r de toutes aertee. on prix œcd'quT D1 *'*" iat de gomde* 5.ou, le lo.c.ai.c ae 6 t ro,,ce v-paitment infQrrss livre* th.-cwoeia ot auomob le?, busres B'iin Hollandais i ferblanc de 5 ad buggies, ihat Ibe distribution o fc liie; J5t> gs, chabtt.uia uctn e* snu cotb el Accouieat en foule, ]car ia atock men'a licences wiii begio of the?u • puiM. ilioaij ioai



PAGE 1

15 Wx Ij^as im J? i^ < %  P:;i.-. rgr, DfML< MiMfl Ml f.,'ii i 8XTRAH 5 Œilir., f: t t l-Umait, Vieillir, Cytlcmrm /ajn.if, /.liai. Mugmtl, i'is. Hliotrope Touitt Ptrlumerlf •> Cxnaj Htiuiu 0 5 i'S 3. rue ctfU P*ix PARIS •A* —-wV --.-' Prenez le k temp Vaillant * Houet agents gnraux,1720 Rue du Malsain de l'I al vmte d'objets utiles Pharmacie VV Bucb N'oub'iti pu, pitci et mres, la %  \ente des objets tn'rfsums et utiles qui tara lieu le af et 34 Dcembie la Ctebe ( Turgeau) Elle se tait au profit des oeuvres humanitaires 'du Comit Hatien de /Alliance frana se ASTHME Oppression, Catarrhe, Sufiocationt, Toux niroiusis. • utrlaon oartaln par !• %  CIGARETTES CLRY a POUDRE CLERY Dr CLRY, SS, Boni. Bt-Martln, Paris LA seul prservaiifjdu bois el le Carbolntum tvenarius Reconnu depuis p'us d40 ans comme le pl"s efficace Le Carbolinum Avenarius .art rserver le bris ros el sois teire rent-e h poutriKiie dan toute ces fortres, les inlltencts du cl*mal el la destruction ros les insecte*. A pmocher *t supprimer le champignon Je* maisons et de cher ea murs huir.Hfs. iroprpuer les Vci'es, cordtfefl, toi! s et fltots i'e pocha Le produit st un dsm'ecUnl de premier ordre • prime,et chasse la vermine des curies de chevaux ainsi que des poulaillers. Il e? s nui un destructeur sans" rare*] des punai-es et desfaulres vu miner Savezvous que la forte majoritf'des nuladieades femmes n'entrent pas dans le domaine de la chirurgie. Ceci veut dire qu'elles ne sont pas causes pu des tumeurs, grosseurs ou di : placement des organes. Savez vous oue les malaises ordinaires et la plupart du temps fort simples ont des symptmes trs similaires ceux de cas demandant un opration. Savez vous galement que beaucoup de femmes t de jeunes filles souffrent inutilement de ces malaises? De plus elles risquent leur tut en laissant ces indisposition! continuer et s'aggraver. Si le mal st pris *i tempe, c'est ciic juste aprs lee piemiers symptoi:'. i ladite skieuses peuvent tre vites. Dans des i as de uleura priodiques, retarda, irritabilit,tat ner\ ition Vgtale de Lydia F PinkhatB devrait eue pria MHS Jf'ai. Ce mdicament est prpar avec soins et rginiquaa .'es et est entirement i i llcinalaa. Une rentre aucun narcotique DU l ..position et peut tre pris en toute l'curiiuul M paeasanyc e" inul!. amont Composition \&g^tale de Lyca E. Pinkham ss^ tf ^\,\ uoi %  > % % % %  *> %  • -M H-C.CIHK La i.vrM,*uje. i'.r. J a ^ Lunchs Soeciaux Ailes donc chez AntoineTaamasfi^n'afil"de" France O!veos trotterez f^es artices de ^-^ . %  %  %  *— tcu'e bear Tout in choix 'e 'ts qut ar sa situation unique ttu centre, ds affaire.* se nummiam ce qui fat' l r charnu d? lerrm's, l'aisance jrlaiaaL. 31 fab^eia lo mtsus ded'nellfs de v b.n xut JJ^ q U e~iam*inau publ'. t* m nombreux et distingue CUm* ivurm \Jl*[\E soigne ei tout le confortable n*cM%>nre mter \oyam^ ^ ut pallf 3i?Cinel DllCClCineiVL Cl UC(L OC des enian's, teie _. .. .. J / r qeurt de Commerce et ^atUcultrew.ent aux ren-meiunts de rutoage \ .. ,• m^xAm %/viar* iPor.'-.U'i-rince. n\ir d la capitale VMJI^ Le 23 en umt i>our L'Htel dbile p^r gailoi ft p^r btrriqm 'Jleu %orh Yia toa^te^ poib a 0 Jli>^ d-* Vins de HordetOX Boa e et liant £ n p ClIl ^ J'cmtaqiumcrit paat te fic a et qui veus livre des ""cwndtses mutt** a dispo-uun des lunts. garti-s HP bonne qualit et lcem ... ment arrives flllbU'iiO Ittiaui-ta CeeMns viennent dirertrm'>nt d* BHi t (t semt aarar,\is rur • ^ yn ,. (.t\ tri n g C\J:„ qui verd des lit mjMamjiw /||f d<; rflMtM3 ww p^,,^, /„ prfmvw P w oies CEKTIFIC4TS tjo* UCMlliattOa OC Jtew voril et L ClU i>pt yia l 3te^V Todl ttiont velwm 5ui Semaine faite a cet o\\\co % Porrati-i'ffncp. le 18 D^euibre 4 1 922 2/1 Hue Trflfs!ri Le plus puissant antiseptique Bana M aroiira ni Calrre anlvant la trTll d* M. FOUI, Cblmlau da rSaatlMt Mlr (ISOT). Wtrull lDitanttnmnt toos lai mkrobai de la Pu, da Okolra>, Ici l^*rr, 2Mrrba et briMMriH das a*ra ah '<<•• Kusxai TJirtaiiwn lnchtpeniable gg jg Epidmies DOia • Va* r-d. aalller* %  • •a lltra •• %  aa — ae la. eafe-aa, t*cun a rurnooL. at, IM M ma*a. pata B^BHB b Viw : Toula* Ma FUraiM mmmm Chawuwe et Vins Sousseux nj-ix modrs Conserves menUr des franaises, nremicrjMb^ fit;i auxp r8o>'ne8qt'i*'habi t l v >t bien On trouve des prll pun bas que dani les occettions et rabane enoep tiOBoe a l*i articles tuiva.i s, dr. toute lraiebeur. Haute valante Ghanti ly de soi, tou e nonncet, I es Oaruriures que voue rvtc. qu'elles aoieot de acie. coton,gui pure pergea ptrl^ea ftangea ou autiee* Soie lame dite meailique genre grand chic" Jeraey de oie, ebl/ 'ors de eoie etc. rieoia artificielles poor coraege et taille. Jolla chapepui ronds tojt plumes pour dsnes lgante*. Formes de chape ni tia jolie. 1 Panama Railroad S f amship Line B U r*u d6 1 Ajent 0nral tt au Prince le 13 d*c*mbre 19*2 BJI etn No 28 Lep charg'ure sont pries de noter oue '• temel Colon et attendu roit su Prince de CriatcbU C-oal ^one le Vendredi 22 dcemore 1825 |lea dlivr su'Ma'dimsnde laite a a baron. Ce bateo r'" %  n,dl ,e ro f rae joar pour Ntw Y 'k d.rpcterren tbez Paul E AUXILi fit es Ttaversire et Magasin de l'Etat *a %  > Maison v\uve Pb. Garlstrœn Œ^?2S£*E& Anale desrues Houx* Magaindel tat Yrrk et de: ports europens Bijouterie, BibelotPiie, Lunelterta; B THOMBSON Agont Grerai Le Pt-b'ic est a is que la Ph> rr.s cie S Aune et Irarstie : i i s. g.e des rue* Catboi e e> EtpubUcame to face de Wn ien local Elle promet sux c ents comme toujours soin l picsnpUiude A'^, rlime 'i de csdraLX Lour B.p'rtir, I aiarMe, lia ige e de lu d'uu6e Grande eduction de prix. Charles Picoulel 228 Uu< Roux Poi Uau Prince BURKE FRAIS tROMiGE, CAMEMBERT & ROQUEFORT, Lgumes el Fruits frais JAMBON, SAUCISSON Vinaigre jr Vin de bordeaux nup turs* pu/ gallons ft en bouteilles'. M nitr", Maiiga, Porfo, Xrs, etc ; etc Whiakie*, Gin. liire CHAMPAGNES & LIGUEURS Eaux de Vichy Ciyrft & Cigarettes



PAGE 1

U MATIN Premier anniversaire DE LA. MAISON Isaac Dishy liiiH RUE COURUE ( Ancienne Halle Salam ) Pour son premier anniversaire Isaac DISHY dsirant augmenter sa clicnlledjnombreuse,melen venle pour lej[mois de Dcembre seulement [Son stock vari de TISSUS, FINESSE, Bas, chaussettes de toutes sortes pour hommes et femmes desprixexcep tionnels dfiaiti toute concurrence* Il n'est pas ncessaire d'numrei la nombreuse varit et les prix rduits de nos articles Une petite visite Chez nous vous convaincra. Pour VOS ETREMNfcS M r DISCI1Y vius invite visiter son comptoir de parfumerie et sera heureux de parfumer (jacieusemeil pendant bat le Mois de Dcembre les aimablts visiteurs. Hatien AL des P pendant Zphyra frartlB Indleonee fraoQ>ite a Polies tantaiaie imp'lrne Grande^vente de Fin donne rix Exceptionnels de bon march le mois de DECEVIBRE Seulement. uni Cretonne Ortandy NPQBOUk 13fot e BlZD Mi qa'sette Toile d'avion de'ioie Voil ) qaadri'l Ci pou barre* Ritinn Toil Vieby Cork^crew Soie paillette Q VJ Georgelte blanc 0 35 Tullea de .150 Tuile il DtioD 0 40 Voile pcor mari'.t. 0 4J Voilea pour maiieci 0 30 Crpe anglais pour de ni OtAJ Guipure pour ridenax 0 40 ouipuie jour ndeai x 0 40 K-deaux la paiie 0 70 PoiurtB ta pa re \ 00 Sfivittii. Oeil oe l>rd 2 Toile diep pui lil 0 80 To-le diap fil et co'on o Toile arap coton 0 iO Toilt a drap coton 0 30 Crpe manetee tJ Soie criatalline 'S OJ Cekxares poor.fetpnei i ton dposa o Bo cts> o 30 0.00 2 Robea depuu *. 2 oiiomm ro'l* bommea 2 75 1 G>lets tiaueue fernmea S, Fleoelie 1 *> Qilets'ceuaiar UiUeoa co.oa ra|* a-pbyii. CaiPQOo zapfeyr extra Devaiits dd tha uiaea F*ux cola la douxune Maoc&et-ea la doux. Soudera pour eufaate dopiua Sjui.era poar fan o* dapoia Cberniaee pour boraabea a c •t Cravat. B depcie c.go Lhaut-ettea pour tiommea .< •! Bit AI pour temmee B** ai poar famine* £;A, Coaiemee poar farfooBtts a 80 1 100 1 80 e 340 0 fc 100 180 9 o SO 1 1 4 50 *1 %



PAGE 1

\i em*V.Q1l No 45r3 U1BMCTCUB FRWMEffAlRB 'C ment Hfagloire P.art-airPHno*" Hati FILE COPY %  i %  PAN AMERtCAN UNION Quotidien OiC 28 1922 C'est l'ducation qui fait 1*bouline, c'est l'homme qui tait un peuple. 1 nies SIMON BDAUriON.i Hue Amricaine No 135* fKLKPHONE No UJ Un Exemple de TransfarmatioD Sociale Une rteraeol mme les simples Bnqae Natunale de li Rpublique iiiuiiautaire, le collectivisme marxis* Fendant Isa ajouraqae j ai fa ta eo ""{,"" -sioamaiistes oui ne tes '' u,es La loi ne seta pas eicu e dHani. ts4 Alieuiagus. eu pn^i au. dans 1 ion „"? ,i I, r" ^ i tuvmducilemen'. vu l'tat de nos metacs et Ut P*'H m neque.lotsque leGou Cependant, que voyona*noaa ni.e d'un certaiu nombie do famJtea PmD eui P' a c "j *J dirVceur a "i se actuelle des |ournalisici H ui vememeot et le Pisideat de la Repu r puis uu istaun nombre u'auueci/ ue la ourgeyiaie en causant de *--cmon Lara MIOI, ait u, airec eur otcaire Aucun inurnal de blique furent mispirlui aucouraatde Nuui voyou que ce peuoie pOuT lscsuuu de* SLCSOU, l'ai dure d" jou.oal La Veill i *JKWl %  9 ^ ^ t x ^^dre d rf pa.eme it.-qu'il prtend test bien eutou.e dans loro.re des couuahreque les parentaeuient plus b.iomon et les grands 'actionna dc te e lo quollie as se lui avoir t anach, pour ainsi dire, Liauques tuuauiuuiuu.ie., ttoercU yreocoupeadai mer ces enfants pour res pub ic quo que ls co nbattaDt 1W c uc 2\ mn l,„ .k.i* —T. i, iii orinm ,, Vm gter, aaltiaucru de M [a lune del vie que de le. mettre M LhriaaOa.dit-.l, ils* son se .r mamt.enn=n, Kp.imosi lei abaa. par * a ^ e /-^^ Ve ti^^ l.rn.ai.oL sotwM onu.aire et quil i.bn do celte lutte. On cuerebe moins ,alre. ^eit ncessaire ; isflU dans les > ieua.it h y ieu..ii g.je a icqu sa Fi.nce a couomiaer pour \ir Lbrtssan re.onnait le droit de tes limite, n exagrons rien, .ou ne. vuiuie d uue eme patncua uX A leur rendre iexiaieuc facile, .. V..„d u'apptics.tuu et .M volume, wnJu pourvu; ou tcue den f*ire de* %  ••• vs.a un Dut Ueteiuim uUividua capaUic de oui vou eux* ua P'^' laD! une .hioge avec New York et les :n Con muant, le Conse 1er d E al tuies de comptab^.i. passes. D: Ihi.issoa ajjue : Nuus sommes au tet'e sorte q >e le Gouvernement a aorne s cle, poque d panouisse ne.i pu dfaire de ce qui aval t men. coup et de la p.-usi.? qui est a s tait entre i ancien ministre et U un'. st umeut de ib-r U.i doit ai Pa que d:i son . os ou alij de noui p.r N ia lewe duQ m aiX dc iLCOnasitnte e. pttMive, fane uue inoioe on lui donne a cei tgard l'OC* aoueie vivant, couva ncue et active caaiou ue et utciuti ivai lui-mem^, nias n est sau.iaK.. o a Otbutoup le et de travailler tous ensemble 1 tuniou sacre qui est .nitspcu>.b c U est sincre et il cruit exprime! i .~. r***m U UiiiiK r-MVimpeasitii, cent lois conue'uue convient pas de laisser les tggiome du ^, 1S c K p u b c Lc luge u'init.uc vcnuoa> pfVSM aux ar.icies ) t 4 sn Irauce, Wuaofl il sagit d.gr ratioua immaioea suivie le tours Uonc0u!0im m eat U ie k ii'.at.on Au lieu de } k 6 m^ii a'enpiisoo les Aiisiuaiius uessvcni paa lu.ter trec par uu uae.ra.iii.me rouite ( a .. u ,lie ao.i .ie le seul 1 ac D ementet de joo t 6uo dollais da. e o to r ne peUt coider 1. m se en bi(l provisoire, mende. le Coo^i! d f Ist admet ,5 — Le M nislre Humeau rpiiqie 0 u.s a u.i mois de p-ison ei 20 a liai tvee lea anucuites tn Aiiemagn, lis rioiuuuus tout lentes, le u (Ouragcmeut eat fa.iie, paicc qu'une ixiiiucs a.atr tti.te ue aouue psd Leancoup ue conliauce daus la toi • ne. L baui uue. d'une manire d % c paaiLie et rgies, pie^eie ei u.at aux ebabues luultip ts du 1 a ihid, qu'o se soumet pius \ooiii srs 4 la mort q.i vieul auec aibo LU mpique a pris sa revanche h ci SJI Lalue A h..ique Club in la ba tant par trois buts contre un La put.e a t ui mtessanle et chaude 1 e rle de tieiUmei-t radreseeui; autrement, il ne B e..l.queisit pua La scieuce so t..le a uue loi m. le usa eucouia g aute : Ceei l'ducation qui fait le race* ( du c Moniteur ) Protgez votre s ant Wtouvertorea de laine pour le froid qoi aers rigoureoi celtejDDe Toilea drap coton on fl> en qualit auprieurs iDanass frscaiBi double laigeor pour matelas. Flsnnelie pour Gileta et gilets de flanelle Caleons longs toile et te ton Chapeau de lame u. Jolis pour homme Viennent d'arriver et se vendent prix modrs chez PAUL E ATJXILA Hues iraverwre el fajfMtn etv ris lut De 1 ouvesox meobleiet de jolis lits en enivre, f otre visite, les. prix sont pins bss quV*-*r* n 8 r •tdocation tatcaeen -u; apei.i.setamcudc-ontneces 0 o dollars d'amende, d.maude par ment disoute par les deux teams. .ire* pourpo.ter les fsoraa i.lr. i Mr Lhiisson. Nos co upl.me. ts aux Cap.ta.nes ,.er uis inju.ti, o.amai.oas et Les ult mo J.fi;ations proposes teardao 1 IIGO.COIL IUS, qu larb, .unes ut, |u b es dios.iu.t.on SO. b ^ OIU1 i tt | : ni0 istie de la e lou f v nauvm .rs. complaisants, u .eur Lut JUjSwZ votes par le Couse 1 L. b Ile sers |oae D oua.hs pro do c un itiuuicui qui est le Corn d Eut. Vi' 1 a .. m; a a „e du uouvt.n. ment, ll avoue ul e prliml ,f de la loi, on doit No on U |* raade acl v t <* a de 4 u. cette une toi spcule lettl contre u ^"V P b. aU couu amend par P loi n ,0 UJ '" Porutnen .ur L, Part S x qui outr.geut e. court, ceux e Aa e C mb V. ar l demande des Co Le Q ; l J J ^ *W\ |oar, q.i tgtentUpayi et l'empchent 'X a ,0 e cs P ^ c d e P0" S l* !" b&JSS^ m l TA ^-de "^'^ dP e ^ looi^^ett^JneSn: nsi^act^ ensuite un p.o,etd:lo sur le. recom pr H oci i[ts dtstractions. Enron rS ..tfiTJffla -*" ra.nisiic ti ucwiac que beaucoup de ptocbaine. icuroalistes SOJI lt. .uleuis de beau Nom croyons savoir que la pre ccup de malheurs qui ont lripp le sem session eu Couseil d but lera vie qui vaine, eo accordant 1 U S S H la subvention i laque le elle a dfOiL |J* lerra* le ao Dctmbie. AU fer et cdivne sollicite 1 votre Hiurke Etienne fils -••ngle des Puas aes FrcaU i orts et du Msgssia ds 't.*ot Ne jet* pa* vos vfa'ux livre*.: Notre confrre le Nouvelliste crit dernirement que M Louis dhtat des gus.Uou ilaarait,i u t en ellet.u Hier soir, on s est bien diverti au comme nous lavions anoonc a fonctionn avec an maton, e, 1rs div.rtissemeata auxquels le public pru psst, lui pro cura d agrables moments. Coney Island aussi n,a pas man que d'appo ter sa noie gai. Quoique i;eure,-*se seraient endu s entre la terne de I inia'.igable Zaxa ait t le m n stre des finances et ses co'l enleve, cependant les autres turent e 1 es entoures, gi:e i l'entrain avec %  m • II. J.twiiu Hier soir, on s est bien di LU vraie cause ae la aCTiiwchamp u nu*ifj***K ton de Mr Louis Ethart Ua fert paiement fait sans autorisation PKWtftt'trt f cuvent tre mi* nsu/ par le plus fin des relieurs et b.iqne. D'autres on ajout que ela $n moins dc ;row jours. C* divergences d'opinion.-q^auiai Marcbandises Franaises ^^^^^ l&^SSrSZ s *m *n &* ** ^ w ?-p f ** ces aient e cadie ordinaire dune iolormattoa eo'eva es diveis objets, mme inexacte, u notit .confrre Eo somme '• good times .,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05815
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, December 18, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05815

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
\i
em*V.Q1l No 45r3
U1BMCTCUB FRWMEffAlRB
'C ment Hfagloire
P.art-airPHno*" Hati
FILE COPY
i -------------------PAN AMERtCAN UNION
Quotidien
OiC 28 1922
C'est l'ducation qui fait
1*bouline, c'est l'homme
qui tait un peuple.
1 nies SIMON
BDAUriON.i Hue Amricaine No 135* fKLKPHONE No UJ
Un Exemple de TransfarmatioD Sociale Une Cet exemple, absolument typique,
c'est l'Allemagne qui noua I offre,
i oui 'es crivains, qui se aoni oc*
topes de ce pays, ont not 1 volu-
tion remarquable dont il a tje
thltre dans le cours d'environ u.i
demi sicle.
Tout le monde sait, crit M. Ga-
Lrttl Melio, que l'Allemagne eat,
'.os sa plus grande partie, de Cor-
' atioo communautaire : il en eat
.mai de la graude plaine du Nord
dejju'jla vie.aventureuse ]
cation de l'ancien ministre lai-mime
*\%\ i tui il avait t but visite et qui
Cl il. 1 utait ainsi mis au courant de cette
divergence eo mme temps que d'an
tua d ai s d administration*
Notre confrre rL'H.ssots, et nous
mmes avons eu dclarer, d aprs
nos piopres informations, que nous
tions mme de dire qu'aucune di
d opinions n'a exist dans
le ouvernement au sujet de la Dette
A a sance d'hier du Conseil d E Mr Lbri-son lui d t : Vous exsg
ta, on a adopt le, objections du ifz et vous tes partisan d uae loi de vergence
Gouvernement tares par le Chef de reprsailles
dmission de M lilhart.
D lieux de renseigner aussi exac
temeu que possib e nos lecteurs sur
une question de cette importance,
nous avois lecueilli de nouvelles ta
f roulions qui tablissent que M.
Kthart a d quitter le ministre des
Voila, en raccourci, le tableau de
l'Allemagne ancienne. Mais, dii II.
Paul de Rouaiera, < dna cette mas-
se allemande un peu pesante, un
reu inerte, il s'est rencorti en
qu-nute iwftiaante, un levain tr j yioo cad s raie et spciale qui pro celle ,0, dc punition contre les jour
aginant. Les anciens cenlie. indus* tfce l's paysins. M' Bince, au eur caliirs sans ducation qni ne respt:
intla ae la Westpbalie, les popula- ce la moi bcation, a raamteuu son tent personne et qui agitent iuatile
tons du Hanovre ont fourni beau* opinion qui a t combattue parle ment et perptueiiemcut ce pauvie
coup de cet lment actif Hambourg ministre K-mtau. L'assemble a:cep pays. H demaude de vour ces peines
ist, del icgion des valles dans tout parucu'.iretnent a t par son te la proposition du Chel de 1 Etat. t ce amendes.
I Allemagne centrale et mridionale, aucieune formation baosatique, un La Loi sur la Presse a longue x. i.,ttoa_ t- u..a
,'.e la plaine rbcane; la formatiou lment excita eur et vivifiant m^t L0 "1 u \\, d\" coin ls de Le Mtntsirt 'lnU P i .
!-aiticuaneie ne ae rencontre que RLS it d ilusniouToricn "mble de v0'ef M8* qil Ml fiu,nc" et dl comraerce' P-^equil
i ans la plains saxonne .. Lea traits Ra d'sotreslterraes^t pourjoarler .'aXA' '/fi.V.j, ,. ,nlu de o M,ie lhiUrc ,Ctuelle ,VkH ^rn^m-.ai diaoprouv.
de cette formation communautaire fc |10u,sge de la aeiencalaociald, l. l*. ,rSHIS U .-i.t H, llMi Rameau dit encore qu'on doit tant par le P es.dent de la Rpubl -
tout nombreux: 1 Allemagne est par ,emen: particularise de la popola- V "1 atfL*a*\ ,.'",;,, i7a,r ie;uurs des moyens spciaux que que pai 1 ensemb e de.-, m rab as
icellence le paya des g.oupements Uou allemande a fait dans la aoo.t I '"' <\" P' *" J" ' 'l JiJ J, ceas qB, s intitulent! 4e Pou du Gouvern-ment, d avoir pris sur
Ktrisr.-aux, le psye de laouc.pliue .eQ oeuvre de transformation pro que* commis par la vote de la Pressa "lre 5BeWpation. M -ul san. au-orisa ion p alabie
i uiontMie, des .umer* paiernaiistea g.essia.e. Lea jeuues Altteaeodf, qui seront jug? par le Tribunal co: voir, -eii une Hiupauw du Gouveiaement et du
1. unit allemande en a fait un paya 0K m. Blondel dj cit, je l'ai main, recionne'. avec assistance du lu-y .. .. .":/_, Ai. ,. d....!,,;..., amaJI
enualiss o les tonnons publique lM fo cou,tat. t nnt levs au;)ur* ^u/yrst Andr prsident da Co E&* ***** e leye ^^"^t J, l. .plt din^A, \ 1S
ont U- r.be.cneesi c eat la ire d /,., beaucoup plus que noa jaunes me de 1 iataiieur, a demand de vo "pie P"'Pe d= ""<. 0l df r n" lc ^V*?* daoa dre ,!Bm l'l0,a
dltction do soc.aii.ms dJC.ateiuu Fixais, pour le travail, la vie ao* ,a l0i avec ces modibeatmos : Il glemeatation mai, rpte : Von* (rap -oo mille dolia d pa: Etil la
i ocialaujeaouai.a forme la plus corn. tive. letfort de tous les instants. f.u. an .; .. Iriareset aux dia Per P *<>rteraeol mme les simples Bnqae Natunale de li Rpublique
iiiuiiautaire, le collectivisme marxis* Fendant Isa ajouraqae j ai fa ta eo ""{,"" -sioamaiistes oui ne tes ''u,es La loi ne seta pas eicu e dHani.
ts4 Alieuiagus. eu pn^i au. dans 1 ion "? ,i I, r" ^ i tuvm- d- ucilemen'. vu l'tat de nos metacs et Ut P*'H m neque.lotsque leGou
. Cependant, que voyona*noaa ni.e d'un certaiu nombie do famJtea *PmD-eui P' a -c"j *J dirVceur 'a "i se actuelle des |ournalisici Hui vememeot et le Pisideat de la Repu
r puis uu istaun nombre u'auueci/ ue la ourgeyiaie en causant de *--cmon Lara mioi, ait u, airec eur otcaire Aucun inurnal de blique furent mispirlui aucouraatde
Nuui voyou que ce peuoie pOuT lscsuuu de* slCsou, l'ai dure d" jou.oal La Veill i *JKWl 9 ^ ^ t x ^^dre drf pa.eme it.-qu'il prtend
test bien eutou.e dans loro.re des couuahreque les parentaeuient plus b.iomon et les grands 'actionna dc te e lo quollieas se lui avoir t anach, pour ainsi dire,
Liauques tuuauiuuiuu.ie., ttoercU yreocoupeadai mer ces enfants pour res pub ic quo que ls co nbattaDt 1W -c uc 2\ ,mnl- , .k.i* T. ------- i, iiiorinm,,
Vm gter, aaltiaucru de M [a lune del vie que de le. mettre M LhriaaOa.dit-.l, ils* son se .r mamt.enn=n, Kp.imosi lei abaa. par *a^e/-^^ Ve ti^^
l.rn.ai.oL sotwM onu.aire et quil i.bn do celte lutte. On cuerebe moins ,alre. ^eit ncessaire ; isflU dans les
> ieua.it h y ieu..ii g.je a ic- qu sa Fi.nce a couomiaer pour \ir Lbrtssan re.onnait le droit de tes limite, n exagrons rien,
.ou ne. vuiuie d uue eme patncu- auX, A leur rendre iexiaieuc facile, .. V Itre. m.is uasi gice a uu sttSM 4 ieur prparer un nid confortable. Ma j( CJotieHle8 Injures de lift 1
gnerai usa er.eua e. ua aOu.euu Oj s eu fa.l pas des pares.eux b.eo a,ift_ ,,.. m QV..se ,>..- d
u'apptics.tuu et .m volume, wnJu pourvu; ou tcue den f*ire de* '
vs.a un Dut Ueteiuim uUividua capaUic de oui vou eux* ua P'^'
laD!
une
.hioge avec New York et les :n
Con muant, le Conse 1er d E al tuies de comptab^.i. passes. D:
Ihi.issoa ajjue : Nuus sommes au tet'e sorte q >e le Gouvernement a
aorne s cle, poque d panouisse ne.i pu dfaire de ce qui aval t
men. coup et de la p.-usi.? qui est a s tait entre i ancien ministre et U
un'. st umeut de ib-r U.i doit ai Pa que
d:i son . os ou alij de noui p.r N mtttre de sortir des b es qji dent i Mr t hiart tout le crdit au
pa* a uu uaut degi l'sap II t *_ ^J^^J108". .moQ.,.rent ft? P"_C!.q*.1 n eV"?r, Tu nous envelojpent R C -l COQUC IC r* S'il A* A_..^^l. ... I -*- ,.',l m ..a.
11
flin.iiSv.voi ..sa vo.onio eat gauclie Dieu le rseesnisme de cet.e evolu* chose publique. ..=.. uu... ... -- WoMt.silMOiUSilltf. de convenir que lact qu'il a ainsi ac
U-5ame de^'dit sus., : .LAI. uegage au piodt deV-eut, d. %% X. ^u un ou.ua.Me ne ^"iSPiL J^^^ Du ef^el "u Vn^r'Se^toute ,Z
Arnaud voudrait que toui lui lt ua- toute ma.se nua.a.ne peeanie.iuette F dtt amrna;, de ;oo et '-.^Mt UQe Aav,e af**f "*' ff,* ".; .SSZLnL-
t fl'aviuce en tait de coudons... ^llssjeots Si .r*^ ta.H JJ0 grolJaM. H Csi au^si contie l'arti fl-ls lcu,c*
ua qui supprime la libe.i pto?isoi
Cette leon eut, au surplua, une o ia m>ia lewe duQ m*aiX dc
iLCOnasitnte e. pttMive, fane uue
inoioe on lui donne a cei tgard l'OC* aoueie vivant, couva ncue et active
caaiou ue et utciuti ivai lui-mem^,
nias n est sau.iaK.. o a Otbutoup
le et de travailler tous ensemble 1
tuniou sacre qui est .nitspcu>.b c
U est sincre et il cruit exprime! i
. .~.
r***m
' U UiiiiK
r-MVimpeasitii, cent lois conue'uue convient pas de laisser les tggiome du ^,1S c K pub c Lc luge u'init.uc vcnuoa> pfVSM aux ar.icies ) t 4
sn Irauce, Wuaofl il sagit d.gr ratioua immaioea suivie le tours Uonc0u!0im meat U iekii'.at.on Au lieu de } k 6 m^ii a'enpiisoo
les Aiisiuaiius uessvcni paa lu.ter trec par uu uae.ra.iii.me rouite ( a..u,lie ao.i .ie le seul 1 ac Dementet de joo t 6uo dollais da-
.eotor ne peUt coider 1. m se en bi(l provisoire, mende. le Coo^i! d f Ist admet ,5
Le M nislre Humeau rpiiqie .0u.s a u.i mois de p-ison ei 20 a
liai
tvee lea anucuites tn Aiiemagn,
lis rioiuuuus tout lentes, le u
(Ouragcmeut eat fa.iie, paicc qu'une
ixiiiucs a.atr tti.te ue aouue psd
Leancoup ue conliauce daus la toi
ne. L baui uue. d'une manire d
% c paaiLie et rgies, pie^eie ei
u.at aux ebabues luultip ts du 1 a
ihid, qu'o se soumet pius \ooii-
i srs 4 la mort q.i vieul auec aibo
LU mpique a pris sa revanche
h ci sji Lalue A h..ique Club in la
ba tant par trois buts contre un La
put.e a t ui mtessanle et chaude
1 e rle de
tieiUmei-t radreseeui; autrement, il
ne B e..l.queisit pua La scieuce so
t..le a uue loi m. le usa eucouia
g aute : Ceei l'ducation qui fait le
race*
( du c Moniteur )
Protgez votre s ant
Wtouvertorea de laine pour le froid qoi aers rigoureoi celtejDDe
Toilea drap coton on fl> en qualit auprieurs
iDanass frscaiBi double laigeor pour matelas.
Flsnnelie pour Gileta et gilets de flanelle
Caleons longs toile et te ton
Chapeau de lame u. Jolis pour homme
Viennent d'arriver et se vendent prix modrs chez
PAUL E ATJXILA
Hues iraverwre el fajfMtn etv ris lut
De 1 ouvesox meobleiet de jolis lits en enivre, f "
otre visite, les. prix sont pins bss quV*-*r*n8r'
tdocation tatcaeen -u; apei.i.setamcudc-ontneces ,0o dollars d'amende, d.maude par ment disoute par les deux teams.
.ire* pourpo.ter les fsoraa i.lr. i Mr Lhiisson. Nos co upl.me. ts aux Cap.ta.nes
. ,.er uis inju.ti, o.amai.oas et Les .ult moJ.fi;ations proposes teardao 1iiGo.coil ius, qu larb,
.unes ut, |ubes dios.iu.t.on so. b ^OIU1,i tt |: ,ni0istie de la "e lou f v-nauvm
.rs. complaisants, u .eur Lut JUjSwZ votes par le Couse 1 L. b Ile sers |oae D oua.hs pro
do c un itiuuicui qui est le Corn d Eut. Vi' 1 a ..
m;aae du uouvt.n. ment, ll avoue ul.e prliml,f de la loi, on doit No on' U |*raade acl v't <*a* .de-
4u. cette une toi spcule lettl contre u ^"V P b.aUcouu amend par Ploi'n' ,0.UJ '" Porutnen .ur L, Part
S x qui outr.geut e. court, ceux eAa eCmbV.ar l demande des Co Le"Q ; lJ J ^ *W\ |oar,
q.i tgtentUpayi et l'empchent 'X a ,0- e csP^c d,e P0"S- l*
b&JSS^ml TA ^-- de "^'^ dPe ^ looi^^ett^JneSn:
nsi^act^ ensuite un p.o,etd:lo sur le. recom prH,oci i[ts dtstractions. Enron
rS ..tfiTJffla -*"----- -
ra.nisiic ti ucwiac que beaucoup de ptocbaine.
icuroalistes soji lt. .uleuis de beau Nom croyons savoir que la pre
ccup de malheurs qui ont lripp le sem session eu Couseil d but lera
vie qui vaine, eo accordant 1 U S
S H la subvention i laque le elle a
dfOiL
|J*
lerra* le ao Dctmbie.
AU
fer et cdivne sollicite 1
votre
Hiurke Etienne fils
-ngle des Puas aes FrcaU
i orts et du Msgssia ds 't.*ot
Ne jet* pa* vos
vfa'ux livre*.:
Notre confrre le Nouvelliste
crit dernirement que M Louis
dhtat des gus.Uou ilaarait,i u t en ellet.u
Hier soir, on s est bien diverti au
comme
nous lavions anoonc a fonctionn
avec an maton, e, 1rs div.rtissemeata
auxquels le public pru psst, lui pro
cura d agrables moments.
Coney Island aussi n,a pas man
que d'appo ter sa noie gai. Quoique
i;eure,-*se seraient endu s entre la terne de I inia'.igable Zaxa ait t
le m n stre des finances et ses co'l enleve, cependant les autres turent
e 1 es entoures, gi:e i l'entrain avec
m II. J.twiiu Hier soir, on s est bien di
LU vraie cause ae la aCTiiw- champ*unu*ifj***K
ton de Mr Louis Ethart
Ua fert paiement fait sans autorisation
PKWtftt'trt f cuvent tre mi*
nsu/ par le plus fin des relieurs et b.iqne. D'autres on ajout que
ela $n moins dc ;row jours. C* divergences d'opinion.-q^auiai
Marcbandises
Franaises ^^^^^ l&^SSrSZs *m *n &* ** ^ w ?-p f **
ces
aient
e cadie ordinaire dune iolormattoa eo'eva es diveis objets,
mme inexacte, u notit .confrre Eo somme ' good times
.,


UarJdTW
1
Fair Cable
Nouvelles trangres
El cli jds ma uniques
**-HB
Ur.Jiirii't PniipnrA est en irain de renseigner aussicom Arcnlus Oorc Pre
umioei romcare p.lcmenl 1ue po$s bl? dlM liutn t e ad,oia ( cha d
obtieoiuu nouveau
vota de confiance
tioa de dterminer s el'e pourrait
offrir ses ser~ices pour essayer d'ar
ranger les choses
L'ambassadeur allemand exposa
PARIS i; Mi Poincar a rxpos hier matin i Mr Hughes les difficul
brivement et avec optimi mt, la es conomiques M son pays. On
marche de la que-cion des rpara perse que la questijn de lemprunt
tions et des ngociations d< la paix international pour permettre l Aile
turque. Il a dit la chambre qu il magie de stabiliser ses finances a t
tait prt se retirer de bonne g ce examin,
ai on penjait qu'un caOnet m>euz
qualifi que le sien travaillerait avec C..|nr, JL.
plus d'avantages pour la f aoce Fa. l
jHier matin le Grand Orient d Hai
ti a procd l'lection du Grand
Matre maonnique en len-i.acemtnt
de Me Rigal, dmissionnaire.
,, La tenue a t prside par le frre
mier Grand Mai
de l d'rection de
'OrdidDeux candidats e tiouvaient
L'Ara 9 et ses Figies jf
I_____I- -A___M MM I i^-- J
1
Je luis sr que von* ne .^uouaii ^
aez pas celle-ci :
Un Arabe reutre cbz loi. CdcmI
faiui, il achte de* ligue qu'il
metdana le capuchon de aoo bur>
noua; il le* maDiie une tne.en mar
chaut, et il le* houve li* bonne*.
A un moment ooune, comme il
f4ii vraiment trop noir, il me une
V
nadieu
ssnt allusion aux dettes icteialies,
il dit que les ioam.tions enne alli-.
pour l'argent dpens pendant h
guerre dont le but Mt la victoire
i jmmune ne peuvent t-e comsaies PARIS Le huit me salon de
aux rclamt oca de la France contre lavudon s ouvrit hier jamais le nom
l'Allemagne pour le paiement dts r bre des appareils evpossa-a t aussi
Sarations 11 ne donna aucun dtail giaud-Lts ingnieurs franais et am
es Dionositiona fanes Loadre*. rieaws timnent la tte dans
ta prstoec MM Pricls Tessier et bougie de sa poe* et l'allume Puia,
C. L Verret BLes opeutiocs lertora teuaut ja bougie aliumoe.il veut cou
lu se sont passes dans l'ordre le tiuuer a tnauger dea ligues H pieod
plus complet Au i r tour de se utin ou truit. t'ouvre, voit des vers qoi
e us-l.at a <\ U suivant : 8 ouiiuni ded-ioa et jette l, en
preud uu aatrd, constate qu il
egaieiOdJt piaia le ver* et le
tomber ai troisime a le
sort.
Alor* I Arabe teint sa bougie ; et
da'i* i obiujnte, il cou.tnoe a inau
V AvidliOtaV* %'D*os ' crmoaia'l d'us.g ie frre ger ses ligues.
Tessier a ;* proclam G.and M.l re Cctie u.atoire m'a t offarte hier
*JU Iftll iailCO-Ca* Commandeur de l'O.dre pour rexei aoir car uu utgojiam eu parabJlea.
Tessier
Vcnet
Blanc
30
I
lais ta
mme
cice trieunai i^iyifi.
11 y a eu a cette occasion de vives
manifestations de sympathie et de
joie Par m les d.iarations otficiellej
enreg sti.s en la ciicoaslance, nous
avons t ii:u.eux de savoir que bien
tt il sera lOns'ruu sur le terraij de
Ji vaut mieux aoutfter la bougio
que de jeter ie* fl4uee.ll vaut eucore
uiiduz ui pa* nuiji' au tout la
1. bougn L/noinooe sage fa t effort
our o ira* os. oeiui qai .gjjfd leur exi*
teuce.
Four n'tre pas d 1, il ne faut
pioposttions unes S loadre. ncains timnent u tte dans les pro ia |oge L.iAinl| oa lcinple pour pMcDureUj, a Cia.upieodie.Je qu'oa
MM. Daudet, lardieu Forgtot et grs de ia scieuce de i aronaut.que. ie g.aodOiient d Hati grce au con iguore oexiaie pa*. K 1 cueicbaui,
Cachin essayrent de forcer le p si Le trait de commerce fianco cana cours dea Pouvoirs de rB il et de la on trouve dej ra sou* j-iuquidiude,
des Travaux Pu Je iiego', dd regret, d* ie.mo.ds,
Voua uiai'ctitz, vous tnang-z voas
de forcer le psi
dent du conseil i donner des txplica d.en a t sign hiei.Le trait donne c
tious dtailles mais sans succs au commerce canadien de nouveaux blics.
voua tumez. voua eiua.z voj*
plus favorise lr e
1
e hailience.
EOi accord entre lia
gnieiiuTiiip
Un j ior voua avez ta curiosit da
es fonces mani.es re B-vo ce que voua avez dn* la
levci d uae faon reue U maonne veut.e-Voa* approccz ia oougieioa,
pma txivitement, ceai voire m.de
cm q u vou* cla re Voua a^reu. z
*tj 1 ajj.ni 1 MMp^jMMgM que lea iMcroDta giou. .. m diud
Vj.re i:tirtcui,que vo.re coeur e*teu
PETITES NOUVELLES uuuvan eiu, quj vo rdiua a pre
parent a vous jjuer un sale tour. .
HEHNE L'a monument stra ioaugur( au- VaUS OMAM de UJrcU.r, dd boiro.
jourJuui a Bsroe eu comiueaoratioa de la ton d lujer. Je tdUldi, di lUiugd., et
j4ro0N^Uruer.,.raen,Bfiuoniouea*U P - ^\ Vi **
protoge ju>dj-ju 1} t-evrier UOUUtZ lOJlC* le* OOjUe* rai*OLri
AitsaNaa LkspiH Unem auendu a a qui vous eacuseu. do vivre. K pui*.
Mr Poiucsi exprime sa confiance avantages pour plusieurs centaines Nos co nolimems au nouveau buVez'
dans le succs de la pro.haine coaf d-aitic.es. La France est mise sur la Gr nd .VLire qui saura pu sou tem y,,e' c0 ue uuo i'a"JU''**""?
rence des Premitrs, il d>t son opti b.ss de la nation
misme que la paix signe i Lausan avec le Canada,
ne dissipeiait les nu-ges existant dans
le Pioche Onent et il ne c.chi p
que l'inlit montr par les Etats
Unis dans les dis.uss ons de Lausa
ne permet de laisser entrevoir un ii
ti plus grand de la pavt du g?u
vernement d: Wa h ngton dans les
questions interal ies et cdes des r
parattons! Mr Tardieu termina son
discours en disant Mr l'oincat ;
Vous ave.: tiouv ici la msjoiit
dans des circonstances dlicaits,mai<
le chaceement de mthode est main
tenant necosaiie Mr l'on cai rpon
dit au sii : .S 1 y a cha. gtmen. de
m.hode il do t avoir changemen-
de gouv. nem m Mr Briai d iut:i
vint et dcaia tre ccmpement
d accord avec M Poincai et qui!
I aiderait de tout ;on pouvoir pour
1*. scution de son pitgramm A
u .e hure de la nuit u chmb e ac
coida I la coebance au gouve n;
mnt p.rji \oix con re 76. L*
chamb e .outu u- ra la discusvoo du
boJget jusqu' vendredi ; elle discu
tera encoie ce )our la poli ique tian
gre.
LAUSANNELa sous commission
.'es minorits de dlgus turc on.
encore dclar l'impossibilit pour l ,h*n" '"ua'e" t"N-' *=pui* a* ku.-m pa< j0 *.tr 1 jur dagaaie, vou* euvoyez
Tu.quiedacceperafoimationd'uneNUeS6116 Dt'" ^ *" T**+ I r J MM vocr .oedd.iu. vous eout
patrie pour le Armniens. LfS dl NUjllt! Alaska Aramuds en chel del'ex
allies ont rpondu aux Turcs p"',,ou HFI."' un * M
gus
frj uo.ld
l la ujugte et vou* lecj.iunencez
aiuagi vos li^-ci.! Mali voua ne
venani ae V.iuw. >t. tire.de Foiuioauowou il (iOUVcZ OU* 1* Vld lain.O *VdUC
d attendre que les piopositioos fus- km chim pou. .-.ver ^ ueropuoe .vKS le. , ' 1H, v...a a .. t., T
sent enti ea.eui oites Du art'c'a S,ui'i'e *u P""01'" v' )u^'" foi '
sent enne emeui pieies un ari c t ^^ f i i meut, fi-iront par avoir vo re MM
d.veia on> t txamiui et ont ac ..^s.unoton u r*idcn Har*.Dgexa AmqcZ i ven-e. mai* laioaiz ia au
c> ptes pour ia plupart avec des rser ruine iopponuu.t; * convoyer u temamt. ^>io fJuo do *o i pui Ai a luiu re du
49. rit \>H
B^-i'. 'PO!
Pa n -
-
'
I iua
at ;..;; | i i
SE :'... IT :
LA ClaLLCCSC "
< ?>-
HVYON B9PC tAIi
POUR LtS COLONIES
DBOaUBRIK, Iii:tti:omsTERIL
SF0"ALlTJi3
frcsoaJsM et uesigAtvi
iiLii DE QUININE ?URS
Tir faeoiu.
mu, r/w*j : .\, cachelr
( ro? i:vi ODERMIQl i
l..\: S, CEINTURK8,
RAS A VAHIC1.S
A1PAB1ILS OTAISDUES
.ijiir tous onagea
APr^/OE!LS ORTHOPIUQUES
Si. inguet hj'podermtqiu
PHARMrKS DE POCHE, 0 VOYAGf
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, 'Y.uniiun '- ,/cfi de Factures
et tous rnseigjiement
.\;ir demande (.dresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE P.AUlrM
88-90. POULF.VRD SBAS10P0L-
PARIS
MAISON UNTQTJB
AOCUNE SUCCJRSAtE
r.i "> France 'ii i> CEtrattgnr.
1
ves La q,cat on de M.sol f. t lob HS^XSSSl *""" ^^ dlKU,er '*
, n quetiioo Uc prombitioa.
jet de nomo eux commei.tures. ji moscol Kenentff a t rlu chci du
a t que les a...s conjU.erai nt Mj *"* J Mo.cou.
sol comme f.isaot p.r ie du :oy u
mt arabe d I ad Oa dit aussi que
i Aog'e trie tt la Turquie-uraient
cenc u un accoid spai par lequel
ia Tuiquie ooi.ti lirai. 1a souuverai
nti et 1 Aog tt--re des concess ens
de teiikins petiolures.
Le Prsident U^rding
et la UaeM.oii de&
Hepdiatous
WASHINGTON i$- La question
drs lpauiious a e e discu e par
ptsideut
Les Cours
Tout
e
Haidicg et son cabinet.
ind que que l'administration
PARIS 16 Sterling 6l 78,
Dollar 13 20
NEW YORK 16 -S iliog 4 bj yi
Fiauc 1} 1 ;
Notse. C'if
Les mivss*| ont coutume eue nul cette
Kswinc, ou a peu pie>, tuM ic> cour ie >oui-
ii mcorc x^iti: inui i.lltimi.
Un mh ko ce moiucut Jet piii dpassant
la paiii *j Hlvic II a. e.e paye poui Je
tels quels t>..nc nues jusdu a joice.de trie
0i t uoitiiu 11 50. Uii i.t .eu bu. pics soucie Une
guudc altcniiu.i a u quiliu, it utsou. jj iman
tout, il ne lauurail poui'.ant que q.iu ) Kl .1,1.lui.
d MO d ui a 11 1 Lics.il 1 re p.ur uo.i le.i.eum
. u dupasoa m cour d burupe.
lour, e-le u'e t pas bol e. t'aie*, tz
votiH ni.-ul a iu.oiju, naiio cuctcQor
le coiiau-utale. r
tt 01 voua avez au fjod de I .n-j
ui. c iy rie, ciL.)tz uv. 1 ^:eiucL.;.
aiaicut-tiauiLueu uu > ic. e.tb
tu .u-u.ca 1 10 iiut. qji MgiUu.e.te
ra Veiio vjyage N a..uma ^aa la
bj..g.e-
A Ciqs Varits i
DF.CFS
Nous apprenons avec peine le dcs survenu
aut Gsyti hier rnitin dune char.ntnt: et dis-
u' sue jeune tille. Madeuoivelle Antoine ie Du-
ri' ville Jean, tecur de noire ympaihique ami, le
Docteur Borel Jean.
nous envoyons nos sincres condolanc* la
Un il le si cruellemen' prouve, tout par i.ulft
ment a la mre plore. Madame Vve Duriaviilc
Jean et a notre ami, le Docteur Boni Jean
les lunraiiles de Marie Josphine Marthe
Douville ont eu eu mer apri raidi en 1 tu iv
h ira ie
ous rtnojvelins nos conoUancei aui ianilles
ouves
-'
Mouyemeufe des Navires
Amicale du Lyce r*.ion
o .. w, convocation
blindai SOI.', nO pUO 10 CH)I*1 et Les memores du e.omit ton: pris de se ru
tr* eiegant 9*'.ait f*IC Id devoir de nir au lyct Ktion le mercredi 10 courant i cinq
se rundie a U coq idtte sa'le de Ci- hcu,w Pres de Caprs midi.
Le s,s rl.iil'i cm auendu i;i le 1 > ji ^nuran.
laiiKsa ie ni ue jour pour Jacmcl dire^tj.uent,
tera de reioar le ai.cn rou.c pour N ;*' Voia
I.- mme jour.
Lt ,s i-KiNi DB8 NBDtHLANOES de Cu
tac40 ei lieu ju ici le ao uu eouraut uurgeaot
via N.
Jle
*w | m im >* *. 11 uu w^wiillt .N 1
naves qui a nomme se.rctaire dirceUMcnt po^r fot au ras*, sera M
rAncuie'i'ant'atte par iuite'de la d^ d E at des tmanceset du Commerc*. le w.
l_OPSlUCiu Sf- r _, J- u, lic Le sis OORa\i pam de New York le 1$ di*
mission do S'criaire d EUt des F en remp aesment de Mr. LMU mtmmaoor ai,iV* aaaai ta ai du eUu.
Etbatt. Le *l* Coion sera ici le 11 veuaai de 1 jis.obil
Mr Me Gufrie el avantag'usement rr ,PUie fM ti'-w Y<" usaaaai le arne
AUttET
[ous Qorno
Prdmi Je la Rpublique
Notre u Hiv ai Vlmi/
tr*3 116 Kiuauce^
Ainsi quon l'a su par l'Arrt pu
bli plus fatut, c est notre >mi ei col inetisni pour New York a i furope
Uboiatear Jsmes Me Gulfie des Gj- v-P'c-^ "S**"!*" ct '"-" p-,j
lawHiaiwwi au*"* L.e | Lb.\.\a UUMt ie ij uu .mu
n Va i.Ht\s pour uteudre, l'Ojlie*
ne djinpLouique 11 i.lieu-
1.6 piogia.u:ue tu> do .hou, et
aveu titoiiete il tat eLleve-
La tte deouta par, l Hymne la
Liii-r e, maaique de ayivain Cetera
Le SccrUue gnral
Di.no.ie. VIEUX
lie.
la Co
oances et du Corrnvrre. il y i
de comp'ter le Cabinet.
Vu la aiticles 7S 8 de
litution ;
ARRETE
ARTICLE 1er Le citoyen Um-s
MacGetnie Ml nomm' S crtaire
ttemdrcieiiieQts
Mr & M ne dyivaiu film rc aercient vivement
le public distingue qui a bien voulu leur tmoi
oetto p'ice p?ei..d de fi, U. lYcn'aY KVccrt'e'tdi'* **"" "^ "" *
m-) des d.lisante. A tous leur aofaMn et ami., ils envoient
l.- m tuta Uellt raonti ? de taltnt leurs remeKicmeni-, mus c. eipriraeat leurs re
dan l'exju i m de* y ea aavan es K"-:: J ctre otlllK>dc quu.er for- au Prince Bi
de ^ioe.;ly, Hubiaaeoiu .. uriout g^?. y.?tf! I^jy.***P****" h..... 1. ...*. u simple ueni "au revoir leur no.nbreua ami.
dan* la eeieaaJe espagnole de B z -1,--------j.______ .
et, celte dernire ex n a ave;
beaucoup do biu e de got C OUI" tVAllSS
Lea Su'ura H sa gt,ana co.nme jAniourd hui est antasadiiai tdMt*
eoanu drns les nrti nnan:.e s ou Uit mtma de u PaMimi dtyra Uisser Ntw ,OUJOlir8 8 dairerc t lo* t ifturs du Ouvii tr Loiaeau aceuaa dVdSSnr
il a pu faite apprcier ses connaissan Vok vu te i du couram. faisant l0u ie pon puu ic dais le* oiveraea daii*ea ou .....not de fond'i
ces et son esprit averti. i.amen. elles dej.1-yrent iuib loices. l'tii.
N aux Gontives en 185e. Mr Me n san sp'uh m Jkia -mw Luudun eo nna diction puro dit
drns les cteits finn:ie s o
la au prjudice de
Gutne adopta la natonalnt btitiru te
cmi.ic avec air Flix He/tiger.
Meilleurs compliments
M le WHu l
sMaRUGil
d'Etat des Fmanceset do Commet.e il y a plus de trente ns, H fu. jug-: ^-VErnii* s.e Anne sera aeni i umed. ,0
ARlPiaE 2 Le prsent arrt au Tribunal civil des Goraives, di Dcemba le narug* de Mile Bnfeei baubrun
,er. pubu dans le looro.l Oili iel ,,1 du bare.u de lEateg ,t e ^ f^S^ Rrl Moi ^
Donn aa Paliia National, Poti ment, Prsident du li.buna de t-om
u Prince le 18 D:tmbre t9a An mfree et dans ces diflrentes toac
iieme d 1 Indpendance. lions se ftt lemarquer par sa oy uti
7 sa dre tu e et son sens da devo.r.
Aux Gonaives, Mr Aac Qufbs qui
ipputient uae des anciennes ta
ri"es les plus nono;abUs, est estim II 'P j 1 j FI
; ai n cause des b es quali es U JU JallJil
qu. 10.ment ri iemarquab.e per^oa
alit
Nous prsentons nos viv.s rliciia
tions au nouveau secit4ire d Etat
Pour les fta, piocnaine.-, nous a
1 ........... .-g vocs l avantage dannoacer no ie
nomb.euse ciiei tie, que nous ve-
P03S de tecevoi: par .e St.amer Co
Ion du du coule uu stock de eha.o
ats, de beubous g eeoncid et un as
. auaniaaia i somment de watt so.te Je provi.
.ourir au g od 'ions i un pi x .aant touU cou ur
dp'.de la Rue an ot.c Ho tS.y lc Vflei voir ek vou au. a piei
PRIX UK LIQUIDATION ne Sa1,s"" '
nt.e gn.ale : Igourde ^^^^^mMa^ A ^^Ceaais en Uceue Sada.
fjpjajit i >OCnUOMi par a^uaaiaa
b* rb jual est praid par le Juge
une L.oeate, c. o.o applaudissements Leacoofiair, le Jury par air QreorgB*
nourri a.tueiliirea, lea beaux vers Baubrun et la Parquet reprsent
aortisideata leviea. par lel Subatituta slaaaac et Ra/
L lin, uu U'iu n* ccmmumcatif: mond-
c La V.iigeauce du Priucd dd Sdti Uemain ara entendu l'affaire
f:.i^^eT^A.m."uJ^,'1'^u':M"01 Dl- uau . cltura cette a niable ao.ree. du D; jo Uiptia Trib. accua ds
Noua taiaona nui meilleur* corn crime d'avortmit et d'homicile
plim.nt* I U.cbertre bymphooique lovolnire sur la personne de Paulin.
Hai.icU dotal le dbut laisBe eiitre Francis
voir beaucoup de auc.* futur* Laccas ara dfendu par Mas
Une giaode (H de Bienfisioce
i'organile au profit Ju l'Eglise dn Si
dCuide Tuigeao par on g oj
ce de dames paronuesses
Ele aurai eu le )i dcemb au
local da Pcii C ub .
Ea vue de d t *irc g-anl et pe-
tits un progiamme de choix a *i
prpaie. H'" 'r diacquera : K-r
ntc lojiOola reir.ne aux tt m
betci attrapions diverse
Di
P
i
J
Qa veut ai la b.
trs boa co n^tc pept
A. E. B .CHA p res
u. m. K.puO.icauc
Cete f.e d'.dieu de M. & aime Cb e.ain. Dlatour, Flix Sor*y.Hyp
Sylvain teeia ne ara point oubmie poi ie Tnbi et Gervais
et l ou le seront iu ue cesaeiont Le tribunal ara praid parle
pas da peuaer a cette belle le ou Doyen H- tiirau-*
par leurs maui.r-a affable^ ils surnt *
gaguer ue vive* lympaibiea- 1 -
.....--------------- Le.Dpaitement de la Police porte
.. '* C0Qnisance des intresss qus
ii une / Beurre j*u>f**q 4 plainsp*jMtos,
Meesieui* lea paliaa.er aot avi .busi el bu88es dts licences de clnuf
se* qu'ils trouveront i Ange de* u,s et de COk-beis ne commeoccia
rut* du Centre e des Fi ont* f Jris, du ve uaoe beuire (.oui ;.4 isseri AO'l'r
de toutes aertee. on prix cd'qu- T, D1 *'*"iat'
de gomde* 5.ou, le lo.c.ai.c ae 6 *t ro,,ce v-paitment infQrrss
livre* th.-cwoeia ot auomob le?, busres
B'iin Hollandais i ferblanc de 5 *ad buggies, ihat Ibe distribution ofc
liie; J5t> gs, chabtt.uia uctn e* snu cotb
el Accouieat en foule, ]car ia atock men'a licences wiii begio of the?u
puiM. ilioaij ioai


15 Wx
Ij^as

im J? i^
< .
P:;i.-.
-
rgr,
DfML<
MiMfl Ml f.,'ii
i
8XTRAH 5
ilir., f:t t
l-Umait, Vieillir,
Cytlcmrm /ajn.if,
/.liai. Mugmtl,
i'is. Hliotrope,
!

Touitt Ptrlumerlf
> Cxnaj Htiuiu
0
5

i'S
3. rue ctf- U P*ix
PARIS
A* -wV --.-'


Prenez le k temp
Vaillant * Houet agents gnraux,1720 Rue du Malsain de l'I al
vmte d'objets utiles Pharmacie VV Bucb
N'oub'iti pu, pitci et mres, la
\ente des objets tn'rfsums et utiles
qui tara lieu le af et 34 Dcembie
la Ctebe ( Turgeau)
Elle se tait au profit des oeuvres
humanitaires 'du Comit Hatien de
/Alliance frana se
ASTHME
Oppression, Catarrhe,
Sufiocationt,
Toux niroiusis.
utrlaon oartaln par !
CIGARETTES CLRY
a POUDRE CLERY
Dr CLRY, SS, Boni. Bt-Martln, Paris
La seul prservaiifjdu bois el le
Carbolntum tvenarius
Reconnu depuis p'us d- 40 ans comme le pl"s efficace
Le Carbolinum Avenarius
.art rserver le bris ros el sois teire rent-e h poutriKiie
dan toute ces fortres, les inlltencts du cl*mal el la destruction
ros les insecte*.
A pmocher *t supprimer le champignon Je* maisons et de
cher ea murs huir.Hfs.
iroprpuer les Vci'es, cordtfefl, toi! s et fltots i'e pocha
Le produit st un dsm'ecUnl de premier ordre prime,et chasse
la vermine des curies de chevaux ainsi que des poulaillers. Il e?
s nui un destructeur sans" rare*] des punai-es et desfaulres vu
miner
Savezvous que la forte majoritf'des nuladieades femmes
n'entrent pas dans le domaine de la chirurgie. Ceci veut
dire qu'elles ne sont pas causes pu des tumeurs, gros-
seurs ou di:placement des organes.
Savez vous oue les malaises ordinaires et la plupart du
temps fort simples ont des symptmes trs similaires
ceux de cas demandant un opration.
Savez vous galement que beaucoup de femmes t de
jeunes filles souffrent inutilement de ces malaises? De
plus elles risquent leur tut en laissant ces indisposition!
continuer et s'aggraver.
Si le mal st pris *i tempe, c'est ciic juste aprs lee
piemiers symptoi:'. i ladite skieuses peuvent
tre vites. Dans des i as de uleura priodiques, retarda,
irritabilit,tat ner\ ition Vgtale de Lydia
F PinkhatB devrait eue pria MHS Jf'ai. Ce mdicament
est prpar avec soins et rginiquaa
.'es et est entirement i i llcinalaa. Une
rentre aucun narcotique DU l ..position et
peut tre pris en toute -
l'curiiuul M paeasanyc e" inul!. amont
Composition \&g^tale
de Lyca E. Pinkham
ss^ tf
^\,\ uoi *>*> -m h-c.cihk La i.vrM,*uje. i'.r. .
j
a
^
Lunchs Soeciaux
Ailes donc chez
AntoineTaamasfi^n'afil"de" France
O!veos trotterez f^es artices de ^-^ .-*
tcu'e bear Tout in choix 'e 'ts
qut
ar sa situation unique ttu centre, ds affaire.* se nummiam
ce qui fat' lr charnu d? lerrm's,
l'aisance gsnee de hommes.
Tout ce qut est acrutifi s l h
billemen, a la toilrtt*, lembe lisse
n:ent de* foyers sp troove chex
Antoine Talamis
Cljde Sfeamship & Cj
Foreign Services
Vapmrs dirig* par ta t'.lgde S team
ship Comoany Jbo**iyn Service*, pmr
compte dJ United States Shipp ng
Bourd,
taa^ Ictr |>jrl pitatV Us %o a>aiaaL. 31 fab^eia lo mt-
sus ded'nellfs de v b.n xut jj^ qUe~iam*inau publ'. t* m nombreux et distingue CUm* ,
ivurm \Jl*[\E soigne ei tout le confortable n*cM%>nre mter \oya- m^ ^ut pallf 3i?Cinel DllCClCineiVL Cl UC(L OC
des enian's, teie ____ ________. _. ..--------.---------------------.. j------------ / r
qeurt de Commerce et ^atUcultrew.ent aux ren-meiunts de rutoage \ .. , m^xAm %/viar*
, iPor.'-.U'i-rince. n\ir d la capitale vmji^ Le 23 en umt i>our
L'Htel dbile p^r gailoi ft p^r btrriqm 'Jleu %orh Yia toa^te^ poib a 0Jli>^
d-* Vins de HordetOX Boa e et liant n pClIl^ J'cmtaqiumcrit paat te fic
a
et qui veus livre des ""cwndtses mutt** a dispo-uun des lunts.
gar- ti-s Hp bonne qualit et lcem ________' ...---------------- .
ment arrives
flllbU'iiO Ittiaui-ta CeeMns viennent dirertrm'>nt d* BHi t (t semt aarar,\is rur ^ yn ,. (.t\tri.ng C\J:
qui verd des lit mjMamjiw /||f d<; rflMtM3 ww, p^,,^, / prfmvw P w oies CEKTIFIC4TS tjo* UCMlliattOa OC Jtew voril et L ClU i>pt yia
l3te^V Todl ttiont velwm 5ui Semaine faite
a cet o\\\co%
Porrati-i'ffncp. le 18 D^euibre 41922
2/1 Hue Trflfs!ri
Le plus puissant antiseptique
Bana M aroiira ni Calrre
anlvant la trTll d* M. FOUI,
Cblmlau da rSaatlMt Mlr (ISOT).
Wtrull lDitanttnmnt toos lai mkrobai de la
Pu, da Okolra>, Ici l^*rr, 2Mrrba
et briMMriH das a*ra ah '<<
Kusxai TJirtaiiwn
lnchtpeniable gg jg Epidmies
DOia Va* r-d. aalller*
a lltra aa ae la. eafe-aa,
t*cun a rurnooL. at, im m ma*a. pata
b^bhb b Viw : Toula* Ma FUraiM mmmm
Chawuwe et Vins Sousseux nj-ix modrs
Conserves menUrdes franaises, nremicrjMb^
fit;i auxp r8o>'ne8qt'i*'habitlv>t bien
On trouve des prll pun bas que dani les occettions et rabane enoep
tiOBoe a l*i articles tuiva.i s, dr. toute lraiebeur.
Haute valante Ghanti ly de soi, tou e nonncet,
I es Oaruriures que voue rvtc. qu'elles aoieot de acie. coton,gui pure
pergea ptrl^ea ftangea ou autiee*
Soie lame dite meailique genre grand chic" Jeraey de oie, ebl/
'ors de eoie etc.
rieoia artificielles poor coraege et taille.
Jolla chapepui ronds tojt plumes pour dsnes lgante*.
Formes de chape ni tia jolie.
1
Panama Railroad
S f amship Line
BUr*u d6 1 Ajent 0nral
tt au Prince le 13 d*c*mbre 19*2
BjI etn No 28
Lep charg'ure sont pries de noter
oue ' temel Colon et attendu
roit su Prince de CriatcbU C-oal
^one le Vendredi 22 dcemore 1825
|lea
dlivr
su'Ma'dimsnde laite a a baron.
Ce bateo r'" n,dl ,e rofrae
joar pour Ntw Y 'k d.rpcterren
tbez Paul E AUXILi
fit es Ttaversire et Magasin de l'Etat
*a

> Maison v\uve Pb. Garlstrn
^?2S*E& Anale desrues Houx* Magaindel tat
Yrrk et de: ports europens
Bijouterie, BibelotPiie,
Lunelterta;
B THOMBSON
Agont Grerai
Le Pt-b'ic est a is que la Ph> rr.s
cie S Aune et Irarstie: i i s. g.e
des rue* Catboi e e> EtpubUcame to
face de Wn ien local
Elle promet sux c ents comme
toujours soin l picsnpUiude
A'^, rlime 'i de csdraLX Lour B.p'rtir,
I aiarMe, lia ige e de lu d'uu6e
Grande eduction de prix.
Charles Picoulel
228 Uu< Roux Poi Uau Prince
BURKE FRAIS
tROMiGE, CAMEMBERT
& ROQUEFORT,
Lgumes el Fruits frais
JAMBON, SAUCISSON
Vinaigre jr Vin de bordeaux nup
turs* pu/ gallons ft en bouteilles'.
M nitr", Maiiga, Porfo, Xrs, etc; etc
Whiakie*, Gin. liire
CHAMPAGNES & LIGUEURS
Eaux de Vichy
Ciyrft & Cigarettes


U MATIN
Premier anniversaire
DE LA. MAISON
Isaac Dishy
liiiH RUE COURUE ( Ancienne Halle Salam )
Pour son premier anniversaire Isaac DISHY dsirant
augmenter sa clicnlledjnombreuse,melen venle pour
lej[mois de
Dcembre seulement
[Son stock vari de TISSUS, FINESSE, Bas, chaussettes
de toutes sortes pour hommes et femmes desprixexcep
tionnels dfiaiti toute concurrence*
Il n'est pas ncessaire d'numrei la nombreuse varit
et les prix rduits de nos articles
Une petite visite
Chez nous vous convaincra.
Pour VOS ETREMNfcS Mr DISCI1Y vius invite visiter
son comptoir de parfumerie et sera heureux de parfumer
(jacieusemeil pendant bat le Mois de Dcembre les
aimablts visiteurs.
Hatien
Al des P
pendant
Zphyra frartlB
Indleonee fraoQ>itea
Polies tantaiaie
imp'lrne
Grande^vente de Fin donne
rix Exceptionnels de bon march
le mois de DECEVIBRE Seulement.
uni
Cretonne
Ortandy
NPQBOUk
13fot e
BlZD
Mi qa'sette
Toile d'avion de'ioie
Voil ) qaadri'l
Ci pou barre*
Ritinn
Toil Vieby
Cork^crew
Soie paillette
Q VJ Georgelte blanc
0 35 Tullea de
.150 Tuile il DtioD
0 40 Voile pcor mari'.t.
0 4J Voilea pour maiieci
0 30 Crpe anglais pour de ni
OtAJ Guipure pour ridenax
0 40 ouipuie jour ndeai x
0 40 K-deaux la paiie
0 70 PoiurtB ta pa re
\ 00 Sfivittii. Oeil oe l>rd
2 Toile diep pui lil
0 80 To-le diap fil et co'on
o Toile arap coton
0 iO Toilt a drap coton
0 30 Crpe manetee
tJ Soie criatalline
'S OJ Cekxares poor.fetpnei
i ton dposa o Bo cts> o 30
0.00 2 Robea depuu *. .
2 oiiomm ro 4 aoog ou eeiel'tftble oS
7 T 'le domaaae par fil
1 4o poar i.appea 4
o50 \ rpei rougis 3
1 lu 3-rvieiiea roogea la doux
2, N ippaa b a icbea I* d mi ina H\
4 l) iii o il -1-quil exri 1,'
ix le tfl *40 S 4 50 Sj ^ b'anj ut noire '. 2 3J
3 Piunoeie o70
o85 Tui.ea br. da otoo
1 Co eta ceiatnrea 2 50
1 G tfi* tla"->'l* bommea 2 75
1 G>lets tiaueue fernmea S,
Fleoelie 1 *>
Qilets'ceuaiar
UiUeoa co.oa ra|*
a-pbyii.
CaiPQOo zapfeyr extra
Devaiits dd tha uiaea
F*ux cola la douxune
Maoc&et-ea la doux.
Soudera pour eufaate dopiua
Sjui.era poar fan o* dapoia
Cberniaee pour boraabea
a
c
t
Cravat. b depcie c.go
Lhaut-ettea pour tiommea
.< !
Bit AI pour temmee .
B** ai poar famine* ;A,
Coaiemee poar farfooBtts
a 80
1
100
1 80
e
340
0
fc
100
180
9
o SO
1
1
4 50
*1
%


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM