<%BANNER%>







PAGE 1

r> LE MATIN Par Cable .--. j&r&sx,, %  i :~: Nouvelles Etrangres siiualioii s'tciaif La Russie esl Ittrpjsi La sittoii stciaire a la Umm m e la PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. • LOtSDRrS 9 — La dc'aration d; Mr Boc.a Law la seconde litre d-la co f rece d.s prt mierf il li produisit une stns.on srieuse !orque lpondant au projtt du IIIOJ r um de Mr Poincar, le Premier b:i t .unique ait tout oppos a eiasni c:r de nouv.au la qusion de 1 an n'Iatiou de la d lie (rai eUe 1 COQ LAUSASNE 9 — La Russie sovi iique es) uneoe coatre la Turquie parcequlnvt P-chi abat donne les Russes sur la question drs Datdarel les, en en a eu U preuve aujourd'•— K">"S-K">*-!M- hui Icisque Tcbicherioe a prononc un long d cours devant les jouma ont tuli l> noa-ib M I listes imcs pour leur faire ressortit v "f de nouvelle* na r *i'iri les dangers de placer leur confiance l |[ B M dsliorai l'occuos loi de la allemand Nous o avons jaraaii rcla dans les nati-ns allies. Il leur a dit r l Hfl lalnnuT;". M 1 Rhe n de territoire allemand et tout que la gaer-.e continuait entre la Tur quiet t 1 puissances autour de la ,, "• > dcoa Je ne connais aucun paitien France o omi q i dh ne ai nex*r aucnn teru oire Uiuretdfl I a 1 ninisT ti oa ,ta n.. lie en envisageant le projet la ind que uaa nous n'en reclaraerona pmiclpa'lcw) di-'s h l -tre aile jimai*. labevetect que le ont des a lis m\£n ?****"* &"** "^ Mr Clemeo^u arrivera co raUin dition qu une lelie mesure fut reL ail de spaicr \ Ttnquis de la Rus bu prix et l'exploitation Chicago. pjur le co cpte de* rparations. due possible p.r le regleroeut des r $je T.h-.chenne accusa la Fiance d Vi rations saitsfaiSiLtts pour MGnt voir abr dci ce la Tu-quie en fa eu f n ,,.. 1Q i ; ^ M de IreUgne.Mi Bonar Law avait de de i. A „gleterre en hange probable Ufl qUeSilOn ment de concessions de m l Angleterre cal, attrieurtment, que 1 insistan ce de l'Amrique tour le paiement slH f e p'roblrne dVsrpa'rati'ons" de la dt'.te bnlanniuue tendait lis ,, dcUa e les ictrt8 de a Tur difficile pour lAcgleierie 1 annula jc et de j Ru$sie aicnt ideQtl jsv >>.w = une ouvrire d Jn $ une mme jusqu deax a natiou possdant la plus calerait d tre la capitale tuiqua et liBt. Les nav.rts de guerre [.^"'i' 88 t du ^ l,phe el ,d Il alors s'emparer de COM "W e i^/" "?! 8 ia a ma P pour tui se coDSidtraii comme absolu cop | e a neatlibie de discutei toute la ques |oite m ton Mr Poincai se rserve de p 0urra e t f, OD die dem.in U nouvelle_iuget J anlIB(iple pu is aiUquai la Russie. f"* U *•*'"••"'• cpitalu P^' Tch'tcbriae dit que 1 Angle ene 1 avait les yeux sur la Peise du Ncrd PPtV (13 A> CllQHCaU Le chemin veis ce ie lgion passe heures avant u naissance des entants. tion de Mr Bonar Law. Les nuiges qui assombiuent le ciel de la coule Ituce des lparations, hier, se sont dissps en patue pendant la discus sioa d'aujourd'hui. Les quatre piemieis ministres MM Jroincai, Bot.ar Law, Tueurs ei Mussolini, ont ttnu ces rtuniout qu. ont dut ciLq heures. Mr Bonai Law s'oppose des mesuies aiLiants poui obliger l'Allemagne i psyer. MM* Po ncat et Mussolici ont les ptincipaui or.teuis la sanerde ce malin On d.t que le pumiei m • nistre italien a pisebl dis p.oj.o i tions doat en n a pas enrjre rev. la nature. fJM. Kad L'ergmann. ex,e t fian n cici alLuiai-d, iai ainv *ujourauu par le Caucase et le ih.-jain du ClU cause par les Dardanelles. Les sous commissions ontexan'' n aujourd'hui la question des traa gers et celle de la dette ottomane. L'attimde des Turcs reste intransihtanie ce sujet Socit biblique et des rcliyi^u* d H*iti La lte annuelle du Dimanche de 1a Bible a eu lieu avant hier au locai de I bitlisc Wesleyenne. sous la prsidence du pasteur Turnbuil. Une assistance nombieuse s'y huait remarquer Le discours d-ouverture a t lait par le pasteur Tutnbu.l Mr A Jackson, Prsident de la Jiociei et le conseille; fcdgaid Snnonisc ont prononc PHlLV.DKi.PllI V 11 -A SOa arri galement de lort beaux discours. v Mr Oliiieucea.i t r conduit 1 1 Uc "-"gaifi^" dunuai de u bonne s ai' Philadelphie Ce matin se prsente devant la Cour d-asaiaea la nomm Lonce •Jicron aceus de blessare voloa tmrea sor la peraonne de la nomme DVe. Me L Vilsjrain dfend Paccua. Minmre Public, l Riymond Le tri %  %  bunal est priid par le juge Lescou livras fi"' r ,e l ur y' Mr N co!as Pereira. 2Uamain aeraer.tmdoe l'affaire de Nicolas Evarise accus de vol avec effraction au prjudice de Alex andre Plaisir et de vol nocturne dans U inaisou du sieur Dupuy Noaill. musique e biaiori 1a de Piadpdu'oSe Z2t^JF jSS2JT* *** iricmae pr les ri es guerai.it ,-_ d cores au milieu d-uie f J le e t AD -, * < r t ., tliousiaate. Il ait escoit par un A corps d'ancien? aolda'a de la pre Un mmorandum au ,ni !" ;;*";t 0 !^"?/ 9 uni or r 8 p ubliee "*• ** ^ b po* ., ,*4• La foule et les enfanta de* coMa insta.ies a: LODSHI ItjdCrai SUSSB rhaotaieot "La MaiaeiUlse" et St/\r i Carretour, Postes de la Gendarmerie: ,-.. .,^,.r. Sp'ugeJ B.noer Mr Clemenceau 2 B I 0,0D ""i*" Vl u *•", enlace de GbNEVE L-uoion ipublica:ne ra, lt tar i a clniae donl e*aub:i J it! .asiCUla OCt NJV. lV£t Ce Ciojpurle : t criaire d E a de Plnatracton sente Mme uavis, arrire peite tille le l undl ">"'i et veaJiedi de a h.Jj-nigiuwiiJu da Benjamin '^*?^-if" %  • ^ *'"**? % %  l'Aminisirauoa Gnrale des Posies, devant per meure au puou. Je trouver en ces cadrons u v s timbres pjs.es pour i arlianchissement de leur cor respoudance. Port au Prince, Is 8 Dcembre 192a les propositions olieinnhdtH recommand uue tnuie pub.ica tien de la con/eisation en'ie les pie mieis ministrts el piouiu de rsume ce qui s tait passe aujouidbui pour la piesse, Mais, ce soir, u n a pa* fait plus d'atten IOU au gtotpe i% conespondants franais, anglais et a mricains que s lis avaient t dis membies de la chambie des dputs iiaiienne. On a appris aujou.d'hui apis l'ajcuincn.ent e la coi-lieuce que les j.ierxitis uiiniitus ailis.com merant leuts consultations pilimi naires, au suitt de la confience de Bruxelles, ont consacr b ucou P *' blablea "celles dj faitepar l'Al.e nouveau la siiuation de la rVanee.'a temps, aux sances qu U ont tenues. inagDe d(JU8 |a aulrea CvllllreQcej| mauvB i e volont de PAlleiuegce et Pattiude des btais Uns en ce qu pBrce qa e elles n-olfreut pas les g fut vivement applaudi quai.d il d concerne les dettes allues raiitiea i oaaaaires et d'un ceiaeire clara que per?oit.e ne pouvait dire Au sujet des anaulations M Poic suflisarament dliai pjur foi mer uue si las Eia a U.ua ou la Qrunde l'a est adec'ai qu'il consmliuit i ie base d'accord. Dapia le piojet aile tague vieudr tient en aidj la France uue l'iudemnit allemande (ut rdui mand Pemprunt intrieur serait u cas de guerre u?aia la France a te i 40 mlliatds de n.arks or si l'An u' important qaa posi gleune annulait la .elle de la lun %  •? ? %  ilUur*.. ,.j de 'oi. M ninceet eux des autres barreaux de la Kepubi.que pr s.n.si la C>fal , sont invits e* sont pri d as sster a la prcsta:ion de ser nent de .walire Elxer V'Iaire. couac \u^e au tribunal de Cassation. Cette pteilatiou de servent aura heu le ci.crcre \ Pa mbkach de toute* les couleurs,uni et barres l'aune 8 tS 10 Gourdes Sousseltne blanche fleurs pice 20 t Tussor, extra qualit pour chemises et pour robsdz toutes nuances L'aune 4,50 t Grandes Serviettes de toilette 9 tupiear doux fine 25 Gourdes Accourez vile la Maizo t i/, S1L+ VEHAjcar ces artic es s'enlvent avea sonnes pisenis la runion taient m's pour rejeter la note allemaude w^g.m ut diacuia la recen.e dclara Kk0 istimltt *siii'/H//S les dlus e| leurs seiUiief^ Mr Tueuai et les experte belges uon de Kuin C menreau deciare ; atiV ytUillMS rupiulie possible et 'il aes idals et pour eje elle verserait mai ke or juaqu' la demie e goutte de son e moratonura de deux ana ser it sang et pour elle et pour vous, .••mtnu n p< sccord pour chaque m llurd aoppie Ou numant que l'Aile-atge aaa large part d.ns les paiements eu ^,0^,^ ie moiatonum serait pro ra que.lea Eta s Unis at tiennent la pces. MtBoa' Law lui a teponau | 0DBe d 0D an Lt rao|lie aa produit la main dans la mua u paix sera que la solu ion painssait impossib.s ^e l'emprunt serait gard eu AU-* assure. Parlant de la eocite des par suite de l'attitude des Ltats Unis magne pour la aiabilisation du cluu natuna il du : Je ue cois pas per en ce qui touctrn: l'annulation des g. L autre moiti le.uiae U com sonnellemeot que c'eat un moyeu dettes allies. On dit que Mi Poinca mission des rparations L'emprunt d'empebar la gurie maia je favo r au commencement de la sance extrieur mettre aarait de J mil usa tout ce qa pent attnuer m auiait dclai que la Fiance conienti lurd8 arantie par lea d juanea all danger de guerre A ces mots Pau rail accorder i 1 Allemagne un mo ma adeB ,. ... d,t0,ra 1 appl-udit uut rompie Paj rai a atcwiuei Mr Bonar Law a dcid de sou aant allusion au message du pr.i rato.re de deux ans, Œoyeunwi.^ cer ^ u „ n gu Conge „ u u d nt tl.rdt^ il q-.alitia de giandes taines g'D' l de ^ctioie ecot-o cabloet qu| e Munira e ra tinMr impoitanies .e. oues lea perou-s mique de la Rhnanie eu occupai.oa Museuliui a dd.lar aux joaioniatea nai Icnqueiles le prsident euggie pameile de la Rhur par quelquts qU0 la confrence est d.i.s sa ptio lid e que le ii.ite du t'acitique de tioupts pour ai.uier la peut ^ lion j d de diocuisious aeiieares et d.tfi v.mt tie dieuu aux au lee parties du chaibon. Celle occupation ne de aies mais qu'il espre que l'accord du mondeir Clemenceau cbtmt vrait pas tre considre une tresu se feiadaua que'qaesjours la co i un grand succs e rep.ntit 3 tira JJ ie militaire contie 1 Allemagne. lrenee de Bruaonea sii.it a'ora Iou pour Cmcago. U djeuna dau aou Une dc he de I Keuteis d.t que t' ,e a r'inma des eipena suffirai! wjgon avec lierard Uatuch, un des les dussions cniie les min,st;es se lur rgier les dtails Mr Mussoim, conseillers de Wtlsoo ptudant la 1 ... .._..,-.-.t .„.. ejoula qu'il avait souiuia le p an toufaieuce de pan dt Puiis. Il s ai' sont pouisuiv.es sat.s •*•" 4" dont ta prilJC pil9 Cl i aci latique eat rta hier S Cresiuu eu il passa la elles se sor.1 boinet-a etuaier ies |, re aucuou dee reparai.ous alie Journe dlois r au sommet dts mon pect politique des questions, Ua nap m ot i tB eQ echuge de lannulauou tgnes Adcgn-nnyIl accorda uue pelle aucun expeit et les seules pu Uad deites d.b alliOs taient uuaui interview aux journalistes dau son



PAGE 1

LE MATIN l'Amour dans le C&u Cin Varits CE SOIR Barrire de [a haine Entre : 50 centira-s DEMAIN SOIR La M |Ent e 1 gourde contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIT 3 r SUISSE de DELORT, Ph?r. ica, HO, Ju Sri • %  A -1 UR C'EST LE M^ DES PUI PORT-AU AUa.PETRUS; PH.. Pharmacie du D' J roi Parisiaua JEUDI liSKI: Jl rail I i V U drame en 4 partiea Charles Picoulel 228 Bue Roux Port-au Princ* BEURRE FRAIS rfiOME, CAMEMBERT & ROOUEPlT Lgumes el Fruit! frais JAMBON, SAUCISSON Vinaigre $• F/H de Bordeaux zup eurs \ar galton et e bouteilles. Madre, Malaga, Porto, Xrs,cte,etc Whiskies, Gin, /itre CHMPAGNES & LIQUEURS Eaux de I tc/ij/ Bonbons, biscuits C/garcs & Ci^a"€(l s l Y a de ira Einbroideries Entre gnrale 50 cruiiiiPS Compagnie G le. Transatlantique %  Le S.SLAMFNTIN parti de Bordeaux le 19 Novembre est atteidu vers le 13 courant via les porta da Nord Il repartira le jour de son arrive peur l'Europe via les por's da Sud Portau>Pricce 5 D^rrbre 19tt L'Agent — E. ROBELIN Nosa Line Le Steamer Danith Berlin ayant laiss la Nouvelle 0 lana le 8 d ceœbre eft atteoda ici le 14 courait. L'itibtaire sera tlit & l'arrive du ba'eau> Port au Prince, 11 Deci9S2. A de MATTEIS ft Co,AftnU 1 iVe jets pat vos vitux livres*. Puisqu'il* peuvent tre mis neuf par le plus fin des relieurs et cela en moius de sou jour*. G te* Ltwins Camille Rue Bonn* toi. L Lon H. Ihbuud Ar r! exduart Purll*H de hsl Oili Ccrprtn uhri ciliuy Oild Gra se ^Huiles el Gris es Prix el qualits dfiant loule concurrence Lehu & Enk, lue. Fonde en 18' 6 SUPtfUOUTK BAS PK1X PROMPTITUDE Tous produus chimiques, pharmaceutiques el autres articles Ten dablts dai s ui e pharmacie fcPiLLsS : Poivre, Ciriuelle, Girolle, Aiiis toile.Muscade etc. ete: SUUHE UAFHN ^ Sl'fcLI ALITES /Ma'que prive/ Lyaol dsinfectant,Parfumerie, Articlei yur bjrbitra, Bay Hum, Chocolat en poudre, Huile de foie de Morue, Kmuieion, Cold cieam, Extrait* pour (are essences et eau de toilette,Bau de Quinine, l'oudie coutie les insectes, Solution pour conserver les œofi fiais Lait le Mag ie, Poudre suprieure pour la toilette dea enfanta, fcseence de lleuia, Eau de Honda, Miel pour la table. Montarde, Huila d'Ouve pour la table, Bioa-ea danta, Pepuermin, Huile pour abaase les njoubtiquei ei aunes .nsectes, Hegulol : Huile contre constipations e) rouble des uiiea iua chroniques. Tti, Cire pour les parquets, ftomeati quea, Blilira, Epica, Sirops Oiver*, Teintures diveraes, Vins, ete, etc. et. Uemaudtzle catalogue dea spcialits. Cootiant vos commandes LKHN & FINK, lue; vous SPrt abaolumen'. aatitrtit a ... ..„.,. Toutes lebonneB pharmacies du pays sappiovisionuent chez LEH 1 & FINK, Inc LehnetFinkmc. (Maison fonde en W76) New-York, .U.A. Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Uniment Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales In stock. Table Covers.Doilies, Hand* kerehiefs ete elc, Lor sole now et considerably redua-d pries. Suitable for nice and^welcome Chrisi mas Gi/ts (orne and maki your choice yourself. i Preetzmann\GQEUHOLM Rue du Quai i' J 1 %  %  wn Avis auxpersonnes qui s'habillent bien On trouve des rrix pins b-a que dans lea occasions et rabais exoep tioRceta les articles snivanis, d-. toute Iraiebenr. Hauts volants Chantilly de soi, tou e ansnee, Les flamiMires qnn voos rv : Champagne, toute marqre Liqoenra, Sirop assortis et Via par caisse et barrique. Huila Durel par gallon et bouteille MaUgs, Muscat, Madre par galion et borneille



PAGE 1

Lt MATIN — —Premier anniveraire DE LA MAISON Isaac Dishy li38 RUE COURTE ( Ancienne Halle Salnm ) \ ^1 Pour son pren:ier anniversaire Isaac DISHY dsirant augmenter sa clientle dj nombmise,meten vente pour le mois de Dcembre seul ment Son stock vari de TISSUS, FINESSE, Bas, chaussettes de loutes sorles pour hommes et femmes des prix excep tionnels dfiant toute concurrenceIl n'est pas ncessaire d'numrei la nombreuse varit et les prix rduils de nos arlicles Une petite visite Chez nous vous convaincra. Pour VOS ETBENNES M r DiSCHY vous invile visiter son comptoir de parfumerie et sera heureux de parfumer gacieusement pendant t ut le Mois de Dcembre ses aimables visiteurs. -wws Comptoir Franco Hatien des Prix pendant le Grande vente de Fin d'Anne Exceptionnels de bon March mois de DECEMBRE Seulement. Zphyrs forais Indienne fraternise: Voiles tsntaiaie imprime t unis Cretonne 0%andy NPDSOI k Bnoiie'e Bs&o Mrqnifielte Toil* d'avion de Die Voila quadrill Crpon barre Rntine Toile Virby Coikecrew Sots paillette :>W Georgelte blanc 0 35 Tr.llee de "W :i5D Toile Horion 0 40 Voi'e penr men t 0 40 Voilea poor maries 0 30 Crpe snglais pour deuil 0 00 Guipure poor rideeux 0 40 aoipore rour rid.sax 0 40 R'deerx la taire 0 70 Port'res la paire 100 Serviellf* Oeil de PerJriJl 2 Toile a drap pur (il 0 80 THe drap fil >t co'in UfiO Toile i drap ecton 0/0 Toi If a dran coton 0 50 Crpe marietae 5 rj Soie cnatalline S OJ Ctioiarei poor femmes 1 tu 2 ? 7 14< o50 1 10 S 4 cz 2 40 450 3 085 1 1 1 depuis o 3o ctta Robe depui* Uitoman rose aopg ou aoie lavable Toile dumass pur fil pour nappes Nappes rouges .>f rviel'es roiges ls a doox Nippes binches Is douions D-ill couleur qualit exirsj S'rge marine S rgc bl?nc et noire I' M meus Tulles brods Corsets ceintures GMet* flaaalle hommes Gilets Usuelle (scomss Fiiaclit o50 2 1 30 o 4 3 7" a i 160 1% oOo 290 .a 75 9 1. Qileta celluisi Galeon coton cruj. c zphyr Csiesn zphyr xtrs. DevsLts de chemises Faux sols Is douzaine Manchettes la douz. Souliers pour eofsuts depuis Smliers poar feu n*s depuis Chemises poar hommes GrsTats depuis o.2o Chsuaaettea poar hommes Bts 1! poar temmes Bas fil pour femmes Goanmja pour fsroQDitt" o80 1 :t 50 180 o35 340 5 12b a ieo i 80 2 1 oflb 1 1 &f 4 50 • i mm mmmwh



PAGE 1

V) im* nas No *49S IOIRJCCTKUB PHC)} META! 'Clment Magloire NUMERO 20 CENTIMES Port-an-Prinoe Haut Mirii 12 Dcombvt Ida a Quotidien %  G4mmbm N'arrivons pas au terme de la vie saut avoir f eu.saiks avoir ajout ^u*U que ilio&e de nous & la |trovision ih route de la yeiii aiion qui nous suivra* .Flix PECAUT COFY Libray PMI AMERICAN UNiON DEC 28 LH22 REDACTION : Hae Aut'ricsire No 1358 fLFPHONB No 24N Il faut que la Nation se rveille La Paroisse de Sainte-Anne Le Gouvernement acluel,qui est progressiste doit y aider On sait dans quti tat le gouverne tous les patriotes pensants, et c'est ment prcdent a mis et laisi le puai essayer de le rsoudre que nous pays, li a bris la Repientation na avons entam ce sujet, tionale une piemire fois, sous pr texte qu'elle tait un obstacle a son Puisque nous devons de n'avoir sctioo. La masse lectorale, coovo pas eu de,dputs et de snateurs Le Morue Tuf PAR JKRMIE frmissan Il y a du cela quelque temps >\\, sensibilit, un livre si dans cette importante Revue de la que l'on en aurait pas cru capab e Ligue de la Jeunesse Hatienne o le philosopue impassible de c I tait hostile su gouvernement des d'y voir gslement siger des l de momme' dans la Vie quune Lins-Unis, ments hostiles la coopration am volutiou ne faisait dsna la a-ntr; Un gouvernement, coupable d'une ricaine, il s'git donc de s'srrauger de j e Monsieur Jremie, une volution telle rcidive, est une chose ioouie part et d'au.re, viter ce double t.e sensible) et qai sortant son ta Aussi bien, le pays, comme le gou cueil. leut du domaine to.-ccne.it aride de do hommes de lettres, que ce pro g a d'un talent ua ^e o il e. t di convention de dire que l'on ne change! >a> ) ijio inautenant, l'on .aille pas li.S iNavy News ilitO Dcembre ~LA HAYE— La ligue international*) des temmes pour la paix a adopt des rsolutions demandai t uue nouvelle paix base sur des agrments internationaux et ebarC ;eant des membres de travailler a convocation d uu Congrs Mon* d u dans ce Dut. VA5AW Gabriel Narutowiez,|mi. nvstr) des atuuea etraugrea, a t lu t'rbideot de la Pologne par I Assemblee Nationale. NEvV YOUK-LePasdeScndalP| "Shimiuy pouoooFO ires quila seront diu^riitooueri a iia ne mettent pas un ter mu a ces dansas dmoralisantss. WASHINGTON-Clemenceau doo no le produit de sa tourne ue C t. lirences dans le pays a la fonda tion du Soi vice de campagne am>.< vtrnement amricain lui-mme, ont Certes, il n'tait peut tre pas po la pense, 1'eugsgsut dans celui, plu i ctoire que dans ces souvenirs d en t pris par le dgot d un tel gous b!e de l'viter lorsque, tard la un souple %  .t %  %"*" ^Cu-Te 1 *'. en uai. 1 ta ."houeue fu'^n'e "OI.net aux u.nveraits amncaues. versement et ont t unanime, a lui ce .,.., il s'agissait de icider, pour Jo ^^J^^ ^ S J? 'ffi' ffiuVV^/^TS 55 T'Tt /V" *" *'*" signifier d'avoir laisser ce pays en ainsi dire au pied lev, des lections P ^^^^^u,^ de panagrable on sv.e d un a'm, ou d u %  j eux feUti Uni-. paix* Nous savons bien que son esj qui devraient avoir lieu en janvier du vl oi ; reax crivain de I Klfjr. abb ei au toni desqueU rougioieut lAMlillliJuh La rapport du tr prit iue encore autour du ponvo.r, 192a. Mais n'est il pas pojsibl; d: ^ u'ildeuait faire ressortir,il le fiamboiemenie duo grand incen>or,er del Uaereii Hasard montra mais les gens de bien ont pour de mieux y parer si, devant dcider des m en gem ble, du moins, c'es que, die, plus ae s'accuse la putesauce le "J 011 CoU>e i ,lua de *J milhoai de voir de monter la gaide autour du lections de janvier I924, le gouver toul eD ne yerdant neu de sa toi ce, peuaer Je celui qui pensa et orivic f? I l' l !! ,, r u i ueU pour 4I e m rcD9C chef aciuei du gouvernement et de nemeni tait connatre ses intention) ride, chez sir Jrmie, tat velu(l'Effort* On I uou. Il sy uouve des • i'a&ustei dans tous *es erlorts poui sss. x tt pour qu'une campagne coa cute daue une! rme plue soucie, U lducation nationaleNous ccus ven*ble puisse tre dclanchte > plus musicienne et qui, parfois preen \otidiiens de ne pas tte au Que deviendrai! il 1 D'evoir le des nat des accents du sanglots, se oitmiei lacg. tous ? Tout le monde un que c'est mouillait d un peu de larmes ou s P ' dou^aventure. que cous ve le sort qui dcide des .eeJns ainsi ^^"^fi !" " "' LODS de rappeler et qui Lotre reprsentation nationale, 1 ve le sort qui dcide des lections ainsi c " !" ' 'V "'Y mi que des batailles. Autant voudrait W $£ !" *J^** taune que le pays n'aura jamais de re JoQt ad que les nourrit 1. b it bien ceci ; c'est que le pays a t pisentation, quuqu il est bien cer rmie et q a u comme toutes grand, penses gueui qu'.'it les peuaee de Mr i> de 1 Effort mme, pages sur le t.e de U loin .je, sur l'eaucatuu, sur le matiogu qui a.tes tint toujours que tua ideoa eleveoa sont encore la compaguit o ie mieux se plslt 1 esprit ue Mouaieui Jcrmie, ues pttges d'une telle vi croirait dmcoH- les pris entre l'intit gouvernemental tain que, n'importe quel moment, grandts pensts lui viennent du et linteit amencatn ; et amrs, 11 est le doute sera l, planant et redouta cœur, n avaient plus de noute A amv :e qui devut arriver quand ce ble. laisser vo.r leur ong te et queiuBi est trahi par eux mme qu sont pa En ralit, c'est le cas de dire que donc ce graud ces pour vous detendie its intits c 4 et le premier pssqui cote : il s s ceaamt propies du pays ont t sacrifis tour gt de commencer, et nous o.ons Mm* ce qu'il tait intressant dt noter, c eut la part que, ueaonna.s, pieunent le cœjr et la aeua:bili e, Urfva.it liuquieiud3 d un laieui qui, luuia; u'tau quabstraciiou et apeju u.ioua daudessda de la vie On ne |. notait point, aprs la leuiuta da cette dernire œjvre do Monamui a tour et comme par calcul. Une pre penser que le gouvernement qui au %  g > ~^ t queBao> dont amq'uiete Jeremie. que Monsieur Jremie uai. ta: • .t dont on ue d'adm 1er la force, s bumauisait, aaaaouplussi<, ae meuau plus prs de ta vie et de lame, s in re tais, la foice smricaine pita ra commenc auts enregistr une ^ cQjl son conteurs su gouvernement, et bnllante vi;toue A son actif, quels douC> gorl | i Volt ta de l'eu e *OJ, une setende lois, celui ne crut que doivent ftre les rsultats des ta: lemeirt, a la pane de l admiration p-s devoir lui rfuter le mme se. lions. de la tou.evlce> Oue le gouvernement picdent Si, comme toute chose excel'ente Voil la gecat de ta situation se sit tecule devant la mesure lanc: de cbez nous, n tait pa.-. morte trop tuei'e oui nous trouve encore sais ame qu'il devait voir renouveler tt cette Kevue de la ligue etqay ^ le mandat prsidentiel, passe encore, fit euco.e de la critique it.tca.re le tout n eat qoe I pas quelque pan, uaua un lies vieux catnti, Uea vra. Car le cosui, ceia ne a appreuu pab. Uu ue devient paa pote. Apras des livres amers et d'un scepticisme diaucliauiaui, Aualoie l-rauce aectit La Vie eu r-'ieur uu reprsentation nationale et qui, n' mme con'stitu bien que ce gouvernement ait mme critique, 11 ae tut certes reiaui imnne^mentVncVauiait durer autre manqu, en 1920. une belle occ.s oa [J ~^' uelle eit 9 U ^^ t.nt que provi.one atsurc .sans mettre tn pnl ta vitali te mme de la nation. L'ancien prsident de la Kpubli qie que le pays eut le tort de ne .onnaltre profondment que dans e couis de sa pisicttnce, s rendu ri' ctmment publics les pomls de vu? qui ont \t ebargs, U fin de lin ce 1921, entie sen gcuveinemcLt et celui des h.ats.lnis relat \ement i • il Mus de fane un geste patuotique. mi r aurro de telles considtations ne se lepro Sj luW AuM M t doisent pas en ce moment et n'en 'iciont pu en ligne de compte en ________ jsnv.er 1924* Bien mieux, et sut ro. que des lections lgislatives aient luu en 1924, quel titre de g oire ne sera pas .iquis au gouveiotir.ent actuel et q. il quibbre n: trouera t'il pas S. te le libre fonctionnement des ins aot il avait S11.10..C En ettei, c La Paromse de une ojuvid tout ji.i.loiiopii.e Boati>iwi >iuiila il ii.iu.e vu-ut, avec c La t-monae Sunie-Anne %  d'tcnre sa Vie leur. \.\.X Je ne e.i Protgez voire saut Couverture d; sina pour la froid qui sera ng-ioraux cette anne Toiles k drao coton ou III en qualit mprieure DarriHfs fia: is. doobta Isrgtur pour matelsB. Flsn elie roor Gilets et iif M ^a fia telle Caleons longs toile et coton Chapeau de Un.e ua joli* uur hommes Viennent d arriver et e vendent prix modrs chez PAUL E AUXILA Hues iraversire etiagainde l'i.!ai lion uu-cuc ,....—.-.. ..%  ->• % %  -,,.,.. ... ,, •_•. Ht*, sachant b^n. i la ance, oue de la discussion, que peut on, en v De nouveaux meublese. de lobe lits eo t-.ivre, f-r et cuivre sollic.'oai itaooter des piiodes votre visite, les prix Bont plus bas qu' IL-anger je. Lel eCDl gc uc ^vmt uc ui UJSI VJM* -•• %  —•• .-.— -iitguliitntni tn une! et confirme loi que taConit.ttt on. d pleinement ce que nous venons de it ta Conven ion, de l'a li question de s.voir e il fallait re "ccusniuer U npitscutation aaiona titution. i Que reut en vraiment, e tlcharge de toint de vue met que doit on ciaudre de la tribune dune part, autrej limi gouvernement des htats-U tent considiab ement i'acion politi m, qui ne tenait pas ce qu'il y tt que, mme de ioppos.tion la plus d lections lgislatives, fat savoir au systmatique ? gouvernement hatien que les lec Qusnd on eit un chef de gouver tions;ne pouvaient eue dcrtes nemeni somme MBorno ttquoa a u'S condition qu'elles dussent e ie 1 ti.Ditude de Cominer les temptes l: pouvoir nat. en n'accepterait pas iit, avoir une telle condition. trstoires? Le gouvernement hatien, de ton Tout le monde sait et sent que ta ct, qui ne te-su pas davantage stabilit politique est aujourd'hui ga te que les lections eussent Heu, fit raotie et que le pouvoir hsiurn es icmaquet i .elui des Utau-Uuis que devenu inbranlable Si le gouver des lections libies pourrsient envi ne m e n t de 1s Rpublique eu Nous ne soyons pas uous taire >1 luston en disant qu'il y s pour lui, uce b.illaote page d'histoire i con Maurice Etienne fils ver represemauon nationale des tend administrer dans nntit exJu quiit.et nous Miioos dso.s qu, 1 ieprsentantsho.iiiee.uxEtauUnis s.t du peuple, comme c'est le cas en U'aslt passer 1 o.cas.oo C'tait se iappeier mutuellement que pour le pouveu actuel. — oest ce evons^coi h le moment de lais Angu des forts et du rtaas des Frcats Magasin de 'E k ot dcls (appeler le premier eciet de muolution avait pas, su contraire, jUj renan *ns lmtit du gouveint ser se perdre dans le aesert les meDt hait.eo, et le second dans lin mations inconsidres ieit du gouvernement des Uuis, et s encourager mutueilemt ne pas perdie le double bnfice plus d im:s Nous qui nous luttons u'eUeieces amis,njussi>muit.sp ems un.e i un mations inconsiaerees t H •• %  • "" Eta s Mais le gouvtrnemtnt.tt il le sait, e roulade mem s'il a des sdver aires, compte encore -J^J'JjjJ" r II impo le *u p'ui h.ut i^g d: rveiller le p.ys de sa toiptur, ifii q'i.ileeaeie vi re it q-e, comme satur de piques bypo 1 ne sente ras seule dans .ses veines une Nie aitilicitlle ainsiawquu UHICWJ u.ij,L J ,-n...-. four et la, il faut un gouverne Dans as cond.tioas, que devient de consnce dans us rsultats d'une ment de progrs, et rous lavo-aPinteii mme du pays ? Cestlun consultation populaire qui lersii or Nous n crivons cat article m pour point d interrogation qui inquite gauise par lui. le flatter ni pour lui opiaire Vlarcliandises F^aaaises LAUaRGQNNE 10u uulua Par VICTOR MROUIRITTA Ea vente i la LiDravie du Matin Lu.NlhUvi Le l'iemier Poincai de ftauce a ulioit l'uccepianoo cl uu luomioi IUIU de 2 ans pour 1 Alterna gue, eu taut q_e des garanties ea il toi ..utea aoieut pnseiu.a a la Con tci uice d a t'teiuieia Alli Ou crut q .. ie iHiuli .t de cette coutreact m u>io uidiiUure mteiligeuce eutie la b'iauceet 1 AngleterreM0M1LT0N ABK Usa Smith, negte, accuae devoir tir aur le da p-. lidiiii iLudia qu'il procdait a 011 aiioaiaiiou, a ete extrait ds p.i a m et ly.ictid. GON.S1A.N riNOl'Lt: 25 des bel loi* epouaea de l'ex aullan de Tur quie oui ete vendues, en plus gran Ue parue S dea juifs levauuus. Uue d'eues a ete vendue a un UJIULU J biauc uiyaiji .tux, dont le nom est incouuu. v 1 P£.lJ_d NOUVELLES" 'MOSCOU — Li coiiicrcnce sur U limitation de. 4iui<..,i<;iii, a usuelle prennent part do de >..^.L( ,ic v .y, inimio, ne, idSskM de tabla uintai iutiuu> uu pacte de non agreoioa j,rcvoyin un Tffnttiltltlhllfm W.url.NulO.N —un raison de U prsence a'MMttf dau, le uorJ de I Ailani^ue le KrVKa nyj.0|4ra^lii>|U de la manuc recommande ut aa ni |fa ni ue _, |*uoa du faire prendre lui pa^ucuji, .J JOUIIIC louie du sud ou la rouie d't.e nui u L t luuiiuciiciiient suivit) iju 1 partir d i 1er lvrier. lAKla — ue raioiire des aairet rtrange e a rt^u uue note de i lUMOMfaa c couloiraani aux dcoucAti au sodMul daa uaaaiaMlawi pour un llll uou Jw uiakl ti ne nouvelle, excu>ei a propo MMK)Utl eo.iuc le> ofticicr du con• L uwMin uitenilia famar a linjolduadi. I'AI<13 — U ap.es I aceurd du gu .verneiucct i la niuu.eipaiiie de jirauour({ aoooo soldait inutU pend.nt leur capuviie eu Allemagne ..ruiil iiiiiu.no daus le grand cim licic de U ironueie it.,ucl sera p ei au primcmpt procluiu, VAltOvit— Uibncl Narulow.e/ luimuire des UttH trangres a ete lu piesideut de la foiogne par I a mnP Ug naticiuic 11 appartient au pwu ladwal et a lait partie de divers cabincis depuis Juin 1920. bKLAu......i — Lu liclglque a russi a plaett a la oui,se une pauie des bons allemand qui lui ont EU remis pou, laire lace a 1 obligation ail.maud. de au un lions de marks or] t -A ni: — Le etrvie italien sous le patronna gc de princesse Yolande lui inaugur hier sous la prsidence de I ambassadeur italien, de Mac r-oen ci Je> de gus Iraueais. LA cercle est destic a aiiieiiuicr les fclanon Iranco ilalieoaes. La mcdaile i or Ca'nfgie a e\i aecoid: au professeur bergome bordcaui victime des rayons X. et dont le Isras droit et | do.f.ts de b main gauche sont a uputs. tAKaBlLLB Le colonel Asaka du Japon arriva hier en roule pour l'jns ou il va compte ici ses tudes. rtMN — La province de Chantoung a t re tuuec a .1 t.nine pM le Jajion niti. LOMUlUU — t-e. rsidences du Jirecltur gS niai ue. pjsics ci des louctionoaires de Dublin ont t Ilisjwa nier soir par des nommes armi ci iii.cudicc, les dgts sont siicua. Chambre de Councneroe Frata aise d Haiu Noujavoot itu U Uevue Commerciale la bulieim u ensuet de U Usatuorc de Commera l-iauvaisc d riiiti u 15 Novembre^ .uuiicut des maueie. tort inttcstaaiet uem une revue gnrale du marcaa d Lait et Cacao. • poctratt du Prcstdent Borno orne Ml loo ectta Meilleurs compliment et remercieoKau, • # t k


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05810
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, December 12, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05810

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
V)
im* nas No *49S
IOIRJCCTKUB PHC)} META!
'Clment Magloire
NUMERO 20 CENTIMES
Port-an-Prinoe Haut
Mirii 12 Dcombvt Ida a
,
Quotidien
G4mmbm

N'arrivons pas au terme
de la vie saut avoir f
eu.saiks avoir ajout ^u*U
que ilio&e de nous & la
|trovision ih route de la
yeiii aiion qui nous sui-
vra*
.Flix PECAUT
COFY
Libray
PMI AMERICAN UNiON
DEC 28 LH22
REDACTION : Hae Aut'ricsire No 1358
fLFPHONB No 24N

Il faut que la Nation se rveille La Paroisse de Sainte-Anne
Le Gouvernement acluel,qui est progressiste
doit y aider
On sait dans quti tat le gouverne tous les patriotes pensants, et c'est
ment prcdent a mis et laisi le puai essayer de le rsoudre que nous
pays, li a bris la Repientation na avons entam ce sujet,
tionale une piemire fois, sous pr
texte qu'elle tait un obstacle a son Puisque nous devons de n'avoir
sctioo. La masse lectorale, coovo pas eu de,dputs et de snateurs
Le Morue Tuf
PAR
JKRMIE
frmissan
Il y a du cela quelque temps >\\, sensibilit, un livre si
dans cette importante Revue de la que l'on en aurait pas cru capab e
Ligue de la Jeunesse Hatienne o le philosopue impassible de c I
tait hostile su gouvernement des d'y voir gslement siger des l de momme' dans la Vie quune
Lins-Unis, ments hostiles la coopration am volutiou ne faisait dsna la a-ntr;
Un gouvernement, coupable d'une ricaine, il s'git donc de s'srrauger de je Monsieur Jremie, une volution
telle rcidive, est une chose ioouie part et d'au.re, viter ce double t.e sensible) et qai sortant son ta
Aussi bien, le pays, comme le gou cueil. leut du domaine to.-ccne.it aride de
do hommes de lettres, que ce pro
g a d'un talent ua ^e o il e. t
di convention de dire que l'on ne
change! >a> )
ijio inautenant, l'on .aille pas
li.S iNavy News
ilitO Dcembre
~LA HAYE La ligue internatio-
nal*) des temmes pour la paix a
adopt des rsolutions demandai t
uue nouvelle paix base sur des
agrments internationaux et ebar-
C;eant des membres de travailler
a convocation d uu Congrs Mon*
d u dans ce Dut.
VA5AW Gabriel Narutowiez,|mi.
nvstr) des atuuea etraugrea, a t
lu t'rbideot de la Pologne par
I Assemblee Nationale.
NEvV YOUK-LePasdeScndalP|
"Shimiuy
pou-
ooo-
FO
ires
quila seront
diu^riitooueri a iia ne mettent pas un
ter mu a ces dansas dmoralisantss.
WASHINGTON-Clemenceau doo
no le produit de sa tourne ue
C t. lirences dans le pays a la fonda
tion du Soi vice de campagne am>.<
vtrnement amricain lui-mme, ont Certes, il n'tait peut tre pas po la pense, 1'eugsgsut dans celui, plu i ctoire que dans ces souvenirs d en
t pris par le dgot d un tel gou- s b!e de l'viter lorsque, tard la un souple .t %"*" ^Cu-Te1*'. en uai. 1 ta ."houeue fu'^n'e "OI.net aux u.nveraits amncaues.
versement et ont t unanime, a lui ce .,.., il s'agissait de icider, pour Jo ^^J^^ ^ S J? 'ffi' ffiuVV^/^TS 55 T'Tt /V" *" *'*"
signifier d'avoir laisser ce pays en ainsi dire au pied lev, des lections P ^^^^^u,^ de pan- agrable on sv.e d un a'm, ou d u- j eux feUti Uni-.
paix* Nous savons bien que son esj qui devraient avoir lieu en janvier du vl,oi;reax crivain de I Klfjr. abb ei au toni desqueU rougioieut lAMlillliJuh La rapport du tr
prit iue encore autour du ponvo.r, 192a. Mais n'est il pas pojsibl; d: ^ u'ildeuait faire ressortir,- il le fiamboiemenie duo grand incen- >or,er del Uaereii Hasard montra
mais les gens de bien ont pour de mieux y parer si, devant dcider des m.en gemble, du moins, c'es que, die, plus ae s'accuse la putesauce le "J011 CoU>e i,lua de *J milhoai de
voir de monter la gaide autour du lections de janvier I924, le gouver toul eD ne yerdant neu de sa toi ce, peuaer Je celui qui pensa et orivic f?Il'l!!,,r*uiueU pour 4I e m*rcD9C
chef aciuei du gouvernement et de nemeni tait connatre ses intention) ride, chez sir Jrmie, tat velu- (l'Effort* On I uou. Il sy uouve des
i'a&ustei dans tous *es erlorts poui sss. x tt pour qu'une campagne coa cute daue une! rme plue soucie,
U lducation nationale- Nous ccus ven*ble puisse tre dclanchte > plus musicienne et qui, parfois pre-
en \otidiiens de ne pas tte au Que deviendrai! il 1 D'evoir le des nat des accents du sanglots, se
oitmiei lacg. tous ? Tout le monde un que c'est mouillait d un peu de larmes ou s -
P' dou^aventure. que cous ve le sort qui dcide des .eeJns ainsi ^^"^fi " "'
lods de rappeler et qui
Lotre reprsentation nationale,
1 ve le sort qui dcide des lections ainsi c"" ' 'V "'Y
mi que des batailles. Autant voudrait W$*J^**
ta- une que le pays n'aura jamais de re JoQt
ad
que les
nourrit 1.
b it bien ceci ; c'est que le pays a t pisentation, quuqu il est bien cer rmie et qau comme toutes
grand, penses gueui qu'.'it les
peuaee de Mr i> de 1 Effort mme,
pages sur le t.e de U loin .je, sur
l'eaucatuu, sur le matiogu qui a.tes
tint toujours que tua ideoa eleveoa
sont encore la compaguit o ie
mieux se plslt 1 esprit ue Mouaieui
Jcrmie, ues pttges d'une telle vi
croirait dmcoH-
les
pris entre l'intit gouvernemental tain que, n'importe quel moment, grandts pensts lui viennent du
et linteit amencatn ; et amrs, 11 est le doute sera l, planant et redouta cur, n avaient plus de noute A
amv :e qui devut arriver quand ce ble. laisser vo.r leur ong te et queiuBi
est trahi par eux mme qu sont pa En ralit, c'est le cas de dire que donc ce graud
ces pour vous detendie its intits c4et le premier pssqui cote : il s s ceaamt
propies du pays ont t sacrifis tour gt de commencer, et nous o.ons
Mm* ce qu'il tait intressant dt
noter, c eut la part que, ueaonna.s,
pieunent le cjr et la aeua:bili e,
Urfva.it liuquieiud3 d un laieui qui,
luuia; u'tau quabstraciiou et apeju
u.ioua daudessda de la vie On ne
|.notait point, aprs la leuiuta da
cette dernire jvre do Monamui
a tour et comme par calcul. Une pre penser que le gouvernement qui au g>~^t queBao> dont amq'uiete Jeremie. que Monsieur Jremie uai.
ta: .t dont on ue
d'adm 1er la force, s bu-
mauisait, aaaaouplussi<, ae meuau
plus prs de ta vie et de lame, s in
re tais, la foice smricaine pita ra commenc auts enregistr une ^ cQjl
son conteurs su gouvernement, et bnllante vi;toue A son actif, quels douC> gorl |iVolt ta de l'eu e *oj,
une setende lois, celui ne crut que doivent ftre les rsultats des ta: lemeirt, a la pane de l admiration
p-s devoir lui rfuter le mme se. lions. de la tou.e-
vlce> Oue le gouvernement picdent Si, comme toute chose excel'ente
Voil la gecat de ta situation se sit tecule devant la mesure lanc: de cbez nous, n tait pa.-. morte trop
tuei'e oui nous trouve encore sais ame qu'il devait voir renouveler tt cette Kevue de la ligue etqay
^ le mandat prsidentiel, passe encore, fit euco.e de la critique it.tca.re le tout n eat qoe I
pas quelque pan, uaua un lies vieux
catnti, Uea vra. Car le cosui, ceia
ne a appreuu pab. Uu ue devient paa
pote.
Apras des livres amers et d'un
scepticisme diaucliauiaui, Aualoie
l-rauce aectit La Vie eu r-'ieur uu
reprsentation nationale et qui, n'
mme con'stitu bien que ce gouvernement ait mme critique, 11 ae tut certes reiaui
imnne^mentVncVauiait durer autre manqu, en 1920. une belle occ.s oa [J ~^' "uelle eit 9U ^^
t.nt que provi.one
atsurc .sans mettre tn pnl ta vitali
te mme de la nation.
L'ancien prsident de la Kpubli
qie que le pays eut le tort de ne
.onnaltre profondment que dans e
couis de sa pisicttnce, s rendu ri'
ctmment publics les pomls de vu?
qui ont \t ebargs, U fin de lin
ce 1921, entie sen gcuveinemcLt
et celui des h.ats.lnis relat \ement i
il
Mus
de fane un geste patuotique. mi raurro
de telles considtations ne se lepro Sj,luW.AuM Mt
doisent pas en ce moment et n'en
'iciont pu en ligne de compte en ________
jsnv.er 1924*
Bien mieux, et sut ro. que des
lections lgislatives aient luu en
1924, quel titre de g oire ne sera pas
.iquis au gouveiotir.ent actuel et
q. il quibbre n: trouera t'il pas
S. te le libre fonctionnement des ins
aot il avait S11.10..C
En ettei, c La Paromse de
une ojuvid tout
ji.i.loiiopii.e Boati>iwi >iuiila il
ii.iu.e vu-ut, avec c La t-monae
Sunie-Anne d'tcnre sa Vie
leur.
\.\.X
Je
ne
e.i
Protgez voire saut
Couverture d; sina pour la froid qui sera ng-ioraux cette anne
Toiles k drao coton ou III en qualit mprieure
DarriHfs fia: is. doobta Isrgtur pour matelsB.
Flsn elie roor Gilets et iif m ^a fia telle
Caleons longs toile et coton
Chapeau de Un.e ua joli* uur hommes
Viennent d arriver et e vendent prix modrs chez
PAUL E AUXILA
Hues iraversire etiagainde l'i.!ai
lion uu-cuc ,.....-.. ..- ->-- ,,.,.. ... ,, _.
Ht*, sachant b^n. i la ance, oue de la discussion, que peut on, en v De nouveaux meublese. de lobe lits eo t-.ivre, f-r et cuivre sollic.'oai
itaooter des piiodes votre visite, les prix Bont plus bas qu' IL-anger
je. Lel eCDl gc uc ^vmt uc ui ujsi vjm* - .-.- --
iitguliitntni tn une! et confirme loi que taConit.ttt on. d
pleinement ce que nous venons de it ta Conven ion, de l'a
li question de s.voir e il fallait re
"ccusniuer U npitscutation aaiona titution. i Que reut en vraiment, e
tlcharge de toint de vue met que doit on ciaudre de la tribune
dune part,
autrej limi
gouvernement des htats-U tent considiab ement i'acion politi
m, qui ne tenait pas ce qu'il y tt que, mme de ioppos.tion la plus
d lections lgislatives, fat savoir au systmatique ?
gouvernement hatien que les lec Qusnd on eit un chef de gouver
tions;ne pouvaient eue dcrtes nemeni somme M- Borno ttquoa a
u'S condition qu'elles dussent e ie 1 ti.Ditude de Cominer les temptes
l: pouvoir nat.en n'accepterait pas iit, avoir
une telle condition. trstoires?
Le gouvernement hatien, de ton Tout le monde sait et sent que ta
ct, qui ne te-su pas davantage stabilit politique est aujourd'hui ga
te que les lections eussent Heu, fit raotie et que le pouvoir hsiurn es
icmaquet i .elui des Utau-Uuis que devenu inbranlable Si le gouver
des lections libies pourrsient envi ne m e n t de 1s Rpublique eu
Nous ne soyons pas uous taire >1
luston en disant qu'il y s pour lui,
uce b.illaote page d'histoire i con
Maurice Etienne fils
ver represemauon nationale des tend administrer dans nntit exJu quiit.et nous Miioos dso.s qu, 1
ieprsentantsho.iiiee.uxEtauUnis s.t du peuple, comme c'est le cas en U'aslt passer 1 o.cas.oo
C'tait se iappeier mutuellement que pour le pouveu actuel. oest ce evons^coi h
le moment de lais
Angu des
forts et du
rtaas des Frcats
Magasin de 'Ekot
dcls
(appeler
le premier eciet de muolution avait pas, su contraire,
jUj renan *ns lmtit du gouveint ser se perdre dans le aesert les
meDt hait.eo, et le second dans lin mations inconsidres
ieit du gouvernement des
Uuis, et s encourager mutueilemt
ne pas perdie le double bnfice plus d im:s Nous qui nous luttons
u'eUeieces amis,njussi>muit.sp ems
un.e
i un mations inconsiaerees t h ""
Eta s Mais le gouvtrnemtnt.tt il le sait, 'e roulade
mem s'il a des sdver aires, compte encore -J^J'JjjJ" r
II impo le *u p'ui h.ut i^g d:
rveiller le p.ys de sa toiptur, ifii
q'i.ileeaeie vi-re it q-e, comme
satur de piques bypo
1 ne sente ras seule
dans .ses veines une
Nie aitilicitlle
ainsiawquu uhicwj u.ij,LJ,-n...-. four et la, il faut un gouverne
Dans as cond.tioas, que devient de consnce dans us rsultats d'une ment de progrs, et rous lavo-a-
Pinteii mme du pays ? Cestlun consultation populaire qui lersii or Nous n crivons cat article m pour
point d interrogation qui inquite gauise par lui. le flatter ni pour lui opiaire
Vlarcliandises
F^aaaises
LAUaRGQNNE
10u uulua
Par
Victor Mrouiritta
Ea vente i la LiDravie du Matin
Lu.NlhUvi Le l'iemier Poincai
de ftauce a ulioit l'uccepianoo cl uu
luomioi iuiu de 2 ans pour 1 Alterna
gue, eu taut q_e des garanties ea il
toi ..utea aoieut pnseiu.a a la Con
tci uice d a t'teiuieia Alli Ou crut
q .. ie iHiuli .t de cette coutreact
m u>io uidiiUure mteiligeuce eutie
la b'iauceet 1 Angleterre-
M0M1LT0N ABK Usa Smith,
negte, accuae devoir tir aur le da
p-. lidiiii iLudia qu'il procdait a
011 aiioaiaiiou, a ete extrait ds p.i
a m et ly.ictid.
GON.S1A.N riNOl'Lt: 25 des bel
loi* epouaea de l'ex aullan de Tur
quie oui ete vendues, en plus gran
Ue parue S dea juifs levauuus. Uue
d'eues a ete vendue a un ujiulu j
biauc uiyaiji .tux, dont le nom est
incouuu. v 1
P.lJ_d NOUVELLES"
'MOSCOU Li coiiicrcnce sur U limitation
de. 4iui<..,i<;iii, a usuelle prennent part do de
>..^.l( ,ic v.y, inimio, ne, idSskM de
tabla uintai iutiuu> uu pacte de non agreoioa
j,rcvoyin un Tffnttiltltlhllfm
W.url.NulO.N un raison de U prsence
a'MMttf dau, le uorJ de I Ailani^ue le Kr-
VKa nyj.0|4ra^lii>|U de la manuc recommande
ut aani|fani ue _, |*uoa du faire prendre
lui pa^ucuji, .j jouiiic louie du sud ou la rouie
d't.e nui u l t luuiiuciiciiient suivit) iju 1 partir
d i 1er lvrier.
lAKla ue raioiire des aairet rtrange e
a rt^u uue note de i lUMOMfaa c couloiraani aux
dcoucAti au sodMul daa uaaaiaMlawi pour un
llll uou Jw uiakl ti ne nouvelle, excu>ei a propo
MMK)Utl eo.iuc le> ofticicr du con-
l uwMin uitenilia famar a linjolduadi.
I'AI<13 U ap.es I aceurd du gu .verneiucct
i la niuu.eipaiiie de jirauour({ aoooo soldait
. inutU pend.nt leur capuviie eu Allemagne
..ruiil iiiiiu.no daus le grand cim licic de U
ironueie it.,ucl sera p ei au primcmpt procluiu,
VAltOvit Uibncl Narulow.e/ luimuire
des UttH trangres a ete lu piesideut de la
foiogne par I amnPUg naticiuic 11 appartient
au pwu ladwal et a lait partie de divers cabincis
depuis Juin 1920.
bKLAu......i Lu liclglque a russi a
plaett a la oui,se une pauie des bons allemand
qui lui ont EU remis pou, laire lace a 1 obligation
ail.maud. de au un lions de marks or]
t -a ni: Le etrvie italien sous le patronna
gc de princesse Yolande lui inaugur hier sous la
prsidence de I ambassadeur italien, de Mac
r-oen ci Je> de gus Iraueais. la cercle est destic
a aiiieiiuicr les fclanon Iranco ilalieoaes. La mc-
daile i or Ca'nfgie a e\i aecoid: au professeur
bergome bordcaui victime des rayons X. et dont
le Isras droit et | do.f.ts de b main gauche sont
a uputs.
tAKaBlLLB Le colonel Asaka du Japon
arriva hier en roule pour l'jns ou il va compte
ici ses tudes.
rtMN La province de Chantoung a t re
tuuec a .1 t.nine pM le Jajion niti.
LOMUlUU t-e. rsidences du Jirecltur gS
niai ue. pjsics ci des louctionoaires de Dublin
ont t Ilisjwa nier soir par des nommes armi
ci iii.cudicc, les dgts sont siicua.
Chambre de Councneroe Frata
aise d Haiu
Noujavoot itu U Uevue Commerciale la
bulieim u ensuet de U Usatuorc de Commera
l-iauvaisc d riiiti u 15 Novembre^
.uuiicut des maueie. tort inttcstaaiet
uem une revue gnrale du marcaa d
Lait et Cacao.
. poctratt du Prcstdent Borno orne
Ml loo
ectta
Meilleurs compliment et remercieoKau,
#
t
k___


r>
LE MATIN
Par Cable
.--.
j&r&sx,,
- i :~:
Nouvelles Etrangres
siiualioii s'tciaif La Russie esl Ittrpjsi
La sittoii stciaire
a la Umm m
e la
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.

LOtSDRrS 9 La dc'aration d;
Mr Boc.a Law la seconde litre
d-la co f rece d.s prt mierf il li
produisit une stns.on srieuse !or-
que lpondant au projtt du iiioj
r um de Mr Poincar, le Premier b:i
t .unique ait tout oppos a eiasni
c:r de nouv.au la qusion de 1 an
n'Iatiou de la d lie (rai eUe 1 coq
LAUSASNE 9 La Russie sovi
iique es) uneoe coatre la Turquie
parcequlnvt P-chi abat donne les
Russes sur la question drs Datdarel
les, en en a eu U preuve aujourd'- k">"s-k">*-!m-
hui Icisque Tcbicherioe a prononc
un long d cours devant les jouma ont tuli l> noa-ib M I
listes imcs pour leur faire ressortit v"f de nouvelle* nar*i'iri
les dangers de placer leur confiance l|[ "B M dsliorai l'occuos loi de la allemand Nous o avons jaraaii rcla
dans les nati-ns allies. Il leur a dit r l Hfl lalnnuT;".m 1 Rhe n de territoire allemand et tout
que la gaer-.e continuait entre la Tur
quiet t 1 puissances autour de la ,,

"
>-
dcoa Je ne connais aucun paitien France
o omi q i dh ne ai nex*r aucnn teru oire
Uiuretdfl I a 1 ninisT ti oa ,ta
n..lie en envisageant le projet la ind que uaa nous n'en reclaraerona
pmiclpa'lcw) di-'s h l -tre aile jimai*.
labevetect que le ont des a lis m\n ?****"* &"** "^ Mr Clemeo^u arrivera co raUin
dition qu une lelie mesure fut reL- .ail de spaicr \ Ttnquis de la Rus
bu prix et l'exploitation Chicago.
pjur le co cpte de* rparations.
due possible p.r le regleroeut des r $je T.h-.chenne accusa la Fiance d
Virations saitsfaiSiLtts pour MGnt voir abr dci ce la Tu-quie en fa eu f n ,,.. 1Qi;^M
de IreUgne.Mi Bonar Law avait de de i.Agleterre en hange probable Ufl qUeSilOn
ment de concessions de ml Angleterre
cal, attrieurtment, que 1 insistan
ce de l'Amrique tour le paiement slH fe p'roblrne dVsrpa'rati'ons"
de la dt'.te bnlanniuue tendait lis ,, dcUa e les ictrt8 de ,a Tur
difficile pour lAcgleierie 1 annula jc et de j Ru$sie ,aicnt ideQtl
jsv >>.w Cinq enfants nos dune ferxv
mi de 62 ans dans 8 iaearss
lAcgleiene l'annula
lion de la'dette Irai ailt, La dclara
quie et
ques et que l'indpendance et la for
les D oits
LAUSANfE
Les dclarations de Tchitclierin ?
paiaisaeBt n avoir nullement influe i
ce sur lamet Pach Cette semaine
la confrence a i*ta rmrqie v\r
KlCUMOND VA } Dcemore : Dr E.nest
C. Levy, Prsident de l'Association d Hygine mo,S D es tt esp ent que
iublique Amricaine a annonc aujourd'hui < r c. i. J-.,,.*,,-
qu.i quai.fte le plus eiraoge cas connu de. t pUque sera enha la dernire.
Pour le Service
Hydraulique
Les abonns hab tant l'entre nord
de l'Avenue .Vi.gloi c Amboise nous
puent de signaler une nouvelle fois
au Service Hydrau'isue que malgi
la requte qui a t faite ces jouis
derniers, ils sont toujours privs
d'eau.
Ils se demandent quand cessera
cette sup
non du minime briiantique a caus ce de ia Turquie tait la scuri. d
satiifact.cn a Mi Poincar qui tait u RuJiie Ea oulrCi |a Turquie ne u.:e disposition trs caractrise ds
|,s pessimiste au dbut de la pur p.m lre foMe el mdpendante que |. part des Turcs accepter lia
si les dtroits sont feimes. Le d i I'pb oc:idantalea e'. de ieponsnr
tenrae an Venezuela
dans l'in'.ervallc de 8
nte sur le
Mi liocai
icsuhat des conversations
Law avait dit auparavant
Science mdicale.
C'esi U uaissanre d'une
de cinq entants normaux
hures.
Le ci, tut amen a 1 attention Ju Docteur
Levy par le Dr Charles Carracusti, de l'uoiver
site d Calu.ttbia qui vient de retourner de 1 A
nitrique Ju Sud
Cour d Assises
M. Bonat Law avaii a.i aupa avant gu boIchvis,e ajoufa qu. permcre h poli'.qae rn^-e parti^lireme t TS O^SsI d.. que h rcre 6 pied,.
que la note Ba.tour n existai) plus UX navires de guerre allis de passer ^ C* qui coucerue M problme Je< pouces de hauteur et iMid' Ile invaUait
pour le gouveinetnt bmannique i.s dtroits revenait a livrer Constan'i d roits. On dit que Coststanunopl-j <>= une ouvrire dJn$ une mme jusqu deax
a natiou possdant la plus calerait d tre la capitale tuiqua et
liBt. Les nav.rts de guerre [.^"'i' 88t du ^l,phe el ,d
Il alors s'emparer de Com "Wei^/" "?!8 ia"a maP
pour
tui se coDSidtraii comme absolu cop|e a
neatlibie de discutei toute la ques |oite m"
ton Mr Poincai se rserve de p0urra,et
f,ODdie dem.in U nouvelle_iuget JanlIB(iple puis aiUquai la Russie. f"* U **'""' cpitalu P^'
Tch'tcbriae dit que 1 Angle ene 1
avait les yeux sur la Peise du Ncrd PPtV (13 A> CllQHCaU
Le chemin veis ce ie lgion passe
heures avant u naissance des entants.
tion de Mr Bonar Law. Les nuiges
qui assombiuent le ciel de la coule
Ituce des lparations, hier, se sont
dissps en patue pendant la discus
sioa d'aujourd'hui.
Les quatre piemieis ministres MM
Jroincai, Bot.ar Law, Tueurs ei
Mussolini, ont ttnu ces rtuniout qu.
ont dut ciLq heures. Mr Bonai Law
s'oppose des mesuies aiLiants
poui obliger l'Allemagne i psyer.
MM* Po ncat et Mussolici ont
les ptincipaui or.teuis la sanerde
ce malin On d.t que le pumiei m
nistre italien a pisebl dis p.oj.o i
tions doat en n a pas enrjre rev.
la nature.
fJM. Kad L'ergmann. ex,e t fian n
cici alLuiai-d, iai ainv *ujourauu
par le Caucase et le ih.-jain du ClU
cause par les Dardanelles.
Les sous commissions ontexan''
n aujourd'hui la question des traa
gers et celle de la dette ottomane.
L'attimde des Turcs reste intransi-
htanie ce sujet
Socit biblique et des
rcliyi^u* d H*iti
La lte annuelle du Dimanche de 1a Bible a eu
lieu avant hier au locai de I bitlisc Wesleyenne.
sous la prsidence du pasteur Turnbuil.
Une assistance nombieuse s'y huait remarquer
Le discours d-ouverture a t lait par le pasteur
Tutnbu.l Mr A Jackson, Prsident de la Jiociei
et le conseille; fcdgaid Snnonisc ont prononc
PHlLV.DKi.PllI V 11 -A SOa arri galement de lort beaux discours.
v Mr Oliiieucea.i t r conduit 11 Uc "-"gaifi^" dunuai de u bonne
s ai'
Philadelphie
Ce matin se prsente devant la
Cour d-asaiaea la nomm Lonce
Jicron aceus de blessare voloa
tmrea sor la peraonne de la nomme
DVe.
Me L Vilsjrain dfend Paccua.
Minmre Public, l Riymond Le tri
- . bunal est priid par le juge Lescou
livras fi"' r ,e lury' Mr Nco!as Pereira.
2Uamain aeraer.tmdoe l'affaire
de Nicolas Evarise accus de vol
avec effraction au prjudice de Alex
andre Plaisir et de vol nocturne dans
U inaisou du sieur Dupuy Noaill.
musique
e biaiori1a de Piadpdu'oSe Z2t^JF,jSS2JT* ***
iricmae pr les ri es guerai.it ,-- ,
d cores au milieu d-uie fj le e t AD -, * < r ,t ., _
tliousiaate. Il ait escoit par un A
corps d'ancien? aolda'a de la pre
Un mmorandum au ,ni* ;;*";t0!^"?/9 ,uniorr8, - publiee* "* ** ^ bpo*
., ,*4- La foule et les enfanta de* coMa insta.ies a:
LODSHI ItjdCrai SUSSB rhaotaieot "La MaiaeiUlse" et St/\r i Carretour, Postes de la Gendarmerie:
,-.. .,^,.r- Sp'ugeJ B.noer Mr Clemenceau 2 BI0,0D' ""i*" Vl"u *", enlace de
GbNEVE L-uoion ipublica:ne ra-,lt tar ia clniae donl e*a Suisse, a adress au coJie.l fdral Ha..CO'ek q and il signa la dclara J hX'^ w "** de U musoa Me^
tiA.L,E Del POol'tii
Avis
un mmorandum puant
de faire une enq et: sur
et a oura.s les p o^os.lio is au Chan gnies allemtude.s se dveloppant en
c lier Lu o i Mr Bonar Law On du Suisse et J*ns lesquelles Hugo i
qu'elle pre-oien la participation des t
a lis .ix ndustr.ts alternat d s
le conseil tion da l'ind^pe.ilai.ce LJinaire pr La uc ces boue se Cm
les co p
Au Tribunal de
Cassation
Ceat demain matin dix heures
qua la juge Etzer Vilaire Bera instal
le dana ses nouvelles fonctions de
luge au Tr bunal ds Cassation.
Des discours aeroit prononcs
Odtte occasion. _
PubLcatioas reues
No la *'Ou* r*d le Dulietia olii
rgulirement ciel du Dpari^meai de l'iuatiuetio i
ns a des i trts L Un on af me
au que Stinnes a d ji p ace 20 unnards
Tiu d'un etxpruot extrieur, lin aru
vaut ici hiei sou, Mi Mu.sohni aval
de muks or en Suisse.fi de ce
pas piyr les tmc s d Al em g e et
11 ajoute qu; cetie ftou d agir peu
m. itre un dang r l'inipeudioc:
de la Suiss: ou c :r A si con^lica
lions internat.omtes quand la ques
tion des rparations seia discute.
Frank iu.
Mr C'^mon'.eau fit ens.wte cou
du t la cl jcIio d U libert en tia
versin le Sjjare Indpen iaace. il
n'erita h t 1; .0 devant la foo'e
q'ii chan ait Pjrmoe amci'icain l!
alla, apia ces inaiiifbstatio ib entbou
iule*, l'ioadmie de muei<|ae
rono icer au dite 1 a 1 s L Cadmie
tait dcor-s h profusion de dra
;e..ui firtcctia e' arancai.s la al
le ta t aic'1100 uble et I ar..Moire Ht
chaque semaine l>ub:i J it! .asiCUla OCt NjV. lVt Ce
Ciojpurle : t
criaire d E a de Plnatracton
sente Mme uavis, arrire peite tille le*lundl- ">"'i et veaJiedi de
a h.Jj-nigiuwiiJu da Benjamin '^*?^-if" ^ *'"**?
l'Aminisirauoa Gnrale des Posies, devant per
meure au puou. Je trouver en ces cadrons uvs
timbres pjs.es pour i arlianchissement de leur cor
respoudance.
Port au Prince, Is 8 Dcembre 192a
les propositions
olieinnhdtH
recommand uue tnuie pub.ica
tien de la con/eisation en'ie les pie
mieis ministrts el piouiu de rsume
ce qui s tait passe aujouidbui pour
la piesse, Mais, ce soir, u n a pa*
fait plus d'atten iou au gtotpe i%
conespondants franais, anglais et a
mricains que s lis avaient t dis
membies de la chambie des dputs
iiaiienne. On a appris aujou.d'hui
apis l'ajcuincn.ent e la coi-lieuce
que les j.ierxitis uiiniitus ailis.com
merant leuts consultations pilimi
naires, au suitt de la confience de
Bruxelles, ont consacr b"ucouP*' blablea "celles dj faite- par l'Al.e nouveau la siiuation de la rVanee.'a
temps, aux sances qu U ont tenues. inagDe d(JU8 |a aulrea CvllllreQcej| mauvBie volont de PAlleiuegce et
Pattiude des btais Uns en ce qu pBrce qae elles n-olfreut pas les g fut vivement applaudi quai.d il d
concerne les dettes allues raiitiea i oaaaaires et d'un ceiaeire clara que per?oit.e ne pouvait dire
Au sujet des anaulations M Poic suflisarament dliai pjur foi mer uue si las Eia a U.ua ou la Qrunde l'a
est adec'ai qu'il consmliuit i ie base d'accord. Dapia le piojet aile tague vieudr tient en aidj la France
uue l'iudemnit allemande (ut rdui mand Pemprunt intrieur serait u cas de guerre u?aia la France a
te i 40 mlliatds de n.arks or si l'An u' important qaa posi '
gleune annulait la .elle de la lun ? ? ilUur ce et si la Fiance ob enait
___-.. lo-gue ovation au ( Tigre ) :orsqu'i
M.POUlCare artiel parut aur lcsira-le. 1 fut pr.wue
par le sir.ateur l'ippe qui debuna
un t m iiruo d'applaudiaa men e
ijna 11 il alTuma que bien q jo lea
Ltata Unis n-aieat pris tucun eega
LONDRES 10 La cojlrence cernent la France pouvait et a assu
discu e ta note allema da M, Pj n ree que des millions d aiu r caina
car a reieie lea p opoaitioua aile- voletait i sa dfeuM ai elle tait eu
mardea qu'il ju^a ooacures et se n danger. Mr CleiLenceau exposa
Ordre dos avocats
Les >*.. ,.j de 'oi. m ninceet
eux des autres barreaux de la Kepubi.que pr
s.n.si la C>fal, sont invits e* sont pri d as
sster a la prcsta:ion de ser nent de .walire Elxer
V'Iaire. couac \u^e au tribunal de Cassation.
Cette pteilatiou de servent aura heu le ci.crcre
a laudieuce du l'r.bunai de Cassation
loj) ces Coulreres voudront bien agrer aussi
les cordiales civili es du soussign.
Le Sc.itairc de lOidre
Lonce DUPITON
PJ
b iqje. Keponse du Praident de
la Rpublique Circulait e Lea au
teurs du Brevet Suprieur (IU22
1925; Rsoport de l'Inspection S^o
laire de Port au P.iuce ( extrait ).
Arrt de nomi auoa du Citoyen
C' ail s bouobereau- Circulaire du
nouvdau m ai* re Les laura s daa
dernire examens,
Bonn? occasion
A VENDRE
Un buss Fclen caou ebouts com
.licmeut rrmia neuf, s'adresser
Mr Paul Aosou Rue du Quai
La Maison
H.SLVERA
4 le plaisir d'informer ses nombreux
clients qu'elle vient de retevoit par
les derniers bateaux un assortiment
de toute beaut d<>\
Pa mbkach de toute* les couleurs,uni
et barres l'aune 8 tS 10 Gourdes
Sousseltne blanche fleurs pice 20 t
Tussor, extra qualit pour
chemises et pour robsdz toutes
nuances L'aune 4,50 t
Grandes Serviettes de toilette9
tupiear doux fine 25 Gourdes
Accourez vile la Maizo t i/, S1L+
VEHAjcar ces artic es s'enlvent avea
sonnes pisenis la runion taient m's pour rejeter la note allemaude w^g.m ut diacuia la recen.e dclara Kk0 istimltt *siii'/H//S
les dlus e| leurs seiUiief^ Mr Tueuai et les experte belges uon de Kuin C menreau deciare ; atiV ytUillMS rupiulie
possible et 'il aes idals et pour eje elle verserait
mai ke or juaqu' la demie e goutte de son
, e moratonura de deux ana ser it sang et pour elle et pour vous,
.mtnu n p< sccord pour chaque m llurd aoppie Ou numant que l'Aile-atge aaa
large part d.ns les paiements eu ^,0^,^ ie moiatonum serait pro ra que.lea Eta s Unis at tiennent la
pces. MtBoa' Law lui a teponau |0DBe d.0D an Lt rao|lie aa produit la main dans la mua u paix sera
que la solu ion painssait impossib.s ^e l'emprunt serait gard eu AU-* assure. Parlant de la eocite des
par suite de l'attitude des Ltats Unis magne pour la aiabilisation du cluu natuna il du : Je ue cois pas per
en ce qui touctrn: l'annulation des g. L autre moiti le.uiae U com sonnellemeot que c'eat un moyeu
dettes allies. On dit que Mi Poinca mission des rparations L'emprunt d'empebar la gurie maia je favo
r au commencement de la sance extrieur mettre aarait de J mil usa tout ce qa pent attnuer m
auiait dclai que la Fiance conienti lurd8 arantie par lea d juanea all danger de guerre A ces mots Pau
rail accorder i 1 Allemagne un mo maadeB- ,. ... d,t0,ra1 appl-udit uut rompie Paj
rai a atcwiuei Mr Bonar Law a dcid de sou aant allusion au message du pr.i
rato.re de deux ans, oyeunwi.^ cer ^ u n gu Conge uu d nt tl.rdt^ il q-.alitia de giandes
taines g'D'l de. ^ctioie ecot-o cabloet qu| e Munira e ra tin- Mr impoitanies .e. oues lea perou-s
mique de la Rhnanie eu occupai.oa Museuliui a dd.lar aux joaioniatea nai Icnqueiles le prsident euggie
pameile de la Rhur par quelquts qU0 la confrence est d.i.s sa ptio lid e que le ii.ite du t'acitique de
tioupts pour ai.uier la peut^lion jd de diocuisious aeiieares et d.tfi v.mt tie dieuu aux au lee parties
du chaibon. Celle occupation ne de aies mais qu'il espre que l'accord du monde- ir Clemenceau cbtmt
vrait pas tre considre une tresu se feiadaua que'qaesjours la co i un grand succs e rep.ntit 3 tira JJ
ie militaire contie 1 Allemagne. lrenee de Bruaonea sii.it a'ora Iou pour Cmcago. U djeuna dau aou
Une dc he de I Keuteis d.t que t',e 'a r'inma des eipena suffirai! wjgon avec lier- ard Uatuch, un des
les dussions cniie les min,st;es se lur rgier les dtails Mr Mussoim, conseillers de Wtlsoo ptudant la
1 ... .._..,-.-- .t ... ejoula qu'il avait souiuia le p an toufaieuce de pan dt Puiis. Il s ai'
sont pouisuiv.es sat.s *" 4" dont ta prilJC pil9 Cliaci latique eat rta hier S Cresiuu eu il passa la
elles se sor.1 boinet-a etuaier ies |, reaucuou dee reparai.ous alie Journe d- lois r au sommet dts mon
pect politique des questions, Ua nap m,otitB eQ echuge de lannulauou tgnes Adcgn-nny- Il accorda uue
pelle aucun expeit et les seules pu Uad deites d.b alliOs taient uuaui interview aux journalistes dau son


LE MATIN
l'Amour dans le C&u
Cin Varits
CE SOIR
Barrire de [a haine
Entre : 50 centira-s
DEMAIN SOIR
La M
|Ent e 1 gourde
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIT 3
r SUISSE
de DELORT, Ph?r. ica,
HO, Ju Sri A -1
UR
C'EST LE M^
DES PUI
PORT-AU
AUa.PETRUS; Ph..
Pharmacie du D' J
roi
Parisiaua
JEUDI
liSKI: Jl rail
I
i V
U
!
drame en 4 partiea
Charles Picoulel
228 Bue Roux Port-au Princ*
BEURRE FRAIS
rfiOME, CAMEMBERT
& ROOUEPlT
Lgumes el Fruit! frais
JAMBON, SAUCISSON
Vinaigre $ F/h de Bordeaux zup
eurs \ar galton et e bouteilles.
Madre, Malaga, Porto, Xrs,cte,etc
Whiskies, Gin, /itre
CHMPAGNES & LIQUEURS
Eaux de I tc/ij/
Bonbons, biscuits
C/garcs & Ci^a"(l s
l Y a de ira Einbroideries
Entre gnrale
50 cruiiiiPS
Compagnie G le.
Transatlantique
Le S.SLAMFNTIN parti de Bor-
deaux le 19 Novembre est atteidu
vers le 13 courant via les porta da
Nord
Il repartira le jour de son arrive
peur l'Europe via les por's da Sud
Portau>Pricce 5 D^rrbre 19tt
L'Agent E. ROBELIN
Nosa Line
Le Steamer Danith Berlin ayant
laiss la Nouvelle 0 lana le 8 d
cebre eft atteoda ici le 14 courait.
L'itibtaire sera tlit & l'arrive du
ba'eau>
Port au Prince, 11 Dec- i9S2.
A de MATTEIS ft Co,- AftnU
-------------------------1------------
iVe jets pat vos
vitux livres*.
Puisqu'il* peuvent tre mis
neuf par le plus fin des relieurs et
cela en moius de sou jour*. G te*
Ltwins Camille Rue Bonn* toi.
L
Lon H. Ihbuud
Ar r! exduart Purll*H de
hsl Oili Ccrprtn
uhri ciliuy Oild
Gra se
^Huiles el Gris es
Prix el qualits dfiant
loule concurrence
Lehu & Enk, lue.
Fonde en 18' 6
SUPtfUOUTK BAS PK1X PROMPTITUDE
Tous produus chimiques, pharmaceutiques el autres articles Ten
dablts dai s ui e pharmacie
fcPiLLsS : Poivre, Ciriuelle, Girolle, Aiiis toile.Muscade etc. ete:
SUUHE UAFHN
^ Sl'fcLI ALITES /Ma'que prive/ Lyaol dsinfectant,Parfumerie, Articlei
yur bjrbitra, Bay Hum, Chocolat en poudre, Huile de foie de Morue,
Kmuieion, Cold cieam, Extrait* pour (are essences et eau de toilette,Bau
de Quinine, l'oudie coutie les insectes, Solution pour conserver les ofi
fiais Lait le Mag ie, Poudre suprieure pour la toilette dea enfanta,
fcseence de lleuia, Eau de Honda, Miel pour la table. Montarde, Huila
d'Ouve pour la table, Bioa-ea danta, Pepuermin, Huile pour abaase
les njoubtiquei ei aunes .nsectes, Hegulol : Huile contre constipations e)
rouble des uiiea iua chroniques. Tti, Cire pour les parquets, ftomeati
quea, Blilira, Epica, Sirops Oiver*, Teintures diveraes, Vins, ete, etc. et.
Uemaudtzle catalogue dea spcialits.
Cootiant vos commandes LKHN & FINK, lue; vous SPrt abaolumen'.
aatitrtit a ... ...,.
Toutes lebonneB pharmacies du pays sappiovisionuent chez LEH 1
& FINK, Inc
LehnetFinkmc.
(Maison fonde en W76)
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Uniment
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
In stock. Table Covers.Doilies, Hand*
kerehiefs ete elc,
Lor sole now et considerably redua-d
pries.
Suitable for nice and^welcome Chrisi
mas Gi/ts (orne and maki your choice
yourself.
i. Preetzmann- \GQEUHOLM
Rue du Quai
i' j 1 . wn
Avis auxpersonnes qui s'habillent bien
On trouve des rrix pins b-a que dans lea occasions et rabais exoep
tioRceta les articles snivanis, d-. toute Iraiebenr.
Hauts volants Chantilly de soi, tou e ansnee,
Les flamiMires qnn voos rv perpes, perles franges ou autres.
Soie lame dite mtallique genre grand chic" Jersey de sole, cbif
Ions de eole p!p.
FIpois ariiflcielles pour ccrsrge et taille.
lo'is chapeaux ronds toj' plumes ponr dTa lgantes.
Formes de cbip.Ms trs jo'ia.
Liiez Paui h AUX1LA
^*M?? Tmwm stre et Magasin de l'EtrA
losliiia L. Baily & Co
(Ghwch $ Thomas Streets) New Yor\
Uune des meilleures et de* plus fo a
(es maisons de lissas aux Eiats ni\
Siam, Uenims, Checks, Ginghan\ Toit*
drap etc9 etc.
La meilleure source d'achats: l-Vx
toujours avantageux.
Les principaux commissionnaires en
tissus aux Eiais*LJnis,s'aprovtsionne chez Joshua L. Baillg 4* Go
Lon l\. Trih&ijii
Agent exoiusif pcor Haiti
4lfrcd j\. ooke
1912 Rue du Magasin de l'Etat 1912
Viennent d'arriver par le S|9 c Maons > : Champagne, toute marqre
Liqoenra, Sirop assortis et Via par caisse et barrique. Huila Durel par
gallon et bouteille MaUgs, Muscat, Madre par galion et borneille-



Lt matin
------------------------------------
Premier anniveraire
DE LA MAISON
Isaac Dishy
li38 RUE COURTE ( Ancienne Halle Salnm ) \ ^1
Pour son pren:ier anniversaire Isaac DISHY dsirant
augmenter sa clientle dj nombmise,meten vente pour
le mois de
Dcembre seul ment
Son stock vari de TISSUS, FINESSE, Bas, chaussettes
de loutes sorles pour hommes et femmes des prix excep
tionnels dfiant toute concurrence-
Il n'est pas ncessaire d'numrei la nombreuse varit
et les prix rduils de nos arlicles
Une petite visite
Chez nous vous convaincra.
Pour VOS ETBENNES Mr DiSCHY vous invile visiter
son comptoir de parfumerie et sera heureux de parfumer
gacieusement pendant t ut le Mois de Dcembre ses
aimables visiteurs.

-wws
Comptoir
Franco Hatien
des Prix
pendant le
Grande vente de Fin d'Anne
Exceptionnels de bon March
mois de DECEMBRE Seulement.
Zphyrs forais
Indienne fraternise:
Voiles tsntaiaie
imprime
t unis
Cretonne
0%andy
Npdsoi k
Bnoiie'e
Bs&o
Mrqnifielte
Toil* d'avion de Die
Voila quadrill
Crpon barre
Rntine
Toile Virby
Coikecrew
Sots paillette
:>W Georgelte blanc
0 35 Tr.llee de "W
:i5D Toile Horion
0 40 Voi'e penr men t
0 40 Voilea poor maries
0 30 Crpe snglais pour deuil
0 00 Guipure poor rideeux
0 40 aoipore rour rid.sax
0 40 R'deerx la taire
0 70 Port'res la paire
100 Serviellf* Oeil de PerJriJl
2 Toile a drap pur (il
0 80 THe drap fil >t co'in
UfiO Toile i drap ecton
0/0 Toi If a dran coton
0 50 Crpe marietae 5
rj Soie cnatalline
S OJ Ctioiarei poor femmes
1 tu
2
?
7
14<
o50
1 10
S
4
cz 2 40
450
3
085
1
1
1
depuis o 3o ctta
Robe depui*
Uitoman rose
aopg ou aoie lavable
Toile dumass pur fil
pour nappes
Nappes rouges
.>frviel'es roiges lsadoox
Nippes binches Is douions
D-ill couleur qualit exirsj
S'rge marine
S rgc bl?nc et noire
I' m meus
Tulles brods
Corsets ceintures
GMet* flaaalle hommes
Gilets Usuelle (scomss
Fiiaclit
o50
2
1 30
o
4
3
7"
a
i
160
1%
oOo
290
.a 75
9
1.
Qileta celluisi
Galeon coton cruj.
c zphyr
Csiesn zphyr xtrs.
DevsLts de chemises
Faux sols Is douzaine
Manchettes la douz.
Souliers pour eofsuts depuis
Smliers poar feu n*s depuis
Chemises poar hommes
GrsTat- s depuis o.2o
Chsuaaettea poar hommes
Bts 1! poar temmes
Bas fil pour femmes
Goanmja pour fsroQDitt"
o80
1
:t 50
180
o35
340
5
12b
aieo
i 80
2
1
oflb
1
1
?4 50

i -
mm
mmmwh


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM