<%BANNER%>







PAGE 1

JTBT CTOIDI Nouvelles Etrangres L'iftt Lia pria ^ffriizi LONDRKS—l'Ita la onf-tn e ail e lieu lundi procha'n. Un anuonce of6cielleroent cet aprs midi que le ment des dettes prives es' foneme.it ministre des affaires trangres d'Ita approuve i Paris quoiuue la queslie Ml Schanzer 'ait at'endu a tion soit secorclane elle permet da ondres lundi Les conlrences entre voir pleine confiance dans l'attitude MM. Poincar et Lloyd George dure du premier mimairt la prochaine rort pas pius de jours. On croit confrence de Londes qui aura pou quelles serrnt limites la discusD ut le rg'ement de la question des sion dts questions des rparations tt r, aiatious des dettes allies et audettes interallies Lloyd Georpecomp trea questions connexes. te prendie part a LwtedcMcd, tte an l a question de savoir en quoi con Jl MATIN Parisinua DIMANCHE Ui.e iJtavre originale et rouvtlle? prsente par la superproduction de ce William FOX La toi M l'un en / ^ccs. Ce fc'm a-nue a UT i^gtirre succs a tenu iVriebe r p nJ nt une an PnKiS t—L'neTg-e dont >it prea ne en Earoaa atec *• i' n f '" lf ve Mr l'tup.-ar Hans la controvtse loue Caprice qui dpeint les caawc les allem nd au sujet du p* e rac'res avec merveille. ans M controverse a\ec les ; Allemands Fiai w m Cun.ique en j Dartiet. limre • Ci i nuelle musicale gallo se le y aoi. toiteWEaite Au CA'^l^'O de Pti*a-V' .w*** %  Wi W i *| i ,m ( Sept lchs Capitaux ) avec Piaoctitt WRTINI h'ntie : G 2,00 kit IIIO ieStiiileba l'Amrique. s.'.s et le pioduit de t.td par le iresor. U vente scia Le ministre des affaires trangres continue i garder le silence au su|tt ces sanctions qui seront impose.-, L.ais eu apprend que ce sciout pio 1 ablemcnt ces mesuies qui seront prises, loutefois ou explique dans Dist 1*1 b/ition le Pri\ Ce manu, l'cole National-' Charles 'Wilhami , dirige rar Mr F.l'e 'ofeo* 1 p ierre a ofleft eoni la preiden ce du Dr V. Hover une ?e*ite 1re sco'aire suivie ^e distribution de prix en l'iiooreur drs lves de ion i-'ablfosemeol. Les deui premires p>rlie du programme furent viveneit apphuiies par le public mais pour certiioei rayons la 'e par'i ne put tre ex u'e par le fait que la p:cs patr otique en . ac es : iLa Patrie ea ivresse et la patrie dlivre , de Mr caractre cune (a Les Allis et t'illema gne tfevaut le Ttiba ** rnses. lcvtefois ou explique aans ---. Pierre r evtun TARIS aA£W.gti [ cs mmmM olllCiels que l'ana.re est ^i'ue qui nepeut en u de plus de i '"s entre M allis e al ae Q coQOm que el que par jo itiq q F Ecoles. Ifm.tdsau • u Vj M .i c 1 d f:^ consquent elle se.a rgle conom. JJJJgJ b eQ complis eQ der d user librement du canal d KieUe ^ t el com merc.altmeot plutt Jjj" l Ue conseil des •^""//* d J que par des mesures pottUdOtl et mi ffJSH d, rr llrer la question entire i la tour inteiDa'ionaledela Haye. La contro t vtrsesjst le%e en 1920 lorsqu'un 0 r eS| de villas, de collections caigo franais tut arrt par les ^ M| ^ autres objets *ppait aan. aux allemacds. Ainsi un des premiers lut allemacds el pils pa i e fe0 uveruc ges entre l-Allemagnc et les allis ^^ peDdaDt la gurrie sei0Bl rc ieapis la guerre a t rfr la cour aus muta runlon o l'oa .imi>. ^"^ -^^ —• — w • fui I Kl* luui* ritiBloD o i >•• •' %  musa • •Hllllllll'l .'IRt O'H.WIH ut'u ii*aul",aj, '• S'D'iii.ftni.i' MWIII MOUVaLSUII k#PO b*4t •' I !>"' C>"iQUtit 1 I .ir— Phy-I<|u*. <""'" J dt lonlll u'I. L Hyu'toiumt "l i..l'„— ^T'PfnfOm U. Art 4M plalrt. -our u.n,. Imu .i J 0U >) AViskey cossais Haig & St tient la disposition des commerants la Capitale que de ta Province pour l'excti' pide et sogno des ordres qu'ils bien lui confier pour ces Maisonsi fait KUX iiifcun* d* porc Babientt ~— r ~-..~. ..co ii-od. <* No l'ecBBi de cette pompe. J Jihut i.uvv....eit. laul maux. UL UlUMtrt %  f.f 8 UU ^i B U G G Y S | En vaille chez l Preelzmann-AGGERIW Rue du Un*.



PAGE 1

L. JftAljK our viendra Alfred Ji. roofcp XC -'11I2 Freri-i M-'^in de l'F'et 1 F Pn rt %  %  Prir-rr, le | P r Aot 1W5I ft.Anrcrcf *. rris et client On':! vient de recevoir par In gfe, mer raravelle tu fort s'ock de mchandiser. Savoir ; fhpmrapne Moel *t Cbnr <*,! .Roederer Vve Cliaqaof.liauerm •>t Sirops rssorhs. Malen, M fiscal I Vin Blanc et Rouge par barrique et rar caisse. Ko gros et en dtailF Prix dfiant toute concurrena| Chaque cherec ttt un* petite plante contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, 119, fua Saint-Antoin PARIS C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS 8 S! Q fi J=OIiTA XT-IFt I BT G?*! A!.-x.PKTRU8; Pharirtcia AI.RrT?T-V1 Pharmacia du D' Juatin VI; nu /M rorr*M /*• honna* /'Iturf^rn. *•. Rgie Franaise Barry's Tricopherous e le nourrit. fc lescheveux ont besoin de nourriaaant o sont attaqu* par la maladie, ils deviennent faibles et meurent. Barry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve les pellicules qui touffent les racines. Il dissout les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes qui causent les pellicules. Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu. Aprs avoir employ Barry 's Tricopherous pendant quelque temps les cheveux deviennent longs, forts • et luisant*. , Demandes votre marchand. Employs le rgulirement. Obeervea l'amlioration. S* C3 s C5 i ^t^^ ^^ ^^^^^^^^^^^^^^^; ^e) <&> < iair.rt cr.il.-£a fcrniii. Il faWtM-fMI rfa_rfioi. Lu BWi. %  ''"•' %  %  i mhrt vtrmnl —. yr/n. Amhrt i/trintll m _—, l'renuer Oui HOU M. fln. l.'AnnraU mtrfiiifi'r I. Amour twi h CK? r ......,„ %  . mont. Violelle. Cyf' 1 """' Msmfll. Lilat. Siugutt. Irli. /Mi.ifrup. C/.ypr* liUlil A UOl I, loenl. fueraui uour llaili 1 7 i !U, Rue du Mayaim de l'tlat %  Sa H Balloui fils toaou Bjimrt Foi, 120 (Pri du Dpt de Rhum Villejoint, Aowoce sa .ombreuse clientle qu'il vient de recevoir; les articles ut* s, toute euunoht, et MEILLEUR PRIX yUE PARTOUT UMS: ndmortim me de bijouterie, montre, bracelets en or, atgeot et nod uaortimeut de bibelots, cadeaux pour baptme, fianiillea et QiUet petits 1 ta en fer, en cuivre, grandes et petites glaces, taule toute beaut pour salon et salle manger, chaises, dodioes, n.luipes, carpettea.descentes de ht.moustiquaires.as.iettes, tasses, ** a liqueur, tapis de table, couverts, couteaux, "•es Manches et couleur, chapeaux BORSALINO, chapeaux melon, •' laiae, panama, casques, jambires, mailes, valises de voyage coemiasettee, taux-cols, caleons, forme de chapeau pour dames, M pour damna et eof-in s. •lie est cordialement invit venir voir mon assortiment a/ant ar sur un article. Tabac Scaferlati Parier BLFU : La Paquet 060 es. Le Ki'o Gdes 12 t: Tabac Scaferlati ,j^J Papier GRIS : ^* w 1 le Piqrei 0.40 cls, le Kilo fides. 10 |]1 I h 1 Krr-nr t e 10 C|0 i rattir H. 2 KiVs *-** %  %  11 %  I P J V I \i\ Poit au Irinc-, If 2s luiiVt 1.1-2 •% —%  %  -*. ^-v ^-. ^^ w REROSlftE SHEL Demandez ceux qui s'en servent Lumire brillanteSans odeur Sans fume La GASOLWE SHELL kta Si Mariial Populaire et porte de toutes'les booisei.— ti2 Iota KSgnaeta/doot 1 lot de O'vidollars et 2 deKXJ dollarB. VA Billet entier de J coupons: Lu dollar. Le coupon, Vingt centimes or ou DP gourde. £a vente Port-au-Prince dans les maisons suivantes : Aux Armes de Pari6 Comptoir Frspaig SfSmiruwp Coll^o Mme Rgina Montroaier Mme UUCIH Viard Vincent G Mrkblouf Pharmacie Parisot 'Petite Maisou. Mme d'Ennery Oejoie Htel de, France Htel Hellevue Pharmace Guetaves Prenez votre billet ds maintenant Tirage prompt et sincre. wKm Htel Sainte Rose L'DO el 1 Sainte Rose %  sis i L^ogdne tir • ;es services aux voyageurs venant dt Port au P r in:c ou s'y ren danc Cuisine excelltrte.coaditioas avan lg'UScS. haimaeie W. BLCtt jjPOGUES et tous PRODUITS tJHlMlUUJCS en GROS et en DETAIL puscotioD prompte de toute commande pour la Cte JJAND A!;UhTlMENT de SPECIALITES et d eau Minrales Bouchons pour Kola et bon tulle vin. J*BY-TRICAI.. Aliment nutritif idal pour les enfants en bas gej'œaioe en poudre, "Seraatoae liquide. Sanatogre, substances •jmeniaire* facnemeoi asumilables recommande dans la phtisie, [Jaoœw.la chljrosf, le rachitisme, et Us raaladiea de leatomae.etc. Jigjdio. caaianiii. remda efficace contre la coqueluche. jHials Genesan, l'easeuce de Santal et Kawa .Kawa, contre la "•wGorra^ie. ^Pole Galodurat l'ioJure de potassium, L'iode .pans inconv SS'ei.^" 0 8dat f 6t ^P" 101 ^ 6 P 89dant UCe Mll00 i ba cSne t !..liqae. Priodique, de JJjjoufrice Udol. JTOMlvarssn tt Nosalvarsao l'Argent^*r .ultufique et Huile de foie de morue | les prix avantageux ^' ne, Aniline noire soluble I l'eau et a 1 alcool. Bandage a ceinture lastiqueProduits franais Vient d'arriver un nouveau stock d* ce merveilleux remde contre la c Dysmnorrhe > ( KRles doulou reuses ) Moraines, Nvra'gie., Lnm AULE AUXILA fueraversire *4j i Magasin de l'tat amande venir voir les arlicle* de tout traicheur et du lr ^ l qu'il ieni de recevoir pir les derniers bateaux cie .y^on asForlimen. esl orrime to Jjoira t es van, IM 1 ' Jl^eet le. pru consciensteux.U uti.ait lo^s l-s gouis poui • l'uimes et enfan's. . .. lte ce magusin, avant de faire <*hats. ..femme, c'est le seul mdicament dont l'effet soit immdiat t infaillib'e. Un aeul cachet suffit habituelle ment rour ahittr la douleur et dans ies accs de forme paroxystique deux acheta '20 ou 30 minu'e. dinter e calment les douleurs le. plua intet 81 H. Eu vente chrz : L LIMOUSIN, aen? exclnsil, 211, lue Tmeis re Poit-au-Frmce Et St Msrc, cher Cln)nt Ycrna. N.B — On demanda des Ueprsan iBQta en Province (Pharmacieis), A lui liei I Madeira Embroiderie* Jut received frrm Madeira a good assortaient cf ha" (MI, an Madeira embioideriea, a* T dont la rputation n'est plus faire pont la taoricaiioa des cercueils. .tvi> IH puhii: gu ele vient ec.ora une fois de nduire ut prix a-taut BM itb cercueils nmplts que ntr ceux de luxe. Elle proli'e de Poccaion pour avise le public qu'elle n'a p.us de reprsentant sui ectta pldce auloi.bca recevoir H ton nom des commao des de cercueil. PBI consquent '-oua ceux qui dsirant un travail SUtU $l Soign doivent h'adnoatr d.reciemeut au propiltane aasf la nuit et les |oar. de tte on esi pri de e adiesser au chef d siensr Mr Flchier HL'SSOii "ru. des Fronts forts No bl2 en face de Pancitmne CatliAdrale. '* • HENRY STARK Ru. du Qoei, en (ac. ds la Care



PAGE 1

UfMATHl Colossal Rabais A LA MAISON V GREIDY la mai on donne ce rabais l'occasion du dpart 0 pour (liera d'hom 1 50 f ft r,. Q 'p pour " 2 znhirea fraraia S S'mi'i blanc suprieur 2 00 Rnp'at HP coton blanc 9 Ffiniook b'arc pr ling2 S ra. b'nnc noir, "^me, marin, b 3 age 9.50 GarbaMine blaoc 850 '* noivnntA or jnppg 5 00 Ratloe dp toote nuance 4 I n'.,.. .,-i nonv pr jnpea 5 Diab'eraent fort blanc 2 00 Prix du rah**" 2 50 0 7:> 1 *5 i or, 1 75 2 1 .50 1 .50 1 50 ? 900 4 400 1 50 •rT Courant Toilfl blanc !" <-r -'h" 2 r>4m' e ee pr mHtplaa 2 Nanaonk noir nr ,\a,n\ i 77, dbl larg 2 ca-hmirie •• dbl larg 2 50 r> niaaai pr oes 2l 7 50 Tapia eir coul 40'J ' banc 5 S ivie'ie d to'etie 1000 •' dp bain JO ( P-- r*0tfpt\*t pr d. 20 [ta* fi' pour dames j6 Jas roton SUP. 2C 00 •• a jour mnh' paire 10 •' a cotte pjur Prix dp rahpja 150 175 I 25 1 75 2 00 fl a ou 4 S *o 2S 14 00 /n 00 Ih 00 Prix courant Dette, de t. nuances 4 •Oi'ieot s"p 2S .rniiw'i" de b's sup 2> %  DriHe blanc U"ioi sng s >•* jl^uck blanc " a >0 [khaki spcial roui costume d ('qai'i'io i 5 Prix du Prit rabais courut Hork vert anglais j D-ille coul pour hom t • •• garou 3 0) chaussette tant* hom 20 (rava'e de %  Pharmacie F. Sjourn Donne avis sa clientle aux mdecins et au public [qu'elle 'ftsuiorru son Laboratoire d'Uiulogie en uu Laooraiotre ce i jloflie appliqu sous la Direction du Dr Rico*, et f. Sjourn Le laboratoire est ouvert tous toi jours de 7 hres du rm'i-i a 6 r eures du soir pour loules les recherche* et analyses prvue* dat:: 'annonce ci loiule, saut pour le Wa&strmann et la constante Ure Scrt^n Seront reues que le matdi de chaque semaine, ^'adresser ia Pharmacie pour les renseignement* ^tialyes d tiiifs eUSuc ptstrique, ttBCUOO de Wassetmann Inaction de Triboulel, Examen du sang et du pus Lxameu des matires lcales, Examen ue cracha 4lbumino ragir, r CoDitan'e ff* Scrto lie l'echtrche de Spirochti et de Conoeo^uet, rtc, tic. Meubles meubles meubles Grand choix de chiitM rt DodmPi amricaines et liane, chaises pliante en bois Fauteuil, jeux de salon en osier. en imitation de mahogany, en Noyer vritable lembmrrCuir ve l Lits en lar, en lei at cuivr-, eu tout cui v re Miroils biseauts eu jolis cadres M sa tiqua ires Tapis de aaJon et Descente de lit Hctiles Tables poitrnu^ Ion Tapis pour tables Draps de lit Toiles drap til. til et coton,tout aolon iv. r vielles de toilelte.de bain.ServieUea damasses potr lal.le 'J'oilo damasae pour nappes, etc. Chez Paul E. Auxiia Rue Taversire draps pur fil Baptiste fine pour chemises Palmbeach gris fonc anglu ra upiejr Perai blanche sup* Diagonal noir suprieur Imitation toile crtie K.tkijiatie suprieur anglais Pealmbeach pour cosiu.nes d'en'an's S: pouf Molletons sup blanc et couleur Ser vieil es de toilette bj a nc et couleur Soyeux couleur. /Ve manque* pas de passer ch$ SlLViRAjtvnnt d'aller autrepart c'est la Maison qui vend les meiU articles et aux meilleurs prix partout alleurs % •i 0 Di lu Cl m U [h 'fai rini ki'tl Imlli L'i lt! . 1 ipi cm npr ipi ma i> DU li lin R Ha> Ohca i Avenu* Cit'^oir* 458 al t'osil


PAGE 1

ax*D No 4882 Port M Pnno aUM ealgfTIUH f RBPMflTAaM Clment Hagloire RDMH0 20 CDITIIIB Quotidien Jendi 4 Aot 1922 ? Ne fais pas l'œ.vrepftor le fruit-qu'elle'proeiir*, mais ne cherche pas pour cela viter l'œuvre. Bhagavaa GITA ilfciMCTION : fi ae t Amricaine No lJtt* TELF.PllONE No i*2 Pour Anatole France Etranger Par cble, 1 AOQt IB tonnement attrist, j'ai les de l'esprit et du cœur — vous fin iovecUvrs lances — comme a 1 liez prirer ceux qui seraient tents it 420 — par Pivert Anatole de suivre vos conseils ? le me rapATHENES— D'aprs les joaratm le souver%  nel un A* ma r, Q K<. _•*. Al A... renient a donn comme instruction au co'iim.iti •,...„ e,,e % %  de m f. s P ellts Parents, lve dim en cht de ,. ir ,,,. L l rtc ,,, ie ^ Asie MinfUPe ton et doux Monsieur Bergeret dune cole religieuse,, dans laquelle et en Thrtce d viter tout cMucravec les trouro serait peut-tre pas tonn, O ne badinait pas avec le dogme. P a ,li;ej imiit souri, comme il souriait 11 me trouva un dimanche faisant ad eue vSai ! Jacinel **o ^^aottoo et CiQtftriia s it mt e'itrk tenusNoua voilons Dieu croire qae le P • .Va', h dWou cur, fera le ncessaire pour redonner i nette Eglise, la propret que rcla-ne la saintet des lieux. Inbnnal de P,ti.c.~ Baau-oa de plaintes coutra le personnel du Tri bunal de paix,. M K ea suppliants, fonds de Pouvoir, Huissiers, et mme les Solaires et Arpenteurs S7 amricains reprsentant 28 tats des Etals-Unis arrivrent au ll.i' %  Ir, sur les murs de sa petite mirer i ma petite fi le — i qui ie pour visiter u France, lis sont dnus par ,des eralfitt i son image. VPUX donner le got des livres — de n**^ de ' ?"" dvasts ... l'jnr,.* !• nrruinmw>, nili, '•''.' % %  -MI %  .,.%  • MI MI I III > .11 j \ %  r ''11)9 C88 U!lXaiZ6S -des Littraire* et Minlain*.— au dvouement de Messieurs Hdvard Volel. Ernest Uellande. Jai i tient rsiton parce qu'Us auront simplement s'il l'avait lu. Il seo d'dclarations rcente de certains membre da tous les pointa du pays. J 42 mal possde actueMetnrfilt' Sa ment rpt ce que d'autres fendit vigoureusement et dclara qu* B^STJSZ SriL. ^£& 0 r|1|> „ lltrmtli up . Bftrwi/ ft ?"" %  arcle. Littraires e la.u dit avant eux. ia nais il ne le lirait. Il est vrai dettes quelle que fut l'attitude les Etats-Unis r, i c U'idmuiujue.— Le service dams — Tout d'abord on %  OMta la Dtaolisseor. Vieux mot que qu il tait ainsi plus l'aise pour le .CONSTANI-INOPLE Ayant acquis u con ydrau ,oe laisse un peu dsirer. Jamarader.e qui rnaretie mer i. trBt l-i.n ,n,,v.„i I,, j 1 n. • J 1 vicnon que le danger d attaque de la ville par les 11 parait que l nSUttHanCO d eau veille tfrnc l'uptiuiia A =.„ ia7i IICDS bien souvent lu. condamner. Je profitai d un moment rer, ? %  •• 11 ^..i,. m !" ni,,, s ri., .;„. ^ .... ^x,_... J "..": v ;', gr. 1 activit d %  sa0 Pr U;;L\ continue et un dfaut de captation de fl ,dent, Mr Ernest Bellanda et %  .. %  vM. v.vu avu.vu. M IUUU,.,re. ".ta* Xaio !" g;,,!" !" '. Mr sources.— Le Cbteu d'Eau du de Maurice gnes d'un Ouvrage que je Venais de inventeur du tlphone est mort hier n. Kttolisseor, G*lil Og et Cha tecevoir et que je voulais lui prter. i, dmolisseur Si vous jugez mon mensonge connue iDolie. Hemel crime de damnable, lancez-moi donc la preqoi cioien: zu picgits, et que m re pierre |il gota fort le slyle vif. ttote l'e.poir duo a~enir spiuti el, lger habit d une haute pen w> se. Trs mu il me demanda le xirnie nous ne pouvons plus nom de l'auteur. U venait d'admiVIENNE — Le bureau otfciel de change a t terme lier sous le prtexte que les normes transactions avaient surcharg le personnel Motor* Cars sont remplis tandis que dans le tu yaux u'oct ta.ue 3 pouces d'eau pei ne.; L'exquise urbanit, trne en mat tresse, aussi l'tranger trouve fil la cCama;aderie oon BAulemAnt Ha Un je rapelle qu'ayant I incendie 8aInea d, 8 traat.ona, ma.a Sre UL de 1806, leau montait au second tfrabte compagnie tage daus toutes les maison, cest Fem.na et Excelsoir nouvelle ainsi qu on yo.t encore des bassins raent foQd8( foncti'annt Q a Si au second tage. Leau maintenant, D i e „. Mft ,. rade i d „ t fair !" 8 t JP! l ?"??: D le a A m eDter } % Tllle %  •• Fmiaaa qui eo mp te paLi charmantes tfoMinr ttergeiet monter soi rer, sans le savoir, quelques lignes ^ h le m Ao It woas avonS renar()u ,„.„ aussi contrairement ce qui pas StataSKa^la TJ^VJ Ht, nous Toulons y jeter ses du Dictionnaire philosophique. Mon t install dan le* motor cars de la ville sait autrefois, certaines maisons demoiaHiiH * rZLJT i Mt vident que cest encore retit cousin, qui est demeur trs des compteurs automatiques. Avec ce nouveau svs Q oot de l'eau que durant une cer MEUMN J^A^ ..*... i j. %  • ] . IT i leme les receveurs ne dlivrent plu de tickets • ,. ^ v v ** L-risSai I cercle de ISUOSS > %¡%  Wire faon d avoir raison de pieux, depuis ce temps lit tout volaui passaK ers. Auakoi la rtaxtethim le pertaine partie du jour. a pu rea gir, malgr l'influenra dm wnitt. Supprimons-le. Quelle taire. pteur irappe son compteur et le voyageur conNous ne saurions trop rclamer de milieu, et organise dea cantrmmnmm I*-. N!aiS ,aUt HeQ I 6 '" *""&< WBSS PS*, de la P. lLTu^^h&S^^V. he M d0, a d8 e 8 Jil faut que la foi pour lai Monsieur Bergeret. l'enstz donc I c. S. qui ne cesse de chercher 4 amliorer lewr ?":,'„'!; Sti!? t fluS n L)ura,lt QOlr court ajour, uieuts de ce service, et faire rap nous dkon prend de si giar,des prcau II est jnsiet doux et vertueux A-t~ vice des Tramways de U vaie 1 wit chose bien peu .clide, on fau mourir le Christ pour autre %  M puisse rsister i la lgre choe? Et moi qui le trouve — ned un doux philosophe.. Monsieur Bergeret —si grand, si g, M ,'*•*,. #^ Bouca n>nl cette nergique rprobation bon. si humain Je n'ai pas hsit beWlCeS lies rOUl€8 naire (| .dj commenc lea tra_ !e"7at'dVpTrab Va ^''T'*'" Btlqu'un que je ciois sincre, je i coofiet ses ouvrages des mains vaux Gaillard et es, re avant long manuue de numraire KL***!* !" "•sb!e. Il laut donc que ie sois dlicates et pures de itune fille. Ht Nous attirons l'attention du service des routes temps les remettre uti|. m ._. • 11 1 .._ ... sur le petit chemin vicinal couJui;ant a la Source Hua TPavaM l'iihli Itœentuadconceiiact onpi Monsieur Bc.geiet, respectutux, uo J^,^ roule l)uvcrgUw OB nous du M ue umu. u ^ .IVIUU. Bl mue id P avons pa entendre une belle cnf port qui de droit, pour q.von y rence du Dr Pili, aur la CotIMaa _. apporte une amlioration. cullQe confrence ded.te aux euo! Eclairage Llectnqu C'est Mr g <, n8 de la filiale du Cercle Boocard qui en e,t le coucessioosituation Benominu m Agricole. __que de numraire. Seqendaat la au Dpartement r6joile prochains %  a nnonant bril loi. Mais dores laate on espre aous peu veir uoa ID plus un incorrigible arrant nique, paternel, quel' charme et m route est eomtammu monde par les eau et ueja nous signalons un grave reprise dans les affaires madoxe, pue, deia moiti fou quelle gce il met dans ses fines r venam de u plJl,0 d4ftou Sf dc D ' uini "onvenienl, pour qu avant la reLe Caf nouveau a fait son sapa 1100.,; mome. IOU, queue uin lusl U U3 Ne p0 urra.t-on pas entreprendre des travaux'pour mise de C6S travaux On puisse y rillOU Sur la olai'H il • %  >AU BfS m*nt que, tout au contraite. causeries !, empcher ce gaspuiage d'ei ,uste au moment porler reBde> D0| le C0Ql ^ at „ Q a f " %  J Mabitin CU 'sj mon vieux matre est tout One jeuue bile alliance charmante ou une bonne psnis de laVdls en est prive ete vu i clairage de la ville QalXmSSmiL\^ •. IJ* de cette docttine de Christ depurespiit.ranaiset delgreg.ce _____^ t que 300 lampes tandis qu'il ne fauJ& JfVSS5S^i?Sg&2S 11a mieux laite comprendre, ciole, spirituelle et fine et vive — drait pas moins de OJJ pour veaux ngociants neut arnanar n e mme ^douceur, mme aussi capable de goter les plus dl. ., 1 que la ville soit bien claire Le araliorafon sensible. Les queluuee . ttnte piti pour les malbeu cates nuances de cette pense subtile. Hfl€V Ce Conseil Communal de Jacrael, ne ajaiaooi existantes bnliciant d'n que de s'mouvoit au charme lgant matriclUX mam l uar *i t P a8 de fournir ces lam tfer tain monopole, et font la loi aux 1 .... %  ••<**.w %.%.%/%*ivis naa umui an'un oirus main laa I-I.IMI. i. ,_.. •>*. .!" OUA "•Plai que mon divin mstre,— et triste de cette grande bont. "*Pler de Monsieur Bergeret %  aju pes supplmentaires mais les recel' les de la Commune, sont insuttisanA 1 Avenue Jules Pouplard on a lait dposet | e:J p 0ur couvrir 1S dpenses du spculateurs et aur coosommsteurave le ditficile patdon des inEt Monsieur Bergeret se concleit c* jour ci des nuttnaja de oasmcttaM qui g a< j^| actael a plus fore raison H tV '.. 8,DOn avec plus de r" DS d0UtC d mchaocel s Jc a ^\ € Z t tS uTanlMi ces .as elle ne peut pa'yer de nouvelles ebar^ majest, du moins avec Pivert en songeant que its livres de IIUl *„ au i ,, u i i e „ucnt u voie •asaalaiet voi ^es. esput mordant et d'ironie sont dlicatement ftui.lels pai des tme*. "ee, centre la peine de moit, le mains fines, aux ongles aiguiss *** piisons modernes, contre comme les peintes de son espnt, et -' e ^ ui avcc P' us de 8 lice < l ue I motion ue sa prose met par•it'eit montr aussi tolrant, fois une larme-divin diamant— dars indilge a i! Et avez-vous reli l'cnn de velours sorrbie de deix r ont qui le condamnez ainsi, de yeux noirr +* JOtea infime — joies subti T N n P la. Aussi aurions nous voulu voir les Pouvoir Publics s'intresser de la G 0 a V Vrnemen"t HaU.en question et permettre au Dpartement des Travaux Publics, de* fixer ouo le nombre dea lampes prvues au Contrat. Mgr tioretti Cette semaine, part pour l'Italie, Sa Grandeur Monseigneur Fioretti, Cbarg de la Nouciature prs du qui noua a Omeil d'Etat %£?^*&?i£ !" Marchandises m travaux lgislatifs, I a t plutt en rsultai heureux En elfe, les . i. faits et actes qui y ont t accomj^.^^ r rUHU,l9V9 plis oans des conditions excepiiou nellement avantageuses, sont un acheminent nt vera une transformaAngle des Ruas jdes Frcats la Direction du regrett Adrieu bou i.aiJ fonctionnait admirablement forta et du Magasin do l'Etat bien; maintenant quelle est dissoute, lavillesetrouvelivre elle-mme.— l'as une pompe, pas un boyau, ne i pour porter secours la population en cas d'incendie honor ce matin de aa visite. Nous souhaitons un bon voyage el ou agrable s4pur au Prlat diatio gu qui a s u at irer U sympathie PeinpMrs Ltorw — Autrefois une Je tous. "/'H^IUI Compagnie de> Pompiers Lbreasous !^^?as? Docteur I Mdecin Chirurgien Aceemcbeur mJ? "•. discourt prononc far HT', a Conasti n'Jtat au mo M clture dt la Session. ^mtmm '%  '^ IM Nous croyons '.re l'interprte de Maladies des Yeux— de la Peaula populatioi en demandant au plus des Voie* Urinaires toi la ror*u,.Bation de cette compa 1J0} Champ de Mars Mot gn.e ou tien que la Gendarmerie k De 7 9 heures du 100, une volution sociale et cono s Jg8 j 0u de telle eor:e qu' la pro l0ute un population, en formant retrouprenne en main la sauveg rde de ., %  lUttnn n formant L aprs U L '^**œbVe v5n. l im. d r^?rfa mi( oe *** ria\oa nous nous 1 une „ouv ne Compag I,K u • a Libert, l Egalit, la Fraternit, vions dans lea mmes dispositions Hospice C-t Eubliasement foncsolid s et mieux appropries d'esprit pour seconder les noble t ;0 Dne itervet le, avec l'aide du ,. vie commune du peapls natieo etforts du Prs'dnt de la itpubli [),• WiUnm aussi sympathique que 11 '" ' % %  >• %  : -.. t. H est vrs, ma'8 quH trav-plani encore et toujours ecn ir ed ce.stur ,ie Dr Champion. Tous nos rompli nents, aux bon matin midi de 4 s au haut de la Pharmacie Bourraine J Confortantes que vous ve Ll Ptar t\ oretier tant au nom du om l,r^ r sxcutf qu en votre nom ,B Vl *Au^ ll ^„ e 0da J t X a f ZTl, la D r" e q ..'. ,-.. P I, %  , %  u em %  5 UN nom du Conseil d Etat, srement Mn u m 'w* co *[ 1 ;?Corpi a 1 es mir -IUI i U , ..,. avr ,i PAuiOOomie Natiouale tion JM a^ couscieuae c i Q" Ul ioD ,or,n, r tou J :,jr8 la b ,e De mon f n>..H.j>nvoia J 1,1 cou*i de la bessioo uni de ,,Pt relall0a et f vor se n08 d -te vou u rCollgues, une cco ce sa neU \l bn < 0a dsvoir aa.ii* uarti uni sioai ' de pa r ' ' ^ d 'fcHiaiit. v Efl D0Qa gparan. que chacun em me- sentime de contiaten 1 et >iel.— L Eglise psrois Ncrologie 'i'd ytre iijul OUt yU enta ion i 1 utilita es'. ebacnn dom.' r t n* ni uveile or.enta ion mort de notre arti Lon Uodlin le H tailleur bin connu aot ianiia.ii An tu tmoignage de nu-1 ta able l'es une gnraleoot Nous enreniatrons avec regret I o qui jouisaait de poite avec soi Mai* 1 Cuer Collgues, %  p. ornent de.t'im,r -ratte Se*oui a constamme k ^ £ !mi!%"" dlouf8 uia d6 cette tammeot place en mo. A sou U s le Dr Hodei/n.a sa venve 'esprit de *o 1 i^H ue m-s i-etueiciements pour b grau suie do_t la construc ion remonte et a ;x autres pareuts ^iioiiv^s nous neut prsid nos de co-fiioc 1 e •• vous avez cons g 18:'. a r.u ces jours derniers un prs'uonanos ajnoerag condola trwoel autel, mais l'ensemble de la ces


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05735
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 04, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05735

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ax*D No 4882
Port m Pnno aUM
ealgfTIUH f RBPMflTAaM
Clment Hagloire
RDMH0 20 CDITIIIB
Quotidien
Jendi 4 Aot 1922 ?
Ne fais pas l'.vrepftor
le fruit-qu'elle'proeiir*,
mais ne cherche pas pour
cela viter l'uvre.
Bhagavaa GITA
ilfciMCTION : fi aet Amricaine No lJtt* TELF.PllONE No i*2
Pour Anatole France
Etranger
Par cble, 1
AOQt
IB tonnement attrist, j'ai les de l'esprit et du cur vous
fin iovecUvrs lances comme a1 liez prirer ceux qui seraient tents
it 420 par Pivert Anatole de suivre vos conseils ? le me rap- ATHENES D'aprs les joaratm le souver-
nel un A* ma r,QK<. _*. Al a... renient a donn comme instruction au co'iim.iti
,... e,,e de mf.s Pellts Parents, lve dim en cht, de ,.ir,,,.L. l,rtc,,,ie ^ Asie MinfUPe
ton et doux Monsieur Bergeret dune cole religieuse,, dans laquelle et en Thrtce d viter tout cMucravec les trou-
ro serait peut-tre pas tonn, o ne badinait pas avec le dogme. Pa,li;ej_
imiit souri, comme il souriait 11 me trouva un dimanche faisant ad eue vSai ,
!
Jacinel
**o ^^aottoo et CiQtftriia s it mt
e'itrk tenus-
Noua voilons Dieu croire qae le
P .Va', h dWou cur, fera le
ncessaire pour redonner i nette
Eglise, la propret que rcla-ne la
saintet des lieux.
Inbnnal de P,ti.c.~ Baau-oa de
plaintes coutra le personnel du Tri
bunal de paix,. MKea suppliants,
fonds de Pouvoir, Huissiers, et
mme les Solaires et Arpenteurs
S7 amricains reprsentant 28 tats
, des Etals-Unis arrivrent au ll.i'
Ir, sur les murs de sa petite mirer i ma petite fi le i qui ie pour visiter u France, lis sont dnus par
,des eralfitt i son image. vpux donner le got des livres de n**^ de ' ?"" dvasts
... l'jnr,.* ! nrruinmw>, nili, '''.' -mi .,.- mi mi i iii > .11 j \ r ''11)9 C88 U!lXaiZ6S
-des Littraire* et Minlain*.
* au dvouement de Messieurs
Hdvard Volel. Ernest Uellande. Jai
i tient rsiton parce qu'Us auront simplement s'il l'avait lu. Il seo d- 'dclarations rcente de certains membre da tous les pointa du pays. J 42 mal possde actueMetnrfilt' Sa
ment rpt ce que d'autres fendit vigoureusement et dclara qu* B^STJSZ SriL. ^& 0 ,r|1|>, lltrmtli ,up . Bftrwi/.ft ?"" arcle. Littraires e la.u
dit avant eux. ia nais il ne le lirait. Il est vrai dettes quelle que fut l'attitude les Etats-Unis r,ic U'idmuiujue. Le service dams Tout d'abord on OMta la
Dtaolisseor. Vieux mot que qu il tait ainsi plus l'aise pour le .constani-inople Ayant acquis u con ydrau ,oe laisse un peu dsirer. Jamarader.e qui rnaretie mer
i.trBt l-i.n ,n,,v.i I,, j 1 n. j 1 vicnon que le danger d attaque de la ville par les 11 parait que l nSUttHanCO d eau veille tfrnc l'uptiuiia A =. ia7i
iicds bien souvent lu. condamner. Je profitai d un moment rer, ? 11 ^..i,. m* ni,,, s ri., .;. ^ .... ^x,_... j_____"..": v;', gr. 1 activit d sa0 Pr
u;;l\ continue et
un dfaut de captation de fl,dent, Mr Ernest Bellanda et
..vM. v.vu avu.vu. ,M. iuuu [maie la plus terrible condamna d inattention pour ouvrir un volume mouvement des troupes ,
! w luc Sx,.*, ,u , le pJkm quelques 1,- *dBWS8^B^A* Morne".>,.,re. ".ta* Xaio g;,,-'. Mr
sources. Le Cbteu d'Eau du
de
Maurice
gnes d'un Ouvrage que je Venais de inventeur du tlphone est mort hier
n.
Kttolisseor, G*lil Og et Cha tecevoir et que je voulais lui prter.
i,dmolisseur. Si vous jugez mon mensonge con-
nue iDolie. Hemel crime de damnable, lancez-moi donc la pre-
qoi cioien: zu picgits, et que m re pierre |il gota fort le slyle vif.
ttote l'e.poir duo a~enir spiuti el, lger habit d une haute pen
w> se. Trs mu il me demanda le
xirnie nous ne pouvons plus nom de l'auteur. U venait d'admi-
VIENNE Le bureau otfciel de change a t
terme lier sous le prtexte que les normes
transactions avaient surcharg le personnel
Motor* Cars
sont remplis tandis que dans le tu
yaux u'oct ta.ue 3 pouces d'eau pei
ne.;
L'exquise urbanit, trne en mat
tresse, aussi l'tranger trouve fil
la cCama;aderie oon BAulemAnt Ha
Un je rapelle qu'ayant I incendie 8aInea d,8traat.ona, ma.a Sre ul
de 1806, leau montait au second tfrabte compagnie
tage daus toutes les maison, cest Fem.na et Excelsoir nouvelle
ainsi qu on yo.t encore des bassins raent foQd8( foncti'annt .QaSi
au second tage. Leau maintenant, Die. Mft ,.radei dt fair -*
!8.tJP!l?"??:D_le_ _aAm_eDter.}% Tllle' Fmiaaa qui eompte paLi
charmantes
tfoMinr ttergeiet monter soi rer, sans le savoir, quelques lignes ^h le m Ao,It woas avonS renar()u ,. aussi contrairement ce qui pas StataSKa^laTJ^VJ
Ht, nous Toulons y jeter ses du Dictionnaire philosophique. Mon t install dan le* motor cars de la ville sait autrefois, certaines maisons demoiaHiiH * rZLJT i
Mt vident que cest encore retit cousin, qui est demeur trs des compteurs automatiques. Avec ce nouveau svs Q.oot de l'eau que durant une cer- MEumn .J^a^ ,
..*... i j. ' ] it i leme les receveurs ne dlivrent plu de tickets _______,. ^ v v** L-risSai I cercle de ISUOSS >?
Wire faon d avoir raison de pieux, depuis ce temps lit tout vol- aui passaKers. Auakoi la rtaxtethim le per- taine partie du jour. a pu reagir, malgr l'influenra dm
wnitt. Supprimons-le. Quelle taire. pteur irappe son compteur et le voyageur con- Nous ne saurions trop rclamer de milieu, et organise dea cantrmmnmm
I*-. N!aiS ,aUt HeQ I6'" *""&< WBSS PS*, de la P. lLTu^^h&S^^V. heMd0,a d8"e8-
Jil faut que la foi pour la- i Monsieur Bergeret. l'enstz donc I c. S. qui ne cesse de chercher 4 amliorer lewr ?":,''!; Sti!? t fluS n L)ura,lt QOlr court ajour,
uieuts de ce service, et faire rap
nous
dkon prend de si giar,des prcau II est jnsi- et doux et vertueux A-t~ vice des Tramways de U vaie
1 wit chose bien peu .clide, on fau mourir le Christ pour autre
M puisse rsister i la lgre choe? Et moi qui le trouve
ned un doux philosophe.. Monsieur Bergeret si grand, si g,_____m____-,'**,. #^ Bouca
n>nl cette nergique rprobation bon. si humain Je n'ai pas hsit beWlCeS lies rOUl8 naire. (| .dj commenc lea tra- !e"7at'dVpTrab Va ^''T'*'"
Btlqu'un que je ciois sincre, je i coofiet ses ouvrages des mains vaux Gaillard et es, re avant long manuue de numraire kL***!*
"sb!e. Il laut donc que ie sois dlicates et pures de itune fille. Ht Nous attirons l'attention du service des routes temps les remettre
uti|.m._. 11 1 .._ ... sur le petit chemin vicinal couJui;ant a la Source Hua TPavaM l'iihli
Itentuadconceiiact onpi Monsieur Bc.geiet, respectutux, uo J^,^ roule l)uvcrgUw. OB nous du Mue
umu. u ^ .iviuu. Bl mue idP avons pa entendre une belle cnf
port qui de droit, pour q.von y rence du Dr Pili, aur la CotIMaa
_. apporte une amlioration. cullQe. confrence ded.te aux euo!
Eclairage Llectnqu C'est Mr g<,n8 de la filiale du Cercle
Boocard qui en e,t le coucessioo- situation Benominu m
Agricole.
__que de numraire. Seqendaat la
au Dpartement r6joile prochains annonant bril
loi. Mais dores laate on espre aous peu veir uoa
id plus un incorrigible arrant nique, paternel, quel' charme et m route est eomtammu monde par les eau et ueja nous signalons un grave reprise dans les affaires
madoxe, pue, deia moiti fou quelle gce il met dans ses fines rvenam de u "plJl,0', d4ftouSf dc D'uini- "onvenienl, pour qu avant la re- Le Caf nouveau a fait son sapa
1100.,; mome. IOU, queue uin lusl U*U3 Ne p0urra.t-on pas entreprendre des travaux'pour mise de C6S travaux On puisse y rillOU Sur la olai'H il >AU BfS
m*nt que, tout au contraite. causeries !, empcher ce gaspuiage d'ei ,uste au moment porler reBde> D0| le C0Ql^at Q.a f " J Mabitin CU
'sj mon vieux matre est tout One jeuue bile alliance charmante ou une bonne psnis de laVdls en est prive ete vu iclairage de la ville QalXmSSmiL\^ .
IJ* de cette docttine de Christ depurespiit.ranaiset delgreg.ce _____^______t que 300 lampes tandis qu'il ne fau- J& JfVSS5S^i?Sg&2S
11a mieux laite comprendre, ciole, spirituelle et fine et vive drait pas moins de OJJ pour veaux ngociants neut arnanar
ne mme ^douceur, mme aussi capable de goter les plus dl. ., 1 que la ville soit bien claire Le araliorafon sensible. Les queluuee
. ttnte piti pour les malbeu cates nuances de cette pense subtile. HflV Ce Conseil Communal de Jacrael, ne ajaiaooi existantes bnliciant d'n
que de s'mouvoit au charme lgant matriclUX mamluar*it Pa8 de fournir ces lam tfertain monopole, et font la loi aux
1 .... <**.w %.%.%/%*ivis naa umui an'un oirus main laa i-i.imI.___i. ,_.. >*. .- oua
"Plai que mon divin mstre, et triste de cette grande bont.
"*Pler de Monsieur Bergeret
aju '
pes supplmentaires mais les recel'
les de la Commune, sont insuttisan-
A 1 Avenue Jules Pouplard on a lait dposet |e:J p0ur couvrir 1S dpenses du
spculateurs et aur coosommsteura-
ve le ditficile patdon des in- Et Monsieur Bergeret se concleit c* jour ci des nuttnaja de oasmcttaM qui ga HtV'..8,DOn avec plus de r"DS d0UtC d" mchaocel,s Jc 'a^\ZttS uTanlMi ces .as elle ne peut pa'yer de nouvelles ebar^
majest, du moins avec Pivert en songeant que its livres de IIUl*aui ,,ui ieucnt u voie asaalaiet voi ^es.
esput mordant et d'ironie sont dlicatement ftui.lels pai des tme*.
"ee, centre la peine de moit, le mains fines, aux ongles aiguiss
*** piisons modernes, contre comme les peintes de son espnt, et
-'e. ^ui' avcc P'us de 8lice it'eit montr aussi tolrant, fois une larme-divin diamant dars
indilgeai! Et avez-vous reli l'cnn de velours sorrbie de deix
r ont qui le condamnez ainsi, de yeux noirr
+* JOtea infime joies subtiT N
n
p
la.
Aussi aurions nous voulu voir les
Pouvoir Publics s'intresser de la G0aVVrnemen"t HaU.en
question et permettre au Dparte-
ment des Travaux Publics, de* fixer
ouo le nombre dea lampes prvues
au Contrat.
Mgr tioretti
Cette semaine, part pour l'Italie,
Sa Grandeur Monseigneur Fioretti,
Cbarg de la Nouciature prs du
qui noua a
Omeil d'Etat %?^*&?i* Marchandises
m travaux lgislatifs, I a t plutt
en rsultai heureux En elfe, les .
i. faits et actes qui y ont t accom- j^.^^ r rUHU,l9V9
' plis oans des conditions excepiiou
nellement avantageuses, sont un
acheminent nt vera une transforma-
Angle des Ruas jdes Frcats la Direction du regrett Adrieu bou
i.aiJ fonctionnait admirablement
forta et du Magasin do l'Etat bien; maintenant quelle est dissoute,
lavillesetrouvelivre elle-mme.
l'as une pompe, pas un boyau, ne i
pour porter secours la population
en cas d'incendie
honor ce matin de aa visite.
Nous souhaitons un bon voyage el
ou agrable s4pur au Prlat diatio
gu qui a s u at irer U sympathie
PeinpMrs Ltorw Autrefois une Je tous. "/'h^iui
Compagnie de> Pompiers Lbreasous
!^^?as?
Docteur
I
Mdecin Chirurgien Aceemcbeur
mJ? ". discourt prononc far
HT', a Conasti n'Jtat au mo
M clture dt la Session.
^mtmm
'- '^IM
Nous croyons '.re l'interprte de Maladies des Yeux de la Peau-
la populatioi en demandant au plus des Voie* Urinaires
toi la ror*u,.Bation de cette compa 1J0} Champ de Mars Mot
gn.e ou tien que la Gendarmerie kDe 7 9 heures du
100, une volution sociale et cono sJg8j0u. de telle eor:e qu' la pro l0ute un. population, en formant
retrou-
prenne en main la sauveg rde de ., ,
lUttnn n formant L aprs
U
L'^**bVe v5n.lim.dr^?rfa mi(oe- *** ria\oa nous nous 1 une ouv ne Compag
" I,K u a Libert, l Egalit, la Fraternit, vions dans lea mmes dispositions Hospice C-t Eubliasement fonc-
solid s et mieux appropries d'esprit pour seconder les noble t;0Dne itervet le, avec l'aide du
. ,. vie commune du peapls natieo etforts du Prs'dnt de la itpubli [), WiUnm aussi sympathique que
11 '" ......> ' :-.. t. h est vrs, ma'8 quH trav-plani encore et toujours ecn ired ce.stur ,ie Dr Champion.
Tous nos rompli nents, aux bon
matin
midi de 4 s au haut de la
Pharmacie Bourraine
J Confortantes que vous ve Ll
Ptar t\oretier tant au nom du om
l,r^r sxcutf qu en votre nom ,B Vl
*Au^ ll ^e.0daJtXaf ZTl, laDr"eq ..'. ,-.. p I, ,,, u em
5 UN
nom du Conseil d Etat, srement
Mn um'w* co
*[1;?Corpi a
1 es m- ir -iui
iU, ,..,. avr,i PAuiOOomie Natiouale tion
Jm a^ couscieuae c i Q" Ul ioD ,or,n,"rtouJ:,jr8 la b',e De mon f n>..H.j>nvoia
J1,1 cou*i de la bessioo uni de.,,Pt relall0a* et f*vor'se n08 d" -te vou u r- Collgues, une cco ce sa neU
\lbn< 0a dsvoir aa.ii* uarti uni sioai ',de pa r' '
^d'fcHiaiit. v Efl D0Qa gparan. que chacun em me- sentime de contiaten 1 et >iel. L Eglise psrois
Ncrologie
'i'd ytre iijul OUt yU
enta ion i
1 utilita es'.
ebacnn dom.' r t n* ni uveile or.enta ion mort de notre arti Lon Uodlin le
H tailleur bin connu aot ianiia.ii a-
n tu tmoignage de nu-1 ta able l'es une gnrale-
oot
Nous enreniatrons avec regret I
o
qui jouisaait de
poite avec soi
Mai*1 Cuer" Collgues,
p. ornent de.t'im,r -ratte Se*- oui a constamme
k^!mi!%"" d- louf8"uia d6 cette tammeot place en mo.
a sou U s le Dr Hodei/n.a sa venve
'esprit de *o 1 i^H ue m-s i-etueiciements pour b grau suie do_t la construc ion remonte et a ;x autres pareuts ^iioiiv^s nous
neut prsid nos de co-fiioc1 e vous avez cons g 18:'. a r.u ces jours derniers un prs'uonanos ajnoerag condola
trw- oel autel, mais l'ensemble de la ces-


JTbt CToIdI *
Nouvelles Etrangres
L'iftt Lia pria ^ffriizi
LONDRKSl'Ita
la onf-tn e ail e
lieu lundi procha'n. Un anuonce _
of6cielleroent cet aprs midi que le ment des dettes prives es' foneme.it
ministre des affaires trangres d'Ita approuve i Paris quoiuue la ques-
lie Ml Schanzer 'ait at'endu a tion soit secorclane elle permet da
ondres lundi Les conlrences entre voir pleine confiance dans l'attitude
MM. Poincar et Lloyd George dure du premier mimairt la prochaine
rort pas pius de jours. On croit confrence de Londes qui aura pou
quelles serrnt limites la discus- Dut le rg'ement de la question des
sion dts questions des rparations tt r, aiatious des dettes allies et au-
dettes interallies Lloyd Georpecomp trea questions connexes.
te prendie part a LwtedcMcd, tte an l a question de savoir en quoi con
Jl MATIN
Parisinua
DIMANCHE
Ui.e iJtavre originale et rouvtlle?
prsente par la superproduction de
ce William FOX
La toi m l'un
en / ^ccs.
Ce fc'm a-nue a ut i^gtirre suc-
cs a tenu iVriebe rpnJnt une an
PnKiS tL'neTg-e dont >it prea ne en Earoaa atec * i'n"f '"lf
ve Mr l'tup.-ar Hans la controvtse loue Caprice qui dpeint les ca-
awc les allem nd au sujet du p* e rac'res avec merveille.
ans M controverse
a\ec les ; Allemands
Fiai w m
Cun.ique en j Dartiet.
limre Ci i
nuelle musicale gallo se le y aoi.
toiteWEaite
Au CA'^l^'O de Pti*a-V Groiua Paritta 1.1
Dimanche
siuion les mesures de rigueur men avec 1 Orcnesiie de lustio b.ie
tionnes dans la note franaise sa direct!
l'.vi.emagne est celle qui provoqu
le plus d'iotrt ce matin, D'aprs
i t loutnal Us allemands savent
eus
COLGATE'S
R1BB0N DENTAL CREAM
Donnez-nous de La Crme Denti-
frice COLGATE "en Rub.n"
et nom sommes heureux.
Sa saveur dlicieuse vous invite vous net-
toyer les dents rgulirement, une habitude d'hygine.

LONDRES- La Presse Assro;. dj ^u'ei.es consisteront en Uxpui
tion dit que dans lesmil.eux otLoels s on de 80,000 allemands de 1 A sate
onrriimequr les conversations se et Lorraine tt la conhicauoa ae
ront considrablement facilites par leurs proprits en plus des propu-
uer,cie adresse her aux uiUeieu.s ts duu mlr.r de pa.hcuiie.s les
pays d'Europe par lord HaKour. La p-s nches de lame gauche du
Sote. d:Ure la P.e. st la confirmation de notre dnt. I s.on de nouyenes villes du Rhin On
tion de Uire face a .es tOftMtmtD s rapporte ga.emeot qu aliuitUiM
avtc les tlats Ijd.s tt ne ccn.poite nous Im piopi.tc-s allemandes eu
tueur dCMr d annulaiicn C u de re 1 rancesquestres par le gouveiuc
mibe p.ruellc de Des ,U,s envers n;eni pendant la guerre strou.
: ci ion
La Luxora
T..T ri .~~->' .w***
WiWi*-|.i ,m
( Sept lchs Capitaux )
avec Piaoctitt WRTINI
h'ntie : G 2,00
kit iiio ieStiiileba
l'Amrique.
s.'.s et le pioduit de
t.td par le iresor.
U vente scia
Le ministre des affaires trangres
continue i garder le silence au su|tt
ces sanctions qui seront impose.-,
L.ais eu apprend que ce sciout pio
1 ablemcnt ces mesuies qui seront
prises, loutefois ou explique dans
Dist 1*1 b/ition le Pri\
Ce manu, l'cole National-' Charles
'Wilhami , dirige rar Mr F.l'e 'o-
feo*1 pierre a ofleft eoni la preiden
ce du Dr V. Hover une ?e*ite 1re
sco'aire suivie ^e distribution de prix
en l'iiooreur drs lves de ion i-'a-
blfosemeol. Les deui premires p>r-
lie du programme furent viveneit
apphuiies par le public mais pour
certiioei rayons la 'e par'i ne put
tre ex u'e par le fait que la p:cs
patr otique en . ac es : iLa Patrie ea
ivresse et la patrie dlivre , de Mr
caractre
cune (a
Les Allis et t'illema
gne tfevaut le Ttiba
. ** rnses. lcvtefois ou explique aans ----., Pierre revt- un
TARIS a- AW.gti [cs mmmM olllCiels que l'ana.re est ^i'ue qui nepeut en u
de plus de i '"s entre M allis e al ae Q coQOm que el que par jo itiq q F Ecoles.
Ifm.tdsau uVjM.ic,!1df:^, consquent elle se.a rgle conom. JJJJgJ b eQ complis eQ der.
d user librement du canal d KieUe ^t el commerc.altmeot plutt Jjj" l Ue
conseil des ^""//*d* J que par des mesures pottUdOtl et mi ffJSH d, rr
llrer la question entire i la tour
inteiDa'ionaledela Haye. La contro t
vtrsesjst le%e en 1920 lorsqu'un 0,reS| de villas, de collections
caigo franais tut arrt par les ^ M| ^ autres objets *ppait aan. aux
allemacds. Ainsi un des premiers lut allemacds el pils pa, ie fe0uveruc
ges entre l-Allemagnc et les allis ^^ peDdaDt la gurrie sei0Bl rcie-
apis la guerre a t rfr la cour aus )oteinationale et on du dans les mi ,c )DteivieDD aVec l'Ail
lieux allis qu'une prompte dcisio gussi piobable que lts
ce lojt aura probablement comme mainleoant S0Qi Ial,s pi
rsultai le renvoi cette cour d'au J^ aux allemaDas pour payer les
trs questions litigieuses existant en M||i| comttIcuics a'avaut guerre Vin rouR- tt bUn:de Bordeaux, re-
ite les allemaids et les puissances 5cioq1 veI5ees au TciMI fraudais tt u par le de; lier S ei ner franais
allies. 1.. .iiemand* avises qu'ils n'ont Au prix de Rouai G 5 le gallon
patre de la fte a
par des mesures puiuiquts ^ wi ^ enlevee dj ^amrae.
luaires comme il a t du oans cer- N es f ns ue de pareilles
un grand nombre de
mprises ne se re; ouvelieront plus.
Sa tiSun
Six Cylinders 5 &
passagers,
En veille chez
L.Srelzma Acjgerholj
Hue du Quai
lut1? du Quai
.Le conseil des ambassadeurs a d
rida d envoyer uce noie au gouver
nement bolivien pour l avertir qu a
aucune condition les pui sanres al-
lies ue toitiuient la formation
d'un conseil militaire militaiie ana
logue a celui qui existait avant la
gurie en Bolivie, conseil qui a t
compos en giaude p.rtie doihv.tis
de i eiaUmaiOI allemand Ls nations
allies ont eie inloimees qu un oli
cier allemand d]i airiv en Bolivie
a commenc i ^organiser l'anne
Dans la communication
les allemands avises qu'ils nom
plus compter sur ucs lonis prove
uant de cetie source.
1 ouitiois des critiques de Mr Poi
car tels que L'U.uvre conside
lent sa lettre comme uue eiplos.on
bruyante et dcUieut i|tt'tl lui scia
Itnpwkhlbll d'appliquer ues sanction
samcai ap.l midi tt dimanche ci de
piendre pat a la reumou du con
seil suprme lundi prenant, aiusi des
lesponsabilas qui pouruieut a ne
uer le ue^ac^ord avtc les tolici Fie
mieis u ni trs il ajou;e qu'il ei
p.obabie que cne lAaua stu coin
Rougi G 5 le gallon
Blioc 6
bolivitncc
du conseil .1 est r.ppel a la Boliv.e ^-^.^^^100 d,..cpar.t.PD. S5*2LLLW
-l;usdi et des detttl inteulnes. SPad,esser
A vendre
Une auto Maxwell
Sadrts"er au Garage Ivneer,
Passage pour
St. Dominguo
Automobile laissant Port-au Prin
ce mardi le 8 crt, offre place pour
LOPE RIVEitA
Vtrsills elle s"cst eng-ge
lieu que les auties natioub a ne pas
emplcyrrdcftnieis allemands litre
de conseiller pour son arme ou sa
mince.
PARIS } Sterling Jaw
Dollar 12 2b^o
NUW YORK 3- Franc U)
^.eli;Dg 44J.6S
raiiMWlIiS Convocation
> muta runlon o l'oa .imi>. ^"^ -^^ w
fui
I Kl*
__' luui* ritiBloD o i > 'musa
Hllllllll'l .'IRt O'H.WIH
ut'u ii*aul",aj, ' S'D'iii.ftni.i'
MWIII MOUVaLSUII
k#PO b*4t ' I !>"' C>"iQUtit
1 I .ir Phy-I<|u*. <""'"
J dt lonlll u'I. L Hyu'toiumt
"l. i..l- ' ^T'PfnfOm U. Art 4M plalrt. -our
u.n,. Imu .i ma........ I m-M.r- Pou. "-'--'' rr.l. ,,1.S
.Hvwicu/iMM. mm*** mmm m
L(l Me n bits de la tRecaits.nce
ici l .t nvc qus ce st.it a fr hettes
piecutspcut une mfortaota cem-
n ur.ic.tiou
CiiRlSrHONTE, av.
L PRHETZMANN.VGGERHOLM,
Ru' du Ouai
MeAug.A.Hrauz
Avocat
Informe ?e* clients Qu'il a Iran
fr son calinei la Hue du cenirtt
No \7jA en /ace du blesous ma
rin.
Consultations de il [Q'heurs
matin etde,3b aprs rnt'H-
i-! -a
M
iaavaaMB
Augmente tlvn de
\ si laire
Un B^qualifi de blolT. l'autmtnta

Coniidence
Vtlae pat Occide JI-AMY
liopdp50o|0 que le FrtndtDl de la ft vtrCn CUefi l'auteur. Rue de l'an
lt| ublique, d'eccord ivac l ""t trttii.im.
CorrmieBaire a admis de foiier tir
\p Lh)t du kBlarie de travaux pu^
blici. iNoca loirmca en mesuie
d-afilmer qua eeto aa^neiulicn
i t pratiaie 'iB la semaiLt o
ei|4 a ,t arrte entre le haute
ftrBODDBge tn qucatioD...
La pompe
(i incendie
On 6S rspelle ^ce dernirement
nous avoua parl de le rparation
de U ion u eleetrique incendie
Poor hm.o a pour piaro et violon f^ff^ bo,d dP mer. Il tait
mrre bruit qu'are pit'ce de h pom
pe devait tre expJie New York
pour une benne rpeiation, rous
avons appris que lt uceniBiie a ete
A fait tai !:( i r de la 11 Aa, U et que
nous pourrona e&aiater
GrandHtue No 1717 Portau IViac*
Agent Exclusif pour la Rpublique (TEatti
BAKION 6f GVESTlEli, Bord
Vins Bor
J. T. BEVKERS Royal Club W
HilG 4- HilG Ltd. (Gla>J0U>)
AViskey cossais Haig &
St tient la disposition des commerants
la Capitale que de ta Province pour l'excti'
pide et sogno des ordres qu'ils
bien lui confier pour ces Maisons-
i
fait kux
iiifcun* d* porc Ba- bientt ~ r~-..~.
..co ii-od. <* No l'ecBBi de cette pompe.
J Jihut i.uvv....eit. laul maux.
UL UlUMtrt
f.f 8 UU ^i
B U G G Y S |
En vaille chez
l. Preelzmann-AGGERIW
Rue du Un*.


L. JftAljK
our viendra
Alfred Ji. roofcp
XC-'11I2 Freri-i M-'^in de l'F'et1
FPnrt Prir-rr, le |Pr Aot 1W5I
ft.Anrcrcf *. rris et client
On':! vient de recevoir par In gfe,
mer raravelle tu fort s'ock de m-
chandiser.
Savoir ; fhpmrapne Moel *t Cbnr
<*,! .Roederer Vve Cliaqaof.liauerm
>t Sirops rssorhs. Malen, M fiscal I
Vin Blanc et Rouge par barrique et
rar caisse. Ko gros et en dtail-
F Prix dfiant toute concurrena-
| Chaque cherec ttt un* petite plante
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
119, fua Saint-Antoin
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
8
S!
Q
fi
J=OIiT- A XT-IFt I BT G?*!
A!.-x.PKTRU8; Pharirtcia AI.RrT?T-V1
Pharmacia du D' Juatin VI; nu
/m rorr*M /* honna* /'Iturf^rn. *.
Rgie Franaise
Barry's Tricopherous
e le nourrit.
fc les- cheveux ont besoin de nourriaaant o sont
attaqu* par la maladie, ils deviennent faibles et
meurent.
Barry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve
les pellicules qui touffent les racines. Il dissout
les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes
qui causent les pellicules.
Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu.
Aprs avoir employ Barry 's Tricopherous pendant '
quelque temps les cheveux deviennent longs, forts
et luisant*. ,
Demandes votre marchand. Employs le
rgulirement. Obeervea l'amlioration.
S*
C3
s
C5
i^t^^^^^^^^^^^^^^^^^^^;
^e) <&> <
iair.rt cr.il.--
a fcrniii.
Il faWtM-fMI rfa_rfioi.
Lu BWi. ''"' "
i mhrt vtrmnl .
yr/n. Amhrt i/trintll m _,
l'renuer Oui Hou M. fln. l.'AnnraU mtrfiiifi'r I. Amour twi h CK?
, r ......,-.
mont. Violelle. Cyf'1"""' Msmfll. Lilat. Siugutt. Irli. /Mi.ifrup. C/.ypr*
liUlil A UOl I, loenl. fueraui uour llaili 17i!U, Rue du Mayaim de l'tlat
Sa
H Balloui fils
toaou Bjimrt Foi, 120 (Pri du Dpt de Rhum Villejoint,
Aowoce sa .ombreuse clientle qu'il vient de recevoir;les articles
ut* s, toute euunoht, et MEILLEUR PRIX yUE PARTOUT
UMS:
ndmortim me de bijouterie, montre, bracelets en or, atgeot et
nod uaortimeut de bibelots, cadeaux pour baptme, fianiillea et
QiUet petits 1 ta en fer, en cuivre, grandes et petites glaces, ta-
ule toute beaut pour salon et salle manger, chaises, dodioes,
n.luipes, carpettea.descentes de ht.moustiquaires.as.iettes, tasses,
** a liqueur, tapis de table, couverts, couteaux,
"es Manches et couleur, chapeaux Borsalino, chapeaux melon,
' laiae, panama, casques, jambires, mailes, valises de voyage
coemiasettee, taux-cols, caleons, forme de chapeau pour dames,
m pour damna et eof-in s.
lie est cordialement invit venir voir mon assortiment a/ant
ar sur un article.
Tabac Scaferlati
Parier BLFU :
La Paquet 060 es. Le Ki'o Gdes 12
, t: Tabac Scaferlati __________
,j^J Papier GRIS :
^*w' 1 le Piqrei 0.40 cls, le Kilo fides. 10 |]1 I h 1
Krr-n-rte 10 C|0 i rattir H. 2 KiVs *-** 11 I P J V I \i\
Poit au Irinc-, If 2s luiiVt 1.1-2 -?*- -*. ^-v ^-.
^^,w REROSlftE SHEL
Demandez ceux qui s'en servent
Lumire brillante- Sans odeur
Sans fume
La GASOLWE SHELL
kta Si Mariial
Populaire et porte de toutes'les
booisei. ti2 Iota KSgnaeta/doot 1
lot de O'vidollars et 2 deKXJ dollarB.
Va Billet entier de j coupons: Lu
dollar.
Le coupon, Vingt centimes or ou
dp gourde.
a vente Port-au-Prince dans
les maisons suivantes :
Aux Armes de Pari6
Comptoir Frspaig
SfSmiruwp Coll^o
Mme Rgina Montroaier
Mme Uucih Viard
Vincent G Mrkblouf
Pharmacie Parisot
'Petite Maisou.
Mme d'Ennery Oejoie
Htel de, France
Htel Hellevue
Pharmace Guetaves
Prenez votre billet ds maintenant
Tirage prompt et sincre.
wKm
Htel Sainte Rose
L'DO el 1 Sainte Rose sis i L^o-
gdne tir ;es services aux voyageurs
venant dt Port au Prin:c ou s'y ren
danc
Cuisine excelltrte.coaditioas avan
lg'UScS.
haimaeie W. BLCtt
jjPOGUES et tous PRODUITS tJHlMlUUJCS en GROS et en DETAIL
puscotioD prompte de toute commande pour la Cte
JJAND A!;UhTlMENT de SPECIALITES et d eau Minrales
Bouchons pour Kola et bon tulle vin.
J*by-Tricai.. Aliment nutritif idal pour les enfants en bas ge-
j'aioe en poudre, "Seraatoae liquide. Sanatogre, substances
jmeniaire* facnemeoi asumilables recommande dans la phtisie,
[Jaow.la chljrosf, le rachitisme, et Us raaladiea de leatomae.etc.
Jigjdio. caaianiii. remda efficace contre la coqueluche.
jHials Genesan, l'easeuce de Santal et Kawa .Kawa, contre la
"wGorra^ie.
^Pole Galodurat l'ioJure de potassium, L'iode .pans inconv
SS'ei.^"0 8dat'f 6t ^P"101^6' P89dant UCe Mll00ibacSnet!..liqae. Priodique, de
JJjjoufrice Udol.
JTOMlvarssn tt Nosalvarsao l'Argent-
^*r .ultufique et Huile de foie de morue | les prix avantageux
^' ne, Aniline noire soluble I l'eau et a 1 alcool.
. Bandage a ceinture lastique-
Produits franais
Vient d'arriver un nouveau stock
d* ce merveilleux remde contre la
c Dysmnorrhe > ( KRles doulou
reuses ) Moraines, Nvra'gie., Lnm
AULE AUXILA
fueraversire *4j i
Magasin de l'tat
amande venir voir les arlicle* de tout traicheur et du
lr^l qu'il ieni de recevoir pir les derniers bateaux cie
.y^on asForlimen. esl orrime to Jjoira t es van, IM1'
Jl^eet le. pru consciensteux.U uti.ait lo^s l-s gouis poui
l'uimes et enfan's. ..
*lte* ce magusin, avant de faire
<*hats.
..femme, c'est le seul mdicament
dont l'effet soit immdiat t infaillib'e.
Un aeul cachet suffit habituelle
ment rour ahittr la douleur et dans
ies accs de forme paroxystique deux
acheta '20 ou 30 minu'e. dinter
e calment les douleurs le. plua
intet 81 h.
Eu vente chrz :
L LIMOUSIN, aen? exclnsil,
211, lue Tmeis re Poit-au-Frmce
Et St Msrc, cher Cln)nt Ycrna.
N.B On demanda des Ueprsan
iBQta en Province (Pharmacieis),
A lui
liei
I
Madeira
Embroiderie*
Jut received frrm Madeira a good
assortaient cf ha" (mi,an Madeira
embioideriea, a* T HtSi llaudk-T, ii' t-*, Luncheob etc
etc. etc- rteaaousb'e pries
Corne srd bave a look
L- PREETZM4NN \GGtRHOLM
Ru. du Ooai
Donne un rendement ^nrkKlrxmaWK,
suprieur par kilomtre AW'JyUMIM;
Trs volatile, ne se M
carbonise pas EFFICACITE
Demande, dj g*^ jJJJg^
Asiatic Petroleum Co
Roberts, Dutlon & C
Port-au-Prince
Agents Gn:aux pour Hteita
Clyd Sleainsbip C5
Foreign Services
Le lis Uai venant de Jacmel est
attendu la Capitale la 3 Aot et laism
sera le 4 pour New York via tous les
port* du Nord. Les permis d'embar
quement seront dlivrs pour le fret
destination de New York et les ports
Europen* via New-York.
Von au PHuct*, le 31 Juillet l2
E F. CLE HEM"S, ag nt cjntatfk
Cercueils
La maiso > dont la rputation n'est plus faire pont la taoricaiioa
des cercueils. .tvi> Ih puhii: gu ele vient ec.ora une fois de nduire ut
prix a-taut bm itb cercueils nmplts que ntr ceux de luxe.
Elle proli'e de Poccaion pour avise le public qu'elle n'a p.us de
reprsentant sui ectta pldce auloi.bca recevoir h ton nom des commao
des de cercueil.
Pbi consquent '-oua ceux qui dsirant un travail SUtU $l Soign
doivent h'adnoatr d.reciemeut au propiltane aasf la nuit et les |oar. de
tte on esi pri de e adiesser au chef d siensr Mr Flchier HL'SSOii "ru.
des Fronts forts No bl2 en face de Pancitmne CatliAdrale. '*
HENRY STARK
Ru. du Qoei, en (ac. ds la Care


UfMATHl
Colossal Rabais
A LA MAISON V GREIDY
la mai on donne ce rabais l'occasion du dpart Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock.
Pour 10 jours seulement i
Comparez les prix |. '. |
foi la coni. fleura 1,95
* donble larg- 1 75
barres 2
car 2 O
Uni 2
" blanc a dop ronl 2 00
' Liane a bar dlarg 2 50
I r-x Prit rp
mirant rabais
blanc jour
*' dmie ripull ri-larg
Toile blanc a car.
blanc a bar. roui fea
Creoon ont a fleura
" cot uni
Orepon cot a eranrj
Ramage pour kimoooa
Crpon de soie de
250
2 50
2
930
2
1,00
1
1 M
/7S
150
150
1 7S
1 7
1 75
1 50
2
1 50
15,
2 '.0 2
Prix
ronrant
toutes nuanai 3 00
Itl 4i|DI| p*rner jup. 100
franai 1 i">0
" pour (liera d'hom 1 50
fftr,.Q'p pour 2
znhirea fraraia S
S'mi'i blanc suprieur 2 00
Rnp'at Hp coton blanc 9
Ffiniook b'arc pr ling- 2
S ra. b'nnc noir,
"^me, marin, b3age 9.50
GarbaMine blaoc 850
'* noivnntA or jnppg 5 00
Ratloe dp toote nuance 4
I n'.,.. .,-i nonv pr jnpea 5
Diab'eraent fort blanc 2 00
Prix du
rah**"
2 50
0 7:>
1 *5
i or,
1 75
2
1 .50
1 .50
1 50
?
900
4
*
400
1 50
rT
Courant
Toilfl blanc <-r -'h" 2
r>4m'eee pr mHtplaa 2
Nanaonk noir nr ,\a,n\ i 77,
dbl larg 2
ca-hmirie dbl larg 2 50
r> niaaai pr oes 2l 7 50
Tapia eir coul 40'j
' banc 5
S-ivie'ie d to'etie 1000
' dp bain JO
(P-- r*0tfpt\*t pr d. 20
[ta* fi' pour dames j6
Jas roton sup. 2C 00
a jour mnh' paire 10
' a cotte pjur
Prix dp
rahpja
150
175
I 25
1 75
2 00
fl
a ou
4
S *o
2S
14 00
/n 00
Ih 00
Prix
courant
cbaMtcttfa pr en 1 ?o 00
m coton 14.0
Rrptflle rot-ce sup. 2000
Casimir lavable 7 S
Serenoirib'eu marin 20
blPU malin sup. 11
Ces> Dette, de t. nuances 4
Oi'ieot s"p 2S
.rniiw'i" de b's sup 2>
DriHe blanc U"ioi sng s >*
jl^uck blanc a >0
[khaki spcial roui
costume d ('qai'i'io i 5
Prix du Prit
rabais courut
Hork vert anglais j
D-ille coul pour hom t
garou 3 0)
chaussette tant* hom 20
(rava'e de Valise a mairs damei 4
( m .
('eig"e corn sup dx 2001
!" t -
11 'Dentelle alencienne oOO
Ris de soie pr dames 1201
Bandeentredeux brod. 10
Crpe de metor franc. 15
Crpe de Chine r :
Crpe Georgette la
jo 00
20 00
10 00
15 01
7 00
'7
i
20
t
a
11
la
it

-
> "
Pharmacie F. Sjourn
Donne avis sa clientle aux mdecins et au public [qu'elle
'ftsuiorru son Laboratoire d'Uiulogie en uu Laooraiotre ce
i jloflie appliqu sous la Direction du
Dr Rico*, et f. Sjourn
Le laboratoire est ouvert tous toi jours de 7 hres du rm'i-i a 6
r eures du soir pour loules les recherche* et analyses prvue* dat::
'annonce ci loiule, saut pour le
Wa&strmann et la constante Ure Scrt^n
Seront reues que le matdi de chaque semaine,
^'adresser ia Pharmacie pour les renseignement*
^tialyes d tiiifs eUSuc ptstrique,
ttBCUOO de Wassetmann
Inaction de Triboulel,
Examen du sang et du pus
Lxameu des matires lcales,
Examen ue cracha
4lbumino ragir, r
CoDitan'e ff* Scrto lie
l'echtrche de Spirochti et de Conoeo^uet, rtc, tic.
Meubles meubles meubles
Grand choix de chiitM rt DodmPi amricaines et liane, chaises
pliante en bois Fauteuil, jeux de salon en osier. en imitation de
mahogany, en Noyer vritable lembmrrCuir ve l Lits en lar, en
lei at cuivr-, eu tout cuivre Miroils biseauts eu jolis cadres M sa
tiqua ires Tapis de aaJon et Descente de lit Hctiles Tables poitrnu^
Ion Tapis pour tables Draps de lit Toiles drap til. til et coton,tout
aolon iv. r vielles de toilelte.de bain.ServieUea damasses potr lal.le
'J'oilo damasae pour nappes, etc.
Chez Paul E. Auxiia
Rue Taversire m
k&Whte Ou trouvera la
s
ky
James Buchanaris
Scotch Whisky
cBLACK & IVIHTEi
Alphonse H^ynes
Agent pour Haiti
BUCHANANS
SCOTCH
WHISKY
Dr Justin Dominique
De la Facuil de Mtecine de T r s
b'h aisiatatki rias p On sa : iiul.eat Deu'chmann rie llan
Maison H. Silver^
les articles suivants reus par
derniers bateaux, des prix 1res
duitH :
Toile Voiles pDur cordonnier*, ^ead^V.ermj^
1 oile a Voiles pour vodieri
Emeune do toute* les couleura
Voile roJ de toutes les couleurs
Piqu suo. trraudes barres, extra q 11UI
Soie brode, extra supneir
Bas jour lil
lia? a jou. demi soi5
Ghau sottes sup. pour l'onmes
Lhausseltes pour oiiu's p mr caJets itirtj
Duck blanc anglais lit
Toile > draps pur fil
Baptiste fine pour chemises
Palmbeach gris fonc anglu ra upiejr
Perai blanche sup*
Diagonal noir suprieur
Imitation toile crtie
K.tkijiatie suprieur anglais
Pealmbeach pour cosiu.nes d'en'an's S: pouf
Molletons sup blanc et couleur
Ser vieil es de toilette bjanc et couleur
Soyeux couleur.
/Ve manque* pas de passer ch$
SlLViRAjtvnnt d'aller autre- part
c'est la Maison qui vend les meiU
articles et aux meilleurs prix
partout alleurs%
i
0
Di
lu
Cl
m
U
[h
'fai
rini

ki'tl
Imlli
L'i
lt!
. 1
ipi
cm
npr
ipi
ma
i>
DU
li
lin
R
Ha>
Ohca i Avenu* Cit'^oir* 458
al t'osil J a a ufat* mi*\
* %<* BLACK 4 WHITI
Le Matin
AbeuD ment
Un Mail
Port au Prinee Gourde a 00
fcepti i jttul -2 50
ktrituKvr a'
iDaeraiotia at B^netimeata paya
u*% C<*yauv.
Fullcn lk Plish coipaay
i\E\V-YJhfi
3i voua voulez protger la part de 2
Burei .
Si voua rouler avoir an brillant laii"
rable. ^ H
Si voua vonler conserver la coalaar ^
pifa^e de ce a chauaaor* pendant lD
(.loyei 1a marque MONOGKaal.
Fabriqus apcia^eniant pour
g-nileaen du h'Kli lit*.
Elle protge le peau dea caBiaor1 -
ruidit t. i i-iialear
Ella entrelient lear aouplaare et conasrva leur brillant. ^
Odaaandas la marque aiONJOaA.il, c'aat la aaaillaara ai
marquea. .
C*o ieantme, .lffi
c.
lai d**

L
mt
Hz
roa
P'
m
a.
pr^i
*i

kji


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM