<%BANNER%>







PAGE 1

IL MATIN t .ifce nouveau le M'ni.'f s Ficm ces prit la parole • t insta r r laveer do reet de cette rrotci'': comrre tait, so avi;' : cscrrt b' f JHfi ter peu'tre an cor flit n cas c e le ferait aaep'e p:r le Co: ifil dE •1 Alors le Corfn'.'iT H. PM ', %  • • quant un octiMe r et ^'g, 51 r soumis au !<• !• 'Lut tu vue d la sanction l*is!a'i *e • Cette proposition qui n'est un celle du Ccrseil'er h :e 'raun utre form lut eceenHf d Immwii l par a CoinmiftOB et rasie lelic cill; J r s >oo 'ippoit. 4 nli les fans, voil la vril. Rhumes, Toux, Bronchites, Laryngites, et autres affections des organes respiratoires, indiquent un affaiblissement de l'organisme. L'EMULSION SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie la corps %t augmente la force de rsistence contre les maladies. Secrtaire d'Etats* Vira Communiqu r ,f n je'l ans Direc!,JJ •fui it aux Pjiit*U a t T?* 1 liera Mnvrntesclp • %  I t i^/ 1 •tlMinvit.iJa su sa8f*3^2Ei2as^^ is^sseoms.aaKasssa^ Ev nemenlS C'ist et soir ne sera jaue a Tarisiana II re vi:e des -1 i M • .. de us jou'j enoian ^ue I •IllU r rill riiti'HiH' Mil la -et ne Us til leaux reprcscaiani les p<.'sonn.it;es sept vivaMS et n pnaera ce sair a nrtaauM auel#uts iuu es de fou rire, Il v m en eu" c'a tuouoioyi es ....' %  .> de arcoestance tg'i* 'iu devoir patriotique, qui P,.,^.. ap .. de e dvrr aincie aot aux inid a du peuple La foule telici'e vuaudemeot le ruuveau Prfet, pais elle coule, •M'i-:.'(ip <1 trt de iconfortaeteH paroles. En aoaaoae, belle erroooie. La Si Jean La lK4f Si |ean sera ecalemeni ctlctre Af mail a Urniiet. La f C Sa ail un iraia la di., ositian les plnini A fori-^u-Piiii-e lelogeiM pii'sarein cicr iraniMsuanaa le pauaa de leur duiitMim II N. us ippreaor.i la lommatian le X!r M. N. lirr.it C9ine can.niissaire du g.)i:vcrnenicnt p e e Tribunal de ;ere lntan>e en remplace* a.et 4e Mr V. Chtelain — On nous annonce aussi la BonimlM de Mr A. Viau ea icmplacement de Mr Morpaau *mm MMWto Ftlii Kvtanftr P§r tblt 32 ;ain Ueoiain ir.at^B le Cercle t Feraina • § rece*r.i aur'ques us le ir\ mrmbres honaraircs en san lacal, rue du Ur Aubry œm ji-M im.}md PARIS — %  %  • camui. >ian aavale de la chaaibre a Mawnafl Laeauida 6raad Maisan rap .'rieur del auesliaa de la raiilicaiioa du traite %  aval caatereace de Washio|toa Le praiet de lai du sufl'rafe lmini aeai a nauvtau au saat mardi COPENMAOL'I: — Bnc dpche de Mosco ] L c nouveau Prfet de Port^wPrince *" p ,i ] Sa Prestation de sarment du ne I; conseil des caminiss.nres russes a ac-i cordii l.eaine un cong jusqu' l'automne. Ouf 'attend que Thuri, secamd vice prsident du| .nseii mnptiSR Kl tannions en son aasence MADRin — La liste des concessions Mutuelles de tarif entre la France at l'EiptfM a t signe Me* soir par Mr Serruys reprsentant la France On pense que le gouvernement Ir at-lte autan Mla lawbassadtur de rrance a signer le trait de coinaier^e samedi eu vue de sa mise en v gueur ier juillet manant lia aiasi a la longue dispute au sujet des tarifa i! PI'... s IL-I.INOIS — t'ne trentaire de pcsoanes ont i tue-, au caurs de coiiibats eatK ouvriers de 1 union at les employs Je la Southern Cual Compaay LONDRES — I e gouvernement a encore i anis i a tainurit aux communes sut IVn< r ... anenr financier du prajet de Lai Nariaaal llealll Insurance. Cependant cet chec est caa.sidr con me incapable da atad>at. la palinaue du gauve; ne mat WASHINGTON— Le prsdent Hardiag ; dit ans membres de la commissiau parleiaentaiu des klnlipiaes qu'il ne pauvait pas encore rc^aor mander au Congrs l'indpendance des Fliilipine LONDRES — Le rai Ccorge a aoram hie* le prmee de Catles QaTiaHat de l'Ordre du Chai ufil FAS'l — Su laanesCrai, preaiier aainis. tre de 1'lilster a dclar que le marchal wilsaa avait donn sa vie pour I Ulster Faits Divers t t du Sacr-Cœur C est deauia que la aaraissc du Sacr Carur c lrre sa lie aatraaale. I.a crascnie sera des plu iwpaantes. Uac grand'aaesse chante sera dite %  a heure* Daai r aprs midi i 4 IJ1 pras suiies de an r-.ca du Saiat Sacremeat. Trois reposoirs seran Irtsss sur le parcours du cortge chei Mr t .M.we l.oa Mthaa. Mr et Mme Ed. aontas Mr ri Maie Williams I a Faaiare des trrts de l'iastitutian Saia Leuik dt Gontague se lera eateadre • • A. D. du Perptuai Secours La butte du Bel-Air sera ea lice deaiiir toute la journe paur tter la Vitrga miraeuieuti 4e Moue Dame du Terptuel Secours, la chapelle de Saint Franois est depuis ce natia dco re pour la circoatuace. Trais messes seroa alites t 4 heures, s i|.at S heuies. Daas lapi tpadi vtaies ci piascsstva La p re^'alio al* se.mant de no rt ami Luc Tna d comme prfet des airondissemtnls de Port au Prince, Mi:tba!ais et l.iscahcb.s a dota lieu, jeudi matin, a une impoitante Dinilettaiiofl de sympaihie.au ti bi %  •"! de l'rem:ie Instance d: ce ressort. Wn peu avant 1 heure habituelle de l'audience, une foule nombreuse par mi laquelle se remarquaient d'Imper tantes personaalits de autre so.it, .( %  -.t.un le noir e*u Prfet A no.ie t'allia de JusticeLa salle est dj comble; et p?u prs dix heurts, M. Luc Thard y tait son entre, suivi de son fils, un >;ars de 10 ans. Aussitt, l'assemble •enerale des juges prrn4 sipe. Le ••yen du tribunal, MRodolphe Ba rau. ouvre l'audience, puis les forma •tes d'usage accomplies, le :oramis %  lin du Gouvememrat reqnieit la prestation de strasent da aeuma vucttocnaiiC' faieles de Lienvenue du Deyea qui, en des termes appropris, flici e M. Lee ihard, et traduit la sais action de *out le trima i!, l'occa icn da choix heareox fait par Son excellence le Pisident de la Repu blique; suhstanciel discours du Com missaire du Gouvcmement, Mr Y. fcitalstn, l.-quel sochaite que l're i progree qui vient de s'inaugurer p. r l'installatioa du nouveau pitet, ne s'arrte poiot, p. rce que, du-il.ie aui!:i,r.i;!.t'! les hommes de bon M volont doiveut faire cause corn une dans l'inieit de l'ordre public. e la justice et du progrs. L\. lncoe ces (Uttreati dis ourp, Vr Luc Tliaid, apra avoir rrrercie l'aeaiatance, fit un expo a n te notre attualien poli ico-couorui lue, o i! rxentra combien les rovou icaiions oaUonales doivent raareber e pair avec le duvelopDeaaent co omiqao da peuple, ions Uquel la uiultat peut tre lert; ft cambial %  iiuu jveeaer ce (*)i, ii k ura M 1 s Prfets ont-ils le I irorl de plaider ?••• C'est la qnesiioo qui a t aoule vse hier a a Ti ibuaal d'Appel rit l'on au-L-iir.ee quaud Me Lue Thard, nouvellf meot com misaionnAdrainia trateur dea Liuoncta et pieit proviaoie prit la pbroie pour dfecdre H. ibflrft d8Rg l'effaiie Duasay. i lie Edgard Hyp; o. te, adversaire f* M I tieard rtonr l'pitaire oulva \ xcepiion et donaa lecture de l'art. it> ii. .a ioi UJ l6./)(|ui iutidit le droit de pUidr aux avocat lonctton naires salaries dana l'o.die admmia Us-tlf. Le Tribunal prsid par Da(ont Day n'a paa atatu at seratrve de ae procoaer aoua peu. | Brevet Elmentaire Comme noua l'avons (.remis noua denuoaa aejord Iuu la fjrmation ca juiy charg d'examiner %  • •"• aoua la uraideaee gnrale du Bc V. Boyer. La uitcjmmission est compose de ^ bureaux. FILLES I lu LOQU aiuipuKB. Praident, Frarai. Mile i.e.-.ia Uoieette, eriUmliqae — D^psinII o Victor Dfelbeau — Iliotoira et Gcograpaiu d'Haiii;\ille Liice Paiet. 1 uni motion civique et morale, 11 ;Abb Taomazeau. mai action rtn.iease. Dr Boaehereeu — Sciencea physi ejuea et naturellea ; Mme Uab, Cou iuieVme Commissioa — Garcona .( bureauxI Sous Inspectuur Caasus — iahrrucioii civique et morale Mr AUx boioy — Fiauaii II FManiai — arihmljque. dea an l Dr Calta PrcaJoita Sciences phy uiquea et [iktureilef. ill H. Laventure, Histoire et Gj graphie d'Hati Abbs Tbaiaazeau> iua uauuoa raiigiaaae. Je Censniuaion— Brevet Sup near — Jeuuea ailes 4 bureaux 1 Soua Inspecteur DuviellafLangue franaise. M me Lertbours — Faycbo louie et morale, H atoiie et e>*f g a pi' I P d Hum' H l!r BoyerScience phy.iqueet nati |f llm. n4r Ph Kteffefi eri'hmliqu. III Mme Dab-in>jtruitioa aivique deaaip, couture, Artbur Archer, Un trirai ri ^PI-RIR| lue d'il %  iti. IV l'aateur Torpbol',nglaia K C?ntavp, Eapagnol l're Mahot. inatruction.;iiligeuee. Varits BLMANCHR froment jeune f JiUlrr Aiu 6me partie Ma I'BBI .Sylvain Peten 2 lourdes %  %  iu a' i n i -u a f i ^arisiaoa DIMrOlK Une euvre aenaationnell** du Cinsr.a LA LUXURE De la erio dea Sept pcha Capitaux d'Eugne So avec Frai eeaca Bortici L Etoile ir galable du Cinma 4l)H Le 5,S Vlrjltla de !a Etat Asiatic Company. LTD, ara ifl vera le R courent prenant p. et pour laa port 4 Koropett dea paasegira pour St Tbomaa ; L FRETllANN AG^IRHOLU, Agent IMUis de la Htbana Tirage 30 Juin prochain r Gros lot S, 100.UOO dollars, en van a t btz MCarlo C Os i In, RUA Bonne Fo — Ssna distinction de peisouae, les vemea se font comptant. I • 1885 %  tir: u/'* ?r T ont "•"' %  • rw,l bhe, I 'l'epiiondMentWl trs, des cartea d'adraaja J] leta de faire-part, des f "* %  ceoDaiasemtDia, deacir*. raerciales et induetriellaV! oavragee diu de ville m em et 1$ domieilt di pi qui, au noaient d'ao opra tnbntinn au public, serai faire aa dpOt da. cinq des in** arx coloriions 0 y Art 6 Tout journal ou 'ioiiia' e aura un grant| ble Ce giaLt uspcnuti!' tre Laitien fi avoir la" plaine et entire de ses r *-t poltiqaes. Art 7— Avant U pibij tta joornal ou crit arf era fait i la Secrtairaiis w l'Intrieur, a ne dclaraiioaT bre de dni gourde, s|ar] tant respouaable, uiea IODO 1 d son nom et as desui %  i 3 I tilre du journal j de de publication; 3 o i-iodicaiiau de liroitii il doit lre iaaprim; Le en Us propiilairet ront lema sigoatuies sa] \ ice. Muai de cette dnclsraiiail ble.le Secrtaire d'kiBtdelivia torisatico de tulicitioi quiozaino au plus atJ, Arty— Le dpt eircrit| cle 2 s t -r a obhgaioiis paur< numro du joun.ai eu eeiiti que. r-ort^au l'ri ce, le -23 JaiatJ STHI Qpprtstlcn, Cil SufTlMtlOM, Touxntrmml Onhrlion portai par I CIGARETTES CI POUDRE Cl et la Ur CLKHY, 53, Boul. Si-Hsrtta,| Le Matii Ahoonameat r'n Mois Port aa Prinee Kparte'ient Itraeger loaertiona et obonneminli blas d'avance. I ii 4 vendre \J"p A uto Dodge Un R^ng/rateur < Frott Kiaaj Deax coussins avec sommiers Six tables en pitchpin Sadresser au t Matin Voulez-vous tre confortablement ins talls ?... AVOCAT Infime tes cliiaW ••' r proviiei'aaafit *ea y* NesssdelafaeDaatil Cabinet da Me •seTf*. 1 A vendi Ilayix or lh$ Bkck par Spencer t John — me bien reli, Xfubon orgM Hooo janisU-chaattMJ pout la i atndiile de Ton* Bons p,oi!itements, S ir ser au corPassagers qui visitez Port-au-Prince Prenez votre pension L'Htel Central œ-^3 Chaiiip de Mars : Vue sur la mer O le service est irrprochable. Pmiion.—Demi Pension. Tmbled'hAt* Vins fins **premier choix, Samiutich Sorbet:— Pilhrd. m^ TUT*? il JLUGEL %  ** L<



PAGE 1

No 1 87 -n Port au Priice FWti Samadi 5H Juin) 921 DBIICTUR PROPRIETAIRE Clment Maqloire JIDMM'J 20 C INT1I *ES Quotidien Dans les relations sociales, vite Aprs l'examtn approfondi du prob'm; conomique hatien et (S circonstances se 1 inpu >t -A de faire Modifications suivante savoir la sut: d: quels eng giCemams on p oposc ce lib 1 men s pi* o*r le G juvernem;n> pr (comme suit ie pran bel: du cdait le Gouvernement acul a d p>e ce. jours deniers devint le [Vu l'article $j d U Loos itu conseil d Elit le P oj t deloiei questoi, le Proto.cl: de 1919 et les}pourvu toutefois que so t I que u 1, ic 1 ii -. -7-7 -• •- Vu le Trai' du 16 Septembre Noies diploma iques chaigei le tes bons offices, le Gauroement des Etals-Unis aidera le Gouvernement d'Hati a dve'oope rfikace ment s-s ressoir.es agrteo mmi n et comme ca'es, il m 01 ta que commence eufi-i a ralisa n de e P'o^ eanae d nl'excuti1 lye du T. ail de 1915. Lt.iipruni q 4c ie GnuveneTvn' IOUS demande l'autorisation tacot tracte, lui permettra d'atteindre C2S tins nationales, en le mettant ei me sure d'entreprendie des œuvres de viitable utilii publiqu qui contri bu*roit ertain ment a la constitu tion de .i.r Con$idraLt qu'en vne d'atteinrir la copieuse correspondance change, qui sera un des facteuts esse 1 ti< I bats du Trait pass enta ge i cet gud eutie Je Ministre deslds rossite pour les entreprises ;>io et las Etats-Unis le 16 Sep'emRelation! bitut-ures ei le Gouvern;L haines Ausi, pou le rendre t'tti l)tS un Pioocole fut conclueo ment d s Etais U ts d'Amrique, pujtjt, ie ,Co.iseil d Eta sera disp . Kkdcax Gouvernements le 3 Oc bi LC .IL Livre bleu 'rou-en sonnts c> IDCBS, in 11919.1 Cpe, ui u tsl important de con bar^r, i v^ter ;oute p cpo,uiou,tout buucsur la demande du MILS signer stmpitmeui 1:1 que le 28 |an| k ro jei ue Loi dont la p etne cx:u in Finances l'addition suivante a < vier 1922 l Gouvcintmeni a nen non i pat qu'Ole augmentera e.i UiU i la tin du 3e Considiaut ,'cain ay. ni fan savoir au Gouverne, l 'aitermissaot davantage le creia Ftojei : soiten la reaaboursan', meut ti-itien qu| Li Oom mission sous le euefui Ihmpir du iraite, avoir la sioctioa de C'S considrations vous demaui^ du oouverne.reni des hub-l'.ns, le M 1. les Uonsalllers d'Etat, d: tltt Gouvernement tdii ten, le 31 du m: avec les raoiihcauoiis ^ 41 y ont etj me mois y ri une rponst caigonindiques le Proj.t qus leGiuverue que. Il y est, in tlel, dit : 10.— L: m^ol sounel a vutr; app ciattoa. bjusernement Hatien, puisque le| Agrez MM, l'cxpressioo d: uji lusti .iiineui amricain consid e meilleurs seaumeais. le Protocole .omme tant en p.eine e r sile u g ni ; e EUS tyconclu entre Haut et les bats id'mnque et l'Acte addition Jia J8 MAIS 1917 > lu coasqutnee de ce cha. ge W. le prec ier Considrant doit luosi mojih pi en garantissant le seivice d' Ntissemeat et d'intit. > U Commission a'accord avec le ITtintmcnt propose d'*jouter a tlicn ier un alina ainsi coru .[•Conlotmcment i lait de 2'. de la utution et dans l'intit d:s par Itontractanies, le. C ontrat d'Em %  De lois conclu et sigi sera lis to Conseil d'Etat en vue de fgncuoa lgislative [UCommission vous demande en r Calole Nouvelles Etranffres 2 yi! de se tuer il |f .1 .'est l'eti *nt avec son propr; ic oms <••> anastia jar lonpolly et Mebrien. traire wi^i ix 1 A j -o-'rolly et Meanen. •Q \ }\ fnniO I PARISI e M.rcbal P:ch a ex iUlU luUij P"* ce soir son profond fhagriu de i'as assiaat du march4l VVI.WB. mime T u L A J4 11 avait une vive afhction [et Boe es PAR'S 23 -La chambre des d u liml |#ar SJQ comps ao rnii Mil adopts par t 4 o voix contre britiittaMi avec lequel il avait eu 151ilt cause de la nouvelle 01 miM co-d,al,meot nui rendam leshen lilaire rJuisant le service oWigato ,, s ,, a ves dc daB ndaV u rei 18 mo; ; Le vote a eu lieu iprl re Le marchal a'eat trro.esdet: uilcrg plaidoyer de Mr Andr Lv lgraphier sa vive sympathie et s* febvr^.ancen ministre del oerre. grande donlenr Udy A'ilsoo II airour 'e maintien du ainrice de dent M£ tera personnellement aux funnilafi insan a moment o >eslptt SOT ltft Le Pres ienx M illerand et Mr lerecrutemen auraient port la chif. i omear ont aussi en/ov des tl fre de^ eorlemears volonulrea 4 KrJra(OC s de coudolances la !• 400000 h^inrs. Au cours dfs d ra ,li e bats, la Chambre a manifest sa ten d*aci vers nne rdaction plus im ro-tanre dt h priode de servie? et 4 80U8 COilltl. SS OHS vers des exemptions librales malgr ngui** t'ttimli %  > > f A l-iab'-audune Allemigne prosp-e P*U>r etUm,ier le* 9 v-c les cadres dune grande ar ne (UlUnCeS (le V All* t app'l a n'importe nuel n- < a tout app moment. \ FPUI Marhmll Hu§h0i W l$on LOMDRBSLe Fie d Marshal, sir Henry Hughes VVilson, ancien chef dtat-major de l'arme britann'que et lout rcemmen ..consei.ler militai te auprs du gouvernement de l'Jfls* ter a t a-sis^ine a i|our t nui i prj liai de sa lemeure Eaion Pla e Londres. Dax ho.nmea utent teu ftUI le marchal au mo.n:at o il d sc.ndait dune automobile aprs %  •pies avoir pris part l'iodugur^uon ou monument comtainoratif au cours duquel il .1v.1t pronenc u 1 d M:.;UI s li lut atteint par deux balle %  I tornbi. On le transporta chez lui, mais il tait mort av. ut 1 arrive oe> mdecins. Les deux assassins firent ia (aiie, poursu vis p^r des a| ents qui accompagnaient le matecnal, ce acraier ayant e averti que sa vie cuit ti danger. % %  .'a du .. L -C 1 un d'eux magna BERLIN— Les discuisions prl 1 minaires entre les tepratutaoti d 1 ministre allemand et in m-rnbr: %  le la commiaaioa allie d*-. '^m t s ont eu corn ne rsultat la cra noo de quatre sout-comn liioas pour tudier les Hffrtoan tdiiej relacives au cootrdlt des fi lances en Allemagne propos parla commis ston de rparati >ns. Ls premier* som commission anra i faire des re cherches au sujet des revenus et d penses de l'Allemtf0*, La deosima s'occupera ue la sortie d • capitaux en dehors des front eVs 'e l'A lemi gn; et les autrei tndieroit lade:t Hottante et lus statistiques officielles au sujet de l'exportation, de l'impor u ion et du commerce en gnral Les Cours NW YORK 22 -.Sterling 441,81 Franc n, k-j PARIS aj— Sterling ; 1,765 m Dollar 11,7150 Autolimite lu Corn mission SpciaL du Conseil ti'tta lusion vous dam jM'adoptei l'ailiclea, ier "para Iwr.e et vigutur, propose seulement ^ Memb:es tt p fiC> \ gmM Tho •r*ewcce nouveau libell ; de poiler U*m la loi d bmprun. cer> n|| A flao4f| >ljlitfi ii )IIK | cuuil •Jn. 11. _Sont et demeure t uunn frcutons dont U plupart prevm u R 0UL uf ^ ni „ou ..iif.*cAJ. onnes Us stipulations du P-o .V'P 0 3.0ctobre 191^ sign en"Gouvernement Hatien et L* nttaementdes Etats-Unis d Ami 1 Wac les modifications su.va. m-u des lUdJi/icalions su^^erca pur le (joitvetmment amricain lut-mime. 20.— que si 1 Emprunt de aaii; millions soumis par Lee, Hig^isou et Co, ctait contiact dans les conditions eiiges sauf de nouvelles taxes, U i( publique subiiait un Jeu.. t anP es. ifir.k dlai de deux ans prvu E"* ^ est et demeure proio&, auel de Un Million de Dollars J^. ,0u, elou que lEmprunt sou jo.— q u'il revient an Uoav.-rnc."•^ins un dlai raisonnab e eni anrtncain de faire savoir ce LJ* Le paragraphe 4 de l'artic e tu'il convient de porter dni la L>i r4( %  oiocole est supprim, la va s Emprunt et dob.enii certaines a ne fS t ly al *** d l P tTe ior 1 0DS daQ US C0QdlM0Q Jc ku1 Dete lQl iieure Comoli 1 Emprunt ,; "*!* hquidte rep.scatic par La Comm.sr.on, MM., en a:'. -tUnii, en 1^12 et 1914 AfC tant le Projet du tianveruimentaf c "^Btt^ 4 j^oxjejiiiQa & ^od^u^u* qu'elle jug OJ1 n c: Apte Le i'ub'ic est pre-venu, qu' l'oca s ; >n J • ii (t pairan^le de (resisr, "e Di nan.he i. I" %  n couran'. lurplmtntair; circulera 11 %  la lia; <•• d Liogane. Doa' %  i: !a 'Jarc lu \ > l Upail h. am. (\ller) de Q. essier : ^ 4h pc (ttour) Au dire d;s uns et, de; antres i sembiirait qu'une certaine divergence de vues aurait rgn la Cnrami* S'oi spciale charge d'e-u niner le Projet d'8mprlit relati.-e nent aux garant.es i v itrodaire tant dans imtri du D,wgif{ i*uve^ar^ei le bien public et que (ut pose U luestion d'ane rserve a introduire dans la i-i en favear du coatrle l gisUtif ea gard aux opratioas d.1 emprunt. Monsieur le Ministre des Finances crut devoir se prononcer csntre une telle mesure jai, 1 ses yeux, serait de nature faite cboaer l'emprunt et qui, au surplus, u'tait pas ncessaire puisque le contrat, ave: OJ sans la.rserve envisage, doit ncessairement, logiquement, tre ratifi par le Consen d'eUat.Janj I intrt mme des senscriptears, puisque sans cette ratification le coa trat ne sera pas valide. Pour sauvegarder tout de mme le contrle lgislatif le Conseiller i-rnile Elie ht la proposition suivan te : %  Les termes, montants, taux d n tits, fonds d amortissement ei le 1 ichat des t.tres seront fixs par la tfoavutaemsnt d aJti, J'accora avec le Conseiller Financier, dans un con %  pas* avec les sauscrtpteurs lequel mauMi U sanctiH du Corps U uit cuulo.mmeut l l'article 29 .. u Caniiitation.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05700
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 24, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05700

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
No 1 87
-n
Port au Priice FWti
Samadi 5H Juin) 921
DBIICTUR PROPRIETAIRE
Clment Maqloire
JIDMM'J 20CINT1I*ES
Quotidien
Dans les relations socia-
les, vite amis en eaneuiis ; efforce-
toi,au contraire,,!*: tala-
ger Ut eysemis amis.
PYTMAG9RE
KKDAtTI JN; Rat Amrioalne No. t*0
|je Projet d'Emprunt
ipport do la Commission Spoiale
du Conseil d'Etat
^j.i

des Rclamations le Gocvernemen'
Hatien st tsetve la facult de eot<
-"' le seivice ou de racheter le<
Titrt*
Cootni'sion Spciale que vous o) Le produit des TitlM, aus i
lomrae l'eiet d'examiner le bien eue les titres eux-mmes peu
National', le i) Juin 1922.
Meisiturs les Coaseillers d'Era',
pnrun de vous soumettre ne se dis-
simule pas la haute por e de cet ac-
te Au vote du principe de ce Pro-
jet, elle a cru de son devoir de
se poser en termes prcis cette
question : c L'Emprunt est-il nces-
me ? > Aprs l'examtn approfondi
du prob'm; conomique hatien et
(S circonstances tre vie sociale, elle n'a pis pu se d
f:nd-e de rpondre par l'affirmative
ctt e g ave question 0i. a 1 heure
dus.ve o nous ommes, l'Emprunt
u sujet duquel des ngociations oat
-t ouvertes depuis quelques annes,
Jja est devenu ncessaire et reconnu
telque tous les espri's clairvoyants et
dnus de parti-pris : acessaire d'-
botd peur le paiement de nos Dette*
jul est dsormais impassible de
d tfrer, ensuite et sur ont pour l'or
?*ni-ion et le dv^loppemeot de
nos ressources. L* Con^en-ion am
jt a" Emprunt que le Gouverne vent tre eain'oys an paiement ^es ricaint de 1 115 s'ipule M V.qne p [MB sem pour tous ic ire s <-
m ncessaires, MM. le ^ecria*-
liEtit intresss qui 'empress
ls rpondre cotre attente va
^prsentant nos trois iermte*
La discussion du Pro|et dl
iTequa d'importants changes
liU suite desquels la Con
id dcida en tonte connaissan
t)i fournis nos d ibrai ns obligations mentionnes aux art cls
teoastiteee.comme vous savez m et 7 du protocole du ; O:o
lot MM Emile E'i'e et i.h*r bre 19 9 ; la rserve e ttrespen-
nchereau comme ptsidrnt et ^ant la priod* de deux ans ^ou
uteur. la conversion en qnestion dans le
iprem re penss a t d'soreler dit article 7, est a p icab e seule
ni a ceux ites titres ainsi destin
i la conversion e' n exclut pas 1er
ploi immdiat des titres ou du pio
.luit des titres non destins aux. au
trs uns indiques dans le Protocole
ci dessus mentionn.
Ce rapport n serait pas comp'et
Messieurs si nous minqii'ous de re
la'er les d f entes phases par les
Riciist, d'adopter ce P ojet avec quelles a pa>se 1 inpu >t -A de faire
Modifications suivante savoir la sut: d: quels eng g-
iCemams on p oposc ce lib 1 men s pi* o*r le G juvernem;n> pr
(comme suit ie pran bel: du cdait le Gouvernement acul a d
p>e ce. jours deniers devint le
[Vu l'article $j d U Loos itu conseil d Elit le P oj t deloiei
questoi, le Proto.cl: de 1919 et les}pourvu toutefois que so t
I que u 1, ic 1 ii -. -- 7-7 - -
Vu le Trai' du 16 Septembre Noies diploma iques chaigei le
tes bons offices, le Gau- roement
des Etals-Unis aidera le Gouverne-
ment d'Hati a dve'oope rfikace
ment s-s ressoir.es agrteo mmi
n et comme ca'es, il m 01 ta que
commence eufi-i a ralisa n de e
P'o^ eanae d n- l'excuti- 1 lye
du T. ail de 1915.
Lt.iipruni q 4c ie GnuveneTvn'
ious demande l'autorisation tacot
tracte, lui permettra d'atteindre C2S
tins nationales, en le mettant ei me
sure d'entreprendie des uvres de
viitable utilii publiqu qui contri
bu*roit ertain ment a la constitu
tion de compter l'organha'i'.m de l'ini'.ru:-
t:on des masses populaires
Cet cmp'unt scia Jonc productif
par les init ativ^s lcoides, qui de
vro.t en doaler ncessa rement,
faite uie
ipphcatioo h;ureue des foui* aux
1er et 3 |uin emre lei deux GojVi''gtanjiCJ 0 uvt:s iniispensabUs de de
nements. Mais une t:l'e ta he donne' vcioppement natioial, cequ'assirer
rait lieu de ttop b g^ dveloppe le jeu dus connl sincre, metBa
mens. D'ai.leurs si nous vouion dique et vigilant. La Commi.sui
nou .ndie compte de ces points^MM, a tenu coeur de vous dgn
spciaux, uous n'avons qu'A parcouj|er t vidente ncessit de ce c >.i.r
Con$idraLt qu'en vne d'attein- rir la copieuse correspondance change, qui sera un des facteuts esse 1 ti<
I bats du Trait pass enta ge i cet gud eutie Je Ministre deslds rossite pour les entreprises ;>io
et las Etats-Unis le 16 Sep'em- Relation! bitut-ures ei le Gouvern;L haines Ausi, pou le rendre t'tti
l)tS un Pioocole fut conclueo ment d s Etais U ts d'Amrique, pujtjt, ie ,Co.iseil d Eta sera disp .
Kkdcax Gouvernements le 3 Oc bi lc .il Livre bleu 'rou-en sonnts c> IDCBS, in
11919.1 Cpe, ui u tsl important de con bar^r, i v^ter ;oute p cpo,uiou,tout
buucsur la demande du Mils signer stmpitmeui 1:1 que le 28 |an|k rojei ue Loi dont la p etne cx:u
in Finances l'addition suivante a < vier 1922 l Gouvcintmeni a nen non i pat qu'Ole augmentera e.i
UiU i la tin du 3e Considiaut ,'cain ay.ni fan savoir au Gouverne,l'aitermissaot davantage le creia
Ftojei : soiten la reaaboursan', meut ti-itien qu ci par le Ctuseillcr Financier sui jcoeni. sera pouile t'euf le hauien uae
une base ne reconnaissant pas le Pio^gaciuiie ie- .ic au moment ou soit
locole de 1919 comra: tant en plft-jcntrl en )eu ses suprmes intrti.
ne torce et vigueur ne pourrait,sou>| Li Oom mission sous le euefui
Ihmpir du iraite, avoir la sioctioa de C'S considrations vous demaui^
du oouverne.reni des hub-l'.ns, le M 1. les Uonsalllers d'Etat, d: tltt
Gouvernement tdii ten, le 31 du m: avec les raoiihcauoiis ^ 41 y ont etj
me mois y ri une rponst caigon- indiques le Proj.t qus leGiuverue
que. Il y est, in tlel, dit : 10. L: m^ol sounel a vutr; app ciattoa.
bjusernement Hatien, puisque le| Agrez MM, l'cxpressioo d: uji
. lusti .iiineui amricain consid e meilleurs seaumeais.
le Protocole .omme tant en p.eine ,e ,rsile,u g ni;e EUS
tyconclu entre Haut et les bats
id'mnque et l'Acte addition
Jia j8 Mais 1917 >
lu coasqutnee de ce cha. ge
W. le prec ier Considrant doit
luosi mojih
pi en garantissant le seivice d'
Ntissemeat et d'intit. >
U Commission a'accord avec le
ITtintmcnt propose d'*jouter a
tlicn ier un alina ainsi coru .-
[Conlotmcment i lait de 2'. de la
utution et dans l'intit d:s par
Itontractanies, le.Contrat d'Em
De lois conclu et sigi sera
lis to Conseil d'Etat en vue de
fgncuoa lgislative
[UCommission vous demande en
r Calole
Nouvelles Etranffres
2
yi! de se tuer il |f .1 .'est l'eti
*nt avec son propr; ic
oms <> anastia jar
lonpolly et Mebrien.
traire wi^i
i- x 1 a j -o-'rolly et Meanen.
Q \ }\ fnniO I PARIS- I e M.rcbal P:ch a ex
iUlU luUij P"* ce soir son profond fhagriu
de i'as assiaat du march4l VVI.wb.
mime t u l a J4 11 avait une vive afhction [et Boe es
PAR'S 23 -La chambre des d u liml |#ar SJQ comps,ao -rnii
Mil adopts par t4o voix contre britiittaMi avec lequel il avait eu
151ilt cause de la nouvelle 01 mi- M co-d,al,meot nui rendam leshen
lilaire rJuisant le service oWigato ,,s ,,aves dc daB ndaV u
rei 18 mo;;Le vote a eu lieu iprl re. Le marchal a'eat trro.esdet:
uilcrg plaidoyer de Mr Andr Lv lgraphier sa vive sympathie et s*
febvr^.ancen ministre del oerre. grande donlenr Udy A'ilsoo II ai-
rour 'e maintien du ainrice de dent Mtera personnellement aux funnil-
afi insan a moment o >eslptt sot ltft Le Pres ienx Millerand et Mr
lerecrutemen auraient port la chif. i omear ont aussi en/ov des tl
fre de^ eorlemears volonulrea 4 KrJra(OCs de coudolances la !
400000 h^inrs. Au cours dfs d ra,lie.
bats, la Chambre a manifest sa ten
d*aci vers nne rdaction plus im- .
ro-tanre dt h priode de servie? et 4 80U8 COilltl. SS OHS
vers des exemptions librales malgr ngui** t'ttimli >>* fA
l-iab'-audune Allemigne prosp-e P*U>r etUm,ier le*
9v-c les cadres dune grande ar ne (UlUnCeS (le V All*
t app'l a n'importe nuel
n- < a tout app
moment.
\
FpUI Marhmll
Huh0i W l$on
LOMDRBS- Le Fie d Marshal, sir
Henry Hughes VVilson, ancien chef
dtat-major de l'arme britann'que
et lout rcemmen ..consei.ler militai
te auprs du gouvernement de l'Jfls*
ter a t a-sis^ine a i|our t nui i prj
liai de sa lemeure Eaion Pla e
Londres. Dax ho.nmea utent teu
ftUI le marchal au mo.n:at o il
d sc.ndait dune automobile aprs
pies avoir pris part l'iodugur^uon
ou monument comtainoratif au
cours duquel il .1v.1t pronenc u 1
d m:.;uis li lut atteint par deux balle
I tornbi. On le transporta chez lui,
mais il tait mort av.ut 1 arrive oe>
mdecins. Les deux assassins firent
ia (aiie, poursu vis p^r des a| ents
qui accompagnaient le matecnal, ce
acraier ayant e averti que sa vie
cuit ti danger..'a du ..l-c 1 un d'eux
magna
BERLIN Les discuisions prl1
minaires entre les tepratutaoti d 1
ministre allemand et in m-rnbr:
le la commiaaioa allie d*-. '^m
t s ont eu corn ne rsultat la cra
noo de quatre sout-comn liioas
pour tudier les Hffrtoan tdiiej
relacives au cootrdlt des fi lances en
Allemagne propos parla commis
ston de rparati >ns. Ls premier*
som commission anra i faire des re
cherches au sujet des revenus et d
penses de l'Allemtf0*, La deosima
s'occupera ue la sortie d capitaux
en dehors des front eVs 'e l'A lemi
gn; et les autrei tndieroit lade:t
Hottante et lus statistiques officielles
au sujet de l'exportation, de l'impor
u ion et du commerce en gnral
Les Cours
NW YORK 22 -.Sterling 441,81
Franc n,k-j
PARIS aj Sterling ; 1,765 m '
Dollar 11,7150
Autolimite lu Corn
mission SpciaL
du Conseil ti'tta
lusion vous dam
jM'adoptei l'ailiclea, ier "para Iwr.e et vigutur, propose seulement ^ Memb:es tt. pfiC> \gmM Tho
r*ewcce nouveau libell ; de poiler U*m la loi d bmprun. cer> n|| A,flao4f| >ljlitfi ii)IIK |cuuil
Jn. 11. _- Sont et demeure t uunn frcutons dont U plupart prevm u R 0UL.uf ^ni ou ..iif.*cAJ.
onnes Us stipulations du P-o
.V'p0 3.0ctobre 191^ sign en-
"Gouvernement Hatien et L*
nttaementdes Etats-Unis d Ami
1 Wac les modifications su.va.
m-u des lUdJi/icalions su^^erca pur le
(joitvetmment amricain lut-mime.
20. que si 1 Emprunt de aaii;
millions soumis par Lee, Hig^isou
et Co, ctait contiact dans les condi-
tions eiiges sauf de nouvelles taxes,
U i( publique subiiait un Jeu..t an-
P
es.
ifir.k dlai de deux ans prvu
E"* ^ est et demeure proio&, auel de Un Million de Dollars .
J^.,0u,elou que lEmprunt sou jo.qu'il revient an Uoav.-rnc-
."^ins un dlai raisonnab e eni anrtncain de faire savoir ce
LJ* Le paragraphe 4 de l'artic e tu'il convient de porter dni la L>i ,r4( ,
"oiocole est supprim, la va s Emprunt et dob.enii certaines a ne
fS tly*al *** dl PtTe ior*1 0DS daQ* US C0QdlM0Q* Jc
ku-1* Dete lQliieure Comoli 1 Emprunt
,; "*!* hquidte rep.scatic par La Comm.sr.on, MM., en a:--'.--
tUnii, en 1^12 et 1914 AfC tant le Projet du tianveruimentaf c
"^Btt^ 4 j^oxjejiiiQa & ^od^u^u* qu'elle jug oj-
1 n
c:
Apte
Le i'ub'ic est pre-venu, qu' l'oca
s; >n J ii (t pairan^le de (resisr,
"e Di nan.he i. I" n couran'.
lurplmtntair; circulera
11 ! la lia; < d Liogane.
Doa- ' i: !a 'Jarc lu \ > l
Upail h. am. (\ller)
de Q.essier :
^ 4h pc (ttour)
Au dire d;s uns et, de; antres i!
sembiirait qu'une certaine divergen-
ce de vues aurait rgn la Cnrami*
S'oi spciale charge d'e-u niner le
Projet d'8mprlit relati.-e nent aux
garant.es i v itrodaire tant dans
imtri du prteus.
Voui en vi n ce qui s'est pas-
s :
Le pfincirt .1 Sojet d Emprunt
.oum ; par t'tii eut t tut accept par
la Ce nraissio.'., i i. matOfiM sur la
base du Protocole 1 Octobre 1919 e
unanimement sur celle de l'Acte ad -
diUOaocl de Mars 1 /1 7 cornue tan'
saucoau par la Const tutioa de
yi*. LeU tajf, u 'ut pto^.st a l'esa
men et la diicuss.o 1 du p'o.ef. de
U les modifications ligialea dans
le rapport d.: h Commission.
..C'est ainsi qu'on paaaa ltudf
iw ^Ui> D,wgif{ i*uve^ar^ei
le bien public et que (ut pose U
luestion d'ane rserve a introduire
dans la i-i en favear du coatrle l
gisUtif ea gard aux opratioas d.-
1 emprunt. Monsieur le Ministre des
Finances crut devoir se prononcer
csntre une telle mesure jai, 1 ses
yeux, serait de nature faite cboaer
l'emprunt et qui, au surplus, u'tait
pas ncessaire puisque le contrat,
ave: oj sans la.rserve envisage,
doit ncessairement, logiquement,
tre ratifi par le Consen d'eUat.Janj
I intrt mme des senscriptears,
puisque sans cette ratification le coa
trat ne sera pas valide.
Pour sauvegarder tout de mme
le contrle lgislatif le Conseiller
i-rnile Elie ht la proposition suivan
te :
Les termes, montants, taux d n
tits, fonds d amortissement ei le
1 ichat des t.tres seront fixs par la
tfoavutaemsnt d aJti, J'accora avec
le Conseiller Financier, dans un con
pas* avec les sauscrtpteurs lequel
. mauMi U sanctiH du Corps U
uit cuulo.mmeut l l'article 29
.. u Caniiitation.


IL MATIN
t
.ifce nouveau le M'ni.'f s Ficm
ces prit la parole t insta r r laveer
do reet de cette rrotci'': comrre
tait, so avi;' : cscrrt b' f JHfi
ter peu'tre an cor flit n cas c
e le ferait aaep'e p:r le Co: ifil dE
1
Alors le Corfn'.'iT H. Pm ', *
quant un octiMe r la rdaction *eivar'e, emprin*a
la loi du 28 Sff'err I e Ii;o,laque V
mtor sar, ut ton n e aujcuid hui.
le Gcuv iiscerao mieux dr<- ctiets de IH
m un impiuBt d- 40 Billioea Ce
francs.
Cette rdaction * :st ainai :
Les oprations t r mines, le S -
Citaire d'Etal d I inarecs lei d a
corrpte su Cou fil d Ftat. rr IP
rapror-, d leUta' dit or de l'emprun'. C* ro cr* aerf Vx p f
bu Moni'eur Officiel linii que le icr
liai d'empiont
. Accuse dcha-e* *t ** 'en
n* au Secrtaire d'F.tat de-; Finance
si le tappoit i!ort i. fM natll P,p*
haut n'a t scurn I au Cou eil cl
:at.
Le Minisire i* Finarcta p o't
de nouveau coo|on um sutres Menantes du abmrt t r%i-
iroposiiou et (ut s idrrist pi| 'a
Commission
Finalement le Co telle H. Prie
proposa, d'accord av c lu Oocrero
ment, la couve le pi lin raieaate
c Cnnforrrment 1 l'-ri ce 20 d.
la Cons i.ution t*. i\ es mtit Re-
parties onir'Ctant's? 1 ontiat d'En
pruut, une fois cou > et ^'g, 51 r
soumis au !< ! 'Lut tu vue d
la sanction l*is!a'i *e
Cette proposition qui n'est un
celle du Ccrseil'er h :e 'raun
utre form lut eceenHf d Immwii
l par a CoinmiftOB et rasie lelic
cill; J rs >oo 'ippoit.
4 nli les fans, voil la vril.
Rhumes, Toux,
Bronchites, Laryngites,
et autres affections des organes respiratoires, indiquent
un affaiblissement de l'organisme.
L'EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie la corps %t
augmente la force de rsistence contre les maladies.
Secrtaire
d'Etats* Vira
Communiqu
' r ,fnje'l ans Direc!,JJ
fui it aux Pjiit*-Ua ,tT?*1
liera Mnvrntesclp Iti^/
1 tlMinvit.iJa
su
sa8f*3^2Ei2as^^ is^sseoms.aaKasssa^
Ev nemenlS
C'ist et soir ne sera jaue a Tarisiana II re
vi:e des -1 i m ... de us jou'j enoian ^ue
I IllU r rill riiti'HiH' Mil la -et ne
Us til leaux reprcscaiani les p<.'sonn.it;es sept
vivaMS et n pnaera ce sair a nrtaauM auel-
#uts iuu es de fou rire, Il v m en eu" c'a
tuouoioyi es ....'.> de arcoestance
tg'i* 'iu devoir patriotique, qui
p,.,^.. ap .. de e dvrr aincie
aot aux inid a du peuple
La foule telici'e vuaudemeot le
ruuveau Prfet, pais elle coule,
M'i-:.'(ip <1 trt de iconfortaeteH
paroles. En aoaaoae, belle erroooie.
La Si Jean
La lK4f Si |ean sera ecalemeni ctlctre Af
mail a Urniiet. La f C Sa ail un iraia la di.-
, ositian les plnini
A fori-^u-Piiii-e le- logeiM pii'sarein cicr
iraniMsuanaa le pauaa de leur duiitMim
II
N. us ippreaor.i la lommatian le X!r M. N.
lirr.it C9ine can.niissaire du g.)i:vcrnenicnt
p e e Tribunal de ;ere lntan>e en remplace*
a.et 4e Mr V. Chtelain
On nous annonce aussi la BonimlM de Mr
A. Viau ea icmplacement de Mr Morpaau
*mm
MMWto
Ftlii
Kvtanftr
Pr tblt 32 ;ain
Ueoiain ir.at^B le Cercle t Feraina rece*r.i
aur'ques us le ir\ mrmbres honaraircs en san
lacal, rue du Ur Aubry
m'ji-Mim.}md*
PARIS ' camui. >ian aavale de la chaai-
bre a Mawnafl Laeauida 6raad Maisan rap
, .'rieur del auesliaa de la raiilicaiioa du traite
aval caatereace de Washio|toa
Le praiet de lai du sufl'rafe lmini
aeai a nauvtau au saat mardi
COPENMAOL'I: Bnc dpche de Mosco
]Lc nouveau Prfet
! de Port^wPrince
*"p,i] Sa Prestation de sarment
du ne I; conseil des caminiss.nres russes a ac-i
cordii l.eaine un cong jusqu' l'automne. Ouf
'attend que Thuri, secamd vice prsident du|
.nseii mnptiSR Kl tannions en son aasence
MADRin La liste des concessions Mutuelles
de tarif entre la France at l'EiptfM a t signe
Me* soir par Mr Serruys reprsentant la France
On pense que le gouvernement Irat-lte autan m-
la lawbassadtur de rrance a signer le trait de
coinaier^e samedi eu vue de sa mise en v gueur
ier juillet manant lia aiasi a la longue dispute
au sujet des tarifa
i! PI'...s Il-I.INOIS t'ne trentaire de pc-
soanes ont i tue-, au caurs de coiiibats eatK
ouvriers de 1 union at les employs Je la Sou-
thern Cual Compaay
LONDRES I e gouvernement a encore i
anis i a tainurit aux communes sut IVn< r...
anenr financier du prajet de Lai Nariaaal llealll
Insurance. Cependant cet chec est caa.sidr con
me incapable da atad>at. la palinaue du gauve;
ne mat
WASHINGTON Le prsdent Hardiag ;
dit ans membres de la commissiau parleiaentaiu
des klnlipiaes qu'il ne pauvait pas encore rc^aor
mander au Congrs l'indpendance des Fliilipine
LONDRES Le rai Ccorge a aoram hie*
le prmee de Catles QaTiaHat de l'Ordre du Chai
ufil FAS'l Su laanesCrai, preaiier aainis.
tre de 1'lilster a dclar que le marchal wilsaa
avait donn sa vie pour I Ulster
Faits Divers
t t du Sacr-Cur
C est deauia que la aaraissc du Sacr Carur c
lrre sa lie aatraaale. I.a crascnie sera des plu
iwpaantes. Uac grand'aaesse chante sera dite
a heure*
Daai r aprs midi i 4 IJ1 pras suiies de an
r-.ca du Saiat Sacremeat. Trois reposoirs seran
Irtsss sur le parcours du cortge chei Mr t
.M.we l.oa Mthaa. Mr et Mme Ed. aontas
Mr ri Maie Williams
I a Faaiare des trrts de l'iastitutian Saia
Leuik dt Gontague se lera eateadre


A. D. du Perptuai
Secours
La butte du Bel-Air sera ea lice deaiiir
toute la journe paur tter la Vitrga miraeuieuti
4e Moue Dame du Terptuel Secours, la cha-
pelle de Saint Franois est depuis ce natia dco
re pour la circoatuace. Trais messes seroa
alites t 4 heures, s i|--.at S heuies. Daas lapi
tpadi vtaies ci piascsstva
La pre^'alio al* se.mant de no rt
ami Luc Tna d comme prfet des
airondissemtnls de Port au Prince,
Mi:tba!ais et l.iscahcb.s a dota
lieu, jeudi matin, a une impoitante
Dinilettaiiofl de sympaihie.au ti bi
"! de l'rem:ie Instance d: ce res-
sort.
Wn peu avant 1 heure habituelle de
l'audience, une foule nombreuse par
mi laquelle se remarquaient d'Imper
tantes personaalits de autre so.it,
.(-.t.un le noir e*u Prfet A no.ie
t'allia de Justice-
La salle est dj comble; et p?u
prs dix heurts, M. Luc Thard y
tait son entre, suivi de son fils, un
>;ars de 10 ans. Aussitt, l'assemble
enerale des juges prrn4 sipe. Le
yen du tribunal, M- Rodolphe Ba
rau. ouvre l'audience, puis les forma
tes d'usage accomplies, le :oramis
lin du Gouvememrat reqnieit la
prestation de strasent da aeuma
vucttocnaiiC'
faieles de Lienvenue du Deyea
qui, en des termes appropris, flici
e M. Lee ihard, et traduit la sais
action de *out le trima i!, l'occa
icn da choix heareox fait par Son
excellence le Pisident de la Repu
blique; suhstanciel discours du Com
missaire du Gouvcmement, Mr Y.
fcitalstn, l.-quel sochaite que l're
i progree qui vient de s'inaugurer
p. r l'installatioa du nouveau pitet,
ne s'arrte poiot, p. rce que, du-il.ie
aui!:i,r.i;!.t'! les hommes de bon
M volont doiveut faire cause corn
une dans l'inieit de l'ordre public.
e la justice et du progrs.
L\. lncoe ces (Uttreati dis
ourp, Vr Luc Tliaid, apra avoir
rrrercie l'aeaiatance, fit un expoan
te notre attualien poli ico-couorui
lue, o i! rxentra combien les rovou
icaiions oaUonales doivent raareber
e pair avec le duvelopDeaaent co
omiqao da peuple, ions Uquel la
uiultat peut tre lert; ft cambial
iiuu jveeaer ce (*)i, iikura m
1 s Prfets ont-ils le
I irorl de plaider ?
C'est la qnesiioo qui a t aoule
vse hier a a Ti ibuaal d'Appel rit l'on
au-L-iir.ee quaud Me Lue Thard,
nouvellf meot com misaionnAdrainia
trateur dea Liuoncta et pieit pro-
viaoie prit la pbroie pour dfecdre
H. ibflrft d8Rg l'effaiie Duasay.
i lie Edgard Hyp; o. te, adversaire
f* M'I tieard rtonr l'pitaire oulva
\ xcepiion et donaa lecture de l'art.
it> ii. .a ioi uj l6./)(|ui iutidit le
droit de pUidr aux avocat lonctton
naires salaries dana l'o.die admmia
Us-tlf.
Le Tribunal prsid par Da(ont
Day n'a paa atatu at seratrve de
ae procoaer aoua peu.
|---------------------------------------------------------
Brevet Elmentaire
Comme noua l'avons (.remis noua
denuoaa aejord Iuu la fjrmation
ca juiy charg d'examiner vea pour l'oLientioa du brevet Imo
ai' n a ira qui aura heu la .' juillet pio
cliain.
Trou commissions ont t for-
'>" aoua la uraideaee gnrale du
Bc V. Boyer.
La uit- cjmmission est compose
de ^ bureaux.
FILLES
I lu Loqu aiuipuKB. Praident,
Frarai.
Mile i.e.-.ia Uoieette, eriUmliqae
D^psin-
II o Victor Dfelbeau Iliotoira et
Gcograpaiu d'Haiii;\ille Liice Paiet.
1 uni motion civique et morale,
11 ;Abb Taomazeau. mai action
rtn.iease.
Dr Boaehereeu Sciencea physi
ejuea et naturellea ; Mme Uab, Cou
iuie-
Vme Commissioa Garcona
.( bureaux-
I Sous Inspectuur Caasus iah-
rrucioii civique et morale Mr AUx
boioy Fiauaii
II F- Maniai arihmljque. dea
an
l Dr Calta PrcaJoita Sciences phy
uiquea et [iktureilef.
ill H. Laventure, Histoire et Gj
graphie d'Hati Abbs Tbaiaazeau> iua
uauuoa raiigiaaae.
Je Censniuaion Brevet Sup
near Jeuuea ailes 4 bureaux
1 Soua Inspecteur DuviellafLangue
franaise. M me Lertbours Faycbo
louie et morale, H atoiie et e>*f g a
pi'ip d Hum'
H l!r Boyer- Science phy.ique-
et nati |f llm.
n4r Ph Kteffefi eri'hmliqu.
III Mme Dab-in>jtruitioa aivique
deaaip, couture, Artbur Archer, Un
trirai ri ^pi-rir| lue d'il iti.
IV l'aateur Torpbol',nglaia
K C?ntavp, Eapagnol
l're Mahot. inatruction.;iiligeuee.
Varits
BLMANCHR
froment jeune f
JiUlrr Aiu
6me partie
Ma i'bbi .Sylvain Peten
2 lourdes
.iua'.ini-uafi
^arisiaoa
DIMrOlK
Une euvre aenaationnell** du Cinsr.a
LA LUXURE
De la erio dea Sept pcha Capitaux
d'Eugne So avec
Frai eeaca Bortici
L Etoile ir galable du Cinma
4l)H
Le 5,S Vlrjltla de !a Etat Asiatic
Company. LTD, ara ifl vera le R
courent prenant p. et pour laa
port 4 Koropett dea paasegira pour
St Tbomaa ;
L FRETllANN AG^IRHOLU,
Agent
IMUis de la Htbana
Tirage 30 Juin prochain r Gros lot
S, 100.UOO dollars, en van a t btz M-
Carlo C Os i In, Rua Bonne Fo .
Ssna distinction de peisouae,
les vemea se font comptant.
I 1885
tir:
u/'* ?rTont'""' rw,l
bhe, I'l'epiiondMentWl
trs, des cartea d'adraaja J]
leta de faire-part, des f "*
ceoDaiasemtDia, deacir*.
raerciales et induetriellaV!
oavragee diu de ville m
em et 1$ domieilt di pi
qui, au noaient d'ao opra
tnbntinn au public, serai
faire aa dpOt da. cinq
des in** arx coloriions 0y
Art 6 Tout journal ou
'ioiiia' e aura un grant|
ble Ce giaLt uspcnuti!'
tre Laitien fi avoir la"
plaine et entire de ses r
*-t poltiqaes.
Art 7 Avant U pibij
tta joornal ou crit arf
era fait i la Secrtairaiis w
l'Intrieur, a ne dclaraiioaT
bre de dni gourde, s|ar]
tant respouaable, uiea iodo
1 d son nom et as desui
i 3 I tilre du journal j
de de publication;
3 o i-iodicaiiau de liroitii
il doit lre iaaprim;
Le en Us propiilairet
ront lema sigoatuies sa]
\ ice.
Muai de cette dnclsraiiail
ble.le Secrtaire d'kiBtdelivia
torisatico de tulicitioi
quiozaino au plus atJ,
Art- y Le dpt eircrit|
cle 2 st-r a obhgaioiis paur<
numro du joun.ai eu eeiiti
que.
r-ort^au l'ri ce, le -23 JaiatJ
STHI
Qpprtstlcn, Cil
SufTlMtlOM,
Touxntrmml
Onhrlion portai par I
CIGARETTES CI
POUDRE Cl
et la
Ur CLKHY, 53, Boul. Si-Hsrtta,|
Le Matii
Ahoonameat
r'n Mois
Port aa Prinee
Kparte'ient
Itraeger
loaertiona et obonneminli
blas d'avance.
I
ii
4 vendre
\J"p Auto Dodge
Un R^ng/rateur < Frott Kiaaj
Deax coussins avec sommiers
Six tables en pitchpin
Sadresser au t Matin
Voulez-vous tre confortablement ins
talls ?...
AVOCAT
Infime tes cliiaW '
r proviiei'aaafit *ea y*
NesssdelafaeDaatil
Cabinet da Me seTf*.1
A vendi
Ilayix or lh$ Bkck
par Spencer t John
me bien reli,
Xfubon orgM
Hooo janisU-chaattMJ
pout la i atndiile de Ton*
Bons p,oi!itements,
S ir ser au cor-
Passagers qui visitez Port-au-Prince
Prenez votre pension
L'Htel Central -^3
Chaiiip de Mars : Vue sur la mer
O le service est irrprochable.
Pmiion.Demi Pension. Tmbled'hAt*
Vins fins **premier choix, Samiutich
Sorbet: Pilhrd.

m^
TUT*?

il

JLUGEL ** L<*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM