<%BANNER%>







PAGE 1

1£ likYfW ra #, Anmiques, GosavsivfATDgdts g vous retrouverez les forces perdues en p-enant L'EMULSON SCOTT LMUTILAT • CXCCi^'' aliment tonique pa: excellence, et trs facilement a r : miiabk, proprit qui la recommande aux estomacs !c* t lus dlicat?. %  ' 3H^^ Les Allis cl te tas MOUDANIA 8— A leor retour ce Mil tiient i IM. li 0M1! Tire lU'pair aiiop Hany li. ii in >t <<(/. p op iiaire Eu tare de la Staiien de* l'o'i.pi.is i3l GatdW, Vient o'tnut i luseivur tir pour lea uueoa — G ,.UB pi ur les cli que le gouvenrment consid^e qu* la chose comporte de gros risqua dans I? situation a tuelle, Deouu le contrat qui a t sign Berli-i. la que r U H s'explique donc que M: situation interna'ionale a chang* ne l.t c, Stptembre, le Directeur de $t c oud l'en lut a de I tteo e, ,, . de l'attitude hos-ile : U Grande TE oie Nationale de D'Oit :rivii eo api qae l e Conseil d-s Profr.. • pris xlb.t.nt du statut lgil de l' Orcfre £t38 AVOOttS cols, parut boa quelques-uns pour Les avoea'a des antres barreaux, me re la d>recLon en .b c Ainsi Admis ; plaider devant leaTnbnnaux quand la lettre de Me St CiOid, l **• la Jund-etioo de Port-au-Hiinc^, daman l intervenir du coai.i des S 01 0 0 / *•£ DrtMa ,8 r au pfft a :„. „ 4irj „ r Ai di Mi'tN (ieor^e* sylviin tfnlut .u dire t ur, d n{ ut0tJin ./„ U| /„ DdCte e§ ve^gir II p'oles La fte^3:FAaiioalt J Cia-Varil Entre guiate Loge Qlsi Udnl m i. -t |. nonulatioo civile cecoue v quc i Xi con > l,!u avee An in Sv*hl '>• *"•'"*" %  * %  •• mee ei ta popuianou CIVHC g c.que du par( ^ mmm |ilnt fa coneil p 0 j. Siea s pitvln quon estime 2S"ifOO habliaots II MrE. Ben. ancien perai^r m, e, es o. ; i leUil brut di vr ri L, u.,, , semble peu probible que joo.ooo w * atae. uaagprit, cinq p., .on ,c P B f t -aHa a hta r,,m,ii ^aee, un des jours d vite „„., H* nl.it *i H'ulrp! armniens "*• %  nouveau go VAMmst, Ml ur a un prvaat a o i.ar mpma loanifl. leur convenance, en-re 2 grecs ue DIS* ci iwuiiiiUBHn quatre rcpr,enan.$. ociai d.'inocraie 4. o;ialis Service du CacUst b e la me$quneri*dcstu imenti ma e r A heurea d l'a 1 %  n --m h nnnr partiront de a Grce pour Coostaoti i nationaux } doMsait. n.t.on.u t i ci, nT1 .u... A n -„ t ,a r „. ,, _, Jt %  ea r a %  J.e rai i-, ponr v J 1 > 'i "• ' l '^* cjin.n i iiui.: J .H 'in tes IdMreaeeati ds loutei les g . b. lit le rap Le Btonnier * 1 Ordre invi'e 'es g de donner ...le aux lfug.i. J£^%ZZ?5Ztt^m.n* oprer plus Sremea. o= avocat. S t. sire, te ri m.r, mer D "" "S'' m)(t drj.n vie b 1 L*ger mcjmjiiteur C edi 11 U:tob-e courant troia ues personne* BJSJI .mmat e pariirOOI ue la oiecc pou: I_UC nnioniux ci ciyooib CS A cet tfl t nopl^, ce qui compl queu davantage hoiwu.ina.Mu.ux, M uneiei Mi i hy q.i J r u.-*— J-i •• rU. OOI,imniir pour U blov.qju n jppa uennen. i OW.J d U .e COtlIUJ 1 le solution du problme d| ii char ucuo p „ ti 10 11 s folaftti. O i A partir du 9 Octobre procl Ki u'ac l.uiuk ao.iar' a M; StCloud. Ccstluiqui, d exi h^uree trs prcises de l'apra-raidi, maniquer leur titres le | P r# J" 11 e en atf nce et soutenu du i %  ,oc dl1 'f'binsl de premire sont pries de p sser pu lejciwr '.ec-ur co a voterait Nuccessuement >'>tQCe, o il ania se concerter Depaitement des Finances PC eux, ai HU|&t de leur stag) lprsider 1 inauguration du monu lefaa taiofm. Us4ubbwmn.i upuk mu. V '-"•• w w '".•""" pwspe*s gt( ment des morts de la gurie et pro una.iui*... q An,.o Hoo.rji.eei ta dis l UUatfi et IiJ^e. icoo.umce... % %  L iT .* J ^^ retrait de 1 appui a..g JIS. Suaael put sen as>u LatmOioh e ai i>i freuie de m IL.. < • %  nonce un discours o il a parl d^s ftrl C01l j e ** h v i, 1 • * %  c H Le public e*4 *.4ii qie le Uareau efforts de la France pour sauveg rd;r MIREILLELe congrs de la presse co'.o K v "•••' %  "• l P ,r-1 P'i> ,e u de consultations gretuita seia tenu rleuies du Bureau pour il des pice ; 8 lleuies a Mid'< l'on au Prince. i 7 0:ubre /i R. LEVHUUr, aipelW Prsident de la Cornai prMi.m au consfii a aemon ind.quce tr combien la dtermination de la acier r. • .i si ii.uu.f.L,0\;; — La prste bubonique a lait son France de se faire payer 1 Allsma gn serment IQCC uc c lauc p*ji %  niisu.. ipparilloll UBl| ci dont ceui moncls ont t I. .A J e ce au, on „• r ,,,. H n e tait iusiifie ; il a dit qu i son mmm Uje ac ^ Ul ** a ,eJf •.• %  ment de Meaux d'exiger quels LA HAYE — L HoiianJc subit acutOssBM P*pOl P-tflM l di ao>re, a l occa qu-qu.s imp .atiois de lgret rtn ocl rta lnbiaa i deprenire 11 n'en ranoo8able que de cont c autiuiIls ont i dessin fit in.t.nca. onaitii-A Droore . Instance. v . .i &f .liait imiter une u,,e %  •*'' ole qae lon '0">p i Je HM d un incident sans impt tance. France ait son du, il fallait ajouter lMo k ,g 95 or>( uc labo dince dj be ei j...;, ." de redoubler dellOltt cam en.rau.ala duc.ion du p,.T. La cause acJ? U ^ at x do0C ,C,Qt d 0Ut > l,er q Ue Le Secrtaire de l'Ordre, Lo i ce DUPUTON Ose AH FRll'ZrJERO l'obliaition de redoubler delfoitl cam mmu*\ aucion du P ,.i. La cause ac "/ TLTa UWUW ,c,ul uuuu,,c, 4 ue Dour pargner i l'humanit de nou lu "" l u rJ ^' oc du r 0 '" 3 l d "" *" %  • Ab;l *•**;' esI cou,bc 1 Un<1 oa ^\7 r • • r aunes |y. europ.is spcial m ut I A if m ne Im A retuie d e i-ii-i > icr IP .Irnit in. re les hcatombes La France comme 0 „ ^i, g er r e impo : Mit 0J a so o,o *op!o „/," ,,, „ ,K,, L* f puissance, a ajout Mt Poinc i,doit aUa. ternatiouai public en lieu et place de f ,,*** !" / n rnnsidration les desid-ra " %  •>'EPar suie du nouv.-au uni ..cri Me bervaii ; que Me bmjianuel Uu irendreen considration tes aesia.ra c$ubricaoitdcinomre n l mUSUlmsnS. * %  *(* e poesta:ion i Washington demaa ^ A , 6 U "' J ,U1 Ua tlgramme reu il Y a que' danl M u e ' oouv aui d o i4eau*i nijpslsai pas P M P 0 i avll f • I russi lui faire pende position IC8 ftlttteg UTHBOTilOlflM coutie de cohabo a cura Joai i ia ,, * i i;,,ipnftlO'l s.csseuimpoui K*Sr.liuH : Voil IfOUVenZ U lHUH>iw AulO da voyaga il deva.t ie.ouru=r i la chaire de A^ mgtfmm m^alaiai A drouaivii O voira mtcuiue. Ctait daut nt plus pressant, n C/l ilpfjfp oh.i>*. tTrcoand, •""• uei que le D.recieur TmZ ** /IALIDHIILK n y Unait pae.il ne faUait pas moins ( &f PreiMmann'AGGtlU* 1 ~^ y tenait pi £



PAGE 1

I MATIN IE BM fie la FIMILLE pA STELLES IVALDA irWFAHTqiiprtpwrlnl. JHEILUBO qm t •"* %  I' faHMOES PERSONNES^ mim ican KopliMi ,PRSERVER ECI6HES RESPIRATOIRES OU pour SOIGNER I. Riuœs, fux ds Oorg, 'ZmgiUi. Bronchites. Qripf, Influents, ilslme, Inphym, etc., eto. }|L FAUT AYOIRBIEI 8 011 d n'employer que X~SC0 PASTILLES VALDA VERITABLES Tendues seulement iBOlTBS portant 1* nom Cal Cosmopolite Esl arriv par le S|S :i mute d l'inr*utria qut'li |*0IP fl'exrrrfl-, TTe ut h*it en qui exerce dc'rc qt elrn u 1 FO' 1 ne lofale, rera tenu es fafs-nt tliliO'. oeihb rflu Cotaril ni aon acte de 10 i t en irait. Utauirs WgP.lrt perort 1 f>B le> f or trevixaxlt i ni \' oi.no1 1 ( ne. |Hot/ PnnieltO Odobre i22 Edmond MANGGNES contre fONSTIPATION ^PRims SUISSES £ L ^ p hTmacian. **AXS I f, naT a L „ E MEILLEUR %  P8 PURQATIF3 [•uT NL f D Jt! n VI A P D — L •_/* /,„„„.. p/.r m 1P S SJ Proclamation aux Habitants d'Hati ET • particulirement aux gens de bien (NeturpHf m-rt rher lecteur vous y e a comnriaj. Vr que IP* consommateurs de KOLA THAMPAGNC C0<) sont anpmeots norme* art et rpr rf la. m on're, dmontrent que leor prf'fnce est P"iv le Kola Champagne C< q et coreidrant nue le propritaire du kola Champagne Coq v ut montier FOU apprciation propos Jde l'augmenta tou dea consommateurs* il ARRTE CE OUI ;SUIT 1 —[Q-i'a partir dp la publication de cet avis et !jnsqu' nouvel ordre o; rmiiilair vendra a la place de KOL* Champagne COQ. .le Kola Champagne c tonique* 2Lai ertrei'e. ronr la prparation de. c* genre de KoLA>ont Jfabri grs nar l'eip> a dalr du propritaire re la fabrique COQ. Que CPI extrait et 1^ raaltat de 4 moia dj rech^rohes de? tons les avnntA %  hrnii-te 8 '^ p •'• 7 u r '> f. 24— Qo# ce KOLA TOMQUE eet non isolement rafraithiriant rosis il eei un vritable <> rnm P miFUdsirt, <-t aidp beenconp dans les tolcdies lotvan'sa ; Dbilit. Anrrio.i'eite de lAoplit, Pauvret de atjc. Fsibl rf fa*fi e et toutea Us maladies dt s au svre chargement de 1 at noarhre daoa lee treprqups. 5Que tooted ce de'prraes tont contrart^< s pour le bnfice des clieme. ptsenia ft en perapectivea de la febrqne et apecialeiBent poi r voi s cher lecleors< votre fsmiile, et vos suie. PASSEZ donc la nouvelle partout, 0 Qoe l'esfpyer t'eet l'adopter. 7 Que I f ai; evre laquelle lea bjisaona sont fahri^rea ait r i a le filtre e.iminen' 'cra nierrh^a roovaot d'urptr voa icina. LeR cotrmandea de la rrovirce recevreot les mmea aoins et promp'iInde q>ie CPI es da elipn' m ville, livraison laite bord voilier, et en ville a la r^eidenr* de achetrnra N'cnbliiz psa une la nj'unn fabrique environ 16 diffrentes qualits de boi8^jrp pazei fea PI OUP SV.Z vo're cboii au mme prix ; — les c eam iode, Urar RP. FZZ, Su>wberry 8c Cream Soda, Lime juice & Soda li. nar a ( hempa|Of, K> ot Ber, Rireh Ber, Belfeil Ginger Aie, Champsvn Cider, Stiar.^ygsif. Cher i y Oder, Lemon Sod, Hineapple, ete, Lu meilleur*. ; r>x soi t pays vout bouteilles vides TVaiPrrme KOLA COQ Bon au P.ince Ta fbOBJ N c 3/3 Metropolitan erated Water Factor? Vis vjt U.elde France PortauPrtnct W % Quint in William y Lehn & Fink, Inc SUPcIUORITt: Fonde en 18"6 BAS PIUX PROMPTITUDE Tous produite chimiques, pharraaceutiq 'es el autres articles vec dables dans une pharmacie. EPICKI : Poivre, Ctaoelle.'Giroile, Atiis 'oil.MuseaHe etc. eiti SUCBE R A FF IN SBfeClALITliS ; /M^qne prive/ Lyaol dsinfectant,Parfumerie.ArUdi oour b^rbiera, Bay Kum, Chocolat en poudre, Huile de foie de Morue* Kroniaion, Cold cream, Fxtraita pour f,ire eaaercea et eau de loilette.Rtoi de Qtiinire, Pondre contre lea inaectea, Solution pour conserver Isa uts frais, Lait de Magnoie, Poudre suprieure pour la toilette dea entsata* fcBPnce de fleura, Ban de Floride, M:el pour la table. Moutarde, llufie dOlive pour la tablv, Broaae^ dente, Pepperroin', Huile pour cbaaaer les mooatiquei et autrea insectea, Regulol : Huile contre conatipaiions et roublea dea inteatina chrociqtiea. Th, Cire pour les parquets, ConaeeU* quee, E'iiira. Epica, .SirupR divi ra, feinturea diverses, Viua. etc, etc. etC Dem^ndf z le rslalogae des ppicialit*. Confiant vos commandes LEHN & FINK, Inc; vous serez absolument •atirfoiis. Tontes le bonnes pharmacies do pays approvisionnent chez LBtt* & FINK, Inc Lon R. Jhbaud Agent exclusif pour Hait! te. M r ^NIODOt 'ta puissant aniisepiique u %  • Mercure ni Cnlrr 2> '• tr.T.11 d. M. roOAB, %  J • I Xnitltot hltnr (SOV). ,fanv n raenl tou '•* "nlerol" de '• |tlR2? Mr *' ' n*rr—, Dfrrb— )le cintw Isa Epidmiet £j ? %  • rnd, cuillre. • %  • u^ *••• pour tou !• %  n % %  *•• r **oorx. n, RM M m.ihufVt, eut* •*.. T MM i i i assssl — ,— ^ CJjde Sleamship Une Forfign Services Le )8 BOBOTA venant directement de PiiewYork est attendu b la (jopitnle avec te fret et la malle vers H rftmtnsons coupe* tu. mesu es mt a risques, Miroirs l)itcaut( pour meubifr, faQ S0i24 22\i Panbard Oild Corporation Lubricaliug Oils & Greases Huiles el Graisses/ Prix et qualits dfiant iouie concurrence LEOM R. ll Kl f AU D



PAGE 1

LE MATlW Faisons un Rve LOPE RIVERA Grand'Hue No 1717 Port-au Prince Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati de : BAR20I* S GUEST1EB. ttoeaux Avis ln$m*eioi Scolaire de Port-au-Prince lleit port II eorinsiBPance mages srieux. C'est exactement la mme chose IM les maladies des femme?; elle ^commencent d'un rien naja si l'on ne prte attention elles produisent des situation srieuses. Aussitt que les premiers symptmes apparaissent preost la Composition Vgtale de Lydia K. Pinkbara pour soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en une maladie plus srieuse. Humacao. Puerto Rico.-"J'ai pris la Composition Vritals de Lydia L. 1 1 .. ;ham pour me gurir, des flueura blanches ont je souffrais depuis longtemps. J'tais toujours fatigus et j'avais constamment des douleur*. Une amie de ma mire, avant obtenu des rsultats excellents avec votre Compoeitiea Vgtale et ma mre ayant palement bnfici par on a. ploi je me suis dei.ie de l'etrayer. J. r-"wnmande rotn mdicament toutes mes amies. Je lui doit ma sant et en chante les louanges chaque jour."—ZORAIDA LAJAIUJ. Humacao, i'uerto Rico. | Plusleures lettres similaires prouvent les vertu* de la Composition A&getaje de Lydia E. Pinkharp LYDIA t. Plr*KM*M M-CICINR CO. LVVI.MAIl. u I A. . Ttn'x ,,r.:•_.: j.~ %  ^—s, ur pour GcvA et la Capitale que de la Prwnce pour l'excution ra teWUW . > Gonstvea etar*rlt* retour Pnrt nMa et sofane des ordres au ils voudront j**^***^* !" *** UIU9 vo cv/'yuww uvw '"' 1 "e mme jmr pour Cep Hatien, San n r ohez.. S D Juan, La Corogne et le J* ; b\m lui confier pour ces disons Compagnie mnd *— rau ^••""Pharmacie F. Sjour Donne avis su clientle, aux md a cins et au pub'ic qu'j Laboratoire d'Urologie en un Labon biologie appliqu sous la Direction du 'eamer Maons parti de le 26 S'f le.12 courant. Bor Havre, poit an rrhee 2 O'nhr 1922 L'Agent R HOBELIN Dr Ricot et F. Sjourn Le laboratoire est ouvert tous les jou-s de 7 h es du neures du sMr pour toutes les recherche! et analyse prt 'annonce ci joint 0 saut pour le Pharmacie W, Bucb Le seul piservatif du bois rat le Carbolmum -wenariu Recounu depuis p'tts da 40 ans comme le pins efficace Le Carbolinnm Avenarlu* i*it* prserver le bois ho'S et sous terre contre h pwrifciffi sous toutes *es iorn es, 1 s inHuencts du cl'miat et la v.efrticuci par les insec e?. ... \ *u. A tmpcher ,t supprimer le champignon cei maisons et a ae scher les tuori humid'kv 4 imprgner les voiles, cordages tri\ s e. filets .e perhe. Le produit est un dsinleclmt de premier ordre *n prime,* Ctjl'M •a vermine des curies de chevaux ainsi que d u s pou'ttiUil I avssi un deatructeur sans pareil des punaises et de* autres ma* Barde laMadpleine Comp'teme^ r*taut* Conso>hrnar ia Pharmacie pour les renseigne ueutr Inalyes d'urines et6'ue gastrique, Raction de Wass u i %  111 u r'C Consane UrA^Scf H6Kf\e de Spirockkes tt de Gonocoque*. eb> ete. L's amateurs de lue ie sont aviss qte les billets de h loerie 1 t Panama pour le lirage du uiO'f d'O t )brr en cou.s son* arrivs — Tant" au comptant Carlos E. Cashllo, Agent Rue Bonne Foi ver Employez la REROSI^E SHELL A Vendre Pbarm cie Central Produits de toute fraichew— h'icdion promote et cor d mnanr.es — Su tri H ls tour toutes mladit* iuL>iH3bileStu


PAGE 1

Ut*! aa* Ne 4933 BUUCCTEUR PROPRIETAIRf ClmeDt Magloirt NCMBRO 2CEMT1MIF P* tau Prince. CaUi Maivil 10 Ootobrt iSM Quotidien Quand (a es choqu de la faute de quelqu'un, examine.toi d'abord jet regarderai ta n'as rien de pareil. B£J ; Marc-AUREL£ REDACTION t Roe Amricaine No 1358 •TLPHONE No DE trait de Commerce avec Oyez, Malades! "^ivdTS"fit !" S£e S les Etats-Unis est ncessaire. lliacre brut h ai tien, depuis quel ilfropp, fiait frapp aux tut-, i, d'uo droit de douane ti ie. rsr uoe loi rcente, ce droit Bt d'eue augmente, aataure qui fiiurpitnd, car mm, aes Amtri m, ICUB tions loin de nom ndre A cette mesure ligcuieuse il lie tait maintenue, rendrai'. jsiible i o( ne sucre, l'acte* du rcbde New ok. ejAuricaine,-nous le pensons lodroot bientt eur cette teuible dooeuire %  et pourquoi ne le tntilepap, puaqu'ua n'ente il avouer aucune eutuve au iloppement de notre agriculture nuire commerce, — puisqu le Blindent paa auppumer ou dirri ries dbouch* de cotre com ce, — puiaqu lia veulent au COQ re noua rider a deVtlopper nos torcea agricoles a faciliter noue Ditaiiou ei A tendie notre Paya rpre ? ipendant, quelque ioirt qu'il, poiteut et quelque dcida* rili tfoieot i conuiDutr a i u re ifilcppemei.t et notit ascension, lest paa aan* laiaoo qana ou i cette mesure si svre 1 gard bkitieu. lu loi douanire me parai 1 avoir aig iflcatiou. SU* l'uni vo e, ni ni Aire pour nous obligei A iblraur notre tant dcuaui-i, mi doate pour noas par er A Pdier aune fson judicieuse, • Ions voulons — n eat oe pas ? — ne frappent ps d'un d:oit le |ks piodu.u heitiens qui entieot eux G eat tis m u. Nous pou et nous devons attendre ceia , — puiequ lia sont nos amis. Mai* pour qj ils nous accorueu( i i tie avantage*, il eat |uate, ce me ible, que de note c.e n*u* all as les cils qui paeut sur les '.*i dieea et les pioduits ainr. lu-n-ite• (Jui ue voit donc lui liane de CGtuuieice eutie lla.ti "•• ttaia Unis eat uecesaaire f • • rait de commerce ave: les Ma U 1 / A ctue peuate, certains prit* devinnjt iuqu et*. Sjngtz E. Au* le venu* douaniers sout la sacres* Mous ne eau non* y er impunment. Lea revenu* |oos douauea ne aont ils paa alle 1 ntn, die i oie tianae aetie V red, itona ceitaua droite de ine.coa leaiouice* ne vont ellea i diminuer, ei ue arons nous pa -.*it plua embarrasss A payer Billions que noua aurons ein aota ? vertu mme de l'emprunt, •••le-1 il pss aur les douauea de publique une espce dbypotb ** e o faveur des fciats Unie f Pou wi cou donc diminuer DO* res rt'Cfs ouan.ief, quand cea res l ,J us garan isstot le paiement de B Sance amricaine Y i parlent ceui qui sont oppo • Au trait de commerce avec 'tata Unia Que penser de leur J*J00 ? il est mariieete qu lia ver V ex B a Uul el ft0Bt dAUI i • Ma ( De '4 re "* u n8 de nos droits i^Aousne snbusenl une lduc.ion, il n'est pas du tout sr qu* nos re* venus douaniers doivent pour cela diminuer. Ua exemple servirait A le prouver li y a des marchand ses et Jes pioduits amricaine qui, poir le moment, sont Irappa ici de droits de douane lis levs Mais parce lue lea doit*, dont ils sont gieva, aont trs leve,— cea marchandises •t ces produits ne aont pas importe* dana le Pays eu lis giande quantit, et cela a explique comme cea articles cnteu. tr.er, ila ue peuvent eue a ij.ta que par une clientle ton rem rein e. Que i on vienue A diminuer, en; z nous lea aoits qui trappeut je a marebandises et ce* proouite, les coujiueiants hatiens les feiout venu tn piusgiand nombre,— et si la quant,te en Ht plus co.i-nl-T b e,— meigie lamouic.io du taux douauie.% — u est toit pu bibib que les rve nue de nos douane* ne soient pas moiudite qu aupaiavjut, puisque la gianae quaatite de* pioduits impor tea peut uei meute de coiupeuaer Isa dimu uiiuua appui eea au tant doua nier Mais qusnd mme la compensa tiou i e .beion potiu padaite, quand mme,— ce qui ueat pas certain,— no* rc vac.ua douanier* oi>uiuuMeieut quttque peu p*u suite u uue rduc tiou de certaine droite de douane — ne leudieii'ii paa, ma'gr cela, par un lieue de commerce avec i t,*ts Uu s, obtenir pour les produits que noub y etpaioue, et eublir eu ta vear des arides, aiut.icaije qu. tu.ieui lti uous, — uue induction Ue droite ue aouaue f Par uue reauction rciproque de cr.'iia de douane, te commerce U*I lieu ue m.uqueian pas ue prendre de l'eitbuaiuu : noua vuiious plus u ) ueOoutnes poui ecouitr uoa pro auito, u. pouu.jii tie pouivus u uu loik plue coueidereble de mttubduji.ee emeriseiues, uous pouiuoua Vaudra ces ujaiciiindises a uu plia IIJ mouique e; a uue cli eutOie plue uomoteuee, le commer Ce Hatien devieuUiAil I otiansti:, et i* w.ee. e, uaue le Pays, serait mu-ue gittude. u • loiicn couaidrati j'ia soat, je Crois, aeaex eiieuaee pour recoin iu*iiJer a l'etieuuou du Uouveiue uijni, ce te qupaiiou de uaiie de Cua*ilice _tVbJ le* Cldln Uuis. auttto i, tu venu de i eiupiuul, lea K tiu-u-io oui but uoe douanes uue IOJ-O.U u'uyuutne^ue, noua appar Ueui-il de leduittt quelques uue de noadionaue uuuaue.quaudune telle reaucuou peuidimiuuer tes leveuus aitectea a eieiudre uoue dette i bi.e telle objection aurait de la vsieur, ai je uuaie que le Uouverus mtru rUilieu uevian pieuOie aur lui de mouiller le tant uouanter, et de itduue, en tsveur uee tiai* Uuis, cert II.B drdia de douane. Je ut ucinaudb poini %u Gouverna meut llaiiuu de preudie seul uue mesure touo-aui noa douauea. Je voudiaia seulement is voir paaser avec ua amie les Ameucains, uu bon tra.l de Commerce. Je oui* • iuui pu-aible et non moiuB piuti abte aux Uaiiieuaqu'MUX Ameiit oat gagn la gurie et 1 Amri teS UOUXe 1 ue est une de ** paissaoce, U d claration la plus seosatioooele est te-Transpiration pendant qu'on" maa / T E ^ES 7 Le com t gnral celle re'ative A la France entoura, ge. Transp.rat.oa des doV. Tram '*vo.ui.oauare des doux qm a t gant les Turcs, elle est ainsi con piration graisseuse. Transpiration charg de la direction des affaires de ue : sentant le mois-, Transp.rat-on seu* puis la STStSt *A n9 *\ fi No M P easoa P" re seuls tant la pomme pourrie. Transpira 0 cornue excutif des trois a t les gendarmes du monde, notre de tion pendant qu'on est en rep-s P?" quatre Cette puissante adm. voir sera de dire carrment la Fran Transpiration laissent des taches rou t a,,tr U01 rnih.a.re comprend mua ce que si elle n'est pas prte A nous ges sur le lingeTanspirato. avec aa le ga ral r***f*. vaizi soutenir, nous sommes impuissants beaucoup duiinem st.Ba lisant le. ,ste * ineB t t ( ul Vi,t t ; mis di '.supporter seul le fardeau et nous leities paraissent rougts Le ai lad; f? rM i ret !a,le p ,"i lei ,3l ; 1 de n ar f as P fwtre alternative A croit voir des anim.uxqu.n existent GoQ ^ Ql Q b / s collgue! sont les prendre que d.miter le gouverne pas 11 voit des durai sourisIl ne coloae, ? ? 3 aita f V ? UiUC4S el Ie c,Dl mnt dei bu Unis et cnncenlrer no peut pas voir la nuit* Il ne peu pi • ,a,O b J ky Cuk,( d ? U ?T. e 5 1 " eDt 01 a la "uvegard; J;s in t voir quand il lame la t e. Tout ob E v 1 £*fX! S0Q raag plu A s liV 'J e r: t s lcs P' us en I? d empire Me bleu Tout objet lu. %  tof A l Otheaos0i se P^iideat du Le rappnrt que le sultan de la Tur i. llvo.t des ch.o,-. il co !? ,l ', .,. ir l lieM h m*t a abiiqu a t rea jet lui semble par*U color, llvo.t des ch.o;. Il voit un 1 ceniic11 voit des ieve s , Daas les milieux g'ecs. 01 affime A la prem eheu.e cetaprsnili par nauts 11 voit dej inss tes. Tiut ob lop,a l *** l ,lli n: ,P' eroal ra, ' de **•• %  airc "* li d elga iet lui parait noir. Tont objet lui p, P; ore,lle f ut mandsi' k maliitel tion russe ici Le rapport na pas t tslll que h relltioa d: la fl>te coab m maison cio.t que Moscou grecqie ans Turcs et le pahneit es; en communication troite ave; d'une laienmt Alexandre Zumis, Constant nople. ralt rouge comme du •>' g Tiut ob jet lui parait brillant Tout objet im parait gr.s. Tout cbjet lui par.l )auae. Ssasatioa d'insec es rampint sur la figure. Dsire de mourir maii craints d aller eu enfer, Penr de mou ur. Figure tantt ronge, tantt palej Figure graisseuse. Douleur A la tn augmente gra -^— — dueil ment ; et dcrot subitement pour reparatre autre pat* Douleur che sur le dos. Douleur auquel ou avait o!f:rt la prsidence t • ., %  • % %  H avait tlgraphe M&U9H f Oit dllCXte 1 ^ — %  ..A -I — — b — SI %  <* %  %  B — du conseil, .nus q ion refus de lirmger o il est ma lade. a de nouveau envoy un ra-ssa ge aujourd'hui maintenant sa dcision. A la duGdbiaei Milieu R3\i2 Le cab net se trouve ac tuelle nnt dam une sitaatioa dlia te. Les Fascistes iasisteat auprs dn goaverae neat poarqa'il apport; une ^ molification A la loi lectorale qui • %  donaerait au oarti la miiontl ds l^^ des Ruas de Fronts | 0f t stdu Magasin de l'Eta ^rchandises Franaises C01.lluil.Fi-.urce. Service de.ristat-Civil Le Magistrat Communal, rempli sant les fonctions d OfBcier de 1 Eut Civil en vertu de la loi u 2 Oc ob e 1918, avise que, dsormais, il oe ce lbiera personnellemcn ... :r.n ma r.age a dorr.icile, i moins qu; !'< pmes contractantes ou lune u'ei ei se tiouvent dans l'impossibilit de se itodje 4 l'Htel Communal. au demre ds la tte diminue quaol pendant le ax ramst.uel. Douleur XSSxSJXm .J?A A on ferme les yeux. Sensation m U A la tte apr, le ilix iaaatruaL lS^BS'tTSSi^^ lte Htplo. gr.nie qule corp.. Douiez a l itre avant le flux meai J \?' ,/?"!;/; M !! I 06 1 Douleur i la tte de 6 heures a. m a truel Douleur A la tte avant de qu.t 8 '"" ou d cln^l Kf ^V 6 heures p. m* Sensation de vide A ter son lit, I. matinDoaleur A 4 la StS f2 .anni?. Z.1 l'occipnt. bouleor la tle augmente tle diminue quand ou secoue U SL a^eCS S S1S qusnd on (ai des mouvement. avc tte. Do.ite.ir if la .t venant de la ^T^UlSSJS E^S les bras. Douleur i la l e descendant nuqae, Sens. loa. comme ii le cet -o-nmis, re A Teote !" t X L -J? 5 jusqu'au dos* Douleur A la tte A mi veau cogae contre la boitciAaieaoe ' 11 !" ,s ". ,rc a Ireote oat mission d,. bouleur d .a lte i minuu ol Douleu? d U tt, U nuit pi ld. cL^nt^UT a g av?i t leur A la tte penda. le premier re de nause, Uouteur la tte, quand "".""F s' 2, *"" ?hai,i uas. Dou eur A la i-e de 4 bies p m. 00 se moueb.Doileur au-dessus de F . LsEtiteN.. "^" A A;hresa. m U.uUcrA la l e de h racine du nez D> Itui A la tte ni fl B w f *" 55 ff*** dc,d de S I hre p*m. A 10 hres p m. Douleur quand ou p.es>e les pels le h KJF* **..*l mesures contre Us .u haut de la tte. Douleur comme terre* Sensation aux VeSei. cornm Stt. !" k?'?*, Buer § S? dun clou pe.forant la tte. Doulem lTlsC.il chevelu se d hire PeuTJ^SSXSSK feiWg^ A la lte augmente quand on ssl leur A la tte, quand on est reposilJ dt ! t i TetterisSA a dans nne voiture qui marche Dou Doaleur A la tte ave salive lancnl ? A U i chamb d dputs lnr A la t e avec inront.nence d u no:ente g ft *!** r,0rmi Moisit et de. ine Sensation du cerveau so.tant de la b lte crnienne, quand on peu ch la te devan*. Douleui A la tte, comme si les yeux seiareof. puu-os au dehersDe. eur a la e. .omme si wn aurait u ie sui 1 cnsveui.Douleur A le .ce, comme un bandage autour de la tte. Douleur A la teie, quand on se 000 taire les e tions gnrales aussitt que possib e. D'apis des renseignements obts nus dans les mtlieux officiels, le geu veraement convoquera le parlement le ao Octobre on pense que la loi Dr Lo* 1 if wruc ****** %  d 'cute A cette po i..K" h A IS Q qU u l e P t,emea •' lors dissous T, *,£Lw *** I9lS elde couvel ^ ^ct'oos gotale 1; Septembit t^aa auront lieu. 8 Ses heures de Consultations sont comme soit : De midi A 2 heures De 3 un:t3 p. m. A 7 hres p. m!


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05764
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, October 10, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05764

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ut*! aa* Ne 4933
BUUCCTEUR PROPRIETAIRf
ClmeDt Magloirt
NCMBRO 2CEMT1MIF
P* tau Prince. CaUi
Maivil 10 Ootobrt iSM
Quotidien
Quand (a es choqu de
la faute de quelqu'un,
examine.toi d'abord jet
regarderai ta n'as rien de
pareil. BJ ;
Marc-AUREL
REDACTION t Roe Amricaine No 1358
TLPHONE No
De trait de Commerce avec Oyez, Malades! "^ivdTS"fitSeS
les Etats-Unis est ncessaire.
lliacre brut h ai tien, depuis quel
ilfropp, fiait frapp aux tut-,
i, d'uo droit de douane ti ie.
rsr uoe loi rcente, ce droit
Bt d'eue augmente, aataure qui
fiiurpitnd, car mm, aes Amtri
m, icub tions loin de nom
ndre A cette mesure ligcuieuse
il lie tait maintenue, rendrai'.
jsiible i o( ne sucre, l'acte* du
rcbde New ok.
ejAuricaine,-nous le pensons
lodroot bientt eur cette teuible
dooeuire et pourquoi ne le
tntilepap, puaqu'ua n'ente
il avouer aucune eutuve au
iloppement de notre agriculture
nuire commerce, puisqu le
Blindent paa auppumer ou dirri
ries dbouch* de cotre com
ce, puiaqu lia veulent au coq
re noua rider a deVtlopper nos
torcea agricoles a faciliter noue
Ditaiiou ei A tendie notre Paya
rpre ?
ipendant, quelque ioirt qu'il,
poiteut et quelque dcida*
rili tfoieot i conuiDutr a i u re
ifilcppemei.t et notit ascension,
lest paa aan* laiaoo qana ou
i cette mesure si svre 1 gard
bkitieu.
lu loi douanire me parai1 avoir
aig iflcatiou. SU* l'uni vo e,
ni ni Aire pour nous obligei A
iblraur notre tant dcuaui-i,
mi doate pour noas par er A
Pdier aune fson judicieuse,

Ions voulons n eat oe pas ?
ne frappent ps d'un d:oit le
|ks piodu.u heitiens qui entieot
eux G eat tis m u. Nous pou
et nous devons attendre ceia
, puiequ lia sont nos amis.
Mai* pour qj ils nous accorueu(
iitie avantage*, il eat |uate, ce me
ible, que de note c.e n*u* all
as les cils qui paeut sur les
'.*i dieea et les pioduits ainr.
lu-n-ite- (Jui ue voit donc
lui liane de CGtuuieice eutie lla.ti
" ttaia Unis eat uecesaaire f
*

rait de commerce ave: les
Ma U1* / A ctue peuate, certains
prit* devinnjt iuqu et*. Sjngtz
E. Au* le venu* douaniers sout
la sacres* Mous ne eau non* y
er impunment. Lea revenu*
|oos douauea ne aont ils paa alle
' 1 ntn,die i oie tianae aetie V
red, itona ceitaua droite de
ine.coa leaiouice* ne vont ellea
i diminuer, ei ue arons nous pa
-.*it plua embarrasss A payer
Billions que noua aurons ein
aota ?
vertu mme de l'emprunt,
le-1 il pss aur les douauea de
publique une espce dbypotb
. **eo faveur des fciats Unie f Pou
wi cou donc diminuer do* res
rt'Cfs ouan.ief, quand cea res
l,Jus garan isstot le paiement de
'BSance amricaine Y
i parlent ceui qui sont oppo
Au trait de commerce avec
'tata Unia Que penser de leur
J*J00 ? il est mariieete qu lia ver
V ex'B',aUul- el ft0Bt dAUI
i
Ma (-De'4re"*u*n8 de nos droits
i^Aousne snbusenl une lduc.ion,
il n'est pas du tout sr qu* nos re*
venus douaniers doivent pour cela
diminuer. Ua exemple servirait A le
prouver
li y a des marchand ses et Jes
pioduits amricaine qui, poir le
moment, sont Irappa ici de droits
de douane lis levs Mais parce
lue lea doit*, dont ils sont gieva,
aont trs leve, cea marchandises
t ces produits ne aont pas impor-
te* dana le Pays eu lis giande
quantit, et cela a explique comme
cea articles cnteu. tr.er, ila ue
peuvent eue a ij.ta que par une
clientle ton rem rein e.
Que i on vienue A diminuer, en; z
nous lea aoits qui trappeut je a
marebandises et ce* proouite, les
coujiueiants hatiens les feiout ve-
nu tn piusgiand nombre, et si la
quant,te en Ht plus co.i-nl-T b e,
meigie lamouic.io du taux douauie.%
u est toit pu bibib que les rve
nue de nos douane* ne soient pas
moiudite qu aupaiavjut, puisque la
gianae quaatite de* pioduits impor
tea peut uei meute de coiupeuaer Isa
dimu uiiuua appui eea au tant doua
nier
Mais qusnd mme la compensa
tiou i e .beion potiu padaite, quand
mme, ce qui ueat pas certain,
no* rcvac.ua douanier* oi>uiuuMeieut
quttque peu p*u suite u uue rduc
tiou de certaine droite de douane
ne leudieii'ii paa, ma'gr cela, par
un lieue de commerce avec i t,*ts
Uu s, obtenir pour les produits que
noub y etpaioue, et eublir eu ta
vear des arides, aiut.icaije qu.
tu.ieui lti uous, uue induction
Ue droite ue aouaue f
Par uue reauction rciproque de
cr.'iia de douane, te commerce U*I
lieu ue m.uqueian pas ue prendre
de l'eitbuaiuu : noua vuiious plus
u ) ueOoutnes poui ecouitr uoa pro
auito, u. pouu.jii tie pouivus
u uu loik plue coueidereble de
mttubduji.ee emeriseiues, uous
pouiuoua Vaudra ces ujaiciiindises
a uu plia iij mouique e; a uue cli
eutOie plue uomoteuee, le commer
Ce Hatien devieuUiAil I otiansti:, et
i* w.ee. e, uaue le Pays, serait
mu-ue gittude.
u loiicn couaidrati j'ia soat, je
Crois, aeaex eiieuaee pour recoin
iu*iiJer a l'etieuuou du Uouveiue
uijni, ce te qupaiiou de uaiie de
Cua*ilice _tVbJ le* Cldln Uuis.
auttto i, tu venu de i eiupiuul, lea
K tiu-u-io oui but uoe douanes uue
ioj-o.u u'uyuutne^ue, noua appar
Ueui-il de leduittt quelques uue de
noadionaue uuuaue.quaudune telle
reaucuou peuidimiuuer tes leveuus
aitectea a eieiudre uoue dette i
bi.e telle objection aurait de la
vsieur, ai je uuaie que le Uouverus
mtru rUilieu uevian pieuOie aur lui
de mouiller le tant uouanter, et de
itduue, en tsveur uee tiai* Uuis,
cert ii.b drdia de douane.
Je ut ucinaudb poini %u Gouverna
meut llaiiuu de preudie seul uue
mesure touo-aui noa douauea. Je
voudiaia seulement is voir paaser
avec ua amie les Ameucains, uu
bon tra.l de Commerce.
Je oui* iuui pu-aible et non
moiuB piuti abte aux Uaiiieuaqu'MUX
Ameiit LtO.N LAI1KNS
Le Dr Lon Lilavcii poir c*-
rhifirer plus facile nsnt lei iigmes
tt maladies compliques vient
de mettre U dernire ma dination de plus de 5,000 sympt*
rjfs, accompagns des moyens les
plus inoflensifs de les taire dispara-
tre
En Proche Orient
Un accord coaclu
entre M Vf. Poiacar
Une lettre de
Andrew Born.?* f&j$
LOpIDR^S Li lettre de Andrew riu
narLiwsouienaitl'sttitudedu gouver
nement djas li crise du Proche O
rient A laquelle tous les journaux de
LONDRES 7 Un comunniqu ^Iwl}??**? ""^[?"
Parmi ces symtmes en voici bu?l oit-ciel a t puo l tard dan? la soi- PUDUC1**. seosatioa les ter-
qus-uos assez b zarres, use! singj re apr's la sance plnire du cabi- ?M r.oat m une menace directe
heis : Sordi paur la voix humiine net qui avait t convoqu nou SIre r,er les trape britanaques da
stulement.Doaeurs aux tempes cha veau A neuf heures et demie pour n e f jr"Preco"-P^ementrente
que fois qu'on tousse, D uleu'i eximtoer une lo gie dpche de ec "e* moins que celle;
l'o:cput chique fois qu'oi tousse, lord Cu-zoa actuellement i Paris. "- nf *< raa.gen ' Po'^qw britao-
Douleurs aux hanches chajue (an Voici le texte de la communication: n,qae da.?le Proche PneQt- Eut-il
Douleurs aux hanches chaque fois Voici le texte de la communication
qu'on tousse, MM Pomear et LorJ Curzoa on
Epi le psi- commenant aui oras conclu un accord cet aprs midi p.i
Sensaiicn duo anmal en vie dans lequel l'arme grecque sera invit;!
l'abdomen Frisson partait de l'ab vacuer la Th ace orieotile i conJi
domen. Sensation A l'abdomen com uoa que les allis occuperont !e ter
me si on le presse daas une mn li o re vjcu peadiat la priode de
.Sensation 1 abdomen, comme si oa f 0 jours de da d vacuation con
encore t un membre du cabinet
que la let're de Aadrew Boaai Law
i.'aurait pis soulev plus grand int-
rt. Si situitioa, conm; chef ia
ilieatdua gouverne neat coaserra
teut effectif dans un avenir prochiio,
et .es relations avec plusieurs (Htm*
le coepe avec des couteaux. Seasi pte par ls troupes grecques afin de ,." da Clbl5el ,c,uel loat coasii-
tion de vide 'ans l'abdomen. g.raut.r la sreti de la population tr*i,C01lT '"tl,w importance
Douleur commenant A l'pigistr; noi turque L'accord sera soumis au e fi ,*}:* a ,a mmaaica-i
allant derrire la cape kh*ana ** ... A U m*iimhm il. U *'on et de lait il est i supposer que
de chair dans labdomea. l'a h-< ou
ges ur l'abiomeo Roug ur de toat;
la peau de l'ablomen. Sensa'ioa du
re pierre dans lablomen Mdade se
sent pins indispos par la chaleur du
i T inspiration des maina e< de U
tte. Transpiration au dos. Transpi
nioa de sang Transpirat.on gluaa
allant derrire la cage thsracqoe dilgu -urc i la confrence de Mu la el aJ Ult. u V* Pl? V
So.f inextinguible pour eau froi le d.ma ; il ne sera "a'.ab'c qu' co id. L?!?!!!?.".-- S** t^FJ*11
en grandes quantHs So.f inextin loiqieiei reprsentant turcs te- XJ?J^tlT'"^ LiXiGtO
guble poui eau froide, misea p i cepteot les entres cond lions expo ELii ?.. ~,c"in ,'
les quantits. G^zren lus par l'anus -s daas la note des alli, du 2} ff!; VJV lM mples inten
sentant l'ail. O.z rendus par l'anus Sptenbr-, particu. emaat celles re u ':;". J.. *U "KL*
sans odeur. Sensation d'une bcule la ives au. zon-s neutre du Bosphi !,*,' "*"_trangre*,
re e: des Dirdane.les lorAL ***"**!!* ,Pans:
Noas somn:s aux dtroits et
Un. Comit rAtmlil. o^^mople, <*' U lettre, non seu
Ull UUlltiL rcUJIUM lem-ntde note mouvement, mais
tionnalre remplace parla vooi,*1d-s puissances aiuei
. r q> oat gagn la gurie et 1 Amri
teS UOUXe 1ue est une de ** paissaoce, U d
claration la plus seosatioooele est
te-Transpiration pendant qu'on" maa /TE^ES 7 Le com t gnral celle re'ative A la France entoura,
ge. Transp.rat.oa des doV. Tram '*vo.ui.oauare des doux qm a t gant les Turcs, elle est ainsi con
piration graisseuse. Transpiration charg de la direction des affaires de ue :
sentant le mois-, Transp.rat-on seu* puis la STStSt *a n9*\fi No M Peasoa P" re seuls
tant la pomme pourrie. Transpira 0 cornue excutif des trois a t les gendarmes du monde, notre de
tion pendant qu'on est en rep-s P?" quatre Cette puissante adm. voir sera de dire carrment la Fran
Transpiration laissent des taches rou ta,,trU01 rnih.a.re comprend mua ce que si elle n'est pas prte A nous
ges sur le linge- Tanspirato. avec "aa* le ga,ral r***f*. vaizi soutenir, nous sommes impuissants
beaucoup duiinem st.Ba lisant le. ,ste *ineBtt' (.ul Vi,t, t; mis di '.supporter seul le fardeau et nous
leities paraissent rougts Le ai lad; f?rM*i ret!-a,le p,"i lei,3l;1de n*arfas P fwtre alternative A
croit voir des anim.uxqu.n existent GoQ^Ql'Q b/s collgue! sont les prendre que d.miter le gouverne
pas 11 voit des durai souris- Il ne coloae,? ?3,aitafV ?UiUC4S, el Ie c,Dl mnt dei bu Unis et cnncenlrer no
peut pas voir la nuit* Il ne peu pi ,a,O b*Jky Cuk,( d?U.?T.e' 51 " eDt'01 a la "uvegard; J;s in t
voir quand il lame la t e. Tout ob Ev1 *fX! S0Q raag pluAs !liV,'Je r:ts lcs P'us en I? d empire
Me bleu Tout objet lu. tofAl Otheaos0i se" P^iideat du Le rappnrt que le sultan de la Tur
i. llvo.t des ch.o,-. il co!?,l', .,. ir llieM hm*t a abiiqu a t rea
jet lui semble
par*U color, llvo.t des ch.o;. Il
voit un 1 ceniic- 11 voit des ieve
s Daas les milieux g'ecs. 01 affime A la prem eheu.e cetaprsnili par
nauts 11 voit dej inss tes. Tiut ob lop,a l *** l" ,lli, n:,P' eroal ra,' de ** airc"* li delga
iet lui parait noir. Tont objet lui p, P; ore,lle fut mandsi' k maliitel tion russe ici Le rapport na pas t
tslll que h relltioa d: la fl>te coab m maison cio.t que Moscou
grecqie ans Turcs et le pahneit es; en communication troite ave;
d'une laienmt Alexandre Zumis, Constant nople.
ralt rouge comme du >' g Tiut ob
jet lui parait brillant Tout objet im
parait gr.s. Tout cbjet lui par.l
)auae.
Ssasatioa d'insec es rampint sur
la figure. Dsire de mourir maii
craints d aller eu enfer, Penr de mou
ur. Figure tantt ronge, tantt palej
Figure graisseuse.
Douleur A la tn augmente gra -^
dueil ment ; et dcrot subitement
pour reparatre autre pat* Douleur che sur le dos. Douleur
auquel ou avait o!f:rt la prsidence t. , .,
H avait tlgraphe M&U9H f Oit dllCXte
1 ^ ..A -I b SI <* b _
du conseil,-.nus q
ion refus de lirmger o il est ma
lade. a de nouveau envoy un ra-ssa
ge aujourd'hui maintenant sa dci-
sion.
A la
duGdbiaei Milieu
R3\i2 Le cab net se trouve ac
tuelle nnt dam une sitaatioa dlia
te. Les Fascistes iasisteat auprs dn
goaverae neat poarqa'il apport; une
^ molification A la loi lectorale qui
donaerait au oarti la miiontl ds
l^^ des Ruas de Fronts
| 0ft stdu Magasin de l'Eta
^rchandises
Franaises
C01.lluil.Fi-.urce.
Service de.ristat-Civil
Le Magistrat Communal, rempli
sant les fonctions d OfBcier de 1 Eut
Civil en vertu de la loi u 2 Oc ob e
1918, avise que, dsormais, il oe ce
lbiera personnellemcn ... :r.n ma
r.age a dorr.icile, i moins qu; !'<
pmes contractantes ou lune u'ei ei
se tiouvent dans l'impossibilit de se
itodje 4 l'Htel Communal.
au demre ds la tte diminue quaol pendant le ax ramst.uel. Douleur XSSxSJXm .J?a A
on ferme les yeux. Sensation m U A la tte apr, le ilix iaaatruaL lS^BS'tTSSi^^
lte Htplo. gr.nie qu- le corp.. Douiez a l itre avant le flux meai J \?' ,/?"!;/; *'m!!! I06-1
Douleur i la tte de 6 heures a. m a truel Douleur A la tte avant de qu.t 8 '"" ou d cln^l Kf ^V
6 heures p. m* Sensation de vide A ter son lit, I. matin- Doaleur A4 la StS f2 .anni?. Z.1
l'occipnt. bouleor la tle augmente tle diminue quand ou secoue U SL a^eCS S S1S
qusnd on (ai des mouvement. avc tte. Do.ite.ir if la .t venant de la ^T^UlSSJS E^S
les bras. Douleur i la l e descendant nuqae, Sens. loa. comme ii le cet -o-nmis, re A Teote tXL -J? 5
jusqu'au dos* Douleur A la tte A mi veau cogae contre la boit- ciAaieaoe '11,s".,rc a Ireote oat mission
d,. bouleur d .a lte i minuu ol Douleu? d U tt, U nuit pild. cL^nt^UTa'g" av?i *t *
leur A la tte penda. le premier re de nause, Uouteur la tte, quand "".""f s' 2, *"" ?hai,i*
uas. Dou eur A la i-e de 4 bies p m. 00 se moueb.- Doileur au-dessus de F . LsEtiteN.. "^" a
A;hresa. m U.uUcrA la l e de h racine du nez D> Itui A la tte ni, flBwf*" 55 ff*** dc,d de S
I hre p*m. A 10 hres p m. Douleur quand ou p.es>e les pels le h KJF***..*l mesures contre Us
.u haut de la tte. Douleur comme terre* Sensation aux VeSei. cornm Stt.k?'?*,Buer S?
dun clou pe.forant la tte. Doulem lTlsC.il chevelu se d hire Peu- TJ^SSXSSK feiWg^
A la lte augmente quand on ssl leur A la tte, quand on est repos- ilJ dt!tiTetterisSA a
dans nne voiture qui marche Dou Doaleur A la tte ave salive lancnl ? a Uichamb d" dputs
lnr A la t e avec inront.nence d u no:ente g ft *!** r,0rmi Moisit et de.
ine Sensation du cerveau so.tant
de la b lte crnienne, quand on peu
ch la te devan*.
Douleui A la tte, comme si les
yeux seiareof. puu-os au dehersDe.
eur a la e. .omme si wn aurait u
ie sui 1 cnsveui.Douleur A le .ce,
comme un bandage autour de la tte.
Douleur A la teie, quand on se 000
taire les e tions gnrales aussitt
que possib e.
D'apis des renseignements obts
nus dans les mtlieux officiels, le geu
veraement convoquera le parlement
le ao Octobre on pense que la loi
Dr Lo* 1 if wruc ****** " d'cute A cette po
i..K" h a IS q qUu'le Pt,emea ' lors dissous
t, *,Lw *** I9lS elde couvel^ ^ct'oos gotale
1; Septembit t^aa auront lieu. 8 *
Ses heures de Consultations sont
comme soit :
De midi A 2 heures
De 3 un:t3 p. m. A 7 hres p. m!


1 likYfW
ra #, Anmiques,
GosavsivfATDgdts
g vous retrouverez les forces perdues en p-enant
L'EMULSON SCOTT
LMUTILAT
*

CXCCi^''
aliment tonique pa: excellence, et trs facilement
ar":miiabk, proprit qui la recommande aux estomacs
!c* t lus dlicat?.
..... '- '
3H^^
Les Allis cl te tas
MOUDANIA 8 A leor retour ce
Mil
tiient
i IM. li 0M1!
Tire lU'pair aiiop
Hany li. ii in >t <<(/. p op iiaire
Eu tare de la Staiien de* l'o'i.pi.is i3l GatdW,
Vient o'tnut i luseivur tir pour lea uueoa G ,.ub pi ur les cli
que le gouvenrment consid^e qu*
la chose comporte de gros risqua
dans I? situation a tuelle, Deouu le
contrat qui a t sign Berli-i. la ------ que r U H s'explique donc que M:
situation interna'ionale a chang* ne l.t c, Stptembre, le Directeur de $t c oud l'en lut a de I tteo e,
,, de l'attitude hos-ile : U Grande TE oie Nationale de D'Oit :rivii eo api qaele Conseil d-s Profr tXSvL*.i7t,?S Brep,aAl,Vst"V:,p h;SftLu- S^'nZ,?-? ouiff- ""dcidqo'''J*'"''"'
KAKIS 9 Les corps de tous le" demanderait de tair
gus britann:ques. Ismet Pacha d-
clare ce sujet que les dlais aopor
ts dans la confrence avaient t si
loogs qu'i* tait difficile d'empcher
les mouvements des troupes.
ATHENESLe gouvernemen* grec
a donn comme instructions aux d
lgus la confrence de Moudania
d'accepter les dcisions qui pour-
raient tre prises l'unanimit par
les dlgus allis. Cette dcision a
t prise la suite des renseigne-
ments reus par l'ancien IV me: mi
nistre Vcnizelos que la Th -ce orien
taie pouvaient tre considre com
me perdue pour la Grce ; il s'eftor
ceta de s'assurer une priode de deux
mois pour l'vacuation de on ar
1. coids du soldat inconnu a t une nouvelle .t .bution de. cours m, inhum a t inaugur hier. et dnier en m!me t; vip? la co.np prouver avant mme que d'aoir en Varit!
tence du coase; des professeurs, ap tendu {exp0, contradictoire des ten
pel a ss prononcer tn la orejastan dances en conflit.
ce H tait don: impossible de se ran Ce n'est pas en protestation contr
g;r l'opiiio i de .Vie O St oloui on aclt arbitraire de la Direction de
Ou lui rphqja, en maintenant la | Ecole Nationale de Droit que Me
propositioa f ..te le 25 septe-nbre- U $t qoujj a dmusioun.Il Vt fait par
n'est pas bsoin d
Les Cours
PARIS 9-Sterling 58 W
Dollar 13 195
Varits
Loge G 3, Entre gnrale
lu Octobre i\)t
La DIRECTION
,- 2:
P e
e rechercher long ce quon ot pa$ admi, sa vdon J^udl 12 H)'tobr
t mps pour avoir la suite de quoi te prdominai a 1 encontre de ce ont
P
emts
Etrangor
Par cdbl 8 8bre
PRAGUE Lenouv su rtinisiee Tcheco ilo 7
Me St Cloul revint sur sa dtermina |a jol permet.
ten de qu t er Icole plutt que dy
enseigner Iconome politique Lia
XXX
cident qu'il avait cr pu u.i paru- >..
pris xlb.t.nt du statut lgil de l' Orcfre t38 AVOOttS
cols, parut boa quelques-uns pour Les avoea'a des antres barreaux,
me re la d>recLon en .b c Ainsi Admis ; plaider devant leaTnbnnaux
quand la lettre de Me St CiOid, l ** la Jund-etioo de Port-au-Hiinc^,
daman l intervenir du coai.i des S01"0"0/ * DrtMa.,8,r au pffta*
:. 4irj r Ai, di Mi'tN (ieor^e* sylviin tfn-
lut .u dire t ur, d n{ ut0tJin ./ U|/ DdCte, e
ve^gir II p'oles
La fte^3:FAaiioalt
J
Cia-Varil
Entre guiate
Loge
Qlsi
Udnl
mi. -t |. nonulatioo civile cecoue v*quc *iXi con>l,!u* avee An in Sv*hl '> *"'"*" *
mee ei ta popuianou civhc g c.que du par(. ^ mmm .|ilnt fa coneil p 0j.Siea s, pitvln
quon estime 2S"ifOO habliaots II MrE. Ben. ancien perai^r m, e, es o. ; ileUil brut di vr ri l, u.,, ,
semble peu probible que joo.ooo w * atae. uaagprit, cinq p., .on ,cP B,ft-aHa a ht-a r- ,,m,ii ^aee, un des jours d vite -
., h* nl.it *i H'ulrp! armniens "** nouveau go VAMmst, Ml ur a un prvaat a o i.ar mpma loanifl. leur convenance, en-re 2
grecs ue DIS* ci iwuiiiiUBHn quatre rcpr,enan.$. ociai d.'inocraie 4. o;ialis *
Service du CacUst
b e la me$quneri*dcstu imenti ma er a heurea d l'a 1 n--m h nnnr
partiront de a Grce pour Coostaoti i nationaux}, doMsait. n.t.on.u ti ci- ,nT1.u... An-t ,a r . ,, _, ,Jt. ear" a 'J.e rai i-, ponr
vj*1 > 'i " ' "l '^* cjin.niiiui.:j .h 'in tes IdMreaeeati
ds loutei les g
. b. lit le rap Le Btonnier * 1 Ordre invi'e 'es .
g de donner ...le aux lfug.i. J^%ZZ?5Ztt^m.n* oprer plus Sremea. o= avocat. St. sire, te ri m.r, mer D"" "S'' m)(t
drj.n vie b 1 L*ger mcjmjiiteur C edi 11 U:tob-e courant troia ues personne* bjsji .mmat e
pariirOOI ue la oiecc pou: i_uc nnioniux ci ci- yooib CS A cet tfl t
nopl^, ce qui compl queu davantage hoiwu.ina.Mu.ux, M uneiei Mi i hy q.i J
, r u.-* J-i rU. OOI,imniir pour U blov.qju n jppa uennen. i OW.J d U .e COtlIUJ 1
le solution du problme d| ii char ,ucuo pti 10 11 s folaftti. O i
A partir du 9 Octobre procl
Ki u'ac StM et I cl tiqit ; Djsitci
d^^ Tia\tti ri blics, Bureau di11
Hongrie il a du 0.1 1 mleiiio.i dmoilr de
tes p oJui s les Balkans et te suJ de la Ruine, il
a d abord emyi d aclw er les acuoisd- e:ab.isse
menu rnulhlig que Knnti.u, Kiny Siigj Tar
VANCOULEUR Mr Po.ncar a 'mcr'-'-es plU4 Waati de Hoogn. mais u
Nouvelles Divepseb
.?m* \~*JPJ*~.*?yj*..M l'.oie toute* les :h.nes piopice
1 c1,1 .t Us iilro. Les e Al n.ineu > l.uiuk ao.iar- '
a M; StCloud. Ccstluiqui, d exi h^uree trs prcises de l'apra-raidi, maniquer leur titres le| Pr#J"
11 e en atf nce et soutenu du i ,oc*, dl1 'f'binsl de premire sont pries de p sser pu lejciwr
'.ec-ur co a voterait Nuccessuement >'>tQCe, o il ania se concerter Depaitement des Finances
* pc eux, ai HU|&t de leur stag) l-
prsider 1 inauguration du monu lefaa taiofm. Us4ubbwmn.i upuk mu. V'-"w"w* '".""" pwspe*s gt(
ment des morts de la gurie et pro una.iui*...q An,.o Hoo.rji.eei ta dis l UUatfi et IiJ^e. icoo.umce...
. l iT .* j ^^ retrait de 1 appui a..g jis. Suaael put sen as>u LatmOioh e ai i>i freuie de m il.. <
nonce un discours o il a parl d^s ftrl. C01l je ** h v i, 1 * "c H Le public e*4 *.4ii qie le Uareau
efforts de la France pour sauveg rd;r Mireille- Le congrs de la presse co'.o K v "'"l' P,r-1 P'i>,e u de consultations gretuita seia tenu
rleuies du Bureau pour il
des pice ; 8 lleuies a Mid'<
l'on au Prince. i 7 0:ubre /i
R. LEVHUUr, aipelW
Prsident de la Cornai
prMi.m au consfii a aemon ind.quce
tr combien la dtermination de la acier
r. .i si____ ii.uu.f.L,0\;; La prste bubonique a lait son
France de se faire payer 1 Allsma
gn
serment
iqcc uc c lauc p*ji niisu.. ipparilloll UBl| ci dont ceui moncls ont t I. .a Je ce au, on r ,,,- Hn
e tait iusiifie ; il a dit qu i son mmm Uje ac ^Ul **a- ,eJf .
ment de Meaux d'exiger quels la haye L HoiianJc subit acutOssBM P*pOl P-tflM l di ao>re, a l occa
qu-qu.s imp .atiois de lgret rtn ,ocl, rta lnbiaai deprenire 11 n'en ranoo8able que de
cont c autiui- Ils ont i dessin fit in.t.nca. onaitii-A Droore .
Instance.
v . .i ?.liait imiter une u,,e *'' ole qae lon '0">p i Je HM d un incident sans impt tance.
France ait son du, il fallait ajouter lMo k ,g95 ,or>(.uc labo dince dj be ei j...;, ."___
de redoubler dellOltt cam en.rau.ala duc.ion du p,.T. La cause ac- J? *U^at xdo0C, ,C,Qt d 0Ut>l,er qUe
Le Secrtaire de l'Ordre,
Lo i ce DUPUTON
Ose ah FRll'ZrJERO
l'obliaition de redoubler delfoitl cam mmu*\ aucion du P,.i. La cause ac "/ TLTaUWUW. ,c,ul uuuu,,c, 4ue
Dour pargner i l'humanit de nou lu "- "l u rJ^'oc du r0'"3" ld"" *" Ab;l ***;' *esI cou,bc 1Un<1 oa
^\7 r r aunes |y. europ.is spcial m ut IA if m ne Im a retuie d e i-ii-i > icr Ip .Irnit in.
re les hcatombes La France comme 0 ^i, g.erre impo:Mit 0J a so o,o *op!o /," ,,, ,k,, L* f
puissance, a ajout Mt Poinc i,doit aUa. ternatiouai public en lieu et place de
f,,*** /n rnnsidration les desid-ra ">'E- Par suie du nouv.-au uni ..cri Me bervaii ; que Me bmjianuel Uu
irendreen considration tes aesia.ra c$ubricaoitdcinomre n
l mUSUlmsnS. **(* e poesta:ion i Washington demaa ^A 6" U""'J.,U1
Ua tlgramme reu il Y a que' danl Mue ' oouv aui d o i4eau*i nijpslsai pas PM P0 ain.t inSm du tilltan du Maro* e' i"**-1 ovois de omo actuellement ea Civile et que Me Utile r. ne (eia le
qUO )OUri, OU SUlUn QU laro- O. |mu tiM UtaukiiM, LJ fabricant demande
FIK S T 0 N K
Viiiioncc partir d'a
CE SOIR
Eti bamille
, parties
Entre P. o,so
lait que nous ne polvocs pas ig oicr
et que tout en ne dominant pas en
tirement la politique orientale est
nanmoins de nature X l'influencer
BERLIN L'lection prsidentielle
devant avoir heu dans deux mois, la
presse de Berlin s dj comra n: MERCREDI
une campagne aclive pour ou cocte . i in lloini
U rlection dEbeit. La presse ?ocia La 9141 AtJD 11 !U a*NM
liste d/sire conserver le prsident ac ( Suite )
tuel, tandis que la ptesse conse.va 1 vieiltfS U Pr
trice est d avis dif.'rcnts.
MOSCOU Le gouv rnerarn des
Soviets a rejet l'acco d co i lu entre
Kcassine, minist;e du comme.ee, et
leslie U quhart de Londres repra.*n
tant la maison anglaise Russi.n A
tiatic Conaol dated Le utus de la ra
tifiestion est d i l'absence d- nia
tions olficielles entre la Russie et la S'adremer au
,.a. tot.t.n, mou mr.e No 1027.
le dpart volontaire de Aie St-Cloud.
Me St C oud a voulu professe le
dtoit c.vil en dcaiirQi inn.-, et pas
autre chose I L n'aurait aucun got
pour l'conomie pol. iq e 11 a eu au
rail pas aw.ntag pour L droi c i,s
tuuwouii. i ,\u.i oie.) a la reumon
du ) Ucto'ore, le refus de Me St
Lioud tut net, empieint de visible
PNEUS
c

c
c
c
c
non 1-1 P. M
\S Kabri I*
Cords '
30 :x 3 :
HOlS I
.{il x 3 1,1 .......
.K) tii. Corde etprieur 21 o'J
31 z i Fabric J* 5
33 x \ -f
33 x 4 ords
3U
Les prix de toutes les au*rt
BSRiT^^ ont t rdw*
\iOr6lit de dro'c constiiuuonoe.. On avait
Entie G. i.oo
Mosiqde Sylvain Peters.
uc utun ivusiiiunuuue v_> i avll f I
russi lui faire pende position IC8 ftlttteg UTHBOTilOlflM
coutie de cohabo a cura Joai i ia ,, ii;,,ipnftlO'l
s.csseuimpoui K*Sr.liuH : Voil IfOUVenZ U lHUH>iw
AulO da voyaga
il deva.t ie.ouru=r i la chaire de A^ mgtfmm m^alaiaiA
drouaivii o voira mtcuiue.
Ctait daut nt plus pressant, n C/l ilpfjfp oh.i>*.
tTrcoand, "" uei que le D.recieur TmZ ** /ialidHiILK
n y Unait pae.il ne faUait pas moins (?. PreiMmann'AGGtlU*1 ~^
y tenait pi


I MATIN
IE BM fie la FIMILLE
pASTELLES
IVALDA
irWFAHTqiiprtpwrlnl.
jHEILUBO qm t "* I'
faHMOES PERSONNES^
mim ican KopliMi
,PRSERVER
ECI6HES RESPIRATOIRES
OU pour SOIGNER
I. Rius, fux ds Oorg,
'ZmgiUi. Bronchites. Qripf,
Influents, ilslme,
Inphym, etc., eto.
}|L FAUT AYOIRBIEI8011
d n'employer que
X~SC0
PASTILLES
VALDA
VERITABLES
Tendues seulement
iBOlTBS
portant 1* nom
Cal Cosmopolite
Esl arriv par le S|S
: hM del fameuse b*as
srie

Kroneiiburg i)oi luruud
( Allemagne ) au Caf
Cosmopolite (irand'Kue
(Maison Keilei.
H. Pelers
LehnetFink
, lac
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon H. Ihbad
les commerant, industriels
ttf O.ire'e l;pt:P' ee ron-
ii x p'pscrir tm a d rtic!ea
il 3 Fl)ivr |o r*p In Lt i ai r la
in iiiii o-i'ioir; D rectaa que
tiiifs 'pu'b 001 observes
I prf*ei t :
I Tenu ce ri qoi exercent
loftrip quelco* q , sujette f
dt t crit la dt*c'araicn an Con
munal qui leur dlivrera
II n y ni'ia le dclratien
B rpfe rrlart'ion t le
m qi i ters dei vr rrfrt'orne
l'iun * ie fi encra de la par-
sos rifrnt'inJp ip rMenfp. air *>i
mute d l'inr*utria qut'li
|*0IP fl'exrrrfl-,
T- Te ut h*it en qui exerce
dc'rc qt elrn u1 fo' 1 ne
lofale, rera tenu es fafs-nt
tliliO'. oeihb rflu Cotaril
ni aon acte de 10 i t en
irait.
Utauirs WgP.lrt perort 1 f>B
le> f or trevixaxlt i ni \'
oi.no-11 ( ne.
|Hot/ PnnieltO Odobre i22
Edmond MANGGNES
contre
fONSTIPATION
^PRims
SUISSES
L^ phTmacian.
**AXS
If,naTaLE MEILLEUR
P8 PURQATIF3
[uT nL f D' Jt! n VIA P D
L _/* /,.. p/.rm,1P.S SJ
Proclamation aux
Habitants d'Hati
ET
particulirement aux gens de bien
(NeturpHf m-rt rher lecteur vous y e a comnriaj.
Vr que Ip* consommateurs de KOLA Thampagnc C0<) sont anpmeots
norme* art et rpr rf la. m on're, dmontrent que leor prf'fnce est
P"iv le Kola Champagne C< q et coreidrant nue le propritaire du kola
Champagne Coq v ut montier fou apprciation propos Jde l'augmenta
tou dea consommateurs* il
ARRTE CE OUI ;SUIT
1 [Q-i'a partir dp la publication de cet avis et !jnsqu' nouvel ordre
o; rmiiilair vendra a la place de KOL* Champagne COQ. .le
Kola Champagne c tonique*
2- Lai ertrei'e. ronr la prparation de. c* genre de KoLA>ont Jfabri
grs nar l'eip>a dalr du propritaire re la fabrique Coq.
- Que cpi extrait et 1^ raaltat de 4 moia dj rech^rohes de? tons les
avnntA hrnii-te8 '^p '7ur'> f.
24 Qo# ce Kola TOMQUE eet non isolement rafraithiriant rosis il
eei un vritable <> rnm p miFUdsirt, <-t aidp beenconp dans les tolcdies
lotvan'sa ; Dbilit. Anrrio.i'eite de lAoplit,Pauvret de atjc. Fsibl rf
fa*fi e et toutea Us maladies dt s au svre chargement de 1 at noarhre
daoa lee treprqups.
5- Que tooted ce de'prraes tont contrart^< s pour le bnfice des
clieme. ptsenia ft en perapectivea de la febrqne et apecialeiBent poi r
voi s cher lecleors< votre fsmiile, et vos suie. PASSEZ donc la nouvelle
partout,
0 Qoe l'esfpyer t'eet l'adopter.
7 Que I f ai; evre laquelle lea bjisaona sont fahri^rea ait r i a le filtre
e.iminen' 'cra nierrh^a roovaot d'urptr voa icina.
LeR cotrmandea de la rrovirce recevreot les mmea aoins et promp'i-
Inde q>ie cpI es da elipn' m ville, livraison laite bord voilier, et en
ville a la r^eidenr* de achetrnra
N'cnbliiz psa une la nj'unn fabrique environ 16 diffrentes qualits
de boi8^jrp pazei fea pi oup sv.z vo're cboii au mme prix ; les
c eam iode, Urar rp. Fzz, Su>wberry 8c Cream Soda, Lime juice & Soda
li. nar a ( hempa|Of, K> ot Ber, Rireh Ber, Belfeil Ginger Aie, Champs-
vn Cider, Stiar.^ygsif. Cher i y Oder, Lemon Sod, Hineapple, ete,
Lu meilleur*. ; r>x soi t pays vout bouteilles vides
TVaiPrrme Kola Coq Bon au P.ince
Ta fbOBJ Nc 3/3
Metropolitan erated Water Factor?
Vis vjt U.elde France
PortauPrtnct
W% Quint in William
y
Lehn & Fink, Inc
SUPcIUORITt:
Fonde en 18"6
BAS PIUX
PROMPTITUDE
Tous produite chimiques, pharraaceutiq 'es el autres articles vec
dables dans une pharmacie.
EPICKI : Poivre, Ctaoelle.'Giroile, Atiis 'oil.MuseaHe etc. eiti
SUCBE R A FF IN
SBfeClALITliS ; /M^qne prive/ Lyaol dsinfectant,Parfumerie.ArUdi
oour b^rbiera, Bay Kum, Chocolat en poudre, Huile de foie de Morue*
Kroniaion, Cold cream, Fxtraita pour f,ire eaaercea et eau de loilette.Rtoi
de Qtiinire, Pondre contre lea inaectea, Solution pour conserver Isa uts
frais, Lait de Magnoie, Poudre suprieure pour la toilette dea entsata*
fcBPnce de fleura, Ban de Floride, M:el pour la table. Moutarde, llufie
dOlive pour la tablv, Broaae^ dente, Pepperroin', Huile pour cbaaaer
les mooatiquei et autrea insectea, Regulol : Huile contre conatipaiions et
roublea dea inteatina chrociqtiea. Th, Cire pour les parquets, ConaeeU*
quee, E'iiira. Epica, .SirupR divi ra, feinturea diverses, Viua. etc, etc. etC
Dem^ndf z le rslalogae des ppicialit*.
Confiant vos commandes LEHN & FINK, Inc; vous serez absolument
atirfoiis.
Tontes le bonnes pharmacies do pays approvisionnent chez LBtt*
& FINK, Inc
Lon R. Jhbaud
Agent exclusif pour Hait!
te.
m r
^NIODOt
'ta puissant aniisepiique
u* Mercure ni Cnlrr
2> ' tr.T.11 d. M. roOAB,
J I Xnitltot hltnr (SOV).
,fanv,*n'raenl tou' '* "nlerol" de '
|tlR2?Mr*' ' n*rr, Dfrrb
)le cintw Isa Epidmiet
j ? rnd, cuillre.
u^ * pour tou ! n*
*r**oorx. n, rm m m.ihufVt, eut*
*.. tmm i i i assssl
-------------------------------------- ------------------------------, ^
CJjde Sleamship Une
Forfign Services
Le )8 BOBOTA venant directe-
ment de PiiewYork est attendu b la
(jopitnle avec te fret et la malle vers
pour liinyhton et la Colombie, prenant
itt et passagers.
Port au Prmce le 9 Oc obre 1022
E, F. Clments,
Ajient ofal
Joshua L^ Baily & Co
(Church $ Thomas Streets) Mew York
Vune des meilleures et des plus /or
tes maisons de iissus aux Etats VnU
Saim, Denims9 Checks, Gingham. ToiU
^ drap etc9 etc.
La meilleure source d'achats:' Prin
toujours avantageux.
Les principaux commissionnaires #*
tissus aux JMiatSmUniSiH'aproviionnmt
chez Joshua L. Bailly % Go
Lon R. Thbaud
Agent exclusif pur H ai
feaipi LIquidcuir'
C?*''* occai.'fon jw voh$ tt
I? /or ov$c UA E GOUREE
\T t ''/'"* rf" UlXg'urdi,
" tous tntmr ros c/"i<-
|tll,(V|'r r' ' (ohuulihouc.ihuin,
'" vuiclt
L [fUlliC'JiR
uoaw.r,- tn tube de Une
P Caj(ra Aux CinttUUls
Vk riuciit d'arriver chez
Henry Slark
RUfc DU (JIM. E\ FAi;i; Ufc: L IaHI
Vilre df* to*>H rftmtnsons coupe*
tu. mesu es mta risques, Miroirs
l)itcaut( pour meubifr,
faQ S0i24 22\i
Panbard Oild Corporation
Lubricaliug Oils
& Greases
Huiles el Graisses/
Prix et qualits dfiant
iouie concurrence
LEOM R. ll Kl f AU D


LE MATlW
Faisons un Rve
LOPE RIVERA
Grand'Hue No 1717 Port-au Prince
Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati de :
BAR20I* S GUEST1EB. ttoeaux
Avis
ln$m*eioi Scolaire de Port-au-Prince
lleit port II eorinsiBPance ir.tf'reasVa que le roi coure pour
l'rl terjti n des trois bour*ea h l cole
Normae d'institutrice aura lieu au
IpcpI dt' Inspection Scolaire le lun
di 10 Octobre cotant, 8 heures
Vins Hordeani dou;tP'D ma n .. 4M0
-. ^.i *t. Port au Prn ee, L Octobre 1922.
Royal Club Wiskey
*-
J. T. BEURBRS
HAIG Sf H 1G LtV. (Giatgow)
Wfckey cossais Haig & Haig
Se tient la disposition des commerants tant de *&******-***** *******
Elles ont Kereuses
et en bonne sant
Vous Devriez l'Etre Auaai'
Un grand nombre de maladies dea femmes n'entrent usa
dan s le domaine de la chirurgie. La chirurgie ne peut rien
changer de place ni dplacer les organes-du moins rien de
semblable n'a . fait jusqu' maintenant.
Un petit mcanisme d'une pendule peut desserrer et la
pendule avance ou retarde. Si le mcanisme n'est pu
remis en place de suite il peut tomber et causer des dcs>
mages srieux. C'est exactement la mme chose im
les maladies des femme?; elle ^commencent d'un rien naja
si l'on ne prte attention elles produisent des situation
srieuses.
Aussitt que les premiers symptmes apparaissent preost
la Composition Vgtale de Lydia K. Pinkbara pour
soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en une
maladie plus srieuse.
Humacao. Puerto Rico.-"J'ai pris la Composition Vritals
de Lydia L. 11.. ;ham pour me gurir, des flueura blanches ont
je souffrais depuis longtemps. J'tais toujours fatigus et
j'avais constamment des douleur*. Une amie de ma mire,
avant obtenu des rsultats excellents avec votre Compoeitiea
Vgtale et ma mre ayant palement bnfici par on a.
ploi je me suis dei.ie de l'etrayer. J. r-"wnmande rotn
mdicament toutes mes amies. Je lui doit ma sant et
en chante les louanges chaque jour."ZORAIDA Lajaiuj. !
Humacao, i'uerto Rico. |
Plusleures lettres similaires prouvent les vertu* de la
Composition A&getaje
de Lydia E. Pinkharp
LYDIA t. Plr*KM*M M-CICINR CO. LVVI.MAIl. u I A.
. Ttn'x ,,r.:_.: j.~ - ^s,
ur pour
GcvA et
la Capitale que de la Prwnce pour l'excution ra teWUW
. . > Gonstvea etar*rlt* retour Pnrt
nMa et sofane des ordres au ils voudront j**^***^****
UIU9 vo cv/'yuww uvw ,"'"' 1 "e mme jmr pour Cep Hatien, San n
r ohez.. S d Juan, La Corogne et le J*;
b\m lui confier pour ces disons
Compagnie mnd *
rau ^""Pharmacie F. Sjour
Donne avis su clientle, aux mdacins et au pub'ic qu'j
Laboratoire d'Urologie en un Labon
biologie appliqu sous la Direction du
'eamer Maons parti de
le 26 S'f
le.12 courant.
Bor
Havre,
poit an rrhee 2 O'nhr 1922
L'Agent R HOBELIN
Dr Ricot et F. Sjourn
Le laboratoire est ouvert tous les jou-s de 7 h es du
neures du sMr pour toutes les recherche! et analyse prt
'annonce ci joint0, saut pour le
Pharmacie W, Bucb
Le seul piservatif du bois rat le
Carbolmum -wenariu
Recounu depuis p'tts da 40 ans comme le pins efficace
Le Carbolinnm Avenarlu*
i*it* prserver le bois ho'S et sous terre contre h pwrifciffi
sous toutes *es iorn es, 1 s inHuencts du cl'miat et la v.efrticuci
par les insec e?. ... \ *u.
a tmpcher ,t supprimer le champignon cei maisons et a ae
scher les tuori humid'kv
4 imprgner les voiles, cordages tri\ s e. filets .e perhe.
Le produit est un dsinleclmt de premier ordre *n prime,* Ctjl'M
a vermine des curies de chevaux ainsi que dus pou'ttiUil I
avssi un deatructeur sans pareil des punaises et de* autres
ma* -_________
Barde laMadpleine
Comp'teme^ r*taut*
Conso>hrna L once mCMELAS, l'rop
Lcterie de Panama
WassrTmana et U constante U S ront reues que le ma di de chimie semaine
S'adrde*->r ia Pharmacie pour les renseigne ueutr
Inalyes d'urines et6'ue gastrique,
Raction de Wass Bi don leTr boulet,
Lu m en du sng e du pus
Eam:V' d s fhalire* f^ralfs.
Examen ce craeUt
.4 l i > u i 111 u r'C
Consane UrA^Scf
H6Kf\e de Spirockkes tt de Gonocoque*. eb> ete.
L's amateurs de lue ie sont
aviss qte les billets de h loerie
1 t Panama pour le lirage du uiO'f
d'O t )brr en cou.s son* arrivs
Tant" au comptant
Carlos E. Cashllo, Agent
Rue Bonne Foi
ver
Employez la
REROSI^E SHELL A Vendre
Pbarm cie Central
Produits de toute fraichew- h'icdion promote et
cor d mnanr.es Su tri H ls tour toutes mladit*
iuL>iH3bileStu A tis ban mauh une automobile
sfOKI) devant sub r de lgres rpa
lions.
S dresser an Rjrraa a tournai.
Cocotiers
Plants de rocotie s. vendre
.h^r Fraro Jeao Charles. Thor
Gros et dtail
de demain la fbotoijrapkre Mo Je: ne
ouvrira lea dimaoch"*
Port an F rince, le 7 Oetobre
avem^m*rmt0&m*~m~!m9Bm
Demande ceux qui s'en irvent
Lumire brillante- San odeur
Sans fume
La GASOL1ME SHELL
Donne un rendement Ec0SQUl
Mupiriew par kilomtre ulue c, ue,a ^
Tr volatile, ne se EBj,1CiCll'B Mr. Eug. Mevs $\\ CViBlHiei'S 5 "*
earbjnise pas Aeewsim'*"* i* h*te vijuuuvhj tr
D.monde* de 'a ^JJ^JJ SHELL
Asialic Petroleum Co
Hoberts, Dullon & C
PorUnU'Pr nce
Aflon'.i Gaejfaux pci#r UJ/1
, passagers,
Le Malin" En vente cbez
L.Pretzmau Aggerhol'
Rue du Quai
bonnement
Un Mois
Port an iNiuoe Gourdes S{
Eoaile but y 3C
Biraaeer ^
uaefttoBP et sbonnematsia pjva


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM