<%BANNER%>







PAGE 1

MAILS Varits MERCREDI Le besu film d'an Funrailles Dernire Heure i Lu.lwi- DBILITE La 10 e Symphonie avec Severin Mars et Emmy Lynne Musique Sylvain Petrs Entre : G 1.00 JEUDI Pour rpondre aux nomb euses de mandes, reprise de La Ma^on k M Haine Le film n*tant ici qu'en locaiion ei la Province l'ayant dji retenue.Que Ion se presse de venir voir Pearl Wbite el Anunio Moreno. i ' C'est hier matin qu'ont eu lieu les funrailles de Me Edmond Mi-let qu'une balle stupide a violemmeat atra.h l'affection de sa famille et de Ml amis Elles furent des plus un posantes Avocat, ancien Dput au Corps Lgislatif, Membre du Conseil Corn munal, Me Edmond Millet appartenait i cite ligne de j-unes hatiens de valeur qui font l'objet de la plus haute esprince du Pays. Il laisse ap es lui de sincres regrets tt le sou vnir d un homme aux bonnes maoilni qui sut s'attirer l'estime et la .ympathie de tous ceux qui savaient l'approcher. La iHM 8 t~ ordinaire du Coi il dEfcar a pris fi-i aupurd'h ii rontof mment aux •-'e.-nents Deux di • cours ont t prononcs L'un par le Minire de I Infrieur et l'autre par le %  rt dent du Conseil d Eut Avant de se sparer unloi rgie mentant | a tension de l'ne'gie le:tri Que a tA vote. • jpirtour ' smo, DESCHIENI 4 rHmegloMu R,VT(in^n.t'iT du BMIT. prase*t Mf VUiU radlealt v|-r. .'o Attention Pharmacie F. Sjoiunj Une exh bi'iTj aronau'ique era donne a Bowea FitH mercredi a aot taSa i t ois heaies de l'aprimidi M ne cordiale invitation est faite tous. V. S. havy Press t' ^RIS — Quarante personnes ont t ttes et cinquante blesses i la suite d'une collision de deux trairs de plerin a la grotte de Lourdes. Un des sanctuaires les plus Irequentes du monde CINCINNATI— Six individu? sont mortscin quante et soixante -juuue blesss qusnd un train excursionniste drailla Vin^t nulle travailleurs des tramways tt tleva te I M J"t mis en grev aujourd'hui protestant ccutie 70 O|0 de rduction mettant toute li ville i pied SbW-YORK — L>e l'arsenic introduit mystrieusement dans des gteaux de tuais a caus la mort de trois personnes et diverses indispositions plus de cent autres dans un icstaurant Ii.uaAway ll'OM — Aujourd'hui le gouvernement italien tronstorm la Ville en un vntaule camp reiian ch, ces prcautions ont t prises contre les d sordres possibles entrr fascistes et communistes HONG KONG— Un J-s plus dsastreux incen die qui aient t enregistres depuis plusieurs annes a dtruit dans la nuit du lundi le quartier Europen. Carlton Htel et Ice KoaJliouse et p.u sicuri autres constructions ont t enJomraagts. C'eet au grand patriote Nord Aiexi dont l'œil perait l'avenir, que fut raeive la gloire de mettre, en trafique lea coneeila de H. Price, il ouvrit le Mle au coaaœerce tra ner. Aurait-il lgu encore sept an, jue de nos JOUI a le Mole arait l'or gueil d'Hati. C'eat vent. Kn 1911, notre diatioga compa Iriote Me Joaeph Juatiu qui tudia a fond la question, surtout au point d vue de, la politique axtrieuie. attira l'attention du Rouvernerntnt, en livram la public 16 un ouvrage documente t La Urne de Samara, le Mle St Nicola, la Canal de I ana ma Le churletaniame politique tant pius inireaaant. comme pour toute choaea srieaaes. Ion ae montra mailleront. Enrio BOMB Zaraor, la persistance et 1a tnacit du Snateur U. Lhris eon obtiureut le vote d'un projal relatif l'amena**) ment du Mle. Noua devons une mention Bpetit'* an bon pri Kou/.iei.dont la sciei ce t-t le dvouement, ae Baniftstn nt hautement en laveur da dveloppe ment de ce point, et ftcllltrent la lche du Snateur LbtlMOO. lin ce aicli de tlgraphia ans fil il faut agir, avivir le fover. Hlim de hniMI consulat.or.8 pessimii te propret paralyser le progrs plus d tisi a'ioua et de laaUft. Noua avoua aaatz |.'ail de la aplendeur malnelle et dea grandea ncheaaeB de l'ancienne olonie f an ..no H importe maintenant de lea ctntliisr, rgoltrittr, fane vaio'r. En entreprenant dea iravaux au Mole, pur tierupUt la ton-e en excu tion du projet LhriBBOQ ai riche en poseibilita pratique*, un ton roula n.ei t de capitaux fera d'Haiti, un tlfl dbouch o toutea lea uar.ea'. liens ae dvelopperont aikmen> aur 1 ( tira large ecnelle. Ce serait lue eteion d'exploiter la taueuae mina de mrrewe, dont on connat la potllH.ll, et qui rellement tllttt, ptrtOQ 1 elitineut ('eu ai vu provenau. de Cfctte luine. C*ia en ine^ure, tpaieia le err. tir B*akea quant au Mle St Nicolas. Noua y viertro. Con-'auiiu UU^LUVE Il est 8 heures et le Clerc* s'annonce De la rra : son mortuaire jus au 1 l'Eglise, n rt rcuril qui dispa raiHtit sous des gerbes de tl -urs lut pct' i br?s p?r s*s nombreox am'fi La g'arde nef de l'Eglise du Sicr Coeur pMtt de ses oraemto'i le dtu 1 tait remplie dune fou e con sidrabede notabilits unt htilien tes qu trangres. Son Excellence le l'iciident de a Rpublique s tait (lit reprsenter par un aide de c-mp d j sa maison militaire Un piquet de pompiers mont .n la garde au.our du catafalque* L'olfict funbre chani par le Cur Gui laa assisi de plusieurs autres pines fut des p'.us impressionnants Une fois de plus, 00 mdita sur les i^-ives paroles de t'EcclBtstecLibtfll me tst une ombre qui p2ne. Conlormment au protocole co-n rr.unal, le :oitg-, i sa sortit de l'E 4l1se.se rendit au Cimetire exireur par la route prive du Docteur Lon Aud.io, la Rue v..apois. le Champ de NAirs, la Rue St Uoao et la rue de 1 .'tnteirement. La couronne du Conseil Communal prcdait celles olleites pir l'Or dre des avocats tt la fa ont H a A. de Mattil Les cordons du petit taient tenus par .Monsieur le |uge fcm. Beau\oir, Me F Mathon et les Con seiliers communaux |. liug l'iri'y, An'oine Rimpel, B. Foureau et K Lvque. Derrire le char sr trouvaient le Magistrat Communal Edmond Man|Obi Ici autres membrtt et It fa mill? du regrett dfunt et une fou'e considrab e 'amis. bur tout le par cours du convoi, c taient des pleuis. c'tait la consternation. Toutes ces manitesuotis de louchante sympa 'h e o^t prouv combien hda.ond Millet t*it aim et choy Au Cimetire t:ois discours ont t piononcs sur sa tombe par Mou Miller le Conseiller Lon Laleau, au Lom du Conitil communal, Thrasy bule La'.eau, au nom de lUidie des avoca s. et pat Monsieur Lys Lator tue su nom de l'amiti qui 1 unissait Edmond Millet En attendant que nous pub'ions les d s ours, nous rtnouvelo.is sa Vf a v| incon-olable, 1 ^n fils et aux suites membies de sa famille que ce !det il slfl ge si profondment l'expre 'fion mue de nos vives condolan ce. Alfred i\. Cooke 191-2 Rie du Magasin de l'Etal Port au l'rince, le 1er Aot 1922 Annonce s^ amis et cli u nta qu il viont du lecavoir p>r li Bea m r ('.nivelle uu lort soi de mar en ndiaet Savoir ; Chammgnp Mo t et Chin da,I..Hoe1erer Vve QIlM o'.Ltqueura et S' pa frtiiiH Malagi Misent Vin Hianc Rougi ptr barrique tt par i ats Kn gros et en dtailPrix dflao tou e concurrenceMideira Hmbroideri* JQBI rpceiV'd lu m Maleira a ^ooi %  aaor'.mefjt cl fiaadma^* MaieirA embro-dei"'. aa Tabla Civ^r*. I)ji hee, ||andkerch : et>, L'jncheoub etc etCf e'cReaaooabla pries Corne Ind btvt look LPRBETZM\NiN iOQaHOLII R'je du i,uai Donne avis *a clientle, aux md^ems et au public qu'dat truntorm son Labora oir< tlUiologe eu.ua Labjratoirt J Bioloyie appliqu sous la Direction du flr Rico*, et F. Sjourn j Le laboratoire est ouvert lous les jours de 7 lires du mitiil Heures 'lu siir pour toutes les recherches ei analyses prvu, 'annono ci lointe, saut pour le Wasflftfinan et l-i comsta'ito Ur^.S^crdj Seronl reups que e mardi de chaque semiine. SVdr• sser ia Ph irmacie pour les renseig leflMOlr /inalyes -J'urines elSue Bt.striqu^, Raction de Vv'ass"-mann Us ciion de Tnboulet, Kiamen du Itllg et du pus E\amen d s matires lcale*, Examen ue crachat A Httimmo ridii Constante UroSu liecnerche de SpirochlH tt de Gonocoque*, etc, etc. es meubles Mu(ji.Hraiii; vocat Informe, .< ; Uenti qu'il a Iran \tr son cahtn 1 la Rue du centre No 17.J en / ice lu Cblesouf ma rin, mtulta ion d* ta \Q'heures matin et d ~ 5 a mtal. Grand MBortltneot d • bibtlote,.esdaaai pour bai'-ne fis* marineGrordae' pttlta \W% n fe*. on r.'iivre. gran \* t pvita' %  *• blea.n do tiitfl ba'i:Ano'ia'on nt aa'i\ mt"r. C,,V, ,, J!' lavabo. IIOOM, oarpfl tflu.deacentpn de lit.TOoiisHTnirea.ataieii^. sarvicei a liqueur, tapis de table, couverla, couteaux. Ch^mifes Manchet et conlaor, chtotaas BORSVUNO [J''"'^ fpntrn p 'in", panam. caari'iei. iimhi-^s, mal"". V ""T?J cravat-. ch^rnia-ettpp, fatt-coll ealpon, fur.ne (!a n M? ,u r chan^ j n->9 ptor dtniM tl eofto't. .rtinaol Le oublie tat cor 1ialmnt iuvit venir voir mw assomu Prolaits franais "* do ** Hier sur un article HienvBnue Sou avons revu avec grinl pUIrlr, notre ami Mai il.on Poiicvien, dmiBlttiaieurde* Pinancei de fort de P."* ei Prlct Provisoire du LKp.irunatnl du Nora'Oucst Le sqour a l'on au Prince de noue ami sera de couiic dur:, devant rc^K'^f sresen!ons nos sio trs condolances Vient d'.ir r ivpr un oouvtaa stock de ce merveil *B| ipm^tlfl contre la c DyBrotaorrata ( Rg'ea douiou rtoats ) MikJ r aineB, Nvia giea, Lum b vii Sclt'iqut Contre Ite Colique Priodiquea de la ftmme, o'tst It eut roAdieameot donl'effet ••oi nninedi.it nt infaillible. Un a-ul cacliet auflit habituelle ment pour abtlti li dou'eur et dana les accs de forme pai oxystiqu deux etebeta il) ou 30 mmu ea d imer % aile cxlment le douleur lee plu lattuici Ei vtnte chti : L I1MOUS1N, agenJ exelaaif, 211, ro Traversera furl-auTVinee Et a St Marc, chez Cl tient Varna. MB — Ou derainde .1 Uepraan tan'.a en l'rovmce (l'hatruaciena). Avis On trouveia larg'iea de porc aa)£> t


PAGE 1

M Ail* : ^*1M \4 %  • BfnVrir:— :-*•-• Le Purgatif Idal i Pilule du D r D ehaut Rue du Faubourg Sulnt-Dinl Paris Facile prendre, Ne ncessitant aucun prparant, elle ne pruvgque Jamais de dsolt. Supprimant la dite, •lit ae dbilite au le naade. N'exigeant pai de repos a la chsmkre, aile M canin autune perte et tempe. Plai aetlve que t. u le* similaires, ella est, par oeseqaeit, moins chre. •OSB : PUNesTivi, 9 a • asMaa LAXATUK, I pilule {/ne Combinaison Efficace a %  ... %  .y • ,V %  > >-—SSS Rgie Franaise %  pabiOia '.i.ren'.c, d'an parfum dilicat, cons.erVe 1a/roiehtur de la tir, wmbilHt, tffac les rides tioc&ae un te?nt de lya . ri'* p"..1 .,.,...•• Oriar rinrl) l'.i, OU lUB* 'I •. Biaia ,.. Ben %  '. ' • 1,,: &>< ..pi retnae 1 11 :• ;io 1!' \ imiM Tabac Scaferlati Papier Hl hU Le Paqnet 0.60 cts. Le Ki'o Gdei 12 Tabac Scaferlati t ap e. GK S ; Le F;quet o 40 cts, le Kilo Gdei. 10 Escompte 10 OJO i partir de 2 Kilos Poit au Prince, le 25 Juillet I922 L'Agent Spcial. E ROBL1N. VurU't m las ratai dit ttittU un ftftit et Pour Produira DES BEAUX CHEVEUX Quelques gouttae de Barrr's Trleepherou plusieurs foia par 1 Un taajMxe avec la bout dea doigta. Une rive, mais paa avare broaaee dea cheveux et du tir asterela Journellement. Ce traitement fait ragulitremant, restd lea ehaTaux mous, fort at mapiifiquea. Acheta Barry'i Tricepham aujourd'hui chat eoere astre marchand. f Employa la laid 4e nUa et pai lla lot rnAou /.-•!.-! eni Nia, PAJUS fsHll.1T i DHET, Ictals jtoeraui pair Uaili 1730. Bu ta Ma^aii it l'Elilj NOUVEAUX pLAtiBlCSji IH U'JI B6 Vit, RMUM8, AteoeLe, oie DEROY FILS AIRl ronniHrfiv /, n> M rawBe /# BUIBE PRATIOUf s. r.w %  •'•.*,.Vi'.-x mu T)B. BMMCIS it MANUEL es rtbmiat i: | rnfti; tt TAAir HIU3MC tt"""* iTft H 'ieiiAiiM UI,I i ,i fgasvoat-. %  ?• %  • %  • -i.iLiiiL •^ ^T. %  t L O P E RIVERA fcand^Rue No 1717 Port u Prie ce iftiit Exclusif pour la Rpublique d'Hati de • IRIOIM # GVEST1ER. Bordeaux, Vins bordeaux T. BEZJKERS Royal Club Wiskey AIGr /i sis i Logne oflre tes servies aux voyageurs venant de Port an Prince on s'y ren dan-. Cuisine excelleDte.conditioas araa tageuses. AUentioa ntomobile Sludebaker Employez la REROSl\E SHEL Demandez ceux qui s'en servent Lumire brillanteSan* odeur Sans fame La QASOUNB SHELL Donne un rendement w?r>nxinuiA suprieur par kilomtre M*** 1 riO volatile, ne se EBF1CACIlM carbonise vas ***w.- Demandez de la Krosine Gazoline SHELL Asialic Petroleum Co . Hoberts, Dation & C^ Port-au-Prince Agents ŒnaMUx pour Sasjx O Clyde Sieainship C Foreign Services • Le S S "Baracoa" a laiss New York le 28 ert s et esl attendu ici le 3 aot. Il laissera le mme jour pour Kina* ton et les ports de la Colombie. Six Cylinders 5 & 7 passagers, En venle chez ^relzmau Aggerholui Uue du Quai Inorniefc-fOdt toujours ttant de l'aire vos achats, des prix des ptes ( Blackboll ) noires jaunes rouges et blanches t Marqot'Co lumbus et aussi du Cirage noir Columbus). /Vous recommandons la su-* dite marque commetant la meilleure, la plus avamageuse ment connue aux Kta's liis tant pour sa suprii intrini*que que pour l'extrme modicit de aes prix... allez voir. Chez l'agent gnral Napolon 1 9 Francis Le ff i Hati > venant de Jacmel est attendra la Capitale le S Aot et laissera le 4 pour New York via tous les ports du Nord. Les permis d'embar quement seront dlivrs pour le fret destination de New York et le* port Europens via New-York. Port au Prince, le SI Juillet 19fl E. F. CLEMENTS, agent gnrt



PAGE 1

UMATW •<• — M .m Colossal Kabais A LA MAISON V GREIDY La maison donne ce rabais l'occasion du dpart Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock. Pour 10 jours seulement Comparez les prix i ,4 k'nx tooraai Fiix da "V-ilo ceul a fleurs •'* double lare1 7 i barre ar 2 5S Uni 2 bit c a Doir roi l 2 00 bla< c i bir d larg 2 blanc a jour 2 51 Garnie deuli dlarg '50 Te le blanc a car 2 t'Itoc a bar coul te* 2 i'J re on cot a fleuta 2 rot uni "2 c tpoD co a grand ta istls l.CO 1 s 1 5S il% IN 150 7 17 1 7.". 150 2 1 bl lb Reaaafa oour kimooes crpon de soie de tontes nuances Indienne earner tup. frarrie pour ceeia dkorn P*reale pour " z^phirei frars Sirrn i blaac supriear P. iptist de cotoa b'erc Nanaot-k blirc rr ling. S Tg< blanc noir. • 'me, marin, b*age Gaibardioe blaoc ncuvaut pr jup's 250 2 300 2 5T irO 0 75 1 50 1 5 150 195 2 17". 200 150 % %  1 50 a 150 !M a 2 50 f 00 LUO 4 Rttine de tonte nuane*4 lainage noov pr jupes 5 |)iab'"n*nt fort blaac 1 00 Toile b'aoo pour robe* 2 Oanauae pr mateUs 2 Niasonk noir or deuil 175 dbl larg 2 c<"hraitie • dbl larg ) D ruasse pr napea :l Tapia air* coul •' blanc S i?ie t d 'oil-tie de bain Bas me-ceris pd Bas fil pour dames 3 50 400 5 10 00 ao 5 400 1 51 15*) 175 12"> 175 2 00 6 3 0'J 4 8oo 2S OO 14 oo ;o oo Biscotnsup. aooo laoo •• a jour œo if plie io 7 S 0 a cotte oaar dmrsftfiUtt!t 6 jooo chtussttt s pr enf. fi* je oo sooo •• •• cotoa 14 oo io oo Bretelle rolice sop. ae oo 1500 Ctaimil la^b'e 7 S* 7 0 0 S'g^noitkbleumarin ao 17 •• bleu matin sup. jo a$ r isinette de t. nuances 4 1 CiicotsuD a$ aooo C uvfnurt de lits no 2', ao D ille blacc union ;ng 5 00 J •i • Dock blanc khaki spia' pour costume d qaiUtiou Duk veit anglais Oeil le coul ponr hom •• • n'on ch uue'te tant* boa cravate de soie son Valise a mat's dam 14 •1 • Peigne corne snp da SON S 1 i 1 an ai 1 Por-an Prince Ji )tiH •1 If *r* Black & White Whisky On trouvera Maisonl H. la Silvei • r, Les soucis c33 mnageras ^7 i. Quand vous aentea Iw effets du surmenage ,ar rirons toui vous Itea courtture et souffrez de d uleu • qui voua f' nt flchir, ou ,',toute autre maladie des femmes, n oubliez (k centa i C <1 (Humes, une foin seul. ti comme vous tnt rt-tiotiv h '"" sa-e en prenant la om] uailion Vgtale de Lydia b. Pi.ikha/n. Cette (aVM r trouve 1a atnte ViuvmtT, N.'<-• 1 •"•• liealea—" 3= oua l'crit ix.ur vouacaprinfer ma n-. ;",--. net. Waatertraijpnua %  t aprti au.ir p il alx bouta1w de la Gosa. .,„: \ iituk il 1 1-v l • Plakkam. j alwujouraaout. ... ;U lo,td'.:i i^tlRVaetcM !..u.cu m ont „. . M M falra M n menar* J :1 ynt , ,,4in ; ,, ., , coispli .mcnitt l'auribiis -c rtfaultat a .. celle tr. >i %  le %  •milntananttravaU.tr 1 i' %  uitmea a.a 1 Wa et. avant *•?' P le wrduial la* •• reacmblaient k %  -, "' '•: % %  ,-'" , • r !• i .. %  •-• i KM ri )e ccntlri 1 il de recom,na..d % %  "npo • • %  "" %  enmn a tftrapri • t L Jour:.;j ^"l* . • %  • i..:*ai.'.i. :•-.. '" laraualu lanaJwbl ^ ."' %  '• an u Ccripcfition'^gotae de Lvdia E. Pinkkam Janif* Buehanan'* Scotch Whiky tBLAtK & VVHITEi Alphonse Hayne Aflant aoar Maiti BUCHANAN;S SCOTCH WHISKY .4 les articles suivants reus par] derniers btsaux, des prix tri duits : Toile Voiles pour cordonnire, eidrtiil Toile a Voiles pour voilier* j loltenne de toutes les ceuleurs voile brod de toutes les couleurs Piqu sup grandies barres, extra qualit. Soie brode, extra suprieur Bas jour lil f as |oui demi soie Chau settes sup. pour hommes Chaussettes pour enunU & pour cadets ( I Dick blanc anglais til Toils draps pur fil ttapiiste une pour chemises PaliLbeach gris fonc ingUis trs sa >*riwr Perai blanche sup* Diagonal noir suprieur imitation toile cree Kaki jasne supsrieur anglais Pealmbsich pour coatu ne* d'entants A: pesfj Molletons su p. blanc et couleur Serviettes de toilette blanc et couleur .Soyeux couleur. ; %s*pi 4, M/ set *a— a.awwiw "• zsss." Dr Justin Domittiqtte De la Facoit de Mdfdoe de F iV# manquez pas de passer c\ SILVERAflvant d'aller autre p c'est la Maison qui vend les mei articles et aux meilleurs pn* partout alleurs, • 1 BLACK a WMlTt" *.iaa aaaaUaS des pretess urs lien keet Deu<*bma*Mi Weari Ofbce : Avenue tir foire bl8 Brores s* OnsnrtaiieM : 7 9 kmtt4$ du m f a *u*9* bf S de Ha Le Matin Abacnesneat Un Meta Port an Prises Kparteoaeet Itraacr Inaareioo* et atoaa a btaaajiaff oardaa 2 M) 2S0 P*je Fultcn Shoe Polish company NEW-tiK* Si voaa fonlta protger a peo aurea ......i lai*! Si von* foalea avoir nn briuaai rabla. .. r-1 iar Si voaa veolti conserver la CM "j plaase de ces eiaussnreai sjssssi P loy#a la marqua MONOGRAMFabrique apcia>ameni por m gantlesen do bi|b lifa. h Bl|f rai Elle protge le ptao des aaslidit et u i baleor. __ „, hrillsotUle entretient leur aonple.'e et conserve r 3 iB n* Demandes la marqua MONOCt-R**!, Caet la i marque*. Cso Jeansmf A**



PAGE 1

gjB* A** Ro 4*40 Port 11 Pritv* fteiti M fore* 2 At 1** C!m*r< Magloire (HLMHU 20 CNTlilJ Quotidien Le devoir consiste ai. mer ce que} .l'on se coin mande soi-mme. GOfl Ht RIDACT10N : nae'AaricainoSNo.lc TELEPHONE No. 241 Les Tribulations des Petits *air Cable Nouvelles fitraugres Le Mle StNicolas H u\ bien enteodi que le mal fcat on soolre est plus cuisant et e x intressant que celai da voisin. Ions sans dtour. Le voisinage da colosse amricain %  lac l'action des petits Etats da sud d du cettre de I Amrique, et il mb t que c'est aae d SP ice geisbiane pour ces petits Etats d eue nr cet archipel au lieu de l'avoir toi le conm eot europen. Est-ce l l'cpinioa du Luxerrig ? Quoique non p a: sur le Msuotni amncain vo ci uu tableau %  te.(isiQt des vicissitudes par lesfaciles il s pass. Un mouvement intrie u r se desaic uiuellemei.t contre la grande fccksie Marie-Adlade, en raiso •l set sentiments pro allemands, car kUieuibouig craint que de graves pageBients ne Tiennent s'ajouter 4 tnciox que ce pe it Etal de 999 oiikt caris a sue s depuis que les ksMins l'oat 0 ganis comme par^ilNgiame de la Begijue. .B toi une partie du royaume franc pjrttie tt de l'empire de CbarleS I. En KSO. Co rad, comte de %  bourg, lui accorda une desniIMtrtndanct, et il resta en posses0M te it$ descerdants jusQa'en 14)), anne eu il passa la Maison pMtrskourg. U lot saisi par Philippe, roi des fctgODet. ta 144], ci repris par les litbou'g en 1477. Fhilippe H, a h,pagne, le mari de la reine Marie d Angleterre, en prit ntour possession tn i>$5 Paie, il U*n pat l il l'err pe.eur Charh VI, en 171,. &> 179b. >i tut conquis par les arJjca ie\olutionnaiies de F. an ce, et m partie de U Fiance )usqa a la cbu • se Napolon Le Loi g i> de Vien a* in fit alors un gana du.he qu il •uigoa Willurn 1. roi des P js%  M. I ancienne maison dO.aoge, fui litaot une priode asstx comte, *|oi, fur i'ADgleteirt c. tes colooies •Amrique. J,so 16)0, le mouvement pour d Jtier la tttlgiquc de la Ho.lande et • en Une un luyaume sp.i compte nait aussi le projet de joindre 1* Luxembourg 4 la Belgique : mais, en 18) 1, les grandes puissances, qui soutenaient principalement les ide d'indpendance de la Belgique, dcidrent que le Luxembourg devait cb oir la Hollande. C pendant, la ri.llaade ne donna pas son consentement 4 cet arrang ineu ci le exerabourg (ut annex la B.lgiquj u q J en iS;S, anne o ttt g audes pu. s-.ii.ee. dcidrent de dootiaei Us vues d; la li.il.ande ft.aunei.eut le Luxembou g 4 ce royaume, dont il resta une partie jusqu'en 1890. A ce moment mourut le roi William lll de Hollande, laissant comme hritire de son oyaum; lap incesse Wilhe mina alors 4g. de 10 ans et qa tu plus ta.d couione e.i 1898 Des ici*maiioos s levrent pour rappdei que, en vertu de la Lai sali que, la souverainet du Luxembourg dtvait rester dans la des endaucrxale C'est ainsi qu'en 1890, le Luxembouig tut spar de ta Hollande et coude 4 un parent du dernier 101 dr Hjilan.de, Adolphe, a duc de Nassau. A sa mort, en 1905, son fi's William dcviui giana du; du Lux.-m boarg 11 eut 4 son tour pour sua.eseui sa bile Mme Ad.aide le 26 fvrier 1912. La grande duchesse Ma* rie-Adeiatde, la souveraine actuelle nominale au Luxembourg, est ge de 24 ans et nest par maue le grand duch a une population de 230,000 lues, en majorit catho Jiquc. et paiiaut une langue qui est un mlange traege de fiat-i'* et d'allemand. La gunde ticfettcc du Luxembouig lsiuc daus sa rgou min.re, 011 paedourne le fer, et qui est uu pioiougcuicnt des mines u la Lorraine. Voil la situation d'un petit pays s lue dans le ceear de I Europe et que sun soit semble destiner 4 passer MOki de main en maa. Mais il peut se tiouver dee gens poui prieniie que ce sort est reiati vtmeui envuble, puisqu il lui permet au moins de changer de matres. le Mle St-Nieolae, fat a question palpitante da WASHINGTON — Les rappo tt reus par le Dpartement de 1 Agriculture annoncent qu; les rcoltes sont un peu au ies c ou? de la moyen ne en Europe t 1 F acce la pluie et le froid ont retard le dveloppement En Russie les rcoltes sont bonnes; Espagne lgrement en dessous de la moyenne, Afrique mau vaise, en Australie les pluie. et le froid les a fait profiter. Rcolte assez bonnt en Yougoslavie tt Italie, en Roumanie sous moyenne. I a rcolte du sucre de betteraves en Euro pe a une boace voie de rcolte, le ble de Po.ogne est estim i 44,303, 000 boisseaux soit 25 o ( o d'augmen tat-o.i sur t'anre derme.e 29,800000 boisseaux pour 1 A gne, Tunisie et Maroc soit uae di ninuoa Je w o ( 0. la F ffiC. Rjllll. la il i Etranger **V dfe.Sl Juillet UWDRES-Mr Lloyd Gewce • invit Mr 2*** venir Londres le 7 Aot ; le 1er %  POO) briunnifuj suggre que lei discussions * limites s li question de rparations. On rE? ,tte U %  e'a'l*". I Italie ont aussi t in |Si 1 ? vo l rCT ** reprsentants i la conlrence ^ AK IS — Le comit des garanties travaillait < %  JL ,u i ourd hui * B "Ppon sur la situation i^*" 1 linanc re de l'Allemangoe. Les ^^ %  adations ne seront pas prsentes i la ftu* lvam mercredi %  S ~ ^ parlement doit se runir demain *i"'•,'' ,re foi| depuis 1917. Les problme po ^"•P^es, le trsor sans argent, discorde f^jyinces, hospitalit des miliuristes etc. ^*"*ta Li dsire que le parlement se prolanJKS ^ situation ^DRES Uoyd George a dclar au Z^jats S ue le (ouverocmrnt tudiait les sug KT ** f tats.-Jois au sujet d empcker l'enla,,"'"'-"use des boissons en Amrique. Le te,. s r"poet nota-nment de rrange&f 77 ^ rme,Un le droit de visite dans la ooe to,^ ""'ta au heu de tiois en dehors des t£Z) '-Le prsident de la Rpubl.qje de t f*"** **r de AWear est parti pour l tspagoe ifj a ?|" *_!*•. *.Suuder H^jT-Tippvrary ut pria duaaacb* par VARSOVIE — Le parlement a confirm diman che par 240 voix contre 184 la nomination de Mr Mowat comme ter ministre Pour Ir Le On sait qu'il y a environ cinq mois en I absence du Directeur du journal 'Le courtier Hai tien qui se trouvait a Sto Domingo, le |eune Pbilas Lemaire dut rpondre devant la cour pr votale de laits reprochs au dit journal 11 lut coniamn a moi .le travaui.lorc. et i trois cents dollars d amende Aprs sa longue dtention, il lui a t lait re mise du reste de la peine d emprisonnement nsoy enant le paiement de 1 amende. Une partie seule ment de cette valeu' ayant pu tre ralise, hier MM Georges Sylvain et Moravia Morpeau ont fait personnellement une collecte i travers la ville pour trouver le so.de de la ranon rclame Nous souhiitons que ce beau geste des deui mments mtrnbres de I Union patriotique ait toute la lussite ncessaire et permette la libration du condamn — _^____^___^__^ — lames Eiicn 9 Ils Anale dea Bu3 das Fronts oria at du Magasin de l'Etat Marchandises franaises BERLIN— La Fraice rejette la de mande de l'Allemagie relative la rduction des p.ie nm'; mensuels des dettes contractes par les natio aaux allemands vis-1-vis des natio naux allis avant la guerre La noie iraotise dme au gouvernement allemand 10 jou s p 1.1 conseat r au pai.m.-ui COJI nn-nei a l'accord de Londres ; dans le cas cootiaire criiata 1 mesures d. ] 1 arr.es se root appliques automatiquement La leponse d? l A.Umigie est co isid re comme tii important: e.i rai son p us ment de a proch.in: con (rence des Premieis munstres allis iLoidres L A itmgie avait d mm d qae les pa.em:oti dont il est ques tion fussent rcdui de 2 millions de livres ^teiliag joo.ooo par 3101s. Les puissances de TEa tente aca.eiit suis valeur la proclaLiiitionde la (irco PARIS — On disait aujourdbui dans les milieux officiels franais que les puissances de l liment; dcla reioat probablement comme nulle et non avenue la proclamation de 1 autonomie de la Gice pour Smyr ne, le gouvernement d'Athies sera d'abori pri de retirer la proclamation et s'il re(u>e elle sera dclaie sans valeur. U.i craint m. k$ mi ieux olii :iels traus is que la concentraiion de trou pts dans la Tbrace provoque de le grettaoles incidents bien qu'on ce paraisse pas inquiet sur le lsu tat de 1 proposition grecque pour occu p-r ConsUu ioople* En 1891 l'objet de i'poqoe. Lu beau matin, crit Me losepb Justin, la baie de l'ort-au Prince, prsentait un magnifiqjecoopd'iil: touta la Hotte amricaine dea Antilles H'V tait donn rendez vous, ayant aa tte l amiral Baacroft Gberardi 1. Dans quel but f Dnuc u 1 • c > A .1 U'obtenir le bail ferme du Mle. ROMEMr Luigi Facta, dout le eD vue d y tablir un dpt de char cabinet a dmissionn le 19 juillet, a bon de terre, pour l'usage de a ma%  '* ch* r g aujourjhjt par le roi rine dea Ktata-Unie. Em Tuaui-I de foimer un nouveau Se M-'urtant, un tnon posaumua ministie.Dans les miii;ux po i iques conatituttonntl, l amiral loat en reici 0.1 exprimait l'opiivoi que Mr reitaiit, de n'avoir pas oLteuu ce Facta ne trouverait pas facilement a JU il voulait, aimable.ne.it retourna lormer un caP.net. H aurai, d abord jj Uj-D0" • ****!** eQ ., 1 ,cette OL'eurence, la ivouveruement i convaincre le. catholiques soc.atis dfl ,. UQ|OO (il aea trad.aons de ..s et dmocrates dont les votes ont |U8lice et de vril proav lar e eu pour rsultat de renverser son mi neQt qu9 B0Q g | aive n i ait po Qt nisire. que la nouvelle administra pour re lev contre les faibles, 1 on qu 11 propose de former sera dont l'impuissance ne diminue pas toute aitlirenie de l'ancienne de les droits. p us il aura a prouver que la a b.esse Ei l"a*J, la revus, < l'Essor , dont il a t accus n existe plu? et obissant au souci rie contribuer qu'il est capable de rtablir lordre, da 8 M .S 1 !" 018 PMre, uns de le maintenir ayant une aut'.ril •""• O&S* rat, aolliaila de c %  '• 1 a latrj ies hiitieu* leurs oetnion t iBttitBt pour faite .h 3 ur ses ex J^ 9Qr le pr obUm ip^^S. i# des tas.isies. Nia esii nablea compatriotesGamilla Dua autre -.t,fatt-on remarquer, BODO, Athanase Laforest, Dr Lon il un t coivamcre les fasciste n.tioAudaio, rterre Mudicourt, i)avid nationalistes autrem n r ajoat' t-on, Jdannot, Pnce Ma:s s'pancheront la menace laite par le de pu MJSSO* ouverte uaat et reconnurent l'oppor 1 ne, ch f des f.s;is.c , a dru e tuoit da dvelopper la Mle, sance de la chambre quaud il a d 0c > vo,cl •• de nouveau, cette .lar que Us fas t s o gan se ai,n. *£g£*gi V"£? ** t cou, p.ut.une rivolut.oa qu!de permet ^'fi.""} JSW 1 1 1 *. Uu entrelilet paru dana les Noa lie que le pay, devienne le jouet des fe „ e „ 80|| clt(J % a goaverQe(n9Q( !" Z bcknv.stes subsistera toupurs. prsident Borno, une a tentioo lgiLes Jilh.uts ment o inees, de la Ul 9 sur ce poiat lairaassnt et hievis de nomb eux parlem.-Diaires, se torique o, la premire Croix fut root b en difficiles i surmonter m poaie par obriatopne Colomb, me si le but de M. Pacis est de tor Paitarant lea ides de l'auteur de mer un cabinet d e pour durer jus l'tOtWiot, nous croyons rellement qu'a l'oaveitore de la ebambre eu veuu le rainent d utiluer le Mdle. Novemb e. M. Facta s'elfo ce de gar ha re *"^80 a / dQ,r • toujo.ira der d.0. M nouveau cab net projet gjjg JSJT&JSSSP* ceux le ses min.sues qui ne ^e sont n „, tout 8laj p| 8:Qeul delorer pas aitu, lescutqeesde la m.|ont que dea n eiaphyniciena pohtieuea qui a leuveis sa lecenie ad nimstra jouiot toujours sur le mme violon non 11 a dj demand i Mr Schan celle dea aira suranns et vieillis da llf de coaseiver le portefeuille des leur rpertoire, paralysrent l'eaaor affaires trangres, es.imnt que les de eeite ville placd sur la route questions ni rnatioaales auxauelles directe des navires lortaat des ports l'Italie a t mele et qui ont dii t dei -''• L 1 111 •< d'Karopo l aller *t AU retour tranes par lu. me ne ne poariaieni ,.,,,:,•,.„ „. ., pas Itceriomi d'une tatta sat.sfai Lol J" 1 1 " ce point atratg.qua p ci., ic.w.u. u uuc U^JJ HMWI de premier ordre, surnomm le Qisante par aucuu au re. briltar da .\ 0 uveau-Monde, clbra A uue runion des ouvriers, il a ptr Sft |raade Daie) soa BQptrbt t dcid de proclamer une g ve moaiUogO, le port le pluu beaa.appe gnrale pour protester contre es r l coule que cote tre le plus con ceatae reprsailles des fascistes con silrable du paya et que tons lea tte les socialistes Raveane. hauieoa devraient connatre, lem Les fascistes ont lauc une proda d 8 l'auiieor. ces mtapaysiuiena l'a matio protestant contre la grve baoJonnereat et tnieoouureot n prescrivant aux ouvriers de rester leur po>le si le gouvernement ne met pas ha a la grve dans les 48 heures, les fascistes l'arrteront eux mmes. SP^ Ma annnBBa? iai jjjj_L.j %  * raison banale et Doctejr IS Maladies .des Yeux— d: U des Voies Un..ai:cs Les Cours PARIS I— Sterling 54 24s Dollar IJ 19 jO 1303, Champ de Mars i$ot De 7 9 heures du matia L aprs midi de Pharqiaae Bonaama valeur. Cjaelle en fut ls rretlciiie ? Crainte des nations ^trangres .:; aurtout des Amricains. Le temps et lea taita ont dans la coite dmoa tr que cas picantieua tnjuatihea, firent tout simplement, pure forfan terieCepaniant rencontre des iadiffreut, des eapnta clairvoyants avaient aagement lucid la jueatioo. L'eat d'abord, l'mineot lianuibal Pnce pre, de vnre masoire, esprit ouvert et l'auteur d'un ouvrage de sociologie qui fa t ls plus grand honneur au paya. En des pages senses il recom manda au gouvernement d alors d'adii-or su Mle toea Isa paviilona amis, ooiiioa qui tut aaure donc le Rapport sur la confrence iutarnatioaale mncaise > Mais, eu dpit des phacoeaca ciaiaoj, toajeara les m-ephyai. 4 i 5 aa tuai de la ciana politique* fetuireot lea yeax tt se bouchrent les ureillac. F MiJtetn CbtrurqtH Actoucbtm u —


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05733
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, August 02, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05733

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
gjB* A** Ro 4*40
Port 11 Pritv* fteiti
M fore* 2 At 1**
C!m*r< Magloire
(HLMHU 20 CNTlilJ
Quotidien
Le devoir consiste ai.
mer ce que} .l'on se coin
mande soi-mme.
GOfl Ht
RIDACT10N : nae'AaricainoSNo.lc
TELEPHONE No. 241
Les Tribulations des Petits
*air Cable
Nouvelles fitraugres
Le Mle StNicolas
H u\ bien enteodi que le mal
fcat on soolre est plus cuisant et
ex intressant que celai da voisin.
Ions sans dtour.
Le voisinage da colosse amricain
lac l'action des petits Etats da sud
d du cettre de I Amrique, et il
mb t que c'est aae d sp ice ge-
isbiane pour ces petits Etats d eue
nr cet archipel au lieu de l'avoir
toi le conm eot europen.
Est-ce l l'cpinioa du Luxerr-
ig ? Quoique non p a: sur le
Msuotni amncain vo ci uu tableau
te.(isiQt des vicissitudes par les-
faciles il s pass.
Un mouvement intrieur se des-
aic uiuellemei.t contre la grande
fccksie Marie-Adlade, en raiso .
l set sentiments pro allemands, car
kUieuibouig craint que de graves
pageBients ne Tiennent s'ajouter 4
tnciox que ce pe it Etal de 999
oiikt caris a sue s depuis que les
ksMins l'oat 0 ganis comme par-
^ilNgiame de la Begijue.
.B toi une partie du royaume franc
pjrttie tt de l'empire de Cbarle-
SI. En kso. Co rad, comte de
bourg, lui accorda une desni-
IMtrtndanct, et il resta en posses-
0M te it$ descerdants jusQa'en
14)), anne eu il passa la Maison
pMtrskourg.
U lot saisi par Philippe, roi des
fctgODet. ta 144], ci repris par les
litbou'g en 1477.
Fhilippe H, a h,pagne, le mari de
la reine Marie d Angleterre, en prit
ntour possession tn i>$5 Paie, il
U*n pat lil l'err pe.eur Char-
h VI, en 171,.
&> 179b. >i tut conquis par les ar-
Jjca ie\olutionnaiies de F. an ce, et
m partie de U Fiance )usqa a la cbu
se Napolon Le Loi g i> de Vien
a* in fit alors un gana du.he qu il
uigoa Willurn 1. roi des P js-
M. I ancienne maison dO.aoge,
fui litaot une priode asstx comte,
*|oi, fur i'ADgleteirt c. tes colooies
Amrique.
J,so 16)0, le mouvement pour d
Jtier la tttlgiquc de la Ho.lande et
en Une un luyaume sp.i compte
nait aussi le projet de joindre 1*
Luxembourg 4 la Belgique : mais, en
18) 1, les grandes puissances, qui
soutenaient principalement les ide
d'indpendance de la Belgique, dci-
drent que le Luxembourg devait
cb oir la Hollande.
C pendant, la ri.llaade ne donna
pas son consentement 4 cet arrang
ineu ci le exerabourg (ut annex
la B.lgiqu-ju q j en iS;S, anne
o ttt g audes pu.s-.ii.ee. dcidrent
de dootiaei Us vues d; la li.il.ande
ft.aunei.eut le Luxembou g 4 ce
royaume, dont il resta une partie
jusqu'en 1890.
A ce moment mourut le roi Wil-
liam lll de Hollande, laissant comme
hritire de son oyaum; lap incesse
Wilhe mina alors 4g. de 10 ans et
qa tu plus ta.d couione e.i 1898
Des ici*maiioos s levrent pour
rappdei que, en vertu de la Lai sali
que, la souverainet du Luxembourg
dtvait rester dans la des endauc-
rxale C'est ainsi qu'en 1890, le Lu-
xembouig tut spar de ta Hollande
et coude 4 un parent du dernier 101
dr Hjilan.de, Adolphe, aduc de
Nassau.
A sa mort, en 1905, son fi's Wil-
liam dcviui giana du; du Lux.-m
boarg 11 eut 4 son tour pour sua.es-
eui sa bile Mme Ad.aide le 26 f-
vrier 1912. La grande duchesse Ma*
rie-Adeiatde, la souveraine actuelle
nominale au Luxembourg, est ge
de 24 ans et nest par maue
le grand duch a une population
de 230,000 lues, en majorit catho
Jiquc. et paiiaut une langue qui est
un mlange traege de fiat-i'* et
d'allemand. La gunde ticfettcc du
Luxembouig lsiuc daus sa rgou
min.re, 011 paedourne le fer, et qui
est uu pioiougcuicnt des mines u
la Lorraine.
Voil la situation d'un petit pays
s lue dans le ceear de I Europe et que
sun soit semble destiner 4 passer
MOki de main en maa.
Mais il peut se tiouver dee gens
poui prieniie que ce sort est reiati
vtmeui envuble, puisqu il lui per-
met au moins de changer de matres.
le Mle St-Nieolae, fat
a question palpitante da
WASHINGTON Les rappo tt
reus par le Dpartement de 1 Agri-
culture annoncent qu; les rcoltes
sont un peu au iescou? de la moyen
ne en Europe t1 F acce la pluie et
le froid ont retard le dveloppe-
ment En Russie les rcoltes sont
bonnes; Espagne lgrement en des-
sous de la moyenne, Afrique mau
vaise, en Australie les pluie. et le
froid les a fait profiter. Rcolte as-
sez bonnt en Yougoslavie tt Italie,
en Roumanie sous moyenne. I a r-
colte du sucre de betteraves en Euro
pe a une boace voie de rcolte, le
ble de Po.ogne est estim i 44,303,
000 boisseaux soit 25 o(o d'augmen
tat-o.i sur t'anre derme.e 29,800000
boisseaux pour 1 A gne, Tunisie et
Maroc soit uae di ninuoa Je w o(0.
la F ffiC. Rjllll.
la il i
Etranger
**V dfe.Sl Juillet
UWDRES-Mr Lloyd Gewce invit Mr
2*** venir Londres le 7 Aot ; le 1er
POO) briunnifuj suggre que lei discussions
* limites s li question de rparations. On
rE? ,tte U e'a'l*". I Italie ont aussi t in
|Si1?volrCT ** reprsentants i la conlrence
^ AKIS Le comit des garanties travaillait
< JL,uiourd hui *B "Ppon sur la situation
i^*"1 linanc re de l'Allemangoe. Les
^^adations ne seront pas prsentes i la
ftu* lvam mercredi
S ~ ^ parlement doit se runir demain
*i"','' ,re foi| depuis 1917. Les problme po
^"P^es, le trsor sans argent, discorde
f^jyinces, hospitalit des miliuristes etc.
^*"*ta Li dsire que le parlement se pro-
lanJKS ^ situation
^DRES Uoyd George a dclar au
Z^jats Sue le (ouverocmrnt tudiait les sug
KT ** f tats.-Jois au sujet d empcker l'en-
la,,"'"'-"use des boissons en Amrique. Le
te,. "s r"poet nota-nment de rrange-
?77 ^rme,Un le droit de visite dans la ooe
to,^ ""'ta au heu de tiois en dehors des
tZ)'-Le prsident de la Rpubl.qje de
t f*"** **r de AWear est parti pour l tspagoe
ifja?|" *_!*. *.Suuder
H^jT-Tippvrary ut pria duaaacb* par
VARSOVIE Le parlement a confirm diman
che par 240 voix contre 184 la nomination de Mr
Mowat comme ter ministre
Pour Ir Le
On sait qu'il y a environ cinq mois en I ab-
sence du Directeur du journal '- Le courtier Hai
tien qui se trouvait a Sto Domingo, le |eune
Pbilas Lemaire dut rpondre devant la cour pr
votale de laits reprochs au dit journal 11 lut
coniamn a moi .le travaui.lorc. et i trois
cents dollars d amende
Aprs sa longue dtention, il lui a t lait re
mise du reste de la peine d emprisonnement nsoy
enant le paiement de 1 amende. Une partie seule
ment de cette valeu' ayant pu tre ralise, hier
MM Georges Sylvain et Moravia Morpeau ont
fait personnellement une collecte i travers la ville
pour trouver le so.de de la ranon rclame
Nous souhiitons que ce beau geste des deui
mments mtrnbres de I Union patriotique ait toute
la lussite ncessaire et permette la libration du
condamn _^____^___^__^
lames Eiicn9 Ils
Anale dea Bu3 das Fronts
oria at du Magasin de l'Etat
Marchandises
franaises
BERLIN La Fraice rejette la de
mande de l'Allemagie relative la
rduction des p.ie nm'; mensuels
des dettes contractes par les natio
aaux allemands vis-1-vis des natio
naux allis avant la guerre La noie
iraotise dme au gouvernement
allemand 10 jou s p 1.1 conseat r au
pai.m.-ui cojI nn-nei a l'accord
de Londres ; dans le cas cootiaire
criiata 1 mesures d. ] 1 arr.es se
root appliques automatiquement La
leponse d? l A.Umigie est co isid
re comme tii important: e.i rai
son p us ment de a proch.in: con
(rence des Premieis munstres allis
iLoidres L A itmgie avait d mm
d qae les pa.em:oti dont il est ques
tion fussent rcdui de 2 millions de
livres ^teiliag joo.ooo par 3101s.
Les puissances de TEa
tente aca.eiit suis
valeur la proclaLiii-
tionde la (irco
PARIS On disait aujourdbui
dans les milieux officiels franais
que les puissances de l liment; dcla
reioat probablement comme nulle
et non avenue la proclamation de
1 autonomie de la Gice pour Smyr
ne, le gouvernement d'Athies sera
d'abori pri de retirer la proclama-
tion et s'il re(u>e elle sera dclaie
sans valeur.
U.i craint m. k$ mi ieux olii :iels
traus is que la concentraiion de trou
pts dans la Tbrace provoque de le
grettaoles incidents bien qu'on ce
paraisse pas inquiet sur le lsu tat
de 1 proposition grecque pour occu
p-r ConsUu ioople*
En 1891
l'objet de
i'poqoe.
Lu beau matin, crit Me losepb
Justin, la baie de l'ort-au Prince,
prsentait un magnifiqjecoopd'iil:
touta la Hotte amricaine dea Antilles
h'v tait donn rendez vous, ayant
aa tte l amiral Baacroft Gberardi 1.
Dans quel but f
Dnuc u 1 c > a .1 U'obtenir le bail ferme du Mle.
ROME- Mr Luigi Facta, dout le eD vue d y tablir un dpt de char
cabinet a dmissionn le 19 juillet, a bon de terre, pour l'usage de a ma-
'* ch*rg aujourjhjt par le roi rine dea Ktata-Unie.
Em Tuaui-I de foimer un nouveau Se M-'urtant, un tnon posaumua
ministie.Dans les miii;ux po i iques conatituttonntl, l amiral loat en re-
ici 0.1 exprimait l'opiivoi que Mr reitaiit, de n'avoir pas oLteuu ce
Facta ne trouverait pas facilement a JU il voulait, aimable.ne.it retourna
lormer un caP.net. H aurai, d abord jj Uj-D0" ****!** eQ
., 1 ,- cette OL'eurence, la ivouveruement
i convaincre le. catholiques soc.atis dfl ,.Uq|oo (il aea trad.aons de
..s et dmocrates dont les votes ont |U8lice et de vril, proav lar e.
eu pour rsultat de renverser son mi ,neQt qu9 B0Q g|aive n.iait po,Qt
nisire. que la nouvelle administra pour re lev contre les faibles,
1 on qu 11 propose de former sera dont l'impuissance ne diminue pas
toute aitlirenie de l'ancienne de les droits.
p us il aura a prouver que la a b.esse Ei l"a*J, la revus, < l'Essor ,
dont il a t accus n existe plu? et obissant au souci rie contribuer
qu'il est capable de rtablir lordre, da8 M .S1"018 PMre, uns
de le maintenir ayant une aut'.ril "" O&S* rat, aolliaila de
,c .' 1 a latrj ies hiitieu* leurs oetnion t
iBttitBt pour faite .h3ur ses ex J^ 9Qr le probUm ip^^S.
i# des tas.isies. Nia esii nablea compatriotesGamilla
Dua autre -.t,fatt-on remarquer, bodo, Athanase Laforest, Dr Lon
il un t coivamcre les fasciste n.tioAudaio, rterre Mudicourt, i)avid
nationalistes autrem nr. ajoat' t-on, Jdannot, Pnce Ma:s s'pancheront
la menace laite par le de pu Mjsso* ouverte uaat et reconnurent l'oppor
1 ne, ch f des f.s;is.c, a dru e tuoit da dvelopper la Mle,
sance de la chambre quaud il a d 0c> vo,cl de nouveau, cette
.lar que Us fas t s o gan se ai,n. *g*gi V"? ** t cou,-
p.ut.une rivolut.oa qu!de permet ^'fi.""} JSW11*
1 *. Uu entrelilet paru dana les Noa
lie que le pay, devienne le jouet des fee 80||,clt(J %a goaverQe(n9Q(Z
bcknv.stes subsistera toupurs. prsident Borno, une a tentioo lgi-
Les Jilh.uts ment o inees, de la Ul9 sur ce poiat lairaassnt et hie-
vis de nomb eux parlem.-Diaires, se torique o, la premire Croix fut
root b en difficiles i surmonter m poaie par obriatopne Colomb,
me si le but de M. Pacis est de tor Paitarant lea ides de l'auteur de
mer un cabinet d e pour durer jus l'tOtWiot, nous croyons rellement
qu'a l'oaveitore de la ebambre eu veuu le rainent d utiluer le Mdle.
Novemb e. M. Facta s'elfo ce de gar ha re*"^- 80 a/dQ,r toujo.ira
der d.0. M nouveau cab net projet gjjg JSJT&JSSSP*
ceux le ses min.sues qui ne ^e sont n , tout 8lajp|8:Qeul delorer
pas aitu, lescutqeesde la m.|ont que, dea ,neiaphyniciena pohtieuea
qui a leuveis sa lecenie ad nimstra jouiot toujours sur le mme violon
non 11 a dj demand i Mr Schan celle dea aira suranns et vieillis da
llf de coaseiver le portefeuille des leur rpertoire, paralysrent l'eaaor
affaires trangres, es.imnt que les de eeite ville placd sur la route
questions ni rnatioaales auxauelles directe des navires lortaat des ports
l'Italie a t mele et qui ont dii t dei -'' L1'111 < d'Karopo l aller
*t au retour
tranes par lu. me ne ne poariaieni ,.,,,:,,. . ., ,
pas Itceriomi d'une tatta sat.sfai Lol J"1"1" ce point atratg.qua
p ci., ic.w.u. u uuc u^jj hmwi de premier ordre, surnomm le Qi-
sante par aucuu au re. briltar da .\0uveau-Monde, clbra
A uue runion des ouvriers, il a ptr Sft |raade Daie) soa BQptrbt
t dcid de proclamer une g ve moaiUogO, le port le pluu beaa.appe
gnrale pour protester contre es r l coule que cote tre le plus con
ceatae reprsailles des fascistes con silrable du paya et que tons lea
tte les socialistes Raveane. hauieoa devraient connatre, lem
Les fascistes ont lauc une proda d8 l'auiieor. ces mtapaysiuiena l'a
matio protestant contre la grve baoJonnereat et tnieoouureot n
prescrivant aux ouvriers de rester
leur po>le si le gouvernement ne
met pas ha a la grve dans les 48
heures, les fascistes l'arrteront eux
mmes.
SP^MaannnBBa?iaijjjj_L.j *
raison banale et
Doctejr
IS
Maladies .des Yeux d: U
des Voies Un..ai:cs
Les Cours
PARIS I Sterling 54 24s
Dollar IJ 19 jO
1303, Champ de Mars i$ot
De 7 9 heures du matia
L aprs midi de
Pharqiaae Bonaama
valeur.
Cjaelle en fut ls
rretlciiie ?
Crainte des nations ^trangres .:;
aurtout des Amricains. Le temps
et lea taita ont dans la coite dmoa
tr que cas picantieua tnjuatihea,
firent tout simplement, pure forfan
terie-
Cepaniant rencontre des iadif-
freut, des eapnta clairvoyants
avaient aagement lucid la jueatioo.
L'eat d'abord, l'mineot lianuibal
Pnce pre, de vnre masoire, es-
prit ouvert et l'auteur d'un ouvrage
de sociologie qui fa t ls plus grand
honneur au paya.
En des pages senses il recom
manda au gouvernement d alors
d'adii-or su Mle toea Isa paviilona
amis, ooiiioa qui tut aaure donc
le Rapport sur la confrence iutar-
natioaale mncaise > '
Mais, eu dpit des phacoeaca
ciaiaoj, toajeara les m-ephyai.
4 i 5 aa tuai de la ciana politique* fetuireot lea yeax
tt se bouchrent les ureillac.
F
MiJtetn CbtrurqtH Actoucbtm
u


MAILS
Varits

MERCREDI
Le besu film d'an
Funrailles Dernire Heure i
Lu.lwi- DBILITE
La 10e Symphonie
avec Severin Mars et Emmy Lynne
Musique Sylvain Petrs
Entre : G 1.00
JEUDI
Pour rpondre aux nomb euses de
mandes, reprise de
La Ma^on k m Haine
Le film n*tant ici qu'en locaiion ei
la Province l'ayant dji retenue.Que
Ion se presse de venir voir Pearl
Wbite el Anunio Moreno.
i '

C'est hier matin qu'ont eu lieu les
funrailles de Me Edmond Mi-let
qu'une balle stupide a violemmeat
atra.h l'affection de sa famille et
de Ml amis Elles furent des plus un
posantes
Avocat, ancien Dput au Corps
Lgislatif, Membre du Conseil Corn
munal, Me Edmond Millet apparte-
nait i cite ligne de j-unes hatiens
de valeur qui font l'objet de la plus
haute esprince du Pays. Il laisse
ap es lui de sincres regrets tt le sou
vnir d un homme aux bonnes ma-
oilni qui sut s'attirer l'estime et la
.ympathie de tous ceux qui savaient
l'approcher.
La iHM8t~ ordinaire du Coi il
dEfcar a pris fi-i aupurd'h ii rontof
mment aux -'e.-nents Deux di
cours ont t prononcs L'un par le
Minire de I Infrieur et l'autre par
le rt dent du Conseil d Eut
Avant de se sparer un- loi rgie
mentant |a tension de l'ne'gie le:-
tri Que a tA vote.
jpirtour '
smo,
DESCHIENI
4 rHmegloMu
R,VT(in^n.t'iT du Bmit. prase*t Mf VUiU radlealt
v|-r. .'o
Attention Pharmacie F. Sjoiunj
Une exh bi'iTj aronau'ique era
donne a Bowea FitH mercredi
a aot taSa i t ois heaies de l'apri-
midi
M ne cordiale invitation est faite
tous.
V. S. havy Press
t' ^RIS Quarante personnes ont t ttes
et cinquante blesses i la suite d'une collision de
deux trairs de plerin a la grotte de Lourdes. Un
des sanctuaires les plus Irequentes du monde
CINCINNATI Six individu? sont mortscin
quante et soixante -juuue blesss qusnd un train
excursionniste drailla
Vin^t nulle travailleurs des tramways tt tleva
te I M J"t mis en grev aujourd'hui protestant
ccutie 70 O|0 de rduction mettant toute li ville
i pied
SbW-YORK L>e l'arsenic introduit myst-
rieusement dans des gteaux de tuais a caus la
mort de trois personnes et diverses indispositions
plus de cent autres dans un icstaurant Ii.ua-
Away
ll'OM Aujourd'hui le gouvernement italien
tronstorm la Ville en un vntaule camp reiian
ch, ces prcautions ont t prises contre les d
sordres possibles entrr fascistes et communistes
HONG KONG Un J-s plus dsastreux incen
die qui aient t enregistres depuis plusieurs an-
nes a dtruit dans la nuit du lundi le quartier
Europen. Carlton Htel et Ice KoaJliouse et p.u
sicuri autres constructions ont t enJomraagts.
C'eet au grand patriote Nord Aie-
xi-, dont l'il perait l'avenir, que
fut raeive la gloire de mettre, en
trafique lea coneeila de H. Price, il
ouvrit le Mle au coaaerce tra
ner. Aurait-il lgu encore sept an,
jue de nos joui a le Mole arait l'or
gueil d'Hati. C'eat vent.
Kn 1911, notre diatioga compa
Iriote Me Joaeph Juatiu qui tudia a
fond la question, surtout au point
d vue de, la politique axtrieuie.
attira l'attention du Rouvernerntnt,
en livram la public 16 un ouvrage
documente t La Urne de Samara, le
Mle St Nicola, la Canal de I ana
ma Le churletaniame politique
tant pius inireaaant. comme pour
toute choaea srieaaes. Ion ae
montra mailleront.
Enrio bomb Zaraor, la persistance
et 1a tnacit du Snateur U. Lhris
eon obtiureut le vote d'un projal
relatif l'amena**) ment du Mle.
Noua devons une mention Bpetit'*
an bon pri Kou/.iei.dont la sciei ce
t-t le dvouement, ae Baniftstn nt
hautement en laveur da dveloppe
ment de ce point, et ftcllltrent la
lche du Snateur LbtlMOO.
lin ce aicli de tlgraphia ans
fil il faut agir, avivir le fover. Hlim
de hniMI consulat.or.8 pessimii
te propret paralyser le progrs
plus d tisi a'ioua et de laaUft.
Noua avoua aaatz |.'ail de la
aplendeur malnelle et dea grandea
ncheaaeB de l'ancienne olonie f an
. ..no H importe maintenant de lea
ctntliisr, rgoltrittr, fane vaio'r.
En entreprenant dea iravaux au
Mole, pur tierupUt la ton-e en excu
tion du projet LhriBBOQ ai riche en
poseibilita pratique*, un ton roula
n.ei t de capitaux fera d'Haiti, un
tlfl dbouch o toutea lea uar.ea'.
liens ae dvelopperont aikmen> aur
1 ( tira large ecnelle. Ce serait lue
eteion d'exploiter la taueuae mina
de mrrewe, dont on connat la potl-
lH.ll, et qui rellement tllttt, ptrtOQ
1 elitineut ('eu ai vu provenau. de
Cfctte luine.
C* d une rsolution vmle et aalutair1,
notif indolence qui aont le cause*
rAellea de netre faillite. Il importe
le imr. d'tiiiti une Rpublique
conomique.
tu -iit-i. ccrit b'iimin, celui qui ne
ne sait paa s'ingnier, pour garder
ou bien, et ne veut point eecouer
lo paie pour a'a^aurei l'avenir, n'te*.
paa digne de figurer narmi le
agent du progrs, les facteur de la
riviiibBlics.
.Noua esptV.na que le piouvfcrrf
r&cnt du piHdmt kiiuno, de qu''i
t>ia en ine^ure, tpaieia le err. tir
B*akea quant au Mle St Nicolas.
Noua y vie- rtro.
Con-'auiiu UU^LUVE
Il est 8 heures et le Clerc* s'an-
nonce De la rra:son mortuaire jus
au 1 l'Eglise, n rtrcuril qui dispa
raiHtit sous des gerbes de tl -urs lut
pct' i br?s p?r s*s nombreox am'fi
La g'arde nef de l'Eglise du Sicr
Coeur pMtt de ses oraemto'i le
dtu 1 tait remplie dune fou e con
sidrabede notabilits unt htilien
tes qu trangres. Son Excellence le
l'iciident de a Rpublique s tait (lit
reprsenter par un aide de c-mp dj
sa maison militaire Un piquet de
pompiers mont .n la garde au.our du
catafalque*
L'olfict funbre chani par le Cur
Gui laa assisi de plusieurs autres
pines fut des p'.us impressionnants
Une fois de plus, 00 mdita sur les
i^-ives paroles de t'EcclBtstecLibtfll
me tst une ombre qui p2ne.
Conlormment au protocole co-n
rr.unal, le :oitg-, i sa sortit de l'E
4l1se.se rendit au Cimetire exireur
par la route prive du Docteur Lon
Aud.io, la Rue v..apois. le Champ de
NAirs, la Rue St Uoao et la rue de
1 .'tnteirement.
La couronne du Conseil Commu-
nal prcdait celles olleites pir l'Or
dre des avocats tt la fa ont H a A. de
Mattil Les cordons du petit taient
tenus par .Monsieur le |uge fcm.
Beau\oir, Me F Mathon et les Con
seiliers communaux |. liug l'iri'y,
An'oine Rimpel, B. Foureau et K
Lvque.
Derrire le char sr trouvaient le
Magistrat Communal Edmond Man-
|Obi Ici autres membrtt et It fa
mill? du regrett dfunt et une fou'e
considrab e 'amis. bur tout le par
cours du convoi, c taient des pleuis.
c'tait la consternation. Toutes ces
manitesuotis de louchante sympa
'h e o^t prouv combien hda.ond
Millet t*it aim et choy
Au Cimetire t:ois discours ont t
piononcs sur sa tombe par Mou
Miller le Conseiller Lon Laleau, au
Lom du Conitil communal, Thrasy
bule La'.eau, au nom de lUidie des
avoca s. et pat Monsieur Lys Lator
tue su nom de l'amiti qui 1 unissait
Edmond Millet
En attendant que nous pub'ions
les d s ours, nous rtnouvelo.is sa
Vf a v| incon-olable, 1 ^n fils et aux
suites membies de sa famille que ce
!det il slfl ge si profondment l'expre
'fion mue de nos vives condolan
ce.
Alfred i\. Cooke
191-2 Rie du Magasin de l'Etal
Port au l'rince, le 1er Aot 1922
Annonce s^ amis et cliunta
qu il viont du lecavoir p>r li Bea
m r ('.nivelle uu lort soi de mar
en ndiaet
Savoir ; Chammgnp Mo t et Chin
da,I..Hoe1erer Vve QIlM o'.Ltqueura
et S' pa frtiiiH Malagi Misent
Vin Hianc Rougi ptr barrique tt
par i ats Kn gros et en dtail-
Prix dflao tou e concurrence-
Mideira
Hmbroideri*
Jqbi rpceiV'd lu m Maleira a ^ooi
aaor'.mefjt cl fiaadma^* MaieirA
embro-dei"'. aa Tabla Civ^r*. I)ji
hee, ||andkerch:et>, L'jncheoub etc
etCf e'c- Reaaooabla pries
Corne Ind btvt look
L- PRBETZM\NiN iOQaHOLII
R'je du i,uai
Donne avis *a clientle, aux md^ems et au public qu'dat
truntorm son Labora oir< tlUiologe eu.ua LabjratoirtJ
Bioloyie appliqu sous la Direction du
flr Rico*, et F. Sjourn j
Le laboratoire est ouvert lous les jours de 7 lires du mitiil
Heures 'lu siir pour toutes les recherches ei analyses prvu,
'annono ci lointe, saut pour le
Wasflftfinan et l-i comsta'ito Ur^.S^crdj
Seronl reups que e mardi de chaque semiine.
SVdr sser ia Ph irmacie pour les renseig leflMOlr
/inalyes -J'urines elSue Bt.striqu^,
Raction de Vv'ass"-mann
Us ciion de Tnboulet,
Kiamen du Itllg et du pus
E\amen d s matires lcale*,
Examen ue crachat
A Httimmo ridii
Constante UroSu
liecnerche de SpirochlH tt de Gonocoque*, etc, etc.
es meubles
Mu(ji.Hraiii;
vocat
Informe, .< ; Uenti qu'il a Iran
\tr son cahtn 1 la Rue du centre
No 17.J en / ice lu Cblesouf ma
rin,
mtulta ion d* ta \Q'heures
matin et d ~ 5 a Grand Choil de chvsw el Dodnes, amricaines et liane.1
pliaote eu bois Fauteuilt. IW? de salon en ostc. en imitatan
mahogany, en Noyer viiiabla lembjurr Cuir von Lits en tu
1er al cuivre, *u tout cuvre Miroirs biseauts e.i jolis cadraiP
tiquaires Tapis de ilon et Descente* de lit Petites raolei pr
Ion Tapis rour lablei Drtpt de lit loties a drap hl, tiletcotfl
jototi er#iettea le toilelte.de bain.Serviettes damasses pouf
l'oilo damasse pour nappes, etc. ^ _
Chez Paul E. Auxila|i
Rue Taversire $ Magasin de
Lokri] 'i\ Martial
PopoJtin t twiti i' lou'o'ilte
boaiatf. 1 -1 " Rtgott's do.it 1
lot de 500di Ht/s ' delUU doll-ra.
Le Billet tulu: dd 'i coupon*; Un
dollar.
Le corjpot, Virgt centra a or ou
une gourdf.
La vente Port-au-Pnnte dana
lea DSailOOi suivante* :
Aux errata da Ptrtt
Corop'oir Fraraia
Sminaire no'iiv
Mme Rgiaa Montrosier
Mme Uiich Viai 1
Vincent Q Maklilouf
Pharmacia KiriSOt
Petite HtilOQ
Mm d'tnnery lie|oie
Htel dr France
Htel ;Bellevu-
FharmaciH Guatavea
Prenez, votre billet des BBtiOltntOl
Tirage prompt t't bincre.
11. B iloui (ils
E.e Roui 01 B mas IToi, M (Prs du Dipi d llhumVi
Auooucj #8* njrabreuse clieot'e qu'il fltot Ae reettaN
lolvei.t, Jd toute hupjiuiito, et a lBli*KUR l'Rl\ Que.
tSfJ
AJLLtUitb :
Qom\iAencH
VaJ* pu OtCldt JKAN1Y
Pour plann pt rou- pi*no pt violon
vendie chez l'aute ', Huo de l'Li
terre neot.
Grand a83ortim3nc de bijouterie, montre, bracelet en or>
mtal.
Grand MBortltneot d bibtlote,.esdaaai pour bai'-ne fis*
marine-
Grordae' pttlta \W% n fe*. on r.'iivre. gran \* t pvita' ' *
blea.n do tiitfl ba'i:Ano'i- a'on nt aa'i- \ mt"r. C,,V,.,,J!' ,
lavabo. Iioom, oarpfl tflu.deacentpn de lit.TOoiisHTnirea.ataieii^.
sarvicei a liqueur, tapis de table, couverla, couteaux.
Ch^mifes Manchet et conlaor, chtotaas Borsvuno [j''"'^
fpntrn p 'in", panam. caari'iei. iimhi-^s, mal"". v""t?J
cravat-. ch^rnia-ettpp, fatt-coll ealpon, fur.ne (!a nM? ,u r
chan^jn->9 ptor dtniM tl eofto't. .rtinaol
Le oublie tat cor 1ialmnt iuvit venir voir mw assomu
Prolaits franais
"* do ** Hier sur un article
HienvBnue
Sou avons revu avec grinl pUIrlr, notre ami
Mai il.on Poiicvien, dmiBlttiaieurde* Pinancei
de fort de P."* ei Prlct Provisoire du LKp.ir-
unatnl du Nora'Oucst
Le sqour a l'on au Prince de noue ami sera
de couiic dur:, devant rc^K'^f s di de cette semaine
Nous lui souiuitcni un agrable sjour parmi
nous
Ncrologie
Sous avous reu le faire-part de U mort de
[Monsieur Marc Louis limite Gagneron pliarma-
un dcd ce matin 1 2 heures, muni ues sacr
vent de l'EftllM
J L'tMtnaatCBi aura Ueu cet apr^s midi a 4 lues
fl_e convoi pailtra de Ij iinison mo'tuaire, Rue
Ldu Centre No lb'- pour se tendre a I hgnsc Al
Itropolitaine
Aux parents rrous non* i>resen!ons nos sio
trs condolances
Vient d'.irrivpr un oouvtaa stock
de ce merveil *B| ipm^tlfl contre la
c DyBrotaorrata ( Rg'ea douiou
rtoats ) MikJraineB, Nvia giea, Lum
b vii Sclt'iqut
Contre Ite Colique Priodiquea de
la ftmme, o'tst It eut roAdieameot
don- l'effet oi nninedi.it nt infaillible.
Un a-ul cacliet auflit habituelle
ment pour abtlti li dou'eur et dana
les accs de forme pai oxystiqu deux
etebeta il) ou 30 mmu ea d imer
?aile cxlment le douleur lee plu
lattuici
Ei vtnte chti :
L I1MOUS1N, agenJ exelaaif,
211, ro Traversera furl-auTVinee
Et a St Marc, chez Cl tient Varna.
MB Ou derainde .1 Uepraan
tan'.a en l'rovmce (l'hatruaciena).
Avis
On trouveia larg'iea de porc aa-
)> t JIHue Trtverairt.

Pharmacie W. BtXI
DPOGUE5 et loua PRODUITS SHIMIQUiSSeo ^"^ee,e
Kicotioo proaiote da toute coin m d-< pju" ia uo.
GRAND ASSORTIMENT de SPECIALITES et deau w
BojCbOOB pour Kj'a et bout ille vin. eBB
Bady-Trical Aliment nutritif idal pour lea e"'*"B ltB
S^matoae mi poudre, ^eraatoae liqu.de, Saoatog' ^,,1
alimentaire facileman' aaaimilablea recommande -
I anmie.la cbljroa^, le rachitume, et ha maladiea
Fnigjdin. Laatanin, remde efficace contre la co.jiwjj- j
Capsule lieneaen, ragence de Santal et Kawa
Blennorragie. iaDji
Capsule Glodurat l'ioiure de potaaaium, L\o*
I ieut )t ao*1
Adaline- Le nouveau sdatif et hypaotiJ.ua, p03aei
rapide et certaine.
Eau deu ifrice Odol.
Noaalvaraan et Neoaalvaraan l'Argent ni"
E bar Buitunque et II .i h de f ne de morue des P"
Nigroaine, Auiiioe noir? Nouveau bandage ceinture laatiqut.
1


M Ail*
: ^*1M
\- 4 -



BfnVrir::-*-
Le Purgatif Idal i
Pilule du DrDehaut
Rue du Faubourg Sulnt-Dinl Paris
Facile prendre,
Ne ncessitant aucun prparant,
elle ne pruvgque Jamais de dsolt.
Supprimant la dite,
lit ae dbilite au le naade.
N'exigeant pai de repos a la chsmkre,
aile M canin autune perte et tempe.
Plai aetlve que t. u le* similaires,
ella est, par oeseqaeit, moins chre.
OSB : PUNesTivi, 9 a asMaa
LAXATUK, I pilule
{/ne Combinaison Efficace
a

... .y ,V > >-SSS
Rgie Franaise
pabiOia '.i.ren'.c, d'an parfum
dilicat, cons.erVe 1a/roiehtur de la
tir, wmbilHt, tffac les rides
tioc&ae un te?nt de lya
, ri'* p"..- 1
.,.,... Oriar rinrl)
l'.i, OU lUB* 'I . Biaia
. ,.. Ben '.
. 1,,: &>< ..pi retnae .
1 11 : ;io 1!' \ imiM
Tabac Scaferlati
Papier Hl hU .
Le Paqnet 0.60 cts. Le Ki'o Gdei 12
Tabac Scaferlati
t ap e. GK S ;
Le F;quet o 40 cts, le Kilo Gdei. 10
Escompte 10 ojo i partir de 2 Kilos
Poit au Prince, le 25 Juillet I922
L'Agent Spcial. E ROBL1N.
VurU't m las ratai dit
ttittU un ftftit et
Pour Produira
DES BEAUX CHEVEUX
Quelques gouttae de Barrr's Trleepherou plusieurs foia par 1
Un taajMxe avec la bout dea doigta.
Une rive, mais paa avare broaaee dea cheveux et du tir asterela
Journellement.
Ce traitement fait ragulitremant, restd lea ehaTaux mous,
fort at mapiifiquea.
Acheta Barry'i Tricepham aujourd'hui chat eoere
astre marchand. f
Employa la laid 4e nUa et pailla lot rnAou

/.-!.-! eni 4\\ m, ... i- 3. Ro" de > Nia, PAJUS
fsHll.1T i DHET, Ictals jtoeraui pair Uaili 1730. Bu ta Ma^aii it l'Elilj
NOUVEAUX pLAtiBlCSji
IH U'JI B6 Vit,
RMUM8, AteoeLe, oie
DEROY FILS AIRl
ronniHrfiv
/, n> m rawBe, /#
BUIBE PRATIOUf s. r.w .'.*,.Vi'.-x mu
T)B. BMMCIS it MANUEL es rtbmiat i: |
rnfti; tt TAAir HIU3MC tt"""* iTft H
'ieiiAiiM ui,i i ,i fgasvoat-. ?
-i.iLiiiL
^ ^T.

tLOPE RIVERA
fcand^Rue No 1717 Port u Prie ce
iftiit Exclusif pour la Rpublique d'Hati de
IRIOIM # GVEST1ER. Bordeaux,
Vins bordeaux
T. BEZJKERS Royal Club Wiskey
AIGr /i Wiskey cossais Haig & Haig
tient i la disposition des commerants tant de
e
Capitale que de la Province pour l'excution ra
h et sogno des ordres qu'ils voudront
lui confier pour ces Maisons*
Htel Sainte Hose
L'htel c Sainte Ro-e > sis i Lo-
gne oflre tes servies aux voyageurs
venant de Port an Prince on s'y ren
dan-.
Cuisine excelleDte.conditioas araa
tageuses.
AUentioa
ntomobile Sludebaker
Employez la
REROSl\E SHEL
Demandez ceux qui s'en servent
Lumire brillante- San* odeur
Sans fame
La QASOUNB SHELL
Donne un rendement w?r>nxinuiA
suprieur par kilomtre M***1
riO volatile, ne se EBF1CACIlM
carbonise vas ***w.-
Demandez de la
Krosine
Gazoline
SHELL
Asialic Petroleum Co
.
Hoberts, Dation & C^
Port-au-Prince
Agents naMUx pour Sasjx
O
Clyde Sieainship C
Foreign Services

Le S S "Baracoa" a laiss New York
le 28 erts et esl attendu ici le 3 aot.
Il laissera le mme jour pour Kina*
ton et les ports de la Colombie.
Six Cylinders 5 & 7
passagers,
En venle chez
^relzmau Aggerholui
Uue du Quai
Inorniefc-fOdt toujours ttant
de l'aire vos achats, des prix des
ptes ( Blackboll ) noires jaunes
rouges et blanches t Marqot'Co
lumbus et aussi du Cirage noir
Columbus). /Vous recommandons
la su-* dite marque commetant la
meilleure, la plus avamageuse
ment connue aux Kta's liis tant
pour sa suprii intrini*que que
pour l'extrme modicit de aes
prix... allez voir.
Chez l'agent gnral
Napolon 19Francis
Le ff i Hati > venant de Jacmel est
attendra la Capitale le S Aot et lais-
sera le 4 pour New York via tous les
ports du Nord. Les permis d'embar
quement seront dlivrs pour le fret
destination de New York et le* port
Europens via New-York.
Port au Prince, le SI Juillet 19fl
E. F. CLEMENTS, agent gnrt



UMATW
<
M
.- m
Colossal Kabais
A LA MAISON V GREIDY
La maison donne ce rabais l'occasion du dpart
Monsieur Creidy pour le renouvellement de son stock.
Pour 10 jours seulement
Comparez les prix i
,4
k'nx tooraai Fiix da
"V-ilo ceul a fleurs '*
" double lare- 1 7
i barre
ar 2 5S
Uni 2
bit c a Doir roi l 2 00
bla< c i bir d larg 2
blanc a jour 2 51
' Garnie deuli dlarg '- 50
Te le blanc a car 2 _
t'Itoc a bar coul te* 2 i'J
' re on cot a fleuta 2
rot uni "2
c tpoD co a grand
ta
istls
l.CO
1 s
1 5S
il%
IN
150
7
17
1 7.".
150
2
1 bl
lb
Reaaafa oour kimooes
crpon de soie de
tontes nuances
Indienne earner tup.
frarrie
" pour ceeia dkorn
P*reale pour "
z^phirei frars
Sirrn i blaac supriear
P. iptist de cotoa b'erc
Nanaot-k blirc rr ling.
S Tg< blanc noir.
'me, marin, b*age
Gaibardioe blaoc
" ncuvaut pr jup's
250 2
300 2 5T
irO 0 75
1 50 1 5
150 195
2 17".
200 150
* 1 50
a 150
!M a
2 50 f 00
LUO 4
Rttine de tonte nuane*4
lainage noov pr jupes 5
|)iab'"n*nt fort blaac 1 00
Toile b'aoo pour robe* 2
Oanauae pr mateUs 2
Niasonk noir or deuil 175
dbl larg 2
c<"hraitie dbl larg )
D ruasse pr napea :l
Tapia air* coul
' blanc
S i?ie t d 'oil-tie
" de bain
Bas me-ceris p- d
Bas fil pour dames
3 50
400
5
10 00
ao
5
400
1 51
15*)
175
12">
175
2 00
6
3 0'J
4
8oo
2S OO
14 oo
;o oo
Biscotnsup. aooo laoo
a jour o if plie io 7 S0
" a cotte oaar
dmrsftfiUtt!t 6 jooo
chtussttt s pr enf. fi* je oo sooo
cotoa 14 oo io oo
Bretelle rolice sop. ae oo 1500
Ctaimil la^b'e 7 S* 700
S'g^noitkbleumarin ao 17
bleu matin sup. jo a$
risinette de t. nuances 4 1
CiicotsuD a$ aooo
C uvfnurt de lits no 2', ao
D ille blacc union ;ng 5 00 J
i

Dock blanc
khaki spia' pour
costume d qaiUtiou
Duk veit anglais
Oeil le coul ponr hom
n'on
ch uue'te tant* boa
cravate de soie son
Valise a mat's dam 14
1
Peigne corne snp da son
S 1
i
1
an
ai
1

Por-an Prince Ji )tiH

1

If
*r*
Black & White
Whisky
On trouvera
Maisonl H.
la
Silvei
-
r, ,
Les soucis
c33 mnageras
^7

i.
Quand vous aentea Iw effets du surmenage
, ,ar rirons toui vous Itea courtture et
souffrez de d uleu qui voua f' nt flchir, ou
,',- toute autre maladie des femmes, n oubliez
, (k centai C<1 (Humes, une foin seul-
. ti comme vous tnt rt-tiotiv h'"" sa-e en
prenant la om] uailion Vgtale de Lydia b.
Pi.ikha/n.
Cette (aVM r trouve 1a atnte
ViuvmtT, n- .'<- 1 " liealea" 3= oua l'crit ix.ur
vouacaprinfer ma n-. ;",--. net. Waatertraijpnua
t aprti au.ir p il alx bouta1w de la Gosa.
, .,: \ iituk il 1 1-v l Plakkam. j alwujouraaout-
. ... ;U lo,td'.:i i^tlRVaetcM !..u.cu m ont
. . ,m M falra M n menar- *J :1 ynt ,,,,4in;
. ,, ., , coispli .mcnitt l'auribiis -c rtfaultat a
.. celle tr. >i le milntananttravaU.tr

1 i-
'*
uitmea a.a 1 Wa et. avant *?' P le
wrduial la*....... reacmblaient k
-, ......."' ':,-'"
, r ! i .. - i kM ri )e ccntlri 1 il de recom-
,na..d "npo "" enmn'a
tftrapri
t L Jour:.;j ^"l*
. .
i..:*ai.'.i. :-.. '", laraualu
lanaJwbl ^ ."'' an u
Ccripcfition'^gotae
. de Lvdia E. Pinkkam
Janif* Buehanan'*
Scotch Whiky
tBLAtK & VVHITEi
Alphonse Hayne
Aflant aoar Maiti
buchanan;s
SCOTCH
WHISKY
.4
les articles suivants reus par]
derniers btsaux, des prix tri
duits :
Toile Voiles pour cordonnire, eidrtiil
Toile a Voiles pour voilier* j
loltenne de toutes les ceuleurs
voile brod de toutes les couleurs
Piqu sup- grandies barres, extra qualit.
Soie brode, extra suprieur
Bas jour lil
f as |oui demi soie
Chau settes sup. pour hommes
Chaussettes pour enunU & pour cadets ( I
Dick blanc anglais til
Toils draps pur fil
ttapiiste une pour chemises
PaliLbeach gris fonc ingUis trs sa >*riwr
Perai blanche sup*
Diagonal noir suprieur
imitation toile cree
Kaki jasne supsrieur anglais
Pealmbsich pour coatu ne* d'entants A: pesfj
Molletons su p. blanc et couleur
Serviettes de toilette blanc et couleur
.Soyeux couleur.
;
%s*pi 4, m/ set
*a a.awwiw "
zsss."
Dr Justin Domittiqtte
De la Facoit de Mdfdoe de F
iV# manquez pas de passer c\
SILVERAflvant d'aller autre p
c'est la Maison qui vend les mei
articles et aux meilleurs pn*
partout alleurs, 1
BLACK a WMlTt"
*.iaa aaaaUaS des pretess urs lien keet Deu<*bma*Mi
Weari
Ofbce : Avenue tir foire bl8
Brores s* OnsnrtaiieM : 7 9 kmtt4$ du m
f a *u*9*
bf S
de Ha
Le Matin
Abacnesneat
Un Meta
Port an Prises
Kparteoaeet
Itraacr
Inaareioo* et atoaa a
btaaajiaff
oardaa 2 M)
2S0
P*je
Fultcn Shoe Polish company
NEW-tiK*
Si voaa fonlta protger a peo *
aurea ......i lai*!
Si von* foalea avoir nn briuaai
rabla. .. r-1iar
Si voaa veolti conserver la cm "j
plaase de ces eiaussnreai sjssssi
Ploy#a la marqua MONOGRAM-
Fabrique apcia>ameni por m
gantlesen do bi|b lifa. h Bl|frai
_ Elle protge le ptao des aas-
lidit et u i baleor. __ , hrillsot-
Ule entretient leur aonple.'e et conserve ,r3iBn*
Demandes la marqua MONOCt-R**!, Caet la i
marque*.
Cso Jeansmf
A**


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM