<%BANNER%>







PAGE 1

LC* MATIN FHS lOITEilB !U. S. Navy Varils Etranger Par table 24 Juillet LONDRES — Questionna cet apr*! midi i la chambre de> communes s'il tait exact que la Grande Bretagne avait otlert a la France d'anntikr sa dette condition quelle rduirait la r" e'.smation des rparations a l'Allemagne ; Sir Ho 1% Ce Soir Qpemlc repreatahon ;vec Blanchelle Kf 34 MM %  wmwmw" M" *'"• %  --\ (• \ • ) il ', \ — i ISS H'ivi ll~ • %  - %  'II lOPST'l**/ cie c'tait cire mal avis que de s en rapporter COQh*ne C a t' ann<*a 11 U U et f*tr*tAtM. Vlithot. aUJv .x rcits des jou-n.ux '27 0,0 UT 1 21 a *' ranportp. pr VARSOVIKLe naoqM d'un on en re ce | PXam inat6Ur mditai en Chef de i-sideut et la diie dvie. grave Le bruicourt . le prsident M-ymU'd dinoulreU d,m .X 1£• ^^ Ji loi!'." NIC W.YORK— r a i(7m o n'ati' n CM u jK,7r"n S ,dranV"r • • r u N ..on.or LONDRESLe onveron-nen' an. citait le prsident a ce l-r ou t di iv-s.onner B | < l H rpa| „ rfl no tp, fin mflrn I^s nationalistes omani'crcnt 27 r.'-nns pubh(| onT Hmricmn, t tll M SOMlOC Al gouvernement de VSasIung.on demandant de ration dans U *npprPSl m le 1*1 cooprer a la suppression de I introduction J.-> r r) Q | C "Mllnt RUX EtStS 1)0 ttaVOfB boissons alcooliques aux Liais Inis par les lierj^^ y JIin ,<) e8 e [ \ Qi Baha'U.8. m..des et lies Bahamas ATHKNhS — Le gouvernement grec a conc of les droits d'exploitation du ptrole dans toute U Macdoine a Anglo Persian Oil Company tt l'entreprise russit le gouvernement retir if revenus importants de cette concession 27 Juillet 'Il .Mil "HT erttM WAHINGTO.f— Le Secrtaire d'E oac !: accomp ,, 8,'i d^a rnen C un o'-eion Anoricsi^a Iiterpt'es. Vhtbot, De F raudy The Kol e, etc. Musqu Sylvain Pelers.' Eut e G a oo Dimanche La Maison de la Haine Ptri WWte Oraoi 6: m sensationnel ei I p Grand rabais eh< % John Boulot ancienne maison SUEUTOB et Cie Seulement pour 15 Jour ARTICLES i r i in la revenus importants de cette concession • %  ~ -~ -HOMH Mr Bonomi a t clurg de former l'Kxnoaitlrt^ Hr^thenne S renira a ^ x i -— %  --—-* | __.„.... A 1 i t le nouveau Cabinet, Mr Orlmdo avint relui* MOSCOU Pour la prem ire fo depuis de m-tnbreu mois, le comit excutit de U troine l'item nionaie a envoy un appel au proie U lai du monde entier pour lui recommander de p.t-ndre lorlensive en raison dit cet appel de la l< rrut blanch* ei des attaque auvjuelles les tra ..leurs ont en butte a l'tranger. Il est temps iueton Marina Equipement | l<) [nl1|d 10 h rps a m. ?e r nt VAII M h'i< ei". i • St M f Voila couleur fln a Voie blanf barre •. and fleura Se-g ti' ire et bien marine Foiipnr. Bfan.i lergeor lieu .' .i • nde so e Voile couleur barrea V %  • m a jo Qry .pH un T j\ Il > ouleur ANCIEN PRIX Giurdea M^nplon Hoad* pour partir Rio e Janeiro dn la de^mAre partie du moia d'Aot bird d'un aaM •Ton rf.e'ial command par l'a niral H.lliary Jin*ae-".nr.poa4deadraa4 ri 01 re • •>_ i?i i-li n, oht., M,r V ia-d ft Nevada et la alK divpra Cia'anU dJO a t r iileurtfoai en butte a l'tranger. U est temps . p. jom v L Ne ton iC,^W| !" l^J nt ^ n(lanl n ,, e 5 o.re s i canot, une ctialou '01 r mine < ur II H aiellei. Il • l--:-.!! Il i< C0' n • \ ,.. .1 • t %  • i )•< t'a r', ,\ P \i •• Itov, I leu Vo - noir pour Aotlarp'l I a Douzaine* co on no r a na P0"v jir en mains et renvover leurs chtts s ils ne ^ !!*• lli I] n m OJ IndeiOP t* r 'JJ Il v a quelqnea semaines nou 1 narina auna < •t soi : ri capnbkl de matriser la raction mMU ch H ., oBKUN Us dilgus russes a la confrence de La Hve avant a leur tte Mr LivitnoiT et une su.te de Quinze personnes sont arrivs auiourd hui tt f ^_ a Merlin venant de La llave. On pense que es noi]a g0linrntB ncC'ipf des e petits iMS*.s proiettent de lutet quelque temps a Berlin ^^ ^ A U|Oiird boi nOU8 parlerona Navire de guerre i Ind e IOP U" r Parc IN" ,r -0 • %  t Percale N 5C0 N i" k b' • % %  • g ande la geur 4 n a lai T M | • math'aa lf/lf|..< Tlj 0 co on drad 8i 4 • w m tu ou ••! "ii 0|' Co matin, vra 9 beorai et damie Ctiamiaettes lil d'Bcoaaa Dz PStntrA dans otrprai l li M. tbedr t,hwMOt diverses oranchc de l'actualit. Meilleur |,„ dtl acuhaiti de bonne russite ^^___ V HS6, r= :— — =r= i -aie, Kpauiinondaa ( le Clau llaafiki lli>luiil>ll V Marcelin > Phidias, ubOpi, Cf Sous avons tec^u et parcouru avec intrt le ( d(1( n0Qlg COQaa ^-mie^t k ^ r es l ^a^;^^^^e S.^ -.,, dire .1 Cgi Ort iUaS>!wp*n de missionnaire, -Nos d ^ le ara propr.etaireB 4 brea seigneurs le livques.— Nouvelles de Rome.|' as ^ona UX llOIDS dlfCOraan a. Congs liuci.arist.que Nouvelles des paroisses. „ dnr)r „ 00 ^ flr qnnhp un VerCin "TSZZ ££ S lt, C..r ou WM^pj leon, Honapane I vair.queara et vain cua 8-acL-0wiplraien. mal. l'avais nn vieux parant t'es ot %  06, mais parent tout de mme, b )Q D„,. comme l< bon pain, fort peu leitr, Les permis d eml .r ;uement seront dlivrs ,. on avail aop ^l : Cimber pour letrfa a dest.na.io.. de NW-Yorli et des rf( fcl nQ g e8 t jamaia doU ^m europens sur la demandMaite au buteau L.e^ H K wU*Him II tait ^Le^ol^Talia pour Ne* . directement „ {fu hl imber I M des aa*aa 8 )C midi du mme )our l>ril| c r >n P n'a aune il'fl U inrt m' ia a > e k blan^. n y la H C / *> co'on ao.irie^r c iuleur C Z' d ci'on & oifi b'ano 1 JO 3 2 a :. 30 5? 50 iO 2 8 ISO o,uo 8 M 10 10 10 '2 T/O 0W0 1 50 \80 0 80 2 '2 5) 2 2 5 2,50 5 45 'Il V8 as o 0 140) :i5) 8 4 3 4 NOUVEAU PRIX \'f> 1^ 1,5. ( 2W i 1 V 1& iiyi u 7o 6,00 9 7 7 1 2 o,n M 0,60 0,60 175 S 1!5 3 41 3 16.00 ft,M 90 5 5 10 I 6 3 2J0 •s *-r~ "S Farisiaua La m %  ) mat n-i vn nn 8rir.dao*timnt de o"* '2 — peio'.orpf, m'induira foalu-d* et rux miiraa. a d pru afaniaia I o t au Prince le 29 Juillet 1922 Jeudi Dpart n '.; Suite et Fin berne, 7me et Se ac pisodes. Eotre : G. i.oo F Eu ha Pish coaipuj II ME W.YORK Ivis mpoirtiat l.f? Craociara de la Failli AouniuKions d Csar ^gg^SSi^^Si MUAD "i SC)N""dont 'les ,ni maaiin qne l'on ne retrouva jaunis, invits s. p^enter ou i M fatfl rAwawv*. UclJiame de Mail que (• nvirona prsenter u Tribunal de Prendre N-re contrre JotttoiM SiCOt. de Ptioovllls) poasd.Bl OJPW lnstar.ee de PottiU Prince, le leuii dlrsclwrSa La Monte a . .tare de douz. enianti, ae no o 0 i ara Viott sept adlat COOftttt 4 JJJ de barsao u Dparte v w -^. n me semble que Ncmde dix heur „ du mi ., n ce auX nns a %  nsntda lloattoCHOD Pub que en eu t plus a prepos. _.._„. prendre des m^su^s importante mulwemnui de Mr Hsriio aocio. tt voil ^^^SS^STiXSSi !" ' %  H Monsieur lc ,U 8 C !" M ller.uann Hersai. ditUttaV rtdlcols vitons ou. cols lecsleu ommisSaiTC de ; a FiiUile du Lvce est oomm Cbei de mvi drier eat assez. 'olooMoeoi pour que loaaDpsreaiiotda liQi'ru •do;. ..ou. y puisions toiwj SSlOM i ramplscscnso, du Ur J. nabka. mme ai imMdJH ^ea LUo.suivi le, dmissionnaire. bnoqjea, il sen trouve pas mai Mr Uauwcloa Vieux. Cbef da pour OO a s ••j"""^-... LAt Bit..Ion au Wpsrtamsot de l'Agrl LbG b AKGU1N I A, .•intuio et Domina directeur du %  ffS&r 0 '**"" Trauiue accident Viux coin Port au Prince, le 25 luillet 1922, Le Syndic, Leroy CtUSSMNG. Si voua vou M potager la peau de vM %  s" vona vo les woir un brillant laiiaol *Si von VOO'PZ con^rvpr / oule r n A ( i pl>v r z 'a marqua MONOG1HM F brlin** 1 5n\ri6o cts. Le Kilo G les 12 effrayant u nuite duquel, le ca* nicen et*-.t imp-issani a arrter la machine, U locomolve poussa de. vent eli^, en la tournant et la retour ia ,it en tout aeos. la malheureuse autoqji f'i f rduit en morceaux Q ,aud enll 1 atopa la machine, ceux cul ee trouvaient dans l'auto furent rVnaasa horrihle.x.aat blesss et transports l'Hpital Renr* Louise Kaine moiiro, vere 1 heure de Peprs midi. U face racon isiaaable, UQ bras arrache ter osnd Ditssee est loin d tre tura ne danger le ciimffeer s ee Aux \iaw de Pari Comptoir r-'rangais S'minaira OollAt a lime Rgiaa Montrosier MmUucia Viaru Vincent G. Makblouf Phtrmacie l'arisot Petite Maison Vime d'fconery Uejoie Htel de France Hte 1 Hellevue Pharmacie Gustsvee Prenez votre billet ds maintenant 'firuge prompt et sincre. 30otW\ jour pour Jacm l W Tabac Scaferlati Papier uK;S : a ao U le Kdo Gdes 10 snpu> d la I* 1101 "* dr0,,e Le Paquet *-4<> "• ,e v,, ua %  .^ „„ 8on \ M tnetea es • d# -e Te 1* i Hati ~ venant de Nf w J #>*< attend i an Cap !1aiti*n U y *t \aUnem lmme jour pr ,r #f i Prinr v /s mi ^ 1/ >pri ri les poris du Sud. # Il retournera M, vers le o rote pour New-York vil tou> u du Nord. t Da d Le* permis d'> mbarquemeM p / l destinait m des P'** 1 *^ doivent tre pr* pla* ' ,(i itf malin W en couru. u^j Peut au Pi-Mieis le 22 i**}*^ Le Paquet v-'" .•* — -feilen sont la* triate* • •"< d>".e *•-— i>i|rt m i'r.llir' 143 --Jd l||C ^-d .„ir ,u -, Kdo, MO D sprident qui •<"•"• b.-r On trouvp.a langues de porc sa* O. l JU I riUL**, l ** nAQ^ w L'Agent S/.utl.b KUo.l-LN. uou iu.u. ^



PAGE 1

Ci AI* A**% **T *L c. '.X-. '-.". r 5 le r fl m/J d* tnaedi abrge Vie d'une anne. Le permet 4'HHtrr "ittladies en ai £**"• 1 1 0 force &* rsistance^ & Vorgcnissns tpoi*nent aerreux Convalescence Nturasthnie files couleurs Surmenage UeatdeOLODr,OL Himcntc 1 force nerMUK et rend UN nerft njtunli toute leur ener%  e, leur eoapkeee tt leur Ce 'm peu wW %  ( JOIJ f irltobU tainqonr c'fj ce p*f(f flocun di GLOBOL I t \ MCDIC\' le p • • ; RM !. > • %  '.-.; ei. no*".r niant :> C •> %  % %  l'A{>ti< V iif laqU . r*r v i to-TU r::i lit de : f i t un I %  > de %  :< : OT "•' lui. 01 D lin mont MM < ••vSntJ hab tels, mmiii< M i ... %  s %  '": ro m-iit utile et ptMtMAte. Il sVRo u oonva! nanaa et <. ii .pour tlnai dire,U force J>vivra, dont tout l lecrol rside, noua t'avons vu, dani le soutien Ces Don* Jiti'in.4 cuenUafiea de ri**larve. C'est pourquoi nous pre*crivon M l'ures le tilokOnl la p'upirt de nos malades, cette rV. rat-...ii ne ranon* iiant aucune contre-lndioai>i.n et jiermeltant une lutte eilica.ee contre la dchance hmalc-genfque. D'Etienne Ctuctjjiu. Ancien Interne a Paris. EUbl Chatelnia, 2, nie de V.I-I.OCDIII v Paris, et'toutes pharmacies ; : UIUA.U A 1181LT, ijeaU gnraux pour Hati 1/21, Bue du IL un J I lut LehnetFinkmc. (Maison fondt-c en 1876) New-York, .U.A. Laboratoires Blootnfield, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Lon if. Ihbaud !o trouvera la Maison H. Silvera article* suivante reu par le lier s bateaux, des prix trs re* m : Toile Voiles pour Cordonniers, e2drai,tentei,tc Toile a Voiles pour voiliers lolieune de loules les roule-n Voile brod de toutes les couleurs Piqu SuO-i erande* bai res, extra qualit Soie brode, extra suprieur Bas jour l Bai |our demi sois Chau settes gup. pour hommes Chaussettes pour eif in'i pour caJst* ( bsues 3 Dock blanc anglais til Toi e •> draps pur iil Baptiste iine pour chcrni.-es Palrcbach ris fonc anglais trs suprieur Perai blanche supDiagonal noir suprieur imitation toile cr.e lakl jiune aup.'iieur anglais Pealinbeach pour œstu ns d'entants & pour roL(* MollelOOl sup blanc et couleur Senieiies de tuileile blanc et couleur Soyeux couleur. h mnmjtK pua de passer chez H. I' V HRAjtvant d'aU^r autre part car *t la Maison qui rend If g meillenrs Me* et aux meilleurs prix que 'tout a t leurs Atlenlioa i Lehn & Finli, lue %  f . [ il V : V* Fonde en 18^6 SUPfiRiOUU BAS PRIX PROMPTITUDE Tous produite dnmiques, pharmjceuliques et autres articles ti* dabUe das une pharmacie. tPIHI'^S : Poivrp, Cannelle, Girolle, xnis to.l.Muscule etc etc SUCBE RAFFIN SfhCIALITES ; /Marque prive/ Lyaol d8infociaoi,Parfumerie,Aniales pour barbien?, B^v Ko m. Chocolat eu poudre. Huile de foie de n'orne, OUDIIIOO, Cold creum, xiraita pour fdi p eaaeDcea et eau de toilette,lau de Quinine, Poudre contre lea inaectea. Solution pour conserver les œata t'aia 1 ait 'i* M'i^i t'-i<, l'oudro aupn^ure pour ia toilette dea eofaotP, E^aence de teurp. Eau de Monda, Miel pour la tublK Moutarde, Maile u Olive pour la table, Uioaaea d nt-*. Pepnermin', Huile pour chaaset ies rnouatiquea et autrea inaectea, Ke^ulol : Huile contre constipations et rouble* deg inteatina chroci inea l'*i., Cire pour lea parqueta, i-ometiu te-, Eliiira, ripices, Siropa divera, Teinturea diveraea, Viua etc, etc. etc. Deniaii i. / la 1 atalogue des iperialita. GoniJH n vu cemmandea LEHN & FINK, Inc; vous srez absolument sstiafaita Tintes 1 b lui.ea obsrmaciea du pava 3'approviiioaneat ch >z LERM ft FINK, Inc Lon R. Ihbaud Agebt exclusif pour HmM tttomobile Sludebakei lrtorme* TOUS to'ijourt avant de faire vos achats, des prix des ratea ( BlackWl ) noire, jaunes rougts et bl an hfit Marqua Go l"mbui et au?i d i Ginge noir Columbus). /Vous recommandons la su< dite ma q:)ecommetant la meilleure, la p'us av^ntfgeus ment connue aux Etats Unis tan pour sa sup'il intrinsque que pour l'etirrn* modicit de set pr.x.allez >oir. Chez l'agent gnerai Napolon 'Juancis elosluia L. Baily & Co (Church tt Thomas Streets) New York Vune des meilleures et des plu* for m ft>s maisons de iissus aux Etat* finis Siam, Denims % Checks, Gingham, ToiU drap etc, etc. La B u a des FrcntsJ| orts et du Msgaain de l'Etat Marchandises i l'ranaUv Panhard Oild Coppjpatin LuhrieaUug Oils & Greases Huiles el Graisses Prix cl qualits dfiant loule concurrence LEOlSl R. IHEBAUD Agent excluait peur Hati



PAGE 1

If Ntftlfl I, Bire la pression ?u Grand Htel de France FRRES MAISON BIGIO Bonbons et Chocolats ^' p fl f w WK^^Mu e^fr athir* r*nmm baisser h> prix d ctvirettes MAT ( ux prix suivants : 9 dollars les mille cigarettes I dollar les cent v'ux QHf ipmnix nu piihhC Pt .. .--., .< v .,... ... v r ~ .o.... w -~..- •c ,r-> t #?? '. *• % %  un i 'u.i, %  •-••---, ~ >.| ... r >< ^•HTlfl CL'ISINK^'an^ eMoui/^/oro6i ncessaire nur \oya t t^ptwiV/-p* marmiPA ilit'lLe V€itd trs bon leurt de Cwmtrce a luUiruhrttrent aux commerants de pastag ** ne premitre* marque q^vnv t/e '<* irvi UUf* L'Htel dbile pur flallco et par barriques I d*s Vins * Bordeaux Bouge et Blanc CPX Xin* vipnnini dirpctempnt de BAFiSAC et son garantis pur ivs de raixws, nous pouvons I* prouver par des CERTIFICATS que m us tenons la disposition des Lluntx. Champagne tt Vins Kcusseux* r rix modrs Conserves alimentaires franaises, premier ofcoixLOPE RtVRA Grand Hue No 1717 Port-an P/iuce Agent Exclusif peur la Rpublique d'Hati de • fi/ftfOA cS GVEbTUUL Bordeaux, Vins Bordeaux J. T. DEVKEBR Royal Club Hiskey II .4 I G 4 II AU* l td. (Glasgow ) Wiftkey (cossais Haig & Hag Si tient la disposition les commerants tant di la Capitale quedelaProvnca pour l'excution ra pide et ^o'po des ordres qu'ils voudront Un lui confier pour ces MaisonsPardessus en Caohous Tour li* voyage* H c mtre les intempries de l.i nain U siin BIGIO Frres a reu d> (ilta pardessus hyIrfug* te oiaij leore forint rt de premie qu lii 'Mhrque GOJillCli*' T 10 dollars le pardessus valant 3 dollars. 1 f 0 1 LU HOU. STYl) H 1 IL. POUK ROBES. lotie Rouen pur fil pour robes d brodi pour dame Sf enfants. Largeur 12 pouces ou une aune et demi Se vendait 8 Dollars l'aune consacr 3 dollars et demi. le Docteur N. Sami louU a II ptiitlf dWtoff rt bifrivollante chentelt **•* L ^ %  r,!b,r£fiœ^^ aune suint pour taire uneroo (Unique Saint-Louis 7627 bit Rue du Ce: te Mltl. L SAJOUS collaborent sa clm.q^ L'*iablisnv nt peuivu d uninstallt o* rrdern -et i Bo outil ge de tout pienaier ordre oit e uites les garanties tt tous les av.ntag-s que prut exiger la clientle tant au point de uc uc m'decu e gnrale qu'au pont 0 # ,i>e • spK.Kiiifv oo'ov ( t La clinique es' cuv le te us les jours d7 h i m d de | • 5 fl le Doctear Saint lotis dr 7 i 10 h. lOCCu* dmdecine ^eura'e. de chhuraie gnrale et de a spcialit maladie des yeux Le Dcc'.eur A Leno flair, ancien a a hd* IHpxal du o oge et de es du r.i.c et dts maladifs SAVONS Savons suprieur raffruichissa ChiruTti Utiraite disant e 10 h i m dt s'occupe de* voies urinmes* — ^^ti^z^^^^u^^-^'^l^ corps et remplacent le savo franais. Pas qrosses briques demi briques. Se vend prix d'occasion 8 Ga des la brique et i yourdes la if brique. uioiie ue l'Bp e 'of upe de mmliHiti '" i* l f i,u > Cl "•" i la femn-.r. Lipi midi st lseiv ans fon^ulutioni sur ippdtzvous tl aai ttavaux de larotatcire sous la direction du Do.tui 9tpu*. Pharmacie F. Sjourn J ni e *vi a Hlentlp.nux n k'eons e\ nu \ ul.'C qu'elle t 'rlsnio-m son Laboratoire d'Urologie eL un Liboiaio'ie i Biologie appliqu sous la Diiectioii lu BrHicoiet f.S^jomrnA le laboratoire t ouvert le us les jours de 7 lues u mtin 6 keuresHu soir pour toutes les recherches et anales pivue aai t 'annonce cj jointe, saul pour le Wasscrinann et la constante Ur^f-St'crUjK Seront reues qtie le mardi do chaque semaine S'adresser ia l'hainacte pour les Jelu'elgnt-A.clJU• /.n" jes d'urines e! c ue ctMrique, IW'.-i'iion de Wasscnu.ii.n lliacticn deTnboulef, L\ ini'ii du sang et du pus L.i>uitu d.a iijM'ieies fcales. IIAILCP uc eraA'i* 1 A rt .-IL • • %  Ctutftiitc Urto ScrMui l'tc-wi i de S>*rQchm et de Uumv m fm^ t eic t we. %  . %  ^. %  %  %  ---r-.u^rar^-rr.^matmm au Le Malin viJ n mt ***! CHU EciISi! uEllDl Docteur Aii h'.* • t.l !,'•> MOIS Fort au |*f %  a MiiaiMMtM |ftrrtfff L*'rua •* ^bcaae 5^ %  4 A*> 7:; V# ,/* Ueujttk de TMm p*fl r 'i Ribfloh. Grr.i chr Maladies des Ttoj-** des Vote OnnairH ,•,. Champ de J.JJ jO' rou. bolom4i.hu. B p.,* Fit f 7 %  '"'•" |rU Odol.t ai bi-anconp daatia L'ami midi de 4 > feula jiKita. tv* ni..wkij £^? *£**"



PAGE 1

SWmfc,An$rt!Vo 4*74 Clmept Magloira DMU'J 20ciIfTlliB Pbft PrM fati Quotidien Ifamdl 3R'JMit *W5ft Il quelque chose de plus haut que l'orgueil et de plus n ble que la vant, c'est la modestie; et quelque chose de plus rare que la modestie, t'est ta simplicit. RIVAROL CSACTIUN; Ha mhtmt NO, IX Question k Linguisfigus locale ragraphe doo're article qui nous a valu si lettre. H aurait mauvaise grce, dans unquestion essentiellement anodine, de averrersur nous un peu du fie' quil a contre le gnral Ru lier ou contre M. Hoger L Farnham. sous prtexte que nous sortmes venus en y. il paragraphe" o" Fauteur en*?*!"?? C !" C ' Iui a P Dren icle dit eaacem nt : Mai, sien/s 0^7^^ !* f? MeS it.lea eonrh, iM.i I s,eais ontit dposer devant >a 'om p ar G^bLo Nouvelles fitraujres | Part tu-Prince.Ie 24 Juillet 192a cher Mgloire, H riens de lire dans le c Matin > lunedi derner l'article intitul: 1 Langue que nous parlons . Notre ami Hudicourt, qui a sans doute fait l'inventaire de ce qu'il est entr de mots franais, espagnols et anglais dans la constitution du crojj"7 ces, i-dire de ce qui est rsult la combinaison du franais avec e langage, quel qu'il ft, qu 001 pu parler nos anctres africains,-en' Si"snjr£Ss5ir ****** *** tions -•* sasr*s t S LZZ a, p^0,, v u o s uaDdau ^ • >= franais corrompu, ( nous parlons de langages ), o faut-il placer le principe qui corromot ansi si ce nest dans 1 idiome africain ? Et s'i e conseil avait refus une rclamations du el a cout "ut galement admettre que. comme d aois ,s s traits de paix oat t d du temps dont parle M >reau de Saint '"'ornent approuvs au ; ourdhu. li jemy nos populat ons C3nuouent, P ar e conseil de la socit des naili dans leur mrl.r A. .' tior >> , A A.. -, u UU UN, la couches iof.ienfesS ST1 d T e d v t !i ' on NeH.it.en oi.t pour lan" !" |Ti 1^"^ d qu e Nous F** lgrement "SLci L?*" ? dp0saas ce %  *" %  ont *coloni,alioa\ tandis que nJl P H ^P'*' ? 0OM prions %  suprieurescivilises et Vit! L am, HndlC0u de bien se per co^eangue k7 r n e^?.r* ,l l a "* h M Nement rlou par l.Tome Ie m n U '' ce doQt natrai.. P S"? 006 ne poarrait $e Permettre de douter, mme la question tant inn m, r • , scu,eve D" Hudicourtlui.mme,l is S. qU V U le Mon da '"uction sur la scne hai Ka rt P l ,,e M l l? 0 e ne d aD 8u,ler OB d " * %  > ZiLL L C M< ? de ' P or noos rendre compte de notre rR Z d DS le c 0,c ca \ ,utt •' d e ,out ce •> SS ZT1 Uae 0 "8 ,ne La-ssant donc de c ces honora RSdni',!^tn I"? a ,' S N b e "WW | ""*Sei nous so aimes obli lESo "*<>le le passa gs de remont r i meilleurs qu'eux "llatul d T ' ,e ,tlde a > P0ur ,,blir nc,ie DCQS ^. -S q* •mon f qUI De S0,t une n0HS au,orise comoter sans doute "ai Butler, dposant de de notre contradicteur. ! Loœmission d Enqute du 5ttrJ8£* ,.0-. M * m„ d„ Pop .„ (•one que | e Dav ,,_ ?* i. "T tons hatiennes soit compose de >' pu comp is y d* ceux di dMceoaa ^' d * *n*ratios afr.cai [••l'Ouestoes transportes Saint Domingue P une nouveau pour moi$ US '? l co,0 isafioQ ''"aise, cela P.rue, pour tous les Haihent ne pe ." ,a,re dou,e pour P erjo a". Ul ls P" Plus que honte • Caient, dit dans leur parler, de corrompre l t,oas s dernie-e sanc de "cet rran;ais, qu'y at. il d'ou'r de prten % %  **• %  . Mr ^.viani. parlant de dre que l idiome al icain continue l CM ** conseil dit qu'il tait t a •da^ir / hst-il alors plus exact de di. nple njit dune oeuvre soleire de notre crole qu'il est un fran nel1 et impartanta pour la soci ais corrompu, que de dire qu il est el Ji P lu s plei d intrt ngotcatit un idiome africain francis,— cornet h " l oiiquecres par les (raits avec la plus **** ttenuon £ ro llA M^.V cesses de lord BaKoor que les tradi ^ P !" |ons sacres de t JSflK! LONl)Kes 24-Les mandats crs " a,eat r pe:te S s fals-ta el la SilfliliOl k la Fraoce pM un loquent discours lord lialfaur a esquiss la future politique de 1a Grande Bretag.ie en Falestinqm. a-t il dit.serait de la impartitiii ei de la pi vyASHlNGfOM-Lacomaniwion amr.came de la consal.dat.on d, me nous lavons crit dans le paragraphe incrimin ? Sansvrser dans le pdant sm-, nous voulons faire remarquer qje nous avons emp ov le mot.id om-. dans son sens etymoloqiqut.qu, veut llce dans toas ' droi due : ce qui est parttaulur une UVIQIU les aspirations et les D-grandi exemples IOJS y au cri ,eux des diffrents races seraient SSE" J'\ ,Q J£ i i ta ^o H smi. toio-n celui de Ho'ssnet don te ^ ct =* t ^onsdr* comme mvio "e C ta tuace ; discussion Llttrt cite la phrase suivante : Les lab,es P'da une grande proipe reo^nt^TS^ tadi L peuples traduisaient les noms des me matrielle, un rapide avance 13!£?2i de ,' Fftoce dit *>". ne rois dOneotou les prononaient ent et de plus g-ands privilges 52K ., P "mission ami diffremment, selon les divers ,ij. P our ' arabes et autres sous le nou S. na .P ro / c / P""' 'a consolida / de chaque langue,. Phrase.eotre veau r ^' m =H a canuance que la I. H. ,C /faa f* ise on but parenthses.trj bien place ici p 3U r ^">n d'un foyer national iuif qui !" • C oana ,,re tu 8Woe eaposerl action africaine sur le fran aVa 1 : a:clami en Amrique com ?!! amricain la situation del i-s m. eu ffaropi ce ser.il pas antago ^r'Lt^T^ '* com,n issioa Hudicourt nous pose le d de Dlile ou PP 0i ^ le-i" intrts „S, ,e l l ,r une ide des ui trouver seulement dix mois cro Mf V,VUQl qu a captiv immdia e£E£\\\f? u^S* tlle P e les, d usage courant, qui soit don,cmeQt l'attenuon du nombreux et C nZ V ,,eu Mr Paraentier me africaine.-etilemhr-.ee. D. distmau audno.re nar AU ii„„., twas,Jirer aitquecertains vnement. in pourrait £>*• entendu d re ., !,* R" plu$ que boote C aieal dit •* Sad q Ul allaient .. Flrm,n dti hommes tirs de rgions ^luCacoVu N 0 fda nt ******* de ***V* ft* *• dans n mB o..ifc i?ia i t,a,e ou qmnoiiale Ils ne par ete P dans l'impossib lit dit, f '. c ou e( u,oox,a • *< ne 1 Rendre de "dern J l !" P ,S ts m4m s !"P W R ,lo er ^ Farnh m. son tour D ' S • ,a, ol %  ? B, 1 i l{ n taienl P" , devant la Comm.S muets et q u ' raient une srie de S*, i X avait des Ha en, h **'* p0Ur f,pria,er 1 presque la œ*' rK V U$ appns e0 cUsse COŒ neot, entre peu '* l l'ioien. nn -a t P !eS conqurants et conquis, se rali i> ie de s r ?. ?" Ch i ect les olluences de culture et de ****• Vous ne in, ,,ncrea ? eBt langue. Les volutions de la ra:e noi ^•Uon ,,. JVC1 PM ,a,re nclnppent pas cette loi, et le i" U l iMfier V0,r ucuD mme Firmin, a. rs avoir signal la T 0 5 semble n .. pluralit de. dialectes africains, atfir • c "ole M,I* e S c "' me ue l'invasion des Arabes a "•"la-hri*,.P" 1 montI beaucoup imlior est tat de cho b ^ins !i ecelu lpr •. implantant i t. a vers toute t . soi j, saol ttUui y rr jque | a langue des conqurants %  nti-von. k,r P us oa moins africanie ^ du mif as i ez b0Q P Uf A lpoque o M .reau de St Mry tt lui J. 7 e vo,re COD aentiepris de parler de Si Domingue, oient dOiigiue afn| cl d.trents dialectes africains y |Jil ' bien %  avaient de ji, sous l'influence du fran Mr fe u e amea d e no ais.sub' ue profondes modications, u'^qatr L 1 m $1 v ^ us lou voluant vers le crole. Voici ce qu'il %U !,u e teDt dix mo>s di : ** B1 at d C Qr U aQ! ,,ui sciinl ri '' c e£t un "aniis corrompu, au ^itn nJ!5L! a, nc ,oc quel on a ml plusieurs mots espa gaols f anciss, et o les termes ma lins ont aussi tiouv leur place. OJ concevra aisment que ce laDgge.qui in" P* s '' Mention d^ n'e t qu'on vrai ja-goo, ^st ouvent "eus on de liceuisli ,r n e' ib e d ns la bourbe d'un mais nous d.v,,, pa fois recounr T'aZTs d — n _. .. ,,„. uw-a cstc Ulli , , au n.11 clos q aaad nous avons i u Parm et ie Cdiv.au di 1 h i|g ancestral P ,cndr e de dlicates dcision,' pVSS africain, et nous lui pavons ce aaM Mr Viviani a pas en revu l c .,,.< Leia ne:1 |M*Ml de? det ppro ocumsnts prsents pu t CI. u. cu .„ons, voici un passage du 11" cu c ju-uce iniernat.ooalei et ,,„, vre dhugae Aubin, franais authen d importantes com mssions sur ie su SLUM IIe, P. r,me aujourd'hui tique que son ouvrais mme dmon l cl du dsarmement et d'nygicae tlh/t V ? M rparat 00 L es ue assez entendu sur la question en sc,cu nqu*s.La so:ii, at'il de.iai u ,\ co t cat^or^uemeoi que dbat : a rgle de nombreux diffrends ei ?JE2?H de< Klals Uoij n'a t Les divers idiomes alricains ont querelles qu-, devant les tribunaux m u 0,ea, 0 de participer disparu ; quelques mots isols persis J i P^lemeot. auraient beaucoup c .nal a.7.ir f-" \* SU,Cl P r,n tent dans le langage crole, qu, a P lus ^H t.o-dre. Il ny a eu au uZ l"dVSS? fc,,e$ l pris leur place. Cdui-ci est n spon cunc s<"eus: d.ttacult en.ie la Hrao uSaS.. .* J ma |5 Qw de l'avatt tanment des relations journalires ce el M e l'Italie relauve aux eonm.M'^! 1 ^ >s Unis. On entre matres et esclaves ; c'esc du maQ dats, acjntinu Mr /iviani qui jj" P^nJanl .espoir aojour franais en constante deformation.se a "P"m .espoir que les nuolia mia.n 1 U aml,or ation coa bornant 1 rendre 1 s sos que l'oreille ns qu. st ^oursu.veni sui les quts ait J?. W pWtl du Rnverne ., r.dre .mportan, se.a'.cnt d' U " ,emTe'xVBlft? "? VWIU4UI -A rcaare 1 s so~s que 1 oreille ,wu H des ngres tait capable de percevoir 0QS d '11, uaement ,tre, p, e HUDICOURT avec des lisions dans les mots une grammaire simplie par paresse cr.le.. a rsolues des deu I m. r.dre -mportan.e sciaient dW vSStmJSi!! '? U er O,t a .a co np.te sat.sfacuoq 4 u „ ^'P t \ deUcs s oil x na .on. Il a fait remaaquei L^^itl f* ^^^ >u; de .. v c oirs an iu,. ,*. „..".P*/ ^lern'gie sciait cr. 'u r| %  lin,. ( 01 '; car nous avons vieil Africain, et quoo ie part* d'au "*1 d* M. A -._ -_ I fV __l. ^g 1 de cr^iodre oe relter tant ^ ,e Fonir i ta sortie du jeune.' mieux qu'oo 11 app is plus Les (Jours N-W YvJXI ^,—F.au; u 04 ;> eiiioK 4 asar PARIS as-Stcrl.ng 5 a 78, aJoilai u S| x|a -->.leurs eurooee-s avoii t ne.d.u

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05727
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, July 26, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05727

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
SWmfc,An$rt!Vo 4*74
Clmept Magloira
DMU'J 20ciIfTlliB
Pbft PrM fati
Quotidien
Ifamdl 3R'JMit *W5ft
Il quelque chose de
plus haut que l'orgueil et
de plus n ble que la va-
nt, c'est la modestie;
et quelque chose de plus
rare que la modestie,
t'est ta simplicit.
RIVaROL
csactiun; Ha mhtmt no, ix
Question k Linguisfigus locale
ragraphe d- oo're article qui nous a
valu si lettre.
H aurait mauvaise grce, dans un-
question essentiellement anodine, de
averrersur nous un peu du fie'
quil a contre le gnral Ru lier ou
contre M. Hoger L Farnham. sous
prtexte que nous sortmes venus en
y. il paragraphe" o" Fauteur en*?*!"?? CC' Iui aPDren
icle dit eaacem nt : Mai, sien/s 0^7^^ !* f? MeS*
it.lea eonrh, iM.i......"I s,eais ontit dposer devant >a 'om
par G^bLo
Nouvelles fitraujres
| Part tu-Prince.Ie 24 Juillet 192a
cher Mgloire,
H riens de lire dans le c Matin >
lunedi derner l'article intitul:
1 Langue que nous parlons .
Notre ami Hudicourt, qui a sans
doute fait l'inventaire de ce qu'il est
entr de mots franais, espagnols et
anglais dans la constitution du cro-
jj"7 ces,*i-dire de ce qui est rsult
la combinaison du franais avec
e langage, quel qu'il ft, qu 001 pu
parler nos anctres africains,-en- '-------
Si"snjrSs5ir ****** *** tions -*
sasr*stslzz a,-p^0,,vu,o.s,uaDdau"^ >=
franais corrompu, ( nous parlons
de langages ), o faut-il placer le
principe qui corromot ansi si ce
nest dans 1 idiome africain ? Et s'i
e conseil avait refus une
rclamations du
el a cout
"ut galement admettre que. comme d aois ,ss traits de paix oat t d
du temps dont parle M >reau de Saint '"'ornent approuvs au;ourdhu. li
jemy nos populat ons C3nuouent, Par e conseil de la socit des na- ili
dans leur mrl.r A. ________ .' tior >> , a____a.. -, u* UU
UN, la couches iof.ienfesS ST- 1 dTedv"t !i''on"
NeH.it.en oi.t pour lan" |Ti 1^"^ d "qu e Nous
F** lgrement "SLci L?*" ? dp0saas ce *" ont
*coloni,alioa\ tandis que nJl Ph ^P'*' ? 0OM prions
suprieurescivilises et Vit! L am, HndlC0u de bien se per
co^eangue k7r n e^?.r*,l*la "* 'h"M
Nement rlou par l.Tome Ie mnU '' ce doQt
natrai.. P S"?006 ne poarrait $e Permettre
de douter, mme la question tant
inn m, r scu,eve D" Hudicourtlui.mme,-
l is S. qUVU le Mon da '"uction sur la scne hai
Ka rtPl,,eMll?0!e ,'ne d'aD 8u,ler OB d" *>
ZiLL LC M rR Z ,d DS le c 0,c ca\,utt 'de ,out ce > SS
ZT1 Uae 0"8,ne La-ssant donc de c ces honora
RSdni',!^tn I"? a,'S N b!e"WW|""*Sei nous so aimes obli
lESo "*<>le le passa gs de remont r i meilleurs qu'eux
"llatul dT',e*,tlde- a> P0ur ,,blir nc,ie DCQS^. -S q*
mon f qUI De S0,t une n0HS au,orise comoter sans doute
, "ai Butler, dposant de de notre contradicteur.
! Lomission d Enqute du
5ttrJ8* ,.0-.m* m d Pop.
(one que |e Dav,,_ ?* i. "T tons hatiennes soit compose de
>' pu comp isyd* ceux di dMceoaa^' d* *n*ratios afr.cai
[l'Ouest- oes transportes Saint Domingue
P une nouveau pour moi- $US '? lco,0isafioQ ''"aise, cela
P.rue, pour tous les Haihent ne pe." ,a,re dou,e pour Perjoa".
Ul ls- P" Plus que honte Caient, dit
dans leur parler, de corrompre l t,oas s* dernie-e sanc de "cet
rran;ais, qu'y at.il d'ou'r de prten **. Mr ^.viani. parlant de
dre que l idiome al icain continue l*CM ** conseil dit qu'il tait t a -
da^ir / hst-il alors plus exact de di. nple njit dune oeuvre solei-
re de notre crole qu'il est un fran nel1- et impartanta pour la soci
ais corrompu, que de dire qu il est el Ji Plus plei d intrt ngotcatit
un idiome africain francis, corn- et h"loiique-
cres par les (raits avec la plus **** ttenuon ro
llA m^.v cesses de lord BaKoor que les tradi
^ P* |ons sacres de t JSflK!
LONl)Kes 24-Les mandats crs " "a,eat rpe:teS.
s fals-ta el la
SilfliliOl
k la Fraoce
pM un loquent discours lord
lialfaur a esquiss la future politique
de 1a Grande Bretag.ie en Falestin-
qm. a-t il dit.serait de la
impartitiii ei de la pi
vyASHlNGfOM-Lacomaniwion
amr.came de la consal.dat.on d,
me nous lavons crit dans le para-
graphe incrimin ?
Sansvrser dans le pdant sm-,
nous voulons faire remarquer qje
nous avons emp ov le mot.id om-.
dans son sens etymoloqiqut.qu, veut llce dans toas ' droi
due : ce qui est parttaulur une Uviqiu les aspirations et les
D-grandi exemples iojs y au cri ,eux des diffrents races seraient SSE" J'\,QJii ta ^o H
smi. toio-n celui de Ho'ssnet don te^ ct=* t ^onsdr* comme mvio "- e-C ta tuace ; discussion
Llttrt cite la phrase suivante : Les lab,es P'da une grande proipe reo^nt^TS^ 'tadi- L
peuples traduisaient les noms des me matrielle, un rapide avance 13!?2i de,' Fftoce- dit *>". ne
rois dOneotou les prononaient ent et de plus g-ands privilges 52K ., P" "mission ami
diffremment, selon les divers ,ij. Pour ' arabes et autres sous le nou S. ,na.Pro/c/ P""' 'a consolida
/ de chaque langue,. Phrase.eotre veau r^'m=- H a canuance que la I. h. ,C /faaf*ise on but
parenthses.trj bien place ici p3Ur ^">n d'un foyer national iuif qui , Coana.,,re tu 8Woe
eaposerl action africaine sur le fran aVa'1 : a:clami en Amrique com ?!! amricain la situation del
i-s m. eu ffaropi ce ser.il pas antago ^r'Lt^T^ '* com,nissioa
Hudicourt nous pose le d de Dlile ou PP0i* ^ le-i" intrts S, ,ell,r' une ide des
ui trouver seulement dix mois cro Mf V,VUQl qu a captiv immdia eE\\\f? u^S* tlle Pe
les, d usage courant, qui soit don- ,cmeQt l'attenuon du nombreux et CnZ V ,,eu' Mr Paraentier
me africaine.-etilemhr-.ee. D. distmau audno.re nar au ii., twas,Jireraitquecertains vnement.
in
pourrait
>* entendu d re ., !,* R" plu$ que boote C aieal- dit
* Sad qUl allaient .. Flrm,n- dti hommes tirs de rgions
^luCacoVu N0fda nt ******* de ***V* ft*
* dans nmBo..ifc i?ia i t,a,e ou qmnoiiale Ils ne par
ete
P dans l'impossib lit dit, f'. c ou e(u,oox,a" *< ne 1
Rendre de "dern J l" P',S ts m4m's !"PW" R
,loer ^ Farnh m. son tour D'S ,a,,ol'?B, 1 !il{ n'taienl P"
, devant la Comm.S ,muets et qu'' raient une srie de
S*, i X avait des Ha en, h**'* p0Ur f,pria,er 1 ft* AW^; .t q"w \a coon.sation franais.. %n ve
gme africaine,-et il embrasse Far- distingu audito.re par soa loquej mAVe,ra,t('uecert*'a8 vnements
nnam. U fait le malin ei se frotte les ce a PMe les journalistes de vouloir S!,t Jl '.r i"Qe rP5r^ssion
mains de |oie ea nous amendant. biea cr:,re que les sances secrtes J r \l il a que Pa-
Mais, comme ni iui ni nous ne du COQ," peadant la semaine ecou ablifi C fa,re 'ace
connaissons probablement pas l'afri ,e n'avaient pour but que la solu narSi 5**", " EUm Nai*
:ain. pour ue l'avoir jimis entendu ,,0Q atuua el "P'de des nomb.eux de I* fr *- de la dette
parier, c'est une ga^ure dans la difticiles et dicats qui ne pouvaient certaine fBfi2 |,Aa*,etene et
quelle ooa* riaquanoni fo t d tre pis 6tre rKls auiremeni V'ous ne ntmtt, 1 qui PeraiPraieot
axis dedans l'un par l'autre Nous P ,Vcz Pis demander plus de la so de" 1 arn! 1 P us *raaJc ductioo
ut propooisqaelqu^ ho e de p!us c,t qo' cur de justice, a til Qt !%
pinula'ions trans
--wcomp gooi qm avait T 7 k-'* '*u
""longi-mp.enV ' P'anies, deveanes bientt autoch
*B^dMPp;in.r 0nes'-8i ^ Peut dire, -a n
" ,ul " b.elZt cessa.rement modifi I lang-ge,
compris par africains, ainsi que cela se produit
u: 1 constamment dans lout mouvement
vvashngon d'interpntration. Nous avon. tous
voue tour !
i
JJnice. faits
M "" (JU'i VOtlf t 1 -. .r. -. 1 IBM .vU. ivu]
f*> presque la *' rKV U$ appns e0 cUsse COneot, entre peu
'*l l'ioien. nn -a t P!eS conqurants et conquis, se rali
i> ie des r?. ?" Chi ect les olluences de culture et de
**** Vous ne in, ,,ncrea?eBt langue. Les volutions de la ra:e noi
^Uon ,,. JVC1 PM ,a,re nclnppent pas cette loi, et le
i"UliMfier *V0,r ucuD mme Firmin, a. rs avoir signal la
T05semble n.. pluralit de. dialectes africains, atfir
c"ole m,i* e S c"' me ue l'invasion des Arabes a
""la-hri*,.P"1" montI beaucoup imlior est tat de cho
b^ins !i ecelu.lpr . implantant i t.avers toute
t . soi j,saol ttUui y rrjque |a langue des conqurants
nti-von. k,r P us oa moins africanie
^ du mif asiez b0Q PUf A lpoque o M .reau de St Mry
tt lui J. 7e vo,re COD" aentiepris de parler de Si Domingue,
oient dOiigiue afn- |cl d.trents dialectes africains
y|Jil' bien avaient deji, sous l'influence du fran
* Mr fe ue ameade no ais.sub' ue profondes modications,
u'^qatr L1 m $1 v^us lou voluant vers le crole. Voici ce qu'il
%U !,ueteDt dix mo>s di :
**B1 at dCQrU'aQ!*,,ui sciinl ri '' c'et un "aniis corrompu, au
^itn nJ!5L! a,.nc*,oc- quel on a ml plusieurs mots espa
gaols f anciss, et o les termes ma
lins ont aussi tiouv leur place. Oj
concevra aisment que ce laDgge.qui
in" P*s '' Mention d^ n'e t qu'on vrai ja-goo, ^st ouvent
"eus on de liceuisli ,r n e' ib e d ns la bourbe d'un
mais nous d.v,,, pa fois recounr T'aZTs d
n_. .. ,,. uw-a ,cstc Ulli, , au n.11 clos q aaad nous avons i u Parm
et ie Cdiv.au di 1 h i|g ancestral P,cndre de dlicates dcision,- pVSS .
africain, et nous lui pavons ce aaM Mr Viviani a pas en revu l -c .,,.< Leia"ne:1 |M*Ml de? det
ppro
ocumsnts prsents pu
t CI.
u.cu.ons, voici un passage du 11- "cu'c ju-uce iniernat.ooalei et ,,,
vre dhugae Aubin, franais authen d importantes com mssions sur ie su SLum i- i- e,P.r,me aujourd'hui
tique que son ouvrais mme dmon lcl du dsarmement et d'nygicae tlh/t V ? M rparat'00-Les
ue assez entendu sur la question en sc,cunqu*s.La so:ii, at'il de.iai u ,\ "cot cat^or^uemeoi que
dbat : a rgle de nombreux diffrends ei ?JE2?H de< Klals Uoij n'a
t Les divers idiomes alricains ont querelles qu-, devant les tribunaux m u"0,ea,!0 de participer
disparu ; quelques mots isols persis Ji P^lemeot. auraient beaucoup c.nal a.7.ir f-" \* SU,Cl Pr,n
tent dans le langage crole, qu, a Plus ^H t.o-dre. Il ny a eu au uZ l"dVSS? fc,,e$ l
pris leur place. Cdui-ci est n spon cunc s<"eus: d.ttacult en.ie la Hrao uSaS.. .*Jma|5Qw de l'avatt
tanment des relations journalires ce el M e l'Italie relauve aux eonm.M'^! 1 ^>s Unis. On
entre matres et esclaves ; c'esc du maQdats, acjntinu Mr /iviani qui jj" P^nJanl .espoir aojour
franais en constante deformation.se a "P"m .espoir que les nuolia mia.n 1 "U aml,oration coa
bornant 1 rendre 1 s sos que l'oreille ns qu. st ^oursu.veni sui les quts ait J?.WpWtl du Rnverne
' ., r.dre .mportan, se.a'.cnt d'U" ,emTe'xVBlft? "?
vwiu4ui -a rcaare 1 s so~s que 1 oreille *,wu* H
des ngres tait capable de percevoir 0QS d
'11,
uaement ,tre,
p,e HUDICOURT
avec des lisions dans les mots
une grammaire simplie par
paresse cr.le.. a
rsolues
des deu
I m. r.dre -mportan.e sciaient dW vSStmJSi!! '?U"er O,t
a .a co np.te sat.sfacuoq 4 u ^'P t\ deUcs'soil
x na .on. Il a fait remaaquei L^^itl f* ^^^
>u; de .. v c oirs an iu,. ,*. ..- ".P*/ ^lern'gie sciait cr.
'u
r|
lin,. (-01'; car nous avons vieil Africain, et quoo ie part* d'au
"*1 d* M.____A -._ -________IfV ____. _- _l.___
^g1 de cr^iodre oe relter tant
^ ,eFonir i ta sortie du jeune.'
mieux qu'oo 11 app is plus
Les (Jours
N-W YvJXI ^,F.au; u 04
;> eiiioK 4 asar
PARIS as-Stcrl.ng5a 78,
aJoilai u S| x|a
-->.leurs eurooee-s
avoii t ne.d.u
WWll p.d.B ul temps sous u l^'u m ?*,,df| parafions
tate..cu.i#K^ -n:,eanes" n^ous. .^LTa ?*!* !fe! 3S


LC* MATIN
FHS lOITEilB !U. S. Navy Varils
Etranger
Par table 24 Juillet
LONDRES Questionna cet apr*! midi i la
chambre de> communes s'il tait exact que la
Grande Bretagne avait otlert a la France d'annti-
kr sa dette condition quelle rduirait la r"
e'.smation des rparations a l'Allemagne ; Sir Ho
1%
Ce Soir
Qpemlc repreatahon ;vec
Blanchelle
Kf 34 MM wmwmw" M" *'" ---------- \ ( \ ) il ', \ i ISS H'ivi ll~ - 'II lOPST'l**/
cie c'tait cire mal avis que de s en rapporter COQh*ne Cat' ann<*a 11 U U et f*tr*tAtM. Vlithot. aUJv
.x rcits des jou-n.ux '27 0,0 UT 1 21 a *' ranportp. pr
VARSOVIK- Le naoqM d'un on en re ce | PXaminat6Ur mditai en Chef de
i-sideut et la diie dvie. grave Le brui- court
. le prsident M-ymU'd dinoulreU d,m .X 1 ^^
Ji loi!'."
NIC W.YORK r
a,i(7mon'ati',n
cm u jK,7r"nS,dranV"r r u n...on.or LONDRES- Le onveron-nen' an.
citait le prsident a ce l-r ou t di iv-s.onner B| I^s nationalistes omani'crcnt 27 r.'-nns pubh- (|,onT Hmricmn, t tll M SOMlOC
Al gouvernement de VSasIung.on demandant de ration dans U *npprPSl m le 1*1
cooprer a la suppression de I introduction J.-> rr)Q| C "Mllnt RUX EtStS 1)0 ttaVOfB
boissons alcooliques aux Liais Inis par les lier- j^^ yJIin ,<)e8 e[ \Qi Baha'U.8.
m..des et lies Bahamas
ATHKNhS Le gouvernement grec a conc
of les droits d'exploitation du ptrole dans toute
U Macdoine a Anglo Persian Oil Company ,
tt l'entreprise russit le gouvernement retir
if revenus importants de cette concession
27 Juillet
'Il .Mil "HT erttM
WAHINGTO.f Le Secrtaire d'E oac!:
accomp,,8,'i d^a rnen
C un o'-eion Anoricsi^a
Iiterpt'es. Vhtbot, De F raudy
The Kol e, etc.
Musqu Sylvain Pelers.'
Eut e G a oo
Dimanche
La Maison de la Haine
Ptri WWte
Oraoi 6: m sensationnel ei i p
Grand rabais eh< % John Boulot
ancienne maison
SUEUTOB et Cie
Seulement pour 15 Jour
ARTICLES
i r i in la
revenus importants de cette concession - ~ -~ -- ____
HOMH Mr Bonomi a t clurg de former l'Kxnoaitlrt^ Hr^thenne S renira
a ^ x i ----* | _____..... A 1 i t
le nouveau Cabinet, Mr Orlmdo avint relui*
MOSCOU Pour la prem ire fo depuis de
m-tnbreu mois, le comit excutit de U troi-
- ne l'item nionaie a envoy un appel au proie
U lai du monde entier pour lui recommander de
p.t-ndre lorlensive en raison dit cet appel de la
l< rrut blanch* ei des attaque auvjuelles les tra
..leurs ont en butte a l'tranger. Il est temps
iueton Marina
Equipement
| l<) [nl1|d 10 h rps a m. ?e
r nt vaiI m h'i< ei". i St M f
Voila couleur fln a
Voie blanf barre
. and fleura
Se-g ti' ire et bien marine
Foiipnr. Bfan.i lergeor lieu-.'
.i n- de so e
Voile couleur barrea
V m a jo -
Qry .pH un
T j\ Il > ouleur
ANCIEN PRIX
Giurdea
M^nplon Hoad* pour partir Rio
e Janeiro dn la de^mAre partie
du moia d'Aot bird d'un aaM
Ton rf.e'ial command par l'a niral
H.lliary Jin*ae-".nr.poa4deadraa4 ri 01 re >_ i?i i-li
n, oht., M,rVia-d ft Nevada et la alK divpra Cia'anU dJO a t
r iileurtfoai en butte a l'tranger. U est temps p.jom-v l Ne ton iC,^W| ,c u ,.c,que Pensive cesse. comit a g i.a.au *"}> l^Jnt ^n(lanl n,,e5o.res. i canot, une ctialou
'01
r mine
< ur
II
H aiellei.
Il l--:-.!!
Il i< C0'n
\ ,.. .1
t i )< t'a
r', ,\ p \i Itov, I leu
Vo - noir pour Aotlarp'l
I
a
Douzaine*
co on no r
a na
P0"v jir en mains et renvover leurs chtts s ils ne ^ !!* lli I] n m OJ IndeiOP t*r'JJ
Il v a quelqnea semaines nou1*
narina
auna
<
t
soi : ri capnbkl de matriser la raction mMU
ch H ., .
oBKUN Us dilgus russes a la confrence
de La Hve avant a leur tte Mr LivitnoiT et une
su.te de Quinze personnes sont arrivs auiourd hui tt f ^_
a Merlin venant de La llave. On pense que es noi]a g0linrntB ncC'ipf des e petits
iMS*.s proiettent de lutet quelque temps a Berlin ^^ ^ AU|Oiird boi nOU8 parlerona
Navire de guerre
i
Ind e iop U" r
Parc I- N" ,r-0 t
Percale N 5C0
N i" k b' g ande la geur '
4 n a lai TM|" math'aa
* lf/lf|..< Tlj,0 co,on drad 8i4
w m tu ou ! "ii 0|'
Co matin, vra 9 beorai et damie Ctiamiaettes lil d'Bcoaaa Dz
PStntrA dans otrprai l li M.
tbedr
t,hwMOt diverses oranchc de l'actualit. Meilleur |, dtl
acuhaiti de bonne russite ^^___ V HS6,
r=------:______ '=r= i -aie, Kpauiinondaa ( le
Clau llaafiki lli>luiil>ll V Marcelin > Phidias, ubOpi, Cf
Sous avons tec^u et parcouru avec intrt le ( d(1(, n0Qlg COQaa
^-mie^tk^resl^a^;^^^^e S.^ -.,, dire .1 Cgi Ort
iUaS>!- wp*n de missionnaire, -Nos d^ leara propr.etaireB 4 brea _
seigneurs le livques. Nouvelles de Rome.- |'as^ona UX llOIDS dlfCOraan a.
Congs liuci.arist.que Nouvelles des paroisses. dnr)r. 00^flr qnnhp un VerCin
"TSZZ S lt, C..r ou WM^pj
leon, Honapane I vair.queara et vain
cua 8-acL-0wiplraien. mal- .
l'avais nn vieux parant t'es ot
06, mais parent tout de mme, b )Q
. d,. comme l< bon pain, fort peu leitr,
Les permis d eml .r ;uement seront dlivrs ,.on avail aop^l : Cimber !
pour letrfa a dest.na.io.. de NW-Yorli et des rf( fcl nQ g e8t jamaia doU
^m europens sur la demandMaite au buteau L.e^H KwU*Him II tait
^Le^ol^Talia pour Ne* . directement {fuhl imber I M des aa*aa8.
)C midi du mme )our
l>ril| c r >n p n'a aune
il'fl U inrt m' ia a > e
k blan^. n y la H
C / *> co'on ao.irie^r c iuleur
C Z' d ci'on & oifi b'ano
1 JO
3
2
a :.
30
5? 50
iO
2
8
ISO
o,uo
8
M
10
10
10
'2 T/O
0W0
1 50
\80
0 80
2
'2 5)
2
2 5
2,50
5
45
'Il
V8
as
o
0
140)
:i5)
8
4
3
4
NOUVEAU PRIX
\'f>
1^
1,5.
(2W
i
1 V
1&
iiyi
u 7o
6,00
9
7
7
1
2
o,n
M
0,60
0,60
175
S
1!5
3
41
3
16.00
ft,M
90
5
5
10
I
6
3
2J0
s
*-r~___"."S
Farisiaua
La m ) mat n-i vn nn 8rir.dao*timnt de o"*,'2
peio'.orpf, m'induira foalu-d* et rux miiraa. a d pru afaniaia
I o t au Prince le 29 Juillet 1922
Jeudi
Dpart
n
'.;
Suite et Fin
berne, 7me et Se ac pisodes.
Eotre : G. i.oo
F Eu ha Pish coaipuj II
ME W.YORK
Ivis mpoirtiat
l.f? Craociara de la Failli
AouniuKions
d Csar ^gg^SSi^^Si MUaD "i SC)N""dont 'les ,ni
maaiin qne l'on ne retrouva jaunis, invits s. p^enter ou i M fatfl r-
Awawv*...... UclJiame de Mail que ( nvirona prsenter u Tribunal de Prendre
N-re contrre JotttoiM SiCOt. de Ptioovllls) poasd.Bl OJPW lnstar.ee de PottiU Prince, le leuii
dlrsclwrSa La Monte a . .tare de douz. enianti, ae no o 0i ara Viott sept adlat COOftttt 4
JJJ de barsao u Dparte vw-^. n me semble que Ncmde dix heur du mi.,n, ce auX nns a.
nsntda lloattoCHOD Pub que en eu t plus a prepos. _.._. prendre des m^su^s importante
mulwemnui de Mr Hsriio aocio. tt voil ^^^SS^STiXSSi * ' H Monsieur lc ,U8C
" M ller.uann Hersai. ditUttaV rtdlcols vitons ou. cols lecsleu ommisSaiTC de ;a FiiUile.
du Lvce est oomm Cbei de mvi drier eat assez. 'olooMoeoi pour que
loaaDpsreaiiotda liQi'ru do;. ..ou. y puisions toiwj
SSlOM i ramplscscnso, du Ur J. nabka. mme ai imMdJH ^ea
LUo.suivi le, dmissionnaire. bnoqjea, il sen trouve pas mai
_ Mr Uauwcloa Vieux. Cbef da pour OO a s j"""^-... LAt
Bit..Ion au Wpsrtamsot de l'Agrl LbGb AKGU1N I A,
.intuio et Domina directeur du
ffS&r,0 '**"" Trauiue accident
Viux coin
Port au Prince, le 25 luillet 1922,
Le Syndic,
Leroy CtUSSMNG.
Si voua vou M potager la peau de vM
* s" vona vo les woir un brillant laiiaol *
*Si von voo'pz con^rvpr ,/oule"rn'A(i
pl>vrz 'a marqua MONOG1HM
F brlin**1 5n\ri u nu n-n du lv di life. n[n
Ele pr.tRi lo pan des chansaurei coom
p.iip pnirPtiPnt |ser n.ipi. nneirv* Irar bru an.
D^m^ndezla marque MONOQRVM, c'eat la meilleure de
Ceo Jeamme, Agent
lei *
Ul-;ris i\
PopuUire t pirta 1e toutea le-
Dr0'1 MS.P ?. d v?a n au uni coodo eu danon.it de Marti- booilea.- M la isgesate, doat.l
Clyde Steainship 0!
Foreign Services
p
:; i,;' ,iffsiy^cii,?5,*is
tettstique.
Meilleure complimenta.
Rgie Franaise
Tabac Scaferlati
Papier BLEU :
Le Peqet o>6o cts. Le Kilo G les 12
effrayant u nuite duquel, le ca*
nicen et*-.t imp-issani a arrter la
machine, U locomolve poussa de.
vent eli^, en la tournant et la retour
ia,it en tout aeos. la malheureuse
autoqji f'if rduit en morceaux
Q ,aud enll 1 atopa la machine, ceux
cul ee trouvaient dans l'auto furent
rVnaasa horrihle.x.aat blesss et
transports l'Hpital Renr*
Louise Kaine moiiro, vere 1
heure de Peprs midi. U face racon
isiaaable, uq bras arrache ter
osnd Ditssee est loin d tre tura
ne danger le ciimffeer s ee
Aux \iaw de Pari
Comptoir r-'rangais
S'minaira OollAt a
lime Rgiaa Montrosier
Mm- Uucia Viaru
Vincent G. Makblouf
Phtrmacie l'arisot
Petite Maison
Vime d'fconery Uejoie
Htel de France
Hte1 Hellevue
Pharmacie Gustsvee
Prenez votre billet ds maintenant
'firuge prompt et sincre.
30otW\
jour pour Jacm l W
Tabac Scaferlati
Papier uK;S :
a ao U le Kdo Gdes 10 snpu> d la I*1101"* dr0,,e- .
Le Paquet *-4<> " ,e v,, ua" .^ 8on, \M tnetea es d# -e
Te 1* i Hati ~ venant de NfwJ
#>*< attend i an Cap !1aiti*n U y
*t \aUnem l- mme jour pr,r
#f i Prinr v /s mi ^
1/ >pri ri
les poris du Sud. #
Il retournera M, vers le o
rote pour New-York vil tou> u
du Nord. t Dad
Le* permis d'> mbarquemeM p
/ l destinait m des P'**1*^
doivent tre pr* pla* ',(i itf
malin W en couru. u^j
Peut au Pi-Mieis le 22 i**}*^
Le Paquet v-'" .* -feilen sont la* triate* "< d>".e *- i>i|rt m i'r.llir' 143 --- Jdl||C ^-d
* .ir ,u -, Kdo, ,mod sprident qui <"" b.-r On trouvp.a langues de porc sa- O. l JU I riUL**, l ** nAQ^
*w L'Agent S/.utl.b KUo.l-LN. uou iu.u.
^


Ci AI*
A**% **T
*L
c.
'.X-. '-.".
r 5 le
rfl m/J d* tnaedi abrge
Vie d'une anne. Le
permet 4'HHtrr
"ittladies en ai **"
' 110 force &* rsistance^
& Vorgcnissns
tpoi*nent aerreux
Convalescence
Nturasthnie
files couleurs
Surmenage
UeatdeOLODr,OL
Himcntc 1 force ner-
muk et rend un nerft
njtunli toute leur ener-
e, leur eoapkeee tt leur

Ce 'm peu wW ( joIj f irltobU tainqonr
c'fj ce p*f(f flocun di GLOBOL
I t \ MCDIC\'
le p ; RM !. >
'.-.; ei. no*".r niant :>
C > ' l'A{>ti<
, V iif la-
q- U
. r*r
v i to-TU r::i lit de
: f i t un I > de
:< : OT "' lui. 01 D lin
mont mm < vSntJ hab tels,
mmiii< m i... s '": ro.....
m-iit utile et ptMtMAte. Il
sVRo u oonva! nanaa et
<. ii .pour tlnai dire,U
force J>- vivra, dont tout l
lecrol rside, noua t'avons
vu, dani le soutien Ces Don*
Jiti'in.4 cuenUafiea de ri**-
larve.
C'est pourquoi nous pre*-
crivon M l'ures le tilokOnl
la p'upirt de nos malades,
cette rV. rat-...ii ne ranon*
iiant aucune contre-lndioa-
i>i.n et jiermeltant une lutte
eilica.ee contre la dchance
hmalc-genfque.
D'Etienne Ctuctjjiu.
Ancien Interne a Paris.
EUbl Chatelnia, 2, nie de
V.i-i.ocdiii v Paris, et'toutes
pharmacies
;
:
UIUA.U A 1181LT, ijeaU gnraux pour Hati 1/21, Bue du IL un J I lut
LehnetFinkmc.
(Maison fondt-c en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires Blootnfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
Lon if. Ihbaud
!o trouvera la
Maison H. Silvera
article* suivante reu par le
lier s bateaux, des prix trs re*
m :
Toile Voiles pour Cordonniers, e2drai,tentei,tc
Toile a Voiles pour voiliers
lolieune de loules les roule-n
Voile brod de toutes les couleurs
Piqu SuO-i erande* bai res, extra qualit
Soie brode, extra suprieur
Bas jour l
Bai |our demi sois
Chau settes gup. pour hommes
Chaussettes pour eifin'i pour caJst* ( bsues 3
Dock blanc anglais til
Toi e > draps pur iil
Baptiste iine pour chcrni.-es
Palrcbach ris fonc anglais trs suprieur
Perai blanche sup-
Diagonal noir suprieur
imitation toile cr.e
lakl jiune aup.'iieur anglais
Pealinbeach pour stu ns d'entants & pour roL(*
MollelOOl sup blanc et couleur
Senieiies de tuileile blanc et couleur
Soyeux couleur.
h mnmjtK pua de passer chez H.
I'VHRAjtvant d'aU^r autre part car
*t la Maison qui rend If g meillenrs
Me* et aux meilleurs prix que
'tout a t leurs
Atlenlioa i Lehn & Finli, lue
f .
[
il
V : V*
Fonde en 18^6
SUPfiRiOUU BAS PRIX PROMPTITUDE
Tous produite dnmiques, pharmjceuliques et autres articles ti*
dabUe da- s une pharmacie.
tPIHI'^S : Poivrp, Cannelle, Girolle, xnis to.l.Muscule etc etc
SUCBE RaFFIN
SfhCIALITES ; /Marque prive/ Lyaol d8infociaoi,Parfumerie,Aniales
pour barbien?, B^v Ko m. Chocolat eu poudre. Huile de foie de n'orne,
OUdIiIoo, Cold creum, xiraita pour fdip eaaeDcea et eau de toilette,lau
de Quinine, Poudre contre lea inaectea. Solution pour conserver les ata
t'aia 1 ait 'i* M'i^i t'-i<, l'oudro aupn^ure pour ia toilette dea eofaotP,
E^aence de teurp. Eau de Monda, Miel pour la tublK Moutarde, Maile
u Olive pour la table, Uioaaea d nt-*. Pepnermin', Huile pour chaaset
ies rnouatiquea et autrea inaectea, Ke^ulol : Huile contre constipations et
rouble* deg inteatina chroci inea l'*i., Cire pour lea parqueta, i-ometi-
u te-, Eliiira, ripices, Siropa divera, Teinturea diveraea, Viua etc, etc. etc.
Deniaii i. / la 1 atalogue des iperialita.
GoniJH n vu cemmandea LEHN & FINK, Inc; vous srez absolument
sstiafaita
Tintes 1 b lui.ea obsrmaciea du pava 3'approviiioaneat ch >z LERM
ft FINK, Inc
Lon R. Ihbaud
Agebt exclusif pour HmM
tttomobile Sludebakei
lrtorme* tous to'ijourt avant
de faire vos achats, des prix des
ratea ( BlackWl ) noire, jaunes
rougts et bl an hfit Marqua Go
l"mbui et au?i d i Ginge noir
Columbus). /Vous recommandons
la su< dite ma q:)ecommetant la
meilleure, la p'us av^ntfgeus
ment connue aux Etats Unis tan
pour sa sup'il intrinsque que
pour l'etirrn* modicit de set
pr.x.- allez >oir.
Chez l'agent gnerai
Napolon 'Juancis
elosluia L. Baily & Co
(Church tt Thomas Streets) New York
Vune des meilleures et des plu* form
ft>s maisons de iissus aux Etat* finis
Siam, Denims% Checks, Gingham, ToiU
drap etc, etc.
L toujours avantageux.
Les principaux e.nmmT*sionnaire* en
tissus aux Etats ml) ni*,*'a provisionne al
chez Joshua L. Bailly < r Lon R. Thb'tirJ
Agent exclusif pejr Haiti
Six Cylinders 5 & 7
usagers,
En venie chez
prflzmau Aggerholu
a ilue du Quai
ASTMIBE
PAPIER FRUNIAU
ereiyrad m*ld "i----'-" al------f wralIfnMiiUI
M MMlam .1 *,. imtt.iixi OpftttilM m.
FRUNE*U, 13. " ll.'ilK.Pi", r '..-., .,.^.r.
rr-
U
s Angle r1>a Bua des Frcnts-
J| orts et du Msgaain de l'Etat
Marchandises
i l'ranaUv
Panhard Oild Coppjpatin
LuhrieaUug Oils
& Greases
Huiles el Graisses *
Prix cl qualits dfiant
loule concurrence
LEOlSl R. IHEBAUD
Agent excluait peur Hati


If Ntftlfl
I,

Bire la pression
?u Grand Htel de France
FRRES
MAISON BIGIO
Bonbons et Chocolats
^'pflfwWK^^Mu e^fr athir* r*nmm n *** nnmbtpiix tadixtingui*cii*ni* assortiment dto Uonbons^ Qhtwotfit
rpfj'voir ut fr$8
' drames, trH \\
ch.
Cigarettes Mur ad
Comme rassortiment d'argenterie vficl'ims est pnUiti
maison a dcid d<> baisser h> prix d ctvirettes Mat
( ux prix suivants :
9 dollars les mille cigarettes
I dollar les cent

v'ux QHf ipmnix nu piihhC Pt .. .--., .< v.,... ...v r~ .o....w-~..-...... -c,r-> t #?? '. *. un i 'u.i, - ----, .....~ >.| ... r><
^HTlfl CL'ISINK^'an^ eMoui/^/oro6i ncessaire nur \oya t t^ptwiV/-p* marmiPA ilit'lLe Vitd trs bon
leurt de Cwmtrce a luUiruhrttrent aux commerants de pastag ** ne premitre* marque q^vnv t/e '<* irvi UUf*
L'Htel dbile pur flallco et par barriques
I d*s Vins * Bordeaux Bouge et Blanc
Cpx Xin* vipnnini dirpctempnt de BAFiSAC et son garantis pur
ivs de raixws, nous pouvons I* prouver par des CERTIFICATS que
m us tenons la disposition des Lluntx.
Champagne tt Vins Kcusseux* rrix modrs
Conserves alimentaires franaises, premier ofcoix-
LOPE RtVRA
Grand Hue No 1717 Port-an P/iuce
Agent Exclusif peur la Rpublique d'Hati de
fi/ftfOA cS GVEbTUUL Bordeaux,
Vins Bordeaux
J. T. DEVKEBR Royal Club Hiskey
II .4IG 4 II AU* l td. (Glasgow )
Wiftkey (cossais Haig & Hag
Si tient la disposition les commerants tant di
la Capitale quedelaProvnca pour l'excution ra
pide et ^o'po des ordres qu'ils voudront
Un lui confier pour ces Maisons-
Pardessus en Caohous
Tour li* voyage* H c mtre les intempries de l.i nain U
siin BIGIO Frres a reu d> (ilta pardessus hyIrfug* te oiaij
leore forint rt de premie qu lii 'Mhrque GOJillCli*' T
10 dollars le pardessus valant 3
dollars. 1
f 01 LU HOU.STYl) H 1 IL.
POUK ROBES.
lotie Rouen pur fil pour robes d brodi
pour dame Sf enfants.
Largeur 12 pouces ou une aune et demi
Se vendait 8 Dollars l'aune
consacr 3 dollars et demi.
le Docteur N. Sami louU a II ptiitlf dWtoff rt bifrivollante chentelt *** L
^r,!b,rfi^^ aune suint pour taire uneroo
(Unique Saint-Louis
7627 bit Rue du Ce: te
Mltl.
L SAJOUS collaborent sa clm.q^
L'*iablisnv nt peuivu d un- installt o* rrdern -et i Bo outil ge de
tout pienaier ordre oit e uites les garanties tt tous les av.ntag-s que prut
exiger la clientle tant au point de uc uc m'decu e gnrale qu'au pont
0# ,i>e spK.Kiiifv oo'o- v ( t
La clinique es' cuv le te us les jours d- 7 h i m d de | 5 fl
le Doctear Saint lotis dr 7 i 10 h. lOCCu* d- mdecine ^eura'e. de
chhuraie gnrale et de a spcialit maladie des yeux
' Le Dcc'.eur A Leno flair, ancien a a hd* IHpxal du o oge et de

es du r.i.c et dts maladifs
SAVONS
Savons suprieur raffruichissa
ChiruTti Utiraite disant e 10 h i m dt s'occupe de* voies urinmes*
^^ti^z^^^^u^^-^'^l^ corps et remplacent le savo
franais. Pas qrosses briques
demi briques.
Se vend prix d'occasion 8 Ga
des la brique et i yourdes la if
brique.
uioiie ue l'Bp
e 'of upe de mmliHiti '" i* lfi,u> Cl ""
i la femn-.r.
Lipi midi st lseiv ans fon^ulutioni sur ippdtzvous tl aai tta-
vaux de larotatcire sous la direction du Do.tui 9tpu*.
Pharmacie F. Sjourn
J ni e *vi a Hlentlp.nux n k'eons e\ nu \ ul.'C qu'elle t
'rlsnio-m son Laboratoire d'Urologie eL un Liboiaio'ie i
Biologie appliqu sous la Diiectioii lu
BrHicoiet f.S^jomrnA
le laboratoire t ouvert le us les jours de 7 lues u mtin 6
keuresHu soir pour toutes les recherches et anales pivue aai t
'annonce cj jointe, saul pour le
' Wasscrinann et la constante Ur^f-St'crUjK
Seront reues qtie le mardi do chaque semaine
S'adresser ia l'hainacte pour les Jelu'elgnt-A.clJU
/.n" jes d'urines e!cue ctMrique,
IW'.-i'iion de Wasscnu.ii.n
lliacticn deTnboulef,
L\ ini'ii du sang et du pus
L.i>uitu d.a iijM'ieies fcales.
Iiailcp uc eraA'i*1
A rt .-il
Ctutftiitc Urto ScrMui
l'tc-wi i de S>*rQchm et de Uumvmfm^t eict we.
..^..---r-.u^rar^-rr.^--------
matmm
au
Le Malin vi-Jnmt ***!
CHU EciISi! uEllDl
Docteur
Aii h'.- t.l
!,'> MOIS
Fort au |*f a
MiiaiMMtM
|ftrrtfff
L*'rua * ^bcaae
5^
4 A*> 7:; V# ,/* Ueujttk de TMm
p*fl 'r'i Ribfloh. Grr.i chr dfef roui boloRiiohit. B |04.\ F>
Maladies des Ttoj-**
des Vote OnnairH
,,. Champ de J.JJ
jO' rou. bolom4i.hu. B p.,* Fit f 7 '"'"
|rU Odol.t ai bi-anconp daatia L'ami midi de 4 > *
feula jiKita. tv* ni..wkij ^? ***"


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM