<%BANNER%>







PAGE 1

LfijMATiN L IBM 6 OCSmbre Sermons de l'Avent Pour mon grand ami L C.Lhrisson Aujourd'hui 6 Dcembre marque Continur t son programme de r un glorieux anniversaire.Cest la fte fo rrele Dnuement de la lustice de toute l'Ile. vi;nt de taire publier un nouveou Un homme, Cbristoth: Colomb, pr >j tde loi tnlevantauxCommunes conduit par la foi et illumin pir la le service de l'Etat civil. se ence, pari l de la petite ra le de Ce projet a t\ soumis la Presse P**os, en Andalousie.ft plein de con avant soi vote par le Conseil d'E a fiance se jeta dans des mers sans ho ce qui piouve que le Gouveinemeat te uel est rellement dcid i accep* ifl t s suggestions de la Presse dans les importantes questions qui ioires iett la collectivit. Il tait en effet plus que temps de sou'agtr les Ma* S istrats communaux de ce surcrot etravail et de confier ce serv.ee i des hommes comptents et sruux On ne doit pas se faire llusion, 1E tat civil dans un pays est une bai la recherche de terres inconnues. Durant le cours de ce voy ge p ril.'eux, jamais un temprament ne tu'.ti a\ec tant de foi ch t.cnne, jimais oui homme pour attei dre un but si noble ei si grand n: connut au ant d'humiliations liait, sa fermet virile sut vaincre es situations les pins prilleuses Aujourd'hui commenc en Cot d'Assises l'affaire Ludovic MomplaiI donc partout des ruines qui jallon sir inculp de tentative de meurtre nent l'histoire et qu'est ce que tout sur la personne de Mr Fdmoad Mai cela? la preuve irrfragable que les gons. Magistrat Communal et d'ho que lea productions les plus puis trucide involontaire sur Me Edmond premier Sermon de" Jvr'pro sants du gnie de J'^ ,D ^f !" Millet, conseiller communal. nombreux suit avec ases de ce sensationnel les autres, tes P roces copine les individus U I buoal es prsid par le Jage Comme nous "l'avions prorais, nous donnons aujourd'hui ns lecteurs le compte. rendu so nrnaire uj premier ^eruon ne i aveu' uro -— .• %  "," j J „„ A „ i. h 4 mnrei, wua nonce Dimanche Foir la Cathedra!j anscepliblea que d nue A"+a*pM jijn auditoire Pir le Rv. l're Brunet, aumnier mre : Le =.el et la ^pa^aroot, •> :\. dur 0 r e ces thtres et ces salons sompprocs sensationnel qui se droule, il toujours, ce.au bieu, Oai mco.npa. tueux accs masuiea sordides. Oui J[ e te impossible aux journalistes d* rable monument, supposez que le seigneur laisja. trouver K une bonne position pour Notre seigneur qui voyait ainsi tomber de ses lvres cet arrt irr n Arm jl. ... pif,,;',,. AZI, s'exalter ta liert du Juif, devaat la form Lie : ,'fjut cela ne se.a bien P*dre de* notes. Plusieurs durent rraj st de son Temple, rpoudi : toi plu* qu'ua souvenir. Qu'est-ce *e "tirer. Nous esprons que te Uo Oui, regardez-le bieu, il n'y a pas qu e uous commuerions I y en Barreau prendra ces lignes en l deux pierres qui ne doivent se Or il en sera aiusi, tou.es les mer considration et coupera court i cetle anomalie. jours d'obissance L. Santa Maria, la Pinta et la Nina, voil-s dployes, feadaient les As bleus, lorsque c la brise de terre, cha-g'e des etlKuves parfumes des Leurs tiopicai.es >, vint convain La presse serait heureuse d avoir une p ace spciale au tribunal pour puisque la moiti du cut des ac'e< tus que, la terre si ardemment dsidsagrger et tomber en poussire veille, des deux mondes aot d t su revient la caisse des coles. Mais re n'tait pas bien loigne. La surprise assurment dt tre nes disparatre. Cela uous toa d'autre part nous croyons juste de Ds ce moment, nul ne dormit, bien grande pour les aptres, car m mms rtichissez. Vous arrtez la grande misre qui se/ t L'esprance seule tait leur appui, ce Temple qu ils aimaient, leur appa vous parfois ce.te pense, qu'l y a penser les Soudain apparut une lumire et raiseatt comme inbranlable Et ^ jmze ou seize sicles, l'Ainque a L'AI faire des Trsors en Cour d'4ppel A I audience d hier \lt MonJsir Dic ueilement avant d'augmeuter imn's sur le runie, Il serait quiU di ce moment tous les reguds ne pourtant, voil u,ue pour la deuxi fourni 1 Egiist ces gnies racoin n> de taire paver pour un ac.e de la quittrent pointme fo i, ils entendaient leur Malparables qui s appelaient : Ongne, !" ^ieclb P a uDureau 4i lO.fi San les premiers rayons du jour tre A eQ P rd,re .,"'• prochat Tertui-ien Cypnen, Augustin. Bc mariage ceieD.e au Durcauuciw.u VtTwmatmi ,, n ., n^. Aussi, comme ils arrivaient, au qu'aujourd hui ues gouveioemeuts cier de I Etat civil : dx gouides et apparurent. Le 'vendredi 12 0.to ; 80nai| t d98 oliviers, inquiets des e\ des soc.is savantes travaillent henn pour Us prvenus Sauvetme d Du domicile dans les cas in extremis b.e I492. a coup de canon parti par01b8 qa ',| 8 venaient d entendre, peoibleraent exhumer de la pous vis dveloppe ses moyens d appel II dit quinze gourdei, du vaisseau amira annoni terr-. „ a s'empressrent d'interroger de aira les ruines de Cartilage I Un Que i eS mofs dt renvoi de ses clients au Nous comprenons que le but du tt une le, noachaianmem couche nouveau le Sauveur.Pierre.Jacquas, Un jour peut tre les peup>es 'Aaie amctinnifl tmuhrt t>ar U maed'ins Gouvernement en augmentant et en dans 1 Ocan, quelques heures apr* Andc et Jean parlants la fois : Maireprendront latte deia civ.hs^Uon .:'£„ Z Z n J t iL P l certains tri mett.nt soixante quinze gourdespour tait bap.ise du nom de San-Salva tre, dites nous donc quand ces enoMais lecr tour, la dissolution les ^ a ^ c Saniil Zmhen retenir ses arriveront-elles, quel sera le sr attendCar tout ce qui se voit, tout venui < 1 ,u cepetuam u 'ant un retenir chique acte de divorce estdeoup dor. ui r autant que possible le divorce, Le Nouveau Monde tait dcouvert malgt cette prvoyance nous opiet ds ce jour le Gnois devenait cons que cinquante gourdes produi grand el immortel, raient le mme effet. Pour la quesMais, le but n tait pas encore attion des actes de naissance et de d teint, plus loin encore brillent d aucs, il serait encore plus quitable de trs terres, h faut les trouver. les porter une gourde cinquante Au nvlieu d indescriptibles ov? goe dr la On des Temps, et de la ce qui se pse, tout ce qui se me V" de "ombreuses rtractions ont ruine de Jrusalem ? les ap'.re sure passera* Et tout ce qui n'aura faites par ces mmes individus, que cer samblentici se m.er de deux 3Q0 pas t lentement deoempos sous tains autres ont expliqu que c'est sous le sea.Cest que leurs yeux,le peuple ivctiou dissolvante des sicles tom coup de la pression ou frt des pro juif tsit tout. Et, i's ne compre^ bara sens le violent coup de piosha messes qui leur avaient t faites d'tre liaient pas bien comment l'univers qui prcdera la ruine ddmtive ; maintenus en libert qu'Us avaient t pt subsister, Jrusalem une fois uin fera, dus illa solvet smelum in conduits dposer de ta manire qn'ils dtruite. Alors le Matre, tirant par [avilla. avaient eu d le faire. Quant d la prvention de falsificaton ;ntpasd bre les caravelles jetrent l'ancre commena de leur dvoiler quelques grandes Capitales, sans doute lex ae P*eport Me ittiunue ait que t puisr "" „ ... „_„ J.._ _.,-_.. j_ !•„..._;_ 11 i___ B _. ... mit Ihiim nni'ntt tint tu a it ttnur At ins le but de faciliter nos pauvres tious les mutins d hii** joyeax, conti tie de I anxit de ees sptres, del Si nous entendions notre divin campagnards qui, le plus souvent nurent leuis courses et le 6 dcem majest du cadre qui les entourait, Sauveur prdire la ruine de nos faute de moyens, ne viennnt pas d bre les caravelles jetrent l'ancre commena de leur dvoiler quelques grandes Capitales, sans doute lex curer la naissance de leurs enfants dans une magnifique et merveilleuse na des secrets de l'avenir. Il leur einp.e des ap res plus curieux de %  */*" n avait pas eu d se servir de tu entrevoir les dangers auxquels gonnaitre la suite des evoemeuts et passeport on ne peut pas conclure d sa iltti. lertulien Pauyo obtint la partie ordonance qui n est que trop Il fait remarquer que fordon contient deux srm de motifs par ticulurs. Aprs avoir fait l'loge des jeunes avocats qui essaient de sauver Us inculps, / reprend les arguments des avocats dt Davis et consorts et les com bat en s appuyant snr U texte du code pnal traitant l escroquerie. Vu l heure avance la toutinueUton de bert 11" noua W mislble d'opter laflaire est renvoye l audience de mar pour lea ralits a'u haut au lieu de dt procpain. uous airer aux jouia^anats d'en Nous avons la conviction que le lomb De nomb euss statues proda tenir de la ruina li.iiie qui [r Cdera seul, le sait Et nous tamenant aux tarif tetouch comme nous le propo neut ei gloi.fieut son oeuvra. le jugemmi dirn-er. Tirant al ira de seules ralits qui ue paisent pas, il sons ne soulvera aucune animosi du pnblicet que les nouveaux otfi cieis de 1 Etat civil pourront facile ment faire leurs fiais. Pt.tisan de la libre discussion, nous pisenlons au Secrtaire dLtn ie la lustice, Les Ktatl Uuis sont al.s plus loin tous ces vnements la leon morale il ajouterai! t hefiectuss*/, soyez tncoie. En 1*9}, ils ont consacr qu'ils sug^.eut et eu vue de laquelle 8 ur vos gardes, priez. toute une srie de timbres-postes i '* avaieut t allgues, en Matre Chris ophe Co.omb pour raconter sa Souverain, du temps et de l eru.t, vie et Confier ainsi son gnie. Uffi d M J. Uf 0Q -^ ace ce Ue i89>, b ie Souverain sentence dernite : Tout ce que vous voyez au ciel et sur la te re anvier leau, Ponufc gioufijic 1 oeuvre de Colomb ua saeia. (Jue saule chose inompuera des oie JUS, c'es'. iui pa 111 Notre grand pr vilge, c est la li bas-Oui, il mporu douveraiuement que vous voua ie dieitz vuus-m* lOmpliments pour l'heureuse en ciiv*nt aux vques amricain! ; des a.sauts ide qu il a 4 eue en organisant ce pio Comme l'arche de No voguant rle. tel de loi et en le soumettant 1 ap sur le? dots dbo d.s emportait avec Ce que \; voua dis, dites-le aux nobation de la Presse. ce qui leeiail du genre numaia u autres ijet.ecu.ssez duuc soyez sur meJ vous ws libres assur-imeut/oo Cl POTHEL ,ace a lsuc1, alD lcs v"sseaux de vos gardes, pntt, peul voug %|der aaQ8 4 ^ vre de Vl) t Colomb, confis lOian, transpor I ire salut. Oi peut vous prsenter M Ci h ai 1 1 • v i SL eteni aux rives d'oure mer les gerVoila vingt sicles que ces pa plua ou moins vivement les vrits • 5l6pDr3U ,1 ICAI „ its j LS grands tats.et les prmices rles tomujs dea lvres du San ternelles. Un peut vous exliuuer Le Prsident de la Rpublique n'a du nom chi ien veur cou muent d^e eu ge se avec pms ou moins de eh.leur a les pas accept la dmission de M. SeNesi.il p.s sublime cet hommage raliser Lesap.res out vu ue lems pieudre pour rgie de vie. Mais le chcaA.exis professeur aux Gonaivts. rendu au giand iSavgateur ? yeux la ruine du Temple et de la travare ont t remis lier aux interesses. On nous prie de solliciter de l'Administration Suprieure le paiement par anticipation du mois de Dcembre avant la MtC de Nol. C'est d' illeurs une coutume, Nous pensons que cette ie wmsf TJne Ecole libre de Droit H est loricrnent question, dans quelques cercles d'tudes importants d'un prO]ct de cration d une litole libre de Droit, de.tinee par la rate, par ses d.velopp.menis ul e.ieurs, k devenir une Ecole prive de H.u et iudes. L* enicanes et diih.uiie dont, depuis quel oues ;emps I Ecole Naujnale de Dion est ma lieu eusement le ilil .e, ne parai>e.i pas tran qutesera entendu. •tirai ucioaion de ce projet Ojo-q t'tl m soit, noal ne pouvons qu'applau "S^HH— — a ce ^^^gy^; r ev,endro ^ Bonne occaioa Nous avons apris la mon du jeune Fiii Au A \ E.NDRE dair. survenue h et 5e funreilks auroru lieu Un'buSI FelC Caou cboutl COm a u c.th.rie *u^J2*l "J"* pltemeut remis neuf, s'adresser Au, pvfou prouv, MU. •rsentoa, no, ^ ^ ^^ RQ| ^ Qut| trois grands em r ires,coup sur coup, la plus souversme mportaoce de qu une prochaiue runion aurait lieu aux rdalua qui ne jeudi Nous esprons qu'un rsultat et satisfaisant sera obiet o pour le rglement de la Dette In rienre, viennent de s crouler; celui a'A le nous attacher msgne* celui d Autncue et celui de psrsent pasi annoncions la semaine demieie KuS^ie, et I univers 0 eat pSs 6UC0 e R.SU, tU effet, loi'sq.. 1 il a tir ISS remis du tracta de leur wtiie. tres du nant n'a pas pu avoir d'auLei fouilles patientes des arebJo tre but que lui mme; la mauifesta logues font revivra le souvenir des non de lagloue et de ses peifeoiion temps qui ont prcd la veuue du in&uiea avee la volont bien arrte tfihnat Mais ou.es ces dcouvertes de subordonner noi volonts las ue font que de nous apporter, avec compiiseement de sa loi Dieu a tout le ref et d une civilisation disparu, fait pour sa g oi.e, noua dit l'critu la preuve que les nations usai bieu re Voil le point fixa qa'il Jeux de hasard , Nous avons reu trop tard pour tre publie au jourd'hui, une importante lettre de Mr Mangons Ma Communal. fi?* tenolaacei noua g.strat Communal, donnant des que les individus ue naissent et ne taui considrer, qo il nous fant vou explications sur les faits avancs grandissent que ponr dchoir et loir, aimer et poursuivre toute no re relatifs son administration conter bionto. s effondrer. vie. Voil la ftu ncessaire da toute naut lea jeux de'tiaaar : qui fonctisn Aussi loin uue BOUS portons noa creaturea intelligente, voil ma fin ns.ent an Champ de Msraregarda dans la pass, nous voyou personnelle moi. u lettre ara publie demain;



PAGE 1

U MATIN U PirsYranc Salon de Coiffure Informe tes clients, qu' partir 8 9 JoiliPH. HandL ktrehie/s et:, ete, Su table jor nie and welcome f Trit #ni Gift ( orne and makt your choice y sur self. L. Preeixmant-AGGKIlllom Hue du Quai Lehn & Fink. In i NOUVEAUX ALAMBICS a*ir DISTILLER RECTiriTR Les EAUX DE-VIE, RHUMS, ALCOOLS, le DEROY FILS AN < OR.I Mil I kl M 75, m *u Thitrt, 76 PARIS GUIDE PRATIQUE do Dlitill.t.iir d'EtUX DSVI L. ESSEIOES. Me MANUEL du Fabricant la BlOalf M TARIF ILLUSTR aar.im Iruei I /Pension Suisse Confortable maison de fami .,1e situe au Bois de fhnes, proximit du Champ de Mars, 807,Avenna GrgoireFonde en 18^6 SUPalUORITti BAS PRIX PROMPTITUDE Tous produits chimiques, phaToaceuliques et autres articles ver dables dans me pharmacie. EPICES : Poivre, Cmuelle, Girolle. Atiis loil.Mus*le etc. eic. SUCRE RUTIN SPECIALITES ; /Ma r qne prive/ Lysol daipfectant, p nrfuraerie,Artlclei >or barbiers, iUy Kum Chocolat en poudre, Huile de foie de .Woroe, K nulriion, Cold cream, Extraits pour fai r e faences et eau de toilette.Bau de Quinine, Poudre cont e les insectes. Boli lion pour conserver les œut? frais Lait de Magnsie, Poudre suprieure rour la to-'ette des enfant* lisence de fleurs Eau de Florida, Miel pour la table. Moa'ardr, Hutte d Olive pour la table, Brosses dent, Pepperrain', Hu le pour ahaaetu les moustique! et autres insectes, Regulol : Huile contre eonstipt lions e) roubles des intestins chroniques. Th, Cire pour les parquets, Comestiqnes, Elixirs, Eptce, Sirops divers, Teintures diverses, Vins. etc. etc. etc Demandez le catalogue des spcialits. Commit vos commandes & LEHN & FINE, lnc; vous errez absolument satisfait s Toutes le bonnes pharmacies da rays s'approvisionnent chec LUI I & FINE, lnc Joshua L. Baily & Co (Chwch # Thomas Strees) New Yorl Lfune de meilleures et de plu />*-„ tes maisons de i issus aux Etats Uni { Siam % Denims, Checks, Ginyham, ToiU drap etc, etc. La meilleure source d*achats : Prix toujours avantageux. Les principaux commissionnaires en tissus aux htatSmlJniSfS'aprovisionnenl chez Joshua L. Bailly $f Vo Voici 5 produits Qui mettent en valeur la beaur de la femme: POUDRE SIMON SAVON SIMON et l'inimirable .mua CRME SIMON J SIMON - S3$S Ijcwie. *> w iNS OC SUCCS S ANS DE DOULEURS RHUMATISMALES GUERIES GRACE AUX PILULES DE V/ITT. Etre enfin dl>arras<# de ses douleurs rhumatismales, aprs cinq ans de sontlram >nvaincante de ic que 1rs l'ilules De Wiit ar<-emplissent bien la tic lie dont sont charges Lisons donc textuellement ce qu crit Mr Daniel Bell Depuis plus de cinq ans je tooi terribles douleurs rliuin.iiism.tlrs quj ne tel tmit le dos I^s donll terribles que j'avais tout juste la force de me traner J'avais essay remde sur remde l'espoir de trouver quel qoi •oolagarail ^uffrances. mai^ tout tait inutile l'ilules De Witl pour le-. Raina et la \ m ayant t P ifflmilaanil a i. j en ai hetai une et. bientt aprs en avoir pris asnlatnanl qui unes, je commenai me rendre compte du meiveilleux remde qui ni tait offert Aprs en au ir pris trois Uiltes, j'ai le plaisir de vous dire que je me sens parfaitement bien el poil Un mon travail journalier sans plus jamais ressentir la moindre douleur." Preuve de furison durable. Sept ans plus tard. Mr Bell, qui isi tg Ans. nous dit J* n'ai jamais ressenti i nouveau las douleurs accablantes dont j'avais souffert si longtemps autrefois.'' 143, Gloucester Road, l'eckham. Angleterre Si voua dsirai des rsultats immdiats, procurez-vous PILULES DE win POUR LES REINS E r LA Va£SSIE le plus grand SHMtdk du m n I' ?Ojr LeaRHUMATb.rlEj, DOULEURS D0.1SALE& et toui JoOil..) dei REINS H M LA VESSIL L*s F.:ui*n D Wir ,..tu %  *arav-cie du mort-•• %  • %  ' contient i ("is plueqaa "' •iualuue difficult flaiM'De Witt" ai amus M A* • %  waW, tvuu i'rM. LehnetFink u.c. (Maison fonde en iS;'') New-York, .U.A. Laboratoires i Bloomfield, N. J., . U. A. '1 Pharmacie F. Sjourna Donne avis t n eli latU, aie QJ h: il il tu p i b'icqu'elle \ trani9orm son Liboratoiri d'Urologie e.i un Libratoire do biologie appliqu sous la Direction d i Dr Hicoi et t. Sjourn Le laboratoire es' ouvert tous le$ jours de 7 lires du matin 6 neures du s il r pour toutes les recherches ei an ilysee prvues dans l'annona ci jointe saut pour le, tVassAriiiiii.i et It constante Ure Scrtotie S iront reues que le mardi de chaque semaine. S'adrea^r ia Fhirm .cie pourlej rensaig n ue.jt.f Inalyes d'urines ebS'ue gastrique, Kactiou de Wassermann Beaclion de Ti iboulel, fcLiamen du sang e du pus Examen des matires fcales, Examen ue crachat <4lbumino n'v tfior. Constante I 'r,v.S creteir' Hecherr.ne de Spirochtes et de Conocoques, etc y etc. Extraits liquides Sirops Teintui es Onguen Linimente Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon R. Tbb u<. Agent esolusif pcor H ai' i NEURASTHursiE. FAiBLE3-'c CHLOROSE, DBILITE fiIROP f-t DESCHIENS A l'Hmogloblna **>"** u % ffigŒ IATUBL osaornsiis, i, m* r.i a.aarr. •*** •-" % %  ll .r qni eat.pr^seui comme avan. la gterre sous couver tara bleue double de psp er d tain. Le tabac aloil livr conserve toujours sa fraichear st ne vaut se desscher. JL'Agecl social E. ROUELUN fil j? %  4



PAGE 1

LE MATIN .. M Un Jour viendra Paxfus i troublant | captivant, 1 pntrant j • 7 )(g> < f • 7 n frein IH/ /-. (**. .rm/-rv triHt/l ^" ~^>r V ". ^ Sourjm i Parle: itu k moi PnmurOui Kll ci Influencent les femmes tt essayer la Composition \fcgetale L'Anmie Notre sang e : ,t com|>os de globules rouges et blancs— les roofes servent a nourrir le corp$, les blancs a couioaltre la m dadie. (ju.ind il y a Anuiic—ou manque de sang —les globules rouget manquant plus ou moins. Un cette faon le sang ne peu: procurer 1 c de nourriture au cor,is. C'est pourquoi la Saura dsvleot ple et "piteuse"—4ea y u devifrincnt irinei et "lourde" —et une s (l e fatigua inlen— en ahil I le systme. Pour va: cri l'Anmie il faut tappi t le sang e glolutl-.* rougea. C'est :t. La Maison H Dans le but de plaire ses nom breux clients, leur offre lis articks suivants de toute fracheur <$ de toute beaut des prix exceptionnels mal gr la grande hausse sur les prix de tissus.** Ta. Wiat 0/ LU. po ss d a un pouvoir merveillrua. Parce qu'tant un gnrateur de san;; Wiacarnis" cre une abondance de sang roiu;e, neuf et riche, qui r.uncne les roses aui joues—donne ce ptillement aux yeux—et surcharge tout le corps d'une vitalit et d'une vie nouvelles. C'est pour cela que plus de 10,000 mdecins recommandent Wincarnis." Achtes une bouteille 'le Wincaraii %  U]anrd'hui — peut l'obtenir dut toute* let Phirmuciei, etc. COLBMAN d. CO.. LTD. Wtnoaenle Work., NORWICH. Chipeaox velours suprieur pour i>orr.raes 0. 5 & 6 (bapeeux de laine d'Italie de toute? qua' tii Crie œtoie bit d la mecl.it e. d i toute beaut l'auoe 7 I''i8 soie su| 1'netr douzire 12 ( repou & fleui s ccoleur 1 aune 0 60 Casimir anRLia si p 4 &4 5b Diagonal noir rxtra 5 50 l'alm Heacb arg gris fooe 2 50 Serge bleu aoglais 4 /5&5 En Vente ch. /. FRANCK J. WARTIN Au prix de 2 dt lira granoe bouteille e 1 dollr 1| 1 bouteilles. Rue du Mag,in 1e l'ittn f ce Uaiae Qlace, H^rt sa l'rir.ce Monsieur Aristote Pierre louis donne avis au public et au t oœrner ce qu' paitir de Cette dale il sigie. Osmase I terre Lotis. Port su P.-ioce, Iti Nov. 1923 DAMASE PIPBRE LOUIS __ La propri aire Orill lil aoglais blanc 1 40 Drill blanc uiion anglais /5 Dri'.l coton b'anc snglaia 0 50 Drille Tusior sup 0 40 Duck 'il blanc anglais 0 70 Alptfa r>oir ftparieur 2 40 Keki jaune anglais sup. 0 50 Kaki blar.csup 0 35 & 0 40 Zepbir barres soie pour chemises et robes 0 60 Bas demi soie dojz 5 50 Ras jours suprieur 4 Eas mercerios sup 2 80 CbaoLfietea en far. t 2 tricot manche s courteg 9 Toile voile pr grands voiliers 0 70 Cln/iot noir 54 poacea or 1 5J Voile blanc 'l Orgar.die couleur brod 5 Brbant jiane et noir ang.sup 9 50 Percsie blanc sapneur 7' C'-.licot jupon 4 Rideaux mousseline anglais la'g 40 P X 2 1,2 Yds de long 29 Vlousseline suisre de 50 P 'isQ H'rin blanc ang double larg 0 40 Bdsin amer ang double larg 0 55 Tussor de soie pr ehs'oises homme et robes 0 7J Gabardine bit ne barres 0 45 Orgncdi couleur 0 30 bolienne m. 1. 016 Crpe anglais g I 1 Crpe angl p I 0 60 250 0 38 Co on drapa ang 80 p. or 4 l'au,0f0 Toile draps 61 anglais Toile matelas g 1 sup Baudes broies suisse par boite et dtail Broderies i our robes l'tignes de toutes les qualits et grandeurs etc, etc, etc La liste serait trop longue S'il nous fallait numrer tous les articles que nous avons en magasin, c'est pourq ioi nous vous iovitons, avant d aller aiUeura pour vos emplettes d fin d'annes, passer la Maisoc H S1LVKRA, cor nulle t art vous ne couverez des ar icles d'aussi bonne quali t des prix si rduits Venus Bar Il vitnt d'tre ouvtrt un chic et lgant caf la Gra. d'Rue en face dn Qio GalantTous ceux qji ont .e pn^dea bonne cluioevieid ont trement coorio jiner Vnus Bar eu la pre piet et ta ^.iomptitude d.s ervicci rgnent d uue fagou sans pareille Motz qu on parle aussi trois lau guea : (anglais le fianais et l'eapa goo 1 Mme Vve ONklL Bt^UTUS 4sv aux p r sonnes qui s'habillent bien Un trouve des prix plus bas que dans les occasions et rabais excep tioBHn's, lesaiticles suivaots, de toute fracheur. Hauts valants Chantilly de soi, tou'e nuancer. Les Garnitures que vous rvez, qu'elles soient de soie, cjtoa.gaipare, ponges, perles, franges ou autres. Soi* lame dite mtallique genre grand chic" Jersey de'aoie, cbil 'ooi de soie eto. Fleuts artificielles pour corssge et tailleJois chapeaux ronds tout plumes pour dan es'lgante* a Formes de chapeaux trs jolis Chez Paul E. AUXiLA Rues Traversire et Magasin de l'Etat .„ / **!



PAGE 1

J I6m^ anne No '4983 DlRKCTJttJR PHOPRiTAlRI 'dment Magloire NLMEBU 20 CENTIMES Po>rt-acrPjtJnc* fiait, Quotidien FILE COb-f Meroredt 6 Dcnmbm ftMi — %  B*C 28 La vraie vaillance se pro pose une lin juste, me* sure le danger et, ncesst, l'aHronie de sau ronr pratiquer u cuitu jff^ cro que u • = %  "*• %  *** i. ,. re intensive dans cette rff on. ToKi 1 )_^-„.a..L-. . reuces de I .luerique Centrale WASHINGTON — Le .seciuire Hughes a ouvert hier la confreice des rpub iques de 1 Amrique centrale. L: premires discuss ons ont permis de constater des opinions di vergentes de 1 \miique centrale a 1 sujet de l'opportunit de discuter 11 ntensive dans cette rg on. 1 BALllMOR'f 4Mi Clmeneau fui salu soii arrive par le jugWashington la question de I union Stcckbndge, ptsiJeat de la So.'ei politique des cinq rpubliques. n stonque de Mary la nd.com me tant Mr O Brien, dmocrate de N w U plus remarquable figure que ce lersey, a dpos une rsolution t n s:cle ait pioduite. La villa lui a fa t dant 1 lgaliser la vente de la bi e une cordiale le.epliou. 1 de moins de 7 0(O et les autres t par un dtachement boissons de salojs moins de 13 degrs lseraient supp i is. tait escor de cavalerie L] ')< Is b e > C'est ? ce d'examiner ici. Les conditions d'adrrission a l'K ^SS^JtmS "ne vaut" rle de Droit sont dtermines par la loi et les Rglements de llcoie. La ~ S i dn notre organisation admi loi indique le certificat d tudes ou Shntta, il y avait un Conseil d E en examen spcial comme des coaut tve c attribution de juger de la ditions donnant entre E o!e. Ei lgalit des actes de 1 Administration iBdiqusnt ces moyens, elle fait osaces t lui qu'il faudrait songer pour" vre dtnumrattonet ne coatieot au M p rOD oncer en toute comptence cune pron.bn.oo quant tootai au sur u valldit de$ ad miss.ons contes trs conditions pouvant dcider de les 1 admission l'Ecole. Et en U, Tout autre: moyen administratif elle t agi sagement, puisqu'elle ne de S oi u tio an er | e cas risque d'tre pourrait pas sans extravagance faire „b,traire. La mesure ministrielle accepter que en dehors des deux ca qui presciit une m ext raorninai tgones qu'elle indique, nul n'est re d'examenfin d'admission.n-chap apte i faire du droiL ?e pas ce reproche. Sous prtexte On ne peut pas en dire autant des en eftet|de edr F CSier une irrf J u tri Rglements de l'Ecole qui malhen ceUe mesure t cad a organiser une reusement, son-, eux, prohib.tifs en sessioa d eitmen eQ plc f Q decembrc ce qui concerne tous autres moyens, tloi| que lc$ Rglcme K Dts qu eMe ,; que les deux ind.qus par la loi, pr0 pose de respecter, disposent qu'il pour tre admis l'Ecole de Droit. n y aura unese ct,on d-eximen qo'trj Mais cest a tort que les Rglements septembredisposent, et ils ont dispos en dehors de leur compfence; Nou croyons, pour notre part, Un rglement d administration a qu ',l n'y a pas d'ssue lgale pou pour but d organiser les modes d'ap vant permettre de sortir de l'impisse plication de la loi, sans pouvoir coo o l'on s est engag Comme.en dfi tenir lui-mme aucun principe conm t,ve. il s agit ce 1 application des traire la disposition lgale ; car d Rglements de 1 Ecole de Droit tt de crter adoption d un principe est es flucutci dc la valeur d DS;ripuons t:dfaellen hi'n.i L, Vl" 0 9" l K,1, l u ll5 r|oindront Constantin, mois a la SO.ieie UlS-Oil gonar L w dclar aux communes que I* de L.vi.yctte et des SCO fWmrnenieni n avait eaerc aucune iniluence quelques que et paria timents existants tnue la Irance et J", l!r '' %  "''''en'eotde u Rpubuque lia , ea wi^e ou conserver le roi actuel sur le tnio 1 Amrique, Le maire, puis le gau W.KIS M, Hnughton, ambassadeur amS verueui de lEtat lui souh.ilreut la Uefl,n Mrt • Mi rlantch bien qu'il au LAUSANNETchitchrine d! bienvenue, p Ui s le pr id:nt ^^ t^Sl^ ^^^^^^ clar que les Dardanelles et le Bos b idge rappeia que ,re ***** d ^' l„ ~ W "-1-wnnu.i.— ta: ministre l'atcliit ici ^ays saui la IUICJUIC kl aiunui pjui vjicuivuvciu ura U piOcoaine siono, le roi a accept sa draisnon. que cette fermeture tait conforme ICJU;O.I de U lgialalure Une femme l'galit entre les Etats tandis que les offrit alors au Tig e uu m gui 4 Cffwlt^ U%iV. aW0 i.. *u tauwa,* uuw avj VIIIU Mawa*J M 'h w uu l11 K"* ouvrir donnait une situation prpon tique bjuqact au uu, de la po^uia drante la marine la p.us fote. uoa et aux couieuis de la ville. Ismet Pacha dclara qu'il n •.. Q deva r£Qdrc Visi pas de p 0|et comple su. le couliie ^ veUlinj fc $|j f Mr c des dtiuts,meii il •£'< %  !" H u y nu., le ,.og a nme ta.t t.op tattinop.e et les d.ioits u .vent r J f B tre p-olgs par la Tuiquie qu, doit *£+£?& ^\ **£ en avoir l s moyens. Loid Lu a jn a flrand( iloa „ J r ^ UiJ JtQs u grande (at.gu meLl uuuuaMM n.mt j.ovo uua DcQI m| 1M ptll0 011 „ J UHM h Site Ion Martisauf Table d'Ilote.— Djruners lins,-^ Teiiipralure idale Djeuner* et dners partir de dollar 2j cts. acte prohib et est cense pouvoir u Cldlt dont 0Ult u tablir, par d'autres moyens, l'aptt n Profe-seurs est incontesta de des Eitdi.n e admis ; ce que, en gemeut sir et claii du ( corps des testable le ju gemeut str et claii du Chef actuel cote une fois, la loi ne dfend pas. u Dpartement de l'Instruction pu Si une Administration suprieure ne b.ique est assez connu pour vonvain peut lpondie des actes quelle ai re qu'il ne saura.t se faire le parti compht, autant vaut admettre qu elle a a une n| u $ i,ce ou d'un acte ar na m conscience, ni responsabilit. Liliane j et enfin, circouslance digne ., de considration, la composition ac Lact en question dans cet matuetle du personnel tudiant de l'E dent une fois accompli, cre on co ie de Droit, est trop intressante droit acquis incontestable au bnfice poa r admettre que l'Etat, de propos des Etudiants, qui la Direction de dlibr, pouzrait rien poursuivre 1 Ecole, sur 1 admission de l'inspecdonl u Tertu serait de d CO ura R er non Kolaire, a dlivr les inscripune )euD esse studieuse et oriente •ions rglementaires et qoe, depuis vert le Ua?Ill pro tessionnel. uuttimestre presque coul, elle a t nous fermons cet article, qui smu suivie les couis de l'Ecole, n es t pas loign d'tre unelsuppli Ce droit acquis est assez respectable qne respectueuse et amicale A l'adres pour qu'on ne le laisse pas facile c j e M\ Boucbereau, sur ces dern ment attaquer. Mais son respect o'esi rts considrations que nous souhai las seul engag dans la questioo. Le l0D s l'emporter dans son esprit sur snenx et la validit des actes gnl0 utes antres considrations. raux de l'Administration sont, avec lui, mis.en csnse. 4BY*B9asBS99HEnH99* ; .. %  aiitrnDitis uaus le voisniauc a %  •> •v^^Bim^^r'm^m^mmtf^ avait fait preuve asqu ici les aunes . r il mnn tnV Sju avons reu le fascicule Juin-JuiHet-aVou 1 3 11 mon el •>e r tembre du liulleuu olliciel du Uparteouit un airt aaos la cti.mb.e lie L o tut heu la lccpuon ta dans I auio de Wbiie et se ienun 1 son domicle c o .1 ol.ia el se cou LONDRES— Lx chambre des lords chade bonne heure |se;a uu au vot une ici nlat \e i la constitu jourdhui parje ira nul j'dite a 1 imprimerie Natiode l'A^r:.' %  llf. kn voici le sommaire ,• — Airvi luant les conditions du pis dent HaidiDg, *•" .' campiguM. comincrac a vot une ici i(lat\e t la constitu jouianui partie pics ucni nauiDg, "" r" ""'i' ' %  tion irlandaise On cor-sidie ce t-ine Mr Wiiion el il recevra les secrtaire |P. j c. s".'" :,; la nomination de Thimoty Hcaly H ghes tt Mel!oa. — "'linque c sur — Cori Je — Insuiluancc du dbit dc la Hiv.crt llanabe 1 """-B^^ Clyde Steamsbip uompany Vapeurs dirig* par la Clyde Sfeamship Company [boreiyn Services) pont compte de Uuiled seules Slupping Board : Le 8/8 %BOQOTAt a !<<*s New York le 2 du ert. directement pour Port au le dboisement et la selicrcsK I Importation et i l'tiportt ^^^^^^ |'un du Havre. % %  B""""""^ — Invasion de chenilles sur la cte nord du D.'panement du Sud. — Procs veibal des examens de un d'tude l'Io.e d Agriculture de Thor. — Premire contribution 1 l'tude des fourmi, blanche en Hati par Louis Djoie, Ing. Af.ro njme de Ciembloux. . 1 Tlphone: No 43a CONSEIL DETAT A la sance de lundi du Conseil d'Etat le rap po-ttur des deux coni.i.issiom de Justice et de l'Inicrieur, Mr St fhard a prsent le rapport sur le prott de loi sur la Presse, lequel croit M sera lu a la sance d aujourd liai. D'aprs ce qui a t dcid le rapport sur le pro 11 impoite, en efiet, de se demander s'il peut tre permis de reme.tre m question, de laou gnrale, des faits sur lesquels 1 autorit adminis native comptente a dcid, et dans le cas o une teile chose sciait pei* mise, o serait pour tout citoyen ca intiess la garantie qne cre en sa faveur, par son essence mme, un acte de l'autorit administrative. Ad , r a i > i i • D'aprs ce qui a t dcid Prince o il est attendu le S*Il IMB r >i !" P ubwreum M jav M i„ %  - U • Patl IMl eaecuter d*ns la Rpublique sera galainanl T*t fflaUTiee ntlae fUS ra le mme jour iour Kingston et u !" Angle des*, Rues ;des Fronts > orts et du Magasin de *B*9 f Marchandises Franaises les port de lu Colombie prenant fret L pidmie de choienn et p usagers. iat m d e Th0 ^ eau ^^ Fjri aiauPf.iiie, le 5 l)ceoibre 4 1 922 Ghara & Agents . r —_ eon nue. Dan les deux sections de* Crochu tauita de oius, beaucoup de gen> meurent ,>orie qoe le Strvice "sanitaire tadtt ti tieuse.ucnt ces cas. Les entants surtout ont rapi demtnt emport. On dit que cette pidmie cause autant de ravages que celle de la petite v rle. Les habitants sont dsarms ne sacaani quelle mdication employe. t


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05805
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 06, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05805

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
J
I6m^ anne No '4983
DlRKCTJttJR PHOPRiTAlRI
'dment Magloire
NLMEBU 20 CENTIMES
Po>rt-acrPjtJnc* fiait,
Quotidien
FILE COb-f
Meroredt 6 Dcnmbm ftMi
--------------------------------------------------------B*C 28
La vraie vaillance se pro
pose une lin juste, me*
sure le danger et, n-
cesst, l'aHronie de sau froid.
LA NOUE
KEDAGnON j Hae A arienne No 135*
ITLEPHONE No W2
Les diilicults de FEcole de Droit
lles^soot le fait mme de ''Administration
suprieure. Moy*n de les rsoudre.
On connat plus ou moins i.u mettre:e!a,ce serait certainement t
dent actuel de l'Ecole de D oit. on, ire les convenances personnelles au
cette (ois, n'est pas le (ait des h u aessusdu besoin de stabilit qu'ira
dianis, mais, chose inoue, celui clique l'accomplissement d'un servi
il en e de l'Administration supeiieu ce public. Ce serait crer une sorte
i. En eflet. on conteste aux Etu d anarchie dans I administration,
liants inscrits de cette anne la rgu
a Ga l*
Nouvelles Etrangres
T *\ f( t rre couveir.eur de l'Irlande .-Ai,MOUh ~ "!9m Clemenceau a au
^^^ VIVf la 1 CJ qu'ua accord a t conclu entre les * u *" *" ^Smm"X
ocu/ vnow c...i:.....,, S.vets t les tablissements Krunn nT'.t4..^.r^,.v< *J***m HirdinK ,eud
U. S. i\avy News
4 Dcembre 1922
LOMDRBS- ce prince Andr Je Grce et
sa lenme, princesse Alice sont parti pour Cor-
oueo.u, Br.nd.,i. lutte, i ,,orJ drwl
croiKur britannique. yv^'
BALIIMokk- re\u avec )o.e ici aujourdhui et de
q
S.v ets t les tablissements Krupp ^ateISimllTJ^&I H'"d'nK~ ""*
tiurunt conceiSion :e 100,000 h-c A* suites de brukiiw U smTaymV SmiHl
ta es de teries agricoles dans le s d ^T,^ l'i',':"' L-oUeKe"-
ouest de 1. Russie Uni ooosgai. ffl *&*&SSBTXBS
Invit de leuis insciiptions, au moins
tour la plupart, et c'est leur admis
Au reste, un Dpartement minist
riel tient-il, ou de la Constitution
ou des lois, le pouvoir on la m siion
iion qui est en question. Or, l'admis a. ,jlnrm ,tt '- -
.ion a ItcoU est autorise par l'Ad l52Li^3^!?JL^5"
ministre on suprieure. Ce.le-ci se
uouve ainsi en travail de rvision de
c oes gnraux ne veulen -ils p s que
l'acte ^administratif une fois acco n
l'autorit qui l'a
ft&GL*" ** * port jj,^ de tout pouvoir dans ce
accompli soi:
' aessaisie ne tout pou
. essayons seQS( moiQS jn^^jjj
pourrait la fois donner et retenir ?
tfEW YORK 4.. Sterling 45,4*1
Franc 14 21
PARIS t Sterling ,65 07s
Do'lar .4 U 1M.1 ,oc ,a " une comp3R ..e mtn VSwiWOTJ5g
Sp.Ciale Seracte avec laid de Cpi charbonnier, iu membres de I quipage ont M
Ouverture des Coul i". &'*> ronr pratiquer u cuitu jff^ cro" que u="* * ***
. i. ,. re intensive dans cette rff on. ToKi1)_^-.a..L-.___. .
reuces de I .luerique
Centrale
WASHINGTON Le .seciuire
Hughes a ouvert hier la confreice
des rpub iques de 1 Amrique cen-
trale. L: premires discuss ons ont
permis de constater des opinions di
vergentes de 1 \miique centrale a 1
sujet de l'opportunit de discuter '
11
ntensive dans cette rg on.
1
BALllMOR'f 4- Mi Clmeneau
- fui salu soii arrive par le jug-
Washington la question de I union Stcckbndge, ptsiJeat de la So.'ei
politique des cinq rpubliques. n stonque de Mary la nd.com me tant
Mr O Brien, dmocrate de N w U plus remarquable figure que ce
lersey, a dpos une rsolution t n s:cle ait pioduite. La villa lui a fa t
dant 1 lgaliser la vente de la bi e une cordiale le.epliou. 1
de moins de 7 0(O et les autres t par un dtachement
boissons de salojs moins de 13 de-
grs lseraient supp i is.
tait escor
de cavalerie
L]
')<
Is
b e > C'est ?ce
d'examiner ici.
Les conditions d'adrrission a l'K ^SS^JtmS"ne vaut"
rle de Droit sont dtermines par la
loi et les Rglements de llcoie. La ~Si, dn, notre organisation admi
loi indique le certificat d tudes ou Shntta, il y avait un Conseil d E
en examen spcial comme des coa- ut tvec attribution de juger de la
ditions donnant entre E o!e. Ei lgalit des actes de 1 Administration
iBdiqusnt ces moyens, elle fait osa- cest lui qu'il faudrait songer pour"
vre dtnumrattonet ne coatieot au M prODoncer en toute comptence
cune pron.bn.oo quant tootai au sur u valldit de$ admiss.ons contes
trs conditions pouvant dcider de les
1 admission l'Ecole. Et en U, Tout autre: moyen administratif
elle t agi sagement, puisqu'elle ne de Soiutioaner |e cas risque d'tre
pourrait pas sans extravagance faire b,traire. La mesure ministrielle
accepter que en dehors des deux ca qui presciit une m extraorninai
tgones qu'elle indique, nul n'est re d'examenfin d'admission.n-chap
apte i faire du droiL ?e pas ce reproche. Sous prtexte
On ne peut pas en dire autant des en eftet|de edrFCSier une irrfJu,tri,
Rglements de l'Ecole qui malhen ceUe mesure tcad a organiser une
reusement, son-, eux, prohib.tifs en sessioa d.eitmen eQ plcfQ decembrc
ce qui concerne tous autres moyens, tloi| que lc$ RglcmeKDts qu.eMe ,;
que les deux ind.qus par la loi, pr0pose de respecter, disposent qu'il
pour tre admis l'Ecole de Droit. n-y aura unesect,on d-eximen qo'trj
Mais cest a tort que les Rglements septembre-
disposent, et ils ont dispos en de-
hors de leur compfence; Nou, croyons, pour notre part,
Un rglement d administration a qu',l n'y a pas d'ssue lgale pou
pour but d organiser les modes d'ap vant permettre de sortir de l'impisse
plication de la loi, sans pouvoir coo o l'on s est engag Comme.en dfi
tenir lui-mme aucun principe con- mt,ve. il s agit ce 1 application des
traire la disposition lgale ; car d Rglements de 1 Ecole de Droit tt de
crter adoption d un principe est es flucutci dc la valeur d ,DS;ripuons
t:dfaellen g.slaleur. En dcrtant la prohibition qu n ne serait pas convenable d'ae.r
a 1 gard de tous auties moyens dai tn Jehors du sentiment de la Duec
mission i l'Ecole, que ceux inumeris t.on et du personnel enseignant de
par la loi, les Rgitments ont ainsi ,-ficole. et sans prjuger t ce senti
empit sur l'autorit lgislative. ment nous sueKins au Dnaite
Lot, doac quel inspection scolaire men, de ftaSSSSSBST publique "Dl< coo,r.e"m,nt 1 fespi.rdont m^" d.1" HZZv^U
a autoris i admission l'Ecole en nvoi de la connaissant -le cet in '*" ',, n"nv" "I"',"'" " ""'
dehors des conditions indiquas odent au Conseil dts Professeurs de
par la loi, elle n'a accompli aucnn iCole de Droit.
JOKIO Coianie rsultat iu tmt de \
hiMton, nulle otuier, e. huu Sfil*
wnt retirs do u marine japonaise. Trente S
tARIS -Ua iribuatl civil sera chan de se
pWboocer lui .jaihi de Mr Carncnner. D./.
jMe.cnl.jue S.k re.usa d ob.r Tua ,nruc0
V "',. nir.Jl-'rPc?"erau econd round.
et a dit que les
en faveur ,1 une grand* arme
UjHMei JU Proche Orient Imiriiisai HTSm.
PETIThiS NOUVELLB8
laONDHES Mr Abcrncn, ambassadeur a Bcr
lin est arriv en vue de la conicrence dei pre
Mrs ri inistrcs allis a la lin de la semaine. '
FAItls Le proiet de Mr l'oincar, sur In
r- -----------rnarationi. ne sera pat prsent a Londres mail
musique en tte. La (oue app.aud S B'u""e ou la coalrcoct se runira ver le 4
aitII son passage et des millieis t^DRES Un. dpcha dslte aHhM
dniants glOUpS i Ceitainej places qu* le prince Andr et sa (mat h rendront*
l'.cclamrent. Mr Clemenceau dit J;0,r'oa el ',"na,s' J lJ,d J" Croiseur Angia.,
mots i la Sn-tt> hi'n.i L,Vl"0- 9" lK,1, lu ll5 r|oindront Constantin,
mois a la SO.ieie UlS-Oil gonar Lw dclar aux communes que I*
de L.vi.yctte et des SCO fWmrnenieni n avait eaerc aucune iniluence
quelques
que et paria _
timents existants tnue la Irance et J", l!r ''"''''en'eotde u Rpubuque
lia ea wi^e ou conserver le roi actuel sur le tnio
1 Amrique, Le maire, puis le gau W.KIS M, Hnughton, ambassadeur amS
verueui de lEtat lui souh.ilreut la Uefl,n Mrt Mi rlantch bien qu'il au
LAUSANNE- Tchitchrine d! bienvenue, pUis le pr id:nt ^^ t^Sl^ ^^^^^^
clar que les Dardanelles et le Bos b idge rappeia que pho e en temps de paix commeenMaiyaadav.it c LaLye ie et ses ""on,
temps de guer.e doivent re cons descendants c.tjyens de i but et pi0 n^oVSS?Sl t^mJFSZ
tammtnt lermes aux navires de poserait au nom de la so.id histo to" < " tfc4m rayon x. u mbi ram
guerre et avions nr.lna'res de tous nque, q je pareille dcis.on soit pnse lH1!u.'l0,n? I','?V4IH.br". dr,)"-.
les pays saut la Tuiquie L alfirma pjur Umen.e.u us -*- U ,n,m>,re ***** d^'
l ~ W "-1-wnnu.i. ta: ministre l'atcliit
ici ^ays saui la iuicjuic kl aiunui pjui vjicuivuvciu ura U piOcoaine siono, le roi a accept sa draisnon.
que cette fermeture tait conforme icju;o.i de U lgialalure Une femme
l'galit entre les Etats tandis que les offrit alors au Tig e uu m gui
4 Cffwlt^ U%iV. aW0 i.. *u tauwa,* uuw avj viiiu Mawa*J m 'h w uu l11 K"*
ouvrir donnait une situation prpon tique bjuqact au uu, de la po^uia
drante la marine la p.us fote. uoa et aux couieuis de la ville.
Ismet Pacha dclara qu'il n .. Q deva rQdrc Visi
pas de p 0|et comple su. le couliie ^ veUlinj fc $|j f Mr c
des dtiuts,meii il '< - H u y nu., le ,.og a nme ta.t t.op
tattinop.e et les d.ioits u .vent r. J. f B .
tre p-olgs par la Tuiquie qu, doit *+?& ^\ **
en avoir l s moyens. Loid Lu a jn a flrand(. ,iloa Jr ^ UiJ JtQs u
grande (at.gu
meLl uuuuaMM n.mt j.ovo uua. DcQI m|,1M ptll0'011 JUHM
h Site Ion
Martisauf
Table d'Ilote.
Djruners lins,-^
Teiiipralure idale
Djeuner* et dners partir de
dollar 2j cts.
acte prohib et est cense pouvoir u Cldlt dont .0Ult u
tablir, par d'autres moyens, l'aptt n Profe-seurs est incontesta
de des Eitdi.n e admis ; ce que, en gemeut sir et claii du (
corps des
testable le ju
gemeut str et claii du Chef actuel
cote une fois, la loi ne dfend pas. u Dpartement de l'Instruction pu
Si une Administration suprieure ne b.ique est assez connu pour vonvain
peut lpondie des actes quelle a- ire qu'il ne saura.t se faire le parti
compht, autant vaut admettre qu elle ,a a.une ,n|u$i,ce ou d'un acte ar
na m conscience, ni responsabilit. Liliane j et enfin, circouslance digne
., de considration, la composition ac
Lact en question dans cet ma- tuetle du personnel tudiant de l'E
dent une fois accompli, cre on coie de Droit, est trop intressante
droit acquis incontestable au bnfice poar admettre que l'Etat, de propos
des Etudiants, qui la Direction de dlibr, pouzrait rien poursuivre
1 Ecole, sur 1 admission de l'inspec- donl u Tertu serait de dCOuraRer
non Kolaire, a dlivr les inscrip- une )euDesse studieuse et oriente
ions rglementaires et qoe, depuis vert le Ua?Ill protessionnel.
uuttimestre presque coul, elle a t, nous fermons cet article, qui
smu suivie les couis de l'Ecole, n est pas loign d'tre unelsuppli
Ce droit acquis est assez respectable qne respectueuse et amicale A l'adres
pour qu'on ne le laisse pas facile ,c je m\ Boucbereau, sur ces dern
ment attaquer. Mais son respect o'esi rts considrations que nous souhai
las seul engag dans la questioo. Le l0Ds l'emporter dans son esprit sur
snenx et la validit des actes gn- l0utes antres considrations.
raux de l'Administration sont, avec
lui, mis.en csnse. 4BY*B9asBS99HEnH99*
; .. aiitrnDitis uaus le voisniauc a " > v^^Bim^^r'm^m^mmtf^
avait fait preuve asqu ici les aunes .....___. ,___* .
r il mnn tnVSju avons reu le fascicule Juin-JuiHet-aVou1
3 11 mon el >ertembre du liulleuu olliciel du Uparteouit
un airt aaos la cti.mb.e
lie L o tut heu la lccpuon
ta dans I auio de Wbiie et se ienun
1 son domicle c o .1 ol.ia el se cou
LONDRESLx chambre des lords chade bonne heure |se;a uu au
vot une ici nlat \e i la constitu jourdhui parje
ira nul j'dite a 1 imprimerie Natio-
de l'A^r:.'
llf.
kn voici le sommaire ,
Airvi luant les conditions du
pis dent HaidiDg, *" .' campiguM.
comincrac
a vot une ici i(lat\e t la constitu jouianui partie pics ucni nauiDg, "" r" ""'i' '
tion irlandaise On cor-sidie ce t-ine Mr Wiiion el il recevra les secrtaire |P.jc.,s".'",':,;
la nomination de Thimoty Hcaly H ghes tt Mel!oa. "'linque c sur
Cori Je
Insuiluancc du dbit dc la Hiv.crt llanabe
1
"""-B^^
Clyde Steamsbip uompany
Vapeurs dirig* par la Clyde Sfeam-
ship Company [boreiyn Services) pont
compte de Uuiled seules Slupping
Board :
Le 8/8 %BOQOTAt a !<<*s New York
le 2 du ert. directement pour Port au
le dboisement et la selicrcsK
. I Importation et i l'tiportt
^^^^^^ |'un du Havre.
B""""""^ Invasion de chenilles sur la cte nord du
D.'panement du Sud.
Procs veibal des examens de un d'tude
l'Io.e d Agriculture de Thor.
Premire contribution 1 l'tude des fourmi,
blanche en Hati par Louis Djoie, Ing. Af.ro
njme de Ciembloux.
.
1
Tlphone: No 43a
CONSEIL DETAT
A la sance de lundi du Conseil d'Etat le rap
po-ttur des deux coni.i.issiom de Justice et de
l'Inicrieur, Mr St fhard a prsent le rapport
sur le prott de loi sur la Presse, lequel croit m
sera lu a la sance d aujourd liai.
D'aprs ce qui a t dcid le rapport sur le pro
11 impoite, en efiet, de se deman-
der s'il peut tre permis de reme.tre
m question, de laou gnrale, des
faits sur lesquels 1 autorit adminis
native comptente a dcid, et dans
le cas o une teile chose sciait pei*
mise, o serait pour tout citoyen ca
intiess la garantie qne cre en sa
faveur, par son essence mme, un
acte de l'autorit administrative. Ad
, r a i > i i D'aprs ce qui a t dcid
Prince o il est attendu le S*Il IMB r >i, Pubwreum .MjavMi-
U Patl IMl eaecuter d*ns la Rpublique sera galainanl T*t
fflaUTiee ntlae fUS ra le mme jour iour Kingston et *u
Angle des*, Rues ;des Fronts
> orts et du Magasin de *B*9f
Marchandises
Franaises
les port de lu Colombie prenant fret lpidmie de choienn
et p usagers. iat *mde Th0^eau"^^
Fjri aiauPf.iiie, le 5 l)ceoibre41922
Ghara & Agents
. .r_ eon
nue. Dan les deux sections de* Crochu tauita
de oius, beaucoup de gen> meurent
,>orie qoe le Strvice "sanitaire tadtt ti
tieuse.ucnt ces cas. Les entants surtout ont rapi
demtnt emport. On dit que cette pidmie
cause autant de ravages que celle de la petite v
rle. Les habitants sont dsarms ne sacaani
quelle mdication employe.
t


LfijMATiN
L
IBM
6 OCSmbre Sermons de l'Avent
Pour mon grand ami L C.Lhrisson
Aujourd'hui 6 Dcembre marque
Continur t son programme de r un glorieux anniversaire.Cest la fte
fo rrele Dnuement de la lustice de toute l'Ile.
vi;nt de taire publier un nouveou Un homme, Cbristoth: Colomb,
pr >j tde loi tnlevantauxCommunes conduit par la foi et illumin pir la
le service de l'Etat civil.
se ence, pari l de la petite ra le de
Ce projet a t\ soumis la Presse P**os, en Andalousie.ft plein de con
avant soi vote par le Conseil d'E a fiance se jeta dans des mers sans ho
ce qui piouve que le Gouveinemeat
te uel est rellement dcid i accep*
ifl t s suggestions de la Presse dans
les importantes questions qui ioires
iett la collectivit. Il tait en effet
plus que temps de sou'agtr les Ma*
Sistrats communaux de ce surcrot
etravail et de confier ce serv.ee i
des hommes comptents et sruux
On ne doit pas se faire llusion, 1E
tat civil dans un pays est une bai
la recherche de terres inconnues.
Durant le cours de ce voy ge p
ril.'eux, jamais un temprament ne
tu'.ti a\ec tant de foi ch t.cnne, ji-
mais oui homme pour attei dre un
but si noble ei si grand n: connut
au ant d'humiliations
liait, sa fermet virile sut vaincre
es situations les pins prilleuses
Aujourd'hui commenc en Cot
d'Assises l'affaire Ludovic Momplai-
I donc partout des ruines qui jallon sir inculp de tentative de meurtre
nent l'histoire et qu'est ce que tout sur la personne de Mr Fdmoad Mai
cela? la preuve irrfragable que les gons. Magistrat Communal et d'ho
que lea productions les plus puis trucide involontaire sur Me Edmond
premier Sermon de" Jvr'pro sants du gnie deJ'^,D^f * Millet, conseiller communal.
nombreux suit avec
ases de ce sensationnel
les autres, tes Proces-
copine les individus U I buoal es prsid par le Jage
Comme nous "l'avions prorais,
nous donnons aujourd'hui ns
lecteurs le compte.rendu so nrnaire
uj premier ^eruon ne i aveu' uro - .","------------j__ja i.h4 mnrei, wua
nonce Dimanche Foir la Cathedra!j anscepliblea que d nue A"+a*pM jijn auditoire
Pir le Rv. l're Brunet, aumnier mre : Le =.el et la ^pa^aroot, ds Saint Louis 1e Qtonugue. de la m*in? P^L" ? P"":?lap,K: procs.
En et et, ap es d s jouis de naviga da son sujet i
Congrgation des Pres de Maiie. Le* uatJ8
Le pre Brune eet do Sanada et KJffSdariiluaTrwr^arei, Mei ..Le Substitut lsuard Raymond
,,rwssr.. KSre^Ss gg 8on, SESboS: ri sxt Parquet el Mr GQry
embarras aucun. Le thme choisi - vont, avec leurs uvres, bonnea p es Je le Jury.
a t, comme nous l'avions dj dit: oa mauvaises, se fixer invariable- t~L'sc us est dfendu par Me hmile
a flchissez, soyez sur voi gardes, ment dms l tern t : Rflchisses Cauvin,
pnez ,t donc, soyez aur|voa|gardea, priez .
Aprs un expos aoccint du plan
de la a1 ion de l'Avent, l'orateur il
diveloon- linsi les trois points do
tioa, au.une ter e ne soif ait aux ex
che oui doit tre srieusement admi porateu.s, Aprs l'ennui 5e manifes de Jrusalem, laa ap.i:a, asie-ubla Bo,r Njus voil dune
n.st.e car trop d intrts sort appe t. un d espou gnral. Us compa %l"u du s.WMur' coutemp.a.ent la cts, comme autrefois
gtoos de Colomb menacent mme pa,Ia,le ordLQaaDce et ,a aolidit dans ceue araode mtro
ls tre en jeu. Un service de co..
trle doit tre rgoureusem n obser
vf tt les rappoits de nos Ol:ies
dEtat civil doivent re rg:'<*
ment publis au Moniteur O fie el
au moins tous les mois.
Au su|et de l'augmeot.t on du il
ril percevoir pour la confec ion et
la l.vrahon des diffrents actes d-
l'E a*, civil, nous sommts les pre-
miers reconnaitre qu'une augmeu
Demain sera entendue l'affaire Civil
Pitre accus de vol avec escalade et
' ffraction au prjudice de la maison
c'e commerce Thodore Backer.
Le tribunal sera pisid par le ]uge
G Lesco.flair it M; E ie janvier,rhoi
i d orner, dfendra l'accus*
tatiou de ce ts if devient ncessaire cre les hommes dcourags et abat
Supposez que notre seigneur dai*
S'Ui. a la sortie du Temple gnt noue apparatre visiblement ce
reunis aeB
ses autres
pa. laite ordonnance et la soiiaite dans cette grande mtropole Uaitieu
vruimeut remarquable de la maison ne. Menez donc Londres, Pans,
de le jeter par-dessus bo d sil nac d Dieu, Matre, disaient ils voyez NcW.\o k, si voue voulez, quim-
ctptaitd orienter la Hotie vers I fcst donc quelles pierres, que le struc- porte ? El taudis que uous couteau-
Le NiTigaterr parlementa, et de- tUre la II et*it oeau, en effet, le nou pierions le spectacle, dress devant bien renseigner les lecteurs,
s encore quelques veau Temple de Jrusalem &t ai nos yeux, et ;es notes et ces pilais, Auiourd hui par exemple avec la
quelque ciiose semblait d >> :\. dur0r e ces thtres et ces salons somp- procs sensationnel qui se droule, il
toujours, ce.au bieu, Oai mco.npa. tueux accs masuiea sordides. Oui J[ete impossible aux journalistes d*
rable monument, supposez que le seigneur laisja. trouver Kune bonne position pour
Notre seigneur qui voyait ainsi tomber de ses lvres cet arrt irr .nArm jl. ... pif,,;',,. azI,
s'exalter ta liert du Juif, devaat la form Lie : ,'fjut cela ne se.a bien P*dre de* notes. Plusieurs durent
rraj st de son Temple, rpoudi : toi plu* qu'ua souvenir. Qu'est-ce *e "tirer. Nous esprons que te Uo
Oui, regardez-le bieu, il n'y a pas que uous commuerions I yen Barreau prendra ces lignes en
l deux pierres qui ne doivent se Or il en sera aiusi, tou.es les mer considration et coupera court i cetle
anomalie.
jours d'obissance
L. Santa Maria, la Pinta et la Ni-
na, voil-s dployes, feadaient les
As bleus, lorsque c la brise de
terre, cha-g'e des etlKuves parfumes
des Leurs tiopicai.es >, vint convain
La presse serait heureuse d avoir
une p ace spciale au tribunal pour
puisque la moiti du cut des ac'e< tus que, la terre si ardemment dsi- dsagrger et tomber en poussire veille, des deux mondes aot dtsu
revient la caisse des coles. Mais re n'tait pas bien loigne. La surprise assurment dt tre nes disparatre. Cela uous toa
d'autre part nous croyons juste de Ds ce moment, nul ne dormit, bien grande pour les aptres, car m mms rtichissez. Vous arrtez
la grande misre qui se/ t L'esprance seule tait leur appui, ce Temple qu ils aimaient, leur appa vous parfois ce.te pense, qu'l y a
penser
les Soudain apparut une lumire et raiseatt comme inbranlable Et ^ jmze ou seize sicles, l'Ainque a
L'AI faire des
Trsors en Cour
d'4ppel
A I audience d hier \lt MonJsir D-
ic ueilement avant d'augmeuter
imn's sur le runie, Il serait quiU di ce moment tous les reguds ne pourtant, voil u,ue pour la deuxi fourni 1 Egiist ces gnies racoin
n> de taire paver pour un ac.e de la quittrent point- me fo i, ils entendaient leur Mal- parables qui s appelaient : Ongne,
^ieclbPauDureau 4i lO.fi San les premiers rayons du jour tre AeQ Prd,re .,"' prochat Tertui-ien Cypnen, Augustin. Bc
mariage ceieD.e au Durcauuciw.u VtTwmatmi ,, n., n^. Aussi, comme ils arrivaient, au qu'aujourd hui ues gouveioemeuts
cier de I Etat civil : dx gouides et apparurent. Le'vendredi 12 0.to; 80nai| t d98 oliviers, inquiets des e\ des soc.is savantes travaillent henn pour Us prvenus Sauvetme d Du
domicile dans les cas in extremis b.e I492. a coup de canon parti par01b8 qa',|8 venaient d entendre, peoibleraent exhumer de la pous vis dveloppe ses moyens d appel II dit
quinze gourdei, du vaisseau amira annoni terr-. a s'empressrent d'interroger de aira les ruines de Cartilage I Un Que ieS mofs dt renvoi de ses clients au
Nous comprenons que le but du tt une le, noachaianmem couche nouveau le Sauveur.Pierre.Jacquas, Un jour peut tre les peup>es 'Aaie amctinnifl tmuhrt t>ar U maed'ins
Gouvernement en augmentant et en dans 1 Ocan, quelques heures apr* Andc et Jean parlants la fois : Mai- reprendront latte deia civ.hs^Uon .:' Z ZnJtiLPl certains tri
mett.nt soixante quinze gourdespour tait bap.ise du nom de San-Salva tre, dites nous donc quand ces eno- Mais lecr tour, la dissolution les ^a^cSaniil Zmhen retenir
ses arriveront-elles, quel sera le sr attend- Car tout ce qui se voit, tout venui< 1,u cepetuam u 'ant un retenir
chique acte de divorce estdeoup dor.
ui r autant que possible le divorce, Le Nouveau Monde tait dcouvert
malgt cette prvoyance nous opi- et ds ce jour le Gnois devenait
cons que cinquante gourdes produi grand el immortel,
raient le mme effet. Pour la ques- Mais, le but n tait pas encore at-
tion des actes de naissance et de d teint, plus loin encore brillent d au-
cs, il serait encore plus quitable de trs terres, h faut les trouver.
les porter une gourde cinquante Au nvlieu d indescriptibles ov?
goe dr la On des Temps, et de la ce qui se pse, tout ce qui se me V" de "ombreuses rtractions ont
ruine de Jrusalem ? les ap'.re sure passera* Et tout ce qui n'aura faites par ces mmes individus, que cer
samblentici se m.er de deux 3Q0 pas t lentement deoempos sous tains autres ont expliqu que c'est sous le
sea.Cest que leurs yeux,le peuple ivctiou dissolvante des sicles tom coup de la pression ou frt des pro
juif tsit tout. Et, i's ne compre^ bara sens le violent coup de piosha messes qui leur avaient t faites d'tre
liaient pas bien comment l'univers qui prcdera la ruine ddmtive ; maintenus en libert qu'Us avaient t
pt subsister, Jrusalem une fois uin fera, dus illa solvet smelum in conduits dposer de ta manire qn'ils
dtruite. Alors le Matre, tirant par [avilla.
avaient eu d le faire.
Quant d la prvention de falsificaton
;ntpasd bre les caravelles jetrent l'ancre commena de leur dvoiler quelques grandes Capitales, sans doute lex ae P*eport Me ittiunue ait que t puis-
r "" ... _ j.._ _.,-_.. j_ !..._;_ 11 i___ B _. ... mit Ihiim nni'ntt tint tu a it ttnur At
ins le but de faciliter nos pauvres tious les mutins d hii** joyeax, conti tie de I anxit de ees sptres, del Si nous entendions notre divin
campagnards qui, le plus souvent nurent leuis courses et le 6 dcem majest du cadre qui les entourait, Sauveur prdire la ruine de nos
faute de moyens, ne vienn- nt pas d bre les caravelles jetrent l'ancre commena de leur dvoiler quelques grandes Capitales, sans doute lex
curer la naissance de leurs enfants dans une magnifique et merveilleuse na des secrets de l'avenir. Il leur einp.e des ap res plus curieux de */*" n avait pas eu d se servir de
....... tu entrevoir les dangers auxquels gonnaitre la suite des evoemeuts et passeport on ne peut pas conclure d sa
iltti.
lertulien Pauyo obtint la partie
ordonance qui n est que trop
Il fait remarquer que fordon
contient deux srm de motifs par
ticulurs. Aprs avoir fait l'loge des
jeunes avocats qui essaient de sauver Us
inculps, / reprend les arguments des
avocats dt Davis et consorts et les com
bat en s appuyant snr U texte du code
pnal traitant l escroquerie.
Vu l heure avance la toutinueUton de
bert 11" noua W mislble d'opter laflaire est renvoye l audience de mar
pour lea ralits a'u haut au lieu de dt procpain.
uous airer aux jouia^anats d'en___________________________
Nous avons la conviction que le lomb De nomb euss statues proda tenir de la ruina li.iiie qui [r Cdera seul, le sait Et nous tamenant aux
tarif tetouch comme nous le propo neut ei gloi.fieut son oeuvra. le jugemmi dirn-er. Tirant al ira de seules ralits qui ue paisent pas, il
sons ne soulvera aucune animosi
du pnblicet que les nouveaux otfi
cieis de 1 Etat civil pourront facile
ment faire leurs fiais.
Pt.tisan de la libre discussion,
nous pisenlons au Secrtaire dLtn
ie la lustice,
Les Ktatl Uuis sont al.s plus loin tous ces vnements la leon morale il ajouterai! t hefiectuss*/, soyez
tncoie. En 1*9}, ils ont consacr qu'ils sug^.eut et eu vue de laquelle 8ur vos gardes, priez.
toute une srie de timbres-postes i '* avaieut t allgues, en Matre
Chris ophe Co.omb pour raconter sa Souverain, du temps et de l eru.t,
vie et Confier ainsi son gnie. Uffi dM J.Uf -0Q-^ace ce.Ue
i89>,
b
ie Souverain
sentence dernite : Tout ce que
vous voyez au ciel et sur la te re
anvier
leau, Ponufc gioufijic 1 oeuvre de Colomb uasaeia. (Jue saule chose inompuera
des oie jus, c'es'. iui pa
111
Notre grand pr vilge, c est la li
bas-Oui, il mporu douveraiuement
que vous voua ie dieitz vuus-m*
lOmpliments pour l'heureuse en ciiv*nt aux vques amricain! ; des a.sauts
ide qu il a4eue en organisant ce pio Comme l'arche de No voguant rle.
tel de loi et en le soumettant 1 ap sur le? dots dbo d.s emportait avec Ce que \; voua dis, dites-le aux
nobation de la Presse. ce qui leeiail du genre numaia u autres ijet.ecu.ssez duuc soyez sur meJ, vous ws libres assur-imeut/oo
Cl POTHEL ,ace a lsuc1, alD" lcs v"sseaux de vos gardes, pntt, peul voug %|der aaQ8 4 ^ vre de Vl).
t____________________________ Colomb, confis lOian, transpor I ire salut. Oi peut vous prsenter
M Ci h ai 11 v i sl eteni aux rives d'oure mer les ger- Voila vingt sicles que ces pa plua ou moins vivement les vrits
5l6pDr3U ,1 ICaI its jLS grands tats.et les prmices rles tomujs dea lvres du San ternelles. Un peut vous exliuuer
Le Prsident de la Rpublique n'a du nom chi ien veur cou muent d^e eu ge se avec pms ou moins de eh.leur a les
pas accept la dmission de M. Se- Nesi.il p.s sublime cet hommage raliser Lesap.res out vu ue lems pieudre pour rgie de vie. Mais le
chcaA.exis professeur aux Gonaivts. rendu au giand iSavgateur ? yeux la ruine du Temple et de la trava V Le Dpattement de llnstiuct.on yUe i me du g.auu explo.ateur Ville de Jrusalem E |usque aujour daus de voue-muiea.Le moideci.it
Pub:.qn;. ^y^^ jl r f4^Utra d3vou-ie dtt-v-
mois au disttogo pioltsseur qui re Car Co.omb ne d.ouvnt des terres , u ,a, p-,aeut ddu8 l8lir Led aatres parcourent invariaule
i rendis ses cou t anne piocnaiae. que j oui y planter u Croix qui est dispersiou mme, la marque iut meut laur orbne Les ammaux et
la plua tihcace t la plus puissante monte de leur dicide
aime tour foirrer et pour fane lune les colosses Us plus
L Etat et les por
teurs de titres
Sur la suggestion de Monaioar le
Conseiller fi iaocier,et d'accord avez
Mr le Ministre des Finances, nn
comit pour reprsenteras porteurs
de titres de la Dette Intrieure d'Ilai
ti a t constitu comme suit ;
Mous eur W. F Woothiea, Oirec
1. m Mmn
|0U s
Nous avons eu le plaisir de u:- -
'ou ia visite de notie ami Geison
DesroMtis qui passe quelque*
t la Capitale.
L'ancien pisident; de
des Dputs compte d
daus tous les groupes Nou
sons nos meilleurs souhaits de ccr
diale bienvenue.
-nai
la saine civilisation.
Constantin DUMEHVK
Nomination
Par commission de Son Excelltoce le Prtsideut
Son installation a eu
pliments
vaMca
lieu lundi. Nos coin
teur de la Banque Nationale de la
Rpublique d'Hati, prsident.
Raubanl Brouard, Vice prsident,
Depuis lors les p autes sont mcapablea dohip Qeorges de Leipinssse, Seertaire
so.idement per a la loi de finalit qui _ieae.nr*. Membres, Messieurs Ed Kstve
tablis se sont crouls. L empire i.a Seul l homme a le pnvi.ge de Ed, de Lsspioasse, avoea. C Brandt,
des Csars a diep.ru Calui de By ebo sir l'onis. de son amour, i^t de Directeur de h Royal Bank of Caaa
sauce n'est plus qu'un souvenir. I objet de sou cho.x depeud sa va* da. Eu^ne Roy, Syndicat des Agents
Plus prs de nom, Nspolon effraya leur moralo L'homme vaut ce qui de Chang? F Charles F C Stade
quelque lemps .-Euiope et le muu aime. Taudis que, en effet, notie in- i.e comit ai pris contact ce matin
de par son gnie et la puissance de telligeooe i abaisse son mvesu les avec le Conseiller F10sncier.il doit
ses araues. Waterloo et "5te lielue objets qui la dpassent, notre vole u d'obord se procurer les pouvoirs
urs de Titres
rglement de la
poteau taibie prisonnier de roniai neiamour. U eat l amour le grand Datte Intrieure Aprs nn premier
uebiesu- Plus prs de nous encore, moieur des moiides. Il est donc, de change de vues, il a t dcid
la rhamhn Far commission de bon baceutnee le Krtsideut -~--*- ..-.. -.---------- Ta ^ V.------r k------ T. --- uuuuiu eu piucu.rr
e 1a 1 namore dliill M[ CklIlcm Avta.UasMU en Droit a t furent la rpons*, de la Providence t se trouble anoblis par des objj s ncesseires des porte t
es sympathies nomme Kedaoeurau Dcparttment de rinstruc au dn lanc par le souverain des suprieurs n ralit, tout se ra.n pour arriver un rea
^lous lui adre s on Publique. poteau faible prisonnier de Foniai ne l'amour. C'eat 1 amour le grand Dette Intrieure Aori
PAIEMENT
Comme nous
les chiques pour le paiement du mois de Novem
l>re ont t remis lier aux interesses.
On nous prie de solliciter de l'Administration
Suprieure le paiement par anticipation du mois
de Dcembre avant la MtC de Nol. C'est d'
illeurs une coutume, Nous pensons que cette ie
wmsf
TJne Ecole libre de Droit
H est loricrnent question, dans quelques cercles
d'tudes importants d'un prO]ct de cration d une
litole libre de Droit, de.tinee par la rate, par
ses d.velopp.menis ul e.ieurs, k devenir une
Ecole prive de H.u et iudes.
L* enicanes et diih.uiie dont, depuis quel
oues ;emps I Ecole Naujnale de Dion est ma
lieu eusement le ilil .e, ne parai>e.i pas tran qutesera entendu.
tirai ucioaion de ce projet----------------
Ojo-q t'tl m soit, noal ne pouvons qu'applau "s^hh----------_ ------------------
* a ce ^^^gy^;rev,endro^ Bonne occaioa
Nous avons apris la mon du jeune Fiii Au A \ E.NDRE
dair. survenue h et 5e funreilks auroru lieu Un'buSI FelC Caou cboutl COm
a u c.th.rie *u^J2*l "J"* pltemeut remis neuf, s'adresser
Au, pvfou prouv, mu. rsentoa, no, ^ ^ ^^ Rq| ^ Qut|
trois grands emrires,coup sur coup, la plus souversme mportaoce de qu une prochaiue runion aurait lieu
aux rdalua qui ne jeudi Nous esprons qu'un rsultat
et satisfaisant sera obiet o pour le
rglement de la Dette In rienre,
viennent de s crouler; celui a'A le nous attacher
msgne* celui d Autncue et celui de psrsent pasi
annoncions la semaine demieie KuS^ie, et I univers 0 eat pSs 6UC0 e R.SU, tU effet, loi'sq..1 il a tir ISS
remis du tracta de leur wtiie. tres du nant n'a pas pu avoir d'au-
Lei fouilles patientes des arebJo tre but que lui mme; la mauifesta
logues font revivra le souvenir des non de lagloue et de ses peifeoiion
temps qui ont prcd la veuue du in&uiea avee la volont bien arrte
tfihnat Mais ou.es ces dcouvertes de subordonner noi volonts las
ue font que de nous apporter, avec compiiseement de sa loi Dieu a tout
le ref et d une civilisation disparu, fait pour sa g oi.e, noua dit l'critu
la preuve que les nations usai bieu re Voil le point fixa qa'il
Jeux de hasard

, Nous avons reu trop tard pour
tre publie au jourd'hui, une im-
portante lettre de Mr Mangons Ma
Communal.
fi?*
tenolaacei
noua g.strat Communal, donnant des
que les individus ue naissent et ne taui considrer, qo il nous fant vou explications sur les faits avancs
grandissent que ponr dchoir et loir, aimer et poursuivre toute no re relatifs son administration conter
bionto. s effondrer. vie. Voil la ftu ncessaire da toute naut lea jeux de'tiaaar : qui fonctisn
Aussi loin uue bous portons noa creaturea intelligente, voil ma fin ns.ent an Champ de Msra-
regarda dans la pass, nous voyou personnelle moi. u lettre ara publie demain;


U MATIN
U PirsYranc
Salon de Coiffure
Informe tes clients, qu' partir ieuid'bni, mardi 5 Dcembre le sa.
Ion eet transfr l'Angle des Rues
des Miracles et Crand'Rue en face
de I ancienne maison Keitel.
Fort an prinee.5 le dcembre lOifc.
6 & Id ttlCKGKS frres
fi Le Purge iif Idal ,
c'cri la
I
/
Pilule du DrDehaut
147, Rut du Faubourg Saint-Denis Paris
Facile I pn i
Ne DoeMtlanl aaevn prparattti
elle me provoque jannis de dgut
apprlmant la dite,
elle ne dbilite pas le malade.
N'cxi^'-in.i paa4a 1 i 11 i iambre,
elle ne caast SBMM perte (!. teaips.
pin- active que I Haras,
elle e.-t, par consquent, moins cbere
DOSE : puroative, a a piiuios
LAXATIsE. i pilule.
il GARONNE
(&. 150e Mille
Par
Victor Marguerittb
En vente la Librairie du Matin.
BW^saeaaaam
/ on B. Ihba d
Agent excluait pour Utfej
Panhard Oild Corporation
Lubru aling Oils
(ireasb
Huiles el Graisses
Prix et qualits dfianl
U loute|coocurreace
iVadeira EuiLroideries
For sale nom et considernbhj r ducet
/ ttock T,J)leCoe>89 JoiliPH. HandL
ktrehie/s et:, ete,
Su table jor nie and welcome f Trit
#ni Gift ( orne and makt your choice
y sur self.
L. Preeixmant-AGGKIlllom
Hue du Quai
Lehn & Fink. In
i
NOUVEAUX ALAMBICS
a*ir DISTILLER RECTiriTR
Les EAUX DE-VIE,
RHUMS, ALCOOLS, le
DEROY FILS AN
< OR.I Mil I kl M
75, m *u Thitrt, 76
PARIS
GUIDE PRATIQUE do Dlitill.t.iir d'EtUX DS-
VIL. ESSEIOES. Me MANUEL du Fabricant la
BlOalf M TARIF ILLUSTR aar.im Iruei
I
, /Pension Suisse
Confortable maison de fami
.,1e situe au Bois de fhnes,
proximit du Champ de Mars,
807,Avenna Grgoire-
Fonde en 18^6
SUPalUORITti BAS PRIX PROMPTITUDE
Tous produits chimiques, phaToaceuliques et autres articles ver
dables dans me pharmacie.
EPICES : Poivre, Cmuelle, Girolle. Atiis loil.Mus*le etc. eic.
SUCRE RUTIN
SPECIALITES ; /Marqne prive/ Lysol daipfectant,pnrfuraerie,Artlclei
>or barbiers, iUy Kum Chocolat en poudre, Huile de foie de .Woroe,
K nulriion, Cold cream, Extraits pour faire faences et eau de toilette.Bau
de Quinine, Poudre cont e les insectes. Boli lion pour conserver les ut?
frais Lait de Magnsie, Poudre suprieure rour la to-'ette des enfant*
lisence de fleurs Eau de Florida, Miel pour la table. Moa'ardr, Hutte
d Olive pour la table, Brosses dent, Pepperrain', Hu le pour ahaaetu
les moustique! et autres insectes, Regulol : Huile contre eonstipt lions e)
roubles des intestins chroniques. Th, Cire pour les parquets, Comesti-
qnes, Elixirs, Eptce, Sirops divers, Teintures diverses, Vins. etc. etc. etc
Demandez le catalogue des spcialits.
Commit vos commandes & LEHN & FINE, lnc; vous errez absolument
satisfait s
Toutes le bonnes pharmacies da rays s'approvisionnent chec LUI I
& FINE, lnc
Joshua L. Baily & Co
(Chwch # Thomas Strees) New Yorl
Lfune de meilleures et de plu />*-
tes maisons de i issus aux Etats Uni{
Siam% Denims, Checks, Ginyham, ToiU
drap etc, etc.
La meilleure source d*achats : Prix
toujours avantageux.
Les principaux commissionnaires en
tissus aux htatSmlJniSfS'aprovisionnenl
chez Joshua L. Bailly $f Vo
Voici 5 produits
Qui mettent en valeur
. la beaur de la femme:
POUDRE SIMON
SAVON SIMON
et
l'inimirable
.mua
Crme Simon
J SIMON -

S3$S
Ijcwie. *> w
iNS OC
SUCCS
S ANS DE DOULEURS RHUMATISMALES
GUERIES GRACE AUX PILULES DE V/ITT.
Etre enfin dl>arras<# de ses douleurs rhuma-
tismales, aprs cinq ans de sontlram <- telle atl
1 heureuse exprience de Mr l) Bell On prui
penser qu'il M bien remarquable qu'un tout
petit nombre de Pilules De witl puisse effectuer
une gurison rapidemais nous en i
(on bien la raison: les Pilai* De Witl '<
composes de telle sorte qu'elles se randonl
directement aux reins Inon pas dans le canal
intestinal) et oprent l'vacuation de toutes lea
particules le toxiques cristallises prs-itr-
les tissus des personnes qui soutirent de rhuma-
tismes. fOOtM, siiatique, atC l.e (ail qiM Mr.
Bell n .i iiin.iiseii dr nouvelles tMaqOM COnttitia
certes la prnne ( >>nvaincante de ic que 1rs l'ilules
De Wiit ar<-emplissent bien la tic lie dont
sont charges Lisons donc textuellement ce
qu crit Mr Daniel Bell
Depuis plus de cinq ans je tooi
terribles douleurs rliuin.iiism.tlrs quj ne tel
tmit le dos I^s donll
terribles que j'avais tout juste la force de me
traner J'avais essay remde sur remde
l'espoir de trouver quel qoi oolagarail
^uffrances. mai^ tout tait inutile
l'ilules De Witl pour le-. Raina et la \
m ayant t Pifflmilaanilai. j en ai hetai une
et. bientt aprs en avoir pris asnlatnanl qui
unes, je commenai me rendre compte du
meiveilleux remde qui ni tait offert Aprs en
au ir pris trois Uiltes, j'ai le plaisir de vous dire
que je me sens parfaitement bien el poil Un mon
travail journalier sans plus jamais ressentir la
moindre douleur."
Preuve de furison durable.
Sept ans plus tard. Mr Bell, qui isi tg
Ans. nous dit
" J* n'ai jamais ressenti i nouveau las douleurs
accablantes dont j'avais souffert si longtemps
autrefois.''
143, Gloucester Road, l'eckham. Angleterre
Si voua dsirai des rsultats immdiats,
procurez-vous
PILULES
de win
POUR LES REINS E r LA VaSSIE
le plus grand SHMtdk du m n I' ?Ojr
LeaRHUMATb.rlEj, DOULEURS D0.1SALE&
et toui JoOil..) dei
REINS H M LA VESSIL
L*s F.:ui*n D Wir ,..tu
*arav-cie du mort- -' '
contient i ("is plueqaa "' '
iualuue difficult
flaiM'De Witt" ai amus
M A* waW, tvuu i'rM.
LehnetFink u.c.
(Maison fonde en iS;'')
New-York, .U.A.
Laboratoires i Bloomfield, N. J., . U. A.
'1
Pharmacie F. Sjourna
Donne avis t n eli latU, aie Qj h: il il tu p i b'icqu'elle \
trani9orm son Liboratoiri d'Urologie e.i un Libratoire do
biologie appliqu sous la Direction d i
Dr Hicoi et t. Sjourn
Le laboratoire es' ouvert tous le$ jours de 7 lires du matin 6
neures du s il r pour toutes les recherches ei an ilysee prvues dans
l'annona ci jointe saut pour le,
tVassAriiiiii.i et It constante Ure Scrtotie
S iront reues que le mardi de chaque semaine.
S'adrea^r ia Fhirm,.cie pourlej rensaig n ue.jt.f
Inalyes d'urines ebS'ue gastrique,
Kactiou de Wassermann
Beaclion de Ti iboulel,
fcLiamen du sang e du pus
Examen des matires fcales,
Examen ue crachat
<4lbumino n'v tfior.
Constante I 'r,v.S creteir'
Hecherr.ne de Spirochtes et de Conocoques, etcy etc.
Extraits liquides
Sirops Teintui es
Onguen Linimente
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon R. Tbb u<.
Agent esolusif pcor H ai' i
NEURASTHursiE. FAiBLE3-'c
CHLOROSE, DBILITE
fiIROP f-t
DESCHIENS
A l'Hmogloblna
**>"** u%ffig
iAtUBl osaornsiis, i, m* r.i a.aarr. *** -""ll
U. Bailoni fils
Rue Houx ou Bonne Foi No 120
l i lis du Dpt de lihuin Viliejoint)
Anton. ta nombreuse cliente:*) qu'il vient lu recevoir las srtiolss
t'oivtnis, de toute supriorit?, et A meilleur prix que partout ail-
leurs
Grsrd tssortieLt de bjou'erie meure, btsceletsen or, srg nt t
rceti I
Cr nd assortiment de bibelots, csdeaux pour baptme lUncailles st
mar'fge
Orsods at petits lits en fer.en cuivre, granden e' petites alsoei,lableaax
de toute tesut pour salon el salle i roangpr, chflMf, dodmes. lavsaos,
Isropes, cecen es de lit, moustiqusire*, asi,ie'.tej, tatuee, serv es li;
qoeurs, tapis de table couverts couteaux,
Cderciies blaoctes et :oolear thapeaux Korsalir.o, chapeaux nsalon
f. u -e et laine, panama casques, jamb'res, malle valises de voyage
c vs'e (hemisseites, fuux cols.taleonsaforme de ebapeaux pour d a sa sa
cbsussores pour dames et etfants.
Le i" l'hc est cordialement invite venir voir mon assortiment avant
de se I'.-it sur un article.
Qratid assertim'nt de souliers pour ei,fttuts jb^ju'a va ans Faim bsach
de d ii nuances Sacs en argent pour dames, derrires nruveantA assar
timei i e jolis pendulettes,coffrets et bibelots en nicre.chaises da Vienne
Veset fleurs et poudrires
Tabacs de la Rgie Franaise
Scrtferlati S-ijrifcur, pap.er bien le knog de. IV, le paquet Ott
.s'ea fttla i ordintiire papier gris le kilog t 10 le paqaet 0,40
Ci ttttes Maiy'and le MilI. c Ju le bondon de 90 i.tt
i bst priser le kilcg li, le paquet 1,M
escompte hsbitoel A par ir de S kilogs.
I' i nouvelle expdition eut mise en vente a dater da ce joar.
L'AdOiloUiratioa e ls Rgie a particulirement .soign la qualit da
Sjaifji.ati auprie>.r qni eat.pr^seui comme avan. la gterre sous couver
tara bleue double de psp er d tain.
Le tabac aloil livr conserve toujours sa fraichear st ne vaut se
desscher.
JL'Agecl social E. ROUELUN
fil
j? 4


LE MATIN
..
M
Un Jour viendra

Paxfus i
troublant |
captivant, 1
pntrant j
7
)(g> <
f
7 n frein IH/ /-. (**. .rm/-rv triHt/l ^" ~^- >r V ". ^ *
Sourjm i Parle: itu k moi PnmurOui K 3 l*'i ii illet, /t m
Vaillant # llouel Agenli gnrdui,720 Rue du Magasin de l'E at
i.A. E. BACH 4 frres
tirand'Rue tt argle de rue Csars fn face Saifa
dont l'honneur d'aviser le public et le
Commerce en gnral qu'ils viennent
Ouvrir uni nouvelle maison de corn
merce o on trouvera toutes sortes
de provision* en gros et dtails depre
mire quai t < t de toutes fracheur,
prix dfiai t toute concurrence.
Ittjurre de table Danois marque Holtrtns
Bi e alienw d < Howen-Braoerei
Portai amricain Terment X \X
Lait Condens Nestl
Vermouth Dtnois qualit suprieure
Riz Glac Ion
Noisette suprieure
Amandes
Pomme de terre
Oignons
Pches tu conserve
Poires
Sauce to maies
Biscuit Soda
Runcumber Pickle
Mixked Pickles
Sel fin pour table en boite
Poi.re moulu
Raisin veil
Pomme d'arbre
Macaroni
Vermicelle
Sucre Granul
Sucre Concass
Beurre Lly
Mantgue de lo sochs
Farine tiold Medeal etc etc et toute provisions orientales
N'oubliez pas de nous faire une petite visite*
Lunchs Sociaux
Grau il Htel de Iran ce
qui par sa situation unique au entre des affaires se recommand
wlus que lamais au public et ses nombreuc et distingus Clients
tmirta U1SINE soigne et tout le confortable ncessaire aux \oya
geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage
Port-au-Prince.
L'Htel dbite par yailoj et par buriques
des Vif.s de Bordeaux Roug<3 et Bhne
Ces Vins viennent directement de B\liS.l C e*\ sont garaniis put
fus de raisins, nom pouvons le prouver nar des .CERTIFICATS qui
nous tenons toujours la disposition des L lients.
ChaB'WDe et Vins Mousseux nrix modrs
Conserve* moutardes franaises, crmier cfeefe*

Emulsion Scott f
Emulson Scott'
E vante par fiacoj par doi-z m
p r C8i8<5p et p*r grosse
Ch Ru ri i Vnwin l'Fia
En face U h e G r.e\'< rt a-. Prince

Cimya mie Ole.
Transatlantique
I- .SI.AMKNTIN parti de Dor-
*''i! i l lit Novembre est attetdi
vers le k3 co rant vi t lea ports du
Nord
Il rf part ra le jour cfe sen rrive
rror l'E r"|p via lee p0rg du Sud
l'or, l'.ioce 5 DWrrbre 1022
L gett E, ROBE LIN
Femmes
l'ge
critiou
h .
est onUeateat
entre 45 et 55 an s. Le
1 d'ge est sou-
vent i gn de
sympi MB) -s inquit-
ais que; iui-
tal m 11 eux,
mlancolie, pou
de h il.-ur don-
n.iiit des maui
de ttes et
foc.it ion.
Prenez --oin
de votre
saute"; si
cette pri-
ode critique i eut tre termine sans ennuis, elle sera suivie
d'annes de par 'aite sant.
La Composition Vgtale de I.ydia E. Pinkhamest par-
ticulii-ii-iiifut adapte mur aider les femmes pendant le
retour d'g, S n influence se fait sentir sur tout le sys-
tme qui ist renfoteiet elle aide la nature pendant les
longs mois de cette priode critique. Ce mdicament est
prpar avec tient pas de narcotiques et dioyges nuisibles.
Son mrite est prouve par des lettres similaires
a celle ci :
Valparaiso, Chili, S. A." Pendant des annes j'ai souf-
fert de retards et de douleurs lors de mes rgles accom-
pagne de maux d'estomac. J'ai pris votre Composition
Vgtale et les Pillules pour le Foie de I.ydia K. Pinkham
pendant trois mois. Je recommande votre mdicament
mes amies en raison des rsultats obtenus. Vous pouvez
publier ce tmoignage."-Paulin a Fi.orkz, calle Cajilla
124, Valparaiso, Chili, S. A.
Des lettres comme rt>ll ci Influencent les femmes
tt essayer la
Composition \fcgetale
L'Anmie
Notre sang e:,t com|>os de
globules rouges et blancs
les roofes servent a nourrir le
corp$, les blancs a couioaltre
la m dadie. (ju.ind il y a
Anuiicou manque de sang
les globules rouget manquant
plus ou moins. Un cette faon
le sang ne peu: procurer 1 c
de nourriture au cor,is. C'est
pourquoi la Saura dsvleot
ple et "piteuse"4ea y u
devifrincnt irinei et "lourde"
et une s (le fatigua
inlen en ahil I le systme.
Pour va: cri l'Anmie il faut
tappi t le sang e
glolutl-.* rougea. C'est :t.
La Maison
H
Dans le but de plaire ses nom
breux clients, leur offre lis articks
suivants de toute fracheur <$ de toute
beaut des prix exceptionnels mal
gr la grande hausse sur les prix de
tissus.**
Ta. Wiat 0/ LU.
possda un pouvoir merveillrua.
Parce qu'tant un gnrateur
de san;; Wiacarnis" cre une
abondance de sang roiu;e, neuf
et riche, qui r.uncne les roses
aui jouesdonne ce ptille-
ment aux yeuxet surcharge
tout le corps d'une vitalit et
d'une vie nouvelles. C'est
pour cela que plus de 10,000
mdecins recommandent
* Wincarnis."
Achtes une bouteille 'le Wincaraii
U]anrd'hui peut l'obtenir dut
toute* let Phirmuciei, etc.
COLBMAN d. CO.. LTD. *
Wtnoaenle Work., NORWICH.
Chipeaox velours suprieur
pour i>orr.raes 0. 5 & 6
(bapeeux de laine d'Italie
de toute? qua' tii
Crie toie bit d la
mecl.it e. di. toute beaut l'auoe 7
I''i8 soie su| 1'netr douzire 12
( repou & fleui s ccoleur 1 aune 0 60
Casimir anRLia si p 4 &4 5b
Diagonal noir rxtra 5 50
l'alm Heacb arg gris fooe 2 50
Serge bleu aoglais 4 /5&5
En Vente ch. /.
FRANCK J. WaRTIN
Au prix de 2 dt lira granoe bou-
teille e 1 dollr 1| 1 bouteilles.
Rue du Mag,in 1e l'ittn f ce
Uaiae Qlace, H^rt sa l'rir.ce
Monsieur Aristote Pierre louis
donne avis au public et au t orner
ce qu' paitir de Cette dale il sigie.
Osmase I terre Lotis.
Port su P.-ioce, Iti Nov. 1923
DAMASE PIPBRE LOUIS
__ La propri aire
Orill lil aoglais blanc 1 40
Drill blanc uiion anglais /5
Dri'.l coton b'anc snglaia 0 50
Drille Tusior sup 0 40
Duck 'il blanc anglais 0 70
Alptfa r>oir ftparieur 2 40
Keki jaune anglais sup. 0 50
Kaki blar.csup 0 35 & 0 40
Zepbir barres soie pour
chemises et robes 0 60
Bas demi soie dojz 5 50
Ras jours suprieur 4
Eas mercerios sup 2 80
CbaoLfietea en far. t 2
tricot manche s courteg 9
Toile voile pr grands voiliers 0 70
Cln/iot noir 54 poacea or 1 5J
Voile blanc 'l
Orgar.die couleur brod 5
Brbant jiane et noir ang.sup 9 50
Percsie blanc sapneur 7'
C'-.licot jupon 4
Rideaux mousseline anglais
la'g 40 P X 2 1,2 Yds de long 29
Vlousseline suisre de 50 P 'isQ
H'rin blanc ang double larg 0 40
Bdsin amer ang double larg 0 55
Tussor de soie pr ehs'oises
homme et robes 0 7J
Gabardine bit ne barres 0 45
Orgncdi couleur 0 30
bolienne m. 1. 016
Crpe anglais g I 1
Crpe angl p I 0 60
250
0 38
Co on drapa ang 80 p. or4l'au,0f0
Toile draps 61 anglais
Toile matelas g 1 sup
Baudes broies suisse par
boite et dtail
Broderies i our robes
l'tignes de toutes les qualits
et grandeurs etc, etc, etc
La liste serait trop longue S'il nous fallait numrer tous les articles
que nous avons en magasin, c'est pourq ioi nous vous iovitons, avant
d aller aiUeura pour vos emplettes d fin d'annes, passer la Maisoc
H S1LVKRA, cor nulle t art vous ne couverez des ar icles d'aussi bonne
quali t des prix si rduits
Venus Bar
Il vitnt d'tre ouvtrt un chic et
lgant caf la Gra. d'Rue en face
dn Qio Galant-
Tous ceux qji ont .e pn^dea
bonne cluioe- vieid ont trement
coorio jiner Vnus Bar eu la pre
piet et ta ^.iomptitude d.s ervicci
rgnent d uue fagou sans pareille
Mot- z qu on parle aussi trois lau
guea : (anglais le fianais et l'eapa
goo1
Mme Vve ONklL Bt^UTUS
4sv aux p r sonnes qui s'habillent bien
Un trouve des prix plus bas que dans les occasions et rabais excep
tioBHn's, lesaiticles suivaots, de toute fracheur.
Hauts valants Chantilly de soi, tou'e nuancer.
Les Garnitures que vous rvez, qu'elles soient de soie, cjtoa.gaipare,
ponges, perles, franges ou autres.
Soi* lame dite mtallique genre grand chic" Jersey de'aoie, cbil
'ooi de soie eto.
Fleuts artificielles pour corssge et taille-
Jois chapeaux ronds tout plumes pour dan es'lgante* a
Formes de chapeaux trs jolis
Chez Paul E. AUXiLA
Rues Traversire et Magasin de l'Etat
---------. / .
**!


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM