<%BANNER%>







PAGE 1

LE alATii* j—. L'iamijralha —^'xz&xsmi!^: hT NOTRE Charg W J Cubi ;Vofr .Vsli >-pif c.ollih'x-i'far Un" les artielet Chez nos voisins MJ M ni remarqu* mltreibumll au oQint lu quetli %  touUv** par notre Char gi >l Affaire* ttl H<"'<> !" ( '' a miUfl Loa II fera jueiiee de / Um dance qui * or un salaire de jimiie. LEGATION D HATI H**'.*, le 7 Octobre IMI Slcn-if-nr AalOOtO Mors, Uifi'Ceor do LLMUNDO Oonvalesoents vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT facilement aux estomacs I aliment tonique par excellence, et trs assimilable, proprit qui la recommande le;.* plus dlicats. t f %  as . .. -— % %  Pieuse minHe*ta< tGtl &Q Ut (jlYCltldie Ta m*5 dit dins le calme du jardin profond IJf^.'A J Ai J Et ta voix e mourait de dfaillance i\XV:B <* (lU iV01*tt Tu nissdit:"Me voici. Voi.i m-svtux. mon IrOO", M-^r ehaf e. dtalf^STi srr.l, J*#l i ronnrur de inttie coutri Mxt:on lai tons oftieen lonrc' pour rpr-ndr* Un* belle rosit di rpqni^m a t chante i h Grande R viie du Ncd le 17 Octobre en mmoire de Dessines Trute la jeunesse decoles, es tonc ionnaues et les notabilits de la "Je tap^ne l'eiu bimumete de me yeux. "Voici mes livres qui firent ta :ou:1rarce "Je t'apporte mon corps pur comme Me hos'.ie "lien Ame radieuse ainsi qu'un clair ani'in, •La roie snousttuse, panouie "De mon cour qui paiturr.era toa dest a da votre V.Ueotit pria „.n cette ce monie ^ZA^JSS^ e*T rt fUlViP d Une Sance pitr Otique SOri /Pour panser chacune dcsan;i:nr.c iuflflmfc'* dfavorable* • ans craionn libre L, les enfants ont chant ..'sfrrmnfes par on OJ dent jour. ft tfU d.'S vers, des discous lo quta on t pnr o*:cs par Tins pecteur dt-s Ecoles. Mr Arch mMe Montpoirt, ;M M. S. Couse, V. Ce Prfaideii'iei les in elc es blessures "Viens '.. Je t'apporte ma Itntjuear native, L oub i des peines en mes bris "Et ce qu'aucune autre ne -onne pas "La paix sereine a ton a ne craintive ?* %  *** Louis DUPLESSIS CHAGRINS —— naux sOC.ox, qui exorirnent leurs •*ntimenlts pTeaq'ie hoeiPee confe I entre CVDA de travailleurs hatiens qu ils Jugent in dsirs olea l'oMSStoO du dcret ........... roni'Adant ce privtfesi certaine! La musique L Etoile de la feu Coatpfliiies Sacrires en vue e la nese s est fait entendre dans ses prochaine rco te meilleurs morceaux. Sans m'arr'.er aucune refaitChacun portait une cocarde su r*on dtaille des raisons vaguement couleurs nationales a la bouton allgues, je remarque cependant 0 res. Oa prit eusuite 1? cbetci 1 d-.' aue dans Umuresserapnt dt lonra Cormiers, ^iu de nais"..m:e x attaques injuste, les edy-ereeIttt de Grjnd LibrA enr> Cest dans ces cette nifisoren ont nullement ton m ^ Itire la pose dl compte de ce que : 1 BIMUM nortant CM Primo ; Jarnaia, et aucun rao. • puqje portant ces rtn. 1 migration Hai.ience n a Ici est n |ean fteq lsiMS son pay*de son propre mu W PiadW a t prpaiee ici pai les veio?nt pour veoir tbercLer fortune total de Mr L Lbnsson E :e est a Cube, l'ouvre de l'artiste Go'dman ihinne relatif! la Secuu'do ;Ce sont les Compagnie! A Corm ^rs.io* paysans ont rpondu C"-o^ir lGiri'jue %  %  La Daesitti te Cui lu la ci. Pour H Crche lin anp'l est tait la cbi-iit portas prirclenne en vue de participer 'a fte de dimanche qi da ce muis au biWfice ne la Cicbe. AU'z-y 't vous passerez d'agrabVc n omn's Un coai t df dms hatiennes et amricaos assure le tiimphe de cette lte. Confrenee du Pre Lanora Les iVlcmires ue A sor a 10a de> Anciennes W'yes d- S e Rot: e les smies de l'Œuvre mont le plaisir d'eateadre HO r? gr:nd Coal^eo ier le Rvrend Pre La re, Sup ieaf du Petit Sminaire Cc'ige. le di maach* 29 di courant 4 h i : 2 de lapr> midi U S c tiire. E oame JE\N I .OU S 5 ANS DE DO'dLEUKS RHUMA' tuc:ii.vi AACE AUX PILULES bTwH Idharrass do ses douUuri rhm lismiles. aprs cinq ans r .; %  e convaincante de ce que les SlS mplisent bien la tache dontT 1 • %  <: %  Lisons do:ic i 'ir.ul cil :— I y %  plus de textuellement Massa do Repam Mr et MmVxtor G.iib taire la pos; de J T\ -1,,. f l T\ jnnj-iimin trei pa euts la om ch n i patriotiques se font entendre Co mr. rs par tous 1 s plriat, ap Nous allooe tacher de r^rondr' 1 ra t, pour le r*pos la t'Mnm'e lorruu'rte par plusieurs ren s dlu t f ldCiion da L*S amis sont pri; de cousid er le p r ">ent av s C0.d0.ftia iavi'.aiion. K 1 psgnie a-t ell? le dro t d'e y astistan 1 s douce -iu x x partnU u c marque de sympathie. rrniipo %  e d'uivitpr nu nom a d %  iptr'i H >tltxs rtiminen's & ee ronir ft [laVqtiii jeudi 9 Novembre p'O Bar in pour disenter les minree charn iDCius-vemept, ie Pisident de Cibnet Particulier da • Ppsidea UhKpttbUjua AVIS cinq ans je eouffraj, • nleurs rhumatismales qui mt fmmi ,. 1 mt le dos. Les douleurs taient talier • t: i-;:..-.. (>u( j'avais tout juste la iorcafcn • .lr..:r I .vais essay remde snr remde dai %  11 do trouver quelque chose qui torianN mais tout tait inuul t" m pour les Reins et la V( %  .-, c recommandes, j'en achetai ans • en avoir pris seolememquelQMi 1 .mmenai a me rendre compsT* elltiux remede qui m'tait offert. Apre i >ir pris trois boites, j'ai le plaisir de von, & %  M j.-.r.e sens parfaitement bien et pulsfairasn journalier sans plus jamais rtstsat* ...if douleur." Prccre de gurison durable. l'en*, an plus tard, Mr. Bell, qui est g de ar.s, 1 ous dit : — Je n'ai 1 ii*ii reseenU a nouveau les < accablant"! dont j'avaia souffert asssirjfaai.'' M3. Glouceter Road, Peckham, Angtstanel Si voua dsiras tes rsultats procuraz-vous PILULES Wl POUH LCS REINS ET LA Vlllll le plus grand ramada d.i monde Les RHUMATISMES, DOULlURS 1 et tout dtordra da REINS ET DE LA VESSIE l/w r;'.-iloe D Wltlaont en v."* dius Uwtas 1 i i du rnr-ii'.e entier. 1^ pvA hou m z fois i r! is qi.e le i t. Siwp %  '• •<< diicults , v, pro : les pilulesM .W'w. ,' T-.' Witt" adrs?i!-T. us ou reodaH 4 U pu*r.ruifte Aioarui Ewalu, PorHB-ftlet wernemeutale ait drog en plusieurs frip-ialtea de la crmonis par M cocisioua aui dispositions de la lo a Montpoint Bille journe pour .a S ^L^r^r^Z Gracde/Rtv e et A b ,.t oa Co, pni? pi M B Cie. Sucrlres d'oa B maailcsut os latt n renirla permission d importer des ires OiOalta ixaoaelUsaov.a sraiars Anilllen de prfreoce L aacitn dput Hypoo t Mo-tp > n ceux des autres endroits? s piti organis ctttciimj i; pstil L^ tcoteh les faons cette Lgation otqueNJUS lui sffstsoai *'n>: qi* ast oblige, wour c^ qui concerne 4 t?us ses auxiliaires nos ses ressortinantfl, de croire non flicitations pr.>n-es assirei la s a'oiliaatiou du 1. Rpublique m.rk. foudes lep ptaines et Us appr^htin 1,9ns, car il s^rnittres diflieile pour tant qui Us ont formules de pici ser que est 'oaent puise eue nm ibio Lubt, quand au contr*i e il t apport — ene poque pas loin* lame et qo on ne peut pas oublier d-. ai tt — le concouru de inlsssat les en partie faetdur matriel a la richesse t l* preipri'. de cette poque, ou cham:c qne champtwit converti n une viate pr ruche pour le plus grand toaa. Je termine en donnant La ite de Samedi Coranii nous 1 annoncions hier, \ fte de Samedi laraeo effet une vritable fcti de riras, at isra aussi ceili de l'Esprit. O/fz, il s'.a jou eitre ifltri co m)die astisai e. Si tiei ne voua meilleures fcra pch< ail z \ cet e tte o vuis passerez d-ux bjjuea haurea. A /an rt 1 J La Baisse du Franc AU l riOttflCU Ci Ls Stat iti d'aujourd'hui de v ew iAtmn lue; ,//> Yjrk '•'nonce uns no:vel!a baissa lerC llSi tnce tQ f ran ^ qu est le rasord dn lai Ce matin vers les dix h;ur;s et de ne Le franc es', cot, en en elfe mi; Mr Auguste Rioiou. no m n U /03, ca qtl fait environ 14 ira 20 e va ta mardi et jeudi de quai c i cinq heures et de mie du soir, u PalaiNaiioaal, les amis qui usuent lui prsenter de vive voit leurs cocdolances 1 oc casion de la mort de sa mre. Lee rceptions de Mme Borr.o, i cause de ce deuil sont suspendue: )U qu' nouvel sfts, Fort au i'rioce ie 25 Octtbre 1922 Parisiana! JEUDI 50 centimes MlleMnie-CrisI 4nt5mi et 6me pisodes participam it. da lug^.au Tubu^j ne Prem r. iustau Par un doUar. ce ;ie Port au Prince en rr-mp'ac*m:at du ttg t loge (eu Z g r a serment. da D s discoors ont i p*otOOca par U Do/en B rau, au nom du Tri a"urnce \, aril \ j e p r£m e e iasunce ; M- 8; ait cette Lgation prend dea mesu C0lt u coin ,j u p tr quti et Me Geo bien res ptar viter oit reproche q ges Sylvain du La retrait des Instituteurs il nm, levistit que le 1^ par e de riattfootion Pabihlua va s'occu p.rduneuon soeuso de la loi iur U reiraiie dea nstitlm eurs ilSette ineue vient son li'ur s car no.ubieux son ceux qui, ayant pourrait tre souleva par la prtai %  J **fm ds travailleur* haitiena Ctba %  t' 1 !" dont J dure en limite la rcolta lermt Couse. I d: 1U .::. %  vieilli Udma cet e c rr.r*, attendent que l'Etat preune leur 0 en mains. douthdtjMtr-H -rvue, 4l ttr:v.— ' %  •" ^ureux le nouveau Ju dans l'tspa : r que peu a p*n une g', rpond,: et p.omit de mar.he. meilleare opinion sera forme en ur les trace ds son prdc sseur. raveur ds cea travailleurs; ca. s'il -• y> m mm .. %  %  . % %  n %  %  • %  >***• eat frai qu'us fiatttlt a uuba a la PETITES NOUVELLES reehertbe d'une meilleure retiibo tion leir travail, il ue l'est psi BRUXELLES Un groupe de soldats belles moins qu'ila dsirent la prosprit sas t.eueyea ^Mes* ajr*j jt la grandetr du uay asti et voisin qui s'appsile la patrie de MACLO Kn voua remerciant pou llitaf im de cette not, dont le but prio . VL r.;-. ,.„,„, if. u In au pressent bbf rt |u:qu au }o |uin i9*i cipai est de taire connat! e a m M ^ UILA i„ co i oone$e ,p JKU o' e $qui rr %  Pr*se le vrai ana de l migration C\IIILLJ. IKON, Cb&rg 'Ai'^iree aSBSl Ui 'n-fil us a Ifo^ol le Re chsta. lieinayue CHAMPAGNE OELBECK&C-HEI&f De la Morintm — DtUttUi & CJ buutatur Riim Fou^ nisseur de i Antenne Cour de France, De la Cour d* Belgique, De la Cour d'-i^pagns Ue la Cour de bude Et da P fidenl de U Rpublique de Cuba Est le Champiigne par e*ceilence. La marque t lialtot > et 1res recoinminde. D'apri l^. 1 1 au'heiiquea, ce ^lianipagoe a s tbi lu bombardemeot ue R dans les (iavts Del.teck du 4 Sept ambre t944 au t Octobre iW fcn vanta chez u Bjrdiy, Po .tu Prince. Gros et dtail ol j "llar da a4)LInioa ,, Place SNrarJ. No Irio, A Te nue B en fiiM Matteis de B-Tim ar nonc* qui par un vote de 14 oeraj prs Mors n Piusse Rheoaoe • L police vo X O Cment Trasyb.. l'.e du nerii ,.,„.,* e doecrr.int !V'a Api*s la tourna %  ..jouior.neiio, uae gracetiw "*P" ex, 6 f c c uepetgriini e.iw rception a -i t.ite aux inv ts Jais Les saLias Oe la bUO^UC aOlSCtl et dcib e O des poux ucea je t lie? tir



PAGE 1

l-ft MATIN Sea-Side-Iaa LIQUIDATION Matisssnl rnnf de Bitoton.— Porf.au.Pec JJX W 1 A/ 11Vi1 j'ur l BoiddlaMr Djeuners et dioer prpar. To^e^.lTmMio P r.m •** 6qui3aHi qui a commence font, tien que, mat ooit. atter P. P "Se P, ep. n .i C B a tir.M'* i IIIITV£ caractre a iHeUiwiC/ [avrtaa taDOfcU Piano automaliaue l'Elee ri „ r ,#. L. ni. o^ quelque* jour* po'ur plaiie a oou£ liquuWtO paice quenotre/ intik. noutO oMie> a CujfcU 3ei tout, notre/ &tocft pour ii> renouoetet convpttemear^ ek ruwuu convpiervorv.o qu'unt/ liquidation nt> to faiL pa* toute*WtdflCeV et, mmt> Jet&guuidaV *acrl|lce*. t'ttiL pourquoi nou* ne, tenon* pCu* aux prix mme/ U> ptw*. 6ur;ture, Andr Beau-iicr Chionique de la Quirmioe-. H s toire politique Rrn Pinon. PRIX DE L'AHONNEMENT Un an Sii moi* Trou M* Parti Seine Seine et Oise Soir 41 a ai tr i. L)i l patiemcnt5 et Colonies francise. 86 44 >1 tr {• Strugcr 9a ft jo d Les abonnements partent 4u \m M dw 1 e fcwqu. uaot.. FrU du No 4tr.so,



PAGE 1

LE MATIN Un Jour viendra ^SSSfiPo g* Le Purgatif Idal % Pilule du D r D ehaut 147, Hu du Hubourg Saint-Dutit Furie Facile prendra, Ne noeullaat aucun prpart^, •lit M sevre.* jimiit se itfoAt Supprimant la dlto, •lie M tfebitita pas le mtlait N'exigeant pai de repos la chambre, eue M CIMM aDcaac farte c teasps. Plus aettva que tous le ilmllalrea, efle est, par cooteeaeat, BMIBS chri. DOSE : PMMATIVC a %  LAXATIVK. I pltate. Cabinet DE Me Louis Loniian Lavnture Avocat C JBdltvio • : mutin 7 bt '0 ha, arir 2 b* A 5 hl 1638, rort Dr subi y, 1528 Plants de *oco'irs, vendre chez Prareo^.le-m Char!es. Thor Gros et dtail 0 SI s S> %  A *t LOB soucis dos mnagre* Quand vous sentez les effets du surmenage et par dessus tout vous tes courbature et souffre J douleurs qui vous font flchir, ou de toute autre maladie des femmes, n'oubliez %  *et %  Hrraltre retuon,. Amhu utrmnl %  ia_-—•%£"• -t MM "*'-._ -A 1 %  fn [irmmni :-, ytux, Ambra MTm7 • v ^^-J-T--^* IUBIIII : flrl:-lm de mol. Prtmttr Oui. Roi* ia/ii fin. l.'Anntau mttvtiUtum. L'Amour eut b 49 m. BVii.i." : Œlll.f, AOM. Vm.ofo, VioMf/c, Cycramm, Aum/. Lifo*. JrwpMf. /H*. HUinIrta. Ckirn: !' %  Ml llllKV^HBMajBWi O/fett d'emploi D^siron* birviopin^run n' noer mlanta yau servi dans on Hjiiai, Conditions ; toge? Nourrie, gg39 : 100 otinfe* r* r moi§. S'adresser an bureau du Journal IWHBJI •avl JSraj Vaillant /i Uouet Agents gnraux,!/*0 Hue U Mt A aiii de l'Etat %  '. ; %  •! p.:5 que da centaines de femmes, une fois souf. I H f rames comme vous, ont retrouv leur sant en $ jjj priant la Composition Vgtale de Lydia E. H ; • Cattfl fatums a retrouve sa tante k'rj Monterrey, Juevo Lcon, MeNico.—" Je vous crit poor voua exprimer m* reconnaissance. Ma *ant est revenu compltinu-.r.l pre* avoir pris six bouteille de la Corapoaitioa Vgtale d Lydia F, Pinkhani. J'ai toujouit souffert terriblement lors c'e i: es rgles et ce* douleur m'ont %  outrent aasplc l de faire mon nin.ige. Klle ont mainUoaat d*penws compltement et j'attribue ce rsultat votre axceUe t rc'dicamer.. Je puis maintenant ttavsiller pendant mes ragtes aussi li-.n qu'avnnt alors que par le pr-ii£ ftai! h %  : faible et nea lglcs rcsemblnient ut.c I %  •' orragl*. De plus J'araia des douleur dans le dos et lu ventre. J'ai recommande' et je continuerai de recommandsf vofre Comporition Ve'ge'rale mes amis enama tant CBS mdicament enicace devant CtM piise riralieretneat peadant la fourni* par dow d'uua cuilleie soupe touUS Us quatre heures. La sslsailias 8i.uiircr.tJt t sunneusas du?r.\ljiit Coudre ui la Composition \^ getssae de lydia E. Pinkkam r^nn^w.^, Abonnamest Un Mot* Pnrr an Frin :e Gourdes S Epartement 23t Effacser 5 iu8erriooa et at^aonamaufi bfea d srVBOce. paya . -*—/• Clydft Steamsip Line Foreign Services f 4 o nfp.nfMtr c TljKti % venant de* port* du Sud est attendu tel Samedi 27 couI | r f i if) Spiahti de .travaux Admnislrots. ImprebsiOR ta noir et eu coul.ur ,. Linaideolr' Liauideuir^ .e SfS Baraova venant an cet ment iwoii!*r f hiocc M .io l ? i uiv OM t de New York est atifwiu la Capital £i£iti&2*&iX le /Midi 2 6 couru t et laissera le ^2+&TttZ& me jour pour Kh §*ton et les pot t de la aager? Four on est ce de ores air tU avec l Colombie prenant f*et et pas* jus ioloflte appliqu soua la Ditechn du Dr Bicot et F. Slou*** Le laboratoire tH ouvert t m les iurt de 7 bret ou matin 6 eurea Hu a^ir pour toulea les rec'wchee e analyaea prvue aatfi a ncwnc3 ci jointe, aut pour le Wass-rman et la ctBftntaO^Ae Scitorie S'-ont reue que le n irdi d* chaque semaine. S'adre T ia Pharmv-u pour les renselg tfitt* elilves d'urine et.S'uc a?striqu \ Raction de Wassermann l? A nc!ion deTriboulet, Examen du aang e du pu Exameu des matures fcales, Lumen ne crachat lbumino raci^r. Constan'e Urn Scrtoir' J • ~ ^^ffiWMiii^A^ate Usine Gtace de PorUaU'Prince L'tltine Glace de Port auPrince infoi me us aimabUs cl* enls que le service de livraison de Gtace sur le parcours de la rue Rpublicaine ou Grand'Hue, sera rtabli partir du 1er Novembre prochain Prire de s'inscrire pour les abonnements avant la fin du pr sent moi<; a*ort au Prinee ta 19 Octobre OSS. 30 i 8 Fabric non akid P. M 30i3 1,NS rabrio M 30 i 3 l|t Corda 1* 30 x 3 1.2 Corda suprieur 21 60 31 i 4 Fabric 190 : %  x <* 30; • 33 z 4 Corda Les prix de toutes les atitfj dimensions ont t rd\ les mmes proportion Essentiel : Vous trouverez I* diai de voir* maehiue. tn vente chez u tu Preetzmv r > ^ JLGQJSR ML* H. Bailoni (ils L\J Houx ol Bonne Foi. 120 < Prs du Dpt e R^jJ*,,, 1 Annona sa n jcnbrc • %  • r, cliaatle 'il viant de raaeyp •otvft*. <<* toute aeperiorit^et Mh)Ii.LEUR PRIX U u %  lLLKUrtS: Gi-a' ,1 a*.o.Ura3ot lia bij.ataie, oioi tre, LraaalJ' eU '' mtal. -ait Grand aiaortimeai de bibalote. eadeaax pour baptai mariage. ( 8 | S c*J Qrauda et pe/ita MU en fer, en euivre. arandea 't P"' e • ^ blaaux de touta beao poor salon et aulte oasoger. c,ia 'J i-U |a. lavebos, 'ampea, carpe', deacentea de |it,BaoneiqaeiraB.aaaie aertice^ liqueur, tapie de table, cooverte, cootaaox. Hmn %$tl% Lbemiaea blaocbea .t couleur, chapeaux BoReAUMO. onep^ ^ eotre et laine, panama, caaqaee, jambiree. mailee. v l "JJr DOi rsi< aravate. ebeoiissettes. faux-cola, caleons, for aie de ebapea* rebaoaaurea pour damea et enfants. %  ^rfa** 1 Le public est cordialement iatit ?oir roir mon i de ia tsar sr us



PAGE 1

Nb.ttfit Partam-JVJ^ Haiti Jeudi 26 Ootefcc Itta MRUTIUR t Boranauiur Clment Siaglofri ROMIBO 20 CENTIUI* On ne vit pleinement qu'en vivant pour beaucoup d'autres. GUYAU Quotidien REDACTION t Bue AmericeAae Na U3i fBLKFHONB No 24i Par Gal>l9 Dsarroi dll Commerce Hatien Nouvelles Etrangres l'Importation, l'Exportation comme dans la Spmlatiou llst la cause de la ruine de noire crdit corn mercial. Le bouveruement doit assurer l'appl cation de la lytslation commerciale relative la tenue des livres et au contrle des oprations,. ( NOTcS DUN | ORRESPONDANT ) Ccax qni n'ont jamais (ait de coamerce pensent garalemeat qt:e Iti Comnuitnts gagnent A pco prs iont ce qu ils veulent c Si le (sit est mi, il ne l'est que far tains ptodoits, ;omme les pro duiu pharmaceutiques, la qoineaillerk, les articles de luxe, tous Us pro isiU qui se vendent lentemon' et out aoe bonne partie reste en rebut n migsin et ne se Tend {mais. c Mais dans la m>j jiit des cal, le Commerant et plutt esclave de la conu rien ce et est obi g de baser ses Mil oe fente, nos pas sur sou pria dt utict. mais sur tux de ses veujrt concurrents. La Vente est que et pays a tiop de commciaats dans Jt giaod tt dans le peu. commerce La cau>e eu est que ce n'est qne dans %  ut blanche n activit que vous ives la ebance de t. ou ver au crdit. • Si veus po .'ds aille cm aux ai bonne terre que vous vouliez cul tiver, vous ne trouvres personne pour voua svancer P.or i.ooo, pour vous perme tre dt (ut le premiers dais i ou si vous les ttouvez, ces t. I.ooo dollars, ce sera > ou lo oio par mois, — ce qui von mne la ruine ds ia premire anc Mais n'ayrs pas an son vaillant, pas nne parcelle ne terre, pu un im meuble i travailles comme employ (Uns une bonne maison 4e commer ci pendant 4 ou $ ans ; fa. tes des connaissances utiles montrez votre pioftite, votre connaissance des allai les ', puis, olliciiez dn e dit : vous trouverez P. lo.ooo, P. ao.ooo doi lais, de marchandises payables en jo to jouis, sans in'its. c Qnsnd vous tablirea le prix de revient de eee marchandises, vous vous apetcevitz qoe, partout dans votie ville et ailleurs, le biatice des eommer.nts est ranime, oa que souvent ut nwitbauoises scat vendues au dessous du pM de revient. Ce qui vous met dans 1 impossibilit daset des crdits obtenus en mar chaadisea e Voulea-vous vont tablir speu latent en aemes. une maison, sur le recommandation d'un ami, vous lera les avances de londs ncessaire*; luis si vous voulez acheter du cal, vous vous apercems encore que les spculateurs paient a l'habitant 40 centimes la Uvrt, le cale qu il don revendre an ngociant 4) centimes. Vous vous dites, sans uoute. qu u ggne 3 centimes la livre, ce sp.aU Mais p.s dn tout : chaque ha bitant qui lni vend on peu oe cal, il doit donner un biscuit, un grog, nie ieuille de tabac, et si en % %  ftiaad hab.Uci poiUai >o livres, un sac ou jo centimes pour su lassa, a tnasgei, une boatcuie de taha. lai prui 50 gouioe t rgler dans une Mu*aib.,un mois ou une auntr, etc. te .iub.i*m a-a jamais Lc c JUS demander, et 11 laat ton e une aioma,ic pour ne p*. n meccutcu tu tout en mi ctouuant le ta' 0 possible ; car s U fallait l'wow, il vous emporterait, ainsi que votre maison. Vous voyez donc que le sp cuUteur ne gagne pa; tant qu'on le croit Une astre hyp.thse. Si, -u lieu de voni . b r pcule ear von< trou V z no cidit llore i 1 tranger q u vous devtx couvrir en caf, vous ailes ia Banque* vous sigaez un chque, et vans voili en possession de P10 000, P ao 000 d-ilia s, qu: vons devz coaveiti en cal. c Vous avez dj calcul que le cit valant tant A l'tranger, vous avez i dduire le fret, les fuis, droits dt douanes transport, embarquement, sacs, ficelle, etc., et vous constatez que la livre de caf revient 9 cen timta 01... M* a vous apFre. ez d voire couitiei que tous les commet anii.paient guichet ouven to cen urnes'or,— et si vous avez des e.es de vente, on vous demande, i vous qui arrivez jus.e dans le march, 10 centimes 1(1 uu rt centime • | ai vu le cas se produire l anne dein.re pour le coton. Un Monsieur de Port au Pnnce arrive ici ave: une torte valeur en espces et uncidit il.imit a la Bauqu LO.U des achats de coton b.ut li ezphque que sa mai ton est une one maison, ia plus for te do psys peuitie, qu'el r pouvait acheter oute la rcolte d* lA-tboai te, qu'elle avait tous les jouis un cbie de New Yoik lui donnant .es plus lgres flictuations du march du coi**'- ttc etc. —Paitair, lui lafil rponde; mais quel pi.x eateDdeavous pyei i —Le prix? rpi.qaatu Le prix vaut taat Liverpool. le chaoge est tant, le dit est ta a, lea frai, droits, ttc repsement lant. U peux donc payer 17 centimes la livie, t je ae gagte pas un centime vous te constatez vons mme, puuque )e ia>s le cal.al d-.vaat vousJe me cen tente pour le moment de travailler pour u.e ta te nue clientle* — fis bien, mais t.us les -.om meraats oe la piacl paiem ao cenli mes 1s livre. A Mon homme Ht stupfait e; croit qu'on se moque de lui il prend un couitier et visite les spculateur; i.r tout on lui dclare qu' sa on aj on pvurra lui vendre, ca? lea commer cents de la plsce qui avancent les oods, paient ao. Apis une semaine de conveisauons tlphoniques et de correspondances avec sa maisou, u empona ses tonds et il n'a pas lep* ru depuis Le commerce d'exportation* on le voit par cet exemple, nest pas plus lacile que la spcu.at-on. La cou cusion est que It corn me lit eu ce pays est plutt dt la spculation. Tout le monde acnte dts denres an dtsiu.au prix avec 1 espoir qu'une acei.efttws o S la cuaag*. une b-uc imprvue lut dwuni4 le De nehet que I oncuneo.e edrne ue lui pen-ei p r de wt.u, 6l aes ia chat. %  Pont les mtch.cdues im^ui lsa il peut se produire uae raieie iur un aracle, une nausse sur un su tmals,Nicarsgua,Honduras.Salvador et Costa Rica A envoyerdesp.tnipottn tiaires la confrence qni .ommenct ia le 4 dcembre i Washington pour discuter les mesures relatives A la prosprit de l'Amrique Centrale.Lea _j~""3ZnTT '. %  rsultats de la confrence seront ios rts oaaa !e (raie qui rcglera d'une •amriCiin, pensent que ?i des mesu manire permanente les relations de /\CJ A 4 A ail f*^ • radicales te sont pas prises pour cei payi dans leur intrt mutuel. Le JLit7S |;UII1 3 arrter la diprcialion du mark les Upsrtement d'fctat annonce qne lea puissances allies pourraient se trou lgatious amricaines de ce divers PARIS 35— Sterling 61,5,9* ; er en Uce ^ M dsastre financier Etats ont reu Tordre le ai octobre Dollar 14,07 comoletdel'Allemacoe.li est possible de transmettre i leurs prsidents lea AEVV YORK a-, -S eriuig 4443* / u coim n.ssioateste i Berlin invitations. Dollar 14 43 uns semaine oa dix |Ours. • , mSTa mpac m d%aieeaMt dj AUlOUl UU kl Uf 011111 l'Allemagne pendan de ut annes w ~ w W r w venir ?insi que les livraisons de mat WASHINGTON— L: juge Hand chandises pourrra.en', peut tre, tre en renvoyant les deroaaies d'iojoac rg es aprs le voyage Berlin, Les t oa, a annonc qu'il tsrait ex:eption „, .. piojets traDitiet anglai? concernait toveri les bois,ons alcooliques qui Doit Cl lier U iSs(action ira dcid avant dimancne p*i ia cuss ons awtuellement en cours. La p ar j a proin 8ie ^ u CO avocation comm ss 00 bien que quelques :ban France et la Grande Bretagne soat aa Parlcme. t, la ttnimt des loi. cments paua.nl eue apports aprs davr.s q U si des mesures sev es ne l.ctorales et les eitctioas gnrales,' Penqute s Biilin sont pas prises, 1 A le.nagne sera a dclar Mussolini ch=f des tascisPAKIS -L.l comnission d.s ,ipara bienl. dans la mme situation que # eS| AQS ua d scouis prononc A l lions au complet, y compris Rolaud 1 Aatr.che les alitas devant ^ noncer prem re stssioa de la convention W B yd.n, re..i.,erilaru ameiicaiu, non Oih.iel aupi, de u comm. et le co.oaei A. Logao qui les mmes (onciioaa aupis du co absalumeai opposera au su)ctdesme Ceax qui | oat m t des garantit! parti.a dimao'.hi aures piendtc et non n indique lloa mifjteite soir pour Beilin pour cotter avec le chaocclitr W nh et d'autr.s m m ia ou exoiauuie ou ae aesastre. >a(r:ace r n ris Rolaud 1 Aatr.che les alits devant lenoncer p rfcm ere stss i oa de la convention ameii:ain, an paiement d.s rparations pour anuu .le de 10 gin sa ion de l'arme mm.isioi, ans longue pr oie. Cependant la des las/.stes ; 40000 homm s et ut rernjl 1 France e l'&Dgi te re ont des iles 50.00a fascistes Ctvus y ass.stent. lsduco absalumeji opposera ausujctdesme ^ B1 qui j oat piine de l'org,-;.bres du cabinet al.emaud au iuj.td; la crise aanc..e eu AUem.gi.-c l'efLondcmeut o a. du maik qu. OU S redouter. La dcision de la com m.ssioo des rparaiioua relativement S ce voy g a Berlin, a t pris: a 1 uaaniuiiielous les membres de u commission, y compr.s qu'un acco d pu.ssese piodui:e. La um U Jii partie de lorgaaisa portent un uniforme compos d'une chem se noire, un pantalon et un kpi. Leeommanii mat militaire est sous la direction da g.ac-iai Tlby.Ies autres ginranx de .'arme itai.ennelui sont suDor doioSf Parmi eux se trouve le gnral Cecoicc m qui tait chef d filat-major ce d .' a .uj o 1 Hume Le gouver ueui-nt a renforc la police de Naplen PARIS 24 sai Bokanow.lu, rap ^observateur porteur lu budge. a dcar A la chambre que les somme- de .s... ave de to(is duchtmeuts'de la gelrd 5? Ur i A ? 0Q t X Vr a J?m 5r? d "f* "as le commandemen dvastes .aient la cause du 0t6.it €U gl J, Mi jvll h81e Bonancea. SM Ut article quon.a en csgasin. et le d< 4 m .l..a.dr existant dans le bud / bnehwe, qu on ua pas pu calculer gtl c 93i Le rappoteur a ajoul J g u m ^ SOi d e l ex lur le prix de ievie-;,st ralise ainsi q U il {giuit taire face sans crainte A fcCQ vj • Premier miaia l I ui * i— — • — t• %  —— —— -— ~ tre Nitti. D antres lois, deax eu trois articles u situation en prsentant des propo qu un commerant est sral A impor suions permettant d'obtenir de l ar 1 A ter, lui procurent na bnfice, tendis gent de l Allemagne. Mr bokaaowsyh que tous les autres ar ic.es de son K y a expliqu le travaux de recouscommerce aont vendu au prix de uuctioo ajouts aux dpenses de la revient on A minime bnfice, font gutre avaient port depuia 1914 la le monde sait par exemple* que u aetu de ia Pianvt de 3a milliards A gazoliue, ia mau.gut, sont souvent 2 n mi ltards. Le rapporteur recom LONDRES — Le cabinet Bonar vendue* pout ne uisser comme seul m.nie de reuoucer A lem ssion de Liw et ol:iellemeot constitu. De bnfice qne la caisse vide. peas de treoi etemp.unt i court Stlisbury est Lord prsident; Cave terme cai ic> inuita de ces bons Lord, chancelier chiquier ; Badwin situa ituls dtpasacnt .|JOJ millions de gsnd chance i r chiquier Cnrzea une Nous revieadroas snr tion commetciale aussi si dtstsperte dj, nous 0 ment, juste au moment; ou ua uis mand des impts pi_ eussions sur .e commerce et sur au agriculteurs et la suppression du mo i| ai ni AA Dit ftl libtrt sont i'orute du jour.de o.cu aopoie des laoacs qui rapporte A AallFiCd LUdHI19 TUS voulou ouvrir Im Jean* -• en au.n fc.ai g^o intu.oos Mr Artaud dit Angle des Rusa des Fronts es ue sy Juat. couatnue et d une que l'impt sur les tabacs produi t Oits et du Magasin de l'Etat IgleUlfcM.*Mua U U lw U wU!*cC£, itU eUl trou nii.liiid. 4^1 I I • qei.teolS. eusseut pu trouver et i-ui (\ oaVt >i l t s UWrHPA ^larCUQQlS6S Ui itmede une u.uauon qui anecte ^Ut4l/etie MJlUVrat* >*w au piua naut polo, noue cicdit cum WASHINUIO *— Us LUvS Unis meraaJ, ont invite les gouvernementa de (ica Franaises


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05777
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, October 26, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05777

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Nb.ttfit
Partam-JVJ^ Haiti
Jeudi 26 Ootefcc Itta
mrutiur t Boranauiur
Clment Siaglofri
ROMIBO 20 CENTIUI*
On ne vit pleinement qu'en
vivant pour beaucoup
d'autres.
GUYAU
Quotidien
REDACTION t Bue AmericeAae Na U3i
fBLKFHONB No 24i
Par Gal>l9
Dsarroi dll Commerce Hatien Nouvelles Etrangres
l'Importation, l'Exportation
comme dans la Spmlatiou
llst la cause de la ruine de noire crdit corn
mercial. Le bouveruement doit assurer
l'appl cation de la lytslation commerciale
relative la tenue des livres et au
contrle des oprations,.
( NOTcS DUN | ORRESPONDANT )
Ccax qni n'ont jamais (ait de
coamerce pensent garalemeat qt:e
Iti Comnuitnts gagnent A pco prs
iont ce qu ils veulent
c Si le (sit est mi, il ne l'est que
far tains ptodoits, ;omme les pro
duiu pharmaceutiques, la qoineaille-
rk, les articles de luxe, tous Us pro
isiU qui se vendent lentemon' et
out aoe bonne partie reste en rebut
n migsin et ne se Tend {mais.
c Mais dans la m>jjiit des cal, le
, Commerant et plutt esclave de la
conu rien ce et est obi g de baser ses
Mil oe fente, nos pas sur sou pria
dt utict. mais sur tux de ses veu-
jrt concurrents. La Vente est que
et pays a tiop de commciaats dans
Jt giaod tt dans le peu. commerce
La cau>e eu est que ce n'est qne dans
ut blanche n activit que vous
ives la ebance de t. ou ver au crdit.
Si veus po .'d- s aille cm aux
ai bonne terre que vous vouliez cul
tiver, vous ne trouvres personne
pour voua svancer P.or i.ooo, pour
vous perme tre dt (ut le premiers
dais i ou si vous les ttouvez, ces
t. I.ooo dollars, ce sera > ou
lo oio par mois, ce qui von
mne la ruine ds ia premire an-
c Mais n'ayrs pas an son vaillant,
pas nne parcelle ne terre, pu un im
meuble i travailles comme employ
(Uns une bonne maison 4e commer
ci pendant 4 ou $ ans ; fa. tes des
connaissances utiles montrez votre
pioftite, votre connaissance des allai
les ', puis, olliciiez dn e dit : vous
trouverez P. lo.ooo, P. ao.ooo doi
lais, de marchandises payables en jo
to jouis, sans in'its.
c Qnsnd vous tablirea le prix de
revient de eee marchandises, vous
vous apetcevitz qoe, partout dans
votie ville et ailleurs, le biatice des
eommer.nts est ranime, oa que
souvent ut nwitbauoises scat ven-
dues au dessous du pM de revient.
Ce qui vous met dans 1 impossibilit
daset des crdits obtenus en mar
chaadisea
e Voulea-vous vont tablir speu
latent en aemes. une maison, sur
le recommandation d'un ami, vous
lera les avances de londs ncessaire*;
luis si vous voulez acheter du cal,
vous vous apercems encore que les
spculateurs paient a l'habitant 40
centimes la Uvrt, le cale qu il don
revendre an ngociant 4) centimes.
Vous vous dites, sans uoute. qu u
ggne 3 centimes la livre, ce sp.aU
* Mais p.s dn tout : chaque ha
bitant qui lni vend on peu oe cal,
il doit donner un biscuit, un grog,
nie ieuille de tabac, et si en
ftiaad hab.Uci poiUai >o livres, un
sac ou jo centimes pour su lassa, a
tnasgei, une boatcuie de taha. lai
prui 50 gouioe t rgler dans une
Mu*aib.,un mois ou une auntr, etc.
te .iub.i*m a-a jamais Lc c
jus demander, et 11 laat ton e une
aioma,ic pour ne p*. n meccutcu
tu tout en mi ctouuant le ta'0*
possible ; car s U fallait l'wow, il
vous emporterait, ainsi que votre
maison. Vous voyez donc que le sp
cuUteur ne gagne pa; tant qu'on le
croit
Une astre hyp.- thse. Si, -u lieu
de voni . b r pcule ear von< trou
V z no cidit llore i 1 tranger qu
vous devtx couvrir en caf, vous
ailes ia Banque* vous sigaez un
chque, et vans voili en possession
de P- 10 000, P ao 000 d-ilia s, qu:
vons devz coaveiti en cal.
c Vous avez dj calcul que le
cit valant tant A l'tranger, vous
avez i dduire le fret, les fuis, droits
dt douanes transport, embarquement,
sacs, ficelle, etc., et vous constatez
que la livre de caf revient 9 cen
timta 01... M* a vous apFre. ez d
voire couitiei que tous les commet
anii.paient guichet ouven to cen
urnes'or, et si vous avez des e.es
de vente, on vous demande, i vous
qui arrivez jus.e dans le march, 10
centimes 1(1 uu rt centime
| ai vu le cas se produire l anne
dein.re pour le coton. Un Monsieur
de Port au Pnnce arrive ici ave: une
torte valeur en espces et uncidit
il.imit a la Bauqu lo.u des achats
de coton b.ut li ezphque que sa mai
ton est une one maison, ia plus for
te do psys peuitie, qu'el r pouvait
acheter oute la rcolte d* lA-tboai
te, qu'elle avait tous les jouis un
cbie de New Yoik lui donnant .es
plus lgres flictuations du march
du coi**'- ttc etc.
Paitair, lui lafil rponde;
mais quel pi.x eateDdeavous pyei i
Le prix? rpi.qaatu Le prix
vaut taat Liverpool. le chaoge est
tant, le dit est ta a, lea frai,
droits, ttc repsement lant. U peux
donc payer 17 centimes la livie, t je
ae gagte pas un centime vous te
constatez vons mme, puuque )e
ia>s le cal.al d-.vaat vous- Je me cen
tente pour le moment de travailler
pour u.e ta te nue clientle*
fis bien, mais t.us les -.om
meraats oe la piacl paiem ao cenli
mes 1s livre. A
Mon homme Ht stupfait e; croit
qu'on se moque de lui il prend un
couitier et visite les spculateur; i.r
tout on lui dclare qu' sa on aj on
pvurra lui vendre, ca? lea commer
cents de la plsce qui avancent les
oods, paient ao. Apis une semaine
de conveisauons tlphoniques et de
correspondances avec sa maisou, u
empona ses tonds et il n'a pas lep*
ru depuis
, Le commerce d'exportation* on
le voit par cet exemple, nest pas
plus lacile que la spcu.at-on. La cou
cusion est que It corn me lit eu ce
pays est plutt dt la spculation.
Tout le monde acnte dts denres
an dtsiu.au prix avec 1 espoir qu'une
acei.efttws oS la cuaag*. une
b-uc imprvue lut dwuni4 le De
nehet que I oncuneo.e edrne ue
lui pen-ei p r de wt.u,6l aes ia
chat. .
Pont les mtch.cdues im^ui
lsa il peut se produire uae raieie
iur un aracle, une nausse sur un su
tmals,Nicarsgua,Honduras.Salvador
et Costa Rica A envoyerdesp.tnipottn
tiaires la confrence qni .ommenct
ia le 4 dcembre i Washington
pour discuter les mesures relatives A la
prosprit de l'Amrique Centrale.Lea
_j~""3ZnTT_____'.__________ rsultats de la confrence seront ios
rts oaaa !e (raie qui rcglera d'une
- amriCiin, pensent que ?i des mesu manire permanente les relations de
/\CJ A4 A ail f*^ radicales te sont pas prises pour cei payi dans leur intrt mutuel. Le
JLit7S |;UII1 3 arrter la diprcialion du mark les Upsrtement d'fctat annonce qne lea
puissances allies pourraient se trou lgatious amricaines de ce divers
PARIS 35 Sterling 61,5,9* ;er en Uce ^M dsastre financier Etats ont reu Tordre le ai octobre
Dollar 14,07 comoletdel'Allemacoe.li est possible de transmettre i leurs prsidents lea
AEVV YORK a-, -S eriuig 4443* /u coimn.ssioateste i Berlin invitations.
Dollar 14 43 uns semaine oa dix |Ours. ,
mSTa mpacmd%aieeaMt dj AUlOUl UU kl Uf 011111
l'Allemagne pendan de ut annes w~ wWrw
venir ?insi que les livraisons de mat WASHINGTON L: juge Hand
chandises pourrra.en', peut tre, tre en renvoyant les deroaaies d'iojoac
rg es aprs le voyage Berlin, Les t oa, a annonc qu'il tsrait ex:eption
- , .. piojets traDitiet anglai? concernait toveri les bois,ons alcooliques qui
Doit Cl lier U iS PAR S aa- La dcision uaanim jusqu A ce que t'enquei Bail n soit l'aut e de c s usages Malgr la dci
mt femmssion de* rpart oas teimine dont Un des ob,ets sera, a.oa de l A to.ney Gnral les navj
d-all.r TSSitI A ti:,pris;TorSqued,t.on.d'irapoferA l'Allemagne de tes amricains devront tre humideS
5! inhnrtiadburveuUfaitssvoir.au nouvelles 1esuict.0ns.fiaancires.'^et- lo squ'iis qui teront les ports anr
8tt|ha ^8!T.eBjFJ2JT. M^ te visite iwwra galement avw ont gl2 Oa a appris cette nouvelle
ITl X A voS le SEEL3S grsnd. influence sur la question de n.ec aprs otidj lorsque le navire au
f.Fi miSmSu W elle .efn la future confrence de B.uxe.les tut bhippmg Board Prsident Adams
SSh? laite^ot^ns un ternes l^sipaut o.set deltes inierall.es, ai .pue. t ent ilia ligna des Etat.
LTn.W ux demandes de rfor et .1 e,t p;ob*ble quon dcidera d Lois est arriv son quu Hobo-
mei^\\^^^n 1^ ^il^o^X s. la\oafieace aura ken. Les (unctionnaire. da coa^eil
uons ferait A Ber,n Li dda.aTon lieu. de commerce de Londres ont refuse
. Sii Jflkn causa u e tes grande La commie*ioac!es rpara'ions apu de di.ivrcr le bulletin de some s't c.
mnu a La commission :ai cta.t bli une communuauoo annonant piume du < Prsident Adams .,
bm concession certiiae au point de sa dcision de se rendre Berlin moins qn-il emporta: un gallon d'ai
vnlaacai* lu qu'ici le eprs40- dans le but de discuter avec le gou cool par chaque centaine de passa,
untbiitaaniqoe avait'refu de d* vernement allemand les mesures que gra qui se trouvaient bord, les
filirer le m-cquement de l Alterna- 1a commission pourra juger ncessai lois anglaises de navigation exigent
aoaaoua aucun piieate et avait d-res pour assurer le rquilibre du que le navire e nporte une provision
iia d intervenir dans les Bttwtfl in badgtt et la stabili du mark Dans ne botssous sLooliqne. en cas de
trteures de l'AlUm g e. Il est vrai les milieuz Je la commisuoi on es- maladie ou de dsastre,
iembiable que les ang a s aitnt oafl t.me que la runion de la coafrnce
nu en retour, cr du'gouvernement franais. ne en raison de la chu e du
Oa parie de l'abaadoo de la co li Les divergences de vues
rence financ.re de Bruxelles et de France et la G.ande Bretagne, au su
laisser tome la qucst:oa des rpara jet des rparat.ons Mal si considj
ions la commission des lpa..- rabies que les membres de la corn
lions U caractre exact des mesures nusiioa des rparations se sont e-ga i^Naples tt3 r;lamations des tss
qui sera.ent imposes a 1 Al cm gie gs ne pis dire un mot sur les dis ciilei Maliens ont rtu sai>s(action
ira dcid avant dimancne p*i ia cuss ons awtuellement en cours. La par ja proin 8ie ^ u COavocation
comm ss 00 bien que quelques :ban France et la Grande Bretagne soat aa Parlcme. t, la ttnimt des loi.
cments paua.nl eue apports aprs davr.s qU si des mesures sev es ne l.ctorales et les eitctioas gnrales,'
Penqute s Biilin sont pas prises, 1 a le.nagne sera a dclar Mussolini ch=f des tascis-
Pakis -L.l comnission d.s ,ipara bienl. dans la mme situation que #eS| aQS ua d scouis prononc A l
lions au complet, y compris Rolaud 1 Aatr.che les alitas devant ^noncer prem re stssioa de la convention
W B yd.n, re..i.,erilaru ameiicaiu,
non Oih.iel aupi, de u comm.
et le co.oaei A. Logao qui
les mmes (onciioaa aupis du co absalumeai opposera au su)ctdesme Ceax qui |oat
m t des garantit! parti.a dimao'.hi aures piendtc et non n indique lloa mifjteite
soir pour Beilin pour cotter avec
le chaocclitr W nh et d'autr.s m m
ia ou ex- oiauuie ou ae aesastre.
>a(r:ace r n ,
ris Rolaud 1 Aatr.che les alits devant lenoncer prfcm ere stssioa de la convention
ameii:ain, an paiement d.s rparations pour anuu .le de 10 gin sa ion de l'arme
mm.isioi, ans longue pr oie. Cependant la des las/.stes ; 40000 homm s et
ut rernjl 1 France e l'&Dgi te re ont des iles 50.00a fascistes Ctvus y ass.stent.
lsduco absalumeji opposera ausujctdesme ^B1 qui joat piine de l'org,-;.-
bres du cabinet al.emaud au iuj.td;
la crise aanc..e eu AUem.gi.-c
l'efLondcmeut o a. du maik qu. OU
S redouter. La dcision de la com
m.ssioo des rparaiioua relativement
S ce voy g a Berlin, a t pris: a
1 uaaniuiiie- lous les membres de u
commission, y compr.s
qu'un acco d pu.ssese piodui:e.
La um U Jii
partie de lorgaaisa
portent un uniforme
compos d'une chem se noire, un
pantalon et un kpi. Leeommanii
mat militaire est sous la direction
da g.ac-iai Tlby.Ies autres ginranx
de .'arme itai.ennelui sont suDor
doioSf
Parmi eux se trouve le gnral Ce-
coicc m qui tait chef d filat-major
ce d .' a .uj o 1 Hume Le gouver
ueui-nt a renforc la police de Naplen
PARIS 24 sai Bokanow.lu, rap
^observateur porteur lu budge. a dcar A la
chambre que les somme- de .s... ave. de to(is duchtmeuts'de la gelrd
--------------5?Ur,iA ?0Q*tXVraJ?m 5r? d "f* "as le commandemen
dvastes .aient la cause du 0t6.it U glJ,Mi jvll h81e Bonancea. Sm
Ut article quon.a en csgasin. et le d< 4 m.l..a.dr existant dans le bud /
bnehwe, qu on ua pas pu calculer gtl c ,93i. Le rappoteur a ajoul Jg u m^SOi de l ex
lur le prix de ievie-;,st ralise ainsi qU il {giuit taire face sans crainte A fcCQ vj
Premier miaia
l
I
ui * i ---------------------------- t- ......- - ~ tre Nitti.
D antres lois, deax eu trois articles u situation en prsentant des propo
qu un commerant est sral A impor suions permettant d'obtenir de l ar 1 A
ter, lui procurent na bnfice, tendis gent de l Allemagne. Mr bokaaows- yh
que tous les autres ar ic.es de son Ky a expliqu le travaux de recous-
commerce aont vendu au prix de uuctioo ajouts aux dpenses de la
revient on A minime bnfice, font gutre avaient port depuia 1914 la
le monde sait par exemple* que u aetu de ia Pianvt de 3a milliards A
gazoliue, ia mau.gut, sont souvent 2n mi ltards. Le rapporteur recom LONDRES Le cabinet Bonar
vendue* pout ne uisser comme seul m.nie de reuoucer A lem ssion de Liw et ol:iellemeot constitu. De
bnfice qne la caisse vide. peas de treoi etemp.unt i court Stlisbury est Lord prsident; Cave
terme cai ic> inuita de ces bons Lord, chancelier chiquier ; Badwin
situa ituls dtpasacnt .|joj millions de gsnd chance i r chiquier Cnrzea
une
Nous revieadroas snr
tion commetciale aussi
si dtstsperte
dj, nous 0
ment, juste au moment; ou ua uis mand des impts pi_
eussions sur .e commerce et sur au agriculteurs et la suppression du mo i|ainiAA Dit ftl
libtrt sont i'orute du jour.de o.cu aopoie des laoacs qui rapporte A AallFiCd LUdHI19 TUS
voulou ouvrir Im Jean* - en au.n fc.ai g^o intu.oos Mr Artaud dit Angle des Rusa des Fronts
es ue sy Juat. couatnue et d une que l'impt sur les tabacs produi t Oits et du Magasin de l'Etat
IgleUlfcM.*Mua U U lwUwU!*cC, itUeUl trou nii.liiid. 4^1 I I
qei.teolS. eusseut pu trouver et i-ui (\oaVt>ilt*s UWrHPA ^larCUQQlS6S
Ui itmede une u.uauon qui anecte ^Ut4l/etie MJlUVrat* >*w
au piua naut polo, noue cicdit cum WaSHINUIO * Us LUvS Unis
meraaJ, ont invite les gouvernementa de (ica
Franaises


LE alATii*
j.
L'iamijralha
^'xz&xsmi!^:

hT NOTRE
Charg W J Cubi
;Vofr .Vsli >-pif c.ollih'x-i'far Un"
les artielet Chez nos voisins mJ
M ni remarqu* mltreibumll au oQint
lu quetli touUv** par notre Char
gi >l Affaire* ttl H<"'<> (''a
miUfl Loa II fera jueiiee de / Um
dance qui * repousser comme indsirables nos
eoixdtown quand on nn o plus
lenoi*'' de Iri solliciter quand il faut
/3e travaillent* i>or un salaire de
jimiie.
LEGATION D HATI
H**'.*, le 7 Octobre IMI
Slcn-if-nr AalOOtO Mors,
Uifi'Ceor do LLMUNDO
Oonvalesoents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
facilement
aux estomacs I
aliment tonique par excellence, et trs
assimilable, proprit qui la recommande
le;.* plus dlicats. t f
as
. ..
-
Pieuse minHe*ta<
tGtl &Q Ut (jlYCltldie Ta m*5 dit dins le calme du jardin profond
IJf^.'A J Ai J Et ta voix e mourait de dfaillance
i\XV:B <* (lU iV01*tt Tu nissdit:"Me voici. Voi.i m-svtux. mon
IrOO",
M-^r ehaf e. dtalf^STi srr.l,
J*#l i ronnrur de inttie coutri
Mxt:on lai tons oftieen
lonrc' pour rpr-ndr*
Un* belle rosit di rpqni^m a
t chante i h Grande R viie du
Ncd le 17 Octobre en mmoire de
Dessines
Trute la jeunesse de- coles, es
tonc ionnaues et les notabilits de la "Je tap^ne l'eiu bimumete de me yeux.
"Voici mes livres qui firent ta :ou:1rarce
"Je t'apporte mon corps pur comme Me hos'.ie
"lien Ame radieuse ainsi qu'un clair ani'in,
La roie snousttuse, panouie
"De mon cour qui paiturr.era toa dest a
da votre V.Ueotit pria .n cette ce monie ^ZA^JSS^
e*T rt fUlViP d Une Sance pitr Otique SOri /Pour panser chacune dcsan;i:nr.c
iuflflmfc'* dfavorable* ans craio- nn libre L, les enfants ont chant
..'sfrrmnfes par on oj dent jour. ft
tfU d.'S vers, des discous lo
quta on t pnr o*:cs par Tins
pecteur dt-s Ecoles. Mr Arch mMe
Montpoirt, ;M M. S. Couse, V. Ce
Prfaideii'iei les*in elc-
es blessures
"Viens '.. Je t'apporte ma Itntjuear native,
* L oub i des peines en mes bris
"Et ce qu'aucune autre ne -onne pas
"La paix sereine a ton a ne craintive "
?****
Louis DUPLESSIS
Chagrins

naux sOC.ox, qui exorirnent leurs
*ntimenlts pTeaq'ie hoeiPee confe
I entre CVDA de travailleurs ha-
tiens qu ils Jugent in dsirs olea
l'oMSStoO du dcret ...........
roni'Adant ce privtfesi certaine! La musique L Etoile de la feu
Coatpfliiies Sacrires en vue e la nese s est fait entendre dans ses
prochaine rco te meilleurs morceaux.
Sans m'arr'.er aucune refait- Chacun portait une cocarde su
r*on dtaille des raisons vaguement couleurs nationales a la bouton
allgues, je remarque cependant 0res. Oa prit eusuite 1? cbetci 1 d-.'
aue dans Umuresserapnt dt lonra Cormiers, ^iu de nais"..m:e x
attaques injuste, les edy-ereeIttt de Grjnd LibrA,enr> Cest dans ces
cette nifisoren ont nullement ton m ^ Itire la pose dl
compte de ce que : 1 bImum nortant cm
Primo ; Jarnaia, et aucun rao. puqje portant ces
rtn. 1 migration Hai.ience n a Ici est n |ean fteq
lsiMS son pay*de son propre mu W PiadW a t prpaiee ici pai les
veio?nt pour veoir tbercLer fortune total de Mr L Lbnsson E :e est
a Cube, l'ouvre de l'artiste Go'dman ihinne relatif! la
Secuu'do ;Ce sont les Compagnie! A Corm ^rs.io* paysans ont rpondu C"-o^ir lGiri'jue
*
. La Daesitti te Cui
lu la ci.
Pour H Crche
lin anp'l est tait la cbi-iit port-
as prirclenne en vue de participer
'a fte de dimanche qi da ce muis
au biWfice ne la Cicbe.
AU'z-y 't vous passerez d'agra-
bVc n omn's
Un coai t df dms hatiennes et
amricaos assure le tiimphe de
cette lte. __________
Confrenee du Pre Lanora
Les iVlcmires ue A sor a 10a de>
Anciennes W'yes d- S e Rot: e les
smies de l'uvre mont le plaisir
d'eateadre ho r? gr:nd Coal^eo ier
le Rvrend Pre La re, Sup ieaf
du Petit Sminaire Cc'ige. le di
maach* 29 di courant 4 h i:2 de
lapr> midi
U S c tiire.
E oame JE\N I.OU S
5 ANS DE DO'dLEUKS RHUMA'
tuc:ii.vi aace aux pilules bTwH
Idharrass do ses douUuri rhm
lismiles. aprs cinq ans 1 heureuse exprience de Mr. D. liel) Sa
: qu'il est bien remarquable qu'an
petit imbre de Pilules De Witt pui^ effs
une urison rapidemais nous en conna,.
fort b..n la rni-on : les Piltes De WitT
s de telle aorte quelles m rend-
t aux rems (non pas dans U au
intesti d et oprent l'vacuation de ttr-h?]
' i.iues cristalUses prisatiT
perstujnes qui souffrent d, rh
suatiquc, te. Le Uit ot. M
s eu de- nouv elles attaqnes cenatZ
>r .; e convaincante de ce que les SlS
mplisent bien la tache dontT1
. <:. Lisons do:ic
i 'ir.ul cil :
I y plus de
textuellement
Massa do Repam
Mr et Mm- Vxtor G.iib
taire la pos; de J T\ -1,,. ,fl - T\ jnnj-iimin trei pa euts la om impies mots: 1 H \ l|; K H | H n\c i 6 ita h. du ma in.uae m
ues D ssalmess U il MV UjJ Utllllll l||lllt de rquiem, M lundi J9 Octobre
ud et 3U
tb:
esse
COI
de tous kurs pa
SdCrirtt qui, ds la prenrT :ro-
ojent de la rare dea bftf.tTtleot
dlgu lents Agent* en H. i tour
attirer et recruter dd travail eura
Hatiens en raieoo de leurs divetscs
qualit : U risIl'IO-CS et le ren i0 .
ment suprieur dan le travail i bu
milit, la morali et l inulioa ion u.
tnrelie pour la vie des champs
S'il tsit un lment eindesirable,
comment s'expliquer alora qne de
nuis l'aotmentaiion di h produc-
tion suenre de Uuba. 1 action Gan-
ta gran nombre l'appel. Ils ioot Lt ,ri '
joyeux. La I .que est place sur une 8
vsfnn presqo' 1 endroit mne o
est n Dcssainv s.
C est une noble ide On tit pen
S', r fure la mme chose sonr nos
autres hres et au si mettre u.ie ph
qne nos piincnpiuz lieux cibrts
Gra:e i Ml. Lhriroi Brdv e'
Cormiers soct ea lj't. D;> ch n i
patriotiques se font entendre Co
mr. rs par tous 1 s plriat, ap
Nous allooe tacher de r^rondr'1 ra t, pour le r*pos
la t'Mnm'e lorruu'rte par plusieurs ren s dlu tf
ldCiion da l*s amis sont pri; de cousid er
le pr">ent av s C0.d0.ftia iavi'.aiion. K 1
psgnie a-t ell? le dro t d'e
y astistan 1 s douce -iu x x partnU
u c marque de sympathie.
rrnii p.tend 1 location an Compte -r chi
qi9 muit '.'
Poar la stabilisa ion du A^ark
/ Sjn8-fll d't que dtp'tt uit
info cBVio 1 de son : no 1 r-fticielle
te ) '< mnent a h o ...d a p >po
e d'uivitpr nu nom a d iptr'i
H >tltxs rtiminen's & ee ronir ft [laVqtiii jeudi 9 Novembre p'O
Bar in pour disenter les minree charn iDCius-vemept, ie Pisident de
Cibnet Particulier da
Ppsidea UhKpttbUjua
AVIS
cinq ans je eouffraj,
nleurs rhumatismales qui mt fmmi,.
1 mt le dos. Les douleurs taient talier
t- : i-;:..-.. (>u( j'avais tout juste la iorcafcn
.lr..:r I .vais essay remde snr remde dai
11 do trouver quelque chose qui torianN
mais tout tait inuul t-
" m pour les Reins et la V(
.-, c recommandes, j'en achetai ans '
. en avoir pris seolememquelQMi
1 .mmenai a me rendre compsT*
elltiux remede qui m'tait offert. Apre i
>ir pris trois boites, j'ai le plaisir de von, &
M j.- -.r.e sens parfaitement bien et pulsfairasn
journalier sans plus jamais rtstsat*
...if douleur."
Prccre de gurison durable.
l'en*, an plus tard, Mr. Bell, qui est g de '
ar.s, 1 ous dit :
" Je n'ai 1 ii*ii reseenU a nouveau les <
accablant"! dont j'avaia souffert
asssirjfaai.''
M3. Glouceter Road, Peckham, Angtstanel
Si voua dsiras tes rsultats
procuraz-vous
PILULES
Wl
POUH LCS REINS ET LA Vlllll
le plus grand ramada d.i monde
Les RHUMATISMES, DOULlURS 1
et tout dtordra da
REINS ET DE LA VESSIE
l/w r;'.-iloe D Wltlaont en v."* dius Uwtas 1
i i du rnr-ii'.e entier. 1^ pvA hou '
m z fois i r! is qi.e le i t. Siwp
' << diicults , v, pro : les pilulesM
.W'w. ,' T-.' Witt" adrs?i!-T. us ou reodaH
4 U pu*r.ruifte Aioarui Ewalu, PorHB-ftlet
wernemeutale ait drog en plusieurs frip-ialtea de la crmonis par M
cocisioua aui dispositions de la lo a Montpoint Bille journe pour .a
S ^L^r^r^Z Gracde/Rtv e et A b ,.t oa Co,
pni? pimB Cie. Sucrlres d'oa B maailcsut os latt n
renirla permission d importer des ires OiOalta ixaoaelUsaov.a
sraiars Anilllen de prfreoce L aacitn dput Hypoo t Mo-tp > n
ceux des autres endroits? s piti organis cttt- ciimj i; pstil
L^ tcoteh les faons cette Lgation otque- Njus lui sffstsoai *'n>: qi*
ast oblige, wour c^ qui concerne 4 t?us ses auxiliaires nos
ses ressortinantfl, de croire non flicitations
pr.>n-es assirei la s a'oiliaatiou du 1. Rpublique
m.rk.
foudes lep ptaines et Us appr^htin
1,9ns, car il s^rnittres diflieile pour
tant qui Us ont formules de pici
ser que est 'oaent puise eue nm
ibio Lubt, quand au contr*i e il
t apport ene poque pas loin*
lame et qo on ne peut pas oublier d-.
ai tt le concouru de
inlsssat les en partie .
faetdur matriel a la richesse t l*
preipri'. de cette poque, ou cha- m:c
qne champtwit converti n une viate pr
ruche pour le plus grand
toaa.
Je termine en donnant
La ite de Samedi
Coranii nous 1 annoncions hier,
\ fte de Samedi laraeo effet une
vritable fcti de riras, at isra aussi
ceili de l'Esprit.
O/fz, il s'.a jou eitre ifltri co
m)die astisai e. Si tiei ne voua
meilleures fcrapch< ail-z \ cet e tte o vuis
passerez d-ux bjjuea haurea.
a /an rt 1 J La Baisse du Franc
AU l riOttflCU Ci Ls Stat iti d'aujourd'hui de vew
iAtmn lue; ,//> Yjrk ''nonce uns no:vel!a baissa
lerC llSi tnce tQ fran^ qu est le rasord dn lai
Ce matin vers les dix h;ur;s et de ne Le franc es', cot, en en elfe
mi; Mr Auguste Rioiou. no m n U /03, ca qtl fait environ 14 ira 20
e va ta mardi et
jeudi de quai c i cinq heures et de
mie du soir, u Palai- Naiioaal, les
amis qui usuent lui prsenter de
vive voit leurs cocdolances 1 oc
casion de la mort de sa mre.
Lee rceptions de Mme Borr.o, i
cause de ce deuil sont suspendue:
)U qu' nouvel sfts,
Fort au i'rioce ie 25 Octtbre 1922
Parisiana!
JEUDI
50 centimes
MlleMnie-CrisI
4nt5mi et 6me pisodes
participam it. da lug^.au Tubu^j ne Prem r. iustau Par un doUar.
ce ;ie Port au Prince en rr-mp'ac*-
m:at du ttg t loge (eu Z g r a
serment.
da D s discoors ont i p*otOOca
par U Do/en B rau, au nom du Tri
a"urnce \,aril\ je prm e.e iasunce ; M- 8;
ait cette Lgation prend dea mesu C0lt u coin ,ju ptrquti et Me Geo
bien
res ptar viter oit reproche q
ges Sylvain du
La retrait des Instituteurs
il nm, levistit que le 1^ par e
de riattfootion Pabihlua va s'occu
p.rduneuon soeuso de la loi
iur U reiraiie dea nstitlm eurs
ilSette ineue vient son li'ur s
car no.ubieux son ceux qui, ayant
pourrait tre souleva par la prtai J
**f- m ds travailleur* haitiena Ctba "t'1'
dont J dure en limite la rcolta lermt
Couse.I d: 1U .::. vieilli Udma cet e c rr.r*, attendent
que l'Etat preune leur 0 en mains.
douthdtjMtr-H -rvue, -4lttr:v. - -" ^ureux le nouveau Ju
dans l'tspa:r que peu a p*n une g', rpond,: et p.omit de mar.he.
meilleare opinion sera forme en ur les trace ds son prdc sseur.
raveur ds cea travailleurs; ca. s'il - y>mmm ...n...... * >***
eat frai qu'us fiatttlt a uuba a la PETITES NOUVELLES
reehertbe d'une meilleure retiibo
tion leir travail, il ue l'est psi BRUXELLES Un groupe de soldats belles
moins qu'ila dsirent la prosprit sas t.eueyea ^Mes* ajr*j
jt la grandetr du uay asti et voisin
qui s'appsile la patrie de MACLO
Kn voua remerciant pou llitaf
im de cette not, dont le but prio
. VL r.;-. ,.,, if. u In au pressent bbf rt |u:qu au }o |uin i9*i
cipai est de taire connat! e a m M^UILA i coioone$e,pJKUo'e$qui rr
Pr*se le vrai ana de l migration Ml titane, la quelle est anpcle por a
ier de gros aienfaits pour tous.. ]a
vous ritre, cher Directeur et atu1,
l'axereseioa da ma plue haute conai
drttiot>
C\IIILLJ. IKON,
Cb&rg 'Ai'^iree
aSBSl
Ui 'n-- fil
us a Ifo^ol le Re chsta.
lieinayue
CHAMPAGNE OELBECK&C-HEI&f
De la Morintm DtUttUi & Cj buutatur Riim
Fou^ nisseur de i Antenne Cour de France,
De la Cour d* Belgique,
De la Cour d'-i^pagns
Ue la Cour de bude
Et da P fidenl de U Rpublique de Cuba
Est le Champiigne par e*ceilence.
La marque t lialtot > et 1res recoinminde. D'apri l^.1'1
au'heiiquea, ce ^lianipagoe a s tbi lu bombardemeot ue R
dans les (iavts Del.teck du 4 Sept ambre t944 au t Octobre iW
fcn vanta chez u Bjrdiy, Po .tu Prince. Gros et dtail ol j
"llar da a4)LInioa,, Place SNrarJ. No Irio, ATenue B en fiiM
Matteis
de B-Tim ar nonc* qui
par un vote de 14
oeraj prs Mors n Piusse Rheoaoe L police vo X O militaire a tait une ensuite sir le fa.t qni to ,- fln 1 Ini-1 tOt
rapport* au ministre Je U dfense na tonale I^gei JU-qu SU 30 |Uin I ,
BbKLIN Par 514 voir contre 76 'e Rtich dit ie M' fcbvt ptSIl
rag a dcid de proongtr la du-e ds leSMieai p0b!ique allemand*.
- *.*rrt tm -
nt
e mai
de h R:
!-------i'.'l .'.
._. ..t
Alhucemas
main,
corumeoccicnt le inouvetnent de-
Uae Uuule
Lire demain
Nttre aitarial :
Cbeinoi ?oiiins InaUlutious
inei S^la'b,
tubu
MVR AGE 1 'y o?8 d'autie expre^sioi
Hier, s eu lieu, ea 1 Eglise Sainte Anne, le .-oui quai fier la prsence du Tribu
rnariage religieux de Mlle Anne Dauphin avec ^ p s4 ^^ j
.Mr Emmanuel itasybule. .. ., ,
Les nouveaux epous ont M conduits lau I U.S de la rlace 3\t Anne.
par Mme Georges Rola 1 i de Mr le Dr Notre confrre Les Nouvelles >
Cment Trasyb.. l'.e du nerii ,.,.,* e, doecrr.int !V'a
Api*s la tourna ..jouior.neiio, uae gracetiw "*P" ex,6f'c c' uepetgriini e.iw
rception a -i t.ite aux inv ts Jais Les saLias Oe la bUO^UC aOlSCtl et dcib e O
des poux ucea je de U ittaiblique d'Haiti.
Nous prions II Secrtaire d'Etat
"CHAMBRE MEUBLES de la (usuce de taire le ncessaire
Jeune
eaeuble
SeresK
Meilleurs vux de bonheur aux nouveaux ma
ries.
Pharmacie W, Bucli
Le seul preer^aif du bois rat le
Carbohrum t venariUB
Reconnu depuis p'us de 40 ans comme le pi s efficace.
Le iUirbohnum Avenariw
s rt \ pris- rer le bns ho s el s)us terre rontra l* p",r!u
s?d!, tou'es so, loroies, les influeicee du cHnait et
par ko loiec ej.
A empcher et i supprimer le cu^.mpignon ce maiions er
sSctier les murs hjmi 1rs.
A imprvue- ies Voiles, c .rdi^es toiles et tildts lie pche.
Le p-oduit est u dsm'ect mi de premier ordre s ,prime.ei
a^estrteti'
if *
ermine des ecune* de chevaux ainsi que das poulaule'8
danTuu,e;7j;*a^Mew"la t** tcon.tarc!, et le plus vite aussi un destructeur aaus pareU de, puUiee et det au'fli
mt M4itf EV.' mriee; > t
lie?
tir


l-ft MATIN
Sea-Side-Iaa
LIQUIDATION
Matisssnl rnnf de Bitoton. Porf.au.Pec JJX W1A/ 11Vi1
j'ur l BoiddlaMr Djeuners et dioer prpar.
To^e^.lTmMio Pr.m ** 6qui3aHi qui a commence font, tien que, mat ooit. atter
P.P"SeP,ep.n.iCBatir.M'*i au mois.
Pi end des pensionnants pour *\ +' u \ t . 'a
le ajeunsr et t 4iner tou* rvt' **>iiiitv caractre a iHeUiwiC/ [avrt- aa taDOfcU
Piano automaliaue l'Elee ri r ,#. l.
ni. o^ quelque* jour* po'ur plaiie a oo cur e\c atleo3ii pat ta ^Itaatloa lamentais, ca C*t*C aeux jeu, car
c&atc cauirwncC' pat tot^nvruc.
Vue entire de la rade et Ai
la Ville.
Carafe po t a; tourn.biles
(pool pour promenade en rxer
Itin de Mer
Ifet ch d'eau douce
,Jind galerie su premier pour
Banquet Tue sur la mer.
.lauquet sur commande
1 parti' di 15 6 ptembre
L* Matin de II heures I \\i heures
Le Soir de 6 heures a 8 heires
PetiisaVjeuuers *| dners
I Dollar 16, Vin compris.
Sea~Side-Inn
&ARTI& SANT BIZOTON ROAD.-Port au Priue
Oo ibe 5ea Side
loir- pie e view tf thier t
sud ihe ciiy
tarage tor autocars
roit tor boa'.in;
n ihe p rt
S*a Baih fre h water
S&owar ba.h
Large piaza
foi Banquets
From Sept rnber 15 Ih
Lunche- H D.uuers
Or 4.k5 Wioe includisg
HIoIMaji.
t 10 P M.
Dinners on order
Luachesand break/as
eviy in 15 mintes
Ail dr.nks first clais
Can s ut o boirlor^ menthe
Bordeistor iunebes
and dinners
a-jorai ic Piano
with Eiectric current
Charles jPicoulet
[928,Rue ROUX PortwPiince
Saucisson franais
[Bonbons franais en botes4 au dtail
Sandwichs assortis
Toq les jou 6, par'ir da 7 beurea.
iChez.
HENRY STARK
2Vo 1917,Hue du Quai,enface del Gare
Oo trouvera toujours des Cereutik simples et de luxe. Spei
Jl de rercueils en satin pour enftnt* et jeuoes gens.
Le public doi tor jour se rappeler q l'en s'jdr* sani directement
a moi pocr leur commande de cercueil, il conomise les bnfices,
parfois as-f r consid ables que (ont Messrs. les nttrmdiat es.
Prix ri luit, travail sotni tt solide livraison prompu.
N B. La nui! et Us jouis de lic s adresser au chsf d'atelier. Mon-
|f*wr Flchier HUSSON. n ^
Rie dts Proa's Ports No e/is.ea lace Je landenne Caineirate
cHloU ru>u liquuWtO paice que- notre/ intik. noutO oMie> a CujfcU
3ei tout, notre/ &tocft pour ii> renouoetet convpttemear^ ek ruwuu
convpiervorv.o qu'unt/ liquidation nt> to faiL pa* toute*- WtdflCeV et,
mmt> Je- t&guuidaV *acrl|lce*. t'ttiL pourquoi nou* ne, tenon* pCu*
aux prix mme/ U> ptw*. 6 Tous les srtietos lourds olaver vu leur belle qualit, seit mis a
orix mme plus bas que les articles sinitair^s vendas autre part.
La toile pour dames surtout a subi uie dimiaution norme.
tous, nous conseillons de ne pas s'abstenir-
Du coup d'oeil centatacra les plus incrdules.
LE GRAND MAGASIN
206 et 208, Rue Traversire
ijw
mms m ^'-j- ......-".....-Jl-
llhum Sans-Rival
EXTRA FIN
En vente au Bar de rUuicn et chez
Henri Borda y, Rue des Fronts Forts
GROS ET DETAIL
A Vt-ndre
Automobile msrqno tOodga Bras
en bon 'n t. Pour toute ondi
focs, s'il f n u tr i la direction % sa
journal.
Port an Prinee, 36 Ott. If S,
Adieesei MrDomingo ratreraa,
la maison Argo* F.na da Cou
tre en faee de Mr Jourdau.
La Maison
H.SU7ERA
Vient de recevoir par
les deniers steamer :
(hapeavx de Inine d'Italie, sup. de
\toute* les qualits pour hommes.
Chapeaux da paille d'Italie sup. de
[toutes les qualits pour hommes.
Kaki Blans suprieur.
\hrih Cnion tup.anglais orO,80 faune
I Drili Tvssor Or 0.45
la MaUon invU* en outre sa nom
\brcM clientle v nt.?m
tiquez nouveauts 4 te* < t**lui*e
de fineases quelle vies., de recevoir
cl qu'elle vend des pitx dfiant
tovie cmuurtence*
La maison
LOPE RIVERA
Annonce sa clientle qu'elle vient
de recevoir par le demiir vapeur fon-
ais l'assortiment ie plus complet de:
Bocbous Gbocolat Jacquin ou boite, tiotaiaia
Nocgata
Dragea Liqueurs.
Pralinea assertiea
i ea da fruil extra
NoofaUnsa
Biacuita 'Olibet" en boites et en ptqoats
H aile Duret uu caisssa da titrai. 1/3 litres et l/l litres. .
Vins louaaeux.
Vins Blancs et rongea da la liaison Barton 9c Oubstibr par
caisaes et par barriques qu'.lle vend au prix de hkviknt net.
Kilo profite en mSaia lumpa dd l'occasion pour renouveler k aea
c lieu, a q n elle dbite.
La livra de pains 3J seotimea Poida garanti
La Igfl livra 15 < sa
Et lea petits paina 3 pour vingt c eutimes.
Port-aB.Pr.nee, le 26 Octobre 1922
Avis
Automobile t Dodge partant panr
Saoto-Oomirg^i poit eette aomaina-
ci no l'autre,aeeepte troia puaaagera.
S informer au Salon de Coiffure
de Pablo Torree, Rue da Magaein de
, Etat.
Porl-au-Piiose. 2b Octobre 1M
~p
rrer.
-'.-'- i
Caf Cosmopolite
Est arriv par le S/S \l*ri8 H ornes
la B&re la p\t-ion de la fameuse
hrcs&trip.
Kron^nburg D:y*fu"und( Allemagne)
au Cufv CiPtnopoiue ^rand'Ilue Ma'
bon Keitel.
R. PETERS
lievue
des Deux Mondes
IV Rut dt l UnivtrsiU. Parts
SOMMAIRE DE LA LIVRAISON
DU 1er OCTOBRE 1922
Mon Grand Pre, Maurice Bans,
de l'A.admie franaise.
Sjuvecirs d'un officier de la gran-
de ane1 D'Aosterlitx ined*
land, |. Barrs.
La dernire flamme ?i:e en aa
acte, Henri Bordeaux de 1 Acadmie
franaise.
Autour du continent latin II Le
Gua.mala Panama, Gnral Man
gin.
Lsa pii ojs du bjssa de h fronda
Duc dt La Force.
Notes sur (Italie nouvelle- 11
Dans 1 Italie du Nord, Paul Hazird
iio : Bcnnat et le portrait, R- de
la S xeranne.
Un programme de rnovation na
vale, Ren La Bruyre-
Lhitoire du Canada, Henri Lorin
linges de la France meurtrie, Pier
rs Tioyon.
R vue lifrairs Sur les dangers
de la l>ur;ture, Andr Beau-iicr
Chionique de la Quirmioe-. H s
toire politique Rrn Pinon.
PRIX DE L'AHONNEMENT
Un an Sii moi* Trou m*
Parti
Seine Seine et Oise Soir 41 a ai tr i.
L)ilpatiemcnt5 et
Colonies francise. 86 44 >1 tr {
Strugcr 9a ft jo d .
Les abonnements partent 4u \m m dw 1 e
fcwqu. uaot..
FrU du No 4tr.so,


LE MATIN
Un Jour viendra
^SSSfiPo

g* Le Purgatif Idal %
Pilule du DrDehaut
147, Hu du Hubourg Saint-Dutit Furie
Facile prendra,
Ne noeullaat aucun prpart^,
lit m sevre.* jimiit se itfoAt
Supprimant la dlto,
lie m tfebitita pas le mtlait
N'exigeant pai de repos la chambre,
eue M cimm aDcaac farte c teasps.
Plus aettva que tous le ilmllalrea,
efle est, par cooteeaeat, bmIbs chri.
DOSE : pmmativc a
LAXATIVK. I pltate.
Cabinet
DE
Me Louis Loniian Lavnture
Avocat
C JBdltvio : mutin 7 bt '0 ha,
arir 2 b* A 5 hl
1638, rort Dr subi y, 1528
Plants de *oco'irs, vendre
chez Prareo^.le-m Char!es. Thor
Gros et dtail
0
SI
s
S>
A
*t
Lob soucis
dos mnagre*
Quand vous sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
souffre j douleurs qui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des femmes, n'oubliez
*et

Hrraltre retuon,. Amhu utrmnl ia_-%" -t mm "*'-._ -A1
fn [irmmni :-, ytux, Ambra MTm7 v" ^^-J-T--^*
Iubiiii : flrl:-lm de mol. Prtmttr Oui. Roi* ia/ii fin. l.'Anntau mttvtiUtum. L'Amour eut b 49
m. BVii.i." : lll.f, Aom. Vm.ofo, VioMf/c, Cycramm, Aum/. Lifo*. JrwpMf. /H*. HUinIrta. Ckirn:
!' Ml llllKV^HBMajBWi
O/fett d'emploi
D^siron* birviopin^run n' noer
mlanta yau servi dans on Hjiiai,
Conditions ; toge? Nourrie, gg39 :
100 otinfe* r*r moi.
S'adresser an bureau du Journal
IWHBjI
avl
JSraj
Vaillant /i Uouet Agents gnraux,!/*0 Hue U MtAaiii de l'Etat

'. ;! p.:5 que da centaines de femmes, une fois souf.
I H f rames comme vous, ont retrouv leur sant en
$ jjj priant la Composition Vgtale de Lydia E.
H ; Cattfl fatums a retrouve sa tante
k'rj Monterrey, Juevo Lcon, MeNico." Je vous crit poor
voua exprimer m* reconnaissance. Ma *ant est revenu
compltinu-.r.l pre* avoir pris six bouteille de la Cora-
poaitioa Vgtale d Lydia F, Pinkhani. J'ai toujouit souf-
fert terriblement lors c'e i: es rgles et ce* douleur m'ont
outrent aasplc l de faire mon nin.ige. Klle ont main-
Uoaat d*penws compltement et j'attribue ce rsultat
votre axceUe t rc'dicamer.. Je puis maintenant ttavsiller
pendant mes ragtes aussi li-.n qu'avnnt alors que par le
pr-ii ftai! h : faible et nea lglcs rcsemblnient ut.c
I.' orragl*. De plus J'araia des douleur dans le dos et
lu ventre. J'ai recommande' et je continuerai de recom-
mandsf vofre Comporition Ve'ge'rale mes amis enama
tant CBS mdicament enicace devant CtM piise riraliere-
tneat peadant la fourni* par dow d'uua cuilleie soupe
touUS Us quatre heures.
La sslsailias 8i.uiircr.tJt t sunneusas
du?r.\ljiit Coudre ui la
Composition \^ getssae
de lydia E. Pinkkam

r^nn^w.^,
Abonnamest
Un Mot*
Pnrr an Frin :e Gourdes S
Epartement 23t
Effacser 5
iu8erriooa et at^aonamaufi
bfea d srVBOce.
paya
. -*/
Clydft Steamsip Line
Foreign Services
f4o nfp.nfMtr c TljKti % venant de* port*
du Sud est attendu tel Samedi 27 cou- I | rfiif) tant en route pour ftewYork via lf*JI1 WUIiaB
port* du Nord Il chargera pour New Salon d Coiffure
York les ports *woV*K via New- MiX-*?"
York
m ^
Imprimerie de L'Abeilli
Augle aca Ruas Danta Dsjatoaohas al du Majaaio dalE
Travaux Typographiques en tous tjwm
Labeur* Taviux de Mlle.
(\arnets So'vHh 7-mt-e* Connaissetf.nts, itc>
Spiahti de .travaux Admnislrots.
ImprebsiOR ta noir et eu coul.ur
,. Linaideolr' Liauideuir^
.e SfS Baraova venant an cet ment iwoii!*rfhioccM.iol?iuivOMt
de New York est atifwiu la Capital iiti&2*&iX
le /Midi26 couru t et laissera le ^2+&TttZ&
me jour pour Kh *ton et les pot t
de la
aager?
Four
on est
ce de
ores air tU avec l
Colombie prenant f*et et pas* jus ourie chtz Cailera Aux Cent'
4.*fcfca,
tous autres renseigncmen.8 loterie de
pri de s'adresser loffi ia Havane
i jjqonee Gnrale* 100 ooo dollars
o O \j8 biiiespour le tirage du 21
Octobre sont arriv* ainsi que la
liste du 3i Aot,
Pluaieuia Iota sont tombe ici,
lots de mille et de cent doilaiS*
Vente au comptant
Carlos . Caanllo, Agant
Rue Bonne Foi
FIRESTONti
Annonce partir d'i
Jss. jourd'hui ses prix nou|
veaux : coulez :
PNEUS
t
c

fVrt au-i'iiuct, le 25 ( ctob e 1922
E. F. tleuieus, *#*
rs-s
jade un emploi.
S'tdresMr au MATH
Pharmacie F. Sjourne DEMANDBDBMPL0I
Oonne avis sa clbotle, au< mdecins ,it au pub'ic q eU a jeune s,a aa7. * mIi
uonne *v a m wi .w- ^ ,,n . . __ i.uk .raintra de saiisipBaliana asassaawlala, aaas la saaaa dss
tranisorm son Laboratoire d biologie e. uu ijaDratore u jjjr que mmta UiWIB^ ^^^
i>ioloflte appliqu soua la Ditechn du
Dr Bicot et F. Slou***
Le laboratoire tH ouvert t m les iurt de 7 bret ou matin 6
eurea Hu a^ir pour toulea les rec'wchee e analyaea prvue aatfi
ancwnc3 ci jointe, aut pour le
Wass-rman et la ctBftntaO^Ae Scitorie
S'-ont reue que le n irdi d* chaque semaine.
S'adre t ia Pharmv-u pour les renselg tfitt*
elilves d'urine et.S'uc a?striqu \
Raction de Wassermann
l?Anc!ion deTriboulet,
Examen du aang e du pu
Exameu des matures fcales,
Lumen ne crachat
lbumino raci^r.
Constan'e Urn Scrtoir'
J____ ~ .......^^ffiWMiii^A^ate
Usine Gtace de
PorUaU'Prince
L'tltine Glace de Port au-
Prince infoi me us aimabUs cl*
enls que le service de livraison
de Gtace sur le parcours de la rue
Rpublicaine ou Grand'Hue, sera
rtabli partir du 1er Novembre
prochain
Prire de s'inscrire pour les
abonnements avant la fin du pr
sent moi<;
a*ort au Prinee ta 19 Octobre OSS.
30 i 8 Fabric non akid P. M
30i3 1,NS rabrio M
30 i 3 l|t Corda 1*
30 x 3 1.2 Corda suprieur 21 60
31 i 4 Fabric 190
: x <* 30;
33 z 4 Corda
Les prix de toutes les atitfj
dimensions ont t rd\
les mmes proportion
Essentiel : Vous trouverez I* diai
de voir* maehiue.
tn vente chez u
___ tu Preetzmvr>^JlGQJSRML*
H. Bailoni (ils
L\j Houx ol Bonne Foi. 120 < Prs du Dpt e R^jJ*,,,1
Annona sa n jcnbrc r, cliaatle 'il viant de raaeyp
otvft*. <<* toute aeperiorit^et Mh)Ii.LEUR PRIX Uu*
lLLKUrtS: .
Gi-a' ,1 a*.o.Ura3ot lia bij.ataie, oioi tre, LraaalJ' eU ''
mtal. -ait
Grand aiaortimeai de bibalote. eadeaax pour baptai
mariage. ( 8|Sc*J
Qrauda et pe/ita MU en fer, en euivre. arandea 't P"',e' ^
blaaux de touta beao poor salon et aulte oasoger. c,ia'Ji-U|a.
lavebos, 'ampea, carpe', deacentea de |it,BaoneiqaeiraB.aaaie
aertice^ liqueur, tapie de table, cooverte, cootaaox. Hmn%$tl%
Lbemiaea blaocbea .t couleur, chapeaux BoReAUMO. onep^ ^
eotre et laine, panama, caaqaee, jambiree. mailee. v*l"JJr DOirsi<
aravate. ebeoiissettes. faux-cola, caleons, for aie de ebapea* r-
ebaoaaurea pour damea et enfants. ^rfa**1
Le public est cordialement iatit ?oir roir mon i
de ia tsar sr us


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM