<%BANNER%>







PAGE 1

U UAWi Nouvelles Etrangres fjk loi de 8 heures PARIS 4— Le conseil des arr.bastadeurs a reu aujourd'hui do gnj l.l Nol'et. ch 1 de la mission de con It'e des allis eo Allemagne, un rsp pou d'aill sur l'incident de Passau i Bav re ) au cours duquel un o'ikier fiarais et un cffiner anglais_or.t t il(jqn 11 1 It>fP heures celte apis-mici il y avai)j i ZZH^ l.nv'invifi onservatears 7 Lberaui ait onalisto (Y l'tirhVtmi i libraux, j Lbomt.s ei 1 nauont. nsle. Parmi lescaodidii s rlus sans < ppojitioa se trouva t Sir .Philip Sa. sou unioniste de M y ht Kent. aliment tonique par excellence, et trs facilement i ? ~ :-;• ble, proprit qui la recommande aux estomacs _.1J3 dlicats. m %  %  HH""""^" i D [JMnssijsyS J* iere\ois. tont jeun I la rhmscie avec Scott qui mourtV l'an maladie de d^ooeroen' Patis El cor un qui aorai en s atati.e bin leTtenr connaissent | rj*t da ro*rii* Les honnie* de ' •uoir qni *• l*ront*ra tfevan 'e pu son' d'nn pluriel tr mtft'"t DcC ~C>a ri : maache qiMr fiie 'a r prsentation aenaMionneile du fl'm qni a 2onnn dt\\ I** favnro des r.ntr8 eiviliada : MH Liva" et-\ — Noe fllu b'ic t'en i a ne rMmaerfcft Aonoi il Oestoucbes allait chane matin ave; noc aarab.p np-rflj ief ifp rnvivr- Sco l fairt see A udea 'Kclede PArvlS — -Les f.ons de (aire des les gcAnea mouvante* q < ferait Mdecine. A ctte ppoqi*. •' n *v 1 4: cistes, qui jusqu ici ont ICJSSI s lea dlice* de long. Dana I Prore avait osa beaucouo Vtudian'e.parce vain.ie lauidement tous les obstacles enracinent on aura ' jo ; e d'es de la iionlire italienne d t qut Us pr-onspes et qni mvqnn' la fjra/i deur de ce chef dœivie del cino graphie. Conwil d Etat est accoutum Uest* Chl mail ltndM Et ls mpd-.ine tait sa dile:ia Jusqu'au dbroier Mjuif H. il pratiqua sa (.refession, choy et respecte de tous 1 mii e bien %  > statue, car toute ea vie fui consacre i gurir aes concitoyen* aves une cons'ar.ce au djaeua de toot loge. Ue phraafe son pa>8 cte de la vie de cet homme Tout le monde rvoit encore ce gros mn Il re peau e are, la tte toujoure BERLIN— La discussion sur la si i aation des rpaiaiions et les n.oytns de remdier S la crise buaneme lie aaande continu. Les experts fiaan Cieis, lunis i JJcilm pai suite de U venue de la cot mission ail e de* rpar-tions, y ont paiticipf. bs ex. p us allemands dans l'examen des re mdis picpois qui comprenneni la pioposnicn d'emprunt ont esiim que le montant de i'empiunt cce'srire i l'Ai emsgne peur sa stab.lisa tion final cire et conom que est de 500 mill ocs de dollars. Le professeur Jeoks qui est ici avec d'autres expeils financiers internationaux invits pari Allemagne, aurait piipai l;>iojet pour l'emprunt acglo am ricain poui lequel un miluaioli maiks or la Reicbabank forme LI principale scante. iJclaration du Comte &/or*a ROME—Le baion Romaro Avix zsno, est comme ambassadeur d lia i.e aux Etats Ucis. poste qu il avait au'.nleis occup. Vlr Musso.ici a a opt la dmission de bu cati, am bissadeur en Allemagne Le com e S(oi2S, ambassadeai i Pars, est at t ndu i Rome demain 1 a t mm d par tieg amme par le Presni 1 mioisiic qui loi avait daba d dit d rester son poste ap es avoir r; des explicatiens Le com e bfo zt d l a il avait dmua.onn aniqueaeat pour faciliter la cbe du nouveau ouverneairct et par iciper le un re atable et daraole. Hier le i".3oi.eil d E'at a a rien fi| de enillant. Aocin procs verbal n'tait pr paa de lettre a la correspondance, Mr le Praiden 1 avant raaVpour la frtcber "et "la propret, d lever la aance, demande anx de niu i e ri t U re, de mine toujours diffreotee aectiona de bien vouloir a[f a tl-. Eh bien : c'tait moi voum. so.ulisies tn Italie out envoy M raet 're au travail stn de prsenter 3, famme e | e mienne vivaient en an q Cetf semaine la aection des Tra devenir fou de rage impuissante en vaux Publias commerc r* ivtud^ de vov.n i a adort loi ravir BU chre la loi qni cre nr.e :hqmm> C'aag9 4p 0QM ri'lDgn'eurs et les s*c io-s ru i-a Kj j 0a i fQr D-otouchea eut une un manifeste au pays dclaian qu lia nom urn craudie des fascistes. Ce manifeste dclare que le nouveau gouvernement ne pouira pas ig!r< les piob.mts financier^ avec la mme lacune quila applani ni dilh ts toi. tique*. • %  m m m u i wwiww— jVarils "^^ CE SUR Les Bassignana DANSES NOUVELLES MI • 1 i• ta" chrtienne. Deatous^eg fat le'^racd mai dja Prtres \ I0 f ,iv t'ir di -miiiaire, il dcoj vu un olan'e on une toile dont i ai nnblie U nono. Il m'en avait oar 14 II tait deveou un fervent n> la* onoTii*. c *l voulait coioM re la *srtr de l'en-del. ilAv- des Frres d'tiaiti, j'ai per rin a Kci. d"na I* lyca francu Ja te r grei'e). J'euresia d achever mes Atndee rh>z lea Frree de France, ponr moi bonheur. Jauru-e t en narrconie avec enta eoneitoyena qui on' tooe pien*. J'ai donc rend'i oTmasia aux bienfaits de laRilt •Ion, aana deavowr que je eu! an *aTqn* t qae i* ne i aie plus chan ige Deitouch-B. votre visagettioin titiaa va re dcouvert devant uua, rfln qae toae voua vexrent, alla qi ftooe e dcouvrent davent VO;M irr,ard ponr la moment ob?aici r 0 r IH voile. D la lomiAre De la ornire)! PAULEWALD Hati, > ort au Prince, \\itl Octobre 31 M ardi. ._„„ Doa Est dcde bir 11 heures du miila Mm: vTve Trasybule Jeph Noiietu e Theitie lsaute Joseph Se fn unraille auront lieu ce soir } heurji tl 1 plutt le* rapports sor l e projets boooe intelligence. Si rrre B3im *>•• l ^he du a^cH' Caagtj Turgu. uViHea ont devant elle. ... ,. u .^SA .K.K., r ..,,., No^cootoieaBc,, 1 jssajjje. ^ < Pension Suisse dt Juat n famille de Biunp Lea erifon'B du Docteur Detoicliesont des modles Ils dciveni cela Confortable maiaon de fami e situe au Boie d Chnas iroxim teda Champ de Mais, 107 Avenue Qrgoire Pharmacie H commande VV. BUCH l y CONSrANT NOfLE — Eo d it .iLssjagg.ression lile contre le sultanat par te gouvernement natioatliste 4 Aogora.aucune nouvelle dmitsioj des memores du cabinet n'a t signe ce matin.Peu aptes que la non voile a t reue de la dcision de l'assemble aation.le tbahssant le sultsnat. Tewfik Bey et Said B;y avaient donn leuis dmissions de ministre des 6nsn:es et de ministre de Instruction publique respective, ment. L'attitude du sultan semble appiouve par son enfcooiage m-litai ie qui n'a jamais cach sa a-ympaih e poar Mustapha Kern! Pachi, le chef aaiiooaliste. L'Arabie 1 Inde et l'Afghan stan se refuseront reconnst.e le dcret r % olutioonaire.tanJ s que II Ht ss ?,le To-lf't n, qni 'nt eiiectcment res a"^j""^ !" po" Par sans fil 5 6 Novembre I'AIIO — Les ^ouv^inkiiAiii. tianfiis et an. glais ILS stetooi poui que lo gouverneur rit J'Aa goia respectes le WtMu de laiu.uii.c de Mudanu et uc> nistruciioos au tiaut coiuoii.sairc i e.uns tantiaepe on. |Rp ita i cet .Met Unes pie u.u> le. Cerclein. (an quAoguia accep ttra tous Ici poiu.a de vue Ue-Olt.N tiOLL v. ga d-> nup lites ei sur I; ibaicU 11 k tp nuanon rlo.i. 1a Uai.o.c uoirc cl a.an che des HubcnaJ.ieru iwntv; — I}J iciugits russes ont t noyci 3 uaua dcua steaiucn coulrent, dit une di.ue c bCo-l Le lieu du dis.ttic na pat t uon UCUL1N — Une lonaue dclaration signe d Rauiun de Valcia aenouce qu il n y a pa> de v rue conceinant les rumcuit de negocutioas do [ au entre son parti et le gouvcincnicat de l'Etat bre d Irlande Ku.t Ocs (aulnes et nationalistes soot ve DUS aua mains aujouidliui 0 laauta 7 individus fuient tus ot un gnuu uumbie bto.s La cont te BSBna, a baaaueui tu PioMS, 0 4td l'eUom de demoaitratioui awiltfi par les fatcMSi quana u SnMMM la tiun.ieic, eu toute poui li(i$ 26me et 3m eipisodes Dimanche Mude.itomtniei de Lavai i ru la Grait Evem de la saison rrwrr ?qg?.Le nuuve 'Jonsetll r fi,tu ncter ^ Remerciements Mr et Mme Clnvnt Leapioitse -t ecs enianis ainsi que tous lea ri pa rects remerc eut bien ott o s :eai QII de p es ou de loin ont pt tag* demi qui 1rs frappe dt s ia per e uelle de .eut petite LUCIENNE iavie icu attafisJta a Tage d sept mois, AIQM que nous 1 nuonc.ous au •• 4 nov-mb e Puon ville. Ils les mois d Aot, Mr Me Iteny a dpose P eo d QC d croire i .eur plus va dmisaion de conseiller tiuancier grande graii ude. ds la siqnatuie de 1 HmpiuntC'est MS iiord qui le rempla e amv mercredi dernier, v, Cuba Qesoir, Varits Que tout i-Oil aa HrineC te teLde co soif dutVarits admirer la giicc 1 lgance ta uteut des locu • ttaaaigaana ^ui de I aota des con nauscuit on; eu tant de ue> mau-da ociuici. Euue gnrale : a.to MA.RIOTQ En I Eg'iM Miiopo 1-aii.e sera b.'ni le mardi H Novto-tic ceuraiil le rnarugo de M le Uenco fclic avec Mr Aibdrtc Costagnol, >aUii3li et. C^^tx^l^, <>sux rcirCte contre ta CxjuclIacB^ eSiDnotiot're *nuvl, le medleur remde pour U traite UM dss He>norro>des. S>itnioire% e'. Birlijn Eli.'ivw,litin* an'icoliqan Certan, nouveau produit pour h deUruuhn det punaises. .ini -" %  %  OJtSIOtl Cl)ile Sieam^hip Line Foreign Services Le steamer BOGOTA venant de New Monsieur P. Fain e u.tnt, e, J"* *** J'^^U te Capitale te MH. petits enfaats, Mr et Mme los; P h (Iredl 10 (MU CO iVant.lt latSSra le MO Gatierica et leuisenfsnts, Moasitur 1M .'/..,„ Alltt V^^ —-•— o m M. -J~ et Mme H A.neux et leurs nhatA m 1 0Ur l0Ur A*riJ|8tOW $ 1^8 OrtS M Mne Vve Liraait.nire Guuer et, les | ()l>mb'te D/VH(al/* e tu a . moignages uc sympauc ci leurs vues cuadoitaaces. Port au Priuce. te 6 Novembre 1922



PAGE 1

v\ ttvr f.URODONALl lave le seing Pthumatismes Nvralgies Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit Qc! T3ui rester jaune 1 viter t* s rhnmatiemqs. le dure (Marnent de artres IVnjb!.mml de r*ti,e. lea varie? et l'obalK} doit limine* l'to^t d'acide uricjje. •a potion de notre orranlarn*. a foire des curt regultfrca dURODONAL. I 'tndic; prm %  ; -' dm ;< traitmi-1 de lrrt#n sa. e nuit avant tenu a ma*r"•' %  : a air tiWM. tr'lf f*n • %  • 'M fr*•>ifR>mciit aom:> ia rata*r>cn d'acide. onjb din l'c'i^ni*: ) .ni rUrodonal • Professeur Fstvat. •tt dr dm mi > i v.i >r,. *• PelUeff tUH fhUI f ValrMlMr.es Psrls' f"M A I IBAI I -fUnil, tonl! UIHLiriUL ... tam e* ii i(i!ii.i 'nnautto. Cardiaawl L IIUVTAI BeBSBl rtan ftbt.na T VUL llfOItt. OUItr. I • ,i • '. Vaillant t %  u* 171), R it du Magasin da l'Eut Viennent d'arriver Fireaton* Piteusf hambes air. toutes dimensions, surtout 30x3 1|2& 30x3 En vente chez L. Preet/ma* n-AGGERHOLM Lunchs Sociaox Grand iitel de s/rauce qui par sa situation unique au c*ntre des affaires se rtatmnMmm pius que iamaii au public et ses nombreux et distingus Client tour tu [jkblsE ioigne $i hut le conioitable n"cesMitre nur \oya g?urs de (commerce tti ^atticuli'etnent aux comme*gants de passage Vort~au-t'tince. L/lltel tbile p r gailou et par barriques des Vii s d* honteaux. Rouge et Blanc Cm Vins viennent directement de B \HSAC et son' garantis iui fus d' misi'.s, nous vo.vons l" prouver par de* CbJU'irlC-iTS que ti'.us itnom toujours la dts t Oatuon des lienls. Ciia^paooe et Vins Mousseux prix modrs Conserves alimeutares franaises, oremier choix* "Nervosit" Nos Dard ressemblent un treillis compliqu da fils tlgraphiques. Comm.mds et nom us par une partie da cerveau—que l'oa appelle centres nerveui — le dlicat s filaments nerveui rayonnent dans toutes les directions traveis le corps. Aussi longtemps que les centres nerviux sont capables de fournir continuellement de la nourriture aux nerfs,ceux-ci demeurereut forts et sains. Mais i is qm li centres nerveux s'ai.'atbllssrni cause d'un surcrot de tr.ivail, de tracas on d'inquitude il leur est imposai 'le d'envoyer la nourriture ncessaire et lea nerfs deviennent fatigus et s'aiguisent. C'est alors qu'un bruit soudain vous fait sursauter, vous devene* irritable, voua sonfTrei da nvralgie, voua tes agit et abattu. Dans cet tat de choses il n'y a rien qui gale La maison LOPE RIVERA Ts Wla et* Ui Parce qu'tant un aliment puissant pour le* nerfs, Winc.irnls attaque la racine du mal, cre une provision de force nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le syMrae nerveux tout en ier. I' ss.ivai "Wincarnis pour la Nervosit. C'est merveilleux. Plus de 10.000 mdecins le recommandent. AcHtl i an* Imitait cl Wmcarni mii-w-i'h i %  on piti l'*hlair daat lses U, Ptur*ac>, etc. COLBVAN OO. LV>. Wlnoar-nle Wseke. NONWIOSt. if Inc. LehnetFink, (Manon fonde en 1876) New-York, .U.A. Laboratoire Bloomfield. N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales li. Ihbaud Paiard Oili Corporation Lubricating Oils & Grease Hniles el Graisses Prix et qualits dfianl loule concurrence LEON 11. 1HBBAVD Agent excluait pour Hati Lehu & Finis lue suPtanioniTis Fonde en 18"6 BAS PIM PROMPTITUDE Annon e fia clientle qit'el e vient de recuoir pur l~ derniir tfepeiir fan ais l'as ortimeni te plus complet d fi"cboci Chocolat Jtcqain a boite Untaiaia Norgaial Drvgtes Liqieon. Praliota ••acitiea flei de fruil eitra NoDgitioea Biscuita "Olibat" en boitea et an pqoe'a Huiie Durrt eo caiaa-a de litre*. Ut UkU et >/ '•• Vint ooaa'oi. Vna Bt.nca t rorgp d %  Mi on PABT<->N & G us-Tria cairsif et pti batiiqei qo*He end eu PHIX DK HEV.rNTNrr. Elle pi lie PD rom t*mp do I'OJCBB 01 puai 1 i-ou.eei ••• dieu • qu'elle drb le. En Verte ebfx FHANCKJ. MARTIN Aa prit de 1 dollera g code boateillfl e 1 dollar i\i booteillet Hue du Mag > i :i de fc'* t n face Uiae Gl ce, for ta l'ricce 1 Tous produit, chiinq es. pharmaceutique et autres articles no dablrs dai s u e pliai inaci-. fclMi.rjJ : Poivre, Ctouelle, Girolle, AUIS 'oil.Musoi'lt) etc. eto. SULHE UAr'FlN SI'KCIALlTtlS ; /Merqan prive/ l.yso! diiniactan'.PBrrumerte.AllUHij .-our bu bien, Bay Hum, Chocolat en poudre, Huile de foie de .Wotoe, Kn.ulnon, Cold cretm, titrait* tour (aire eaaences et eau de loilette^Ban de (Juiuioe, Pocdre cou"e Ira iosectea S.lutijn pour conterver lea ceuta tnit LaitdeMig ie, Poiidn-aup^ripure pour la toiltte dea enfanta, ii'BPnce de t euia Ein de Fionda, Miel poui la i.hf-. Moutarde, t}uM u Olive pour la table, Bioa-e*. a dunt*. Peupermin Hu le pour obaaaer lea nouati^uei ei autiea inaectea, Ke/ulol : Huile contre cuniuparijoa et io.>blea d.-a iii'eatiim cbrociquea Tiie, Cire pour lea parquet, Oo oeetique*, Eiura, Epica, S'.rop* divera, f'mlurdB diverses, Vins e'c, etc. ett Df mandz le rsiattgue des epcialit'-a. CooUiiit vus commandaB I.KH.N Se FINE, In-;, voas erres abaolameul Mtitbile Toute* le bonn9 pharmacies du pays s'approvisionnent OBI LEO l & FlMi, lue Lon li. Ihbaud Agf-ut eiclusK pour Bal %  % %  %  u --— BB La li\re de paua 30 ceoiimaR — Po d gai ai ti Is *>* livre 15 • I les pet.ta pains a k o ur vit g enm Portau^Pr ne, le 2$ Oct^a 1W2 —-" DEMANDE DEMPTOI Jure hocrm' dr $J MB lis csisble dsn rrircr.Jc ce coivrrrrculr, dans la tfnue ainsi que dans ht* usvsua de eoeue, Joshna L* Baily & o \(Church $ Thomas Streets) New York \ Vune des meilleure* et des plus fortes maisons de tissus aux Etats Unis Suim % Utnims, Checks, Ginyham, Toile a drap etc> etc. La meilleure source d'achats : Prix toujours avantageux. Les principaux commissionnaires en liSf>us aux EialmUni*,s'apioviionnent chez Jobhuu L. Bailla $ Go A Lon R. Thbud Atfat exol-osif paor Haiti VP^fcB^L^BB^H



PAGE 1

T> IL MA1N ni SURPRISE FirR %  PROFITEZ PROFITEZ GtlOZ i Comme on> il la cnai.cn Aat.lnt TaUma s'est pcurtue d'un aiock oniidirible pour la fin d anne. Elle a taill ce qu'il ne manque rien h sesTclietH. Elle a EtM aux choeea les plu oelita nais qui ont aussi leur i nport,nce dan Il fiance ou si vous !" '<£g*** ^^^^^V^S^^mik apprcia M .il .oai t %  ramage qu'eL seule oll.e au piabl.e. elle vient a) >ut.r ,, jotml'h. des prit ex uutionn'U &*£** Z n m ^ a^fM^M^run leur de bonne choevs rto-iera que nulle part l'on ne peut troiver cet e grce, celle fracheur, qu'oflra la| Maison aux jeune filles qui ..ne revew qu une parure dlicate toul la fois lgante tt> Lon marcheV I. • p-o. la demee.|lei mer s aussi, trouvent cette frsicbearrqa'el'es-croysient avoir perdue, parcqu'ellea;o*t.fWl>taaara gentille fillette, le. noove.nt de la Maieao ANTOINE TALAMACA Alle voir le floce.ede* ertjHea receunneoi .rriv. lemandec I. liste qui donne Je grand rabaia. la Maltoo n'attend P ..;.lea]deruieri leur pour oftWde, trenr.e. elle le donne •a ce moment en fslssnt un rabais gnral sur toua lea 'article I Cfpe de chine in.ar.ee; varie aone O. Georiiette • Chiffon Jqreey de ente nuaocajvaries: TricoMne de aoie 6e* II 75 Chenarattttesiojrs japenaia a ( 0 Caleon in:ot •2 nn Caleon court '2 50 Combir.aiaon Union Suit *2oo Faui-cola ld ei Co 3 pour ? 0 0 Fai xoie ide mooa 3 pour 2 oo Grava ea nouer aoie Crava'es h< ouer soie tr aup 2 00 G'avares longues 2 00 Cravates tricotes trs sup i oo C avait n de Grenaimea 2 on f t a la main 250 Cravattea nœ imiaea blanca pua piqu \ 75 Chemises crpe de china 2 oo Uroeae dents -2 CO Broaaa lAte 2 ou Bourae pour tabac 10 oo T *-' deBio 12 oo Mayot de bain 'Bath ng Suit' 15 oo Mayot de bain Btihing Suit 3 5 0 pour hommes et dames 2 oo Mayjt de bain Uathing Suit 2 oo poor hommea 2 oo Mayot de bain Bathiog Suit 5 oo pont enfants 1 oo Soulieta de bain 1 oo Hcuppe en veloors 1 oo Savon 3oio*a 3 pour 2 oo Savon Buy Rhum 3 pour 1 75 Eso d Cologot 1 SU Huile peur thevelure i oo 2 oo SartKhe couleur ) oo 30 oo CcnronLea pour mariages 8 oo 7 oo c "T m oe l*j 00 Mouchoirs d pochr p h^m ^x 10 oo i o • &f Harrts fr. io co M pr hn-n st>p ix co • pr hom tr "P 15 00 c fil pr hom dx 20 00 l'il soie cou'eui o 5c P.' Ar in | 31 oe •' *• t rnp 4s eo Pan'onf'e de Une pr hom y 50 c i barrc'as rfarre10 00 pr dames 9 eo Chic, conl pr enfan's dz le oo Chaoae lles mercerizes dz JO 00 ( hausse'its fi meicetiaA! f?a 10 00 r"hii eie8 fil tro***" c"x 18 ro Cbauuette toorchettr* fil pou niant dr 24 00 Chaos, fil )ouis dz 24 00 Chaos toie poui enfants paire 4 r Ch us noie pour hom pair 4 Chauset 's uleur p 1 r hem 7 c t 8 00 Ch'us coul merceriz'es ^x 10 00 Chus coul i tente 're. ci i) 00 Cbaus roui barres Bp /S 00 Chaus blanc i barres S :p 18 eo Chaes f 1 blanc 24 c0 Chaus fi Diane ••e*ti et 30 co Ch as soie coal varies piltt > 00 Chiss sot biaothe r r 5 oo Chaus oe toarchettes paire j eo cas coton couleur dz 9 00 Paa noir mercer'x* i 18 00 Biscculeur mercer ? Jz 2000 Bas joars merecriz it 20 00 B.s ,oion sap olauc J 00 Bas oit noir et blanc paire 5 00 Bis oie couleur p ire 2 p Bas o e b anc. et no 0 paire |ie 00 Bas soie blanc, et noi paire 7 V Bas 31 transparent paite S 00 Bas soie i barte ; 00 Bas i jouis fil 752 Bas fi brod taire S 3 Pardessus pour hommes 40 00 Par dessus pr hom tti up > 00 10 no 16 '0 %VOi A 00 4 00 oo (i lu 7 5o 5r0 5 00 2 00 3 00 2 00 f 00 250 1 00 3 00 A 00 7 00 'O 3 00 Vit* 6 50 b 00 8 10 00 l 00 10 00 14 co 14 00 25 00 1 00 3 no 5 00 A 00 175,00 Joo 15 00 10 00 12oo 1 00 250 a 50 A 00 i! Chapeau de paille chsqae 10 oo Chapeau de laine chaque 10 00 Chap-au de lain trs sup t; OJ Casqufttej i 00 (' %  qoettes sopiifa es haajue^ s o> Chaptses Ccnats l| 02 Chipea'n 'aine pour enfants 7 01 ( bapesnx garais pour dames Z*> 00 Ce e Royi lo *>•> cret Royal 10 on :.onii Rcyal suprieur ao co Coise'Jon Ton *2 JO Corscfceintore ls ,: que 2> 09 Coitet eeintore laitiqu )0 o) Corset Tia Suprieur ) 00 Son''e S.-'ge 1) o^ Corset Ajuste 30 00 liie'.ellei pour hom m s 2 00 Jcift relias 1 bit 1 00 larre^ellej pou dames f2r aune 1 50 Elastique par une tlo H et-lies aisoities Jioo Co'l ers pour cou 1 02 Collieis eo tubes do 2 ioe , 02 Ce'Htrs ea tubes larges dorx 9 00 Poe 'r fleer de lok 0 botte 1.7$ Pool" Saa'al I )> ^oedre Floramye sj> Colgate poor dents tt.oo Caaifs chique 201 Gn ife tire b uchons chaque 2 $ Pucdre Nia aiioe i poar 175 R ban pompadoars coal. l'aaa 2,00 Raban pirot i k 2 ponce O,8J Ruban 1 ou:t 1,00 Rnhaa ponpadour 1 pouce 1*30 Ruban velours noirs 1 ponce 1,00 Ruban v lonrs noir 1 t|2 l,*9 Ruban velours noirs 2 pouces a.) 2 Rjbaa ta§:taa N^ira 1 ponce 1*02 Ko ban taffetas noirs I I(S i.so Ruban tatteias uoir 2 peu CM 130 Ruban repes nous 1 ponce Mf Monstiqaiers chi^ae 30, 04 >>iaiares poai hummis ehiqit j.02 i i nliers blancs pool entants eh 6 OJ C' intuies reps l'aune 1 )0 Ma'eu coir chaque 1$ 00 VL'.cis voir supiiears taaqae 40 J 'dalets :ata de Russie chaqde ,0 oo Ma'ets cuir de Russie trs sup o.oe P La liaison se (ait le devoir de faire remarquer sa oiiai reuse clientle qu'elle a donn une liste fidle comprenant loules les marchandises q Telle vient de recevoir par les derniers bateaux arrivs. Onu a doncnencrahidre On trouvera fou. et pour rio



PAGE 1

Mttft m 40 P <**+T*9***n: Nkf 4 • Martin Nov^mbri if** 0 '" PA^ AM monn RBOPRIFTAIRI Clment Maqrofn NDiflno 20 c"* !" ** La grandeur d'un peuple ne te faiesure/fpas ptn au nombre que*la grau* deur d'un homme ne se mesure la taille ; l'unique mesure, c'est la quan lit d'intelligence ot de vertu. |Victor HUGO NOV 20 HEDACTION h",x%oe* Amricaine No il! rFl.RPHONR No i in p'sutni Koo ev It a ta toutes les autres. dlivrant un certificat pour l'inte ne '.P. 3 *) 1 r 'd;rs • aba / La fourne des Con* Commission des Le Prsident Borno gressistes l Etang Rclamations auxGonaives Saumdtre ~ , Tou v 'a m-n!e Cit unanime i ap. Jamais rception faite aucun de prouveIl choix qui a t tait par le *•* Chefs d'Etat n'a gal Ha dont la journe de dnn.nche a M vrai Qmnmmjl de M. 4W Lge-. g £ f'^1 ^.So^d.^ u.V. ment un succs pour le • Congrs professeur i I Lcole de Droit, comme fe v de l Educaiion qui. dans la plus V'eir.bre de :* Cornai issioa des Ri|> M hunvee du lle.n, b Prfet, fianche cordialit lunit c l'Ettng cltmations psar dtaodrj l s intr-s | e Manatrst Coi menai 'montrent Sauntre ceux qui par'aa'ent la de l'Etal HaiUen le du relier bard tt c'e.t au milieu rrne noble et vaillante lche, MM. l-'rarois Mathon e'Corving d'un enthousiasme indecriptibe A sept heures, le nain quitta Port ton ont t nomms ccnuleurs de qu'il dbarqua. \ ct de la doaA e la Commi k sio:v Mon aimable coi un euperbe aro de triomphe nu t dresa Un pouvait remarquai' tout'. leimotabilitB, les fonctionnai res civils et ruiitures de. Uooaivea et des rominunes voisinants. MM. Charles /.smor Prfet du Angle des Rues des Fronts Nerd nos confrre.. ^h*fd JOBS,. __ ,._ tint, de c La Vrit , Carmlos Bi* V orts et du Magasin de l'B'at lf joih9, des • A nales Capji.es . le Msg s rat communal du itp et d'a.i Ira notabilit) du la capitale du Nor 1. s taient rendus galement ui Qo.iaivj pout saluer le Prsident. L j s lves des cole, entours des di reu.'eunet prof es aaura formaient deux bai en teuvit chacun un petit dm peu i national A la main. Le apecta re svissant ave: *age et preoaut con clt tait grandiose. %  •ni programme, Maurice Etienne fils Marchandises Franaises isserneu rean de la mairie pour faire cette d *•* fcadi oa r avec de kfgtngt, -s U; avec dCi eUtj phyJ o i 0 giques d Un b budget claratioo, qu'il ne le viole en venait ver es son comme kk son pana pr m s pour Uc s de l'm demauer co iseil au sujet uo ni ma* aoa taisait plutt l'efjt de t\x tj n pteU ^ e bismits c Mi an , excut. prpar circom auce t lldlement P c'e-'t la vie Certain* individus soat rMit. i ftifa biuillir dw racin'J Dsi mssuies piopbilactiques oudas ment duo aline. Toutes le pe saa M; Ag'l et ses les e* fil r M^les pour .s^Lm^ter, comm' on voit ac s.iniiseme-t piesciilc. par des r ns. qui sot.t autorises otciei e Corvingtoo, tiud.cou", Mr co.imissa .c; de l Lereboucs, Mrs Oaiach:. G*o g'S fil-menissaotaires communaux scie ment prendre tiftanemeot Uboii, doivent ire n malad e dcU e par le mlecn.soii Soray, liermann Hiraux Pt.toi.Vi Bouuustmtni eaecute Pour ateu dpositaires d ua secret quelles ne limGervas. Pauyo E le Gitn. lo dre ces lins il est , dns les p ia peuvent dvoiler, a.a* to nber soas ibois fi s. D Lonssaint.A 1 ardieu, •.pairs vides tt dans les comn noe le coup de la io. • Il t*afi dfair tuellemeot en Russie sovitique. Une population peut savoir sontA si sortis le l'Fgiie, aprs le Te D'il ni U l'rndjtit s'es; rendu I ilitol C im-nunal et de l ch z la Concilier d'Etal Giurioa Kombrue dont il fut l'hAie. Dj'aut la maison Je Po nbrun, une f Jule co nuact.i fiir, pluque cel'e ci il ny sa a pas t'tait masse et a aco'am le Prs! noua a di une vois. dent. Et rellenvnr.uu tait a attir l'alto NJUI djvon* ] vatsr qaspra la toa dt% ex:ursioioist*i. Daraot le dUJiurs dj liait Oi nni-iaaire. I: Lis t.u? inpoitsntM, des buieaux rendre par les PJuvotrs ae l Etat la sor. Dorismood.rep entant du N,u rep „ de mi jj noa etlo0I en tours •>. P. Honor ancien prfet, i fait byg o; dtt-fes pat des spcialiste vac .malien et u rev-ccm-t.aQ ob.. vUUte et -Jou*U Uamerr d i d une quarantaine d'ioiivid r chid V, oaI uU *' a ^V! 3 1 : auikoni paitaitement au cotant dj gatoires a ceriain* l&:t, les paieati Main. A peiue arriv oc pi un l 1 mpoitauce de la d.uate missioa ttant responsables de lex.uuoa d. g?r r;paa sar ih:rbe et ensuite l'on qui leur est dvolue II s-agit en ef cette mesure II s'agit d. (.i e p ta < dispjtsa par petits groupes Uioti let ae iniveiller les coodi oos saoidte pai i£x:ut.l UJ AcisHd pour n et b ayants unes du milieu ou v.ve< t les ind.vi poser les moyens de deteis s locaui D:Viot ui site m* veillejx, com m: il y ea a bstUvOap dans not e b an p*y . cha ui se semant coa tentd: v.ve oubliant pour une j-ur p ea jaot dus; o ppiiquet le, memies pre t .hi lersqa'eie pidmie me i ce isiai oi ItaaBtJ p.ojiu a vauvtgaidei I p.rfci d. t .noire d ua ,.ay* t-nt saote Uts U|ei, de e rend e uu ai lene que sur m t ; d; v. cr de It y eut un CJQflert h vendredi par tiques a fam, ds qu ils tarent, l o b ,. orc ; 3 „ ra CJani ,| i„ Groja.i-si |il de latteuton de la coup gaie Is fct qn R „ r a ,„ aaina „ par [% BJ1| tn.ng eat goutonnementet semb (J!lB da U Gsolarair. qui aacjn rent noi's d re : c Merci. Dieu vous paga.lt le Prsidenten t ra cela a. Un bal fut orgama le Samedi en La que ton d'eau eu vitale, nout l'boaneur d.i t'raid.nt au Cercle du a.t on dit. Les teries sont mortes, e Commera. Ma Boroo, avant l'ouvtr bi n utiliser ture, y lit une courte appari ion au on pojrait cenwic eiaci de Utai de sslabn e tom, * crlyg ae.chi g; dexicu -r ne les eonns et les oucis Je toutet cctte bonne eau vive qui se gispiile c 1 our> da lai uel,9 ., A ou '^ P raeoi ets ceutiss > coilecuviU numa.ne muies .es m ,urcs prise en vue 1 ar sor es doit notie existence est mad e0 M pdant i l'Etang, et ainsi lei ![ li l n 8 re l i ,nle sociele ae %  v,lle dea i ei la m.ituc da tlu la Un coips d'inspecteur* sanitaires, relevant du buieau dhvgosde la de cou lUr le Bavau t/uolics l'a* s.iu.sstoicui; diospcci ic mauou dbabuation, ainsi que oous lavons dj envisag ICI mime dans une p piopni a. .ques quil m de les garaniii contre touic cause ae croi a, tes A empe.her upptiiui pollution ; de truite itgu. rtmen de %  .aattci ua m b es, si Us t* La s:hereise est qui lai furent *ooi poaJa u ois dm 1 mr aat i vie militaire et o aussi nous avons nB iv -t uurqairont par ai hs ISICJI nourriture est ict.ou enteadu d;s cUacieuses qutfranci.d 4 ce |sarsqil M drout.n. u mat fuai.at boinrg'are A la Ci cours deaaa paasagesa Poairair. Ipopula oa deThomaz:aa qui thdra e de Pur au Prince.Nos com V. par ex mp e, ae th.lirait a vingt p ion:nts au dvou misiionnaire mii.e lui s, est lduite actaellement L e Cur pa.sa d'agiables moments V J"M %  — JM— —f—sa ba.i mi.lt Hainmes, fsmmts, en avec nous. Nous icumes aussi la Lol.ution ; de vuite itgurtmen ae> n.ai.s ua .m s mes, et ua tanta presss pu la faim ont du ga visite da luge de Paix, .du Magistiat aytl'lIChu (W l rfriS 6 in eubiusemsnu tosUaM poui ja u oyeas curai.1. qui peveot elfi a.e gier la Dam nicame pour uouvsr ae communal etdudirectcur,de la Pave i.-. Mcaira t. Sy.d.eat de Dlwsssn d ger us 1 eut de same des e eves qui uaeu* LOO b.tue celle qui loat ha quoi miager etc. par ""' *e uequtLieui, de leur f.on ae appauiun maigre tout Les ei t t ts sur'o t meurent p;r bofio, deux heure, oa quitta I li vivie, des conditions samta 1ede cts Itaia i.c.ut.i u lourde tche d; trenum.-, 'haaue s.mame, la chol 1 langSaumitre et uon sans regre Le eub.iata.tbi i dtxig^r la police ces agents saouaites, de. notious g pie Sidanais qui tait ea autre co.i. dts moeurs a'imposer u visite saoi nraica d hyg ne aoat aciuellemint ----——————————— pagnie nous att.ra dans SJO presbyte reJi 4 Nove i.oiejt 4I1 aux bureaux du Port-au-Prince, le 6 Novenbre 1911 Le Prident Clment MVGLOIItE Matin mi lai • >ui h les d. 10 e, pour quelles vuigauee pa tout, ci leur easeigae ,. re, uoivent IITSVSCMIWIWS les coles. L* p. *W l J\ !" k dl uon de delcadie les minturs d s nicu pkonque et au.s. taooaee otux scats, sou ptioe aunceve;e pour D.CJ apprcier la valeur reeue ISBaltoa, ae heuueuter les maisons ae l hygieau ocu.e ea ce qa> coi de letdia veus, cts j.unes dois, ceineu prote-uon de la sant pub.i icitia dt bar itur mauque aexpneu que. it tant i-ias su.ujn.tie* de cotaCdaque pays, ayant ses ui ei COO ticnati ei cooumineiies auiree i de tume lavetete, ses moyens df a une icitvtt la ceuikc auuaeuc du tenscs piopic*. soc climat spcial, .a laux oc 1. nioiUlite paui telle ou situation gographique parucali.e, Uhs maladie, parunstiv.ee de sis ses vents avantageux, etc. do.t avoir S^'i^^no^ tiiuaue bien eigsnu, en rclamant dea lgieoients sanitaires commattB !" ,B UB uu _^ \' 1, itiubcat de accs ; d exiger la d uaux adquats A ses conditions spiei Alc Oa causa. U nsn lit voir m cuits com uu aux, lls profoai qa (1 a f ilt itorgu.p.t d y Couver d2leai.Cc s. couuouant _/... „..„J. .,,.;. creutei afia car A Thoma zeau la grande eau semble te un luxe ). Lu aabili du pi re nout Installation da Souvsau ofm%m$f Financier C*. mso vers les to h:arei,| h Miais're des Finances. Moniieai Loi s chex nous, hilts 1 bien des ncaton bes lors de la cruelle et terrible pi abrita ut. * ,uneut.u k o.ut ae vae a avUO.t. pio^t; t c0 opreo clre les notions u'uygi vu lenuaaau..t.ei*'*' ec a procec | A l'iasttllatioa i: -•en.rasoa'ag:r cette masse soutire Mr Hoid, rcemment |1sign on tsuss. L'impayable Lbr.ssoa fit des me Conseille^financier en remplace voeux au pri pour la cessalioa des ment de Mr Ma: llhenny. misres qui endeuillent la paro.sse Au discours du Ministre des Fi. et aprs une bonne heure pisse au nances, le Conseiller Financier ri presby..e, | jycux oa arriva vers les pondit.'ptr des paroles trs sobres'qui c.nj ii.uici, x la gue du Nord tan laissent augurer les meilleures dit' J dis que de taate les poitrines se* sttions. caap^aieat '. aeseiTassaTast 1 aTaseaHSBg"f^!w^^ Vive Hati. _. Vivs L'akilunce franaise Choses maonniquea V, u i. .„-„.., l^ membrei vie et honoraires du GT* v./. ic uoogres o,^,,, R riuB i rool| ,j' ipr u cnroeM^n j, Vive le buve LlH'iS^On Me U1.0 lostph, grand Secrtaire, cet aprtmidi. 4 beurea, tu Mont Liban, por NBoifS unt rotn.Buaueaiion iaiporumc conctraaui lei lrV dt IX^rdr. Constaauo UUilEttVh: ;c PIN ) BBM


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05782
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, November 07, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05782

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

Mttft
m 40
- P <**+T*9***n: Nkf4
Martin Nov^mbri if**0'"
PA^ AM
monn rbopriftairi
Clment Maqrofn
NDiflno 20 c"***
La grandeur d'un peuple
ne te faiesure/fpas ptn
au nombre que*la grau*
deur d'un homme ne se
mesure la taille ; l'uni-
que mesure, c'est la quan
lit d'intelligence ot de
vertu.
|Victor HUGO
NOV 20
HEDACTION h",x%oe* Amricaine No il!
rFl.RPHONR No De la Protection k la
Sant pufariqus en Hati
Dr Justin liominique
Directeur de lEiole de Mdecine et de Pharmacie de l'ort au Frtnc
su Piincr.
Dui.nt tout le parcours l on causa,
l'on rit, on donna audience comme
on dit chex nous, l'on donna rrrru
chaleur, en un mot, gaiet, telle fat
Ch tout lei peuple; civiliss.u ne ns aura vcu. 1* cle ruene oteosie est systmatique Monsieur le professeur Brouaiiel A neuf heures I fctarg S'umatr:
inent mene contre toutes Us causes ancien Doyen de la Facun de M I avai- piur hte* Mr Guus Lh^ris on
t'altiaUen de la sant publique, de cme de Paris, crit dans son ouvrag* cet iptre du bien, pour par y cjhi
diminution de la rsistance oigani- sur la pioiession mdicale an co.n menne dame quia le cu dansU
eue de la Collectivit. Ou combat a mencemeor du aome sicle, qui main, Mme Agel, Me Pierre Hudi
emuauce toutes les condition hygi- le mdecin qui lecture une maladi acoutt en tenue d'excursionniste et
niques, qui, de par leur mauvaise na transmissible n'a rien craindre ti* entour: sivrai qtt plus iua lui
tuie, consuuent an danger pourl'in quant ax secret mdical ; il ne viol trouvait ceitaine ressemblance avec
dtvidu et pour la race. Il est admis diril, pas plus ce secret en se rei Mr Poncai- \ i o r ible avis, ils
dans les centies civiliss que les d daot au bateau d'hygine ou au bu le.*at. tiornais
penses exiges pour l'a iiinisse
fttfuitaue aoiveut dans les
des municipalits, soucieuses _
tit de uuis admmistii, primer lade A i uu de ses contr es. o>i in p'sutni Koo ev It a ta
toutes les autres. dlivrant un certificat pour l'inte ne '.P.3*)1 r'd;rs aba
/ La fourne des Con* Commission des Le Prsident Borno
gressistes l Etang Rclamations auxGonaives
Saumdtre "--------,~ ,
_______ Touv 'a m-n!e Cit unanime i ap. Jamais rception faite aucun de
prouve- Il choix qui a t tait par le ** Chefs d'Etat n'a gal Ha dont
la journe de dnn.nche a M vrai Qmnmmjl de M. 4W Lge-. g f'^1 ^.So^d.^ u.V.
ment un succs pour le Congrs professeur i I Lcole de Droit, comme fe, v '
de l Educaiion qui. dans la plus V'eir.bre de :* Cornai issioa des Ri- |> m hunvee du lle.n, b Prfet,
fianche cordialit lunit c l'Ettng cltmations psar dtaodrj l s intr-s |e Manatrst Coi menai 'montrent
Sauntre ceux qui par'aa'ent la de l'Etal HaiUen le du relier bard tt c'e.t au milieu
rrne noble et vaillante lche, MM. l-'rarois Mathon e'Corving d'un enthousiasme indecriptibe
A sept heures, le nain quitta Port ton ont t nomms ccnuleurs de qu'il dbarqua. \ ct de la doaA e
la Commiksio:v
Mon aimable coi
un euperbe aro de triomphe nu
t dresa Un pouvait remarquai'
tout'. leimotabilitB, les fonctionnai
res civils et ruiitures de. Uooaivea et
des rominunes voisinants.
MM. Charles /.smor Prfet du
Angle des Rues des Fronts Nerd nos confrre.. ^h*fd Jobs-
,. __ ,._ tint, de c La Vrit , Carmlos Bi*
V orts et du Magasin de l'B'at lfjoih9, des A nales Capji.es . le
Msg s rat communal du itp et d'a.i
Ira notabilit) du la capitale du
Nor 1. s taient rendus galement ui
Qo.iaivj pout saluer le Prsident.
Ljs lves des cole, entours des di
reu.'eunet prof es aaura formaient deux
_________________ bai en teuvit chacun un petit dm
peu i national A la main. Le apecta
re svissant ave: *age et preoaut con clt tait grandiose.
ni programme,
Maurice Etienne fils
Marchandises
Franaises
isserneu rean de la mairie pour faire cette d ** fcadi oa r avec de kfgtngt, -s U;, avec dCi eUtj phyJ oi0giques d Un b
budget claratioo, qu'il ne le viole en venait ver es son comme kk son pana pr m*s pour Uc
s de l'm demauer co iseil au sujet uo ni ma* aoa taisait plutt l'efjt de t\x tjn pteU ^e bismits c Mi an , excut.
prpar
circom auce t lldlement
P
c'e-'t la vie Certain* individus soat
rMit. i ftifa biuillir dw racin'J
Dsi mssuies piopbilactiques oudas ment duo aline. Toutes le pe saa M; Ag'l et ses les e* filr, M^les pour .s^Lm^ter, comm' on voit ac
s.iniiseme-t piesciilc. par des r ns. qui sot.t autorises otciei e Corvingtoo, tiud.cou", Mr
co.imissa .c; de l Lereboucs, Mrs Oaiach:. G*o g'S
fil-menissaotaires communaux scie ment prendre
tiftanemeot Uboii, doivent ire n malad e dcU e par le mlecn.soii Soray, liermann Hiraux Pt.toi.Vi
Bouuustmtni eaecute Pour ateu dpositaires d ua secret quelles ne limGervas. Pauyo E le Gitn. lo
dre ces lins il est , dns les p ia peuvent dvoiler, a.a* to nber soas ibois fi s. D Lonssaint.A 1 ardieu,
.pairs vides tt dans les comn noe le coup de la io. Il t*afi d- fair
tuellemeot en Russie sovitique.
Une population peut savoir sont-
A si sortis le l'Fgiie, aprs le
Te D'il ni U l'rndjtit s'es; rendu
I ilitol C im-nunal et de l ch z la
Concilier d'Etal Giurioa Kombrue
dont il fut l'hAie. Dj'aut la maison
Je Po nbrun, une f Jule co nuact.i
fiir, plu- que cel'e ci il ny sa a pas t'tait masse et a aco'am le Prs!
noua a di une vois. dent.
Et rellenvnr.uu tait a attir l'alto Njui djvon* ] vatsr qaspra la
toa dt% ex:ursioioist*i. Daraot le dUJiurs dj liait Oi nni-iaaire. I:
Lis t.u? inpoitsntM, des buieaux rendre par les PJuvotrs ae l Etat la sor. Dorismood.rep entant du N,u rep de mijj noa, etlo0I entours >. P. Honor ancien prfet, i fait
byg o; dtt-fes pat des spcialiste vac-.malien et u rev-ccm-t.aQ ob.. vUUte et -Jou*U Uamerr d i d une quarantaine d'ioiivid r chi- dV, *oaIuU *'a ^V!3"1:
auikoni paitaitement au cotant dj gatoires a ceriain* l&:t, les paieati Main. A peiue arriv oc pi un l
1 mpoitauce de la d.uate missioa ttant responsables de lex.uuoa d. g?r r;paa sar ih:rbe et ensuite l'on
qui leur est dvolue II s-agit en ef cette mesure II s'agit d. (.i e p ta < dispjtsa par petits groupes Uioti
let ae iniveiller les coodi oos saoi- dte pai ix:ut.l uj AcisHd pour n et b ayants
unes du milieu ou v.ve< t les ind.vi poser les moyens de deteis s locaui D:Viot ui site m* veillejx, com
m: il y ea a bstUvOap dans not e
b an p*y.. cha ui se semant coa
tentd: v.ve oubliant pour une j-ur peajaot
dus; o ppiiquet le, memies pret.hi lersqa'eie pidmie me i ce isiai oi
ItaaBtJ p.ojiu a vauvtgaidei I p.rfci d. t .noire d ua ,.ay* t-nt
saote Uts U|ei, de e rend e uu ai lene que sur m t ; d; v. cr de
It y eut un CJQflert h vendredi par
tiques a fam, ds qu ils tarent,lob ,.orc;3ra CJani,| i Groja.i-si
|il de latteuton de la coup gaie-Is fct qn Rra , aaina par [% ,BJ1|
tn.ng eat goutonnementet semb (J!lB da U Gsolarair. qui aacjn
rent noi's d re : c Merci. Dieu vous paga.lt le Prsident-
en t ra cela a. Un bal fut orgama le Samedi en
La que ton d'eau eu vitale, nout l'boaneur d.i t'raid.nt au Cercle du
a.t on dit. Les teries sont mortes, e Commera. Ma Boroo, avant l'ouvtr
bi n utiliser ture, y lit une courte appari ion au
on pojrait
cenwic eiaci de Utai de sslabn e tom, * crlyg ae.chi g; dexicu -r ne les eonns et les oucis Je toutet cctte bonne eau vive qui se gispiile c1our> da lai*uel,9.,Aou, '^ Praeoi
ets ceutiss > coilecuviU numa.ne muies .es m ,urcs prise en vue 1 ar sor es doit notie existence est mad e0 M pdant i l'Etang, et ainsi lei ![liln8.reli.,nle sociele ae v,lle dea
i ei la m.ituc da tlu
la
Un coips d'inspecteur* sanitaires,
relevant du buieau dhvgosde la
de cou lUr le Bavau t/uolics l'a*
s.iu.sstoicui; diospcci ic mauou
dbabuation, ainsi que oous lavons
dj envisag ici mime dans une p cedenle tude, enco. stde aot comme tbode de dastnfect.oo, des p o.l.
ii.sauDie tout immeubie dang leux ut siennsatiOa depu atioj ues ea ix
^uui la aanie des ouupanis et Je poUble et des mati.su es t o gv
paysans qui cojs ituent la vie du
Oanaives.
Les suiti
il y eut feux dj joie.
lee.
Cette excursion tait elle nceiu. pay, raient plu. heureux et ne cr ^EmSM, "lUsMMa^
ter veraient point d'inanition. Del eau arales.
Oui car non seulement elle a ser et cete miJe,e disparatra q furent deux journes migaitl*
vi resserrer les boos rsppoiis qui landir que nous nous panchions quo* an couie desquelles le Pr.1
doive it eiis'er entre ceux li qui. e: nous intressions i la dplorab e dent Un tu put .e rentre ca npt\
des lit ai divers, s occupent de la situation de cette population quel d'uue (auon non |uivo]U4 di u
i ds'iVnaie obtiga- Lise un seivioe spci l a:.i 'im questioa de lduatoi chex aaos. que pas d: la capi'ale nous remes '"de sympatUia qu'iliuspirjsia
icue le penau ueconitiuiie i deu- Iior-t oj anitaire des .imet ci, mais encore elle nou* a permis dob \t visite du R. P. Sidanais- Nous lui Pfy''!'0*'^? '.'A,.rl.,u^?,.te_.
blir la sAslsi judiciaire acs immcu- egou's, etc. turveile le ae.vice de tenir d individus autoriss ces pr* u ne; des compl mats pour la h
U est certain que la reoeptim in-
c-'r i et cordiale qui lai fat tute. te<
b.es pat des enqutes 1ntI1iftcman.1t vcco*uou et de evaccmauoa obli cienx ren^eignemens. nue de son Eglise, o nous avons va
condui.es ; de une .u venltr les dea ga outs ; e rend cornp.e de la va Oe la C on des Baaquels i l'Bt.ng un soisse tis original et dont le tt Jt *8 .v-isin
rees, in vi.uues, les bcb.ous ahmeu uur txte ou vaccia e.nploy ; tu Saumd ie cesl ladsoUt.on, ces. tap a veill des souvenus de noue a^8 p0ajai, C)4
tautS ,1$ piouuiis jihaimaceul.qacs uie its ctnJiiiou euoLig qu.-s et ^a une misre no.te.
tour empcher qu'us toieni Vcaaas thoiogques au m lieu d.tis leu s si foie que !. not
lauibs, sephisliqus, iniects cor mo.uu.e uaus g A.e aux 1 ba atat v.be
rompus de toui 6,er les inhu.ua- .es municipaux ; un m. ra^po.l. A
t'en; ds protge: le ,eaux ^.oi.b es ce suitl mm oa.e-u a nyg an ; prope pi
pai ua c.pi.gc oitn extcute ea vue se Ues mesu e> piopni a. .ques quil m
de les garaniii contre touic cause ae croi a, tes A empe.her upptiiui
pollution ; de truite itgu. rtmen de .aattci ua m b es, si Us t*
La s:hereise est
qui lai furent *ooi
. poaJa u ois dm 1 mr aat i
vie militaire et o aussi nous avons nBiv-t uurqairont par ai hs Isicji
nourriture est ict.ou enteadu d;s cUacieuses qutfranci.- d4 ce |sarsqil M drout.n. u
mat fuai.at boin- rg'are A la Ci cours deaaa paasagesa Poairair.
I- popula oa deThomaz:aa qui thdra e de Pur au Prince.Nos com V.
par ex mp e, ae th.lirait a vingt p ion:nts au dvou misiionnaire____________________________
mii.e lui s, est lduite actaellement Le Cur pa.sa d'agiables moments vj"m ' jmfsa
ba.i mi.lt Hainmes, fsmmts, en avec nous. Nous icumes aussi la
Lol.ution ; de vuite itgu- rtmen ae> n.ai.s ua .m s mes, et ua tanta presss pu la faim ont du ga visite da luge de Paix, .du Magistiat aytl'lIChu (W l rfriS 6
in eubiusemsnu tosUaM poui ja u oyeas curai.1. qui peveot elfi a.e gier la Dam nicame pour uouvsr ae communal etdudirectcur,de la Pave i.-. Mcaira t. Sy.d.eat de Dlwsssn d *
ger us 1 eut de same des e eves qui uaeu* loo b.tue celle qui loat ha quoi miager etc. par ""'
*e uequtLieui, de leur f.on ae appauiun maigre tout Les ei t t ts sur'o t meurent p;r bofio, deux heure, oa quitta I li
vivie, des conditions samta 1ede cts Itaia i.c.ut.i u lourde tche d; trenum.-, 'haaue s.mame, la chol 1 langSaumitre et uon sans regre Le
eub.iata.tbi i dtxig^r la police ces agents saouaites, de. notious g pie Sidanais qui tait ea autre co.i.
dts moeurs a'imposer u visite saoi nraica d hyg ne aoat aciuellemint ---- pagnie nous att.ra dans sjo presbyte
reJi 4 Nove i.oiejt 4I1 aux bureaux du
Port-au-Prince, le 6 Novenbre 1911
Le Prident
Clment MVGLOIItE
Matin
mi
lai >ui h les d. 10 e, pour quelles vuigauee pa tout, ci leur easeigae ,. re,
uoivent IiTsVSCmIwiWS les coles. L* p. *WlJ\ k dl
uon de delcadie les minturs d s nicu pkonque et au.s. taooaee
otux scats, sou ptioe aunceve;e pour d.cj apprcier la valeur reeue
ISBaltoa, ae heuueuter les maisons ae l hygieau ocu.e ea ce qa> coi
de letdia veus, cts j.unes dois, ceineu prote-uon de la sant pub.i
icitia dt bar itur mauque aexpneu que.
it tant i-ias su.ujn.tie* de cota- Cdaque pays, ayant ses ui ei COO
ticnati ei cooumineiies auiree i de tume lavetete, ses moyens df a
une icitvtt la ceuikc auuaeuc du tenscs piopic*. soc climat spcial, .a
laux oc 1. nioiUlite paui telle ou situation gographique parucali.e,
Uhs maladie, parunstiv.ee de sis ses vents avantageux, etc. do.t avoir S^'i^^no^
tiiuaue bien eigsnu, en rclamant dea lgieoients sanitaires comma- ttB,B UB "uu_^ \'
1, itiubcat de accs ; d exiger la d uaux adquats A ses conditions spiei Alc
Oa causa. U nsn lit voir m cuits
com uu aux, lls profoai qa (1 a filt
itorgu.p.t d y Couver d2leai.Cc
s. couuouant _/... ..j. .,,.;.
creutei afia
car A Thoma
zeau la grande eau semble te un
luxe ). Lu aabili du pi re nout
Installation da
Souvsau ofm%m$f
Financier
C*. mso vers les to h:arei,| h
Miais're des Finances. Moniieai Loi s
chex nous, hilts 1 bien des ncaton
bes lors de la cruelle et terrible pi
abrita ut. * ,uneut.uk o.ut ae vae a avUO.t. pio^t; t c0.opreoclre les notions u'uygi
vu lenuaaau..t.ei*'*'ec" .... ^ . . .ii vlaiiir*. Ail lie f%e\t wm llratvtanl a r/* - -___..: ________ a. i._._____^_ . -
mi de M preauius. u ptas Ueuccs. cjuus ont aniieaacot acautiMS Be lui uapose pas la juste ooucepttoo
rglements sanitaires
s'dap a.it aux coai t o
de nor: m lieu, lesqae
dt.e religieusement etcat^s, ae
peuven que nous ga*n .r dfinitive fi i!$ VJrr el tou$ a0J8 b
ment. coaue taate iavaiio.de mala me^ t UQl ^ dtfS ^araaiites, de la
dies t:aaa.nis.ia.ci. p.stilsutielies.oo u Qi||e Qti eoaet jeul eQ de r Ethir> a procec| A l'iasttllatioa i:
-en.rasoa'ag:r cette masse soutire Mr Hoid, rcemment |1sign on
tsuss. L'impayable Lbr.ssoa fit des me Conseille^financier en remplace
voeux au pri pour la cessalioa des ment de Mr Ma: llhenny.
misres qui endeuillent la paro.sse Au discours du Ministre des Fi.
et aprs une bonne heure pisse au nances, le Conseiller Financier ri
presby..e, | jycux oa arriva vers les pondit.'ptr des paroles trs sobres'qui
c.nj ii.uici, x la gue du Nord tan laissent augurer les meilleures dit'j
dis que de taate les poitrines se* sttions.
caap^aieat '. aeseiTassaTast1aTaseaHSBg"f^!w^^
Vive Hati. _.
Vivs L'akilunce franaise Choses maonniquea
V,u. i. .-.., l^ membrei vie et honoraires du Gt*
v./. ic uoogres o,^,,, R riuBirool| ,j'ipr, u cnroeM^n j,
Vive le buve LlH'iS^On Me U1.0 lostph, grand Secrtaire, cet aprt-
midi. 4 beurea, tu Mont Liban, por NBoifS
unt rotn.Buaueaiion iaiporumc conctraaui lei
lrV dt IX^rdr.
Constaauo UUilEttVh:
;c pin )
BBM


U UAWi
Nouvelles Etrangres
fjk loi de 8 heures
PARIS 4 Le conseil des arr.bas-
tadeurs a reu aujourd'hui do gnj
l.l Nol'et. ch 1 de la mission de con
It'e des allis eo Allemagne, un rsp
pou d'aill sur l'incident de Passau
i Bav re ) au cours duquel un o'ikier
fiarais et un cffiner anglais_or.t t
il(jqn inpec'er les casernes dn deuxime
trgima tde la Relcbswehr Le rapport
rjtclare que l'incident survenu le ij
t ctobre :urpasse en gravit tous ceux
qui cnt eu lieu jusqu ici On alfrme
que la manifesiation a r"t organiste
jar les autorits militaires allrman
tatt quelle indique l'tat d'espri
de tout le territoire. Les imbassa
dears examineront le rapport m icre
di prochain et on pense qu'ils a. aa. a
deront des ncuses et des rtpeidtiors
4c la part des autorits alUrnaju 2
On attend cette semaine la rpon.
de l'Allemagne la note de la com
mission de contrle alli contenant
oiae conditions qui devont tre
itmplits avant que la coraaissioo
tt ittiie tn laissant place a la com
rtission aoins imperante des garan
lies mili'aues.
Par )68 voix contie i8a la cham
bre a sppicuve le gouvernement
Jo.casion du dcret modiiant la loi
de 8 htuics de travail dans la snaii-
oe maichnde Le vote a tu lieu apis
uie di!eus?ion qu a occup deux
s nets de la journe Le geuvtmt
ment a dc.'at que 2a lot avait du
tre rxcd fie paice que la loi de 8
heures n'avait pas t adoplet par
tentes les nations.
pourrait avoir ponr rsultat h fin de
la grande maison des Osman, exalte
root d'avoir plac la Turquie sur le
ch min du aovitisme
Les Eiecuojs
Faibles, Anmiques,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
M
9!

LONDRES L'ex prenver min s
kre, lloyd George, a reu saos
opposition comme membre du parle
ment pour la cuconscripiion de Car
naivon dans les lections gnrales
d'aujoordhui. Parmi lea cmdtuts r
lus au parlement, sans opposition
d'apisles rsultais reus jusqu a iroi Mpllp f m> 111 It>fP
heures celte apis-mici il y avai- )j iZZH^ l.nv'invifi
onservatears 7 Lberaui ait onalisto (Y l'tirhVtmi
i libraux, j Lbomt.s ei 1 nauont.
nsle. Parmi lescaodidii s rlus sans
< ppojitioa se trouva t Sir .Philip Sa.
sou unioniste de M y ht Kent.
aliment tonique par excellence, et trs facilement
i ?~ :-; ble, proprit qui la recommande aux estomacs
* _.1j3 dlicats. m
"HH""""^"
i D
[JMnssijsyS
J* iere\ois. tont jeun I la rh-
mscie avec Scott qui mourtV l'an
maladie de d^ooeroen' Patis El
cor un qui aorai en s atati.e bin
leTtenr connaissent | rj*t da ro*rii* Les honnie* de ' uoir
qni * l*ront*ra tfevan 'e pu son' d'nn pluriel tr mtft'"t DcC
,~C>a ri:maache qiMr fiie 'a r
prsentation aenaMionneile du fl'm
qni a 2onnn dt\\ I** favnro des
r.ntr8 eiviliada : MH Liva" et-\
Noe
fllu
b'ic t'en i a ne rMmaerfcft Aonoi il Oestoucbes allait chane matin ave;
noc aarab.p np-rflj ief ifp rnvivr- Sco l fairt see A udea 'Kclede
PArvlS -Les f.ons de (aire des les gcAnea mouvante* q < ferait Mdecine. A ctte ppoqi*. ' n*v
14: cistes, qui jusqu ici ont iCjssi s lea dlice* de long.Dana-I Prore avait osa beaucouo Vtudian'e.parce
vain.ie lauidement tous les obstacles enracinent on aura ' jo;e d' ponnait bien se heu tei^quelques dit dii le jeo des aetenrs d enomqni cadavre rpugnai* it tau Oepuia
B.uu Ou ciaint qa un co: fl.t avec f^'**"* le r'ee de wranda lors on s y
le gouvernement des sovia s ne l-
su ie la suite d'une dispu e, qu ute
dr,che de Pans dit avoir t fait!
par sept fascistes, contre le buieiu de
la dlgation commerciale de Russie
Rome Une bande de fac .tes de
p evince se sont picip.ts dans les
bateaux en ont so.ti l'employ nan
gti, tont plac contre le mur et lont
me-
lUje dfche adresse de Cbiasso
p>es de la iionlire italienne d t qut
Us
pr-o- nspes et qni mvqnn' la fjra/i
deur de ce chef divie del cino
graphie.
Conwil d Etat
est accoutum Uest*
Chl mail ltndM Et ls mpd-.ine
tait sa dile:ia Jusqu'au dbroier
Mjuif h. il pratiqua sa (.refession,
choy et respecte de tous 1 mii e
bien *> statue, car toute ea vie fui
consacre i gurir aes concitoyen*
aves une cons'ar.ce au djaeua de
toot loge. Ue phraafe son pa>8
cte de la vie de cet homme Tout
le monde rvoit encore ce gros mn
Il re peau e are, la tte toujoure
BERLIN La discussion sur la si
iaation des rpaiaiions et les n.oytns
de remdier S la crise buaneme lie
aaande continu. Les experts fiaan
Cieis, lunis i JJcilm pai suite de U
venue de la cot mission ail e de*
rpar-tions, y ont paiticipf. bs ex.
p us allemands dans l'examen des re
mdis picpois qui comprenneni la
pioposnicn d'emprunt ont esiim
que le montant de i'empiunt cce's-
rire i l'Ai emsgne peur sa stab.lisa
tion final cire et conom que est de
500 mill ocs de dollars.Le professeur
Jeoks qui est ici avec d'autres ex-
peils financiers internationaux invi-
ts pari Allemagne, aurait piipai
l;>iojet pour l'emprunt acglo am
ricain poui lequel un miluaioli
maiks or la Reicbabank formeli
principale scante.
iJclaration du
Comte &/or*a
ROMELe baion Romaro Avix
zsno, est comme ambassadeur d lia
i.e aux Etats Ucis. poste qu il avait
au'.nleis occup. Vlr Musso.ici a a
opt la dmission de bu cati, am
bissadeur en Allemagne Le com e
S(oi2S, ambassadeai i Pars, est at
t ndu i Rome demain 1 a t mm
d par tieg amme par le Presni 1
mioisiic qui loi avait daba d dit d
rester son poste ap es avoir r;
des explicatiens Le com e bfo zt d l
a il avait dmua.onn aniqueaeat
pour faciliter la cbe du nouveau
ouverneairct et par iciper le un
re atable et daraole.
Hier le i".3oi.eil d E'at a a rien fi|
de enillant. Aocin procs verbal
n'tait pr paa de lettre a la cor-
respondance, Mr le Praiden1, avant raaVpour la frtcber"et"la propret,
d lever la aance, demande anx de niuie ritUre, de mine toujours
diffreotee aectiona de bien vouloir a[fatl-. Eh bien : c'tait moi voum.
so.ulisies tn Italie out envoy M raet're au travail stn de prsenter 3, famme e, |e mienne vivaient en
an
q
Cetf semaine la aection des Tra devenir fou de rage impuissante en
vaux Publias commerc r* ivtud^ de vov.n ia adort loi ravir bu chre
la loi qni cre nr.e :hqmm> C'aag9 4p0QM
ri'lDgn'eurs et les s*c io-s ru i-a Kj j0aifQr D-otouchea eut une
un manifeste au pays dclaian qu lia
nom urn craudie des fascistes.
Ce manifeste dclare que le nouveau
gouvernement ne pouira pas ig!r<
les piob.mts financier^ avec la m-
me lacune quila applani ni dilh
ts toi.tique*.
......m m m u iwwiww
jVarils
"^^ CE SUR
Les Bassignana
DANSES NOUVELLES
mi 1 i ta" chrtienne. Deatous^eg
fat le'^racd mai dja Prtres \ I0 .
f,iv t'ir di -miiiaire, il dcoj
vu un olan'e on une toile dont
i ai nnblie U nono. Il m'en avait oar
14 II tait deveou un fervent n> la*
onoTii*. c *l voulait coioM re la
*srtr de l'en-del.
ilAv- des Frres d'tiaiti, j'ai per
rin a Kci. d"na I* lyca francu Ja
te r grei'e). J'euresia d achever mes
Atndee rh>z lea Frree de France,
ponr moi bonheur. Jauru-e t en
narrconie avec enta eoneitoyena qui
on' tooe pien*. J'ai donc rend'i
oTmasia aux bienfaits de laRilt
Ion, aana deavowr que je eu! an
*aTqn* t qae i* ne i aie plus chan
ige Deitouch-B. votre visagettioin
titiaa va re dcouvert devant uua,
rfln qae toae voua vexrent, alla
qi f- tooe e dcouvrent davent vo;m
irr,ard ponr la moment ob?aici
r0r Ih voile. D la lomiAre De la
ornire)! PAULEWALD
Hati, > ort au Prince, \\itl
Octobre 31 Mardi. ._
Doa
Est dcde bir 11 heures du miila Mm:
vTve Trasybule Jeph Noiietu e Theitie
lsaute Joseph
Se fn
unraille auront lieu ce soir } heurji tl
1 plutt le* rapports sor l e projets boooe intelligence. Si rrre B3im *>- l ^he du a^cH'Caagtj Turgu.
uViHea ont devant elle. ... ,. u. .^Sa .k.k.,.....r..,,., No^cootoieaBc,, 1 jssajjje. ^ <
Pension Suisse
dt Juat !''' u'iiyani neo doue virag-j : fc'grie
En're : l g. 50
Balcon 4 gourdes
'i
MERCREDI
Euirae 1 gourde
PETITES NOUVELLES
LE GOUVERNEMENT TURC A LAUSANNE
Le grand Vinr a informe les hauts commis-
lalres allis ici que le gouvcntromi dt Consiao.
linoplr ava-r tion Lauuaat.
USE CONrbKliNCE DES MEMBRES DE LA
lAMiLLE IMFtKlALli
L'h'riner ppjieni, AuJul Wcdjeil Effcodi, cou
lin du sultan, et les autres membres de u fa-
mille impriale ont tenu une cot.i-'rtn.e hier roir
tu palus Dombaasche. Ils h sont pamculiiertum
occups de la dcision de l'atscmblce nationaliste
que dsormais le chou du Caliplie poncrait sur
le membre de la la mile le plus instruit le mieui
(lev le pljs honnCi et le plut sage. Tout les
rneuibici de la famille impiiile ont dcide quau
cun diut n acceaterait !c tiine l il .ait dpou
ilU .u pouvoir temporel.
Fils-Aime, de >n famille de Biunp
Lea erifon'B du Docteur Detoiclie-
sont des modles Ils dciveni cela
Confortable maiaon de fami
e situe au Boie d Chnas
iroxim teda Champ de Mais,
107 Avenue Qrgoire
Pharmacie
H commande
VV. BUCH
l
y
CONSrANT NOfLE Eo d it
.iLssjagg.ression lile contre le sultanat
par te gouvernement natioatliste
4 Aogora.aucune nouvelle dmitsioj
des memores du cabinet n'a t si-
gne ce matin.Peu aptes que la non
voile a t reue de la dcision de
l'assemble aation.le tbahssant le
sultsnat. Tewfik Bey et Said B;y
avaient donn leuis dmissions de
ministre des 6nsn:es et de ministre
de Instruction publique respective,
ment. L'attitude du sultan semble
appiouve par son enfcooiage m-litai
ie qui n'a jamais cach sa a-ympaih e
poar Mustapha Kern! Pachi, le chef
aaiiooaliste.
L'Arabie 1 Inde et l'Afghan stan se
refuseront reconnst.e le dcret r
?olutioonaire.tanJ s que II Ht ss ?,le
To-lf't n, qni 'nt eiiectcment res
a"^j""^po"
Par sans fil
5 6 Novembre
I'aIIo Les ^ouv^inkiiAiii. tianfiis et an.
glais ils stetooi poui que lo gouverneur rit J'Aa
goia respectes le WtMu de laiu.uii.c de Muda-
nu et uc> nistruciioos au tiaut coiuoii.sairc i e.uns
tantiaepe on. |Rp ita i cet .Met Unes
pie u.u> le. Cercle- in. (an quAoguia accep
ttra tous Ici poiu.a de vue
Ue-Olt.N tiOLL v. maud ei son Cpoutc ont co.niiiebc icui luoc de
miel aijoj.d hui, n'.y.n nuiep.n o .Ici lu
ont tc maii. Mur i.cs CetCuiou.ci oi.l t sut
Vies fii ;j ii;vici. O-11I au.ue por.ait i^uiloiiiie
compte de> ga d-> nup lites ei sur I; ibaicU
11 k tp nuanon rlo.i. 1a Uai.o.c uoirc cl a.an
che des HubcnaJ.ieru
iwntv; I}J iciugits russes ont t noyci
3uaua dcua steaiucn coulrent, dit une di.ue
c bCo-l Le lieu du dis.ttic na pat t uon
UCUL1N Une lonaue dclaration signe d
Rauiun de Valcia aenouce qu il n y a pa> de v
rue conceinant les rumcuit de negocutioas do
[au entre son parti et le gouvcincnicat de l'Etat
bre d Irlande
Ku.t Ocs (aulnes et nationalistes soot ve
dus aua mains aujouidliui 0 laauta 7 individus
fuient tus ot un gnuu uumbie bto.s La cont
te BSBna, a baaaueui tu PioMS, 0 4td l'eUom
de demoaitratioui awiltfi par les fatcMSi quana
u SnMMM la tiun.ieic, eu toute poui l *"M
Parisiana
JEUDI
0,60 cta
Faits et dires de
(m in
an 2 parties
Domino tio>i(i$
26me et 3m eipisodes
Dimanche
Mude.itomtniei de
Lavai i ru
la Grait Evem de la saison
rrwrr ?qg?.-
Le nuuve
'Jonsetll r fi,tu
ncter ^
Remerciements
Mr et Mme Clnvnt Leapioitse -t
ecs enianis ainsi que tous lea ri pa
rects remerc eut bien ott o s :eai
qii de p es ou de loin ont pt tag*
demi qui 1rs frappe dt s ia per e
uelle de .eut petite Lucienne iavie
icu attafisJta a Tage d sept mois,
Aiqm que nous 1 nuonc.ous au 4 nov-mb e Puon ville. Ils les
mois d Aot, Mr Me Iteny a dpose P eo dQC d croire i .eur plus
va dmisaion de conseiller tiuancier grande graii ude.
ds la siqnatuie de 1 Hmpiunt-
C'est M- S iiord qui le rempla e
amv mercredi dernier, v, Cuba
Qesoir, Varits
Que tout i-Oil aa HrineC te teLde co soif
dut- Varits admirer la giicc 1 lgance ta
uteut des locu ttaaaigaana ^ui de I aota des con
nauscuit on; eu tant de ue> mau-da ociuici.
Euue gnrale : a.to
MA.RIoTq '
En I Eg'iM Miiopo 1-aii.e sera b.'ni le mardi
H Novto-tic ceuraiil le rnarugo de M le Uenco
fclic avec Mr Aibdrtc Costagnol,
>aUii Pour la fermentt en du Sirop jr du
i Ml mue.
Pour .un ton rendent ^it en a\cool
La Levure dessche Florylinc
Aniline, et F.xoe.r e. da Sirop et d*. la Mfl is*e an pnm it vu*
d'la lemienlatitn tl du rendement en Alcool excute dais U labo
raloire Je la I h a* marie.
Pour la bonne sa toi Huil de Foie de Vnrw, fr/tir.ht e'd'une
8 q'iah' tvprteuie, le rcmie le plut riche en Vitamines.
^aij>3li et. C^^tx^l^, <>sux rcirCte contre
ta CxjuclIacB^
eSiDnotiot're *nuvl, le medleur remde pour U traite uM dss
He>norro>des.
S>itnioire% e'. Birlijn Eli.'ivw,litin* an'icoliqan Certan,
nouveau produit pour h deUruuhn det punaises.
.in- i
-". OJtSIOtl
Cl)ile Sieam^hip Line
Foreign Services
Le steamer BOGOTA venant de New
Monsieur P. Fain.....eu.tnt, e, J"* *** J'^^U te Capitale te MH.
petits enfaats, Mr et Mme los;Ph (Iredl 10 (MU CO iVant.lt latSSra le MO
Gatierica et leuisenfsnts, Moasitur 1M-. .'/.., Alltt V^^ - o m m. -j~
et Mme H A.neux et leurs nhatA m 10Ur l0Ur A*riJ|8tOW $ 1^8 OrtS M
Mne Vve Liraait.nire Guuer et, les | ()l>mb'te D/VH(al/* fatniliei Amoui et Gutierrrr et tou; r '
yerg.
et passa*
les aut.es parents, eapume t leur
p.ofjnde grautude aux oomb eux
amii qui. a I occa ion de la moit Je
ItOI igtelttlw/piina Arioux paute
I. Faine leur oa. aaui|c> e tu a .
moignages uc sympauc ci leurs vues
cuadoitaaces.
Port au Priuce. te 6 Novembre 1922


v\ ttvr *
f.URODONALl
lave le seing
Pthumatismes
Nvralgies
Goutte
Gravelle
Artrio
Sclrose
Obsit
Qc! T3ui rester jaune 1 viter
t* s rhnmatiemqs. le dure (Marnent
de artres IVnjb!.mml de
r*ti,e. lea varie? et l'obalK} doit
limine* l'to^t d'acide uricjje.
a potion de notre orranlarn*.
a foire des curt regultfrca
dURODONAL.
I 'tndic; prm ; -' dm ;<
traitmi-1 de lrrt#n sa. e nuit
avant tenu a ma*r" te ir a la pri - d
Tt?** ' .1 nfT'
Knflon. on rtevm, aveatl i >': a air
tiWM. tr'lf f*n 'M fr*-
>ifR>mciit aom:> ia rata*r>cn d'acide.
onjb din l'c'i^ni*: ) .ni
rUrodonal
Professeur Fstvat.
tt dr dm mi > i v.i >r,. * PelUeff
tUH fhUI f ValrMlMr.es Psrls'
f"M A I IBAI I -fUnil, tonl- !
UIHLiriUL ...
tam e* ii i(i!ii.-
i 'nnautto. Cardiaawl
LIIUVTAI BeBSBl rtan ftbt.na
T VUL llfOItt. OUItr. I ,i '.
Vaillant t u* 171), R it du Magasin da l'Eut
Viennent d'arriver
Fireaton* Piteusf hambes
air.
toutes dimensions, sur-
tout
30x3 1|2& 30x3
En vente chez
L. Preet/ma* n-AGGERHOLM
Lunchs Sociaox
Grand iitel de s/rauce
qui par sa situation unique au c*ntre des affaires se rtatmnMmm
pius que iamaii au public et ses nombreux et distingus Client
tour tu [jkblsE ioigne $i hut le conioitable n"cesMitre nur \oya
g?urs de (commerce tti ^atticuli'etnent aux comme*gants de passage
Vort~au-t'tince.
L/lltel tbile p r gailou et par barriques
des Vii s d* honteaux. Rouge et Blanc
Cm Vins viennent directement de B \HSAC et son' garantis iui
fus d' misi'.s, nous vo.vons l" prouver par de* CbJU'irlC-iTS que
ti'.us itnom toujours la dtst Oatuon des lienls.
Ciia^paooe et Vins Mousseux prix modrs
Conserves alimeutares franaises, oremier choix*
"Nervosit"
Nos Dard ressemblent un
treillis compliqu da fils tl-
graphiques. Comm.mds et
nom us par une partie da
cerveauque l'oa appelle cen-
tres nerveui le dlicat s
filaments nerveui rayonnent
dans toutes les directions
traveis le corps. Aussi long-
temps que les centres nerviux
sont capables de fournir
continuellement de la nourri-
ture aux nerfs,ceux-ci demeure-
reut forts et sains. Mais i is
qm li centres nerveux s'ai.'at-
bllssrni cause d'un surcrot
de tr.ivail, de tracas on
d'inquitude il leur est impos-
ai 'le d'envoyer la nourriture
ncessaire et lea nerfs devien-
nent fatigus et s'aiguisent.
C'est alors qu'un bruit soudain
vous fait sursauter, vous
devene* irritable, voua sonfTrei
da nvralgie, voua tes agit et
abattu. Dans cet tat de
choses il n'y a rien qui gale
La maison
LOPE RIVERA
Ts Wla et* Ui
Parce qu'tant un aliment
puissant pour le* nerfs,
Winc.irnls attaque la racine du
mal, cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le syMrae nerveux
tout en ier. I'ss.ivai "Win-
carnis pour la Nervosit. "
C'est merveilleux. Plus de
10.000 mdecins le recomman-
dent.
AcHtl i an* Imitait cl Wmcarni
mii-w-i'h i on piti l'*hlair daat
lses U, Ptur*ac>, etc.
COLBVAN OO. LV>.
Wlnoar-nle Wseke. NONWIOSt.
if
Inc.
LehnetFink,
(Manon fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoire Bloomfield. N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
li. Ihbaud
Paiard Oili Corporation
Lubricating Oils
& Grease
Hniles el Graisses
Prix et qualits dfianl
loule concurrence
LEON 11. 1HBBAVD
Agent excluait pour Hati
Lehu & Finis lue
suPtanioniTis
Fonde en 18"6
BAS PIM
PROMPTITUDE
Annon e fia clientle qit'el e vient
de recuoir pur l~ derniir tfepeiir fan
ais l'as ortimeni te plus complet d
fi"cboci Chocolat Jtcqain a boite Untaiaia
Norgaial
Drvgtes Liqieon.
Praliota acitiea
flei de fruil eitra
NoDgitioea
Biscuita "Olibat" en boitea et an pqoe'a
Huiie Durrt eo caiaa-a de litre*. Ut UkU et >/ '
Vint ooaa'oi. _
Vna Bt.nca t rorgp d ! Mi on Pabt<->n & G us-Tria
cairsif et pti batiiqei qo*He end eu phix dk HEV.rNTNrr.
Elle pi lie pd rom t*mp do I'ojcbb 01 puai 1 i-ou.eei -
dieu qu'elle drb le.
En Verte ebfx
FHANCKJ. MaRTIN
Aa prit de 1 dollera g code boa-
teillfl e 1 dollar i\i booteillet
Hue du Mag>i:i de fc'* t n face
Uiae Gl ce, for ta l'ricce 1
Tous produit, chiinq es. pharmaceutique et autres articles no
dablrs dai s u e pliai inaci-.
fclMi.rjJ : Poivre, Ctouelle, Girolle, auis 'oil.Musoi'lt) etc. eto.
SULHE UAr'FlN ,
SI'KCIALlTtlS ; /Merqan prive/ l.yso! diiniactan'.PBrrumerte.AllUHij
.-our bu bien, Bay Hum, Chocolat en poudre, Huile de foie de .Wotoe,
Kn.ulnon, Cold cretm, titrait* tour (aire eaaences et eau de loilette^Ban
de (Juiuioe, Pocdre cou"e Ira iosectea S.lutijn pour conterver lea ceuta
tnit LaitdeMig ie, Poiidn-aup^ripure pour la toiltte dea enfanta,
ii'BPnce de t euia Ein de Fionda, Miel poui la i.hf-. Moutarde, t}uM
u Olive pour la table, Bioa-e*. a dunt*. Peupermin Hu le pour obaaaer
lea nouati^uei ei autiea inaectea, Ke/ulol : Huile contre cuniuparijoa et
io.>blea d.-a iii'eatiim cbrociquea Tiie, Cire pour lea parquet, Oo oeeti-
que*, Eiura, Epica, S'.rop* divera, f'mlurdB diverses, Vins e'c, etc. ett
Df mandz le rsiattgue des epcialit'-a.
CooUiiit vus commandaB I.KH.N Se FINE, In-;, voas erres abaolameul
Mtitbile
Toute* le bonn9 pharmacies du pays s'approvisionnent obi LEO l
& FlMi, lue
Lon li. Ihbaud
Agf-ut eiclusK pour Bal
- u --
BB
La li\re de paua 30 ceoiimaR Po d gai ai ti
Is *>* livre 15
I les pet.ta pains a kour vit g enm
Portau^Pr ne, le 2$ Oct^a 1W2 -"
DEMANDE DEMPTOI
Jure hocrm' dr $J MB lis csisble dsn
rrircr.Jc ce coivrrrrculr, dans la tfnue
ainsi que dans ht* usvsua de eoeue,
Joshna L* Baily & o
\(Church $ Thomas Streets) New York
\ Vune des meilleure* et des plus for-
tes maisons de tissus aux Etats Unis
Suim% Utnims, Checks, Ginyham, Toile
a drap etc> etc.
La meilleure source d'achats : Prix
toujours avantageux.
Les principaux commissionnaires en
liSf>us aux EialmUni*,s'apioviionnent
chez Jobhuu L. Bailla $ Go
A
Lon R. Thbud
Atfat exol-osif paor Haiti
VP^fcB^L^BB^H


T>
il MA1N
ni
SURPRISE FirR

PROFITEZ
PROFITEZ
GtlOZ
i
Comme on> il la cnai.cn Aat.lnt TaUma s'est pcurtue d'un aiock oniidirible pour la fin d anne. Elle a taill ce qu'il ne manque rien h sesTclietH.
Elle a EtM aux choeea les plu oelita nais qui ont aussi leur i nport,nce dan Il fiance ou si vous ' M .il .oai t ramage qu'eL seule oll.e au piabl.e. elle vient a) >ut.r ,, jotml'h. des prit ex uutionn'U &*** Zn"m^ a^fM^M^run
leur de bonne choevs rto-iera que nulle part l'on ne peut troiver cet e grce, celle fracheur, qu'oflra la| Maison aux jeune filles qui ..ne revew qu une parure
dlicate toul la fois lgante tt> Lon marcheV_____________
I. p-o. la demee.|lei mer s aussi, trouvent cette frsicbearrqa'el'es-croysient avoir perdue, parcqu'ellea;o*t.fWl>taaara gentille fillette, le. noove.nt de la Maieao
ANTOINE TALAMACA
Alle voir le floce.ede* ertjHea receunneoi .rriv. lemandec I. liste qui donne Je grand rabaia. la Maltoo n'attend P..;.lea]deruieri leur pour oftWde, trenr.e. elle le donne
a ce moment en fslssnt un rabais gnral sur toua lea 'article
I
Cfpe de chine in.ar.ee;
varie aone O.
" Georiiette
Chiffon
Jqreey de ente nuaocajvaries:
TricoMne de aoie
6 Jereey ailk prchiinhesa liorn
Sote ieveb'e ooOur varie
Canton erpe "
Crpe de e bine broctiete
" unie de cbine extra aop.
Tusaor de sole
Taasor de aoie barre
" pour coetames homme
Tuaaor Chantong "
1 hienne de oie ramage
" de aoie ou
Taffetas roir cx'ra aup
Picpelioe de aoie grande h rg
Crpov de aoie eitra eupr-
Msrquiaette de oie lup
Satin de aie aup
Crpe de chine brode trs aop
ooulear aune G
Nappeblanche fleure
Nappe cocl carreaux
.. Voile demi deuil
Voile blanc uni oaerc^rix
g Voile coul um&meic il*
'il* Vo,le coal B tle,ra
jq1 Voile blanc a ptits carreaux
a ruoyena carrx.
jO Vuileblanc brrree coul
153
Voile couleur aaso lie "
20
18
15
ft

aajpline de soie
Ire i
grar.des barre* de aoie
ZDhyr barre* de oia pr b.
lelieone de aoie moyeuce larg-
Soigneoie 'Charmeuse"
Soierie isnegee pr kimonor
flrpoa de aoie fleur
Measaeline de rle
Toile de to fiance eoo'eor tra aup.
crpon barre franaise
Plnmetis earrraux cou'eor
0 gandie Soiaae i ramages
couleur unie
" lune
" Suiaae a carreaux coul.
Organdie couleur brode
Voile de leire fracaiae
Vo*le b'anc & coul extra anp.
Ob.|-ha suiste '
Tius '* "
Zphyr inpiirur aoglal
' baein pour ehemiaea
Satinette couleur
Serge crme laine pour jupe
ttrffe pour robe
Crpon ramegi pr kimono*
Alpaga noir aop.
Nappe blccbe bordure
Voile blanc ban es
Voile barre coul i up.
Voile blanc mute' ;
Simili dble largeur
Simili oeir et blanc
Voile tta Gn A bar ea
jk Voile noir carrx^blancs
^ Perait coolear pour
ehemiaea a hommes
o Totlebtancbe barre
1 Ne iooale couleur
j Uabardine blanc trs aop.
Gabardine noire trs snp
10 Cretonne coul pr rideaux
.,,, Toile matelas
Tuile a inatela top
l'eue fc matHaa exira-sup.
Cotoa A drap gr larg.
Fian'ull* m-i'ieion
tj Flanelle molhton sop
Flanelle molleton titra.aup
y mi c" " diaP aQP Pur ait
! w Tte Indien
4? Btfa
ta D:j,u!.blaac
3 Caheo de famille
4 pice de 90 aunes
4 u iii blacc if. aune
A Kaki Olsnc suprieur
5 Kaki blanc tii suprieur
A JJuck blanc ua aupikur
< I) ni Tuaaor asaonl
tu l'aim-beach rglais
A Cheviotte coire
A Flanelle pour coaiume
A Casii eue ocire
bsbate blanc
'* Nanaook b'anc
Maquitette blanche
3 Tulle blanche
5 Demi deuil noir
5 Gtamoiaie roue
2 0 rite
15 Ketlgrispoor homme
Voile uoir
5 oo Diablement for pr ealfon
5 oo Voile a jour couleur t
b oo Serge bleu marin
S 00 Tfcermose 1| itre,
1 59 ServiaUepJde bain pr
1 50 Serviette* de bain; pr
1 Su Srviefps <1h huo trs,
1 5J grand acpArcur
\ 50 I yiama pr hommes
I 50 Pyjama pr Cadet
1 75 Chemtie*>e*
II 75 Chenarattttesiojrs japenaia
a(0 Caleon in:ot
2 nn Caleon court
'2 50 Combir.aiaon Union Suit
*2oo Faui-cola ld ei Co 3 pour
?00 Fai x- oie ide mooa 3 pour
2 oo Grava ea nouer aoie
Crava'es h< ouer soie tr aup
2 00 G'avares longues
2 00 Cravates tricotes trs sup
i oo C avait n de Grenaimea
2 on f t a la main
250 Cravattea n i 2 oo l*pia cir eouh or
1 .0 Tapi cir blanc
1 no Tapi cir nm-
4o Savon ptlmolivt) 3 poor
|oo t'ema mee le de buf
H , l.i..o i l'o-f.P^ia
5oo l^'ton de Glotr<* d- Paris
6 oo Chemise A homme eo .leurs
15 on .hemisea bommsa couuurs
^oo Chemiaei I bom barres
1 50 de aoie
1 50 Chemises blanche A -pli
Cneiuiee* blanche eoii^tte
22 oo Chemi.ea blanche mille^olie
j oo Cbf>miaea blanca pua piqu
\ 75 Chemises crpe de china
2 oo Uroeae dents
-2 CO Broaaa lAte
2 ou Bourae pour tabac
10 oo T*-' deBio
12 oo Mayot de bain 'Bath ng Suit'
15 oo Mayot de bain Btihing Suit
3 50 pour hommes et dames
2 oo Mayjt de bain Uathing Suit
2 oo poor hommea
2 oo Mayot de bain Bathiog Suit
5 oo pont enfants
1 oo Soulieta de bain
1 oo Hcuppe en veloors
1 oo Savon 3oio*a 3 pour
2 oo Savon Buy Rhum 3 pour
1 75 Eso d Cologot
1 SU Huile peur thevelure i oo
2 oo SartKhe couleur ) oo
30 oo CcnronLea pour mariages 8 oo
7 oo c "T m oe
l*j 00 Mouchoirs d pochr p h^m ^x 10 oo
i o ? Harrts fr. io co
M pr hn-n st>p ix co
pr hom tr "p 15 00
c fil pr hom dx 20 00
l'il soie cou'eui o 5c
P.' Ar Bith Robe So tic de b>in | 31 oe
' * t rnp 4s eo
Pan'onf'e de Une pr hom y 50
c i barrc'as rfarre- 10 00
pr dames 9 eo
Chic, conl pr enfan's dz le oo
Chaoa-elles mercerizes dz jo 00
( hausse'its fi meicetiaA! f?a 10 00
r"hii,eie8 fil tro***" c"x 18 ro
Cbauuette toorchettr*
fil pou niant dr 24 00
Chaos, fil )ouis dz 24 00
Chaos toie poui enfants paire 4 r
Ch us noie pour hom pair 4
Chauset 's uleur p 1 r hem 7
c t 8 00
Ch'us coul merceriz'es ^x 10 00
Chus coul i tente 're. ci i) 00
Cbaus roui barres Bp /S 00
Chaus blanc i barres S :p 18 eo
Chaes f 1 blanc 24 c0
Chaus fi Diane e*ti,et 30 co
Ch as soie coal varies piltt > 00
Chiss sot biaothe r r 5 oo
Chaus oe toarchettes paire j eo
cas coton couleur dz 9 00
Paa noir mercer'x* i 18 00
Biscculeur mercer ? Jz 2000
Bas joars merecriz it 20 00
B.s ,oion sap olauc j 00
Bas oit noir et blanc paire 5 00
Bis oie couleur p ire 2 p
Bas o e b anc. et no 0 paire |ie 00
Bas soie blanc, et noi paire 7 V
Bas 31 transparent paite S 00
Bas soie i barte ; 00
Bas i jouis fil 752
Bas fi brod taire S *3
Pardessus pour hommes 40 00
Par dessus pr hom tti up > 00
10 no
16 '0
%VOi
A 00
4 00
oo
(i lu
7 5o
5r0
5 00
2 00
3 00
2 00
f 00
250
1 00
3 00
A 00
7 00
'O
3 00
Vit*
6 50
b 00
8
10 00
l 00
10 00
14 co
14 00
25 00
1 00
3 no
5 00
A 00
175,00
Joo
15 00
10 00
12oo
1 00
250
a 50
A 00
i!
Chapeau de paille chsqae 10 oo
Chapeau de laine chaque 10 00
Chap-au de lain trs sup t; oj
Casqufttej i 00
('qoettes sopiifa es haajue^ s o>
Chaptses Ccnats l| 02
Chipea'n 'aine pour enfants 7 01
( bapesnx garais pour dames Z*> 00
Ce e Royi lo *>>
cret Royal 10 on
:.onii Rcyal suprieur ao co
Coise'Jon Ton *2 JO
Corscfceintore ls,:que 2> 09
Coitet eeintore laitiqu )0 o)
Corset Tia Suprieur ) 00
Son''e S.-'ge 1) o^
Corset Ajuste 30 00
liie'.ellei pour hom m s 2 00
Jcift relias 1 bit 1 00
larre^ellej pou dames f2r aune 1 50
Elastique par une t- lo
H et-lies aisoities Jioo
Co'l ers pour cou 1 02
Collieis eo tubes do 2 ioe , 02
Ce'Htrs ea tubes larges dorx 9 00
Poe 'r fleer de lok 0 botte 1.7$
Pool" Saa'al I )>
^oedre Floramye sj>
Colgate poor dents tt.oo
Caaifs chique 201
G-nife tire b uchons chaque 2 $
Pucdre Nia aiioe i poar 175
R ban pompadoars coal. l'aaa 2,00
Raban pirot ik2 ponce o,8j
Ruban 1 ou:t 1,00
Rnhaa ponpadour 1 pouce 1*30
Ruban velours noirs 1 ponce 1,00
Ruban v lonrs noir 1 t|2 l,*9
Ruban velours noirs 2 pouces a.) 2
Rjbaa ta:taa N^ira 1 ponce 1*02
Ko ban taffetas noirs I I(S i.so
Ruban tatteias uoir 2 peu cm 130
Ruban repes nous 1 ponce Mf
Monstiqaiers chi^ae 30,04
>>iaiares poai hummis ehiqit j.02
iinliers blancs pool entants eh 6 oj
C' intuies reps l'aune 1 )0
Ma'eu coir chaque 1$ 00
VL'.cis voir supiiears taaqae 40 j
'dalets :ata de Russie chaqde ,0 oo
Ma'ets cuir de Russie trs sup o.oe
P
La liaison se (ait le devoir de faire remarquer sa
oiiai reuse clientle qu'elle a donn une liste fidle com-
prenant loules les marchandises q Telle vient de recevoir
par les derniers bateaux arrivs. Onu a doncnencrahidre
On trouvera fou. et pour rio


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM