<%BANNER%>







PAGE 1

LEMATiN >*~. arawrve m.MwmiMm rduque l'Intestin Constipation Entrite Vartlgaa Dyspatpsia Migraine '. Pour rester en bonne sant prenez chaque soir an comprim de JVBOL • %'. WH SSaattrM avstent su. n al IM rt.fc.u* tair tjekjur • -j.irf %  :n- Jnbcl. midrt i leur m'Mtln pi*i T>r I atiua dr "ch. I'hminlt -l • %  iiTiHr .-nouii . a U %  • ":. ta MA^ecnc ta XJRiixlil.r. SKK0RR0IS19.'OBCLtTOIHEa : Sf/pp'iii.'oij'ii M. I.luilrkilii. ,ValtaR 1(111)1 l'un Jubot. rgulateur de l'Intestin, fix une heure constante aux Juboliss EXTSAITB IlLlAinrj uu dorrur Mangtt. KcouU-ncm Ui fontlitnt an i %  —B—— %  jVtillant *i Hcufci 1721, Hi.e du Magasin de l'Eu. Ataf Dpartements ministriel* In vue d'utiliser les v?stes p ces du m de chausse du ra'a-s na'io n'I. on 7 a tncsport le Dpute Remerciements Mme, Vauve Tarnne Lahens, M •t Mme I.MTO h Lahe.-*.i, t leur enfants, Mr t Mme Iule* [ s hen t cirr ) remplacera le pis carr ; Ibtr tau ( ioo ares ou io ooo mtres eu ris ) remplacera le carreau. Dana la construction pour les ma triaux pulvrulents, le mtre cube se lenrs enfanta, MeJemoiselie Idelia , .. u-,. , r ..., .,, .... Uboc,MadmoiMl>a Frapeioe Pros ena Py* la place du baril ; pou „„ ,,. „,.„„,„„ ,,,„, r*ent des Cultes La partie du Palais pre, et le autres parents et allie*, les pierres le mitre cube sera employ aill 9 st cr an profit de •''s Ministres occupe prcdera 1res fauche des tmo-'gnages de ment par les Dpartement des Cul eymnafhie dont ila ont t l'objet, in et de l'Instruction Publiaue sari affecte i l'agrandissement dea Offi l'oscaeion de la monde Dpar ces de l'Ingnieur en chef du tment des Travaux publics. Le (Dpensaient de l'Instruction ibhqse occupe 1 ancien local du Dpartement de U Guerre. le Dpartement de Hntriecr ra pend sts ancienne?, positions, mats e tez de chausse seulement. le Dpartement de l'AgMculture et de la lusticc sont maintenant ina &f lis dans une m'me partie de l'di fi-e dj occupe par ce dernier di p.jtemrct Funrailles fut tt^cUe cette nui 1 Madame Mrien lias on.— Lea funrai'iFa au mat lieu cet p'.s-.ai,ii I la Busili qne Notre Dame. Le convoi partira de U Maison mor uaire, aise rue du Mon alaia Aux parantH pronra et parilcu* lremeot notre collaborateur Mr Kmmanuel Lamau e, dont la dfunte tait la nidee, Le Matin adresse MI einerez cocdolanceai f^"* "" 1 *^ ai w iBa a iiai i i %  Parisiaua Pimanche i 5 ht ares pm. avec filma approprie devant plaire aux i tirants et ai x go§e< a : Ln mariage air {lambeaux Film rn couleurs Le Vieux Nid Sentimeetal Ton Mix dana Hros st Mirli flor Cntre gnrale ; aVO centiaa \ 8 heures du aoir ; Un Cb ( d'oauvra Cinmatographique ; La Luxure 'Eugne Sue fStii des Sept pcba capitaux, avec Franceaca Beriiui, la Reine du imma; eo 1 prologue et 4 acte. ntra ; 1 gourde. Balcon Ig.50 Jacques Turenne Lahena snrveaue le 21 du mois dernier remercient sincremeota les cbsra F(res de I Instruction Cbrtens' tous lea amis tant ici qu'ai leurs du preuves de symp il h e dont ils ont t l'obje'— lia les prisnt tout ri % %  troever ici lexpresBion de leur gra i tude. Port au Piince le 5 Cctobre Vni la place de U toise. Pour les bois brler le strt on eur rgr'tt mtre cube remplacera la corde. Charles Picoulet 228 t R ue ROUX{aneAen ForeingBta Portmau-Prince Rfz/.Srcre Mantgue. Pommes de terre. Oignons, Reorr*iu de osieiM, poivre, Ipicea, Sel, Vinaigre, Huiles. Verrniaelle u Lentilles, poia casss et peia garbance. Cornichons, eeekles u prpare et en pondre, Coin atareb. Phoseao, Flora*ne. Fsri? Nestl, ConQtorcs, Fruit an jos, Sardins, Cariar, Huitea ChaV* Truffea etc. V U1, "I Olivr a vertea et noires, Cpres P unes, Raieona, Biscnits, Bonbons. Fromages, Jambon etc. Vins de Bordesux Liqueurs, Champagne, Whiskita eterendre compe de ses droits et de licence poor Peiercica m ses oblifatione ; de leura professions le Magistrat Communal avise ce Les patente sont qoi oit ; no'arrment en ce qui 1 Tous ceoxqri dairent exercer cochera des voilures sot %  ne profeesio" ou une hHnstrie quel 4 Il est galement ras connue doiveat.poor cbtenir one pa contribuables Isa preatrii tente, en f-i-e pat crPe, la d^clsrarsn'rs de la Loi rio 28 Mai tion l'Administration Communilt Arich IH —i.t patests' fui lenr dlivrera PO certificat rrn prise, Chaque anne da tiT, for m l'article 2 de la Loi rtrie dcen bre Toute personne %  an le matire. la r tente qui ne ri Dri Ile sont prie de dsigner dans cu ; -w jours spra la estai lenr demande de cert'fieat leoe na'in cembre, sera, snr la d nal't, le roe et le numro de lenra du Receveur Communal tablissements pomm> rciaux, indus pr le Jnwe de paix, n'as trial ou atel>e r s de cerqoante centimes par 2 — Lee trsngers ne peuvent ee retard, p'na dix ronr cent itfi livrer en commerce qo'en qot'it de n'Optant de la patente qu'alla N'poc : nn Consitr"' • e< r*n rvnl d rrendre exercent ar.elrdn trie doivent payer • t/amende, ainsi que le un droit double de celui qui aeraii et dea frais seroa*, qns exigible dea hatiens s'adoMnaot la heures anrs la rondamnai mme indostrie, ponr qo'ila soient de son' psa prya saisis d'i edmis s se livrer snx professions et le Juge de PS'X sur les mareti industriel prvei par la Loi scr les denres, meubles ou eff ta Impositions Directes, il importe quee, appmteoaot au ra sra.i qu'ila acanittent nn droit de licenre %  Le* objee ssiais seront, Etst Ce dlai, vendus la crie pi de coos'ruc ion et mtre tube sera em deoi de licence ment par tout corn f est d non eeule tranger ayant un jusqu' concurrence d B dues lea dispositions con'ine immeree, une industrie on une pro le prsent paragraphe se poil •Biin snjette la patente mais rrjudice l'article % du ( Pour les i>o s d'bnistwiie le mtre eube sera em n c>"a Par tonte socit commerciale ploy la place du pied amricain00 ln /! r,,ri ,e 1 : 80D8 qaplqoe dno Pour le poids kermm et ses m gg^g !" *.. !" *M* d ' Up'es et sots muHibles seront emolo i,, ^ Qe ,9 ****** a" tran fc er comme s. us mumpies seront empio m^mh,.,, de Anociatiou na ys la place de la livre franaise et t „ r qa6 conqie r) ande la livre anglaise et de leurs div lions Pour les liqeides, le hhe sera em pley i la e'ace du gallon et sou mu .;, tiple Iheetolttre la place de la barri' que. Momicur D. Betubatui, CoaMillcr •es nlamii Mr & Mme KiyatonS )cf a de banqoisrsetj puatairea a,] fo P, tentes d'impnrtssaW. 3 3 pstente* Msicnaasea groa et ru dtail 4 "3 pg^ntes toutes autres CISABCB 6 3 Les maisooa ou oases.qi voit l'occupant, situea di Ville ou bourgs jusqu' de liene de leurs limites, isttiea un impt locatif dj aur leur valeur eatiaaativs annuel. a S int aoumii I impt les] veste en gros de ces denres o les mesures mtrique: de potis remplscetoi le stc st le b.iii. Pour les mesures itinraires, 'e kilomtre l'ancien foarnVrux 0 ^ssTC! J ^ !" doubl ^ ***• Drjndice ^ -, fournis ux coasnopet par l P peines pone en l'article partenst du Ccmmerce la dili loi sur Is tVgie des impoaitiona Les abonn Ju Sy tme , ph, . nce du Dp.tt.ment d. I Intrieur. b7r.c'e. ion.re le" contriŒe U q niqu^ au'omat que sont aviss que Les poids et meauies employs dans ae livre on Commerce, one indus le fonrtionnemnt du systm* sera i e Commerce seront 'ablis snr le trie ou nno profession oui lui et rr a 7 rosraot dn soir an 8 a heures onze heurej du matia A IVendre profession qui lui interdite> 8 Le commerant, l'industriel OU le professionnel haiiien on tr*n ger eat tenu de remettre l'Admi niatrstion Communale la liste nominative de ses commis, caissiers, pro ou lo ataire d'une rcaisoooei jamais tre conteate par la i taire. L'impt locatif eat percn_ du 1er Octobre au 81 par le Receveur Communal rsao de In Commune. Quinze joure apra la datai Dcembre, date fixe pour ment de cet impt, il esta contre tout retardataire t'a I A tis Vv march une automobile irORD deva.t subir de lgres rpa lions. S|idresser a Rurrau du tournai. 'N'TEAUX ALAMBICS •• %  r DI8T1UKR HECTU'IU | l'i %  AUX-DC-VIC. RHUMS, ALCOOUS,*U DEROY FILS AINl i oMTwomva 71, rut iu THidtrt, tt GUIOE PRATIQUE a Dnuii.uar mux-osVU. CSSESCC0 .11 KAMJI 1 tu latrutil l,\ RBl'MS tt TARIF ILLUSrR a^Mttl fraac. qui lui est modle strict de? i ts talons types et recevront, par les soins des Communes, le poinon du Dpaitement du Commerce et l'indication de lenr longueur, de lenr poids et de l:ur C,, C tu ai. u M u )M iu. J„ A curscenrset 00sOpti br'J excut la diligence du de poids et mesures doivent s'sdresles rfprciems Ccraigrafaires trsn Communal scr au Receveur Commanal qui rret gers qui font le commerce de ban Fait la Maison ComrsoDi ira i leur disposition les talons ly que. sjnt invits solliciter, deoa le jour, mole et ao que dssso. pas sur lesquels ils devront se mode <•*•*• 'gal ci dessus prescrit, la EDMOND MAINGC 1er strictement ponr la confection, il leurs frais, des poids et mesures qui leui feront besoin. L'Inspecteur Communsl est char r dn contrle de ce serv ce aura • onr mi sion de visiter les maga sins et eouiPriDC9 Va Is Loi ds 28 Septembre 1022 prorogesnt poor l'sxercice t932il9i3 celle du 94 Octobre 1870 sur ls Rgis dee Impositions Directes sinsi qne les articles 17, itf 10, 1 ) ?i 22 'id, 21 54 et 5d de Is Loi du 8 Aot 190J et le partie du tarif de cette der nire loi concernant certainenss industries non prvue par la Loi du 24 Octobre prcite Attendu quil importe de rappeler tous ceox qui sont aaaujtttis l'impt communal Isa prescriptions lea plus e eut elles des lois pr3ci 5 -& t Six Cyliiiders passagers, Eu vi nie chez ii.Prelzuiau Aggerbol Rue du Quaij



PAGE 1

anne Ho 4905 *oa*i*MaM, flaiti HBCTEU1 PROPRUTAIRt dment Naglwr* DMIRO 20OENT1HI8 Vendx>di 6 Octobre 492a Quotidien Travaillons avec le mme SOID qae si vos penses el nous-mmes nous devions subsister toujours Marc AURELE REDACTION : Ra. America. :e N 13W fFLEPHONB No 848 Commerce dans m£L* N ouve,,es !" 5 k te r En IMHkU A ... miaoits ch tienaes et que depuis quie Pnacipaux priait dt !' %  %  •' 'llS des sicle, les Tares s'taient livrs ft um S 0 ?, v a lre coustoti I'SM .. .. sur une va.je chelle aux masticnt l %  qa elle8 rttpocttroBl lint*rtta ltOatlOO des ebriens. "" fiEft?* %  ESSii!dSTK III CONCLJSIONS. fa*, d'abord une lgislation go... ,. rtle Portant organisation de U rie (liste In disposition! lgisrurale et autorisant application ra •ae nous avons reprodu tri, arrts des mesures particuliers re%  .voir clauernent que, i art connues utiles ; il faut e sui e que Titrai de 1826, neiten.ent ces rresu es puissent varier selon les en ce qui concerne tout o.essits de chique localit II s'a1 dans les campaiines.tcutes ei', en eflet. d un domaine o i ne Ilots,wode rural de 1864 peut re sen dprocJer par voie Maillet 181 j, auxquels nous de rglementation gnrale. %  ajou.ei la loi de courte du Ce qui, revient i due que, sauf tno ".f l de i loaiin, a 0tt, de d: Vea z !os aux Btati Unis ce 'tout 1862 — ont taoli diB^tioos introduire dans ce Coda l d l aco freoce * dpar soir '"* re:otnm>niatoi, .1 verra tia libert }> exigea Mit, mais il a insist pour que le ' consiatt en trois docuTiqnt. • l. territoire soit eccut par les allis premier nne dclaration de la US de fjoo i permettre l'vacuation des ce A l'erre, Italie bt Tclieeoa'ov L'action des amliore la situation S W SSS. triCQa m h =r~. !" LONDRES 4 Tard ce soir on qu 2% 3 l^ft £££ !" ^ n'avait pa. encore de, nouvel'., de llis et te neta I q un ppu S .£ XTEicfi!*?.. n * ga-mint. sur I. imalart du protoL'Amb ...deur .natavlr. la d-nat Ce mettre en vente aaa. VAlIL 62 — ont tabli diB^tioos introduire dans ceCode \! ,,!ireoce u cua d pu oir aQS 'e:otnm>niatoi, .1 verra ra,ll,oa8 de coaroaaes or et fournir du commerce La lui-mme, il tau irait sen tenir au r H U & ouvefneraent n av * *•' bien t lord Gj z ,n et connatra 'e VJ* R \ rao,ie ,l93 'oMrte daa fonds l seule eut. pour gime institu ou le (Joie ,ural d, ZXJSSSfi **"*£ ?J? 0m ;ol *'*"uiqu. de la quest oa. Oi ISfiSySH a ,'• *<***> Anglt mmerce dans les 1864: la libert du commerce, en SHSSL^SSf "1*1? d S"? o.t savoir que le programme Vent iTcttte^ .* .lu commerce dans les 1864: la libert du commerce, en Œ r?,i f* fi 1? er ?' f ,,voir e le programme Vent dtJ ktu-n y txtslat ceiUio> p.incpe ; et sa rglementation, dans SSStS!.^ T'iSS* los e P"Me identtque lu. d 2 pour I de i administration; et le U pra.iqat. cette rg'eai.ntatioa 11 I^H !'"'I $ K B gouvernement br.tanaiqu. et qa.l bons, ttl'rtett tt i^'"1 Sr'ZTZ "" ^ de 1864, qu'un rglement devant tre .pcule aux d.ftrtnti m, SSttLK^l S Ma,tol 5 f'*8t seulemeat de 1 question de POie UbaOTMfflHaVSB! %  uation lt m.a cette fin lieux ruiaux selon leurs besoin, et g?*?. 6 ^"S^S ?" l0 s ? C ^ lem P s < u,,l f udr pour vacuer 'es [• %  rforme. SSiMSr^ 1 fenons de mentionner une leui situation agricole. "??•einame trs ^ojable i la aooooo chrtien de la Ihraceorien brer oa btlgtt Le Savtn.*i d 9 cette sommi LA-nricbe tauftT paiement des intrt. d "• recet 9 'le douane, mo ta de PO. 'Ubic et accepte deutrep'rendrt Tenons de mentionner une leui situation agricole. 5? > einaa f e lres favorable i la 200000 chrtien de 1a Ihraceorien brer oa bu igetLa loi sotiHa; eo laht.cette Ce que nous ne ceweroas pas de !i\ f :.^A ,i "u C0M,dre ^"^ uk L '>asadtur dans sa c 01 fren • %  > r >ch.en tecepti MM ur i Ifluiot puut;objtt la police redae. ce.t qu'aucun prog?\ n X^TVJ^'/" 11 "** *****• *v.c le, joarialis ^ n c P, 0f,r '' a PP'ce.ion de. rflr goe s Mais telles sont, i peutre ralis dan. nos carapaces S i 0 f q ? K*Mhtlti mttoi le. a it que lanrien premier m.ms S?Af ^aiwion de la toeit %  ^ ' •^•ipnncipeltaots .lie tt or tr. grec avait dcla. avoir envoy d9i naU D8 donn Ienri troants dvirer tn-.ii >n ,.. y linire ls relatons t.oites qui isolment • l'.x.mple de l'ac"o, re" illl* V, pnn: ? eUno18 ,e el or tr *' w dcl.t'avoir envoy "! "*" %  cet ob,et et la mati.e gieuse nous le montre surabooJam ! !" *."[!, S5ff dnler l9al au 8 veraemeot gr.c rvolut.oanai KeiH intentent itoas, que nous croyoar ment; tpii p'us dan dem. 1 i.c e S.J i . g c 11 re aa u m la n .contenant trot ,7 uduue le passage suivant d'vangi.sation catholique, la aitua dH^t&ST..*??* M P 9iQt,: „ l 0 L al ls do vent oc:u ministriel b du gnral A. Carn tion morale de nos popo.ttioiit r" fiSJ?!& Si5i l T pr U r&race a 'e giav.raement p ARlSLoai. B.r h 3B t.t nTxi 3 dcembre ,86, au Pr raies est loin d tre ce quelle devait ^Sff ? rgS.A'S fW l 0 0 b A rtcooo.ttrt '^ reprsentant de ...".?.• "5 rard ria.cmtot l'occa tie. f'„.V , f ie Chao-k ce qui que U Tnrace or.cntile devra tre co ,n ''o d 8J rparation. Le o ew loi. quU aagitsai de Et autre serait-elle i. ct du SBSl J?i* ,-, t T! pil ^••^•"••a retourne i la Tar vernoi n"'t brit.aaiqat 4 l'IoUntioa IJdetdle du 10 octobre p.ire. exi.tait 1 trtilofcir digie e EPS**^*!*. ***•*"*•* 4. i !•• rotots gr.cqau doi if.abroge; tt 00m et au^i aoe og.aT.ato! T^SVSSJ^Li"^^ 1 ^ VaCuer U TaN e 'mmJia .dquale de po i:e. et enco% une ad il SSi'r'*!*!. - ,r r "V* me0t L '*i Harv.y a alors .. inittratioa coavtn.bU de cho* S&^tl&lLfS*!.' .?' *? f' ou t 5 lac,.n premier miriit e oracioa y dmitiioaDavt, M lar thja tecaU romplnce au mtoiatrt de U |i,ticeptrM Maanjury, il • %  •i • %  ponce ae. camp. > %  lai.irauoa coaventblt de cho.e; „t*Aiii^\ i.3" v ""* "" %  iou*e que iaocin premier micijte de U i IBIIM iru u" u D " r ob.et: 1, stetde.per loca-e e. e.fia aat ju.tice de % ffA Vt -v^ f 0 ?/ "ITK V "J Zt, 8 lai ,ra,t dclar " ^*S B /'S-SS' Si jMMtcUo. des proprits. vr,.tb!e agent dt conciliation tt dt J^oit KoUJS. 1 condition, taient ac:eple? ,1 ,epr **n de rWa5ar # JSK t MMde.caUart. Itocoara ustice di.tr.butive. iiTh.. rv il 1 ? œi : 0 fi:,ei,e "oterait la Gr e i t'trang-r et en Po.ltftaillo de l-Initrita? et rir Jhtav.,1. l. maintien de Lt comtmr.e est venu ajouter ua l^TttS^. Z!^ \VT^ aU,$i doblen?r ^ 25? ,Mrw d %  -• cti dt ftr Bter" dB V^bond. pomtde vue no.v.an. qui ne fit E&JTSSXL ftSST iK '". 1 !*: .. !?"*. •" %  t tavail, .. _......„ ,.... .„ __...... ., T l M „.„..,.. ,,.. > tifftttion du vagabonda po.nt de vue nojv.au. qui ne f U CaTw^SC? f"f Jfcj l'excution de. lois ,t de. que confirmer nos coaclusioas gn BCI oa^iV,^!! qQ1 L t 7' site de VeQize,0S Lo ^s ^ dTVc^iet, est de la ^ L ^V^S >^V midi Sttffit* iMS M et ,e oe BtepflO. ^0^^^^^ =ySt£SS vey a clairer la siiuation. par le g Oa alhrme que d'r/ ..Tij'.. 7 \ .1 *>i-tiiuwno cipe la no'e allie relative S que de ff8fSn J"***** ** ^orfailM Mtt du ^ O.ient loi mrale cepend en O.JiuUi epn AtnintoM le qm Uo communiqu pub i -, r ie ge un alhrme que le prem e m ni iriittu tanil i. ce mois <. ^ (JctJ %  *'J H-rnog-ou conmandanc en (rt grec a t out avec be al. 6f, d, h*7hsp m.) *£** W; •! ta coal de sympath e mlTSdiSSSm htel du Haut Cotnmiseaire. T^J^ZZegS*XT %  "*•* %  TTS Mt loi mrale cepend en 'IJiUa la prosprit de 1 tg i 7**t a Moudaata et .'est termine parla UU 1 ntagat, Ont appm a wnJae en fr>Bcc ai.oaa.tae ou IUDJI p ochi.n. rdaction du nrnr„ n l. ra. 1 •'k. nlbAud itX Ku " i-"*" feue M pprobi r. aawoa u pro OwOle (j d:e aux tavtnt .. I lc v uon K voyage w uuc ;oni,u-Btt de l accord iliPOlItlOOl Conciliante, man ftes m quels SOQt les iOu imervtnu eoue annuel tt de Luber a-pour la lipar les d-nx na.tit il n'a .r les meilleurs mesures '"" OB dt —*-a.van. atmalTmeai 5" ".c.." ? %  ?? %  U D y ura P POnr n..t. .;. „ uuaioo 4e. JUCI Jevtee, il i:vi l reijai sei .MI lourai aus poni p:ctegei i c travail tt atif a i occasion de vj'uloutei w* r* 11 • agneu. tu t e. au>< a sja jij Ltaiou gltttrit qui teolt Mt"to'ottf'dt i yer. le. autres ne peuv >at payer qu a Dt petite partie dt leur dette OfU de difficult, i aruvVr V .T.'cod UU J U V X J" W^neXf^ASSAJ* V !" •Mit majorude. ait.de. ,ai 4a| .^$4 -'u .proToot brochure fiii^^^bT^VfiSi v.nt rv.r de base i la confrence JjJ \fl f a la dtt rparation, le tel de toute, leo p."oo ISMOAS dt la pan La rumoo s est term.n $& dvJS •*• %  de I Allemagne de I gomme q *SSuUX£i i 8 heure, du .oir et t rept.se a f. 'tf*" 1 ,' 0 111 aa ^ J A ri1 de rat.o. dflo.Uvtm.r^ payer ^devrai itia dix heure. Datir lnter SI."?%J^JP*. ? ^ ll.ard. c mma dan. lo ctt dtiitrgo lt. oadeauti nliu. . a.-.-.x kl or. Di ri ,: i, ; gont corntre diermin par I ex 5onl;eapor ce m >u U guerre ATUtNci— L amiral Coardouriatii • relut. | a lia J_ %  pru4oe du conxil 4c U Utce prterait *. UOOO, tOUl rCem rota: iu coinmiade iitm d:U manae. mroe, 1 occasion de dire. I'HAGUK — Le nouveau oWau IMBMBW lac l'eut... aria — .-. .„,.< „.. le cnett 4e paru iraporiaou est virtuellement ",."~.'""~ ."."'* *• "tliaier mark nr Dana ni i. oJT *""""" inseignemeot rur.l. que i0 mt ?u iven „ c hel Z pan. tan*.. He,, valle les gnraux allis ont cnana nnlil. n i c ,otal A 80Q corni de Lire, pour le re en Mai ..te com,e a,.n..re de .ia.re. des vues aa les objection, de. foie nn. !„ P n'' ,njQt8e • %  Pest, livrai table au cour, d une conhrncY. l-Ciimaaanea *tt nnrwu .*, I< nouveau aniamere est cooside 4 •;-_.:... AX\A VTl . aC • 0Q, eo DUture. D|| ri9 ro iUnt d-'i arai. tniiHh, ori T8UCt gt iSofc. ^fdu U* N*7 NeWi i" 3 ft W cemmiixio. œi moin. de a\no t de ?' d^'-J ^lti. !* P H i 4 Uc ot re D? a UC gr ^ ue C F** de. colonel. !>n militaire en Kheoanie OTT ta r^ rlm * U e C D COSSTANT.NOPLE-Leln.lLe,,^ PI;'" ctba.ny.ua,. dJ Avril, .tte^aa.eut -2.1JI aSmoa. itDoi d.,r. Une dp.he spciale d Angora an d ?. r ? arlt pourje. tille, et u-i m.l U.kMt couierant avec le* allii rcprenie a MOJUne aep.he spciale d Angora an i H"tlUou spciale qui nOUS dorica ont accept. en principe U paia propose nOUCe que des OrJreS OUI et iiannm. 9t *' Pialf itemrnt ,..,>, A P" •• Alli4i. On dit qjc ta Cooiercnce procde .__ -_,_, j t ,",. e .OU •CtQnl ? U iTec Mtiafwtion et que le. turca oc. Jr-lonn *" Commandants lurcj d'vacuer a !" MUI1 V 1 I (lira n an L-„. i 2. . „.,... i .._ i m m4>4i i • .^. n i .. J,J |U.t. -. quiiy.. f a|IC ae MU t 1 ni ptr '''o^erdiction w faire du commerce ryPH". oi dao. la liber '"Me .i. ....... __ ird pour le. Etat. Un... le. cble. kvKMtiafwtionetque'ie. turc, oct oVaonn % % %  wŒŒauaants turcs d'vacoer f^l JSkOi?. S?* JB" A1, attj 4viter tout contact anc le. anguu immdiatement les zone, neutre, en i. , million, da marks. leur troupe d anguu immdiatement les zone, neutre, en u> „ r T. l million, de marks, Ile Juge d Instruction h'nl '. e-^p^7-^ tll^ IfiilSa.h ca.a.er.e turque" 5 iHBW ? Ita^^ et lu, ideuand que. Etat. u. inlercedent dj commenc a ac replier de 1. r goatarment allr..nri P I, prl ? i da 801a C9ul,0Q e Uc Cbtrttl Aonoua' ****** les requircD. dWuper u idr.ee gioa des Dardanelles. et da il lai niv. S.a". i 0 t OD18 8 ? ac,eQ Ma 88trat Communal l> %  .qu'a U diipoiilion imalc de ce terruoire. Oa l'jnfi.n %  .,. \t • "-• B " a V 8 alli, g 500 mil LlU I. M altf.il is.n !" .." !, '• !" 4itau< VeauciM pri. cette ww.ion. #mM u Laac i eQ Pt m aistre VttMll !" de mark., la. bmiJLir !" f^! %  r *?.V 0fl ? ,a,, J*^ da iioj. Vite eu libert du [j Or .-lriiocia( Hier J heures de l'.prt-'nidi iuije dluttruction En-naauei ocoliors Planta ;dt) iocotitrs, vendra :nez Franois Jean Char!e* Tbor Gro. tt dlai!


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05761
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, October 06, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05761

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne Ho 4905
*oa*i*MaM, flaiti
HBCTEU1 PROPRUTAIRt
dment Naglwr*
DMIRO 20oENT1HI8
Vendx>di 6 Octobre 492a
Quotidien
Travaillons avec le mme
soid qae si vos penses
el nous-mmes nous de-
vions subsister toujours
Marc AURELE
REDACTION : Ra. America. :e N 13W
fFLEPHONB No 848
Commerce dans
mL*Nouve,,es 5k te r
En IMHkU
A... miaoits ch tienaes et que depuis quie' Pnacipaux priait dt !''
'llS des sicle, les Tares s'taient livrs ftum S0?,va lre coustoti I'Sm
.. .. sur une va.je chelle aux masticnt l ' qa elle8 rttpocttroBl lint*rtta
ltOatlOO des ebriens. "" fiEft?*ESSii!dSTK
III
CONCLjSIONS. fa*, d'abord une lgislation go-
... ,. rtle Portant organisation de U rie
(liste In disposition! lgis- rurale et autorisant application ra
ae nous avons reprodu tri, arrts des mesures particuliers re-
.voir clauernent que, i art connues utiles ; il faut e sui e que
Titrai de 1826, neiten.ent ces rresu es puissent varier selon les
en ce qui concerne tout o.essits de chique localit II s'a-
1 dans les campaiines.tcutes ei', en eflet. d un domaine o i ne
Ilots,- wode rural de 1864 peut re sen d- procJer par voie
Maillet 181 j, auxquels nous de rglementation gnrale.
ajou.ei la loi de courte du Ce qui, revient i due que, sauf tno ".f l deiloaiin,.a 0tt,,- de d: Vea z !os aux Btati Unis ce
'tout 1862 ont taoli diB^tioos introduire dans ce Coda .ld!laco"freoce * dpar soir '"* re:otnm>niatoi, .1 verra
tia libert
}> exigea
Mit, mais il a insist pour que le ' consiatt en trois docuTiqnt. l.
territoire soit eccut par les allis premier nne dclaration de laUS
de fjoo i permettre l'vacuation des ce Al'erre, Italie bt Tclieeoa'ov
L'action des
amliore la situation SWSSS. triCQa m h =r~.
LONDRES 4- Tard ce soir on qu 2% 3 l^ft ^
n'avait pa. encore de, nouvel'., de llis et te netaI q un ppu S . XTEicfi!*?.. n*
ga-mint. sur I.imalart du proto- L'Amb ...deur .natavlr. la d-nat Ce mettre en vente aaa. VAlIL
62 ont tabli diB^tioos introduire dans ceCode \!,,!ireoce *ucua d'pu "oir 'aQS 'e:otnm>niatoi, .1 verra ra,ll,oa8 de coaroaaes or et fournir
du commerce La lui-mme, il tau irait sen tenir au r H U &ouvefneraent n av* *' bien t lord Gj z ,n et connatra 'e VJ* R\rao,ie ,l93 'oMrte daa fonds
l seule eut. pour gime institu ou le (Joie ,ural d, ZXJSSSfi **"* ?J?0m* ;ol *'*"uiqu. de la quest oa. Oi ISfiSySH a ,' *<***> Anglt
mmerce dans les 1864: la libert du commerce, en SHSSL^SSf "1*1? d' S"? o.t savoir que le programme Vent iTcttte^
.* .lu commerce dans les 1864: la libert du commerce, en r?,i f* fi1-? er?'f ,,voir e le programme Vent dtJ
ktu-n y txtslat ceiUio> p.incpe ; et sa rglementation, dans SSStS!.^ T'iSS* "los e" P"Me identtque lu. d 2 pour I
de i administration; et le U pra.iqat. cette rg'eai.ntatioa 11 I^h !'"'I $'K B gouvernement br.tanaiqu. et qa.l bons, ttl'rtett tt i^'"1 Sr'ZTZ ""
^ de 1864, qu'un rglement devant tre .pcule aux d.ftrtnti m, SSttLK^l SMa,tol5 f'*8t seulemeat de 1 question de POie UbaOTMfflHaVSB!
uation lt m.a cette fin lieux ruiaux selon leurs besoin, et g?*?.6 ^"S^S ?" l0s? C^ lemPs 1 fenons de mentionner une leui situation agricole. "??- einame trs ^ojable i la aooooo chrtien de la Ihraceorien brer oa btlgtt Le Savtn.*i
d9 cette sommi LA-nricbe tauftT
paiement des intrt. d
" recet 9 'le douane, mo ta
de PO. 'Ubic et accepte deutrep'rendrt
Tenons de mentionner une leui situation agricole. 5? > einaafe lres favorable i la 200000 chrtien de 1a Ihraceorien brer oa bu iget- La loi
sotiHa; eo laht.cette Ce que nous ne ceweroas pas de !i\f:.^A,i "u C0M,dre ^"^ uk' L'>asadtur dans sa c01fren > r>ch.en tecepti mm .ur.i
Ifluiot puut;objtt la police redae. ce.t qu'aucun prog?\ n X^TVJ^'/"11"** ***** *v.c le, joarialis ^n.c P,0f,r ''aPP'ce.ion de. rflr
goes. Mais telles sont, i peu- tre ralis dan. nos carapaces S i0f q" ? K*Mhtlti mttoi le. ait que lanrien premier m.ms S?Af ^aiwion de la toeit
--------------- ^'', ^ipnncipeltaots .lie tt or tr. grec avait dcla. avoir envoy d9i naUD8'
donn Ienri troants dvirer tn-.ii >n ,..---------___ y
linire
ls relatons t.oites qui isolment l'.x.mple de l'ac"o, re" illl* V,pnn:?eUno18' ,e el or tr* *' w dcl.t'avoir envoy "! "*"
cet ob,et et la mati.e gieuse nous le montre surabooJam !. *."[!, S5ff dnler l9al au 8 veraemeot gr.c rvolut.oanai KeiH intentent
itoas, que nous croyoar ment; tpii p'us dan dem. 1 i.c e S.Ji..g c 11 re aa u" m la"n .contenant trot ,7
uduue le passage suivant d'vangi.sation catholique, la aitua dH^t&ST..*??* M P9iQt,:l0 L al ls do vent oc:u ministriel
b du gnral A. Carn tion morale de nos popo.ttioiit r" fiSJ?!&,Si5i,lT- pr U r&race' a 'e giav.raement pARlS- Loai. B.r h3B t.t nTxi
3 dcembre ,86, au Pr raies est loin d tre ce quelle devait ^Sff?rgS.A'S fW l.*00 b A rtcooo.ttrt '^ reprsentant de ...".?. "5
rard ria.cmtot l'occa tie. f'.V , f ie Chao-k ce qui que U Tnrace or.cntile devra tre co ,n''o d8J rparation. Le o
ew loi. quU aagitsai de Et autre serait-elle i. ct du SBSl J?i*,-, tT!pil ^^"a retourne i la Tar vernoin"'t brit.aaiqat 4 l'IoUntioa
IJdetdle du 10 octobre p.ire. exi.tait 1 trtilofcir digie e EPS**^*!*. ****"** 4. i ! rotots gr.cqau doi
if.abroge; tt 00m et au^i aoe og.aT.ato! T^SVSSJ^Li"^^1 ^ *VaCuer U TaN e 'mmJia
.dquale de po i:e. et enco% une ad ilSSi'r'*!*!. - ,r r "V* me0t L'*i Harv.y a alors
.. inittratioa coavtn.bU de cho* S&^tl&lLfS*!.'.?' *? f'ou.t5 lac,.n premier miriit e
oracioa y dmitiioaDavt, M lar
thja tecaU romplnce au mtoiatrt
de U |i,ticeptrM Maanjury, il
i ponce ae. camp. > lai.irauoa coaventblt de cho.e; t*Aiii^\ i.3- "v* ""* "" iou*e que iaocin premier micijte de U i ibiIm, iru u" u"D"r
ob.et: 1, stetde.per loca-e e. e.fia aat ju.tice de %, ffA Vt -v^ f0?/ "iTk V"JZt,8 lai ,ra,t dclar " ^*SB /'S-SS' Si
jMMtcUo. des proprits. vr,.tb!e agent dt conciliation tt dt J^oit KoUJS.1 condition, taient ac:eple? ,1 ,epr **n de rWa5ar# JSKt
MMde.caUart. Itocoara ustice di.tr.butive. iiTh.. rv il 1 ,?i:0'fi:,ei,e "oterait la Gr e i t'trang-r et en Po.ltftaillo de l-Initrita? et rir
Jhtav.,1. l. maintien de Lt comtmr.e est venu ajouter ua l^TttS^. Z!^ \VT^ aU,$i doblen?r ^ 25? ,Mrw" d - cti dt ftr
Bter" dB V^bond. pomtde vue no.v.an. qui ne fit E&JTSSXL ftSST iK '".1!*: .. !?"*.
"ttavail, .. _...... ,.... . __...... ., T,lM. ...,.. ,,.. .
>tifftttion du vagabonda po.nt de vue nojv.au. qui ne f U CaTw^SC? f"f
Jfcj l'excution de. lois ,t de. que confirmer nos coaclusioas gn BCI oa^iV,^!! qQ1 Lt 7'site de VeQize,0S Lo^s
^ dTVc^iet, est de la ^--------------------------------L ^V^S >^V midi Sttffit* iMS
M et ,e oe BtepflO. ^0^^^^^ =yStSS
vey a clairer la siiuation.
par le g Oa alhrme que
d'r/ ..Tij'.. 7 \ .1 *>i-tiiuwno cipe la no'e allie relative
S que de ff8fSn J"***** ** ^orfailM Mtt du ^ O.ient
loi mrale cepend en O.JiuUi epn AtnintoM le qm Uo communiqu pub i ,-,r ie ge un alhrme que le prem e m ni
iriittu tanil i. ce mois <. ^ (JctJ *'J H-rnog-ou conmandanc en (rt grec a t out avec be al.
6f, d, h*7hsp m.) *** W; ! ta coal de sympath e mlTSdiSSSm
htel du Haut Cotnmiseaire. T^J^ZZegS*XT "** TTS
Mt loi mrale cepend en
'IJiUa la prosprit de 1 tg i
7** * paya.
"uurau dooe, dao. aoe
matire, s'entourer d. trop
* 1 ddaigner le. conseil.,
ceux qui seront appels
matt a excuter la loi.
de ceux qui, par use ex
ftcquuc daus les travaux
htel du Haut Commistaire,
Peu de Chose-
tt. nouvelles"
^ - m ni, NiW.YORK-M.cK.oo., m*.
.aed,t.quela coafrea7e".."pour: 7^TJVcX\ *& I**** h?*Va^**& fpw
ail d'une faon satisfaisante et que voir " l. % i!t sSai^r63;01 iM** d
Iiraet Packs, dtenue nationalit u qV i, a,le du lM ,es coadl las80C,ftt|0Q das baqultr. amiri
tiancjer
Par edo( ,4 8brt
une rsidence preioue ,fMU.Tumt9^'eej*mm n ? -n ,- ,. r -----
au mi. a!- ^, C,P,U*,n*rl coiumerc.aua de lAUettjar.ta. gnianx allie a t tenue hier matin I & flll
m lieu des popula invt i ,*,. 1 riKion, d*v..,. elle e>t a Moudaata et .'est termine parla UU 1
ntagat, Ont appm a wnJae en fr>Bcc ai.oaa.tae ou IudJi p ochi.n. rdaction du nrnrnl. ra. 1 *
'k. nlbAud itX k- u " i-"*" feue m pprobi r.aawoa u pro OwOle (j d:e aux '
tavtnt .. I lc v uon K voyage w uuc ;oni,u-Btt de l accord iliPOlItlOOl Conciliante, man ftes
m quels SOQt les iOu imervtnu eoue annuel tt de Luber a-pour la li- par les d-nx na.tit il n'a .r '
" les meilleurs mesures '""OB dt *-a.van. atmalTmeai 5" ".c.." ??? U D.y *ura P
POnr n..t. .-......;. uuaioo 4e. juci Jevtee, il
i:vi l reijai
sei.mi lourai aus
poni p:ctegei ic travail tt atif a i occasion de vj'u- loutei w* r*
11 agneu. tu t e. au><, a
sja jij
Ltaiou
gltttrit qui teolt Mt"to'ottf'dt i *
yer. le. autres ne peuv >at payer qu a
Dt petite partie dt leur dette OfU
de difficult, i aruvVrV .T.'cod UUJU VXJ" W^neXf^ASSAJ* V*
Mit majorude. ait.de. ,ai 4a| .^$4 -'u .proToot brochure fiii^^^bT^VfiSi
v.nt rv.r de base i la confrence JjJ\flf a la dtt rparation, le tel de toute, leo p."oo iSmoAS
dt la pan La rumoo s est term.n $& dvJS * de I Allemagne de I, gomme q *SSuUXi
i 8 heure, du .oir et t rept.se a f. 'tf*"1,'0.111 aa ^J A'ri1 de rat.o. dflo.Uvtm.r^ payer^devrai
itia dix heure. Datir lnter SI."?%J^JP*. ? ^ ll.ard. c mma dan. lo ctt dtiitrgo
lt. oadeauti nliu. . a.-.-.x kl or. Diri ,: i, ; gont corn- tre diermin par I ex 5onl;eapor
ce m
_ >u U guerre
ATUtNci L amiral Coardouriatii relut.
| a lia J_ pru4oe du conxil 4c U Utce prterait
*. UOOO, tOUl rCem rota: iu coinmiade iitm d:U manae.
. mroe, 1 occasion de dire. i'HAGUK Le nouveau oWau imbmbw
lac l'eut...aria .-. .,.< .. le cnett 4e paru iraporiaou est virtuellement ",."~.'""~ ."."'* * "tliaier mark nr Dana ni i. oJT *"""""
inseignemeot rur.l. que i0,mt ?u ivenchel Z pan. tan*.. He,, valle les gnraux allis ont cnana nnlil. n i ,c* ,otalA80Q corn-
i de Lire, pour le re en Mai ..te com,e a,.n..re de .ia.re. des vues aa les objection, de. foie nn. !Pn'',njQt8e" Pest, livrai table au cour, d une conhrncY.
l-Ciimaaanea *tt nnrwu .*, I< nouveau aniamere est cooside 4 ;-_.:... ax\a VTl . aC 0Q, eo DUture. D|| ri9 ro iUnt d-'i arai. tniiHh, ori T8UCt gt
iSofc. ^fdu U- N*7 NeWi i"3 ftW cemmiixio. 'i moin. de a\no t de ?' d^'-J
^lti. !* .P H i 4 Uc ot re D?a.UC gr^ue CF** de. colonel. !>n militaire en Kheoanie otTta
r^ rlm * Ue C"D COSSTANT.NOPLE-Leln.lLe,,^ PI;'" ctba.ny.ua,. dJ Avril, .tte^aa.eut -2.1JI aSmoa.
. itDoi d.,r. Une dp.he spciale d Angora an d?.r?arlt* pourje. tille, et u-i m.l
U.kMt couierant avec le* allii rcprenie a Moj- Une aep.he spciale d Angora an i
H"tlUou spciale qui nOUS dorica ont accept. en principe U paia propose nOUCe que des OrJreS OUI et iiannm. 9t
,*' Pialf itemrnt ,..,>, A P" Alli4i. On dit qjc ta Cooiercnce procde .__ -_,_, j t ,",. e* .OU
CtQnl ? U iTec Mtiafwtion et que le. turca oc. Jr-lonn *" Commandants lurcj d'vacuer a
MUI1 V 1 I (lira n an l-. _____ i__2. .__.___......,...___i.._ i m m4>4i i .^. n i ..______._ "J,J
--------- |U.t. -.
quiiy.. fa|IC ae MU
t 1 ni ptr '''o^erdiction
w faire du commerce
ryPH". oi dao. la liber
'"Me .i. .......____ __ ___
ird pour le. Etat. Un... le. cble.
kvKMtiafwtionetque'ie. turc, oct oVaonn wauaants turcs d'vacoer f^l JSkOi?. S?* JB" 'A1,attj
4viter tout contact anc le. anguu immdiatement les zone, neutre, en i. , million, da marks.
leur troupe d anguu immdiatement les zone, neutre, en u> r T. *l million, de marks,Ile Juge d Instruction h'nl '.
e-^p^7-^ tll^ IfiilSa.h ca.a.er.e turque" 5 iHBW ?Ita^^
et lu, ideuand que. Etat. u. inlercedent dj commenc a ac replier de 1. r goatarment allr..nriPI,prl?i da 801a C9ul,0Q',e Uc Cbtrttl Aonoua'
****** les requircD. dWuper u idr.ee gioa des Dardanelles. et da il lai niv. S.- a". i0tOD18.8 ?ac,eQ Ma88trat Communal l>
.qu'a U diipoiilion imalc de ce terruoire. Oa l'jnfi.n .,. \t "--- B" "aV8 alli, g 500 mil LlU I. M altf.il is.n.." !, '
4itau< VeauciM pri. cette ww.ion. #mM u LaacieQ Pt m aistre VttM- ll de mark., la. bmiJLir" f^! " .r*?.V0fl?,a,,J*^ da iioj.
Vite eu libert du
[j Or .-lriiocia(
Hier J heures de l'.prt-'nidi
iuije dluttruction En-naauei
ocoliors
Planta ;dt) iocotitrs, vendra
:nez Franois Jean Char!e* Tbor
Gro. tt dlai!


LEMATiN
>*~.
arawrve m.MwmiMm
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
Vartlgaa
Dyspatpsia
Migraine
'.
Pour rester en bonne
sant prenez chaque
soir an comprim de
JVBOL
%'. WH SSaattrM avstent su. n al
im rt.fc.u* tair tjekjur -j.irf :n-
Jnbcl. midrt i leur m'Mtln pi*i T>r
I atiua dr ?Unicit n aara*1ate. II ""!
l*nr ervirc ta rWMi ! '* rrfiu.avoit
lul'.MMialf i l!nirtltirenl ana*. par
le Juitl P"i 'ira l l*lolr ot -'ysitre
tonii-itran rllf mn actif mon* i Mttrtt
Illustras In ir>"ch. I'hminlt -l
iiTiHr .-nouii tMijir ' amant i|u !1 malais, i' f)r*nt
a nuiei ,t( tV'Af***. M l"n"K'rii.i IfS-
0' Br.tii>.
a U '":. ta MA^ecnc
ta XJRiixlil.r.
SKK0RR0IS19-
.'OBCLtTOIHEa : Sf/pp'iii.'oij'ii hmorrigliiur*, ca.'ma.its, ^trongct-
tijnnanli
JCSOLITAK Pimi/iair contre
Acmorrcidr 'r.'rrun
(<(
>
M. I.luilrkilii. ,-
ValtaR 1(111)1 l'un
Jubot. rgulateur de l'Intestin, fix
une heure constante aux Juboliss
EXTSAITB IlLlAinrj uu dorrur
Mangtt. KcouU-ncm Ui fontlitnt
an i*
B
jVtillant *i Hcufci 1721, Hi.e du Magasin de l'Eu.
Ataf Dpartements
ministriel*
In vue d'utiliser les v?stes p ces
du m de chausse du ra'a-s na'io
n'I. on 7 a tncsport le Dpute
Remerciements
Mme, Vauve Tarnne Lahens, M
t Mme I.mto h Lahe.-*.i, t leur
enfants, Mr t Mme Iule* [shen t
cirr ) remplacera le pis carr ; Ibtr
tau ( ioo ares ou io ooo mtres eu
ris ) remplacera le carreau.
Dana la construction pour les ma
triaux pulvrulents, le mtre cube se
lenrs enfanta, MeJemoiselie Idelia ..
u-,. , r ..., .,, .... ------- Uboc,MadmoiMl>a Frapeioe Pros enaPy* la place du baril ; pou ,,. ,.,.......,,,,
r*ent des Cultes La partie du Palais pre, et le autres parents et allie*, les pierres le mitre cube sera employ aill 9st cr an profit de
''s Ministres occupe prcdera 1res fauche des tmo-'gnages de *
ment par les Dpartement des Cul eymnafhie dont ila ont t l'objet,
in et de l'Instruction Publiaue sari
affecte i l'agrandissement dea Offi
l'oscaeion de la monde
Dpar
ces de l'Ingnieur en chef du
t- ment des Travaux publics.
Le (Dpensaient de l'Instruction
' ibhqse occupe 1 ancien local du
Dpartement de U Guerre.
le Dpartement de Hntriecr ra
pend sts ancienne?, positions, mats
e tez de chausse seulement.
le Dpartement de l'AgMculture
et de la lusticc sont maintenant ina
?lis dans une m'me partie de l'di
fi-e dj occupe par ce dernier di
p.jtemrct
Funrailles
fut tt^cUe cette nui1 Madame
Mrien lias on. Lea funrai'iFa au
mat lieu cet p'.s-.ai,ii I la Busili
qne Notre Dame.
Le convoi partira de U Maison
mor uaire, aise rue du Mon alaia
Aux parantH pronra et parilcu*
lremeot notre collaborateur Mr
Kmmanuel Lamau e, dont la dfunte
tait la nidee, Le Matin adresse
mi einerez cocdolanceai
f^"*""1 *^ aiwiBaaiiaiii
Parisiaua
Pimanche i 5 ht ares p- m. avec
filma approprie devant plaire aux
i tirants et ai x goe< a :
Ln mariage air
{lambeaux
Film rn couleurs
Le Vieux Nid
Sentimeetal
Ton Mix dana Hros st Mirli
flor Cntre gnrale ; aVO centiaa
\ 8 heures du aoir ; Un Cb (
d'oauvra Cinmatographique ;
La Luxure
'Eugne Sue fStii des Sept pcba
capitaux, avec Franceaca Beriiui,
la Reine du imma; eo 1 prologue
et 4 acte. ntra ; 1 gourde.
Balcon Ig.50
Jacques Turenne Lahena
snrveaue le 21 du mois dernier
remercient sincremeota les cbsra
F(res de I Instruction Cbrtens'
tous lea amis tant ici qu'ai leurs du
preuves de symp il h e dont ils ont
t l'obje'- lia les prisnt tout ri
troever ici lexpresBion de leur gra i
tude.
Port au Piince le 5 Cctobre Vni
la place de U toise.
Pour les bois brler le strt on
eur rgr'tt mtre cube remplacera la corde.
Charles Picoulet
228tRue ROUX{aneAen ForeingBta
Portmau-Prince
Rfz/.Srcre Mantgue. Pommes de terre. Oignons, Reorr*iu
de osieiM, poivre, Ipicea, Sel, Vinaigre, Huiles. Verrniaelle u '
Lentilles, poia casss et peia garbance. Cornichons, eeekles u
prpare et en pondre, Coin atareb. Phoseao, Flora*ne. Fsri?
Nestl, ConQtorcs, Fruit an jos, Sardins, Cariar, Huitea ChaV*
Truffea etc. V*U1,"I
Olivr a vertea et noires, Cpres
p unes, Raieona, Biscnits, Bonbons.
Fromages, Jambon etc.
Vins de Bordesux
Liqueurs, Champagne, Whiskita ete-
rendre compe de ses droits et de licence poor Peiercica m
ses oblifatione ; de leura professions
le Magistrat Communal avise ce Les patente sont
qoi oit ; no'arrment en ce qui ,
1 Tous ceoxqri dairent exercer cochera des voilures sot
ne profeesio" ou une hHnstrie quel 4 Il est galement ras
connue doiveat.poor cbtenir one pa contribuables Isa preatrii
tente, en f-i-e pat crPe, la d^clsra- rsn'rs de la Loi rio 28 Mai
tion l'Administration Communilt Arich IH i.t patests'
fui lenr dlivrera PO certificat rrn prise, Chaque anne da tiT,
for m l'article 2 de la Loi rtrie dcen bre Toute personne
an le matire. la r tente qui ne riDri ,
Ile sont prie de dsigner dans cu;-w jours spra la estai
lenr demande de cert'fieat leoe na'in cembre, sera, snr la d
nal't, le roe et le numro de lenra du Receveur Communal
tablissements pomm> rciaux, indus pr le Jnwe de paix, n'as
trial ou atel>ers de cerqoante centimes par
2 Lee trsngers ne peuvent ee retard, p'na dix ronr cent itfi
livrer en commerce qo'en qot'it de n'Optant de la patente qu'alla
N'poc:nn Consitr"' ,e< r*n rvnl d rrendre
exercent ar.elrdn trie doivent payer t/amende, ainsi que le
un droit double de celui qui aeraii et dea frais seroa*, qns
exigible dea hatiens s'adoMnaot la heures anrs la rondamnai
mme indostrie, ponr qo'ila soient de son' psa prya saisis d'i
edmis s se livrer snx professions et le Juge de ps'x sur les mareti
industriel prvei par la Loi scr les denres, meubles ou eff ta
Impositions Directes, il importe quee, appmteoaot au ra sra.i
qu'ila acanittent nn droit de licenre Le* objee ssiais seront,
Etst Ce dlai, vendus la crie pi
de coos'ruc ion et
mtre tube sera em
deoi de licence
ment par tout
corn
f
est d non eeule
tranger ayant un
jusqu' concurrence dB_
dues lea dispositions con'ine
immeree, une industrie on une pro le prsent paragraphe se poil
Biin snjette la patente mais rrjudice l'article % du (
Pour les i>o s
d'bnistwiie le mtre eube sera em nc>"a Par tonte socit commerciale
ploy la place du pied amricain- 00 ln/!r,,ri!,e1: 80D8 qaplqoe dno
Pour le poids kermm et ses m gg^g*.. *M* d'
Up'es et
sots muHibles seront emolo i,,^Qe',9 ****** a" tranfcer comme
s. us mumpies seront empio m^mh,.,, de Anociatiou na
ys la place de la livre franaise et tr, qa6,conqie. r)an-
de la livre anglaise et de leurs div
lions
Pour les liqeides, le hhe sera em
pley i la e'ace du gallon et sou mu
.;, tiple Iheetolttre la place de la barri'
que.
Momicur D. Betubatui, CoaMillcr
es nlamii Mr & Mme KiyatonS )c SI leurs rntarr.s, Mme Roiiene Pierre H SB ta* n ,
mille. Mr & Mme Hirim Bcaubotui et leun en- Koor ,e gtSinS et les farines, le
fiais. Mr Ht Mme Da-tien Perrault. Mr 8c Mme litre et SSB SOUS multiplts le dcilitre
Paul Polo, remercient tri liacremcnt Son Ki- ,. \m etHi,l,irt n.|ar,f..t !.. ._
cellencele Plaident de la Rpublique, le. hoao- *} ,C crnilMre remplaceront CS SB-
rablei Menabres du Conseil d Etat, les Mcmares Cltnnes mCSOrS errp oyfS dan le]
du cierg* de lrm.e. les amis de cet e Ville, campagnes d'Haiti : taises, pois, mar
ssnialfsajcsi Mlle lisfres m eu, de. mm miteff godetg e, couig ,f poor u
points du Fays du haut imO'g"aie de sym-
pa'h e qu'ils leur ont doan i I occaion du dcs
de leur fille, saror, belle fil-, nie et fc-lleceur
MARIE-IOSBPHIHB ANACU BSAUBUF
enl-e prmiturmrni i leur affectioa tt les
prient dagrsr leur profond: g aiitul..
Jrmie, 29 Sep.embre 1022.
Avis
ce dernier
caa. l*aaaoe< tranger st a seul son
mil au droit de liceree qu'il se-a
tenu d'scauitter, anuf gjn recours
contre la Socit laquelle il appar-
tient
Apa le veraement de cet impt.
les trsngers arlreaaeroot aux Minis
tre dea Finances lenr demanda de
licence, laquelle indiquera leura
noms, prnom., nsiionslitdemenre
le genre de commerce, d'indoslrie
ou de profession qu'ils exercent
ainsi que lo nombre e la situation de sooa et emplacements * leura tsbliesements. es situs dans tes villes et
Cette demande doit tre faite du ent recevoir les animaai
1er eu 20 Octobre, sons peine par le pt de matriaux ou autres
__.__, con'ribuab'e d'encourir une amende t comaerce et de spcult
! sera employ i la place de *qu vt,f n,e aa nnTitupie dn mon a L'impt locatif est eiif
ae lieue terrestre t"nl dn d'ot de ''^ence auquel il est l'occupant, quil soit pro,
aasojetti En csa de rcidive, l'smen locataire, fermier on .local
"La quittance dlivre aa
fftlda la
rai touchant la contrainte*
53 Lea patentes sont Ht
eur rsi if r timbr et coeoisI
1 3 pstn>f a de banqoisrsetj
puatairea a,]
fo p,tentes d'impnrtssaW.
33 pstente* Msicnaasea
groa et ru dtail
4 "3 pg^ntes toutes autres
cIsabcb
6 3 Les maisooa ou oases.qi
voit l'occupant, situea di
Ville ou bourgs jusqu'
de liene de leurs limites,
isttiea un impt locatif dj
aur leur valeur eatiaaativs
annuel.
a S int aoumii I impt les]
veste en gros de ces denres o les
mesures mtrique: de potis remplsce-
toi le stc st le b.iii.
Pour les mesures itinraires, 'e
kilomtre
l'ancien
foarnVrux0^ssTC! J ^ " doubl^ *** Drjndice ^ -,
fournis ux coasnopet par l P peines pone en l'article
partenst du Ccmmerce la dili loi sur Is tVgie des
impoaitiona
Les abonn Ju Sy tme , ph, .nce du Dp.tt.ment d. I Intrieur. b7r.c'e. ion.re le" contrieUq"
niqu^ au'omat que sont aviss que Les poids et meauies employs dans ae livre on Commerce, one indus
le fonrtionnemnt du systm* sera ie Commerce seront 'ablis snr le trie ou nno profession oui lui et
rr a 7 rosraot
dn soir an 8 a heures
onze heurej
du matia
A IVendre
profession qui lui
interdite>
8 Le commerant, l'industriel
OU le professionnel haiiien on tr*n
ger eat tenu de remettre l'Admi
niatrstion Communale la liste nomi-
native de ses commis, caissiers, pro
ou lo ataire d'une rcaisoooei
jamais tre conteate par la i
taire.
L'impt locatif eat percn_
du 1er Octobre au 81
par le Receveur Communal
rsao de In Commune.
Quinze joure apra la datai
Dcembre, date fixe pour
ment de cet impt, il esta
contre tout retardataire t'a I
A tis Vv march une automobile
irORD deva.t subir de lgres rpa
lions.
S|idresser a Rurrau du tournai.
'n'Teaux ALAMBICS
r DI8T1UKR HECTU'IU |
l'i AUX-DC-VIC.
RHUMS, ALCOOUS,*U
DEROY FILS AINl
i oMTwomva
71, rut iu THidtrt, tt
GUIOE PRATIQUE a Dnuii.uar mux-os-
VU. CSSESCC0 .11 KAMjI 1 tu latrutil l,\
RBl'MS tt TARIF ILLUSrR a^Mttl fraac.
qui lui est
modle strict de? i ts talons types
et recevront, par les soins des Com-
munes, le poinon du Dpaitement
du Commerce et l'indication de lenr
longueur, de lenr poids et de l:ur
C,,Ctu ai. u Mu)Miu. j a curscenrset 00sOpti_br'J A partir de la publication du pi sable envers l'Etat dn montant de Lnpraent avis sera ir
sent avis, tons ceux qui font n;ace lenre pa'entea> excut la diligence du
de poids et mesures doivent s'sdres- les rfprciems Ccraigrafaires trsn Communal
scr au Receveur Commanal qui rret gers qui font le commerce de ban Fait la Maison ComrsoDi
ira i leur disposition les talons ly que. sjnt invits solliciter, deoa le jour, mole et ao que dssso.
pas sur lesquels ils devront se mode <** 'gal ci dessus prescrit, la Edmond MAiNGC
1er strictement ponr la confection, il
leurs frais, des poids et mesures qui
leui feront besoin.
L'Inspecteur Communsl est char
r dn contrle de ce serv ce aura
onr mi sion de visiter les maga
sins et eoui I excution intgrale de la loi
Les contrevenants seront ron's.
con?ormment su Cols Pnal.
Fait la Maison Communale, i
a) Septembre 1933,
________Edmond MONGOLES
iiilooKbileSludebak<
Varits,
CE SOIR
Calvaire d'une femme
*
Le mariage de l'a non
Ectre 0 centi ? s
DIMANCHE
Le Gentilhomme
puuvre
Le* TaafjOa
Xssique Sylvain Paiera
Ictie G i.jo
Avis hjortiQt
e
Le M givrt
GominuDal
De Port au Prince
Rappelle aa pnb'ic les dispositions
d: la Loi du mr Septembre 1930,
adop ant le Systme mtrique com-
me systme lgal de poids et mesu-
res pour Haitt :
Art, 2 L'apolicat on de la loi se
fera comme suit ;
Pour le mesurage des toffes, le
ajssVrsaOn employ i la place de l'au
ne. Pour la constitution le mtre se-
ra employ s la p'ace du pi;J Iran
ais OU p.ed du Koi,
Pour les mesures agraires, / rai va
lant 100 mtres carrs sera employ t afin dviter toute
comme an t ; le centiare ( 1 m ra de t" mettre chacun de te pjss
Ville de
Porl-au>PriDC9
Va Is Loi ds 28 Septembre 1022
prorogesnt poor l'sxercice t932il9i3
celle du 94 Octobre 1870 sur ls R-
gis dee Impositions Directes sinsi
qne les articles 17, itf 10,1 ) ?i 22
'id, 21 54 et 5d de Is Loi du 8 Aot
190J et le partie du tarif de cette der
nire loi concernant certainenss
industries non prvue par la Loi du
24 Octobre prcite
Attendu quil importe de rappeler
tous ceox qui sont aaaujtttis
l'impt communal Isa prescriptions
lea plus e eut elles des lois pr3ci
5 -& t
Six Cyliiiders
passagers,
Eu vi nie chez
! ii.Prelzuiau Aggerbol
Rue du Quaij


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM