<%BANNER%>







PAGE 1

LE. MATIN Insertion demand* Lettre au "Nouvelliste" V %  • .. No VOS Port-au-Prince, le 6 Dcembre 1922 Le Magistrat Communal A MM. le a D recteur do NOUVELIISTE Eo Ville MM. les Directeur, Je m tue aoucie gure que vous me tassiez connatre publiquement I auteur de la note parue hier dans votre Quotidien. Monaieui Ernest Lhauvet et moi connaissons dj tiop les mobiles de cet individu sans au', pour nous eo proccuper <>Jira mesure. Ce aecret me sutlit, et, pour lamentable et dcourageante (|d'eat l'exprience acquise, elle \uut beaucoup pour moi et pour 'hvaoir. Monsieur Chauvet et moi, cous garderons notre petit secret, car \ lus de deux, ce n'en ara plus 00. '. que je viens faire ici, c'est aiiupl'ment donner un dmenti M\ (.il avances niante mon Adminu trat oo. Jai reu la lett.e de Monsieur TID METZ SH()\VS en date du t) Novembre, demandan'. l'autorisa ion d'installer sur le Gliamp de Mars une tente o des attraetiooa diver aerses devaient tre offertes la Population et promettant de ae con, former aux lois de Police eu vigueur et d'acquner les taxes ptvoea par la Loi. ix ma lettre eu date do 21 Novembre, No 923 j ai demand au D i ut ment de 1 Intrieur de bien vouloir approuver cette demande en lui en lui envoyant eo communicat.oo la lettre de Mousi.ui SHOWS ri par sa dpche en date du zi, il 4ai9 mois, le Dpartement a accor d A 1 Administration Communale 1 intorisatiou de louer le teiraio. Le cot de la location flxe et cne certaine valeur verse eu cou teituro de la taxe prvoe au tarif des impositions, mou Administra .ou avait tait strictement son devoir en teuvegardant les inttits du fisc. LA a'arrtait mon Rle. Mais, ai au heu d'attactiona diverses, telle* que : acrobatie, pieatidi gilation, dancing, pau.omuie, etc.. que nous avons Ibobitudt d'admirer %  oui eea tentes, ce aot de aurpre* liants jeux de hasard qui s'talent %  ux yeax de toua et pour le plaisir de toua les amateurs, il ne revient paa A mon Admiras.ration d'interve uir11 y a certainement une contravention pnale, mais non pas com muoale et la Presse a est trompe en me demandant d agir eo roccurrene i .Administration Communale qui avait autrefois d'innombrables attributiooa ( Art b tO, eu, aea 25 alinas; §>1 et 5b) eo ce qui concerne les Magistrais, en • t allge de beaucoup, ce que plus d un arobie igoo* rer. Or, le Service National d'Hygine a reu dlgation pour la cration et I a tmiuiatration des hpitaux et la direction des Etablissements d as* %  isiance publique, pour le service de la Voierie et pour toutes mesu* rea de aalubr.t put ique et pour la ocunt des familles. ( Loi du 2'i 'untr 1919 et arrts du 12 Avril et do 8 Dcembre 19iU ) La direction Gnrale des Travaux f iubttca dlgue un ingnieur dans es Services Techniques de toutes lea communes et a, en oo re, dan* aea attributiooa, l'entretien et la rparation dea rues, lea travaux aflreutB aux places, parce, jardina pu buts, lea digues, ponts, ego A.s, alignement ( i.ei du 7 Juin et du 1/ ju.lie 1920). Luulcj du Conseiller Financier admimstr par lea Sjrvicea des Doua ne* lea porta, lea fontainea matines ?i dispeto des 15 0| J p.ovenaut des biens domaniaux. ( Loi budgtaire 1919. prorog A ce jour. > La Gendarmerie garde le Servies des Pompes A incendie, un droit de coLtrte dea Finanas dea Communes / Lattre do Dpartement de I i ntrieur du 10 Aot 1917 et h. glements de la Gendarmerie sanc* normes ); et l'exercice de la Pohca urbaine et rurale ( Sirculaire du D parlement de la Justice aux Commis Mires du Gouvernement en date du ^Janvier 19i0etCouetitutiood 1914 Eu quoi donc veut-on laisser A l'Administration Communale la rea* ponaabilit de la perptration d un dlit doot la police et le Con mis < tfaire do ouvernernent seule, aont •ptea A apprcier la nature. Si I article 56" d* noire Lo. communale dsute de 1870, qui confiait aux Ma< gistrati Communaux la Puli.-e de la fine, a tait paa abtege, j'aurai certes t coupable de toierauce, mais quand ceat aoiourd Oui la Constitution qui parle et qui, en son %  rticie Ha, confie A la Gendarme |M l'Mtroif• "a '• Police lana lea Villes, mon Intervention en celte affaire n'eat requise A aucun titre. Il restait A l'au'orit Suprieure seule d'agir par lea deux voiea lgales dont elle dispose: par un ordre m n du Dpartement de la Justice au Commissaire du Qouverneraen ou par on ordre du Dpartement de l'in trieur A la Gendarmerie Et c'est cette dernire voie qu'a suivie Moosiaor le Secrtaire d'Etat de l'Intrieur, ttndia que mon A1 ministration recevait simplement l'information, A toutes tins utiles que, par dcision de l'Autorit Sdp rieure, les jeux de loterie fonction nant au Champ da Max et dont MM Bemstein & Co sont propritaires, eont prohibas conformment an disposions de l'article 342 du Code l'en1 rgissant la ma'ire. /Lettre du 4 Dcembre, No 408/. H L'y avait donc paa lieu pour moi de remplir aucun devoir eo l'oc curence Je n'ai reu aucun ordre du Ministre de l'Intrieur et oai pas t rappel A l'ordre. Mais si Mon %  tnr le S-c't'iro d't'tat a fait d'il trs dclaiat;ous au Conseil d Lia contraires A ces principes et tendant a laisser I entire responsabilit au Magistrat Communal, ce que je ne veux pas croire d ailleurs—et sur sa parole — ce ne Bait pas moi qui eo auraia reu aui les doigia, mais cela resterait pour compte a qui Je droit Tout autre point de la note que vous avez publie m'indiffre et rea tera pour compte A l'auteur. Salutations, EDMOND MANGONES P.S.— Cooforroroent A la Loi sur la Presse, voua voudrez bien publier la pi et eu te, en rectification de la Dote insre dms votre No, d'hier. D recbef, EDMOND MANGONES Ld Dpartement de l'Intrieur et ta troupe Bernsteio Jeux de hasard et itux d adresse. J Dans si livraison d'hier, notre con ltte l'a Essor > s'levait contre la mesure du Dpaitement de 1 In rieur inte. disant sans distinction les leux tenus au Champ de Mtrs par la tioupe Bernstein. Nous croyons, nous aussi, la mesu te excessive : si, en eflet. no re cole pnal dfend les jeux de hasard, il ne ftappe d aucune prohibition le; sim pies |tux d'adress;, qui forment a partie priucpale dei attractions de ce t noope Nous cioyoas que, sans contrevenir la loi, elle peut reprendre ceux de :es jeux qui ne sont qie jeox d' dresse, PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que l'on chercha substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. x riiirv, lue Joshua L.Baily & Co (Church % Thomas Street*) New York Vune des meilleures et des plus far* tes maisons de k issus aux Etats Uni* Siam.Denims, Checks, Ginyham, Toile a drap etc 9 etc* La meilleure source d'achats:' Prin toujours avantageux. Les principaux commissionnaires en tissus aux titais^Unis,approvisionnent chez Joshua L. Bailly # Co Lon h. Tabaiid Ages* •aoiuslf peav ge^a£



PAGE 1

La\MATlN PIos qu'occasL n Plus que r bais Plus que liquid DGRINGOLADE DE PRIX CHEZ VINCENT Qui invite ses fidles clieofs de se hter d'eu profiter Ce n'est que pour le mois de Dcembre, comme cadeau de tin d'anne. Comparez les anciens avec les nouveaux Prix. Chapeaui garnis dernire mode i choisir pour darse chaque Chapeau spoit pour dame ch.-qne ( h .pi au car otier chaque Chapeau lean B.it Chtpeau de paille hem. sup choisir I .dienrie aune Voile cculeur Meurs Evret dassie Cslieo: moyenne la geur Demi deuil noir Calicot suprieur grande largeur Nansouk bl.nc grande Irg ur Na toik couleur Icdieane franaise Organdi blanc doib'.e largeur O ganci (leur Crfon de soie couleur assorti Crpon de soie a urs Crpon de soie coton D. nielle ValencienLe la douzaine Crpon pour Kmocos Voile fleur couleur double largeur Voile carreau double largeur Voile mouchet double largeur Voile i bar couleur double largeur Voile J fleur imprim couleur Voie i barres franais Voile uni couleur Voile jour charpe Voile i barits de soie Voiie brod couleur Voile brod blanc Vcile couleur brod Voile grande barre de soie Voile barres blanc Battis e couleur pour robe Batiiste pour lingeiie B.it/stc pour liegerie Battiste de coton 40 00 ai ao M 10 1 I3J I 2% I 00 I2f 1 as 1 50 r 50 1 50 2 00 2 50 i 00 1 5o 2 00 40 250 00 50 50 5o 00 5o 00 i 00 00 } 00 3 00 5 00 500 2 00 2 10 2 50 2 00 a 50 25 50 iS 00 15 00 10 co 5 00 075 1 00 / 10 75 1 00 1 00 1 a$ 1 a; ;o 00 2 2 2 2 2 2 2 3 00 1 jo JO g 75 1 2; 75 75 75 50 5 50 00 50 50 2 00 jco 4 00 i 7S I 5 1 n 150 175 S m li blanc double U-geur Simili blaoc grande largeur Fculardioe couleur Mou'seline couleur 1 fleur double U'g Ca h mirienne noir Nansouk noir Mousseline suisse Di blemen toit b'anc l'oie blanche pour robe Percale cou'eur Zph r franais Lainage g and carreau pom jupe Flanelle bleu maria Gabardine b anc Gabardine couleur Serge de tt te coji ur pour jupe Serge cou it blanc pour jupe R co 4 00 2 JO 10 00 75 1 so a 00 1 so 2 00 35 I JO 1 I I J 4 4 a 2 a 2 jo 75 75 00 00 00 00 50 00 co 3-00 3 00 2 00 a.00 •50 a) 00 7 00 15 00 400 j 00 75 i >o 1)0 350 a bO a 00 400 1 50 175 3 00 3 00 a 00 7 50 Chemise b'aiche aupneure homme F ux co's loi'e Arov Chemisetts tri ot i^our hommes Chemisettes tiicot pour hommes C*l-on tricot e: toile Chau.s peur matelas Damus poai nappe couleur suprieur Toile i drap a aunes de large Couve: tu te de lits assortis Rideaux deu elle dousa ne Rideaux poitte.es Pe gae uorne douaiiae Rbban libeity Nj 1 11a Kuban lib:r y Ho a Ruban liberiy No 3 Ruban liberiy No ^ Ruban libeity No y Ruban lib.rty No la Rabin < No aa Ruotn • No 60 Ruban c No 80 R ibaa • No iao 10 00 ao 00 5 00 6 3) 7 50 6 00 14 00 U IJ lo 00 laoo iS 00 1a 00 1) 00 30 oo lo 00 it oo •Ooo 4 1 00 70 00 lo 00 1 00 10 00 Mo 700 i 00 S 00 t)o OJ 18a oo 1000 7 50 ri 00 4 00 5 00 i 00 4 oo 10 00 10 OO 8 00 oe ro 00 10 00 UN aooo l 00 1400 o 00 •a*o Soo 5 00 28 00 *o 1S 5 50 4 00 aa 00 100 00 rao 00 • 00 a so ) OO 4 00 a 00 8 00 la so 1)00 il 00 ao 00 Sans oublier un grand assort meut de Palm Beaeh de la dern re nouveaut Or t.00 Ajoutons qu'une surprise leur est rserve. .1 1 %  Clyde Steatnship Company Vapeur dirig par la Clyie Steam ship Company (foreign Services) pour compte de Cnited State* Shipping Board : Le s,s*'YAQUE"venantde Jacmelvia Jrmieet Petit'Gove est attendu la Capitale ve.s le 8 ert. en roule pour 2Vt# York via tous Mes porte du Nord. Les permis d'embarquement pour le ftt destination de Net York et l'Europe via*New York seront dlivr sur demand faite cet Office. Fort-siuPriDce, le 6 :.mbre 1922 (jlliara & C Agents 21i Rue Iraversire ( %  Le Purgatif Idal ^ Pilule d„D r D ehaut 147, flu$ du FaubourgSa:v-C*r$ Paris KO'il>' t pu ridri 1 Ne nAceatltani aucun pr4parattfi elle ne pruvoque jamsis de deioit Sup|>rliii.'iiit lu d i <" i • •Ile ne dbilite pas le malade. N'i'iiU'-.ini |i:n d l < r hanibre, •Ile ne cause aucune perte la temps. IMuniv.ri %  !• %  I II le> ilmllalrea, elle est, par cuii<<|iient, moins chre. DOSE : unoA'ivE. 3 a 3 pilule LAXATKE. I iiilu'c Faire une chose mais bien la faire Tel est le cas de la Maison A L'Espana En Face la Poste Uni a'eat spcialise dans tous !• %  articles fantaisies a la modo. Ici pas de rossignol, ps de fond* de mgis ns, mais de la marchandise f aiebe et de bon got des prix sans cuncunence Noua veuo s de rece voir par le/ Biskra ] ls demie es colliers, ceio'ures, braceldta ceintures avec initiales, etc. etc. la derniers mode de Paria Aussi mesdames mesdemoiselles pas d'hsitation, veosx noua rendre visi'e. ceh ne voua engagera en rien mais vous serei convaincues par belle qualit et les prix modiques. Nombreux article.pour endeaux de fin d'annel'nx sans concurrence. — §M M i'anaraa est attendu i Port au Prince le ia Dcembre. Lei permis d'embarquemant seront dlivrs pocr le f : et destination de New Yoike* dis ports evropenssur la d.mande faite sa bureau de l'Age D t. — I e f [s Cilon e t a tendu Fort >c l'i-ijdeN Y, diiect le dur an che 10 Dec mbr 191a. avec 4)0 tonje? de march?: i.ics j> sacs de lettres t passageis Il partira dans l'aers-midi du ml me jour pour Cristobal Canal zone directement. Wadeira Embroideries b or sale now et considerably redueed pries, Suitable for nice and^welcoms Christ mas Qi/ts Corne and make your choioe yourself. L. Preettmann-AGGKRHOLM Hue du Qumi se .' r^M ST*



PAGE 1

!.t vHfH Comptoir Hatien VE1T DE Fin d'inne 4 des Prix Exceptionnels de bon March Pendant le mois de DECEMBRE Seulement Zphyre franais P. OJg Indieoaee franoaieei 0 35 Foiles (totalit 50 imprim 0 40 t unis 0 4J dtonne u 30 S rfcaody 0 J Puaook 0 40 Uaptlate 0 40 lia. u O M* quiattte 1 OU Toile d avion dejsoie 2 Voih quadrill U 80 Ciepoo barrai W Rauoe 0 *0 Toile Vicby 0 50 Oorkaerew ;J SQ\9 palette ..* o. Georgette blanc Tbllea de 0 00 Tulle iliufion Voile peur mari-.s Voilea pour maiiet Grpe anglais pour deuil Guipure pour ndeoax ouipuie pour t idaux H'deaux la paire Pcrtires la paire Seivie tlt a Oeil de Pareil j'J, Toile drap pur ni Toile a drap fil t co:oo Toile drap coton Toilt drap colon Crpe mariele Soie ciiaiailioe Cau..urea pour feaj-iaea^ I L 1 du depoia o 3o ctta 2 Hubfb depuis 2 Oitoman rose 4 dong ou soie lavable 7 Toile dumaee pur il 1,4) pour nappe o50 Njppea loogea 110 Se rvidtea rouges la dont 2 Nppes b'anches la douiaioe 4 L ilt couleur qualit extra 2 40 S r„ varice 4 50 gai u b MM et noire; 3 Piuoieus 0 85 Tulles broda 1 CoraeU ceintures 1 Otieia flanelle hommes 1 Guets tlauelle femmes Fltacl.9 o 50 Gilets • ellular 2 Galeoo coton cru 130 f zphyr o 8* Caleen zphyr extra Devants de eaeraises 4 Faux eoli la douzaine 3 Manchet ai la dons. 7 Sooliera pour enfanta depuie 8 Sonliera poor femmes depoia kl Chemises pour homme* 150 c t 2 30 o 70 Cravat'S depoia o.So o0o Chaussettes poor hommes 2 50 •* ,4 2 75 Bas II pour lemmes 5 Bas 01 ppar lemajaa i ao coftioiti Au tttt *j



PAGE 1

M lOmo aime No '.4984 Porta Jftrinoe Hati Jeudi 7 Dcembre Pi OPY U IIMHJLCTWJB FKUPftlEtAlRI 'Clment Magloire NOMEBU 20 C BNT,I,F! Le b ; en qae nous avons reu de quelqu'un vent que ii tus respections le mal qu'il nous lait. La ROCHEFOUCAULD REDACTION i Rue Amricaine No 35f TELEPHONE No 243 La Prparation k l'Avenir "\ouveiies £trauyres L'homme, en tout ce qu'il ente ment dispose de la force, et Dieu sait prend, construirait sur le sable, I'II 11 DOS gouvernements 1 un jamais i/avait poui horizon que le prsent, oubli. Os, le piocs social d. venu La nature a dpos en lui, heureuse L e valeur que s'il est consenti ; on n tnt, pour assurer la perptuation.le peut mme, dans une certaine mesu sens Ue l'infini, et c'est pourquoi il a :e, due que le piog;> lui mme constamment l'avenir devant lui, nestitl que s'il est social, c'est.Jmme, par paradoxe, dans l'accou due accompli par tous ou au moins, plissement de ces œuvres les plus p accept par tous : car une socit nssables. n'est pas un troupeau, mais un corps Il est de fait que toute action de diiibrant. 1 homme, qui ne repose que sur le Quel est alors le cas, lorsqu'il s'a piseot,est essentiellement prcaire et git d'une oeuvre mritoire, d utilit contingente, et il est rciproquement publique, d'une œuvre qui ncessi.e vrai d'ajouter qu'il lui faut avoir l'aunion pralable des esprits et pour venir en vue ponr crer les enttepri aquelle les individualits parmi les ses substantielles et fortes. Ce qui plus marquantes refusent leur COQ distingue prcisment l'homme des alternent? Qae (sut il que loi autres tspces, c'est qu il est ains. lasse? Raliser 1 œuvre quand mm; tablirles appel i se survivre, .par ses pareils autant que par ses cratiors h tsiMtti in Les Cours MEW YORK 6-. Sterling 45 5*3 franc 14 j a PARIS b-^S'.eiling 6*27 .Dallar t4 }ij li lit des visites, notamment i Mme li..bs, le in m* du secLue adjoint et •I a prendra le th 1 fambasuda de Fiicce. Revenu i la rsidante de Ml Vhite il deaua un interview .* plus Je cent jouma'istcs. Il rendit public le tl gramme reu de Mr LoDghuino Ba It*!o offrant de nouvelles preuves Pirmi tous ses oftkiers et ses rol< das. le capitaine Samuel Woodlill fut celui que le genul Pershing U ligna .onime le hros am ica.n d: la gue ir. L Cjin.nission de rvision des gri des qu jpieat aux Etats UJIS ave: une energ.e sans pareil, a remis sec gt%tla Le Cabinet eapaguol ^r2ta^prt^!rg£r S^eJ:.te fi q u a vi a dAumsiOilli C f' el V d ,'" at V? T dC V S,le M^"".! Coagr/de WishiQg „ a ueinissionue omteh 14 o:obe a> il xo u M !" a wJm sa MiiaiS MADRID 5^cabinet Guerra p'usieuis camions arr es devant d: q „i est la plus haute dcoration am l nouvellement reconstitu a dmis" r hes demeures et des hommes pio li; ,i ae et l'Aaiencan Lgion a lanc sio u hier La ciise provient des ten cder uc ta surveillance d officiels al UQe pcl t on moasire a tiavers les tatives constamment renouveles d lemands.au d.hngem.nt ce pluEtits Unis pour que son ancien rade responsabili.es des reveu si.urs cen aines de selles militaires, de capitaine sot rendu l'actuel ser en ngligeant l'accord des volonts > du Maroc en 1*21 L\ .fiamb.ea us cainio-i aient gudi m titane gu Woodh I, de faon qu il puisse Ou b;:n PaKindonner e vivre en commenc la d scussion de lamoirent et h d chugemen sopia prEmpue Britannique gnral. donc de s'occuper sneusement.nous La nom ination de Healy comme Lorsque l'œuvre entreprendie allions dire exciut.ivtu.tn., de l'Hua g 0 nve mur gnral est 0 li ielle. est le fait de linuutive indiv.duei:e, CAIIOU qu'il rjbnl aux gneratio s 1. me groupe, ler.lrepuse est leLu nouvelles. vcmeni commode, en lutttaLt en ac ctst ie terme Education > qui t.en acs ffoytns ordiaues de propa .tfcooiiu:, dans beaucoup de pay>, g.une et ae peuu.sion, et sur ou; cette œuv?e oc pieparatioa de 1 ave en accentuant le m.uit de ce qae u.r ti ton pas .tuiement celui Plus lun enlieprerd. Le fend de veitu t. truction. • notouemeot lOtnlULt de gniosue que ha.un porte eu ce teime voque une paitiiipaiion aoi n'est heureusement pas diificile atteindre. onirne capitaine et avec la solde cor ressoudante. Le capitaine sergent Woodhll a en eitet v ngt ei un ai,s et demi de ser v,ce .Jaus l'arme amricaine et il jouit en lalil de trente deux annui la il demi i r asjQ de ses gne ho s de la ru lopole, A ihcuie actuel e, le capitaine Woo ht reo.t une solde de trois doluis par jour, ee qui est i peine uoe sance prolojge s pjur rJ.^er iU fti>aut poui le fane vivre % L. se g ut Woodllut. en effet, campaLAUSANNE— Lesexpe.ti mili taire et nava.es de lent me ont te au .c prejet de piog amui: commuu pour le rg me dei ut oits. Dans 1 intervalle des confrences ojt euueu entre les dut. po.it.ques des diffparole e U que le* tro'.s puissances sont daccoiden ce qui concerne le conule des dtroits et dnient faire comprendre clairement quils ont lu tentioa de ngociera avec .'..hucheri ne. Le projet defiang: des minorits entre la Tuiquie et ia G.ce a t i m< i, tt 1 opin 0.1 publ.que amiH came :oasiu e i juste titre que ce hros a min un gcsie spcial de la nation, Canine le oagr, dijW'ajhiag taa laide i voter u lo. qui le fin capuaiae, te urg.a. Wjjdtiil a obi: nu u J cong de trois mois et il est all s engager comme charpentier dans un cnanlier sur les bords de lOnio. Il gagae six dollars par jour, mais surtout il espre ainsi donner lii 1.11 Mi.ii WASH NCJION— Mr Clemenceau plus active de tous, et u indique pr |endll vis le u p ,esident Harding c smem pour nous ce qu U faut que lls convers.ent pendant 40 minutes. li en ett autrement lorsqu'il s'sg.t 1 on fasse si Pon veut travailler ras M* | UM eund prsenta Clemenceau ie el P olu,( l ue ine entreprise gouvemementale a sainissement de notre avenu : c'ota au prsident, ia discussion ne potla %  Le inouveiuent poli tique tu Poloyae nouveau fc.udi pai la aous commis une i eC3 au Congrs de Washin* sion. Le nonce apostolique en SJISSC l0u B a prsent une communication au Le procd est touU-fait amnprsident del confrence deman cain, et il est p.obab.c que 1 opinion da.it ladop.10 de mesurci promptes pu ouque tt la presse auricaine ai. e. efficaces p-ur la p.otesuuoo des nverrnt, ap., .ette dmonstration d tteicutes de ConaUnt devunt alarmacte 1 u.e a podu immdiatem.n> qu: la s.tja on n t.i p.s tt.ie queue dut CxUSIl ae l'anxi die des uuve ica lu.iiiJU'i' %  %  %  v u pcMiKHi ue Mtraicoi Uc Mi buMM Uour. bU' d'il 11 .encer les n-g<.iactlOU> a o* Coamimln du Gouvemeiucm picik Lausanue ea vu. d: touruii aux membres de la confren e des renseignements sur la situation mitipopu.a J JS chie ienn.s par Ci u ti> I|e Iend:c JoQ de liuopll dont la situa.ion ceteuergque hros. Presta lion de Serment M eVa'ccu.Vie^e.sdelp.n ^VfS^SS^SSSi tu ouve les alaimjntt. ua s ie u pteMaiiou Je >a* 0 < Jc u, biieaae bour.no! dune laquelle se refuseut les accords parti due la conserv cuiiers. La tendance a forcer ces ac race hatienne, cords est naturelle, car le gouvernemme de la ( Monittnr ). Charles Picoulet 228 Rue Roux Port-au Prince Assortiment complet d'Epicerie r ROM AGE, JAMBON, SAUCISSON Vinaigre # Vin de Bordeaux mp rieurs, par gallon et en boulellltt. Madre, lUalaga, Porto, Xer, etc n etc Whiskies. Gin. Bire CHAMP/IGNES & LIQUEURS Eaux de Mchy Bonbons, biscuits sur aucune aifaire dEtat srieuse L: • Tigre > dit que ce fut une visite dlicieuse au cours de laquelle il tx posa ses vues sur la situt on gn ia.e eutopenne Mi Clemenceau lut acclam par la foule i l'entre et i la sor.ie de la Maison Blanche il 1e ren dit ensuite au monument de LiaVARSOVIE Le Marchal Pilsud ki a dcid' de renonce ture de la prsidence que ce qui a jet la consternation coin H rentra chez lui pour djtuaer dans les part s polit ques qui dii.uen coc pagnie des seciiaues d'Etat te.it fivreusement les canJidatuu Hughes, Denby, Melon et Weiks. po:sibles. li.iu;oup Je uiwours oat t\t p.oiiojci et uoe briluuie leeepnon A tu une a cou, le, looeiignoairc, lumens cl tranger. Saiute^ttoie de Lima La Secrtaire de 1 Association daa Anciejiitja Llved du amte Hoae da l.iiiii, -dinpieasb da rappeler tous lea luemuiea de l Œuvre, que lu 1 n u ?* d V t Memblee GB rale est viarecnai r.isuu lixfl ftU 1(J jj JCa bce procb j, 8 ;er la cand.i. neU(6i a du a P u pXonnat rie la Rpubli balu t 6 n 04e de Lima. %  wSea ye Ion •" G ^ ? MNE Martissant Table ^d'Ilote.Ujf unerg fins,— Tempraibre idale Djeurers et duurs parlir de dollar Sf5ctft. 150e Mille Par 1 JVICUH MAHUUKHITTKJ En vente a la L'brauie du Malin, Pension Suisse r J Cigares & Cigarettes Ttlp^oa?; No 430j "Confortable maison de fa mi ,.le situe au Bois ae t hnes, n proximit du Champ de Mars, e7,Avecne Grgoire Lima. UltDHJt DU JOUR : 1 MbMHe a U ha 1,2 a l'intiu tious des lueinbieu de I Association; 2 Happori de la Prsidente Ma dama ttrieure Mathon. 8 Lsion des Piocs versnz et autiea |uvt-< unpor'antea par la .Secrtaire Madunoiael.e Cpooine Jean Luutai C -mpto rendu des recette s et des dd^juBui pai u Icwnt* Mue Velleda l'aict C> 3 lilactioua du Couseil KponineJtAiN LOUIS A Maurice Etienne fils Angle aaa i^uea .des.. Frontal t oru et du Magaain de 'B*ij Marchandises P'ranai^es t r*%


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05806
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, December 07, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05806

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
M
lOmo aime No '.4984
Porta Jftrinoe Hati
Jeudi 7 Dcembre
Pi opy
U IIMHJlCTWJB FKUPftlEtAlRI
'Clment Magloire
NOMEBU 20CBNT,I,F!
Le b;en qae nous avons
reu de quelqu'un vent
que ii tus respections le
mal qu'il nous lait.
La ROCHEFOUCAULD
REDACTION i Rue Amricaine No 35f
TELEPHONE No 243
La Prparation k l'Avenir "\ouveiies trauyres
L'homme, en tout ce qu'il ente ment dispose de la force, et Dieu sait
prend, construirait sur le sable, i'iI 11 dos gouvernements 1 un jamais
i/avait poui horizon que le prsent, oubli. Os, le piocs social d. venu
La nature a dpos en lui, heureuse L e valeur que s'il est consenti ; on
n tnt, pour assurer la perptuation.le peut mme, dans une certaine mesu
sens Ue l'infini, et c'est pourquoi il a :e, due que le piog;> lui mme
constamment l'avenir devant lui, nestitl que s'il est social, c'est.J-
mme, par paradoxe, dans l'accou due accompli par tous ou au moins,
plissement de ces uvres les plus p accept par tous : car une socit
nssables. n'est pas un troupeau, mais un corps
Il est de fait que toute action de diiibrant.
1 homme, qui ne repose que sur le Quel est alors le cas, lorsqu'il s'a
piseot,est essentiellement prcaire et git d'une oeuvre mritoire, d utilit
contingente, et il est rciproquement publique, d'une uvre qui ncessi.e
vrai d'ajouter qu'il lui faut avoir l'a- union pralable des esprits et pour
venir en vue ponr crer les enttepri aquelle les individualits parmi les
ses substantielles et fortes. Ce qui plus marquantes refusent leur coq
distingue prcisment l'homme des alternent? Qae (sut il que loi
autres tspces, c'est qu il est ains. lasse? Raliser 1 uvre quand mm; tablirles
appel i se survivre, .par ses pareils
autant que par ses cratiors
h tsiMtti
in
Les Cours
MEW YORK 6-. Sterling 45 5*3
franc 14 j a
PARIS b-^S'.eiling 6*27
.Dallar t4 }ij
li lit des visites, notamment i Mme
li..bs, le in m* du secLue adjoint et
I a prendra le th 1 fambasuda de
Fiicce.
Revenu i la rsidante de Ml Vhite
il deaua un interview .* plus Je cent
jouma'istcs. Il rendit public le tl
gramme reu de Mr LoDghuino Ba
It*!o offrant de nouvelles preuves
Pirmi tous ses oftkiers et ses rol<
das. le capitaine Samuel Woodlill
fut celui que le genul Pershing U
ligna .onime le hros am ica.n d:
la gue ir.
L Cjin.nission de rvision des gri
des qu jpieat aux Etats Ujis ave:
une energ.e sans pareil, a remis sec
gt%tla
Le Cabinet eapaguol ^r2ta^prt^!rgr S^eJ:.tefi"qu'avi"
a dAumsiOilli Cf'el V d,'"at V? T dC V!S,le, M^"".! Coagr/de WishiQg
a ueinissionue omteh 14 o:obe a> il xouM a wJm sa MiiaiS
MADRID 5- ^cabinet Guerra p'usieuis camions arr es devant d: qi est la plus haute dcoration aml
nouvellement reconstitu a dmis- "rhes demeures et des hommes pio li;,iae et l'Aaiencan Lgion a lanc
sio u hier La ciise provient des ten cder uc ta surveillance d officiels al UQe pcl,t,on moasire a tiavers les
tatives constamment renouveles d lemands.au d.hngem.nt ce plu- Etits Unis pour que son ancien rade
responsabili.es des reveu si.urs cen aines de selles militaires, de capitaine sot rendu l'actuel ser
en ngligeant l'accord des volonts > du Maroc en 1*21 L\ .fiamb.ea us cainio-i aient gudi m titane gu Woodh I, de faon qu il puisse
Ou b;:n PaKindonner e vivre en commenc la d scussion de lamo- irent et h d chugemen sopia pr t !a rtrog a
t on demandant la mise en accusa* dans le plus grand secret
non des membres de Pane en c bi
ATHENES L-s gnraux Papou
los et Franco, ai:tes l'occasion du
grec, oat t mis
B.4cS uc .. i.aau .ai. *- ltlln dleg.tiojs. Le po.te pa
"J magae n abandonnerait pas 1 .1 nu Je d f { d { A J}
nKAl^*S?5*SS; tell, affirme oue le- tro.s pu.ssa
L avenir est i Dieu, nous crie union dans la rentine
depuis longtemps le pce. Uite t jn ?
oui, et c'est le pr ent seul qui lous Piob me trs troublant que nojs ne* A'iendesalazar.
appartient, et il ne nous appaitient ciaignons foit eue au foui celui
que minute par minute. 11 ne nous dans lequel nous nous dbatton d;-
appartient juste que pour lous par puis assez longtemps,
n ettre de prpa ei 1 avenir. luom- Li vrit, viu crue.le est
me, dans le sens civilis de ce moi. que les gnra'ioas pisentes h.iueu
o a d'autre missiou terrestre que cet.e ncl soni trop impiegncs de la tare
piparatiou de l'avenir, pciuaue et de ses consquences dsastre
pour pouvou envisager d un il de eQ jibeit
En appliquant cette mission aux gag les conditions ue notre salut su BRUXELLES Malgr le secret
choses de la communaut, il confioa cita, Ce n'est pas sans douleur que oirc surla rui ion d mer. on a ap
te tous les jours les plus g aves d.f ceux deutre nous qui constituent pria qae jes mimsues ataeot auto
cultes, parce que tous ont droit gal les lments propies du prsent, ss a a?pUy.r les p,0posuio3s ner
la enose publique, au moins theo nous enteudons parler des hommes gjaues ^e u F.ance eu cas o l'A le
uquement, et la volont personnelle de Vingt soixante ans,
est absolument iivie. Comment obli s'adapter, aux conditions nouve
ger qnelqunn consentir i un acte, de lexisteDce nationale qui sont, es BERLIN-Une dpche de Munich
atois que aon corps, pour cet acco.u sentieiiementjl'eloignement de la vie dclare que le Premier ministre ba
plissement, n a pas besoin de i'accotd facile et le corp-ra corps a/ec les for va,0is arrivera i Ber.10 auiourd'hai
ne .'prit ? mes les plus pres du travail. pour con|eIcr avec Cuuo au sujet de
L opinion publique est la somme Nos jeunes gens actuels son; d j demande d excuses et de 1 indun
et en mme temps,la .moyenne des payses dans 1 idal qui a t celui mte des allis. Le miuistre aurait
opinions individuelles.' Rien neat des gnrations prcdentes; nom dclar qu il ne signerait pas la lettre
plus difficile que la ralisation d uoe ne pouvons pas continuer d'lever d excusa exige,
uvre d'en^moie, lorsque manque nos Uls comme nos pres nous ont LONDRES-Le roi George a jnc
l'accord des parties qui la condiuon- levs, a moins de crer des inaptes UOnn la lg s auon qui tab u l'tat
ne pourtant, fit cest le cas ponr pies et des insutfiaants Le premier devoir j,j,re dtlande comme Lon.mion de
que toutes les entreprises d'intrt actuel de l'Eut et des familles est |>Empue Britannique
gnral. donc de s'occuper sneusement.nous La nomination de Healy comme
Lorsque l'uvre entreprendie allions dire exciut.ivtu.tn., de l'Hua g0nve mur gnral est 0 li ielle.
est le fait de linuutive indiv.duei:e, CaIiou qu'il rjbnl aux gneratio s
1. me groupe, ler.lrepuse est leLu nouvelles.
vcmeni commode, en lutttaLt en ac ctst ie terme Education > qui
t.en acs ffoytns ordiaues de propa .tfcooiiu:, dans beaucoup de pay>,
g.une et ae peuu.sion, et sur ou; cette uv?e oc pieparatioa de 1 ave
en accentuant le m.uit de ce qae u.r ti ton pas .tuiement celui Plus
lun enlieprerd. Le fend de veitu t. truction. notouemeot lOtnlULt
de gniosue que ha.un porte eu ce teime voque une paitiiipaiion
aoi n'est heureusement pas diificile
atteindre.
onirne capitaine et avec la solde cor
ressoudante.
Le capitaine sergent Woodhll a en
eitet v ngt ei un ai,s et demi de ser
v,ce .Jaus l'arme amricaine et il
jouit en lalil de trente deux annui
la il demi i rasjQ de ses
gne ho s de la ru lopole,
A ihcuie actuel e, le capitaine
Woo ht reo.t une solde de trois
doluis par jour, ee qui est i peine
uoe sance prolojge s pjur rJ.^er iUfti>aut poui le fane vivre%
L. se g ut Woodllut. en effet,
campa-
LAUSANNE Lesexpe.ti mili
taire et nava.es de lent me ont te au
.c prejet de piog amui: commuu
pour le rg me dei ut oits. Dans
1 intervalle des confrences ojt euueu
entre les dut. po.it.ques des diff-
parole
e U
que le* tro'.s puissances
sont daccoiden ce qui concerne le
conule des dtroits et dnient faire
comprendre clairement quils ont lu
tentioa de ngociera avec .'..hucheri
ne. Le projet defiang: des minorits
entre la Tuiquie et ia G.ce a t i
m< i, tt 1 opin 0.1 publ.que amiH
came :oasiu e i juste titre que ce
hros a min un gcsie spcial de la
nation,
Canine le oagr, dijW'ajhiag
taa laide i voter u lo. qui le fin
capuaiae, te urg.a. Wjjdtiil a obi:
nu u j cong de trois mois et il est
all s engager comme charpentier
dans un cnanlier sur les bords de
lOnio. Il gagae six dollars par jour,
mais surtout il espre ainsi donner
lii 1.11 Mi.ii
WASH NCjIONMr Clemenceau
plus active de tous, et u indique pr |endll vis,le ,u p,esident Harding
c smem pour nous ce qu U faut que lls convers.ent pendant 40 minutes.
li en ett autrement lorsqu'il s'sg.t 1 on fasse si Pon veut travailler ras m* |UMeund prsenta Clemenceau ie el Polu,(lue
ine entreprise gouvemementale a sainissement de notre avenu: c'ota au prsident, ia discussion ne potla
Le inouveiuent poli
tique tu Poloyae
nouveau fc.udi pai la aous commis une ieC3 au Congrs de Washin*
sion. Le nonce apostolique en Sjissc l0u B
a prsent une communication au Le procd est touU-fait amn-
prsident del confrence deman cain, et il est p.obab.c que 1 opinion
da.it ladop.10 de mesurci promptes puouque tt la presse auricaine ai.
e. efficaces p-ur la p.otesuuoo des nverrnt, ap., .ette dmonstration
d tteicutes
de ConaUnt
devunt alarmacte 1 u.e a podu
immdiatem.n> qu: la s.tja on n
t.i p.s tt.ie queue dut CxUSIl ae
l'anxi
die des uuve ica lu.iiiJU'i' v u pcMiKHi ue Mtraicoi Uc Mi buMM Uour.
bU' d'il 11 .encer les n-g<.iactlOU> a o* Coamimln du Gouvemeiucm picik
Lausanue ea vu. d: touruii aux '
membres de la confren e des ren-
seignements sur la situation miti-
popu.a ,jjs chie ienn.s par ,Ci u ti> ,I|e Iend:c JoQ de
liuopll dont la situa.ion ceteuergque hros.
Presta lion de Serment
M eVa'ccu.Vie^e.sdelp.n ^VfS^SS^SSSi
tu ouve les alaimjntt. ua s ie u pteMaiiou Je >a*0< Jc u, biieaae bour.no!
dune
laquelle se refuseut les accords parti due la conserv
cuiiers. La tendance a forcer ces ac race hatienne,
cords est naturelle, car le gouverne-
mme de la
( Monittnr ).
Charles Picoulet
228 Rue Roux Port-au Prince
Assortiment complet d'Epicerie
r ROM AGE, JAMBON, SAUCISSON
Vinaigre # Vin de Bordeaux mp
rieurs, par gallon et en boulellltt.
Madre, lUalaga, Porto, Xer, etcnetc
Whiskies. Gin. Bire
CHAMP/IGNES & LIQUEURS
Eaux de Mchy
Bonbons, biscuits
sur aucune aifaire dEtat srieuse L:
Tigre > dit que ce fut une visite
dlicieuse au cours de laquelle il tx
posa ses vues sur la situt on gn
ia.e eutopenne Mi Clemenceau lut
acclam par la foule i l'entre et i la
sor.ie de la Maison Blanche il 1e ren
dit ensuite au monument de Lia-
VARSOVIE Le Marchal Pilsud
ki a dcid' de renonce
ture de la prsidence
que ce qui a jet la consternation
coin H rentra chez lui pour djtuaer dans les part s polit ques qui dii.u-
en coc pagnie des seciiaues d'Etat te.it fivreusement les canJidatuu,
Hughes, Denby, Melon et Weiks. po:sibles.
li.iu;oup Je uiwours oat t\t p.oiiojci et uoe
briluuie leeepnon a tu une a cou, le, looeiign-
oairc, lumens cl tranger. '
Saiute^ttoie de Lima
La Secrtaire de 1 Association daa
Anciejiitja Llved du amte Hoae da
l.iiiii, -dinpieasb da rappeler tous
lea luemuiea de l uvre, que lu
1 nu?* dV tMemblee GBrale est
viarecnai r.isuu lixfl ftU 1(J jjJCa bce procbj, 8
;er la cand.i. neU(6i a du aPupXonnat
rie la Rpubli balut6 n04e de Lima.
w-
Sea ye Ion " G^?MNE"
Martissant
Table ^d'Ilote.-
Ujf unerg fins,
Tempraibre idale
Djeurers et duurs parlir de
dollar Sf5ctft.
150e Mille
Par 1
jVicuh MahuukhittkJ
En vente a la L'brauie du Malin,
Pension Suisse
r j
Cigares & Cigarettes
Ttlp^oa?; No 430j
"Confortable maison de fa mi
,.le situe au Bois ae t hnes, n
proximit du Champ de Mars,
e7,Avecne Grgoire
Lima.
UltDHJt DU JOUR :
1 MbMHe a U ha 1,2 a l'intiu
tious des lueinbieu de I Association;
2 Happori de la Prsidente Ma
dama ttrieure Mathon.
8 Lsion des Piocs versnz
et autiea |uvt-< unpor'antea par la
.Secrtaire Madunoiael.e Cpooine
Jean Luuta-
i C -mpto rendu des recette s et
des dd^juBui pai u Icwnt* Mue
Velleda l'aict
C>3 lilactioua du Couseil
KponineJtAiN LOUIS
A Maurice Etienne fils
Angle aaa i^uea .des.. Frontal
t oru et du Magaain de 'B*ij
Marchandises
P'ranai^es
t
r*%



LE. MATIN
Insertion demand*

Lettre au "Nouvelliste"
V

..
No VOS
Port-au-Prince, le 6 Dcembre 1922
Le Magistrat Communal
A MM. le a D recteur do
NOUVELIISTE
Eo Ville
MM. les Directeur,
Je m tue aoucie gure que vous
me tassiez connatre publiquement
I auteur de la note parue hier dans
votre Quotidien. Monaieui Ernest
Lhauvet et moi connaissons dj
tiop les mobiles de cet individu sans
au', pour nous eo proccuper <>j-
ira mesure. Ce aecret me sutlit, et,
pour lamentable et dcourageante
(|d'eat l'exprience acquise, elle
\uut beaucoup pour moi et pour
'hvaoir. Monsieur Chauvet et moi,
cous garderons notre petit secret,
car \ lus de deux, ce n'en ara
plus 00.
'. que je viens faire ici, c'est
aiiupl'ment donner un dmenti m\
(.il avances niante mon Adminu
trat oo.
Jai reu la lett.e de Monsieur
TID METZ SH()\VS en date du t)
Novembre, demandan'. l'autorisa ion
d'installer sur le Gliamp de Mars
une tente o des attraetiooa diver
aerses devaient tre offertes la
Population et promettant de ae con,
former aux lois de Police eu vigueur
et d'acquner les taxes ptvoea par
la Loi.
ix ma lettre eu date do 21 No-
vembre, No 923 j ai demand au
D i ut ment de 1 Intrieur de bien
vouloir approuver cette demande en
lui en lui envoyant eo communica-
t.oo la lettre de Mousi.ui SHOWS
ri par sa dpche en date du zi,
il 4ai9 mois, le Dpartement a accor
d A 1 Administration Communale
1 intorisatiou de louer le teiraio.
Le cot de la location flxe et
cne certaine valeur verse eu cou
teituro de la taxe prvoe au tarif
des impositions, mou Administra .ou
avait tait strictement son devoir en
teuvegardant les inttits du fisc. LA
a'arrtait mon Rle.
Mais, ai au heu d'attactiona diver-
ses, telle* que : acrobatie, pieatidi
gilation, dancing, pau.omuie, etc..
que nous avons Ibobitudt d'admirer
oui eea tentes, ce aot de aurpre*
liants jeux de hasard qui s'talent
ux yeax de toua et pour le plaisir
de toua les amateurs, il ne revient
paa A mon Admiras.ration d'interve
uir- 11 y a certainement une contra-
vention pnale, mais non pas com
muoale et la Presse a est trompe
en me demandant d agir eo roccur-
rene
i .Administration Communale qui
avait autrefois d'innombrables attri-
butiooa ( Art btO, eu, aea 25 alinas;
>1 et 5b) eo ce qui concerne les Ma-
gistrais, en t allge de beau-
coup, ce que plus d un arobie igoo*
rer.
Or, le Service National d'Hygine
a reu dlgation pour la cration
et Iatmiuiatration des hpitaux et
la direction des Etablissements d as*
isiance publique, pour le service
de la Voierie et pour toutes mesu*
rea de aalubr.t put ique et pour la
ocunt des familles. ( Loi du 2'i
'untr 1919 et arrts du 12 Avril
et do 8 Dcembre 19iU )
La direction Gnrale des Travaux
fiubttca dlgue un ingnieur dans
es Services Techniques de toutes
lea communes et a, en oo re, dan*
aea attributiooa, l'entretien et la r-
paration dea rues, lea travaux afl-
reutB aux places, parce, jardina pu
buts, lea digues, ponts, ego A.s, ali-
gnement ( i.ei du 7 Juin et du 1/
ju.lie 1920).
Luulcj du Conseiller Financier
admimstr par lea Sjrvicea des Doua
ne* lea porta, lea fontainea matines
?i dispeto des 15 0|j p.ovenaut des
biens domaniaux. ( Loi budgtaire
1919. prorog A ce jour. >
La Gendarmerie garde le Servies
des Pompes A incendie, un droit
de coLtrte dea Finanas dea Com-
munes / Lattre do Dpartement de
Iintrieur du 10 Aot 1917 et h.
glements de la Gendarmerie sanc*
normes ); et l'exercice de la Pohca
urbaine et rurale ( Sirculaire du D
parlement de la Justice aux Commis
Mires du Gouvernement en date du
^Janvier 19i0etCouetitutiood 1914
Eu quoi donc veut-on laisser A
l'Administration Communale la rea*
ponaabilit de la perptration d un
dlit doot la police et le Con mis <
tfaire do ouvernernent seule, aont
ptea A apprcier la nature. Si I arti-
cle 56" d* noire Lo. communale d-
sute de 1870, qui confiait aux Ma<
gistrati Communaux la Puli.-e de la
fine, a tait paa abtege, j'aurai
certes t coupable de toierauce,
mais quand ceat aoiourd Oui la
Constitution qui parle et qui, en son
rticie Ha, confie A la Gendarme
|m l'Mtroif "a ' Police lana lea
Villes, mon Intervention en celte
affaire n'eat requise A aucun titre.
Il restait A l'au'orit Suprieure
seule d'agir par lea deux voiea lgales
dont elle dispose: par un ordre m
n du Dpartement de la Justice au
Commissaire du Qouverneraen ou
par on ordre du Dpartement de l'in
trieur A la Gendarmerie
Et c'est cette dernire voie qu'a
suivie Moosiaor le Secrtaire d'Etat
de l'Intrieur, ttndia que mon A1
ministration recevait simplement
l'information, A toutes tins utiles
que, par dcision de l'Autorit Sdp
rieure, les jeux de loterie fonction
nant au Champ da Max et dont MM
Bemstein & Co sont propritaires,
eont prohibas conformment an
disposions de l'article 342 du Code
l'en-1 rgissant la ma'ire. /Lettre
du 4 Dcembre, No 408/.
H L'y avait donc paa lieu pour
moi de remplir aucun devoir eo l'oc
curence Je n'ai reu aucun ordre
du Ministre de l'Intrieur et oai pas
t rappel A l'ordre. Mais si Mon
tnr le S-c't'iro d't'tat a fait d'il
trs dclaiat;ous au Conseil d Lia ,
contraires A ces principes et tendant
a laisser I entire responsabilit au
Magistrat Communal, ce que je ne
veux pas croire d ailleurset sur sa
parole ce ne Bait pas moi qui eo
auraia reu aui les doigia, mais cela
resterait pour compte a qui Je droit
Tout autre point de la note que
vous avez publie m'indiffre et rea
tera pour compte A l'auteur.
Salutations,
EDMOND MANGONES
P.S. Cooforroroent A la Loi sur
la Presse, voua voudrez bien publier
la pi et eu te, en rectification de la
Dote insre dms votre No, d'hier.
D recbef,
EDMOND MANGONES
Ld Dpartement de l'In-
trieur et ta troupe
Bernsteio
Jeux de hasard et itux d adresse. J
Dans si livraison d'hier, notre con
ltte l'a Essor > s'levait contre la
mesure du Dpaitement de 1 In -
rieur inte.disant sans distinction les
leux tenus au Champ de Mtrs par la
tioupe Bernstein.
Nous croyons, nous aussi, la mesu
te excessive : si, en eflet. no re cole
pnal dfend les jeux de hasard, il ne
ftappe d aucune prohibition le; sim
pies |tux d'adress;, qui forment a
partie priucpale dei attractions de
ce t noope
Nous cioyoas que, sans contreve-
nir la loi, elle peut reprendre ceux
de :es jeux qui ne sont qie jeox d'
dresse,
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que l'on chercha
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
Parisiaua
JEUDI
Le Mauvais Gnie
en 4 parties
Le Domino Ronge
7me pisode
Entre gnrale uU
t ni m s

s*
Vercle Bellevue
Le Comit rappelle A Messieurs les
membres du Cercle Bellovue que
I Assemble gnrale sme8'riell9
aura lieu le Vendredi 8 dcembre
courant A 6 heures prcises du poir-
Si A ce te premire convocation i1
n'y avait pas de majorit.la rucioa
sera renvoye au 'ndemaio Samedi
a la mme heure et dans le c ce'.ie
seconde convocation ne do mer* t
pas la majorit l'Assemble se tien
dra dimanche 10 courant a lo hei
rea trs prcises du matin q lel que
eoit le nombre des membres pr
sents.
port au prince. 7 Dcembre 1.922
AU CHAMP DEMARS
T Hier soir, l.i lanfare des marines a t trs
brillante. Avec beaucoup de brio elle a excut
des ik-.-cs musicales dr choix.
Une de nos meringues populaires "Anglique
oh a clos le concert.
Nous envoyons nos flicitations iu chef d'or
cheslre et musiciens.
POUR THOMAZEAtI
Le dvou Pre le Sidanet cur de Thomareau
a rendu hier aprs midi visite au sympathie con*
ciller J'Etai Georges Sony.
Le conseiller qui s intresse tant au soulage-
ment des ncessiteux de cette commune a rerais
des valeurs tn or et gourdes au dvou Cur qui
le remercia chaudement.
Nous envoyons nos meilleurs compliment! au
Concilier Soray
AU PETIT SEMINAIRK
Qu on oublie point, que c'est samedi soir qu'-
aura lieu la tte de l'Amicale du Sninaire au
profit de la Chapelle. L'entre est de deux gourdes
Nous esprons qu'on ira en loule passer d'-
grables moments au Sminaire et ainsi contri-
buer a 1 rection de cette Chapelle dont la n-
cessit lait tant sentir.
A l'Hpkal Gnral
Les concerts de 'a Musique du Pa-
lais A l'Hpital Gnral ont repris
hier *p i m di et auront lifu dsor
mais de 4 heure3 1/1 5 heures et
demie Lile d- distrair* une lois
par semaine le g and nombre d i' te
ns de cet tab issement tout en ber
ant leur soi'france est excelleite
Nous y applaudissons.
I
li
Dem.in 8 dcembre nos gliies et
chapelles clbrent la fte de l'imm
cule Conception. Des misses jy se-
ront cH'es cette occasion i } heures
et 112,
A la chapelle de 1 Hpital Gnra
la crmonie revtira on caracte
solennel 1 y aura deux messes, i la
dernire qui seia chante i 7 h 1 ija
un sermon de circonstance sur le
pangyrique de la Sainte Vierge sera
fait aux fidles A 1 issue de la messe
visite la porte de Notre Dame de
Lourdes.
Comme on le voit le qoaitier de
l'hpital sera en Hesce dermin matin.
Avis
Marine des E'ats Unis dsireux de
prat quer la langue traniise, cherche
t ouver des connaissances parmi
les familles franaises haitiennes.
Etant bien lev, il croit que ceux
qui feront sa connaissance n'auront
pas A se plaindre de lui.
bivoyer noms et adresses i M F.
E h verrier, (J jsrtier General, le e
Brigade de Port an Prince-
Avis au public et
aux musiciens
Madame Sylvain Peters paitant
pour N.wYo-k par le Hollandais du
io, M Sylvain Peters informe qu il
renonce provisoirement litsr da 18
i tous conceiu, faute d'accompjgna
teur, tau! aux conceits de lo h itre
sym^aouique, mais que, par coa re,
il prendra, ai les inscriptions sont
sutbsantes, des lves de violon et
donnera ux piaais.es des hons de
style et d acco.npagnemaot,
I Uon par semaine 5 do 1. par mois
i 8 i
payable d.avance. ;
S inscrire chez lui, Muson Borno,
Champ de Mais.
0. S. Navy News
5 Dcembre 1922
Sana fli
Washington Georges Clmea
ceau, ancien pieemar miaistre de
Fiance est aniv A Wash ngton la
1.un dernire Le vieil homme d'Ftat
vi itra le Prsident Hardiog ce ma
tin, et demain le prsideut Wilaon.
II est allich quil parlera vendredi
et laaaeia ensuite pour Chicago
Tieutsm -Des banits chinois ont
envahi la province de Taingta. La
population est en fuite Des cro:eeuis
japonais en toute lite vont porter
secoure.
Valparaiao Ls vice amiral Co',
lea otiiciers et l'quipage du croiteur
amricain Clevelaud ont regu une
ebaude biduvenue A leur arriv ici
Neurologie
Les pou itvbert Heny nous ont tait part de
la mort survenue iiier soir, de leur tille Jacqueline
Les 'untailles auront lieu la Cathdrale, cet
aprs midi, j ht tires.
Aux parents prouves nous prisemons net si a
Assises Criiiiiaells
Hier, le tribunal tait comble. Un
auditoire nom 01 eux s tait passionn,
A suivre la sensationnelle affaire
Ludovic Mtnplaisir, inculpa de ten-
tutr/8 de meurtre sur U personne de
Mr Edmoul Mangous, Magistrat
aommuoal, et d uomiuide iuvoloo
taire aur celle de Me Edmond Millet,
conseiller co nmaoal.
Le tnbanl prsidi par le joge
Lon lionis, le Parquet tenu par
les substituts lsnard lUymond et
Kl.x Massac, idr Paul Gury a pr
aide le Jury, tandia que l'accus
tait dtendu par Me Emile Cauvm
Avec haD.l'Cj, Me rUymnd sou
tiot I accubdtion- il rit 1 ex, se dea
faits et dveloppa lea points i 3 droit,
A a.voir, si laceuse na pas lonn la
mon A Maugout,'-'.'la n'a pas dpen
du d'une tircouatance ind .: dante
de sa vo ont- D o. la tent :.v j.
II a dmo li ga ement, a rm
dittion 2h z l'agent et a..3 1 a fait
reasortir juiidiquemeut que l'bomi
cide n'a paa t involontaire, mais
bien volontaire.
Me E:nile Cauvain obtint a parole
et avec aisance dfandit l'abus
Euli 1, les dOats prirent lin et le
Jury tout en reconnaissant la j tua
tan je dei tiits sur certains pointa,
admit en faveur de l'accus dea cir
constances attnuantes.
Le ministre public demanda au
tribunal la condamnation de l'accus
A trois annes d'emprisonnement
Mo Caaviu alora intervint, et faisant
appel a la 1 li du t ibuual, aollici a
l'application du minimum de la pei
ne aoit une anoo de rclusion, ce
qui 9 t accord. Le condamn
ayant JjA aubi six mois de prison
piveutive fera donc 7 moia de r
clusion
AujourJ hui passe l'affaire Civil
Pierre, accua de vol avec escalade
et tltrae.ion au prjudice de la
maiaon de commerce Tn. Baker.
Le tribunal est pisidpur lu juge
Leacouflair assist des rainiatrea
publics Haymond et Massac. Me
Eue Janvier defeud l'acous et It
iuiy est preaid par Mr Julien Abia
ham,
- Demain ajra entendue l'affaire
Maximilien Houann/, accua de vol
avec escalade et tu.action d'un lot
d'usteusiles de muage au prjudice
du sieur Clment Deiva et de la Vve
Le moine.
Le T.ibunal ara compos D -yen
K Barau, Juge; ministre public,
1. nard Kaymotid, avocat de la dlen,
Me Fleury Lamy.
Bonne occasion
A VENDRE
Un-buss_Ftleia caou.choots com
Bltement rcmia A neuf, aadrtaser A
r Paul iason Rue da Quai
Panhard Oild Corporation
Lubricating Oils
Grease
Hailes el Graisses
Prix et qualits dfianl
toute coacurrence
Lehn & Fiok, hic
Fonde en iS^Q
SUPulllORITu: BAS PRIX PROMPTITUDE
Tous produits chimiques, pharmaceitiques et autres article Yen
dables dans une ptnrmacio.
'SfSei ?}Zre,' (^innell. Girolle, Atiis toile,MuseaHe etc^eic:
oUCRE n \r FIN
SPECIALITES ; /Marque prive/ Lyaol dsinfectant,Parfumerie,Artlclei
jour birbiers, Bay Rura, Chocolat en poudre, Huile de foie de Jlofoe,
v.mulsion, Cold cream, Extraits pour fare essences et eau de toiletle^lau
de Qjinine, Poudre contre les inaectes. Solution pour conserver les osais
frais Lait de Magnsie, Poudre suprieure pour la toilette dea eotaoto,
Essence de tleurs Ejii de Flonda, Miel pour la table. Moatarde, aie
d Olive pour la table, Brosse* A dents, Peooermint, Hule pour shaea^r
les moustiques et autrea insectes, Rpgulol : Huile contre constipations al
rojblea des intestins chrociques Th, Cire pour les parquets, oaieafr
qoea, Elixlra, Epices, Sirops divers, Trtintures diverses. Vins. etc. ete, etc
Demandez le ratalogue des spcialits.
Confiant vos commandes A LEHN Se FINE, Inc; vous arrea absolument
satisfait s ygpj - ^
. B.Stef leb0DDe8 Poarmaciea du pays s'approvisionnent ehec LaWi
>x riiirv, lue
Joshua L.Baily & Co
(Church % Thomas Street*) New York
Vune des meilleures et des plus far*
tes maisons de k issus aux Etats Uni*
Siam.Denims, Checks, Ginyham, Toile
a drap etc9 etc*
La meilleure source d'achats:' Prin
toujours avantageux.
Les principaux commissionnaires en
tissus aux titais^Unis,approvisionnent
chez Joshua L. Bailly # Co
Lon h. Tabaiid
Ages* aoiuslf peav ge^a


La\MATlN
PIos qu'occasL n Plus que r bais Plus que liquid
DGRINGOLADE DE PRIX CHEZ
VINCENT
Qui invite ses fidles clieofs de se hter d'eu profiter
Ce n'est que pour le mois de Dcembre, comme cadeau
de tin d'anne.
Comparez les anciens avec les nouveaux Prix.
Chapeaui garnis dernire mode i
choisir pour darse chaque
Chapeau spoit pour dame ch.-qne
( h .pi au car otier chaque
Chapeau lean B.it
Chtpeau de paille hem. sup choisir
I .dienrie aune
Voile cculeur Meurs
Evret dassie
Cslieo: moyenne la geur
Demi deuil noir
Calicot suprieur grande largeur
Nansouk bl.nc grande Irg ur
Na toik couleur
Icdieane franaise
Organdi blanc doib'.e largeur
O ganci (leur
Crfon de soie couleur assorti
Crpon de soie a urs
Crpon de soie coton
D. nielle ValencienLe la douzaine
Crpon pour Kmocos
Voile fleur couleur double largeur
Voile carreau double largeur
Voile mouchet double largeur
Voile i bar couleur double largeur
Voile J fleur imprim couleur
Voie i barres franais
Voile uni couleur
Voile jour charpe
Voile i barits de soie
Voiie brod couleur
Voile brod blanc
Vcile couleur brod
Voile grande barre de soie
Voile barres blanc
Battis e couleur pour robe
Batiiste pour lingeiie
B.it/stc pour liegerie
Battiste de coton
40 00
ai
ao
M
10
1
I3J
I 2%
I 00
I2f
1 as
1 50
r 50
1 50
2 00
2 50
i 00
1 5o
2 00
40
250
00
50
50
5o
00
5o
00
i 00
00
} 00
3 00
5 00
500
2 00
2 10
2 50
2 00
a 50
25 50
iS 00
15 00
10 co
5 00
075
1 00
/ 10
75
1 00
1 00
1 a$
1 a;
;o
00
2
2
2
2
2
2
2
3 00
1 jo
JO g
75
1 2;
75
75
75
50
5
50
00
50
50
2 00
jco
4 00
i 7S
I 5
1 n
150
175
S m li blanc double U-geur
Simili blaoc grande largeur
Fculardioe couleur
Mou'seline couleur 1 fleur double U'g
Ca h mirienne noir
Nansouk noir
Mousseline suisse
Di blemen toit b'anc
l'oie blanche pour robe
Percale cou'eur
Zph r franais
Lainage g and carreau pom jupe
Flanelle bleu maria
Gabardine b anc
Gabardine couleur
Serge de tt te coji ur pour jupe
Serge cou it blanc pour jupe
R Toile Dami pour jupe
Reps b anc :t ciie pour iupe
Piqu blan pour jupe
Piqu blanc roui robe
Drap noir pour costume honme
Casimir lavable pour costume i homme
Serge noir et bleu pour cost. d homme
Casinelie pour costume
Casinette pour costume
Ctsineite pour costume
Dnl couleur
Dnll flanolle
Dull jaune
Khaki blanc suprieur
K-ki couleur
K ki cavaliers
Bull couleur pour enfant
Toile blanc et couleur pr chemises]! h.
Dnll banc suprieur
Cravates de soire
Zphir fraeus pr chemises d'hommes
Chemises couleur suprieur pr homme
2
2
1
2
2
2
2
2 00
a 50
00
50
S
00
00
00
00
2 50
5 10
5 o'
a 50
4 co
3 00
3 00
4'0Q
4 00
j 00
3 00
a.co
30 00
ro.oo
3000
. OO
4 00
a 50
a 00
a co
; 00
a jo
25o
jOf
a oo
50
> co
4 00
2 JO
10 00
75
1 so
a 00
1 so
2 00
35
I JO
1
I
I
J
4
4
a
2
a
2
jo
75
75
00
00
00
00
50
00
co
3-00
3 00
2 00
a.00
50
a) 00
7 00
15 00
400
j 00
75
i >o
1)0
350
a bO
a 00
400
1 50
175
3 00
3 00
a 00
7 50
Chemise b'aiche aupneure homme
F ux co's loi'e Arov
Chemisetts tri ot i^our hommes
Chemisettes tiicot pour hommes
C*l-on tricot e: toile
Chau. ( haussrttes Siam doi n ne
ChtcUM'tfj couleur ei n iif douzaine
Chaussettes couleur douzaine
Chausettes infants douatine
Parapluies noirs pour ho.nmes
Bas coton pour damei assortis
Bis coto:i a j ur dame
tiki 61 suprieur assorti dame
Bas mire us poUrd.rae
Bas coton sup eur
Bas 101e couleur lltorti
Bis fil co.te Dame e: eifant
Bas a jour mot s pa r.-
Ba iS3ie sup 1.1.1
S.rvietie de bain
Serviette main
Da na>s peur matelas
Damus poai nappe couleur suprieur
Toile i drap a aunes de large
Couve: tu te de lits assortis
Rideaux deu elle dousa ne
Rideaux poitte.es
Pe gae uorne douaiiae
Rbban libeity Nj 1 11a
Kuban lib:r y Ho a
Ruban liberiy No 3
Ruban liberiy No ^
Ruban libeity No y
Ruban lib.rty No la
Rabin < No aa
Ruotn No 60
Ruban c No 80
R ibaa No iao
10 00
ao 00
5 00
6 3)
7 50
6 00
14 00
U ij
lo 00
laoo
iS 00
1a 00
1) 00
30 oo
lo 00
it oo
Ooo
4 1 00
70 00
lo 00
1 00
10 00
Mo
700
i 00
S 00
t)o OJ
18a oo
1000
7 50
ri 00
4 00
5 00
i 00
4 oo
10 00
10 OO
8 00
oe
ro 00
10 00
UN
aooo
l 00
1400
o 00
a*o
Soo
5 00
28 00
*o
1S
5 50
4 00
aa 00
100 00
rao 00
00
a so
) OO
4 00
a 00
8 00
la so
1)00
il 00
ao 00
Sans oublier un grand assort meut de Palm Beaeh de la dern re nouveaut Or t.00
Ajoutons qu'une surprise leur est rserve.
.1 _______1 -
Clyde Steatnship Company
Vapeur dirig par la Clyie Steam
ship Company (foreign Services) pour
compte de Cnited State* Shipping
Board :
Le s,s*'YAQUE"venantde Jacmelvia
Jrmieet Petit'Gove est attendu la
Capitale ve.s le 8 ert. en roule pour
2Vt# York via tous Mes porte du Nord.
Les permis d'embarquement pour le
ftt destination de Net York et
l'Europe via*New York seront dlivr
sur demand faite cet Office.
Fort-siuPriDce, le 6 :.mbre 1922
(jlliara & C Agents
21i Rue Iraversire
( Le Purgatif Idal ^
Pilule dDrDehaut
147, flu$ du FaubourgSa:v-C*r$ Paris
KO'il>' t pu ridri1,
Ne nAceatltani aucun pr4parattfi
elle ne pruvoque jamsis de deioit
Sup|>rliii.'iiit lu d i <" i .
Ile ne dbilite pas le malade.
N'i'iiU'-.ini |i:n d l < r hanibre,
Ile ne cause aucune perte la temps.
IMu- niv.- ri ! I ii le> ilmllalrea,
elle est, par cuii<<|iient, moins chre.
DOSE : unoA'ivE. 3 a 3 pilule
LAXATKE. I iiilu'c
Faire une chose
mais bien la faire
Tel est le cas de la Maison
A L'Espana
En Face la Poste
Uni a'eat spcialise dans tous ! articles fantaisies a la modo. -
Ici pas de rossignol, ps de fond* de mgis ns, mais de la marchandise
f aiebe et de bon got des prix sans cuncunence Noua veuo s de rece
voir par le/ Biskra ] ls demie es colliers, ceio'ures, braceldta ceintures
avec initiales, etc. etc. la derniers mode de Paria
Aussi mesdames mesdemoiselles pas d'hsitation, veosx noua rendre
visi'e. ceh ne voua engagera en rien mais vous serei convaincues par
belle qualit et les prix modiques.
Nombreux article.- pour endeaux de fin d'anne-
l'nx sans concurrence.
M M i'anaraa est attendu i
Port au Prince le ia Dcembre.
Lei permis d'embarquemant seront
dlivrs pocr le f : et destination de
New Yoike* dis ports evropenssur
la d.mande faite sa bureau de l'A-
ge d t.
I e f [s Cilon e t a tendu Fort
>c l'i-ijdeN Y, diiect le dur an
che 10 Dec mbr 191a. avec
4)0 tonje? de march?: i.ics
j> sacs de lettres
t passageis
Il partira dans l'aers-midi du ml
me jour pour Cristobal Canal zone
directement.
Wadeira Embroideries
b or sale now et considerably redueed
pries,
Suitable for nice and^welcoms Christ
mas Qi/ts Corne and make your choioe
yourself.
L. Preettmann-AGGKRHOLM
Hue du Qumi
se
.'
r^MST*


!.t vHfH
Comptoir
Hatien
VE1T
DE
-
Fin d'inne
4 des Prix Exceptionnels de bon March
Pendant le mois de DECEMBRE Seulement
Zphyre franais P. OJg
Indieoaee franoaieei 0 35
Foiles (totalit 50
imprim 0 40
t unis 0 4J
dtonne u 30
Srfcaody 0 J
Puaook 0 40
Uaptlate 0 40
lia. u O
M* quiattte 1 OU
Toile d avion dejsoie 2
Voih quadrill U 80
Ciepoo barrai W
Rauoe 0 *0
Toile Vicby 0 50
Oorkaerew ;J
Sq\9 palette ..* o.
Georgette blanc
Tbllea de 0 00
Tulle iliufion
Voile peur mari-.s
Voilea pour maiiet
Grpe anglais pour deuil
Guipure pour ndeoax
ouipuie pour t idaux
H'deaux la paire
Pcrtires la paire
Seivietlta Oeil de Pareil j'J,
Toile drap pur ni
Toile a drap fil t co:oo
Toile drap coton
Toilt drap colon
Crpe mariele
Soie ciiaiailioe
Cau..urea pour feaj-iaea^
I L
1 du depoia o 3o ctta
2 Hubfb depuis
2 Oitoman rose
4 dong ou soie lavable
7 Toile dumaee pur il
1,4) pour nappe
o50 Njppea loogea
110 Se rvidtea rouges la dont
2 Nppes b'anches la douiaioe
4 L ilt couleur qualit extra
2 40 S r varice
4 50 gai u b MM et noire;
3 Piuoieus
0 85 Tulles broda
1 CoraeU ceintures
1 Otieia flanelle hommes
1 Guets tlauelle femmes
Fltacl.9
o 50 Gilets ellular
2 Galeoo coton cru
130 f zphyr
o 8* Caleen zphyr extra
Devants de eaeraises
4 Faux eoli la douzaine
3 Manchet ai la dons.
7 Sooliera pour enfanta depuie
8 Sonliera poor femmes depoia
kl Chemises pour homme*
150 c t
2 30 "
o 70 Cravat'S depoia o.So
o0o Chaussettes poor hommes
2 50 * ,4
2 75 Bas II pour lemmes
5 Bas 01 ppar lemajaa
i ao coftioiti Au tttt o80
1
150
190
-,8
?
2
1(J0
i 80
2
1.
080
1
1
MM
Y
>_______
*j


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM