<%BANNER%>







PAGE 1

Ji MATIN 1 ifi. •i%m %  g&:&aœ ^tœ ms œ 3e;> i Etranger Par cble, H Aot HONGKONG On croit que cinq mille ptr jonnes ont t tue* mercredi dernier par un ty phon qui a dvast Swatowa a 2jo milles au nord. Deux bateaux anglais son: alls i la cA.e et oo craint que les cargaisons ne soient pil es •ar let pirates. Swftowa est un port de 500 000 ou 600 000 lubitiuis situs 1 1 embojcliure du neuve Han pr* de la Ironti're EM de la province de Kwaugtonv; FAK1S Le roi d Espagne doit partir le Aot pour Deauville o il patticittra au concours international du Polo Le prsidtnt de Alvesr est rentr d Espagne exitmemert satisfait de l'accueil qu'il a reu LEIPZIG — Le proiesseur I-stein quitte provisoirement l'Allemagne a la suite de menaces de Mort par le groupe qui assassina Rathenau VARSOVIE— Iftf Lmtnol revenant de La Haye satrta et rendit visite au ministre des Aiaires B liangeW avec lequel il discuta un grand nombre de questions intressant la Russie et la Pologne, il lut reut par le prsident Ptlsudski GENEVE— La pra.pcrit de la Socit des Nattons et celle de notre propre pajs seraient d vclopFcs si nous taisons partie de la Socit des Nations, mais 1 tude de la situation a Cove montre que la participation dis Etatt-Usil n'est pas essentielle l'exiaence de la Socit des Nations a dit le gouverneur Cox, de 1 Ohio, dans 1 n discours prononc devant les membres du secrtariat de la Socit tt de liantes peiscnnalits misses KOME — L'ftat de sige a t proclam dans les provinces de Gnes, Milan, Parme, Anton.et Livoutne. Les auioius inilitaiie auiont le con *:• %  complet de ces rgions A Rome les troupes avec de mitrailleuses occupirent lis abords de la chambra dis diptes pour te ptctcction contre ur.e a.isque ventuelle dis fascistes GENES — Le Palais St George tut occup hier Fminles, Anmiques, Convalescents vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement I assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs leb*plus dlicats. I Ecoutez jOtioavtr.ijoltBiredf!' 'DOterutnet pour dam selles : Nouvelles Etrangres i 11 m En face la [ Il y a au8f>i dans cet'e „ jolies pirgles de cheveux „. res en argent, epcialemeel. cadeaux, taies d oreilli de kl mre raoJe, Colre de fi 0 toatea nuance petite chiii taisie, en or et en argent, en cail'e, de jolies radi lot de Blatte* assorti pour -—-a pingles de cravate, cioifT laites, de jolies montre %  a-, *-* 1.1. I gouvernement franais dViaminer df pour dameh et demoieelln, Fa> Cable \ e D0UVMU la qotnioa et de suspendre de cravetes etc.etc, dcision jusqu it t l*ob : ei de les puissances al La situation de V A l lemagne exiqe une nouvelle con frence. LONDHbS 6 -Les hommes dE troupes et amos blindes ouvruent le teu sur le lut al.l-t II ret nis^Ubt 3 Londres Ce Palais, les mate lots et docters occupant k s maigo r 1 our l'o vet U'ie demain d'une son-, avoisinantts se jo.gniitnt aux t.oupes qui con (V reDee que | on Considr COm TFrSStt&Stlg"* "* m ft-el la plus Important, ne CONSTANT 1NOPLE — 2 rgiments franais IC Q 68 Ut-JU'S i rgotiurt ue la paix t a acgUii ont t mvo> es en reotort sur Ici i*i [ 0 cause immdiate di la coufrenca sition de ces dettes ont l prvenus d'avoir in'eromnre irom'd'a'e ment le'eviceet de ne rlus dro t i aucune revend-ei'inn ilertiTde JUSQU A •< uv^l crire Ces p'e mets mesures comvor'ent ga'e ment la susp?nsion d; tout les paie menls allemand* p-ur les proTti's Implication de sa ce que la question ngociations avec lies. Au sept de lipp!ication des œe tires de rigueur la note dit que d' t> es l'accord de Iuia 1921 les seules nett un prixmliqm O tro.nurai je k pte ia main pour dames et Jmoiuiln A la Eftpaut Eu lac de la Nslt O vou* trouverai jt df. joiirii scqirs rfs en Frince ; pt r propri vit:* lis on entnd les im neub es et collect ons d'^rt l'arranaerne--: sign a Badtfl diQS lequil les aUemmJs ovaient de; u'-nrdcTchaVaidja, les nav.res surveiiitnt troite J| |g nstion dt rparations et la droits de compensit 00 rou r les meu *mMm t. rr*m > * %  ._._>. f'iire consquences de nou ei*cotioa c;e 1 rrrrrrrement pris par l'A UflUffoe est labrog^tiou de cet accorl pr les allis sous stipu'stion ae rser e dans IV.cord que l'abrog.non aura l effet de faire entrer en ) u les c'an ses du Tui de Virsai les relttivci aux paiements et aux balances corn merciales. En cas de non paiement le trait accorde seulement aux puis sances allies 12 droit aux p O ut.le liquidation des popiits allemande met A LA ES PAS Ai BELl ms de XchauWja, les oaviia wmiuew uo.te §| |fl que8lI0D derp arationa et la droits de compenst 00 rou' les meu •"**• rt0 messe ces clauses avant m l n LNEVr?-ie,aronautcs pour ..coupe cor requte .lle.nijde pour un morato blea:. stocks d* mi ^ a ndise,vleurs dt|ement pour le J s de don Benne., purent le dps.t. mer, en p.nn.e nuiD tou •'o'B depuis I note balfOUC es r ces liiisil en Alsace Lorraine est %  %  e ut j 0n L'aPDlicat.oo des me de 5ooo spectateurs en crot que U question des dettes aus ,j !U spendu . ! "; ...M^I nour le iniPrrniliAAB n nsut uaa tra exclu A.. ^; n ;..i,A.. „, &f ,;,.* Utinor*M surtsde rtorsion aoi dnetei UU lUlllU^ %  %  %  > %  .. ..:, %  k.iM.i!..!...! %  II".'---., u.: r ;u. K %  • %  ,;. %  < lrIt)l0lj Le Courrier nous appon le . No de La do la dette fiana.ae envera la gran f.ara.s compromis pu le refus de W ) Le t-our.ur nous %  K^ ^ „ %  -i —, a „ n M nr Annaaft nir AUem-one Si ces v %  Ul PILULES 0111 IM MVIM f mitteut, n •lltMDt II polM I grd'x J,UTlt*-l l'htm tt teoMl interrallieea ne peut pas tra exclu 1 th di eusons d'autant plus qu un riit que M. Poi:?car compte eoumet Ire Londres le projet des sipprea 1 iiS dea oui,s de leparatione aile inandd en change de I annulation TSSOn* aff.ire, Qmfm ^ttSSSSK on a exp .que que ces premier 1• S ces chuscs cnt suvesne sont P as d-* p-..i,t* mu J ^ dlj „ d a 2tnnt p!ui qac le paie t du mot. mais *'*t}** !" ZS^~ !" nauive I h.ace .-^IComt liistnuUim Firm u-Hoowfl un moyen de pio g Vrh^io'rn.i lrtdoma7ti7e"u7sdite au'capde Bre agnp. Le" projet eet vu Sun payer oppos pu l'AMenutoe Si c L e en Angle erre ou rsulta "dclare que comme cea bona qu'on attend t\ 0 aboot'ssen J'.i ci Nous avons appn, p'aisir, que dans le bit 1 au pays et de p ip 4 uerUt i d.'t dans les milieux cita i ls du grand ratrio'e 1er 1 deureagnp. Le proict MIVUMUU !" p|ty.i.-..., . fl ne .Vl l'oincat ue sou evera pas Firmin et du gorieoxpM Hniueu. Le Directeur Propritaire de ce nouveau œ ii D eu favorab e en Angle erre ou rsultats ne dornent pas les rsultats 4 U *" T~A1 "" comtire est noue ami Richard Lonstint ,ui, pen r .._..__ -„-t.„._._ ...._j.. _.i .: .. x U COOKfl i J • ,011 Uciare que comme cea bona qu'on TJSKSS^ ,Cn ,0U ^ w Bout pour airfa, dire ans valeu Ce ierNoqi e>t dune terne urprochable Giande Bretagne D aurait tWO .•iiprime comme suit danssen anicie-programy V jj IlPr w tt\* an contraire en antil cro.ons en la fMBBC loi de l'Homme, en son p 0ur txetcer BUT la FriillCe une pieB " habilet politique, nous lejcnooi pour 0Ul j ie j u .* g.O I U'IP COq0e 8U UJet d la tj'iea tkn de l'armement'.! topte quel tiuu punique ou la France aurait une opiniuu couirai e celle de la Grande Bretvgne La situation est etcor compliqa par l ultimatum de la France l'Aile negne au aujet du paiement de l'Allemagne pour c sa responsabilit devant le Pays et de/ant 1 Mis toito.. La V>ti' se consacrera donc a ia dotinse de sa politiaue". ,. Nous remercions L.i V'ii du cordial salut qu'il a adress ses aines de Port au Prince et lui soukaitons longue vie et fructueuie bC*ne U ciafrence de Londres l.t queaiioa Ta*olore Ro^.-elt. uitW KM qu'on attend et naboofssen ras fluide l'^llemusoe de pyfrle citoyens remarquab'e i| r la un rRlement sat.sfa.sant, des mesu ju 1 IL h VJ ^ ^^ ? ^ m t V r es P lus iHert arent § ^•qaes. J • P n U VO n prmaire ,1 second* diNoa que la F ance attendra rmin *" %  a[lusioa lc niMt t p dt lnlffi teatntletproeos'ieo de IA cm, 8 X 0 na ; tuule mltm o Ion p.am \ C uZ?X riZ. R eh'ine . S i ne reao.cera pas so, ialea sans aurunes limtei flj i* M .' „ g ton d'aggraver lfi sanction, si l'vil, est dnomme last.tat.o 'Att^FS: maga, Patient son refus de fre Roosevelt, Ltale des ds a leurs ni' on ux cette dcision Cinma a Pta-Ville du paiement de l'Allemagne pour n orium c h con j4 rence d e [ 0 lea deiiPH avant guerre a par les dfcs dcid ri dl ;co'dr -, et si l'Ail ..eiureiquelatrance itl^-ti ne w droit aux revend ce sujetOa nentietieot que peu 1 J m onr .. nt w. n'irfluencera en iei sur cel!e de la Francs q'ii insis'era pour le< paiments des dtes quel que soi* le mo la confrence de Loi 'e far lace au paiement du mois g'aie et franiisey wt d-aolt Si la politique du gjuverne Nous apjlaud'ssoas i mot allemand n'avait pas e de lier et difiante crai oa app es oblig-tion* avec le paiemeat de grand bien i la i J >"^' todemuits le gouvernement est coi teincd que les intits commerciaux allemails auraient pu acilement fai re II paiemen d-.sa ou 70 millions de l.aucs letires a la nie des bsu npelel Nous y reviini ons p* ment, Dc Monsieur V. TWinH* ,,, ; .. • ., • ......Jdi deipolrid su sujet dniocci de cai.oni traonsea avx mesures prises ente confrence quoi qu'il -oit gn sen |jMUroa.ie plus svres. JJJ'JJ p-||| |ff oaoques ^ ^J^ M iniq0 m raleraeot reconnu que la chute Le charg d Affaires d'Allemagne l,ande3 qui ta ent plus que sutb la doi'ur de perdre I rapide de la valeur du mm k 1 1 nu a aDJjert la rporse a lemande i l ul Sitm our payer ia molll au fMlt WilireiA^ dfl eix •"'•* Mervredi Giar.de reprteotatlon 1 l'en re gnrale Aubert Journal ftkd est timide Comique Carmen du lilondyhe crand Diane senastioDuel ._..._„. .___— ,^ 1 —" • mandes MUI ci* cm uiu uuc • m uu'-u' * 1 . rapide de la valeur du mark qui me a appc r , la rporse a lemande i l ul our payer a molll au v5rss Wilire ^ di v* 01.1" nace l'Allemagne floineir.ment du Um [^ m trar „ s au quai d 0 ,say "' S g" J i-JJT Ce> fonds ap H v nlr.dt 4 \ot cooriA rnrjj.sort que cela, de l Aau.ce. et j „& idl Mr a Ida mois a ££*& _^J tta ,iie ._ ., .-*..„ Foincai la dclara sur le th.mp inac : .„-,„,. .ii.r-anH* t M nartie Vi.til v^lIliMlt "1BI nuelques m Urand. Bretagne sera repraen ***** dc,ara — — paitioaieni tn partie, an oa, ui ^„.,,laal ,„,., n ,n n P nac comineiin allemands et en partie MoUVeiDeUl


PAGE 1

.] UAi> Eo donne do l ; force Ce n v a c sr-e s^ ce g^ \ \ J / 4^" Neurasthnie .jSi ^ 4;^*0^$L rubcrculose _^/^>. fe^i^^A /ASP La enre <'.. C — j-^m.r.'. U '• f. r.. .x [rti JI neriM tau /----,, UtrifiN s Ci:t" <~: im |_ ue Hr %jlen CMnr..-, l'jrii ' ,... pu... r*>:3 CLOBOL permet le ntxnten ifcf-.iii V.4ILI A.\ A lltllET, \ijfnl* goiirrjui pour lliili il Jl, lie du Vayasto a> l't'j' v.'r" •' i %  %  •• ?''•"••.&f • • • prul r • •• II :. • rlip.r 1 .-: Cm Ml S PI voulu H %  i " • • %  hofl. CtWt ... i ;.:. Il'l.f"! Ji'l liil! ir> ,y,>" >> • r IWMH • rl'r. t MOU • t % %  4-riM-r u no.. I •.'.<" • i c-'*'* I % %  • i pn r..*--'T. Mrs ivpjtu.r • Mtiii> jiiif.'.it M>i.fr luilufCU*r l,.nlu.' J' l.MltllI-.iluriif • !? Ipullft' Je U IMIO Oti l'I'l'frl 0" tu S J l"l IJU I I L NWH orLehnetFink.iuc (Maison fonde en 1876) New-York, .U.A. Laboratoires i BJoomfleld, N. J., t. U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon R ThAbaud Pharmacie W. BtCB l^ne Si Mari et 0P00UKS et toui PRODUITS aHlVIIQJ*", ^n GRO'i ei en DETAIL fie t 1 n pro.'flp'fl dfl looe mir-mand pr.or In Cte GRAND ASM>HTIMENT/de SPECIALITES et deau Minera' Boocbooi pour Kola et bouttilie vin. HAHY-I RU:AI>Alirrent punitif i-lal pour U R enfan's ni bas ge Seroitoie en poudre, Sema'ose Iquide, Sana'rgA e, aubstancts • %  inieniaireB fscileioen' saimilableB recorrmande dans la 1 liiisie, \'t\tn ;•.' % %  ihloroef le rni'hilirar, et Ua maladies de l'estomae.etc Pr'gjf1ir>. Ha'aniPt rrmde elficsce contre la eoqoeluche. rurnui•' %  ris?i), r*fgrrce ce Santal it Kawa Ktwa, contre 11 %  innorragip. On-ule uelodurat I indur de rotasaium, L'iode pans ineonv DiCDt Adaline. le nouveau sdatif (t hypnotique, possdant une action rapide et crrttine Isa deuiifrice Odol. N^csslvaxatn et N^opalvartan l'ArgeDt liber t ulturique et Huile de foie de morue des prix avantageux. Nigrrsirc. Anlire roirn P< li ble a l'eau et l'alcool. Nouveau Bandage reirture laet que. i-^^ % %  v —%  -%  %  — — m -^ r ^^^^^^^H^^MH^^B^rmH^^BB'^aw Jioyal Mail Sleaui Packet Company ie steamer Conway venant de Kingn to t des ports du Sud, est attendu tf mercredi matin, 9 du courant. H laissera le mme jour pour VEu Q\e via les ports du JSord. Port auFrinc le 7 aot 1922 Hoherls Dut Ion et C p* \Agents Gnraux Populaire et porte de loutesjlea bc !*e.— l c 2 lots jNgnanti/dootjl lot de OrOdollarg et >2 detUU dollari>. • %  Billet tclier de ccupoci: Un dollar. Le couoon, Virgt cenlimes'or ou uregourdp. Ea verte Port-au-Prince dana les maitona suivantes : Aux Arrrea de Paris Coaptoir Frarais S*n iuaire Collge lima R4|rini Montrosier Mme Ducis Viard Vircent G. Mfkhlouf Pharmacia Pariaot Petite Maieen Mmed'Ennery DAjoie Htel de; France IHtel^RellevuA Pharmacie Gustave* P.-e SUPElUOWTli: BAS PltlX PIOMPTITUDI Tous produits chimiques, pliarmicjutiques el autres arliole* ff labis dans une pharniarie. K Kmf j 0 4 '^e,^muellelGirotle. .\nis toile.Muscade etc. etc. • i LMr, KArrlN SPECIALITES ; /Marque r rive/ Lysol dsinfectant.Parfi nerio,Ariwl#a pour barbiers, Bay Hum. Chocolat en poudre, Huile de foie de .Woeoe hraulsion, told cream, Exttai'i pour faire essences et eau de toilette,Ba' de gamine, Poudre con-e lee ineciea, SolatldO pour conerver les aett Irais, Lait de MaguBie, Poudre suprieure pour la toiletto des enfanta bsaence de lleura, Eau de Klonda, Miel pour la table. Moutarde, Hutfa d Olive pour la tsble. Ucossea dents, Peopermint, Huile pour chasadi les moastiquei et autres insectes, Itegulol : Huile contre constipations et roubles des intestins chroniques. TM, Cire pour tes p*rqueis, o'orneeti. ques, bliura, Lpices, Slroos divers, Teintures diverses. Vins. etc. etc. Mtf Demandez le catalogue de a spcialits. Confiant vos commandes A LEHN & FINK, lnc; voai aret KbaoloiMai aatiifaita. a. ..?^ 1 ? ,eLoon Pharmacies da pays approvisionnant chez KkilS OC Ml\K, iLC Lon R. Ihbaud AgeLt exclusif pour llai:i 119, Hua Bnlat-A.ntolnt PA1U8 C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS PORT-AO-PRINCB Alx.PKTRUS, WiHIKOM ALBrRTU! Phnnniifile du Ju-.Uo VUPD ^ .s_ IIIIMII H I M I U I %  % %  %  "'" %  • I COLGATE'S RIBBON DEhfTAL CREAN De telles dents propres et un garon en bonne sant. U se sert de COLGATE. Produits franais Vient d'arriver un nouveau stock de ce raerve l'oi remde contre la c > y: maiorrhe > ( Rgles doulou re se ) M'grainea, Nvralg ee, Lum b go Si-iatique.J Contre leaConques Priodiques de la femme, c'est le seul mdicament dont l'effet soit immdiat A infaillible. Un seul cachet suffit habituelle ment pour ahattie la douleur et dana ies accs de forme paroiystique deux cacheta 20 ou 30 minutes d'inter \alle calment lea douleurs les plus iatei ses En vente rh'z : L L1M0U51N, agent esr.lasil, 211, tue Travers re Poit-sa-Prince Et St Marc, chez Clment Veina. N.B — On demanda des Reprsen acte en Provint* (Pharmaeieas). Joshua L. Bailv & ih (Chwch *f Thomas Street!*} New York Vune des meilleures et dm plus fnr m tes maisons de (issus aux Etat* Uni* Siam, Denims, Checks, Gingham, Toll a drap etc, etc. La meilleure source d'achats : [*ric toujours avantageux. Les p.incipaux commissionnaires en tissus aux EtalSmUnis.s'aprovisionnent chez Joshua L. Baiihj tV Co Lon U. Tasbaud Agent exclu'i pejr aitl B L G (i Y S Bn vente chez L, Pi eeUmann-AGGEBHOLU Madeira Embroid^ries Just received frens Madnra a good MMHfsjMl of ha^draadp. Mkdfira enjbroideiiee, ae'J'*bl Covei, Dj' lie! H"ck r h U, Luucaeo.s eic etc. etcR *•> '^ puces r•• f d b.ve • look I. HMEEIZIUNN kGOlRHULM iuadu Uaa> Panhard Oild Corpiralin Luhricaliug Oils <& Greases Huiles el Graisses Prix el (piailles dfiant loule concurrence. LEOi fi. IU Eltt tadul pour Baiu



PAGE 1

IB m\rvi Colossal Rabais A L MAISON V. GREIDY La maison donne ce rabais l'occasion du dpart Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock. Four 10 jours Comparez les prix |. . %  i. V ; I 1.95 i 70 I 250 S 2 1 50 i 75 150 180 1 75 1 75 1 70 1 50 S 1 50 15, 3 SU 2 fc ir utes nuance Indiei DM earrer aup. franaiafl peur ihem d'hom Pfn-dlp pour " /erbires fianais > m>ii blanc suprieur Paotiet de coton blnrc Mai -oi blauc I r hogSer^j blanc noir, rOMi marin, beage Garbardine blsac nouvau' nr jupes Rstlot de foute nunoce Lainage nonv pr jupes Diablement fort blDC rrx, prant 300 10 1 .">') 1 5'.'. 9 3 200 y 2 2.50 2 50 5 00 4 5 2 00 Prix du rr b't S 50 0 75 1 5 / 96 175 2 1 .50 1 50 150 2 2 00 I 5 4(0 150 i Prix Prix do I Courant rahniTnilp b'anc pour H DSI 2 1 50 r)am' BB,ip i ,r '"•*''laj 2 175 NiOIOrk roir nr deuil 1 75 I 25 i •• ribl lai g 2 1 75 'cvhrniri* ribl larg 2 50 100 irhnn*se> pr napes :1 7 50 0 Tapis c>rA 'nul 4 00 300 i ' b'anc 5 4 'Servie t; d oil-'ie io oo S oo de b;in |n 2500 Bas merceris nr d. 20 14 00 BM fil pour dames ?6 )o 00 B^s cotoo son. ac 00 1600 a jour motif paire 10 7 50 •' a cotte p-iur [Prix ccuuat d me & 6'lettes 36 ciaussitt s pr enf. l jn 00 *• •• coton 14 00 Bretelle police sup. 2000 Cis-mu bwab'e 7 S S rgnor&Veti marin 20 Mu mitin sup. ?o Cisinette de t. nuances 4 Gilirot sup 25 Couverture de 'i's sup 2S 0'i' 1 b'nc un'O 1 ang s n Duck b'anc " 2 yo kbaki spial roui .oslum; d qaitktioi 5 r r ix dl rabais pOfl 2 1 no I t 03 I) 00 7 00 '7 2S 20 00 t Prit cours*] Dock vert anglais > nlle coul pour nom 1 %  • garon 211 chimse'te fmb hjm 20 c 'vate de soie sup *j Valise a mai s dames4 %  I M s 1 peig-e coine supdioaa \ ••• 1) HT; le de soie nr dmtt un lande entreJem broito Crpe de melor franc, tj 2r0f de Chine 13 Ctpe G:orget:e u Black &White Whisky Pharmacie F. Sjourn Donne avis sa clientle, aux n deems et au public qu'elle • rasutorn Bon Laboratoire dl iclogie eL un Laboratoire ce iol flic i\ phqu sous la Directioi du Dr RiCi et t. Sjourn Le laboratoire es' ouvert tcus les jouis de 7 hres du matin G m ures du soir pour touus les r cbeiGhil et analyses pivues dii a 'annonce ci loiLle saui pour le ^Wassumnn et li ccusiuiile Lre-Sccrlore Seront reues que le maidi dt chaque semaine. S';-i ie.-M'i ia 1 hannatie pour les leiittigiieiLeLur ^nahesd'tnnts ttucgaltnquc, Ut action de \\ ...-.MI 11 a un l'u'.-ii non ueiiiboultti Eiamen du sang et du pus hai.di d s u aurea lecales, lxamcn ue crachat A ibiin.i nu racticr. Cousian:eLre"i5crtoiir Inn** Puannuaai'a 1 ec t .a! 0 J1 de toute les couleurs Piq-i SUD grande biires, extra quilili. ^oltJ brode, extra auprieur bas jour lil i drapa pur lil B.piisleliue pour themisea l'ain.b.acli gris fonc atigins rs suprieur Perai blanche sup* Diagonal noir su^eiieur linUatiou toile ci\.e Kaki j-iune sup.'rieur anglais l'ealuib jich pour co?lu U. a d'entaols k pour Alolleioiis sup. blanc el couleur Servieiiriu de loileile blaac et couleur 6'oyeux couleur. Ne manque* pas de pisuer c/ei| SILVEtlAvivant d'aller autre t' p an* c'e-U ta Maison qui vend l'S nicU articles et aux meilleurs p/te partout alieurs % ~" %  % %  %  -^^ rit t BLACK 1 WHITE" iev: • > • "-r>' ; — .r-xw:.TJTt>; Le\\ialin Abrnfir.eni Un Mou l J nrt u l'rmce tiou.dea 2 0 . '*' nuu iit 9r w kHSsgap et abe sures. iut M vous voalts avoir on brillaat M rable. . Si vous voulez conjarvar la cas'•' -jiaase de cas chauaaoraa paortapt pliyt-a la uiaqua iONfCJrtVM. Fabriquas apcialsaien poar %  gfntlevea du bigh life. m Elle protge le psau dss enaassaw œidi , tl m iiMlear Elle entretient lur aoup'eae et conserva leur brillant.,, Demandez la marque MONOORAM, c'eat la aisillaari marques. Ceo ieansme, IQ** {



PAGE 1

Ift'tMg RoftftiMl Saiti flllCTlUR RROPRIITAIM Clment Magloire HDMIIO 20cKmiij Quotidien Mardi '8 Aot 19M N'abtnlotiae pas tes yeux aux douceur s'du sonmeil avant d'avoir examin, par trois fois, (es aelions de la journe. PYTMAGORE M1DACTION i AaCtartciiotSNo 1 TELF.PHONI No 342 B ULLETIN Do Moniteur. Une des grandes questions lin. 7*. -.b ,ti ,ar '• 'oywt, h respect, Une des critiques que a us ve • emliorent les relations humai nous de reproduire a l'adresse du ta %  • %  • rif actuel est un excs de 'axation ,. fortjde Paix l'a comorie et d'ini pour des articles de premire ncessi l,,llrt • P ri *e, des h'ommee se t et une insuffisance de taxation I 9Q *S* ""H d'utilit publi ~. , lu, fui: i ; qui P our certains articles de luxe. Cela tH?! Sf^E!? 0 * %  charmants bien psi actuellement 1 tude devant dtermine certainement un rsime OSS ***** •• %  snsibilite lo iGoBveroement, est celle de'a r*dans mn .i i ri\?. u.• R 8* n sord ,fl Ie P^ : L ?"• UsOMnou isos'ls Matin., . i nnances lont inscrite tionn sme. le I b re--hane.smou I. et **' BU * d* propar hnitrie ipients et de comme.ant hono cVmJera.fni d CJ,WU ^ P d nombrenr eucou teR. ^Tmain JP-d^'tarif douanier, b,* "K&. d.„, de |ouv..n ..t Mepuialr rgime de l.Conven D aa C a, C 0 ^ tf ses. sa>iaf e ion que pour 5*1915. lesujit parait œcins dedoTa^^ '' as pro-npls rueaiie. on voit tout le ^saper l,opinion et la p.ess,, il 1\J! ."i " v banM U Une ? Mda "l**R de ch .ruant. •Stiairnoios vrai que, dans la re Su Vnr !" *. ?\ 0a " ra, 5i.tai.sa.s •• rvler ds homme, "ti choses dou.nir^ ,V. Tls 11 l a,r,, nenl elon les fins auxde cjear et g4iirux Jrdn „A" UJn tt \ ?• luelleion le destine Ko cette uccuriuce. noua ne aau Crappo!t,duT U ^url h C l .P u ^o ' Oouvetnement.o.i lelsssi-s, ilnce'f.n "e s3 Bu fn*l ^< veur M."* qui t.eot la lois raliser es dsi C!ti d de ^ona . U rs Mra Rodol £ v P len S. *\' c ,n deratnm trop longera >• en instance R 110 "otoier st Florentin laurasse. cy nrn^r* 0 dl1 le d ''"* œa !" de ^"s^ment cono ffiS" %  ^ 8erv,r *•*'* %  r L „ PPOr „.. SBISS? ^ wœ Mb tsitt par le Receveur Gnra n?v. i dveloppemeo du truc Dos. bel acte qi. trad.it es L.;/". receveur mnerai, pay s puisse tirer le plus de bnce aamimeota d bj n-na de idvjir ton ^iiuiFi'l^i P M 'W. oil pas qu'il coasa i>s prt combattrai tel iiiors istbLj? *. "d* 1 11 et ) on i lasolu ion de U question de ^ ensuite Mr Miuraase dont *""" en lumire les diffi rvisiod H est dispos mettre con * ge noble, se prsente au nom l.;L DCOn !. reDt •!* %  ., d ouaQe tnbution les conseils et les avis de f { plus beaux ououa daoa les pplcat:on du tarif dmod ac tous ceux et de toutes les orsanst "S* 1 *! de ce P**' 1 e lrood plus, dans au ,i on8 qu e la que ion"inSresfe Mf *W confoudsat sa vie %  tniefios ncessits du jour, on pe2t dire 3 te"su s on au ZPJS* 4 rtJI n bourse D4 maintenant il n'. oui /u \ i -77 ', q P** D ,t de ci-npter aise m/i rfoi e rieu la„e d os cette ueibu \ V ,atr tS qa ? ,Ie ." L ar 0/ a '^' ca " P •• beao.n. rvition du t.nf .. i questl0Q tresw tout le monde, Uutes les de cet hoapice. Itnt u. Jr f. p er classes.toutes les activits nationales Une pareille gnroait ne doit Lion dw. U 7 , " c ? od|l,OM •" Ptsu. "e doit itrs honore, lan-, * U i Ur,f P ,U< 0U II l 1M — ambigu qu U arde le silence eu de nombre d' t des disuoncoulante en s'iendsnt avec ^•nce et complaisance sur d au tinclei f yant, la plupart, cess lœpoitsou mme fab iqus,UWque p..sonne ne parai', su?ar C |",V lrC b,C D fi *- SUr La ville de Port d.tal e^t inconitennT s *** ie '• tes blemeut parmi les plus intrea il, „ ientes du paya. Colomb pris de le .. ie eni tarif po te la date de b auto de bon site l'sppels c VslpoPnr te RKIM de raspaui mm Une nouvelle politique scolaire s'impose i W R H -L % %  A Pori-de-Paix Krsve sur du marbre en ces tempe Ci inrtouto Isfoisms devenu mon naie coursne, beaucoup d'indiff rents, tel un juif de Uayonne. au mo lat ennuyeux, ne pailaot que d'eux, de leurs succs de table, amoura, affaires avec un* emphase tourdie sente, ignorent que ai la vie est cour te le bien est ternel, et que su tour d'eux toute une humanit a basai a d'tre soulage (iet-e action eclaiane dj Maurasse qui pourtaot n'est pas hatien maie un congnre, devra tre inscrite en letties d or dans le li /re des bientai teurs d'Hati. Samedi, mon ami le Docteur Paul %  --M.-wnn au laur 2'"'•'"' —" Nicolee m'a fait part de I ouverture "•"iveoue d* Hr 1 1 De Pon-de *si partit le premier prochaine ue deux sjlea rurelea, •Mle-a . A %  '. e 1 8 1 cri dea Ngrea contre reaclava^, et dea l'initiative de la Ligue du ^••cesaiii 1 aU ?re c'est ausai l que furent dbarqus Drapeau . MrJiadc lu que d'autres ieg premiers aoldsU frsnsis deati Cest encore on bon son de cloche. itiii P* 15 ^ 11 presque sans nation de St Domingue. DmslasuiQue toua les fervents du progrs ^ : te, cetie ville, jous un rle imporviennent eo adi. 1 tant e' Mctif dans notre mmorable il eat temps que Is mutoslit entre Indii endsnee. dans nos moejrs, c est dire quelle Cestem s derniers quoique ruine ne soit point 1 eraonoelle, ms s gn 1 . A. M<-IAff IHIG IIA a nn sa rlas ITlIas an*,.s M t...* !.. m J !" Uepuspeu, e prob mede leni d.fkults techniques de la main. IMfflSSl prunure dfraie la chroni. d'œuvre. iraient remplacer la"2sa que. Autour de cette question si sim des saos-travail, et. pari"" p iu. pie apparemment, mais dont rin* s'effacerait p'og ess Veme oui wd rts'est considrablement accru, en assimiler aux be.ogae .riv.le le, ace de toutes celle, cres par le sta occupations o la m L Si les ooinioai tel plus di/e-ses oo*. t veau. T. 8 "' % %  isayaas de fitfaeer. auioud'hui Ityaun intervalle de quelque, le. oba.cles q ,i n n.,t au foaction mois, dans nae srie d'sriidesiatpi. ne m ait rgulier de cet sSSue l'JL !" M i S0U: d re UOle a m ^ P uii S'inJiqner sommai ment *cKe h iH e Pr0 'f^ n V intC1 '" %  '•• WWaa S leprouoJ i?i \ l' 'J^oWlafa la situa voir su, des bases rationnelles. no a dplorabe d uae ntressante Parmi les casTes qui s'osoest portion de nos eufanUdu peuple, au dveloppement deVotreens^ que I attirance invincible de la lutte ment primait.-. .1 convient de mea pour la vie oblige I dla.sser.chique tionner celle, qui se rattachent sn anae. Ii baacs de l'cole ; et, tout culemeatau recruta "a et lart en faisant ressort.r le pril dont pi tribu-.ioa des matres : on n'a nu'i L-hT 7^ n0l s? ensei 8 em t 'rqueater quelque. !" ei eVoso public, crivais : Pour parer ce les primaires, urbaines Sj ruule, nul .s agit dans 1W: ; de crer pour constater combien 1. 1 " la dXaln nVSS^r fav ! able a P 0 dent ml leur dasUosrtnTea ls diffusion de ldncation profession gud aux conditions de fprtnne uni asUe an sein de notre collectivit, en ont prsid au choix de leur Dtrson pcusaat 4 la cration d'un systne nel. P dense.guement prsrqne ieax deO-, l'inslitutenr tant le fsctenr le grs, correspondant l'enseignement plus important de l'ducation ap,. f-n ti Ue n f sccoa f l : dnier la fam.lle..ou ne saurait prendre g!r scinl en d.ux cycles distincts : un de assez de confier cet instrumeni premier, modeine profeis-onnel. don souple, si msllable. qu'est i.ntelu n.Ol acc, avec dispense du baccalau genee ie l'enfant, i la direction du, reat, a iecoie des Sciences Appli mattre incomptent ques un deuxime, proprement Du reste, on nimpror.se pas ls classique, destin i ceux que la cui professeur. Car le temps, a-t on dit ton grco-laune entrane aux tudes dune faon fort juste, est le mattre spculatives. de pdagogie par' ex:ellen:e. C est U. ceite faon, d.sais-ie. aprs force d'enseigner que ce dernier sera avoir parc-uru le premier cycle de susceptible d'acqurir, lorsqu'il a de 1 enseignement secondaiie, l'lve rellesconna.suncci.cetteprparation ayant acquis une garantie d'iudpen qui donne de la matrise et perme aance pour l avenir, ainsi agneiri on de les transmettre avec fruit 1rs les alas des Apres luttes quoli Aa ji,c'est uaefaute dont la tnesuis dmnues, pourrait se lancer dans le souvent dsol, de voir boa \SSSt tourb.llon de l'ex.stence sans au-re de ao, m.mstr'e, de 1' a.fruc"on pj arme de combat que son hab l.t p r bliqae mne quand | m sont 10aael1e.su lira des.vo.r co,dim pas des spcalistel,nommer aux n peut re l'inaction, parmi la co fonctions dlicates du profrst.J- hue grossissantedes.v.bnons de notre postulant que ni l'habitude m dea railieu.hab.tus i trUurer.pour vivre, tudes garales solidement accom L B l D e M eo rsili, que ls raieo r. *""} Uni de I872, qu, a son i* Fonoe en 1G'J pir Daachsmps 0 a vait iubi que lies peu de de 1* l> *ce, des hommes illustre y 6>U au moment de sa rdi P ri !" Dl DaUsaiice. eutr'su re lintrPa application du tarit se p,de CapoU La Uort les plus louch.s erpdienti Alors, je confinais en ces termes ; L'enseigucmem professinne' ainsi dmocratis, des recrues d'ouvriers, de co.3tre-:nai;res rompues i toutes les plies, n'ont prpari ce r e spcial. Fernaad LEROY C La /in Jtmatn ) U EliW fils Varits vienne un ta dousnier COQ par les incbodier, vite elle s po ee rsle. File surtout s fait U force de i?L' lei avtc dts dimn i, eœ Paiibles ceux miYrrnu P 8r ,eB moessiiaw. M • %  %  F !" a ouvrier dirni.n x' ., relever. Si via! qu'un orreapondant la France de la trois me rpubli ^• %  "nede innVJi! A!< de joernsl crit : t cet srrondisae que, bien comprise ici l'inga li de deux c'a* dlectueux : meDt e>t peut tre de toute le Rpn bien tre sursit t moins excessive, :o P ds ie ,eiUl,at est *l ue blique celui ou le travail est mieux comme chez certains peuples etrao Pnte.H sonl depenis en compris, il pos.-de en outre, des gra lertim 4 u 'il n'ejt pas poss ble. hommes intelligents et instruits Ces .Sursum corda, faix sur la terre. u, tnem Qu'on le ces re, de Ignea ne sont-elles pas bien flaiteu bonne volont entre lee hommes, 10 p e,n oient un travail ais et • pour noa amia de Port de Paix t tel doit tre le cri de ralliement de ^aeierinin. Actuellement, cette ville conforme toutes les contingence*. u. l.ni.ma liaHlinriH. SCCOmDllt n . v.t Angle dea Ruas* des Frenta forts et du Magasin do l'Etat Marchandises J ; Branaises le GES01B Parisaua U i sas bouota trsdiions, sccoroplit k>f *"* t P !. b..l...c t ioo. dc t rg,. lnaw.1 Constsatn Do'4 Si'/2 Con/idence V.los psr Occ.Je JEANTY -..%, uu IOIC UOLU | 11 ci>uutui u IUVUHI Pour n* ,l et pour pisuo et violon HSt, ..* s,utl *ble, eu dieiminant et l'ms de la etciet vendis cbt l'auteur, Rue de l'En W** le lfimc tcoDcmi tilt lat^-seeni et multi^Lent les terremeni. dkcs ; oute drooerstie. ., ss0. iHoon bi^r, imaao tle teoco t e g rsument I bonntur de Jeudi DO centi.nea Le3 Destin d'loile tri 2 pinti Les Poiliib .• • U 9me Film Hroique pl-iue d'aventures sensationnelles. D-aprs FConii t Entre : G. o p Mercredi Lorsqu'une fetnn* veut avec Jean Kenm et Simonne [brevalles. Intie G. 1.00 Mosiqne Sylvain P eters A vendre Une auto Maxwell S'adresser an Garsge Kneer,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05738
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, August 08, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05738

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ift'tMg
RoftftiMl Saiti
flllCTlUR RROPRIITAIM
Clment Magloire
HDMIIO 20cKmiij
Quotidien
Mardi '8 Aot 19M
N'abtnlotiae pas tes yeux
aux douceur s'du sonmeil
avant d'avoir examin,
par trois fois, (es aelions
de la journe.
PYTMAGORE
M1DACTION i AaCtartciiotSNo 1
TELF.PHONI No 342
BULLETIN
Do Moniteur.
Une des grandes questions
lin. 7*. -.- b,ti ,ar ' 'oywt, h respect,
Une des critiques que a us ve emliorent les relations humai
nous de reproduire a l'adresse du ta
rif actuel est un excs de 'axation ,. fortjde Paix l'a comorie et d'ini
pour des articles de premire ncessi l,,llrt Pri*e, des h'ommee se
t et une insuffisance de taxation I9Q! *S* ""h d'utilit publi
~. , lu, fui: i ; qui Pour certains articles de luxe. Cela tH?! Sf^E!?0* * charmants bien
psi actuellement 1 tude devant dtermine certainement un rsime OSS ***** snsibilite lo
iGoBveroement, est celle de'a r*- dans !mn.i i ri\?. u. R 8*ns ai de noire tarif douanier. En ont ..cnfie, . ri .,gn?" l S 8r0 trbreB- '* Plt.a
l, c'est U une qaestion plutt nui ,une" inU,Vi,L T^'i' SK 6l ,M KeDd* w "'
bd,0t0" ffi T P'US U "le ttU au rif"' 8,Ce S0C,le' affUBT* mm PUr lre Q,i,e
LntCpaasDC Depuis0 enviro^ u^""1! ta ta,atioa qui raon,re rw" d'ai>ord ,fl siaTinne la nluoni iln. : la teodance conomique d'un pays, Cspene que fonde le doyen Alix Ti
Es de" fiwoa ln inir SCln qU e,,e ,DC,iQe > Ie P^: L ?" UsOMnou isos'ls Matin.,
. i nnances lont inscrite tionn sme. le Ibre--hane.smou I. et **' BU * d* propar hnitrie
ipients et de comme.ant hono cVmJera.fni d CJ,WU^ P d nombrenr eucou
teR. ^Tmain JP-d^'tarif douanier, b,* "K&. d., de |ouv..n ..t
Mepuialr rgime de l.ConvenDaaCa,C0^ tf ses. sa>iaf .e ion que pour
5*1915. lesujit parait cins dedoTa^^ '' as pro-npls rueaiie. on voit tout le
^saper l,opinion et la p.ess,, il 1\J! ."i " vbanM U Une ?Mda "l**R de ch .ruant.
Stiairnoios vrai que, dans la re Su Vnr *. ?\0a " ra, 5i.tai.sa.s rvler ds homme,
"ti choses dou.nir^ ,V. Tls11la,r,,'nenl' elon les fins aux- de cjear et g4iirux
Jrdn A" UJn tt\ ? luelleion le destine Ko cette uccuriuce. noua ne aau
Crappo!t,duTU^urlh C"l.Pu^o ' Oouvetnement.- o.i lelsssi-s, ilnce'f.n "e
s3Bufn*l ^ v P*lenS. *\'c ,n" deratnm trop longera > en instance R110 "otoier st Florentin laurasse.
* cy nrn^r*0 dl1 le d" ''"* a de ^"s^ment cono ffiS" ^ 8erv,r **'*
- r L PPOr.. SbISS? ^ w
Mb tsitt par le Receveur Gnra n?v. i dveloppemeo du truc Dos. bel acte qi. trad.it es
L.;/". receveur mnerai, pays puisse tirer le plus de bnce aamimeota d bj n-na de idvjir ton
^iiuiFi'l^i PM'W. oil pas qu'il coasa i>s prt combattrai tel iiiors
istbLj? *. "d*1'11- et ) on i lasolu ion de U question de ^ ensuite Mr Miuraase dont
*""" en lumire les diffi rvisiod H est dispos mettre con * ge noble, se prsente au nom
l.;L ,DCOn!.reDt !*.,douaQe* tnbution les conseils et les avis de f { plus beaux ououa daoa les
pplcat:on du tarif dmod ac tous ceux et de toutes les orsanst "S*1*! de ce P**'
1 e lrood plus, dans au ,ion8 que la que ion"inSresfe Mf *W confoudsat sa vie
tniefios ncessits du jour, on pe2t dire 3 te"su s on au ZPJS*4- rtJI' n bourse D4',
maintenant il n'. oui /u \ i -77 ', q" P** D*,t de ci-npter aise m/i rfoi
e rieu lae d os cette ueibu \ V ,atr,tS' qa?,Ie ." Lar' 0/* a'^'ca" P beao.n.
rvition du t.nf .. i questl0Q tresw tout le monde, Uutes les de cet hoapice.
Itnt u. Jr f.per classes.toutes les activits nationales Une pareille gnroait ne doit
Lion dw.U7,," c?od|l,OM " Ptsu. "e doit itrs honore,
lan-, * UiUr,f P,U< 0U II l 1M
ambigu quUarde le silence
eu de nombre d' t des dis-
uoncoulante en s'iendsnt avec
^nce et complaisance sur d au
tinclei fyant, la plupart, cess
lpoitsou mme fab iqus,- _____________________
UWque p..sonne ne parai',
su?arC|",V lrC b,C.D fi*-SUr La ville de Port d.tal e^t incon-
itennT s *** ie ' tes blemeut parmi les plus intrea
il, ientes du paya. Colomb pris de le
.. ie eni tarif po te la date de b auto de bon site l'sppels c Vslpo-
Pnr te rkim de raspaui mm
Une nouvelle politique scolaire s'impose
iWR H'-L____
A Pori-de-Paix
Krsve sur du marbre en ces tempe
Ci inrtouto Isfoisms devenu mon
naie coursne, beaucoup d'indiff
rents, tel un juif de Uayonne. au mo
lat ennuyeux, ne pailaot que d'eux,
de leurs succs de table, amoura,
affaires avec un* emphase tourdie
sente, ignorent que ai la vie est cour
te le bien est ternel, et que su
tour d'eux toute une humanit a
basai a d'tre soulage
(iet-e action eclaiane dj Maurasse
qui pourtaot n'est pas hatien maie
un congnre, devra tre inscrite en
letties d or dans le li /re des bientai
teurs d'Hati.
Samedi, mon ami le Docteur Paul
, --M.-wnn au laur 2- '"'- '"'.......- " Nicolee m'a fait part de I ouverture
""iveoue d* Hr 1 1 De Pon-de *si partit le premier prochaine ue deux sjlea rurelea,
Mle-a . a '. e1"8*1" cri dea Ngrea contre reaclava^, et dea l'initiative de la Ligue du
^cesaiii 1 aU ?re c'est ausai l que furent dbarqus Drapeau .
MrJiadc lu que d'autres ieg premiers aoldsU frsnsis deati Cest encore on bon son de cloche.
itiii P*15^11' presque sans nation de St Domingue. Dmslasui- Que toua les fervents du progrs
^ : te, cetie ville, jous un rle impor- viennent eo adi.
1 tant e' Mctif dans notre mmorable il eat temps que Is mutoslit entre
Indii endsnee. dans nos moejrs, c est dire quelle
Cestem s derniers quoique ruine ne soit point 1 eraonoelle, ms s gn
_ 1 . a. M<-IAff ihIg IIa a nn sa rlas ITlIas an*,.s m t...* !.. m------ j
Uepuspeu, e prob mede leni d.fkults techniques de la main.
IMfflSSl prunure dfraie la chroni. d'uvre. iraient remplacer la"2sa
que. Autour de cette question si sim des saos-travail, et. pari"" p iu.
pie apparemment, mais dont rin* s'effacerait p'og ess Veme oui wd
rts'est considrablement accru, en assimiler aux be.ogae .riv.le le,
ace de toutes celle, cres par le sta occupations o la m L Si
les ooinioai tel plus di/e-ses oo*. t veau.
T.8"' isayaas de fitfaeer. auioud'hui
Ityaun intervalle de quelque, le. oba.cles q ,i nn.,t au foaction
mois, dans nae srie d'sriidesiatpi. ne m ait rgulier de cet sSSue
l'JL* Mi S0U:' ,d re UOle a m^- Puii S'inJiqner sommai ment
*cKe h iHe Pr0'f^nV intC1' '" ' WWaa S leprouoJ
i?i \ l' 'J^oWlafa la situa voir su, des bases rationnelles.
noa dplorabe d uae ntressante Parmi les casTes qui s'osoest
portion de nos eufanUdu peuple, au dveloppement deVotreens^
que I attirance invincible de la lutte ment primait.-. .1 convient de mea
pour la vie oblige I dla.sser.chique tionner celle, qui se rattachent sn
anae. Ii baacs de l'cole ; et, tout culemeatau recruta "a et lart
en faisant ressort.r le pril dont pi tribu-.ioa des matres : on n'a nu'i
L-hT 7^n0ls? ensei8emt 'rqueater quelque. .ei eVoso
public, crivais : Pour parer ce les primaires, urbaines Sj ruule,
nul.s agit dans 1W:;, de crer pour constater combien 1. 1 "
la dXaln nVSS^r fav!able a P0dent ml leur dasUosrtnTea
ls diffusion de ldncation profession gud aux conditions de fprtnne uni
asUe an sein de notre collectivit, en ont prsid au choix de leur Dtrson
pcusaat 4 la cration d'un systne nel. P
dense.guement prsrqne ieax de- O-, l'inslitutenr tant le fsctenr le
grs, correspondant l'enseignement plus important de l'ducation ap,.
f-n tiUen f sccoafl": dnier la fam.lle..ou ne saurait prendre g!r
scinl en d.ux cycles distincts : un de assez de confier cet instrumeni
premier, modeine profeis-onnel. don souple, si msllable. qu'est i.ntelu
n.Ol acc, avec dispense du baccalau genee ie l'enfant, i la direction du,
reat, a iecoie des Sciences Appli mattre incomptent
ques un deuxime, proprement Du reste, on nimpror.se pas ls
classique, destin i ceux que la cui professeur. Car le temps, a-t on dit
ton grco-laune entrane aux tudes dune faon fort juste, est le mattre
spculatives. de pdagogie par' ex:ellen:e. C est
U. ceite faon, d.sais-ie. aprs force d'enseigner que ce dernier sera
avoir parc-uru le premier cycle de susceptible d'acqurir, lorsqu'il a de
1 enseignement secondaiie, l'lve rellesconna.suncci.cetteprparation
ayant acquis une garantie d'iudpen qui donne de la matrise et perme
aance pour l avenir, ainsi agneiri on de les transmettre avec fruit
1rs les alas des Apres luttes quoli Aaji,c'est uaefaute dont la tnesuis
dmnues, pourrait se lancer dans le souvent dsol, de voir boa\SSSt
tourb.llon de l'ex.stence sans au-re de ao, m.mstr'e, de 1' a.fruc"on pj
arme de combat que son hab l.t p r bliqae mne quand | m sont
10aael1e.su lira des.- vo.r co,dim pas des spcalistel,- nommer aux
n peut re l'inaction, parmi la co fonctions dlicates du profrst.J-
hue grossissantedes.v.bnons de notre postulant que ni l'habitude m dea
railieu.hab.tus i trUurer.pour vivre, tudes garales solidement accom
LB ,lDeM' eo rsili, que ls raieo r.
*""} Uni de I872, qu, a son i* Fonoe en 1G'J pir Daachsmps
0avait iubi que lies peu de de 1* l> *ce, des hommes illustre y
6>U au moment de sa rdi PriDl DaUsaiice. eutr'su re lintr-
Pa application du tarit se p,de CapoU La Uort'
les plus louch.s erpdienti
Alors, je confinais en ces termes ;
L'enseigucmem professinne' ainsi d-
mocratis, des recrues d'ouvriers, de
co.3tre-:nai;res rompues i toutes les
plies, n'ont prpari ce r e spcial.
Fernaad LEROY
C La /in Jtmatn )
U EliW fils Varits
vienne un ta
dousnier coq
par les incbodier, vite elle s po ee rsle. File surtout s fait U force de
i?L'lei avtc dts dimn
i, ePaiibles ceux miYrrnu P8r ,eB moessiiaw. m f
* a ouvrier dirni.n x' ., relever. Si via! qu'un orreapondant la France de la trois me rpubli
^"nede innVJi! a!< de joernsl crit : t cet srrondisae que, bien comprise ici l'inga li de
deux c'a* dlectueux : meDt e>t peut tre de toute le Rpn bien tre sursit t moins excessive,
:oP ds ie ,eiUl,at est *lue blique celui ou le travail est mieux comme chez certains peuples etrao
Pnte.H sonl depenis en compris, il pos.-de en outre, des gra
lertim 4u'il n'ejt pas poss ble. hommes intelligents et instruits Ces .Sursum corda, faix sur la terre.
u, tnem Qu'on le ces re, de Ignea ne sont-elles pas bien flaiteu bonne volont entre lee hommes,
.10p'e,noient un travail ais et pour noa amia de Port de Paix t tel doit tre le cri de ralliement de
^aeierinin. Actuellement, cette ville conforme toutes les contingence*.
u. l.ni.ma liaHlinriH. SCCOmDllt n___.___. v.t
Angle dea Ruas* des Frenta
forts et du Magasin do l'Etat
Marchandises J ;
Branaises
le
GES01B
Parisaua
U i sas bouota trsdiions, sccoroplit
k>f *"* t P !. b..l...ctioo. dctrg,. lnaw.1
Constsatn Do'4 Si'/2
Con/idence
V.los psr Occ.Je JEANTY
-..%, uu ioic uolu | 11 ci>uutui u iuvuhi Pour n*,l et pour pisuo et violon
HSt, ..*s,utl*ble, eu dieiminant et l'ms de la etciet vendis cbt l'auteur, Rue de l'En
W** le lfimc tcoDcmi tilt lat^-seeni et multi^Lent les terremeni.
dkcs ;oute drooerstie.
., ss0. iHoon bi^r, imaao
tle teoco teg rsument I bonntur de
Jeudi
DO centi.nea
Le3 Destin d'loile
tri 2 pinti
Les Poiliib . U 9me
Film Hroique pl-iue d'aventures
sensationnelles.
D-aprs F- Conii
t Entre : G. o p
Mercredi
Lorsqu'une fetnn*
veut avec Jean
Kenm et Simonne
[brevalles.
Intie G. 1.00
Mosiqne Sylvain Peters
A vendre
Une auto Maxwell
S'adresser an Garsge Kneer,


Ji MATIN
1
ifi.
i%m g&:&a^tms3e;> i
Etranger
Par cble, H Aot
HONGKONG On croit que cinq mille ptr
jonnes ont t tue* mercredi dernier par un ty
phon qui a dvast Swatowa a 2jo milles au
nord. Deux bateaux anglais son: alls i la cA.e
et oo craint que les cargaisons ne soient pil es
ar let pirates. Swftowa est un port de 500 000
ou 600 000 lubitiuis situs 1 1 embojcliure du
neuve Han pr* de la Ironti're Em de la province
de Kwaugtonv;
FAK1S Le roi d Espagne doit partir le
Aot pour Deauville o il patticittra au concours
international du Polo
Le prsidtnt de Alvesr est rentr d Espagne
exitmemert satisfait de l'accueil qu'il a reu
LEIPZIG Le proiesseur I-stein quitte pro-
visoirement l'Allemagne a la suite de menaces de
Mort par le groupe qui assassina Rathenau
VARSOVIE Iftf Lmtnol revenant de La
Haye satrta et rendit visite au ministre des Ai-
aires BliangeW avec lequel il discuta un grand
nombre de questions intressant la Russie et la
Pologne, il lut reut par le prsident Ptlsudski
GENEVE La pra.pcrit de la Socit des
Nattons et celle de notre propre pajs seraient d
vclopFcs si nous taisons partie de la Socit des
Nations, mais 1 tude de la situation a Cove
montre que la participation dis Etatt-Usil n'est
pas essentielle l'exiaence de la Socit des Na-
tions a dit le gouverneur Cox, de 1 Ohio, dans
1 n discours prononc devant les membres du se-
crtariat de la Socit tt de liantes peiscnnalits
misses
KOME L'ftat de sige a t proclam dans
les provinces de Gnes, Milan, Parme, Anton.-
et Livoutne. Les auioius inilitaiie auiont le con
*: complet de ces rgions A Rome les trou-
pes avec de mitrailleuses occupirent lis abords
de la chambra dis diptes pour te ptctcction
contre ur.e a.isque ventuelle dis fascistes
GENES Le Palais St George tut occup hier
Fminles, Anmiques,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
, aliment tonique par excellence, et trs facilement
I assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
leb*plus dlicats.
I Ecoutez
jOtioavtr.ijoltBiredf!'
'DOterutnet pour dam
selles :
Nouvelles Etrangres
i 11 m
En face la [
Il y a au8f>i dans cet'e
jolies pirgles de cheveux .
res en argent, epcialemeel.
cadeaux, taies d oreilli de kl
mre raoJe, Colre de fi0
toatea nuance petite chiii
taisie, en or et en argent,
en cail'e, de jolies radi
lot de Blatte* assorti pour
--a pingles de cravate, cioifT
laites, de jolies montre
a-, *-* 1.1. I gouvernement franais dViaminer df pour dameh et demoieelln,
Fa> Cable \eD0UVMU la qotnioa et de suspendre de cravetes etc.etc,
dcision jusqu
it t l*ob:ei de
les puissances al
La situation de
VAllemagne exiqe
une nouvelle con
frence.
LONDHbS 6 -Les hommes dE
troupes et amos blindes ouvruent le teu sur le lut al.l-t II ret nis^Ubt 3 Londres Ce
Palais, les mate lots et docters occupant k s mai- go r 1 our l'o vet U'ie demain d'une
son-, avoisinantts se jo.gniitnt aux t.oupes qui con(VreDee que |on Considr COm
TFrSStt&Stlg"* "* m ft-el la plus Important, ne
CONSTANT 1NOPLE 2 rgiments franais IC Q 68 Ut-JU'S i rgotiurt ue la paix
t a acgUii ont t mvo> es en reotort sur Ici i*i [ 0 cause immdiate di la coufrenca
sition de ces dettes ont l prvenus
d'avoir in'eromnre irom'd'a'e
ment le'eviceet de ne rlus
dro t i aucune revend-ei'inn ile-
rtiTde jusqu A < uv^l crire Ces p'e
mets mesures comvor'ent ga'e
ment la susp?nsion d; tout les paie
menls allemand* p-ur les proTti's
Implication de sa
ce que la question
ngociations avec
lies.
Au sept de lipp!ication des e
tires de rigueur la note dit que d'
t> es l'accord de Iuia 1921 les seules ne- tt un prixmliqm
O tro.nurai je k pte ia
main pour dames et Jmoiuiln
A la Eftpaut
Eu lac de la Nslt
O vou* trouverai jt df. joiirii
scqirs rfs en Frince ; ptr propri
vit:*
lis on entnd les im neub es
et collect ons d'^rt
l'arranaerne--: sign a Badtfl diQS
lequil les aUemmJs ovaient de;
u'-nrdcTchaVaidja, les nav.res surveiiitnt troite J| |g nstion dt rparations et la droits de compensit 00 rour les meu
*mMm t. rr*m > * ._._>.
f'iire consquences de nou ei*cotioa c;e
1 rrrrrrrement pris par l'A UflUffoe
est labrog^tiou de cet accorl pr
les allis sous stipu'stion ae rser e
dans IV.cord que l'abrog.non aura
l effet de faire entrer en ) u les c'an
ses du Tui de Virsai les relttivci
aux paiements et aux balances corn
merciales. En cas de non paiement
le trait accorde seulement aux puis
sances allies 12 droit aux p O ut- .le
liquidation des popiits allemande
met
A LA ES PAS Ai
BELl
ms de XchauWja, les oaviia wmiuew uo.te .| |fl que8lI0D de- rparationa et la droits de compenst 00 rou' les meu "** rt0messe ces clauses avant
mlnLNEVr?-ie,aronautcs pour ..coupe cor requte .lle.nijde pour un morato blea:. stocks d* mi^andise,vleurs dt|ement pour le Js de
don Benne., purent le dps.t. mer, en p.nn.e nuiD tou 'o'B depuis I note balfOUC esrces liiisil en Alsace Lorraine est ' .e.utj0n L'aPDlicat.oo des me
de 5ooo spectateurs en crot que U question des dettes aus,j !Uspendu . ! "; ...m^i nour le
iniPrrniliAAB n nsut uaa tra exclu a.. ^;n;..i,- A.. ,?,;,.* Utinor*M surtsde rtorsion aoi dnetei
* UU lUlllU^ .,!>.. ..:, k.iM.i!..!...! '" II".'---., u.: r;u.K, ,;. < lrIt)l0lj
Le Courrier nous appon le . No de La do la dette fiana.ae envera la gran f.ara.s compromis pu le refus de W )
Le t-our.ur nous k^ ^ -i , a n Mnr Annaaft nir AUem-one Si ces v Ul
PILULES 0111
Im mvIm f
mitteut, n
lltMDt II
polM I
grd'x
J,UTlt*-l "
l'htm
tt teoMl
interrallieea ne peut pas tra exclu
1 th di eus- ons d'autant plus qu un
riit que M. Poi:?car compte eoumet
Ire Londres le projet des sipprea
1 iiS dea oui,s de leparatione aile
inandd en change de I annulation
TSSOn* aff.ire, Qmfm ^ttSSSSK
on a exp .que que ces premier 1 S ces chuscs cnt
suvesne sont Pas d-* p-..i,t* mu J ^dlj- d-a2tnnt p!ui qac le paie
t du mot. mais *'*t}** ZS^~ nauive I h.ace
.-^IComt
liistnuUim
Firm u-Hoowfl
un moyen de pio g
Vrh^io'rn.i lrtdoma7ti7e"u7sdite au'cap- de Bre agnp. Le" projet eet vu Sun payer oppos pu l'AMenutoe Si c
Le en Angle erre ou rsulta
"dclare que comme cea bona qu'on attend t\ 0 aboot'ssen
J'.i
ci
Nous avons appn,
p'aisir, que dans le bit 1
au pays et de p ip4uerUt
i d.'t dans les milieux cita i ls du grand ratrio'e 1er1
deureagnp. Le proict mivumuu p|ty.i.-..., . flne .Vl l'oincat ue sou evera pas Firmin et du gorieoxpM
Hniueu. Le Directeur Propritaire de ce nouveau ii Deu favorab e en Angle erre ou rsultats ne dornent pas les rsultats 4U- *" T~a1 ""
comtire est noue ami Richard Lonstint ,ui, pen r.._..__ ------ ------------ --t.- ._._ ...._j.. _.i-----.:-------- .. x U COOKfl i J
,011 Uciare que comme cea bona qu'on
TJSKSS^ ,Cn ,0U ^ w Bout pour airfa, dire ans valeu
Ce ierNoqi e>t dune terne urprochable Giande Bretagne D aurait tWO
.iiprime comme suit danssen anicie-program- yVjjIlPr wtt\* an contraire en antil
cro.ons en la fMBBC loi de l'Homme, en son p0ur txetcer BUT la FriillCe une pieB "
habilet politique, nous lejcnooi pour *0Uljieju.* g.O I U'IP COq0e 8U UJet d la tj'iea '
tkn de l'armement'.! topte quel
tiuu punique ou la France aurait
une opiniuu couirai e celle de la
Grande Bretvgne La situation est
etcor compliq- a par l ultimatum
de la France l'Aile negne au aujet
du paiement de l'Allemagne pour
c sa responsabilit devant le Pays et de/ant 1 Mis
toito.. La V>ti' se consacrera donc a ia dotinse
de sa politiaue". ,. .
Nous remercions L.i V'ii du cordial salut
qu'il a adress ses aines de Port au Prince
et lui soukaitons longue vie et fructueuie b-
C*ne
U ciafrence de Londres l.t queaiioa Ta*olore Ro^.-elt. uitW
KM qu'on attend et naboofssen ras fluide l'^llemusoe de pyfrle citoyens remarquab'e i|
r la un rRlement sat.sfa.sant, des mesu ju 1 il h VJ ^ ^^ ?.^m
*tVresPlus iHert arent ^qaes. J P n U VOn prmaire ,1 second*
diNoa que la F ance attendra rmin *" a[lusioa lc niMt t,p dt lnlffi
teatntletproeos'ieo de IA cm, 8 X ,0na;tuule mltm o Ion p.am
, \CuZ?X riZ. R eh'ine . S i ne reao.cera pas so, ialea sans aurunes limtei flj
i* M .' g, ton d'aggraver lfi sanction, si l'vil, est dnomme last.tat.o
'Att^FS: maga, Patient son refus de fre Roosevelt, Ltale des
ds a leurs ni' on ux cette dcision
Cinma a
Pta-Ville
du paiement de l'Allemagne pour n orium c h conj4rence de [0
lea deiiPH avant guerre a par les dfcs dcid.ri dl;co'dr -, et si l'Ail
..eiureiquelatranceitl^-ti ne w droit aux revend
ce sujet- Oa nentietieot que peu 1 J m.onr.. ntw.
n'irfluencera en iei sur cel!e de la
Francs q'ii insis'era pour le< pai-
ments des dtes quel que soi* le mo
la confrence de Loi
'e
far lace au paiement du mois g'aie et franiisey wt
d-aolt Si la politique du gjuverne Nous apjlaud'ssoas i '
mot allemand n'avait pas e de lier et difiante crai oa app
es oblig-tion* avec le paiemeat de grand bien i la i J >"^'
todemuits le gouvernement est coi
teincd que les intits commerciaux
allemails auraient pu acilement fai
re II paiemen d-.sa ou 70 millions
de l.aucs letires a la nie des bsu
npelel
Nous y reviini ons p*
ment,
Dc
Monsieur V. TWinH*
,,, ; .. .- ......Jdi
deipolrid su sujet dniocci de cai.oni traonsea avx mesures prises ........ .....______
ente confrence quoi qu'il -oit gn sen |jMUroa.ie plus svres. JJJ'JJ p-||| |ff .oaoques ^ ^J^ M.iniq0. m
raleraeot reconnu que la chute Le charg d Affaires d'Allemagne l,ande3 qui ta ent plus que sutb la doi'ur de perdre I
rapide de la valeur du mm k 1 1 nu a aDJjert la rporse a lemande i l ul Sitm our payer ia molll au fMlt WilireiA^ dfl eix "'*
Mervredi
Giar.de reprteotatlon 1
l'en re gnrale
Aubert Journal
ftkd est timide
Comique
Carmen du
lilondyhe
crand Diane senastioDuel
._..._. .___ ,^ 1 " ------------- ........ mandes mui ci* cm uiu uuc m uu'-u' * 1-------. .
rapide de la valeur du mark qui me a appc.r, la rporse a lemande i l ul our payer ,a molll au v5rss Wilire ^ di v* 01.1"
nace l'Allemagne floineir.ment du Um[^m trars au quai d 0,say "'S. g" J i-JJT Ce> fonds ap H v nlr.dt 4 \ot cooriA
rnrjj.sort que cela, de l Aau.ce. et j & idl Mr a Ida mois a *& --------------_^J
tta.,iie. ._ .,____.........-*.. Foincai la dclara sur le th.mp inac :____.-,,. .ii.r-anH* t m nartie Vi.til v^lIliMlt "1BI
nuelques m
Urand. Bretagne sera repraen ***** dc,ara
paitioaieni tn partie, an oa, ui ^.,,laal
....... ,,.,...........,n ,n nP,nac comineiin allemands et en partie MoUVeiDeUl gourde lQ|a confrence par M Lloyd ceptable et donca des ordres pour au g0UVerneaient allemand Daus les Le steamer Coloo
G3ltge. M.Auitin Cbambarlain Lord q^e les mesures Oecidtes litft:i^ milieux olficie s oa dit que -- v^b at f.ieivia
;i:i.-:.... m .-,,, milIfUJ '' '.-.c -. ... u;i vju .^S tUSU ^eW YOtlt 6t -. -
Cutzon Sir Robert Home Cbaoce mdiatement app iqu s A midi cinq m pnMS pai la prance ne se feroa' p.in'-flapra demuo W
lier l'chiquier e'Sir Lamip.gwjr il qui tait le " 4
lington BvlOffi ministre de la guerre que sa lponse partait p<
Les prin ipeux dlgus tranger a s*de a lemande. Dans U roe ,.r m !n,,, ,ua:,., lci ,:;i,u:lj a, u "*'Cri'iot'.
yidiatement app .que s A midi cinq ,M$ u France ne se tttor Vtt
1 qui tait le quai dOrsay pendant pi0^btmeat piS scom Coin,.ei. ivec B'0 to:ne jj JJ
,ue sa lponse partait pour ambes en Ailemagne aVant quelque: 3J passigeri '.JS,
Mr :_________;....... M..i.. ^ r. Il reoartira dsos_iap'
i^our le fret
Le bireau de l'Agence GD^rale
de la Panama Haiiroad uteamitbip
donne aanonce aux chargeura que
du matin
Les cot ditions d
ta gouvemement franais d'attendre
pou. prendre une d.isoa que le su ^ SOCiaUstCS Oft
|et a t l discut i la p ocaa ne con
frence le Londres attendu que U tit'S 4TIQ TOllt pdS
Belgqie et la Gande Breuga: MOSCOU Li prsidait dj i.-
1 A4 i donne annonce mu vnuiBcu. ^uD o l,l d.-s dettes i ctlles dj rao ato mjinent 3i socialistes rcvjtaiiju-
U Steamer tPanami venant de Cris 12t|l|eS DOUT l rr.ifJCe rium, ,\4ais Mr loircar .s. d avis nairoa inculpe de irabisou s ami
teesl sire r-ortiu Fnoce le s-.-n.r importantes dfclaratiou que le piiemeat des dettes d avant W lgre surpiisj
i$ M.i'oincari guerre ri* IH ittaiM q;i o iceroe daujourJ hui lorsque aadresiant ,jioQ p0J, ...-------
P\RlSi- A:iou.d'bui a txili. les commercial allemands doui la aux accuse* leur dainaudant qutllO nalt apnx qo ,0
lie P. aie a ..'me taNaV p QieMii & visible e, quele ne ^r,^^^ l^ ***&
deur allemand i Pa.is que U F,emi poavat eu aucune o: avoir de Si^.ie," -e^ M*t&H tr ^
re srie des mesures pour potgffl ra.-po l V^. t al des Uiaucesdu
di 12 eot eouratt les peraais
d'embariuement ieror.t dlivrs
our le fret dei'ination de New
York et des ports Europens eur la
demande .qui eera faite au bureau
de l'Ageice
atare P!"'
_ deraan1"
qae poel
rgime im
Aucun ae accasi *'
B.C9 mne l'un d o*
ait tii; prt t alW W
nivaune desfsoiJJJ'J
Loe contre Im
- ------- vant l'imruioeoceae"
l'iudlioee m#rt elle tenait i
pour annooeer fl'J
di dernier
avait
Une vxiime de la
foudre
i
Avint-leiir dimanche durant
Coit averse la foudre eet te ml
dans les trvi ors de li Khi (Lo Lrg aitivart i chance
gne) sur une maison en ihbume les p.*u. res mesutes
et a fiudroy le non^rt Nacits pa, |, gouvernement f:a ci ; iOoms
Toueeaint qui I hbitait. Ur-e femme leD, dauS ja suspens on dr loui les
et uu n.uot qui s'y trouvaient, ont paicrJll, tsdes d |lwceoiiacllavi"
dt miracaleia. u t uves La r dts (
naieoo a t tncand.ee e' le fidkv.e J a it a fl|
de Marciu.Toaiiei. t campl'emet.t oUjctg-aiiM
.c d-acqu.tte.nsj ^ Bi
ordonnes :-ua'iou a.oc rt tt .ouom'jue de '"'"b.-e 4j cj.nite .-xloitif oov.et Iprocs piendra *'.,,<,*
esi i\l'. \t m.. en pis, JeJdrrt ,n ***? ouc-rue ' P"'
ais ei vers de
L'^ l ureaux de
I A letragua
Le m;.ik est lomb au 2
valeur d'avant guerte tt
financie de I Al < m gne 1 diminu.
en pepomon. Dans
OQbU lCe.Qant dslsM
.jjaiae P'
- ..--------------------------------------------- 1100040"' ,
. qu.3 etiaogio de l Kaasie que lu.\ i (\\
1 ";IMI ca.u-.ade taient dcide al .lli liU^
- 0 L. J'.a l*reconuaissauce des o f JjLiU^ ^^
vbta mais en ae qui coaceroe 1
M
eeiboais.
v-es condiuous, pjiii.q^d in-ene Jia iscoutiouei'aientj
Pans, btias.bou.g chaig's de la iqui te gouvernement allemand prie le a lutter contre le sovitisma a a'op
PARIS 7-SJf


.] UAi>

Eo
donne do l ; force
Ce n v a c sr-e s^ ce g^ \ \ J / 4^"
Neurasthnie .jSi ^ 4;^*0^$L
rubcrculose _^/^>. fe^i^^-
A
, /ASP
La enre <'.. C
j-^m.r.'. U ' f. r..

.x
[rti ji neriM tau /----,, UtrifiN
s


Ci:t" <~: im
|_ ue Hr %jlen
CMnr..-, l'jrii '
,... pu...
r*>:3
CLOBOL
permet le ntxnten ifcf-.iii
V.4ILI A.\ A lltllET, \ijfnl* goiirrjui pour lliili il Jl, lie du Vayasto a> l't'j'
v.'r" ' i ! ?''".-?
prul r - II :.
rlip.r1.-: Cm Ml S PI
voulu H ' i " hofl. CtWt
fin |i|nlj|r >... i ;.:. Il'l.f"! Ji'l
liil! ir> ,y,>" >> r IWMH
rl'r. t MOU .-v. .i\. ..ji rroyofct ou <*"
M i a ..i u -in re
-f- I II'- 1- - '.ll!
. v | ^6"--"'i r
i: ., *, .- : i -lifol
lr, .'f. v...t t f.
B1 ". r'-*''ftff % r.*'."
i.i lu](Hir> t 4-riM-r u
no.. I .'.<" i c-'*'* I' i
p- n r..*--'T. i,<..j-*c; irr tto. as Mra
,f UHAL '!*' oronini j
|H chrooiouri Tubrrculow )
j/Uihint .upij*n<- mi >
, Mrs ivp- jtu.r Mtiii>
jiii- f.'.it M>i.fr luilufCU*r
l,.n- lu.' J' l.MltllI-.iluriif !?
Ipullft' Je U IMIO I fart m Ht c
I .!.'.> Oti l'I'l'frl 0" tu S
J l"l IJU I I L NWH or-
LehnetFink.iuc
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires i BJoomfleld, N. J., t. U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon R ThAbaud
Pharmacie W. BtCB l^ne Si Mari
et
0P00UKS et toui PRODUITS aHlVIIQJ*", ^n GRO'i ei en DETAIL
fie t 1 n pro.'flp'fl dfl looe mir-mand pr.or In Cte
GRAND ASM>HTIMENT/de SPECIALITES et deau Minera'
Boocbooi pour Kola et bouttilie vin.
Hahy-i ru:ai>- Alirrent punitif i-lal pour U r enfan's ni bas ge
Seroitoie en poudre, Sema'ose Iquide, Sana'rgA e, aubstancts
inieniaireB fscileioen' saimilableB recorrmande dans la 1 liiisie,
\'t\tn ;.' ihloroef le rni'hilirar, et Ua maladies de l'estomae.etc
Pr'gjf1ir>. Ha'aniPt rrmde elficsce contre la eoqoeluche.
rurnui- ' ris?i), r*fgrrce ce Santal it Kawa Ktwa, contre 11
innorragip.
On-ule uelodurat I indur de rotasaium, L'iode pans ineonv
DiCDt
Adaline. le nouveau sdatif (t hypnotique, possdant une action
rapide et crrttine
Isa deuiifrice Odol.
N^csslvaxatn et N^opalvartan l'ArgeDt
liber tulturique et Huile de foie de morue des prix avantageux.
Nigrrsirc. Anlire roirn p< li ble a l'eau et l'alcool.
Nouveau Bandage reirture laet que.
i-^^ v - -- - m -^r^^^^^^^H^^MH^^B^rmH^^BB'^aw
Jioyal Mail Sleaui
Packet Company
ie steamer Conway venant de Kingn
to t des ports du Sud, est attendu
tf mercredi matin, 9 du courant.
H laissera le mme jour pour VEu
Q\e via les ports du JSord.
Port auFrinc le 7 aot 1922
Hoherls Dut Ion et C
p* \Agents Gnraux
Populaire et porte de loutesjlea
bc !*e. lc2 lots jNgnanti/dootjl
lot de OrOdollarg et >2 detUU dollari>.
Billet tclier de ccupoci: Un
dollar.
Le couoon, Virgt cenlimes'or ou
uregourdp.
Ea verte Port-au-Prince dana
les maitona suivantes :
Aux Arrrea de Paris
Coaptoir Frarais
S*n iuaire Collge
lima R4|rini Montrosier
Mme Ducis Viard
Vircent G. Mfkhlouf
Pharmacia Pariaot
Petite Maieen
Mmed'Ennery DAjoie
Htel de; France
IHtel^RellevuA
Pharmacie Gustave*
P.-e Tirage prorapt tt sincre.
contre
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
Lelui & Puik, hic
Fonde eu 13 *i>
SUPElUOWTli: BAS PltlX PIOMPTITUDI
Tous produits chimiques, pliarmicjutiques el autres arliole* ff
labis dans une pharniarie.
KKmf j 04'^e,^muellelGirotle. .\nis toile.Muscade etc. etc.
i LMr, KArrlN
SPECIALITES ; /Marque r rive/ Lysol dsinfectant.Parfi nerio,Ariwl#a
pour barbiers, Bay Hum. Chocolat en poudre, Huile de foie de .Woeoe
hraulsion, told cream, Exttai'i pour faire essences et eau de toilette,Ba'
de gamine, Poudre con-e lee ineciea, SolatldO pour conerver les aett
Irais, Lait de MaguBie, Poudre suprieure pour la toiletto des enfanta
bsaence de lleura, Eau de Klonda, Miel pour la table. Moutarde, Hutfa
d Olive pour la tsble. Ucossea dents, Peopermint, Huile pour chasadi
les moastiquei et autres insectes, Itegulol : Huile contre constipations et
roubles des intestins chroniques. TM, Cire pour tes p*rqueis, o'orneeti.
ques, bliura, Lpices, Slroos divers, Teintures diverses. Vins. etc. etc. Mtf
Demandez le catalogue de a spcialits.
Confiant vos commandes A LEHN & FINK, lnc; voai aret KbaoloiMai
aatiifaita. '
a. ..?^1? ,eLoon Pharmacies da pays approvisionnant chez KkilS
OC Ml\K, iLC
Lon R. Ihbaud
AgeLt exclusif pour llai:i
119,
Hua Bnlat-A.ntolnt
PA1U8
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
PORT-AO-PRINCB
Alx.PKTRUS, WiHIKOM ALBrRTU!
Phnnniifile du - Ju-.Uo VUPD ^
. .s_ IIIIMIIH IMIUI ' "'"' I
COLGATE'S
RIBBON DEhfTAL CREAN
De telles dents propres
et un garon en bonne
sant.
U se sert de
COLGATE.
Produits franais
Vient d'arriver un nouveau stock
de ce raerve l'oi remde contre la
c > y: maiorrhe > ( Rgles doulou
re se ) M'grainea, Nvralg ee, Lum
b go Si-iatique.J
Contre leaConques Priodiques de
la femme, c'est le seul mdicament
dont l'effet soit immdiat A infaillible.
Un seul cachet suffit habituelle
ment pour ahattie la douleur et dana
ies accs de forme paroiystique deux
cacheta 20 ou 30 minutes d'inter
\alle calment lea douleurs les plus
iatei ses
En vente rh'z :
L L1M0U51N, agent esr.lasil,
211, tue Travers re Poit-sa-Prince
Et St Marc, chez Clment Veina.
N.B On demanda des Reprsen
acte en Provint* (Pharmaeieas).
Joshua L. Bailv & ih
(Chwch *f Thomas Street!*} New York
Vune des meilleures et dm plus fnrm
tes maisons de (issus aux Etat* Uni*
Siam, Denims, Checks, Gingham, Toll
a drap etc, etc.
La meilleure source d'achats : [*ric
toujours avantageux.
Les p.incipaux commissionnaires en
tissus aux EtalSmUnis.s'aprovisionnent
chez Joshua L. Baiihj tV Co
Lon U. Tasbaud
Agent exclu'i pejr aitl
B L G (i Y S
Bn vente chez
L, Pi eeUmann-AGGEBHOLU
Madeira
Embroid^ries
Just received frens Madnra a good
MMHfsjMl of ha^draadp. Mkdfira
enjbroideiiee, ae'J'*bl Covei, Dj'
lie! H"ck r h U, Luucaeo.s eic
etc. etc- R *> '^ puces
r- - f d b.ve look
I. HMEEIZIUNN kGOlRHULM
iuadu Uaa>
Panhard Oild Corpiralin
Luhricaliug Oils
<& Greases
Huiles el Graisses
Prix el (piailles dfiant
loule concurrence.
LEOi fi. IU Elt A(>t tadul pour Baiu


IB m\rvi
Colossal Rabais
A L MAISON V. GREIDY
La maison donne ce rabais l'occasion du dpart
Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock.
Four 10 jours
Comparez les prix |. .
i.
V ; ffnl i'um
" fcob1 larg-
' brn i
fir
Uni
* blsic a i ois covl
Hm a 1 ir d-larjt
b'.anc a ;cur
derme n. i n u-laig
Voile blanc a car
blanc a bar. coul fc*
Creoon rot a fleura
rot ori
crepon cot a grand
Bfttffi ln k rxoi os
i epou de eoie de
l nx
iu>i
1.95
i 70
I
250
S
2 2io
'2 DU
a
i
'2
Fri* dn
iibaia
ijun
i v:>
1 50
i 75
150
180
1 75
1 75
1 70
1 50
S
1 50
15,
3 SU 2
fc
ir utes nuance
Indiei dm earrer aup.
franaiafl
' peur ihem d'hom
Pfn-dlp pour "
/erbires fianais
> m>ii blanc suprieur
Paotiet de coton blnrc
Mai -oi blauc I r hog-
Ser^j blanc noir,
rOMi marin, beage
Garbardine blsac
" nouvau' nr jupes
Rstlot de foute nunoce
Lainage nonv pr jupes
Diablement fort blDC
rrx,
prant
300
10
1 .">')
1 5'.'.
9
3
200
y
2
2.50
2 50
5 00
4
5
2 00
Prix du
rr b't
S 50
0 75
1 5
/ 96
175
2
1 .50
1 50
150
2
2 00
I
5
4(0
150
i Prix Prix do
I Courant rahni-
Tnilp b'anc pour H DSI 2 1 50
r)am'BB,ip i,r '"*''laj 2 175
NiOIOrk roir nr deuil 1 75 I 25
i ribl lai g 2 1 75
'cvhrniri* ribl larg 2 50 100
irhnn*se> pr napes :1 7 50 0
Tapis c>rA 'nul 4 00 300
i ' b'anc 5 4
'Servie t; d oil-'ie io oo S oo
de b;in |n 2500
Bas merceris nr d. 20 14 00
Bm fil pour dames ?6 )o 00
B^s cotoo son. ac 00 1600
" a jour motif paire 10 7 50
' a cotte p-iur
[Prix
ccuuat
d me & 6'lettes 36
ciaussitt s pr enf. l jn 00
* coton 14 00
Bretelle police sup. 2000
Cis-mu bwab'e 7 S
S rgnor&Veti marin 20
" Mu mitin sup. ?o
Cisinette de t. nuances 4
Gilirot sup 25
Couverture de 'i's sup 2S
0'i'1- b'nc un'O 1 ang s n
Duck b'anc 2 yo
kbaki spial roui
.oslum; d qaitktioi 5
rrix dl
rabais
pOfl
2 1 no
I t 03
I) 00
7 00
'7
2S
20 00
t
Prit
cours*]
Dock vert anglais >
nlle coul pour nom 1
garon 211
chimse'te fmb hjm 20
c 'vate de soie sup *j
Valise a mai s dames4
I M s
1 peig-e coine supdioaa
\
1) ht;le de soie nr dmtt un
lande entreJem broito
Crpe de melor franc, tj
2r0f de Chine 13
Ctpe G:orget:e u

Black &White
Whisky
Pharmacie F. Sjourn
Donne avis sa clientle, aux n deems et au public qu'elle
rasutorn Bon Laboratoire dl iclogie eL un Laboratoire ce
iol flic i\ phqu sous la Directioi du
Dr RiCi et t. Sjourn
Le laboratoire es' ouvert tcus les jouis de 7 hres du matin G
m ures du soir pour touus les r cbeiGhil et analyses pivues dii a
'annonce ci loiLle saui pour le
^Wassumnn et li ccusiuiile Lre-Sccrlore
Seront reues que le maidi dt chaque semaine.
S';-i ie.-M'i ia 1 hannatie pour les leiittigiieiLeLur
^nahesd'tnnts ttucgaltnquc,
Ut action de \\ ...-.mi 11 a un
l'u'.-ii non ueiiiboultti
Eiamen du sang et du pus
hai.di d s u aurea lecales,
lxamcn ue crachat
A ibiin.inu racticr.
Cousian:eLre"i5crtoiir Inn** Puannuaai'a
1 ect.a -------------------------------------------------- Scotch \\ In&ky
| vGrand ihoii de chaise et Dod D4?S.uiiirricaiu*s ei liane, chaises
plituie en tois Fauteuil, j^ux de .-Mon en o:e. en uuiialion de
niahogany. en Moyer iiiable itmbourreCuir ?er* id en fur, m
If rai iuivr , eu tout curre Mirons bia.'aull 00 jolis cadres M sa
tiquaireaTapit de aalon ai Deaceolaa ila lu ftilea labis puroua
Ion Tapis tour able3 Draps de lit Toiles drap lil. lil et coion,tout
colon ScrvieUes je toilette,Je baiu.erviel MaxMtt pour table
Toilo damaaaa pour nappes, eic.
Chez Paul E. Auxila
Rue Taver+ire A Magauin de VEloi
tBL\CK & ll'llll'K
Alphunne llayne
Agent pjur Hati
BUCHANANS
SCOTCH
WHISKY
Dt Justin Dominique
l)t \d Ta'uil de Yitjrc'no de P: ris
kurit) assiMa4 des prelesseurs Dcnskl et Deu'clur.ann de Ihnr
Ofl ca : Atfltua rcoirc S^
e'ies (lonauHaiious : 7 9 heures du mtnn
On trouvera la
Maison H. Slvei
les articles suivants reus par
derniers bte iux, des prix tr
nuits :
Toile Voiles pour corJonniers, sadrei.t
I oile a Vjiies pour voilier*
Eilieuue de toutes les coalejrs
toiK-j 1 >! 0 J1 de toute les couleurs
Piq-i sud grande biires, extra quilili.
^oltJ brode, extra auprieur
bas jour lil
i Chau stucs sup. pu 1: bounies
Lhmsset es pour enitns li- pour cadeti il
Duck bliiic ungla.s lil
Toiie <> drapa pur lil
B.piisleliue pour themisea
l'ain.b.acli gris fonc atigins rs suprieur ,
Perai blanche sup*
Diagonal noir su^eiieur
linUatiou toile ci\.e
Kaki j-iune sup.'rieur anglais
l'ealuibjich pour co?lu u. a d'entaols k pour
Alolleioiis sup. blanc el couleur
Servieiiriu de loileile blaac et couleur
6'oyeux couleur.
Ne manque* pas de pisuer c/ei|
SILVEtlAvivant d'aller autret'pan*
c'e-U ta Maison qui vend l'S nicU
articles et aux meilleurs p/te
partout alieurs%
~"
-^^
rit t BLACK 1 WHITE"
iev: > "-r>';.r-xw:.TJTt>;
Le\\ialin
Abrnfir.eni
Un Mou
lJnrt u l'rmce tiou.dea 2 0
. '*' nu- uiit 9rw
kHSsgap et abe Fullcn Siiae Polisb coupany
NVV.Y0H&
ji vous voulez protger la psaa <>
sures- iut
m vous voalts avoir on brillaat m
rable.
Si vous voulez conjarvar la cas''
-jiaase de cas chauaaoraa paortapt
pliyt-a la uiaqua iONfCJrtVM.
Fabriquas apcialsaien poar
gfntlevea du bigh life. m
Elle protge le psau dss enaassaw
idi , tl m iiMlear .
Elle entretient lur aoup'eae et conserva leur brillant.,,
Demandez la marque MONOORAM, c'eat la aisillaari
marques. *
Ceo ieansme, IQ**{


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM