<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN •-*Jacmel Liste des Umruts du ce lifci J'Cluics prvnmrt s ; Faibles, Anmiques^ Convalescents vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs 'l le.* plus dlicats. aasasase.-. ^aasKasas MM. F'ix Abr-rian*, NOMU Alexis, Auteert l'oursiquot. Dumont BtLlandr, Frank Botcard, Daniel Car renard, PaHieri s Cormier, Georges Craan, Paul Crazp, Koger Charmant, Ht DO:; D-,--', Danai* l')e ur Les demoiselles et les jeones gens i u ..,• r>-\ P as vie messe demain a Bizoon. __2 „. L ._ .,„„i„ ..••i.r le MU*. KelHI Itsmia, Ugl LhefUlCO, GllLe g juillet prochain U y aura messe solennelle 9 ni "J b,n VOUlU Mi ff? 1 ?" %  • -t premire communion. ter la crmonie religieuse de la • %  s la journe il y aura kermesse et tombola Cathdrale le dimanche 9 juillet ain toujours au profit de la chapelle i <'__,„.,.;... A. la #_> Souhaitons que cette lois Uceuvre du dvou le Commissaires de la Kle pirc*Lerou soit acheve dune laen srieuse de l'inauguia >on du monument de Toessaia*, sont pris de se runir maidi prochain, 4 Juillet, i Cin-Va ut'is, d^ 5 htu:es de l'jprs-midi Li Comit •-bf e l.mturt, P-tlia lapierre, Dia uKoi>g<> Cbeigilc lt.tpaud, Seau C. \) U. fiu Dpensait e de iA*ile franais % %  M heu f rux de faire la belle opia'ion Motl s^mn-e.': p*tt au public de cbi'BTKicale m a m lien l'A* le iiancail le j'udi iN Inin du courant. Il :'agit d'une hyslreciomie ab fominale sue-tetale pour un cas de ~ ah erre. Urologie mdical* et chirurgicale •<-%  •• .<.<-i.r Maladiea de l'urtre, d"la prja U'Rtp, du I Vessie et I'.I-H reina Mthodes modernes d'explorat on Docteur A.jL&SCtU FLAIR Consultation auriendez root s d resse provisoire %  1I21. aveiua —La lurreur multilobe, vieille de Docoete, Cira ans (au dire de la malade ) ,adh Un* r*JMmnl dp l'incontinent renie u rectum sur une surface d'en MseotWIi d'urine chez les enfn' % Mon trois travers de doigt. a"ec nn H *n\\U par lea injections pidu lobe entirement ca'cifi ; prsente le volume d'nne ciu:he odinaire et pse 8 livres cela compliquait lilgl lirement l'intervealiea et la h is sait de di.ficalts. Pourtant le jenr>e, mais dj ni nerit chiruigien qa est le Dr Martial Itoarand, se souvenant des leons du Matre le Dr Lon Audain, s'en est tir avec la plus grande habilet, scod par le Ir N. St-Louis et Mr N. Sylvaia.indiants de se anne. UJusqu'.ci la aalade se porte ad ni ranlemeat b en. Comment en seraii-il autremrT, elle a t opire dans les meilleur I.UX uGiVull8e3. OaArtBOV porminopiirloi IABETTES CLRY t ti. PB98RE GLBY (Mthode du Dr Cathelir, de ran) c CLErtY ^ y ovl st Martin> P ar Le Maliu AhonnpmsBt Dn Mois Port au l'noce Geordtt Reparte-beat "" J 1 • %  • !" . riernt.tt, ,J bit* d'atsr tfe. •' f+rdu~~ Bn iretareau tn ctir cttUri quelle clefs : *>wwte< Oc* petite elaf plate arqua L'S un Une claf marqae Yale No 98, Une clef marque Corhin U D clef forme rende loar %  Celui fui le rapportera an bin do jonmal sera largement ritZ perso^ Pharmacie W7 BllCH Place de la Paix Vient de recevoir par le* derniers vspeurg nn grand astortimaot J Spcialits franaises, des produita ciii-Diquea e^ des drogues de io! Iraicheur allemands, sm^iicaina *t franais.. ^ Faux ranpralta de Vichv, de Vais, t de Vittel. Bans pnr*ntivine Goldasme pour IPR Bbs. Poires i lu ment eaill-ps. Coltttra de dentition. B essfs a tp, feifnes PoLr les ttni'dlves: Sa"ehiorotra Sallie*, Throjometres.FasesaUu lesMit, et diveis autreb aitleles. Parisiaua DIMANCHE Avis Reprise de la Srie des Sept Pchs Capi%  •—— %  &f Actes laci > en un piologue et ndhions powiWtl Le chlorofor IW la Rci e du C > nma .e,vr!table c ause d'intoxication chez Il oprs, a t administr avec tint de parcimonie pa' le Dr F. Coi cou, que la malade, pendant i h 20 | a protsgoaista rwtme du 61m. ao'a dur l'opration, en a a peine Q oe les amants du beau, du vrai rc ratent cette fois, la reprsentation redemande. Voulez'vous tre con for tablent nt ini ta lis ? ... f 1 iS?fi£S5s Passages qui visit Z P o rl—an-Pii pour P on V, lie aux hsona cidrs M I Prew-% vo re pension a /iftel Central Soir, 5 lieurpi', 7 bfOfff 11 Lu son a s> Tfdi |,S H li'iir. s lA. D mncb*— Matin. ii heu es Ifl, ;) b* res, 10 heures Ij2 Dx n rh • — Soir, I heurte. •> lieu re','2, 7 br,a1|2 I e M ;. Htel de Frnr>cp,r*iace G' Mon!. It'if Dn -M D tou' hei Port .u p. i t.ee le 3J juiu IWJ absorb )o gm* ToSI nos compliments au Docteu Bourand et a ses aides les Dis Cet eoc, St. Loui et SylvainNous ne devons pas manquer no i plus d'adresser nos meilleurs com3 1 œents, notre aeilleut encoura^ m.nt au distingu Prsident de i A. aile tranais, Mr Flix Chnez. S nos enfints et nos Irres *ru ver.t auiourd hei trouver ce nouveau champ, on exercer sainement leu* nergie et leur intelligence, ( B u sait, M cela leur a snanqui ), ce bien grae a son dvouement et i Entr: G 2. 0) ^P""WP Maurice Ltitiiua Fils Angle des Ruts du Magasin de 1 fctat et des Frcnts 1 oits Matchaadises lYtaiilM % %  % % %  %  %  %  %  NOUVEAUX f Mi*;!'. Chtnnsp du M*fi : Vue sur la m?f O le &eMMCe?t irrprochable. Ptisign.—Duni Pentuon. Table d'kM Vins fins de premier choix, SnndwM Sorbtts. — Billard. ••.m **&eie£ • niL^ r L-K \ MJlDErftATiCUf I vs. rx '• •• • %  • ^. %  rf t iS M' .i T Dc w Il nom est uit pan de !.i mort, ;eue nuit, de Q i I )"il (1 ?/.l" .n UBtit d* SacribCe Que nOUS le M !" Urcla ChSBlPSfS*. Las ruoenUls auront w-*e "-'•' son e.-pr a. HHUM \mm mmwm m ^ 4 f01i t ma uo.UceovoJ pwiiri de la naiiM %  Jf >/-•*• u \'irnnrr| <* ut Panant Hailroad '""^ t e *" ,u d e M,,,eM ' %  loussaim M j > n M Stcatiiship Liue B U G G Y S En vente che% l. Prewtsmann'AGrGERUOL* 15 .ir (lu Ual. i vr. mortuaiie, IIM rue Mocajoux, itndre l'Eglise St Joseph Nos coodeieancet aux tamilies que ce Jeuil al ili — l.o lurraiUej Je Mme M. |. I'oussaint, ne Arj.cle Amlie llvppoli:c, deceJce liierapis £n entC l* I b'airie midi a l'Age Je ei an auront heu tel aptes miJi .., u j e AirtKa Ce en la HaMhquc Noue Daine l ) ) RJt lu n Numros du du .Vf(j/m ]|yde Sleamship C Foreign Service :e Northbound .\ 0b coadottaeet n famille parUenttnoicM — 8 na dmin etion de | arrive at Poit an Mr WU Louissamt ioa e,)oux <.\x tous .-s u | t yfu i H >r font tomptSOt to IP f. AtfVSE Jle i7om n (!riarob^rc7/".'vi''.liVa iw M'' L^;"victor"e.M.ie A i.ce Leeta I .-.. %  cane Saturday Joly lst IfU anrt %  will SAII lor New York via St Marc, •oafivea et Port de Paix the MOI tav iakieg fieinht jfc passengers ...—.— Remerciements Mr le Dr l'cllur Faul et tous le autres RM n ae la taaiille iemer:ient bien liMtrcaacai m anus uni Je la Capitale uc Je u province !|ui leur ni Jonnv Jes prcuvfj* iklynpailwc a iMOa de la perte tuili vniincm d'arou'ti ,ii la peraonM de FMI Uiaim-v leur refrne perc il aitBI Il lo p'.er.t ic croire it un"'* \ Vedre I'' t rhBPd-Aro n •-rr-^w Il a tdcide olf.ciellemei.t q u > 'jcli | f vin, %  • •<; coiit"-. -nce ^o S eon • i I d'*'iUtr. pvre ini> .• fy n, tu t-i". vin*ge Pour i> oOaidilioi a B adraaser au burt.u d jjaUitil< Pbar:u;(cio Cent rai* 1 ,/ ici* ^ flatta.* d"/(* //tcAeMi. Lrecuif* it*** fmaannmniM — 3pinnkit'p


PAGE 1

wm> ^^me ae **o 48.53 V %  Port a Priice HaiU Samedi in Juillet 1922 t m. PROPRIETAIRE Clment Maqloire 1009 ^Qcwny i Quoi ii lien S'il eit Tirai que l'on toit riche de'tont es'dftB. o n'a pas besoin, un homm^ fort riche, c'est an h > n • me qui est sage. LA BRUY£RI REDACTION; ftos &ai; lotioi No. \&-b Exagration COUTS DI GRIFFE cinq on sn sons invomo, non* no <*e {sons de consister de lamen'ahles jmconnaissnopi, do cruels oublis, 'des laaaœf immrits dont sonf frpnf, mornontunoment, de modeste crateurs de trs belles rruvros. Jn |telle roqae Dion t. pins que dia momentanment, car pareille ,i6tre, immodre et fivreuse : in jnstice n est jamais qne passagre B Aritioo rester HNH des tares pt e tempt n0 lar(1( Kllre reaet tre les cluses an point. Tt on tard, d'aillenra.noa noeors s'aesseiroot forcment d'elles-mraei, I e besoin du juste milieu se fora irrsistiblement sentir. La sincri' et le mpris des l > m -les ou'res reorerdroot le dessus. Lea intelligen ces averties et les cœurs clairs 'u niront sous l'gide de la srnit reconquise. Et alors, le long dpa caman sentiers du bon Bons.rppmg a.r Gablo Nouvelles tilra! gres BtriBtiques de ee temps, ton' [ %  • %  vais, nos artea sont habituel lot pouiss l'extrme, si bien iiooTtut ils portent faux, sao .mme nous nous en tendion Ipte. Le vieil adage si sens : lu fie itat vu tus est lettre morte. _iavoDB,dao8 tous les domaines, Ida de vue toutes limites. [L'esprit est devenu du paradoxe; jioalit, de l'excentricit; l'haut; es la jonglerie; le courage, de U ent; le commerce a cd le pas [l spculation; le confort s'est vu ihi par le luxe, l'art submerg trirtincs.| [Boni ne marchons plus, nous cou Tantt, un acte dpassant a le niveau de l'ordinaire, est Di, sa un examen, l gal d un ntable exploit; tantt, de simples prives sont dmesurment •, luopportunment publies, neut, en quelques jours, les Mous de scandale inoudiax. lpitlites de ptulaobrope, de t, de broa.demartyr; SOL avec une incontinence ;,tfillenr 3| a celle aveu laqu fsflroisut les qualificatif* de cauail La iipn m* Mpettppnis s es R l'ilrention sir la lgislation des sa. v ts relative la proprit Drive q u a t vote depuis U confrence de Cnes et qui donne de cran ls avantages aux propritaires. lies cosements de voies ferres. Parmi ces agrandissements certain* ont nettement un caractre milita"**, a aieut Mr Poiocar, il n sus est imjo^ih'• d'accepter des choses avaat que l'Ai lemagne a : t pav ses jdettes. Le r>rt dent du conseil a sug^r1 o 1 n* r mie celte situation U noise • i -' let d'une organisation relle uent e' i ctee oour !a perception dsstatri al' mande? et dont le produit svi 4. s 1 i la Keichbank ou si cli ei', i| Q\;Sqi; e temps d'en t air avec d's gnralits. Le dlgu britannique sir Philip a a K^eie que toutes 1rs proprit charrie a auou entreprises trangres en Kussie v ..i ao 'f a alors demand une estima oent divis-s en deax •^ tgones, de ,j on des rec amatiois totiles contrdlera:ne' a >; elle f-, )a R, ubi j e Q a | UI „ d j t ,ux\ y aurait par guerre except celles de l'Aile nains. auciens propritaires taient ICOOS, oa les p'us illustres assurent i * n d c,es vVes >ae5 h3US,: cl iin •aprsmiie ou deuxime ueum \ t$ publication la plos belle tente P e et les proprits de •W, est dclare plauaut daus ie%  Ma comme un aigle, ou bruyatu %  H loruieie tomme uue ne. Ni %  M ut, ni 11 L*.-, heiait, cepenoact. {f*v la | lapait neutre eux, une beaucoup plus jut c Maia il i ,,,, i: i: : .; ,, monde mais le premier pas dans ta |000M et iii (aaQt ses dlgus la Belg que avait di se C9ale ater de vagues espoirs; tinlarj un accepl i |' aC cord lOteiveoa a bnes et Mr p oincare a concla que a pras-.^ veut vivre et ne vent pas dtruire qui que ce soit, mais elle ne sau rai' permettre que l'Allemagne s'enuisiiqoe et littraire. Sa ulleCtiM Company au Caucase. relatif 1 la confrence de la liiye. van. ra d'tre conserve. Uins u 2me c " t S orie P ro l el Cette note est ans rponse a la de Daos le premier numro, \'m : place les proptits iramoDiliies ielraancle des Sovets s. la Belgique et rteit humoriste Gns Bola mon re, 1" que terrains, maisons, dibees et u Fiance aC ceptaie:at rellement les richlsse au dpend de la France. Oi avec son originalit coulom re. une Wbkn tant qu ils ne sont pas co n sit cUU4es aux tonnes desquels la Q0UJ de naade de reconstruire la pste de cirque on des clowns reprPf s dans la premire catgorie, hu coaflreaC e de la iiayf. avait et c **• psittr et M luger usa iilrea'Ue sen'ent des r „ •MUS, on sWoue de >ro.s ou qua d-n'omates, des daatttr, des agiossaue de trarer ies question, d.ver pouiu Wsutsu.spou. se debar.aaserdes teursdesparlementaires.L'anteury ex ses telles que dettes commerciales et %  1res, stsx-ia eu sooi inves, a Br ime. en un rac:our:i drolatique et prives, dpts et balance dam DU h 4i He'otrto'e saieit ds 1 pV6 : eu"rVdVguVrre". r ds pl de ces deux g oupes il serait n voVue: La Fra ace n'a pas encore re ZmSSim aTatriaTft It li prime, en un rac;our:i actions des compagnies, saisissant, lime m ne de ceux que D 4 0 "; ces pitres prod-en • Ce premier uaproprit industrielles ; ma>s lit Pmmio de La Charrette ist un doeu lippe a insist pour que l'on s occument de meenrs en mme temps p^d abord de la restitution des pro p lts commerciales et industrielles PA i\i.> 2S— Le Saat a accord un vote de conaace des dbats ibeure qui tonne, BV conoidrei tourne utUuis quand ou ue leei •Mtste qee du talent. \^\ZrSJZllT^ Tt P un g.nr. Rpondant au d..u britannique hM. D m ZZ!pa^^^^^^ nouveau qu. m.nqua.t en France. Mr L.v.tnofl a caus uue vive g, freMpreiii.!, m.Vd! Elle y obtiendra u succs clatant non quaad .1 a dclar que le mob, e t*ai. Poar viter ces inveeiives, st mr.t.car la liste de ses prochains Pur le gouvernement russe sur la iu)0e.dhui •Mut moyao b-of.re a vous : aitirnumtos annooee l'clectisme, l'oriQuestion des restitutions et coucev Mr Pomcar U suif |Jr bsui non que l'ouvrage est -, oa lit, l'audace de ce priodique sions tait ua des av.ntages de la r sur les questions des rpirat ois aile ."'ou Donna •• a .,r„r BDa ot, d'unej a t i„ aQ t et libre, qni se classe, puo.ique ru^e.Le gouveiaement rus mand-s au caurs duquel Mr Pona fi J^ o i ii||lC utre pareille, d tm bl, parmi les publicaions de s:, a t-il di ne s'inquite pas de sar a dclar qie les allis taien atn \J\j& \JlJlll VJ r si les prcdents pioprilaires vs au tournmt del questondss et ient l'btat russe ou citoyens russes ;paritions. nus qne le gouverne ou trangers. La dclaration de Mr ment (rao,: irait tout en son pou LivitnoK a occasionn de vives crivon pourem :'ier qu'on ne s'engage t. qi.es del part des cbeti des dldans un eu l sac L'Allemagne, a d-una oeuvre dramatique. StOO-DaCtyloyraphe Vf^^l^S^ nl dWi d,t Mf Poi dtb ^ UQC ^w ne vous pardouotra janaaia # et.ie taurat on des ruines laisses par U guerre sur les ternteires ravags. Lais set la France s'abmer dans la nmere serait inMiger une blessure mortelle i.'jrope.Poursauver 1-Hurope no as devons commencer par assurer d'* bord le rtablissement de la Franc;. PARIS— Ce soir la chasabre des dpat:s a vot ddnitive neat la loi militaire qui hxe la dure du servie: actif l ift mois par 400 voix contre soi] Ce projet de loi doit tre ratifi par le Snat. %  toui poiota "surprenant JnnsUt nulle autre J utactuie luaoapoouee, et qu'il ""•tue un ciiet a jsuvre de precontre, ds tout premier ordre, xtiaiir parmi les put premier ordre. 142, Rue Montmar'rc, ParisPARIS tari; 4ure, qui restera le inonuJJM>uacaortt u 0 la peuse nouvelle Stsrliag 51.89 Uoliar ii.aajo • vous vue a-avea ps H ueclar que, ds praruier scie, sa p.ce voua a re•atrim €Coue pri9 a la B>Oie. aux •ani qUB V0U fcterett Ug ttur h X l[ 8CeD0 Uailucmaute. le ^ D 1HB marbres c'Ecole lUrejsera avec pUint IOU m qu'ils uient la Haye pour di.crise iinnK ni -, cette aise cest Direcieurde l'Ecole Spciale de Sino-D.c cuter non ps des principes mais des e le qui iS 1 -• -1 1 • et pendant ce Le n ograpkie svisf le jeune* gec et le jeune hl es, mr le point oe terminer leur tude secondairs classique et direui d'en>braser im incdiatement une carnere pratique et rmunra Irica, qu'une classe Stno-Uaf.ylograplnque ouvtiie a leur iniemion eipre5e a la tin em mois ou au commencement l'Aot. l'icpatation a la pioieion de Sicno Dactylo hc tn m semainei a it moi selon la cal t .ils ; et sir Philippe a particulire ment insist que ce n tait pas de cette faon quon aruvcr.< t i s'enic-n K^l' 1 t.. t>l a t* ou des mature* IJU ues compoaitious ayui lui en leront la demande son nouveau ptospe. ^IIUIJM r" ""' v ' u 'l J al "*' u %  "• u iyaa, dans lequel elle a tenu Une uœ . -* >tuaui u UUlleUaauw quallUS d |MB pa.mai^emcot U^gisSM e 4imw. 0 ie •*i on ea udditouuerait bien % aw^on^dearvvi. f np< s es 1 1 'uiiruH sont en plein': prosptr, Les c0 npagaies aleman des, a cot nue Poincar. ont distrt lC erl dre; MrLivucolfa rip ^u qu'il ne bi40 o,o n lias eo 1921 dupr parlait le celte affaire qu'en pas-.a.it et la doits .u.c.nauJe a dj repris sa pirce que U 4lglioa ta •<-i ut p c an troisime rang des marines taue des p.opos.ii^-.. k .r:.qjcs qu' CJ • merc le<. du monde. L'Allema e uidcrait pas a iuarr.ti'.re. go< raco'c I-heanx quelle a dii ue ct, a-t il dit, a fioit 0 : d liv ei u G>aoda Iretagraas all cons finir son rttitada sur \z \ roblme ; t b^au^oup et cale est cogage des resntu 10..4, il il sits appelai uau d'impt tant* wavau* da^ranlis qui aie 1 t haq Motion King H nous revient que la notion dn Sna eur King dont la pnneipe tait, le retrait de l'action amricaine en Hati a t rejete au Gongre des htata Unis une crasante msionte, A b.eo t d'autres dtails. '• s %  . ^ ; Ljauoa Vniric;tiiie 1 Sait Commissaire Amtncv.i et le C isrg 0 atfairea des Etat 1 Bai r H vi ont a U LOgattOQ Aafrtaaiao 1\ juillet Wil ui heures irf du soir. #


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05706
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 01, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05706

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
wm>

^^me ae **o 48.53
V

Port a Priice HaiU
Samedi in Juillet 1922
t
m. PROPRIETAIRE
Clment Maqloire
1009 ^Qcwny
i
Quoi ii lien
S'il eit Tirai que l'on toit
riche de'tont es'dftB. o
n'a pas besoin, un homm^
fort riche, c'est an h > n
me qui est sage.
La Bruyri

REDACTION; ftos &ai; lotioi No. \&-b
Exagration
COUTS DI GRIFFE cinq on s ________. "nan d'na*;.in se souvient pei-
ne de lonr-i titruo.
A C(V* do ce!, ot par dm oxuro
ration f>n sons invomo, non* no <*e
{sons de consister de lamen'ahles
jmconnaissnopi, do cruels oublis,
'des laaaf immrits dont sonf
frpnf, mornontunoment, de modeste
. crateurs de trs belles rruvros. Jn
|telle roqae Dion t. pins que dia momentanment, car pareille
,i6tre, immodre et fivreuse : injnstice n-est jamais qne passagre
BAritioo rester hnh des tares pt ,e tempt n0 lar(1(, Kllre reaet
tre les cluses an point.
Tt on tard, d'aillenra.noa noeors
s'aesseiroot forcment d'elles-mraei,
I e besoin du juste milieu se fora
irrsistiblement sentir. La sincri'
et le mpris des l > m -les ou'res
reorerdroot le dessus. Lea intelligen
ces averties et les curs clairs 'u
niront sous l'gide de la srnit
reconquise. Et alors, le long dpa
caman sentiers du bon Bons.rppmg
a.r Gablo
Nouvelles
tilra! gres
BtriBtiques de ee temps, ton'
[vais, nos artea sont habituel
lot pouiss l'extrme, si bien
iiooTtut ils portent faux, sao
.mme nous nous en tendion
Ipte. Le vieil adage si sens : lu
fie itat vu tus est lettre morte.
_iavoDB,dao8 tous les domaines,
Ida de vue toutes limites.
[L'esprit est devenu du paradoxe;
jioalit, de l'excentricit; l'haut-
; es la jonglerie; le courage, de U
ent; le commerce a cd le pas
[l spculation; le confort s'est vu
ihi par le luxe, l'art submerg
trirtincs.|
[Boni ne marchons plus, nous cou
Tantt, un acte dpassant a
le niveau de l'ordinaire, est
Di, sa un examen, l gal d un
ntable exploit; tantt, de simples
prives sont dmesurment
, luopportunment publies,
neut, en quelques jours, les
Mous de scandale inoudiax.
lpitlites de ptulaobrope, de
t, de broa.demartyr; sol
avec une incontinence
;,tfillenr3| a celle aveu laqu
fsflroisut les qualificatif* de cauail
La iipn m*
Mpettppnis
s es R
l'ilrention sir la lgislation des sa.
v ts relative la proprit Drive
q u a t vote depuis U confrence
de Cnes et qui donne de cran ls
avantages aux propritaires. lies co-
sements de voies ferres. Parmi ces
agrandissements certain* ont nette-
ment un caractre milita"**, a aieut
Mr Poiocar, il n sus est imjo^ih'
d'accepter des choses avaat que l'Ai
lemagne a:t pav ses jdettes. Le r>rt
dent du conseil a sug^r-1 o 1 n* r*
mie celte situation U noise i -'
let d'une organisation relle uent e' i
ctee oour !a perception dsstatri al'
mande? et dont le produit svi 4- .
s1 i la Keichbank ou
si cli e a::a n il i<
1 i
i
L\ HAYE 2Sir Philiooe Llov !
Gramtr, membre
britannique et chef de la sons corn-
roITa mTs^sTai^H^^ix^Osit mission cha-ge de U question .
on t^'t les couronnes mrites, les proprits trangres en Kussie i
oaronoes itrmortalles.
ARYS
. sutthant q je les criits .
Pies de cette lgislation seront distrt |uaogei pat l'Allemagne en in.u
tares aux dlgus, tranger snat employs i pav-r d s
Sir Philippe a averti que du rap rparations.
rort de la sous conmission dpen- Mr fottveotl a rstoel MrPjti
dait d abord s il t^t po,s;bede trou cue qa; ies Etats Unis et rtatlftor
vrr l'argent ncessaire i U restaura- re mitBt notiti lear d4iir j-u.
-on de lt Kusste et ensuite s. des s u siftrwt;Ke de U pfaa:f ,
Wgwioa hoo-nes d'tifairei cons-ntiraien i { ,, dlt,ne saurait tr- misiez Uni
courir l risque d aider csttsresUo n]ll, jc ae pBii croire aoe 4'iotr h
ration. Il asusgr que Ion so:caped,j, s d, ,. soieat pla. it,
d'abori des p.opnts industrielles ,,, que celles contractes oai l'envi
tt que le relvement de lag-iculture hisseur. Il a reco nmaud l'abanlj i
le p.V0( de la vie conomique en Dar u Fuac| de toat., , da, ;| d.
i ..
r~LA CciARRBTrE
d": joard'hui TOUT Li MONDE. la "< ?"
fan E'-nides e3tampes de Gus Boia. m,n,(re a
utile T",1? Pr Paul Reboux et Maorie* jo r
mH- O kobra. Le numio i fr. 25. 1,urs ancie
sisi au cours des discussions d'au-
jomd'hui avec les russes pour qu*
des propositions dfinitives soient Rassie.'Certain--ne it si les dons des
fui- relatives la restitution aux
rangers des prop lts conri?ques
aviu que les soviets ne scient tu
puuvr>i', i| q\;s- qi;e temps d'en tair
avec d's gnralits.
Le dlgu britannique sir Philip
a a K^eie que toutes 1rs proprit
charrie a au- ou entreprises trangres en Kussie v..iao'f a alors demand une estima
oent divis-s en deax ^ tgones, de ,jon des rec amatiois totiles contr-
dlera:ne' a >; elle f-, )a R,ubije. Qa |UI djt ,ux\ y aurait
par
guerre except celles de l'Aile nains.
auciens propritaires taient ICOOS, perso ans except les aven u.iers coa l!oa de liquider lei dettes oteralliii*
sntiraien i aller en Russie et ,e SUIS eQ faveur de cette lianiis
Le ton de la discussion de- dl
gus eu onsns tatique le monde m.Ql Kenral que la t-ran
(P- veut savoir si certaines catgoies de pas seBic a eo tUpporter it
,,iS proprits seraient restitue*. Mr Li- rapptii que \a France la
tqui
lion i condition que ce soit ou r:j, :
auce ne sou
charee.ll 1
pptie que la t-rance la coatrenc:
de nes avait t invite abai
O kobra. Le numio 1
de crtin, d tratre et ne vendu. Il vente partout.
diplme de geuie se distribueut
eopisusement et aussi g
(que les certiticaie : t tsile enaei^ue que, pai toi
asperaon^b se vo.t a iru uer en pi,hlcd., iPCteai
as temps les deux, petit uu bi- v c LaCbarreUc, reeaeil bi-m.n
li.ma. dnoue .usoquedqat n-| ^ ^^ J^^ gQ ^
donner une partie des rels mu01 ;
4,a u y aurait C0fllf- ja Ktissi et presque ea m-ni
usses les restitueraient a jp .,< diffi-u'ts i taire une esti a H-a 1t.
rria^.r. iw.1 i, g'1"" o'"-" Ies liue une csu lirup, UQ de BO, ^iitt aaa0ifstait
propritaues. Dans le B4tni, |0elC9aque des proprits in int.
'io-\ d* demaiierle paiement
H hurs anciens
itr groupe il placerait les entreprises dustnei,;s, wtl donQ ignorance de llQt"rl et unTer."avait dseiai
rduMr, 1 et commerciales telles de ,ttt acljel des p-opnts et le d qaaod el comntBt B0US lvioas
sera ae iIBtcntion de rembourser nos dettes
ar * et les intrts. Quoique ces dettes
ntquilajea{ e[i contractes en vue d'une
a ui- UB nouveau journil vien1: de pj- n.achines. in lustnes textiles, tra moniaBl de la restitu'ion qui
D*ci- rtt.tr*. qui mrite d tre signal se*, vaux d'utilit publiqu-s rftioes, bais wrdi LiT.tnoii a insist poi
l&- l* calemeot i l'attention et la syr- constructions e eiplouations p- des ch,,(res soient fixs dlS4 ^
trol.trssde mme que les banques. ctalt lr, Dalarc, QU-UQ dk.teurSa.he vicl0ire qai a proat a tJB$ u ,
, Cette catgorie comprendrait 1a plu- |, montant qu'il doit. On s'etfor:era $et de ^J rpudier B'eQlre p ,ue.
. p-rt des intrts amricain; y corn de iui donaer satisfaction avant la me pour ua seui iosUnt ta;s notr.
ki
1* e'ebi eu uiAiiere lit n
iqae que les admira'ious cura
* 'uepna sont encore le plua
us]u ui
* V**"**0'. ife t leur, et de 6 gtands dessins en nor, P g. a odes usines de llnterna pr0cha,ne .un.on e;p:lti BiiiU Qe dpend pas de noa
re^iifs un seul sujet et composs gos! Harvester Company prs de La dclaration belge a remis une s.ul d- rer UB r,|Cinent gnril.
par un seul dessinateur Mo-c*a- a0su,CCdrsVe d '\l* Nal,onil note au secrtaire gnral de la corn Ajr, avoir rappcl aa ^
Les meilleurs artistes et les ri- City Bick WtOTld et Moscoa, tes missioa centrale dclarant quen dsi la p^g^ avait t oblige
criveia* pole ou prosateur, n>oa les p'us illustres assurent i * n" d" c,es vVes >ae5h3US,: cl iin
aprsmiie ou deuxime ueu- m\t$ publication la plos belle tente Pe et les proprits de
W, est dclare plauaut daus ie-
Ma comme un aigle, ou bruyatu
H loruieie tomme uue ne. Ni
Mut, ni 11 L*.-, heiait, cepenoact.
{f*v la | lapait neutre eux, une
beaucoup plus jutc- Maia il i ........ ,,,, i: i: : .; ,, ,
monde mais le premier pas dans ta
|000M et iii (aaQt ses dlgus la Belg que avait di se C9aleater de vagues espoirs;
tinlarj un accepli |'aCcord lOteiveoa a bnes et Mr poincare a concla que ,a pras-.^
veut vivre et ne vent pas dtruire
qui que ce soit, mais elle ne sau
rai' permettre que l'Allemagne s'en-
uisiiqoe et littraire. Sa ulleCtiM Company au Caucase. relatif 1 la confrence de la liiye.
van. ra d'tre conserve. Uins u 2me c"tSorie. Prolel Cette note est ans rponse a la de
Daos le premier numro, \'m:- place les proptits iramoDiliies iel- raancle des Sovets s. la Belgique et
rteit humoriste Gns Bola mon re, 1" que terrains, maisons, dibees et u Fiance aCceptaie:at rellement les richlsse au dpend de la France. Oi
avec son originalit coulom re. une Wbkn tant qu ils ne sont pas co n sit cUU4es aux tonnes desquels la Q0UJ de naade de reconstruire la
pste de cirque on des clowns repr- Pf s dans la premire catgorie, hu coaflreaCe de la iiayf. avait et c
** psittr et m luger usa iilrea'Ue sen'ent des r-----------------------, -
mus, on sWoue de >ro.s ou qua d-n'omates, des daatttr, des agio- ssaue de trarer ies question, d.ver pouiu
Wsutsu.spou. se debar.aaserdes teursdesparlementaires.L'anteury ex ses telles que dettes commerciales et
'1res, stsx-ia eu sooi inves, a Brime. en un rac:our:i drolatique et prives, dpts et balance dam
DU'h 4i..... He'otrto'e saieit ds1pV6:eu"rVdVguVrre".rds pl de ces deux g oupes il serait n voVue: La Fra ace n'a pas encore re ZmSSim aTatriaTft It li
prime, en un rac;our:i
actions des compagnies,
saisissant, lime m ne de ceux que D 40";
ces pitres prod-en Ce premier ua- proprit industrielles ; ma>s lit Pm-
mio de La Charrette ist un doeu lippe a insist pour que l'on s occu-
ment de meenrs en mme temps p^d abord de la restitution des pro
p lts commerciales et industrielles
PA
i\i.>
2S Le Saat a accord
un vote de conaace
des dbats
ibeure qui tonne, bv conoidrei
tourne utUuis quand ou ue leei
Mtste qee du talent.
\^\ZrSJZllT^ Tt .P un g.nr. Rpondant au d..u britannique
hM.D.mZZ!pa^^^^^^ nouveau qu. m.nqua.t en France. Mr L.v.tnofl a caus uue vive g,
freMpreiii.!, m.Vd! Elle y obtiendra u succs clatant non quaad .1 a dclar que le mob, e
t*ai. Poar viter ces inveeiives, st mr.t.car la liste de ses prochains Pur le gouvernement russe sur la iu)0e.dhui
Mut moyao b-of.re a vous : aitir- numtos annooee l'clectisme, l'ori- Question des restitutions et coucev Mr Pomcar U suif
|Jr bsui non que l'ouvrage est -,oalit, l'audace de ce priodique sions tait ua des av.ntages de la r sur les questions des rpirat ois aile
."'ou Donna a.,rrBDaot, d'uneja, tiaQt et libre, qni se classe, puo.ique ru^e.Le gouveiaement rus mand-s au caurs duquel Mr Pona fi j^ o i ii||lC
utre pareille, d'tm bl, parmi les publicaions de s:, a t-il di ne s'inquite pas de sa- r a dclar qie les allis taien atn \J\j& \JlJlll
vj r si les prcdents pioprilaires vs au tournmt del questondss
et ient l'btat russe ou citoyens russes ;paritions. nus qne le gouverne
ou trangers. La dclaration de Mr ment (rao,: irait tout en son pou
LivitnoK a occasionn de vives cri- von pourem :'ier qu'on ne s'engage
t.qi.es del part des cbeti des dl- dans un eu l sac L'Allemagne, a
d-una oeuvre dramatique. StOO-DaCtyloyraphe Vf^^l^S^ nl dWi d,t Mf Poi dtb" ^ UQC
^w ne vous pardouotra janaaia # et.ie
taurat on des ruines laisses par U
guerre sur les ternteires ravags. Lais
set la France s'abmer dans la nmere
serait inMiger une blessure mortelle
i.'jrope.Poursauver 1-Hurope no as
devons commencer par assurer d'*
bord le rtablissement de la Franc;.
PARIS Ce soir la chasabre des
dpat:s a vot ddnitive neat la loi
militaire qui hxe la dure du servie:
actif l ift mois par 400 voix contre
soi] Ce projet de loi doit tre ratifi
par le Snat.
toui poiota "surprenant
JnnsUt nulle autre .
J utactuie luaoapoouee, et qu'il
""tue un ciiet a jsuvre de pre-
contre, ds tout premier ordre,
xtiaiir
parmi les put
premier ordre.
142, Rue Montmar'rc, Paris-
PARIS ta-
ri; 4ure, qui restera le inonu-
JJM>uacaortt u0 la peuse nouvelle
Stsrliag 51.89
Uoliar ii.aajo
vous
, vue a-avea psH ueclar que, ds
praruier scie, sa p.ce voua a re-
atrimCoue pri9 a la B>Oie. aux
ani qUB V0U" fcte- rett Ug
ttur h X*l[* 8CeD0 Uailucmaute. le
^ D 1*1,failtil le ca.njjte des ouvra ^
ai ^Ue'U dluuOUquaS,en pl'Oae Jot'c Uquelie appiruenneni le lev.
ytra,des toile ou >1hb marbres c'Ecole lUrejsera avec pUint iou m
qu'ils uient la Haye pour di.- crise iinnK ni -, cette aise cest
Direcieurde l'Ecole Spciale de Sino-D.c cuter non ps des principes mais des e le qui iS 1 - -1 1 et pendant ce
Le
n ograpkie svisf le jeune* gec et le jeune
hl es, mr le point oe terminer leur tude
secondairs classique et direui d'en>braser im
incdiatement une carnere pratique et rmunra
Irica, qu'une classe Stno-Uaf.ylograplnque
ouvtiie a leur iniemion eipre5e a la tin
em mois ou au commencement l'Aot.
l'icpatation a la pioieion de Sicno Dactylo
hc tn m semainei a it moi selon la cal
t .ils ; et sir Philippe a particulire
ment insist que ce n tait pas de
cette faon quon aruvcr.< t
i s'enic-n
K^l'1
t..
t>l a
t* ou des mature*
iju ues compoaitious ayui
lui en leront la demande son nouveau ptospe.
^IIUIjm r" ""' v'u'lJal"*'u" " ,u iyaa, dans lequel elle a tenu Une u . -*
>tuaui uUUlleUaauw quallUS d |MB pa.mai^emcot U^gisSM e 4imw.0ie
*i on ea udditouuerait bien %aw^on^dearvvi.
f np< ses 1 1 'uiiruH sont en plein':
prosptr, Les c0 npagaies aleman
des, a cot nue Poincar. ont distrt
lC erl dre; MrLivucolfa rip ^u qu'il ne bi- 40 o,o n lias eo 1921
dupr parlait le celte affaire qu'en pas-.a.it et la doits .u.c.nauJe a dj repris sa
pirce que U 4lglioa ta <- -i ut p c an troisime rang des marines
taue des p.opos.ii^-.. k.r:.qjcs qu' cj merc le<. du monde. L'Allema
e uidcrait pas a iuarr.ti'.re. go< raco'c I-- h- eanx quelle a dii
ue ct, a-t il dit, a fioit 0 : d liv ei u G>aoda Iretagraas all cons
finir son rttitada sur \z \ roblme ; t b^au^oup et cale est cogage
des resntu 10..4, il il sits appelai uau d'impt tant* wavau* da^ranlis
qui
aie 1
t haq
Motion King
H nous revient que la notion dn
Sna eur King dont la pnneipe tait,
le retrait de l'action amricaine en
Hati a t rejete au Gongre des
htata Unis une crasante msionte,
A b.eo t d'autres dtails.
' s ^;
Ljauoa Vniric;tiiie
1 Sait Commissaire Amtncv.i
et le C isrg 0 atfairea des Etat 1 Bai
r h vi ont a U LOgattOQ Aafrtaaiao
1- \ juillet Wil ui heures irf
du soir.
#



LE MATIN
-*-
Jacmel
Liste des Umruts du ce lifci J'Cluics
prvnmrt s ;
Faibles, Anmiques^
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
, assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
'l le.* plus dlicats.

aasasase.-. ^aasKasas
MM. F'ix Abr-rian*, NOMU
Alexis, Auteert l'oursiquot. Dumont
BtLlandr, Frank Botcard, Daniel Car
renard, PaHieri s Cormier, Georges
Craan, Paul Crazp, Koger Charmant,
Ht do:; D-,--', Danai* l')e Gtoiges bis, Charles Henri, Aitaur
Laroche, Daniel Leroy. Dfscze Le-
corps, Oranville Lsioche, Iules Le-
graed, Maurice Lapitrre, Pages La-
pic lit, Aufceit Oiiol, Maurice Tho-
mas ___
Mtllts En l'ie Beilar.de, 1 isa Bel-
F i tsal i GofcU*. I emande |asmm, N'us ,on,n' Pris *%*?** *uil n> ur- Les demoiselles et les jeones gens
i u" .., r>-\ Pasvie messe demain a Bizoon. __2 . l ._ .,i ..i.r le mu*.
KelHI Itsmia, Ugl LhefUlCO, Gll- Le g juillet prochain U y aura messe solennelle 9ni "J b,n .VOUlU Miff?1 ?" ,
"- -t premire communion. ter la crmonie religieuse de la
s la journe il y aura kermesse et tombola Cathdrale le dimanche 9 juillet ain
toujours au profit de la chapelle i <'__,.,.;... a. la #_>
Souhaitons que cette lois Uceuvre du dvou le Commissaires de la Kle
pirc*Lerou soit acheve dune laen srieuse de l'inauguia >on du monument de
Toessaia*, sont pris de se runir
maidi prochain, 4 Juillet, i Cin-Va
ut'is, d^ 5 htu:es de l'jprs-midi
Li Comit
--
bf e l.mturt, P-tlia lapierre, Dia
u- Koi>g<> Cbeigilc lt.tpaud, Seau
C. \) U.
fiu Dpensait e de
iA*ile franais
M
heufrux de faire
la belle opia'ion
Motl s^mn-e.':
p*tt au public de
cbi'BTKicale m a m lien l'A* le
iiancail le j'udi iN Inin du courant.
Il :'agit d'une hyslreciomie ab
fominale sue-tetale pour un cas de ~
ah erre.
Urologie mdical*
et chirurgicale
<--..... .<.<-i.r
Maladiea de l'urtre, d"- la prja
U'Rtp, du I Vessie et i'.i-h reina
Mthodes modernes d'explorat on
Docteur A.jL&SCtU FLAIR
Consultation auriendez root
sdresse provisoire 1I21. aveiua
-
La lurreur multilobe, vieille de Docoete,
Cira ans (au dire de la malade),adh Un* r*JMmnl dp l'incontinent
renie u rectum sur une surface d'en MseotWIi d'urine chez les enfn'
?Mon trois travers de doigt. a"ec nn H *n\\U par lea injections pidu
lobe entirement ca'cifi ; prsente le '
volume d'nne ciu:he odinaire et
pse 8 livres cela compliquait lilgl
lirement l'intervealiea et la h is
sait de di.ficalts.
Pourtant le jenr>e, mais dj ni
nerit chiruigien qa est le Dr Martial
Itoarand, se souvenant des leons du
Matre le Dr Lon Audain, s'en est
tir avec la plus grande habilet, s-
cod par le Ir N. St-Louis et Mr
N. Sylvaia.indiants de se anne.
UJusqu'.ci la aalade se porte ad ni
ranlemeat b en.
Comment en seraii-il autremrT,
elle a t opire dans les meilleur
I.UX uGiVull8e3.
OaArtBOV porminopiirloi
IABETTES CLRY
. t ti. PB98RE GLBY
(Mthode du Dr Cathelir, de ran) c CLErtY_ ^yovl st.Martin>Par
,

Le Maliu
AhonnpmsBt
Dn Mois
Port au l'noce Geordtt
Reparte-beat "" J
1 !" . riernt.tt, ,J
bit* d'atsr tfe. '
f+rdu~~
Bn iretareau tn ctir cttUri
quelle clefs : *>wwte<
Oc* petite elaf plate arqua L'S un
Une claf marqae Yale No 98,
Une clef marque Corhin
U D clef forme rende loar
Celui fui le rapportera an bin
do jonmal sera largement ritZ
perso- ^
Pharmacie W7 BllCH
Place de la Paix
Vient de recevoir par le* derniers vspeurg nn grand astortimaot J
Spcialits franaises, des produita ciii-Diquea e^ des drogues de io!
Iraicheur allemands, sm^iicaina *t franais.. ^
Faux ranpralta de Vichv, de Vais, t de Vittel.
Bans pnr*ntiv Hoile de M de oo-ue nn prix excep onnel
Furnitn d viande LiebiR et Jus de viande pour lea malades
f.nrfules F.-invctine, antiRorococrianea et diutiquea
l'i|,.lea et Srcharure dp Rhomnel Rcon8tituani des rnyaus ielIalaM
Ptlnlea Fernodyle Mdication cecodylique ferrugineuse
N^o ArsyO'tvle. polnaaot modiflcatpur de la nutri ion
t omorima de Veinoiine, traitement apciiique complet des aKiC'mj
Vfippnpes.
Jnrirg^nol t'rin. Jodp rormal peDtoniae assimilable
Captola 0*lodnme d lodora de potassium .
Globules R^buid, Soecflqoe contre I Asthme
Pilules Gaip ire, Hype-it nPion, pt *rio*cl^rost.
Arthri Sel. le oins puiesant des Binrtiquf s.
Hpmatrene Hommt-I Fa>ine Goldasme pour Ipr Bbs. Poires i lu
ment eaill-ps. Coltttra de dentition. B essfs a tp, feifnes
PoLr les ttni'dlves: Sa"ehiorotra Sallie*, Throjometres.FasesaUu
les- Mit, et diveis autreb aitleles.
Parisiaua
DIMANCHE
Avis
Reprise de
la Srie des
Sept Pchs Capi-
-? Actes
laci > en un piologue et
ndhions powiWtl Le chlorofor IW la Rci"e du C>nma
.e,vr!tablecause d'intoxication chez
Il oprs, a t administr avec
tint de parcimonie pa' le Dr F. Coi
cou, que la malade, pendant i h 20 |a protsgoaista rwtme du 61m.
ao'a dur l'opration, en a a peine Qoe les amants du beau, du vrai
rc ratent cette fois, la reprsentation
redemande.
Voulez'vous tre con for tablent nt ini
ta lis ?... f 1
iS?fiS5s Passages qui visitzPorlan-Pii
pour P on V,lie aux hsona cidrs M I .
Prew-% vo re pension a
/iftel Central
Soir, 5 lieurpi', 7 bfOfff
11
Lu
sona
s> Tfdi
|,S H li'iir. s lA.
D mncb* Matin. ii heu es Ifl,
;) b* res, 10 heures Ij2
Dx n. rh Soir, I heurte. > lieu
re- ','2, 7 br,a1|2
I e M;. Htel de Frnr>cp,r*iace
G' Mon!. It'if Dn -m D tou' hei
Port .u p.it.ee le 3j juiu IWJ
absorb )o gm*
ToSI nos compliments au Docteu
Bourand et a ses aides les Dis Cet
eoc, St. Loui et Sylvain-
Nous ne devons pas manquer no i
plus d'adresser nos meilleurs com3 1
ents, notre aeilleut encoura^
m.nt au distingu Prsident de i A.
aile tranais, Mr Flix Chnez.
S nos enfints et nos Irres *ru
ver.t auiourd hei trouver ce nouveau
champ, on exercer sainement leu*
nergie et leur intelligence, ( B u
sait, m cela leur a snanqui ), ce '
bien grae a son dvouement et i
Entr:
G 2. 0)
^p""wp
Maurice Ltitiiua Fils
Angle des Ruts du Magasin de
1 fctat et des Frcnts 1 oits
Matchaadises lYtaiilM
' . . "
NOUVEAUX
f Mi*;!'.
Chtnnsp du M*fi : Vue sur la m?f
O le &eMMCe?t irrprochable.
Ptisign.Duni Pentuon. Table d'kM
Vins fins de premier choix, SnndwM
Sorbtts. Billard.
.m
**&eie
niL^r
L-K,. \
MJlDErftATiCUf
I vs. rx '
...... -
^.rftiSM'.iT.....- -
Dc w
Il nom est uit pan de !.i mort, ;eue nuit, de Q iI )"il (1 ?/.l"
.n UBtit d* SacribCe Que nOUS le M Urcla ChSBlPSfS*. Las ruoenUls auront w-*e "-''
son e.-pr a. hhum \mm mmwm m ^ 4f01it mauo.UceovoJ pwiiri de la naiiM Jf >/-* u
\'irnnrr| <* ut
Panant Hailroad '""^te*",u"de M,,,eM' ' loussaim' M j>n M
Stcatiiship Liue
B U G G Y S
En vente che%
l. Prewtsmann'AGrGERUOL*
15 .ir (lu Ual.
i
vr.
mortuaiie, iIm rue Mocajoux,
itndre l'Eglise St Joseph
Nos coodeieancet aux tamilies que ce Jeuil al
ili
l.o lurraiUej Je Mme M. |. I'oussaint, .
ne Arj.cle Amlie llvppoli:c, deceJce liierapis n entC l* I'b'airie
midi a l'Age Je ei an auront heu tel aptes miJi .., uje AirtKa Ce
en la HaMhquc Noue Daine l)) RJt
lu n
Numros du
du .Vf(j/m
]|yde Sleamship C
Foreign Service
:e Northbound .\0b coadottaeet n famille parUenttnoicM 8 na dmin etion de |
arrive at Poit an Mr WU Louissamt ioa e,)oux <.\x tous .-s u |t yfu i h >r font tomptSOt
to IP f. AtfVSE
Jle i7omn(!riarob^rc7/".'vi''.liVa iw M'' L^;"victor"e.M.ie Ai.ce Leeta I .-..
cane Saturday Joly lst IfU anrt
will saiI lor New York via St Marc,
oafivea et Port de Paix the MOI
tav iakieg fieinht jfc passengers
....
Remerciements
Mr le Dr l'cllur Faul et tous le autres RM n
, ae la taaiille iemer:ient bien liMtrcaacai
m anus uni Je la Capitale uc Je u province
!|ui leur ni Jonnv Jes prcuvfj* ik- lynpailwc a
iMOa de la perte tuili vniincm d'arou'ti
,ii la peraonM de FmI Uiaim-v leur refrne perc
il aitBI
Il lo p'.er.t ic croire Mutaoce,
O. B.THOMPSON
Gnral Agent
Fort an Prinee. le M Juin lfl S
BULLETIN No 18it
I.ps chargeurs sont pris de noter
va le &S Advaaae est Mt'eedn n
p^rtsa Prince de f.ristobal C 1 i*
Miraanftne Samedi 1er Juillet 1122,
t urina le miut joar ponr N6W
aTaJk via SI d'' Conaiv#e et Port les cours dt i Ecole de Dro
VL Faux 'jitnaat ti^t et i-aspa^cia it ctdits tous lea tud-ant qui o"
aie rau* ,k ^ ^ TntVMP^'JN ai^c la lettre de proteat,atio
^ext floiial U direouou de l'Ecole.
Bnno'g'nfte ban r s' dema-d
fOLM ii t. a sjtdj ils de Pu t au l'une
Ii.i's aenoLatemtnK
S iir.sscr au cui-
attendu Port au Prince le 5 et to*
--------- sera le mme jour pour Jacm'l w
Un bnnO'Qn'*Ute |#q8 (#8 p0 <(8 du Sudt
ce evcr8 l 10 f^ rott* pour iYfi*v*^r
^. Fe CtslHEMS. (| nt (]^^!
Pon ju Piincf, !ft 27 Jji-m 1^-*
Dernire Heure
Ht qu' i
>it un"'*
\ Vedre
I'' t rhBPd-Aro n

-rr-^w
Il a t- dcide olf.ciellemei.t qu'>'jcli,'|f vin, *<;
coiit"-. -nce ^o S
eon
i
I
d'*'iUtr. pvre
ini> . fy n, tu
t-i". vin*ge
Pour i> oOaidilioi a b adraaser au
burt.u d jjaUitil<
Pbar:u;(cio Cent rai*1
,/ ici* ^
flatta.* d- "/(* //tcAeMi. Lrecuif* it***
fmaannmniM 3pinnkit'p .


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM