<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN 1spprcchs de l'ara es rocge victo titiee, d'BPLt des drches officiel Us Le ( 01 BL J et Freocsis a t atu ^c et kb tif c geii ont eu rsceors i IUI gcLiemraent pour eue pro tlgs, Le UMU An ncein a enga ^e u tmaitcu | c ir les Amricains : lo te le ci si t su amricain st iucte ter 0(6 < si ors u un cioiiear imriam. K ra>^aas^&affiB^^ f eiiits ltllt. Etranger, Par jjotsjl? HbCi i t BERLIN Le marquis de Lubersac et Mr Ha go iiunes :oni en parfait accord au sujet di l'tntenie iatiivenue rcemment entre eui pour IJ (ettauration des itgioos dvastes On a demeati dans les bureaux ae Huga.&ticncs %  a %  • %  liavec '&, Anmiques, Con vatle¢s % vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs lt dus dlicats. Parisiana ** ^"iDIIIANCHE Jrande Matine a 5 heurea V.* Films de thcix^i %  A^:WWC„ -^<8mmwmammms(&mitm M T"iii i a" i"l Filtre a Gourdes %  £.' "A 8 htuiea < h -ri* La prohibition (/Amour fui lue avec la c.'bte toile italienne : Diana fonm Ce so r i Parisiana reprise de t-Joni-llfli Secrtaire d'Eta. la requte du ^" rni 7 !" a J Scrtaire dm Finances, j ai corn-* .antre : i gourde j; rounique aujourd lui aux diffrence sgenees des Lteaax vapeur de lt ville l'avis suivant : Lea r^gleaents de >a loi sur Is rrohibition sont applicables tous bateaux amricains partant des porta rsngers apis le 21 octobre •t aox btesax trangers quittait les Dspis ce qui cous est revenu, nous cioyons ssvoir qse la repreesn tation de ce soir sera .a dern e pour Tort au Prince de cette mou van le pice assister sucette page d h s'ci'e vcue que les .enfants peuvent bien com prendre^que les hommes peuv-ct P r >* u dessous ae huit ents dollars mditer, ^ qui laisse sux yeux one prcdemment flxt*, outre les frsis sp'-rdide image aux coturs une era et lea bonorsires d avocat. ve leon. A la requte de Mlle Claire Panant Les pastill UWE BOI DG VRITAau PA5TIILI nu bien employe, %  m t<<4 votre Oorfaj, VO a voapouooss OOMBATT % os Rhumes, Grippe, Iirtataj. Asthme, Kaphjsg? MAIS SURTOUT EXIQBz Brd LES RITUl 'PASTILLES WL vendue leuleantt BOITES portant le aoB HT Andr haubert Hier est retourn par le "Gorgas notre arm, Faubert, ancien Consul gnral d'Hiiti ;New Y ik. • asousieur Andr baubtri qui avai et Secrtaire du Conseil des Secre taires d tiat soui Daroguer:ave avait Compagnie Cle Transatlantin n c* **o* consul, en m, lu m nm Le naaufbnt W„/ BZJ ,^ Placement oe Mr Ch-rlen Moravia. l Mamn Rphat vtnant la,M9 ,e "venir d'un fonction faj U Mauoiqas vu les por.s du Sud caire aimable. Montbrub Elie, dbiipur hypothcaire. Pour plu. amples renseigiari. des E'ats Unis. Toutes ventes de L'iiinr.u %  %  %  lere-onr a, ej^ias 1, beieeons qui seraient effectues par rrI „'A "l ": 0M sera ,,2 'C a J' toat sur des bateaux amricains ou sur des battaux trangers dans les eaux teiritonaka dea Etats Un s se. tout conaidies en contiavtntiou avec la loi apra le 7 octobia. Cet avis s'est pas applt.able aux batepux trangara passent dans lo canal de Panama et ails n'ont point touch , r ~ •uC'.in a rnve du p quebo*. L'Agent, £.ROBh[JN ii I 14 PHOSPHATINE FALII Trouv mort Ce matin. Us voinns de ,, ,. ;t , udiLiiou ;^! s ct fW* P vu sorUr ce WOltOlt. les Etats Unis/ h !!. ,ul ? e ? sonl qncs Ils n Vente immobiliie uu-jethOi8 de l'eau (Sign) A W. MELLON Secriaite d Etat des Finances.." Je au s Monsieur, votre nrviieur, Jbmes CLEMENT DUNN, ubargn d'Affs>res a. i filent part la justice q u i p roc a ^omme il convient dans ce cas. On Conseil d'Etat ta A la sance d'hier da Conseil di dvou nlor. les portes et le raa.htu.eux ,ie iV JU Vil ueB >i 00iH, '' i fut UQuT mort dans son T il a ? ..' 2£ 51 CC 2ua el 1 rre. aDiileato.mai.i* h K. i. |Uien,-llldtt *bBn.i ue 1re lus JS trfiVJ.*"SS ^ iD,lueU i^ca de r-ort au Priuce, eu date da l ransport a i'Hdoai gnrai, juillet 1^. passe en loice de cho -e temoiuusge des voisins aifi.rre se juge eu outre d un cerufloat JU En vertu d'une obligation hypo'b caire en date du 8 avul \9-2o. (jaese au raopoi11 de Mes Jeau Joaepb Ma Poit d uu ju^eindut du tubuuai ue 1re lus est l'aliment le plut agreiaiS] plut recommande pour Issu dea l'ge de 8 0 mois, moment du sevrage st peafl priode de croiiaunce. j // facult la dintttto. Assurt la jbonne format** t\ Excellent aliment p*aT| Convalescents et les Vieillards, f SX TROXTVX PAMTOVt Dri'i'n (iAntnu O PRUNIER a o.e. Rua d. la %  M jujqu'a h:er soik, Joseph g%M noiane Vilm.nay, eu da e du -i\) ois paraiss t je bi. o porter Octobre co i.tatam que la ven e bxee Ou croit que josepn tm ois q-ui u y ^toDrs u a ym eu lie J, faute tat notre estimable ami M r Ken vivait seul, s tant ttouv indisnos dad i jd, t r ' sera ptocede le Auguste qui remplace au grand est mort sans secours Venuiedique 1 on conpieta J no, Corps Mr Neitouis Auguste nomm Charg d'Aflaites la Haye a piet set nient. Au discours de ienvenue dn Prside. it, le nouveau Conseiller d Etat sut troDver des termes heunui i UJT resltirmer ses principes ds droitee et de loyaut politiques. Le Cocs il a ensaite vot la loi ew usiJ abids que loui Mess-s. les nid oedi*<'* Prix ri.uu, travail sotn et sohdt livraison promet. ^ o B — L",;"" *i les jou. de ltc, a adresser au ctod il J sieur Fichier HUSSON. N | ra > J— D..



PAGE 1

fcine No 4947 Port-aii4P*iaoOo Haiti -"•IgaAidOi Ootobr ito* |0flBr gtJR PROPWETlRI Qment Magloiri mmiRo 20 fi"" 111 ..La sagesse est le contrepoids de la libert. T.\LL£YRAND Quotidien HIDACTION i BM AmricToe No 136* %  Jj f lLEPllONB qu'il fallait dmontrer , nn entrefilet de notre Ion nous, le bat le plos clair qui au • ii lsor m*, i troinnoas. ie d Nouvelles Etrangres liaient EST* . ,.i ., ,^-*-j*fftf2 f spculation doal l cal est loojet i *• et nous compieacni dans celte sp H M atin dt que le dgrvett a da qai# loi M trangers. Si je comprenas ^ U balaneu tHI sa maison autre que cette expulsion tait conterait aux rglements rgissant le sjour des trangers en France. Le coogrs communiste I auaiaj par dcision de son congts, qui a tir min ses sessions hier, s'est spar de l'internationale de Moscou, Les soculii es de France so t main enant • ,a„ i.n< \m relations entre diviss en trois tectio is ro vieui par f S! Jultst U Grands BrtUgtt. ? socia iste unrfit ao co nmuuiste, crise du biuet de Londrefest fiiles Moscou ; 20 communiste. „%,a Je compactons saurai pou; ai ss,dents ion. .'orgaa. es^irium. h\Ti& !" M-&^"* ^venbresua i*!! Ii Bte.tr Uw ins ses duur U le lgale eu FraaceWOS le nom du &&SiZ£~** ^SbS&'^m a donn Slt: W3?S* de te.* *t au> u ^ sera invua mJ**-$ SJ^t a ia COIliereiiCe ae ^Lem.rcaiLyau.eyaposcetpii Bmielitft 1 ches pour LONDRES 19La dmission de (douars payer sur cn*q les maicbes trai gers, dm. la cote du cate u parti. iag.t de savoir si te p"* d0 ou ailleurs e*t jamais au pris BRUXELLES sil Taeuays. Pre m,cim.nuieb:!ge. lecl eaquis au mid. la piemiie pitre de la moa; que de Paris. Le mar:h*l tait en tour d'uni loale daubes ea costu me natmaal et par les reprsentant! musulmans venus de Joaitaatioo. p . .s go-ve.Demems ttanai. an Angj;a Agaamst in, lude.bgyp 1 . ".- A* ea au l S ueusaient f • ,.?<„J lient [Nous savons, toont eie dmont.e te qiu c I / stwfci Manger qui ]m prix ; oau* ces uiuu ion., uic est agiev des ) dollars. tout projet de dg /tmeac. M.nteoaat.nntreconl.^E.or. V^^^SFA ^^\^^^ ^fiS-lN*-l w uompe eu croyau, queuous p.o L i oyd George a coasse, li ^M je. o^q ^ d '"'7" n U ce %  • P" ' s0lle de U s,tttatloa de c Qlrcn ^ e U politique de la Graoic Bretagne 1 1( , , (••• %  — .ie.es po ^ croyait impossible que la contereu des d s.ute. la quistioo des > ce lai<{a: pU;SS8 8 r6 uair avant le ouc IOUVCUI -.. —..— iwiirn atuees. Il leU' a gaiemeni ueinauanovembre LordCur/.o suggre „ou-i qw nous avoua publ. ^ur le cg. Ius llbJ uui il !" A ff££ kar a m au sUJtl de U participation M u 385.. vemeut. que nous avons p.tenau, ul aVAll t 0 m peuaani la guet J coaiereoce. Le gou " %  avant lui, que a ?*£ re ce a quoi le toi '• dc a verDctncDl belge pense que si la con re J r tl ENESLes journaux royalis suO.ssa.t celle suuaio, sao.ma.e y os,n de L oyd Ueorg |j§ ^.jjj i fj m0ttWJ|eat dm.ssionae.apiuc^ europenne. nOU MbaNlt^ SuftUfdtU ^pabl.qie a mis U w „._ S TJS2TES 2 aprs, m g, f do t y eue -^ -^ div.sioa par m iS ra.gs des Veau* qualit e b e*t ogiev de, ) IWHf. M lieu d .re dlermi pie, te pi.x du cate varu.a 4 ./. M dortton. l'uit dji par narchs dans un sen, ou %  ** ellellcuI8 production. M.is comme nous qne MrtU |a^a. a .a p.iticpation de 1 Allemagne la a., .-. r tae.euaou, avec notre cout.re et t"UU:> iyL* tMfdH •* "J J d ^ Q tt# 4seni*al des Etats A avant lui, que le cale tsi dans ceue m issiun de Lioyd QtMg"* fj- M rQcU uys ua eoco.e reu j cette dernire question, nons r £"M. ^^ d c re s0ttc U d UDmel cause b:au oap d su pus U a > M 1 u 7^ W9hlgtoa U nd.ons irauchtment: %  £• %  % %  1(UBCi nu nutttal ex art-Ut nous e t deici atioa dm. .. m a pou IM a ^ (voyons pas pma maintenant qua enieda> Jir le Ul mme a iH w tunai., %  *!._'PP""*'" ai la denioositatiwn ue notre coaCO ni.auemeni aua donnes au.uie Si.s.e.se La en moe uei ,, commeat te P todu:teur W b J Mvoqu.s l appu. du potes ttati en ie'oeeqjM'd uiUaa -eiait du dg vemeat. _—. i MMAIHOIIIUM iJat MIM UI an\ %  I Liii]il i U. S. Navy uews Ktieot iie que, avtc ou %  neces8lie lcli m.eua .'.aue du ivement, te pi* l .. d "^ s .n nat. 19 Octobre WASHINGTONOj>attend] .ci LONDRES 19— Apri avoir fu le ^ce quo la dmieaioa du Cabinat roi bjuar LOW a coosult ses am s Aaglaii retarde l'ouvert ire daa afo noammeut ioid Oerby et sir G or ciauona pour te lemiae de te detto il que ce*: te mateoe lranga Jw^m I poar ...tel daaf tes dputes se soat.un^peuis nous impose son pua. et quil cottomiju., noas voas g(0 up.s e* ont discute vivetnem . no y lll ul luid U( rD y n m vi.vi TTST r — ri"; £=: .f saitLi, iiv— ~lia naitien q.e iautre deg evem^ Leuaogci resie et re.uaa4i Qmtt el ue ie paysan, cousn , n patrai de ma.cnes tran lBit4 a i .lii pas utre de noue lis ouinioa. i,' n ,,. iu Luuarc u non ••--%  ---•--. ,. i ^.'amb aaideur Wanea f^ _. -^ d ^ 0I ^'* tt /^\V^ d a A 7, Lto.dGiO.ge leudrait pus d.ifi:ue .^^ oi.oduit une proteitioii •.v.le a eie ftcauuulifl aeas !"^ u ie M ae Mr Booar Uw d; l0 mer t0faiell§ tll Ford BQ uftlce Japona.ad ceitatas antteaa paiiicuie ""JF" uu W-Ulei u a nu quua a.sex dl eonlre ie traiiement inflig K. tj, mi us urou^es ^ouS.i>eu a ^ ^ sefl maus. Les membiea pfioci Andrew*, homme dait'aire. amriJi ctoite. LC lau.c.ux e. u s.eu nie ^ s^aic.t mid D;iby S.anley. cain dooi la mu.on ec tel bureaux^, %  taatent CiauOie que eiucmeut biuannique sot iec u*4aW.L, eid si ., ie ^icooiic 1*011*0, iord ue ont ftWiSSj P* P— •-— ^-r " J ,e po "' Divl.lM d parti cagea par te police et |/. r 1 recherche dea pu-' be.bora, te vicomte iteat.il maquis fouille pour te reiherche, dei. pht l v "t* T i,.n vi^nt colonel lohra^h.e des terntoirei da dfenno nu,, M^fKn^^^h^^^^^^oai suspectait d'.roir ea su fut mme ? Oe.x qui par.ini Jinsitenibient considie. us spcula Uuii, tomme de altruistes, et non lits hommes d aflaues et, te cas e.ue fat et pour employer une expiession lamoae, ne. p.ohteuis. Lem g,aua a^um.Lt, c*st la m Witeace que se toni piecuement ces Veine Glace de torut**?rince UUsine Glace de Port e cabin9t du Pri^aorge a duiaa.ooa aajonrd siui apr* avoir ien un eoup de mort quand les membres SOCialiSte tf&Q&lS coaaervateura dd la Chambre dei Gommunea doaoreot au .'te.iton auet mieux sauter . Andr 1 aidieu, haut commissaire franais aua Etats Unis, s'eu piapi t au leteimone pou. aiie aaanal re a Uemcuieau ce qui venait damPARIS 9 Le paru commumne.. ver Lu cuis.n e.e ae laocieu r* emier La ns s cal ieuai en cong i : L e 4| aa pain anaai valeur et'uo eomeae miai t e a revu la communuatioo de^u e Piei e B OJ et K.thi Uui queue a tiausmisc ou matlie et gcus, qui pendant te guerre LUI ) „. ^—— -JS duc un vote ae to 870 pour epPAJUS 19 Le paru commun e.e.. aux du ptft F e0l J, ^.. ^,t teiiai en LOaa i Lesli r „ ... un paru ue coalition Un conserva u ,, i i^uinisc a sou manie ei |;cns, qui pcumui £,•.. .—.-— laui dpru-t'ou, doit tre trouv %  ——i — %  %  ,. fWtt tM/i/t rie es (umaUM eu* t la „n*ieil quelques iuste s plus violeols et avaient brav pour tonner uu nouveau Souvent. ipculaieuis et qui tes •^•vViU du livraison t p ouau uieineuceau i opio.oo ?uO iquc ea se reacoauaut uidutAuUtew Monar Lair it >a eom e., a mut abonuonner £<£, TJS*** te .arcoars J, te rue ^J J^J $ ac CCjl am Dlea el U ; ve P c m .Semaud. en Suisse. MM. U de Uerby aot le. plu. eitda. Ce. Maint en're le maies des paysan, ae uiatAi ••' f .. H i-fH vou "•' u 6 i v,i*nil et Folies aeux ch.t* qui se dve o^peaieuti onteree la plui | an b eu qauuu allet aucu iuiiucau>, mu^uic mmuatmuai lwu* Bell, d a a^oupt. ri Un petit fiu lTu-e e^eueul et Cclu, es Hfal. uy aui* au >eu pour ta toutuirence pai Ji.uu iu*icu ea>ieitti.ii et w Octob'e i922. auue qu uu nouveau icia.u a*.* .c, l gu lUg.ais, a eie eapu de ftan 10K.ULauerohi tdgne V!u |duisi m.iititus uy aul r t< "^^ kl fort au Prince ie i ^ nego.uvtoas de la dtlu britannique, te par la police. La po'.ict a esp.iqa divo.iock, cooioie coudoquiaoe du 4 %  Q il .-5


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05773
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, October 21, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05773

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
fcine No 4947
Port-aii4P*iaoOo Haiti
-"IgaAidOi Ootobr ito*
|0flBrgtJR PROPWETlRI
Qment Magloiri
mmiRo 20 fi""111"
- ..-
La sagesse est le contre-
poids de la libert. *
T.\LLYRAND
Quotidien
HIDACTION i BM AmricToe No 136* Jj flLEPllONB
qu'il fallait
dmontrer
_____________,
. nn entrefilet de notre Ion nous, le bat le plos clair qui au
ii lsor m*, i troinnoas. ie d
Nouvelles Etrangres
liaient
est* . ,.i ., ,^-*-j*fftf2
f spculation doal l cal est loojet
i * -- et nous compieacni dans celte sp
HMatin dt que le dgrve- tt a da qai# loi
M trangers. Si je comprenas ^ Ubalaneu tHI sa maison
autre
que cette expulsion tait conterait
aux rglements rgissant le sjour
des trangers en France.
Le coogrs communiste I auaiaj
par dcision de son congts, qui a tir
min ses sessions hier, s'est spar
de l'internationale de Moscou, Les
soculii es de France so t main enant
,a i.n< \m relations entre diviss en trois tectio is ro vieui par
f S! Jultst U Grands BrtUgtt. ? socia iste unrfit ao co nmuuiste,
crise du biuet de Londrefest fiiles Moscou ; 20 communiste.
%,a Je compactons saurai pou; aiss,dents ion. .'orgaa. es^irium.
h\Ti&M-&^"* ^venbresua
i*!! Ii Bte.tr Uw ins ses duur Ule lgale eu FraaceWOS le nom du
&&SiZ~** ^SbS&'^m a donn
Slt: W3?S* de te.* *tau>. u ^ sera invua mJ**-$ SJ^t
a ia COIliereiiCe ae ^Lem.rcaiLyau.eyaposcetpii
Bmielitft
1 ches pour
LONDRES 19- La dmission de
(douars payer sur cn*q
les maicbes trai gers, dm.
la cote du cate u parti.
iag.t de savoir si te p"* d0
, ou ailleurs e*t jamais au pris
BRUXELLES sil Taeuays. Pre
m,cim.nuieb:!ge. lecl eaquis au
mid. la piemiie pitre de la moa;
que de Paris. Le mar:h*l tait en
tour d'uni loale daubes ea costu
me natmaal et par les reprsentant!
musulmans venus de Joaitaatioo.
p . .s go-ve.Demems ttanai. an Angj;a Agaamst in, lude.bgyp
1 ___. ".- a* ea au l S ueusaient f ___ ,.? lient
[Nous savons,
toont eie dmont.e te
qiu c I / stwfci Manger qui
]m prix ; oau* ces uiuu ion.,
uic est agiev des ) dollars.
tout projet de dg /tmeac.
M.nteoaat.nntreconl.^E.or. V^^^SFA ^^\^^^ ^fiS-l- N*-l
w uompe eu croyau, queuous p.o Lioyd George a coasse, li ^M je. o^q ^ .d'"'7"nUce ! P" ' s0lle de U s,tttatloa de
cQlrcn^e U politique de la Graoic Bretagne
, 1 1(, , ( .ie.es po ^ croyait impossible que la contereu
des d s.ute. la quistioo des > ce lai<{a: pU;SS8 8 r6uair avant le
ouc iouvcui -.. - ----- ..------- iwiirn atuees. Il leU' a gaiemeni ueinaua- novembre LordCur/.o suggre
ou-i qw nous avoua publ. ^ur le cg. Ius llbJuui il *Aff kar a'm au sUJtl de U participation M u 385..
" vemeut. que nous avons p.tenau, ul aVAll t 0 m peuaani la guet J coaiereoce. Le gou "
avant lui, que a ?* re ce a quoi le toi ' dc averDctncDl belge pense que si la con reJrtlENES- Les journaux royalis
suO.ssa.t celle suuaio, sao.ma.e y os,n de L oyd Ueorg |j ^.jjj i fj m0ttWJ|eat
dm.ssionae.apiuc^ europenne. nOU MbaNlt^ SuftUfdtU ^pabl.qie a mis U
w ._............ S TJS2TES 2 aprs, m g,f do t y eue -^ -^ div.sioa par m iS ra.gs des Veau*
qualit e
b e*t ogiev de, ) IWHf. M lieu d.re dlermi
pie, te pi.x du cate varu.a 4 ./.Mdortton. l'uit dji par
narchs dans un sen, ou ** ellellcuI8.
production. M.is comme nous qne MrtU |a^a. a .a p.iticpation de 1 Allemagne la
a., .-. r------ tae.euaou, avec notre cout.re et t"UU:> iy- L* tMfdH * "J J d^Q tt#4seni*al des Etats
A avant lui, que le cale tsi dans ceue missiun de Lioyd QtMg"* fj- M rQcUuys ua eoco.e reu
j cette dernire question, nons r "M. ^^ d c re s0ttc U d UDmel cause b:au oap d su pus U a> M 1 u 7^ W9hlgtoa U
nd.ons irauchtment: * 1(UBCi nu nutttal ex art-Ut nous et deici atioa dm. .. m a pou im a ^
(voyons pas pma maintenant qua enieda> Jir le Ul, mme a iHw tunai., *!._'PP""*'" '
ai la denioositatiwn ue notre coa- COni.auemeni aua donnes au.uie Si.s.e.se La en moe uei
,, commeat te Ptodu:teur W b J Mvoqu.s l appu. du potes ttati en ie'oeeqjM'd uiUaa
-eiait du dg vemeat. .____ _. i mmaihoiiium iJat mim ui an\

I
Liii]il
i
U. S. Navy
uews

Ktieot iie que, avtc ou neces8lie lcli m.eua .'.aue du
ivement, te pi*l..d "^ s.n nat.
19 Octobre
WASHINGTON- Oj>attend] .ci
LONDRES 19 Apri avoir fu le ^ce quo la dmieaioa du Cabinat
roi bjuar low a coosult ses am s Aaglaii retarde l'ouvert ire daa afo
noammeut ioid Oerby et sir G or ciauona pour te lemiae de te detto
il que ce*: te mateoe lranga Jw^m I poar ...tel daaf tes dputes se soat.un^peuis
nous impose son pua. et quil cottomiju., noas voas g(0up.s e* ont discute vivetnem . no.ylll ul luid U(.rDy n m vi.vi TTST r ri";----------- =:
.f
saitLi, iiv--------- ~- lia naitien q.e iautre deg evem^
. Leuaogci resie et re.uaa4i Qmtt el ue ie paysan, cousn ,
n patrai de ma.cnes tran lBit4ai.lii pas utre de noue
lis
ouinioa.

i,' n,,. iu Luuarc u non -- ------- -- ,. i ^.'amb aaideur Wanea f^
_. -^d^0I^'*tt/^\V^daA7, Lto.dGiO.ge leudrait pus d.ifi:ue .^^ oi.oduit une proteitioii .
.v.le a eie ftcauuulifl aeas !"^ u ie.M ae Mr Booar Uw d; l0,mer t0faiell tll Ford,BQ uftlce Japona.ad
ceitatas antteaa paiiicuie ""JF" uu W-Ulei,ua nu quua a.sex dl eonlre ie traiiement inflig K. tj,
mi us urou^es ^ouS.i>eu a ^ ^sefl maus. Les membiea pfioci Andrew*, homme dait'aire. amriJi
ctoite. lc lau.c.ux e. u s.eu nie ^ s^aic.t mid D;iby S.anley. cain dooi la mu.on ec tel bureaux^,
taatent CiauOie que
eiucmeut biuannique sot iec
u*4aW.L,
eid si
., ie ^icooiic 1*011*0, iord ue ont
ftWiSS--j p* p- - - ^-r "J",e po"' Divl.lM d parti
cagea par te police et |/.
r 1 recherche dea pu-'
be.bora, te vicomte iteat.il maquis fouille pour te reiherche, dei. pht
l v "t* T i,.n vi^nt colonel lohra^h.e des terntoirei da dfenno
nu,, M^fKn^^^h^^^^^^oai suspectait d'.roir ea su
_ fut mme ? Oe.x qui par.ini
Jinsitenibient considie. us spcula
Uuii, tomme de altruistes, et non
lits hommes d aflaues et, te cas e.ue
fat et pour employer une expiession
lamoae, ne. p.ohteuis.
Lem g,aua a^um.Lt, c*st la m
Witeace que se toni piecuement ces
Veine Glace de
torut**?rince
UUsine Glace de Port
e cabin9t du Pri-
^aorge a duiaa.ooa
aajonrd siui apr* avoir ien un
eoup de mort quand les membres
SOCialiSte tf&Q&lS coaaervateura dd la Chambre dei
Gommunea doaoreot au .'te.iton
au-
et
mieux sauter .
Andr 1 aidieu, haut commissaire
franais aua Etats Unis, s'eu piapi
t au leteimone pou. aiie aaanal re
a Uemcuieau ce qui venait dam- PARIS 9 Le paru commumne..
ver Lu cuis.n e.e ae laocieu r* emier La ns s cal ieuai en cong i : Le4|aa pain anaai valeur et'uo eomeae
miai t e a revu la communuatioo de^u e Piei e B oj et K.thi Uui
queue a tiausmisc ou matlie et gcus, qui pendant te guerre lui )
. ^-JS duc un vote ae to 870 pour ep-
PAJUS 19 Le paru commun e.e.. aux du ptftFe0lJ,
. ^.. ^,t teiiai en LOaa i Leslir_ ......, *........ .
un paru ue coalition Un conserva
u ,, i i^uinisc a sou manie ei |;cns, qui pcumui ,.. ..- laui dpru-t'ou, doit tre trouv
i------ ,. fWtt tM/i/t rie es (umaUM eu- * t lan*ieil quelques ius- tes plus violeols et avaient brav pour tonner uu nouveau Souvent.
ipculaieuis et qui tes ^v- ViU du livraison ,tpouau uieineuceau i opio.oo ?uO iquc ea se reacoauaut uidut- AuUtew Monar Lair it >a eom
e., a mut abonuonner <, TJS*** te .arcoars J, te rue ^J J^J $ac CCjl am Dlea el U ;vePc m .Semaud. en Suisse. MM. U de Uerby aot le. plu. eitda. Ce.
Maint en're le maies des paysan, ae uiatAi ' f ..H i-fH vou* "' u"6 i v,i*nil et Folies aeux ch.t* qui se dve o^peaieuti onteree la plui | an
b eu qauuu allet aucu iuiiucau>, mu^uic mmuatmuai lwu* Bell, d a a^oupt.
ri
Un petit
fi- u lTu-e e^eueul et Cclu, es Hfal.
u- y aui* au >eu
pour ta toutuirence pai
Ji.uu iu*icu ea>ieitti.ii et w Octob'e i922. auue qu uu nouveau icia.u a*.* .c, l gu lUg.ais, a eie eapu de ftan 10K.U- Lauerohi tdgne V!u
|duisi m.iititus u- y aulr*t<"^^kl fort au Prince ie i ^ nego.uvtoas de la dtlu britannique, te par la police. La po'.ict a esp.iqa divo.iock, cooioie coudoquiaoe du

4

Q
il
.-5


LE MATIN

1spprcchs de l'ara es rocge victo
titiee, d'BPLt des drches officiel
Us Le ( 01 blJet Freocsis a t atu
^c et kb tifcgeii ont eu rsceors
i iui gcLiemraent pour eue pro
tlgs, Le Umu An ncein a enga
^e u t- maitcu | c ir les Amricains
: lo te le ci si t su amricain st
iucte ter 0(6 < si ors u un cioiiear
imriam.
K
ra>^aas^&affiB^^
f eiiits ltllt.
Etranger,
Par jjotsjl? HbCi
i
t
BERLIN Le marquis de Lubersac et Mr Ha
go iiunes :oni en parfait accord au sujet di
l'tntenie iatiivenue rcemment entre eui pour Ij
(ettauration des itgioos dvastes On a demeati
dans les bureaux ae Huga.&ticncs croulemtnt du maik ait t la causa du retraii
de divers intresss franais ou que la situation
politiuuc ait lucuat de draager l'accord conclu.
^.UEItLlN La naaicipalite de Berlin juge ne
cessairc de laire une mission de deux m liions
de rcaik en moacaic d'urgence. Ce sera la pre-
mire mission d'une pareille moaaaie de loue;
rleurs en billcis de /oo, sco et ooo marks
JJKOMb Les ngociations enuaacs tntre l'ex
ftetnitr ministre, Oiolitti et Benito Mussolini, chet
Uscisie, panr la lomaiiori d'un nouveau cabine
de coalmoa b'odi pas eu de rsultat. Gabnele
d'Annunzio et Bcniro Mussolini oat sign un ac-
cord pour unir leurs lorces et tablir une aci ca
commune entre les deux chefs en 1 alie J at^Mf
ai > a liavec
'&, Anmiques,
Con vatle¢s
%
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
lt dus dlicats.
Parisiana
** ^"iDIIIANCHE
Jrande Matine a 5 heurea
V.* Films de thcix^i
a^:wwc -^<8mmwmammms(&mitm
M
T"iii i a" i"l ___
Filtre a Gourdes
'.' "A 8 htuiea
< h
-ri*
La prohibition
(/Amour fui lue
avec la c.'bte toile italienne :
Diana fonm
Ce so r i Parisiana reprise de t de Port ao Prince, an Calio Centi
me derrire r Exposition.
Ga terrain es' de la contenance de
150 pieds de iasde anz co'a Nord
et S iri." aur 147 pieds an ct Ouest
st 155 pieds au ct Est, aven droit
aux dix piedd sur la Rou'e Lafleor
onduiaant de la Rue de I Expoa tien
an chemin des Dalles.
Il es' born, savoir sa f ord. par
Mme Scbul'z, au Sud. par la Aoute
Or, quon aille en fou.e Lafleur. l Kst et I Ouest par le
Dr Ambrciae
La vente ai ra lien snr la mise
n
Aoui reeeven dt la Lgation duktatt
Unie l'information mivantt : f
MiLsieur, f(|JTjUo comique
Dacsord avec les instructions du (Ja Eclai>-Joni-llfli
Secrtaire d'Eta. la requte du ^" rni 7 a J
Scrtaire dm Finances, j ai corn-* _____.antre : i gourde j;
rounique aujourd lui aux diffrence
sgenees des Lteaax vapeur de
lt ville l'avis suivant :
Lea r^gleaents de >a loi sur Is
rrohibition sont applicables tous
bateaux amricains partant des
porta rsngers apis le 21 octobre
t aox btesax trangers quittait les
Dspis ce qui cous est revenu,
nous cioyons ssvoir qse la repreesn
tation de ce soir sera .a dern e
pour Tort au Prince de cette mou
van le pice
assister sucette page d h s'ci'e vcue
que les .enfants peuvent bien com
prendre^que les hommes peuv-ct Pr>* u dessous ae huit ents dollars
mditer, ^ qui laisse sux yeux one prcdemment flxt*, outre les frsis
sp'-rdide image aux coturs une era et lea bonorsires d avocat.
ve leon. a la requte de Mlle Claire Panant Les pastill
UWE BOI
DG
VRITAau
PA5TIILI
nu
bien employe, mt<<4
votre Oorfaj, VOa
voapouooss
OOMBATT
?os Rhumes,
Grippe, Iirtataj.
Asthme, Kaphjsg?
MAIS SURTOUT
EXIQBz Brd
LES RITUl
'Pastilles WL
vendue leuleantt
BOITES
portant le aoB
Ht Andr haubert
Hier est retourn par le "Gorgas
notre arm, Faubert, ancien Consul
gnral d'Hiiti ;New Y ik.
asousieur Andr baubtri qui avai
et Secrtaire du Conseil des Secre
taires d tiat soui Daroguer:ave avait
Compagnie Cle
* Transatlantin n c* **o* consul, en m, lumnm
Le naaufbnt W/ bZj ,^ Placement oe Mr Ch-rlen Moravia-
. l Mamn Rphat vtnant la,M9 ,e "venir d'un fonction
faj U Mauoiqas vu les por.s du Sud caire aimable.
Montbrub Elie, d-
biipur hypothcaire.
Pour plu. amples renseigi s sdresser anx kvoca s souligns
ou au notaire depos taire dea pices.
Pjrtao Prince, le 0 0;tobre
Sigc Etienne M \THON
Frarpis IpATHUN. avocate
et toutes Pharmacies.
DEMANDE D'EMPE
Jeune homrne de 7 ans, trs
correspondance commerciale, dunl
livres ainsi que dans les Iravtui dt 1
mande un emploi. ^ 1
S'dretter au MAT'N "" '
*.'.-
Ht attendu imanche 22 courant et
potts trangers aprs cette date ou repartira le mme jour pour SanMa- M tv^iiv, i. *.L.
..rivant dana lee eaux territoriales p de Cub V % & S frilfjtiovr.i-^cl-
des E.ateUDis. Toutes ventes de L'itinraire de re:onr ,.,. f;.iae, ,. nSZr^&^'P1^*
I Globules Rcbaud
I Baaultata merveilloua. nrpr*aiata nsm.
rul*i Ph'- l.iFucnNiSrr.jfr.iicoS'M. MirlHHi
I A. DEPBN8IB1V 83. Ru. dm laartyr.. I>ari.
des E'ats Unis. Toutes ventes de L'iiinr.u lere-onr a, ej^ias 1,
beieeons qui seraient effectues par rrI'A "l ":0M sera ,,2'CaJ'
toat sur des bateaux amricains ou
sur des battaux trangers dans les
eaux teiritonaka dea Etats Un s se.
tout conaidies en contiavtntiou
avec la loi apra le 7 octobia. Cet
avis s'est pas applt.able aux batepux
trangara passent dans lo canal de
Panama et ails n'ont point touch ,r~'
uC'.in a
rnve du p quebo*.
L'Agent, .ROBh[JN
ii
I
14
PHOSPHATINE FALII
Trouv mort
Ce matin. Us voinns de
,, ,.;t udiLiiou ;^!s ct fW* P vu sorUr ce WOltOlt.
les Etats Unis/ *h!!.,ul' ?e? .sonl qncs Ils n
Vente immobiliie
uu-jethOi8 de l'eau
(Sign) A W. MELLON
Secriaite d Etat des Finances.."
Je au s Monsieur, votre
nrviieur,
Jbmes CLEMENT DUNN,
ubargn d'Affs>res a. i
filent part la justice qui proc a
^omme il convient dans ce cas. On
Conseil d'Etat
ta
A la sance d'hier da Conseil di
dvou nlor. les portes et le raa.htu.eux ,ie iVJU Vil'ueB>i 00iH,'' i
fut UQuT mort dans son T il a ? ..'2 51 CC" 2ua, el
1 rre. aDiileato.mai.i* h k. i. |Uien,-llldtt *bBn.i ue 1re lus
JS trfiVJ.*"SS ^iD,lueU" i^ca de r-ort au Priuce, eu date da
l ransport a i'Hdoai gnrai, juillet 1^. passe en loice de cho
-e temoiuusge des voisins aifi.rre se juge eu outre d un cerufloat ju
En vertu d'une obligation hypo'b
caire en date du 8 avul \9-2o. (jaese
au raopoi11 de Mes Jeau Joaepb Ma
Poit
d uu
ju^eindut du tubuuai ue 1re lus
est l'aliment le plut agreiaiS]
plut recommande pour Issu
dea l'ge de 8 0 mois,
moment du sevrage st peafl
priode de croiiaunce. j
// facult la dintttto.
Assurt la jbonne format** t\
Excellent aliment p*aT|
Convalescents et les Vieillards, f
SX TROXTVX PAMTOVt
Dri'i'n (iAntnu
O PRUNIER a o.e. Rua d. la
M jujqu'a h:er soik, Joseph g%M noiane Vilm.nay, eu da e du -i\)
ois paraiss t je bi. o porter Octobre co i.- tatam que la ven e bxee
Ou croit que josepn tm ois q-ui *u *y ^toDrs u a ym eu lie j, faute
tat notre estimable ami M r Ken vivait seul, s tant ttouv indisnos dadijd,-tr' sera ptocede le
Auguste qui remplace au grand est mort sans secours Venuiedique 1 on conpieta J no,
Corps Mr Neitouis Auguste nomm
Charg d'Aflaites la Haye a piet
set nient. Au discours de ienvenue
dn Prside.it, le nouveau Conseiller
d Etat sut troDver des termes heu-
nui i ujt resltirmer ses principes
ds droitee et de loyaut politiques.
Le Cocs il a ensaite vot la loi
ne Prcdurt Civile. 4
aflBBeainBBBBajaBaaBBiaianaaaaBj] -
__________vembrs prowQain, S ttois Heures de
CHAMBRE MEUBLEb "* I'^,i ,dl a 'soels et par le mi
Jeune hoiuiue iranger cherche une cuan tu 0,8leie ^J du Mo LjJii ViiuJenay/ &
BSSUJMSS uansune maison uc lainiUe. 1* Vente BU plus Ullolit et dtlUiol
!.dretr au MAi.N e.chnS.tUf UUU UTlSiU de l'SZ
F1BEST0NK
b Annonce partira;
jourd'hui ses pr noi
tJour la fte
des
Morts
A l'approche des ftes ds la Tous-
saint et des morts one quipe per
manen'e devrait sjourner au Cime
tire aux fina de faire on nettoyage
complet dea halliers qui eLvabiti
.eut presque tout l'intrieur de no-
tre ncropole. Lea travaux ne pou-
vant excuter da jour au lende-
main nous conseillona de se mettre
la tcbe sans retar.
Mesures prendre
Un point scr lequel nous attirons
srtfcHif ut t attention de qui de dtoit,
s'est cette histoire ds uds qui
te font voir travers les rues de la
Japitala lea 1er et 2 Novembre.
Il sa. tempe que ces pratiques at
urdea soient une fois pour toutee
bolies.
Varits
k
DIMANCHE
%*)n programme.dlt, avtc un tira
partait
Klium Sans-Rival
imum
fto vente au bar de I'Ujioo et chtz
Henri Bor.iay, Rue des Fronts ftirti
GROS ET DETAIL
veaux : coulez
S)
PNEUS
c
a
C
C
I
t
30 x 9 Kabric non ekid P. 2
3Jx 3 1,'iNS Fabrij 14)
30 x 3 1,2 Corde 18
80 x 3 1,2 Corde suprieur 21 50
31 x 4 Fsbrio M 50
33 x 4 30
33 x 4 Cords 39
Les prix de toutes les au*r\
dimensions ont t rdui
Harry R. KIi\i\EV Pop'*? mmes proportion*
Grand'Rue No 1366 Port tu Priuce Haltf tf***tto : Vous i,ouver#?z U di
f wm de vorre macliioe.
tin vente chez
dimei
Bor sale
One motorcyle
Ready to run
Caf Cosmopolite
Et arriv par h S/ S \tirie H ornes
la fitre li p+ siion de la fameuse
bro a* ri '.
K'ontnbury Dorturund( Allemagne) tt pubii.: doi
u Cafi Cotmnpoltc itraid'flue Mai UZLZVZ
lu Preetsma n AGGERHOlM\
Chez
HENRY STARK
ISlo lU17,Uue du Quai,enface del M
Oo tioutera leujourf des Cercueils simplet el de lu**- 5p
li de cercueils n satiti po^i enlsut* et jeuues gens.
avec Dolors Cssinelli.dans le dos-
tie tle de Lucile et Suzanne. %
Masiqoe Sylvain Peters f
Iieilel.
R. PlXiRs
don toi-jour sa r-ppeler q la s'-drd ssnt d,^ckJ
eiiminande de cercueil, il conomise le* t>ew
usiJ abids que loui Mess-s. les nid oedi*<'*
Prix ri.uu, travail sotn et sohdt livraison promet. ^o
B L",;"" *i les jou. de ltc, a adresser au ctod il *J
sieur Fichier HUSSON.
N
|ra> J D..


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM