<%BANNER%>







PAGE 1

*• L£ a AliH railler rpindre parmi rois les ides d'apu's guerre de .a pstrie. Ce l'if a W> loi ipplsidi. bnsuite vint )Vr 1 biiscn, piiident du Comit 1 .Hun de 1 Alliance franaise, Mr 1 hrisson a lou la rvolution 'franaise. C'est au nom des principes proclams par elle qu'a commenc si r notre terre la rvolution quii tbooti i 1804. Il a dit que cette lte HK.il un peu la ntre puisque la m ne Msurillsiae et Eau ma jadis dans les camps adverses franais jet Hati es. Nous sommes lis i la France par le sang, scurce de sentiments puissant, ei par la langueur Lhmsou.dit qu'on doit travailler resK ner de plus n plus les liens d'ami t sculiire qui unissent Hati et la France 11 tmoigne une prclonde ad n italien pcei us giands hommes du ifcme sicle, les auteurs de U gunde levcluiciD, mancipaince.Hai 11, :oBtinue>t*il, u tit pas seulement )k htance noire ccn me l'a crit toiChelet. fille est la tille aine de la grande Rvolution franaise. C'est pourquoi Mr l.heiuson honore les aptres admirables du 74 luiilet qui ont aid a constituer la nation haiS r vous retrouverez les forces perdues en prenant L'MULSION SCOTT Tient tonique par excellence, et trs facilement • rilable. proprit qui la recommande aux estomacs U >ius dlicats. Varit s 5V MBJMB rrirtei'flJoiirnalisietaisiiii VviS Jfctcanger Pnr tbh 1: JivUPt WASHINGTON — Parmemier. chel r>e I* million financire franaise, prsentera ses Itttres de f utCCl au Mcrtaire Millun aujourd'hui PARIS — D'apri-s un proiet approuv par la ci.mmission des finances de la chambre, le mono poe d-hiai des ubac; .allumettes serait aboli et 0 Q Cnhio$rnmm dress Mr tieDM.U prsente la fin "*•"• mTm^ m &ttllg% {ft** a,g W "V*. ?**<**** tes lli itaiions et torme des voeui, jy U mt augmenterait le rexenudu trsor Baltieaa annonce l arrive cet aure* DCUr que, au milieu des peuples, elle • a France accepte le principe Je la coi lrence n idi lu j-iurri il.-te pote Kob O F brille tcuicuri comme une toile en \ ue >• %  *•" r* 1 • ''roche oricm l.. \ n qj j vient do dposer devant la 3d." e !£U enl D Cnv yer 4 Cotanm on d enquie W M aVf>......liNGTON |.e secrtaire de la Rome <^n el 4 U rDtM Ch Z lui Via Cuba envoy doinstructions u Gnral ConmanJant NolTt COUtlre ne pHPKera que le Stue corps de lairree pour uroiper les prq e |j C eS heures m-MOi m.'UB. n Mit Tc" Km, 1 .' 8 "" c lu ns Uc '"' M,M0U "' Q"* condamn pour d i de prc mm -T. — ~... >^ .'* 4) 8 llt travaux lorca et 0-109 T r. \. , dollars d'a/n nde, il fut 1 objet de la Hrrx discours. 11 lait le rsum des VlCtllllb U 111 ;U U litat ^iapa;tiie de la presse latmo am%  'grammes de la France et il iclaiicautqui protette eDeit'quement u.e le concours de la colonie fianai n tit b.uir que depuis hier le jeune Gcorgei^'onir* U m taure qji le happait. Il .e pour ion excution. Il apprcie l.rM a e;e victima dun suc,uu i haut fau lut hbro ai tes i-tut ILOIB de de< aie et ce piemire grandeur. Ce duiours tut unanimement applaudi et Mr Agel vint lui prssi a main : e ministre de Fracce rpond aux Lgation de Frano* n Hii'i I.* franais r^i l tut ei lluiti 1 DO 'eur d inrej >!• U '1rti renseiptnemenis 'iii ** %  •' .SS'i. l'iOtilay :Uut 1; ir.j-i.i %  > HwTtl r Globulos Rebau I ulfita mrTllli:z. mirpron-mli mme Ir^i'iPi •••*. %  i. PLoi"!RTr.,fri/ic f ''' | *o mmrlMiii |A. UKPnMOTR, 83. Ru — Martyr, Fjrh. pour 1rs oenvres fraraises en Hati nctamn.ent celle flts religieux et reli aicDftt. )l parle du carscitre pacifi que de la France qui, hier soldt ce liu,st aipurd'hti soldat du dioit. I' rfutt ensuite des diplmes Js.-Vl)aur VLUHEMS, ageOt fl Orat VFPII i14 luiiitt.— n luere ei l'en ttniion. Mr PaboFial't ret r; rsidant du C.o roiU Kscutif du 3orpr#f de preere ton ii caip. Nous loi eduspona ns 10 r ai a de cordiala bienvenue avf c lv> piePhW'i] do noue contittemelle tympatbie. Nai.ssanre fai t se poiieit bivn. loua uoa coujpiicaeat'. L'assistaDce a t l'objet tt oute l'atteotioa oc Mr et Mme Agel. A vis Les Fles il-.'.ii le mobilier de I hlcole des i-reies de la Grand'Kue place sous le patronage de Jn Marie Guilliui et dirige par le sympathique trre AI* pnons*. Pupitres, estrades et tables de classe coni truits selon les modles de U Uireciion pourraient trs fm tre introduits dans nos auties coles primaires L. cnoiissement Jn Matie Guillous %  a un et fociil de ;A'i levs avec un personnel de S proItneuri, ce qui donne une moyenne de >ole\es par maitre. Aux examens derniers 17 lves ont l -dun-. pour It certm.ai d'etudes primaires et 4 ont t reconnus aptes pour le Lirevet Elinen taire. Noui avons consiai^ les progrs raliss U?„ ti l t Aam euvuous du uros aotiM en vendra de, mda.Ue, de N. D. du *£ S^i" Catmel, souvenir de pletinage. A ppLi-[ lies Li 1re :oioti u i CUCJ m d'ad mu-bio \ est luee au lundi i% juillet. L.O 1. j, %  .1: >i luaonption eai ouvert au ii^a de l'cuulibsctue.tt loua loi JJJIB uu \i ..m ta a midi fji. uu Kriuca < %  • \ juillet ,1922 La Direction a lailh :ie VMtlOM d'un a^^ident i, i , .. .. B} descendait au milieu du cMiDin ]j|| j .> Il J .,j ., -L j tj|.y k J \| I | J f V .,couau„a,tMrlia.ervoulaipar jjjy ^ I f ijjy ^ JJ \ ^[[^ u.s et un piciou UJI passait ce *•*• i w u*w ** WM M I M V S* — Fte i l'Asile Irartais, partit de 3 heures de l'apri-aaid.Kerms* se, ba>, dner, etc. le ciitfultur qu gnci et la venu.s et un pictou qji p moment la se jeta du cote de la ravine. C*CtM gticc au sang tioid du cnauileur que l auto n'a pa> chavire cuiupleteineni Les passagers ont cic quittes pour U peur %  JP M %  %  ^— Hxposition d'ouvrages des l ves de l'Ecole ^Nationale Mre Louise, Rue Docteur Aubry. Tous les articles sont vendre — L'exposition sera ou verte au public, le dimanche, lundi et mardi, le matin de t 11 h.'ures le soir de s heures Lundi— A 5 heures de l'aprs mi les Elves d' la Sainte liinit. Les A ois et le pnblic y sont cor dialerxent invits Mtrcuii A Cin Varits, 7 heures prcises du matin, il y auia une (t rcrative l'occasion de la distribution des prix aux lves de l'Ecole In Baptiste Dehoux. JNole Li' oienilitl AdVtt.iCd 11I-.1 i.i .New Yjik ie SU d 1 c J. uni 1.,i.i.i.'i IJU4 Ida porta beiu< uLe s,* tjoinao uiaaera N. Y J k le 21 du CouiA ti UiitfjtdUjeiil tui.1 l'oit au i-iiucoLe c,-i utjUMi partira do l'ort au prn ce iuittiii, diiecieiuet.t pour New ort u* --,i Atu;u 11 d-e I'JI t au prince I'O lUdtin pour lea poUa du buJ et fKCIMJ A LJ lCSl ^.... ^, f ... rUVIl L '< ilHh il t-e e* .'. OE-VIt, K %  I ? .. ; s flHums, ALCCOLS.atc. S Uuii — Distribution des Prix aox lves de-, cole Belmour Lepine di rige par me Tve Imm Servinceot, y heures et demie da matin, Cin t4 > eQ Vaii $(.'hr dant de eonaquenc^a fu'urpe, Curaao vient m viiii 1 aux enoiuaclairvoyania, la volont du i':<>MiHut de la K^pu bhque d1 ralmer au plua tt on programme de t^onner plua i'ina truitiou la masae populaii#.t Au I'H'HIB National, ces jour* dpr met %  *. Son Cxc*>ilenee a fait atbMr uee cole primaire pour les gend r mea de la Garde praidentietie* Voiei de la bonoe besogne, taite dia erie.npnt et aaua tintamarre. Une indiacretion... beareuaa noua a prima cependant d'en tre avar . tiaet.iMonaieui la t'rsidant de I .SiM (*tlO \ V'le Voiies pi IP car'onniors, cid • %  s.!* Poi e a V HUM pour foilierj Bolieuoe di toute* les co leiri Vule beoii Je to'i'e* |IM CO iiurs Piqu auu .t jfuJs birri^diua j uiii?. tH#ie brode, extra supeiieiiHss joui ll Au jou demi soi9 t^h.ia->a'-tics aup. p • |o n 03* tiii iu*sat ea pour c f u a tipxr Ciiets ( jirraii Uick b' IIH: angle s lii Toi e -Iraps p r lil Kap is'e liur, pour ueroiaf P.m b HCII ns io ic lagitij tris supri-'tr PorCal bl.uiclie supl)..i. on il (ioir su eii ur linitauoii 10U1 cr.ia K k jiiue 1 apacieur aiglui Pealmbjsch >oucotu .es d ealinls&Jpour robll Alollloui sup. blanc .i coul-ur Sft.vie ina di 1 nielle b; d nc et cou'eur So\eux cjuleur. J, OEilOY FILS AIHj u .nit ta '.. %  *f;#, lt PARIS O'J'Dc PHAIICUf *% DIMHIM.ir X-NlVI MIU H I u IXAn^SL Cl rtbrlrmt d. j % ijft; M tRir ai IH*4t Mmu rri.i Cst-r iVe manque* pi* de vrrena d-i rarliScat d'antim de< r^datrogiri'ie^ auront heu le lalllei cou'ant : 1 z> — l'nrr le* dnrre* -t r|rroi n'|p,l t* ntin, k nerttf de f lipnrfp, a l'prolp n Imoi'' Ma) ne,dirg^> 1 1 1 ||ai< ^r.' t ; rvloeai t. •l i Pour lea n ma 01 . I'fe roiti, natrttr d • -l heurea ••• tfemt* i'coie Jean Marte Guilioux,dirige Royal ilal Ste a m Packet Compan mercredi P *oir % pour /es (lay***t Il est nitentu ici, samedi initia 1 ports dn Sord, RQ6BHTS DUTTON $ty



PAGE 1

**£*; WMftflUti P>*| M Pria FM kmedi 11 JuUto *•* onicRtm noraRini lmert Magloirt MCMia!! 20 -ENTHies Quotidien Fais pour an moment l'homme en colre, pour toujours l'iioiiiiiie ^dissimul* PASCAL aKOAGriON; Rai Amtlasini ia; tS 3 ngociations de Tacfe de 1917 Ltipoi w^nral de la -Situation trait reste conrrir. l'our que les *iooeu 1I7 uublio U lettre nuibloque ei.lta capiulutb* consen L— pages c J et suivante,— leut a varier leur urgent dans i Km le licui bvuoe fait procdaproot, ils doivect tre atrures que les conditions du traite prvaudraient pour lit puude ma: lui. pr vue (lui.* I article 10... • Mauteuaut que, -pi.'-, de tsui gueuses *t pn biee ludai des b. soi, B d*ilsiu,j as lui IUUIB PI preeenie DO | Isa pour t'tablisse ment de se-. Uuauces sur une bute tenue et so Cabl* iil liiez Bizoiou tavelles trangres .. allusion, et qui rdu t peu itboie le prtendu seciet gai d ai la prooog tiou du tra t : fcrt-sa.Priuce, le ,13 fvri 19.7 U l'Honorable Secrtaire d'Etat des finances tt du Coanueite, Mooii or, Dissolution du la Confrence de la Haye dreco^ed s 'atn II, f c d Ml s Plaisir tu. I autoris.tioa de l'ec lOir.pagoer, Ar.v.S i I' MS [. r\i roreat.pwajrqoeq.e^wraei L.\ HAYE U-SfO liment ua chu en Russie par les soviets et causa b'roen. Wiej pe 4 -i.,i qu :, gemeu. rad.cl din ut Uu4s ije ds loulcs ? £,,,715^11^2 'fs conduisait i ,i prison du en.-, par tes deleeui soviets a iatrmm ...il.. .iuJLi-^ u,lu c-'s. ue de.Mu.aeu.houutu. d'tre a,p,uu ToomilK L^e'ur. attend,' en U^J^^^^^ Vmtmmft^LimTmtTi ^ % vepsrvot,^ouv c rue,ueut, J B c ro, j... d*r. U dmit. Gn* Sa.Wl.fU otdc.i'a de K!3 SZJSTJZ^ SJTlJfc lnM P nn U eCtV ,r " W "** ta ^'^ U teci de U lels *'• abandonneraient leurs ap ? ? .. sous -ommiSiOi noa iu.se sui les pirtemens un de ces io.ir r • !" .i .oinVtonTr TV i0n Pf0pr US *}* %  • %  * %  Ut q.e dSST 1 aq'ues on de pr, .on mat on de C ensuis vie B • de commuer les pourparlers avec.les pr.t est si accentue et les russes rare profita d'un rp* POUI c Her russes les me nb.es de la commiss oa ainsi que le, ia n , du sort de sa f t.me 11 le fit enlerdes crdit, ont convenu que ce, .piii pt ns son s! ferme dans Tu a„ tu m. mys'r.ens.Mncn, oiaoon du u,.dl detormei les russe, demain des respec ives qu'il sembleYmpoK SudHa'r E *' di S e 4 ^Jumomen. que les ngociations ble qu'aucune solution puisse suVe" de uar, HL "r ""P 1 016 *" M P' 0 ?"* 1 • !" 1 •*• %  l la confrence d'une mSSSSm 11 V„ I" ? y V '" 1 auCae u,soa a COliaa g'i*s ron russes semblent disposs i ri.tJ;Trbied'e"t.cir u 7;^n tki+m*in*^tt*rw %  •Jl-^aULaSai7^/jrr!!?• f M S??~" s ur i". ? dl1 Leruai P re a *• %  AwtjJMptc atJs^uii.iioi.idaos le but de bon-otucta pau. ludoiM uea 6 j0 d. I a r % t V a r yC a C: lera >e P r lent couramment d i la date du 20 .dcembre llIO. ro l'honneur de vous ^Oiinultie %  emoranduiu suivant : de mua devoir Ud vou it n \ i %  i U Miunie de pieudie uumdiaieiuent loi <>. t-PUIf % i-ceinii/l.td j OUI l'ap plicatioa de ce plan. t ces ait-ru.un oui.t que votre Qouverueiueiil doit, eu vue de pur ... >.„..,. ^w,, i .„-.w w 0 .-. B i-,t-i 'r lt^ cspitahste a acuscriiu a luvei ntiiitr u t asseoir ses bnaol'tmipruLi piepuae de .10 luniions, lui nue bas aulid •. inloi un.r le uuuvuineiueut des h u s J'.. (ait, n coes (iiTce une Uni qu uatti ueauu j,.e l'ailicie lu lui^beaeu des ronditioos xii du loue au touic l'ekienaiou pievua nsuisaruve la conclusion *' 'ui Jeuasiue, couioruieiuuui a %  L'article 1er du tm du 16 ?ep. re l'Jl lait au gouvernement EUts-Uuis l'obligation d'aaiiter J.4J uuiiioi.a daos le but de IsiDjjrssr toutes io obligitio n tatuuis t valides d'Hati et de se %  Merdes lundi pour les travaux Mai i biut lioraiious dustu.us WsloVper les ressuuices de i lie nktoaijmeiit ncii i. Vane fareille conversion de la "' tmiiUie dgagera tepr ae • ilcctoliuiis de leveuus >• oua> i par consquent, ptrme' *ala M do toi u oousiiiei demande otreioiLineice acluti oi tuiur, psriMtirs, en iLme irmps, au inruemeut d'augmtntrr ses refue^uut itb dsute coutauUs, JaJuuam ^,oUo.uou j>is par an Ui fc o ,,u actuellement, 'ei 1 la euiume exu bi aille de tu ! boim otucts f-.'ii. induira uea s.nd cats .i de Jo uilliK ns qui eiait IU'UUJUII e peu idi.i la uuiee piolou^eedu liane. • L'i ^ cesibiuid U'obieuu cei eu pruiit eu Urtiuie de ces coudinou*. est tablie par ae uja.bieud.a lecuet eues .. 1res respectu-u.eme.it, ^VSlguey Ad'Jiauil 1*. i(U\\ couatiiltr tiuaucier Lt l'expos jouti ce qui suit; Soucieux de la ttabilit (inan 2 po-r d^eer I; Gor. lou, ^^ 4 ue le, i^i^a ZTS^JwTSSm • Lu w Ute *~ ti dC t U \ aM ttClM " dc *""* "en. rentes sous commissmns ie te muons jouteuses et my tr.eu Ua, la repaie de la d.scuss.oa.Krasleurs rapports i la comraiasion %  rin %  t „ ' sme ll' %  • iouscomoieotaires c.pale qui dcide: en dernier rassort ^ commandant de U;co teannon e SU)C t, uc mme qu.i a lit relu.e Ltvi nolf. che! de la dSii a ealin aux pmo n-u q „ ,|, am 4 re omme i. biu.t en a gale russe i t si prcipit et S, v..ea* sur le lun t leur dtmanla me „ cuuru. s. les russes a une reu que dans ses arguments qui" o s.lyav„t.,e oji'em ta,, leur UIOJ a a r a „ Q ao-.iifaieoi des p. de l'entente*, t impn ssaot pays. Tow a., Lpovetlofi |a.fi la W|UM uUi conc.l..utea qui pourLortir le coup et i prparer a voie •pin i MersPiauic de ,po are mm* wmwim a i. icpme des une conclusion.d:.dJTen,p ndPe io fier : D)iM s m cofn3.4-.oa bc pjU rparier par „ sous C0[Dals$10a iSffiSS vec sa oltb k eoatnm.re. U pro,:t a;tuel des uptlM euro m ssioo non russe sur les erprSS Arnvs au Fou de font, iltnaper peeji „i ae convoquer pour lnadi p ives a adopt aujourd'hui i l'une smtnt aucun soldat dans le ptaa i4 leunuo de la coaiaiisMon plo. a.mit une rsolution dclarant au" Mais Pia.su murmura sa sa ,nse i Ie uou ru*e ci de sa|juraer jusqu' en prseace de l'opinion exorima WHM ... - ...—.... „ U .M Toussaint Louverture, qui iui en ex metc.edi pour l'approoatioa dei ne hier par les russes et relativet i l! cieie eiecouou que do la iiepubii pliqua le mo.if : cest qui la p e pjUi U es uois sou, commission qui r-stuul.on des p'oorits nrivai an que, le oouVd.ueiueut a *u.u,a ie se..ce de deux prison .Mrs nous da i> sulU maioMaant eu iraia d'reredi Ku>se, 1 ne acivir.it rien dlrl* l*uteue ucgocie poui UJU prnaiduia uu lerme du traite. Et tceiuiu qu'haiii ne pouuait pas •*'' a lauiuouracr uu pareil eu vue de se p...uie a uuiie uume lie a V\aauitj r ,iuii. utUCIelieiueUt au lonses, tous ueux, a ou,a Uea po.n j-ui-ra pu al' le QuuVel em* J**'„ 4ue, ie uouvd.ueiueui a -u.u.a ie se.ice de deux prison .Mrs nous da u ont m.toMO.ntea traia d tre red. Ku>se. I ne scivir.it T7M"^7#IZ JNati,.po|.bilitad effectuer piino-pe de lemp.uni uedJ m.inuus, U orteresse uevue san, 4,U: tre ges >U dutaloUdd actuelle dc la coa tinuer 1 s d,c o j e U ri •* em^iunt propos de JO saut a eu diaou.ci i 08 con4iiloo, ignore de la kuruson. u,. n %  n ri... .„, u ,. r waenaiioni avec la com taw. l'a. la.i dea Uqueios ..ou a U'ael aiu.i que Jd. AUdisoi f. S TcoBanani Knhial Ich-i y ur le, af.rea mission russe, cette rsolution a t ^',0 me su., couvainca qu'il Rneoeet pata pou, ma tarUosa, de \\ %%£ *„,, D xs u, mnl IU "", U C E"/*. ^^o.em.ui p.s cummunq.: aux dlgus des so de la garnuon n tait pis u mule avoir Lteo avaui dernaio la sauce de viets et aasai J la comm.s\ion nlni debirHudson Luwc, le etndjeacf u sous comunssiofl sur les cid.is .e de la oatrence de la Hve Elle geoliei dei Napolon Boeperte i ayaut . wavoyee jai 4 aalaM, al an art nilJrta comme la pnnitM bi.ate liine. U eut ce.tu s conve C uue reunion cn.e .es russe, et les des dmarches officielles en vue de Dancesenvers ioussi.nt L, .vertare. aniiee aelegaw n'aUnt niavaa pour u conclusion de la c.-nfrence malgr ses Une es lOJlra o,s c .n aJOtti4*nai.la aaeudaoi, Ls expens LA rHYriA minuit la 'dlca cernant le prisonnier Il lui p o M| anUal les payi qu, oui caye tion iu„e pub ia une dclaration dieu ait des „vr, a densvo m;s a a*.riivef un aeeoid avec les aovuii tan4U ta cenfrnee tait dfiai i lot Ce te mi que d.b ^velllan:* Uoasjal d:s leuaioos poar d.sculer ve Beat rompue. L.vitnoff, chef de la nit* Il de...... ou eau U. iaeUe scu i ca -Ultudi BMli sur dlgation, uoit partir dinuDche Mars l'ia.sir sava i Ire s c-pmiant u cAiJU iM proprits etraagies Mas.ou. il ne eeOchui pis irop a la lecmie assidue mais qu in 1 les nons. m ces l'oblig-aient d: dfendre sa race, il ne tansuit pu ea cit.'ions ielc nues de ses lectutei. mut datiB 1 a J auuea que le prunt-., Toussaint Louverlure Au Fort de Joux. La le du U Juillet i -es lmem.nl oib'.e pjuseoat: e;lss sant oonb.euse lft ticle de la Qu.iterly et ptoloaies consulaire. La fanfare des frres de 5 Lattis de Gonz j^ue a ouvert I 4 lte psi la Marseillaise et a jou plus a 1 de brillants morceaux. L "sn des di-cours commena par c lui le Mr Chries, le prsident de 1 sile France'. Comme toujours il a t at de la France, sa belle patrisj da ues e d muiiee A vendra la maison L l'reet. Malgr ses preuves, elle doit mainte les, grande*, varit* puai boiemee muu.Aggbriiolm des fouillai de ion prestige dans le monde e: il A la LofANA, ea f.ce de la PoiU tle. uug.aiM,. damiade i ous les Franais di tr... MarehandU %  franaises • 111 %  i Tles


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05718
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 15, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05718

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
***; WMftflUti
P>*| M Pria FM
kmedi 11 JuUto **
onicRtm noraRini
lmert Magloirt
MCMia!! 20 -ENTHies
Quotidien
Fais pour an moment
l'homme en colre, pour
toujours l'iioiiiiiie ^dissi-
mul*
PASCAL

aKOAGriON; Rai Amtlasini ia; tS
3 ngociations de Tacfe de 1917
Ltipoi w^nral de la -Situation trait reste conrrir. l'our que les
*iooeu 1I7 uublio U lettre nui- bloque ei.lta capiulutb* consen
l pages c j et suivante, leut a varier leur urgent dans i Km
le licui bvuoe fait procda- proot, ils doivect tre atrures que
les conditions du traite prvau-
draient pour lit puude ma: lui. pr
vue (lui.* I article 10...
Mauteuaut que, -pi.'-, de tsui
gueuses *t pn biee ludai des b.
soi, b d*ilsiu,j as lui iuuib pi preeenie
do | Isa pour t'tablisse ment de se-.
Uuauces sur une bute tenue et so
Cabl*
iil
liiez
. Bizoiou tavelles trangres
.. allusion, et qui rdu t peu
itboie le prtendu seciet gai d
ai la prooog tiou du tra t :
fcrt-sa.Priuce, le ,13 fvri 19.7
U l'Honorable Secrtaire d'Etat
des finances tt du Coanueite,
Mooii or,
Dissolution du la Confrence de la Haye
dreco^ed s 'atn II-, f c d
Ml s Plaisir tu. I autoris.tioa de l'ec
lOir.pagoer, Ar.v.S i I' ms [. r\i
roreat.pwajrqoeq.e^wraei L.\ HAYE U-SfO liment ua chu en Russie par les soviets et causa
b'roen. Wiej pe4-i.,i qu :, gemeu. rad.cl din, ut.Uu4s ije ds loulcs ? ,,,715^11^2
'fs conduisait i ,i prison du en.-, par tes deleeui soviets a iatrmm ...il.. .iuJLi-^ u,luc-'s. ue
de.Mu.aeu.houutu. d'tre a,p,uu ToomilK L^e'ur. attend,' en U^J^^^^^ Vmtmmft^LimTmtTi ^%
vepsrvot,^ouvcrue,ueut,JBcro, j... d*r. U dmit. Gn* Sa.Wl.fU otdc.i'a de K!3 SZJSTJZ^SJTlJfc
lnMPnn U 'eCtV,r "W "** ta ^'^ U teci de U lels *' abandonneraient leurs ap
? ? .. sous -ommiSiOi noa iu.se sui les pirtemens un de ces io.ir r .i
.oinVtonTr TVi0n Pf0pr"US *}* * - Ut q.e dSST 1 aq'ues on de pr,
.on mat on de C ensuis vie B de commuer les pourparlers avec.les pr.t est si accentue et les russes
rare profita d'un rp* pou- I cHer russes les me nb.es de la commiss oa ainsi que le, ia n ,
du sort de sa f t.me 11 le fit enler- des crdit, ont convenu que ce, .piii ptns son s! ferme dans Tu a tu
m. mys'r.ens.Mncn, oiaoon du u,.dl detormei les russe, demain des respec ives qu'il sembleYmpoK
SudHa'r E *' di'S e4^Jumomen. que les ngociations ble qu'aucune solution puisse suVe"
de uar, HL "r ""P1*016 *" M P'0?"*1* *1 ** l la confrence d'une mSSSSm
11 VI- " ?y *V'"1 auCae u,soa a COliaa g'i*s ron russes semblent disposs i
ri.tJ;Trbied'e"t.ciru7;^n tki+m*in*^tt*rw Jl-^aULaSai7^/jrr!!? ,fMS??~"sur i". ?dl1* LeruaiPre a* AwtjJMptc
atJs^uii.iioi.idaos le but de bon-otucta pau. ludoiM uea 6j0d. I *ar % t V a r yC a'C: lera>e Prlent couramment d
i la date du 20 .dcembre llIO.
ro l'honneur de vous ^Oiinultie
emoranduiu suivant :
de mua devoir Ud vou it n \ i i U
Miunie de pieudie uumdiaieiuent
loi <>.t-PUIf ? i-ceinii/l.td j OUI l'ap
plicatioa de ce plan.
t ces ait-ru.un oui.t que votre
Qouverueiueiil doit, eu vue de pur
... >...,. ^w,,i.-.w w 0.-.Bi-,t-i 'r lt^ cspitahste a acuscriiu a
luvei ntiiitr u t asseoir ses bnao- l'tmipruLi piepuae de .10 luniions,
lui nue bas aulid . inloi un.r le uuuvuineiueut des h u s
J'.. (ait, n coes (iiTce une Uni qu uatti ueauu j,.e l'ailicie lu
lui^beaeu des ronditioos xii du loue au touic l'ekienaiou pievua
nsuisaruve la conclusion *' 'ui Jeuasiue, couioruieiuuui a
L'article 1er du tm du 16 ?ep.
re l'Jl lait au gouvernement
EUts-Uuis l'obligation d'aaiiter
J.4J uuiiioi.a daos le but de
IsiDjjrssr toutes io obligitio n
tatuuis t valides d'Hati et de se
Merdes lundi pour les travaux
Mai i biut lioraiious dustu.us
WsloVper les ressuuices de i lie
nktoaijmeiit ncii i.
Vane fareille conversion de la
"' tmiiUie dgagera te- pr ae
ilcctoliuiis de leveuus > oua>
i par consquent, ptrme' *ala
M do toi u oousiiiei demande
otreioiLineice acluti oi tuiur,
psriMtirs, en iLme irmps, au
inruemeut d'augmtntrr ses re-
fue^uut itb dsute coutauUs,
JaJuuam ^,oUo.uou j>is par an
Uifco ,,u actuellement, 'ei
1 la euiume exu bi aille de
tu
!
boim otucts f-.'ii. induira uea s.nd
cats 1res a voue Lrou/uiuemeut mu
quaui le* ermea auxquela ils cou
Bnin diciii a (dire a tlam au mu^i u>.i
de Jo uilliK ns qui eiait iu'Uujuii e
peu idi.i la uuiee piolou^eedu liane.
L'i ^ cesibiuid U'obieuu cei eu
pruiit eu Urtiuie de ces coudinou*.
est tablie par ae uja.bieud.a lecuet
eues ..
1res respectu-u.eme.it,
^VSlguey Ad'Jiauil 1*. i(U\\
couatiiltr tiuaucier
Lt l'expos jouti ce qui suit;
Soucieux de la ttabilit (inan
2 po-r d^eer I; Gor. lou, ^^ 4ue le, i^i^a ZTS^JwTSSm
Lu w Ute' *~ ti dC tU \aM'ttClM" dc *""* "en. rentes sous commissmns ie te
muons jouteuses et my tr.eu Ua, la repaie de la d.scuss.oa.Kras- leurs rapports i la comraiasion rin
t sme ll' iouscomoieotaires c.pale qui dcide: en dernier rassort
^ commandant de U;co teannon ,e SU)Ct, uc mme qu.i a lit relu.e Ltvi nolf. che! de la dSii
a ealin aux pmo n-u q ,|, am 4 re. omme i. biu.t en a gale russe i t si prcipit et S,
v..ea* sur le lun t leur dtmanla me cuuru. s. les russes a une reu que dans ses arguments qui" o
s.lyavt.,e oji'em ta,, leur uioj a, a.raQ ao-.iifaieoi des p. de l'entente*, t impn ssaot
pays. Tow a., Lpovetlofi |a.fi la W|UM uUi conc.l..utea qui pour- Lortir le coup et i prparer a voie
pin i MersPiauic de ,po are mm* wmwim a i. icpme des une conclusion.d:.dJTen,p ndPe
io fier : D)iM s m cofn3.4-.oa bc pjUrparier par sous C0[Dals$10a iSffiSS
vec sa oltb k eoatnm.re. U pro,:t a;tuel des uptlM euro m ssioo non russe sur les erprSS
Arnvs au Fou de font, iltnaper peeji i ae convoquer pour lnadi p ives a adopt aujourd'hui i l'une
smtnt aucun soldat dans le ptaa i4 leunuo de la coaiaiisMon plo. a.mit une rsolution dclarant au"
Mais Pia.su murmura sa sa ,nse i Ie uou ru*e ci de sa|juraer jusqu' en prseace de l'opinion exorima
. WHM... - .- ...... u.m Toussaint Louverture, qui iui en ex metc.edi pour l'approoatioa dei ne hier par les russes et relativet i l!
cieie eiecouou que do la iiepubii pliqua le mo.if : cest qui la p e pjUi Ues uois sou, commission qui r-stuul.on des p'oorits nrivai an
que, le oouVd.ueiueut a *u.u,a ie se..ce de deux prison .Mrs nous da i> sulU maioMaant eu iraia d'reredi Ku>se, 1 ne acivir.it rien dlrl*
l*uteue ucgocie poui uju pr-
naiduia uu lerme du traite. Et
tceiuiu qu'haiii ne pouuait pas
*'' a lauiuouracr uu pareil
eu vue de se p...uie a uuiie uume
lie a V\aauitjr,iuii. utUCIelieiueUt au
lonses, tous ueux, a ou,a Uea
po.n j-ui-ra pu al' le QuuVel em*
J**'- 4ue, ie uouvd.ueiueui a -u.u.a ie se.ice de deux prison .Mrs nous da u ont m.toMO.ntea traia d tre red. Ku>se. I ne scivir.it T7m"^7#IZ
JNati,.po|.bilitad effectuer piino-pe de lemp.uni uedJ m.inuus, U orteresse uevue san, 4,U: tre ges>U dutaloUdd actuelle dc la coa tinuer 1 s d,c o j e U ri
* em^iunt propos de JO saut a eu diaou.ci i08 con4iiloo, ignore de la kuruson. u,.n - n ri... ., u ,. r- waenaiioni avec la com
taw. l'a. la.i dea Uqueios ..ou a U'ael aiu.i que Jd. AUdisoi f. STcoBanani Knhial I- ch-i y ur le, af.rea mission russe, cette rsolution a t
^',0 me su., couvainca qu'il Rneoeet pata pou, ma tarUosa, de \\ %%*,, Dxs u, mnl IU"",UC E"/*. ^^o.em.ui p.s cummunq.: aux dlgus des so
de la garnuon n tait pis u mule avoir Lteo avaui dernaio la sauce de viets et aasai J la comm.s\ion nlni
debirHudson Luwc, le etndjeacf u sous comunssiofl sur les cid.is .e de la oatrence de la Hve Elle
geoliei dei Napolon Boeperte i ayaut . wavoyee jai4aalaM, al an art nilJrta comme la pnnitM
bi.ate liine. U eut ce.tu s conve Cuue reunion cn.e .es russe, et les des dmarches officielles en vue de
Dancesenvers ioussi.nt L, .vertare. aniiee aelegaw n'aUnt niavaa pour u conclusion de la c.-nfrence
malgr ses Une es lOJlra o,s c .n aJOtti4*nai.la aaeudaoi, Ls expens LA rHYri- A minuit la 'dlca
cernant le prisonnier Il lui p o M|anUal les payi qu, oui caye tion iue pub ia une dclaration di-
eu ait des vr,a densvo m;s a a*.riivef un aeeoid avec les aovuii tan4U ta cenfrnee tait dfiai i
lot Ce te mi que d.- b ^velllan:* Uoasjal d:s leuaioos poar d.sculer ve Beat rompue. L.vitnoff, chef de la
nit* Il de...... ou eau U. iaeUe scu ica. -Ultudi BMli sur , dlgation, uoit partir dinuDche
Mars l'ia.sir sava i Ire s c-pmiant ,ucAiJU iM proprits etraagies Mas.ou.
il ne eeOchui pis irop a la lecmie
assidue mais qu in 1 les nons. m
ces l'oblig-aient d: dfendre sa race,
il ne tansuit pu ea cit.'ions ielc
nues de ses lectutei.
mut datiB 1 a j auuea que le prunt-.,
Toussaint Louverlure
Au Fort de Joux.
La le du
U Juillet
i
-es lmem.nl oib'.e pjuseoat: e;lss sant oonb.euse
lft ticle de la Qu.iterly et ptoloaies
consulaire. La fanfare des frres de
5 Lattis de Gonz j^ue a ouvert I4
lte psi la Marseillaise et a jou plus
a 1 de brillants morceaux.
L "sn des di-cours commena par
c lui le Mr Chries, le prsident de
1 sile France'. Comme toujours il
a t at de la France, sa belle patrisj
da ues e d muiiee A vendra la maison L l'reet. Malgr ses preuves, elle doit mainte
les, grande*, varit* puai boiemee muu.Aggbriiolm des fouillai de ion prestige dans le monde e: il
A la LofANA, ea f.ce de la PoiU tle. uug.aiM,. damiade i ous les Franais di tr...
MarehandU
franaises
111 i
Tles


*
L a AliH
railler rpindre parmi rois les
ides d'apu's guerre de .a pstrie. Ce
l'if a W> loi ipplsidi. bnsuite vint
)Vr 1 biiscn, piiident du Comit
1 .Hun de 1 Alliance franaise,
Mr 1 hrisson a lou la rvolution
'franaise. C'est au nom des principes
proclams par elle qu'a commenc
si r notre terre la rvolution quii
tbooti i 1804. Il a dit que cette lte
HK.il un peu la ntre puisque la m
ne Msurillsiae et Eau ma jadis dans
les camps adverses franais jet Ha-
ti es. Nous sommes lis i la France
par le sang, scurce de sentiments
puissant, ei par la langueur Lh-
msou.dit qu'on doit travailler res-
K ner de plus n plus les liens d'ami
t sculiire qui unissent Hati et la
France 11 tmoigne une prclonde ad
n italien pcei us giands hommes
du ifcme sicle, les auteurs de U
gunde levcluiciD, mancipaince.Hai
11, :oBtinue>t*il, u tit pas seulement
)k htance noire ccn me l'a crit toi-
Chelet. fille est la tille aine de la
grande Rvolution franaise. C'est
pourquoi Mr l.heiuson honore les
aptres admirables du 74 luiilet qui
ont aid a constituer la nation hai-

S
r
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'MULSION SCOTT
Tient tonique par excellence, et trs facilement
rilable. proprit qui la recommande aux estomacs
U >ius dlicats.
Varit
s

5V
MbJMb rrirtei'flJoiir-
nalisietaisiiii
VviS
Jfctcanger
Pnr tbh 1: JivUPt
WASHINGTON Parmemier. chel r>e I* mil-
lion financire franaise, prsentera ses Itttres de
f utCCl au Mcrtaire Millun aujourd'hui
PARIS D'apri-s un proiet approuv par la
ci.mmission des finances de la chambre, le mono
poe d-hiai des ubac;.allumettes serait aboli et 0Q Cnhio$rnmm dress Mr
tieDM.U prsente la fin "*" mTm^m&ttllg% {ft** a,g W"V*. ?**<****
tes lli itaiions et torme des voeui, jy,Umt augmenterait le rexenudu trsor Baltieaa annonce l arrive cet aure*
DCUr que, au milieu des peuples, elle a France accepte le principe Je la coi lrence n idi lu j-iurri il.-te pote Kob O F -
brille tcuicuri comme une toile en \ue >*" r*1* ''roche oricm l.. \n qjj vient do dposer devant la
3d." e" !U'enl 'D Cnvyer 4" Cotanm on d enquie WMaVf-
>......liNGTON |.e secrtaire de la Rome <^n el 4U" rDtM Ch Z lui Via Cuba
envoy doinstructions u Gnral ConmanJant NolTt COUtlre ne pHPKera que
le Stue corps de lairree pour uroiper les pr- q. e|jCeS heures m-MOi m.'UB. n Mit
Tc" Km,1.'8"" c"lu"ns Uc '"' M,M0U"' Q"* condamn pour d i de prc
mm -t.________~...__>^____.- '* 4) -8 llt travaux lorca et 0-109
Tr. \. , dollars d'a/n nde, il fut 1 objet de la
Hrrx discours. 11 lait le rsum des VlCtllllb U 111 ;U U litat ^iapa;tiie de la presse latmo am-
'grammes de la France et il icla- iicaut- qui protette eDeit'quement
u.e le concours de la colonie fianai n tit b.uir que depuis hier le jeune Gcorgei^'onir* U m taure qji le happait. Il
.e pour ion excution. Il apprcie l.rM a e;e victima dun suc,uu i haut fau lut hbro ai tes i-tut iloib de de<
aie et ce piemire grandeur.
Ce duiours tut unanimement ap-
plaudi et Mr Agel vint lui prs-
si a main
: e ministre de Fracce rpond aux
Lgation de Frano* n Hii'i
I.* franais r^i l tut ei lluiti -1
do 'eur d inrej >! U '1rti q m l'av-nt u i rr. Huiriobieane t
hoi^foisp, no r orii .1^ pAMer Ih
r-'iiH tt oosaitile la L-giton de
France Dor ounaattia kora tttraa
un eatiruuili ^e oiiuiai.
Farsiaaa
Diman he
Ul ptO|jr.. rrirte d- ch"ix
Sot** rfeG'ii.i|j
M^s- en ,c^ne ^e R,4 &
In-errrevMvl.OiF.^l
Bernard, Lon Matho, Je a.
ean Lejjraod, M mes Thrse
Pauline lohnson, Teaoe J
avec la musique S- Peter.
Dernire H*
te Sans VU annoT"* q'J
vue du 14 luilUt tro ^ Ciuc
ont i lires par un intrcbsiei
nom de Gustave Houvf sar Ith
'rt de Police qu'il aviit pris oait 1
rsident M.llrrani.
Le Prfet n'a pas 'f:
"anarch ste a t arrt* ir
UfiBti
up0-,
A louer
Onn lu miison tppartenaiili
Dr \V. M en oh, -im la Houle
v.'du Dr AuJain
S'ailreesser a ,\|r II, Prid
<
< ville lionbeur
A plus tard d-autre> renseiptnemenis
'iii ** '
.SS'i.
l'iOtilay :u-ut 1; ir.j-i.i > HwTtl r
Globulos Rebau
I ulfita mrTllli:z. mirpron-mli mme
Ir^i'iPi *. i. PLoi"!RTr.,fri/icf'''|*o mmrlMiii
|A. UKPnMOTR, 83. Ru Martyr, Fjrh.
pour
1rs oenvres fraraises en Hati nc-
tamn.ent celle flts religieux et reli
aicDftt. )l parle du carscitre pacifi
que de la France qui, hier soldt ce
liu,st aipurd'hti soldat du dioit.
I' rfutt ensuite des diplmes
Js.-Vl)aur Dl Cciccu et Normil Charles qui
v-pmnt de recevoir les palmes aca
dmiques. Il adresse a chacun des
compliments en rappelant les servi- %Smln fl..;ir~
ces rendus. Son discours et la demie /fia111*16 VtUlUO
te crmonie ont eu lieu au milieu
de Vils applaudissements. Pu'S lia Nous avons eu roccasion de visiter hier aprs
bu au Prsident riorno, au Prsident
des Etat! Unis et au Prsident Mille
fanai.
A VJbleo *
x
Clyde Sleaiosbip
foreign Services
Le 8j8 "Bogiitt a hiis* New Yt
le vendredi 14 cri. directement vm
Port au Prince o U est attendu
$0.11 partira (e menu; jour pour Kt/tj
ton et les ports d M, Savmien Mh.im, et Mme n< ^ l "" l#fi^ ** iM** 1922
^;craer^LIpre:,rierPurJ,L,;iD:u8r S F> VLUHEMS, ageOt flOrat
vfpii i- 14 luiiitt. n luere ei l'en
ttniion.
Mr PaboFial't ret r; rsidant du C.o
roiU Kscutif du 3orpr#f de preere
ton ii caip. Nous loi eduspona ns
10 r ai a de cordiala bienvenue avf c
lv> piePhW'i] do noue contittemelle
tympatbie.
Nai.ssanre
fai t se poiieit bivn.
loua uoa coujpiicaeat'.
L'assistaDce a t l'objet tt oute
l'atteotioa oc Mr et Mme Agel.
A vis
Les Fles
il-.'.ii le mobilier de I hlcole des i-reies de la
Grand'Kue place sous le patronage de Jn Marie
Guilliui et dirige par le sympathique trre AI*
pnons*. Pupitres, estrades et tables de classe coni
truits selon les modles de U Uireciion pourraient
trs fm tre introduits dans nos auties coles
primaires
l. cnoiissement Jn Matie Guillous a un et
fociil de ;A'i levs avec un personnel de S pro-
Itneuri, ce qui donne une moyenne de >ole\es
par maitre. Aux examens derniers 17 lves ont
l -dun-. pour It certm.ai d'etudes primaires et
4 ont t reconnus aptes pour le Lirevet Elinen
taire. Noui avons consiai^ les progrs raliss U?tilt Aam par les citves uins les travaux de dtssic a main le- AllsUl Itf.'O IJvtwilvwB
ve ; ils promeuen: beaucoup.
Ou
On tronvira loDgiiis de porc sa^
lea un pnn troi modr au No
3J1 Hue Tfivaratrti
trouvera
Maison 11.
la
Clivera!
11 ne reste plus maintenant qu'a demander i qui
d: droit que le local de cet important tUtbliiMM
ment priuiire soit plac dan; un tout autre heu
c r le bruit dds voilures, des autos et des camiou
coutiaiicui nop souvent la marche des cuurs
Dtmatn. Dimanche, 16 luille'.
Fte de N. D. du Mont Carmel. Mes
s.e chante Hiaoton.veis 7 hres ys*
Aprts la messe, toute la journe Ker
PXttNi au profit de la chapelle,corr.p
loirs, atttactions diverses pour tous QutlfS pOUi" la pUr
ItS gCt*,*r;0UI tOUS les ges- "Nous avons appris qu"avant hier sur la roul
Avant la mrsse,prR del chapelle. 3c *tueaviUf, dans ic> euvuous du uros aotiM
en vendra de, mda.Ue, de N. D. du * S^i"
Catmel, souvenir de pletinage.
A ppLi-[ lies
Li 1re :oioti u i cucjm d'ad
mu-bio \ est luee au lundi i% juillet.
l.o 1. j, .1: >i luaonption eai ouvert
au ii^a de l'cuulibsctue.tt loua loi
jjjib uu \i ..m ta a midi
fji. uu Kriuca < \ juillet ,1922
La Direction
a lailh :ie VMtlOM d'un a^^ident i, i .. ..
B} descendait au milieu du cMiDin ]j|| j .> Il J .,j ., -L j tj|.y k J \| I |Jf V
.,couaua,tMrlia.ervoulaipar jjjy ^ I f ijjy ^ JJ \ ^[[^
u.s et un piciou uji passait ce ** i w u*w ** wm m i m v s*
Fte i l'Asile Irartais, partit
de 3 heures de l'apri-aaid.- Kerms*
se, ba>, dner, etc.
le ciitfultur qu
gnci et la venu.s et un pictou qji p
moment la se jeta du cote de la ravine. C*CtM
gticc au sang tioid du cnauileur que l auto n'a
pa> chavire cuiupleteineni
Les passagers ont cic quittes pour U peur
JP
m
. "^-
Hxposition d'ouvrages des l
ves de l'Ecole ^Nationale Mre Louise,
Rue Docteur Aubry. Tous les articles
sont vendre L'exposition sera ou
verte au public, le dimanche, lundi
et mardi, le matin de t 11 h.'ures
le soir de s heures
Lundi- A 5 heures de l'aprs
mi les Elves d' la Sainte liinit.
Les A ois et le pnblic y sont cor
dialerxent invits
Mtrcuii A Cin Varits, 7
heures prcises du matin, il y auia
une (t rcrative l'occasion de la
distribution des prix aux lves de
l'Ecole In Baptiste Dehoux.
JNole
Li' oienilitl AdVtt.iCd 11I-.1 i.i .New
Yjik ie SU d 1 c j. uni 1.,i.i.i.'i Iju4
Ida porta beiu< u-
Le s,* tjoinao uiaaera N. Y j k le
21 du CouiA ti UiitfjtdUjeiil tui.1
l'oit au i-iiuco-
Le c,-i utjUMi partira do l'ort au
prn ce iuittiii, diiecieiuet.t
pour New ort
u* --,i Atu;u 11 d-e i'jit au prince
i'o lUdtin pour lea poUa du buJ et
fKCIMJ.a LJ lCSl
^.... ^, f ... rUVIlL '< ilHh il
t-e e*-.'. OE-VIt, K
I ? .. ;s flHums, ALCCOLS.atc. S
Uuii Distribution des Prix aox
lves de-, cole Belmour Lepine di
rige par me Tve Imm Servinceot,
y heures et demie da matin, Cin t4> eQ
Vaii
$(.'h ut d' KHi-.p importance, mais lourd
ctp*>r dant de eonaquenc^a fu'urpe, Curaao
vient m viiii 1 aux enoiuaclairvoyania,
la volont du i':<>MiHut de la K^pu
bhque d-1 ralmer au plua tt on
programme de t^onner plua i'ina
truitiou la masae populaii#.t
Au I'h'hib National, ces jour* dpr
met *. Son Cxc*>ilenee a fait atbMr
uee cole primaire pour les gend r
mea de la Garde praidentietie*
Voiei de la bonoe besogne, taite dia
erie.npnt et aaua tintamarre.
Une indiacretion... beareuaa noua__________ _____
a prima cependant d'en tre avar .
tiaet.i- Monaieui la t'rsidant de I .SiM (*tlO \ V la R^pablie.ue noua eu teair rigu'ur,
noua dooogona a l'epuiioa aun gea
uoua promenant de .. conli
nuer.
les article* suloints reut pxr
derniers bille ne, des prie iri
diiits :
I\>'le Voiies pi ip car'onniors, cid *, s.!*
Poi e a V hum pour foilierj
Bolieuoe di toute* les co leiri
Vule beoii Je to'i'e* |im co iiurs
Piqu auu .t jfuJs birri^diua j uiii?.
tH#ie brode, extra supeiieii-
Hss joui ll
Au jou demi soi9
t^h.ia->a'-tics aup. p |o n 03*
tiii iu*sat ea pour c f u a ti- pxr Ciiets ( jirraii
Uick b' iih: angle s lii
Toi e -Iraps p r lil
Kap is'e liur, pour ueroiaf
P.m b hcIi ns io ic lagitij tris supri-'tr
PorCal bl.uiclie sup-
l)..i. on il (ioir su eii ur
linitauoii 10U1 cr.ia
K k jiiue 1 apacieur aiglui
Pealmbjsch >ou- cotu .es d ealinls&Jpour robll
Alollloui sup. blanc .i coul-ur
Sft.vie ina di 1 nielle b;dnc et cou'eur
So\eux cjuleur.
. J, OEilOY FILS AIHj
u
.nit ta '.. *f;#, lt
PARIS
O'J'Dc PHAIICUf *% DIMHIM.ir X-Nl-
VI MIUHI u IXAn^SL Cl rtbrlrmt d. j
?ijft; M tRir ai IH*4t Mmu rri.i
Cst-r
iVe manque* pi* de v S1LVEH Ijnvani d'aller antre p%"t 'H
c'est la Maison quive ul ls mtll^
article* et aux meilleurs prix partout ailleurs^
P tndreJi Proclamation solen
tiel'ecles Prix au Pensioanat Sainte
Rose de L'rra, heuies du mitin
Sance litflire et mu.uale Les
travaux i l'aiguille, de dessin et dt
Convocation
Bloc National
Lea memuree eu Uoc Natinna',
ain' convoque* a l'extraordinaire
Dimanche l Jnil
du
peinture seront exposs dans une dts tit ooarant au, au l
las de l'tal::temnt g(i mi, 11 Ut lu
pjur le aauce
loctl du Dlgu
a il AiuiuitD. lji leF.re l'ierra Aloliouae.
Port- u* Prince
I p *ji>rrena d-i rarliScat d'antim
de< r^datrogiri'ie^ auront heu le
lalllei cou'ant :
1 z> l'nrr le* dnrre* -t r|rroi
n'|p,l t* ntin, k nerttf de f lipnrfp,
a l'prolp n Imoi'' Ma)!ne,dirg^> 1 11
||ai< ^r.'t; rvloeai t.
l i Pour lea n ma01. I'fe
roiti, natrttr d -l heurea tfemt*
i'coie Jean Marte Guilioux,dirige
Royal ilal Ste a m
Packet Compan
mercredi
P
*oir% pour /es (lay***t
Il est nitentu ici, samedi initia1
ports dn Sord,
RQ6BHTS DUTTON $ty


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM