<%BANNER%>







PAGE 1

'ar Cbla Nouvelles Etrangres LONDRES 6—Sir Robert StevenoleabiTOt de la guerre afin **crm. •on Horne.cbaucelier de l'Echiquier. pr an piem* en ce momert. Washington Dans les couloirs o& a Jmettait que les acnaatioas communiste! avaient srvi fortifier U pis ton du gouvemeoent et ttitibtir les partis d'extrme rauche. La discussi.ii sur la possibilit du a clause du traie de relative LE MATIN Celui qui aohio UEMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. U n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujours VEmulrion do Sooti) -ss* ~-i-r %  %  %  -aUaj tj, —i MO Wnlo par autorit de Ju tlce BUT. 0 i hit ea/jT I ton* reux o'i'i' l'emp'oi de •POT'inri'Ira n i *>n "i^rn'on a/u ** P. a .RIS .Mr Caclnn, chef comrru oxiqurs dans le projet de j'sarme o r rtnmoc do Monsltor le D.iy Ute, ritra hier i la r>re nin irtatam 'Mon po t* contre Mr Poindre ce proj-t sans ottcal on o cup J*** 7'fi dP '' ,MMfr i '" <5 J"'" 0 tar les autres dputa m-is ne pro rent la commission du datrm m nt C0 rBnt ' %  * procda rrardl d'iiat aucune nouvelle preuve de e a Socd n. ion,. La d su, \ T/SS^TrSS. J tW p tendue ...pa.tbl.te du P em.r ston de la ,tioa da g x !, .enf^ UfcftiSfi ,^ E Z Minisire. Mr Poincar rpoiditqu: w*j e josqu'l ce q ie le* oeth gin. IVum'i du I 3 U i • eaaae du nrjartpindita gramme allemand voulait Jure p r p.o)et vJectl fui icuvoy i aojeur No *"li contenant 7) mcea de iiger i la France devant le raoodi la d nui. | opoline coton, 8889 yird* i 4 3 Un' ciifce ri* rorchanr-uita tablie i ^(iUVenure Ptrit France tt domi-iiet i Brth m ralea iot, lepraentla par leur D aprs le prrgamme que nous ^ Vim nLTn ^ •r.ltmta 1 s.o uom ngo R.D. et ifa>dani mo vmirnn U ie J i im Eclairage du ni . u. ii ont de T(iussarnt Loiiver'urc PAUL E AUXIL Rue Travei sire i Magasin de l'Hit; laiti Voua iiemiml > k venir voir ha article dt toutfl traxh^ur btU Noire requte i M entendue, on un des ftt tut U place Toussaint l.oLveiture pour I celai rage, du monument Ainsi den am soir au h-ut tt&TlJ^^IJE: T as sous ycux la J ? arnc d !Kr-*^VS!S Z K* 51 * [ ** j l i}"* d r ft -f9 * **** Ce ma lerque dtm-iu atit MtD remplie. jb comit iv nt pour avootlt Mes h. Malt bran WrtlIfrTJWn at*OHtment e^l c min io ijoara t % var,li No* cornpmnentiac mims.re de i intrieur, tu drec ion du bu te de 1 jussaiin dis et 0 liiou Charles, hveo electiou •*• mriileure et le prix consciencteux.il rilafiit tou Ut 20HI ,,, ,ra, communal e. a M, meo Louvature t tout mis en ce mt di dooiicil • eu iurcfbm H t aia rut homme, lerames et en aut. pour que les ce moaies aeul le Uanie* Ddatoucbee. No^.W. '/'#" 'v\\unw plus dtc^at possib e Conirt le utur Michel Siieh, com M. ^isefffvfco UQC mejse sera djte d 8 h taoces rera fa t ,0U f ? ,ce *• fjUe ^rhrt # *C f* If. •• Le Nouvelle' meenwu le r des abon pir ] e pi e R ckjrdi (Ur de „ c,, h Fiitt^z ce magasin, avint dfi ofmcnii'aVikphone automatique U Cfl sou ". "' '" f-^ %  -•"%  ""**" %  %  ;"'" 6 S n H. M A LF.BKANCHB, fcV hicr •" CtTl que le tant ,o.t diminue de taon dtale, A l llSUe de U BtStt U 1 LxblTa f.abl tin pr-*>etc 4e y.tcti haiter on ir:et q iperiuettit a un plus ranJ noa,bre d industriel, ia ctt
U-'-ii--1 -BLi L. -au L pie u „ a ue 4 p a haut de u Fbarra.c e Bounaine Varits D;MAN t es Trois H s 1 1 A vendre Pour Lundi No d 11 M C-ODS londi une rponse de r.oi.e ami Pinte Hudicouit notre aitide intitul ; La Beaut des principesAvis \.p souiiiRC dclare au ptb ic et au ccmrreT.-f qu'il n'est plus idmi nialrateurp i du Cou rier Haiiitn Far (oesquent sucucesdo ances ot doivent lui tre sdrrisea. t A. AUDAI.N lour caree dw dpait un Bojgj Ktt CbaillJ contre 900 tim raoeiahoui tat neuf, evec barnaiat Lrea peste obu.rc* 1 toute* veleur. deux beaoi aUtvaui de troia ans e, bien asaotie. de U Hep. b ique d'tla toi selles neuves. Ul e t d t „ p y t vusins, je voua flou S'tdieKBei au .Matin. 1 erai uea csitea postales illuatreea de vuea argiaieen fameuse, etc. Misa Tet, Kia Ura, btockwel, Lon dits, Ai gis me Ji. .1.11 L !**-_ ' 1 1 mm Dernire Heure e |0gt d'i. s',ucliu Beauvoir en quel. la Socit Co-nmerciale Hol landaise tu il a fait conduire l>c:ui Fotsit.ua Oi a relev d.s rrtus d livrs poer des valeurs qui L oat ja nais t vcrsei la cause commu t^oalt • &a$* iiSmu^'j S,.fen.ltona. WMilleM, Tout iierousts. CiiArlnn o'rtulncparli GISMETSS GLSYI l^wr ne nVr 1 •tla U La Maison H. Silvei Annonce ses r.omb wx 'lient* qu'i vient de recevoir par le* dernU bd'e >ux les articles suivants 9 a l< BUpriorit et m*Wur hl ^our chemise*. "Colon ijc;tps an; lait 'J \, o on 'd ai s ttn^riiin *,4 Vo'i 1)1 -ne caTeinx ^ btrrtt. Voile • ri bl ne et cou eux* Orgindi coieur Serpe m 1 ri bl u i...nn 1 ourjupti] UA n??** blanc-i o Imr nou napptt Toile ma elai up. T-j'e a rip par li l0 L k. Mtdf s Mipiirnr p >ur clentt* Crpc an.lit. u Wi pouf v le n pou mous iq ai e, ,, Bjndeb'oJ^s siis K ki jaune ang extra qualit* Percale b!aicext*a su?' Calicot i t nrll , Csllrnt pour jupons. P que blone op. Lot rine barri a pmr tailleort Crpon coulour fleur arg Dnil noir son. Tuaaor pour jupes. Tutior pnnr chemise et pour robes, Voile brod cool ffa*tntttt blanche et couleur i fleura SOVPHX blanc et couleur aoprieur. NansonK ba is'e roui aup Serviettfu d K>ileUe blancheet couleur. Bre'elle-> po'ice pjur houaraes aup. Iiretf-Uf puur tt fan s up. Inrlin h*arl coul pour pijamaa & chtmi's, 1. Fiqu couleur bsnea pour cheœhea a bjramea rob?l f* M hoir dvdnt d'aller aille**** l vous serez satisfaits. t)



PAGE 1

fl%> WB PWHkpfti Ptfifie FHf8 SftiYifll 1922 OIROTUR PROPRIETAIRE Clment Magloire ROefEl'J 20 CWTIMIS Quotidien Un homme de cœur pente remplir ses devoirs pen prs comme ie couvreur pense couvrir ; ni l'un ni l'autre ne cherche exposer^ienr vie, ni ne sont dtourns par leur pril. U BKVTAA UDAOflONiRot mtisaina No; 1 M-tarl En n fM la libi t e ue Noir*; il re pouetere par le* racines, £ par M quelle* io il prufondettt noucLreutet T L S* Domlngoe, en ane protp tt t laquelle ne elle rut jamaia parvenue auparavant. Boocioyant. Toa^aint protgea la religion chrtienne et dnt son infortune ta toi ae montra ferme et La Soire de lu cas Un Consul Coi Puis tafc UI montrer eon ato urne, a ceux qui aouonnrent c dmanquer de I H ^ L II I courage nccaaaire pour aopporer %  un .u-iuuui. Ua public selec, enthousiaste rem U cunHaice en une paroe d bon nIliMIt le loca| de Hari jaoa avant Ueu. entrains vou q Ml fiant, louaaa ut n'y tant api eu, il fiait arrte. Fer,m. g*" dlicats. calme, etoiqot, il ae raiu,i eon 11 fui excut comme nous l'ainon B >r i -,. „, i a i„j 8 point aller la dons — des morceaux de tinte beau dfailaoce. ltekqae: Au bar l d un Ruis^nu Ueu ik|j te : la Crohion le trans Hoi-d il et tt drboires qui u K teaa croinon le trans Boisdrfl-, le IVqs .A'hsna — Elpiement dee di ouua £"*• *** Hieeeu'le iieru*., qui man l'Andante de Mmde's ohn, •ea tour atanrer le ^V i6ji ** —*** l lo?ocaii OJ tfOxid* Itaai, < u biograph H-,et m rlai des es lue n en cen clatante : que certain* rm ont n t aux jcl-t ^t la g an leur, d'aune aui dure prouve fh'gnns e de l'obaeurite. ihamme marqie dn acean du M, celui Joui i torteat nep.r u laug da; r me, quelque non ongiiie, y paivieudia eu <1pit des ctaeca I tOH HID beoreoaea anuSire en offre parmi tant d an !" "tM VieilUrl ries tropique. £[* mbteu difflcile* Lgende SSenne"dS Hn?! F u" .in •*"• d 8 - cacao. g.acLl an Ctole du maem, Juilu. El.e Tau, tilljgeoiee livonieune, djnt u *^i ue Juaa, mai-de, uumii.e, H u. Us morcsiut forea. excuts avec l'uuioabio tut deipaitaner va ,0 c plUi CUer * idla^tioue ne % %  • inaitrwt inpi-npiMble pi Iules ie de l'ieirele Grun tard pae a muuiir. Le 7 a\ril 18OJ, Hraux, Mr Georges Syl'ie — I anis IHOS tounante de cl surns'. Dans c Au bat 1 d un I nis eau • m odie l te couib: et |ua t -u lee j it e rece >aefieeu( l'avion eeoLvo di btl tir*uJ par %  I le GriailJrt de III UMIr. CousiauliL, DUiihUV't: prtait et anim, la mai i gmme en badioan', broJiit une m lodie .suave pare I e aux ibaati noc* •urnes du Nau'oni;r . Maicmoise e FeruanJe d'Aubigiy Hns une posie d'une oiO'io i in tense : a La Cruc.: • qa elle a dite .vc. u.ic pak.iou et un an v.oi>on u. a dchta les apoUjdissemen's • d'u! e caua jutie tt aatuie, •etWLreb trouve, eut daoa aou UU espoir, daua aou uounre btnbeur. fcnii i lu nvere daut B'Iiflirktion l'eabu t'ta h le aur ____________________________ Le Premi r dea Noira . ~7~ fr£L7:LiZ:?o Pour la fte do dotata de ta vie otlre toui uu euset NaL$ q OQDO u S au|uuid nui .an, •aaa"uiL^nTiaVa'd" tt^lT ^ ^^ *"" U i U partme Ujeova,, 1 lj &* Toute auu eaitteuce, il d.r^ea S lQeJr lc e sut,u "- Ajussa.u> Nous pouvons due qu'en ce qui coi iocioatiout et ta iea i Me. le A ttoagee et aL t'e de Mih.ela Gaataaae de Naatl.es ',de UcbJje. a.-u nU ; Iflia t. G Jcl oy ei est d M le Fernande e 1-mm:. S: e>io .u. iu ement ce gnie. L"U ^ui ; Meie G Vdmeoay et A ra t-c: une nauvt :e 1 a F abtrt -oit ., '".. ,JlUu UOlUuB de cane Fils-Aim M.Ile L Lsnoiae et H. le a/ou eut et ora-ial talent v t R!r;.. lu u llc ? #u Qjr 4BU( t j i*res:Oti ; M lie A Bmau c t R I an clore et b.eo vi e mrir sous notre ; Mne J Ai. s et A K y M e oe*u eu! Uoptcal ? et t^. Laefl*ea, Mes L;io Joseph et Etienne Boi L)r tiourand M Le rapJ ont tous deux : le ptemier au ..„„. p Lil ,., d ... w-poux et U Uuviviei ; ateLe debui |t le seco.id presda'l U fin de Ntei atteu.tf a cou ttouueur uuom L lu >-Q>>S->OQ et A. Racine Me U h sone adress YMno am^i qu *^ e paro.e t N W.num avec C m Ue L.er.oo j ai publie deh paroles d occasion qui %  prit large, cosar loya', le vailMile C. K louai d et R. A.g^.u gai t tr gotes. }u tUcC L *eiii iiie.enirin ia Mclie K Pnce et M Uiv e r, Mie Coaip.iuicuii donc i tous les orsa EL?* 8 Ie'uaiaji.ea de la K. ti z;,a.$ ei M. E M i M:..e A ^VPOIC, oe COUJpiireUl n lot 800 A .in *4.ies ae iaic.es> i -. mtFTt"* l!'?'. .H MM. Uem.nl Po h 1. C i.. n Joi # ^ fwantz vutie weiu; qx.il quil Ihonore^eflit. dsireux de m'ety\ d8 gouverner SlDommgue ftU ft /I,. fhpf lift laPilll^A ,re e y ede tc aon de 't.sie Ca f ''taitditire de Toubbaut . VlIlvO VlU VuJrJ UtJ WrUIIVV nex ,1 supp ia de ratata* ^on nom de Meo qu, graodK oavautege le Por au Punce, haiii, lalfi.he et des artes. Il tenit ce PrtV' d ,u l '" mt'chantet tt ven le 7 Juillet 191a. que tout le succs de la fte rejaillit ' accuia'iona taitam de l'aiAvis est donn aux co ducteurs ur Valiio seul.Quel plus b:l exera li U y aura lintt un mois depuis que le Conseil conmunal se trouve en miootit par sute de la dmission 10 de M vl Turenne St luste, 20 Fr nck Ro:iemou', 20 Prdf Tassy, 40 Gast m Renaud Monsieur Edouard Douy >-> qui, depuis la f >tmit en du Conseil, n'y a jamais mis les pieds e* qui a nanqu i quatre stnces coiscutiv.-s, apperi pro;iverbal du iq juii dernier, es: :en dmission 14 ire. e cela d'apr; lartirie 84 d* la l il sur les Couse II cou munaux, ainsi COJ;U : lout wonct.ier qui, sans; motif reconnus lgitimes par le CD isetl, aura maniu i trois runion; enns eu ives e,ui lui auront t noties par le voie i "v->*e. sera con>iler comme dmissionn ire • b aprs we ^ i. pri.etw*. il ne rsite donc dans le Conseil que .Viansisur le Magistral Sullv Dmtei et su sup )'*u | ia:hi.u E ig ie I'u squ 1, d' P's I article p ate, il est avr que Monsieur Djuyon est aussi dmsiionaaite >t qu'ne pice le p">ivr nous nous posons este q istion savoir si lej actes pr un s et a ve nr d: ce Cuuseil morne ne ont pas dores et de;i eotacbl Je nullit. Pour la Batoifeatatiad de la vent, nous prioas le Dpatlement de 11 1tnear d: de nand^r a ni U Prf'C tur.' q l'i la G n iarmerie un extrait du procs* veroal du 14 juin dernier o se trouvent cous<^aes eo toutes lelues /*. fa itr t gbutct non motives de M aatitdl Duuyan, et de provj. quer au pis-ailer u ie enqute i ce! enird pir l 'inter niiaue du Pitei et de la Gendarmerie. L)'eOOtd la situation politique ac tue.le de Mansieut Elouard Duuyon est de> p us dlicates pour le qunt d heur.'.Po//taiair ve ;"*" fnt lesla, Jt on, avec les.ra v .ua dleur pe su.ler d', primer a*. dl pap.er mj-inaie pour It dpense in.nj.ate* du gouvrerne nent LONunKS Le* ihUm de Rome au ce-, tral No.v.d.sct qae les nen.hr.nes H ui soa de *rvk* u ,^n m wn UUI1;l cc ,; itil|aiinl • %  '^ le .>,v .. bis .e lOci.mnlnt Oi les a ira niJutenen. Js.r.ns e. la etttrot 4 *U Zm2 ft lei garJti JUISSC ^ LU.s )RB, >lr Kanon Valera, ch:l repu.l. ,;" ,, : 1 I %  ne4eu p,uplo d, .-.ars-Unu ^••qat a pacte entre le*partJa irlmim est d* awrj que la ^, re civile a eltt, uu'on ne si! ...et pas au Daily BiretC de s; renir Je'te l^vsrnt oeni prorUolr a mami U d.ctature m. I.tj.re soutenu par Ita gros c.n,ns anglais n.n • i ^okoiin J F, conmssaire des-fi. aucei rtussi diclara peu aprs l-arnveede Kras ne u,c s, lescr.d.ts tsXWJl taaiw accords U ltuss,e serait prte a .ccj.na.tre les deilc russe, d.as ccruine naeture et qu'elle leiait un co.npan., .o,ceroant .es propntes canfi.que, fr rt i ~u f !" *" v conpns le rutropol. a„, de Hetrogral ,o.,t co.Jaune, i mort P^ le mbjnal rvo uuo:inaire de Petronrad poutre H.terve.iues d..,s le, saisie, de, usor, "eS i „*i. ?'l '" C 5 "*"* P"" l iegul,tre, inan us qu, tenteraient de JZ U proprit et ont dem.uJ ic cl, de lcott pou y inJu\kl 1 tat mijor des troupes ••-.• COMil'ASriSO^E-U The/id, iounul ir., signale aujojrJ'Uui qu'une • ,e,ionlui donnant le monopole de il venre da ptrole ta Nw-roik Le iJuraal^^ute que Mr Nuller job.m UU de ad nm.strateur, J, U C ,e qui est revenu t onaust, turc un.COaaeuioo pSar I, cons.ructioo 3r,^,e S ^ Pilrj e ^ Sy-S par,,,, aviiifi <,u uafson -ne importantes titre d avan.es sur es concesio„ a t pro.niie au aou verue u.-nt d'Angora •'" HJvlf -te pipe Pie lt a d>.,. auiience aujaurdhuia > Herb.-rt bamael daut W nrt-ft a d| ri 4 Je Hr ""<" e M fWS rUrben a dclar aprs si vitiie ad .1 avait eu un long et de, plu, intressants entret.cn* peniant une ueu. h.-ure avec le Muveraia p J0 ,ae. il "^, t. i T P au com e Je i '". atatattat AHIJ 1 at! Bre "* ne P ri Ju s '*l PHH b depu de v.-nts vwlenis. le ir e ute nant r-e.letier Uo.sy erectu au, ,urd',u, un vl un" di'un t 't !" S BJUr,!e, K" dc *"*'•* h !„ denv,roa ">w kilintres e,a /o heurts 5, Parti .e omaUa a 7 heure, il a surv U l la iardaigne et ensu.tc la valle du Rh e se d.ngeaui ver Par., ei e.t .riv au Baurget eu pre, midi a j heure sj %  %  % % % %  1 j, -T XJJJ Sinr iitiraire. Fte renvoys Le Soavenir littraire ayant constat que la 'e* incidence de deui l es de bienfa.sanc< dans k m M sorec cre un c nbarr*, insoluble a ceu qai. icar portant ua gal intrt, vaudraient asaaa m a 1 unt ci a luutr*, dcide de cd;, i e ,, u dane, orgimsatrice, i; la lte del Crche La Contercaact sur A ne ace B un ne seea do-ic pis donne ce soir Le CJUI.C p W les ptnotMM in ou pris des. cartes d entre de les rc.ourn.-r a u de o?i elles le, t.enneat pjar q ae le pru eo son re* bjurs Cercle Ragatell* I >iii 13 luilt^t 1 8 heur M du aeir Mr AoMfte Fatiut sroni>crt ti Cercle II wntella ta bail s confrence aur Mo re. iitt M Ir% — nj, Ul ,,|, Ff du Fort de Joux, un a e vaihicules qu'i part r de 7 h i|j pie de confrateioil artistique. lX| nypocrite, nu mona j u m lin usqu i ia flide l'inaugura Un mot tout particulire f adresse tionu Buste de Toussaint Louvrr de Mr Caristmem qui dans ua so o eor, ronatsiot (a c.rcuiaijon i uaveis 1*1 rues de cianu:tte la Plu e dOr a ;u un ^.n'it ??* C0,0U A U T de la P.are L, o te s ra co-n-.'te succe* Lea mr: Ci un de no. fJl -,., .,.'t;rove eaccswa, mine ^^ in erdl e> J T n*$** dla me ll.uts cl rtuet isev fit !• ptoH rtlaliare, sera sionae s qui se t o 1 u ent d.ns a la .''J adui.uutran b V.liouv la ci "Irai.t €l,e *""-*• pcU J*J!'n Elle devii.t une ruche,"o la disposition des tonducteuis qui salle 1 ont pplauii chaleureusement. ^" tt l'ioduairia dautarent pomroot y stationner en bon ordre. M'demouclle Gautier qjui excu 0 annes oui 1. rei me du Palais qu. lait au piano un m ire ma de D em r fa't preuve de virtuosit et dn*. Tands que h m.in dra te imit.it le remou des va,jes, aux anoiyncs don le concours a p!us le p ix pi c* qu • ach. Ua root spcial oour M Tos Qalvu le 1 r -fsseur mme teat lea excellentes le>ns ont dit de l> Valao Caniz c qu'il e&t au1 luid'laui i la loi M' hl-Oreste qui n'a pis sa raison d et e dmt a discaesio*; Moni eur El?ui'd D •uvo^*£#iaWa.Td i'aoi pro tautiaa contre. Itooraat tanr poar noas rpia— dment dm isonnaiie ei \etta de l'article 24 de la o sur les Cnnsei s commu naux Ua point c'est tont} UN Giourt DA Potr UB PMSIJXN*.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05712
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 08, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05712

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
fl%> WB
PWHkpfti Ptfifie FHf8
SftiYifll *
1922
OIROTUR PROPRIETAIRE
Clment Magloire
ROefEl'J 20 CWTIMIS

Quotidien
Un homme de cur pente
remplir ses devoirs
pen prs comme ie cou-
vreur pense couvrir ; ni
l'un ni l'autre ne cherche
exposer^ienr vie, ni ne
sont dtourns par leur
pril.
U Bkvtaa
UDAOflONiRot mtisaina No; 1
M-tarl
En
n
fM
la libite ue Noir*; il re
pouetere par le* racines,
par m quelle* io il pru-
fondettt noucLreutet T L
S* Domlngoe, en ane protp tt t
laquelle ne elle rut jamaia parvenue
auparavant.
Boocioyant. Toa^aint protgea
la religion chrtienne et dnt son
infortune ta toi ae montra ferme et
La Soire de lu cas Un Consul Coi Puis tafc
Ui
montrer eon ato urne, a ceux qui
aouonnrent c d- manquer de ih^lii i
courage nccaaaire pour aopporer
un .u-iuuui. Ua public selec, enthousiaste rem
U cunHaice en une paroe d bon nIliMIt le loca| de Hari,jaoa avant.
Ueu. entrains
vou
q
Ml
fiant, louaaa ut n'y
tant api eu, il fiait arrte. Fer,m. g*" dlicats.
calme, etoiqot, il ae raiu,i eon 11 fui excut comme nous l'ainon
b >r i -,. , iaij8 point aller la dons des morceaux de tinte beau
dfailaoce. ltekqae: Au bar l d un Ruis^nu
Ueu ik|j te : la Crohion le trans Hoi-d il
et tt drboires qui u K teaa croinon le trans Boisdrfl-, le IVqs .A'hsna El-
piement dee di ouua "* ***Hieeeu'le iieru*., qui man l'Andante de Mmde's ohn,
ea tour atanrer le ^V i6ji ** *** l lo?ocaiiOJ tfOxid* Itaai, < ,u
biograph H-,et m rlai des
es lue n en cen clatante
: que certain* rm ont n t
aux jcl-t ^t la g an leur,
d'aune aui dure prouve
fh'gnns e de l'obaeurite.
ihamme marqie dn acean du
m, celui Joui i torteat nep.r
u laug da; r me, quelque non
ongiiie, y paivieudia eu <1pit
des ctaeca
I tOH HID
beoreoaea
anuSire en offre parmi tant d an "tM VieilUrl ries tropique. [* mbteu difflcile* Lgende
SSenne"dS Hn?! F u" .in *" d"8 - cacao. g.acLl an Ctole du maem, Juilu. El.e Tau,
tilljgeoiee livonieune, djnt u *^i ue Juaa, mai-de, uumii.e, Hu. Us morcsiut forea. excuts avec
l'uuioabio tut deipaitaner va ',0 *c* plUi CUer*!* idla^tioue ne inaitrwt inpi-npiMble pi Iules
ie de l'ieirele Grun tard pae a muuiir. Le 7 a\ril 18OJ, Hraux, Mr Georges Syl'ie I anis
ihos tounante de c , tst c lu uont le ciel '0Q *-*cilyJl- L" UMtniii imualee a gale I; taiealj- un ta'en: it un
pnyai^uee vtent m g%tu dacuuae l'onbte de eu auttl d'art Q-j'ttl P*.
de nu te noe.'imqnt. yj
Aioai Unit, I llj omi qui, tel Na
po.oou uouaptiiD UuiuiDtt loUle une
epo ,uj- Cet Homme, tune N uto i .
aelo.i Lem.itiue. deiueat.ra io-i UDd" d une aiiie exquise, il
la viva iaal) uence m bi Jour* U grai.u Keuie qi avait *Uiau ut dea coups darda-t dune dlica
ou luyaiiiin. uuiireut uae l6 U r,ic' Nuire' *aibieuui. u'" '* 'esse ,Dfia,c dins 'egenie cfo e
dhoujiue< d' loua racu* et Pierre u'un'iouiD au que toute hiiue du matre Justin E te, il rivla une
r ui vjui aon p9 H goe, que ions passion meure, virtuos t mrpienaute et .von jeu ei
IA0
nu tut tmoin. L'i -a_-uvo i.e
kioe chaumire ux paroia de
fit au toit de pa. h tour a nu
laai e ouuukji, cocu-.r de M.
dd Liberts, c t eaclave \. a
7ie eut a oo u oer toute une
Va'erio Can'z i>l surns'. Dans
c Au bat 1 d un I nis eau m odie
l te couib:
et |ua t -u lee j it e rece >aefieeu(
l'avion eeoLvo di btl tir*uJ par
I le GriailJrt de III UMIr.
CousiauliL, DUiihUV't:
prtait et anim, la mai i g :>mme en badioan', broJiit une m
lodie .suave pare I e aux ibaati noc*
urnes du Nau'oni;r .
Maicmoise e FeruanJe d'Aubigiy
Hns une posie d'une oiO'io i in
tense : a La Cruc.: qa elle a dite
.vc. u.ic pak.iou et un an v.oi>on
u. a dchta les apoUjdissemen's
d'u! e caua jutie tt aatuie,
etWLreb trouve, eut daoa aou
UU espoir, daua aou uounre
btnbeur. fcnii i lu nvere daut
B'Iiflirktion l'eabu t'ta h le aur ____________________________
Le Premi r dea Noira . ~7~
frL7:LiZ:?o Pour la fte do dotata
de ta vie otlre toui uu euset NaL$ qOQDOuS au|uuid nui .an,
aaa"uiL^nTiaVa'd" tt^lT ^ ^^ *"" U iU partme Ujeova,,1 lj' &*
Toute auu eaitteuce, il d.r^ea SlQeJr*lc e* sut,u "- Ajussa.u> Nous pouvons due qu'en ce qui coi
iocioatiout et ta iea Un uuique uob e ei tiirciienae ' ^ Pr zau ave M I Coi le clou dj la sone. Qislque* mit
I Libdite gueieie dea iNoiie, vinbuu Men U riiraux e K J y oets disent que CCltl posie digie
.tiir- nn-4. ner a race tuaibeu fu> i Me. le A ttoagee et aL t'e de Mih.ela Gaataaae de Naatl.es
',de UcbJje. a.-u nU ; Iflia t. G Jcl oy ei est d M le Fernande e 1-mm:. S:
e>io .- u. iu ement ce gnie. l"u ^ui ; Meie G Vdmeoay et A ra t-c: une nauvt :e 1 a F abtrt -oit
., '"..,JlUu UOlUuB de cane Fils-Aim M.Ile L Lsnoiae et H. le a/ou eut et ora-ial talent vt
R!r;..lu!u*llc? #u Qjr_4BU(-tj i*res:Oti ; M lie A Bmau ct R I an clore et b.eo vi e mrir sous notre
; Mne J Ai. s et A K y M e oe*u eu! Uoptcal ?
et t^. Laefl*ea, Mes L;io Joseph et Etienne Boi
L)r tiourand M Le rapJ ont tous deux : le ptemier au
... pLil,., d ... w-poux et U Uuviviei ; ateLe debui |t le seco.id presda'l U fin de
Ntei atteu.tf a cou ttouueur uuom Llu >-Q>>s->oq et A. Racine Me U h sone adress YMno am^i qu
*^e paro.e t N W.num avec C m Ue L.er.oo j ai publie deh paroles d occasion qui
prit large, cosar loya', le vail- Mile C. K louai d et R. A.g^.u gai t tr gotes.
}u tUcC L*- eiii iiie.enirin ia Mclie K Pnce et M Uiv e r, Mie Coaip.iuicuii donc i tous les orsa
EL?*8 Ie- 'uaiaji.ea de la K. ti z;,a.$ ei M. E m i M:..e A
^VPOIC, oe COUJpiireUl n lot 800 A .in M* u
CUCOiidu;tt, il ae la.aaa gui .y
ir cei.e vert.. Ne le vit ou pat /
JbOiebi .Mcoiaa, ittu.ei du aat- r,y*
^, ti ituardi-m da la peiaouue e
jur atliuJ, k.oua peiue dj *" Uj
AU^UilU
V.a.i tt

A.nen iiti". Nauie."
i, ...... ---.., Les Commi>*4.ies ae iaic.es> i
-. mtFTt"* l!'?'. .H MM. Uem.nl Po h 1. C i.. n Joi
#^ fwantz vutie weiu; qx.il quil '1= vou. turui abTie ciiou 0,u *M rtj;jl'.t* V c" ^' ^U
IJ***6 da tetter itivi.uur de la i" "e.aid, K. Ua-^ave, D |u.uih ,
i*c'' jaroaia n'aiteoua lea tffu
i'u. auavc, U- Miijaiitj, In ino
naou, t Mnhunu.
ntsat^urs connus de la l --,q ji.en g
nral.tt paiticuli.emen' tut u'un te.
brio que de. appUulis^emenl* tp
te- interrompaient lexteulioo dei
morceaux.
caccu.upagnateur Margroi l'Her-
cule de la Sone a Ici u le piano
depuis le dbut jusqu' la fin. Il n en
Lit "'
$*? vveinenta, d-ant la anite coo Les couples et les Commissaires laui pas davantage pour qualifier 1*
J7ntla loyaut
mu,1*'*'1ue cuiume uu giaiu de uooies. La qute MIS tait: au profit n. Non content dasminer
Hi.f8 "upe1'11* -ua pieds de lE;wle aoo.loliuue de t'oii-au- la chaige de cette sone uni
r5lHL^?..i*tS!2: poc su re tw. d *
de Touaaaint, pa*eal uuecocade aux cou.euis na concours sant prcdent qu'il a don
toute la
ique. il a
s. ,, .. .-'--: mate :u u ic preuve aune ijjJesiiequi
^fcWodfa^uS: > Ihonore^eflit. dsireux de m'et-
y\ d8 gouverner SlDommgue ftUft /I,. fhpf lift laPilll^A ,re eyede tc aon de 't.sie Ca
f ''taitditire de Toubbaut . VlIlvO VlU VuJrJ UtJ WrUIIVV nex ,1 supp ia de ratata* ^on nom de
Meo qu, graodK oavautege le Por au Punce, haiii, lalfi.he et des artes. Il tenit ce
PrtV' d* ,u l '"- mt'chantet tt ven le 7 Juillet 191a. que tout le succs de la fte rejaillit
' accuia'iona taitam de l'ai- Avis est donn aux co ducteurs ur Valiio seul.Quel plus b:l exera
li
U y aura lintt un mois depuis
que le Conseil conmunal se trouve
en miootit par sute de la dmis-
sion 10 de M vl Turenne St luste,
20 Fr nck Ro:iemou', 20 Prdf
Tassy, 40 Gast m Renaud Monsieur
Edouard Douy >-> qui, depuis la f >t-
mit en du Conseil, n'y a jamais mis
les pieds e* qui a nanqu i quatre
stnces coiscutiv.-s, apperi pro;i-
verbal du iq juii dernier, es: :en
dmission 14ire. e cela d'apr; larti-
rie 84 d* la l il sur les Couse II cou
munaux, ainsi coj;u :
lout wonct.ier qui, sans; motif
reconnus lgitimes par le Cd isetl,
aura maniu i trois runion; enns
eu ives e,ui lui auront t noties
par le voie i "v->*e. sera con>iler
comme dmissionn ire
b aprs we ^ i. pri.etw*. il ne rsite
donc dans le Conseil que .Viansisur
le Magistral Sullv Dmtei et su sup
)'*u | ia:hi.u E ig ie I'u squ 1, d'
P's I article p ate, il est avr que
Monsieur Djuyon est aussi dms-
iionaaite >t qu'ne pice le p">ivr
nous nous posons este q istion
savoir si lej actes pr un s et a ve nr
d: ce Cuuseil morne ne ont pas
dores et de;i eotacbl Je nullit.
Pour la Batoifeatatiad de la vent,
nous prioas le Dpatlement de 11 1-
tnear d: de nand^r a ni U Prf'C
tur.' q l'i la G n iarmerie un extrait
du procs* veroal du 14 juin dernier
o se trouvent cous<^aes eo toutes
lelues /*. fa itrt gbutct non motives
de M aatitdl Duuyan, et de provj.
quer au pis-ailer u ie enqute i ce!
enird pir l'inter niiaue du Pitei
et de la Gendarmerie.
L)'eOOtd la situation politique ac
tue.le de Mansieut Elouard Duuyon
est de> p us dlicates pour le qunt
d heur.'.Po//taiair llgia n n.- cjlieaii coaire le Projet
il Mil p unt du ti ia ern-m -ni. qui a
t pub ie aux numros du 19 et 20
du ujj.sd-imet du < Cauttier Un
tin , Monsiear Duayon. par ce
ge.te. s'tt do c dmis tacitement de
ce ct li, et sa suua'.ion d'opposant
l'tape n d.' n t.tion rehvant direct^meut du Oi
patte.ne n de llotriiur, o il lui
taut tre en contact perminent avec
le Gouvernement, avec !e Prfet, ie
prse nant direct di Gouvernement,
avec les Conseillers d agriculture .j
xiluires du Gouvj ne neat, et, au be
soin, leur traomett e certaines ins
tructions du Gauvein:ment.
Puisju U est no o r: nent reconnu
que Monsieur D ble pour les m uns ci dessus non
ces nous pr ois do 1: e Gouverne
ment de traachu ccite question tilt
g.eus; par reumiaaiion d:toui'li
m:nt dispart: et par la iurmatioa
d une Com n ion conmunale qui
concrtisera h u sou laads et n
(odsiapi 11441 rigioratri:: Ji
Prsident U Quoa ne en'e lus in cqi:r
tranger
Par edli 6 billet
BERLINI On a tnaonr iuiourd'hui umj
iaa t^e4,,U' PeJ"1 '* ***" '- S
inlu m,i{'Ut ,id "**
T* R'*V? dC$ im',rimeu Bell un curieu.
ci et sur U Situ4.jn moBu-re, lm.M.ou de
dTu'ti bin,,uc e" irr'!e p*r *2
v,uh *">ve;"*"fnt lesla, Jt on, avec les.ra
v .ua d- leur pe su.ler d', primer a*. dl
pap.er mj-inaie pour It dpense in.nj.ate* du
gouvrerne nent
LONunKS Le* ihUm de Rome au ce-, -
tral No.v.d.sct qae les nen.hr.nes Hui soa, de
*rvk* u ,^n m wn ,UUI1;l, cc ,;itil|aiinl
'^ le .>,v .. bis .e lOci.mnlnt Oi les a ira
niJutenen. Js.r.ns e. la etttrot 4 *U Zm2
ft lei garJti juissc ^
LU.s )RB, >lr Kanon Valera, ch:l repu.l.
,;",,:1I ne4eu p,uplo d, .-.ars-Unu
^qat a pacte entre le*partJa irlmim est d*
awrj que la ^, re civile a eltt, uu'on ne si!
...et pas au Daily BiretC de s; renir Je'te
l^vsrnt oeni prorUolr a mami U d.ctature m.
I.tj.re soutenu par Ita gros c.n,ns anglais
n.n i ^okoiinj F, conmssaire des-fi.
aucei rtussi diclara peu aprs l-arnveede Kras
ne u,c s, lescr.d.ts tsXWJl taaiw accords
U ltuss,e serait prte a .ccj.na.tre les deilc
russe, d.as ccruine naeture et qu'elle leiait un
co.npan., .o,ceroant .es propntes canfi.que,
frrt i ~u f*" v conpns le ru-
tropol. a, de Hetrogral ,o.,t co.Jaune, i mort
P^ le mbjnal rvo uuo:inaire de Petronrad pou-
tre H.terve.iues d..,s le, saisie, de, usor, "eS
i *i.?'l .'"C 5 "*"* P"" l iegul,tre,
inan us qu, tenteraient de JZ U proprit et
ont dem.uJ ic* cl, de lcott pou y inJu\kl
1 tat mijor des troupes -.
COMil'ASriSO^E-U The/id, iounul
ir., signale aujojrJ'Uui qu'une ,e,ionlui
donnant le monopole de il venre da ptrole ta
Nw-roik Le iJuraal^^ute que Mr Nuller job.m
UU de ad nm.strateur, J, U C,e qui est revenu
t onaust, turc un.- COaaeuioo pSar I, cons.ructioo
3r,^,eS ^ Pilrj'e ^ Sy-S par,,,,
aviiifi <,u"uafson-ne importantes titre
d avan.es sur es concesio a t pro.niie au aou
verue u.-nt d'Angora '"
HJvlf -te pipe Pie lt a d>.,. auiience
aujaurdhuia > Herb.-rt bamael daut W
nrt-ft a d|ri4Je Hr""<"e M fWS
rUrben a dclar aprs si vitiie ad .1 avait eu
un long et de, plu, intressants entret.cn* peniant
une ueu. h.-ure avec le Muveraia pJ0,ae. il *
"^, t. i T P au com e Je i'". atatattat
ahiJ1 at! Bre"*ne Pri Ju s'*l
Phh b depu de v.-nts vwlenis. le ireute
nant r-e.letier Uo.sy erectu au, ,urd',u, un vl
un" di'un t 't S BJUr,!e, K" dc *"*'*
h ! denv,roa ">w kilintres e,a /o
heurts 5, Parti .e omaUa a 7 heure, il a survU
l la iardaigne et ensu.tc la valle du Rh e se
d.ngeaui ver Par., ei e.t .riv au Baurget eu
pre, midi a j heure sj *
! 1 j- ,-txjjj
Sinr iitiraire.
Fte renvoys
Le Soavenir littraire ayant constat que la 'e*
incidence de deui l es de bienfa.sanc< dans k
m M sorec cre un c nbarr*, insoluble a ceu
qai. icar portant ua gal intrt, vaudraient asaaa
m a 1 unt ci a luutr*, dcide de cd;, ie ,,u.
dane, orgimsatrice, i; la lte del Crche
La Contercaact sur A ne ace B un ne seea do-ic
pis donne ce soir
Le Cjui.c p w les ptnotMM in ou pris des.
cartes d entre de les rc.ourn.-r a u de o?i
elles le, t.enneat pjar q ae le pru eo son re*
bjurs
Cercle Ragatell*
I >iii 13 luilt^t 1 8 heur m du aeir
Mr AoMfte Fatiut sroni>crt ti
Cercle II wntella ta bail s confrence
aur Mo re.
iitt
M
Ir-
%
nj,Ul,,|,Ff du Fort de Joux, un ae vaihicules qu'i part r de 7 h i|j pie de confrateioil artistique.
'lX| nypocrite, nu mona ju m.lin ,usqui ia flide l'inaugura Un mot tout particulire f adresse
tionu Buste de Toussaint Louvrr de Mr Caristmem qui dans ua so o
eor, ronatsiot (a c.rcuiaijon i uaveis 1*1 rues de cianu:tte la Plu e dOr a ;u un
^.n'it ??* C0,0Ua U T de la P.are L, o te s ra co-n-.'te succe* Lea mr: Ci un de no.
fJl -,.,.,.'t;rove eaccswa, mine ^^ in,erdl,e> J Tn*$** d- la me ll.uts cl rtuet isev fit ! ptoH
rtlaliare, sera sionae s qui se t o 1 u ent d.ns a
la .''J adui.uutran
b V.liouv la ci
"Irai.t l,e *""-* pcU
J*J!'n Elle devii.t une ruche,"o la disposition des tonducteuis qui salle 1 ont pplauii chaleureusement.
^" tt l'ioduairia dautarent pomroot y stationner en bon ordre. M'demouclle Gautier qjui excu
0 annes
oui 1. rei me du Palais qu.
lait au piano un m ire ma de D em r
fa't preuve de virtuosit et dn*.
Tands que h m.in dra te imit.it le
remou des va,jes, aux anoiyncs
don le concours a p!us le p ix pi c*
qu ach. Ua root spcial oour
M Tos Qalvu le 1 r -fsseur mme
teat lea excellentes le>ns ont dit
de l> Valao Caniz c qu'il e&t au-
1 luid'laui
i la loi M' hl-Oreste qui n'a pis
sa raison d et e dmt !a discaesio*;
Moni eur El?ui'd D uvo^*#iaWa.Td
i'aoi pro tautiaa contre. Itooraat
tanr poar noas rpia dment
dm isonnaiie ei \etta de l'article
24 de la o sur les Cnnsei s commu
naux Ua point c'est tont}
Un Giourt da Potr ub Pmsijxn*.


'ar Cbla
Nouvelles Etrangres
LONDRES 6Sir Robert Steven- oleabiTOt de la guerre afin **crm.
on Horne.cbaucelier de l'Echiquier. pr an piem* a dclar sojourdbui la Chambre d'anus |e trait de Versailles aur l
des Communes que l'Allemagne ne 'econnaissance par l'Allemagne He sa
pouvait pas tre considre comme p-orre responsabilit. MU. Vivien.,
bierj solvable a l'heure actuelle que B ian I. Painltv affirmrent que ja-
l'Etat allemand ttail une source coo mais Mr Poincar n'avait pris de d
linnelie de soucis. Le chancelier a - s;ons importantes sur s* seule ini
fait cette dclaration en rponse a t attve ou sans consulter le cabinet,
une question qui lai tait pose au su La chambre les applaudit chaleureu.
jet de la situation srieuse traitai tentt tt presque unanimement.
actue lement en Allemigne. Au su-
jet des ngociations potl t ire arcor
oer ur, emprunt intemjtional l'Aile
m;gne en tenant compte du lsu.tal
de la confrence des banquiers ie
chancelier a dit qu'il ne comptant
ras que de iti pourparlers aicut comprendre
chrs> en ce momert. Washington
Dans les couloirs o& a Jmettait que
les acnaatioas communiste! avaient
srvi fortifier U pis ton du gou-
vemeoent et ttitibtir les partis d'ex-
trme rauche.
La discussi.ii sur la possibilit du
a clause du traie de
relative
LE MATIN
Celui qui aohio
UEMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
U n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours VEmulrion do Sooti)
-s-s*----------~-i-r- -aUajtj,---------i
MO
Wnlo par autorit
de Ju tlce
BUT.
0 i hit ea/jT I ton* reux o'i'i'
l'emp'oi de POT'inri'Ira n i *>n "i^rn'on a/u **
P.a.RIS .Mr Caclnn, chef comrru oxiqurs dans le projet de j'sarme orrtnmoc do Monsltor le D.iy
Ute, ritra hier i la r>re nin irtatam
'Mon po t* contre Mr Poindre ce proj-t sans ottcal on o cup J*** 7'fidP'' ,MMfr*i '" <5 j"'"0'
tar les autres dputa m-is ne pro rent la commission du datrm m nt C0"rBnt' * procda rrardl
d'iiat aucune nouvelle preuve de e a Socd n. ion,. La d su, \ T/SS^TrSS. J tW
p tendue ...pa.tbl.te du P em.r ston de la ,tioa da g x !, .en- f^ UfcftiSfi ,^ EZ
Minisire. Mr Poincar rpoiditqu: w*j e josqu'l ce q ie le* oet la campagne s adressait plus h ut tiois ar.nt les cop.ei t(5 itllea du quea dea marcbaadiaea aai tarifes:
que sa peiaonnalit et fa sut du pro trait de Wa>h gin. IVum'i du I 3 U i eaaae du nrjartpindita
gramme allemand voulait Jure p r p.o)et vJectl fui icuvoy i aojeur No *"li contenant 7) mcea de
iiger i la France devant le raoodi la d nui. | opoline coton, 8889 yird*
i 4 3 Un' ciifce ri* rorchan . _____mm___________.......______________________________o bi contenant 75 pices de po
I tllnt m on, 3029 v-i d*
8* Untscalaae d* rairrhundUp*
L in a n ii u <* i ion du Wo :'01]'co ;,en,,Ql l p'cm b,
1 a m ,n rgy couleur.
lillSlC lie 1 '"in et Cn coiurnf>r-uita tablie i
^(iUVenure Ptrit France tt domi-iiet i Brth
m ralea iot, lepraentla par leur
D aprs le prrgamme que nous ^ Vim nLTn ^ r.ltmta
1 s.o uom ngo R.D. et ifa>dani mo

vmirnn
U ie J i
im

Eclairage du ni . u.
ii ont de T(iussarnt
Loiiver'urc
PAUL E AUXIL
Rue Travei sire
i
Magasin de l'Hit;
laiti
Voua iiemiml > k venir voir ha article dt toutfl traxh^ur
btU
Noire requte i M entendue, on un des
ftt tut U place Toussaint l.oLveiture pour I celai
rage, du monument Ainsi den am soir au h-ut
tt&TlJ^^IJE: Tas sous ycux ,la J?arnc d! !Kr-*^VS!S Z K*51 *[ **jl i}"*d"rft -f9 * **** ,
Ce ma lerque dtm-iu atit MtD remplie. jb comit iv nt pour avootlt Mes h. Malt bran WrtlIfrTJWn at*OHtment e^l c min io ijoara t % var,li
No* cornpmnentiac mims.re de i intrieur, tu drec ion du bu te de 1 jussaiin dis et 0 liiou Charles, hveo electiou * mriileure et le prix consciencteux.il rilafiit tou Ut 20HI
,,, ,ra, communal e. a m, meo Louvature t tout mis en ce mt di dooiicil eu iurcfbmHt aia rut homme, lerames et en aut.
pour que les ce moaies aeul le Uanie* Ddatoucbee. No^.W.
'/'#" 'v\\unw plus dtc^at possib e Conirt le utur Michel Siieh, com
M. ^isefffvfco Uqc mejse sera djte d, 8 h aU(Oi"iaiiqiA etdtmieenl Basl.que Noire D.me S* fVe ?*'? fi,le "u compttnt 4I/1 ttt.h ii
No .ppuvo! observation de notre fouine Un MMBOU de c.rcon>taoces rera fa t ,0U* f?,ce * fjUe ^rhrt # *C f* If.
Le Nouvelle' meenwu le r des abon pir ]e pi e R ckjrdi (Ur de c,,h
Fiitt^z ce magasin, avint dfi
ofmcnii'aVikphone automatique U Cfl sou ". "' '" f- -^ -"- ""**" * ;"'"6 S n H. M A LF.BKANCHB, fcV
hicr " CtTl que le tant ,o.t diminue de taon dtale, A l llSUe de U BtStt U 1 LxblTa f.abl
tin pr-*>etc
4e y.tcti
haiter on ir:et q
iperiuettit a un plus ranJ noa,bre d industriel, ia ctt
Sommes dj.rUi.es eu Je u..e .nst.ler che, iouveiture. La fanfare de St LOUIS
ru lo tlphone automatique ., _
Un pnx spcial devrait eue fait au* abonns ir^tior zague et le rhorale des Socars
n paamiinn Je deui appareil rt^,Ste Rose de Lima je teront euten
dre
NoUVCaU QUOtidieO La crmonie ttHficota termine
Nous avons re^u ce matin les deux premiers Oi ie itndia sur l place LouveMUre
umros d'un Journal Quotidien ayaut pour 0Q jUta l,cu |a b'neJlCtlOU dU n OnU
..^ li l-uste et s'diiam 1 imprinicne du _-_ ,,,. . j
SoitM^ i!e i-u,n...pour D,uueHr.rroph. ; UJ ftiUi du prcg-amme
taire Mr L li- l'OUfH et pour aumtnisttattur Mr sera IOr 11, te i s -i.le 11 y ma dl
C. Heorquc* vers dicou s, chan s, siiut mi it ir;
Knre'.oui de ses sa utations cordiales Le Ma ..!... j
i. Pr^iie a U losie. ses meilleur, vui tt UOC Salve de 2t COU^S < t Canon
mec u r-uii Ni tonal
Dittl lapisroidi de ) h Id 7
CoflCtrt sur la place 3. Chmp de
Miis i ar le far fate'du Lyc^ej \ 8 h*
conc.'it par la misq e ta Palais
l'orr me on It voit la V Ile de IV
oise C'.ie Ccp-drn ge de 94 ans au-l'nnce se prenait tel r iga
muni- des itcrtBtOM de l*ogliar. ment demain .e jr^miei des i o is
L'enterrenent aura heu demain di-
manche heures de l'apii midi
Le convoi p?ttira de la ma-son
moituaiie Rue de i "Egalit No 1418
ponr se itedre i la Csth De la pat de ?cs rn'aris ognUe
Aichir, Mr et Mme M.burMchrr
et de tous 1rs auuts pteD's. tes
amis sont piits ('e ccnsidiet le pi
sent comme une invitation.
1rs (uniaiiles d< |r.siir Sarre-
1 dcd ce matin i t heurts lige
dt )oans amont lieu demain ntaun
7 heures picises au temple de U
respectable loge La Vent No 4] .
1 1 -u r iucf, I 7 Juillet 1022
uti 2J8 ii.io Dam* litf.ioucbea
Parisiaua
Dimanche
Un piogramme de rhoit
La d.vine S.znne GRANDA1S
Dans
Fatal Amour
Ncrologie
Ce matin Pli d-'ecd^e Maiie Fran-
3
; Wm tm 1er
Qraud drame ('mouvant (t rath
tiqus
Enirip G. | QQ
Docteur
hm iiuiicour
Xlle Ch.p.'e Mata.es te, Yeua-deU fe.u-
* des Vo.e UilDiircs
Entre 2 gourdes. tjoj. Champ de Mais 1301
__ ________ _______ De 7 9 heure* do matin
,ll->U-'-ii- --1 -BLi l. -au Lpie, ua, ue 4pa haut de u
Fbarra.c e Bounaine
*
Varits
d;man
t es Trois
H s
1
1
A vendre
Pour Lundi
Nod' 11 M c-ods londi une rpon-
se de r.oi.e ami Pinte Hudicouit
notre aitide intitul ; La Beaut des
principes-
Avis
\.p souiiiRC dclare au ptb ic et
au ccmrreT.-f qu'il n'est plus idmi
nialrateurp i du Cou rier Haiiitn
Far (oesquent sucucesdo ances
ot doivent lui tre sdrrisea.
t A. AUDAI.N
lour caree dw dpait un Bojgj Ktt CbaillJ contre 900 tim
raoeiahoui tat neuf, evec barnaiat Lrea peste obu.rc* 1 toute* veleur.
deux beaoi aUtvaui de troia ans e, bien asaotie. de U Hep. b ique d'tla
toi selles neuves. Ul et dt pyt vusins, je voua flou
S'tdieKBei au .Matin. 1 erai uea csitea postales illuatreea
____ ____ de vuea argiaieen fameuse, etc.
Misa Tet, Kia Ura, btockwel, Lon
dits, Ai gis me
Ji. .1.11------L !**-_'.- '.11 mm
Dernire Heure
e |0gt d'i. s',ucliu Beauvoir en
quel. la Socit Co-nmerciale Hol
landaise tu il a fait conduire l>c:ui
Fotsit.ua Oi a relev d.s rrtus d
livrs poer des valeurs qui l oat ja
nais t vcrsei la cause commu
t^oalt
&a$*---------
iiSmu^'j S,.fen.ltona.

WMilleM,
Tout iierousts.
CiiArlnn o'rtulncparli
GISMETSS GLSYI
l^wr ne nVr1
tla U
La Maison H. Silvei
Annonce ses r.omb wx 'lient* qu'i
vient de recevoir par le* dernU
bd'e >ux les articles suivants9a* l<
BUpriorit et m*W que piriout ailleurs*
Ca mir angl; is rorvpanfAt,
Din 0"5l rof suprieur.
'lppoa Hapihie li i>ur hl ^our chemise*.
"Colon ijc;tps an; lait 'J \,
' o on 'd ai s ttn^riiin *,4
Vo'i 1)1 -ne caTeinx ^ btrrtt.
Voile ri bl ne et cou eux*
Orgindi coieur
Serpe m 1 ri bl u i...nn 1 ourjupti]
Ua n??** blanc-i o Imr nou napptt
Toile ma elai up.
T-j'e a rip par li l0Lk.
Mtdf s Mipiirnr p >ur clentt*
Crpc an.lit. u
Wi pouf v le n pou mous iq ai e, ,,
Bjndeb'oJ^s siis Moll ion couleur sup. *t nf. *'
MoIIaIotjs blancs lip li^iir.
Dxk blanc h ki blanc
Dnll.fil blanc, anli- Urill coiOt bUncang ipp'-
*<;i in rhne pour tai'hurs- >
K ki jaune ang extra qualit*
Percale b!aicext*a su?'
Calicot i- t nrll ,
Csllrnt pour jupons. P que blone op.
Lot rine barri a pmr tailleort
Crpon coulour fleur arg
Dnil noir son. Tuaaor pour jupes.
Tutior pnnr chemise et pour robes,
Voile brod cool
ffa*tntttt blanche et couleur i fleura
Sovphx blanc et couleur aoprieur.
NansonK ba is'e roui aup
Serviettfu d K>ileUe blancheet couleur.
Bre'elle-> po'ice pjur houaraes aup.
Iiretf-Uf puur tt fan s up.
Inrlin h*arl coul pour pijamaa & chtmi's, 1.
Fiqu couleur bsnea pour chehea a bjramea rob?l f*
M hoir dvdnt d'aller aille****
l vous serez satisfaits.
t)


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM