<%BANNER%>







PAGE 1

MUTILATEO LE MACH %  **• .-'-'.' V Rhumes, Toux, Bronchites, Laryngites, et autres affections des organes respiratoire, indiquent un affaiblissement de l'organisme. L'EMULSION SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et augmente la force de rsistence contre les maladies. 'jmiM8cWWWPV a P* asas ^^ La Joute lits lors it :. Novambrp.e'eit ditn,i* moi* tendait leootl ctacnc offre une penae BOX clin disparus, aui pa* rents t UT *roi e partia pour le Ijna voyage, et va dana le dcor habituel de no* ciinpiirea panouir If nn blaaehea tombe des fleuia arraches DOS isrdina, lesquelles, hlaa / aeront bien, vite f.triea soua la palme irtoiiovnble du temps. B" *it In saison o la multitudo Sttriita viert B'apenooiller un instant tor le marbre inanim des mao %  oiApd, pour arrorder une prire gnreuse aux dcdai, c'est lpo q.ie o elle va enlever on peu d'her b? pur lei foiiea dlaieiea et rarr as ser les laDhlfl roortfs qui, plui flri lai qae le lonvenir, jonchaient dj JU plupart c'est enlin la saison lu cours de laquelle cbaion ae prend voluer II phvaionomie d'un l'tre •bar dont l'affection lui est jamais raviai g • • Ah comme ou ie aent vibrer autour de aoi, cet appel des disparue %  '.navrant, ai accablant. M ren, qae de fois n'avona-nooi po senti S eraonnelleraent on aanglot uou8 treiudre la gorge.ou bien un* Irrme rder an bord de nu* paupidrea, en vo>nt dtfller le focbre ecrtge fjr m pir la (oue afflige... uni. ce triate tournant ce l'acc, triste de loole la truteri* an,d.M-e *r _roa 4mf. uuelaue chose d'in'* grave icr tfe angoissant des tr> panes Et vraiment, qui voudrai' rier l'me des chotts .' par ci a ^heures de regreti; le chant des moi ta ne semble t il pi a ploa larmoyer t, cei jours-ci, que le DIES mœ de roa quotidien ne crmonies mortuaires ;la flamme vacillante dea boug i et lea aonneriea dea c ochea et le (las dea bourdon, tout ceci n'eet 1 pai plua navr, plua touchant, pua expressif qu I ordinaire. Util peut tre o est ce pas assez d'avoir eifeuill quelques roses.qaH qua jrsmioabr' quelques ciergea sor leura lombes.Les morts ont dro 1 •ossi a notre reapee ; c'est ce rea p et d soi mor a qui, parmi tan* de chosea capables de disparatre, pourra imposer le maintien dus nobles traditions d £n de subsister. Car, que ont-ila maintenant, lea plus illuatres.lea plua glorieux. mon qu'un peu de poufsiie, qu'un peu de cendre. Four ant, c'est eux qui ont nJt les plus balles pages de notre histoire, et n'est-ce paa leur -uvre lui communique la patrie BOB caractre minemment national. A combien de mditationa, de penses, de raolutioni ne roui *onvie celte se ruai ne la fte du 2 Novembre. Nagare. les flreei entouraient d image acidmiqnei la chambre de lainire futsre.erln qu'elle donnt naissance. I dea Ma aptSl porter la ehlamyde. Sachona, noua autre.*. •.voir la CSlte d6 noa gronda irorfp. rtindenoes inspirer de l'exemple difiant leur vie F. L: NECROLOGIE N'ou enregistrons ivec regret la mon de Marie I vue Constance Philc-rone Gteau, Vve Mot j.ijMr Pierre d:dc avant hier Le* funrailles ont eut lieu hier au milieu d'un %  ra4 ooavoin d'amis. _Noui praeotonj nos sympathiques eondolan s tua parents prouvs et particulirement notre ami Edouard Gteau, Irre de la dlunte* Voici venir Novembre ave- R1 %  uite tout un cortge de ouvrira douloureux; c'est le n ni* 'ocateo* de toutes lea pense? sombres, QU fait pleurer louvent. oh I u "^ vent Car qui n'a paa un tre clie-" dont les restes ae ttouvent envelnp pa dana le silence eiernl Da da main commenceront lea pieux pel ruiagea aur lea tomber, dont la toi Ittte et l'erabellisbeuaeut font l'admi ru ion de tous. Ellea vont tre parera de fleura et de couronnes, voire IHoflaiota, Les mors qion a tant pleures vont, pendant ces deux joura revi vre, dana notre imagmation. On ae rappellera leur bont leur dvoue ment, toutea lea qualitea qU noua lea rendaient cbe.a. .. Aueei, ne puis je m'emcchcr, cha qce premier Novembre ngaidait ceux qui drfilent vera lo oiir.ftre avec, dans le regard, la tristeste du ouverii des disparus, de peneer toui ces invisibles donj ai vcu la vie et dont lame semble placer au dessus de leur sombre, demeure Puia ce sera I oubli... Lea morts sjnt bien morts et il coi a taut vivre no're vie. Et demain, notre tonr viendra et Ainsi que ur la '/lace, Le Monde va roulant^ Et dit en s coulant, 'Aot passeront passe Et comme ces motts l'approcha aur notie tombtj avec comme au jouid'bui des fleurs, des couronnes et pu/s, B prs ce ne ara {lus rien : L'oubli emportera tout et la vie, 1 impayable vie nous reprendra. P. D. P. rtsi Octobre 1922 %  i ne—n— Lihmuge gnral Ce mi 'i lea cloched de noa glises et rbrprller vibreront d'allgresse pour annoncer aux fi tles que da main la ebrtient c'bre la fte de aea lusDea meiaea seront dites aux brarea ordinaires du dimam be Dana la soire, l'anglus du Foir, les mmes cloches jetteront tra vera l'espace le glas dea jours de deuil en noua rappelant qus tout iu m.c'ait que vanit et un aer iC' soifi nel eu l'honnear de 'oua les morts tara ebant le lendemain 2 Novembre \ :i heures l,t Hendani ces deaz jours, la f-)u'e rsrocil'ia pleriner* travars not DciOpola Lea tombe mises dam un tat i ropre et seront couvertes d, ftore et illumines et ceux la qui or t encore le cuite du souvenir des rea en al s viendront, atteu dsrt leur tonr. p rier pour euxI e aoir on le diape.iera et la lutta ap/e de la vie noua rappellera a la froide ralit* 1 a PcS s'assurera le trafic du cime tire par on train supplraeotair" qui circulera pendant ces deuxjou i toutea laa demi heures par la G ni itne ta tarif de* tramways de la Ville La Pfesse, lea bureaux publics, le commerce lea mareba ch ueront laodpnt cea deux joura Hier le PisiJent de 1 Rpnb1iq<-e a reu i "4 heures de la Mes m 'i l'Honorable M. Wel'a, raprStst^M du Prsiieor rlardiofl :ljns h R p 1 blique Dimioicainc et M Fraoa ou Mm H ifii ,m b ^K C r 1 AL,11 i S V 1,4r ^ l,e P riv ^/ Lysol dHMnf -ctant, P rfuiaar e, jioar Oiroicra, b.y rium, Chocolat eu poudre, Huile de fois agrjwi* la Capitale Le Gnral Me Doiig 1 Le grnial Mie ougtl chef de la Gendarmerie d'H Iti partira bientt pour on cong d'oa mots. ERRATaV D, nJ |' a vii paru hier i I e^rd dp Mr Alqhone St Cloud. Lire le Mijor HauawTiK au lieu de Major RUPERTUS ; Au lieu d'asQUBTB ire l CHKHCHI ; N tait pai va&l lire %  'Mil pal IXACTI AVIS Le Pubic et le Commerce ,sott aviss quj; renonte la succession de f'ue Popote Gnerr er. ma soeur. Ce prae t doit servit et valoir ce que de dioit. M rgoae le jo O tobre roja CilidiaOUE&RiER Joshna L. Oaily & (Church St Ttomis traet*)New Y* L'une de* mHllewe* et de* plu H tes maisons de HSHU* aux Etats Pi Sam, Deniint, Cheeks, Gingham. T< drap etc f vtc. j La meilleure source -achats: P^ toujours avantageux. ) Les principaux cfim.nsioniuir** tissus aux Jtilais m U nis,*'provi8ioiiw chez Joshua L. Baiily T# Go Lon R. Xnbaud M



PAGE 1

Lfi MTW -!' %  — %  SURPRISE EXTRAORDINAIRE PROFITEZ PROFITEZ Chez ^ Comme on le sait la maison ntoiuo Talamai s'est pourvue d'un atock|contidrable pour la fin d'anne. Elle a teille ce qu'il ne manque rien A tea clients. Elle a pens aux choses les plus petits mais qui ont aussi leur importance dans la science nu a vous vou'ez mieux l'art de s habiller ares lance.' Mais tout cet avantage qu'ellt aeuleoffre au publt *, all vien ajouter ai jourd'hui des prit ex >ptio"ne's rfefieni tcute concurence. Et d'ailleurs le public apprcia teur de bonnes choses avouera que uulld p rt l'on ne peut trouver cette grce, cette frache tr, qu'offre| la JMaisr n aux jeunes filles qui ne rvenl qu'une parure dlicate tout a la fois lgante et Loa march Il y • plui, lei dames, laa mres aasit, trouvent cette fraiebear qu'elles croyaient avoir perdue, parceqa'ellea ont visit avec leurs gentilles fillettes les nouveauts de U*liaisoo ANTOINE TALAMAS Alls voir la finesse dea articles rcemment arrivs* demandes la liste qai donne le grand rabais, la Maison n'attend pas lea derniers joors paur offrir dej trennes^elle les donne en ce moment ea faisant un rabsia gnral aur toua les |srtioles. 1 Ortpe deebioe nuances vsriea aune O. u Georgette Chiffon trsty de soie naance.varies Irico ioe de aoie Qree a chine barres Jersey nlk pr chimises bom Sois tanb e coulaur varies Caoton orpe " Crte de chine broc hete unie de cbine extra sup. Tosior de soie unor de soie i barres pour coataœes hommes Tsisor Cbentung •* lelisone de aoie ramages de soie unie Tafftus Loir estra sup* Plcpelibe de oie grande larg f Crpon de boie estra super* Matquiaette oe soie sup Satin de aoie sup Crpe de cbine brode tra aup 20 KDKahne le aoie Vcita grandes barres de aoie phyr a haries de soi 4 pr h. Julienne de aoie moyeoce larg* soigneuse 'Charmeuse" Soieiie ramages pi kimoooa tipon de suie fleurs Mousseline de sole Telle de soie couleur muse couleur tra sep. Jtpon baire franaise nuœttii a carreaux couleur Organdis Suisse ramsgea eouleur unie 4 barres -" Suisse a carreaux cool* Ornodie cooUar brode 'eus de laine frsnaiss )"oil§ b'.snc & cool extra sup. Oietha suisse TiSBBB • K ***byr suprieur anglais biiin pour chemises ieette routeur {•'le crece laine pour jupes offes pour robes TOpun S ramages pr kimonos WMi noir sup. 15 i**fpe blsnche bordure 9 9 9 10 10 12 10 *50 20 18 15 5 5 10 1b 6 5 \- 3 5 10 5 4 4 2 5 5 3 60 5 15 34 4 4 5 4 7 %  1 4 4 4 2 1 3 5 r> 2 couleur aune Nsppeblanche fleura Nej-pe cool a carreaux Vuiie demi deuil Voile biaoc oui mercrix Voile coui Loifcmeio.'ixj Voile cool lie rs Voile blanc t puis carreaux c %  raovenscarrx. Voilt blanc i enea coul Voue couleur aisonie Voile Liant barre Vcile bar ea coul r up Voile blanc mu tea Simili cfcle largeur Simm i oir ei biaoc Voue t-fin i ban es Voile noir a c8nx.;blancs Peicale couleur pour chemise 4 hommea Toile biaLCbe ban es Na lonale couleur tikbardiue blanc tra aup. Uabdidiue noue trs sup Ci bi ou ne coul pr i idaux Toile a mate laa Toile a matelas sup 'loue a matelae extrs-sup. Loto a 4 diap gr larg. Flanelle mo'leton Flauelie moli ou aup Flanelle moi Mon aatra-aop Co ou I au aup. pur 111 ie Indien Baaiu Diqai.blaec Caiico' de famille piet de 20 eunea liuii blanc aune Ktki blanc suprieur Kaki blanc ttt suprieur L*uck btano ns suprieur Dut Toasor seaorti l'a.m-Beach anglaie LLtviotte i on e If lantlle pour coa urnes Csaioetie noire batiste blsne Mansouk b aoc Marquisette blanche Tuile blanche Demi deuil noir Uiamoiaia rouge Qiise Kahgria pour hommea Voile noir G. 5 ce Diablement fortfpr eu leon 5 oo Voile jours eouleur 0 oo Serge bleu marin 2 oo Thermos* 1,2 litre, 1 50 Serviettes.de bain pr £1 50 Serviettes de bain; pr i 5u Serviefea de bain Ua 1 5i grand suprieur 100 Fyjamea pr hrmmea 150 Pyjamas pr Cedeta 1 75 ClieiLiae'ies 1 75 Cbemisettesijours japonais i2co Caleon tri sot j 2oo Caleon court ;2 50 Combinaison Union Suit 2 oo Faux-cols Ide et Co 3 pour ? oo Faux-cols Ide moue 3 pour 2 oo Creva*ea nouer aoie Cravate I nouer soie trs sup 2 oo Cravate longues 2 oo Cravate tricotee Ira sup 2 oo C avattea de Qrenadines 2 oo faitea la main 2 5J Cravattee i œuds 2 30 'lupis cir couleur 1 O Tapie cir blanc 2 oo Tapie cir noir 4 oo Savon palmolive 3 pour 5 oo l'omade maille de boeuf 3 oo Lotion PoQbpia 5 oo Loiioo de Gloire de Parie 6 oo Cbemieea i homme couleora 15 oo 'bemisea hommes cooteura -A oo Chemises i bom osrres 150 de aoie 1 50 Llumiiee blsnche plia Cbemisea blancbe eoieette 22 oo Cbemisea blaoobe mille'plis 8 oo Cbemisee blanoe pus piqus 1 75 Cbemieea crpe de cbine g oo Brosse dents •i JO Brosse tte g 00 Bourse pour tabae 10 oo Tapi de Bain 12oo Mayot de bain Batbing Soit' 15 oo Mayot de bain Batbing Suit 3 5o peur hommea et dame 2 oo Mayjt da bain Batbing Suit 2 oo poor hommea 2 oo Msyot de bain Batbing Suit 5 oo poot enfente 1 oo Souliers de bain 1 oo Houppe en velours 1 oo Savon Colossal 3 pour 2 00 Savon Ray Rhum 3 pour 1 75 Eiu de Cologne i oo ; oo 8 oo 10 oo 1 50 Huile pour chevelure 2 oc Surtaches couleur 30 oo Ccuronn.es pour mariages 7 oo c t 'iip T. 00 Mouchciis de poche pr bom dz io oo 00 dames et io oo ,j0 00 or bom sup ta oo 15 00 • phom trs sup 15 oo x oo fil pr hom dx ao 00 4 00 fil soie couleur o_r o 4 00 Fil de oie broder coul vir dx s o 3 ? Bith Robe Sortie de bain ); 00 !j*^ • • trs eup 45 00 i jjjj Pant ouf'es de laine pr hom 7 50 __ burettes dames 10 00 2 00 c pr dames 9 00 3 00 Chaus. coul pr enfants dz 10 oo 2 00 Chsos ettef mercerizes dz /o 00 5 00 Chaussettis fil meiceiizcs da 10 00 Chaussettes fil cossais dz |i8 co 2 50 Chaussettes fourchettes 1 00 (il pour enfants dz 24 00 d 00 Chaos, fil a puis dz 3400 00 Chaos so e pour enfants paire 4 00 2 co Cbaus noite pour hom paire 4 00 3 00 Chausset es couleur peur bom 7 00 8 00 10 00 i) 00 ZS 00 18 00 34 00 )o 00 > 00 ) 00 S 00 9 00 18 00 20 00 ao 00 \5 5 00 a 50 Chapeau de paille chaque 10 00 Chapeau de laine chaque 10 00 Chapeau de lame trs sup 1; 00 Casquette a 00 Casquettes suprieures chaque s Chaptaux Couats 15 00 Chapeaux laine pour enfants' 7 00 Chapeanx garnis pour dames' 15 00 10 00 10 00 ao 00 32 50 a) 00 )o 00 tf 00 i) 00 ao 00 a 00 1 00 3 00 2 50 ^ 50 Chaus cool mercerizes z 6 00 Chaus coul I fourcheitts dz 8 Cbaus coul barres sup Cbaus b'inc i barres sup 10 00 Chaus fil blanc 10 00 Chlus fil Dlanc suprieur 14 00 CuiUS '' e cou varies pi ire 14 00 ( h aussoie blsnche paire 25 00 Chaua soie fourchettes paire 1 00 Bas co'on cuuieur dz 3 00 Bis noir merecriz dz 5 00 Bas couleur merreriz dz 4 co Bis jours merceriz dz * 00 Bis coton sup olabc 25 00 5 M 8 ,e noir et bltoc P* irt ** "" Bas soie couleur paire 15 on 5" soie b,tnc et noire F>" i 10 00 sjpj 80ie b j aoc et Qoife paife 7 5Q 10 00 S M l trans P" ei * paiie 12 00 a8 ,oie Varies 1 00 S" a jours fil 2 50 B *s fil brod paire a 50 Pardessus pour hommes 4 00 Par dessus pr hom trs sup Corset Royal Corset Royal Corset Royal suprieur Corset Bon Ton Corset ceinture lastique Corset ceinture lastique Co set Trs Suprieur Soutien Serge Corset Ajuste larretellea pour hommes Jarretelles i bras (arretellei pour dames par aune 1 50 li astique p tr aune 0 f o Rretelles ai sorties 1 O o Colliers pour cou 1 00 Collieis en tubes douzaine 5 00 Colliers en tubes lsre.es douz 9 00 Poudre (leurs de tokio boite foudre San'al Poudre Floramye Colgate pour dents Caeits chaque &f ->MU Canifs tire bouchons chaque a ;o Poudre Ma atine ) pour 1,7* Ruban pompadours coul. l'aune a 00 •71 2.00 i.oo 5 00 5 00 7 5o S 00 40 00 o 00 Ruban picot tf pouce Ruban 1 puu:e Rubau pompadour 1 pouce Ruban velours noirs 1 pouce Ruban velours noir Ji \if Raban velours noirs s pouces Ruban tatistaa Noirs 1 pouce Ruban taftetas noirs 1 lis Ruban ta fie tas noirs 2 pouces Ruban repes noirs 1 pouce Moustiquiers chaque .„ „., Ceintures poui hommes chaque i.oo Souliers blancs pour entants ch 00 Ceintures reps |tlM Malets cuir chaque ai 00 Maiets cuirs suprieurs sha 4 ue 40 00 Ma es cuirs de Russie chaque S eo Malet, cuirs de Russie trs sup o 00 0,1s 1.00 Mo l,— S.J3 1.00 t.ao :iso x.s> 30 eo La Maison se fait le devoir de faire remarquer h sa nombreuse clientle qu'elle a donn une liste fidle comprenant ioulf s les marchandises qu'elle vient de recevoir jparlesderuiers bal: aux arrivs. On n a doncrien craindre \ Oo trouvera tout et pour rien *)



PAGE 1

L£ MATIN • ii "• %  tU RhumafMaes Nvralgies Gute Gravol Je Artrta Sclroso o: IL %  :. £>*.£ 0*xl • "l rUl*r i.i.i+ ci *Vt#f **4rtjitmt|arr>#.ld*rSla*ma>ttf d Btnra'a OnaatilaiMBM .'• • rtttS.laa tarick* -• .>'.' %  *,,,.: -it :lrrtlner : 4K. e. r.\i'; ;*> vri.wr. < lu'-'fl"-* itltfi CeutSirr •• in<>ieiior) |,"!i"pj'', d'r : trai: rr.i*ni <.'. | cvtnio al*rose\ contsota van (oui 4 emp' l.i P'J.,5 •.:.-. ; • <^velopptii^m <)• ; ',. artmlIf A !/ (M: -;r ,1 s, i'jic'.ic urtaoa stvti i* vu! nnifur drvt/rieris>o;>, rn _.••. ra. avant loule .-•.: <" h '^S. IlMtff v*1..-' RI H f.-4BUBinrneM k.ortr-0 >.*. rf.er.on il'aciG-i R'?M? <,;,n 1 i'o p **nista vn aml.yani Royal mail Stsam Parkl Comp! e S|S Conway venai de kiuysi ii&desporl du Sud, est alleudu le Novembre proehaiu. failli ^A_. Il jou r 1/20 In du Mud&to Je ._ .^ if, < < iiftiirMan!r/"^rr'ii a7Ji repartira le nini pour l'Europe vi les paris du Nord. Porc au-Prinee, le 30 Novembre 192] RBERTS 0UTT0H ET C> Gnral Agents Yoiei d qui tmra't imposnible Et qui eut pourtant val ? La Espaua En face de la poste Wn l i nr vrairaei t e lu.'. %  s Hiielej da lan t-uie qui ae portent •< tnellrn m 1 l'an : Collier aactoir, Ceintuie-a "Hipre, Bracelet Ecail'e, Jjoiir d'Oreillehoirs. Ceinture ivarv, chain<>Me. Biacelets, Mail!** d'ivoire, Sautoir rrailie i voiie. Peigne de fantaisie ivoire et caille. Ceiotorooa pouhommei \tc initiales et un grand assortiment de Colliers pour broder. La ESPANA. reoit cas articles au jour le jour/ ENTERITES et MALADICB GAaT*-INTESTINALE I Diarrhe YerteiMnourrlaaona.Entertta muco1 I meoibrrincuy, tuberculeuaa; ComtlpaUon, I [ Aucldeut* %  p|i'ii.::]ulBlrea,Flvru typhode, I 1 Maladies nu Peau, Acn, Eoama. Furonolee, m. | QUiaiBON CEKTAINI par l'usage de 1' PASSEZ VOIR TASSEZ VOIR / '-' n .. K!^HP"^ Pharmacie W, Bucb Le seul prservatif du bois et le Carbolinum venariw Reconnu depuis plus de 40 ans comme U pins efficace.' Le Carbolinum Avenariu s ri prserver 'e bois ho-s el sous terre con're h p^iirrilnj %  %  %  %  s jssE Sfa ^aB S Ss pajajaj LJ SDUS tou'e* RAS formes, les inMueaces du cl*mai et la ueetretifl Plants -oco'ie'S. ^ vendre P ar eg n8ec s chez FraroisJean Chr!es. Thor A &f m pcher et supprimer le champignon Gros et dtail scher les murs humidktj A inipi.;ii. les y, les, ci.rd^Kes toi! s tt filets de pche. I • • % f a * | a Le produit st un dsn'ect^nt de p r eraier ordre supnme.e -J* U lU3llir* LKJUlUCUtr a^erojinedes6cutie.< de chevaux ainsi que des poulailler*.iM Profiter, et ioianion is2mm?t ttsfiSS une /eO'iom' dplu* de DIX gmrde*, en r/pa r ant vous mme* vos chnusture* en evir et en cahoulchouccham ores air, et : auec. le L10UiCUiR jve vous trouverez en tube de Une %  itirde ck 3 Castera Aux Cent Mills \. ticlet. or, sigeat et fianaiiioa t Veine Glace de PorUauPrince L'Lsine Glace de Pcrt auPtinu in foi me ns aimables elsuivants, de toute supriorit Grand assommant de bijouterie, montre, bracelets en Ornd assortiment dr bibelots, eideaax poor baptne ""oratda et pe ils liV en fer, PP cuivre, grand? et pertes glates, bleaux de toute beaut pour alnn et salle mnRr. chaises, lavabo, 'amies, csrpot.rs.dpfcpftet dp lit,roout.tiqiieires,as8ienes aerviee. liuueur.tupisdp isble. couverts, conieeox. Chemises blanche tt couleur, chapeaux BORSALINO. chape.ux melon, rtabli partir du 1er Novembre ectre et laine, panama, cstqu*s. jambires. tnMlles. VBIIBPB de voyage, p r0 ,hain. aravate, chemissettes, faux cola, caleon, (jime de chapeau pour dames. p.^ ^^ s'inscrire pour les ^^^£f^imk**m mon essortimem -mot abo^ments avant la fin du pr de ae tUe. sur uo artiaia /oTt au Prince le 19 O.crti . L\ IIIHECIICIII CHAMPAGNE 0ELB£CKe\C;REII De la Monnet u — DtLHhLK & Co SufctHeur*,\K#m Fr-ui pisseur de. Ancienne Cour de France, De laCo.ir de Belgique, De h Cour d'Kfcpagiie De la Cour de Sude Kl du P sidanl de la Rpublique e Cubs| Est le Champagne pa %  exceilenre. I a marque c iUos est trs recoin un nde. D'apri lil' %  bombardement os n* 4 au 0 Octobre W Kn ^eri 1 chez H Bordy. Port au Prince. Gros et d*'iil * *Rar de L'Uuiou" PLce Uelliard. No lolo, Avenue B en Ji* Malteis. rinriineH ents Q ue ie *WM de livraison %  • ... %  ,, i de Glace sur le rarrour* 4* la rue a u h VW* cjU'ampagne a subi e bon H, nb'tmnenv G.und-htue, sera d T le3 Cav, " {)Q }^ ^ a ^^pteml^e !9i Employez la REROSWE SHELL n'en Demandes ceux qui **m eri; Lumire 6Wi7atv-* Aiatic Petroleum Co Hoberls, Dullon & G P/>,t nu Prinee. contre CONSTIPATION prenez les COMPRIMS I SUISSES de DELORT, Pharmacieia, UO, JTua S/nl-Aoia JARia C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS FUISTONE Annonce partir d'ai| jourd'iiuj ses prix nou veaux : coulez e s PORT-AU-PRINCE! Ai, PETKOB; Pharmacie ALHh R"'"-.! Pharmaale du DJaatin VlAh. •f roulaw faw 6ennaa Pbmrn-c. e M • — ^.— —. Cabinet DE Me Louis Lomdas Lux endure Avotai Coia iltation %  matin 7 h \ u i poir 2hf 5 hg H2R ru* Dr Aubry. 152S PNEUS 30 x 3 Kabric non rkid P. t 301 3 1,2 IS8 rsbris 1*1 30 x S li2 Corde 18 ft c 30 x-3 liJ (fera* app4r;enr t 5^i t 31x4 Kabrlc ?< c H i J0 38x4 Cord, 39 aM Abonnement Port ao /'rince Gourdes 3 EparlPTieot 2.5C Btranger 3 iiiferiionB et abonnements paya Mo. H'.vp-.ra Les prir de fou es les au*rt dimension* ont t rdui % les mmes prjpordons[ Essentiel : Vous trouverez la diiLii de voir^ macliine. B)t vent chez ^ Pharmacie Gntia^ a ut** 1 Produits d$ tout" fratcheut. Excutin prompts^ C fron mrjta — SnAcuiUtbi rv ,. tXxfi



PAGE 1

£mft nnA M^ A ""* VJV PorfSirJPr!ne^ c Hati WRJBCTfiUR PROPlUITJRI Clment Maglort Roimu 20OTIIUS Mtodl 31 1^3 La gloire des hommes se doit toujours mesurer aux moyens dont ils se sont servis pour l'acqurir. % % % %  *aj Quotidien LA ROCHEFOUCAULD HKDAGTION V: oe*Aairicaine No 135* HLflPHONB $No 341 Nouvelles Etrangres lis Etat sollicits de prend/e part la con lrence de Lausaune envoient un observa teur WASHINGTON 28Us reprUnis diplomatiques de Fiance, et Giande Bietagne ont deman formellement au gouvernement ncaiu de participer A la con f re n de prix en Proche Orient, qui tiendra Lausanne le mois pion La demande a ii temise au te Uogbes par Sir Auckland ides, ambasiadeui de li Citai:Je :igne, Sir Auckland tait accom • Le au comte Chambiun, charg ires de France et Kossi, chaig (aires d'Halte Le departemeui uu a (ait ulirieuremtni la comiicaucn suivan e : L: secrtaire (les a donn oidre aux ambassa a des biais Unis, de Londres, • et RotLe de notifier anx gcuvcr IBIS britannique, lutais et ita que les Etats Unis ne peuvent participe 1 a 1a contrent ne Lau parcequMs n ont jamais t en * %  *** I uiqu.e, mai eu 1*1 des laieits importants qu'us t dans le Pioche Orient, le gou nemtnt desig era ua observateur r le lep.escutei pendant tes ngo as de Lausanne. au peuple : Dca mouvements sdif.eux se sont mamlesta dans ceitai ns provinces d'Italie. Us ont pour but linterruption du fonctionne, ment normal des pouvoirs de l'Etat et ne peu uni que plongtr le pays dans un grave desordie. Le gouverne ment a essay jusqu'ici tous les mo yens possibles de conciliation dans l'espoir d'arriver uue solution paci tique de la crise. fcn prsence de pareils attentats in surrectioonels, ,il est du devoir du gouvernement, qui se retire, par tous les moyens et a tout prix de mainte nir l'ordre et ce devoir il le remplira jusqu'au bout aria de protger Itl ci toyeas, les institutions constitution celles. Le gouvernement esp c que les citoyens lesteront calmes et qu 1 s auront p.eine confitece dans les me sures qu'on prend a pour leur scuri l Vive l'i.alie, vive te roi. L'opinion qui p vaut dans le* mi lieux politique* est qne les (seules sont maittea de la si.uation et quoa ne pourra loruer ua noaveau cabi net quavec leui conseutemeat et leur parmipation i-e s p/diclioas les plus au 0M;s sembleul .ie que le nouveau minisir* sera form par le uucieu. Beuuo Mussolini, chef des Saucdia avec la collaboration das usc.sles. Les Fascistes sont maures ae la Prsidence de la £T£ Rpublique ^Le PfsUeit te la Republiaae tient cœur iafWMr ses naurcKattud al ta^gaseac laut les astis et aut ombreuses persoars qui", 1 l'oc canon de la mort de sa regrette 1re, Madame Eugne Bl)K.\U. lui oui domut, ainsi qu' Mute buis Boruo, des truioiyuaijes de leur sjuijiatliie, Fort-au Prince, le 2S Octobre 1922 Lettre au Congres Hatien de l'Education Nationale tll Mlluttlft .ISGOW— L'ex Prtm er m mstre oyabecr^e, poursuivant aa campa agressive est veau dans la cirKuption lectorale de Glasgow, j|neUw leptseute au parlement, et I jeudi utiuier il s lait appel eu ta ir de aa politique. L'ex-Premier iislie a attaque .a politique ne^ati ida parti conservateur en piesi nce I manileste du parti du travail. 11 1 lpiote la dsunion du pays a un tmentc une giande parue du pays Bandait un changement radical. H I (clat qui. tait inutile ae parler 1 tiaaquuiii et de sub nie, ce subi ut.ou d'une politique moius ner lue, un que le psys ut,ait pas .ors sorti de ses d.unu.tt:. Lfcuio ait eu lambeaux ajout, ni, com tua marin qu. a vu uc iimp%es idouLe un vt.H ssemeui, il y a un igaa plus vertiblc qui nous arumouvement fas ciste prend une tournure rvom Luiionnaire ROME Le conseil de cabinet i'.a est en session depuis minuit de recevoir des nouvelles des Ipioviac.B eu le mouvement fasciste I* pus ULC tournure levoiuuonniue M-a adopte des mesures necessa.ies l[Out une (ace A la situation. Le ca |*tet avait d abord dud de .ancer |tee proclamation pour tablir l'tat |t sige dans toutes :es p.ovinccs, i mnir a'aujourd nui, uoa.s celle aen l*oo a tt modifie plu lard et OJ l^picmeui p UD .ie une. piociamajuoa pour luv.ier le puflic a ma nie ***'gie us attCLU-J in urecton IHt it* journaux oui aecia que le F* Vutoi Lmmanuei a >*u-4 ttt kl V le ueuct -.*ons>aul ie '*\*[ e Sg^VVq la prodimatwn <*f t !> ?* situation ROME ao— Api, .c relus de M' SaiMUSi amieu fremer uiinisfe r e, du gaLiser le lu.uisire, le roi a (ait mander M.sso.in, ch ( des fasciste^ et le ena gera .ei-.m.r le C'biatt OJ attend ici l'aruvce 1:1 ce soir de Mussolini, s 11 accepte l'invilatioa de Vutor Emmanuel, il n'y ura plus besoin pour les tascistes d agtr, Uur en.re a Rome ne seia qu'une aim pie pieuve de leur victoire. Le dput cnosui, opeignant la situatiou, dit que 1 IL lie au sud a tie isole du reste du pays par les groupes (ascistes coiumanaes par le dpute laraaenna. a-aures groupes eniourent la vil e da tiasiii et la cte ne Lalabie. Us (ascistes ont occup t'srcdiome de Foggia, la Toscane et la Lomoardie leur appartiennent en tirement. Une dclaration oLiensa dment l?.-Oiuits qui oui circule paiiuuiiie nient celui que le 101 Victor kimma ouci avait t assassine, 1a dclara* ton ajoute qu a 1 exception de ceruius taudeau tables, d'une impur tana min.m te pays est abso unicut iiauquine.la cuse ministrielle app.oche dune solution* Kome o(taail aujourd'hui l'aspect des dimao ches 01 Jinaiies, les maisons taieni dcores de drapeaux, la (oaie parcourait gaiement les grandes artres at.enuaut 1 aiuve de lascistes.Oatl quts unes des mesures de pouce et OcS militaires avaient t leves et les autobus avaient repris leurs ser vices. Les (ascistes ont russi accon? • plu aujourdhui ce qui tait aepuia longtemps leur plus aident d?u, 1'oca.pat on des buteanx du jouirai socialiste c 11 Faese organe de I an cun Fremier mioistre Nitti, ils ent til tou les esemplaiies du jeurD ai qun ont pu tiouver apis quo Ils ot.t continue a rester dans les nu leaux pour empcher 1a p-ibiication de toult nouv-e. c iditica dt.i leui'ic sociaiu e. • .41LA.N— Mussolini a av n I an cun fie mer iniuistre qun naval nullement i intention de (.ne parue un cabinet (orme par Salandt-s faj plus d'ailleurs que par ucnn homme pont q.ie. u isi .'.lar prt (o mer le cabinet gardant pour lui' rrme le pote eu le de 1 intrieur et des allants trangies donnant au gnral D sr le m.Distre de la guer r Ternira Tnaon di R.v.l la ma nue, et a Paiato les fijaoces. Son ea bine, ccmpundiait aussi le dput catho que Ca.azzom et le snateur iibral Luiignjli, acluellemect pi (et de Milan* les aitrti porteteuilles seraient attnbus des I. suites par mi lesquels S ephani LONDRES— Ce loti le correspon dant du i limes , dpeiguanl la .. La nouvel. e ligne mteiuationac contie ta proti hio.uou va installer d importants bu rcaux a fans d c seia dirige la guerre sans rueici contre .es tiouLes tcnev de tous p.ys. Un tond impor tant qui se moneia a plusieuis mil lions de (rancs a t piomis pai us inteits humides de la Fiance. JSouuellez Diverses AlhcNLd — La U ecc se.a itpie* sentec la contieucc de Lausanne sur les attai.es du t'iocUe Orient, par seu Ficruur m nul e Llipth.rua Vcniaclos, et les minutie^ g ses a Pns tt Loudres. Le gnrt Mzana kia y aas.stera comme, expeit mimai re i-es ministres de F au ce, biande breiague et Italie A hne, ont rcmis nier au miuistie des attaires etraagies i invitation Jane a la Gr e d'aaatstai a la conterence. CONS1 ANTINOFLi — L: go a verncmcnl du su.un accepte liuvi tatiou des allies d'aasisier i la cot rence de paix qui sflfa tenue a Lau* sanue le moi. p:u.na.n Maurice Etienoa (ils Angle dos muas des Fronts tons et du Magasin de l*A*9t Vlarchandises ^Franaises CHAMBRE: MEUBLtE jaune domine ir.agcr cuercue une cU.u,bie %  ilNt a&ai uo mtuoa UniM. s i s M aurai Paris, le 29 septembre 1922: A Monsieur C. LHERISSON, Ptsident dn Comit hatien de lAlliance frauatse ( fort*au.Prince). Mon cher Lhrisson, Au prochain Cong i de i Education nationale, que vous avez la bon ne ire d'organiser scus ies auspices de noue Comit Hatien de l'Alliance Franaise, je vous pr.e de prejen 1er eu mon nom quatre propositions de vœux. essayons d'abord de dfinir l'cole pumaiie nationale hatienne. Ce n est bien souvent qu une salle dans la queue, pendant six h urej par jour, des entants ass's, le dos vant et les jamles pendantes, sur des bancs in completset trop hautj, crient le plus quils peuvent ues uoms ae nombies tt des Loms de choses qu ils n'auront jamais l'occaioa ni d. connatre, ni de comprendie C'est aussi et le plus sauvent, une prison dans laquelle la l.ule du matre, tous les jouis et durant six heures du clair soteil qui t'entoure, retient des enCa'p'piui; rfX UtUfeVCg'e;tuw*ii4 avec des t.aaspoita de joie qui latent uur ueuviancc le ne vtux pas allonger :e ablesu, vous le couuaisitz aussi biea que tnji. je me contenterai d ajouter, l'appui de ma premire deUmt.on, que, daus un Sy.iabaiie tranger aus si lpaniu parmi nos coiieis que mo : P.t.t Syl.abu e Hatien, on lit ca pJliaacs -o.nnii celles ci : c Le loup det:nd la louve et les louveteaux ; c On appelle tpi la partie nu /'/.•, ne orge, e.c,i| c u Acadmie franaise cou.p.e quarante memb.ts , eque ) ai eut:udu de nus oreilles.dans une C asse de campag e, des lves qui compuient a lue tte jusqua trillwn, quatnllion, qumtilltonl N essayons pas wc compienuie pourquoi on parle a nos mai mots du ioup, du bl, de 1 orge, de 1 Acaumie daoaise et des quiunlUons, et pas ons I Nous n'avoLS encoie les ressources LI hnauciies m pedagegiques,peur 1. tlue sut pied dts coics entamic.es du type Fiabtl ou Mo^tesson, c les peut! e.evi-s sont heuitux de vivre ei o ils demandent a retouiner des qu ils en sont parus* Mats* en atten dant et avec lea moyens, es piogtam mes et es matres dont nous uisposous, nyaiil rren a tenter pour rendie moins monotones et moins uettsubies les ticuies passes l'cole uatiooaie ? Nos programmes pre.crtvent un ejseigucment du desu. Eh bien I ne lOiia.ru pas l dj un eiement d utue distraction pour une classe ? D aut.c part,apprendre i 1 oeil a voir, c'est-a due 1 considrer dans ses moinJres dtails ebaque paitie d un easemoie et 1 rassemoler uuies ces parties dans un tout, que la main, g i.e a uue habi t peu i peu acqui se. uo.i reprs^nier sur le papier avec assez ae picision pou; que iobja uess.t'w tcn rcconaais.sabie sans r reur, quel piocd plus simple et plus lapide possde ion pour taire icducal on de lœil et de la main et commencer celle du jugement V Il n y a pas de piousseur pour cette m-i.eie, mobjecteuz vous J Mais q 01 .e p us tac.te a enseigner que u picmties nouons du dessein des entants ? N'importe quel pio icaaan peut I entrepicuaie. Lccr.lu.. n est qu un dessin impose de vingt cinq ant.lj Uittc.eQis qui se rptent suiv.ntdes a ignemcnts no.uontaui. Cotauie le datstnelle ut toimec de lignes droites et de lignes courbes: Donc, l'enfant qui crit dessine ; mais ntons nous de le reconnatre il dessine des figures qui l'ennuienv et le rebutent. Puisque le plus humble de nos insu uteurs peut mettre entre lea mains de ses lves des cahiers d' critures, avec l espoir de les achemi ner vers la calligraphie, dont il no possde couvent lui mme que des 1 otious foit suantes, pourquoi ne leur doanerair il pas aussi des ca hiers de dessin, dans lesqacls il ne lui serait pas plus difficile de compa ter avec la peifecon du modle les oanements des petits doigts inex priment** ? Remarquons que le des un n'emploie pas, comme 1 criture, des dtours et des artifices. Tandis qucelle-ci reprsente des tons l'ai de ligues, ce que lut le dessm, reore sente avec des ligjes, et tels qu'on es voit, ce sont des chojes et dei tres conerets et palpables. Aussi les pdagogues, se rendant compte de l'norme tenstoa crbu le qui eit exige di l'entant pour l'a mener a comprendre le mcanisa cuai'mcbieu us • %  aaieuie ce que la 10g que commandait depuis Ion;' temps, qu'entre les mains de l'enranijj le prem er emploi du crayon doit lut; serv au dessin et non l'criture. Personnellement, je ne me suis ja mais proccup d'apprendre l'critnre aux dbutants, entants ou adulte? que j'ai eu i guider ; ils ont pass d'eux me ns et sans errort d'un eier c ce l'aune, ces qu'ils ont eu I en vie de le faire. V J.IU donc un premier moyen de corriger la monotonie de nos coles primaires. S il n tait question que de cahieis de dessin, je ne le sugga terais point ici : dans notre dtresse conomique prseate, ni la plupart dcSj parents, ni l'Etat ne pourrait fournir ces cahiers. Du papier trans parent quelconque ou, a son d faut, du papier colier rendu passage lement transparent par une lgre ap plication de ptrole sur une (aee ;, fix a l'aide duo: pingle contre une page d'un de ces nombreux catalo gus que les grands magasins de l' uanger nous envoient si gnreuse meut, voila de quoi occuper agrable ment le petit colier une heure on aeux chaque jour, pourvu qu on li i donne un crayon pour calquer cette page. On est supns ensuite de cona tater en combien peu de temps il se qniert une assez grande sret dt l'œil et de ta main pour s essayer a la reproduction des objets usuels qui 1 entourent. Cb pro;ed.que j'avais imigin pr aisment pour conomiser te cahier d dessin, a justifia son effi:aett taute? les (ois qne je 1 ai employ. Ls-dessin uat la wpresen.atioa di re:te de la natare, l'entant le con preol saas peiie. et y preni go: immdiatement. Si j ai russi montrer que, dans l'ducation simultane de l'oeil et de la main, rien ne peut re-nplacer |le dessin et, que celui-ci est l'achemiae ment logique vers l'criture alphab' tique, le Congts voudra bien admet tre que nous devons inaugurer et g nranser le plus rapidement possible cet enseignement, mme d'une facen provisoue, incomplte et rudimeutai re, en nous proposant auout com. m-! obtect.t de combattre, par une occupanon attrayante, l'ennuyeuse uniloimn des tude actuelles da nos classe pnmo tes, et votera mon premier vœu: a Qu'une hsure au coins par joua ; ;


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05781
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, October 31, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05781

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
mft *nnA* M^ A" ""*
VJV -
PorfSirJPr!ne^c Hati
WRJBCTfiUR PROPlUITJRI
Clment Maglort
Roimu 20otiius
Mtodl 31
1^3
La gloire des hommes se
doit toujours mesurer aux
moyens dont ils se sont
servis pour l'acqurir.
*aj
Quotidien
LA ROCHEFOUCAULD
HKDAGTIONV: oe*Aairicaine No 135* HLflPHONB $No 341
Nouvelles Etrangres
lis Etat sollicits de
prend/e part la con
lrence de Lausaune
envoient un observa
teur
WASHINGTON 28- Us repr-
Unis diplomatiques de Fiance,
et Giande Bietagne ont deman
formellement au gouvernement
ncaiu de participer A la con f re n
de prix en Proche Orient, qui
tiendra Lausanne le mois pio-
n La demande a ii temise au
te Uogbes par Sir Auckland
ides, ambasiadeui de li Citai:Je
:igne, Sir Auckland tait accom
Le au comte Chambiun, charg
ires de France et Kossi, chaig
(aires d'Halte Le departemeui
uu a (ait ulirieuremtni la com-
iicaucn suivan e : L: secrtaire
(les a donn oidre aux ambassa
a des biais Unis, de Londres,
et RotLe de notifier anx gcuvcr
ibis britannique, lutais et ita
que les Etats Unis ne peuvent
participe 1 a 1a contrent ne Lau
parcequMs n ont jamais t en
**** I uiqu.e, mai eu 1*1
des laieits importants qu'us
t dans le Pioche Orient, le gou
nemtnt desig era ua observateur
r le lep.escutei pendant tes ngo
as de Lausanne.
au peuple : Dca mouvements sdi-
f.eux se sont mamlesta dans ceitai
ns provinces d'Italie. Us ont pour
but linterruption du fonctionne,
ment normal des pouvoirs de l'Etat
et ne peu uni que plongtr le pays
dans un grave desordie. Le gouverne
ment a essay jusqu'ici tous les mo
yens possibles de conciliation dans
l'espoir d'arriver uue solution paci
tique de la crise.
fcn prsence de pareils attentats in
surrectioonels, ,il est du devoir du
gouvernement, qui se retire,par tous
les moyens et a tout prix de mainte
nir l'ordre et ce devoir il le remplira
jusqu'au bout aria de protger Itl ci
toyeas, les institutions constitution
celles. Le gouvernement esp c que
les citoyens lesteront calmes et qu 1 s
auront p.eine confitece dans les me
sures qu'on prend a pour leur scuri
l Vive l'i.alie, vive te roi.
L'opinion qui p vaut dans le* mi
lieux politique* est qne les (seules
sont maittea de la si.uation et quoa
ne pourra loruer ua noaveau cabi
net quavec leui conseutemeat et
leur parmipation i-es p/diclioas les
plus au 0M;s sembleul .ie que le
nouveau minisir* sera form par le
uucieu. Beuuo Mussolini, chef des
Saucdia avec la collaboration das
usc.sles.
Les Fascistes sont
maures ae la
Prsidence de la
T Rpublique
^Le PfsUeit te la Republiaae tient cur
iafWMr ses naurcKattud al ta^gaseac laut
les astis et aut ombreuses persoars qui", 1 l'oc
canon de la mort de sa regrette 1re, Madame
Eugne Bl)K.\U. lui oui domut, ainsi qu' Mute
buis Boruo, des truioiyuaijes de leur sjuijiatliie,
Fort-au Prince, le 2S Octobre 1922
Lettre au Congres Hatien
de l'Education Nationale
tll Mlluttlft
.ISGOW L'ex Prtm er m mstre
oyabecr^e, poursuivant aa campa
agressive est veau dans la cir-
Kuption lectorale de Glasgow,
j|neUw leptseute au parlement, et
I jeudi utiuier il s lait appel eu ta
ir de aa politique. L'ex-Premier
iislie a attaque .a politique ne^ati
ida parti conservateur en piesi nce
I manileste du parti du travail. 11
1 lpiote la dsunion du pays a un
tmentc une giande parue du pays
Bandait un changement radical. H
I (clat qui. tait inutile ae parler
1 tiaaquuiii et de sub nie, ce subi
ut.ou d'une politique moius ner
lue, un que le psys ut,ait pas
.ors sorti de ses d.unu.tt:. Lfcuio
ait eu lambeaux ajout, ni, com
tua marin qu. a vu uc iimp%es .
idouLe un vt.H ssemeui, il y a un
igaa plus vertiblc qui nous aru-
mouvement fas
ciste prend une
tournure rvom
Luiionnaire
ROME Le conseil de cabinet i'.a
est en session depuis minuit
de recevoir des nouvelles des
Ipioviac.B eu le mouvement fasciste
I* pus ulc tournure levoiuuonniue
M-a adopte des mesures necessa.ies
l[Out une (ace A la situation. Le ca
|*tet avait d abord dud de .ancer
|tee proclamation pour tablir l'tat
|t sige dans toutes :es p.ovinccs, i
mnir a'aujourd nui, uoa.s celle aen
l*oo a tt modifie plu lard et oj *
l^picmeui pUD.ie une. piociama-
juoa pour luv.ier le puflic a ma nie
. ***'gie us attCLU-J in urecton
IHt it* journaux oui aecia que le
F* Vutoi Lmmanuei a >*u-4 ttt kl
V le ueuct -.*ons>aul ie'*\*[e
Sg^VVq la prodimatwn <*ft.!>?*
situation
ROME ao Api, .c relus de M'
SaiMUSi amieu fremer uiinisfere,
du gaLiser le lu.uisire, le roi a (ait
mander M.sso.in, ch ( des fasciste^
et le ena gera .ei-.m.r le C'biatt
Oj attend ici l'aruvce 1:1 ce soir de
Mussolini, s 11 accepte l'invilatioa de
Vutor Emmanuel, il n'y ura plus
besoin pour les tascistes d agtr, Uur
en.re a Rome ne seia qu'une aim
pie pieuve de leur victoire.
Le dput cnosui, opeignant la
situatiou, dit que 1 IL lie au sud a
tie isole du reste du pays par les
groupes (ascistes coiumanaes par le
dpute laraaenna. a-aures groupes
eniourent la vil e da tiasiii et la cte
ne Lalabie. Us (ascistes ont occup
t'srcdiome de Foggia, la Toscane et
la Lomoardie leur appartiennent en
tirement.
Une dclaration oLiensa dment
l?.-- Oiuits qui oui circule paiiuuiiie
nient celui que le 101 Victor kimma
ouci avait t assassine, 1a dclara*
ton ajoute qu a 1 exception de cer-
uius taudeau tables, d'une impur
tana min.m te pays est abso u-
nicut iiauquine.la cuse ministrielle
app.oche dune solution* Kome o(-
taail aujourd'hui l'aspect des dimao
ches 01 Jinaiies, les maisons taieni
dcores de drapeaux, la (oaie par-
courait gaiement les grandes artres
at.enuaut 1 aiuve de lascistes.Oatl
quts unes des mesures de pouce et
OcS militaires avaient t leves et
les autobus avaient repris leurs ser
vices.
Les (ascistes ont russi accon?
plu aujourdhui ce qui tait aepuia
longtemps leur plus aident d?u,
1'oca.pat on des buteanx du jouirai
socialiste c 11 Faese organe de I an
cun Fremier mioistre Nitti, ils ent
til tou les esemplaiies du jeur-
Dai qun ont pu tiouver apis quo
Ils ot.t continue a rester dans les nu
leaux pour empcher 1a p-ibiication
de toult nouv-e. c iditica dt.i leui'ic
sociaiu e. _
.41LA.N Mussolini a av n I an
cun fie mer iniuistre qun naval
nullement i intention de (.ne parue
un cabinet (orme par Salandt-s faj
plus d'ailleurs que par ucnn hom-
me pont q.ie. u isi .'.lar prt
(o mer le cabinet gardant pour lui'
rrme le pote eu le de 1 intrieur et
des allants trangies donnant au
gnral D sr le m.Distre de la guer
r Ternira Tnaon di R.v.l la ma
nue, et a Paiato les fijaoces. Son ea
bine, ccmpundiait aussi le dput
catho que Ca.azzom et le snateur
iibral Luiignjli, acluellemect pi
(et de Milan* les aitrti porteteuilles
seraient attnbus des I.suites par
mi lesquels S ephani
LONDRES Ce loti le correspon
dant du i limes , dpeiguanl la . tuation en Italie dans une dep.h
date d'anjourd hui de Chiasso Suisse
lout en reconnissaut la dilbcuU
'obteair des renseignements prcis
dit qu il semble que les (ascistes ont
russi extutcr eurs plans partout
ils sont mobilis et ont donn com
me instructions aux prfets it leur
transtrer leur autorit. Le bruu
coort que plusieurs milliers de tas*
cistes seront rendus samedi aux por
il semble qu'il n'y' an aucun coViTil
ou el.usiou de saog. piesque paitout
tous les olhciets ae .'arme dont la
SAmpain:e avec le tuouvenlent lasets
te est bien connue ont tiail arnica
lement les fascistes et vit d'emplo
yer la torce aime ce qui explique
le succs du mouvtmem.
Les secs seront con
iraris partes
humides
PARISLa cainp.gaeanti'prohibi
tionniste qui va eue mei.ee en Am
tique par tes humides euiopens et
qui vient d.re secitement pipsre
l Bruxelles, con.isteia en u m.u-e
ment en coopiaton avec us lorces
humides des Etats U,i>. La nouvel.e
ligne mteiuationac contie ta proti
hio.uou va installer d importants bu
rcaux a fans d c seia dirige la
guerre sans rueici contre .es tiouLes
tcnev de tous p.ys. Un tond impor
tant qui se moneia a plusieuis mil
lions de (rancs a t piomis pai us
inteits humides de la Fiance.
JSouuellez Diverses
AlhcNLd La U ecc se.a itpie*
sentec la contieucc de Lausanne
sur les attai.es du t'iocUe Orient,
par seu Ficruur m nul e Llipth.rua
Vcniaclos, et les minutie^ g ses a
Pns tt Loudres. Le gnrt Mzana
kia y aas.stera comme, expeit mimai
re i-es ministres de F au ce, biande
breiague et Italie A hne, ont rc-
mis nier au miuistie des attaires
etraagies i invitation Jane a la Gr
e d'aaatstai a la conterence. ,
CONS1 ANTINOFLi L: go a
verncmcnl du su.un accepte liuvi
tatiou des allies d'aasisier i la cot
rence de paix qui sflfa tenue a Lau*
sanue le moi. p:u.na.n
Maurice Etienoa (ils
Angle dos muas des Fronts
tons et du Magasin de l*A*9t
Vlarchandises
^Franaises
CHAMBRE: MEUBLtE
jaune domine ir.agcr cuercue une cU.u,bie
ilNt a&ai uo mtuoa UniM.
s i s..... m aurai
Paris, le 29 septembre 1922:
A Monsieur C. LHERISSON,
Ptsident dn Comit hatien de
lAlliance frauatse ( fort*au.Prince).
Mon cher Lhrisson,
Au prochain Cong i de i Educa-
tion nationale, que vous avez la bon
ne ire d'organiser scus ies auspices
de noue Comit Hatien de l'Allian-
ce Franaise, je vous pr.e de prejen
1er eu mon nom quatre propositions
de vux.
essayons d'abord de dfinir l'cole
pumaiie nationale hatienne. Ce n est
bien souvent qu une salle dans la
queue, pendant six h urej par jour,
des entants ass's, le dos vant et les
jamles pendantes, sur des bancs in
complets- et trop hautj, crient le plus
quils peuvent ues uoms ae nombies
tt des Loms de choses qu ils n'au-
ront jamais l'occaioa ni d. connatre,
ni de comprendie C'est aussi et le
plus sauvent, une prison dans la-
quelle la l.ule du matre, tous les
jouis et durant six heures du clair
soteil qui t'entoure, retient des en-
Ca'p'piui; rfX UtUfeVCg'e;tuw*ii4
avec des t.aaspoita de joie qui latent
uur ueuviancc
le ne vtux pas allonger :e ablesu,
vous le couuaisitz aussi biea que
tnji. je me contenterai d ajouter,
l'appui de ma premire deUmt.on,
que, daus un Sy.iabaiie tranger aus
si lpaniu parmi nos coiieis que
mo : P.t.t Syl.abu e Hatien, on lit
ca pJliaacs -o.nnii celles ci : c Le
loup det:nd la louve et les louveteaux;
c On appelle tpi la partie nu /'/., ne
orge, e.c,i| c u Acadmie franaise
cou.p.e quarante memb.ts , e- que
) ai eut:udu de nus oreilles.dans une
C asse de campag e, des lves qui
compuient a lue tte jusqua trillwn,
quatnllion, qumtilltonl N essayons pas
wc compienuie pourquoi on parle a
nos mai mots du ioup, du bl, de
1 orge, de 1 Acaumie daoaise et des
quiunlUons, et pas ons I
Nous n'avoLS encoie les ressources
li hnauciies m pedagegiques,peur
1. tlue sut pied dts coics entamic.es
du type Fiabtl ou Mo^tesson, c
les peut! e.evi-s sont heuitux de vivre
ei o ils demandent a retouiner des
qu ils en sont parus* Mats* en atten
dant et avec lea moyens, es piogtam
mes et es matres dont nous uispo-
sous, nyaiil rren a tenter pour
rendie moins monotones et moins
uettsubies les ticuies passes l'cole
uatiooaie ?
Nos programmes pre.crtvent un
ejseigucment du desu. Eh bien I
ne lOiia.ru pas l dj un eiement
d utue distraction pour une classe ?
D aut.c part,apprendre i 1 oeil a voir,
c'est-a due 1 considrer dans ses
moinJres dtails ebaque paitie d un
easemoie et 1 rassemoler uuies ces
parties dans un tout, que la main,
g i.e a uue habi t peu i peu acqui
se. uo.i reprs^nier sur le papier avec
assez ae picision pou; que iobja
uess.t'w tcn rcconaais.sabie sans r
reur, quel piocd plus simple et
plus lapide possde ion pour taire
icducal on de lil et de la main et
commencer celle du jugement V
Il n y a pas de piousseur pour
cette m-i.eie, mobjecteuz vous J
Mais q 01 .e p us tac.te a enseigner
que u picmties nouons du dessein
des entants ? N'importe quel pio
icaaan peut I entrepicuaie. Lccr.lu..
n est qu un dessin impose de vingt
cinq ant.lj Uittc.eQis qui se rptent
suiv.ntdes a ignemcnts no.uontaui.
Cotauie le datstn- elle ut toimec de
lignes droites et de lignes courbes:
Donc, l'enfant qui crit dessine ;
mais ntons nous de le reconnatre
il dessine des figures qui l'ennuienv
et le rebutent.
Puisque le plus humble de nos
insu uteurs peut mettre entre lea
mains de ses lves des cahiers d'
critures, avec l espoir de les achemi
ner vers la calligraphie, dont il no
possde couvent lui mme que des
1 otious foit suantes, pourquoi ne
leur doanerair il pas aussi des ca
hiers de dessin, dans lesqacls il ne
lui serait pas plus difficile de compa
ter avec la peifecon du modle les
oanements des petits doigts inex
priment** ? Remarquons que le des
un n'emploie pas, comme 1 criture,
des dtours et des artifices. Tandis
qu- celle-ci reprsente des tons l'ai
de ligues, ce que lut le dessm, reore
sente avec des ligjes, et tels qu'on
es voit, ce sont des chojes et dei
tres conerets et palpables.
Aussi les pdagogues, se rendant
compte de l'norme tenstoa crbu
le qui eit exige di l'entant pour l'a
mener a comprendre le mcanisa
cuai'mcbieu us aaieuie ce que la
10g que commandait depuis Ion;'
temps,qu'entre les mains de l'enranijj
le prem er emploi du crayon doit lut;
serv au dessin et non l'criture.
Personnellement, je ne me suis ja
mais proccup d'apprendre l'critnre
aux dbutants, entants ou adulte?
que j'ai eu i guider ; ils ont pass
d'eux me ns et sans errort d'un eier
c ce l'aune, ces qu'ils ont eu I en
vie de le faire.
V j.Iu donc un premier moyen de
corriger la monotonie de nos coles
primaires. S il n tait question que
de cahieis de dessin, je ne le sugga
terais point ici : dans notre dtresse
conomique prseate, ni la plupart
dcSj parents, ni l'Etat ne pourrait
fournir ces cahiers. Du papier trans
parent quelconque ou, a son d
faut, du papier colier rendu passage
lement transparent par une lgre ap
plication de ptrole sur une (aee ;,
fix a l'aide duo: pingle contre une
page d'un de ces nombreux catalo
gus que les grands magasins de l'
uanger nous envoient si gnreuse
meut, voila de quoi occuper agrable
ment le petit colier une heure on
aeux chaque jour, pourvu qu on li i
donne un crayon pour calquer cette
page. On est supns ensuite de cona
tater en combien peu de temps il se
qniert une assez grande sret dt
l'il et de ta main pour s essayer a
la reproduction des objets usuels qui
1 entourent.
Cb pro;ed.que j'avais imigin pr
aisment pour conomiser te cahier
d dessin, a justifia son effi:aett
taute? les (ois qne je 1 ai employ.
Ls-dessin uat la wpresen.atioa di
re:te de la natare, l'entant le con
preol saas peiie. et y preni go:
immdiatement.
Si j ai russi montrer que, dans
l'ducation simultane de l'oeil et de
la main, rien ne peut re-nplacer |le
dessin et, que celui-ci est l'achemiae
ment logique vers l'criture alphab'
tique, le Congts voudra bien admet
tre que nous devons inaugurer et g
nranser le plus rapidement possible
cet enseignement, mme d'une facen
provisoue, incomplte et rudimeutai
re, en nous proposant auout com.
m-! obtect.t de combattre, par une
occupanon attrayante, l'ennuyeuse
uniloimn des tude actuelles da
nos classe pnmo tes, et votera mon
premier vu:
a Qu'une hsure au coins par joua
; ;


MUTILATEO
LE MACH
**
.-'-'.' V
Rhumes, Toux,
Bronchites, Laryngites,
et autres affections des organes respiratoire, indiquent
un affaiblissement de l'organisme.
L'EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et
augmente la force de rsistence contre les maladies.
'jmiM8cWWWPVaP*asas^^
La Joute lits lors
it
. :. Novambrp.e'eit ditn,i* moi*
tendait leootl ctacnc offre une
penae box clin disparus, aui pa*
rents t ut *roie partia pour le Ijna
voyage, et va dana le dcor habituel
de no* ciinpiirea panouir If nn
blaaehea tombe des fleuia arraches
dos isrdina, lesquelles, hlaa /
aeront bien, vite f.triea soua la palme
irtoiiovnble du temps.
B" *it In saison o la multitudo
Sttriita viert B'apenooiller un ins-
tant tor le marbre inanim des mao
oiApd, pour arrorder une prire
gnreuse aux dcdai, c'est lpo
q.ie o elle va enlever on peu d'her
b? pur lei foiiea dlaieiea et rarr as
ser les laDhlfl roortfs qui, plui flri
lai qae le lonvenir, jonchaient dj
JU plupart c'est enlin la saison lu
cours de laquelle cbaion ae prend
voluer II phvaionomie d'un l'tre
bar dont l'affection lui est jamais
raviai g

Ah comme ou ie aent vibrer au-
tour de aoi, cet appel des disparue
'.navrant, ai accablant. M ren,
qae de fois n'avona-nooi po senti
Seraonnelleraent on aanglot uou8
treiudre la gorge.ou bien un* Irrme
rder an bord de nu* paupidrea, en
vo>nt dtfller le focbre ecrtge fjr
m pir la (oue afflige...
uni. ce triate tournant ce l'acc,
triste de loole la truteri* an,d.M-e
*r _roa 4mf. uuelaue chose d'in-
'* grave icrtfe angoissant des tr>
panes
Et vraiment, qui voudrai' rier
l'me des chotts .' par ci a ^heures
de regreti; le chant des moi ta ne
semble t il pi a ploa larmoyer t, cei
jours-ci, que le dies m de roa
quotidien ne crmonies mortuaires
;la flamme vacillante dea boug i
et lea aonneriea dea c ochea et le
(las dea bourdon, tout ceci n'eet 1
pai plua navr, plua touchant, pua
expressif qu I ordinaire.
Util peut tre o est ce pas assez
d'avoir eifeuill quelques roses.qaH
qua jrsmioabr' quelques ciergea
sor leura lombes.Les morts ont dro1*
ossi a notre reapee ; c'est ce rea
p et d soi mor a qui, parmi tan*
de chosea capables de disparatre,
pourra imposer le maintien dus
nobles traditions d n de subsister.
Car, que ont-ila maintenant, lea
plus illuatres.lea plua glorieux.mon
qu'un peu de poufsiie, qu'un peu
de cendre. Four ant, c'est eux qui
ont nJt les plus balles pages de
notre histoire, et n'est-ce paa leur
-uvre lui communique la patrie
bob caractre minemment national.
A combien de mditationa, de
penses, de raolutioni ne roui
*onvie celte se ruai ne la fte du 2
Novembre.
Nagare. les flreei entouraient
d image acidmiqnei la chambre
de lainire futsre.erln qu'elle donnt
naissance. I dea Ma aptSl porter
la ehlamyde. Sachona, noua autre.*.
.voir la CSlte d6 noa gronda irorfp.
rtindenoes inspirer de l'exemple
difiant leur vie
f. l:
NECROLOGIE
N'ou enregistrons ivec regret la mon de Marie
I vue Constance Philc-rone Gteau, Vve Mot
j.ijMr Pierre d:dc avant hier
Le* funrailles ont eut lieu hier au milieu d'un
ra4 ooavoin d'amis.
_Noui praeotonj nos sympathiques eondolan
s tua parents prouvs et particulirement
notre ami Edouard Gteau, Irre de la dlunte*
Voici venir Novembre ave- R1
uite tout un cortge de ouvrira
douloureux; c'est le n ni* 'ocateo*
de toutes lea pense? sombres, QU
fait pleurer louvent. oh I u "^
vent Car qui n'a paa un tre clie-"
dont les restes ae ttouvent envelnp
pa dana le silence eiernl Da da
main commenceront lea pieux pel
ruiagea aur lea tomber, dont la toi
Ittte et l'erabellisbeuaeut font l'admi
ru ion de tous.
Ellea vont tre parera de fleura
et de couronnes, voire IHoflaiota,
Les mors qion a tant pleures
vont, pendant ces deux joura revi
vre, dana notre imagmation. On ae
rappellera leur bont leur dvoue
ment, toutea lea qualitea qU noua
lea rendaient cbe.a. ..
Aueei, ne puis je m'emcchcr, cha
qce premier Novembre ngaidait
ceux qui drfilent vera lo oiir.ftre
avec, dans le regard, la tristeste du
. ouverii des disparus, de peneer
toui ces invisibles don- j ai vcu la
vie et dont lame semble placer au
dessus de leur sombre, demeure
Puia ce sera I oubli... Lea morts
sjnt bien morts et il coi a taut vivre
no're vie.
Et demain, notre tonr viendra et
Ainsi que ur la '/lace,
Le Monde va roulant^
Et dit en s coulant,
'Aot passeront passe
Et comme ces motts l'approcha
aur notie tombtj avec comme au
jouid'bui des fleurs, des couronnes
et pu/s, b prs ce ne ara {lus rien :
L'oubli emportera tout et la vie,
1 impayable vie nous reprendra.
P. D. P.
rtsi Octobre 1922
i nen-----------
Lihmuge gnral
Ce mi 'i lea cloched de noa glises
et rbrprller vibreront d'allgresse
pour annoncer aux fi tles que da
main la ebrtient c'bre la fte de
aea lus- Dea meiaea seront dites
aux brarea ordinaires du dimam be
Dana la soire, l'anglus du Foir,
les mmes cloches jetteront tra
vera l'espace le glas dea jours de
deuil en noua rappelant qus tout
iu m.- c'ait que vanit et un aer
. iC' soifi nel eu l'honnear de 'oua
les morts tara ebant le lendemain
2 Novembre \ :i heures l,t
Hendani ces deaz jours, la f-)u'e
rsrocil'ia pleriner* travars not
DciOpola Lea tombe mises dam
un tat i ropre et seront couvertes
d, ftore et illumines et ceux la
qui or t encore le cuite du souvenir
des rea en al!s viendront, atteu
dsrt leur tonr.prier pour eux-
I e aoir on le diape.iera et la lutta
ap/e de la vie noua rappellera a la
froide ralit*
1 a PcS s'assurera le trafic du cime
tire par on train supplraeotair"
qui circulera pendant ces deuxjou i
toutea laa demi heures par la G ni
itne ta tarif de* tramways de la Ville
La Pfesse, lea bureaux publics, le
commerce lea mareba ch ueront
laodpnt cea deux joura
Hier le PisiJent de 1 Rpnb1iq<-e
a reu i "4 heures de la Mes m 'i
l'Honorable M. Wel'a, raprStst^M
du Prsiieor rlardiofl :ljns h R p 1
blique Dimioicainc et M Fraoa J Payoado, un de signala'res%d:
l'entente dominiesno amri a ne.
Ces deux person ges etaieot 1c
compars du Gai Russell, Hiut
Conm ssiir= es Hati
m
lac.
LehnetFink
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoirea i Bloomtlnld, N. J., . U. A.
/ Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
____________ i
''SBnnaVaTHBnTanTaSB
lon ti, llwlaud

Budget Communal
L- Bodgfl de la Ville de l'ott u
Piinee pou I tserda 1922 192} -,'
ve A 483 000 gourdes.
A a-ft les dpon:es pour les tu
rom'emsnts des employs, la ville
paye le valeurs suivantes par mois:
Servie? technique G. !.)
Voirie SOO
Hpital Gnral 880
Asile Communal 4*000
Hompiers t 5.000
Subventions diver? e 720
Le Jficit de l'ancien receveur Ch
Coapai qui figur aux Recettes et
;ax D.lp:uses s'lve i Sdes 29.345
-*----- -.a.
rtHiiviifll
Ce matin, S4r PeynaJo a eu un long
entretien avec le f rendent de la liipu
bhpue.
Le distingu homme d Etat domini
cam tait accompagn de Mr Moscosso
( htjo ), B.t. et Ministre plenipotentiai
te de la Hpublique voisine.
Varits
Uaidi
Soire sensationnel!* avec
deux danseuses les Surs
Bassajium
L'inv) aise nbl tble
EH 4 PARTIE*
Eotre : 3 tiourdei'
Loge ; 5 goirrlpg
MERCREDI
? locoaaion do la Toussaint
Mystrieuse
eAvee
Napierkoiv ka
fc-otre 1 Gourde.
Musique Sylvain Petsrs
Grande Soire
L'eicellene cantairice dont le talent dit l'ad-
miration du public, Atala d* Pradinei oftr-
vec le concourt de ion irere Candio et de quel
quei amstei, MBS grande oire littraire et mu.
ticjle qui aura lieu a Pamiaoa le tamedi n
Novembre.
S hieni*: I dtails.
Paoliard ild iSorpariil
Lubricating Oils
& Grai
Hailes el Graisses
Prix et qualits dfiai
loiilo concurrence
LEON R, 7 H Eli AU D
Agent exclusif po jr lliili "
Leliu & Fink, Inc
SUPaOUlITjC
Fonds en 18"6
UAS PH1X
PROMPIITUDI
Tous produit* ciumiq ies. phirmacaniquei et autres art lu
dabkg da a u.ie ptWtuari .
h s!^; !toi;;tu(;*Q,ie,,d' G'roI,e' Anis 'oils.Muscade eta>
ou Mm H ifii
,mb^KCr1,AL,11iS 'V1,4r^l,e Priv^/ Lysol dHMnf-ctant,P rfuiaar e,
jioar Oiroicra, b.y rium, Chocolat eu poudre, Huile de fois .muisu ., 1.01.1 cream, Uxiraiis pour faire tsseooea et eau da t Uette,
ae ga.iiiue, foudre uou e les insecis o iiutun pour cooserrr Its-
WU Lait4eMB e-ie, Poudre iuprieur pour U toiletta Vais
Ksseoce de t euis. E*u de Kionda, Miel pour la table. Moata da,
aO.ive pour U teb.. Biosh a denta, PeopemiO', flu le po r I
les musiques1 si autres insectes, HhMuIo1 : Huile contre aeaatps
mi. b. r IUaM,,* chrociquea rje, Cire p.ur lea parquai, mm
quis, Hiiaira, fcpicea. irops divers, fdioturei diverses, Visa. a.xf as
JJemaudei le ratalcgue des spcialits
lattafaus'.11 V8 C0UQl*uab8 Lh:dN FiNK, Inc; vous stras
*VnNB^Vc 10n 9 barmac,ei dB W* 'PProviaioDoent -chai
Lon R. Ihbaud
Ageiit escloaif pour H Ht
^
T
Egl s= Ste Trinit
D.-miin ter Novembre a I occasion de la Tout
laint, il y mu urvice en cantique a 4 heue et
8 heures du matin.
L'flfdatt irra'e Tri-Itverend Pierre Jonw.
sjsit cosiacre, dans toutea nos coles
nationales da: rvr-icea de dessin
O crayon p.r h me-'hoir calcogra
phiqse ces exercices tant particu
iiremaa ucommauds ponr les
oiaaU qui sont pas encore com
sneac l'cniare
Fririe DORET.
Ingnieur Diplm de l'Ecole
dit hitnet de. Paris.
(I JSiv.t )
1
i
Le prsident de la Rpublique t
pond i l'invitation de la ville Je,
Gonalves et laissera par mer vendre
di matin pour la ci de 1 indpen*
dance.
Tout de suite aprs la Saint Char
les qui sera c I bre dmanche, Mr.
Borno fek>agrjwi* la Capitale
Le Gnral Me Doiig 1
Le grnial Mie ougtl chef de la
Gendarmerie d'H Iti partira bientt
pour on cong d'oa mots.
ERRATaV
D,nJ |'avii paru hier i I e^rd dp Mr Alqhone
St Cloud. Lire le Mijor HauawTiK au lieu de
Major Rupertus ; Au lieu d'asQUBTB ire l
chkhchi ; N tait pai va&l lire 'Mil pal ixacti
AVIS
Le Pubic et le Commerce ,sott
aviss qu- j; renonte la succession
de f'ue Popote Gnerr er. ma soeur.
Ce prae t doit servit et valoir ce
que de dioit.
M rgoae le jo O tobre roja
CilidiaOUE&RiER
Joshna L. Oaily &
(Church St Ttomis traet*)New Y*
L'une de* mHllewe* et de* plu H
tes maisons de Hshu* aux Etats Pi
Sam, Deniint, Cheeks, Gingham. T<
drap etcf vtc. j
La meilleure source -achats: P^
toujours avantageux. )
Les principaux cfim.nsioniuir**
tissus aux JtilaismUnis,*'provi8ioiiw
chez Joshua L. Baiily T# Go
Lon R. Xnbaud
M


Lfi MTW
-!-'! '
SURPRISE EXTRAORDINAIRE
PROFITEZ
PROFITEZ
Chez
^
Comme on le sait la maison ntoiuo Talamai s'est pourvue d'un atock|contidrable pour la fin d'anne. Elle a teille ce qu'il ne manque rien A tea clients.
Elle a pens aux choses les plus petits mais qui ont aussi leur importance dans la science nu a vous vou'ez mieux l'art de s habiller ares lance.'
Mais tout cet avantage qu'ellt aeuleoffre au publt *, all vien ajouter ai jourd'hui des prit ex >ptio"ne's rfefieni tcute concurence. Et d'ailleurs le public apprcia
teur de bonnes choses avouera que uulld p rt l'on ne peut trouver cette grce, cette frache tr, qu'offre| la JMaisr n aux jeunes filles qui ne rvenl qu'une parure
dlicate tout a la fois lgante et Loa march
Il y plui, lei dames, laa mres aasit, trouvent cette fraiebear qu'elles croyaient avoir perdue, parceqa'ellea ont visit avec leurs gentilles fillettes les nouveauts de U*liaisoo
Antoine TALAMAS
Alls voir la finesse dea articles rcemment arrivs* demandes la liste qai donne le grand rabais, la Maison n'attend pas lea derniers joors paur offrir dej trennes^elle les donne
en ce moment ea faisant un rabsia gnral aur toua les |srtioles.
1
Ortpe deebioe nuances
vsriea aune O.
u Georgette
Chiffon
trsty de soie naance.varies
Irico ioe de aoie
Qree a chine barres
Jersey nlk pr chimises bom
Sois tanb e coulaur varies
Caoton orpe "
Crte de chine broc hete
" unie de cbine extra sup.
Tosior de soie
unor de soie i barres
" pour coataes hommes
Tsisor Cbentung *
lelisone de aoie ramages
" de soie unie
Tafftus Loir estra sup*
Plcpelibe de oie grande largf
Crpon de boie estra super*
Matquiaette oe soie sup
Satin de aoie sup
Crpe de cbine brode tra aup 20
KDKahne le aoie
Vcita grandes barres de aoie
phyr a haries de soi 4 pr h.
Julienne de aoie moyeoce larg*
soigneuse 'Charmeuse"
Soieiie ramages pi kimoooa
tipon de suie fleurs
Mousseline de sole
Telle de soie couleur
muse couleur tra sep.
Jtpon baire franaise
nuttii a carreaux couleur
Organdis Suisse ramsgea
eouleur unie
" 4 barres
-" Suisse a carreaux cool*
Ornodie cooUar brode
'eus de laine frsnaiss
)"oil b'.snc & cool extra sup.
Oietha suisse
" TiSBBB
K***byr suprieur anglais
biiin pour chemises
ieette routeur
{'le crece laine pour jupes
offes pour robes
TOpun S ramages pr kimonos
WMi noir sup. 15
i**fpe blsnche bordure
9
9
9
10
10
12
10
*50
20
18
15
5
5
10
1b
6
5
\-

3
5
10
5
4
4
2
5
5
3 60
5
15
3-
4
4
4
5
4
7
1
4
4
4
2
1
3
5
r>
2
couleur aune
Nsppeblanche fleura
Nej-pe cool a carreaux
Vuiie demi deuil
Voile biaoc oui mercrix
Voile coui Loifcmeio.'ixj
Voile cool lie rs
Voile blanc t puis carreaux
c raovenscarrx.
Voilt blanc i enea coul
Voue couleur aisonie
Voile Liant barre
Vcile bar ea coul r up
Voile blanc mu tea
Simili cfcle largeur
Simm i oir ei biaoc
Voue t-- fin i ban es
Voile noir a c8nx.;blancs
Peicale couleur pour
chemise 4 hommea
Toile biaLCbe ban es
Na lonale couleur
tikbardiue blanc tra aup.
Uabdidiue noue trs sup
Ci bi ou ne coul pr i idaux
Toile a mate laa
Toile a matelas sup
'loue a matelae extrs-sup.
Loto a 4 diap gr larg.
Flanelle mo'leton
Flauelie moli ou aup
Flanelle moi Mon aatra-aop
Co ou i au aup. pur 111
ie Indien
Baaiu
Diqai.blaec
Caiico' de famille
piet de 20 eunea
liuii blanc aune
Ktki blanc suprieur
Kaki blanc ttt suprieur
L*uck btano ns suprieur
Dut Toasor seaorti
l'a.m-Beach anglaie
LLtviotte i on e
If lantlle pour coa urnes
Csaioetie noire
batiste blsne
Mansouk b aoc
Marquisette blanche
Tuile blanche
Demi deuil noir
Uiamoiaia rouge
Qiise
Kahgria pour hommea
Voile noir
G. 5 ce Diablement fortfpr eu leon
5 oo Voile jours eouleur
0 oo Serge bleu marin
2 oo Thermos* 1,2 litre,
1 50 Serviettes.de bain pr
1 50 Serviettes de bain; pr
i 5u Serviefea de bain Ua
1 5i grand suprieur
100 Fyjamea pr hrmmea
150 Pyjamas pr Cedeta
1 75 ClieiLiae'ies
1 75 Cbemisettesijours japonais
i2co Caleon tri sot j
2oo Caleon court
;2 50 Combinaison Union Suit
2 oo Faux-cols Ide et Co 3 pour
? oo Faux-cols Ide moue 3 pour
2 oo Creva*ea nouer aoie
Cravate Inouer soie trs sup
2 oo Cravate longues
2 oo Cravate tricotee Ira sup
2 oo C avattea de Qrenadines
2 oo faitea la main
2 5j Cravattee i uds
2 30 'lupis cir couleur
1 O Tapie cir blanc
2 oo Tapie cir noir
4 oo Savon palmolive 3 pour
5 oo l'omade maille de boeuf
3 oo Lotion PoQbpia
5 oo Loiioo de Gloire de Parie
6 oo Cbemieea i homme couleora
15 oo 'bemisea hommes cooteura
-a oo Chemises i bom osrres
150 de aoie
1 50 Llumiiee blsnche plia
Cbemisea blancbe eoieette
22 oo Cbemisea blaoobe mille'plis
8 oo Cbemisee blanoe pus piqus
1 75 Cbemieea crpe de cbine
g oo Brosse dents
i JO Brosse tte
g 00 Bourse pour tabae
10 oo Tapi de Bain
12oo Mayot de bain Batbing Soit'
15 oo Mayot de bain Batbing Suit
3 5o peur hommea et dame
2 oo Mayjt da bain Batbing Suit
2 oo poor hommea
2 oo Msyot de bain Batbing Suit
5 oo poot enfente
1 oo Souliers de bain
1 oo Houppe en velours
1 oo Savon Colossal 3 pour
2 00 Savon Ray Rhum 3 pour
1 75 Eiu de Cologne
i oo
; oo
8 oo
10 oo
1 50 Huile pour chevelure
2 oc Surtaches couleur
30 oo Ccuronn.es pour mariages
7 oo c ________t 'iip
T. 00 Mouchciis de poche pr bom dz io oo
00 dames et io oo
,j0 00 or bom sup ta oo
15 00 p- hom trs sup 15 oo
x oo fil pr hom dx ao 00
4 00 fil soie couleur o_r o
4 00 Fil de oie broder coul vir dx s o
3 ? Bith Robe Sortie de bain ); 00
!j*^ trs eup 45 00
i jjjj Pant ouf'es de laine pr hom 7 50
__ burettes dames 10 00
2 00 c pr dames 9 00
3 00 Chaus. coul pr enfants dz 10 oo
2 00 Chsos ettef mercerizes dz /o 00
5 00 Chaussettis fil meiceiizcs da 10 00
Chaussettes fil cossais dz |i8 co
2 50 Chaussettes fourchettes
1 00 (il pour enfants dz 24 00
d 00 Chaos, fil a puis dz 3400
* 00 Chaos so e pour enfants paire 4 00
2 co Cbaus noite pour hom paire 4 00
3 00 Chausset es couleur peur bom 7 00
8 00
10 00
i) 00
ZS 00
18 00
34 00
)o 00
> 00
) 00
S 00
9 00
18 00
20 00
ao 00
\5
5 00
a 50
Chapeau de paille chaque 10 00
Chapeau de laine chaque 10 00
Chapeau de lame trs sup 1; 00
Casquette a 00
Casquettes suprieures chaque s
Chaptaux Couats 15 00
Chapeaux laine pour enfants' 7 00
Chapeanx garnis pour dames' 15 00
10 00
10 00
ao 00
32 50
a) 00
)o 00
tf 00
i) 00
ao 00
a 00
1 00
3 00
2 50
^ 50 Chaus cool mercerizes z
6 00 Chaus coul I fourcheitts dz
8 Cbaus coul barres sup
Cbaus b'inc i barres sup
10 00 Chaus fil blanc
10 00 Chlus fil Dlanc suprieur
14 00 CuiUS ''e cou' varies pi ire
14 00 (haussoie blsnche paire
25 00 Chaua soie fourchettes paire
1 00 Bas co'on cuuieur dz
3 00 Bis noir merecriz dz
5 00 Bas couleur merreriz dz
4 co Bis jours merceriz dz
* 00 Bis coton sup olabc
25 00 5M 8,e noir et bltoc P*irt
** "" Bas soie couleur paire ,
15 on 5" soie b,tnc" et noire F>" i
10 00 sjpj 80ie bjaoc et Qoife paife 7 5Q
10 00 SM l transP"ei* paiie
12 00 a8 ,oie Varies
1 00 S" a jours fil
2 50 B*s fil brod paire
a 50 Pardessus pour hommes
4 00 Par dessus pr hom trs sup
Corset Royal
Corset Royal
Corset Royal suprieur
Corset Bon Ton
Corset ceinture lastique
Corset ceinture lastique
Co set Trs Suprieur
Soutien Serge
Corset Ajuste
larretellea pour hommes
Jarretelles i bras
(arretellei pour dames par aune 1 50
li astique p tr aune 0 f o
Rretelles ai sorties 1 Oo
Colliers pour cou 1 00
Collieis en tubes douzaine 5 00
Colliers en tubes lsre.es douz 9 00
Poudre (leurs de tokio boite
foudre San'al
Poudre Floramye
Colgate pour dents
Caeits chaque ? ->MU
Canifs tire bouchons chaque a ;o
Poudre Ma atine ) pour 1,7*
Ruban pompadours coul. l'aune a 00
71
2.00
i.oo
5 00
5 00
7 5o
S 00
40 00
o 00
Ruban picot tf pouce
Ruban 1 puu:e
Rubau pompadour 1 pouce
Ruban velours noirs 1 pouce
Ruban velours noir Ji \if
Raban velours noirs s pouces
Ruban tatistaa Noirs 1 pouce
Ruban taftetas noirs 1 lis
Ruban ta fie tas noirs 2 pouces
Ruban repes noirs 1 pouce
Moustiquiers chaque . .,
Ceintures poui hommes chaque i.oo
Souliers blancs pour entants ch 00
Ceintures reps |-tlM ,
Malets cuir chaque ai 00
Maiets cuirs suprieurs sha4ue 40 00
Ma es cuirs de Russie chaque S eo
Malet, cuirs de Russie trs sup o 00
0,1s
1.00
Mo
l,
S.J3
1.00
t.ao
:iso
x.s>
30 eo
La Maison se fait le devoir de faire remarquer h sa
nombreuse clientle qu'elle a donn une liste fidle com-
prenant ioulf s les marchandises qu'elle vient de recevoir
jparlesderuiers bal: aux arrivs. On n a doncrien craindre
\ Oo trouvera tout et pour rien
*)


L MATIN
ii "
tU


RhumafMaes
Nvralgies
Gute
Gravol Je
Artrta
Sclroso
o:

IL
-:. >*.
0*xl "l rUl*r i.i.i+ ci *Vt#f
**4rtjitmt|arr>#.ld*rSla*ma>ttf
d Btnra'a OnaatilaiMBM .'
rtttS.laa tarick* - .>'.'*,,,.: -it
:lrrtlner : 4k.'e. r.\i'-;;*> vri.wr.
< lu'-'- fl"-* itltfi CeutSirr

in<>ieiior) |,"!i"pj'', d'r :
trai: rr.i*ni <.'. | cvtnio al*rose\ contsota
van (oui 4 emp--'! l.i p'j.,5.:.-. ;
<^velopptii^m <) ; ',. artml-
If A !/ (M: -;r ,1 s, i'jic'.ic
urtaoa stvti i* vu! nnifur drvt/r-
ieris>o;>, rn _.. ra. avant loule .-.:
<"h'^S. IlMtff v*1..-' RI H f.-4-
BUBinrneM k.ortr-0 >.*. rf.er.on il'aciG-i
R'?M? <,;,n'1 i'op**nista vn aml.yani
Royal mail Stsam Parkl Comp!
e S|S Conway venai
de kiuysi ii&desporl
du Sud, est alleudu le
Novembre proehaiu.
failli
^A_.
Il
jou
r
1/20 In du Mud&to Je
._ .^ if, < repartira le nini
pour l'Europe vi
les paris du Nord.
Porc au-Prinee, le 30 Novembre 192]
RBERTS 0UTT0H ET C>
Gnral Agents
Yoiei d qui tmra't imposnible !
Et qui eut pourtant val ?
La Espaua
En face de la poste
Wn l i nr vrairaei t e lu.'. ! s Hiielej da lan t-uie qui ae portent
< tnellrn m1 l'an :
Collier aactoir, Ceintuie-a "Hipre, Bracelet Ecail'e, Jjoiir d'Oreille-
hoirs. Ceinture ivarv, chain<>Me. Biacelets, Mail!** d'ivoire, Sautoir rrailie
i voiie. Peigne de fantaisie ivoire et caille. Ceiotorooa pou- hommei
\tc initiales et un grand assortiment de Colliers pour broder.
La ESPANA. reoit cas articles au jour le jour/
ENTERITES
et MALADICB GAaT*-INTESTINALE
I Diarrhe YerteiMnourrlaaona.Entertta muco-1
I meoibrrincuy, tuberculeuaa; ComtlpaUon, I
[ Aucldeut* p|i'ii.::]ulBlrea,Flvru typhode, I
1 Maladies nu Peau, Acn, Eoama. Furonolee, m. |
QUiaiBON cektaini par l'usage de 1'
PASSEZ VOIR
TASSEZ VOIR /
'-' n ..
K!^HP"^
Pharmacie W, Bucb
Le seul prservatif du bois et le
Carbolinum venariw
Reconnu depuis plus de 40 ans comme U pins efficace.'
Le Carbolinum Avenariu
s ri prserver 'e bois ho-s el sous terre con're h p^iirrilnj
" - sjssESfa^aBSSs pajajaj lj sdus tou'e* ras formes, les inMueaces du cl*mai et la ueetretifl
Plants -oco'ie'S. ^ vendre Par 'eg 'n8ec s-
chez FraroisJean Chr!es. Thor A ?mpcher et supprimer le champignon
Gros et dtail scher les murs humidkt-
j ___ A inipi.;ii. les y, les, ci.rd^Kes toi! s tt filets de pche.
I % f a * | a Le produit st un dsn'ect^nt de preraier ordre supnme.e
-J*,UlU3llir* LKJUlUCUtr a^erojinedes6cutie.< de chevaux ainsi que des poulailler*.iM
Profiter, et ioianion tfltrt de faire over. US C,()URbE miner
|LaPL0S PUISSANT ANTISCPTIQD|
ai Mercure ni CaiTre
Rtaltiant srement l'antiseviu tntri'.in.ilt,
t la dote d* ao lOO gouttai par jour 0
|d ANIODOL INTERNE!
dans une tesse de fleurs d'oranger.
I B C l'ANIUDOI^SU. hue as Malhutma.Parll i
ces maisDai e'. d
laii
ti
&
u
K
P.
U
et
ai
f
Cl
I
a
s
u
H. Ballon- fils
Rue Uoux o'i Bonus Foi, 120 ( Pi es du Upi de Rhum VilUjjoin
Aaaoac. .. osas >is2mm?t ttsfiSS
une /eO'iom' dplu* de DIX gmrde*,
en r/parant vous mme* vos chnus-
ture* en evir et en cahoulchouccham
ores air, et : auec. le
L10UiCUiR
jve vous trouverez en tube de Une
itirde ck 3 Castera Aux Cent Mills
\. ticlet.
or, sigeat et
fianaiiioa t
Veine Glace de
PorUau- Prince
L'Lsine Glace de Pcrt au-
Ptinu in foi me ns aimables el-
suivants, de toute supriorit
Grand assommant de bijouterie, montre, bracelets en
Ornd assortiment dr bibelots, eideaax poor baptne
""oratda et pe ils liV en fer, pp cuivre, grand? et pertes glates,
bleaux de toute beaut pour alnn et salle mnRr. chaises,
lavabo, 'amies, csrpot.rs.dpfcpftet dp lit,roout.tiqiieires,as8ienes
aerviee. liuueur.tupisdp isble. couverts, conieeox.
Chemises blanche tt couleur, chapeaux Borsalino. chape.ux melon, rtabli partir du 1er Novembre
ectre et laine, panama, cstqu*s. jambires. tnMlles. vbIibpb de voyage, pr0,hain.
aravate, chemissettes, faux cola, caleon, (jime de chapeau pour dames. p.^ ^^ s'inscrire pour les
^^^f^imk**m mon essortimem -mot abo^ments avant la fin du pr
de ae tUe. sur uo artiaia /oTt au Prince le 19 O.cr- ti
_____________________.------------------.--------------- l\ iiiheciiciii
CHAMPAGNE 0ELBCKe\C;REII
De la Monnet u DtLHhLK & Co SufctHeur*,\K#m
Fr-ui pisseur de. Ancienne Cour de France,
De laCo.ir de Belgique,
De h Cour d'Kfcpagiie
De la Cour de Sude
Kl du P sidanl de la Rpublique e Cubs|
Est le Champagne pa exceilenre.
I a marque c iUos est trs recoin un nde. D'apri lil''
bombardement os n*
4 au 0 Octobre W
Kn ^eri1 chez H Bordy. Port au Prince. Gros et d*'iil *
*Rar de L'Uuiou" PLce Uelliard. No lolo, Avenue B en Ji*
Malteis.
rinriineH ents Que ie *wm de livraison ... ,
,, i de Glace sur le rarrour* 4* la rue a.u h VW* cjU'ampagne a subi e bon
* H, nb'tmnenv G.und-htue, sera dT le3 Cav," {)q}^ ^a ^^pteml^e !9i
Employez la
REROSWE SHELL
n'en
Demandes ceux qui **m eri;
Lumire 6Wi7atv-- * Sans fume
a
La GASOL1HE SHELL
Donne un rendement ECQXGXit
suprieur par kilomtre
Tre volatile, ne se gfHClCll'B
carbonise pas
Sremandez de 'a JSJ|iJJ SHELL
> Aiatic Petroleum Co
Hoberls, Dullon & G
P/>,t nu Prinee.
contre
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
I SUISSES
de DELORT, Pharmacieia,
UO, JTua S/nl-Aoia
JARia
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
FUISTONE
Annonce partir d'ai|
jourd'iiuj ses prix nou
veaux : coulez
e
s
PORT-AU-PRINCE!
Ai, PETKOB; Pharmacie ALHh R"'"-.!
Pharmaale du D- Jaatin VlAh.
f roulaw faw 6ennaa Pbmrn-c- e
- M
- ^. .
Cabinet
DE
Me Louis Lomdas Lux endure
Avotai
Coia iltation ' matin 7 h \ u i
poir 2hf 5 hg
H2R ru* Dr Aubry. 152S
PNEUS 30 x 3 Kabric non rkid P.
t 301 3 1,2 IS8 rsbris 1*1
30 x S li2 Corde 18 ft
c 30 x-3 liJ (fera* app4r;enr t 5^i
t 31x4 Kabrlc ?<
c H i J0
38x4 Cord, 39
aM
Abonnement
Port ao /'rince Gourdes 3
EparlPTieot 2.5C
Btranger 3
iiiferiionB et abonnements paya
Mo. H'.vp-.ra
Les prir de fou es les au*rt
dimension* ont t rdui
% les mmes prjpordons[
Essentiel : Vous trouverez la diiLii
de voir^ macliine.
B)t vent chez ^
Pharmacie Gntia^
a ut**1
Produits d$ tout" fratcheut. Excutin prompts^
C fron mrjta SnAcuiUtbi rv ,. tXxfi


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM