<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN fttranc or Pr rble ifi ./uin I\ft]S —Une i.-'?ion du tc-i'oirr roli nais pjr d'-s hindes bolch niesu ics diplatiquei ncessaires IONORES— Suivant une dre.lie de Home ai'Centra'. Ntwt. Oat-riel d'Ar.nunno CM tombe subitement malade et a du subir une opration PAKIS — i-e Prsident de la Rpublique a confr la dcoration Je (r.ind Crois de la l lion d'Ilonnciit a Mr de Alvear prsident lu dt l'Argentine, La prsentation a eu heu aprs, djeuner au Palan de l'Elyse l'iperavaai Mr de Aisear m t rec pu Mr faoetft au minil ine des affaire* trangres ne tomirs adhrences Je MCl• &f 1 av rc pli v8 Mulgr la mauvais temps d'hier h&li* nsaisttio &f avait et^ eine du .. ........ Comme wesieyenne. on n'y utendHir ce fut ooe aotr*" Nos condolance; aux lamil.es ar jniq 0r fojet rer, d-cor somp prouve. tuei-x La Luxure lvle i ne fma de CONVOCATION.—la membres | Utt u tupenontft de la H-rtini au de la Rtnaissai ce sont pris d'assis ( inrjea. Noua voulons croire que II iraux lunarailles de Paul Biamby, Direction de Parisiana ledo'mera au Mr un excelet t orchestre et anima r re de notre collgue Pollux Paul, p'us tt CP chef d'oeuvre ita'ian atin Bjns ap.ontcmenti ar rira Cfa> tunes. i e S,S AUTANCE latsiera Criktobal le V) du ,nt. toucheia Miragone le |o,Saint Mare [e tu luMlei Jjr.-. \i nutme. Goaaives -'ns lai .„ ,,,. e p, de PaSi le i lui'let i Le StS DBLCALLION attendu vers le a< an 1 Coi loi inerocut aax tetlsuKn'P, , du courant, cliat^e,. pour ,„ eu.ol^ dl.ctiaOS DOU le le-ouvelle uens. via e nord et lis po"s de-nimu..ins *" l ...S CAUSA venant de I I -i r-pe CM atten Ment dl ConBCll de l'OrOlt des BVO du le a) courant partir r mme oui pour bin!<^Hta itvocala tuiui.t heu iIOCl liaaa He Cuba, Kmpston et liuatemala f ment. le Sp Puis Iredetick Hendjick parti M New-. York le .'.' du cotant, est ai.tniu Kl veis le! — Les funrailles de la petite Car mfn, ge de 6 mois fille de nore topographe Cami le Cessant, d^ '., ce matin ab'Oot lieu d-m in ip Iti Latontreaceda M-Yaval Bidi u 9 M** • D vu rtiheu u iiLe aaaiaiaecai i n 'i >„ r4 A „ „,„ huQI hies .erv.teura fes par la emmi^ion du Gonsti. de a Patrie) BoUB> j QS(i QteQlBra d'iitat ont t accneilues. (mai, appel* a leraoar le cœur w r Le Ministre des Einances, sur lai, dresser it? tapui de ce paiil* dertandedu Ccnseiller b. I); niche. ,1 |>nt* rie sort, avons l'hooaair dclare que les in rts prvus ne se de vena gadieseer, la pr>sente puur ront rays que mr le premier verse vota puer en quelque mots de ment de l milliocs et non sur les 40 milliocs comme on voudrait le croire." Dans uotre prochain numio nous donnerons le compte rendu dtaill de celle importante sance. sate chant en mmoire de Tous :>aint I ouverture et de tous le> bien laileurs d'Hati* Le dimanche suivant, e luille, ex cursions i B;di Cap-Haiiien). Ce lieu clbre est marqu par le souv nir de la n>i sance et de la vie de lan.ien et i'It .tre esclave. Inaugura lion et bndiction de h plaque por tant ce.te inscription : Ici est ni loui iaions prcites. A l'issue de crnonit religieuse, et en pr>e^ce de Son Excellence vouloir bien luire une bonne ; ropa nane fiao voir inti'i'r* *ant |our nal, atin de demander anx grand poutOiii aa littat n ami lio'f'i noue malheuieuse 8ituat:onEn effet nous on a.ia mme spf oioternent Ma B ^eor"ie""Miir d Hati et des aunes membres des Grandi Pouvoirs i|re le cantonniers de rue. 11 1 101 leitp comme nne charit 3,J Installation dtmOU groude Btnooi Bcmmes pres de deILtat d. ctux des Corps dipiorra %  *' . ..ombieex entante al leeoutseud une ^Que et 1 onsulaue, du clerg, de VeOU GOWlaWMeMUFO urar da tainille.. l'Occupation am-ricane des person Joshua h. Bailly & / Chweh S Thomas Streets) Xeiv 1\ Vune des meilleure* et des plu* Us maisons de iissus aux Etats m Siam, Denims, Checks, Gingham. T( drap etc. etc. La meiUeure source d'achats : toujours avantageux. 9 es principaux commissaires ea sus au EutSmVais, setpprovisioni chem Joshua L. Bailly 4' Cto* Lon tt. Tubud Agent exclusif pour HaiU *j x dollars, salaire moindre qot r'./ it par mois un eh f i u, i,> • 10 heures a eu m, roetee, pourti nt noue, qui I de iere lostince, CM>a la vocation ce notre proleMe M. N. Benoi., sior.i aieaae nn travail plis nob e • i piu prcieux; celui il %  tonner et d lendre droit l •*. cara: rts dd i oa jeunes concitoyen Nous vour*. i oniuion pour I uinour de Die a de demander Mr I Aaibassadeur J du (iouvernement Ce ma'in vers II lieu su Tribunal i installa'ion de ncmrr Commissaire du GouverneBtcert. D*l dis--pu's eie bienvtnte lui ont t adresss par le Doyen Ro dolphe Baiau, au nom -t par le subs : stut 1. Kaymond noaa du Parquet. l'ubunal au nages lr.re s et H t-.n, de la presse, de la Jeuuese deEcoles.etc, lnauguatiuo sole ire [t d.. Buste du Grand Prcurseur, sui U ri ce: Tous saint Louv iturt* lous les .dmirateurs de illustre maitvr de U cause de la i b-it %  tous Us eirjugers ci hatiens sont pues d'assister i as pcses m-t ifestations U aerl 1 au Prsident Borna et aui de la provioce et de 'a Capitale, i.onoraulu Conaeiihr Q'Ktat de Le ( omit dotginisit on et ei'rec .•.mion biea i.eus augmenter a partiou du monument tarait aus i heu nr d'Octobre piocbaio a \'o dollar, KUX de voir mtssieuis le* l'rfeis et .Pi 75B0nrdM pat moi. M.\1 les Magistrats comm.u aux de L'augmentatian qe nauB daman i a ^publique .eliausse pa Kurpi dcjae ue-ai piiaijm ^ %  •'•"l seaC e l'clat des ltcs patnot.ques de de eppointemente des Reeiabre da B ., %  v %  Corpe eteeignant. lndi fi'oo nJ l "J ,rM iaye ainpleint-nt le lurecteur dr. Les descendants de Toussaint Lou Ecole primauea urbaines, lea L)i verture y sont spcialement convis. ne avant de toucher la station Cote lecteurs des Ecoles pi insaire rura Bes places d'uonueur leur seront r Plan est tomb sut la voie. U a t le ont le mene appointements servesAccident de train Hier matin, on travaillear de la Ferme Eca'e de Thor voulant descen te n-i am. de vetre zVe il da votre dvouement que von mettez Batistu.iu aux demande du I enple Avec nos rr roeraieraent antiai i , Veuillez a,> er, Monsieur, ne i alutatiou trs ropreeea Hayti or ihi Blek Rtpubhc Un groupe dl.-tt.tuteur ruraux. „ Sppncer Si John— Un vola tue bien reli, Mort da Docteur Djoie Larocli On ious tait part de la mort d>> Air le Docteur Djoie Laroche, an cien snateur, ancien cootteillor d'C lat deo'ilr a ia'huiiede lor|r,uesC(i •es provenant de troablts ar brao. Nous prsentoae ai x farni I*R prouves k ao sincre coudolan CCI. La Socit Commerciale Hoih Transatlantique Annonce ses nombreux clients qu'elle vieit de receveir dernier sleanaer, les arncles suivants uD prix 1res avaiUfl GipTea h)ilandai boite rie ta et 50 B rea allemande ca a e de 8 douziinee 1|I ,u Savon de LeBuive Beuire de table Beurre de cuisine Verraou b Trinchieii ^ ,_ J. DAALDER.^ Voulez-vous tre confortableintw talls ?.. j Passagers qui visitez Port—an-Pn Prenez votre pension L'Htel Central Champ do Mirs : Vue sur la " — ._,. .„._. .__,, O le service est irrprochable. rH et Lllo Ualbraacbe. ra. pC 'iva Peusinn f )il PPIIVII1 T"^ m-otiretiiK arx barreaux rie Pn.t *,.* %  VcWil f^€?#IK'-"H. G.v.J .eniu i An-i Vean. ont V US filtS df lire M 'iT ( 'OfX, Si*** t coeainiaioana avocate du bar^.^ ^ J ruade Ton suriim. Sorbits. — Billard Port su Prince, 26 lu n 1922 Le prsident du Comit, LG LUERIbSON A vendre Pour lt Barrenii d Port au Priiiee Me au e^ Deviens, Timo'h^e p a



PAGE 1

anne No 4848 Port iu Prieee Hwti Lundi 2K Juin |9& i^jfljuH JROPRIITAIM: Cment Magloire ; .. Quotidien Si l'on dit dn mal de toi ; t qu'il soit vritable, corrige toi ; si ce sont des mensonges, ris-en. IPICTFTS RKDAaTIQN ".Rue Amir.Caine'o l t lu tte des libe rts l^ouvelles Etrangres ... j; — !• drnil d'an raiton aue la COUCirreBCe d*DS les nveit dit que le droit d' a l ci commence faobe indiriou, et que la loelte pe te J item te •il lia des sxiomr-s t'i pte*_>jairi qui noat qu'i'n |§t;drer3pp ic*ion ls jco est ainsi Je beaucoap i choses ; t lie esr h cou ije viens de me (aire, la la lecture du co fl t qui {oederneie enfe le jour iPctit Parisien et un gious, parisiens galement iconoaisstz sans doute l'his. JjfODS ne la connaissez pas, Ita deux mots Dorsot la g-ande guerre, lors i allemande sur Pans. M. •oy looda une imp imeric Ja d assure i le tirage de son J ia cai o 1 ennemi se serait [•la cap: aieCetie imprime %  iai\i?rs la guerre, t'es J avait deed que ie Peut I t'iapomcrait dsormais Unis Mais cette vi.lt eu oa eœud impor ait de* nions 1er o ares. Cat lao journal de Dapuy le mo Iu\er bou pitmiern mainte* de province tt de l'offrir Mors bien a/ar.t - r vaui, liealement Pans- npe de journaux hosti e (projet prtendit, avec quelque raison, que la concurrence dans les villes do ^ctrtdeU France tt i rendus imposs b'e p-mr eux ei qu? leurs journaux eusss.nl ' fa ces de disparatreLa situation qui en restai terait an.i't constitu en tait une sorte le monopo'e en fiveur du P.tit Pa'isieo , et un moaopile de ce genre Mftl 1 ane t einte formelle coit'e la libert de la presse. Prit Parisien allgua, avec non moins de raison, qu'il avait e droit de s'arraogn cornue il rtaten dair, au nom d une autre libert ans si chre que celle de li presse : la lib;r; commerciale, qui ne devait p perdre ses dro.ts uniquement par le lail que SOJ objet, dans la quesuoi, tait un journal et son mode de publication. L'iflaire fit grand bruit en France, et nnt par la renonciation du ir* lit Parisien au projit de s'imprimer Tours. — le principe tant proslirai une fois pour toates. par tous lis-intress, que les joarnana Je Paris et de p'a^in e s'eng'g-aient i ne pas publier d dition pcule ea dehors t leur sige social. Cette lute, qui ntate partout en principe, nme les d;#. renies forme; de libert et les ditfc-eats moyens d appliquer la libert, n'est pas le ra.indre des diffi:u ti* qui rendent d tficile l'exercice des droits politiqu s Chique pays, daas la conduite de set aflaies, en tait M pnible txp nence. La E rince fait q inique les ngo:iiton' sient .. i Gnes sur les bases d: st icte r.i VlOfl9 dU martlUll p otite L-s d-ai s rosw'etl du trait 9 et oncessons ftes a IE p goe nont Le Matin Abonnement Hn Moi' Port au Prinae Gourdes t E parte aent %  transir lnsirions et abonnements lies d'avame. S p*.t 5) Wilson PARIS s}- Uiand le marchai Focn a t inform de I assassin t du marchal Wilsoa. il a dit l' E:ho de Paris : t I ai perdu un ami que j'ai toupurs tenu ei mande estime et pour lequel j avais une grand: at tsction.ll y a quatorz: ans que pear la premire fois il veaaii i l'cole de guerre dont l'tais alors commo dam.|e vous reverrai, me dit-il,mus en retour vous promettez de treuil me voir Huwberlev. 1 cole d tit pas encore t aanoncs* O i dit que le trait est favorab'e n c^ mitn la re i un coup de rsolve! et a t tue sur I* couo com i |j Ptiin en ce qui MWH le. *f* automobile sa rsiintomobiles. micbue et proies m 4 unenwud piur le hinrques, mais que l Espagne sera J !" J !" avantage en ce qui ciieems les •re des a(f ires eteant ai us es L'ass^sin de l'assassii t annonce il et le cuivre. Les vins tranus se n*'** """ Ae& pratique \\ndu8U i> lies et agricole* m iit i* ce coles pratique %  • et lodoatrieiles est incenloi paysaoi ont t trop lis dlais*i et ce sera ane grandei gloires desponvoire de l'eno aapar octuellement. Iles points en8)>niiels du p'O e da Gonvernement, prsente 1rs deirusM au lionsil d Btat, sionitructiaa d-s IOCHUX por 'tles rarales et la eiation d* lue le uivenlonco. Ctta ta "tara uni aul doaU la lparte desT.avsux Pkblice qui, bi*a Mti loiornni, aura eatre "re l'une t lauit. An fur •t mesura du dveloppa m mt uautre loeuux pounent eue cons t-ni • oour l'rtramigisinaije des proiniti rcol's. Ces amliora UU u0 puunonl lin obtanne ave: Us bneflces t ctdait le don supine Le cara: tre de sa disparauo.n met en deue la aSSsigSS ffSESi&iBK Mr 1Mb Bon. Prsident ei'latti L'article p-iblt* sooe ce titre dans Les Cour NW YORK 24-Sterling 4. t Franc 11,84 marchal ait p ac au com mon le msnt suprme des armes l'Htm nui 18 nin 1 • %  tirons d Poit de Pallj ••n posr le dpart-ont da Beat unrneote 0, ^lT.r *** les eovirens ses Cayes. blie M mese .nr hPMW *'rn | fl Mr Louis P.ophte, ingnieur uronaaieeHa Itte A rw ••" POr rtl^ver I agriculture lee P'iuvo 1 L" "" ,QT,r,n a es Caye i£**' powdant dans la rgion isoreJt Hitee terrains bien rre pjMnartt transformer la Ferma [*,•• estta rgion en E:ole pra ffyjco:n rt iadaatiielltt. J"Pli:ennnt sera tboisi sur le r le plus lev du lai raie de la J *sorer une lira 10a lonstan f^iœeo.s • la Pitnspsl devra cens • B ru d ch^i'se*n : 1 par • ai! Ue * u,Q te et de nommeu s* !" ** 1 pour las classas et les ***.%, ogi *u ;iii i^ &4 es publies devraient commence par cre' uae oreani'alion intuM u Upanement e l'Agneullure.en vue deiHborer les progia-nme "e deo \n praMqaes lus aile, d.'snos eamnagiea > vois pvta*noi pUi^man %  ides 11 f j ut clairer les raa-ke* 00 Dsieini. H f.ut laannMIls* pour Ita lutes de la fis. G est nceeiaue. ^aat ie Ravoir de laduamutu-oa, PARIS— Le Ira t de commerce entre la France et l Esp.-goe qui a approuv par le cab ai 1 hier -ca sign prochamem^n' M.drd C; trait doine i la France na tarif mi nimnm sur tispiodu-ts ainsi que ds ldections du minimum actuel si r 325 ne laissant que 100 articles Dcn atfecs On annonce que ces con di ions cotrespondent au traitement ,ccord i la nation des aimements afin de liuue 1rs dpense*. le voudrais q ie les capital shiDS fussent suponmes. Li Franc: a abaLdonn la con.t.uct oa de 5 cu ;,s (s ,„. N-a.. MM • n^ftTSSSSTiSffi! aune sera nomm pour les capital^^^^wp—^^eaBBeaaHB^BBBiaBaaasB ship. La question de savoir si Jeux 2SXe£n£A se W r i "9 ustl ,ll, ^ loip, b 0 o,nV s ;.' iii fc SL* •: Dlreeteur di Moniteur n'est pour p oiegti ses .onmunicaNotrfl pri-l iptl r te Hlir Mr Aa lions -vec s-s o oius L faut M rap w Magloire vieat d'tre aorara peler que l'Ai emagui na pas s-go d irecl ear da Joernol offi-iel le trait de Wish non de plus le N us nous flicitons •'e ce choix trait est flgne,il ne dfinit pas pu n u fax et pisentona MIS aiacrea exemple ce qui ccnsiuuc un navire complimente au nouveau Directeur. a pus favorise maichanu en temps de gure %  lia i L A ce'e poque de vie ch , che nua ciloyeu dei< aveu nu mlieroui une prfet ionV-ii lis ides j propeger dans nos 92 eoaa 1 unes. I IA Suivre) I BERLIN— M K^thenau min s r. Cl• PUl'Hait* 'dm atfeiiM /rau^o, a :U smami. haute! Adiuistrateur dis finne: :oi M. P J Mx'i a t esamid* tunistreteur des Kiuei.se. 1 Pr f, 1 iiKiasra de l'fetu Cr Ave eu reaa ^Uuemeot de M Maubert Oasav,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05701
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, June 26, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05701

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne No 4848
Port iu Prieee Hwti
Lundi 2K Juin |9&
i^jfljuH jropriitaim:
Cment Magloire
; ..
Quotidien
Si l'on dit dn mal de toi ; t
qu'il soit vritable, cor-
rige toi ; si ce sont des
mensonges, ris-en.
IPICTFTS
RKDAaTIQN ".Rue Amir.Caine'ol t
lutte des liberts l^ouvelles Etrangres
... j; ! drnil d'an raiton aue la COUCirreBCe d*DS les -----------------------------
nveit dit que le droit d' a
l ci commence
faobe indiriou, et que la
loelte pe te j item te
il
lia des sxiomr-s t'i pte*-
_>jairi qui noat qu'i'n
|t;drer3pp!ic*ion ls
jco est ainsi Je beaucoap
i choses ; t lie esr h cou
ije viens de me (aire, la
la lecture du co fl t qui
{oederneie enfe le jour
iPctit Parisien et un giou-
s, parisiens galement
iconoaisstz sans doute l'his.
JjfODS ne la connaissez pas,
Ita deux mots
Dorsot
la g-ande guerre, lors
i allemande sur Pans. M.
oy looda une imp imeric
Ja d assurei le tirage de son
j ia cai o 1 ennemi se serait
[la cap: aie- Cetie imprime
iai\i?rs la guerre, t'es
J avait deed que ie Peut
I t'iapomcrait dsormais
Unis Mais cette vi.lt eu
oa eud impor ait de*
_ nions 1er o ares. Cat
lao journal de Dapuy le mo
Iu\er bou pitmiern mainte*
de province tt de l'offrir
Mors bien a/ar.t - r vaui,
liealement Pans-
npe de journaux hosti e
(projet prtendit, avec quelque
raison, que la concurrence dans les
villes do ^ctrtdeU France tt i
rendus imposs b'e p-mr eux ei qu?
leurs journaux eusss.nl ' fa ces de
disparatre- La situation qui en restai
terait an.i't constitu en tait une
sorte le monopo'e en fiveur du
P.tit Pa'isieo , et un moaopile
de ce genre Mftl1 ane t einte for-
melle coit'e la libert de la presse.
. Prit Parisien allgua, avec
non moins de raison, qu'il avait e
droit de s'arraogn cornue il rtaten
dair, au nom d une autre libert ans
si chre que celle de li presse : la li-
b;r; commerciale, qui ne devait p
perdre ses dro.ts uniquement par le
lail que soj objet, dans la quesuoi,
tait un journal et son mode de pu-
blication.
L'iflaire fit grand bruit en France,
et nnt par la renonciation du ir*
lit Parisien au projit de s'imprimer
Tours. le principe tant prosli-
rai une fois pour toates. par tous
lis-intress, que les joarnana Je
Paris et de p'a^in e s'eng'g-aient i
ne pas publier d dition pcule ea
dehors t leur sige social.
Cette lute, qui ntate partout en
principe, nme les d;#. renies forme;
de libert et les ditfc-eats moyens
d appliquer la libert, n'est pas le
ra.indre des diffi:u ti* qui rendent
d tficile l'exercice des droits politi-
qu s Chique pays, daas la conduite
de set aflaies, en tait M pnible txp
nence.
La E rince fait
q inique les ngo:iiton' sient
.. i Gnes sur les bases d: st icte r.i
VlOfl9 dU martlUll p otite L-s d-ai s rosw'etl du trait
9 et oncessons ftes a IE p goe nont
Le Matin
Abonnement
Hn Moi'
Port au Prinae Gourdes t
E parte aent
transir
lnsirions et abonnements
lies d'avame.
S
p*.t
5)
Wilson
PARIS s}- Uiand le marchai
Focn a t inform de I assassin t du
marchal Wilsoa. il a dit l' E:ho
de Paris : t I ai perdu un ami que
j'ai toupurs tenu ei mande estime
et pour lequel j avais une grand: at
tsction.ll y a quatorz: ans que pear
la premire fois il veaaii i l'cole de
guerre dont l'tais alors commo
dam.|e vous reverrai, me dit-il,mus
en retour vous promettez de treuil
me voir Huwberlev. 1 cole d tit
pas encore t aanoncs*
O i dit que le trait est favorab'e n*
c^ mitn la re i un coup de
rsolve! et a t tue sur I* couo com
i |j Ptiin en ce qui MWH le. *f* automobile sa rsi-
intomobiles. micbue et proies m 4 unenwud piur le
hinrques, mais que l Espagne sera JJ
avantage en ce qui ciieems les
re des a(f ires eteant
ai us
es L'ass^sin
de l'assassii
t annonce
il et le cuivre. Les vins tranus se n*'** *"""
Ae& pratique
\\ndu8U i> lies et
agricole*
m
iit i* ce coles pratique
et lodoatrieiles est incen-
loi paysaoi ont t trop
lis dlais*i et ce sera ane
grandei gloires desponvoire
de l'eno aapar octuellement.
Iles points en8)>niiels du p'O
e da Gonvernement, prsente
1rs deirusM au lions- il d Btat,
sionitructiaa d-s Iochux por
'tles rarales et la eiation d*
lue le uivenlonco. Ctta ta
"tara uni aul doaU la lparte
desT.avsux Pkblice qui, bi*a
Mti loiornni, aura eatre
"re l'une t lau wtfe avis ces coles doivent
installes da .a las aent'es les
aoulsax de chacun de ns
teraeats; Poar commencer et
js boidconoraiaf-r, non pro
*Bs, ooe pour lu Dpartement
JJeet.dens les environs de l'on
"ce; oas pour le Nurd, dans
I^Wirons du Cap ; une pour 1 Ar-
u* dans les environs des Go
lu
oe daas le Nord Ouest
.usant une grande gskrie pour pro
;tger les eus-es de t'ardwnr du o
H Au 1er tsg, lee appar-emente
du Dire teur ni ua va*te doroif
pour les luterueis- A pioxiraitdi
btiment principal un grand tisngsr
coufertslsle o seront installs les
atel'art d It'ab'isse n*>it. An fur
t mesura du dveloppa m mt
uautre loeuux pounent eue cons
t-ni oour l'rtramigisinaije des
proiniti rcol's. Ces amliora
UUu0 puunonl lin obtanne ave:
Us bneflces tct des elvea api* quelq is annes
Gemme noas l'avenu dj dit, ces
ioolei ne peuvent eue installes sur
aueun plan ua forme. Ci n'est qu
par la pratiqua t panda 't leur f m:
Unneeemen qa on leaUirn le benio
an vne de lear dveloppement et
-.en Us lgo-", dse grand.ssi
mon-* v aaoO'ter. Ci sain sera
laine In Diectioi gnrale qui
auaaaetua dea projet! u Dparte
ment de iUituciiou Publqae Au-
tant qaa po*sibl, on seffoteera de
hoisir lee rgona l'on pourra
trouver faiilemant 'es matriaux
nceeiairee aex cne rac ions dea
bttmvnie pii^cipaox fol doivent
eue en maeanerie Oi peut tmu
rd^ai certaines rgions des pler
res.di sable et de la nanx 0
cli^ra d utiliser les oavriora co npe
lents,habitant pioxiasit des lieax
m ilr i n -n .t demie de l'aprs midi a police
m.jor britanuMue. lu tenu ma pa- ylorern, sur es tomoDile s d, ux JJ aucuQe ^ ^ c(juDib m
rle et depuis pas un- *cu'e anne de jo l8 o;o Les chapeaux.bat ^ connatre bien
hneront dune riuction de 73 oto ',"/,,. A. ,0.it- ta
,,/ta. KM \m Mwnt le plu. "T?, ** Tf X^JtiSffl-
t r- 4 -.,( .< et la bille avait re nin'e ia*a fi pour cent.La Fiance a d.ide de et 1 ^ ^ | q?
laisser aux autres pays eson de n dans e ^ ^ ^
gocer en ce qu. concerne lntinor J" daa8 |e do4 el ^ aSBtl,ual.
avaient lanc des g enades 1 la main
le b essant la |*mbe et dmolissanr
lefond de la voiture.!! a t COUS!
p4r la police que les coupe avaient
lires pu deux personnes et qu'-
elles stuent servies de pistoiet% ai
tomanques. Le chef de la polie RtfH
ter conduit personnellement i'eaqi
te. Mr Rathenau tait h er au soir
ne s'est cou :sars qie nous nous
rencoo'nons el notie amin na ces
se de g'anJir. Tout le monde sait
les service* rendis pu le mirchil
maichil WilMn tint dans la prpa-
rauon que dans lacosiuite d: la
guene V ait i'n de la coopra-
t on entre lee deux armes et pen-
dant la bitaiU d Y pris t a; les sous
il venait de S O nr me voir 1 mon
^o'elpiiVmoiM il appartient utoas auxquelles elle s'mtresseje
d'exprimer une op.n 01 sur lu. com oins. **W'-9*1 *"&. Il
mehonme politique, miisji puis che obtenir une rduction en ce
due que comme soldat 11 avait une q" concerne le coton
mtelig^cf rein.rquibe qu'il tait ^j| (iiSOUS&lOU deS Iffsl1.-
ibsdoment lincfl et loyal et qu'il
po.->dait le don supine Le cara:
tre de sa disparauo.n met en deu la Grande H.etag-ie et la tance au
mme deg'. I espre qa il m; sera
lsuivals cstreuvuyd
en Octobre
PARIS D'aprs Ml Lacour de
la nouvelle de la mail it Mr
useanoscamaranesora-m-ques. .su1D2,oa ne viendront devant vint la nouvelle nu nmw
Le gnral Castelnau qu, a com- JgJBKS. qu muis R^enau ce matin 1 .mb.isaieo- a
mand les armes trarmes en Fran namDI cs Graudma,son ain immdiatement or loon |m It dra
ce et Be-gmue adu Lassas,n.t tf^*^'^ P-amiicain tut mis en b.rne en
du marchal W.lson raafflij p o- 4____[ .... SiRLe de deui'2
aiquc au juiu uwi iv .v, .- j..is
r&^anss. s s ;fpoai d L '"icco:ds de
et pendant la guerre et dans l'adver Wa hingsoi a^mmttam U.
s, et qu nd la fortune nous a sou- DUprii Mr de G *"<; J"
J ,.1* traits dfont i re tximius tis at-
Cm expressions rtlct.it le sen-i- tennvenent au ,0, .1 de en tec.nl
me "gnral de rrgret et d'horrenr qe avant que la comm^sonde a
a ...l. pr ., |.ir,lltt muine puisse les soumeit>e la
aSSsigSS ffSESi&iBK Mr 1Mb Bon.
Prsident ei'latti
L'article p-iblt* sooe ce titre dans
Les Cour
NW YORK 24-Sterling 4. t
Franc 11,84
marchal ait p ac au com mon le
msnt suprme des armes l'Htm
nui 18 nin
1
tirons d Poit de Pallj
n posr le dpart-ont da Beat un- rneote '0,^lT.r
*** les eovirens ses Cayes. blie M mese .nr hPMW
*'- rn|fl Mr Louis P.ophte, ingnieur
uronaaieeHa Itte A rw " POr
rtl^ver I agriculture lee P'iuvo 1 -
L" "" ,QT,r,na es Caye
i**' powdant dans la rgion
isoreJt Hitee terrains bien rre
pjMnartt transformer la Ferma
[*, estta rgion en E:ole pra
ffyjco:n rt iadaatiielltt.
J"Pli:ennnt sera tboisi sur le
r le plus lev du lai raie de la
J *sorer une lira 10a lonstan
f^ieo.s
la Pitnspsl devra cens
B ru d ch^i'se*n : 1 par
ai!Ue *u,Qte et de nommeu
s***1 pour las classas et les
***.%, ogi *u;iii i^ &4
es
publies devraient commence par
cre' uae oreani'alion intuM u
Upanement e l'Agneullure.en vue
deiHborer les progia-nme "e deo
\n praMqaes lus aile, d.'snos
eamnagiea >
vois pvta*noi pUi^man
ides 11 fjut clairer les raa-ke* 00
Dsieini. H f.ut laannMIls* pour Ita
lutes de la fis. G est nceeiaue.
^aat ie Ravoir de laduamutu-oa,
PARIS Le Ira t de commerce
entre la France et l Esp.-goe qui a
approuv par le cab ai 1 hier -ca
sign prochamem^n' M.drd C;
trait doine i la France na tarif mi
nimnm sur tispiodu-ts ainsi que
ds ldections du minimum actuel
si r 325 ne laissant que 100 articles
Dcn atfecs On annonce que ces con
di ions cotrespondent au traitement
,ccord i la nation '
des aimements afin de liuue 1rs
dpense*. le voudrais q ie les capital
shiDS fussent suponmes. Li Franc:
a abaLdonn la con.t.uct oa de 5
cu;,s(s ,. N-a.. mm n^ftTSSSSTiSffi!
aune sera nomm pour les capital- ^^^^wp^^eaBBeaaHB^BBBiaBaaasB
ship. La question de savoir si Jeux
2SXenA seWr i"9ustl ,ll,^loip,
b0o,nVs;.' iiifcSL* : Dlreeteur di Moniteur
n'est pour p oiegti ses .onmunica- Notrfl pri-l.iptl r.te,Hlir Mr Aa
lions -vec s-s o oius L faut M rap w Magloire vieat d'tre aorara
peler que l'Ai emagui na pas s-go direclear da Joernol offi-iel
le trait de Wish non de plus le n us nous flicitons 'e ce choix
trait est flgne,il ne dfinit pas pu n u fax et pisentona mis aiacrea
exemple ce qui ccnsiuuc un navire complimente au nouveau Directeur.
a pus favorise maichanu en temps de gure
liai l
A ce'e poque de vie ch , che
nua ciloyeu dei< aveu nu mlieroui
une prfet ion- V-ii lis ides j
propeger dans nos 92 eoaa 1 unes. I
IA Suivre) I BERLIN M K^thenau min s r.
Cl PUl'Hait* 'dm atfeiiM /rau^o, a :U smami.
haute! Adiuistrateur
dis finne:
:oi
M. P J Mx'i a t esamid*
tunistreteur des Kiuei.se. 1 Pr f, '
1 iiKiasra de l'fetu Cr Ave eu reaa
^Uuemeot de M Maubert Oasav,


LE MATIN
fttranc or
Pr rble ifi ./uin
I- \ft]S Une i.-'?ion du tc-i'oirr roli nais
pjr d'-s hindes bolch aj De tt cause heau.-cup d'inquitude dans In
milieu olliciels ou l'on craint que les rmcorv.-
entre les itoupes polorais-s et bolclicvistts n'a-
men it la rupture entre les dan tutumv* I.t
gouvernement polorais a envoy une protesta-
tion ni.rjeit1ue a Moscou et le ministre Jes .n
taires trangres surveille la situ.ition lr< ctioitc-
mmt tt est prit a prendre 'tl y a lieu le> niesu
ics diplatiquei ncessaires
IONORES Suivant une dre.lie de Home
ai'Centra'. Ntwt. Oat-riel d'Ar.nunno CM tombe
subitement malade et a du subir une opration
PaKIS i-e Prsident de la Rpublique a
confr la dcoration Je (r.ind Crois de la l
lion d'Ilonnciit a Mr de Alvear prsident lu
dt l'Argentine, La prsentation a eu heu aprs,
djeuner au Palan de l'Elyse l'iperavaai Mr de
Aisear m t rec pu Mr faoetft au minil
ine des affaire* trangres
ne tomirs adhrences Je MCl clis lemmes tant entre! dans ktgile'ies di U
nat et ont dpos ut e protestation .rne .idrrssi
la bourgeoui." tt il ious les snateur l'cnon-
ttnt l'acte de U canimikMon du iduat rt rvian:
*.. mois d'Octobre le ptojet de loi du iuirag<
tmiiijn
<.--*K-=-
Le Qal le iBagalelle Dc*
Rien n'a mari ju^ pour faire de
reit* 'Me donne t ar le Cercle un Les fun*rai!1e r** Fa:i' Bamby,
rfet* BmV'elle, "n 'honneur du Pr- pre Je notre a.ni Pollux Paal, dc*
aidpptt.lt If U*pnVliqn* et dn Mada- hjer matjn auront lir-u cet aprs midi
me lierno une des plus
Parsiaoa JSS^JOA!
feu H Mir.m d| R.''l
une des plus brillante
h ;i|tiHiiiH i ;ou avoua eu le plaisir
d'e Mister.
le pereonralits de tout ordre,
oynui laquelle rqus ciieion Ma
Hune UofDO et Madame RubppII
V! iert rpondu l'aimable n vite-
en do cercls et ce lut un enirsin
q-ii ra l'arrta qu'-tu |our, entretenu
i etonuaiBSt rit i oh l-
. ..r- i-__c.. A-o VI-i BOIT, un hUM nsaisltnr ;u
i 4 heure en l Eglise Ve Joa^ji- voi/Kracegca 1!f)ini. la B<
son mortuaire en lace de Ifglise CinlM(1gns La Luxure., (
ni0 || "bonD.,riM
conrin a h
i"ftt;ia -^u -naiin nia -J,
Notre-Data
fpti U Mar.in
d'-- ate
qui ra :!**#>?
1 av rc pli v8
Mulgr la mauvais temps d'hier
h&li* nsaisttio ? avait et^
eine du
.. ........ Comme
wesieyenne. on n'y utendHir ce fut ooe aotr*"
Nos condolance; aux lamil.es arjniq0r. fojet rer, d-cor somp
prouve. tuei-x La Luxure lvle i ne fma de
CONVOCATION.la membres |Utt u tupenontft de la H-rtini au
de la Rtnaissai ce sont pris d'assis ( inrjea. Noua voulons croire que II
iraux lunarailles de Paul Biamby, Direction de Parisiana ledo'mera au
Mr un excelet t orchestre et anima rre de notre collgue Pollux Paul, p'us tt cp chef d'oeuvre ita'ian atin Bjns ap.ontcmenti
ar rira Cfa Ii.u de runion, en lace Eg ise
Weslcyenoe.
Ev tip'n Mv^fj
Ln bon orqn^
Uonorgamte-cbaitrfe^
pojr iaCatndialedePortw'3
Uxnc ait I .Ira..... "W '
1 o jr eu se
(pcei.
Peau ajccs ponr le CercleBaga
\\* qui m uioit tous nos coniuii
' aota 1 our s ferique ort'anisitiou
:- sait'1 di oir.

-!- t'
r :=^-"i
' 1
Votl amedi
t
Pour le Btonnat
Le S,S PANAMA
14 en rooiepour Pon-.m i'tmcc, .1 i>> tunes.
i e S,S AUTANCE latsiera Criktobal le V) du
,nt. toucheia Miragone le |o,Saint Mare [e
tu luMlei Jjr.-. \i nutme. Goaaives -'ns lai
. ,,,. e p, de PaSi le i lui'let i
Le StS DBLCALLION attendu vers le a< an 1 Coi loi inerocut aax tetlsuKn'P,
, du courant, cliat^e,. pour , eu.ol^ dl.ctiaOS DOU le le-ouvelle
uens. via e nord et lis po"s de-nimu..ins *"
l ...S CAUSA venant de I I -i r-pe CM atten Ment dl ConBCll de l'OrOlt des BVO
du le a) courant partir r mme oui pour bin- !<^Hta itvocala tuiui.t heu iIOCl
liaaa He Cuba, Kmpston et liuatemala f ment.
le Sp Puis Iredetick Hendjick parti M New-.
York le .'.' du cotant, est ai.tniu Kl veis le!
Les funrailles de la petite Car
mfn, ge de 6 mois fille de nore
topographe Cami le Cessant, d^ '.-
, ce matin ab'Oot lieu d-m in ip Iti
Latontreaceda M-Yaval Bidiu9m** d
vu rtiheu u-iiLe aaaiaiaecai i n 'i
4' ri me Musaull, b et-* p'^nonci-i I i
h- le confrence rie Mr Vaval sur le
j*V ie politique ria Tousaitul Louver
iutp. ,
1- corlrencier a 't* lis a-'pL'i
ii. Nooi airr.< bb pap;tr t,ue cen
LO'ivel'es ps^ea de notie distingue
COCfrre eetort publies peur la plus
grande joie dta lettr) tidra hom
urs d'ftude.
US
Toassiai-Louvbriur

Bndiction de la plaque *
Brria Inauguration de son
buste . Po t au Prince
Lan ci-ndufals tourna
-o U
' L.' S|S IN'.HID HORS & le S,S HENRY
HOHM verani les de de Hamburj seront a
i-ott ju Prime vers les fS et :; Juillei respective
n 1 nt, via Curaao
L'Emprunt estvct
soin Ma Ceoine Sylvain,
Faofsa c-t J- M. bidy.
Les f es orgaj sers i i'eccas oq
de l'inauguranun du Buste de Tous
iaint LoLveilure seront solennelles.
Gri e 1 l'oblgeanee de leurs Grau
laaqa'icl deuis Nosseigneurs Gonan. Pichon,
naine
J. F
k'ersuzan, une messe sera chante le
rimanche 2 luillet prochain dans
chaque paroisse de nos cinq diocses,
except Port au Pricce.
A cette messe, l'en priera spciale
VdCllHHHt, me"1 Pnur le pays. Un libra sera en
Panhard Oil Corporation
Lubricaliuy Oils
& IGreasj
Huiles el Graisses]
Prix et qualits dfiai
loule concurrence
LEOM 11 IHEHAUD
e
Agent excluait poarUnli
1 a .i.iau n
Des Instituteur*
J
Port tu l'rince le 'Jti Juin IVJi
A
En son burt au,
le Conseil d Etal a dis-] Monsieur le Duecteur,
ru le ptejet de '01 d KmprunL ?"* *$* i'npressernpnt et
eu e 'f "ii|v r ,i,.er5"Otre .-.enveillacce eceoutums a
| es diverses mod BcallOOf, W*'*\t>>r4 A , huQIhies .erv.teura
fes par la emmi^ion du Gonsti. de ,a Patrie) BoUB> jQS(i QteQlBra
d'iitat ont t accneilues. (mai, appel* a leraoar le cur wr
Le Ministre des Einances, sur lai, dresser it? tapui de ce paiil*
dertandedu Ccnseiller b. I); niche. ,1 |>nt* rie sort, avons l'hooaair
dclare que les in rts prvus ne se de vena gadieseer, la pr>sente puur
ront rays que mr le premier verse vota puer en quelque mots de
ment de l milliocs et non sur les
40 milliocs comme on voudrait le
croire."
Dans uotre prochain numio nous
donnerons le compte rendu dtaill
de celle importante sance.
sate chant en mmoire de Tous
:>aint I ouverture et de tous le> bien
laileurs d'Hati*
Le dimanche suivant, e luille, ex
cursions i B;di Cap-Haiiien). Ce
lieu clbre est marqu par le souv
nir de la n>i sance et de la vie de
lan.ien et i'It .tre esclave. Inaugura
lion et bndiction de h plaque por
tant ce.te inscription : Ici est ni loui
iai a Fort au Prince, I; rr.me jour,
ds 8 i(2 htutes, m se et sermon i
l'Eglise Mtiopolttiine suivis d'un
libra aux nten >ons prcites.
A l'issue de crnonit religieuse,
et en pr>e^ce de Son Excellence
vouloir bien luire une bonne ; ropa
nane fiao voir inti'i'r* *ant |our
nal, atin de demander anx grand
poutOiii aa littat n ami lio'f'i noue
malheuieuse 8ituat:on- En effet nous
ona.ia mme spf oioternent MaB^eor"ie""Miir d Hati et des
aunes membres des Grandi Pouvoirs
i|re le cantonniers de rue. 11 1
101 leitp comme nne charit 3,J
Installation dtmOU groude Btnooi Bcmmes pres de deILtat d. ctux des Corps dipiorra
*' ..ombieex entante al leeoutseud une ^Que et 1 onsulaue, du clerg, de
VeOU GOWlaWMeMUFO urar da tainille.. l'Occupation am-ricane des person
Joshua h. Bailly &
/ Chweh S Thomas Streets) Xeiv 1\
Vune des meilleure* et des plu*
Us maisons de iissus aux Etats m
Siam, Denims, Checks, Gingham. T(
drap etc. etc.
La meiUeure source d'achats :
toujours avantageux.
9 es principaux commissaires ea
sus au EutSmVais, setpprovisioni
chem Joshua L. Bailly 4' Cto*
Lon tt. Tubud
Agent exclusif pour HaiU
*j x dollars, salaire moindre qot
r'./ it par mois un eh f i u, i,>
10 heures a eu m, roetee, pourti nt noue, qui
I de iere lostince, CM>a la vocation ce notre prole-
Me M. N. Benoi., sior.i aieaae nn travail plis nob e
i piu prcieux; celui il tonner et
d lendre droit l *. cara: rts dd
i oa jeunes concitoyen Nous vour*.
i oniuion pour I uinour de Die a de
demander Mr I Aaibassadeur J
du (iouvernement
Ce ma'in vers II
lieu su Tribunal
i installa'ion de
ncmrr Commissaire du Gouverne-
Btcert. D*l dis--pu's eie bienvtnte
lui ont t adresss par le Doyen Ro
dolphe Baiau, au nom
-t par le subs:stut 1. Kaymond
noaa du Parquet.
l'ubunal
au
nages lr.r- e s et H t-.n, de la
presse, de la Jeuuese de- Ecoles.etc,
lnauguatiuo sole ire [t d.. Buste du
Grand Prcurseur, sui U ri ce: Tous
saint Louv iturt*
lous les .dmirateurs de illustre
maitvr de U cause de la i b-it tous
Us eirjugers ci hatiens sont pues
d'assister i as pcses m-t ifestations
U aerl1, au Prsident Borna et aui de la provioce et de 'a Capitale,
i.onoraulu Conaeiihr Q'Ktat de Le ( omit dotginisit on et ei'rec
..mion biea i.eus augmenter a par- tiou du monument tarait aus i heu
nr d'Octobre piocbaio a \'o dollar, kux de voir mtssieuis le* l'rfeis et
.Pi 75B0nrdM pat moi. m.\1 les Magistrats comm.u aux de
L'augmentatian qe nauB daman ia ^publique .eliausse pa Kurpi
dcjae ue-ai piiaijm ^'"l seaCe l'clat des ltcs patnot.ques de
de eppointemente des Reeiabre da B ., v *
Corpe eteeignant. lndi fi'oo nJl"J,rM
iaye ainpleint-nt le lurecteur dr. Les descendants de Toussaint Lou
Ecole primauea urbaines, lea L)i verture y sont spcialement convis.
. ne avant de toucher la station Cote lecteurs des Ecoles pi insaire rura Bes places d'uonueur leur seront r
Plan est tomb sut la voie. U a t le ont le mene appointements serves-
Accident de train
Hier matin, on travaillear de la
Ferme Eca'e de Thor voulant descen
lev avec de fortes contusions a la
iiture.
Un sergent de garde su dock Rizoton a diess sur les lieux pio.c
vnbal.
C'est pour nous l'o.caaicnde rsp
oeler aux passagers d'attendre l'art"
complet avant oirer tou'e descen
Distribution de prix
1. Ecole Nationale de demoiselle?,
1 idore Beisrond sise au l'o
Marchand, vient d'obtenir des succi
Tar l'admission de ses 'ves au ceiti
lical de fin d'tudes primaires.
A cette occasion, la direction de
l'Ecole que diripe avec comp*teu,e
Idelle l va Augus.in. dire le Bimin
ebe 9 luillet une petite tte scolaue
aux lves mritants de la preea e
inne scolaire- Des prix y serout d.s
Mbos.
i|ue jadis. Cep ndant I Agriculture
h la ntitce p unuidiale de toute
vie nationale.
.Nuls hne.nliii.e.Ho: s eiir le Direc
teura, ee>te n-i am. de vetre zVe
il da votre dvouement que von
mettez Batistu.iu aux demande du
I enple
Avec nos rrroeraieraent antiai
i , Veuillez a,> er, Monsieur, ne
i alutatiou trs ropreeea
* Hayti or ihi Blek Rtpubhc
Un groupe dl.-tt.tuteur ruraux. Sppncer Si John Un vola
' tue bien reli,
Mort da Docteur
Djoie Larocli
On ious tait part de la mort d>>
Air le Docteur Djoie Laroche, an
cien snateur, ancien cootteillor d'C
lat deo'ilr a ia'huiiede lor|r,uesC(i
es provenant de troablts ar
brao.
Nous prsentoae ai x farni I*r
prouves kao sincre coudolan
CCI.
La Socit Commerciale Hoih
Transatlantique
Annonce ses nombreux clients qu'elle vieit de receveir
dernier sleanaer, les arncles suivants uD prix 1res avaiUfl
GipTea h)ilandai boite rie ta et 50
B rea allemande ca a e de 8 douziinee 1|I ",u
Savon de LeBuive
Beuire de table
Beurre de cuisine
Verraou b Trinchieii ^ ,_
J. DAALDER.^
Voulez-vous tre confortableintw
talls ?.. j
Passagers qui visitez Portan-Pn
Prenez votre pension
L'Htel Central
Champ do Mirs : Vue sur la "
._,. .._. .__,, O le service est irrprochable.
rH et Lllo Ualbraacbe. ra.pC'iva Peusinn __f)il PpiiViI1 T"^
m-otiretiiK arx barreaux rie Pn.t *,.* VcWil f^?#IK'-"H. ,
G.v.J .eniu i An-i Vean. ont V US filtS df lire M 'iT ( 'OfX, Si***
t coeainiaioana avocate du bar- ^.^ ^ j
ruade Ton suriim. Sorbits. Billard
Port su Prince, 26 lu n 1922
Le prsident du Comit,
L- G LUERIbSON
A vendre
Pour lt Barrenii d
Port au Priiiee
Me au e^ Deviens, Timo'h^e pa


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM