<%BANNER%>







PAGE 1

LEMrVTN Varits DIMANCHE Huguett Du/lot AMathot DANS Son Haros IT Le Mont Maudit Drame en 4 actes de Mr de BUYSIEULX Interprtai MM. Cnde, Janvier Mauloy, Mamag Mme Germaiue fablon. Berger cet bon progrsmmr Lei langes Muaique Sylvain Cetera Entre: 1 G. Distribution de Prix Hier aprs midi la Direction de l'Ecole Coriolan Deiscurces rice ; vait dans la vaste Ccur de l'Etablisse ment dcore pour la circocs'arce j les parents des ves et quelques in j 'imesDe b aux prix ofletts par lei Dpa.temert de llnstmction Pub'i | PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. !FU de.BarliU, Aniov' hM tt\ i, rY Maria vtRdOfin, tab ,i dot Ivie fot toatertiml hante de la >ie.fllnn lta Chritt et teronverti iqJ %  ion du S-venr H a , qoioC IvaireettitoodH, noodi •" Ipa latntu c^JJ ss riur-ec'ion Il y eut ce mttin m li . place FOUI I patron F, MSPP Mdflfine, s a* ^ i, ricsi-, denx m iiei auiqg rent rart de nombreux Holel de h BS Peliies loBYClles Sicrtairerie d' ut *i Intrieur Communiqu Examens de baccalaurat G r and gaU re toir | Nous donnons aujou'd'hui la liste 1 Fet* du qnarier de li r

ig3s M Dar ieuR Dry'ui A. Frdri que ont t donns aux lvea qni %  '' provisoire pour u rduci'oa des armements CCT ^j. fS Pn r*aiti ont droit • ne, A Garder. S. Grand P-erre. A ni .. c runira ici derran sarredi et dimanche pour • . r : i J if w i i n n t i a se sont sgnals dorant 1 anne sco tmiia , „ oposilio , aitf rar u £0nlre amir ,i aux mmes >g rds et la oi u lorge L'aut>ud M Malval R Valval, R laite. UQ logtamme divis en ^ par >ei*rave d'tendre ie< dispositions de la CM** protec ion, et doiveot re^cr*n\rtr mr Mr*. C Psoltre, T. Pil'.H.Reulv, ties a t fidlement excut par les ^'^^^^X^V^^J^ %  territoire d. la Rpublique la A. R.vre. F S.bslit. St Iran. L St jeunes An'oa o Sa!orr.oo, Nicolas ,;MOS<:OU Ztoovtefl i Bruno Rudo'pbe Franois, Ioussaint.* a i priue compltement remi$ c ur'oise. T'maq r,:. .U:J..L tlliB...,*;. I HOMh Mr Gatano Guarlol, ~ R-r d* z vous drne a l'H Madplpmf on voua paiurtf] biei moment!. UUrie St 1 Populaire et porte in JZESZSi le Gouvemmvnt Hn'ien tant 2e r I. S Saint Vil, *. Sauray. M boai-e .IC2 Iota gagnai? qu ? „,., ., „„. „ lot de OOdollar* et 5 dellu, artie Philosophie : Flix Bi Le Billet entier de 5 coun Pierre.Phidias Daure, Lilia Franois,r lut „ aReU arordre au ikUBi ierrori t e secret Maria St L, etc. etc. "devant lequel II avait t traduit pour trahison de ton|oiir* soucieux accompt-r tes de yird. L Bouranj. ty Dauphin, O F Il tait prs it 6 heures lorsque % %  1 u Nnchriste. Son tat est rave. Le tribuTO j r internationaux. oant tout par d-lia. A. Pierre Louis, R. Holly, F M cause Nanchriste. Son tat est grave. Le tribuy 0 j r . internationaux. Jni tait prsid par l'anarchiste connu. Milest, ... , r , pnt fin cette petite fte scolaire •OKBMMM rar la tout* communiste, Mnp.riso t'cnh em nt i roain^mr, ae: ' leanion, F N. A rette, F|n Loeis I milieu des applaudissements nourri^! PAR18 — Mr WaikerD. tiinc, l'arbitre amhiai? que ces Agents rppresenten'.'es Prvoir, F RsvTtrnd des lves heu:eux d'entrer dans le j^iAiides viv-ni-'s Nos ccmoltments au '.te.leur dr l'Ecole Mr Jusin Franois, an int:s tateur de milite, et a son dvea personnel Si couaiue les annes picdantei. il n'y avait qu'un aujet unique con me celui l, qoels en peraient le r aultat et les consquences ? Le t( a ultat, aucun jeune bomm> intelligfnt et bien prpar n-ai-.iai r 'u-i. tt l-deaaua, nos grand pot tiles pdagogiquea qui ne perden jamaia .'occaiioo d'emplir toute I preiue deleura pelitea peraonnalitr ridiculeaat eucombrantei s'snislen paa manqu de monter aar leurs tr teaux. et, l, aux soiid du tam-tam dans des discours graiidiloa pas eat emboiti,.. Le oiveau de tudes a ba'.sa.. k,t tur tous le tona durant deux ou troia mois, ils vous vrilleraient le* oreilles do la HAHIS — Mr WaikerD. Hincs, l'arbitre amhiai* que ces Agents representsn'.tes Prvoir, F Ravnrnd I R nliqu cm sur les queMions telatives U rparation du Tpla ,, ODS ]„ p u CO rd'a>8. 1^ DpU M Sio-J-n, R t I , R Sa 0SU>0. P tonnage lluvial dans I burope Centrale a dcid j ii • j lue i AI emaRne don cder la Tchcoslovaquie tement de I Intr-euf recommande sur la nvire Oder 35700 tonnes de rivire avi. instamment cer'iios membres de 4'ippei CSpaCe P ' P0, Onn det > uai$dan,le P 0M la Presse de toujours s'exprimer avec L.U ."ne .'oit .paiement livrer la Pjiorne meure et dfrence, -outes les fois ao 7 oo loimcs droits Je Dtrigaiioni auih dans QUe |„ circonstances les obligeot e port Je Kustna au comiuent rte u Wj'tneet %  ,, %  le l'Oder au Nord Bu Je Fraaton. U repamptnereux. •n du tunnare de I Oder met Ha aui travaux de •It Hines en Europe ou il a Jgi comme itBitre le Rhin, Danube et autres lleuves de l'Europe Crurale L.O.NDRES — D'aprs une dpche des bureau de ren>eirnements A/err>uere i New Yok a permij la llyiian AmMicin bagar ai:d CJ de pouvoir expinr une foi te cargaison de sucre, environ 28,000 sa.es de nli Ivres donnant un total de 8,400.000 avec B'iiche Lsodin — la ianieus: — Mr Henri Koussell de la Pc e S iat Martin — la djpe — Mme Eve Fran cis de i'OJon U Sistime — Mr Uuthard de l'OJoo — l'extu'tur Mr Moarrooi nu Tdtre ci. s A t — frre Je la danseu-r. lottie ; 1 g il Balccn :ig 1,0 te Docteur N SsiiV 1 ou : ; • e n'aisir d aviser sa b : enviillin*!4 la? ini's e 's %  v' f n g^^ri' lin <• ' ^^=1,1. oa rj. 1 *•*** partir du ter Aot T92J Messieurs les Docteurs A. LBS 0 'Mr^oue. n o installa* n" m^d'"' L SAIQU^ rotli hr-rn* i • %  L fjtsslaseas nt p**xrrTU d t t fnn eii tout pr ; r m d %  • n'f'" rni 'pe riger h de oue < 1 %  1 <. l1l 1 *n*'il n n fur? '-i y -t le T a cli \ s 1^ *•• '-e-l |*• A mdecin* R* 1 chirr-rgiajaArat t de -•> tetiatt' : mtaii ,„ M beau ouvrir les yeux et lei oreillsi, K|oUenHjwna d attit pour ce i< rJ rrer.s pot n i obe l t o n du dslafe-nme. n'y comprennent rienCOBIDM l traospOft.Ls dernier ch.igement ser. ccfoi dip itue pdagog que au dindon de Klorisa, ila c*nleeaer,t fait aupurJhui et le bat au Isiisera ron [ eu e lundi 24 (un ci • ju'ilk voient quelque choie mai 1 e rrooabliment ceue nuit ou demain |j e 9 LMafei 1 midi, ces preuves aiitmgnint paa trop bienEl naturel matin. auront I eu roui les dames, a l'col lisotot da voa vient a ia memoiie Souha tons qu'une nouvelle hausse omare par Mme v*vs Strvincest ; ce vera de VolUire: permefe a la IIASCO d expdier ro ,r u ia.it. sont Mme Initia Ma ti .Un dlaie de mots dans un dsen d.des t ou | e solde de la deratre rcolte qui ^ % \\ tt R-iher (.ratien.r-ia'icine Blain Voua voye/. donc, Monsieur le D 1 a trs impoitaute cette aaae. Csats Blia ei r\bits Moiie. I.an'mi \i |f r*Srv aux COO>a't^ti *i er rrnlt 0il< % aux de labr a toire so-is \>. d rrctioti du Doctasr Siou lis l'oa. tt Pi i 1 ei iu. %  wrj ? PeiiMuiMiat \nt:c, De 2 heures > hfur-s ces preuves continueront ^our tes homnaet, i l'Ecole |o Mine Gu.lloux, les can 'gle avec redeur.le daoger auquel est expoae notre jeune**? vcolaire par le (ait de no pdagogues. Le niveau des tu dea inonm tt bsisas selon leur bon plauur .le pouaae le en da'arme par ceque eaca a'eo douter, par un inconicienre ou pantime, ila iont dea"iueura d'intelligencea*'. Faut-il. i>pra cela tomber dana l'excs contraire, ouvrir grande In la sgeasa, a i lliauaa par la porte tou IPB dclieta. loua lea praeuce de Urne Luuia Boroo qei rats, encombrer noa cole aup a couronn au nom d* So% Kxcel rieurea d'uue pltr.ote de jeunes lence, Mjnaieur le Praieui de U gniaux tnde tronque, f Non, Itpubl.que.l. prix d hoo.ear m rit ^Z^^^^^^^^ n'eit es psaIl n'unit de reater data p*r MeBd-moiaeilt-s, Jesoos Lnavoia ii 0 mant Vejuate nilisu.de ae mouvoir dace etC*iraen Bernado te le cadre de 00programme et le Dame du Sacr-Cœur l^ ,r 7/ ,ol Jft^ 1 ^l"T!!Si*! Side dan hier. D autres candidats la poilamation alfnnella des n'ay nt pu se metlie en Prix au Pensionnat Notre Dsoss du les l^lemenis oafc tiecaitt.. Ssci Cœur, dirig par lea tillea da Fiaiir/ilps No.is prsentons tous nos sahaits de bonheur Ly 1 1 iiltei. Modem 'a Pildants ,u *"*ajaS couple Biveau dea tudes ara excellent Ln eut la dlicate tt Bereaet ine du matire d'eneeignement et ddacs taire uuo visite S 1 Hpital gnrai. lion, le mot de ICoo-.sigue sera ter Avec eue gic.i txquiso t une 1 chment vrai ; aimable bont Klle a vi,: s les maU n M d*. ua MM Ma .on Je. ..e. £•. leur H douu le met qui vs Voua Momieur le Directeur, qui laur H tait servir du k^la tha.upagoe fsics Lopinien, voua avez pour deL*s pe'.iu eof-inii, vicuui-a pinitu J \ ae>n v\t au *r-jr A EAU DE SSLT2 voir d 1 secouer la orreine uicjna cience oa le pedentltOM outie de cettaiBi ds no6 >..da-j^ues parco que 1 enjeu, c eat l'avenir de notre jeuueiso intellectuelle. r Cordialement Joseph LllttLllLN ried de la maladie ont eu d a b >i bons discr'.ion, de .oui 1. et ds doucts puroiea. Ceue via le laissera dans loua lea cœur* lll^ual un souvenir luefta jabte, tmoignage 'oquent es ss grandeur d iueFLLOEL'ISI* LO*I>RCS. Je* Clyde Sleainship Foreign Service* Le ]9 t Hali venant d> New j e*i attendu au Car) Hatien le H 0 et Initiera l* mme jour po-f au P. ifie via fou* irs'po^ts dt*W Il $era fa Capitale h 30 ft ^ li,f le mtne jou x pour Jacin l via /es ports du Sud. Il retournera ici ver le 5 0 ** route pou J\eiv~York via tous U*P du Nord. Les pe^tnU d : mbarquem c nt p** fret dentinntio des ports d* doivent tre pris plus tard le $ ain matin e t couru. H Pon au l'.iims le 22 Juillet WP E. F. CLEMENTS, ageot gfle 1



PAGE 1

U Al* MAISON BIGIO FRRES PAULE AUXIIA u-J?S5l??Ll.!£S r (1 R !" Traversiez V.irlutanrj • AllufflsffAI • • au ca\ COShOi-OLlTE, Grand'Rue fii ,on 0 'l7o T Frir et eoB,re J l intemprie ,1e la ww U mai 7i.rfon.fl AI a! „ r T d f. % *_? bydrol U g M „ MU R. PET _RS lA T II prm,r# l 0 1 "Marque GOODMCU" 10 dollars le pardessus valant 30vo_i m S trt ma*mm*k*mr... Ton ntnriTSTPiTrt PU Passagers qui visitez Port-auPriacc 1U1LL UOlJJ_i\ FIJU FIL Pr'en>l votre pension d P01K ROBES. L'Htel Central loue lioutm pur fil pour robes broder Cham P *• Mars; Vue sur i _, ?r pour dame** $ enfants. n m le ** r ice ct irrprochable. Largeur 72 pouce, ou une aune et demi. flEg_______!aœ8 oe vendait a 8 Dollars I aune et %  **•!* IA ^V .__ %  _ %  %  —i consacr 3 dollars et demi. 0 t Une aune suffit pour faire une robe Biere a P ression ~ ^vnQ au Grand Htel de France O/l V Ux? k) qui par sa ntualion unique au entre des affaires se recommand pavons suprieur raflraicliissant B-SS^ 1 corps et remplacent le savon LI "*L*M* *§&** M ***** ll_w_,____~ t • dM Vin de Bordeaux Bauge et BJane *dDais. "as Grosses iirinurs pf ??*.* !" !" ^**i*c „ .„ %  „,„ „ Mr ywui JL c*Cf J|_L voeftya 1/llUUf _3 t/l m _a natama. .MI pout/ona/a prouver par rfaa CERTIKIC S ___ %  ___ v noui tenons la disposition des L Uents. H |y^ t • nous tenons la disposition des Lttenls. OriqueS. flnugn t Vins Mousseux *_ modrs e vend prix d occasion 8 Go_irrmal M i_i_i-iii frauaaisas, P r*._iar oMx. 'es la brique et 4 gourdes la l|2 — I Meubles meuiles meubles ^^fcs,^,, ^ Grand hotl de chaise fl Dod'nes,am4ricainpi et liane, chawea I lijr** I mu] mm ^^^^^^^^^^ mmmmammmiimmiKmi mm pliante en hjis Kauleuils.jux de >alon en osier en iinitiion de %  "*.,,> Mou | Ulll/l Dllllil! UlUUd ___„.. joion s ,rv.eii^ la loilriie, le bain Serv je i ce di.uasies pour L____ ^T^:^ 6 •onrde. |9 A . 7I PM ^ M M/ ,„ flJin j, /£/<;/ AVOCAT lo.lo damaaae pour nappes, etc. 2l__i b -MQt* p_ji|^e^u. Pkolog-Pb.e B,o.xF.. jr protHoirrn.ert.on CpH lft i \ IIC<_ IcIUi Ij t\ ( I \ I il Ip.uu ariidei. Mon march. lubiaoi da afa OeoritiStlvtio.**• IraVWtre MlHi liu dm L % F i U Iravitrire $ May u* in dm PEtal



PAGE 1

Ut jaAlM I Rhumatismes Nrralgics Goutte Gravelle Artcrio Sclrose Obc: t-sit Q„l fftit fd'-c ••• al vitt Irttttmtlm*.l8aut-ct*m*n< 6rn rtrea I" : "• r,t d09 rrlon. Ir* vnri., •-: I •-•'• %  '<• r:.-til.-..l'ose'-i '•' %  -" '•'"• urlqui A ri*on d ntre organisme. -I falrn <"•*• cure-. rdfuli rea UROOONAL. lave le sang flrtllction principal. <**.J! valuniem dl I arino *cl*rc*. •>'"• avant wui a emrK.-ner la namUM V la ueloppem<>iJi des l*iom ••W lea. A la priode dr prt sclrose. MjM Drtaoa tirn la seul '^'j'f 1 IX tension. n devra, avant toute autr queniment contre in mention a acici uriq.ie dirw l'organisir..' en emploi am l'Uredonal. Praftneur TATV'. trl <( ci. M a I-Kaiv.r.ii* 4 PalHar BUM eMttlatft, VtlHttWaaai Nf' at i".* ah • DIALIP.OL ,,r, • %  I %  %  %  1 ilin(l>M,c ... t_ MLLAM Dotal, AjeaU jtacraui pourJUiti] ill, Roe • nVjL 1 Je l£latl ——<—i i Hfc '"' l'i'iHtoin .ni 1 On trouvera la Maison SI. Silvera te article tuiranl reus P<\r Ice dernier bateaux, <<< prix trs rc, du il a • Toile Voiles pour corlouniers, cadrcs r tente 8 .tic Toile a Voiles pour voiliers Eoheune de toutes les cou 1er rs Voile brode de tontes les couku-s Piqi up yraudes bas meilleur* articles et aux me Heur* prix que partout alleurs. — T < *jr^§3 | tralcx • taijL. —La joie Plus an foyers, une fois sans en* fanta, s >nl n aiatenant gayspar la prsence d'entacts sains ct heureux. La Composition Vgtale de Lydia E.Pinkham a rtabli les mres, une fois de plus normales et en bonne sant. T a lettre suivante ( -i • ur U femme, prou\ .. : le %  %  ivTC I I : %  mur i ci ' %  : %  %  : Y:,. %  : Hnvana, Cu Ct, ,.. n : ***'•** : %  % %  < %  i -' %  *•*• Composition \ bgetaie IL de Lydia EaFinkKam I a ^fe; Janif* lhichanari* Scotch WhUky tBLACK & VVIUTE Alphonse U aunes Agent pour Maii BUCHANAN;S SCOTCH WHISKY LOlE K1VEKA Grand'Kue No 1717 Porl m P ince Agent Exclusif pour la Rpublique d'ilaiti de • BARION # GUESTtKlL Kwdeaux, Vins ttunteaui Pharmacie F. Sjourui Donne avis sa clientle.aux mdecins et ou publicqu'illi trasi.iorm son Laboratoire d'Urologie eu un Labaraion* Biologie appliqu sous la Direction du Dr liicol et t. Sjourn Le laboratoire es ouvert tous le jou-s de 7 hrea du raainl beureadu s>ir pour toutes les recherches et analyse prta! aononcj ci jointfli stut poirle Wa>s-. rm.-iiitt et la constaote Ure Secn Seront reues que le mardi d j chaque semaine. S'adresser ia Phirinacie pour les reuaeigUdJidutr inalfes d'urinea ei'u- gaatriqu-, K -aciion de Wassermann R.Vc londeTnboule, Eiamen du sing e du pus E&aman d s matirt* fca'es, Examen de crachit aiuuu'Uio rW Cons an e Ur^SCi liccnerche de Spir MiMfil et de dono-qn*, *• • Lulomobile StutlebaM Vient d arriver un nouveau stock df ta DStrta i aux leenda contie la a Dy menor lit > ( Hi^ies doaloa reusta ) Migraioea, .N.ia gus, Lura B. yal Club Wibkty ^^:^ 0 ^ aetVitioimnii J. T. nEVKERS HAIG HA1G Ud. liMlufl lla> S tient lia disposition des commerants tant it£ h Capitale que de la Province pour l'excution ra aide et soijno des ordre qu'ils voudront bien lui cenOtr pour ces Rlions* la le m ire, c'eai le aeul mdicament don leffetaoi imrn rii<>t. i ntaiWAiie. Uo aul cachet tuliit habituelle IUI m pour absttie la douleur et dans i acca oe f rtne paroxystique deux ela '20 ou .i mmu > •> d inter e calmeal Its .douleura lu plus talaoaaa. o verte chez : L LIMOUSIN, gent sxcliait, 211, me T'avi laira t'trt-au-t'iiuce ti bi Mau-, cbes Lituebi Veiua. N B — On dermi oe df a Rapraaat laLia eo l'rovioce tf aiaruaciaas). Six Cylinders 5 — *' passagers, Eu venle chez Wr Izma Hgerbol] Rue du Quai



PAGE 1

m* m* m Samedi 22 Juillet .&& JI SB 1U1 FxW 9IME lmert Mtgloire PClItni') 2C CBNTlkES Quotidien L'abus des ferments tst un constant aven de l'insuffisance des promesses. RIVAROL HiDAfTION Ane Arnrlaalue No, lfc La Langue p nous parlons V rcml raccn'r.i l'occasion tellectnels et DOS h trs altre coosi i.tjen ce Bruxelles.! aquille drablemeot sa paret et sa clart Dos pri< part que quelque Lorsque oou eu on la chose a mot l'inautju a ion de no r • peu d'impottaoc; mm u n'en est tin j uina'ts e b melon pas de mmmalheu eus -.•ni -nt lor> savoir en quelle largue les que nous envor.ou lo-qunou, piiaiitrDS allaient pioLoncer taisons des discours Les j mmaux ho .frence d Mierv, p-r la force mme 11 arrive souvent que quelques-uns qae la route qBclk a luce ast lop un, 10 r langue e. nos ides, de nos crivains s'aperoivent de ce poS de ce qu< ava,t t fut Gens lest lotre culture... dfaut de naturel et qu'ils estai 0 uu accord au mte venu pour M pi qu ils aient gard intact de s en affranchir. Il en rsulte alors agir aeuhmeot en com nua Le resul pis ils avaient reu : renaisqu'ils tombent souvent dans la tnvu Ul 4. )a coot ene de a Hiye est isntrindpendance, les tiadi lue et ie nglig, dans nue lgret que 1 Europe occidentale donne san wiaratsont naturellement d de forme qu'on sent facilement for approbation i u ie mtnoie qui non aque les populationngres ce. Car le style lger a besoin de seulement prvoit des traits spa's 8 oe demantant au gouvernement de tsi de nos enseignemects. Le l'espru pour le mettre en re.icf. et, oa coatr als en re ptys mais aussi en remplacer le snateur Henri Lafoniai fttuaii crole est dilbcle quoique de filiation inte.lec elle tre iaiividus L*tn m* ion d: K .sne rdenl pi.mste et laurat du prix 'odrr, tt e chri tianism ha franaise, peu d'dai.iens ont hri. s ae o envi 01 90 o t o de prjj t 1 Nobel de la paix pour 1914 par l'an ot parfois m:onnaisiable de l'esprit naturel gaulois. res etrangeis retouin;rojc a leurs ai c,ea %  **•* %  Jui-s Dtttrij comme mecoucue de ftichisme... A la vente, cesi ie cteole qui est cienaes proprits si le gouverne d *u b ige i >a so:i ces (M* notre langue a tous, notte langtg^ msQt russe ct C ;s p opntaires en ,loas C; te P resse dif que 'e snateur f naturelle ment tent de son mattrnel, celui qui berce notre eufai oat les ocoy ns p:ut maintecant tre Lifont.ine, nest plu; p;rsona grata ie ia Presse BRUXEILES—La Presse nationa iste a inangur une violente campa apprenons sans mme a plir, mi>e i lepieuve. u 'fiqu'il est queston de la laa • que ou es tes ma .if.su , si, dune pa.t le f a ai lions este. ear • lteu c qttelo L rapport du :om ti de garanties %  *ut t c m ni .vec le vieo p:use ou ia ia m ont o pe. se : r la stuat oa h iai c.re de 1 Allema 'ecoD. k |i 4 Uei<4Ucs oiui.i.s ^-. jar^vci. at.eqaei.od.eo ge ue vra pas reamu avant aauaeJi *" oe s piop ,e uutu .a au ce du cre te d ..* .us a o-s et prochain L ce nue aurai! obtenu *".' ts, ute qu'il ne sente, no eem, et l'ai eiauoo ue ung gries lments sutasanis pour tablir JJ compta,,,,, f.acai e ma qui eu est U consequcac-, sont d que e gouveii: ucuc a.iemmi cet • % %  Hatien, ceiuias tiaits parti wnoses que nous coa.ue.uos prs seul rcafonaati e de la crise hnaocii %  i aufc.JL. 'Uucuble*ie actuelleMM. roiacar et Lastey PARIS ai— Sterling ja 67 Dollar n 8) NEW YORK Ji-Fran: 11,90 Sierlmg 4 ajbj <^s? P Angle des fort* et du Ruas des Frcats. Majasia de l'J^tat 7J*vons %  n ditfif. nous consoler : les cnerehe quel bien 00 pourrait en .^ d Ht Jcults se retrouvent dans lir „ > '•'luendehoisdei'turope "" Ieu ''empreinte franaise : Vl'ixhnndises b ranai*es Ecole des Sciences Appliqu** Mit, 0 Pressions franaises acnZ . tna nxe au lundi V4 juillet. %  en ..en "ape, trs simple et "tCttouK v simple ci ^H In M '" S • dan U P'*" Lgation de Fran e en Haiti rr^biB pour Q0S etuis ita cii no -rtvsina, dts aven C Clueiies C* De P'^b'ine fou. "•Miifl!."' ** u tonn de nous ^ue l'iLtluence du cro >*k >e du, u 04ts que parlent nos in us estampillage • %  •! de l Allemagne pour la reconsiruc tion des lgions libres proccupe sneusemeui les autorits franaises. Cependant la tendance 10 1 a .-is* gci avec Uvcur e p ojrt a t ibu i i'Augleiene d4nnulcr tel de tes de la Le* fianais, rsidant eu HalU tt ttua s , U c ^^pu la ldu.tion uu mjuia.ii des ieuiatio-s d' s par f^utdepeud Oui lois que ia hi*nce obtien >eu uirea ira* eu compeusatioo de c Le reguiio d'inscr'p.ion oai ouvert au uiegtf d;; l'eiauiiastruetii tou les jours ue u Heures a midi. PJII au Prince, le 15 j nllet [082 La Direction Lorteu-s d* utree de la dette publi et dont nou* aue u'avaut gurie nutncbieuue et que uavaut ueiio %  -.-—--7*i'A l emaaQ bcngrcise, sont p.iea de pester Jj £"".*".. uiua tt posaibie a la Legaiou de garanties Avis plu fronce pour abandonnerait. On treuveta in;u de porc saque'le Usa un prix n, modre au No Ui stus iifc.u B ii.. Port-eu-^rince, 20 Jui'lut l'JJi. A Monsieur le Directeur 1u • Matin Km ville Monsieur le Directeur Voule/.-voua me permettre d'offrir i la sagacit de votre excellent ebro niqueur qui abords avec eue gale compfenja les HUIQU le* plus d-vers, \e oatlqaes rflexions qui m'a suggres l'une des trois disser tattons proposes cette anna auc Itbtoriciens. Cette dissertation, la voici: £*f usiner la doctrine littraire de 7*i liUrature. Mais jusqu'en es uo meut, Tsine n'est paa tudi dans les classes et ae compte on se doit pas proposer i de jeunes rule riciens d*s dissertation, sur i'unnvre littraire de Taioe. Kn d'autres ter mes, 00 ne doit paa demander dea leunes g-na de parler de ce qu'Ile igucreot oa plutt de ce qu'ils n'oit fait qu'etlieurer en lusse Jai crit plue haut qj'avantlong temps laine aura sa place daua les manuels de littrature. Kst ce a dire que les manuels ne mentionnent paa du tout laine ? Nen. Les manuels le plus rceuts lui cousacreut mne une page, voira deux pa^s. Mais le peu qu'ils en donnent une courte uiogra^ne, la liste de ses muvres une cntiqae qui tient en qusleues ligues,ces donnes lmentaires, ca minces matriaux, ce peu d* rensei gnemeute suftit il pour traiter coov* uablement nn sujet de cette eever Kure. Non, assar ueu t. Et celle pleee P*rcimooiease accorde faine p ouv lea directives qui dominent l note goement e 1 Kranoe, D'aprs les cutiques autoriss, Taioe o'ap partient paa encore la ligne dea grands classiques. Je vais mme plus loin. J'en ime que pour traiter, comme il convient. ce sujet, il faut tre ftu de philoao pli e. ht maintenant, une autre oses tion se pose Avec notre programme actuel, nn .eve de philosophie peut il traiter te sujet ? ae rpmda encora que non e. cala pour les ru ns raisons que ci deisus. Il semble qae la fan tsisie joue un certain rle dans le ebou des sujets d'examens. On au rait pu tout aussi bien choisir des sujets tels que ceux ci : %  • Esquisser la doc nue littraire de Zola, de tfourget ou d'Anatole France %  oa bleu • f arler dea Cordeaux, d'Henri sjtoqus', sujets hrisss de dit'.ieai siusu montebles contre lesquelles les meilleures intelligences irsient se tonser. Voil des jeunes ueos qui aprs uoe anne do labeur cons-ieu cieux, se trouvent compltement de earyotine en prsence de auiets eo appte .ce intreassatg, mB8 ttt de sus de leuis forces Y s fil Heu de s eiout er des resuitata parfois pi aux des txu'.u'-ji.B de tiu dudetf Je me reprsente la lte de turc* que fereL-ot ciUma de noa doctea P*ug0iuej, s. qujique asalia.en vr va de peJs^otid applique a'aviaait de leur proposer, a brle peurpoiaL des sujets de ce caUere, ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05724
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 22, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05724

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
m*
m* m
Samedi 22 Juillet .&&
jisb1U1 FxW 9IME
lmert Mtgloire
PClItni') 2C CBNTlkES
Quotidien
L'abus des ferments tst
un constant aven de l'in-
suffisance des promesses.
RIVAROL
HiDAfTION Ane Arnrlaalue No, lfc
La Langue p nous parlons
V rcml raccn'r.i l'occasion tellectnels et dos h trs altre coosi
i.tjen ce Bruxelles.! aquille drablemeot sa paret et sa clart
Dos pri< part que quelque Lorsque oou eu on la chose a
mot l'inautju a ion de no r peu d'impottaoc- ; mm u n'en est
tin j uina'ts e b melon pas de mm- malheu eus -.ni -nt lor>
savoir en quelle largue les que nous envor.- ou lo-qu- nou,
piiaiitrDS allaient pioLoncer taisons des discours Les j mmaux h Iikouis ; il s u.foi ma : tienset Irsto n n ren lu d nos d i
si-ce en trsnais ou en bai b tions parlemen aires suffi ieit m
i plement Lour t.ire u dmonstration
de ce que nous disons. sans aucu
bsc Aubin dans son livre sur n-intention, d'ailleurs, dtrs dsa-
tait ce qui suit dans sa pr- g able
li y a, d abord, le ton compass et
Cabli
mT A propos :
Nouvelles Etrangres d'examens
Dmission fia Cabinet
Facta
ROME- Mr Facta s'est prsent
LA HAYE 20-La confrence sur devant le s^nat et la chambre des de
les iLircs russes a t ajourne cet ptes aujourdbui pour annoncer ofh'
p es midi par la commission non ciellemeut la dmission de son minis
ruse avant quelle eut adopt la r tre qu'il avait prsent su roi. Le
so'.u.ijn engageant chaque puissance pailement a immdiatement vot le
participante 1 user de son influence budget provisoire d un mois atiu de
pour empcher ses nationaux d'ac- donner au roi le temps de form;r un
cepter les concessions russes compre nouveau ministre. Le roi, cet aprs
luit, se trouvait, depuis Uo4, grave que nous prenons pour expr. ZS^SmSLS!*'"** mdi. a consul. les principaux chefs
kutot indpendante, donc en mer no r. pense de. qu'il s'agi de aPParteQU aux **W* politiques dans le but de rioiur le
dedvelopp-r sur son terri- l'expo er dans uu ccai ou dans un Une lettre du .ouvertement de nU?U p^S,deJ d-S .? *. 5f!
lgime Pq, convenait le discours Frdric Marcelin a nd.cul, *^ &JgES& des ff^ ^Upt
wtigences du pays et aux se spirituellement cette tendance Eltll ijrT.s a cet gard La dlgation ^m^l^l*nmiKmMXn^
alla race. Si, aux Gonaives. dans rbmistocle-Epam.nondas. russe a aaaonc j millQ ^ gJJJJ el l" l r"m,cr Dttm,stre *
ml de la patrie, dans le pre- L.basterre et Eugne Aubin pa.le tiralt denuin s0,r poar moscou u mm"
kl del libert, les Hatiens de notre styledclamatoire qou at- Nl uwe r tteidams he, commentant
il |or de renon er pour ja tnbue nos origines rvolutionnai- ia dcision de la commission non
France, 1 s n'en ont pas rcs. russe de lermieer la >o .frence d
Mierv, p-r la force mme 11 arrive souvent que quelques-uns qae la route qBclk a luce ast lop
un, 10 r langue e. nos ides, de nos crivains s'aperoivent de ce poS de ce qu< ava,t t fut Gens
lest lotre culture... dfaut de naturel et qu'ils estai 0 uu accord au mte venu pour
M pi qu ils aient gard intact de s en affranchir. Il en rsulte alors agir aeuhmeot en com nua Le resul
pis ils avaient reu : renais- qu'ils tombent souvent dans la tnvu Ul 4. )a coot ene de a Hiye est
isntrindpendance, les tiadi lue et ie nglig, dans nue lgret que 1 Europe occidentale donne san
wiaratsont naturellement d de forme qu'on sent facilement for approbation i u ie mtnoie qui non
aque les population- ngres ce. Car le style lger a besoin de seulement prvoit des traits spa's 8oe demantant au gouvernement de
tsi de nos enseignemects. Le l'espru pour le mettre en re.icf. et, oa coatrals en re ptys mais aussi en remplacer le snateur Henri Lafoniai
fttuaii crole est dilbcle quoique de filiation inte.lec elle tre iaiividus L*tn m* ion d: K .s- ne rdenl pi.mste et laurat du prix
'odrr, tt e chri tianism ha franaise, peu d'dai.iens ont hri. s ae o envi 01 90 oto de prjj t 1 Nobel de la paix pour 1914 par l'an
ot parfois m:- onnaisiable de l'esprit naturel gaulois. res etrangeis retouin;rojc a leurs ai c,ea *** Jui-s Dtttrij comme
mecoucue de ftichisme... A la vente, cesi ie cteole qui est cienaes proprits si le gouverne d *u b ige i >a so:i ces (M*
notre langue a tous, notte langtg^ msQt russe ct C;s p opntaires en ,loas C; te Presse dif que 'e snateur
f naturelle ment tent de son mattrnel, celui qui berce notre eufai oat les ocoy ns p:ut maintecant tre Lifont.ine, nest plu; p;rsona grata
ie ia Presse
BRUXEILESLa Presse nationa
iste a inangur une violente campa
apprenons sans
mme a plir,
mi>e i lepieuve.
u
'fiqu'il est queston de la laa tienne. Les lettrs et les intel ettort en apprenant
lu tout convaincus que:estle celui qui exprime paifa.tementtoatis /W 11/fac iVarl
^ue nous parlons et que xtoa monons, a tel pomt qu: quand ^A*i*^Oa U f 11
Vivons; tt les autres pensent noils voulons tre sincre* dans l'ex COlllrefcltCS
MU. ne peuvent pas parler pression u'une glande ja.e ou 4 U ie PARlS2I- Une enqute lgale ... .
eu, et qui sont ainsi ooi.gs p don-e do.Uur,. eu en c.ole qi; ,r u vente d oeuvres d'art coatrefai Wlilt
lu -, tQ C'* ' e COnap e0t D.US UlSSf "'f1" 0S ""-'l* tes attribues i de grands art.s es d
Kl.B.V,LP" P"" Lorsque.iecjl.^oanoui.ppieid celfiJ est C0.anleQ; sur la plainte
?. Ub g4iemCQ,diS 1C ,Ma*lf' ct*eloa DOul *P?,,al d'aCDCtentl et vendeurs victimes di-
eiian s qui oe sav.nt pas en eu aenn tive e.t 4j icr.d c en (rai
'"''r. ais e que nous p usons en creo e ',
u.en ralii, les couches iof- absjumeu. cornin. appread e lai
loi p.-nse eu Jjj jUHd
en raison d: son altitude pacifiste et
demande aussi que l'ancien ministre
Pou ici du parti catholique soit pri
de dmissionner comme dlgue de
la socit et soit remplac par l'an
cieu Premier ministre Carton de
mu-lions paifailes.
Les Cour
du l'Attiiiy
du peup e hatien ont p.ur g-ais est apprcuite
onidiom. ilricau lg ement *.cite ia igue ce que
P Pr u coon.salion, taudis fra .i
JJ cou.bes supi.eures, c vli O si le laog ge H n : mitteit,
eclue.g, out -omme ra gue la pense Cit la-e^SiUie ; on pei*e
"'i aeoiiD tint ,t auenu par ton ie temps ci cent en item de 101s
B*'fii.au auccstral. I n*iurciie> que ou es tes ma .if.su
, si, dune pa.t le f a ai lions este. ear lteu c qttelo L rapport du :om ti de garanties
*ut t c m ni .vec le vieo p:use ou ia ia m ont o pe. se : r la stuat oa h iai c.re de 1 Allema
'ecoD.k|i4Uei<4Ucs oiui.i.s ^-. jar^vci. at.eqaei.od.eo ge ue vra pas reamu avant aauaeJi
*" oe s piop,e uutu .a au ce du cre te d ..* .us a o-s et prochain L ce nue aurai! obtenu
*".' ts, ute qu'il ne sente, no eem, et l'ai eiauoo ue ung gries lments sutasanis pour tablir
JJ compta,,,,, f.acai e ma qui eu est U consequcac-, sont d que e gouveii: ucuc a.iemmi cet
Hatien, ceiuias tiaits parti wnoses que nous coa.ue.uos prs seul rcafonaati e de la crise hnaocii
i aufc.JL. 'Uucuble*- ie actuelle- MM. roiacar et Lastey
PARIS ai Sterling ja 67
Dollar n 8)
NEW YORK Ji-Fran: 11,90
Sierlmg 4 ajbj
<^s?
P
Angle des
fort* et du
Ruas des Frcats.
Majasia de l'J^tat
7J*vons
n ditfif.
nous
consoler : les cnerehe, quel bien 00 pourrait en .^ d
Ht
Jcults se retrouvent dans lir >
''luendehoisdei'turope ""
Ieu ''empreinte franaise :
Vl'ixhnndises
b ranai*es
Ecole des Sciences
Appliqu**
Mit, 0 Pressions franaises ac-
nZ.tna Pie, ou enco e au Canada.
Autant de questions auxquelles
nous rpondrons plus tard.
La question de remboursement La 1re saion du concours d'ad
des 90 milliards d avance au compte muaioa ea> nxe au lundi V4 juillet.
en
..en
"a- pe, trs simple et
"tCttouK v simple ci
^H In M'"S dan* U P'*"
Lgation de Fran e en Haiti
rr^biB pour Q0S etuis'
itacii no* -rtvsina, dts aven
C Clueiies
C*De P'^b'ine fou.
"Miifl!."' **u tonn de nous
" ^ue l'iLtluence du cro
>*k
>e du,
u04ts que parlent nos in us estampillage !
de l Allemagne pour la reconsiruc
tion des lgions libres proccupe
sneusemeui les autorits franaises.
Cependant la tendance 10 1 a .-is*
gci avec Uvcur e p ojrt a t ibu i
i'Augleiene d4nnulcr tel de tes de la
Le* fianais, rsidant eu HalU tt ttua s, ,Uc ^^pu la ldu.tion
uu mjuia.ii des ieuiatio-s d' s par
f^utdepeud Oui lois
que ia hi*nce obtien
>eu uirea ira* eu compeusatioo de c
Le reguiio d'inscr'p.ion oai ouvert
au uiegtf d;; l'eiauiiastruetii tou les
jours ue u Heures a midi.
Pjii au Prince, le 15 j nllet [082
La Direction
Lorteu-s d* utree de la dette publi
et dont nou* aue u'avaut gurie nutncbieuue et
que uavaut ueiio -.---- 7*i'AlemaaQ.
bcngrcise, sont p.iea de pester Jj "".*"..
uiua tt posaibie a la Legaiou de garanties
Avis
plu
fronce
pour
abandonnerait.
On treuveta in;u de porc sa-
que'le Usa un prix n, modre au No
Ui stus iifc.uBii..
Port-eu-^rince, 20 Jui'lut l'JJi.
A Monsieur le Directeur 1u Matin
Km ville
Monsieur le Directeur
Voule/.-voua me permettre d'offrir
i la sagacit de votre excellent ebro
niqueur qui abords avec eue gale
compfenja les huiqU le* plus d--
vers, \e oatlqaes rflexions qui
m'a suggres l'une des trois disser
tattons proposes cette anna auc
Itbtoriciens.
Cette dissertation, la voici:
*f usiner la doctrine littraire de
7*i p du milieu, dt la reiee, du moment.
Peoe^-vous, Monsieur le Directeur,
qu un lev de Rbtonque.si brillant
soit-il, puisse traite: un pareil sajet?
ie rponds que non et cela pour les
raisons suivantes :
D abord, Tstns n'est paa encre u'i
auteur classique. Sans doute, le a
niai auteur des t Origines de la
France Contemporaine, de la Philo
sopme de l art etc.. est il dans la
gras le tradition elasei^nel 11 est plu*
que pr b ,b.a qu avsnt lengtemna il
aura sa place dais les manuels o>
liUrature. Mais jusqu'en es uo
meut, Tsine n'est paa tudi dans
les classes et ae compte on se
doit pas proposer i de jeunes rule
riciens d*s dissertation, sur i'unnvre
littraire de Taioe. Kn d'autres ter
mes, 00 ne doit paa demander dea
leunes g-na de parler de ce qu'Ile
igucreot oa plutt de ce qu'ils n'oit
fait qu'etlieurer en lusse
Jai crit plue haut qj'avantlong
temps laine aura sa place daua les
manuels de littrature. Kst ce a dire
que les manuels ne mentionnent paa
du tout laine ? Nen. Les manuels
le plus rceuts lui cousacreut mne
une page, voira deux pa^s. Mais le
peu qu'ils en donnent une courte
uiogra^ne, la liste de ses muvres
une cntiqae qui tient en qusleues
ligues,ces donnes lmentaires, ca
minces matriaux, ce peu d* rensei
gnemeute suftit il pour traiter coov*
uablement nn sujet de cette eever
Kure. Non, assar ueu t. Et celle pleee
P*rcimooiease accorde faine
p ouv lea directives qui dominent
l note goement e 1 Kranoe, D'aprs
les cutiques autoriss, Taioe o'ap
partient paa encore la ligne dea
grands classiques.
Je vais mme plus loin. J'en ime
que pour traiter, comme il convient.
ce sujet, il faut tre ftu de philoao
pli e. ht maintenant, une autre oses
tion se pose
Avec notre programme actuel, nn
.eve de philosophie peut il traiter
te sujet ? ae rpmda encora que
non e. cala pour les ru ns raisons
que ci deisus. Il semble qae la fan
tsisie joue un certain rle dans le
ebou des sujets d'examens. On au
rait pu tout aussi bien choisir des
sujets tels que ceux ci : Esquisser
la doc nue littraire de Zola, de
tfourget ou d'Anatole France oa
bleu f arler dea Cordeaux, d'Henri
sjtoqus', sujets hrisss de dit'.ieai
siusu montebles contre lesquelles
les meilleures intelligences irsient se
tonser. Voil des jeunes ueos qui
aprs uoe anne do labeur cons-ieu
cieux, se trouvent compltement de
earyotine en prsence de auiets eo
appte .ce intreassatg, mB8 ttt de.
sus de leuis forces Y s fil Heu de
s eiout er des resuitata parfois piaux
des txu'.u'-ji.B de tiu dudetf
Je me reprsente la lte de turc*
que fereL-ot ciUma de noa doctea
P*ug0iuej, s. qujique asalia.en vr
va de peJs^otid applique a'aviaait
de leur proposer, a brle peurpoiaL
des sujets de ce caUere, ^


LEMrVTN
Varits
DIMANCHE
Huguett Du/lot
A- Mathot
DANS
Son Haros
IT
Le Mont Maudit
Drame en 4 actes de Mr de
BUYSIEULX
Interprtai MM. Cnde, Janvier
Mauloy, Mamag
Mme Germaiue fablon. Berger
cet bon progrsmmr Lei langes
Muaique Sylvain Cetera
Entre: 1 G.
Distribution de Prix
Hier aprs midi la Direction de
l'Ecole Coriolan Deiscurces rice ;
vait dans la vaste Ccur de l'Etablisse
ment dcore pour la circocs'arce j
les parents des ves et quelques in j
'imes- De b aux prix ofletts par lei
Dpa.temert de llnstmction Pub'i |
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
!FU de.BarliU,
Aniov' hM tt\ i, rY
Maria vtRdOfin, tab ,i
dot I- vie fot toatertiml
hante de la >ie.fllnnlta
Chritt et teronverti iqJ
ion du S-venr Ha ,
qoioC IvaireettitoodH,
noodi " Ipa latntu c^JJ
ss riur-ec'ion '
Il y eut ce mttin m li .
place foui I patron F,
Mspp Mdflfine, s a* ^ i,
ricsi-, denx m iiei auiqg
rent rart de nombreux "
Holel de h
BS
Peliies loBYClles
Sicrtairerie d' ut *i Intrieur
Communiqu
Examens de baccalaurat
Grand gaU re toir |
Nous donnons aujou'd'hui la liste 1 Fet* du qnarier de li
r de 'aura'i des lments de Bacca
laurat.
1re partir R'horiqae; C. rVu'm,
Jtranqer
Par ebh 90 Juillet Le Bpsrtemen' d* Hottffea
GENBVB La 3*me <*u< commission dacc- pelle que les A" Bts Dip on->ig3s M Dar ieu- R Dry'ui A. Frdri
que ont t donns aux lvea qni '' provisoire pour u rduci'oa des armements CCT^j.fS Pn r*aiti ont droit ne, A Garder. S. Grand P-erre. A
ni .. c runira ici derran sarredi et dimanche pour r : i J if w i i n n t i a
se sont sgnals dorant 1 anne sco tmiia,, oposilio, ,aitf rar u 0nlre amir,i aux mmes >g rds et la oiu lorge L'aut>ud M Malval R Valval, R
laite. Uq logtamme divis en ^ par >ei*rave d'tendre ie< dispositions de la cm** protec ion, et doiveot re^cr*n\rtr mr Mr*. C Psoltre, T. Pil'.H.Reulv,
ties a t fidlement excut par les ^'^^^^X^V^^J^ ' territoire d. la Rpublique la A. R.vre. F S.bslit. St Iran. L St
jeunes An'oa o Sa!orr.oo, Nicolas ,;mos<:ou Ztoovtefl i .
Bruno Rudo'pbe Franois, Ioussaint.*ai priue compltement remi$ c ur'oise. T'maq
r,:.___..u:j..L ..... tlli- B...,*;. I HOMh Mr Gatano Guarlol, ~
R-r d* z vous drne a l'H
Madplpmf on voua paiurtf]
biei moment!.
UUrie St 1
Populaire et porte in
JZESZSi le Gouvemmvnt Hn'ien tant 2e r
I. S Saint Vil, *. Sauray. M boai-e.- IC2 Iota gagnai?
qu? ,., ., . lot de OOdollar* et 5 dellu,
artie Philosophie : Flix Bi Le Billet entier de 5 coun
Pierre.Phidias Daure, Lilia Franois,rlut aReU ,arordre au ikUBi, ierrori,te secret
Maria St L, etc. etc. "devant lequel II avait t traduit pour trahison de ton|oiir* soucieux accompt-r tes de yird. L Bouranj. ty Dauphin, O F
Il tait prs it 6 heures lorsque1"u* Nnchriste. Son tat est rave. Le tribu- TOjr, internationaux. oant tout par d-lia. A. Pierre Louis, R. Holly, F
M cause Nanchriste. Son tat est grave. Le tribu- y0jr. internationaux.
Jni! tait prsid par l'anarchiste connu. Milest, ... r ,
pnt fin cette petite fte scolaire oKbmmM rar la tout* communiste, Mnp.riso t'cnh em nt i roain^mr, ae: ' leanion, F N.Arette, F- |n Loeis I
milieu des applaudissements nourri^! PAR18 Mr WaikerD. tiinc, l'arbitre am- hiai? que ces Agents rppresenten'.'es Prvoir, F RsvTtrnd
des lves heu:eux d'entrer dans le
j^iAiides viv-ni-'s
Nos ccmoltments au '.te.leur dr
l'Ecole Mr Jusin Franois, an int:s
tateur de milite, et a son dvea
personnel
Si couaiue les annes picdantei.
il n'y avait qu'un aujet unique con
me celui l, qoels en peraient le r
aultat et les consquences ?
Le t(aultat, aucun jeune bomm>
intelligfnt et bien prpar n-ai-.iai
r 'u-i. tt l-deaaua, nos grand pot
tiles pdagogiquea qui ne perden
jamaia .'occaiioo d'emplir toute I
preiue deleura pelitea peraonnalitr
ridiculeaat eucombrantei s'snislen
paa manqu de monter aar leurs tr
teaux. et, l, aux soiid du tam-tam
dans des discours graiidiloa filandreux, chassieux longa comme
d'ici Pontome, s avanant pnible
racut frauda renforts de formule*
et de citation?, les yeux grands ou
verts, o cru|jojBnt une mine rbai
biVite(o't;t de bonne pdagogie!) lia
tillaH pi^tutieu8eiBent leur piu*t
inorganique, dcrteraient ex ca h :-
dr la L'anae du niveau des tudes.
Et tous les gogos d'appluudir, loua
lea moutorsde Hanuigede auivre.
V.*> pas eat emboiti,.. Le oiveau de
tudes a ba'.sa.. k,t tur tous le
tona durant deux ou troia mois, ils
vous vrilleraient le* oreilles do la
haHiS Mr WaikerD. Hincs, l'arbitre am- hiai* que ces Agents representsn'.tes Prvoir, F Ravnrnd I R nliqu
cm sur les queMions telatives U rparation du Tpla,,ODS ] p.u, COrd'a>8. 1^ DpU M Sio-J-n, R t I , R Sa 0SU>0. P
tonnage lluvial dans I burope Centrale a dcid j ii j -----
lue i ai emaRne don cder la Tchcoslovaquie tement de I Intr-euf recommande
sur la nvire Oder 35700 tonnes de rivire avi. instamment cer'iios membres de
4'ippeiCSpaCe P'P0,"Onn* det>uai$dan,leP0M la Presse de toujours s'exprimer avec
l.u ."ne .'oit .paiement livrer la Pjiorne meure et dfrence, -outes les fois
ao7oo loimcs droits Je Dtrigaiioni auih dans QUe | circonstances les obligeot
e port Je Kustna au comiuent rte u Wj'tneet ,,
le l'Oder au Nord Bu Je Fraaton. U repam- ptnereux.
n du tunnare de I Oder met Ha aui travaux de
It Hines en Europe ou il a Jgi comme itBitre ------.--------------------
le Rhin, Danube et autres lleuves de l'Europe
Crurale
L.O.NDRES D'aprs une dpche des bureau
de ren>eirnements A/err 011, prsident du comt bolchv'S'e dans la pro
fine! d'blisabethol en Tran Ml par un nationaliste. Azerbaibwan s, dans les
ues de Gandja
GENBVB La cour d'arbitrage Irancaiae et
weuanJe institue d'aprs le trait de Versailles
se runira samedi au FaUis Fd.'ral a Lausanne.
Son but sera de rgler le procf-~ de loi interna-
ionale reiatil aux deu pays. Dai'ze affaires se-
Farisiaaa
Dimancha
La Dame Blonde
Tmaque, fillard.
Mot o* rieoces F Biyard.A Pierre]
Loi il, St L.
Evnements*
Ce snir grande repraeotstioa.
Entre Gnrale : UJ
dollar.
Le coupon, Vicgt cenlinw
ai" gourde.
Ep. vente Port-au-Prioa
les maisons puivantei :
Aux Armes de V\m
Comp oir Frantit
Sminaire Colliii
Mme Hgina Montons
Mme Une il Viirl
Vincent G. Mikibat
Pharmacia r'ariw
Pe'ite Miiioo
Mme d'Ennery Ujst
Htel de Knnn
Htel liellevQi
Pharmacie Ouitivs
Prenez votre billet dissi
Tirage prumpt il lis
d'ap es le clbr* et retnti?sant 10
ront pliide, p,r L, avoca.s de Paris de Meu. B de M y j DEMESSU ad'Ol:
t birasbourucor.tre le groupe davotatsa leinaads .". ,-,.
Les audiences de 'a cour seront pubiques, les al par L AssoeuUOH UnmalCRraptl
aires soumises traiteront p.micuiiiement de pro jug des Au'e'JtS Dramatiques
mts appartenant a des aliemaads et s tues en
Msace tt 1 n l.oiraine
Clinique S inl-Loui
7627 bis Rue du Centre
COPENHAGUE La ireine Douanire Louise
Je Danemark qui atteinte d'une pneumonie est se
r eusenient najIaJe. a pa-sc la nuit dernire sais
lepos, ses lo ces diminuent sensiblemeat :ous
i action d'une lutte livre
i
V|!t' llKHl (I hilTP
la hausse sur le mu h^ d- >>uere
i New Yok a permij la llyiian
AmMicin bagar ai:d Cj de pouvoir
expinr une foi te cargaison de su-
cre, environ 28,000 sa.es de n- li
Ivres donnant un total de 8,400.000
avec
B'iiche Lsodin la ianieus: Mr
Henri Koussell de la Pc e S iat
Martin la djpe Mme Eve Fran
cis de i'OJon U Sistime Mr
Uuthard de l'OJoo l'extu'tur
Mr Moarrooi nu Tdtre ci. s A t
frre Je la danseu-r.
lottie ; 1 g il
Balccn :ig 1,0
te Docteur N SsiiV 1 ou: ; e n'aisir d aviser sa b:enviillin*!4
la? ini's e 's v'!f n g^^ri' lin < ' ^^=1,1. oa. rj. 1 ****
partir du ter Aot T92J Messieurs les Docteurs A. LBS 0
'Mr^oue.
no installa* n" m^d'"'
L SAIQU^ rotli hr-rn* i
L fjtsslaseas nt p**xrrTU d t
t fnn eii
tout pr *;r m d n'f'" rni 'pe
riger h de oue < 1 1 <. l1l 1 *n*- 'il n n fur? '-i y -t le
T a cli \ s 1^ *- '-e-l | ran 'S '" tnne 1 - -rint|'t|
ue A m'r'cinr gi'a't qti'al
"rs H 7 h i y de } S *
Te Dot m Siii| Le: d- 7 1 10 b. %'>* A mdecin* R*1*
chirr-rgi- ajaArat t de -> tetiatt' : mtaii LeDo:enrA L fliir. anci- iti h^ 4- l'H.'a' -'U "'os*
--1 Tarir f^-if 'Jil^i'ihliJa Ch;rrgi U-i-; * '.H-roh imd -'vum l'-ww''*1
mme antienne, d* la mme 01 SU00 ^j, mil,,on(; qUlir. ce lt mi|,e ,| ||| UllaVI U dJiUtttHO Le lo f , y % j,. a. Vl icn He pari, sn.I#n wa,.thdii
jaculatoire- tt ceux qui ont un peu, fr t M embarqus, Ua bl nifiinrniflll r ' He **v*'' '*0 x |-rvi- l'a Oa-teur GrV) M
t^ST^&^S^Sl " r ,p,r" Janoi ,L-s pdagogique ,, mMi,4iu frati i *?;,,'; >, M
beau ouvrir les yeux et lei oreillsi, K|oUenHjwna d attit pour ce i< .rJrrer.s pot n i,obelton du dslafe-nme.
n'y comprennent rien- COBIDM l traospOft.Ls dernier ch.igement ser. ccfoi dip itue pdagog que au
dindon de Klorisa, ila c*nleeaer,t fait aupurJhui et le bat au Isiisera ron, [ eu ,e lundi 24 (un ci
ju'ilk voient quelque choie mai 1 e rrooabliment ceue nuit ou demain |je 9 LMafei 1 midi, ces preuves
aiitmgnint paa trop bien- El naturel matin. auront I eu roui les dames, a l'col
lisotot da voa vient a ia memoiie Souha tons qu'une nouvelle hausse omare par Mme v*vs Strvincest ;
ce vera de VolUire: permefe a la IIASCO d expdier ro,ruia.it. sont Mme Initia Ma ti
.Un dlaie de mots dans un dsen d.des tou, |e solde de la deratre rcolte qui ^%\\tt R-iher (.ratien.r-ia'icine Blain
Voua voye/. donc, Monsieur le D1 a trs impoitaute cette aaae. Csats Blia ei r\bits Moiie.
I.an'- mi \i |f r*Srv aux COO>a't^ti *i er rrnlt 0il<
?aux de labratoire so-is \>. d rrctioti du Doctasr Siou
lis
l'oa.
tt
Pi
i
1
ei iu.
wrj?
PeiiMuiMiat \nt:c,
De 2 heures > hfur-s ces preu-
ves continueront ^our tes homnaet,
i l'Ecole |o Mine Gu.lloux, les can
'gle avec
redeur.le daoger auquel est expoae
notre jeune**? vcolaire par le (ait de
no pdagogues. Le niveau des tu
dea inonm tt bsisas selon leur bon
plauur .le pouaae le en da'arme par
ceque eaca a'eo douter, par un in-
conicienre ou pantime, ila iont
dea"iueura d'intelligencea*'.
Faut-il. i>pra cela tomber dana
l'excs contraire, ouvrir grande In la sgeasa, a i lliauaa par la
porte tou Ipb dclieta. loua lea praeuce de Urne Luuia Boroo qei
rats, encombrer noa cole aup a couronn au nom d* So% Kxcel
rieurea d'uue pltr.ote de jeunes lence, Mjnaieur le Praieui de U
gniaux tnde tronque, f Non, Itpubl.que.l. prix d hoo.earmrit ^Z^^^^^^^^
n'eit es psa- Il n'unit de reater data p*r MeBd-moiaeilt-s, Jesoos Lnavoia ii0mant
Vejuate nilisu.de ae mouvoir dace etC*iraen Bernado te
le cadre de 00- programme et le
Dame du Sacr-Cur l^,r7/,olJft^1^l"T!!Si*!
Side dan hier. D autres candidats
la poilamation alfnnella des n'ay nt pu se metlie en
Prix au Pensionnat Notre Dsoss du les l^lemenis oafc tiecaitt..
Ssci Cur, dirig par lea tillea da
Fiaiir/ilps
No.is prsentons tous nos sahaits de bonheur
Ly 1 1 iiltei. Modem 'a Pildants ,u *"*ajaS couple
Biveau dea tudes ara excellent Ln eut la dlicate tt Bereaet ine du-------------------------
matire d'eneeignement et ddacs taire uuo visite S 1 Hpital gnrai.
lion, le mot de ICoo-.sigue sera ter Avec eue gic.i txquiso t une
1 chment vrai ; aimable bont Klle a vi,: -s les maU
n M d*. ua MM Ma- .on Je. ..e. . leur h douu le met qui vs
Voua Momieur le Directeur, qui laur h tait servir du k^la tha.upagoe
fsics Lopinien, voua avez pour de- L*s pe'.iu eof-inii, vicuui-a pinitu
J \ ae>n v\t au *r-jr "
A EAU DE SSLT2
voir d 1 secouer la orreine uicjna
cience oa le pedentltOM outie de
cettaiBi ds no6 >..da-j^ues parco
que 1 enjeu, c eat l'avenir de notre
jeuueiso intellectuelle.
r Cordialement
Joseph LllttLllLN
ried de la maladie ont eu d a b >i
bons discr'.ion, de .oui 1. et ds
doucts puroiea.
Ceue via le laissera dans loua lea
cur* lll^ual un souvenir luefta
jabte, tmoignage 'oquent es ss
grandeur d iue-
FLLOEL'ISI* Lo*i>rcs. Je*
Clyde Sleainship
Foreign Service*
Le ]9 t Hali venant d> New j
e*i attendu au Car) Hatien le H0
et Initiera l* mme jour po-f.
au P. ifie via fou* irs'po^ts dt*W
Il $era fa Capitale h 30 ft ^li,f
le mtne joux pour Jacin l via
/es ports du Sud.
Il retournera ici ver le 5 *0**
route pou J\eiv~York via tous U*P
du Nord.
Les pe^tnU d: mbarquemcnt p**
fret dentinntio des ports d*
doivent tre pris plus tard le $ain
matin e t couru. H
Pon au l'.iims le 22 Juillet WP
E. F. CLEMENTS, ageot gfle1


U Al*
MAISON BIGIO FRRES PAULE AUXIIA
u-J?S5l??Ll.!Sr" (1 R Traversiez
V mai. nrgortl. qu'il *ien de recevoir par Ip< dardera bwtui le
I Einiif T.jJon ?x?oriim^nr ei c inno 10 ijonr* t< var lu a ali'
t mulLiiM ai l ____ _____:____.__ ./-.. .!
tigarelles Hliirad &sr^x%3?mMM^*"m*
k Piairex ce magasin, avait de fair*
Comme la**rthnent darqenUrie rclama v*t aux vrix suivant ^iwrwiw /nuraa
(/tia* lif/jp UM'ati^s
--_ I*. M *
9 dollars les mille rioarelles ('ajte Gosmopolilt
dollar les cent <
Pardessus
eo Caoutchoiir
A partir _'Ottfe_itaot trotta?j la BCeai I lt r e ioide la
Kroofmbii'g l>.irlutanrj AllufflsffAI
au ca\ COShOi-OLlTE, Grand'Rue
" fii
,on0'l7oTFrir et eoB,reJl" intemprie ,1e la ww U mai
7i.rfon.fl ai a! rT d f. ?*_? bydrolUgM mU. R. PET_RS
lA T II prm,r# l01' "Marque GOODMCU"_____________________________________
10 dollars le pardessus valant 30vo_i mS trt ma*mm*k*mr...
Ton ntnriTSTPiTrt pu Passagers qui visitez Port-auPriacc
1U1LL UOlJJ_i\ FIJU FIL Pr'en>l votre pension d
P01K ROBES. L'Htel Central
loue lioutm pur fil pour robes broder ChamP * Mars; Vue sur i _,?r
pour dame** $ enfants. nm le **rice ct irrprochable.
Largeur 72 pouce, ou une aune et demi. flEg_______!a8
oe vendait a 8 Dollars I aune et **- !*
Ia ^v .__ _ i-------------- ___.________
consacr 3 dollars et demi. 0.t ,
Une aune suffit pour faire une robe Biere 'a Pression
~^vnQ au Grand Htel de France
O/l V Ux? k) qui par sa ntualion unique au entre des affaires se recommand
pavons suprieur raflraicliissant b-ss^
1 corps et remplacent le savon li"*l*m***&** m *****
ll_w_,____~ t dM Vin de Bordeaux Bauge et BJane
*dDais. "as Grosses iirinurs pf ??*.**^**i*c .,Mr
ywui JL c*Cf J|_L voeftya 1/llUUf _3 t/l m _a natama. .mi pout/ona/a prouver par rfaa CERTIKIC S ___
___ v noui tenons la disposition des L Uents. H
|y^ t nous tenons la disposition des Lttenls. "
OriqueS. flnugn t Vins Mousseux *_ modrs
e vend prix d occasion 8 Go_irrmalM_i_i_i-iii frauaaisas, Pr*._iar oMx.
'es la brique et 4 gourdes la l|2--------------------------
I Meubles meuiles meubles
^^fcs,^,,^_________________ Grand hotl de chaise fl Dod'nes,am4ricainpi et liane, chawea
I lijr** I mu]'mm^^^^^^^^^^mmmmammmiimmiKmi'mm* pliante en hjis Kauleuils.jux de >alon en osier en iinitiion de
"*.,,> Mou | Ulll/l Dllllil! UlUUd ___.. joion s ,rv.eii^ la loilriie, le bain Servjei ce di.uasies pour L____
^t^:^6 onrde. |9 A. 7I, PM ^M M/,flJin j, //<;/ AVOCAT lo.lo damaaae pour nappes, etc.
2l__i,b-MQt* p_ji|^e^u. Pkolog-Pb.e B,o.xF.. jr protHoirrn.ert.on CpHlft i \ IIC<_ IcIUi Ij. t\ ( I \ I il
Ip.uu ariidei. Mon march. lubiaoi da afa OeoritiStlvtio- .** IraVWtre MlHi liu dm L%Fi
U Iravitrire $ May u* in dm PEtal



Ut jaAlM
I
Rhumatismes
Nrralgics
Goutte
Gravelle
Artcrio
Sclrose
Obc:
t-sit
Ql fftit fd'-c al vitt
Irttttmtlm*.l8aut-ct*m*n<
6rn rtrea I" : " r,t d09
rrlon. Ir* vnri.,- -: I -' '<
r:.-til.-..- l'ose'-i ''-" ''" urlqui
A ri*on d ntre organisme.
-I falrn <"* cure-. rdfuli rea
UROOONAL.
lave le sang
- flrtllction principal. <**.J!
valuniem dl I arino *cl*rc*. >'"
avant wui a emrK.-ner la namUM V
la ueloppem<>iJi des l*iom W
lea. A la priode dr prt sclrose. MjM
Drtaoa tirn la seul '^'j'f1, IX
tension. n devra, avant toute autr
queniment contre in mention a acici
uriq.ie dirw l'organisir..' en emploi am
l'Uredonal.
Praftneur Tatv'.
trl <( ci. M a I-Kaiv.r.ii* 4 PalHar
BUM eMttlatft, VtlHttWaaai Nf'
at i".* ah

DIALIP.OL
,,r, . I .....
1 ilin(l>M,c ...
t_
MLLAM Dotal, AjeaU jtacraui pourJUiti] ill, Roe nVjL1 Je llatl
i Hfc '"' l'i'iHtoin .ni1
On trouvera la
Maison SI. Silvera
te article tuiranl reus P<\r Ice
dernier bateaux, <<< prix trs rc,
du il a
Toile Voiles pour corlouniers, cadrcsrtente8.tic
Toile a Voiles pour voiliers
Eoheune de toutes les cou 1er rs
Voile brode de tontes les couku-s
Piqi up yraudes ba Aoltj brode, extra suprieur
Bas jour lil
Pli i"U< demi soi '
Chausseurs sup. pour hommes
ChauiaeCtei pour enfin s & pour cadets ( a Ci lut ]
Iluck blanc anglais lil
Toile draps pur til
Hapliste fine pour ennuies
Plrxbtach pus (once angLu trs suprieur
Prcal blanche sup-
Diagonal noir suprieur
In itahon toile cr;:
Kaki jtini suprieur antlus
Pealmbeach pour cQMuaBM d'en'au's& peur rolc*
Molletous sup. blanc et couleur
Sfrvieiies de toilette blanc et couleur
Soyeux couleur.
N* manque* pn de pisser che* fL
SILVERAjavant d'aller autre part mr
c'est la Maison qui vital l*>s meilleur*
articles et aux me Heur* prix que
partout alleurs.
-t<
*jr^3
| tralcx
taijL.-
La joie
Plus an foyers,
une fois sans en*
fanta, s >nl n aia-
tenant gayspar
la prsence d'en-
tacts sains ct
heureux. La
Composition
Vgtale de
Lydia E.Pinkham
a rtabli les mres,
une fois de plus
normales et en
bonne sant.
T a lettre suivante
( -i ur U '
femme, prou\
.. : .
le
ivTC
' I I
, : mur
i ci
..... '
: : '
Y:,. :'
Hnvana, Cu ,
Ct, ,.. n : ***'** :< i -' **
Composition \ bgetaie
IL de Lydia EaFinkKam
I


a
^fe;
Janif* lhichanari*
Scotch WhUky
tBLACK & VVIUTE
Alphonse U aunes
Agent pour Maii
buchanan;s
SCOTCH
WHISKY
LOlE K1VEKA
Grand'Kue No 1717 Porl m P ince
Agent Exclusif pour la Rpublique d'ilaiti de
BARION # GUESTtKlL Kwdeaux,
Vins ttunteaui
Pharmacie F. Sjourui
Donne avis sa clientle.aux mdecins et ou publicqu'illi
trasi.iorm son Laboratoire d'Urologie eu un Labaraion*
Biologie appliqu sous la Direction du
Dr liicol et t. Sjourn
Le laboratoire es ouvert tous le jou-s de 7 hrea du raainl
beureadu s>ir pour toutes les recherches et analyse prta!
aononcj ci jointfli stut poirle
Wa>s-. rm.-iiitt et la constaote Ure Secn
Seront reues que le mardi dj chaque semaine.
S'adresser ia Phirinacie pour les reuaeigUdJidutr
inalfes d'urinea ei'u- gaatriqu-,
K -aciion de Wassermann
R.Vc londeTnboule,
Eiamen du sing e du pus
E&aman d s matirt* fca'es,
Examen de crachit
aiuuu'Uio rW
Cons an e Ur^SCi
liccnerche de Spir MiMfil et de dono-qn*, *
Lulomobile StutlebaM
Vient d arriver un nouveau stock
df ta DStrta i aux leenda contie la
a Dy menor lit > ( Hi^ies doaloa
reusta ) Migraioea, .N.ia gus, Lura
B. yal Club Wibkty ^^:^0^aetVitioimnii
J. T. nEVKERS
HAIG HA1G Ud. liMlu Wik<-y coai Ua>fl lla>
S tient lia disposition des commerants tant it
h Capitale que de la Province pour l'excution ra
aide et soijno des ordre qu'ils voudront
bien lui cenOtr pour ces Rlions*
la le m ire, c'eai le aeul mdicament
don leffetaoi imrn rii<>t. i ntaiWAiie.
Uo aul cachet tuliit habituelle
iui m pour absttie la douleur et dans
i acca oe f rtne paroxystique deux
ela '20 ou .i mmu > > d inter
e calmeal Its .douleura lu plus
talaoaaa.
o verte chez :
L LIMOUSIN, gent sxcliait,
211, me T'avi laira t'trt-au-t'iiuce
ti bi Mau-, cbes Lituebi Veiua.
N B On dermi oe df a Rapraaat
laLia eo l'rovioce tf aiaruaciaas).
Six Cylinders 5 *'
passagers,
Eu venle chez
Wr Izma Hgerbol]
Rue du Quai


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM