<%BANNER%>







PAGE 1

Retour de M. Lys Consul d'Hati Nev York Hier soir est rente a Port ai Prin :e venant de New Yorlc, via Cap Hai p tien, notre ami Ernest Lys, Conaul LiODflf es de dpoaer une couronne sur la totn oe de la chre disparue au nom de re %  licbease en lait de la race frisonne considre comme la .cn sine rr de roi coodolances. Nous croyons savoir ijue le Pife a demand par d.che a son coll fcue de Poit au Pnnce, Mr Thard, 4ina5ue et Ome pisodes Amie le du Lyce Ption AVIS Les Membres d I Amicale do Lyce P'ioa en retard pour le paiement de leurs cotiaations, sont ins lamment pris de faire savor au Trsorier le mode de Daie*ien> qu'i'i 1 roposent pour le iglem?ntdes an nes arrires. Ceux qui ne d r comme membres sans remplir !rur seule obligation qui consiste i ravr Six onrdtspar an,soit cinquante ctnttrnes par mois selon 1 iimp.emt LI radis. Il est indispensable qu'ils fournis sent ces rensense gnemen s avant le r remier Novemb e p oebain, dite de U nouvelle anne budgtaire de l'A micale. Ces dispositions -ont prises en vue de dies er la lise complte des mtmbres ritls de Œjvre. Pour le T;so i*r, Do.teur RIUOT Une soire de..rires C'eat folle qui ara offerte au pu blic aamedi 2H partant po-ir Ssnto-Domingo aoit cette aemaio)ci nu I autre,accepte trois passager S'informer au Stloo de Goiilur • r'o Hablo Ton e, Rue du Magasin ae .'Etat. ixrt-au-F ince. 25 Octobre 1922 A Tendre Automobile marque Dodge irT, en bon tat.— Pour toutes tidi tions, s'informer la direction de ce journal. Port au Prince. 22 Oit. 1<. Adresse: — alrDoming'i F rern, la maiaon cArgo. — Rus da Cea tre on faee de Mr Joordau Compagnie Cle Transatliniiqut Le p-quebit Saint Rapbatl d* re t <.ii9 Toile et s^pUiref aapertSBM 0


PAGE 1

LE MATIN %  M Sea-Side-Inn jtttiaDf rouf* de Bizotoo.— Porf.au • P c* [jpr le Bord de la Mer M entire d lt rtde et de 5 fille. gtj*. pour automobilee Il pour promenade en mer de Mer |pcbe d'eau douce Ipde galerie au premier peur baquet rue eur la mer *HUti %  ur comman r Djeunera et dioers prpares en 15 mini teaToutea consommation* premie ra marque Peut prenne 6 peneionntirei au mute P end dee pensionnait et pour le aejeuner et le dner ( Piano automatique a l'Eleeiri Lu5(lUV 4 atl &OUL LIQUIDATION LE GRAND MAGASIN Wlotrc Ciquua'ia.v qui a Ci>m,mt\u£ taaC fcga cfa^ rrvaf Joit, attcT cit* 1 partir du le 6'ptemb' e Le Malin de II heurea 1 t|I heurea Le Soir de 6 heurea 8 heeree Petite dljrunera *t dinert I Douar !5> Vin compiie. Sea-Side-Inn BTISSANT BIZOTON ROAD.-Port au Pnue Oaibe SeaSide Cbrvpte • *i*w cf ihe^rt •Ddiheriiy hraga or antocara fotfefor boating %  ine part Saa Bain fra-h waler Ihower ba v inejQcludiog il lo I l|l A M. (3 K • P.tL Charles iPicoulet 9lou* nt> tommuu pa* v caractft piteaJic faire/ aa ia&aUo D^ qjuetque^ y>urb po^r ptaiie ruxC Ctleatu ou paicc que/ rvotec* cœur CM_ atUatat pat ta *ltuatl<>a tanveata&te^, fia C'CM_ aicax j$u,, car* c&atc carrvnurvccx pai oUrrvmc. cTIXaU aou* (wjaiaa tufaiSet toutrvotre^ ^tocil pour tereaouveta corapttenieaL eL aoutO corapieaoaru qfu'uu^ tiquu>atioa at^ faiL pa* &m* taciificc eL, mmt/ a* pour atteiaJtt/ aotw rSutu Tous les articles lourds enlever TU leur '-elle qualit, seit sais a or il mme plus bas que les articles similaires vendus autre part La toile peur dames surtout a subi une diminution norme. tous, nous conseillons de ne pas s'abstenirOn coup d'œil convaincra les plus incrdules. ^~*F*r*^^^fm? I "I %  %  • 28,Rue ROUX — tort*au*i'i ince Saucisson franais ftanbon* franais en botles# au dtail Sandwichs assortis Tous les fou-a, partir d>7 leures. Rhum Sans-Rival £*"* EXTRA FIN En vente au Bar de l'Union ft chez Henri Borda y, Rue des Fronts For(s 6R0S ET DETAIL ^ < %  TLUGEL *ia e LONURES.N.W *~!Z3& lomnlo 4ngle Rue Bonne Foi & Grand'Rue Grande Vente au Rabais • A toute Offre acceptable de TISSUS et AHTICLES de PARIS. %  H-1



PAGE 1

LE-MATIN • v • %  m i -..2 ~J"W TV r i % %  -. : *' 'w >*- ~^ .^ BTTT saSaVa-fts ConM|tatfcfi TUT4 irito Vertiges Pctsr resfyr en bcnr.z sart:4 prr.zf chaque iir un coraprft.i ds JVBQL ? %  V r %  • %  •-• .--7 M | Jufro!. rgulateur .le l'Intestin, fix une heure constante aux Jubolijs *> '-->. • ii , ii | tirai :>'. '** %  Kl IN '.*• d" Juo %  %  Mita '. % %  %  • t %  .-•. lu lai fin • > t 11' .•• %  '.. V I llfc-lJ I 11 •. • %  i : • lo'riae'tt r.' ^ i ! %  * •/ %  -.,,•. piu n ....••' v ••' i ira.* • %  M i %  • .% %  . %  : -.ii • mu %  • .H ivnct : • mai • % %  • ci MMn lire MII.II I %  '. i %  . j • Rrtlll i 'i • p *e,i ri. I.M !'.••'."f-ifui irll MM 0' Or • tCrtli. C ' t JtW i' MM'ctn* ia MbSiMuttr. %  — VerORBOtuti l8t0J.(T0'HCt : *iippo$lieini nnfj CJMIJ.'.J ." %  •;, %  0 *.*r.f Prtmnadi' contre U$ hemvrroUit* r-ttefiu j EXTISTS ITMAlM OU orrV < Vaillacl si o el I72t\ Hue du Magasin de l'Itt J •4M —— %  % %  %  il *i( Cl|de S'eamsliip Line Foreign Services f e*feom r c H if i venant des ports Au Sud parte meut 9J( ir*-itor)B et nberwerDenf paya ble rJ*iVrroe. CoBiencx Voa Forces en Surveillant Votra SanUt Cette lettre vou diru comment Chicago, Illii.ois, T'. S. A."J'ai pri* Lydi H. rinkaui Composition \tale pour des drangement de l'oviirt Tous les docteursconsultcg m'ont dit la u-.Lvc ci.ose faites TOUS oprer. J "ai commenc p.ir \ oir des douleur d-n le cot gauche, er.svite 1 m'a s. ml l le voir daw le deux cis. Je travaille chez un taillc-ur et ayant un petite fille soutenir je is dtirai par me risquer. j'i demand mes amis et u.iem'a dit: prenez la O.rr.positon Vgtale do Lydia E. Plnklum. J'ai suivi ce conseil rie me uis sentie mieux tout K: ji:* je pui n aintcr.i.t Uavailltr mt tnt i. ;ntrev .nuv.-. Jerc-^mmanJe toi4s vr.tr Composition Vgtale et votre Lavage Snniuire."—Mrs. af*anr Emm.-o,4S9 N. Carpenter st.,Chicago,ii.,u. S.A. Cette Uttro n'en et q*j'un# parrrl c\ trrr.ni r.orr^- rr"*i ehiuj'i tnni -i •: provenur.l d fammea. jun# rv,na n toute occupation. C>* !, .itrc t4ioicn.it lie vrtut val Ootvpoaiti >Vi .^:< •'. %  Jyd! E. lnUam. Catte c.)rnp.iiiU i M tLeic tur votrj sutU-. Loiyez .jn<: la Composition Iwgata&k de lydia E. tfitldkam iroi* e.MrrKMXH usoir-n r. L VW> %  % % %  % %  Olire d'emploi D^airona bonnp-TDArimeri non*enfjnts Hygi t rvi Juna no Hoifal rnnditlnr*H ; LvgAa Nourrie, g?get : il)0 goorrtp rr moi. >'fart m n BU b-wi'oti da Jouraal Le SfS Far a on a vtnunt direct ment de New York e*t attfnu la &f apiate te )udi2G couru t et Initiera le tuit<6 /our pour Kirgton et feu porn de (a Colombie prenant fret et pas* sayer* Four tous autres renseignements on est pri de s adresser l'offi ce de I agence gnrale, Portan-Piincf U 25 Octobre 1ST22 E. FClemeus, Agcui Imprimerie de L'Abeill Augla des Rues Dants Destxtohes et du Magasin de 111 tl yJll U lltA I toute* le* qualit* pour homme*. Kaki Blanc *ip*Heur. JOrill Cnion iUp anflal or<),8) l'aune Drill Tv**or Or O.'tS *t


PAGE 1

No 4950 Po*trarrPrin^ Fait! Mercredi 25 Oc*h*a i0;2 BlHJOTltJR f WPHJayUM Clment Muglairt NDMIRU 20 CfiNTU.IS Matin On n'a quelque chance de trouver son idal hors de soi qu'aprs l'avoir, au* tant qu'il est possibie.ac. compli eu soi mme?. M. MAETERLINCK Quotidien aBDAOftON : Rae^mcwaineVIa 1J5* reUSPOONB No 24* EN MAL D'ENFANT Calait Tille eit, de l'avea mme de notre de loi donner an programme ne te natrie grincheux L'Obmion liamtnt dfini dont les seules stipula initi $ da Cap Hatien, la a tnaiion tions pourront servir de critre pour jg ittionalisme, ou plutt de ce dterminer le caractre poliqut des syivemenl agitateur qui se prtend membres dn parti et les distinguer ft| ; aprs trois annes de fracas, de d'une manire prcise de ceux qui Mectiae.s, de dsobissance civique en usurpent le titre. it dlgations et de rapports, — le tout se disant man de source natio Les diffrents nationalismes, qui uliste, — voil que notre confrre se oat manifestsjusqmci.m-liaient K plaint lui-mme que tout cela tous une ceitaine oqueiterie faire n'aie t que camouflage, insincrite. ressortir qn'ils entendaient faire du tracs, et qae, dans un mouvement nationalisme tout court, de 1 union l'indignation que nous ne voulons nisme. dn patriotisme, mais jamais MI croire lui mme feint, il prjela* de politique. La formule tait mtel ce la ncessit pour le nationalisais ligente, car elle tendait ainsi g ou Editai enfin en se constituant, per dans une action commune b:au tr. J-... AA ^ j^.. toup de nuances politiques d flien Le 9*^** !" ****^ tee.etmmc contraires* Vo .a que tt nons en faisons franchement repto d HMUM p4r | e m, tant d'amis mtiessauts. culti^."urd hui dparti politique 4 orga B 1 Tn. P .? !" Su. qUe noua P lc. "K Sous trouvoascela Juste et . sdons dans la mle, nous les u COQyen ir cependant .tons maintes fois prvenus de ne J %  exaLtcmeat U c Ztt pied vigueur pou les pu prendre leurs vues pa.ticul es J"^^ piewaor— m nuit. Les t oit ande, te ne ,. i;_, . Nouvelles Etrangres Les cours PARIS 14Sterling 61,63$ Dollar n.82-, WEW YORKa4 — S erling 44 Dollar 14 05 Extrait du Washington Posi* Via a es de Diplomates et de Prlat u il m Eliu-is G ERRES, de la Grande Bretagne; DEJAN, d'Ha.ti; et le Cardin,l O'CONNELL, la tiaiaon Blaaeae Sir Auckland Goddea, itkDtiu deur de la Jrrande-Bretagae, rendu visite la Maiaon Blanshe hier pour LONDRESLe Roi, suivant les conseils du l'remier ministre, rno noncera lundi la dissolution du Par lement et d'aprs les arrangements prsenter aes respecta, aprs uns actuels les no-.vel'e lections parleabsence de pluaienra acmamea. Il mentairei auraient lieu le 1; Nodit que, durant la demi bearo qa'il vembie mime dej associa lions nationalistes existantes' et pres pour celles de tout le monde, pas se laite illusion, et de ne pas q0e |i:||rC0Bd maatl011 „n n'est j a Lue le jeu de ceux qui. dans noir. J sleQS dmocratie, ne se sont jamais nourpA>t i politiqae o-ganii doit ns que de mensonges, ils nous rF "J ^ s J noal af 0if tendaient par des usatioas U S0Q U poa voir peur objec *,l.tl.s force aujourdhu. de .en%  .tdoitiealrt4occupw.es aie nomm-ge notre claiivoyance u011 iqaM .. m.-aieures %  on. n.fendons cependant pas cela V ^ ^ |t feu i noua sommet des philosoPJJ^ qQ| Vn pf0)eUe> Dj>0Q avalt frU w* — 1. signal, chez le chet de la Ligue du Mus nons avons ha ad apporter la n ^ doQl l0pinton mu> nalt psaavede ce que nous dison et vol p' e o iti;lc i, de* veutues aiu a u qa. fou peut lire dans no'ie • J tf CQC1 de ^ e pert0J confier. < L-Opinion Nationale : ^ doal jj dema U|fe 1 Proche Orient et l*uW. ail est possible plu tt. La baisse continue Le mark aile* mand commence inquiter *rieu sment les mi ienx hnancieis belges non seulement la valeur des bjoo Tu me prie dtjei yeux deate, dessaaates PETITE3 NOUVELLES Coafideneas d'ami millions de mukidi par l'Ai e naLONDRES Le se$ervn au rj clumbrfs %c ruairoat demaia pour L*w leiuci parti apr conservateur .a eo BtaamdaataMerle eaaaa -u roi pour U lormation du Rauveraemem CER1.1N Le consulat des deux lire K.ioit ^uei le cliet j u pani S r ec a doue instrjnon aux grecs rsidant ce AllemaMe et ap.ar" cU " miaaire de /et et tuij, u ,. prse 0aleea ]on blaeeliet. Du bruit Moeilli que sur l'ichan:e. 5 dhai par no te confrre npoii YOVOOS plus fa.ilement 1. contraire A pat L Inion patriotique, il existe m p IOf j u j rt| teut niie l'quivoque encore, tap^c le noue confire, la a graV a et se perfectionner,saitoat LitutduDmptu,* aussi la Ltf ne du |B JJ UJ mg|M de lOpp-siioa. Ban pubhc. Mais il dclare que tout Al y a q Uei ^ ue te^.ps de cela exu pour 19a;, cela oc constitue pas cacoie le parti lau> uQB ie ^ tyi> 1Q p art j national tains milieux c aationahste. Bien pins, le parti natio doQ t a a t 0U j 0U8 C ie imaii da de b matiques. Ea aalisie qu'il rtve serait une aarte de t j mmtr ie programme pou iqaa ha lieux fiaancte on w... 1M .• .ua clan l-.iro et sectionn qui serait fCede Jui M jU ,u 0ar tt libral Cest te du maik compromettra la loture (Jne SUiyUllCr*CaU ioierdit tous les gna suspect, fai u .,, f aK ssai i aTaBt lou t de confrence fiaan i*ie de Braielle. • *JeaaAaaa.aei /..i^ •aatdj partie de ce. aaiocutiona, co iJ lttf J ( tft( un jour, le journal e.ucoup de banquiersaeablentcon 8C (le UIVOI ce UUX qml dclare adultres. £a eltt, il t u(£^ crivit, sous la plume de SOCt ar.n %  i R %  <. destroyer amricain : croiseurs lusses Kostiyj T r— Ei que l'A nour vrille aaes yeux de ses IJCUIS, Quint aux paiern -ut • des reparu lions Tu ae soupcoaoe pa qu: mon i ne et ailleurs, les COnSli.e dam car hl aou au < c '** t luu '>*'c>.res qji m mtrette. somme ptus que pro ou. re dans icmi s* i ^ l B *nmm^mm^am0* cion que la ;ha T •" — *' ulJ cur .usses Mutin et OronnuBj, au.s. que plusieurs autrt btiment. S. *&? m c,u !" %  S i S * S iJfJ^L g ~ v ,n de Graeft • %  '"' • ana. iok.o, a t noiaoa miniitre aux E m juiiiet'SiV ^ erv,,a ,u ' - -'"' t de Holkflta tsioaa Etals Unis plume de vaincus que lAhcmagn: financire Fiieuc Maicelin. si nous ne nous ment est trrtiid ablcment perdue trompoos.et l'adress* d.a hbiiaux, et dans un temps peu logn la A lire tout ce que l'on crit et CcUc „ nu e et cet aveu : — Vous question de sauver LA.lemgae se On crit de Grand Kioidi ( Miebi 4 entendre ihacun expoier .sa con IV(2 [ tad a neeM ,i e i a constitution prseatira comme elle s est piesengaa> au Se* York HeraU : cepiion peisennelle des choses aatio d ua rll qai t |ttl C t qne pour le pour l'Autriche, avec la diftren nales, il n-y auraiu en Haiiw que des vous |orc b attre...' ce qu il n'est pas aa ouvoir des nationalistes en prsence de l'Occu Noi$ p ent0D U n peu que c'est le iius seuls de sauver .Allemagne patina. U y a les chauvesjouns^du (ftS au partl politique dbnt notre con Bibliographie LES PARASITES -•"wuaiiioc, • B-m. ircie v taux, revtus des plumes du aaaona pour c| listne, les taux nationalistes et les aa itB g e tiaualisus Uatiquaut. Tout le mon __ %  nsuonslisme, les geais gouvernemen uiJt p| ccon [ se la" crat.on, sans cela en prendre l'avance 0m Oh 1 non, b.en au contrai Nous suivons avec lutrt sa de endotse lunitoirue u.tionaiiste, g CiUll0a c i | U1 louhanoas bonae et mme les coopiatistes et les an rom pt e dlivre;, nexionnistta les plus teivenia. Seuls — %  1- vtais nationalistes ne seraient point nationalistes. PARIS— L'ambassadeur de Ce sont les divers Parasits de la vie sociale que l'excellent dessinateur R. Gurin,— si personnel et d'une si savoureuse dr'ene— a hiss Mrs Emily Stuart Joaes. poure dans U Cbamtit. pour les promen, duo fabneauide meubles, demande .niourd hui A** n t u. 5T^ le divorce apra un an de mariage J u l our(lhu devant les foules arau parce que eoa mari est trop beau. M. Joue., declaie l atriJavit, possde Un sommaire clectique — o voi ana paire d'yeux aiinauta, dee traita sinent les noms de Mme Lucie. Del. une Oneiae et d nue rgulante par rue Mardrus, Georges Pioch los* fanes, oea cUeveux c luiinacuies Germain et Andr Lamand -U£l t qui cooatitue-ut an eastamUle du DKac ces car i ca tur M m, ne insistibie a traeuou pour lia KStoi^TliS.aL!2 Wlt qael femme. Llie. aa pranament autour }. !" Sr frggg WD,i a " da lui, te .uppiieut de faire une i' n h e ," P l .*" 0< !• "tampe de promenade eo ao.o avec enta et lui *f a „.LS 1 !" ^' 00 Joura inapiieea


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05776
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, October 25, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05776

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
No 4950
Po*trarrPrin^ Fait!
Mercredi 25 Oc*h*a i0;2
BlHJOTltJR f WPHJayUM
Clment Muglairt
NDMIRU 20 CfiNTU.IS
Matin
On n'a quelque chance de
trouver son idal hors de
soi qu'aprs l'avoir, au*
tant qu'il est possibie.ac.
compli eu soi mme?.
M. MAETERLINCK
Quotidien
aBDAOftON : Rae^mcwaineVIa 1J5*
reUSPOONB No 24*
EN MAL D'ENFANT
Calait
Tille eit, de l'avea mme de notre de loi donner an programme ne te
natrie grincheux L'Obmion lia- mtnt dfini dont les seules stipula
initi $ da Cap Hatien, la a tnaiion tions pourront servir de critre pour
jg ittionalisme, ou plutt de ce dterminer le caractre poliqut des
syivemenl agitateur qui se prtend membres dn parti et les distinguer
ft| ; aprs trois annes de fracas, de d'une manire prcise de ceux qui
Mectiae.s, de dsobissance civique en usurpent le titre.
it dlgations et de rapports, le
tout se disant man de source natio Les diffrents nationalismes, qui
uliste, voil que notre confrre se oat manifestsjusqmci.m-liaient
k plaint lui-mme que tout cela tous une ceitaine oqueiterie faire
n'aie t que camouflage, insincrite. ressortir qn'ils entendaient faire du
tracs, et qae, dans un mouvement nationalisme tout court, de 1 union
l'indignation que nous ne voulons nisme. dn patriotisme, mais jamais
mi croire lui mme feint, il prjela* de politique. La formule tait mtel
ce la ncessit pour le nationalisais ligente, car elle tendait ainsi g ou
Editai enfin en se constituant, per dans une action commune b:au
, tr. j-... aa ^ j^.. toup de nuances politiques d flien
Le 9*^*******^ tee.etmmc contraires* Vo .a que
tt nons en faisons franchement repto d HmUm p4r|e
m, tant d'amis mtiessauts. culti- ^."urd hui dparti politique 4 orga
B 1 Tn.P.?Su.qUe noua Plc. "K Sous trouvoascela Juste et .
sdons dans la mle, nous les u COQyenir cependant .
.tons maintes fois prvenus de ne J exaLtcmeat U cZtt pied vigueur pou les
pu prendre leurs vues pa.ticul es J"^^ piewaor m nuit. Les t oit
ande, te ne ,. i;_, .
Nouvelles Etrangres
Les cours
PARIS 14- Sterling 61,63$
Dollar n.82-,
WEW YORKa4 S erling 44
Dollar 14 05
Extrait du
* Washington Posi*
Via a es de Diplo-
mates et de Prlat
u
il
m Eliu-is
G ERRES, de la Grande Bretagne;
DEJAN, d'Ha.ti; et le Cardin,l
O'CONNELL, la tiaiaon Blaaeae
Sir Auckland Goddea, itkDtiu
deur de la Jrrande-Bretagae, rendu
visite la Maiaon Blanshe hier pour
LONDRES- Le Roi, suivant les
conseils du l'remier ministre, rno
noncera lundi la dissolution du Par
lement et d'aprs les arrangements prsenter aes respecta, aprs uns
actuels les no-.vel'e lections parle- absence de pluaienra acmamea. Il
mentairei auraient lieu le 1; No- dit que, durant la demi bearo qa'il
vembie
mime dej associa
lions nationalistes existantes' et pres
pour celles de tout le monde,
pas se laite illusion, et de ne pas q0e-|i:||rC0Bd,maatl011. n n'est j a
Lue le jeu de ceux qui. dans noir. J sleQS
dmocratie, ne se sont jamais nour- pA>ti politiqae o-ganii doit
ns que de mensonges, ils nous r- F "J ^ sJnoal af0if
tendaient par des usatioas U S0Q U poavoir peur objec
*,l.tl.s force aujourdhu. de .en- .tdoitiealrt4occupw.es
aie nomm-ge notre claiivoyance u011.iqaM .. m.-aieures
on. n.fendons cependant pas cela V ^ ^ |t
feu i noua sommet des philoso- PJJ^ qQ| Vn pf0)eUe> Dj>0Q avalt
frU w* - 1. signal, chez le chet de la Ligue du
Mus nons avons ha ad apporter la *n ^ doQl l0pinton mu>nalt
psaavede ce que nous dison et vol p'eoiti;lci, de* veutues aiu
a u qa. fou peut lire dans no'ie Jtf Cqc1 de ^ .e, pert0J
confier. < L-Opinion Nationale : ^ doal jj dema U|fe 1 . ,, bres de son gouverne jn.ut.
. LOrganuatton du parti nationahs q ^^
WASHINGTON 23 Con'orm
ment la d:is 01 Daugheity, la
loi sur la prohibition est entre en
navires ce matin i
es de neuf compa-
gn es oit provisoirement exernp*
tes de l application stricte de la loi
par suite de la demaude d'injonc-
tion actuellement pendante devant
le juge fdral Hand. de New York
L uis navires pounont entrer dans
les porta amricain' avec des bois
sons alcooliques scelles suivau' l'an
ciea systme qui tait appliqu avant
la motion de i3augh:ity.
La aiiuii di iirt
L?s rglements
Daugherty
passa avee le Prsident Hardni,
eulement dea questions personnel
le 4 ont t discutee, lea proh.
mes diplomatiques, parmi leeqaela
celui de la proh bitioo amricaae
sur mer, taat laeiws potr tre
dm u es avec lea fjneuannairee da
Oapariemaat d'Etat.
Lon Djeao, ministre des affai
.W.HIM . ----------- res tran^iea d ri nu, qui raadit
Suprme de. Etats Uns pour deman viaite a la laiaon lilaacha Hier aln
d -r de rendre une accu on au su je: de p.galer aea hommages aa Pr
dea retenu rg eraeats D.ugherty Le aidant flardiug, dit |0J le f rsident
.une Hand a rat*** .a demande des lui a donn lasajiaoce qie la mil
compagaiei eu faveur de injonction dea Lut. La.a en Hati e.t e.
WaSHWGIO^ -
gnies de navguions
Les compa
trangres et
amiicaints voui s ai eSitr U Cour
Le jjg: Hiad a pro ong tempo ehevqteajith jliques,
raircuieui le smis quil
_____ d, il y a quelques jours. r
^rn7o .s que les compago.es adittsent oa re da 8ajeta varie
JPARlS3t-Le gouvernement'ran Jriimjledui ia C-ui Suprme. 9***"* politique
ais ainqui'.e de la situitioa a:- .lini,fll,. uiemeat aux *,~l
igc icnipw niou;i|io i.uuihjji, rauuii visita
avait accor hiei a 1a aluaoa B.aneha. U dit qae
1rs. pou. vu cette visite fut conaacre noe erie
n'ayant pae darap
pour rue;
dessinent net
ruelle Berlin o,
cb*ncilier Winh et
assure-: on, 'e
ob igi d avoir
Le suis.i
boissons
Oantre part, ivoua avons reu
d'un correapoodaat particulier
applique seuiemeat aux
m servant de provision aux ^rtji^, aeiofarmatlaaVJaon
je foi* aiernod quipig:s du navires aQtj qu le irs:deni Hardiaa. la
te L'une de cette orgausalion a
. lance tout rtc^mmeni pat le
Courrur tiaitten. C'est a ne ides trs- J^^J^^ ^ d'abjrd. e (t "*
heu.euse. Dputa qu'elle circule dans coa-li;uUo;sFd8 parti sont un pio- *** StTLSXi*J*i^na de 25.00^ do.ucs fournie parlas corn ts a ladntoi.tr. 00 de. attairea
l g and pub.if, ou en toi tout 1 - "Tr??? J ZjSmmA de. op.- S,* *flUs coqJ%'tu pagmea de navigation comme garan latmo amricaines, .ont anime via
f 0%. et toute! impo tance. IZZff&JSS l'qaivoqua de. ^ gSri ........ ^ """ -M m'*i,"'"'i'
Donc iusio'ici, rien n'aurait axis EaJL".
-" ,7 'jat .es teDdaoces .e uaaainem ne t f mmo, ci a M 'K *-," "-'"" ant, que le rreiinent tiarding, le
!TJ tr nJttrd hui- El ctst via,mc0t ou il son 80 est me au uaqg!uv "tournant M Saiape. H est accord Secrtaire d Etat et loua le. foua.
ides trs- t.-.,,.t nir.# nui. d'abjrd i1ui1,"- U ess.me qu an ' seuiemint mjycnaaat u.ie cauuon yaire. dn Uepartemsoi d'Etat aftao
qui est ob.-ged. 1 a-ailler de ,, 00J d0iUls ,0Utni parlas corn ts l'admioiatra .00 des affaires
telles coniitoos est incapa___' ... ^,nm a.ran iatiao amrloadnaa mniinima. i. *
t comme icterpite du nationalisme
et k parti de ce nom est encore a
l'eut dtJu.tilvite tnu.e lcante,
lance peine dans la circulation
par ootie confire le Courrier Ha
tien , ciips depuis Lois donc que
u Lomm.ssion d baqute snatoriale
amricaine demandait 4 i Union pa
tnottqut Us dtails de aa constitution,
de ton manoat, de son oigamsation,
dt sa composition, et qa'il Ini (t i
rpondu que l'itasocuiion conviait le
pays ton. entier et qae ses adhrents
taient p us de au milie, on aa
vait, ne part et d autre, que ce vague
nuiqnait la piwisien rvle autour
d'kni par no 1e confrre capois
non, et qu eus une- 1 quivoque ac. t u fi n'CI
trm:.,- qu, nous nuit oi.nl qa ^^Su.
opposition eile-mme, aura ainsi m,Qt J pe0l J,
pays dei meillearea
l
cesse.
b.me
conme le g^eraemeo uani|. tn..mc. p ^ ^ alcoo.qucs
deteimincr lment pour que la questoasott ^ servifaieut B11 aa I41lun
Mais sera-t'il possible,
veut notre confire, de
aa programme politique
disparatre toute quivoque ?
pensons que c'est plus diifin e qu'on
ne se l'imagine. Mais st.eodons pour
voir.
Le terme < nationalisme en lui
mme, notre confire le leon
nat, est essentiellement productif .
d'equivoques. Nous ne voyons gu e gne, comme rparation pour loccu
;orament il pourra se uebaira.aer pation iminue jasqu ne repratao
d ce carut e en se m e 11 a n t ter maintenant qa une dtsaue de
an ser"ic*. de la politique: nou millions de maik,, mais on m de
contraire-mande mme si les boa. allemands
npressions de notre mt Lon
* Jiatre dis Ralations Ex
.iiirmem oea beareaiea
diepoi'.tious-
Vtl amme aoiailoi que poii.ble apr, Jttl "tuaient pas de r.uon 4
n !l ^2! "confrence dt> Proche Orient et l*uW.
ail est possible plu tt. -----------
La baisse continue Le mark aile*
mand commence inquiter *rieu
sment les mi ienx hnancieis belges
non seulement la valeur des bjoo Tu me prie dtjei yeux deate, dessaaates
PETITE3 NOUVELLES
Coafideneas d'ami
millions de mukidi par l'Ai e na-
LONDRES Le se$ervnaurj
clumbrfs %c ruairoat demaia pour
L*w leiuci parti apr
conservateur .a eo BtaamdaataMerle eaaaa
-u roi pour U lormation du Rauveraemem
CER1.1N Le consulat
des deux
lire K.ioit
^uei le cliet ju pani
Srec a doue instrj-
non aux grecs rsidant ce AllemaMe et ap.ar-
" cU" miaaire de /et et tuij,u,.
prse 0-
aleea
]on
blaeeliet.
Du bruit Moeilli que sur baiser.
Tu nae dis la flexibilit des tes hioche Jl 'Ci ei^rapt Ju service militaire d se
h: de quel geste pieu, tu sais apaiser ,er wuiat daas un dlai de 6
Le oeiiraui. an toi, tait que m chair penche, PJV" tre envoys en tirce
KRONSTADT /a
Et comme, a ton rcit, j'voque, dan oaoa coeur,
reU. CU paiement dsS rpSrallOil D'autre regirds, d'autres baisers d autre tea-
pour 1922 serooi pay> l'ichan:e. *5'
dhai par no te confrre npoii yovoos plus fa.ilement 1. contraire
A pat L Inion patriotique, il existe m pIOfjujrt| teut niie l'quivoque
encore, tap^c le noue confire, la ,ag-raVa et se perfectionner,saitoat
LitutduDmptu,* aussi la Ltf ne du |BJJ Uj mg|M de lOpp-siioa.
Ban pubhc. Mais il dclare que tout Al y aqUei^ue te^.ps de cela exu pour 19a;,-----
cela oc constitue pas cacoie le parti lau> uQB ie ^tyi> 1Q partj national tains milieux c
aationahste. Bien pins, le parti natio doQ't a a t0Uj0U8 Cie imaii da de b matiques. Ea ,
aalisie qu'il rtve serait une aarte de tjmmtr ie programme pou iqaa ha lieux fiaancte on w... 1M . .ua
clan l-.iro et sectionn qui serait fCede Jui M,jU,u 0artt libral Cest te du maik compromettra la loture (Jne SUiyUllCr*CaU
ioierdit tous les gna suspect, fai u .,, f aK,ssaii aTaBt lout de confrence fiaan i*ie de Braielle. *JeaaAaaa.aei /..i^
aatdj partie de ce. aaiocutiona, coiJlttfJ( tft( un jour, le journal e.ucoup de banquiersaeablentcon 8C (le UIVOI ce UUX
qml dclare adultres. a eltt, il t u(^ crivit, sous la plume de
SOCt ar.n i R
<.
destroyer amricain
: croiseurs lusses Kostiyj
t------r Ei que l'A nour vrille aaes yeux de ses ijcuis,
Quint aux paiern -ut des reparu lions Tu ae soupcoaoe pa qu: mon i ne et ailleurs,
les COnSli.e dam car hl aou au< c'**t luu '>*'c>.res qji m mtrette.
somme ptus que pro _____
ou.re dans icmi s*i^lB*nmm^mm^am0*
cion que la ;ha
T " *'ulJcur .usses Mutin
et OronnuBj, au.s. que plusieurs autrt btiment.
S. *&? m c,u"' SiS" * S
iJfJ^Lg ~v,n de Graeft. '"'
ana. iok.o, a t noiaoa miniitre aux E
m juiiiet'SiV ^erv,,a ,u' --'"'t
de Hol-
kflta
tsioaa
Etals Unis
plume de vaincus que lAhcmagn: financire
Fiieuc Maicelin. si nous ne nous ment est trrtiid ablcment perdue
trompoos.et l'adress* d.a hbiiaux, et dans un temps peu logn la
A lire tout ce que l'on crit et CcUc nu.e et cet aveu : Vous question de sauver LA.lemgae se On crit de Grand Kioidi ( Miebi
4 entendre ihacun expoier .sa con IV(2 [tad'a neeM,ie ia constitution prseatira comme elle s est piesen- gaa> au Se* York HeraU :
cepiion peisennelle des choses aatio d.ua rll qai t |ttl Ct qne pour le pour l'Autriche, avec la diftren
nales, il n-y auraiu en Haiiw que des vous |orcbattre...' ce qu il n'est pas aa ouvoir des
nationalistes en prsence de l'Occu Noi$ pent0D, Un peu que c'est le iius seuls de sauver .Allemagne
patina. U y a les chauvesjouns^du (ftS au partl politique dbnt notre con
Bibliographie
LES PARASITES
-"wuaiiioc, b-- m-----------. ircie v
taux, revtus des plumes du aaaona pour c|
listne, les taux nationalistes et les aa itBge.
tiaualisus Uatiquaut. Tout le mon __
nsuonslisme, les geais gouvernemen uiJt p|ccon[se la" crat.on, sans
cela en prendre l'avance 0m
Oh 1 non, b.en au contrai
Nous suivons avec lutrt sa
de endotse lunitoirue u.tionaiiste, gCiUll0a ci |U1 louhanoas bonae et
mme les coopiatistes et les an .rompte dlivre;,
nexionnistta les plus teivenia. Seuls '
1- vtais nationalistes ne seraient
point nationalistes.
PARIS L'ambassadeur de
Ce sont les divers Parasits de la
vie sociale que l'excellent dessinateur
R. Gurin, si personnel et d'une
si savoureuse dr'ene a hiss
Mrs Emily Stuart Joaes. poure dans U Cbamtit. pour les promen,
duo fabneauide meubles, demande .niourd hui A**nt u. 5T^
le divorce apra un an de mariage Julour(lhu' devant les foules arau
parce que eoa mari est trop beau. M.
Joue., declaie l atriJavit, possde Un sommaire clectique o voi
ana paire d'yeux aiinauta, dee traita sinent les noms de Mme Lucie.Del.
une Oneiae et d nue rgulante par rue Mardrus, Georges Pioch los*
fanes, oea cUeveux c luiinacuies Germain et Andr Lamand-Ul
t qui cooatitue-ut an eastamUle du DKac ces caricaturM m, ,
ne insistibie a traeuou pour lia KStoi^TliS.aL!2 Wlt qael
femme. Llie. aa pranament autour }. Srfrggg' WD,i a "
da lui, te .uppiieut de faire une i'nhe," P" l .*"0 promenade eo ao.o avec enta et lui *fa.LS1 *,^'00Joura inapiieea


Retour de M. Lys
Consul d'Hati Nev York
Hier soir est rente a Port ai Prin--------*------
:e venant de New Yorlc, via Cap Hai p
tien, notre ami Ernest Lys, Conaul LiODflf es
de dpoaer une couronne sur la totn
oe de la chre disparue au nom de
dissement
Ce aj Octobre 192a
AMIS
(.nral d'Hati New York.
Mr Lyi est revenu avec loua les
docnmeots de lEmpruat et regagne
la ico poste inrtisarrm: ni
sur
l'EducatioD
Belle sance inaugurale hier au
milieu d'un g and nombre degpeisou
nsges.
Le Congre; d'Education travaillera
aujourd'hui, jeudi et vendredi dis 4
h'U'es prcises.
O.dre du jour de la sance de ce
soir ; Discussion sur la situatioi co
Ueltet flottante*
Monsieur le Directeur,
. nom que, la famille et si c est possi
An moment o le Gouvernement b f j-Jc0 e H
prend des mesures pour |asseoir sur Djn, , $ao,e d hier d;9 u
des bas soides les inaocoi h-tien menls de condoltnces onr t vof$
aes. il est juste et quitable de pen a Fredent Bordo et d., fi,iciu
ser aui nombreux baitiena qui ont tio3Saax c!er , catnolique tl pr0
t ranonns par les armes cicos mM congrgations religion
a au, on. t dMtrs de, Bo*< |{ QUr lcar ^j^uvre eu Hati.
.us la lubrique de Dette de la R r ^
vdution .
LE UAJJ*
------
Cabinet Particulier du
Prsident de la Rpublique
AVIS
Jusqu'au jeudi 9 Nov mbre pro
cham inclusivement, le Pr-, dect i'c
la Rpublique recevra les mardi et
jeudi de quatre a cinq h mie du soir, au Palais Natiooal, les
am s qui dsirent lui prs;nt:r Je
vive voix leurs condolances 1 oc
casion de la mort de sa mre
Les rceptions de Mue Born-, i
cause de ce d(uil sont suspendue:
jusqu' nouvel avis.
Port au Prince le 25 Octob e 1922
SX^ NELT.JSTHEHIE. FAIBLESSE
SIROP ai
DE8CHIENS
A l HmogloMna
Srfnnratcur du Sang, prttortt par l'alita mdilf.
Wous publierons i partir de cette .
aine, une srie d and s sur ce te ( lilOIl (168 leveUTS (16
Frise
'fret
importante question
Veuillez sg'er. Monsieur \* DinC
|4U't ases 'u9,io" emrre!t^<
Un Groupe Abonn
U Emprunt devant
U Conseil a Etat
Ce matin le Scrta re d'E at des
Finances a dpos d vant le Conseil
d'Etat la loi d'emprunt pour laquelle
l'urgence a t obtenue E le sera d
finitivement vote d.ns la sance de
Vendudi. ^^____
A Jacinel
Mr J. Oaalder Jr, Consul Gnral
<\< Hollande Port au Prince a b a
voulu nom adresser une notice
concernant l'levage en Friae et l'a
:hai do btail frison
La production moyenne es lait
dune vaebe frisonne de 4ans ou
pia 1 est d eaviron 400 k los par p-<
rio le de lactauon, le pourcentage
moypfi de matire grasse pouvant
re (li i 3 40 0/0 Lex'raor1ioa>re
licbease en lait de la race frisonne
considre comme la la plus conomique fait apprcier
des paya suivan a qui font une pran
de importa ion de ce b4tail ; Be'gi
qoe, France, Espagne, Italie, Angle
tene, Allemagne, Sud, Po'ogne,
Afrique du Sud, Argentine. Brsil,
Etala Unis d Amrique
Tous no* coranliment* Mr J D
lundi matin de tonne heu'e, n aider pour les effoits quil deoloi en
tresvropathique Prfet, Monsieur Er vue de faire connatre les diverse
&Vg~sg*E&~ "".-. ?&-qo"reprt
i leus les Chets d AdmtniS'ration et
tous les amis la nouvelle leue du
dcs de Mme Vve Eu*. Borno.n re
de Son Excellence le Piesident de la
Rpublique.
Les Buteaus publics ainsi que les
maisons de la Place avaient leur pa
villon en beine l'occasion de la per
te que vient de taire Son Eicelience
qui nous cuvons l'cx;ics>.cn sine
rr de roi coodolances.
Nous croyons savoir ijue le Pife
a demand par d.che a son coll
fcue de Poit au Pnnce, Mr Thard, 4ina5ue et Ome pisodes
Amie le du
Lyce Ption
AVIS
Les Membres d I Amicale do Ly-
ce P'ioa en retard pour le paie-
ment de leurs cotiaations, sont ins
lamment pris de faire savor au
Trsorier le mode de Daie*ien> qu'i'i
1 roposent pour le iglem?ntdes an
nes arrires.
Ceux qui ne d nue r tre membres de l'Association
seront oien aimables de le dire.
Ceux qui conliadenr i garder le
silence prudent qui les fait cunsid
r> r comme membres sans remplir
!rur seule obligation qui consiste i
ravr Six onrdtspar an,soit cinquante
ctnttrnes par mois selon 1 iimp.emt li
radis.
Il est indispensable qu'ils fournis
sent ces rensense gnemen s avant le
rremier Novemb e p oebain, dite de
U nouvelle anne budgtaire de l'A
micale.
Ces dispositions -ont prises en
vue de dies er la lise complte des
mtmbres ritls de jvre.
Pour le T;so i*r,
Do.teur RIUOT
Une soire de..rires
C'eat folle qui ara offerte au pu
blic aamedi 2H rmmbrea de LA RENAISSANCE
dane laquelle il sera jou tro a ro
mdiea locale, choisies pour la cir
constance
L soire * ra 1 gourde, afin de
permettre I tout le monde d'y pren
dre part i coite fte de rires.
La bulle in religieux
Nous vont tefu le bulletin religieux d'Hati
U'cicule Octobre 1922. La partit: officielle corn
porte U oowinaiioa du rire Bloyet prcde n-
nient vicurc Jacracl nomni Cur de Grand
doive Une noie rero.amiaiant aus privre* des
lecteur! du Bulletin le repos de I irne de Mr l'ab
b \\tt met eive au grand Mminairb de Saint
Jicqufs dcde le 14 Au dernier.
La parue non oriicie le ccmieni divers articles
assez inttessaati dont nous to caaKilloos 1a
ecture.
Avis
Antomobile f Dodge > partant po-ir
Ssnto-Domingo aoit cette aemaio)-
ci nu I autre,accepte trois passager
S'informer au Stloo de Goiilur
r'o Hablo Ton e, Rue du Magasin ae
.'Etat.
ixrt-au-F ince. 25 Octobre 1922
A Tendre
Automobile marque Dodge irT,
en bon tat. Pour toutes tidi
tions, s'informer la direction de ce
journal.
Port au Prince. 22 Oit. 1<.
Adresse: alrDoming'i F rern,
la maiaon cArgo. Rus da Cea
tre on faee de Mr Joordau
Compagnie Cle
Transatliniiqut
Le p-quebit Saint Rapbatl d* re
du mercredi mat n a) courant mis
partira le mme jour pour liraie,
Oyes, Sauto Domingo, Micoris,
Bisse Tel re et Fort de France.
Port au Prince a) O (obre 1921
L'Agent, fi ROBtUN
- CHAMBRE MEUBLEE
l'une homme tranger cherche use Smaa.
mtub'e daas une roiitoa de km die
8 adresser aa MATlM
Voici 3 produis
qui mtrent en valeur
la beaur de la femme
Parisiaua
JEUDI
50 centimes
: HlleMaile-Gristo
Varits
MERCREDI
La MaUon
de la Haine
2e et )e pisodes
ET f
La Venu* d'Arles
Etire r gourd.
Les client* ton avises que la M se Je la Haice est aoun pour la
derni e fois le 61m devant tie ren
voy.
*
1.....
Vincent CREIDY
De retour d 60 voyage ie N.wYork a 1:011 e ^es ftto'i el clients qu il a rapporter avec lui q forte slockj

te marchandises diverses.
Toileries nouveaut et autre tour robes, Z^phircd, e' evrette. Voile nouveaut et au'ro oour rjbas, Calicot grand et moyen larg^ure Tjile de toutes sortes pour top*/
Indienne iirand et moyen Inrg or, Tji'e de tu tes aorte* pour liog ri^a, Ct^h*alirieoia OOl**, Crpon daaoea il?urs. et un: d tj vis caileurs, Crepio jipjnaise p3ar
kimonos. Ci^pa de chire, blanc et coul. Mteur, et jraorgatta de tootoa coulears Baaifl pique b!an; ttfouhir Ra; o^-ir Duo 11 SMet'tJ et enl*nta co ou fil et sole,
Vs'iSI a maine pour dames Toile drapa.Damasae pour napa, C'ojvarturi ^e iiti b'roc et cotleor. Serviet'ea de toilette et cit b in liideaux port et jslouaiea Daoasa pr Biite-M
0
Un grand assortiment de Chapeaux garnis ? \
Sports et canotiers Dames et fillettes Dernires modes
Dentelle YaUncienne et Ikoderie tiantjais-* Huban le out.i qualits coaleur pt labeur*. Lavable couleur asaorti pour coaturm booameJ Che niaea couleur Zipbiroa. ^^J
et cliemisea en madra- b'anc et eu Toile devant petite plis et en plia cvio\ Cnsmiaetta tncit jiu^e et b'anc aiprieur C':n tricot *>t <.ii9 Toile et s^pUiref aapertSBM
0 l]n Grand assortiment de Chapeaux de Paille pour hominesj
*
Etc, etc, etc, etc. !
Nos Marchandises sont toujours connues comm^ 1*
TiAilIpnres et aussi nos PRI\


LE MATIN
M
Sea-Side-Inn
jtttiaDf rouf* de Bizotoo. Porf.auPc*
[jpr le Bord de la Mer
M entire d lt rtde et de
5 fille.
gtj*. pour automobilee
Il pour promenade en mer
_ de Mer .
|pcbe d'eau douce
Ipde galerie au premier peur
baquet rue eur la mer
*HUti
ur comman
r
Djeunera et dioers prpares
en 15 mini tea-
Toutea consommation* premie
ra marque
Peut prenne 6 peneionntirei
au mute
P end dee pensionnait et pour
le aejeuner et le dner (
Piano automatique a l'Eleeiri Lu5(lUV4atl &OUL
LIQUIDATION
LE GRAND MAGASIN
Wlotrc Ciquua'ia.v qui a Ci>m,mt\u taaC fcga cfa^ rrvaf Joit, attcT
cit*
1 partir du le 6'ptemb' e
Le Malin de II heurea 1 t|I heurea
Le Soir de 6 heurea 8 heeree
Petite dljrunera *t dinert
I Douar !5> Vin compiie.
Sea-Side-Inn
BTISSANT BIZOTON ROAD.-Port au Pnue
Oaibe SeaSide
Cbrvpte *i*w cf ihe^rt
Ddiheriiy
hraga or antocara
fotfefor boating
ine part
Saa Bain fra-h waler
Ihower ba (Large piaxa
1er Banqueta
Dinnere on order
LuechkH end brA kfa ?
a y in 15 i otee
111 drmks tiret Haie
Can antbnoard-w* mcntr.fy
Bo-rdra tor lunebea
and dinneri]
a-iiom le Piano
witb :ectnc curlent
From Sept mh^r 15 th
LtMebff fi Diuneri
Or l.tf> v inejQcludiog
il lo I l|l A m.
(3 K P.tL
Charles iPicoulet
9lou* nt> tommuu pa* v caractft piteaJic faire/ aa ia&aUo
d^ qjuetque^ y>urb po^r ptaiie ruxC Ctleatu ou paicc que/ rvotec*
cur cm_ atUatat pat ta *ltuatl<>a tanveata&te^, fia c'cm_ aicax j$u,, car*
c&atc carrvnurvccx pai oUrrvmc.
cTIXaU aou* (wjaiaa tufai-
Set tout- rvotre^ ^tocil pour te- reaouveta corapttenieaL eL aoutO
corapieaoaru qfu'uu^ tiquu>atioa at- ^ faiL pa* &m* taciificc eL,
mmt/ aux px mrat/ k ptn* (>a* pour atteiaJtt/ aotw rSutu
Tous les articles lourds enlever tu leur '-elle qualit, seit sais a
or il mme plus bas que les articles similaires vendus autre part
La toile peur dames surtout a subi une diminution norme.
tous, nous conseillons de ne pas s'abstenir-
On coup d'il convaincra les plus incrdules.
^~*F*r*^^^fm?
' I "I' '
28,Rue ROUX tort*au*i'i ince
Saucisson franais
ftanbon* franais en botles# au dtail
Sandwichs assortis
Tous les fou-a, partir d>7 leures.
Rhum Sans-Rival *"*
EXTRA FIN
En vente au Bar de l'Union ft chez
Henri Borda y, Rue des Fronts For(s
6R0S ET DETAIL
^
<
TLUGEL *iae LONURES.N.W
*~!Z3&


lomnlo
4ngle Rue Bonne Foi & Grand'Rue
Grande Vente au Rabais

A toute Offre acceptable de TISSUS
et AHTIClES de PARIS.
H-1


LE-MATIN
v



' .
m i
-..2
~J"W TV
ri -. :
*' 'w >*- ~^ .^ .


BTTT saSaVa-fts






ConM|tatfcfi
TUt4 irito
Vertiges
Pctsr resfyr en bcnr.z
sart:4 prr.zf chaque
iir un coraprft.i ds
JVBQL
.....
?

V
r - .--7
M |
Jufro!. rgulateur .le l'Intestin, fix
une heure constante aux Jubolijs
*>
'-->.

ii ii | tirai :>'. '**
Kl IN '.* d"
Juo Mita '. ' t '
.-. lu lai fin > t
11' .'.. V I llfc-l- J I
11 . - i : lo'riae'tt r.' ^ i !* /
-.,,. piu n ....' v '
i ira.* M i .- ,..:. -.ii .
mu .h ivnct : mai ci M-
Mn lire mIi.ii i '. i .. j Rrtlll
i 'i p *e,i ri. I.m !'.'."f-ifui irll
MM
0' Or tCrtli.
C ' t JtW i' MM'ctn*
ia MbSiMuttr.
---------- VerORBOtuti-----------
l8t0J.(T0'HCt : *iippo$lieini nnf- j
Cjmij.'.J
.";,0*.*r.f Prtmnadi' contre U$
hemvrroUit* r-ttefiu
j EXTISTS ITMAlM OU orrV
<
Vaillacl si o el I72t\ Hue du Magasin de l'Itt
J
4m


il *i(
Cl|de S'eamsliip Line
Foreign Services
f e*feom r c H if i venant des ports
Au Sud rant fin route four NtwYork via le*
pnrtH du bord* Il chargera pour New
Yo k <- Ire ports i ur crer via New
York
a
s
9
Le Malin g
A beau--nient r^_
U" Moi*
^ort no Prince Go.ir ic.s 2
F> parte meut 9J(
ir*-itor)B et nberwerDenf paya
ble rJ*iVrroe.
CoBiencx Voa Forces en Surveillant Votra SanUt
Cette lettre vou diru comment
Chicago, Illii.ois, T'. S. A.- "J'ai pri* Lydi H. rinkaui
Composition \tale pour des drangement de l'oviirt
Tous les docteursconsultcg m'ont dit la u-.Lvc ci.ose faites
tous oprer. J "ai commenc p.ir \ oir des douleur d-n
le cot gauche, er.svite 1 m'a s. ml l le voir daw le
deux cis. Je travaille chez un taillc-ur et ayant un
petite fille soutenir je is dtirai par me risquer. j'i
demand mes amis et u.iem'a dit: prenez la O.rr.positon
Vgtale do Lydia E. Plnklum. J'ai suivi ce conseil rie
me uis sentie mieux tout K: ji:* je pui n aintcr.i.t
Uavailltr mt tnt i. ;ntrev .nuv.-. Jerc-^mmanJe toi4s vr.tr
Composition Vgtale et votre Lavage Snniuire."Mrs.
af*anr Emm.-o,4S9 N. Carpenter st.,Chicago,ii.,u. S.A.
Cette Uttro n'en et q*j'un# parrrl c\ trrr.ni r.orr^- rr"*i
ehiuj'i tnni -i : provenur.l d fammea. jun# rv,na n
toute occupation. C>* !, .itrc t4ioicn.it lie vrtut val
Ootvpoaiti >Vi .^:< '. Jyd! E. lnUam.
Catte c.)rnp.i rida drogUM i/.iuibUa t p-*wttr*f (,riid ptr tnuu f^im
aj.;-. aun.ie CMinta. \v trn .7... p.iiU iM tLeic tur
votrj sutU-. Loiyez .jn<: la
Composition Iwgata&k
de lydia E. tfitldkam
iroi* e.MrrKMXH usoir-n r. LVW> ----

Olire d'emploi
D^airona bonnp-TDArimeri non*-
enfjnts Hygi t rvi Juna no Hoifal
rnnditlnr*H ; LvgAa Nourrie, g?get :
il)0 goorrtp rr moi.
>'fartmn bu b-wi'oti da Jouraal
Le SfS Far a on a vtnunt direct ment
de New York e*t attfnu la ? apiate
te )udi2G couru t et Initiera le tu-
it<6 /our pour Kirgton et feu porn
de (a Colombie prenant fret et pas*
sayer*
Four tous autres renseignements
on est pri de s adresser l'offi
ce de I agence gnrale,
Portan-Piincf U 25 Octobre 1ST22
E. F- Clemeus, Agcui
Imprimerie de L'Abeill
Augla des Rues Dants Destxtohes et du Magasin de 111
tl yJll U lltA I Salon d Co-tfure
JUvN PUDR0UE2 l'rop
HyKir.e, Bdd jjoftt.
Li Maison
H. SI LVERA
ejaaaaaaaj| u<
llfluidcuip/ Lquidcuipi
frofre: d$ ioeea* ion Mti vou tnl
ifrne de Imre ovte \J<\ GOURDS
une icoi-om-e dplu* du DIX gourde,
n rparant vous mmes vos e/i-iua-
xr.s en cuir et en rahoulchouccham
ore\ air, et-, avec le
LtQUtOC'JiR
jue VOU trouverz en tube de Une
turd* th-z Caetera Aux CentMille
X.Oel.e.
Loterie de
lu Havane
1(10 000 do lar.H
L/8 bil'e's pour le irage du 21
Octobre son arrive ainsi que la
ii.-ie du 3/ ^ont,
r'.usi'-'i.K lois sont tombs ici,
lof draille t do cent rbiUii*
Ve le an complanl
Carloi E. CashII, Ag-ut
Rue Buiinc Foi
Labeurs Traviuc de Ville.
Vjarneh <) Souche Irnitei ^nnai/tsun nt*, Me-
SpciaUM de travail t Admftis'.rati t,
Impression en noir et e. coultur
F1KEST0NL
Au ri once partir d'
jourd'liui ses prix nou
veaux : coulez :
PNBUS


c
c

*);x a e'abric non akid P. 14
30
30
30
SI
3fl
nu
n 1 { ns
3 1,2
3
i
\
1,'i
4 Corda
Kabrij 14'
Corda 18
Cordti upt'rieur '21 5^
Fabric VI30
30.
Vieil de recevoir pai
les deniers steamer :
Chapeaux de Ulne a'tal e, sup. de
twfe* le qualifi pour komm<8.
Chapeaux de paille iM'aM' f^P* d>
toute* le* qualit* pour homme*.
Kaki Blanc *ip*Heur.
JOrill Cnion iUp anflal or<),8) l'aune
Drill Tv**or Or O.'tS
*t breune oWrnito v* i ir voir le* miyni
f Unis h nouveauts # le* jolis article*
[Te A#t*M*i guVUi vient de recevoir
cl qu'elle vend des prix dfiant
fotdc concurrence*
- 09 i i. a
DEMANDE DEMPLOI
Jeune homme de *7 ans, irs capible dan la
corropondinee commerciale, dan u tenue dci
livres ainai que dans le iravaus de oinque, d
mande un emploi.
S adre.Kr au If ATM
Veine Oiace de
to le iia tJrince
UOn Glice d'. Port au-
Ptinrt infjiine xc$ aim tbtts cli-
mis que U feWMf de Uurnistn
de Glace sur lu partout ,< Ut lu rue
H mbhtaine ou Grand Hue, sera
rtabli partir du 1er Novembre
prochain'
Prire de s'inscrire pour les
abonnements avant la /'m da pr
sent mots
fort a Pricc-3 U 10 O-Lbre iM2.
IA Wr\ iltG.N
Les prix de toutes les aulP
dimensions ont t rdui\
les mmes prjpordon*
E* ntiel : Vous trowre'cz U dimD
de voire macUioe.
tin vnt2 chez
______U P'oeizmcn xAGGER^lO^
11. ilaJliii fils
H.d ltjux o i Bjutie Koi. llf) < P.es du Dpi de Kliu V|j
Annonce A sa ojrure i^e ol-aotle qu'il vient de reeevo' _^
aivan 1 oute auperiori''et alfi.l4.LEUU PHIX yUtt r
AILLEUHS: w-ai
Gra d aau.tirj|).ji de bij ote ie, cooi.U'd, braeela* fl 0f' |
,D0"'I a ajliia
Qr^nd astuitunea'. de bibelete cudeaJi pour biptme,
mariage ^
Graudaet redits li w en fe:, en cuivre, grande rt pr'ita1 f dodiBj
bleaox de toute beaut pour salon et etme a iDiOgar. c"-^*.'Wi ta
la?abo. '.npes, carpeos.descentes de ht,rao'tqoairii',e
aervicej liqueur, tapis de table, couverts, couteaux. ,
Lbamiaea blaucbes tt couleur, empeaua bOK*u*io, c08j"de ,
eutre et laine, panama, caaques. jambires, ami** vaille ,
oravate. cb(.m'Ba:tes, faux-cola. oaleuQa, fjrju de eus,*-1 v
cbauisures pour dama et enfante. (rf*l?'., '
Le \ ubhc eat coru alemeot invit A feolr foir mon euon.*
de es axdT sur ua ecteie,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM