<%BANNER%>







PAGE 1

L^!*\riN Varits MARDI 1 es Mystres de New York 7. 8e et 9e pisode? fcutiee : 0.00 ts plips agn— ri Le nouveau COL gnral New H Etranger Par cible 18 Aot VI LONDRES Le tinue a b.i ser mm. sclutiondu diffind franco allerr.and tout* (ois on n* s-itend aucune d cision avaut une semaine. Ui gran de partie de lopiniou fiana s cnti que ce qu'elle appelle la luiilit de rrelhcdes : pai exeo pie la dcision L'ide dominante de cette tude est de faire resso r 'ir la ncessit dp rrar sana retard |ar une base solide I enseignement primaire pro !• s-unrjH et H^lICOle dm H POB diffrents Dpartements. An moment ou de tous cts d emments etx vains 8 occupent du ie:v meut et de I Instruction de la masse ces id*P8, noua l'esprons, viennent temps pour aider les pouvoirs puen Roumanie Je fc'r.nde quantit de C.I;HIJUI trangers pour tip.oiler Ici rgions pirolilies M.-— r i. uipo |V%M muni KO pwiTwui puNEW YORK— Hydrwon Sanipaio Correia qu'elle a prise d'enveyer une d gt ^ B j dIj8 a rea 8ol orj d e8 nr.giain ew -" |V • uanesion O H en oblige daueiw lion Beilin pour apprer d.e ce que m „ 9 efoi œe que bientt en couop ^i^[^ !" ^l^^* l'Allemagne a 1 dire. Un Mil rerrar te f-ntrepiendre C a!e Miami Hondee avant de toucher Nas-au. auer que I Allerrgne a expliqu la Nous avons dj fait ressortir 00 CONSTANT1NOPLB — L'accord resmit la tn derniedant le ntrato plan ue construction et jne vue d'en wni neutre qui ixwera entre les lorces g-ecques semble sur les diffrent, btiments %iTJ^S£ Bn de ** qui pourrai, nt compoaer ce* tablis i^NUK--ocjpche(leBerUauTlraci beiietts licous leste incintenan dit que Kadt* chef publuis-.e des soviets visitera entretenir nos lecteurs de l'admiuia t^met les priocipaietcooncei d Europe et buts trat ion, du mode de reciusinent du personnel et de 1 impulsion a do i i.tM ces coles pour que 1 œuvre piouuis des ttulls. Nous disions dans un de nos ai Fianailles — Nous avons rea la Cest cot e irai D cane des air cailles de Me'le Krant nomm Cooi.il 'oXtAp cesca Hermaoun avec Sieya Gnila New Yok en rin^uS, du mark allemand conlaume; ainsi que celle de Moilo AnMr Aodr Kaubert. Choix l a atteint un nouveau record tonia St Germain avec Ldgsrd A. heoreux, Mr Leya poeedaM tant cte* s jop-r livre sterling Andr — Nos complimentshaut degr le leutimtni a* BERLIN Le conseil conomique de rem. M L tunrailles de Mme la connaissant narfit. aJ Pire a d.id aujoardhui a une petite maoritd e "' ThAnnhilai nfl Franrnias i.nn. n .. .m/ ,l %  d'augmenter les droits d exportation afia que le S i heD IbeopfHlO, DOe r'anoiBO lions q il Comme CODiul il moulant sou en rapport avec la Paisse actuelle Guillaume, aecda nier a o Heures aborde' ei de manire di du mak. La urchige douanire a t fixe; a e r demie auront l -u cet apr* raidi A l'occasion de ki o 0 n ,-i OHMV la pdala enpaa eutre le 23 h q h nmmn et demie en la Basilique f'ioer lui a t eftert San 'nf.o.vc^LHSDes concessions importantes NOtre Dme. SidO liin. ont Ct accordes a la France et a la Belgique dins tviaisou lU ftl'.rP, CMflBPlM Mars, les champs peirolilres roumains alin d'innoduue atelier P C S CundOldSOCeS. Arrive. Le steamir t Gen. C. G ngis • de U lig pat cette rai Urne: Mil. A.CSanaaricq Sea d Lit de 11 meneur, ie 0 oE Socitaire d'Etat des Relalioui rieurea, Erneat Leya, Marc Carlos Y. Gaatillo et uraeot \on Sbilliog, Walter Espera.za, Lt. re, directeur da M.nui situaiicn riumen Inillet e? que de pus a ce M OttsaiOD a sens la main Us rapperts volumineux du comit alli des ga rantieJ. par consquent ci) est plus r"".!*"""J 0 "moda riVaeiMairman'rin L'us ; lob|.t de u mission est tenu steret uu ;,...,,,,,,* lvcarddeief ir,IIOD a 0 inooeae rociuiPinooi au ^ASMINOTON U BsidewH-rdl tadrei ou moins sceptique a nga ut.es t, pergonn( a dg hrapu | 810n do m m mcss sc au congrt s K sur u iUUjll0l T Cl e ce forts dt la commission Le lourna LBr ^ cea coles i.our que 1 oeuvre d -ris ie pays pjr les gives des chemins de for innonce sans dtOUI que 111 A II mi p,ouuise des tiults. f ch-"">on. Le prsidcU dclare qail Ciatresog ne n e.lectue pas m ****** ou Nous disions dana un de nos ar \^^^^^Z^T^^ uue si la con im.sion f^.blit ei accor ticles que dans tout pays la ro t ca deieadra ic oni ues travailleurs A* un io 1 au Kei'h sans garanties ei dilicile a eiiiuiuer; eu tliei nous PABb— Le prsident d AWeara quitt aris • &f ;.,.*• laifiiion de la Khui sera n e distiirulons pas les difticults P our ***** H>^ O .1 •mbarquen iUltlsan'tS, U Ifg'on uc 1* tmnArm anrmnnlsr nnil .-,,..„ fur l A rgen,ine Lne compagnie de la na.ue r occupe dans les 48 htuies. I o ui est qui iauara aurmouier pour COœ publlCJint rcndJll cs honneui>a laga.e ie pr celte mesure qui e.st -is H ciue la prt peur simple et qui p ut elre t sansdiargtr er, quoi que ce toit vie {cocenaque tt industrielle dp cette rgion, .joule Le lourual. Les effets de la note liai four LCNDKLSLe T.nces publie un ditorial expliquant que la o:e : de Mr Ballour concernant les gner du tuvail manuel nos oieilieura 5-i^t intciallits n indique nullee.ments. Il faudra que dans cas an 1 opinion du peuple eexprime f^ies la tche des Directeurs et pro ment 1 opiu y r 1r t t 8 teuis seit coosiarament d.ngee a U conviction que Wuieur de bble ^ >...j ..,..,.. CP K 1 e:.:ti.l U a.H c e ; il n y u'y a que \ant ci u faudrtt sunnonter pour coiu ruencer AUBSI nOUS ne CeBSf TOUS sident ou corstil accompagne du ministre de lin de demander 1 os compatriotes lfsswetda marccbal jonc ni ses adieux au pie leur concours dvou pour aidei siuenl ct lul e "P r ma cu c ueie D ,M| •**"• dau* leurs lches ceux qui ae.ont aMl Jf^SL! ***** if p,sdtnI tin G n Varits uo %  tu.a uuico i-cu M"' ociu.ii M.i.erand eiai| rtpreseuic par le gcoeiai cas:ou. les premiers appels a b:80,D; li M M X, l'hrociue boury.u.si.e de Unneua tBUdia que CbatU Se iei.de CUlUple *Mll venu spcialement pour apporter au p-esique l'œutre eet ostio' aittt que ce dcnt Alvi ar |cs t" ns SOUIUHS du 101 des bei^s et du gouvernement belge UKLAuLLbs — Mr v avisse, Hisiorien, Membre de 1 .vcad.-u.ie ai mort. coles sont ai peles ma rune nos t nfarits, Lnn r des o-v.iers et inculquer nos paysans l'uiuour du travail agricole. Jui-qu'a cette heure les prjugs les plus slupides coi.tinuent a eloi Cni J, MMinte. Mme Mioter et enfant hilaiui'jti du Palait — Da ouvfaux uiiirrs aitiftiques surmonts de globes blancs ont t plac* par la C mpagnie E'ectr.que dans U Cour du Palais National et sur les tro ion s donnant sur la place Lou verture Parisiana L soire najgurale Cinmabe'.re donne hier Ha.i siana a PU un plein succs Varit Les 7a et 8e pisodes do ii -n'a film c La Maison de la n ,1,.' • ont attira hier soir l.eiu coup dp, ppectateurs Cin Vaiiis Collge St Vincent de Paul — ROI B'p la le H .interawe offene hier ma par e Loi g M > inceiit de l'aul sous la direct oux aboDiisiieJK Nos abonns et clients de [cmel 101 J; s'..dre>ser dsormais i Monsieur M 1 LnNicK pour tout ce qui concerne ai Confidence Valse par Occide J&t Poor piano et pour piano et L, vendre chez l'auteur, Rue de] terrement. ; nant de l'eneur commise en tL\o note qui dclare le journal E.nsteJu uVst pis latii fait de M s auditeurs BERLIN', )o Juii.ti — Le professeur Einsiein, en a J > , au J. dlit regiidc ci m.i.e un aOi 11.al en CSgi, Aussi va 1-1, i.i.cnompie ses cours jusqu S la ni) de u saison ta notitiani sa dcision i 1 universit de Berlin, le protesscur a dclaie qu il peut bien supporter a ttt 1 objectit des lorgoctie des dames traugCres di i -j •ta^.-x.'agoui IUIOM. • f .tn-jr,(^| I Globule : jbauif BiVultatl m: vui• %  :T. I '. %  prrn.(* concours de spcialistes les pogrsm (il H2c oovwi'e mes et ut prparer l'orgeoieatioo di VARSOVIE (Pologne) L'arme de ces coles Sans prciser d'une faon i pron qui en lemps normal se nuuiw le aiiubuiioua duu sem _, € a 2SO.coo hommes va t blble service, lsumoua les priuci leitoocoo hommes en vue de P ,CB o'euiie alle laborai on de P "lirt rontinuelle de dtache P ^rammee. surveillance et dire; %  uni teoeiaita onetaioo dt-s m des veis les intits conomiques: sur la ironise p—-;*" — ••-• r^Leicea da muyene n"quVI COUM Varsovie que l am.ee r lS s e pou ul)-emf de b)|18 nui lm s; ouoi en tain d lrr iorg*nisee par le uooor les metb 'des employes n eblorel Bauer. aid dins sa tchrpai eurveiller qu'aucune med ficalion ne plusieurs centaines d officiels de IE to.i a^uiioe aux ciogtamiuea saus ut maior allemand C'n dit que I t f une uecuiou du Dcpaiitaneit de (et. I des divisions jovitiqucs a t l '' atiuctiou Publique Sou Lai oua nott de iocoo 1 to.ooo hommes. l s uo ^ Comit suit la bauiear de &, divisions de 1 arme polonaiee Btt ** • 4 u e aont par con'quent en tuindtre augmentdans les mme propo. ii". , Soiie ihairate Il sera donne merctedi, sur demande du public, une nouvelle lepiesenunon tlu.i raie de Ebcn rvoque cl Lu iiiectiiig des bravcC • — oetie leie aura aeu a l'ansiana au dune gou.de la cane d entre 'ENTERITES ft KALAOltS OA1TRO-INTISTINALIS Diarrhe vert.inourri8Boni,Ent4rit muoo1 membrAneuu, tuberculeuse; Conntipotion, I Accidente appendiculelree. Fivre typhode, I H lia dits.. u Peau, Acn.Ecsme, Furoncles, i QUIRISON CiRTAINB ptr .'ui.c d( 1' Le PLUS PUISSANT ANTlSEPTlQOEl • une Merenre ni Cuivre fUil.Mii lirtmim lantuiMf mlritinali, S lt dose de SO loo goutte, par tour • [d'ANIODOL INTERNI dan une Uue de fleur d'ornaer Bai l'AMIOOOL.33. Rue de M.U.unn*.Parli, Pharmacie W, Bucb' Le ?eul prservatif du bois e&t le Ca*bolinum ivenarius j Reconnu depuis pus cU40 ans courue le plmre, en face u-* Cibijg sous maiis. CJydc Sleainship C # Foreign Services Le steamer "Hat' a laiss JVeurF< le 18 et sera au Cap le 23 etPo 1 au Prince vers le 26 crt.,via les autr M ports du Nord.ll partira d'Ici hm* jour pour Jacmel faisant escale M ports du Sud, prenant fret et pas* d iiiil e puni. (U > Il taut effective meut prjatvr IUB jeunes gnra tions pour les pres lunes de de uu main. 11 faut eclauer les cerveaux et rel souci dans le choix heureux du armer les bras, personnel de ces iabliasuufauts CL. POTHEL /( sera de retour Port au P*^j vers le 31 en route pour New ^ ofil via tvu* les ports du Aord. HorI au l'riuce le 21 aot 192* lia F Ueineiils, Agent Gnral



PAGE 1

k MAllft ^armacie F. Sjourn Le Malin # iris sa clientle, aux mdeci n8 et au public qu'elle a m son Laboratoire d Urologie a un Laboratoire de appliqu sous la Direction du Ur Rico* el f. Sjourn •hboraioire est ouvert tous les jours de 7 hres du matin 6 , ue HErJRY STARK Hue du Quai, en face de la Lare St Aztnl Mitls AVOCAT Rue Danta Dratouebea No G7 Cazoline gazolrf En vente chez Evinsio Alvarez Rue du Quai Prix dfiant toute concurrence LehnetFinkmc (Mais*a fonde en i S~6) New-York, .U.A. Laboratoire Bloomfleld, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits ; Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales LoiQH. Ihbaud Lehn & Fiok, lue SUPcRlORITt: Fonde en 18"6 BAS PIUX PROMPTITUDE |mployez la REROSINE SHEL \dez ceux qui s'en servent lumire brillante Sans odeur San8 fume la GASOL1XE SHELL we un rend*me .t m ^ Ami£%nm9m >ieur par kilomtre ^CWOJH*. volatile, ne se prbone ms EBB1CICIVE wnde* de 'a Kro w QUPf I Gaxoline UflClUaV Asiatic Petroleum Co berts, Dutlon & C A Lousr — Bons chevaux de trait -Sadrp.eer Aurel Herard, Rue Larnane No 155y. la wm Loussi & Salli 17S3 Rue du Magasin de l'Elc %  en fice Simon \IEUX A l'honneur d'informer le p*i blic et sa non brer.se clientle qu'elle vj-m d e recevoir, par le dernier Caravlle un be' amorti ment de pai fumeries de divctei marquis et ues chapeaux de la *ie quai l suprieure-, un prix dfiaol toute cor currenceVisita ihncflaoll. men, la mai LOUiSl et SILTI, el vous en m tirez fatiitaitf. TousDroduiischimique3.pharraaceutiquese1Jaut.es artielea im dables dans une pharmacie. KPICE8 : Poivre, Cannelle, Girolle, Aiiis toile,Museide et. eat SUCRE R^FFIN SPECIALITES ; /Marqua prive/ Lyaol dsinfectant,farfuruerie,Artistes pour b.rbiere, B.y Rura, Chocolat en poudre, Huile de foie de Mejtmn, Emuiaion, Cold creara, Ext>aita pour fai r e eaBeocea et eau de toilette, B aa de Quinine, Poudre conte les inaectea SDlution pour conserver lea caefta frais Lait de Magaaie, Pondre suprieure pour la toilette dea SPlaaM. Ksaeoce de t'aura E Le* principaux commissionnaires en Franaises tissus aux iatSmUnis.s'aprovisiomwnt chez Joshua L. Bailly *f Co Lou H. TubaudJ Agent exclusif peur fffiu I Angle des Puas des Fronts forts et du Magasin do l'Btat Marchandises A VENDRE aufomf'frite STVH4KER Coupe, iJWttre ent PU pi'ftit tat. Presser au Bureau Journal Htel Sainte Rose i htel < S.: n i.' Rose %  sis i Loglae t Are ses services aux voyageurs venant de Port au P'ince ou s'y ren dant Cuisine excellente,conditions aran t?g uses. Mdileiri Kinhr< i 1< ries Just receiverl frrra Madtira a good ss.oitni( ni cf liandnudp Madeiia embroideries, as Table Covers. Doi lier. Handkrcbiefs, Luncbeona etc etc. etcReasonsble pries Corne and hve a look L PREETZMANN \GGtHHOLM Rue du OUM vs Lj di-rie Tard Fiia'iQond est r ri * d -e pre*> nte' au Biretudu r n ..f,o u p ne de cet'e v.lle le pu* Ot poss b pour hlfdite qui tooceroao>< Port au Prince, le 17 Ar 1922 CHEKER Va Cbsf de U Pouce MU Panhard Oild Corporation Lubricaliiig Oils & Greases Halles el Graisses Prix et qualits dfiant toute coucurrence LEOX Jt. 1HEUAVD Agoni ewjksi! & H tjiii



PAGE 1

LE MATIN M0H MUL^Vi^ k w c %  I m. BOUQUET?: Un jwtr viendra, Aiu'.rc VffWuU ro'iM-hd it moi, PrcntUr 9t Rns USAI fin L'Awuu mtrviUltux L'Am-jjr dans le it %  •' imMtKN CKATION : / M • Trot, FtitOHt un tfvt, V 'priait / t ,i pomrvt tpn ium i'vi Mann EXTRAITS : CfilleT, Rue, fi.iiitisa. I / .,//•-, Cyct+i'uii, fnsmtn. Lit.>i Mu f net, l'.i, Hrliot'opi, ^ hp-'i %  %  • %  %  Firfunu r * 4 -r r-BS1 .1 s p 3 M* , ; %  '•'• i v^--' i r**V A r/'* % %  ,•<• %  %  %  •^*,"Sr' f r u ..;;: en 001? i fi i Lydia M P.'nkham pour des d .o! ••.. %  • dans :..-viut^| t'. b dosai a: si parcaque rues rgies v m-i^.v ..msfa^ d'itmorrsg 11 duraient plus dj cinq j -ur.. ]' lV ssa • i itprisunri imbreinfinid.: n-c'! m • Une de mus .-.-nies m'a pr.t'.d de y.: ecvrip. si.Icn vjjl] %  i jlar'com ••nnre. la >WL •.(• %  • ,r n-.:nlB" v :•-, s>s miT.c :• .... ] c ;i im ; £','# %  ;• ]• %  %  • %  • %  f i %  L RS • • '' ,. FJ r.br? fi I-": %  ...' %  un i .. n Composition \ L, aa Lydia L.05 •> l'.*S.M'.HMH IMVIClM C". %  Automobile Sludekaki De la Bire la pression au M M k F mi ,jiti par w tituaiion unique au centre, des affaires ne Compagnie Glurale Transa(lanli|ue Le BtPBmer ''Saint Btptaul" sttpn dn le 23 cjurant repartira le œme jour pour Santiago de Cubp. recom mands De letour Port au Prince le 25 il rfpariir le rn s rn jour pour les Ma kviau*inmai* an public et % no,bter t* distingus Client ^JTn^S^i'^.S !" * v" ',,,,,,., '/...i ,ii i Cavfa, Jacrnel. Stoto Dommco. pourra CLIMNE soign* et tout le confortable ncessaire nur \oya oor J lf Maytwiz, San Juan. I arum de Commerce et pattittaMe j^yS la Capitale que de la Province pour l'excution re r Boucard „I l f2 "', d V „ . j J 1 4 t Comprim de 1er!!* aide it soigno des ordres qu ils voudront ment lactique, z SS £% „ Contre Us eniriteiel Us alleciu 18 if. bien lui confier pour ces Plaisonsmutint* CMO*** u-t En venle chez L.Prelzma Aggerholj Rue du Quai Horaire des Trauways de la 6tX? h 640 7 2U 8(0 mu A. M. 0 10 hrs A M, 055 735 8 15 855 9m 1U 15 lOfif 11 \\2 li .p. M. 2 00 % 40 Hue des Min CHAMP DE MARS OARK l i-Vi • a 60J C i5 heures AM. •a 7b5 8 15 855 o5 1015 10 55 Hbfl 2 00;hrs P. M. S 4U 3 20 400 4 4) 50 6C0 630 M 715 755 835 915 055 Iftf 1115 300 340 4 5U0 540 0*>



PAGE 1

anne No 4895 Port ii/PftnoTflaiti ** jrjJGRUH PROPRŒTAIRI Clment Magloira Ltmdl 21 >ot lM Le plus sr remde cou* tve l'ambition, c'eitjd'observer'Me presses hom m6s qui, dchus de leurs digaUs,s3ntrdatrs dam lanon iition des 'simples citoyens. J % DELACROE& R'EDVHOM : Ri) Amsricaina No]13SS TSLRPrH JE NJ 2U IULLETIN UN MOT Par Gable Du Moniteur. ffisovcropmeDt vient, par uu je cod fir Isnicl 2 de l'ar17 Aot 1911 sur le service pre.et le ttxte nouveau doit i imii ; ,S-Le Praident de la H pu i pourra namoma nommer tenons consulaires les mmi0 Corps llgi.laLf, les cbfs de ides dpauemeiita des flnau1 du comuc ne, les licercis oit ymt au moioa aiz annes icice de la profession d'avocat, oyeoi qui se re.ommsndent iCODDiiaaances acquises dans Iqaa des aifa.res de commuer i Moque uu d • finances. iaodilicaiior, consiste dans Cad Ile la dernire parte de c-tte ifition comprenant les cito Lw-dei connaissances acquises ils pratique dbffairen de coin H, de sauque ou de finances glffcoumauder aux fonctions lava question tout demie eraent a mme place de l'importuniklooctioo consulaire et, au \kt cuudi luus ncessaires, soies pour l bien remplir, F ij avait larticjlreœent •orlaiouna aamieprecisedea NMtdebt80iua commerciaux pntiqoe de affaires commet M conomiques, et il avait Mme expiiwaut une vrit J P*m(te de I Expos de la JJO de 19^1 ; Le Uonsul doit [•Mot UQ couinais voysgtur ittptomae •. luwiteuieuseraeot bien cerl^l'eigimade l'aicion texte. ** %  possible de rencoutrer des do Uorts lgislaf, des JJ* erice dts depanemeo 8 [^ceii et du commerce et dts ^* eo dtoit ayaut mme six •oexercice de la profeaalon D'ayaut pas acquis dans res les connaiaBancja ou wnce nesants pour bien erdei devoirs cooauLiits ^ peat aisment s'expliquer 'comudeiauoo que le recru iiovuede ces aituatioue ne jwun compte des conditions ^ pour laccoinpiisaemeut ttin d ,a l uu'io-u consu ma ue peut reconnatre que la PBM prsomp.iou la Umi a Pr l'ancien texte, pi J qu'il n'est pas touiour. %  vwr se tealner n*i qU A le ,fcXle Plumait, ^ Pteci.meot que le fooetiou J""'^ 6 possdait Cta tonnais .JJlutott qui viennent de Une t J u on.Qcafcon retente.et, li A Ctt qul vieul lre \m\ ? lou eD 8e justitiaot "•del'Aiio. du 7 Aci; m • aorte de correctif qui pense domiuente ne %  n ce qui concerne la ru fctiJ l ,' llu8 r ^dant apte luZ %  onciiooa consulaires. mSx co r le Gouvernement l £. J* P jiot de v e e!e v rdnr ;e la •MOD de *icii d 1 h 8i8latif, de chef Hfloi dparrent rainis qui Ctrcie dron. en indi o, P'*c* luipur autta ^operda^aleui. pr.occu DOCTEUR L C. D0RSAINV1L Nouvelles Etrangres Nous n'avons pas achev l'examen du livre du Dr Dorsainvil : mais gous tenons i exprimer notre satisfaction de la lettre qu'il nous a adresse et qui, au port de vue de cct.ines m'ses au point qui ta ent ncessaire*, tmogne de sa bonne foi d.ti vain. Le Dr Do sa nvil veut bien faire la remarque que, de lui a nous, il y a des d ft^ren^es entre le sys rus di raiscnnem nt, eitre l'aigle soa l: quel nous envisageras les coisiira tiens sociales et entre noscoiciusions. Mais il re:oaoat qu i y a d commun entre nous que no re cou vi nion es bi e sur une obsi^atioi atenv du m< leu haitieu J.ns aa v.c p c.scmc et pas 6Si nous avon uu ne ne mo lt de p:oi.tder, qui tst leb.e V.MO %  d s f ta, nous ne pou^ois J lier ^r dam nos couciuo n uuea nterpit.nt c:s fa.s difi'ic' me a. Avec u e gi le b.nae loi, n u pouvoas, ea te naat les conclusioni au-si pi> que poss D e des faits observs et eu nac c p aot pas de ies dcuturer par le moyeu d'au, une coisdutioa pohti que p conje. nous pouvons, di sons nous, arriver ne. prs JJ la vi ut, rxme 1 atteindre* lluenoa>d plai ai. pas dicom .r cet cxrci:e. qui e l œavie de ucienc, en la cou pagaie aitr.ya te dj D Dj.^auv i 1 lespui s i nt li U. dequi oou< aoos dj icnau pic u menv hsmm.ge, et qLi n tsi p* uisi cio.gn ue LOJS qu'il peut le Cioiri lui-mm: Nous avous pa. e de mises au po nt leleves daus ; a lettre fcn voi ci quelques unes qui vunuct justi fier ce que nous d.sons. Le Dr Dorsainvil s'iadigae, a ec iasi.n, d'avoir constamment vu a dres&er en face de tout suj t d lie aspirant g)u"einer le py un de ces pio l uiis btaidj de oote.ou ion anarchique t H; il ci e des ixemp es : a Paul, 1 S; il aot, i Glin H ; | poli e, nous a\ oas oppose, dans le t.uip Oaemer, tieiot. Sou ouque^ t\ Eimoud PAUI, i H /.: (aisi nous avons oppose D mingu? et Canal et peut a e Lou a T.n s. A Mtuigai, Sim; a l'umia, Noid ou Aotoioc Si noa. > Oa ne peut ecure cela que il on se t'aille au piog ira ne que le pou voir do.t tre ua p us et ab e ou u plus d gue et f 1 niigat.ouscx,Mque / par la cuusidration que. dios lous ce s cas ci; es ctst iigio.nc qui a triomph Nous som.ms convaincus j tre jusque l u'a.coid avec le Ur Dos.in i i Et cda dt-viaii nous suf fi e p ov :0 umeot, 1 1 £ orauce 1 ede seule pouvaut tre incrimine, sous quelque latitude qu on veuille trans portai, par la pense, les faits qui ont marqu notre h stoire passe. La question de couleur est une ex ploitation politique ; elle a pu enve nim^r, sous l'action des "g tateurs politiques, nos querelles intestines, •a ai de ca La KpImmiA Vlttim propositions pour un compromis ac a-d l>tM(t|(|.ll VUierd c-ptes provisoirement par tous les le UlOratOrium %  %  •• %  if la commiision. Une les raisocs principales pour lesquelles BRUXELLES r8— Suivant les insla coaimiss.on a dcid denvoyer actioas du guvernemeat b;lge, le des reprsentants confrer directedlgu belge avoir avec elles au-un rapport .J^;^" "-^ivanc les in 1M direct eftit. Ui criaio SSL h i u ![ erae!,ieBl b 5, 8 e *. l e des "P^eatacts confrer i* Hit .t .... „:,<, %  ,*,* dii ^ be, 8 e la commssioa de ment av iC lea autorits allemandes franc II a dit des guerres religieuses ?3," 8 V a t mm SS10a a "f 81 ZVi C ls ,ulo J l ^ s allemandes qui ont longtemps ensanglfo' la K 1 !^^.^^" m0f -! 3 csl Pf r sass ^er s, l'AUemagae peut Fraa:e. que c'tait pla 6t des guerres [ l *Z ?" i t Mi(nx ^ e hl obilwer un nombre suffisant de va dont la rel g on al le r'clte — f 0a 4 sl u; c ,e moratoiiam sera releurs pour mettre ua empiuot de ia le foni vritable de es tunies tant f n a a S P f r h *<>"• Gela Cl oi millions de livres sterling ncessits Iilut'e p 3 nr la domination pliti a a l'Allemagne quelques pour effectuer les paiements qui soat QUP. nour le nouvmr ]0it d e T ? u .P 3 ^ paiemeal -le encore dus pour cette anne. que. pour le pouvoir. £"" ?,' ,e ? ll .P" r | e P-* J encore dus poor Nous pouvons en dire autant de 2J2?, de ? irk$ . r da ? to , R U ••" ^toit qi8 dans Taf rl es det.es nauonales des urraative les banquiers coaseatiraient pour ne pis s teindre. — ma ; s qui ne saurait eipltqcer nul* aucun de -os vnements po'ifi^uts passs S' 1 fallait appoyer re;:e as.*r ioa sur des praovaa banale*, nous n'aa rions qu mont^r ivec quel e ? et on t vu combattis noirs outra noirs ou mul re; coi re mu tres, — au plus fort mme des excitations nes la ques.ton de couleur, qui a pu ser "", P „.„V r,7 if vr ie prte roui alimei-el les a '* 'l i" te m P s V co ^ ua empruu O a considre que le querel.es,c es quee les ymt cou """" l t dl,catsrt lts ; c,llt de movea Ie P lus "P lde d e dcouvrir tammeni besoin 1re atimeutes Vf?Sl q J1 DOUrront lre corjosqui quel point l'on peut s atten pour ne pas s teindre mais oui d ^ 1 Allemagne. dre de nouvelles garanties del part de 1 Allemagne est de se mettre Li tOUlinis^ioU des T ea commuQlc t'Q directe avec son gou/ernement. Oa dit qu il se peut ptr.tUJIlS pdaSa pOU qu en lui demande de mod fier sa ue if arriver a un ru n Bl *2. da p0lir un moratium enchan vvii i ivoi dUUCUJlge duae promes.e de la commission P .UIIIS ^e les paiements de 1 Allemagne se PARIS rS U. h AU ent passablement rduits. Les ex delaqa^st.on de couleur,-oa en J >.* b .^niVue de la rilmT "? Cr ,ent ,B l, ce P eo " i J%  ^ iic.no e DU annieue de la commisduits seront DOU h • ai I'IU—..-. core la cordiale frateru.^t.on que S10:1 dee rparations et Eagae Miu SJ^JSSSml^SSSBl no avons vue se m attester entre dre. prsident du comit des garan ISS^VmnSS^SiZ Tn %  e t,n h BU T h ^ '"r t e0tHn T "" 1 oltl,roat Pir,s ^ !" Q oirmisamu oag"t !" t l7men, DaS FSZ coT Z\ r? P R' re i re BerliQ a ^ d oMsn,f ltfS m,,,e *^*T*io7o conn a t du co d. I.u.s armes. ccrUins re n.tig,em.o s du gouvet nue i garder un boa espair au sme n u u nement aile naod ainsi que de noa dj la possibilit d'un conoromic Ces fa.ts d'oDserva 101 curant-, v.hl garuc.es en plus de celles dLa dcision de confr VSH qui. dans notre p.ss n ent pas t ji donne, Leur dpart a t anao, est coas r?e co n n? un boa s Se observ* HOl m. a et i titre dexcep ce cet apr* midi; Us seront ac;o.n qJS les nouvelles g ?an"s peuvent t.ons. mus oa t, au coitra.re. lar pag,s pa deux expert,, s.r loi Lt donnes colomeme" baJuJa pnhusiave. 8 que celui du Dac t^iou de demmder sir S ^ K£ T U quesUo^ leur Dors.invd 1 do.t reconnatre John et A Mr Mauclce de se rendre rp'rattoai eu coopration Jecl avec nous franchement que la ques a Ber in a t adopte 1 l'unanimit allis opration avec les t:on de COU Ut n'a ,.maia masqu par la corn n.ss.oa, oaditqaecete La commission des roarations t que les rivalits politiques ayan le das.on |jl 1, rsultat de certaines au,ourd'hu, contiau chercue. u pouvoir pour objer, -. convoitise • -• MIWH %  tuerener u que nous partageons avec tous les g-oupements sociaux, — et, allant (•rtic P>kCta iii.poi autts uie pr^occi *itii[J 1 "* !bUuu coLomiqutf, les iv"* l tinaociie8 puisque, %^ r ^ua,ue, le pB y 8 pw ut ^H ltux qui poetuddt ces Nu l" b ''puuve et son Sun n Ul nc*e spciale ioci r*temeot de cta L'Arrt du 7 Aot,19l7-cest ce qu'il taut due en tenait, avait ouaia d exprima la pr< mre uc* conJitiOii q^ I Etait a le doit d'.xi ger de tout etudidtt a I ["^; l consulaire Celui du 10 aot lftbl ; to veuu i pater cetie onjim.ou par une prcision qu ou ne p^u couas dorer que comeue tti hourtuaj ; coat la conciu-iou e loua ceux qui ut conoivent paa le progra a rebouri un peu plus loto, mnie moyennent Boyer avant de finir, et raontrerque, donc largement avec lui la resnon un certain iftatt, il doit recoiaaitre nous auss nous ne voulons aie r sabiiit dl cl? *„? S '* rCSp0a galement que les choc, qu, se sont impsmuux soa ird g £ ^J^S^l£§S^l p.oluisda ise pays ea'.re les masses, mtra aai ont erit nr M* „Hm; n ;.i„ 3 ,. L J-npsroorer anal co.duts par des politicieij, et le g" e euminan ce te Vim^J &J?f5l! di .f ofcl M"i classes suprieures, claires ou 0Q en e 'e mme mme o ^ T/''^"' tnilneureu ^ 1 e j i I.*. u .. iiiemc, ei mme nos pro teadaace uui IUSJU ici %  '•<• nmmi noa, — de la socit niitienne, ne Dr es concitov-ns rai MI „*,, ...-, x 7 s jusquici se>t perpesont pas ralit des miuilest, ^ffSffSA^SSmffZ SSfiWl^ '* Œ prodaita dans tous les milieux dsor 3. d'un quart de VSJ n?, !5 de ? P rd f=eurs, et tous gam.es. U suffit que nous puus.ous ^SttS^S^AS^JSSl "' ? uccesseurs avec Iui • est rest Fes expl.quer ainsi pour repousser oTii^"pT.oW orVram^ ralTC^S" de Ptioa ^ de toutl eiptlcatiM ayant la question de 1 insUuctTn OOoulmeKn.,? Ch: t0phe ma, f aussi bi . " dcoulent poar bta. Ne "soat ce q U Z^E^^SESS tt D n P US re,r0Uv d s pas les cnefs d s P.quets eux mmes " Chris'ooh e: n. P*fil n0 re hlSlJ,rS • m UQ SCC0Di Wlio qi disa.cn, dans" leur, actes de fc**£%KL *JkT^f U Se: ad Cbr,sto P he Non, 844 18455 i.ny.po.nt de dis?n par CM dew'cT. l[ f l a ,V aS P ar conlre **>*** toute ttacuon dans l/deime; ce ui ou 5, pa P ru sous fS!^ t?& ?" *!*.** *+** 'es actes et ceux qu'on trouvera tenant des pi. S *% JSt£Si a LauK U COoJa,le a tOUj0Jrs t fa ' pus de ce genre, serout arrts et juaer S nonn!I! t \ M P ou ^o npromettre l'œuvre de ces gs par les autorit, comptentes.. JE' oa vou clair^ent F Ur " "•.* NjaS d^/0Q, mo,a5 a S n'est-ce pa, encore l'un deux qui ne 1 U1 m.rh.nio na. n" ?? S ", bjyer ^ Uc *"ous-mmea. a cr la formule : MulMu pouvreon e ut ceml P n N US V y0aS d,tc,lera eut le Dr miUUtre soit ce ntort \ et nijrc r lc iic M . nQ ur nna n „; Dotaa.nvil en dsaccord avec nous ou netre Mfint ce ZuLllr. noUe bistre noU-i'a SifST "^ SUf t0Ut qui '****> et B0US cro Mais il 7 a quelque chose de S"U^s J&^&S2L2*l y QS f"5S D0US r P elaQt mieux et de plus rconfortt : c'est B "yet avoirntis le??, d 2 qUe * Bl *'* commune, eiisfcent que .e pr.n..pe de la d.v.sioa de ?ou ,o,!!es ue ne pa, tvou -i a! f D US T 1" de rv,,lul,oa leur et dimpoitat on uaogrr, quelques b 1 Lan II i, P 1 qu l C0QV, ent de donner au pays, cique l: UrDoTaaiOVtl avance b .u, m Wces -u c eu 1 X , 7^ T' 1 aC peal lre im Pble, l'aide u^.v.cdaute.omment.tion.Lo.s l2^eC^t-l^aSB- 1* ^^ ^V 8 T" 1 de don: que coas fa s m. en ti-i 1 ftp. d.od.firence on Hov,?? P R. 5?' de VU fc0 nme Ce,Ul C1 dc dl "'Pe' P .U.toadeap.iCiu.,nwUad.vo,. b.eu dente eux on Z L C ra quelquei "tendus regtetublea. a\ec Inoby et'avec^dmou, PAU dorgaonat on \ !" \ ob V' Jf cala, ,1 .lita^n'^diaoa r^coun*t.te que nous ivons la eu Dr Dorsainvil tablit oar son "ivT. 9 C S pas, f que ce ^ u ll 1* ai se et.auar., rarement d'accord avec u.me l.at in.e ectuel d?, ft M C QteD r de ,Um re P our dai ' ^ les bas ua.ioaal >. U ne masse oe tn P 1 *'^ Piesent et lavenii, et i ne lece lo uneTde Hol ig "SV voir des a,nes leui ^ritage. qu'.'ll Nousvoudrtocs dire OB ol de su^MursV^^^^ -••


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05748
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, August 21, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05748

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne No 4895
Port ii/PftnoTflaiti
**
jrjJGRUH PROPRTAIRI
Clment Magloira
Ltmdl 21 >ot lM
Le plus sr remde cou*
tve l'ambition, c'eitjd'ob-
server'Me presses hom
m6s qui, dchus de leurs
digaUs,s3ntrdatrs dam
lanon iition des 'simples
citoyens. J *%
DELACROE& *
R'EDVHOM : Ri) Amsricaina No]13SS TSLRPrH JE Nj 2U
IULLETIN UN MOT
Par Gable
Du Moniteur.
ffisovcropmeDt vient, par uu
je cod fir Isnicl 2 de l'ar-
17 Aot 1911 sur le service
pre.et le ttxte nouveau doit
i imii ;
,S-Le Praident de la Hpu
i pourra namoma nommer
tenons consulaires les mmi-
0 Corps llgi.laLf, les cbfs de
ides dpauemeiita des flnau-
1 du comuc ne, les licercis
oit ymt au moioa aiz annes
icice de la profession d'avocat,
oyeoi qui se re.ommsndent
iCODDiiaaances acquises dans
Iqaa des aifa.res de commuer
i Moque uu d finances.
iaodilicaiior, consiste dans Cad
Ile la dernire parte de c-tte
ifition comprenant les cito
Lw-dei connaissances acquises
ils pratique d- bffairen de coin
H, de sauque ou de finances
glffcoumauder aux fonctions
lava question tout demie eraent
a mme place de l'importun-
iklooctioo consulaire et, au
\kt cuudi luus ncessaires,
soies pour l bien remplir,
Fij avait larticjlreent
orlaiouna aamieprecisedea
NMtdebt80iua commerciaux
pntiqoe de affaires commet
M conomiques, et il avait
Mme expiiwaut une vrit
J P*m(te de I Expos de la
Jjo de 19^1 ; Le Uonsul doit
[Mot uq couinais voysgtur
ittptomae .
luwiteuieuseraeot bien cer-
l^l'eigimade l'aicion texte.
**' possible de rencoutrer des
do Uorts lgislaf, des
JJ* erice dts depanemeo 8
[^ceii et du commerce et dts
^* eo dtoit ayaut mme six
oexercice de la profeaalon
D'ayaut pas acquis dans
res les connaiaBancja ou
wnce ne- sants pour bien
erdei devoirs cooauLiits
^ peat aisment s'expliquer
'comudeiauoo que le recru
iiovuede ces aituatioue ne
jwun compte des conditions
^ pour laccoinpiisaemeut
ttin d* ,a luu'io-u consu
ma ue peut reconnatre que la
PBM prsomp.iou la Umi a
Pr l'ancien texte, pi
J qu'il n'est pas touiour.
* vwr se tealner
n*iqUA le ,fcXle Plumait,
^ Pteci.meot que le fooetiou
J""'^6 possdait Cta tonnais
.JJlutott qui viennent de Une
t Ju on.Qcafcon retente.et,
li a Ctt qul vieul lre
\m\ ? lou eD 8e justitiaot
"del'Aiio. du 7 Aci;
m aorte de correctif qui
pense domiuente ne
n ce qui concerne la ru
fctiJl,'llu8 r^dant apte
luZ'onciiooa consulaires.
mSx cor le Gouvernement
l . J* Pjiot de ve e!ev
rdnr ;e la Mod de
*icii d1" h8i8latif, de chef
Hfloi dparrent rainis
qui Ctrcie dron. en indi
o- P'*c* luipur autta
^operda^aleui. pr.occu
DOCTEUR L C. D0RSAINV1L
Nouvelles Etrangres
Nous n'avons pas achev l'examen
du livre du Dr Dorsainvil : mais gous
tenons i exprimer notre satisfaction
de la lettre qu'il nous a adresse et
qui, au port de vue de cct.ines
m'ses au point qui ta ent ncessai-
re*, tmogne de sa bonne foi d.ti
vain.
Le Dr Do sa nvil veut bien faire
la remarque que, de lui a nous, il y
a des d ft^ren^es entre le sys rus di
raiscnnem nt, eitre l'aigle soa l:
quel nous envisageras les coisiira
tiens sociales et entre noscoiciu-
sions. Mais il re:oaoat qu i y a d
commun entre nous que no re cou
vi nion es bi e sur une obsi^atioi
atenv du m< leu haitieu J.ns aa
v.c p c.scmc et pas 6-
Si nous avon uu ne ne mo lt de
p:oi.tder, qui tst leb.e v.mo d s
f ta, nous ne pou^ois J lier^r dam
nos couciu- o n uuea nterpit.nt
c:s fa.s difi'ic' me a. Avec u e gi
le b.nae loi, n u pouvoas, ea te
naat les conclusioni au-si pi> que
poss d e des faits observs et eu nac
c p aot pas de ies dcuturer par le
moyeu d'au, une coisdutioa pohti
que p conje. nous pouvons, di
sons nous, arriver ne. prs Jj la vi
ut, rxme 1 atteindre* lluenoa>d
plai ai. pas dicom .r cet cxrci:e.
qui e l avie de ucienc, en la cou
pagaie aitr.ya te dj D Dj.^auv i 1
lespui s i nt li U. dequi oou< aoos
dj icnau pic u menv hsmm.ge, et
qLi n tsi p* uisi cio.gn ue lojs
qu'il peut le Cioiri lui-mm:
Nous avous pa. e de mises au
po nt leleves daus ; a lettre fcn voi
ci quelques unes qui vunuct justi
fier ce que nous d.sons.
Le Dr Dorsainvil s'iadigae, a ec
iasi.n, d'avoir constamment vu
a dres&er en face de tout suj t d lie
aspirant g)u"einer le py un de
ces pioluiis btaidj de oote.ou
ion anarchique t H; il ci e des
ixemp es : a Paul, 1 S; il aot, i
Glin H; | poli e, nous a\ oas oppose,
dans le t.uip Oaemer, tieiot.
Sou ouque^ t\ Eimoud PauI, i H /.:
(aisi nous avons oppose D mingu?
et Canal et peut a e Lou a T.n s. A
Mtuigai, Sim; a l'umia, Noid ou
Aotoioc Si noa. >
Oa ne peut ecure cela que il on
se t'aille au piog ira ne que le pou
voir do.t tre ua p us et ab e ou u
plus d gue et f1niigat.ouscx,Mque/
par la cuusidration que. dios lous
ce s cas ci; es ctst iigio.nc qui a
triomph Nous som.ms convaincus
j tre jusque l u'a.coid avec le Ur
Dos.in i i Et cda dt-viaii nous suf
fi e p ov :0 umeot, 11 orauce 1 ede
seule pouvaut tre incrimine, sous
quelque latitude qu on veuille trans
portai, par la pense, les faits qui
ont marqu notre h stoire passe.
La question de couleur est une ex
*
ploitation politique ; elle a pu enve
nim^r, sous l'action des "g tateurs
politiques, nos querelles intestines,
a ai
de ca
La KpImmiA Vlttim propositions pour un compromis ac
a-d l>tM(t|(|.ll VUierd c-ptes provisoirement par tous les
le UlOratOrium if la commiision. Une les
raisocs principales pour lesquelles
BRUXELLES r8 Suivant les ins- la coaimiss.on a dcid denvoyer
actioas du guvernemeat b;lge, le des reprsentants confrer directe-
dlgu belge
avoir avec elles au-un rapport .J^;^" "-^ivanc les in -
1M direct eftit. Ui criaio SSL h i *,u![erae!,ieBl b.5,8e*.le des "P^eatacts confrer
i* Hit .t .... :,<,,*,* dii^ be,8e la commssioa de ment aviC lea autorits allemandes
franc II a dit des guerres religieuses ?3,"8V atmm SS10a a" "f81 ZVi,C ls ,uloJl^s allemandes
qui ont longtemps ensanglfo' la K1!^^.^^" m0f-!3 csl Pfr sass^er s, l'AUemagae peut
Fraa:e. que c'tait pla 6t des guerres [l*Z ?" itMi(nx^e' hl obilwer un nombre suffisant de va
dont la rel g on al le r'clte f0a4slu;"c ,e moratoiiam sera re- leurs pour mettre ua empiuot de ia
le foni vritable de es tunies tant fnaaS- Pfr h *<>" Gela Cl oi millions de livres sterling ncessits
Iilut'e p3nr la domination pliti a a" l'Allemagne quelques pour effectuer les paiements qui soat
qup. nour le nouvmr ]0it" d.e T?u.P3^ paiemeal -le encore dus pour cette anne.
que. pour le pouvoir. "" ?,' ,e?ll.P"r |e P-* J- encore dus poor
Nous pouvons en dire autant de 2J2?, de, ?irk$ .r- da? to, R U " ^toit q-i8 dans Taf
r-les det.es nauonales des urraative les banquiers coaseatiraient
pour ne pis s teindre. ma;s qui
ne saurait eipltqcer nul* aucun de
-os vnements po'ifi^uts passs
S' 1 fallait appoyer re;:e as.*r ioa
sur des praovaa banale*, nous n'aa
rions qu mont^r ivec quel e ? et
on t vu combattis noirs outra noirs
ou mul re; coi re mu tres, au
plus fort mme des excitations nes
la ques.ton de couleur, qui a pu ser "", P.V r,7 if ,
vr ie prte roui alimei-el les a' '* 'l i"! te,mPs V co^ ua empruu O a considre que le
querel.es,-ces quee les ymt cou """"lt dl,catsrt lts, ;c,llt de movea Ie Plus "Plde de dcouvrir
tammeni besoin 1re atimeutes Vf?Sl q'J1 DOUrront lre cor- josqui quel point l'on peut s atten
pour ne pas s teindre mais oui d^ 1 Allemagne. dre de nouvelles garanties del
part de 1 Allemagne est de se mettre
Li tOUlinis^ioU des T ea commuQlct'Q directe avec son
gou/ernement. Oa dit qu il se peut
ptr.tUJIlS pdaSa pOU qu en lui demande de mod fier sa ue
if arriver a un ru n Bl*2.da p0lir un moratium enchan
vvii i ivoi dUUCUJlge duae promes.e de la commission
P .UIIIS ^e les paiements de 1 Allemagne se
PARIS rS U. h au ent passablement rduits. Les ex
delaqa^st.on de couleur,-oa en J>.*b.^niVue de la rilmT "? Cr,ent ,Bl,ce* Peo" *
i j- ^ iic.no e du annieue de la commis- duits seront dou h ai i'iu..-.
core la cordiale frateru.^t.on que S10:1 dee rparations et Eagae Miu SJ^JSSSml^SSSBl
no avons vue se m attester entre dre. prsident du comit des garan ISS^VmnSS^SiZ
Tnet,nhBUT 'h ^ '"rte0tHnT "" 1oltl,roat Pir,s ^Q oirmisamu oag"ttl7men, DaS
FSZ coT Z\r? P R' reire BerliQ a^ d oMsn,f ltfS m,,,e" *^*T*io7o conn
a t du co d. I.u.s armes. ccrUins ren.tig,em.o s du gouvet nue i garder un boa espair au sme
n u u nement aile naod ainsi que de noa dj la possibilit d'un conoromic
Ces fa.ts d'oDserva 101 curant-, v.hl garuc.es en plus de celles d- La dcision de confr VSh
qui. dans notre p.ss n ent pas t ji donne, Leur dpart a t anao, est coas r?e co n n? un boa s Se
observ* HOl m. a et i titre dexcep ce cet apr* midi; Us seront ac;o.n qJS les nouvelles g ?an"s peuvent
t.ons. mus oa t, au coitra.re. lar pag,s pa deux expert,, s.r loi Lt donnes colomeme" baJuJa
pnhusiave.8, que celui du Dac t^iou de demmder sir S ^ K T U quesUo^
leur Dors.invd 1 do.t reconnatre John et A Mr Mauclce de se rendre rp'rattoai eu coopration Jecl
avec nous franchement que la ques a Ber in a t adopte 1 l'unanimit allis opration avec les
t:on de COU Ut n'a ,.maia masqu par la corn n.ss.oa, oaditqaecete La commission des roarations t
que les rivalits politiques ayan le das.on |jl 1, rsultat de certaines au,ourd'hu, contiau chercue. u
pouvoir pour objer, -. convoitise - MIWH tuerener u
que nous partageons avec tous les-----------------------------__________________
g-oupements sociaux, et, allant
(rtic
P>kCta iii.poi autts
uie pr^occi
*itii[J1"*!bUuu* coLomiqutf,
les iv"* *l tinaociie8 puisque,
%^r^ua,ue, le pBy8 pwut
^H ltux qui poetuddt ces
Nu l"b ''puuve et son
Sun n*Ulnc*e spciale
ioci r*temeot de cta
L'Arrt du 7 Aot,19l7-cest ce
qu'il taut due en tenait, avait
ouaia d exprima la pr< mre uc*
conJitiOii q^ I Etait a le doit d'.xi
ger de tout etudidtt a I ["^;l
consulaire Celui du 10 aot lftbl ;
to. veuu i pater cetie onjim.ou par
une prcision qu ou ne p^u couas
dorer que comeue tti hourtuaj ;
coat la conciu-iou e loua ceux qui
ut conoivent paa le progra a
rebouri
un peu plus loto, mnie moyennent Boyer avant de finir, et raontrerque, donc largement avec lui la resnon
un certain iftatt, il doit recoiaaitre nous auss nous ne voulons aie r sabiiit dl cl?*? S '* rCSp0a
galement que les choc, qu, se sont impsmuux soa ,ird. g ^J^S^lS^l
p.oluisda ise pays ea'.re les masses, mtra aai ont erit nr m* Hm;n;.i 3 ,. L J-npsroorer anal
co.duts par des politicieij, et le g" e euminan ce te Vim^J &J?f5l! di.fofclM"i
classes suprieures, claires ou 0Q en e 'e mme mme o ^ T/''^"' tnilneureu^1 e
j i I.*. u .. iiiemc, ei mme nos pro teadaace uui iusju ici '< nmmi
noa, de la socit niitienne, ne Dres concitov-ns rai mi *,, ...-, x 7 s" jusquici se>t perpe-
sont pas ralit des miuilest, ^ffSffSA^SSmffZ SSfiWl^ '*
prodaita dans tous les milieux dsor 3. d'un quart deVSJ n?, !5 de ? Prdf=eurs, et tous
gam.es. U suffit que nous puus.ous ^SttS^S^AS^JSSl "' ?uccesseurs avec Iui est rest
Fes expl.quer ainsi pour repousser oTii^"pT.oW orVram^ ralTC^S" de Ptioa ^ de
toutl eiptlcatiM ayant la question de 1 insUuctTn OOoulmeKn.,? Ch:"t0phe ma,f aussi bi. "
dcoulent poar bta. Ne "soat ce qU, Z^E^^SESS tt Dn P'US re,r0Uv' d"s
pas les cnefs d s P.quets eux mmes " Chris'ooh e: n. P*fil n0're hlSlJ,rS m UQ SCC0Di Wlio-
qi disa.cn, dans" leur, actes de fc**%KL *JkT^f U Se:ad Cbr,stoPhe- Non,
844 18455 i.ny.po.nt de dis- ?n par CM dew'cT. l[fla ,VaS' Par, conlre- **>*** toute
ttacuon dans l/deime; ce ui ou 5, paPru sousfS!^,t?& ?" *!*.** *+** 'es actes et
ceux qu'on trouvera tenant des pi. S*% JStSiaLauK U COoJa,le a' tOUj0Jrs t fa'
pus de ce genre, serout arrts et ju- aer S nonn!I!t \M Pou^o npromettre l'uvre de ces
gs par les autorit, comptentes.. JE' oa vou clair^ent FUr " ".* NjaS d^/0Q, mo,a5 a
S n'est-ce pa, encore l'un deux qui ne 1U1' m.rh.nio na. n" ?? S",bjyer ^Uc *"ous-mmea.
a cr la formule : MulMu pouvreon e ut ceml P n NUS Vy0aS d,tc,leraeut le Dr
miUUtre soit ce ntort \ et nijrc rlciic M . nQur nna n; Dotaa.nvil en dsaccord avec nous
ou netre Mfint ce ZuLllr. noUe bistre noU-i'a SifST "^ SUf t0Ut. qui '****> et B0US cro"
Mais il 7 a quelque chose de S"U^s J&^&S2L2*l yQS f-"5S D0US rPelaQt'
mieux et de plus rconfortt : c'est B"yet avoirntis le??, *d2 qUe *Bl *'* commune, eiisfcent
que .e pr.n..pe de la d.v.sioa de ?ou ,o,!!es ue ne pa, tvou -i a! f DUS T 1" de rv,,lul,oa
leur et dimpoitat on uaogrr, quelques b 1 Lan II i, P"1 qu l C0QV,ent de donner au pays,
cique l: UrDoTaaiOVtl avanceb.u, m Wces -u c eu1 X, 7^ T'1 aC,peal lre imPble, l'aide
u^.v.cdaute.omment.tion.Lo.s l2^eC^t-l^aSB- 1* ^^ ^V8* T"1* de
don: que coas fa s m. en ti-i 1 ftp. d.od.firence on Hov,?? PR. 5?' de VU" fc0 nme Ce,Ul C1 dc dl"'Pe'
P.U.toadeap.iCiu.,nwUad.vo,. b.eu dente eux on Z L Cra quelquei "tendus regtetublea.
a\ec Inoby et'avec^dmou, Pau dorgaonat on \\ ob V' Jf cala, ,1 .lita^n'^diaoa
r^coun*t.te que nous ivons la eu Dr Dorsainvil tablit oar son "ivT. 9,C S ,pas,f que ce ^u ll 1*ai
se et.auar., rarement d'accord avec u.me l.at in.e ectuel d?, ft M CQteD'r de ,Um re Pour dai' ^
les bas ua.ioaal >. Une masse oe tn P1*'^ Piesent et lavenii, et i ne lece
lo uneTde Hol i- g "SV voir des a,nes leui ^ritage. qu'.'ll
Nousvoudrtocs dire OB.ol de su^MursV^^^^
-


L^!*\riN
Varits
MARDI
1 es Mystres
de New York
7. 8e et 9e pisode?
fcutiee : 0.00
ts plips agn
ri
Le nouveau Col
gnral New H
Etranger
Par cible 18 Aot
VI
LONDRES Le
tinue a b.i ser
mm.
sclutiondu diffi- nd franco allerr.and
tout* (ois on n* s-itend aucune d
cision avaut une semaine. Ui gran
de partie de lopiniou fiana s cnti
que ce qu'elle appelle la luiilit de
rrelhcdes : pai exeo pie la dcision
L'ide dominante de cette tude
est de faire ressor'ir la ncessit
dp rrar sana retard |ar une base
solide I enseignement primaire pro
! s-unrjH et H^lICOle dm H POB dif-
frents Dpartements. An moment
ou de tous cts d emments etx
vains 8 occupent du ie:v meut et
de I Instruction de la masse ces
id*P8, noua l'esprons, viennent
temps pour aider les pouvoirs pu-
en Roumanie Je fc'r.nde quantit de c.i;hijui
trangers pour tip.oiler Ici rgions pirolilies
m.------- r i. uipo |v%m muni ko pwiTwui pu- NEW YORK Hydrwon Sanipaio Correia
qu'elle a prise d'enveyer une d gt ^ B jdIj8 ,a rea ,8ol,orj de8 nr.giain ew -"|V- uanesion o h en oblige daueiw
lion Beilin pour apprer d.e ce que m 9 efoi e que bientt en couop ^i^[^^l^^*
l'Allemagne a 1 dire. Un Mil rerrar te f-ntrepiendre Ca!e Miami Hondee avant de toucher Nas-au.
auer que I Allerrgne a expliqu la Nous avons dj fait ressortir 00 CONSTANT1NOPLB L'accord resmit la
tn derniedant le ntrato plan ue construction et jne vue d'en wni neutre qui ixwera entre les lorces g-ecques
semble sur les diffrent, btiments %iTJ^S "Bn" de **
qui pourrai, nt compoaer ce* tablis i^NUK--ocjpche(leBerUauTlraci
beiietts licous leste incintenan dit que Kadt* chef publuis-.e des soviets visitera
entretenir nos lecteurs de l'admiuia t^met les priocipaietcooncei d Europe et buts
tration, du mode de reciusinent du
personnel et de 1 impulsion a do i
i.tM ces coles pour que 1 uvre
piouuis des ttulls.
Nous disions dans un de nos ai
Fianailles Nous avons rea la Cest cot e irai D-------
cane des air cailles de Me'le Kran- t nomm Cooi.il 'oXtAp
cesca Hermaoun avec Sieya Gnil- a New Yok en rin^uS-
, du mark allemand con- laume; ainsi que celle de Moilo An- Mr Aodr Kaubert. Choix
l a atteint un nouveau record tonia St Germain avec Ldgsrd A. heoreux, Mr Leya poeedaM
tant cte* s jop-r livre sterling Andr Nos compliments- haut degr le leutimtni a*
_ BERLIN Le conseil conomique de rem. M L tunrailles de Mme la connaissant narfit. aJ
Pire a d.id aujoardhui a une petite maoritd e "' ThAnnhilai nfl Franrnias i.nn. n .. .m/ ',l *
d'augmenter les droits d exportation afia que le S i heD IbeopfHlO, DOe r'anoiBO lions q il Comme CODiul il
moulant sou en rapport avec la Paisse actuelle Guillaume, aecda nier a o Heures aborde' ei de manire di
du mak. La urchige douanire a t fixe; a er demie auront l -u cet apr* raidi a l'occasion de ki o0n
,-i ohmv la pdala enpaa eutre le 23 h q h nmmn et demie en la Basilique f'ioer lui a t eftert San
'nf.o.vc^LHS- Des concessions importantes NOtre Dme. SidO liin.
ont Ct accordes a la France et a la Belgique dins tviaisou lU ftl'.rP, CMflBPlM Mars,
les champs peirolilres roumains alin d'innoduue atelier P C S CundOldSOCeS.
Arrive. Le steamir t Gen. C.
G ngis de U lig tr her venaot d. New Yo k avec
I g passa^eis suivau a : Mr rruo z
W1UU Mlli
Prenn ieo> pat cette rai
Urne: Mil. A.CSanaaricq Sea
d Lit de 11 meneur, ie0oE
Socitaire d'Etat des Relalioui
rieurea, Erneat Leya, Marc
Carlos Y. Gaatillo et uraeot
\on Sbilliog, Walter Espera.za, Lt. re, directeur da M.nui
situaiicn
riumen Inillet e? que de pus a ce M
OttsaiOD a sens la main Us rapperts
volumineux du comit alli des ga
rantieJ. par consquent ci) est plus r"".!*"""J0"moda riVaeiMairman'rin L'us ; lob|.t de u mission est tenu steret
"uu ;,...,,,,,,* lvcarddeief ir,IIOD a,0 inooeae rociuiPinooi au ^asminoton-U BsidewH-rdl tadrei
ou moins sceptique a nga ut.es t, pergonn(, a dg hrapu|810n do m m mcss,sc au congrt.sKsur u iUUjll0lTClece
forts dt la commission Le lourna LBr ^ cea coles i.our que 1 oeuvre d-ris ie pays pjr les gives des chemins de for
innonce sans dtOUI que 111 A II mi p,ouuise des tiults. f ch-"">on. Le prsidcU dclare qail Ciatreso-
gne n e.lectue pas m ****** ou Nous disions dana un de nos ar \^^^^^Z^T^^
uue si la con im.sion f^.blit ei accor ticles que dans tout pays la ro t ca deieadra ic oni ues travailleurs
A* un io 1 au Kei'h sans garanties ei dilicile a eiiiuiuer; eu tliei nous PABb Le prsident d AWeara quitt aris
?;.,.* laifiiion de la Khui sera ne distiirulons pas les difticults Pour ***** h>^ o .1 mbarquen
iUltlsan'tS, U Ifg'on uc 1* tmnArm anrmnnlsr nnil.-,,.. fur lArgen,ine Lne compagnie de la na.ue r
occupe dans les 48 htuies. Ioui est qui iauara aurmouier pour co publlCJint. rcndJll ,cshonneui>a laga.e ie pr
celte mesure qui e.st -is
H
ciue
la
prt peur
simple et qui p ut elre t
sansdiargtr er, quoi que ce toit
vie {cocenaque tt industrielle dp
cette rgion, .joule Le lourual.
Les effets de
la note liai four
LCNDKLS- Le T.nces publie un
ditorial expliquant que la o:e :
de Mr Ballour concernant les gner du tuvail manuel nos oieilieura
5-i^t intciallits n indique nulle- e.ments. Il faudra que dans cas
an 1 opinion du peuple e- exprime f^ies la tche des Directeurs et pro
ment 1 opiu y r 1r tt.8teuis seit coosiarament d.ngee a
U conviction que Wuieur de bble ^
>...j ..,..,.. cp k 1 e:.:ti.l U a.H c
e ; il n y
u'y a que
\ant ci u
faudrtt sunnonter pour coiu
ruencer AubSI nOUS ne CeBSf TOUS sident ou corstil accompagne du ministre de lin
de demander 1 os compatriotes lfsswetda marccbal jonc ni ses adieux au pie
leur concours dvou pour aidei siuenl ct lul e"Pr ma cu c.ueie D*,M| **" *
dau* leurs lches ceux qui ae.ont aMl Jf^SL! ***** if p,sdtnI tin G n Varits
uo tu.a uuico i-cu m"' ociu.ii M.i.erand eiai| rtpreseuic par le gcoeiai cas:ou.
les premiers appels a b:80,D; li m m x, l'hrociue boury.u.si.e de Unneua
tBUdia que CbatU Se iei.de CUlUple *Mll venu spcialement pour apporter au p-esi-
que l'utre eet ostio' ait- tt que ce dcnt Alvi-ar |cs t"ns souiuhs du 101 des bei^s
et du gouvernement belge
UKLAuLLbs Mr vavisse, Hisiorien, Mem-
bre de 1 .vcad.-u.ie ai mort.
coles sont ai peles ma rune nos
t nfarits, Lnn r des o-v.iers et
inculquer nos paysans l'uiuour du
travail agricole.
Jui-qu'a cette heure les prjugs
les plus slupides coi.tinuent a eloi
Cni J, M- Minte. Mme Mioter et
enfant
hilaiui'jti du Palait Da ou-
vfaux uiiirrs aitiftiques surmonts
de globes blancs ont t plac* par
la C mpagnie E'ectr.que dans U
Cour du Palais National et sur les
tro ion s donnant sur la place Lou
verture
Parisiana L soire najgurale
Cinma- be'.re donne hier Ha.i
siana a pu un plein succs
Varit Les 7a et 8e pisodes
do ii -n'a film c La Maison de la
n ,1,.' ont attira hier soir l.eiu
coup dp, ppectateurs Cin Vaiiis
Collge St Vincent de Paul ROI
B'p la le h .interawe offene hier ma
par e Loi g M
> inceiit de l'aul sous la direct o 1.0.ie ml Uoiniua L^ven ure. Du
beaux prix ont t offerts a x 414
V".g qui se sont sg l'anne par leur conduite et leur op
piicatlon.
Noua renou/eloos doi
complimen s au r ou veau
>ux aboDiisiieJK
Nos abonns et clients de [cmel 101
J; s'..dre>ser dsormais i Monsieur M
1 LnNicK pour tout ce qui concerne ai
Confidence
Valse par Occide J&t
Poor piano et pour piano et l,
vendre chez l'auteur, Rue de]
terrement.

;

nant de l'eneur commise en tL\o
note qui dclare le journal
E.nsteJu uVst pis latii
fait de m s auditeurs
BERLIN', )o Juii.ti Le professeur Einsiein,
en a j > , au J. dlit regiidc ci m.i.e un aOi
11.al en CSgi, Aussi va 1-1, i.i.cnompie ses cours
jusqu S la ni) de u saison
ta notitiani sa dcision i 1 universit de Berlin,
le protesscur a dclaie qu il peut bien supporter
a ttt 1 objectit des lorgoctie des dames traugCres
, di i
-j ta^.-x.'agoui.....iuioM. f .tn-jr,(^|
I Globule : jbauif
BiVultatl m: vui :t. i '. prrn. T-. .!' Pi".- I.r Fi.c.r-. :8'r., ,. 8'M M|
A. DSPBNSIBA. 63. Lue da Hinn, I
La Horijrie demande
son aiiumsio la
Socil des ttnUoni
GENEVE L'Air.r que du Sud
ua un le ui inipottant i la
de
tiitu'fcere. 80 dollars par mois; uu
seus directeur, 75 umiair, % piofea
beuis a'eoaeigiaemeot pumanu .iu
doliuis ; uu bfelOt.ome .u dulluies;
un contre malue, atelier mcanique,
Ou uoiiuis; un couiie malm eteuer
Ue lelLIanieile DU dullais.
Ii est Lueu eiiitndu que es mo
joueia un iuic .- ^-- 'V a lments pounon .ie mjditi g au
,measscmb,ede IIiboul*dei^na ddv.o^eiueut
tions qui s o.nr.ra en Septembre ^ ( m ^^^
cause du g'and nombre de quest ots Nuub aV0|ja em| ^^ d-un Cq
d'importance cap taie que |. s me n Ue ;eu ittl a 1UB llutr ttU Ueparce
bres de t Amrique du Sud ont sou ,utul de |i. B ruC l0u publique, ch
mis 1 socit L Horgne a adiesi Cum:ie. uomtue nuua i'uvulh ueja
uue deminde formelle d'adm ssion u.t, aur pour mieaiuu de ioupdiei
dins la socit Cette demande sera avtc la Duettiou aui touie ques.iO.i
t.mire s la iunion de septemb e luirtsaaui l edtntolatra lou et le d
" Sf ir0u veloppemeut de Ce ecol.a.
U aeia impuiiaui que lea aeieia
soient cous siiuueui pouivus da ma
liereo pieiu.eies dans le bul du laci
New Yutk llerall
iYUieiii te (irecuce
NEW YORK A Hardui. dans i O.no une
fillette de U.t ans vient de mettre au monde un
entant pesant si.pl livres et que .es icdecins ont
icconnu lui lancinent constitue.
L *M para.t n, le premier cas de cet ordre
constate, et plusieurs sode.es mdicales oui en
vo} sur platC des rtprcseniuuts pour I tudier
Lhtcuyo tribune
prix
Paimiles questxss soum ses
vent seot proposiucns de i 0 uguy
pour i clsblisct meni ce la socit des
canons aroencair.es au se.n de la so
cil 1 exiersion de '.'accoid naval de
WllhirglOO i loutes les auues puis
carre* t-vales le rapport dt la pio
hier la tciie d s cuulie maures de
laou quapis quelque lemps uu
suive a laiiser une caisse u epar
gue proveLuut '!<- bn, i.i- re chaine coclience de Santiago avec aor les iiavaux txecuies daus les
Us Uivatx de la socit et son pio uie..eis cl la veuie dea produi s r
fframme cour le dsarmement no' toues Jans kbjaiuius de l'CuOIO.
. h Ceiie caisse d epague strvira a l eu
*** tretico des ves
I ,:*,, ^ tst cei oiganisme ceutral qui au
Ij (inne pOICWlIInl? n pour miaaidod laborer avec le
** I/ifi <(* concours de spcialistes les pogrsm
(il H2c oovwi'e mes et ut prparer l'orgeoieatioo di
VARSOVIE (Pologne) L'arme de ces coles Sans prciser d'une faon
i pron qui en lemps normal se nuuiw le aiiubuiioua duu sem
_, a 2SO.coo hommes va t blble service, lsumoua les priuci
leitoocoo hommes en vue de P ,CB o'euiie alle laborai on de
P "lirt rontinuelle de dtache P ^rammee. surveillance et dire;
uni teoeiaita onetaioo dt-s m
des veis les intits conomiques:
sur la ironise p-;*" - r^Leicea da muyene n"quVI
coum Varsovie que l am.ee rlSse pou, ul)-emf de b)|18 nuilm s; ouoi
, en tain d lrr iorg*nisee par le uooor les metb 'des employes n
eblorel Bauer. aid dins sa tchrpai eurveiller qu'aucune med ficalion ne
plusieurs centaines d officiels de IE to.i a^uiioe aux ciogtamiuea saus
ut maior allemand C'n dit que Itf une uecuiou du Dcpaiitaneit de
(et.I des divisions jovitiqucs a t l '' atiuctiou Publique Sou Lai oua
nott de iocoo 1 to.ooo hommes. lsuo ^ Comit suit la bauiear de
&, divisions de 1 arme polonaiee Btt ** 4ue
aont par con'quent en tuindtre
augment- dans les mme propo.
ii". ,
Soiie ihairate
Il sera donne merctedi, sur demande du public,
une nouvelle lepiesenunon tlu.i raie de Ebcn
rvoque cl Lu iiiectiiig des bravcC
oetie leie aura aeu a l'ansiana au
dune gou.de la cane d entre
'ENTERITES
ft KALAOltS OA1TRO-INTISTINALIS
Diarrhe vert.inourri8Boni,Ent4rit muoo-1
membrAneuu, tuberculeuse; Conntipotion, I
Accidente appendiculelree. Fivre typhode, I
H lia dits.. u Peau, Acn.Ecsme, Furoncles, i
QUIRISON CiRTAINB ptr .'ui.c d( 1'
Le PLUS PUISSANT ANTlSEPTlQOEl
une Merenre ni Cuivre
fUil.Mii lirtmim lantuiMf mlritinali,
S lt dose de SO loo goutte, par tour
[d'ANIODOL INTERNI
dan une Uue de fleur d'ornaer
Bai l'AMIOOOL.33. Rue de M.U.unn*.Parli,
Pharmacie W, Bucb'
Le ?eul prservatif du bois e&t le
Ca*bolinum ivenarius j
Reconnu depuis pus cU40 ans courue le pl Le Carbolinum Avenant
s ri pnsarver le bois hors el suis t^r e con'^e h pial
sous toutes ses formes, les influences du cl'rnat el la desl
p-ir les insectes.
A pmaclier et a supprimer le champignon t'ei maiwniiif
scher les murs li'imi Je*.
A iroprAguer 'es Voiles, c .rdiges hilei e: filels de pche.
Le produit est un dsin'ecUnl de premier ordre supnme.eli
11 vermine des curies de chevaux ainsi que d w poulaillers- llj
ansi ua destructeur sans pareil des punaises el des autre
mines
b u G g y s
En vente chez
L. PreetzmannAGGERHOL*
Rue eu Quai.
fa" prsence continuelle de dtache
mtais dr l'aime usae des bovietl
ftnn.'.ie polonaise Le bruit
Avis
I.- Dparieraen u la police porte
la cunnai^sarr-e du public qu'un
voleur en prenant la fn le, ? |nia
tomb toute sa proie qui consistait
eu 3 coupon de tnile indienne et
en 9 terb'ancsde mantgoe.
Avis au pobsesseur de h ire sa
rclamation le plus tt possible en
lotii :e du Ch' l de la i'.. c,.
W. H RUPERTUS
i,es Cours
MEW YORK 19-Fianc ia.54
Sterling 4.4**
oua ses mercbies
appui iei.i leur lumire et leur deain
' .-!!. !l UHI.C lt! Lut il UU, l'clItC'l'
on joui que des liangers qui nous
v.s.aiii puissent dire encoie que
le) o|u dea haueis ao.it illettrs.
Nous ne cesserons de lpierque
du cbula du peisunnel de tes ecoiea
d-pen if t leurs uccs Au<8i uuu*
estimons que la haute direction de
ii.a.iucuuvi Publique lueiiia
Auto puur le Cap
Une auto t Buicks Ht. U, lauaan^ {feVS
Port au Prit ce mardi 19 8ot. pren
dra dea Passagers pour le Cap
S adresser Imprimerie Ai)p. H
reaux, Rue du >mre, en face u-*
Cibijg sous maiis.
CJydc Sleainship C#
Foreign Services
Le steamer "Hat' a laiss JVeurF<
le 18 et sera au Cap le 23 etPo1
au Prince vers le 26 crt.,via les autrM
ports du Nord.ll partira d'Ici hm*
jour pour Jacmel faisant escale M
ports du Sud, prenant fret et pas*
d iiiil e puni. (U > Il taut effective
meut prjatvr iub jeunes gnra
tions pour les pres lunes de de
uu main. 11 faut eclauer les cerveaux et
rel souci dans le choix heureux du armer les bras,
personnel de ces iabliasuufauts Cl. POTHEL
/( sera de retour Port au P*^j
vers le 31 en route pour New ^ofil
via tvu* les ports du Aord.
HorI au l'riuce le 21 aot 192*
lia F Ueineiils,
Agent Gnral


k MAllft
^armacie F. Sjourn Le Malin
# iris sa clientle, aux mdecin8 et au public qu'elle a
m son Laboratoire d Urologie a un Laboratoire de
appliqu sous la Direction du
Ur Rico* el f. Sjourn
hboraioire est ouvert tous les jours de 7 hres du matin 6
, \ ci jointe, saut pour le,
jrmann et I* consente Ure-Scrtorie
Seront reues que le mardi de chaque semaine.
dm" 'a f hirmrtie pour les renseignement-
ijffd'urircs MSiif pastriqu*,
Raction de Wassermann
RscliondeTnboulet,
Eiamen du nog e du pus
E amen d s madres fca'es,
Examen ae crachat
4lbumino riclirr
__ Constan'eUr^Sicrtou*
httrcne de ptrccntes */ 4? Gonocoques, etc, etc.
AI.),.!: :uc ;l
0 i Moi*
Port au lrin;e (foordea i
Epsrtement -1K
Etranger s
ueeriicns et abonne oetUa paya
bleu d'avance.
contre
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
Ja PELORT, Fbariuace&.
IO, Hue Snlnt-Antoia
1JARIB
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
PonT-AU-PRr?;cB
Ain.P''TaOS; P"r-iei AI.! BW fIM
t I: .i-.i- du D' Juxlin VIA9L;
1 I
Cercueils
iniioadootla rputation n'est Mua faire pom la fabrication
reoeils. avise le pubii; qu e'Ie vient encore une fo a de rduire m
itiotsnr les cercueils fimpl;s q 'iprolt del'occaion pour aviser le public quelle n'a p au de
atiot *nr cette place autoriss i recevoir en ton nom des cornmao
lavcosii
consquent loua ceux qui dsirent un travail Solide ! Soign
li'idftsser directement au propri aire aa-jf U nuit et le. inrra 4a
M pri de nul eader au ch f d a elier Mr Firbi-r HUSS*.'
ta Fort No 12 au face de ! *i*rnm n.hJdraie UUmQ*> ue
HErJRY STARK '
Hue du Quai, en face de la Lare
St Aztnl Mitls
Avocat
Rue Danta Dratouebea No G7
Cazoline gazolrf
En vente chez
. Evinsio Alvarez
Rue du Quai
Prix dfiant toute concurrence
LehnetFinkmc
(Mais*a fonde en i S~6)
New-York, .U.A. '
Laboratoire Bloomfleld, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits ; Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
LoiQH. Ihbaud
Lehn & Fiok, lue
SUPcRlORITt:
Fonde en 18"6
BAS PIUX
PROMPTITUDE
|mployez la
REROSINE SHEL
\dez ceux qui s'en servent
lumire brillante Sans odeur
San8 fume
la GASOL1XE SHELL
we un rend*me .t m^Ami%nm9m
>ieur par kilomtre ^CWOJH*.
volatile, ne se
prbone ms EBB1CICIVE
wnde* de 'a Krow QUPf I
Gaxoline UflClUaV
Asiatic Petroleum Co
berts, Dutlon & C
A Lousr Bons chevaux de
trait -Sadrp.eer Aurel Herard,
Rue Larnane No 155y.
la wm
Loussi & Salli
17S3 Rue du Magasin de l'Elc '
en fice Simon \IEUX
A l'honneur d'informer le p*i
blic et sa non brer.se clientle
qu'elle vj-m de recevoir, par le
dernier Caravlle un be' amorti
ment de pai fumeries de divctei
marquis et ues chapeaux de la *ie
quai l suprieure-, un prix
dfiaol toute cor currence-
Visita ihncflaoll. men, la mai
LOUiSl et SIlTI, el vous en m
tirez fatiitaitf.
TousDroduiischimique3.pharraaceutiquese1Jaut.es artielea im
dables dans une pharmacie.
KPICE8 : Poivre, Cannelle, Girolle, Aiiis toile,Museide et. eat
SUCRE R^FFIN
SPECIALITES ; /Marqua prive/ Lyaol dsinfectant,farfuruerie,Artistes
pour b.rbiere, B.y Rura, Chocolat en poudre, Huile de foie de Mejtmn,
Emuiaion, Cold creara, Ext>aita pour faire eaBeocea et eau de toilette,Baa
de Quinine, Poudre conte les inaectea SDlution pour conserver lea caefta
frais Lait de Magaaie, Pondre suprieure pour la toilette dea SPlaaM.
Ksaeoce de t'aura E a Olive pour la tabla, Bioasea dents, Peppermia', Huile pour eaeaaer
ies moustiques et autres insectes, Regulol : Huile contre eooaNpaiiaaa al
roubles dea intestins chroniques Tb, Cire pour lea parquets, t*om
que, E'ixirs, Epices, Sirops divers, feioturea diversea, Vins, etc, atc
Demandez le catalogue des spcialits.
CoDfian vos commandes LEHN & FiNK, Inc; vous acrex abeoioi
satisfaits
Toutes le bonnes pharmacies du paya s'approviaionnent 'caec
& FINE, lue
Lon R. Ihbaud
Agent exelnsaf pour HajMi
0
Port*au* Prince
Agonis Gnraux pour Hak
For sale
I^Uomobile Slubaker
ipe. The car is in
Wect condiloa.
Joshiia L^ Baily & Co
(Church $ Thomas Streets)Nei York
Vune des meilleures el des plus /or*
tes maisons de tissus aux Etat* Unis
Siam, Denims, Checks, Ginyham, Toile
a drap etc, etc.
La meilleure source d'achats: Pr$
toujours avantageux. >
Le* principaux commissionnaires en
Franaises tissus aux iatSmUnis.s'aprovisiomwnt
chez Joshua L. Bailly *f Co
Lou H. TubaudJ
Agent exclusif peur fffiu
I
Angle des Puas des Fronts
forts et du Magasin do l'Btat
Marchandises
A VENDRE
* aufomf'frite STVH4KER Coupe,
iJWttre ent pu pi'ftit tat.
Presser au Bureau
Journal
Htel Sainte Rose
i htel < S.:ni.' Rose sis i Lo-
glae t Are ses services aux voyageurs
venant de Port au P'ince ou s'y ren
dant
Cuisine excellente,conditions aran
t?g uses.
Mdileiri Kinhr< i 1< ries
Just receiverl frrra Madtira a good
ss.oitni( ni cf liandnudp Madeiia
embroideries, as Table Covers. Doi
lier. Handkrcbiefs, Luncbeona etc
etc. etc- Reasonsble pries
Corne and hve a look
L PREETZMANN \GGtHHOLM
Rue du Oum
* vs
Lj di-rie Tard Fiia'iQond est
r ri * d -e pre*> nte' au Biretudu
rn..f,o u p ne de cet'e v.lle le
pu* Ot poss b pour hlfdite qui
tooceroao><
Port au Prince, le 17 Ar 1922
CHEKER
Va Cbsf de U Pouce
mu
Panhard Oild Corporation
Lubricaliiig Oils
& Greases
Halles el Graisses
Prix et qualits dfiant
toute coucurrence
LEOX Jt. 1HEUAVD
Agoni ewjksi! & h tjiii


LE MATIN
M0H
MUL^Vi^ k
w c
I m.
BOUQUET?:
Un jwtr viendra, Aiu'.rc VffWuU
ro'iM-hd it moi, PrcntUr 9t
Rns USAI fin
L'Awuu mtrviUltux
L'Am-jjr dans le it '
imMtKN CkaTION :
/ M Trot,
FtitOHt un tfvt,
V 'priait, / t ,i pomrvt
tpn ium i'vi Mann
EXTRAITS :
CfilleT, Rue,
fi.iiitisa. I / .,//-,
Cyct+i'uii, fnsmtn.
Lit.>i Mu f net,
l'.i, Hrliot'opi,
^ hp-'-
i Firfunu r *
4
-
-r r-- BS1 .1
s p3*
M* '
- ,
;'' i
v^--' i r**V A r/'*,< ''- ^*,"Sr'
f
r
u -
..;;:
en
001? i

fi

i





:<8MI?
:-*i-- -f-'V"* W't,J"i

-J I
' ftLvJpLa

ARYS
3, rue de b Paix
PARIS
Les petits nfanti
font la joie du %:*
Tous les jeunes maris rvent aux moment de bcnV
avec des enfants sains et heureux. Mr.l!,c-.irou5-rJ
combien de jeunes femmes volant leur rve pau 2 ,
ntentsor;|J
'"a te:aett u't
DOUVent connatre ces Join cause de ckr- r
iques qui puve:v 3tr
simple.
.rrigds par u.i
63
c
v.-----VOOI* *" PRINTEMPS
tjilluf I l'eue!. pffL roLTl'sin I7?C Rue du Ahg asii- del'Eiai

Lunchs Spciaux
Avis
53
^(
I a rarte ouest de la potlion de h
Grard'Rue Comprise fntre la Rue
de* Cascres et la Bue Pav#e tant
dfini ivement cuverle i la circu^
conducteurs de voitures
les sont aviss qu'a partir
[8 Aofit courant ils doi-
vent toujours se tenir sur leur main
droite son 'n allant vers le sud ou
vers le Nord sous peine d'tre en con
Invention avec les ^rglement! r^is
sant ! cirru'ation des vhi.-i les dans
la ville de Port*au*!'iince. Tout con
Par le Caravelleest nn iv'iwi*"*.1'** "u **
W. d KL'PERTUS,
Chef de la Policr.
JBBZq
-^ f; 11* dhni'iveme
Pour les Viileaiatunsles p^;..t
" de ce joui II
Table d'Hte on par plats
Ln CdfcpoaW< n Ve'grftala de Lyd r : ,;.-., im ^
ac.emcnt le mdicament ncsiairj cemme ce*.w
11;- Kquai
P'jeb1n,Pucvula.%tedca. "?A ;.r;] llp- -,; L?n\{ j.1
; ' c'. > Lydia M P.'nkham pour des d .o! .., dans :..-viut^|
t'. b dosai a: si parcaque rues rgies v m-i^.v ..msfa^
d'itmorrsg 11 duraient plus dj cinq j -ur.. ]'lV ssa
i itprisunri imbreinfinid.: n-c'! m .
Une de mus .-.-nies m'a pr.t'.d de y.: ecvrip. si.Icn vjjl]
i j- lar'com nnre. la >wl .( ,r n-.:nlB"
v :-, s>- s miT.c : .... ]
c ;i im ; ','# ; ] . f i ' L
RS
' ''
. ,.
Fj r.br? fi I-":
- ...' un i
.. -
n
Composition \
L, aa Lydia L.05
> l'.*S.M'.HMH IMVIClM C".
*
Automobile Sludekaki
De la Bire la pression
au M M k F mi
,jiti par w tituaiion unique au centre, des affaires ne
Compagnie Glurale
Transa(lanli|ue
Le BtPBmer ''Saint Btptaul" sttpn
dn le 23 cjurant repartira le me
jour pour Santiago de Cubp.
recom mands De letour Port au Prince le 25
il rfpariir le rnsrn jour pour les
Ma
kviau*inmai* an public et % no,bter t* distingus Client ^JTn^S^i'^.S
' * v" ',,,,,,., '/...i ,ii i Cavfa, Jacrnel. Stoto Dommco.
pourra CLIMNE soign* et tout le confortable ncessaire nur \oya oorJlf, Maytwiz, San Juan. I
arum de Commerce et patti BtNt
qeum de Commerc
Vnrt-iu Piince.
Lilifl dbile p r jailoo et par birriques
des Vins de BoNeQI Ronfle et Bianc
Ces VtM viennent directcwr.t de, B 4 flS4(? d sauf gatanMi pur
ius de raisins, nous pouvant U prouver par des GEHTlUGlTS que
nous U nom tvir,outs la dis. osilion des C lienls.
Port au rrincA li Aot 1022
L'Agent, E ROBELIN
Loterie SI Martial
Six Cyiinders 5 --&
passagers, '

Champagne et Vins Mousseux1 rix modrs
Conserves atimentarcs franaises, premier choix*
Populaire et porte de toutes.lei
lioumev. H'J lots gegnaets, dont 1
lot de : ou dollars et '2 delOU dollars.
le Billet entier de 5 cou^ont: Un
dollar.
Le coupon, Vingt centimes or on
nne gourde.
Eq vente Port-au-Prince dam
les maisons foivante :
Aux Arme de Paris
Comptoir Franais
Sminaire Collge
Mme Rsina Montroaier
Mme Ducia Viard
Vincent G. Mekhlouf
Pharmacie Pariaot
Petite Maison
Mme d'Ennery Ujoie
Htel de France
Htel Bellevue
Pharmacie Quatavea
Prenez, votre billet ds maintenant
Tirage prompt et sincre.
Rue des Caserne
DfePARI DE:
Champ de Mars Gare du Nord
LOPE RIVER \
Cfttfflfli Ko 1717 Port au Priote
Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati de :
BMON eCE&TlEB* Bordeaux,
Vins l<.rdeaiix
J. T. BEUKEBS R val Club Wiskey [ Q Dhnpmnnjn UT QlAn }-
H MO # n IG
W liPV un assorlimetU complet d'ampoules o 9-0
S3 tient la disposition des commerants tantda f0JJ2jujJ />ttaMe j^yS
la Capitale que de la Province pour l'excution re r Boucard I lf2 "',dV
. j j 1 4 t Comprim de 1er- !!- *
aide it soigno des ordres qu ils voudront ment lactique, z SS %
Contre Us eniriteiel Us alleciu 18 if.
bien lui confier pour ces Plaisons- mutint* cmo*** u-t
En venle chez
L.Prelzma Aggerholj
Rue du Quai
Horaire des Trauways de la
6tX? h
640
7 2U
8(0
mu
A. M. 0 10 hrs A M,
055 *
735
8 15
855
9m
1U 15
lOfif
11
\\2 li .p. M.
2 00
% 40
Hue des Min
Champ de Mars OarK "l
i-Vi
a60J
C i5 heures A- M.
a
7b5
8 15
855
o5
1015
10 55
Hbfl
2 00;hrs P. M.
S 4U
3 20
400
4 4)
50
6C0
630 M
715
755
835
915
055
Iftf
1115
300
340
4
5U0
540
0*>


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM