<%BANNER%>







PAGE 1

LI UA'WN Tr^aec^si^s?; tFm&i&s, Anmiques, G @fa watescents Nouvelles k u De Annales Ct C'est le ympathique romreirant de la place, Mf Edouard Estve, qai t lu dans la sance, du jeudi aoir Prsident de ia Caambie de Com rr erce iainen avec use majorit de i; voix sur ai volants et avec comme Membres do bureaaMM C.L.Ventt, 1er vice prsident, Antcine Cebara, se vice-pr aident, Ed Montas, s-.crlaire et Clment ROY. trsorier. Ce burtiu inspire corhanceita mm %  Mm Cuii La ft ire commai ion : u Sacr To'nr de Ttrgeau aura lieu deaaain d manche. La crmonie de la communion des tcat ettis s'annonce apleaide. La chapelle donneu ses meilltnrs cantiques. La messe commencera 7 heures et demie. Le Probeur CRL KESLEY se trompe sur les ressource s On demande S'adresser 1 r Moniteur de 1881. ILS butes da jouira'. MITS Diverses minires d v fSIITI & FIN) tranger %  r idble 8 ils! PARIS. Mr Cochet haiaeux petit joueur franaii battit Borotra dan U tinale du ebampioonat de Tennii hier. Mr Poincar rpondant au queltion de la Cornreiseion Snatoriale de affairai trangres au sujet des rela'iona avec le Vatican dt que l'atubussadeur Jonnart avait appel l'attention du Cardinal Casparn d'ane manire fer ml et digne sur crames expreeaiona regrettables qui se sont glisses dans diffrente ducuments Pontilicaux particulire ment dans 'a lettre du Pape a l'Arche vque de Gnes relative a la coof rene. Les membies appelrent l*at teotiou du premier sar le cobdmte de Mgr Cenali aorce Tapai aux crmomee de caractres LOU reli ((eux principalement aur le diacoura prononc dernirement aor la jour oa de 8 heures la lunian des syndicale catnoliques. Mr Pomiaie rpondu qiie I incident ne lui avait pas chapp. h Mr Poincar f x\ liqua Ai la Commis Bien des Finances cU 1 chambre pourquoi un i.ouvel emprunt est le s.ul moyen de M ' 1 er l bude'. air Rakanowiki auffm |. rduction des dpense m Syrie Moicc.iecom MII in la cration de nouveaux imputa un meilleurs perception des t ikt iiiltaoas paiticulitement sur Us fareaiari et lea hritages. La pra %  lier rfcLoniiit qu'il *eian diflicile eVaugrnoniei lea chargea tie-calea de la nation comme .* commission l'avait d ailleurs dclaie aolrieereanent. POUR — Le Pape Pie XI parut hier dana la cour ban Maman devaut une tJfc o a>ble de 2U0C peraoenee runie fcpw clbrer le tricentenaire de la fondation de la coogr cation de la propagaade. fARIS— Le CMM international olympique caoieti dtinitivement Des prospections rcentes oat deruvert un g r *nd gisement de manoir se qae le Geuveracment des I-: a >,ui ont pu protger une exploitation acontestableœent illfga e duue ri chti*e qui a appartenu ans l'ombre n'un doute la Rpublique d'Hati. L* si mauvaise situation financire d Haiti, en face de tant d'urgentes n ci ssits rgler ct i entreprendre, ne nous permet pas de faire abanden des sommes qai ont t enleves >ans droit d'une de aos ressources et qu'ils ignorent Le jour qu'il le vou dra, ou tout autre ayant l'intention dmontre d'exploiter, tous ces gise ments qui viennent d'tre cits aux quatre peints prcdents lui seront montrs sans hsitation aucune: leurs diflrenta gites, d'accs facile, sont absolument connus et des ebantil Ions qui proviennent de beaucoup d'entre eux m'ont t montrs, je le rpte ) •' Prcisment, maintenant il y une possibilit de dcouvrir du ptro'een quantits exploitables (in paying quantifies) ci une prcision est ncessaire, ea core pour v ter tonte co. fnsion Ce n'est pas prcisment maintenant qu'il y a une poss b lit de dcouvrir du ptrole eu Ha i On a trouv des suintements de ptrole et on en a parl dans certains cercles depn s prs de 75 ans / Pour tre fix si un suintement nsente une possibilit dequtmilt bayantes, c'est dire eploi'ab a, il j'y a que le sondages ^cur h d ; re Ce que le Professeur Keshy aurait d crire i cet gard est ceci : "C'est pos tiveinent en ce m mert Travaux suspendus On nous prie de demander pourquoi ne continne-t on pas les travaux da rparation de la rue Runion 1 tendant de S Honor au Pa-c Leon te. Dans cei quartiers la circulation devient impossible surtout aori la moindre averie'Evnement' La soire o ara reprsente Lsi Evnements la dernire co mdie locale de Pollnx Paal premet d'tre des plei seniatioanelles. On aura le plaisir d'entendre deux en fan'i gta de Port au Prinee : le Major Cb toute et Ebne Acajou. Cet e comdie est une reprsenta tion fidle, une sorte de tablean vi vint des vaementi que nau venons de vivre. La grand bal de ce soir Qu'on n'oublie pas le grand bal que le Comit Hailien de l'Alliactranaiie donae ce soir au grand local du cerrle c Lei Hcmeaei d'A fairi > au profit de ses osivr 1 ho manitairei. Tout a t mil ea œuvre pour que la fte ail un lucci com plot.—Il y aura comptoirs et lonper. A ce loir donc 1 r i rrnr i %  %  1 1 %  —rra Mariage La crmonie du mauage. de MeUe Eisa Mulier avec Mr Willy Narr eu lieu dans les salons de Mme VvLouiss Mulier, a Brook n, e 2 Jmn courant. On demande 1 acheter Ua appareil pho:ographiqae — que des sondages sont de rigou eu;e, couvrant UxlO pouces o 21x27 cen 1 imptieure ncess t pou r et blir&i es n-ppes de ptiole coatie.iunt us quantits exploitables, cr ontances de la p'u %  ; haute impo tance jour les destines actuelles de a naion hatienne." Le cadre de cet article ne permet! usduumrer les mlamai ami MI mtres. S adresser la phoograpbie dt Clarence MEVS rue P.pub icaine ei face d-i la Station des P-impiers, 1er ds ma n eu n. d: ce a\Mif ? 'fout ce qui est futur est incertain Le ai juillet 1931. "Le Matin-' r< raisons qui ont pro duisaii en tte, i droite, cette e> utor.s,,ust.fi ailleurs tel sondag s i^ Ueote pente de A de Q'££ pirole ; toutes ces raisons- se •• Entre le psss qui nous chapn, rencoatrent ch-z nous, et la princiUt 1 avenir que nous ignorons il y t pale d entre elles, qui est lment ai 1 le prsent o sont nos devoirs cRiei re, cest que U ptrole suinte in Jubila' do plus vrai au point de vae de bkment sur plusieurs points du pays.les condition! couomiquea d'un pay> | Ma Hetonr le Sa 61*114, Ce matin, les cloche de U Gnut. IlorMiert pour annoncer le reiowT^ l'nnce de notre Hvque S tirandt) Fraofoia Marie Kersuxan. Notre distingue >rlat mit i t I>I en vue de prsenter ses homtMJ, i J Icnce le Pieudcnt de U Kp u ua l Borne ' ** Mous saluons avec plaisir son • • • Un beau projet da: crtaire d'Etat d<| Iructioa Public Il nous est revenu que Mr Lauis I crtaire d'Etat de l'Instruction fonder Milot une cole inmgt Cet hianlissement portera tt grand monarque • Henri Christoite,," rnt tout son rgne, savait organisa ger le travail. Inutile de dire que U ralisatiee i projet lera grandir noire Ministre tl Publique dans l'estime des i • Ntre Coolrre, mart Ricoart aux reins, par tomobile Nous avons appris avec peine M : trre, Clamart Ricourt, a t, dirais: vers les 7 heures et demie du seir, accident qui pourrait I envoyer vert 1 Comme il se tenait daas la rut, I l'Htel de Pans, nne automobile, vitesse, se jeta sur sa personne W reins avec violence. Le choc fut si puissant que nom I pro|et comme un boulet dans le 1 n'en sortit que couvert de bouc, consul romain, Marius, aux man Le concert que donnait la musiqri I lare Capot-e et le bruit que faisait ta tomobile qui arrivait dans|la mme ntet quelle il voulait livrer passage, lirait uc remarquer la venue de l'auto qui 1 tuer. Il faut aussi ddaier que le casa ducteur, qui en prsence du raaihcar Me Clamart Kicourt, s'empressa dt hlst ment, pour n eue pas recoanu, a'avit corner sa machine. Notre confrre a t. conduit atas 1 o le Or Cabche soigne son nul, et ^ccher un ab.s. Mous lui souhaitons un prompt 1 Mr Georges Sylva Le bat .-au franais Caravelk %  %  ad.-, ce manu, nous a amen Mi vain. U Prsident de l'Usuon PalrioUf* donner samedi } Juin, a sept heurts ^ ••r, a Ciac Varits, une soire unrtmfl trait. L entre sera de deux gourdes. Un crime aoomii Wn crime abominable a eu lies lt H dans la section de Cimp-de-Louiie, •* %  u Commune de l'Acul du Nord. Le nomm L)oi sainvil A'Obo surpra gue; a'pens le nomme r-.orsiste il coupa la ltf d un magistral coup 1 U coupable a t vu dans i eadcotn par le u. m.ue e la victime quf *< les environs pour n'tre pas tue eej La bandit que la clameur pubiiqae 1 ho.ame le plus dangereux de sa %  vjir d]a incenai sept nuisons a tu < .eue vuie du Cap-HaUn et mit "• f pour tre jug. lu bir materd.m mmmjmm je |§§| |f Tl$or public „ graodemint 1 b ^oin actuellement. tiendront ttt. las jeux fondmes s imposent I voil ce que Ho lrt gnral obi ge de dire sans r 1 euce cl sans cesse, bien convaincu lue les nombreuses indications re 3 rives au ptrole en Hati ont conduit 1 ulhquei eV tilleurs i des rsultats enviables qui gl t tiole i jnt hit la richesse conomique d: bien de pays. Pourquoi n'en serait-il pas de mme avec nos indications si engageantes ) Malgr leur valeur, p onve dam tant d'autres centres, c'est le sondage qui jugera en dernier ressort de la possibilit de dcouvrir da ptrole en quantits payantes" Mais le Proies seur Kesley se trompe encore en cii vant que c'est •' prcisment mainte nant qu'il y a cette possibilit Les Cours ** PARISStetlirg 49,64 Dollar io.O) gai dans tel ennalea df a pays Balka niques or aa ignifleation politique, par la grandes r et I clat dea ftee 'entheoaiaame de la population par par le pittoreaque do cortge nuptia EUe Mais rous Bavons que les guanos eiiste depuis les trois quarts de si rt phosphates en Hati et nous ve'cleque, 4 notre connaissance, le inons d'cnumier quell's sont les m suintements de ptrole sont cits en ues riche; s es naturelle qui paraisHaiti sent un peu partout la nriace d.e| i-e Professeur Kesley finit sou c'aa potie fol et qu'il est orient de dvelpi'rc sgr les ressources d Ha.ti lopper a vue de venir au secours par cette llegiop i de la nation ea dtruie. "L'opinion des hommes les miens <,) t 'U y a des miaerapa valant informs semble tre que ce se g la peine d'tre eiploits, leurs gi'es' plu-ot le sol fertile que les gisements ne sont pss ceaans . I mtailiqaes qui sera la source de la Cest ici que le Professeur Kes'ey 1 chesse de l'avenir a t le plus srieusement induit en Ou'en sait le Profe c seur k sley.ou homme qu dit il. sont Le prsent de ce soi fertile a es bien compromit par nos lois llicali et tinaocirei, e il serait plm exac i le l'rotessejr Kesley avait dit t sei lecteun que noi giiements mflei non-mtalliques suset charbon compris, son pins aptei prparer "l'avenir d< l'Agriculture en la dgageant dm le prient ", eelou sa belle et toru pense de C. Mayard, de l'aveugh voracit du ttac pouiaee jusqu' Vi ir angle ment Le Profeiseur Kesley, et toat U monde avec lui, comprendra certai nement que I intrt national bien entendu faisait l'obligation de rect lier aei vues sur lei renourcei mi n^5 Kose Poussire, Arthur D. Sai"*" f par S. rSrcMaS.Te"u7par er.eur par se, info, man ,,i lui ont mme ces £s poux ,P r,e ki SDalheuitu-tmeui dt U.u Us "mieu lin chanfle CO ntre 200 u. brei poste pbli rstt loutea valeurs bien ? serties de la Kpt bique d'Ha ri ft des paye voisins, je vooa dor r-prai des caitea poatales iituatre* de vuea anglaiaei faraeuao', etc. Ncrologi Ce matin noas est na?* 'J^Sk de la mort de Ludovic Uara^ A u veuve, ses enfants prouvs ances. nous prsentons nos •* %  Au Bois Veraa. onchty. S'air^'



PAGE 1

Li MAJ1N Clycle Sleamship O foreign Service* feSjS f fZuffii venant des ports du e$tattendu\ la Capitale vers le 14 courant et laissera te mme jour wNeWmYork via les ports du Nord. 1 chargera pour NewYork et tous ports Europens via New*Y. *9 permis d'embarquement seront livrs sur demande faite cet office. t au Prince le 10 Juin fit* 1. F. CLEMEM's, age*t g-ninlBureau do fiant Gnral BBLLITIN m 17e Les chargeurs Iont 0rlis de Dcfer que le sis PANAVA est at'endu i Port ta P incf vfornt de Oistobal, C Z, lelrnii nttia, 13 loin reaa. Les prr.Tti* c'rrr.baqjrmert s root dlivrs r 0 r | e 1,4,4 destintion de New Yaik et des ports euro' lens sur denar.de faite 1 ce bon an Ce vapeer partira pour New Yole vii St Marc, dans 1 aprs midi eu eut joir. O B THOMPSON. • Agir.t Gnral petit planta ^5 .*-* !re la pression au Grand Htel de France atr sarita'ion unique au cintre de* affaire* se recommand fttueiamais nu public et ses nombreux et distingus Clients fi CUISINE soigne et tout U confortable ncessaire mur raya k de Commerce et particulirement IX commerants in p*ss*g$ Hu-Prlnce. llel dbite par gallon *>t par banque* des Vins da tiortfeaux Rouye et Blanc CM \ins viennent directement de BA RSA C et sont garantis pur Utreism nous pouvons le prouver par des GERTlrlOlT^ que Utenens i U disposition des L lients. CtotpagiN et Viis Mousseux, prix modrs les alimentaires fraawises, mm? choix* %  < *<& I •-• %  %  < • i dtARETHS CLR .tu POUDRE fiLRy, I • w.tti •5k.fc*UI k %  M CL3Y, 53, Doul. St-Ma-tln. Put*] • 11 11 m — Avis L Admirvairmion tilnitle des Pestes BA hit le devoir d' rpppeler •a public, et toi l urdteuren particulier, limprieua 1 n^cesit qui al faite chacun tf'nppoaf sea nom itprrjora. lieu d* rsidence, etc. au verso de tout ph ucomman d4 ou pimile dp em i e rlnsae eoDli L tes Mtog, pour toile trena mission de correapoodaDce, taol 1 intrieur qu l'extrieur, et r P (ladle but de faciliter, le •• j/J^uprie rset ordinaires, Percale file, nanir LJJ:''"^! If a iras Pormae chapeaux dames # %  fille t $ B s t \ l*fon"jJ' nw 'e* qualits, Rubans, Dan ell-s Poudre de rit, L u Q'auie 1,50 gourdes Vanes i boirachaisas et Dodine '^ % %  ^^••^UlifirV-Ht fia Wi^ Panama Line Pendant labaence du C*:)' 0 B ThMi %  p t-ou, aget.t or-l de la Pana ma L un. Mi A. 1) Sailli procura tau-, aigrera en on uora, lea th quea et au>ras pices Je la Coropa gme et traitera tuuiea affaires d • li PanamaAvis Adminiatraticn Gnrale des Pestes La malle postauponr New To t etiuioje va New Toik (direct par e Steamer t Paoamat ara fer me lundi matin, 12 Juin 1U22. L'heure exrcte de a fermeture tara affiche au bureau pestai da l'ai rive du Ntviie lortau Piioce le 10 Jaio 1922 Pharmacie F. Sjourn Donna avis si client!e,aux mcecini et u pub'ic qu'elle a U"* ,n rr e 8n n Laboratoire d'Urologie en un Laboratoire de Biologie appliqu sous la Direction du Dr Fticoi et b. Sjourn L% laboratoire es" ouvert tous les jours de 7 hres du malia i 6 heures du s^ir pour louies les recherches et analyses prvuee daua I a nnonce cl jointe, sauf pour le Wassermann et lt constante Ure Scrtore Saront reues que le mardi d chaque lemaine. S'adresser ia Phirmacie pour les renseigneneiitr A naves d'urines ei'uc Rssirique, Raction de Wassermann Riclioodi Tn boulet, Elainen du sang et du pus Examen d s matires lca'es, L Examen ue crachat ilbamno raetiea Conslanle Ur^3crteir Hmitikt de SpiPochtis et de Gonocoque*, etc, ete. Atlention Oooation exceptionnelle Us hjfgy A veedr %  ayant que deox %  ?aatiaes e serviras aree loua accasaoires Adresaix voa la mai ton Argo eu sa vaa^re, l'huila do mis Angle des Rusa de a froataferta ei du tknire No \9Dr Justin Dominique De U Facult de tdec'ne d I ar Anci. n assistait i'es pioieeseurs Dcn L et Deu'ehmann de Ha-a liourg OtYice : Aveiue Grgoire 8W Heures de Consulta ions : 7 9 heures du matn $ 5 o/*s nte* %  ^^ %  v^. Lehn & Fiok, fric Li Receveur Communal oviie les Cont'ir'ua'jles et 'e r mi-rs con:muni"x i venir s'acquitter de leuis mr's et redevances. Faute par eux de le faire aaos un dlai de trois jouis dartr de 'a ru b'iration du prsent, des mesuras de rigueur seront prises cortre eux l'oit-au Piince. le 7 fii'n 1922. Clment DEN Zh Dernier Avis Le om ii iu buste de T. Leuvenure prie ioitaramriit tous ceux ^ui nni encore des listes 4e souscription de vouloir bies les dpojer. L'iJ DiuKuntioa du moanmeat doit avoir lieu Itti procauioentent. r%Ma>f^aaa. a • Juje ifsa SaPRIORITt; Tondoea 1878 BAS PRIX PROMbPTlTUDI Tau-, produits cl)im ; q>ies. pharm.ceutiquee al ai lr dable da^s u e pharmacii. EPI ES : Poivre, C moelle, Girolle. Anis e ois Uure: la ule. etc SUCRE II KFIN I SPtGIALITklS : /Mnrqan prive/ Lyaol d*irifeclaat,Parfssae pour b roter, av ttom, Chocolat ea Doudr, Huile da (• • Eooleioo, C( M ream, xtraila pour fira ease.'caa et eaa de 1 de Qur ine, Poudre r-on-re lea inaeclea Solotloa pour ronssrv frais, 1 ut da kag ••?, Pondre suprieure pour I tei'eUe 4fcaenc< de l'eurs B*n de Flenda, Miol poar la Nbk. Mo-j'a dQive ponr In iabl> •, Btosaas h deat*. Pepperneia', Hu le 00' loi mo aliqnei et au trea insectes, Rsgulol : Huile coatre eoasi, roublea>* la*oa'loa eoroctqooa Tb^ Cire pour les parqaeox. ._,.., 0 U", LUilra, Sp-c* Sirops divers, 1' intares diverses, Tuvi. a>ie, eta ar Dfnm idfxlf re'sl< w ao des %  r^riali'D Ccpfi n vos comaaadaa LkHN ^ FiNK, lac; vous s-ni 1 aaelsraeiit axtuf-i s FlN'Yot kiC3fl ^ %rni ciM F y •'•Por^'sioaaaat bas Llll) • %  e'ee ven'e.Ai'ia'aa U aferae, %  ilasojea r lea asjs> 1 11K11. de, . f r eOaaaar ' ioa a Casssst, Lon 11 Ihhaud OaWit aqaiaaat poajr JBsA



PAGE 1

LE MATIN F ... BOUQI : Un -ut i ,T V /•• • %  rort'Z-'tr de no/< 'tcmttl eut Pc** M 'Il d.-i. '. J.i.-c-. -• r. L .'". %  !/;, DrF'iinr', C | .; : Forum M 'i i i, / JI 7 m/. Kot.-'o.r t r r C i EXTRAITS : Ali me iu, V toit ne, Cftlaittit. Jasmin, Lilai. Muguet, /ni, Htlictiopt, Chypre. Toulfi Pjrfum'rl' ri G mm. V. %  ; Ut .,.•.. .. iry 3," n:c de la Pats PARIS IBa^v./' REllII i ll(JE Wnls fteriBi : 720. Bue du Magasin de Htai •.• %  •IE—V %  % : -** "W 3*S !" rJ^C| Une bonne aubaine 1 Pour les Centime! Lea niLatotrs de lirccf fin* et di lingue? son! avisas qu' partir df C*'* wpip'tn* kn olne M. I AIA.VIA.S l-ur ollre ore occasion exceptionnelle de rafrachir a peu do fiai lem g^rde-robe. (_) %  / MI : Min. guei 1 r : s de veslr voir : L*l oce bea li P rnl* a mille plif, marq'-e ARKUW, de vritable? crime..1 Hit, un ionetyUg *'. df rill modiques. 1 ic,Uoitab es pyjamas Vsrsity, lei disptnta'curs de confjit inlime •n r v* f • IIH dpntri iuapyrcieblei CD cetle saison. : AHore, Meatieuia, du chic 1 t.bbti 10 ihi' ius uni un le rceioe, rrai il ride crivent le distingaer. igJ T Jl 1 Pour les grandes vacances 1 Occasions exceptionnelle! AU %  Comptoir Franco*Hatien foi'efrerii* 1H (ou'es COUUUIS l'aune Voila f*"ia1§te FI' i'te '* qoi diille ir:m T Me \ 1 hv rx'm nlide i<( irr pef#r>l Nanrorked* lent** coeleon /',.livra fre? <;i H r* y I 1 %  1 >| C -r nl : (1 |'ni riilT 10 n t ..rtya d loi et couleurs* ^a' l tx'ra Crei on barri 1 Piqus bllDCI Ciji *nc$ 0ii moi x Or 7,0O 6wdr#fMV cil Dpf d l 4 U sine de Chateaukfond GramrRue No 1941 Intornu z voos tOMjours avant de faire vo arhais des prix des pales ( Blarkbo 1 ) noire?, jaunes rouges et blanches t Marque Co lurrbus etausFi du Cirage no>r Columbus). A'ous recommandons la sus di e marque comme tant la meilleure, la plus avanUgeuse ment connue aux Etats Unis tan' poui sa supeni intrinsque que pour l'exum* modicit de ses prix., allez voir. Chez Tapent gnral Napolon l 9 francU 1906 GrandRue Adresse provisoire .rry^^ i I La joie d'tre mre. Plusieurs foyers, une fois sans enfants, sont maintenant gays par la prsence d'enfants sains et heureux. La Compos ition Vgtale de Lydia E.Pinkham a rtabli les mres, une fois de plus normales et en bonne sant. La lettre suivante crite par une jeune femme, prouve la valeur do la Composition Vgtalede Lydia E. Pinkham, dans de tels cas. Del Monte, Ilavana, Cuba.—"J'ai employ avec excellents rsultats, votre Composition Vgtale de Lydia K. PinkhatB, le mdicament que VQUJ recommandez pour 1 s maladies des femmes. Aprs trois avortements j'ai pu (! %  m 81 Baiai anc un enfant Je ne puis trouver de mou pour vous exprimer ma reconnaissance. Je recommande votre mdk.anicnt toutes celles qui souffrent, c rame tant leur talut Si vous dsires publier cetts Lattre, ji vous donne permission de la faire."— ISABIL TbRBXa VIOL.-.T, Madrid i, letra C, Jsus del Monte, Ilirana. Col >. Cettv lettre itoVTftft f n;:aaep d autres femmeo d'ciwyrr la Composition ^getae do Lydia E. Pnkkam j e UOUB.WHIB MM M —IH> kYnx.KAsr. . %  .. /yj*A ; • %  — cf e e,' h Employez la RROS1K SH Demandez ceux qui n'en sen Lumire brillanteSans odeur Sans fume la GASOLINE SHELL Donne un rendeme t vfQxnmi suprieur par kilomtre Trs volatile, ne se EBtlcAC H carbonise vas Demandez de la ? r0 S?J Gazoltne SHELL Asiatic Petroleum Co Roberts, Dntlon & C Port-auPrince AgenU Gin:a%kx pour HaiM •sr*' A Vendre Harnais anglais Chez Alphonse Hayoes M i • Convocation Lee Dames patronn^aes de la grande kermeai c q. dima-iche, 2i J. in. aoat p'io* de ae r^urir enrz MraeFelix Coi:ou, jeudi prochain, t & heures. Pharmacie WBUC! Place de la Paix Vient de recevoir par les derniers vapeurs no grand aaiorti Spcialits franaises, des produira cbiniqufs ei del drogM* fraicheur elhmands. amiicaios t franaie. ; Eaux minralea d Vichy, de Vais, t de Vittel. I Eaux pnrpativfs Carabuna et Huniedyjanos Hoile de foie de œo u un prix excep tonnel HLitraits da viande LUbig ft Jus de viande pour les maladei jCapaules E-imictine, antiRonococciquea et diur iques — 'ilolea et Saccharure de Rhomcel, Reconatituani des noyaux •*Pilulee Ferrocodyle Mdication cacodylique ferroBineu* 6 jNo Araycodyle, puiaaant mediQcateur de la nutri'ioo Ijlompnma de Veinoaine, traitement spcifique complet veineuses. Jodognol Ppin. Jode normal peDtonis assimilable Capsule G^lodurate d iodure de potassium Globule* Rebaud, Spcifique contre l'Asthme Pilules Guipaice, Hypertension, artriosclrose. ArthnSel. le plue puiaaant des Diurtiques. Hraatogne Hommel Farine Goldcnrne pour les Bbts ment, uiillree, CoPieis de dentition, Rrosaes te. Peifoea. Poar les Gui'.dlvee: Sa.charoratre Blliii*. Thermomtrei f< pses lait, et divers auUta aitieles. de •" p.iir" I



PAGE 1

ajumi anne Jfo 4896 Port au Prince tttiti pjajCTKUR PROMMSTASIC Kment Hagloire HOMiay 20CENTIIIBI Qu<>Hdifn Samei 10 Juin ttf Nulhitme, qiilqie su. prieur qu'il ioit,e peut deviner te qui se dveloppe Naturellement dans l'esprit de celui qui vit surua autre sol et respire un autre air. Madssse et STA1L HtOAflTlOM; Rot Amricains o, 135b %  imment et pourquoi il I difficile d'crire l'histoire emporains M chamaillent tnt continuellement au %  oiadres faiia du p is liges les p'us divers sont 01 les oppose ht ans aux discute lear valeur ; et rit des points de vue 1 1 ri de chacun, la vrit flotte, toujours iroprc s ; i Histoire, on a des ver Mat n'en serait-il pas ainsi lies faits auciena et prims. Fat assiste, dana le prsen1 des divrrgmcej et i d" tas i l'gard de faits trs Inr des dtails insgn iants Mil I intrt ni la lassioa tlionvtr prise. u que 1 historien de dei crire en toute ira parMairie des vnements accoro [Pert-iu-Piince le i% m;i der dt, n'est-ce pas, tout infini de s'en rfrer au t dhect ds ceui qui ont v journe et qui ont lais de pouvoir Mr Datti••a costume de voyage, cha [Patau, rencontra Mr Louis y*nescal-er d entre du pa -*art guenave resta debout %  •tches de l'escalier pour ' dernier salut de ai coups %  u ttlaa la fou c qui l'ac JJlpUcedana l'auto pisi I TO de tout soi tat-ma1 tiadarmu lui rendirent 1< a J ,Benr musique on tte, awo de Marine qui tait au JS ,u,,n-il aUiS •* n o n u artigataave. • F nombre d'autos et par aa populace qui courait _**aee Mr Borno, c'est • acclamatojs que M: "'•arriva sur le wkait ff*bf la Matin . noire ^Jiweraun nouvel air.qui Tau!^ l -,, P al,s ">ni couiu,J2 0k,, de voitures ; bajaT 01 7 sta, 'onne et augl P < tid? >Sf L,nivc du nou a^jTJ t annonce par one , h!!,0ns Au pristyle du l^ Uen ve dit quelques ^•liu^ 0 IU aoureau pr a^JJ'anie de l'nse- Veau *Wl l pl loD I >e ances, u *>ee le prestige aatio nal, en accordait une p inae tout :e qui esb bis et infme, le prsident fossoyeur, ab in donn des siens, s'es quivant prestement, rentra dans l'om bre. Dea hues vite rprimes l'M vent de la foule, tradui ant a?s senti ments son gard • a r guenave ait chspp aux hu*es ou aux acclamations par uae sortis U lois brusque, imprvue et impolie. Enfin y Les Nouvelles'' admet que l'entrevue a t correcte et protoco laire jusqu' la on, que les deux p sidents ont t acc'ams ensemble aprs quoi Mr Dartigue lave s'en alh MiiDtensn', Ihistoro de se d broui 1er H y a dts chances jour que. sur cette question comme sur i.mt d'autres, ce soit dans les archi ves des Etats Unis qu'elle retrouve la vii . il' Il sera procd le Mardi tfeiM }uin du neut Ctnt vingt deux a dix heures du malin, Kue du Magasin de l'Etat, en face de la maison Verna a la vent* l'encan des marchandises suivante* : Chemise blanches pli et a plastron Chemises Franaises Zphyr Chemises Amricaines sa iulcur Caleoas Franais en Zephvr Faux Cols Franais et Amricains Hretelles et Jarretelles Tapis d'Orient Chaussettes mercerises et Cotoa Bis de soie couleurs assorties Couvrelits couleur et blanc Couiil a matelas double largeur Blutons coroio (iilcts de flanelle Cravates, nœuds Service de table damass Canotier Gilbert et divers autres articles Montbrun ELIE, Eneanteur Public. Prisiaiia DIMANCHE La Force du D*tin U :e rtuv e de l'Itala F.lm. Pension Houzier Villa d?8 Roses Csaiitip de Mars 'aur Cabl. Nouvelles Etrangres Nouvelles de France Pour l'œuvre de la reconstruction. — Un mi. nistre de l'aronautique.—Comit international de haiiquier-'. 'PARIS H — Un emprunt rie ii .". mlUiorda rie francs va lra lanci! nrnctimnoment poor la continuation la l'œuvre de recon8truction dars les r^KionB dvastes Aa conseil du rabin^t le Ministre des Kinsacon Lateyrie a fait connatre sa* coliBii8 conditoii8 du catte \A Franc doi' ioi ; ',i r atour Air OIV-K parl' V lle'"i^no ofin do re*n bonruflr iniKtata Unis* 4 \ laGrandi Krtas!no,di< laTnaafi qui rornroentu la dcision rl> eni-> I:-VMUP >I l'Italie non intreanea (uaou'a le aomin i le rutoaion qui spra Mite par rJe40o|ode rparations tandis a entrentd la banque du crdit | H Franc seule doit recevoir Map national. Cet emprunt portera 20 Faisant allusion au fsit.jue la Frano milliards da .rancs l'argoot einoruu t mise en minorit oar loi ei ta pour I •••ivro de rcona'ruction annees moins intresses, les d*l s^-na Darler ries fia milliards dnen R1 3 riaoaia de la commission fei' ses pour le rara obit provarant ha v-r le Tensos purent usm^autres sources telles que les bons foire r-maraoer a la ccnraissioa de u dfende oa'ionale courtonna qu'elle tait incometente pour du M laftino', ministre de la (iu-r ra vient de soumettre la chambre des dpots un projet crant le mi nistre de l'aronautique indpentant da ministre do la Guerre. Le projet propos la nomination de 10 colonol, 45 lieutenents-colonels et >40 commandants qui seront placs BOUS l'autorit de M. Lanrent F.ynac ou secrtaire de l'aronautique. En plas de cea officiera, trois colo, nels, dix lieutenaatacolonols e I quinze commandants seront dtalis des corps de cavalerie et affec ts au serviee du nouveau miniatre enter les revendications am ieiino* contre les allis. Poinf de vae italien ROVft Un change le vues *i lieu aujourd'hui entre le miniatra des affairas tranges italien et l'ambaasale franaias au sujet d-j meuiorandum de Poincar de same d: n'armer propos da U oroebaine Le chiffres fournis a M. Matiinot'confrence da lu Haya sur U que*nontrenr qu'en 1021 il y a eu 81 ac on K U88e Le point de vue italien cidents d'aroplanes dans les servi e8t 'l ue '" memoranJum russe du CPS da laviaiion franaise ayant en 11 %  •• la confrence de Gnes a rain la mort de 02 pilotes et rnc*, t automatiquement retir par la 'fait que la dlgation roaoa a propo se de soumettre les questions contenues dans ce mmorandum U commission des experts qm doit se runir la Hay-.D'autre part la Fnn ce inaist • que t e le 15 et 10 juin niciens. Le piemier voyage arien noctur ce entra Paris et Londres a tac onsp i lo nuit dernire par un avion yant A son bord 10 passagers. La oyage a t tent pour dmontrer que lo trafic commercial et le trans dalea "quelles les experts auront non des vovageun la nnit taient commenc les travaux 'a Haye les hosas faisables. De poissantes lu puissances devraient s entendre sur mros avaient t installes le long ,eH condituno qji devrout re offor tu iraiet Boanvais. Amiens, HouteB ux K-issos sur cl) icooe de logno et Doovre* pour diriger les questions qui s j ront d.sc n a, c'est ilotes st les ar xlromes l'errninus a d,re : D ttes Kioaea c >di"tro du Bouigot et de Ctoydon avaient conoen'is la Massie "t o ution de ^t bnllamment illumins, iv ma'alqje.tipn des proprittraogr-a chine ayant quitte le Bournet 10 en Ka,,9 'o avantjla Rvolu ion. L Italie heures du soir est arrive Croymai nt'e' 1 touteto's ajoo i les rnisdon i l heare du matin Au lotour ,)C ao dcident A aile la Hay> Ile quitta Croydoo d -2 heures U) et B "Mnent pour proout r la cjda ttoint le Bourget 6 heuresLe vo !i i," 0l i dl4ex P" '< 'a^ leu o yage do retcor a t plus long eau demandes sur cinqoe p m du pro se du iroui'lard gramme. cn pour cofltiooo • l'examen do mme a'jet Bien q \n membres da co mit s soun %  •'!s avec leur ha bitidd or i •' nr de no paa vouloir diaci T ce q s'ngl paBa 0 la runion, I rduit ifs coiiverBationB d 'eur entoura :H euggr^.ion pr>pr>,^y t que lo (lou verne oent Iraoyiis pourrait bien trouver nn moyen par leqsl lai 'ueoquiers pjurraisnt coutiueer 1 ex amen dp la possibilit d'un OiBpmoi (sans qu'il H >ii -ece^air d'apporter i aucun cuaug-mei i eaaeotiol a la politique do M. Po.ncar. dont lea ros* %  ou: namts c on tainmeot la ej^ifLUSde G e. Epousais royales yKl.GU \l)K Le osai g, du roi Alexaadre de Vou^o*la\,. et la pria ceaae Maria qai a t c ts.O i. i an lourd hui s t asarq.ij p ; on ^ splendenr et pompa nut'eootn.We* ", digne du mo/an Age.' re.e a ia ^er monie qm a on) dy.^a'is dos S nations bp.lkiL-iqaaa formant on rem part p'iixsmr coairo les "narres fa jures dans aetu ps'tie agite do l'Europe. L-n-maa' r't*ra p-o bsbeaeot et pjir u „ mpa aano x


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05689
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 10, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05689

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ajumi anne Jfo 4896
Port au Prince tttiti
pjajCTKUR PROMMSTASIC
Kment Hagloire
HOMiay 20centiiibi
Qu<>Hdifn
Samei 10 Juin ttf

Nulhitme, qiilqie su.
prieur qu'il ioit,e peut
deviner te qui se dve-
loppe Naturellement dans
l'esprit de celui qui vit
surua autre sol et respire
un autre air.
Madssse et STA1L
HtOAflTlOM; Rot Amricains o, 135b

imment et pourquoi il
I difficile d'crire
l'histoire
emporains m chamaillent
tnt continuellement au
oiadres faiia du p is
liges les p'us divers sont
01 les oppose ht ans aux
discute lear valeur ; et
rit des points de vue 11
ri de chacun, la vrit
flotte, toujours iroprc s ;
i Histoire, on a des ver
Mat n'en serait-il pas ainsi
lies faits auciena et prims.
Fat assiste, dana le prsen-
1 des divrrgmcej et i d"
tas i l'gard de faits trs
Inr des dtails insgn iants
Mil I intrt ni la lassioa
tlionvtr prise.
u que 1 historien de de-
i crire en toute ira par-
Mairie des vnements accoro
[Pert-iu-Piince le i% m;i der
dt, n'est-ce pas, tout inf-
ini de s'en rfrer au t
dhect ds ceui qui ont v
journe et qui ont lais II relation de ce qu'ils sot
ei va et entendu. Cest lt
procd recommand pour
tautoire impartiale et vridi
*w que cet historien trouve
* Jts taaoignages invrqus,
Je] fait de l'entre au Palais
Mo nouveau prsident et la
ifcifif
t Nouvellisto , il tiouve
J lait s
iFiilippe Sudre Daniguenave
|jte prsident de la Repu-
"" aaatin, et a quitt le pa
auaiquessecondes aprs
m Borno y pntra. 11
* proprement parler de
> de pouvoir Mr Datti-
a costume de voyage, cha
[Patau, rencontra Mr Louis
y*nescal-er d entre du pa
-*art guenave resta debout
tches de l'escalier pour
' dernier salut de ai coups
* u ttlaa la fou c qui l'ac
JJlpUcedana l'auto pisi I
TO de tout soi tat-ma-
1 tiadarmu lui rendirent 1< a
J,Benr musique on tte,
awo de Marine qui tait au
JS,u,,n-il aUiS * non
u artigataave.
F nombre d'autos et par
aa populace qui courait
_**aee Mr Borno, c'est
acclamatojs que M:
"'arriva sur le wkait
ff*bf la Matin . noire
^Jiweraun nouvel air.qui
Tau!^,l-,, Pal,s ">ni cou-
iu,J20k,, de voitures ;
bajaT01* 7 sta,'onne et aug-
lPSf* L,nivc du nou
a^jTJ t annonce par one
, h!!,- 0ns Au pristyle du
l^Uenve dit quelques
^liu^0* IU aoureau pr
a^JJ'anie de l'nse- Veau
*Wl lpl loDI>e ances,
u *>ee le prestige aatio
nal, en accordait une p inae tout
:e qui esb bis et infme, le prsident
fossoyeur, ab in donn des siens, s'es
quivant prestement,rentra dans l'om
bre. Dea hues vite rprimes l'M
vent de la foule, tradui ant a?s senti
ments son gard
qui suit :
t Li encore uaejfoule dense qui atten
hit. Lt Prsident Borno la traverse
lans les vivats II gagne l'escalier du
'ristyle de la Maison Blanche .
Un coup de rlai'Oi. Il s'arrte, iiij
ce au drapeau de la Gendarmerie
mi lui rend les honneurs. Il gravit
l'escalier et fait jonction avec Mr
Philippe Sudre Uartignenave, prsi
lent sortant surlepristyle,auseuil
de la grande porte d'entre. Les deux
prsidents se sal.eat, se serrent if (te
tueusement la main
< Mr Daniguenave lui dit i pu
ors : e -* Prsident, vous rentres
chez vous. Puisse Dieu bnir vos
efforts ^pour raliser le pins grand
bien pour le pays.La tche que vous
allez entreprendre est profondment
immense. le forme les voeux les plus
ardents pour q ..e vous accomplissiez
:ette tche qui est de travailler au
bien tre du pays afin de pouvoir le
sauver .
Le prsident Borno rpendit :
|e suis vraiment mu de vos in
tressantes paroles, le fais appel
tous les bons citoyens pour raliser
e bonheur du pays. Vous qni avez
dj acquis l'exprience du gouverne
ment l'poque actuelle, je sollicite
votre concours pour me tacil ter la
tche.
c Dartiguenave. Prsident, mon
appui vous est largement acquis.
Quand des circonstance} vous ont
oblig en deux fois vous sparer ot
ficiell?ment de mou gouvernement
en votre qualit de ministre, vous
tes rest l'ami sincre et loyal. T .u
tes les 'ois o j'ai eu i faire appel a
vos conseils, vous me les avez tou-
jours donns en toute loyaut. Vous
pouvez compter sur mon plus large
concours quand l:s circonstances 1 exi
geront pour le bien-tte de la colle
tivit.
Alors M. Dartiguenave fait le
geste de prendre cong de M. Borao
qui l'invite i rentrer. M. Dartiguena
ve accepte et tous deux gravisse it
l'escalier de gauche qui conduit i un
grand salon vert. M. Dartiguenave
est invit vider une coupe de chim
psgne. U refuse et dit: t Je gagn:
mes appartements, je vais meure
ordre mes ifteta qui do vent tre
embarqus ce mstin.
Vons ne partez pas tout d;
suite, lui dit le prsident Borno.
a Non, dans quelques instants
< Alois, je vous attends. Ec M. Du
tignenave g'gne ses appartements 11
gagne la sortie. Une voiture l'at en
dait dans la cour, il s'y jette, son
tat-major le suit : ils g-gnent le
quai. Il a lait cela ut fur comme on
dit. On l'attendait encoe dans le
grand salon veit que son chrf aVUt-
majer, M Doublet e, lut; faisait les
adieux sur le quai, qu'il s'tait em-
barqu,-t bord d'en chaweur sois-
marin, en route pour l'Anse--
Veau.
Quand M. Borao sut que Mr
Dartiguenave ne devait plus le re-
joindre. Il .descendit passer ia re-
vue.
Notre coafire Les Nouvelles ".
avait donn le mme rcit qu
" L Essor en ce qui concerne les
paroles changes entre les deux pr
sidents, ajoute
' Les deux prsidents, cte -cte,
font quelques pas 1 l'intrieur, au
milieu des vivats frntiques de la
foule. Et Mr Dartigurnave. accompa
gu de deux ou trois personnes, se
retira, tandis que le canon du Fort
N tional tonnait en son honneur. U
s'embarqua immdiatement.
Rsumons.
D'aprs le Nouvelliste ", il n'y
eut aucune parole change entre
les denx ptsidents il n'y eut pas
de transmission de pouvoirs. Mr Dar
t;guenave fut acclam i sa sortie da
pa'ais
Selon le Matin", qu?lques mots
de bienvenue et de rponse furent
changs Et ce qu'on a pa prenlr
pour des acclamations tait ei
hues.
L version de L Essor y? ut
qt'il y ait eu une conversation relle
et courtoise entre les deux prsi-
dents ; mais elle veut que Mr a>ar
guenave ait chspp aux hu*es ou
aux acclamations par uae sortis U
lois brusque, imprvue et impolie.
Enfin y Les Nouvelles'' admet que
l'entrevue a t correcte et protoco
laire jusqu' la on, que les deux p
sidents ont t acc'ams ensemble
aprs quoi Mr Dartigue lave s'en alh
MiiDtensn', Ihistoro de se d
broui 1er H y a dts chances jour
que. sur cette question comme sur
i.mt d'autres, ce soit dans les archi
ves des Etats Unis qu'elle retrouve
la vii .
il'
Il sera procd le Mardi tfeiM }uin du neut
Ctnt vingt deux a dix heures du malin, Kue du
Magasin de l'Etat, en face de la maison Verna a
la vent* l'encan des marchandises suivante* :
Chemise blanches pli et a plastron
Chemises Franaises Zphyr
Chemises Amricaines sa iulcur
Caleoas Franais en Zephvr
Faux Cols Franais et Amricains
Hretelles et Jarretelles
Tapis d'Orient
Chaussettes mercerises et Cotoa
Bis de soie couleurs assorties
Couvrelits couleur et blanc
Couiil a matelas double largeur
Blutons coroio
(iilcts de flanelle
Cravates, nuds
Service de table damass
Canotier Gilbert
et divers autres articles
Montbrun ELIE, Eneanteur Public.
Prisiaiia
DIMANCHE
La Force
du D*tin
U :e rtuv e de l'Itala F.lm.
Pension Houzier
Villa d?8 Roses
Csaiitip de Mars
'aur Cabl.
Nouvelles Etrangres
Nouvelles de France
Pour l'uvre de la reconstruction. Un mi.
nistre de l'aronautique.Comit internatio-
nal de haiiquier-'.
'PARIS H Un emprunt rie ii
.". mlUiorda rie francs va lra lanci!
nrnctimnoment poor la continuation
la l'uvre de recon8truction dars
les r^KionB dvastes Aa conseil du
rabin^t le Ministre des Kinsacon
Lateyrie a fait connatre sa*
coliBii8 conditoii8 du catte
\a Franc doi' ioi;',ir atour Air
OiV-k parl'Vlle'"i^no ofin do re*n
bonruflr iniKtata Unis*4 \ laGrandi
Krtas!no,di< laTnaafi qui rornroentu
la dcision rl> narattoni II fuit -marquer r,randB'-'i>eni-> i:-Vmup >i l'Italie
non intreanea (uaou'a le aomin i
le rutoaion qui spra Mite par rJe40o|ode rparations tandis a
! entrent- d la banque du crdit |H Franc seule doit recevoir Map
national. Cet emprunt portera 20 Faisant allusion au fsit.jue la Frano
milliards da .rancs l'argoot einoruu t mise en minorit oar loi ei
ta pour I ivro de rcona'ruction annees moins intresses, les d*l
s^-na Darler ries fia milliards dnen R13 riaoaia de la commission fei'
ses pour le rara obit provarant ha v-r le Tensos purent usm-
^autres sources telles que les bons foire r-maraoer a la ccnraissioa
de u dfende oa'ionale cour- tonna qu'elle tait incometente pour du
M laftino', ministre de la (iu-r
ra vient de soumettre la chambre
des dpots un projet crant le mi
nistre de l'aronautique indpen-
tant da ministre do la Guerre. Le
projet propos la nomination de 10
colonol, 45 lieutenents-colonels et
>40 commandants qui seront placs
bous l'autorit de M. Lanrent F.ynac
ou secrtaire de l'aronautique.
En plas de cea officiera, trois colo,
nels, dix lieutenaatacolonols e I
quinze commandants seront dta-
lis des corps de cavalerie et affec
ts au serviee du nouveau miniatre
enter les revendications am ieiino*
contre les allis.
Poinf de vae italien
ROVft Un change le vues *i
lieu aujourd'hui entre le miniatra
des affairas tranges italien et
l'ambaasale franaias au sujet d-j
meuiorandum de Poincar de same
d: n'armer propos da U oroebaine
Le chiffres fournis a M. Matiinot'confrence da lu Haya sur U que*-
nontrenr qu'en 1021 il y a eu 81 ac "on KU88e Le point de vue italien
cidents d'aroplanes dans les servi e8t 'lue '" memoranJum russe du
cps da laviaiion franaise ayant en 11 la confrence de Gnes a
rain la mort de 02 pilotes et rnc*,t automatiquement retir par la
'fait que la dlgation roaoa a propo
se de soumettre les questions con-
tenues dans ce mmorandum U
commission des experts qm doit se
runir la Hay-.D'autre part la Fnn
ce inaist que t e le 15 et 10 juin
niciens.
Le piemier voyage arien noctur
ce entra Paris et Londres a tac
onsp i lo nuit dernire par un avion
yant A son bord 10 passagers. La
oyage a t tent pour dmontrer
que lo trafic commercial et le trans dalea "quelles les experts auront
non des vovageun la nnit taient commenc les travaux 'a Haye les
hosas faisables. De poissantes lu puissances devraient s entendre sur
mros avaient t installes le long ,eH condituno qji devrout re offor
tu iraiet Boanvais. Amiens, Hou- teB *ux K-issos sur cl) icooe de
logno et Doovre* pour diriger les questions qui sjront d.sc n a, c'est
ilotes st les ar xlromes l'errninus a d,re : D ttes Kioaea c >di"tro
du Bouigot et de Ctoydon avaient conoen'is la Massie "t o ution de
^t bnllamment illumins, iv ma- 'alqje.tipn des proprit- traogr-a
chine ayant quitte le Bournet 10 en Ka,,9'o avantjla Rvolu ion. L Italie
heures du soir est arrive Croy- maint'e'1 touteto's ajoo i les rnis-
don i l heare du matin Au lotour ,)C ao dcident A aile- la Hay>
Ile quitta Croydoo d -2 heures U) et B "Mnent pour proout r la cjda
ttoint le Bourget 6 heures- Le vo !ii,-"0li dl4- exP" '< 'a^ leu o
yage do retcor a t plus long eau demandes sur cinqoe p m du pro
se du iroui'lard gramme. c Le comit international dea ban v,iaiira't un nltirnatnni im la Kua
noiora s'est l.ni et pendaut plua dd sie ,efu leux heurea a discut la aituatio ,ler e'le considrerait ce :ait commJ
cree^oar par la rponse de la ajom uue d*'uou8'rtiou do son afHrna
misai .a des rparation A la fin d "0o llUj lo* Pa'B aoa i o la traitent
leurBiancoil a t^ annonc qnune S*-'"1.1? pied d'^al '' 'l
autrp runi.) < aurait lia u dema>n
pour cofltiooo l'examen do mme
a'jet Bien q \n membres da co
mit s soun '!s avec leur ha
bitidd or i ' nr de no paa vouloir
diaci t ce q s'ngl paBa 0 la ru-
nion, I rduit ifs coiiverBationB d
'eur entoura :h d'en1') eux o tchtngt d'opinion '
ne se t plas lispot^s terminer de
suite les irooanx du comit. Ce
liant.- tment da vue dit-on a m s on
diaci) -noo un io,vel 'meBt U>
euggr^.ion pr>pr>,^- y,t que lo (lou
verne oent Iraoyiis pourrait bien
trouver nn moyen par leqsl lai
'ueoquiers pjurraisnt coutiueer 1 ex
amen dp la possibilit d'un OiBpmoi
(sans qu'il h >ii -ece^air d'apporter
i aucun cuaug-mei i eaaeotiol a la
politique do M. Po.ncar.
dont lea ros* * ou: namts c on
tainmeot la ej^ifLUS- de G e.
Epousais royales
yKl.GU \l)K Le osai g, du roi
Alexaadre de Vou^o*la\,. et la pria
ceaae Maria qai a t c ts.O i. i an
lourd hui s t asarq.ij p; on^
splendenr et pompa nut'eootn.We*
", digne du mo/an Age.' re. q-jo na'iou da l'anri* et du nouveau
'oniiuent tait repraen1 >e a ia ^er
monie qm a on) dy.^a'is dos S
nations bp.lkiL-iqaaa formant on rem
part p'iixsmr coairo les "narres fa
jures dans aetu ps'tie agite do
l'Europe. L-n-maa' r't*ra p-o
bsbeaeot et pjir u mpa aano
x -


LI UA'WN
T-
r^aec^si^s?;
tFm&i&s, Anmiques,
G @fa watescents
Nouvelles k u
De Annales Ct
C'est le ympathique romreirant
de la place, Mf Edouard Estve, qai
* t lu dans la sance, du jeudi aoir
Prsident de ia Caambie de Com
rr erce iainen avec use majorit de
i; voix sur ai volants et avec comme
Membres do bureaaMM C.L.Ventt,
1er vice prsident, Antcine Cebara,
se vice-praident, Ed Montas, s-.cr-
laire et Clment Roy. trsorier.
Ce burtiu inspire corhanceita
ble des Ccrcme 'cacts du March def
Port au Prince
Nos cotr pli ments.
VOUS
retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
il:
tonique par excellence, et trs facilement
?r Pliable, proprit qui la recommande aux estomacs
L ;Kl9 dilcata.

mmmmm>
mm
Mm Cuii
La ftire commai ion : u Sacr
To'nr de Ttrgeau aura lieu deaaain
d manche.
La crmonie de la communion
des tcat ettis s'annonce apleaide.
La chapelle donneu ses meilltnrs
cantiques.
La messe commencera 7 heures
et demie.
Le Probeur CRL KESLEY
se trompe sur les ressource
s
On demande
S'adresser
1 r Moniteur de 1881.
ils butes da jouira'.
Mits Diverses
minires dv
fSIITI & FIN)
tranger
r idble 8 ils!
PARIS. Mr Cochet haiaeux petit
joueur franaii battit Borotra dan
U tinale du ebampioonat de Tennii
hier.
Mr Poincar rpondant au quel-
tion de la Cornreiseion Snatoriale
de affairai trangres au sujet des
rela'iona avec le Vatican dt que
l'atubussadeur Jonnart avait appel
l'attention du Cardinal Casparn
d'ane manire fer ml et digne sur
crames expreeaiona regrettables
qui se sont glisses dans diffrente
ducuments Pontilicaux particulire
ment dans 'a lettre du Pape a l'Arche
vque de Gnes relative a la coof
rene. Les membies appelrent l*at
teotiou du premier sar le cobdmte
de Mgr Cenali aorce Tapai aux
crmomee de caractres lou reli
((eux principalement aur le diacoura
prononc dernirement aor la jour
oa de 8 heures la lunian des
syndicale catnoliques. Mr Pomiaie
rpondu qiie I incident ne lui avait
pas chapp.
hMr Poincar f x\ liqua Ai la Commis
Bien des Finances cU 1 chambre
pourquoi un i.ouvel emprunt est le
s.ul moyen de M ' 1 er l bude'.
air Rakanowiki auffm |. rduction
des dpense m Syrie Moicc.iecom
mii in la cration de nouveaux im-
puta un meilleurs perception des
tikt iiiltaoas paiticulitement sur
Us fareaiari et lea hritages. La pra
lier rfcLoniiit qu'il *eian diflicile
eVaugrnoniei lea chargea tie-calea de
la nation comme .* commission l'a-
vait d ailleurs dclaie aolrieere-
anent.
POUR Le Pape Pie XI parut
hier dana la cour ban Maman devaut
une tJfcoa>ble de 2U0C peraoenee
runie fcpw clbrer le tricente-
naire de la fondation de la coogr
cation de la propagaade.
fARIS Le CmM international
olympique caoieti dtinitivement
Des prospections rcentes oat d-
eruvert un gr*nd gisement de man-
oir se qae le Geuveracment des
I-: a hr r, pendant la rcente guerre,dans
ua des pays voisins du ntre.
il est trs vrai aussi que de nom-
bres x gisements de cuivre, non con
cds encore,ent t dcoaveits Jassi
uar des prospectioas rcentes et don'
histoire est rellement intressante,
Tais trop longue potr tre teprodui
te ici.
Il n'est non moins vrai que dans
blusievrs endroits d Hati des prespec
lions coaterporaines ont aussi rv
, la prsence de I or, da mercure,
du platine, du plomb, du er naago
tique itrs haute teneur en fer, du
pi'ole, de l'alaphate.
Ce ne sont pas seulement leurs
irais de prospctions que ces gise
ments peuvent couvrir. Citons un
exemple connu, ralis ailleurs, mais
rappelons de su V. qu'un fait de ce
genre, moins prcis jusqu'ici dan-
ses rsultats, s'est aussi vu en Haiti
Ce ne sont pas seulement ces (rail
'le recherches qu'a couvert le guano
du Prou, pour ne parler que de
cent substance, qui existe agilement
ItfU le pays Pendant plusieurs exei
ci es plus que la moiti du budge'
du Prou a t pay par la guanoqui
-endait bien pies de 94 mnlo-s de
Irai es par an, so.t P. or 17,625 000.
Nous avons du guano et du \ h s
phate de chaux sar beaucoup de
points du pays, et nous ne saven-
pas, par la faute de nos gouve
nements successifs, quelle est la son
nj qui a t illgalement, arbitraire
meut extraite du gisement hatien
la Navase par une compagnie trar
gfj pendant 50 ans.de 1848 i 1898
.ie 1 en- pue de Soulouque la guern
hr pano-a amricaine.
Cest eue question que la justic
e gage l ixaminer il que 1 quit r
ch.mande de taire rgler par ceu>
>,ui ont pu protger une exploitation
acontestableent illfga e duue ri
chti*e qui a appartenu ans l'ombre
n'un doute la Rpublique d'Hati.
L* si mauvaise situation financire
d Haiti, en face de tant d'urgentes n
ci ssits rgler ct i entreprendre, ne
nous permet pas de faire abanden
des sommes qai ont t enleves
>ans droit d'une de aos ressources et
qu'ils ignorent Le jour qu'il le vou
dra, ou tout autre ayant l'intention
dmontre d'exploiter, tous ces gise
ments qui viennent d'tre cits aux
quatre peints prcdents lui seront
montrs sans hsitation aucune: leurs
diflrenta gites, d'accs facile, sont
absolument connus et des ebantil
Ions qui proviennent de beaucoup
d'entre eux m'ont t montrs, je le
rpte
) ' Prcisment, maintenant il y
une possibilit de dcouvrir du
ptro'een quantits exploitables (in
paying quantifies)
ci une prcision est ncessaire, ea
core pour v ter tonte co. fnsion
Ce n'est pas prcisment maintenant
qu'il y a une poss b lit de dcouvrir
du ptrole eu Ha i On a trouv
des suintements de ptrole et on en
a parl dans certains cercles depn s
prs de 75 ans /
Pour tre fix si un suintement
nsente une possibilit dequtmilt
bayantes, c'est dire eploi'ab a, il
j'y a que le sondages ^cur h d;re
Ce que le Professeur Keshy aurait
d crire i cet gard est ceci :
"C'est pos tiveinent en ce m mert
Travaux suspendus
On nous prie de demander pour-
quoi ne continne-t'on pas les travaux
da rparation de la rue Runion 1
tendant de S Honor au Pa-c Leon
te. Dans cei quartiers la circulation
devient impossible surtout aori la
moindre averie-
'Evnement'
La soire o ara reprsente
Lsi Evnements la dernire co
mdie locale de Pollnx Paal premet
d'tre des plei seniatioanelles. On
aura le plaisir d'entendre deux en
fan'i gta de Port au Prinee : le
Major Cb toute et Ebne Acajou.
Cet e comdie est une reprsenta
tion fidle, une sorte de tablean vi
vint des vaementi que nau
venons de vivre.
La grand bal de ce soir
Qu'on n'oublie pas le grand bal
que le Comit Hailien de l'Alliac-
tranaiie donae ce soir au grand
local du cerrle c Lei Hcmeaei d'A
fairi > au profit de ses osivr 1 ho
manitairei. Tout a t mil ea uvre
pour que la fte ail un lucci com
plot.Il y aura comptoirs et lonper.
A ce loir donc 1
r i-------rrnr i 1 1 rra
Mariage
La crmonie du mauage. de MeUe
Eisa Mulier avec Mr Willy Narr
eu lieu dans les salons de Mme Vv-
Louiss Mulier, a Brook n, e 2 Jmn
courant.
On demande
1
acheter
Ua appareil pho:ographiqae
que des sondages sont de rigou eu;e, couvrant UxlO pouces o 21x27 cen
1 imptieure ncess t pou
r et blir&i
es n-ppes de ptiole coatie.iunt '
us quantits exploitables, cr ont-
ances de la p'u; haute impo tance
jour les destines actuelles de a na-
ion hatienne."
Le cadre de cet article ne permet!
usduumrer les mlamai ami mi
mtres.
S adresser la phoograpbie dt
Clarence MEVS rue P.pub icaine ei
face d-i la Station des P-impiers,
1er ds ma n eu n. d: ce a\Mif ?
'fout ce qui est futur est incertain '
Le ai juillet 1931. "Le Matin-' r<
raisons qui ont produisaii en tte, i droite, cette e>
utor.s,,ust.fi ailleurs tel sondag s i^Ueote pente de A de q'
pirole ; toutes ces raisons- se Entre le psss qui nous chapn,
rencoatrent ch-z nous, et la princi- Ut 1 avenir que nous ignorons il y t
pale d entre elles, qui est lment ai 1 le prsent o sont nos devoirs cRiei
re, cest que U ptrole suinte in Jubila' do plus vrai au point de vae de
bkment sur plusieurs points du pays.les condition! couomiquea d'un pay>
|Ma
Hetonr le Sa 61*114,
Ce matin, les cloche de U Gnut.
IlorMiert pour annoncer le reiowT^
l'nnce de notre Hvque S tirandt)
Fraofoia Marie Kersuxan.
Notre distingue >rlat mit i t i>i
en vue de prsenter ses homtMJ, i J
Icnce le Pieudcnt de U Kpuua l
Borne ** '
Mous saluons avec plaisir son


Un beau projet da:
crtaire d'Etat d<|
Iructioa Public
Il nous est revenu que Mr Lauis I
crtaire d'Etat de l'Instruction
fonder Milot une cole inmgt
Cet hianlissement portera tt__
grand monarque Henri Christoite,,"
rnt tout son rgne, savait organisa
ger le travail.
Inutile de dire que U ralisatiee i
projet lera grandir noire Ministre tl
Publique dans l'estime des i

Ntre Coolrre,
mart Ricoart
aux reins, par
tomobile
Nous avons appris avec peine M :
trre, Clamart Ricourt, a t, dirais:
vers les 7 heures et demie du seir,
accident qui pourrait I envoyer vert 1
Comme il se tenait daas la rut, I
l'Htel de Pans, nne automobile,
vitesse, se jeta sur sa personne W
reins avec violence.
Le choc fut si puissant que nom I
pro|et comme un boulet dans le 1
n'en sortit que couvert de bouc,
consul romain, Marius, aux man
Le concert que donnait la musiqri I
lare Capot-e et le bruit que faisait ta
tomobile qui arrivait dans|la mme ntet
quelle il voulait livrer passage, lirait
uc remarquer la venue de l'auto qui 1
tuer. Il faut aussi ddaier que le casa
ducteur, qui en prsence du raaihcar
Me Clamart Kicourt, s'empressa dt hlst
ment, pour n eue pas recoanu, a'avit
corner sa machine.
Notre confrre a t. conduit atas 1
o le Or Cabche soigne son nul, et '
^ccher un ab.s.
Mous lui souhaitons un prompt 1
Mr Georges Sylva
Le bat .-au franais Caravelk '
ad.-, ce manu, nous a amen Mi
vain.
U Prsident de l'Usuon PalrioUf*
donner samedi } Juin, a sept heurts ^
r, a Ciac Varits, une soire unrtmfl
trait.
L entre sera de deux gourdes.
Un crime aoomii
Wn crime abominable a eu lies lt H
dans la section de Cimp-de-Louiie, *
u Commune de l'Acul du Nord.
Le nomm L)oi sainvil A'Obo surpra
gue; a'pens le nomme r-.orsiste
il coupa la ltf d-un magistral coup 1
U coupable a t vu dans i eadcotn
par le u. m.ue e la victime quf *<
les environs pour n'tre pas tue eej
La bandit que la clameur pubiiqae
1 ho.ame le plus dangereux de sa
vjir d]a incenai sept nuisons a tu <
.eue vuie du Cap-HaUn et mit " f
pour tre jug.
lu
bir materd.m mmmjmm je || |f Tl$or public graodemint
1 b ^oin actuellement.
tiendront
ttt.
las jeux
fondmes s imposent I voil ce que Ho
lrt gnral obi ge de dire sans r 1
euce cl sans cesse, bien convaincu
lue les nombreuses indications re 3
rives au ptrole en Hati ont conduit1 ulhquei eV
tilleurs i des rsultats enviables qui gl t tiole i
jnt hit la richesse conomique d:
bien de pays. Pourquoi n'en serait-il
pas de mme avec nos indications si
engageantes )
Malgr leur valeur, p onve dam
tant d'autres centres, c'est le sondage
qui jugera en dernier ressort de la
possibilit de dcouvrir da ptrole en
quantits payantes" Mais le Proies
seur Kesley se trompe encore en cii
vant que c'est ' prcisment mainte
nant qu'il y a cette possibilit '
Les Cours
** PARIS- Stetlirg 49,64
Dollar io.O)
gai dans tel ennalea df a pays Balka
niques or aa ignifleation politique,
par la grandes r et I clat dea ftee
'entheoaiaame de la population
par
par le pittoreaque do cortge nuptia
EUe
Mais rous Bavons que les guanos eiiste depuis les trois quarts de si
rt phosphates en Hati et nous ve'cleque, 4 notre connaissance, le
inons d'cnumier quell's sont les m suintements de ptrole sont cits en
ues riche;ses naturelle qui parais- Haiti
sent un peu partout la nriace d.e| i-e Professeur Kesley finit sou c'aa
potie fol et qu'il est orient de dvelpi'rc sgr les ressources d Ha.ti "
lopper a vue de venir au secours par cette llegiop i
de la nation ea dtruie. "L'opinion des hommes les miens
<,) t 'U y a des miaerapa valant informs semble tre que ce se g
la peine d'tre eiploits, leurs gi'es' plu-ot le sol fertile que les gisements
ne sont pss ceaans . I mtailiqaes qui sera la source de la
Cest ici que le Professeur Kes'ey 1 chesse de l'avenir
a t le plus srieusement induit en Ou'en sait le Profecseur k sley.ou
homme qu dit il. sont
Le prsent de ce soi fertile a es
bien compromit par nos lois llicali
et tinaocirei, e il serait plm exac
i le l'rotessejr Kesley avait dit t
sei lecteun que noi giiements mf-
lei non-mtalliques sus-
et charbon compris, son
pins aptei prparer "l'avenir d<
l'Agriculture en la dgageant dm
le prient ", eelou sa belle et toru
pense de C. Mayard, de l'aveugh
voracit du ttac pouiaee jusqu' Vi
ir angle ment
Le Profeiseur Kesley, et toat U
monde avec lui, comprendra certai
nement que I intrt national bien
entendu faisait l'obligation de rect -
lier aei vues sur lei renourcei mi
n loaa. se rpandant aux Etats-Uni
ou ailleurs, pourraient leigner le*
capitaux de notre aoui-iol, prci
sment maintenant "qu'il est urgen
de les y appeler pour le plm grand
bien de 'oui, la seule conaideratior
qui ait dict cei lignes
___________ XXX
lillil un
Demain quatre heures P'^AJ-i
match de Tennis i Hnternatiooal.ai-f^
pcil
Laiueen face des Sueurs, "",*"
Club et International Athletic LA*.
Chiens sua t
Par ces temps de la canicule b*"j2ni
:autions sont prendre avec m _i.
.ers une heure de l'aprs-midi u F
ms du nom d Emaaa a t **.
.ar un chien d'un caractre H
immdiatement conduite lr
les soins lui furent pto4iiU-
ArriTc
Le S/S. Colon *e U li|M
Je New-York est entr e aiaun
1*1
rs suivants : ,
Mr et Mme Salei Barake. Uf*'
C. H. Cotter, Mlle Kmma ^ft,,-, 1
Vlme R.ta Hipwell. David M*"*L
Le Boss, Mr et Mme Naar W*J*
Reeves et enlarn, Mme Jta >^5
Kose Poussire, Arthur D. Sai"*"
f par S. rSrcMaS.Te"u7par er.eur par se, info, man ,,i lui ont mme ces
s poux ,Pr,e ki SDalheuitu-tmeui dt U.u Us "mieu
lin chanfle COntre 200 u.
brei poste pbli rstt loutea valeurs
bien ? serties de la Kpt bique d'Ha
ri ft des paye voisins, je vooa dor
r-prai des caitea poatales iituatre*
de vuea anglaiaei faraeuao', etc.
Ncrologi
Ce matin noas est na?*'J^Sk
de la mort de Ludovic Uara^
A u veuve, ses enfants
prouvs
ances.
nous prsentons
nos **
Au Bois Veraa.
onchty.
S'air^'


Li MAJ1N
Clycle Sleamship O
foreign Service*
feSjS f fZuffii venant des ports du
e$tattendu\ la Capitale vers le 14
courant et laissera te mme jour
wNeWmYork via les ports du Nord.
1 chargera pour NewYork et tous
ports Europens via New*Y.
*9 permis d'embarquement seront
livrs sur demande faite cet office.
t au Prince le 10 Juin fit*
1. F. CLEMEM's, age*t g-ninl-
Bureau do fiant Gnral
BBLLITIN m 17e
Les chargeurs Iont 0rlis de Dcfer
que le sis PANAVA est at'endu i
Port ta P incf vfornt de Oistobal,
C Z, lelrnii nttia, 13 loin reaa.
Les prr.Tti* c'rrr.baqjrmert s -
root dlivrs r0,r |e 1,4,4 destin-
tion de New Yaik et des ports euro'
lens sur denar.de faite 1 ce bon an
Ce vapeer partira pour New Yole
vii St Marc, dans 1 aprs midi eu
eut joir.
O B THOMPSON.
Agir.t Gnral
petit planta
^5
.*-*
!re la pression
au Grand Htel de France
atr sarita'ion unique au cintre de* affaire* se recommand
fttueiamais nu public et ses nombreux et distingus Clients
fi CUISINE soigne et tout U confortable ncessaire mur raya
k de Commerce et particulirement ix commerants in p*ss*g$
Hu-Prlnce.
llel dbite par gallon *>t par banque*
des Vins da tiortfeaux Rouye et Blanc
Cm \ins viennent directement de BA RSA C et sont garantis pur
Utreism nous pouvons le prouver par des GERTlrlOlT^ que
Utenens i U disposition des L lients.
CtotpagiN et Viis Mousseux, prix modrs
les alimentaires fraawises, mm? choix*
<
'
*<&
I -
<

i
dtARETHS CLR
.tu poudre fiLRy,
I----- w.tti 5k.fc*UI k
M CL3Y, 53, Doul. St-Ma-tln. Put*]

11 11 m
Avis
L Admirvairmion tilnitle des
Pestes BA hit le devoir d' rpppeler
a public, et toi l urdteuren
particulier, limprieua 1 n^cesit
qui al faite chacun tf'nppoaf sea
nom itprrjora. lieu d* rsidence,
etc. au verso de tout ph ucomman
d4 ou pimile d- p em i e rlnsae
eoDli L tes Mtog, pour toile trena
mission de correapoodaDce, taol
1 intrieur qu l'extrieur, et rP,
(lad- le but de faciliter, le ant, lu retour u Bureau d'expdi-
tion tt la remise pari Admin slra.ion
1 pxrditrur d s le trea ou plia qui
n'urit pu tre dlivre tour causas
divers: letlrea en iebuU, 1 eulfi-
aei.ee d'udreaee.apart aaua adreaae,
ea de dcs eic ele
Port au Prince, la 8 Jaio lfi2-
Barry'a Tricopherous
la nourrit.
Bi iea cheveux ont besoin de nourrissant o sont
attaqu par la maladie, ils deviennent faibles et [j
meurent.
Barry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve
les polliculea qui touffent les racine. Il dissout
les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes
qui causent les pellicules.
sa
es
--
ii
Finalement, ii gurit et nourrit le cuir chevelu.
Aprs avoir employ Barry's Tricopherous pendant
quelque temps les cheveux deviennent longs, forts
t luisants.
Demande votre marchand. Employs le
rgulirement. Observes l'amlioration.
*<<*< <<<<<.* -<*<<^v
;-*<<<<<-<<<<<<<<1|
.
9- w
- Mft
* **
r !
'-a
- ^*
. 1
B U G G Y
S
Kn vente chez
L. Preetzmann-AOlGElUtOLn
Bat Ai Qh
i.
lulian American
Supr Company
la Haytfan Americin Sugar ro
E1* le public que depuis 1 1er juin
\rant VAgence de vent" de Suce
Me est confie exclusivement \r
Ren Ta nerf de AUGUSTE
Pot ta Pivet. 9 juin 1922
Pharmacie Centrale
de teute frdheut. Excution promtu et pMtfsW'l
enH.Mee! S
4TTENTI0N
Niez le No 1727 la
Sue Courbe, y ">
j/J^uprie rset ordinaires, Percale file, nan Jj1'Coton d ap, Da-nas' pour aanpes "blanc et couleun",
y [g?"*''''9 Tipis cir pour labi, Zphirs pour ch mises et
L h'* ^ln^ams Indiennes, checks. Drills blanc et cou'urs,
urdli1 C *' ^ol,'euPp'Voi'e fantaisie eu blnc et couleur.depu^
. I une, Tusso'S pour robes et chemises. Demi deuil noir
JJ"" Similis, crpe de chine,Eoliemie, Hasin *iqu et ian'anie
.j. c ^PM pour dciii, I ulle pour voiles. Mousselina Suiste,
!N|W,-i!!ttx ^'8 cnemse!* * ch^m'aetiea pour homme,chapeaux
kloai ainP,Cravates -Mouchoirs de ;*oche. lour^oir p->ir
LJJ:''"^! If a iras Porm- ae chapeaux dames # fille t $ B s t\
l*fon"jJ'nw 'e* qualits, Rubans, Dan ell-s Poudre de rit,
L *uQ'auie 1,50 gourdes Vanes i boira- chaisas et Dodine
'^^^^UlifirV-Ht fia Wi^
Panama Line
Pendant labaence du C*:)' 0 B
ThMi pt-ou, aget.t or-l de la Pana
ma L un. Mi A. 1) Sailli procura
tau-, aigrera en on uora, lea th
quea et au>ras pices Je la Coropa
gme et traitera tuuiea affaires d li
Panama-
Avis
Adminiatraticn Gnrale des
Pestes
La malle postau- ponr New To t
etiuioje va New Toik (direct
par e Steamer t Paoamat ara fer
me lundi matin, 12 Juin 1U22.
L'heure exrcte de a fermeture
tara affiche au bureau pestai da
l'ai rive du Ntviie
lortau Piioce le 10 Jaio 1922
Pharmacie F. Sjourn
Donna avis si client!e,aux mcecini et u pub'ic qu'elle a
U"* ,n.rre 8nn Laboratoire d'Urologie en un Laboratoire de
Biologie appliqu sous la Direction du
Dr Fticoi et b. Sjourn
L% laboratoire es" ouvert tous les jours de 7 hres du malia i 6
heures du s^ir pour louies les recherches et analyses prvuee daua
Iannonce cl jointe, sauf pour le
Wassermann et lt constante Ure Scrtore
Saront reues que le mardi d chaque lemaine.
S'adresser ia Phirmacie pour les renseigneneiitr
A naves d'urines ei'uc Rssirique,
Raction de Wassermann
Riclioodi Tn boulet,
Elainen du sang et du pus
Examen d s matires lca'es,
L Examen ue crachat
ilbamno raetiea
Conslanle Ur^3crteir
Hmitikt de SpiPochtis et de Gonocoque*, etc, ete.
Atlention
Oooation exceptionnelle
Us hjfgy A veedr ayant que
deox ?aatiaes e serviras aree loua
accasaoires Adresaix voa la mai
ton Argo eu sa vaa^re, l'huila do
mis Angle des Rusa de a froataferta
ei du tknire No \9-
Dr Justin Dominique
De U Facult de tdec'ne d I ar
Anci. n assistait i'es pioieeseurs Dcn L et Deu'ehmann de Ha-a
liourg
OtYice : Aveiue Grgoire 8W
Heures de Consulta ions : 7 9 heures du matn
$ 5 o/*s nte*
^^v^.
Lehn & Fiok, fric
Li Receveur Communal
oviie les Cont'ir'ua'jles et 'ermi-rs
con:muni"x i venir s'acquitter de
leuis mr's et redevances.
Faute par eux de le faire aaos un
dlai de trois jouis dartr de 'a ru
b'iration du prsent, des mesuras de
rigueur seront prises cortre eux
l'oit-au Piince. le 7 fii'n 1922.
Clment DEN Zh
Dernier Avis
Le om ii iu buste de T. Leuvenure prie
ioitaramriit tous ceux ^ui nni encore des listes
4e souscription de vouloir bies les dpojer. L'i- J
DiuKuntioa du moanmeat doit avoir lieu Itti
procauioentent. ,
r%Ma>f^aaa. a Juje ifsa
SaPRIORITt;
Tondoea 1878
BAS PRIX
PROMbPTlTUDI
Tau-, produits cl)im;q>ies. pharm.ceutiquee al ai lr
dable da^s u e pharmacii.
EPI ES : Poivre, C moelle, Girolle. Anis e ois Uure: la ule. etc
SUCRE II KFIN
I SPtGIALITklS : /Mnrqan prive/ Lyaol d*irifeclaat,Parfssae
pour b roter, av ttom, Chocolat ea Doudr, Huile da (
Eooleioo, C( M ream, xtraila pour fira ease.'caa et eaa de 1
de Qur ine, Poudre r-on-re lea inaeclea Solotloa pour ronssrv
frais, 1 ut da kag ?, Pondre suprieure pour I tei'eUe 4-
fcaenc< de l'eurs B*n de Flenda, Miol poar la Nbk. Mo-j'a
dQive ponr In iabl>, Btosaas h deat*. Pepperneia', Hu le 00'
loi mo aliqnei et au trea insectes, Rsgulol : Huile coatre eoasi,
rouble- a>* la*oa'loa eoroctqooa Tb^ Cire pour les parqaeox. ._,..,
0U-", LUilra, Sp-c* Sirops divers, 1' intares diverses, Tuvi. a>ie, eta ar
Dfnm idfxlf re'sl< wao des r^riali'D
Ccpfi n vos comaaadaa LkHN ^ FiNK, lac; vous s-ni 1 aaelsraeiit
axtuf-i s
* FlN'Yot kiC3fl ^%rni*ciM * F'y* 'Por^'sioaaaat bas Llll)
e'ee ven-
'e.Ai'ia'aa
U aferae,
ilasojea
r lea asjs>
1 11K11.
de, . f
r eOaaaar
' ioa a
Casssst,
Lon 11 Ihhaud
OaWit aqaiaaat poajr JBsA


LE MATIN
F. '
...

BOUQI....... :
Un -ut i ,t V / ,
rort'Z-'tr de no/< 'tcmttl eut
Pc** M 'Il d.-i.
'. J.i.-c-. - r.
L .'". !/;,
DrF'iinr', C | .; :
Forum M 'i i i,
/ ji 7 m/.
Kot.-'o.r t r r
C i
EXTRAITS :
Ali me iu, V toit ne,
Cftlaittit. Jasmin,
Lilai. Muguet,
/ni, Htlictiopt,
Chypre.
Toulfi Pjrfum'rl'
ri G mm. V
W*


&
i jrfurn
flear
^
r V 'g 9-\- ' "*^ t^>.
; Ut .,... .. iry

3," n:c de la Pats
PARIS
IBa^v./'
REllII i ll(JE Wnls fteriBi : 720. Bue du Magasin de Htai
.
IEv - .
?----:-**-----"W
3*SrJ^C|
Une bonne aubaine
1
Pour les Centime!
Lea niLatotrs de lirccf fin* et di lingue? son! avisas qu' partir df
C*'* wpip'tn* kn olne M. I aIa.VIA.s l-ur ollre ore occasion exception-
nelle de rafrachir a peu do fiai lem g^rde-robe. '
(_)/ mi : Min. guei 1 r : s de veslr voir :
L*l oce bea liPrnl* a mille plif, marq'-e ARKUW, de vritable?
crime.- .1 Hit, un ion- etyUg *'. df rill modiques.
1 ic,Uoitab es pyjamas Vsrsity, lei disptnta'curs de confjit inlime
n rv* f iih d<- i h*leur iff^Hv,
L, Lee faux-cola Ide ^t Arrow, de itylei un t'ersesf, empess et DOQI
PO I M)l t' S It F 1 Cl'l r*'OI .
I.th <( ab.DUiions B-V'D. qui donr.ei t de L'illi re e* de 1 aisance la
raarcbe.
I pw , j^p-a ,'. .'p d roi|nj>pntri iuapyrcieblei cd cetle saison.
: AHore, Meatieuia, du chic 1
t.bbti 10 ihi' ius uni un le rceioe, rrai il ride crivent le distin-
gaer.
igJTJl1.-
Pour les grandes vacances
1
Occasions exceptionnelle!
AU
Comptoir Franco*Hatien
foi'efrerii* 1h (ou'es couUuis l'aune
Voila f*"ia1te
FI' i'te '*
_ qoi diille ir:m
T Me \ 1 hv rx'm nlide i<( irr pef#r>l
Nanrorked* lent** coeleon
/',.livra fre? <;i h r* y
I 1 1 >| C -r nl :(1 |'ni riilT10-
n t..- rtya d loi et couleurs* ^a' l tx'ra
Crei on barri 1
Piqus bllDCI
Ciji- oie crialBlMne
Souliers dmrg
Pc d;-ijt le mois d< Ji in seul rtent.
Gourdej 1<
3
.0
I
:j
h
3
3
2 50
i50
2
4 50
5
i

0
20
Attention
1 ./a
., iiii
dtfkMl
llaiiia.: American
Sgar selliny Ayency
Sucre r*nul Or 7,50 le 100 livre
Jrar quantit de t/> *nc$
0ii moi x Or 7,0O
6wdr#fMV cil Dpf d l4Usine de
Chateaukfond
GramrRue No 1941
Intornu z voos tOMjours avant
de faire vo arhais des prix des
pales ( Blarkbo 1 ) noire?, jaunes
rouges et blanches t Marque Co
lurrbus etausFi du Cirage no>r
Columbus). A'ous recommandons
la sus di e marque comme tant la
meilleure, la plus avanUgeuse
ment connue aux Etats Unis tan'
poui sa supeni intrinsque que
pour l'exum* modicit de ses
prix., allez voir.
Chez Tapent gnral
Napolon l9francU
1906 GrandRue
Adresse provisoire
.rry^^
i
I
La joie
d'tre mre.
Plusieurs foyers,
une fois sans en-
fants, sont main-
tenant gays par
la prsence d'en-
fants sains et
heureux. La
Compos ition
Vgtale de
Lydia E.Pinkham
a rtabli les mres,
une fois de plus
normales et en
bonne sant.
La lettre suivante
crite par une jeune
femme, prouve la
valeur do la Com-
position Vgtalede
Lydia E. Pinkham,
dans de tels cas.
Del Monte, Ilavana, Cuba."J'ai employ avec
excellents rsultats, votre Composition Vgtale de Lydia
K. PinkhatB, le mdicament que VQUJ recommandez pour
1 s maladies des femmes. Aprs trois avortements j'ai
pu (! m 81 Baiai anc un enfant Je ne puis trouver de
mou pour vous exprimer ma reconnaissance. Je recom-
mande votre mdk.anicnt toutes celles qui souffrent,
c rame tant leur talut Si vous dsires publier cetts
Lattre, ji vous donne permission de la faire."Isabil
TbRBXa Viol.-.t, Madrid i, letra C, Jsus del Monte,
Ilirana. Col >.
Cettv lettre itoVTftft f n;:aaep d autres femmeo d'ciwyrr la
Composition ^getae
do Lydia E. Pnkkam j e
UOUB.WHIBMM MIH> kYnx.KAsr. ... /yj*A

;
cf
e
e,'
h
Employez la
RROS1K SH
Demandez ceux qui n'en sen
Lumire brillante- Sans odeur
Sans fume
la GASOLINE SHELL
Donne un rendeme t vfQxnmi
suprieur par kilomtre
Trs volatile, ne se EBtlcACH
carbonise vas
Demandez de la ?r0S?J
Gazoltne
SHELL
Asiatic Petroleum Co
Roberts, Dntlon & C
Port-au- Prince
AgenU Gin:a%kx pour HaiM
sr*'
A Vendre
Harnais anglais
Chez Alphonse Hayoes

- m i

Convocation
Lee Dames patronn^aes de la
grande kermeai c q au Perp'url Seonnrn, le jour de la
l>. dima-iche, 2i J. in. aoat p'io*
de ae r^urir enrz MraeFelix Coi:ou,
jeudi prochain, t & heures.
Pharmacie W- BUC!
Place de la Paix
Vient de recevoir par les derniers vapeurs no grand aaiorti
Spcialits franaises, des produira cbiniqufs ei del drogM* '
fraicheur elhmands. amiicaios t franaie.
; Eaux minralea d Vichy, de Vais, t de Vittel.
I Eaux pnrpativfs Carabuna et Huniedyjanos
Hoile de foie de o u un prix excep tonnel
HLitraits da viande LUbig ft Jus de viande pour les maladei
jCapaules E-imictine, antiRonococciquea et diur iques
'ilolea et Saccharure de Rhomcel, Reconatituani des noyaux
*Pilulee Ferrocodyle Mdication cacodylique ferroBineu*6
jNo Araycodyle, puiaaant mediQcateur de la nutri'ioo
Ijlompnma de Veinoaine, traitement spcifique complet
veineuses.
Jodognol Ppin. Jode normal peDtonis assimilable
Capsule G^lodurate d iodure de potassium
Globule* Rebaud, Spcifique contre l'Asthme
Pilules Guipaice, Hypertension, artriosclrose.
ArthnSel. le plue puiaaant des Diurtiques.
Hraatogne Hommel Farine Goldcnrne pour les Bbts
ment, uiillree, CoPieis de dentition, Rrosaes te. Peifoea.
Poar les Gui'.dlvee: Sa.charoratre Blliii*. Thermomtrei f<
pses lait, et divers auUta aitieles.

de "

p.iir"
I


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM