<%BANNER%>







PAGE 1

Ll VUTi* Etranger Par cble, 8 AU COPBNHAOUR Lesioumju iaroi dnaue la vijite d un navire de fiueire sudois ren. bourg, centre de l'anUfcOni.me m. .nal erjtr f danois et \tal'crcands. Cbt peu amicale le* a 'J du Danea et IM un manque de tact de la LISBONNi: — Par crainte dt dtordrai relata a la peve Rnrale le gouvtrntmewl a ira tir ses bureaux du tort de O-cacs :o Uioiv.Ires de la capitale, 1 tat de sige est proclam MOSCOU 14 socialistes ont M condairr.es t mart par le t ibunal rvolutionnaire MADK1D — Les postiers font la grve des bras croiss, les tlgraphistes cessent le travail, les lettres ne sont pas distribues et les transactions de bourse nulles STJKAN —Le navire de guerre anglais Ha leiglit s'est chou a Point An'our dans le D iroit de Itellc Isle lquipage est sauv sant 6 hommes LONDRES — Les communications par cables sont encore a la merci des troupes irrgulires irlandaises. L arrt de la station de T S. F. C.lilden abme par ies irrguliers agrave encore la s tua tion. La ma|eure partie des dpches est envoye par la canipannie Iran^ai.e des cables et sont su rt-es retard en rais on de l'abondance du trafic HOME — Une lorte patrouille occupe la place et ies tues voisines de la chambre Les rapports le provinces indiquent le riablissement de I ordre TOURS — I c roi Alphonsn est arriv hier II a visit Ghenonceaux, Chainbord, H ois et est pir ti"pour Rouville CLKRMOST FERRAND Allen efl ctua 3 vols de plut d une minute U. Shavy Akwf, '0 Aot rduque l'Intestin Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Pour rester en bonne sant prenez chaque soir un comprfm de JUBOL • si nt iicitm tvii*M PJ. a anuni .nique toir quelques csnrprima* de Jafeel. rendra a leur intestin parftie par l'abus de* drogues et de* lavemenu. son eiisiiflie et sa toup'ette. s'ils ivairiii eu a leur tervire la ressource de la rducation ii.iMinuif si niimirablemeni rtahttt par le Jubol. pruirtre l'histoire d rlysttre rompieraii nie a eon tciir moins ti'heurr lllusiret FII revanche, liurnanit* ni dtnombre mimi de ouffrancM dont le apoininires. autant que 1rs malailes, se rirent a mute les epoquei. lei ineoiiKienu arii %  saa • 0' BRIMONB. eu la facult de Mdecine de Montpellier. HEMORRODES* JUBOLITOIRCS : Suppositoires antl hmorragique*, calmants, drongetdonnante JUBOLITAN Pommad contre Ut hmorrode* r.clcrnes Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe une heure constante aux Juboliss EXTRAITS BILIAIRES du docteur Mangrl Hgu'/iritent Ici (onctions du fol* < Vaillant et Houel 1720, Rue du Magasin de l'Eut arga; *Z>-2USM,.L.:S .%  A'C^-kJkv^. .„> LONDKF.S — Jo;ei h Sullivan et Reginald Dunn ont t pendus aujourd hui a la prison de Wandsvvorth pour avoir nssasiin le field niarshall Wilson. Une loule de io irlandais et irlandaises s est assemble dehors et a ptie pour les imes des condamns HONG KONG — SunVat Sen, Prsident dpo > de la Rpublique mridionale Je Chine est arriv a bord du bateau de gueire anglais Moorkrn et a laiss plus tard sur un b.iieau anglais Jour sinaai Le •**"* courrier DOOI a apporte l'AKlS —Miss Mathilde Me foimick, t'ont I P UVt.l • des SOCCj qilfl vient Je? tianailles vtC Mail V s, lichc olticicr de d'obtenir 3 Paris le jeU'lfl \l i ir; ••• cav.leric suis.'C, OM'atiM une large aiieriion a fl „ dfl DUbflo H'Blill \tc£& V "' JVCC S0D vienI d *' n rp u Ecol Na.io TOKIO — Aussitt que la ratification Ju trait nale suprieure des Mines d* Parh, b>'>nes fins ce'te bssogie MM 'e P A "ihilii > uissances sera change par les Ltns iVco'e la plus difficile de Franc* "l concours des co apa rioes i o mieux c.eaiiiicji contre 2 0 tim brin de couse ver la mstrit ai de p Dn,a P 0 1 o0,i •"• t tnue va!ea r d % enter 1 Etranger le.' tr i e dd roi b 9n Pas o r, ie *• I* R*> b ic| le d Ht ont doutant plus bOAiBM IHMtrsti i'.i pt de* paya vjigin j^ voia des grands qu il avait prpar l'F. "nie Cen P rcoiequ^nt, avant dele3expo n er> 1 dl 8 caite3 PPt' il'uatrea M.Vaarice R g aud 67/i apjjl de l'artiste Goldman L'A "Mite Oi'd aait.ayan^ ei' eu"i depaia q'ie'u n eiii-a le travail long et pnible 'La rpcngiiiution de la (aierip da cliefa d'R'lt, de* H^r a de I Indpendance • t i^ea UoflMUl lllnatr a d Hati' ne saurait mener Mariige N m avo"s rei z-tc be U:OUJ de pltis r le tiir-pi t du m riage de MrO-jrF llelmck' avec M le Lie e! Willwohl. NJS CO jpl: Ventvd'immeuhld au-d;ssus da l'eattoutloa En ver n i dun rn 9m t binai cil d; r-ort-aa p^ date du tte tv ,1 mil nenlai donz?, enrfgi ; . hornolo'nintu, Ib tuon du anseilde lamiluS M dmo .elle U ame Bctiv nltt aJ t; en da> du virgt six novetabre J neuf cep spt, tmue sou U r dence du iag? de paix de cttte' sectoi nard eo'tgiitre ; jo A jugem:nt du tr banal de preuM instance de Port-aa^Prioce.tDi du vingt et an d:em e mil ent viDg et un, enregistre, aatu sint U vente sar mise i prix rdaili II sera procd le vendredi, huit sciit de la psecte anot n?uf brutes du maio, en l'tadti pir le miaist'c de M: Louis nav, nuaire i Hoit an PrineeJ du Cen re, NJ ICI, d'ga „ efi't la vente aux en -hres pb qi's dune proprit, tinds etbli ses, sise en ce t ville, i .'angle rues Thonus M.d ou, ci-de aat l*'.o its-F.uis, et du Peuple appii M9t 4 1 inte/d l;, tt A: la con'ei ce de vingt trois pieds de f iie U ru? des Fronts-Fo 's et vingt i p ds au i 0,-po sur trente hij pieds de prefondeur, colis t,t^ Oies', baru.au NwidparUu des F.03'£-Fc t?, au Sud parliaj Lebon, i !'£,: par la rue du Ptip| et l'Oust pir Nelvil Saureldi VAI E naiL'voi;, su.vaat et \.O i-v.rb'l d'aro-utage de le O seha ca aate du y ; ovembrei ituf c t n^t et un, enregst. A la r?gute de aousicUl Sauveur F.ube t, p op.itaire.dij oaval des pui Uoil, la (iran.lt ll.etigne et le Japon, le |pon | a ,,| J8 leve dand tOU 68 les meura a cxcui.ondes plans deji fait! F our dimi . B utr leur .onnage de guerrre Se SUCCi Les Uoui's H&OJ YORK io—F anc la \S Sterling 446 lr*l* qui 63 d'en niveau inf^r'eur. Tons no co'Tinlirnauts 1 0 re dis tiogu compatriote. - %  dominations Noua avoua appris avec plaisir la Ditribulion de prix La diatiibution de p ix aux vea du Uoilge Saint Vincent de Pin aura I. eu raruana d raanebe 20 matin. %  er al de les f iir*> me tre en Cus ^ PstH'ea, il vient f ire un Appel Df*l eant tous c-ux qui voud-ont ben dr 8 Angls'errslui procure', & itre de pi les obo tograpbiea euivaiuua : Pierre Frdric. Cligny Ardouin, Besoawao rduuiu Dores A r 'nand, A'.ibiy Ferry Bjsor Ferry Tboby bm Sua, li.'lu.-iii' Guillaume Maui gat, M.rgrun, de Jrtiie, Jh Cour lois. Justin Dvot, Lger cuvin, Jac^uea NicoiM LAgor, S. Villevaleix Amde Brun V'ictoriu rlaisance, iiduitj Sylvain, Mid'ou. M. Eugne Mevs nomination de Me Lopold l'mcbinat A.U. a8 beutea prcises du somme BObl itut du Comiesaire du r QouvernemeDt prs le tribunal de -—-~"TiiSS "^ou^roen, ^avUlotU nt iLdit i S. Louis, posie du P. Goiey et musique de |ustin E.ie,sera ex cuti par un chu: 1 d' t.au| Il y aura kermesse Pnllante manifestation hier 1 H tel de France, • lieurf a de l'aprs min en l'honneur du Mcjor Upshur ie>enu parmi nous comme aous-chef de lOccupstior. Le Major Upshur 4 j rlM | r>, „.-.. t .^ tait parmi nous il ya dj quelques ** %  PUIiiU UblliligO annea et CCCUli : t les fonctions 11 nous revient que vers le milieu du moi d OffiCier CODBeil prs de la Cot) d'Aot il y aura une belle crmonie a Sjnto Domingo en 1 honneur de Noire Dame d'Alaprendre pan a teue niao.ies.aiion iel>KKu>e. M*r KersuIjra^e. .Noue a,ut ckijjc a Cie in\ii i patt a tcue nianilcs.au 11 u 111 n 111. I m ci d aatmptitt du Nra"c P ,senm'ou7HaTi mone. La presse tait repisdile par Le Matin et Le invits prendre pmt ce te cl ar iiian e runion o l'on rem&rcuait, MMThon-as Pricc, Lorce Ltido Charles Mevreau, Csp Norcott, Ai g. Veina, Farnaid Kdoueid, C liai 'es Moreau, Ai lui et Pascal Stiner, Heiroan Cotvirg'on, CUoifLt Ton aaint. Des scnrnt?,df& l'ii.cirKidp pro I un aniitb.t* ti Ion at> vpur>i eu i liantes des ^ebi< aoueuta pass i I Htel dd frfuce. Nota rtr.ouvelons nos meilleurs loabaits au Major Upshur. Ciiiua Erii Brooklyn Galvanizinfl et M/G. Company Exclusive Sait for llaiti for \ The Fraira Lock CT raaoufac ures of ail classes of padlocks The De 10 t Bas & Mallable Wo ka m-kirs of pipe titimgi The Indiaua Shovel Woik<— manutactorera of abovela Tbe Balttnora Eoameling & Ttaraping comakrs of enamelwar Tbe Benedic MFG co— manufacturer* of tinntd Iron apooni 'fne King pa ntco — makers of pa nts, enmes and varoianss Ihe Wall Hope cjm k-rj of maolaand suai rope snd oaaj Tn t.oitlaudi Gnuding Wheel corp makera of amery wbieia Tue Warreo Tool Jo— mukerB of picks, ciow bars etc. Tbe Mercer Rubber Co mi k ra of itarden hoee eic Tbe C B Barker Co— m ke s ef *twiog ma bine paris ete Tbe Tiumbull Waste Co— niukers of cottoa wiate The Illinois Zinc Co Manufacturera of zine etc. . Tbe Dtroit ^aamleas Stell Tuba Co — makai* ot searuless DOUr m Th i H'jiiti Brou — mekiia ot files. Geo Jeansme ] exclusive Aiftot for Hajd •_. J ..raclai, flfllr DM\NCHE Kne dea Miracles, • Le toit de (a Cathdrale Mariant Mouill Comdie hyli< UP de tatC le ncessaire pour calmer les appn'hersions c'est a ;lle qu appartient ie soin de laire ces restaurations. Le ckrg n'tant pas eo lutsure d tnircprendrc ces tiavaua nous croyons rmip'ir un devoir en attirant l'aucn /AnQiir qui lu Dismpass'Srio < M ''ntimet maison John Boul velleaaccrod^ Wur tion :ur le fliae. mauvais tat 4c la toiture de cetu 'ntimectal avec DINNA KARLNNE Et tiee Q 3 oo Avian sa cl enlle'qiie*le praod rbais q de f*ea articles CJD inue jusqu'au 3i aot ,-ourantElle l'invita auasi s voir voir 1 s jols chapeaux dt la ne qu'elle a reus par ie dtMier steaœur el que le u.cdi. Vt tier et voua serei aaiisfaits. tt)fii *\>rt au Prince, 7 Aot IW* pai'lfi if \



PAGE 1

Ifc 4MS Pttt au Pria Baiii ^•ditedl il Aot 19nx bras blincs et U n^e | t ... ... %  •i 'liai un i n ni il HT j pu bien longtemps que qu il croit a ce qu il incarne de con cambare des petits pieds arqus. El lu enot les lignes suicret dans le mondeVoi: dore le game, aa ti ie l'e porte Bur un cou ltacbes d'une revue tian silre mires IW ti a m Lft l\app >ri d- U coin m ssiofi des t xperts a 'eimiss toutes pro p3sl ioas franaises %  poiaios la pniration pio en mamunant leuis penses et lenrs | ait l'opre journellement dan nab.tudes ext imres dans les vo.es de t premier terme t inmce et blanc qui jaillissait des Fourmi aux indigne? les mo paules rondes et ineuues, lente yens de cootiauet vivre dans l'at ment souple , d'une allure musicale cannes dts troupes oosphre du mcnde moderne, dve le, balance, elle allait .. 1 „",| P i? R ,iduMarcc).Pi |PPer leur activit et le munir ue *^~*m cotonoide ., dvergondage des afi.i o. et do.iil. qui mi permet ZSKimmiJ^ST^ tont cependant masquer! !? c i!f_ r "*!?f nl ncessaire IOUI p0 ii cur eusament banol.o scintil eiu pure, pet H paa presss fes les ministres sont disperss, petit cuien fidle, trottmait dermarocaine. Lyiutey. c est I* 1 leur coav.en seot ; wifisrsaas rlre elle, roement; paitant, une po draciner, clairer sans dp.yier, et Les rayons du silell qii se brilaisser en eux 1 impression que nous aaient coama sur le* ficettes d'un llttarecu i rvolution de L voulons leur bien au coins autant miroir alouettes, sur lea petites .le le monde musulman. 1 !" ntre. tombes blanches serres les |urd.ision au destin limer f . r raB ,. mam u „ mille reflets qaVmettHnt dans l'a'ir qoi ont eu heu entre les principaux engendre un fatras de u ej a ce8 / g IJ* %  %  ' uu scintilldmeut lumineux. Le ciel dlgus, jimais il n'y a eu un sem lessaas vergogne la poli a Y> Le proUUnu scolaire au Maroc) a a tait d un bleu mtallique, iraplacablant d accord quoique les dlgus Protectorat M.rociin nous P as seulement, dans ce toruauies, ble, comme ces tons bleus, trop vifs, aient constamment essay d; rconci maie capable l'enrayer les exprim ce qui peut convenir au Ma dont ils peignaient la Vierge, dans her i es opinions dts hommes d£tat des to&squences d un oc t mm encore a exprim les lignes leur pit exagre, lea priinuifa du franais et anglais, il semb'e y avoir directr ces de toute a (ion colonisa Moyen Age. La mer. tonte bl*ue, UQe dl! reace loadamen me entre tjo il respecte llnd-'gne et lr, 1 u i se prtend bien inspire. comme une lourde peinture pro*les conceptions anglaises et tranti-es "m. P ce qu'il est nn j Mais ily a des^n.is au Maroc. O^WSSJSL hfflffi? * %  coat,% i nuances allemandes cries", trop'brutales,'la dlicieuse gouvernement anglais n'insiste nulle '"',.,, silhouette noir-) droulait la souple ment pour qu'un mor tnium sins harmonie de sa dmarche douce et conditions soit accord LUNDIS— Les premiirs m entres allis ne se runiront on demain pour discuter Us rparations lUemaades. I's s'iserableront ven PARIS— Quoique Cette ruo on dredi pour la question de savait si cause un grand drangement puis c'est simplement pou: s'a|0Jrner e. qui cause des vac.nces parlementai arrjng;r une autre runion lilleori Mr ou pnur tulier uioouveiu proht Poincar tait gale; nent trs occup p3U r le rgle mat d; la s.tuatio i aujourd'hui consulter par tlgra nncire de l'All nag il q il doei phe et tlphone ses ministres Pa d:i probable nea'. du r su tat d; lt ris et Mr Milierand Ni pendant les raptoa du cabinet sag< is l le nai i unes travaux de l coofreac elle mne, et dej nouvelles lOggtttOU qu: la contre les autres, rejaillissaient en ni daQS de nomb eases coaventiocs France pourrait offrir. Le programme soumis par M Poi i car lundi dernier ei q ai avait t renvoy aux experts pour qu'ils d4 terminent s'il tait apte i proluinles garanties a t rejet par les mi nistres des aauces qui ont reconnu "ex'eption du ministre frao is Isa pas une administration dans l'administration comme conlroProtectjut me dans l'œuf Uurs et dans toutes jes branches d zc ide rvolte. Parce qu:*0J tsvi du pays, tioa s'est maintenue dans Y tre nonore blonde de la petite snse au sable fin. J u 8U ) et M eoti e I pp quel aux j, Qe proJjirait d'argent. Le Eieur ces couleurs vives et trsnnances allemindes fandis que le ^ ip?on J e | a CO mm„ ton J La Fiante ne saurait ni respecte si leur des exa repouss toutes les propon i i H • noas fra ^ aises PM vox contiC i. dVpays,"prc"q'll"e"s^ conduite ne devait tre d.gae et bien FyTliT'eVsiWdu'ia'utiTlmntVacon7ait"rema7qer"qae l'ide d'ari i.,M'^-^f "i?" n '/x, uteau , e tede moteur local', le vei.lante. Lauteur que nous citons caJ de la petite flamme blanche, tcr | es paiemeats ici afin qu'ils corn 531*2 TSmL ^ 1.77.1! t, P Y ses resll0u e P jur ceia la formate suivance; comme ces lueurs qui. le soir dans meuC ent en Allemsene ne semble 5 SI i atai u 1 r *d ,0B les marigots tour--tour s'allument ^eniplir la eoncep^on que le? an **"& \ &£&*£ ' Donner aux Franais du Maroc et s'teignent et s'loignent et se f 0 at d un mouto-iun. l"\ !" L A diaale ~ **£*** le maximum de valeur morale, miel rapprochent,..* t.oa du tre de sanct 10 i d'tablissi lectuelle et physique, de telle soite que leur valeur sociale s'i d'elle-mme et leur rserve le %  ,_ „,,,!.,„, ,,,,:, , ,, ,,* l-nna: ei gouvernemeat anj ai n'apparat pas a ses res Mil telle une denre d impor tutelle hautaine. La Frao Us Marocains en eu;m par eux-mmes." J! '"" ( Pt giaissefoatdun moratonun. L.JJ LJ.UU-;3, petites et blanches, se ment des douanes entre la rgion oc 5J2 ressemblaiect toutes. Lue stle o ^L'opinion de la dlgation franaise cupe ie reste de 1 Allemagne et la "% \l 8e lordttieQt tranges, qielques si ce soir es que la tension ntre la rgion de la Rhur a t ni t corn l'apprend oas uni oen* i mar mmum ""T" "•"*"<'":*'" 1 ne violemmen. coloris A ses France et le gouvernemeat anglais m ; n u <,r,w. Ittiaatenint r\ tamm^ni m me3tdans tous les domaines de pie ds, allonge, docile, comme mors'est lgrement idehe et qu'il est HBillei cooitammem a | IV it locale, les intresser mtho te, une pe.ue dalle, au milieu de encore poss.ble qu'une formule corn UBBnr. encor ? mo;ns e diqaenent au dv loapemtat du laquelle un trou, comma une fossetmuD so it trouve de faoa rendre me indsirable. ; Pour eux : mais en les ai 1 lever et se rac.tre euxpu mouvement, '.ntione la revue, c les mal JJJJt i dbrouiller une situa•J>e. Un prob me scolaire t ct du i problme codun p ob me m litaire "itiliste du Protectorat deva.l tiouver la solution. '•woetin est Comme ont dit les portes irolc s pays, tout en maintenant fortement te, se creust. Lorsque la pluie U n accord possible MM, Poincar et a g la 's. a majorit de; experts a la liaison avec la France, de telle mauque, la pit des parents vient y d Q i0 -^ t ont pr j s un ren dz maintenu qu'aucun moratoire vrita sorte qu'en travaillant au Maroc, ils d eau tialche pour ne serait accord si on remeitait ptendo Itltacr, qu M sait so action IrSDCte au M^roc, telle que BO QI toujours lumineux et gais ; les L'opin oa l> i annique telle qu'elle a eU| t *) ue sll fallait impeser des ga le bon sens, l'expneace et le paino reflets du soleil y dansent au joyeux t exprime ar Mr Lloyd Grorge ranti 8 de ce enre/l servit plu; s m tisme de lauteur la lui font cooee gazouillis des oiseaux ... Mr Poincar au cours de la confden P' e de s emparer des douanes d ; soir. Il entre en ouue, dans des d Arrive prs duae petite tombe ce aujourd hui peut se rsumer ain exis'antes sur les frontires a'Iema'n un p*tiiote et tails d'applicalion qui sont tout aus 6 ioeelante de marbre b.auc, dun si L Allemagne ne peut pas payer, <*s q ue de diviser l'Allemagne par t-st'gnib'r par l qu'il si intressants, et prolonde rvreuce, nouvelles barrires douanires.Lt ^ire passive semble lr e un bluff Ihkk $ p(tale par cabl9 au 1,8 Prince Hsyti d juin fJJfcenietaiteWaehiogton llTr" POar l'iudpendance !*itllr D omiogo qu'Haiti ItSaV ,'* uerre P*"iVo" c a 7 e occupation et un •arai des marchand! 1 % tS*\ ful ,e r8ul t d'un ^ r H r *>deni lUrdiog par le H, *" ,e n. Cist un o gaoe l l : p P ul saosmf uence. Le mu 11 Bot nonce declsrsnt ^ " civile contre le gcu jtJJnodansbjOurs.lliiy "'' %  tm i UI Uo P u, "e O' 11 mou lit lu? n 188 e ne fui au par gouveiuemeut de sa ponuque cojperatiou avec l occupa io 1 t caue a t fatorab'.eiiisiit teue popol de P ll 8Va ^ ue L l, 7 '^'r P ^lT7 tt magat est encore puissaae conom. moiaaie. ce qu; a R g ^ H& to J!7&l&0^^ qu^ment et qu'elles! capable de pa a situation moita.re la t e Dette y er beaucoup, mais en partie laten gne "il encore d l' Alina Le 0 in, Qguration dei mem t rrement. Extrait du iournal lae Word du 4 juin Confidence Valse p*r Oocide JfcANTY Pour piano et pjur pisno.et violon i j-dre chex l'auteur, Rue de l'En St Azard Viiis AVOCAT Rue Dantea Deatouebea qui lui permeit oui d effectuer les par la commission des experts a ami paiemeati dts tpiiauons. L'oyd r la plupart de ceux qui font partie utorge a premirement s ggr un de la confrence i admettre su'ane moraionum jusqu'i a fit? ya ], uuis situt on trs grave s'est produite. Li a modie celte d^te fin 1922 Mr gnv.t de la situation est telle que Po.ncai eut convaincu qu'un œora L'tyd George a t oblige de convo tonum jusqu'i finsepumbre snltiauer la iuaion de son cabinet pour No 607 rail. demaio.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05741
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 11, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05741

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ifc 4MS
Pttt au Pria Baiii
^ditedl il Aot 19
(lmert Magloire
OHW 20
Rien n'est plus dng e-
reux qu'an bon conseil
accompagn d'un mauvais
exemple.
Quotidien
Mme d SABL1
as
REDACTION : Rae Amricaine No 1358 TELEPHONE No 942
ihoses Marocaines
Souvenirs Opportuns
'ar GeLble
Nouvelles Etrangres
Comme le voulait ace pieuse tra-
dition dont le dlicat parfum de m-
lancolique posie l'enchantait, des
fleura en jonche rpandues sur aea
br*, el e s* rendait au cimetire.
Elle il vlae d'un long voila
noir qui 1 a.iroulait toute, laissait
ph-j m* b>nx bras blincs et U n^e
, | t ... ... i 'liai un i n ni il ht j
pu bien longtemps que qu il croit a ce qu il incarne de con cambare des petits pieds arqus. El
lu e- not les lignes sui- cret dans le monde- Voi: dore le game, aa ti ie l'e porte Bur un cou
ltacbes d'une revue tian
silre mires Iw
ti a m
Lft l\app >ri d- U coin
m ssiofi des t xperts
a 'eimiss toutes pro
p3sl ioas franaises
poiaios la pniration pio en mamunant leuis penses et lenrs |ait
l'opre journellement dan nab.tudes ext imres dans les vo.es de t
premier terme t inmce et blanc qui jaillissait des
Fourmi aux indigne? les mo paules rondes et ineuues, lente -
yens de cootiauet vivre dans l'at ment souple , d'une allure musica-
le cannes dts troupes oosphre du mcnde moderne, dve le, balance, elle allait...
1 ",|Pi?R,iduMarcc).Pi |PPer leur activit et le munir ue *^~*m cotonoide
., dvergondage des afi.i o. et do.iil. qui mi permet ZSKimmiJ^ST^
tont cependant masquer! !?ci!f_r"*!?fnl. ncessaire ioui p0ii cur eusament banol.o scintil
eiu pure, pet H paa presss fes les ministres sont disperss,
petit cuien fidle, trottmait der-
marocaine. Lyiutey. c est I*1 leur coav.en seot ; wifisrsaas rlre elle,
roement; paitant, une po draciner, clairer sans dp.yier, et Les rayons du silell qii se bri-
laisser en eux 1 impression que nous aaient coama sur le* ficettes d'un
llttarecu i rvolution de L voulons leur bien au coins autant miroir alouettes, sur lea petites
.le le monde musulman. 1 ntre. tombes blanches serres les
|urd.ision au destin limer f. r raB ,. mam ,u mille reflets qaVmettHnt dans l'a'ir qoi ont eu heu entre les principaux
engendre un fatras de ,u'ej ,a- ce8/ g IJ* ' uu scintilldmeut lumineux. Le ciel dlgus, jimais il n'y a eu un sem
lessaas vergogne la poli aY> Le proUUnu scolaire au Maroc) a a tait d un bleu mtallique, iraplaca- blant d accord quoique les dlgus
Protectorat M.rociin nous Pas seulement, dans ce toruauies, ble, comme ces tons bleus, trop vifs, aient constamment essay d; rconci
maie capable l'enrayer les exprim ce qui peut convenir au Ma dont ils peignaient la Vierge, dans her ies opinions dts hommes dtat
des to&squences d un 'oct mm encore a exprim les lignes leur pit exagre, lea priinuifa du franais et anglais, il semb'e y avoir
directr ces de toute a (ion colonisa Moyen Age. La mer. tonte bl*ue, UQe dl!,reace loadamenme entre
tjo il respecte llnd-'gne et lr, 1ui se prtend bien inspire. comme une lourde peinture pro*- les conceptions anglaises et tranti-es
"m. P. ce qu'il est nn j Mais ily a des^n.is au Maroc. O^WSSJSL hfflffi? * * coat,% i
nuances allemandes
cries", trop'brutales,'la dlicieuse gouvernement anglais n'insiste nulle '"',.,,
silhouette noir-) droulait la souple ment pour qu'un mor tnium sins
harmonie de sa dmarche douce et conditions soit accord
LUNDIS Les premiirs m en-
tres allis ne se runiront on de-
main pour discuter Us rparations
lUemaades. I's s'iserableront ven
PARIS Quoique Cette ruo on dredi pour la question de savait si
cause un grand drangement puis c'est simplement pou: s'a|0Jrner e.
qui cause des vac.nces parlementai arrjng;r une autre runion lilleori
Mr ou pnur tulier uioouveiu proht
Poincar tait gale;nent trs occup p3Ur le rgle mat d; la s.tuatio i
aujourd'hui consulter par tlgra nncire de l'All nag il q il doei
phe et tlphone ses ministres Pa d:i probable nea'. du r su tat d; lt
ris et Mr Milierand Ni pendant les raptoa du cabinet sag< is l le nai i
unes travaux de l* coofreac elle mne, et dej nouvelles lOggtttOU qu: la
contre les autres, rejaillissaient en ni daQS de nomb eases coaventiocs France pourrait offrir.
Le programme soumis par M Poi i
car lundi dernier ei q ai avait t
renvoy aux experts pour qu'ils d4
terminent s'il tait apte i proluin-
les garanties a t rejet par les mi
nistres des aauces qui ont reconnu
"ex'eption du ministre frao is
Isa pas une
administration dans l'administration comme conlro-
Protectjut me dans l'uf Uurs et dans toutes jes branches d zc
ide rvolte. Parce qu:*0J tsvi du pays,
tioa s'est maintenue dans Y tre nonore
blonde de la petite snse au sable fin. Ju 8U)et M eoti e I pp quel aux j, Qe proJjirait d'argent. Le
Eieur ces couleurs vives et trsn- nances allemindes fandis que le ^ip?on Je |a COmm ton J
La Fiante ne saurait
ni respecte si leur
des ex-
a repouss toutes les propon
i i h noas fra^aises PM vox contiC i.
dVpays,"prc"q'll"e"s^ conduite ne devait tre d.gae et bien FyTliT'eVsiWdu'ia'utiTlmntVac- on7ait"rema7qer"qae l'ide d'ari i.,M'^-^f "i?" "n'/x,uteau ,,e
tede moteur local', le vei.lante. Lauteur que nous citons caJ de la petite flamme blanche, tcr |es paiemeats ici afin qu'ils corn 531*2TSmL^1.77.1! t, PY
ses res- ll0u'e Pjur ceia la formate suivance; comme ces lueurs qui. le soir dans meuCent en Allemsene ne semble 5 SI i atai.u1 r*d,0B
les marigots tour--tour s'allument ^eniplir la eoncep^on que le? an **"& \ &&*
' Donner aux Franais du Maroc et s'teignent et s'loignent et se f0at d un mouto-iun. l"\ *L a diaale~ *****
le maximum de valeur morale, miel rapprochent,..* t.oa du tre de sanct10i d'tablissi
lectuelle et physique, de telle soite
que leur valeur sociale s'i
d'elle-mme et leur rserve le ,_ ,,,!.,, ,,,,:, , ,, ,,* l-nna: ei gouvernemeat anj
ai n'apparat pas a ses res
Mil telle une denre d impor
tutelle hautaine. La Frao
Us Marocains en eu;-
m par eux-mmes."
J!'"" ( Pt' giaissefoatdun moratonun.
l.jj lj.uu-;3, petites et blanches, se
ment des douanes entre la rgion oc
5J2 ressemblaiect toutes. Lue stle o ^L'opinion de la dlgation franaise cupe, ie reste de 1 Allemagne et la
' "%\l 8e lordttieQt tranges, qielques si ce soir es que la tension ntre la rgion de la Rhur a t ni t corn
l'apprend oas uni oen* i mar mmum ""T" ""*"<'":*'" 1 ne violemmen. coloris A ses France et le gouvernemeat anglais m ;nu<,r,w.
Ittiaatenint r\ tamm^ni -mme3tdans tous les domaines de pieds, allonge, docile, comme mor- s'est lgrement idehe et qu'il est
HBillei cooitammem a.|IVit locale, les intresser mtho te, une pe.ue dalle, au milieu de encore poss.ble qu'une formule corn
UBBnr. encor? mo;ns e diqaenent au dv loapemtat du laquelle un trou, comma une fosset- muD soit trouve de faoa rendre
me indsirable.
; Pour eux : mais en les ai
1 lever et se rac.tre eux-
pu mouvement,
'.ntione la revue, c les mal
JJJJt i dbrouiller une situa-
J>e. Un prob me scolaire
t ct du i problme co-
dun p ob me m litaire
"itiliste du Protectorat deva.l
tiouver la solution. .
'woetin est
Comme ont dit les portes irolcs
pays, tout en maintenant fortement te, se creust. Lorsque la pluie Un accord possible MM, Poincar et agla's. 'a majorit de; experts a
la liaison avec la France, de telle mauque, la pit des parents vient y d Qi0-^t ont prjs un rend-z maintenu qu'aucun moratoire vrita
sorte qu'en travaillant au Maroc, ils
d eau tialche pour
ne serait accord si on remeitait
ptendo
Itltacr,
qu m sait so
action IrSDCte au M^roc, telle que BOqi toujours lumineux et gais ; les L'opin oa l> i annique telle qu'elle a eU|t *)ue sll fallait impeser des ga
le bon sens, l'expneace et le paino reflets du soleil y dansent au joyeux t exprime ar Mr Lloyd Grorge ranti 8 de ce enre/l servit plu; s m
tisme de lauteur la lui font cooee gazouillis des oiseaux ... Mr Poincar au cours de la confden P'e de s emparer des douanes d;*
soir. Il entre en ouue, dans des d Arrive prs duae petite tombe ce aujourd hui peut se rsumer ain exis'antes sur les frontires a'Iema'n
un p*tiiote et tails d'applicalion qui sont tout aus 6 ioeelante de marbre b.auc, dun si l Allemagne ne peut pas payer, <*-s que de diviser l'Allemagne par
t-st'gnib'r par l qu'il si intressants, et
prolonde rvreuce,
nouvelles barrires douanires.Lt
^ire passive
semble
lre un bluff
Ihkk $p(tale par cabl9 au
1,8 Prince Hsyti d juin
fJJfcenietaiteWaehiogton
llTr" POar l'iudpendance
!*itllr Domiogo qu'Haiti
ItSaV ,'*uerre P*"iVo"
c a 7e occupation et un
arai des marchand!
1 % tS*\ ful ,e r8ul t d'un
^ rHr*>deni lUrdiog par le
H, *",en. Cist un o gaoe
,ll:pPul. saosmf uence. Le
mu11.Bot nonce declsrsnt
^ " civile contre le gcu
jtJJnodansbjOurs.lliiy
"''tm iUI UoPu,"e O'11 mou
lit lu? n188 e ne fui au
par
gouveiuemeut de sa ponuque
cojperatiou avec l occupa io 1 t
caue a t fatorab'.eiiisiit teue
popol
de Pll'8Va^ue-Ll,7'^'rP^lT7tt magat est encore puissaae conom. moiaaie. ce qu; aRg
^ H&toJ!7&l&0^^ qu^ment et qu'elles! capable de pa 'a situation moita.re
la t e Dette yer beaucoup, mais en partie laten gne
"il encore
d l'Alina
Le
0 in,Qguration dei mem t rrement.
Extrait du iournal lae Word du 4 juin
Confidence
Valse p*r Oocide JfcANTY
Pour piano et pjur pisno.et violon
i j-dre chex l'auteur, Rue de l'En
St Azard Viiis
Avocat
Rue Dantea Deatouebea
qui lui permeit oui d effectuer les par la commission des experts a ami
paiemeati dts tpiiauons. L'oyd r la plupart de ceux qui font partie
utorge a premirement s ggr un de la confrence i admettre su'ane
moraionum jusqu'i a fit? ya ], uuis situt on trs grave s'est produite. Li
a modie celte d^te fin 1922 Mr gnv.t de la situation est telle que
Po.ncai eut convaincu qu'un ora L'tyd George a t oblige de convo
tonum jusqu'i finsepumbre snlti- auer la iuaion de son cabinet pour
No 607 rail. demaio.


Ll VUTi*
Etranger
Par cble, 8 au
COPBNHAOUR Lesioumju iaroi dn-
aue la vijite d un navire de fiueire sudois r- en.
bourg, centre de l'anUfcOni.me m. .nal erjtr f
danois et \t- al'crcands. Cbt peu amicale le*a'J
du Danea et IM un manque de tact de la
LISBONNi: Par crainte dt dtordrai rela-
ta a la peve Rnrale le gouvtrntmewl a ira
tir ses bureaux du tort de O-cacs :o Uioiv.-
Ires de la capitale, 1 tat de sige est proclam
MOSCOU 14 socialistes ont M condairr.es
t mart par le t ibunal rvolutionnaire
MADK1D Les postiers font la grve des bras
croiss, les tlgraphistes cessent le travail, les
lettres ne sont pas distribues et les transactions
de bourse nulles _
STJKAN Le navire de guerre anglais Ha
leiglit s'est chou a Point An'our dans le D
iroit de Itellc Isle lquipage est sauv sant 6
hommes
LONDRES Les communications par cables
sont encore a la merci des troupes irrgulires
irlandaises. L arrt de la station de T S. F. C.lilden
abme par ies irrguliers agrave encore la s tua
tion. La ma|eure partie des dpches est envoye
par la canipannie Iran^ai.e des cables et sont su
rt-es retard en rais on de l'abondance du trafic
HOME Une lorte patrouille occupe la place
et ies tues voisines de la chambre Les rapports
le provinces indiquent le riablissement de I ordre
TOURS I c roi Alphonsn est arriv hier II
a visit Ghenonceaux, Chainbord, H ois et est pir
ti"pour Rouville
CLKRMOST FERRAND Allen efl ctua 3
vols de plut d une minute
U. S- havy Akwf, '0 Aot
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Pour rester en bonne
sant prenez chaque
soir un comprfm de
JUBOL
si nt iicitm tvii*M pj. a an-
uni .nique toir quelques csnrprima* de
Jafeel. rendra a leur intestin parftie par
l'abus de* drogues et de* lavemenu. son
eiisiiflie et sa toup'ette. s'ils ivairiii eu a
leur tervire la ressource de la rducation
ii.iMinuif si niimirablemeni rtahttt par
le Jubol. pruirtre l'histoire d rlysttre
rompieraii nie a eon tciir moins ti'heurr
lllusiret Fii revanche, liurnanit* ni dt-
nombre mimi de ouffrancM dont le apo-
ininires. autant que 1rs malailes, se rirent
a mute les epoquei. lei ineoiiKienu arii
saa
0' BrImonb.
eu la facult de Mdecine
de Montpellier.
HEMORRODES*
JUBOLITOIRCS : Suppositoires antl
hmorragique*, calmants, dronget-
donnante
JUBOLITAN Pommad contre Ut
hmorrode* r.clcrnes
Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Juboliss
EXTRAITS BILIAIRES du docteur
Mangrl Hgu'/iritent Ici (onctions
du fol*
<
Vaillant et Houel 1720, Rue du Magasin de l'Eut
arga; *Z>-2USM,.l.:S .-* A'C^-kJkv^. .>
LONDKF.S Jo;ei h Sullivan et Reginald
Dunn ont t pendus aujourd hui a la prison de
Wandsvvorth pour avoir nssasiin le field niar-
shall Wilson. Une loule de io irlandais et irlan-
daises s est assemble dehors et a ptie pour les
imes des condamns
HONG KONG SunVat Sen, Prsident dpo
> de la Rpublique mridionale Je Chine est
arriv a bord du bateau de gueire anglais Moor-
krn et a laiss plus tard sur un b.iieau anglais
Jour sinaai Le **"* courrier dooi a apporte
l'AKlS Miss Mathilde Me foimick, t'ont I P UVt.l des SOCCj qilfl vient
Je? tianailles vtC Mail V s, lichc olticicr de d'obtenir 3 Paris le jeU'lfl \l i ir;
cav.leric suis.'C, OM'atiM une large aiieriion a fl dfl DUbflo H'Blill
\tc&V"' JVCC S0D vienI d *'n rpu Ecol Na.io
tokio Aussitt que la ratification Ju trait nale suprieure des Mines d* Parh, b>'>nes fins ce'te bssogie MM 'e P A "ihilii >
uissances sera change par les Ltns iVco'e la plus difficile de Franc* "l concours des co apa rioes i o mieux c.eaiiiicji contre 2 0 tim
brin de couse ver la mstrit ai de p Dn,a P0*1* o0,i " t tnue va!eard
?enter 1 Etranger le.' tr i e dd roi b'9n Pasor,ie * I* R*> b ic| le d Ht
ont doutant plus bOAiBM IHMtrsti i'.i pt de* paya vjigin j^ voia des
grands qu il avait prpar l'F. "nie Cen P rcoiequ^nt, avant dele3expo ner>*1 dl'8 caite3 PPt' il'uatrea
M.Vaarice R g aud
67/i apjjl de
l'artiste Goldman
L'a "Mite Oi'd aait.ayan^ ei' eu"i
depaia q'ie'u n eiii-a le travail long
et pnible 'La rpcngiiiution de la
(aierip da cliefa d'R'lt, de* H^r a
de I Indpendance t i^ea UoflMUl
lllnatr a d Hati' ne saurait mener
Mariige
N m avo"s rei z-tc be u:ouj
de pltis r le tiir-pi t du m riage de
MrO-jrF llelmck' avec M le Lie
e! Willwohl.
Njs
CO jpl:
Ventvd'immeuhld
au-d;ssus da l'eattoutloa
En ver n i dun rn9m
t binai cil d; r-ort-aa p^
date du tte t- v ,1 mil nenlai
donz?, enrfgi ; . hornolo'nintu,
Ib tuon du anseilde lamiluS
M dmo .elle U ame Bctiv ,nlttaJ
t; en da> du virgt six novetabre J
neuf cep spt, tmue sou U r
dence du iag? de paix de cttte'
sectoi nard eo'tgiitre ; jo a
jugem:nt du tr banal de preuM
instance de Port-aa^Prioce.tDi
du vingt et an d:em e mil
ent viDg et un, enregistre, aatu
sint U vente sar mise i prix rdaili
II sera procd le vendredi,
huit sciit de la psecte anot
n?uf brutes du maio, en l'tadti
pir le miaist'c de M: Louis
nav, nuaire i Hoit an PrineeJ
du Cen re, Nj ici, d'ga
efi't la vente aux en-hres pb
qi's dune proprit, tinds etbli
ses, sise en ce t ville, i .'angle
rues Thonus M.d ou, ci-de aat
l*'.o its-F.uis, et du Peuple appii
M9t 4 1 inte/d l;, tt A: la con'ei
ce de vingt trois pieds de f iie
U ru? des Fronts-Fo 's et vingt i
p ds au i 0,-po sur trente hij
pieds de prefondeur, colis t,t^
Oies', baru.- au NwidparUu
des F.03'-Fc t?, au Sud parliaj
Lebon, i !',: par la rue du Ptip|
et l'Oust pir Nelvil Saureldi
vai E naiL'voi;, su.vaat
et \.o i-v.rb'l d'aro-utage de le
O seha ca aate du y ; ovembrei
ituf c t n^t et un, enregst.
A la r?gute de aousicUl
Sauveur F.ube t, p op.itaire.dij
oaval des pui
Uoil, la (iran.lt ll.etigne et le Japon, le |pon |a ,,| J8 leve dand tOU 68 les
meura a cxcui.ondes plans deji fait! Four dimi .
Butr leur .onnage de guerrre Se SUCCi
Les Uoui's
H&OJ YORK ioF anc la \S
Sterling 446
lr*l* qui 63 d'en niveau inf^r'eur.
Tons no co'Tinlirnauts 1 0 re dis
tiogu compatriote.
-
dominations
Noua avoua appris avec plaisir la
Ditribulion
de prix
La diatiibution de p ix aux vea
du Uoilge Saint Vincent de Pin
aura I.eu raruana d raanebe 20
matin.
er al de les f iir*> me tre en Cus ^
PstH'ea, il vient f ire un Appel Df*l
eant tous c-ux qui voud-ont ben dr 8 Angls'errs-
lui procure', & itre de pi les obo
tograpbiea euivaiuua :
Pierre Frdric. Cligny Ardouin,
Besoawao rduuiu Dores Ar'nand,
A'.ibiy Ferry Bjsor Ferry Tboby
bm Sua, li.'lu.-iii' Guillaume Maui
gat, M.rgrun, de Jrtiie, Jh Cour
lois. Justin Dvot, Lger cuvin,
Jac^uea NicoiM LAgor, S. Villevaleix
Amde Brun V'ictoriu rlaisance,
iiduitj Sylvain, Mid'ou.
M. Eugne Mevs
nomination de Me Lopold l'mcbinat a.u. a8 beutea prcises du
somme BObl itut du Comiesaire du r
QouvernemeDt prs le tribunal de --~-
"TiiSS "^ou^roen, ^avUlotU de ce ;hoix beuieux tt prsentena ',l)r Une communication, fa.te par
Me PiOC bint noa complimenta Ua la L6galicn d Allemagne & poitsu A .nence a -m clients que la fbo
meillearr. piit.ee. les LgsUoui et Consultai lOgrspbie Moderne sera ttrme les
-Noua roua rjouisBone ^gale-fnl aibore awopro Oui leura psvil Dimanches pendaut les vacances
ment de la n miuation de notre ami l01'8 "-pectifs, I occasaiju de l an seulement.
A* Keraaint la dnettion du l'ar nivireaire du jour de la publication Ce 8 Act M83
Ancien dput, ancien juge au Tri iy**' SBiBBBa*aB"aiB^B^BBB^
bunal Civil, ancien commandant ___^___________
d'srrondiaatineLt de Nippea. Mr------------- ^
Keraaim occupera avec u.dpen-
dance et ce inpUcce la dlicate char t te St- LoUtS
pe que le touvtrnt u ent vient de lai .
confier. de Furgeaii
-None vor,8 ei pria avec b.'bu v
coup de pin nr a nomination de Mr elle revient x 27 la tte de Tjr-
paul Th Tlmaque comma proies gau, avec Sa baune gaie' impr- P
aeur de acitncea pLysiquea et natu gneJu p.ium de la rdgion. A8 i
relies au Lyce National en rempla heuits, la messe sera dite pai l l're
ccmpl mnti au d.s'ngu unt ct dujaijlt Port an Pu
9gs a ut cona ne tuteur de M .1 e 1
1 e Bcbet, interdite, aussi prof
taire demturautetdomic. ie en 1
Ville, ave. l'ass stance de Moi
r\ exaniie Bchet, propritaire.ie^
tant et doui i. Port au "
suo.j.,; tutejr de l interdite, etijf*
pour a ocat M: W nis)( Michel,
le.tua de domiciU en soj cbn
La mise 1 prix qui avait t u
t.ois mile cinq cents dollars pf
pert, a *te rdui e par le dit
mtn du v ngt et un dcembre
l'anne demir ,a la soume de
mille cioq cenis dollars, outrtj
eba gcs. C'est sur cette dernirej
me que les enchres i;ront"
cy... Or P.
Pour plus amples renseigueae
s'aUesser 1 avocat poursuivant
i Me Louis Vilmenay, notaire 1
sitaire au cahier des enarges.
Port au Prince, le 10 ot uj
W MICHB.]
v i-i nngiaiaai fun^usej, etc.
Mia T"". KU Ora, Sto twel, Loo
Parisiaia
DMANCdE
Mr A. A CAP0ZZ1
L'Illustre metteur en rcne italien
dans
Ta vie pour te Roi
Sensationnel roman d intrigues de
cour de la PASQUALl & Cu.
La leprsentitioo commencera par
une drronsiration de la grande frrne
DODGE Brothers ( Auomrbile ).
Entre : G 1 50
cernent dt raul l'ieaaor.
sjMsWMPBBBBWMMBW I '"'
En l'honneur du
Major Vpshur
C ci eau- IeR P Lanorc suprieur
du Petit Stninair;. prononcera le
itrno de circonstance.
lej uinaliite cuneux a surpris
un sec et qu'il se h e de donner. U 1
ch>nt iLdit i S. Louis, posie du P.
Goiey et musique de |ustin E.ie,sera
ex cuti par un chu: 1 d' t.au|
Il y aura kermesse
Pnllante manifestation hier 1 H
tel de France, lieurf a de l'aprs
min en l'honneur du Mcjor Upshur
ie>enu parmi nous comme aous-chef
de lOccupstior. Le Major Upshur 4 jrlM| r>, .-..t.^
tait parmi nous il ya dj quelques ** PUIiiU UblliligO
annea et CCCUli:t les fonctions 11 nous revient que vers le milieu du moi
d OffiCier CODBeil prs de la Cot) d'Aot il y aura une belle crmonie a Sjnto
Domingo en 1 honneur de Noire Dame d'Ala-
prendre
pan a teue niao.ies.aiion iel>KKu>e. M*r Kersu-
Ijra^e. .Noue a,ut ckijjc a Cie in\ii i
patt a tcue nianilcs.au
11 u 111 n 111. I m ci d aatmptitt du Nra"cP,senm'ou7HaTi
mone.
La presse tait repisdile par Le
Matin et Le
invits prendre pmt ce te cl ar
iiian e runion o l'on rem&rcuait,
MMThon-as Pricc, Lorce Ltido ,
Charles Mevreau, Csp Norcott, Ai g.
Veina, Farnaid Kdoueid, C liai 'es
Moreau, Ai lui et Pascal Stiner,
Heiroan Cotvirg'on, CUoifLt Ton
aaint.
Des scnrnt?,df& l'ii.cirKidp pro
I un aniitb.t* ti Ion at> vpur>i eu
i liantes des ^ebi< aoueuta
pass i I Htel dd frfuce.
Nota rtr.ouvelons nos meilleurs
loabaits au Major Upshur.
Ciiiua
Erii
Brooklyn Galvanizinfl
et M/G. Company
Exclusive Sait for llaiti for \
The Fraira Lock ct raaoufac ures of ail classes of padlocks
The De 10 t Bas & Mallable Wo ka m-kirs of pipe titimgi
The Indiaua Shovel Woik< manutactorera of abovela
Tbe Balttnora Eoameling & Ttaraping co- makrs of enamelwar
Tbe Benedic MFG co manufacturer* of tinntd Iron apooni
'fne King pa nt- co makers of pa nts, en- mes and varoianss
Ihe Wall Hope cj- m k-rj of maolaand suai rope snd oaaj
Tn t.oitlaudi Gnuding Wheel corp makera of amery wbieia
Tue Warreo Tool Jo mukerB of picks, ciow bars etc.
Tbe Mercer Rubber Co mi k ra of itarden hoee eic
Tbe C B Barker Co m ke s ef *twiog ma bine paris ete
Tbe Tiumbull Waste Co niukers of cottoa wiate
The Illinois Zinc Co Manufacturera of zine etc. .
Tbe Dtroit ^aamleas Stell Tuba Co makai* ot searuless DOUr m
Th i H'jiiti Brou mekiia ot files.
Geo Jeansme ]
exclusive Aiftot for Hajd
_. j__...raclai, flfllr
DM\NCHE
Kne dea Miracles,
Le toit de
(a Cathdrale
Mariant Mouill
Comdie hy en a paries
La
Nous revtuoui sut la question importante de
la rparation du loit de la Cathdrale dont le
mauvais tat inuuite les liJeles Nous prions l'ad
u l'iisiration pui>li< up de tatC le ncessaire pour
calmer les appn'hersions c'est a ;lle qu appar-
tient ie soin de laire ces restaurations. Le ckrg
n'tant pas eo lutsure d tnircprendrc ces tiavaua
nous croyons rmip'ir un devoir en attirant l'aucn
/AnQiir qui lu
Dism- pass'Srio< M ''ntimet
maison John Boul
velleaaccrod^
Wur
tion :ur le
fliae.
mauvais tat 4c la toiture de cetu
'ntimectal
avec DINNA KARLNNE
Et tiee Q 3 oo
Avian sa cl enlle'qiie*le praod rbais q
de f*ea articles cjd inue jusqu'au 3i aot ,-ourant-
Elle l'invita auasi s voir voir 1 s jols chapeaux dt
la ne qu'elle a reus par ie dtMier steaur el que le
u.cdi.
Vt tier et voua serei aaiisfaits. tt)fii
*\>rt au Prince, 7 Aot IW*
pai'lfi
if
\


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM