<%BANNER%>







PAGE 1

'Y JiM/kflM Par Cublo 2a5r.^f-^eff^: JMOBWBBBWB Nouvelles Etrauijeres L'ultimatum du oa .*W ^^^iJ 1 ques'oo de Tanger et les anaires de gouvernement fran Proche orient. fili* h VAII>mannft a aanoQC,i aujourd'hui que le ^a* a 1 aiWWWfllW rapport complet du comit des gaPARIS I— Dans une note remiss ranties sera prt i tre soumis la aujourd'hui Mr Van Hoeso,charg commission oes rparations la semai d'af'aires allemand, Mr Poincar met ne pro haine. Diffrentes parties du carrment hn aux efloits de l'Alterna apport q u est trs lo g seront rt gae pour laire retarder les paiements mises a la comm ssion au fur et des dettes contractes pat les sujets mesure que le comit le compltent allemands envers des citoyens fran".ote manire les membres de la corn ais avant la guerre. Aprs une cou mission ont commenc 1 etadier le te confrence avec Mr Charles d texte. Oa s'attend i ce que la com 1 asltyrie, ministre des finances, e mission puisse taire connatre son Mr Louis DUBOIS, prsident de la opinion au sujet de la demande du commission des rparations,Mr Poin moraiorium a l'Allemagne i peu pies car remit au charg d affaires allten mme temps qu* leHnraters mi nnnd la rponse de la France. nistres discuteront a Londres* La noie de Mr Poincar en rpon• < %  a la communication allemande an ronant limpcssibilit dans laquelle l'Allemagne se trouve pour faite face i ses obligations donne l'Ai emagne 4 jours pour perdre une dcision si avant midi elle n'a pas donn l'assu rsnce que deux millions de livres sterling qui sont ds strout pays LO^DKES— Les conversation d* le is Aot, Mr Poincar dclare que MM Poincar et Lloyd George com le gouvernement franais prendra les menceiont le 7 Ao Les questiois mesures juges ncessaires. Les medes rparations des dettes de gusne aines que iompt^ prendre le gouver prennent une nouvelle tournure, il nrment franais lOOt tenues sectus est preb ble qu'on demande au g u Faibles, Anmiques, Convalescents vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement annulable, proprit qui la recommande aux estomacs je.* olus dlicats. Varits JSSSXfSSU. FUT U Ityft Ira Membres de la R-naUsance font convoqus a l'ex'raor .m'ire de main a 6 heures et demi' du soir aux fins d* prenl'e cnai-i-s mesu • ,. 111 %  res concerna .t la bonne marche d ttaifton '1s la Haine usocit. Cl SOIR rwl Pour rpondre aux nombreases ie mandes, reprise de L'rl \1 ai su 11 < Le fi .n n'tant ici qu'en lo:a ; on et la Province l'ayant d| retenue Oie l'on se presse de vtn r voir Peail White et Ait jnio Mireno Le BUREAU Liste Ao 1er remise d Mr Conslaatial Total des premire nnoi Cri Ltt Personnes auivaitui cri 1 dol'pr : T'ion D^ca ml, Lon Pdnfl rf C est hipr an' roturjoa^, devant ce | D*Vtig'ianav, Ai-xiodnr L rOlSie'Ilt} LOU fTeS h Cor P *'ll, le jugement *1 joint (-2), Km-na-aul Muret, Vicaam*. R0114 l'inciil'-* rjivHi-, A'ber' Granwi.iP,Drj Nh'ffl, M-ircel K\H fer, Ha wtach* a l'hpital arae>tcain. Mardi honrs. Frdric D>rat, Witaol 25 Juillet coulA; vura les 4 boires (rjr>-i). H-rman D ret, tfiarictl Cour t*rvtale UiUlUel fct I tltCnif tio'i <1 voir franpmidl,dana ont %  Itereet'on, B'irvanne \'6q*r<\ d'un aoh*l dn graviar. L'audition des tmoina se y •nmui', jusqu eujonrd ni fin d'viter aue les allemands tenveroem ni amricain Je se loindre £* 1 P*fl ,,e •*• dumood^ ie tenrat 1iMew;„tde 1rs cWiecarret Tootefoii •dlibration.. U r *mU**i}2-J&lfa&-tt£% on croit que l'une d> le sera d'exiger b; g accepte linviUUoa du gajv^r l'burupe. d Australie, dAmtrique 4a Sa 1 4 na4 oue les commeiviu-s iarcais devant "em*nt britannique d'assister a la 'W u | ^ %  •' e .*• ^ naJl J L <• -M* • qur ics k.uunuinu > -1 Ai.ul.o, 011: tie Jesi^n.b pour p eni e la Mrokj de l'a'gent a d s maisons allemandes --oinerence ues allie; l.ond'et 11 a aj uolU fe, Oo r > i, Jlt C ns, Meveuts UdovLa tour des maurundisis livres vermtonne lord Bal'our que Mr l'ncuiteoe me nouj qui ont dpose la naaoraa4ua montrer.avpc olarteer logl <1M U non Re nt 1rs sommes au gouvernement ms, l'iemier m nis re et Mr |aspar ^SuL t^m d* ^ mam\M H*Umi franais au 11-u de remettre les fonds ,,r ni useata i Lo liras pjur loa ao u concepiun av rousMint Louvenure a lueurs allemands La note verture. Y^JMF'21 uit '* ti:o r % %  ., , 40 L)j rle civi,i,a-.eur Ja noir i> V i\<> il l l \tl /I P franaise COU £), m# <.,,,., orieil ui l0a di.mve verslei sciences pcI**fHSl*t*il#ri U(5 VIOH Oeorge L 4 er et lal*a Roa mond, font de leur mieux, pour decnlnnbilitA du leur rlienI taapt) Vi", garni, O'il-n^nl; in il < *i> I nhj't d'uni provocation du marina corpd. aai dit que la Kt" p ublique aidie que le moment n'est p;.s enco Te venu de dvoiler Lef mesutes qu'elle compte pteuice peur obtenir le paiement. On dit dans les milieux ot&ciela au)Ouri"hui que la France imposera des sanctions d'un caractre conomique et financier i l'Allemagne pout refus de cont-nuer les paiements sur les dlies contractes par ses naiiormui envers les nationaux des pays allis avant la gueite. Ces sanctions seronf appliques i .a lin de la priode de /o jours indique par Mr Poin.ar dans la note i Berlin la se maine dernire Les Courk pc PARIS 2— Sterling 54 76 Dollar 12 32 NEW YORK/— Franc 12 23 St erling 44 4> Conseil iM Sance de Urmeture du 2 nol A l'ouveiture dla sance, le Con seil vo e la loi qui p oroge pour Le'refus de 1 Allema dcux *n Q es la circulation des b lle's 40 Ua rle CivuiMSClW .u noir < 1 Mn urienuuua ddlivt vers les sciences •ives. v. .-os rapriuhemtnn, ralailoai suivies, entre lc> eoagtafei %  mAricaios et lumen, ne se couDaiMiai point %  im.— Une wli4aiil4 et une con ttaicruitc plus MSSMlu4w entre eux — Oulii(ition pour eu dj s.oi.-n apjiropiir les conniissinces tfes biiiju., anglaise U (raniises surtout 70 Cruttoa d une mM'tat.o i, X Port au Prince, %  VCCl'aide d;s coi'*'H,e. a.n^ncains do Crt on, en Hiu, d'une Boa.se de Comruirce a.s uoirs inurtcalu 90 t-uituie Je. Ji>jri>, l:s lettres, des science*, ucarts, etc avec plus d'assiduit et de rnthodj par les noirs — lcU* sont les Uitci q'ie dselopperout :t dis cuteroni eo aagaii dcVani ce congres quiht "de plus grand ftiunMUi dans l'histoire de la race M|| t ',— 1 s ooiu icaiies compartes sus-no u tues a :ui noi. rcujuvciOiH nos meilleuis com pi. niants et sou i.it m. un plein succs. ie ptovisoi es. En l'article 2 du contrat /JI a:compagne la loi, il est prvu a somme 1e 2^0 000 godides mon ti gne de continuer le paiement a annonc aujourd'hui dans une netchain .la t impossible dappten ^tis l change dre la nature exacte des sanctions Le Lonseillcr Charles Boucheteau. qui seronl im r oses,on explique tou JM de la proposition de loi sui tefois qu'il n'est pas question de me " Brevets, patentes eic, demande au militairtl. Lorps d'ajouter a la piochaae s.-s est rentr Moa es conclusions du uppot qui adoplen* lion de loi. t'ui> ic 5e:tuire d'Etat des Ira vaux fublics dpose sur les bureaux de l'Assemble un projet de loi qui LYCIXC.'S d'avialiuu sures Le prsident du consei aujourd'hui apis avoir pass quelque* ; ouis i sa maison de campagne, il a dcid d'accepter l'invitation du gouvernement biitannique. Dans les milieux officiels, on esume que la Hier aprs nu d tfi les ; heures et demie une toute DOmDftUM s tait rcnJue dans les environs i>our asMat une exhibition ti f.i u sution de lirowen F.eld Uca exercices di fidlM ont 4ti esecutis ave: une OUllriM ad uralle : le looping tlie loot • boucler la ooucle et la descente du paiactiute ont tiuervci.lv: l'assista.ice. La musique 4M marines a egaye l'assistance par I excution de quelques air> t.iioi>is de son tepcrlwirc Le fiesidem de 1a ftcpnoiique et vime Itorno E pilUCtpf le cette propust ci des pcrsooaatt;> de tous ordres taient sur les lieux sucre Il nom revient qie la FI4SO0 *ht en train de Uire une nouvelle exo dit o-] de sucre aux EUtl I-'HM II aee- embarqua anjourd'liui en/iron 8000 sacs de sucre. C'est une partie da solde de la dernire rcolte. Le ';omu.'>i n'a pas perdu aitprulre car elle fafft maintenant de bonnes affaires avec U liausde du jucro. I M MMMJMMMli La pompe incendie On se rape'le loa dernirement nous avons parl de la tp&ration de la pompe lectrique incendie installe au bord di mer. Il tai mne bruit qu" ine pice de la pom pe devait tre expJie New \ork pour une boniie rparation, nous avons appris que le ncessaire a t fait aux ateliers de la II AS '.O et nue bientt nous pourrons assister l'rix'ii de "e te pompe. Tant mieux. ISS! Labb Ba bsneourt,L^on:l Cha les Vlaig an p )nr Cnirliij nal Mcd), Ludovic Gros, E4 Rstve; Charles Ksive.Lyocil Jules Lahens, Albert Melecu,j Ma'brancbe. Uasion Dali Fri*rtc Nicolas, Criarie! Maurice Desravines,Hapluel Mairice Nau. Gaston Nia. rice. un ami, Ktienn*. AlexaoJre Mjise, L-tan-ifil G nent ll-au^er, Charles I un ami / Dr Ctiarncait h ( L.n Kl. A trel ). Cyroi Franois Lavelanet, Bamm gutnave, Henri >larceliOt Itigiud, Ktnest iti^aul, hena. Alaxacdre Si-Victor, Preira, Manfrel Saeveoa,! M Dnony. Alexis Si VtctorJ dre lpiuna. 'in ami / Kcta.| raar.d); Total; Or 53. Mre.ut es suascripiioagO Deuxitnea aouacriptiOQiOrl (A Suivre) Puissance confrence de londres sera une des tegulaiise la tension de plu* importantes qui aient t tenues *< poat lequel depuis la confrence de la paix il est impossible qu'elle dure dix |ouis, l'neigie ob lent l'uigeuce et le voie immdiat. Lotdie du jour taui puis, Mr A C. Sansancq lerneicie le Conseil d'E Ut, au nom du Gouveruemcut et en uii M a it^utsi Nous avons eu le plaisir de rece voir la visite de notre ami Henry Sanou, de Jrmie de passage parmi noua. Il nous a fait part de la na.a sauce de sa petite ;i u* Glali&e, lilie des poux Alfred Carvalho. Avant-bier a 4 heures du matin pendait que Monsieur Jules lienaui spculateur eu deorei au Pont Beudet , ( H.aine da Jul de Sac ) aUrvit \ I Inthkfi^ allait pu.su de l'eau, il fut assailli c j| !" * *• UUUfS coups a mancfiettes par le nomm 191 ^ llue da Magasin de I E tat l'or, au rime, le 1er Aot iy;W de suue la tuile et te Annonce ses amis et clients t son nomperionne au moment ou venu en Haiti. combien de fois e lAssemb e procde i la .iiure del Valmus. Celui-ci croyant la victime .uaod; 6o 8 S profession. 5es mo premire session de la ?ae Leg.slaiu ans1 vie p U de suue l a tu.te.et se recevoir 1 ,• yens d'existence; 70 s il est mari, re. Il espre que les Conse.lleis dE "ndit i la maison da Ranaof DOnr QOjl W^ ^VS^JSL le nam, l'ge, la nationalit de sa tat apporteront les mmes bonnes l nevalt.er. Mr Rjoaud n tant que femme et de ses enfants mineurs lors disposions quand le Gouvernement impie m nt b.ess --ut le temps de les appellera de nouveau pour sauc introduite chez lu et s'armant d: tionner certains projets qu'il n'a pu a levotvci uM>g.e ses *oun maiarl ses tions picseuter au couis P ut l f f i b lles sur l s*'Q dont de cette session. l'une latie gnit au bras, l'autre au : Lcisris Si 1 Populaire et porte U bouiae.t^'2 I >ta gagnai lot de 000dollar, et 2 deItW Le Billet ettier de 5 cor dollar. J Le ;nuoon, V.cgt ceclin urp gourde El ve t-j P.i.-t-aa-Pnf Us raa'sO'in puivantes : Aux Armes du l'* !" Gcmptoir Kraraii Sminaire ColiajMme Rgma Montroa Mme Duoi* ViarJ Vincent G. Mskbloo Pharmacia faiiia Pente Maison. Mmid'tinneiy W* Htel d? KraoW Hoal ldilevat Pharmacie Gu8tm se 1 fL: Ml 'd %  ft 1 U stua mit qu'il sera accompagn par eux. Art. 2— Il sera tenu dans chaque bueau de la Gendaimenc et au .M nistre de l'Intrieur un legisUe sp cial d'immatriculation des trangers. Un certificat tir d'un registre i sou che seia dlivr au dclaiant, un tiui bre de deux dollars i la charge de l' traager. sera appos sur 'e certibeat. Le timbie stia oblitr par l'olh cier de la Gendarmeue chatg de ce service. Le certiBcat devra tre exhib par l'Wanger toute rquisition de Pau Adrien Castcra.luMin Mevs.le mme torii administrative et judiciaire. pour son tire tmile Mevs dcd, Ckaque semaine le bureau de la loseph Gunerez, A de Matttil, Lon Gtcdarœerie adiesseia au Dparte re 'Jualo, Louis A ird. Huberi Aie tnaui c!e l'Inteiieur, hn uinscnp us. Camille Gardre, F Meta, Alix ipn dans le rf^islrr ad boc c t rour R^v, MaoJiu i-iisca, Mme Pevze son contrle, u l'tU compltr des |an>m ^JUI soa b;, ouis deoeae, eitificats de rsidence dlivrs dans Emiti Lue. -.outes Ici commui.es del Rpubli Total toi droit et la )t i U jambe. Mr Keuaud a t transport chez lui, dans une auto, p:s de l'ancienne caihdiale o il reoit les soins du Di Cari. Lassa sin Valmus a i descendu pai le tiain de la plaine ClU Sminaire hier i % heures de l'apr-midi et Lise No } rrm.se a Me Lo Alexis ranspoit quelques heures aprs a Ont sous.ut un douar. Lo Alexis, i'hpuai garai. mer Garavelle uu tort atock de chandisea. Savoir ; Champagne Mo t et i.!i m d,t..itiA'. leter Vva Glicquo'.Liq leuia 1 et Sirops asiOiiia. .viaisgi Muscut Vin Biauc et Houge par barrique et par caisHe. Eu gro* et en dtail Mr | M. Graudoit rpond. Nous pubutious dematu sou discours. Vom' u .... Z n 1' fte ou e81 P ri6 de 8 8d,e8 er RU il d a.el.er Mr Flchior HL bore leurs cou.eurs i lo.casion de dta KrouU l oru NJ bli eu face de Paucieune Gatudrald. 1 anniversaire de la naissance de S. HEsRY bTAKK M. ilaakon VU, 101 de Norvgei Hue du Qu,,, eD face de I W



PAGE 1

kl Ail* URODONALl Nvralgies Goutte Gravelle AHrlo Sclrose Obsit tel vaut rester Jeune et viter J5. m .tieme*J*dula.mant 21 artre* l'entablement dea Sas. lea Tarleea et l'oMait dait Stalag l'" e '* daeiHe urlque. l polen n Int S ltJsieriit a* Poitiers Cubl Pr-mrijin M •• DU1 ?. IA1UAAI flLt T> lseDt| si|irm f0ur j, ai|i |7Jtj | M t| fcp de I'^ asat*- sdU orl- rslt'iM. UHM' Arl'r.o • s. 1er •" inemif. lirrnistofti Maladies Oc Is ifiraw, i Srturmsm*. Isnlierslllies. DIALIflOLea.ur L SP'VrT! neume eaimam MJ J l \j\J lii-mes. Goutl*>. 1 ixt iro. htvrMftrt ut mobile Sludebaker P IPil Le Purgatif Idal ^ c'est la Les docteurs ne peuvent pas toujours diagnostiquer les nouveaux Pourquoi? Parce que las aymptomea eont troitement unis at c'a* difficile 6 premire vue de reconnaitre lea causes apcifiquea. C'est pourquoi le premier acte du docteur aa principe fonrai est de proscrire pour un nettoyage complet dea intentas* et, |nraloment, c'est le seul remde que le malade a besoin. Pour a raisons cKaufamtiU dmraiX asosr mnefieU d* Petites Pillules Reuter EUes sont purement vRtales. travaillent directement sur la foie sans ooliquea, sont merveilleuse* pour retirer lea matire* poisouneuae* soulageant et empchant les maux de tte, flatuat, constipation et la dyspepsie. • L'usage frquent dea Pillulea Reuter gardera vos organe* • digestifs et les intestins en parfait* condition. •es u m 5 .S 99 Six Cylinders 5 -& 7 passagers, En venle chez LPretzmau Aggerholm . Rue du Quai Pilule du D r D ehaut 1 1 47, Hue du Faubourg Saint-dni Pari r'aoll. prendre, NiDoeatltanl aucun prparant, elle ne provoque jamais de djoL Siipiirliniint la d.r-te. elle ne dbilite pas le malade. N'exlw'i'nnl pus do repos I < chambre, aile aa cause aucune perle de tcssss. Plus aeilve que U>M les similaires, elle est, psr consquent, moins cher*. •OSE : PunssTivi, isa priai** LTi>i. i pilais. s fa Rgie Franaise Tabac Scaferlati Papier bLhU : Paquet 0>6o Cft| Le Ki'o GJes 12 Tabac Scaferlati tfip'ei tjK t> Le Paquet 0.40 cts, le Kilo Gdes. 10 Escompte 10 ojo 4 panit de 2 Kilos Port au Princry le 25 lu-i'et lyaa L'Agent Spcial, fl ROBE LIN cant. Cuisine •icelltDte.cooditions a*an ttgeuses. 11. Hallom fils lu Roux ou Bonne Foi, .iO (Prs du Uipi Ja lllium Villjjoiu-, —Htel Sainte ttose Annonce sa n jmbreusf clientle q-i'il vient de recevoir las articles ,, s . RQKr t sjs ^ Lo ^•toule.upenon.tt MH.LEUR PRIX QUE PAKIOUr g e olr s s Mpices aux ToytgeU r. jjjuaejeortim.ac de bijouterie, montre, bracelets eu or, aigent et veuantdePo.tauPM.ee Oi.y ten L Und ortimeut de bibelots, cadeaux pour baptme, fianailles et eni| C iaQds et petits Ils en fer, en cuivre, grandes et petites f laces, ta**ude toute beaut pour salon et salle manger, chaises, doimes, Pp t l(tj|U PJ131W JJ 0 -'taipes catpeues.desceDtet de lit, mou.tiqaaires.assietiea, tasses. rrfHUM liauvJ e '^es liqueur, tapis de table, couverte, couteaux. Vient d arriver un nouveau stock ••"lae Diaucbes et couleur, chape


PAGE 1

LB MATIN Colossal Rabais %  *> A LA MAISON t GREIDY |In maison donne ce rabais l'occasion du dpart Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock. Pour 10 jours seulement i* x sonrtfM H Voile rcnl f ; "urs • rionh'e larg • bnft • car |>| Mc • roip rni I 4 hlftP a l> r d Itrg blanc* jr-or <*#mie deotl 'II' rg Vo-i bl j nr a c*i h'enc br cou' te* Ci* IOP <*ot H f'pufs rot I" i On^tO co a grand Comparez les prix \ . ii* Ha 1.9 1 75 > •2 50 9 •2 00 •ir-o •_' 50 9 •2 50 9 2 (abaift ^MP 1 POU Lri;o os i o < i tpiMi de eoin de | • £ toute*) lllllll .8 \ -j\ IndienB^ garnir sup. |7| frari-A \ JQ' pour chem d kora 1 TiO |, r •''" pour '" 4 7g zphires fia ia 1 75 Siox i b'nc euD^rienr 1 7"> Riptigt -ie coton h'"r c 150 N mao' k blarc rr ling. 2 S 'R < blaoo noir. 1 50 rrme, marin, b^age 1 5 Gaibardine blanc ncuvaui pr j %  %  i a 2 50 2 3 03 2 5' 1 0 0 75 1 50 1 25 150 i 95 2 < 75 .1 9 2 00 1 5) M 1 50 2 150 2,50 2 y 50 *UJ 500 4 R >tine d? tenta nuoee4 3 I.HPHH" non pr j P p B 5 400 D *b'"wit r>1 blifl '2 00 1 51 T il b ne nonr rr ba '2 1 51 n0>inAa pr mat u.i 2 175 N o o k noir or deu:l 1 75 I 2i rib! Iirg *2 1 75 r< hrotria • dbl larg 2 50 2 00 D mit*** pr napeB :l 7 5) G Tapis airi coul 400 3 00 •' b'ano 5 4 S-ivie td • 'oilMie lo M 8 oo de bsio 30 25 00 Bas meteer • d 20 1 00 fias fil pour i ine* 36 JOOO BiS ro-on SUD2C 00 a jour roo i! piie 10 •' a m* nom r\-m*s &fi"ttfl 56 ch'.u-S'tt s pr enf. fi' jo 00 " rotoo 14 00 B telle lolice sup2000 nt>aiii lavab'e 7 S S. 'e a n oii&b eumarin 20 bleu raa'in SUD. o r asimtte de t. nuances 4 Ci'icot sup 23 Couverture de lits sup 25 D i'.le blai c ucioa ; ng 3 00 Js S J 1 2* in 00 Duck bUnc *• 7 s 3 kkaki spial pour co^tum* d*quiUtioa 30 00 D v k ve k anglais 20 00 Orttle c?ul pour boa 10 "o gi f OQ I) cnussette tint* bon te j o-> crjvaie de soie SUD \H 17 Valise a mains dmes 4 2 < o • " 5 j P I'T corne sup dz OOO 2000 M in 20 3 Por-au Piiace 31 jailki 1 %  J' g S S S P m c* B * c u I rTTTVaMM^^v^ VT.-.%  K N %  : : j .-. t, . % %  iy Los petits tttfnts j'*, | font \*s jck" du %r/Bi i i T'.'":? lei i' BBce mail ta rrr\ i aui 1 de boebavr | |i v (i-j erants '^ : • ^i beureux. MAlhcureusement e .. rie jeune* ( in %  • %  • 1 r n| J 1 • • • n:iro< 1 %  '' %  : %  • d d| rganiqtd pauvaat tn 9on!jtf.* par un traiGcooctti tria kitnpla, l.j Conapoaltl >a Vitale de Lydia !".. Plnkhaia c-tex%  etement le niaVUcamant Dcfiaaaln ootuaH eaUa Kttia l'indiquai Pud)la,rucbla.Mcvico.-"J'alptisla CompostdoB ' tslr df> I jrdia M rlnkliara pourdoadouleur* •' %  m lavuott* et le do**a au-^si paxcequfl me* rgles v ru sou* ionm; ( 'ht £ ;norr:i£'ieet dur a sol plua d* dnq j 'urs, J'.ivaia a* nt pria un nombre infini da mdica %  • 1 %  Une do ma* amiaa m'a pnrM da votre i • la recommande. M.i snuc et et mol vous an somme; reconnaissants, | •• nai MU c une fille et nous somme en bonne aan ."— MARU M Homao DK KOSAE, Joequln Ruia tj, '•T.. ida" -1 l'uebla, Mexico. On grand nombre re Uttret lisaiieiTM pan ; PMbecty u> le Composition^ alo ikli : fl I; un, & n nste Whisky ,/<. it\*?s EuehaHfiris Scotch Whisky tlU/.tK & UHllti Aiglonne Ilnynes Agent peur Hati BUCHANArTS SCOTCH WHISKY I)r Juslin Dominique De la frsHa 4 de Mdaeftie de r ar's IntiT MlIf'-|Tf !c> p'oloas urs Uei. ke et Dt-u'elis .:um du il u O.tio* t *iVPiru (if^jroire 8*V 11 • JI.' I (, 4>'lka l"n* : 7 9 h*mt 4a mam 3 4> a^/jM mt'it Ou irouvera la Maison H. Slvei les articles suivants reus par derniers bdteaux, r * des prix trs duits : Toile Voiles pDur cordonnier, adri ( ieoU Toile ajVoiles pour voilier* Eolieuue de loutei les coule TS toile in ode de toutes les couleurs Piqu sup : Taudis barres, Mira "qualit. Sicie brode, extra suprieur lias jour lil t as JOUI demi sois Chau seitcs sup. pour hommes Llnusf et-es pour coian ( s Ht pour cadets f i bu IJuck blanc anglais til Toile £ draps pur lil Baptiste Une pour chemises Palrxbeach gris lonc anglais trs suprieur Perai blanche sup* Diagonal ne ir suprieur In ilaiion toile crue K; ki janne sup rieur anglais Pealmbtach pour costu ut s d'entants k po url Molletons sup blanc et couleur Serviettes de toilette Diane et couleur So\ eux couleur. Ke mntiqntx pas de prisse* ch$i\ SlLVBRA/ivrint d'aller autre partj c'est la Maison qui vend l s ineU^ articles et aux meilleurs prix partout alieurs % vt HP' BLACK 4, WHITi" Le Malin Abonnement t!n Mo. l'nrt an t'rirre Gourdes 2 00 rl^n*rt#upnt '2 30 %  tmnayr x |p*er*inn et aLom.erwjnta paya fie* u'ttVeucw. Fuitcn Siioe Polish compaay NBW.Y Kt I 3i vous voulez protger la pen •*• *", suret. si vous voaler avoir un brillant lfl w rable. J Si vois voulez conserver la coal#'' pi^ppe de Cf a chaussures pendant l !" IIOVPZ la marque MONOGKAU Fabrique DpAria'em-nt pour !• %  gentlentfQdu high life. „„.40• Elle protge le peau des cbauiturw •*midit et le cbalenr E'Ie entretient leur souple'e et conserve leur brillsot. flf | Demandes la marque yON0GRA.ll, c'es: la meilleure marquas. Ceo ieamme, 4g#" i



PAGE 1

1&* anne No 4881 Port H Prinot liti Jeudi % tfit \9& 0 1HKCTIUR PKOPRllTAfRB lmerl Maglore WDMIR'J 20 CJEWTiyBS F ai le bien pour luimme sans aucun motif d'intrt personne). G9NFUCIUS Quotidien REDACTION : Rae Amricaine No 1358 TELEPHONE No Mi BULLETIN D c,eor F Du Mcmteur. r Ecoles pratiques agrPetites hlfflR coles el industrielles Mdecin Chirurgien Accoucheur Peau— Maladies des Yeux de la des Voies Urinaires i j , Ch.rnp de Mars i }0s De 7 9 heures du matin Avant de puler, CTTI rie nous l'a l'amour du devoir, l'amour de la v onj ptom's d Ecoles pr tiqu j s t*rre et l'aniou' de'a pitre, agrrolfs et indostrinl ..de'eur admi Abordons maintenant "eu le d l'ai n stration el d?leur fonc'ionn?ment, minis'ration et 1nous c oyons uti'e d'vtirer l'at'en de ces co'es *** %  %  Toute eotrepi iee. pour tre prosLe. exige que chacun aoit aa M L'entreprise gouvernementale ItJiippe P" a ce \* rgle E c'en r ne s'y ire pas touiou'B cofor que le pays SP trouve aujourMiii en atr-' %  *> dea aures. Il premier point du progra^rao Mnigement consiste en tou L'apri midi de 4 5 au hiut de M la direction ; le p'iucipsl. Phrmtce Bourra ne li-diiB ce aana quoi il 1 Va pa iDle de lien faire, est st : anarchie noB intpllpctuala de renom, ps r roi om longtemps que ce premier noa publicistes rput*, parmi no* Btnestpas rsolu, I cejvre ne juristes distingus, parmi no* hom tre en reprise dans de* condi me 1 d'Etat, pourraient prtendra O' ufAsaotea de suc es CeU lgitimement ocu^ er U place VPC c-s au dveloppement des œuvres du niimt.e de l'Apiculture. Ce co liquu l'tat actcl du paya, aprs une co DpteOCe gal celle de l d utilit pub'ique Ce sont elles qui mu serait charg de nonner l'impul jjsatpui tant d'aoues et taut Louia Bo>no. Ce n'est c^pendan ps ont toujours rttard le dvebpoesion d'ensemble, de centraliser les prosprit de notre agri %  lenseinnemmts relatifs a I administra t 0.1 d l'exploitt on et a valgari problme d s.t.o 1 de DO; nch*ss?s mnrles \ Etranger Par table, 1er Aot PARIS — La prochaine runion du conseil de la Socit des Nations a t fixe d une manire dmtive du to Aot au 4 Septembre La session sera prside par le Dr Quinencs de Lon d'IsP'gnc PARIS — Il y a eu 40 tus et 50 bless dans une collision entre d.-us trains se rendant a Lourdes ped de Villecomtal. Ls pelrins venaient dj fonctionnement de Laiiier L Avenue Ju Dois de Boulogne sera 1 Avenu ... du Marchal loch, le prolongement de l'Avenue NOUS nsrr.riU' d 'S ll*?S lT.SS dans le Bois sera l'Avenue da Marchal l'inn dans les colonnes da t Mitio • par IVOVIK — Mi Paeta artssi a tonner un ministre, Mi Schaniti conserve le porteteuille des d" eouvprnf m->nr romnUMemen niveau de ai hiute fo ie -on Certe. nombre d'autres, au pnrm lion des pouvoirs piblic sur Ifs 'u des D'liminaires qu>. i notre avi c dans les colonnes doive t tre co .fies des spcial. sMLouis Prooh-e, i giveu'-agro At r„ re ; t les 11 faut i COUD sr des capitaux nome, il s'agira de crer au D;oane ma Ro ne ea vritable camp militaire comme prpou la const'uc'ion des locaux et ment de l'Instruction P.ibiqie UO f !" &* c ? at * ^^"^*"" %  * <• T. .• , .,. ,-. .-. t i u ,i dclaration de la e/eve g;nrale lachrlda mat'iel et dj mnb lier. Conseil Gen'ral qui aurait la ttOt co.vsr YNTINOPLE — Lea grecs ont u di Dans not> p ys, l pr mer pas dir-ction et qui serai COQ 00 t d'U 1 vision concentres en riirace. Us troupes allies dan. la vo e de tout-s rto mes e de luspece ur-gnral, d'un inpc eur tou P t $ milles Ojest de Lonstantinople ont' io mille hjinmes sous le connu md;nneat du gnral Har ou' progrs est d fli: le obtenir l.a d'u on s.ement, d'un inga eur-t nngton commaodaat dea torcea britannique An SQI des responsi'oilits tt la rou'ioe g'ouo ne, d'un la^nieur civil, du uni;e> *valai Minplaieotaina sont attendue La m tou,ours port de graves prjud, m.n.s're de l'instruccoa Pobliqae et TSBMWilSS'W a.-. 01 pli fil Iflorti a le choisir ses cuifs Ail une raisin oo ir que l envie, ni au,, .dit EJUJOIU Pault I'JO a ^ discun sentiment qui puisse lui sur ment lea attaques ou lea excitations (Ux du onvernad ." M rebeller contre son choix. la mi e • % • de •• bel1 r :al e ] a m \ c \ Uœ4me pubhciate professait l'oNul ploi que lui, ni m^eux que lui goi de Siat Michelasubi un chec, comt d h.ute d re:l;ion aurait le cul ur-. Tou*. dern ement, lEa un not, ce que la meilleur gouverne ne connat l elat de ue pays La pr> ^ enlraiii, pour les entripreneu-s. ile de coordonaer. de rassemb er el i ou une note a la France. Italie Yougoslavie. Roumanie, Portugal et ,Grece dil que si la Grande Bretagne doit taire tace i es engagements com me dbitrice ses droits comme crditrice ne doivent pas tre nigligs. Le gouvermnaeni dernam de en conaqueoce que dea mesures soient pnsta poir rglement leurs emprunts i la Grande Bre trgne |usqu i concurrence de somme qu'elle de vra rembounei a l'Amrique SANTANlMtB — Pi.ident de AWear est arri ve hier, il sera 1 hte du roi pendant quelque* Ciil3AGO — 20.000 employs sont en grve pour protester contre la rduction de salaires dej H 0|0 P" 5. issm, le pay< .• Nllemre ce* den *( q ai ne couviei t pas. ure an '*' qui n ac !•. • pas le Chef qui Imte U et PMI dire, saua e ^rer, qi< ie %  V* 1 couru a'teinutivemen ces coostiMninerit qu^ a H est rendu tu ue. par luis dangers : un truc'iou populaire et par la disci* piin'dn travail, d exercer les de voua da l'eiectioi poiitijuj. Laccept*r dtas c tte vue,— en Pransnade ea mer Mt c.-lui que loo accep'e. fondeur de on esprit I a convaincu uie faillite au dtriment de nos pau de donaer ces coles une orienia i-to fond de aa conviction J*IUO depu>8 longue uo*. avant que l'bon vres paysans qui espraient beauoap tiou en rapport avec les inti:s de tWifs. Eu et-'t, nen n servirait a steor sup'm^ lui eshut, que ce peu de ces /astes plantitioas C'est loea chique rgion. La mission rangre •repridj a'ovuir 4 a tte un pie ne pourra avoir de reprsenta ~re de la noa connaissance du raidoot nous avoo oarl plus haut com 'lit n'est pas accept0', en tion gouverneme l'a'e convenable lleu „ tratioc compos rieux et compten s Nous nclioo is dj D icctejr, du Prfet du Dpar une entente des Dfia t m-nts de tement, de l'Inspeclur des E:oles et l'Iustructio 1 Pub ique et de 1' gncul du maire de la Commaae Je cou Ce matin, 8 hmres et demie, dehors de tous mo ils d'iu r 01 ire avec une miisioa trangre r seil d Administration M mettra con, \[ Borno. Prsident de la Kpubli' de aeiitiraeni persouuela.— est le pjjdatt a ces vues laminent en rapport avec le Comit q Ue a p r i p i a:e a (, 0 -j dj c tj asseur devoir actael de tou"liaitieo. N JUS 11 nous faut sur ir de U routine 11 central de haute direction pour l S0J8 .maria 225 , pour une prodiogers Tantt lu chef tv* pas savons bun qie tout devj.r osi panous taut eucore ia science elles ca soudre IJJ diverses quesiious dans menade en mer Le Prsidtnt tait JM ; et tant, quand il pour mole et que, sur ce terrain, il est piuux pour chasser la mi eliniert du devcloppenen. de ces accompagn de MM Lon Dieao, iCQQveoir, il n'tait pas acceptplus confortable de se lancer dans C CJ ecoics, uue fois insta les, les colesN:us ne cesserons de prco secrtaire d't-at des Relations EitMipoonsDtrailiauce des deux le parti de la critique systmatique tfljll> m(hjJl ue8 ds laJministt* niser comme professeurs de ces to rieuies A Sansaricq scrtaire d'Elat Hooipjar que dune parc, le et de I agi ati m. Mais no* puO.io.a liy dcvronisevc.tuet au relvement les nos d.pons des bcolesde Bit. d Hatneur, Griodoit, pri.dent du pains bien admin.Btrur et que, les wlellittenls doivent pre *• pan, le paya soit bien aJmi t.-'it public pejr mesure r. de eu j. vooomiquc de la rg 00 I de/rait ment et Industrielle en collaboration Conseil d'E'at, du Htut Commissaire lre place dais sou progrnne le avec les protesMdrt de la mitsiOQ j H. Kossell, du Gnral Ma: DouL intrt publie est rarement dans dveloppement de l'.n.eig .emeit ru trange t, ce qui leur permettra d : ~p, ch f de la Gendarmerie, da Capt "• %  •en dfinitive, ce double desi a dttirctoa II est p.esque tourai p ofesionn-1 pour les enfanU ei peit c lonner leurs .oana.Sjan.es. No cot. du Docteur Eitoa. ehf du %  • est 1010 de cunsntuer uue joora du c o l'on construit, eu les adoUsccnis et led o at on agricole Dans uotie prochain article nous Service d Hyg ne, du Dr Maosfield, %  t moine chose. — s'il est comprfguiede letfou etde II aoience. deiadultcs. A cet; fia il sera m ti pn.c.oaid:s ajoyeo. p diquesde di e t Cf Mut permis de dire qu-il pro L'acceptation du Pouvoir abu, lue des .oule.eaas, p'iacipa.eraent icct.on et de f:nc.ionoeraent de ces L'excursion durera toute la ioui 'UQiuiua mauvais tat social, qui est. LOUS I avoua dit. le second j es )Jurs de niirch ou il seta trait coles. Nous eiudieroos les moyens nc; el aura |j 9 „ dans | e paraKef d e J'etnent, il e si a. rive qu'un terme du pi' b me poliliquhatien, des sujets qui intres eat les paysans, cooo.niqucs de leur foncuoanement l Gon/e o une pche sera oreani • la Hauteur ae HB che soit est ioJouN bui assure^ g ace a la P| tXem OJ pare ra ds l'ameiio et coas easue.oas de fixer les sa.ai scc B Waiteme ici *laiedes8ffai •nti pruutio 1 d s inoyees de violence loa, i Mais mallitureuseinent mais dautaut plus diui le vide,a.ors bies, de la coo.eivauoa et de la se mliez manuels et nhsitonspas Jjr nom, au point de vue mdiapen qu'elle prtbiid d mander compte i cC t.on des g aiues. ouvrir des coles proics,ioaneiici et J le< -8 la lumire et de la disci des mandats, qu'elle u'a dle-mme l'our stimuler le zle de nos agri agricoles aho ds prouver qu'il est jJ'ou n'avons pas eucore ra dauties mandats que ceux qu'elle ae cu i tettrSil | scu insi.tue des concours pms hooorab.e de possier une pro _*• CODditiooa du nouvernemeut donne, aariCOiCS ci ues rcompenses booori tession que de cojrir aprs les toac JWMDUtit Le plus and des i M 1 6 sjour les Etraflgers en iJali Le gouveroemenl, qni fait appel a personne euiend directement au peu A la ijb Vicieux m ufccBSiio u a 1-.0 [uuioinv."C. ? ef d ouveroemeut la tous et n'exclut kl, I e 8a miBBion et iumpossi nanmoins aller 1 E 1 .* le choisir par le moyen nor pie pour lui parler et ee faire com 2 "yituue lepreseutauf, qui, prendre, mettant ainsi en pratique T'^dUioaue ou acceptanon. avec lui la ^nocrtUe du cœar^l Contormment a la convocation extraordinaire du Magistrat Kd. Man^ous ls membres du Con Kil Communal se om r.uni liier i du heuies du matin et ont procd a l lection du Receveur appel a remplacer Monsieur Clment Uni.'. dont paya entend faire en plaine on connat U hn tragique. — C es Monsieur Km %  *Wdire que"'le aTstieVieit pix lexpuence du gouvernement manuel Moise qui a t lu a i-unan-mit de su. •*££"? "creusement lpre f I..r et pr^^^^^ *fi; m i „ ,„ „ ,j 4mm 'joint du programme d-ament drait dilficilemeot que toute optosi M fonai00i %  PJ de Qos pouvoir* publics en uou ce plan ost se pretenare noa JJ OU prjemons no. ..euieurs rompiiment tu 1 ^POawuie la |UU tt'OO aaft W et pairiOUHUe. oumu Roc veur Catnma al ces importantes repro modifiesP 11. —-wuo BUIJ ttClCfUln IUIJ. ovc. • %  %  " — u ^•t.ouveiit que i.oua sommes des iD-r.B. Tout tba acle q n m 2niournsut,e,, dH.ait.ce tour trodu.rait entre eux est 1 avance '^wrioul carac.ii 3 e par la vuu-a 1 impuissance et I a nantis -*tHail|.U ,. A ... .,*,. A^ am anl i,t J? 11 101 l nuaiue.Aa point de lement. ooJi 011 -u cnel de la ua ion, Le p Ancjla dos forts et du Russ dos Frcnt-j. Ma jasia de l'£.tat t.ir Marchandises franaises duisons tions Art. ietTout traager arrivant dans une commune de la Rpubli pue, devra, dans les ttois jours, faire une dclaration de rsidence au bu reau de la Gendarmerie de la .JI mnne La dclaration en meera ; 10— Les noms et prnoms da aie clarans ; 20 sa nation!^; jo le lien et la date de sa naissance 40 le lien de sa dernire rsidence et celai de son domicile rd >y S i j ... d ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05734
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 03, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05734

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
1&*
anne No 4881
Port h Prinot liti
Jeudi % tfit \9&
01HKCTIUR PKOPRllTAfRB
lmerl Maglore
WDMIR'J 20 CJEWTiyBS
F ai le bien pour lui-
mme sans aucun motif
d'intrt personne).
G9NFUCIUS
Quotidien
REDACTION : Rae Amricaine No 1358 TELEPHONE No Mi
BULLETIN D"c,eor
F
Du Mcmteur.
r
Ecoles pratiques agr- Petites hlfflR
coles el industrielles !
Mdecin Chirurgien Accoucheur
Peau
Maladies des Yeux de la
des Voies Urinaires
i j , Ch.rnp de Mars i }0s
De 7 9 heures du matin
Avant de puler, ctti rie nous l'a l'amour du devoir, l'amour de la
vonj ptom's d Ecoles pr tiqujs t*rre et l'aniou' de'a pitre,
agrrolfs et indostrinl ..de'eur admi Abordons maintenant "eu le d l'ai
n stration el d?leur fonc'ionn?ment, minis'ration et
1- nous c oyons uti'e d'vtirer l'at'en de ces co'es
***
*
Toute eotrepi iee. pour tre pros-
Le. exige que chacun aoit aa
M L'entreprise gouvernementale
ItJiippe P"a ce \* rgle E c'en
r ne s'y ire pas touiou'B co- for
que le pays sp trouve aujour-
Miii en atr-' *> dea aures.
Il premier point du progra^rao
Mnigement consiste en tou L'apri midi de 4 5 au hiut de
M la direction ; le p'iucipsl. Phrmtce Bourra ne
li-diiB ce aana quoi il 1 Va pa
iDle de lien faire, est bef. celui qui cru nui il- et
00 doit ob issa- ce. (Jaand il n'y
d-cn-f t- exi-t d m toute* lea
ggoes un mot qui depein1 bien
m de choses que cette absence
>st : anarchie noB intpllpctuala de renom, psrroi
om longtemps que ce premier noa publicistes rput*, parmi no*
Btnestpas rsolu, I cejvre ne juristes distingus, parmi no* hom-
tre en reprise dans de* condi me1 d'Etat, pourraient prtendra O'
ufAsaotea de suc es CeU lgitimement ocu^ er U place vpc c-s au dveloppement des uvres du niimt.e de l'Apiculture. Ce co
liquu l'tat actcl du paya, aprs une co DpteOCe gal celle de l d utilit pub'ique Ce sont elles qui mu serait charg de nonner l'impul
jjsatpui tant d'aoues et taut Louia Bo>no. Ce n'est c^pendan ps ont toujours rttard le dvebpoe- sion d'ensemble, de centraliser les
prosprit de notre agri lenseinnemmts relatifs a I administra
t 0.1 d l'exploitt on et a valgari
problme d s.t.o 1 de do; nch*ss?s mnrles \
Etranger
Par table, 1er Aot
PARIS La prochaine runion du conseil de
la Socit des Nations a t fixe d une manire
dmtive du to Aot au 4 Septembre La session
sera prside par le Dr Quinencs de Lon d'Is-
P'gnc
PARIS Il y a eu 40 tus et 50 bless
dans une collision entre d.-us trains se rendant a
Lourdes ped de Villecomtal. Ls pelrins venaient
dj fonctionnement de Laiiier
L Avenue Ju Dois de Boulogne sera 1 Avenu
, ... du Marchal loch, le prolongement de l'Avenue
NOUS nsrr.riU' d 'S ll*?S lT.SS dans le Bois sera l'Avenue da Marchal l'inn
dans les colonnes da t Mitio par IvOvik Mi Paeta artssi a tonner un mi-
nistre, Mi Schaniti conserve le porteteuille des
d" eouvprnf m->nr romnUMemen
niveau de ai hiute fo ie -on
Certe. nombre d'autres,
au
pnrm
lion des pouvoirs piblic sur Ifs 'u
des D'liminaires qu>. i notre avic, dans les colonnes
doive t tre co .fies des spcial.s- M- Louis Prooh-e, i-giveu'-agro Atrre; t
les 11 faut i coud sr des capitaux nome, il s'agira de crer au D;oane ma Ro ne ea vritable camp militaire comme pr-
pou la const'uc'ion des locaux et ment de l'Instruction P.ibiqie UO f&*c?at* ^^"^*"" * <
T. . .,. ,-. .-. t i u ,i dclaration de la e/eve g;nrale
lachrlda mat'iel et dj mnb lier. Conseil Gen'ral qui aurait la ttOt co.vsr ynTiNOPLE Lea grecs ont u di
Dans not> p ys, l pr mer pas dir-ction et qui serai COQ 00 t d'U 1 vision concentres en riirace. Us troupes allies
dan. la vo e de tout-s rto mes e de luspece ur-gnral, d'un inpc eur
tou
P
t $ milles Ojest de Lonstantinople ont' io mille
hjinmes sous le connu md;nneat du gnral Har
ou' progrs est d fli: le obtenir l.a d'u on s.ement, d'un inga eur-t nngton commaodaat dea torcea britannique An
SQI des responsi'oilits tt la rou'ioe g'ouo ne, d'un la^nieur civil, du uni;e> *valai Minplaieotaina sont attendue La
m tou,ours port de graves prjud, m.n.s're de l'instruccoa Pobliqae et TSBMWilSS'W a.-.
01
pli
fil
Iflorti a le choisir ses cuifs Ail une raisin oo ir que l envie, ni au- ,,
.dit EJujoiU Pault i'jo a ^ dis- cun sentiment qui puisse lui liorls forme du gouveioement, compar, inspire praora^tjpuse
HT la m tu -le de aouvernei>sur ment lea attaques ou lea excitations ,
(Ux du onvernad ." M rebeller contre son choix. la mi e ?* ,de bel1' r* :al" e] a!m\c\
U4me pubhciate professait l'o- Nul ploi que lui, ni m^eux que lui goi de Siat Michelasubi un chec, comt d h.ute d re:l;ion aurait le
cul ur-.
Tou*. dern ement, l-
Ea un not, ce
que
la meilleur gouverne ne connat l elat de ue pays La pr> ^ enlraiii, pour les entripreneu-s. ile de coordonaer. de rassemb er el iou"
une note a la France. Italie Yougoslavie. Rou-
manie, Portugal et ,Grece dil que si la Grande
Bretagne doit taire tace i es engagements com
me dbitrice ses droits comme crditrice ne doi-
vent pas tre nigligs. Le gouvermnaeni dernam
de en conaqueoce que dea mesures soient pnsta
poir rglement leurs emprunts i la Grande Bre
trgne |usqu i concurrence de somme qu'elle de
vra rembounei a l'Amrique
SANTANlMtB Pi.ident de AWear est arri
ve hier, il sera 1 hte du roi pendant quelque*
Ciil3AGO 20.000 employs sont en grve
pour protester contre la rduction de salaires dej
H 0|0
P"
5.
issm, le pay< .
Nllemre ce* den
*(qai ne couviei t pas. ure an
'*' qui n ac !. pas le Chef qui
Imte
U loduira un tel p .ya sa perle > et
PMI dire, saua e ^rer, qi< ie
V* 1 couru a'teinutivemen ces
coostiMninerit qu^ a H est rendu tu ue. par luis
dangers : un truc'iou populaire et par la disci*
piin'dn travail, d exercer les de
voua da l'eiectioi poiitijuj.
Laccept*r dtas c tte vue, en
Pransnade ea mer
Mt c.-lui que loo accep'e. fondeur de on esprit I a convaincu uie faillite au dtriment de nos pau de donaer ces coles une orienia
i-to fond de aa conviction j*iuo depu>8 longue uo*. avant que l'bon vres paysans qui espraient beauoap tiou en rapport avec les inti:s de
tWifs. Eu et-'t, nen n servirait a steor sup'm^ lui eshut, que ce peu de ces /astes plantitioas C'est loea chique rgion. La mission rangre
repridj a'ovuir 4 a tte un pie ne pourra avoir de reprsenta ~re de la noa connaissance du rai- doot nous avoo oarl plus haut com
'lit n'est pas accept- 0', en tion gouverneme l'a'e convenable lleu Il nous faut confier dos premires seurs des E.oles. Clique cole aura
coles pratiques i des spcialistes se uq cooseil d admini>tratioc compos
rieux et compten s Nous nclioo is dj D icctejr, du Prfet du Dpar
une entente des Dfia t m-nts de tement, de l'Inspeclur des E:oles et
l'Iustructio 1 Pub ique et de 1' gncul du maire de la Commaae Je cou Ce matin, 8 hmres et demie,
dehors de tous mo ils d'iu r 01 ire avec une miisioa trangre r seil d Administration M mettra con, \[ Borno. Prsident de la Kpubli'
de aeiitiraeni persouuela. est le pjjdatt a ces vues laminent en rapport avec le Comit qUe a pri pia:e a (,0-j dj ctjasseur
. devoir actael de tou- "liaitieo. N jus 11 nous faut sur ir de U routine 11 central de haute direction pour l S0J8.maria 225 , pour une pro-
diogers Tantt lu chef tv* pas savons bun qie tout devj.r osi pa- nous taut eucore ia science elles ca soudre Ijj diverses quesiious dans menade en mer Le Prsidtnt tait
Jm ; et tant, quand il pour mole et que, sur ce terrain, il est piuux pour chasser la mi e- liniert du devcloppenen. de ces accompagn de MM Lon Dieao,
iCQQveoir, il n'tait pas accept- plus confortable de se lancer dans CCJ ecoics, uue fois insta les, les coles- N:us ne cesserons de prco secrtaire d't-at des Relations Eit-
MipoonsDtrailiauce des deux le parti de la critique systmatique tfljll> m(hjJl.ue8 ds laJministt* niser comme professeurs de ces to rieuies A Sansaricq scrtaire d'Elat
Hooipjar que dune parc, le et de I agi ati m. Mais no* puO.io.a liy, dcvronisevc.tuet au relvement les nos d.pons des bcolesde Bit. d. Hatneur, Griodoit, pri.dent du
pains bien admin.Btrur et que, les wlellittenls doivent pre
* pan, le paya soit bien aJmi t.-'it public pejr mesure
r.
de ,euj. vooomiquc de la rg 00 I de/rait ment et Industrielle en collaboration Conseil d'E'at, du Htut Commissaire
lre place dais sou progrnne le avec les protesMdrt de la mitsiOQ j H. Kossell, du Gnral Ma: Dou-
L intrt publie est rarement dans dveloppement de l'.n.eig .emeit ru trange t, ce qui leur permettra d : ~p, ch f de la Gendarmerie, da Capt
"en dfinitive, ce double desi !a dttirctoa II est p.esque tou- rai p ofesionn-1 pour les enfanU ei peit c lonner leurs .oana.Sjan.es. No cot. du Docteur Eitoa. ehf du
est 1010 de cunsntuer uue joora du c o l'on construit, eu les adoUsccnis et ledo at on agricole Dans uotie prochain article nous Service d Hyg ne, du Dr Maosfield,
t moine chose. s'il est comprfguiede letfou etde II aoience. deiadultcs. A cet; fia il sera m ti pn.c.oaid:s ajoyeo. p diquesde di etCf
Mut permis de dire qu-il pro L'acceptation du Pouvoir abu, lue des .oule.eaas, p'iacipa.eraent icct.on et de f:nc.ionoeraent de ces L'excursion durera toute la ioui
'UQiuiua mauvais tat social, qui est. lous I avoua dit. le second jes )Jurs de niirch ou il seta trait coles. Nous eiudieroos les moyens nc; el aura |j9 dans |e, paraKef de
J'etnent, il esi a. rive qu'un terme du pi' b me poliliqu- hatien, des sujets qui intres eat les paysans, cooo.niqucs de leur foncuoanement l Gon/e o une pche sera oreani
la Hauteur ae hb che soit est ioJouN bui assure^ g ace a la P| tXem OJ parera ds l'ameiio et coas easue.oas de fixer les sa.ai scc B
Waiteme
ici
*laiedes8ffai
nti pruutio 1 d s inoyees de violence
loa,i- Mais mallitureuseinent mais dautaut plus diui le vide,a.ors bies, de la coo.eivauoa et de la se mliez manuels et nhsitonspas
Jjr nom, au point de vue mdiapen qu'elle prtbiid d mander compte icCt.on des g aiues. ouvrir des coles proics,ioaneiici et
Jle<-8 la lumire et de la disci des mandats, qu'elle u'a dle-mme l'our stimuler le zle de nos agri agricoles aho ds prouver qu'il est
jJ'ou n'avons pas eucore ra dauties mandats que ceux qu'elle ae cuitettrSil| scu insi.tue des concours pms hooorab.e de possier une pro
_* CODditiooa du nouvernemeut donne, aariCOiCS ci ues rcompenses booori tession que de cojrir aprs les toac
JWMDUtit Le plus and des
i M16 sjour les
Etraflgers en iJali
Le gouveroemenl, qni fait appel a
personne euiend
directement au peu
A la
ijb Vicieux m ufccBSiio u a 1-.0 [uuioinv."-
C. ?ef d ouveroemeut la tous et n'exclut
kl, I ,e 8a miBBion et iumpossi nanmoins aller 1
E1.* le choisir par le moyen nor pie pour lui parler et ee faire com
2 "yituue lepreseutauf, qui, prendre, mettant ainsi en pratique
T'^dUioaue ou acceptanon. avec lui la ^nocrtUe du car^l
Contormment a la convocation extraordinaire
du Magistrat Kd. Man^ous ls membres du Con
Kil Communal se om r.uni liier i du heuies
du matin et ont procd a l lection du Receveur
appel a remplacer Monsieur Clment Uni.'. dont
paya entend faire en plaine on connat U hn tragique. C es Monsieur Km
*Wdire que"'le aTstieVieit pix lexpuence du gouvernement manuel Moise qui a t lu a i-unan-mit de su.
*"? "creusement lpre f I..r et pr^^^^^ *fi;mi , ,j.....'4- mm.
'joint du programme d-ament drait dilficilemeot que toute optosi M fonai00i.
PJ de Qos pouvoir* publics en uou ce plan ost se pretenare noa jjou, prjemons no. ..euieurs rompiiment tu
1 ^POawuie la |UU tt'OO aaft W et pairiOUHUe. oumu Roc veur Catnma al
ces importantes
repro
modifies-

P
11- -wuo BUIJ ttClCfUln IUIJ. ovc. " -------------- u
^t.ouveiit que i.oua sommes des iD-r.B. Tout tba acle q n m
2niournsut,e,, dH.ait.ce tour trodu.rait entre eux est 1 avance
'^wrioul carac.ii3e par la vuu-a 1 impuissance et Ianantis
-*tHail|.- U,.A...... ... .,*,. A^ amanl
i,t J?11!101 *lnuaiue.Aa point de lement.
ooJi011 -u cnel de la ua ion, Le p
Ancjla dos
forts et du
Russ dos Frcnt-j.
Ma jasia de l'.tat
t.ir
Marchandises
franaises
duisons
tions
Art. iet- Tout traager arrivant
dans une commune de la Rpubli
pue, devra, dans les ttois jours, faire
une dclaration de rsidence au bu
reau de la Gendarmerie de la .ji
mnne
La dclaration en meera ;
10 Les noms et prnoms da aie
clarans ; 20 sa nation!^; jo le lien
et la date de sa naissance 40 le lien
de sa dernire rsidence et celai de
son domicile rd >y Sij ... d^


'Y
JiM/kflM
Par Cublo
2a5r.^f-^eff^: jmobwBBBWB
Nouvelles Etrauijeres
L'ultimatum du oa .*W ^^^iJ1
ques'oo de Tanger et les anaires de
gouvernement fran Proche orient.
fili* h VAII>mannft a aanoQC,i aujourd'hui que le
^a* a 1 aiWWWfllW rapport complet du comit des ga-
PaRIS i Dans une note remiss ranties sera prt i tre soumis la
aujourd'hui Mr Van Hoeso,charg commission oes rparations la semai
d'af'aires allemand, Mr Poincar met ne pro haine. Diffrentes parties du
carrment hn aux efloits de l'Alterna apport q u est trs lo g seront rt
gae pour laire retarder les paiements mises a la comm ssion au fur et
des dettes contractes pat les sujets mesure que le comit le compltent
allemands envers des citoyens fran- ".ote manire les membres de la corn
ais avant la guerre. Aprs une cou mission ont commenc 1 etadier le
te confrence avec Mr Charles d texte. Oa s'attend i ce que la com
1 asltyrie, ministre des finances, e mission puisse taire connatre son
Mr Louis Dubois, prsident de la opinion au sujet de la demande du
commission des rparations,Mr Poin moraiorium a l'Allemagne i peu pies
car remit au charg d affaires allt- en mme temps qu* le- Hnraters mi
nnnd la rponse de la France. nistres discuteront a Londres*
La noie de Mr Poincar en rpon-
< a la communication allemande an
ronant limpcssibilit dans laquelle
l'Allemagne se trouve pour faite face
i ses obligations donne l'Ai emagne
4 jours pour perdre une dcision si
avant midi elle n'a pas donn l'assu
rsnce que deux millions de livres
sterling qui sont ds strout pays LO^DKES Les conversation d*
le is Aot, Mr Poincar dclare que MM Poincar et Lloyd George com
le gouvernement franais prendra les menceiont le 7 Ao Les questiois
mesures juges ncessaires. Les me- des rparations des dettes de gusne
aines que iompt^ prendre le gouver prennent une nouvelle tournure, il
nrment franais lOOt tenues sectus est preb ble qu'on demande au g u
Faibles, Anmiques,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
annulable, proprit qui la recommande aux estomacs
je.* olus dlicats.
Varits JSSSXfSSU. FUT U Ityft
Ira Membres de la R-naUsance
font convoqus a l'ex'raor .m'ire de
main a 6 heures et demi' du soir
aux fins d* prenl'e cnai-i-s mesu
,. 111 res concerna .t la bonne marche d !
ttaifton '1s la Haine usocit.
Cl SOIR rwl
Pour rpondre aux nombreases ie
mandes, reprise de
L'rl \1 ai su 11 <
Le fi .n n'tant ici qu'en lo:a;on et
la Province l'ayant d| retenue Oie
l'on se presse de vtn r voir Peail
White et Ait jnio Mireno
Le BUREAU
Liste Ao 1er remise d
Mr Conslaatial
Total des premire nnoi
Cri
Ltt Personnes auivaitui
cri 1 dol'pr :
T'ion D^ca ml, Lon Pdnfl
rf, C est hipr an' roturjoa^, devant ce| D*Vtig'ianav, Ai-xiodnr
L rOlSie'Ilt} LOU fTeS h Cor P *'ll, le jugement *1 joint (-2), Km-na-aul Muret,
Vicaam*. R0114 l'inciil'-* rjivHi-, A'ber' Granwi.iP,Drj
Nh'ffl, M-ircel K\h fer, Ha
wtach* a l'hpital arae>tcain. Mardi honrs. Frdric D>rat, Witaol
25 Juillet coulA; vura les 4 boires (rjr>-i). H-rman D ret, tfiarictl
Cour t*rvtale
UiUlUel fct I tltCnif tio'i <1 voir franp nouai iimrlr,iln
\u troWtma Gong'*, armt u IntmuHoaal
d l'aore>midl,dana ont Itereet'on,
B'irvanne \'6q*r<\ d'un aoh*l dn
graviar. L'audition des tmoina se
y nmui', jusqu eujonrd ni
fin d'viter aue les allemands ten- veroem ni amricain Je se loindre * 1P*fl,,e * dumood^ ie tenrat 1iMew-
;tde 1rs cWiecarret Tootefoii dlibration.. Ur*mU**i}2-J&lfa&-tt%
on croit que l'une d> le sera d'exiger b; g accepte linviUUoa du gajv^r l'burupe. d Australie, dAmtrique 4a Sa 1 4 na4
oue les commeiviu-s iarcais devant "em*nt britannique d'assister a la 'Wu| ^'e.* ^naJl. JL< -M*
qur ics k.uunuinu > -1 Ai.ul.o, 011: tie Jesi^n.b pour p eni e la Mrokj
de l'a'gent a d s maisons allemandes --oinerence ues allie; l.ond'et 11 a aj uolU fe, Oo,r> i,Jlt,Cns, Meveuts UdovLa
tour des maurundisis livres ver- mtonne lord Bal'our que Mr l'ncu- iteoe me nouj qui ont dpose la naaoraa4ua montrer.avpc olarteer logl <1M U non
Rent 1rs sommes au gouvernement ms, l'iemier m nis re et Mr |aspar ^SuL t^m d* ^ mam\M H*Umi
franais au 11-u de remettre les fonds ",,rni useata i Lo liras pjur loa ao u concepiun av rousMint Louvenure
a lueurs allemands La note verture. Y^JMF'21 *uit'*ti:or " ., ,
. 40 L)j rle civi,i,a-.eur Ja noir i> V i\<> il l l \tl /I P
franaise COU ),________m# <.,,,., orieiluil0a di.mve verslei sciences pc- I**fHSl*t*il#ri U(5
vioh Oeorge L4er et lal*a Roa
mond, font de leur mieux, pour de-
cnlnnbilitA du leur rlien- I taapt) Vi",
garni, O'il-n^nl; in il < *i> I nhj't
d'uni provocation du marina corpd.
aai
dit que la Kt"publique
aidie que le moment n'est p;.s enco
Te venu de dvoiler Lef mesutes qu'-
elle compte pteuice peur obtenir le
paiement. .
On dit dans les milieux ot&ciela
au)Ouri"hui que la France imposera
des sanctions d'un caractre cono-
mique et financier i l'Allemagne pout
refus de cont-nuer les paiements sur
les dlies contractes par ses naiio-
rmui envers les nationaux des pays
allis avant la gueite. Ces sanctions
seronf appliques i .a lin de la p-
riode de /o jours indique par Mr
Poin.ar dans la note i Berlin la se
maine dernire
Les Courk
pc
PARIS 2 Sterling 54 76
Dollar 12 32
NEW YORK/ Franc 12 23
________ Sterling 44 4>________
Conseil iM
Sance de Urmeture du 2 nol
A l'ouveiture d- la sance, le Con
seil vo e la loi qui p oroge pour
Le'refus de 1 Allema dcux *nQes la circulation des b lle's
40 Ua rle CivuiMSClW .u noir
< 1 Mn urienuuua ddlivt vers les sciences
ives.
v. .-os rapriuhemtnn, ralailoai suivies, entre
lc> eoagtafei mAricaios et lumen, ne se cou-
DaiMiai point im. Une wli4aiil4 et une con
ttaicruitc plus MSSMlu4w entre eux Oulii(ition
pour eu dj s.- oi.-n apjiropiir les conniissinces
tfes biiiju., anglaise U (raniises surtout
70 Cruttoa d une mM'tat.o i, X Port au Prince,
VCCl'aide d;s coi'*'H,e. a.n^ncains
do Crt on, en Hiu, d'une Boa.se de Com-
ruirce a.s uoirs inurtcalu
90 t-uituie Je. Ji>jri>, l:s lettres, des science*,
uc- arts, etc avec plus d'assiduit et de rntho-
dj par les noirs
lcU* sont les Uitci q'ie dselopperout :t dis
cuteroni eo aagaii dcVani ce congres quiht "de
plus grand ftiunMUi dans l'histoire de la race
M|| t ', 1 s ooiu icaiies compartes sus-no u
tues a :ui noi. rcujuvciOiH nos meilleuis com
pi.niants et sou i.it m. un plein succs.
ie
ptovisoi es. En l'article 2 du contrat
/ji a:compagne la loi, il est prvu
a somme 1e 2^0 000 godides mon
ti
gne de continuer le paiement a
annonc aujourd'hui dans une net-
chain .la t impossible dappten ^tis l change
dre la nature exacte des sanctions Le Lonseillcr Charles Boucheteau.
qui seronl imroses,on explique tou JM de la proposition de loi sui
tefois qu'il n'est pas question de me " Brevets, patentes eic, demande au
militairtl. Lorps d'ajouter a la piochaae s.-s
est rentr Moa 'es conclusions du uppot qui
adoplen*
lion de loi.
t'ui> ic 5e:tuire d'Etat des Ira -
vaux fublics dpose sur les bureaux
de l'Assemble un projet de loi qui
Lycixc.'S d'avialiuu
sures
Le prsident du consei
aujourd'hui apis avoir pass quel-
que* ;ouis i sa maison de campagne,
il a dcid d'accepter l'invitation du
gouvernement biitannique. Dans les
milieux officiels, on esume que la
Hier aprs nu d tfi les ; heures et demie une
toute DOmDftUM s tait rcnJue dans les environs
i>our asMat une exhibition ti
f.i u sution de lirowen
F.eld
Uca exercices di fidlM ont 4ti esecutis ave:
une OUllriM ad uralle : le looping tlie loot
boucler la ooucle et la descente du paiactiute ont
tiuervci.lv: l'assista.ice. La musique 4M marines
a egaye l'assistance par I excution de quelques
air> t.iioi>is de son tepcrlwirc
Le fiesidem de 1a ftcpnoiique et vime Itorno
E pilUCtpf le cette propust ci des pcrsooaatt;> de tous ordres taient sur les
lieux
sucre
Il nom revient qie la FI4SO0 *ht
en train de Uire une nouvelle exo
dit o-] de sucre aux EUtl I-'hm II
aee- embarqua anjourd'liui en/iron
8000 sacs de sucre.
C'est une partie da solde de la
dernire rcolte. Le ';omu.'>i n'a
pas perdu aitprulre car elle fafft
maintenant de bonnes affaires avec
U liausde du jucro.
I MMMMJMMMli
La pompe
incendie
On se rape'le loa dernirement
nous avons parl de la tp&ration
de la pompe lectrique incendie
installe au bord di mer. Il tai
mne bruit qu" ine pice de la pom
pe devait tre expJie New \ork
pour une boniie rparation, nous
avons appris que le ncessaire a t
fait aux ateliers de la II AS '.O et nue
bientt nous pourrons assister
l'rix'ii de "e te pompe.
Tant mieux.
ISS!
Labb Ba bsneourt,L^on:l
Cha les Vlaig an p )nr Cnirliij
nal Mcd), Ludovic Gros, E4
Rstve; Charles Ksive.Lyocil
Jules Lahens, Albert Melecu,j
Ma'brancbe. Uasion Dali
Fri*rtc Nicolas, Criarie!
Maurice Desravines,Hapluel
Mairice Nau. Gaston Nia.
rice. un ami, Ktienn*.
AlexaoJre Mjise, L-tan-ifil
G nent ll-au^er, Charles I
un ami / Dr Ctiarncait h
( L.n Kl. A trel ). Cyroi
Franois Lavelanet, Bamm
gutnave, Henri >larceliOt
Itigiud, Ktnest iti^aul,
hena. Alaxacdre Si-Victor,
Preira, Manfrel Saeveoa,!
M Dnony. Alexis Si VtctorJ
dre lpiuna. 'in ami / Kcta.|
raar.d); Total; Or 53.
Mre.ut es suascripiioagO
Deuxitnea aouacriptiOQiOrl
(A Suivre)
Puissance
confrence de londres sera une des tegulaiise la tension de
plu* importantes qui aient t tenues *< poat lequel
depuis la confrence de la paix il
est impossible qu'elle dure dix |ouis,
l'neigie
ob lent
l'uigeuce et le voie immdiat.
Lotdie du jour taui puis, Mr A
C. Sansancq lerneicie le Conseil d'E
Ut, au nom du Gouveruemcut et en
uii m a it^utsi
Nous avons eu le plaisir de rece
voir la visite de notre ami Henry
Sanou, de Jrmie de passage parmi
noua. Il nous a fait part de la na.a
sauce de sa petite ;i u* Glali&e, lilie
des poux Alfred Carvalho.
Avant-bier a 4 heures du matin
pendait que Monsieur Jules lienaui
spculateur eu deorei au Pont
Beudet , ( H.aine da Jul de Sac ) aUrvit \ I Inthkfi^
allait pu.su de l'eau, il fut assailli c j|* * UUUfS
coups a mancfiettes par le nomm 191^ llue da Magasin de IEtat
l'or, au rime, le 1er Aot iy;W
de suue la tuile et te Annonce ses amis et clients
t son nomperionne au moment ou
venu en Haiti. combien de fois e lAssemb e procde i la .iiure del Valmus. Celui-ci croyant la victime
.uaod; 6o8S profession. 5es mo premire session de la ?ae Leg.slaiu ans1 vie p U de suue l a tu.te.et se recevoir 1 ,
yens d'existence; 70 s il est mari, re. Il espre que les Conse.lleis dE "ndit i la maison da Ranaof DOnr QOjl W^ ^VS^JSL
le nam, l'ge, la nationalit de sa tat apporteront les mmes bonnes l* nevalt.er. Mr Rjoaud n tant que
femme et de ses enfants mineurs lors disposions quand le Gouvernement impiem nt b.ess --ut le temps de
les appellera de nouveau pour sauc introduite chez lu et s'armant d:
tionner certains projets qu'il n'a pu a levotvci uM>g.e ses *oun
maiarl ses tions picseuter au couis Put lff i blles sur l*s*'Q dont
de cette session. l'une latie gnit au bras, l'autre au
: Lcisris Si 1
Populaire et porte U
bouiae.- t^'2 I->ta gagnai
lot de 000dollar, et 2 deItW
Le Billet ettier de 5 cor
dollar. J
Le ;nuoon, V.cgt ceclin
urp gourde
El ve t-j P.i.-t-aa-Pnf
Us raa'sO'in puivantes :
Aux Armes du l'*
Gcmptoir Kraraii
Sminaire Coliaj-
Mme Rgma Montroa
Mme Duoi* ViarJ
Vincent G. Mskbloo
Pharmacia faiiia
Pente Maison.
Mmid'tinneiy W*
Htel d? KraoW
Hoal ldilevat
Pharmacie
Gu8tm
se
1
fL:
Ml
'd
ft
1
U
stua
mit
qu'il sera accompagn par eux.
Art. 2 Il sera tenu dans chaque
bueau de la Gendaimenc et au .M
nistre de l'Intrieur un legisUe sp
cial d'immatriculation des trangers.
Un certificat tir d'un registre i sou
che seia dlivr au dclaiant, un tiui
bre de deux dollars i la charge de l'
traager. sera appos sur 'e certibeat.
Le timbie stia oblitr par l'olh
cier de la Gendarmeue chatg de ce
service.
Le certiBcat devra tre
exhib par
l'Wanger toute rquisition de Pau Adrien Castcra.luMin Mevs.le mme
torii administrative et judiciaire. pour son tire tmile Mevs dcd,
Ckaque semaine le bureau de la loseph Gunerez, a de Matttil, Lon
Gtcdarerie adiesseia au Dparte re 'Jualo, Louis Aird. Huberi Aie
tnaui c!e l'Inteiieur, hn uinscnp us. Camille Gardre, F Meta, Alix
ipn dans le rf^islrr ad boc c t rour R^v, MaoJiu i-iisca, Mme Pevze
son contrle, u l'tU compltr des |an>m ^jui soa b;, ouis deoeae,
eitificats de rsidence dlivrs dans Emiti Lue.
-.outes Ici commui.es del Rpubli Total
toi droit et la )t i U jambe.
Mr Keuaud a t transport chez
lui, dans une auto, p:s de l'ancien-
ne caihdiale o il reoit les soins
du Di Cari. Lassa sin Valmus a
. i descendu pai le tiain de la plaine
ClU Sminaire hier i % heures de l'apr-midi et
Lise No } rrm.se a Me Lo Alexis ranspoit quelques heures aprs a
Ont sous.ut un douar. Lo Alexis, i'hpuai garai.
mer Garavelle uu tort atock de
chandisea.
Savoir ; Champagne Mo t et i.!i m
d,t..itiA'. leter Vva Glicquo'.Liq leuia
1 et Sirops asiOiiia. .viaisgi Muscut
Vin Biauc et Houge par barrique et
par caisHe. Eu gro* et en dtail
Mr | M. Graudoit rpond. Nous
pubutious dematu sou discours.
Vom' u Prix dliant toute cou ufretice-
Prenez, votre billet diffl^i
Tirage itompt et"
_ **
Coniidenc*
Valse par Ojcide JW"
Pour piano etpjofjlajj
vendre c
terrement.
chei l'autaar, Bo
Cercueils

*
u
d
film
r*
kimm uiijdi

^9.
Or P. ij.
a suivie
La maison dont la rputation n'e& plus faire potr
des cercueils, avt-e le publn qu e le vieu' ecaore uie fou
prix autant sar les cercueils simples que sur ceux de '"*'
Klle prolite de I occa&iou pour aviser le public quel
reprsentant sur cetta place autoriss recevoir en ton nom
Auioutdhui, sur li demande d. d de cercueil. ^|l
Mr Henry Robcrts, cotai de Norv Aljt "quent tous ceux qu. dsirent un -a -
. lM|/,,.Jftn. -, MMn nn, doiV8"t H'adreaser d-reccemant au propritaire sa'jf la """"uijaJ
ho,* i.,/;;.>.... Z n 1' fte ou e81 Pri6 de 8 8d,e8er RU il d a.el.er Mr Flchior HL
bore leurs cou.eurs i lo.casion de dta KrouU l oru Nj bli eu face de Paucieune Gatudrald.
1 anniversaire de la naissance de S. HEsRY bTAKK
M. ilaakon VU, 101 de Norvgei Hue du Qu,,, eD face de I W


kl Ail*
URODONALl
Nvralgies
Goutte
Gravelle
AHrlo
Sclrose
Obsit
tel vaut rester Jeune et viter
J5.m.tieme*J*dula.mant
21 artre* l'entablement dea
Sas. lea Tarleea et l'oMait dait
Stalag l'"e'* daeiHe urlque.
l polen 5 faire Ses euree rfullrea
JURODONAL.
lave le sang

LlnStcatien principal. deYis *t
tratttmrn' avant tout smpe.'ini la naiManc- t
It drfJoMeinem les lsioni artriel*
le. A la priode le arartrote. lac -.c
urtqiie taru U t.eul faneur 'hVDar-
ifnsmn. on devra, avant (bute autis
chose, lutter *nerBiqie'pert e fr-
quemment contre m rtterr -*J d'ACrCl
ortqire dans l'ergausine en employai
l'UrodoDal.
Professeur t'sivni.
fro* *r el>n Int S ltJsieriit a* Poitiers
Cubl Pr-mrijin
M DU-1?.
IA1UAAI flLtT> lseDt| si|irm f0ur j,ai|i |7Jtj |M t| fcp de i'^
asat*-
sdU
orl- rslt'iM. UHM'
Arl'r.o s. 1er ",.
inemif. lirrnistofti Maladies Oc Is ifiraw,
i Srturmsm*. Isnlierslllies.
DIALIflOLea.ur
LSP'VrT! neume eaimam MJ
j l \j\J l- ii-mes. Goutl*>. 1 ixt iro. ht-
vrMftrt
ut mobile Sludebaker
P
IPil
Le Purgatif Idal ^
c'est la
Les docteurs ne peuvent pas
toujours diagnostiquer les nouveaux
Pourquoi?
Parce que las aymptomea eont troitement unis at c'a*
difficile 6 premire vue de reconnaitre lea causes apcifiquea.
C'est pourquoi le premier acte du docteur aa principe
fonrai est de proscrire pour un nettoyage complet dea intentas*
et, |nraloment, c'est le seul remde que le malade a besoin.
Pour a raisons cKaufamtiU dmraiX asosr mnefieU d*
Petites Pillules Reuter
EUes sont purement vRtales. travaillent directement sur la
foie sans ooliquea, sont merveilleuse* pour retirer lea matire*
poisouneuae* soulageant et empchant les maux de tte, flatuat,
constipation et la dyspepsie.
L'usage frquent dea Pillulea Reuter gardera vos organe*
digestifs et les intestins en parfait* condition.
es
u
m
5
.S
99
Six Cylinders 5 -- & 7
passagers,
En venle chez
LPretzmau Aggerholm .
Rue du Quai
Pilule du DrDehaut
1147, Hue du Faubourg Saint-dni Pari
r'aoll.- prendre,
Ni- Doeatltanl aucun prparant,
elle ne provoque jamais de djoL
Siipiirliniint la d.r-te.
elle ne dbilite pas le malade.
N'exlw'i'nnl pus do repos I < chambre,
aile aa cause aucune perle de tcssss.
Plus aeilve que U>M les similaires,
elle est, psr consquent, moins cher*.
OSE : PunssTivi, isa priai**
LTi>i. i pilais.
s
fa
Rgie Franaise
Tabac Scaferlati
Papier bLhU :
Paquet 0>6o Cft| Le Ki'o GJes 12
Tabac Scaferlati
tfip'ei tjK t> .
Le Paquet 0.40 cts, le Kilo Gdes. 10
Escompte 10 ojo 4 panit de 2 Kilos
Port au Princry le 25 lu-i'et lyaa
L'Agent Spcial, fl ROBE LIN
cant.
Cuisine icelltDte.cooditions a*an
ttgeuses.
11. Hallom fils
lu Roux ou Bonne Foi, .iO (Prs du Uipi Ja lllium Villjjoiu-, -
Htel Sainte ttose
Annonce sa n jmbreusf clientle q-i'il vient de recevoir las articles ,, s . RQKr t sjs ^ Lo.
^toule.upenon.tt MH.LEUR PRIX QUE PAKIOUr g,e olr. s.s Mpices aux ToytgeUr.
jjjuaejeortim.ac de bijouterie, montre, bracelets eu or, aigent et veuantdePo.tauPM.ee Oi.y ten
LUnd ortimeut de bibelots, cadeaux pour baptme, fianailles et
eni|C.
iaQds et petits Ils en fer, en cuivre, grandes et petites f laces, ta- ------
**ude toute beaut pour salon et salle manger, chaises, doimes, Pptl(tj|U PJ131W
JJ0-'taipes catpeues.desceDtet de lit,mou.tiqaaires.assietiea, tasses. rrfHUM liauvJ
e'^es liqueur, tapis de table, couverte, couteaux. Vient d arriver un nouveau stock
"lae Diaucbes et couleur, chape - t isjue, Paoaiua caaiiuei, isnocS, msiiee, valises de voyage , Dyaenonhe ( Itglea doulou
P* Cueraissdtie*, faux cois, salecona, forma de chapeau pour dames. |reu.es ) Migruinea, Nvra'gies, Lum
' -1 ^our dB,ue *l euf*n bi| Scia!'q,,e,1. n^.. a- a
public estcord.alemeut invit venir voir mou assortioent s/ant I contte les Coliques Pnodiques de
la fetnroe, u'est le seul mdicament
dont l'effet son immdiat ut infaillible.
Un seul cactiet iuftit habituelle
ment pour abattis la doo'eur et dans
tes accs de terme paroiystique deux
sachets 'io ou 30 minu es d inter
| ? elle calment les doalenra lei plus
inteuaes.
Kq vente ebax :
L.;L1M0USIN, sg-^nt exHasit,
211, tes Tiavera.rs Hort-au-frince
Et St Mare, chex Clment Terna.
H.B Oa dsni'J^e das Ueprsen
tsats su Province (Pbannacie.isj.
Employez la
KEltOSIXE ,SH6f,
Demandez ceux qui s'en erv*nt
Lumire brillant*-- Sans odeur
Sans fume
La GAS0L1UE SHELL
Donne un rendement w?nnxif\\Mit
suprieur par kilomtre W&MMfiM
^* SSStZ SHELL
Asiatic Petroleum Co
Roberts, Dutton & C
Port-au- Prince
Agents Gnraux pour Hsjtl
9
J
"*ll sur un aiticle.
Pharmacie W. BLCtt
JPOGUES et loua PRODUIT* CH1MHJUH.S en GROS et ea DETAIL
1 wecutiou prompte de toute coramaude pour la Cte
JHAND A'SOKTlMENr de SPECIALITES et d eau Minrales
BOucnou puur Kola et boutulle vin.
Baby-Trical- Aliment nuttitif idal pour les enfante en bas ge
fctnatose en poudre, iematose liquide. Sanatogno, aubs ancea
l'mantaires facilemen' assimilables recommande dans la Dtitiaie,
l'aoemie.ia chlorose, le rachitisme, et ha maladies de l'estomae.etc
"'goain. castanio, remde efficace contre la coqueluchs.
C-lsuie Geceeea, l'essence de tiantel et Kawa Kawa, contre la
^'fcia.oribuie. ,
**lJ*uie Clodurat l'iodure de potassium L'iode pana incootf.
cierjt
Clyde Sleamship C*,
Foreign Services^
Le Si S "Baracoa" a laiss New York
le 28 erts et est atlendu ici h 3 aot.
Il laissera le mme jour pour Kings
ton et les ports de la Colombie.
*
a a
5
v
*,. Lo noe.u .d.Uf et i.yp.oUqu.. po,.d,nt US Mita bsjtatt.
-----riceUdol.
JJoaaivsiBSD et Nosalvarsan a l'Argent
*lb suiiuiique et 11 oiie de f )ie de morue '.des prix avantageux.
^roaioe. Aniline uoiro soluble I l'eau et a l'alcool. |
^ouvuu dsudage a ceinture lastique l
Madeira
E'nbroidsrie*
Jut received fr. m Madeira a gool
a Madeira
Covars, Dji
ctieoaa etc
etc. etc- rt9iaoatbie pries
Corn* and hve a look
L- PREETZ\4*NN VGORHOLM
Rue dn Le s t Hati venant de Jacmel est
attend la Capitale ( 3 Aot et lais*
sera Is h pour New York via tous les
ports du Mord. Les permis d(embar
quement seront dlivrs pour le fret
destinalio'i d* New York et les ports
Europens via New-York.
Fort au Prince, le Si Juillet 19112
JE. F. CLEMENTS, agent gnrt.

I


LB MATIN
Colossal Rabais
*>
A LA MAISON t GREIDY
|In maison donne ce rabais l'occasion du dpart
Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock.
Pour 10 jours seulement ,

i* x sonrtfM H
Voile rcnl f;"urs
rionh'e larg
" bnft
car
. |>|
" M- c roip rni I
4 hlftP a l> r d Itrg
" blanc* jr-or
" <*#mie deotl 'II' rg
Vo-i bljnr a c*i
h'enc br cou' te*
Ci* iop <*ot h f'pufs
' rot I" i
On^tO co a grand
Comparez les prix \. .
ii* Ha
1.9
1 75
>
2 50
9
2 00
ir-o
_' 50
9
2 50
9
2
(abaift ^mp1 pou Lri;o os
i o < i tpiMi de eoin de
| toute*) lllllll .8
\ -j\ IndienB^ garnir sup.
|7| frari-A
\ jq' pour chem d kora
1 TiO |,*r' ''" pour '"
4 7g zphires fia ia
1 75 Siox i b'nc euD^rienr
1 7"> Riptigt -ie coton h'"r c
150 N mao' k blarc rr ling.
2 S 'R < blaoo noir.
1 50 rrme, marin, b^age
1 5 Gaibardine blanc
" ncuvaui pr j - i a
2 50 2
3 03 2 5'
1 0 0 75
1 50 1 25
150 i 95
2 < 75
.1 9
2 00 1 5)
M 1 50
2 150
2,50 2
y 50 *UJ
500 4
R >tine d? tenta nuoee4 3
I.hphh" non pr j PpB 5 400
D *b'"wit r>1 blifl '2 00 1 51
T il b ne nonr rr ba '2 1 51
n0>inAa pr mat u.i 2 175
N o o k noir or deu:l 1 75 I 2i
rib! Iirg *2 1 75
r< hrotria dbl larg 2 50 2 00
D mit*** pr napeB :l 7 5) G
Tapis airi coul 400 3 00
' b'ano 5 4
S-ivie t- d 'oilMie lo M 8 oo
" de bsio 30 25 00
Bas meteer d 20 1 00
fias fil pour i in- e* 36 jooo
BiS ro-on SUD- 2C 00
" a jour roo i! piie 10
' a m* nom
r\-m*s &fi"ttfl 56
ch'.u-S'tt s pr enf. fi' jo 00
" rotoo 14 00
B telle lolice sup- 2000
nt>aiii lavab'e 7 S
S.,'eanoii&b,eumarin 20
" bleu raa'in sud. o
rasimtte de t. nuances 4
Ci'icot sup 23
Couverture de lits sup 25
D i'.le blai c ucioa ; ng 3 00
Js
S
J
1
2*
in 00 Duck bUnc * "
7 s 3 kkaki spial pour
co^tum* d*quiUtioa
30 00 D v k ve k anglais
20 00 Orttle c?ul pour boa
10 "o gifOQ
I) cnussette tint* bon te
j o-> crjvaie de soie sud \h
17 Valise a mains dmes 4
2< o 5
j P i't corne sup dz ooo
2000 M in
20
3 Por-au Piiace 31 jailki
1 J-'g*
S
S
S
P
m
c*
B
*
c
u

I
rTTTVaMM^^v^ VT-
.-.-




K N :
: j
-
.-. t,
.
iy Los petits tttfnts
j'*, | font \*s jck" du %r/Bi '
i i T'.'":? lei i' BBce mail ta rrr\ i aui 1 de boebavr
| |i v (i-j erants '^: ^i beureux. MAlhcureusement
e .. rie jeune* ( in 1 r
n| J 1 n:iro< 1 .'':. d d| rgan-
iqtd pauvaat tn 9on!jtf.* par un traiGcooctti tria
kitnpla,
l.j Conapoaltl >a Vitale de Lydia !".. Plnkhaia c-tex-
etement le niaVUcamant Dcfiaaaln ootuaH eaUa Kttia
l'indiquai
Pud)la,rucbla.Mcvico.-"J'alptisla CompostdoB ' -
tslr df> I jrdia M rlnkliara pourdoadouleur* ' m-* lavuott*
et le do**a au-^si paxcequfl me* rgles v ru sou* ionm;
(,'ht;norr:i'ieet dur a sol plua d* dnq j 'urs, J'.ivaia a*
nt pria un nombre infini da mdica 1
Une do ma* amiaa m'a pnrM da votre
. i la recommande. M.i snuc et
et mol vous an somme; reconnaissants, | nai
mu c une fille et nous somme en bonne aan ."MaRU
m Homao dk Kosae, Joequln Ruia tj, 'T.. ida" -1
l'uebla, Mexico.
On grand nombre re Uttret lisaiieiTM pan ;
PMbecty u> le
Composition^ alo
ikli
:
, fl


I;
un,
& n nste
Whisky
,/<. it\*?s EuehaHfiris
Scotch Whisky
tlU/.tK & UHllti
Aiglonne Ilnynes
Agent peur Hati
BUCHANArTS
SCOTCH
WHISKY
I)r Juslin Dominique
De la frsHa4 de Mdaeftie de r ar's
IntiT MlIf'-|Tf !c> p'oloas urs Uei. ke et Dt-u'elis .:um du il u
O.tio* t *iVPiru (if^jroire 8*V
11 ji.' I (,4>'lka l"n* : 7 9 h*mt 4a mam
3 4> a^/jM mt'it
Ou irouvera la
Maison H. Slvei
les articles suivants reus par
derniers bdteaux,r* des prix trs
duits :
Toile Voiles pDur cordonnier, adri(ieoU
Toile ajVoiles pour voilier*
Eolieuue de loutei les coulets
toile in ode de toutes les couleurs
Piqu sup : Taudis barres, Mira "qualit.
* Sicie brode, extra suprieur
lias jour lil
t as joui demi sois
Chau seitcs sup. pour hommes
Llnusf et-es pour coian(s Ht pour cadets f i bu
IJuck blanc anglais til
Toile draps pur lil
Baptiste Une pour chemises
Palrxbeach gris lonc anglais trs suprieur
Perai blanche sup*
Diagonal ne ir suprieur
In ilaiion toile crue
K; ki janne sup rieur anglais
Pealmbtach pour costu ut s d'entants k pourl
Molletons sup blanc et couleur
Serviettes de toilette Diane et couleur
So\ eux couleur.
Ke mntiqntx pas de prisse* ch$i\
SlLVBRA/ivrint d'aller autre partj
c'est la Maison qui vend l s ineU^
articles et aux meilleurs prix
partout alieurs%
vt HP' BLACK 4, WHITi"
Le Malin
Abonnement
t!n Mo.
l'nrt an t'rirre Gourdes 2 00
rl^n*rt#upnt '2 30
tmnayr x
|p*er*inn et aLom.erwjnta paya
fie* u'ttVeucw.
Fuitcn Siioe Polish compaay
NBW.Y Kt I
3i vous voulez protger la pen * *",
suret- .
si vous voaler avoir un brillant lflw
rable. j
Si vois voulez conserver la coal#''
pi^ppe de Cf a chaussures pendant l
iIovpz la marque MONOGKAU ,
Fabrique DpAria'em-nt pour !
gentlentfQdu high life. .40
Elle protge le peau des cbauiturw *-
midit et le cbalenr
E'Ie entretient leur souple'e et conserve leur brillsot. flf|
Demandes la marque yON0GRA.ll, c'es: la meilleure
marquas. .
Ceo ieamme, 4g#" i



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM