<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN < L'affaire k Grands Bois Port au Piinc le 18 Novtnb.e 1029 Aa Directeur du Journal Le Mutin. E. V. Monsieur e Directeur, j'ai la dam le Mata 'd hier une lettre "Tribaoe' ou* la sigra nre de Mr Andr Leara affaire de Grande Hoie. c mon non est cit. Sur des dnonciationa le Goaverne ment a forme une commission aux flca d'ttquter aux Grandi 13oi. l'rofitant de cela, oo a mont tout i ca cabale contre moi en recrutant i p ta de gre aoudoya ponr la plu put pour venir dpoaer et mentir kor mon compte. Un jour j'ai t mund par la Coma'asion. En y arlivact aile me demanda de me tenir • iea ordrea joaqu'en lendemain. Le lendemain de ce jour l la Corn misaion n'a paa travaill et comme c'tait un vendredi, j'ai pene qo-elh ne pourrait reprendre asi travaux ue Lundi de la nemai ie prochaue. utre tempa j ai crit la Commis lion pour lui dire que je me tenaia toujours ses ordrea Comme j'a vti besoin de quelqaea pices a 1 1 Capitale,j ai profit de cette occasio i pour venir lea cuercber avec liote i tion de retourner immdiateme it aux Oranda Eoia. En aruvant Port •a Prince j'ai appris, .que la polica me recherchait aux Grande Koia. J ai crit immdiatement an Prs' dent de la Rpublique, au Chef de la Gendarmerie tt au Ministre de h Justice ponr leur faire comprend!< qje j'ai laica Grands L'o a pour lei iisona sua mentionnes et a'iutervj i ir pour faire aospendre tout ordrj ti'arreetatton puisque je n'avais pis t t entendu. J ai la rponse du Ff ddent. Entre tempa je auia tombi malade souffrant de la cholrinePonr ne paa laisser croire aotre ment je me auia fait garantir au bi leau de la Gendarmerie. quelques jours apra aana que j'ai t compltement guri le chut de 1 > Police d'ici me fait chercher chez moi. en arrivant aa bureau ds I* gendarmerie j y faa consign t m s en dpt pour tre expdi le len i-s mai a Thomazeao et de 11 aux Grande Bjia ou je suis ai riv le ai madi aa soir. J ai t dpos en pr. aon ponr n'en sortir que le luud apra mon interroge.oue. La Commission m'a fait savo r qu'elle allait descendra Port a prince continuer aou enqute et qu j'aurai dpoaer mes pices Jaua jamtia t iiquiet, il n'y a qu u i esprit toqu comme celui de 4lr Leapd pour le dire puisque C'est si lvolutiuo Lee chargea aacBblaotx Qu'il dit qu'on a releves centre nui n existent q le dana aon imagmatio i maladive. ,Ayi:it tini d intriguer pour reprendre las maudits de Mr t'etil Dreooncojtt, principalement oui que lui avaient donne lea hritier. Perpignan et refusant toute coope.'a tion avtc c-3 aieur, il dversa sa JI ve aur moi. J'ai tau plusieurs primo tree d'habitations ai pat foi s mas tu norairea me 8ont paya en natur loraque Ida cliente ne peuvent pi le faire eu espcee, Je crois que j auialibre de disposer comme boj m arobie ce que l oi m'a lgitime aient abandonn pour f ait de mou travail* Cjiuiue arpenteur je u'avai rien demelet avec Mr Leapes qai e'acbarne contra moi je ne e.ii trop pourquoi Au dire Mr Leepe la Co nransion eat accable de besoguea et il y a tant de plaignenta qu'e la eat oOli ge de ea rendre tent dana le marcha publics, tantt aur les fro i I ree inviter les habitant.) venir 8 ruiudre avec leur pices Qu'est ce 8 dire f Cela ne a'explique paa En attsudant la li.i dea travaux d |i Commission je faia toutea mes la^rves de droit. Hecevez Mr le Directeur avec m-a lenaerc.emente mea salutations hier ijncree. DM BAL'LHAZUI A r penteur rduque l'Intel iin Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Ponr rester en bonne sant prenez chaque soir an ccmprni de JVBOL %  I %  1 1.. I ;.. •• %  '!' IM Iri.lii<~y r% drori ri ii soupleetr, s 4 %  iice ii ri u rtt luretioa U tt *i utn iratlemeni ''.. -pir • ! r- icfi-M rlrn| pu. rn artUni rMqur utr q-jrkiJ*-. comprim, d Jubol. rrndr k leur i Metfla perMte pir ritim dr* drofuri ci t %  ta* M. S: IM rue Imriiviiiic •< tflfnirabiemeni r.'al >" pi %  J %  si. prnl f'.:'' il. %  %  c i ton actif m %  i >.-um rtnrltt i num.nlie ot ucnomhrr r>o.ns dr Gaffra• i rloril Ici .;*>ir.irr.lrci. iuimit qix lr^ %  kl rp<., JCI. le infc. MUS D> 8*fMO*e. de I Fttulrr -v Mdecine de Montpellier. maoRnoiDEsJUaOLITOIRrS : Svppnsitoirci antiktmon "/i IU.S, clinant, lUrungesHa a n a n t i JOBOLlTM Pommadt tontre Ut ktm^rro\dr> rxtrrntt Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe une heure constante aux Jubolisfis EXTRAITS BILUIJUJ du docteur Mnatt. Il, 7i.:r.i,'ii[ Ici [nnclioni Ju fui* Vail^nt et Ueuet t729, Rae du Magasin e l'Fft Mme Al Aida Z de deux ^roe eeroanta vivtn'e Noua espron qa' la deux a > da Mme Ai-Ada, elle sa fe a -plaj dir dans des da^ee nouvellf a — DIMANCHE — Hepriee de Mile Lavallire. R 3 .p!c iaCoiapagiiie Eieciriaae r 'Daa fabriquas et industries qui ae eervent de l'lectricit pour leurs travaux noua prient de preenter leurs dolances la Coin gaie Eiac trique La Fabrique d9 3>gir>tteede Pan talon GailbauJ, par exemple, eat obl-ge pjis qu'il n'y a plus de cou rao< dsna la journe d'employer les eervlcea de aon personnel pour aie bonod partie de la nuit Un pareil tat de cuos98 ne doit pas du e ter pour une certaine elasae .1 an > %  i i la Compagnie Electrique, le ro liant de la journe est lodiipenaible, Binon, ceet loccision de ooj/elUa dpenses imprvues Nojanoiis faisons l'interp'e 1 un groupe aasez impoitant pour daman der Mr Blo de prendre lee dis !" sitioii ncesa.ire8 afin de reablir le courant de la journe. Ass33iat:oa Amicale da Py.it Smiaaira Coli^ga st Martial SESSION DE 19 PROGRAMME Di.iianch', 6 Sovenbre LlHITIM : Ajsem b\; l'iiarjle Jet ratibret de IAJSBCUIOO, 9 heures et du me, au Petit Se ninaire, ORDHE DU JOUR i— AUo:uii3D d'ouver.ure de U Session par le Prsident a— Souhaits de bieivcnue i'es lev de St. Martial — Rap(rt du Seiruire-G -TJI 4— Rapport dj Tt orier $ Elrciion d un Vice-Prsi lent en remplacement de Mr I r-lcri' Doret 6— Election d un Trsorier en remplacement de Mr I Eu ; rne Paul 7— AllOiition du R. P. Unore, Suprieur de Saint Maiti.l PrlldtBl Ho >rjire du Bureau 8— Qus'.ioa^ d'intrt gnral L'APRB MIDI : Crmonie de la pose de la premire pie r.de la nouvelle Chapelle de bain' Mania a 4 heures Lundi, 2-j Mjv.-mbre.Messe iunobre en l'honneur des Socitaires tuvants d;ds depuis la detnire Session — 7 heures et de>nie du raan. a la Ch.ptlle du l'.-tit-Scminiire: 1—El ente DUVIV'IKK 2Edmond DEFLY }J. U HICHARDSON 4-Auguste MONTAS JEdmond MILLET 6 Clment DENIZE 7Jean ZEPYR SJ. Eugne PAUL Vendredi rer Dcembre.Fte thtrale et lit raire au Muse du petit Sminaite - Allocution de clture de la Session par le prsident WUH." Venus Bar Il vient d* re ouvert an cliic e Mgi nt caf la Graud'Kue en face du Cin GalaotTona ceux qui ont le got Jea bonnea choses viendront srement 1 oudommer Vuua bar o la nro Vret et la promptitude dee se vicea fgoent d'nne faon aans pareille Notez quon perle aua-i troll la: gaea : l'anglais, le franais et l'eepa gaol La proprltai'-e Mme VW ONKL BRIHUS J.ssociatiti des Etudian s de J'Eco e de Droit Hier matin vts les to heures l.-s ud.aots des trois annes de I Eiole Nmonale de Droit sc.sont runis ..u local de i Et.i-lissemtnt et on lorm une Association d Etudiants Dans le discouis d inauguration il a t dil ceci Un lait cependant doit cire rete iu avec attention Uist que en nous associant, nous ne formons aucune ligue, nous ne consumons aucun syndical siosurgeant contre pirsjnne ou contre aucune injtituiion Nous respectons toutes les rgles dic tes par la discipline et I uuit. No:re Association nt dev a pioduire une ce qui est ncessaire i nous nvcr J la hauteur de la dilhciie tache que nous avons entreprise No:re dejiime but d'Association SCM de pour suivre eu commun nos tudes de Droit, d'avoir J' > moyens pratiq us d lagir ie cadre des cou nai^ances )undiquis acquises i I Ecole. Les moyeus pratiques : Ce sera : la constitution d'une bi b.iotncquw, U loudatiou dune icvue, l'initiative de conlunces ou de prolesseurs ou dos avocat, tn renom viendront nous ouvrir les grandes voie lumineuses de la jurisprudence Aprs quelques icrungjM de vuas lignes suivantes, aigoes de M. V.ctor Forbin a Mr Car' larah iltl ou iacoota' • tdb!e:n?n an dea plus iinllv • ei ploritaura de a >tre joqu et Ion peut atooner que e n nuiftin travaux ne so ent t aa ^on'iua du t,n blic franais MCetl Ltiraholtz Vient depittlier aa -lattoi d' v o.a ge sous i ticre : t fauter lior \o Deux an r. chez Us chass u d ttei. al. C ri I amh Itz cro't qu'il existe dans iintriea de rie(Bnao) r m race d'h i.nmta noire uosrvu A' i •eppeali;)ccddlaea(z pr inonc. G-8t Doaeiole et mme p ob-ble Dsne l'in r oui de l'Atchipel voiain, lea P.u.p ,ina, on a pu constater chez une tiibu de nombriux cas de cet e c aa mia'ie ; ja f :ede dane mea colle imaqtatre photographie prisea dana cet e rgion par un an thro, ologigte amricain 11 qui montreot que cet append.ee codai, cher lea iidig.-.ee, peut dpascer cinq centiœtrea Que fajt-il pe.jser da cette range dcouverte ? • MyaLdiatiou ou plai< Sinteiia ?•. Le staamer Goigas e.ra ici le 21 du i o ira n veuant directement d l New York La ateume. aOloa "aiaa ra pour N'.w Yoik direc;ement te lJ du courant. Le ele;Prina Frederick Hend.partira de New York le U da coareat pour Cap lli'iett, ilonaives, eat attendu a Port au Priaoe vsra le 2i, en routa pour Cayea, Uuiaao et l'Eorope. Le eteamer Calypao laiaeera Ami terdam vers la Jl du crt La S,S BalU venant de New York et dej porta du Nord, eat -. attendu ici dimench eoir sa lundi matin, f Q roate pour lea porta da Sud; ieajMBieat!l!HL!a-Jgaeriii n pi ejejgjjgjj [}a voiiier qui soiub;e Jeudi aprd'.xiidi. Uand Ita (.aragea de Si-Ma c. aprs avoir raiet coo tie un vio tilt nord eat qui aouffait DO v lilier dont on aa pis ei.core le nom a eombi avee sept paaBa gre. a Le plus puissant antiseptique 8*n Mercure ni Cuivre %  ulvent U lrTil de M. roDAStn ^inlrt. d. I xn.tltn .t..r *u£k. Ii^ l ,?'A ,, !!' me ? *SS?J mlerobra de la I "f'J'* c bol*rm, les FMrru, DiarrhMa MIIADIII viaramryei Ncrologie les fiTrn'Iea de Mire Jean Bsp tifip Pasqnft, r^e Ccile Aa're aa rt r t IIPII demain matir, en l'Eglise Cathdrale. fe convoi lartira de la Pue Ha rien. Sineree condolsccee aox f amilles ^[rouvee. •ejasi Penitaa de] famille Schomberg Scbombergs Boa^ding House• Rue G. PI 22 CAP HATIEN Fris modrs ;Mo Flix Mcg'ore Hier, est aniv la Capi aie. appe h au c.ievel da sa mca aouffranto, Me F^lix Mag'oire, Envoy Kxtraordinmre et Mmietre Plnipoten iaire San' J Domingo. NJUS lui adres80;e une cordiale bienvenue. lii \WMM Au profit de 1 E^o'e Amricaine Vaudeville Le 29 Novembre 102-2. Cin Vari ts — Eitre : l Dollar Cartes vendre chez Simon Vieux, Metropolitan House Varils Mardi Les deux orphelines SLlTt ET FIN Les d dix Sœurs Entre G a Loge G La prociuiue Session crimiuelle Il n'y a paa biaucoup d'atfairea pour la nouvelle aeesion cri mutile lixe ^ar le Doyao au 4 Dcemuie ptoenaioCette sdseion udurra p.obab'.emsut qy'uLe eeioune* Sjrout ju^a le Docteur inbi, aoua la dojbla inculpiCioa d> un i œjvrtaabji'civeaetlexfrcice illgal de la raJecine, — et Udjvio Mon rlait-ir prvenu de tentative de meur tre Bnr la personne de Ma KJmond Mangona et d'homicide iavo'o.taire IUI ..u EJ uonl M.iiet. ASTHME Oppression, Catarrhe, Suffocations, Toux nero':-is. Ounrlion ocrtolnp pr !• %  CIGARETTES CLRT t o POUDRE CLERY Dr CLERY, 53, Boni. St-Mrtin, Ptrie et t .j' I* Indispensable contre jaj Epid mie _?.f." ? %  • r *a cmiir.•• a ss Utre d'.aa poer ton u. %  „,. •ecllede fiNWDrx.t. Ru. fe. (Utturtne, PMIt eaHMBjj b Vus. TMI.I IM Pb*rfi,. GompMinie Gnrale TraQsaiiitfqud Le steamer "carb t • .'• t attendu le i'7 courant et repartira le menu jour poorlEarope prenant fr. BU lemeati Le eteirrer "Biskrk*' venant de Bordeaux at attenJu le '40 courantIl reparlira le jour da son arriv) rour Fort de France vi ir-s porta du S id, prenant fret et pasan?. ra, le f't po-ir l'Europe en tranabjrde meit ^ Fort de lr*D"<\ Po.i au Prince, lli Nov921 L'Agent E. KOBELIN AVIS DE DIVORCE Suvant acie dress en l'htel de la Commune de Port au Prince le Lundi v'ingt trois Octobre mil neuf cent vingt hirr HUhSO'J. Rue dea Froas FcrU No 6\a en race de lanrirant Cathdrak ilfred ,\. Cooke 1912 %i Ruedu Magasin de VEtat 1912 Vianneardarrivar par le 9jS i Misoria : Cu.mpagaa, toute miraa* Liqieara. Sinp Meortia et Vin par caiaae et barnqae Ha.le ISSVS, ga. ou et bootJi.lo Malaga, Maacat lUdre par g-allon et booiailla. Vente eu groa et dtail" •xr*' r



PAGE 1

U MAT 1/4 PHARMAGE PRINCIPALE H. CANOKNE 49. RUE REAUVI-R 88-Of BOULEVARD t£w.* T e#Ot PARES vendant LK MK!T LZ'Tl S! IBCBl 00 MOlfDB PT-A!'.'1S ta Priiiiicres Marques et toujours de pruattn fracheur i ::r.;\ SEULE QUALIT : LA MEILLEURE • -..< H VYON NI'i:< l.vt. FOUR LL8 COLONIES DltOOUEIttP, BRRBOlttfmiB SV COUT 3 WuMQtiwitu t traagavai SELS DB QUININB PURS Tboj p;uduit c.' jhircni. .-?•.'; aies, comprime, cachets. %  Cl LT10K1 111 loi B&MIQVBS &ANDAQE8. CEINTURES, BAS A VARICE AIPUBU IIYG'.fM R'ES .. NU AP>ftRtUJ ORThOPIHQUES -.', /. -• hj'podtniiqa PHnaftClEI M PCHt, OEWW pooiUGS un a, etc. ' .Vfs NOTAI! %  •t Ctyle Sleamsliip G J Forfign Services TO AND FROM United SUtis, United Kingdnr ard" Crn^n-nt via Niw Yirk Gari^bean Republ es and isiandr. Cestrat 'and South America. \\e quoie llie very Lowesl Rate For Passenger l reighl and Olher Info* motion. Apply to : tbara Se Coi^cntu ^port-au-^pfmce <£l. SaateCti Se Ca Caj> 3fatieri ?• X ^ittaaatva &. Co < OT t lo eC jfacfolx jaaasie^ ^ftaurict' £J CCftaa e>ict£ figeai $1 c)Uaic r %  LehiietFink, (Maison fondre rn 1876) New-York, .U.A. Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A. ne. A. Battrait! liquides Sirops Teintures 1 Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Le*n H. Ihfibaud r. %  cllltiotjoarieu attnue Jacmel Sourit s Etrangers rsidant en Hati Le Chef de la Police de cette vill 11 te la connai8Par.ee dei Itrane ( %  B rrfidart en Haiti qu' paitir d • 1 miiin 10 Novinabre courant eoo Jfli^e reprend le aervice de la livrai o i dea cert fleata d'immatriculation irspendu dans lejconrs do mois de Septembre coul pour caaae de mo d 1 cations. QUELQUES RENSEIGNEMENTS 1L'tranger arrivant en Haiti r*o , dans lea troia jours aprs toa i r ive, se pourvoir de son cerlifi rat d'imraatriculati jn dlivr par le 1 bf f de la Police de chaque vide. •'. L'ha ienne, msrie nn tranger sir une teire trauRre, doit.dws mn arrive en Ilai'i, ai toutefois elle 1 s' pas accompagne de son ponx ie faire immatriculer en l'office du ( 'ef de la Police de sa commune .'ccompagne de son poux, ce d'r t HT peut remplir pour elle toutes Us loi m alita exiges. u — L Hatienne oaaiie on 'ran te en Hati doit se faire immatricu 1er dans les mmes conditions qu'a te trange.e nouvellement trrive en Haiti. b — Les trangers ns en Haiti ne eo* t pas obligs de se faire imma lll.DMTj c— Lfi Officiers du Trait sont (X mps de l'immatriculation. il— Les iiangera employe dans l< s bureaux du Gomimeroent Hai lie • tels I;UP la Douane, le Dpatte n eot des Travaux Publie, ele, sont cb igt's de a laue immatriculer, 3 Ltiar.ger dj Immatricul et *oyageant souvent n'eat pas obhg t inique fois qu'il retourne en Hsiti r'e se faire immatriculer 4. Conformment la Irgiala'ion I t tienne, laf-rome, suivant la nain alit de son poux, n'eat IBS b'ige, diiis la cas ou son mari te at tranerait hiitien. d >. se fa re m nttrico ! %  '". Dans la surpoei'ion qu'un ;ranter naturalis hatien aurait, lors de Hnaturalisation des filles au dessus r'e 18 ans et des garons ou de ssua te 21 ans, ces derniers, si louiiids ilr ne veulent point suivre la i etio t > iit de leur pre, sont obligs de te faire luiinauicuier* 5, Les pre et mon d'tufnts mic.urs sont obligea d'eu taire ia dclaration Si les enfants sont majeurs f s sont obligea de sa faire immatri 'calerVT H HUFKRTUS 3caa Sticcartl t&. ^Vlervcr aHoucai^ Se > C. H. C. Pearsall, General toarag, H.iy Kum. Ctiocolat en poudre, HUIIH do foio de .Motue, RnuUlOO, Col 1 cream, Ex rai* pour fai r e eanercea et eau de toiletta Eau /f ...,.• c. /'^/^*.*. -G. /^r O/.L,/ siAMiattia de U uinin8 Poudre con'.e les insectes Solutun pour conserver les auti JMSarS UeUara y 10 SOni n O mmeS frais. Lait de MagoPle, P.. 'dra suprieure pour L loi'trte dra anhnu. AttutiL liif^lV ri" lit ( hlri* f^tffim II t Ensenco du lldurt. Etn ddEljnda, Miel pour la tabla. Mo-i aide, Itu' Ifjma KHUUJL (ifUt i^fj/ae oii-uni n \t u0 ive p>lll la lBl)k ( n 08 ., e diflU| FfODarala-, Heiia pour lbanr ( OmVUVU (borefQl Service) PO t au lei 5 UU "; 1 ^ 1 1 et autes insectes, Hegulol : Huile eontr run.l .,., .„„. B j Vi. [m.%M€^ v rojblea dm u. es ins clirociquea Ihe, Cire | our les par.iuct c ( „riejuPl'inCe Parlr Util T Dcembre ItVV? 1 u " B ll,r 'i ^'C*ropntivr IVmtures diverses, Vim ex,'c, etc. Dem uidtz le ra'alogue des spcialits. et UU Ont (eU 8 0//lC8. OUViTl aUX U[ Cooiint vos commandes a LEHN & FINE, Ins; voas se I s *tclu.uetit f airt'S de la CVtnp tgUie lU liUe Tra 'r.ueslebonneflpha.msciesdu psyss'spprovisionar-t ch-z l'ilj versite Ao 211. & FINE, me Lon R. Ihbmd Agent exclusif pour lisiti Le fteamer HATI vpn^nt de New Yoi h et de i ot t% du Nord si attendu la capitale e 22 cowant.lt luis, %  va Josliua L. Baily & Co le m.ne jour our Jacmel via loua Us (Church $ Tfta88 yrs S tour I Psrt m Pfte. sera lire ult J*£& T^^^Z* re ~paanie Cl^de a tabli un service bi-men ftap^kt^' Gl 9h '" T ' i a sue! cr.t ;i>'cw York et tues les ports hatiens / *" m wp ^ ft 9f ^ ce dachats: v,u i o i *ui v i .s, rt / o,l / owr avant'-geur. Irtw^r% I 20 N inlr. 1922 <£ vneipau-veommisaionn;^ m 1 i n / a l*' r x IliaimU uf w, faprovsion nett 4 ^ £• LlfcillCIIiS, c/iez Joihua L. liaMy S Co ABepI ttoril for West ludies L AJL^J^L



PAGE 1

uuvriM Pharmacie W.BUCH R iCimimnsrle £\>*r la fermentation du Sirop # dv li bilixc* Pou* un ton rendement en alcool Li Levure dessche Florylinc A nalyse cl Expertise du Sirop et de la Melas'e au peint de'vue d' laheimentaticn et du rendement en Aleool excute dan le ubo tatoire d* la Pharmacie. Pour la bonne saison lluilt de foie de Morwt, {raxcht e' d'une 'uil'.i svrriewe, le remde le plui riche en Vitamine". 'riig.cHri eL, Caian'in, Deux remde* cotilrt* la Cyqueliiches* S'tntotiUir Anusnl, le meilleur remde pour le trai'e tient de HtmorroidesSwunforet et Bar dages Elastiques,! etine anticoliques Certan, nouveau produit pour la destruction dei punaises. Sea-Side-nu MARTISSANT BIZOTON ROAD.-l'oit au Puuce Ou H i" .va fcide lion pie e vi'w cf Ihe Port si d ihe ige ( >an ici BII quels Dinners on or 1er Luochos and bre .kfm • eaJy in 15 miaule Ail dru.ks fiisl • laes Can s nt o boirlen m.nthi) Boardeis tor lunebes and dinneri a-.'omaJc Piano with Electric curent F oro Sept mber 15 Ih Lunrhe* H Diuuers Or iub Wi e inchdliff Il to 1 1.! A m e toSiM. Lunchs Siait Grand Htel de France qui par sa situation unique au entre des afiaires se recorn mutil plus que iamais au public et ses nombreux et distingus Clients vjurta ISINE soigne e'. hut le confortable wetnatn aur \oya aeurs de Commerce et pa>ticulirerr.nt aux commerants de passage Vort-au Prince. L'Htel dbile par giiloo ft p*r barriques des Vins de Borde tnx ROII<|^ et Blanc Ces Xins viennent directement de B\RS*C et **nf qnrans rui h de raisins, nous pouvons le prouver par des ^CERTIFICATS qut nous tenons toujours la disposition des Clients. Chacune et Vins Mousseux 1 rix modrs Conserve; alimentares franaises, crmier chelx. "Nervosit" No n2rfi ressemblent treillis cotnp'k)o de SU l!c Krapiiiqiies. Command* et nourris par une partie du cerveau—que l'on appelle centres nerveux — le j filament! nerveux ravi > dans toute les directions traveis le corps. Aussi longtemps que les centre nerv ;ux %  ont capable de fournil continuellement de la nom riture aux nerfs,ceux-ci demuvront foits et sain. Mai es que le centres nerveux s'affiibliisent cause d'un surcrot et tr.ivail, de traa* ou d'inquitude il leur est impossible d'envoyer la nom m tire ncessaire et les nerf di nent fatigus et l'aigu C'est alors qu'un bruil soudain vous fait ursauti r, von devenez irritable, vous souffrez de nvralgie, vous les agit et abattu. Dans cet tat de choses il n'y a rien qui gale TMs Wlat 0/ Ut Parce qu'tant un aliment puissant pour les nerfs, Wincarnis attaque la racine du mal, cre une provition de force nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le Systems nerveux tout en ier. Essayez "Wincarnis" pour la "Nervosii. C'est merveilleux. Plus de 10,000 mdecins le recommandant. Achetez une bouteille de Wincarntl sajout^'h n —on penl l'obtenir dani toutes Ici Pharmacie, etc. OOLBMAN <% CO. II". Wlnemrnla Works, NOR.VICH. h i Ver-if chez FRANCK JMARTIN Au pria de 1 dollars v, tde boattiilp e 1 dollar \\i hoir, mg Rue du Magi'ia de iv' < n face UiUe Glace, fort au l'.icce. A Vendre Auto BU CK 6 Cybnd es en par si. Ut— Oc asion tx ep'"oncellt\ S'adreser u Bureaa du Journal. Pharmacie VV, Bach Le seul prservatif du bois e&l le Carbolmum Avenarlaf Reconnu depui plus de 40 ans comme 1 plu efficace Le Carbolinum Avenariu Le plus puissant antiseptique Sans M •retire ni Cuira suivant la trarsll 4* M. IOUAID, Cblmt.u d. IXoatttat x>astonr (J007). Dtruit tnitantsnment tout le m>robe* de I FMM, lu OboUrm, le FliTiva, Dimrrh— et DyiMMrlit dos Hr obai-cfs. ncax.ASxna vitaiwr.i Indispensable mm 1M Epidmies H ••erl prserver le bois hors el s)us terre con^e W pomr.lure W touiea ses forme, Ls in'Uences du cl ; nat et la destruction p^r les insectes. A emrcher et supprimer le chtnpignon ce maisons et a QJ sicher les murs humidesA imprgner les Vciles. c u rdsRf s toiles et fileU <.e p*Vhe, Le produit est un dsinfechut de premier ordre su prime, et chassa 1J ver aine des curies de chu vaux ainsi que des poulailleis 11 el usai n dtstructeur sens pareil des punaise et de au'rei vor minei DOil i Vas frand eolllei .a as an l'.lfs O'aaa peorttoi Us ol" oclsl S I'SHIOOOL. U u. SM Mitharln. FMI Es VMM : Taatat IM PUnMds. sasaas< Pension Suisse Con'or abl3 m-ison d9 tami lie situe aBuis d6 Chnes proximit du Champ de M i s, 807,Avenna Grg oire. Le Uafiu AbooDemest Ou Mu.a h it n l'iioce Gourde 3 Dp ite ..eol 3SC Eti Dfrrpr S i a rH;net ibcooeucnta paya bl.'f, d avun-ij t. s es -4 Sx ta Conaenrex Vos Forces ca Surveillant Votre Ssate Cette lettra voua dira comment Chicago, Ilhi-ois, U. S. A."J'ai pria I.ydia F. Pinkham Com;sition Vgtale peur des drirjtigcn;ents de l'ovaire. Tous les docteurs ccimulici m'ont dit la mme chose-faitet vous oprer. J'ai COaUBcrM I [ :r a\ >ir des doulouri dani le cot gauche, ensuite il ci'aaembl lis avoir dans les deux cts. Je travaille ciicz un tailleur et ayant une petite fille soutenir je ne dJi ai pas me risquer. J'ai demand mes amis et une m'a dit : prenez la Composition VgJtale de Lydia R Hnkhaaa, J'ai suivi ce conseil et je me suis sentie mieux tout de auit{ je puis maintenant travaillerrnasanti&antrevenue. Jerecommandetousvotro Composition Vgtale et votre Lavage Sinitaire."—Mrs. MARY ENBICO,45 9 N. Carpenter St.. Chicago, 111..U. S. A. Cette lettre n'en est qu'uno parmi un grand nomnre reu ehaque annes et provenant de femmes, jeunes et vieilles, ds toute oeeupation. C?s lettres tmoiirnetit des vertues de la ComposiUon Vgtale de Lydia E. Pinkhsm. Cj.tt* composition vgtale ne contient pas de nareoUquea ou de urc^uts nuisibles et p.-ut ttre prise par toute femme •ans aucune craints). Votre gagne pain dopund sans doute sur votre sant. Essayer donc la Composition \fegetale ,. de Lydia E. RnkKam trOlA S.SINKNAM VC.--.dua CO. UVNN.ktASS. U.a.A. Vienne nt (Taiviver Fireslonn Pneus $ Chambres air. toutes diiueiiSioiis, surtout 30x3 Ii2& 30x3 En vente che& L. Preet&mannAGGERUOLM Pharmacie F. Sjouni Djiine avis sa clientle, aux mdei-s et au pub'ic qu'elle a tra B irai on Laboratoire dUiohge en un Labcra o>re de biolu e appliqu sous la KrectioD d.i Dr Ricoi et F. Sjourn Le lilora'o re est ouvert tous les jours de 7 lues du malin 0 aeuren.da sdr puur lou'e< les rt cherches ei analyses prvues dan8 l'annonce cl jointe, siut pour le Wsspruinno et lt constante Ure^Scrtarid Ser ni reues que le maidi de chaque semaine. S'drer our b-odet La E8PAN*. rpc r !tcis articles PU leur lt lonr/ PASSEZ VOIR I I i AbiU V OlR I / I Cabinet Pharai<*eie Centrale DE aYe Louis fJeixdas Lavenlure Avocat Locsalta'.ioa %  matin 7 tu 1u hs, ooir 2 hr a 5 ht Ru M H Lr Aob'y ^38 RcCpiss a Jhtr Avis est donn que le itcltiscu No A. 187 Amis par I Commission Fquirc et insr au Hap port No j pour la retenue de ao 010 pratique j'.ir me poointement comme Comptisle au D pariemint de la Guerre levant Gourdes 4/5 80 est adhir Je le dclare nul et non venu, devant en ot'teoir duplicata. Port au Prises, lt Novembre 191a 0;Q 'rcuUs de toute iraicheut— Eziution prompte et oigne det OQTdonnanr.es — Spcialits pour ioutes rmtodiet, "— %  Har.-y R KIMFA Pop for sale One motofcyle Reay to run 1 .• 1



PAGE 1

R lma anne No 49S9 DIRECTEUR. FRWRIETAmi Glmeot Magloin ND1IIR0 20 CENTIMES Londl 20 Novemb^ §ggffZ^ Quotidien ATTnPffR.CAN UNIOM MOV 291921 La parole est donne fous ; la sagesse au petit nombre. CATftf RKD\anOS : Rai Aniriciiris Si i3Ef rtLRPHONI No W Nooveaoux effets le la prohikifa ; aux Etals-Unis bout extrayons du FIGARO : Lei consquences de la prohibilion ne sont pas tontes des bouffon neries. Il rsu'te galement de Tinter diction d'importerdu vin aux lit t* Unis la ruine de vignerons franais, (,ui risqurent leur vie pour le Droit t la Libert au moment o, seuls, quelques tudiants de Harward, le pote Allan Seeger Vie or Cbapman, 1 haw, Lufbery et leurs amis combat i aient avec les soldats franais pour ne cause qui lait celle du monde. Durant son dernier voyage dans le Midi, Mt Cbron, m nits.e d: l'ag \ ( oiture, a constat que 'e vigneron lanais, dcourag, tait en train d'arrac^r ses vignes. Ceci dit tout Nous continuerons donc a tudier )e problme de la piobibition sous : es aspects les plus divers. Nous ne touvons nous empcher de rappeler qu'il s'ag t des intrts les plus sacrs Ci la production franaise, a ors ml n r que nous nous interdisons d'in erveuir, ou mme seulement de pa laltre da s les dcisions de nos amis i mricains. Cependant, nou3 savons qa; la prohibition est une des raisons qui endra plus difficile le relvement t ce nom que de la Fiance Et nous avons le devoir de ae point dissimu ier ce fait aux Amricains qui se ren d at compte de l'tendue et de l'im i trtance des dommages que la Fan ie a soutfeits pour la cause de la ci vilisation occidentale et des liberts humaines. Ceci dit, nous continuerons col lectionner les faits qui peuvent met lie les Franais au courant des suites de la preh.binon aux E ats Unis. Le mtier d'agent de la; prehibi tion comporte aussi des risques. Au dbut de sep embre 1922 le leivice de la prohibition annonait que vingt quatre de ses agents avaient < tus depuis 1 application de l'a rendement Volstead. L'ex-juge Potter. de Iewett City ( Connecticut . va tre traduit devant le tribunal o il a lui mme tig peedant plusieurs annes,ayant ae arrt r>our avoir en sa posses icssicn 129 barils de cidre d an degi alcoolique interdit par la loi de la prohibition. La pomme qui sduisit le juge. Un botlegger de Mount Verncn, trs New Yoik, ant pour avoir vendu 30 gollons d'alcool de grii. s, lpond.t au juge qui l'intenogea.t : Je ne savais pas qu'il tait dfendu de vendre l'alcool |e vois quan lit de gens en vendre sacs qu on les ante t. mmm Le luge lui demanda si la dispati l-'on des saloons, c'est--dire des d b t* de boisson, ne l'avait pas inci t penser qu'il existait une proh b non A quoi il rpondit : l'ai bie 1 va qu'il ny avait plus d; salots, mais je n'ai jamais vu t.nt de gens ivres qu'en ce momen. Comment pouvais-je penser qu'on n'a pis le droit de vendre df s liqueursLes excuses fournies par le d! n quaut, quoiqu'elles dussent paratre au joge d'une rfutation difficile ne lui pargnrent pas une condamna tion de quelques centaines de dollars d'amende. *\ On prtendait que les Amricaines taient toates en faveur de la prohi bition Dans la consultation laquelle s'est livr le Ltterary Dtqest' 4^.485 femmes ( soit 44.5 /o Seulement vo ttent pour le maintien de la prohi tion tandis qae 20,448 soi'( 18 80/3) demandaient sa suppression pure et simple et 39.614 (soit 36 69/0 ) r clamaient la libert de consomma tion de la bire et des vins lgers. Ce qui, aa total, donne sut 108, S47 votes fm nias une proportion de 55,?0[0 de votes c hamides t> < 1 > La latte est engage entre les Corn f ugnies de navigation tranger et e gouvernement arnrica'n, au sujet de l'interdiction rcente d'apporter dans les por's amricains des bois sons eoferm es dans les cales des na vires. La Compagnie Cunard annonce qu'ell? ira jusque la Cour suptme s'il le faut. De leur ct, es Comp goies am ricaines de navigation voudraient voir supprimer ces lglements, leurs quipages mettant de fortes proies tations 11 semble galement que les Compagnies prvoient qie le nouveau rglement sera inapplicable aux navires trangers Le; Compagnie* amricaines se trouvaient alors en tat d'inl lorit vis- v.s des Corn pagnies trangres puisque tout le monde vent avoir la libert de boire en mer, en dpit des proh b tionais tes. On a d'ailleurs annonc que le ministre des finances, Mr Mellon, avait trouv que la nouvelle lg ementation tait trop draconienne Et il est possible que 1 on s entende en dclarant que 1 alcool est ncessai re aux passagers a titre de remde en mer. Un cocktail, en effet, a toujours t en remde contre le mal de mer. Noas suivrons cette discussion avec int. Echos (TAiii ique Une dbauche d'activit lgislative L'activ du Congrs de Washington est sans limites. Durant le 67e Congrs qui s'est luni en aviil 1921, 15,49s projets de loi ont t prsents. La Chambre des reprsentants, i elle seule, eu a pisec'. i;,coo. Sur ce nombre, seulement 7 34 oui ( vots Mais il y a aussi les 48 lgislatures piopres i chaque Etat. Pauvres lgistes amricains I Corn mat peuvent-Us se reconnatre dans cette fouit de lois i Un film S** 1 !* ^eislich et Harry Devine. domestiques tous deux dans un' maison de Philadelphie, ont t trou vs morts Gloucestet, Petite ville du Massachusetts. Aptes enqute, la police pense qu'il s'agit l d'un cas de meurtre et suicide par lvres empoisonnes. Pour si surprenante que cette hy poth:-t pu fe paratre, les Sher'o.u Houles d. la pokci ; n rieaine ra content que la jeune femme en em brassant son amant, l'a etrpoiscon de ses ivres peur viter qu'il ne u soit enlev pu ucune autre femme. Ceci est un tis beau scnario pour cinma. Le curieux, ;dansj,l histoire, est qu' l'autopsie on n'a trouv aacaae trace de poison, ce qui est tout de £. mme un peu surprenant. Le Doyen des banquiers C'est assurment M lohn A. S'ewart, le banquier amricain qui vient de fter, le 26 aot dernier.son centime anniversaire. M* Stewart ne s'est jamais retir < es affaires et est toujours prsiden' du conseil d'adminis'ration de la Uni tei } States Trust Co o il continue de se rendre rgulirement deux ou trois fois par semaine. S* sant est parfaite et ses famiietf. ainsi que tocs ceux qni l'approcht, assurent qu'il est en pleine possession d: Mi facults intellectuelles. M Stewart est un m giinque exemple da caractre et d* I amour du travail des hommes d'air 1res am ricains Cependant, nour tre aniv i un il grad ge, il faut admettre q ie les soucis dM? .ir.-s n'ont pas coaitam n en trjub' ses nuits. La Fontaine se serait i' t r orap ? Une copie allemande Les journaux allemands oit annonc ave gravit que le Mtropoli tain de Himbnurg allait inaugurer an nonveau moyen de faire connal tre aux voyageurs les noms des sta lionsLe conducteur aura sa porte u 1 microphone poissant dans lequel il cnera les nom des stations, qui seront ainsi rpts suecessivemen dans toutes les voitures* Mou; nous permettrons de faire re remarquer nos confres allemands que ce sysme est depuis ;ongtemi; employ dans le Sulway, qui est, on le sait le chemin de fer mtropolitain de N.wYo'k Mus il y a longtemps que no is savons que les meilleures choses de l'Allemagne, au pont lvue pra'i que, ne sont que la copie d inventions amricaines. Le mauvais parleur On sait que 1: pari aux courses est interdit aux Etats Unis Un bookm kr d: New Yo k vient d'tre arrt par un dtec ive qui, pour avoir une preuve d: sa culpab. lit avait parl in< le b r k. Les chevaux sur lesquels le d ecti ve avait nm g gnren'. mais au lieu d'encaisser son g un, le po.icier mit tout bonnement le pauvre book en tat d'arrestation* Le juge devant lequel il amena son pr soinier ie flicita, en souhaPan' quun g'ani nonb e de :aptures se sa Diable hasse par emp lier les N w* yokats de s adonner la funeste pas sioa du j u. Mais ce dtective a'a pas l'esti ne des joueurs. Un anniversaire de M. Rockfeller M, John D Kokefeller, l'homme le plus riche dj monde, vient de cil brer un an.nv .saire qu'il a par ien lirement coeur de fler c'est celui du jo.-r o, $0 xantf ep: ans plu lot, Cleveland, le 26 sfpt.mb e iS8f, spis plusieurs sen a Ltde 1e cherches et de dmarches, il trouva enhu un emploi dans une maisoi de commission Le jeune Kockefeller, alois g de stize ans; touchait pour ses dbu's dans lu afiaires un salaire de quatre dollars par semaine.Le livre de comp te quil prit l'babitude de tenir, qui porte insciit chaque cent reu et d pens, et nue M Rock:teller conser ve aujourd'hui corn ne une pr ; u se relique, montre qu'il prlevait cha que dimanche sur son modeste rve nu une tomme allant de dix cents un doll.r pour contnbuer a l'entre tien de son glise paroissiale, pour les missions religieuses et p<-j r les pau-re. O.i reut voir dances Jipositions cha i able> les bas de 1 c tuelle Fondation Kockefeller M 1 ici a tait quelques pro gras depuis le 26 seplembie s; Une centenaire Parmi les pensionnaires de la ssnaiison des pauvres de Los Angeles, Gable -1 1 Nouvelles Etrangres Les Cours NE A' YORK 17Sterling 44tf.it Franc 74. 30 l n l ^CONSTANT NOPLE— Le sultan Mahomet VI ses enfui sur un navi Arri-iife W.Poiacar h New York r de guerre anglais pour Malte U fit connatre quil n'abdiquait pa ruts qui! voulait chapper au dm 2.er immdiat, rassemble d Aigor* ayst vola mise en accaration du NEW YORK 17— Mr C menceau gn|tM e de ,„ ra j a ; slr ,, poar trahi va dbarquer dans que qies 1 stan s i Battery Plt:e le vapeur municipal c Micom es' a'i i la rencontr; du a Paris • en quarantaine >oary rrea son, dre l'illustre capitaine. Uif dlgi tion de vtrans franaii attend I ho.n me d'Etat et les hautes personmlrs qui ront a l 4 s sa rencontr: : MM H# Robert yioih |>r* s'il5M 'a confreice de LaistiTine flERNii-MrRobert/taob.prsident usserand Wood. Bnss, reprsentan de U l ull | HUe ., accept invitation le prsident Hard.ng Lieberl consul dfi l(jr u te „ ce d ouverture gnral, le colonrl House. reprsea ^.^^ Je Lausanne, tint la ville de New Yo k, et le co m de rcept on Le corlge remon tera Broadwav nour se rendre i l'H tel de ville o il seta reu officiellement Aprs la ce monie, Cnen LOMORES— La raajo it de Ho. ceau se rendra 1 l'appirtement mis nar Law sera environ de 80 vois, gracieusement i sa ^disposition par les conservateurs poar'ont restet in Dana Gibson. dpendants de tout autre parti La . sessjo-t du l'atlemen'. qui conmei \I # rOIQCar re)Olt ceralund-.-erabve et entirement lin VAtA ii rnnriiriCA co0 ,cte U lgistat.on irlandaise. UD Voie lie COIlIiailte U^R^^^ Robert Conte**. PARIS 17— La conve.it 00 nitio na e du parti radical, runie Mar seille, a adopt un programme :o nomique reconmanlant la capitali sation de la dette interna lona'e de la dette aile naode, des rparation! au moy M de bons endosss par lis p.ys me nb.es de la So.i des naions, Mr Heiriot a russi i faire ratifier les mot ons qui de 'aient tre 'prse 1 tles en faveur de Caillaux Rpoudant aux interpellations, Mr ancien brsident d: la rpublique helv ique, est mo t h er i 85 ans. BLYRIA fOWe) — Snirp, ancien ambisaideur des Etafes*Unia en F an ce, est dcd hier i 63 ans. PARISMr Bellamy Sorer, an* cien ambassadeur mncnn,est moit Paris. Ses funrailles eurent lieu hier. Le nonce da Pape offic a V t l'inhumt on aura lieu i Mirvajo.'s ( Lozre"). HVMBOURG Kano est parli Poincar a pass i noiveau en revue pour Brin en vu: de nouer ta crise la question d;s rparations dc'arant mm s rielle que l'Allemgne JV it lass la patien ft'JME— La ch mbre a:corda la M de Ml crd leurs. Pailaot de la r confiance a Mussolini par 30e voix du:tioidu montant des rparations, Oaftrfl nfn Mr Poincar dit que la France ne sau C II TA — L? gouvero:meit de la rai', accepter aucun rglement qui ne rpublique d'Eitr ne-Oieit a ta reconnusse si position com ne or i aboli. I asse nb e a voit la rinioi c pal crditeur de l'Allemigne NOJS au goavitasneat des saviets d; Mu ne pouvons abandonner ni cder ai c -u. cun gag? en notre possess'Oi, excp P VRIS — Lord Carzu est arriv t i nos propres cranciers qui VJ i hier soir, il serarei par Mr Poinci Iraient bien se substitu-r nous. I sjouta que la F.ancc n'abandonnerait pas la Rhnanie avant d avoir 'i paye et il termina en disant qu'il fallait qu'un acco d dfinitif, en ce qui concerne les rparations, sortit de la prochaine confrence de Bu xelles sans quoi la Fran.e devrait prend e ses propres mrsures.La cham bre vota la confiance par 462 coa e % %  M r aU|oudhui et ils rencont c ont Mussolini Lausanne lunli.; % % %  ^" SMP wm %  ". %  Noire caf P >tt au Prince: caf i — An dbut d'il BPm-iriH le march est reste indcid avec no fort sentdt bier. mail leur qu il y a quelques jours et nom sommes sons l'impression que les — telquels pendant un certain temps ... encore vont pouvoir se vendre bien en Califoroie.se trouve une ngre se at fM ea ecl K Arrrrur qui prtend avoir 1 il sns Cetts ma coli'e jouit d'une ex ellen'e -ant tt %  -j Z.r *< !! % %  M maMf ^o.^ a un racelleut apptit. Elle pse 150 li, u,^ina.ucii..aaM. Aiuiwle du Le-Ptlw el'e s rp ptoeteen maiis. Nous rappelons au Public le rea 3 CBI tuai u-oi ainsi que ses en an vous du 2 janvier 1*133, X t m fsnts. variable de la Grande lle an uel'j* Ou ae ssit qua&d/'arileia le bon pour la Pitmtre tt unique Bibliothque henr de vitre de cette noire qui voit publique du Pays. la vie en tosej D 4 R1C0T. Maurice Etioac fils Marchandises Franaises J '. —** %  % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05791
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, November 20, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05791

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
R
lma anne No 49S9
DIRECTEUR. FRWRIETAmi
Glmeot Magloin
ND1IIR0 20 CENTIMES
Londl 20 Novemb^ ggffZ^
Quotidien
ATTnPffR.CAN UNIOM
MOV 291921
La parole est donne
fous ; la sagesse au petit
nombre.
CATftf ,
RKD\anOS : Rai Aniriciiris Si i3Ef
rtLRPHONI No W
Nooveaoux effets le la prohikifa
; aux Etals-Unis
!
bout extrayons du Figaro :
Lei consquences de la prohibi-
lion ne sont pas tontes des bouffon
neries. Il rsu'te galement de Tinter
diction d'importerdu vin aux lit t*
Unis la ruine de vignerons franais,
(,ui risqurent leur vie pour le Droit
t la Libert au moment o, seuls,
quelques tudiants de Harward, le
pote Allan Seeger Vie or Cbapman,
1 haw, Lufbery et leurs amis combat
i aient avec les soldats franais pour
ne cause qui lait celle du monde.
Durant son dernier voyage dans le
Midi, Mt Cbron, m nits.e d: l'ag \
( oiture, a constat que 'e vigneron
lanais, dcourag, tait en train
d'arrac^r ses vignes. Ceci dit tout
Nous continuerons donc a tudier
)e problme de la piobibition sous
: es aspects les plus divers. Nous ne
touvons nous empcher de rappeler
qu'il s'ag t des intrts les plus sacrs
Ci la production franaise, a ors ml
n r que nous nous interdisons d'in
erveuir, ou mme seulement de pa
laltre da s les dcisions de nos amis
i mricains.
Cependant, nou3 savons qa; la
prohibition est une des raisons qui
endra plus difficile le relvement
t ce nom que de la Fiance Et nous
avons le devoir de ae point dissimu
ier ce fait aux Amricains qui se ren
d at compte de l'tendue et de l'im
i trtance des dommages que la Fan
ie a soutfeits pour la cause de la ci
vilisation occidentale et des liberts
humaines.
Ceci dit, nous continuerons col
lectionner les faits qui peuvent met
lie les Franais au courant des suites
de la preh.binon aux E ats Unis.
Le mtier d'agent de la; prehibi
tion comporte aussi des risques.
Au dbut de sep embre 1922 le
leivice de la prohibition annonait
que vingt quatre de ses agents avaient
< tus depuis 1 application de l'a
rendement Volstead.
L'ex-juge Potter. de Iewett City
( Connecticut . va tre traduit de-
vant le tribunal o il a lui mme
tig peedant plusieurs annes,ayant
ae arrt r>our avoir en sa posses
icssicn 129 barils de cidre d an de-
gi alcoolique interdit par la loi de
la prohibition.
La pomme qui sduisit le juge.
Un botlegger de Mount Verncn,
trs New Yoik, ant pour avoir
vendu 30 gollons d'alcool de grii. s,
lpond.t au juge qui l'intenogea.t :
Je ne savais pas qu'il tait dfen-
du de vendre l'alcool |e vois quan
lit de gens en vendre sacs qu on les
ante t.
mmm
Le luge lui demanda si la dispati
l-'on des saloons, c'est--dire des d
b t* de boisson, ne l'avait pas inci
t penser qu'il existait une proh b
non A quoi il rpondit : l'ai bie 1
va qu'il ny avait plus d; salots,
mais je n'ai jamais vu t.nt de gens
ivres qu'en ce momen. Comment
pouvais-je penser qu'on n'a pis le
droit de vendre df s liqueurs-
Les excuses fournies par le d! n
quaut, quoiqu'elles dussent paratre
au joge d'une rfutation difficile ne
lui pargnrent pas une condamna
tion de quelques centaines de dollars
d'amende.
*\
On prtendait que les Amricaines
taient toates en faveur de la prohi
bition
Dans la consultation laquelle
s'est livr le Ltterary Dtqest' 4^.485
femmes ( soit 44.5 /o Seulement vo
ttent pour le maintien de la prohi
tion tandis qae 20,448 soi'( 18 80/3)
demandaient sa suppression pure et
simple et 39.614 (soit 36 69/0 ) r
clamaient la libert de consomma
tion de la bire et des vins lgers.
Ce qui, aa total, donne sut 108,
S47 votes fm nias une proportion
de 55,?0[0 de votes c hamides *
t> <
1 >
La latte est engage entre les Corn
fugnies de navigation tranger et
e gouvernement arnrica'n, au sujet
de l'interdiction rcente d'apporter
dans les por's amricains des bois
sons eoferm es dans les cales des na
vires.
La Compagnie Cunard annonce
qu'ell? ira jusque la Cour suptme
s'il le faut.
De leur ct, es Comp goies am
ricaines de navigation voudraient
voir supprimer ces lglements, leurs
quipages mettant de fortes proies
tations 11 semble galement que les
Compagnies prvoient qie le nou-
veau rglement sera inapplicable aux
navires trangers Le; Compagnie*
amricaines se trouvaient alors en
tat d'inl lorit vis- v.s des Corn
pagnies trangres puisque tout le
monde vent avoir la libert de boire
en mer, en dpit des proh b tionais
tes.
On a d'ailleurs annonc que le
ministre des finances, Mr Mellon,
avait trouv que la nouvelle lg e-
mentation tait trop draconienne
Et il est possible que 1 on s entende
en dclarant que 1 alcool est ncessai
re aux passagers a titre de remde en
mer.
Un cocktail, en effet, a toujours
t en remde contre le mal de mer.
Noas suivrons cette discussion
avec int. .
Echos (TAiii ique

Une dbauche d'activit
lgislative
L'activ du Congrs de Washing-
ton est sans limites.
Durant le 67e Congrs qui s'est
luni en aviil 1921, 15,49s projets
de loi ont t prsents.
La Chambre des reprsentants, i
elle seule, eu a pisec'. i;,coo.
Sur ce nombre, seulement 7 34 oui
( vots
Mais il y a aussi les 48 lgislatures
piopres i chaque Etat.
Pauvres lgistes amricains I Corn
mat peuvent-Us se reconnatre dans
cette fouit de lois i
Un film
S**1!* ^eislich et Harry Devine.
domestiques tous deux dans un'
maison de Philadelphie, ont t trou
vs morts Gloucestet, Petite ville
du Massachusetts.
Aptes enqute, la police pense
qu'il s'agit l d'un cas de meurtre et
suicide par lvres empoisonnes.
Pour si surprenante que cette hy
poth:-t pu fe paratre, les Sher'o.u
Houles d. la pokci ; n rieaine ra
content que la jeune femme en em
brassant son amant, l'a etrpoiscon
de ses ivres peur viter qu'il ne u
soit enlev pu ucune autre femme.
Ceci est un tis beau scnario
pour cinma.
Le curieux, ;dansj,l histoire, est
qu' l'autopsie on n'a trouv aacaae
trace de poison, ce qui est tout de .
mme un peu surprenant.
Le Doyen des banquiers
C'est assurment M lohn A.
S'ewart, le banquier amricain qui
vient de fter, le 26 aot dernier.son
centime anniversaire.
M* Stewart ne s'est jamais retir
< es affaires et est toujours prsiden'
du conseil d'adminis'ration de la Uni
tei} States Trust Co o il continue
de se rendre rgulirement deux ou
trois fois par semaine. S* sant est
parfaite et ses famiietf. ainsi que
tocs ceux qni l'approcht, assurent
qu'il est en pleine possession d: Mi
facults intellectuelles.
M Stewart est un m giinque
exemple da caractre et d* I amour
du travail des hommes d'air 1res am
ricains
Cependant, nour tre aniv i un
il grad ge, il faut admettre q ie les
soucis dM? .ir.-s n'ont pas coaitam
n en trjub' ses nuits.
La Fontaine se serait i' trorap ?
Une copie allemande
Les journaux allemands oit an-
nonc ave gravit que le Mtropoli
tain de Himbnurg allait inaugurer
an nonveau moyen de faire connal
tre aux voyageurs les noms des sta
lions-
Le conducteur aura sa porte u 1
microphone poissant dans lequel il
cnera les nom des stations, qui se-
ront ainsi rpts suecessivemen
dans toutes les voitures*
Mou; nous permettrons de faire re
remarquer nos confres allemands
que ce sysme est depuis ;ongtemi;
employ dans le Sulway, qui est, on
le sait le chemin de fer mtropoli-
tain de N.wYo'k
Mus il y a longtemps que no is
savons que les meilleures choses de
l'Allemagne, au pont l- vue pra'i
que, ne sont que la copie d inven-
tions amricaines.
Le mauvais parleur
On sait que 1: pari aux courses est
interdit aux Etats Unis
Un bookm kr d: New Yo k vient
d'tre arrt par un dtec ive qui,
pour avoir une preuve d: sa culpab.
lit avait parl in< le b r k.
Les chevaux sur lesquels le d ecti
ve avait nm g gnren'. mais au lieu
d'encaisser son g un, le po.icier mit
tout bonnement le pauvre book en
tat d'arrestation*
Le juge devant lequel il amena son
pr soinier ie flicita, en souhaPan'
quun g'ani nonb e de :aptures se sa
Diable hasse par emp lier les N w*
yokats de s adonner la funeste pas
sioa du j u.
Mais ce dtective a'a pas l'esti ne
des joueurs.
Un anniversaire
de M. Rockfeller
M, John D Kokefeller, l'homme le
plus riche dj monde, vient de cil
brer un an.nv .saire qu'il a par ien
lirement coeur de fler c'est celui
du jo.-r o, $0 xantf ep: ans plu
lot, Cleveland, le 26 sfpt.mb e
iS8f, spis plusieurs sen a Lt- de 1e
cherches et de dmarches, il trouva
enhu un emploi dans une maisoi de
commission
Le jeune Kockefeller, alois g de
stize ans; touchait pour ses dbu's
dans lu afiaires un salaire de quatre
dollars par semaine.Le livre de comp
te quil prit l'babitude de tenir, qui
porte insciit chaque cent reu et d
pens, et nue M Rock:teller conser
ve aujourd'hui corn ne une pr ; u
se relique, montre qu'il prlevait cha
que dimanche sur son modeste rve
nu une tomme allant de dix cents
un doll.r pour contnbuer a l'entre
tien de son glise paroissiale, pour
les missions religieuses et p<-jr les
pau-re. O.i reut voir dan- ces Ji-
positions cha i able> les bas de 1 c
tuelle Fondation Kockefeller
M 1 ici a tait quelques pro
gras depuis le 26 seplembie s;
Une centenaire
Parmi les pensionnaires de la
ssnaiison des pauvres de Los Angeles,
Gable
-1
1
Nouvelles Etrangres
Les Cours
NE A' YORK 17- Sterling 44tf.it
Franc 74.30
l n l
^CONSTANT NOPLE Le sultan
Mahomet VI ses enfui sur un navi
Arri-iife W.Poiacar
h New-York
r de guerre anglais pour Malte U
fit connatre quil n'abdiquait pa
ruts qui! voulait chapper au dm
2.er immdiat, rassemble d Aigor*
ayst vola mise en accaration du
NEW YORK 17Mr C menceau gn|tM e, de , raja;slr,, poar trahi
va dbarquer dans que qies 1 stan s
i Battery Plt:e le vapeur municipal
c Micom es' a'i i la rencontr; du
a Paris en quarantaine >oary rrea
son,
dre l'illustre capitaine. Uif dlgi
tion de vtrans franaii attend I ho.n
me d'Etat et les hautes personmlrs
qui ront a!l4s sa rencontr: : MM
H# Robert yioih |>r*
s'il5M 'a confreice
de LaistiTine
, flERNii-MrRobert/taob.prsident
usserand Wood. Bnss, reprsentan de U l,ull|HUe., accept invitation
le prsident Hard.ng Lieberl consul dfi l(jr u tece d ouverture
gnral, le colonrl House. reprsea ^.^^ Je Lausanne,
tint la ville de New Yo k, et le co
m de rcept on Le corlge remon
tera Broadwav nour se rendre i l'H
tel de ville o il seta reu officielle-
ment Aprs la ce monie, Cnen LOMORES La raajo it de Ho.
ceau se rendra 1 l'appirtement mis nar Law sera environ de 80 vois,
gracieusement i sa ^disposition par les conservateurs poar'ont restet in
Dana Gibson. dpendants de tout autre parti La
. sessjo-t du l'atlemen'. qui conmei
\I# rOIQCar re)Olt ceralund-.-erabve et entirement
lin VAtA ii rnnriiriCA co0,cte U lgistat.on irlandaise.
UD Voie lie COIlIiailte u^r^^^ Robert Conte**.
PARIS 17 La conve.it 00 nitio
na e du parti radical, runie Mar
seille, a adopt un programme :o
nomique reconmanlant la capitali
sation de la dette interna lona'e de
la dette aile naode, des rparation!
au moy m de bons endosss par lis
p.ys me nb.es de la So.i des na-
ions,
Mr Heiriot a russi i faire ratifier
les mot ons qui de 'aient tre 'prse 1
tles en faveur de Caillaux
Rpoudant aux interpellations, Mr
ancien brsident d: la rpublique
helv ique, est mo t h er i 85 ans.
BLYRIA fOWe) Snirp, ancien
ambisaideur des Etafes*Unia en F an
ce, est dcd hier i 63 ans.
PARIS- Mr Bellamy Sorer, an*
cien ambassadeur mncnn,est moit
Paris. Ses funrailles eurent lieu
hier. Le nonce da Pape offic a Vt
l'inhumt on aura lieu i Mirvajo.'s
( Lozre").
HVMBOURG Kano est parli
Poincar a pass i noiveau en revue pour Brin en vu: de nouer ta crise
la question d;s rparations dc'arant mm s rielle
que l'Allemgne jv it lass la patien ft'JME La ch mbre a:corda la
M de Ml crd leurs. Pailaot de la r confiance a Mussolini par 30e voix
du:tioidu montant des rparations, Oaftrfl nfn
Mr Poincar dit que la France ne sau C IITA L? gouvero:meit de la
rai', accepter aucun rglement qui ne rpublique d'Eitr ne-Oieit a ta
reconnusse si position com ne or i aboli. I asse nb e a voit la rinioi
c pal crditeur de l'Allemigne Nojs au goavitasneat des saviets d; Mu
ne pouvons abandonner ni cder ai c -u.
cun gag? en notre possess'Oi, excp P VRIS Lord Carzu est arriv
t i nos propres cranciers qui vj i hier soir, il serarei par Mr Poinci
Iraient bien se substitu-r nous. I
sjouta que la F.ancc n'abandonnerait
pas la Rhnanie avant d avoir 'i
paye et il termina en disant qu'il
fallait qu'un acco d dfinitif, en ce
qui concerne les rparations, sortit
de la prochaine confrence de Bu
xelles sans quoi la Fran.e devrait
prend e ses propres mrsures.La cham
bre vota la confiance par 462 coa e
M
r aU|oudhui et ils rencont c ont
Mussolini Lausanne
lunli.;
^"
smp
wm ".'
Noire caf
P >tt au Prince: caf i An dbut
d'il BPm-iriH le march est reste
indcid avec no fort sent s ,maia ure trs srieuse amliora
tion du franc u er l i.li contre fr
K 00 le dollar la semaine dernire
trt venue ranimer tous le euursges
ni les prix s eu h n*. immdiate m ni
An;le dea Ru.n des Fronts ressenti. Aprs avoir clfert K.00. ou
forts et du Magasin de l'fi*et ** revenue payer les talquels blan
chaires 8 g. et iea beaux verts U.2J
9 00 Ls salles de triages devenant
plus northreusea les telquel sont
mieux pays que les tris qui obtien
rie.it.d.llicileniKiii 11) lu 'M.
Le h Mitiiu Mit 'j,''j ^rnl t>dt bier. mail
leur qu il y a quelques jours et nom
sommes sons l'impression que les
-------------------------------------- telquels pendant un certain temps
_ ... encore vont pouvoir se vendre bien
en Califoroie.se trouve une ngre se at fM ,ea,eclK Arrrrur
qui prtend avoir 1 il sns Cetts ma
coli'e jouit d'une ex ellen'e -ant tt -jZ.r*< !! MmaMf^o.^
a un racelleut apptit. Elle pse 150
li,u,^ina.ucii..aaM. Aiuiwle du Le-Ptlw
el'e s rp ptoeteen maiis. Nous rappelons au Public le rea3
CBI tuai u-oi ainsi que ses en an vous du 2 janvier 1*133, X t m
fsnts. variable de la Grande lle an uel'j*
Ou ae ssit qua&d/'arileia le bon pour la Pitmtre tt unique Bibliothque
henr de vitre de cette noire qui voit publique du Pays.
la vie en tosej D4 R1C0T.
Maurice Etioac fils
Marchandises
Franaises
j
'. ***,


LE MATIN
' <
L'affaire k
Grands Bois
Port au Piinc le 18 Novtnb.e 1029
Aa
Directeur du Journal Le Mutin.
E. V.
Monsieur e Directeur,
j'ai la dam le Mata 'd hier une
lettre "Tribaoe' ou* la sigra nre
de Mr Andr Leara affaire de
Grande Hoie. c mon non est cit.
Sur des dnonciationa le Goaverne
ment a forme une commission aux
flca d'ttquter aux Grandi 13oi.
l'rofitant de cela, oo a mont tout
i ca cabale contre moi en recrutant
i p ta de gre aoudoya ponr la plu
put pour venir dpoaer et mentir
kor mon compte. Un jour j'ai t
mund par la Coma'asion. En y ar-
livact aile me demanda de me tenir
iea ordrea joaqu'en lendemain.
Le lendemain de ce jour l la Corn
misaion n'a paa travaill et comme
c'tait un vendredi,j'ai pene qo-elh
ne pourrait reprendre asi travaux
ue Lundi de la nemai ie prochaue.
utre tempa j ai crit la Commis
lion pour lui dire que je me tenaia
toujours ses ordrea Comme j'a
vti besoin de quelqaea pices a 11
Capitale,j ai profit de cette occasio i
pour venir lea cuercber avec liote i
tion de retourner immdiateme it
aux Oranda Eoia. En aruvant Port
a Prince j'ai appris, .que la polica
me recherchait aux Grande Koia.
J ai crit immdiatement an Prs'
dent de la Rpublique, au Chef de la
Gendarmerie tt au Ministre de h
Justice ponr leur faire comprend!- <
qje j'ai laica Grands L'o a pour lei
iisona sua mentionnes et a'iutervj
i ir pour faire aospendre tout ordrj
ti'arreetatton puisque je n'avais pis
t t entendu. J ai la rponse du Ff
ddent. Entre tempa je auia tombi
malade souffrant de la cholrine-
Ponr ne paa laisser croire aotre
ment je me auia fait garantir au bi
leau de la Gendarmerie.
quelques jours apra aana que j'ai
t compltement guri le chut de 1 >
Police d'ici me fait chercher chez
moi. en arrivant aa bureau ds I*
gendarmerie j y faa consign t m s
en dpt pour tre expdi le len i-s
mai a Thomazeao et de 11 aux
Grande Bjia ou je suis ai riv le ai
madi aa soir. J ai t dpos en pr.
aon ponr n'en sortir que le luud
apra mon interroge.oue.
La Commission m'a fait savo r
qu'elle allait descendra Port a
prince continuer aou enqute et qu
j'aurai dpoaer mes pices Jaua
jamtia t iiquiet, il n'y a qu u i
esprit toqu comme celui de 4lr
Leapd pour le dire puisque C'est si
lvolutiuo Lee chargea aacBblaotx
Qu'il dit qu'on a releves centre nui
n existent q le dana aon imagmatio i
maladive.,Ayi:it tini d intriguer pour
reprendre las maudits de Mr t'etil
Dreooncojtt, principalement oui
que lui avaient donne lea hritier.
Perpignan et refusant toute coope.'a
tion avtc c-3 aieur, il dversa sa ji
ve aur moi.J'ai tau plusieurs primo
tree d'habitations ai pat foi s mas tu
norairea me 8ont paya en natur
loraque Ida cliente ne peuvent pi
le faire eu espcee, Je crois que j
auialibre de disposer comme boj m
arobie ce que l oi m'a lgitime aient
abandonn pour f ait de mou tra-
vail* Cjiuiue arpenteur je u'avai
rien demelet avec Mr Leapes qai
e'acbarne contra moi je ne e.ii trop
pourquoi
Au dire Mr Leepe la Co nransion
eat accable de besoguea et il y a
tant de plaignenta qu'e la eat oOli
ge de ea rendre tent dana le
marcha publics, tantt aur les fro i
I ree inviter les habitant.) venir 8
ruiudre avec leur pices Qu'est ce
8 dire f Cela ne a'explique paa
En attsudant la li.i dea travaux d
|i Commission je faia toutea mes
la^rves de droit.
Hecevez Mr le Directeur avec m-a
lenaerc.emente mea salutations hier
ijncree.
DM BAL'LHaZUI
Arpenteur
rduque l'Intel iin

Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Ponr rester en bonne
sant prenez chaque
soir an ccmprni de
JVBOL
I 11..I. ;..
'!' IM Iri.lii-
<~y
r% drori
ri ii soupleetr, s 4
iice ii ri u rtt luretioa U
tt *i utn iratlemeni ''.. -- pir ,
! r- icfi-M rlrn| pu. rn art-
Uni rMqur utr q-jrkiJ*-. comprim, d
Jubol. rrndr k leur i Metfla perMte pir
ritim dr* drofuri ci t ta* m. s:
IM
rue
Imriiviiiic < tflfnirabiemeni r.'al >" pi
. J si. prnl f'.:'' il. c
i ton actif m i >.-um
rtnrltt i num.nlie ot uc-
nomhrr r>o.ns dr Gaffra- i rloril Ici .;*>-
ir.irr.lrci. iuimit qix lr^
kl rp<., jci. le infc.
MUS
D> 8*fMO*e.
de I Fttulrr -v Mdecine
de Montpellier.
maoRnoiDEs-
JUaOLITOIRrS : Svppnsitoirci anti-
ktmon "/iiu.s, clinant, lUrunges-
Haa nanti
JOBOLlTM Pommadt tontre Ut
ktm^rro\dr> rxtrrntt
Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Jubolisfis
EXTRAITS BILUIJUJ du docteur
Mnatt. Il, 7i.:r.i,'ii[ Ici [nnclioni
Ju fui*
Vail^nt et Ueuet t729, Rae du Magasin e l'Fft
Mme Al Aida Z Parisiana
Ceatderant uni sali* archieo n-
ble que dba'a hier eoir Mme Al-
Aiila, dit Zszs, dsna ses danse a
l'arisiana.
C'est un g-oa aoecs ponr la direc
tion de ce tniitre et pour l'artiat.
Aprs des vaea cinmatographi-
ques, lo publie a ad.nlr M* div naee
poaea de la J insens plonge dans
un bain de lumire aux nuance va.
rieta
Huie c'est ls .laose orientale et la
projection dea Deux rnousquetai.es
et demi,
La partie da programme qui a eu
purtout la favsor des spectateurs
etcll*o Mma Al ATila, dna dea
danaea lytbmea se montra envelop
p> de deux ^roe eeroanta vivtn'e
Noua espron qa' la deux a >
da Mme Ai-Ada, elle sa fe a -plaj
dir dans des da^ee nouvellf a
DIMANCHE Hepriee de Mile
Lavallire.
R3.p!c iaCoiapagiiie
Eieciriaae
r 'Daa fabriquas et industries qui ae
eervent de l'lectricit pour leurs
travaux noua prient de preenter
leurs dolances la Coin gaie Eiac
trique
La Fabrique d9 3>gir>tteede Pan
talon GailbauJ, par exemple, eat
obl-ge pjis qu'il n'y a plus de cou
rao< dsna la journe d'employer les
eervlcea de aon personnel pour aie
bonod partie de la nuit Un pareil
tat de cuos98 ne doit pas du e ter
pour une certaine elasae .1 an > i i
la Compagnie Electrique, le ro liant
de la journe est lodiipenaible,
Binon, ceet loccision de ooj/elUa
dpenses imprvues
Nojanoiis faisons l'interp'e 1 un
groupe aasez impoitant pour daman
der Mr Blo de prendre lee dis
sitioii ncesa.ire8 afin de reablir
le courant de la journe.
Ass33iat:oa Amicale da Py.it
Smiaaira Coli^ga st Martial
SESSION DE 19
PROGRAMME
Di.iianch', 6 Sovenbre LlHITIM : Ajsem
b\; l'iiarjle Jet ratibret de IAjsbcuioo, 9
heures et du me, au Petit Se ninaire,
ORDHE DU JOUR
i AUo:uii3D d'ouver.ure de U Session par
le Prsident
a Souhaits de bieivcnue i'es lev de St.
Martial
Rap(rt du Seiruire-G -tjI
4 Rapport dj Tt orier
$ Elrciion d un Vice-Prsi lent en remplace-
ment de Mr I r-lcri' Doret
6 Election d un Trsorier en remplacement
de Mr I Eu ;rne Paul
7 AllOiition du R. P. Unore, Suprieur de
Saint Maiti.l PrlldtBl Ho >rjire du Bureau
8 Qus'.ioa^ d'intrt gnral
L'aprb midi : Crmonie de la pose
de la premire pie r.- de la nouvelle Chapelle de
bain' Mania a 4 heures
Lundi, 2-j Mjv.-mbre.- Messe iunobre en l'hon-
neur des Socitaires tuvants d;ds depuis la
detnire Session 7 heures et de>nie du raan.
a la Ch.ptlle du l'.-tit-Scminiire:
1El ente DUVIV'IKK
2- Edmond DEFLY
}- J. U HICHARDSON
4-Auguste MONTAS
J- Edmond MILLET
6 Clment DENIZE
7- Jean ZEPYR
S- J. Eugne PAUL
Vendredi rer Dcembre.- Fte thtrale et lit
raire au Muse du petit Sminaite - Allocution
de clture de la Session par le prsident
WUH."
Venus Bar
Il vient d* re ouvert an cliic e
Mgi nt caf la Graud'Kue en face
du Cin Galaot-
Tona ceux qui ont le got Jea
bonnea choses viendront srement
1 oudommer Vuua bar o la nro
Vret et la promptitude dee se vicea
fgoent d'nne faon aans pareille
Notez quon perle aua-i troll la:
gaea : l'anglais, le franais et l'eepa
gaol
' La proprltai'-e
Mme VW ONKL BRIHUS
J.ssociatiti des Etudian s
de J'Eco e de Droit
Hier matin vts les to heures l.-s ud.aots
des trois annes de I Eiole Nmonale de Droit
sc.sont runis ..u local de i Et.i-lissemtnt et on
lorm une Association d Etudiants
Dans le discouis d inauguration il a t dil ceci
Un lait cependant doit cire rete iu avec attention
Uist que en nous associant, nous ne formons
aucune ligue, nous ne consumons aucun syndical
siosurgeant contre pirsjnne ou contre aucune
injtituiion Nous respectons toutes les rgles dic
tes par la discipline et I uuit. No:re Association
nt dev a pioduire une ce qui est ncessaire i nous
nvcr J la hauteur de la dilhciie tache que nous
avons entreprise
No:re dejiime but d'Association scm de pour
suivre eu commun nos tudes de Droit, d'avoir
J' > moyens pratiq us d lagir ie cadre des cou
nai^ances )undiquis acquises i I Ecole. Les moy-
eus pratiques : Ce sera : la constitution d'une bi
b.iotncquw, U loudatiou dune icvue, l'initiative
de conlunces ou de prolesseurs ou dos avocat,
tn renom viendront nous ouvrir les grandes voie
lumineuses de la jurisprudence
Aprs quelques icrungjM de vu- as sants entre les tu.u..ts Benjamin, P. D. Plaisir,
H l^nauo Nau, la propouuon Uc Uiancv DatlM
ICI llvatu de la sance d inauguration lui vo'.'-e
par I Assemble sous tonte de rsolution puis l
bureau lut lu : prsident, Auguste Magloire ;
\ic prsiiVn-, Henri Lare MuttaiM, rem
Jean Louis j iecrtaire adjoint Maurice Liauteaud
Trsorier Herrran Pasquier Archiviste blblio-.
Caire Lelio Louissami Cousrillers H p Sannon,
Marcel Gourai e, Clment POtr.fl ; D Estime ;
liemunn Lh.ncy.
In cidda veneani
Noue avona la dme le N ) da 0
Septembre dernier d untrvjp scien
tiqae La .\.iture, les cuti is*> li-
gnes suivantes, aigoes de M. V.ctor
Forbin
a Mr Car' larah iltl ou iacoota'
tdb!e:n?n an dea plus iinllv ei
ploritaura de a >tre joqu et Ion
peut atooner que e n nuiftin
travaux ne so ent t aa ^on'iua du t,n
blic franais M- Cetl Ltiraholtz
Vient depittlier aa -lattoi d'vo.a
ge sous i ticre : t fauter lior \o
Deux an r. chez Us chass u d
ttei.
al. C ri I amh Itz cro't qu'il existe
dans iintriea de rie(Bnao)
rm race d'h i.nmta noire uosrvu
A' i eppeali;)ccddlaea(z pr inonc.
G-8t Doaeiole et mme p ob-ble
Dsne l'in r oui de l'Atchipel voiain,
lea P.u.p ,ina, on a pu constater
chez une tiibu de nombriux cas de
cet e c aa mia'ie ; ja f :ede dane
mea colle imaqtatre photographie
prisea dana cet e rgion par un an
thro, ologigte amricain 11 qui mon-
treot que cet append.ee codai, cher
lea iidig.-.ee, peut dpascer cinq
centitrea
Que fajt-il pe.jser da cette range
dcouverte ? MyaLdiatiou ou plai<
Sinteiia ?.
Le staamer Goigas e.ra ici le 21
du i o ira n veuant directement d l
New York La ateume. aOloa "aiaa .
ra pour N'.w Yoik direc;ement te
lJ du courant.
Le ele;Prina Frederick Hend.partira
de New York le U da coareat pour
Cap lli'iett, ilonaives, eat attendu
a Port au Priaoe vsra le 2i, en routa
pour Cayea, Uuiaao et l'Eorope.
Le eteamer Calypao laiaeera Ami
terdam vers la Jl du crt
La S,S BalU venant de New York
et dej porta du Nord, eat -.attendu
ici dimench eoir sa lundi matin,
f Q roate pour lea porta da Sud;
ieajMBieat!l!HL!a-Jgaeriii n pi ejejgjjgjj
[}a voiiier qui soiub;e
Jeudi aprd'.xiidi. Uand Ita (.aragea
de Si-Ma c. aprs avoir raiet coo
tie un vio tilt nord eat qui aouffait
do v lilier dont on aa pis ei.core
le nom a eombi avee sept paaBa
gre.
a
Le plus puissant antiseptique
8*n Mercure ni Cuivre
ulvent U lrTil de M. roDAStn
^inlrt. d. I xn.tltn .t..r*uk.
Ii^l,?'A,,!!'me?, *SS?J mlerobra de la I
"f'J'* cbol*rm, les FMrru, DiarrhMa
miiadiii viaramryei
Ncrologie
les fiTrn'Iea de Mire Jean Bsp
tifip Pasqnft, r^e Ccile Aa're aa
rt r t Iipii demain matir, en l'Eglise
Cathdrale.
fe convoi lartira de la Pue Ha
rien.
Sineree condolsccee aoxfamilles
^[rouvee.
ejasi
Penitaa de] famille
Schomberg
Scbombergs Boa^ding
House-
Rue G. pI 22
CAP HATIEN
Fris modrs
;Mo Flix Mcg'ore
Hier, est aniv la Capi aie. appe
h au c.ievel da sa mca aouffranto,
Me F^lix Mag'oire, Envoy Kxtraor-
dinmre et Mmietre Plnipoten iaire
San' j Domingo.
Njus lui adres80;e une cordiale
bienvenue.
lii \WMM
Au profit de 1 E^o'e Amricaine
Vaudeville
Le 29 Novembre 102-2. Cin Vari
ts Eitre : l Dollar
Cartes vendre chez Simon Vieux,
Metropolitan House
Varils
Mardi
Les deux orphelines
SLlTt ET FIN
Les d dix Surs
Entre G a
Loge G *
La prociuiue Session
crimiuelle
Il n'y a paa biaucoup d'atfairea
pour la nouvelle aeesion cri mutile
lixe ^ar le Doyao au 4 Dcemuie
ptoenaio- Cette sdseion u- dur- ra
p.obab'.emsut qy'uLe eeioune*
Sjrout ju^a le Docteur inbi,
aoua la dojbla inculpiCioa d> un
i jvrtaabji'civeaetlexfrcice illgal
de la raJecine, et Udjvio Mon
rlait-ir prvenu de tentative de meur
tre Bnr la personne de Ma KJmond
Mangona et d'homicide iavo'o.taire
iui ..u EJ uonl M.iiet.
ASTHME
Oppression, Catarrhe,
Suffocations,
Toux nero':-is.
Ounrlion ocrtolnp pr !
CIGARETTES CLRT
-to POUDRE CLERY
Dr CLERY, 53, Boni. St-Mrtin, Ptrie
et t .j' I*
Indispensable contre jaj Epidmie
_?.f." ? r*a cmiir. a
ss Utre d'.aa poer ton u. ,.
ecllede fiNWDrx.t. Ru. fe. (Utturtne, PMIt
eaHMBjj b Vus. TmI.i Im Pb*rfi,.
GompMinie Gnrale
TraQsaiiitfqud
Le steamer "carb t .' t attendu
le i'7 courant et repartira le menu
jour poorlEarope prenant fr. bu
lemeati
Le eteirrer "Biskrk*' venant de
Bordeaux at attenJu le '40 courant-
Il reparlira le jour da son arriv)
rour Fort de France vi ir-s porta
du S id, prenant fret et pasan?. ra,
le f't po-ir l'Europe en tranabjrde
meit ^ Fort de lr*D"<\
Po.i au Prince, lli Nov- 921
L'Agent E. KOBELIN
AVIS DE DIVORCE
Suvant acie dress en l'htel de la Commune
de Port au Prince le Lundi v'ingt trois Octobre
mil neuf cent vingt Magistrat Communal remplissant les tondions
d Officier e I K: tt Civil a prononce le divorce
du sieur KMILE BOUCll-UbAU et de la DA-
ME IJIUGIITE LAURENCKAU tous deua prj-
piitaires demeurant et o.iiieilis a Port au Hrio
ce en vertu d'un jug^mi.-n| du Tribunal de pre-
mire Instance de fort la l'rmce en daie du dix
Aot Mil neuf cent vingt deua enregisir, signi-
fi et pass en torce de chose juge.
-xi* <-a*.i
Chez
HENRY STARK
No 1917, 'Itie Oj tioutera toujou-s dtt Cercueils PmpLu et de luxe. Spci
j' deeercaeilt en satin pour enltnt* el jeunes gens.
Le public doi toi jours se raprnler q 'en s'idre.sant .liivclament
mo; petir leur commande de cercueil, il conomies les bnfinas
parfois as-rj consid abies que font Messrs. les intermedi re*.
Prix refait, trauatl iotn fi soliJe, livraison prcmNe
N aSrTt^i/SSa^r1 '0UfS , neur F:>hirr HUhSO'J.
Rue dea Froas FcrU No 6\a en race de lanrirant Cathdrak
ilfred ,\. Cooke
1912%iRuedu Magasin de VEtat 1912
Vianneardarrivar par le 9jS i Misoria : Cu.mpagaa, toute miraa*
Liqieara. Sinp Meortia et Vin par caiaae et barnqae Ha.le ISSVS,
ga. ou et bootJi.lo Malaga, Maacat lUdre par g-allon et booiailla. *
Vente eu groa et dtail- "
xr*'
r


U MAT 1/4
PHARMAGE "
PRINCIPALE
H. CANOKNE
49. Rue Reauvi-r
88-Of Boulevard tw.*Te#Ot
PARES
vendant
LK MK!T LZ'Tl S! IBCBl 00 MOlfDB
Pt-a!'.'1s ta Priiiiicres Marques
et toujours de pruattn fracheur
i::r.;\ SEULE QUALIT :
LA MEILLEURE
-..<
.
H VYON NI'i:< l.vt.
FOUR LL8 COLONIES
DltOOUEIttP, BRRBOlttfmiB
SV COUT 3
WuMQtiwitu t traagavai
SELS DB QUININB PURS
Tboj p;uduit c.' jhircni.
.-?.'; aies, comprime, cachets.
Cl LT10K1 111 loi B&MIQVBS
&ANDAQE8. CEINTURES,
BAS A VARICE
AIPUBU IIYG'.fM R'ES
.. NU
AP>ftRtUJ ORThOPIHQUES
-.', /. - hj'podtniiqa
PHnaftClEI M PCHt, OEWW
pooi- Ugs un a, etc.
' .Vfs

NOTAI!

t
Ctyle Sleamsliip GJ
Forfign Services
TO AND FROM
United SUtis, United Kingdnr ard" Crn^n-nt
via Niw Yirk Gari^bean Republ es and isiandr.
Cestrat 'and South America.
\\e quoie llie very Lowesl Rate
For Passenger l reighl and
Olher Info* motion.
Apply to :
tbara Se Co- i^cntu ^port-au-^pfmce
3fatieri
? X ^ittaaatva &. Co <#tl>eC jfacfolx jaaasie^
^ftaurict' J CCftaa e>ict figeai $1 c)Uaic
r

LehiietFink,
(Maison fondre rn 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
ne.
'A.

Battrait! liquides
Sirops Teintures
1
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Le*n H. Ihfibaud
r.
cllltiotjoarie-
u attnue
Jacmel

Sourit s Etrangers
rsidant en Hati
Le Chef de la Police de cette vill
11 te la connai8Par.ee dei Itrane
( b rrfidart en Haiti qu' paitir d
1 miiin 10 Novinabre courant eoo
Jfli^e reprend le aervice de la livrai
o i dea cert fleata d'immatriculation
irspendu dans lejconrs do mois de
Septembre coul pour caaae de mo
d 1 cations.
QUELQUES RENSEIGNEMENTS
1- L'tranger arrivant en Haiti
r*o , dans lea troia jours aprs toa
i r ive, se pourvoir de son cerlifi
rat d'imraatriculati jn dlivr par le
1 bf f de la Police de chaque vide.
'. L'ha ienne, msrie nn tran-
ger sir une teire trauRre, doit.dws
mn arrive en Ilai'i, ai toutefois elle
1 s' pas accompagne de son ponx
ie faire immatriculer en l'office du
( 'ef de la Police de sa commune
.'ccompagne de son poux, ce d'r
t ht peut remplir pour elle toutes
Us loimalita exiges.
u L Hatienne oaaiie on 'ran
te en Hati doit se faire immatricu
1er dans les mmes conditions qu'a
te trange.e nouvellement trrive
en Haiti.
b Les trangers ns en Haiti ne
eo* t pas obligs de se faire imma
lll.DMTj
c Lfi Officiers du Trait sont
(X mps de l'immatriculation.
il Les iiangera employe dans
l< s bureaux du Gomimeroent Hai
lie tels i;up la Douane, le Dpatte
n eot des Travaux Publie, ele, sont
cb igt's de a laue immatriculer,
3 Ltiar.ger dj Immatricul et
*oyageant souvent n'eat pas obhg
t inique fois qu'il retourne en Hsiti
r'e se faire immatriculer
4. Conformment la Irgiala'ion
I t tienne, laf-rome, suivant la na-
in alit de son poux, n'eat ibs
b'ige, diiis la cas ou son mari te
at tranerait hiitien. d >. se fa re m
nttrico !'".
Dans la surpoei'ion qu'un ;ran-
ter naturalis hatien aurait, lors de
H- naturalisation des filles au dessus
r'e 18 ans et des garons ou dessua
te 21 ans, ces derniers, si louiiids
ilr ne veulent point suivre la i etio
t > iit de leur pre, sont obligs de
te faire luiinauicuier*
5, Les pre et mon d'tufnts mi-
c.urs sont obligea d'eu taire ia d-
claration Si les enfants sont majeurs
f s sont obligea de sa faire immatri
'caler-
VT H HUFKRTUS
3caa Sticcartl
t&. ^Vlervcr
aHoucai^ Se >
C. H. C. Pearsall,
General toarag il. A EerwiD,
General Frei^ht 4gent, Pir hU%
North Rive*-, lSlew York. V. S. :
E. F Ciemenls
General Agent For Wet-lndies
Vort awt ince% liuitl.
Panhard Oiid Coroopalij
Oils
& Grease
Graisses
Prix el qualils diianl
loule coucurreuce
LEON li, 111EHAVD
Agent exel isil pour l\*tfi
Lubriealiug
Huiles el
Lelui & huk, lue
SUPiUUORITij;
Fonde en 18"6
13AS PRIX
PKOMtTlIUDh;
Tous produits clii oiq .et, pharmaceuliques el a ut es aritc.es un
dibiat dans une pharmads.
hPlt;iLS : Poivre, Ciauelle, Girolle, Aiiis toile Mu.oue etc. ftf
SUCHEUXFFIN
SPLCIALIIES ; /VUrque priv/ Lysol dsinfectant,l'arfuniori,\rik.l9i
^our birbier>, H.iy Kum. Ctiocolat en poudre, HuiIh do foio de .Motue,
RnuUlOO, Col 1 cream, Ex rai* pour faire eanercea et eau de toiletta Eau
/f ...,. c. /'^/^*.*. -G. /^r o/.l,/ siAMiattia de Uuinin8 Poudre con'.e les insectes Solutun pour conserver les auti
JMSarS UeUara y 10 SOni n O mmeS frais. Lait de MagoPle, P.. 'dra suprieure pour L loi'trte dra anhnu.
AttutiL liif^lV ri" lit ( hlri* f^tffim II t Ensenco du lldurt. Etn ddEljnda, Miel pour la tabla. Mo-i aide, Itu'
Ifjma KHUUJL (if- Ut i^fj/ae oii-uni n \t u0,ive p>lll. la lBl)k.( n,08.,e, diflU| FfODarala-, Heiia pour lbanr
( OmVUVU (borefQl Service) PO t au lei 5UU";1^1'1" et au-tes insectes, Hegulol : Huile eontr run.l .,., ..B j
Vi. [m.%M^v rojblea dm u. es ins clirociquea Ihe, Cire | our les par.iuct c(rieju-
Pl'inCe Parlr Util T Dcembre ItVV? 1u" B'll,r'i ^'C*- ropntivr IVmtures diverses, Vim ex,'c, etc.
* Dem uidtz le ra'alogue des spcialits.
et UU Ont (eU 8 0//lC8. OUViTl aUX U[ Cooiint vos commandes a LEHN & FINE, Ins; voas se I s *tclu.uetit
f airt'S de la CVtnp tgUie lU liUe Tra 'r.ueslebonneflpha.msciesdu psyss'spprovisionar-t ch-z l'ilj
versite Ao 211. & fine, me
Lon R. Ihbmd
_______________________________. Agent exclusif pour lisiti
Le fteamer HATI vpn^nt de New
Yoi h et de i ot t% du Nord si attendu
la capitale e 22 cowant.lt luis,* va
Josliua L. Baily & Co
le m.ne jour our Jacmel via loua Us (Church $ Tft port du Sud pmmnt (r t j>a88 yrs
S tour I Psrt m Pfte. sera lire ult J*& T^^^Z*
re~paanie Cl^de a tabli un service bi-men ftap^kt^' Gl"9h '" T'ia
sue! cr.t ;i>'cw York et tues les ports hatiens /*" m"wp^ft 9f^ ce dachats: v,u
i o i *ui v i .s,rt*/o,l/owr* avant'-geur.
Irtw^r% I 20 N inlr. 1922 < vneipau-veommisaionn;^ m
1i n / a l*' r x IliaimUufw, faprovsion nett4
^ LlfcillCIIiS, c/iez Joihua L. liaMy S Co
ABepI ttoril for West ludies L aJL^J^L ,


uuvriM
Pharmacie W.BUCH
R iCimimnsrle
\>*r la fermentation du Sirop # dv
li bilixc*
Pou* un ton rendement en alcool
Li Levure dessche Florylinc
A nalyse cl Expertise du Sirop et de la Melas'e au peint de'vue
d' laheimentaticn et du rendement en Aleool excute dan le ubo
tatoire d* la Pharmacie.
Pour la bonne saison lluilt de foie de Morwt, {raxcht e' d'une
'uil'.i svrriewe, le remde le plui riche en Vitamine".
'riig.cHri eL, Caian'in, Deux remde* cotilrt*
la Cyqueliiches*
S'tntotiUir Anusnl, le meilleur remde pour le trai'e tient de
Htmorroides-
Swunforet et Bar dages Elastiques,! etine anticoliques Certan,
nouveau produit pour la destruction dei punaises.
Sea-Side-nu
MARTISSANT BIZOTON ROAD.-l'oit au Puuce
Ou H i" .va fcide
lion pie e vi'w cf Ihe Port
si d ihe * ite ier autcca:i
ruts for boaling
ii Uie poit
S. a Ba h fre h water
i iWi bah
l>ige ( >an
ici Bii quels
Dinners on or 1er
Luochos and bre .kfm
eaJy in 15 miaule
Ail dru.ks fiisl laes
Can s nt o boirlen m.nthi)
Boardeis tor lunebes
and dinneri
a-.'omaJc Piano
with Electric curent
F oro Sept mber 15 Ih
Lunrhe* H Diuuers
Or iub Wi e inchdliff
Il to 1 1.! a m
e toSiM.
Lunchs Siait
Grand Htel de France
qui par sa situation unique au entre des afiaires se recorn mutil
plus que iamais au public et ses nombreux et distingus Clients
vjurta ISINE soigne e'. hut le confortable wetnatn aur \oya
aeurs de Commerce et pa>ticulirerr.nt aux commerants de passage
Vort-au Prince.
L'Htel dbile par giiloo ft p*r barriques
des Vins de Borde tnx Roii<|^ et Blanc
Ces Xins viennent directement de B\RS*C et **nf qnrans rui
h de raisins, nous pouvons le prouver par des ^CERTIFICATS qut
nous tenons toujours la disposition des Clients.
Chacune et Vins Mousseux1 rix modrs
Conserve; alimentares franaises, crmier chelx.
"Nervosit"
No n2rfi ressemblent
treillis cotnp'k)o de SU l!c
Krapiiiqiies. Command* et
nourris par une partie du
cerveauque l'on appelle cen-
tres nerveux le j
filament! nerveux ravi >
dans toute les directions
traveis le corps. Aussi long-
temps que les centre nerv ;ux
ont capable de fournil
continuellement de la nom ri-
ture aux nerfs,ceux-ci demuv-
ront foits et sain. Mai es
que le centres nerveux s'affii-
bliisent cause d'un surcrot
et tr.ivail, de traa* ou
d'inquitude il leur est impos-
sible d'envoyer la nom m tire
ncessaire et les nerf di
nent fatigus et l'aigu
C'est alors qu'un bruil soudain
vous fait ursauti r, von
devenez irritable, vous souffrez
de nvralgie, vous les agit et
abattu. Dans cet tat de
choses il n'y a rien qui gale
TMs Wlat 0/ Ut
Parce qu'tant un aliment
puissant pour les nerfs,
Wincarnis attaque la racine du
mal, cre une provition de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le Systems nerveux
tout en ier. Essayez "Win-
carnis" pour la "Nervosii. "
C'est merveilleux. Plus de
10,000 mdecins le recomman-
dant.
Achetez une bouteille de Wincarntl
sajout^'h non penl l'obtenir dani
toutes Ici Pharmacie, etc.
OOLBMAN <% CO. II".
Wlnemrnla Works, NOR.VICH.
h i Ver-if chez
FRANCK J- MaRTIN
Au pria de 1 dollars v, tde boa-
ttiilp e 1 dollar \\i hoir, m- g
Rue du Magi'ia de iv' < n face
UiUe Glace, fort au l'.icce.
A Vendre
Auto BU CK 6 Cybnd es en par
si. Ut Oc asion tx ep'"oncellt\
S'adreser u Bureaa du Journal.
Pharmacie VV, Bach
Le seul prservatif du bois e&l le
Carbolmum Avenarlaf
Reconnu depui plus de 40 ans comme 1 plu efficace
Le Carbolinum Avenariu
Le plus puissant antiseptique
Sans M retire ni Cuira
suivant la trarsll 4* M. IOUAID,
Cblmt.u d. IXoatttat x>astonr (J007).
Dtruit tnitantsnment tout le m>robe* de I
Fmm,lu OboUrm, le FliTiva, Dimrrh
et DyiMMrlit dos Hr obai-cfs.
ncax.ASxna vitaiwr.i
Indispensable mm 1m Epidmies
H
erl prserver le bois hors el s)us terre con^e W pomr.lure
W touiea ses forme, Ls in'Uences du cl; nat et la destruction
p^r les insectes.
A emrcher et supprimer le chtnpignon ce maisons et a QJ
sicher les murs humides-
A imprgner les Vciles. curdsRf s toiles et fileU <.e p*Vhe,
Le produit est un dsinfechut de premier ordre su prime, et chassa
1j ver aine des curies de chu vaux ainsi que des poulailleis 11 el
usai n dtstructeur sens pareil des punaise et de au'rei vor
minei
DOil i Vas frand eolllei .a as
an l'.lfs O'aaa peorttoi Us ol"
oclsl S I'sHIOOOL. U, u. SM Mitharln. FMI
! Es VmM : Taatat Im PUnMds. sasaas<
Pension Suisse
Con'or abl3 m-ison d9 tami
lie situe a- Buis d6 Chnes
proximit du Champ de M i s,
807,Avenna Grgoire.
Le Uafiu
AbooDemest
Ou Mu.a
h it n l'iioce Gourde 3
Dp ite ..eol 3SC
Eti Dfrrpr S
i a rH;net ibcooeucnta paya
bl.'f, d avun-ij

t.
s
es
-4
Sx
ta
Conaenrex Vos Forces ca Surveillant Votre Ssate
Cette lettra voua dira comment
Chicago, Ilhi-ois, U. S. A.- "J'ai pria I.ydia F. Pinkham
Com;sition Vgtale peur des drirjtigcn;ents de l'ovaire.
Tous les docteurs ccimulici m'ont dit la mme chose-faitet
vous oprer. J'ai COaUBcrM I [ :r a\ >ir des doulouri dani
le cot gauche, ensuite il ci'aaembl lis avoir dans les
deux cts. Je travaille ciicz un tailleur et ayant une
petite fille soutenir je ne dJi ai pas me risquer. J'ai
demand mes amis et une m'a dit : prenez la Composition
VgJtale de Lydia R Hnkhaaa, J'ai suivi ce conseil et je
me suis sentie mieux tout de auit{ je puis maintenant
travaillerrnasanti&antrevenue. Jerecommandetousvotro
Composition Vgtale et votre Lavage Sinitaire."Mrs.
Mary Enbico,459 N. Carpenter St.. Chicago, 111..U. S. A.
Cette lettre n'en est qu'uno parmi un grand nomnre reu
ehaque annes et provenant de femmes, jeunes et vieilles, ds
toute oeeupation. C?s lettres tmoiirnetit des vertues de la
ComposiUon Vgtale de Lydia E. Pinkhsm.
Cj.tt* composition vgtale ne contient pas de nareoUquea
ou de urc^uts nuisibles et p.-ut ttre prise par toute femme
ans aucune craints). Votre gagne pain dopund sans doute sur
votre sant. Essayer donc la
Composition \fegetale
,. de Lydia E. RnkKam
trOlA S.SINKNAM VC.--.dua CO. UVNN.ktASS. U.a.A.
Vienne nt (Taiviver
Fireslonn Pneus $ Chambres
air.
toutes diiueiiSioiis, sur-
tout
30x3 Ii2& 30x3
En vente che&
L. Preet&mannAGGERUOLM
Pharmacie F. Sjouni
Djiine avis sa clientle, aux mdei-s et au pub'ic qu'elle a
tra b irai on Laboratoire dUiohge en un Labcra o>re de
biol- u e appliqu sous la KrectioD d.i
Dr Ricoi et F. Sjourn
Le lilora'o re est ouvert tous les jours de 7 lues du malin 0
aeuren.da sdr puur lou'e< les rt cherches ei analyses prvues dan8
l'annonce cl jointe, siut pour le
Wsspruinno et lt constante Ure^Scrtarid
Ser ni reues que le maidi de chaque semaine.
S'dre- r naves d'urines ?< c a s'riqu ,
Raciicn de Waseoi n ann
It^TMon 0 T- boulet.
Examen du ssng e) du pus
Exam M d s matires fcales,
examen de craekat
/lltJUiriiiiu ractior.
Coi.s an'e lre^ Stcretotr
lu cher Je de Spir, chefs il de ConJcJque*, etc., etc.
-". L
Voi*i d qui tmra't imposable !
Et q d est pourtant vrai?
La Espaua
En face de la poste
Vend a prix vraionct -iu l les article* de teutsisie ejui ae ro len
tVy'.elleaent P. rii :
Cn'H^rs saotoir, Ceinlure-scllier, Bc8Cl-a K^aslie, lkac d'Orsills-
|vo r Ceinture ivery, ch i. lie B rcle't Maille d'tv !ra, Stutcir rxaiUe
i tvo -e. Peifoe defsotatiio iveire et caiiit Csiettroaa pror horcoKa
avec ir "Uslsa et un grand asaorlimeot deolMeia (>our b-odet
La E8PAN*. rpcr!tcis articles pu leur lt lonr/
PASSEZ VOIR I I i AbiU V OlR I / I
Cabinet Pharai<*eie Centrale
DE
aYe Louis fJeixdas Lavenlure
Avocat
Locsalta'.ioa ' matin 7 tu 1u hs,
ooir 2 hr a 5 ht
Ru MH Lr Aob'y ^38
RcCpiss a Jhtr
Avis est donn que le itcltisc- u No A. 187
Amis par I Commission Fquirc et insr au Hap
port No j pour la retenue de ao 010 pratique
j'.ir me poointement comme Comptisle au D
pariemint de la Guerre levant Gourdes 4/5
80 est adhir Je le dclare nul et non venu,
devant en ot'teoir duplicata.
Port au Prises, lt Novembre 191a
0;Q
'rcuUs de toute iraicheut- Eziution prompte et oigne det
OQTdonnanr.es Spcialits pour ioutes rmtodiet,
"
Har.-y R KIMFA Pop
for sale
One motofcyle
Reay to run
1
.
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM