<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Lloyl George „ Pomear L'AKISLa confrent ni r mœ y m & œw s mssmm ms ;>:c MM Poiocar et Llojd fleor^e mira lie t au d'Dut da_,< M; /.nncre M accompagn de Mr La.tynCo ute Peretti de la Roeca al de plimeur* experta techm lue*. La questiOQ da moratorium l'Aiieru i* ne sera discute. Le gouvernement franais <*t ixtuelleraeut d'avia i|ai ara nacea baire d'exiger de nouvelle! refoima et garanties adur.ionnellee avan. d'accorder un moratonuiu de lougue dure. La France soutient ei tilt*, que les rformes et garanties e>iger ajoutes aux rsultats seront obtenues du contrle tiuaucior qui va tre tabli et permettront d'mue tre et da placer un emprunt aile muni l'tranger. Le giuveruemene est partisan jdc i'ann.ilatio.1 de. dettos de guerre interallies sau i aitendre la dcieun d 5 htats L!ut4 Dimanche %  • %  m a l'a-riitaii JH que las empruii. tranger, a t'Aiie magne, doat le* pro I ma annl *an nj aux rparation soient mis as a lt que poabible. LBL1I %  u peoKranirQe de U ftd oui t 'XtVutt's avec uot'it par ion plv ,n, i|i-8Prrent et de la Di • c r c \ $ 1 m'pft ai ivantp* ont M H*>>B coup de suoe s La Galette da Grand m i#>, la rt.ba 1 >1" a^eee, le n x da perptua 1 et lin h a sept pchs t'fiu'a '. Les acciices Lia, Fernande e' Auto Pte hntt Etranger Par cblent Juillet Un UtenUt la CoimnuiM Ce matin, vers 11 ieut*-s peni n que le Jug* d'insuuclico rocdau. l'tage de 1 Hte! Communal. lia P.i!ntinpet terroi>itoir dr Mr Luiovic IloopUi %  ir, eh-f du Servedci Dcs, rslat Loleri Si Marfi Populaire et porte j. boune*.— 1^2 ljta ga KQa .t. lot de 500dollars et sl BL. ^...eteniier dcapa Le eouoorj, Vingt ceotimi une gourde. Ea veite Port-auPriim lea luaidO'H Huivaotei : Aux Armes d | ln| Comptoir Franchi Sminaire Colley Mme Kgioa Mon rosier Mme Uucis Viard Vincent G. Mikbloif Pharmacia Karitot Petite Maison Mme d tiiuery ue|on Htel de rrinci illel bellevns Pharmacie GruitivV l' re.i''/. voire billei dit mua Tirage pconpl tt t un 4vis LupofUj Mi !.•<; Crai ier de U MU< vi) and SOW loi! In ceont t vrifies et a dm irvoiver browning t ft feu au' I tviti< a 8* pr*ent;r on in Edmojd Mangoo, Magistrat P seuter ku Tribuaal de qui /1 r r*nn*e n gOt da 'auditoi f. menti, n'unie depuis venJ eJi sous U prsidence I a oeti'a fla ae i ion *ar la* du m 'I"'* Jt8i,a "'' aleminaujourd'ho ses un uBwe eie se .e n a Ters lea |rivaul t a dc il4e de S0UI1 tltre a asseml) | CC u limes l|i au sur par des latTCl de u Mci^a .n Scp^mbre, tous le documen. cices de.,is sroeaM dlisam guerre. L >aus U .j, coinmissioii a deciJ* J'u:i iser les clutlret de 1912 t en corapanison avec ceui de 191 < au lieu de .Nous (jnnuloua des vaaax pour la ahiisanai. Cette dcision en uue h H rircp, jcsfph Adam, Jrmie l'T'P I oagr\ I-mile Manuel, Loui< N min, ClO t-r.t DomtBiqoa, ttu It.i.v :.....',:( %  • Barau, lutta Ba (..u. hlix MtMC, Ueoiges Pouilt-, ipotges Sylva n, Ur Nerette StLoui l-.dirond LaBpiuasao, Pierre tiihu • efplLasaf. HiQlllt Haslier-, August 1 I aslien, Ernest Baatitn, F.mmaputi •atlOD, Tuienne J. Carne, Lviemont Carn. Albert Carn, Ctienna Matbor', Dr.Cne.rlai Mattion, Lon MUM.U", Frtaeoia .viatlioo, LbnstiaD Fooroier, M i vve Kailieu Henn. lou peur aoa poux; tiaciue AiL ^^ !" "^ M SBBBBSB %  sa^aaMBMe p >ur Elie Curi' j l dscde, C:iaiir (Vr|h j[ii"At li'Miilli'intoa KombruB, F. Mtramhean, M are a ^ c *"Ci siapiirUOei P,| 0 Qpiaisn prit la lune, POUMUI clment autj. r ,~ r , du mitm % parades gendii mrs qui I arrtrent ratine l'em da'is ane cour attenante i la proprie tf lulien Dassfcki tout prs de la rduc Chiptle S' Louis de Gonzague H s a t immdiatement i lerroge sur les motifs de son ac'aet a dclare qi: son intention arrts ait d d'inrr la mort au Magistrat Coin %  Mil. commission a l Mr Con,tanUn B.n 9H mut tre ei.pl.udu. par le public m^&ZiSJTSSnA ,t annacrii • U n dollar %  negenl et choisi qui mairie la plui devises traegire*. Le noumu rg 11 sonsciu. un uonar. D'aw.it pai manqu de repondre * ietnftcwire8 et ;o heures ilnam Ken.it, Conatantiu Hei.o... ,hli anle invitation de MH. MaTao BELGRADB-U parlement a I* icae au nom de SPS trois rr^ie. Uu mono | 0 ue n on 0D ion db t8 F"* too taiibcMu i. dolUrs contract ;;7^%Vmt rle rt.e D n^uno!.Ce 0, .o" ? V ^ ^ 'V' 0 P 8 "*" 6 9" M B ^SSSt-l-s commise de* la r, riqif hetoit. r tienne nppll.e. .lu Lucl8 vuiel'o lut a lement trs 'i"> temporaire mixte de u rduction de< ar dans ia rtiio-i du ventre, modifie ia loi al tir me t on, est des assex grave. omrrerce de lVa MO npiaiMl DfU la Son cas, avec l'assis ance de Monsitork Commissai r e de la Pailiil. P il an Prince, le i)\i.\\-\ Le 5>ndic, Leroy CHASSAOl prosprit toujours urandiessuie d' bainte a.ucie et prsentona noa trs viveB teuc tations a Mlle u Directrice pour le loccl rempones par aes a d'iitipor Uniciungemcuis daiii >• loi organique des ar nies et aussi aux ulait daus la publication des rsultats de reuenrements LA H\YB — Les steMgua russes a ia coni rence de La Haye sont part ce soir pour Berlin, Les italiens le-, derniers putiront demain Des ru meurs circulent que les italiens ont ngoci avec Maaima Lm'noff aiin d'obttnir la rantication des soviets au traite italo russe rdif i O.ies que le KOUTernement ..e Moscou n approuve pas, le ba roa Avcizaao dment ces tumeurs .vii .vli.let 2 'ranspo ! chea u O t ne dA-r! 'e pas <*• te Sauver. igogiqueA Hier ont eu lieu la srie Ai.toineY.ouillot. Henry Seott, lieu m eut pour l'obleation du ceitiiot n Etui)ne, Henri Dor.u. Uemid Mi ^. a P niQ(le Pdagogiques lia out eu ibei la Heotl Ad. Michel, eymoor ,; n .m. Hacher Runne, Uaubigue > ieaad, J. 3. Lon Hobia. Total ; or i&. ^"Suivre) iieu pour iea daiuts. dana la tnati ue. a l'OOle ue Mme Servincant. Lea postulantes suivante, ont etBELLE POITRINE n dans moi* par les PILULES ORIENTALES lea Mnlaa qui dtvdopptnt, mil rmlnoi.1, rsconniltaonl l< • MIIK, •llaci-. t le. lulliM i %  .: -lr-, ,t„ IpaolM el donnent ta buts a* grwl'ax mlionpolnl. %  KntalMOUa penr ! Muta. A0D"HJ*4H llrriH^I'tfittlfiiii. J.RATI.ph— <',R .sl'Ecsiqtiir.hrUi Hinim.in Albtrlml I lout*t l^lkAC* phlfl Rgie Fraod Tabac Soaftrliti Papier tftbU i Le P.-que o>6o ct>, Le Kilo C| Tabac Scaferlati Fap er GRiS ; Le rVquet o aje cts, le KiloG I scnmrte io 0|0 i partir dei Puit su Prince, | e 13 TofJat L'Agent Spcial. E VM Am .... mr sept ca ttiitiqai di l'preuve pratiqua a C ^A si^/t a* / il' !///•/ i[ %  "• p r le P^ident du Juiy rUfCoCCC tC tJjllJll — Pour lu nommai, lobtention du certicat a eu lieu hier aprs mi Le Conseil d'Itat a sanctionn >_ %  di l'JCcoie Ju Marie GUIIIJUXDaux piocs-veibal >a lanc. d hier tt postulants ont fie admia sur tioia a entendu ICCtore du rappo-t de Mal 6eide Uorc et Mou;Louis Lo' U a.etioa das Mnsncta ralat f aux nard, licenci eu Droit, avoca.. i.e deox projets ue loi prsents par premier candidat a t forme par W* l'Executif, le preuier applique frres do l'Kcol. -ie P.tionvnie ( tju. les poils ue la rpublique il travaille La critique de I preuve lOi^piitu Un rapport sign de l'ingnieur en chei au Dpa-teuitut dus Iravaux publics vient dtre pu _. bli dans le Moniteur de ces jours derniers. i_e BUtnisea Mme 1 bornas Madiou, rapport prvoit I irrigation de nos plaines. Aussi Mlle Claire Lerebou.B.Francioj blein DOJS P e ",l ons ul c d'subw dores et(k)tl'atico a Mi l.e. Eiiamue LJUII soit six tion du Dpartement des lra\aux t-utlcssur ic systme Je distribution des eaua de nos rivires. A notre avis cette dis'.rii.ution doit tre quitable de u^on a ne pas lser l.s intrts des uns et des autres Cette semaine une de nos lts:iviies habitant la plaine de LiogaaS est venue nous conter la lausse situation Clce aux riverain, de U rivire de Momance qui est compltement dpourvue d eau a partir d.-s bjrragcs ellectue p^r la Hailun ArtIkaa aNIgar pour l'airosage ds luL>na:ionsBravne. .Si Metiia et Aubiy. Les voyageurs en paiMOI sur le pont de Momance peuvent >:onstattrce lui Nou> nous demandons quel est le roie aune bn g^ide j'urigjiion que le Dpartement a jeirgu? Sepuis quelque temps Sais ces rcgieeu. Lu peins PAULE AUXILA Huo Fraversire vi ISaga^in de l'Eia Vous I mand ( ^ veu %  • voir lei r>rl hde mule tra ; chw* m^i'.le'ir goili qu il *I*I df re etoir pi* ls lerrien bii* 81 I r^traug^i Sj 1 ,fi.t loas leigoMl hjiinnes, II-III lie e -n a I'S. il. s rhares. les pratique a t faite par le cher frre S^T usi\V ,l i '' ,w,, vu> J l e, u au m *! mm I vili,'lo l H la Ini ,. •"o.svsss le ciiei nere de la IIAbLO. Nous loiniucs les piuu.ers nous I .mue . de la loi Aactu, ^, n,eiuuie. uu Juiy et pa ')o-.r de u DOUM ruwu de. pUnuuons Jc le porta O ont rige tsxea prvue, a nun.mnon mi nuui, j;f, ii/tiiiuio au Juiy de -i Juin 10-2U; le second accoide Mr Lhiis^on qui n'a pas manque de %  ""'" das crdits auppierrenta tes et eiUI cona.at.r la cuituie ^entisie dta erdiaaire. divtr. Upaitemeuta ceadidaH /ciux du maUu et ct-ux Mtiiiateriele a'iavant au total a ur u'..er loir, il la U4.7at7,o^ et or 12laM17,70. tiou i>*igo, Directeur de l'Agriculture. Le nouveau Directeur • inatal l ce matin par le chef de Uaresc, Mr Ludovic Latnotbe. Sincre, flicit.tioui. Avis On trouvera langue, de porc sa* lea un prix trs mndi au No OU Rue Traveraieie. Mini Jo.i.iiiui et n.eie d. la banne Vserat. La patoissc uu n.otne .1 lui do l .1.. ir.e AMue est la pationnc se iiepaie a lier gtatuioscmeni Uciuain il y aura mes>cs aux BSVrel ordinaires du i traul eu ville, tu itncouue, pia de Jean J an avec 1 auto uu Ml r-'er n.ud Di-casat' le propiistairu au d.ucing de Martiasaut. auuac Oam l'aieea aui es nde.es ^iuce^ion Le cUanifeui rrauckhn Carptatier, neioul vm u *""" Jc u 6 *' ulc ainsi que Mme Louiae Kaciue et Du cesse qui se nouvaieu'. dauu I auto *"** ont e aneuaemcut blesses at trans pnts 1 l'Hpital Gural. Il >era le m.n les jjor.s Mr et Mme Mailiu StAnomand nu fout pa.t Ue ia naiasauc de l mr tille : Marct.le survenue la n Juillet. iNos meilleur-; compliments. -Mi tt Mme Joacpii A. Alphonfe ont la un u'uunoLcei, i% ta iutiiet, de leurs tnfaii.s iuuauuu„ ivutu el Hoar. eign \iiiii x venmt d New esi atUdi au Cap Hatien le 27' et lais $ ra l" mme jour ptvr fl au Prinm via tcu* us ports du W la C'tpttale l 30et l** jour* po ^ Jaciu l ti& c du Sud. ^^__ „ il retour aura Ici vers le 5 fit nef ri a MOr L. fl! Le* pe m^ d'mb irqmmvit po# llrt d siou d un Uiemoire sur ce qu'ils auront vu ou un uaus un diantier Nos cornpluueais aux nouveaux ingnieur i de cette piomo iua



PAGE 1

Lt nr i ^ 9 ** BOUQUETS : ik /sur viendra, Ambre vermeil P$rUi-l*i *"' moi l>remier oui Rose saur fin l'Anneau merrci:'e>ix LAntour liant le caur ptavtms CHUTIONS : Fox-Trot, Fii'' i i 'hn, VIHII'. if pouvoir MAiiuni v<" humint} EXTRAITS : (T.ilift. Foie, /Uiiiiojd, Violette, (yeliiwiii. 1,1,unit, Liliis Muguet, lui. Hliotrope, i kyp't. Taulfi Pirfumrriaj M r4fc UKt — 'i* I -. il ... 5 ARY: 3, rue de U Pc-.ix PARU -EVOATTB E PRINTEMPS — Vaillant et Rouet: agent pou | hii, l /? %  ). R du Magasin de l*,al i&i^^^n^^^^a^^^m^^^ wmu -£^.^r v LehnetFink lac. (MMMB I nie ta 187b) New-York, .U.A. Laboratoire BloumfiaJd, N. J .. L I A. Extraits liquides Sirops Teinture* Onguents Liniments 1 Esprits Dsinfectants Pastilles Spciali ts Produits pharmaceutiques e Herbes mdicinales Lon R. hbaud iTTjtamm^r. ..'M — %  : Vr-''r..y Uno bemna sant assure tmo vie ksiircus H S! Revue des Deux Monde* IS, Rue de l'Universit, Pans SOMMAIRE DR IA LIVRAIS 3S DU 1er JUILLET 1922 PIF 1 %  *=.',* Conserva Vcs Forces en Sarfifflat Votre Saata Cette UttM VOOft dira ccr.7rr.cnt Chicago, Illinois, V. S. A.—"J'ai pris Lydia K. Pinkhrm U Componiti >n \ y 'taie p mr ombre reu moue armes *t provt,snt deIi ne .j 1 r et viUles, oa uata occupation. Cea lettre ttnMi'nont dus vtrtuea cio !a wntpoiition Vi gtals d. Ly* 1 F.. Pinkbsa Ctteompociti n v'".;i'i> ne contient paads nareotiqai s !" M aro)tus nuisibles ft pLUttr-? prise par U :ie fen.mu n nucono criinte. Votr goene pui dpend SSAS douLe S;T Mssssat. Essayai donc 1* Composition \fegetale l de Lydia E. Fi.ikkam I.HM MIOICINI CO. L" N.l %  .. U."... i! i et 5 s, i ce I? j 8 s Dix sept jours ei Amriqu*— I New York, Maurice Doomy de l'A cadmie f anaise. La Vie d'un savant : Caferi'l Lipp mann, Daniel Bei'.helat d: l'Acad mit des Sciences. Les ptefondears Je Is mer— Der nire partie. Edmond Uloux. Les Marihauz i la lgioi d'hon peur— 1 Avant Torenne R. de la Si zeranne. Une erreur de Mr Llord George, Vte George d'Avere La muse fo le de l • marne— Let trs familires en Ttrs, B" A. de Brimont. Avec le Maicbal (offre en Extr me Orient.— 111 La Coite ei la Cbi ne, Andr d'Aiais. Les Concouisdn Coaseiratoire.— Notes et Souvenirs, Iules Trufler. Les ides de M. F. Vanderlip, M. Lewaudowski. Revue Litt'sire — La Nef, s de MElmir Bouiges, Andr Beiunier Chronique de la Cninzaine— Mis toue Politique, Ren Pinon. PRIX DE L'ABONNEMENT Lehn & Fiok, lue Fonds en 1376 SUPaiORITlH BAS Pilla IMiilMPTlTUDC Tous Dio luili chioiiqaesi pharm^ceuiiq'iea et Hulm riirlt va uahles daoa une pharmario. tPICES : Poivre, Caanellr, Girotl ;. vois eloil.Ytusisi-le te. §tc. SUCRE H.U'HN SPBCIAL1TES ; fMarqoa prive/ Lysol dBinfftCfaat.Psrfusnart-.ArUsUa pour barbier-, bsy Rom. CbOGOlai en poudre, liinlw da foia da .Wora, Kmuisijr, Cold rreatn, Kxtra ts DOUT fn r esseocea st eaa de toilatte.Eaa de (Quinine, Poudre coutre les insectei. Sulutun pour conserver las ssstraj Irais. I M •!,M..>-. % % . t'uudre s iprisnre pour la toiletta des enfants, KssencH de teuis. Edellorid, Miel pour la table. Mootarda, Baiie u'Olive pour la tabla, Bio?ses dftita, Heppermio, Huila pour ebassar ies moustiques et au ren it sectes, Regubl : Huile contra constipa'ions ai roubleii des intestins chrot iques Tti, Cire pour les parquet*, eomettlques, Elixirs. Epices. .siron tiivei>, l'eiatures diverses, Vins. etc. etc. aie. Demandez le raMoyue du 1 exiilitea. Cmli nt vos ouiuuiundes A LEHN A F1NK, Inc; vous serait absolaasont niiafsita. Toutes le bonnes obi-micia di pays sapprovision mt ekac LEHN Si NNK, Inc Lon /{. Ihbaud Ageut exclnsrf pour Flafn Un an Six mois Trois raoii \ Paris Seine Seioeet Oise Soir 41 'r 21 lr $0 Dpartemeniset [Colonies franaises 86 44 J) tr 50 fcirangc-r 98 lr /o a Il jo Les abonnements partent du isr c; Ju i, 'chaque mois. l'ni du No 4 lr.50. %  SSmSi —-— % % %  *—. la CONSTIPATION prenez /.s COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien. lift, nm An/nt-Aii(ia a? Atti sa C'EST LE MEILLEUR DES 1 URGAT1TB Joshua L. Haiiy & Co (Chureh S Thomas Stree'9) N*w T*?k L'une de* meilleure* et d*>* plus fo** tes maisons ih* i issus anr. Kimt Uni* Siam,Denims % Check, Qlnyham, Toilu a drap etc, etc. Ln meilleure source d'achat. %  *: PMJ toujours avantageux Les principiux eommissionnaire* en tissus aux tatsM(Jnis,H'aprovisionnetit chez Joshua L. Bailiy tf (M Lon a. T(tbud Agent exclusif pejr HaiU t PORT-AU-FRINOU Al.f!tT*U3; '•"•rw-ie A:.KrRTU> fkarmaai* Sa D' Jutl-i VIAP>L> 0t trt'-r tom SAf*l*#i Phn" !" m*t* les meubles meubles 'ndrhoii de chaiw fl Dod'n's amricaines et liane, chaise* [TJ w ^w Fauteuils, je ix da s^lon en o*i. en unilalion de P*. en Noyer vritable lembonr. Cuir ve l l-itl en 1er. m t-T' ftu ,0 u cuivre Hiro rs biseau es en jobs cadres M sa :;'*? T pis rie ^lon et D-sren^ d* ht MetilM Tab'es peurni* P la*""— • />l ** • L r rour table., DnpnHe lit Toiles idmp fil filet COSO,t#.:l MMPTpi P ?|H0 |(j L r v,,,,M


PAGE 1

LKMAT MAISON BIGIO FRRES Bonbons et Chocolats l^fr.M.^. . *. .,/> • !" ,w, M 3fafeo fG/O frres vi>n> de recevoir un f, plus que inmms nu vvldic et *<•< rwm(e.c A distingu* Clients a*SOrfi m#H f rff* rw>ft"Ort8, LtHO^Ol ttS * a'aj**, r^a /rail !r/2.!£l^ de prem/ra marques qu'elle vend trs bon mari Bire la pression au Grand Htel de France giurj de Commerce et particulirement aux commerants de passage Vort-au-Prtnc. L'Htel dbile par gallon et par ba-riques des Vins de Bordeaux Rougi et Bltiic Ces Xms viennent directement de. B \ /S.4 C et son 1 garantis pur iu& de raisins, nous pouvons le prouver par des GERTlHCiTS que nous tenons la disfosition des Clients. Champagne et Vins Mousseux n rix modrs Conserves alimentaires franaises, premier okoix* LOPE UIVER Grand'ltue No 1717 Port-iu ?\iuce Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati de • BAR101S 4QVEST 1ER, Bordeaux, Vins Bordeaux J. T. BEUKERS Ri.val Club Wiskey H'IG $ 11A1G Ltd. (Glasgow) Wiskty cossais llaig& Haig U tient a disposition c;s commerants tant de h Capitale que de la FwIcn pour l'excution ra pldo et soigno des ordres qu'ils voudront MH iui confier pour ces Maisons Cigarelles Murad Clinique Saint-Louis z27 bis Rue du Cet t-e Le Docteur N. Saint Louis a le plaisir d'aviser sa bienveillant citante'* les amis et le pobltC en fjnn! tint Je la oniule que d' I* province gu 1 partira itr Aot ifaa. Messieurs les Docteurs A. LES OUFLA1I it L SA10DS collaborent a sa clinique. L'ftabli'senv nt pcuivu d une installt on modem' et l'un outillage de tout premier O'dre o(fri t< utes les garwniies et tous les avantages que peut exiger la dien''e tant au point de vue de mtdecir e gnrale qu'au po.nt de vue des spcialits qu'on y tut. La clinique est ouveit<* trus les jou:s de 7 h. A m d de } i ^ h. Le Docteur Snct Loi is de 7 J 10 h. soeur de mdecine genra'e de chirurgie gnrale et de a spcialit maladie des xrux Le Doreur A Ltira flair, ancien 1 a h de l'HjHil ri U o'og : e et de ChiiP'gie Uiinaire ne e ^ ris de io h m di s'occupe des VOUS urinmes*. Le l>Ovl i" l. fajnn de la FJCU l H Paris anci-n sou -chef de Labo rstcne de I Hpital KROCA ^Service du Dncttt r Grenei) de 10 h i midi et soccupe de* tnalcdits de la ftau, des ma ad.ts du s;nge: dts maladies de la f i: n.-. Lapis midi est rserv aux consuita;'o-'s n r rerdfz-vo.i et aux tiaviux de laSoiatoire scus la direct on dt Doc eut Sajous Pharmacie F. Sjourne Donne* avis sa clientlp,aux n & Verni et au pnb'ic qu'elle r trasMorni son Laboratoire d'Utologe ea un Laboratoire L* Biologie apnliqu^ sous la Direction du Dr Ricci et F. Sjourn Le laboratoire es' ouvert tous les jours de 7 lues du matin 6 heures du s^lr pour louies les recherches et analyses prvues dari 'annonce cl jointe> saut pour le hWasscrmaoo et la constante Ure Scrlo^c Seront reues que le mardi de chaque semain. S'adresser ia Pharmacie pour les renseigne'Wet.'tr 4naves d'urines etSuc gastrique, kVcC'iort de Wassern tin RrciiondeTnboulet, Examen du stiig c du pus E men d s matierrs fcales, Bxamen ue crachat itlbumino rt.'.tio:". Constante (Jr Sfe.rloiic fricherche dt SpirackUi ti du Gonotoques, te, N. Comme l'assortiment d'argenterie rclame est puisb maison a dcid de baisser le prix des cigarettes Mura aux prix suivants : 9 dollars les mille cigarelles 1 do l l a r les cent Pardessus en Caoutchouc Pour les vnyges et cintre les inic m o fcries de la nature U roi son BlfllO Prrea a r<'i d' jtispard ssu* hydP'diijpii lemeit Retire forme ei d^ premire qu li "MirquGOODHl'jll' 10 dollars le pardessus valant dollars. TOILK UUlfp~FUR FIL POCK ROBES. Toile Rouen pur fil pour robes brodi pour dame $ enfants. Largeur 72 pouces ou une aune et demit\ Se vendait 8 Dollars l'aune consacr 3 dollars et demi. Une aune suffit pour faire unerob SAVONS Savons suprieur ralfraichissal le corps et remplacent le savo franais. Pas grosses briques e| demi briques. Se vend prix d'occasion 8 Goufl des la brique et i gourdes la l| brique. %  — -A. J.1L+. Le Malin btrlflltat Vieanent d'arrirer Un Mali Kort an Priota floardu ^fo Rei'Bit-Mnrit 2&0 x iuans-r 3 Ao 7'i *" du Magasin dt l'Etat IUL. r*i->u et iba ./LKI para. I' 1S Bibelots, Grand choix de Co 1 i n ^ bk. ^f^raa Idr e? rour Phclogr^phie. B ioux Fix, De 7 *'. heB ,a %  ••'* [Fil Onduli., et b:-ucoup dautrai L'apis midi de 4 )^ {u petits articles. Ben niKich. Midtttn Cbtrurett* l "^^ Maladies de* Yeas-J des Voie U..n,rt midi ae 4 • ltt Pharastcia Boarraai



PAGE 1

*s? iiuaxiuR VROPIUBIAKI lmec^ Magloire nonne 20 C INT1| *s Port in PriiJfi^QpM Quotidien Mardi V JRP* W>. Matin On ne ptut faire dn bit tout la monde ; mais OD peut toujours tmoigner de la bont. J RLLIN KKDACTION; Raojmrnatns Mo, lafco Le Statut commercial h Caf .ir CaWl. (scellent confrre • Hati cht trangers. car le consomma ale.industnelle et agricole, leur qui nous intresse dans la ques > dam son numro ie samedi, tion est] bien le consommateur tran Illicite de repondre, ponr le r ger, — dans des conditions de prix i ootre article de la semaine sortie Si le caf est dgrev quelque { iititol: c A qui proiterait peu, il lui arrivera dans des condiIfrtTement du caf f, il va exa tions meilleures quant aux prix %  -li suestion ainsi pose, mais Mais le ct spcial de la question au sa rfutation ne prenne est que c est la consommation elleanc're d'nne polmique avec mme qui dicte, pour ainsi d re s a 8 miment que chacun, sur march. Notre caf a. 1 ce point de elle question, est libre d'avoir, vue, un statut commerc al qu'il con • on % 'ent de dterminer. Dgrev ou jommes reconnaissants notre non. le cl ha im peu-l quelque \ouvelles Etran jires lu conditions lu intei r PARIS 22— L'Allemagne a offiEn ce qui concerne 'a dette flottaa ciellfment accept les demandts du t, le gouvernement allemand, esl-il comit des garanties qui lui ont t stipul, doit soumettre aux dlgus prsentes i Berlin mardi dernier, chaque rquisition un tat inii Dans unt lettre que la commission qaant la situation exacte de la dette ores de la commission que BERLIN— Aprs avo^r accus le gouvernement de s'tre trouv en ta ce d'un fait acrompli en acceptant le projet du comit des garanties pour le contrle financier, la commission des affaires trangres 4a Reichstag a pass aujourd'hui de nombreuses heures discuter. La seule critique srieuse faite contre les actes du gou vernement a t celle de Mr Karl Heltferich qui a t trait l'accord d'abandon inexcusable de la souverainet de la nation. Les orateurs re prsentant les parties de coalitioa sont venus au secours du gouverne ment apportant une approbation mi tige et disant que riea autie chose ne pouvait tre fait en la circoastan:e. Le chancelter Wirth et le ministre des finances Herms ont dit aux me n e dpari treeson scrupule, — toit en chose dans la fixation de son cours? ( e r nara t '" s rp cue aujourd'hui, M Mtante et les n.e our ladoeda 1 no il pnncip;:m*t e dgrevaMais U est permis de se demander si cela at testerait pas dans les limites Il chancelier Wirth dclare que l'Ai adoptes par le ninistre des ficances avait empch toute consultation lemagne aprs un examen approf an pour couvrir les dpendes. Des Copies avec le Reicbsttg et oblig le cabinet les conditions de toutes les dpense* et tecettes doi a prendre une dcision. Le comtt oratonum que le vent tre fournies aux dlgus par ^on Berns'of, ancien ambassadeur emand a sollicit le ministre des finance?, de mme d'Allemagne aux liais* Uojl comme a seront acco'des que le taux d'intrts sur les obliga tant l'accord a dit : C'est une pilule ressortir la lettre, ions m-ses ft le montant du papier amre avaler, mais nous devon %  au pour le gou monnaie en circulation. l'avaler puisque nous avo is perdu la vernement allemand et leur accepta guerre et que nous devons recourir tion n'est consentie par le gouverne En ce qui concerne l'exportation i nos anciens adversaires poat an ment at le parlement que dans l'es du capt'al des reprsentants du co moratorium et une aide financire. __ r jq iMcomaercf du caf antre JNous n avons p^s la 1 son pioducteur, sera, en d avoir dit le dernier ino m-tr lioi le su,eI de D *Kciations entre le co affaires individuelles* Des sanctions mesures pour tablir mit des garanties et le gouvernedont le maximum est deux ans de nancier. ^te,piofilabl,aucatlttipure: mais .1 nous a apparu que mPQ allemanJ ^chancelier aile prison et un million de marks d' le contrle fila •^ at cela doit suffire pour le question tait quelque peu comp'exe, 1 et c'est pourquoi nous l'avons sole %  ; mais, prcisment, il ve. |piohter an caf qu'indirecte comme le droit lui-mme Nous ne mettroas aucnn faux iWi^* m me ^ ue e cae amoui-propre ne pas convenir, de [*". u se trouve quelqu'un vant un contrre aussi autoris que "'*)"„" PPpoiUr la taxe, aiasi le cal mrdans mand dans sa lettre dit qu'il doit mende seront appliqus a toutes per tre entendu que les conditions ex sonnes ou maisons de commerce re poses par le comit et toutes celles connues coupables d'avoir viol les supplmentaires qui • ero.it imposes mesures approuves par le gouverne motatorium ne doi u .„i ~ ; j ? : nir dans le tonctionnement n icv il i u i -„ %  l c mmt, ule •' l M ,e r e Le chancelier insiste pour que %  Pmfi^SL r !" ." U P I0filera as DUl tune des individus et leurs a%  poar bnficier du dg doute au paysan, s il arrive nous le par rapport au vent en aucune faon ignorer la sou verain t de l'Allemagne ni interve fonctionnement normal. a for associatioas commerciales restent secrtes. ment allemand comte l'exportation illg'le du capital, elles devront rece voir 1 assentiment du comit des ga ranties. Une section spciale sera cre au ministre des nances.Le co Ls Cours NEW YORK 24—Franc 11.84 S.erling 4 4* PARIS 24—Sterling 52 ;j Dollar 11 7g en Italie mit sera reprsent dans cette sectrouver suttis.mmf.,1. No • demai, "TT ZZSSZTJ "I u5L! l^SL*? u "^f""' CHse Mtf ltHll* ""irtMiiii 1 1 1 TTTT: ." ,, maa La commission des rparations a toutes es demandes de transfert du mTSt^J^S^.^ aUaa i e Uecla,l8 ^ a C,ai publi cet aprs-md. la correspondan capital l'tranger avant quelles K5 luiainv. . T'. 0 ;" 1 ,* Tl"! **""' UDe dei O ce change entre le comit des gasoient approuves. Seules les prrson [ %  *. corn u'de. r do 8 ,:Td r ; altu ee,' o^omuTere"^ *" f"* '. ^T !" "! ttS "' "T fT'V^lT^ lt0 = Mr tM "> ^ '' n du momint que le mmorandum du pourroot faire des affaires dporta train de former un nouveaa mini*comit a t remis au chan:eliei tion. tore pour remplacer celui de Facts Wirth le 18 juillet jusqu' la rcep qui a dmissionn, a confr avac tion de l'acceplatioo dfinitive du En ce qui corjc;rne les statistiques ,0UI leB chefs de diffrent! group4 chancelier Wirth au ; oudhui a m di, conomiques, le gouvernement allaconstitutionnel* de la ebarabre de Four ie contile d memoranium mand doit ajouter i ses rannort ( a insiat sur elle indique que > I rarioi(iB'-= : %  ~. Les Mari Jotmatioi dn Gouverne visoire, il lai sera fait remi de la Prsidence et des services publics. iu.p,j it u '"."• *4 l'i'let 1922. %  W tCUOI du M t m E VJ. D,1 r le Directenr, iSTsa"! d *• % %  • %  . e^roir ? n,a communication in M.,! *. <,ne I e V1 DS <*e " W de nos a ' ^ NewNami T' #0 d,a,lle ia Ci %  ttttj aonl Je vous avais trans ^Unicai.j ont triomph Tcai 'ne, intgralement, ^ %  Ptomis Les Etats-Unis ra 'teaufi Hardi g l cquies J ai? • P ro P s 'tioos des D l^ntcains. n'y mettant que lorlH.1 : Tal| datien de tous las , aeii pri, p.r le ajeuverne •i ld .'7 ccl aiioa aeniant ses 1tW ,dB,,ni ttion. ^•jnemeat provisoire* ta i Dc y tl dominicains sans d* Ao,,ric, t"s, doit coa •JW eu (uazeia la m i '5 c f lectoral pou. oagi*, qui aura la ns seront concentrs dlgus ace d ts p es du rm istre quant le commerce de l'Allemagne chrTa^formatTon'd'nn < u trou; place, dou us des BaaaC es allemand l un ayant avec les 12 tats qui.en 1921, avaient ne ferait qu'lrrgir les dans deux s embarqueront, a la constitution du G uven emenl detini ifPas d'Arueu dament Platt. Pas de Mission m H tairePas de facul d mteiventon ea faveur des Etats Unis. lmpendance et souverainet int gules. LC feu pie dominicain a la parole pour latiner-ou rejeter en toute liber t cet accord. Avec mes parfaites civilits, Georges SYLVA N. **• iwi-U' Varits aiouter $ ses rapports e comit des garan musuels sur les exportations et im l 2HSTStiSS! r JP SUS* 1 S?" tesastipulla nomn.tondedeux poru-ioa, un tat Ee..in.l indiE&*Jttg£&2jl cabinet qai divsrgencM charge des recettes et l autre des d les plus importantes transactions corn politique auuelhs. pensas. Le goj.emement al emand m r ia es avec l'Allemagne spciale MrOrUndo a galement insista s'engage • reconnatre les dlgus ment les exportations traites en sur la gra/it de la a tuation qu< an mme moment que le p oj ts se mon < 1rs trangres et celles traites a4'll}dole,r exige des lacriflcesde ronl soumis au Ke.^iistag avec piiei maik. Les isppor s sur les trans la P arl le tou ceux 'l a i doairoot mo les estimations du budget pour ports par les ch: nins de ter.uvires, r J a lieQ8r %  p *' t to proapriti l'anne fiscale a ve.uu seconde les canaux et l'ocan devront trCpu da a dclar que notes ayant trait a cieis, tertio toutes crdits supp m:niairts vus dans le budget except ceux inf pub ier trimestriellement un rapport former un cabinet si les part , con murs 300,000 maiks, quarto les compht de la production de l'acier, titutionnels n'arrivaient pat fortats mensuels des dpenses faites Les statistiques relatives u percep mer la coalition ncessaire U D ajout sar les crdits allous dans le buigettioi des taxes v compris 'es taxes sur l l" e la formation duo cabinet qui qainto les dclarations des dates r le levenu devront tre soumises au ne du f e ,t .lue qoe ques monterait gulires axes relatives aax mesuies comit dans le plus bref dlai possi"• t S^P. f !" 0 !" ( MlM p,r 1 1 • J. siJlBonomi et racta qn'i crovail rappris sur les droits de Dce „ ai re devoir un. majorit d". a paix Ht dans la nationIl a dclar pour sa part il 4tait prt faire son jux p,o,e,s finanb ,s et souaus au co nit aussi rgu fUSSm* SOTwSE les demandes de hrement et sous forme qu'avant la dea graves problmes de l'Italie auil laucs i ceui pr guerre Le gouvernement oevra aussi tait prt abandonner sa tche de d'conomie adoptes et mises en vi ble es Ce Soir Folie d'Amour G. s.oo Demain 'no h ond *de lp\ tDer ur l'accord et de ""lidui de la kpabli Blauchelte de Brieux G. 1.00 gueurparle nouveau secrtaire d £• douanes ,ud ,ua„t e montant total ^g^ t 'JiXSiBjBR tat rcemment nomm. peru dans las ports d'entre devront pourqus le Gouvernement soit af Le mmorandum rclame le droit aussi ire rapidement tabli Toutes riiamment fort et pour sauver PItm pour les dlgus du comit de faire les conditions ci-dessus ont t ver lie dans l'tat actuel. Les communie une eaquU sur ici dpenses de cha blement acceptee> par le gouvern: tes de M.laa, de Oaes. Turin et que section du miaisUia des linan DMat allemand, a confirmation :: ^ovare aont ne indigne que las ces ex-.eaaui .es crdit* autoriss ls tn a t reue aujourd'hui du chan aocialistea ant arr es tfrv.e dlgus no i.maoot un repiseu celier Wirth i coudition au'un mora * ,Q cei diiierentee rgiona lia irai tarif nAiiv AI A^. *A.a.^. M .* .. su tant puui <.iu M^tntr dans toute toiium soit accep. l'Antmagne les experts du ministre sion constitue des buauces. Le contrle tel qu'il detiui'it drs 01 vient d re exp- sera effectif i par tions sars porter a souve d opt das Ur du xer novemb e /92a. ra.net de l'Etat allemand, leviremeot le! sS.ta.^ puiir


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05726
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, July 25, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05726

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
*s?
iiuaxiuR vropiubiaki
lmec^ Magloire
nonne 20CINT1|*s
Port in PriiJfi^QpM
Quotidien
Mardi V JRP* W>.
Matin
On ne ptut faire dn bit
tout la monde ; mais
od peut toujours tmoi-
gner de la bont. J
RLLIN
KKDACTION; Raojmrnatns Mo, lafco
Le Statut commercial h Caf
.ir CaWl.
(scellent confrre Hati cht trangers. car le consomma
ale.industnelle et agricole, leur qui nous intresse dans la ques
> dam son numro ie samedi, tion est] bien le consommateur tran
Illicite de repondre, ponr le r ger, dans des conditions de prix
i ootre article de la semaine sortie Si le caf est dgrev quelque
{ iititol: c A qui proiterait peu, il lui arrivera dans des condi-
IfrtTement du caf f, il va exa tions meilleures quant aux prix
-li suestion ainsi pose, mais Mais le ct spcial de la question
au sa rfutation ne prenne est que c est la consommation elle-
anc're d'nne polmique avec mme qui dicte, pour ainsi d re s a
8 miment que chacun, sur march. Notre caf a. 1 ce point de
elle question, est libre d'avoir, vue, un statut commerc al qu'il con
on- ?'ent de dterminer. Dgrev ou
jommes reconnaissants notre non. le cl ha im peu-l quelque
\ouvelles Etran jires
lu conditions lu intei
r
PARIS 22 L'Allemagne a offi- En ce qui concerne 'a dette flottaa
ciellfment accept les demandts du t, le gouvernement allemand, esl-il
comit des garanties qui lui ont t stipul, doit soumettre aux dlgus
prsentes i Berlin mardi dernier, chaque rquisition un tat inii
Dans unt lettre que la commission qaant la situation exacte de la dette ores de la commission que
BERLIN Aprs avo^r accus le
gouvernement de s'tre trouv en ta
ce d'un fait acrompli en acceptant le
projet du comit des garanties pour
le contrle financier, la commission
des affaires trangres 4a Reichstag
a pass aujourd'hui de nombreuses
heures discuter. La seule critique
srieuse faite contre les actes du gou
vernement a t celle de Mr Karl
Heltferich qui a t trait l'accord
d'abandon inexcusable de la souve-
rainet de la nation. Les orateurs re
prsentant les parties de coalitioa
sont venus au secours du gouverne
ment apportant une approbation mi
tige et disant que riea autie chose
ne pouvait tre fait en la circoastan-
:e. Le chancelter Wirth et le ministre
des finances Herms ont dit aux me n
e dpari
treeson scrupule, toit en chose dans la fixation de son cours? (*e' r'nara!t'"s rpcue aujourd'hui, M Mtante et les n.e qoe, sur urje question *i in Est-ce qu'il dtermine
ite en mme temps que si d est ce qu'il 1; su b t ?
rente, il n'y au a.t nui mal a
tr courtoise ment. le
pendant, nous nous niions
ut remarquer q r, en
la qaestiea n'est que pos
i nvoir, dans le cas d
at partiel du cal, qui pro ou gagner p n en en
S'il faut admetire qu'il ae fait que di a *c'.de f aePtei
subir, un dgrvement le mettrait, >our ladoeda1!no
il
pnncip;:m*t e
dgreva- Mais U est permis de se demander si
cela at testerait pas dans les limites
Il chancelier Wirth dclare que l'Ai adoptes par le ninistre des ficances avait empch toute consultation
lemagne aprs un examen approf an pour couvrir les dpendes. Des Copies avec le Reicbsttg et oblig le cabinet
les conditions de toutes les dpense* et tecettes doi a prendre une dcision. Le comtt
oratonum que le vent tre fournies aux dlgus par ^on Berns'of, ancien ambassadeur
emand a sollicit le ministre des finance?, de mme d'Allemagne aux liais* Uojl comme a
seront acco'des que le taux d'intrts sur les obliga tant l'accord a dit : C'est une pilule
ressortir la lettre, ions m-ses ft le montant du papier amre avaler, mais nous devon
au pour le gou monnaie en circulation. l'avaler puisque nous avo is perdu la
vernement allemand et leur accepta guerre et que nous devons recourir
tion n'est consentie par le gouverne En ce qui concerne l'exportation i nos anciens adversaires poat an
ment at le parlement que dans l'es du capt'al des reprsentants du co moratorium et une aide financire.
---------- __r---------------------jq
iMcomaercf du caf antre JNous n avons p^s la
1 son pioducteur, sera, en d avoir dit le dernier ino
m-tr lioi le su,eI de D*Kciations entre le co affaires individuelles* Des sanctions mesures pour tablir
' mit des garanties et le gouverne- dont le maximum est deux ans de nancier.
^te,piofilabl,aucatltti- pure: mais .1 nous a apparu que mPQ' allemanJ- ^chancelier aile prison et un million de marks d'
le
contrle fi-
la
^ at cela doit suffire pour le question tait quelque peu comp'exe,
1 et c'est pourquoi nous l'avons sole-
; mais, prcisment, il ve.
|piohter an caf qu'indirecte
comme le droit lui-mme Nous ne mettroas aucnn faux
iWi^* m'me ^ue 'e cae amoui-propre ne pas convenir, de
[*". u se trouve quelqu'un vant un contrre aussi autoris que "'*)""
PPpoiUr la taxe, aiasi le cal mrdans
mand dans sa lettre dit qu'il doit mende seront appliqus a toutes per
tre entendu que les conditions ex sonnes ou maisons de commerce re
poses par le comit et toutes celles connues coupables d'avoir viol les
supplmentaires qui ero.it imposes mesures approuves par le gouverne
motatorium ne doi
u.i_____~ ; j? : nir dans le tonctionnement n
icv il i u i - l cmmt,ule ' lM ,e *re Le chancelier insiste pour que
Pmfi^SL r." U " PI0filera"as DUl tune des individus et leurs a-
poar bnficier du dg - doute au paysan, s il arrive nous le
par rapport au
vent en aucune faon ignorer la sou
verain t de l'Allemagne ni interve
fonctionnement normal.
a for
associa-
tioas commerciales restent secrtes.
ment allemand comte l'exportation
illg'le du capital, elles devront rece
voir 1 assentiment du comit des ga
ranties. Une section spciale sera
cre au ministre des nances.Le co
Ls Cours
NEW YORK 24Franc 11.84
S.erling 4 4*
PARIS 24Sterling 52 ;j
Dollar 11 7g
en Italie
mit sera reprsent dans cette sec-
trouver suttis.mmf.,1. No demai, "TT ZZSSZTj..... "I...... u5L! l^SL*? u" "^f""' CHse Mtf ltHll*
""irtMiiii 1 1 1 TTTT: ." ,, maa La commission des rparations a toutes es demandes de transfert du
mTSt^J^S^.^ aUaai,eUecla,l8^aC,ai publi cet aprs-md. la correspondan capital l'tranger avant quelles
K5 luiainv. . T'.0;"1,* Tl"!**""' UDe dei"O ce change entre le comit des ga- soient approuves. Seules les prrson
[*. corn u'de.rdo8,:Tdr; altu ee,' o^omuTere"^ *" f"* '. ^T"! ttS "' "T fT'V^lT^ lt0 = Mr tM"> ^ ''
n du momint que le mmorandum du pourroot faire des affaires dporta train de former un nouveaa mini*-
comit a t remis au chan:eliei tion. tore pour remplacer celui de Facts
Wirth le 18 juillet jusqu' la rcep qui a dmissionn, a confr avac
tion de l'acceplatioo dfinitive du En ce qui corjc;rne les statistiques ,0UI leB chefs de diffrent! group4
chancelier Wirth au;oudhui a m di, conomiques, le gouvernement alla- constitutionnel* de la ebarabre de
Four ie contile d memoranium mand doit ajouter i ses rannort ( a insiat sur
elle indique que
>
I rarioi(iB'-=
:-------------- ~. Les Mari
Jotmatioi dn Gouverne
visoire, il lai sera fait remi
de la Prsidence et des
services publics.
iu.p,j
it
u '"." *4 l'i'let 1922.
WtCUOI du Mt m
E VJ.
D,1r le Directenr,
iSTsa"! d* * .
e^roir ? n,a communication
inm.,! *.<,ne Ie V1DS <*e "
W de nos a' ^ New-
Nami T'#0 d,a,lle ia Ci
ttttj aonl Je vous avais trans
^Unicai.j ont triomph
Tcai 'ne, intgralement,
^Ptomis Les Etats-Unis ra
'teaufi Hardig *l cquies
Jai? ProPs'tioos des D
l^ntcains. n'y mettant que
lorlH.1: Tal|datien de tous las
, aeii pri, p.r le ajeuverne
ild.'7cclaiioa aeniant ses
1tW,dB,,nittion.
^jnemeat provisoire* ta
iDc ytl* dominicains sans
' d* Ao,,ric,t"s, doit coa
JW eu (uazeia la m
i '5 cf lectoral pou.
oagi*, qui aura la
ns seront concentrs dlgus ace d ts p es du rm istre quant le commerce de l'Allemagne chrTa^formatTon'd'nn
< u trou; place, dou us des BaaaCes allemand l un ayant avec les 12 tats qui.en 1921,avaient ne ferait qu'lrrgir les
dans deux
s embarqueront, a la constitution du
G uven emenl detini if- Pas d'Arueu
dament Platt. Pas de Mission m H
taire- Pas de facul d mteiventon
ea faveur des Etats Unis.
lmpendance et souverainet int
gules.
lc feu pie dominicain a la parole
pour latiner-ou rejeter en toute liber
t cet accord.
Avec mes parfaites civilits,
Georges SYLVA N.
**
iwi-U'
Varits
aiouter $ ses rapports .
e comit des garan musuels sur les exportations et im l2HSTStiSS!rJP SUS*1 S?"
tesastipulla nomn.tondedeux poru-ioa, un tat Ee..in.l indi- E&*Jttg&2jl
cabinet qai
divsrgencM
charge des recettes et l autre des d les plus importantes transactions corn politique auuelhs.
pensas. Le goj.emement al emand m r ia es avec l'Allemagne spciale MrOrUndo a galement insista
s'engage reconnatre les dlgus ment les exportations traites en sur la gra/it de la a tuation qu<
an mme moment que le p oj ts se mon < 1rs trangres et celles traites a4'll}dole,r exige des lacriflcesde
ronl soumis au Ke.^iistag avec pii- ei maik. Les isppor s sur les trans la Parl le tou" ceux 'lai doairoot
mo les estimations du budget pour ports par les ch: nins de ter.uvires, rJa'lieQ8r ' .p*' t to proapriti
l'anne fiscale a ve.uu seconde les canaux et l'ocan devront trCpu da a dclar* que
notes ayant trait a
cieis, tertio toutes
crdits supp m:niairts
vus dans le budget except ceux inf pub ier trimestriellement un rapport former un cabinet si les part , con
murs 300,000 maiks, quarto les compht de la production de l'acier, titutionnels n'arrivaient pat for-
tats mensuels des dpenses faites Les statistiques relatives u percep mer la coalition ncessaire U d ajout
sar les crdits allous dans le buigettioi des taxes v compris 'es taxes sur ll"e la formation duo cabinet qui
qainto les dclarations des dates r le levenu devront tre soumises au ne dufe",t.lue qoe ques monterait
gulires axes relatives aax mesuies comit dans le plus bref dlai possi- " tS^P. f0 (.MlM p,r
1 1 j. siJl- Bonomi et racta qn'i crovail
rappris sur les droits de Dceaire devoir un. majorit d".
a paix Ht
dans la nation- Il a dclar
pour sa part il 4tait prt faire son
jux p,o,e,s finan- b ,s et souaus au co nit aussi rgu fUSSm*SOTwSE
les demandes de hrement et sous forme qu'avant la dea graves problmes de l'Italie auil
laucs i ceui pr guerre Le gouvernement oevra aussi tait prt abandonner sa tche de
d'conomie adoptes et mises en vi ble es
Ce Soir
Folie d'Amour
G. s.oo
Demain
'no
hond
*de
lp\tDer ur l'accord et de
""lidui de la kpabli
Blauchelte
de Brieux
G. 1.00
gueurparle nouveau secrtaire d douanes ,ud ,uat ,e montant total ^g^t'JiXSiBjBR
tat rcemment nomm. peru dans las ports d'entre devront pourqus le Gouvernement soit af
Le mmorandum rclame le droit aussi ire rapidement tabli Toutes riiamment fort et pour sauver PItm
pour les dlgus du comit de faire les conditions ci-dessus ont t ver lie dans l'tat actuel. Les communie
une eaquU sur ici dpenses de cha blement acceptee> par le gouvern: tes de M.laa, de Oaes. Turin et
que section du miaisUia des linan DMat allemand, a confirmation :: ^ovare aont ne indigne que las
ces ex-.eaaui .es crdit* autoriss ls tn a t reue aujourd'hui du chan aocialistea ant arr es tfrv.e
dlgus no i.maoot un repiseu celier Wirth i coudition au'un mora *,Q" cei diiierentee rgiona lia irai
. tarif nAiiv ai A^. *A.a.^.M .* .. su
tant puui <.iu M^tntr dans toute toiium soit accep.
l'Antmagne les experts du ministre sion constitue
des buauces. Le contrle tel qu'il detiui'it drs 01
vient d re exp- sera effectif i par tions sars porter a souve ,dopt das
Ur du xer novemb e /92a. ra.net de l'Etat allemand, leviremeot le! sS.ta.^
puiir


LE MATIN
Lloyl George
Pomear
L'AKIS- La confrent
ni
rmym&wsmssmmms
;>:c MM
Poiocar et Llojd fleor^e mira lie t
au d'Dut da_,< M; /.nncre M
accompagn de Mr La.tyn- Co ute
Peretti de la Roeca al de plimeur*
experta techm lue*. La questiOQ da
moratorium l'Aiieru i* ne sera dis-
cute. Le gouvernement franais <*t
ixtuelleraeut d'avia i|ai ara nacea
baire d'exiger de nouvelle! refoima
et garanties adur.ionnellee avan.
d'accorder un moratonuiu de lou-
gue dure. La France soutient ei
tilt*, que les rformes et garanties
e>iger ajoutes aux rsultats seront
obtenues du contrle tiuaucior qui
va tre tabli et permettront d'mue
tre et da placer un emprunt aile
muni l'tranger. Le giuveruemene
est partisan jdc i'ann.ilatio.1 de.
dettos de guerre interallies sau i
aitendre la dcieun d5 htats L!ut4 Dimanche t d'un accord .uivunt le^el le pan irtbntion aohanelle des prix de lin
inent des rparation* lereiC apecum ntution Sainte Luc:* dirige par MUe
rtatabralion uea ,\nna Rirrau, Las. diveraes partie?
Faibles, Anmiques,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
le^* plus dlicats.
-
Distribution de Pri
ment destine I u
r^winnn rirtv.st >* m a l'a-riitaii jh
que las empruii. tranger, a t'Aiie
magne, doat le* pro I ma annl *an
nj aux rparation soient mis as
a lt que poabible.
LBL1I'
u peoKranirQe de U ftd oui t
'XtVutt's avec uot'it par ion plv
,n,i|i-8Prrent et
de la Di c r c \ $
1 m'pft ai ivantp* ont M H*>>b
coup de suoe s La Galette da Grand
m i#>, la rt.ba 1 >1" a^eee, le n x
da perptua 1 et lin h a sept pchs
t'fiu'a '.
Les acciices Lia, Fernande e' Auto
Pte hntt
Etranger
Par cblent Juillet
Un UtenUt la
CoimnuiM
Ce matin, vers 11 ieut*-s peni n
que le Jug* d'insuuclico rocdau.
l'tage de 1 Hte! Communal. lia
P.i!ntinpet terroi>itoir dr Mr Luiovic IloopUi
ir, eh-f du Serve- dci Dcs, rslat
Loleri Si Marfi
Populaire et porte j.
boune*. 1^2 ljta gaKQa.t.
lot de 500dollars et slBl.
^...eteniier dcapa
Le eouoorj, Vingt ceotimi
une gourde.
Ea veite Port-auPriim
lea luaidO'H Huivaotei :
Aux Armes d |ln|
Comptoir Franchi
Sminaire Colley
Mme Kgioa Mon rosier
Mme Uucis Viard
Vincent G. Mikbloif
Pharmacia Karitot
Petite Maison
Mme d tiiuery ue|on
Htel de rrinci
illel bellevns
Pharmacie GruitivV
l' re.i''/. voire billei dit mua
Tirage pconpl ttt un
4vis LupofUj
Mi
!.<; Crai-ier de U
MU< vi) and SOW loi! In
ce- ont t vrifies et a dm
irvoiver browning t ft feu au' I tviti< a 8* pr*ent;r on in
Edmojd Mangoo, Magistrat P seuter ku Tribuaal de
qui
/1 r r*nn*e n

gOt da 'auditoi f. menti, n'unie depuis venJ eJi sous U prsidence
I a oeti'a fla ae i ion *ar la* du m 'I"'* Jt8i,a"'' aleminaujourd'ho ses
un uBwe eie se .e n a Ters lea |rivaul t, a dc il4e de S0UI1.tltre a asseml)|CC
u limes l|i au sur par des latTCl de u Mci^a .n Scp^mbre, tous le documen.
cices de.,i habilet par les lves de I lu&tuu b*x Pour 1>s sroeaM dlisam guerre. L >aus
U .j, coinmissioii a deciJ* J'u:i iser les clutlret de 1912
t en corapanison avec ceui de 191 < au lieu de
.Nous (jnnuloua des vaaax pour la ahiisanai. Cette dcision en uue
h h rircp, jcsfph Adam, Jrmie
l'T'P I oagr\ I-mile Manuel, Loui<
N min, ClO t-r.t DomtBiqoa, ttu
It.i.v :.....',:( Barau, lutta Ba
(..u. hlix MtMC, Ueoiges Pouilt-,
ipotges Sylva n, Ur Nerette StLoui
l-.dirond LaBpiuasao, Pierre tiihu
efplLasaf. HiQlllt Haslier-, August1'
I aslien, Ernest Baatitn, F.mmaputi
atlOD, Tuienne J. Carne, Lvie-
mont Carn. Albert Carn, Ctienna
Matbor', Dr.Cne.rlai Mattion, Lon
Mum.u", Frtaeoia .viatlioo, LbnstiaD
Fooroier, M i vve Kailieu Henn- .___
lou peur aoa poux; tiaciue AiL ^^"^M" sbbbbsbsa^aaMBMe
p >ur Elie Curi'jl dscde, C:iaiir (Vr|h j[ii"At li'Miilli'intoa
KombruB, F. Mtramhean, M are a ^c*"Ci siapiirUOei
P, Duforf, Albert Horelle, Ooileuis
) etlier ( pre ut fila j, J. B. Uanigue, 1Ier ont eu lieu la arie des a
LONDRES Les mandat! pour la
f|UelqueS amies a S/rlS, approuvs pir h Sodtie des Nations, en-
treront en vigueur aussi'- que la France et l'Italie
auront conclu un accord u sujet d'un certain nom S/emeO' i KS ItrgOlailleS COPSlaleS
brp ' * < e- ,\,.c Jon 1 Parti d-ins ses li^Wlf C-lui O, au le 1 d
1^^K^J0S?. repo^re aux que..on. i |u,;e Beau
di et un loi,c. d'un accueil enthousiaste ton, Ma biusquetneot de sa po: c
MOiCO 1 Radek et Djchatine reprs ntant*
di la troi i ne Internai cwu e de Berlin ont envoy ..
une lettre aux chets Je paru .lu travail arglais "Si _
D ne Doog, odercdi Uoucet,Clara aetnandait au pu n Je tr v^ii de protester contre Communal qui causait au bacon, Instance de Port-au Prince lel
H aasao, Ger.naine atj CUuvm V.c l^Jf.ii JSL prono,,c-c f* les ifec i- conseiilei Ldmood Mille qui sera Vingt sept la lletuin]
A nia Honor et la Cent-.la La la HAYa"^Ucabinet hollaadaia aaemtseta Lt Magistral ne fut pas attei.it, dix heures du matin, ce aaxil
nueiio acquittrent d- 'ema n. La reine a convoqu Mi Kuys de Baaran< mail ia balle atteignit Mr Mulet, prenire des mesures imperl
r^lep avec une lietBCe vraim-nt au hrouek pour le prier de tonner un nonveju ca- ^
prenante. tAuetvi lurent eil-ii jusle ^*
VlbNNr. Le gouvernement
jomrrerce de f, >|0Qpiaisn prit la lune, poumui
clment autj- r ,~ r, ,
du mitm ? parades gendii mrs qui I arrtrent
ratine l'em da'is ane cour attenante i la proprie
tf lulien Dassfcki tout prs de la
rduc Chiptle S' Louis de Gonzague H
s a t immdiatement i lerroge sur
les motifs de son ac'aet a dclare
qi: son intention arrts ait d -
d'inrr la mort au Magistrat Coin
Mil.
commission a
l Mr Con,tanUn B.n9H mut tre ei.pl.udu. par le public m^&ZiSJTSSnA
,t annacrii Un dollar negenl et choisi qui mairie la plui devises traegire*. Le noumu rg
11 sonsciu. un uonar. ------- D'aw.it pai manqu de repondre * ietnftcwire8 et ;o heures
ilnam Ken.it, Conatantiu Hei.o... ,-hli, anle invitation de MH. MaTao BELGRADB-U parlement a
I* icae au nom de sps trois rr^ie. Uu mono|0.ue non -0D ion. db t8 F"* too taiibcMu i. dolUrs contract .
;;7^%Vmtrlert.eDn^uno!.Ce0,.o" ?V^ ^ 'V'0* P8"*"6 9" M"B ^SSSt-l- -s commise de* la r,
riqif hetoit. r tienne nppll.e. .lu Lucl8 vuiel'o lut a lement trs 'i"> temporaire mixte de u rduction de< ar
dans ia rtiio-i du ventre,
modifie ia loi al tir me t on, est des assex grave.
omrrerce de lVa. MOnpiaiMl DfU la
Son cas, avec l'assis ance de Monsitork
Commissaire de la Pailiil.
P il an Prince, le i)\i.\\-\
Le 5>ndic,
Leroy CHASSAOl
prosprit toujours urandiessuie d'
bainte a.ucie et prsentona noa trs
viveB teuc tations a Mlle u Directrice
pour le loccl rempones par aes
a d'iitipor
Uniciungemcuis daiii > loi organique des ar
nies et aussi aux ulait daus la publication des
rsultats de reuenrements
LA H\Yb Les steMgua russes a ia coni
rence de La Haye sont part ce soir pour Berlin,
Les italiens le-, derniers putiront demain Des ru
meurs circulent que les italiens ont ngoci avec
Maaima Lm'noff aiin d'obttnir la rantication des
soviets au traite italo russe rdif i O.ies que le
KOUTernement ..e Moscou n approuve pas, le ba
roa Avcizaao dment ces tumeurs
.vii .vli.let 2 'ranspo ! chea u
O t ne dA-r! 'e pas <* te Sauver.
igogiqueA
Hier ont eu lieu la srie
Ai.toineY.ouillot. Henry Seott, lieu m,eut pour l'obleation du ceitiiot
n Etui)ne, Henri Dor.u. Uemid Mi ^.aPniQ(le* Pdagogiques lia out eu
ibeilaHeotl Ad. Michel, eymoor
,; n .m. Hacher Runne, Uaubigue
> ieaad, J. 3. Lon Hobia.
Total ; or i&.
^"Suivre)
iieu pour iea daiuts. dana la tnati
ue. a l'OOle ue Mme Servincant.
Lea postulantes suivante, ont et-
BELLE POITRINE
n dans moi* par les
PILULES ORIENTALES
lea Mnlaa qui dtvdopptnt, mil r-
mlnoi.1, rsconniltaonl l< mIik,
llaci-. t le. lulliM i .: -lr-, ,t
IpaolM el donnent ta buts a*
grwl'ax mlionpolnl.
KntalMOUa penr ! Muta.
A0D"hj*4h llrriH^I'tfittlfiiii.
J.RATI.ph <',R .sl'Ecsiqtiir.hrUi
Hinim.in Albtrlml
I lout*t l^lkAC* phlfl
Rgie Fraod
Tabac Soaftrliti
Papier tftbU i
Le P.-que o>6o ct>, Le Kilo C|
Tabac Scaferlati
Fap er GRiS ;
Le rVquet o aje cts, le KiloG
I scnmrte io 0|0 i partir dei
Puit su Prince, |e 13 TofJat
L'Agent Spcial. E VM
Am
___ .- ... ___ mr sept
ca ttiitiqai di l'preuve pratiqua a
C^a si^/t a* / il' !//// i[ '" p"r le P^ident du Juiy
rUfCoCCC tC tJjllJll Pour lu nommai, lobtention
du certicat a eu lieu hier aprs mi
Le Conseil d'Itat a sanctionn >_ di l'JCcoie Ju Marie GuiIIjux- Daux
piocs-veibal >a lanc. d hier tt postulants ont fie admia sur tioia
a entendu ICCtore du rappo-t de Mal 6eide Uorc et Mou;Louis Lo'
U a.etioa das Mnsncta ralat f aux nard, licenci eu Droit, avoca.. i.e
deox projets ue loi prsents par premier candidat a t forme par W*
l'Executif, le preuier applique frres do l'Kcol. -ie P.tionvnie (
tju. les poils ue la rpublique il travaille La critique de I preuve
lOi^piitu
Un rapport sign de l'ingnieur en chei au
Dpa-teuitut dus Iravaux publics vient dtre pu
------ ----- _. bli dans le Moniteur de ces jours derniers. i_e
BUtnisea Mme 1 bornas Madiou, rapport prvoit I irrigation de nos plaines. Aussi
Mlle Claire Lerebou.B.Francioj blein DOJS Pe",lons ul"c d'subw dores et(k)tl'atico
a Mi l.e. Eiiamue Ljuii soit six
tion du Dpartement des lra\aux t-utlcssur ic
systme Je distribution des eaua de nos rivires.
A notre avis cette dis'.rii.ution doit tre quitable
de u^on a ne pas lser l.s intrts des uns et
des autres
Cette semaine une de nos lts:iviies habitant la
plaine de LiogaaS est venue nous conter la lausse
situation Clce aux riverain, de U rivire de Mo-
mance qui est compltement dpourvue d eau a
partir d.-s bjrragcs ellectue p^r la Hailun Art-
Ikaa aNIgar pour l'airosage ds luL>na:ionsBravne.
.Si Metiia et Aubiy. Les voyageurs en paiMOI
sur le pont de Momance peuvent >:onstattrce lui
Nou> nous demandons quel est le roie aune bn
g^ide j'urigjiion que le Dpartement a jeirgu?
Sepuis quelque temps Sais ces rcgieeu. Lu peins
PAULE AUXILA
Huo Fraversire vi
ISaga^in de l'Eia
Vous I mand ( ^ veu voir lei r>rl h- de mule tra;chw*
m^i'.le'ir goili qu il *i*i df re etoir pi* ls lerrien bii*81
I r^traug^i Sj 1 , es moilleture 1 l-s pn< cons-Mencit x.li ii>fi.t loas leigoMl
hjiinnes, Ii-iii lie e -n a i's.
il. s rhares. les pratique a t faite par le cher frre S^T,usi\V,li,'',w,,'vu>'Jle,'u au m*!mm
I vili,'lo l H la Ini ,. "o.svsss le ciiei nere de la IIAbLO. Nous loiniucs les piuu.ers nous
I .mue . de la loi Aactu, ^, n,eiuuie. uu Juiy et pa ')o-.r de u doum ruwu de. pUnuuons Jc
le
porta
o ont rige
tsxea prvue, a nun.m- non mi nuui, j;f, ii/tiiiuio au Juiy
de -i Juin 10-2U; le second accoide Mr Lhiis^on qui n'a pas manque de '""'" '
das crdits auppierrenta tes et eiUI cona.at.r la cuituie ^entisie dta "
erdiaaire. divtr. Upaitemeuta ceadidaH /ciux du maUu et ct-ux
Mtiiiateriele a'iavant au total a ur u'..er loir, il la
U4.7at7,o^ et or 12laM17,70. tiou i>*igo, Apis la sance publique, la ire- lea coora normaux ou des ecolea
tiOT de. inancss.sous la irsidtnse norui.lei eux aeula peuvent donner
da Conseiller Boucheiao a travaill u^upaialiou pt-dagu^i iue indien*D
avec i'aatiatance dn Setietaire d Etal sible.
ces finance.. A l ordre du jour de r- -.-------------.....| .__
demain est poite lu diseussicn ,.,
des projet, de ^.g^^SU. n l f al(lUt CCllIeill Dcnuin Eglise ^^ c,brera dan, st,
crdits tDpplmtrtaue. et extiaodi -^.Ca malin. ic nain de Leaoc rea- ."' chaque u lauts Aa pouse de
naires.
Viit 'A Ri
vos achat.
ni',tiKin9 'iv i*
t de fa
puiiialioiis Je
suce de cite vas e compagnie, nui, il
est aillai ue noire devoir de de.uauuer HttlK.
pour CCUI qui y ont uioil
feroKltti au moins a nos lessivicres et a noi
mauvaise 1 t j ai a lieetasta d'avait un peu deau
.Nous y leviendrous
silyi- Si
m
. Le !/n
t
O
Services

Yfi
La Sainte Anne
Le nouveau Directeur
de l'Agritullure
Noua aommes heureux d'enregis-
trer la nomination de noire collabo
rleur Mr I'. D. flaitir aux touetiona
ft> Directeur de l'Agriculture.
Le nouveau Directeur inatal
l ce matin par le chef de Uaresc,
Mr Ludovic Latnotbe.
Sincre, flicit.tioui.
Avis
On trouvera langue, de porc sa*
lea un prix trs mndi au No
OU Rue Traveraieie.
Mini Jo.i.iiiui et n.eie d. la banne Vserat. La
patoissc uu n.otne .1 lui do l .1.. ir.e AMue est la
pationnc se iiepaie a lier gtatuioscmeni Uciuain
il y aura mes>cs aux BSVrel ordinaires du i
traul eu ville, tu itncouue, pia de
Jean J an avec 1 auto uu Ml r-'er
n.ud Di-casat' le propiistairu au
d.ucing de Martiasaut. auuac Oam l'aieea aui es nde.es ^iuce^ion
Le cUanifeui rrauckhn Carptatier, neioul vm u *""" Jc u 6*'ulc
ainsi que Mme Louiae Kaciue et Du_________
cesse qui se nouvaieu'. dauu I auto *"**
ont e aneuaemcut blesses at trans
pnts 1 l'Hpital Gural.
Il >era
le m.n
les jjor.s
Mr et Mme Mailiu StAnomand
nu fout pa.t Ue ia naiasauc de
l mr tille : Marct.le survenue la n
Juillet.
iNos meilleur-; compliments.
-- Mi tt Mme Joacpii A. Alphonfe
ont la un u'uunoLcei, i% ta iutiiet,
de leurs tnfaii.s iuuauuu__ivutu
el Hoar.
eign
\iiiii x venmt d New
esi atUdi au Cap Hatien le 27'
et lais $ ra l" mme jour ptvr fl
au Prinm via tcu* us ports du W
la C'tpttale l 30et l**
jour* po ^ Jaciu l ti& 'c
du Sud.
______^^_____ il retour aura Ici vers le 5
fit nef ri a MOr L.
fl! Le* pe m^ d'- mb irqmmvit po#
llrt d *m doive al t-e ^t*** plu* tard l* *
* matin UU eu cour. c H
A'oa jui' oue, i 22 JjiW i^
Aot
lc*p]
V* Les rmliatl des exa
19.' i$ii on; i |neatsua.'* m niiun a i Hcol
de boeuces Appliques .(ui ne CSSSC de tendre
de signai*, nrvieea au pays. Lei laurats Prbi
Oupuy, MaullCU o*e |en el Alten Cci^is onl
leur moyenne Ue difto.ne apree trou aaaeci d.
tudes. Un \ciiu des reglemeni de I i-.loIc les par-
ciieinms i.e km seiom de ivres qujp .$ | m,4
sciuuuii et la dis.u>siou d un Uiemoire sur ce
qu'ils auront vu ou un uaus un diantier
Nos cornpluueais aux nouveaux ingnieur i de
cette piomo iua


Lt nr i ^
9 **
BOUQUETS :
ik /sur viendra, Ambre vermeil
P$rUi-l*i *"' moi' l>remier oui
Rose saur fin
l'Anneau merrci:'e>ix
LAntour liant le caur
ptavtms Chutions :
Fox-Trot,
Fii'' i i 'hn,
VihIi'. if pouvoir
MAiiuni v- <" humint}
EXTRAITS :
(T.ilift. Foie,
/Uiiiiojd, Violette,
(yeliiwiii. 1,1,unit,
Liliis Muguet,
lui. Hliotrope,
i kyp't.
Taulfi Pirfumrriaj
M r4fc UKt 'i*
I
- .
-. il .
...
5
ARY:
3, rue de U Pc-.ix
. PARU
-EVOATTB E PRINTEMPS
Vaillant et Rouet: agent pou | hii, l /?). R du Magasin de l*-,al
i&i^^^n^^^^a^^^m^^^ wmu-^.^rv,
LehnetFink
, lac.
(Mmmb i nie ta 187b)
New-York, .U.A.
Laboratoire BloumfiaJd, N. J.. L I A.
Extraits liquides
Sirops Teinture*
Onguents Liniments
1
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spciali ts
Produits pharmaceutiques
e
Herbes mdicinales
Lon R. hbaud
iTTjtamm^r.
..'M

:. Vr-''r..y
Uno bemna sant
assure tmo
vie ksiircus
H
S!
Revue
des Deux Monde*
IS, Rue de l'Universit, Pans
SOMMAIRE DR IA LIVRAIS 3S
DU 1er JUILLET 1922


PIF
1 !*=.',*


Conserva Vcs Forces en Sarfifflat Votre Saata
Cette UttM VOOft dira ccr.7rr.cnt
Chicago, Illinois, V. S. A."J'ai pris Lydia K. Pinkhrm
U Componiti >n \ y 'taie p mr Tous les rioctews consultes m'< u dit la mme chose-fait i
wusopot-r, J'ai commenc ] r oviir des doulaura da
flots* giuche, enstita il m'a sembl les avoir dans 1 ;
dci'xcv;. |,. travaillai ches '..-i tailleur et ayant m ;
gaule ii;;-3i soutenir je ne dc*Jrai pas tria .-ruer. J'..'.
E fjoand J ,\ m. s amis et une m'a d t: brecei i omposil 1 n
'e'g- aie il J.,dia T. Pinkharn. J'ii auil; w oon cil et ja
i rne rais ,. mieux tout do vv ; Je- pois tralntrrtii t
'"a.aillermasjiit.Ms-:uitrevenue. Jetecnmffian'letOUS votre
Composition Vgtale et votre Lavage Sanit.ii'e."Mrs.
Mahv Eaico459 x- Carpentst St., Chicago, 11L,U. S. A.
k ^lettre n'en est qu'ans pnrmi t:n prend r>ombre reu
moue armes *t provt,snt de- Ii ne .j 1 r et viUles, oa
uata occupation. Cea lettre ttnMi'nont dus vtrtuea cio !a
wntpoiition Vi gtals d. Ly* 1 F.. Pinkbsa .
Ctt- eompociti ,n v'".;i'i> ne contient paads nareotiqai s
M aro)tus nuisibles ft pLUttr-? prise par U :ie fen.mu
n nucono criinte. Votr goene pui dpend SSAS douLe s;t
Mssssat. Essayai donc 1*
Composition \fegetale
l de Lydia E. Fi.ikkam
I.HM MIOICINI CO. L" N.l... U."...
i! i

et
5
s,
i
ce
I?
j
8
s
Dix sept jours ei Amriqu* I
New York, Maurice Doomy de l'A
cadmie f anaise.
La Vie d'un savant : Caferi'l Lipp
mann, Daniel Bei'.helat d: l'Acad
mit des Sciences.
Les ptefondears Je Is mer Der
nire partie. Edmond Uloux.
Les Marihauz i la lgioi d'hon
peur 1 Avant Torenne R. de la Si
zeranne.
Une erreur de Mr Llord George,
Vte George d'Avere
La muse fo le de l marne Let
trs familires en Ttrs, B" A. de
Brimont.
Avec le Maicbal (offre en Extr
me Orient. 111 La Coite ei la Cbi
ne, Andr d'Aiais.
Les Concouisdn Coaseiratoire.
Notes et Souvenirs, Iules Trufler.
Les ides de M. F. Vanderlip, M.
Lewaudowski.
Revue Litt'sire La Nef, s de
M- Elmir Bouiges, Andr Beiunier
Chronique de la Cninzaine Mis
toue Politique, Ren Pinon.
PRIX DE L'ABONNEMENT
Lehn & Fiok, lue
Fonds en 1376
SUPaiORITlH BAS Pilla IMiilMPTlTUDC
Tous Dio luili chioiiqaesi pharm^ceuiiq'iea et Hulm riirlt va
uahles daoa une pharmario.
tPICES : Poivre, Caanellr, Girotl ;. vois eloil.Ytusisi-le te. tc.
SUCRE H.U'HN
SPBCIAL1TES ; fMarqoa prive/ Lysol dBinfftCfaat.Psrfusnart-.ArUsUa
pour barbier-, bsy Rom. CbOGOlai en poudre, liinlw da foia da .Wora,
Kmuisijr, Cold rreatn, Kxtra ts dout fnr esseocea st eaa de toilatte.Eaa
de (Quinine, Poudre coutre les insectei. Sulutun pour conserver las ssstraj
Irais. I M !,- m..>-. .?!.. t'uudre s iprisnre pour la toiletta des enfants,
KssencH de teuis. E- dellorid, Miel pour la table. Mootarda, Baiie
u'Olive pour la tabla, Bio?ses dftita, Heppermio, Huila pour ebassar
ies moustiques et au ren it sectes, Regubl : Huile contra constipa'ions ai
roubleii des intestins chrot iques Tti, Cire pour les parquet*, eomettl-
ques, Elixirs. Epices. .siron tiivei>, l'eiatures diverses, Vins. etc. etc. aie.
Demandez le raMoyue du 1 exiilitea.
Cmli nt vos ouiuuiundes A LEHN A F1NK, Inc; vous serait absolaasont
niiafsita.
Toutes le bonnes obi-micia di pays sapprovision mt ekac LEHN
Si NNK, Inc
Lon /{. Ihbaud
Ageut exclnsrf pour Flafn
Un an Six mois Trois raoii
\ Paris
, Seine Seioeet Oise Soir 41 'r 21 lr $0
Dpartemeniset
[Colonies franaises 86 44 J) tr 50
fcirangc-r 98 lr /o a Il jo
Les abonnements partent du isr c; Ju i,
'chaque mois.
l'ni du No 4 lr.50.
SSmSi
-**.
la
CONSTIPATION
prenez /.s
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien.
lift, nm An/nt-Aii(ia
a? Attisa
C'EST LE MEILLEUR
DES 1 URGAT1TB
Joshua L. Haiiy & Co
(Chureh S Thomas Stree'9) N*w T*?k
L'une de* meilleure* et d*>* plus fo**
tes maisons ih* i issus anr. Kimt Uni*
Siam,Denims% Check, Qlnyham, Toilu
a drap etc, etc.
Ln meilleure source d'achat.*: PMj
toujours avantageux
Les principiux eommissionnaire* en
tissus aux tatsM(Jnis,H'aprovisionnetit
chez Joshua L. Bailiy tf (m
Lon a. T(tbud
Agent exclusif pejr HaiU t
PORT-AU-FRINOU
Al.f!tT*U3; '"rw-ie A:.KrRTU>
fkarmaai* Sa D' Jutl-i VIaP>L>
0t trt'-r tom SAf*l*#i Phn"m*t*
les meubles meubles
'ndrhoii de chaiw fl Dod'n's amricaines et liane, chaise*
[TJw ^w Fauteuils, je ix da s^lon en o*i- en unilalion de
P*. en Noyer vritable lembonr. Cuir ve l l-itl en 1er. m
t-T' ftu ,0u cuivre Hiro rs biseau es en jobs cadres M sa
:;'*?Tpis rie ^lon et D-sren^ d* ht MetilM Tab'es peurni*
P la*""- />l ** *------------ *
Lrrour table., DnpnHe lit Toiles idmp fil filet COSO,t#.:l MMPTpi P ?|H0 |(j
Lrv,,,,M hi
^wtee pour nappes tic.
Chez Paul E. iuxila
frawrtttre # Mugain de PEHtf
Angle ds Ruas des Frcnts-
lotit et du MojdSiu de Etat
Mf*1V^Cs^VfStsKMa1
! iianui
Panhard Oild Corporation
Luhricaliuy Oils
& (reases
Huiles el Graisses,,
Pi'x el ([daliis deiiaikt
louio counirrence
unuiseit
LEOM it. I HLHAl'D


LKMAT
MAISON BIGIO FRRES
Bonbons et Chocolats
l^fr.M.^. . *. .,/> ,w, M 3fafeo fG/O frres vi>n> de recevoir un f,
plus que inmms nu vvldic et *<< rwm(e.c A distingu* Clients a*SOrfi m#H f rff* rw>ft"Ort8, LtHO^Ol ttS * a'aj**, r^a /rail
!r/2.!l^ de prem/ra marques qu'elle vend trs bon mari
Bire la pression
au Grand Htel de France
giurj de Commerce et particulirement aux commerants de passage
Vort-au-Prtnc.
L'Htel dbile par gallon et par ba-riques
des Vins de Bordeaux Rougi et Bltiic
Ces Xms viennent directement de. B \ /S.4 C et son1 garantis pur
iu& de raisins, nous pouvons le prouver par des GERTlHCiTS que
nous tenons la disfosition des Clients.
Champagne et Vins Mousseux nrix modrs
Conserves alimentaires franaises, premier okoix*
LOPE UIVER
Grand'ltue No 1717 Port-iu ?\iuce
Agent Exclusif pour la Rpublique d'Hati de
BAR101S 4- QVEST 1ER, Bordeaux,
Vins Bordeaux
J. T. BEUKERS Ri.val Club Wiskey
H'IG $ 11A1G Ltd. (Glasgow)
Wiskty cossais llaig& Haig
U tient a disposition c;s commerants tant de
h Capitale que de la FwIcn pour l'excution ra
pldo et soigno des ordres qu'ils voudront
Mh iui confier pour ces Maisons
Cigarelles Murad
Clinique Saint-Louis
z27 bis Rue du Cet t-e
Le Docteur N. Saint Louis a le plaisir d'aviser sa bienveillant citante'*
les amis et le pobltC en fjnn! tint Je la oniule que d' I* province gu 1
partira itr Aot ifaa. Messieurs les Docteurs A. LES OUFLA1I it
L SA10DS collaborent a sa clinique.
L'ftabli'senv nt pcuivu d une installt on modem' et l'un outillage de
tout premier O'dre o(fri t< utes les garwniies et tous les avantages que peut
exiger la dien''e tant au point de vue de mtdecir e gnrale qu'au po.nt
de vue des spcialits qu'on y tut.
La clinique est ouveit<* trus les jou:s de 7 h. A m d de } i ^ h.
Le Docteur Snct Loi is de 7 J 10 h. soeur de mdecine genra'e de
chirurgie gnrale et de a spcialit maladie des xrux.
Le Doreur A Ltira flair, ancien 1 a h de l'HjHil ri U o'og:e et de
ChiiP'gie Uiinaire ne e ^ris de io h m di s'occupe des VOUS urinmes*.
Le l>Ovl i" l. fajnn de la Fjcu l H Paris anci-n sou -chef de Labo
rstcne de I Hpital KROCA ^Service du Dncttt r Grenei) de 10 h i midi
et soccupe de* tnalcdits de la ftau, des ma ad.ts du s;nge: dts maladies
de la f i: n.-.
Lapis midi est rserv aux consuita;'o-'s-nr rerdfz-vo.i et aux tia-
viux de laSoiatoire scus la direct on dt Doc eut Sajous
Pharmacie F. Sjourne
Donne* avis sa clientlp,aux n & Verni et au pnb'ic qu'elle r
trasMorni son Laboratoire d'Utologe ea un Laboratoire l*
Biologie apnliqu^ sous la Direction du
Dr Ricci et F. Sjourn
Le laboratoire es' ouvert tous les jours de 7 lues du matin 6
heures du s^lr pour louies les recherches et analyses prvues dari
'annonce cl jointe> saut pour le
hWasscrmaoo et la constante Ure Scrlo^c
Seront reues que le mardi de chaque semain.
S'adresser ia Pharmacie pour les renseigne'Wet.'tr
4naves d'urines etSuc gastrique,
kVcC'iort de Wassern tin
RrciiondeTnboulet,
Examen du stiig c du pus
E men d s matierrs fcales,
Bxamen ue crachat
' itlbumino rt.'.tio:".
Constante (Jr Sfe.rloiic
fricherche dt SpirackUi ti du Gonotoques, te, N. .
Comme l'assortiment d'argenterie rclame est puisb
maison a dcid de baisser le prix des cigarettes Mura
aux prix suivants :
9 dollars les mille cigarelles
1 dollar les cent
Pardessus en Caoutchouc
Pour les vnyges et cintre les inicmofcries de la nature U roi
son BlfllO Prrea a r<'i d' jtispard ssu* hydP'diijpii lemeit
Retire forme ei d^ premire qu li "Mirqu- GOODHl'jll'
10 dollars le pardessus valant
dollars.
TOILK UUlfp~FUR FIL
POCK ROBES.
Toile Rouen pur fil pour robes brodi
pour dame $ enfants.
Largeur 72 pouces ou une aune et demit\
Se vendait 8 Dollars l'aune
consacr 3 dollars et demi.
Une aune suffit pour faire unerob
SAVONS
Savons suprieur ralfraichissal
le corps et remplacent le savo
franais. Pas grosses briques e|
demi briques.
Se vend prix d'occasion 8 Goufl
des la brique et i gourdes la l|
brique.

-a.
J.1L+.
Le Malin
btrlflltat
Vieanent d'arrirer
Un Mali
Kort an Priota floardu ^fo
Rei'Bit-Mnrit 2&0 x _
iuans-r 3 ,Ao 7'i *" du Magasin dt l'Etat
Iul. r*i->u et iba ./lki para. I'1S Bibelots, Grand choix de Co 1in^
bk. ^f^raa Idre? rour Phclogr^phie. B ioux Fix, De 7 *'.heB" ,a '*
[Fil Onduli., et b:-ucoup dautrai L'apis midi de 4 )^{u
petits articles. Ben niKich.
Midtttn Cbtrurett* l"^^
Maladies de* Yeas-J *
des Voie U..n,rt
midi ae 4 -ltt
Pharastcia Boarraai


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM