<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN ETABL1SSEMTS \Angl ConttW, P. Point Fils i fetei Compaq Importation, Exportauoo, • Rhumatismes Nvrrlgto* Goutte Gravee Artrlo SclCrcso Cbsli Qui T^UI PO)atf 'un ri fiter ". rliu.iatlm••*.!. %  Jjr<"it.e ;n*ni de ;i.'.i< raaftblmnt !• rcl-is, iea vsrlf.es et ToL6it* Jo.l fil.nliiiT l'i.-' 'i >i';iri.'ur : mic eo poison do noir* org.inltme, •t faire dea cura* r. r .. ; r <-• VLRODCNAL. lave le sang & Cie Lyon Harborii L'fndlcoiKso pnnei0al*. rfn < irait* ,•• %  i Je PT:( •> sclros. CMMlit] evant tout A empivri*. !i MHWIM t; le *alopfiem* ni riode de preteiOffleo. l'acMt i'rt<|ii flniit I* jcul licteur d'hyper letlSKri, on devra, avcit toule auiM fhoe ''ii'.cr neiBio,iimnt <-i fit..!* n...< .; conire m rtlciUon d'ado • urijut J.-a l'crmnuiiM en imnoiiin i troue i*1 P nfg"iif-f'T frof c*r : %  ii.i .. i • • %  rtiM U ?o::r p V. ;r,;!tr,.it Paru Pharmacie, Drofoerie terie, produit chimique, Matires premire pour distillateur Msi.en Fonde en 1W0. Maison de eonfunc*). Promptitude daoa l'excution des commande. Meilleure condition e,ue les cou currets kBENI A MIN & Ci* iu au* Lamarre Fort a a Prince, Agents DIALIhO ... % % %  • ^uc. %  vue %  \r.-.|ivc n,.i .:.,•'. jIl i.' la ' i !• %  **i:..-. CarS u;.-..!:.i. LtNY' : : % %  > c i.-i.ir.i" . U >UL!li::ui CJ' .Ir. I Jg)k*fO, N* filLUSI a NUI, ftfatil jcatraui pgmJDaili 1720, lu u lauifti te l'ria a*MnT:aaai^ ^y::jfc. %  ,,, -v -iau."/-.^!) ,HIB.JL'lLL..ia-lLf %  B"i? s 't S rd"de a L C n D Y. c i aD se" IiifaMolton dutiou Serwiee Hydrauli* u dents Di ahandon la vili> ; lt er Vel administrateur "i sont pen iaapoitantes, l'arme de) A Sun Yat Sen du Kiaasi lirait t C8 finanCQS battur.Sun.dit on,attend cependant le iciour et cette arme pour essayer de reprendre CantonCONSTANT NOPLI— Les repr ttntaats militaires ailil se sont ru BIS la semaine dern re pour eiami vt\ la situation militaire sur le front O'AS e Mineuir. Lcor conclusion se ait qu'il n y a pas s atteadie une Ce matin vers dix heures, a eu litu l'installation de notre ami Luc Thart, comme administrateur pria ci pal drs Finances d t'oit au Prince Le ministre des Finances,Mr Louis BtbcaTt, en des termes substantiels, adiessa la parole, au nom du Gou verrement, au nouvel administra leur puis la bienvenue lui tut sou tiir pae.ee militaire srieuse cet t, hane par Mr Cyrus Saurai, au nom soit de la pat des Grecs, soit de h pat des TlliCI Les Gre.s ont ace grande supiient numrique sur ce lien', mais cette supriorit ne sem ble pas tre sulsante pour justifier une oflensive en raison des difii ni ts de teriain.. les Grecs ont actuelle ment i IO.CCO fusils.Ies Turcs 7cooo. Les Turcs sent galement intrieurs en ce qui concerne l'quipement tiques importantes bien qu'ils aiect reu dans Us six det niers mois des approvisionnements corsidrables de deux sources impor tantes que les reprsentants allis ri luseot d'indiquer. ri a personnel de l'Administrai ion l'.ircipale des Finances; api es que .vlr Juics Rosemond, prsident de la c>cit lnierna'iorale de Comreoces M ait adress quelques mots au nou veau fonctionnaire A.ces d flren's discours, notre ; mi Luc Thart rpondit en des ici mes remaquables pleins d ides pol que A la aoita de notre dernire note a propos de certaine irrgularit onatatea daoa la distribution de eaax da la Ville de amlioration avaient t apporte daoa ee aervi ce Mai c matin un de nj abonn ptt venu •• plaindra de la rptition de ca irrgularit A la auita de te lolance auprs de la direction ri* ce vervice H lui fut ipondit;qu'il urt ae eooaidier comme non abon 1 jusqu' ce qu il ait da 1 eau Qu'eat'ce dire? Parisiana JEUDI Dernire D>rai-e reprseatition i DE La Fille des Dieux D'aprs la grande llpande hroiqa du Ciomt on 6 acte avec Annetie Kalleimaan Entrw : g. 1 kX) • DIVI1K3H1 L'oc aauvre eensat onnella dn Cinma I LA LUXURE 1 De la erie dei Sept pcaa Capitaux d'Eogene Sue avec Franeeeca Rerlini L'Ktoile ingalable du Cinma sioa eu marehandia^ii-i^ bfJCit Anonyme au CuSS Dix million, de Fri*L **aria, Frairca Commerant aayez pr,,, 4 voua voutex gago r at -TJfci? lice. ; la rcolte %  'anna^Vi* 1 fitez dea prix de la baiaa nanTa car voa commande. NoqaTJ mandons noa meempari|. M dia at voila brode, blanc H leur, qui aoat.le darnirait janaiennea ; demandix chi orix et conditiona a noi Att port an prince. ^^ • Il Koe Lamarre •Wff^HHW A Vem Une chaudire diatilitr. ebauf vin, marqae anglasl •0 itenance de 8 #0iQ'a,aerpaM et. in vierge. Pour i conditiona s'adr bureau da journal. Pour cause de dpart n ie com Tierce entre en liquida >era dfinitivement lose le n let prochain. Port au Prince, le it k O; A. Ll s Usine . Ciace de Pon-au-PrmcB L'U*in*> c'aeo de Porrau P.inre informe RPJ rii>n! sur le; rarconra La loi in Ijm* iii Texas Texatkana (Texas) ao Mai% prs avoir dfonc la porta de la prison locale, la populace s*est empa re d'un cgrr, coapab!e d avoir iu n blanc, d'en conp de feu, lui a pas se une corde ae cou et l'a trane 1 dans les rues jn?qu'a ce qu'il succom bat trangl Le corps du ngre a ensuite t jilac sur on bcher funbre et x duit en ceadres Les Cours PARIS as—Sterling ii.USlS"" Dollar Ti.ft> Bibliothque l.aa travaux d'acbvement de li %  alla de la Bibliothque du Lyce National ont t repria eea jour ci eona l'habile direction de l'iognieai D. Brun Souhaitons que cette foia lea tr vaoi aoiant conduite aana locui arrt Son installation comme prfet des ariQt disscments de Port au rince Mirebalais et Las-.ahobas aura lieu demain 10 heures, au Tribunal de Premire Instance, Nous prsentons nos meilleures chaulions au nouvel administra eur _" I PU I II I II I I %  1 Petiles Nouvelles Mariage En la Basi'.que Notre D.mt sera (JH .. SpB Sl1p |nn ,,„,;,, ,„ rviC( bni le samedi 34 juin i 7 heures de |i Vra i, 0Q d e v | ufle ' domicile du matin le maria,, d.Mtlle Yvonne inaugur dernirement leur inten Ocu avec Mr Lmile Dmostbnes. i oo, et 11 e d'easai, n'ayant 1 as Meilleurs compliments. ^onn le rnitat eepr.ceaaera pi rt r do 1er juillet prochain, afj— %  1 1 ajammammmmmmmi Nanmoioe.ai U autres clients a ira envent en nombre suffisant pour BUSte de ToUSSdiUt couvrir Iefr8iqu'ilexige.le service ara immdiatement rtabli. A vendre sucre granul march. Aneunldpi Vue fitaaf Rue du oontre le CONSTIPATIOI prenem le COM mit SUISSES de DELORT, Pharmad U9, u. Salnt-AaMtM C'EST LE MEILLIUR DE8 PURGATIFS %  ATT-JPX*IfC Aln.PETRUB; Pharmacia, Pharmacia dn DJvatla VUR BW*flr Pr UbU 19 Jaln Je Maurice ^Etienne Fils Angle des Rues du Magasin de 1 Etat et des Frcnts Forts Marc^tQCliaB Fraucaiaei PAK1S — Mr truile Loubei, ancien a Rpublique a subi ce laatm une pciaiioa ntatMN I oeil arau. L pration a aarlaueanenl rmd bKUXELLES — Le %  tahtrt Jts ariaire *iran (res a ementl oiiuieliemeni aujourd'hui les nouvelles rpanaues luer aue Mr Lmile V'ander'dde ancien ramiMre Je la )uslice avait t assas ine a Ma. ou ou il l'tait rtiiJu pour servir 'ao.ai tu\ socialistes Kvoluiionaaire doit on tait e anxl dans ctlte vi le. Le miaittM des affaires ttranares commu.iaue' avec Moscau par Berllfl UM'SIN— U11 annance qu'ua irai ikf a M sign emie les deui grands rivaux : gnral Ou Hei hou cliet militaire de la Chine Ceotrale et lai U T.h ng Lin a,ui contrla toute la Ma.acliourit m.i v l-.i l.l s ~Le gauvernement belge a d .id de lairc les obsques nauonales Charles .o; r ..i-, gardien dis cluses de I Yser, dcd a semaine dern cie. Le ministre de la Dlense Nationale assistera a la cimoaie laquelle le] oi Albert sera rtprseat, les honneurs militaires! %  LU 11'. rendus Cogghe rendant la guirte alors que lis allemands seraolaient au marnent de s lancer vers Calais, Ceg* ;ne .1 u.. .ci: les cluses a" Nicuport inondant la plaine et leur barraat ainsi la route IIOMI — Le roi Victor Lmraaaucl et la reiae acco.npagns du imaistrc Schaaier |rtircnt hier pur Copenhague pour visiter le roi. Mr Sctuniet ira ensuite i Londres discuter avec Lloyd Cieorge plusieurs questions do polnioue trange Les pourpalcr. en vue du rglement du problme po.iiiquc le plus srieux pour la Hollande .elui de la navigation sur l'Escaut se pounuivtnt Je manire satistaisaaie tC£KNE — La confrence internaiionale des nains socialistes s'ouvnra i Curlsbad le 16 Septembre Louverture ( Le Clerg Catholiqae preodra part aux ftea organisee eu I honneur da, 1 rection du buate de Toussaint 1 Looverture De circulaires on t uaaaes tous lea cheta de psroiae pour clbrer le jour da lai.e qu aura Us le to^iite direction une meaaa MUivie d an Lib. ra Le comit e propoae ue doonir ia plua d'clat poaaibla cette u-a.n ti atat ou Avis En coosquanoe dea rort au l'iince. le "iu juin 1922 •t tout* Donna Clyde Steainship C # toreign Services Le S}S Bogota a laiss Nert pour Cap Hatien et Port au Prit* il arrivera au Cap le 22 ei sr^ Port au Prince le 23. Il partlfi mme jour pour K ngstonet lesp npulations prsident coaitenuea daoa la avait intervenu amre Mr Louis Sauveur Faub rr, In S (t/Oil)/i? ilr LoutaEthesrtetrela.it U car * UOWlfWW ^ Prince le 17 Juin l^ w eaux de terre depeudaut de lhao. atiou lamesu, pjur non paiement dea redevaocea, le dit bail, demeure. lailieCe 19 juin 193i I J B W FRANCIS Avocat de Louis Sau/eur Faubert Varits CE SOIR MPRCREUI Les Trois Mousque* taire* l J 9 Chapitre Musique : S Peters Entie a Ceardes Port au ~ ~ .,._._. E. F. GLE&tiS rs, ageat g^W B U G G Y S En vente chem L. Preetzmann-AGGERHOL* ami. Avis Le S t S Virginia de la Eaat Aaiatic Compat j, LT O", sera rivera le *.9 courent prenant 'p't pour lea Une dpche de Copenhague annonce que port d'Europe tt ded pa.SSgere pjur la FraKC a g^gn aujourd liui les doubler de U c Thomas %  iloupe Davis coatreles danois Cochet et Boraa k liuVl'Zil A\N M'ilKUllil' \J ira ont battu Tegoer et Wierm : j o, e a, t o' L ^tl*A.N^ ACiOUUUiJ I i. *-%. 4 Hent ; DE8C5g a. ,rm t rue Urv,* uaavac dmu '*22. t.36



PAGE 1

fctffciM *Ae Ho 4844 l&ort au PinioeTWti Mflroerdi 21 Juin 1P2& 00CTCUR PROPRHTAtW Clment Magloire HOMWJ 20 CENT1MK Quotidien HBOACTiON; Rus Amriaaiae Mo, 13 Si vous avez quelque passion qui lve vos sentiments, qui vous rende pus gnreux, pins coinpttissant, plus humain, q /elle vous soit chre. Gnral LEE our rire ou sourire JRarlCalale \ouvelles Etrangres ^ jour, nous dmontrions, ittaple expos des renies lit la pte-se l'occasion dt jfiion des pouvons psi comment (t pourquoi il cit < d'ecnrr l'histoire simple ridiquemeaf.impar'ulemea!. r lmei heurenx d tre tm [fdtrtfiet su, Tant d'uo can lien, qoi consume si n:a(Dt notre opinion. NOMS l'of : toute sa saveur, tt il n est Mire iuuule d'ajouter,— taai ilitude des i y pressions es* ,que nous n'avions pas so'ie coof re et qu il ne pas davantage plag eC'est iciscles glands espnts sa st, — toui simplementEs ipso>I:oan causait un jour en z lia an?:, quand il e produi t dutla me. Etaui all Iftotre ce que c et.it. le phi t vit un iiuoupem-n', R -nse %  iprs, c'tait uae b g ne. sot d'-p >, quelqu'un vint. iOu vient d mer un % dans votre tue. on peu plus tard, la servan v'est une voiture qni a cra r>amat. > >Voy a, dit R-nan, voil tro s Hi renies d un fait d vers 'de se passer presque sous i,il tiois personnes qui t'ont [•rois f.jns de raouter un lot qui .s'.-st dtoul cin > pu a ici. AI cz vous 'oinei •U de la d.fnculM que t's l'histoi e I |d concluait raisonnablement i lootes les sciences, I histori i cei laine me a la plus conjec A% Hue nous disions l'autre jour, K not;e conf re parisien dit se ijoui oui, se constate intmeni. Ea voici un ne m itticent tt que JOO caractie' une saurait emp.hr d'tre ut, au mme tiiie que lhis-| 's cimonies de la transmis Htt pouvoi s et cel e d: i'attiou I [Koaosla tue de Rmao. Tfcnosconli ea, ^ort au-piio-j .-• % n cette to s, fuit observer qu?,de f uis son lection la pridence de i Rpublique, M Barno partit avoir perdu SJU courue aim.be ; il lui trouve uce lace icbiib.ltve et ge Ayant ouvert une petite enqute snr ctttc observation originale, — erq.e diici'.e, cela va saos dire,— noui avons recueilli uae foule de r ponte permet'an', pour le moins, de douter de la justesse du point de vue de notre conf re N JUS sommes al es voit nous mmes et nous avouons ne pas pattiger son impression.Nous a 'ons trouv le P.sidect anssi sou nan que tcupurs et c'ist la une ihose qui s explique : ce sourire est naturel chez lui, nous pourrions dire congnital, et son ge, on ne chin ge pas facilemea', le voudiait 0.1 Toutefois, nous n'allons pis jusqu' giran'ir que, pour notre contr le, ce qu'il dit voir, ces era dtre vrai a se y.ux : en tou e buuoe foi, il en cro t ses yeux, comme 1 historien les t'mo g'i-g-s )u il recuwilit. C'est tiop diveit asiut jour sojh.iter que cela casa:. C'estcorp.melesouriie de l'autre,— .>lui de rAnse-iV.au, — quenotte confteraproclameaim.be et i:ant une sinit du coipsetde II ne i ses yeux en.ia'\e Pense t'il que: ions soient de son avts et qje ct.Wi u-ce et ce soutire aient toujours t i-mphs de g A:e pour tous? Le pro ptiettict mme de cette face et de ce' ourire pense t'il comme ce confiu? NJU> eu douions fait. Tout cela sert a tablir que, pour l'ht&toire, comme pour le reste, ce qui est souvent vrai c'est que cha .un voit avec ses propres yeux, — ainsi qu'en conviendrait La Palisse, — quon trouve tou|ours gracieux le soutire des amis et grimaant celui des adversaires, qu'on tiouve It mon de gai et heureux quand on l'Est soin me. alors qu'il parait excrable quaLd 00 est soi-mme de mauvise numeur ou quon ctoit avoir des rai £Oua de l'tre, — et qu'enfin, i'his •oire est toujours vrie que ceux qui ont la jaunisse voient tout en jaurre. C'est une loi. — et' comme lelle on ne peut rien 0 tre. n..ne en 11 I* question "de l'vacnation de l'Asie Mineure des Grecs les epl -rions respectives mer* le gan \ernement d'Angora et lent' ItfM diffrend en ce q .1 concerna Tanger devaient >Hte 1 ;I'M vant que a quaatien du pnete propose p ur Mr Biana" l*w*f dernier soit atrtenea 1 ent tudie. \ y 1 exagrant "poas w-x-le fascicu'e de BulUtin Religieux qui con '•• mat. res suivante; : wons— Litanies des sains. m* Propigation de la Foi l < lpit des missionnaires I ecclsiastique du dio ie des [t.-Nouvelles de Rome — La £*mure du Conclave Lt ."' e J ,,,e des souveraioa catno *!! 7 uc *n Tourne de con de Mgt l'archjvqae des four bain i l'Institution St Louis de Gonxtgue Ce matin belle crmonie la chapelle de l'Institution de St Looia de Oooz*gne qoi ftait son Saint Patron. Un graud nonbre d enfaota ri* cet Ublmeraenl et de 1 Ecole d' F,res de J>a 1 Marie Gnilloux se so.it approchs de la Sainte T b e. Le Fra*ident de la Hepub iqua e 1 tonr Je aa maiaon militaire et oeau eoup d'autres persoonal ts y asaia tait n t. La fanfare de l'Institution s'e-t lait entendre durent tout le cours de la crmonie. Farisiana Samedi 2b Juin L ^r^-;-t|EvnemenlS JJ cocceinant 1 Emprunt 3 Tableaux de laullux Paul %  Mi? totemes. I Entre 9 gourd>s LA HAYE 19 —Alors q i it minis t r ed'! sair! trangres de Hollaa n> M' K"-nebcfk qui es p-sident de la confrence d: la Hay: fait de son m'enx pour bien entrer en pourparlers aveciles dlgus bolch vutes, les journalistes hollandais se rrjoiiissent de l'arrive de la cont r.'nce en cette capitale pensaatqu'eile aura entre autres rsu ta s de faire connatre la Ho 1 and' dans le monde sous ni£/re|aux sabots et aux costumes oiig'oaux eti ls esprent qu'il sera port pins d*atten'ion i l art, I indastrie <•' au cora • merce hollandais ainsi qui la grande ueuvie coloniale d: H iiiande L*s hollandais, ils le disent ave: cgueil, sont ^e vritables p o mers de la mer et mme plus rputs q ta les navgi leurs de (res C? so.it eux les pre miers traDg*rs qui se so possde d importants puolifres dans Azerbadjan. Ces reprsentants rpublicains ont vainement de mand aux hommes d Etat runis Gnes de voir leur rpublique du Caucase libre de la domination bol Gocvui* Le* m.ei s de 1a Hj.iand; .i-ns les ng tcutioos en cours ave: les bolchviates sont de a fait normes. Les ) ouinaux ho landais MSJSlent pour que les de gues trouvent moyn de sortir de ce te bouib: co nomique dans laquene > de:lart-.is, lEutope est menace de seafoncer uc plus en plus piefonJment et les mettent en garde con re les dangers d'une nouvelle m ssioi de paoermonnaie allemand. En ce qui coacer ne la F>ance,ils la p/ienueat queo insistant sur le paiement lulgrai des rparations, elle nsque d'entnt 1er 'a ruine co.np te conomique d: l'Eu rope. Ils font chorus avec les jour IUUI des suites pay en d saoi que le seul espoir d-l Lia. o p* repo.e dans laide et ccoperation amricains. Le prsident Van Karnebe-k a d cid de former les trois sous commis MOTS avec 11 membes chacune ion me primitivement convenu dans la penss que plus le uombr:des >n-.n bres Itrs petit plus les rsultats se root rapides.Oa suggre que la sous commission sur les dettes russes ait un dlgu franais comme prsident celle sur les proprits, un prsident br.Lnmque et celle sur les crdits un prs dent italien Ui mouvemen' a ' entrepris parmi le? d iju pour persuader Mr Van Kunebeek de rester pisidcot cfre la 10 umissio > centre vitant ainsi de-i rivalits invitables que pouua.t soulever le cho'x du pisident pat ni Ici autres oat tonalits. ouvelles Diverse* WASHINGTON — Ls Prsident BERLINOn rapporte qu'une Uirdmgarei aujuurdhii le p'i lutte sanglante a eu lieu Biakupi-z %  IVIT de la mission parlem :nti l'es philippines en laveur de l'in t.chaauetU de dpendance du p^up'.e ph:lipp!n et l ;iie troupe 1 a piomts une rpinse dins laquelle biscite corps .. „.^,-r. c u„,c i,.,H, .rri,i, B n !" et d alleu avec uitit la lecture da plaidoyer p,r Minutl L ij %  >\ ch'.f de la nnssioa et prsuent da saat de; Fn lippmtts. I) 1 is sa rpanse tis b. VJ M' riiidig a dit qa'il s.'rait inprirent le parti du dtacbinae it d 1 relev et au ours dune bugirrj qui s'ensuivit 4 civils furect tu*. L\ RWhi— Lu confrence sur Us itirea russes a tenu aujourd'h 11 tm sance de 1 heures terminai'. V -W LlllUiU^ Il IjJII a;il lu• vv,j..w ao ugaioi tOIIUUlll I. juste pour ,e peup.e pn.lippia de r ses travaux prliminaiies. Le ra il pundte avint d av >ir tud d n;nt lrU 8t)ri otiidiellemsnt co n.nuniuj 1 i tt saeo u v ment la plaidoyer, ndJe ^ 1 1 if* 1Mif l cs.oa de la qnestme dl'autonomie da !" ; g* !" 5 BM * la 4oi ^j da li fiance de nrnndrs na-t 1 appartient en dernier ressort au coa confrence condit?o,,qa'u n'y .e*; toutelots ce (ail u'.mpe.ne pas pa8 di8Cute politi ,„ ^ J if nrtidaat deximuier une OD mon %  -•,.,, ^ x^ i.-,,, -..-*.*.. 1^. gouniii FIM • Bannit a annonce la dcisio rrance de prendre part l aoi'. t %  >'"ii uqiH ses d S le prsident dexunmer une opnion oisons soient eijettss la ratifie c'est ce qu'il ferait si la raiss on se ton des gluvernem tdtsj intresss. l'crscQtaa de nouveau la Maison M: (lhailea Banoist a In une Ipttrn Blanche jeult pro:hain. msaot qa'il avait les instructions aa soi goi-veraeraent de faire savor que la franco serait reprasote u leuoio 1 le -2t>vr aujourd h il a dowbilan nuancier actuel de la Franc: ning street en l'bonnuur de M, l'oio d'aprs lequel, pease-t-on. le gouver cire auquel ont pris part les me*ne n • it franais s'etforcera de coabrei du cabinet anglais. Aprs le d vaincre la commission qu'il ne neul jener MPoincare devait • onter-" niq ,',.„„„. .,. j^, r 7" lm L,o,d G,org, e, Lord .,(,, t&JSffTj J^ g"^ ...j ... /t 'du gouverne neat franais quant MM. LllOlJfl GtsiOrge cnndiUooi du paiement. Ses t *i iMfuaitMi lions, d aprs ce qui a t dclat LQiuiaue des A flaire- Ktrangr^* par intrim. Mr Foincar* tait accompagn de Mr Grigoon son cief de cuumet et de M. Camerrmt' | es m j ne3> onguent jusque trs tar dan "'a nanv t.^u J ... rs midi on croit co npra Ir • -i > ,"^ r,5,deD = e d Pr^ideet la queatioo pnociiMk de la conver ^-o*on t prise p-r les troupes letioa tait aupt au trait anglo-tV*- P* gnrrl Ichin Chioang Nun. On ;sis. Ad sujet de ce trait I opinion f> ens e que Sun Yat, prs.dent de la iiaglaise est qu eles diffrends ex;rpublique sud est en fuite sur nue ieuts entre les 2 pays tels 4U3 canonnire. Canton a t bombarda


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05697
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, June 21, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05697

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
fctffciM *Ae Ho 4844
l&ort au PinioeTWti
Mflroerdi 21 Juin 1P2&
00CTCUR PROPRHTAtW
Clment Magloire
HOMWJ
20
CENT1MK
Quotidien
HBOACTiON; Rus Amriaaiae Mo, 13
Si vous avez quelque
passion qui lve vos sen-
timents, qui vous rende
pus gnreux, pins coin-
pttissant, plus humain,
q /elle vous soit chre.
Gnral LEE
!our rire ou sourire
JRarlCalale
\ouvelles Etrangres
^ jour, nous dmontrions,
ittaple expos des 'renies
lit la pte-se l'occasion dt
jfiion des pouvons psi
! comment (t pourquoi il cit
< d'ecnrr l'histoire simple
ridiquemeaf.impar'ulemea!.
rlmei heurenx d tre tm
[fdtrtfiet su,Tant d'uo can
lien, qoi consume si n:a-
(Dt notre opinion. Noms l'of
_ : toute sa saveur, tt il n est
Mire iuuule d'ajouter, taai
ilitude des i y pressions es*
,- que nous n'avions pas
so'ie coof re et qu il ne
pas davantage plag e- C'est
iciscles glands espnts sa
st, toui simplement- Es
ipso-
>I:oan causait un jour en z
lia an?:, quand il e produi
t dut- la me. Etaui all
Iftotre ce que cet.it. le phi
t vit un iiuoupem-n', R -nse
iprs, c'tait uae b g ne.
sot d'-p >,quelqu'un vint.
i- Ou vient d mer un
? dans votre tue.
on peu plus tard, la servan
v'est une voiture qni a cra
r>amat. >
>Voy a, dit R-nan, voil tro s
Hi renies d un fait d vers
'de se passer presque sous
i,il tiois personnes qui t'ont
[rois f.jns de raouter un
lot qui .s'.-st dtoul cin
> pu a ici. AI cz vous 'oinei
U de la d.fnculM que t's
l'histoi e I
|d concluait raisonnablement
i lootes les sciences, I histori
i cei laine me a la plus conjec
A%
Hue nous disions l'autre jour,
K not;e conf re parisien dit
se ijoui oui, se constate
intmeni. Ea voici un ne m
itticent tt que joo caractie'
une saurait emp.hr d'tre !
ut, au mme tiiie que lhis-|
's cimonies de la transmis
Htt pouvoi s et cel e d: i'attiou I
[Koaosla tue de Rmao.
Tfcnosconli ea, ^ort au-piio-j
.-?n cette to s, fuit observer qu?,de
fuis son lection la pridence de
i Rpublique, M Barno partit avoir
perdu sju courue aim.be ; il lui
trouve uce lace icbiib.ltve et ge
Ayant ouvert une petite enqute
snr ctttc observation originale,
erq.e diici'.e, cela va saos dire,
noui avons recueilli uae foule de r
ponte permet'an', pour le moins, de
douter de la justesse du point de vue
de notre conf re N jus sommes al es
voit nous mmes et nous avouons
ne pas pattiger son impression.Nous
a 'ons trouv le P.sidect anssi sou
nan que tcupurs et c'ist la une
ihose qui s explique : ce sourire est
naturel chez lui, nous pourrions dire
congnital, et son ge, on ne chin
ge pas facilemea', le voudiait 0.1
Toutefois, nous n'allons pis jus-
qu' giran'ir que, pour notre contr
le, ce qu'il dit voir, ces era dtre vrai
a se y.ux : en tou e buuoe foi, il
en cro t ses yeux, comme 1 historien
les t'mo g'i-g-s )u il recuwilit. C'est
tiop diveit asiut jour sojh.iter que
cela casa:.
C'estcorp.melesouriie de l'autre,
.>lui de rAnse-iV.au, quenotte
confteraproclameaim.be et i:-
ant une sinit du coipsetde II ne
i ses yeux en.ia'\e Pense t'il que:
ions soient de son avts et qje ct.Wi
u-ce et ce soutire aient toujours t
i-mphs de g A:e pour tous? Le pro
ptiettict mme de cette face et de ce'
ourire pense t'il comme ce confiu?
Nju> eu douions fait.
Tout cela sert a tablir que, pour
l'ht&toire, comme pour le reste, ce
qui est souvent vrai c'est que cha
.un voit avec ses propres yeux,
ainsi qu'en conviendrait La Palisse,
quon trouve tou|ours gracieux le
soutire des amis et grimaant celui
des adversaires, qu'on tiouve It mon
de gai et heureux quand on l'Est soi-
n me. alors qu'il parait excrable
quaLd 00 est soi-mme de mauvise
numeur ou quon ctoit avoir des rai
Oua de l'tre, et qu'enfin, i'his
oire est toujours vrie que ceux qui
ont la jaunisse voient tout en jaurre.
C'est une loi. et' comme lelle
on ne peut rien 0 tre. n..ne en
11
I* question "de l'vacnation de
l'Asie Mineure des Grecs les epl
-rions respectives mer* le gan
\ernement d'Angora et lent' ItfM
diffrend en ce q .1 concerna Tanger
devaient >Hte 1 ;i'm vant que a
quaatien du pnete propose pur Mr
Biana" l*w*f dernier soit atrtenea
1 ent tudie.
\y
1 exagrant
"poas w-x-le fascicu'e de
BulUtin Religieux qui con
' mat.res suivante; :
wons- Litanies des sains.
m* Propigation de la Foi-
l I ecclsiastique du dio ie des
[t.-Nouvelles de Rome La
*mure du Conclave Lt
."'e!J,,,e des souveraioa catno
*!! 7uc*n Tourne de con
de Mgt l'archjvqae des
four bain
i l'Institution St
Louis de Gonxtgue
Ce matin belle crmonie la
chapelle de l'Institution de St Looia
de Oooz*gne qoi ftait son Saint
Patron. Un graud nonbre d enfaota
ri* cet Ublmeraenl et de 1 Ecole
d' F,res de J>a 1 Marie Gnilloux
se so.it approchs de la Sainte T b e.
Le Fra*ident de la Hepub iqua e 1
tonr Je aa maiaon militaire et oeau
eoup d'autres persoonal ts y asaia
tait n t. La fanfare de l'Institution s'e-t
lait entendre durent tout le cours de
la crmonie.
Farisiana
Samedi 2b Juin
L^r^-;-t|EvnemenlS
JJ cocceinant 1 Emprunt 3 Tableaux de laullux Paul
'Mi? totemes. I Entre 9 gourd>s
LA HAYE 19 Alors q i it minis
tred'! sair! trangres de Hollaa
n> M' K"-nebcfk qui es p-sident
de la confrence d: la Hay: fait de
son m'enx pour bien entrer en
pourparlers aveciles dlgus bolch
vutes, les journalistes hollandais se
rrjoiiissent de l'arrive de la cont
r.'nce en cette capitale pensaatqu'eile
aura entre autres rsu ta s de faire
connatre la Ho1 and' dans le mon-
de sous dent que leur pay; deva't jusqu'ici
sa rputatioo au g>ni/re|aux sabots
et aux costumes oiig'oaux et-ils es-
prent qu'il sera port pins d*atten-
'ion i l art, I indastrie <' au cora
merce hollandais ainsi qui la grande
ueuvie coloniale d: H iiiande L*s
hollandais, ils le disent ave: cgueil,
sont ^e vritables p o mers de la mer
et mme plus rputs q ta les navgi
leurs de (res C? so.it eux les pre
miers traDg*rs qui se so sur les nves loiot.ioes du lapon et
eu aussi qui ont toid les r ches co
lonies de |ava et Sjm fa.
Les hollandais por but de la guerre un million de jrins
j obiiginojs d Etat et de ch:m ns ds
fer russes et ils en avaient achet
d'autres juste et avant que la rvolu
lion clata en ce pays.
La c Royal Dat:h Petrolunn Com
pany qui est associe avec i lin-
glish Shell Transport aoi Trading
Co > possde d importants puolif-
res dans Azerbadjan. Ces reprsen-
tants rpublicains ont vainement de
mand aux hommes d Etat runis
Gnes de voir leur rpublique du
Caucase libre de la domination bol
Gocvui* Le* m.ei s de 1a Hj.iand;
.i-ns les ng tcutioos en cours ave:
les bolchviates sont de a fait nor-
mes. Les )ouinaux ho landais msjs-
lent pour que les de gues trouvent
moyn de sortir de ce te bouib: co
nomique dans laquene> de:lar- t-.is,
lEutope est menace de seafoncer
uc plus en plus piefonJment et les
mettent en garde con re les dangers
d'une nouvelle m ssioi de paoer-
monnaie allemand. En ce qui coacer
ne la F>ance,ils la p/ienueat queo
insistant sur le paiement lulgrai des
rparations, elle nsque d'entnt 1er 'a
ruine co.np te conomique d: l'Eu
rope. Ils font chorus avec les jour
iuui des suites pay en d saoi que
le seul espoir d-- l Lia.op* repo.e
dans laide et ccoperation amricains.
Le prsident Van Karnebe-k a d
cid de former les trois sous commis
mots avec 11 membes chacune ion
me primitivement convenu dans la
penss que plus le uombr:des >n-.n
bres Itrs petit plus les rsultats se
root rapides.Oa suggre que la sous
commission sur les dettes russes ait
un dlgu franais comme prsident
celle sur les proprits, un prsident
br.Lnmque et celle sur les crdits
un prs dent italien Ui mouvemen'
a ' entrepris parmi le? d iju
pour persuader Mr Van Kunebeek
de rester pisidcot cfre la 10 umissio >
centre vitant ainsi de-i rivalits
invitables que pouua.t soulever le
cho'x du pisident pat ni Ici autres
oat tonalits.
ouvelles
Diverse*
WASHINGTON Ls Prsident BERLIN- On rapporte qu'une
Uirdmgarei aujuurdhii le p'i lutte sanglante a eu lieu Biakupi-z
- ivit de la mission parlem :nti troupes franaise!,
de police de pl4
compos de polo-
u exposerait ses vues jeudi prochi-n" f"S ,l /tindi qui %vait r.fa
Ls prsident a ceci cordulemeot .9 LSL^nASS" irdj "mfBJ
membres et :oue attentivement et ale Ua grftDde n8Mbro de c""'*
0 jyer de la mission parlem tnUire e.i Haut-a Sila
d > l'es philippines en laveur de l'in t.chaauetU de
dpendance du p^up'.e ph:lipp!n et l-;iie troupe 1
a piomts une rpinse dins laquelle biscite corps
.. .^,-r. c u,c i,.,H, .rri,i,B n* et d alleu
avec uitit la lecture da plaidoyer
p,r Minutl L ij . >\ ch'.f de la
nnssioa et prsuent da saat de;
Fn lippmtts. I) 1 is sa rpanse tis b.
vj M' riiidig a dit qa'il s.'rait in-
prirent le parti du dtacbinae it d 1
relev et au ours dune bugirrj
qui s'ensuivit 4 civils furect tu*.
L\ RWhi Lu confrence sur Us
itirea russes a tenu aujourd'h 11
tm sance de 1 heures terminai'.
V -W LlllUiU^ Il IjJII a;il lu- vv,j..w ao ugaioi tOIIUUlll I.
juste pour ,e peup.e pn.lippia de r ses travaux prliminaiies. Le ra il
pundte avint d av >ir tud d n;nt lrU 8t)ri otiidiellemsnt co n.nuniuj 1 i
tt saeo u v ment la plaidoyer, nd- Je^11" if*1Mifl
cs.oa de la qnestme d- l'autonomie da; g*! 5 "BM* la 4oi
^j da li fiance de nrnndrs na-t 1
appartient en dernier ressort au coa confrence condit?o,,qa'u n'y
.e*; toutelots ce (ail u'.mpe.ne pas pa8 di8Cute politi, ^ J
if nrtidaat deximuier une od mon -,.,, ^ x^ i.-,,, -..-*.*.. 1^.
gouniii fim
Bannit a annonce la dcisio
rrance de prendre part l
aoi'.
t - >'"ii uqiH ses d S
le prsident dexunmer une opnion oisons soient eijettss la ratifie
c'est ce qu'il ferait si la raiss on se ton des gluvernem tdtsj intresss.
l'crscQtaa de nouveau la Maison M: (lhailea Banoist a In une Ipttrn
Blanche jeult pro:hain. msaot qa'il avait les instructions aa
soi goi-veraeraent de faire savor
que la franco serait reprasote u
leuoio 1 le -2 il a sj)iit-ea m'autonsant inf e
cette dclaretio-i le gouveraernen;
franc-is disire que cette r era simplement une runio 1 d'ec
perts ad referendu n qie ton:
question politiuie sera carte d
BUJH^REST Le gouvernement ngociadan tt qJ9 la Frinel
roumain a envoy une protes atio.i intleni son droit de rappeler si,
otu:.eile la confrence de la Hiy* Pg* '^orie quel rainent
dclarant que la Russie des Soviet, ZJtt&Tggf, J
avait viol le pacte de noi agressio 1 gure nCQ39ire "" mi
en envoyant une propagande russe ipAUS ia- Mr leaa v* Pa-mert-
en Roumanie par aroplane. Le gua ticr qUl coaferera avec ,e commiio
vernement a fait une plaint; sneu..- de u del,e de erre g.
au sujet di la rcente saisie d un ap ftU SU)et de u deUe d(. ,,
parti, bolchvist.1 et de son quipage I11U dci- renseignements seulemeut
p:; de Iich ne. i du gouverne neat franais quant aux
Ses touc-
t l'ii-iii'iri "o^. a aprs ce qui a t dclar au
Cl 1 u uiu il u SU)et de ja v,site pro haine, se borne
LONDRES- L'oys" George a don- t a prsenter a la commission le
n un i-'|.>t>vr aujourd h il a dow- bilan nuancier actuel de la Franc:
ning street en l'bonnuur de M, l'oio d'aprs lequel, pease-t-on. le gouver
cire auquel ont pris part les me*- ne n it franais s'etforcera de coa-
brei du cabinet anglais. Aprs le d vaincre la commission qu'il ne neul
jener M- Poincare devait onter-" niq ,',.. .,- j^, r 7"
lm L,o,d G,org, e, Lord .,(,, t&JSffTj J^ g"^
...j ... /t 'du gouverne neat franais quant
MM. LllOlJfl GtsiOrge cnndiUooi du paiement. Ses t
*i iMfuaitMi lions, d aprs ce qui a t dclat
LQiuiaue des A flaire- Ktrangr^*
par intrim. Mr Foincar* tait ac-
compagn de Mr Grigoon son cief
de cuumet et de M. Camer t i'i,< h o!ii [' ; oarmi les autres 1 1
vits se trouvaient le comte d t S-
lolere, Ambasialdur de Krance, I*
lltrenal Petalo LordSteintnrdoeii,
Lord Derby et Lord Absrui, a nblt
valeur d'Angleterre en Allemagne
Aucun discours n'avait t prvi
ooui- le dplier dont le but tir
de p->rmt' en sujet <1 * affaires d Enrope S
jrocid Une il s ir le^4uelle< on coi
-nie.<) &Q4 les mi'ieux ofiiciels ai
Mr Farmentiera remis son dpari an
1er juillet, il sera accompagn p.r
un tonctioooaire du ministre des
tiaiies trangres.
litiKLlNLa commission des l
patations a notifi au gouvernement
allemand que les livraisons d:s par
.'Allemagne sont considrablement
intrieures ce qu'elles devraient
tre particulirement ce mois ci. Le
gouvernement discutera la situation
avec le Comit des garanties qui est
maintenant en roule pour Barlm]
On dit qu'il fera remarqu qne la
-1UC.1! uau* if mi'ieux oincieis ai w** " n~ *** *"14b qac an
u,lait, qu'il pt ncessaire d'arriver 1 productou allemande a fortement dt
on accord. Anes le dpp^rt de N minu, qu'il a manqu de charbon
plus grande partie des invits LlOf 1 et que le ministre du travail ngocie
btno'-ge, Lon Balf)jr, Mr l'uncar- avec les intresss au *ujet de Fanai
.t M- Orignon causrent pendait meoiatioa des heures d- travail dans
ontteaaps. Li onversiti ) 1 pr > |es mjne3>
onguent jusque trs tar dan "'a nanv t.^u j ...
rs midi on croit co npra Ir -i > ,"^ r,5,deD=e d Pr^ideet
la queatioo pnociiMk de la conver ^-o*on t prise p-r les troupes
letioa tait aupt au trait anglo-tV*- P* gnrrl Ichin Chioang Nun. On
;sis. Ad sujet de ce trait I opinion f>ense que Sun Yat, prs.dent de la
iiaglaise est qu eles diffrends ex;- rpublique sud est en fuite sur nue
ieuts entre les 2 pays tels 4U3 canonnire. Canton a t bombarda



LE MATIN
ETABL1SSEMTS \Angl ConttW,
P. Point Fils i fetei Compaq
Importation, Exportauoo,
Rhumatismes
Nvrrlgto*
Goutte
Gravee
Artrlo
SclCrcso
Cbsli
Qui t^uI PO)atf 'un ri fiter
". rliu.iatlm*.!. Jjr<"it.e;n*ni
de ;i.'.i< raaftblmnt !
rcl-is, iea vsrlf.es et ToL6it* Jo.l
fil.nliiiT l'i.-' 'i >i';iri.'- ur:mic
eo poison do noir* org.inltme,
t faire dea cura* r. r .. ; r <-
VLRODCNAL.
lave le sang
& Cie
Lyon
Harborii

- L'fndlcoiKso pnnei0al*. rfn <
irait* , i Je pt:( > sclros. CMMlit]
evant tout A empivri*. !i mhwim t;
le *alopfiem*,ni le*. A u ;>riode de preteiOffleo. l'acMt
i'rt<|ii flniit I* jcul licteur d'hyper
letlSKri, on devra, avcit toule auiM
fhoe ''ii'.cr neiBio,iimnt <-i fit-
..!* n...< .; conire m rtlciUon d'ado
urijut J.-a l'crmnuiiM en imnoiiin
i troue i*1 .
P nfg"ii- f-f'T
frof c*r :- ii.i .. i rtiM U ?o::r

p V. ;r,;!tr,.it Paru
Pharmacie, Drofoerie
terie, produit chimique, Matires
premire pour distillateur
Msi.en Fonde en 1W0.
Maison de eonfunc*). Promptitude
daoa l'excution des commande.
Meilleure condition e,ue les cou
currets
k- BENI A MIN & Ci*
iu au* Lamarre
Fort a a Prince, Agents
DIALIhO
... ^uc.
vue
\r.-.|ivc n,.i .:.,'. j- Il i.' la
' i ! **i:..-. CarS u;.-..!:.i.
LtNY'
: :
. > c
i.-i.ir.i"
. U
>UL!li::ui Cj' .Ir. I Jg)k*fO, N*
filLUSI a NUI, ftfatil jcatraui pgmJDaili 1720, lu u lauifti te l'ria
a*MnT:aaai^^y::jfc. ,,,
-v -iau."/-.^!)
,HIB.JL'lLL..ia-lLf
B"-
i?s'tSrd"deaLCnDY.ciaDse" IiifaMolton dutiou Serwiee Hydrauli*
u
dents Di ahandon la vili> ; lt er Vel administrateur
"i sont pen iaapoitantes, l'arme de) a
Sun Yat Sen du Kiaasi lirait t C8 finanCQS
battur.Sun.dit on,attend cependant le
iciour et cette arme pour essayer
de reprendre Canton-
CONSTANT NOPLI Les repr
ttntaats militaires ailil se sont ru
bis la semaine dern re pour eiami
vt\ la situation militaire sur le front
o'as e Mineuir. Lcor conclusion se
ait qu'il n y a pas s atteadie une
Ce matin vers dix heures, a eu
litu l'installation de notre ami Luc
Thart, comme administrateur pria
ci pal drs Finances d t'oit au Prince
Le ministre des Finances,Mr Louis
BtbcaTt, en des termes substantiels,
adiessa la parole, au nom du Gou
verrement, au nouvel administra
leur puis la bienvenue lui tut sou
tiir pae.ee militaire srieuse cet t, hane par Mr Cyrus Saurai, au nom
soit de la pat des Grecs, soit de h
pat des TlliCI Les Gre.s ont ace
grande supiient numrique sur ce
lien', mais cette supriorit ne sem
ble pas tre sulsante pour justifier
une oflensive en raison des difii ni
ts de teriain.. les Grecs ont actuelle
ment i io.cco fusils.Ies Turcs 7cooo.
Les Turcs sent galement intrieurs
en ce qui concerne l'quipement tiques importantes
bien qu'ils aiect reu dans Us six det
niers mois des approvisionnements
corsidrables de deux sources impor
tantes que les reprsentants allis ri
luseot d'indiquer.
ri a personnel de l'Administrai ion
l'.ircipale des Finances; api es que
.vlr Juics Rosemond, prsident de la
. c>cit lnierna'iorale de Comreoces
m ait adress quelques mots au nou
veau fonctionnaire
A.ces d flren's discours, notre
; mi Luc Thart rpondit en des ici
mes remaquables pleins d ides pol
que
A la aoita de notre dernire note
a propos de certaine irrgularit
onatatea daoa la distribution de
eaax da la Ville de amlioration
avaient t apporte daoa ee aervi
ce Mai c matin un de nj abonn
ptt venu plaindra de la rptition
de ca irrgularit A la auita de
te lolance auprs de la direction
ri* ce vervice H lui fut ipondit;qu'il
urt ae eooaidier comme non abon
1 jusqu' ce qu il ait da 1 eau
Qu'eat'ce dire?
Parisiana
JEUDI
Dernire D>rai-e reprseatition
i DE
La Fille des Dieux
D'aprs la grande llpande hroiqa
du Ciomt on 6 acte avec
Annetie Kalleimaan
Entrw : g. 1 kX)

DIVI1K3H1
L'oc aauvre eensat onnella dn Cinma
I LA LUXURE
1
De la erie dei Sept pcaa Capitaux
d'Eogene Sue avec
Franeeeca Rerlini
L'Ktoile ingalable du Cinma
sioa eu marehandia^ii-i^
bfJCit Anonyme au CuSS
Dix million, de Fri*L *
**aria, Frairca
Commerant aayez pr,,,
4 voua voutex gagor at -TJfci?
lice. ; la rcolte 'anna^Vi*1*
fitez dea prix de la baiaa nanTa
car voa commande. NoqaTJ
mandons noa meempari|. m
dia at voila brode, blanc h
leur, qui aoat.le darnirait
janaiennea ; demandix chi
orix et conditiona a noi Att
port an prince. ^^
Il Koe Lamarre
Wff^HHW
A Vem
Une chaudire diatilitr.
ebauf vin, marqae anglasl
0 itenance de 8 #0iQ'a,aerpaM
et.in vierge.
Pour i conditiona s'adr
bureau da journal.
Pour cause de dpart n
ie com Tierce entre en liquida
>era dfinitivement lose le n
let prochain.
Port au Prince, le it k
O; a. Ll
s
Usine . Ciace de
Pon-au-PrmcB
L'U*in*> c'aeo de Porrau P.inre
informe rpj rii>n! sur le; rarconra
La loi in Ijm*
iii Texas
Texatkana (Texas) ao Mai-
?prs avoir dfonc la porta de la
prison locale, la populace s*est empa
re d'un cgrr, coapab!e d avoir iu
n blanc, d'en conp de feu, lui a pas
se une corde ae cou et l'a trane1
dans les rues jn?qu'a ce qu'il succom
bat trangl
Le corps du ngre a ensuite t
jilac sur on bcher funbre et x
duit en ceadres
Les Cours
PARIS asSterling ii.USlS""
Dollar Ti.ft>
Bibliothque
" l.aa travaux d'acbvement de li
alla de la Bibliothque du Lyce
National ont t repria eea jour ci
eona l'habile direction de l'iognieai
D. Brun
Souhaitons que cette foia lea tr
vaoi aoiant conduite aana locui
arrt
Son installation comme prfet des
ariQt disscments de Port au rince
Mirebalais et Las-.ahobas aura lieu
demain 10 heures, au Tribunal de
Premire Instance,
Nous prsentons nos meilleures
chaulions au nouvel administra
eur
'_" I PU I .....II I II I I 1
Petiles Nouvelles
Mariage
En la Basi'.que Notre D.mt sera (JH .. SpB Sl1p |nn ,,,;,, ,rviC(,
bni le samedi 34 juin i 7 heures de |iVrai,0Q de v|ufle ' domicile
du matin le maria,, d.- Mtlle Yvonne inaugur dernirement leur inten
Ocu avec Mr Lmile Dmostbnes. i oo, et 11 e d'easai, n'ayant 1 as
Meilleurs compliments. ^onn le rnitat eepr.ceaaera
pi rt r do 1er juillet prochain,
afj 1 1 ajammammmmmmmi Nanmoioe.ai U autres clients a ira
envent en nombre suffisant pour
BUSte de ToUSSdiUt couvrir Iefr8iqu'ilexige.le service
ara immdiatement rtabli.
A vendre sucre granul
march.
Aneunldpi Vue fitaaf
Rue du
oontre
le
CONSTIPATIOI
prenem le
COM
mit
SUISSES
de DELORT, Pharmad
U9, u. Salnt-AaMtM
C'EST LE MEILLIUR
DE8 PURGATIFS
ATT-JPX*IfC
Aln.PETRUB; Pharmacia,
Pharmacia dn D- Jvatla VUR
BW*flr
Pr UbU 19 Jaln
Je
Maurice ^Etienne Fils
Angle des Rues du Magasin de
1 Etat et des Frcnts Forts
Marc^tQCliaB Fraucaiaei
PAK1S Mr truile Loubei, ancien
a Rpublique a subi ce laatm une pciaiioa
ntatMN I oeil arau. L pration a aarlaueanenl
rmd
bKUXELLES Le tahtrt Jts ariaire *iran
(res a ementl oiiuieliemeni aujourd'hui les
nouvelles rpanaues luer aue Mr Lmile V'ander-
'dde ancien ramiMre Je la )uslice avait t assas
ine a Ma.ou ou il l'tait rtiiJu pour servir 'a-
o.ai tu\ socialistes Kvoluiionaaire doit on tait
e anxl dans ctlte vi le. Le miaittM des affaires
ttranares commu.iaue' avec Moscau par Berllfl
UM'SIN U11 annance qu'ua irai ikf a
M sign emie les deui grands rivaux : gnral Ou
Hei hou cliet militaire de la Chine Ceotrale et
lai U T.h ng Lin a,ui contrla toute la Ma.a-
cliourit
m.i .v l-.i l.l s ~- Le gauvernement belge a d
.id de lairc les obsques nauonales Charles
.o;r..i-, gardien dis cluses de I Yser, dcd
a semaine dern cie. Le ministre de la Dlense
Nationale assistera a la cimoaie laquelle le]
oi Albert sera rtprseat, les honneurs militaires!
lu 11'. rendus Cogghe
rendant la guirte alors que lis allemands sera-
olaient au marnent de s lancer vers Calais, Ceg*
;ne .1 u.. .ci: les cluses a" Nicuport inondant la
plaine et leur barraat ainsi la route
IIOMI Le roi Victor Lmraaaucl et la reiae
acco.npagns du imaistrc Schaaier |rtircnt hier
pur Copenhague pour visiter le roi. Mr Sctuniet
ira ensuite i Londres discuter avec Lloyd Cieorge
plusieurs questions do polnioue trange
Les pourpalcr. en vue du rglement du pro-
blme po.iiiquc le plus srieux pour la Hollande
.elui de la navigation sur l'Escaut se pounuivtnt
Je manire satistaisaaie
tCKNE La confrence internaiionale des
nains socialistes s'ouvnra i Curlsbad le 16 Sep-
tembre
Louverture (
Le Clerg Catholiqae preodra part
aux ftea organisee eu I honneur da,
1 rection du buate de Toussaint 1
Looverture De circulaires on t
uaaaes tous lea cheta de psroiae
pour clbrer le jour da lai.e
qu aura Us le to^iite direction
une meaaa MUivie d an Lib. ra
Le comit e propoae ue doonir
ia plua d'clat poaaibla cette u-a.n
ti atat ou
Avis
En coosquanoe dea
rort au l'iince. le "iu juin 1922
t tout*
Donna
Clyde Steainship C#
toreign Services
Le S}S Bogota a laiss Nert
pour Cap Hatien et Port au Prit*
il arrivera au Cap le 22 ei sr^
Port au Prince le 23. Il partlfi
mme jour pour K ngstonet lesp
npulations
prsident coaitenuea daoa la avait intervenu
amre Mr Louis Sauveur Faub rr, leur de Uranie Becbet, mteidite. et t\> In S (t/Oil)/i?
ilr LoutaEthesrtetrela.it U car * UOWlfWW ^
Prince le 17 Juin l^w
eaux de terre depeudaut de lhao.
atiou lamesu, pjur non paiement
dea redevaocea, le dit bail, demeure.
lailie-
Ce 19 juin 193i I
J B W FRANCIS
Avocat de Louis Sau/eur Faubert
Varits
CE SOIR
Mprcreui
Les Trois Mousque*
taire* lJ -
9 Chapitre
Musique : S Peters
Entie a Ceardes
Port au ~ ~ .,._._.
E. F. GLE&tiS rs, ageat g^W
B U G G Y S
En vente chem
L. Preetzmann-AGGERHOL*
ami.
Avis
Le StS Virginia de la Eaat Aaiatic
Compat j, LT O", sera rivera le *.9
courent prenant 'p't pour lea
- Une dpche de Copenhague annonce que port d'Europe tt ded pa.SSgere pjur
la FraKC a g^gn aujourd liui les doubler de U c Thomas
iloupe Davis coatreles danois Cochet et Bora- a- k liuVl'Zil A\N M'ilKUllil' \J
ira ont battu Tegoer et Wierm : j o, e a, t o' L ^tl*A.N^ ACiOUUUiJ I,
i. *-%. 4 _____ Hent
;
DE8C5g
a. ,rm t rue Urv,* uaavac "dmu'*22. t.- 36


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM