<%BANNER%>







PAGE 1

E MATIN I*c Pr fable fit ur de la Coimiir*>ion Communal i 'enqute j'ii a e'e I*I e scrupeleQ remeiii nu ne:i tveii rputrn Il llei.ry Csjutde dci I probit *t l* aroiiure loerrnlewl eUr (Alertes • • %  t-.\emplf a des a i^t-irti'it- c?)a COU LUS ti cleils par lot>inino< ^ i- tuotnnhtj d-> Mr C-i'i-Lt. touH'lt.i Mets, Jegoute fcief iii.un ^d d il letiuu au I UTiJci.l ,Ut la lift, Lit* l|UM. .\ou* ',U;i %  i:')i;ve o' IV C t DM ( OU.|-iltIn_rilB l'< Xi TeeelUU UciL-l.'J V. Ve c\ IU ,-'. IJK' . %  ^^.-msamgmmsBEs^^mse^Mmmm ConvmlBBOontB | vous retrouverez les forces perdues en prenant ? L'EMULSON SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement n'iable. proprit qui la recommande aux estomacs k plus dlicats. %  3SB8BBSBS;3 Lettre Gurit Au coun de sifflet r m s i motive de la Cie PC s m •'vanouit. iv Cable Nouvelles Elranqres i t i \.i I ( lil-Su)iuaire sllt PM du Petit Sm'* nfiplji rie p : gnn DB manque de r*pert i l'gard d la loi. C'est alors qu'elle a consenti voyageura comm noneur* de co?* i daBaTapV" iiiidi l'occasion t' l ltld marchal VVilsoo et celui d^ SkMDt Martial, au Petit Sminaire. Mr Rathenau, ministre des affaires LM Meuibiea de l Aatoc • lion 'i>iifM d Alle'nyL>ne, If nr^^iden Amicale et leuis (amtile* a-1 ront Miilerand et le prsident du Con c eartaioeraent jn grand plaisir, de i0 ji troitement garJs | ar des d ine eut les procd la P'UB rc d rpondre cette t>iruahie invi'ition Larar da ridtau 0 heuref. 11 y iuii uiif. or .llanlt k IIW.S". '^vnir sur ^ dcision. Des arrang-ments ont t faits pour Introduire ce liopflaiil d'AM our que les ministres a^isfnt aux maene n Krance, Le* pr Mon crer Directeur If L'ide me vipnt t^i'jonri.rli i"je rprhpnaibltf ma t a ^ les acnv, d'au informer la rm*! j^nrnalidte a'eat-il pas le f0 dfendeur de la socit? Je me ra pelle que ions l| neotant Ltconte,an officiel igne, faillit tre victima force groaaire d'au mcuici^ la C' l'^S. Au coup • M(lt r? ai if d'une locoraotive.il i D fin peu que notre officiel qui aie couru a cheval fut projet le soi Dieor.a. ea passant, I,QI .u.iiic^ net dut aoa salai qt'i grande adreepr. Je m ranslle e^leneat, Dpartem a* de l'Intrieur s j qua pa4 de"dcider ce que et. durant quelqoe lempili tioa fut Roulage* de l'a deaJcoupB de sifflet. Mais, hlat 1 en notre 19U. Ie3 dcrta les plu e durent me 'I espace d'os" Un bai jeu', la mus qui des m 'l'urne eu < rp rit tu et se* fune-t*8 cnncquanc* M 'ni -en tou'e h e auprs malade de la plaine, ,e dut, lt dredi '23 juin csurant, prise 'rain de 0* tieuresdi inatia, k\ install dan* la carje via itrs dame trs diattng'id, portsoti li -, et Huwi' 1 d'une utrei w IQip Aofj 1 herlain. leader du seprsen SfiJ i V etopnaot uctivtSw Les rsidences sent troit-ta i la rsidence du marecnal le soir L'audit! rrent aardees par des dtectives. Un Je l'a^assinat peur exp imer ses coa aiBeQ leur decn-ivert et larreaU moins diat ngue: eliripriisat g oupe important d'agents entourait dra^es. Il fut reu oar la nice de „ on de pluniauri d'entre enk. Ceux en face de moi. L'enfant, qoi( le prsident de la Rpublu ue quand ** Wila aoi, eu le vovanM'crie C i avaient trop charge an pigeon sait > liir.in'. -i ..:i.t, AUC il s est rendu cei aptes midi m Grand Vous res le dernier qui d vri?z qui s'est abattu exten Prix. Le domicile de Mr Po ncar es* mettw les pieds anscettedemeure.. gion dn la MeuseLV Elle sortit alors de la chambre et M ttt quinze gramme d. COQ; ne dans pb r^n a il oslt a H >ture. a ro-ri Sjudaio, ti i i i it la mu de d f china aiffia.;Au on etrideat, N eu de vivea eonvulsions.osii ,, ,,,.•', ...... — da-R la rnation qui a'e.iga^es entre lit les pieds anscettedemeure.. gion dn la MeuaeL'jieea tranepor pleaagraa-, je comprisqa M UUt par vingt c.nq hommes et i; Ella sortit alors de la chambre et M B quinze gramme de coca ne dans pjb rOClim^it une ture datai D'aat pe.mis i personne ne ,ouvant Chamberlain quitta sans avoir pu a*LJ"^* H^tfP piouver son ident-t ie pas ; dans aoltter sa mission. Douze des 1; n ^ft !" ^^ d( a me. Le prsident du cens: 1 aval dividoi qui ont t atr's au cour ^^ Hier ppr*-s raidi viirn I^P 6 heure* su court* d'une promenade sor BM bon loin de MertlfM 1 le canot su |puel aetrouvaient le 1 orum Vaiier deux de ses P our haonuie de se rendre ordinaire des recherches faites aux enviro ment de chez loi SU miniskre de; de la scne du crime ont t remis ui^mane de Jacm-i, H compagnons lit une (aus?e naaOOB 1 vr>au cours de laquelle l'infortnu aflaires trangres scu:, aujoi rd'hui en libert auiourd htr. Veiller fut eeakmtl sou* lea tiotB. — il et^n accompaga.] I ou PUV i*ompK'ion< o r t ete arr^'^B hier^Boir par le conseiller "e a SJC tion de Maitissaut et conduits la Llendaimerie.— La cadavre fl I* viciiuM a eta retrouv ce mutin sor t^e nvsjrea ri Mirtissant o s pr* constatation du juge de pli il L t iraoaporte l'Udpital Uural. Alton Je 1 11 iiituisiim Musse du bout de ru Choses •l l h>niijii BERLIN— Une manif station en faveur de U KpuMique a laquelle prenaient oart 200.000 nersonn-? s'est produite aujourd'hui sur Le>3 narten ; lorle n"a Dil t troubl. D aprs une dpche de Cassei, les prsidents des nartis socialistes maj r|air*a r socialistes indpndan' ont envoy nn tlgramme au hm celier vV inh rchmant la dissolutio LONDRES —On discute bau'00P IS rStlltatl p ob bls de 1 assissinat du marchal Wilson sur U ...•• 1 lu imi HA4 inrm s tuatiori poldiqu* Tous ies |our£t?"ffi^^ K,chst a get de nouvel.es le JIssIster aune messe de Requieei de la situation du gouvi nement a 1 t Mi etiindiquant le programme toi %  Ulssndlteea l'honneur "es dfunts glais en vue du .Mcontentement du vant : U abo d une rpublique dm> l mercredi 5H conrnnl l 6 beuren Parlement en sooitpfjtt aue les pecrate, ensuite la transformation d picisea du matin en la bssihqao ce :0 onages importan s n'taient plus la Keuhwer en for;?s rpobicain)i Notie Dsoae* rotges. A l'indignation intense qui ^ans lesquelles on pourrait avoir co Kvaiiato ALVAREZ *a accueilli la nouvelle de l'assassiu^t s? mle l'opinion gnrale qule ci fi.nc<*, enrin dissolution de toutes le a>sociations ractionnaires. .. f me aurait d tre prvenu.M Shoitt, Intervenant dans les dbats qu I>t3S eltVfS CliailUUill secrtaire intrieur, chet resprnsible ont eu lieu aojourd'hui sur les medel police ser> pent tre ob'ig d *ures qu'entendait prendre le Gou dmissionne Dar s certains milieux vemement pour la sret de l'Etat e on prdit qu'il donnera de lui-mme fe ses fonctionnaires, le chancelieau gou BRUXRLLES Mr I mile Vandr velde ansian m'nilre de la jus ice de Belgique qui ••-' all a Moscou pour dran Ire les Boclalia'ea rvj u tionnaires qui sont en ju •m-Mit an joord'nui H axellea Mr Vander velde s'e %  t r lire \n' : • qu'il a es'i inA qae I act que Lenia %  tut dangereusement nial-cK FA RIS — Les comme ntains de la presse franaise snn> en gnral f-^wnruS'o* ' ->~r 9 DUS it d J M •" RatheneaaIle disant que le mobile M.', ciiiua peut •= 10 ep iu pet ea efforts quil faisait de rgler avec la du if-mps il 6UDirt „. p -— France la question des rparations con qnences de es caw. %  feni zdonc, mon chut un le c iip de aifflet dune loca uel Cie FCb? Avsut ae clore celte iei" longue. j< conseilleraie su 1 mi vont en voyage-qM"Jt d ailleurs la raiaon du dpuo une lipothymie. "Meisunf enfr.t ae nieml acnali reuse dame en descendant le m. nt du train. MM Cui Mira S riain Ville.otot. qui ai iras dans le rer cette minuud ut angoisie, m'avaient ure* p es e la petite v-ciioi • 1 v nu medeeiu pariai' M U* Bt quel ( 1 U". La maie, tio retjuruaiit veramo:.,tni t trait soglo-irlan cuter la possibilit d'oxpilsion des dais pareeque le ecevernement l 1 oo foutta par Jour > I ANIODOL. INTERNKl dans uua tus* da Oturt d'oraoftr. | S1 I AUIO DOUaa. Km M Mtth.nM.Park | maladie ou agraaeutos H da ballons d'oxygne, alM mesure de pourvoir auiaa .u Giata, en attendant l'iaJJ du mdecin. — qui ne lerar !" ijuta sur lea'ieux. „ /xgrez, mon cher Direet*"^ %  ciilenroe civilits. Dr LhriBtian KlCdlJ s4Jaiafl Ptrt au Prince AVOCAT In orme ses clients qu'il,a transier* provisoirement son f'abinet au No 223 de la Rue Dants Destouches. Cabinet de Me HO: t c s Sylvain • Tles n A veadre A lamaiionl. ma "-Aggerholm des fe uir tles ingiaiiSB. 0B-V -' aprs peudaat rete calculer. Si lilluatre s. vint arrive, avant de faver, lui auisi. Bon tribut la 'ne, A calenUr cette dure it AI ttxer.par nne drvestratton la f is Les Cours NEW YORK 2; Sterling 52,863 Franc 12,06 Nouvelle* BSSnfflS^a^ Ju ui.xde. en vue du mainiien dl quil .ut serait estie itme.it de...gia l'autotit universelle .dont il inait — fraechpmewt la acirne re era pae senlaBiit la science; elle anra m rite nn autre nom elle attra aequis. en firlt, an p iisance. sascep'ible de perter orabrsg* A e.'lle — aonie A raatar sans pareille de "d en loi-m^me... Adrbn C.ARRENaRD iJs:af, Juin IWi, bit que us mtmbtei du cabiati assistent lui leeraHles. Ce me sage a caus un grand moi et un journal dit qu'une .t tui lady Wihoa lui .1 mandan'de utlchir i ceite dci iion, ce qu'elle a d bord refuse a are DaprslePot ministre de a gu-ue a alors -n'erm la veuv da nuiicji.i qu: ft bit ne des mtmbres Clyde Sleamship C 0 foreign Service* Le 8/8 Hati venant de ^ svr/i au Cap Hatien 1<* 2 JuilMiP Diverses ant P" r ou h* pvrU du JSlori^ attendu Port au Prince le 5 et le mm jour pour Jacnit* tous U po"ts du Sud: ( e bat P^U retourner a Port <&' ce vers la 10 en ront > pour A/fii^ B F. rtEHEyiTS, a§?nt gto ( Feft au Prince, le 27 Juin iW PIRLINM Jean Gavrrd. sttaQOft%/ ch la corrmiasion dea tparaiion* *OrU ft stjaqu r:m-di ma'in par plu sienri lodivldni p> de sa reaidets ce. Lorsque If s ag ti de po'ice arri v-ent iu "o^vrent na ouvrier IUI faisait m • 'e e'intere setA t.avar i en I omme ne pea Bip iqoer sa pr .en'' i un.' an >i e sansfa saute et fut a lt.i.Mi Cl va d a t bless .(ti'tt IULUI et tru snorl dans un



PAGE 1

Lt HAXUi Employez la KEROSIVE SHEL Dttnandez ceux qui^ s'en servpnt lumire brillanteSans odeur San* fume La GSOLlNE SHELL Horme un rendement rnv ^ vprieur p>r kilomtre %  HCOXOMIF. * volatile, ne se -.-. carbonise vas EttlCVCIlE Aniate Petroleum Co pberls, Dutlou & C ( Pftrt/tn-Pr" c<> Agen s ne.at>x pour Haitl Peur les granits vacances Occasions exomilionnelles AU 1 lomptoir Fran coHatien | tert C ' d? tvJl "* ct • u:,l)^, r *"" e Courdei ?*> % Ol'• (un aiiia Fleure tu qj dnll* tram Etamine Toile Vichy extra solide por (D'icts Nenjouk de tautas ooeuis Mphyrs frartaia rayn Pticalei franaise mprimPs | 0 ntiya de ion ce Cuuui e qa!it extra C eion a barraa Piqi-ea b , efc t'iiit du 10 M MdiiBitt COIf Mni U n feouueie fi mil s Ftudact le meiade Juin arUt tient. 8 S 3 .s S v PU 1 4W t oi Lehn & Fink, lue „,.,„ Fonde en 1876 SUPERIORITe; U\s PRIX PROMPTITUDE H| Dr#.|i)jt .iii.ti'q PS, pbvin.ce niq iee et auUet -.-iialss v*i Ijjda-su'e pliariiia'ie. StTRFJ MHN :,nat,l • Gir ,Ie An S l '* uw *'k el a?hS LITl,:s : M r 4' ,n rrvtp/ i yB0 Utir rV'ant.Ftrfcaitrie.i #lp W B ,•,""* ""'"• Ch rolal "" poodra, Huile de foie dfre. 0& • crMm El rP '" pru f "' • • %  •'cee el Pan CM tede'te leu %  I.?!/ ^ .? Bd, • co " '•' %  ir e < Srlulion pour conserver le* ut fciti* '-• J *"dri.np*nii..r pru lu toilette de. enfers, poteau l.n den*hda. Mi^Uoirle ta M* kieeerda, a-,u PtenSi r l bl *' B M d -*-P'Dnerraint, Hn I peur fk>eiet •u.iiquei et autres inner'en, Pfof.iirii : I! ni* oot're etmntioe iona e* IW ID i!" ,0i rhrctl Q u '" Ta*. Cire pour le paqeeta *e*reuIfaiiiwi 'i p,eM s rn P" divara reiataree diveraee, Via*, ete, ta. ete. CoHi r *'' K B ^ •' *ffliteei s*"," 1 U cemn8,ndt - LKHN FINK, lac; veas irrn abaolumeat Mil R. t *InJr k onB ** ? h,rm cia di paya s'appreviaieaaent ea LUI Lon R. hbaud Ayeot e**taeelf peer Batti tue bonne aubaine Peur les CentJemen "*•'(h! Df,, nr8 de lin8f ^ 8 *'" %  *•"'Rd '< &f "• viss qu partir da P|,j. *' 0e > Antoine M T*t AMAS" Uur o(f une occasion exee[tiOQOu'iii i, c,1,r a ? eu de ,rais leur ^rdc-rob). "* , 8cqr.Hrt paa d v>mr vo'r : *UiaV. M cl i '>' 8 rai le plia, m*rqne ARROW, de Y.ritablea li. %  '/• d ou atyUa ^ (Vf 1 (, > tou Bt y' fS H d,J P (IX niudiquei.. •Ht tt0 i "*b ta pyj^maa Va'sity, les dispenaateura de cocfvit hliae Ug[ M J * "leur excfafiva *' tani,.^ 0 8 ,de *' t Arrow, de ftylea ODiveraila, empess et moca ,u llc :V eoct "' on **arrb P lb,lseil B-V-D. qui donnertde l'allure et de l'aiaence la ^ m' l'ooi^* ri ( "* demi longueur, iaappicipb'.fe co c*tt* aaiaon L^aaTL, '*"'* %  de chuI %  •un pti fo ,.j 0ura igname, rraif l tiie aooftDt le diatink Merfe S'Iifiial PopQleire *t A porte de"toat#a la' bounea.lWjlota franant a dont t lot de 500 dol'era et 2 de 100 dollar* Le Billet entier de i oopona : U-i dollar. Le eoapon : Vingt centimes or ou %  nn gourde. Ko vente Port ta Prince daaa Isa maisons suivantes. Aax Arme do Paria Vi&" Corrptolr F-a aU P&.7? "sn inaire Collf 3 Mme Pagina Montioaier c5da Mm Oucia Viard Vincpnt O. Makhloaf Pi armaci Rariaot Petite Maison Maie a bunery Oioia Htel de France Htel Bellevne Pharmacie Gustave Pranea votre billet de maintenant Tirage prompt et sincre %  %  %  .' •*• A Vendre Une chanriiArA distiller, avee chnnfa vin, ma-one *< t B i s de la cemenpnre de8 poiota.eerpeoin en et h v erg Prnr 'ea rond lioaa s'adresser an bur^pu du journal. MeAug.A.Hraux Avocat Informe tes clients qu'il a trans fr son sabinel la Hue du centre fto 17^1 en face du Cble sous ma rin, i %  ntuUalifM de 9 10'heures malin etdeSb aprs midi. BELLE POITRINE •a deux mois pu lsi PILULES ORIENTALES le MDIM ql dveloppant, r((rmiiMut, reconstituant U) inm, efltuul les tailllM oiiantet dM "a goereJea Sfrirto A nnyttie au Capital de Dix niill ei:a d Frona. Prtn, Fiance Cemmrririta n 7 prvi yan^a, ai voua voulca gain < dyeoa bn flcea ; U rcolta a'-nnoucu belio,pro fi if dea prit de In bu ase pour t I a. or von eoruniandea. No areciaa snandoiiH soa .neou.pHi ^ h l-., or t a i dia H voile'a b r i ds, b ion ri c u ltu %  • qui .r Bt lea deroirea crf*aton i pi ribicmif n ; de m < %  d z cb intillOae, niix et roiditiom IOI AJCOU a p. rt au p.ioce A. BENJAMIN et Oe / j 1 Hu i • maria A Vendre h tomobi'e F-aex en pxrel!e-t est l graede balHee •ijBia neuve, poda frai csia et aLglaia. 1 Coif'rforl 2 MnthipPB k rjciire1 Fritg C.Li el D cc : cr 1 Uani-Troek 4 2 Rtirenux Mioiatrit Ti. an. chai89 et fou'r.itores de bureau Hivere A 0. A. U&D Une Combinaison Efficace *Q Vtfrttt* in las rtitu 4*1 ctitllo un fo/uiu J* Pour Produir* DM BEAUX CHEVEUX Quelques gouttes de Barrr's Tricopherou* plu?ie::rs fois par semaine Un massage avec le lx>ut des doigts. Une vive, mais pas svre drosse des cheveux et du cuir chevelu Journellement. Ce traitement fait rgulirement, rend les cheveu* mous, longs, forts et magnifiques. AehtUt Barry's TricupKerous aujourd'hui chet votre pharmatitn au eh*s voir* marchand. t Employez U tout de suite ( teillez let riultati. / La Maison H. Silvera Annonce es nombex rtient qiel's Vent de recevoir pm+ le* dernimrs l(\tonu:r (en article* *ninan '*, 4 inile superii) H et rnHUeu' mtreh que partout aill if#a •Ja^n ianglais nouveaut, DiafODl Doir sn|riei. AipH.M Ba| liste Que pur fil pour cksuii-e*. C on drapf an lais v i. f'O'on hdraps auiricaiu *|4 Voile blaoc a carr3ux k birrea. Vuile uni bUnc si couleur3 Organdi couleur •erge noir et bleu inann pourjups, Da Dlltfl blanc e co :laur pour ijippee Toile inalelas sup. Toile dnps pur fil \0{i. JAtM suprieur pour cbiniai Cr^pe BDglaiti Tulle pour voile ri pou moul iq "air, Uan leb r o Ws ioiM le i )tss les qualit p;r ba.tdi MoIlMoMcoulfOr sup. et iri. Alollelons blancs suprieur. Dock blanc Ktlu blanc Dnlljfii blanc anglais. Dnll COIOI blanc ang Sa in chine pour laillfliira Kiki jaune ang exUa quaiit. Pe'caje blanc extia suo. Cahcol d'I m 11. Calro' pour jnpona. Piqu blanc tup. Lua'nne barris pour tailleurs jj Crpon couU'.r fleur arg ; %  Deuil noir sup. Tuaaor pour jupea. Tnsjor nnnr ciiemne et pour r bai, Voile brod coul Satinette blanche et couleur fleuri Sovenx b'nc el couleur suprieur. NansopR baiste coul. aup Servlattea d'e toiletta blancheet coalaar. Prte. I1 po'ire po ir horaraes aup. Bretellea pour enfanta SUD. l'.dmn htad coul pour pijaraaa ft ebemisaa, Piqu •nnleur bures poar cheniaea bjrnrnsa A rekaa a as aie Vt'.i'S* voi' avant d'aller ailleurs *# vous 90TSM satisfait*. ?up-ri i-Tfz izrT %  ji-TfT %  -wnfw Piiaruiiicie Centrale Pwauiis uc fouie irjucheut. — />* lecuuun prompte f htfiOrd € utuotmantes — H pCdtfitpQUi* loates muladief. B U G S • En rente ehe% lu Prs MmmnnA&GEllTlOLU . ftH 4u Opale 0 jJ % 



PAGE 1

L£ MATIN JUBOL, rduque l'Intestin Constipation Entrite Vertige Dyspepsie Migraines Pour rester en benne sant prenez chaque soir an comprim de JUBOL Dr Justin Dominiq, De l*i Facuil de V.dec'ne d Ptrf Anc'en a:si*tan( rfes p-ofeis u^s Den keel Deuchrnao n di • Si RCI ncttre nient pu. • •• Km maque mr queWjuel foinorm. t^ JuSot. rendrt %  Irur InWSlia pareie pr Vibut an droi-i i iltt lavemrnti. (•! lasilclte *t iiip'**f. •"••• %  • %  ••M a leur tervlce \t rc-nirce <1r U rMpuet'.taa ImtsiWiaU tl .1 In i ; ti % %  mil -.-ii.-. par k Jubol. P''t eue riiistoir* du 'ly litre i-onipic-ju elle on aciir rnoin* rt'W urtl Illustre* Eu eevtnche. rnuminlie l denombre moin de ourfrjnc donl ! Pmiriirr*. luii'i! que le mi.i.v,. jr flr^ni muie ]<• poques, les Inconscient ruuni • D' SntMOKO. de l* Pc-uite aimeti l par a^ >ir des douleun dsni le cote 1 puicbe, ensuite il n's scnbM Us avtirdsns les drux cts. .!< %  travaille chsa an tailleur e ayant une petit'.Aile fe soutenir i; ne dc'sirat pas me risquer. )'ai deaaudii .'i BMaamiset une m'a dit: prenez 11 ( 'ompo"iti' n Vgtais de Lyd>a 1' IMnkhain. J'ai nuivl ce COHM ;1 rt Je me suis sentie mieux u-\.du suite; jt puis rraititroait travaillerninaantitaiitrevenue. Jere nromande tout .-otic; C'viposition Vtfgetala et votre Lavage Bai ,tai-e."— Mrs. MAKY ENRH -I>,4S? ; Carpei.tcr Si.. Chicago, HL,U. S. A. Cette Uttru nVn ast Qtt'vna navrai un fret 1 nomrir-.*<;*i aaaqu* ann-* et pruvsi ut ut I minw. Jvunn M vi. il,, s, de touw occupation. Ces ettres tmeierneut d*h vartUM Us la ComiH)siUon Vgtal* tu l.ydia E. Pink'aam. O'ttt compi'sition vp ta'.nr> contient paada n-r">tio')".s ou de drogue* nulatblr *t i^uttre priae par tout** famn aan* aucun.; irnintc. v tre gagne paiu dpend ans douta ur *otre sant, r.sxayez es la Compos ition \4g otal de Lydia E.Ritkliam IYOI r.MwM il oicmi co. UVMX.MA**. w.r v. Z. •i al e r Joshua L. Bailly & (Ch^eh $ Thomas Streets) New h L'une des meilleure et des plus tes maison* de issus aux Etal* Ut Siam, UenUn, Checks, Giuyham,!^ drap etc, etc. La meilleure source d'achats: Pi toujours avantageux. Les principaux commissaires en sus au JE tut 8Unis, sapp/oViSiom\ ehen Joshua L. Bailly 4* to. Lon U. Tb ud Agent exclasil poor HaiU ^*&?**f--%rzz: ~~ %  : %  DRESSING La Socit Commerciale HoWi| Transatlantique Informel voua to jours ayant I de Ultra voachat* un prix des Annonce ses nombreux clients qa'eil* vieui d3 recevoir •aies | IUHI koo'l ) noire, jaunes de*mer s, ea ner, les ruclea s livanta uO n*ix ir^s avaotagu Pharmacie W BLC11 Pina de la Vais, V.e>i ilrr-tew jr v r •' der*;ra nient s grai-rt •••nrlirot Dt d Kpa) iaii'f i itnniata, dea produit* janoa (Ici> de Iule de morue o* pr*ia2ea lafiilrs !• imcnif, antifono'ocrio'ies et diu'Acqno. •'•Idlei et Stchtrura de Rhoimel. Keeonetttnent de*novucx aellu'eirjt Ktlolte Fe>rncodyle MAdicatia" ueodyliqae t>rrnairejie No Anycodvl*. ruipaant tneiMlicau-iir rt# le nutrition tiiiimi de VuBoaine, trait necl iff'c flqne ermpli'. des iMfCion veiceuses. Jodognol D ^pio. Jode rormsl pani-.i.m> assimilable C.spsul* C Mo hn Atc d'iodnre de potaa<*"m Glob^lci r\f>B)%ad, Sp'vifli|ue co^tr l'Asthm* i-j'nlpGaimir •. Hyp*"ten*|nn ••"•'•rioitiarose. Arthii S I Inlna pi)i*oaet dee D aintiquiea f M^tnaUfcit'e llomm! Fri >*• (;oldrne pottr IB Beh**. Poire 1 t lvve rjiont, oeil'rea. Codiera de dentition. Drosse '>•. Ceien roupesi'l blan hea .Marque Co lun bus etau*M da Cirage nor Columhua). A'ous recommandons la sus di e iraquecoinmetant la ueilleuie, la plus avanUgeuse uenl connue aux Etats l'nis tant peut sa superii ntrits'que que pour l'extime modicit de ses pr x allez voir. • Chez l'ut eut gnral Napolon J 9 F rancis iWD6 Gracd'Rue Gtg ntuiiste Bonogarte-chin'" es* dema"d POUI I Can t i\r dPo't au Keioc b (•III, U' i il", t.urilia e iiouiMi'in, nUB*r %  'ir, rnr i* Pour les Sui'dlveti: I*-charPs*ire Bjllin^. Taciiorottes.t'aes aleooi B {• •PP 01 ,e meot. if rsrit i ^i iittifcem er choix, S"*** 1 %  9Sjfltil§-r QiV^r^



PAGE 1

lflfcne anne No 4840 Pbn rservs hitif. — Sont pisca s : Si i%  .Miu.ttre de Ln-einr et de psb.ic, Eihan, Ministre Naicts L Uejco,Mni.ii d.-s BMx.neuiB, Sa cusPatn voix est vot a luaani t* Aussi ot M.S. Villard dt P paroi*, I< PisUcLtU [{W"dPourquoi ? ^tisuUntVous sav.x pour f#*dConsigna au p oci l UT U U lUei VllUld < ui • %  tribune icgagne sa place prambule du projet mis ea dis "J l aux voix est vot — O i 1 suite les Considrants le LcV* V01x mc la opprestioi lVui.oa e*i roue, 1 en est (I V %  • et 3meCoasidt T les modifications de u ^"^GooseUdEtat piller Pouibrua donne le: LJ '""cl ter du hojet avec lm?J ,0p0se P la CommisUil* a hl, oBie'irelepro•PPofcauon lgt.utive. Cet *,•"*> l'unanimit. V+Wn u*aach. tI00 -. e le P opponua ucbtenir une d J '-viiu.Mre des Hoaoces .11 %  V 1 les intits prvus J£y* 'ot doivent trepa L-o a Ba, e fc'obaie d; 40 mil f^l'oas P cm,cr veiscmenl ,,? E |il ** rpond que e; ''Uu J 1 *, *-* %  %  m >eiseq-e i**-loua u prchU de les d Etat q"e les inrls et amotissemen's sont garantis, par les im pots a toelset le. T xe< internes qui scout prlev. tt d b >i d ave; ip piobition du Conseil d£ tt, ensuite 'n 'njQt compte de la situation ac taellf Liiu:lt 2 avec le nouveau libell piopo par la Commissoi du Coi reil d'E.at est abord — 11 s'agit d: la Stcction du P oool; e d: lActi alJit onnel da T,*i de 191s] — Le Conseiller R aux er dem mue au M. "istre des Finance* de co .•. er lecture d 1 prjto o!e dent s'.g t et de four 1.1: des (Xpnca ions ar ce pro 0.0 e Si Emprunt n e.t pas contract, demande t-i le Protocole subsiste t-il ou torabe't-il de piano ? Le Conseiller D Piatr* Louis, doj ne lecture du P>ot JCO e, dit P o oco l: Benoit et as, 6. api et le M.nis ne E h it se /e pour d:>arcr que le Protocole ue peuib e que le co rollaire de l'hnipiant. LEm^ruot n'est pas contact le Fou 1. tom h'. — H pr. fi e de 1 .e .'..ou pour annoncer que le taux obtenu par le ObUvecnenic-ai est le memeui cbte nu jusqu'ici par les PttH Etatf Les ait. a et 3 soat votes— U ea est d mme de 1 ensemble du prj jet de Loi. Le wOaatil er Uannibal Price ob t eut la p..iol(-, pour demander au M ms'.te des F.Q.QCS comment va t OJ procder pour les Taxes inter ns do it il vient de faire allusion tout i I heure. Le M uibue Ethart, rpond, qu'au cune t.ae, aucun tmp ut p.ui eue f rlev qu'en v.rtu dune loi. O. ie le ior don i.c soumise au Conseil d Etat, UOBC sous peu, le Conseiller Puce ea prendra connaissance. Le Conseiller Price se dclare satisfait des obseivations fournies par le Mi n stre. Le Conseiller Uouchueaa, attire l'attention du Cabinet sur la partie h nale du Rapport de la Commission c il est 01 que l'Emprunt pour Hr. producttf doit c.ie srieusement co : lia . Le Ministre Ethait, le rassure e lui promet que sous peu un proj de loi sera soumis au Conseil et fcta rglementant 1: cuutr6>e ues tond. publics. Le Prsident Cardoit donne acte au Minisue de es importantes dcla rations. Le Conseiller James Thomas mon te la Tribune, il explique pourquoi il est paitisan de lEmpruu • — Il a eu mme a proposer au Gouverne rr.cQt L>aitiguenve, un emprunt de 100 millions qu'il estime qu'dain peut payer. — U contesse la conan ce qu'il a lam la gouvernemeu Har dtng, d.ii> le Gnral ivussel 1 caj d t il, c il ne se ( iut pas qu'un : ays qui precue la bijie en main la lus.. ce, ne Heine as s?s eu t :. j.eients • il but en demandant aux hatiens u'avo r coofianCi*. LaScatU.ta d'Etat de llotrieu-, Nu ifausaricq dciaie que Us ri^ua %  ta qui sont aupoutpir uc ta Uiront j>ai la i %s, re -crc le Qo-ictl Tout rcemment j nh'siai point i iraduire publique rient mon admiration P"U' Mr D 'd n K uyser.gendre d; Mr Rastell. i la lec ure de cer sines vrits substantielles sur Hai'i da-! son observa ton judicieuse. le lui fit des com, l m>nts. DJTC nous sommes bien lo>n d re un passionn, car vrit c'es joa lice Mais, voici qa'i no"re g-and tonnement, Mr le pofc-s?nr K;l ey qui ne nosfJe aucun c no'ioi siioe sur Haiti, qui n'a mme pris contact avec les cultivs de ch c z nous,se coa huant dans les racoi ars sophstiques M hg'ire avo-r dit eu ki dms son ouvrag: sur Hiiti Il est dp'o er que l'hitnra' qui a parl de nos sic il : huaiaias moins qu'il ; oit un criique improvis, un universi aire douteux, igtoff q /en matire de critique sociale il y a des rgles, que les const u lions pu stabei, htvca fo ides sur d*s observations insuffi an e< deviennent suspectes et que les int 1 g n:e* m d'Vidoriles les mieux ireinaea peuvent se trouver en prface d'une Via:e tour de Btbl Ce qui est bien tfietc Le prof sseu' K isty pour ivoir probablement coudoy d* trop prs e. nos sacrifi es humains et njs h un gans, i son tour es :omb: dans le domaine du charlatan'sme, croyant justement savoir ce qu'il ignore* bxemple : Son ude sur nos mines c il a fa t un fiasco pouvantable, Ctst rcg:et ceux OCI aux Etais U JIS s* font le plaisir de dimi %  rue' ltso.iet hiitieuoe. Oui, les pages de Mr Kelsey port nt a.iei.i t aj pitlt g^ c!u uoui h 1 lieu, i nous lous en <..-. .:L.*., un exemple: L'an dtlDttt, tandis que a N-.w-Yuik in J m s jou n^ux.eihi baient des scies vauiouesques et de cannibalisme en en Haili, chose vue d: mes propres yeux, je me pr sen ai iium.iii dans unotiiceiu, uu m n.ieur de n'impo.te qoaih ia toQiiiic piiu.it franais, vait c ( t demand pour tenir correspondance. |e pris contact avec un gentleman fs aimab e, d'une pon.tjse tojte fianuse, mus parian. tres mal U lingue de M 1 ie — Vous tes n en France, ne d t-il, ionn — ttjr, Mens mr, ec li-i i. 'Etat de la coofiioca qui] a place ans le Cabine et pua 1 ueriiudc a prendre cong de 1 sse. Puis la sance es'Uvec serait devenu vrit scientifique — Ft vous parlez fran/is l'crivez aussi, je croyais qu' Port au Prince — on ne nattait pas franc., s r ,, ^ fc -Vous vous trompez monsieur e8C annonc la Prease mondiale Ei Hiri tout le moude oarle IranUI10 importante deoiverte a la nui u-, c'est notre laDgue officielle. le ,8 t arriva, apra .1^ | 0Dl .' et pan*— Mus.je lis dans les jouroauxque blea travaux, l clbre untrou' ma us faaes beaucoup dt rvolu ions f'anais, Camille Flammarion. L'ilbaucoui) les b'ancs. mangez les tutti• aavaut dont lu DO H aatcoiatju mm toutea \c9 l,1 • ; 11.1 i.>-, .M autorit est dputa de-a aaaaa, 1 oivaraelle, "parait ue piux voaiou' ijU'* U science, dans raccajtion |. p us large du mot, ait encore peur lui, d-is %  eoren impntraoea. Le vaste clutnp thre di l'aatro vous 1 ez i %  divi d us surtout ies petits enfants, les haitiens caonibtles( sic ). Mensonge mensonge repliquai: avec ind'gnation, les journaux font cette propjgtnde dans un bu i tresi.. Et conm.' mon tzentle man voyait 1 indignation gonller de DOmieeat dj par lui, explor.. dan, plus en plus m:> paup es, adtot8>8 coins et recoins et le mootfi comme uu amricain, lui de m inter P t n ta ire n'a plus rien qui iutere< rompre et me due Vous tes trs 8 en proccupe son es nu carient intressant, je regrette de ne pouvo.r d ^ ""^oaes insouponne et dont U vous employer pour correspondance, cQ a '"89uce ou la rvlation puma l'ai dj trouv quelqu'un Miis com ^ uler UQ "oron de prix a |a br „. me vous parlez trs bien (ranilC. |C t8 r C3 r 0lir e JS T t UU j 1 J CnrOM ses iioinh eux ai valaarau& serais content de VOUS garder pour fui tpp8r g aQ traor Qe l£g !" f* re la pratique avec vous Voul. z-vous A u dclin de ea vie, voil M F'i B baaytr la maison, je vous donnerai mailoo qui renonce ses pigrina rois do la s n^r jour (su) ? Merci, tiotis dans le monda des Aatrea rmonseur, bonjonr., vient* l'homme, Je cfe .f-u'.u ,vii Ponmeut.j: me retirai humili jus l l u ''-' campe devant lui et lui drt, qiaux larmes, moi avocat hatien duue oix iocpiraat la plus graadi c tait plus fott que moi. Mais, peu 80 uu19 dj confiance : c Ne tremble dj ours apsle Cnurner des Erats P";je ne ama a.ma i da mas ef. UJM. le jSurnal le plus rpandu et fe.. X^JS^* lu par excellence en mouvrants-s laque [i e vous allez serv.rT?., colonnes.me faisait oubl.ei que dans Du vous laissera ap.s. aueune confia vie,un monsieur me retusa un em fiance. Je n'ai que taire de vo <• ploi auquel j'avais droit, parce que je enveloppe corporelleG ait votre •uis hatien, et qus balay;r serait men rle, parce que je suis hatienCannibale, malgr moa extrieur, U mefiiuce avait par'. chez mon gent'e man. me que vous ne voyez, pas mais que v us sentez porter en vons, que je vais avoir affaire; c est eli que je vus patiemuaeot tudier pour pa. v nr conclure, en eonnousaoee de cnuse, soit dans le seae de aa mort* la ni*T compatriotes, v,. ,, > t0ll a t aum8 tem il socit hatienne, le sort qui nou. a son immortalit, en partt, %  uu est fait par les journaux et les revue i tezie d un point autrt q ae iiU| M 1 envergure de l'ouvrage de Mr q u a conduit lea propagateurs d-* Kelsey, et ce, tous points de vu:, m parole do Dieu a cette dernier* concluson qui est aacsi vie. iu qaa Constantin DLM.-KVI j-nii.i. %  %  %  %  %  -WJU L ..i. Varits CE SOIR Le Comte de Monte Cristo 3a poque et Dsillusion MERCREDI Us trois mousQueiaires : 111: Chapitre Musiaue .Sylvain Peters a Gourdes Le xViafiu Abonnement Un Moic Port au l'niice Uourdes Epartement Etrange 1 1 :*ei i.jui %  >. iboi ra UJT i l>'J^aV*u.*. 2 S-50 pay la Cration. Et m j .u.a6 qui eat toujours cariduxde nouveauti — qoulie aaea suit leaa:e de ce laaaar laue avec une patience dont il ne ce ci Vil( paa vraiment eaeaoe. Pendant t ut le temps qu'ont dur lac labo i.euaea expriences eia elaraul vant, neu u'a tranapira de ata lail tata p qu'elle survit temporairement • u dcomposition du Cerpa JUS le rapport de a survie de me, voila doue le elore astre orne,de chercheur d iuiies devaaa tcruuur d'dmt, en parlait secerd avec les propagateurs ue ai paieie 18 liieu dout riniaiiiiijiiu.;. pour tre dainonue, u'a besoin, en aaeame d ausun de ces raisonucmenta •b$t.aiis, auxquels s attard ut, comme u plaisir, les chercBeou de verrue* scientifique*. Mas cet accord, ans la petsee illu.uiuee du *raud savant pitait reuda ea decouverte peu la' l'iessante, eucore que. parsilleurs 1 ei pu honorer d r.ammarma1 t accoid, diso..-nouh, aaai f*jj classer sa decoavt-rte .a rang des v aille.ies dj leiegaecc, ai Mriam inatioa ue l'avait brasquemeut tait caer p.i M u. lu „on A BJBJBJ {0 f .e pro m UmfMfre.j


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05702
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 27, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05702

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lflfcne anne No 4840
Pbn I Mardi 27 JuiiT |9fi
OmiCTf OR f ROPRIETAIRI
Clment Magloire
RDMIR'J 20CENT11|JLS
Quotidien
Sans l'affranchissement,
l'ducation et la richesse
du paysan il n'y aura ja.
mais ni vritable libert,
ni lgitime richesse pour
Le bourgeois h ai lien.
Louis Joseph JANVIER
REDACTION, Hat A.mari:aine Mo. 16
CONSEIL D'ETAT |M' le Professeur Kelsey U
------------------------------_ ET
Sance du Lundi 26 Juin.
Haili
l
*e Vote de l'Emprunt
|i la sance d hier que fat vj-
iP.ojft de L'ji a Emprunt rrsen
[ni!e|CHvcruement au fjojseil
le hmrcs du m-tiD,une foule
de rem i sait les bords e'u
il dEat- Djs Gendarmes
ut la gitde d*. s la Cour pour
nccd'Oidre, le M.jar Ripe, tus,
la Pou:e et le luutecam
les commandent.
|akia e Tiag t L: P si Jeat do
Mil dbia, iv).' | M. Grandon,
lia clochette, pour commencer
|jtl;- Les Loastilleis B net,
, D*vid, G Soray Nemou?,
ri.Loais, A t-urrr Louis,
ikuu. lotras, Estime, Roez er,
'tEur, Cb. tioucheieau. A Mol
|uicae, Anir, V.ilard soat 4
.ces tt repondeut a 'appel-
le, li Cbiett au complet se
t| et occupe .s ge> rservs
hitif. Sont pisca s : Si i-
.Miu.ttre de Ln-einr et de
psb.ic, Eihan, Ministre
Naicts L Uejco,Mni.ii d.-s
BMx.neuiB, Sa Ue ila.truct.oa fub. que et A.
lu, M n itre de la Justice.
l'Miand oire ou leuuiqne, Mr
id, prfet d; cet Arondis*
S-o.g-.i Gentil, et diverses
animes de marque.
Mince est ouvene, les prernurs
'de i'oidre du jour devenu
|tt, on passe au )me poiat
[portait u discussion du Pro
toi dkmprui t.
itr Secrtaire, le Conseiller D.
jLouis donne lecture du rap
t'a Commission charge d
la loi d Emprunt. L: pr u
projet de Iji m s en ui>cus-
Patn voix est vot a luaani
t* Aussi ot M.- S. Villard dt
P paroi*, I< PisUcLtU
[{W"d- Pourquoi ?
^tisuUnt- Vous sav.x pour
f#*d- Consigna au p oci
l Ut u U"lUei VllUld tribune icgagne sa place
prambule du projet mis ea dis
"J l aux voix est vot O i
1 suite les Considrants le
LcV* V01x mc la opprestioi
lVui.oa e*i roue, 1 en est
(IV * et 3meCoasidt
T les modifications de u
^"^GooseUdEtat
piller Pouibrua donne le:
lJ '""cl ter du hojet avec
lm?J,0p0se P la Commis-
Uil*a*hl,oBie'irelepro-
PPofcauon lgt.utive. Cet
*,"*> l'unanimit.
V+Wn u*aach. tI00-.e le
P opponua ucbtenir une d
J '-viiu.Mre des Hoaoces.11
, V1 les intits prvus
Jy* 'ot doivent trepa
L-o aBa,*e fc'obaie d; 40 mil
f^l'oas P'cm,cr veiscmenl
,,?E|il** rpond que e;
''Uu J1*, *-*- m >eiseq-e
i**-loua u prchU de
les d Etat q"e les inrls et amo-
tissemen's sont garantis, par les im
pots a toelset le. T xe< internes qui
scout prlev. tt d b >i d ave; ip
piobition du Conseil d tt, ensuite
'n 'njQt compte de la situation ac
taellf
Liiu:lt 2 avec le nouveau libell
piopo par la Commissoi du Coi
reil d'E.at est abord 11 s'agit d:
la Stcction du P oool; e d: lActi
alJit onnel da T,*i de 191s] Le
Conseiller R aux er dem mue au M.
"istre des Finance* de co .. er lecture
d 1 prjto o!e dent s'.g t et de four
1.1: des (Xpnca ions ar ce pro 0.0 e
Si Emprunt n e.t pas contract,
demande t-i le Protocole subsiste
t-il ou torabe't-il de piano ?
Le Conseiller D Piatr* Louis, doj
ne lecture du P>ot jco e, dit P o oco
l: Benoit et as, 6. api et le M.nis
ne E h it se /e pour d:>arcr que
le Protocole ue peuib e que le co
rollaire de l'hnipiant. LEm^ruot
n'est pas contact le Fou 1. tom
h'. H pr. fi e de 1 .e .'..ou pour
annoncer que le taux obtenu par le
ObUvecnenic-ai est le memeui cbte
nu jusqu'ici par les PttH Etatf
Les ait. a et 3 soat votes- U ea
est d mme de 1 ensemble du prj
jet de Loi.
Le wOaatil er Uannibal Price ob
t eut la p..iol(-, pour demander au
M ms'.te des F.q.qcs comment va
t oj procder pour les Taxes inter
ns do it il vient de faire allusion
tout i I heure.
Le M uibue Ethart, rpond, qu'au
cune t.ae, aucun tmp ut p.ui eue
f rlev qu'en v.rtu dune loi. O.
ie le ior don i.c soumise au Conseil
d Etat, uobc sous peu, le Conseiller
Puce ea prendra connaissance. Le
Conseiller Price se dclare satisfait
des obseivations fournies par le Mi
n stre.
Le Conseiller Uouchueaa, attire
l'attention du Cabinet sur la partie h
nale du Rapport de la Commission
c il est 01 que l'Emprunt pour Hr.
producttf doit c.ie srieusement co :
lia .
Le Ministre Ethait, le rassure e
lui promet que sous peu un proj
de loi sera soumis au Conseil et fcta ,
rglementant 1: cuutr6>e ues tond.
publics.
Le Prsident Cardoit donne acte
au Minisue de es importantes dcla
rations.
Le Conseiller James Thomas mon
te la Tribune, il explique pourquoi
il est paitisan de lEmpruu Il a
eu mme a proposer au Gouverne
rr.cQt L>aitiguenve, un emprunt de
100 millions qu'il estime qu'dain
peut payer. U contesse la conan
ce qu'il a lam la gouvernemeu Har
dtng, d.ii> le Gnral ivussel 1 caj
d t il, c il ne se ( iut pas qu'un : ays
qui precue la bijie en main la lus..
ce, ne Heine as s?s eut:. j.eients
il but en demandant aux hatiens
u'avo r coofianCi*.
LaScatU.ta d'Etat de llotrieu-,
Nu ifausaricq dciaie que Us ri^ua
ta qui sont aupoutpir uc ta Uiront
j>ai la i %s, re -crc le Qo-ictl
Tout rcemment j nh'siai point
i iraduire publique rient mon admi-
ration P"U' Mr D 'd n K uyser.gen-
dre d; Mr Rastell. i la lec ure de cer
sines vrits substantielles sur Hai-
'i da-! son observa ton judicieuse.
le lui fit des com, l m>nts.
Djtc nous sommes bien lo>n d
re un passionn, car vrit c'es joa
lice
Mais, voici qa'i no"re g-and ton-
nement, Mr le pofc-s?nr K;l ey qui
ne nosfJe aucunc no'ioi siioe sur
Haiti, qui n'a mme pris contact
avec les cultivs de chcz nous,se coa
huant dans les racoi ars sophsti-
ques m hg'ire avo-r dit eu ki
dms son ouvrag: sur Hiiti
Il est dp'o er que l'hitnra' qui
a parl de nos sic il : huaiaias
moins qu'il ; oit un criique improvi-
s, un universi aire douteux, igtoff
q /en matire de critique sociale il
y a des rgles, que les const u lions
pu stabei, htvca fo ides sur d*s
observations insuffi an e< deviennent
suspectes et que les int 1 g n:e* m
d'Vidoriles les mieux ireinaea peu-
vent se trouver en prface d'une
Via:e tour de Btbl Ce qui est bien
tfietc Le prof sseu' K isty pour ivoir
probablement coudoy d* trop prs
e. nos sacrifi es humains et njs h un
gans, i son tour es :omb: dans le
domaine du charlatan'sme, croyant
justement savoir ce qu'il ignore*
bxemple : Son ude sur nos mines
c il a fa t un fiasco pouvantable,
Ctst rcg:et 1 o'end imposer sa civitisstion doctri
n. i e.
Et out cas, busine;*, business
telle est l'atmo ph e d; ce rap-
port, M K;lsty-
Seulement, si je o' mouvais quel-
qu: sin.rc et sympathique admira-
tion pour la plus g-aude R p u b' 1
que du Nouveau M j-.ii-, o existe
louteuaetourmi.ee d hommes de
cur, je n'aurais pas hs.t devant
les c lomnies dicouitoises de Mr le
p ofe seur i dire que la foi punique,
c Ue foi parjure et dtestable n'est
paint reste aufeva e se us les ruines
ue .'-nt que c t d.-s boids de la mer
intr eu e, elle a in g' d'Afrique
daus le coeur de !ou> ceux OCI aux
Etais U jis s* font le plaisir de dimi
rue' ltso.iet hiitieuoe.
Oui, les pages de Mr Kelsey por-
t nt a.iei.i t aj pitlt g^ c!u uoui h 1
lieu, i nous lous en <..-. .:l.*., un
exemple: L'an dtlDttt, tandis que
a N-.w-Yuik inJm s jou n^ux.eihi
baient des scies vauiouesques et
de cannibalisme en en Haili, chose
vue d: mes propres yeux, je me pr
sen ai iium.iii dans unotiiceiu,
uu m n.ieur de n'impo.te qoaih ia
toQiiiic piiu.it franais, vait c(t
demand pour tenir correspondance.
|e pris contact avec un gentleman
fs aimab e, d'une pon.tjse tojte
fianuse, mus parian. tres mal U
lingue de M 1 ie
Vous tes n en France, ne
d t-il, ionn
ttjr, Mens mr, ec li-i i.
'Etat de la coofiioca qui] a place
ans le Cabine et pua 1 ueriiudc a
prendre cong de 1 sse.
Puis la sance es'- Uvec
serait devenu vrit
scientifique
Ft vous parlez fran/is l'crivez
aussi, je croyais qu' Port au Prince
on ne nattait pas franc.,s r ,, ^fc,
-Vous vous trompez monsieur e8C annonc la Prease mondiale
Ei Hiri tout le moude oarle Iran- UI10 importante deoiverte a la nui
u-, c'est notre laDgue officielle. le ,-8t arriva, apra .1^ |0Dl.' et pan*-
Mus.je lis dans les jouroauxque blea travaux, l clbre untrou' ma
us faaes beaucoup dt rvolu ions f'anais, Camille Flammarion. L'il-
baucoui) les b'ancs.mangez les tutti aavaut dont lu do h aatcoiatju
mm toutea \c9 l,1 ; 11.1 i.>-, .m
autorit est dputa de-a aaaaa,
1 oivaraelle, "parait ue piux voaiou'
ijU'* U science, dans raccajtion |.
p us large du mot, ait encore peur
lui, d-is eoren impntraoea.
Le vaste clutnp thre di l'aatro
vous
1 ez
i dividus surtout ies petits enfants,
les haitiens caonibtles( sic ).
- Mensonge mensonge repliquai-
:' avec ind'gnation, les journaux
font cette propjgtnde dans un bu
i tresi- .. Et conm.' mon tzentle
man voyait 1 indignation gonller de DOmieeat dj par lui, explor.. dan,
plus en plus m:> paup es, adtot8>8 coins et recoins et le mootfi
comme uu amricain, lui de m inter P t n ta ire n'a plus rien qui iutere<
rompre et me due Vous tes trs 8" en proccupe son es nu carient
intressant, je regrette de ne pouvo.r d^ ""^oaes insouponne et dont U
vous employer pour correspondance, cQa'"89uce ou la rvlation puma
l'ai dj trouv quelqu'un Miis com ^ uler UQ "oron de prix a |a br.
me vous parlez trs bien (ranilC. |C "t8.rC3"r.0lir-e JS T t UU "
, j 1 J CnrOM ses iioinh eux ai valaarau&
serais content de VOUS garder pour fui tpp8r g aQ traor Qe lgf*
re la pratique avec vous Voul. z-vous Au dclin de ea vie, voil M F'iB
baaytr la maison, je vous donnerai mailoo qui renonce ses pigrina
rois do la s n^r jour (su) ? Merci, tiotis dans le monda des Aatrea r-
monseur, bonjonr., vient* l'homme, Je cfe .f-u'.u ,vii
Ponmeut.j: me retirai humili jus l'l-u. ''-' campe devant lui et lui drt,
qiaux larmes, moi avocat hatien duue *oix iocpiraat la plus graadi
c tait plus fott que moi. Mais, peu 80'uu19 dj confiance : c Ne tremble
d-jours apsle Cnurner des Erats P";je ne ama a.ma i da mas ef.
uJm. le jSurnal le plus rpandu et fe.. X^JS^*
lu par excellence en mouvrants-s laque[ie, vous allez serv.rT?.,
colonnes.me faisait oubl.ei que dans Du vous laissera ap.s. aueune conf-
ia vie,un monsieur me retusa un em fiance. Je n'ai que taire de vo <
ploi auquel j'avais droit, parce que je enveloppe corporelle- G ait votre
uis hatien, et qus balay;r serait '
men rle, parce que je suis hatien-
Cannibale, malgr moa extrieur, U
mefiiuce avait par'. chez mon gent'e
man.
me que vous ne voyez, pas mais que
v us sentez porter en vons, que je
vais avoir affaire; c est eli que je
vus patiemuaeot tudier pour pa.
v nr conclure, en eonnousaoee de
cnuse, soit dans le seae de aa mort*
la n- i*T compatriotes, v,. ,, > t0ll a ,t aum8 tem ,
il socit hatienne, le sort qui nou. a son immortalit, en partt, uu
est fait par les journaux et les revue i tezie d un point autrt qae iiU|.
M 1 envergure de l'ouvrage de Mr q u a conduit lea propagateurs d-*
Kelsey, et ce, tous points de vu:, m parole do Dieu a cette dernier*
concluson qui est aacsi vie. iu qaa
Constantin Dlm.-kvi
j-nii.i..
-WJU L ..i.
Varits
CE SOIR
Le Comte de
Monte Cristo
3a poque
et
Dsillusion
MERCREDI
Us trois mousQueiaires :
111: Chapitre
Musiaue .Sylvain Peters
a Gourdes
Le xViafiu
Abonnement
Un Moic
Port au l'niice Uourdes
Epartement
Etrange 1
1 :*ei i.jui >. iboi ra UJT i
_____l>'J^aV*u.*.
2
S-50
.
pay .
la Cration.
Et mj.u.a6 qui eat toujours ca-
riduxde nouveauti qoulie aaea
suit leaa:e de ce laaaar laue
avec une patience dont il ne ce ci
Vil( paa vraiment eaeaoe. Pendant
t ut le temps qu'ont dur lac labo
i.euaea expriences eia elaraul
vant, neu u'a tranapira de ata lail
tata p sjin minutieux. Il auaualait qu il fui
parvenu aa terme de cea travaux et
qae ceux-ci tacceat hua coaeluaatc
pour faire cette tonnante dclara-
non que I me, aoamice aa axa
.neu scientidque.a permis de emoa
trer, eu dehors de testes questions
tie religions et de spintaatiam* >
qu'elle survit temporairement u
dcomposition du Cerpa
jus le rapport de a survie de
me, voila doue le elore astre
orne,de chercheur d iuiies devaaa
tcruuur d'dmt, en parlait secerd
avec les propagateurs ue ai paieie
18 liieu dout riniaiiiiijiiu.;. pour tre
dainonue, u'a besoin, en aaeame
d ausun de ces raisonucmenta b$-
t.aiis, auxquels s attard ut, comme
u plaisir, les chercBeou de verrue*
scientifique*. Mas cet accord, ans
la petsee illu.uiuee du *raud savant
pitait reuda ea decouverte peu la'
l'iessante, eucore que. parsilleurs
1 ei pu honorer d r.ammarma-
1 t accoid, diso..-nouh, aaai f*jj
classer sa decoavt-rte .a rang des
v aille.ies dj leiegaecc, ai M- riam
inatioa ue l'avait brasquemeut tait
caer p.i m u.luon A bjbjbj {0f
.e promUmfMfre.j


E MATIN
I*c Pr fable fit * o m ;. i t s la n Uo m*
munalcdii Lonne
dmissionne
Une ir-la ne comdie n ^t )ou
re temps dernier* iAo^ne an.
'. >ur de la Coimiir*>ion Communal
i 'enqute j'ii a e'e i*i e scrupeleQ
remeiii nu ne:i tveii rputrn Il
llei.ry Csjutde dci I probit *t l*
aroiiure loerrnlewl eUr (Alertes
t-.\emplf a des a i^t-irti'it- c?)a COU
lus ti cleils par lot>inino< ^
i- tuotnnhtj d-> Mr C-i'i-L- t.
touH'lt.i Mets, Jegoute le CU It* II i| OU|Mtf| Ire ll'liltUf H t
li H CUiUlUI 1 h ||i| l UUt lui I II: Il l
MiltUI HU'I' If |i|u Oc S* COU Ml i
t, il a e' vi s-> fcief iii.un ^d d
il letiuu au I UTiJci.l ,Ut la lift, Lit*
l|UM.
.\ou* ',U;i ! i:')i;ve o' IV C tDM
( OU.|-iltIn_rilB l'< Xi TeeelUU UciL-l.'J
V. Ve c\ IU ,-'. IjK'
. .
^^.-msamgmmsBEs^^mse^Mmmm
ConvmlBBOontB
| vous retrouverez les forces perdues en prenant
? L'EMULSON SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
' n'iable. proprit qui la recommande aux estomacs
k plus dlicats.
.....3SB8BBSBS;3
Lettre Gurit
Au coun de sifflet rmsi
motive de la Cie PC s m
'vanouit.

iv Cable
Nouvelles Elranqres
iti\.i
I ( lil-Su)iuaire
sllt PM du Petit Sm'* n Collge Saint Martial et leur -' ven
O'it inv I'Ahuo miion *mi
une fta ih atialo. un ! di nent" n...,e _, ., ,
ioq honneur le fendn ri. 8Q Jmin, ...PARIS 25- Depuis 1 assassinat d
M M. Millerand et 'c,binot au* 'lBiwift ,m:,i'air"
rubiqus serait considre comm*
Poincar garde
ievc par de8 dtectives
hopiia', son porte fei i'Ie centnn\
8000 nork8 s d'spara
A la suite d la d'c't en pri , -
le conseil mwiteinat des ni" tion*
importante* seront fiite aux !*.
lunes et aux iJeten du Sand P
hinf, [.e Stand sera ouvert tou
lea sornette d Athlet:mi nonr 'e*
ifl^x rdvmninoea de 1H24. On sti n
qae le rparation mireront p'ui
de qna'rn ml"'" b de fran -n
NANCY !l>fiplji rie p:gnn
DB manque de r*pert i l'gard d
la loi. C'est alors qu'elle a consenti voyageura comm noneur* de co?*
i
daBaTapV" iiiidi l'occasion t' l ltld marchal VVilsoo et celui d^
SkMDt Martial, au Petit Sminaire. Mr Rathenau, ministre des affaires
Lm Meuibiea de l Aatoc lion 'i>iifM d Alle'nyL>ne, If nr^^iden
Amicale et leuis (amtile* a-1 ront Miilerand et le prsident du Con c
eartaioeraent jn grand plaisir, de i0ji troitement garJs | ar des d
ine eut les procd la p'ub
rc
d
rpondre cette t>iruahie invi'ition
Larar da ridtau 0 heuref. 11 y
iuii uiif. or.llanlt k iiw.s".
'^vnir sur ^ dcision.
Des arrang-ments ont t faits pour Introduire ce liopflaiil d'AM -
our que les ministres a^isfnt aux maene n Krance, Le* p unrailles Le correspondant du Post lncs en diffrents p-unt^ le lo-g d
r joute que lorsque Mr AoUin Cha-n la front re d vUemagne at *#**
gouvernement d Nancy, Ch .qae pmeoi POT e une
____A... fluent.t lelativetu'jut grande da c
'a chambre des con.mune*
ta i la rsidence du marchal i L'avidit d^s ci"tr|i l-ndi*>r
Mon crer Directeur If
L'ide me vipnt t^i'jonri.rli
i"je rprhpnaibltf ma ta^
les acnv, d'au informer la rm*!
j^nrnalidte a'eat-il pas le f0,
dfendeur de la socit?
Je me rapelle que ions l|
neotant Ltconte,an officiel
igne, faillit tre victima
force groaaire d'au mcuici^
la C' l'^S. Au coup M(lt
r? ai if d'une locoraotive.il iD
fin peu que notre officiel qui
aie couru a cheval fut projet
le soi Dieor.a. ea passant, i,qi
.u.iiic^ net dut aoa salai qt'i
grande adreepr.
Je m ranslle e^leneat,
Dpartem a* de l'Intrieursj
qua pa4 de"dcider ce que
et. durant quelqoe lempili
tioa fut Roulage* de l'a
deaJcoupB de sifflet.
Mais, hlat 1 en notre
19U. Ie3 dcrta les plu
e durent me 'I espace d'os"
Un bai jeu', la mus qui
des m 'l'urne eu < r-prit tu
et se* fune-t*8 cnncquanc*
M 'ni -en tou'e h e auprs
malade de la plaine, ,e dut, lt
dredi '23 juin csurant, prise
'rain de 0* tieuresdi inatia, k\
install dan* la carje via itrs
dame trs diattng'id, portsoti
li -, et Huwi'1 d'une utrei,w
IQip
Aofj
1
herlain. leader du
seprsen SfiJ
i V etopnaot
uctivtSw Les rsidences sent troit-- ta i la rsidence du marecnal le soir L'audit!
rrent aardees par des dtectives. Un 'Je l'a^assinat peur exp imer ses coa aiBeQ leur decn-ivert et larreaU moins diat ngue: eliripriisat
g oupe important d'agents entourait dra^es. Il fut reu oar la nice de on de pluniauri d'entre enk. Ceux en face de moi. L'enfant, qoi(
le prsident de la Rpublu ue quand ** Wila aoi, eu le vovanM'crie Ci avaient trop charge an pigeon sait > liir.in'. -i ..:i.t, auc
il s est rendu cei aptes midi m Grand Vous res le dernier qui d vri?z qui s'est abattu exten
Prix. Le domicile de Mr Po ncar es* mettw les pieds anscettedemeure.. gion dn la Meuse- LV
Elle sortit alors de la chambre et M ttt quinze gramme d. COQ; ne dans pb r^n a il oslt
a h >- ture.
a ro-ri Sjudaio, ti i i i it la mu
de df china aiffia.;Au on etrideat, n
eu de vivea eonvulsions.osii
,, ,,,.', ......-----------
da-R la r- nation qui a'e.iga^es entre lit
les pieds anscettedemeure.. gion dn la Meuae- L'jieea tranepor pleaagraa-, je comprisqaM
UUt par vingt c.nq hommes et i; Ella sortit alors de la chambre et M B quinze gramme de coca ne dans pjb rOClim^it une ture datai
D'aat pe.mis i personne ne ,ouvant Chamberlain quitta sans avoir pu a- *LJ"^* H^tfP
piouver son ident-t ie pas ; dans aoltter sa mission. Douze des 1; n ^ft^^ d(
a me. Le prsident du cens: 1 aval dividoi qui ont t atr's au cour ^^
Hier ppr*-s raidi viirn I^p 6 heure*
su court* d'une promenade sor bm
bon loin de MertlfM 1 le canot su
|puel aetrouvaient le 1 orum Vaiier
deux de ses Pour haonuie de se rendre ordinaire des recherches faites aux enviro
ment de chez loi SU miniskre de; de la scne du crime ont t remis
ui^mane de Jacm-i, h
compagnons lit une (aus?e naaOOB 1
vr>- au cours de laquelle l'infortnu aflaires trangres scu:, aujoi rd'hui en libert auiourd htr.
Veiller fut eeakmtl sou* lea tiotB. il et^n accompaga.]
I ou puv i*ompK'ion< or t ete arr^'^B
hier^Boir par le conseiller "e a Sjc
tion de Maitissaut et conduits la
Llendaimerie. La cadavre fl I*
viciiuM a eta retrouv ce mutin sor
t^e nvsjrea ri Mirtissant o s pr*
constatation du juge de pli il L t
iraoaporte l'Udpital Uural.
Alton Je 1
11 iiituisiim
Musse du bout de
ru
Choses l,lh>niijii
BERLIN Une manif station en
faveur de U KpuMique a laquelle
prenaient oart 200.000 nersonn-?
s'est produite aujourd'hui sur Le>3
narten ; lorle n"a Dil t troubl.
D aprs une dpche de Cassei, les
prsidents des nartis socialistes maj
r|air*a r socialistes indpndan'
ont envoy nn tlgramme au hm
celier vV inh rchmant la dissolutio

LONDRES On discute bau-
'00P Is rStlltatl p ob bls de 1 as-
sissinat du marchal Wilson sur U
, ... 1 lu imi Ha4 inrm s tuatiori poldiqu* Tous ies |our-
t?"ffi^^ K,chstaget de nouvel.es le
JIssIster aune messe de Requieei de la situation du gouvi nement a 1 t Mi etiindiquant le programme toi
Ulssndlteea l'honneur "es dfunts glais en vue du .Mcontentement du vant : U abo d une rpublique dm>
l mercredi 5H conrnnl l 6 beuren Parlement en sooitpfjtt aue les pe- crate, ensuite la transformation d
picisea du matin en la bssihqao ce :0onages importan s n'taient plus la Keuhwer en for;?s rpobicain)i
Notie Dsoae* rotges. A l'indignation intense qui ^ans lesquelles on pourrait avoir co
Kvaiiato ALVAREZ
. *-
a accueilli la nouvelle de l'assassiu^t
s? mle l'opinion gnrale qu- le ci
fi.nc<*, enrin dissolution de toutes le
a>sociations ractionnaires.
- .. f me aurait d tre prvenu.M Shoitt, Intervenant dans les dbats qu
I>t3S eltVfS CliailUUill secrtaire intrieur, chet resprnsible ont eu lieu aojourd'hui sur les me-
del police ser> pent tre ob'ig d *ures qu'entendait prendre le Gou
dmissionne Dar s certains milieux vemement pour la sret de l'Etat e
on prdit qu'il donnera de lui-mme fe ses fonctionnaires, le chancelie-
au gou
BRUXRLLES Mr I mile Vandr
velde ansian m'nilre de la jus ice
de Belgique qui -' all a Moscou
pour dran Ire les Boclalia'ea rvj u
tionnaires qui sont en ju "m-Mit an
joord'nui H axellea Mr Vander
velde s'e t r lire \- n' : qu'il a es'i
inA qae i t be:iMcoup trop reatrein s, i a d
clar qu il Aiait > act que Lenia
tut dangereusement nial-cK
FA RIS Les comme ntains de la
presse franaise snn> en gnral
f-^wnruS'o* ' ->~r9 DUS it dJ M "
Ratheneaa- Ile disant que le mobile
m.', ciiiua peut = 10 ep iu pet ea ,
efforts quil faisait de rgler avec la du if-mps il .6UDirt.p" -
France la question des rparations con qnences de es caw.
feni zdonc, mon chut un
------------------------------------------------- le c iip de aifflet dune loca
uel Cie FCb?
Avsut ae clore celte iei"
longue. j< conseilleraie su 1
mi vont en voyage-qM"Jt
d ailleurs la raiaon du dpuo
une lipothymie. "Meisunf
enfr.t ae nieml acnali
reuse dame en descendant le
m. nt du train. MM Cui Mira
S riain Ville.otot. qui ai iras
dans le rer cette minuud
ut angoisie, m'avaient ure*
p es e la petite v-ciioi
1 v nu medeeiu pariai'mu*
Bt quel ( 1 U". La maie, tio
retjuruaiit veramo:.,tni t tr raulant le bb et te v ;-
dehors...
Liufant reouvra afin te
Au ..al dont r soulfre, s'aai
peut tre un autre. A I*
ENTERITES
et MALAOIIS GT*0-INTI1TIMALI
I Diarrhe vert oinourrluons.Entrlta muoo-1
mimbriniuii, tubaroulauac; ConitlRation,
I AooidenU appendiculalraa. Fltvra typhode, I
I Maladiei QUEItiaON OIRTAINI par luuii d I'
l'Inspection Scolaire
A la suite des examens qui ont eu
lieu la semaine demi tel l'iospec
uou .colaite, en vue' de '"obtertion
du certificat d'tudes primaire', des
lves de diflrenj tab'.issrmen s
omt manifest leur mctOiicntemeo'
de n avoir pas t iejs n ch;ihu
tant |.ubl a se mat ei grcssirement
ies membres de l'Insptctien scolaire
En attendant que ncus rtv.-nio^
avec des dtail sur et incident n
sa dmission atin d'pargner au gou VV'irth a prononc un d; cours dont
vemement les critiques des partit po la note principale tait que la mena
litiques. r*'a r'l,,? importante con're la Repu
A L sance de li ndi i la chambre blique manait des membres de droi
des communes on as is'era sans ou te* Il a annonc que lui mme avait
te i la dfection di-n grand nombre r.'u II jourd'hui des lettits le mena
d'enionistes de la coalition qui jus- tnt.
on' prsent oui ai prouv l'attitude Oa parle de Mr Oifo L.Wieldt'Idt
du gonvernement en ce qui concer rmbasadeur d'Allemagne comm'
ne la question irkndaise, mais qui successeur possible c'e Mr Ratbenau
grettable. nous demauons a i T tr.aiattnant pe^ch.nt vers les parti; i ministre des affaires trangres
parlement de ilnstiuction publique n conciliabltf L s conservateurs e; On dit que le gouvernemrnt a con
quelles mesures il compte ptendre en pijqueul leur anm de en disant qu'.l rtr avec les chefs de paiti -. pour dis
ia circcnaiance. avaient soutenu \> trait soglo-irlan cuter la possibilit d'oxpilsion des
dais pareeque le ecevernement l avait issur que la question irlandat
Ce savant de science, sembla s. se trouverait a.osi rgle Toutt-
tre aasign la tche re trouver, peu. tOta ,la pan n est pas survenue, d.-
iR d*montrr. la surtie da l'Ana, seot-tls. et :c gouvernement doit en
Il d rnmioaiiHi du corps, supposer !es c nsq.ienes Ou dit
en temrs dont la dur-1 qu'ai cun vceme t dtpuis les de:
Itre* lection^ gnriles n'a autant
alf-iili le parti que cet assassinat,
e c MeruiB^; Po t rub ie un ar
Il e d un carreiporda t ai oaym:
disant que lady Wil on a euvoy
Le PLUS PUISSANT ANTISEPTIQUEl
Marear* ni Calrr,
Haiiiam ifirtmm l'aiWiMMM mllpwU,
la dota da io > 1 oo foutta par Jour >
I ANIODOL. INTERNKl
dans uua tus* da Oturt d'oraoftr.
| S-1 I AUIO DOUaa. Km M Mtth.nM.Park |
maladie ou agraaeut- os H
da ballons d'oxygne, alM
mesure de pourvoir auiaa
.u Giata, en attendant l'iaJJ
du mdecin. qui ne lerar
ijuta sur lea'ieux.
/xgrez, mon cher Direet*"^
ciilenroe civilits.
Dr LhriBtian KlCdlJ
s4Jaiafl
Ptrt au Prince
AVOCAT
In orme ses clients qu'il,a transie-
r* provisoirement son f'abinet au
No 223 de la Rue Dants Destouches.
Cabinet de Me ho: tc s Sylvain
Tles
n
A veadre A lamaiionl.
ma "-Aggerholm des feuir
tles ingiaiiSB.
0B-
-V
-'
aprs
peudaat
rete calculer.
Si lilluatre s. vint arrive, avant
de faver, lui auisi. Bon tribut la
'ne, A calenUr cette dure it AI
ttxer.par nne drve- stratton la f is
Les Cours
NEW YORK 2; Sterling 52,863
Franc 12,06
Nouvelle*
BSSnfflS^a^
Ju ui.xde. en vue du mainiien dl quil .ut serait estie itme.it de...gia
l'autotit universelle .dont il inait
fraechpmewt la acirne re era pae
senlaBiit la science; elle anra m
rite nn autre nom elle attra aequis.
en firlt, an p iisance. sascep'ible
de perter orabrsg* A e.'lle aon-
ie A raatar sans pareille de "d en
loi-m^me...
Adrbn C.ARRENaRD
iJs:af, Juin IWi,
bit que us mtmbtei du cabiati as-
sistent lui leeraHles. Ce me sage
a caus un grand moi et un journal
dit qu'une .t tu- i lady Wihoa lui
.1 mandan'de utlchir i ceite dci
iion, ce qu'elle a d bord refuse a
are DaprslePot ministre de a
gu-ue a alors -n'erm la veuv da
nuiicji.i qu: ft bit ne des mtmbres
Clyde Sleamship C0
foreign Service*
Le 8/8 Hati venant de ^
svr/i au Cap Hatien 1<* 2 JuilMiP
Diverses *ant P"r *ou* h* pvrU du JSlori^
attendu Port au Prince le 5 et
le mm jour pour Jacnit*
tous U po"ts du Sud:
( e bat p^u retourner a Port <&'
ce vers la 10 en ront > pour A/fii^
B F. rtEHEyiTS, a?nt gto(
Feft au Prince, le 27 Juin iW
PIRLIN- M Jean Gavrrd. stta- QOft%/-
ch la corrmiasion dea tparaiion* *OrU
- ft stjaqu r:m-di ma'in par plu
sienri lodivldni p> de sa reaidets
ce. Lorsque If s ag ti de po'ice arri
v-ent iu "o^vrent na ouvrier iui
faisait m 'e e'intere set- A t.avar i
en I omme ne pea Bip iqoer sa pr
.en'' i un.' an >i e sansfa saute
et fut a lt.i.Mi Cl va d a t bless
.(ti'tt iuluI et tru snorl dans un


Lt HAXUi
Employez la
KEROSIVE SHEL
Dttnandez ceux qui^ s'en servpnt
lumire brillante- Sans odeur
San* fume
La GSOLlNE SHELL
Horme un rendement rnv^
vprieur p>r kilomtre HCOXOMIF.
* volatile, ne se -.-.
carbonise vas EttlCVCIlE
Aniate Petroleum Co
pberls, Dutlou & C(
Pftrt/tn-Pr" c<>
_____Agen s ne.at>x pour Haitl
Peur les granits vacances
Occasions exomilionnelles
AU1 !
lomptoir Fran co- Hatien
|!tertC'd? tvJl"* ctu:,l)^, r*""e Courdei ?*>
?Ol' (un aiiia
Fleure tu
qj dnll* tram
Etamine
Toile Vichy extra solide por (D'icts
Nenjouk de tautas ooeuis
Mphyrs frartaia rayn
Pticalei franaise mprimPs
| 0 ntiya de ion ce Cuuui e qa!it extra
C eion a barraa
Piqi-ea b , efc
t'iiit du 10 M MdiiBitt
COIf m- niUn
feouueie fi mil s
Ftudact le meiade Juin arUt tient.
8
S
3
.s
S

v pu
1
4W
t
oi
Lehn & Fink, lue
,., Fonde en 1876
SUPERIORITe; U\s PRIX PROMPTITUDE
H|Dr#.|i)jt .iii.ti'q ps, pbvin.ce niq iee et auUet -.-iialss v*i
Ijjda-su'e pliariiia'ie.
StTRFJ mhn :,nat,l, Gir,Ie' An'S l'*uw*'k el-
a?hSLITl,:s : 'M"r4',n rrvtp/ i yB0' Utir rV'ant.Ftrfcaitrie.i '#lp
wb,",,""* ""'" Ch rolal "" poodra, Huile de foie dfre.
0& crMm' El rP'" pru' f"' 'cee el Pan Cm tede'te leu
I.?!/ ^.?Bd, co" '' ire< Srlulion pour conserver le* ut
fciti- '- *J*"dri.np*nii..r pru lu toilette de. enfers,
poteau l.n den*hda. Mi^Uoirle ta M* kieeerda, a-,u
PtenSir l"bl*' B"M" d-*-- P'Dnerraint, Hn I peur fk>eiet
u.iiquei et autres inner'en, Pfof.iirii : I! ni* oot're etmntioe iona e-
* IW IDi!" ,0i rhrctlQu'" Ta*. Cire pour le paqeeta *e*reu-
Ifaiiiwi 'i p,eM s rnP" divara reiataree diveraee, Via*, ete, ta. ete.
CoHi r* *'' KB* ^ ' *ffliteei
s*","1 'U' cemn8,ndt- LKHN FINK, lac; veas irrn abaolumeat
'MilR.t*InJrkonB** ?h,rmcia di paya s'appreviaieaaent ea LUI
Lon R. hbaud
Ayeot e**taeelf peer Batti
tue bonne aubaine
Peur les CentJemen
"*'(h!Df,,*nr8 de lin8f* ^8 *'"*"'Rd ' P|,j. *'0e> Antoine M T*t AMAS" Uur o(f une occasion exee[tiOQ-
Ou'iiii, c,1,r a ?eu de ,rais leur ^rdc-rob).
"* ,8cqr.Hrt paa d v>mr vo'r :
*UiaV. M cl"i'>',8 rai le plia, m*rqne ARROW, de Y.ritablea
li. '/ d ou atyUa
^ (Vf1' (,*> tou* Bty'fS H' d,J P(IX niudiquei..
Ht tt0i "*b ta pyj^maa Va'sity, les dispenaateura de cocfvit hliae
Ug[MJ * "leur excfafiva
*' tani,.^0'8 ,de *'t Arrow, de ftylea ODiveraila, empess et moca
,ullc:Veoct"'on
**arrbP lb,lseil B-V-D. qui donnertde l'allure et de l'aiaence la
^ m'
, l'ooi^* ri ("* demi longueur, iaappicipb'.fe co c*tt* aaiaon
L^aaTL, '*"'* de chu- I
un pti fo,.j0ura igname, rraif l tiie aooftDt le diatin-
k
Merfe S'Iifiial
PopQleire *t A porte de"toat#a la'
bounea.- lWjlota frananta, dont t
lot de 500 dol'era et 2 de 100 dollar*
Le Billet entier de i oopona : U-i
dollar.
Le eoapon : Vingt centimes or ou
nn gourde.
Ko vente Port ta Prince daaa Isa
maisons suivantes.
Aax Arme do Paria
Vi&" Corrptolr F-a aU
P&.7? "sn inaire Collf 3
Mme Pagina Montioaier
c5da Mm Oucia Viard
Vincpnt O. Makhloaf
Pi armaci Rariaot
Petite Maison
Maie a bunery Oioia
Htel de France
Htel Bellevne
Pharmacie Gustave
Pranea votre billet de maintenant
Tirage prompt et sincre
*.' *
A Vendre
Une chanriiArA distiller, avee
chnnfa vin, ma-one *< t b i s de la
cemenpnre de8 poiota.eerpeoin en
et h v erg
Prnr 'ea rond lioaa s'adresser an
bur^pu du journal.
MeAug.A.Hraux
Avocat
Informe tes clients qu'il a trans
fr son sabinel la Hue du centre
fto 17^1 en face du Cble sous ma
rin,
i ntuUalifM de 9 10'heures
malin etdeSb aprs midi.
BELLE POITRINE
a deux mois pu lsi
PILULES ORIENTALES
le mdIm ql dveloppant, r((r-
miiMut, reconstituant U) inm,
efltuul les tailllM oiiantet dM
fracirui embonpoint.
Blufuiuui hu la uiU.
ilD'Ouriu 0.1 r il tiHbr Itl irl ci/M.
J.RATI.ph" 45. R (il'FcbiBunr.Pir.i.
r-ca-t .u-rnnee
Pharniecie Albertlnl
et taules Mm. pharaeetea
mm t
ilauricA Etienne Fis
Avgl de Rnca da Magasin de
1 Fist et d s Fr. n s Fo ta
March mdisea Fraauses
A Vfn^re
llo bnea n ti? boi tf, mia
neuf. Prix rdriott,
^adresser au Nol3C8Rie A ne-
t ic in-.
< Vfindrs
U"" Aolo D ""r*
Un Rfrjgratrui Fr.^i K r
D-dx cotisa" s avre scmruieis
S x t blf* f n ri chp n
S'adrua-r au Mnin
Anglo Continental
SuIch t ompany
Imroriatioi'. Exnor'atieT Commia
ion eu anarrh-nd>"a goereJea
Sfrirto a nnyttie au Capital de
Dix niill ei:a d Frona.
Prtn, Fiance
Cemmrririta n 7 prvi yan^a,
ai voua voulca gain < d- yeoa bn
flcea ; U rcolta a'-nnoucu belio,pro
fi if dea prit de In bu ase pour t I a.
or von eoruniandea. No areciaa
snandoiiH soa .neou.pHi^hl-., orta i
dia H voile'a bri ds, b ion ri c u
ltu qui .r Bt lea deroirea crf*aton i
pi ribicmif n ; de m < d z cb intillOae,
niix et roiditiom ioi AJCOU a
p. rt au p.ioce
A. BENJAMIN et Oe
/ j 1 Hu i maria
A Vendre
h tomobi'e F-aex en pxrel!e-t est '
l graede balHee ijBia neuve, poda
frai csia et aLglaia.
1 Coif'rforl
2 MnthipPB k rjciire-
1 Fritg C.Li el d cc:cr
1 Uani-Troek 4
2 Rtirenux Mioiatrit Ti. an. chai89
et fou'r.itores de bureau Hivere a
0. A. U&D
Une Combinaison Efficace
*Q
Vtfrttt* in las rtitu 4*1
ctitllo un fo/uiu J*
Pour Produir*
DM BEAUX CHEVEUX
Quelques gouttes de Barrr's Tricopherou* plu?ie::rs fois par semaine
Un massage avec le lx>ut des doigts.
Une vive, mais pas svre drosse des cheveux et du cuir chevelu
Journellement.
Ce traitement fait rgulirement, rend les cheveu* mous, longs,
forts et magnifiques.
AehtUt Barry's TricupKerous aujourd'hui chet votre pharmatitn au
eh*s voir* marchand. t
Employez U tout de suite ( teillez let riultati. *

/
La Maison H. Silvera
Annonce es nombex rtient qiel's
Vent de recevoir pm+ le* dernimrs
l(\tonu:r (en article* *ninan '*, 4 inile
superii) H et rnHUeu' mtreh
que partout aill if#a
Ja^n i- anglais nouveaut,
DiafODl Doir sn|riei.
AipH.M Ba| liste Que pur fil pour cksuii-e*.
C on drapf an lais v i.
f'O'on hdraps auiricaiu *|4
Voile blaoc a carr3ux k birrea.
Vuile uni bUnc si couleur- 3
Organdi couleur
erge noir et bleu inann pourjups,
Da Dlltfl blanc e co :laur pour ijippee
Toile inalelas sup.
Toile dnps pur fil \0{i.
JAtM suprieur pour cbiniai
Cr^pe BDglaiti
Tulle pour voile ri pou moul iq "air,
Uan lebroWs ioiM le i )tss les qualit p;r ba.tdi
MoIlMoMcoulfOr sup. et iri.
Alollelons blancs suprieur.
Dock blanc Ktlu blanc
Dnlljfii blanc anglais. Dnll coioi blanc ang
Sa in chine pour laillfliira
Kiki jaune ang exUa quaiit.
Pe'caje blanc extia suo.
Cahcol d'I m 11.
Calro' pour jnpona. Piqu blanc tup.
Lua'nne barris pour tailleurs jj
Crpon couU'.r fleur arg
; Deuil noir sup. Tuaaor pour jupea.
' Tnsjor nnnr ciiemne et pour r bai,
Voile brod coul
Satinette blanche et couleur fleuri
Sovenx b'nc el couleur suprieur.
NansopR baiste coul. aup
Servlattea d'e toiletta blancheet coalaar.
Prte.I-1- po'ire po ir horaraes aup.
Bretellea pour enfanta sud.
l'.dmn htad coul pour pijaraaa ft ebemisaa,
Piqu nnleur bures poar cheniaea bjrnrnsa A rekaa a as aie
Vt'.i'S* voi' avant d'aller ailleurs *#
vous 90TSM satisfait*.
?up-
-ri i-TfzizrT ji-TfT -wnfw
Piiaruiiicie Centrale
Pwauiis uc fouie irjucheut. />*lecuuun prompte f htfiOrd
utuotmantes HpCdtfitpQUi* loates muladief.
B U G S

En rente ehe%
lu Prs MmmnnA&GEllTlOLU
. ftH 4u Opale 0 jJ




L MATIN
JUBOL,
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
* Vertige
Dyspepsie
Migraines
Pour rester en benne
sant prenez chaque
soir an comprim de
JUBOL
Dr Justin Dominiq,
De l*i Facuil de V.dec'ne d Ptrf
Anc'en a:si*tan( rfes p-ofeis u^s Den keel Deuchrnaon di
Si rci ncttre nient pu.
Km maque mr queWjuel foinorm. t^
JuSot. rendrt Irur InWSlia pareie pr
Vibut an droi-i i iltt lavemrnti. (!
lasilclte *t iiip'**f. " M 'a *
leur tervlce \t rc-nirce <1r U rMpuet'.taa
ImtsiWiaU tl .1 In i ; ti m- il -.-ii.-. par
k Jubol. P''t eue riiistoir* du 'ly litre
i-onipic-ju elle on aciir rnoin* rt'W urtl
Illustre* Eu eevtnche. rnuminlie l de-
nombre moin de ourfrjnc donl ! P-
miriirr*. luii'i! que le mi.i.v,. jr flr^ni
muie ]< poques, les Inconscient ru-
uni
D' SntMOKO.
de l* Pc-uite A. Kouipelllcr.
OfiicP : 4v*WO* Grgoire 28
Heres di Consulta lotis :79 hein es du mit*
3*5
s*^""
;
HEMORRODES'
JUB0L1T0IRES : Suppositoire in fi-
htiiiorcaa'juis, eatniant, iltQttfn-
tionnar.n
JUBOLITAlt Pommade contre les
htmorro\ie* externe
Ht. < 'lahl.iiii .'
VllKn. imlii-v IV,,,,
Jabo/. rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Juboliss
EXTRAITS BILIAIRES iiu duc-tour
Monget. Hrytiluriaeitl le fonctions
du fol*
Vaillant e,i Ho- et 172U II e du Matasiu de l'Eft
..5L
73
M
8
-o
t*
**, J?
'**
-;
.*-.
Une bonne tente
assure i
Y3 heurema
te
i

S'a *==
Atlention
Panhard Oil Corporation
Lubricalinq Oils
& 'Grai
Huiles el Graisses
Prix et qualits dliai
loule concurrence.
i
LFOjSi R 1HEBWD
Agent excli sit peur Miili
'l._aJLi!.J ....."


S*
es
li -.*VV"
Conserver Vos Pareil eu Su: veillant Vfldi Sutfa
Cette lell/c \ juj . \ c : tment
Chicago, Illinois, I S. A.- -J'ai pris Lydia 7, Pinkham
Composition Vgtale pour d s dtirani mm nts de I* :rt.-.
Tous les docteursconMilrc'sm'ont dit la mime ihc. e-faitos
vous oprer. J'tl c> aimeti .l par a^ >ir des douleun dsni
le cote1 puicbe, ensuite il n's scnbM Us avtirdsns les
drux cts. .!< travaille chsa an tailleur e ayant une
petit'.- Aile fe soutenir i; ne dc'sirat pas me risquer. )'ai
deaaudii .'i BMaamiset une m'a dit: prenez 11 ( 'ompo"iti' n
Vgtais de Lyd>a 1' IMnkhain. J'ai nuivl ce cohm ;1 rt Je
me suis sentie mieux u-\.- du suite; jt puis rraititroait
travaillerninaantitaiitrevenue. Jere nromande tout .-otic;
C'viposition Vtfgetala et votre Lavage Bai ,tai-e."Mrs.
Maky Enrh-i>,4S? ';- Carpei.tcr Si.. Chicago, HL,U. S. A.
Cette Uttru nVn ast Qtt'vna navrai un fret 1 nomrir- -.*<;*i
aaaqu* ann-* et pruvsi ut ut I minw. Jvunn M vi. il,, s, de
touw occupation. Ces ettres tmeierneut d*h vartUM Us la
ComiH)siUon Vgtal* tu l.ydia E. Pink'aam.
O'ttt compi'sition vp ta'.nr> contient paada n-r">tio')".s
ou de drogue* nulatblr *t i^uttre priae par tout** famn
aan* aucun.; irnintc. v tre gagne paiu dpend ans douta ur
*otre sant, r.sxayez es la
Compos ition \4g otal
de Lydia E.Ritkliam
iyoi r.MwM il oicmi co. uvmx.ma**. w.r v.
Z.
i
al
e r
Joshua L. Bailly &
(Ch^eh $ Thomas Streets) New h
L'une des meilleure et des plus
tes maison* de issus aux Etal* Ut
Siam, UenUn, Checks, Giuyham,!^
drap etc, etc.
La meilleure source d'achats: Pi
toujours avantageux.
Les principaux commissaires en
sus au JE tut 8- Unis, sapp/oViSiom\
ehen Joshua L. Bailly 4* to.
Lon U. Tb ud
Agent exclasil poor HaiU
^*&?**f--%rzz: ~~
:
DressinG
La Socit Commerciale HoWi|
Transatlantique
Informel voua to jours ayant I _____
de Ultra vo- achat* un prix des Annonce ses nombreux clients qa'eil* vieui d3 recevoir
aies | IUhi koo'l ) noire, jaunes de*mer s,ea ner, les ruclea s livanta uO n*ix ir^s avaotagu
Pharmacie W BLC11
Pina de la Vais,
V.e>i il- rr-tew jr vr ' der*;ra nient s grai-rt nrlirot Dt d
Kpa) iaii'fi itnniata, dea produit* Initrheor alWmat A. amAiicBira M fts* eete
l'ai mlnralff d* Vichy, de v-ia * Vitiei.
Bacs rnreslivri Ctrsbsn ft II tir irt>janoa
(Ici> de Iule de morue o* pr Ksirai'a S* viande Lifb'g 't J a d fl"ds tour le >*ia2ea
lafiilrs ! imcnif, antifono'ocrio'ies et diu'Acqno.
'Idlei et Stchtrura de Rhoimel. Keeonetttnent de*- novucx aellu'eirjt
Ktlolte Fe>rncodyle MAdicatia" ueodyliqae t>rrnairejie
No Anycodvl*. ruipaant tneiMlicau-iir rt# le nutrition
tiiiimi de VuBoaine, trait necl iff'c flqne ermpli'. des iMfCion
veiceuses.
Jodognol D^pio. Jode rormsl pani-.i.m> assimilable
C.spsul* C Mo hn Atc d'iodnre de potaa<*"m
Glob^lci r\f>B)%ad, Sp'vifli|ue co^tr l'Asthm*
i-j'nlp- Gaimir . Hyp*"ten*|nn "'rioitiarose.
Arthii S I I- nlna pi)i*oaet dee D aintiquiea
f M^tnaUfcit'e llomm! Fri >* (;oldrne pottr Ib Beh**. Poire1* t lvve
rjiont, oeil'rea. Codiera de dentition. Drosse '>. Ceien
roupesi'l blan hea .Marque Co
lun bus etau*M da Cirage nor
Columhua). A'ous recommandons
la sus di e iraquecoinmetant la
ueilleuie, la plus avanUgeuse
uenl connue aux Etats l'nis tant
peut sa superii ntrits'que que
pour l'extime modicit de ses
pr x allez voir.
Chez l'ut eut gnral
Napolon J9F rancis
iWD6 Gracd'Rue
Gtg B roa filfma- d es s e de 8 douzsiues li* ",n*
Savons de Lessiva
Keutre de tabla
ileuire de cuisine
VtiiLou b li i i.tliieii
J. DAALDER.JK
Adrese provint, e
il vendre
Ilayii or the Black {Uvubltc*
rar Spencer S/ 'John- Un volu
me bien reli,
Un bon #> ntuiiste
Bonogar- te-chin'" es* dema"d
POUI I Can ti\r d- Po't au Keioc
b
(III, U' i il", t.urilia e iiouiMi'in, n- UB*r 'ir, rnr i*
Pour les Sui'dlveti: I*-charPs*ire Bjllin^. Taciiorottes.t'aes aleooi B { PP01 ',emeot.
if rsrit i ^i iittifc Voulez-vous tre coi for tablent wt
tulles ?... i
Passagers qui visitez Portau-Prii
Prenr-z votre pension
L'Htel Central
Clnum da M-srs : Vue sur la &*
* a.
O le te*vice est irrprochable- ^
Tension.Demi Pension. T hl":\
Vins fins dvp>em er choix, S"***1
9Sjfltil-r QiV^r^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM