<%BANNER%>







PAGE 1

Cl MAll* CHRONIQUE i C6 Que id fais — Les habitants de la Ruelle |aidin-s nous prient de rclamer de l'AdmiUtratioa suprieure une larrpe i la Kuelle Ja'dines. la nuit ce Ircnon ELAge qnod tgU: Fais ce que tu fai?; de rue cti relie Lalue au Teste MarOn pourrait ajouter: r Fais-le i <^and*e nouve dtns uce iffieuse l'heure mme OJ l'action est utile bscu Ut ; les voleurs et aul.es peu donne ton eflort complet, dans 1s vent t.e tout a leur aise, teenre ptopice. Cettre brve loirrule ^Nou> peniori qur t lympith'qoe lign fie la ncessit de Miphqiera Direcurd^ la Comp.gi.ie Fecri notre devoir d tat et a tcuies les i que. Wt Blo, re manqu ra p dns qui en dccul t, dy dvtlop douter suite et t j iteiiqits er tente la ccrnpterce qutlcom %  toile, avec la plus entire bonne vo lonl et la plus exacte eonscierce pro lessicnnel e le rque de passer pour une H re Rabat-Joie si j ajoute que Depuis qtelqie )OLr-, | e q0 ; l er iae sent, i 1 heure actuelle, ceux de baini Aitcire ot I qoeoi pat excutenUe programme de sim des voleurs. Dans le court R.M.deLepe v nQbr f Her,4iitin Pieii Prsident Vice-Prsident O^PflGH$JlTH0GRflPHIQUL Voi qui d u.i rroi 3 rr..isoL.£ en t espace ti irit justice, et de simple bon sens, a plupart se laissent submerger par la vague de paresse qui a noy les ner gies et le gct du devoir dlai Cest le cas de dut que tout va v*u 1 eau Un grand nombre de travailleur ma nuels ou intellectuels arguent d oui ce qui peut justifier I tr api. i0 n exerce dans ces panges. hie t avilissement dt la main d'au* Vt, chert de la vie. Arguments pito yables, car le seul lemde cet tat de chtse serait un tfloit de suiprcAiflilili liai ductien. Le mal a des citsts pioicn *'WWvtWC des ; il est de mode dt se siLiies ser de la lche a fane : l es Scies qui court ni les rues, les ait itrs, les usines, !es lyces, hlas / sont ns sytnptmatiques : Faut pas s en faire — "l'en ai caire I ", c'est dire : l'en ai assez ", oues les ri presiions de cet aget trivial rvlent Il veulerie des ;œurs qui ne sevenl journaux et Retires de t'aris eic plus ragir parce que la volont ne continuent de fane < LVntholcgie •ail plus vouloir, et que les iesscrt> Hatienne des Pot es coauruporuns de la conscience sont lausss Un ou 11904^920; a rou ia trs impt vner qui prend sa tche cœar e:t taue Ma son d Lui.uns |. Povoloi ces (t pi Jees. Hiti son iait |f tcur dt la suceu 1 sale de P. Gnilbatd entie Lalue et le Poste Marchand* Nets s gna.iLsces Lis i la Po'ice po r qu'une snntilrance plus active Anthologie Pans, le 19 Aot 1922. Monsieur le Diiectcoi du t Malin k Port au Prince. Mon cher conliif, L'accueil tlatieur que h s gratd* a me demander, Uaiveistile d'An qui nerail le la* posie hanieoae cœar est cuvent ralli, conspu. La coniid ky & ut, a Pans ration va i ceux qui emploient la pour sa Collection majeure partie des huit heures thologies, un livre flacer et l'autre ne rien taire. Paa bleau mme de la saut l'autre jour devant an groupe depuis les origines de sept ouvriers de la veieiie, t'en 1e je rne suis eu j mis i l'oeuvre et marquai deux qui sciaient un rail j l'Antologie ctua tide ue posie cioq les regardaient ; je les vois, une Hatienne ( 1820-1920; — un gros heure plus tard, i la mne place, volume tlgama eut prsent pourra denx piomenant la scie, les au us tie.livr an ptbic la fin dt l'an continnant a corr tter les va et vient nede outi! gnnant Qu'est devenue tiqus *a conscience professionnelle '/ Oo •• aabote sans \ergcgne le ilivail; on parpll't les heu.ts Adressez-vous nous pour j Impression de vos Etiquettes, Rcti Affiches, ItreVtao. Entta d; lettres et tous travaux du genre srt : $tiqrement prsents. j nous ; on otblir qu'if faut produire pour vi 1e. On ce peut ragir contie cette leo dance funeste i tant de tit es, -ju'en rtablissant le culte du dtvoi: Sa tiop ignor oubli ou mconnu, dresser hn'.i. individuel i celui Je veus saurais donc gr, mon de lalamille ou du pay*, c'e,t b en, :her conf re, de publier ette lettre mais retrouver la lel'gton Ju devoir tcur pji er le fait a la connaissance c'est mictl et d'une p'us souvtiaine de nos amis et du public do~i le con elficacit. Remettre la conscience a loars m'est tij ncessaire, le lr*u son plan est nne ncessitim eiieuse, dimpiessiou eiam tuoi m ai a 1 heure car elie intime a tous l'Ordre dt lia ac.utils* vailler ; elle rappelle que la loi natu La souscription a uu volume ren telle y assijeti 1 tout individu Loi du en Haut ne cotera qu.un dollar sit qui n'apporte pas i la collectivit Coidialemtnt a vous. son coi ous, sa part de 1 iflort corn mun devrait t=e exclu de 'eut grou ptment. L'est un paasi e. b'u est uche, lise targue de pay.r sa quo.t pat mais cet cbargest Uue rmu Lraticn insu!fi>an'e ; l*or .-'puise ; 31 iidi parvenue pir e pense que teite teavie de cri dpche tlgraphique la nouvelle et d'h.auue, iravaihe avec de ,a ,nofl (li Muasieut Engine Cr n, Aimnistiateur des Finance et Pielet dai.s les Airor. lisse nents de facmel et de Siltrou. D aprs Ici renseigaements qui r ous son; pirvenus,, Mr Larri suc combl a uue puea uoaie attrape durant son dernier voyagsdr J*cm 1 aux \nses a Pilre, o l'avaient appe le ses longions de Pretet. La fa.n ile a (ait chercher le Ci.!*v:e en auto irouio, sur i* rou de lacmei, pour tmc piO;:cr ici aux lu... .ns. Mous uepiotoos sincrement celte mort inattendue et prs; ttoas uos conJolinees ta liuiille si cmeile ment prouve. parue ii avec ameur ei bjnne loi, rpandue le plui possipit non seuiemeut dam les p*ys de langue fraruse mais VUSM dUj Ici iiuia Ao.cu4UvS, te lait le plus gund bieu a nuire pay, qui est, je puis lattitmcr, un ppu 1 J nuila i DIH: dj dit 111 11 tlifcMM 1) 1 Eu Nl| ojnt-e l 3 lai dr nai Nidij u ) ..i,/ j i/e V it H M DjJJlJI M •'.M L > IIJ Qiirrur, Usai Lim.liijliinicd l J nrre Loail •in Succ Loi i, ; if/mi aie i vi ; 0 Sierra Liatt .e Louis MORPEAU, |Menbre oe ia So.itie Uc-. Gens Laurel ue France et uc la S^ceie des Potes iran.isi P. S — |c \ous igQiic mes tu des sur Hati diuMeicure de France* les cuite de travail se renouvellent (1er juillet;, FlOteal ( 10 juin, i a&ns cesse |e ne parle ici que des aot;, Revue de IMmtfioaa latine riche", inutiles qui laissent en t, che (1er Juillet e l rei at /, Muse Iraa Knr champ spmiuellemen • hrureuse ^aise ( 10 juillet ), Revue Mondiale il en rit d'au'tes des hemmes pos 15 avril/. L'Intransigeant (rei juil.et c'int une grosse fo ture, qui dci: te. nent une somme norme de l.beur quotidien; leurs capi'aux sen' u e des lorcessociales, un levier pniSI Dt et toute la collectivit en reo t que', que bienMais le petit moi -nui, \ tu et co fl ccmrre une gravure de modes, qui passe dans U U om me na papillon dans un :.y.n dtsoleil, sst pareil an buste a lia iqoe dont le renaid de la t.bedls t: BeUe t e, mais de ctiveiii r' nl 11 eit des mondains des ottx aexe.vremarquables spouils dantcii mrites, joueurs trlins vi tab\ poupes HIB es mas 1 ou v.v, H %  %  % %  Ifdire'parl laubra Les I-I ii.liiu Cur'i BouJireaj, et loua ka suiidt paroun uni U douteur d'aunonc-r ia ILOII da leur regrett Euyne Carri, au.venue liici 2b touiaui Jacmel.— m convoi eat attendu ce matin. — L^s t une raillea se feront demain matin Mai %  on mortuaire aue anqnrtierSi Antoiue. Lea i iunl'8 Constantin Mayard, B?rgar, Uigaud, Lelbbre, lly o 1 Breaud, Pivost, Catiioa et toua lea autre parlote et ulliua remaroioet b.eo ainirement \d* imlade Port an l'unce et du h PIOV:IICJ allge la latigoi des aotril. Age quoi qui leur ont donne dea m rquei de le h 01 fait ai.' ne i t ) 11 c ; 11 (i il appir 1 11 I 1 \ 1 j j v •; 1 I ] nu:: ti inbx ul de i' inire Ina< tance de foi 1 i Clergi. Mcual Di'.ioe %  huit D je n m v ^ l'.jira Lui, v.-uur p.erre H i [ (j 1 11 1 I P. lYd ; iU' 1, l )UJ |)fl •J HIU4IUH pi ,.;;,.(• • %  1 i uJlid t et dj:UIOlll*| %  •111 le vi 1.1 %  ii > %  i • ni Vil -, a/i a JJJT avjjat, l< I Ktui Ville 2 3 1 u 11 i d 1:1 Lyai s-i.ee eiiU'uu de djj| lri'iiiiB it ii .1 J '. ia* ip.!i H *> J 'i ^I onra 1, u sera po • a 1 • 1 iS o ) JU u i couta-u a dis ti i ires preeid >a 1 u nati 1, en 1 K u 1 J a pu1 ) mi 11 >•; : h 1 I v !) , plu "• -, i M >• uu.ija la ceiijMui U) i';;Jl V T • |_ M d i. i i ) UU BU i i : \jij \ : t .| j ,. %  i j / • ,-j t 4 pi li of. it et Ud .' d \3ti li'ISI iiir 1 3 d'une 14m 11113 13 >{ uii leo csr reaux di un i faaaui ; M d i l in bitaf.o.i Puiiipj MIJJ U UJU.II I I ue faim 1 Vul ui u >j di n | d a il| v ire puiuu pa 1 a H tri iaa 4 v i d. 1, a u 11. /£ 0 1 t i, ..i;.,! • y u poir dcu^at MJ dors du Uid.ue u J n, ... 1 n s 1 i \',.,n. ,jj[ t> .-. evec eiecuou de uoui* I 'li > %  lin : i 1 : .;.., l >) Cabinet du du UVOCdt, 4 W SI* d uoequiuute d |iiruiiddai AJUIUIH UIII-J* Auram } eau eaux a. terre ,-. JU dajoi uneriua Ueuce, Ataniaw i .t uo l'neji aiu.i u ipm commao 1 n u mt autur.be les aieari dd ion V'unj, OJ par •**•*• tey m p "V



PAGE 1

UtfW f Le Malin Aborr CI;PI j Ui> ttuis Port au l'nnce Go irde? 2 Kparte uent J.5( Etranger 5 uBeriioQd et al'oo .:> n ^n'-. p*< a blr d< r TCP. Le plus puissant antiseptique %  n M.rcura ni GnlTre %  &f M 1* trTll da M. roDAIB, ChlmUf do 1 In.tltut lui. (teS*). Wtniij iBiUnttnfajent tooi !• alerobti d* 1* aVata.du OboMra, IM F"/* rrw, OltrrbNi •t DywnMrlaa dos JPay ehada. %  AIADIII ^ J Indispensable cntn IM Epidmies fcSOSai Va* iriodt ealllaraa dan* -, %  llua 'Ma p.ar taoa IM uaaaa. %  MMt rmoOOL.M. la. M BrtMta. • %  M *• •• Iwht Ut fanmia-w. Liquider i Lfytfttarir' Profitez dt iocca ion yu voua est o/firie de faire vee l/AAv 6(>L7iI)£ U' ronom-e dplus de DIX yourdet, tn rp ira ut vous mmes vos chaussures en cuir et en eahoulehouccham 1res ci air, et i aoec le LlQVIDCUiR que vous trouvtrtz en tube de Une goure ch.z Casier a Aux Cent Mille Arliclit. la Maison ,1'SILRU Vient de recevoir par dernier steamer : & a. Chapeaux'de Laine d'ltali~~sup. de le* [PS qualits pour hommes. \apeauc de paiile d'Italie sup. de jet? les qualits pour hommes. Maki Blan suprieur. •il. Union sup.anjlais orO,80 i ( aune Drill Tussor Or 0.45 i Maison invite en outre sa nom iuse clientle venir voir les magni pus nouveauts $ les jolis articles ) finesses qu'elle vient de recevoir qu'elle vend des prix dfiant ie concurtence (ljde sleauisliip Liae Foreign Services U*i* Haiti* vpnant de Jacmel i Its po*ts an Sud) est attendu Capitule le 28 cri.Il laissera le m jour pour Nu unnouver se* amis qui *i*ta*-***>*. Impays arec Us Lignes attocius V .. TTT mm mmm l ptuvent user des navires du la VlUVP gS lQtf6SSaatS * *•<* trien perdre de iems engagements ctaJSiTX^L^Wi^i •venu dUtn rcent accota pans s ade 8er au Bjreau da 'Mann e elle et ces lignes. fort-an* Prince le 25 Septembre 1922 . F. Clments, Cderai Agtnt LehnetFinkuc (Maison fonde en 1876) New-York, .U.A. Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon lt. Ihbaud Asthme n Saulagement t Garlson Cl 8 ASSTES 1 .POU DM lui IN I ESPIC Bar de l'Union Place GeH/:rd Seivice irrp-ochable Consommations varies tehn & Fink, Inc ___ Fonde en 18 r '6 bUPiiRIORITu: BAS PRJ1 PtOAPTITUDE Tous produits chimiques, pharmaceutiques et luki articles veu dabies.daDS une pharmacie SSll KAFFN CiQUel10, Gi^0lle, A,lis 0,i 'Musci.1e etc. e:c S^ClALliiiS ; /liaient prive/ Lyaol i^iDfectanr.Pnrfuraerie Irllal. pour bjrbiers Uay Hum, Chocolat en poudre, BoUe d? toS de MoSS. L uulsiop, Cold c-eem, (btrtits pour (sire esMecec et eau de toHette £ %  w I 1 frais Lan ti Mcgu-ie. Fondw .a^Su pour G OileSTd Vn* hjaence do tleai. E.n de Flond. Mul pour la labli. ^alrdV ll r,S D qu e. et %  tnlr6 "" !ecte,, Re 8 ul01 %  f,uil contre OODSMMHOQTS n!' m J ', p,C8 ^ kSirop8 dlv rs f J 'Qlnre d diverses, Viua. etc t>tce£ Demaudtz le rainlcgue des spcialits ' ewr cittebfi" 1 V 8 CommttudM LEHN A W. Iol vous rrei baoluneoi & Fi^Ioc 6 ^ 00 Pharmacie> dB W* %  '•PProH.ionwi chp< LEHN Lon l. Ihbaud Ageiit exelosif j oar HaiH i g dtl^fi Madame Joieph Nadal, ne*e Cecil Fiacy Riboul HJ abandoonaut ma mainou le 22 Novembre 1U21, a eui port avec elle lout ce qu'elle conte Doit y compil tous mes papiers df famille. Ayant refus malgr mes deman des litres.rcrume chef de famille de me remettre les ec ea de i)ai88n ce de mea entama miueurs et mon ac'e de marisgei et en aitendanl que telles mesures que de droit soient prises, je porte S la connaissance de toua ceux S qui il appaitiendra que mes eofan s mineurs: Ma ie Naclal. Joseph Nadal Robert Nadal dre aucune dmarche mon insu avec Ce* dites pice-. l'oit au PdDCf 23 •'en'embre 1022 JOSfcfH NADAL •ployez la KEROSIV SHEL PHOnrfp., /. .A,.^. /wai e'on n^yii/jwf, sont hatiens, la dite dame n'tant •ailliez a CeUX qU% S en BVrvrn* DU || emeQ qualifie pour entrerren entire brillait**Sans odeur Sans fume f GASOL1SE SHELL Kj Mil rentlme.t ECOmml wteur par kilomtre r*>l>tilei n se ^MltttC'' LUS r*""" •'SXsir.WJi foiutic Petroleum Co Joshna L, Baily & Co (Church Thomas Street*) New York L'une des meilleures et dvs plus /ortes maisons de iissus aux Etats Unis Saim % Denims, Checks, Giiujham. Toile drap etc, etc. La meilleure source d'achats : Pria toujours avantageux. I es principaux commissionnaires en tissus aux Eiats.Vnis.s'ap ovisionnent chez Joshua L. Bullij $ Co Lon H. Tbaud Agent exclusif peur Hati EttlC VUE i|j cris, iuitloii a u ort-au-Prmee Agents aeu.aux pour EaiU —^ Cabinet DE Me Louis Lionxi'us Liv •nfwe Ave eut COOSl'tCtlon matin 7 h* ifj | H rcir a hI 5 ha + '2 1. e l)< A h y, (&2H Avis E' rn de I exi? *>n 1 • 'on p' • Ko ta iuLLf 'i rceita'm fiii on M l'que, it*s IsMrevaec i M .'' %  % %  ror.. q toi .u rtfOPtew 1 • &f •rd Uiatt.ic.ua contra ces pc.t ;rfeci... J. M MINTKK 1 iK^meor Charg du Service Na'iooal d,Uygiaa Publique Panliard Oild Corporation Lubriraliny Oils & Greases Huiles et Graisses Prix el qualits dfiant (oue cooeurreace LBON lt. liiLimjD A m uxcinak pour lltifi l'iiarmacie Ceiilrale



PAGE 1

Ll MATH" Rhumatismes NTralgies Goutte Gravelle Arttlo Sclrose Obsit Qui vaut reste Jena et vite* larhumtlma*,,leducclaema>e 6*4 artre l'cmabltmenl ce rln. le *arloa • l'obsit de.it llmlnerx-' d'acide urlquc. c potion de nclrc orfantme, At f al i-e (!fi cure rfifulUrc d'VRODCNAL. lave le satig LIMleMlen P ri: :l *}'* !" % J', iralumert o* I urierm salros* "•>*" avant loot •"•maenti lt pa '-''"';,„-/ I dfeloKKm-i:. i!s •'; • ". 1.. A ta rTnode de pr -' OThV tant le S*-l rye-twIl >nV, iw.. Pari et W m '•:• _... .*-><-k( •>• %  • tara • r****** nl DIALIROL Milri rl*r.o • *lroe. ",V i,V-. v : .,.-. e* u femme. i i BtrJtftme. -.a' %  M • LINYCOL. SSft*W 1 trust „ i Yiiliant a lj* age.it pair liait, 1/iU Rue du Vlaya.m de l'Elii L'JIJ. -J-'-!!! H5?ffW"5SHS Gyncologie Oermatabqie, ( Hlacuprol ) Comprims de 1 gramme Efficacit certaine daus loues les affections slreplocoeciques Compllemenl inoffensif Le Retacupro. i est le traitement Curatifet prventif &&££*" leFERMAGAN^TEEu vente la Pharmacie Centrale Liquidation Efe8 Monsanto Prs Simon VietLX Prenutii n coutMmuuu le du ficulta pcuriiare le heur* prsent*, et ou vue de faeUi er les ritille la Maison Blesse Moi san o — dont la rputation est ttte depuis orgtfmpa vent de fti re un DOU\e*u rabais sur les mur char.dses franaises et le tissu de toute beaut qu elle a en RtOCK. Comme il eiait trop locgdua mrer les nombreux sct.cle quelle LOBtde, elle iovit** le lamillea a lui faire une visite, afin ce a en rerdre f> -w*U compte.C'est dateurs le renditKP| lJ*a vous d l !•• *cbic et on Y IfVU1 1 V trouve da tout, de tout et de'oui l Port-au-Prince, \9 Sept. 1M2, le liquidateur, Frarcoia L.WELANET Proclamation aux Ifatilanls d'Htil particulirement aux oi.t Metropolitan Aerated Water Faoterf Vis via U.el de France l'ott-au-l'nn'i W % Quintin William Avis Vin blanc r Grave ) en barr qu* 5 (t en ctie de f! Ll Vin rouge en birriqi e niseile et Caaao Chc^ya en caie de 11 bllt lin il d'Olive "Alio'h en caisse de 14|. 6hampapne (ch^les Heidseick) en caisse r*e 11,1 U. Mrrlian J.ses iraiches imtfl If ) dainirfrart?. 0 En venie Rue du Qaai. chez Martissant rcute de Bizotoo.— Port.au. P te i^PreetzmannAgjjfrholin Sea-Side-Ian Sur k Bor d la Mer Vue entire de la rade ei do U Ville. ... Carabe pour a toinobile canot pour promenade en n& ttain de Mer Doucbe d'eau douce brande gaUrie au premier pour Kanquet vue sur la roer. Banquet ur command D^junetset diner pr7p*r eu t mi ai tes Toutes consommt ons prenne rc marque Peut piend:e 6 pensionnai e au m • • P. end des pensionnai'es pour le ajeunei et le diner Piano automaiiaue a l'Elecu*! eil I i partir du 15 6 ptemb>e [|> Matin de 11 heures ll|!he.rei Le Soir de 6 heures a heeres Petits d< jener* et diners 1 Dollar 15, ViO compri. 3 FteFim I Hia Vient tie recevoir Pflf Car avilie un assorlimetU cornet d'ami oults $ roduits Dduat Lxctol du Dr Boucard Comprims de /er ment lactique, Conhe Us entrite*il lei alfsetioni inltslinales et eutanw. Beurre Le meilleur Beurrs marque de Marque. Ostjens Cremei Le meilleur Beurre de c ui*in* Marque Œljens, Dairy % Lied En verh te che% %  A RACII \ Simon ViEUX, Alhed VIEUX, Lope W1 i,.tOUSifflick 4aUliBY, Ce Beurre *e vend dans le* gn Maisons de la capitale \ En flros el dtail Chez ia.elN.Sada^ Simlej agents pour naiti^ Automobile Sludebafe Sea-Side-luu MARTISSANf B1ZOTON ROAD.-P. au Hn ce 11! -. %  ir I.iOntheSeaSide Ooraple view ol ihc Fort andthecity Car ge for autocars roiU for boating m the port Sa Baih fre*U w*ler ^hower ba'h Large piaza Dinners on orier Lunches and breakla^' ready in 15 minute .A Ml drink lirai clai Can suitO boirders imniul) Ltoarderatoi lunebes and dinners aiiomatic Piano wth IC:ectMC cur'eLt Ecole des Scieticis Applique* I • e gfseion du COBCOOrs d'a, misaion est fixe au mardi 3 Octobre. La registre d'inscription est ouvert an Sige de l'Etablissement tous les oura de 9 b uta s midiloi HauqueU Froto SspLinher 15 th Luuches^ Diuuers Or 4,45 Wi'te inclui.tg 11 lo 1 M A M. '"HiM. BarelaMaiele Comp'kemeo! restsai Cjhiommation de \er choix Louce MENKLAS, Prop Christian Box Rue des Z 1 rons t arts Liqueurs et boissons assorties fui modrs Six Cylnders 5 -& | passagers, En venle chez LPrelzwau ^9 e rh0 Uue du Uuai



PAGE 1

MI55IN6 IS5UL EDITION MANQUANTE J



PAGE 1

** No 4926 ru PcrlrStrtPrlnoe, Hait! Landl 25 Septembre 1122 IjgttO* PROPWETAIRI Quotidien aiDACTION Vfm Ane4rtceine ,No,t39ei. 4 TILRPHONI |N 949 Comprendre l'animal dans le cercle des devoirs et des misricordes qui nous vont imposs, c'est amliorer l'homme lui-mme. LAMARTINE i propos du irvemeiit du Caf rcolte est ce qu'elle est, et une foie qu'elle eet recueillie* le paysin rem preise d'apporter ta marchandise toi balance, eo se contentant gn relement de ce qu'elle lai rapporte; cettpea on bf eucoup.it eu tout eue, ce qui, dans cette spculation, e'erceina avec le plus da scurit. Il n'est mme pan rare de rencontrer, parmi lea plus huppe de cea Nouvelles Etrangres , ..<-. u UKSUH Tout ei la tain te ai, t>*ic d'etiet enMn ^ ttm Notre opinion tia nette "f! iiU^wautavait* HU •*La France et l'Angleterre rconcil es l loi du pissl [ueri.de telle sorte qu avec I de W 0,0. le cat paya au jre au neu de d. Le pua ij.e au.sade out it mou Lwi^u-ti' 1 ei HU coiuuitu Cftfikuuee 16&0, io pioduc Ittllt 5 publies feu la U do 4 Ulille de cat, u grande case du planteur L ( lo producteur de suer* avait ai rciter des roi,ces. esr •ter, a replanter,! arro-er, feueber. pu poitei a cei.ue au u.oulin et la tiamtoimer en sirop it eo su cre, le pioducteur de caf, pooi ren liions do prix du caf die son p.oantt raur:band, se MfWit TSnte. e ellee conrnl des travaux ei.ge.ni mena de( on dte piiLupan at lour, moine de capi aux, moinsdue .UiLcuaioi. yu'aomou bilet de me n u oeuvre, co i 1 de Dusse au coiuud avtc uiuiua ne wcnett doutii t*i qjcatiot, souvent a liait suivi, cela eoi possible Uiiea du cafiet. • i .uiopeusabu de Ui Ki ledeux p.odoiti.-le sucre e, le jstria pbei.umeue de cau*e cel, transports sur le niarcWeo Krconetaucea au milieu 1CJ17,IM comme.ee dlabrait le suc e tuS ce de*v,uieui qui valait 1U piastre! te qum al et GENEVE 22Le premier acte de accept a titre dessais les assurances ... J m.arAcnlii>inn ma duaareaolaiioauoaoirat demandant dnons seront fo m Ile ment tmi q\e -ou.es les ngociation! de p. n*" par 1rs cabtnete l !" :j vecla Iu-qu.e p vo eot le (over I tu.oardh ai. trt plan gnra national pouf les armniens. Non pour les COQ Liions le pnx comprend seulement il n'y a pas eu de rso'ules P m'a suivants : onopnose. mr. cette propositon cSmstao inoplf Aadrinope et a e vote aire enthousiasme Beu [hrec o::.deni e usqu la nviie coup de dlgus ont ms op nioa Min il re.idae la Turquie moyen qae U rsolution n'encourageait p nxa t '* :c 2 U "J"JJ* V |J les Turri ac eptr Intervention de dm 1 tente le long dei Irooiiree Un dgrvement partiel de eer la socit. 1. a t dcid ce matin de de uThr.ce, ^W^Mg t ini artclea d'impone ion a'adre* p opoiet a rconciliation volontaire ia.emitional.Si-.oa des ae.roits aes ..m ptfcui.eme^ la cl.eut.e J S ,„ d.ll-ends entre nations au D r d.nc 1.; sous hMl* e eo p yaabne boltienne, -voil qui ( rait | ieo d un amendant du pacte pa t d s nations oa un aut e orps ce.tainement mieux l'affaire de cet e v y nl i' att rage ob'.-gatoi e. '^t-rn t oui. le maintien des i CNM Clientle qui la p'u l .art da temps, sa fa de | oavei e i a rcQn j i rconci m itejrti illiei pe'-aaneates i Oalli oli.des causes sjv es Jans e l ail pnx pour assur-t la p ote ton %  i i ;" J ^ :. T-'^'I"^!::. :;;; d.-s minorits le la Tnrqnie, M est Au eurplue, ai oi tien' p'Ofturer on allgement au paysen hatien, ce n eat paa en dgrevant le caf qu'on y arriverait; car la vrit co nomique voulant que tout dgrve ment profit en J loi ni r ressort au consommateur, ';e eeiait Kinai le consomma eur tango, qud le fisc •-. h lien araitagerait,ce qui n'eat risque^ ei commenant no n e(Ceo t oceasaiie la cuoillttte des ce.iaea Ua dgrvement partiel de eer tuuitiu ce de K iv^iueiii qui valait 1U piasTei le qum al et cueDie i e qu i a P Ul .art du temps, sa Mr de | 0BTe nel a ttOW i rconci oslacafe avait aite.Lt un courait atf. le cat soi valait Jl COD tond avec la classe dci pioiuc u u ptanee et la G ande B ctagne pol Bsordioaira de baisse; ei piasties le quintalLe cale, eu Pyeo| teurg do C6fe< U lo'uion soamisa de oo aa.s dgrev* i il Wj^JV&jrgSt T^JSK ?i C i? „ d i2. V*2 -mit du du d^a-m m;nt * i Dfc m o ,, u encoi. plut le c/Unteur que, le „F t d,?E nenSm7'du d£ ^Xff^^L.i^^ !" ^ prbabe'q iVles traapei Inglais.s de 7 !" oit i-iriM .roduiev oici, sucre.memeetfianchi de tcut impt, i op p eœ eot de la question,que et traitant des H > ^ i f %tmmmtm ^ ntmrmmtm /' mmm1 m mlmhia l il t'est pee tonnent quil au t al Don B euUment noua ue sommes pan .. ...A .. .mm' f'U lamim lft ._ _.: .. t...,'.,.,,,.. ^m f,.il an FS Etianger Par cdbl$ 2J 7bre lea poques* cie tcircter.se te mouvtmeut.du OsUifeuis. uoee u at ubuoue llabauss doiitpaue lboby Mveuifciii do ibbo, qu. tous >' •"•.tstu.i^.iiiiL.utbtoe-ui ^ c-teeu eau.. r I ii( ;. U ia tsolutioa de Mr de |ouvenel dco?d franco-turc puisse partir imm c'atait que seulement la cessation d dutement paar bnyrne essayer dem I i oceititode. en ce qui concerne Us pcier Kenil Pa:ha dconmettre moyens par lesquels les rgions deucan acte qai oa/re les hostilits Testes peuvent tre restaures et le entre les aiuonihetei et les eagleie. relvement des dettes interna'.ioOn p:nsi qas Mr Bouillon restera les rendront possible de remdier aa Pans jusqai ce soir cahos conomique du chmage et Le cabinet s'est runi •ip:i midi eux changes variables et que comme Mityae sous la prsiieace de Mr le dsarmement matriel rc'amait Milleraal pair ea^eadre le rapport WEiMAR-De ngerempiei l'usage d a bord le dsarmement moral, une de vlr Poiacar sur la sitoai on en u de leui tbirn \ omant & irge SUT Veule t'Eaean Vendrdi 29 Septembre f922 les pi •• %  "•— ijn vertu d'ordre du Receveur Gnral dei ns clisiger ctlte BOitid de liais UOIB Douaoe$i e i 0 n Isrdds u de la loi de, Ooutnet, i-PL orouot ion av c 1.jrtd-uu coup eni.ch.t ou meut da .cel c e que ItJJ'^{J W {pmeeoe jeux de Leeerd et se partegen ( e ^ e ^V^Tcte.ir •*e bouise. dont Ue ooura tet, qui teio.it eujl ,l u ^ ou qul "^dientcompar-besceux ' tt Von P cl? ut, ld •ei?H C,,e eit tsseDliellement ne lui w eront pee M?n? e Uuc uft,,uu et comme raod r ^^ D V la supptesa.on dos U J? 0b l el de spec.'atuo. tu •/ r % I ( utmn du cal, il a tou %  •Vtuiud pas. au tuiplae. ?•">'_• ^/^^^"Srem. a mme iut be.a.drnec-ter.. "^^.nSenbi k*!\"iL d, guue dt travail M-* ^J '26 Septembrfl 1925? U era procd Mardi 26 Septembie, i 10 heu rt> du matin. Hue du Quai No. 1919, i U vente l'encan des article! juivant : 8 ticions de roc-ut de aoo Ib, environ aao Ibt j cane de rnoru.de 100 ibt, cavuun i/o Iti Une auto rotd lei autre* article de la Vente du aa lparation, et dettes de guerre et sooi grandes ; toutefois les franais la situat'oa conomique devraicut pensent que Kemal russira. re ra-olues av-nt que rit i ne DU se La France semble dispose aider ie tait fcga.d du deareteat. l'Angleterre dans la suiveillaace na. M Fuher a partag cette opioioj;les vale des dtroits en change de Patti de x oraMuis ont dclar que la pr iule plus pacifique de U part du encedes Etats-Unis, ce.11 me m:m gouvernement de Londres. U flotte b e de la soc-e d:s aatious. tait n tranuse se tient prle i partir ds cesat:e mais quelcurope ne pou qu'elle en recev.a l'ordre. Les auto se permettre d attendre la n'es navales ont toutefois expliqu p.ic papOtt amricaine. Mr Fishei a que ce t une simple meiure de prle plu:, dit que si la conlren:e de caution vu les circonstances et qu'on rJte.ie.les. pour l'examen des d ttes ne devait pas y attacher trop t'UsftN Je ferie et les rparations, qui do t tance. se tenu en Norembre.venaiU chouer la question serait sans nul doute sou N{JUV6la£ VtCtOIf C B mise i lasocil des nations, GENEVE— La commission politi que de l'as-mb.e de la socit des U^fi^aux aursyau s, eu me exploite mu -• travaux uttrayau s, eu tua "F 1 ""-""V. cu i e d'etiorte, 01 d iembre. Monlurun LUE bucanteur Hublic. ,nsidrs per lui comme yia.uOic vaao Cla 0U* Ctl e ou cal t ta dtuite te de torque COASTANT1NOPLE ^ Les trou naticus a dtcid A peu pies a l'uaani pes nationalistes turques ont occup mit q il sci.it impossible pour la U ville de Zine sur ie ct asiatique socit d luteivcnir dans les ngocia des Dardanelles et menacent Yonui-i la 1 ix en Proche Or ent kalcsi, position imper an t sur le ce Il 1 qae lis paisseacee ibtiee t sud des dti iti t r cs de ChenakJ es t.*vauaeni e.ie-inmes assu les Kmaliste> n'ont pas rencontre Dinianct-.e 17 Stpumb e, ont eu .eu ic iecici ctlte p*ix. doppositioa. Le mouvement des oa S £ ^ r^n^rZ^^Jc^ A ^* ; **i jjtli cont tionaustes. d'aptes les expert,, .m, Ces repiieottnti a.he, on a chera les units de la Lotte anglaise non rable ... =* yaa-.a} t I jlM lJ I^ rencj


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05756
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, September 25, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05756

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
**
No 4926
ru
PcrlrStrtPrlnoe, Hait!
Landl 25 Septembre 1122
IjgttO* PROPWETAIRI
Quotidien
aiDACTION Vfm Ane4rtceine,,No,t39ei. 4 TILRPHONI |N 949
Comprendre l'animal dans
le cercle des devoirs et
des misricordes qui nous
vont imposs, c'est am-
liorer l'homme lui-mme.
LAMARTINE
i propos du
irvemeiit du Caf
rcolte est ce qu'elle est, et une foie
qu'elle eet recueillie* le paysin rem
preise d'apporter ta marchandise
toi balance, eo se contentant gn
relement de ce qu'elle lai rapporte;
cettpea on bf eucoup.it eu tout
eue, ce qui, dans cette spculation,
e'erceina avec le plus da scurit.
Il n'est mme pan rare de rencon-
trer, parmi lea plus huppe de cea
Nouvelles Etrangres
, ..<-. u UksUh Tout ei la tain te
ai, t>*ic d'etiet enMn ^ _____-___ ___ ttm Notre opinion tia nette "f! iiU^wautavait* hu *-
La France et l'Angleterre rconcil es
l loi du
pissl
[ueri.de telle sorte qu avec
I de W 0,0. le cat paya au
jre au neu de d. Le pua
ij.e au.sade out it mou
Lwi^u-ti'1' ei HU coiuuitu
Cftfikuuee 16&0, io pioduc
Ittllt 5 publies feu la U do 4
Ulille de cat,
u grande case du planteur-
L ( lo producteur de suer*
avait ai rciter des roi,ces. esr
ter, a replanter,! arro-er, feueber.
pu poitei a cei.ue au u.oulin et
la tiamtoimer en sirop it eo su
cre, le pioducteur de caf, pooi ren
liions do prix du caf die son p.oantt raur:band, se MfWit
TSnte. e ellee conrnl des travaux ei.ge.ni mena de(
on dte piiLupan at lour, moine de capi aux, moinsdue
.UiLcuaioi. yu'aomou bilet de me n u oeuvre, co i
1 de Dusse au coiuud avtc uiuiua ne
wcnett doutii t*i qjcatiot, souvent a
liait suivi, cela eoi possible Uiiea du cafiet.
i .uiopeusabu de Ui Ki le- deux p.odoiti.-le sucre e, le
jstria pbei.umeue de cau*e cel, transports sur le niarcWeo
Krconetaucea au milieu 1cJ17,Im comme.ee dlabrait le suc e
tuS ce de*v,uieui qui valait 1U piastre! te qum al et
GENEVE 22- Le premier acte de accept a titre dessais les assurances
. ... J m.arAcnlii>inn ma
duaareaolaiioauoaoirat demandant dnons seront fo m Ile ment tmi
q\e -ou.es les ngociation! de p. n*" par 1rs cabtnete l:j
vecla Iu-qu.e p vo eot le (over I tu.oardh ai. trt plan gnra
national pouf les armniens. Non pour les coq Liions le pnx comprend
seulement il n'y a pas eu de rso'u- les P m'a suivants :
onopnose. mr. cette propositon cSmstao inoplf Aadrinope et a
e vote aire enthousiasme Beu [hrec o::.deni e usqu la nviie
coup de dlgus ont ms op nioa Min il re.idae la Turquie moyen
qae U rsolution n'encourageait p nxat '*:c2U "J"JJ*V |J
les Turri ac eptr Intervention de dm 1 tente le long dei Irooiiree
Un dgrvement partiel de eer la socit. 1. a t dcid ce matin de de uThr.ce,^W^Mg
t ini artclea d'impone ion a'adre* p opoiet a rconciliation volontaire ia.emitional.Si-.oa des ae.roits aes
..m ptfcui.eme^ la cl.eut.e JS , d.ll-ends entre nations au D.rd.nc1.; sous hMl* e eo
p yaabne boltienne, -voil qui ( rait |ieo d un amendant du pacte p- a t d s nations oa un aut e orps
ce.tainement mieux l'affaire de cet e v y nl i'att.rage ob'.-gatoi e. '^t-rn t oui. le maintien des i CNM
Clientle qui la p'ul.art da temps, sa fa de |oavei.ei a rcQnj i rconci m itejrti illiei pe'-aaneates i Oalli
oli.des causes sjv es Jans e l ail
pnx pour assur-t la p ote ton
i i ;" "J"^:. T-'^'I"^!::. :;;; d.-s minorits le la Tnrqnie, M est
Au eurplue, ai oi tien' p'Ofturer
on allgement au paysen hatien,
ce n eat paa en dgrevant le caf
qu'on y arriverait; car la vrit co
nomique voulant que tout dgrve
ment profit en J loi ni r ressort au
consommateur, ';e eeiait Kinai le
consomma eur tango, qud le fisc
-. h lien araitagerait,- ce qui n'eat
risque^ ei commenant none(Ceot oceasaiie
la cuoillttte des ce.iaea Ua dgrvement partiel de eer
tuuitiu ce deKiv^iueiii qui valait 1U piasTei le qum al et cueDieie qu, ia P'Ul.art du temps, sa Mr de |0BTenel a ttOW i rconci
oslacafe avait aite.Lt un courait atf. le cat soi valait Jl CODtond avec la classe dci pioiuc u u ptanee et la G ande B ctagne pol
Bsordioaira de baisse; ei piasties le quintalLe cale, eu Pyeo| teurg do C6fe< U lo'uion soamisa de
oo aa.s dgrev* i il Wj^JV&jrgSt T^JSK ?iCi? di2. V*2 -mit du du d^a-m m;nt *
iDfcm o ,, u encoi. plut le c/Unteur que, le Ftd,?E nenSm7'du d ^Xff^^L.i^^^ prbabe'q iVles traapei Inglais.s de
7oit i-iriM .roduie-voici, sucre.memeetfianchi de tcut impt, ioppeeot de la question,- que et traitant des h>,^, i f%tmmmtm^ntmrmmtm/'mmm1mmlmhia
*l il t'est pee tonnent quil au t al Don BeuUment noua ue sommes pan
. ..___., ...A .. .mm' f'U lamim lft ._ _.:_____ ..___ t...,'.,.,,,.. ^m f,.il an
FS
Etianger
Par cdbl$ 2J 7bre
lea poques* cie
tcircter.se te mouvtmeut.du
OsUifeuis. uoee u at ubuoue
llabauss doiitpaue lboby
Mveuifciii do ibbo, qu. tous
> fca.a m.,aa il... ue lbcli. Il
M Cuuiu, ie etle la l i*xe
|u*un,qu uue baidU inopine
IIouui.loo miivc.ui a .0 .01 >'
".tstu.i^.iiiiL.utbtoe-ui ^ c-teeu
eau.. r I ii( ;. U
ia tsolutioa de Mr de |ouvenel d- co?d franco-turc puisse partir imm
c'atait que seulement la cessation d dutement paar bnyrne essayer dem
Iioceititode. en ce qui concerne Us pcier Kenil Pa:ha dconmettre
moyens par lesquels les rgions d- eucan acte qai oa/re les hostilits
Testes peuvent tre restaures et le entre les aiuonihetei et les eagleie.
relvement des dettes interna'.io- On p:nsi qas Mr Bouillon restera
les rendront possible de remdier aa Pans jusqai ce soir
cahos conomique du chmage et Le cabinet s'est runi ip:i midi
eux changes variables et que comme Mityae sous la prsiieace de Mr
le dsarmement matriel rc'amait Milleraal pair ea^eadre le rapport
WEiMAR-De ngerempiei l'usage d abord le dsarmement moral, une de vlr Poiacar sur la sitoai on en
u de leui tbir- n\omant & irge Nous nous piuposion^ seulement A u dts to wkmm d*pri;oo du mk soiut.on a ia quesi on eemii c fhjmur. a,.* i*nut moi ie n
1,1 j....4.jn,,n. h i ?._. i____;.. .*- wmir. Le ^aaMi ouidi- piiations et des dettes interallies de a enamore aes oepuiespui ie ia
viit avant tout fe pr.se en consii Octobre a t siga. Le cabioel fan
ration Lii teprseaunti alli et nsn ai. a dcid que va le refas des aa
1res oat lecoana q e 'a ioatne ait g'*ts de fpire v^caer les troj?;s de
uje journe h.so.ique puisqu'elle Chanalc sut la c:e adnatiqac des
ua^saait nouveau les paissauces Uarianelles, les efforts di gia/erae
oui par*iss mes et i.s taient eathoasiastes pcher la guerre entre la Turquie et
la rconciliation tait plei 1 Ang e'erre Dins ce but a dcid
jduueur ce faisait tlue eee |ei ir,Ut%nu d. mai
JlseibMbei. uue uop g au leur oue ^ ge doQ
psun-nuu biuu. Lacot.e J ireulivoue sur cee maicbe,
Uoeluiablu de cette abscrp l-tl l rent ."," a donnent ren
ted^. un oeie. plus ^Z^JTZo^To^\^
lem. il cessatiou du iou d*s oue a _ de
uet le ..iiicu-u de X'*1 to|epieBntenieeeentlelle
,UUU L( v Vaii et de Jebuctiou et qui. C3
fluctua titre, commandeut les marcbe aa
lieu de leui tbir-
Ha montrer Qu'un degrVsmjnt dtl dan la province de Weimir. Le coonal qiyi di-
de montrer qu uu | ies COl dag-iculiure T..pm MaratUul *
0te serait d< UUl eUM U' BaiPi0. S&ih ^ssSgMoesi pour la*.oo 41-
uuctoo et qu'il ne pron.tis gawio ver en Ri te au ^ d-aige<.
uu ueveat eclu6ivemeut. WAS.ll.S^rOiS U projet de loi cable qui
alnil. p ovous 1 avoir la.t.peai-tre a po^r b^; eeuiM le* Jnat de eeterafaMitoa
NOUS.C oyouH u J' ^ ciioyen d< lern.ne avec ceu des ho.nnics
PUS de UtJOQiaeei p.OllM !*""" ,,eaVOUVe parle prsident llardm. Uaprs
1 lartUOa VOU.U. Il existe UUO CUtl .O blipuUoo l'amr.ca.ne ne perdra pat tes
sTu^Z?1*" ,m,,"s,1B,l ,ou"': d ....eiiuedieiioa ..nue le piodu.itur droi.s dc clloyc0Ql. en epoesshi un twegsrt u
|jMK)tiauJU im^ost.b.e, cotume ",', **,"*,, ^m , Bou toneouaiua tein,n ttMefM devra m s- '
lare qui leur conviennent
Encore uno fois, c'est le
*av. la iitouib.oo a i exK^u<*
11* cat put aiuindm uu
aie reuuant i.upisuc ble
Sr a4ie.idi.ger avec ptet*
lito reste, tait de ceux qui - -- .u-ehi
. letrement' oue noas sur Encore uno loi ceet "*
Mmni. LCuraque -.e pio tranger qnic(mmeude le COdnd-e
^nuques us.01.1 pu ld con cefs. eau- aucune coosiieratou
itt.ea,ts conclurions que ^uu l^u: pj.x de "'l l Jj/*
^*OBt ne u.euie. nous compie vieui n pour les ctia.gee qui pejent
Holeiteut ou a a. lu a in eur eux e Uur sottie uee pays a on
M^^i^J^l^^'^ cequon pemdeeiiere
'** ibbC un d gvemeni ce der.ier point de vue, c est que
^ n.e.1 16W g .es pays expo.u.eu:e_ve,l;1ut a M
rrinteruiedi*iK. pendam^uac Wn ma.i. l'ide que la rconciliation tait plei I Ang e-erre Uins ce ont a
' ..,., orcaia ViWASHiNtt o.-< u K-eoode eesjea du 67e d eteoiftcelion pour l'avenir de d envoyer Mr Franklin Bouillon i
kpeculaiou earceje \*9ttm*****!:* M A *',,,-.* Smyrne. Oa dit oue Kemal Pec
LcmmeiCiallsatlOU dj ^,ao, u clture le priident Htrdmg a lign l Lurope
lgislative qui avaieat t \|r de
t ur a l enu.)fci i
viveut de la
ranre la ccmmeiciaiisaiiou . ^aDt-------------
laquelle le donnent la forme et lai ansieraMatsseeeteti
| uvene'.en r.outenant 1s r ie de
dit que Kemal Pcha
modrer l'erdenr de set
adopte ...... solution devant le com t de dsar troupes ei de ses chefs militaires,
ROME-U !**.. or8an.*n^^^ mais On admet Otte les difficults
4 Roiaeie oaoii prochain. [S lparationj et dettes de guerre et sat
!* *oods de dire qu'il y
Lifts""1
" uo uni
fcspCUta!lol> SUT
Veule t'Eaean
Vendrdi 29 Septembre f922
les pi "------- ijn vertu d'ordre du Receveur Gnral dei
ns clisiger ctlte BOitid de liais uoib Douaoe$i ,ei0n Isrdds u de la loi de, Ooutnet,
i-PL orouot ion av c 1 ue piu^ pHrayserait Ul procd Vcudrcd, se Septembre i^aa, a heuie, val pis
VS^mJ^Agl *: oi g^SS^,v- *-* P*,llcpJ
rt qu on peut a tondra d* "^=^1,
ele
cite
-Je ettiait, coua^areble
iril*u' L'esi cet ameit qui, *-* m" r--- -- bei.eticee
>.jrtd-uu coup eni.ch.t ou meut da.cel c e que ItJJ'^{JW
{pmeeoe jeux de Leeerd et se partegen (e^ e ^V^Tcte.ir
*e bouise. dont Ue ooura tet, qui teio.it eujl,l"u^ ou qul
"^dientcompar-besceux ' tt Von P cl? ut, ld
ei?HC,,e eit tsseDliellement ne lui w eront pee
M?n?e Uuc'uft,,uu et comme raodr^^DV la supptesa.on dos
U J? 0blel de spec.'atuo. tu /r%I!(utmn du cal, il a tou
Vtuiud pas. au tuiplae. ?">'_ ^/^^^"Srem. a mme
i ?5JJ queut d. rcolte, se ce du cal qji eic coim)
ejTPlus ou mon., graude, eut dieiree CJ";a?"
GTS^ i>ut be.a.drnec-ter.. "^^.nSenbi
k*!\"iL d, guue dt travail M-* ^J
'26 Septembrfl 1925?
U era procd Mardi 26 Septembie, i 10 heu
rt> du matin. Hue du Quai No. 1919, i U vente
l'encan des article! juivant :
8 ticions de roc-ut de aoo Ib, environ aao Ibt
j cane de rnoru.de 100 ibt, cavuun i/o Iti
Une auto rotd
lei autre* article de la Vente du aa
lparation, et dettes de guerre et sooi grandes ; toutefois les franais
la situat'oa conomique devraicut pensent que Kemal russira.
re ra-olues av-nt que rit i ne du se La France semble dispose aider
ie tait fcga.d du deareteat. l'Angleterre dans la suiveillaace na.
M Fuher a partag cette opioioj;les vale des dtroits en change de Patti
de x oraMuis ont dclar que la pr iule plus pacifique de U part du
encedes Etats-Unis, ce.11 me m:m gouvernement de Londres. U flotte
b e de la soc-e d:s aatious. tait n tranuse se tient prle i partir ds
cesat:e mais quelcurope ne pou qu'elle en recev.a l'ordre. Les auto
se permettre d attendre la n'es navales ont toutefois expliqu
p.ic papOtt amricaine. Mr Fishei a que ce t une simple meiure de pr-
le plu:, dit que si la conlren:e de caution vu les circonstances et qu'on
rJte.ie.les. pour l'examen des d ttes ne devait pas y attacher trop t'UsftN
Je ferie et les rparations, qui do t tance.
se tenu en Norembre.venaiU chouer
la question serait sans nul doute sou N{JUV6la VtCtOIf C
B
mise i lasocil des nations,
GENEVE La commission politi
que de l'as-mb.e de la socit des
U^fi^aux aursyau s, eu me exploite mu
- travaux uttrayau s, eu tua "F1""-""V. cuie d'etiorte, 01 d
iembre.
Monlurun LUE
bucanteur Hublic.
,nsidrs per lui comme
yia.uOic vaao Cla 0U* Ctl e
ou cal t ta dtuite te
de
torque
COASTANT1NOPLE ^ Les trou
naticus a dtcid A peu pies a l'uaani pes nationalistes turques ont occup
mit q il sci.it impossible pour la U ville de Zine sur ie ct asiatique
socit d luteivcnir dans les ngocia des Dardanelles et menacent Yonui-
-i la 1 ix en Proche Or ent kalcsi, position imper an t sur le ce
Il 1 qae lis paisseacee ibtiee t sud des dti iti trcs de ChenakJ
es t.*vauaeni e.ie-inmes assu les Kmaliste> n'ont pas rencontre
Dinianct-.e 17 Stpumb e, ont eu .eu ic iec- ici ctlte p*ix. doppositioa. Le mouvement des oa
S ^r^n^rZ^^Jc^ A ^* ; **i jjtli cont tionaustes. d'aptes les expert,, .m,
Ces repiieottnti a.he, on a chera les units de la Lotte anglaise
non
rable ... -
=* yaa-.a} t IjlMlJI^
rencj


Cl MAll*
CHRONIQUE
i
C6 Que id fais
Les habitants de la Ruelle |aidin-s
nous prient de rclamer de l'Admi-
Utratioa suprieure une larrpe i la
Kuelle Ja'dines. la nuit ce Ircnon
ELAge qnod tgU: Fais ce que tu fai?; de rue cti relie Lalue au Teste Mar-
On pourrait ajouter: r Fais-le i <^and*e nouve dtns uce iffieuse
l'heure mme oj l'action est utile bscu Ut ; les voleurs et aul.es peu
donne ton eflort complet, dans 1s vent t.- e tout a leur aise,
teenre ptopice. Cettre brve loirrule ^Nou> peniori qur t lympith'qoe
lign fie la ncessit de Miphqiera Direcurd^ la Comp.gi.ie Fecri
notre devoir d tat et a tcuies les i que. Wt Blo, re manqu ra p d-
ns qui en dccul t, dy dvtlop douter suite et t j iteiiqits
er tente la ccrnpterce qutlcom ----------
toile, avec la plus entire bonne vo
lonl et la plus exacte eonscierce pro
lessicnnel e le rque de passer pour
une H re Rabat-Joie si j ajoute que Depuis qtelqie )OLr-, |e q0; l er
iae sent, i 1 heure actuelle, ceux de baini Aitcire ot I qoeoi pat
excutenUe programme de sim des voleurs. Dans le court
R.M.deLepe v nQbrfHer,4iitin Pieii
Prsident Vice-Prsident
O^PflGH$JlTH0GRflPHIQUL
Voi
qui
d u.i
rroi 3 rr..isoL. en t
espace
ti___i-
rit justice, et de simple bon sens, a
plupart se laissent submerger par la
vague de paresse qui a noy les ner
gies et le gct du devoir dlai Cest
le cas de dut que tout va v*u 1 eau
Un grand nombre de travailleur ma
nuels ou intellectuels arguent d
oui ce qui peut justifier I tr api. i0n exerce dans ces panges.
hie t avilissement dt la main d'au*
Vt, chert de la vie. Arguments pito
yables, car le seul lemde cet tat
de chtse serait un tfloit de suiprc- Aiflilili liai
ductien. Le mal a des citsts pioicn *'WWvtWC
des ; il est de mode dt se siLiies
ser de la lche a fane : l es Scies "
qui court ni les rues, les ait itrs, les
usines, !es lyces, hlas / sont ns
sytnptmatiques : Faut pas s en
faire "l'en ai caire I ", c'est -
dire : l'en ai assez ", oues les ri
presiions de cet aget trivial rvlent
Il veulerie des ;urs qui ne sevenl journaux et Retires de t'aris eic
plus ragir parce que la volont ne continuent de fane < LVntholcgie
ail plus vouloir, et que les iesscrt> Hatienne des Pot es coauruporuns
de la conscience sont lausss Un ou 11904^920; a rou ia trs impt
vner qui prend sa tche car e:t taue Ma son d Lui.uns |. Povoloi
ces (t pi Jees.
Hiti son iait |f tcur dt la suc-
eu 1 sale de p. Gnilbatd entie Lalue
et le Poste Marchand*
Nets s gna.iLsces Lis i la Po'ice
po r qu'une snntilrance plus active
Anthologie
Pans, le 19 Aot 1922.
Monsieur le Diiectcoi du t Malin
kPort au Prince.
Mon cher conliif,
L'accueil tlatieur que h s gratd*
a me demander,
Uaiveistile d'An
qui nerail le la*
posie hanieoae
car est
cuvent ralli, conspu. La coniid ky & ut, a Pans
ration va i ceux qui emploient la pour sa Collection
majeure partie des huit heures thologies, un livre
flacer et l'autre ne rien taire. Paa bleau mme de la
saut l'autre jour devant an groupe depuis les origines
de sept ouvriers de la veieiie, t'en 1e je rne suis eu j mis i l'oeuvre et
marquai deux qui sciaient un rail j l'Antologie ctua tide ue posie
cioq les regardaient ; je les vois, une Hatienne ( 1820-1920; un gros
heure plus tard, i la mne place, volume tlgama eut prsent pourra
denx piomenant la scie, les au us tie.livr an ptbic la fin dt l'an
continnant a corr tter les va et vient ne-
de outi! gnnant Qu'est devenue tiqus
*a conscience professionnelle '/ Oo
aabote sans \ergcgne le ilivail;
on parpll't les heu.ts
Adressez-vous nous pour j Impression de vos Etiquettes, Rcti
Affiches, ItreVtao. Entta d; lettres et tous travaux
du genre srt:$tiqrement prsents. j
nous
; on otblir
qu'if faut produire pour vi 1e.
On ce peut ragir contie cette leo
dance funeste i tant de tit es, -ju'en
rtablissant le culte du dtvoi: Sa tiop ignor oubli ou mconnu,
dresser hn'.i. individuel i celui Je veus saurais donc gr, mon
de lalamille ou du pay*, c'e,t b en, :her conf re, de publier ette lettre
mais retrouver la lel'gton Ju devoir tcur pji er le fait a la connaissance
c'est mictl et d'une p'us souvtiaine de nos amis et du public do~i le con
elficacit. Remettre la conscience a loars m'est tij ncessaire, le lr*u
son plan est nne ncessitim eiieuse, dimpiessiou eiam tuoimai a 1 heure
car elie intime a tous l'Ordre dt lia ac.utils*
vailler ; elle rappelle que la loi natu La souscription a uu volume ren
telle y assijeti 1 tout individu Loi du en Haut ne cotera qu.un dollar
sit qui n'apporte pas i la collectivit Coidialemtnt a vous.
son coi ous, sa part de 1 iflort corn
mun devrait t=e exclu de 'eut grou
ptment. L'est un paasi e. b'u est
uche, lise targue de pay.r sa quo.t
pat mais cet cbarg- est Uue rmu
Lraticn insu!fi>an'e ; l*or .-'puise ;
31 iidi
parvenue pir
e pense que teite teavie de cri dpche tlgraphique la nouvelle
et d'h.auue, iravaihe avec de ,a ,nofl (li Muasieut Engine Cr
n, Aimnistiateur des Finance et
Pielet dai.s les Airor. lisse nents de
facmel et de Siltrou.
D aprs Ici renseigaements qui
r ous son; pirvenus,, Mr Larri suc
combl a uue puea uoaie attrape
durant son dernier voyagsdr J*cm 1
aux \nses a Pilre, o l'avaient appe
le ses longions de Pretet.
La fa.n ile a (ait chercher le Ci.!*-
v:e en auto irouio, sur i* rou .
de lacmei, pour tmc piO;:cr ici
aux lu.....ns.
Mous uepiotoos sincrement celte
mort inattendue et prs; ttoas uos
conJolinees ta liuiille si cmeile
ment prouve.
parue
ii
avec
ameur ei bjnne loi, rpandue le
plui possipit non seuiemeut dam
les p*ys de langue fraruse mais
vUsm dUj Ici iiuia Ao.cu4UvS, te
lait le plus gund bieu a nuire pay,
qui est, je puis lattitmcr, un ppu
1 j nuila i dih: dj dit
111 11 tlifcMM 1) 1 Eu Nl|
ojnt-e l 3 lai dr nai Nidij
u ) ..i,/ j i/e V it h m DjJJlJI
M '.m l > iij Qiirrur, Usai
Lim.liijliinicd lJnrre Loail
in Succ Loi i, ; if/mi
. aie i vi ; 0 Sierra Liatt
.e
Louis MORPEAU,
|Menbre oe ia So.itie Uc-. Gens
Laurel ue France et uc la S^ceie
des Potes iran.isi
P. S |c \ous igQiic mes tu
des sur Hati diuMeicure de France*
les cuite de travail se renouvellent (1er juillet;, FlOteal ( 10 juin, i
a&ns cesse |e ne parle ici que des aot;, Revue de IMmtfioaa latine
riche", inutiles qui laissent en t, che (1er Juillet el rei at /, Muse Iraa
Knr champ spmiuellemen hrureuse ^aise ( 10 juillet ), Revue Mondiale
il en rit d'au'tes des hemmes pos 15 avril/. L'Intransigeant (rei juil.et
c'int une grosse fo ture, qui dci: te.
nent une somme norme de l.beur
quotidien; leurs capi'aux sen' u e
des lorcessociales, un levier pniSI Dt
et toute la collectivit en reo t que',
que bien- Mais le petit moi -nui, \
tu et co fl ccmrre une gravure de
modes, qui passe dans U U om
me na papillon dans un :.y.n dt-
soleil, sst pareil an buste a lia iqoe
dont le renaid de la t.bedls t:
BeUe t e, mais de ctiveiii r' nl *
11 eit des mondains des ottx
aexe.vremarquables spouils dantcii
mrites, joueurs trlins vi tab\
poupes hIB es mas 1 ou v.v, H

Ifdire'parl laubra
Les i-i ii.liiu Cur'i BouJireaj,
et loua ka suiidt paroun uni U
douteur d'aunonc-r ia iloii da leur
regrett Euyne Carri, au.venue
liici 2b touiaui Jacmel. m con-
voi eat attendu ce matin. L^s t une
raillea se feront demain matin Mai
on mortuaire aue anqnrtierSi
Antoiue.
Lea i iunl'8 Constantin Mayard,
B?rgar, Uigaud, Lelbbre, lly o 1
Breaud, Pivost, Catiioa et toua
lea autre parlote et ulliua remar-
oioet b.eo ainirement \d* imlade
Port an l'unce et du h Piov:iicj
allge la latigoi des aotril. Age quoi qui leur ont donne dea m rquei de
le h
01 fait ai.' ne i t ) 11 c ; 11 (i il
appir 1 11 I 1 \ 1 j j v ; 1 I ]
nu:: ti inbx ul de i' inire Ina<
tance de foi 1 i Clergi. Mcual Di'.ioe
huit D je n m v ^ l'.jira Lui, v.-uur p.erre H
i [ (j 1 11 1 I P. lYd ; iU' 1, l )UJ |)fl
J HIU4IUH pi ,.;;,.( 1 i uJlid t et dj:UIOlll*|
111 le vi 1.1 ii >* i ni Vil -, a/i a jjjt avjjat, l< I
Ktui Ville 2 3 1 u 11 i d 1:1 Lyai s- -i.ee eiiU'uu de djj|
lri'iiiiB it ii .1 j '. ia* ip.!i h *> J'i ^i ea d ite d x .v > onra 1, u sera po
a 1 1 iS o ) ju u i couta-u a dis
ti i ires preeid >a 1 u nati 1, en 1 K u 1 j
a pu- 1 ) mi 11 >; : h 1 I v !) ,
plu " -, i m > uu.ija la ceiijMui
U) i';;Jl VT. |_ M d i. i i ) UU
BU i i : \jij \ : t .| j ,. , i j / ,-j t 4
pi li of. it et Ud .' d \3ti li'ISI iiir
1 3 d'une 14m 11113 13 >{ uii leo csr
reaux di un i faaaui ; m d i l in
bitaf.o.i Puiiipj miJj U Uju.ii i i
ue faim 1 Vul ui u >j di n |da
il|v ire puiuu pa 1 a H tri iaa4 v i -
d. 1, a u 11. / 0 1 t i, ..i;.,! y u poir dcu^at Mj dors
du Uid.ue u j n, ... 1 n s 1 i \',.,n. ,jj[ t> .-. evec eiecuou de uoui*
I 'li > lin : i 1 : .;.., l >) Cabinet du du UVOCdt, 4 W
SI* d uoequiuute d |iiruiiddai AjuiuIh UiIi-J* Auram }
eau eaux a. terre ,-. ju dajoi uneriua Ueuce, Ataniaw
i .t uo l'neji aiu.i u ipm commao 1 n u mt autur.be les aieari
dd ion V'unj, oj par drui. i-t .-, 1 j j ujlia.s
or 2- UdliH Jj-Hlj l..t UlM
p.iiiairc, damjuriui et doal
t ire m Pi'iujd, ay*it pojr
iA. i L u Jll Pi'iUCJ il i, SVdJ
1 ..j.uuili au Cui.ial il &&
i J iiiiii U MiliU) UniJ*.^
mi .ti jiHtj ud u uc da.u.i** i lirU.Uii Idd UdUlJUeiiM
Gar.niiua Qar.niu, Jaaoni
a rfiu Jiuatd, Iji eieuf*
Gi.niu, auim iiitt
t. i^ni lia/.nnu, prjpriaiU''
iuaaru -ai Jj uuili a Pa'JiiiJ
Ils sont une p aie
de U vraie vie,
pour la socit?
Comme la loi naluielle, la justice
impose le tiavail, l'action ; c'est en
coie la solidarit, la bontA puer-
nelle.car pieudre sa pat d une i.i h
A la ra \ de eieura ot dun i
Jo ot il Aue 1. ii va Jdj;j A: :j
lierre, Uimoeilij sa j u , chru
tim II 'ton, Kg iilt eu .d jUi.lld
dj tuteur uu. | jd la mioaute A 1101a
et la tidun M lutei uee Ueimette
Pierre, ma.n auor a:o prjprHtd
rue. rlamiumui et doo.cilie a Pe
tu 1 V.,.e, kVdit (jj ,r y ;0jd Me
OiemautJ, Z iptivr, non de
Lianj
Jruue et Ju* lus OrutaM
.hirdd. djuiiurau et doew
P tuu Vii.e yaui pour vjO*^
E i-duiaui. avec eidaidJdi
au ijaunidt da dit avucetl
fooi pu* amplaa reia-g"
aadteaaai Uv.cat pouraoi
au uoiaue Gliriajnuoie,
da dattier da* e.o.r*ae..
P rt 0,'Pna e, le i* i _
"^.jtssuauigjja
oui ai!ive de Malt dt pnC er l.b.e
uui.t dats les Da dam II s Les ;in
portantes positions mention \t l -
taient o.cupts jusqu' pi.e-1 p-
Us franais et les italiens de c:- 0
adions Us batteries de l'ait lima
agis
Mais pr ur traviiller utilement,
pour faire sa place d.ns la (ou!e ni 1
la conqute les sluatons avant**
gcniea, 11 tel indiaaci laotc d eut r
c*v.-. :on travail inlelltc uel ou m te
lui; la m(d ociii n'atieint jj : is
la cime. Dox iLoiea sent di lois
ladtsfemables, j'ai uji nomm : U
c d peu ace et la ronscien:e prol 1
uonoclii. L | .emire qiuh ; e
v*ut que ce 0,1e vaut laeecpnic ;
celle-ci Uii bl n toutes eboies ; les
moinuies. (i.e .0 ia. se avec uue
i-ympa lue a Cocceaioo de la
u mort iIh leni (fei^pet .
Vve Achille Lr/br*, ne Htrit A toi
n.itt Lveliiii lici.. r,
ils Itui en nairitro t 11 e prol -
dt uratl { 0
I on n -11*1 ci, !i ii &( ; ; , 22
lourde turc,ue
les dtroits.
pouuont ccn.maner gi-udi d.ne.
La comp^'enc*
Les Cours
NWXQ^K 2} -Sterling 442
Puoc 13.11
et ia conscien e
coi leieui a tous 1ers lia* aiUeuis un
litre de co blesse a cre bli u Son-
De vtionie seule : ta suzerainet ipi
rituelle appaitenc qui sait raliser
le vieil admje < Age quoJ agis ...
*u.iaur,e CAKON^
mm
Prs dd U Paile
C/iuuura pour tout les g^iut
Llgauce, Sol;.
Lire demui .
CHEZ NOS VOIS N*. |
lions cubaines Aceomoiodcmima" Vient rf
lue Hepair Shof
lia,
U
H. K n
ou a ,
JA.
.W"^ Miieiiroif a air poa'i ine oaa> *** "
tey m p "V


UtfW f
Le Malin
Aborr ci;pi j
Ui> ttuis
Port au l'nnce Go irde? 2
Kparte uent J.5(
Etranger 5
uBeriioQd et al'oo .:> n ^n'-. p*< a
blr d< r tcp.
Le plus puissant antiseptique
n M.rcura ni GnlTre
'?M 1* trTll da M. roDAIB,
ChlmUf do 1 In.tltut lui. (teS*).
Wtniij iBiUnttnfajent tooi ! alerobti d* 1*
aVata.du OboMra, Im F"/* rrw, OltrrbNi
t DywnMrlaa dos JPay ehada.
AIADIII ^J
Indispensable cntn Im Epidmies
fcSOSai Va* iriodt ealllaraa dan* -,
* llua 'Ma p.ar taoa Im uaaaa.
MMt rmoOOL.M. la. m BrtMta.
M * Iwht Ut fanmia-w.
Liquider i Lfytfttarir'
Profitez dt iocca ion yu voua est
o/firie de faire vee l/AAv 6(>L7iI)
U' ronom-e dplus de DIX yourdet,
tn rp ira ut vous mmes vos chaus-
sures en cuir et en eahoulehouccham
1res ci air, et i aoec le
LlQVIDCUiR
que vous trouvtrtz en tube de Une
goure ch.z Casier a Aux Cent Mille
Arliclit.
la Maison
,1'SILRU
Vient de recevoir par
dernier steamer :
, & a.
Chapeaux'de Laine d'ltali~~sup. de
le* [ps qualits pour hommes.
\apeauc de paiile d'Italie sup. de
jet? les qualits pour hommes.
Maki Blan suprieur.
il. Union sup.anjlais orO,80 i(aune
Drill Tussor Or 0.45
i Maison invite en outre sa nom
iuse clientle venir voir les magni
pus nouveauts $ les jolis articles
) finesses qu'elle vient de recevoir
qu'elle vend des prix dfiant
ie concurtence
(ljde sleauisliip Liae
Foreign Services
U*i* Haiti* vpnant de Jacmel
i Its po*ts an Sud) est attendu
Capitule le 28 cri.Il laissera le m
jour pour N if du Nord ) prenant fret, passa-
et li mille.
r de plu ample renseignements w ^ .
enter au bureau de l'agence Gm JLi VjUl)ciIcl
, A Salon d Coiffure
lompagme profite de cette occ% ju.\*n rodriguez. prop
p>u unnouver se* amis qui *i*ta*-***>*.
Impays arec Us Lignes attocius V .. TTTmmmmm
l ptuvent user des navires du la VlUVPgS lQtf6SSaatS
AM i AVj 17 j 'Ihe WorlJs ti Si Muhc
wnn s par la voi ae J\ew York uamembre* umiqm>* *<*
trien perdre de iems engagements ctaJSiTX^L^Wi^i
venu dUtn rcent accota pans s'ade'8er au Bjreau da 'Mann-
e elle et ces lignes.
fort-an* Prince le 25 Septembre 1922
. F. Clments,
Cderai Agtnt


LehnetFinkuc
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon lt. Ihbaud

Asthme
n
Saulagement t Garlson
Cl 8 ASSTES 1
.POU DM
lui In I
ESPIC
Bar de l'Union
Place GeH/:rd
Seivice irrp-ochable
Consommations varies
tehn & Fink, Inc
___ Fonde en 18r'6
bUPiiRIORITu: BAS PRJ1 PtOAPTITUDE
Tous produits chimiques, pharmaceutiques et luki articles veu
dabies.daDS une pharmacie
SSll KAFFNCiQUel10, Gi^0lle, A,lis 0,i'Musci.1e etc. e:c
S^ClALliiiS ; /liaient prive/ Lyaol i^iDfectanr.Pnrfuraerie Irllal.
pour bjrbiers Uay Hum, Chocolat en poudre, BoUe d? toS de MoSS.
L uulsiop, Cold c-eem, (btrtits pour (sire esMecec et eau de toHette
w
I .1
frais Lan ti Mcgu-ie. Fondw .a^Su pour G OileSTd Vn*
hjaence do tleai. E.n de Flond. Mul pour la labli. ^alrdV ll
r,SDqu-e-. et tnlr6 ""!ecte,,' Re8ul01 f,uil contre OodsMmHoqTS
n!'m J ', p,C8^ kSirop8 dlv"rs- fJ'Qlnred diverses, Viua. etc t>tce
Demaudtz le rainlcgue des spcialits ewr*
cittebfi"1 V8 CommttudM LEHN A W. Iol vous rrei baoluneoi
& Fi^Ioc6^00" Pharmacie> dB W* 'PProH.ionwi chp< LEHN
Lon l. Ihbaud
Ageiit exelosif j oar HaiH
i g
dtl^fi
Madame Joieph Nadal, ne*e Cecil
Fiacy Riboul hj abandoonaut ma
mainou le 22 Novembre 1U21, a eui
port avec elle lout ce qu'elle conte
Doit y compil tous mes papiers df
famille.
Ayant refus malgr mes deman
des litres.rcrume chef de famille
de me remettre les ec ea de i)ai88n
ce de mea entama miueurs et mon
ac'e de marisgei et en aitendanl que
telles mesures que de droit soient
prises, je porte S la connaissance de
toua ceux S qui il appaitiendra que
mes eofan s mineurs:
Ma ie Naclal. Joseph Nadal Robert
Nadal
dre aucune dmarche mon insu avec
Ce* dites pice-.
l'oit au PdDCf 23 'en'embre 1022
JOSfcfH NADAL
ployez la
KEROSIV SHEL
PHOnrfp., /. .A,.^. /wai e'on n^yii/jwf, sont hatiens, la dite dame n'tant
ailliez a CeUX qU% S en BVrvrn* DU||emeQ, qualifie pour entrerren
entire brillait**- Sans odeur
Sans fume
f GASOL1SE SHELL
Kj Mil rentlme.t ECOmml
wteur par kilomtre
r*>l>tilei n se
^MltttC'' LUS
r*""" 'SXsir.WJi
foiutic Petroleum Co
Joshna L, Baily & Co
(Church Thomas Street*) New York
L'une des meilleures et dvs plus /or-
tes maisons de iissus aux Etats Unis
Saim% Denims, Checks, Giiujham. Toile
drap etc, etc.
La meilleure source d'achats : Pria
toujours avantageux.
I es principaux commissionnaires en
tissus aux Eiats.Vnis.s'ap ovisionnent
chez Joshua L. Bullij $ Co
Lon H. Tbaud
Agent exclusif peur Hati
EttlC VUE
i|j
cris, iuitloii a u
ort-au-Prmee
Agents aeu.aux pour EaiU ^
Cabinet
DE
Me Louis Lionxi'us Liv nfwe
Ave eut
COOSl'tCtlon matin 7 h* ifj |H.
rcir a h- I 5 ha
+ '2 1. e l)< A h y, (&2H
Avis
E' rn de I exi? *>n 1 'on p'
Ko ta iuLLf 'i r- ceita'm
fiii on M l'que, it*s IsMrevaec
i- m .'',- ror..
q toi .u rtfOPtew1 ?rd
Uiatt.ic.ua contra ces pc.t ;rfeci...
J. M MINTKK
1 iK^meor Charg du Service
Na'iooal d,Uygiaa Publique
Panliard Oild Corporation
Lubriraliny Oils
& Greases
Huiles et Graisses
Prix el qualits dfiant
(oue cooeurreace
LBON lt. liiLimjD
A m uxcinak pour lltifi
l'iiarmacie Ceiilrale


Ll MATH"
Rhumatismes
NTralgies
Goutte
Gravelle
Arttlo
Sclrose
Obsit
Qui vaut reste Jena et vite*
larhumtlma*,,leducclaema>e
6*4 artre l'cmabltmenl ce
rln. le *arloa l'obsit de.it
llmlnerx-' d'acide urlquc.
c potion de nclrc orfantme,
At f al i-e (!fi cure rfifulUrc
d'VRODCNAL.
lave le satig
- LIMleMlen Pri:":l*}'*,% J',
iralumert o* I urierm salros* ">*"
avant loot "maenti lt pa'-''"';,-/
I dfeloKKm-i:. i!s '; ".
1.. A ta rTnode de pr...... -' -
OThV tant le S*-l rye-tw- Il >nV,
iw urlque tfara rwanaa en tilfw
l'iroacnal.
Prntaaceur FatvM
Ptol il ! mi M K"
l-,M cuu.n J r v,;.. >.. Pari
et W m ':
_... .*-><-k( > tara r*****- *nl'
DIALIROL Milri rl*r.o *lroe.
",V i,V-. v: .,.-. e* u femme.
i i BtrJtftme. -.a- M
LINYCOL. SSft*W
1 trust__________
i
Yiiliant a lj* age.it pair liait, 1/iU Rue du Vlaya.m de l'Elii
L'JIJ. -J- -'-!!!
H5?ffW"5SHS
Gyncologie Oermatabqie,
( Hlacuprol )
Comprims de 1 gramme
Efficacit certaine daus loues les affections slreplocoeciques
Compllemenl inoffensif
Le Retacupro. i est le traitement
Curatifet prventif &&*"
leFERMAGAN^TE-
Eu vente la
Pharmacie Centrale
Liquidation
Efe8 Monsanto
Prs Simon VietLX
Prenutii n coutMmuuu le du
ficulta pcuriiare le heur* pr-
sent*, et ou vue de faeUi er les r-
itille la Maison Blesse Moi san o
dont la rputation est ttte
depuis orgtfmpa vent de fti
re un DOU\e*u rabais sur les mur
char.dses franaises et le tissu
de toute beaut qu elle a en RtOCK.
Comme il eiait trop locgdua
mrer les nombreux sct.cle quelle---------------.---------
LOBtde, elle iovit** le lamillea a lui
faire une visite, afin ce a en rerdre f> -w*U
compte.- C'est dateurs le rendit- KP| lJ*a
vous d l ! *cbic et on Y IfVU1 1 V
trouve da tout, de tout et de'oui l
Port-au-Prince, \9 Sept. 1M2,
le liquidateur,
Frarcoia L.WELANET
Proclamation aux
Ifatilanls d'Htil
particulirement aux (Naturellement (lier lecteur voai y ea compris).
Vr aoe le* consonnmaeuiB de KtiLv i hampagn. UH) sontn^
normment et par cela, en ou'rt*. dtioontrem que t. or prfreoq,
cour le Kola Champagne Coq et considrant que le propriuire do i
Champagne Coq leat montier aou apprciation propre Ui10|
tion des consommateurs, U
ARRiECEQUl SUIT
1_ Ui' partir de la publication de cet avis et jurqu' QOeveiorfl
le propiitaire ver.dra la place de KQL* Champagne COQ.
Kola Champagne c ionique.
2- Lee exLaita poar la pruparatim de ce ente de Kola son',
qua par isipi^ dsir du propritaire fa U Ubri^oe Coq.
J-g isctt extrait eat le raoltat a i moia Ai reibei. bta de loH
evan is chimiete de I Knro p ~
4- Uue ca Kola TONIQUE est non seulement rafraubiscant ujs
est un vwiwbie ionique iauuniasa.it. et ftid^ b^-.ico.p daus les nt*
suivanus Ut-bilit. Aomie.Feite de I Appti .'uvrei de sang, taifta]
Faifgi.e et toutva Us maladies dts au sevie cbai gement delatmof;|
"-'tiao louie* ce dpfoies sont contractes pour le benrtdfl
rliM.ia piesei'it- et en perspectives de la fabrique *t. aDcialemsaiT
VOUS cher lecteurs, vctie faoille, et vos amis. PAsbtZ dooe la mj
pkitout J
0 Oie i'esgpyer c'est l'adop'er j
l g je I eau avec laquelle les bjiason* so l fab iq'iej est tisffl
limiiikiit tcos n) ciobes pouvant attanger vos itins.
Les commandes de la province recevroai U.s mmos soina et pr|
tude que cel es des clients en vilie, livraison faite bord voilier, <
ville a la lsidence des schyeors An\~*- J
Noublit pssque la ma-bon fabrique environ 10 diffrcotea ql,
de boisjus gazenaes et vous av.z votra choix au moue prix ; J
C eam ko ta. Or.'g' F il, S'rswieny & Cream b ida L:me |Uics Jf
liaoana thain^g t, LIopi Ber. Buib li^ r, B tf s Gruger As, Ue,
Ktie G.dei Sua dyg.if. ubeny 3idrr. Uo.i ^ol., l'.u.appi-, etc.
Les meilleur prix 8j l pays our boulei le? vides
Tleg-aiume Kola Coq For. au P.iuce
Tt'iboue N 3/J
| noue i> oi.t
Metropolitan Aerated Water Faoterf
Vis via U.el de France
l'ott-au-l'nn'i
W% Quintin William
Avis
Vin blanc r Grave ) en barr
qu*5 (t en ctie de f! Ll
Vin rouge en birriqi e
niseile et Caaao Chc^ya en
caie de 11 bllt
lin il d'Olive "Alio'h en caisse de
14|.
6hampapne (ch^les Heidseick)
en caisse r*e 11,1 U.
Mrrlian J.ses iraiches imtfl
If ) dainirfrart?.
0 En venie Rue du Qaai. chez
Martissant rcute de Bizotoo. Port.au.Pte i^Preetzmann-
Agjjfrholin
Sea-Side-Ian
Sur k Bor d la Mer
Vue entire de la rade ei do
U Ville. ...
Carabe pour a toinobile
canot pour promenade en n&
ttain de Mer
Doucbe d'eau douce
brande gaUrie au premier pour
Kanquet vue sur la roer.
Banquet ur command
D^junetset diner pr7p*r
eu t mi ai tes
Toutes consommt ons prenne
rc marque
Peut piend:e 6 pensionnai e
au m
P. end des pensionnai'es pour
le ajeunei et le diner
Piano automaiiaue a l'Elecu*!
eil
I
i partir du 15 6 ptemb>e
[|> Matin de 11 heures ll|!he.rei
Le Soir de 6 heures a heeres
Petits d< jener* et diners
1 Dollar 15, ViO compri.
3 FteFim I Hia
Vient tie recevoir Pflf Car avilie
un assorlimetU cornet d'ami oults
$ roduits Dduat
Lxctol du
Dr Boucard
Comprims de /er
ment lactique,
Conhe Us entrite*il lei alfsetioni
inltslinales et eutanw.
Beurre
Le meilleur Beurrs marque de
Marque. Ostjens Cremei
Le meilleur Beurre decui*in*
Marque ljens, Dairy % Lied
En verh te che%
A RACII \ Simon ViEUX, Alhed VIEUX, Lope W1
i,.tOUSifflick 4aUliBY,
Ce Beurre *e vend dans le* gn
Maisons de la capitale \
En flros el dtail
Chez ia.elN.Sada^
Simlej agents pour naiti^
Automobile Sludebafe
Sea-Side-luu
MARTISSANf B1ZOTON ROAD.-P. au Hn ce
11!___------.-. ir I.i-
OntheSeaSide
Ooraple view ol ihc Fort
andthecity
Car ge for autocars
roiU for boating
m the port
Sa Baih fre*U w*ler
^hower ba'h
Large piaza
Dinners on orier
Lunches and breakla^'
ready in 15 minute .a
Ml drink lirai clai
Can suitO boirders imniul)
Ltoarderatoi lunebes
and dinners
aiiomatic Piano
wth IC:ectMC cur'eLt
Ecole des Scieticis
Applique*
I e gfseion du COBCOOrs d'a,
misaion est fixe au mardi 3 Octobre.
La registre d'inscription est ouvert
an Sige de l'Etablissement tous les
oura de 9 b uta s midi-
loi HauqueU
Froto SspLinher 15 th
Luuches^ Diuuers
Or 4,45 Wi'te inclui.tg
11 lo 1 M a m.
'"Hi- M.
BarelaMaiele
Comp'kemeo! restsai -
Cjhiommation de \er choix
Louce MENKLAS, Prop
Christian Box
Rue des Z1 rons t arts
Liqueurs et boissons assorties
fui modrs
Six Cylnders 5 -& !|
passagers,
En venle chez
LPrelzwau ^9erh0
Uue du Uuai


MI55IN6 IS5UL
EDITION MANQUANTE
J


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM