<%BANNER%>







PAGE 1

LB MATIN Par Cct^la Nouvelles Etrangres Formationprkable du 7 dcembre 1020 Un nouvel aiticl' prochain Cabinet Italien dit qu'une commission spciale sera nnmra'e car le mrndtaire BOME25|7 -M. Ponomi" infor pnrr tudier le droit ^ re.-l-marn le roi Victor fcmmsnoel o 'il lui eersi' impossible de fnrmpr o nou venu cabinet en r*>niplacemp' t du ministre Farta demiiiornir. On croit que le cabinet i|iie l*tnel n 1er ministre Bononii est en iram d-ess ver rie former se composer*it de jirouppa du centre gauche de sort au'il recevrait l'adhsion dessocia listes modrs dont le chef es '• dput Rorstf des partisans de bexpremier Nitti du groupe de l'fl-pre mier Gioletti et des cathoUques.cettn comb naison lui donnerait un csrsc 1re snti fasciste. On rroit oue le dput Cocco Ortu, un lieutpnsnt de Giolitti les dput Mtnrl et Grooobi ou rarti catholique et le ministre <- Nava et le dpur In CfMro pour I .pire feront parti uu nouviai , i,., „ > l.'insucrva de I'PX Ipr minierOrlando riane la tentative ri'rri-'nriM lion d'un ministre a t dfChangPrf riaccusslions entre les j I.PIS du parti ca boli(|ue et ceux du l rti c.-nPrvBteur et entre les *ocia I il-4 et lFi:istea qui s'accusent t.-cipioqjeinent d'avoir empch la fnnna'ion d un cabinet nntionnl r-ous Monsieur <> lendo en usaut de l*nr dro't de \ atn. tion concernant les MPUX Maints aini que les droits et rclamabnrs n laii' aux diffrentes ora m %  < Mits i-p|'j;ipiHP5 en Palestine. Le choix la fr-rmption et les foncciood de cette commission ne sera nomme et ne c.j.iimeocera de tonctionn*-r qu'avec l'approbation du conseilPRENEZ GARDE AUX IMITATION* et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. tesmssmx. Due manifestation coutre la taxe sur le vin BORDEAUX— Soutenant que le vin lest une ncessit de la vie de plusieurs milliers de personnes ayant a leur 't les i nateu:s -t dputs du dpartement de la G\ refil aujourd'hui dans bsrutset avtcues de la ville puni r ro'esier contre l'acte du gouvern Conseil d'Etat 1 "^" 11 !" Ste Phi o m en & 2 Stivce du fi juillet l A Pnnppjl (fEltt %  sanctionna nn nrorB-varhnl et a entendu la tofltnte '1 la dpche di Secrtaire d'Eta* Etranger Par cble 25 Juillet d monde ont J*i0WCM • %  irrmw'n •*• %  ••• ^ ^„ ii Corp* ni ''nn-Podant des pieiv* ,' leapnoCIDi in |i(iMliwoor H,; vpm6nUnv r omn l'tns.tot. tas-r:.'n<"'r*iix.— Le Departemen, en se fpnint >a disposition d l'Aaaani cause ment plaant nne taxe dp luxe sur i,l*e, lui demanda de prciser les les vins Le srateur Eugne Uuhan, nu>ps qnl loi sort nopogiirp*.— adressant la parole a une foule im meote masse sur la lgendaire pla ce dts (Juinconces, a dclare que la tar. de luxe de i) olo tait due au nombre incalculable de bouteilles d'eaux minrales qui sont places Opt chec a pppremmert largie le sur les tables de restaurant devant fon- existant tntre le* dillerents les trangers et mme devant les rnrrfr* Le dput Capus a dit que la gran ble pour lesquels n ohhent le h^nA aotTS Ch/f politique de, trouver aoe flt diminution dans 1'expottation des lice de l'urgence et du vntp imm* polation vaut des chances de sucvins fran ais efall due a, \ t3ie que ,ij• ana I : l'occasion de h ta r. MOSCOD 0n ^ qu un d offerte par le* lve rie |a veme de la Vodlu ptohibe ^ nn StP Philnmne dirige publi le ter Aot. \vant lagum.-ui^ ar IM MPe* Dno et au rronrs dp a!coot de la Vodki tait 48 opd'aprsh B „ne;i en. H-n la dl.trjhnHon *** t^^^nS l " prix. IM nro^ramme de circonstance SO FIA U commission des rpa-afa :> p\6 tid'einent excut. La petite donn a la Hulgarie oe payer iraiiMi_ Fane G'PSPl et la revissante M*milliirds de la levas en temps normal, 7.^ p,,rte1 deocha * fnn* la dmpo.i Tn<5rpgQ V r n- ont 'onnA l'a-idi de dollar* ds auiail.s d aprs la ^ tmn de ln-?o^nnsinn dee H.cmntA* n..i.^ t de paix. Cette demande a protoadiaH Gx. Mono, rapporteur de I se^ artice politique pubb %  tels que diamants et bqoux qui.pour f on doa ^^ n( ,* Vy |o or tnt a plupart, proviennent des Avis Mrioioiaux nom iPdacteur sujet d'un rar le dput que M Lucbeji cons dr injurieux. lraDgeis. L', en remplacement de Me Lon iiulaod, dmissionnaire, . cbmi du nouveau directeur t'ont | a comptence, la droiture e''a molene jour pour Jacmel via tes ports du Sud. Il retournera ici vers le 5 Aoul route pour New-York via tous le*P* du Nord. L Le* permis d'embarquement po^ fret destination des ports <*'* Parisiana Ca Soir l.et! i-'illet 10 hnrp 8 s m. se '' *'" "* v *" :>0 *"•' T *** v ***>" f*"" VoJ ?f 1T Ifn^f* n,-n ror vendue aueenrheres a StMerr, doiVOlt tre pr'lS plUS tard W ** M (H MnitO-, 1 PQ1 n d'ordre epour compta de la non, f / BK'lii i"I uS i 1MU Bi niP div r cw*nei o dt matin 28 en cours. ta(A iUO lu Mw.tw ,MUlu tonnes.avecancrencbaines etsniree u 0%| i,.\i\nt [9$ fceme, 7 Suite et Fin ne •• knae pisodes. Entre : G. i.oo accessoires, des canots, une chalou SOCIT COMMERCIALE d'iuin Pun au Pnuce, io 22 Juillet 1* JE. F. CLEMENTS, ageat a?



PAGE 1

1A Al** *c l'/^ ,50 2,00 2 S 1J0 0,90 20,00 8 12 10 10 10 2 50 000 1,50 U.80 0.80 2 250 2 850 2.50 50 43 22 m 35 6 e 14 00 350 8 4 3 4 NOUVEAU PRIX 1*6 1,50 1,50 2.00 2,50 2 1.50 1.50 150 198 0.70 15,00 600 0 ; 7 I o.tfn !.• O.tO 1.75 2 1, 2 2 4 35 16,00 fc.,50 25 Les soucis des mnagres Q.:and VOU1 sentez les effets du surmenage et par dessus tout vous tes courbature et sou t. v / de douleurs qui vous font flchir. OU de toute autre maladie des femmes, n'oubliez pas que des centaine 1 de femmes, une fuis souffrantes comme v>us, ont retrouv leur sant en preri mt la Composition Vgtale de Lydia E, PLikham. Celle femme a retrouve ca aante Mu:.terrey, Kuevo l.e< n, M douleurl m'ont •auvent empjchi de (air: m n mdnagti Ulcs ont ma-.nuni.'.t dipa-ues complatenitnt t J'attribue ce rsultat a votre *xcelle t m6 licameot. Jo | i mainttpaot travail!* pentiant r.ies rgles a-issi I ; n < 'avant alors que p.ir 1. pass j'tais trs fable et m< < i fc lea resembUfent a ui e h.norrarie, I)J plis J'avais des douleurs clans le doa 11 L vomit. J'ai ncommand t je lontLuicrai de rteonc nuuider votre Composition Vgtale k n il amis comme .tant un mdf rient < I li ica devant tre prise rsulire* ment p n ant IJ Journe par dosa d'un caillera koupa toutes les quatre heui L* aaagirai ceufirantes <-t anneais devraient llpanfS lut la omposition w^Gtae aV CD i r_L-^>a Employez la KKOSIX SHEL Demandez ceux qui s'en servent Lumire brillante— Sans odeur Sans fume La GASOL1NE SHELL Donne un rendement ECO\0\li suprieur par kilomtre Trs volatile, ne se EfnciCIiE carbinise las i : 10 2.50 6 3 2,50 3 %  autOQ met en ven un grand ao liment de peignes, ciseaux, *mooboirafoul rlHtfaui madraa, a des prix avantageux. I0tl o Frlncaj, le 22 juillet 1422 Inlormea toa teioun avan. de faire vos achats, des prix des pales (BlackboU ) noires, jaunes rouges et blanches Marque'Go lumbui et aussi du Cirage noir Columbus). iVous recommandons la sus dite marque comme tant la meilleure, la plus avanugeuse ment connue aux Etais Uais tant peur sa supril intrinsque que pour l'extrme modicit dt ses prix... allez voir. Demandez de '.a Krolns Gazoline SHELL lit Divorce l|.j"eoten date du a F W enJa P" de*** a " ff p wl E. Polakis par le Tri CjTP'Jiaire instance de Port rwJ l eilr *t' ce qui suit N a motl,, ,e Tribunal main k a i L d o&a c otre le aieur ila, i met ,e divo ce . c'est la PiluleduD r D ehaut U7, Rue du laujcurgSaint-Dnis Parti Paella prendre. Ha neeeailanl aueua preparatu, elle ne provoque jamais de dcgot. Supprimant la diiie, | elle ne dbilita pa.< la malade. N'-'iiU'""' '"" A r *P"* ' chambra, elle e caan aucuns parte de teasps. Plu salive <\ : %  • "• '"• •litilInlfM, Ile e... en lia Tpaas BBBIM chre. SIROP DESCHIENS d ( H*moolobtna a^ ss at fi a aj am ^rt * Pharmacie Centrai Prc?sfitJ de loute traicAtuiErcution promo* - *W.#.../••' tjpiiinnaajisji — .Spretaiti^ pour \ouim ttmi* W.



PAGE 1

it MATIN LOPE RIVER l Grand'Hue No 1717 Porf-au P,ire Agent Exclusif peur la Rpublique d'Hati de .* BARIOA $ GLESTlEli: Bordeaux, Via* Bordeaux J. T. BEVKFm Royal Club Wkey H i l(i 4// w f ta (Glasgow ) Whkfy cossais Haig& Haig Se tient la disposition des commerants tant de la fffifle que c?e la Frovirce pour l'excutionra pide et soigna des ordres qu ils voudront bien iui confier pour ces Maisons* Automobile Sludebakei MAISON BIGIO FRER Bonbons et Chocolats L Maison BIGIO frps vhni de rpt^votr un oSMnttiment de flonbont, Cho-oMs *>t drage* t*T et de premires marques qu'elle vend trs hif Cigarettes Murad Comme rassortiment d'argenterie rclame est maison a dcid de baisser le prix dis ciqarette? vu se prix suivants : 9 dollars les mille cigarelti 1 dollar les cent Pardessus en Caoolcbou e Six Cylinders 5 & 7 passagers, En vente chez L.Pr?fzruan Aqgcrholm Bue du Quai Clinique Saint-Louis ro. r les voy ges et e ntre les intempries du la n mirai fou B1I.IO Frres a reu djolis pardfssu* hydr diifi 4 (ureform el doreii.i qu 'rn y fait. I rljriqce rt totrilt lecs lis jerrs de 7 b. A midi de j i s h. r Tccifirr Stcl I ouis de 7 J ic h. s'occupe de trdreine gnrale, de ' illTj.ie (/t ria'e rt c> sa picialit : maladif des ytux I f Trcar A. Leicuiiair, accien attache de l'Hpital d'Urologie et de Cl Iffifif t tiraite r Katis de 10 b. a rr.;di s'eccupe des voies urmnrts* lr Lrcltot 1> Sfjrue de la Facoll de Paris, arewn sous-chef de Labn K'riie ce l'Bcpitll l-K( CA (Stivice du [odeur Gunet) de 10 b. a midi >* urtvjtc'tSH.afoJtfsi.'e la (eau, in, rraadits du sans et chsnaladies 1 a irrrme. I irtf mdi estrftrir in consul'atiors sur rendea.vous tt aux ira'au f'e latcratoire sers la direction dv Locfeur Sajtor, TOI LU KOIJN PUR FIL l'OlR ROBES. Iode Rouen pur fil pour robes d pour dame <£• enfanta. Largeur 72 pouce ou une aune et Se vendait 8 Dollars l'aui consacr 3 dollars et demi. Vue aune suffit pour faire unerd a SAVONS Savons suprieur ialraicliissf h* corps el remplacent le sav franais. Pas grosses briques] demi briques 3 Pharmacie I Sjourne Se vend prix d'occasion 8 Go des la brique et 4 gourdes la I brique. J cime avis sa rifeDtlfaua n umrs r\ au pi hlic qu'tile ttfL>iorm ton Laliratoiie o'Ucloyie en un Laboraio're de i clc^x? appliqu SOLS la Diiection Ju Lr MCGI et t. Sjourn /.f lalioraloire est ouverl tous les jours de 7 hies du matin 6 heuresda soir pour louies les nchtichci et analyses ptvues cats '41'fKDce ci jointe saut pour le IXahstruiann et la CODstable CreScrtore Seront reues que le mardi de chaque semaine. S'adttsser ,u cra*|ta1 A \\,\\u im> reeitor r.oiiaiantaLrtn k scraioira i uhutkt ut Sfmchtto u * Oonov^uc^, tic, etc. 1Jmm Le Matin % %  m il i, ~~ Abornerftetit Un Mois tynrt aa k*riaaa Gojidaa 'iCO' % ***! ar'-TePi -2 9a F'rmnfpr luner*)"" t


PAGE 1

SMroa 'Anne \o 4373 DIRECTEUR PROPP.IET.WRB Clm*rt Magloire NGMIRU 20CENT1HB wt fe mu *.. Qnntidien ^"Ht 27 Juillet 1P Il est moins question de paratre honnte homme que de l'tre ; ceux qui ne sesoucrentpasde l'approbation d autrui, mais seulement de ce qui la fait mriter, obtiennent l'un tt l'autre. Mme de LAMBERI REDACTION : Rae Amricaine No t&8 TELRPHONE No 941 IBILLETIM Do Mcmteur, Couvernement e! Peupla UnedMchnips QUOn iait .nnvint Cp innr. Harniori Hwlont.ers figurer dans le program la Chambre idmlESlSErl, SS? t bor1.de bnficier des emplois natio pe dlation gouvernementale, est JoiTprt^ "' ,e P^enl Boroo fait acte Ionisation du travai'. L'exprslangBge : t lJ goave"nS n? von "ff!£t "S b Q 8D8,Pt de ,a-Uc e m t vague parce qu elle est gn 'a'ipne ta deetructon TindSatn natr fiJS'JS piy V e ni S fi. De quelle sort? d'organisation -m.iln par la dv lop emen d BSWnTrlSPftL' Ht.il question et de quel travail ? commerce .a. au.re, pays Les Etat, gl reAllLau" eu les Seca LEiat dois certes, toute sa protec ^tTT^FT *!*& onUe !" WSSfii SMRS Met tous ses encouragements an 5„ chl^no. . qBe tout ai,U qaea.-Ceat tout naturel, on ne kmil et ceux qui le pratique t : f^i ^2r qae n0U9 a 8iaraU fa,re un cr <" P*vs. %  H doit de combattre l'ouifct et K raQdi n ra bSrni CCUpr de ** "• Cfi4t 8urlout aux Kut Baie, fui,, •outeg.eet tcatcen 1 ;: MSTS SS^ftS. SSSU^TpSSS -*£££ 17'"l. ? n a ChVM Vh? ' '2 r6ftC S l d UU Vlel ***** STSSISN Cx atoyeSs amer ^,,;, tseierce 1 ,0S, ur D9 r .V fZT ord " comounce naine, Il f.t que le, a,nricai"? choses exisantes, fans lesquelles P aoi-uima. I i ntervient, oar vo.e de rglementa Hl lci b tt 'Murer le pain qnoti m ou par action direoe. s'Ion les '' c B8t '"P rob mi "u ur du b.Mais ces choses n'existent i ai 2."' lou nen tou ea ' pense* SM quel degr peut i dpendre de V C 4 e8t ld Dut Tera ,e ^ ue H&Ut de le, cr r ? -t tendu, l'nergie individuelle. llierait. tout prendre trs emfi,.f L q l!n l pnlM,D K ,,m,enoe i l celle n ar Bonvernemen nia, un limant de dfinir en tVrrl, n d^^J^n?'" 9 8ab e aQCaaa ^*tle effort eu vue d* soulager de %  eonrfdam H?I'P3 P J d f* u re8CeDCe "" '* *•" %  nombreuse* famille* Hatiennes qui, Clm.ndi ?! • Eul auand T, ?£ H P depuis des anne* n'ont pu se payer Min demande d organiser le tra L vie dea EU s eat comme celle la diode tradmoael e du jour de /an rfPfccnmre.en dplaant le point dea udividus. Tout bon gouverne i„a.e de uioyeu*. Tfcen peut apercevoir nettement me,lt a Pur roiaaion auguste, das,, ut les travai IVUM #.7 !!!! " r '' bonbeur du pJuole ce ne Boa no,u0re de J eaQe9 bra8 v, i oa %  Kni!J eux-mmes d u ,H coS n„ h, reux caia.deaai.riats raffermi*, ila *e ?o?rm : e C n q a Vman U SwSTiS"Si SES?W ft ^ronc le dsespoir -ngenre aupara eaaVo.ni,f.„„ t vernement a pour devoir de cner T,?. d U tUVal1 esi ea cuer mioutie.niQMnl.iM conditiooe parue, entre les mains mm dana lesquelles, les auje a seront a i?: e ars Vbti de souttraocea et privations. •nginisatioo .des travailleur?, — Dana le cas contraire, c'est--dire, Puait tre ledesiratum i attein or ^ i l [ 8d diobe a la responaabi Autour du Programme do Cocmemenl de Moosieiir orao bord fi > Cela donne Lit ca juatea viVdUt, d.ae:il-..s ( ainei'uuii se conroi ccharit bien or cjmineu;e par soi miue . pourquoi, tous les esprits e: clairvuyaQtS' ont vu dans vaut par les privatisas, s'vanouir et se dissiper comme des nuages. d leur sera un regain de vie uou velle La bonne volont est une force . H .. n, w, w ,, ., ,i i, ., M ,-,•, HU |. essentielle. Pour la russite de toute pour tous ceux qui dsireraient M* et aux souc.s du pouvoir, indifœuvre sociale, elle es in lispensable, •M iitlrentes activits laboneu [ e / eat a '^conqute de l'eabma pu"*". *•••} a elle .'' t0t > compter kn ". le rang "et" nnduenc7'quV l,qae "' elllUe d u itvienoent i^.ntim^.... .*,' liotoage pu un laisser 'tvienoent-iglUmemeot "daVsf ^: i i Q ; 11 aUline ITT' cl dans la marcbe -^-* *kehM?vt.!. a *u t %  i d a *' 1 vr . •' eue proclam. naot LZ* • mlh .o lque des faits meut que, test la mconuaiaaance %  Twnporains a sutti amment mon de la lesponsabil te nai onale, qui a ~ dit un crivain proccup de t une des causes dj notre rgreaI 0 "'! les excs du mouvement ;o ,1J '' Le manque de cette direction P** — i que les intrts colite teri8 rsolue, a ejtralns cr?tz lea Jeavriets lestent en soufirance en uu et le * ulre * uua certaine iinP'dei pb, Slncies bonnes ,' nwjmte, aot le rsul.at a abouti ^tionales, quand ils ne rencon T 'W 1 '" 1 outraucier. les ricoes P. dan? ia classe oivnre %£fiiJ£? "<** "* ^ C avec l'rfiiun. lu lait est si vrai que, saunedi dernier> muu giand coutrere pas plus loin que etiez vlli Adiouud Leapinasse, avec foi, 'ent uistori jue restera ld projlauatioc de pru au Sommai re, dmontra aux lves, l'utilit de i eitoit. facteur ncessaire toutes lins nooattis. Donc, tous les esprits forts et avertis, en connaissent les bienfaits. Uua uous tous hatiens, compre uioos Ids avaatagos de l'effort dans le sens du bieu. Soua l'gide de la sagesse, de u iiiojeralion, du droit, ,H uutautera d'Ueureux lesultats. Aprs la pluie, c est le beau lemps, pme, des lepisentants capaTu M i"e""prsident Bnrno afaitjdit bonue bjsogne en aug ueutaul tel liant, confiant en ses destines immoite les, touiours vivra. C'est a jeun aejiotaDiea a des appelas a reaira nuers rigoureux id oi plue vert, 'peiiers. lu t*,i\m..,'.~rZ'u'I'\ "" Bl divers caprices de i .im.£ '. ,e8bou,a n pical, le plus .ouveut IwoniM ?' les J u,n 1,s pie a^o.r sua uu oout dd canue, appela* a rendre le SOI plue vert, guiiaivieis, les cultivateurs, OAd cuteut avec uu eouraga irrepro Pne tei.ile que. le* cjliecuvnes, le* ^ imaciens, les transporteurs, cuaule.dea travaux durs et puibles, peuples soui parvauns a la suprme Ma'' nt a d *' eoare d 8 intita pour uu densoue salaire journalier, /icioira da lldsal. „, et collectifs ensuite. Nous esproos qu'au furet a me ^ * peuvent dfendre les ore•"• e prsident boruo apprtera L vie e*t faite dpreuvai, et 'lacement Qu'en se orounant **• auieuoratious consciencieuses, coa>ms i preuve e*t tuu cremet ou "beats D ioi*,.r,-.i-" .-. au sort, de uns braves trava.lleur* cette VH seutrat.eui et ae rattermit., lea uns lea autres, moyeu pour nous de laieuuie, plu i frater "•wrM. ~"l •••••• %  vxai qur lJa la niaae tatiqueueiie et l'iu oieuiaisaute, dau* uue N*Qit t fMS,onnels ne peuvent En reconnaissant et comprenant soudaine commun i*a'iu Q ie d,enare ou lda | e droit acquis, a uoua hailiene .d' RW? qUC lM m y CDS dc d Lonataut •en..^ es Icl raations ne poitent ** tfllrU gnraux qui, ia. n,cni . u en se groupant uoa """ P^dicau protessioanela i IM *ott, de uns braves travadleura n** 1 qut par le ?ri.M!*;fc \l\ Ue utre ,ue ure quitable qui noa* nous „ 5^U eux-rn mlv 8 P emea J d a imposait, ceuu d'acoorda. aux c est la seul m l^'otea f\" S ea L MSOC,at > OQS uatJuaux la pnoiite a la participa voit un* Hati, ri frwS£ii C 1 b,en vral que tioo de la cuoae tatiqueneliet plus Dieu Conatautio DUMEKVE a^J ln> P'tance, doivent planer une telle oign;sation, — car nous Ifc^ u des luttes et des comptisemmes, par la torcedes eno es.dan-; (A une priode de reconstruction oi il i u 1 ponr commencer, ces ter semb e que toutes les queit oos $t l 'nj P lœe de loiganisation tout agites a ICJT tour et c toutes ttnp,." 1 P e et alors lg limemcnt les forces de la socit h'itienre doi (.,, r 'Dr lartiar H. IM<.. !" „• .nt onnmtfr Imr contribution inte ^'""'tieL de lTat, qui ne vent apporter We de ton ce 1 la censtitu ressfe. Pour ce.a. P Angle des Ruas des Frcnta. orts et du Magasin do l'Bwt 'en .•••indi leur contribution inte e les do veut tout -^tcata ptoiesstonne"s ha"i d'ab.rd tre conven.b.ement organi ,K VCll(lil(ii8C8 aoi CB emble mme que le ses, afin de pouvoir aider iouti conomique o nous som action uvorable et op^oruoe des P*rticoiiereratnt favorable a Pouvoir public. tt. franaise l'ai parcouru avec inrt le compte rendu de la confrence agricole d inne par Monsieur U. vV Barett, Fxpert agrono-ne amricain ;) y ai lu attentivement son dveloppement, le crois que Mr Barret fait erreur quand il avance qne noire terroir n'est ras des plus av n ag ux pnur la culture ; pourtant, nous nous entendons toujours dire et. aussi par des connaisseurs que notre sol tait l'idal pour 1 agriculture. Si fertilit incomparable est proVtfbiaie ; i preuve, nos cafiers pour la plupart datant de l indpendance, tombs i l'tat sauvage, produisent quand mme Nos champs de canne, malgr les conditions pr mitives de cnltuie produisant malgr tout Sont* ce ta des signes que le terroir baitien n'est pas des plus avantageux pour la culture ? L) autre part.M.Barett parait n'envi sager que la cu.ture marachre etau rail tendance i ngliger la culture du caf, coton et canne sucre A mon humble avis, c'est faire fausse route car, part la culture des fruits et l. gumes dont nous pouvons tirer en e:I-'t un trs grand profit, la culture scientifique et mthodique du caf, co on. canne sucre, mais et fous autres produits exportables doit tre l'o j)c. galement de nos plus grandes et constantes ptoccupations. Au sujet de produits exportables 1 implanter srieusement chez nous ci ons le Soy Bean ( une varie't de pois, vulgiement appel chez nous c p is connu ) Introduit aux E.ats Unis eu 1914, la culture de cette plante s'inteusine d anne en an ne davantage, sous la pousse du Dpartement de l'Agriculture qui en d.vu!gue par la publication de ses bulletins 1 norme profit i en tirer ; il y est dit quon en extrait une huile trs consomm.: en Amrique, et que e lapon a export en 1914 aux Etats Unis qai 000 iiv de g'ains et jo) 000 av. u'nuile La Mandchoune y en exporte galement Cette huilj sert a lcun. b e, a ia fabrication de la peinture, de la loue cire, du savon, du vernis, de l'encre d imprime ne, de la graisse pour machine. Le marc u'est pas perducontenant de l'acide phosphonque, de la pousse et du nitrogeoe, il est employ co.n me engrais. Concernant le mais, le rendement cette anne ne sera gure bnllant.du fait de la forte scheresse, il sera quasi nul juste au moment d'une belle perspective de placement rma nrateura CubaCette anne la ncessit d'arroage de nos plaines s'est manileste daus toute son vidence. Cette question devient vitale pour le pays et le Gou vernement ne saurait jamais nop tt excut.r cette partie de >on beau piogramm Comme j'ai eu i le dire dans ua de mes prcdent! articles, le mouve ment agricole e*t nettement caracl ns daus notre r g on Cet lan au rait t ccns.diab e si les uos ne Ciaignaieut dy nsquei Lurs fond> a cause de l'iocarl tude djs p'uies e: les autres av. uat des moyens pecu niaires leur permettant de travailler uuu ter.v . k *.autages. Dcnc ban 4ue a^ijcjit et i:. 6 *i.on s'enchii nent de telle sorte que sans ce Jeux ta:teurs l'MticnUnte nationale nxis tera jtmais. Un troisine lment non moins indispensable est la direction scienti h lue et mthodique que l'Etat devtait procurer i profus on aux culti valeurs et sans frais pour ceux-ci • constitue par des lospecteurslnstruc teun agricoles ambulants, tuipen dem nent des coles agricoles ) leur rle consisterait i instruire sur place les palans adn d'aller au plus press, i distribuer les semences se iectioone< donnes par le Dparte ment de l'Agriculture, obliger IM paresstux i cultiver leur terre, a diri ger l arrosage, i enseigner les m thodes de conservation des grain et rarvetllei la bonne prparation'des denres. Un Personuel technique souche au Dpartement de l'Agriculture corn pos d ingnieurs agronomes.hydrau nciens, des ponts et chausses tran gerset hatiens i comptence erou vee.le spcialistes de valeur certsine serait ncessaire pour btir Je plan gnral de la rgnration agricole M des t.avaux i entreprendre! afin dy aller le plus srement possible l'argenl a dpenser devant 1 ;re dans des cjndit.ons les plus immdiate ment proiuctives pour U pays. Les spcialistes seraient prts i se transportei sur tous les points du pays ou leur prsence serait ncessi tee par des cas dpassant la comp vence des Inspecteurs-instructeurs agricoles. ooo:irnaot le di>rve nent du ca , |ai lu dans le Matin du 17 luillct courant un intressant article intitul A qui un dgrvement sur le caf profiterait-il ? Au 8e pa ragraphe l'interrogation su vante est laite La question a examiner revient ainsi a la suivante • une diminution du droit d'exportation sur le caf chao^era-i elle la situation du caf hatien sur les marchs trangers dans le sens de lui donner plus de prix de ven e sur ;es marchs ? Ou eucore, ce prix de vente restaut le Dnie, le surplus de binhee rsul. tant uu dgrvement ira-Ml dans la poche du paysan haitcn ? • 10e paragrapne • ue caf hatien quaui il arriv; l'tranger trouve ainsi un maren tout tau et il nappa rait pas tris clairement qu'une dimi nution des frais qu'il subit a la sorte puisse nede oaiur.a Bniattnc le conditions de ce march. La produc lion naitiej.u empare ai st>:a mondial, ue peut prtendre ion:r un tel rle. A ces deux paragraphes, pjjr n. part je fais la rponse suivante : ;Le dgrvement ne pourra pas changer les conditions du march l'tranger, mais b.en dans le psys. le facteur qui lavoiisera le place ment rraune-ateur de uos deur-ie* sur les marchs trangers, sera leur bonne prparation, jamais la graude qu*auie que nous pourrions y aexia mule; Ccst la tout la secret A 'ap pt'i de mon assertmu U rewoin le lecteur i Is Revue d'Armour t o du aa luillct courant il lua ; CcaoMaigre .esto.k sjMi t da.t au Hlvre'e mar:h r aralto re nullement. Us d*' -u^u doj


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05728
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 27, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05728

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
SMroa 'Anne \o 4373
DIRECTEUR PROPP.IET.WRB
Clm*rt Magloire
NGMIRU 20CENT1HB
wt fe mu
*..
Qnntidien
^"Ht 27 Juillet 1P
Il est moins question de
paratre honnte homme
que de l'tre ; ceux qui
ne sesoucrentpasde l'ap-
probation d autrui, mais
seulement de ce qui la
fait mriter, obtiennent
l'un tt l'autre.
Mme de LAMBERI
REDACTION : Rae Amricaine No t&8 TELRPHONE No 941
IBILLETIM
Do Mcmteur,
Couvernement e! Peupla
UnedMchnips QUOn iait .nnvint Cp innr. Harnior- i
Hwlont.ers figurer dans le program la ChambreidmlESlSErl, SS?t bor1.de bnficier des emplois natio
pe dlation gouvernementale, est JoiTprt^ "' ,e P^enl Boroo fait acte
Ionisation du travai'. L'exprs- langBge : t lJ goave"nS n? von "ff!t "S bQ. "8D8,Pt de, ,a-Uc.e-
m t vague parce qu elle est gn 'a'ipne ta deetructon TindSatn natr fiJS'JS piy Ve' niS
fi. De quelle sort? d'organisation -m.iln par la dv lop emen d BSWnTrlSPftL'
Ht.il question et de quel travail ? commerce .a. au.re, pays Les Etat, gl reAllLau" eu les Seca
LEiat dois certes, toute sa protec ^tTT^FT *!*& onUe !" WSSfii SmRS
Met tous ses encouragements an 5 chl^no. .qBe tout ai,U qaea.-Ceat tout naturel, on ne
kmil et ceux qui le pratique t : f^i^2r qae n0U9 a 8iaraU fa,re un cr"* <" P*vs.
h doit de combattre l'ouifct et KraQdi nrabSrni CCUpr de ** " Cfi4t 8urlout aux Kut" Baie,
fui,, outeg.eet tcatcen1;: MSTS SS^ftS. SSSU^TpSSS -*
17'"l. ?n.aChVM- Vh? ' '2 r6ftCSl d UU Vlel ***** StSSiSn Cx atoyeSs amer
' ^,,;, tseierce1,0S,'ur D9r .V fZT ord" comounce naine, Il f.t que le, a,nricai"?
choses exisantes, fans lesquelles P aoi-uima.
Iintervient, oar vo.e de rglementa Hllci'b'tt 'Murer le pain qnoti
m ou par action direoe. s'Ion les '' c B8t '"Probmi "u ur du
b.Mais ces choses n'existent i ai 2."' lou nen- tou ea ' pense*
Sm quel degr peut i dpendre de V .C4e8t ld Dut Tera ,e^ue
H&Ut de le, cr r ? -t tendu, l'nergie individuelle. _
llierait. tout prendre trs em- fi,.f Lql!nlpnlM,DK,,m,enoe'il celle n",ar Bonvernemen nia, un
limant de dfinir en tVrrl, n d^^J^n?'" 9 8ab"e aQCaaa ^*tle effort eu vue d* soulager de
eonrfdam H?I'P3 P J df*u*re8CeDCe "" '* *" nombreuse* famille* Hatiennes qui,
Clm.ndi ?! Eul,auand T, ? H P, depuis des anne* n'ont pu se payer
Min demande d organiser le tra- L vie dea EU s eat comme celle la diode tradmoael e du jour de /an
rfPfccnmre.en dplaant le point dea udividus. Tout bon gouverne ia.e de uioyeu*.
Tfcen peut apercevoir nettement me,lt a Pur roiaaion auguste, das- ,, .
ut les travai iVum #.7 !!!! "r'' bonbeur du pJuole ce ne Boa no,u0re de JeaQe9 bra8 v,ioa
Kni!J eux-mmes d u ,h coS n h, reux caia.deaai.riats raffermi*, ila
*e ?o?rm:eCnqaVmanU SwSTiS"Si SES?W ft ^ronc le dsespoir -ngenre aupara
eaaVo.ni,f. t vernement a pour devoir de cner
T,?. d,U tUVal1 esi' ea cuer mioutie.niQMnl.iM conditiooe
parue, entre les mains mm dana lesquelles, les auje a seront a
i?: .ears' Vbti de souttraocea et privations.
nginisatioo .des travailleur?, Dana le cas contraire, c'est--dire,
Puait tre ledesiratum i attein or ^il[ 8d diobe a la responaabi
Autour du Programme do
Cocmemenl de Moosieiir orao
bord
fi >
Cela
donne
Lit ca
juatea
viVdUt, d.ae:il-..s ( ainei'uuii
se conroi ccharit bien or
cjmineu;e par soi miue .
pourquoi, tous les esprits
e: clairvuyaQtS' ont vu dans
vaut par les privatisas, s'vanouir
et se dissiper comme des nuages.
d leur sera un regain de vie uou
velle
La bonne volont est une force
. H* .. n, w, w ,, ., ,i i, .,M, ,-,, ,HU|. essentielle. Pour la russite de toute
pour tous ceux qui dsireraient M* et aux souc.s du pouvoir, indif- uvre sociale, elle es in lispensable,
M iitlrentes activits laboneu [e/eat a '^conqute de l'eabma pu- "*". *} a'elle .'' t0t> compter
kn". le rang "et" nnduenc7'quVl,qae' "'elllUe d"
u itvienoent i^.ntim^.... .*,'
liotoage
pu
un laisser
'tvienoent-iglUmemeot "daVsf *,^:iiQ;11'aUline-
iTT' cl dans la marcbe' -^-* *-
kehM?vt.!.a *u!t i d*a*'1* vr. ' eue proclam. naot
LZ* mlh.o,lque des faits meut que, test la mconuaiaaance
Twnporains a sutti amment mon de la lesponsabil te nai onale, qui a
~ dit un crivain proccup de t une des causes dj notre rgrea-
I0"'! les excs du mouvement ;o ,1J'' Le manque de cette direction
P** i que les intrts colite teri8 rsolue, a ejtralns cr?tz lea
Jeavriets lestent en soufirance en uu" et le* *ulre* uua certaine iin-
P'dei pb, Slncies bonnes ,' nwjmte, aot le rsul.at a abouti
^tionales, quand ils ne rencon T 'W1'"1* outraucier. les ricoes
! P. dan? ia classe oivnre %fiiJ? "<** "* ^C"
avec l'rfiiun. lu lait est si vrai que,
saunedi dernier> muu giand coutrere
pas plus loin que etiez vlli Adiouud Leapinasse, avec foi,
'ent uistori jue restera ld projlauatioc de pru au Sommai
re, dmontra aux lves, l'utilit de
i eitoit. facteur ncessaire toutes
lins nooattis.
Donc, tous les esprits forts et
avertis, en connaissent les bienfaits.
Uua uous tous hatiens, compre
uioos Ids avaatagos de l'effort dans
le sens du bieu. Soua l'gide de la
sagesse, de u iiiojeralion, du droit,
,H uutautera d'Ueureux lesultats.
Aprs la pluie, c est le beau lemps,
pme, des lepisentants capa- TuMi"e""prsident Bnrno afaitjdit
bonue bjsogne en aug ueutaul tel liant, confiant
en ses destines
immoite les, touiours vivra. C'est a
jeun
aejiotaDiea a des
appelas a reaira
nuers rigoureux
id oi plue vert,
'peiiers. lu t*,i\m..,'.~rZ'u'I'\ "" Bl divers caprices de i
.im. '. ,e8bou,a,n' pical, le plus .ouveut
IwoniM ?' les Ju,n*1,s pie a^o.r sua uu oout dd canue, appela* a rendre le SOI plue vert,
guiiaivieis, les cultivateurs, OAdcuteut avec uu eouraga irrepro Pne tei.ile que. le* cjliecuvnes, le*
^ imaciens, les transporteurs, cuaule.dea travaux durs et puibles, peuples soui parvauns a la suprme
Ma'' nt a d*'eoare d*8 intita pour uu densoue salaire journalier, /icioira da lldsal.
, et collectifs ensuite. Nous esproos qu'au furet a me ^
* peuvent dfendre les ore- " e prsident boruo apprtera L vie e*t faite dpreuvai, et
'lacement Qu'en se orounant ** auieuoratious consciencieuses, coa>ms i preuve e*t tuu cremet ou
"beats Dioi*,.r,-.i-" .-. au sort, de uns braves trava.lleur* cette vh seutrat.eui et ae rattermit.,
lea uns lea autres,
moyeu pour nous de
laieuuie, plu i frater
"wrM. ~"l vxai qur lJa la niaae tatique- ueiie et l'iu oieuiaisaute, dau* uue
N*Qit t fMS,onnels ne peuvent En reconnaissant et comprenant soudaine commun
i*a'iuQ ie d,enare ou lda |e droit acquis, a uoua hailiene .d' ......
RW? qUC lM myCDS dc d Lonataut
en..^es Iclraations ne poitent *
** tfllrU gnraux qui,
ia. *n,cni .u en se groupant uoa """
P^dicau protessioanela i Im *ott, de uns braves travadleura
n**1 qut par le ?ri.M!*;fc \l\ Ue utre ,ue*ure quitable qui noa* nous
5^U eux-rn mlv8 P emeaJd" a imposait, ceuu d'acoorda. aux c est la seul m
l^'otea f\" S eaLMSOC,at>OQS uatJuaux la pnoiite a la participa voit un* Hati, ri
frwSii C'1 b,en vral que tioo de la cuoae tatique- neli- et plus Dieu
Conatautio DUMEKVE
a^J ln>P'tance, doivent planer une telle oign;sation, car nous
Ifc^ u des luttes et des compti- semmes, par la torcedes eno es.dan-;
(A une priode de reconstruction oi il
i u1 ponr commencer, ces ter semb e que toutes les queit oos $t
*l'nj P, le de loiganisation tout agites a Icjt tour et c toutes
ttnp,."1 Peet alors lg limemcnt les forces de la socit h'itienre doi
(.,, r'Dr lartiar h. im<.. -. .nt onnmtfr Imr contribution inte
^'""'tieL de lTat, qui ne vent apporter
We de ton ce 1 la censtitu ressfe. Pour ce.a.
P
Angle des Ruas des Frcnta.
orts et du Magasin do l'Bwt
'en
.indi
leur contribution inte
e les do veut tout
-^tcata ptoiesstonne"s ha"i d'ab.rd tre conven.b.ement organi ,K VCll(lil(ii8C8
aoiCB",emble mme que le ses, afin de pouvoir aider iouti
conomique o nous som action uvorable et op^oruoe des
- P*rticoiiereratnt favorable a Pouvoir public.
tt.
franaise
l'ai parcouru avec inrt le comp-
te rendu de la confrence agricole
d inne par Monsieur U. vV Barett,
Fxpert agrono-ne amricain ;) y ai
lu attentivement son dveloppement,
le crois que Mr Barret fait erreur
quand il avance qne noire terroir
n'est ras des plus av n ag ux pnur
la culture ; pourtant, nous nous en-
tendons toujours dire et. aussi par
des connaisseurs que notre sol tait
l'idal pour 1 agriculture.
Si fertilit incomparable est pro-
Vtfbiaie ; i preuve, nos cafiers pour
la plupart datant de l indpendance,
tombs i l'tat sauvage, produisent
quand mme Nos champs de canne,
malgr les conditions pr mitives de
cnltuie produisant malgr tout Sont*
ce ta des signes que le terroir bai-
tien n'est pas des plus avantageux
pour la culture ?
L) autre part.M.Barett parait n'envi
sager que la cu.ture marachre etau
rail tendance i ngliger la culture du
caf, coton et canne sucre A mon
humble avis, c'est faire fausse route
car, part la culture des fruits et l.
gumes dont nous pouvons tirer en
e:I-'t un trs grand profit, la culture
scientifique et mthodique du caf,
co on. canne sucre, mais et fous
autres produits exportables doit tre
l'o j)c. galement de nos plus gran-
des et constantes ptoccupations.
Au sujet de produits exportables 1
implanter srieusement chez nous
ci ons le Soy Bean ( une varie't de
pois, vulgiement appel chez nous
c p is connu ) Introduit aux
E.ats Unis eu 1914, la culture de
cette plante s'inteusine d anne en an
ne davantage, sous la pousse du
Dpartement de l'Agriculture qui en
d.vu!gue par la publication de ses
bulletins 1 norme profit i en tirer ;
il y est dit quon en extrait une hui-
le trs consomm.: en Amrique, et
que e lapon a export en 1914 aux
Etats Unis qai 000 iiv de g'ains et
jo) 000 av. u'nuile La Mandchoune
y en exporte galement Cette huilj
sert a lcun.be, a ia fabrication de
la peinture, de la loue cire, du sa-
von, du vernis, de l'encre d imprime
ne, de la graisse pour machine. Le
marc u'est pas perdu- contenant de
l'acide phosphonque, de la pousse
et du nitrogeoe, il est employ co.n
me engrais.
Concernant le mais, le rendement
cette anne ne sera gure bnllant.du
fait de la forte scheresse, il sera
quasi nul juste au moment d'une
belle perspective de placement rma
nrateura Cuba-
Cette anne la ncessit d'arroage
de nos plaines s'est manileste daus
toute son vidence. Cette question
devient vitale pour le pays et le Gou
vernement ne saurait jamais nop
tt excut.r cette partie de >on beau
piogramm .
Comme j'ai eu i le dire dans ua
de mes prcdent! articles, le mouve
ment agricole e*t nettement caracl
ns daus notre r g on Cet lan au
rait t ccns.diab e si les uos ne
Ciaignaieut dy nsquei Lurs fond> a
cause de l'iocarl tude djs p'uies e:
les autres av.uat des moyens pecu
niaires leur permettant de travailler
uuu ter.v .k. *.autages. Dcnc ban
4ue a^ijcjit et i:.6*i.on s'enchii
nent de telle sorte que sans ce Jeux
ta:teurs l'MticnUnte nationale nxis
tera jtmais.
Un troisine lment non moins
indispensable est la direction scienti
h lue et mthodique que l'Etat de-
vtait procurer i profus on aux culti
valeurs et sans frais pour ceux-ci
constitue par des lospecteurslnstruc
teun agricoles ambulants, tuipen
dem nent des coles agricoles ) leur
rle consisterait i instruire sur pla-
ce les palans adn d'aller au plus
press, i distribuer les semences se
iectioone< donnes par le Dparte
ment de l'Agriculture, obliger Im
paresstux i cultiver leur terre, a diri
ger l arrosage, i enseigner les m
thodes de conservation des grain et
rarvetllei la bonne prparation'des
denres.
Un Personuel technique souche
au Dpartement de l'Agriculture corn
pos d ingnieurs agronomes.hydrau
nciens, des ponts et chausses tran
gerset hatiens i comptence erou
vee.le spcialistes de valeur certsine
serait ncessaire pour btir Je plan
gnral de la rgnration agricole
M des t.avaux i entreprendre! afin
dy aller le plus srement possible
l'argenl a dpenser devant 1 ;re dans
des cjndit.ons les plus immdiate
ment proiuctives pour U pays.
Les spcialistes seraient prts i se
transportei sur tous les points du
pays ou leur prsence serait ncessi
tee par des cas dpassant la comp
vence des Inspecteurs-instructeurs
agricoles.
ooo:irnaot le di>rve nent du ca
, |ai lu dans le Matin du 17
luillct courant un intressant article
intitul A qui un dgrvement
sur le caf profiterait-il ? Au 8e pa
ragraphe l'interrogation su vante est
laite La question a examiner revient
ainsi a la suivante une diminution
du droit d'exportation sur le caf
chao^era-i elle la situation du caf
hatien sur les marchs trangers
dans le sens de lui donner plus de
prix de ven e sur ;es marchs ? Ou
eucore, ce prix de vente restaut le
Dnie, le surplus de binhee rsul.
tant uu dgrvement ira-Ml dans la
poche du paysan haitcn ?
10e paragrapne ue caf hatien
quaui il arriv; l'tranger trouve
ainsi un maren tout tau et il nappa
rait pas tris clairement qu'une dimi
nution des frais qu'il subit a la sorte
puisse nede oaiur.- a Bniattnc le
conditions de ce march. La produc
lion naitiej.u empare ai st>:a
mondial, ue peut prtendre ion:r un
tel rle.
a ces deux paragraphes, pjjr n.
part je fais la rponse suivante :
;Le dgrvement ne pourra pas
changer les conditions du march
l'tranger, mais b.en dans le psys.
le facteur qui lavoiisera le place
ment rraune-ateur de uos deur-ie*
sur les marchs trangers, sera leur
bonne prparation, jamais la graude
qu*auie que nous pourrions y aexia
mule; Ccst la tout la secret A 'ap
pt'i de mon assertmu U rewoin le
lecteur i Is Revue d'Armour t o
du aa luillct courant il lua ;
Ccao- Maigre .esto.k sjMi t
da.t au Hlvre'e mar:h r aralto
re nullement. Us d*' -u^u doj


LB MATIN
Par Cct^la
Nouvelles Etrangres
Formationprkable du 7 dcembre 1020 Un nouvel aiticl'
prochain Cabinet Italien dit qu'une commission spciale
sera nnmra'e car le mrndtaire
BOME25|7 -M. Ponomi" infor pnrr tudier le droit ^ re.-l-ma-
rn le roi Victor fcmmsnoel o 'il lui
eersi' impossible de fnrmpr o nou
venu cabinet en r*>niplacemp' t du
ministre Farta demiiiornir. On
croit que le cabinet i|iie l*tnel n 1er
ministre Bononii est en iram d-ess
ver rie former se composer*it de
jirouppa du centre gauche de sort
au'il recevrait l'adhsion dessocia
listes modrs dont le chef es '
dput Rorstf des partisans de bex-
premier Nitti du groupe de l'fl-pre
mier Gioletti et des cathoUques.cettn
comb naison lui donnerait un csrsc
1re snti fasciste. On rroit oue le
dput Cocco Ortu, un lieutpnsnt de
Giolitti les dput Mtnrl et Grooobi
ou rarti catholique et le ministre
<- Nava et le dpur In CfMro pour
I .pire feront parti uu nouviai
, i,., >
l.'insucrva de I'px Ipr minier-
Orlando riane la tentative ri'rri-'nriM
lion d'un ministre a t
dfChangPrf riaccusslions entre les
j I.pIs du parti ca boli(|ue et ceux du
l rti c.-nPrvBteur et entre les *ocia
I il-4 et lFi:istea qui s'accusent
t.-cipioqjeinent d'avoir empch la
fnnna'ion d un cabinet nntionnl
r-ous Monsieur <> lendo en usaut de
l*nr dro't de \ atn.
tion concernant les Mpux Maints aini
que les droits et rclamabnrs n la-
ii' aux diffrentes ora m< Mits
i-p|'j;ipiHP5 en Palestine. Le choix la
fr-rmption et les foncciood de cette
commission ne sera nomme et ne
c.j.iimeocera de tonctionn*-r qu'a-
vec l'approbation du conseil-
PRENEZ GARDE
AUX IMITATION*
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
tesmssmx.
Due manifestation
coutre la taxe sur
le vin
BORDEAUX Soutenant que le
vin lest une ncessit de la vie de
plusieurs milliers de personnes ayant
a leur 't les inateu:s -t dputs
du dpartement de la G\
refil aujourd'hui dans
bsrutset avtcues de la ville puni
r ro'esier contre l'acte du gouvern
Conseil d'Etat1"^"11
Ste Phi o m en &
2
Stivce du fi juillet
l a Pnnppjl (fEltt sanctionna nn
nrorB-varhnl et a entendu la tofltnte
'1 la dpche di Secrtaire d'Eta*
Etranger
Par cble 25 Juillet
d
monde ont J*i0WCM irrmw'n * ^ ,
. ^ ii Corp* ni ''nn-Podant des pieiv* ,'
leapnoCIDi in,|i(iMliwoorH,;vpm6nUnv r.omn l'tns.tot.
tas-r:.'n<"'r*iix. Le Departemen, en
se fpnint >a disposition d l'Aaaani
cause ment plaant nne taxe dp luxe sur i,l*e, lui demanda de prciser les
les vins Le srateur Eugne Uuhan, nu>ps qnl loi sort nopogiirp*.
adressant la parole a une foule im
meote masse sur la lgendaire pla
ce dts (Juinconces, a dclare que la
tar.-' de luxe de i) olo tait due au
nombre incalculable de bouteilles
d'eaux minrales qui sont places
Opt chec a pppremmert largie le sur les tables de restaurant devant
fon- existant tntre le* dillerents les trangers et mme devant les rnrrfr* groupes d la chambre italienne rcu raDa's de loi sur les bureaux de l'Assem
dant tncore plus diliicile pour u > Le dput Capus a dit que la gran ble pour lesquels n ohhent le h^nA
aotTS Ch/f politique de, trouver aoe flt diminution dans 1'expottation des lice de l'urgence et du vntp imm*
polation vaut des chances de suc- vins fran.ais efall due a, \ t3ie que ,ij Ass'a'anc honabrene' es matin a
Par> ana I: l'occasion de h ta r. MOSCOD 0n ^qu.un d
offerte par le* lve rie |a veme de la Vodlu ptohibe ^
nn StP Philnmne dirige publi le ter Aot. \vant lagum.-ui^
ar Im MPe* Dno et au rronrs dp a!coot de la Vodki tait 48 opd'aprsh
,Bne;i en. H-n la dl.trjhnHon *** t^^^nS l "
prix. IM nro^ramme de circonstance SOfia U commission des rpa-afa
:> p\6 tid'einent excut. La petite donn a la Hulgarie oe payer iraiiMi_
Fane G'PSPl et la revissante M*- milliirds de la levas en temps normal, 7.^
p,,rte1 deocha * fnn* la dmpo.i Tn<5rpgQ V.rn- ont 'onnA l'a-idi de dollar* ds auiail.s d aprs la ^
tmn de ln-?o^nnsinn dee H.cmntA* n..i.^ t de paix. Cette demande a protoadiaH
G ..... ., e* Hitrvre n une ponrep. l. rourlakjtl, minisrre aes linances a
point de I ordre dnjonr. le onae" ,tn romdifl en nn qcte "Daa ii de i-oPPo.ioa de MJ.en.r le *m
d'Etat S vnt 'ps loi -nr Ipr Pharje f , r-eormenae" 1 M l conire ce qu'il appelle unedemwd.t
o' Ipr Prdi'R PiipplArreniairpR t yP"1 .". rp,nr"nH.,,H .,.,. 1 commission Le gouvernement dclat,
F-xtranMinaires -Poli Sr Sans*. ,ntprPr,i &a ,a "tHrac-inn RA0*ral* B{1^rie ne t Dai C raootl.|
r.xfren nineites 1 DIS vir SSIIia ( lft'PH Franco G rcq. obtenant linterveillaajiinent de maine F orvi,|P(Iuiia Gabriel.indrt joute outeiois0u-.i c.tpre. a payerai
fn-R nrnia g n___. ,,_' .ut 1..... n.irJ
Bayard. rjranl. OM.Jeanne Dere ^po-ibk ^ ^
nnneourt. BdR lie Ih^rse Verni et danl dun groupe d'armes, est mort Iwlli
Thrse Castor Deux autres pices d'une opration d'appendicite
furent auvd iOUfles "L SOnne'te ma Le comit olympique organisera
et' Fa;S CP i|U doi"- cor,cours mternatunaux Je musiques, l
calme et on'ani once que trs peu ,urei du sol et ne peut en aucun cas le siour des trangers,
de troubles daru toute l'Italie. Nova .i)Te c|assi comme ait.de de luxe Tout trinper qui dhanne en
le a Florence Boulogne et a Sienne queique sojt sa nQtl,t Nous deman Haiti, devra f^irf rr dclaration de
on snnonct uiiel-rjee bless le J gouvernement de supprimer rsidence an Bureau de le Gsn
dput Mussoliu die! des raciste a r darmorie .
"Tftr^Safe! PPO ""des de lu'e Aa In noint de Lordre du joik, Vlr
d un louinrl sociailsie ai yy \\t>x. Mono, rapporteur de I se^
artice politique pubb tels que diamants et bqoux qui.pour f,on doa ^^n(,*Vy. |o or, tnt
a plupart, proviennent des
Avis Mrioioiaux
nom
iPdacteur
sujet d'un
rar le dput que M Lucbeji cons
dr injurieux.
lraDgeis.
L SStM des Salions
IGNDRES- Le texte du mandat
Tour h Palestine tel qu'il a t
pptov pnr le conseil de la Socit
des nations diffre en certains points
de celui soumis par Lord lialfout le
Les Cours
NLW YORK aft-Franc 12,08
Sterling 44,88
PARIS 26Sterling ^j 6a
Dollar 11 0;
. 1 -
ITBrl
^.^
I
Le cas de notre ami Me Mille
qui, comme on le sait, a reu avant-
bier une balle destine M. Edmond
Yarpons, devient de plus en plus
ii quitaot. L'opration jusqu'ici
r'a pn tre tent e et le bles a eu
hr soir un accs de bevre accompi
gti dp \omissements-
Nous formons de v(rui pour que
l'tat du b'ess s'arr.liorr.
vins et de
1 .. 1. .. 1.
Le soussign, .No/.il Chavr, pro*
pri aire, demeurant et domicili a
Pavs ies'orojeta'dfl loi enr le tranffrt"dn Lascahobas. avise le publie en gn
la (lanqne Nationale et sur le proro rai et le Commerce en particulier,
galion pour nn priode dg deux n re pas responsable des actes el a:
annes d? billets nroviRnire". tijns de son pouse ne Marie Be'.-
Ce rapport ain loi et contrat <|tii l'accompagnent d'abandoa du toit marital depuis plus
porc rnni* n-.nr .ro Hiecut l'uue du an eQ aUendant qu"une action
de prochaines sancea.
'mu Im Gonsailler Charles Bo-i
cheresa dpo un proooaftiOQ ^^
lo' enr Ipr Hrevtl d'invention, Pa
lentes, modles, ptc.
Cette prooosiMon pst rnvryo a
l'tude de la SaoUOn de* ha'ation^
Extrieure" et nu Oommerco.
' La R'lHnce est leve
Le cabinet considre cette situation cotuej
de dsobissance publique d un tal i F
gouvernement national
Tlt-'LIS Dj mal Pacha, ancien i
chel d'tat nu|or de l'anne Afgav^ t\
sine a Ttflii par deux armniens
MADUIO Apres entente entrtlel
raissjire au Maroc et le premier miuitr
dcid de permettre a certaines troupaSj
de rentrer en bspagne dans quelque f
eu oivorce lui soit inieme.
Las:abcbas, le 2S Juillet rg?2.
Nozil CHAVRE
navires imu
Le S|S Advance e^t attendu i rN
'e New-York via les ports du Mor4
dimanche malin jo Juillet courant
Ce bateau partira a midi le raim
Cristobal, C U via Peut Goive, Mi
rmie. Cayes et Jacmel prennant iret ,.
U S|S Panama est attendu a P
de New York directement dimanche BT
llct, avec 4joaonnes de raatciunJisn
gers
ca sacs de lettres
il partira dans 1 aprs miJi du maci
tentent pour Cris:ooal C. Z._
La soussigne avise le public et le
comrr.er c qu'elle n est pas respons?
ble des actes et actions de son poux ligltjrttUttUlUlt
Mr P.er an Eiv. ce, pourcaus1 gra
ves el d' nconduit; no oi e, un? ac-
ilrnil Uo ate.ier <1 lithoyra
IlI IIl dWa Portaa#PriDf#?*Vdifo!Mft?tnf0,,ipitt,i
***w*' A. ,, .. intep.; cortre le dit t'iprran Erv
Atliletic Cl
Cltl avec mfininiment
que nous enregistrons
Airs oup nous l'annoncions Mr
de plaisir de Lprerv]Che instille i 'a Capitale
a nOOlina- un atclier de |jihographi dans le
tion de notre ami Me Lon Nau. genre de ct|uj qB'|| n0ssJe i Santo-
ancien doyen do Tribunal civil aux jjominRO
Cet atelier se rouve tout prs de
notre imprimerie, maison Lon Th
biud, et sera en mesure d'excuter
Laschibas. le 24 M'i 1922.
D-me Pi-rr-n ERVE
ne Chant Daiiel BUTTE.
Aujoutdhui, les membres de H
Aihkttc Club, haitien, et tranger,
un match do tennis auquel P**
hommes du navire de (jueireanKU"J"
dans not-e rade.- xspies le mai
brillante rception en 1 honneur es
" W'tsiaria"
invocation
I r mt.^btes des 2 secMons de la
. lfnaissance sont convoqus en
Assemble gnrale aux tins de pro-
cder i l'installation du nouveau uu
Iran.
g: honoiui.
looclioo Je Directeur de l'Ecole de
Dro>', en remplacement de Me Lon
iiulaod, dmissionnaire,
. cbmi du nouveau directeur
t'ont |a comptence, la droiture e'- 'a
mole c I i"irtTie'n"nt a'snnro ivi
S-n r-s fi i-ita'ions.
f;*iifttiffeur Cjtrpeo
li''' Mmirl
Ll cbaulleur oui se trouvait dans
'.'auto de M. Fernand Oucasse an
les tra -aux dan du mois ,-io.iuin-
premiers jours
Varits

Vendredi
Havre disent que le march est abso morne it du tragijue accid*nt de klar
lument sans animation et qu'il n'v a issant, e-t mort hter
pas de perspective d'une amlioratioa 1 pral o
pour longtemps. Le cacao a:cra # On
tait une concurrence norme i nos avait t amput de la |ambe droite
sortes et tout en n'tant pas sup- pt au'nn gardait I espoir de le sauver
ieurs aux ntres comme qualit. Nos en.dolances i sa famille.
ont flus propres et plus sains ( ce
qui ue dpend que de la prparation)
t trouvent ainsi un coulement
beaucoup plus facile.
Le surplus de bnfice rsultant
^] dgrvement ir< ceriamemenl
dau 1 nlus grande rronortien pour
Dp pas dire i-.. 'ment dans la
roche du paysan hmien.
BmHTBGHB
(^ /... . .. \U Inllll J '
t fj na'tie
Entre ; 0,50
Dimancha
r.u^titeneport. '' U Naison de |a Hain
rs.ipelle aue le malheureux 2 eptsedes ; Le Vtn'ont et la
Ctlomba et l'il du Tigre.
Mnsiqus Sylvsin Pe^rs
Ent-e G 2 00
Auctioti Hariif.
Equipement
Clyde Sleamship 0
Foreign Services
Le f i* Hati venant de New
est attendu au Cap Haitien le 27
et laissera le mme jour ponrr
au Prince via tous tes ports duN
Il sera la Capitale la 29 et /W
le m>ne jour pour Jacmel via
tes ports du Sud.
Il retournera ici vers le 5 Aoul
route pour New-York via tous le*P*
du Nord. l
Le* permis d'embarquement po^
fret destination des ports <*'*
Parisiana
Ca Soir l.et! i-'illet 10 hnrp8 s m. se '' *'" "* v*":>0*"'T***v'* ***>" f*"" VoJ
?f 1T Ifn^f* n,-n ror" vendue aueenrheres a StMerr-, doiVOlt tre pr'lS plUS tard W **
M (H MnitO-,1 PQ1 n d'ordre e- pour compta de la non, f /
BK'lii i"I uS i 1MU BiniP- div r" cw*nei o dt matin 28 en cours. ta(A
iUO lu Mw.tw ,MUlu tonnes.avecancrencbaines etsniree u 0%| i,.\i\nt [9$
fceme, 7
Suite et Fin
ne knae pisodes.
Entre : G. i.oo
accessoires, des canots, une chalou
Socit commerciale d'iuin
Pun au Pnuce, io 22 Juillet 1*
JE. F. CLEMENTS, ageat a?


1A Al**
*c
l'/^

I M) E L Y
v
a.


d .1:. .o un tein^ de ly* B
*W
-''r
. ---.-^
-
; M$/
''-'A
r--
/.i Cri T*,-Mf$. donc, prrfnmt.
Assure uns*
carnation exquise
Li r,. ma rn\; _y-.. t. 1
ncrtiruve. ne-'', r- m apji.'f
d'eft#nier en rua li aeau, qu'aile
Seocil, IMflftl r! bl nrnit Util la
lubrifier l'csct ou j-mai la faire
luire Parfume aux extraits 1*
fleur*, la Crme TEINDBLYS M
le type le piui parfait de la crme
de t nleur ; son emploi vite le
liae, les laehrs de rounctti el le
irriu-.ionf due la pou,,.re
ARYS
3, Rue de la Paix, 1
PARIS
Ti.ulei Parfumeriei et UraMi aUgaMM
xmM
V I
k^-tj-
VA1LLAN1 Je HOU ET, Agents gnraux 1720, "' h lapM TlUt
\nd rabais chez John Boulon
ancienne maison
SHHTOB et Cie
ilement pour 15 Jour h
Atlenlioa
1CLES
ANCIEN PRIX
Imltor fleura
l barres
liflsars
t et blea manne
itrtDde largeur a Heur
hftsoie
or barres
Il jours
Gourde*
Douxiioes
cotoD noir
aune
EPu couleur
pu
! Police
lli bomme
couleur
l chme
jGaorgette
l*etsor/Rose, blea
'Four churp-8
' rose coton m. I
, uglaii a fleurs
r anglais
' larner
11 "De
inooOO
blanc grande largeur
I matelas
Wodrid 8,4
|Mtsfll dEcoaae Dz
coton dooz.
1 toilette p. d.
:
;joie BuSe '
MMoifbtrrea
7l d'ectitts dots,
.n "Riais auoe
iCj Bgirii aune
1*2|anR|.,l
VUS* fP"'inr conteur
1 coiod & l0ie blanc
marine
aune


1,50
2
2
2,50
3,00
S>,50
2,00
2
S
1J0
0,90
20,00
8
12
10
10
10
2 50
000
1,50
U.80
0.80
2
250
2
850
2.50
50
43
22
m
35
6
e
14 00
350
8
4
3
4
NOUVEAU PRIX
1*6
1,50
1,50
2.00
2,50
2
1.50
1.50
150
198
0.70
15,00
600
0

;
7
I
o.tfn
!.
O.tO
1.75
2
1,
2
2
4
35
16,00
fc.,50
25
Les soucis
des mnagres
Q.:and VOU1 sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
sou t. v / de douleurs qui vous font flchir. OU
de toute autre maladie des femmes, n'oubliez
pas que des centaine1 de femmes, une fuis souf-
frantes comme v>us, ont retrouv leur sant en
preri mt la Composition Vgtale de Lydia E,
PLikham.
Celle femme a retrouve ca aante
Mu:.terrey, Kuevo l.e< n, M vu,, exprin r ma reCooDaii&ance. Ma saBtd t revenu;
compltement rprs avir ptis six t;duteillel de h Coin-
positi i Vg t;ile i! Lydi;i 1. rinkham. J*Jtoujoursaouf
fert urribljmont lor* de i ca rgl t; e<> douleurl m'ont
auvent empjchi de (air: m n mdnagti Ulcs ont ma-.n-
uni.'.t dipa-ues complatenitnt t J'attribue ce rsultat a
votre *xcelle t m6 licameot. Jo | i mainttpaot travail!*
pentiant r.ies rgles a-issi I ;' n < 'avant alors que p.ir 1.
pass j'tais trs fable et m< < ifclea resembUfent a ui e
h.norrarie, I)j plis J'avais des douleurs clans le doa 11
L vomit. J'ai ncommand t je lontLuicrai de rteonc
nuuider votre Composition Vgtale k n il amis comme
.tant un mdf rient < I li ica devant tre prise rsulire*
ment p n ant Ij Journe par dosa d'un caillera koupa
toutes les quatre heui
L* aaagirai ceufirantes <-t anneais
devraient llpanfS lut la
omposition w^Gtae


aV
CD
i
r_L-^>a
Employez la
KKOSIX SHEL
Demandez ceux qui s'en servent
Lumire brillante Sans odeur
Sans fume
La GASOL1NE SHELL
Donne un rendement
ECO\0\li
suprieur par kilomtre
Trs volatile, ne se EfnciCIiE
carbinise las
i:
10
2.50
6
3
2,50
3
autOQ met en ven un grand ao liment de peignes, ciseaux,
*mooboirafoul rlHtfaui madraa, a des prix avantageux.
I0tl o Frlncaj, le 22 juillet 1422
Inlormea toa teioun avan.
de faire vos achats, des prix des
pales (BlackboU ) noires, jaunes
rouges et blanches Marque'Go
lumbui et aussi du Cirage noir
Columbus). iVous recommandons
la sus dite marque comme tant la
meilleure, la plus avanugeuse
ment connue aux Etais Uais tant
peur sa supril intrinsque que
pour l'extrme modicit dt ses
prix... allez voir.
Demandez de '.a
Krolns
Gazoline
SHELL
lit Divorce
l|.j"eoten date du a F
W,enJa P" de*** a"
ffpwl E. Polakis par le Tri
CjTP'Jiaire instance de Port
rwJ 'l* eilr*t' ce qui suit
N a motl,,.,e Tribunal main
k a i Ldo&a cotre le aieur
ila, *imet ,e divo'ce
, ii,ler]en consquence auto
lT,i;d*reM a se prsenter
; Magistrat commul d
^ raca poar le fuie pronpi
IClll41"!^^!!!, les for
l h* ija,*r P*r devtat
'" Ujxmuoai de Poa au
Print. en ses attributions d'o fcier
de l'Etat civil, le ic juin 1922, aux
fins sas dites.
De l'acte de divorce dress ce joar,
il ent eztrait ce qui sstt '
l^otts El^ocd Niillet, ; sup-
plant du Magistrat coomootl de
Port sa l'riace dlgu pat le dit ma
oistrtt communal en ses attributions
d'otfi:ier de.l'Etat civil ousiga, v
l'expdittoa du jugement susdit, la
sigoificatioo d'icelui et J .'
tion au dit sieur Pau K. Polsk.s.pra
cdant i l'excution du jugemeat en
vertu de l'aUS2 du code civtl.apri
avoir donn dfaut contre le sieur
Paul E Polakis. avons prononc que
le mariage existant, entre la dame
Anus Creger et le s'aur Paul E Po
lakii est ssout parle divorc-- Dont
acte. Pc"
Pour copie conforme
MOREUav. LUo JOSEPH, av.
Chez l'agent gnral
Napolon 1 .Francis
AsitUic Petroleum Co
Roberts, Dutlon & Cc
Pot*a.H'Princ.
Ageja's C&e.auz pour Haiti
r,
Le Purgatif Idal >.
c'est la
PiluleduDrDehaut
U7, Rue du laujcurgSaint-Dnis Parti
Paella prendre.
Ha neeeailanl aueua preparatu,
elle ne provoque jamais de dcgot.
Supprimant la diiie,
| elle ne dbilita pa.< la malade.
N'-'iiU'""' '"" A' r*P"* ' chambra,
elle e caan aucuns parte de teasps.
Plu salive <\ : " '" litilInlfM,
Ile e... en lia Tpaas bbbIm chre.
SIROP
DESCHIENS
d ( H*moolobtna
a^ssatfiaaj

am ^rt
*
Pharmacie Centrai
Prc?sfitJ de loute traicAtui- Ercution promo* - *W.#.../'
tjpiiinnaajisji .Spretaiti^pour \ouim ttmi* W.


it MATIN
LOPE RIVER l
Grand'Hue No 1717 Porf-au P,ire
Agent Exclusif peur la Rpublique d'Hati de .*
BARIOA $ GLESTlEli: Bordeaux,
Via* Bordeaux
J. T. BEVKFm Royal Club Wkey
H i l(i 4- // w f ta (Glasgow )
Whkfy cossais Haig& Haig
Se tient la disposition des commerants tant de
la fffifle que c?e la Frovirce pour l'excutionra
pide et soigna des ordres qu ils voudront
bien iui confier pour ces Maisons*
Automobile Sludebakei
MAISON BIGIO FRER
Bonbons et Chocolats
L Maison BIGIO frps vhni de rpt^votr un
oSMnttiment de flonbont, Cho-oMs *>t drage* t*T
et de premires marques qu'elle vend trs hif
Cigarettes Murad
Comme rassortiment d'argenterie rclame est
maison a dcid de baisser le prix dis ciqarette?
vu se prix suivants :
9 dollars les mille cigarelti
1 dollar les cent

Pardessus en Caoolcbou
e
Six Cylinders 5 & 7
passagers,
En vente chez
L.Pr?fzruan Aqgcrholm
Bue du Quai
Clinique Saint-Louis
ro. r les voy ges et e ntre les intempries du la n mirai
fou B1I.IO Frres a reu d- jolis pardfssu* hydr diifi 4
(ureform el d- oreii.i qu 10 dollars ! pardessus valanfl
dollars.
7627 b's Rot du Cerfe
J I c'Mr K. Sair t I cuis a le plaisir d'aviser fa UlBvrillinte rlifO't'a
\t* . n is tt le public en gnral lart dp !a -avitale que de 'a rtovirce qu a
: I SAJOUS rrlIabeitDl a 5a clioiqce.
L'Clabliiteoeol pcuivn d'une inslaHattea modem? et l'un outillage de
tout prfjrier ordre oflte toutes les csrannes et tous les avantages que peut
uiRer la cliertle tant au point de vue de m*deciLe gnrale qu'au point
ce er t'es friilitr's oi>'rn y fait. *
I rljriqce rt totrilt lecs lis jerrs de 7 b. A midi de j i s h.
! r Tccifirr Stcl I ouis de 7 J ic h. s'occupe de trdreine gnrale, de
' illTj.ie (/t ria'e rt c> sa picialit : maladif des ytux
I f Trcar A. Leicuiiair, accien attache de l'Hpital d'Urologie et de
Cl Iffifif t tiraite r Katis de 10 b. a rr.;di s'eccupe des voies urmnrts*
lr Lrcltot 1> Sfjrue de la Facoll de Paris, arewn sous-chef de Labn
K'riie ce l'Bcpitll l-K( CA (Stivice du [odeur Gunet) de 10 b. a midi
>* urtvjtc'tSH.afoJtfsi.'e la (eau, in, rraadits du sans et chsnaladies
1 !a irrrme.
I irtf mdi estrftrir in consul'atiors sur rendea.vous tt aux ira-
'au f'e latcratoire sers la direction dv Locfeur Sajtor,
toi lu kOIJn pur fil
l'OlR ROBES.
Iode Rouen pur fil pour robes d
pour dame < enfanta.
Largeur 72 pouce ou une aune et
Se vendait 8 Dollars l'aui
consacr 3 dollars et demi.
Vue aune suffit pour faire unerd
a SAVONS
Savons suprieur ialraicliissf
h* corps el remplacent le sav
franais. Pas grosses briques]
_____ ______demi briques 3
Pharmacie I. Sjourne Se vend prix d'occasion 8 Go
des la brique et 4 gourdes la I
brique.
J cime avis sa rifeDtlfaua n umrs r\ au pi hlic qu'tile
ttfL>iorm ton Laliratoiie o'Ucloyie en un Laboraio're de
i clc^x? appliqu sols la Diiection Ju
Lr McgI et t. Sjourn .
/.f lalioraloire est ouverl tous les jours de 7 hies du matin 6
heuresda soir pour louies les nchtichci et analyses ptvues cats
'41'fKDce ci jointe saut pour le
IXahstruiann et la CODstable CreScrtore
Seront reues que le mardi de chaque semaine.
S'adttsser A nalye* fl'uiines cI^lc bi pu iqu--,
liaction de Wanern ann
Hiscliondeluboulef,
Lxameii du sang et du pus
Laamru des ii.aiires teala*,
Uau.cn >,u cra*|ta1
A \\,\\u im> reeitor
r.oiiaiantaLrtnkscraioira
i uhutkt ut Sfmchtto u * Oonov^uc^, tic, etc.
1Jmm
Le Matin
m il i,
.....~~
Abornerftetit
Un Mois
tynrt aa k*riaaa Gojidaa 'iCO'
?***! ar'-TePi -2 9a
F'rmnfpr
luner*)"" t -v d
Vieiinent d'arriver
z Beiioi Ui
tiim
Mtdecin Cbirurftm
J**
Maladiaa des Yeoi-*J
V Au 171; Rm du Magasin de btat des Voie U" ,
paya loi" BibeloK Gr.nd ch^it de Co I3"J. Champ ^n
dre! tour Photogrrohie. Bi|0pi F.. D: 7 i 9 neBr,f : llad
Fil Ondoli. et binroDp daauaa L'apra m'dt de 4 J ^
palils uiiclea. Dan maic|i |)*Htf =?!H^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM