<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN ** 8y D dirai de la Presse [£§ DOULEURS ONT DISPARU Aprs avoir vot l'admission do tonnai IIS NOUTEL1.ES an Syndi est les diretteursdoNOUVELLISTE, de l'ISSOA et do MATIN ont longue n tr i ftudi la Loi or la Prte ta luellrtnent devant le Conseil d'Etat. Divers arlielea de cette Loi ayant r arn n'tre pas d'accord avec les dis i oiitirra coDitituticcriellef d'antres \rrsrt rencontre dea intrts pro fetsicccflp, il a t dcid de son irrttre quelques objections an Cou|0l tflUl %  — Lgation d'Italie le Charg des Affaires de In Lga t'on, Monsieur Alfredo de Matteu, a l'iMcaiim du 53me anniversaire de "a ntisianee de Sa Majest le Hoi d'Italie, tecevia la colonie italienne ainsi que lea amis d'Italie, le vtnedi 1/ du curant de 10 heures iridi.en sa rsidence,Avenue John Browo, A ISCO. tort au Prince, le 9 Novembre 1022 JOUR Rhumes, Toux, Bronchites, Laryngites, et autres affections des organes respiratoires, indiquent un affaiblissement de l'organisme. L/EMULSION SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et augmente la force de rsistence contre les maladies. Aomi Date Sature dtt relation Etendue en milles cairs Population Ce Monsieur, plein da gratitude, nous a crit •on histoire, afin de faire profiler navfile amricaines Ile* V's'gea 1917 Droit de proprit par achat Totaux Parisiana JEUDI o,5o cte Faits et dires de femmes en 2 parties Domino Rouge 2me et 3me pisodes Dimanche Mademoiselle de Lavallire HT TI1_ le Qreat Event de la Saison 211 77 ?2.400 48500 c 11 49,500 M 132 950,000 '^.900 C00 1 250 0C0 8,500 000 14.500 7,250 450,000 955,000 25f0,C00 740,000 •i 20 000 '"81,044 17,598.750 Pension Suisse i procur tiuue* aV De Witt adresses-Tous ou' rendes f rml 4 la p n a jm acia Alberlioi Ewald, Port-au-Prwcs. La Presse amricaine. sur j'impriaiisme amricain Enseignements qui en dcoulent Le c Washington Daily Ntws >, tous le titre : c Achat d'un Empire > publie 1'ditoiial solvant, que nous icproduisons pour nos lecteurs dsi rcux d're informs sur toutes les op nions : 0n million six cent cinquante mille de lia : s de l'emprunt de Libria sont destins aux conquiers de New-} York . Ainsi parle le senattur Bor h. L'adm nistra ion qui vient de d tuter par une protestation contre les compiirations tracgres,nous douve rous-n mes engags dans les corn plieations de l'ancien Monde. Nous sommes en ttaia d'acheter m tmpire, anne par anne. Et LCUS ne laitons pis cet achat princi paiement pour le peuple des EtatsUnis, mais cous le taisons de telle tscon qne nos millionnaires puissent en faire sortir de l'argent. Il est bon de Uire_un inventaire ce sujet. Libria, {n 1 Afrique, est en'r soui la suzerainet amricaine. Nous con tilercns Libria par le moyen du trntioie de ses finances. Nos colonies sont : Hawaii les lies Vierges, Pcrto-Kico et les Philippines. Nous ne dissimulons pas notre domination sur elles Nous contilons Haiti, S o Domirgo et Panama Nous dotai EODS Nicaragua, — afin de nous as surer nn autre canal-route,— -et noui avons livr ses finances aux banquiers amricains. Histoire d'assurer plus de petits profi s nos financiers Noua intervenons dans le gouver nement de-Cuba,— lui dictant sa lgislation intrieure. La Bolivie, qui est par l'ienlue la t'ois me .outre le l'Amrique du bud, a accep i: r on fier le contrle de ses ;e "enui i une Commission de irois merrb es. dont deux oat Amric-ins, et M jjstnqtiers viennent p.cisment m lui consentir un en emprunt de jfti millions £t il ciiaie l, an sui Vf des concessions de voies ferres, des dpts d'huile et des iniues de grande lichesse. A ces articles ajoutez que le Para gu>y et le Prou ont des conseillers financiers nomms sur la recomman dation du Dpartement d'Etat. Sommes nous un grand frre pour eux ? Sans doute. — Mais, en mme temps, nous sommes ainsi dans chacun des cinq continents, ou dans leurs dpendances l'Europe excepte, et le dveloppement de i.oiie imprialisme son*, fortement le dollar* NJUS pouvons bien nous permettre en sceptique froncement de souiciU quand nous entendons des leader i de l'administration, comme le petit snateur Lodge, dclarer tre coutre les c complications trangres . Quand le moment arrive d'accom plir notre plein devoir moral en qua lit de leader naturel parmi les na lions, les hommes de son ca'ibre sont pits i faiblirMais ils sont 11 svec des cloches quand ils entendent l'appel du dollar, et le spectre des t complications trangies s'va nouit au loin et se iduil on peu moins que rien II D autre part, • The F.eeman pu blie la uote suivante qui essaie dva luer nettement l'eflort dexpans oo des Etats Unis: Autant fc*il lit possible de !e savoir, dit !l, le Dr Bowman est le seul gographe qui ait eu l'honntet intellectuelle de publier une carte de l'aire Carabe destine a montrer, non quelque fict on de :,-.;.ne de souvera'D.' sal ve, mais l'tat ac 'Bel du contile amticain Le lsultai que nous avons rele vi, eu ce qui OuC-rne l'expansion iiupiiaiiate exfr'.ci'Dt, rt r o$e sur un t. bleiu qni > oui a te romt im presMonns qre nous prenons la i beit de le reproduire en entier : c Quand nous aurons nutiir les petite sfhires d'in'ervention u Guatemala et dans le Honduras, et que nous aurons ajout les deux r centes invasions dans le Mexique nous serons encore plus viverrent mpeessionns du fait que le dvelop pement de l'imprialisme amricain dpasse encore de be ucoup la cro yanct populaire. Nous ne faison ces reproductions ni ponr nous en rjouir ni pour nous en affliger : ma s uniquement parce qu'elles .retient en vidence des faits importants dont il est per n is de tirer quelques'eosiignements, Tout d abord un enseignement in lrieur : nous l'avons de ji crit i cette mme place et nous le rp tons cette oc a ion : l'iqteiven oi amricaine en Haiti ne cons


PAGE 1

LE MTW GYRALDOS / > pour les soins intimes de la femme • Li 0YRALDO5E est l'antlseptlqu; Idal pour le voyage. Elle se prsente un comprims stables et homognes Chaque dos* }ele dans deux litres d'eau nous donne la solution parfume que la Parisienne a adopt* pour les seins rituels de sa personne. i La GYRALEOSE est un prodaH antl septiqut. nnn caustique, dsodorisant rt mlerobtoide, base de pyotuin. d'vldt trivmtque, de trtOKyn>*-..ylCn> r; 'alumine tulfate*. Se prend matin et io'par ;ju.e femme soucieuse de son hifiine. r M Chtelain. I. r. Oe VaUnt.fnnr. P .i. et t" pi I '.. %  '' %  '-: %  ': / m: • • %  %  k o aay M il* u Ion me — PANDORIKB rrrti !•• > MM Vaillant et Une'. (720, R e du Mafias: i de l'Et^" %  •^ %  •a"^ %  *— % %  %  Harry R. KI\ EY Pop Cabinet For sale One motorcyle Ready to run DE %  B tB^^^^^ ^'^^^e^ T I %  ' %  Viennent d'arriver Firestone Pneusf Chambre air. tontes dimensions, surtout 30x3 l|2& 30x3 En vente chez U Preetzmann-AGGERHOLM Pharmacie W.BUCH Recommande Pour la fermentation du Sirop <$• de la Mlasse. Pour un bon rendement en alcool La Levure dessche Florylinc Analyse et Expertis du Sirop et de la Melaste au point de vue de la rermentalion et du rendement en Alcool excute dans le kbo ratoire de la l'harmacie. Pour la bonne saison Huilt de F oie de Morue, fraient et d'un qualit svprtewe, le remde le plus riche en Vitamines. <$riUp&lrv eL a^tartta, Jeux rcmit coxiro la CtKjaeCace/. Suppositoire nu$ol, le meilleur remde pour le traite nent] des HmorrodesSurpensoires et Bardages Elastiques,!etinet amieoliques Certan, y oui eau produit pour la dettruction dei punaise L'Anmie Notre nan( est compote de globule* rouget et blancs— let rouget tervent nourrir le corpt, Ici blanct combattre la maladie. t (Juand II y a AUIIIFM —ou muin|ue dt >an( —let globules rouget manquent plut OQ moint. De cette favou le sang p peut procurer aites 4e nouMturt au corpt. C'est pyurquoi la ligure devient ple et "patente"—let yiua deviennent ternet et lourdt —et une sensation de fatigua intense envahit tout le systme. Pour vaincre l'Anmie il faut r ipprovitioVMf le tang de globulet rouget. C'est ici que Th Win 0/ LU pottde un pi m voir merveillen. Parce qu'tant un gnrateur de sang Wmcarnis cre une abondance de sang ro.ifs, neuf et riche, qui ramne let rotet aui jouet—donne ce ptillement aux yeux—et surcharge tout le corps d'une •Walit et d'une vie nouv.rteS. C'ett pour cela que plus de 10.000 mdecins recommandent Winc.rnit." Ackclca ni boaie.lU 8 qualits pour hommes. Chapeaux de paille d'Italie sup. de toutes les qui, lils pour hommes. Kaki Blanc suprieur. Drill Union sup.anylais orO, 8(J l'aune Drill lussor Or 0.45 Ld Maison ittvite en outre sa now breuse clientle VHilf voir (e* mujni jiques nouveauts 4 tes jolis articles de finesses quelle vient de recevoir cl qu'elle vend des prix dfiant toute concunena. Sea-Side-luii MARTISSANT JBIZOTONROAD.-lVi au P/jjice Ctyde Sleamsliip Une Foreign Services Le sttamer BOQ0C i venant de A'u f York est attendu la Gupi'ale le %v>* dredilO du courant.Il laissera le m me jour i cur Kingston # ** ports rt ai.dibe ci y ttarage lor autocan roi t fur beating n tbe port S.-a H.ib lrr,-U w-tai Si.owei ba b L:igc piaza (ci Bjiqufls Dm n ers an ordar Lunch.* an 1 bretksl idady in 15 tri ui.a Ml drmks tirai ila Can sjitb botrdera mtothr? Boardets lor lunba% and dinnars a '.Kmiatic Piano with Klectnc curfeot i i Le Malin %  ^.%zj...-. rmf mm Krora Sailtm' er 15 (h Lunehea /i Damer Or 4.^5 Wi e itcludtig Il l0H, M. C lo Si'M, WkM Alfred l\. Cooke PJ12 Rue du Magasin de ME Ut 10d iBpua, lut Ht J*Abonnemeo4 Un Mole fort an l'rince Sourde fi Euarteaient 'i.SC Vieauet U sruver par lu b,S c Maons > : Ckiama*-.louia uarqi iutoger a Liqaaar. Sirop assorti et Vin par eaiaaa et baariquf: Huila Dawas par inaartloBs et aiMPoements pays |iloo et bouteille Uahga, Muscat, tiedei* pr sjaUoa et bouteilleN|Ta>a5B, i V*\9 tB g ^ da .ail



PAGE 1

Lfi MAI1N SURPRISE FXR \PRDINAIRE PROFITEZ PROFITEZ Chez Comme on le sait la maison Antoine Talaraa* s'est pourvue d'un stock considrable pour la 1 d'anne. Elle a veill ce qu'il ne manque rien h ses cliente. lgance. illeurs le public apprcia ne rvent qu'une parure fl y p'us. les dsme, les mres tues 1 trouvent celte fraicb9ur qu'elles croyaient svoir perdu, psrceqa'elles out visit svec lears gentilles flllsttes les nouveauts de la Maison AHTOINETALAMA Alls voir la finesse des articles r^cpotroen' arrivs, demandes la liste qui donne le grand rabais, la Maison o'attend pas les derniers jours pour offrir des trennes. elle les drnos en ce moment eu faisant an rsbais gnral sur toub les articles. 1 Crpe de chine nuanas variea aune |0. 0 Georgette '•' *• Chiffon 0 Jeraey de aote nuance varies} 10| Trleoiiae de soie 1 ( | Crpe de sbioe A narres 12, Jeraey ailk prchimiseea hom 10 Soie lavsb'e eonleur variea C^ 50 Canton erpe " 20 Cre de chine broehele 18 (••' unie de bine extra au p. 15 Tuaeor de soie | Tuasor de soie barres 5 pour coetomea i Loumes 10 Tussor Qhaotung '* ib lolieune de soie ramages 6 de soie unie 5 Taffetas noir extra aap. 12 Picpeline de soie grande larg f / f rpon de soie es ira aupr. 3 Maquiaette de aoie aup 5 Satin de soie sup 10 Crpe de tbioe brode trs anp 20 Bengaline de aoie 5 Vule grandes barres de soie 4 ZLbyr banea de soie pr b. 4 lollenne de soie moyeuce larg2 Soigneuse "Cbarmeuee" b Soierie ramagea pr km onor 5 Crpon de aoie fleura bO Mooaaeline de aoie 5 Tulle de soie couleur 15 Ratioe couleur tra aup. 3 crpon A barre franaise 4 FiuuaetiB Barreaux couleur 4 Organdie Suisse A ramagea 4 couleur unie 5 "„ barres 4 Suiase carreaux coul. 7 Organdie couleur brode tu Voile de laine franaise 4 Voii blanc & coul extra aop. 4 Oiogba auisae 4 •• Tissus • 4 oriyr suprieur anglais 2 •' bar.o pour chemisea A Ss'.ioette couleur 3 tiiivtirine laine pour jupea 5 Iioffea pour robss 5 Crpon 4 ramages pr kimonos 2 Alpaga noir aup. 15 Nappe blanebe bordure couleur aune G. Nappeblanche a fleurs Nsppe coul A carreaux Voile demi deuil Voile blane uni merceris Voile coul om&met ce iz Voile coul a fleurs Voile blanc ptita arreaax a moyens carrx, Voila blanc banea coul Vcile couleur aiaortie Voile blanc barres Voile banea coul. top. Voile blanc mutes Simili dble largeur Simili noir et blanc Voile t a fin barrea* Voile noir carrx.;blanes Percale couleur pour chemises t hommes Toile blanche barres Na lonale couleur Gabardine blanc trs sup. Gabardine noire trs sup Cretonne coul pr ridesux Toile matelas .S!*! Toile A matelas aop t?',' Toile a matelaaeitra-sup. Cotou 4 drap gr larg. -*** Flanelle mo'leton .yp> Flanelle molbtoo aup Flanelle molleton txtra sup Coton a dtap aup. pur fil Tte Indieu Bazin Uiqui.blanc Caheot de famille piee de 20 aunes Drill blanc *>S aune Kaki blanc suprieur Kuki blanc trs suprieur Uuck blane tra auprieur Onli Tussor essor"! Palrn-Bascb anglais Cheviotte noire Flanelle pour coa'omea GBBinetie noire Batiate blanc Nanaouk banc Marquieette blanebe Tulle blanebe Demi deuil noir Cramoiaia rouge Grise Karl gria pour hommes Voile noir 5 ooDiablement fort pr caleon 5 oo Voile A joora couleur ttoo Serpe bleu marin 2 oo Thermoae 1j2 litre, 1 DO S rviettee de bain pr 1 50 Serviettea de bain pr 1 50 Serviet'es de bain tra 1 5J grand suprieur 1 50 Kyjamaa pr hommes 1 50 Pyjamas i r Cadeta 1 75 (Stiemises.es |1 75 Chcm.settesjojrs japonais 2co C-Uon tricot Caleon court Combinaison Bnon Suit Kaux-coL Mu et Co 3 pour Faox-cola Ide moue 3 pour Ciava es A noner soie Ciavatea A nouer oie trs aup 2 oo Ci avait s longues 2 oo Cravates tricotes trs sup Cravattes de Grenadines faites A la main Cravattea r.œuds I p is cir couleur Tapis cir blai.c Tapis cir noir 4 oo Sivon palmorive 3 pour 5 oo l'cmede moelle de boeuf 3 oo Lotion Fompia 5oo Lotion de Gloire de l'aria Cbemiaea A homme rouleura Chemises A hommes couleurs Cbemise A bom. A carres de soie Llumises blsnche A plis Chemiaes blanche aoizette 22 oo Chemises blanche mille,jplia 3 oo Chpmiaee blance A plis piqus 1 75 Chemises crpe de chine 2 oo Broaae A dents Broase A tte Bourse pour tabac Tapi de Bain Mayot de bain 'Bathing Sait' Mayot de bain Bathing Suit pour hommes et damea .vlayjt de bain Bathing Suit poar hommes Mayot de bain Bathing Suit S oo poui enfants 1 os Souliers de bain 1 oo Houppe en veiours 1 oo Savon Ooloaaai 3 cour 2 oo Savon Bay-Rbuoo 3 pour 1 75 Eau de Cologne 2 oo |2 5) '2 oo 2 oo 2oo 2 oo 2 oo 250 2 JO 150 2 oo Q oo 15 oo *4 oo 150 1 50 % 2S0 260 10 oo 12 oo 15 oo 3 5o 2oo 2 oo 2co 1 50 2 oo 30 oo 7 oo ;5 oo 7 oo 10 oo 15 oo 1/0) 4oo i 00 3oo 6 45 75o 5o0 5 oo 2 oo 3 oo 2 oo 2 oo 250 1 00 3 oo |4 oo ;7oo 2 co 3 oo 250 650 6 co 8 10 oo 12 oo 10 00 14 oo 14 oo 26 oo 1 00 3 oo 5 oo 4 oo 25 oo Huile pour chevelure ijoo Surtaches couleur j oo Couronnes pour mariages 8 3 sup" 10 ce Mouchoirs de poebe pr hom dx]io oo dames dx io oo pr hom sup 12 00 • pr hom trs sup 15 00 a fil pr hom dx 20 00 L'il s oie cou leur o jo PiTcs" oie broder roui var dz ,s 00 Bath Robe Sortie de biin 3 $ oa H • t-s eup 45 00 Pantoufles de laine pr hom 7 50 c i barrettes dames c pr dates 10 00 9 00 10 O) /o 00 25oo 15 00 10 00 12oo 1 00 250 250 4 00 Chaos, coul pr entants dz Chaussettes mercerises dz Chaussettes fil meicerizies dx] 10 00 Chavsset'es fil cossais z] 18 co Chaussettes fourchettes fi' rocr enlants ds 24 oo C bans, fil a puis dz 24 00 Chaus so 00 60 00 Chapeau de paille chaque fo 00 Chapeau de laine chsque 10 oo Chapeau de laine trs sup 1; oo Casquette a 00 Casquettes suprieu es chaque] s o> Chapeaux Couats i) 00 Chapeaux laine pour enfants 7 00 Chapeaux garnis pour dames I) 00 Corset Royil 10 co Corset Royal 10 00 Corset.Royal suprieur 20 co Corse Bon Ton 22 50 Cors-.t ceiaure 'astiqae 25 00 Corset teinture lastique jo 00 Corset Trs Suprieur 35 00 Soutien Serge is *J Corsit Ajuste 20 00 lairateUea pour hommes 2 00 Jarretelles bras I co Jarretelles pour dames par'sune 1 50 Elastique par aune 0 $3 Bretelles a'soities a co Colliers pour cou 1 OJ Co'.litis en tubas douziine 5 00 CoHiers en tub.*s larges dons 9 00 Poudre A flenrs de lokia boite 1 75 Foudre San'al I )) Pondre Floramye 2,jo Colgate pour dents ,2.oo Cajits chaque 2-00 Canifs 4 tire bouchons ehaaae 2 fo foud.e Malatine j pour 1.7 5 Ruban pompadours coul. l'aune 2,00 Ruban pirot i,2 pouce O,8J Ruban 1 ponte 1,00 Ruhau pompadour 1 pouce j' i-jo Ruban vslours noirs 1 pouce 1,00 Ruban v.lours noir-Ji 1|> 1,20 Raban velours nsirs s pouces s.^o Ruban tafittas Noirs 1 ponce i.oo Ruban tarktas noirs 1 i|S 1,20 Ruban tatieis noirs 2 pences ijo Ruban repes noirs r ponte |*t) Vloustiquiers chiqiae )0,O3 Ceintures poui htmmss chaque 3 oo Sonliers blancs poar entants ch 6 09 C-iatuies reps l'aune I 50 Male'.s cuir chsque st 00 Ma'.ets wUirs supiieurs chaque 40 00 Vtilets OaaM de Russie chaque 50 00 Vtilets cuirs de Russie trs sup 60,0,7 La Maison se fait le devoir de faire remarquer h sa nombreuse clientle qu'elle a donn une liste fidle coinprenant loules les marchandises qu'elle vient de recevoir parlesderniers bateaux arrivs. Onu a doncriencraiudre Ou Irouvara y al pour rien



PAGE 1

anne No 4961 Port-an RHBO-V Fait! jATtii 9 v 0V0nibr6 1^2 Go"nbu. Memor Li DIRECTEUR PROWtlBTlBf Clment Magloir* NDWEHU 20 CENTlteBS Quotidien ta sensaf ion la ptns puis* laote qui ail 6t octroye l'hoinme c'est do se sentir de taille avec le plut graad dsastre. Lonii DIPKtZ H EXACTION s Rne Amricaine No,'t35t rBLUPHONR No'.VHi POLI TIQUE GENERALE la liftai Kemal Pacha U. S. Navy News Cabb Nouvelles Etrangres L'ide de la Confrence pour le lglement de la question du Levant I arait sduire tout le monde parce que coite Conlienee intreaae tout le monde. Par exemple, eu ce qui concerne les puissances balkam tues, la question de la libert dea NEW YORKUn beau emps a lgu gnralement aujourdhui a travers Te pays et de nombreux vo'es ont ea lieu aux lections du COD gies. LONDRES-Les demandes sa pre 1 triU le. intresse vitalement. U ISTJg^ c2 ^i^J*** ) oumanie ne dut.elle pas ses rivera i 't !" ri ,£? • S Al ? U 0pl ca la fermeture dea Dardauellea? Une ?"* "-, re dc ****** c *' et sen r-nian toico-bulgare pourrait tre e l ., es 1?' eas '&* P lr 1* rarel df$ fi^eate pour lea intrts de la You nouve l *V Hy unprofonde u

sa formule — selon laquelle 1er allie Co tantinope Urcci doivent vacuei la Ttarace PHILADELPHIElacob GimSel l' !" ^ ^ q i doi d venirato membre dune maison de nouveau' !c C n ra du. L a nx Tar?.. 0 601816 "* *" ft de !" **W* mort aujou Lea Etais de la Petite Entente par ticiptront donc i la Confrence. La SPANGLER Pa — 6j corpj oit et* llus&ie insiste pour que son gouver transports de la m ne de cbiibon i.ementetceluidel'Ukraine ne scient de Reilly o une eip'osion a eu lieu 1 as ignore : lei Soviets, afrirmeton hier. 3J en furent retirs vivants O i ce nouveas. se prpareraient ap ne Cf0l t pas qu'on puisse en sauver i^uyar militairement lea n^-i-— le tirai conclu Angora oblige-t il.. hure allie dans la reconqute dea n ** e,reB construits dmontrent liardanellea, une libert complte 9 ue les hoair nes prisonnier fir.-nt a action dans ia Mer Noire conati des e 0lt dsesprs pour s; sauver tuant leur rcompense 7 C'eat fort des gaz empoisonns, toasible. Les traits secrets n'ont CONSUNTINOPLE-D aprs les pas encore disparu tout--fait de la -erdes nationaliste !.,#!>, !! kuiface de la lerre. De fait, pour qui 1 uf .. • . ..* se rappelle 1 histoire des Seux der • PR a,ses se '£?*} de MfSsl 8Ur ,8 tiers sicles, marqus par une arie 8 r a ,, de la M 'Opoifmie et oe confina rueeo-turcs, conu t on ls K mal "t entrent dans la zDae l'absence de la Russie A une coof vacue. U y a lieu de croire que les rence charge de rsoudre le pro Turcs rabiteront leur demande Les bleuie dea mations entre la Turquie allis ont pris une forte a.titude uni !" tcy,ieiaimu %  p ne crot pas qu'on puisse en sauver STJS. a ss-r,i? ;fe " -t il lea Sovies aider LT" J1 ,eve *. 6 D-s barrg-s ti i Europe dans i avenir f rite envers la demande que les tiou pcs allies vacuent Constantinople et qu'un seul bateau de guerre i la fois entre dans les poits turcs et alors avec seulement le consente • Parlons nn peu de LUI. Kinal Paeha eat l'homme du jour Adrni tateur de Napolon, il s'apprte A ciacoter avec la puissante Ang e ment du gouvernement d'Angora terre, peut tre mme avec les NEW Y(ARK H*..!.._.. .I armea la main. Et ai les forces „£. aa ;. 7 UflC al me 8 n britanniques russissaient a lui bar f le e, U ncec ponr Mrs Oscar • er la toute de l'Europe, le Napol nmerstein, veuve de l'imp.esario on kamaliete jouerait contra I Angle 1 UI ,ut 'toejma'ade tes aas le sou terre I atout que la Knaaie joua jadis y quelques semaines sur le banc au vrai Napolon : les sables et les d'un parc. Elle laissa sa maison h.e, montagnea d'Asie Mineure araient u'icui^f-mvi t a.*-* Il souries Angais ce que furent pour u >> ASHIJGrON Le Prsent Aapoieoo, Murt et Ney les Leigea Harding pabtera un appel jeu li ou tt lea solitudes de Ruaaie. Kaoal sa vendredi pour une spciale session dfie des Anglais. Au moment de la du congis, s'ouvraot le 20 novem* Coiifreace ae Londres, I sn dernier, bre, a-t-il t annonc aujocrd hui i il posait au gnral lowsand la ques la Maison IrJlan.he Le bill de Vlanne tiou auivante : Essayerez-voua de marchanie et la loi contre le lynch noua taire aceroue que le gouverne seront repris, esprc-t-on. ment britannique tait dana ligao Irnv ; VTIV^OI C ,, i ian:e dea prparants de lofferaive l JCONSTANTINOPLE — Les alli* grecque ? Et ail a tait pas an cou OQt donn aux autorits turques 4b tant, pouvez.voua me convaincre heures pouf relaxer Ali Kemal Bey qu'il lai aurait t impossible del'ar diteur du| journal anti nationalisa lter en soulevant seulement on te qui, dit-on, a t ant et COJ doigt Ta AU tmoignage du garal Town aand, le crut naiionaliate eat popu la ne et aime par aea aoldata comme par les populations. A ConstanUno t. le, diril, wo 010 dea habitants mu sulmans aot kmaliatea En Anato qu'i.s sont bien traits ne, Kmat ne compte paa un seul adveraaire. Ses ordres sont sxcu ts sans murmures et Kemal pacba gue rre moldislo, Ini valut d.'re in ne se gne pas pour jouer l'auto V esii par Liman von Sanders du erat e .„ „ commandement d'une arme. C'eat test un travailleur nullement ver en cette qualit qu'il prit part la beau, qui |,oueae l'activit jusque campagne lsastreuse de l'alesuns l'eacet. ioua ce rapport, Kruai n'a La Tuiqole aux Turcs , voil rien da bien on.ntal. Et m eux | a devise o\a nationalistes. Et voil qu'aucun de aea compati oies, 11 pourquoi i( leur faut la l'hrace avec lompieuJet couutl. its enose. tt la Andriuopl Vauloooraie -*e cette toiinque u'turopw, dose a autant province n seraittlle pas la meil Mue lemarquaoM qu'il a tait des f fcCre des .solutions ? Ce rgime a ttudes pureuaeut militaires a l Ecote dur six rnoia en lfe19, sous ta direc de guarie ue .Constantinople. il tu tlon du gnral Cbarpy; on acqait aes premires armes dutaut la cam, alors la prtave que les divers l pagne .tnpolitaire en yil contre le menu ethniques qui composent sa (taiisns. U rle qu'il remplit dansi populaUon aont capables da s'en ac damn i mort. PEKL-i —48 trangers, parmi lesquels 5 missionnaires sor-t ectre les maies de bandits, dans la province de Honan. Les prisonniers ont ciit h def nM d€ ^Uipolli, durant ll tommod>r r „ Les causes do la haise da franc PARIS 7— La livre sterling a de nouveau mont la Bourse. La cte tait moyenne de 69 francs )0,2 frs 5 de plus que la cte la plus leve 67(13 45 atteinte au mois d Avril 19a '. La ihute du franc est attribu; ea p nie i la continuation des paiements trangers, dais les rglements d automne pour a.h;ts faits pendant l'anne, et en par ie la sp:uat 00. Il y a aussi me iallaeace morale tierc) pai la bis: du .n. k 1 • ma'd et a diminution d: li roa n ce .ur lei match H tung > q e lAlemgie ne paiera pma.i Ls te p.iat.on; de la PrattC3< l)ns les bit qu s et ih:z les g;nti dch ug; 01 dit qu: le chuig* franais r^ste tait i la|m 'C drs rnuch-s d: Loi d es el de N.w York j-iqiceqM la Fraace ait (ait tes a ht s de ao\ lars. O 1 ajoat q e rien ne JQStifi it la ch J e d aojou d h li e'. qiCie et •" sirtojt due la spcula io 1 Le a ou vem.-at d isceosioa du devise ira 1 g tt a de n^uveiu do.in i.eu i d.' folles snculatioas eu vileurs tt a 1 g es O J s'attend b en i ia rilra tion de pro:i sur ces valeuis et cel donnera lien de Ug 6 lacion. loiTiis Mm PARIS—L siitrag: des f:mm s a dis:u' au Siat qui, il y a tr.-.s ans, rej ta le projet vo par la ch.mbre, deui ont u s ont parl e 1 sa f,veut.Les femmes comptent r-m por et la victoiie parce que Mr Vhli ni, partisan coavatu:u du sotfrage ( u tain, est maintenant au Snat et que la dtscuesion du cabinet ce rai tm a indiqu que le gouvernement tait partisan de la forme qrielconqu: du suffrage. WASHINGTON-80 mineurs ont peu dans le dsastre de la mine Reil .y Spangler Pen^ylvania. WASHINGTON — Le Prsident Harding s 1 in'e.i'ion de signer jeudi ou vendredi l'ordre de convocation du Cong' pour le ao novembre, il participera comme d habitu !e cette crmonie. Poincar rplique Loucheur PARISMr Loucheur, dput du Nord, ancien ministre des rgioua li bies, a dclar la chambre dej d ptes qu il valait mieui pourja Fran ce de renoncer ses paiements de I Al emagne plutt que d'tre expo re aux attaques d'un pays ressuscit ; u del du Khm. Mr Poincar inter rompit les suggestions de Mr Los cheur relatives use modification d ns 1 administration de la Rhnanie disant que ce territoire ne serait va eue que si 1 Allemagne remplissait les conditions du traite L'Allemagne et la Commission de Rparation* BERLIN— 4 ;des experts qui of cieusement foui une enqute sur 1rs conditions coco nique d.' l'Aile na gne, MM. Keyaes Brand, les proies seurs Cassel e. lenks ont prsent a gouvernera et .lumaud le (appert sur les rsultais de leur enqucie, deux autres experts Or Vissering et Lopoli D-bo.s soumettront leur rapport provisoirs demain. En atten daat le gouvernement allemand a no tiss la commission des rparations allie qu'il ne pourrait pu rpondte i sa note d'hier avant d'avoir reu le? rapports es experts. Daus cet* no'e la commission des rparations in ste sur la ncessit pour l'Allem pne de faiie des r-rapo^i'ion plus dfinies pjur la stabilisation do mark et 1 appel son attention sur les eu gaiement! qu'elle avait pris ea juil* le dernier au sujet de l'ruiliora ion des tiaancas. L!IFSllllill.l!!GliOi. Les cours Noos prions nos lecteurs de noter qne les Goors ne nous sont plus donns par laCompagnie dea Cblerl Ausd, regrettons-noua oV oe poa voir donner la situation exacte da franc. leDQCieQrTiTcQiifflifBi isriilier ia m Ur 0 pnir rnfl d,iih l'tupart it'sat Irudk im> iMursip i> r H VARSOVIE ')J COJII t ea-.ore p:u les rsuit ti pour les fec 00s girales qii ont eu lieu Jint KI>: Varsovie. 14 siges se rpartissent ainsi %  pnti droit: 7, socialistes 3, mi 10 A nat oaa'.e a communis es 1, juif popu isti 1. A Lolz ) membres d: la drofci SJ U lut, a pirti du tra [^ Vail a minorit. 1 nat oue A Cracov e a m*rab es d o te. 1 eux vous (a'iguent, mme us peu, prenez des mesures pour les sauver maintenant avant qu'il soit trop tard.Beaucoup de gens aveugles s*ns espoir auraient t sauves s ils avaient eu soin de leurs yeux en temps vou luNon. — Un autre proanioeai m deciu q <3i l'article ci dessus avait. t S3um.s a dit : t Opt#na est an remie trs remarquable. $es taigr dients constitutifs son Sien cannas sus spcialistes des yesx et large ment prescrits par eux. Le fabricant garantit qu'il (ortie la vue de 50 espace d'une semaibeaucoup de en. Il peut tout bon droguiste JI i' ^matant qu u p^stent dans ii^*BJ.ea bea Te ebtfcau de Ncrologie m et est u ie des tri rares pr qui devraient tre tenues roaratio^s pari? main Les lurterailles de Mlle Marie Madelam: Mercia jpour SOO USage rgulier dam piescoicou auront lieu cet aprs midi, u convoi 0 bmilh . (Jo Nous prsentons nos sympatnijues tonjol^ames iLtJ tt d SUtreS droguistes imPOT i loui :i prouves, et pariKuiiereuieut (JQIS, a notre .oalrtr 1. e.ncnt A. Co^ou dont La icuae /-_.'__ _-.,. A _. -asaa——— j, de.uate C.a.t la so;ar. OptOnapOUt tre ObtCatl dU Dr Uao G. 80LU1VTON A.KRIV££ immmimmmmmiiim^ Le iieamer t Coiou • Je la ngne Pananu enant de New-York est entr oe matin ave-.Jaaj yu ^DEMANDE D EMPLOI sageri ign* : Jeun, homme de 17 aas, trs caaaalt daas la H. Aaiaek, Mme Andrew 4 enlans ? joua tormaoodaaee commarauK, daas ta SHsse da.Boaau n, Mme T" Coftin, Mrfc Howud ct un etuaat. Mme 04. btteva, |Trt| a|M| ^ M ^ M ^ t!twlm ^ saaaata un espiot. it* 1 f


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05784
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, November 09, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05784

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne No 4961
Port-an RHbo-v Fait!
jATtii 9 v0V0nibr6 1^2
Go"nbu. Memor Li
DIRECTEUR PROWtlBTlBf
Clment Magloir*
NDWEHU 20 CENTlteBS
Quotidien
ta sensaf ion la ptns puis*
laote qui ail 6t octroye
l'hoinme c'est do se
sentir de taille avec le
plut graad dsastre.
Lonii DIPKtZ
H EXACTION s Rne Amricaine No,'t35t
rBLUPHONR No'.VHi
POLITIQUE GENERALE
la liftai
Kemal Pacha
U. S. Navy
News
Cabb
Nouvelles Etrangres
L'ide de la Confrence pour le
lglement de la question du Levant
I arait sduire tout le monde parce
que coite Conlienee intreaae tout
le monde. Par exemple, eu ce qui
concerne les puissances balkam
tues, la question de la libert dea
NEW YORK- Un beau emps a
lgu gnralement aujourdhui a
travers Te pays et de nombreux vo'es
ont ea lieu aux lections du Cod
gies.
LONDRES-Les demandes sa pre
1 triU le. intresse vitalement. U ISTJg^c2^i^J***
) oumanie ne dut.elle pas ses rivera i 't ri ,? SAl?U-0pl ca '
la fermeture dea Dardauellea? Une ?"* "-,re dc ****** ,.c*' et sen
r-nian toico-bulgare pourrait tre e l.,es 1?'eas'&* Plr 1* rarel df$
fi^eate pour lea intrts de la You nouve'l*V Hy un- profonde u |o .Slavie. Tout le ngoce qui se fait c oa concernant les buis des Turcs
tar le Danube serait expos on PARIS-Les rnufs commissaires
le demandent tas mieux qu'a 1 rap .,;. rl~" ;-----------------:** w
troeliemeot, aoit avec le minia re \*Uar\ L" ,comrn ******* l ,l
bttinboul.eki peu populaire chez e de:lar* dclareront la loi mar
eutralit bulgare est suspecte, mal nought c [ean Batt lai l rrt le caractie un peu sduisant aujourdhui poui jo dre la fla.te
e> sa formule selon laquelle 1er allie Co tantinope
Urcci doivent vacuei la Ttarace PHILADELPHIE- lacob GimSel
l'^,^q"i doi dvenirato membre dune maison de nouveau'
!cCnradu.L.anx Tar?..0"601816 "* *" ft de **W* mort aujou
Lea Etais de la Petite Entente par
ticiptront donc i la Confrence. La SPANGLER Pa 6j corpj oit et*
llus&ie insiste pour que son gouver transports de la m ne de cbiibon
i.ementetceluidel'Ukraine ne scient de Reilly o une eip'osion a eu lieu
1 as ignore : lei Soviets, afrirmeton hier. 3J en furent retirs vivants O i
ce nouveas. se prpareraient ap ne Cf0lt pas qu'on puisse en sauver
i^uyar militairement lea n^-i-
le tirai conclu
Angora oblige-t il..
hure allie dans la reconqute dea n**e,reB construits dmontrent
liardanellea, une libert complte 9ue les hoairnes prisonnier fir.-nt
a action dans ia Mer Noire conati des e"0lt* dsesprs pour s; sauver
tuant leur rcompense 7 C'eat fort des gaz empoisonns,
toasible. Les traits secrets n'ont CONSUNTINOPLE-D aprs les
pas encore disparu tout--fait de la -erdes nationaliste !.,#!>, !!
kuiface de la lerre. De fait, pour qui 1 uf .. . ..*
se rappelle 1 histoire des Seux der PR'a,ses se '?*} de MfSsl 8Ur ,8
tiers sicles, marqus par une arie 8r* a,, de la M'Opoifmie et
oe confina rueeo-turcs, conu t on ls K*mal"t entrent dans la zDae
l'absence de la Russie A une coof vacue. U y a lieu de croire que les
rence charge de rsoudre le pro Turcs rabiteront leur demande Les
bleuie dea mations entre la Turquie allis ont pris une forte a.titude uni
tcy,ieiaimu p ne crot pas qu'on puisse en sauver
stjs. a ss-r,i? ;fe " -
-t il lea Sovies aider LT""j1*,eve. *.6 D-s barrg-s
ti i Europe dans i avenir f
rite envers la demande que les tiou
pcs allies vacuent Constantinople
et qu'un seul bateau de guerre i la
fois entre dans les poits turcs et
alors avec seulement le consente

Parlons nn peu de LUI. Kinal
Paeha eat l'homme du jour Adrni
tateur de Napolon, il s'apprte A
ciacoter avec la puissante Ang e ment du gouvernement d'Angora
terre, peut tre mme avec les NEW Y(Ark H*..!.._.. .i
armea la main. Et ai les forces . aa ;. 7 UflC al"me8n
britanniques russissaient a lui bar fle e,'Uncec ponr Mrs Oscar
er la toute de l'Europe, le Napol nmerstein, veuve de l'imp.esario
on kamaliete jouerait contra I Angle 1UI ,ut 'toejma'ade tes aas le sou
terre I atout que la Knaaie joua jadis y quelques semaines sur le banc
au vrai Napolon : les sables et les d'un parc. Elle laissa sa maison h.e,
montagnea d'Asie Mineure araient u'icui^f-mvi t a.*-* Il
souries Angais ce que furent pour u >> ASHIJGrON Le Prsent
Aapoieoo, Murt et Ney les Leigea Harding pabtera un appel jeu li ou
tt lea solitudes de Ruaaie. Kaoal sa vendredi pour une spciale session
dfie des Anglais. Au moment de la du congis, s'ouvraot le 20 novem*
Coiifreace ae Londres, I sn dernier, bre, a-t-il t annonc aujocrd hui i
il posait au gnral lowsand la ques la Maison IrJlan.he Le bill de Vlanne
tiou auivante : Essayerez-voua de marchanie et la loi contre le lynch
noua taire aceroue que le gouverne seront repris, esprc-t-on.
ment britannique tait dana ligao Irnv'; vtiv^oi c ,, i
ian:e dea prparants de lofferaive l JCONSTANTINOPLE Les alli*
grecque ? Et ail a tait pas an cou OQt donn aux autorits turques 4b
tant, pouvez.voua me convaincre heures pouf relaxer Ali Kemal Bey
qu'il lai aurait t impossible del'ar diteur du| journal anti nationalisa
lter en soulevant seulement on te qui, dit-on, a t ant et coj
doigt Ta
au tmoignage du garal Town
aand, le crut naiionaliate eat popu
la ne et aime par aea aoldata comme
par les populations. A ConstanUno
t. le, diril, wo 010 dea habitants mu
sulmans aot kmaliatea En Anato qu'i.s sont bien traits
ne, Kmat ne compte paa un seul
adveraaire. Ses ordres sont sxcu
ts sans murmures et Kemal pacba guerre moldislo, Ini valut d.'re in
ne se gne pas pour jouer l'auto Vesii par Liman von Sanders du
erat.e . commandement d'une arme. C'eat
test un travailleur nullement ver en cette qualit qu'il prit part la
beau, qui |,oueae l'activit jusque campagne lsastreuse de l'alesuns
l'eacet. ioua ce rapport, Kruai n'a La Tuiqole aux Turcs , voil
rien da bien on.ntal. Et m eux |a devise o\a nationalistes. Et voil
qu'aucun de aea compati oies, 11 pourquoi i( leur faut la l'hrace avec
lompieuJet couutl. its enose. tt la Andriuopl Vauloooraie -*e cette
toiinque u'turopw, dose a autant province n seraittlle pas la meil
Mue lemarquaoM qu'il a tait des ffcCre des .solutions ? Ce rgime a
ttudes pureuaeut militaires a l Ecote dur six rnoia en lfe19, sous ta direc
de guarie ue .Constantinople. il tu tlon du gnral Cbarpy; on acqait
aes premires armes dutaut la cam, alors la prtave que les divers l
pagne .tnpolitaire en yil contre le menu ethniques qui composent sa
(taiisns. U rle qu'il remplit dansi populaUon aont capables da s'en ac
damn i mort.
PEKL-i 48 trangers, parmi les-
quels 5 missionnaires sor-t ectre les
maies de bandits, dans la province
de Honan. Les prisonniers ont ciit
h def!nM d ^Uipolli, durant ll tommod>rr
Les causes do la
haise da franc
PARIS 7 La livre sterling a de
nouveau mont la Bourse. La cte
tait moyenne de 69 francs )0,2 frs 5
de plus que la cte la plus leve
67(13 45 atteinte au mois d Avril
19a '. La ihute du franc est attribu;
ea p nie i la continuation des paie-
ments trangers, dais les rglements
d automne pour a.h;ts faits pendant
l'anne, et en par ie la sp:uat 00.
Il y a aussi me iallaeace morale
tierc) pai la bis: du .n. k 1
ma'd et a diminution d: li roa n
ce .ur lei match H tung > q e
lAlemgie ne paiera pma.i Ls te
p.iat.on; de la PrattC3< l)ns les bit
qu s et ih:z les g;nti d- ch ug;
01 dit qu: le chuig* franais r^ste
tait i la|m 'C drs rnuch-s d: Loi
d es el de N.w York j-iqiceqM
la Fraace ait (ait tes a ht s de ao\
lars. O 1 ajoat q e rien ne JQStifi it
la ch j e d aojou d h li e'. qiCie et "
sirtojt due la spcula io 1 Le a ou
vem.-at d isceosioa du devise ira 1
g tt a de n^uveiu do.in i.eu i d.'
folles snculatioas eu vileurs tt a 1
g es O j s'attend b en i ia rilra
tion de pro:i sur ces valeuis et cel
donnera lien de Ug 6 lacion.
loiTiis Mm
PARISL siitrag: des f:mm s
a dis:u' au Siat qui, il y a
tr.-.s ans, rej ta le projet vo par la
ch.mbre, deui ont u s ont parl e 1
sa f,veut.Les femmes comptent r-m
por et la victoiie parce que Mr Vhli
ni, partisan coavatu:u du sotfrage (
u tain, est maintenant au Snat et
que la dtscuesion du cabinet ce rai
tm a indiqu que le gouvernement
tait partisan de la forme qrielconqu:
du suffrage.
WASHINGTON-80 mineurs ont
peu dans le dsastre de la mine Reil
.y Spangler Pen^ylvania.
WASHINGTON Le Prsident
Harding s 1 in'e.i'ion de signer jeudi
ou vendredi l'ordre de convocation
du Cong' pour le ao novembre, il
participera comme d habitu !e cette
crmonie.
Poincar rplique
Loucheur
PARIS- Mr Loucheur, dput du
Nord, ancien ministre des rgioua li
bies, a dclar la chambre dej d
ptes qu il valait mieui pourja Fran
ce de renoncer ses paiements de
I Al emagne plutt que d'tre expo
re aux attaques d'un pays ressuscit
; u del du Khm. Mr Poincar inter
rompit les suggestions de Mr Los
cheur relatives use modification
d ns 1 administration de la Rhnanie
disant que ce territoire ne serait va
eue que si 1 Allemagne remplissait les
conditions du traite
L'Allemagne et la
Commission de
Rparation*
BERLIN 4 ;des experts qui of
cieusement foui une enqute sur 1rs
conditions coco nique d.' l'Aile na
gne, MM. Keyaes Brand, les proies
seurs Cassel e. lenks ont prsent a
gouvernera et .lumaud le (appert
sur les rsultais de leur enqucie,
deux autres experts Or Vissering et
Lopoli D-bo.s soumettront leur
rapport provisoirs demain. En atten
daat le gouvernement allemand a no
tiss la commission des rparations
allie qu'il ne pourrait pu rpondte
i sa note d'hier avant d'avoir reu
le? rapports es experts. Daus cet*
no'e la commission des rparations
in ste sur la ncessit pour l'Allem
pne de faiie des r-rapo^i'ion plus
dfinies pjur la stabilisation do mark
et 1 appel son attention sur les eu
gaiement! qu'elle avait pris ea juil*
le dernier au sujet de l'ruiliora ion
des tiaancas.
L!IFSllllill.l!!GliOi.
Les cours
Noos prions nos lecteurs de noter
qne les Goors ne nous sont plus
donns par laCompagnie dea Cblerl
Ausd, regrettons-noua oV oe poa
voir donner la situation exacte da
franc.
leDQCieQrTiTcQiifflifBi
isriilier ia m
Ur 0 pnir rnfl d,iih l'tupart it'sat Irudk
im> iMursip i> r
H
VARSOVIE ')j cojii t ea-.ore
p:u les rsuit ti pour les fec 00s
girales qii ont eu lieu Jint kI>:
Varsovie. 14 siges se rpartissent
ainsi ' pnti droit: 7, socialistes 3,
mi 10 A nat oaa'.e a communis es 1,
juif popu isti 1. A Lolz ) membres
d: la drofci sj U lut, a pirti du tra [^
Vail a minorit.1 nat oue A Cracov e
a m*rab es d o te. 1 no-i nitioiaiiste Ct sont les pr,e
m .ts leetioas gnrales qui ont eu
hea en Pologne ; les femmes
dot sa St t'ri g'.
Proaoriptioa gratis que vu?
potivaz; avoir '. do at Voua
pouvez voue sarvtr
A la maison
PrlItADBLPHl Pa
d;s vefrts ? Etes vous
vue basse ou d al
vu ? Si oui. vc
d : ^avo!r ^que
y a un rel espo! ,
up de ceux dont les yM brais
"isent qui': ont eu lsas yeoi
s i l'aide de cette'rneiv.elleu
oat se prescription gratis. Un horjnne dt
aprs 1 avo.r essay : tl' *is presque
aveug'e je ne pouvais voir du tout
\'. ne pouvais
MaUUJUttl O lie,Omit Pournirf ^'atant j pu s Ur^toat
iMifuv ,uu i/iiiLieivni |ire ,tns verres et me, y.n nt ^^
de V Angleterre
aux Etals-Unis
LO NlDiES Le gouvernement an
g lia i o daine il (aire un nouveau
l*nf plus Ls nuit, ils me f saie rit
horriol ment sou'far, maintenant ila
sont tout le temps en parffit tat.
C tait comme un miracle paur moi.
Une dame qui s'en servit dit L'at
pa;em*nt de yo.ooo.ooo dollars aux mosphre me paraissait trouble avec
Et s U lis le 15 Novembre qui s'ap 01 0* m?s verr-s.raais aps mtre
piquera au compte des in'its dus vie decette presetiptioa pendant 1/
sur I. d.tte de guerre en attendant loa tou- chose me paraissiieat
que l'accord ait t conclu entre les claires, le peux mme lire des carac
deux gouvernements pour :onsolida lClM fias." v,rr
tion c la det'.e.
Grve de li faim
Par sans fil
DUBLIN--Mis Mary da: Swee
ry, soeur de feue Teience Mac Swee
1 y qui mourut d une g ve de la
latm aprs 7? jours a fait aus.i une
grve de la (ai m, depuis sou
lion samedi par tel au'.orit*
ta^ Libre
Maurice Etienne fiis
Angle des Rusa des Frcnta
c orts et du Magasin da l'Etat
Marchandises
Franaises
01 croit que des milliers de gens
qui portent des -erres peuvent mata
tenan lei mettre de ct dans un
temps raisonnable et une multitude
d'autres seront cap.bls de tonifier
leurs yeux de telle sotte qu? leur se
ront paignes la peioe et la dpense
d'avofr jamais de verres. Les maux
d'yeux de tou es sortes peuvent pro
Bonne Rcompense
A qui lera retiouvcr un fui coMerunt da
RUUM UARBANCOURT, gar Scvanl le Bu-
reau de l'aammitira'.ioa postale par un passager
qui attendait hier le train de Logaoe.
S'adrencr .au bureaux du MATIN
^LUit-1 _____-UI-'Ai ~UL -U tPJS
Inspecioa Scolaire
avis
Les interetii sont inlormes u,ue les Cair^UQwes
de Pdagogie tn.-j'i jut ct pratique Kaftm lieu
lus marais Je (O heures a 11 lieuses l'UoteJ
de I inspection Scolaire, partir du 14 Novcsnarc
coarant
Port au Prince, le 8 Novemore lyia
attesta fitcr merveilleusement en s rivant ces
de l'E- simples rgles Voici la prescription :
Aller o'.mporte quelle droguerie
et achetez un (lacon de table! e Op
te?" ions. Mettez une tablette Optons
dans le quart d'un verre d'eau et
laissez dissoudre Avec ce liquide bai
suez les yeux a 4 (ois par jour.
Vous vous apercevrez que vos yeux
deviendront ciai s perceptibiemeot
ds le commencement et l'iaflamma
tion disparatra rapidement. Si vos
>eux vous (a'iguent, mme us peu,
prenez des mesures pour les sauver
maintenant avant qu'il soit trop
tard.Beaucoup de gens aveugles s*ns
espoir auraient t sauves s ils avaient
eu soin de leurs yeux en temps vou
lu-
Non. Un autre proanioeai m
deciu q<3i l'article ci dessus avait.
t S3um.s a dit : t Opt#na est an
remie trs remarquable. $es taigr
dients constitutifs son Sien cannas
sus spcialistes des yesx et large
ment prescrits par eux. Le fabricant
garantit qu'il (ortie la vue de 50
espace d'une semai-
beaucoup de en. Il peut
tout bon droguiste
ji i'
^matant qu u
p^stent dans
ii^*BJ.ea bea
Te ebtfcau de
Ncrologie
m et est u ie des tri rares pr
qui devraient tre tenues
roaratio^s
pari? main
Les lurterailles de Mlle Marie Madelam: Mercia jpour SOO USage rgulier dam pies-
coicou auront lieu cet aprs midi, u convoi partira de 11 anai son mortuaire, Rue d.-s Csars, .S,, , -..- uiA! JJ, /-
No J29, Pour se rendre a ltgl.se Mtropoliisine.*" Ville par beUSX>0 bmilh . (Jo
Nous prsentons nos sympatnijues tonjol^ames iLtJ tt d SUtreS droguistes imPOT
i loui :i prouves, et pariKuiiereuieut (jqIs,
a notre .oalrtr 1. e.ncnt a. Co^ou dont La icuae /-_.'__ _-.,. A_. -asaa j,
de.uate C.a.t la so;ar. OptOnapOUt tre ObtCatl dU
- Dr Uao G. 80LU1VTON
a.kriv immmimmmmmiiim^
Le iieamer t Coiou Je la ngne Pananu e-
nant de New-York est entr oe matin ave-.Jaaj yu ^DEMANDE D EMPLOI
sageri ign* : Jeun, homme de 17 aas, trs caaaalt daas la
H. Aaiaek, Mme Andrew 4 enlans? joua tormaoodaaee commarauK, daas ta SHsse da.-
Boaau n, Mme T" Coftin, Mrfc
Howud ct un etuaat.
Mme 04. btteva, |Trt| a|M| ^M ^M ^ t!twlm ^
saaaata un espiot.
it*
1

f


LE MATIN

**
8yDdirai de la Presse [ DOULEURS
ONT DISPARU
Aprs avoir vot l'admission do
tonnai IIS NOUTEL1.ES an Syndi
est les diretteursdoNOUVELLISTE,
de l'ISSOA et do MATIN ont longue
n tr i ftudi la Loi or la Prte ta
luellrtnent devant le Conseil d'Etat.
Divers arlielea de cette Loi ayant
r arn n'tre pas d'accord avec les dis
i oiitirra coDitituticcriellef d'antres
\rrsrt rencontre dea intrts pro
fetsicccflp, il a t dcid de son
irrttre quelques objections an Cou-
|0l tflUl

Lgation d'Italie
le Charg des Affaires de In Lga
t'on, Monsieur Alfredo de Matteu,
a l'iMcaiim du 53me anniversaire
de "a ntisianee de Sa Majest le
Hoi d'Italie, tecevia la colonie ita-
lienne ainsi que lea amis d'Italie, le
vtnedi 1/ du curant de 10 heures
* iridi.en sa rsidence,Avenue John
Browo, A ISCO.
tort au Prince, le 9 Novembre 1022
JOUR
Rhumes, Toux,
Bronchites, Laryngites,
et autres affections des organes respiratoires, indiquent
un affaiblissement de l'organisme.
L/EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et
augmente la force de rsistence contre les maladies.
Aomi Date Sature dtt relation Etendue en milles cairs Population
Ce Monsieur, plein da gratitude, nous a crit
on histoire, afin de faire profiler l*rsonnes qui souffrent Avant
l'emploi les Pilules De Win, il eptouvau Je
terribles douleur* et, parfois ne pouvait pas se
rendre son travail Maintenant, il est guri ai
jouit d'une parfaite ant, et. aprs avoir com-
menc de prendre des Pilule De Witt. il n .1
manqu un seul jour a on travail. ;
manifeste du soulagement ressenti par ce malade
Mr. V. Tomkins, 525. Wig.n Rod, Deane,
Dation, Angleterre, nous crit :
On m'avait envoy a l'hpital mon urine
.ut du sang et n. an passant
d'atroces brlures, sans parler des terribles dou-
leurs que je ressentais dans le dos auto'
reins. Jeu tais sorti DM sentant un peu nn-.i
et je repris mon travail. Nanmoins, je continuais
a perdre du sang, et ressentais de la faiblesse et
des tourdissements. Constamment j* me trou-
vai* dans la ncessit de quitter mon travail,
l'eus ensuite recours a un fameux herboriste, mai*
le douleurs atroce ne me quittaient pas C 'et
alors que je me mis 1 essayer les Pilule* De \\ m.
et des le premier jour las brlures cessrent, et
i vacuai une quantit de pierres Je n'ai pas eu
besoin d'interrompre mon travail un seul jour
depuis que j'ai pris des Pilules De Witt
Si vous dsirer des rsultats Immdiats,
procurax-vou*
PILULES
DE win
POUR LES REINS ET LA VESSIE
la plus grand remde du monda pour
Le* RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES,
et tous dsordre des
REINS ET DE LA VESSIE.
Confortable maison de fami u* piUim De wm sont en venu dn* tout* i
l'a Situe au Bois d6 Chnes, pharmacies du monde entier. Le grand flacon aa
nmrimit* dis Chssmriria Mm proximit au v-nmP ae mbi s, (lifficultK ,? 7rer lm lu,Mlulheo.
807 Avenne Grgoire-
Hawaii 1898
Coba 18; 8
l'orlo Rico 18', 8
Annex H.450
Protectorat virtuel 4i.l^J
Annex la suite de a guerre
avec l'Kspsgne 'J.OOO
Une vaste
escroquerie
Des volt ODt t commis Grard
Boie au rr'ladice des Faubert.Perp
6nn, Detre, Lorquet al Dutbiers
ne commission d'Eaqate a t
DoicHitr par le Gouvernement. Des
tmoins, nous crit on, sont prts
faire des rvlations Beusation-
nelies. G cet la plus vaste eseroque
rie, cor.rue en Haiti.
on tat en prsence de faux en
criture pnbliqoe et prive, de vols,
dont sont victimes les habitants de
Grand bois. Notaires, avocats, jugs
de paix, preposa d'administration,
huissiers, mandatirea. arpenteurs se
ront entendus,Boit comme prvenus
soit comme tmoins- Les preuves
dj trouves sont accablantes-
Paul Dtrenoncourt et d'autres
complices t et t arrts.
Le juge Beauvoir a t saisi da
deux plaintes.
il
Philippines 18P8
Cuaca i8f8 ^L
Tutulla Samoa 1899 Annex par trait avec l'Angle
P/rama ,,*3 Cct.r.e grera eU'A,,MM
bto Domingo 1*07 Contrle flnarcier
Hati 1915 ContiOle'D?ncier
Nicaragua 1913 Protectorat virtuel
1916 Droits acr uc canal et
il, en. ..An ~ ^8> navfile" amricaines
Ile* V's'gea 1917 Droit de proprit par achat
Totaux
Parisiana
JEUDI
o,5o cte
Faits et dires de
femmes
en 2 parties
Domino Rouge
2me et 3me pisodes
Dimanche
Mademoiselle de
Lavallire
__HT__TI1_ le Qreat Event de la Saison
211
77
?2.400
48500
c
11
49,500
M
132
950,000
'^.900 C00
1 250 0C0
8,500 000
14.500
7,250
450,000
955,000
25f0,C00
740,000
i
20 000
'"81,044
17,598.750
Pension Suisse
i procur
tiuue* aV De Witt adresses-Tous ou' rendes frml
4 la pnajmacia Alberlioi Ewald, Port-au-Prwcs.
La Presse amricaine.
sur j'impriaiisme amricain
Enseignements qui en dcoulent
Le c Washington Daily Ntws >,
tous le titre : c Achat d'un Empire >
publie 1'ditoiial solvant, que nous
icproduisons pour nos lecteurs dsi
rcux d're informs sur toutes les
op nions :
0n million six cent cinquante
mille de lia : s de l'emprunt de Libria
sont destins aux conquiers de New-}
York . Ainsi parle le senattur Bo-
r h. L'adm nistra ion qui vient de d
tuter par une protestation contre les
compiirations tracgres,nous douve
rous-n mes engags dans les corn
plieations de l'ancien Monde.
Nous sommes en ttaia d'acheter
m tmpire, anne par anne. Et
lcus ne laitons pis cet achat princi
paiement pour le peuple des Etats-
Unis, mais cous le taisons de telle
tscon qne nos millionnaires puissent
en faire sortir de l'argent. Il est bon
de Uire_un inventaire ce sujet.
Libria, {n1 Afrique, est en'r soui
la suzerainet amricaine. Nous con
tilercns Libria par le moyen du
trntioie de ses finances. Nos colo-
nies sont : Hawaii les lies Vierges,
Pcrto-Kico et les Philippines. Nous
ne dissimulons pas notre domination
sur elles Nous contilons Haiti, S o
Domirgo et Panama Nous dotai
eods Nicaragua, afin de nous as
surer nn autre canal-route,-et noui
avons livr ses finances aux ban-
quiers amricains. Histoire d'assurer
plus de petits profi s nos financiers
Noua intervenons dans le gouver
nement de-Cuba, lui dictant sa
lgislation intrieure. La Bolivie, qui
est par l'ienlue la t'ois me .outre
le l'Amrique du bud, a accep i:
r on fier le contrle de ses ;e "enui i
une Commission de irois merrb es.
dont deux oat Amric-ins, et M
jjstnqtiers viennent p.cisment m
lui consentir un en emprunt de jfti
millions t il ciiaie l, an sui
Vf
des concessions de voies ferres, des
dpts d'huile et des iniues de gran-
de lichesse.
A ces articles ajoutez que le Para
gu>y et le Prou ont des conseillers
financiers nomms sur la recomman
dation du Dpartement d'Etat.
Sommes nous un grand frre pour
eux ? Sans doute. Mais, en mme
temps, nous sommes ainsi dans cha-
cun des cinq continents, ou dans
leurs dpendances l'Europe excepte,
et le dveloppement de i.oiie imp-
rialisme son*, fortement le dollar*
Njus pouvons bien nous permettre
en sceptique froncement de souiciU
quand nous entendons des leader i
de l'administration, comme le petit
snateur Lodge, dclarer tre coutre
les c complications trangres .
Quand le moment arrive d'accom
plir notre plein devoir moral en qua
lit de leader naturel parmi les na
lions, les hommes de son ca'ibre
sont pits i faiblir- Mais ils sont 11
svec des cloches quand ils entendent
l'appel du dollar, et le spectre des
t complications trangies s'va
nouit au loin et se iduil on peu
moins que rien II
D autre part, The F.eeman pu
blie la uote suivante qui essaie dva
luer nettement l'eflort dexpans oo
des Etats Unis:
Autant fc*il lit possible de !e
savoir, dit !l, le Dr Bowman est le
seul gographe qui ait eu l'honntet
intellectuelle de publier une carte de
l'aire Carabe destine a montrer,
non quelque fict on de :,-.;.ne de
souvera'D.' sal ve, mais l'tat ac
'Bel du contile amticain
" Le lsultai que nous avons rele
vi, eu ce qui OuC-rne l'expansion
iiupiiaiiate exfr'.ci'Dt, rtro$e sur
un t. bleiu qni > oui a te romt im
presMonns qre nous prenons la i
beit de le reproduire en entier :
c Quand nous aurons nutiir
les petite sfhires d'in'ervention u
Guatemala et dans le Honduras, et
que nous aurons ajout les deux r
centes invasions dans le Mexique
nous serons encore plus viverrent
mpeessionns du fait que le dvelop
pement de l'imprialisme amricain
dpasse encore de be ucoup la cro
yanct populaire.
Nous ne faison ces reproductions
ni ponr nous en rjouir ni pour
nous en affliger : ma s uniquement
parce qu'elles .retient en vidence
des faits importants dont il est per
n is de tirer quelques'eosiignements,
Tout d abord un enseignement in
lrieur : nous l'avons de ji crit i
cette mme place et nous le rp
tons cette oc a ion : l'iqteiven oi
amricaine en Haiti ne cons un fait i.ol, et paitant, il est injuste
d'en tenir pour responsables, ainsi
que de ses consquences, les gouver
cments nationaux. Il n'est pas
rrems injuste de leur velarer et de
leur taire la guerre pour des motifs
tirs du rgime de coopration ara*
icaioe qui caractrise de plus en
Plus les relations des eut.-Unis avec
ts Elats du Nouveau-Monde. p*r
1 extrait du Wash ng:oo News ,
nous venons de voir que le Prou,
qui est un immense pays, et le Para
guay, qui est en; av entre le Br il
et l'Argentine qui devraient nouvoir
lui servir de protection, soat pour
vus de Conseiller financier amri
cain.
Un reconi enseignement est celui ci.
Par les vnements d'aprs-guerre
lalics ei Europe (Alsace-Lorraine,
Pologne, e'c ), on peut se convaincre
que la souverainet natonale ne
peut pas re anantie indfioimect,
si elle repose sur des fondements
rellement nationaux Hati, comme
la pluput des E'ats du Nouveau
Monde subit, par le fait de l'ex
pansion amricaine,une sorte d'dip
se de sa souverainet,:ont'e laquelle
on ne peut gu e rien actuellement
que se ranger et tenir rigoureuse
ment tout ce qui constitue une con
duite, pour ainsi dire, conservatoire
bas? sur une saine conception de ce
que doit tre un Etit digae de ce
nom
Li sigesse la plus mentaire cen
se'l'e de ne pas compliquer la situa
t ou par un tat de division int-
rieur, sous peine d'anti patriotisme
en dpit des dclart.oas grandilo
quentes-
Il y a ds cbau:es, si nous savo .s
mettre en pratique ces enseigne
ments, nuis la mise en pratique
des faons scientifiques de gouver
ner et d'administrer, il y a des chiu
ces pour qu? le temps et les vne
m-nti appcrent leur contribution i
l'eort que chaque nation se doit
pour re ter ab.o ument maltresse
dlie mme, 'ont en tant respec
tueuse des lois de la civilisation.
Mr Edouard Estve
Par le Steamer Cclon venant d New-York,
nous est arriv ce matin de son voysge de sm
le sympathique commerant de la place de Port
au H rince, Mr Edouard Estve, accompas n
sa femme,
Notre ami Estve a subi New-York deux ope
rations dont les suites ont M des plus heureuses.
Tous nos complimsnts.
e*
Confrences de Pdagogie
Un avis de l'Inspection Scolaire publi ici mi-
me annonce aux intresss que des confrences
de Pdagogie thorique et pratique auront lnu les
mardis de 10 a m heures au sige de l'Inspec-
tion Scolaire.
Quels sont ces intresss ? Nous voulons bitn
croire qu'il s agit ici des matres et matresses d'K
cote qui sont tenus, de par les rglements, de ;e
trouver i l'Ecole i l'heure prcite.
A notre avis, le mieux pour 1 Inspection serait
de changer 1 horaire et de fixer ces heures de con
lrences de 4 5 heures de l'aprs midi ou en
tore de S a 6. De cne lion nos irstituteurs rt
tous ceux la que la chose intresse'pourront avec
plus de loisir, suivre ces confrences qui ont toutt
leur utilit.
Nous soumettons l'ide- au Department de l'IniS
truction Publique.
Lunchs Snciaux
Frauce
Grand Htel de
qui par sa situation unique au cmlre des affaires se recommmue
plus que iamais au publii et ses nombreux et distingus Clients
vouria UISINE soigne et tout le confortable ncessite aux \oya
leurs de Commerce et particulirement aux 'mmermts de panuae
l'ort-au-Prince.
L'Htel dbite p.r gailoa et par barriques
des Vins de Bordeaux Roufje et Blanc
Ces Xins viennent directement de BiRSAC et sont garantis tw
lus de raisins, nom pouvons le prouver par des GER^IHClTS qut
nous tenons toujours la [disposition des Clients.
Cha2.r.affD8 et Vins Mousseux* urix modrs
Conserves allmeatares franaises, trahi choix*
Epidmie de
, j dysenterie
a Une pouvantable pidmie de
dysentariu avtt Uornillon. Dana
une seule aeelion celle de Bauean
Boispin. il y a eu cinquante morts
pour it moi4 d'Octobre-
Le Service Natiaual d'Hygiaa
a'eat coutume d faire visiter la Sec*
tiou. n.ara rien n a ei fou. Au-uns
mesure n'a t prise L'pidmie
continue aee ravages.
Nous demandons aux autorits
comp entes de prendre dea mesures
urgentes pour combattre (pidmie
en coure Qu'on ae dpche ?
f L,e Purgatif dai ^
c'est la
Pilule du D'Dehaut
147, Rut du Faubourg Saint-Dini* Pari
Facile a prendre,
N ncessitant aucun prparant,
elle ne provoque jamais de djot.
Supprimant la dite,
elle ne dbilite pas ie malade.
N'exigeant pas d repo* la chambra,
elle ne cause aucune perte de teaips.
Plus scilve que tous les similaires,
ulle est, par consquent, moins chre.
DOSE : puroative, sas piiutas
LAXATlVt., | pilul*.
Madame Lucia
Auguste Gabriel
119 Bue TiosKuMIauia Uts Froab-FoiU /
SiKe-Ferorne de l~e cUsse ot
Puricultrice de lu Matetui e de r-a
ris Dipiomeo de la F.ouit de Mde
Cine de ^aris ;
Offre f. *ei vicea anx fsm Iles de
Port au P.ince et des autres Viilea
dH.iti-
Cotauliatiocs ; le eoir de 3 b. 4 b-
AVIS
^ Les crancirr. de la Maison Bi.
CLtS JA & Ca de Si Marc aoat prier
de se runir le Jeudi 9 Noverab e i
dis heures Ju matin ao Gabin:t de
Me S. Pradel Jo ; ;u ',ince. Rue
Froa 41). pour pre.die dss de-c-
sions dfinitives sur les propoiiiors
qui leur ont t faites par la dite
Mai'on CLESCA & Co
Port ao Prince, 6 Novembre 1993
S yourPRADEL
Loterie de
la Havane
100.000 dollars
ls* bille s pour le tirage du 21
Octobre sont arrivs ainsi que la
liste du '61 Aot,
Plusieurs lots sont tombs ici,
lot* de mille et de cent doilais.
Vente au comptant
Carlo* . Casullo, Agent
Rue Boune Foi

U

w


LE MTW
GYRALDOS

/ >
pour les soins intimes de la femme


Li 0YRALDO5E est l'antlseptlqu;
Idal pour le voyage. Elle se prsente un
comprims stables et homognes Cha-
que dos* }ele dans deux litres d'eau
nous donne la solution parfume que la
Parisienne a adopt* pour les seins ri-
tuels de sa personne.
i
La GYRALEOSE est un prodaH antl
septiqut. nnn caustique, dsodorisant rt
mlerobtoide, base de pyotuin. d'vldt
trivmtque, de trtOKyn>*-..ylCn> r; 'alu-
mine tulfate*. Se prend matin et io'- par
;ju.e femme soucieuse de son hifiine.
r M Chtelain. I. r. Oe VaUnt.fnnr.
P .i. et t" pi
I '.. '''-: ':
/ m:
k. o aay M i* toilette.
Savon tnUe;'.iqut C.. s
II I If
OYnALDOSK OYRAIOOSR
rt Ir I
.. l- 'l U -
...
> il* u
Ion me
PANDORIKB
rrrti ! >
MM
Vaillant et Une'. (720, R e du Mafias: i de l'Et-
^"^a"^
*
Harry R. KI\ EY Pop Cabinet
For sale
One motorcyle
Ready to run
DE
B
tB^^^^^^'^^^e^T
I ' '!
Viennent d'arriver
Firestone Pneusf Chambre
air.
tontes dimensions, sur-
tout
30x3 l|2& 30x3
En vente chez
U Preetzmann-AGGERHOLM
Pharmacie W.BUCH
Recommande
Pour la fermentation du Sirop <$ de
la Mlasse.
Pour un bon rendement en alcool
La Levure dessche Florylinc
Analyse et Expertis du Sirop et de la Melaste au point de vue
de la rermentalion et du rendement en Alcool excute dans le kbo
ratoire de la l'harmacie.
Pour la bonne saison Huilt de F oie de Morue, fraient et d'un
qualit svprtewe, le remde le plus riche en Vitamines.
<$riUp&lrv eL a^tartta, Jeux rcmit coxiro
la CtKjaeCace/.
Suppositoire nu$ol, le meilleur remde pour le traite nent] des
Hmorrodes-
Surpensoires et Bardages Elastiques,!etinet amieoliques Certan,
y oui eau produit pour la dettruction dei punaise
L'Anmie
Notre nan( est compote de
globule* rouget et blancs
let rouget tervent nourrir le
corpt, Ici blanct combattre
la maladie. t (Juand II y a
Auiiifmou muin|ue dt >an(
let globules rouget manquent
plut oq moint. De cette favou
le sang p peut procurer aites
4e nouMturt au corpt. C'est
pyurquoi la ligure devient
ple et "patente"let yiua
deviennent ternet et lourdt "
et une sensation de fatigua
intense envahit tout le systme.
Pour vaincre l'Anmie il faut
r ipprovitioVMf le tang de
globulet rouget. C'est ici que
Th Win 0/ LU
pottde un pi m voir merveillen.
Parce qu'tant un gnrateur
de sang Wmcarnis cre une
abondance de sang ro.ifs, neuf
et riche, qui ramne let rotet
aui jouetdonne ce ptille-
ment aux yeuxet surcharge
tout le corps d'une Walit et
d'une vie nouv.rteS. C'ett
pour cela que plus de 10.000
mdecins recommandent
" Winc.rnit."
Ackclca ni boaie.lU u|awfd'huien peut I oUrnir tUai
leutM lei Ph ifmacici, ne
-
OOLIMSN CO. LTD. '
Wlnc.rnll Work., NOHWICH.


r^iimm
zB
Trop faible
pour travailler
Me Louis Ltonidai Lavmture
lAvoeat
Consultation : mutin 7h 10 ha,
ioir 2 bf 5 ht
1S rue De Auby, 102*
La vi finmes n'est souvent
iu'i. i in 'il i Comhien plus ardue
malaises particuliers
t chaque mouvement pnible.
Les drange' a est loin
i!"';; i itimcs qui se trouvent dans
vr-.ii nt profiter de l'exprience
y6 cette lettre:
Uaaa Ce Que Cette Femme Dit
Mai i nique, et ouf-
. I irs me foraient souvent
. toujours d ni Io b.is ventre,
lelquefoi sourdes et je vomis-
ic malaise peivi.int quatre ans
pat l'entremise d'un faucnle
i dia E. Pinkham. Je
complt mtisiscttoo 11 ) me fais un plaisir
de u r a toutes mai mita qui s.aifTient de
n. ilmuftCsJa dfvariarli
ite, c-.b*. ^
L, s. ii.-i,. M dwvraleiit pu* fAlrrPrttisIe
rt- Uotve.it lSJettf l'imr la

M
Composition
do Lydia E. Pinkham
I Mit
-*
08
Sx
E
L. O.A t HN'1H HtOICINI CO. M,HII.
iK^=
V^
J.d. ... I
WH
La Maison
H. SI LVERA
Vient de recevoir par
les deniers steamer :
Chapeaux de laine a*Italie, sup de
toutes l*>8 qualits pour hommes.
Chapeaux de paille d'Italie sup. de
toutes les qui, lils pour hommes.
Kaki Blanc suprieur.
Drill Union sup.anylais orO,8(J l'aune
Drill lussor Or 0.45
Ld Maison ittvite en outre sa now
breuse clientle VHilf voir (e* mujni
jiques nouveauts 4 tes jolis articles
de finesses quelle vient de recevoir
cl qu'elle vend des prix dfiant
toute concunena.
Sea-Side-luii
MARTISSANT JBIZOTON- ROAD.-lVi au P/jjice
Ctyde Sleamsliip Une
Foreign Services
Le sttamer BOQ0C i venant de A'uf
York est attendu la Gupi'ale le %v>*
dredilO du courant.Il laissera le m
me jour i cur Kingston # ** ports la Colombie prenant fret I patina-
yers.
Port au-Prince, le 0 Novembre 19B2
E, F. Clments, k9^
Ed Vanta cbex |
FHANCKJ- MoHUN
An prix de 2 dollars grande b n
teille e! 1 dollar \\l booteilles
Rue du Magtinde ''Ktntmfaca
Ukine Glace I or au ('rince.
mmimmWmfm~mm?99m~~n~**~:
Asthme
On the Sea Side
Ciople'e view_oi lhekP>rt
ai.dibe ci y
ttarage lor autocan
roi t fur beating
n tbe port
S.-a H.ib lrr,-U w-tai
Si.owei ba b
L:igc piaza
(ci Bjiqufls
Dm n ers an ordar
Lunch.* an 1 bretksl
idady in 15 tri ui.a
Ml drmks tirai ila
Can sjitb botrdera mtothr?
Boardets lor lunba%
and dinnars
a '.Kmiatic Piano
with Klectnc curfeot
i i
Le Malin
^.%zj...-.rmfmm
Krora Sailtm' er 15 (h
Lunehea /i Damer
Or 4.^5 Wi e itcludtig
Il l0H, M.
C lo Si'M,
WkM
Alfred l\. Cooke
PJ12 Rue du Magasin de ME Ut 10d
iBpua,
lut Ht
J*Abonnemeo4
Un Mole
fort an l'rince Sourde fi
Euarteaient 'i.SC Vieauet U sruver par lu b,S c Maons > : Ckiama*-.- louia uarqi
iutoger a Liqaaar. Sirop assorti et Vin par eaiaaa et baariquf: Huila Dawas par
inaartloBs et aiMPoements pays |iloo et bouteille Uahga, Muscat, tiedei* pr sjaUoa et bouteille-
N|Ta>a5B, i V*\9 tB g ^ da.ail-




Lfi MAI1N
SURPRISE FXR \PRDINAIRE
PROFITEZ
PROFITEZ
Chez
Comme on le sait la maison Antoine Talaraa* s'est pourvue d'un stock considrable pour la 1 d'anne. Elle a veill ce qu'il ne manque rien h ses cliente.

lgance.
illeurs le public apprcia
ne rvent qu'une parure
fl y p'us. les dsme, les mres tues1, trouvent celte fraicb9ur qu'elles croyaient svoir perdu, psrceqa'elles out visit svec lears gentilles flllsttes les nouveauts de la Maison
ahtoineTALAMA
Alls voir la finesse des articles r^cpotroen' arrivs, demandes la liste qui donne le grand rabais, la Maison o'attend pas les derniers jours pour offrir des trennes. elle les drnos
en ce moment eu faisant an rsbais gnral sur toub les articles.
1
Crpe de chine nuanas
variea aune |0. 0
" Georgette ''
* Chiffon 0
Jeraey de aote nuance varies} 10|
Trleoiiae de soie 1( |
Crpe de sbioe A narres 12,
Jeraey ailk prchimiseea hom 10
Soie lavsb'e eonleur variea C^ 50
Canton erpe 20
Cre de chine broehele 18
(' unie de bine extra au p. 15
Tuaeor de soie |
Tuasor de soie barres 5
" pour coetomea i Loumes 10
Tussor Qhaotung '* ib
lolieune de soie ramages 6
" de soie unie 5
Taffetas noir extra aap. 12
Picpeline de soie grande largf /
f rpon de soie es ira aupr. 3
Maquiaette de aoie aup 5
Satin de soie sup 10
Crpe de tbioe brode trs anp 20
Bengaline de aoie 5
Vule grandes barres de soie 4
ZLbyr banea de soie pr b. 4
lollenne de soie moyeuce larg- 2
Soigneuse "Cbarmeuee" b
Soierie ramagea pr km onor 5
Crpon de aoie fleura bO
Mooaaeline de aoie 5
Tulle de soie couleur 15
Ratioe couleur tra aup. 3
crpon A barre franaise 4
FiuuaetiB Barreaux couleur 4
Organdie Suisse A ramagea 4
" couleur unie 5
" barres 4
* Suiase carreaux coul. 7
Organdie couleur brode tu
Voile de laine franaise 4
Voii blanc & coul extra aop. 4
Oiogba auisae 4
Tissus 4
oriyr suprieur anglais 2
' bar.o pour chemisea A
Ss'.ioette couleur 3
tiiivtirine laine pour jupea 5
Iioffea pour robss 5
Crpon 4 ramages pr kimonos 2
Alpaga noir aup. 15
Nappe blanebe bordure
couleur aune G.
Nappeblanche a fleurs
Nsppe coul A carreaux
Voile demi deuil
Voile blane uni merceris
Voile coul om&met ce iz
Voile coul a fleurs
Voile blanc ptita arreaax
a moyens carrx,
Voila blanc banea coul
Vcile couleur aiaortie
Voile blanc barres
Voile banea coul.top.
Voile blanc mutes
Simili dble largeur
Simili noir et blanc
Voile t a fin barrea*
Voile noir carrx.;blanes
Percale couleur pour
chemises t hommes
Toile blanche barres
Na lonale couleur
Gabardine blanc trs sup.
Gabardine noire trs sup
Cretonne coul pr ridesux
Toile matelas .S!*!
Toile A matelas aop t?','
Toile a matelaaeitra-sup.
Cotou 4 drap gr larg. -***
Flanelle mo'leton .yp>
Flanelle molbtoo aup
Flanelle molleton txtra sup '
Coton a dtap aup. pur fil
Tte Indieu
Bazin
Uiqui.blanc
Caheot de famille
piee de 20 aunes
Drill blanc *>S aune
Kaki blanc suprieur
Kuki blanc trs suprieur
Uuck blane tra auprieur
Onli Tussor essor"!
Palrn-Bascb anglais
Cheviotte noire
Flanelle pour coa'omea
GBBinetie noire
Batiate blanc
Nanaouk banc
Marquieette blanebe
Tulle blanebe
Demi deuil noir
Cramoiaia rouge
Grise
Karl gria pour hommes
Voile noir
5 ooDiablement fort pr caleon
5 oo Voile A joora couleur
ttoo Serpe bleu marin
2 oo Thermoae 1j2 litre,
1 DO S rviettee de bain pr
1 50 Serviettea de bain pr
1 50 Serviet'es de bain tra
1 5J grand suprieur
1 50 Kyjamaa pr hommes
1 50 Pyjamas i r Cadeta
1 75 (Stiemises.es
|1 75 Chcm.settesjojrs japonais
2co C-Uon tricot
Caleon court
Combinaison Bnon Suit
Kaux-coL Mu et Co 3 pour
Faox-cola Ide moue 3 pour
Ciava es A noner soie
Ciavatea A nouer oie trs aup
2 oo Ci avait s longues
2 oo Cravates tricotes trs sup
Cravattes de Grenadines
faites A la main
Cravattea r.uds
Ipis cir couleur
Tapis cir blai.c
Tapis cir noir
4 oo Sivon palmorive 3 pour
5 oo l'cmede moelle de boeuf
3 oo Lotion Fompia
5oo Lotion de Gloire de l'aria
Cbemiaea A homme rouleura
Chemises A hommes couleurs
Cbemise A bom. A carres
de soie
Llumises blsnche A plis
Chemiaes blanche aoizette
22 oo Chemises blanche mille,jplia
3 oo Chpmiaee blance A plis piqus
1 75 Chemises crpe de chine
2 oo Broaae A dents
Broase A tte
Bourse pour tabac
Tapi de Bain
Mayot de bain 'Bathing Sait'
Mayot de bain Bathing Suit
pour hommes et damea
.vlayjt de bain Bathing Suit
poar hommes
Mayot de bain Bathing Suit
S oo poui enfants
1 os Souliers de bain
1 oo Houppe en veiours
1 oo Savon Ooloaaai 3 cour
2 oo Savon Bay-Rbuoo 3 pour
1 75 Eau de Cologne
2 oo
|2 5)
'2 oo
2 oo
2oo
2 oo
2 oo
250
2 JO
150
2 oo
Q oo
15 oo
*4 oo
150
1 50
%2S0
260
10 oo
12 oo
15 oo
3 5o
2oo
2 oo
2co
1 50
2 oo
30 oo
7 oo
;5 oo
7 oo
10 oo
15 oo
1/0)
4oo
i 00
3oo
6 45
75o
5o0
5 oo
2 oo
3 oo
2 oo
2 oo
250
1 00
3 oo
|4 oo
;7oo
2 co
3 oo
250
650
6 co
8
10 oo
12 oo
10 00
14 oo
14 oo
26 oo
1 00
3 oo
5 oo
4 oo
25 oo
Huile pour chevelure ijoo
Surtaches couleur j oo
Couronnes pour mariages 8 3
sup" 10 ce
Mouchoirs de poebe pr hom dx]io oo
" dames dx io oo
" pr hom sup 12 00
pr hom trs sup 15 00
a fil pr hom dx 20 00
L'il soie couleur o jo
PiTcs" oie broder roui var dz ,s 00
Bath Robe Sortie de biin 3 $ oa
h t-s eup 45 00
Pantoufles de laine pr hom 7 50
c i barrettes dames
c pr dates
10 00
9 00
10 O)
/o 00
25oo
15 00
10 00
12oo
1 00
250
250
4 00
Chaos, coul pr entants dz
Chaussettes mercerises dz
Chaussettes fil meicerizies dx] 10 00
Chavsset'es fil cossais z] 18 co
Chaussettes fourchettes
fi' rocr enlants ds 24 oo
C bans, fil a puis dz 24 00
Chaus so C haus noits pour hom paire 4 00
C hausse! es couleur poar hom 7 00

Chaus coul mercerizes dx
Chaus coul i fourchettes dz
Cbaus coul i barres sup
Chsus blanc i bines sup
Cbaus fil blanc
Chaus fi' blanc suprieur
Chaus soie coul varies paire
Chiussoie blanche paire
Chaus soie i fourchettes psire
Bas coton couleur dz
Bas noir mereer'z* dz
Bis couleur merce z' '1
Bas jours merceris dz
Bas 1.0'ou sup Dlai.c
Bas soie noir et blanc paire
Bas soie couleur paire
Bas soie blanc, et noire piire
Bas soie blanc et noire paire
Bas 11 transparent paite
Bas soie i battes
Bas jours fil
Bas fi brod paire
Pardessus poar hommes
Par dessus pr hom tri sup
8 00
10 00
H 00
IS 00
18 0
U co
to 00
i 00
5 00
i 00
9 00
18 00
20 03
2"i 00
1; 00
5 00
2 J
10 00
7 V
S s
1 s
S 00
4*> 00
60 00
Chapeau de paille chaque fo 00
Chapeau de laine chsque 10 oo
Chapeau de laine trs sup 1; oo
Casquette a 00
Casquettes suprieu es chaque] s o>
Chapeaux Couats i) 00
Chapeaux laine pour enfants 7 00
Chapeaux garnis pour dames I) 00
Corset Royil 10 co
Corset Royal 10 00
Corset.Royal suprieur 20 co
Corse Bon Ton 22 50
Cors-.t ceiaure 'astiqae 25 00
Corset teinture lastique jo 00
Corset Trs Suprieur 35 00
Soutien Serge is *J
Corsit Ajuste 20 00
lairateUea pour hommes 2 00
Jarretelles bras I co
Jarretelles pour dames par'sune 1 50
Elastique par aune 0 $3
Bretelles a'soities a co
Colliers pour cou 1 oj
Co'.litis en tubas douziine 5 00
CoHiers en tub.*s larges dons 9 00
Poudre A flenrs de lokia boite 1 75
Foudre San'al I ))
Pondre Floramye 2,jo
Colgate pour dents ,2.oo
Cajits chaque 2-00
Canifs 4 tire bouchons ehaaae 2 fo
foud.e Malatine j pour 1.75
Ruban pompadours coul. l'aune 2,00
Ruban pirot i,2 pouce o,8j
Ruban 1 ponte 1,00
Ruhau pompadour 1 pouce j' i-jo
Ruban vslours noirs 1 pouce 1,00
Ruban v.lours noir-Ji 1|> 1,20
Raban velours nsirs s pouces s.^o
Ruban tafittas Noirs 1 ponce i.oo
Ruban tarktas noirs 1 i|S 1,20
Ruban tatieis noirs 2 pences ijo
Ruban repes noirs r ponte |*t)
Vloustiquiers chiqiae )0,O3
Ceintures poui htmmss chaque 3 oo
Sonliers blancs poar entants ch 6 09
C-iatuies reps l'aune I 50
Male'.s cuir chsque st 00
Ma'.ets wUirs supiieurs chaque 40 00
Vtilets OaaM de Russie chaque 50 00
Vtilets cuirs de Russie trs sup 60,0,7


La Maison se fait le devoir de faire remarquer h sa
nombreuse clientle qu'elle a donn une liste fidle coin-
prenant loules les marchandises qu'elle vient de recevoir
parlesderniers bateaux arrivs. Onu a doncriencraiudre
Ou Irouvara y al pour rien


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM