<%BANNER%>







PAGE 1

Lt MATIN __ Peliles HiUTCiies c.traTicr Pur dblt 98 Jam DUBLIN — Les ueupe 'e l'tat libre 011 ,__MI.BCC a attaquer hier maiia. l'aube, Iv. tares Utea-llr..de l'armce rpublicaine irlan__.;* b-rica-ee dans l'difice des qu.itre cours. L'attaque cornmait encore* 10 neure du se.r. Les pertes 8_ lgres en Ftopor ion de la na tare du COttWftt bRL> _-._L' an l—*-* %  du lapon et ni pour Paris c.nfer.r avec le yicmiic islm fur eewale*" qui s on irrpottaiites intressant Ht 2 C. i"" Le conseil fdral se premena e l f.v ur Je la loi autorisant lis imploys a adop er'la semaine de 54 besses <* \<* !" 1 •_•** tien que la durfe rie la jourr.ee de travail ne de%  asse pas dihture WA&H1HG1UN Prsident Hardmg a corvoau tlMM ce, *epiente la Haye accordaient des ue->ii ila Russie, le gouvtratrrent des sovu-s tait et a ravir un pour^ntagede la Jette tusse p.e Miuone aux crdits reu, .1 a.s t-.l a,oute. MUS neus riluuns de t.ayer pour la reconnus saace de jure et aprs de recevoir de l'argent •e< te.nqu.et privs sou ptttate que les guu vernement eux mmes ont peu d argen: Wl.MrSLhbON — buianne Lcngien gagna • Varits (E OIR Le C§mte de Monte Crhto Parisiana DlMAIfCNE Reprise et La LUXURE de la Srie des Nf. Frbs Opi •ai CD un n'O'Ogue et 4 Acte me la Reire dn Cjcma Inserti-n dem nde Da systme nthropomtrical Ddi au Boche GreL'ier reprs'ntant de l'ordre n.. loiy.il brandit l'oee du iiV 0 |r, pprrri les eciercps burvairr, cic'tait nrm nnni..;. cieiise. le g i.'e Chapitre Musiaue % Sylvain Prier* Ent.e : G. 2/0 Friesc. Bcrilii. raine. Ci •< t s les fcif-nrea relipietia*, le n nie o runion ne toutes les connai* ssncea urtout de Htfl d'inviter on ^e crer, la diplomatie, sciences ni pour soutenir Ciori., Lecunte dont la disparition tr 1 immortalise le dvoue,,,? Srielle q lora de la ri it icyj l'B tlffl, I Uiprun:.iir, rvicuiM %  • m VOIfc 01) pfPStl_P, Qrjg jjj. thu Rtiqoee, mdica'es, Bcieocee de l'homme qui a npppori t. n l !< rrroe int-Mectu! et moral, qi i aient des Finances tout tu MI l iauraient la psychologie et la son ccur large, sa _riPo.cs ?_ Des lampe, au manu ment de Toussaint Tout le n onde se de rr an de si i'ad ministra''on la>jeia la nuit le rr onu ment de Tousf.ini dans l'ebecnril, Il nous est revenu que B o, t u jours symp.tb que et seiviab'e, n'a: terid qu'un oiic tour placti .D. cet enduit les Itntper nfresssiits Non ptions l'administration de donner ce te autorisation. Cctt Dccaaaiia tt u gent* lois, la Entia logique avec lt pran rosire et la Hh immense modestie. Il y i it p ttsi n -tu n mr'Qce enlin la morale avec la poli teinp., |e m'taia trouva | G. 2 00 •• %  I'MVD _,..-. ...._•.-.„ .._ ... r ~ r -, trouv n tique et la Juiisprude nce et le ayt d un hydropique ; la patinii %  .i „.i_..i _,.„ A ce deune malheureuse SSDB IODUH, d'atteiitinn ruai l'a toi ^ ait vue d oeil oit tre ri< loppsntdaia un terrain inn* Nous pas se nicii""tnnii battant n.adirr.oibelic hlus d'angle la belle o • n %  -_._ 0- _na doDnfe loccasion RIS Electrication ligne Pans Orlans co.n la rrotaeoniste rrrre du 61m. P „ lignaient la psychologie et la son ccur larue. sa arirnep ml. Que Us amants f'u Itau, da vrai re ratent cette demande. me sothropomtrical etc. nier on a dot n le moins d pcsrib'e; cependant elle doit— rr rcrait atso ne a cm _edes prends ha.privat ons a la mira, servicex que ce systme u teudus H pouvais othir que le aecoon toutes les nations qui l'ont romptie. laibieni i ce et il fallait cette aciente on leon de rneaortr cette maadeet lui donner l'-naiomie de tout tie vivant stuallument tion spciale et t tout da MKBi:iMiie liumeiu, avant >re_ uins ropdicsua et chi La Far.ce d'aujourd'hui an t; orieil d'Ktat n'a dur que quel^nei minutes. Aprs la csrciion des der tiers procs verbaux et le dpouille connue Mtm ment de la correspondance, la seau ses iroentBtiuns H _,v.. ... —j. %  ._..>.. ._ ^w,,, ce fut leve, aucun rapport da coiu commis, inarqna dans les matirehomme se pieaenia, il louri', mission n'tant prt Lphaliquea de mon trp.pour mri prit tonttt vida sa bjune,iu ur telle innitioD. L'hy|niate Halle Lie. C tait la vie. _______________ %  ___-__— %  BB— %  %  % %  %  n Desba'oi^it l'ont -.a. iquard lia Ci.t i.oiuna la c'tait looit tftfl aidaient Napolon Bonapsrte a recon Ceux qui or t collabor me k natre ieo humuns fi leoi gnie na Dep-iitment de. FinaDCtiioi Conseil d'Etat IUUI M M M'tVOI'ITIIIW UUUJOIU) O.Oll' %  -* _•• %  . IU'UI,IU4 Cltlll dUvuir une ccnraieeanccp complte qui dependiait de certaine del erience i hi-iognon onie : la(.ecuniane en *" -quelle date de ._,_ %  —_,... ._ r .cette minute %  t l'antiquit, jub l'a teuse d'tngotase, o rhoattrl nt qu'il c i-eit dans cable est tu loup pour l'imn] quels torts m-j • >ii'he loi.-Be agoniser le petiv^ menecra OU peu. L compare euprunt de 5 millions da trancs U-NKVl Far lettre la h.at de Nation le faticaaccepte qu li> htailues de .a t torts Grild) Sir d'sdiB-l n.„HU-.n n^taLl .,H %  ^ %  .^m><-^ ^ >•:< n .tr-Monr mri put u.i.Ut U,1M M, bjure.i trf>rgtons nos lecleuis ne % %  p i/Ki eu plaisir d'ttkiftti | !, e aitis'ique et li ltaire ___[))iiflt8(rCltt0l ,:,. ..r K-. .. ..... t.. ...._. ,.,,„,...,..-.,„.,,„, r o t du d >, | ^ Ltrxtti turet dans l'art.eu distinguant la pio i itues lui lecoDt-aitre le te du ittlOkU vio.onile Va eno Cl*?flW*ll WQMwir Q8fc_ fes.ion de thneun. depuis l-avoca, ceduufiniocur et le eivoir La Malle postale pour New.ork toeicien. le .i.tique, la police, le _|in|fintur. Il uitslotlj dl (.enclu un P<'t Canei. U y.Ut nostale pour NtW.York ,e rtuficieu. ie ir.wque, m puucr, i. _u... %  ._... k u.... ruH. u _uia loeraviondert.rf'ia Mit* l'F- .„ a vurp iioi.aiveh !•_•_ 'homme Oe coMiatce.le guercite yen, qubud il agit SIDU ie vatica. accepte ,ue us ..... --_ 0 "'" 'A K , LU ,' _" l _. ., \.w York .' ner, hnvenieur. le mCMiCiD, h plia aojouahoi il estaimitti ImyS^^p^S^ltlSlSSi u Aub. K ny. Juat n klie.Mar F'er.-de-i-au e "^SLii e HSk le mathen.stic.en de l'hom du pies.ige.it si ceu-eelpu """f e, ',t/;S 'a ni 8 ron H,i "• %  b,tB T %  1 t£" BM# be,a lcrm e ae me de htt.e.le mdee.n, l'hyginiste i les-ige, % u* seia pss ce que '"• dB,e u,,,on pr k t)n ouv "- d "" au ' H %  •' n ll ,w JSt. York PI l'E.rnra tf-lM la mentalit et I iutl.n_t.on de appelez atuti, moi. je Ivppille ua New ^o.k(dnecu sera e_p.eo.ee mmk ^ a kkMakiaUta ^l ma WIB j, VH ceoacit. rnr ip> btesmir Gorgas. le u -mi J Sillet, i-u.i au Prince, le LU Juin lOSW. uo_-I.Mti. La lettre . K nee de Oaspari t.aite du %  •B—t anglais Paenne PAK1SMr Jean Farmemier, cbet de la de 1, f.tionuancier tran(,a.se qui uo.t conierer ave. ucmrr.isMon inticaiM des dette de gurie wiEaMS-UatoB'taib-ff-eta samia. prochain an C01i Ltleliier. H.tie sur le S-*oie _, le COIPS du .rince Albert de Mo-aco sera „an S pOrte samedi da. 5 la pt.nc^utc et expose ..n, U ehave.le du prince pmdam plusieurs )uurs. Ui lunera.lli au.ont l.eu le S Juillet. La cou, miMiOe la lgislation civile et enrnmc.le de la cbMbrc r'cparc un t r.|Ct de loi reglementa-t te dr,it et surveillance des ctrangei particuiuitment ceui qui soui dan les allaire. Certains ..uce de 1. le co._c...e.t les ba_, : er Mr.n Ht. ei comsrenntnt -es clauses .teiaisant .a t ;Kuli:in lut le change On tiouverdes rirtti aux pr %  < d Deux gourdes, th. /. Dereix, Ma i.m DtbLeiy Djoic, Ailied Vieua, Fian H cepseit. Moi biru Ujean il Ualccn : 3 gouidis. Avis Il para.l que l Dpertrmpnt d' llpatruction pcbl tine voudrnit cou m ttre tux inepee euiB gnraux le ca a l'omre d jour. Il .'apit de pavoir si dans une \< %  > %  • on de ce gnre, les inapectoari suiaient les pi uvoi's ncesBairea. I e p>of aaoon ne te sont rea di cases occasionnes par la ga'creusi pr'Tt^P rV'-S anr.t lia 6olldsris ..s.staace de l'Asile PiaBBM BU BNH_*rCUI mah C | eg tudian B ? Une fte V Asile jbrantiis Il lltit bru t '.depuis quelque* .orna que. pour qui, chtiqaa |Oui, v.enaeat sollicitet la gutnsoa au DisF''e dc cl ti-1-.sement. qu une •ne devait tre organise dans ce but charitable. Nous sommes en mesute d'annoncer que cetic fte e pr*p-'e qelle U, htu le %  %  "" ,. juillet dans la v.ip"be salle et le ]ardins de N_U'> aveia". eu occasiea d'ea cause avec plu.ears B.-ies Pa.roanesses, M"' citent tout _tv.e-KBt ajs pripaai.i e cette ru, mats lUH a en p^s voulu neus dans les grandes li|ae, ce qu elle -tgaai _• n_u" ueaerons de forat la conspue puisque %  oire detoir ist de re>ngner, et teio-s en sorte de suipreaore les seciets. qui ne pourroat tue bien ii.epour denaer ao lecteurs un avjat go^t a.. ..-• distractioas coin tntes par ces Daiae %  ajur piocurei tous ua agieaaic api.s aa.di, une SSUeeMM l-*l*t, -fil de raliser aloileur dsi.. eteadie le eriw de B.enlaisaace a I'AMIC hran 1 ( JU autre 1 oi, 1*1 examen* da vai t etol* tien btPB'' il eet de toute u gance que la quei'ion so.t solu liunaea. I l'occasion de la fte de Pierre, un camioa raBsagere, bien anVcpg, Isissera Fort au l'iince pour Ption Ville aux heure ci des 8008 %  L Ssmedi : Soir, 5 heures, 7 heures 1,2 8 heures 11D tn-M ch Mitin. 0 9 heures, 10 heures l|_ |).r.o. oti— So:r, res 11_ 7 hr_a1|2 l'u rsireH el O-lfi^ro. K >U'i. D j toi"he, Poit au p icce le 3 juiu 1922 l^zEB Urologie mdicale :s ent coinmea it chirurgicale La F'e de ce soir les Ar.ri'n? v>_ d_ Pfit S*mi Dne e' 'purs rainll'eP sort donn tpvt-i vn i la b*lle de ce soir au Petit Ssainaire Le setune jpltr.d d' SO'te_ Adiuinislraiiou ( nraie des PosUs %  k* raisoB du dveloprement du traac BOHal eatic la Captai et l:s divers poin s do Dparie ment de I Aiti-cmite, du Nord et du Nord'Oue-t de la Rpubli.|Ui, rAdmiaistrjtion Gnrale dc> Pestes avise le Commerce et le public en gnral qu-a partir du ter Juillet Je cette anne, les gui cheti deicept-n des eaveis recomnaandts gne lalemeat quclceaques destination de Dfaite wents ci dessa aoncs seiont termes comme Suit Mardi : i hres au lieu de it lires 20 Samedi II • M et pour les ebiets ordinaire de toute nature Mardi 11 hres % %  aa lieu de u lue 41 _Bedi u }0 '• " a 4J fett au Prince le 29 Juin 1922 Convocation Maladie le I Dfi r^ do la prof tptp, dn la Vettta et dr rpina Mtbndfi rnc-ern^a rtvxp'oration Docteur A. LlL^Cd CI FLAIR Consultstion lor rpi A d. z vous Aiirrs.e ptovisoire 1121. avenus Durnqle. IJnp trai'pmrnt HP l•j^rn^tp^pn' 1 fusen'' ''. d orine < h/, les erfanU et adultea par I a injections pidu (M. tir de r!u Dr Cth Ltr.de isrie) wrrt. On rou^ prie d six sc'et'te r*e lalca* q H he% vivacits du Capitaine Tic" I a ''p r'orne hier foir, su profi de me et s'y est habitu point qu'il me venu, il y %  i bit r.n'.i.uiLiB u un i._uiiii.i. avic (Juant u _._ %  _.^_•,_ i rapidit des l'clair, fresque lou pelle jamais un pain.un paioit i m et a coupa KUI ,IIB ui.m.t/uBii t t .utjo.ia < u petit syu.Dyt_e_ le coupable e l'iunoceot, ils ont ira telle >anit ute chose cuite N ce dea silluna qui jusqu'au jour e c, par ainsi il t*it oublier • d'bui sont resii indispensables a }uur l'imaginaire. C'est le car toutes lea hautes connaissance, medu vrai diplomate et il l'ei\. ma de notre scien.e moicale. tout que, quand ou lui prtests If Suint juriste, l'avocat, toutes orgauiea utt d'empiuut des 4U millions, i.'uuh sociales. _oum B imcndiate_aeat i dioit, c'est a dire soi ces Ces grandes raisons qui se trou d'Ltat Nut.e cation heiti vent obliges de a en occuper.cituns que prosprer malgr les la Police, te dtective mme de tous quelle tr_\.ree. les pava trangre, la gendarsnerie Adcnsieur Louis •uillss heuea if-, d Hati y apporte atUntiou et bieu taire d Etat su Dpartement qu'avec le sysln e lienu ou prise nucion p.blique pereonniee i he. rcs. 5 hen u impnasicn du bout da doigta de de dlica esse qui est %  df lu quauiB loin mein. _>e<: alsaeLC lie a tout homme qui de F'-'re,riace de (appareil n* heia et rappor •Uiiivtrait d une couttee %  I hygmo Viecosimiique. e. Co eys me de haute tude cor.fi Le minisire Hameiu est quelquefois sux plus simple t* droit au Pr-iatnt Borna b.mcueB Ah alla pouvaient runir dire jai eue les plus 'e Toassaiat, sort fr*% de se rnntr maidi prohaio, 4 Jaillet, C n-Va ciUs, d <> kcuesd* I' | rs-th di P. pulaire *t porte de toutp le s bourppp. '.'.t. lois gsunento dont I |rHp rdiO dol'sr-t "?. a ion do"ar La Billet entier de S coupons : 0 doua Le coupon V.cgt centimes or ou i.ri %  gomde. E' 'vente l'cv t au l'unedaus 1(8 mtiecns suiventfB. Aux Artne dp Pails Comptoii Kracais *dmtnslre "OHMC. Mme ll midi 4 heures en rTeJi e Ste Anne Maison mor u.ire Rue d'E lt III •nnery \ Vendre l>e chaudire distiller, avec cheofs vin, tnrqo" anglaise de la j Ct_dtj"ta.i a.t r .r.uts T • %  oaS_?S2. d08 •^MtttjjtWfci Pharmacie Guataves Prpnex'ioir. billet d maintenant vs. i'iprompt at siucie Le ptico. tien' l ; em d'iuvitatioa Peur les conditions s'adresser au burego dr journal Billets de la B Ti, ge 3U Juin prockjj; S. itju.uuo dollars, as J Carloa E. Cssiillo,, • — Sans distiocUos J les ventes te toot Un bon orf Benorgsoiste-cbioire* 1 r ourlaCatoditledeF"" Bons appointe-aen, S'adresser u cur* Mauricelti^ Angle des Ru. ^^ l 'Etat et •* F' 0,tt jjfarcbJQ-iKi )



PAGE 1

it Mftff* 888RS2S!S!œ^aS!i;^T.{ t Leh^ietFink (Y. MB fonde en !S76) New-York, .U.A. Laboratoires BlooiaEeld, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales %  Lon H. hbaul • %  : %  : H I Un 14&er coi Sis d'odeur exquise, tin soupon do fleurs rares, une note subtile de personnalit, c'est l'art de se parfumer. C'est l'immortel privilge des ens raffins. Le Flonent (fleurs ch l'Orient) et l'Eclat CO.GATH ont cette note de got ils ont leur charme et leur volupte'. COLGATE Ui-prcs-ntutlf '.. 0*1 FRANK MARTIN eu. /. M T BTARK BOITE POSTALE J l'OltT-Al-.H!X !.. / 8S:';v:'.vasanSfas.?!r.'^;?;*.*; ::v;v;:v/;';\v;. •;:•:::•;;".•.'.'/ ire la pression au Grand Htel i) France PCT ta $itua ion unique au centre 'cesjfe ir gll et par liarquefc m Vins d d Borde ux Kouye e ASiaiic 0 litor.qol aot iea deii iescifatione v triais ne ;decn nd.tfcbanuilou*. Wfmt vt'K.n'm direAwni d B RSAC *' son'Garantis rmr pnI | condition* uoa Agent a %  J^a.uws twu* poucons le vrow'e'inr dit GKRTIKIC lT5 que roit au r:ince .^ ^ fc ftttnont la dis;otitwn dut Clierdt. m W UB u,narre ttragapne et Vins Mousseux 1 pix modrs •*wrw alimentaires franaises, ^emep choix La M tison H. Silvera Annonce sesnombeux clients qvf/lls vient de re-evoir par les dernier* £j t. (Uvaux lc< nvtirU** **ihi ni'x,d %  'M e supriorit et meilleur march que partout ailleurs* Casimir anglais 10. veaute, Diagonal noir suprieur. Alpaga Baptiste Une pur fil pour csamii:*. () on draps anglais 'J|4, Coon draps amricain H|4. Voile blanc carreaux barraa. Voile 1 ni blanc at couleur \ Organdi couleur Serbie noir et bl >a mar.n pourjupe*,' I) 1 > ;i'*fr blanc e in chine pour tailleurskaki jaune ang axlra qualit* Percale blanc extra IUO. JCalicot de Pm'llf, Cali ot pour jupon*. P-qu blanc la. J ustrine a barrai pour taille ara ^ i'rppon routeur flnr n r jj sjOeu'l noir op. ToatSf pour jop**. ru ai or noar ebatais* * poor r. bai, Voila brod coul. Jitioett* biHucbe et couleur fiant gSoyfox blanc t aonl#or uprleor. Nan!Qula3iaiiit ir nnxl't-'9" i r.rrruT -i -.t.. rCAi bf %  ;:. S | Rcbaud Rtaulti'j mervnillf'ix. urpr9iiU uira< T*im P" 1 ".Li KL.con;6ir .^.n{0'&O wrU. A. DETSNtlEK. 83. Ra Am Martyr. Ixl NlUr.AtTHCKtn |l*-tStl CHLOF.CSC, DiCILlT 1 -M^ I MeAug.A.Hraux 't:Avocat Informe .M cMsjlfi fs'tl Iran ^ **" tlir?OF i*9 /prri ton cabinet a la Rue du tnire. Dr Z ^ " I £ MB iVo .7^1 en /ace tiu Cdt/e sou ma % ^ ^ „,, • ~rit aa. .. „. fonsui/aMona de d lO'naurs _ &f stokn et de S 5 aprs n.wic Pre*i votre pension L'Htel Central Chimp de Mars : Vue sur la mer O le %9>v\cPCi irrprochable. Pe 'o -, -Dut Pfir'ou. Table d'h ta Vin* fin* d* vernie • ekoix, SanJwfrSi Sorb&t — Hillirdn %  u..



PAGE 1

LE MATIM P*hutnatstnes Nvralgies Goutte Grave.o Artcrio Sclrose Obsit Qui euf rerifr l*<>nt> et itUfit tt rhumalia.i.c*. I i durcliaornerw de-, arterco l'anaalilemant C. i rtflna. les varice* : l'nl>AH4 doit limine!'•(.*• d'Atridn urlque. c i>olon 4* noir* orr,anim.>, •I flra " un-, r .'£„.,^r. l'URODCN/kL. lave le sang • L'irwlifaxnn aetneiael*, d** t* l'ft'.t'moii! cl i orii'u tel fi'He. -"'-'..si t. avant lout |ln|Krnr )< naissant' tl l< M*loflMn*oi di %  •• (.'Urici lu A la priode df prMUwe, • aeM prf|i" %  "ii i -,ej| fac-.T d'nypa•thatuil, i.n uovra. avant lout* au'r chose, lutter t ',frtri.'iwn c Jrc,uemm*nt (•rira 'a r..-..' n d'acia* urique dan l'brfanuini) en employant l'UrcdOnal • f'-nfc:-i-.r Fiva frof a* ii. H lut i i L'aitanui a* Poitiers RUbl fhv'„i. 1 •X tH Dhf. i Valtr.e'tnpfJ Pi.m r\IAI IDA' r tn ,v: inamif, i.i-riuaio'F'. Miijdiri i! .tin .ma. Ctrttioaattitts. LI^MYCOLuioMt! onuui | viain. %  \\\\i\\] t U01L1, A.jrol> groeraui pour Uaili i72t ( lui h ^ma te l'Etal cvK-y.-g.-. Employez la KEKOSINE SHEL Demandez ceux qui n'en servent Lumire brillt, teSa us odeur San* fume ia GASOLINE SHELL Donne un rendement ErQS0AlF uvprienr par Kilomtre Tr, volatile, ne se EbhlCiCltE ta" ut m se uus Tournoi athltique Le ~h t de l'Orcujvtion, Ici o fi lien et oUats ue la l e Brg Ve du C.osp" 4 lof tettfil de Minne* des Et t U iil rou ti*. neu.cui d' : n vi 1er le pub c i prendre pjit au Tour rev A h ilic de la BMR >d, q u lOll 1 eu au Ch %  mp d j Mari* lot au Princr, R*n. bncue d II i i, le 26 Juia 192' Trop faible pour travailler La vie courante des femmes n'est souvent qu'un travail incessant. Combien plus ardue est la tache quand des malaises particuliers leur sexe rendent chaque mouvement pnible. Le systme nerveux est drang et la vie est loin d'tre gaie. Les femmes qui se trouvent dans cette situation devraient profiter de l'exprience de celle qui nous a envoy cette lettre: Liaez Ce Que Cette Femme Dit Manzaniilo, Oriente, Cuba.—" J'tais anmique et souffrai* lors rie MM rgles. Ces douleurs me foraient souvent B rester 1 1 lit. Les douleurs, toujours dans le bas ventre, L lient •Hielq-Tfois aigus, quelquefois sourdes et je vomis: lia MU* ni. J'ai souffert de ce malaise pendant quatre ans avant dfaire connaissance par Tentrcmise d'un fascicule d : \ tftre Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. Je 1 ..i prisa avCcomplte satisfartion et je me fais un plaisir lit la rerom.nander a toutes mes amies qui souffrent de mne malai-e." Sri.. MARINA MILAN, Calle de Caridad, 4, Manzanifto, Orientt Cube Lit tauaoM mtmttntmtm ne devraient pas faire d'eaaais u>u.. ivlvout intiater pour U Composition \fegetal de Lydia E. Pinkham v& Gim a. • — — Demande* de l a Kratine Uuxoline utlLL Asialic Petroleum Go Koberls, Dullon & C* lort-nn guea de tootc iipicii-! Hiuruai'd*. *nuliiciini •• fmiata Kaux DunrsUa t J il d • vi*i dt pco* !•• mlac*a i..'ii"ui K>nictine, nn'igoi ococcto**a>a &f dff)iA*fmap I'H.'IM et bCCCbtTDIf de Khomi e' Hecorettuan' detn yui etllulairel Pilule Fenocodyle Mdication r co yhque I %  n u .ni ^re No Ar)Codyl*. puiaant mn Ui % % %  1 ur de la Dum ion t notprimt de Vtiuoaine, irait, in-nt arecili^ue c<>mpit den .ff.c 1011 veioeoeee. Jodo#enol *pin. Jode ro r OMl pcr>l v\%* a,Himil ble < a Peu le G^otluiaie d indur de | o aa" m tlobelea II. baud, Sp^cifiqu^ CODUH 1 Astliru** ri'-k Qeipeire, HypeitMieion, rr tiuaajietcM. Vrthtl $e\ le plot iHii'aatu rl.s rVn< t 1 %  < 4 %  H Bfnja'i *niHicrnal Farina GoUleornr p< ur lee U.'IWH 'MU. a Ue crenf, esilliea, C<)l iera de dentmon R ng 4- rentra. Pour iea 6m'dl\e. Si chau aniie iiallii 4 TetruiOtiitrea.r •• al:o( a^aa %  *''. e> diveia muu aincu • La Socit commerciale Mai Transatlantique Anncnrft ^ ?es nombreux clients qu'elle vient de recevoir dentier sleamer> Irgarncl 5 s ivanis un nnx ir acan'aff f> g ira li r.i^'ns boites de 25 et 50 B rtc eikm d c'8 e de 8 douznnci lit booS savore da Lenift H'urre de table M' il' 1 e de CUIliOC VITIDOU b Tiiucbttfi i. DAALDER, JE> %  IL HH WHff B U G G Y S ; En v< n'e thn !.. Pre*zmannAGGERHOU Wwt du CH^i. I -| .m< intorniti vod* lo jours T.ml de faire vos achat!, des prix des rates (Blarkbo'l ) noire, jaunes rouR* el blin lies Il rque Co lumbus e %  tufidi Qrag^ nW Coluin^us). iVo'is reco i mandons la su* di e ma q;ie rommeta"! la ntilleure, la p'us van igeus^ ment connue aux Kla'i Unis ln' J.OUI sa sup il ir.tniisAque qte *our iVx' iin mcdiciM de ses prx allez voir. Chl l'aeul gnral i\apri(f1oil # t FrWCt8 iUOO Graiid'Ruft Dr JllSlill J>0illli4|l(C Wn U Farut Je kce ( M de Paris 4 Wre!. proMMf/e Clyde Sleainship G 1 Foreign Service* Le 8 •• Hilii M wnant de ftU^ sera au Cap Hatien le S Jaitlejt $ant pir tous les ports du NorAt* attendu Port au Prince U 5 sera le mme jour pour Jacifi** tous Us po ts du Sud'. Lebatenu**tournara Port o ce vers le 10 en route pour Ne*'* B. F. CLKHEM'S, ge*t 9*** Port au PriKCf, le 27 Juin A\,ls Le S S Vira


PAGE 1

fjgroe toe Mo 4Wi BIMBTIUH FROtlUITAIM Clment Magloire RDMKH J 20 CBOTIUB Fort iPiiiw H*W Vendredi 30 JtijnlWS Quotidien REDACTION; Rot Amricaine Moi 1** A acim peuple au monda ne s'lve la coordia. tioD la meilletre de tas efforts,a l'intelligence des earactrei et des passions, Paniformit^de croyances et de fortes institutions sans des ttonnoments infinis Jet ^'das seeoasses profondes. Funck BRENTAWO Nouvelliste et les Taxes Internes ex:el'ent conl -e fsanl si .s q 'il app n aisse personne qu il dclarations du mioijtre dai faille subordoaaer sa ralist, OQ au rapportes dans noi'i corn i sort du projet de taxes interoes. Ji la sancs du Coaseil d Qae notre coufire se dise toute Il cots dr laquelle a t fos, comme ficbt de coiso aoa et loi d'Empreat. dilira avec le systme d aog ntes et de* [„' ^mes b ise "jj ta dire que leaprunt rpcrcu si ms, qu'il la pas toat-i aaBC s Les ruMM \ KR par les iaapts a:lueli et tait pa tit perdue. internes, et que la loi relaLes taxes, en iflt.garantiront 'ou tues sera soumiss b en 6t de misa l'emprunt. Iacorports au x J Gieo'omma bas n il d'Etat, t.oave dans badg t. elles en augmenterons les reQ:a 0 pro ramie ddart qje | a eitascs une mise au point Taies et moyens aiati que le reniecoa r QM forcera d'arriver i une controverse qui a eu lieu ment des impts, et comaiel cmtn tente commune ar la question sur ce sujetj prunt, tout en ayant l'iftOUgl de -f dettes proprit* prives et crcentrale, a provoqu de violentes ex pression* de 'a part des franais ei belge li dl-giden des Soviets a t a't.iqu'e pour avoir donn la p'si une cop e de conamunicatioa simultanment avec l'envoi qui n en a t dit au prsiden' de la conren:. Idio'eet manoeuvre politiqie or i\t que qu-a unes des expressions emi'oy s par les franc i << et b ,: g*' en d sentant la no e de la Russie a u Ml v nullement une mise en dmeu re adresse i la France et la bVg qae pour qu elles dclarent si elles orendrbnt Dut la confrence sur es autres puist que les fran ais et les belges n'ent jamais accep t d fiuitivement le pr >g iram aJop Port.iie-.Paii Mr Slnio Vincent MB Juin Ce malin, verts las oox heirev a t install RU Tribunal da 1re Instance da ce'te ville. Il* H un It m Poievien en qnh* d \elmieiet r a eur principal d 1 flion'ee da ct arrondimp|pr et P^fet provisoire du DADartem^nt dn Nord Ouest Aeiov*s tobUet, h il commerce ot notabilits. Mr le Do Deux de noe confrres ayant an mnea la nomination de air Stoio Vin ont comme directeur de l'Isole de Droit, no is avons e e aux rsnei pn oQta {rs de l'intress lui mme. MI y*.nant ne non* a pas cach sa surprise d avoir vu son nom pu b l dans une information inesnos. Il n'y rien, nous a t'il di\ dans la "nnvellt" q"i a annonce hier Mr S ma Vincent n'est donc pas lie savons pat trop comment dgig r nos adectatioas, se trouva jnofrre l'entendInfre t il de g ranti parles revenus gnraux de italioas qu il a eu taisas dt la Rpub ique, les taxes internes vien In que les taxes internes dedront il le rle auquel elles sont na Insrcaer avec l'emprunt, par:e lareilment destines : de contribuer iniQiiire des aances aurait au service des dpenses de l'tttat. iqm ces taxes garantissaient Le ministre des fi iaaes, dans ses it> dclaratioas, ai svs douta pas enicenvenir, au conr.ire, que tendu d.re au re chois; ni notre armistice militts yen A.'ix Tiohaine avsat nor M sesseu-s ls jug*s St Martin Achille, directeur de I Ecole de Droit. et Mr Msssillon D "vles. O'stda carte importante sance. Dtseoore du Dovan; discours du Commissaire du Gouvernement et on inesch da Ma Thaes leaa-Jacqies. Iiaiecteur des coles de cille cirsonseriptien Sur l'invitation de mo isiaur le pr ident, la no ivesn Prfet, d'une vo x dits et prvoit ua e qui continuel a quatre mois aprs grava et solennelle, prta le serment ?•• |f P r9 J ,t ds taxe mt la : ournement de la confrence de d'uaag, et dans un langige Imptbl l daus^ un quotidien de cable, raffin, il La Keine Wilhelmiue et le Drapeau rouge Li R me rVi helinine n'aime pas les drapeaux roo ; < et le ministre Le Gouverndmd.it tieut dclarer atarues paa capi> tala et, di' deasein en brachare actus forme de loi. par ane imprime ie dite de la Posta" n'est qu'on projet prsent en 1918 par l'aaeioo Concilier Financier k. T. Ruan, et que le Gouvernement Haitian n'a CoatertmoTvient"de pla J*"> accept. Lorsque le moi n i_ -nent viendra d examirar l'oppo*to Q.'.D de la cration de neuvellea taxes, le viouvernemeiit le fera casa ci -nu* et justice, en tenant eonapt* autant do l'intrt du Trsor Pab ie q< e .1' %  >• v-,it e t de la cauac.t dn la Haye. Les dlgus franais et bel ges disent que du fait qu ils s^nt i a Haye cela dnote qu'ils dsirent vivement participer i la solution des problmes russes La France a rcm ment annont quelle retirerait ses %  s eu avians raiioa de dire coaftre peut-tie dans son petit en experts i n'impn;ie quel moment si Uxti internes ne marchaient rtfilet. Tout est donc bien. l'attitude des soviets motivait uae pa iiiement avec le m pruat, reille ne ur fis projet de loi qui le coaN. B —Cet art le et,* t d j i i sera prsent qu au mne l'tmpress:oa quand nous avoas apita presqas, que le budget pris qa'il nest pas exact que leSicr pnb.iqae avec lequel.elles taire d lut des Finances av*ii dcla i relata JUS plus directes ? r la sancs da Innii qns les int tt chicanons pastiop sur des iftta et amoriuseinents des 40 ml fer fs p'; l f. ^TLSSMMS ?S5rt5.n2sg a^rsa s2 '~ '"*"" "'" idUraes jus^u i faire nsage d'o tre, d ap es no re cou! re L bssor J **P lt S" e a i' de Vo r lem entreprise par Mons.e.-r Bornopnm et condamn i seules a nettement dit que si le gjuverne "JP e ^^ r M I sl a e !" „ v }.\ m \ Ce qui noua reconforte qaelque d'inquitude et d'ameuter mentseu ttent.seulemeat a 1: pre%  *• %  • • v,ile M M ,ur no e peu, c-)st qu'avec lui. la t.e de %  a. nous avons jug necei miri Sine de 16 million* qu. vont U'arige a 9 hev.niogeo, 1 Ui ' cr 8 e U Prfecture de ce Dpartement, la iptciser les conditions dans lui peimetire de raliser nue boane "eral de la diganoa DJtCMfiSte, eontseot va renaitre une orienta ai devait se taire l'emprunt parue de Ma program ne le tevenus <\** a J f 11 WiOUM pro-huaemnt t ion nouvelle va tre donne la )at dans le temps doa aanels siiout large ueat >u(fi>an.s a olaude lou* les h.els .de la politique du GrOUf-ernomeot les pro projet de taxes inter pour ei payer les iVtl s et amo.t.s place o il t pris d: ba.ss-r les dra psgf.ies con re II nprunt d.minne Utdue Joe 1 l'emprunt devait M-.ta, mus ,, plus tard le goafei P" ** d.f.rentes dlguions qu toAM*^ le. pe.henr. en eaa %  ir une charge ce point ex remercia d arbord le* orateurs, pais les assistants qui lui ont tmoign une marque relle de sympathie d'tre v=nus en si grand nomb-e et promet, se m me toute, de |osti8er la haute conioa^-e I ic le cor en On s'est rendu aprs an Barsaa de l'Administration o eut liea im mdiate liant l'ioatallation du non veau Chtt de Bareaau. Mr Dsmsl Thomas. C'est pour nous i i l'ocesaion d'en contrlbaiDit. viyer noe plia sincrea et cfjaieu Lt <*ouverasmant acfusl n'a jareuaes f icitaiions i Monsieur Ha Œ as entendu latre eccroire qu'il nu raiito.i Poitevien qui est des cotres ra,t repouss l'emprunt que le Qou nous — v r aament prcdent avait accept. lœavre dj ree'anration natioaale SoD Premier devoir tait de constater l'tat des ngociations dj faites afin de savoir comment les poursuivre Les p.:es ."appui dn md moire dmontrent bien qu' la saita de longues discussions sur Is validit dn protocole du 3 Octobre lfiy, les Hautes Parties taieut tombes d'accord pour que cet instrument diplomatique resta en vlguenr ot son prsent la saact.on lgislative, changemou a S intra auloiuant l'emqu l'arrive dn pour le pay qu'il tait recon |siupeniable de la.compagner m extraordinaires, nous parai v -..*?<.•%  < %  -.:.. •.•.• .-...--..., .,-,,,, -,....,, ., ,, ., -, ,%  .,itqaelque peu des fans d a penser de nju/edes taxes qui "' longue ligue des h ds qui dlg e9 ltUerea8e8 fc8a y e t de d Haut Commissaire en mars dernier, •us lembu jusqu'ici que nous seront d ailleurs soaismes au vote voisinent le quartier giaral bokh lou n er de la b0Q09 vole M efforts ont t fslta pour obte u pu mu i car l'emprunt est dn Conseil d'Htat. N. D. L. R. viste. JPfitr Cable Nouvelles trangres Closes hmm Lrnure est vo 1* l'avex ai Prfdt l aux bien actes, comme dit. En avaut, • nir que ces changement fussent ceux iudiqua dnni JM entretiens qui en rant lieu la Lgatiou Amr>caiaa. aicia il est aussi certrin qne.d'nprs la correapenriHDCe chanKOe at U dclaration de l'ancien Ministre ^ des hiuauces, le eouveiueiumu Amen >H\YEMixime Livi nolf a flptadaot deux heures aujour'J de tes de la Rassie avec les ^ il puissances de lEurocis sur les montants des obligation russes dtenue* par leurs divers nationaux. Mr A'pband et les associs dsi' rent un tat dtaill du budget russ* y compris le montant des recettes e' 0 'puis au m 1 is deux g mainss, le Conseil Comm mal da cette ville BERLIN— La police annon.eofn 8a trouve rduit desx rcembra M ielement que les meurtriers de Mr pir me dmission presnu'en bloc de c Q a acc fP lt pas ceil fV dM modlfl Ratheoau sont Ernst Werner de Ber bat la Conseil. Le cas de Mons.ear cations qu il jugeait substaatisllee. lia, Fishei alias Vugel, un saxos et Fdouard Dooyon est identique — %  ———^— K*uer,alus Moener Aukern du Mec celui ie ses collgues pour avoir klimbourg Tous ces hommes faut manqu quatre sasciM con ^ klimbourg tous ces hommes tant nu.au* 4 u "T""*" rzr VL If T k; ,, -A—4 a^=x ^Erx. :: :::::: i JoiiUois m u tut iresti y compris lemoniaoi nca ^ complices de l'assassina dpenses ordinaires et eitraerdinat^ u ^ de BetU de Eh.hard! qui projeta l an dernier mant de bieQ ?0>leir remdier de reuvetser le gouvernemen1 Vb:rt. ratibeuranx tat de eboses qui La police annonce au. s. que plusieurs garait durer davantge. t peuoones ont t arites comm: l'assassinat de Ruh: n a annoa: dettes immdiatement T pro? 8 ,0D ? dM a Ch '" ,.,„,., ..„..„ imm ni *?*' Iun,l P ub:,( oe sur ie moratorium dont le principe mpekli!.^'". ra,, e et tut ;*' ava^t t dcid i Gnes.Mr Alphani tient .;"".""••"' * "*"* servalion aisant qu au b able n avait t pi s p.-i 2% blesses Darmtidt hier qaaad la police a tir sur la foule pendant une dmonstration au sujet de l'as -,— %  ——• r— e t il IOS 101108 ou iciuic LCIIC un k n 1. -.u " en fournir un tat llon disanl 8 qi aucun accord sem MSI 1 ****** Walter Rathenao. IM la souscommissioe "T Bavait t ai s Gies U !" ^aun,m:m ^gouvernement des Saviets brance et la B:>gique exposant t |i o.es du parti du peuple et iVeiam • -cessit d'un motatorinm. La exactement dans quelles cou liions grivement bless le premier; ils ^omission de son ct a proelles participeraient la coufrence avaient aussi bris le* leaties et M^ "mettre A M Livitaott une et qui ont t transmises hier Mr meubles dans les bureaux de deux fc gotiTtiatments sssaPvyi, pvaadout de la corn a ssios>joornaiu 4.4 .oue avait an-si corn A Vendre Un basa en tri boa tat, mis neuf.— Prix ldalt. S'adresser .u No 1S0S Kae Arai licain-s. Hier, os excutioa d'une ordonnance de justice, M. lolibois fils, di rectenr du Courrier Maitien > a t airt et dpos en prison. M. lolibois est prvenu d'ontrages envers le Premier Magistrat de la R publique. L'iastructioa de l'affaire suit ses cours. mis des dfa s coisidrab'es au si ge di parti oitonal allemand i Kirisrube. Les (Jours NEW YORK 29-Sterling 441 i Franc 11 95 PARIS S9 -S'erling 5189; Oollar ix 04 I 5 AVOCAT in'orme ss clients qu'il a tran tj r provisoireaeat soa Cabinet m No s ai de la Rue Jantes De. toucha. Cabinet de Me ttaorges Sy.voif^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05705
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, June 30, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05705

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
fjgroe toe Mo 4Wi
BIMBTIUH FROtlUITAIM
Clment Magloire
RDMKH J 20 CBOTIUB
Fort iPiiiw H*W
Vendredi 30 JtijnlWS
Quotidien
REDACTION; Rot Amricaine Moi 1**
Aacim peuple au monda
ne s'lve la coordia.
tioD la meilletre de tas
efforts,a l'intelligence des
earactrei et des passions,
Paniformit^de croyan-
ces et de fortes insti-
tutions sans des ttonno-
ments infinis Jet ^'das se-
eoasses profondes.
Funck BRENTAWO
Nouvelliste et les
Taxes Internes
ex:el'ent conl -e fsanl si .s q 'il appnaisse personne qu il
dclarations du mioijtre dai faille subordoaaer sa ralist,oq au
rapportes dans noi'i corn i sort du projet de taxes interoes.
Ji la sancs du Coaseil d Qae notre coufire se dise toute
Il cots dr laquelle a t fos, comme ficbt de coiso aoa et
loi d'Empreat. dilira avec le systme d aog ntes et de* [' ^mes b"ise, "jj
ta dire que leaprunt rpcrcu si ms, qu'il la pas toat-i aaBC s Les ruMM\KR
par les iaapts a:lueli et tait pa tit perdue.
internes, et que la loi rela- Les taxes, en iflt.garantiront 'ou
tues sera soumiss b en 6t de misa l'emprunt. Iacorports au x' J Gieo'omma bas n
il d'Etat, t.oave dans badg t. elles en augmenterons les reQ:a 0. pro.ramie ddart qje |a
eitascs une mise au point Taies et moyens aiati que le renie- coa,r QM forcera d'arriver i une
controverse qui a eu lieu ment des impts, et comaiel cm- tntente commune ar la question
sur ce sujetj prunt, tout en ayant l'iftOUgl de -f, dettes proprit* prives et cr-
centrale, a provoqu de violentes ex
pression* de 'a part des franais ei
belge li dl-giden des Soviets a
t a't.iqu'e pour avoir donn la
p'si une cop e de conamunicatioa
simultanment avec l'envoi qui n en a
t dit au prsiden' de la conren:.
Idio'eet manoeuvre politiqie or
i\t que qu-a unes des expressions
emi'oy s par les franci<< et b,:g*'
en d sentant la no e de la Russie a u
Ml v nullement une mise en dmeu
re adresse i la France et la bVg
qae pour qu elles dclarent si elles
orendrbnt Dut la confrence sur
es autres puis-
t que les fran
ais et les belges n'ent jamais accep
t d fiuitivement le pr >g iram aJop
Port.iie-.Paii Mr Slnio Vincent
MB Juin
Ce malin, verts las oox heirev a
t install ru Tribunal da 1re Ins-
tance da ce'te ville. Il* H un It m
Poievien en qnh* d \elmieietra
eur principal d1 flion'ee da ct
arrondimp|pr et P^fet provisoire
du DADartem^nt dn Nord Ouest
Aei tionnairen e* mo i>ov*s tobUet, h il
commerce ot notabilits. Mr le Do
Deux de noe confrres ayant an
mnea la nomination de air Stoio
Vin ont comme directeur de l'Isole
de Droit, no is avons e e aux rsnei
pn oQta {rs de l'intress lui
mme.
mi y*.nant ne non* a pas cach
sa surprise d avoir vu son nom pu
b l dans une information inesnos.
Il n'y rien, nous a t'il di\ dans la
"nnvellt" q"i a annonce hier
Mr S ma Vincent n'est donc pas
lie savons pat trop comment dgig r nos adectatioas, se trouva
jnofrre l'entend- Infre t il de g ranti parles revenus gnraux de
italioas qu il a eu taisas dt la Rpub ique, les taxes internes vien
In que les taxes internes de- dront il le rle auquel elles sont na
Insrcaer avec l'emprunt, par:e lareilment destines : de contribuer
iniQiiire des aances aurait au service des dpenses de l'tttat.
iqm ces taxes garantissaient Le ministre des fi iaaes, dans ses
it> dclaratioas, ai svs douta pas en-
icenvenir, au conr.ire, que tendu d.re au re chois; ni notre
armistice militt- s
yen A.'ix Tiohaine avsat nor m
sesseu-s ls jug*s St Martin Achille, directeur de I Ecole de Droit.
et Mr Msssillon D "vles. O'stda
carte importante sance. Dtseoore
du Dovan; discours du Commissaire
du Gouvernement et on inesch da
Ma Thaes leaa-Jacqies. Iiaiecteur
des coles de cille cirsonseriptien
Sur l'invitation de mo isiaur le pr
ident, la no ivesn Prfet, d'une vo x

dits et prvoit ua
e qui continuel a quatre mois aprs grava et solennelle, prta le serment ? |f Pr9J,t ds taxe mt
la:ournement de la confrence de d'uaag, et dans un langige Impt- bl.l daus^ un quotidien de
cable, raffin, il
La Keine Wilhelmiue
et le Drapeau rouge
Li R me rVi helinine n'aime pas
les drapeaux roo';< et le ministre
Le Gouverndmd.it tieut dclarer
atarues pa-
a capi>
tala et, di' deasein en brachare
actus forme de loi. par ane impri-
me ie dite de la Posta" n'est qu'on
projet prsent en 1918 par l'aaeioo
Concilier Financier k. T. Ruan, et
que le Gouvernement Haitian n'a
CoatertmoTvient"de pla J*"> accept. Lorsque le mo-
ini_ -nent viendra d examirar l'oppo*to
q.'.d de la cration de neuvellea
taxes, le viouvernemeiit le fera casa
ci -nu* et justice, en tenant eonapt*
autant do l'intrt du Trsor Pab ie
q< e .1- '' > v-,it et de la cauac.t dn
la Haye. Les dlgus franais et bel
ges disent que du fait qu ils s^nt i
a Haye cela dnote qu'ils dsirent
vivement participer i la solution des
problmes russes La France a rcm
ment annont quelle retirerait ses
s eu avians raiioa de dire coaftre peut-tie dans son petit en experts i n'impn;ie quel moment si
Uxti internes ne marchaient rtfilet. Tout est donc bien. l'attitude des soviets motivait uae pa
iiiement avec le m pruat, reille ne ur
fis projet de loi qui le coa- N. B Cet art le et,* t d j i
i sera prsent qu au mne l'tmpress:oa quand nous avoas ap-
ita presqas, que le budget pris qa'il nest pas exact que leSicr
pnb.iqae avec lequel.elles taire d lut des Finances av*ii dcla
i relata jus plus directes ? r la sancs da Innii qns les int
tt chicanons pastiop sur des iftta et amoriuseinents des 40 ml
fer fs p';lf. ^tlssmms ?S5rt5.n2sg a^rsa s2 '~ '"*"" "'"
idUraes jus^u i faire nsage d'o tre, d ap es no re cou! re l bssor J **Plt S"ea i' de Vo r lem entreprise par Mons.e.-r Borno-
pnm et condamn i seules a nettement dit que si le gjuverne "JPe ^^r M I-sl ae v}.\ m\ Ce qui noua reconforte qaelque
d'inquitude et d'ameuter mentseu ttent.seulemeat a 1: pre- * "v,ile M"M ,ur no e' peu, c-)st qu'avec lui. la t.e de
a. nous avons jug necei miri Sine de 16 million* qu. vont U'arige a 9 hev.niogeo, 1Ui'cr 8e U Prfecture de ce Dpartement, la
iptciser les conditions dans lui peimetire de raliser nue boane "eral de la diganoa DJtCMfiSte, eontseot va renaitre une orienta
ai devait se taire l'emprunt parue de Ma program ne le tevenus <\**aJ f11 WiOUM pro-huaemnt tion nouvelle va tre donne la
)at dans le temps doa aanels siiout large ueat >u(fi>an.s a olaude lou* les h.els.de la politique du GrOUf-ernomeot les pro
projet de taxes inter pour ei payer les iVtl s et amo.t.s place o il t pris d: ba.ss-r les dra psgf.ies con re II nprunt d.minne
Utdue Joe1 l'emprunt devait M-.ta, mus ,, plus tard le goafei P" ** d.f.rentes dlguions qu toAM*^ le. pe.henr. en eaa
ir une charge ce point ex
remercia d arbord
le* orateurs, pais les assistants qui
lui ont tmoign une marque relle
de sympathie d'tre v=nus en si
grand nomb-e et promet, se m me
toute, de |osti8er la haute conioa^-e
I ic le
cor en
On s'est rendu aprs an Barsaa
de l'Administration o eut liea im
mdiate liant l'ioatallation du non
veau Chtt de Bareaau. Mr Dsmsl
Thomas. ,
C'est pour nous i i l'ocesaion d'en contrlbaiDit.
viyer noe plia sincrea et cfjaieu Lt <*ouverasmant acfusl n'a ja-
reuaes f icitaiions i Monsieur Ha as entendu latre eccroire qu'il nu
raiito.i Poitevien qui est des cotres ra,t repouss l'emprunt que le Qou
nous vraament prcdent avait accept.
lavre dj ree'anration natioaale SoD Premier devoir tait de consta-
ter l'tat des ngociations dj faites
afin de savoir comment les pour-
suivre Les p.:es ."appui dn md
moire dmontrent bien qu' la saita
de longues discussions sur Is vali-
dit dn protocole du 3 Octobre lfiy,
les Hautes Parties taieut tombes
d'accord pour que cet instrument
diplomatique resta en vlguenr ot
son prsent la saact.on lgislative,
changemou a S intra
auloiuant l'em-
qu l'arrive dn
pour le pay qu'il tait recon
|siupeniable de la.compagner
m extraordinaires, nous parai v -..*?<.-< -.:.... .-...--...- .,-,,,, ......-- ,....,, ., ,, ., -, ,-.,-
itqaelque peu des fans d a penser de nju/edes taxes qui "' longue ligue des h ds qui dlg e9 ltUerea8e8 fc8ayet de d Haut Commissaire en mars dernier,
us lembu jusqu'ici que nous seront d ailleurs soaismes au vote voisinent le quartier giaral bokh lou,ner de la b0Q09 vole. M efforts ont t fslta pour obte
u pu mu i car l'emprunt est dn Conseil d'Htat. N. D. L. R.
viste.
JPfitr Cable
Nouvelles trangres
Closes hmm
Lrnure est
vo 1* l'avex ai
Prfdt l
aux
bien
actes, comme
dit. En avaut,

nir que ces changement fussent ceux
iudiqua dnni Jm entretiens qui en
rant lieu la Lgatiou Amr>caiaa.
aicia il est aussi certrin qne.d'nprs
la correapenriHDCe chanKOe at U
dclaration de l'ancien Ministre^des
hiuauces, le eouveiueiumu Amen
>H\YE- Mixime Livi nolf a
flptadaot deux heures aujour-
'J de tes de la Rassie avec les
^ il puissances de lEuro-
cis sur les montants des obligation
russes dtenue* par leurs divers na-
tionaux.
Mr A'pband et les associs dsi'
rent un tat dtaill du budget russ*
y compris le montant des recettes e'
0 'puis au m 1 is deux g mainss,
. le Conseil Comm mal da cette ville
BERLIN La police annon.eofn 8a trouve rduit desx rcembra ,M
ielement que les meurtriers de Mr pir me dmission presnu'en bloc de c* Q a accfPlt pas ,ceilfV dM modlfl
Ratheoau sont Ernst Werner de Ber bat la Conseil. Le cas de Mons.ear cations qu il jugeait substaatisllee.
lia, Fishei alias Vugel, un saxos et Fdouard Dooyon est identique ^
K*uer,alus Moener Aukern du Mec celui ie ses collgues pour avoir
klimbourg Tous ces hommes faut manqu quatre sasciM con ^
klimbourg tous ces hommes tant nu.au* 4u "T""*" rzr Vl If T k; ,, -- A4
a^=x ^Erx. :: :::::: i JoiiUois m u tut
iresti
y compris lemoniaoi nca ^ complices de l'assassina
dpenses ordinaires et eitraerdinat- ^ u ^ de BetU
de Eh.hard! qui projeta l an dernier mant de bieQ ?0>leir remdier
de reuvetser le gouvernemen1 Vb:rt. ratibeuranx tat de eboses qui
La police annonce au.s. que plusieurs garait durer davantge.
t peuoones ont t arites comm: .
l'assassinat de Ruh:
n a annoa:
dettes immdiatement
t pro?8 ,0D? dMa Ch! '" ,.,,., ....
imm ni *?*' Iun,l Pub:,(oe sur ie moratorium dont le principe
mpekli!.^'". ra,,.e et tut;*' ava^t t dcid i Gnes.Mr Alphani
tient
.;""."""' ",* "*"* servalion aisant qu au
b able n avait t pi s
p.-i
2% blesses Darmtidt hier qaaad
la police a tir sur la foule pendant
une dmonstration au sujet de l'as
-,----- r----et il IOS 101108 ou iciuic lciic un k n 1. -.u
" en fournir un tat llon disanl8qi aucun accord sem MSI"1 ****** Walter Rathenao.
IM la souscommissioe "T Bavait t ai s Gies U* ^ de 'Po lui permettre de se ? ** ans les maisoas des dpati
{cojpte des perspectives fiuan La demande des Soviet* qu- 'a Dingelbey et du docteur 0>aun,m:m
^gouvernement des Saviets brance et la B:>gique exposant t |i o.es du parti du peuple et iVeiam
-cessit d'un motatorinm. La exactement dans quelles cou liions grivement bless le premier; ils
^omission de son ct a pro- elles participeraient la coufrence avaient aussi bris le* leaties et
m^ "mettre A M Livitaott une et qui ont t transmises hier Mr meubles dans les bureaux de deux
fc gotiTtiatments sssa- Pvyi, pvaadout de la corn a ssios>joornaiu 4.4 .oue avait an-si corn
A Vendre
Un basa en tri boa tat, mis
neuf. Prix ldalt.
S'adresser .u No 1S0S Kae Arai
licain-s.
Hier, os excutioa d'une ordon-
nance de justice, M. lolibois fils, di
rectenr du Courrier Maitien > a t
airt et dpos en prison.
M. lolibois est prvenu d'ontrages
envers le Premier Magistrat de la R
publique. L'iastructioa de l'affaire
suit ses cours.
mis des dfa s coisidrab'es au si
ge di parti oitonal allemand i
Kirisrube.
Les (Jours
NEW YORK 29-Sterling 441 i
Franc 11 95
PARIS S9 -S'erling 5189;
Oollar ix 04
I
5
AVOCAT
in'orme ss clients qu'il a tran tj
r provisoireaeat soa Cabinet m
No s ai de la Rue Jantes De. toucha.
Cabinet de Me ttaorges Sy.voif^-


Lt MATIN
__
Peliles HiUTCiies
c.traTicr
Pur dblt 98 Jam
DUBLIN Les ueupe 'e l'tat libre 011
,__mi.bcc a attaquer hier maiia. l'aube, Iv.
tares Utea-llr.- .de l'armce rpublicaine irlan-
__.;* b-rica-ee dans l'difice des qu.itre cours.
L'attaque cornmait encore* 10 neure du se.r.
Les pertes 8_ lgres en Ftopor ion de la na
tare du COttWftt
bRL> _-._- L'an l*-** du lapon et
ni pour Paris c.nfer.r avec le yicmiic islm
fur eewale*" qui s on irrpottaiites intressant Ht
2 C. i"" Le conseil fdral se premena e l
f.v ur Je la loi autorisant lis imploys a adop
er'la semaine de 54 besses <* \<*1 _**
tien que la durfe rie la jourr.ee de travail ne de-
asse pas di- hture
WA&H1HG1UN Prsident Hardmg a cor-
voau .moeurs pour discuter 1 chelle Je salaires et met-
MMUS MB) mission de la errix rouge han
cais e rendra en Kussie au commencemint ue
u.let avec uoo tennes d'approvisionnement
MOSCOU Kamtntrt ta sant Irinctions de m
mi-istrc annonce que le gouverneront japon.ns
l|ui mil rompu sis ngociations a^c le gouv;,. 4
errent de IsVU d""<= **-* Uesi-urp.!-
"TSBSRti *""<,aisam ,onc;
liM de premier mitisire a dclar a une con.
re.ee C0___l-M de Moscou que s, les >tlMM
ce, *epiente la Haye accordaient des ue->ii
ila Russie, le gouvtratrrent des sovu-s tait
et a ravir un pour^ntagede la Jette tusse p.e
Miuone aux crdits reu, .1 a.s t-.l a,oute.
mus neus riluuns de t.ayer pour la reconnus
saace de jure et aprs de recevoir de l'argent
e< te.nqu.et privs sou ptttate que les guu
vernement eux mmes ont peu d argen:
Wl.MrSLhbON buianne Lcngien gagna
Varits
(E OIR
Le Cmte de
Monte Crhto
Parisiana
DlMAIfCNE
Reprise et
La LUXURE
de la Srie des Nf. Frbs Opi
ai cd un n'O'Ogue et 4 Acte
me la Reire dn Cjcma
Inserti-n dem nde
Da systme nthropomtrical
Ddi au Boche GreL'ier reprs'ntant de l'ordre n..
loiy.il brandit l'oee du iiV0|r,
pprrri les eciercps burvairr, ci- c'tait nrm nnni..;.
cieiise. le g

i.'e Chapitre
Musiaue ?Sylvain Prier*
Ent.e : G. 2/0
Friesc. Bcrilii.
raine. Ci
< t s les fcif-nrea relipietia*, le n
nie o runion ne toutes les connai*
ssncea urtout de Htfl d'inviter on
^e crer, la diplomatie, sciences ni
pour soutenir Ciori.,
Lecunte dont la disparition tr
1 immortalise le dvoue,,,?
Srielle q lora de la ri it icyj
l'B tlffl, I Uiprun:.iir, rvicuiM m VOIfc 01) pfPStl_P, Qrjg jjj.
thu Rtiqoee, mdica'es, Bcieocee de l'homme qui a npppori t. n
l !< rrroe int-Mectu! et moral, qi i aient des Finances tout tu
. mi l iauraient la psychologie et la son ccur large, sa _riPo.cs?_
Des lampe, au manu
ment de Toussaint
Tout le n onde se de rr an de si i'ad
ministra''on la>jeia la nuit le rr onu
ment de Tousf.ini dans l'ebecnril,
Il nous est revenu que B o, t u
jours symp.tb que et seiviab'e, n'a:
terid qu'un oiic tour placti .d.
cet enduit les Itntper nfresssiits
Non ptions l'administration de
donner ce te autorisation.
Cctt Dccaaaiia tt u gent*
lois, la
Entia
logique avec lt pran rosire et la Hh immense modestie. Il y i
itpttsin -tu n mr'Qce enlin la morale avec la poli teinp., |e m'taia trouva |
G. 2 00
i'mvd _,..-. .- ..._.-. .._ ... r~.......r-,,---------- trouv n _
tique et la Juiisprudence et le ayt d un hydropique ; la patinii
--------.i---------.i_..i _,. A ce de- une malheureuse ssdb iodUh,
d'atteiitinn ruai l'a toi ^ ait vue d oeil
oit tre ri< loppsntdaia un terrain inn*
Nous
pas se
nicii""tnnii battant n.adirr.oibelic hlus d'angle la belle
o n -_._ 0- _na doDnfe loccasion
RIS Electrication ligne Pans Orlans co.n
la rrotaeoniste rrrre du 61m. P lignaient la psychologie et la son ccur larue. sa arirnep ml.
Que Us amants f'u Itau, da vrai ----------
re ratent cette
demande.
me sothropomtrical etc.
nier on a dot n le moins d _
pcsrib'e; cependant elle doit rr ----- ------.
rcrait atso ne a cm _edes prends ha.privat ons a la mira,
servicex que ce systme u teudus h pouvais othir que le aecoon
toutes les nations qui l'ont romptie. laibieni i ce et il fallait
cette aciente on leon de rneaortr cette maadeet lui donner
l'-naiomie de tout tie vivant stu- allument tion spciale et t
tout da MKBi:iMiie liumeiu, avant >re_ uins ropdicsua et chi
La Far.ce d'aujourd'hui an t;or-
ieil d'Ktat n'a dur que quel^nei
minutes. Aprs la csrciion des der
tiers procs verbaux et le dpouille connue Mtm
ment de la correspondance, la seau ses iroentBtiuns H_,v.. ... j. ------------- ._..>.. ._ ^w,,,
ce fut leve, aucun rapport da coiu commis, inarqna dans les matire- homme se pieaenia, il louri',
mission n'tant prt Lphaliquea de mon trp.pour mri prit tonttt vida sa bjune,iu
______ ur telle innitioD. L'hy|niate Halle Lie. C tait la vie.
__________________-__bb " n Desba'oi^it l'ont -.a. i- quard lia Ci.t i.oiuna la c'tait looit tftfl
aidaient Napolon Bonapsrte a recon Ceux qui or t collabor me k
natre ieo humuns fi leoi gnie na Dep-iitment de. FinaDCtiioi
Conseil d'Etat
IUUI M M M'tVOI'ITIIIW UUUJOIU) O.Oll' '-* _. IU'UI,IU4 Cltlll
dUvuir une ccnraieeanccp complte qui dependiait de certaine
del erience i hi-iognon onie : la- (.ecuniane en *".......--
quelle date de
------._,__,... ._ r------------ .- cette minute
t l'antiquit, jub l'a teuse d'tngotase, o rhoattrl
nt qu'il c i-eit dans cable est tu loup pour l'imn]
quels torts m-j >ii'he loi.-Be agoniser le petiv^
menecra ou peu. L compare
euprunt de 5 millions da trancs
U-NKVl Far lettre la h.at de Nation
le fatica- accepte qu li> htailues de .a t
torts
Grild) Sir d'sdiB-l n.HU-.n n^taLl .,h " ^.^m><-^ ^ >:< n .tr-Monr mri put u.i.Ut u,1m m, bjure.i
trf>rgtons nos lecleuis ne -
p i/Ki eu plaisir d'ttkiftti | .
!, e aitis'ique et li ltaire ___[))iiflt8(rCltt0l ,:,. ..r k-. .. ..... t......._. ,.,,,...,..-.,.,,, ,ro ,t
du d >, | ^ Ltrxtti turet dans l'art.eu distinguant la pio i itues lui lecoDt-aitre le te
du ittlOkU vio.onile Va eno Cl*?flW*ll WQMwirQ8fc_ fes.ion de thneun. depuis l-avoca, ceduufiniocur et le eivoir
La Malle postale pour New.ork toeicien. le .i.tique, la police, le _|in|fintur. Il uitslotlj
dl
(.enclu un P<'t
Canei. U y.Ut nostale pour NtW.York ,e rtuficieu. ie ir.wque, m puucr, i. _u...._...k. u.... ruH.
u _uia loeraviondert.rf'ia Mit* l'F- . a vurp iioi.aiveh !__ 'homme Oe coMiatce.le guer- cite yen, qubud il agit sidu .
ie vatica. accepte ,ue us ..... --- 0"'" 'a k lu ,' _" l__. ., \.w York .' ner, hnvenieur. le mCMiCiD, h plia aojouahoi il estaimitti
ImyS^^p^S^ltlSlSSi u Aub.Kny. Juat n klie.Mar F'er.-de-i-au e "^SLii e HSk le mathen.stic.en de l'hom du pies.ige.it si ceu-eelpu
"""f e,',t/;S 'a ni 8ron- H,i " * b,tBT 1t"BM# be,a lcrm'e ae me de htt.e.le mdee.n, l'hyginiste i les-ige, % u* seia pss ce que
'" dB,e "u,,,on pr"k t)n "ouv"- d" "" au ' H 'nll,w JSt. York pi l'E.rnra tf-lM la mentalit et I iutl.n_t.on de appelez atuti, moi. je Ivppille
ua New ^o.k(dnecu sera e_p.eo.ee mmk^akkMakiaUta^lma WIB. j, VH ceoacit.
rnr ip> btesmir Gorgas. le u -mi
J Sillet,
i-u.i au Prince, le LU Juin lOSW.
uo_-I.Mti. La lettre .Knee de Oaspari t.aite du
Bt anglais Paenne
PAK1S- Mr Jean Farmemier, cbet de la de
1, f.tio- nuancier tran(,a.se qui uo.t conierer ave.
ucmrr.isMon inticaiM des dette de gurie
wiEaMS-UatoB'taib-ff-eta samia. prochain an C01i Ltleliier.
H.tie sur le S-*oie _,
le coips du .rince Albert de Mo-aco sera
anSpOrte samedi da.5 la pt.nc^utc et expose
..n, U ehave.le du prince pmdam plusieurs )uurs. ---------------------
Ui lunera.lli au.ont l.eu le S Juillet. La cou,
miMiO- e la lgislation civile et enrnmc.le de
la cbMbrc r'cparc un t r.|Ct de loi reglementa-t
te dr,it et surveillance des ctrangei particuiu-
itment ceui qui soui dan les allaire. Certains
..uce de 1. le co._c...e.t les ba_,:er Mr.n
Ht. ei comsrenntnt -es clauses .teiaisant .a
t;Kuli:in lut le change
On tiouver- des rirtti aux pr < d
Deux gourdes, th. /. Dereix, Ma i.m
DtbLeiy Djoic, Ailied Vieua, Fian
h cepseit.
Moi biru Ujean il
Ualccn : 3 gouidis.
Avis
Il para.l que l Dpertrmpnt d'
llpatruction pcbl tine voudrnit cou
m ttre tux inepee euiB gnraux le
ca a l'omre d jour. Il .'apit de
pavoir si dans une \< *> on de ce
gnre, les inapectoari suiaient les
pi uvoi's ncesBairea.
I e p>of aaoon ne te sont rea
di cases occasionnes par la ga'creusi pr'Tt^P rV'-S anr.t lia 6olldsris
..s.staace de l'Asile PiaBBM BU BNH_*rCUI ma- h, C |eg tudian B ?
Une
fte VAsile
jbrantiis
Il lltit bru t '.depuis quelque* .orna que. pour
qui, chtiqaa |Oui, v.enaeat sollicitet la gut-
nsoa au DisF''e dc cl ti-1-.sement. qu une
ne devait tre organise dans ce but charitable.
Nous sommes en mesute d'annoncer que cetic
fte e pr*p-'e q- elle U, htu le """"
,. juillet dans la v.ip"be salle et le ]ardins de
n_u'> aveia". eu occasiea d'ea cause avec plu-
.ears B.-ies Pa.roanesses, M"' citent tout
_tv.e-KBt ajs pripaai.i e cette
ru, mats lUH a en p^s voulu neus
dans les grandes li|ae, ce qu elle
_ -tgaai _
n_u" ueaerons de forat la conspue puisque
oire detoir ist de re>ngner, et teio-s en sorte
de suipreaore les seciets. qui ne pourroat tue bien
ii.e- pour denaer ao lecteurs un avjat go^t
a.. ..- distractioas cointntes par ces Daiae
ajur piocurei tous ua agieaaic api.s aa.di, une
SSUeeMM l-*l*t, -fil de raliser aloi- leur dsi.-
. eteadie le eriw de B.enlaisaace a I'AmIc hran
1 (ju autre 1 oi, 1*1 examen* da
vai t etol* tien btPB'' il eet de toute
u gance que la quei'ion so.t solu
liunaea.
I l'occasion de la fte de
Pierre, un camioa raBsagere, bien
anVcpg, Isissera Fort au l'iince
pour Ption Ville aux heure ci des
8008 L
Ssmedi : Soir, 5 heures, 7 heures
1,2 8 heures 11-
D tn-M ch Mitin. 0
9 heures, 10 heures l|_
|).r.o. oti- So:r,
res 11_ 7 hr_a1|2
l'u rsire- H el
O-lfi^ro. K >U'i. Djtoi"he,
Poit au p icce le 3 juiu 1922
'
l^zEB Urologie mdicale
:s ent coinmea *
it chirurgicale
La F'e de
ce soir
les Ar.ri'n? v>_ d_ Pfit S*mi
Dne e' 'purs rainll'e- p sort donn
tpvt-i vn i la b*lle de ce soir
au Petit Ssainaire
Le set- une jpltr.d d' SO'te_

Adiuinislraiiou ( n-
raie des PosUs
k* raisoB du dveloprement du traac BOHal
eatic la Captai et l:s divers poin s do Dparie
ment de I Aiti-cmite, du Nord et du Nord'Oue-t
de la Rpubli.|Ui, rAdmiaistrjtion Gnrale dc>
Pestes avise le Commerce et le public en gnral
qu-a partir du ter Juillet Je cette anne, les gui
cheti deicept-n des eaveis recomnaandts gne
lalemeat quclceaques destination de Dfaite
wents ci dessa aoncs seiont termes comme
Suit
Mardi : i hres au lieu de it lires 20
Samedi II ........ M "
et pour les ebiets ordinaire de toute nature
Mardi 11 hres - aa lieu de u lue 41
_Bedi u }0 ' a 4J
fett au Prince le 29 Juin 1922
Convocation
Maladie le I Dfi r^ do la prof
tptp, dn la Vettta et dr rpina
Mtbndfi rnc-ern^a rtvxp'oration
Docteur a. LlL^Cd CI FLAIR
Consultstion lor rpiAd. z vous
Aiirrs.e ptovisoire 1121. avenus
Durnqle.
IJnp trai'pmrnt Hp lj^rn^tp^pn','1
fusen'' ''. d orine < h/, les erfanU
et adultea par I a injections pidu
(M. tir de r!u Dr Cth Ltr.de isrie) wrrt. On rou^ prie d
six sc'et'te r*e lalca* q
Hhe% vivacits du
Capitaine Tic"
I a ''p r'orne hier foir, su profi
de
me et s'y est habitu point qu'il me venu, il y
i bit r.n'.i.uiLiB u un i._uiiii.i. avic (Juant u _._. _.^- _,_ -
i rapidit des l'clair, fresque lou pelle jamais un pain.un paioit
i m et a coupa kui ,iib ui.m.t/uBii t t .utjo.ia < u petit syu.Dyt_e_
le coupable e l'iunoceot, ils ont ira telle >anit ute chose cuite N
ce dea silluna qui jusqu'au jour e c, par ainsi il t*it oublier
d'bui sont resii indispensables a }uur l'imaginaire. C'est le car
toutes lea hautes connaissance, me- du vrai diplomate et il l'ei\.
ma de notre scien.e moicale. tout que, quand ou lui prtests If
Suint juriste, l'avocat, toutes orgauiea utt d'empiuut des 4U millions,
i.'uuh sociales. _oum b imcndiate_aeat i
dioit, c'est a dire soi ces
Ces grandes raisons qui se trou d'Ltat Nut.e cation heiti '
vent obliges de a en occuper.cituns que prosprer malgr les
la Police, te dtective mme de tous quelle tr_\.ree.
les pava trangre, la gendarsnerie Adcnsieur Louis uillss
heuea if-, d Hati y apporte atUntiou et bieu taire d Etat su Dpartement
qu'avec le sysln e lienu ou prise nucion p.blique pereonniee
i he. rcs. 5 hen u impnasicn du bout da doigta de de dlica esse qui est "
df lu quauiB loin mein. _>e<: alsaeLC lie a tout homme qui
de F'-'re,riace de (appareil n* heia et rappor Uiiivtrait d une couttee
I hygmo Viecosimiique. e.
Co eys me de haute tude cor.fi Le minisire Hameiu est
quelquefois sux plus simple t* droit au Pr-iatnt Borna
b.mcueB Ah alla pouvaient runir dire jai eue les plus lt. finesse de quelquta autrea boiu te, oirecxuia de acre
ro*s toUb'es qui comprernent b-en teox l qui r ont dous de
cette mihofie ,n o mpeher la po- m teilec oeile e plue neoi
lice de cerna ne la m.mdia erreur trouvent p:ougs osds m
p. asible. it rx .ua et oevsnt deen
Cs hemmes directeurs de notre comme celle \ ttaeats per
bloque, nous pouvons eiter le per conaiancai de cesjour,h^
lOBDCl du prsent gouvemensent ; nouvelles, disons de caom
one p'ide d hemne eu beau et du te Ljuuiqoe cia choeee
h- n. FUeidt Dav.d qui fiqunta la i viaulea qoe le mooae
mme tc< le nue moi, dout is ptea.i aient, maison -*eO
gepeiat dj aloia qu il iai en bypoihesee qui nouiiespi ,
Imt Comme chef du iabinet de su lyBiroesninropo-ae
eon Excellence le Prsident de la de nouvelles ides o-w
RepDbl que. il st l'hon me qu'il fait i lua nobles, qui nous s
d is la phee qui lui convient Faut Lature.isment vers w
il f.ire la nvue du coii.eil des aetiona plus pioieeies
Spcitaitea d'E at. Antoine Ssnsanc, noue chre Hati QDi "p
hecriaire d'Etst au Dpaitemen Puisque ces _HfeBie(
parlaatl
Lrffl Si
' **<" com^; ^ nn^eu^^on^r^onTln woll i-i.l_rt
le demander forlu|jp .^^ |ttditol ^lori je dls i0tiet| ei oittcieii'm*"'";
ui f n'm'er ltihi mim |-( mu,,lina ,, Q.ul.lur,._ ^^h V-nt lamaaSUlf conue _
P'f' h 'oplat te p ;p de I sb che
ie kivaiiis du capitaine lie de La
b" h de b m vouloir la ledcnnrr i
( in-Vari'es.
nibiais le aeivice d'uletaBO ned
cale pour aes coupes en match
\ i b lliru lie ; ren poque l. it
toutecaitle Ooivcroemeut proviioi
vtLtjamaasgircoDtrsi'WJJ
sbnsdire qui n e_t p'*
eata\ecnour ,
Lis demoiselles et les i eu ns Ren
q_i ont bien voalo accepter de au**
tir la cr-aoaie religieuse de '*
Cathdrsle le dimanche 9 juillet aii
si que les Commissaires de la fte
de l'inaugura ion dn monument >'e
Toassaiat, sort fr*% de se rnntr
maidi prohaio, 4 Jaillet, C n-Va
ciUs, d <> kcuesd* I' | rs-th di
P. pulaire *t porte de toutp les
bourppp. '.'.t. lois gsunento dont I
|r- Hp rdiO dol'sr- -t "?. a ion do"ar
La Billet entier de S coupons : 0
doua '
Le coupon V.cgt centimes or ou
i.ri gomde.
E' 'vente l'cv t au l'une- daus 1(8
mtiecns suiventfB.
Aux Artn- e dp Pails
Comptoii Kracais
*dmtnslre "oHmc.
Mme l Mme Ducia \itard
Vincent G. Makltloif
Pharmacie Rariset
Petite Maison
M*ne d'Enneiy ueioie
HAtel de Fi'aucu
Htel Bellevu.^
1
1 Journaux
de Pari*
Viennert d'arriver. Numros du
31 Mai a i\ lu n
En *aute U Lbrairie du Matin
H)3 Rue Amricaine.
Le Matii*
Abonnement ''
Un Mois
I ort au Prince Gourdes
kpaite-u-ui
Ktraeger .
II serti ons et abonnements
bls d'avance.
S!
'2-50
'4
paya

Dcs
dcde aer Andra

Kst dcde h tr Andra G or*
Lis lune atiles autont I eu cet r>l
midi 4 heures en rTeJi e Ste Anne
Maison mor u.ire Rue d'E
lt III
nnery
\ Vendre
l>e chaudire distiller, avec
cheofs vin, tnrqo" anglaise de la
j Ct_dtj"ta.i a.t r.r.uts T oaS_?S2.d08 ^MtttjjtWfci
Pharmacie Guataves
Prpnex'ioir. billet d maintenant vs.
i'i- prompt at siucie Le ptico. tien' l;em d'iuvitatioa
Peur les conditions s'adresser au
burego dr journal
Billets de la B
Ti, ge 3U Juin prockjj;
S. itju.uuo dollars, as J
Carloa E. Cssiillo,,
Sans distiocUos J
les ventes te toot
Un bon orf
Benorgsoiste-cbioire*1
rourlaCatoditledeF""
Bons appointe-aen,
S'adresser u cur*
Mauricelti^
Angle des Ru. ^^
l'Etat et * F'0,tt
jjfarcbJQ-iKi
)


it Mftff*
888RS2S!S!^aS!i;^T.-{t
Leh^ietFink
(Y. MB fonde en !S76)
New-York, .U.A.
Laboratoires BlooiaEeld, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales

Lon H. hbaul

:
:
H
I
Un 14&er coi Sis d'odeur exquise, tin soupon do
fleurs rares, une note subtile de personnalit, c'est l'art de se
parfumer. C'est l'immortel privilge des ens raffins.
Le Flonent (fleurs ch l'Orient) et l'Eclat CO.GATH
ont cette note de got ils ont leur charme et leur volupte'.
COLGATE
Ui-prcs-ntutlf '.. 0*1
FRANK MARTIN
eu. /. M t BTARK '
BOITE POSTALE J
l'OltT-Al-.H!X !.. /
8S:';v:'.vasanSfas.?!r.'^;?;*.*; ::v;v;:v/;';\v;.;::::;;"..'.'/
ire la pression
au Grand Htel i) France
Pct ta $itua ion unique au centre tue /jwois ou public e' ses nu '* < U1SI\L] soigne, et hul lecoil'ces ndei ummerce et, arliuli-imen' aux commtre mis d* passai
w-ott t'Tinc:
[Htel iijfe ir gll et par liarquefc
m Vins dd Borde ux Kouye e ASiaiic
0 litor.qol aot iea deii iescifatione
v, triais ne ;decn nd.tfcbanuilou*.
Wfmt vt'K.n'm direAwni d B RSAC *' son'Garantis rmr pnI | condition* uoa Agent a
J^a.uws twu* poucons le vrow'e'inr dit GKRTIKIC lT5 que roit au r:ince .^ ^ fc
ftttnont la dis;otitwn dut Clierdt. m W'UB u,narre
ttragapne et Vins Mousseux1 pix modrs
*wrw alimentaires franaises, ^emep choix
La M tison H. Silvera
Annonce sesnombeux clients qvf/lls
vient de re-evoir par les dernier* j
t. (Uvaux lc< nvtirU** **ihi ni'x,d 'M e
supriorit et meilleur march
que partout ailleurs*
Casimir anglais 10. veaute,
Diagonal noir suprieur.
Alpaga Baptiste Une pur fil pour csamii:*.
() on draps anglais 'J|4,
Coon draps amricain H|4.
Voile blanc carreaux barraa.
Voile 1 ni blanc at couleur \
Organdi couleur
Serbie noir et bl >a mar.n pourjupe*,'
I) 1 > ;i'*fr blanc e Toi:e Ji matelas aup.
Toiie draps pur lil NJi4.
_ M idra< suprieur pour cbemisie
C pe anglaif
Tullf pour voile et pour mousiiqnairs,"
Uan U'iro l.'"'s tui e de toutes les qualits par boitai
Molle ons couleur aup. et int.
Molletons bt.incs anpnieiir.
Djck blanc Kaki blanc
Drill|fil banc ansleif- Drill r/a b'anaanf aup.
*a>in chine pour tailleurs-
kaki jaune ang axlra qualit*
Percale blanc extra iuo.
JCalicot de Pm'llf,
Cali ot pour jupon*. P-qu blanc la.
J ustrine a barrai pour taille ara ^
i'rppon routeur flnr nrjj
sjOeu'l noir op. ToatSf pour jop**.
ru ai or noar ebatais* * poor r. bai,
Voila brod coul.
Jitioett* biHucbe et couleur fiant
gSoyfox blanc t aonl#or uprleor.
Nan Spi ipites d toiletta blan I! e 'cils* )'l', Pour hnmniM iup
BinlH f* pour pnlanlmup.
ladian haa coul po 1 i;n aoalaar barrai pour c l''iu:ci hcinanaei k roteaa H as
1 enem voir avant d'aller ailleurs *t
vnvm tre* s Hin/aits.
Votife*-voii< v< confort ibloimint in*
talls ?..
e- htim I Passagers qui visitez Port-au-Prince
Repasses tes eheTeai
S adreosar Mme lo^ionmr.'
Ru du MoHUtaia N2 t&ai
Anglo Continental
Sates Commmy
tisisrtattoo. laportsuoa, Ctumii
non au Kiaraandiaf8KDriaB
fcoai^tp Anonya au Capital da
Dix million de Fraaai.
fana Fiance
Coumeranta eyei prvoyao'a.
i voua foul-t gagner de groa bn*
n : I recol. ainnoace belie,pro
("1: z de prix da la baisw pour pi*
c-r vo eomaoanJea. No a racoai
anoni boi koa^axpar^blri orgao
riitt veile* brod, blaon l cou
f (5>!Qula3iaiiit ir nnxl't-'9"
i
r.rrruT -i -.t..
rCAi bf ';:. S |
Rcbaud
Rtaulti'j mervnillf'ix. urpr9iiU uira<
T*im P"1".- Li KL.con;6ir .^.n{0'&O wrU.
A. DETSNtlEK. 83. Ra Am Martyr. Ixl
NlUr.AtTHCKtn |l*-tStl
CHLOF.CSC, DiCILlT
1 -M^
I -.....------------------------
MeAug.A.Hraux
't:-
Avocat
Informe .m cMsjlfi fs'tl Iran
^ **" tlir?OF i*9 /prri ton cabinet a la Rue du tnire.
Dr Z ^ " I MB iVo .7^1 en /ace tiu Cdt/e sou ma
? ^ ^ ,, ~- rit aa. .. . fonsui/aMona de d lO'naurs
_ ? stokn et de S 5 aprs n.wic

Pre*i votre pension
L'Htel Central
Chimp de Mars : Vue sur la mer
O le %9>v\cPCi irrprochable.
Pe 'o -, -D- ut Pfir'ou. Table d'h ta
Vin* fin* d* vernie ekoix, SanJwfrSi
Sorb&t Hillirdn
u..


LE MATIM
P*hutnatstnes
Nvralgies
Goutte
Grave.o
Artcrio
Sclrose
Obsit
Qui euf rerifr l*<>nt> et itUfit
tt rhumalia.i.c*. I i durcliaornerw
de-, arterco l'anaalilemant C. i
rtflna. les varice* : l'nl>AH4 doit
limine- !'(.* d'Atridn urlque.
c i>olon 4* noir* orr,anim.>,
I flra " un-, r .'.,^r.
. l'URODCN/kL.
lave le
sang
L'irwlifaxnn aetneiael*, d** t*
l'ft'.t'moii! cl i orii'u tel-fi'He. -"'-'..si t.
avant lout |ln|Krnr )< naissant' tl
l< M*loflMn*oi di (.'Urici
lu A la priode df prMUwe, aeM
prf|i" "ii i -,ej| fac-.T d'nypa-
thatuil, i.n uovra. avant lout* au'r
chose, lutter t',frtri.'iwn c Jr-
c,uemm*nt (rira 'a r..-..' n d'acia*
urique dan l'brfanuini) en employant
l'UrcdOnal
f'-nfc:-i-.r Fiva
frof a* ii.h lut i i L'aitanui a* Poitiers
RUbl fhv'i. 1
X tH Dhf.
i Valtr.e'tnpfJ Pi.m
r\IAI IDA' rtn ,v:'
inamif, i.i-riuaio'F'. Miijdiri i-
! .tin .ma. Ctrttioaattitts.
LI^MYCOLuioMt! onuui
| viain. ,


\\\\i\\] t U01L1, A.jrol> groeraui pour Uaili i72t( lui h ^ma te l'Etal
cvK-y.-g.-.
-
Employez la
KEKOSINE SHEL
Demandez ceux qui n'en servent
Lumire brillt, te- Sa us odeur
San* fume
ia GaSOLINE SHELL
Donne un rendement ErQS0AlF
uvprienr par Kilomtre
Tr, volatile, ne se EbhlCiCltE
ta" ut m se uus
Tournoi athltique
Le ~h t de l'Orcujvtion, Ici o fi
lien et oUats ue la l e Brg Ve du
C.osp" 4 lof tettfil de Minne* des
Et t U iil rou ti*. neu.cui d':nvi
1er le pub c i prendre pjit au Tour
rev A h ilic de la Bmr >d, q u lOll
1 eu au Ch mp dj Mari*
lot au Princr, R*n. bncue d II i i,
le 26 Juia 192'
Trop faible
pour travailler
La vie courante des femmes n'est souvent
qu'un travail incessant. Combien plus ardue
est la tache quand des malaises particuliers
leur sexe rendent chaque mouvement pnible.
Le systme nerveux est drang et la vie est loin
d'tre gaie. Les femmes qui se trouvent dans
cette situation devraient profiter de l'exprience
de celle qui nous a envoy cette lettre:
Liaez Ce Que Cette Femme Dit
Manzaniilo, Oriente, Cuba." J'tais anmique et souf-
frai* lors rie MM rgles. Ces douleurs me foraient souvent
B rester 1 1 lit. Les douleurs, toujours dans le bas ventre,
l lient Hielq-Tfois aigus, quelquefois sourdes et je vomis-
: lia MU* ni. J'ai souffert de ce malaise pendant quatre ans
avant dfaire connaissance par Tentrcmise d'un fascicule
d : \ tftre Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. Je
1 ..i prisa avCcomplte satisfartion et je me fais un plaisir
lit la rerom.nander a toutes mes amies qui souffrent de
mne malai-e." Sri.. Marina Milan, Calle de Caridad,
4, Manzanifto, Orientt Cube
Lit tauaoM mtmttntmtm ne devraient pas faire d'eaaais
u>u.. ivlvout intiater pour U
Composition \fegetal
de Lydia E. Pinkham
v&Gima._____.

Demande* de la
Kratine
Uuxoline utlLL
Asialic Petroleum Go
Koberls, Dullon & C*
lort-nn A yen s Ge-ne aux pour Hait*
Pharmacie W. BUCU
Place de la Paix
Yi*p rf recevoir |r ' irolcri vtp*nrl nn grn^ nriim nt de
RpcrUlIttt frc*MfM**C| dea produite '-lirn qoci ua dr> guea de tootc
iipicii-! Hiuruai'd*. *nuliiciini fmiata
Kaux DunrsUa Baoi poiaaiiv.a CcnfeaBC W Hui i(ivi' 6 i
Haile d f(Jc i1" (no u- un pi j < \ < i lui ml
CltfCitl de viai.dt* LiCO'f >t J il d vi*i dt pco* ! m- lac*a
i..'ii"ui K>nictine, nn'igoi ococcto**a>a ? dff)iA*fmap
I'h.'Im et bCCCbtTDIf de Khomi e' Hecorettuan' de- tn yui etllulairel
Pilule Fenocodyle Mdication r co yhque Inu.ni ^re
No Ar)Codyl*. puiaant mn Ui 1 ur de la Dum ion
t notprimt de Vtiuoaine, irait, in-nt arecili^ue c<>mpit den .ff.c 1011
veioeoeee.
Jodo#enol *pin. Jode rorOMl pcr>l v\%* a,Himil ble
< a Peu le G^otluiaie d indur de | o aa" m
tlobelea II. baud, Sp^cifiqu^ CodUh 1 Astliru**
ri'-k Qeipeire, HypeitMieion, rr tiuaajietcM.
Vrthtl $e\ le plot iHii'aatu rl.s rVn< t 1 < 4 . h
Bfnja'i *ni- Hicrnal Farina GoUleornr p< ur lee U.'Iwh 'mu. a Ue
crenf, esilliea, C<)l iera de dentmon R ng 4- rentra.
Pour iea 6m'dl\e. Si chau aniie iiallii 4 TetruiOtiitrea.r al:o(
a^aa *''. e> diveia muu aincu
La Socit commerciale Mai
Transatlantique
Anncnrft ^ ?es nombreux clients qu'elle vient de recevoir
dentier sleamer> Irgarncl5 s ivanis un nnx ir acan'aff
f> g ira li r.i^'ns boites de 25 et 50
B rtc eikm d c'8 e de 8 douznnci lit booS
savore da Lenift
H'urre de table
M' il' 1 e de CUIliOC
ViTidou b Tiiucbttfi
i. DAALDER, JE>
' IL HHWHff
B U G G Y S ;
En v< n'e thn
!.. Pre*zmannAGGERHOU
Wwt du CH^i. I
-| .m<
intorniti vod* lo jours T.ml
de faire vos achat!, des prix des
rates (Blarkbo'l ) noire, jaunes
rouR* el blin lies Il rque Co
lumbus e tufidi Qrag^ nW
Coluin^us). iVo'is reco i mandons
la su* di e ma q;ie rommeta"! la
ntilleure, la p'us van igeus^
ment connue aux Kla'i Unis ln'
j.oui sa sup il ir.tniisAque qte
*our iVx' iin mcdiciM de ses
prx allez voir.
Chl l'aeul gnral
i\apri(f1oil #tFrWCt8
iUOO Graiid'Ruft
Dr JllSlill J>0illli4|l(C
Wn U Farut Je kce(M de Paris
!
4 Wre!. proMMf/e
Clyde Sleainship G1
Foreign Service*
Le 8 Hilii M wnant de ftU^
sera au Cap Hatien le S Jaitlejt
$ant pir tous les ports du NorAt*
attendu Port au Prince U 5
sera le mme jour pour Jacifi**
tous Us po ts du Sud'.
Lebatenu**tournara Port o
ce vers le 10 en route pour Ne*'*
B. F. CLKHEM'S, ge*t 9***
Port au PriKCf, le 27 Juin
A\,ls
Le S S Vira ire'tn asitanl des p'Oleieeurs Den kecl Deu ch.nLDB de llD' Ccmrany LTD. ra |e| yeti le SB
tanajfj iOnrBt menant pi' ~o- |#a
Oftice : Avenue Grfoire ttt ffyS!!?" H"' "" "B*fi PUr
11 tra it CoiftUl.a lou :79 krwi du mtin L hmtxm nn A-.EJiHO'-U
Pharmacie Centra*
Produite de toute tratth'Ht. Ercutwn promt*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM