<%BANNER%>







PAGE 1

l.E MA UN IOUYS mm tranger Ptr Ubl, 10 Joie MOSCOU L procs de u merrl'res du narti social rvo lutiannaire $ ouvrit h eLes cl.eli de la 2*me >n traationale et de autres organisations so:iaiist-> uropdennes Utlcnaaieat Ici accuses i nu. on r proche de trali'r la rvolution rua*e et tonner u • lomplot pour i'assaMuai de Lrnine ci autre, chefs bolchevistes iOKIO — La pres'd nce du ctweil lut oftfrta l'amiral Kaiu qui n'a pas encoietait cannailr,.de rponse. LIMiJN.N'L — De vir>l< Ml ora/es ont OCCMien l l des dbats r#n*idnM < l rs rcoltai or.' tre.' prouves la <^ne a l ambassadeurs d'Espagne e; d Angieten.-. I a chambre i vot 2 millions pour li clbra tien du OMiiennirf de Patuur a Si'asoaurg. BtSNOS VUESUne depene Ju t'osa dos annonai', que la Hpitnif du H.iaa;ua> aurai. el prise par les forces rvo jnonnaires aVapra tl autre* iWpchtt le gouvernerai ru serait wcort maint de la Capitale. ObNEV'H — Lno aVlg't'on irlandaise >e ren dratt en Siusse cet l pour tudier le Muctionrerr.ent des constitutions Icdrales et cantonales dans IL but d adopter une loi et rglements se m •laMe* pour le lutur gouv^r ne-ne ni de lltlande CAlnB %  %  '.e prince de Gales eu arriv hir il icia >a dern cre escale a Gi.iraitar le 17 Juin. Mise au point Port no Prjnc* l9j H 1922 Monaiur le Directeur du Journal -'Le Rail Pioent Mr ie Dire teur. E V. Mort du PwtteMftar Laver • Ce n'et q-i arjonrd'b'ti entempn'l,,, uuejat pr.H ronii.-inH-mior, d*l*ri '1 • ' ' Gif i 1 tu'e Au /•'..' de la plume, oan 0 11 •• votre diiui da 7 jucicourt'it. .la vous ineic e de la no •• qne 01 iw'yavtz COBMierd et o vo'i l.n acirie rure < U nrMp-nfraraiaf | |a foi* foi irn loOHle nort* ou la piTinn" du nrof*r tavfrn **AA* Pri". S M •' ^"'nipr* I ?e de ao'uan'e dit 1 ot ans. Son nom rpa'prn r-onvn-' • H on fiea inpillpura hipnfii 'nr dp de I hrBA'OZOnirn du paludiarr" et Ho PQ 'ranamiaeinn a l'homm* par '* oiqrp. da monatiepp, qn a porinia; b J • • J . Han MM' \iu>i)i w US GK^ir-B M' 0 VFW OR'ENf.. 'n 1 1 Aux Commerante J'.iini j la tntt victorieua n cantre la terrib'a '--'iidia a z b en voulu rappeler la œ •flj istene, a L uuu CJU.II ^"HifJal no %  *uipi, Noui siri.] e port votre oonniu<'i • • n en lettf kitlavi) e nainoii coinmer'ii:ln ppciaif 01 | m'rii> tioi da 1 r 1 Inita d'Iiaiu qui saut eu nid 11 de nui l • MrofMaar dnran* d InnonM n | a ^ JUV ell orleana inu dana tou e la V lie du .VJ r-pfg nu Val-de-Gree, H devint chf egl | e p 0r t dtetribuiaire. do pprvice l'Ioatttnt Paatpor, o il v • ron'inue, tel rechprehas dp pa.s^i . oftdanune long u s*p*nn_c* dei^ff ur-s et uae coanilm-i teiraie. pirti-aii^anent ceUPtcon ciale ne not e place aous croyons pourvoir mi toile O ,*or*. 0 pmant la maladie fin aommpil. ,8er ex -i.ier.auMi ponctulleua-ai et a do. con li 10 n aussi da qui ce soit 1.a corn n SSIIO qj il VJJS couv eu liai: de -ou, coa Il P nit mmhro H lu^Hdd'Ot* *e MpaJericip depuis leHS et dw I cad* mi dn a(*i' > t i den"i ISf Il avait PU. en lsVe7, le prix Nobel de Mdecine Le Bal de l'Aliiau e Franc ise I i* r.'.ind B11 orffrni.' samedi "or, par l'Alli.int r frjnilsf, an arofi de s onivrei humanitaires M 1 'oui la 1 %  dsirable. O^s hrl"^•^ d soir, la grande salle du f.er.'e les Hommes d Affaires" somptueusement H.-,r.re. et Illumine, 'ait remplie. On commence .i danser aussitt aprs au rvthdune musique en'iain.imr pour ne se sparer qu' tiois nrurfs du matin. I a nouvelle musique de la Gendarmerie joua ses plus beaux mor.'enu Tous nos compliments ans Membres de l'Alliance e n'ii parttcu icmeui a on prsident Mr 1. C. Lhtisson. r 1 1 *W7i-naaT7 %  iTT 1 poile m^'l'e quantit. lOri'i mrh nrt, marque Chico. te lionnV !> I e trlcit, s.onf emplo yff Bftoi h* h'r > t-bac, deux au ns p/ur lescigirettcs et deux der nierei pour aiguiser les couteaux. Vou'rz-vous MTOif II quant t c'e Ijbic trivaiil* par jotV '•' — Cf"t 01 ent anx honames la pestp;on vipnt H'npprendre, our une coinnsntiica Aunu.yaaello8etnpiidju B op,)or iondB M Marrboai l'acadmie un de continuer la clientle da rtp ydiclne d* PeHf qu'ils peuvent un autenr Le qui ne l-einjeJn pas rnmnBlq'iir la lpre, la destrjc danalau.te, docci-pec d.gcement lion de ces rongeur* eu peut-tre iot,inM U HH u eJen ax de U contbuse ei ronpliqu, mais elle section Nord.de Port eu Prmce, pii ne8t paB iou jlp 4 celle de juge aupplaut au tnn n-l civil du c leesurt.A Pavnemeut da Prsident Saloraon, il accepte, volon iers, a cause de son got pjur I tri militaire, Je taire partie de 1*1 atlaajor du Lliei de l'Eta', avec les gueraux lustiu Carn, Edmond Hraux, Vr bar Rgaier et sut es Ses umileui* uinis turent les £UK ne Bjuijjlly, MOU parrain, lus La via iOireSau.il, les ibMitton, les Mea liai ltlll fc.VllinQ gne Uoudouche.les Hache Grel i*r, 1esMiluD.11 Cunuauuel Ie9 Tli. Laberu. peraonuaiits d marque. L'est dans l'exercice de a fo>c non de membre de l'ittat-major du l'iejideut de la Rpublique qu il rnjutut fort au l'nnce aa villa na Nous aoTomee en relations avec des oniei-ts disDosiot U astitz cotiKiil • ablts ion paa aeulemtiut pou tso^.Kr leur intart en %  1re aatisfsction, tuais aussi ceux de aos a uis.et de faite lie et l'Lxponatiuii sur une large cuelleNous dsirions vivement que les rapporta qii pourrniea' 1 ti votre misun i la no re deviennent proiitaOle l*uue et I aura | Veuillez prendre uote de nus aignatures respectived.et agrer M| nos Ealutationa empreaea. HAONOTT & DE WENDT W. C. DE W EN Or! Parisiaua La pluie avant contrari l'exhiei tion du riche programme prpar pour hier soir, U Direction le rgpr ve nour Jeudi, Fle Dieu, toujoura a G. f.90. TradtSchool Par dernire correspendance, re ue des EtaU Unis, nous avoas ap ptis, avec niai-if, que le jennea Ludovic et Men Roeemond, (ils de nore ami Jnlea RoBemond, ontobie, le ly docernbre 1884. l'ge de tenu, Harl-m Evitdng lrad School 38 ans, entour de l'esiune publiqu de Npvv-York leur ceitilicat, de Vous VOffcl qu il ('i piudent de ee deuxira>s anne de Renie la s^tis uieu reneeiguer. avant de parler des factioe de leur profea u ur, D'ici eligloei des |eoa, une anne le fils Ro.eniond pour Veuilltz je vous pr e, en mani e rout veuir oittiier leurs connai-aan de rectilicatleo, publier la prsente r.p. au P'ofi du pays qi Ma font et agrtr.Moaaieur le Directeur, m j s apprcier I* t*l ineiliecies aalotaiions Jules ROSE MON D ( iljll. 0. il. l'htt II s'Ull Lu l'ele de Sai .1 C'est demain, i, Juin, que le quartier du Bois janie Kilo pour lia cigarette! et Cin Badrete onpatroa :gaiw Antoine de Pdeue. • a i-t. i c • tout est mis en icuvte pour la russiin de la QUlVe di ux K.lrs pour le Scafersti tV !t .. iqudle 5Slsteri le Pri5ident d Ha 8 iti e Me il se 'ah iaue par jour (2-000 c*gi rettn i la raain et une moyen e de a.roo c gaies Veveys. A propos de Seaf-rlati i! est bon c'e faire rappeler que c'taf pindaot la fivne rnrep-nne que celui de Pan laiton fut ppr^'i. Le scaferlati a la Rfgie traoaie ne rouv^nt 'r importa. ksm'tt-urs se rabattirent ui le ts b ac (niibmd qui eu* leurs faveurs. I a ptifrre ayant pus fin, 1 scaleila'i Guilbaud resta le favori ayant t\i reconnu tupneur, — i eorgie ) 10 Mai — Mk il l I t a • Un |euue ngre, g de 15 ans ar 1|M|( Kl NM fUmlAlf t sou, i'.nculpa.ion d'assassinat IJ P nidDC dflUldlS une femme au service rural des %  %  % % %  • %  •ela MMMlMiW 'st>'s. a brl ajoord'hui dans rt d' pn des circonstances hornb'ea . %  i premier lieu, on l'a b i petit feu pendant un qmrt d heurt. et entre lea cria de donleur q i il poussait, on la qu^ationn concP' oant ses complices 11 a fait dea dclara ioiiB impliquant un autre a 1 > leecent Lea hommes qui ont pris une p ut active ce lynchage, ont alors atta ch leur victime un arbre et on* allum UD nouveau fea au-de sou* de lui Pendant que le supplici b n lait quelque denx cents coups de f • ont aie tirs eur lui. La foule qui s' evait 1' 00 e • 1 sonnes rechercha msurei aut le complice du jeune lagre. Qualit suprieure, Ea vente Chez Alpbonae MAYNES 11 > Rne Uo^ne Foi. ENTERITES et MALAOIIS G*TRO-INTI8TiaALa I Dlarrlu-f verta IM nourrl*iona.Ent4rltsnuco1 1 membraneuse, tuberculeuee; Conetlpntlon, I I AooldenU eppendiculalrea. Fivre typhode, I | llalsditsœ client* qu'i vient dv re eioir par les dern bateaux les articles suivants.de to supriorit et meilleur march que partout ailleurs* ^as rriir anglais nouveauts, Diagonal noir suprieur. Alpaga bapiisie fine pu fil pour chimufi. Colon draps anglais 9,4, Coton olraps airricain 8|4. Voile bUnc carreaux & barres. • Voile uni blanc et couleurOrgandi couleur •Serge noir et bleu marin pourjupes, Damayse blanc e couleur pour nappes Toile matelas sup. Toi e draps pur fil 10x4. Madrassuprieurpour chemises fab'pe anglais, Tulle pofcr.Toile t pour motiniqnaire, Bandebrodes luj^sa de tontes les qualits par boiteJ MoHt'Otti'cdtileur sup. et int. Molletons blancs suprieur. M Dock blanc. Kaki blanc. Un!] fil blanc anglaisDrill coloa blanc aog< iup* Salin ch*ne pour tailleurgKaki jaune ang exlra qualit* Percale blanc extra supCalicol de f.mMle. Calicot po ir jupooa. Piqu |blanc aup. Lus rioe barres ponr tailleura Crpon couleur fleur arg Deuil noir sup. Tuaaor pour jnrei. Tuator pour cbf miae et pour r bea, Voile brod cool •S'ainette blaoche et couleur fleuri Soyeux D'eue et couleur auprieur. NanionK baiate cool. top Serviettes de toilette hlaneheet couleur. retelleM pelice pour ho a mea aup. Bretelles pour enfants aup. Iodiaa bead coul pour pijanaa A eberoieea, ^-a Fiqo couleur & barres pour chemises homme & robe* t*r Venex voir avant d'aller aillearit vous serez satisfaits.



PAGE 1

ti site* $n jour viendra tena pfml Bureeu da 1 r*-'>•">. l'.'la.. .Vu 0 rl. Jrlt. IUUMHIH. < '-/- il et Houit: agent pour Ha t. 1710. Rue du Mag i n dl^al I es g'itrrteff """" net de r>r ou le %  '-PANAMA rst aferdu Po t ar P Vv '"• P* de r-i^'ob'lj C Z, U In 1— • -. i I '" Tosa. Les M*: i H"* rou'"r" r* eron drfiivr io • r 2 'V tin>tioo de Nfi Y< k f es m ta uro pe--s ur di maDde fs e J'f OPa* CP vapeur ptr'i'a r ur K'w York vi UMJH, dans V prs midi u rr*tre rur. O P. THOMFSOU. Apert Grerai attention! AU n'on / Meubla? imit Uon Osier <• r • rix l'Fjpos lion Agricole et ln'isf elle de Thor — Mai T92J Port au Prince H i'i. Sa o 1 i fc*M n ees comportant : 1 rarap. 1 bu'et. 1 ti>h1e, 2 ha ni'< 1 tot" e, 2 chaises Prix P. 0 r.V aises !' ngues n. l'erceau d'entant sur commande raciale Ch is's Irrgues 4 10 — Cou'eur uivart 'ei 1 ots. M': ance Solidit Os" rjneub'es sent crm'iaits en boj* irrputrescibles. F*'i"s artificielles en coquilleipour ornement 4e alon. S'dreser ?u Brzar drs Otrlemen ch'f F. Lfellrer r on sa'nr et nn b-ca'd'enfant avec de fleurs atti fi:i1 es 't rp' n prb ic. Edoiard GAT/THER **) as D r Juslin Dominique De l a Facult i Mdec ne dt Pari laMistan/desprofeneuriDenkeetDenUhniai de Ha Office : Areiue G revoira 819 He r 1 de Consulta Jorti : 7 A kri la couleur de la chair avoo la douoeur d* la peau d'un bb. Elle est conomique et donne grande satisfaction. et S c jfta u — *— Sel Fros l'onr rt placer la c **l > der a la retrmea. La Sel Frea %  ea' 're employ par oui et ait iadiaraoaeble dana 1er ria/na* E 1 ven> an Ko fl06 do la RUP Amriceire B U G G Y S En vente chez i ... Pn* mmmnn AGGKJIHOLM \\\um QwiAU %  Repassez vos eheveux S adrefuer M'> Bomaonn 'e Rue du Mnn'plniB Ns 1531 Pneus et Chambres Air Panama I in? Perdant I abaenre du Gap' O B TbomprOB. agp' t p^n^r-l de la Pana ma Lme. Mr A D Smith procora teur, lignera en Bon nom, le? ch ques et au'rea picea Jp la Compa finie et traitera toutes affaires del Panama1 A aurface Non-Skld de -/ Firestone voua aaaure une pris* are partout, ainsi qne de ktlomtrea additionnels de aereice; la corpa ou (la" carcasse) eat fort et soutenant; la qualit excellente du caontehoncdonne n reniement frable, un bonne traction alnal qu'un* protectionrernarquableranto. Un esaay TOOB proutera 1* aus-dit; ensuite, voua continnerea logiquement de voua quiper avec le Pneu et Chambre Air portant 1* noaa Firestone. Lee Chambres Air Pireaton* donnent dea servicea d* longue dure car elles conservent l'lasticit. LPltLfclZvt i\N AlUfcHHOLk atiun American Suyar Company La Haytian American Sugar Co avise !<> "'public que depuis 1 ter juin courant V ge ce de vent*, d Sucre Blanc est confie exclusivement Ur lie Tmnerds AVGVSTK Pot a P:r*e, I ii'i OW Au Bois Varna. Duiccber. S'adresser a Mm Lelui & Fink, -"< r On demande S jdrtsser I e Moniteur dp i8Rt aux bareiox du jouinal Fonde•• 1876 BAS PRII On demande ah te* 9 rVMt** Tin • %  i tMm Cs> AIM. Okto, L 0. A. U i prPTei' pbo'ograpb'qo* coovrnri 8n : q ir> pba*maceutique •' ,ll r* !*•' %  % •^ dabl ia P c pharmacie. IPICKS : IVitrr#, Cnfaelle. Girolle. ABU toile Mu'Mna etvttc SUCRE RU'h l\ „.,.i SPECIALITES /M*'u;u< priv*/ Lyaol dainfpctaai.Parfasairia. taJaa pour barbiera, B^y rlnm. Chocolat en pondra, huila d* Mi r. Eouiaiuo, Col creim, Kuraiia rour f-i'a aaaarcaa at aa* a t*.l*ta.iai de Uinnine, Poudre con'ra W* inect** Solutioa pour con*rv*r i- H frta UltdtMag ie, Poudr* aupueur* pour ;•.•''•"• %  •• /"L*""; au* nce de tleura Btn HP Fionda. Miel n*r la tsble Mon'ard., laite ,iO iva ooi r la tab! Bioa-ea.a d^nt-. Pipprrnia Ha la pour raaaaar iaaroonatiqaei trae inaectaa, Ragulol : Huila coatra a.naUpeMoaa al rooble* *•• latea loi rhrocqwa Th* Cira pool >• %  r-^uata. '.aaaaaf•, l£ix>r#. Epie, .Siropa d.ver. I' iataraa diveraes fla eta, a t. e f. L) 'mtnd.z la ratalogaa dea spcialit. f> nfi Bt voa cotraa. ai A l.EHN A FINE, loc; VOM a r< a ab.o!...n| l Toot le bonnes pbarraariea i paya *'appro?iionaat ha WBH Lon R Ihbaud Age^jt eaciuwf poor Hait Le Rec3ieup Communal nvte ls Co %%  a'fl 't h m eis ccrrmiDJUK I vfrir *sr^v i tter de l.uia imrts rt dit pra, PatU rar t*i t** '* f ?*'e '' rr n [dUi d• i'" ,4 "-' t ' %  ' a r b ihtiwt du praioi d.rrerurri de | g>u ur s( OD pittai i( t M x W t u t i rf '• 7 l< '>" j ClBtct DEN Zb eu tt. TBEBAUD Vo t ou-l'rinec ( UdUi ) \!anufactiirers Agenl Co.missiou lerchmt r.:



PAGE 1

Dire la pression [ ; m GKDII Htel de France qui p*r ta •'"" i n wil"e nu entre, de* affaires se reeommande t lus mue inmtit tw publi". ' mn no b $mt et distingus Clients MtffM i l'l v l N E >ogne e i IA/M u po.WW I* vrmi'er par a>i CtRTIKlClTS que M< WJ feOhJ / la ois o mon des l fut*!. Cha^pagn* et Vios Mousseux, prix modrs Conserves alimentaires franaises, crmier choix* %  % % %  %  '-— w——B w*~ *Pharmacie Centrale Prtfmfc d itui irmehew. Eie-mtgn y ggg^ j Hw* f LE MAWH Avis LAdminiiiiation •oarala dea rsstei • lut ta devoir do rapMitr %  a pablic. tt tool •*# flg"J!J MrtlCllitr. nmpn•*• cocfta 4 te soin*, pour tonte IrsBs iisa.an de correspondance, .nii Itntneur qo im*,rtar. >t f, dam le but de fadUttr. le JM< MMsit, la ratoar su Baa d expdition *t la nniie P" l n, s V;! i ^ expditiar des letres eu pi qef n'ant pu tre dlivre |0tr MM diverses: lettres en isbuta, osainasnca d edresee.dpart tans adrasse, caede dcs %  '• V?*, IBM Port au Prince, ta 8 Jeu W Atleation Occatio •xceptionntlle Wn b jfgv A veidra a'sysnt qae deux MONiaei de lervicei aea teui accs-ioirsi Admit* TOBI la mai •onrgoe ie rendre, l'huile d* meii Aagle d* Hoi dei fraatiterti ai de bentre Ne 18. m^mmm^ *~* % %  lue bonne aubaine Pour les Centlemen .ea i metftfl d '•' B" *• diiii gu font avisai qu' partir de etttg MiBmne. Aivoire W TA LA MAS leur off • uDe occeuon exceptionnrlirie rlriili H JPU de luis leur ^ardo-r(b9. ( tu'ila i" i**BnOBei t |nn tle v-nir voir : l', mieibi cli' im*B a nulle plis, msrqte ARROW, de vritables mvttp rt "'t. %  ">•" Hylei et de pnx n.odiques. LBI (OkfoitBtfei l'vjMna Varsity, les diiueniateurs de coofjit inlime tt ree ucis dtIUIUUI exceeataii i** Uv.>-cols Ida et Arrow, de tiy'.fi utivenels, errptBs et moui PO • tout** ta oc en'oui |M icnbtoiWvui li-VD. qui donnentde l'allure et de l'auance ft i I • rai' (.• '•*' ** ,,,s demi-loi-gnecr. inipprcitbles en celle laiion. Ali'i. Ida i*ui, du cbi I ." .., I.tj/bi ie teJ' | a toii|oun le œoine, n aie il aide souvent le distinOTtr. Atlentiou VPeur les grandes vacances Occasions exceptionnelles AU omptoir Franco*Hailien FBENCH pour travailler, La vie courante des femmes n'est souvent qu'un travail incessant. Combien plus ardue est la tache quand des malaises particuliers leur sexe rendent chaque mouvement pnible. Le systme nerveux est drang et la vie est loin d'tre gaie. Les femmes qui se trouvent dans cette situation devraient profiter de l'exprience de celle qui nous a envoy cette lettre: Liiez Ce Que Cette Femme DU ManzanHlo, Oriente, Cubl.—" J'&ais anmique t souffrais lors de IBM rgles. Ces douleur* me foraient sourant rester au lit. Les douleurs, toujours dans le bat ventre, taient quelquefois aigus, quelquefois sourdes et Je vomiasais souvent J'ai souffert de ce malaise pendant quatre an avant de faire connaissance par l'entremise d'un faacieuia de votre Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. J§ l'ai prise avec complte satisfaction et je me fais un plaisir de la recommander a toutes mes amies qui souffrent de mme malaise."—Srta. MARINA MILAN, L'aile de Caridad, 4, Manzanillo, Oriente, Cuba. LOB femmes soum-antts ne devraient pas (*1M -Vtnali mais doivent puIsUt pour le Composition Ve getale de lydia E. Pinkkam \ MSJM I.MMKiMkM moioi.1 ca LVNN.IUM. U.B.A. t B I! > WB"'"i •W^^WBW^"^*" RESSING Voitafrar^l* <1e toutes couleun l'aune V le rfcv loie V il ta i ,, *aiBiH < Firme 'e • quadiiile ttam K amioe T. il* Vichy ex'ra olid uour ei.faiti Naiifoi k* d • toutei coaleuri /pliyn liai I.JIH rnyn l'ricilei iinr .,Hiif> noprimps iirg4nd\s de touiei couleurs qualit eilra Cieron a l>inei fitiues hlioco CipB de soie Mirietti Soie cuitatline bouliers damei Pe idant ta raoii de Juiu stulemeat. Gourdes 2.0 3 H J & 3 3 il 450 i ti a 20 Employez la KUOS1VE SHI Demandez ceux qui t'en si lumire brillanteSan ndewt San* fume La GASOL1NE SHELL m** i Donne un rendement vpnxoiii suprieur par kilomtre Trs volatile, ne se j?FFIC4CJfll carbonise uu* Informez VOUS toujours avanl de taire vo arha's dfs prix de* pafes BlarkboM ) noir*', jaunes rouges et bUn lies t Marque Co lurrlms etawtfid'l Cirage noir Co'um^us). A'ous recommandons la sus di'e ma que commelant la meilleure, la plus v*n £geuse ment connue aux Ela's Unis tanl pour sa sup li ir.lrins^que que l'extrm^ modicit de ses allez veir. Demandez de 'a Kr ovine Gazoline pour pr.'x. m— Hailian American Suyar sellincj Agency Chez l'agenl gnral Napolon /.Franci* 1906 G and'Rue / dresse provisoi e SHELL Asiaic Petroleum ^o Roberts, Dutlon & CI Port-au-Prince AQeniB .*-Mi pauir Haiii A Vendre Harnais anglais Sucre granul Or 7,50 les 100 livrs!Chez AlphonseUaynes Par quantit de 25 sacs au msii s Or 7,00 Scdrcsev au Dpt de VU sine de ChateauWond U H Convocation Grand'Rue \o 1941 La Dirais pnironn'fiei d Ir grande krmeff q-ii doit avoir lie an Perp ucl S" onr. le jour dn U l'.e. dimaocua. '<* Joto. ont pries de ie runir CBIZ MmeFlix Ceicou, ieodi piBCiaiQ, fc & heurei. Pharmacie WBU< Place de la Paix Vient de recevoir par lei derniers vapeura on griad Mior-^ Spcialiti franaiies, dei produits chiuiques ai du drogaii • fracheur allrmands. imAiicains t fiarais. Eaux minrales d Vichy, de Vais, t de Vittal. Eaux purgatives CaraDana at Huniidyjanoa Huile de foie de ma uo un prix excep lonnel Eitraits de viande Litbig rt Jua de viande pour le malade* Capsult E-imictine, antigonococciquei et diuriiqoes Pilotai et Saccharure de Rhomnel, Reconstituint des oofiw' Pilules Ferrocodyle Mdication cicodylique ferrugini No Anycodyle, puissant msdifleateur de ta nutrilioo lomprims de Veiaosioe, iraitemeut spcifieue complet >*> veineuses. Jodognol Ppin. Jode normal psptonis assimilable Capsule G Modnrats d iodure de polaaium Globulee Rebaod, Spcifique contre I Asthme Pilules Guipsioe, Hypeit^niioo, nr'riosclroie. AMhriSel. le clos puissant des Diurtiques n .. U&BatOMDB Hommel, Farine Goldearne pour tas Bbs. r wm] merjt, oeillres, Colliers de dentition, Brosses 't, Peil 1 *' .. Pour les Gui'.dives: Saccharomlre BalliDg, Ts)•r• %  r • ,, pies lait, et ejijre/i tatrn iiMcles,



PAGE 1

Stttoe oce (Ko 4-S37 Portfau Phi* HfeN Lundi 12 Juin 22 UR Clment Migloire MOMHU 20 G B mM Quotidien Af GACTlOM; Rus im*rl:n:n No .i:*h La vt 8* hostile tous ceux qui ne suivent pas le.grtnd ehe min de la vie; tous ceux qui\ne rentrent pas dans le cadre de la grosse arme r~ yulirc. Ed.et ]ales de GNCUR Cbla nivelles Etrangres [ouvelles de France banquiers into-nationaux.— L'emprunt jrniuonal l'Allemagne.— La France ne favorise pis la rduciion des dettes allemandes.-* Une mission franaise aax Etats-Unis. | Un grand Industriel Hatien Nouvelle 0rlfi2QS Mr Patalon Guilbaud 1*1115 9— Les banquiers interne %  x ft la runion de ce soir on' jUement dcid de s'ijonrner %  ois et de reprendre ensuite m de l'emprunt projet par |i|oe.Bien que U commission mqaris se ruo tie i nouveau matin pour terminer sa rji la commissit n des rpara.,la dcision de /ajourner a t ICI soir aptes que les mcanbrei I convenu qu'en prsence de la a cre par le vote de la com i des rparalio , rien ne pou are' lait i ce moment-ci pou< er UQ ^grand emprunt pou' agne. Lue dcision dfinitive .pease i-on, prise dcmaii. jtbtnquiers ont tenu deut san Njosrd'hui Au court de ce Nn ils ont longuement discu' (rponse dfinitive U commislits rpara ions. Dans cette renia banquiers exposeront pr i tment en entier leurs opinion• situt o.i financire a lemaai.-. ia.ee leurs recommandions Li cite des banquiers ne sera pas p i par eux ; ils terne tioot cet' Mien entre les mains de la >o n ioo des rpara 1 ions qui fera rr son lui semble. On a doa> la question de savoii si les bt i reprendrait m leurs pour p. r ers ^~s possibilits dnn emp uni 1 i|a de la p i de dajou nement lt'ils atteadr tient 1 appel de la com iitioi des rparations n'avait p s I encore dcids On dit aussi qu'il lie d lfien.e d'opinions parmi sur la dute de l'ajournement, ice point, sera dcfinnivemeot r r U sance de ce matin U dsir de la France d viter d'titraine dans les manoeuvres Un les Etats-Unis est une des rai invoques psr le < Temps • '^nrd'iii dans un article otfipour justifier le ttus du gou ent franais d approuver nn r -jut international 4 1 Allemagne %  tsla condition de rduire la dette de Hiation.LaFrance.dit lectempsi, ptit pas s'unir nn actequi.en sn { Eto nnai t nn emprunt international %  la rduction de la dette aileJade et une annulation des rjwuiiont amricaines, semblerait %  nue ptession exerce contre le — •** pw^livu UilWttK ^Ww •< Ptvtraenient amricain par les na jjt europennes pour entraner les *tt-Unii renoncer i ce qui leur NOM ayons que les nations euJkanes collaboreront en vue de £** leart dutes et non de les repu Jet. Nom esprons que notre a t tu f compromise Wa birgron. •iqufiquts utsde! reprsenta nu des " Unis favorisent et conseillent •autres gouvernements d Europe •*opter une autre politique ils sont 7 **ccord avec le Departemeat ^••W"* niftH votes P4t le i Temps et pour lesquelles 1 France ne favorisera pas la rduciodes dettes allemandes sont les suivantes : ro Parce qu'il est impossible d dire quels seront les moyens de IM l 'emsgne pour payer ses dettes d'ic quelques annes. 20 H y a des garantes ufhante< en Allemagne pour permettre "'nv sion d'un emorun immjiat san-discuter auparavant sur le montai des dettes allemandes ur lesqueUe l'eaiprunt au'ait un droit de priori . On enit savoir dans les %  !•"' politiques que Mr Pona r dsir qu; la qu-stioo relative ut rpir ions internationales soit rgle avan qn'il nomme la mission qui se ren dra sus Etats Unis. Les instruction prcises sur la politique franaise lerapports qui existent entre les dett s de guerre et les questions des rep rations ioflaeroot, croit oa, sur ce m tructious. Lopioion de U conraisson de banquiers internationaux sur'esqur • ions d'un emp unt pourlAlem gne continue i tre qu *uc i1 *-n| prunt ne p'ut e tan sans q i i' y •* t, i accord comp et rn I espce entr prteurs. \ u !" rutnon "iujourd hui, les banquiers t*rm ro i (e texte de leur rapport U com n sion, mais il semble qu une aut runion sera nce.sairt ivmt sut commission se spare. Dap*s presse lran4ts' les ssoqutsrs s*e dsns une situition embrassant Les journaux disent que bi n que I* commis, on des rpatatonsembU leur avoir donn 'oote libert pont rdiger le projet d'empnut i 'All magne, ils nesitent ai er coat.e l'opposition de la France et avalait tout d'abord dcid aprs deux ktu ter de discussion d'abandonner lenr tche commune et lftchir pins lou gurment snr la situt onOn dit au fourd'hui dans les milieux officiels que la France, selon tonte probabi bl, sera reprsente dans les conver gtions ptliminaires la Haye qm commenceront le 15 juin. Il reste toutefois dcider si les experts fran ais prendront part aux ngociations aprs 1 arrive le 24 jtt'i dai dl gus des russes soviets Li participation franaise ce moment domdra de ce que les Russrs sutoat d cidduietraitdu mmorandum qu'ils ont sonmis Gnes et au sujet duquel la France a tait des objections Mr Charles Benoist, ministre de Fran ce i la Haye, sera probab ement le reprsentant franais dans les conver sations prliminaires. Le ministre des Maires trange es a iej, dit on, des dlgitio.is de plusieurs puissances invites a la tlay s des rapports tablis : ant l h m ce de vu? sur le rc:nt raeraomu dum de Mr Poincar relatif u ques tion russe p§r rapport ls cooteren On l ; ra plue 1 l l'Wi* d* 'a maison Hadnott ft '>' W*n 1 ur IPquel noua attiroil'attention parti uul re de* li >mtn j <1*iff*ir* L'achat et l'exp'^itio > d t>roduits de notre paya ont en ce to men n giande demande non seule ment la ^Nouvelle Orle*, mais dans ton' la VallAa du Uisefvtlpi L di'sir d> la maison Hadnott .t D' vVendt eer it d'tablir d*a re'% non comraercialfts ^v*c non. La NouvHIt* 0 i**i * a t le uenond pon da comm rce dde Etais Uni* dont sont Uibuianea U Ltats du Nord tuet. de 1 Ouest t du Sud. Elle dessert aussi I Amrique Centrale le Mexique, les ports du Pacifiiue via le Canal de Pana na, et H'Earope: — svee ses quatre vingt dix oeuf lignes des steamers. D ap es uoe statistique du • Be an. of T.ada .. Haiti n'a fait pour l'anne dernire que ft) dollars d'af faires avec la Nouvelle Orlans tan dn que Cabs vient avec 30,ti9t'49.1e uateuiala, .155.4JO; Panama, *2.1l sU: etc. Un pareil eut de sboses ne doit pa continuer puisqu'on appel nous vient de la Nouvelle Orlans o nos produite, nous informejr les principes q 1 jevroU former bas: des ne H o: nons avsc l-s Ri es tels qu'u> oo xpo.s mr e pi :< dent u : iset 1la Fr ne On annonce que la con n n ft nci e franaise qui lo t s^ rendre m E'-ats U -is o^ur confrer avec commissoo d conso'iiatioi d-s te tes de i^uerre s'embarquert le 24 juin i bord du paquebot P*rn Attliafa'oa l'a dej annoncw VI t'armentier e-t le chef de cette mis sion CONSTANTlNIOfLE—Le gouver nement nstionsliste d'Angora publie le communiqu suivant : 7 |uin l'es cidre grecque entre dins la biie de Samsoun adressa un ultimatum au autorits locales accodant une JMo*e pour permettre une compagnie de dbarquement grecque d: dbir q 1er et dtruire Us canon*. En cas ue refus les Grecs menac'eot df bombarctr la ville avant qu* IIS Turcs aient puexamin-r l'ullimatam les Grecs ouvrirent le ieu taisant de grands dga's. On ne connait pas e 1 core le nombre des victimes de cette sauvage agression La Sublime Porte a envoy une p-otesu 10 1 aux com misaaires allis contre le bombari ment de Samsjun qui est une fille ouverte. Les Cours NEW YORR-Sterling 4,4988 Franc 11,00 NEW YORK 10Slstliag 4.4978 Franc 17,04 Mr PANTALEON* CUILBAUB me s'tenl chique jour et consacre la b*He r.iutition de I industriel hatien. l'antalon don l mo les'ie pa'e 'e rrri'e aurait le droit d'tre fier de tant dmeeveMleot rsultat-, ma ic simo'e, toujours hant du sou ci du devoir, il traverse la vie, s:msnt le b-n NUT sa route et g>rdmt le secret de 's gestes gnreux. Ai physique, c 'tt un homme biei consitu, ie tiille moyenne, aut • dehors un peu b'isques et ceoendan' afte< tueux, car cette brusquerie n'es" que le reflet de sa grande, de son ex |ces?ive activit qui se manifesta, >ui '.clate sous toutes les formes fjs Iveus sont vifs et brillent d'une inte • 1-gen e to";ours en veil, la dmarich anid"a physionomie ouverte, 'dboria^t de fanUnije et de loyajl' 11 est l'ennemi du mensonge et de l'a dissima.un ; il 'a pas teeanns 1 de penser aux gnoaace d liypo.ti 11 alla ensuite Cuba o il fit un - jour de six mois. Son activit tant toujours en vei', Gui bad s'tssaya Hans plusieurs genres d'iodustrie. Chose curieuse, il arprit tout ans matre,de s^s seuls moyens et russ's san* toujouts • C'est ainsi qu'il fit de norab euses expri • ces avec des matires inflammables qui furent couronnes de suc es. Il y a qus'ques dix a s, il entreprit %  son commerce de tab.c qui devait n peu de temps pren Irf une si bril jlante ex'ension. La F tique de Pan ta'on Guilbaud emi oie actuellement 2 2i ovrirs et ou Tires. Elle n quatre grandes auccur< le< installes; — C.rasl'Rue. Poste N! rchand. Place Sainte Anne. 0oixdr.-ltossales bile a des dpts dans ton. s les ville de la Rpublique. I Le Fabrique de Pantalon G11I3 baud n'importe aucun tabac,tous 1-t IproJuit, quelle emploie sont t'n


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05690
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, June 12, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05690

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Stttoe oce (Ko 4-S37
Portfau Phi* HfeN
Lundi 12 Juin 22
UR
Clment Migloire
MOMHU 20GBmM
Quotidien
Af GACTlOM; Rus im*rl:n:n No .i:*h
La vt 8* hostile
tous ceux qui ne sui-
vent pas le.grtnd ehe
min de la vie; tous
ceux qui\ne rentrent
pas dans le cadre de
la grosse arme r~
yulirc.
Ed.et ]ales de GNCUR
Cbla
nivelles Etrangres
[ouvelles de France
banquiers into-nationaux. L'emprunt
jrniuonal l'Allemagne. La France
ne favorise pis la rduciion des dettes
allemandes.-* Une mission franaise
aax Etats-Unis.
| Un grand Industriel Hatien
Nouvelle 0rlfi2QS Mr Patalon Guilbaud
1*1115 9 Les banquiers interne
x ft la runion de ce soir on'
jUement dcid de s'ijonrner
ois et de reprendre ensuite
m de l'emprunt projet par
|i|oe.Bien que U commission
mqaris se ruo tie i nouveau
" matin pour terminer sa r-
ji la commissit n des rpara-
.,la dcision de /ajourner a t
ICI soir aptes que les mcanbrei
I convenu qu'en prsence de la
a cre par le vote de la com
i des rparalio , rien ne pou
are' lait i ce moment-ci pou<
er uq ^grand emprunt pou'
agne. Lue dcision dfinitive
.pease i-on, prise dcmaii.
jtbtnquiers ont tenu deut san
Njosrd'hui Au court de ce
Nn ils ont longuement discu'
(rponse dfinitive U commis-
lits rpara ions. Dans cette re-
nia banquiers exposeront pr i
tment en entier leurs opinion-
situt o.i financire a lemaai.-.
ia.ee leurs recommandions Li
cite des banquiers ne sera pas p i
' par eux ; ils terne tioot cet'
Mien entre les mains de la >o n
ioo des rpara1 ions qui fera rr
son lui semble. On a doa>
la question de savoii si les bt
i reprendrait m leurs pour p. r ers
^~s possibilits dnn emp uni 1
i|a de la p i de dajou nement
lt'ils atteadr tient 1 appel de la com
iitioi des rparations n'avait p s
I encore dcids On dit aussi qu'il
lie d lfien.e d'opinions parmi
sur la dute de l'ajournement,
ice point, sera dcfinnivemeot r
r U sance de ce matin
U dsir de la France d viter d'-
titraine dans les manoeuvres
Un les Etats-Unis est une des rai
invoques psr le < Temps
'^nrd'iii dans un article otfi-
pour justifier le ttus du gou
ent franais d approuver nn
r-jut international 4 1 Allemagne
tsla condition de rduire la dette de
Hiation.LaFrance.dit lectempsi,
ptit pas s'unir nn actequi.en sn
{Etonnait nn emprunt international
la rduction de la dette aile-
Jade et une annulation des r-
jwuiiont amricaines, semblerait
* nue ptession exerce contre le
** pw^livu UilWttK ^Ww <
Ptvtraenient amricain par les na
jjt europennes pour entraner les
*tt-Unii renoncer i ce qui leur
Nom ayons que les nations eu-
Jkanes collaboreront en vue de
** leart dutes et non de les repu
Jet. Nom esprons que notre a t tu
f compromise Wa birgron.
iqufiquts utsde! reprsenta nu des
" Unis favorisent et conseillent
autres gouvernements d Europe
*opter une autre politique ils sont
7 **ccord avec le Departemeat
^W"* niftH votes P4t
le i Temps et pour lesquelles 1
France ne favorisera pas la rducio-
des dettes allemandes sont les sui-
vantes :
ro Parce qu'il est impossible d
dire quels seront les moyens de IM l
'emsgne pour payer ses dettes d'ic
quelques annes.
20 H y a des garantes ufhante<
en Allemagne pour permettre "'nv
sion d'un emorun immjiat san--
discuter auparavant sur le montai
des dettes allemandes ur lesqueUe
l'eaiprunt au'ait un droit de priori
.
On enit savoir dans les !"'
politiques que Mr Pona r dsir
qu; la qu-stioo relative ut rpir
ions internationales soit rgle avan
qn'il nomme la mission qui se ren
dra sus Etats Unis. Les instruction
prcises sur la politique franaise le-
rapports qui existent entre les dett s
de guerre et les questions des rep
rations ioflaeroot, croit oa, sur ce
m tructious.
Lopioion de U conraisson de
banquiers internationaux sur'esqur
ions d'un emp unt pourlAlem
gne continue i tre qu *uc i1 *-n|
prunt ne p'ut e tan sans q i i' y * t,
i accord comp et rn I espce entr
prteurs. \ u rutnon "iu-
jourd hui, les banquiers t*rm ro i
(e texte de leur rapport U com n
sion, mais il semble qu une aut
runion sera nce.sairt ivmt sut ,
commission se spare. Dap*s .
presse lran4ts' les ssoqutsrs s*e
dsns une situition embrassant
Les journaux disent que bi n que I*
commis, on des rpataton- sembU
leur avoir donn 'oote libert pont
rdiger le projet d'empnut i 'All
magne, ils nesitent ai er coat.e
l'opposition de la France et avalait
tout d'abord dcid aprs deux ktu
ter de discussion d'abandonner lenr
tche commune et lftchir pins lou
gurment snr la situt on- On dit au
fourd'hui dans les milieux officiels
que la France, selon tonte probabi
bl, sera reprsente dans les conver
gtions ptliminaires la Haye qm
commenceront le 15 juin. Il reste
toutefois dcider si les experts fran
ais prendront part aux ngociations
aprs 1 arrive le 24 jtt'i dai dl
gus des russes soviets Li participa-
tion franaise ce moment dom-
dra de ce que les Russrs sutoat d
cidduietraitdu mmorandum qu'ils
ont sonmis Gnes et au sujet du-
quel la France a tait des objections
Mr Charles Benoist, ministre de Fran
ce i la Haye, sera probab ement le
reprsentant franais dans les conver
sations prliminaires.
Le ministre des Maires trange es
a iej, dit on, des dlgitio.is de
plusieurs puissances invites a la
tlay s des rapports tablis:ant l h m
ce de vu? sur le rc:nt raeraomu
dum de Mr Poincar relatif u ques
tion russe pr rapport ls cooteren
On l;ra plue 1 l l'Wi* d* 'a
maison Hadnott ft '>' W*n 1 ur Ip-
quel noua attiroi- l'attention parti
uul re de* li >mtnj <1*iff*ir*
L'achat et l'exp'^itio > d t>ro-
duits de notre paya ont en ce to
men n giande demande non seule
ment la ^Nouvelle Orle*, mais
dans ton' la VallAa du Uisefvtlpi
L di'sir d> la maison Hadnott .t
D' vVendt eer it d'tablir d*a re'%
non comraercialfts ^v*c non. La
NouvHIt* 0 i**i *at le uenond pon
da comm rce dde Etais Uni* dont
sont Uibuianea U Ltats du Nord
tuet. de 1 Ouest t du Sud. Elle
dessert aussi I Amrique Centrale
le Mexique, les ports du Pacifiiue
via le Canal de Pana na, et H'Earope:
svee ses quatre vingt dix oeuf
lignes des steamers.
D ap es uoe statistique du Be
an. of T.ada .. Haiti n'a fait pour
l'anne dernire que ft) dollars d'af
faires avec la Nouvelle Orlans tan
dn que Cabs vient avec 30,ti9t'4- 9.1e
uateuiala, .155.4JO; Panama, *2.1l
sU: etc.
Un pareil eut de sboses ne doit
pa continuer puisqu'on appel nous
vient de la Nouvelle Orlans o nos
produite, nous informe pa* conaes, pareeque personne ne
tait les rclame ncessaires.
Nous engageons dons nos cm
m -rceotl entrer en relations ave-
la Mison Hdnoit ft De Vfeodt,
1131, Gravier St. New Orlans, Loui
siana-
N--" av-nsto j'ursa^mit I et
'rt personne! et rendu un clalan'
ho^mac" i tons ecoi qui, par leur
activit, leur 'ravail et leur sens des
'flaires honnies ont pu donner
l'exemple d une vie de doiture s'le-
van bien au-de.sus des ambit ons
politiques et des stupides con 'ir-
ions de l'artivisTt sans scrupule.
On ne neut admirer le travail sans
lu mme coup se dcouvrir devant
'a personnalit sympathique de no'.re
compatriole Pana'on Guilbaud qui
triomphe en ce moment avec s 'a
brique de cigarettes don' la renora-
ie et de la ruse. Son existence ne se
com tique pas de formules cres
par les professionnelsde la duplicit:
il va tout droit son cheaa n, as con
naissant que son travail et idle
ses devoirs ainsi qu' ses engage-
ment.
Pantalon Guilbaud est n fr
mie le 29 Dcemjre i.VSy. H n'a donc
que (35 ans. Tout jeune il vin-
Port-au-l'rince et dbat.i i U l'.C'.S.
Quelque temps aprs il tait chefjdu
service d'lectricit du Cap Mairien ;
|entre temps il tait mcanicien en
chef de l'Usine a glace de Jrmie.
ce del Hiye. Ces rappons, ijoat
ton, indiquent que lesouissan:
en juesiionsonl e l'iremeut 4 accor
tv., Pran c >jr les principes q 1
jevroU former bas: des neHo:
nons avsc l-s Ri es tels qu'u> oo
xpo.s mr e pi :< dent !u : iset
1- la Fr ne
On annonce que la con n n ft
nci e franaise qui lo t s^ rendre
m E'-ats U -is o^ur confrer avec
commissoo d conso'iiatioi d-s
te tes de i^uerre s'embarquert le 24
juin i bord du paquebot P*rn .
Attliafa'oa l'a dej annoncw VI
t'armentier e-t le chef de cette mis
sion
CONSTANTlNIOfLELe gouver
nement nstionsliste d'Angora publie
le communiqu suivant : 7 |uin l'es
cidre grecque entre dins la biie de
Samsoun adressa un ultimatum au
autorits locales accodant une JMo*e
pour permettre une compagnie
de dbarquement grecque d: dbir
q 1er et dtruire Us canon*. En cas
ue refus les Grecs menac'eot df
bombarctr la ville avant qu* Iis
Turcs aient puexamin-r l'ullimatam
les Grecs ouvrirent le ieu taisant de
grands dga's. On ne connait pas e 1
core le nombre des victimes de cette
sauvage agression La Sublime Porte
a envoy une p-otesu 10 1 aux com
misaaires allis contre le bombari
ment de Samsjun qui est une fille
ouverte.
Les Cours
NEW YORR-Sterling 4,4988
. Franc 11,00
NEW YORK 10- Slstliag 4.4978
Franc 17,04
Mr PANTALEON* CUILBAUB
me s'tenl chique jour et consacre
la b*He r.iutition de I industriel
hatien.
l'antalon don l mo les'ie pa'e
'e rrri'e aurait le droit d'tre fier
de tant d- meeveMleot rsultat-,
maic, simo'e, toujours hant du sou
ci du devoir, il traverse la vie, s:-
msnt le b-n nut sa route et g>rdmt
le secret de 's gestes gnreux. Ai
physique, c 'tt un homme biei
consitu, ie tiille moyenne, aut
dehors un peu b'isques et ceoendan'
afte< tueux, car cette brusquerie n'es"
que le reflet de sa grande, de son ex
|ces?ive activit qui se manifesta, >ui
'.clate sous toutes les formes fjs
Iveus sont vifs et brillent d'une inte!
1-gen e to";ours en veil, la dmar-
ich anid- "a physionomie ouverte,
'dboria^t de fanUnije et de loyaj-
l' 11 est l'ennemi du mensonge et de
l'a dissima.- un ; il 'a pas teeanns
1 de penser aux gnoaace d liypo.ti
11 alla ensuite Cuba o il fit un -
jour de six mois. Son activit tant
toujours en vei', Gui bad s'tssaya
Hans plusieurs genres d'iodustrie.
Chose curieuse, il arprit tout ans
matre,de s^s seuls moyens et russ's
san* toujouts C'est ainsi qu'il fit
de norab euses expri ces avec des
matires inflammables qui furent
couronnes de suc es.
Il y a qus'ques dix a s, il entreprit
son commerce de tab.c qui devait
n peu de temps pren Irf une si bril
jlante ex'ension. La F tique de Pan
ta'on Guilbaud emi oie actuelle-
ment 2 2i ovrirs et ou Tires. Elle n
quatre grandes auccur< le< installes;
C.rasl'Rue. Poste N! rchand. Place
Sainte Anne. 0oixdr.-ltossales bile
a des dpts dans ton. s les ville de
la Rpublique.
I Le Fabrique de Pantalon G11I3
baud n'importe aucun tabac,tous 1-t
IproJuit, quelle emploie sont t'n


l.E MA UN
Iouys mm
tranger
Ptr Ubl, 10 Joie
MOSCOU -
L procs de u merrl'res du narti social rvo
lutiannaire $ ouvrit h e- Les cl.eli de la 2*me >n
traationale et de autres organisations so:iaiist->
uropdennes Utlcnaaieat Ici accuses i nu. on r
proche de trali'r la rvolution rua*e et tonner u
lomplot pour i'assaMuai de Lrnine ci autre,
chefs bolchevistes
iOKIO La pres'd nce du ctweil lut oftfrta
l'amiral Kaiu qui n'a pas encoietait cannailr,.-
de rponse.
LIMiJN.N'L De vir>l< Ml ora/es ont OCCMien l
l des dbats r#n*idnM < l rs rcoltai or.' tre.'
prouves la <^ne a l aOFIA I e onrg*i ftai-e yui donnait tant
n'apurenens.m te l.iimna sans pius de mai qu
latl dlMOMT*.
I A H AN li Li Lornerenre s'ouvrira Ir ;',
lun dans le l'alais ii onie oi discours de tmnvcnur. Le gouverne
tic pi hollandais rrcliccrtc la simplicit. La pre-
rC plaint dga du steret qui entoure Ici ptpartllll
les ]outnalistrs ne serait 01 pas ailinis dans I.
I liais. Seuls les dlgues arec des cartes v an-
uint accs /: puiasativ.es oui dcji non'. Irai
teceptanon
PARIS Le prince Mona.o a transporta
1 i.r dm une :i aison de san:e stm clal es! giave
La reine Vicoria quitt. Fans iptts avoir lait d(
roint-rsus achats et tut salu \ son dpart pnr
les reprsentants du gouveci amants Irinail et ie>
ambassadeurs d'Espagne e; d Angieten.-.
I a chambre i vot 2 millions pour li clbra -
tien du OMiiennirf de Patuur a Si'asoaurg.
BtSNOS VUES- Une depene Ju t'osa
dos annonai', que la Hpitnif du H.iaa;ua> aurai.
el prise par les forces rvo jnonnaires aVapra
tl autre* iWpchtt le gouvernerai ru serait wcort
maint de la Capitale.
ObNEV'H Lno aVlg't'on irlandaise >e ren
dratt en Siusse cet l pour tudier le Muction-
rerr.ent des constitutions Icdrales et cantonales
dans il but d adopter une loi et rglements se m
laMe* pour le lutur gouv^r ne-ne ni de lltlande
CAlnB '.e prince de Gales eu arriv hir
il icia >a dern cre escale a Gi.iraitar le 17 Juin.
Mise au point
Port no Prjnc* l9j H 1922
Monaiur le Directeur du Journal
-'Le Rail Pioent
Mr ie Dire teur.
E V.
Mort du PwtteMftar
Laver

Ce n'et q-i arjonrd'b'ti entempn'l,,,
uuejat pr.H ronii.-inH-mior, d*l*ri '1 "
Gif i 1 tu'e Au /'..' de la plume,oan
0 11 votre diiui da 7 jucicourt'it.
.la vous i- neic e de la no qne
01 iw'yavtz COBMierd et o vo'i
l.n acirie rure < U nrMp-n-
fraraiaf | |a foi* foi irn loOHle
nort* ou la piTinn" du nrof*r
tavfrn **AA* Pri". S M '
! ^"'nipr* I ?e de ao'uan'e dit 1 ot
ans.
Son nom rpa'prn r-onvn-' '
H on fiea inpillpura hipnfii,'nr dp
de
I hrBA'OZOnirn du paludiarr" et Ho
pq 'ranamiaeinn a l'homm* par '*
oiqrp. da monatiepp, qn a porinia;
b j j .
Hanmm'\iu>i)i w
, US GK^ir-B M'
0 VFW OR'ENf.. 'n 1 1
Aux Commerante J'.iini j
la tntt victorieuan cantre la terrib'a
'--'iidia
a z b en voulu rappeler la ilfl mou lii rpc/reilA pre. Je'tir
ntitdei:OOOtrraot ie tue iwi du cord-i
'auteur de .lu /// de lap.ume,* attn
hue a mon t^u pre. Au reste, celui
ci eut il t coi don Mer p..ni julien
jue je n'aurais pas eu rougir.
leHn Geo ges Annulysse Kosemjnd
iu. se danses au Lyce Puiiuu
incuipor au rg ruent des tiraii- ^ iri
iturtaoua le Praidaot Kubre G f-'-."" *mm^"""mmmmmmm
irard, il en sortit pour entier l E L.6* T^tK HP11 VPUX COIU
cola Nationale de medarine. C) umaj __ . t\n _
uti pere.le gnral B z le Roaemon.1 lllllIHCjlIPP IH ICp'6
praticira eu droit, bonne e Mpeal 0n Bavait ^ qiJ lei ratg apDor
eur, aval an grand a eiier a i> - flj
istene, a L uuu Cju.Ii
' ^"HifJal
no
*uipi,
Noui siri.] e port votre oonniu<'i n
en lettf kitlavi) e nainoii coinmer'ii:ln ppciaif 01 |
m'rii> tioi da 1 r 1 Inita d'Iiaiu qui saut eu nid 11 de nui l
MrofMaar dnran* d InnonM n |a ^ JUVell orleana inu dana tou e la V lie du .VJ
r-pfg nu Val-de-Gree, H devint chf egl |e p0rt dtetribuiaire.
do pprvice l'Ioatttnt Paatpor, o il v
ron'inue, tel rechprehas dp pa.s^i . oftdan- une long u s*p*nn_c* dei^ff ur-s et uae coanilm-i
teiraie. pirti-aii^anent ceUPtcon ciale ne not e place aous croyons pourvoir mi toile O,*or*.0,
pmant la maladie fin aommpil. ,8er ex -i.ier.auMi ponctu- lleua-ai et a do. con li 10 n aussi da
qui ce soit 1.a corn n ssiio qj il vjjs couv eu liai: de -ou, coa
Il P nit mmhro H lu^Hdd'Ot* *e
MpaJericip depuis leHS et dw I cad*
mi dn a(*i','>ti den"i ISf-. Il
avait pu. en lsVe7, le prix Nobel de
Mdecine
Le Bal de l'Aliiau e
Franc ise
I i* r.'.ind B11 orffrni.' samedi "or, par l'Alli.in-
t-r frjnilsf, an arofi de "-s onivrei humanitaires
m1 'oui la 1 '. dsirable.
O^s hrl"^^ d soir, la grande salle du f.er-
.'e les Hommes d Affaires" somptueusement
H.-,r.re. et Illumine, 'ait remplie.
On commence .i danser aussitt aprs au rvth-
dune musique en'iain.imr pour ne se sparer
qu' tiois nrurfs du matin.
I a nouvelle musique de la Gendarmerie joua
ses plus beaux mor.'enu
Tous nos compliments ans Membres de l'Alli-
ance e n'ii parttcu icmeui a on prsident Mr
1. C. Lhtisson.
- r 1 1 *W7i-naaT7 iTT 1----- p.'V<. Da rtbic d toui 'es noinls iv
irTtoir 'ui arrive et il achte n'iir>
poile m^'l'e quantit.
lOri'i mrh nrt, marque Chico. te
lionnV !>Ie trlcit, s.onf emplo
yff Bftoi h* h'r > t-bac, deux au
ns p/ur les- cigirettcs et deux der
nierei pour aiguiser les couteaux.
Vou'rz-vous MTOif II quant t c'e
Ijbic trivaiil* par jotV '' Cf"t 01
ent anx honames la pestp;on vipnt
H'npprendre, our une coinnsntiica
Aunu.yaaello8etnpiidjuBop,)or ,iondB M Marrboai l'acadmie
un de continuer la clientle da rtp ydiclne d* PeHf qu'ils peuvent
un autenr Le qui ne l-einjeJn pas rnmnBlq'iir la lpre, la destrjc
danalau.te, docci-pec d.gcement lion de ces rongeur* eu peut-tre
iot,inMUHH 'ueJen,ax de U contbuse ei ronpliqu, mais elle
section Nord.de Port eu Prmce, pii ne8t paB iou,jlp. 4
celle de juge aupplaut au tnn n-l
civil du c leesurt.A Pavnemeut da
Prsident Saloraon, il accepte, volon
iers, a cause de son got pjur I tri
militaire, Je taire partie de 1*1 at-
laajor du Lliei de l'Eta', avec les
gueraux lustiu Carn, Edmond
Hraux, Vr bar Rgaier et sut es
Ses umileui* uinis turent les uk
ne Bjuijjlly, mou parrain, lus La via
iOireSau.il, les ib- Mitton, les Mea liai ltlll fc.VllinQ
gne Uoudouche.les Hache Grel i*r,
1esMiluD.11 Cunuauuel Ie9 Tli.
Laberu. peraonuaiits d marque.
L'est dans l'exercice de a fo>c
non de membre de l'ittat-major du
l'iejideut de la Rpublique qu il
rnjutut fort au l'nnce aa villa na
Nous aoTomee en relations avec des oniei-ts disDosiot U
astitz cotiKiil ablts ion paa aeulemtiut pou tso^.Kr leur intart
en 1re aatisfsction, tuais aussi ceux de aos a uis.et de faite lie
et l'Lxponatiuii sur une large cuelle-
Nous dsirions vivement que les rapporta qii pourrniea' 1 ti
votre misun i la no re deviennent proiitaOle l*uue et I aura |
Veuillez prendre uote de nus aignatures respectived.et agrer M|
nos Ealutationa empreaea.
HAONOTT & DE WENDT
W. C. DE W EN Or!
Parisiaua
La pluie avant contrari l'exhiei
tion du riche programme prpar
pour hier soir, U Direction le rgpr
ve nour Jeudi, Fle Dieu, toujoura
a G. f.90.
TradtSchool
Par dernire correspendance, re
ue des EtaU Unis, nous avoas ap
ptis, avec niai-if, que le jennea
Ludovic et Men Roeemond, (ils de
nore ami Jnlea RoBemond, ontob-
ie, le ly docernbre 1884. l'ge de tenu, Harl-m Evitdng lrad School
38 ans, entour de l'esiune publiqu de Npvv-York leur ceitilicat, de
Vous VOffcl qu il ('i piudent de ee deuxira>s anne de Renie la s^tis
uieu reneeiguer. avant de parler des factioe de leur profeauur, D'ici
eligloei des |eoa, une anne le fils Ro.eniond pour
Veuilltz je vous pr e, en mani e rout veuir oittiier leurs connai-aan
de rectilicatleo, publier la prsente r.p. au P'ofi du pays qi Ma font
et agrtr.Moaaieur le Directeur, mjs apprcier I* t*l
ineiliecies aalotaiions
Jules ROSE MON D
( iljll. 0. il. l'htt II s'Ull
Lu l'ele de Sai .1
C'est demain, i, Juin, que le quartier du Bois
janie Kilo pour lia cigarette! et Cin Badrete onpatroa :gaiw Antoine de Pdeue.
a i-t. i c tout est mis en icuvte pour la russiin de la
QUlVe di ux K.lrs pour le Scafersti tV.!t.. ,iqudle 5Slsteri le Pri5ident d.Ha8itieMe
il se 'ah iaue par jour (2-000 c*gi
rettn i la raain et une moyen e de
a.roo c gaies Veveys.
A propos de Seaf-rlati i! est bon
c'e faire rappeler que c'taf pindaot la
fivne rnrep-nne que celui de Pan
laiton fut ppr^'i. Le scaferlati a
la Rfgie traoaie ne rouv^nt 'r
importa. ksm'tt-urs se rabattirent
ui le tsbac (niibmd qui eu* leurs
faveurs. I a ptifrre ayant pus fin, 1
scaleila'i Guilbaud resta le favori
ayant t\i reconnu tupneur, i
aie son atone dlicat.
Des cipdmoi's de tsbac, de cig
lettes sont fanes chaque semaine
pour tonte la Rpublique et les de
mandes tout toujours plus impor
laotes.
Les marques de eigurttes sont
10 La Gieiia haitieone ; - La ior<
au ptipcienne et b Camlia. Il y a b
'cateilati No 1 et le No 2 On tabr
que i*gaiement les Cigares Veveys d
las Londres,
Pantalen Guilbaud n'a jamais
jollicr de charge publique. U trou
^e que lorsque le citoyen peut se sut
t'C il eit immoral de demander des
fonctions qui contrari.raient son en
treprise prive.
o peu de mots nous avons p"
tent au pub ie .e charmant indus
triai b en connu des nombreux
clients oui lui sont fidles cause
de l'ex k ence des rro-lurs qu'ils
lancs et de ses manires agrables.
Saluons et suif mode man convaiacu
qui fait benneur au pays et cft ons-
le en exemple i la jeunesse qu. veut
volacr par le Tiavail et par 1 H r.
Louis iorno
l^es Messes seront ites i ; heures, e. heures,
tt la Orand-Messe i 7 heures
n'a
L Drapeau
flott tiinr sur
Palais National
BPar le SjS Panama a laisat aujour
d hui pour New.York, en rOOfl M
A. 0 U Thompson. gnt *n* rai de la
UlOlIlt. Panama Liue, accompagn da s
dm me
Mr et Mme Thomp3on ont bien
voulu nous remercier ponr les mar
quea de courtoisie dont ils ont t
l'objet. Ils nous disent : au revoir
ainsi qu' leurs nombreux amia.
Noua leur renouvelona nos aanti
mens de sympathie et ri remet,
.'
pis
le
Hier matin en hissnat le Drapeaa au Palais N*
tional. les cordes turent rompues
Le mat ttant assez haut, on a pas pu trouver
un ouvrier pour une rparation urgente-
Ce matin QBtaiMnMnt ces rparations eront
laites.
Jl
fil
La loi d'Emprunt
La Commission spciale du Con-
seil d Etat charge de atataer aar le
prejot d'erapruDt a form ainsi son
bureau : Emile F.'ie, praident,
Cbailea Bonchereau, rapporteur.
Avis matrimonial
La dame Ludovia Dotoiaque avise
la public que depuis plua de trois
ana, elle n'a rien de sommuQ avec
Monsieur Jusun Anacron, sou
poux
Une drmande en divorce va lai
tre intente,
i on au Piinee, le 11 Juin 1922
Mme Ludovia DOMINIQUE
a""""-^-nnnininnninfajnninjnjnp^^nnB^^niiji
Davistorvol ( r>eorgie ) 10 Mai Mk il l I t a
Un |euue ngre, g de 15 ans ar 1|M|( Kl NM fUmlAlf
t sou, i'.nculpa.ion d'assassinat IJ P nidDC dflUldlS
une femme au service rural des * ela MMMlMiW
'st>'s. a brl ajoord'hui dans
rt
d'
pn
des circonstances hornb'ea
.i premier lieu, on l'a b i
petit feu pendant un qmrt d heurt.
et entre lea cria de donleur q i il
poussait, on la qu^ationn concP'
oant ses complices 11 a fait dea d-
clara ioiiB impliquant un autre a 1 >
leecent
Lea hommes qui ont pris une p ut
active ce lynchage, ont alors atta
ch leur victime un arbre et on*
allum ud nouveau fea au-de sou*
de lui Pendant que le supplici b n
lait quelque denx cents coups de f
ont aie tirs eur lui.
La foule qui s' evait 1' 00 e
1 sonnes rechercha msurei aut le
complice du jeune lagre.
Qualit suprieure,
Ea vente Chez Alpbonae MAYNES
11 > Rne Uo^ne Foi.
ENTERITES
et MALAOIIS G*TRO-INTI8TiaALa
I Dlarrlu-f vertaim nourrl*iona.Ent4rltsnuco-1
1 membraneuse, tuberculeuee; Conetlpntlon, I
I AooldenU eppendiculalrea. Fivre typhode, I
| llalsdits aUtaiSON OIRTAINI par l'usine de V
| La PLUS PUISSANT ANTISEPTIQUE]
toi Mercure ni Calsrre
liUliitni lrtiium i'.nu.iriic intul-xaU,
i le dose de 50 tlOO gouttes par Jour
ld ANIODOL INTERNE!
' V dans une tasse de fleurs d'oranatr.
i a l'AJnoooi,. m m ssek^rU.Ptn,
la.
Produite Ilat'en dont nous vous prions de noua envoyer le. ebad
Quantit, qualit* ei prix. Approximatifs eujeta aux fluctuation
eue.
Dividi T. 2S40 Iba
Caf Ib tu et lav ,
Cicao
Miel en baril on en ferblaoc de 5 g
Pelure d orange tch i gde quantit
tapok
Lemon ( eu ci^on vrr ) u cai^ji eiveloppi ave: papier lij
Lignun Vitea T f240 libs
Acaiou / pc fi tat bro ou carr)
longueui largeur hauteur
Campche
Huclie i
iijis de Chne T 2240 Iba pour traversa de ch mi i d 1er
Longueur largeur- hauteur
8, C, x f 1/2 x 1/2
Quautit 8-n-i limi'e
Cocotier par nr. graod qimtit
La Caose ' *' *
Tamarin ' '< .
Jinjambre
Pjaux boeuf t (tt ae*ra qualit aech sal et an simii
b bit oa^r aac d 100 Ib". *n
F 0- B- Port d'embirquemant ou C I F New Orlani-
TtepoIlM 1 uonrm'ble dunenMonH dairaig prix, fjor
deaaande, Sp. ifi longueur, largeur et N dn dock.
.
La Maison H, Silvei
innonce ses nombe*> client* qu'i
vient dv re eioir par les dern
bateaux les articles suivants.de to
supriorit et meilleur march
que partout ailleurs*
^as rriir anglais nouveauts,
Diagonal noir suprieur.
Alpaga bapiisie fine pu fil pour chimufi. ,
Colon draps anglais 9,4,
Coton olraps airricain 8|4.
Voile bUnc carreaux & barres.
Voile uni blanc et couleur-
Organdi couleur
Serge noir et bleu marin pourjupes,
Damayse blanc e couleur pour nappes
Toile matelas sup.
Toi e draps pur fil 10x4.
Madrassuprieurpour chemises
, fab'pe anglais,
Tulle pofcr.Toile t pour motiniqnaire,
Bandebrodes luj^sa de tontes les qualits par boiteJ
MoHt'Otti'cdtileur sup. et int.
Molletons blancs suprieur.
M Dock blanc. Kaki blanc.
Un!] fil blanc anglais- Drill coloa blanc aog< iup*
Salin ch*ne pour tailleurg-
Kaki jaune ang exlra qualit*
Percale blanc extra sup-
Calicol de f.mMle.
Calicot po ir jupooa. Piqu |blanc aup.
Lus rioe barres ponr tailleura
Crpon couleur fleur arg
Deuil noir sup. Tuaaor pour jnrei.
Tuator pour cbf miae et pour r bea,
Voile brod cool
S'ainette blaoche et couleur fleuri
Soyeux D'eue et couleur auprieur.
NanionK baiate cool. top
Serviettes de toilette hlaneheet couleur.
retelleM pelice pour ho a mea aup.
Bretelles pour enfants aup.
Iodiaa bead coul pour pijanaa A eberoieea, ^-a
Fiqo couleur & barres pour chemises homme & robe* t*r
Venex voir avant d'aller aillearit
vous serez satisfaits.


ti site*
$n
jour viendra
tena pfml
Bureeu da 1 r*- VUKTIf No 178
6 a'
jiili*rrci-<-.il'',i< Ambre vermeil .. -
flirt. rta Mis*. l.oW. t,/fl.m-i <>'>">. l'.'la.. .Vu0rl. Jrlt. IUUMHIH. < '-/-
il et Houit: agent pour Ha t. 1710. Rue du Mag i n dl^al
I es g'itrrteff """" net de r>r
ou le '-PANAMA rst aferdu
Po t ar P Vv '" p* de r-i^'ob'lj
C Z, U In 1 -. i I '" Tosa.
Les M*: i H"*-* rou'"r" r* e-
ron drfiivr io r 2 'V tin>-
tioo de Nfi Y< k f es m ta uro
pe--s ur di maDde fs e J'f OPa*
Cp vapeur ptr'i'a r ur K'w York
vi uMjh, dans V prs midi u
rr*tre rur.
O P. THOMFSOU.
Apert Grerai
attention!
AU n'on /
Meubla? imit Uon Osier
< r rix l'Fjpos lion Agricole et
ln'isf elle de Thor Mai T92J
Port au Prince H i'i.
Sa o 1 i fc*M n ees comportant :
1 rarap. 1 bu'et. 1 ti>h1e, 2 ha
ni'< 1 tot" e, 2 chaises Prix P. 0
r.V aises !' ngues n.
l'erceau d'entant sur commande
raciale
Ch is's Irrgues 4 10 Cou'eur
uivart 'ei 1 ots.
M': ance
Solidit
Os" rjneub'es sent crm'iaits en
boj* irrputrescibles.
F*'i"s artificielles en coquilleipour
ornement 4e alon.
S'dreser ?u Brzar drs Otrlemen
ch'f F. Lfellrer r on sa'nr et nn
b-ca'd'enfant avec de fleurs atti
fi:i-1 es 't rp' n prb ic.
Edoiard GAT/THER
**)
as
Dr Juslin Dominique
De la Facult i Mdec ne dt Pari
laMistan/desprofeneuriDenkeetDenUhniai de Ha
Office : Areiue G revoira 819
He r 1 de Consulta Jorti : 7 A kri | 5 < q*Jf ne -4
Bv
par la pendule!
La Ciimt Patte da Bany
donna uno compldxion parfait*
minute.
La comploxion reste parfaite toute
soire avec une application.
La Crmo Perlo de Barry est une orme raffine,
qui embellit la peau avec un dlicieux t dlicat
parfum de la roso.
Son emploi ne peut pas tre aperu car aile
donne a la peau une parfaite* naturelle apparence
d > la couleur de la chair avoo la douoeur d* la
peau d'un bb.
Elle est conomique et donne grande satisfaction.
et
S
*
c
jfta
u

*
Sel Fros
l'onr rt placer la c **l > der a la
retrmea.
La Sel Frea ea' 're employ par
oui et ait iadiaraoaeble dana 1er
ria/na*
E 1 ven> an Ko fl06 do la Rup
Amriceire
B U G G Y S
En vente chez
i... Pn* mmmnn AGGKJIHOLM
\\\u- m QwiAU
Repassez vos eheveux
S adrefuer M'> Bomaonn 'e
Rue du Mnn'plniB Ns 1531
Pneus et Chambres Air
Panama I in?
Perdant I abaenre du Gap' O B
TbomprOB. agp' t p^n^r-l de la Pana
ma Lme. Mr A D Smith procora
teur, lignera en Bon nom, le? ch
ques et au'rea picea Jp la Compa
finie et traitera toutes affaires del
Panama-
1A aurface Non-Skld de
-/ Firestone voua aaaure une
pris* are partout, ainsi qne de
ktlomtrea additionnels de aer-
eice; la corpa ou (la" carcasse)
eat fort et soutenant; la qualit
excellente du caontehoncdonne
n reniement frable, un
bonne traction alnal qu'un*
protectionrernarquableranto.
Un esaay toob proutera 1*
aus-dit; ensuite, voua contin-
nerea logiquement de voua
quiper avec le Pneu et
Chambre Air portant 1* noaa
Firestone.
Lee Chambres Air Pireaton*
donnent dea servicea d*
longue dure car elles
conservent l'lasticit.
L- PltLfclZvt i\N
AlUfcHHOLk
atiun American
Suyar Company
La Haytian American Sugar Co
avise !<> "'public que depuis 1 ter juin
courant V ge ce de vent*, d Sucre
Blanc est confie exclusivement Ur
lie Tmnerds AVGVSTK
Pot a P:r*e, I ii'i OW

Au Bois Varna.
Duiccber.
S'adresser a Mm
Lelui & Fink, -"<
r
On demande
S jdrtsser
I e Moniteur dp i8Rt
aux bareiox du jouinal
Fonde 1876
BAS PRII
On demande
ah
te*9
rVMt** Tin i tMm Cs>
AIm. Okto, L 0. A.
U i prPTei' pbo'ograpb'qo*
coovrnri 8 mtre.
S adrpfs'- ' r.o'f,p,"plt"e o*
Clsrence MF.vs ro Pp'-b Icalna en
f ce d-la SiaMnp ia Pompiers.
Dernier Avis
Le Con.ii -iu kune ! T. Lsuwertunr pue
instiniweni tous ceux qui ont tocore de imi
de souscription de vouloir bien les dposer. L i-
I rufuration du ircnmiient don avoir lieu lu
, CTCcluincmeni.
Port-au-Princ', c 8 Juin is22
SUPRIOaUTtf BAS PKI PnO.\^T!TLIDI
lent Dm 1 i's chi>n:q ir> pba*maceutique ' ,llr* !*' ?^
dabl ia p c pharmacie.
IPICKS : IVitrr#, Cnfaelle. Girolle. ABU toile Mu'Mna etvttc
SUCRE RU'h l\ .,.i
SPECIALITES /M*'u;u< priv*/ Lyaol dainfpctaai.Parfasairia. taJaa
pour barbiera, B^y rlnm. Chocolat en pondra, huila d* Mi r.
Eouiaiuo, Col creim, Kuraiia rour f-i'a aaaarcaa at aa* a t*.l*ta.iai
de Uinnine, Poudre con'ra W* inect** Solutioa pour con*rv*r i- H
frta UltdtMag ie, Poudr* aupueur* pour ;.''" /"L*"";
au* nce de tleura Btn Hp Fionda. Miel n*r la tsble Mon'ard., laite
,iO iva ooi r la tab! Bioa-ea.a d^nt-. Pipprrnia Ha la pour raaaaar
iaaroonatiqaei trae inaectaa, Ragulol : Huila coatra a.naUpeMoaa al
rooble* * latea loi rhrocqwa Th* Cira pool > r-^uata. '.aaaaaf-
, lix>r#. Epie, .Siropa d.ver. I' iataraa diveraes fla eta, a t. e f.
L) 'mtnd.z la ratalogaa dea spcialit.
f> nfi Bt voa cotraa. ai A l.EHN A FINE, loc; vom a r< a ab.o!...n|
"l Toot le bonnes pbarraariea i paya *'appro?iionaat ha WBH
Lon R Ihbaud
Age^jt eaciuwf poor Hait
Le Rec3ieup Communal
nvte ls Co ?a'fl 't h m eis
ccrrmiDJUK I vfrir *sr^vitter de
l.uia imrts rt dit pra,
PatU rar t*i t** '* f?*'e ''rr* n
[dUi d- i'" ,4"-'t' '' 'a r"
b ihtiwt du praioi d.- rrerurri de
| g>u ur s( od pittai i( t M x
W t u t i rf ' 7 l< '>"
j ClBtct DEN Zb
eu tt. TBEBAUD
Vo t ou-l'rinec ( UdUi )
\!anufactiirers Agenl
Co.missiou lerchmt
r.:-


Dire la pression
[;
m GkdiI Htel de France
qui p*r ta '"" in wil"e nu entre, de* affaires se reeommande
t lus mue inmtit tw publi". ' mn no b $mt et distingus Clients
MtffM i l'lvl N E >ogne e i ftw IV.-. a / ri*ce.
L'Hit) i'Mie par galle 't pir bariqai
drs Vins (!eloen\ Rniiys et BUie
Cm Vmm w neni (tir* t. mtU dp II \ RSi C ' fgj ffarw'? *Mr
fol a> ia/m u po.WW I* vrmi'er par a>i CtRTIKlClTS que
m< wj feOhJ / la ois o mon des l fut*!.
Cha^pagn* et Vios Mousseux, prix modrs
Conserves alimentaires franaises, crmier choix*
'-
wB w*~ *-
Pharmacie Centrale
Prtfmfc d itui irmehew. Eie-mtgn yggg^j Hw*f*
LE MAWH
Avis
LAdminiiiiation oarala dea
rsstei lut ta devoir do rapMitr
a pablic. tt tool *#flg"J!J
MrtlCllitr. nmpn qui Ml fb.te chacun d Ppos'r"
nom etprro-n. lieu de rsidence,
te, mi vro <1e tout pi rwoMM
d ou simple da P ' >*
cocfta 4 te soin*, pour tonte IrsBs
iisa.an de correspondance, .nii
Itntneur qo im*,rtar. >t f,
dam le but de fadUttr. le jm sit, la ratoar su Baa d expdi-
tion *t la nniie P"l "n,"sV;!i^
expditiar des letres eu pi qef
n'ant pu tre dlivre |0tr MM
diverses: lettres en isbuta, osain-
asnca d edresee.dpart tans adrasse,
caede dcs ' V?*, ibm
Port au Prince, ta 8 Jeu W
Atleation
Occatio xceptionntlle
Wn b jfgv A veidra a'sysnt qae
deux MONiaei de lervicei aea teui
accs-ioirsi Admit* tobi la mai
onrgoe ie rendre, l'huile d*
meii Aagle d* Hoi dei fraatiterti
ai de bentre Ne 18.
m^mmm^ *~*
lue bonne aubaine
Pour les Centlemen
.ea i metftfl d '' B" * diiii gu font avisai qu' partir de
etttg MiBmne. Aivoire W Ta LA MAS leur off uDe occeuon exception-
nrli- rie rlriili h jpu de luis leur ^ardo-r(b9.
( tu'ila i" i**BnOBei t |nn tle v-nir voir : .
l', mieibi cli' im*B a nulle plis, msrqte ARROW, de vritables
mvttp rt "'t. ** ">" Hylei et de pnx n.odiques.
Lbi (OkfoitBtfei l'vjMna Varsity, les diiueniateurs de coofjit inlime
tt ree ucis dt- iUiUui exceeataii
' i** Uv.>-cols Ida et Arrow, de tiy'.fi utivenels, errptBs et moui
po tout** ta oc en-'oui .
|m icnbtoiWvui li-VD. qui donnentde l'allure et de l'auance ft i
I. rai' (. '*' **,,,,s demi-loi-gnecr. inipprcitbles en celle laiion.
Ali'i. Ida i*ui, du cbi I ." ..,
I.tj/bi ie teJ' | a toii|oun le oine, n aie il aide souvent le distin-
OTtr.
Atlentiou
V-
Peur les grandes vacances
Occasions exceptionnelles
AU
omptoir Franco*Hailien
FBENCH
pour travailler,
La vie courante des femmes n'est souvent
qu'un travail incessant. Combien plus ardue
est la tache quand des malaises particuliers
leur sexe rendent chaque mouvement pnible.
Le systme nerveux est drang et la vie est loin
d'tre gaie. Les femmes qui se trouvent dans
cette situation devraient profiter de l'exprience
de celle qui nous a envoy cette lettre:
Liiez Ce Que Cette Femme DU
ManzanHlo, Oriente, Cubl." J'&ais anmique t souf-
frais lors de IBM rgles. Ces douleur* me foraient sourant
rester au lit. Les douleurs, toujours dans le bat ventre,
taient quelquefois aigus, quelquefois sourdes et Je vomia-
sais souvent J'ai souffert de ce malaise pendant quatre an
avant de faire connaissance par l'entremise d'un faacieuia
de votre Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. J
l'ai prise avec complte satisfaction et je me fais un plaisir
de la recommander a toutes mes amies qui souffrent de
mme malaise."Srta. Marina Milan, L'aile de Caridad,
4, Manzanillo, Oriente, Cuba.
Lob femmes soum-antts ne devraient pas (*1m -Vtnali
mais doivent puIsUt pour le
Composition Ve getale
de lydia E. Pinkkam
\ MSJM I.MMKiMkM moioi.1 ca lvnn.ium. u.b.a.
t
B
I!
>-WB"'"i
W^^WBW^"^*"
RESSING
Voitafrar^l* <1e toutes couleun l'aune
V le rfcv loie
V il ta i ,,*aiBiH
< Firme 'e
quadiiile ttam
K amioe
T. il* Vichy ex'ra olid uour ei.faiti
Naiifoi k* d toutei coaleuri
/pliyn liai i.jih rnyn
l'ricilei iinr .,Hiif> noprimps
iirg4nd\s de touiei couleurs qualit eilra
Cieron a l>inei
fitiues hlioco
CipB de soie Mirietti
Soie cuitatline
bouliers damei
Pe idant ta raoii de Juiu stulemeat.
Gourdes 2.0
3
H
J
&
3
3
il
450
i
ti
a
20
Employez la
KUOS1VE SHI
Demandez ceux qui t'en si
lumire brillante- San ndewt
San* fume
La GASOL1NE SHELL
m** i
Donne un rendement vpnxoiii
suprieur par kilomtre
Trs volatile, ne se j?FFIC4CJfll
carbonise uu*
Informez vous toujours avanl
de taire vo arha's dfs prix de*
pafes BlarkboM ) noir*', jaunes
rouges et bUn lies t Marque Co
lurrlms etawtfid'l Cirage noir
Co'um^us). A'ous recommandons
la sus di'e ma que commelant la
meilleure, la plus v*n geuse
ment connue aux Ela's Unis tanl
pour sa sup li ir.lrins^que que
l'extrm^ modicit de ses
allez veir.
Demandez de 'a
Kr ovine
Gazoline
pour
pr.'x.
m
Hailian American
Suyar sellincj Agency
Chez l'agenl gnral
Napolon /.Franci*
1906 G and'Rue
/ dresse provisoi e
SHELL
Asiaic Petroleum ^o
Roberts, Dutlon & CI
Port-au-Prince
AQeniB .*-Mi pauir Haiii
A Vendre
Harnais anglais
Sucre granul Or 7,50 les 100 livrs!Chez AlphonseUaynes
Par quantit de 25 sacs
au msii s Or 7,00
Scdrcsev au Dpt de VU sine de
ChateauWond
' U H
Convocation
Grand'Rue \o 1941
La Dirais pnironn'fiei d Ir
grande krmeff q-ii doit avoir lie
an Perp ucl S" onr. le jour dn U
l'.e. dimaocua. '<* Joto. ont pries
de ie runir cbiz MmeFlix Ceicou,
ieodi piBCiaiQ, fc & heurei.
Pharmacie W- BU<
Place de la Paix
Vient de recevoir par lei derniers vapeura on griad Mior-^
Spcialiti franaiies, dei produits chiuiques ai du drogaii
fracheur allrmands. imAiicains t fiarais.
Eaux minrales d Vichy, de Vais, t de Vittal.
Eaux purgatives CaraDana at Huniidyjanoa
Huile de foie de ma uo un prix excep lonnel
Eitraits de viande Litbig rt Jua de viande pour le malade*
Capsult E-imictine, antigonococciquei et diuriiqoes
Pilotai et Saccharure de Rhomnel, Reconstituint des oofiw'
Pilules Ferrocodyle Mdication cicodylique ferrugini
No Anycodyle, puissant msdifleateur de ta nutrilioo
lomprims de Veiaosioe, iraitemeut spcifieue complet >*>
veineuses.
Jodognol Ppin. Jode normal psptonis assimilable
Capsule G Modnrats d iodure de polaaium
Globulee Rebaod, Spcifique contre I Asthme
Pilules Guipsioe, Hypeit^niioo, nr'riosclroie.
AMhriSel. le clos puissant des Diurtiques n ..
U&BatOMDB Hommel, Farine Goldearne pour tas Bbs. rwm]
merjt, oeillres, Colliers de dentition, Brosses 't, Peil1*' ..
Pour les Gui'.dives: Saccharomlre BalliDg, Ts)r*r,,
pies lait, et ejijre/i tatrn iiMcles,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM