<%BANNER%>







PAGE 1

LE MA.TO r< m plots. 11 tuait itrtor. ^ ne pat se trouver la o les cous plei vaient, 11 at'enlsit dans l'o nbre son heure et se co i mtui, cou ne i\ dent "un grand Corps, 4e (aire na|orer, ca confectionnant le ttUfget, M chiflres qui avaient t vol;, U .iirence ^tiat partage eitre lii et quelques au trs. Ce qui val n, q'iani le trmc fat dcouvert, la rvocation d'un malheureux en ploy sur qui il rejeta toit:* les responsabilits Enfin le jour dj uiompn? ?rr va ronr loi. l'ont a la griserie d'tre maintenant un chef, lui qui toute sa vie s'tait costent des seconds rles, la saisie du Pouvoir lai fit tourner • eque le clairin, les lem-nes et une mauvaise nourriture lai avaient lais* se de ervelle. Immdiatement aprs — son lection, il jette le grppin sur les fonds du Ministre et le fameux rap pnsonnemtnt di fois de plus, ss Inutile de vois dire que jusqu a ce moment-la, je ne 1 avais point quitt II me porta presque tous les jours pendant a5 ans et c'est ainsi 3 ue je (us ass .nie 1 toas les actes e sa vie. Tout le monde l'appe ; it alors l'hommt la jaquette bltiu I • Menteur efhon tmauvaise langue ion avarice est lgendaire. On le vit rclamer a un mendiant auquel il donaait l'aumne la monnaie dune pice de ro centimes qu il lui avait tendue, ne voulant lui en donner L'EMULSION de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens tous les lments ncessaires pour donner la sant et la force Prennez-la pour vous convaincre. 23 Le Congrs sur ducati Hier mercredi, l tartan dm t (Initier, d l'Ail nos fa!!, pria les dernires diapooitioDi ! pos do Co grs aor l'Eiocatiot J a organise Les mn bres da 1 A' l'ai personnes invitea et ce In W sont lea seules* d roues nrsridrfl aux discussions Un ir eiM Bii edusis pour lu bonne travaux mirai Dea personnsgea traaasra tu na prendiont \%n 1 A IMI Nous apprenons que |, ,*, cltuie ara praids par T oiatre Je 1 luatruct on Publias* 5es places aont rservent*, ans journs'iet>s imprimeurs Ji reportera de la Presse. noft n U ^J.i, G u r ' Il C ]%Teru T-T P rieon dB Conite ******* v * VkiPft nr^siipntipilIPS K \? l r ,ide !?. 1 Bo D O •It po.tqui valut le.n1 ^ llAW %  *'• %  Pionniers apra avoir re ,ie preSI(ieDII8llS bello lo.ire d'oPcoaragemeetS le R — a'te u, lot ^ • **s • A 1* y ^ mt a, mercl [9 p0 rtier et le gardeCe matin, le Prsident de la Rreu de 1 A 'iance I propos fr rapaci. 9f barriAr* publioue a visit 1 Hospice Commu B re fj _____ n /^rwrc CONSTANT'NOPLE — Le speech nal, le Douane, > Magasin Central %  "•^aaaw^wM,^ |f S ?_._ lfB^JS?L%T?f ^Muoehoi dei Eta, le Dpt da Service d'HjrVQIMI 15 Octobre WASHINGTON— Le oroRrsram* POCKI d 10 Maison Manche a t entirement R' la Gu m n noua aviona. da-a l'Argleterre.api l'*"*"! de a bonne tenue Je ces lea eesuraorea qu'el'e nona a dontab.issemen's rublc*. nea la e^rfrenee de Mou 1 nia. —i^—slSP* La phrase du d leoura tellqe'on l'a reie ici comparant lea Kmalia tea dea animaux de guerrt, • parti entirement dplu au dlgu mtio nuliate PE vINLea troupes de l'arme rouge, reprsentant 1 ez'rme-oriso aie Rpublique de Sibrh, a, sup posent.on, cras l'arme blanche, ne soi d sant : c Arme Sib r ienne RAppeliste s l'extrmit de la froo tire aeptentionale mandohoorienne, d apra une ooiformatio 1 officielle de Karbin aux geota en chef d ici. 5 parties Entrs QMS Lea cliente ont avise* qaelsil S ue aux dente blanches as onn que le< rniHia aenlei DIMNCII Un programme indit, aveei parfait : du la situation est regarde comme mena ant le gouvernement ce a a al lpo blicain Pkin HARI-ITAL1E Le Ministre dea vrii ,, r .,„, affaireEtraogrea Œrc Politis. dit CONSTAMIPLE lJOo hommes que le rgime monarchique grer eat dei H? ^"a.aea ont laiss MCOU4 par lea rcents T J Uent. 7 0 !4ba P ourAndr,noo l 0 a oi 'homme dvou, et qu'une AiserrUle Coustituantu 22&£*S££J!F£& "? Un?ier l *V *V Le cimetire de Sainte-Anne est 1M Do or| c §| U| d k absolument abandono.CepenJant il ble roie de LDCile tt ^ uu% Entre : 2 goardti Musique Svlvsin Psters tenterme des tombes de grande*, illus 11 anons franaises et bttiennes' Si l'on voit l'tat du monument laiss de Hvppoliie.de Ccurtillien Couitard le hros du 1er A\is sauva la vie de P ..... dt D '. lul renorai tar ae runira pour dterninar l'espce • ionDt P* r l'*vacuation de l'anne tioo, ceui de plusieurs philantropes La Secrtairerie dKUt da 11 estomac < ^u. Jgnoran P ii grecque Ce mouvement est interpr franais nui sont au Sud Ouest #. r'eur irfoime les intrasiistl mauvaise duca on. les mels rarts et raffins labors selon les formule; de I art culinaire savaat d un'Srimod de la Reyn re ou d'un Bri lat-Siva ri.i, Lacigove ne mange pas, il s-en pitire. \i\ se gav* des nouruturea les Vins gtossites La viande de cabrit forme le fond de tous ses lepas. U ce saura jamais qu* les cuisiniers • ont de grands notesexperts crer ces motions, grce au langage premptoiie des papilles gustatives. Sn fait de vm<. le clairin a sa prfrence et a tu riiez lni la source de toute posie. J a bassesse et la vilet de son me roccupation allie de p'ttte de ruse, d'ingratitude, de boue orientale. Lea missions allies rap de naine, constituent uu chapitre portent, quil n'y a pas le bases a cial ue vous aurez ajouter a pour les accusation, d atrocits aur histoire let re81(lentB turca par l'arme Grec Et c'est pourquoi, dans la prosp qut qoi eat en tat de dissolution. ri. ceux qui auront ItH, adul. ••••• ce 'I qui se seront courbs le plus et auront essuy de leurs fronts la poussire de ses pieds, ceux-l, pour la plupait.le mpriseront, le halronr, le couviiront de maldictions. te ici comme signifiant que qui sont au Sud Ouest et • 0001 bieu d'autres mauso'es/Cest navrant * hc •? i* neral Q 0 > %  • de gouvemement dsire apra >a conclusion de la paix. , , NEW YORK -Le Steamer fr.nt^ torfc. Il $ usgfi dt0| |§ g09rre d trolrtU t0 ate b mne ruines, U ctmon e du 17 oclcb e foi in'eruationale, a dclar ici le Mr Lhr sson s est cri : Il importe •ferUire du Commerce Hojver, de fonder dans ce pays la SoctiU drs dans un mmoire prsent la corn Souvenirs butortqiut El\t aura beau coup i faire: Lieux c^bres tombes dite il ne ara dlivr aacaa port pour Goba anx individusti nus migrsnts. Port-au-Prince, le 18 ••toi] comme croiseur auxilliaire dauelles pendant la guerre mondiale et a transport beaucoup de notsbi liti travera 1 Atlantique II a arvi aussi comme tranapon de l'arme poar de- soldats amricains. C0NS1ANT1N0PLE Lea sgr ruants de la confrence de Mouda %¡ la sor.i entrs en execu'ioo mi mi&sioo de la Datte allie H a dit qu'il ne croit pie qi aucun fonction naire publia aux E a • /ti ia Tnrace Compagnie Cle Transatlantique Le paquebot Saint Raphal venant de nos grands morts; tout est en rui ns sous nos ysux ind ffrents Cest tellement triste. Ce peup'e est dans u J profond d couragmen.il faut le combattre et que chacun so.t sa tlche en tat de quelquee unea dea mail leurea units restent intactes. de la Martinique via les por.s du Sjd i^aiett^ drt* Tri h 11 n 51 11 Y tst attendu dimanche aa cou-;nt t\ att cl13 " iTIOUnaiH ds i Octbrt bLFAST— Dea recherchsa intensives ae font pour trouver l'homme iu'i<"le veiront hors du Pouvoir Ce qo-oo n'a paa indeotiii et qui, M; qu us ie ? %  ,.„.,. it .. inor „ medi soir, essaya d assassiner iir tm sa pucition d avoir t si ingrat WUUam BMtM> ord mahe de Bel rvers moifat, enplaui des bomees dans sa Dcidrrent le monde est aux sim rg dence La bomhe iui n'expio !" S !" \ v *:,r?ZViZ rement a la sausfietion de tons ses rbonns qui y -ro^veront d^s mati ples> tus ignorent! et %  us 11 u V a pas de place pour le h maison avee une fuse y aitaer. tos n ptfVf .le penseur. Quant aux PAS AD AS ARGENTIN;— U ttistcs ce< aMg ciens qui btissent tsaj de guerre paraguayen boi M %  • homme te ]eta dana lea halliers, et du train ae prcipita nue aon jrps fot broyiller dAgricul.ure de Thor ,, l luVfl io^m .v Q ^w.-.,-. —1 proea verbal et ensuite enter telle quelle ou t'en aller. 4 #pU ia vendredi le 8 de Paix de la ae tion sud Savez% ous comment va finir Lu'"|rj|4-. m M aunono ici ua Lu rssoir et deu papiers intinee cigsjvei Cramponn au Pouvoir, in %  ^ ba que Looid Kraasiiue a furent trouve aur le cadavreTrana -apa'ole da dire la vrit, hypocrit; doaD it dmission comme uiiois port l'hpital, le corps du jeune [qu'au bout, il sera balay par sa tre rt s aoviets rjtn J-J l'industrie St Rome a t rmis *es parsats oroore faute. Apre* nne ample cure et du commerce JJ '• %  f 00 *Jf l BTS itwqa'su nocod de la gor ALBAJULl \ *0 UN AMIE Le roi lij?rg m.d. e aoni comme un chie. daDat Perdmend et la reine -Marie oui t f f TMSS linr la fuite comaa.olennellament couronns dana un toir, U conaiocrcia sa •• W U, "J m uta nnare ont io au nil'cu dea une manire notmalu pour lu. d, ^^^nen de m dher.de gen. quitter le Pouvoir. puioreaauemeui $.billes. Aptes l'avoir quitte, il connaina r MONOLULU — Le gouverneur tea tra intressa tea et tis util's Noa meilleure sonr-aits accompa inent cette utile pub icatiooLes acteurs de la Reoiisiasce^ ner.-.nt samedi soir i Parisiant nouvelle reprsent ition de L reur Dessalines . pour cent mauvais temps avait empcWi ter la premiie, Parisiam JEUDI le Sri itt 2me et jnie pitt** fo centimes Derrire L0SDRESi9~\ binet anglais missionnaire. et les funrailles out eu lieu dana Sus condolances S la feuille. Usine Glace de Port.auPrince L'Usine Glace de Pon auon il elMTera de metUe en relief de Pearl Harlor. 1 e au'il apieilra sa politique person gea jusqu' ce quil futeaco |?. iTCanajeer po.m%u aonn*ne subit a soldent, ses adversaires 4ans les )ou tulle aM|c %  aux. Cest alors que \t compte sur vous 1... et Auguste Magloiw I C'est %  01, ce moment l, ferez ex-vangliste, condamn pour aa ic* de ses neivete, de ses r iaise eassiuat de Herbert Cox pendant un tiantai dd briser la pnaoo il y gouverneur m HPubUcatne ou brand'Hue, sera u. Pdr rtabli d partir du 1er Novembre prochain, 17 ci Prire de s'inscrire pour les abonnements avant la fin du pr LOS ANGELESHerbe; Wileon, sent mots fort au Prince ies, K de aa* turpitadee et de :out 1: crte i Sur ces paroles amtes. aprs une ionette non dnue d'lgance, la doublante, my^tneuse et nigmatt qm jaquette de drap t enx larges revers, vt r ~. -* : — le 1M Octobre 1921 LA D1RBCTIGN quelques uiuis, eeat aauv de Necrolugio Koui I\J ic uirepitt de U mort da Mme Pourctly PiM, ne Joxphiu Arnou. lUiuni SaQS-Rival EXTRA FIN Sa vente au Bir


PAGE 1

LEMAtU) .. 311 pi WA t liw ta situ al ton unique au entre des affaira se rcommim+* -tinmai* nu public et ses nombreux et distingu* CUento TuiSI^E soigne et tout le confortable ncessaire nur \oyd i£l Commerce et particulirement aux eommerantt d* passage \ew-frince. \\t\ dbite par gailoo et pur bamqae*. Vins drt Bordeaux Rouge et lil ne ,Vu viennent directement de BKBSAC et\ s*n* garantis pw jrtuws. nou* pouvons le prouver nar des GERTIKIG4TS qw \tsnont toujours la disposition des Clients. ipigne et Vins Mousseux rix moirs ris aliraetares franaises, premier hoixMPAME DELBECK&C"REIMS Ut ta .V.orw.rru— DtLbLLK Si (./ bmcetUuri foi/m ,i igeur* e 1 Ancienne toui de France, la Go r d" Ite BiuLe, De la Courd*& pagne De la t our de aude Et du Pr'iddui de la Rpublique '• Cuba] Est le Champagne par excellence, marque tiliot et trs recommande D'aprs le* h ils banques, ce Champ reeavoir lt* arneesa i de tout, supenori . lt MEli-LEUR PRIX UUB I ARlOUl lltS : sssoitimiBt de bijouterie, montre, bracelets en or, aigiai et •i assortiment de bibelots, oadeaux pour baptme, lanoaiuea et -odset pe itsIiVeo fer, eo ooivre. grandes et petite* i 1 **"' *•* t die toute beao tour ealon et SOUo manger chsi*s. do^ree, • ojip n csrpp'tM.dpecentea dp lt,raoueaqivMrs,aealet s, twee, •* liquptr. tapis de teblei couverte, ronteaox. •tais blanches et coolenr, chapeaux BORSAUMO, chapeaii aeira, 1 'aine, panama, cesqate, jarabiree. rnallee. valiaee de vovtf, > chemiBiPttea, faux cola, eieoons, forme de ebapeau pour dmes, %  rea pour Came et enfanta '(ibttt ot rr rdiolemeot invRe fenrr voir moo eieordment art ni les pastilles VALD\ -ont en vente : Pkarmacie Centrale d'Hati ; — phar nu ie B^urraine ; — 4 Poit-an-Prin ce — Pharmacie Bru'us, i Jrn.ie e t tontes Pharmacien Rafle de cheval Lea intrea-t sont vises qne le tirage de la mfle do cheval de Mon aieur O. J. Biliaire aura lien dimar. che22 Octobre courant neuf hen resdu mitio chex Monaieor Alphon ae FISH. Rue Bonne Foi No 111. Iles retarda misa ont jusqu' saine di pour payer, pass ce dlai, leura billets seront vendus. Port an Prince, le 17 Octobre m LES DOULEURS ONT DISPARU Panhard Oili Corporation Lubricatiug Oils & Greaso Huiles et Graisses Prix et qualits dfianl toute concurrence • LEON R. 1HEBAQD AouM BMhea Pour 1UM Lelm & Fink, lue SUPttRIORITii; Fonde on 18"6 BAS PRIX PROMPTITUDE %  ace. Facr on arttate F1L1ESTONE liritionce , partir d'au % urd'hui ses prfa nousaux : coulez : PNCUS c 30'x 3 Fabric non ikid P. 14 80x81i* M Fabric 1* 30i3t|2 Corde & 30x3 1,2 Coda aopneor "l 50 31 4 Fabric H 50 33 x 4 Corda %  Ce Monsieur, plein (Te ratiiud. nous • critK>n histoire, afin de faire profiter de son exprience les autres personnes qui soutirent Avant l'exploi de* l'ilules L)e Witt, il (prouvait de terribles douleurs et, parfois, ne pouvait pas se rendre .1 son travail Maintenant, il est tfati et "jouit d'une pa'faite sani<, et, aprs avoir cornm-nce de prendre des Pilules De Witt. il n'a jamais manqu un seul jour son travail, preuve manifeste du soulagement ressenu par ce malaJ Mr. V. Tomkins. 525. Wi?an Road, D.„., Bolton, Angleterre, nous crit :— "On m'avait envoy 1 l'hpital: mon urine contenait du sang et me causait en passant d'atroces brlures, sans parler des terribles douleurs que je ressentais dans le dos. autours des feins j'en tais sorti me sentant un peu mieux et je repris mon travail Nanmoins, je continuais perdre du san^, et ressentais de la faiblesso et des tourdissements Constamment je me trouvais dans la ncessit de quitter mon travail. J'eus ensuite recours 1 un fameux herboriste, mais les douleurs atroces ne me quittaient pas ("est alors que je me mis a essayer le l'ilules De Witt. et des le premier jour le* brlures caaarant, et j'vacuai une quantit de pierres. Je n'ai pas u besoin d'interrjmpre mon travail un seul jour depuis que j'ai pris des Pilules De Witt." Si vous desirex des rsultats immdiats, procurex-vous PILULES Tous produits chimiques, pharmaceutiques et autres artielw dables dans une pharmacie. IP1CES : Poivre, Cannelle. Girolle, xnis toile,Muieirfe ele. etc. SUCRE RAFFIN SPECIALITES ; /Marque prive/ Lysol dsiDfeerant.Parfumerte,Artistes joor b-rbier, Ray Kum. Chocolat en poudre, Huile de feie de M f.muis on, Cold cream, Exttaita pour tire eaaercea et eaa de toile de Quinine, Poudre con ie lea inaectea Solution pour aeni9rvar les frai*. Lait 4e Magnnie, Foudre suprieure pour la toilette dea e Eaaf nce de fleure. E*n de Fionda, Mil pour la table. Meatarde, d Olive poor la labU, Bioases denta, Peppermint, Halle poar ch les meoatiqnea et aotrea inaectea, Regulol : Huile contre MBSfiaaJiOM et rooblea dea inieetioa chrociauea Tb, Cire poor lea parqaeta, eonaesqaes, Eiixirs, Epices, Sirops divers, fainturea diveraea, Yiae. ete, etc. €St Demandez le ratalcgue dea apcialits Conflsnt vos commande LEHN & FINE, Inc; vons serea absolaaaaas eatiafaits. Toutes leboonea pharmacies da paya a'approviaieonent sbea LSel l k FINE, Inc Lon R. Ihbaud Agent exelQBif poor 8 pria! de toutes les autres tensions ont t rduits J mmes proportion **mtiei : Vous irouM z *' ^tre tuacsiuie. tin vente chez -w*.! z l* diiuerftioD Joshua L. Baily & Co __ iChurch S Thomas Street)New York Il K ^f III Vune de meilleure* et de* plus fortes maisons de tissus aux Etats Unis Siim, Denims, Checks, Gingham, Toit* a drap ele, etc. La meilleure source d'achats: Prie toujours avantageux. es principaux commissionnaires m tissus rux EiatSmVnis,s y aprovis\Qnnwit chez Joshua t J Bailly $ lo Lon R. Thbtnd sMi POUR LES REINS ET LA VESSIE U plus grand i *..? Ju manda pour Lss RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES, el tous desordres des REINS ET DE LA VESSIE. Pilules ' ''ans toutes les I sd flseon en ... ,it le p<-'.ltSii iMiproures %  -. r.-nenrer le'' rl-ileS authens' ,;< \.rt SdlSSSSitus os rendes.n.-ile rort-sa-Prinoe. l'Luts de cocotiirs, s vendre ch** FrsrpisJean Char!es, Tbor



PAGE 1

LE MAJM %  rduque l'Intestin En abrite VartiCM Dysp*pie 1 Migraines F V Tomr rester en benne Mante prenez chaque soir un comprime de y JUBOL M, i haliiain. VaMclrMMa IV • 81 roi Mettfl #t'-n: ru. i ayaUni rlitque o.r qiMlqu?* comprim o> Juhil. rendre a \t\ir IntMIIO Uir*lririiit raW< par tt Jubol I"'" 1 Mr l'histoire M lirlIlK cofiipic ni 'II' i rnn actif IVI.' '. d'h"!*" Illustre Fn rrviirhf. l'humanit -ut UC-nombre moins rte ouf/raiire* tout le> nthiralrei. amant qu les maladej, te ilrent tnutea le* rpoqui-i. loi m-n.>*< irnt* ifll M D B*c*ow. de 1 F rtilM v v4cine de MoaipoJUcr. HEMORRODESJCB0LIT01RES : Suppositoire antihtMorraghiuci, calmant, iHronyeittonnant JUiOLlTAN Pommadt contre le hemorroidtt rttcrmt Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe une heure constante aux Jubolits EXTRAITl BILUIKEI du dorleur Slanget Hetuiar.ttni Ici fonctltnt eu r*v. 21 Vaillant Houel Agents gnraux pour H iii, 472 \ Rue du Martin de l'Eat La Maison H. SI LVERA Vient de recevoir p Ses deniers steamer ; Chapeaux de laine a 9 Italie, %ufL | toutes les qualits pour hommes. I Chapeau t de paiile d'ItalU tup t toutes les qui lits pour hommes. Kaki Blans suprieur. Drili Cnion tup anglais orO,80l' aU i Drill Tussor Or 0.45 La Mu bon Uivit en outre sa no reusc cli < l \ venir voir tes mas (Iquet itOnu+nits 4 les julU araci de linenses quelt: vient de re:e* ei qi< li vend dts prix d] tome comurt e ntt Employez la KEROSIXE SHELL Demandez ceux qui s'en servent Lumire brillanteSaas odeur Sans fume la GASOL1SE SHELL bonne un rendement suprieur par kilomtre Tis volatile, ne te. EftlCACIrB carbonise pas Charles Picoulet A vit L fO"aatgaA dclara n'it pas respot tabla d'encore ttfaire. em ?SS7.7^"^ 228,Rue ROUX(aneien Forcing Bai nom et ce, surs aoooBi exc*"p >on H n'e*t reipooeable que de sa si ^nature propre Port au Prince la 10 Octobre 19f 2 OSCAR FRITZBERG PorUau-Prince Saucisson franais DEMANDE DEMPLOr jeune homned C 7 •,.* c^ie d o i Bonbons franais en buitea^ L.U del ECOS0M1I correspondance commerciale, dtns li tenue dei livre* amsi que dam le* iravaox de banque, de anar diun tanp'ot Sadiesser au MATIN i f lM/11rt/ i „ m J \ n Krosine lenr iiiinmii Imprim* • MtP Sandwichs Assortis Tous les jou h. partir de 7 heurt LOPE RIVERA 1 l y CHAMBRE MFUBLFF. Jeune homme trang-r cherche une chai. krx. aeeuble dani une maiion de famille S'adraHtr au MATIN t.., iliiilllliii i ^—n—— ^M> < V Asthme Cljde Steaniship Line For fi g I Services Lr SiS II ii venant de ISl'W York et de* jj>ris du Nard est at'ndu la Capital" Srmeii 2/ cf.. et lakura l< lendemain pou* Jacm l via tout les port, duSud prenmt fret et WJJJ^. fjfj yjjjjjg Profilez dt oetamion JU ; VOU* t fltri, e latre avec USE (IOVRDE un* conome dplu de DIX gourde #ri rparant vout mimtt vos ehnm •Mr-a et evir et en cahoutchoue,eham oret i air, ete avec le LlQVtDCUiR jue VMM trouverez en tub* di Urw iurde ehtz Caetete Aux Cent]Mille \Mieltt. Grand'Rue No 1717 Port *n Prinrfi Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati il BAR7 0N Sf GVEST 1ER, Bodm Vins BoH J. T. BEUKERS Royal Club f H 1G HilG Ltd (Glasgow) V\ iskey cofsais Haig|r Se tient I la disposition des commerants h Capitale que de la Province pour i isfide et soigne des ordres qu'ils TU i-ien lui confier pour ces Saisons* Le bitena &era de rttou* ici 98 chaigeint pour Aeit; Yo k via l s ports du Nord. Port au Prince le 16 Octobre 1W2 E F. Clments, .4 g Mil Gnral PNEIS MICHELIN DI CLEKMONT TEitR >NU F ance 30 i 3 li Over* la Coitf PSi 00 30 J 9 Cord ltt 00 Cecaibrea ir rorgee 30 x 1 l, Crereii -i V> Chambre* :*^ % \<*\ Pomrpa Miceelie avec maaomtre OU Agent : R ROBELIN P.rt eu Punce Dr Justin Doimiqu^ Mm De la Facult de Mdee : ne ^urs Oan^e et D ni de* proli de Paris cHi'ohmann da Ha i Royal Mail Steam Packet Comp: Le steamer Tamar venant de Kingston des porls du Sud, ej atteuduici, le luudi, dit courant. Il repartira le mifl Le Malin jour pour l'Europe,* 1 les porls du Nod. La Cubana Salon d Co dure JUAN RODRlGUEZ Prop Uygioe. BOD gct0//e d'emploi DAalrona bonne in^innei tp ponr aofaati ayti t aarvi daca on Hotiiei Ceeditieoi ; Loge Nourrie, g gai : OOgoordea par noia. S'adreaeer an bureau du Jouroal 4 t i_z :.. e< Abeonement Un Mois Port aa Priaaa Qourdea S lparteaaeet 951 Piirl.uia P • nmn 1.17 ll*tiih:e 192



PAGE 1

i-fcl). f anne No 49*5 fiftgCTIUB FROPRUTAIHt dment Magloirt Rouno 20 C IIfTll *K • %  *, PoH-Utn^-rfr*- c? it! (Hfoltdteti KiT 9 Octobre ife La mollesse et l'iodilgence pour sohmme et la duret pour les autres n'est qu'un seul et mme vice. NICOLE REDACTION raat Amdeaine fit !3>3 rfLWHONE No 45 louvelles Etrangres VJBA cAnlAppiMw boissons alcooliques dans la limite me coniereoce de lroi8 mUlei ^ me sous scells lal danS le Ln danr, le juge Hmd n long le sursis accord la PrOCDe Urieill dernire jusqu' • pro semaine .,_ -., ce qa*il rende une Bn-Le gouvernement fran d c J ,on dhnitive. cel'e ci serait pro fctp* •• proposition du gou Jab emeat leuauj avant le 21 octo M. britannique pour la conb aie laquelle la m tion Dau iit'innnaire de pa-x dans le 8 ne V dt,t t e m,se ea ;l ae .Bieot dans le but de dtter prolongation du sursis qui s applique fia claies conomique* et fi !" x "" %  *enaiM et nav.res „, d'un nouveau trait avec <'g? > force de loi, a d.t le uie.O D pense que cette accep l8 e mme s il ne donne pas sa d "a envoye ce soir Ionu.on au sujet de I injonction avant pendant Mr Poiocar soppo le 3l 0c,obre fcque la confrence soit teL'f aCUatlOB de la Londres comme ie suggre lion britannique le prs.den lllTace fcXiye liiC SUT il pense que sris|onvienP '! %  !• ni, et adm.t que la confvei "* %  £ (liminaire a t lieu i p itir du CONSTANT1NOPLE — Pour pr poire ou 1 eu apr venir des dsordres possibles, la mis Lave n ment biitaoniqbe a en sion franaise a envoy un escadron *m invitation analogue l'Ita de cavalene Andnnople o h situa [ %  accept. Les allis n'ont pas tion est grave par suite de 1 vacua lix la date de la confrence non des giecs. Latmrai Dumesnil. de la paix et l'endroit o commandant des torces n vales fran ndn. On a demand au aisesen Proche Orient e, le gnral lent d'Angora si la Suisse Prio, de la missio 1 trac iie, parti %  ndmt et on attend la rront demain pou suiveiiler l'vacua is les milieux officiels, on tion de la Tnucc.Les.autres troupes la confrence d'Viai' avoir franaises,un millier d hommes,sont %  tt possible en raison de galement partis pour Andnnople. .e la situation en Turquie. Le disroars de Manchester de onse franaise au projet r Lloyd Geo ge a provoqu un sent' 1 soumis la commission ment de fureur parmi le* partisans litions par sir |ohn Bradbu kraali es Un sommaire du discours EMOI de 1 Angleterre, dans le a t tlegiaphi imradutemeat a Il propose un moratoire de cinq Angora. Ce d .cours dclara le repr %  — l'Allemagne sera prsent s niant kmaliste Cjnstantinople, Qissiondes.iparations same a branle compltement la confiance uiu On pense qu'elle insiste que nous avions dam la Grande tire que U confrence de Bru tagne acres l'assurance qu'elle nous il les rparations et dettes in a donne Moudania. lait lieu. Le proj t de Mr Maurice litm i Angle des Ruai'des Fronts fort et du Magasin de l'Etat Marchandises Franaises !l La Jaquette parle Sur le minuit lugubre, tandis que d'existence. Plus tard, 1 lsas l'ayant p rr'itais, faible et fat-gu, sur je fait nommer dpot; je pus assister ne sais quel systme de gouverneaux avatars de sa nouvelle carr re. ment, alors que j'inclinais la t e II me portait le jour de M fameuse presque assoupi, il se fit sondnn un interpellation Vaniteux jusqn' lt tapotement, comme de quelqu'un stupidit, s'rigeint en professeur de frappant doucement, frappant i la vertu, il osa, ce joar, reprocher porte de mt chambre. C'est que'que Firmin d'tre 'au'eur de je ne sais viswenr. pensai -je, qui frappe la plus quel livre dont il fit la critique, porte d: mi chambe. Ce n'est que On le vit se caler de ses deux bras sur la tribune, engoncer sa forte tte N hsitant donc pas davantage: dans ses paules d'un geste la milier, c Monsieur, dis je ou Madame, en et es solides mlcholrej articulrent vrit, j'implore votre pardon. Le fait un discours o il n'hsita pas tat. ORCHESTRE SYMPHO est que je sommeillais et vons tes 1er une argamentation fumeuse, sa venu frapper si doucement.si faible* fuligineuse et tremblotante rudition ment, vous tes venu taper i la porte de politicien vreux II en fut pour de ma chambe, qu' peine tais je se; frais de chiqu et de battage, certain de vous avoir enten lu. Et N JUS fmes easuite la tourne da alors, j'ouvris la porte toute gran Nvd avec Tirsias et c'est k la Gran de, — les tnbrrs et rien de plus de Rivire que j'eus une ide ju ca Mais je poussai dehors le volet et ractre de ce personnage jaune cora au crne dgar la mous veraer aux pieds da LE RETRAIT Des BILLETS PROVISOIRES DE LA BNQUE Le Moniteur de Lundi publie un arrt du Prsi deet de U Rpublique instituant une Commission coupasse de Mrs Kn manuel Th'ran priden Jos.ph Justin et Louis Durand m.rnbres Elle est charge de contrler les oprations au retrait des r Ti "',";-_ J-I— blets provisoirts de la Banque Nationale de la Cela et rien Ue plUS. Rpublique d'Haiti. UN NIQUE EN HATI On nous annonce la constitution Port au Prince d'un orchestre sympboniqoe qui se lerait entendre ds le mois proch in et qui loncuonnerait au point de vue artis tque et administrait, selon le systme des clbies orchestres Colonne et Lamoureui, saut vijemnaent la composition de I or chestre qui serait rduite a leiemple des concerts Rouge de Paris qui n'en ont pas moins la rp_tation des orchestres prcit. Notre orchestre com avec un tumultueux bal terrien d'ailes me un pain d pice, prendrait donc, nanmoins d une symphoniei Les et contre-basse cord raient dj attribus. On cite les noms de Mr & tueuse jaque'te de drap bleu manne, des torrents de larmej prient,, noire ur.ucvrc som 1VCI. UIJ tUlUUUUCUX PIICinCU U SUCS me uu L/IU u cpi, au WI4MC Ht mm VU mmt e^ irn eitra uoe chose teUe qu on j irait ua nl aux yelu verdltres et U .es pupitres des violons, basse , „ -, • .su 111 .• >.-des. pi.nos, peut orgue, sepiquet dtone. otait une majesta:ne sale. |e le vis, une fois. ,fi on dit, pivoit 'a paitici 1 d'are assemble plus impor [fie la commission des rpara U rponse qui sera donne t But hou, au nom de la Fran I proj,t anglais ne sera que lin Une dclaration du Premier anglais LONDRES 18D'aprs le cOaily Mail , Lloyd George a annonc ce soir la runion des ministres lib 1 %  • u r e raux qu'il dmisiionnerait si Cham tes garani.es que la France m b Bd| Reun|0B lot gnral de 1 indemnit de tgne et les de tes allies la Le Lz brl je* de Bruxel.s le gouverne SAN ANIONlO TEXASLe di tnais, ..t on indiqu se ser ri Oie dc l4laie e La qui aevait 'oaie sen influence pour que mQS p 0 ,| er uac vingUiue le person ce te Bruxe les ait Iieutau DM a ete dttu.t par itt ammea Brookhel4 Les paisagers qui ae tiou vaient prs du dirigeable ont pu se Mme Sylvain Peter*. MM. ueorges Sylvie Jean Joseph e c. et on nous promet des soires,espaces peut tre ( mais d ce.les qui -ont le clou de c: le> ou uos sens, tour i tour, som charms car. pour la circonstance, d autres muses et uo.i des moins -tistingucs de la Socit de Tort au Priace se sont promis-s a leur siu la mu.ique. La Uireenoa de Cia Varits me'tr ut ses lo caui 4 la disposition de P-Orchestre lymphonique kutieo'et contribuerait d|4 ain laire triompher cette cvuvre sociale. Nous y reviendrons. Dus Diiiiiii rtjiiire in classes Solidarit sociale 4 la T g # s revers, une jaquette vtust Prsideit.pour se faire pardonner je et dcoupe su rame digne des anne me rappelle plus quelle trahison ciens jours Souta:he di trous par e( assurer son retour la Chambre, des lgions de mites vonces, elle ne Oa racon\e que, plus tard, Tirsias, fit pis la moindre rvrence, elle ne dans un cercle d>:ntim;s, dclara, s anta pis, elle n'hsita pat une mi propos de lui : c Ct grs muldtrt pUu nute Mais avec la mine d un lord re bien faciUmeut I on d'une lady elle alla s'adosser au A partir de ce mo.neut, j'ai suivi mo itant de ma part;, elle s'appuya les progrs de sot cynisme dans la U contre et rien d: plut politique Sa vie domine par un £. je m: dis : c Es'.-ce que je seal mobile : remplir son sac tout rve ? Suis j; ve li? .. Tout ce'a prix I n est plus qu'un tissu de com it passe, en viiit, comme dans le binaisons infimes, d'ignominies de rome dEd;ir ?o: traduit pir Biu toutes sortes deaer ton chagrin ''eiv sa dcision au sujet ^ c „ u , so^m'a dem-ww d> croire ? >TJ11 n 4 .. • t ..J\. _..i n mniiiui c Bien I i '*Ie Sa dCISlOn aU SU|tl r| 0UI ue tu soiarlraut'a demande d y croire i j^lndes (lies par les CCmpaA h. comme on tai/lc mal en immolant ic bien I t navigations amricaines et ^ 1* ,n ,es fonctionnaires Mll ton tur t'aveuu et non ma posie. If^ernescent de meit.e en vi o U aa.io. a* **"*> W l " ur niotion Daugherty qui in se __., ttes, pourquoi viens tu, ce te heu jours aprs, la banc du mime tri Depuis la dernire rentre des re indue, troubler ma rverie ? bunal, comme avocat des parties on classes, les directeurs et directrices Et voici, miracle, qu'en termes tf e.l'hat. Soos Aooine S mon il proclament que cette anne sera fruc clairs et prcis, cette jaquette vou perut ao.000 gourdes d'bonorairea tueuse. Foule d ent tnts d'ici et de la lut bien m'expl qner l'objet de sa vi de :c ch;f. province sont inscris dans les coles site Eatre temps, il recouvrait pour de l'Etat surtout II y a mme des |e viens, "dit elle, vous dnoncer couple d'une maison d: conmerce tablissements scolaires comme l'Eco le sioitie coquin d-nt lin'gialiiude de PortauPrin.e des valeurs qa'il ie Normale d'institutrices, 1 Ecole des me tait bouillir d'indig iatiojAu s'apuropri, sans se gaer, aucune Fires de la 'ua a Rue, l'cco e Arlieu de Hmilot, ct^beux mille or ment. geutine Bellegarde, etc. qui ont re* que voua auriez d l'appeler, Uot il pj jr avoir pilot les troupes d'A tus des centaiaei d'eafants faute de aime lurgen:, tant il vendrait son toine 5.mon, i travers les marcages place. La rentre est donc bonnet ne, avec empressement, pour en de son pays natal, il fat nomm se alors que l'action ou uomite naitien de temps, voua quaujourd nui, matre que s'ouvrit devamlui le vaste thamt l'AUianci franaise n'est pas .rang suprme, il ma relgue depuis 6 dtatrigues et de ruses qui dirait le re ce rsultait, la section de la frans, en son Palaij, dans un cabinet porter si vile au Pouvoir Suprme* quentation scolaire a (ait la propade doarra? ou je suis en train de Les gouvernements se aucci lent ra gande en ta/eur de 1 Ecole et MrLh pourrir, maogepar la vermine, et si pidemeat. Leconte, Taacrde Augus nsson, prsident de l'Œjvre, encou vous me voyez si sale, ai couverte te. Michcl-Oreste. O.esie Zamor pas rage les parents des quartiers popu de pouss t et de fils d'araigie sent avec la rapidit de l'clair. Lai laues de la ncessit de l'instruction, c est l'oeuvre de sa aclratesse Sa goive est l qui guet e l'occasion JCnsuite loevre du vtement sco crasse qui adorne mou col et mes popice En sa qualit de Prsident laie dirige par Mme E. Rouzier po gneis, sa sueur qui me fait dga dune haut: assemb.e politique, U fonctionne depuis Septembre en don g r une odeur d agrable a. teste jt leur adresse tons le mme discours nant toi.e, souliers, fournitures clas a; annes de bona et loyaux servi de bienvenue pour lequel il toacac siquea aux uns et aux autres de la ces/... Ah I vous 1 avea bien nettoy invariablement 1000 dollars haaue classe pauvre. dans Stmtlor ; je vous en flicite et fois C'est une belle oeuvre de soidan si voua voulez me pr er une oreille Rappels xous le fait auquel vous t sociale qui mrite de encouiage atien'ivtr, je vous conterai sur lui des avez vous mme assist. cedimancht menis. Nous sommes heureux de la choses qui vous latrasseroot, j'en 10 Aot 191 ), au troisime tage da* faire connatre. suis certaine -\pr tout,he has j-ist Palais de Mch:l (Jreste. Ce jour l Le Comit hatien de l'Alliance wtut he deserves I... en entrant dans la chambre du Prs'i franaise va diatr.bucr aux enfants |e reculai stupfait.pouvant d'en dent dont vous tdtea l'ami.vous vtes des coles p imares par l'entremise tendre uoe j queUe parler si correcte La.-goive a-.hever de compter 1 cde l'inspection scolaire, un lot de h ment le franais et mme 1 anglais. dollars qu'il engloutit en deux M civiques qu" 1 vient de receSans s arrter i mon trouble, e.le quets dans mes poches. Et quand il continua : paxtit. il m'est revenu que Michel _^_ fc __ ^ aknd ,l v 3 5 os Filtrain, tail Oreste, toujours plein de malice ——— aur de la Petite-Rivire de Nippes vous dit : c Cest un commerce eut me confectionna pour Lacigolve, ce fait cet homme l /... Ceat aboauua deraier ne pensait pas assurment ble /... Chaque nouveau Prsident aux hautes destines qui l'ait est oblig de lui payer son discourt datent. A cette poque il Hait dans 1000 dollars et ce discours est te %  : les moines tromper les malheureux jours le mme I vrcs voir. Conseil d Etat On a dpos hier sur les bureaux du Conseil d'fciat apis U icciurc du Message du Prsident de la Hputliquc U suite des projets de lui liminer. Presse a t entr'autre dpote. l> 101 -r la .. demain le nabitants, suaciter toutes sortes Le. .usciuers -ttat juteront demain ie nabitaoU, auscuer toutea sortes de Dans ces chanacnenta da — : : L^££ &£r u ,, mmmt Eft^si 0 ^ es Rru :r D rap —t. u pr,t d?, tw p;; c ia* o.. # ;;s; man ae ,„ tre corMpro^.v •ou? % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05771
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, October 19, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05771

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
i-fcl). f
anne No 49*5
fiftgCTIUB FROPRUTAIHt
dment Magloirt
Rouno 20CIIfTll*K

*,
PoH-Utn^-rfr*- c?- it!
(Hfoltdteti
KiT 9 Octobre ife
La mollesse et l'iodil-
gence pour sohmme et
la duret pour les autres
n'est qu'un seul et mme
vice.
NICOLE
REDACTION raat Amdeaine fit !3>3
rfLWHONE No 45
louvelles Etrangres
Vjba cAnlAppiMw boissons alcooliques dans la limite
me coniereoce de lroi8 mUlei ^me sous scells
lal danS le Ln danr, le juge Hmd
. n long le sursis accord la
PrOCDe Urieill dernire jusqu'
pro
semaine
.,_____ _______,_-., ce qa*il rende une
Bn-Le gouvernement fran d*cJ,on dhnitive. cel'e ci serait pro
fctp* proposition du gou Jab emeat leuauj avant le 21 octo
m. britannique pour la con- b" aie laquelle la m tion Dau
iit'innnaire de pa-x dans le 8neV dt,t t'e m,se ea ;lae
.Bieot dans le but de dtter prolongation du sursis qui s applique
fia claies conomique* et fi x "" *enaiM et nav.res
, d'un nouveau trait avec <'g? > force de loi, a d.t le
uie.OD pense que cette accep l8e' mme s il ne donne pas sa d
"a envoye ce soir Ion- u.on au sujet de I injonction avant
pendant Mr Poiocar soppo le 3l 0c,obre-
fcque la confrence soit te- L'f aCUatlOB de la
Londres comme ie suggre _
lion britannique le prs.den lllTace fcXiye liiC SUT
il pense que sris|onvien- p'!!
ni, et adm.t que la conf- vei "*
(liminaire a t lieu i p itir du CONSTANT1NOPLE Pour pr
poire ou 1 eu apr venir des dsordres possibles, la mis
Lave n ment biitaoniqbe a en sion franaise a envoy un escadron
*minvitation analogue l'Ita de cavalene Andnnople o h situa
[accept. Les allis n'ont pas tion est grave par suite de 1 vacua
lix la date de la confrence non des giecs. Latmrai Dumesnil.
de la paix et l'endroit o commandant des torces n vales fran
ndn. On a demand au aisesen Proche Orient e, le gnral
lent d'Angora si la Suisse Prio, de la missio 1 trac iie, parti
ndmt et on attend la r- ront demain pou suiveiiler l'vacua
is les milieux officiels, on tion de la Tnucc.Les.autres troupes
la confrence d'Viai' avoir franaises,un millier d hommes,sont
tt possible en raison de galement partis pour Andnnople.
.e la situation en Turquie. Le disroars de Manchester de
onse franaise au projet r Lloyd Geo ge a provoqu un sent'
1 soumis la commission ment de fureur parmi le* partisans
litions par sir |ohn Bradbu kraali es Un sommaire du discours
Emoi de 1 Angleterre, dans le a t tlegiaphi imradutemeat a
Il propose un moratoire de cinq Angora. Ce d .cours dclara le repr
l'Allemagne sera prsent s niant kmaliste Cjnstantinople,
Qissiondes.iparations same a branle compltement la confiance
uiu On pense qu'elle insiste que nous avions dam la Grande tire
que U confrence de Bru tagne acres l'assurance qu'elle nous
il les rparations et dettes in a donne Moudania.
lait lieu. Le proj t de Mr
Maurice litm i
Angle des Ruai'des Fronts
fort et du Magasin de l'Etat
Marchandises
Franaises
!l
La Jaquette parle !
Sur le minuit lugubre, tandis que d'existence. Plus tard, 1 lsas l'ayant
p rr'itais, faible et fat-gu, sur je fait nommer dpot; je pus assister
ne sais quel systme de gouverne- aux avatars de sa nouvelle carr re.
ment, alors que j'inclinais la t e II me portait le jour de M fameuse
presque assoupi, il se fit sondnn un interpellation Vaniteux jusqn' lt
tapotement, comme de quelqu'un stupidit, s'rigeint en professeur de
frappant doucement, frappant i la vertu, il osa, ce joar- , reprocher
porte de mt chambre. C'est que'que Firmin d'tre 'au'eur de je ne sais
viswenr. pensai -je, qui frappe la plus quel livre dont il fit la critique,
porte d: mi chambe. Ce n'est que On le vit se caler de ses deux bras
sur la tribune, engoncer sa forte tte
N hsitant donc pas davantage: dans ses paules d'un geste la milier,
c Monsieur, dis je ou Madame, en et es solides mlcholrej articulrent
vrit, j'implore votre pardon. Le fait un discours o il n'hsita pas tat.
ORCHESTRE SYMPHO est que je sommeillais et vons tes 1er une argamentation fumeuse, sa
venu frapper si doucement.si faible* fuligineuse et tremblotante rudition
ment, vous tes venu taper i la porte de politicien vreux II en fut pour
de ma chambe, qu' peine tais je se; frais de chiqu et de battage,
certain de vous avoir enten lu. Et N jus fmes easuite la tourne da
alors, j'ouvris la porte toute gran Nvd avec Tirsias et c'est k la Gran
de, les tnbrrs et rien de plus de Rivire que j'eus une ide ju ca
Mais je poussai dehors le volet et ractre de ce personnage jaune cora
au crne dgar
la mous
veraer
aux pieds da
LE RETRAIT Des BILLETS
PROVISOIRES DE LA
BNQUE
Le Moniteur de Lundi publie un arrt du Prsi
deet de U Rpublique instituant une Commission
coupasse de Mrs Kn manuel Th'ran priden ,
Jos.ph Justin et Louis Durand m.rnbres Elle est
charge de contrler les oprations au retrait des rTi "',";-_ j- -I-
blets provisoirts de la Banque Nationale de la Cela et rien Ue plUS.
Rpublique d'Haiti.
UN
NIQUE EN HATI
On nous annonce la constitution Port au
Prince d'un orchestre sympboniqoe qui se lerait
entendre ds le mois proch in et qui loncuonnerait
au point de vue artis tque et administrait, selon le
systme des clbies orchestres Colonne et La-
moureui, saut vijemnaent la composition de I or
chestre qui serait rduite a leiemple des concerts
Rouge de Paris qui n'en ont pas moins la rp_-
tation des orchestres prcit. Notre orchestre com avec un tumultueux bal terrien d'ailes me un pain d pice,
prendrait donc, nanmoins
d une symphoniei Les
et contre-basse cord .
raient dj attribus. On cite les noms de Mr & tueuse jaque'te de drap bleu manne, des torrents de larmej
prient,, noire ur.ucvrc som 1VCI. UIJ tUlUUUUCUX PIICinCU U SUCS me uu l/iu u cpi, au WI4MC
Htmm. VUmmt e^irn eitra uoe chose teUe qu-on jirait ua nl- aux yelu verdltres et U
.es pupitres des violons, basse , -, .su 111 .
>.-des. pi.nos, peut orgue, se- piquet dtone. otait une majes- ta:ne sale. |e le vis, une fois.
,fi on dit, pivoit 'a paitici
1 d'are assemble plus impor
[fie la commission des rpara
U rponse qui sera donne
t But hou, au nom de la Fran
Iproj,t anglais ne sera que lin
Une dclaration du
Premier anglais
LONDRES 18- D'aprs le cOaily
Mail , Lloyd George a annonc ce
soir la runion des ministres lib
1 ure raux qu'il dmisiionnerait si Cham
tes garani.es que la France m b Bd| Reun|0B
lot gnral de 1 indemnit de .
tgne et les de tes allies la Le Lz brl
je* de Bruxel.s le gouverne SAN ANIONlO TEXAS- Le di
tnais, ..t on indiqu se ser ri Oie dc l4laiee La qui aevait
'oaie sen influence pour que mQSp0,|er uac vingUiue le person
ce te Bruxe les ait Iieutau DM a ete dttu.t par itt ammea
Brookhel4 Les paisagers qui ae tiou
vaient prs du dirigeable ont pu se
Mme Sylvain Peter*. MM. ueorges Sylvie Jean
Joseph e c. et on nous promet des soires,espaces
peut tre( mais d ce.les qui -ont le clou de c: le>
ou uos sens, tour i tour, som charms car. pour
la circonstance, d autres muses et uo.i des moins
-tistingucs de la Socit de Tort au Priace se sont
promis-s a leur siu la mu.ique.
La Uireenoa de Cia Varits me'tr ut ses lo
caui 4 la disposition de P-Orchestre lymphonique
kutieo'et contribuerait d|4 ain qmsition des instruments de mu ique du matriel
et rpettaire de sy.npnonie dj.n il est qiestioo
de doer la ville, rce a la bi^weilame im iauve
de nos artistes et a ceux qui jjJ oit bien con
iribaer > laire triompher cette cvuvre sociale.
Nous y reviendrons.
Dus Diiiiiii rtjiiire
in classes
Solidarit sociale
4 laTg#s revers, une jaquette vtust Prsideit.pour se faire pardonner je
et dcoupe su rame digne des an- ne me rappelle plus quelle trahison
ciens jours Souta:he di trous par e( assurer son retour la Chambre,
des lgions de mites vonces, elle ne Oa racon\e que, plus tard, Tirsias,
fit pis la moindre rvrence, elle ne dans un cercle d>:ntim;s, dclara,
s anta pis, elle n'hsita pat une mi propos de lui : c Ct grs muldtrt pUu
nute Mais avec la mine d un lord re bien faciUmeut I
on d'une lady elle alla s'adosser au A partir de ce mo.neut, j'ai suivi
mo itant de ma part;, elle s'appuya les progrs de sot cynisme dans la
U contre et rien d: plut politique Sa vie domine par un
. je m: dis : c Es'.-ce que je seal mobile : remplir son sac tout
rve ? Suis j; ve li? .. Tout ce'a prix I n est plus qu'un tissu de com
it passe, en viiit, comme dans le binaisons infimes, d'ignominies de
rome dEd;ir ?o: traduit pir Biu toutes sortes
dea qui les Amricain*, ses conc toyens, sous Nord Alexis, ob ig de prendre
reo oihren de n' re pas un moisey position dans un procs contie l'tftat
making autbor 1. 0 de grands intrts taient en jeu
Piophie, m'criai-ie tre de mal il com.oia avec les rarties adverses
heur, jaquette ou dmon, toujours et laissa condamner l'JJttiX Rvoqu
propb e Par ce ciel tendu sur nos pour ce tait, il se prsenta t, hait
cran t de dcembre
'lie entre moscoutaires et
1 dn ocrtes a conuno ton
dnocrtes a comino ton :, Le Ca se oroaiail au fOViM La ius,ice of commande ddire gagner. Ap es lavoir servi trs long nateur de la Rpublique. Ce*
ae d'hier et occupera vrai "Vcontinental de retour et on ie ?.", 1,act,oq du Comi! haiJlea d xeax' v0ll1 " "bgSfi *f* 1ue 80uvr' difiadoi le vaste cl
ement toute la sance d'au "r" hors du hang.r lorsque le vent lAlhaies franaise n'est pas.trange suprme, il ma relgue nepuis 6 u intrigues et de ruses qui der
du congrs du parti com lc Ie]CU C0QtIC u porte deaire. l'en
franais. Les sociaii^tes d veioppe fut d.hirte et un moment
i accusent Us mouscoutaiies apresr ie ballon pr.nait feu. La des
-*r rnilnariser le| parti sous uuct10a du Ca marque le quatrime
Bandement suprme de| Mos dsastre de ballon depuis moins de
mande le droit de s'opposer deux riSi
p.,,, ,iM P,.i?..., L8 Cour8
il **** U\.J TIW*.
* Ouac ont recommand hier
_mde parmi les indignes
D'M franaises. On ne peut
de r-o ution sans eux, a
..Qaac ajouta qu'il y soi
'niions d ind gnes qui sont
P force et attendent que
tjjouistes Irarais fassent qutl
[*ia pour les oppiims.
PARIS 18- Sterling J9.97
Dollar ij,4')
Mon am%
Pourquoi me laut il donc penser avec tristesse
Que le lond dune coupe est souvent lott amer.
Que le vin est mortel pour qui le prend uns cesse,
(iut le bonheur n est pas o l on s enivre, Albert.
Tu ne veui pas savoir que ta torce s'puiic,
Qu'au contact de l'alcool la.ra.son s arlaibut,
Que ton frand cur d artiste en murmurant
Que ton ime amoureuse en pleurant se netnt.
''YORK n le iuc fdral QnUooc, non cher ami, t a conseill de boire?
IffWa 'TT R Quel mdecin latal. pour no>er ton chagrin
''eiv sa dcision au sujet ^c' u , so^m'a dem-ww d> croire ?
>TJ11 n 4.. ,__________ __t..J\. _..i n mniiiui c Bien I
i '*Ie Sa dCISlOn aU SU|tl r-|0UI ,ue tu soiarlraut'a demande d y croire i
j^lndes (lies par les CCmpa- Ah. comme on tai/lc mal en immolant ic bien I
t navigations amricaines et ^
1* ,n* ,es fonctionnaires Mll, ton tur t'aveuu et non ma posie.
If^ernescent de meit.e en vi oUaa.io. a* **"*>Wl",ur-
niotion Daugherty qui in
se ___ __.,
ttes, pourquoi viens tu, ce te heu jours aprs, la banc du mime tri
Depuis la dernire rentre des re indue, troubler ma rverie ? bunal, comme avocat des parties on
classes, les directeurs et directrices Et voici, miracle, qu'en termes tfe.l'hat. Soos Aooine S mon il
proclament que cette anne sera fruc clairs et prcis, cette jaquette vou perut ao.000 gourdes d'bonorairea
tueuse. Foule d ent tnts d'ici et de la lut bien m'expl qner l'objet de sa vi de :c ch;f.
province sont inscris dans les coles site Eatre temps, il recouvrait pour
de l'Etat surtout II y a mme des |e viens, "dit elle, vous dnoncer couple d'une maison d: conmerce
tablissements scolaires comme l'Eco le sioitie coquin d-nt lin'gialiiude de PortauPrin.e des valeurs qa'il
ie Normale d'institutrices, 1 Ecole des me tait bouillir d'indig iatioj- Au s'apuropri, sans se gaer, aucune
Fires de la 'ua a Rue, l'cco e Ar- lieu de Hmilot, ct^beux mille or ment.
geutine Bellegarde, etc. qui ont re* que voua auriez d l'appeler, Uot il pjjr avoir pilot les troupes d'A
tus des centaiaei d'eafants faute de aime lurgen:, tant il vendrait son toine 5.mon, i travers les marcages
place. La rentre est donc bonnet ne, avec empressement, pour en de son pays natal, il fat nomm se
alors
que l'action ou uomite naitien de temps, voua quaujourd nui, matre que s'ouvrit devamlui le vaste thamt
l'AUianci franaise n'est pas .rang suprme, il ma relgue depuis 6 dtatrigues et de ruses qui dirait le
re ce rsultait, la section de la fr- ans, en son Palaij, dans un cabinet porter si vile au Pouvoir Suprme*
quentation scolaire a (ait la propa- de doarra? ou je suis en train de Les gouvernements se aucci lent ra
gande en ta/eur de 1 Ecole et MrLh pourrir, maogepar la vermine, et si pidemeat. Leconte, Taacrde Augus
nsson, prsident de l'jvre, encou vous me voyez si sale, ai couverte te. Michcl-Oreste. O.esie Zamor pas
rage les parents des quartiers popu de pouss t et de fils d'araigie sent avec la rapidit de l'clair. Lai
laues de la ncessit de l'instruction, c est l'oeuvre de sa aclratesse Sa goive est l qui guet e l'occasion
JCnsuite loevre du vtement sco crasse qui adorne mou col et mes popice En sa qualit de Prsident
laie dirige par Mme E. Rouzier po gneis, sa sueur qui me fait dga dune haut: assemb.e politique, U
fonctionne depuis Septembre en don g r une odeur d agrable a.teste jt leur adresse tons le mme discours
nant toi.e, souliers, fournitures clas a; annes de bona et loyaux servi de bienvenue pour lequel il toacac
siquea aux uns et aux autres de la ces/... Ah I vous 1 avea bien nettoy invariablement 1000 dollars haaue
classe pauvre. dans Stmtlor ; je vous en flicite et fois
C'est une belle oeuvre de soidan si voua voulez me pr er une oreille Rappels xous le fait auquel vous
t sociale qui mrite de encouiage atien'ivtr, je vous conterai sur lui des avez vous mme assist.cedimancht
menis. Nous sommes heureux de la choses qui vous latrasseroot, j'en 10 Aot 191 ), au troisime tage da*
faire connatre. suis certaine -\pr tout,he has j-ist Palais de Mch:l (Jreste. Ce jour l
Le Comit hatien de l'Alliance wtut he deserves I... en entrant dans la chambre du Prs'i
franaise va diatr.bucr aux enfants |e reculai stupfait.pouvant d'en dent dont vous tdtea l'ami.vous vtes
des coles p imares par l'entremise tendre uoe j queUe parler si correcte La.-goive a-.hever de compter 1 c-
de l'inspection scolaire, un lot de h ment le franais et mme 1 anglais. dollars qu'il engloutit en deux M
civiques qu" 1 vient de rece- Sans s arrter i mon trouble, e.le quets dans mes poches. Et quand il
continua : paxtit. il m'est revenu que Michel
_________________^_fc__ ^aknd ,l v 35 *os- Filtrain, tail Oreste, toujours plein de malice
aur de la Petite-Rivire de Nippes vous dit : c Cest un commerce eut
me confectionna pour Lacigolve, ce fait cet homme l /... Ceat aboauua
deraier ne pensait pas assurment ble /... Chaque nouveau Prsident
aux hautes destines qui l'ait est oblig de lui payer son discourt
datent. A cette poque il Hait dans 1000 dollars et ce discours est te
: les moines tromper les malheureux jours le mme I '
vrcs
voir.
Conseil d Etat
On a dpos hier sur les bureaux du Conseil
d'fciat apis U icciurc du Message du Prsident
de la Hputliquc U suite des projets de lui
liminer.
Presse a t entr'autre dpote.
l> 101 -r la ..-----------
demain le nabitants, suaciter toutes sortes
Le. .usciuers -ttat juteront demain ie nabitaoU, auscuer toutea sortes de Dans ces chanacnenta da ::
L^&ru,,*mmmt Eft^si0^,es Rru:r-Drap t. u pr,t d?,twp;;cia*-o..#;;s;
man ae , tre corMpro^.v
ou?
* '.....


LE MA.TO
r< m plots. 11 tuait itrtor. ^ ne
pat se trouver la o les cous plei
vaient, 11 at'enlsit dans l'o nbre son
heure et se co i mtui, cou ne i\
dent "un grand Corps, 4e (aire na-
|orer, ca confectionnant le ttUfget,
m chiflres qui avaient t vol;, U
.iirence ^tiat partage eitre lii et
quelques au trs. Ce qui val n, q'iani
le trmc fat dcouvert, la rvocation
d'un malheureux en ploy sur qui
il rejeta toit:* les responsabilits
Enfin le jour dj uiompn? ?rr va
ronr loi. l'ont a la griserie d'tre
maintenant un chef, lui qui toute sa
vie s'tait costent des seconds rles,
la saisie du Pouvoir lai fit tourner
eque le clairin, les lem-nes et une
mauvaise nourriture lai avaient lais*
se de ervelle. Immdiatement aprs
son lection, il jette le grppin sur
les fonds du Ministre
et le fameux rap
pnsonnemtnt di
fois de plus, ss
Inutile de vois dire que jusqu a
ce moment-la, je ne 1 avais point
quitt II me porta presque tous les
jours pendant a5 ans et c'est ainsi
3ue je (us ass .nie 1 toas les actes
e sa vie. Tout le monde l'appe ; it
alors l'hommt la jaquette bltiu I
Menteur efhon t- mauvaise langue
ion avarice est lgendaire. On le vit
rclamer a un mendiant auquel il
donaait l'aumne la monnaie dune
pice de ro centimes qu il lui avait
tendue, ne voulant lui en donner
L'EMULSION de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
pour donner la sant et la force
Prennez-la pour vous convaincre.
23
Le Congrs sur
ducati
Hier mercredi, l tartan dm
t (Initier, d l'Ail nos fa!!,
pria les dernires diapooitioDi !
pos do Co grs aor l'Eiocatiot J
a organise
Les mn bres
da
1 A'l'ai
personnes invitea et ce In W
sont lea seules* d roues nrsridrfl
aux discussions Un ireiMBii
edusis pour lu bonne
travaux
mirai
Dea personnsgea traaasra
tu na prendiont \%n 1 aIMi
Nous apprenons que |, ,*,
cltuie ara praids par T
oiatre Je 1 luatruct on Publias*
5es places aont rservent*,
ans journs'iet>s imprimeurs Ji
reportera de la Presse.
noft nU^J.i,G.u!r' Il C ]%Teru t-t Prieon dB Conite ******* v* VkiPft nr^siipntipilIPS k \? l!r.,ide!?.1 Bo'DO It
po.tqui valut le.n- 1 ^ llAW '*' Pionniers apra avoir re ,*,ie preSI(ieDII8llS bello lo.ire d'oPcoaragemeetS
le R a'te u, lot ^ **s A 1* y ^mt a, mercl [9 p0rtier et le garde- Ce matin, le Prsident de la R- reu de 1 A 'iance I propos fr
rapaci. 9f barriAr* publioue a visit 1 Hospice Commu Brefj__________
n/^rwrc CONSTANT'NOPLE Le speech nal, le Douane, > Magasin Central "^aaaw^wM,^
|f S ?_._ lfB^JS?L%T?f ^Muoehoi dei Eta, le Dpt da Service d'Hjr- VqIMI
15 Octobre
WASHINGTON Le oroRrsram*
pockI d 10 Maison Manche a t
entirement R' de Madame II rdin_j y compris las
rceptiona de la Marine' d> la Gu re et j^i'e diulomatiuues.
IloN'OLULU- Le lieu nient Sari
Manzelman, de l'arme dss Etate-tf
nia, de cleveland, a t tu iaatan
finement quand ion aroplane tom
que rirq
Par conomie, il ne s'est jamais re ba -ci sur le aol
mari. Voua parlera je de cette mal ARNOY CHINE- Le gnral H
heuieure sur qui,pendant longemps, Suchu a'eat install comme leader
il assouvit a p;ssion snilt car la du Gouvernement Indpendant dana
luxure n'est pas le moindre de ses h l"'"V1,1LV Klll,pllll "
vices. Ayant trouv un soir, sur sa
table au Paiai.- un paqatt de jooo
dollars qu'il avait oubli de me ire
tn lieu sur. elle s'en empara et ira
pet, en catimmi Lacigcive faillit en
courir de cbagiin !
Dou d'un appt t vorace, il a un
ter anr le Prorh%Orient eat parve- gene
au ici et cre de la foreur ormi Le*:h,f de g, t -, ifcom
lea partisane K-rnalistes. L* repr. _._i j_ u. c .._... e____________.
Mnvnrt |r*ml,st a dit |(R| corn- ;!gn* ,deTMr b''tu^ Secrtaire
pltement dl ni h eonfiance qne f F . P- j?" ab,ICS *">. mn
noua aviona. da-a l'Argleterre.api l'*"*"! de a bonne tenue Je ces
lea eesuraorea qu'el'e nona a don- tab.issemen's rublc*.
nea la e^rfrenee de Mou1 nia.____ i^slSP*
La phrase du d leoura tell- qe'on
l'a reie ici comparant lea Kmalia
tea dea animaux de guerrt, parti
entirement dplu au dlgu mtio
nuliate
PE vIN- Lea troupes de l'arme
rouge, reprsentant 1 ez'rme-oriso
aie Rpublique de Sibrh, a, sup
posent.on, cras l'arme blanche,
ne soi d sant : c Arme Sibrienne
RAppeliste s l'extrmit de la froo
tire aeptentionale mandohoorienne,
d apra une ooiformatio 1 officielle
de Karbin aux geota en chef d ici.
5 parties Entrs QMS
Lea cliente ont avise* qaelsil
Sue aux dente blanches as
onn que le< rniHia aenlei
DIMNCII
Un programme indit, aveei
parfait :
du
la
situation est regarde comme mena
ant le gouvernement ce a a al lpo
blicain Pkin
HARI-ITAL1E Le Ministre dea vrii,, r .,,
affaire- Etraogrea rc Politis. dit CONSTAMIPLE lJOo hommes
que le rgime monarchique grer eat dei H? ^"a.aea ont laiss
mcou4 par lea rcents TJUent.,70!4baPourAndr,nool0aoi 'homme dvou,
et qu'une AiserrUle Coustituantu 22&*SJ!F& "? Un?ier l*V *V *
Le cimetire de Sainte-Anne est 1M Do,or| c,| U| d k
absolument abandono.CepenJant il ble roie de LDCile tt^uu%
Entre : 2 goardti
Musique Svlvsin Psters
tenterme des tombes de grande*, illus
11 anons franaises et bttiennes'
Si l'on voit l'tat du monument
laiss de Hvppoliie.de Ccurtillien Couitard
le hros du 1er
A\is
sauva la vie de P
..... dt D '. lul, renorai tar ae runira pour dterninar l'espce ionDt P*r l'*vacuation de l'anne tioo, ceui de plusieurs philantropes La Secrtairerie dKUt da 11
estomac < ^u. Jgnoran Pii grecque Ce mouvement est interpr franais nui sont au Sud Ouest #. r'eur irfoime les intrasiistl
mauvaise duca on. les mels rarts
et raffins labors selon les formule;
de I art culinaire savaat d un'Srimod
de la Reyn re ou d'un Bri lat-Siva
ri.i, Lacigove ne mange pas, il s-en
pitire. \i\ se gav* des nouruturea les
Vins gtossites La viande de cabrit
forme le fond de tous ses lepas. U
ce saura jamais qu* les cuisiniers
ont de grands notes- experts crer
ces motions, grce au langage p-
remptoiie des papilles gustatives. Sn
fait de vm<.le clairin a sa prfrence
et a tu riiez lni la source de toute
posie.
J a bassesse et la vilet de son me roccupation allie de
p'ttte de ruse, d'ingratitude,de boue orientale. Lea missions allies rap
de naine, constituent uu chapitre portent, quil n'y a pas le bases
a cial ue vous aurez ajouter a pour les accusation, d atrocits aur
histoire let re81(lentB turca par l'arme Grec
Et c'est pourquoi, dans la prosp qut qoi eat en tat de dissolution.
ri. ceux qui auront ItH, adul.
ce 'i qui se seront courbs le plus
et auront essuy de leurs fronts la
poussire de ses pieds, ceux-l, pour
la plupait.le mpriseront, le halronr,
le couviiront de maldictions.
te ici comme signifiant que
qui sont au Sud Ouest et ,
0001 bieu d'autres mauso'es/Cest navrant *hc ? i*neral Q0 >
de gouvemement dsire apra >a
conclusion de la paix. ,
NEW YORK -Le Steamer fr.n La Lorraine part pour aon port "JJJf, JS^.V* iV roudiation Lc cime,i e de Ste Annc fst ,oa
gg^^gfegTgig! iTWK? par" leaTa^Uni. .- jgft.0^ champ d berb ,
entre Htvrl et New York II a aev ,ux n8,i00, l,iei ***** peo au cimetire, en prsence de c-s
truie tiuvie tt .>t^ torfc. Il $ usgfi dt0| | g09rredtrolrtU t0ate b mne ruines, U ctmon e du 17 oclcb e
foi in'eruationale, a dclar ici le Mr Lhr sson s est cri : Il importe
ferUire du Commerce Hojver, de fonder dans ce pays la SoctiU drs
dans un mmoire prsent la corn Souvenirs butortqiutEl\t aura beau
coup i faire: Lieux c^bres tombes
dite il ne ara dlivr aacaa
port pour Goba anx individusti
nus migrsnts.
Port-au-Prince, le 18 toi]
comme croiseur auxilliaire
dauelles pendant la guerre mondiale
et a transport beaucoup de notsbi
liti travera 1 Atlantique II a arvi
aussi comme tranapon de l'arme
poar de- soldats amricains.
C0NS1ANT1N0PLE Lea sgr
ruants de la confrence de Mouda
?la sor.i entrs en execu'ioo mi
mi&sioo de la Datte allie H a dit
qu'il ne croit pie qi aucun fonction
naire publia aux E a tre paya approuverait oatts annula
tion.
nuit et des prparations se tont pour #> /ti
ia Tnrace Compagnie Cle
Transatlantique
Le paquebot Saint Raphal venant
de nos grands morts; tout est en rui
ns sous nos ysux ind ffrents Cest
tellement triste.
Ce peup'e est dans u j profond d
couragmen.il faut le combattre et
que chacun so.t sa tlche
en tat de
quelquee unea dea mail
leurea units restent intactes.
de la Martinique via les por.s du Sjd i^aiett^ drt* Tri h 11 n 51 11 Y
tst attendu dimanche aa cou-;nt t\ att*cl13 " iTIOUnaiH
ds
i Octbrt
bLFAST Dea recherchsa inten-
sives ae font pour trouver l'homme
iu'i<"le veiront hors du Pouvoir Ce qo-oo n'a paa indeotiii et qui, M;
qu us ie ? ,..,. it .. inor medi soir, essaya d assassiner iir
tm sa pucition d avoir t si ingrat WUUam BMtM> ,ord mahe de Bel.
rvers moi- fat, enplaui des bomees dans sa
Dcidrrent le monde est aux sim rg,dence. La bomhe iui n'expio aux corn m-
pas, fut trouve dana
repartira le mme jeur pour Sintia-
go de Cuba.
L'itiniaire de retour sera lii i 1'
arrive lu paquebot.
L'Agent, . ROBtLIN,
Suicide
Avant hier mntin vera les 8 henres
rt dein e le jeune Christiaa St Home,
fils de lea fvoroa 1 Si Rose l'eut
.le hall de 1a oooolaiLort Cotte Plage dana dsa
attache. urcon&tancea horribles sfteot port
a b- dea coupa de raaoir et voyant que la
Noua avons reci le faacisule F
vihi-Mars de la Gazette des Tribu
naux, recueil menaudl de Juriapru
dense, de Doctrine et de Lgielation
ayant ponr directeur, Me Aug. A.
Hraux et pour rdacteur en cbe
Me Georgea O'callaghan,
Par une note place dana ce Ni-
mio, la Galette des Tribunaui a'ex
euse aupia de aes atoona du re
tard forc qu'a aubi la Revue L Im
p imerie Aug. A. Hraux, ancien
style, a fait place une nouvelle ins
own:,,;.,-,.-;-,^,,..,,.,,,-,,,..,,.1,, ;::;:.n:.<"\i:r:::T^\::<:> S\v*:,r?ZViZ
rement a la sausfietion de tons ses
rbonns qui y -ro^veront d^s mati
ples> tus ignorent! et......------------------
us 11 u V a pas de place pour le h maison avee une fuse y aitaer.
tos n ptfVf .le penseur. Quant aux PAS AD AS ARGENTIN; U
ttistcs ce< aMg ciens qui btissent tsaj de guerre paraguayen boi
' M homme te ]eta dana lea halliers, et
du train ae prcipita nue
aon jrps fot broy-
iller dAgricul.ure de Thor
,, ,lluVfl,io^m .vQ ^w.-.,-. 1 proea verbal et ensuite
enter telle quelle ou t'en aller. 4#pUia vendredi le 8 de Paix de la ae tion sud
Savez-?ous comment va finir Lu- '"|rj|4-. m M aunono ici ua Lu rssoir et deu papiers intinee
cigsjvei Cramponn au Pouvoir, in ^ ba, que Looid Kraasiiue a furent trouve aur le cadavre- Trana
-apa'ole da dire la vrit, hypocrit; doaD it dmission comme uiiois port l'hpital, le corps du jeune
[qu'au bout, il sera balay par sa tre rts aoviets rjtn J-j l'industrie St Rome a t rmis *es parsats
oroore faute. Apre* nne ample cure et du commerce JJ 'f00*Jfl
BTS' itwqa'su nocod de la gor ALBAJULl \ *0 UN AMIE Le roi lij?rg m.d.
e aoni comme un chie. daDat Perdmend et la reine -Marie oui t
f f TmsSlinr la fuite comaa- .olennellament couronns dana un
toir, U conaiocrcia sa W"U,"J muta nnare ont io au nil'cu dea
une manire notmalu pour lu. d, ^^^nen demdher.de gen.
quitter le Pouvoir. puioreaauemeui $.billes.
Aptes l'avoir quitte, il connaina r MONOLULU Le gouverneur
tea tra intressa tea et tis util's
Noa meilleure sonr-aits accompa
inent cette utile pub icatioo-
Les acteurs de la Reoiisiasce^
ner.-.nt samedi soir i Parisiant
nouvelle reprsent ition de L
reur Dessalines . pour cent
mauvais temps avait empcWi
ter la premiie,
Parisiam
JEUDI
le Sri
itt 2me et jnie pitt**
fo centimes
, Derrire
L0SDRESi9~\
binet anglais
missionnaire.
et les funrailles out eu lieu dana
Sus condolances S la feuille.
Usine Glace de
Port.au- Prince
L'Usine Glace de Pon au-
on il elMTera de metUe en relief de Pearl Harlor. 1 e
au'il apieilra sa politique person gea jusqu' ce quil futeaco
|?. iTCanajeer po.m%u aonn*- ne subit a soldent,
ses adversaires 4ans les )ou
tulle
aM|c
aux. Cest alors que \t compte sur
vous 1... et Auguste Magloiw I C'est
01, ce moment l, ferez ex-vangliste, condamn pour aa
ic* de ses neivete, de ses r iaise eassiuat de Herbert Cox pendant
un tiantai dd briser la pnaoo il y
gouverneur m HPubUcatne ou brand'Hue, sera
u. Pdr rtabli d partir du 1er Novembre
prochain,
17 ci Prire de s'inscrire pour les
abonnements avant la fin du pr
LOS ANGELES- Herbe; Wileon, sent mots. "
fort au Prince
ies,Kde aa* turpitadee et de :out 1:
*crtei
Sur ces paroles amtes. aprs une
ionette non dnue d'lgance, la
doublante, my^tneuse et nigmatt
qm jaquette de drap t
enx larges revers, vt
r ____.___~.___-*:"
le 1M Octobre 1921
LA D1RBCTIGN
quelques uiuis, eeat aauv de
Necrolugio
Koui i\j ic uirepitt de U mort da
Mme Pourctly PiM, ne Joxphiu Arnou.
lUiuni SaQS-Rival
EXTRA FIN
Sa vente au Bir Henri Horday, Rue des Fronts Fo|u
GROS ET
Chez.
HENRY STARK
No 1917, Hue du Quai,enface del
On ti ouvert toujours dus Cercueils simples et de /***
lit de eorcuoils. en satin pour enfsou et jeunes gens. .,
Le public doii toujours se rappeler q t'en s'ior^sant^a .
ldii'
vtust
et de cou
,.r.hltnl
qu'au dehors la pale aurore commen
ait blanchir le ciel.
IHOS A VILMENaY
te doi" toujours se rappeler q ien raaro^sai v^
moi pour leur commande de cercueil, il conomiM jr!^
M purtots tsez coasiirabltji que to.il vlejsrs. le -ntefM*
heu:es en ilg.ic lu Hitti CasSf de IWsjSSS
Wi0* **"" U **** mmmm' ** N. B. U nuit et lea jouis de lte
a tui cens ut ce deuil atteint nous pttta- sta Elchier.HUSSON.
o i-riio dBo nco. ou.i..^._____R_des frunts Forts No ia. es Um dt lucisia
Prix ri luit, frawaii joieui et solidt, Uvrais* P[^Pjf'[Ml
s-adiesse. au chai d'
ldn


LEMAtU)
..

311 pi WA t liw
ta situ al ton unique au entre des affaira se rcommim+*
-tinmai* nu public et ses nombreux et distingu* CUento
TuiSI^E soigne et tout le confortable ncessaire nur \oyd
ilCommerce et particulirement aux eommerantt d* passage
\ew-frince.
\\t\ dbite par gailoo et pur bamqae*.
Vins drt Bordeaux Rouge et lil ne
,Vu viennent directement de BKBSAC et\ s*n* garantis pw
jrtuws. nou* pouvons le prouver nar des GERTIKIG4TS qw
\tsnont toujours la disposition des Clients.
ipigne et Vins Mousseux rix moirs
ris aliraetares franaises, premier hoix-
MPAME DELBECK&C"REIMS
Ut ta .V.orw.rru DtLbLLK Si (./ bmcetUuri foi/m
,i igeur* e 1 Ancienne toui de France,
la Go r d" Ite BiuLe,
De la Courd*& pagne
De la t our de aude
Et du Pr'iddui de la Rpublique ' Cuba]
Est le Champagne par excellence,
marque tiliot et trs recommande D'aprs le* h ils
banques, ce Champ leiCavc-s Delneck da-4 Septembre '04 au 0 Octobre iW
tinte ch z H. Borday, Port au Prioce. bros et dtail et au
de L'Union" Plaa tteifrard. No Itfib, .Avenue B en fsee de
UIMK
PASTILLE
VALDA
aaszv douche
tg U PtSBtVATHM
de* Haaz de Gorge, BnroaeeMaU,
Rhamea de Cerv< in, Rhumes,
Brouohitea, elc.
FI 11 SPDUUSIIEUT BSTAITiM
de lOppression,
des Aoss d'Atthce, etc., etc.
Ql 11 KHI REMDE
emr oombattre toutes les
Maladie, de U PoitrtM.
ucwMAmm DEMANDEZ, EXIGEZ
das toutes les Pharmacies
Les Vritables
PASTILLES
VALDA
?ndues seulement
en BOITES
portant le nom
LehietFink
(Maison fonde rn 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoire, Bloomfleld, N. J., . U. .
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents ^ Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
lon H. Ihbaud
'harmacie W, Buch
Le seul prservatif du boit et le
Carbolmum Avenarius
Rsconnu depuis plus d<* 40 ans comme le plus efficace.
Carbolinum Avenarius
prserver le buis hors cl sous terre conte U porprilure
es ses formes, les influences du cl-nat et U destrucuc i
jjasecies.
ppctier et supprimer le champignon des maisons et des
M murs humid'S-
rgner les Voiles, cordages, toiles et filets Ut tst un dsiulectant d- premier ordre suprime,et chasse
des curies de chevaux ainsi que des poulaillers. 11 en
6 destructeur sans pareil des puuacs et des autres Ter
H. Balloni (ils
iRoux ou B nne Foi. i2Q rVa lu Dpt de Rhuaa Vill.-ioiut
[annonce an nombreuse cheut qo'i rteei e> reeavoir lt* arneesa
i de tout, supenori . lt MEli-LEUR PRIX UUB I ARlOUl
lltS :
sssoitimiBt de bijouterie, montre, bracelets en or, aigiai et
i assortiment de bibelots, oadeaux pour baptme, lanoaiuea et
-odset pe itsIiVeo fer, eo ooivre. grandes et petite* i1**"' **
t die toute beao tour ealon et SOUo manger chsi*s. do^ree,
ojipn csrpp'tM.dpecentea dp lt,raoueaqivMrs,aealet s, twee,
* liquptr. tapis de teblei couverte, ronteaox.
tais blanches et coolenr, chapeaux Borsaumo, chapeaii aeira,
1 'aine, panama, cesqate, jarabiree. rnallee. valiaee de vovtf,
> chemiBiPttea, faux cola, eieoons, forme de ebapeau pour dmes,
rea pour Came et enfanta
'(ibttt ot rr rdiolemeot invRe fenrr voir moo eieordment art ni
les pastilles VALD\ -ont en vente :
Pkarmacie Centrale d'Hati ; phar
nu ie B^urraine ; 4 Poit-an-Prin
ce Pharmacie Bru'us, i Jrn.ie
et tontes Pharmacien
Rafle de cheval
Lea intrea-t sont vises qne le
tirage de la mfle do cheval de Mon
aieur O. J. Biliaire aura lien dimar.
che22 Octobre courant neuf hen
resdu mitio chex Monaieor Alphon
ae FISH. Rue Bonne Foi No 111.
Iles retarda misa ont jusqu' saine
di pour payer, pass ce dlai, leura
billets seront vendus.
Port an Prince, le 17 Octobre
' m
LES DOULEURS
ONT DISPARU
Panhard Oili Corporation
Lubricatiug Oils
& Greaso
Huiles et Graisses
Prix et qualits dfianl
toute concurrence
LEON R. 1HEBAQD
AouM BMhea Pour 1UM
Lelm & Fink, lue
SUPttRIORITii;
Fonde on 18"6
BAS PRIX
PROMPTITUDE
ace.
Facr on arttate
F1L1ESTONE
liritionce , partir d'au
?urd'hui ses prfa nou-
saux : coulez :
PNCUS
c
30'x 3 Fabric non ikid P. 14
80x81i* M Fabric 1*
30i3t|2 Corde &
30x3 1,2 Coda aopneor "l 50
31 4 Fabric H 50
33 x 4 Corda *
Ce Monsieur, plein (Te ratiiud. nous crit-
K>n histoire, afin de faire profiter de son expri-
ence les autres personnes qui soutirent Avant
l'exploi de* l'ilules L)e Witt, il (prouvait de
terribles douleurs et, parfois, ne pouvait pas se
rendre .1 son travail Maintenant, il est tfati et
"jouit d'une pa'faite sani<, et, aprs avoir corn-
m-nce de prendre des Pilules De Witt. il n'a
jamais manqu un seul jour son travail, preuve
manifeste du soulagement ressenu par ce malaJ
Mr. V. Tomkins. 525. Wi?an Road, D..,
Bolton, Angleterre, nous crit :
"On m'avait envoy 1 l'hpital: mon urine
contenait du sang et me causait en passant
d'atroces brlures, sans parler des terribles dou-
leurs que je ressentais dans le dos. autours des
feins j'en tais sorti me sentant un peu mieux
et je repris mon travail Nanmoins, je continuais
perdre du san^, et ressentais de la faiblesso et
des tourdissements Constamment je me trou-
vais dans la ncessit de quitter mon travail.
J'eus ensuite recours 1 un fameux herboriste, mais
les douleurs atroces ne me quittaient pas ("est
alors que je me mis a essayer le l'ilules De Witt.
et des le premier jour le* brlures caaarant, et
j'vacuai une quantit de pierres. Je n'ai pas u
besoin d'interrjmpre mon travail un seul jour
depuis que j'ai pris des Pilules De Witt."
Si vous desirex des rsultats immdiats,
procurex-vous
PILULES
Tous produits chimiques, pharmaceutiques et autres artielw
dables dans une pharmacie.
IP1CES : Poivre, Cannelle. Girolle, xnis toile,Muieirfe ele. etc.
SUCRE RAFFIN
SPECIALITES ; /Marque prive/ Lysol dsiDfeerant.Parfumerte,Artistes
joor b-rbier, Ray Kum. Chocolat en poudre, Huile de feie de M
f.muis on, Cold cream, Exttaita pour tire eaaercea et eaa de toile
de Quinine, Poudre con ie lea inaectea Solution pour aeni9rvar les
frai*. Lait 4e Magnnie, Foudre suprieure pour la toilette dea e
Eaaf nce de fleure. E*n de Fionda, Mil pour la table. Meatarde,
d Olive poor la labU, Bioases denta, Peppermint, Halle poar ch
les meoatiqnea et aotrea inaectea, Regulol : Huile contre MBSfiaaJiOM et
rooblea dea inieetioa chrociauea Tb, Cire poor lea parqaeta, eonaes-
qaes, Eiixirs, Epices, Sirops divers, fainturea diveraea, Yiae. ete, etc. St
Demandez le ratalcgue dea apcialits
Conflsnt vos commande LEHN & FINE, Inc; vons serea absolaaaaas
eatiafaits.
Toutes leboonea pharmacies da paya a'approviaieonent sbea LSel l
k FINE, Inc
Lon R. Ihbaud
* Agent exelQBif poor
8 pria! de toutes les autres
tensions ont t rduits
J mmes proportion
**mtiei : Vous irouM z *'
^tre tuacsiuie.
tin vente chez -w*.!
z l* diiuerftioD
Joshua L. Baily & Co
__ iChurch S Thomas Street)New York
Il K ^f III Vune de meilleure* et de* plus for-
tes maisons de tissus aux Etats Unis
Siim, Denims, Checks, Gingham, Toit*
a drap ele, etc.
La meilleure source d'achats: Prie
toujours avantageux.
* es principaux commissionnaires m
tissus rux EiatSmVnis,syaprovis\Qnnwit
chez Joshua t J Bailly $ lo
Lon R. Thbtnd
sMi
POUR LES REINS ET LA VESSIE
U plus grand i *..? Ju manda pour
Lss RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES,
el tous desordres des
REINS ET DE LA VESSIE.
Pilules ' ''ans toutes les
I sd flseon en
... ,it le p<-'.lt- Sii iMiproures
-. r.-nenrer le'' rl-ileS authen-
s' ,;< \.rt SdlSSSSitus os rendes.n.-ile
rort-sa-Prinoe.
l'Luts de cocotiirs, s vendre
ch** FrsrpisJean Char!es, Tbor





LE MAJM
. *. _
rduque l'Intestin
En abrite
VartiCM
Dysp*pie
1 Migraines
F

V
Tomr rester en benne
Mante prenez chaque
soir un comprime de
y JUBOL
M, i haliiain.
VaMclrMMa IV
81 roi Mettfl #t'-n: ru. i aya-
Uni rlitque o.r qiMlqu?* comprim o>
Juhil. rendre a \t\ir IntMIIO Uir* l'DUI dM droeuM ri tli.% livffi.fiili. on
? luliclt* M sa .upt**. l'Ill liWnl r-i I
leur tervice I nirte .1 I* reiWatloai
lnitiutai* il .unii.il>lririiit raW< par
tt Jubol I"'"1 Mr l'histoire M lirlIlK
cofiipic ni 'II' i rnn actif ivi.' '. d'h"!*"
Illustre Fn rrviirhf. l'humanit -ut UC--
nombre moins rte ouf/raiire* tout le> n-
thiralrei. amant qu les maladej, te ilrent
tnutea le* rpoqui-i. loi m-n.>*< irnt* ifll
M
D B*c*ow.
de 1 FrtilM v v4cine
de MoaipoJUcr.
HEMORRODES-
JCB0LIT01RES : Suppositoire anti-
htMorraghiuci, calmant, iHronyei-
ttonnant
JUiOLlTAN Pommadt contre le
hemorroidtt rttcrmt
Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Jubolits
EXTRAITl BILUIKEI du dorleur
Slanget Hetuiar.ttni Ici fonctltnt
eu r*v.
21
Vaillant Houel Agents gnraux pour H iii, 472\ Rue du Martin de l'Eat
La Maison
H. SI LVERA
Vient de recevoir p
Ses deniers steamer ;
Chapeaux de laine a9Italie, %ufL
| toutes les qualits pour hommes.
I Chapeau t de paiile d'ItalU tupt
toutes les qui lits pour hommes.
Kaki Blans suprieur.
Drili Cnion tup anglais orO,80l'aUi
Drill Tussor Or 0.45
La Mu bon Uivit en outre sa no
reusc cli < l \ venir voir tes mas
(Iquet itOnu+nits 4 les julU araci
de linenses quelt: vient de re:e*
ei qi< li vend dts prix d]
tome comurtentt
Employez la
KEROSIXE SHELL
Demandez ceux qui s'en servent
Lumire brillante- Saas odeur
Sans fume
la GASOL1SE SHELL
bonne un rendement
suprieur par kilomtre
Tis volatile, ne te. EftlCACIrB
carbonise pas
Charles Picoulet
A vit
L fO"aatgaA dclara n'it pas
respot tabla d'encore ttfaire. em
?SS7.7^"^ 228,Rue ROUX(aneien Forcing Bai
nom et ce, surs aoooBi exc*"p >on
H n'e*t reipooeable que de sa si
^nature propre
Port au Prince la 10 Octobre 19f 2
Oscar FRITZBERG
PorUau-Prince
Saucisson franais
DEMANDE DEMPLOr
jeune homnedC.7,.* c^iedo.i. Bonbons franais en buitea^ L.U del
ECOS0M1I
correspondance commerciale, dtns li tenue dei
livre* amsi que dam le* iravaox de banque, de
anar di- un tanp'ot
Sadiesser au MATIN
iflM/11rt/imj- \n Krosine
len vtazollne
SHELL
Ailic Petroleum Co
Koberts, Dutlou & C
Pori-au'Prlne
Agents Gnraux peur HaW
i Pour gurir ou viter i
MIORAINKt CONtTIPATION *
eONSUTIONt-tTOUIIOItaiMIflTt
KHIAHRAt ASTNIOUI
IL SUFFIT de prendre
l'un d* vos repM
Un IM ! |nr ulamsnt
une Pilule du Dr Dehaut
447,me da raab' St-Denis, Paria
Mais U faut iiiger les vritables
qui ioM Uat tait blaachea
t ayr tiaount atiquallti IM mot*
DEHAUT A PARIS
:
Mnt >r iiiinmii Imprim* MtP
Sandwichs Assortis
Tous les jou h. partir de 7 heurt
LOPE RIVERA
1
l
y
CHAMBRE MFUBLFF.
Jeune homme trang-r cherche une chai. krx.
aeeuble dani une maiion de famille
S'adraHtr au MATIN_________________
t..,.....iliiilllliii i ^n^m> Asthme
Cljde Steaniship Line
For fi g i Services
Lr SiS II ii venant de ISl'W York et
de* jj>ris du Nard est at'ndu la
Capital" Srmeii 2/ cf.. et lakura l<
lendemain pou* Jacm l via tout les
port, duSud prenmt fret et WJJJ^. fjfj yjjjjjg ,
Profilez dt oetamion ju; vou* t
fltri, e latre avec USE (IOVRDE
un* conome dplu de DIX gourde
#ri rparant vout mimtt vos ehnm
Mr-a et evir et en cahoutchoue,eham
oret i air, ete avec le
LlQVtDCUiR
jue VMM trouverez en tub* di Urw
iurde ehtz Caetete Aux Cent]Mille
\Mieltt.
Grand'Rue No 1717 Port *n Prinrfi
Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati il
BAR7 0N Sf GVEST 1ER, Bodm
Vins BoH
J. T. BEUKERS Royal Club f
H 1G HilG Ltd (Glasgow)
V\ iskey cofsais Haig|r
Se tient I la disposition des commerants
h Capitale que de la Province pour i
isfide et soigne des ordres qu'ils tu
i-ien lui confier pour ces Saisons*
Le bitena &era de rttou* ici
98 chaigeint pour Aeit; Yo k via l s
ports du Nord.
Port au Prince le 16 Octobre 1W2
E F. Clments,
.4 g Mil Gnral
PNEIS MICHELIN
DI CLEKMONT TEitR >NU F ance
30 i 3 li Over* la Coitf P- Si 00
30 j 9 Cord ltt 00
Cecaibrea ir rorgee 30 x 1 l, Crereii -i V>
Chambre* :*^ %\<*\
Pomrpa Miceelie avec maaomtre OU
Agent : R ROBELIN P.rt eu Punce
Dr Justin Doimiqu^
Mm
De la Facult de Mdee:ne
^urs Oan^e et D
ni de* proli
de Paris
cHi'ohmann da Ha
i Royal Mail Steam Packet Comp:
Le steamer Tamar
venant de Kingston
des porls du Sud, ej
atteuduici, le luudi,
dit courant.
________ Il repartira le mifl
Le Malin jour pour l'Europe,*1
les porls du Nod.
La Cubana
Salon d Co dure
JUAN RODRlGUEZ Prop
Uygioe. Bod gct-
0//e d'emploi
DAalrona bonne in^innei tp ponr
aofaati ayti t aarvi daca on Hotiiei
Ceeditieoi ; Loge Nourrie, g gai :
OOgoordea par noia.
S'adreaeer an bureau du Jouroal4
t
i_z__:.. e<
Abeonement
Un Mois
Port aa Priaaa Qourdea S
lparteaaeet 951
Piirl.uia P
nmn
1.17 ll*tiih:e
192


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM