<%BANNER%>







PAGE 1

ci *\TM I -\—. Cinma Plion-Ville MWi HE Programme Je choix Las Sacril ss Œuvre de la vie relle en G actes LC fte Id'ihcnar Enfanta 1 gourde Grandes personnes ; 2 G. '%  Pour la Chapelle du Sminaire Liste de souscription .\o 3 remisse Me IJo Alexis : Les peronnes suivantes ont souscrit : hugne Koy, Guillaume Naion, K L Mev$, Archioald Massac, L>r Charles Massac, Auguste (iabttel Jules Paine, Paul Cjaderc, UlriJi Uuvivitr 1:1s, Pierre Huiiicourt, I liomas Haret, r lit Carn, t-luhppe Charlier, Juies Litaire, V*e Boisrood Canal, Lope/ Rivera [ S ;. Lhimai Rigaud, Le mme pour l.ilouaid i ir.' .; i ,\, %  % % %  1 !•' % %  %  • ;r '.'.;'',••'...' • i 1 )i;o (ai 1 '• -f\ICI' %  l'hVDt'l :, r>n 1 •--... • : .' I 'Jl* SUIM mi .' .•-.1. i.n 'r: et frf; q n•' %  : %  'te u rieii 0 c uc* 1 • ., • ...... UN 1 11 -..;•%  '" %  1 ,^ •, d >nel ; 1 %  '. %  • \ 1 ; 1,. 1 n 1 kl\ % %  •' % % %  / Poitt.r • r '1 CE SOIR Le* Afyfdre de 2VewY c TIMANCHI 5 La MaUon de la fiai 7e et 8e pisode M1 si que Sylvth Peltn. Entre : 2 gg Ll I I %  ! %  t :•.• J>feu umati .;• ; • u i i %  "1 i' I!*' . rr' ••%. |re .-M -• %  .. n.n.-r 1 ..... v .. -I' ui co r %  %  ot f.ii — -'. •..-•. t Lja.. d t ..t. DON/, %  • %  • • I I %  I i %  %  :%  %  n. ,t tu m.•• '\ I %  i • :. %  . *', \ II1LIM A IIOl'EI i|uii |Maa • HM, lu ^ H^HP de .— %  > ii> f .. -. i.. n* t iitd i m h a > Cable or 42 vo'srji dans If monop'aneur F.iman 2 miau'es 2 secondes. Lwd 'i toiitcriptton Su .)'/ icoiiue .Wr //, Angladt dAquin: Oui souscrit un dollar ; Lalanne, H. Anglade li!s, Lopold AnglaJc, Albert Ang'adc,l'eeal or 4. Cj'sic .\o ~ remise d Mr Citas. hranL liotj : Ont scuserit un dollar les personnes Suivante* r^Loui Kov. trank rtoy, Mr rleuriau, Louis .Sora\, A. Coupeau, A. UeUa, Uupr Monts, Piil Finson, I'. Queraer^ues, i-. CarJoiO V. Uauleat Tetal Sota Btne Nouvelles Etrangres Les (;our^ Loussi & S; I i7S3 Rue dv Magatin k I en lace >imon WE\}[ A l'LuLLt LI iliL former la] blic et sa Don breuie elia qu'elle tieni de ircevoir, dernier Caravelle un bel ment de paifumcr.es de di* m rqurg et un chapeauxdij qualit suprieure, a un dfiant toute concurrence-J iiMiei il nc.GenilemeoJ LUUiilet blLI. etvousi lirez ^atistailsNEW YORK 1;-P n ia.,9 Serlicg ^4 87s La situation en F ranci. or La (fililip t l. hum si ipirt 1 ei pvrsonres qui ont bien voulu se charge Je liste de souscuption, sont pries inaummen d'activer leurs dmarches supres des anciens Sn iiianstt el des ami du brninaire, pour la reo RAMBOUILLET 16— L^ caboet ap es un vo'e tnanme approuvant me des londet de verser au tur tt i mesure dre que la de neouvremea > pour penneure de continuer lions ait pris ,0 iravaui de la Chapelle. Le FriiJem du Comit : C. BLNOiTAv. l'at'i'ude ftf V'i P 0 incar i 11 corf reoce a dcid cet aprs midi d a'ten commi sioo de3 rpara une dcision avant attendre les vnem nts avant de f*e m>i der l'adoption de son p'aa en mme te nps il rserva la libert fie proposer la runion du cabinet la se ma ne an ci o la coramits on d <; U. S. Navy km 17 0 PARIS Li Corn Qigf jn de la Dette tia' ,; se aux E'.ls Unis a raoDP e anjouH'nui ^e W'shin^ ton miis on croit qu'elle retou Antri en automne avec une rponse drioi ttvc concernant l'ooq if i laquell? Avis de dparti Ad nioidtratioa Gneralal Postes Le dpchea Djur New-T' t'Earope (vii NY par le tColcn aeront termeiStir.t courant 4 heurea prcis* dij (ieilea pour Caves Jaca Dorrjingi, Uaaae Terre, tt France parle L'aqaebctd phail le 25 du coi.rant. Port au l'nnce, le II Aot Diagnostic Un chirurgien suisse, M. rparation prendrait une d 4 cision i la France pourra comment" paver vam,dont la lpuationdet d annoncer quelles mesures servent lVgud dt l'AUemigne reniant cet'e WASHINGTON — It Prsident fortement ablie, viaot da prise, au cas c l'Allera?gne nrem mesure ncessaire Le s'eret le plus Hatding a dcid de se prsenter deun oavrage : Le diagnotlic plirait pjs ses erg?g?meotS au sujet ab olu et gud au sujet in sanc main au plus tard drant le v2oDg : cale, dont iea piincipea m des rparatiots lions que 1. France adoptera en cas pour discuter la questioa de la g diajnt le plu grand^ ieD j | La ccrcmunication olfi.ielle pude manquem nt vo ontaire de I Mit ve des chemins de fer. L dsire atten k J 1 e D 'i*" ,, llvrS j | bhe a U c tuie des d?ux runions m^g'e au sujet des pai;rren's de r dre le rsultat des ngjciations d'en QJJJJJJJ T* celui-ci et Ci a' de tabiaet qo] eurent li^u au rhutan raratons Les minires frarais sem ene en cours et celui de la co fren j* Qomg [ ro ubiant — u chi son la prsidence de Mr Mtlleraod b ent tre d'avis qu'an mcra'oriun ce qui commercera 1 New Yo k au j, r aUe d #t IO8 ;OQB da li o"o7tOBtTi4Ti"d.econiqU ^t ainsi co ue : Le conseil a ex-.mi sera refus r\Uemagn e mais .'s jour^i entre ouviiers et employs ttle 4 j nouveau bAton te les dtails des diffrentes ventui ont peu d esroir que la commission MOSCOfcJ— taver l'aJu, aociau Uii Uataia es rvlent J Nouvelles brves Cn noua prie do demmder ce 'u'uu attend pour txer une fois doivent donr_er un Lier a l'ordre dea avocat. •. Mr Ludovic Orlando a failli tre victime d'uu accident de voiture, Le vhicule ou il ae trouvait a t lenveraO U euite dune colliuion avec le buaa monte rar Heltiua Fer lier.Mi Uilaudo a t a t quitte tour uue torte motion bieu que sa voiture ait oie compltement brille. — Le consulter u'ugricuhure Dizotou a procd a l aneautioti de des rparations dclare 1 Allemagne ministre de la guerre turc, uae giciu par la* eympt.nea IW — un 1 ts qui pourra ent survenir aprs la dcision de la commission des rpa en faillite volonaire. Il se peut que re prominente dans la politique eu Troubles paycuiquea rations. Un communiqu officiel de le rep-senlant b^lge s'abstienne de ropenae a t trouv mott sur le penchi u a t 10 1 caila sance du matin dit que le prs;voter sur la proposition francse de champ de bta lie, en B.khara Selon dent du conseil y 6 l'exposition com d:!arrr l'Allemagne en faillite vo le gouvernement, il aurait reu cinq pU te des ngociations de Londres in lontaire dans lequel cas la France se coups de poignard en combattant dtquant les raisons pour lesquelles il trouverait en minorit sur cet'e ques contre les bolcheviki. NEW YORK Le lieutenant Walfer Hinton a pris son vol aujoutd'hui dra d~e PaaTiger* pour le ce lamaica Bay sur tSimpio Co.re > Saireantr Ijipriuiarie h impossible d'arriver tion.La France pourra prob.blemeni un accord. Le communiqu sjoute empcher que le moratorium soit ac que le cabinet est unanime 1 approu cord grice i la voix prpond irt Noua voici pieveuua. Auto |iuur le Cl Une auto t Buick Hf.6,11 Port au F rince mardi 'i o*| Nazaue peur avuir vendu v cr son attitude qu il s'est dclar en du p'sident de la commiision, Mi aoo ci <1 qua'ii tppai tenant M OU t-ement d accord ave: lui au uje Dubois, franais. Sylorine: desquestio s.Le cabinet a galement On cioit qu'en ce qui conce re -tuur un baril de po f, 8 a e acciaa de Le pas convoquer en sesun dlai la commission est g pour nen son premier grand voyage a reaux, H e du ^eu 1e. UJI B oua millO. tD le sftoflti doni le peu icropoleui Ua sloD extr.ordinaire le parlement, puis ment partage la Belg-que, la France cot Toussaint a't nptra uil le con ^ ue d apies | a constitution le gouver ta-M opposes i ce dlai, tandis que enteinent de sa t-m.ue Mme Louis LemeDt a [ e droit de prendre une d la Grade Bretagne et l'Italie sout Jean; il eat jctueiiemeni aoua la C)Slon ptndint lM vacances parlepr es i y accder.L'opinion gnra e main ml 1 juatice, mentiir s, del commission est que le prsi• e l B uc piujet de Mr Poincar pour la dent a droit de vote dans une tel e Scnes publiques, uruiU et do voies de fait B U G G Y S ffn wn^e chez U Preetzmann AGGURUOLl Hue tl.i UuiL ,.,„ ainvia d voie u sesii i mm —. r , 1 ,— r .. — les ctefa dbccuaal.uo doit au runion immdiate du parlementa situation et par consquent son vote root i •• dfendre dfini le tr bunal sol v oppesition et finalem?nt a en t.veur de l'attitude franaise em tes nomms lloiaca Cd.oa et Acc rejet. 1 Mr Foincar avait annon pcherait donc le aioiatorium. Le la Joseph. ce 4 Lon res lundi soir et son 11 i compromis le plus plausibe dit-on AI eu.me Cd et Lra FULUS ver. Pans hier soi: qu il avait i in dns le milieux des rparations est tont dea indsirables Leurs mauvais talion de /Ir* i /, < ^ rtitK W le pis.dent Millerandmadisru lu de cette aane D ap es les termes de ht modiher lgrement son point de 1 accord de priorit la vue au conseil du cab.nei. Aujour droit aux paiements Horaire k Traiways de la Belgique a runi tels que la postnt no„s les vue au conseil du cabinet. Au)our droit aux paiements en espces CH.MP DI MAHS trasmis. ont la ^xme hmnonie d lui il st ggra sirop ement qu son cieant etre la date p .ente et le d v aiea mois de D:embr On dit que la 1 — me.. t comm^sion be gi la co .1re ... de "i — oodres Loadies a su^gei comme moyen de 3 — DEPART DE : CAKK DU NORD a transmis, oui 1 „u.ciuc Niui.* -i. ..-. B6 ^....r ...--. .,faite de diphtongues frquentes ; et avis les deux chambies ne d v c autre pari, les alkinils rsultant pas eue convoques immdiatei des moiuis et du climat ne peuvent Mr Foincar Uit all 1.0 des .lies pas tre invoques poui ailn avec un mandat l'm dtnai '. eicusoine de impa se que la Belgique boei bun souvent les n-mes comu ter ponctue Umeot le p ojet qui consc.tirait i abandonner les paie mes aux deux peuples dans l'emploi avait ete sign par IOUJ les membies mems acceptant i leur place des ns obiets communs ncessit* par Je cabinet. On dit lorsque Mr Poia bons iu gouvernement allemand i aes conditions d'ue existent gsls car ht quelques concessions de vues loDgue chance endosss par tiois coolie les propositions de Lloyd des plus importantes basques aile telles bases on se h-s;rde George vendiedi ure dp:Ue lui tut mandts On croit que la trance ac haatcoup dtermine l'origine des euveye de Rambouillet lui deraancepteia i condition quil sauve l'En daui ae se contormei sitictcment au ten'eet qu'il aide i combler la pno m Ai'nsi lmile Nau a eor-chi cer'aine plan arirl d'avance. de ciivauie depuis aakintenaui jus au dtri Le prsident ei Mr Pomcat avan qu' Dcembre ioraquun accoid com caient des vues entiiement opposes pitt pou m tte conclu. .u su|ci de la couvocatiou de paile Cl.LRM' iitnt, mais Mr Poincar consentit A sculiot a 60C h A. M. fi 15 hrs A. M li 4') 6 55 7 vu 7 35 4-800 815 5—840 855 b — y *0 U J 7 ftMII lu 15 tfjlu 4J 1U55 r n m 11J5 e des Jfit*, DIPHRT Di: CUAMr DtMARs aAB>; 1 035 hf 715 ment sauvage i meut le ftiomifl !""' ment de 1 autie. A. BON si. Jrtxie, 9 Aot 192a laid— NO FhRKAND— Bous 10eiabli un uouveau ucoid U 10 l5?uo M.di i^l 1 4'i Ueb P.M. iJUO J 05 J 2U 3 45 4U0 4-i5 4 4U b 05 5 20 54 ouo MU. G 15 heures A 0 5b 7a5 t> l-> 855 y J5 Kl 15 10 55 11 c5 lOOJbra P. U.\ 2 au J Al 4UU 4 40 bsjD 000 II. 753 915 ie35 il 15 4*) 50O l*J 0*



PAGE 1

anne No 4893 Port m Prinre Vendredi l S Aot 1332 mm jdlCntUR FR0PBIKTAIR1 Clment Magloira RDMIB 20 c lWTlfclBS Quotidien L'amlioratioti de soimme est ,L 4 ai4i J/m yen d'exercer uae boaot influence sur autrui. KIDACTION : Rae Amricaine No 13U TELEPHONE No *1 ILLETIN Essai de la Les antithtiques Du Mcmleur, fidcnt de la Rpublique, en [dernirement dans sa circil ipifets d'arrondissement, la i infrieure des masses par i celle de l'lite de la nation, Dtnt sa volont de (aire |dti premires tous les tions ns pour rparer les injusuis, a exprim ainsi le pre desiderata a raliser par pompe lectrique § ,Vous ne savez peut-tre pas trop gue* et mme da chef de gouverne meut dtioir la sorte d'iutellecsentImpossible de faire aller ai h que ce mot dsigne; mais quel gouvernement ni l'alminiatratiotr, sa traits et portraits vous fer ont prsence cre le pitinement sur comprendre. •Juand on ne peut pas place, O.i aa tourne et sa retoarae %  formater, on s'explique, et l essentiel dsastois les sens pour rencontrer est d'tre compris. ses ides et t:her de s'y conformer. Hier deux heures prcises un (| oaa disons les an ith.iq les; pour qi'il oit dit qu'une fois au coup desifllet de la sirae annonait nous pourrions tout aussi bien lira moins le gouvernement a pu 0OQ3 i la population le commenc.-men les ngatif, ou encore les destrucvoir quelque chose de fer ne et au des essais de la pompe leorique. tifs, ou entia les contraiictionaistas. tila. Mais neo ne vient; on dira Se trouvaient sur les lieuxle Le g nra es. en llii trs nombreux, ce leader d opposition n a corps des pompiers avec tout son et u y a assez de marge pour tablir des qai lui soient propre mmemeat soucieux de faire mdlriel sur le ga | erie s des qia s des varit et des espces. |koosau pass sont li, en outre de l'hnneni UA* dcD est *"" 1 dj ulBllt "••P' r al nrttmoiener de la van de ? . A i ...' > d liaoatuu. On pense toit ŒnlELmn in. n. vi vlsloD le Ma g istut Commuaa., Ha dd BUle tt0 o sujet aussi brillant va cire plus remarquais, puisque SOI itoereuvemenqui ne vise, geaieur eQ CQct des Traitas Subies | aiasdl ^Js traces no nbreuses de si bien la sphre d-ac ion est l es luire, que la tle du pays, Mr p earsoas ingnieur Morell, cts soa Dassags la '.hambre, sous foreentiellemant favorable la cri ique M ignorer le corps Conseillers d'Etat, les membres de u me ds proje s lubnaotieU sur l sgnet la discassioo. L'entitti que ra |u: retournes choses, la t> ICSe ,'es membres du Comit qui cuture, IOS tiin:es, l'in-t uottoa yonue vritable nent pas d'i il aura laiss le gouvernement comme il aura la ss la Ctiambre. sans autres tracjs que le souvenir de la lut e. Daos la presse, le joiueur est en la tiactie la [ignorante, taisant poids mort, nt'pnsTinpiau/ed; l'iostal.ioa popii'r/ Li oays est' neuf et il y a m un. il dmolit, il cogne, il frappe •uvre d'avancement et de celte DOmD e, beaucoop ture tort et Ira va e; il decoarag* toute .,n , :/ nUtolet i nir le ** s uou; il est m lhau tusim .Ot ini mi.ve, i cjodamae sans appel U esocitest un tnsemble dont / Si.' P A et surtout u.icomo.tf A asi com laisse de ct toa. ce qui peut tre h.Zblde I s crimpun l'Tr"! 1 sup^inteodiat !" fc ^ a0t u ertoottO utile dans uu projet et s'attaque f^LiMy ^ de la Compact dont on dit le pus „ eUul Ud M l0lld et nen ft x p4riie8 fables 11 s*s de cesse Lune double rf'nn m.nnn graad *}*' caUbe de a devoae n'Uut paifdit qai soit du csrvdsa qae lorsque le proiet a d.sparu. fiuger te double d un menson msn t et de soa activit, annooei le oa Ud ( J QuD d M hommes fOJl ^L'aouth.'mqae est ebsolumeat le wuie enirepuse;pol.tique CO mmenceineni de l'essai A l'aog'e p d usez Dieu qae c'est le en Oe dire coutraire d uu constructeur; cest un leire question ue remuer des rues troais Forts et du Quai.ue qae la critique est siast. Eu ettet, aestructeur. Lorsque la ptesse est Mo met voiontieis en avant Wft| les ma a aslQS de Mr Mevs. uaas neu de plu^ uale que de combattre, vi le. ou ne le voit pas, il n y a nen 1son nom, DI se OQl euteodie et i eau jailli! des 3 Jurala.a a la iomore des souve commence son -iavre de dinolir et quel cote, ll hes#Ll pomiC ejt a iS;Z puissauic Quiflb flax Je 8QQ 0i)p(Wil on de dtruire, Wtuinemcnt de p co.jjQc me donne, se tafciinieris.' site dis aaires de la na l iosi loajee ^ui un maicuIU * et vu la position ae la ••.leicouJucteurs et les^cu'pu ainii r*vcitr loui un tt u UiCLLc situation paial pour mauicuir U pression Ue 1 eau qui a ati:ii u 00 pieds environs. Lu^euicur .viol t dune vauue de u.rs lUllS ,—. „,,,, M as uu seul projet Cest uu Lauuiudmue ne croit rien ei qui a atteint une hu.eur de 00 suuiintijae.ua dmolisseur dette dou e de tout. C est de la graine Je se trouvait la ia bauwne la ae. nihiliats. de communiste, de bolcb Ojplacezle type et mettez-le dans viste. Il est la plaie des paya avanie BUUfs;asmai o U y a taut a ces en civilisation; et pour les paya cudie et woiart U pre^ioa de faire, llieu, encore neu que la lutte en formation, c'est un germe ceuuie et coauo.au M pic>iuu u C .. i illb \, 11 t ,. a 1 aIia: de tous mon; car la ngation n'a ja-i leau sur les fl^u tS; Habite des exer J^ff^ ** tai uur. Il est nen cr. U.eu *arde Hait, Jec.cc de ssuvttaga a 1 a.de de corde • V l > •*J' ... l lrtM ... ni.a matmoM I de nais auti ilts que, par intuition "un rot u c Nos bra a merl'adveissaud u de tous ses coll tuetiques au Consulat des Pay Bis **.| pisi # l f l *1 Le nouveau consul-gnral des Pays Bas, Mr l'amabilit Je nous adresser, aire Je ItCUNO.vllC 1Nvue couoia.quc que le dj> Ailaires bilranbonnes lelaiions com.nerculcs si artendues ies poursuivie |U>qU au haul .j^acs serout IUUI proat pour les deui pays ci a cheiie taioi exeCuies. tel pompiers s eu uiercat rSIoimt, quelque vei i le inspire, a voulu s'attaquer iVjuS poa v ons alfirmer que lessai ' e doses qui prend son a plclUculca i ieussi et qu'avec CfttS %  Mil talonnes populaire, U m e qucu tiet.ent et que met en pu • dvier de sa vritable aaiou iCAt et i B il,ign Georges PlSs^liLi^ tlie. mcanicien en ebet ue la CO-^{—•£5 1 re, il e limitait a pa g Q i C j ts pompiers soat aciue.ier t uLioi:NJt, une re -,- dpas mcul pourvus dun moyen siiCSCS MMUUI MU du tmaitUn ^ td?i o elIDSUlhSammeDlle de combattre l.aceudie Uaus tes pat ^JSSt., k d.snngu consul-gnral choses administratives. ucS DaS ses Ue la viue ue ou noam envoi et nous Mukaiiou quil h..!V l i eiOOcr 1 uc a P ,s H est a souhaiter que cette instai "'* *•"* iulre ks l )i i .n'il amaMe SC rclrouvt lat.on son w ntruur. 1 PPOiit.que respectable a ^ 9aM ioute la duie des essais, 1 ignorance des gouver h musNUC de la gendarmerie a joue %  ^laTm |miK,pale dC 0S m quelques airs vai.es pour gayer las rtniouun. plus haut daos J |$u ce L; 0 sciviuc uoiUre comman "nbuL^ L U:> "' uu peu ^ 1U ^ par le major Uupenus et le major itineni accuser l'ignorau ^ Q Jy a mairj i C uu la 'oue de. eu %  uses autant et mme el J tout s ^ pus dn l'ordre ^ aes ululants habiu plu$ prfait| K W. aux leurs, ou court prsenter comme appoint de p.og es. ' CIMMlttai l^us couvert ue la dmota posant.dessa premire adresse, trUllatSe 2 4o ner naissance S un l la question de 1 ignorance des mas Witique nybiide dont les fans ses devant la cons.ience du pays, le * m 8 ueœtiii e— a r\ Pr*ideLt i la Kpub.ique, dent la DIMANCHE cole de Droit L'Ecole Nationale de Dion t transfre a la Rue La.narre au No 154'. maison romand USBt .>jusne saurions trop lil citer le Pouvoir l'u blics d'avoir trouv un lo;al aussi jpicieux et convenable pour une de nos plus importante Ecole. QsM Thtre Le Stratagiia Ui'.uin sjnliui:iitdl e:i 3Jpartics ((i,nllp,i)nrar,p, U iUu i 1 COMEDIE Monologuas, ,)j.:m.ii alCG Ure ; U. l.DU etcAngle da Ruas do Fronts Le Hureaa de la neoaiasanca donne avis a toua ceux qui il appartient que les cartes d ideutitdhvreapar la Soci. pour l'ancien exercice sont nulles en amendant que de nouvelles soient fixea Port au prince 18 AOI iUli meut opposes cel es Prsident C>; p2 n to C T, p nsepin^ Tst de rapproener lia t remarqu qjsp.. ies.gua. S * concis ue ^ cessasses de 1 lite, a ainsi dnonc donn leau a pas au moins la ni. L %  > "t ete ?a u te depuis e ma. essent.el dont soutire l sec nulcs pour ar.ver, on s est demand PnJ f^osa f . acquis ie *• IMIti mteKeciucl. s il en sera Je mme eu .as diuceuS*:T SUC14U ill^JSM pour l d? Noos oyons que non .ai cette *"^a.ci, !" tQl ": „ ?":..^„t nersouucl. condiuonue p^mpe me par le.tr.cn peut tre Avis SSS ^l.P de Itl :; t e rs D l ,i C Pe u S e s U au C !;es pfO^. esm* %  .-*nU0f.u •a fUeatiuu de la iuutc II '^uie, a ^Hou ae nos pouvoirs pusenticis • la bonne marche sociale, Nos compliments, dame Canda Jflismond eat de ae preaenter au bureau du Cuef de la pjiica de cette ville le plus tt possible pour affaire la concernant. Port u Prince, le 17 Aot 1922 GflIKEA kli Chef de la Polis A propos des mots |africaia* (lads uotre crole Saas tre uu hros on peat relever le gant que Me Pierre tiali:oart a jet au riactejr du •' datia". ll 4 aftirm; qi.dans notre cri oie on ne p.'ut trouver dix mot! africain!Il i-'ian fort toaaant que minavec la disparition de liiomsi afncuns les six septimes des habitants da S.Domingue ne nous eissent pas laiss dix mats de leurs langages quand le baron Km le Nau a pu dres NI uae nomenclature d: 2o mots indiens. Voici qutlques mots africains: Noms de danses Bamboula, douls, CaiaaJa Dsiguaal les meus ou les aanies qui leur sont part culires ; Nago, Congo, loo. A a la, Mou] dangu:.. Noms ie tambours Binhou, Lgud, Sotor. Tous mots d'un usage courant •alalou.rom'tom.Gambo.Mou ;>*; Acassao, Uau;oaaou. Acra, Hoang'for, Voum'ba," Map ou, ne serait-il pas auid afri. caia ? Acassan, doacoaoou, acre, calalou. mousra, ton'un oot t aussi iatroduits la /amaija: par des africaios.Ces.mots y soat toujours employs.Le moussa est le io.n':om dis lamiicaa et le calaioa Icurpinard. Cela dtruirait la lgenJa d'apri laquelle doucouaou .viendrait de doux comme nous, mot attribu une esclave qui eugigeait son matre goter de son gteau de mais. ^Wous voyons go'rabo avec cette orthographe dans riatouala lom'tora est uae onomatope ren dant bien le bruit sonore du pilon broyant les vivies dans le grand moi tier en bois. Pamphile de Lacroix dit que Tous saint avait dans toutes les villes de la colonie des vieilles ngresses pour commres, qui lui prparaient aes calaious qu'il maageait seul dans sa chambre." {JOa pourrait rpliquer que les mots conaus 1 la lamaque et qnt nous disons d'origine africaine sont plutt des mots indiens puisqu'il est tabli qu U y avait dans tout 1 archipel une langue commune 1 laquelle se rattachaient plusieurs dialectes. A cela nous rpondrions que l'in troduction de ces lermes M Dassin gue et a la lamaque est due plutt aux Afucains de mmes tribus qui y oui t transports. Cet argument vaut le prcdes' qu'il rfute. Il y s plus : l'auteur de l'histoire des Caciques n'a-i il pas commis un abus quand, teenerenant les mots indiens, il dit en avoir trouv mls notre patois crole et dont il a reconnu l'indignit pour n'avoir pu les rapporter ni i l'espagnol, m au hollandais, ni a l'africain, tous idiomes qui ont fourni des locations notre fiao;ais dgnr et corrom pu." ^A quoi reconnat-on l'iodignit des mots indiens ; A leur conson* nance sonore et musicale ; l'usage pour lequel les objets dsigus ont t faits, selon que cet usage se rapt porte aux moeurs, aux habitudes t a la vie de :e peuple. JUOr. voyons le rapprochemenLqui peut tre tau entre l'individu et l'aUiairj ; D'ufle psrt, les ,morjj air.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05746
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 18, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05746

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne No 4893
Port m Prinre
Vendredi l S Aot 1332
mm
jdlCntUR FR0PBIKTAIR1
Clment Magloira
rdmib 20clWTlfclBS
Quotidien

L'amlioratioti de soi-
mme est ,L4ai4i J/m
yen d'exercer uae boaot
influence sur autrui.
KIDACTION : Rae Amricaine No 13U TELEPHONE No *1
illetin Essai de la
Les antithtiques
Du Mcmleur,
fidcnt de la Rpublique, en
[dernirement dans sa circil
ipifets d'arrondissement, la
i infrieure des masses par
i celle de l'lite de la nation,
Dtnt sa volont de (aire
|dti premires tous les tions
ns pour rparer les injusu-
is, a exprim ainsi le pre
desiderata a raliser par
pompe lectrique
,Vous ne savez peut-tre pas trop gue* et mme da chef de gouverne
meut dtioir la sorte d'iutellec- sent- Impossible de faire aller ai h
que ce mot dsigne; mais quel gouvernement ni l'alminiatratiotr, sa
traits et portraits vous fer ont prsence cre le pitinement sur
comprendre. Juand on ne peut pas place, O.i aa tourne et sa retoarae
------- formater, on s'explique, et l essentiel dsastois les sens pour rencontrer
est d'tre compris. ses ides et t:her de s'y conformer.
Hier deux heures prcises un (|oaa disons les an ith.iq les; pour qi'il oit dit qu'une fois au
coup desifllet de la sirae annonait nous pourrions tout aussi bien lira moins le gouvernement a pu 0OQ3
i la population le commenc.-men les ngatif, ou encore les destruc- voir quelque chose de fer ne et au
des essais de la pompe leorique. tifs, ou entia les contraiictionaistas. tila. Mais neo ne vient; on dira
Se trouvaient sur les lieux- le Le g nra es. en llii trs nombreux, ce leader d opposition n a
corps des pompiers avec tout son et u y a assez de marge pour tablir des qai lui soient propre
mmemeat soucieux de faire mdlriel sur le, ga|eries des qia s des varit et des espces.
|koosau pass sont li, en outre de l'hnneni uA* dcD est *""1 dj ulBllt* "P'ral
nrttmoiener de la van de ? A i ...' > d" liaoatuu. On pense toit
nlELmn in. n. vi vlsloD' le Magistut Commuaa., Ha dd BUle tt0o sujet aussi brillant va cire plus remarquais, puisque SOI
itoereuvemenqui ne vise, geaieur eQ CQct des Traitas Subies |aiasdl. ^Js traces no nbreuses de si bien la sphre d-ac ion est l es
luire, que la tle du pays, Mr pearsoas. ingnieur Morell, cts soa Dassags la '.hambre, sous for- eentiellemant favorable la cri ique
M ignorer le corps Conseillers d'Etat, les membres de u me ds proje s lubnaotieU sur l sgn- et la discassioo. L'entitti que ra
|u: retournes choses, la t>ICSe,'es membres du Comit qui cuture, ios tiin:es, l'in-t uottoa yonue vritable nent
pas d'i
il aura
laiss le gouvernement comme il
aura la ss la Ctiambre. sans autres
tracjs que le souvenir de la lut e.
Daos la presse, le joiueur est en
la tiactie la
[ignorante, taisant poids mort, nt'pnsTinpiau/ed; l'iostal.ioa popii'r/ Li oays est' neuf et il y a m un. il dmolit, il cogne, il frappe
uvre d'avancement et de celte DOmDe, beaucoop ture tort et Ira va e; il decoarag* toute
.,n , :/ nUtolet i nir le ** s uou; il est m lhau tusim .Ot ini mi.ve, i cjodamae sans appel U
esocitest un tnsemble dont / Si.' ,P a et surtout u.icomo.tf A asi com laisse de ct toa. ce qui peut tre
h.Zblde I s crimpun l'Tr"! 1 sup^inteodiat " fc ^a0t u ertoottO utile dans uu projet et s'attaque
f^LiMy ^ de la Compact dont on dit le pus eUul Ud M l0lld et nen ft x p4riie8 fables 11 s*s de cesse
Lune double rf'nn m.nnn graad *}*' caUbe de "a devoae" n'Uut paifdit qai soit du csrvdsa qae lorsque le proiet a d.sparu.
fiuger te double d un menson msnt et de soa activit, annooei le oa Ud (J QuDdM hommes fOJl ^L'aouth.'mqae est ebsolumeat le
wuie enirepuse;pol.tique COmmenceineni de l'essai A l'aog'e pdusez Dieu qae c'est le en Oe dire coutraire d uu constructeur; cest un
leire question ue remuer des rues troais Forts et du Quai.ue qae la critique est siast. Eu ettet, aestructeur. Lorsque la ptesse est
Mo met voiontieis en avant Wft| les maaaslQS de Mr Mevs. uaas neu de plu^ uale que de combattre, vi le. ou ne le voit pas, il n y a nen
1- son nom, di se ,OQl euteodie et i eau jailli! des 3 Jurala.a a la iomore des souve commence son -iavre de dinolir et
quel cote, ll hes#Ll pomiC ejtaiS;Z puissauic Quiflb flax Je 8QQ 0i)p(Wil,on de dtruire,
Wtuinemcnt de
p co.jjQc me donne, se
tafciinieris.'
site dis aaires de la na
liosi loajee ^ui un maicu-
IU* et vu la position ae la
.leicouJucteurs et les^cu-
'pu ainii r*vcitr loui un
! *tt' u UiCLLc situation paial
pour mauicuir U pression Ue 1 eau
qui a ati:ii u
00 pieds environs.
Lu^euicur .viol
t dune vauue de
u.rs
lUllS
,. ----------- ,,,, Mas uu seul projet Cest uu Lauuiudmue ne croit rien ei
qui a atteint une hu.eur de 00 suuiintijae.ua dmolisseur dette dou e de tout. C est de la graine Je
se trouvait la
ia bauwne la
ae.
nihiliats. de communiste, de bolcb
Ojplacezle type et mettez-le dans viste. Il est la plaie des paya avan-
ie BUUfs;asmai o U y a taut a ces en civilisation; et pour les paya
cudie et woiart U pre^ioa de faire, llieu, encore neu que la lutte en formation, c'est un germe
ceuuie et coauo.au m pic>iuu uC ..i,illb\, 11 t,. a 1 aIia: de tous mon; car la ngation n'a ja-i
leau sur les fl^utS; Habite des exer J^ff^ ** tai uur. Il est nen cr. U.eu *arde Hait, Je-
c.cc de ssuvttaga a 1 a.de de corde Vl>*J' ... l lrtM ... ni.a matmoM I
de
nais
auti
ilts que, par intuition "un
rot uc
Nos bra
a mer-
l'adveissaud u de tous ses coll tuetiques
au
Consulat des Pay Bis **.| pisi#lfl *1
Le nouveau consul-gnral des Pays Bas, Mr
l'amabilit Je nous adresser,
aire Je ItCUNO.vllC 1N-
vue couoia.quc que le
dj> Ailaires bilran-
bonnes lelaiions com.nerculcs si artendues ies
poursuivie |U>qU au haul .j^acs serout iuui proat pour les deui pays
ci a cheiie taioi exeCuies.
tel pompiers s eu uiercat
rSIoimt, quelque veiile,
inspire, a voulu s'attaquer iVjuS poavons alfirmer que lessai
' e doses qui prend son a plclUculcai ieussi et qu'avec CfttS
Mil talonnes populaire, U m e qucutiet.ent et que met en
pu dvier de sa vritable aaiou iCAt et iBil,ign Georges
PlSs^liLi^ tlie. mcanicien en ebet ue la CO-- ^{5
1 re, il e limitait a pagQiC jts pompiers soat aciue.ie- rtuLioi:NJt, une re
-,- dpas mcul pourvus dun moyen siiCSCS mmuUi mU du tmaitUn ^
td?ioelIDSUlhSammeDlle de combattre l.aceudie Uaus tes pat ^JSSt., k d.snngu consul-gnral
choses administratives. ucS DaSses Ue la viue ue ou noam envoi et nous Mukaiiou quil
h..!Vl.ieiOOcr 1uc' aP,s H est a souhaiter que cette instai "'* *"* iulre ks l')i "i
.n'ilamaMe SC rclrouvt lat.on son
wntruur. 1
PPOiit.que respectable a ^9aM ioute la duie des essais,
1 ignorance des gouver h musNUC de la gendarmerie a joue
^laTm|miK,pale dC 0S m* quelques airs vai.es pour gayer las
rtniouun. plus haut daos J|$u"ce l;0 sciviuc uoiUre comman
"nbuL^ L"U:>"' uu peu' ^1U" ^ par le major Uupenus et le major
, itineni accuser l'ignorau ^Q Jy a mairjiCuu la 'oue de. eu
uses autant et mme elJtout s ^ pus dn, l'ordre
^ aes ululants habi- u plu$ prfait|
' "le pouvoir, publics lgiti
Imb constitus, si ces pou- blics, dont plus d'un parle comme
V0lPs le mandat populaire sU sufhsait de dcrter les lections
Jfc'U'i s'il laul demander gnrales pour reoirer dms la eru
Jf'gLOiinie ne aeitguer UMe politique lout mouvement de t-
^ piientants au pouvoir et iorme lectoae qui ne repose p-s
tvuj.ttemcs, u laisaei libie fonciiement sur la question de COUI ruTet du Majasin do iiatat
*l uns luSuencer lecrs choix tituer comme il convient ,a valeur
nstoicer le substituer propre de 1 lecteur, ne peut rie re- Uf,,,.,./,,, ti////>
KW. aux leurs, ou court prsenter comme appoint de p.og es. ' CIMMlttai
l^us couvert ue la dmo- ta posant.dessa premire adresse, trUllatSe
2 4oner naissance S un l la question de 1 ignorance des mas
Witique nybiide dont les fans ses devant la cons.ience du pays, le--------_-------*-------------------m
*8uetiii e a r\ Pr*ideLt i la Kpub.ique, dent la
DIMANCHE
cole de Droit
" L'Ecole Nationale de Dion t transfre a la
Rue La.narre au No 154'. maison romand
USBt
.>jusne saurions trop lil citer le Pouvoir l'u
blics d'avoir trouv un lo;al aussi jpicieux et
convenable pour une de nos plus importante
Ecole.
QsM Thtre
Le Stratagiia
Ui'.uin sjnliui:iitdl e:i 3Jpartics
((i,nllp,i)nrar,p,
- U iUu i 1
COMEDIE
Monologuas, ,)j.:m.ii alC-
G Ure ; U. l.DU
etc-
Angle da Ruas do Fronts
Le Hureaa de la neoaiasanca donne
avis a toua ceux qui il appartient
que les cartes d ideutitdhvreapar
la Soci. pour l'ancien exercice sont
nulles en amendant que de nouvelles
soient fixea
Port au prince 18 aoI iUli
meut opposes cel es Prsident
C>; p2 n to C T, p nsepin^ Tst de rapproener lia t remarqu qjsp.. ies.gua.
S * concis ue ^ cessasses de 1 lite, a ainsi dnonc donn leau a pas au moins la ni. L
> "t ete ?a u te depuis e ma. essent.el dont soutire l sec nulcs pour ar.ver, on s est demand PnJ
f^osa f acquis ie * IMIti mteKeciucl. s il en sera Je mme eu .as diuceu-
S*:T SUC14U" ill^JSM pour l d? Noos oyons que non .ai cette
*"^a.ci, ,tQl":____,. ?":..^t nersouucl. condiuonue p^mpe me par le.tr.cn peut tre
Avis
SSS ^l.P de Itl:;tersDl,iCPeuSesUauC!;es pfO^. es- m* .-*nU0f.u
a fUeatiuu de la iuutc II
'^uie, a
^Hou ae
nos pouvoirs pu-
senticis la bonne marche sociale, Nos compliments,
dame Canda Jflismond eat
de ae preaenter au bureau du
Cuef de la pjiica de cette ville le
plus tt possible pour affaire la
concernant.
Port u Prince, le 17 Aot 1922
GflIKEA
kli Chef de la Polis
A propos
des mots |africaia*
(lads uotre crole
Saas tre uu hros on peat relever
le gant que Me Pierre tiali:oart a
jet au riactejr du ' datia".
ll4aftirm; qi.dans notre cri oie on
ne p.'ut trouver dix mot! africain!-
Il i-'ian fort toaaant que min-
avec la disparition de liiomsi afn-
cuns les six septimes des habitants
da S.Domingue ne nous eissent
pas laiss dix mats de leurs langages
quand le baron Km le Nau a pu dres
NI uae nomenclature d: 2o mots
indiens.
Voici qutlques mots africains:
Noms de danses
Bamboula, douls, CaiaaJa
Dsiguaal les meus ou les aanies
qui leur sont part culires ;
Nago, Congo, loo. A a la, Mou]
dangu:..
Noms ie tambours
Binhou, Lgud, Sotor.
Tous mots d'un usage courant
alalou.rom'tom.Gambo.Mou ;>*;
Acassao, Uau;oaaou. Acra, Hoang'-
for, Voum'ba,"
Map ou, ne serait-il pas auid afri.
caia ? Acassan, doacoaoou, acre, ca-
lalou. mousra, ton'un oot t
aussi iatroduits la /amaija: par
des africaios.Ces.mots y soat toujours
employs.Le moussa est le io.n':om
dis lamiicaa et le calaioa Icurpi-
nard.
Cela dtruirait la lgenJa d'apri
laquelle doucouaou .viendrait de
doux comme nous, mot attribu
une esclave qui eugigeait son matre
goter de son gteau de mais.
^Wous voyons go'rabo avec cette
orthographe dans riatouala
lom'tora est uae onomatope ren
dant bien le bruit sonore du pilon
broyant les vivies dans le grand moi
tier en bois.
Pamphile de Lacroix dit que Tous
saint avait dans toutes les villes
de la colonie des vieilles ngresses
pour commres, qui lui prparaient
aes calaious qu'il maageait seul dans
sa chambre."
{JOa pourrait rpliquer que les
mots conaus 1 la lamaque et qnt
nous disons d'origine africaine sont
plutt des mots indiens puisqu'il est
tabli qu U y avait dans tout 1 archi-
pel une langue commune 1 laquelle
se rattachaient plusieurs dialectes.
A cela nous rpondrions que l'in
troduction de ces lermes m Dassin
gue et a la lamaque est due plutt
aux Afucains de mmes tribus qui
y oui t transports.
Cet argument vaut le prcdes'
qu'il rfute.
Il y s plus : l'auteur de l'histoire
des Caciques n'a-i il pas commis un
abus quand, teenerenant les mots
indiens, il dit en avoir trouv m-
ls notre patois crole et dont il a
reconnu l'indignit pour n'avoir
pu les rapporter ni i l'espagnol, m
au hollandais, ni a l'africain, tous
idiomes qui ont fourni des locations
notre fiao;ais dgnr et corrom
pu."
^A quoi reconnat-on l'iodignit
des mots indiens .; A leur conson*
nance sonore et musicale ; l'usage
pour lequel les objets dsigus ont
t faits, selon que cet usage se rapt
porte aux moeurs, aux habitudes t
a la vie de :e peuple.
JUOr. voyons le rapprochemenLqui
peut tre tau entre l'individu et l'a-
Uiairj ; D'ufle psrt, les ,morjj air.


ci *\tm
I
-\.
Cinma
Plion-Ville
MWi HE
Programme Je choix
Las Sacril ss
uvre de la vie relle en G actes
LC fte Id'ihcnar ,
Enfanta 1 gourde
Grandes personnes ; 2 G.
'-"
Pour la Chapelle
du Sminaire
Liste de souscription .\o 3 remisse
Me IJo Alexis :
Les peronnes suivantes ont souscrit :
hugne Koy, Guillaume Naion, K L Mev$,
Archioald Massac, L>r Charles Massac, Auguste
(iabttel Jules Paine, Paul Cjaderc, UlriJi Uu-
vivitr 1:1s, Pierre Huiiicourt, I liomas Haret, r
lit Carn, t-luhppe Charlier, Juies Litaire, V*e
Boisrood Canal, Lope/ Rivera [ S ;. Lhimai Ri-
gaud, Le mme pour l.ilouaid i fcd^ard Llie, Lion L*\elanet, Lmile tiatdere,
William Uardeau, Pp Delva ; Total or 27
FflBtKrCI souscriptoms or 1,
i
H
.....
r\i iL &*4
lave
5
1
*c*.
sang
p B)
I
Gr
Arti
Sel *TOOO
Ci
I
'i
.. 1 !*?!(. Bnne'i'*. ^2"' n
i #ni i 1 arwi < * ,r''s^. coi.ai t;
r 't it in r- Il '> ir.'-. .;
i ,\, 1 !- ' !
;r '.'.;'','...' i
1 )i;o (ai 1 ' -f\- ICI' l'hVDt'-
l :, r>n 1 --... :'.' I 'Jl* SUIM
mi .' .-.- 1. i.n 'r: et frf;
q n' : 'te u rieii 0 c uc*
1 ., ...... un 1 11 -..;- '"'
1 ,^ , d >nel
; 1 '. \ 1 -
; 1,. 1 n 1 kl\ '/ Poitt.r
r '1
CE SOIR
Le* Afyfdre
de 2VewYc
TIMANCHI 5"
La MaUon de
la fiai
7e et 8e pisode
M1 si que Sylvth Peltn.
Entre : 2 gg
--------------Ll
I

I ! t :. j>- feu
umati .; ; u i
i "- 1 i' I!*'
. .
rr' %. |re .-m -
.. n.n.-r 1 ..... v .. -i' ui!
co r ' '
ot f.ii -'. ..-. t Lja..
d t ..t. DON/,


I
I
. I '
i :-
n. ,t tu m.
'\
I i


:...*',
\ II1LIM A IIOl'EI i|uii |Maa HM, lu ^ H^hp de
. >ii>f.. -.i..n* *tiitd i m
ha> Cable
or 42
vo'srji dans If monop'aneur F.iman
2 miau'es 2 secondes.
Lwd 'i toiitcriptton Su .)'/ icoiiue
.Wr //, Angladt dAquin:
Oui souscrit un dollar ;
Lalanne, H. Anglade li!s, Lopold AnglaJc,
Albert Ang'adc,- l'eeal or 4.
Cj'sic .\o ~ remise d Mr Citas. hranL
liotj :
Ont scuserit un dollar les personnes Suivante*
r^Loui Kov. trank rtoy, Mr rleuriau, Louis
.Sora\, A. Coupeau, A. UeUa, Uupr Monts,
Piil Finson, I'. Queraer^ues, i-. CarJoiO
V. Uauleat Tetal
Sota Btne
Nouvelles Etrangres Les (;our^
Loussi & S;
I, i7S3 Rue dv Magatin k I
en lace >imon WE\}[
A l'LuLLt li iliL former la]
blic et sa Don breuie elia
qu'elle tieni de ircevoir,
dernier Caravelle un bel
ment de paifumcr.es de di*
m rqurg et un chapeauxdij
qualit suprieure, a un
dfiant toute concurrence-J
iiMiei il nc.GenilemeoJ
LUUiilet blLI. etvousi
lirez ^atistails-
NEW YORK 1;-P n ia.,9
Serlicg ^4 87s
La situation en F ranci.
or
La (fililip t l. hum si ipirt
1 ei pvrsonres qui ont bien voulu se charge
Je liste de souscuption, sont pries inaummen
d'activer leurs dmarches supres des anciens S-
n iiianstt el des ami du brninaire, pour la reo
RAMBOUILLET 16 L^ caboet
ap es un vo'e tnanme approuvant
me des lond- et de verser au tur tt i mesure dre que la
de neouvremea > pour penneure de continuer lions ait pris
,0 iravaui de la Chapelle.
Le FriiJem du Comit :
C. BLNOiTAv.
l'at'i'ude ftf V'i P0incar i 11 corf
reoce a dcid cet aprs midi d a'ten
commi sioo de3 rpara
une dcision avant
attendre les vnem nts avant de f*e
m>i der l'adoption de son p'aa en
mme te nps il rserva la libert fie
proposer la runion du cabinet la se
ma ne an ci o la coramits on d <;
U. S. Navy km
17 0
PARIS Li Corn Qigf jn de la
Dette tia',;se aux E'.ls Unis a
raoDP e anjouH'nui ^e W'shin^
ton miis on croit qu'elle retou Antri
en automne avec une rponse drioi
ttvc concernant l'ooq if i laquell?
Avis de dparti
Ad nioidtratioa Gneralal
Postes
Le dpchea Djur New-T'
t'Earope (vii NY par le
tColcn aeront termeiStir.t
courant 4 heurea prcis* dij
(ieilea pour Caves Jaca
Dorrjingi, Uaaae Terre, tt
France parle L'aqaebctd
phail le 25 du coi.rant.
Port au l'nnce, le II Aot
Diagnostic
Un chirurgien suisse, M.
rparation prendrait une d4cision i la France pourra comment" paver vam,dont la lpuationdet
d annoncer quelles mesures servent lVgud dt l'AUemigne reniant cet'e WASHINGTON It Prsident fortement ablie, viaot da
prise, au cas c l'Allera?gne n- rem mesure ncessaire Le s'eret le plus Hatding a dcid de se prsenter de- un oavrage : Le diagnotlic
plirait pjs ses erg?g?meotS au sujet ab olu et gud au sujet in sanc main au plus tard drant le v2oDg :- cale, dont iea piincipea m
des rparatiots lions que 1. France adoptera en cas pour discuter la questioa de la g diajnt le plu grand^ieDj |
La ccrcmunication olfi.ielle pu- de manquem nt vo ontaire de I Mit ve des chemins de fer. L dsire atten kJ1'e'D 'i*" ,, llvrSj|
bhe a U c tuie des d?ux runions m^g'e au sujet des pai;rren's de r dre le rsultat des ngjciations d'en qJJJJJJJT* celui-ci et Ci a'
de tabiaet qo] eurent li^u au rhutan raratons Les minires frarais sem ene en cours et celui de la co fren j* ,Qomg [roubiant u chi
son la prsidence de Mr Mtlleraod b ent tre d'avis qu'an mcra'oriun ce qui commercera 1 New Yo k au j, ,raUe d #- t io8;oqb da li
o"o7tOBtTi4Ti"d.econiqU ^t ainsi co ue : Le conseil a ex-.mi sera refus r\Uemagne. mais .'s jour^i entre ouviiers et employs ttle 4 j
nouveau bAton te les dtails des diffrentes ventui ont peu d esroir que la commission MOSCOfcJ taver l'aJu, aociau Uii Uataia es rvlent j
Nouvelles brves
- Cn noua prie do demmder ce
'u'uu attend pour txer une fois
doivent donr_er un
Lier a l'ordre dea avocat.
. Mr Ludovic Orlando a failli
tre victime d'uu accident de voiture,
Le vhicule ou il ae trouvait a t
lenveraO U euite dune colliuion
avec le buaa monte rar Heltiua Fer
lier.- Mi Uilaudo a t a t quitte
tour uue torte motion bieu que sa
voiture ait oie compltement brille. *
Le consulter u'ugricuhure
Dizotou a procd a l aneautioti de
des rparations dclare 1 Allemagne ministre de la guerre turc, uae giciu par la*
eympt.nea IW
un
1 ts qui pourra ent survenir aprs la
dcision de la commission des rpa en faillite volonaire. Il se peut que re prominente dans la politique eu Troubles paycuiquea
rations. Un communiqu officiel de le rep-senlant b^lge s'abstienne de ropenae a t trouv mott sur le penchi u a t 10 1 cai-
la sance du matin dit que le prs;- voter sur la proposition franc- se de champ de bta lie, en B.khara Selon
dent du conseil y 6 l'exposition com d:!arrr l'Allemagne en faillite vo le gouvernement, il aurait reu cinq
pU te des ngociations de Londres in lontaire dans lequel cas la France se coups de poignard en combattant
dtquant les raisons pour lesquelles il trouverait en minorit sur cet'e ques contre les bolcheviki.
NEW YORK Le lieutenant Walfer
Hinton a pris son vol aujoutd'hui dra d~e PaaTiger* pour le
ce lamaica Bay sur tSimpio Co.re > Saireantr Ijipriuiarie h
impossible d'arriver tion.La France pourra prob.blemeni
un accord. Le communiqu sjoute empcher que le moratorium soit ac
que le cabinet est unanime 1 approu cord grice i la voix prpond irt
Noua voici pieveuua.
Auto |iuur le Cl
Une auto t Buick Hf.6,11
Port au F rince mardi 'i o*|
Nazaue peur avuir vendu vcr son attitude qu il s'est dclar en du p'sident de la commiision, Mi
aoo ci <1 qua'ii tppai tenant M OU t-ement d accord ave: lui au uje Dubois, franais.
Sylorine: desquestio s.Le cabinet a galement On cioit qu'en ce qui conce re
-tuur un baril de po f, 8 a e acciaa de Le pas convoquer en ses- un dlai la commission est g
pour
nen
son premier grand
voyage a reaux, H e du ^eu 1e.
Uji b oua millO.
tD
le
sftoflti doni le peu icropoleui Ua sloD extr.ordinaire le parlement,puis ment partage la Belg-que, la France
cot Toussaint a't nptra uil le con ^ue d apies |a constitution le gouver ta-M opposes i ce dlai, tandis que
enteinent de sa t-m.ue Mme Louis LemeDt a [e droit de prendre une d la Grade Bretagne et l'Italie sout
Jean; il eat jctueiiemeni aoua la C)Slon ptndint lM vacances parle- pr es i y accder.L'opinion gnra e
main ml 1 juatice,______ mentiir s, del commission est que le prsi-
elB uc piujet de Mr Poincar pour la dent a droit de vote dans une tel e
- Scnes publiques, uruiU et
do voies de fait "
B U G G Y S
ffn wn^e chez
U Preetzmann AGGURUOLl
Hue tl.i UuiL
,., ainvia d voie u sesii i mm .r , 1 , ,r .. ,-----------------------
les ctefa dbccuaal.uo doit au runion immdiate du parlementa situation et par consquent son vote
root i dfendre dfini le tr bunal sol v oppesition et finalem?nt a en t.veur de l'attitude franaise em
tes nomms lloiaca Cd.oa et Acc rejet.1. Mr Foincar avait annon pcherait donc le aioiatorium. Le
la Joseph. ce 4 Lon res lundi soir et son 11 i compromis le plus plausibe dit-on
- ai eu.me Cd et Lra Fulus ver. Pans hier soi: qu il avait i in dns le milieux des rparations est
tont dea indsirables Leurs mauvais talion de proproa et actea gnent lea vuints lr0 diaaire les deux ihaab.es. q s proj=t be'ge D aprs ce projet le mo
il la polict aeu mie avec raifon. ^qc cODVUSa,loQ par tphon? avec ratonum et* t possible jus qu' la fin ffig> /Ir* i/,< ^ rtitK W
le pis.dent Millerandmadisru lu de cette aane D ap es les termes de '
ht modiher lgrement son point de 1 accord de priorit la
vue au conseil du cab.nei. Aujour droit aux paiements
Horaire k Traiways de la
Belgique a
runi tels que la postnt nos les vue au conseil du cabinet. Au)our droit aux paiements en espces Ch.mp DI Mahs
trasmis. ont la ^xme hmnonie d lui il st ggra sirop ement qu son cieant etre la date p .ente et le
d v aiea mois de D:embr On dit que la 1
me..t comm^sion be g- i la co .1re ... de "i
oodres Loadies a su^gei comme moyen de 3
DEPART DE :
Cakk du Nord
a transmis, oui 1 u.ciuc Niui.* -i. ..-. B6^.- ...-r ...--. .,-
faite de diphtongues frquentes ; et avis les deux chambies ne d v
c autre pari, les alkinils rsultant pas eue convoques immdiatei
des moiuis et du climat ne peuvent Mr Foincar Uit all 1.0
des
.lies pas
tre invoques poui ailn avec un mandat l'm dtnai '. eicu- soine de impa se que la Belgique
boei bun souvent les n-mes comu ter ponctue Umeot le p ojet qui consc.tirait i abandonner les paie
mes aux deux peuples dans l'emploi avait ete sign par iouj les membies mems acceptant i leur place des
ns obiets communs ncessit* par Je cabinet. On dit lorsque Mr Poia bons iu gouvernement allemand i
aes conditions d'ue existent gsls car ht quelques concessions de vues loDgue chance endosss par tiois
coolie les propositions de Lloyd des plus importantes basques aile
. telles bases on se h-s;rde George vendiedi ure dp:Ue lui tut mandts On croit que la trance ac
haatcoup dtermine l'origine des euveye de Rambouillet lui deraan- cepteia i condition quil sauve l'En
daui ae se contormei sitictcment au ten'eet qu'il aide i combler la pno
mAi'nsi lmile Nau a eor-chi cer'aine plan arirl d'avance. de ciivauie depuis aakintenaui jus
au dtri Le prsident ei Mr Pomcat avan qu' Dcembre ioraquun accoid com
caient des vues entiiement opposes pitt pou m tte conclu.
.u su|ci de la couvocatiou de paile Cl.LRM' '
iitnt, mais Mr Poincar consentit A sculiot a
60C h A. M. fi 15 hrs A. M
li 4') 6 55
7 vu 7 35
4-800 815
5840 855
b y *0 U J
7 ftMII lu 15
tfj- lu 4J 1U55
r n m 11J5
e des Jfit*,
DIPhRT Di:
CUAMr DtMARs aAB>;1
035 hf
715
ment sauvage i
meut le ftiomifl !""'
ment de 1 autie.
A. Bon si.
Jrtxie, 9 Aot 192a
la-
id
NO FhRKAND Bous 10-
eiabli un uouveau ucoid U -
10 l5?uo M.di i^l
1 4'i Ueb P.M. iJUO
J 05 J 2U
3 45 4U0
4-i5 4 4U
b 05 5 20
54 ouo
MU.
G 15 heures A
0 5b
7a5
t> l->
855
y j5
Kl 15
10 55
11 c5
lOOJbra P. U.\
2 au
J Al
4UU
4 40
bsjD
000
II.
753
915
ie35
il 15
4*)
50O
l*J
0*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM