<%BANNER%>







PAGE 1

LB ttATW Louis Pasteur La Lgation de Fiance a eu l'ama bilite de nous faire pa venir ude bro choittte soi Louis Pasteur* dont "la ilus grande gloire et encore d'avoir sem pour l'avenu, car c'est I boa nejr de l'homme de pipaier des cbo m qu il ne ftra pas." tfM^ Des illustrai ons ti in; es an.es oioeat Us pages, ei en un siyle clan I auteur Ittiact 1 œuvre du bienM teur dt .'nuicami Le jour de ses goixante dis aus, r.it-ii uce grande crmonie runissait i la So.bonne l:s dlgues du mo Je enitc, qui venaient apportei Pasteur 1 admira t on et la reconnaissance des peuples. II vouu t dontei aui jeunts gmi ces paioles viatique: : Ne ooos la 'stz pis umdre par I sce,tici-me grant et strile E "ao 4 je Un poui mon .psiruciioor Paii. mesure que vou. avanciez IPs Gable Nouvelles trangres Ce que dt M. Poincar ]*** %  • %  rf* h ** Ia f0nl naa . lion de la muvuse situa^on adeS Il(|OCiallOUS de tuelle et le rtablisse Tient de l Euro Loadrrs pc serait u -" d 3 ,a U.S.Navy News 13 Dcembre La Grande soire de dimain Samedis Cin Varits P\RIS I) — L cabct a approo ve i aii aide Mr Poincar i Loi des et a gilement approuv les d • claratoi* que (eta Mr Poincar i la ebamb e vendredi. Le con.eil demandera loi donner carte b'an he pour les ngociations relatives aux rparations Bl pour la saisi' d.-s gagrs autori Mi le traie d Versailles Si l'ai cord n'est pas conclu avant le pro cbai verse me m de l'Allem'gne le q i n moment ou vous aurez peut ^ j Qvier| Mr Poincar d:laia qu'il lt e contribue en quelque chose au avait wpp0lte d e Loudres l'assurance ei au bieu ue rr.UU.su q -e ic dl „ erends ea: e lt p, i0:e et avec sv-n pathie du dsir de la scn ' d la France et son d saopoin'r m*nt nu t-l eo pr'ence Se la ron at fi-atim c'a pacte fran-o anglais. I dit qu'il • o.idrait voir les d-ttes europennes annules ce qui favoriserait la ratifi dimin itioo d z5 railla naaaaoca "t u A "" on p Frace du ,r,,l de Wa une augmentation de 3 > raill %  motta • shingtoo seul pacte emr hant les lur | 0 priole corres ondante de BOSTON— Le bateau anglais Maa chnster a chou Long Islande selon un message reu. La d*pch, dit que l'ancre du va psean a t i m* 9 puissant : le retenir dorant une forLe public est pri d arriver assez te tempo' N'U-trwMt. 16* pour tre bien p'ac. Voict l*a NEW YORK— Baiiib igde Col ge p f ri du programma •• • annonc* que on association j ON Uirrnne fa SftPt diioe avec Woodrow W.lBon ^renn^UlUO tt ld ajUBl l dis fi i 'e 31 decembe e' qu il soS, I-ETERS f P-'ir vec loi de rapports eor ( I 0'fliestt MC'menceao h*ure hier ma A jeaoei il a ar Paiis vec Mr Et l'espiience actuelle eu sovitisme m0i oviU montre qot n ne quand *•• acco.npagos de campigies de pent \ t p0 nt du un rgime commur.ibte pr end la P re, ie Ptjuduubles au boi accord Lefvie qui lui servit de secrtaire 0 r dicUture du pioutaii?t, u et si finalement on desaccorJ jisul tu coure de son voyg-et apr l sone n'aboutit en dfiit.ve qui une ou '*' 1 lexisience de l'entente ne serai! heure de promenad il rtai de noai lue oe meneurs, slecionns par P" eaacie. Mr Poincar a d.lai breux visitturs. M |usseraod (ut on Vr nr U aavo,r parmi l" mtmb.es les plus P^^c qo'il n avait jamut dit des premiers pois vint Mr Liebert tarauli clatants de ces lites. O'ch z oous, q u ' pensait occuper la Ruhr ou consu | gnral les reprsentants di imuueence coespue duiaat cm pieadre uoe guantie semblable le |, Cie Gaiale Ttaniatlaniis.ue les *^ !" annes semble piowhe de la f-i lue, ae ms encore ce que nous choisidlgus des *oci>>s Irarai-es et r> Le saurait tre considr ave: lo? 'cra * si cous avions cbo si nous ua g rin i norbre de personnalits d' srieux, le prob me de la Cons 1 n'irions pas le crier sa' les toi:s Les a m ira-ne. tation IM1. TOKIO— HiroWito, orincn lgeo", est -•> i use nent msUde 11 soufe de la rougeole CAMXiUtY, CUB\Dix Def ppr->on, r s sont mortes et VIOJ it a^rieusf.rnpnt b'ssA s % %  -ote d'o te ^xplojien dans kistele a 6-gir Jentrsl >• KUAlu. Llta'ie soorfrH eitrme in-rii n 1 froid, cinq personnes ont t grjs mjrt, tendis 4ne d au trait c-ta aimilairea root rapports dans d aitres villes. NEW YORKLe bteso piai d'tn r'o k eat arriv aveu an cent n gjnt r'e ,o:dati amricains et leors n de'.r v-e e 1 Alleuugndet Deux cent soixante deux e groopea. nor.bre de SS dernires puolcs au La Choliritie Ballet dans sur lobpointes ( M elle A. Bassignac ) Chanta Posie ( M Laudoo Kouaice pathAtiqne, — Sine oky ( 4 violons, violooc.ile et 2 p anos ) D iota J^po lahe Les Sceirs Basigaana tive nine. SS dernires puolrs ao Cejtwitoui doiiertgij de ui* que ie J aii capables de co n lournaos oui gaent le changement colonel H-use q.and celui ci q*lu B^ft W ^A'^Bifu Je me Sen> plein d' seraaioedernire il en esc mon -lumze persoaacs m \Q revoir A el oa cr0 ( ue M cnf't era dcpm cttie se maine II y a de no nbreus nouveaux cas peuple amricain Beaucoup ue prcautions liy^Ooi-ue sont d'au 01 li a sauie des daute*, mmes e< (0 g QQ t,el s anl cu'ui et comprend si pendre car avec feui de doiu. ncncraie d >a m.nde tt de rsoudie les queitiojs d aitituie de la Grandi lireiagae au i e bord forent • Je ? Tio'txes poss dev.nt l'espiit rr.c sujet des dettes intra i-s et lt con Der( e j c pars chari d me par la OflUsat on en marche, seniemeitde l'Angleterre et Utile M. Bruchil du le d.rne p Rtfcteentinle principe dttcLdance a ce jour, il tt r* s co nene gage pour les rpirai.ons mef v.i leusciicui b.en qu i non sur l* loue morale, m ii ' emandes. matrielle. D o sa lai Q tera c pnsa lui la force b ej Friu^e sanscompter les au: ci points le fera. a,vaot le dpart du Paris Mr duptyi it t C . .„, 1. .iu n ..m.. !" i tn %  •••lendant noui conseillons la dsinfection menceiu re v ut le tlgramme sui regU | lcre Je MUIce qui alimentent u iiuttU Vint de Mr Wilson : permet?: moi co.njiete observance des prescriptions du Service nombreuse clientle, que d Hygine. Examens de vous adresser mes adieux atfec tueux et vous fliciter de l'admira tioa que voos avez suscite chez mes compa r.oies. Tous les bonheurs vous LONDRES i) — La Chambre des t-eudeot. Mr Clemenceau rpondit ,0 nnce, sut des chevaux fringants, Jd 4 appi0av6 | es dclaiat.ons dt P our merc-er.ajoutant : Tous VOJ commencent ao si jci-suin-ince panouie, de aa.ulu M i Bon.i l..w relatives aux qoesefort, pour arriver i Iheoreose so"J 0 "' 1 d f^ e B iaC e les .01 ,a ch II sdolesceoie des gamines ||0M dM | ioS L Ti( J ml lol.oo que vous ne nous avn ras f g ^ t „X^niSll luges de Pai, de ia Csjitale. vicieuses ex a ptiiM. G tjr pr ., un / pact ctive ih discaj conom.,6,, quand vous tiez , Fran l^^^^J^/\^ nombre de postulants se sont mscrynth:ise ee< nuuua de une u boacaMtoai iiSoalai pour u c'est le devoir des incres de franais et ces mo.s : PaSTlTJ33 NOUVELLES Les Cours NE V YORK i) Sterling 460 Frau: 1 / 4 1 Gojsil tl'E ut 1 Pour les fte? prochaines, nous s voas l'avantage d'annoncer notre noos venons de recevoir par le Steamer Co Ion do dix coul ua stock de choco lsts de benbons greeneld et 00 ss sor im.Mt de tout.forte de provi* soas 1 uo prix d'i'nnt toute coacor icoce. Veaiz voir et vous sotez plei ne sitisfaciion A. E. BACHA Frres A l'angle des rues Rpublicaine et des Csars en face de Sada. Administration gnrale dos..Postes le uons, ani le premier leraestre d I an ^s bureaux iMiUi > r. a; o..innu.ioii de nauan^s et aecr aire rstal ; u OC .OMkiiIOll piwMuidS uc> ar.ueuiens ((itw cl aunes inmoiues ustaoi en iuiquie. cote r tn lui le puncipe daui>:i J-AKISt >. u jan rVkrs la duection suri me repre net on tmmU uu i, >l.irt* H, vjl.t.f ri^e uue ai.muaiiou dt ueve de j; ooo su a r* nant la p;uitude uc sa i-r^e aes m$ ^ iamroa4Mtt u lf „ , MUut Je tu li es robust.fj conjtiiu.'c par lef MMMM m MfSi sw Miaoi ue 75000 iau fort -, UU peupiC non eiiCO.e COOtan P" 6 Kuicmeut yooo cette anne n* or la nouon des soph sraes int^ „ "setout cela cooiti ue.a un total P.n.endu Syadicat Capois qu. pe.ine.ua de considrer l'aT.tlf )ourMux Je Por| m ^%j£*£ non SAHS espoir. Uurc de piu.isuuou com.ela 101 >ui la l'res.c y Fuisitnt CtS 1.008 dilations net P inan du iyuiw-t capvt de .a tresse. a JU. A.. MrlMifMi ^i Sabla uu ayuduide la fresse au dp, du to 1 a fa t dda-g b paitousceux e £ a , r uu ayub ^ l dl u ,. ieiX( t / a n i advelia les OU amiS, d>ltCOt u nu, car NaVliqun a ia uieus>iou k e po voir o i;nie .vers d^s demains i e ar—at. 1 me.lkurs la fatri: d autant pus 1 A sa sance d hier, le Conseil d Lut a vot la loi sur le Urjva d invent.ju et nu.n des d.s eussions sur le projet de 101 reorgamau; la pjhce ruialj Ji^cusiioQ u cours dc^queies pnreu' suc cesstveinem u paroe le minis re i<< MM, le con Milan Lhensson Aodi et U. r-utre_ uoui .v propos ue laruM 9 Bodiiai parle Coaak, M. Lueriston dit qœ U Ucndatmeic relev du mi nistre JJ i imen.ur, co u jiuuiqae avec lui Ci prtni surtout se i siru.uous uu en t de 1 Ma'. L) apie> noue legisli.un tou.es le adicimstiutioii et .ou rvlev.i.t et dow.Lt relever de Co..voulions nui e pat ne dit le co i: ire. Le miaiTT rtarnciu est pour la rdaction gou veiDciiKiitaie il en doun: le raisons Il et to n b-Uu pr .tir Uexbirre nerre Lo-i. qui prouve par une icctuic laite qu. I accord avec la lien darmene est po.incur la ConsiiiL.ion Les deux reda.tioi, du teste, >ont en nanti i.e avjc l..-.oid sut la ne iduiniviie Mr Andr dit que la nouvelle ICJJ.'. 01 a t dciuauiCi: par jdr liou chercaus un kOujMi (.(.lui d avoue le (ait et plie I 4Vssciub.cc do vu.cr l'ancienuc rdaction. Finale mtDi l'Aœmb.e vute la rdaction propose par les Con.i.cs. Le nomm Nestor Sem a cus de vo a e: etfracttoi au prj i lice de Osos le but d'obvier aux diffcol es MM. Clmii et N>uill SOJS deux u ie ora a it haouants de Carrefour thet d'accunon diffrents a t con 0 zotan, H is Wilty, leur loigne damn hier pu la Cour d'Assises ,TlsQ t de ot OfQce ei pour leur taci onze mois ds pri on. literie dpt et lt rception de — Aujourdha sera entendue l'af i" ur co-resujulaucs. l'Ad oioiatra l.irmAm L n ,,.r,i ri M ri .T-!A\I. tioo Gro^iaie da* Poates a dcid (aie de S-nexant Grard accde a 'etbl.r et a tabli, depuis le 3 ce vol ave, rfracuo au prjudice du or ^ Qi moH.doa itea pjstalas aux eieor M.x (j.eger Me Leooarl d Ueux suivantst ni laccu.Le T ibaaal e,t prsid (Janefour, Poste da la Gdndar Dar H 0 /en R, Birau, le lury par menu. Mr B m"d et le "a-quet reprsent 4'zoton. Vtaisin Villas Festa pa Isaard R y nond Bois vVitty. a i coin de la inaisoa — i ue re^te plus que trois aftai Aeiandre B urdon, ni ej tat ; la session prendra fin .. r ale io.-.odpoadince parveaue mercredi piochain. lOltlce centrale a Psirssse de qial „,, quun habuant un de ces trois points 8,jr e re.nue a destination par le tac teur appel a dessarvir ces boitas postales ea tant que cet .e adreesa 8 J t ne tement explicite! Lt compagnie Nauonaie de cors La leV de ces boitea se fers rga tructioo a installe se Dtretax sa hiu del maison M.xvilsitu i ange des Rues Bonne Foi .et du Avis Cemr. poises et celui de la Vente icituule Itu s re.e.vc, sur tou les ces uu pi tne aue du.e d avantage sa doulOU ; t ndu SyaSi ai nou souruu a ieur apprciaiun. '' %  •"genc^ peu IIICC ijut t, .LAVBKJlb reus: epruve. Pharmacie VV, Buch Le seul prservatif du boib eai lejf£ Carbohnum Avenanut* Reconnu depuis p'us de iO accomme le plo ellicaoo. Le Carbohnum Avenanur prserver le bois hors el sous terre contre h pouirihjie Te* *es torixes, its utlueuccs du cl"uat et la tleatrucuun liremont les lundi, mercredi et ven d edi de ctiaque semiine, tioia h ures de I aai es midi. Une m ure va re incessamment hn.u.teies ministres dport un p'ojetdtlo. ^ V/ , . prise par CJtte Slm Dl8 TStlOO de a.i Anna.e.\. tf • b •• i *g MBW de.ter.es du ..omarn* Ladaission des membres adh vaut peun-ure au oublie de trou -W!i.!?!l*M-|-J! -e^ se fer. an coasd la semaine l\ en^eodroUs, des Lbre.pc te pour laftidocbissement de toute E. I. LAMOTriE correspondance. D lecteur gnral fort au l'.iucele 13 dcembre 1922 Port aa l'rinc; 14 Di:embie 1932 < le premier projet cne urgence prOCnaine, est to.nD-:!u. pa. Mi Luoisou >]ui un que nen ncpiosc.ee p.ojcl vu sou unpoitance doit pas Hr par les tii.cres rglcmenuire; La demande d'uigcnce a U lejctec. Les deux projets sont don: envoys a l'tude des Comits. Ensuite Mr Flix Magioue, imutstre des Hela uons Lxtricurcs cl de Cultes est heureux de ptendre pout 1a premire lui contact avec i As seiuP.ee il esprr que ta collaborauoe sera des plus Ituciueusc pour la eoileeiivite Ix l'rsident du <_one!i d t.ai le eoa.pliuicuic de sa nomma non et lotruc le vu soi ou passage "" attitrs donne des rsultais c. dit que le ramutre peut compter sur le concours de 1 Assemble. Priunvera 11 tait plus de deux heures cette tuiicssar.te sance. lorsque prit ha Dimanch; 17 decemb e 10 heu les du mat.n l:s membres de Prima vera oltrem ajz habitus du Cercle une confrence au local du Petit s-rt dans Icutes Oo croit que le Uoo.eil d liut discuter, aujour „ lub Mr f Bj r R, yQ MM 14 VCIILSSJV „„„ „o-a.l Aaa n.in^i.oa Al ' aajfcvr** iU asi un dcstrucieur sans psxed des punaues et des autres TU ^, ^^^ ^ ^ wp tuil ^ ^ RdMIOn du MA1JS. (TllLiM — — — ._ m i %  —— —— __.. Machine complte pour Kola.S'adrev*



PAGE 1

LBjMATOf *m Rhumatismes Nvralgies Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit Qui veut rester Jeune et viter le rhumatisme,, ledurclssement des artre* l'envahlement det telna, le* varice* ei )'ob£tit doit liminer l'excs d'acide uriqur. ce poison de notre organisme, •t faire des cure* rlfullere* d'URODONAL. irallrnif ** <•. mA S \ I i %  t I develoi ' 1rs A U p< DIALIROL L 1 1 \ Y C O L yTr.'.Mrrit i —.uu. c rrvTrn mfari t wnvvif-r M. • ,'d... %  t'.. f • n ii ira, a\ I • • > ^iMinrrn nt ur'ii.e don.l'orfanikiM m ni.. >nt t'L'rodoiisl • Pr-fp*.'.ir Fl H rot 4 ii • lai iitix'"'* : •atu* si i"' fi tinl i > .-... %  %  Vaillan #Houel A gPn ts gnrauT,l7gQ Rue du Magasin de l'Etal %  — %  • Pi.risiaur )S&&t&& la beaur de la femme: POUDRE SIMON ?D2Ma\NCHE lt b Frai ce isconniib I es Marais Poitevins'mdits) L'Epouse da la Peur Qrand drame pathtique indit en 4 Actes Musique de genre Entre gnrale 2 (uurdes Dimanche 5 h. p m* Gronde matine FntrVe 50 centimes SAVON SIMON l Of*<|.r In 'Uryi. et inimitable .CRME SIMON *. E. BACliA frres Grand Hue H a: .jle de rue C-arsenfaceSada dont itionneur d'aviser' t l el public et le Commerce en gnral qu'Us viennent Ouvrir uni nouvelle maison deeotn< merce o on trouvera toutes sortes de provisions en gros et dtails depre mire quai t il de toutes /ruiciMur, prix dfiant toute concurrence. I leurre de tible Danois marque Roltraus Bire alleniarde < Howet.-Branerei Poriei amricain Tei -nem \ A X Lait Condens .Vsile Vermouth UtLois qualit suprieure Rii Glac Ion Koiselle suprieure Amandes Pomme ue terre Oignons J Pches o conserve j Poire 4 c Sauce tomafes Bisjuit Soda buucumber Pirkle M.xked Pickles gel fan pour laLlc eo boite Puire mouia H a ni n veit Pomme d'arbre £ Ma aroui Vermicelle Sucre (ianul Sucre Concass B'uireLely Mantgu* de tr> sochs %^-f. Fariue ttold Medeal etc ele et toute provisions orientales N'oubliez pas de nous faire une petite tiilte I ar 1ESM i--^ J.5IM0N ,i>300li IM 3^ *Bo /\HS DE. SUCCS > -m m i *"a?K ?!? ffr Maison v.nvo Pi). Carhtrœn ,r;„:r !" r?tl~ Anyledesrueglioux* M*ua*in
  • n mata vous aertz •.oiivaineuas par balle qualit et les prix modiques Nombreux nicie poar cadeaux de Un d'ani.e. Prix lana concurrence. parne dans le N-^ve'fiate d hier au enje* d> r*n"> A 'a dmission de Mo"irT i ni" F'h'wrt comme Se Cataire Fta d8 Flnaoc. a. il e.t IOHXRC a," *• v ai eu euton diaen tiroen' PPT* loi e tu Collgues du Gnovernemon* relativement la question de la Dette Intrieure. ^convocation Les Daœea pattOMsaee de la fte qui sera duuoee au Pe it Clr.b le 31 Dcembre, au profit de l'Eglise du Saci Cœoi de 'fuipeau aont prie de se runir aprs Dem in, Diaar.cbe 17 au treabvtre do Sacr Coeur, spis la GrsLd'mease tii Le Public est a is que la Phtrma cie Ste Aune est trat sfttte i 1 arg e dts mes Caibone et Rpublicaine en (.ce de 1 ancien local Elle promet aux clients comme icujcuis soin et prcmptiiude Jeux d'adresse La uoope Bisiany et Metz vient d'augmenter ton stock de ioueis rouveaux et invite tous les pte et mre de famille amener lenrs en fants :lnque soir au Champs de Mut pour gigeer de jolis icujoux s ua s.mpt \-M d'iJiesse Ce sets la mei. 1 uie faon de fane un joli cadeau ne fia o *m.c i vos tnt.ntsQue les |cun:s gtu vienne t aussi gagnet par leur adresse de jo s objets d'art Venes eo foule chaque soir I La troupe Bistany et Mets probe de 1-occasion pour m loi mer le pubac qu elle n'a rien Ue commua avec ia tioupe H.instem dont parle e public Poil s Pi'ts.lejJdcembre i^n Bijouterie, Bibelolerie Lunetterie. /ssorliment de eid aux pour Bip'frus I/daa' .v, uian^ye et de t n d'auoe Grande rduction de prix, Clyde Sleauiship & C Foreign Services Vapeur dirig par la Clyde Stearns hip Company to Y eign Services, pour compie de Onited States Shipp'ng Bourd, U>u> Ub. |x>rUo Ju, $lor at~ atttrvJa ^oit aa tyncL> lo t8 couxarve ct^ tai^eia tV mratv joui polir Jacmel 3liectemcaL. Son retour la capital era uttiUaiemeaL fix. Port. v-FrDee, le i:J Octmbre 1922 Gbara& C* ***"** -4v8 auxp rsonnes qui s'habillent bien ^.'On t'rnve des prix plus bu que dane |PM occaaions et rabais exeep t(%t 'l 080 "'*IS8S r, ic''B ruivau's, d' toute Iraicheur. flautf* vDlatitH Chantriy de aoi, (ou e nuance*. Le* Qarnitutes que voue rv.z, qu'elles aoient de aoie. coton.guipure, pongea, perle* fittn^ u a ou auttea. Soie lrr,.v.* dite rue allique genre grand chic" Jorsey de sole, chli 'ona de nie Sic. F'rcts artiflriell"| tonr coraegn et taille. Jo'i* cbapp'ux rondn toi' ninmea pour don es lgante*. Formes de ih pjaux lie jolis. Ch z t^aul E AUX1LA JRi4€8 Travei sire et Magasin de l'Etat Charles Picoulet 228 liut Houx Port-au Prince BEjiUiti F BAIS t ROM AGE, CAMEMBERT & ROQUEFORT. Lgumes et Fruits frais JAMBON, SAUCISSON Vinaigre Se Vin de Bordeaux sup rieurs. \\ur gallons et en bouteilles'. Madr>, Maluga, Porto, Xrs, etc, etc IfhfokieH, Gin Bire CHAMPUGMES & L IQUEURS ; Eaux de Vichy Bonbons, biscuits Cigare* & Cigarelle 'f a.



    PAGE 1

    j Lfi MAIIN Lunchs Soeciaux Grand Htel de France qui par sa situation unique au centre des affaires se recommmS vins que iamais au public et ses no bre ix et distingus Glieni.i vourta UISI.NE soigne et tout le confortable ncessaire aux Voyageurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage Port-au-Prince. L'HAttl dbile pr (jailoo et par barriques des Vins de Bordeaux Rouge et BUnt Ces \ins viennent directement de D \ RSAC et\ simt garantis tur tut de raisins, nous pouvons le prouver tar des .CERTIFICATS que nous tenons toujours la disroution des Clients' Chaaraone et Vins Mousseux nrfx modrs Conserves mentardes franaises, nremier choixVIENNENT D'ARRIVER Firestone Pneus § Chambres air Toutes dimensions, surtout 30x3 1 (2 \ 30x3 L'Anmie Notre sang est compos 4* globules rcagM et blanc— les rondes servent i nourrir I* H rpa, Ua M.mes combattra la mtlldit. t Quand il y a Ani.iic -o manque de sang — \ff globules rouges manquent pi. s i u nioUM, De cette faon le s m| lia peut procurer xssea tfc i.o'irntiiie an corps. C'eat pourquoi la ftjcura devient %  i i tul —les yeai i ii.t M u et "lourd*" —. ition de fatigua :n ru • uva'iil tout le systme. P %  • i ci iI Antnla il faut v i Mimer le sang da (II.III.II> lougra. C'est ci que e ''"• *'•• boaneuf par te plus fin aes relieurs et p oar vos commandes de bocbojs telne et 1 dollar 1[2 bou'eil'ra. ula en moins de ttoisjou & Vhei adrets* z VODS ctuz Rgira Pelleter, D ,, tixenne Camille, Hueonne t on Hos Dr Aubiy OQ Restrvoi. No 1507 SlYL !" ^"g^ 0 HortaVrJnc" 0 L'iiae \lfred \X. Cooke 1912 Rue du Magasin de l'Etal 1912 Vierjrert d'arriver ptr le S,S c Macoris : Champagne, toute mtrqt;? Liqueurs. Sirop atar.rHff et Vin par raja et barriqae. Huile Durel^psr gallon 11 bot tulle Malapa, Muscat, Madre par gallon et bouteille Vente en groa et d ail %  a %  Comptoir Franco h • • >.' Grande vente de Fin d'Anne A. des Prix Exceptionnels de bon march pendant le mois de DECEMBRE Seulement. Zphyrs franais Indiennes fraoeaiaei. Voiles tantaiaie imprims c unis Cretonne Orvaody Nansouk BaptiVe Bnn Miiquiaette Toile d avion de.saie Voiin quadrill Ctepoo barres Ratine ToilVicbf Ooikscrew |oie giiiito F. 0 40 Georgette blanc i ou 0 86 Telles de 0 0 2 360 Tulle il uf ion S 0 40 Voile pour mari s 4 0 40 Voiles pour maiiea 7 0 30 Trpe anglais pour de ni 1 4:. 0 00 Guipure pour rideau* o 50 0 40 ampute pour rideaux110 0 40 Kdesux la paire '2 ii 70 Portires la paire 4 1 00 Serviettes OH re Perdrl'Jli c'z '-' 40 2 Toile drap pur ni 450 080 Toile drap fil t cotoc S U 0 Toile drap coton o 85 0 /0 Toile I dran coton 1 0 50 Crpe manette 1 fi Soie cristalline 1 aO^Ceioio/ed poar (ea{a|M 1 depuia o Ko cfu Robes |<1ppuu Oitoman rose oog ou soie|lavable jile dumasa pur fil pour nappe* Nappes roi'gea Je i vielle* rorges la doot Nippes blaucbes iidoonine Orill couhur qualit extra Bargd rraiine ••g blanc et noire Pit P.. eus Tul es brods Coraets ceintorea Quet* flacd.'le hommes Olleta tlaoelle tammes FiauaLe ovo QileU ai.uiai 2 Gftlton coton eru 1 ao zepbyr, 0 no Caleflcn zepbyr extra Devar.-ts de chemise 4 Faux cola la douzaine J Mauchenea la doux. 7 Souliers pour enfsuta depuis H Souliers pour femaiss depuis, 1 Chemises pour hommes 150 t c 2 30 u ; r o 70 Cravate deptia r.2o o 6o Cbaussetiea pour hommes 2 50 ,2 75 Bu fil pour temmea 4 Bu AI poar (dmmes ^ 1 Gosiumss poar garonaieU ObO 1 il 50 180 036 340 5 12b *. 100 i 80 'ii ^ ~1 i o Ni 1 U **



    PAGE 1

    Mne* anne No 4991 Port-aa-Prino fiait* V*ntr3ii 15 D'ctf-n^r* *LE COI •lumbus Mmorial Lie* I9fia WN AMERICAN rt de lan re fois encore c en Conseiller jxncitr Monsieur se fiieut uber a\J 'cote de Croit i Hoo 9ur !" loia "'aurait pa* pour Un des plus grands reproches qui />r,„ 4l,„n„.„jit ( %  %  > J consquence d'an assurer une meil sera )et demain aux adversaires dr lenre application. Ea tout cai, elle Rgine actuel, c'est que inconsciera '• facilitera ut ce ne aeca pan h ment, ils auront tent de miner en Ruao, s'enveloppait d'un mystre La c Vrit . eut dont il coaveoait de soulever le voile cner la premire i 'es dnrctisjne pas attendre. I h oineur de imposture, puis qu i cette poque Us t Annales Capoises s'indigne hommes de lot. Monsieur Borno se rent leur tour d'uae telle mauvaisSous avons pu avoir communication P |Q eouveut par une exp .cation ou %  cet important o-vra i. iq leemptem.intenant au euiet oa po |j Ma „e. socia | e tn 80 oea de ma tntb -da aicpie Pour eba yfe de m V e iHenie rudition, Mr que amcle ou nn'i.e trait > ei tiga r c „„...„ A r-ntau recueil, noua dbitons >e G-*' 1 !" F rre o montra dans son croalemen' la cane primordiale de ne de la civilist on antique. connu.de prfrence au Uictionoairu Au hiut de l'chelle sociale, une d i VI nmitration franchisa dj autorit reconnue et respece ; com Maurice Mok ou au I) ctionaiire me calre. d-s lites s.vantes enfin uuel de Lgieia ion d Erueet uaiet dans |, masie.la discip'ine.le sensdes Entitte d dfaut l'une tuJe q 11 h 'ra chies ncessaires;voil 1 armatn n'aurait paa aa -laoi d-ire, puu re „„, u „ e le :„ ci ne Qt que oute les qaeatioua ne *onl paa maialea r i„ orKaoisa ioas i e D i us d'gsl 1 imuortauce et qua ce les qo "T-ST"" ,7: ?> ^ """ .„,.. Vf!? monte aient uue imuiiou a^.icuie plidw, selon les appi.ences. CenxeHAd-*iaHX|)3Heta^-z long n '* a: onplissent sans le savoir, une Hati n • et la f oste > firent signer Monsieur Borno comme l'an | raie e lexiuella des raau e admi< teur de l'infoimauon mystrieuse et Ces jonrj derniers, une protesta niatrativea en vigueur oa auacept. Monsieur Henri Chanvet passa pour ton de la Grande Rivire du Mn-d hi a dmio executea GSat du 01 .. avoir concert de sa personne. c:l!c contre 1 Emprunti de a r. e m> oi . 1 pena, qui a pra.di ment dans moa Coure de Dro t Ai 0 uvre de dsag *a ,on nationale^ du Secrtaire d'Etat. Le Courrier h ?n de dollar, nraiia, d..^i l*boratioo delœi-r, titraprise OIIONMA Mh|l MMtaU u-j vney la mi ou la d.ssout.on ir un t 1 1, J! iii" -, 1 • P- %  **> ll Y 8ur blt Wt du aus, qua e retet,;.. nous proelona lmd able. ensuite et comme cona >o. Le t Bnila u i, tr rf u i-ictiou lai.o de quljuae com nentairea, aucciuta quence, au JJUK de 1 tranger, qui axas doute, maie aatiluuta tout de tentent dsaper le prii:ip: ncessai ,,,0 se nme pour l'iu elligsute daa textes re d autori . en essayant d exercer u jugir invuqiee. sur tou les actes du Chef du Gan me petite peibdie, et nei] que des prestations notes et par 1 accueil empress du public A 1 appui de nos apprciatioaa, r mm-nt une critiuue viillarde noua aig.alona lea cjuiroveraea aux " Amn m .. l„;i„, "• bruit denrerantout de cette rvU ZSTtt'JXTSmXZ LAVliSl'r ion. et i ancien Prsident Dart.gue( et pour n.Ha qu'aient t les pr i^ D 0^ Je cet pu •.ca DM de sa letr.ite -Anse -Veau... tM .ataires ils d vai n b en a'imag f x HLt "iwdm nS nJi! en y a ta anssi a une pente peiddie, et ner, que des p.otejiations isoles ci par 1 accueil empress du puu.,o dclara p>remptoiument, qu la sui d'ailleurs inspires dans la plupart Abstraction faite dea voiumea acqu a te de l'entitfilct incrimin, e Minis des cas par une hostilit inineiliaau P r lKt l a peine ciuq csuta, lJitre amn.ain et le Colonel Russell, te narriveraien lion, ure a quinze cm.e exempUiquea.iona aiuai quo tes aoiuuoua de .Monsieur Dart.gnenave.,. A'opiL'opposition" ne Rembarrasse Lion publique ne se laissa pas cooS c upules Ledmen'.i ne s est vraincre... et lariaire fut commente attendre, et voici que dev sana bienveillance pour le Chef de meS var fierre lime, Jege l'Eau Quelques jours spis. Mon. de la Grande Rivire, assist iieur Hemi t-hauvet revenait de lgreffier Mr Lam.iune Caixte des ci tranger, en pleine discuas.pn d. s .uyens connus et honorables, piotes faU.et u coutant que sa loyaut ttnt contre lusag s que, sans mme eeraieui cooaignee les uioditi .-auoue aitleura aimp .Ue et sa conte ence, if dedar.it to mei les consulUr.on a fait d leurs nom>, u quea un, ou piocid^r uue re daut plue t*ii*e lena nique Monsieur Borno. tu direct* et dclarent : t uue cet assument leur fonte de l'oeuvre toat eLt.re.rf ment m indirectement, n avait t pour gard qu ils ne sauraient encore qualt NJUB htUtJi aui i V mtA a preu quoi que u soit dans la note publiee.par per, est contiaire d toute intention de <* queud, da..a le Bulttiu ofii itl le c Souvclliste . eur part *"* a Uj^arieuieui dd u JJIJCO ^aiui 10,/poaii.oa encaissa sans rougir.. u-y a plus qu tirer les rideaux uue cn,, 1 ,ie uu l'*"teui, tout tu fc. .„;,„„, ,.| rt -_,,, %  „„.! recounataoaoi lave iiaga u uue uubn UA V-'rf, y ,lj.„ P u,S( i ue cete IO enw '. OPP 0 ' caion par orure aluVbat.qu Jee l-gaiatioa b ionae, ^taS^t^^SS^L l, ; 'SSZ^rt'*'*'. . Si nne-taet rgieuu.n s. lou.au tu„,. rt aca a ua uoeumaut dont S.gement. en pl..nt la riorno .letiau A une aimable invita hn dfinitive elle s avoue el!e-m que, dane f.uteiec de louvraud .1 cenaioes part.ea aeu.ojidut ont todu Chef de 1 Eut au dessus des d non de .Monsieur K.boul et de Mon me vaincue, car etfin dformer les avait l.eu de louuuler quelque* con core torce de toi. b.'s politiques, nos ConsiUutions, sieur Latortue, tepiesentanta olficiels faits et a se voir chqoe fois dm.n eideratione jundiquee ou autres, a Dau fe cuud. tiona, la aagesae la hlles d .ites imbues du moJeroe esdesUooaives, honoiait la vi.ie ds sa ie, elle est beo force de reconnal I appui Ja uoeuin ut a a.oai repro. plua eiemeotaire c-.umaudaii de lip ,i t | a t, n> -| U i. m ne hritier des ira visite, maig Sun ueuil cruel et r tre que sa besogne est ingiaie et duita, pour eu teoiUitr lm.eilignce untoi ia publication aux eeula uxtea dlIl0J Rr 60 -ro nu ne couia-rreut centi La popul.tion des Gonaives re v.le... Peu peu les abonns, se fati e rendre iiuterpr aiioa plua cane u uue a^uca.iou ctitaii-e. principe "nui ht la aranitur* de la eut le Piesident de la Rpublique guent d'tre tromps, et cest ainsi Au P'emier abu.d, noua avioua l'ou mur, il n'eut pou.tre raa t i v ,i.sat.on antique, des teubs en avec nn eotnou iasme tenant du de qu'on approd de temps en tempi noo -a" .mai : mat eureulunu.e de la.ie ou.er/r q.e nous UI ,„„,,""?" Ioioe de,?'". Les UirictcLrs des Annale ^ n„ nn .. A. *****;* .. A J. atineut uoa lecuerjiica u dlate.it p^e tvuua ciiau.e le u re dd luvraga e i uuc ea / fl,r Ia ,u,ac ", em '. s a, e td e a.V^ D ,a '* ,e-e,ve e %  '••• P' P'^i* et p.ua coofor-n, • pcoie Ainsi l ignorance des lois de s uue ia vei ea.eu songr. est mort dinaonou, ou que Ma l inMU r „ llnun ,r niutr^. r. ..u u .. uja.aj.vi e UiAi u ,mair.: de I h s oire. I m :apacii de saisir les rai preaaiou du tome iroia.e.ud, quitte cate eucoie par i absence la cuivop?ut re ne spanounait pas, triom piotes | e f Air4 suivre duo ap^euuice o t\ de 0 olio.bequea pub quea, qui ph. rt.si se rt Mit un jour le vo %  ot l tra/aii en teu des on cienc;s meurtrie. Ceit qu'alearectidictiea i or s trouve ait au -onmetdel'ad Uue d.atiucno aimpoae en etfet miai$tral 0 U3 h }(atnt q01 di pM en te lue lois en vigueur et enea jQ 0) in n JUr ^ t v u n oi' c" d -Hrn apul nueea J> ... ., , t n d u texte foTuailam.ut an og el con d d Qi '* ^^. f oce po ou e.i ou* .a .fie nt; oiaia 0J u P u e :on n:lu dessus des comp v.ut, et ceat uu co.e cuneux dj a l l 0Q, t tegalattur des remous p:ov' b i lenuu, on se tiouve > c> do it S.gement, en plaant la personne •ire poises beau dans leuis uous avions cru devoir obaervei ec -u ox pou.auivi e iJiJiuimuire de lOoup es-nnuus tor |* Direceur de ttl autre, imigut q U8 U atitiait encore la solution dehLe ranchises natio. aies, doil cepeai*. t boDi.e , eut beau ave: son aient b' suitatquede prolonger uie agocie esperioua bien pouvo.r le realiaer iccueii a u ham Jo.u.uodd e. utiii, tDOU r a | a longue la ruine dfini bituel, tablir que la i;eption avait vis.beEu vrit, l'on pourrait le uu jour. eut.ement dit d'un dicnouuaire com live de la Nation. ueite circonstance aeat prsente nudique aou titre. Eucoie un mot. t digne ou Visiteur, et que jamais deux mots chef d anasl si Mensonge et Mendici , •"" circonsiauce aeat preseniee .iuu. 4 uo .ou "• Nul moyca acv i ter | e dsastre l'Etat, n'avait t 1 objet d'une dfinir tel oigrne de l'oppos.tioa que P'oe iHue npua ne le peneiona et Eucoie un mot. ce recueil a trait re ge rU biit le principe d autorit-1 Bnrale et neonnuaaaata m. .,. — — ------T^ /,? noua avoue -booneur de preaen er i auminiBtraiiou baitienne. Il t'it<>c B f *• %  " ^iiuv-i^c u auiouie. si i^l*mm\^SiSl^ hT,, i.^, .C' ; P P otI c uue nouvelle ed bon de reaae pa, coueequent iea Hatien, ne .entranent chaque ,our des lnee iya une bonne raison qu une fois encore elle no Z .r-^a.i LI ,„ ,„„ia 1 M in .uanumna\naM. Le fait *BI qu.. a vante si dans le peuple ne s ancre pas... pout fois encore el fois de plus, de mettre un triton encaiiserait sans sourciller... }i vri. et prtendit que le Prsident ( La Vrit ). Protgez votre sant Couvertures de laine pour le froid qui ara rigoureux cette anne A '.Toile, drap coton 00 fl> en qualit suprieure Darraaa fraraia, double largeor poor matelaa. riannelle poor Gilets et gilets de flanelle Caleona longa toile et coton Chapeau de laine tia joli, poor hommea Viennent d arriver et s9 vendent prix modre chez PAUL E AUXIL au puciic uue nouvelle d bon de reaae par no re travail tel que noua luvio.a uaea cuinpi-rioit, priminvament conu, et que nous t conu daua l'intrt national et aouiinea euriu paiveuua mettre au publi ae uitne, aoua l empire de 1.01.JI, apra plueieura anoee, noua cette penae du graud l'a. eur ; |.ouvona lu dne, d'un labeur abron ^.t L it.-vouB d abord : qu'ai jd bant au eut que patient lait pour unu paya 1 Ju.<|u au muA part liut-et pratique qui a'y meut o vous aurtz pauttre cei rattache en Uni qu ouvrage de rldluimenee bonheur de panaer que rence et aur lequel il ai eupeiLu voua avez contribu eu q.eliue . d '.,,.. V olll m n'ieaieter, deux raiaona noua ont choae au progr. et au bien Je I h.\ b al c ti f ( f. " ; e f.JJ ^• u l "P*. mci e parfaire le tuva l comin.oce. uiauil Maie que lea effort* aoient eUe toLiuturent I osent el des or A en juger par lea docuuuem. qui plie ou moins tavonaa par ia vie, il ganisauoos vigoureusesa La civilisa e sens de la hirarcbie indispensable La campagne inconsciente et sn perficielle n a pas eucore corrodi le p oltariat ouviier et paysan et aa tune ciainte siieuse ne se prcise jusqu'ici de ce chef, il est permis de noua aot paaaB aoua lea yeux'la faut, qu;on approche nugraudbut, ltgialanon nainenne eat oe.ucoup .ia en droit deaedue, c J ai tait ce que l'ai pu. >ion grco-latin.' tait (onde sur la piua tendue qu'un ne le croit, e au point de vue adminiatit, il est vident qu'une ieii %bondaucu de UxtcB para ei partant d uue consul tutioo peu aiaa, n'est gure de natuie A fac luer le ig.. meoi det ai f irte t ub iquea. Il y aval donc lieu ,, de uioceuvi a uua uuD icanon uue Hues travermte el Manama de r Ltal luoo.que n conforma ue ce. unie renia lestes, m ceaice que oeua •De nooveeux menWeeet de folia lits en enivre,fer et calrre eollie?iten< avoua fait, peneaot reaiiaer œuvre puissance des dans des lites H PB1LE lites i sa torce tait restreintes mais tra le savait produire .' capables qu ... tui le savant historien de la Gran deur et Dcadence de Rome •. A. a mais, la fo ce Maurice Etienne iiis Anyio des r\u-. uos ir'rcnts celle hrme, pius que Forts et du Magasin de 'E'ot ue leur acnon est vidente.De Lon VkrcUaudises '" 6o W M U u,u,e u "" i tao tre ieau,.iea peu sont pbu bas qu' latoanger 1 aille, Franaises tia que elles font la grandeur d'an peuple pius que l'teudue du terulone, plus que les richesses nationales, plus que ia puissance militais ei


  • Le Matin
    ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
    Full Citation
    STANDARD VIEW MARC VIEW
    Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05813
     Material Information
    Title: Le Matin
    Physical Description: Newspaper
    Publisher: s.n.
    Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
    Publication Date: Friday, December 15, 1922
    Frequency: daily
     Subjects
    Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
    Genre: newspaper   ( sobekcm )
    Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
     Record Information
    Source Institution: University of Florida
    Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
    Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
    Resource Identifier: aleph - 000358166
    notis - ABZ6468
    System ID: UF00081213:05813

    Downloads

    This item has the following downloads:

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )


    Full Text
    Mne*
    anne No 4991
    Port-aa-Prino fiait*
    V*ntr3ii 15 D'ctf-n^r*
    *LE COI
    lumbus Mmorial Lie*
    I9fia WN AMERICAN --------------- DEC 28 1922
    OUUfiCTKUB FKQPRirvTAlRI
    'timent Magloire
    (iDmao 20CE,r n
    II ne suffit pas de dire :
    Un Tel est arriv. II faut
    voir dans quel tal.
    Alfred CAPUS
    Quotidien
    HEDAGTiON ; Rie Amricaine No !.* fELEPHONE No 84*
    L' A G 0 N I E
    LOpposition en Hati a biea des de la Rpublique avait r'b piivilges. ... celui entre autres ^e Gonaives au milieu de I indiffrence bal Pria qui eut pendant plus de dix tioo, en attirant davautage lattea
    mentir impunment, et celui de re gDraie et qu'il avait si peu soulev annes ****- ai a. n
    recevoir sans sourciller les dments l'enthousiasme sur son passage que chaire de
    Le principe
    d'Autorit
    les plus cruels.
    Le c Nouvelliste
    en dpart avait ressembl a une
    , il y a quelques fuite,
    mois insinuait que le dep>rt de lan re fois encore
    c en Conseiller jxncitr Monsieur se fiieut
    uber a\J 'cote de Croit i Hoo 9ur * loia. "'aurait pa* pour Un des plus grands reproches qui
    />r, 4l,n.jit ( > j consquence d'an assurer une meil sera )et demain aux adversaires dr
    lenre application. Ea tout cai, elle Rgine actuel, c'est que inconsciera
    ' facilitera ut ce ne aeca pan h ment, ils auront tent de miner en
    Ruao, s'enveloppait d'un mystre La c Vrit . eut
    dont il coaveoait de soulever le voile cner la premire i
    'es dnrctisjne
    pas attendre.
    Ihoineur de
    imposture, puis
    qu i cette poque Us t Annales Capoises s'indigne hommes de lot.
    Monsieur Borno se rent leur tour d'uae telle mauvais- Sous avons pu avoir communication P|Q eouveut par une exp .cation ou
    cet important o-vra Oi se rapp lie
    Son Excel ence
    trouvait au Dpaitement des Rela-
    tions Ex neures, et qu' la suite
    d-uoe information parue dans le dbats, en rappelant 1 c Opinion Na pour nos lecteurs
    Nouvellt-te, Monsieur Henri Chsu notule f a l'observance des principes
    tuellement dihr un D.tuonaire de
    Lgislation Ad niuistrattve Louvra^e
    fut .mbrasse tous nos reniements, aire
    lk it lourgusanl notre administration
    est le produit du travail inibotlique et
    consciencieux d un de nos meilleurs
    foi et en6n l'organe mme des Go de ta pretace de
    naves : la Ait.bo me *. cuia !.. et nous nous emprtssons
    del
    ivray*
    publier
    Complment naturel de) notre
    vg e condamn par la :our mar- na isme srieux. recueil devait, en principe, ne cou..
    ii ie. Lupposition n nesi a pas a d Loppo.itiou encaissa sans rougi-, titur qu'une nomenolau-re gn*-
    on corr/ieiuira, le .-oiudie de aea ce p.yS, |e Principe d'autorit.Chose
    avantagea pourtant essentielle toute orKanifa
    L> i. iq leemptem.intenant au euiet oa po|jMae. socia|e. tn 80*oea.
    de ma tntb -da aicpie Pour eba yfe de mVeiHenie rudition, Mr
    que amcle ou nn'i.e trait > ei tiga r c ... A
    r-ntau recueil, noua dbitons >e G-*'1 F rre o montra dans son
    croalemen' la cane primordiale de
    ne de la civilist on antique.
    connu.de prfrence au Uictionoairu Au hiut de l'chelle sociale, une
    d i VI nmitration franchisa dj autorit reconnue et respece ; com
    Maurice Mok ou au I) ctionaiire me calre. d-s lites s.vantes enfin
    uuel de Lgieia ion d Erueet uaiet dans |, masie.la discip'ine.le sensdes
    Entitte d dfaut l'une tuJe q 11 h'ra chies ncessaires;voil 1 armatn
    n'aurait paa aa -laoi d-ire, puu re , u e le : ,ci ne Qt
    que oute les qaeatioua ne *onl paa maialea,r i orKaoisa ioas ie Dius
    d'gsl 1 imuortauce et qua ce les qo "T-ST"" ,7: ?>^ """ .,.. Vf!?
    monte aient uue imuiiou a^.icuie plidw, selon les appi.ences. Cenx-
    eHAd-*iaHX|)3Heta^-z long n '* a: onplissent sans le savoir, une
    Hati n et la f oste > firent
    signer Monsieur Borno comme l'an | raie e lexiuella des raau e admi<
    teur de l'infoimauon mystrieuse et Ces jonrj derniers, une protesta niatrativea en vigueur oa auacept.
    Monsieur Henri Chanvet passa pour ton de la Grande Rivire du Mn-d hi a dmio executea GSat du 01 ..
    avoir concert de sa personne. c:l!c contre 1 Emprunti de a r.e m>oi. 1 pena, qui a pra.di ment dans moa Coure de Dro t Ai 0 uvre de dsag *a ,on nationale^
    du Secrtaire d'Etat. Le Courrier h?n de dollar, nraiia, d..^i l*boratioo deli-r, titraprise oiionma Mh|l MMtaU u-j vney la mi ou la d.ssout.on ir
    un t11, J! iii" -, 1 P-!**> ll Y 8ur* blt" Wt du aus, qua e retet,;.. nous proelona lmd able. ensuite et comme cona
    >o. Le t Bnila u i,tr rf u i-ictiou lai.o de quljuae com nentairea, aucciuta quence, au jjuk de 1 tranger, qui
    axas doute, maie aatiluuta tout de tentent d- saper le prii:ip: ncessai
    ,,,0 se nme pour l'iu elligsute daa textes re d autori . en essayant d exercer
    u jugir invuqiee. sur tou les actes du Chef du Gan
    me petite peibdie, et nei] que des prestations notes et par 1 accueil empress du public A 1 appui de nos apprciatioaa, rmm-nt une critiuue viillarde
    noua aig.alona lea cjuiroveraea aux -Amn.m .. l;i, " .
    bruit denrerantout de cette rvU ZSTtt'JXTSmXZ LAVliSl'r
    ion. et i ancien Prsident Dart.gue- ( et pour n.Ha qu'aient t les pr i^D" 0^ Je cet pu .ca
    DM de sa letr.ite -Anse -Veau... tM.ataires ils d vai n b en a'imag fxHLt"iwdm nS nJi! en
    y a ta anssi a une pente peiddie, et ner, que des p.otejiations isoles ci par 1 accueil empress du puu.,o
    dclara p>remptoiument, qu la sui d'ailleurs inspires dans la plupart Abstraction faite dea voiumea acqu a
    te de l'entitfilct incrimin, e Minis des cas par une hostilit inineiliaau Pr lKt*la peine ciuq csuta, lJi-
    tre amn.ain et le Colonel Russell, te narriveraien
    lion, ure a quinze cm.e exempUi- quea.iona aiuai quo tes aoiuuoua
    de .Monsieur Dart.gnenave.,. A'opi- L'opposition" ne Rembarrasse
    Lion publique ne se laissa pas coo- Sc upules Ledmen'.i ne s est
    vraincre... et lariaire fut commente attendre, et voici que dev
    sana bienveillance pour le Chef de meSvar fierre lime, Jege
    l'Eau Quelques jours spis. Mon. de la Grande Rivire, assist _
    iieur Hemi t-hauvet revenait de l- greffier Mr Lam.iune Caixte des ci
    tranger, en pleine discuas.pn d. s .uyens connus et honorables, piotes ,
    faU.et u coutant que sa loyaut ttnt contre lusags que, sans mme eeraieui cooaignee les uioditi .-auoue aitleura aimp .Ue
    et sa conte ence, if dedar.it to mei les consulUr.on a fait d leurs nom>, u quea un, ou piocid^r uue re daut plue t*ii*e
    lena nique Monsieur Borno. tu direct* et dclarent : tuue cet assument leur fonte de l'oeuvre toat eLt.re.rf
    ment m indirectement, n avait t pour gard qu ils ne sauraient encore qualt Njub htUtJi aui i VmtA a preu
    quoi que u soit dans la note publiee.par per, est contiaire d toute intention de <* queud, da..a le Bulttiu ofii itl
    le c Souvclliste . eur part *"* a' Uj^arieuieui dd u jjijco ^aiui
    10,/poaii.oa encaissa sans rougir.. u-y a plus qu tirer les rideaux uue cn,,1,ie uu l'*"teui, tout tu
    fc. .;,, ,.| ,rt. -_,,, ..! recounataoaoi lave iiaga u uue uubn
    ua_____.____V-'rf, y,lj. Pu,S(iue cete IO" enw'. OPP0' caion par orure aluVbat.qu Jee l-gaiatioa b ionae,
    ^taS^t^^SS^L l,; 'SSZ^rt'*'*'. Si nne-taet rgieuu.n s. lou.au tu,.rtaca a ua uoeumaut dont S.gement. en pl..nt la .
    riorno .letiau A une aimable invita hn dfinitive elle s avoue el!e-m que, dane f.uteiec de louvraud .1 cenaioes part.ea aeu.ojidut ont to- du Chef de 1 Eut au dessus des d
    non de .Monsieur K.boul et de Mon me vaincue, car etfin dformer les avait l.eu de louuuler quelque* con core torce de toi. b.'s politiques, nos ConsiUutions,
    sieur Latortue, tepiesentanta olficiels faits et a se voir chqoe fois dm.n eideratione jundiquee ou autres, a Dau fe cuud. tiona, la aagesae la hlles d .ites imbues du moJeroe es-
    desUooaives, honoiait la vi.ie ds sa ie, elle est beo force de reconnal I appui Ja uoeuin ut a a.oai repro. plua eiemeotaire c-.umaudaii de li- p,it |at,n> -|Ui.m ne hritier des ira
    visite, maig Sun ueuil cruel et r tre que sa besogne est ingiaie et duita, pour eu teoiUitr lm.eilignce untoi ia publication aux eeula uxtea dlIl0J, Rr6-0-ro nu ne couia-rreut
    centi La popul.tion des Gonaives re v.le... Peu peu les abonns, se fati e rendre iiuterpr aiioa plua cane u uue a^uca.iou ctitaii-e. principe "nui ht la aranitur* de la
    eut le Piesident de la Rpublique guent d'tre tromps, et cest ainsi Au P'emier abu.d, noua avioua l'ou mur, il n'eut pou.tre raa tiv,i.sat.on antique, des teubs en
    avec nn eotnou iasme tenant du de qu'on approd de temps en tempi noo -a" .mai : mat eureu- lunu.e de la.ie ou.er/r q.e nous 'UI ,,,""?" Ioioe' de,?'".
    Les UirictcLrs des Annale ^ n nn .. A. *****;* .. a J. atineut uoa lecuerjiica u dlate.it p^e tvuua ciiau.e le u re dd luvraga e i 'uuc ea /fl,r, Ia ,u,ac' ", em'.s
    a,etde a.V^ D* ,a- '* ,e-e,ve e ' P' P'^i* et p.ua coofor-n, pcoie Ainsi l ignorance des lois de
    s uue ia vei ea.eu songr. est mort dinaonou, ou que Ma,linMU r llnun,r niutr^. r. ..u u .. uja.aj.vi e UiAiu,mair.: de I h s oire. I m :apacii de saisir les rai
    preaaiou du tome iroia.e.ud, quitte cate eucoie par i absence la cuivo- p?ut re ne spanounait pas, triom
    piotes |e fAir4 suivre duo ap^euuice o t\ de 0 olio.bequea pub quea, qui ph. rt.si se rt Mit un jour le vo
    ot l tra/aii en teu des on cienc;s meurtrie.Ceit qu'a-
    learectidictiea ior.s trouve ait au -onmetdel'ad
    Uue d.atiucno aimpoae en etfet miai$tral 0 U3 h }(atnt q01 di pM
    en te lue lois en vigueur et enea jQ. ,0), in n JUr^t v
    u n oi' c" d -Hrn apul nueea J> ... ., ,
    t n d u texte foTuailam.ut an og el con"d d'Qi '* ^^.foce po
    ou e.i ou* .a .fie nt; oiaia 0Ju Pu"e :on'n:lu dessus des comp
    v.ut, et ceat uu co.e cuneux dj a l l.0Q,t tegalattur des remous p:ov'
    b i lenuu, on se tiouve > c>-
    do it S.gement, en plaant la personne
    ire
    poises
    beau dans leuis
    uous avions cru devoir obaervei ec -u ox pou.auivi e iJiJiuimuire de
    lOoup es-nnuus tor |* Direceur de ttl autre, imigut qU8 ,Uatitiait encore la solution deh- Le Cw*T i omPlel" n ,r;iUtr !e ,nom des primes d encouragement, uu va Cl,e de cer aiuea queaitoua aur laa- rtou. oape.o.ie 4 i ooito deuxim i patriotes mener une lutte qui, avec
    |he de Monsieur Boin., Monnu- pleurer uaus les gilets des commer quelles noua ueuoua paa fix. Maie .du.ou, rtv-e et oomgfe ara a pour but avou le liablissement dta
    Stephen Alexis, Directeur ue la Aiti its du Bord de mer, sans autre je le projet L'eian q je o.iidie et i.oua preciee a aa juate va eu, ci.edu> ranchises natio. aies, doil cepeai*. t
    boDi.e , eut beau ave: son aient b' suitatquede prolonger uie agocie esperioua bien pouvo.r le realiaer iccueii a u ham Jo.u.uodd e. utiii, tDOU ,r a |a longue la ruine dfini
    bituel, tablir que la i;eption avait vis.be- Eu vrit, l'on pourrait le uu jour. eut.ement dit d'un dicnouuaire com live de la Nation.
    ueite circonstance aeat prsente nudique aou titre.
    Eucoie un mot.
    t digne ou Visiteur, et que jamais deux mots
    chef d
    anasl
    si
    Mensonge et Mendici , "" circonsiauce aeat preseniee .iuu.4uo .ou " Nul moyca acviter |e dsastre
    l'Etat, n'avait t 1 objet d'une dfinir tel oigrne de l'oppos.tioa que P'oe iHue npua ne le peneiona et Eucoie un mot. ce recueil a trait re ge rUbiit le principe d autorit-1
    Bnrale et neonnuaaaata m. .,. ------- -T^ -__/,? noua avoue -booneur de preaen er i auminiBtraiiou baitienne. Il t'it<>- c Bf *" ^iiuv-i^c u auiouie. si
    i^l*mm\^SiSl^ hT,, i.^, .C'-; P PotIc uue nouvelle ed bon de reaae pa, coueequent iea Hatien, ne .entranent chaque ,our des lnee
    iya une bonne raison qu une fois encore elle no Z .r-^a.i li , ,ia 1 Min .ua- numna\naM. Le fait *bi qu.. a vante si dans le peuple ne s ancre
    pas... pout
    fois encore el
    fois de plus, de mettre un triton encaiiserait sans sourciller...
    }i vri. et prtendit que le Prsident ( La Vrit ).
    Protgez votre sant
    Couvertures de laine pour le froid qui ara rigoureux cette anne
    A '.Toile, drap coton 00 fl> en qualit suprieure
    Darraaa fraraia, double largeor poor matelaa.
    riannelle poor Gilets et gilets de flanelle
    Caleona longa toile et coton
    Chapeau de laine tia joli, poor hommea
    Viennent d arriver et s9 vendent prix modre chez
    PAUL E AUXIL
    au puciic uue nouvelle d bon de reaae par
    no re travail tel que noua luvio.a uaea cuinpi-rioit,
    priminvament conu, et que nous t conu daua l'intrt national et
    aouiinea euriu paiveuua mettre au publi ae uitne, aoua l empire de
    1.01.JI, apra plueieura anoee, noua cette penae du graud l'a. eur ;
    |.ouvona lu dne, d'un labeur abron ^.t L it.-vouB d abord : qu'ai jd
    bant au eut que patient lait pour unu paya 1 Ju.<|u au mu-
    A part liut-et pratique qui a'y meut o vous aurtz pauttre cei
    rattache en Uni qu ouvrage de rld- luimenee bonheur de panaer que ,
    rence et aur lequel il ai eupeiLu voua avez contribu eu q.eliue . d '.,,.. V ,olll,.m *
    n'ieaieter, deux raiaona noua ont choae au progr. et au bien Je I h.- \ b'al ctif( f. " ;ef.JJ^u l"P*.
    mci e parfaire le tuva l comin.oce. uiauil Maie que lea effort* aoient eUe toLiuturent I osent el des or
    A en juger par lea docuuuem. qui plie ou moins tavonaa par ia vie, il ganisauoos vigoureuses- a La civilisa
    e sens de la hirarcbie indispensa-
    ble La campagne inconsciente et sn
    perficielle n a pas eucore corrodi le
    p oltariat ouviier et paysan et aa
    tune ciainte siieuse ne se prcise
    jusqu'ici de ce chef, il est permis de
    noua aot paaaB aoua lea yeux'la faut, qu;on approche nugraudbut,
    ltgialanon nainenne eat oe.ucoup .ia en droit deaedue, c J ai tait
    ce que l'ai pu.
    >ion grco-latin.' tait (onde sur la
    piua tendue qu'un ne le croit, e ,
    au point de vue adminiatit, il est
    vident qu'une ieii %bondaucu de
    UxtcB para ei partant d uue consul
    tutioo peu aiaa, n'est gure de na-
    tuie A fac luer le ig.. meoi det ai
    f irte t ub iquea. Il y aval donc lieu
    ,, de uioceuvi a uua uuD icanon uue
    Hues travermte el Manama de r Ltal luoo.que n conforma ue ce. unie
    renia lestes, m ceaice que oeua
    De nooveeux menWeeet de folia lits en enivre,fer et calrre eollie?iten< avoua fait, peneaot reaiiaer uvre
    puissance des
    dans des lites
    H PB1LE
    lites i sa torce tait
    restreintes mais tra
    le savait produire .'
    capables qu ...
    tui le savant historien de la Gran
    deur et Dcadence de Rome . A.
    a mais, la fo ce
    Maurice Etienne iiis
    Anyio des r\u-. uos ir'rcnts celle hrme, pius que
    Forts et du Magasin de 'E'ot ue leur acnon est vidente.De Lon
    VkrcUaudises '"6o" W'M'Uu,u,e u ""itao'
    tre ieau,.iea peu sont pbu bas qu' latoanger
    1 .
    aille,
    Franaises
    tia que elles font la grandeur d'an
    peuple pius que l'teudue du teru-
    lone, plus que les richesses nationa-
    les, plus que ia puissance militais ei


    LB ttATW
    Louis Pasteur
    La Lgation de Fiance a eu l'ama
    bilite de nous faire pa venir ude bro
    choittte soi Louis Pasteur* dont "la
    ilus grande gloire et encore d'avoir
    sem pour l'avenu, car c'est I boa
    nejr de l'homme de pipaier des cbo
    m qu il ne ftra pas." tfM^
    Des illustrai ons ti in; es an.es
    oioeat Us pages, ei en un siyle clan
    I auteur Ittiact 1 uvre du bienM
    teur dt .'nuicami Le jour de ses
    goixante dis aus, r.it-ii uce grande
    crmonie runissait i la So.bonne
    l:s dlgues du mo Je enitc, qui
    venaient apportei Pasteur 1 admira
    t on et la reconnaissance des peuples.
    II vouu t dontei aui jeunts gmi ces
    paioles viatique: : Ne ooos la 'stz
    pis umdre par I sce,tici-me
    grant et strile E
    "ao4* je Un poui mon .psiruciioor
    Paii. mesure que vou. avanciez
    IPs Gable
    Nouvelles trangres
    Ce que dt M. Poincar ]*** rf*h** Ia f0nl naa
    * lion de la muvuse situa^on a-
    deS Il(|OCiallOUS de tuelle et le rtablisse Tient de l Euro
    Loadrrs pc serait "u-"d 3",a
    U.S.Navy News
    13 Dcembre
    La Grande soire de
    dimain Samedis
    Cin Varits
    P\RIS I) L cabct a approo
    ve i aii ai- de Mr Poincar i Loi
    des et a gilement approuv les d
    claratoi* que (eta Mr Poincar i la
    ebamb e vendredi. Le
    con.eil demandera
    loi donner carte b'an he pour les
    ngociations relatives aux rparations
    Bl pour la saisi' d.-s gagrs autori -
    Mi le traie d Versailles Si l'ai
    cord n'est pas conclu avant le pro
    cbai verse me m de l'Allem'gne le
    q i n moment ou vous aurez peut ^ jQvier| Mr Poincar d:laia qu'il
    lt e contribue en quelque chose au avait wpp0lte de Loudres l'assurance
    ei au bieu ue rr.UU.su q -e ic dlerends ea:,e lt p,i0:e et
    avec sv-n
    pathie du dsir de la scn ' d la
    France et son d saopoin'r m*nt nu
    t-l eo pr'ence Se la ron at fi-atim
    c'a pacte fran-o anglais. I dit qu'il
    o.idrait voir les d-ttes europennes
    annules ce qui favoriserait la ratifi
    dimin itioo d z5 railla naaaaoca "t
    u a ""on p Frace du ,r,,l de Wa une augmentation de 3 > raill motta
    shingtoo seul pacte emr hant les lur |0 priole corres ondante de
    BOSTON Le bateau anglais Maa
    chnster a chou Long Islande
    selon un message reu. La d*pch,
    dit que l'ancre du va psean a t i m* 9
    puissant : le retenir dorant une for- Le public est pri d arriver assez
    te tempo' N'U-trwMt. 16* pour tre bien p'ac. Voict l*a
    NEW YORK Baiiib igde Col ge pfri du programma
    annonc* que on association j on Uirrnne fa SftPt
    diioe avec Woodrow W.lBon ^ren- n^UlUO tt ld ajUBl l
    dis fi i 'e 31 decembe e' qu il so- S, I-ETERS
    f P-'ir vec loi de rapports eor ( I'0'fliest autre base:
    PiKIs Lea *a ist ques pnor les
    premier six moi- dmontrent one
    dui
    dabord :
    comptitions en armement naval
    40 a je tail |.our mon pay. ? |tl
    progi2
    11
    Merci ponr le gracr ux envoi
    1 \nglelerre, en ce qui concerne test
    cuuoa du trait icrtKOI dsvmu.
    traits dans on esprit amical SM4
    NRvV YORK -
    s'est lev de bonne
    tin. A-vi un p*t>t
    M- C'menceao
    h*ure hier ma
    A- jeaoei il a ar
    Paiis vec Mr
    Et l'espiience actuelle eu sovitisme
    m0i oviU montre qot n ne quand * acco.npagos de campigies de pent \t p0nt du
    un rgime commur.ibte pr end la Pre,.ie. Ptjuduubles au boi accord Lefvie qui lui servit de secrtaire
    0 ,r dicUture du pioutaii?t, u et si finalement on desaccorJ jisul tu coure de son voyg-et aprlsone
    n'aboutit en dfiit.ve qui une ou '*'1 lexisience de l'entente ne serai! heure de promenad il rtai de noai .
    lue oe meneurs, slecionns par P" eaacie. Mr Poincar a d.lai breux visitturs. M |usseraod (ut on Vrnr
    U aavo,r parmi l" mtmb.es les plus P^^c qo'il n avait jamut dit des premiers pois vint Mr Liebert tarauli
    clatants de ces lites. O'ch z oous, qu ' pensait occuper la Ruhr ou consu| gnral les reprsentants di
    imuueence coespue duiaat cm pieadre uoe guantie semblable le |, Cie Gaiale Ttaniatlaniis.ue les *^*
    annes semble piowhe de la f-i lue, ae ms encore ce que nous choisi- dlgus des *oci>>s Irarai-es et
    r> Le saurait tre considr ave: lo? 'cra * si cous avions cbo si nous ua grini norbre de personnalits
    d' srieux, le prob me de la Cons 1 n'irions pas le crier sa' les toi:s Les am ira-ne.
    tation
    IM1.
    TOKIO HiroWito, orincn lgeo",
    est -> i use nent msUde 11 soufe
    de la rougeole
    CAMXiUtY, CUB\- Dix Def
    ppr->on,rs sont mortes et vioj it
    a^rieusf.rnpnt b'ssA s -ote d'o
    te ^xplojien dans kistele a 6-gir
    Jentrsl >
    KUAlu. Llta'ie soorfrH eitrme
    in-rii n 1 froid, cinq personnes ont
    t grjs mjrt, tendis 4ne d au
    trait c-ta aimilairea root rapports
    dans d aitres villes.
    NEW YORK- Le bteso piai
    d'tn r'o k eat arriv aveu an cent n
    gjnt r'e ,o:dati amricains et leors
    n de'.r v-e e 1 Alleuugndet
    Deux cent soixante deux
    e groopea.
    nor.bre de
    Ss dernires puolcs au
    La Choliritie
    Ballet dans sur lobpointes
    ( M elle A. Bassignac )
    Chanta
    Posie ( M Laudoo
    Kouaice pathAtiqne, Sine oky
    ( 4 violons, violooc.ile et 2 p anos )
    D iota J^po lahe
    Les Sceirs Basigaana
    tive ni IRUBNSTE1N
    (*jbu, vi u nosii Entr'acte
    Sriada Espagnole
    BIZET
    Orchestre sy nphonique
    La Vengeance du Prince
    deivignan.
    Film en } parties
    Parterre a goordei
    Loges 5 goordes
    orob me de la Cons 1 n irions pas le crier sa' les ioi:s Les am ira>ne. Ss dernires puolrs ao Cejtwitoui doiiertgij de ui* que ie
    Jaii capables de co n lournaos oui gaent le changement colonel H-use q.and celui ci q*lu B^ft W ^A'^Bifu
    Je me Sen> plein d' seraaioedernire il en esc mon -lumze persoaacs
    m \q revoir A el oa cr0" ('ue M cnf't era dcpm cttie se
    * maine II y a de no nbreus nouveaux cas
    peuple amricain Beaucoup ue prcautions liy^Ooi-ue sont
    d'au 01 li 'a sauie des daute*, mmes e< (0 g qq t,el s anl cu'ui et comprend si pendre car avec feui de doiu. ncncraie d >a
    m.nde tt de rsoudie les queitiojs d aitituie de la Grandi lireiagae au ie bord forent Je
    ?.Tio'txes poss dev.nt l'espiit rr.c sujet des dettes intra i-s et lt con Der(,e jc pars chari
    d me par la OflUsat on en marche, seniemeitde l'Angleterre et Utile m. Bruchil du le
    d.rne p
    Rtfcteentinle principe
    dttcLdance a ce jour, il tt r* s co nene gage pour les rpirai.ons mefv.i leusciicui b.en qu i
    non sur l* loue morale, m ii ' emandes.
    matrielle. D o sa lai
    Q
    tera c
    pnsa
    lui la force
    b e l.ttajeoi poit au pinacle, des ban
    ae de toudards, des rtitres pillard*
    aiquoi.un sicie, .ls lurent i
    Il merci de tels autres ambitieux que
    dsignaient pour le pouvoir de* gail-
    la.di avidis de pioeuer dans Port
    population on voit bien quelles seront les lutes
    de celte pidmie qui svit ave; tant d intensit
    qui est JU ('. tt \ SUIS Ce tain qu* 1 .1 Jun >j Friu^e sanscompter les au: ci points
    le fera. a,vaot le dpart du Paris Mr duptyi it. t .
    C________.. ., 1. .iun..m..i tn lendant noui conseillons la dsinfection
    menceiu revut le tlgramme sui regU|lcre Je, MUIce, qui alimentent u iiuttU
    Vint de Mr Wilson : permet?: moi co.njiete observance des prescriptions du Service nombreuse clientle, que
    d Hygine.
    Examens
    de vous adresser mes adieux atfec
    tueux et vous fliciter de l'admira
    tioa que voos avez suscite chez mes
    compa r.oies. Tous les bonheurs vous
    LONDRES i) La Chambre des t-eudeot. Mr Clemenceau rpondit
    ,0 nnce, sut des chevaux fringants, J-d4 appi0av6 |es dclaiat.ons dt Pour merc-er.ajoutant : Tous voj commencent ao si
    jci-suin-ince panouie, de aa.ulu Mi Bon.i l..w relatives aux qoes- efort, pour arriver i Iheoreose so- "J0"'1" df^e"B"iaCe les
    .01 ,a ch II sdolesceoie des gamines ||0M dM | ioS L. Ti(Jml lol.oo que vous ne nous avn ras fg^tX^niSll luges de Pai,
    de ia Csjitale. vicieuses exaptiiM. G,tjr pr., un/pact ,ctive ih discaj conom.,6,, quand vous tiez , Fran l^^^^J^/\^
    nombre de postulants se sont mscr Nous leur souhutons de succi.
    ceux du peuple
    rsumer eo
    la sabot de leurs instincts de go oa et d,t que' si u coatreoce de c soat
    filles habitus foicei daos les fuur FaMS du 2 ,anvier chooe j Europe ^"!r"rraIn?.ei
    l-M ce .n z eux de lourdes p.ysao sera sur ie bord de 1 abme, li ajouta lUbllv-b tl rfltti
    nci l'odeur forte I ,Ui l'inaait po uiqae stiile et ie
    M is maintenant la su.te de cil ^ousa l'ide que si i* dette amri
    constances aux causes mud.plese Ciine est paye l'Angttetlt M pour
    ion.-aiiic ceki du p*ss, tout cela. Iail 10DU,ei les de.ica euiopennes
    Et pour eue au pouvo 1 autre hose j jjoatamme qur s l-A gle.erre
    qo'oae maiionnette, il faot 1 % to ce pouvait couvrir de la F.an.c tt de
    morale qui lgitime la d recuon su
    pi *, a duut du droit divia sa _--------------------------------------------
    iourd'hui prim La fo.ee mo aie,
    - oui cette heure ta cous itue,ct4t
    1. ivoii vaic et piofoud. le sou i lOKiU La fripai Mtfcu.to. m$n
    le S*VM vaw y vern.ui at.ein. de rougeole.
    de Servir 11 Na.lOn en [KSI l la pu uU.VNc- Mm de la Turquie hier
    rlM L.uauls ineluclab.es. mme en d'*pw mi ttmmim Sa aili re.auves au
    . .-___-__--... ,,. /*. lOi.i ua uoa. pjar l.ianucui.ns et le rVfrtMMM
    lunes qualits peisjooelie, qui sont ^am .o...ciQan. i u.o. ucs amtm P.o
    cjmme ie cju pmeu\ ncessaire de vuque wif lus soi ces acquittions ^jlla. du GU I eu. une !onKue conlc-
    Ltisquc jar uu nasa.u ntu.eux Kncc m tfim mm vm ,JlKl ,.^,u cl ,01 Ue.
    1 iiv n au pouvou >ynth:ise ee< nuuua de une u boacaMtoai iiSoalai pour u
    c'est le devoir des incres de
    franais et
    ces mo.s :
    PaSTlTJ33 NOUVELLES
    Les Cours
    NE V YORK i) Sterling 460
    Frau: 1 / 41
    Gojsil tl'E ut
    1
    Pour les fte? prochaines, nous s
    voas l'avantage d'annoncer notre
    noos ve-
    nons de recevoir par le Steamer Co
    Ion do dix coul ua stock de choco
    lsts de benbons greeneld et 00 ss
    sor im.Mt de tout.- forte de provi*
    soas 1 uo prix d'i'nnt toute coacor
    icoce. Veaiz voir et vous sotez plei
    ne sitisfaciion
    A. E. BaCHA Frres
    A l'angle des rues Rpublicaine et
    des Csars en face de Sada.
    Administration gnrale
    dos..Postes
    le
    uons,
    ani le premier leraestre d I an ^s bureaux iMiUi > r.
    a; o..innu.ioii de nauan^s et aecr aire rstal ; u
    OC .OMkiiIOll
    piwMuidS uc> ar.ueuiens ((itw cl aunes inmoiues
    ustaoi en iuiquie.
    cote r tn lui le puncipe daui>:i j-akis-t>.ujan
    * rVkrs la duection suri me repre net on tmmU uu
    i, >l.irt* H, vjl.t.f ri^e uue ai.muaiiou dt ueve de j; ooo su a r*
    nant la p;uitude uc sa i-r^e aes m$ ^iamroa4Mtt u lf ,MUut Je tu
    li es robust.fj conjtiiu.'c par lef mmmm m MfSi sw Miaoi ue 75000 iau
    fort -, UU peupiC non eiiCO.e COOtan P"6 * Kuicmeut yooo cette anne
    n* or la nouon des soph sraes int^
    "se- tout cela cooiti ue.a un total P.n.endu Syadicat Capois
    qu. pe.ine.ua de considrer l'aT.tlf )ourMux Je Por| m ^%j*
    non SAHS espoir. Uurc de piu.isuuou com.ela 101 >ui la l'res.cy
    Fuisitnt CtS 1.008 dilations net p inan du iyuiw-t capvt de .a tresse.
    . a ju. a.. MrlMifMi ^i Sabla uu ayuduide la fresse au dp,
    du to 1 a fa t dda-g b paitousceux e a , r uu ayub^l dl u ,.ieiX( t/a,
    n i advelia les OU amiS, d>ltCOt u nu, car NaVliqun a ia uieus>iou ke po
    voir o i;nie .vers d^s demains i e arat. 1
    me.lkurs la fatri: d autant pus 1
    A sa sance d hier, le Conseil d Lut a vot
    la loi sur le Urjva d invent.ju et nu.n des d.s
    eussions sur le projet de 101 reorgamau; la pjhce
    ruialj Ji^cusiioQ u cours dc^queies pnreu' suc
    cesstveinem u paroe le minis re i<< MM, le con
    Milan Lhensson Aodi et U. r-utre_ uoui .v
    propos ue laruM 9 Bodiiai parle Coaak, M.
    Lueriston dit q U Ucndatmeic relev du mi
    nistre Jj i imen.ur, co u jiuuiqae avec lui Ci prtni
    surtout se i siru.uous uu en t de 1 Ma'. L) apie>
    noue legisli.un tou.es le adicimstiutioii et .ou
    rvlev.i.t et dow.Lt relever de
    Co..voulions nui e pat ne
    dit le co i: ire.
    Le miaiTT rtarnciu est pour la rdaction gou
    veiDciiKiitaie il en doun: le raisons Il et to n
    b-Uu pr .tir Uexbirre nerre Lo-i. qui prouve
    par une icctuic laite qu. I accord avec la lien -
    darmene est po.incur la ConsiiiL.ion Les
    deux reda.tioi, du teste, >ont en nanti i.e avjc
    l..-.oid sut la ne iduiniviie Mr Andr dit que la
    nouvelle icJj.'. 01 a t dciuauiCi: par jdr liou
    chercaus un kOujMi (.(.lui d avoue le (ait et plie
    I 4Vssciub.cc do vu.cr l'ancienuc rdaction. Finale
    mtDi l'Amb.e vute la rdaction propose par
    les Con.i.cs.
    Le nomm Nestor Sem a cus de
    vo a e: etfracttoi au prj i lice de Osos le but d'obvier aux diffcol es
    MM. Clmii et N>uill sojs deux u ie ora a it haouants de Carrefour
    thet d'accunon diffrents a t con 0 zotan, H is Wilty, leur loigne
    damn hier pu la Cour d'Assises ,TlsQt de ot OfQce ei pour leur taci
    onze mois ds pri on. literie dpt et lt rception de
    Aujourdha sera entendue l'af i"ur co-resujulaucs. l'Ad oioiatra
    l.irmAm L n,,.r,i riMri .T-!a\i. tioo Gro^iaie da* Poates a dcid
    (aie de S-nexant Grard accde a'etbl.r et a tabli, depuis le 3 ce
    vol ave, rfracuo au prjudice du or^Qi moH.doa itea pjstalas aux
    eieor M.x (j.eger Me Leooarl d Ueux suivants-
    t ni laccu.Le T ibaaal e,t prsid (Janefour, Poste da la Gdndar
    Dar H 0 /en R, Birau, le lury par menu.
    Mr B m"d et le "a-quet reprsent 4'zoton. Vtaisin Villas Festa
    pa Isaard R y nond Bois vVitty. a i coin de la inaisoa
    i ue re^te plus que trois aftai Aeiandre B urdon,
    ni ej tat ; la session prendra fin .. rale io.-.odpoadince parveaue
    mercredi piochain. lOltlce centrale a Psirssse de qial
    . ,, quun habuant un de ces trois points
    _____________________.__________ 8,jre re.nue a destination par le tac
    teur appel a dessarvir ces boitas
    postales ea tant que cet .e adreesa
    8 j t ne tement explicite!
    Lt compagnie Nauonaie de cors .La leV de ces boitea se fers rga
    tructioo a installe se Dtretax sa
    hiu del maison M.xvilsitu i
    ange des Rues Bonne Foi .et du
    Avis
    Cemr.
    poises et celui de la Vente
    icituule Itu s re.e.vc, sur tou les ces uu pi
    tne aue du.e d avantage sa doulOU ;tndu SyaSiai nou souruu a ieur apprciaiun. ''"genc^ peu
    iiicc ijut t, .LAVBKJlb
    reus: epruve.
    Pharmacie VV, Buch
    Le seul prservatif du boib eai lejf
    Carbohnum Avenanut*
    Reconnu depuis p'us de iO accomme le plo ellicaoo.
    Le Carbohnum Avenanur
    prserver le bois hors el sous terre contre h pouirihjie
    Te* *es torixes, its utlueuccs du cl"uat et la tleatrucuun
    liremont les lundi, mercredi et ven
    d edi de ctiaque semiine, tioia
    h ures de I aai es midi.
    Une m ure va re incessamment
    hn.u.teies ministres dport un p'ojetdtlo. ^ V/ . prise par CJtte Slm Dl8 TStlOO de
    a.i Anna.e.\. tf b i *g mbw de.ter.es du ..omarn* Ladaission des membres adh vaut peun-ure au oublie de trou
    -W- !i.!?!l*M-|-J! -e^ se fer. an coasd la semaine l\ en^eodroUs, des Lbre.pc
    te pour laftidocbissement de toute
    E. I. LAMOTriE correspondance.
    D lecteur gnral fort au l'.iuce- le 13 dcembre 1922
    Port aa l'rinc; 14 Di:embie 1932 <
    le premier projet cne urgence prOCnaine,
    est to.nD-:!u. pa. Mi Luoisou >]ui un que nen
    ncpiosc.ee p.ojcl vu sou unpoitance doit pas
    Hr par les tii.cres rglcmenuire; La demande
    d'uigcnce a U lejctec. Les deux projets sont
    don: envoys a l'tude des Comits.
    Ensuite Mr Flix Magioue, imutstre des Hela
    uons Lxtricurcs cl de Cultes est heureux de
    ptendre pout 1a premire lui contact avec i As -
    seiuP.ee il esprr que ta collaborauoe sera des
    plus Ituciueusc pour la eoileeiivite Ix l'rsident
    du <_one!i d t.ai le eoa.pliuicuic de sa nomma
    non et lotruc le vu soi ou passage "" attitrs
    donne des rsultais c. dit que le ramutre peut
    compter sur le concours de 1 Assemble.
    Priunvera
    11 tait plus de deux heures
    cette tuiicssar.te sance.
    lorsque prit ha
    Dimanch; 17 decemb e 10 heu
    les du mat.n l:s membres de Prima
    vera oltrem ajz habitus du Cercle
    une confrence au local du Petit
    s-rt *
    dans Icutes
    Oo croit que le Uoo.eil d liut discuter, aujour lub Mr f Bj,r R,yQ d'iaui U loi ur U Presse. -^,
    tendre.
    wa" iiipii '_____u
    ii'une / Beurre /
    Messieurs lea ptissiers sont avl
    ses qu'ils troaverooi l'Angle des
    rues dj Ueotre e; des Fronts Fjrts,
    du v.itaoe beurre pour pAussene
    de .toutes aorte s, uu prix modiquj
    de gourlse .U, le fertlanc de 5
    livres.
    li-'Uirj Iloliaodais
    livre b,5U-
    Accourez en foule jesr la stock
    s'puise.
    ferolaoe de i
    OOTJ* DE VENT
    aprs midi un vent violent accota
    fine a souill sur la Ville vers la
    demie Les tentes du Champ dt
    renverses et tseaucou, d'aibres oatl
    A Rendre
    ros les insecte*. ...
    a rmLtciiei et supprimrrje champignon rie- maisons et d:s
    cher le murs hutnidrg. ,
    1 ironrguer .es voiles, Cordages, toiles et tilcts ce pcbe. h,<, .pe.
    U produit est un duulecUui de premier ordre supnine.et chasse 'hiS.Tt
    L. arrime des ecuiies de chevaux ainsi que dos pouiauleis. U e> mm .
    14 vciilssjv o-a.l Aaa n.in^i.oa Al ' aajfcvr**
    .iUasi un dcstrucieur sans psxed des punaues et des autres tu ^, ^^^^ ^ wp tuil ^ ^ RdMIOn du MA1JS.
    (TllLiM ._ m i __..
    Machine complte pour Kola.S'adrev*



    LBjMATOf
    *m
    Rhumatismes
    Nvralgies
    Goutte
    Gravelle
    Artrio
    Sclrose
    Obsit
    Qui veut rester Jeune et viter
    le rhumatisme,, ledurclssement
    des artre* l'envahlement det
    telna, le* varice* ei )'obtit doit
    liminer l'excs d'acide uriqur.
    ce poison de notre organisme,
    t faire des cure* rlfullere*
    d'URODONAL.
    irallrnif
    **


    <. mA
    S
    \ I i t
    I develoi '
    1rs A U p<
    DIALIROL
    L11\ Y C O L
    yTr.'.Mrrit
    i.uu. .crrvTrn mfaritwnvvif-rM.,

    ,'d...
    t'.. f
    ' n ii ira, a\ I '
    >
    ^iMinrrn nt
    ur'ii.e don.- l'orfanikiM m ni.. >nt
    t'L'rodoiisl
    Pr-fp*.'.ir Fl H
    rot 4 ii lai iitix'"'* : atu*
    si i"' fi
    tinl
    i
    > .-...
    Vaillan #Houel AgPnts gnrauT,l7gQ Rue du Magasin de l'Etal

    Pi.risiaur )S&&t&&
    la beaur de la femme:
    POUDRE SIMON
    ?D2Ma\NCHE
    ltb Frai ce isconniib
    I es Marais Poitevins'mdits)
    L'Epouse da la Peur
    Qrand drame pathtique
    indit en 4 Actes
    Musique de genre
    Entre gnrale
    2 (uurdes
    Dimanche 5 h. p m*
    Gronde matine
    FntrVe 50 centimes
    SAVON SIMON
    l Of*<|.r In 'Uryi.
    et
    inimitable
    .Crme Simon
    *. E. BACliA frres
    Grand Hue H a: .jle de rue C-arsenfaceSada
    dont itionneur d'aviser'tlel public et le
    Commerce en gnral qu'Us viennent
    Ouvrir uni nouvelle maison deeotn<
    merce o on trouvera toutes sortes
    de provisions en gros et dtails depre
    mire quai t il de toutes /ruiciMur,
    prix dfiant toute concurrence.
    Ileurre de tible Danois marque Roltraus
    Bire alleniarde < Howet.-Branerei
    Poriei amricain Tei-nem \ A X
    Lait Condens .Vsile
    Vermouth UtLois qualit suprieure
    Rii Glac Ion
    Koiselle suprieure
    Amandes
    Pomme ue terre
    Oignons J
    Pches o conserve j
    Poire 4 c
    Sauce tomafes
    Bisjuit Soda
    buucumber Pirkle
    M.xked Pickles
    gel fan pour laLlc eo boite
    Puire mouia
    H a ni n veit
    Pomme d'arbre
    Ma aroui
    Vermicelle
    Sucre (ianul
    Sucre Concass
    B'uireLely
    Mantgu* de tr> sochs
    %^-f. Fariue ttold Medeal etc ele et toute provisions orientales
    N'oubliez pas de nous faire une petite tiilte
    I !
    ar
    1ESM
    i--^
    J.5IM0N
    ,i>300li IM
    3^
    *Bo
    /\HS DE.
    SUCCS
    >-mmi
    *"a?K ?!? ffr Maison v.nvo Pi). Carhtrn
    ,r;:rr?tl~ Anyledesrueglioux* M*ua*in
  • A.r,. t M -v.'unlliata H h'.pr an
    A la Espana,
    Eu F ce la Poste
    U Ji s'est spelialist'o dans tous les ar'iclei fantuieies ||la mode.
    Ici Deed8 roasigno pta de fbode le m ,. s ns, -nais, di la mrcaoim
    f ache et de bon (jot a de*- prix aana euiuurieuoe Noua veno da tec
    voir par le / HiekraJ |a demie ea cjllieit. cemtunM, bracelets, ceinturas
    avec initiale*, eto e o, A la dernier mode de t'arii,
    Aussi rrnsilumej, tuealernotaellea pta d'heiUtioi venez nous rendr*
    vinitet cela ne voaa tuigHgera en iie>n mata vous aertz .oiivaineuas par
    balle qualit et les prix modiques
    Nombreux nicie poar cadeaux de Un d'ani.e.
    Prix lana concurrence.
    parne dans le N-^ve'fiate d hier au
    enje* d> r*n"> A 'a dmission de
    Mo"irT i ni" F'h'wrt comme Se
    Cataire Fta d8 Flnaoc. a. il e.t
    iohxrc a," * v ai eu euton diaen
    tiroen' ppt* loi e tu Collgues du
    Gnovernemon* relativement la
    question de la Dette Intrieure.
    ^convocation
    Les Daea pattOMsaee de la fte
    qui sera duuoee au Pe it Clr.b le
    31 Dcembre, au profit de l'Eglise
    du Saci Coi de 'fuipeau aont
    prie de se runir aprs Dem in,
    Diaar.cbe 17 au treabvtre do Sacr
    Coeur, spis la GrsLd'mease
    tii
    Le Public est a is que la Phtrma
    cie Ste Aune est trat sfttte i 1 arg e
    dts mes Caibone et Rpublicaine en
    (.ce de 1 ancien local
    Elle promet aux clients comme
    icujcuis soin et prcmptiiude
    Jeux d'adresse
    La uoope Bisiany et Metz vient
    d'augmenter ton stock de ioueis
    rouveaux et invite tous les pte et
    mre de famille amener lenrs en
    fants :lnque soir au Champs de Mut
    pour gigeer de jolis icujoux s ua
    s.mpt \-m d'iJiesse Ce sets la mei.
    1 uie faon de fane un joli cadeau
    ne fia o *m.c i vos tnt.nts-
    Que les |cun:s gtu vienne t
    aussi gagnet par leur adresse de jo s
    objets d'art
    Venes eo foule chaque soir I
    La troupe Bistany et Mets probe
    de 1-occasion pour m loi mer le pu-
    bac qu elle n'a rien Ue commua
    avec ia tioupe H.instem dont parle
    e public
    Poil s Pi'ts.lejJdcembre i^n
    Bijouterie, Bibelolerie
    Lunetterie.
    /ssorliment de eid aux pour Bip'frus
    I/daa''.v, uian^ye et de t n d'auoe
    Grande rduction de prix,
    Clyde Sleauiship & C
    Foreign Services
    Vapeur dirig par la Clyde Stearns
    hip Company toYeign Services, pour
    compie de Onited States Shipp'ng
    Bourd,
    U>u> Ub. |x>rUo Ju, $lor at~ atttrvJa ^oit
    aa tyncL> lo t8 couxarve ct^ tai^eia tV m-
    ratv joui polir Jacmel 3liectemcaL. Son retour
    la capital era uttiUaiemeaL fix.
    Port. v-FrDee, le i:J Octmbre 1922
    Gbara& C* ***"**
    -4v8 auxp rsonnes qui s'habillent bien
    ^.'On t'rnve des prix plus bu que dane |pm occaaions et rabais exeep
    t(%t 'l080"'*- IS8Sr,ic''B ruivau's, d' toute Iraicheur.
    flautf* vDlatitH Chantriy de aoi, (ou e nuance*.
    Le* Qarnitutes que voue rv.z, qu'elles aoient de aoie. coton.guipure,
    pongea, perle* fittn^ua ou auttea.
    Soie lrr,.v.* dite rue allique genre grand chic" Jorsey de sole, chli
    'ona de nie Sic.
    F'rcts artiflriell"| tonr coraegn et taille.
    Jo'i* cbapp'ux rondn toi' ninmea pour don es lgante*.
    Formes de ih pjaux lie jolis.
    Ch z t^aul E AUX1LA
    JRi48 Travei sire et Magasin de l'Etat
    Charles Picoulet
    228 liut Houx Port-au Prince
    BEjiUiti F BAIS
    t ROM AGE, CAMEMBERT
    & ROQUEFORT.
    Lgumes et Fruits frais
    JAMBON, SAUCISSON
    Vinaigre Se Vin de Bordeaux sup
    rieurs. \\ur gallons et en bouteilles'.
    Madr>, Maluga, Porto, Xrs, etc, etc
    IfhfokieH, Gin Bire
    CHAMPUGMES &'LIQUEURS ;
    Eaux de Vichy
    Bonbons, biscuits ,
    Cigare* & Cigarelle
    'f
    a.


    j
    Lfi MAIIN
    Lunchs Soeciaux
    Grand Htel de France
    qui par sa situation unique au centre des affaires se recommmS
    vins que iamais au public et ses no bre ix et distingus Glieni.i
    vourta UISI.NE soigne et tout le confortable ncessaire aux Voya-
    geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage
    Port-au-Prince.
    L'HAttl dbile pr (jailoo et par barriques
    des Vins de Bordeaux Rouge et BUnt
    Ces \ins viennent directement de D \ RSAC et\ simt garantis tur
    tut de raisins, nous pouvons le prouver tar des .CERTIFICATS que
    nous tenons toujours la disroution des Clients'
    Chaaraone et Vins Mousseux nrfx modrs
    Conserves mentardes franaises, nremier choix-
    VIENNENT D'ARRIVER
    Firestone Pneus
    Chambres air
    Toutes dimensions,
    surtout
    30x3 1 (2 \ 30x3
    L'Anmie
    Notre sang est compos 4*
    globules rcagM et blanc
    les rondes servent i nourrir I*
    h rpa, Ua M.mes combattra
    la mtlldit. t Quand il y a
    Ani.iic -o manque de sang
    \ff globules rouges manquent
    pi. s i u nioUM, De cette faon
    le s m| lia peut procurer xssea
    tfc i.o'irntiiie an corps. C'eat
    pourquoi la ftjcura devient
    i i tul les yeai
    . i ii.t m u- et "lourd*"
    . ition de fatigua
    :n ru uva'iil tout le systme.
    P i ci i- I Antnla il faut
    ' v i Mimer le sang da
    (ii.Iii.ii> lougra. C'est ci que
    e
    5
    En vente chez
    L. PREETZU4N1SI AGOERHOLM
    I.i0 U ta* ol LU
    li HU ir uirivfilleux.
    I in gnrateur
    ) i ...ni cre une
    ing ronge, neuf
    Bl i qui r niant les mses
    au' jour' 'I ; ne ce ptille-
    aux jeu et surcharge
    ni !e corps d'une vitalit et
    Me nom elles. C'et
    cU que plus de 10 000
    I recommandent
    . c nu*."
    A -. 'j it bonleils 't Wiiuirni)
    _ n imi 11 Lie ,ir ciat
    ix.irt i. Ph r.-nauei, eK.
    OHM Mt CO. LTD.

    Les soucis
    des mnagres
    Quand vous sentez les effets du surmenage
    et par dessus tout vous tes courbature et
    souffre de douleurs qui vous font flchir, ou
    de toute autre maladie des femmes, n'oublie*
    pas que des centaines de femmes, une fois souf-
    frantes comme vous, ont retrouv leur sant en
    prenant la Composition Vgtale de Lydia E.
    Pinkham.
    Cette femme a retrouve m sant
    Vionterrey, Nuevo Lon, Mexico." Je vous crit pour
    voua exprimer ma reconnaissance. Ma sant est revenu
    compltement aprs avoir pria six bouteilles de la Com-
    positioa Vgtale de Lydia E. Pinkham. J'ai toujours souf-
    fert terriblement lors de mes rgles et ces douleurs m'ont
    souvent empch de faire mon mnage. Elles ont main-
    tenant disparues compltement et j'attribue ce rsultat
    votre excellent mdicament. Jt puis maintenant travailler
    pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que par le
    pass j'tais trs faible et mes lgles resemblaient une
    hmorragie. De plus j'avais des douleurs dans le dos et
    le ventre. J'ai recommand et je continuerai de recom-
    mander votre Composition Vgtale mes amis comme
    tant un mdicament efficace devant trt prise rgulire-
    ment pendant la journe par dose d'une cuillre soupa
    toutes les quatre heures.
    La* mnagsrat ibuffrantet et surmene
    dertiUit dpendre sur la
    Composition \e getale
    de Lydia E. Pinkham
    UTOIA I.MMKMAM HK.tiM CO. LV,ml4. D.SJh
    i
    Editas
    Win "rma Moi-* NORWICH.
    . 132ium2SB?T3:2
    2Ve jets pria vos
    vieux livres.*,
    FRANCK J- MaRTIN
    a^tS *r- ""'" , AQ P" d 2 *>''" *' boa-
    neuf par te plus fin aes relieurs et poar vos commandes de bocbojs telne et 1 dollar 1[2 bou'eil'ra.
    ula en moins de ttoisjou & Vhei adrets* z vods ctuz Rgira Pelleter, D ,,
    tixenne Camille, Hueonne t on Hos Dr Aubiy oq Restrvoi. No 1507 SlYL ^"g^0 HortaVrJnc"0*
    L'iiae
    \lfred \X. Cooke
    1912 Rue du Magasin de l'Etal 1912
    Vierjrert d'arriver ptr le S,S c Macoris : Champagne, toute mtrqt;?
    Liqueurs. Sirop atar.rHff et Vin par raja et barriqae. Huile Durel^psr
    gallon 11 bot tulle Malapa, Muscat, Madre par gallon et bouteille
    Vente en groa et d ail
    a *
    ........
    Comptoir
    Franco
    h
    >.'
    Grande vente de Fin d'Anne
    A. des Prix Exceptionnels de bon march
    pendant le mois de DECEMBRE Seulement.
    Zphyrs franais
    Indiennes fraoeaiaei.
    Voiles tantaiaie
    imprims
    c unis
    Cretonne
    Orvaody
    Nansouk
    BaptiVe
    Bnn
    Miiquiaette
    Toile d avion de.saie
    Voiin quadrill
    Ctepoo barres
    Ratine
    Toil- Vicbf
    Ooikscrew
    |oie giiiito
    F. 0 40 Georgette blanc i ou
    0 86 Telles de 0 0 2
    360 Tulle il uf ion S
    0 40 Voile pour mari s 4
    0 40 Voiles pour maiiea 7
    0 30 Trpe anglais pour de ni 1 4:.
    0 00 Guipure pour rideau* o 50
    0 40 ampute pour rideaux- 110
    0 40 Kdesux la paire '2
    ii 70 Portires la paire 4
    1 00 Serviettes OH re Perdrl'Jli c'z '-' 40
    2 Toile drap pur ni 450
    080 Toile drap fil t cotoc S
    U 0 Toile drap coton o 85
    0 /0 Toile I dran coton 1
    0 50 Crpe manette 1
    fi Soie cristalline 1
    aO^Ceioio/ed poar (ea{a|M
    1
    depuia o Ko cfu
    Robes |<1ppuu
    Oitoman rose
    oog ou soie|lavable
    jile dumasa pur fil
    pour nappe*
    Nappes roi'gea
    Je i vielle* rorges ladoot
    Nippes blaucbes iidoonine
    Orill couhur qualit extra
    Bargd rraiine
    g blanc et noire
    Pit p..eus
    Tul es brods
    Coraets ceintorea
    Quet* flacd.'le hommes
    Olleta tlaoelle tammes
    FiauaLe
    ovo QileU ai.uiai
    2 Gftlton coton eru
    1 ao zepbyr,
    0 no Caleflcn zepbyr extra
    Devar.-ts de chemise
    4 Faux cola la douzaine
    J Mauchenea la doux.
    7 Souliers pour enfsuta depuis
    H Souliers pour femaiss depuis,
    1 Chemises pour hommes
    150 t c
    2 30 u; r
    o 70 Cravate deptia r.2o
    o 6o Cbaussetiea pour hommes
    2 50
    ,2 75 Bu fil pour temmea
    4 Bu AI poar (dmmes ^
    1 Gosiumss poar garonaieU
    ObO
    1
    il 50
    180
    036
    340
    5
    12b
    *.
    100
    i 80
    'ii ^
    ~1
    i o Ni
    1
    - U

    **


  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Powered by SobekCM