<%BANNER%>







PAGE 1

.BjMATN il Kl TIMBRES-POSTE pm COLLECTIONS J'achte les Timbres det Colonies. Me soumettre chantillons avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte. J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon BulUUn u i ensue I a vec pi : x courants d'albums et collections. THODORE CHAMPION, 13, RueDrouot, Paris SAVEZ-VOUS? PARIS 13/8I es confOil* munieipaux de BtrtQt, Aube Clermont Ferrand le Puy, (orient I.o bans, Flgeac RootB Vanr.p ft Yve'o* ont vo-etemoy a U. l'oii car ton dres des raolotiooa apprtovaot la r-nlitiajue do risideiit da Conseil. Tou* lei joonsux d mnnten' en termes vif* le njft du rjrogramme hri'arjiique des rparations, c Le Temps et la Journal dea dbats prnrloirrtt des eupressiODH no peu %  oins nergiques mai a rve ; la aaUM cuiuueiuu qui eat que "a Frante ne doit paj lairaer l'Ai;gl %  • terre agir ton me tile i'eni*nd. Le Temps rtama l'opii ion gtirale des jourmux en d liai t que !a tirsDde Gret8goe mon re tnveia 1 Allt-agne de I indalgrnce r P, l elend pas a ses allis Le mme jtur noua IOOCHOOMIMIM vit bguu raguaeit : nal pioWste coutre le plan llritanuiu insurges irlandais dit il. le paraarepb.6 ^ U MWBit — des cablogrammes ne puma e u ire i|ue via Femambuco Fentes jean Utt Etranger l'ar cble, 4 Aot STIUSUQL'KG — L expulsion d'Alsace et de Lorraine de 1500 allemands y cwtnp.is les letin.cs cl les cillants a commence couturrn'iitnt a lcr-r donn parle comrai-.saire fineral. Ici lion.ii. u u.a.ie or.i l auton:s 1 emporter 30 ki>o^s de t..fi/i %  •. ci lu 000 orarki m ctlua' ne peuvcDi empwriti que la moiu de celte •rame. W.Oii.NOlOS — Le ptsidcnl Hardmg a au leris la Western Union Company* nulle eu service le cble Miarai-b rbattt po 1 la transmission des mtssajjes eu Lui ope 'wdie auioii.ation provisoire a ne accoidec en u ion de lime tup La querelle dis Anciens et des Modrasse Ql'ont cMorance ddotation vooa gaian'it diLi QD ,, d'argent apic n m en triez** 0 1 1 a iut 4 .bi. U o #.n'. plus do doubla d* cwi d* J Qieqteqe* do Ira * prima an^a^la ovt*>nt Tflll , J cas totl >ors pos hi 01 vo* asr*x enlev leur sffe-nnn I QJS ai v >u v v 1 au bo it d- 20 ni, c'est von q a | to ', ieuU fo s le IDO tn total d* I aa n'anea, Qia v ji' po c d *• %  %  •* %  %  • vous -r.net apri 8 a ni d'eu. la Co npagnie au 'ai lm>eii voua 1 nnMwt a o t* o'enve 'G >ivarae-nn' do cneaV* nue parce que, 10 donne: it i la Commi-su n dea lpaiationsou la Fraoce est en minorit, le contrle ab.-olo du notr Lit) de troupes fraiaisaa tablit s aur le Rhin et la dure de leur sjour, c Le Temps i fait remaquer qu'on a relus la Frante des gaisnties de protection dent elle avait beaon que main enant on lui tefose us itafes ntessairia pour garannr sea rclamations. • Le leu:ps rap pelle que la Grande BfttlfOtl relur d'acnuler lea dettes que la FriUCt lui doit t dclaie que la riaute doit par suile refuser acterder l'Allemagne un dlai |uequ'a te que la Grande Bretagne maoteste enveia la rranca la mme gnrosit qu'elle montra envers l'Allemagne Lea jour irai plent teu a'aueotion tux t'euv. r.ctes allemandes de protestatioc; ils h s publient iimpleintnt en la'sant remarquer que l'Allemagic %  'curait paa adopt un ton semble* ble en d'autrea circoubliutes, eu la.rant ressortir que .'tocoartftau D* M wl'.'i' 1 ttUrttpOOMbll de dleitta Jf u prBptfVUoa ue uioi.— uou.oui.eiu.uiue -u ..>;.. .llamnJ*l N ^'Siiajjrace Samo-OoiuinKO,— Cause du •bjeetiona allemanteij Vcl f t J# u "^ L) aprs une atpt.ua reue de Lon ' dres par l'Agence Hava* lesexpeiti nrancierBaiiiea ont estim qua i Allemagne devait payer ses ^ miliiuna ce livres lerlin it IJ Acu, pour lei rtutts (lavant feueneacx nsiionaux tiiit. PAKlt — La presse illustre puble la riptoducuon du pavillon iranais a 1 eiposition du cen tenaue brsilien a Rio de Janeiro Mr Alexandre Coniy, ambassadeur de France au Brsil sera .1 cl/el de la ai. MO : :., u ,,UH: Mr Franois Croner ruimsire plcnipoienuaire a t noiuru commissane gnerai pour le iiavilion efencais uui sera la rpioauciion du Palais du |\-.*. 1 rianon ci sera decoi avec tapi>seno-s des obeluis t: vases de btvres r itAGUE— Le prewier minisue Bcses compte prsenter la dmission du cabinet au pntcai Masaryk lor)Ha ce demier reuuera a l'ugue n.ardi, apics six simaines de vacances a l.apu, Italie. Un crait ue Mr Svenla, dput sera char ( Je lormer ie nouveau caoucl YlLN.M; — Lei gouverneur Cox est arriv • %  ni'-, il sera reu par le cdancclicr et autres lltutl lunetiounancs, avant son dcparl il quittera Vnanc probablement pour se icujre avragtt et BerLii! Bulletin rnliyieux Nous avons icu et parcouru avec intrt le lUCKUia du u.ois d'Aoui du Uulitnn Ueligieux d'iMiti qui contient ic sommaire suivrai .— .Nouii nation.— es.— Arrive et dpart de missionnaires.— Dpart de Mgr Fioictu.— Mgr t Ardie < Nouvelliste de samedi roncer %  Mil ls Li.nea de >av galion qui desservent totre paya, noea avon remarque qua uolie toufrre a ou.ia la Clyde Line qui -nous ne dvoua paa loublur — est une dea plus auCienues hynes eDgageB dans le Luiu merce Hatien. Cette compagnie offre un aervice rgulier entre New-Yor* et Tort-aa l'uncH. t on service entre loua lea porta hatiens. Elle accepte du fret %  *" %  * **** pour New>York et l'Kurope au mraa prix qut tooUa lea autres Ligtei coacuntntif. U est aussi remarquer qu'elle eat la seule qui offre un b&teao qui les taux hatiennes aour ensuite ie monter direeteaotnt A New Yok.ltj Nooa croyona comme nutiectn frre, que loua ptu, le Coo.uieit( hailien verra se beaux |oura d'au trefoii. A Cami le Gadre. La querelle a repris entre jeunes et vieux Mais, comme eue ne s est pas leve entre hommes E: que l'on se combat dans li langue des dieux, Point u est besoin de s'en iro J alarmer, ea somme. Le doai est trs vif, quoique mlodieux, Quel est le rhum qui p us jusu litre O renomme ': C.e-i l'entai de ce match dad)eeiu. prcieux Vantant l un et laxmt les BBtrtl de rogommes* Comme les jeunes rhu-s vaniteux et guinds, Traitaient le Uar.uncouri en vieux beau dmod. Le doyen de nos rhums argua, Iroid et superbe, Tandis que se; rivaux, cessant d tre railleurs. Se couibaient, tels devant an chne des brins d'herbe i Tant plus un rhum est vieux, tant plus il est meilleur I" Varits CE SOIR Les Mystres de New York xer, ae et je pisodes Entie ; P 0.50. La Sami RochT Dapoii hier rombre de plerins se sont rendus dans la aection dea Platona pour assis er la (t clri bre ce rmtin en I honneur de Saint R th. Cet tanlroit est devenu mBiotenant •a vrai contra de dvotion. OH y morde pai miilurs et la petite en • pelie dpssrvu par les pr ea de Fain'e Anne peut peine or.to r lea n inbieux lidles qji vieoueot faire ltli' prires. — v ombreust'3 aussi s itt n jo i o'h'ii lea v.ri'ea a la chapelle de la Madeleine o n ir > VJ un t t ..• nu a .un Uojii lasaats de la uouv i e pompe Le corn.te du rsjtroongt de la Sendaimeiie d liaiti, des lu^rutuia a llaiu couire 1 Incendia uuua ont invits a BbBisl.r a uue dmo ai a t ou de la Pompe ElfMJ nqu. qui atua Ittu le je ^d 1/ Atm pu .eu. 11 a '2 Leuits Je Ptpit Baldi, uaua iea pa raues du fcioid de filer a u.i M. che Vome.eo i, toctioL Rue dea Fiomi Fo i>) '"• '••' ••" "1 II Bi l l II g Lue eu ijijt 1 nquie It existe en Au^ieterre, um i4so ciatton your lunetitration malrimo mai* qui vie.n ue p.icedei, uui n Angtettitt qu'eu Amrique, a une 'tue Louiiuis.iou tJ*Lu Zt^u^unf/^.t^ 185 ^ 4u.u0 pro.OOtUM UtTAItttll les lUdll UUl-i a la LoUlUlUliO ei i" UJJ " t J 1 e >P | i-e-ldie8. l-e pamaia est le suivant eu OU lap preiniar lieu, lea pa,uu.H p(ule d ..... tau 8 i SD a*, ooa ligua taxquoi lei .. Noue intressant conlrere La Vent aonn md, rint al laai KftmT..,. ce que mardi dernu-r vers .es } heure delap.es Vi.nn.nr i U ••••- •..-., une co.uiuusioo eomposce m deux orliciers T ''"UUl e 80110 lei A 0:.td, lei 10 de la Gendarmer e, assistes du fitd IOBMI se l^nieur, 1|B biuquiO 8^ loa h, a\ t.ouv.u a l'ilwtM Co:uuiU..al du L.ap. Ap.cs v^ir UlKu n. CO.UIUJI V*U Bl tOliO tOUl iiiiiuikuscmeui lt*pm le ititUi de I aaiinuis u.non passe la euiiiitnssion luicirogca ie uiagis liai baioui cl les icustiiicis pieseuis. au su|et uu eakCM de Uix neul luine huit Calai Cinquante %  diux gouides, rilsve par la \_omini>siou Kn mo aU dtre assur a maintes fjii doi-iUi et la fo 't n titairti nnor s-f aortir d'aue i.nUi.i aljr* qasUid avaient codaat)t le ralada. Qu'aie poiondar-d Inu^rUl arr%. l'exiite-iae do o'r ai loi Otr UH 1^ bien iaver vo4 ti f mis. LJ.tii' '/i- m.• • • •-.>'• •/ .erm un en pT-r rt tsit ai d • y. lei hyp thques. Qdd #1 %  p-iiu IVM • - v.t;# f u m d'avjir louer b., mr vo iu vos maisooiOi'il \ • vu; 1. f •. -, .M iMitMoa ne a 1 iiaussar U iu. Oie 1 iviu> ,t >H iQnt outis. LJJM 1 !•< vj'.r* UiViLti nr>tger IM ejirei O-io le* >ganta lonaaigutt sj.it Ovra en ira i josi ioa airi dorner ona Ms dtaili. Ouvilf'Ot mieui ne pai romt'tro deaaaia oour crira* la^i.i prttratlt de 1 faire de mita pendant qoo vo M y pensez, Tbe Imprial Liie Assurance Qoinp| BLMIII & % ajenta 8 I — B Li Li fie du 15 d'iot La lete d'.ncr en 1 honneur de 1 Assomption de la^Vicrge Marie a eu te cachet accoutume. L* gi.nu'ibuse. a .... due ). oi ...jour Mcnsei gneur l'Aicucvequc cl m ftciaion piononc par h l'Cie tau..las Cur du babfC-COMf.— Ou aie :ia..,ue daus le dMMU d. b. le fietidcnl Louis Loi nu cl los bVUdUtfca d niai, — U maison iuii .ai e uu riesidcui CI diveiscs adtics ier>ounalitt Ul musique du Paatll joua pendant toute ia ICCttC kl ia wliwi aVa)s isas du , m C .t...,.ie tir J U..utr, comme e.ou>ul-gCucial Nwwa lusenious nos Viv^s lelien^iious u uou veau membre du e.. i,.uou.-ui.nc qmparsas uition unique au entre d$% affaires H recotn\ Dlusqm htm n< nu >'>l\c 't ? no-nbric M ure les jouruaiuios. Noua luruna ce docutueui aux ao cio oguea elevts et suce beuia de Mi JJui kneuu. (d§ l Aclinn jranMg) ACClUl'M Hier, ver. y lid.ua et deaiie, 1 augie des tues Uaa'.a Dtstoutnea e. Mau.er on Kil ick, le b g^y po taut la N J SBJ, uudmi pat au Uodol puo Cdruro, te tieur contre la po ieou eiectuque. Le choc f A ai vio Uenoii Louhisdon qui nous adressons n, p.us | eul qrj ',| pj #t Bar t vo e y, G-( uuii: qui, aeureuaemeui, aj releva sinceies coi.uuieai.ces L'Ilt i dbUe or jjalloi ft pr b^rr^ des Vi k s da orJeiux Houye et Blir Cal Vn< vie n'Ai direAen%*{ d: B i RS SC et s m' a jf*j lut de ra : *i>Ki, oiti no tvons.l'.itro'ive'' nar d*% CERTlKltiA' nous tnias toujours U dispo^iio t dti Client: Cl.a1.pa3 Q et Vins Mousseux Mx H Conservas aliineatares franaises, premier eki Ph irmacie W" Buch| L* ?eul pr^aervaiif lu bois ei le C'a bolinum ventirius Rtc-onou Jepuii plus dd40 anscojiiue U pluefficsC Le Curbolinum Avenart l'jrl nra-'ivnr la k;. i 1 ..* i* nwifi St .ira: a Miila AVOCAT ... KaaiDauir Desouch.s No 007] jtle luelrale |lr l'oilux Paul olire demain une .ouvelie ie| laeutaiiou ihettale Jiu Vantea. Il y ia joue deux l^umdiea locale u c uruouatanuta : Lu meeiitig sauaatiounol" et b lue rvoqu '|J aaui et saut fouidemain Noua avuua tea ee matiu, du Dr Duraaiuv i, ui.e rpi que relative aux ariMUH couaac.aa ymt le MallM .non ueii.iei ouvragu ; la relui me de rfc.uaeigaeu}eut primaire. Noua la pabiiorona demain. sert priadrver le bois lio-s el DUS terra con'^e I' PJl joui ttutdi ses Icjnnea, Us ini| u .coa du cl'uiet UJeitnN par las i latCUB. %  .^!' n 1 p Jie ^"PPriinerle chtaipigaoa t'eJ maii9BSt* scner lei tant huimjrs. i n ^ Uer eS Vo,les> c^digea, toilas ei fileta <> P^^A i. tfrm / l un d8in,8Cl iul d Pf^ier ordre ajprni.f* Miod.ra c teuraa.i pareil dea puuaiiea et daa •" S



PAGE 1

kl IJAI.H GYR.AI pot: les soins Tntfmcj L Il 0YRALO0SC est l'antiseptique MM pour te voyage. Elle se prsente en UMflmll stables •< homognes. Chaeet dOSS Jete d,n deux litres d'e aoae donne la solution parfume que tsjjatenni a adopte pour lessoi us sa personne. ta 0TIIALDO1E MI un produit nnttMptifu*. non eaut tiqua, d*siiide tjole beaut po.ir salrn at Mlle manier fhsi.au! dodinee mV^F"' c Y pH,f 8 d T M,,,s d 't.mo U .i:nu.lre < ...i B iVites, tai, jcjli.iu.i.r. tapis de tabli. couverte, (outr-ao. , %  %  0Bi.es bleucbee et cculeur, .hn>aui HORSAUNO. chapeaux rnelor. IH ls.ee. p.narai, cq;.. r. jambires, mailea. values de tovtlt s*, chemise*... a, H U Xc ola, taleoos, tortue de ebapeao pour deœee' ores pour dames et enfanta. esaBBajasi pour aamet, toti} !" ^ !" "*" !" k ^ œ0 ft,wrtim ni : nuit Le Maliu Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon RJjfThbaui Abnnnae-j eh Mais wam Par an lu ee *M'tOTieRt Hrff r Iraeafteme at afeenveJB*r.la Basai d'a^rtMo, SaurJrs 1 1 C Lehn & Fink, [ncl ptyi SUPr.HIOniTli Fond en*18"€ BAS PIUX m PHOMPTITUDt § NEU.VTHNlE:. TAiCLCSGE CHLOROSE, DBILITE SIROP rii DESCHIENS {'Himoglfiblae De Cn tl$ R rarora. reu ce rra'in rJ Pei.QovPncoaapp'end le monde Lilie lityaud. Le d^f .nt, firede r.rtra Kitl Lu dovic Ripao-1. (iioi var'rtfcusemfnt couru ici ci il compti.it de nom b- fia aympathitt. W-ns pr if rions M famille, l'ai pra-rn de nos sinrrea oondol ancea* __ iTuii. fi Si 51S Angle) dea Ruea dea Fremte iorta et du Magasin d l'Etat Marchandises Franaises Tou produits chimiques.Jpharraaceutiajui et aulrtt urtiaJaa va* daoKM flans une phnrmacio. WW !urWl! GllD ^' ai,,l-llk Ani i,eil Mu# ^ %  •* ror ba*|#n.. I av Rnm, Ch^.olat en nnnlre. Huila de faie de a-7 ; ! n Co J d S. Fi'rtila pour falra .ae.nrea al eaa de fi..a pa ?.JriAl iB 'i'' Pondra Mparlaort ponr la toUatta daa en*.*? MPca de f enra kan da Fl.mda, Mil poir la lahia Moa'erfe nJZ JH hra pnjr la lb< •. Rronaaa dan',, Peon*rnvn\ Halla p'nr UatsW innK ODi J ,qD ei f aotre ? in8ecfe> R, t" loi : iiui'e contre onaafpaHaas al S?'?! ,n £ ,MDi :"-^iqueMM. Cire pour les SrvSWSl" ^wSIVf*'i ICo,C .^' ^^^rt. rcintnrea veraaa, ftta, ac, ,c.T^ Pm•n^ar l relalrgoa dea nprfcialits ast?afaJt!. n! T ' ccra,,)ande • LE[,N %  nNK n ^ waa a^rea aaola^aal riNK,'7nIr 'l 000 *' pbirrUSCiM do:pa y• •'•PProvi.icnnent sbec r ia Lon JF?. Ihbaud l fiei.t eiclnsit' pour waar du smj, prcaaiait r*f "'^ sci7.c6, TV^C al aT.T. •* ?Vmor la Pw Cercueils la feb-.reliaa Ht< la* UnDSiiou dur 1 1 rt'po r.iion a'es. i lu* frire pou: la fab' frcoeils avia le p bli2U.nal vif ni fceo-'H une foa de rid~..— 'WtiDt aer les ctrcunls >itpl $ fi J $ur csuc le lux*. •"'proie de locc son po.ir aviser le public ui'flh n'a p.u* da "•aatint au! c (ta p\C' autori..'* recevoir enjon non da* coiuman '••Cercoal'. cr f —I! '* con^qoen 'ona Cflux qui d'airent on iiavail'a.'ehW et Soigne "D' l'ilfl . .. i i „f .. I. I.U.M Hr. contre "CONSTIPATION J 'l'en or 1 es OOMPRIM8 SUISSES de DELORT, Pharmaciee.. 119. i?u fnlnt-A ntoln l'AHM C'EST LE MEILLEUR DE8 PUnOAT'FS '"'•sdifiier direc em^nt iv pr.'pr cire a'jf In mut et IPK jnrra {"'• Pli de aed 'Sa-r an t tr f d aelie* Mi Fichier HUSS:0^ l o-te I cita N., S 2 en far c rie larriarn ria4drHe. HIKRYSTARK |Rna du Qoai, et. Lee da h Lue de e 1CRTA vr-r-iiXMUtl A1.PETHU8; Phrma A L.B ^ r.'.'a PhrmoieduI'' Jui'tVI A PI. Aalomobile Slubakei* upe. The car is in %  rfecl condition. A TENDUE ,r Qutomobile &1TJHAKEII Coupe. %  r^fure est on parfait *at. Nrosser au Bureau Noiirual ft'e gazoliae tfin n nie feVf E?ris!fl lwm Bue du Quai f w.i dfiant toute conturunct Joshua Le Baily & Co (Chu ch $ Thomis Street*) Sew York Vune des meilleures et des plus /ortes mutions de (issus aux Gtati Uni* Siam, Denims, Chccks, Gimjham Toile a drap etc f etc. tts meilleure source dahaU.* Plis toujours avanlaitnc. r es pi inclpaux c mmitsionnairs en tissus aux E atSmVnU,s'aprovfstonnsnt dus Johua Z. Bailly Co : Lon II. Thbtod Agent exclusif eeor KelU Ut: merci ment s Medame We Oeoipes Odeide et son fi ii Kfrat aime Rdol(beGafneron ft I Bfl P lir'i, Mr et Mmn Mire d"R' fton fil et bure erlan'a, Met aime Emile (l'ere^n el lenra enfer ta, Mr ef Mme Kn>iip Flambirl ai ler* rnfeni^, M— remercia'e t bien ait airi meut tel rriobre^a emia.tai t des Cafra.de 8 M c de Uiiayr.e at df autres villas de la B/pob!iq< qoi leur ont lc 04 leur svrr.pa:a ; p r 1 o c1 ? on dp i par a 1 u* 1 le qu Ma ont cp'juvct .'1 s la peieoui e i*r l*nf r -£"rr' "> L LIS, *m a M-(l g "oa Pal n. c. n le %  "" I • uia f al i^ ]i l#o %  n-r d ""Oive ici I • Xpr*. kiou vraia da .eut rseeiu.a'aSat,Caj Paoard Oild Corporation Lu!>riealing Oils & Greases Hunes el Gnis (s Prix et ([uaiilcs dfiant louie coflcurreace U ur lia;(i



PAGE 1

IB M MIN On trouvera l Maison H. Silvera MM le* les articles suivants reu* par derniers bateaux, des prie tris duils : Iollea VoiUs prurcurdonn'eii, eedreueleg.c'c TVUe a V n (et pour vOf-'ieF* ' • • Italienne de toutes les ce.leurs toile biod c"e loirefe le* cc&lurs l'iq- sun tTrardee bit m 'Xlri q ulitNue bredp. extra suprieur Kgg jeur lil fia? jou demi sois Chausseurs sup. po ir hom.res Lhautf elles pour enMn*s 8k pour ca 'eu crue Oeck b'anc anglais fil Toile -} drop* pur fil Htplifia 6M pour chemise Pain be*eh pris forc anglus ra 1G L'd (Glasgow)\Vi?ky cossais tlaig& fy Vient de recevoir r(.i richee tur chL MM rftefMBai :•• Mb OSHAUT A PARIS M - Hiimr-i NBfrftmi OA roi* Ecoulez O Mri)vrri ]• l n-crp daarelfltnrea roBni'nn'l pour d. me et duoi Ss tient la dlspsltioodos eoraaMrsantataaU Il Capitale Tque de la Province pour l'executin aide et soign J des ordres qu'ils >e bien lui confier pour ces Maisons Automobile Sludebakei Pharmacie W. BUCtl EU I* laoste ^rrr?,"^: ?ssa^wit' • %  L miL %  ? • %  r r -a* isKs^A^'Js^jirs. > %  m •• s^Ais &M& sro.to.* n tmin, SeiMlo. I qnTd. Su •>r.f*n-, .ub.unc.. "" mode, G. Hier JJ !" * iffSXSS are sa*-. £*SSft£ Sp&IMMWM do,oa 8 .i um f,od, ,-. Incc.i W^jJU I '^"J*" " AdalineLe nouveau aida >f et hyprolqie, postdant oo action < etafataa • le, e'r, ispide et cfftaiio O Irouvtnv jeU f'f* dit Eau deuiifiice Odol "i a&flr Ju • rf UttoivU* Ni'csalvnfP^n pt No*lfartn ft lArg nt Etlier aoltoiiqnaat llolla de fol* 4 l>aa et i l'aie o ol. Nouv&o Bpdge rctotora cls q . i*is A la KspQJt h lut 4< la PMlt Ol i'OM troufcr.n /' d ;o/MsV/ttnM n r et BW fx moii^Me pur a*M mn A LA US e A SA, Wf |Y|f\| a r |Vti f / I * KE ROSI \E SiiEL LclerieSt Martial Dfnarirft'15 A ceux qui n'en *etvft\t Six Cylinders 5 — & passagers, .\ En venle chez 1 L.A'r Izaiau Rue du Qu a i Brooklyn GaRaniziU! el Maj'G. Company LutftMra en 6*ilfa e*Sa;i8 uleut Sans fume La GASOLLSE SHELL Vanne un rende me t svprieur par kilomtte 'lus volatile, ne se i ai boni ( vas Exclusive Sale for Haiti for TL6 Frai m Lock co tnaoofac ur* of ail ciaaiei of padtockd Ttu Uvtoit Urati & Mill-abh VVo k% nikir* or pu* %  l a Tlie ladiana Shnval Work^m*nulactareri of bO?al4 ,.,.Populaira et po-te.ie lOOfreJUe Tbe Haltimoia attanalloa k Ttampiog coak^ra of nj w bon!?i.-V2lJlaMBnata.dotl Tua UanaJict MTO omanu .Car ara. c,f j;/ n y lot de fiOOtfollari et 8 de 100 dollara. Tue E-rg ra ma eu -tu k ra o (.ai-Jtf, anymi a atd tara au a La Billet entier da J cojpooa: UQ fca Wall lopa cim a ra of tni.iilaand ol o-a J ? J, di-Par 'A' 0 CorUandl Q.iading Wbaal c rp œakira i f ana ^y waaaia. Le coupon, Vingt ctuti.nu or ou Via W.irao Tool 3om k-ra of L k, Of ba-aaic nmaourda T** M 8rr r Rnbkaf Co m-k ra cf gardt! bpeeelc t'a vente Por'.aa.Pfinca dan. Th. C B B*.k r Coaa-ka.a af aewiog nackne par-. te BCQSOUlb EtHC LCltE Bimandt-x de 'a Kit on,ne Gi zolii.e SHELL Asitilic Petroleum Co Roberts, Dullon & C Ua maiaona roivantea : Aux Arme de Paria Comptoir Fraofaia Sminaire Collge Mme Hgioa Mootroaier Mme Oucia fiarl Vincant C Makhlouf I barmacie Pariaot Petite Maiaoa Vtr.e d'fcuiiery U|oie Mctel de France ib'.tel Bellevue Pbaimacie Quatavas P.c. A votre billet da maiutanaot lirage proiapt et ainara. Th Truirbn'l W*te Tbe lilinui* L oc Oo C > m k ra of cottoa w-ata %  al| Tabt C > Un llelltr Broi — mtke a jt fl ea. gaakera ot en>.iai i> ji'-jr Geo Jeansmt Kialaaira Agtot for Haid ^ Rue dea niraclea, Si i Pori-aU'Tr t en Agtn's Gna aux peur HaKi Clyde Sleamship G] Foreign Services Le steamer "Bogota" venant de York directement est attendu w lllel Sainte Rose L htel a Sainte Rose • aij.„L*o M "• %  *" *-vivwi*fw ,•-ginc Plra s seiTices aui voyageurs | a | fi Jg /7 eoit^aitl, lflt*tra W vcL^nt dt Peu au F'ince ousy rea *. lW iiti jourpow Kingston et le* pom Dr Justin Dominique dent. Cuisine eacellente.condition* ara a ugeuses. raasBnavBanHBaaav l>a> u Facilit ,ie VitttW a Patte lueiaoi asaiaUDf daa protaaa ur Dan.ka et DteV.b...*i* da # r| Oftaa : AfeOM Crfgaia eJ U effa i Caaaalaa.iOa : 7 9 foutes du m*m Ju* ftaettfaei Ha if. Eugne Mevs Annonce a aee cliente que la Kho tograpbte Uodarne ara feroia les DimanoM peudait ai canes aaulaaueat Ce Aot ItiSi Colombie prenant f*t et P a 8 ^ Pour \oui renseigne nent$ su u de l Agent Gnral. \ j. Prince le U aot w* \ IL. V Clemeuls, Agent W*& i. butea t-otl au



PAGE 1

Mp M i\vi AU KM i -..—.%  . (HmecM Ntgloire wunu 20 m 11 Quotidien Mporedl 16 Aofl* lt>9 Il est vain d'adoror JiiuChrist ; il Jaut le^suiffe daos tes enseigaeiMdtt. MDACTIOO Raejmrleeine No l8 MNMH M > Autour d'une Proclamation Nouvelles Par Galale trangres mat sans fondement au contraire la discussion entre eux a toujours t pirtaitement ceur o ; se et anal* cale, La note n'a nul'ement malifi s:s propositions, La rfrence de M LloyJ George la Socit des Nations dont par que la parole, de faon ce M il g nnftslirtn dp* ril oe soit pu plus ncessaire au Haut *- quwllllll CICS rep i Commimire d'mettre de proclarra ratlOIlS allei'iad J S autour de sa chambre losjouts quelque chose ; il i doute de mme d'une chez les voisins, surtout tion qu'au Gouvernement hailiende roiiinige est de bonne com remett.e, comme on le lui suggre, Nom revenons dune de ces la Ui sur l'tat de sige en usage,— avec sans doute tout ce qu'il i copiions rencontr un confrre que de restrict.oas. et estomaqu de voir la Les avocats disent souvent que la %  rslamaiioo du Haut Com forme l'emporte sur le fond et on Havas.Les coat.e prooosi uuie au Moniteur et abuse par ois pou fermer les J J' he ru occasion pour dire ce yeux sur le tond, pourvu que les ap aDparcmme nt ea principe les pro tre le loarna olficiel i son patentes soient sa. ves. ^orqomM J^ l S El:sni.sts,mlei garantit. m. U doit tre, exclusive tromper so.-m. ne avec cette com[ ^ Jf h$ gU raiwnt %  publier kl actt offi plaisaoce ? JJJ J J^ f QSU ,fi saale S s pour Mr Poin avcrnemenl. Il o est ai 1 c.c'est pourquo. on u'est.pisencore d'informations, ni nue Quant i la thorie de notre confr JJJJ^ u 7 ac( n ord j* BQl ,it ; la Fran i — %  — m u laient les dpches d'hier fut limite mub or et ne conservera,^que la uQe JJJJ |a Socit Je; ta.ede^o.o.sr les exportations—^^3 allemandes. Voici le teate au PARIS u— M-Po veation de U SCtt Ctt Util 1 fl;1l De plus, U commission htsra te pu*toi possible les paiements an %  "a"^ niels en espces pour toutes les DNDHS5 ~ Li *foa(rai"1 obligations du trait de paix une les affaira ails miles es %  lomrri telle qu'.le ne dparera pas da a> 0[0 d:s x port a on*. p opos i i • i : r i d^ SJI ,. .,, , ., ,,„.>.,,. .. , aiieiinjes existence prissira miis 1* n hiln tensions, ni une feuille l re sur le Moniteur qui devrait coalinne ; lemin i e r d.s gi ant Si 2 ' 0 d: i^Vf!' „ i„' .fin PStit espaic de concilier lai v i H t. I. ce confrre trouve que se contenter de publier les actes offi SlSssj sslta reprenais ss l.ber co nrae ellc le g£2 uT4 te Vergentei de la Gran.ie Brltiju et .motre journal olricitl, le ciels, et qui ne devrait tre ni Sk que le gou ernemeat a leraani puis a f H3Mi t, en prend a son sise un journal d'informations, ni une L e C4IQet a acordi au ; 0 urd h il ae mettre un emarn mois. revue d'opinions, ni une feulle | U QaQ itont le monde presque, I rclames, et quant son opinnn lions les ciconstences qui que le Mooitear ;' en prend son ^l^S!mAu7uetit l'ils ,l0,,j a dcid dabandonner tou : .'j.'i ;,"r-^rAi. Am r*t i -i# commiasioa des rparation pi MM .cedi ,u,oa : dh ,, ^'".^ e plus i u crise Ir plus ornits In i parill sera j a j t q UQ [sjfjaSSgOS doit piyar a r ni une teui:le .__ ._ _... -. des rpara djjo millions de marks se r^Jira ge au sujet des ngocit J p o|| UoQ8 ^ cependaQt provi oire n „„ t ssnver la dernire proclama a se depuis deux mois. nous pou P 08 da ^ 0I ^ x }".}^[ i A t A\^ M Voio:ar avait un doute au su attnue par l accord SStoriasa I iHint Commissaire "et peut\o: s sourire eu consistant que ce fis pas tert de penser que, sont des ouvriers de la pense qui i' pas insre su journal crivent cela. *.t pu passer pour un Au moment mme o on protes: magne, i t s les questions entre les non olficiel contre toute restriction de l oer u %  Premier Ministre Les experts qui tu 4 ... H U CO£nmissio n des cette somme en attendant le dieot les piopositions anglaises ont £ !" J5? SJ! 2Sm7at ATa **> Confrence SAM* d tc continu leur examm cet aprs midi r *P* ranoQ _\ S x ?'l 2?! u L torium allemand. On K eom Icisendant qu'ne question prjudice des journaux opposition [ aux Minisire i pmsqu'au lond, le confi incendiaire -, on conteste a lorga t r oa efo $ |j oy a qn' il tt mieux valu, ne du Gouvernement le droit d expn Q10a plaire a 7 l on pense qu'ils donneront listres Allis ce soir, surs plus de ru . „„. plnire la confrence avant •Set possible, que It Oouver mer les ides directrices qui sont la lun4i ;Q a discute beaucoup la ma prt sur lui mme d'dicter base de son action l Quand le gouQlre de p roce j cr e ce qu i concerne ", et qu'il eut t encore mnement se tait, on .'accuse de n? le$ miQM et fote|J a u eaaa Q4,. • par rester dans le lgalit, pas parler ; quand il parle, on l'accu Le t iei vue aag i a i S e st que les foimalitents des rpara Milieux : c'est que le Haat re par le -Bulletin mme du |our lioQS| d a utia pirl i c point de vue n'et pas le droit de s'a nal officiel de samedi, qui eue avec luncal8 esl qu oa devrait exercer un lauectemeot, tous forme de propos le passage suivant : •on, -'aux H"bitanisdllai 'teall innab.tatte , — ce Le "Moniteur ". interpite de 'ail en question plus que pense du Pouvoir, promenant P" proam f Ul p0 ss bie sur ceite ques KPs: l'autonomie nationale ioui la lumire sut ses dcisions, rl U0Q< ta alte daQt d'autres n-onosi 'aotie conf.ie ne l'en est Inssant galement tous Ls abus.tous UoQ$ iana i iCS le .| es que I te. les vices, et montrant i i ui. versante dQne tt4Ll i e .e douar rgion d'uue part dans; le ia,e,u natactures allemandes restent en SUJ •; ,a,x l peos. Toutefois les fraous noutpas '*""• en foiant les choses.on des citoyens les voies louvenes ae we, comme l'em pereur Pran venir, les exhoitant • 7 narcher i, Pli trouver mieux que d un pas dcid, se donnerait ainsi M Cest qu'il et t prfrable la mission, b en noble, de remettre ^ Pas avoir un Hati un Haut les espiiU en faisceau et en pan e, qui n aura t ainsi ni le y a dans I autorit deux forces 'l (dire des proclamations en toice morale et la fo:ce matrielle ner en tirtmeot leurs p opositions ""•"nger, ni le piivilge, lune a toujours impuissan e sans Dan§ le> ml i, eux 0 lfi:iels on s l droit, m tout cas le pou l'autre au'oa av.it essay d soulever tlttUiic iuUrr oil veui,— en juger par lin tense reI m ccnsLtce ch a tons les un Bime chez ceux qui pi on r-.obissance. P 1 ,v *w dhait i la foo!e, en dsi co ^pharisiens connus autant vais 1 belles paroles que par leuis ^ ,c,e, •" Ecoutes se qu ils ,. J„ j'de 1 laterprtatiori de cet article mams J aui est un des pointi tenvoys par mettre la suspens on de paie.nsnt I ; ... .*, -_!__ J M ita inmmA n tttlonflan 1% dCiS JQ du >UJ A , | IUUU'U "uiu i. ''J N'est-c p., l'occasion de ,4 Sailli m E MUOle C ed:re r tloaina .?i d€ Saies tT"* N coutez pas cequilt j 4 "** mais fai.es ce quils reposait a Cbequers Court et sont ftlltrO resta avec lui pendant prs de ( heures, D'une manire qu'ils eatiLiOyd ment qu un maratoriu n ds '2 iuo pourra t tre aecord et ont donn> des instructions leurs membre* U nous a t donn l'oocsrioo au fooe j -*-# mais iai.es ce qu (! demander qae le Moni ,, .Sti x e iC: acontreise, nous som J 0 'vite souvent dei iev.endra 1 la runion des experts P" !" 1 ** Ce matia tes membres belges et Ui a^j flCCOrd 1 tns ont appuy le point de vue AUL'IU aucoru luuaisau su|et du contrle des foiUCar t m ues, mi.s les anglais ont continu y maintenir leur attitude coatre un IsttOnjt; Pareil contrle. PARIS Une communication of epscUte d; ^ff^SSSSi L\aOCatiOnS entre fieuse pub lie cet aprs midi an ; Qforne p Ie gouvernement Allemand "WT . nit |_ U coneequ aucun accord n'est aurve |ai9rnMl da miri1i bain fralIaiS ei nyiai* nu entre M vl Poin;ar et Lloyd Geor 8er a suspendu jusque ce qu une d LONDRES 11 — La d.gatioa ge-Oa pens: que cette dclaration a c sioo aoit prise eu sujet du morete caise 1 confrence sur les r ei publie a cause des critiques pi rium On peoae qu'avant l'expiratioa lions allemande* a t s upfaite tendant que M Po,n:ar avait suivi S\^ . vsleu qued'exhoiter D,recuon d. cet *g* on.rene de Londres Ma, i 9 ai e "^* onduiu valant mieux flair du rnoratonu n de deux mois un mrrViaiaordhui aie li ROU 1 exemple de -es prdcesseurs et ce autre runion aura probablemea: rnement i.g is mis 1 su. lii d devant la persistance de Lloyd tien pour discu er la question 00 dans les naiem*ns ues rpa George, rparations et dettes interallis. Lescou l supprimerai ments annuels de La o 1 maairaton commence par dire, Certains brui ( s daus les jour naux disant que les conversations entre les premiers minisues avaient a milliards de t extimement vives sont absolu Les Cour* NEWYO*Kt4-F:anciS47 Sterling 44,it


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05744
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, August 16, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05744

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Mp M
i\vi au Km i
-...- .
(HmecM Ntgloire
wunu 20 m11"
Quotidien
Mporedl 16 Aofl* lt>9
Il est vain d'adoror Jiiu-
Christ ; ilJaut le^suiffe
daos tes enseigaeiMdtt.
MDACTIOO Raejmrleeine No l8 MNMH M >
Autour d'une Proclamation
Nouvelles
Par Galale
trangres
mat sans fondement au contraire
la discussion entre eux a toujours
t pirtaitement ceur o;se et anal*
cale, La note n'a nul'ement malifi
s:s propositions,
La rfrence de M LloyJ George
la Socit des Nations dont par
que la parole, de faon ce M il g nnftslirtn dp* ril
oe soit pu plus ncessaire au Haut *- quwllllll CICS rep i
Commimire d'mettre de proclarra ratlOIlS allei'iad JS
autour de sa chambre
losjouts quelque chose ; il
i doute de mme d'une
chez les voisins, surtout tion qu'au Gouvernement hailiende
roiiinige est de bonne com remett.e, comme on le lui suggre,
Nom revenons dune de ces la Ui sur l'tat de sige en usage,
avec sans doute tout ce qu'il i copii-
ons rencontr un confrre que de restrict.oas.
et estomaqu de voir la Les avocats disent souvent que la
'rslamaiioo du Haut Com forme l'emporte sur le fond et on Havas.Les coat.e prooosi
uuie au Moniteur et abuse par ois pou fermer les J J' he
ru occasion pour dire ce yeux sur le tond, pourvu que les ap aDparcmment ea principe les pro
tre le loarna olficiel i son patentes soient sa.ves. ^orqomM J^lSEl:sni.sts,mlei garantit.
m. U doit tre, exclusive tromper so.-m. ne avec cette com- [ ^ Jf h$ .gU *raiwnt
publier kl actt offi plaisaoce ? JJJ J J^ fQSU,fisaaleSs pour Mr Poin
avcrnemenl. Il o est ai 1 c.c'est pourquo. on u'est.pisencore
d'informations, ni nue Quant i la thorie de notre confr JJJJ^ u7ac(nord j*BQl,it ; la Fran
i -- m u laient les dpches d'hier fut limite
mub or et ne conservera,^que la uQe JJJJ |a Socit Je;
ta.ede^o.o.sr les exportations^^-3-
allemandes.
Voici le teate
au
PARIS u M-Po abandonn son programme pour le
rglement de !a question des rpara
tions allemanies dit une d h* de
Londres envoye aujourd'hui l'a*
itiois
accep
sujet de
*m u mn^itian lia erprtation de l'artic du t ai
ml Km eni'iTJii'j iu II Ui.emore 1922. e
ienaniie]U3{u ra'> veation de U SCtt Ctt Util 1 fl;1l
De plus, U commission htsra te .
pu*toi possible les paiements an "a"^
niels en espces pour toutes les DNDHS5 ~ Li *foa(rai"1
obligations du trait de paix une les affaira ails miles es
lomrri telle qu'.le ne dparera pas da
a> 0[0 d:s x port a on*.
p opos
i i i : r i
d^ sji
,. .,, ., ,,.>.,,. .- , aiieiinjes existence prissira miis 1* n hiln
tensions, ni une feuille l re sur le Moniteur qui devrait coalinne ;leminier d.s gi ant Si 2 '0 d:* i^Vf!' i' .fin PStit espaic de concilier lai v i h t.
I. ce confrre trouve que se contenter de publier les actes offi SlSssj sslta reprenais ss l.ber co nrae ellc le g2 uT4 te Vergentei de la Gran.ie Brltiju et
.motre journal olricitl, le ciels, et qui ne devrait tre ni Sk que le gou ernemeat a leraani puis ,a fH3Mi
t, en prend a son sise un journal d'informations, ni une Le C4IQet a acordi au;0urd h il ae mettre un emarn
mois. revue d'opinions, ni une feulle |UQaQ
itont le monde presque, I rclames, et quant son opinnn
lions les ciconstences qui que le Mooitear ;' en prend son ^l^S!mAu7uetit l'ils ,l0,,j
a dcid dabandonner tou :.'j.'i ;,"r-^rAi. Am r*t i -i# commiasioa des rparation pi
MM .cedi ,u,oa:dh ,, ^'".^
e plus i u crise Ir plus ornits In i
parill sera jajt qUQ [sjfjaSSgOS doit piyar a r
ni une
teui:le ......_____ .__ ._............_...
. ..... -. des rpara djjo millions de marks se r^Jira
ge au sujet des ngocit J p o- ||. UoQ8 ^ cependaQt provi,oire nt
ssnver la dernire proclama a se depuis deux mois. nous pou P08 da ^0I^x}".}^[iAtA\^ M Voio:ar avait un doute au su attnue par l accord SStoriasa I
iHint Commissaire "et peut- \o:s sourire eu consistant que ce
fis pas tert de penser que, sont des ouvriers de la pense qui
i' pas insre su journal crivent cela.
*.t pu passer pour un Au moment mme o on protes:
magne, i
t s les questions entre les
non olficiel
contre toute restriction de l oer u
Premier Ministre Les experts qui tu 4 ... _HU COnmission des cette somme en attendant le
, dieot les piopositions anglaises ont J5? SJ! 2Sm7at ATa **> Confrence SAM* d
tc continu leur examm cet aprs midi r*P*ranoQ_\S x?'l2?! u L torium allemand. OnK eom
Icisendant qu'ne question prjudice des journaux opposition [ aux Minisire
i pmsqu'au lond, le confi incendiaire -, on conteste a lorga troa,efo $ |j oy a
qn' il tt mieux valu, ne du Gouvernement le droit d expn Q10a plaire a7 l
on pense qu'ils donneront
listres Allis ce soir,
surs plus de ru
. . plnire la confrence avant
Set possible, que It Oouver mer les ides directrices qui sont la lun4i;Qa discute beaucoup la ma
prt sur lui mme d'dicter base de son action l Quand le gou- Qlre de procejcr e ce qui concerne
", et qu'il eut t encore mnement se tait, on .'accuse de n? le$ miQM et fote|J aueaaaQ4,.
par rester dans le lgalit, pas parler ; quand il parle, on l'accu Le t iei vue aagiaiS est que
les foimalit m sifce.'' Mais nous sommes dispenss d ap leJ ie8$outces que si 1 Allemagne fait
sya que que chose qui eut prcier cette opiniou de notie confi dfAUt4ias |CI pijea>ents des rpara
Milieux : c'est que le Haat re par le -Bulletin mme du |our lioQS| dautia pirl ic point de vue
n'et pas le droit de s'a nal officiel de samedi, qui eue avec luncal8 esl qu'oa devrait exercer un
lauectemeot, tous forme de propos le passage suivant :
on, -'aux H"bitanisdllai
'teall innab.tatte , ce Le "Moniteur ". interpite
de
'ail en question plus que pense du Pouvoir, promenant P" proam fUl p0ss bie sur ceite ques
KPs: l'autonomie nationale ioui la lumire sut ses dcisions, rl U0Q< ta altedaQt d'autres n-onosi
'- aotie conf.ie ne l'en est Inssant galement tous Ls abus.tous UoQ$ ianaiiCS le.|es que I
te. les vices, et montrant i i ui.versante dQne tt4Llie.e douar
rgion
d'uue part dans;
le
ia,e,u' natactures allemandes restent en suj ;
,a,x- l peos. Toutefois les fraous noutpas '*""
en foiant les choses.on des citoyens les voies louvenes ae
we, comme l'em pereur Pran venir, les exhoitant 7 narcher
i, Pli trouver mieux que d un pas dcid, se donnerait ainsi
M Cest qu'il et t prfrable la mission, b en noble, de remettre
^ Pas avoir un Hati un Haut les espiiU en faisceau et en pan
e, qui n aura t ainsi ni le y a dans I autorit deux forces
'l (dire des proclamations en toice morale et la fo:ce matrielle ner entirtmeot leurs p opositions
"""nger, ni le piivilge, lune a toujours impuissan e sans Dan le> mli,eux 0lfi:iels on s
*l droit, m tout cas le pou l'autre au'oa av.it essay d soulever
tlttUiic iuUrr oil veui,
en juger par lin tense re- I
m ccnsLtce ch a tons les un
Bime chez ceux qui pi on
r-.obissance. P1
,v*w dhait i la foo!e, en dsi co
^pharisiens connus autant vais
1 belles paroles que par leuis
, ^,c,e, " Ecoutes se qu ils
,. j j'de 1 laterprtatiori de cet article
mams J aui est un des pointi tenvoys par mettre la suspens on de paie.nsnt I ;
' ... .*, -_!__ j__Mita inmmA n tttlonflan 1% dCiS JQ
du >uj a
, | iuuu'u "uiu i. '' lu iun on de cet aprs midi de U coa g^ deciaion efa *,n||1f u
r mission des experts que M Listeyrie qUJ|que8 j0ura. Lorsque la cont
Ministre traaais a obtenu des expli rance aera reprias demain matin
cations des membres anglais qu'on ena aUra lieu sous forma de eonver
avait l'intention de rduire les paie alun entre MM. Poiocar, Lloy I
ments en espces u e somme mon Gaorge,Tueuais,Scbanzeret Hsyasii.
tant A 26 10 de la valeur des expor Cea personnages prao Iront e innais
atioos aitenandes sans toutefois sance du dernier rapport de la cj n
supprimer la possibilit de paiements mission des experte. On dit qu'un
suppiim m y r moratonum trs court peut trs de
en nature ^*MJ(*d d moi9 ' "" accd 4
ne a inform la co nm.ssion a | Viieinague pour sortir des dira :a
n'y a pas le moindre espoir que le t3 ,ra,ndiates et e npcher dj dira
gouvernemsni franais accepte une qd9 |a eoaforeuei a t ua fisse i
e ide mais il 1 examine se couplet J.i ne co npte pis air ui
ngo changement d'attitu le di li Kraa:
, M, en re IrSSiiS et anglais et de l'Angleterre ai aujn du en
sont stagiaotes. trole des mines et foru apparti
Ls membres de la dlgition nant l'tat alle.nini. Il et\ probable
franaise soat grandement surpris de 4ae ,R oafrea-a as limitera leur
cequeMLoyd Gorge ait infom ra,Q9r da qoslles OludlUaai .n
M Poincar (u'il allait quitter Loa
dres dimancbe. Sou absence causera
contrle complet sans gard pour les PJ consquent les
circonstances, oa a dclar cet aprs
* midi qu'oa ne croyait pa qu'un com
mcui _
aise sur le Rnin, l'hoirmsnt di la
de .Rbur ltb^fiPf^; une perte d'un I ,n a.ors -;1 1
court rxorttouu.n sera accord;
D'autres questions pies impar
tentos telles que les fntura paiemeote
de l'Alleinagoe.l'e narunt eccorder
teste que deux avant l'expiratioa de a ce payH t i,.s deltea interallies
laquelle est d le pro b la (tant laisses le cot pour une cont
ah-maid dapis l:s coaii rence future. Selon l'opinion de la
moratoire mauteaaat en plupart des dlgues franais et de
,,, y l ri u ns et M laspar baaucoup da peraonnaga ariit.aia
1 sou- alls voir M Poiocai tard cet galement la .: ...freoce tait davre
mais ne
se
fait* s pas
ce
>J N'est-c p., l'occasion de ,4 SaillimE MUOle
Ced:re "rtloaina.?i d Saies
tT"* N coutez pas cequilt
j4"** mais fai.es ce quils
reposait a Cbequers Court et sont
ftlltrO resta avec lui pendant prs de (
heures, D'une manire qu'ils eati-
LiOyd ment qu un maratoriu n ds '2 iuo
* pourra t tre aecord et ont donn>
des instructions leurs membre*
U nous a
t donn
l'oocsrioo
au fooe
j -*-# mais iai.es ce qu
(! demander qae le Moni ,,
.Sti x
'eiC: acontreise, nous som J0'vite souvent dei
iev.endra 1 la runion des experts P"1**
Ce matia tes membres belges et Ui a^j flCCOrd
1 tns ont appuy le point de vue AUL'IU aucoru
luuaisau su|et du contrle des foiUCar t
m ues, mi.s les anglais ont continu .y
maintenir leur attitude coatre un IsttOnjt;
Pareil contrle. PARIS Une communication of epscUte d; ^ff^SSSSi
L\aOCatiOnS entre fieuse pub lie cet aprs midi an ;QfornepIe gouvernement Allemand
"WT- nit|_U coneequ aucun accord n'est aurve |ai9rnMl da miri1i bain
fralIaiS ei nyiai* nu entre M vl Poin;ar et Lloyd Geor 8era suspendu jusque ce qu une d
LONDRES 11 La d.gatioa ge-Oa pens: que cette dclaration a c sioo aoit prise eu sujet du morete
caise 1 confrence sur les r ei publie a cause des critiques pi rium On peoae qu'avant l'expiratioa
lions allemande* a t s upfaite tendant que M Po,n:ar avait suivi
S\^ . vsleu qued'exhoiter ,D,recuon d. cet *g* on.rene de Londres Ma, i9ai e
"^* onduiu valant mieux flair
du rnoratonu n de deux mois un
mrrViaiaordhui aie li rou 1 exemple de -es prdcesseurs et ce autre runion aura probablemea:
rnement i.g is mis 1 su. lii d devant la persistance de Lloyd tien pour discu er la question
00 dans les naiem*ns ues rpa George,
rparations et dettes interallis.
Lescou l supprimerai
ments annuels de
La o 1 maairaton commence par
dire, Certains brui(s daus les jour
naux disant que les conversations
entre les premiers minisues avaient
a milliards de t extimement vives sont absolu
Les Cour*
NEWYO*Kt4-F:anciS47
Sterling 44,it



.BjMATN
il Kl
TIMBRES-POSTE pm COLLECTIONS
J'achte les Timbres det Colonies. Me soumettre
chantillons avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
BulUUn u i ensue I a vec pi : x courants d'albums et collections.
Thodore CHAMPION, 13, RueDrouot, Paris
SAVEZ-VOUS?

PARIS 13/8- I es confOil* muni-
eipaux de BtrtQt, Aube Clermont
Ferrand le Puy, (orient I.o bans,
Flgeac RootB Vanr.p ft Yve'o* ont
vo-etemoy a U. l'oii car ton
dres des raolotiooa apprtovaot la
r-nlitiajue do risideiit da Conseil.
Tou* lei joonsux d mnnten' en
termes vif* le njft du rjrogramme
hri'arjiique des rparations, c Le
Temps et la Journal dea dbats
prnrloirrtt des eupressiODH no peu
oins nergiques mai a rve ; la
aaUM cuiuueiuu qui eat que "a
Frante ne doit paj lairaer l'Ai;gl
terre agir ton me tile i'eni*nd.
Le Temps rtama l'opii ion
gtirale des jourmux en d liai t que
!a tirsDde Gret8goe mon re tnveia
1 Allt-agne de I indalgrnce r p, l e-
lend pas a ses allis Le mme jtur noua ioochoomimim vit bguu raguaeit :
nal pioWste coutre le plan llritanui- u insurges irlandais
dit il. le paraarepb.6 ^ UMWBit des cablogrammes ne puma
e u ire i|ue via Femambuco
Fentes jeanUtt
Etranger
l'ar cble, 4 Aot
STIUSUQL'KG L expulsion d'Alsace et de
Lorraine de 1500 allemands y cwtnp.is les leti-
n.cs cl les cillants a commence couturrn'iitnt a
lcr-r donn parle comrai-.saire fineral. Ici
lion.ii.u u.a.ie or.i l auton:s 1 emporter 30
ki>o^s de t..fi/i . ci lu 000 orarki m ctlua-
' ne peuvcDi empwriti que la moiu de celte
rame.
W.Oii.NOlOS Le ptsidcnl Hardmg a au
leris la Western Union Company* nulle eu
service le cble Miarai-b rbattt po 1 la transmis-
sion des mtssajjes eu Lui ope 'wdie auioii.ation
provisoire a ne accoidec en u ion de lime tup
La querelle dis Anciens
et des Modrasse
Ql'ont cMorance d- dotation vooa gaian'it diLi !QD. ,,
d'argent apic n m en triez- **
0 11 a iut 4 .bi. U o #.n'. plus do doubla d* cwi d* J
Qieqteqe* do Ira * prima an^a^la ovt*>nt Tflll, J
cas totl >ors pos hi 01 vo* asr*x enlev leur sffe-nnn I
Qjs ai v >u v v 1 au bo it d- 20 ni, c'est von qa| to ',
ieuU fo s le ido tn total d* I aa n'anea, '
Qia v ji' po c d ** vous -r.net apri 8 a ni d'eu.
la Co npagnie au 'a Qaei vu a taioraot da->i lm>eii
voua 1 nnMwt a o t* o'enve 'G >ivarae-nn' do cneaV*
nue parce que,
10 donne: it i la Commi-su n dea
lpaiationsou la Fraoce est en mi-
norit, le contrle ab.-olo du notr
Lit) de troupes fraiaisaa tablit s
aur le Rhin et la dure de leur s-
jour, c Le Temps i fait remaquer
qu'on a relus la Frante des ga-
isnties de protection dent elle avait
beaon que main enant on lui tefose
us itafes ntessairia pour garannr
sea rclamations. Le leu:ps rap
pelle que la Grande BfttlfOtl relu-
r d'acnuler lea dettes que la FriUCt
lui doit t dclaie que la riaute
doit par suile refuser acterder
l'Allemagne un dlai |uequ'a te que
la Grande Bretagne maoteste enveia
la rranca la mme gnrosit qu'elle
montra envers l'Allemagne Lea jour
irai plent teu a'aueotion tux
t'euv. r.ctes allemandes de protesta-
tioc; ils h s publient iimpleintnt en
la'sant remarquer que l'Allemagic
'curait paa adopt un ton semble*
ble en d'autrea circoubliutes, eu la.-
rant ressortir que .'tocoartftau D*
m wl'.'i'1 ttUrttpOOMbll de dleitta Jf u prBptfVUoa ue uioi. uou.oui.eiu.uiue
-u ..>;.. .llamnJ*l N- - ^'Siiajjrace Samo-OoiuinKO, Cause du
bjeetiona allemanteij Vcl f t J#_ u "^
L) aprs une atpt.ua reue de Lon '
dres par l'Agence Hava* lesexpeiti
nrancierBaiiiea ont estim qua i Al-
lemagne devait payer ses ^ miliiuna
ce livres lerlin it Ij Acu, pour lei
rtutts (lavant feueneacx nsiionaux
tiiit.
PAKlt La presse illustre puble la ripto-
ducuon du pavillon iranais a 1 eiposition du cen
tenaue brsilien a Rio de Janeiro Mr Alexandre
Coniy, ambassadeur de France au Brsil sera .1
cl/el de la ai. mo : :., u ,,uh: Mr Franois Croner
ruimsire plcnipoienuaire a t noiuru commis-
sane gnerai pour le iiavilion efencais uui sera la
rpioauciion du Palais du |\-.*. 1 rianon ci sera
decoi avec tapi>seno-s des obeluis t: vases de
btvres
ritAGUE Le prewier minisue Bcses compte
prsenter la dmission du cabinet au pntcai
Masaryk lor)Ha ce demier reuuera a l'ugue
n.ardi, apics six simaines de vacances a l.apu,
Italie. Un crait ue Mr Svenla, dput sera char
( Je lormer ie nouveau caoucl
YlLN.M; Lei gouverneur Cox est arriv
ni'-, il sera reu par le cdancclicr et autres
lltutl lunetiounancs, avant son dcparl il quittera
Vnanc probablement pour se icujre avragtt
et BerLii!
Bulletin rnliyieux
Nous avons icu et parcouru avec intrt le
lUCKUia du u.ois d'Aoui du Uulitnn Ueligieux
d'iMiti qui contient ic sommaire suivrai . .Nouii
nation. es. Arrive et dpart de mission-
naires. Dpart de Mgr Fioictu. Mgr t Ardie
pin. e Fte du Catchisme aux Cayes. iiege
Frisiaua
JEUDI
iliistiii Farnum
&
;dans i
Cur de Bandit
Inira Qle. o.^o jjt
*
Le Clyde Linefc
\ siiant auite la note parue dans ;
L> < Nouvelliste de samedi roncer
Mil ls Li.nea de >av galion qui
desservent totre paya, noea avon
remarque qua uolie toufrre a ou.ia
la Clyde Line qui -- nous ne dvoua
paa loublur est une dea plus au-
Cienues hynes eDgageB dans le Luiu
merce Hatien.
Cette compagnie offre un aervice
rgulier entre New-Yor* et Tort-aa
l'uncH. t on service entre loua lea
porta hatiens. Elle accepte du fret *"******
pour New>York et l'Kurope au
mraa prix qut tooUa lea autres
Ligtei coacuntntif. U est aussi
remarquer qu'elle eat la seule qui
offre un b&teao qui
les taux hatiennes aour ensuite ie
monter direeteaotnt A New Yok.ltj
Nooa croyona comme nutiectn
frre, que loua ptu, le Coo.uieit(
hailien verra se beaux |oura d'au
trefoii.
A Cami le Gadre.
La querelle a repris entre jeunes et vieux
Mais, comme eue ne s est pas leve entre
hommes
E: que l'on se combat dans li langue des dieux,
Point u est besoin de s'en iro j alarmer, ea somme.
Le doai est trs vif, quoique mlodieux,
" Quel est le rhum qui p us jusu litre O
renomme ':
C.e-i l'entai de ce match dad)eeiu. prcieux
Vantant l un et laxmt les BBtrtl de rogommes*
Comme les jeunes rhu-s vaniteux et guinds,
Traitaient le Uar.uncouri en vieux beau
dmod.
Le doyen de nos rhums argua, Iroid et superbe,
Tandis que se; rivaux, cessant d tre railleurs.
Se couibaient, tels devant an chne des brins
d'herbe i
" Tant plus un rhum est vieux, tant plus il est
meilleur I"
Varits
CE SOIR
Les Mystres
de New York
xer, ae et je pisodes
Entie ; P 0.50.
La Sami RochT
Dapoii hier rombre de plerins
se sont rendus dans la aection dea
Platona pour assis er la (t clri
bre ce rmtin en I honneur de Saint
R th.
Cet tanlroit est devenu mBiotenant
a vrai contra de dvotion. Oh y
morde pai miilurs et la petite en
pelie dpssrvu par les pr ea de
Fain'e Anne peut peine or.to r
lea n inbieux lidles qji vieoueot
faire ltli' prires.
.v ombreust'3 aussi s itt n jo i
o'h'ii lea v.ri'ea a la chapelle de la
Madeleine o n ir > vj un tt- ..
nu a .un Uojii
lasaats de la uouv i e
pompe
Le corn.te du rsjtroongt de la
Sendaimeiie d liaiti, des lu^rutuia
a llaiu couire 1 Incendia uuua ont
invits a BbBisl.r a uue dmo ai a
t ou de la Pompe ElfMJ nqu. qui atua
Ittu le je ^d 1/ Atm pu .eu. 11 a '2
Leuits Je Ptpit Baldi, uaua iea pa
raues du fcioid de filer a u.i m. che
Vome.eo i, toctioL Rue dea Fiomi
Fo i>)
......'" '' "------ "1 II Bill II g.
Lue eu ijijt 1 nquie
It existe en Au^ieterre, um i4so
ciatton your lunetitration malrimo
mai* qui vie.n ue p.icedei, uui n
Angtettitt qu'eu Amrique, a une
'tue Louiiuis.iou tJ*Lu Zt^u^unf/^.t^185^
4u.u0 pro.OOtUM UtTAItttll les lUdll
UUl-i a la LoUlUlUliO 'eii" UJJ"tJ1e>P|i-e-ldie8.
l-e pamaia est le suivant, eu
OU lap preiniar lieu, lea pa,uu.H p(uled
..... tau 8i SD a*, ooa ligua taxquoi lei
.. Noue intressant conlrere La Vent aonn md, rint al laai KftmT..,. .
ce que mardi dernu-r vers .es } heure delap.es Vi.nn.nr i U -
..-., une co.uiuusioo eomposce m deux orliciers T''"UUl e 80110 lei A 0:.td, lei 10
de la Gendarmer e, assistes du fitd IOBMI se l^nieur, 1|B biuquiO 8^ loa h, a\
t.ouv.u a l'ilwtM Co:uuiU..al du L.ap. Ap.cs v^ir UlKu n. CO.uiUjI V*U Bl tOliO tOUl
iiiiiuikuscmeui lt*pm le ititUi de I aaiinuis '
u.non passe la euiiiitnssion luicirogca ie uiagis
liai baioui cl les icustiiicis pieseuis. au su|et
uu eakCM de Uix neul luine huit Calai Cinquante
diux gouides, rilsve par la \_omini>siou K !' le il fvrier dernier A ta suite uo dn
rentes dclarations, lut 114UIS, le juge de paix
KiCUC iour dresser procs ..1..1
Od'to vous assurani d mi 11 tip* 'a1 von *vz O'H iPS ,-L
vous in .- U Cai*t i E 'trgi-v Av'E CETTE OlFFERKMa
qVaa ij ofli vois ittp n z Bau iu i rr) La s vrti- f'm.a!
tant d* osa tauJ s q aa I Imprial lui donnera c.nq Us dii fuia *?
montant. ,,v
Joe h ^ iiafrtir>n mo aU dtre assur a maintes fjii doi-iUi
et la fo 't n titairti nnor s-f aortir d'aue i.nUi.i aljr* qasUid
avaient codaat)t le ralada.
Qu'aie poiondar-d Inu^rUl a- rr%. l'exiite-iae do o'r ai
loi Otr uh 1^ bien iaver vo4 ti f mis. *
LJ.tii' '/i- m. -.>' / .er- m un en pT-r rt tsit ai
d y. lei hyp thques.
Qdd #1 p-iiu ivm - v.t;# f u m d'avjir louer b.,
mr vo iu vos maisooi-
Oi'il \ vu; 1. f . -, .m iMitMoa ne a1 iiaussar U iu.
Oie 1 iviu> ,t >h iQnt ou-- tis.
ljjM 1 !< vj'.r* UiViLti nr>tger IM ejirei
O-io le* >ganta lonaaigutt sj.it Ovra en ira i josi ioa airi
dorner ona Ms dtaili. '
Ouvilf'Ot mieui ne pai romt'tro deaaaia oour crira* la^i.i
prttratlt de 1 faire de mita pendant qoo vo m y pensez,
Tbe Imprial Liie Assurance Qoinp|
BlmiiI & % ajenta
8 I BLi

Li fie du 15 d'iot
La lete d'.ncr en 1 honneur de 1 Assomption de
la^Vicrge Marie a eu te cachet accoutume. L*
gi.nu'ibuse. a .... due ). oi ...jour Mcnsei
gneur l'Aicucvequc cl m ftciaion piononc par
h l'Cie tau..las Cur du babfC-COMf. Ou aie
:ia..,ue daus le dMMU d. b. le fietidcnl Louis
Loi nu cl los bVUdUtfca d niai, U maison iui-
i .ai e uu riesidcui ci diveiscs adtics ier>ounali-
tt
Ul musique du Paatll joua pendant toute ia
ICCttC kl ia wliwi des kiUBU d.l.ui(,i^ues
DANS LL* "uSl.MAS
Dans la Huh les Jeux cinmas ont donce
deux ^laudes icpicsentaiiaus. *.a iio.ee.un. a
t paiiikunerciuer.i amay.uic a Vai.ete. ou i un
ixu u.ni .- a ue LieniiUioiuiuc fauvee niu d une
grande moraine
Lunchs Spciau:
Pour lus Villgi .turisl
Uh fflib m pir plats]
Par le H iravillvesl arrii
De la Un h praisiM
m m t F
t
i
r|\lSH %1 iv Consulat des f.ys las
J^ \ I 1 | LtJbV M. A .pptenoc que a. b. le licsidcni de la
Noua .pptenocs que a. b. le liesident de 1a
K.r.i. i 4.... a uieii vou.u glBW la i.o.miuiioii
par d. MtJBMS ia Keine de> aVa)s isas du , m
C .t..- .,.ie tir J U..utr, comme e.ou>ul-gCucial
Nwwa lusenious nos Viv^s lelien^iious u uou
veau membre du e.. i,.- uou.-ui.nc
qmparsas uition unique au entre d$% affaires h recotn\
Dlusqm htm n< nu >'>l\c 't ? no-nbric M pour ta ( UI [\ E*iti $t tout U confortable n ure gurs ai oranurcs et pirti uli-emmt aie Vort-jLi-' rince.
letfyrauiuie luubFe
Un tlgramme reu de Saini-Marc annonce la
mort, suivcnue hier, de .'anus Molaire, I indus
stationne dons mai .m. connu ue icnjiou
Le deluul tut le cousin de notre collaborateur
t.n ea queue, lea ailiie*, lea iiura
leuis i thon aur l> les jouruaiuios.
Noua luruna ce docutueui aux ao
cio oguea elevts et suce beuia de
Mi JJui kneuu. (d l Aclinn jranMg)
ACClUl'M
Hier, ver. y lid.ua et deaiie,
1 augie des tues Uaa'.a Dtstoutnea
e. Mau.er on Kil ick, le b g^y po
taut la N j SBJ, uudmi pat au Uodol
puo Cdruro, te tieur contre la po
ieou eiectuque. Le choc f A ai vio
Uenoii Louhisdon qui nous adressons n, p.us |eul qrj',| pj#t Bar t vo,e y, G-(.
uuii: qui, aeureuaemeui, aj releva
sinceies coi.uuieai.ces
L'Ilt i dbUe or jjalloi ft pr b^rr^
des Vi ks da orJeiux Houye et Blir
Cal Vn< vie n'Ai direAen%*{ d: B i RS SC et s m' a jf*j
lut de ra:*i>Ki, oiti no tvons.l'.itro'ive'' nar d*% CERTlKltiA'
nous tnias toujours U dispo^iio t dti Client:
Cl.a1.pa3q et Vins Mousseux Mx H
Conservas aliineatares franaises, premier eki
Ph irmacie W" Buch|
L* ?eul pr^aervaiif lu bois ei le
C'a bolinum ventirius
Rtc-onou Jepuii plus dd40 anscojiiue U pluefficsC
Le Curbolinum Avenart
l'jrl nra-'ivnr la k;. i--------1____ .________..* i* nwifi
St .ira: a Miila
Avocat ... _
KaaiDauir Desouch.s No 007]
jtle luelrale
|lr l'oilux Paul olire demain une
.ouvelie ie| laeutaiiou ihettale
Jiu Vantea. Il y ia joue deux
l^umdiea locale uc uruouatanuta :
Lu meeiitig sauaatiounol" et b
lue rvoqu '|J
aaui et saut
foui- demain
Noua avuua tea ee matiu, du Dr
Duraaiuv i, ui.e rpi que relative
aux ariMUH couaac.aa ymt le MallM
.non ueii.iei ouvragu ; la relui me
de rfc.uaeigaeu}eut primaire.
Noua la pabiiorona demain.
sert priadrver le bois lio-s el dus terra con'^e I' PJl
joui ttutdi ses Icjnnea, Us ini|u .coa du cl'ui- et UJeitnN
par las i latCUB.
.^!'n1p"Jie ^"PPriinerle chtaipigaoa t'eJ maii9BSt*
scner lei tant huimjrs.
in^Uer 'eS Vo,les> c^digea, toilas ei fileta <> P^^a
i. tfrm / "l un d8in,8Cl iul d Pf^ier ordre ajprni.f*
Miod.racteuraa.i pareil dea puuaiiea et daa ",
S


kl IJAI.H
GYR.AI
pot: les soins Tntfmcj

L
Il 0YRALO0SC est l'antiseptique
MM pour te voyage. Elle se prsente en
UMflmll stables < homognes. Cha-
eet dOSS Jete d,n deux litres d'e
aoae donne la solution parfume que
tsjjatenni a adopte pour les- soi us
sa personne.
ta 0TIIALDO1E mi un produit nntt-
Mptifu*. non eaut tiqua, d*s BlcwMcia*. baaa de pyo :aan. 4 jclde
mrsrtflu, da rtoaymthytn* *t d'o-u
mlM lolfaUa. e prend matin et clr r a
KwU Iwimi aouoianse da aon hyglii.e.
ttaM. Cbaulala. a.
rVM. I- ph'".
r a ViUmcleiine*.
'A

i'inti \ _ . .f
a & m
Je ftv.. .
Ssn aati 'e
* M
l GTHALpOtM
D*| I- r
I! i
*; e aii-rtiun.. '.
lU -iU -

iAI -:-.
' i-
':.,. Sa
.. IIUi
LehnetFink^
(Mnlsea fteeMe an i8;6)
New-York, .U.A.
Ubormtoire* Bloomfield. \. j. . U. A.
irrtu ' t''Tt'-rrsfrl.'s, luppriiia *
Vtv.r. .uiKraihM. IMi lia
Uiutif ft ilJSf, |]..t. fjsln pajv ui -l79 ^kmt fil
-~-.l
I-
H. B lloui fils
|*Roux ou Bonne Foi. i2H (Mi la Dtpoi di II!, ,a ViU,jo, il '
Aiunce A sa njTb-eo.e clieula ,,.,'jl vient d* rece^r lis articler
jjMe toute eupauorne, et Mfcl.LEUR l'RIl QUB JlOUl
ftiudMio.i.m uc dibj.uUrie.;oaol., bracelet eu or, aifccat et
fondateur iicaiitd., bibelots, .cd.iux pour btpt ne Dtnahiei el
recdiei ie ils lis eu fer, en mine, grandes tt peiitei elece la.
>iiide tjole beaut po.ir salrn at Mlle manier fhsi.au! dodinee
mV^F"' cYpH,f,8'dTM,,,s d' 't.moU.i:nu.lre<...iBiVites, tai, '
jcjli.iu.i.r. tapis de tabli. couverte, (outr-ao. ,
0Bi.es bleucbee et cculeur, .hn>aui Horsauno. chapeaux rnelor.
IH ls.ee. p.narai, cq;.. r. jambires, mailea. values de tovtlt
s*, chemise*... a, hUx-cola, taleoos, tortue de ebapeao pour deee'
ores pour dames et enfanta. esaBBajasi pour aamet,
toti}^" "*" k'^ 0 ft,wrtimni: nuit
Le Maliu
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon RJjfThbaui
Abnnnae-j
eh Mais
wam
Par an lu ee
*M'tOTieRt
Hrff r
Iraeafteme at afeenveJB*r.la
Basai d'a^rtMo,
SaurJrs 1
1 C
Lehn & Fink, [ncl
ptyi
SUPr.HIOniTli
Fond en*18"
BAS PIUX
m
PHOMPTITUDt

NEU.VTHNlE:. TAiCLCSGE
CHLOROSE, DBILITE
SIROP rii
DESCHIENS
{'Himoglfiblae
De
Cn tl$Rrarora. reu ce rra'in rJ
Pei.QovPncoaapp'end le monde
Lilie lityaud.
Le d^f .nt, firede r.rtra Kitl Lu
dovic Ripao-1. (iioi var'rtfcusemfnt
couru ici ci il compti.it de nom
b- fia aympathitt.
W-ns pr if rions m famille, l'ai
pra-rn de nos sinrrea oondol
ancea*___ __
iTuii. fi Si 51S
Angle) dea Ruea dea Fremte
iorta et du Magasin d l'Etat
Marchandises
Franaises
Tou produits chimiques.Jpharraaceutiajui et aulrtt urtiaJaa va*
daoKM flans une phnrmacio.
WW !urWl!GllD^'ai,,l-llk Ani' i,eil'Mu#^ * *
ror ba*|#n.. I av Rnm, Ch^.olat en nnnlre. Huila de faie de a-7
; !n- CoJd S. Fi'rtila pour falra .ae.nrea al eaa de fi..a pa
?.JriAliB'i'' Pondra Mparlaort ponr la toUatta daa en*.*?
MPca de f enra kan da Fl.mda, Mil poir la lahia Moa'erfe nJZ
JH hra pnjr la lb< . Rronaaa dan',, Peon*rnvn\ Halla p'nr UatsW
innKODiJ,qD-ei.f-aotre? in8ecfe>. R,t" loi : iiui'e contre onaafpaHaas al
S?'?! ,n,MDi :"-^iqueMM. Cire pour les SrvSWSl"
^wSIVf*'iICo,C.^' ^^^rt. rcintnrea veraaa, ftta, ac, ,c.T^
Pmn^ar l relalrgoa dea nprfcialits
ast?afaJt!.n! T' ccra,,)ande LE[,N nNK. 'n^ waa a^rea aaola^aal
* riNK,'7nIr 'l000*' pbirrUSCiM do:pay 'PProvi.icnnent sbec r ia
Lon JF?. Ihbaud
l fiei.t eiclnsit' pour
waar du smj, prcaaiait r*f "'^
sci7.c6, tV^c al aT.T. *
?Vmor la Pw
Cercueils
la feb-.reliaa
Ht< la*
UnDSiiou dur 11* rt'po r.iion a'es. i lu* frire pou: la fab'
frcoeils avia le p bli2U.nal vif ni fceo-'H une foa de rid~..-
'WtiDt aer les ctrcunls >itpl $ fiJ $ur csuc le lux*.
"'proie de locc son po.ir aviser le public ui'flh n'a p.u* da
"aatint au! c (ta p\C' autori..'* recevoir enjon non da* coiuman
'Cercoal'. cr f I!
'* con^qoen 'ona Cflux qui d'airent on iiavail'a.'ehW et Soigne
"D' l'ilfl ...... .__________. ..______i.i_____f........ .. I. I.U.M Hr.
contre
"constipation
j'l'en or 1 es
OOMPRIM8
SUISSES
de DELORT, Pharmaciee..
119. i?u fnlnt-A ntoln
l'AHM
C'EST LE MEILLEUR
DE8 PUnOAT'FS
'"'sdifiier direc em^nt iv pr.'pr cire a'jf In mut et Ipk jnrra
{"' Pli de aed 'Sa-r an t tr f d aelie* Mi Fichier HUSS:0^l -
o-te I cita N., S 2 en far c rie larriarn ria4drHe.
HIKRYSTARK
|Rna du Qoai, et. Lee da h Lue
de
e
1CRT- a vr-r-iiXMUtl
A1.PETHU8; Phrma A L.B ^ r.'.'a
PhrmoieduI'' Jui't- VIA PI.
Aalomobile Slubakei*
upe. The car is in
rfecl condition.
A TENDUE
,r Qutomobile &1TJHAKEII Coupe.
r^fure est on parfait *at.
Nrosser au Bureau
Noiirual
ft'e gazoliae
tfin n nie feVf
E?ris!fl lwm
Bue du Quai
f w.i dfiant toute conturunct
Joshua Le Baily & Co
(Chu ch $ Thomis Street*) Sew York
Vune des meilleures et des plus /or-
tes mutions de (issus aux Gtati Uni*
Siam, Denims, Chccks, Gimjham Toile
a drap etcf etc.
tts meilleure source dahaU.* Plis
toujours avanlaitnc.
r es pi inclpaux c mmitsionnairs en
tissus aux E atSmVnU,s'aprovfstonnsnt
dus Johua Z. Bailly Co
: Lon II. Thbtod
Agent exclusif eeor KelU
Ut: merci ment s
Medame We Oeoipes Odeide et
son fi ii Kfrat aime Rdol(beGa-
fneron ft I Bfl p lir'i, Mr et Mmn
Mire d"R' fton fil et bure erlan'a,
M- et aime Emile (l'ere^n el lenra
enfer ta, Mr ef Mme Kn>iip Flambirl
ai le- r* rnfeni^, M<- ai Mme Raoul
Kouibr ain?i que tous \cn nnr#e na
nui- et a'h'-> remercia'e t bien
ait airi meut tel rriobre^a emia.tai t
des Cafra.de 8 M c de Uiiayr.e
at df autres villas de la B/pob!iq<
qoi leur ont lc 04 leur svrr.pa-
:a;p r 1 o c-1? on dp i par a 1 u*1 le
qu Ma ont cp'juvct .'1 s la peieoui e
i*r l*nf r -"rr' ">
L lis, *m a M-- (l g "oa
Pal n. c. n
le "" I uia f al i^
]i l#o n-r d ""Oive ici I Xpr*.
kiou vraia da .eut rseeiu.a'aSat,Caj
Paoard Oild Corporation
Lu!>riealing Oils
& Greases
Hunes el Gnis (s
Prix et ([uaiilcs dfiant
louie coflcurreace
U Aajeui a&c4u8t r\>ur lia;(i


IB M MIN
On trouvera l
Maison H. Silvera
MM
le*
les articles suivants reu* par
derniers bateaux, des prie tris
duils :
Iollea VoiUs prurcurdonn'eii, eedreueleg.c'c
TVUe a V n (et pour vOf-'ieF*
Italienne de toutes les ce.leurs
toile biod c"e loirefe le* cc&lurs
l'iq- sun tTrardee bit m 'Xlri q ulit-
Nue bredp. extra suprieur
Kgg jeur lil
fia? jou demi sois
Chausseurs sup. po ir hom.res
Lhautf elles pour enMn*s 8k pour ca 'eu crue
Oeck b'anc anglais fil
Toile -} drop* pur fil
Htplifia 6m pour chemise
Pain be*eh pris forc anglus ra )?real blanche gup*
Diaconal noir lUQrieur
Imitation toile nve
Kaki jaine sup 'rieur anal i
Petlmbach roiir cofiu net d airau's & leur o. if
Molletons sup blanc et coul< ur
Serviettes de toilette blanc et couleur
Soyeux couleur.
Km manquez pas de passer ch% U.
SlLVERAjtvart d'ail r attire part rar
a'est la Maison qui nid l s meWcnrt
prticJes et aux nu i leurs prix qui
carton1 allait**, ____
LOPE RIVERA
Grand Ra* No 1717 Port auPrinc*
Agent Exclusif pour la Rpublique d'HiM fc.<
(hln 0JA203 GVESTIER, Bordeax
Dr Bohcard vins Bordel
j. T. DEUKERS Ri.y*. 4ub WUk
HW H >1G L'd (Glasgow)-
\Vi?ky cossais tlaig& fy
Vient de recevoir r un assorlimeU complet dam cules
<$r produit* Vau ne
Lmctol du
Dr
Comprtes de fer*
ment lactique.
Contre les entrites et les affections
intestin les et cutanes. __
nom giirii ou viter ^
* KICr.AiMCS CONSTIPATION
C h .:.*, ;oks t rouno.tttMir. I
CM0ARRA8 OASTRIOUC
IL SUFFIT de prendre
. l'un do toi rcpM
tout Im a.-u: juur* NVMMNM
une Pilule fi j ? Dehiut
'.47i ue du Faut St Denis. Paris
Mais fl faut exipriasvteMcs
ja'i sont tout foit (>(.iriche-
e tur chL mm rftefMBai : Mb
OSHAUT A PARIS
m - Hiimr-i NBfrftmi oa roi*
Ecoulez
O Mri)vrri ] l n-crp daarelfltnrea
roBni'nn'l pour d. me et duoi
Ss tient la dlspsltioodos eoraaMrsantataaU
Il Capitale Tque de la Province pour l'executin
aide et soign j des ordres qu'ils >e
bien lui confier pour ces Maisons
Automobile Sludebakei
Pharmacie W. BUCtl eu i* laoste
^rrr?,"^: ?ssa^wit' LmiL, ? - *rr' -a*
isKs^A^'Js^jirs. > .*..... m s^Ais &m&
sro.to.* n tmin, SeiMlo. I qnTd. Su >r.f*n-, .ub.unc.. "" mode, G. Hier JJ*
iffSXSS are sa*-. *SSft
Sp&IMMWM do,oa8.ium f,od, ,-. Incc.i W^jJU I '^"J*" "
Adaline- Le nouveau aida >f et hyprolqie, postdant oo action < etafataa le, e'r,
ispide et cfftaiio O Irouvtnv jeU f'f* dit
Eau deuiifiice Odol "i a&flr Ju rf UttoivU*
Ni'csalvnfP^n pt No*lfartn ft lArg nt
Etlier aoltoiiqnaat llolla de fol* NifTOtinPi Ainlire aol *o\\ b> 4 l>aa et i l'aieool.
Nouv&o Bpdge rctotora cls q .

i*is
A la KspQJt
h lut 4< la PMlt
Ol i'OM troufcr.n /' d ;o/MsV/ttnM
n r et BW fx moii^Me pur a*M
mn A LA US e A SA,
Wf |Y|f\| ar|Vtif/ I *
KE ROSI \E SiiEL LclerieSt Martial
Dfnarirft'15 A ceux qui n'en *etvft\t
Six Cylinders 5 &
passagers, .\
En venle chez 1
L.A'r Izaiau
Rue du Quai
Brooklyn GaRaniziU!
el Maj'G. Company
LutftMra
en
6*ilfa e*- Sa;i8 uleut
Sans fume
La GASOLLSE SHELL
Vanne un rende me t
svprieur par kilomtte
'lus volatile, ne se
i ai boni ( vas
Exclusive Sale for Haiti for
Tl6 Frai m Lock co tnaoofac ur* of ail ciaaiei of padtockd
Ttu Uvtoit Urati & Mill-abh VVo k% nikir* or pu* la,
Tlie ladiana Shnval Work^- m*nulactareri of bO?al4 ,.,.-
Populaira et po-te.ie lOOfreJUe Tbe Haltimoia attanalloa k Ttampiog co- ak^ra of njw"
bon!?i.-V2lJlaMBnata.dotl Tua UanaJict MTO o- manu .Car ara.c,f j;/ ny ,
lot de fiOOtfollari et 8 de 100 dollara. Tue E-rg ra ma eu -tu k ra o (.ai-Jtf, anymi a atd tara au a
La Billet entier da j cojpooa: Uq fca Wall lopa ci- m a ra of tni.iilaand ol o-a "J ? J,
di-Par 'A'0* CorUandl Q.iading Wbaal c rp akira i f ana ^y waaaia.
Le coupon, Vingt ctuti.nu or ou Via W.irao Tool 3o- m k-ra of L k, Of ba-aaic
nmaourda T** M8rr*r Rnbkaf Co m-k ra cf gardt! bpeeelc
t'a vente Por'.aa.Pfinca dan. Th. C B B*.k r Co- aa-ka.a af aewiog nackne par-. te
BCQSOUlb
EtHC LCltE
Bimandt-x de 'a
Kit on,ne
Gi zolii.e
SHELL
Asitilic Petroleum Co
Roberts, Dullon & C
Ua maiaona roivantea :
Aux Arme de Paria
Comptoir Fraofaia
Sminaire Collge
Mme Hgioa Mootroaier
Mme Oucia fiarl
Vincant C Makhlouf
I barmacie Pariaot
Petite Maiaoa
Vtr.e d'fcuiiery U|oie
Mctel de France
ib'.tel Bellevue
Pbaimacie Quatavas
P.c. a votre billet da maiutanaot
lirage proiapt et ainara.
Th Truirbn'l W*te
Tbe lilinui* L oc Oo
C > m k ra of cottoa w-ata
al Tbe Dtroit S .a.n asa S a>| Tabt C >
Un llelltr Broi mtke a jt fl ea.
- gaakera ot en>.iai
i> ji'-jr
Geo Jeansmt
Kialaaira Agtot for Haid ^
Rue dea niraclea, Si i
Pori-aU'Tr t en
Agtn's Gna aux peur HaKi
Clyde Sleamship G]
Foreign Services
Le steamer "Bogota" venant de
York directement est attendu w
lllel Sainte Rose
L htel a Sainte Rose aij.L*o m " *" *-vivwi*fw ,--------
ginc Plra s seiTices aui voyageurs |a|fi Jg /7 eoit^aitl, lflt*tra W
vcL^nt dt Peu au F'ince ousy rea *. lWiiti
jourpow Kingston et le* pom

Dr Justin Dominique
dent.
Cuisine eacellente.condition* ara a
ugeuses.
raasBnavBanHBaaav
l>a> u Facilit ,ie VitttW a Patte
lueiaoi asaiaUDf daa protaaa ur Dan.ka et DteV.b...*i* da
*#*r| Oftaa : AfeOM Crfgaia eJ
U effa i Caaaalaa.iOa : 7 9 foutes du m*m
Ju* ftaettfaei
Ha
if. Eugne Mevs
Annonce a aee cliente que la Kho
tograpbte Uodarne ara feroia les
DimanoM peudait ai canes
aaulaaueat
Ce Aot ItiSi
Colombie prenant f*t et Pa,8^
Pour \oui renseigne nent$ su
u de l Agent Gnral. \
j. Prince le U aot w* \
IL. V Clemeuls,
Agent W*&
i. butea
t-otl au


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM