<%BANNER%>







PAGE 1

LiuitfBr —— _^ REPUBLIQUE" D HATI t Arrt o.lj fm Mm in nsii siiti k b Cir— Po "'„' a sa LOLIS BORNO Frisidtut de la Rpublique Ac t J Qlii Chapot.n et W ta la Chocdrednoopit tio, qaoians pareo'e*. os peuvent; J 7 Orient hrane— le IMMNI que k. .ri -v^ 3 i A-Si^iai SS^ Si T in "'S nont pu permis le vo e. rer dect ' d !" '• • d Q ibeaco apii ";"t dios U mt.lt pi ici ro- la aetelcu ordinaiie, d s budw-ta, avo hsMM on rocli-r 8i ce nfi5t P t ms et les DO te s s-taire ei 1? enduisant p.r d: calauon ^s Tomres •& dea loi* des Kimncre ds Il Rpi biiu d,t Q u ,a cuse du dsastre que et d'auuea luis u g<=u es; e' qu il *' 8t l ? 0 la ware Lae qu; a mil le 9a% < l a d dioit. y a lieu poor ce motif, <)e cu.vo q>rer lu Coiaeil d'Etut a 1 Fxiaodi oaire; Vu I A ticle M de 1 Cop^tifntior; Conseil dtt Sacr' Et de l'aria du leiirs d Ira ; trili Ait 1er— Le Censei' d lut ixer Di la poieoer.ee Lgltla'ive, rat MBtOQna a I exlraodioaira pocr le Lun.1i 4 S. i t n I)." prochain. Art 2— Le Prfeoi AridU qui >• ra a : gri de tous les Se ltain 8 d'K tat ara imprima. pubV. 11 • > >< ui i la diligtnce du Seciiaire d Etat df I Intrieur, Doto au Palais Nat-'onal Pcrt ai-Prince le 20 Aot 199, an 1 lUme de 1Indpendance( Sign ): lOUS L'URNO par le Priidect, Le SecrtUirs n £ ai de l'Intrieur et 0(8 JrhVbU Pi bber, feint! A C. SANSARloQ Le SeciUit* n fciai dea FiatbCtl ft du Cl 0 EBtrct* ( Iffcj t) iru-f C. ETI si MIT, i c Sici lira c L t j • pp auit aux mesures cru un douai • p is-s pu 'a Po K>t, de surveiller ia Svigo FraocHlonSpaocir iircu tioa d.'s V\ u r wS, poui erap Louia, Heruiann Pierra UBM h;r les c ident qui, ces temps el •'>•• Louia, f-ernaod de'ni'rs taient trop fijieats. Aux Louis ^tiut Pierre J-ooii, priiclpilti ei-og.urel ea effet, u f"" tQ "'". CauroU? sont pa:s d-a G-n1uniS qai mm lre lottl d queat aux V hi:ulc ? la d.re='ion Siiite dei guacriptl0D| quil daiv;rt prendre Iear ordon N I rerniBa Mr r n..-*^! jrjn pro:J fort mantait, relira nent de s'arrter'qa.ad c est ncessa. LL^Z^^!^ lernct des ma n, de ion min re ; et les cm ;h-.r t de stat onner ciit un dollar: Jfcutti, tap ges., (J ._r,_pr entant i-. Tout ce'a ait ;r b n, mais on n-a — Entre'.'arbre et l:o":e II ne fai e de? '' ct P 1S mettre le dog'.dd an vieux rfat P'ovetb; ; M oria Mliord taitact d s ROloatrancea i son enfant 'o'S que sa f nme Pierroa Charles, trou Eraugeul Rit'uud, Rooii immigrants. *m*tang.on Le Prsde.)t et Ma daa... Hsjdtra *vc grand • ombre aiihH ft fo. c iloonairea font |< or v.jyH Bfl de fin de Baumie sur'e t Maylicwtr M* nie qu'il aara demaod uu pas encore pj 1 d vg ter les d tf Maucica sxceueut, Looca rmts tndroil de U v l e c doivent Ernest Champaua, Mu se tenii ia vo turcs pour aitend.e Vonce VVilliam, Cyrille les aient*, car il faut, uoume c la se pra iqas partout ai lieurs, q l'on sache i cajp o iroiver et! voi Malgr les lefai de cette d?r ures quand on en a beos ous conven Prcidente auuacripUooa or Am.lia -eaveisa oa' r a^garde latou daient paifaiemen pour le stat on "— que de k*rOsine de Mana. et cou me nera en des voitu.es : les reproches se dg'nre-'ent en ce Rue du Quai (rnitioo comprise ne En d E me: y Ujjoie ; le luttina deux trrea Oeo:gea ai Ne>i Gaatou Tliiii, KeniY Baitt inaae po>r Paul IVgaud %  i Jaeuuy Cauviu ucd* Lbo. 1 total 01 Cocg'sdVutoiiter k Gouverneraient nM rtb! ; q-ie IQ g'.^d shuriracment er t re ad imclavier le? 'sbiisPfmf-r.trt de chemin da f,r et du ha:bon, le ir.8Ue.it Batdirg l'iDlen'ioa d'eu exeicer cette ru'orife Ion ou'ei c*a dn tiise Induati c-ila. Le Preaideut encore coi li.r.t taura trontei le mo ART, m d .;..w ft c,4 t d a *:iD3 la duecion du Qouter e rcent. rarit Lv Premier Prince n t* Jet if a gtf.ai tiea offeitea par l*> tiouviicenient sileruand t pinar** UkAn aunuuau SJSSX&X£r "" ,ea tus recbec. Le Stti^tbiie u'Llat Ct la Jutlic et de l'Agriculture, f*lgn*) UAaUFAU Le bccitaire d i. :.t de lluatrac lion l'bbb^tie, in^iC/ A. M. t. E. le U Allo:BA?ne miRH">n j ut i{,j des pestants, la police les rappe'a i l'ordre et | jug pour m-t i" d'ac cerd les parti s l s -nrHarpna, ebaca Pf, on" gotii \e* i rreolf. et aux f ai?. — F ' a Ar i. on omp'lae entre la me de t la Kob D.r ts l)s ouebes 4 lce Saic'e h c •> Rutd • a R vo l on e 1 e 1 la Jb iiiD e 6 Pi-ce de a Cathdrale 7 lace Hnon a Cbtmp de M.ri p i du B, gide ( Oirii.riJ.-r 9 P.. de Vaiilj I L Association tKs MembrCI du Corps Lnsci nr.u i ne fonctionne plus au luomtni o les ques nons d'iBscigncnicni Mllciteoi uni laucmionpa blique. 1 onde en 7^94 par un gioupc de citoyens, cette aio;iaiion avait cennu Jes jours txc ,c c> t; rendu de rcit lervicei On compte ton fcilf: Ucix congie l't.iji o,;:quis, achat du terrain de la rata Liantes Uistouches, Construction dune belle salle de CMttSBCtta qui a disparu maUmi rtOtaiBCBI dam un incendie. Ces jouis dcmius elle s'euit laveillc i^ais depuis I le silence se tait autour d'elle, l'ou quoi les iv.mibrts lonJ.Uusr %  e iiwoniiituen. ils pat cette belle Assocuuca paratlonatfio .ivberur Berlin une tinrj fnp v „ IU .VI de corn! roin a accep able par ditnaas M,r.htnd hlTB'ce. a.spjius. xi u h:e da Lau. angl: Ulie it Poste l' ar dtspjius. CalcutaLe vola^iien autour du monde par le Major B.'eka ta ab n do n >. %  E ludion* ftmi mm J£.tianger Par cdble 20 Act ULRLlN — D'aprcs dis rapports de Moscou rtua a Iti'. 1 Mr G^orn rchiicberlne, niniura .ii> jilains iraosrei de rendra Mil htats Unis en annonce i •' litn.ont de MotCOU que le gouver nement des sovxisa sunO uu conwat avtc I un pouai.ie maison Siemens Schukkert de Berlin da iTaRti(.Ti; .SBH Arrestations Noaa am crions Samedi en der ciie heu e lmealatioti da no IP cii.t t Frdric Dbvtgreaud. 60 Diectt-ur du cNoaveliiatea, Au uoac iiiomti t on pro n t'd it galm M t l'arreiitat on de Ile Soi rard V.llard ex-Conaeiiler d'Etat Notre co f e Ernett Chauve' qu tait en tllgiatom Kenik niaonn q>i$ \vx 'ccn'ons d.* STnralat q .i c!oi vit a ••or liea pn S'ptembf pro rhia i la Loc;e La CnJ.ie. S l'oi pouvait agrandir le rood* po.ut situ eoface da Caf Saint Louis l'endto.i convi^r.dr i mer teille pour une doux eue stat oa. Mr qn' E^e t Carai! P lutf Vri' a M 0 4; nous amon e g s de s s ( Dcs •1 b \~!\} les rrs i cette fin Nous ui sochai o.->3 du iu: i riiMoIre labac" E; morte cette nuit, nudime Jeanne Marie Ma de'ainc f'ranoi; Martin, pouse divorce de |o sepli U.inciurd Maison uioituairc •• Impasse Vilmenty A ta famille et particulirement i ici eni.un nous prsentons no sincres condolances Saita dea so n ivj'.ion ar lai No remue a M. Luo .i.txij. Ont aou crit uu dollar la 1 ne eutvames Mauri : • E ternit-, Sti pben SuirttU V.ila a. En Viiuid, L-.VD tnct, Edouard Biumao, Ion U iii. ..y.Aug IB'.H IJoutmj,! Ceigijtt-i, Leou i.ia.itiud. ro ^1 or PitOden.ea aouteriptioo or L* -te No 30 K'iniaa au Dr I i • erv Aquin ; O tt eouacrit un dollar lea n*6 auivantea Dr M U amen, N v une, A berc Anglade, Pr Anglade> Anatoraae Nazoo. Charlier, Charles Cesa, Au glede (Jeorgea Arg fdd. T tui or Navire tendu Le t|s l'anima • est attendu i Porta I de N. w Yoik directement le mercredi ) avec 5 30 tonnes de marchandise!, 1*4 lettres et 15 patsagcit Il paitira d^nslaprs midi du marne) Cristobal C. L. L>. HAVRE — 1 -• tcdratior. de 1 union des ou vrien du Havre a 01 donol la grve gnrale pour des raisons purc>utni aonomiqu:i CI pr.-olidau: avtc les ouvriers mtallurgistes. La give coin nnnwra ce %  •ttn et durera jut^ul dimanche naa un. On puise que les journaui aussi bien d'au* tus aCTVtcca Mtonl sAVcti. Le conflii qui jure Reois dcix ncil a con. mer.ee a la ttll ue la r dukiion de talaUt de ioo,o que les ouvriers en 1. liai uni rfntt d acceptai en pritindant que le cot de u MI var.unut J I tlcvu ti qu ils ne pouvatCjM pas v.vic avec leur sa ane aciuel. Les pairOM 0111 dclar qu ils se seraient ob.igs de icriiui leuis Uniques si la rcduciiou n tait pas sp I diqaa Le dput iatgfricd croit que ia seule seution du coi Hu e-t 1 aibiiraga que les patrons •nt itlus d avctpui juiqu'ici NAPLES— L'iquipj^e rapidement recrute tu vaille sans iclaJic pour en pcher de couler le PulUdciphi* dont les clorons taiiehes iLle leurcs ivaient t inondes hier LUNLhvr.b — Le math a encore baLs lorteinut et cie ptui de 10000 la i.vre sterling iou %  it*i> u sest amlior au cours de lapies midi. A i ueuns il etan ct JJOO la livre sterling T tyaut apptla ei a nouvelles se conpti tua priMDiiier ciaus la aoire de Sa Port d* Paix L'on apporte beau me .. u coopde'ahnc toi marebe Lea mois KeraegriPmenta pris, c'eet le jue de luiile, ct, Septembre forment iic^ 1 .evuta.a qui est interv-nn, la l'. s prquo d.'s livraiaons -le tabac, i^lAJiSu^S .'! l re ,ar e £* ,ar lc,e ,le Me Vl1 th^ I l f ne peut ras dire prparai lai I pato au No. veille verdie 0 1 eitimn 1100.000livreslia rcol ai tytott COBildr commeccrtta ta rt tiban noir I Dpartement c ttuquai.t la personne du N r! Ouest et le prix moyen q ;e oit pour cetti denre utde u< liVtSi L'on ex prescrip pdi^ br^attonup de Ubac Port BU• o(,tet (appeles parle Liaut Prince m.e ma'heureuHernent, la Loinmiaaaire Amtr.cin le i Act prparation premire ettre m u coarai t Vd j, e ,j, 8 [p 0 j | 09 | eB ren j improptea oantiOlea, co^mfl on lo compren pour I expirtation. Oa est convaincu ara au malbeir qoi f tppe notre Uor oie lo Tabac ura oa boi avenir loration, noua rouhaitona que noa d"ia ca D^par cintnl do-t lea cii(Htimbb'ea tor I t'ea eauroTt (tire rr.Hipt t-rroir a rable.it apc'aieina .t r des c^nsidTatioag lafAsiuiea favorablea es p'arstior a On Irouvera la ason H. Silvera prs lequel lea allemands tcurimont des nurclian du r lrld nt d liait , l.tquela crils l'hlb' tl r. C d.-e. et des cidits aoi soviets. Les soviets tom o nr( nmlilida .s r i .. .' . v reir.arqt er que ce:t la prem.e lois qu une maison l \ u ? ' "."* 8 f J l a tTOtda i.atlOn rt d QU gl)| e.ianijeie aceorde des crdits i la Russie au * "rf' taH OOnt lea presiTip p.di> b l'it'oi pour ne Juat.tltr. faiabllem&at reconnus d'utilit s Notre Cale puiniqu Par nti 4a u i Preidei de la iti pe.bl.qie-, IlotUlatiOC S Louia de (ioi za^ue eilliiaiiut d.>3 Ftt^ro- deI luttiuc'ion Cb.'tienno en liait s.i.t reccnuua d Milit publique. Les cunaideiaMs dttenl qu, par le doibiet efiactre piimaire et ee et jug. q.i'tc .) n i pas re na q : lea cb i n lies oa d idl es itisec es qai les ravug M dana 'ea uni fa i aya 11 \\ pirait d naeigT^r et aasnitir le tabac corna ceU --e t iii a tinb 11 Puerto RLo.pour que le comm-"c*> d exnor. tation patate b'y n'.reseer [Armourf ^'=;.:rs: rsaitts SES*! r. ".."•''>-"'.'a 4&&l£fsœJstHi •nt une pcrtubatioii dans le maieli. Le UatM a •aus a 13 Iranct pour un dollar, tt Dialfr cela 1 pin en Iranc a piu:4t :ei:ctacce a baisst, On cote; pour livraison Mpttii.bic-eJctebrc 114 l DCI — condition du llivie et iivianou Ociot.iC-L>eCtmbte 209 liar.es, ueii.es conditions. (, Atwonr / W.* i~ *t-* c BU L Une l Iuu6cittli6t raitant droit aui nombreuses dolances des habitants du quaitier, le sympathique D.recteur de la Compagnie d bclairage Llccmque vient de Une installer une lampe la Rue t elion. Nous ne saurions trop le tliciter de ce geste et lui prvenions nos co.upluucnts* titcttunBaici l.iUiaiikGo tegae foi: de en 11190, P r.-au Prince par lae Frrea ... l'i n 1 c ion Oti tieune coniilbui da n une lt>rge ir.cn.. .3 u t icj} et a, 1L i.iruc 10^. gi..a'e en H r; o'aulre j ait, dee Kire de I loatruc in aeo t'ibuetco t bte du a ute la gj m UN la ir s les (a m mas Da pub i dst n|[u occupait les pljce-s de Pa ritiaiia eu loi tahibai %  Li IUSC et I Amour • tic filin touhva laimiraion g.iraie ta musique, le jeu des acteurs ont t inipec cablts A V0| mes, les jeunes lit es devrai n: voir — Quard ou soit que la un.sq.ie vaut a Cfcl seule la :oiiie-, on ne ,'eut que (-a.n.r eu as.isiaut a se sonet vianiieiu artist que afcx s d t Liesse Nous signalons la police les lacadi vitesse auiquels se laissent aller MM. les suBatU sur la route de Port au l'iincc a i tionvi.le. lies gens 1 lunaaiBaatl eue sur une toute atlecte Bttl eouises et les ma.heuieux pietous ainsi que caua l ^ui se trouvent dans leuis modestes venieeiies, na pouvant se payer le luxe d'une no se de naandeut t chaque tournant s ils ..c vont p„s .re emports par ce trombe ver'.igiueusc qui les .ne naccni et Ict pouvantent (^u'on se rap va un Code Je U routa et, aa'ti aiati ^ a* rv Varits M RDI Les Mystres de ACUUJYOI h i3', 14e it i). p.iodcs qt.e I Inat'tut ti #'•.•# ifi.atf HAIIH onCbttieo t^iUai.tS pOllt le Btonnier es djiuain qu'auront lieu les lections pou: le isa-.unmer de I Ordre des Avocais,— et le lonaetl de Discipline Deux caniiJais SO nt en prsenc?, celle de MB Oeor 6 cs Sylvain et celle de notre esiimabl ami Mb LJgaid Fanfan Nou ne manquerons de renseigner tur le ' tuliat de lutne. il Le articles Suivante retu pir le* lrni) s bleixx, dM| trs rduits : Toi'e Voiles pour cordonnieri,eidret, tenttt <• Toile Voi'es pour voilier* Eolieone de toutes les couleurs Voile brod de fouies les coulfun Piq^ 8110 grandes barres, extra qutlil. Sue brode, extra suprieur Lis s jour fil f draps pur fil aiapiiste fiDt; pour ehemiies Pain b ach pris fonc anglais trs supotiti S Perai blanche sup* DiagonaJ noir suwerieur liniiaiion loilecn.e Knki jaune snpciieur anglais %  Fealiia bdach oour coMu es d'eniaafs &' ••' c "l olleloui sup blanc et cou'eur V/Meie.. dd l ilcUe b l4liC ti cou | eur 6cyeux couleur. Ne marquez pas de passer chez n. SILVERA, ayant d'aller part car cest la Maison qui vend les meilleurs articlti et • * leurs prix q !" aviaer le public qa'ells n'a PJ d II do t vcL i Ur CdU PUC8 aulor, cevoir an ses nom dai coin doivlni a C uHr quen ,0D8 ce qnldWrent 00 travail Sett*fJH do.vent a adreaaer d:rectement au proprit sauf la ooit etJaMf,^, NEWYORlTs;-Praoci$,;43 DAtate H r,,c 8 4 37aj Pa*Rll> 2^— Stiinjj S 8et Ddl mil a NcWYORKaS.em.g Franc A4 65 3,2| No 00/ Mak ; o.to cts u ^oui x 00 ratikj faio rsrs ttidraie, HENRY STARK lue do Quai, eu face de la (m rtH



PAGE 1

u wrm H. SI L7ERA fient de recevoir par dernier steamer ipeaux de Laine d'Italie, sup. d* t IPS qualits pour hommes, tpeaut de paille d'Italie 8 un. de i les qualits pour hommes. iki Blam suprieur. Union sup.aaylaik orO,8J l'aune Maison invita en outre sa no n ne clientle vc.r voir les mxgni nom* aut* 4 les jolis articles frmts quelle vient de recevoir nWl? vend des prix dfiant concun enci 9 %  T" -!1 : %  •: i iployez la C ndez ceux qui s'en servmt s mire brillante" Sans odeur Sans fume lu GASOLME SHELL -. un rendante t t -—„;-; ieur par kilomtre E C0NOMlh volatile, ne se rbonise pas UbtlCACILE ^^S SHELL IfetaJtc Petroleum Co *erts, Dation & C Port-au-Prince Agent Gnraux pour .Hati Le e; ; ,, -. 1 'i *> %  W' M i luSE • POU* Lfcl CCL;):::^3 DliGmjiilUK. I. K.liUOKUtTRBU *Ki.s S ULHUtiE fG Tout /.. oduit en flnc.oni ampoules, comprimes, cachet*. SOULTICMS BYTOOEUiflQjUtt BANDAC.KS. CMNiriRES. BAS A VARIOS APPARflCS HYGINIJCES ,)v)ii: ious usage AFr*r*EiLS ORTHOPDIQUE! Sa ingaes hypodermiques PHARMACIES DE PCHt, DE V0YA6I COFFRFS PHARMACEUTIQUES pour Usines, Communes etc. Pr'ifet Je Factwe* cl tous renseignements sur demande adresse PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUMbR G3-30, BOULEVARD SBAS10POL PARIS MAISON UNIQTJE AUCUNE SUCCURSALE ci en Fronce ni A l'Etranger. Inc. LehnetFink (AIIMH (.*4ce en 1876) New-York, .U.A. Laboratoire Bloonifleld, N. J .U.A Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon H. lhbaud ri i*m*^mmmpLehn & Fsnk, lue SUPRIORITlS Fond en 18 r '6 BAS PWX PROMPTITUDE % eu Tousproduits chiorqies, pharmaceitiq'ies et autres a m il dablei dans une pharma*. S UCHK R 0 x i mN Cia le,le, Girol,e, Anis , ll 'M u "^ ou. ek. rt .,^K C, K AL1TJ ?, S ; / MHr ^ Ufl Prive/ Lysol dsipfectani.Parfumerie.ANtlei Lmuls-on, Lold cream, Lxtraits pour fare essences et eau de to.lette fco frai? I.S. P y.f C0D u 6 If' iD8eC,es Solu,ioD P ur conserver les e** Lriii^ i t Magt ie, Pondre suprieure pour la toilette des enftan* tsaence de eu. H Eau de Florida, Miel pour la table. Muiitarde Islfe i?£L 9 ? ar a blt *' B, 8ReB a dfnt "' Peooermin', Huile pour baner tel moustique, et autrea insec'es, Regulol : Huile contre louaipaioiT nnl i 8 ,n i e8 ln8 chroniques Tb, Cire pour lea parquets, om"" quea, Eiii.rs, Epicei S.rdbs divers, Teintures diverses, Viua. etc, elft^c Demandez le catalogue des spcialits, -"^.ttiw. tJtiMtT VOi Cornmandea LEHN & !" K. Inc: vous irrei absolument & FlN^n? b0D e8 ?harmaciea da P ava 8'approviaionnent 'cbee LBIN Lon H. Ihbaud Agent exclusif pour HMtt yde Steainship 0 foreign Services Compagne Gle Transatlantique Le sis •' LAMENTIN venant de Bordeaux et Santiago de Cuba est at tendu vers le 4 Septro.bre et repartira le 5 pour Petit Gcve, St Marc, Gonaives, Cap-Haitien San [uin et le H Ave. Poit au Prince 28 Ao' 1922 L'Agent, E. ROBEL1N Madeira huibroiJeries liftS^&^^MU!!! L une des meilleures et des plus fort^l^^^X^^ ^. ma J* !" de (issus aux Etat* Uni* ^^SWftrftoi T*2* ^m. Check*, Gingham, Tells L pREETzvi ANN ioaBaoui <* drap etc 9 etc. Rue du Quai^ ^ La meilleure source d'achats : Pria* Lonndence toujours avantageux. Joshua h. Baily & Co (Church % Thomas Streets) Neuf York Valse par OMtdi JEANTY —"—— Poor piano et pjur pisno et violon C* pVltlCipaUX CommiSiiomui ira* vendre cbii l'auteur Rue de I'FJ *, -n - ^wwwimww w IIS '• R a •*.-. J 1 • m „ Poor piano et pour pisno et violon '•• pi lllCipflUX COmmiSSlOlltinifa* sum •/ Udracna laiSS fteW*Yorh • vendre chalaoteur. Rue de 1 Ei / MllJ f l llv aV/..# a I? 7 rf *; aB,Ufif ; w J r * H ld foiir/iM# .*/. #^# J# x „ tinemem __ lt88UH aux &< a t*-Vni*,*'aprovisionnent ttu !" u r n M avec fret et tt malle ^— chez Jonhun i Uniii*. c. v !"!" w*m S -^ ui,ii laissera tt. mme, jour *tag*t on et leH portH de la Co • Panant fret et pa**agers. •^ P rince le 26 aot 192f E. F Clemeuls, Agent Gnral la Habana Gros lot 100.000 dollars Les bi.its (ou. le tu.g en ji Aot c< ur nt sont ariWs et la 1 s e du 30 Juin coul Sam exception de personne.la ven te se tait au comptant. Carlos E. CASTILIO. Rut Bonne Foi A Prof essor Tba Dirrclor of ec important com mercial school io thia ciiv.using the mos: pr^tical method b^virg sereial years of expe n-r.ee, would be pifa aed to give Frfnrb Lee k, "1^ b'gionifg seiterobe^ lit, iroiu 6 to %  ^dupj-ofiM uriDaa.keetDeutihmaraa *• * L u ', 7 . 8 r/l 0D ,he e8fcie8t pot Dit* IritUS. For ail particolars apply o ; Spseial School for Iyptwriting and Shetland, Hu* tnu. ( Streat 16V, t $% ******* Btw oof en (2i p iuslin Domiiqae la 'acuit de Mdecne de i'ars a^ t 9* w : Aviaue Grfoire 8J8 **• UasuiiaiieKi. : 7 9 Iwt du Pnaard ild Corporatioa Lubricaliug Oils & Greases Huiles el Graisses Prix el qualits dliant loule cooeurreoce LEO* R. 1UEI1WB



PAGE 1

UMffl* Un Jour viendra '' %  %  § '••*• f SrluitM i %  •• 6raaa> v , 0lNr>frM idaraU %  %  • Amhn ytemttl ! i 'T' • ni W*. Ambrr ,.i | ,-.l •*><|ui> : Parle-..Ui 4mot, PrtmitrOul. Hou MM fin l'Am.mu mtruiilnir t:.\n~,:ir dont !< C*? £ Ettrajts a//..-. /<<.. Ifm g, Vloltl t, > J.i.min. Lilai, Slitgtitl. Irli lUI.oIron. Chyprt : Ufllffif *l Icret. HIB r n L'fil. l/2(. KLCCL MaQuin de l'Elu J G G Y S £t* fritte eft t m [nfctier .s \\ iles, cordages, Lolita ei filels 'e p6l.e. I e iiodbii ,sl uinltsinh r iant d*preo)ifi ordre supnu.e.a chirtf a M ri; H •> liei l'uiiiH de ii*fj et Jet^ aures ve. I.IIM I. m; T ifiiTTa Le plus puissant antiseptique Bana Marcura ni Cuivre avivant la tranll ds I*. rOVABS, Chimiat de rinatltnt nlfnr (1007). Mirait Instantanment Uiu las microbes ds la ^awto, du Cholrm, les Furrw,Disrrtiaj •t Dr—o ri de Pat y oha^rda TilBinni [iLADIII Indispensable twtre ks Epidmies SOIl • Un* frauda oalllorea din lltra d an pour tooi les asifit. SaaUU as l'MlOOOL, S2. Rua aa IsOwfV*. fUM kkBiM •* VMU 7ww u* ri s il *1 S #^ %  'v :hi\ -H l tf rie Si Martial c\ alain •• p'i'fe Ji renie* lea bo i#e* l*J I OO^o!|a' 100 dollar*. I • Ui lei er.tier de ccor/ona. Un d. lar. le ccuron, Vit g" oentimri cr ru Drr i;oi rdf* KH \f--.l" Porf-au Ptirre datia et n aito 8 IIVI tp/: fi D> A> rrea dn l'r IR f 11 pli i' Frf rsis Se u n ; r rrl'p|.p l'nr B(7lra ManlfoHrr Ma* Ui;< i* V'trd Vc*ni G Mtkh'cif I Inin'RO' pBnqut I • I ( Mi.'.o • V n p ci K r nu y lf'rie llcipi rlf Kn DCe Htel Bellevue l bararcif Gutinvpa PtfB>avotre billet ce nainienaet Ttrtfr promit rt wtf C. k vendra Pi p,y Muirsy ClocKtoo' en C>CHM.I itii, boooeoccasion. Pour toelPi confliPop, fadri^pcr ; c brieati ri u ornait 3 O % %  i 4% y" W 5 x^i 4> n *-—€ lm&mm* Liias sont lierauses v,; et en bonne sant v Voua Devriez l'Etre uaai', ^ Un grand nombre de raabdies des femmei n'entrent m dr.ns le domaine de la chirurgie. La chirurgie ne peutriZ c! ai ger de place ni dplacer le or-anesnlu moins nea*. atmfobta n'a : fait jusqu' mnir ;nar.t. Un pait BtanisoN d'une pendule peut desserrer et k pendilla aVaoea ou retarde. Si le mtonigme n'est pst remis en place de suite il peut tomber et c^us-r d es doZ n*8> srie:. Ce t exactement la mme chose (3 les mdadiesd. i femmes; elles commencent .l'un rien m*' ti Ton ne prio af.ention elles produisent des situation srieuses. /• assitt que les premiers symptmes rrrarai* rr.t crenti .a Composition Vegdu'e de Ljdia L. Pinkham m :-1 le malaise et pour viter qu'il ne d, gciire tn\Z maladie plus stacuLc. ,! Jruv 'mVu 0 Rlco -"J'dj'ri 3 la Composition Velabi V" L yoia E. l'.nkhai.i nonr me r.urir des t'u urs hlanchiSiii j ; > touffraU dapul* Ion, temps. J'tais toujours fawuaeit d ""l!"-. lJno amie d ,* m * i POattlM aJ j'avais •Tonrstatnmor.t CJPS A vendre a Produits de ft OUF fie Perret Gcults lisoijn nue?. SiivP du Dr Cabautl Cartelde Tfoueilt Perret la i.u j a ; ne. Ccw\ t ruf d? tor.cUa Prrrel (•lycro phosphate de chaux crcaut Loi on ,u Docteur Alhu Kola ir T'oueite Vin du Doce.ir Cabanes Poudre de vijJida de Troueite Perret btr'i troa pour rrmplfCft le sel darss les .fgirnes. Si top I ou. 1 c Perrel li pa paiiiO. S'adiei er (,u A'o 1358 d: la Hue Amricaine -ysnt obtenu riva rsultait excellents avec votr^ Corr.'aitl VewJtal .'Cmo m5re ayant cralcmtnt bnfici car on, ,...., r m. suis r>s les euxires. qui leur on!j lo d^"igrF peur le n o a do Bfp'etBbrt piocham, et ce, elin de ( %  • i IDC ire IPUIB CnQjarvdea qui ont truvi ill [i tftnt le moia d A< t 6c pifr.dre a i*"^ mur Ifori vactin c>. C•.:> A 6' 10:2 La Pttcii I Hil rien' de r*ct\ oit ; or Caravelle un as$6l lit/lf l{ > om; .h Id'am, iules cV l'HtituU* Uaute 1 a (vol du Dr lmuard Ccwprinus de /eriticfil ludique^ l.an'it /(A saVitrt/asay Usulfediont iuli.-iit.uim tt cutan*.'. Le Maiiu Abcan+rntnt Un Muu Port au Inne Gourdes S KiSrurleripnt \ fl( HrrMrper }f 1. M M;, na rt ptenntmcnls prjt oiaa u'av-uvu. LOPE HIVER! Grauditu* No 1717 Port-au Prioca Agent Exclusif pour ta Rpublique d'Hati BARION S GUEST1ER, Bordi Vins Don J. T. BEVKERS Royal aab Wi I/O flliG Ud. (Glasgow) Wi?key cossais Haig& h tient la disposition des commerants la Capitale que de la Province pour Pexctii pide et sogno des ordres qu'ils r( bien lui confier pour ces MaisonsPAUL TMfXSl llue Travei sire Magasin de l'Etal Vous demanda venir voir les artirhia de toute rraichw *' meilei r got qu'il ieni de recevoir par les derriers bit j IKirango.iSu asforlimem est comme toujoars t.es vari,IM es' meilleure et les prix conscieucieux.il salisfist toas KM 00 J hommes, Ifmmes ei en'an's. Visite* ce ni-.t(i'isin, avant del* vos achats. "Tn lftiuidation 10.000 inlures A la Esp ana En (ace de la Poste



PAGE 1

MI55ING ISSUL EDITION 'MANQUANTE: J



PAGE 1

\iUiBd ann* No *9ul Port-a ri'nba^ Hati Lradt 28 Aot 19 Oment Magloir] (TOMWU 20 c lirn l Quotidien C'est jioe chose humaine de se courroucer ; mais c'est une chose excra ble de ne pouvoir s'apaiser ni pardonner. Franois de SALES •visu** t tu Mtt u mm M3 im Tiucpimi NO:MI ta NOS VOISINS SiriK IODS cubaines Symptmes alarmants J IB prcdent article noas cubaine est dsormais tardive et a'ar |iignal que Cuba subissait rtera point le cours des vnements Mirtnptomatique, en ce que sous l'action de cet article 3 qui. i milles institutions sont me Ini seul, vaut plus que toute la Con istrdes suggestions tities v-ntioa Amiicauo-hai lence avec itttite de rlor.i e sa utaire, ses additions et ses exagrations. ,u!a a pris des propottioas Apii tre rest peaJini long I. Cest mme une vrita temps inofhosir, ou plutt m.ip j o les pouvoirs publics rant quant aux questions d ordre ci ; perd e la tie, et qui agite vl et intrieur voi que comme une 1 entire, tche d huis l'amendement protec1 tait pourtan s'y attendre leur s'est mis s tendre sur toutes TkPisident Zayas a d. il y 1 s institutions, d abord sous to.-m: *lieox mois, se sgoe: r d'insinuations, puis de conseils, de jetabinet sur les indica suggertions, et enfin de mmorandums Hau perroanage tranger, p emp'oires. Tel un Prote u revt %  ion une inteivention ca maintenant des formes multiples sui ^1 moins une ingrence vint les circo asLoces, profi mt des tilt d ermmer une setantes de l'Administration, et attriions dans les a flair s in buanl l'intrt national purement et Hs Rpublique. Mais cela simplement chacun? des rformes lUtment avec le desiratum proposes ceux qui taient obligs 1 publique ; l'ancien Cabi d en prendre l'initiative. KHtment dcri que malgr A la suite de la mission spciale jtvtc laquelle on accueillit du reprsentant du Prsident Wilsoo, r-JjaxSecitaires on n'appumission relative 1 ajustement de U coup sur la signification loi lectorale aptes les trauies qui isg.ance. quelquesuns avaient annul l'eiecnoa de Ziyas.oa •Il croire que c'tait mme est rest longtemps a croire que la istlo'aire et dsintresse, mission de reprsentant avait ps diplomatie, lorsque l'on fin, et l'on se de.naaiait quel pou Prcdent il s'tablit comme van tie le motif de soa sjour coi '•(•unie une institution nou tiau sans caractre dfini. 01 as i depuis cette ingrence ca voulait pai rematqaer quil tait d >its No es .et les Memeran iorrruis cr uo precieai dangereux il accentus en prenant le en solde tant ou en acceptaa. ce. e don viiube systme de intervention spec.aie dans es ardtes WI in ricurcs, et que t. ou tard 01 au tan rcconniltre d'ailleurs tau le soa de la geoi mucageuse : %  'ion conomique et fiuaa Rimt pttuntes ngtm. zt voisins a partuui. e Uepui le te . sentant du P.si ce jeu de no:es com dent VVilson est devenu celui da Pi ( binent HiJtag, ci l'exprience avait L'tnple va le dmontrer : donn de te. tsalia s q J elle nous "JNwpuleis ei des reunions a vaiu dans la rai te un iep;sen.aut w ? ,ent P' us cn eiai en sur le a: ^ ine m j e, tout .onin: la |a.V 0U * • joster • Cooveu ion a une e e dj.niui aaorPweoi, le uouv au budan amricaine de 19^7 nous a valu la Moyennant 55 m.ihoLs" tt e de 1W15 Les pcdeotsea di <-t ti.it u M mue maxima piomatie ne pcideut jamais leurs i w*\ pouvait payer Or droits. 't ce Budget qui au 1>> mme que dans notre cas I H J • %  Mentieue duu retout narabe tepresenant veille lex;ca 00 s tst apeiu qu il uo a de la CoiVction, Cuba .vl; On vtemeut trop Crowder veine a l'excuuoa de l'A m >* a l'largir par de mendement P ait et particulirement l0 jusqu' 1 tendre da 1 application conforme, adquate V point que les Crdits de sou article J lequel est ainsi li* [•wots du Budget ont belle : "J* la somme iutressan Art.}— e Le Gouvernement de Cu bons de dollars prs, ba consent a ce que les Etats Unis '•esemploys n'taient puissent exercer le droit d'itUervenir Ptasuuis mou, des vue pour la prservation de l'ludpena •" yaut el pratiqus dauce de Cuoa et la protection uun l^ktaftl '* del e "Prieure Couvernemeot adquat a la protec k Ce • de tondion non de la vie, de u proprit ei de 1 comme responsables la libert individuelle, ei a l'accota T?i Ul: duae i^pun'i* plissement des obligations envers Ju 'Witra ita>t la situation na imposes aux biais Unis par le 2 1 eQte note fut dpo Trait de Paiis et qui doivent ma.nc ** Loterie nationale, tenant tre assumes et accomplies 2 11*11. • -.!._• ... _._ *^ ^ -. J-i*..**.. Angle des Ruas ;des ^Fronts forts et du Magasin do l'Etat Marchandises franaises Nouvelles titraugres notre Convention, avec cette lilf rence que le Trait de Cuba est per manent et que le ntre est en princi pe conu pour dix ans. Oa a attendu, g jette la situation actuelle de natre voisine. h : er cono iniquement rich;. auiourd hai appiu vrie. cour do m r i l'art un? oor te que 1 un* d s deux p-rties tait loin de sojpaiier afin q i 1 a jt e puisse prse ver son indijenlanc?. protger son Gauveraemi it, la vie et la proorit de3 citoyns, et la li bert individuelle.* Et c'est ainsi que le Cor w s lgis'a tif, ayant voala substituer i ;'em prunt ex rieur de \>i milHoas de dollars que Cuba considre comme dangereux, un emirunt bjfetfitni de ro mill o is, les pouvoin publics se sont burt me dclart oa for melle de non possumus ie la part du Reprsentant C'est ainsi q-t'un dernier mmo raniun avec le h.ffre fatidique d: n apprcie et re onmaaie, en m metenpsqu; l'einjrunt extrieur, de.? mesures qui moatrent jusqu' quel point le patriotisme de nos voi sins a raison de s'a armer H ne s'agit en effet d* riea moins que la rforme de la Loi organique du pouvoir julicia re, de la suspen sion des prescription de la Loi du Service civil, de la nat'oulisatioa.di la Municipalit de la H.vtne. Or, en mettant de ct la Lo:eru q ai est simple neit papa aire, ce sont 14 trou insti utioas q ai sont les plu ; in dpendantes par.ni les incitations na tioaales que l'on veut iformer ou supprine: la Mtratare, le Ser v.ce civil et VAyuntammto Et les mo tif; en sont um.iuiiMt indiqus pour recoanaltre qje daas ces rfor mes 00 eovisjge la suspeonoa de l'inamovibilit des jug s, la mi.e en tutelle de U Maoicip4iit>, trop ind peidaite et la rvocation momentans des foi.tioanaires au g du Gouvitnem :ot. Car sur ce dernier point la 01 sur ie Service civil est une iasttntioa qui coa>titue un v aitable ptog es en protgeant le m ploy pub. c contie la fautaisie ou la mauvaise humeur du Graverne ment. 1 %  >•• %  ymivuiid %  %  — w.w — — — --— '^rtto soluuoa lgan par le Gouvernement de Cuoa # '%u Solul| oa cuoai H y a dans noue Conveonon un •*' l'etlet de la note di article aualogue, iaft.14 M111 ce que Eh bien.malgt 1 tat de l'Opinion, malgr la surexcitatioa d'esprit au Snat, malg. l'agitation qui existe a 1 Assemb.ee des vtransde la guer re, oa a tellement ni e dexcuiet les prescripiioas du MeinjranJum No 1 j que dj la Chamore a vo.e, contre toutes protestations patriotiques, la suspension de la Commission du Seiv ce civil, fille votera donc la r forme de la loi o.gamque, et la na tionaiisaoa de l'Ayuntamienio par ceque sa majorit c>t adquate i cette situt o x Mats q .e lera te Saaat dont le Pr sid.ni^cst en mme te.np, Vi.e Prs deat di la KepuD.iqae, et qui ne repond ni de la^np.uut ut Ues r lorm.s Qf0pedM OJ ai.ivcra-t-tl si le paitiotisme cubain les repousse ? il y a la une aventure que nous avons intrt 4 suivre de ptj. PARIS 2j — La Commission des rparations tiendra une sance demiin immid atement ?pr le reto ir des dlgus de laconniss.oa qai ont Berlii daa? le bit de cjavenir ave: le giuveraement aile• mtnl des giran'iesa doiner pour 1 ac:ori dua maratoriura i l'All magne. B e 1 que danj les milieux officiels franais et dais ceux des roaraiiois 00 considre les ngociations de B:r lin comme ayant co npltement chou,sir |oho Braibury et Miuc're apportent avec eux des coitre propo sition qui leur ont t aoumiMl Jir le chtacelier allemand Wirth et que les britanniques esprent quoi retrouvera acceptables Les dtails des coatre-propositioas n'ont pas t di vu'gas par sir ahn Bralbay et Mi Mauclre Un expos sera donn i la conmissioa par Mr Miudire de la situation telle qu'elle existe i Ber lin II fera ainsi coaaaitre les autre; proaositiois faites par l'Aile01 agit qui ont pour ainsi dire rpons* ses par U dlgatioa. Sir loha Brad bary fera tous ses efforts poar viter un vote immaiat de la co nmissioa des tparatioas sur la qnestioa i'ac corder un moratoriu n i l'A'lemagae et propora ua nouvel ajournemenr de 'a dcisioa i ru l'espoir que dans liatervalie uae solution quelconque que l'oa n'entrevoit pas encore intervieidra temps poar emjcber lactioa inlpeiiaate del France coatre l'AUemagae, Aucuae dclara tioa officielle na encore indiqu quelle actioa indpendante la France prendrai;, mis oa croit garaleme it que ce sertit l'occupalioa de la Rnur. L'ctiec des ngaciations Ber in est grande nent attribu par les obier vateurs franais 1 attitude du chiu celier Wtrth qui, dtt-oa.ds le dbat des pourparlers s'est obitia i ne pas vouloir cder ua seul pa n'. sala questioa des nouvelles garanties accorder. Les mmes obervateuts affirment que 1 exclusion des ngo dations de Mr Herms, ministre des finances allemiod, a srieusement contribu * lcliec des paurparlets, car Mr Herms aurait t assez adroit pour viter une rupture ave: la Fra ce et aurait consenti aller pus loin dans la.voie des garanties que le chan celier. Oa dit aussi dans les milieux franais que Mr Wirth a paru com prendre partutement la quesuoa.tau dis que Ai Herms la possdait en tirement. Oa ne pense pas que la commission des rparations fera re connatre une dcision dfinitive a-ant trois ou quatre jours au moins. aient amena des rsultats positifs nanmoins leur enqute leur permette de renseigner la commiaion des rpsratians u sujet de la situa tion actuelle de l'Allemagne qui aprs tout constituait le principal but de leur visite Berlin.; L3 nouveau dlgu fraoili la S3cit >i; Natioai PARULI ikateur n airy d 3 Jaaveoal riactanr ea clnf du\latio a t oomndlga franiia la V. z K das Nltl u 'a Plaa da Mr HQ Viviaai qui a donn sa dmission. Un agent da l'association allemande tGonsul a t arrt ce soir par la ssrvics du goavernenanl qui croit qu'il en l homme envoy ui poar aaaassiner M. Poiacar. Le pr.sonmer rpond an signalement donn da Guanilnr : Il a t trouv dan un q aartiar oua B t de Par*! et est t'i roitemaotsurveill pondaatqne a police coa inue ses recherches dans le but de trouver eij na D£ da campliCM. F Uue digatioa dft dlgu* [fduais et alleuiauds M B t 7 Sir Johu fdbary et MMaucire ont pul uuj uola raiion c, soir avant leur dpart pour Pans. U dclaration du u5 fuo PJL5! ^iaiws de de.;.arer q qu laaiaouswoQ avec les Allemand. QU W£\X\no GabiL'aviateur Hatoaetsaiconpagiaassonpr tli d } C/inuara hier siiza hMrti allant la Havane d'oui" passaroot a PaostOola pour y DM! dra un nouval appareil. P U13 dwUfatijj du MiJH2!? L'iuviolabiliti linta gnt terr.tjrul da l'Autncha S prsarvatioa de son autonomie en vertu da trait actuel Wat . S lltaJis poar vaair e i ail3 CJ pav TdllJ et II dclaration fai's p 8 P r 'Jg Sohiaxar aoa runion tsoua eotri KM ICousk. ministre AitricUe en Vlillaraud rejjt las dlgu* auiricaias r A Muau LLEr-.M.Milleraoden Si. il?] %  I 0 "^*' de Hambau.lS f! d l f ul ( ? ia ^=ainslaur ad i, l la victoire si | a *\aaca n'avait pas arrt le flot sauvaga qui sS prdipu sar_ le moSda '.q S dAoattly ao aai c'est pouruuoi ce pays dfait toujoura tre prr? La prasideut a dclar JUS ce ser.it vraiment nsible si ca nVieil; -W K?.t.?£ ifU rlail 89a dpense. ca. Nous son nas un peuple Dar-ifi qus aati nous ne wSa*pif*$£ dupas noui ne rclamon, q ae i u i ticd et QJ us .j u ne surs da pJ2 nir parce que uous y sommes doter muas et vous nous aiderez. ^oiocar surveille | .liS ^ 8ervi,?e ecret do son lTTii£"i qu uu !" daus ie ont de luer M P ;*" % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05754
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, August 28, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05754

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

\iUiBd
ann* No *9ul
Port-a ri'nba^ Hati
Lradt 28 Aot 19
Oment Magloir]
(TOMWU 20clirnl
Quotidien
C'est jioe chose humaine
de se courroucer ; mais
c'est une chose excra
ble de ne pouvoir s'apai-
ser ni pardonner.
Franois de SALES
visu** t tuMttumm M3 im Tiucpimi no:mi
ta nos VOISINS SiriK
Iods cubaines
' Symptmes alarmants
J ib prcdent article noas cubaine est dsormais tardive et a'ar
|iignal que Cuba subissait rtera point le cours des vnements
Mirtnptomatique, en ce que sous l'action de cet article 3 qui. i
milles institutions sont me Ini seul, vaut plus que toute la Con
istrdes suggestions tities v-ntioa Amiicauo-hai lence avec
itttite de rlor.i e sa utaire, ses additions et ses exagrations.
,u!a a pris des propottioas Apii tre rest peaJini long
I. Cest mme une vrita temps inofhosir, ou plutt m.ip
j o les pouvoirs publics rant quant aux questions d ordre ci
; perd e la tie, et qui agite vl et intrieur voi que comme une
1 entire, tche d huis l'amendement protec-
1 tait pourtan s'y attendre leur s'est mis s tendre sur toutes
TkPisident Zayas a d. il y 1 s institutions, d abord sous to.-m:
*lieox mois, se sgoe: r d'insinuations, puis de conseils, de
jetabinet sur les indica suggertions, et enfin de mmorandums
Hau perroanage tranger, p emp'oires. Tel un Prote u revt
ion une inteivention ca maintenant des formes multiples sui
^1 moins une ingrence vint les circo asLoces, profi mt des
tilt d ermmer une se- tantes de l'Administration, et attri-
ions dans les a flair s in buanl l'intrt national purement et
Hs Rpublique. Mais cela simplement chacun? des rformes
lUtment avec le desiratum proposes ceux qui taient obligs
1 publique ; l'ancien Cabi d en prendre l'initiative.
KHtment dcri que malgr A la suite de la mission spciale
jtvtc laquelle on accueillit du reprsentant du Prsident Wilsoo,
r-JjaxSecitaires on n'appu- mission relative 1 ajustement de U
coup sur la signification loi lectorale aptes les trauies qui
isg.ance. quelques- uns avaient annul l'eiecnoa de Ziyas.oa
Il croire que c'tait mme est rest longtemps a croire que la
istlo'aire et dsintresse, mission de reprsentant avait p- s
diplomatie, lorsque l'on fin, et l'on se de.naaiait quel pou
Prcdent il s'tablit comme van tie le motif de soa sjour coi
'(unie une institution nou tiau sans caractre dfini. 01 as
i depuis cette ingrence ca voulait pai rematqaer quil tait d
>its No es .et les Memeran iorrruis cr uo precieai dangereux
il accentus en prenant le en solde tant ou en acceptaa. ce. e
don viiube systme de intervention spec.aie dans es ardtes
*WI' in ricurcs, et que t. ou tard 01 au
tan rcconniltre d'ailleurs tau le soa de la geoi mucageuse :
'ion conomique et fiuaa Rimt pttuntes ngtm.
zt voisins a partuui. e Uepui le te . sentant du P.si
ce jeu de no:es com dent VVilson est devenu celui da Pi
( binent HiJtag, ci l'exprience avait
L'tnple va le dmontrer : donn de te. tsalia s q j elle nous
"JNwpuleis ei des reunions a vaiu dans la rai te un iep;sen.aut
w ?,ent P'us cn eiai' en' sur le a:^ine mj e, tout .onin: la
|a.V 0U joster Cooveu ion a une e e dj.niui aao-
rPweoi, le uouv au budan amricaine de 19^7 nous a valu la
Moyennant 55 m.ihoLs" tt e de 1W15 Les pcdeotsea di
<-t ti.it u m mue maxima piomatie ne pcideut jamais leurs
i w*\ pouvait payer Or droits.
't ce Budget qui au 1>> mme que dans notre cas I H j
Mentieue duu retout narabe tepresenant veille lex;ca
00 s tst apeiu qu il uo a de la CoiVction, Cuba .vl;
On vtemeut trop Crowder veine a l'excuuoa de l'A
m>* a l'largir par de mendement P ait et particulirement
l0* jusqu' 1 tendre d- a 1 application conforme, adquate
V point que les Crdits de sou article J lequel est ainsi li*
[wots du Budget ont belle :
"J* la somme iutressan Art.}e Le Gouvernement de Cu
bons de dollars prs, ba consent a ce que les Etats Unis
'esemploys n'taient puissent exercer le droit d'itUervenir
Ptasuuis mou, des vue pour la prservation de l'ludpen-
a " 'yaut el pratiqus dauce de Cuoa et la protection uun
l^ktaftl '* del*e "Prieure Couvernemeot adquat a la protec-
kCe de* tondion non de la vie, de u proprit ei de
1 comme responsables la libert individuelle, ei a l'accota
T?iUl: duae i^pun'i* plissement des obligations envers Ju
'Witra ita>t la situation na imposes aux biais Unis par le
2 1 eQte note fut dpo Trait de Paiis et qui doivent ma.n-
c ** Loterie nationale, tenant tre assumes et accomplies
2 11*11. -.!._ ... _._ *^ .___________^-. J-i*..**..
Angle des Ruas ;des ^Fronts
forts et du Magasin do l'Etat
Marchandises
franaises
Nouvelles titraugres
notre Convention, avec cette lilf
rence que le Trait de Cuba est per
manent et que le ntre est en princi
pe conu pour dix ans.
Oa a attendu, g jette la situation
actuelle de natre voisine. h:er cono
iniquement rich;. auiourd hai appiu
vrie. cour do m r i l'art un? oor
te que 1 un* d s deux p-rties tait
loin de sojpaiier afin q i 1 a jt e
puisse prse ver son indijenlanc?.
protger son Gauveraemi it, la vie
et la proorit de3 citoyns, et la li
bert individuelle.*
Et c'est ainsi que le Corws lgis'a
tif, ayant voala substituer i ;'em
prunt ex rieur de \>i milHoas de
dollars que Cuba considre comme
dangereux, un emirunt bjfetfitni de
ro mill o is, les pouvoin publics se
sont burt me dclart oa for
melle de non possumus ie la part du
Reprsentant
C'est ainsi q-t'un dernier mmo
raniun avec le h.ffre fatidique d:
n apprcie et re onmaaie, en m
metenpsqu; l'einjrunt extrieur,
de.? mesures qui moatrent jusqu'
quel point le patriotisme de nos voi
sins a raison de s'a armer
H ne s'agit en effet d* riea moins
que la rforme de la Loi organique
du pouvoir julicia re, de la suspen
sion des prescription de la Loi du
Service civil, de la nat'oulisatioa.di
la Municipalit de la H.vtne. Or, en
mettant de ct la Lo:eru q ai est
simple-neit papa aire, ce sont 14
trou insti utioas q ai sont les plu ; in
dpendantes par.ni les incitations na
tioaales que l'on veut iformer ou
supprine: la Mtratare, le Ser
v.ce civil et VAyuntammto Et les mo
tif; en sont um.iuiiMt indiqus
pour recoanaltre qje daas ces rfor
mes 00 eovisjge la suspeonoa de
l'inamovibilit des jug s, la mi.e en
tutelle de U Maoicip4iit>, trop ind
peidaite et la rvocation momenta-
ns des foi.tioanaires au g du
Gouvitnem :ot. Car sur ce dernier
point la 01 sur ie Service civil est
une iasttntioa qui coa>titue un v
aitable ptog es en protgeant le m
ploy pub. c contie la fautaisie ou
la mauvaise humeur du Graverne
ment.
1 ----> ymivuiid w.w --- ----------
'^rtto soluuoa lgan par le Gouvernement de Cuoa #
'%u Solul|oa cuoai H y a dans noue Conveonon un
*' l'etlet de la note di article aualogue, iaft.14 M111 ce que
Eh bien.malgt 1 tat de l'Opinion,
malgr la surexcitatioa d'esprit au
Snat, malg. l'agitation qui existe
a 1 Assemb.ee des vtransde la guer
re, oa a tellement ni e dexcuiet les
prescripiioas du MeinjranJum No 1 j
que dj la Chamore a vo.e, contre
toutes protestations patriotiques, la
suspension de la Commission du
Seiv ce civil, fille votera donc la r
forme de la loi o.gamque, et la na
tionaiisaoa de l'Ayuntamienio par
ceque sa majorit c>t adquate i cette
situt o x Mats q .e lera te Saaat dont
le Pr sid.ni^cst en mme te.np, Vi.e
Prs deat di la KepuD.iqae, et qui
ne repond ni de la^np.uut ut Ues r
lorm.s Qf0pedM Oj ai.ivcra-t-tl si
le paitiotisme cubain les repousse ?
il y a la une aventure que nous
avons intrt 4 suivre de ptj.
PARIS 2j La Commission des
rparations tiendra une sance de-
miin immid atement ?pr le reto ir
des dlgus de laconniss.oa qai
ont Berlii daa? le bit de cja-
venir ave: le giuveraement aile
mtnl des giran'iesa doiner pour
1 ac:ori dua maratoriura i l'All ma-
gne.
B e 1 que danj les milieux officiels
franais et dais ceux des roaraiiois
00 considre les ngociations de B:r
lin comme ayant co npltement -
chou,sir |oho Braibury et Miuc're
apportent avec eux des coitre propo
sition qui leur ont t aoumiMl Jir
le chtacelier allemand Wirth et que
les britanniques esprent quoi re-
trouvera acceptables Les dtails des
coatre-propositioas n'ont pas t di
vu'gas par sir ahn Bralbay et Mi
Mauclre Un expos sera donn i
la conmissioa par Mr Miudire de
la situation telle qu'elle existe i Ber
lin II fera ainsi coaaaitre les autre;
proaositiois faites par l'Aile01 agit
qui ont pour ainsi dire rpons*
ses par U dlgatioa. Sir loha Brad
bary fera tous ses efforts poar viter
un vote immaiat de la co nmissioa
des tparatioas sur la qnestioa i'ac
corder un moratoriu n i l'A'lemagae
et propora ua nouvel ajournemenr
de 'a dcisioa i ru l'espoir que dans
liatervalie uae solution quelconque
que l'oa n'entrevoit pas encore in-
tervieidra temps poar emjcber
lactioa inlpeiiaate del France
coatre l'AUemagae, Aucuae dclara
tioa officielle na encore indiqu
quelle actioa indpendante la France
prendrai;, mis oa croit garaleme it
que ce sertit l'occupalioa de la Rnur.
L'ctiec des ngaciations Ber in
est grande nent attribu par les obier
vateurs franais 1 attitude du chiu
celier Wtrth qui, dtt-oa.ds le dbat
des pourparlers s'est obitia i ne
pas vouloir cder ua seul pa n'. sa-
la questioa des nouvelles garanties
accorder. Les mmes obervateuts
affirment que 1 exclusion des ngo
dations de Mr Herms, ministre des
finances allemiod, a srieusement
contribu * lcliec des paurparlets,
car Mr Herms aurait t assez adroit
pour viter une rupture ave: la Fra .
ce et aurait consenti aller pus loin
dans la.voie des garanties que le chan
celier. Oa dit aussi dans les milieux
franais que Mr Wirth a paru com
prendre partutement la quesuoa.tau
dis que Ai Herms la possdait en
tirement. Oa ne pense pas que la
commission des rparations fera re
connatre une dcision dfinitive
a-ant trois ou quatre jours au moins.
aient amena des rsultats positifs
nanmoins leur enqute leur per-
mette de renseigner la commiaion
des rpsratians u sujet de la situa
tion actuelle de l'Allemagne qui
- aprs tout constituait le principal
but de leur visite Berlin.;
L3 nouveau dlgu
fraoili la S3cit
>i; Natioai
PARU- li ikateur nairy d3
Jaaveoal riactanr ea clnf du\latio
a t oomndlga franiia la
V.z K das Nltlu 'a Plaa da
Mr Hq Viviaai qui a donn sa
dmission. Un agent da l'association
allemande tGonsul a t arrt ce
soir par la ssrvics du goavernenanl
qui croit qu'il en l homme envoy
ui poar aaaassiner M. Poiacar. Le
pr.sonmer rpond an signalement
donn da Guanilnr : Il a t trouv
dan un q aartiar ouaBt de Par*! et est
t'i roitemaotsurveill pondaatqne
a police coa inue ses recherches
dans le but de trouver eij na D
da campliCM. F
Uue digatioa dft
dlgu* [fduais et
alleuiauds
M Bt 7 Sir Johu fdbary et
M- Maucire ont pul uuj uola
raiion c, soir avant leur dpart pour
Pans. U dclaration du u5 fuo
PJL5! ^iaiws de de.;.arerqqu
laaiaouswoQ avec les Allemand.
QU W\X\no Gabi- L'aviateur
Hatoaetsaiconpagiaassonpr
tli d} C/inuara hier siiza
hMrti allant la Havane d'oui"
passaroot a PaostOola pour y dm!
dra un nouval appareil. P
U13 dwUfatijj du Mi-
JH2!? L'iuviolabiliti linta
gnt terr.tjrul da l'Autncha S
prsarvatioa de son autonomie en
vertu da trait actuel Wat . S
lltaJis poar vaair e i ail3 CJ pav
TdllJ et II dclaration fai's p8Pr'Jg
Sohiaxar aoa runion tsoua eotri
KM ICousk. ministre AitricUe en
Vlillaraud rejjt las
dlgu* auiricaias
r "A'MuauLLEr-.M.Milleraoden
Si. il?] I0"^*' de Hambau.lS
f! d,lful(?ia^=ainslaur ad i,
l la victoire si |a *\aaca n'avait
pas arrt le flot sauvaga qui sS
prdipu sar_ le moSda '.q S
dAoattly ao aai c'est pouruuoi
ce pays dfait toujoura tre prr?
La prasideut a dclar jus ce ser.it
vraiment nsible si ca nVieil; -W
K?.t.?ifU rlail 89a dpense.
ca. Nous son nas un peuple Dar-ifi
qus aati nous ne wSa*pif*$ .
dupas noui ne rclamon, qae iui
ticd et QJus .j une surs da pJ2
nir parce que uous y sommes doter
muas et vous nous aiderez. "
^oiocar surveille |
.liS ^ 8ervi,?e ecret do son
lTTii"i qu'uu
daus ie ont de luer mp ;*"


LiuitfBr

_^
REPUBLIQUE" D HATI
t Arrt
o.lj fm Mm in nsii siiti k b Cir Po"''a sa
LOLIS BORNO
Frisidtut de la Rpublique
Ac'tJ Qlii Chapot.n et W ta la Choc-
drednoopit tio, qaoians pareo'e*. os peuvent;
J7
Orient hrane le
immni que k. .ri -v^3i." A-Si^iai SS^SiTin"'S
nont pu permis le vo e. rer dect ' d' ' d Q ibeaco apii ";"t dios U mt.lt pi ici ro-
la aetelcu ordinaiie, d s budw-ta, avo" hsMM on rocli-r *8i ce. nfi5t P t ms et les DO te
s s-taire ei 1? enduisant p.r d:
calauon ^s Tomres &
dea loi* des Kimncre ds Il Rpi bii- u d,t Qu* ,a cuse du dsastre
que et d'auuea luis u g<=u es; e' qu il *'8tl?0 la ware Lae qu; a mil le 9a% y a lieu poor ce motif, <)e cu.vo
q>rer lu Coiaeil d'Etut a 1 Fxiaodi
oaire;
Vu I A ticle M
de 1 Cop^tifntior;
Conseil dtt Sacr'
Et de l'aria du
leiirs d Ira ;
trili
Ait 1er Le Censei' d lut ixer
Di la poieoer.ee Lgltla'ive, rat
MBtOQna a I exlraodioaira pocr le
Lun.1i 4 S. i t n I)." prochain.
Art 2 Le Prfeoi AridU qui >
ra a:gri de tous les Se ltain 8 d'K
tat ara imprima. pubV. 11 > >< ui
i la diligtnce du Seciiaire d Etat df
I Intrieur,
Doto au Palais Nat-'onal Pcrt
ai-Prince le 20 Aot 199, an 1 lUme
de 1Indpendance-
( Sign ): lOUS L'URNO
par le Priidect,
Le SecrtUirs n ai de l'Intrieur
et 0(8 JrhVbU Pi bber,
feint! A C. SANSARloQ
Le SeciUit* n fciai dea FiatbCtl
ft du Cl 0 EBtrct*
( Iffcj t) iru-f C. ETI si MIT,
i c Sici lira c L t j tiot e txtiieorfoei dea Colite.
( tigr;
ci h r nu
Lh ruviie revenait
m i.uBuvie de soit 1
Col rendant une h u e u ;
ainsi I quipage pu norr-bre d* < (X)
d^
Il est considr totale
la to'r.t publ
fit le ncessaire
de te atuva
m ni p"idu.
New Yetk Lj cVf du service do
sant .opHaod, revenant voyage en Kurrpe tfgaiK le oro Ia l9V* puD! que
E * rapide de 'a Cne typhode en mais le li* d' P x renvoya les par-
Pologne (0 cela ha tro va a l'tat tieshos'd,-; eus;,
de dai'gAr rnonli.l qui pourrit t ier Maria [eau, rttdtaat de g i
ruilliona de personr,r3 Naw vou'ut gc'er, avant d'en ache'er,
atatt intiodui par dea les pistach s g illctdt AraHia Th
lerfott
La PaonottaoiTiDtttog.
Nju? itoni ">pp auit aux mesures cru un douai
p is-s pu 'a Po K>t, de surveiller ia Svigo FraocHlonSpaocir
iircu tioa d.'s V\ urwS, poui erap Louia, Heruiann Pierra Ubm
h;r les c ident qui, ces temps el '> Louia, f-ernaod
de'ni'rs taient trop fijieats. Aux Louis ^tiut Pierre J-ooii, _
priiclpilti ei-og.urel ea effet, u f"" tQ"'". CauroU?
sont pa:s d-a G-n1uniS qai m- m*lre* lottl
d queat aux V hi:ulc? la d.re='ion Siiite dei guacriptl0D|
quil daiv;rt prendre Iear ordon n i rerniBa Mr r n..-*^!
jrjn pro:J fort mantait, relira nent de s'arrter'qa.ad c est ncessa. lL^Z^^!^
lernct des ma n, de ion min re ; et les cm ;h-.r t de stat onner ciit un dollar: *
Jfcutti, tap ges., (J ._r,_pr entant i-. Tout ce'a ait ;r b n, mais on n-a
Entre'.'arbre et l:o":e II ne
fai e de? ''ct P1S mettre le dog'.dd an vieux
rfat P'ovetb; ; M oria Mliord taitact
d s ROloatrancea i son enfant 'o'S
que sa f nme Pierroa Charles, trou
Eraugeul Rit'uud, Rooii
immigrants.
*m*tang.on Le Prsde.)t et Ma
daa... Hsjdtra *vc grand ombre
aiihH ft fo. c iloonairea font |< or
v.jyHBfl de fin de Baumie sur'e
t Maylicwtr
- M* nie qu'il aara demaod uu
pas encore pj 1 d vg ter les d tf Maucica sxceueut, Looca
rmts tndroil de U v l e c doivent Ernest Champaua, Mu
se tenii ia vo turcs pour aitend.e Vonce VVilliam, Cyrille
les aient*, car il faut, uoume c la
se pra iqas partout ailieurs, q l'on
sache i cajp o iroiver et! voi
Malgr les lefai de cette d?r ,ures quand on en a beo e. r-lleed giiVa tout de m me pour notre put nous croyons
voulant pra.g- t-i pstach:*, que es endroits ci d>s ous conven Prcidente auuacripUooa or
Am.lia -eaveisa oa'ra^garde latou daient paifaiemen pour le stat on "
que de k*rOsine de Mana. et cou me neraen des voitu.es :
les reproches se dg'nre-'ent en ce Rue du Quai (rnitioo comprise
ne
En
d E me: y Ujjoie ; le luttina
deux trrea Oeo:gea ai Ne>i
Gaatou Tliiii, KeniY Baitt
inaae po>r Paul IVgaud ' i
Jaeuuy Cauviu ucd* Lbo.1
total
01
Cocg'sdVutoiiter k Gouverneraient nM rtb!;q-ie iq g'.^d shuriracment ertre
ad
imclavier le? 'sbiisPfmf-r.trt de
chemin da f,r et du ha:bon, le
ir.8Ue.it Batdirg l'iDlen'ioa d'eu
exeicer cette ru'orife Ion ou'ei c*a
dn tiise Induati c-ila. Le Preaideut
encore coi li.r.t taura trontei le mo
..... art, m d.;..w ft"c,4"t'da
*:iD3 la duecion du Qouter e
rcent.
rarit Lv Premier Prince n t*
Jet if a gtf.ai tiea offeitea par l*>
tiouviicenient sileruand t pinar**
UkAn aunuuau SJSSX&Xr "" ,ea
tus recbec.
Le Stti^tbiie u'Llat Ct la Jutlic
et de l'Agriculture,
f*lgn*) UAaUFAU
Le bccitaire d i. :.t de lluatrac
lion l'bbb^tie,
in^iC/
A. M. t. E.
le U
Allo:BA?ne
miRH">n jut i{,j
des pestants, la police les rappe'a i
l'ordre et | jug pour m-t i" d'ac
cerd les parti s l s -nrHarpna, ebaca
Pf, on" gotii \e* i rreolf. et aux
f ai?.
F ' a Ar i. ne rhar i;b H lr donna gt'r 4 la
mlhcur'nse L m rcie la Ban qoi
romirend Us loi- d ho pi au'. en
faisant dispaisltre r*antqoe paire d;
hrs rt-pi^fr qi.p oo^-d-i' sa b;en
fattrief Davtrt la |u ti e, fl e ne
oiera p a le fait qoi In rst rep-o:h,
mais dclare qu'elle donnera tatisfac
entre la Ra- B .in_ Fj. e: 1a R li L U
Fort Fer.)
2 Giie du nord
} Ru da C n r-, > on omp'lae
entre la me de t la Kob D.r
ts l)s ouebes
4 lce Saic'e h c
> Rut- d a R vo l on e 1 e 1
la Jb iiiD e
6 Pi-ce de a Cathdrale
7 lace Hnon
a Cbtmp de M.ri p i du B, gide
( Oirii.riJ.-r
9 P.. de Vaiilj
I L Association tKs MembrCI du Corps Lnsci
nr.u i ne fonctionne plus au luomtni o les ques
nons d'iBscigncnicni Mllciteoi uni laucmionpa
blique.
1 onde en 7^94 par un gioupc de citoyens,
cette aio;iaiion avait cennu Jes jours txc ,c c>
t; rendu de rcit lervicei On compte ton fcilf:
Ucix congie l't.iji o,;:quis, achat du terrain de
la rata Liantes Uistouches, Construction dune
belle salle de CMttSBCtta qui a disparu maUmi
rtOtaiBCBI dam un incendie. Ces jouis dcmius
elle s'euit laveillc i^ais depuis I le silence se tait
autour d'elle, l'ou quoi les iv.mibrts lonJ.Uusr
e iiwoniiituen. ils pat cette belle Assocuuca
paratlonatfio .ivberur Berlin une tinrj fnp,v iu.Vi
de corn! roin a accep able par ditnaas M,r.htnd
hlTB'ce. a.spjius. xi uh:e da
Lau. angl: Ulie it Poste
l'ar dtspjius.
Calcuta- Le vola^iien autour du
monde par le Major B.'eka ta ab n
do n
>.*
E ludion*
ftmi mm
J.tianger
Par cdble 20 Act
ULRLlN D'aprcs dis rapports de Moscou
rtua a Iti'. 1 Mr G^orn rchiicberlne, niniura
.ii> jilains iraosrei de
rendra Mil htats Unis en
annonce i ' litn.ont de MotCOU que le gouver
nement des sovxisa sunO uu conwat avtc I un
pouai.ie maison Siemens Schukkert de Berlin da
iTaRti(.Ti; .sbh
Arrestations
Noaa am crions Samedi en der
ciie heu e lmealatioti da no ip
cii.t t Frdric Dbvtgreaud. 60
Diectt-ur du cNoaveliiatea,
Au uoac iiiomti t on pront'd it
gal- m m t l'arreiitat on de Ile Soi
rard V.llard ex-Conaeiiler d'Etat
Notre co f e Ernett Chauve' qu
tait en tllgiatom Kenik
niaonn q>i$
\vx 'ccn'ons d.* STnralat q .i c!oi
vit a or liea pn S'ptembf pro
rhia i la Loc;e La
CnJ.ie.
S l'oi pouvait agrandir le rood*
po.ut situ eoface da Caf Saint
Louis l'endto.i convi^r.dr i mer
teille pour une doux eue stat oa.
Mr
qn'
E^e t Carai! p
lutf
Vri' a M0 4;
nous amon e
g s de s s (
Dcs
1 b \~!\} les
rrs i cette fin
Nous ui sochai o.->3 du iu: i
riiMoIre labac"
E; morte cette nuit, nudime Jeanne Marie Ma
de'ainc f'ranoi; Martin, pouse divorce de |o
sepli U.inciurd
Maison uioituairc Impasse Vilmenty
A ta famille et particulirement i ici eni.un
nous prsentons no sincres condolances
Saita dea so n ivj'.ion ar lai
No remue a M. Luo .i.txij.
Ont aou crit uu dollar la 1
ne eutvames ,
Mauri : E ternit-, Sti pben
SuirttU V.ila a. En Viiuid,
L-.vd tnct, Edouard Biumao,
Ion U iii. ..y.Aug ib'.h IJoutmj,!
Ceigijtt-i, Leou i.ia.itiud.
ro ^1 or
PitOden.ea aouteriptioo or
L* -te No 30 K'iniaa au Dr I
i erv Aquin ;
O tt eouacrit un dollar lea
n*6 auivantea Dr M U amen, '
N v une, A berc Anglade, Pr
Anglade> Anatoraae Nazoo.
Charlier, Charles Cesa, Au
glede (Jeorgea Arg fdd.
T tui or
Navire tendu
Le t|s l'anima est attendu i Porta I
de N. w Yoik directement le mercredi )
avec 5 30 tonnes de marchandise!, 1*4
lettres et 15 patsagcit
Il paitira d^nslaprs midi du marne)
Cristobal C. L.
L>. HAVRE 1 - tcdratior. de 1 union des ou
vrien du Havre a 01 donol la grve gnrale pour
des raisons purc>utni aonomiqu:i CI pr.-olida-
u: avtc les ouvriers mtallurgistes. La give coin
nnnwra ce ttn et durera jut^ul dimanche naa
un. On puise que les journaui aussi bien d'au*
tus aCTVtcca Mtonl sAVcti. Le conflii qui jure
Reois dcix ncil a con.mer.ee a la ttll ue la r
dukiion de talaUt de ioo,o que les ouvriers en
1. liai uni rfntt d acceptai en pritindant que le
cot de u mi var.unut j I tlcvu ti qu ils ne pou-
vatCjM pas v.vic avec leur sa ane aciuel. Les pa-
irOM 0111 dclar qu ils se seraient ob.igs de icr-
iiui leuis Uniques si la rcduciiou n tait pas sp
Idiqaa Le dput iatgfricd croit que ia seule se-
ution du coi Hu e-t 1 aibiiraga que les patrons
nt itlus d avctpui juiqu'ici
NAPLES L'iquipj^e rapidement recrute tu
vaille sans iclaJic pour en pcher de couler le
PulUdciphi* dont les clorons taiiehes iLle leurcs
ivaient t inondes hier
LUNLhvr.b Le math a encore baLs lorte-
inut et cie ptui de 10000 la i.vre sterling iou
it*i> u sest amlior au cours de lapies midi.
A i ueuns il etan ct jjoo la livre sterling
T
tyaut apptla ei a nouvelles se conpti
tua priMDiiier ciaus la aoire de Sa Port d* Paix L'on apporte beau
me..u coopde'ahnc toi marebe Lea mois
KeraegriPmenta pris, c'eet le jue de luiile, ct, Septembre forment
iic^ 1 .evuta.a qui est interv-nn, la l'.sprquo d.'s livraiaons -le tabac, i-
^lAJiSu^S .'!lre ,ar"e * ,ar lc,e ,le Me Vl1 th^ I lf ne peut ras dire prparai
' lai I pato au No.veille verdie 0 1 eitimn 1100.000livreslia rcol
ai tytott COBildr commeccrtta ta rt tiban noir I Dpartement
c ttuquai.t la personne du N r! Ouest et le prix moyen q ;e
oit pour cetti denre
utde u< liVtSi L'on ex
. prescrip pdi^ br^attonup de Ubac Port bu-
o(,tet (appeles parle Liaut Prince m.e ma'heureuHernent, la
Loinmiaaaire Amtr.cin le i Act prparation premire ettre m u
coarai t Vdj,e ,j, 8 [p0j |09 |eB renj improptea
oantiOlea, co^mfl on lo compren pour I expirtation. Oa est convaincu
ara au malbeir qoi f tppe notre Uor oie lo Tabac ura oa boi avenir
loration, noua rouhaitona que noa d"ia ca D^par cintnl do-t lea cii-
(Htimbb'ea tor I t'ea eauroTt (tire rr.Hipt t-rroir a rable.it apc'aieina .t
r des c^nsidTatioag lafAsiuiea favorablea es p'arstior a
On Irouvera la
ason H. Silvera
prs lequel lea allemands tcurimont des nurclian du r lrld nt d liait , l.tquela crils l'hlb' tl r. C
d.-e. et des cidits aoi soviets. Les soviets tom onr( nmlilida .s r i .. .' v
reir.arqt er que ce:t la prem.e lois qu une maison l \u? ' "."*8 f Jla tTOtda i.atlOn rt d QU gl)|
e.ianijeie aceorde des crdits i la Russie au * "rf' taH OOnt lea presiTip p.di> b l'it'oi
pour ne Juat.tltr.
faiabllem&at
reconnus d'utilit
s
Notre Cale
puiniqu
Par nti 4a u i Preidei de la iti
pe.bl.qie-, IlotUlatiOC S Louia de
(ioi za^ue eilliiaiiut d.>3 Ftt^ro-
de- I luttiuc'ion Cb.'tienno en liait
s.i.t reccnuua d Milit publique.
Les cunaideiaMs dttenl qu, par
le doibiet efiactre piimaire et ee
et jug.
q.i'tc .) n i pas re na q : lea cb i
n lies oa d idl es itisec es qai les
ravug M dana 'ea uni fa i aya 11 \\
pirait d naeigT^r et aasnitir le tabac
corna ceU --e t iii a tinb 11 Puerto
RLo.pour que le comm-"c*> d exnor.
tation patate b'y n'.reseer [Armourf
^'=;.:rs: rsaitts SES*! r. ".."''>-"'.'a 4&&lfsJstHi
nt une pcrtubatioii dans le maieli. Le UatM a
aus a 13 Iranct pour un dollar, tt Dialfr cela
1 pin en Iranc a piu:4t :ei:ctacce a baisst, On
cote; pour livraison Mpttii.bic-eJctebrc 114 l DCI
condition du llivie et iivianou Ociot.iC-L>e-
Ctmbte 209 liar.es, ueii.es conditions.
(, Atwonr /
W.* i~ *t-* c bu
L Une l Iuu6cittli6t
raitant droit aui nombreuses dolances des
habitants du quaitier, le sympathique D.recteur
de la Compagnie d bclairage Llccmque vient de
Une installer une lampe la Rue t elion.
Nous ne saurions trop le tliciter de ce geste
et lui prvenions nos co.upluucnts*
titcttunBaici l.iUiaiikGo tegae foi:
de en 11190, P r.-au Prince par
lae Frrea ... l'i n 1 c ion Oti tieu-
ne coniilbui da n une lt>rge ir.cn.. .3
. u t icj} et a, 1L i.iruc 10^. gi..a'e
en H r; o'aulre j ait,
dee Kire de I loatruc
in aeo t'ibuetco t bte du a ute
la gj m UN la tiLciau piiinHiie on t lutta
i> ir s les (a m mas
Da pub i dst n|[u occupait les pljce-s de Pa
ritiaiia eu loi tahibai Li iusc et I Amour
tic filin touhva laimiraion g.iraie
ta musique, le jeu des acteurs ont t inipec
cablts
A
V0|
mes, les jeunes lit es devrai n: voir Quard ou
soit que la un.sq.ie vaut a Cfcl seule la :oiiie-,
on ne ,'eut que (-a.n.r eu as.isiaut a se sonet
vianiieiu artist que
afcx s d t Liesse
Nous signalons la police les lacadi vitesse
auiquels se laissent aller MM. les suBatU sur
la route de Port au l'iincc a i tionvi.le. lies gens
1 lunaaiBaatl eue sur une toute atlecte Bttl
eouises et les ma.heuieux pietous ainsi que caua
l ^ui se trouvent dans leuis modestes venieeiies,
na pouvant se payer le luxe d'une no se de
naandeut t chaque tournant s ils ..c vont ps .re
emports par ce trombe ver'.igiueusc qui les .ne
naccni et Ict pouvantent
(^u'on se rap va un Code Je U
routa et, aa'ti aiati ^ a* rv
Varits
M RDI
Les Mystres
de AcuujYoi h
i3', 14e it i). p.iodcs
qt.e I Inat'tut ti #'.# ifi.atf hAiih
onCbttieo t^iUai.tS pOllt
le Btonnier
' es djiuain qu'auront lieu les lections
pou: le isa-.unmer de I Ordre des Avocais, et le
lonaetl de Discipline
Deux caniiJais SOnt en prsenc?, celle de Mb
Oeor6cs Sylvain et celle de notre esiimabl ami
Mb LJgaid Fanfan
Nou ne manquerons de renseigner tur le '
tuliat de lutne.
il
Le articles Suivante retu pir le* lrni) s bleixx, dM|
trs rduits :
Toi'e Voiles pour cordonnieri,eidret, tenttt <
Toile Voi'es pour voilier*
Eolieone de toutes les couleurs
Voile brod de fouies les coulfun
Piq^ 8110 grandes barres, extra qutlil.
Sue brode, extra suprieur
Lis s jour fil
f Chau se tes sup. pour bornrees
Chaussettes pour eoiio 1 tt pour cadtu binft
Dick blanc anglais fil
Toile > draps pur fil
aiapiiste fiDt; pour ehemiies
Pain b ach pris fonc anglais trs supotitiS
Perai blanche sup*
DiagonaJ noir suwerieur
liniiaiion loilecn.e
Knki jaune snpciieur anglais
Fealiia bdach oour coMu es d'eniaafs &' ' 'c"l
olleloui sup blanc et cou'eur
V/Meie.. dd l ilcUe bl4liC ti cou|eur
6cyeux couleur.
Ne marquez pas de passer chez n. SILVERA, ayant d'aller
part car cest la Maison qui vend les meilleurs articlti et *
leurs prix q Cercueils
La maison dont la ton'atioi n'ejt plaa & faire poai
la fibrici
da ri
o 50
Si ckalArd iil'aa
VOI 1
aiue Daattai Dd.toUeOd
LUi3 UUUI p/ix aula.it aar Isa cercueils Jmplj que aur aux d, lux.
ra-arhniSn? OCCaBion l> aviaer le public qa'ells n'a PJ
dII do t vcLiUr CdU PUC8 aulor, cevoir an ses nom dai coin
doivlni aCuHrquen ,0D8 ce qnldWrent 00 travail Sett*fJH
do.vent a adreaaer d:rectement au proprit sauf la ooit etJaMf,^,
NEWYORlTs;-Praoci$,;43
DAtate Hr,,c8 4 37aj '
Pa*Rll> 2^ Stiinjj S8et
Ddl mil a
NcWYORKa- S.em.g
Franc
A4 65
3,2|
No 00/ Mak ; o.to cts u ^oui x00 ratikj
faio rsrs dea Ffoi. .dV 'a..?-61, au chtf S:tMiaer Mr Flcbiar MUS
des monta lorte ISo ia en face de l'ancienne i>ttidraie,
HENRY STARK
lue do Quai, eu face de la (m
rtH


u wrm
H. SI L7ERA
fient de recevoir par
dernier steamer
ipeaux de Laine d'Italie, sup. d*
t Ips qualits pour hommes,
tpeaut de paille d'Italie 8un. de
i les qualits pour hommes.
iki Blam suprieur.
Union sup.aaylaik orO,8J l'aune
Maison invita en outre sa no n
ne clientle vc.r voir les mxgni
nom* aut* 4 les jolis articles
frmts quelle vient de recevoir
nWl? vend des prix dfiant
concun enci 9

T"

-!- 1 :


:

i
iployez la
Cndez ceux qui s'en servmt
s mire brillante" Sans odeur
Sans fume
lu GASOLME SHELL
-. un rendante tt -;-; .
ieur par kilomtre EC0NOMlh
volatile, ne se .
rbonise pas UbtlCACILE
^^S SHELL
IfetaJtc Petroleum Co
*erts, Dation & C
Port-au-Prince
Agent Gnraux pour .Hati
Le .
e; ; ,, -.
1 'i *> W' M i luSE
pou* Lfcl ccl;):::^3
DliGmjiilUK. I. K.liUOKUtTRBU
*Ki.s S ULHUtiE fG
Tout /.. oduit en flnc.oni
ampoules, comprimes, cachet*.
soulticms BYTOOEUiflQjUtt
BANDAC.KS. CMNiriRES.
BAS A VARIOS
APPARflCS HYGINIJCES
,)v)ii: ious usage
AFr*r*EiLS ORTHOPDIQUE!
Sa ingaes hypodermiques
PHARMACIES DE PCHt, DE V0YA6I
COFFRFS PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes etc.
Pr'ifet Je Factwe*
cl tous renseignements
sur demande adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RAUMbR
G3-30, BOULEVARD SBAS10POL
PARIS
MAISON UNIQTJE
AUCUNE SUCCURSALE
ci en Fronce ni A l'Etranger.
Inc.
LehnetFink
(AIimh (.*4ce en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoire Bloonifleld, N. J .U.A
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon H. lhbaud
ri
i*m*^mmmp-
Lehn & Fsnk, lue
SUPRIORITlS
Fond en 18r'6
BAS PWX
PROMPTITUDE
?eu
Tousproduits chiorqies, pharmaceitiq'ies et autres a m il
dablei dans une pharma*.
*suchk R0ximNCia'le,le, Girol,e, Anis ,ll'Mu"^ ou. ek.
. rt.,^KC,KAL1TJ?,S ; /MHr^Ufl Prive/ Lysol dsipfectani.Parfumerie.ANtlei
Lmuls-on, Lold cream, Lxtraits pour fare essences et eau de to.lette fco
frai? I.S.Py.f C0Du6 If' iD8eC,es Solu,ioD Pur conserver les e**
Lriii^ i t Magt ie, Pondre suprieure pour la toilette des enftan*
tsaence de eu.h. Eau de Florida, Miel pour la table. Muiitarde Islfe
i?L9?ar 'a ,!blt*' B,8ReB a dfnt"' Peooermin', Huile pour baner
tel moustique, et autrea insec'es, Regulol : Huile contre louaipaioiT
nnl i 8 ,nie8'ln8 chroniques Tb, Cire pour lea parquets, om""
quea, Eiii.rs, Epicei S.rdbs divers, Teintures diverses, Viua. etc, elft^c
Demandez le catalogue des spcialits, -"^.ttiw.
tJtiMtT VOi Cornmandea LEHN & K. Inc: vous irrei absolument
& FlN^n? b0De8 ?harmaciea da Pava 8'approviaionnent 'cbee LBIN
Lon H. Ihbaud
Agent exclusif pour HMtt
yde Steainship 0
foreign Services
Compagne Gle
Transatlantique
Le sis ' LAMENTIN venant de
Bordeaux et Santiago de Cuba est at
tendu vers le 4 Septro.bre et reparti-
ra le 5 pour Petit Gcve, St Marc,
Gonaives, Cap-Haitien San [uin et
le H Ave.
Poit au Prince 28 Ao' 1922
L'Agent, E. ROBEL1N
Madeira huibroiJeries
liftS^&^^MU!!! L'une des meilleures et des plus for-
t^l^^^X^^ ^. maJ** de (issus aux Etat* Uni*
^^SWftrftoi T*2* ^m. Check*, Gingham, Tells
l pREETzviann ioaBaoui <* drap etc9 etc.
Rue du Quai^ ^ La meilleure source d'achats : Pria*
Lonndence toujours avantageux.
Joshua h. Baily & Co
(Church % Thomas Streets) Neuf York
Valse par OMtdi JEANTY "
Poor piano et pjur pisno et violon C* pVltlCipaUX CommiSiiomui ira*
vendre cbii l'auteur Rue de I'Fj *,_______ _____ -n - ^wwwimww w
IIS ' Ra*.-. j 1 m Poor piano et pour pisno et violon ' pi lllCipflUX COmmiSSlOlltinifa* sum
/ Udracna laiSS fteW*Yorh vendre chalaoteur. Rue de 1 Ei /MllJ,fl llv aV/..#a I? 7rf*;aB,Ufif;wJr* H
ld foiir/iM# .*/. #^# J# x tinemem __ lt88UH aux & ttu urnM avec fret et tt malle ^---------, * chez Jonhun i Uniii*. c. vw*m
S-^ ui,ii laissera tt. mme, jour
*tag*ton et leH portH de la Co
Panant fret et pa**agers.
^Prince le 26 aot 192f
E. F Clemeuls,
Agent Gnral
la Habana
Gros lot 100.000 dollars
Les bi.its (ou. le tu.g en ji
Aot c< ur nt sont ariWs et la 1 s e
du 30 Juin coul
Sam exception de personne.la ven
te se tait au comptant.
Carlos E. CASTILIO.
Rut Bonne Foi
A Prof essor
Tba Dirrclor of ec important com
mercial school io thia ciiv.using the
mos: pr^tical method b^virg sereial
years of expe n-r.ee, would be pifa
aed to give Frfnrb Lee glifh and apu.iab ipe king forei-
gneri, twice or 3 times per we> k,
"1^ b'gionifg seiterobe^ lit, iroiu 6 to
"^dupj-ofiM uriDaa.keetDeutihmaraa * * Lu',7'.8 r/l 0D ,he e8fcie8t pot
Dit* IritUS.
For ail particolars apply o ;
Spseial School for Iyptwriting and
Shetland, Hu* tnu. ( Streat 16V,
t $% ******* Btw oof en (2i
"p iuslin Domiiqae
la 'acuit de Mdecne de i'ars
a^t 9*w : Aviaue Grfoire 8J8
** UasuiiaiieKi. : 7 9 Iwt du
Pnaard ild Corporatioa
Lubricaliug Oils
& Greases
Huiles el Graisses
Prix el qualits dliant
loule cooeurreoce

LEO* R. 1UEI1WB


UMffl*
Un Jour viendra

''.
! '* f SrluitM i
- 6raaa> v .
0lNr>frM idaraU Amhn ytemttl !
! i 'T' ni W*. Ambrr ,.i | ,-.l
*><|ui> : Parle-..Ui 4mot, PrtmitrOul. Hou mm fin l'Am.mu mtruiilnir t:.\n~,:ir dont !< C*?
Ettrajts a//..-. /<<.. Ifm g, Vloltl t, > J.i.min. Lilai, Slitgtitl. Irli lUI.oIron. Chyprt :
Ufllffif *l Icret. hibrn L'fil. l/2(. Klccl MaQuin de l'Elu
J G G Y S
t* fritte eft .;. Preet*mann.AGGb:nilGLM
Hue du Quai.
Pharmacie
Buch
l.e fciil picViyuMf du 1 ois f.i le
( dtiolitdim Arerariu
RrcoBQu dnis p'iii de JO ai s cou n.e 1- p|.i| efficace
JL* Carbotinum Avcnanu*
nl f riPivcr le bcis ho 8d ions tafia ron"re I pourriture
pfti toute* ses (cru fi Us influence! du cl'.na' et la Jesirueiic i
par !# loscc es.
A rropiuer '' ;l uppiimei le chamfigrion ta maiiODi ei dit
scl t: Iw ii ils lur. i,]' >-
t m [nfctier .s \\ iles, cordages, Lolita ei filels 'e p6l.e.
I e iiodbii ,sl uinltsinhriant d*preo)ifi ordre supnu.e.a chirtf
a m ri; h > liei l'uiiiH de atjati un a si i hui -mis j ureiJ des p*jr>ii*fj et Jet^ aures ve.
I.IIm i.
m;TifiiTTa
Le plus puissant antiseptique
Bana Marcura ni Cuivre
avivant la tranll ds I*. rOVABS,
Chimiat de rinatltnt nlfnr (1007).
Mirait Instantanment Uiu las microbes ds la
^awto, duCholrm, les Furrw,Disrrtiaj
t Dro ri de Paty oha^rda.
TilBinni


[iLADIII
Indispensable twtre ks Epidmies
- SOIl Un* frauda oalllorea din
lltra d an pour tooi les asifit.
SaaUU as l'MlOOOL, S2. Rua aa IsOwfV*. fUM
kkBiM * vmu 7ww u* ri
s il
*1
S


. #^

-
'v
:hi\ -H
l tf rie Si Martial
c\ alain p'i'fe Ji renie* lea
bo i#e* l*J I lo <1< r>OO^o!|a' 100 dollar*.
I Ui lei er.tier de ccor/ona. Un
d. lar.
le ccuron, Vit g" oentimri cr ru
Drr i;oi rdf*
Kh \f--.l" Porf-au Ptirre datia
et n aito- 8 iivi tp/- :
fi d> A> rrea dn l'r ir
f 11 pli i' Frf rsis
Se u n;r rrl'p|.p
l'nr B(7lra ManlfoHrr
Ma* Ui;< i* V'trd
Vc*ni G Mtkh'cif
I Inin'RO' pBnqut
I' 'I( Mi.'.o
V n p ci K r nu y lf'rie
llcipi rlf Kn DCe
Htel Bellevue
l bararcif Gutinvpa
PtfB>avotre billet ce nainienaet
Ttrtfr promit rt wtfc.
k vendra
Pi p,y Muirsy ClocKtoo' en
c>cHm.i itii, boooeoccasion.
Pour toelPi confliPop, fadri^pcr
; c brieati ri u ornait
-
3
O
%
i

4%
y" W
5
x^i
4>
n

*-
lm&mm*
Liias sont lierauses
v,; et en bonne sant
v Voua Devriez l'Etre uaai', ^
Un grand nombre de raabdies des femmei n'entrent m
dr.ns le domaine de la chirurgie. La chirurgie ne peutriZ
c! ai ger de place ni dplacer le or-anesnlu moins nea*.
atmfobta n'a : fait jusqu' mnir ;nar.t.
Un pait BtanisoN d'une pendule peut desserrer et k !
pendilla aVaoea ou retarde. Si le mtonigme n'est pst '
remis en place de suite il peut tomber et c^us-r des doZ
n*8> srie- :. Ce t exactement la mme chose (3
les mdadiesd. i femmes; elles commencent .l'un rien m*'
ti Ton ne prio af.ention elles produisent des situation
srieuses.
/ assitt que les premiers symptmes rrrarai* rr.t crenti
.a Composition Vegdu'e de Ljdia L. Pinkham m
:-1 le malaise et pour viter qu'il ne d, gciire tn\Z
maladie plus stacuLc.
,! Jruv 'mVu0 Rlco-"J'dj'ri3 la Composition Velabi
V" Lyoia E. l'.nkhai.i nonr me r.urir des t'u-urs hlanchiSiii
j;> touffraU dapul* Ion, temps. J'tais toujours fawuaeit
.d""l!"-. lJno amie d,* m * i
POattlM
aJ
j'avais Tonrstatnmor.t cJps
A vendre
a
Produits de
ft ouf fie Perret
Gcults lisoijn nue?.
SiivP du Dr Cabautl
Cartel- de Tfoueilt Perret
la i.u j a;ne.
Ccw\ t ruf d? tor.cUa Prrrel
(lycro phosphate de chaux
crcaut
Loi on ,u Docteur Alhu
Kola ir T'oueite
Vin du Doce.ir Cabanes
Poudre de vijJida de Troueite
Perret
btr'i troa pour rrmplfCft le sel
darss les .fgirnes.
Si top I ou. 1 c Perrel li pa
paiiiO.
S'adiei er (,u A'o 1358 d: la
Hue Amricaine
-ysnt obtenu riva rsultait excellents avec votr^ Corr.'aitl
VewJtal .'Cmo m5re ayant cralcmtnt bnfici car'on,
,...., r m. suis muittaaMnt toutes mes an.i. J lui doit n,a sanU*
en clianto ks louantes chaque jour."Zoraida LA.'Am
riosloores lettres siuiUal.es prouvent le vertues de la
Composition \fegetale
de Lyda E. Pinkham
\ NSM) e.PMSStNAM McoiciNt eo. lvnn.sucs. ...
&:
!i^/S

Avis
AuliMtiobileSIndebaker
Six (ijindi ts 5 & 7
passagers,
En vcul chez
CFrlzuia J Pue du Qti^
La ^iiKt;rn de IReola Lffsiirtna's
de IVi'Iecirp, contorriii'naeit la
CiCtiUli bll.ii) LU i :i..i-. i; i j (; t
de ce mon. Invita Ittssieora les !u
(liai.i de I keolp, qui Lim licirr t dis
\nrfrc(6 dn rroia Ae' et* rour,
de ge rendre d>r>s les euxires. qui
leur on!j lo d^"igrF peur le n o a
do Bfp'etBbrt piocham, et ce, elin
de ( i idc ire Ipuib CnQjarvdea qui
ont truvi ill [i tftnt le moia d A< t
6c pifr.dre a i*"^ mur Ifori vactin
c>. C- .:> A 6' 10:2
La Pttcii I Hil
rien' de r*ct\ oit ; or Caravelle
un as$6l lit/lf l{ > om; .h Id'am, iules
cV l'HtituU* Uaute
1 a (vol du
Dr lmuard
Ccwprinus de /er-
iticfil ludique^
l.an'it /(A saVitrt/asay Usulfediont
iuli.-iit.uim tt cutan*.'.

Le Maiiu
Abcan+rntnt
Un Muu
Port au Inne Gourdes S
KiSrurleripnt \ fl(
HrrMrper }f
1. m m;, na rt ptenntmcnls prjt
oiaa u'av-uvu.
LOPE HIVER!
Grauditu* No 1717 Port-au Prioca
Agent Exclusif pour ta Rpublique d'Hati
BARION S GUEST1ER, Bordi
Vins Don
J. T. BEVKERS Royal aab Wi
I/O flliG Ud. (Glasgow)
Wi?key cossais Haig&
h tient la disposition des commerants
la Capitale que de la Province pour Pexctii
pide et sogno des ordres qu'ils r(
bien lui confier pour ces Maisons-
PAUL TMfXSl
llue Travei sire
Magasin de l'Etal
Vous demanda venir voir les artirhia de toute rraichw *'
meilei r got qu'il ieni de recevoir par les derriers bit j
IKirango.iSu asforlimem est comme toujoars t.es vari,IM
es' meilleure et les prix conscieucieux.il salisfist toas KM00 J
hommes, Ifmmes ei en'an's. ,
Visite* ce ni-.t(i'isin, avant del*
vos achats.
"Tn lftiuidation
10.000 inlures
A la Esp ana
En (ace de la Poste


MI55ING ISSUL
EDITION 'manquante:
j


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM